L`histoire du batîment

 

Le Palais Victoria est l`œuvre du professeur Duiliu Marcu (1885-1966), élève de l`Ecole supérieure d`architecture de Bucarest (diplômé en 1912). Après une première période d`activité, suivant les formules de l`académisme français, puis celles du style néo-roumain, Duiliu Marcu s`est joint dans les années `30 au courant moderne, devenant l`un de ses principaux protagonistes de Roumanie.


A compter du mlieu des années `30, Duiliu Marcu a réalisé quelques-uns des édifices les plus importants - l`Ecole supérieure de guerre, le Palais Victoria, le Palais de la Direction générale des chemins de fer - projetés non comme des constructions isolées, mais comme des pièces de certains ensembles urbanistiques. La formation de l`architecte, d`une part, la fonction officielle de ces bâtiments, ainsi que le contexte politique et culturel - architectural de l`époque, d`autre part, expliquent le choix pour l`ordre monumental et le langage néoclassique simplifié.


Le Palais Victoria fut conçu en 1937 et achevé en 1944. A cause des dommages provoqués par les bombardements de 1944, les travaux ont été repris et finalisés en 1952. Projeté initialement comme siège du Ministère des Affaires Etrangères, le Palais Victoria a été durant la période communiste le siège du Ministère des Affaires Etrangères et du Conseil des ministres, devenant, en 1990, le siège du premier gouvernement de la Roumanie post-communiste. En 2004, le Palais fut inscrit sur la liste des monuments historiques.


Comme déclarait Duiliu Marcu, tant les intérieurs que les façades du Palais Victoria, illustrent la « préoccupation de préserver le fondement classique et de faire apparaître dans la conception d`ensemble et dans l`étude des détails l`idée de simplicité moderne ». Initialement, la façade était, comme toutes les façades latérales, couverte de plaques de marbres de Carrare et avait sur les deux pleins latéraux deux panneaux décoratifs sculptés, du même matériau ;à la suite des dommages provoqués par le bombardement de 1944, les deux panneaux ont été enlevés et la façade principale a été recouverte de plaques de travertin.