Déclarations du Premier ministre Mihai Tudose au commencement de la réunion du Gouvernement

13 Juillet

Mihai Tudose: Bonjour, chers collègues et autres membres des médias.  Une brève information sur Bruxelles et certaines mesures. Félicitations à l`équipe qui s`est occupée aussi de la partie technique de la visite. Suite à notre présence à Bruxelles on a réussi à débloquer, d'abord, l'autorisation de trois MA de 600 millions et je comprends que les autres autorités de management aussi seront prêtes dans les deux prochaines semaines donc nous serons totalement opérationnels, si je comprends bien, Mme la ministre Plumb,  Mme la vice-premier ministre.

 

Mme Rovana Plumb Monsieur le Premier ministre, en effet, aujourd'hui nous avons reçu de l'autorité de contrôle la désignation de trois 'autorité de management, l'assistance technique, la capacité administrative et de l'Initiative pour les petites et moyennes entreprises. Toutes les trois ont une allocation de 800 millions d'euros tout au long du cycle financier. Sur les 600 millions d'euros de Bruxelles, que vous venez de mentionner, nous vous enverrons immédiatement 121 millions, pour le remboursement par la Commission de l'argent, ce qui signifie qu'ils entreront dans l'économie, et tous les bénéficiaires des institutions publiques, les ONG, les entreprises bénéficieront des fonds européens à travers des projets qui ont déjà été soumis. Et aussi je veux faire connaître une autre 'information concernant le taux de négociation des contrats, qui a doublé ...

M. Mihai Tudose: je comprends que nous avons atteint 2,5 milliards, n`est-ce pas? 

Mme Rovana Plumb: 10,54%, ce qui signifie des contrats de financement signés d`un montant de 2,4 milliards d`euros, du total d`allocation de 23 de milliards d`euros.

M. Mihai Tudose : Donc, il y a encore des possibilités, et je vous prie de toutes les épuiser, oui ?

Mme Rovana Plumb: Certainement.

M. Mihai Tudose: Et je vous prie, mais c`est une blague, ce n`est pas une prière, c`est une obligation que nous devons accomplir. En outre, nous avons aussi la promesse de la BEI qu'avant septembre, on nous livrera les trois études de faisabilité pour les trois hôpitaux régionaux et ensuite ce sera à nous nous d`en achever les procédures, afin de pouvoir    commencer effectivement l`année prochaine leur construction. Une autre de bonne nouvelle est que nous avons aujourd'hui à l'ordre du jour et et nous allons  mettre en place   le cadre juridique d'expropriation pour M6, c`est à dire, le métro Otopeni. C`est, pratiquement jusqu'à maintenant, le pas le plus important. De plus, ce dont nous avons parlé plus tôt cette semaine - je comprends que le problème est résolu et nous allons approuver, la clarification de l`allocation des bourses pour les médecins résidents. Je remercie tant à M. le ministre Bodog, qu`à Mme la ministre Lia Olguţa Vasilescu, ainsi que Ministère de la Justice, pour les solutions. Comme nous sommes arrivés à la santé, il y a des problèmes, M. le ministre: Cantacuzène, si vous en avez le rapport, quelques mots…

M. Florian Bodog: Merci, M. le Premier ministre. Nous avons produit un rapport, nous avons fait une évaluation de la situation actuelle et a été fait une estimation des dépenses nécessaires pour commencer la production. Il a fait une simulation alors ... seulement sur le vaccin contre la grippe et sur la BCG ou la simulation sur de plusieurs types de vaccins. Dans le même temps, nous considérons qu'il est nécessaire de séparer l'activité des laboratoires, de l'excellence, la recherche de l'activité de production, tout cela se produisant sous le même toit de l'Institut Cantacuzène, mais ayant trois lignes directes d'action. J'ai déposé le rapport sous la forme écrite à votre bureau.

M. Mihai Tudose: Bien. Donc nous avons l`espace nécessaire, y compris la ressource financière … 

M. Florian Bodog: Les espaces existent, il y en a deux, l`un à Banesa...

 M. Mihai Tudose: Ne les mentionnez plus. Très bien. Les ambulances ? Je comprends qu`elles étaient lorsque nous les avons pas vues, aujourd`hui nous les avons, mais elles ne sont pas. 

Florian Bodog: Pour ce qui est des ambulances, pour le SMURD et les services mobiles d`ambulance,  nous avons déposé toute la documentation au Secrétariat Général du Gouvernement,  avec Mme la ministre Dan,   nous avons signé la protocole, et nous avons remis au SGG les observations faites par la commission de spécialité, qui a analysé les cahiers de charge. 

M. Mihai Tudose: Et c`et toujours vous, M. le ministre, avant de  … J`ai une liste, qu`il y a 180.000 enfants non vaccinés contre la rougeole et 80.000 non vaccinés contre la poliomyélite.  Est-ce vrai ?

M. Florian Bodog: Oui, il y a une …

M. Mihai Tudose: C`est oui, ou non, M. le ministre ?

M. Florian Bodog: Oui, M. le Premier ministre.

M. Mihai Tudose :Si c`est comme cela, ce n`est pas bien.

M. Florian Bodog: Oui.

M. Mihai Tudose: je vous prie, compte tenu aussi que les médias aussi sont présents, à ce que la semaine prochaine tout au plus, vous mettiez en place des moyens de communication avec les médias de Roumanie, pour faire convaincre tous les Roumains qu`il faut vacciner tous les enfants. Ce n`est pas possible ! Je comprends que nous avons les vaccins mais nous ne pouvons pas parvenir avec eux aux destinataires. 

M. Florian Bodog: Oui, M. le Premier ministre.

M. Mihai Tudose: La semaine prochaine, qui commence lundi …

M. Florian Bodog: Oui, nous avons eu déjà une entrevue avec l`Organisation mondiale de la santé et ensemble, nous avons envisagé quelques actions pour la semaine prochaine.   

M. Mihai Tudose: Et un peu plus dynamiques concernant l'Agence européenne des médicaments. Nous en avons tous parlé à Bruxelles. Encore deux choses tant que les médias sont là. A Bruxelles, nous avons mis en place le mode de fonctionnement suivant: une fois par mois ou plus souvent si nécessaire, tous les ministres iront parler aux commissaires concernés. Les questions plus complexes, tels que de la justice, après avoir terminé les consultations, M. le ministre Toader, à commencer avec M. Juncker. M.  Timmermans, faites les comprendre ce que nous faisons, pour bénéficier de leur expertise pour pouvoir mieux mettre et plus vite tout ce qu contient la convergence européenne, avec M. le ministre Victor Negrescu et Mme Plumb, s`agissant  des fonds, afin qu`ils apprennent les informations directement de nous autres   et non pas d`autres sources.  De plus, j`ai parlé avec Mme la commissaire Corina Creţu. Il y a beaucoup de lignes de financement que nous n`accédons pas et je parle, par exemple, M. le ministre Toader, de  la possibilité de construire un pénitentiaire de 1.000 places, avec des fonds européens eux-mêmes, afin que les autres suivent un programme de réhabilitation avec d`autre différents programmes. Allons le faire, autrement nous sommes passible d`une amende. Et pour finir sur un ton optimiste, à l'ordre du jour aujourd'hui, nous avons un point de M. le ministre Daea qui, après avoir terminé tout ce qu'il pouvait faire concernant les moutons, est venu à l'emballage. Il s`agit d`une aide de minimis pour la laine. Non, ne prenez pas le mot, laissez ... Nous terminons avec les moutons. Je comprends que si nous en finissons aussi avec la laine, ce sera tout. Je remercie collègues des médias. 



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire