Déclarations du Premier ministre Viorica Dăncilă au début de la réunion du Gouvernement

04 Octobre


Mme Viorica Dăncilă: Bonjour! Avant de passer à l'ordre du jour de la séance d'aujourd'hui, je présenterai les entretiens  que j'ai eues au cours des deux derniers jours à Strasbourg. J`ai envoyé un message très clair, que je rappelle: la Roumanie maintient son cap européen et respecte l’Etat de droit. La Roumanie a été et restera pro-européenne et personne ne peut changer cette voie. Cependant, nous j`ai attiré l'attention sur le fait qu'il y a beaucoup de désinformations sur notre pays et que la lutte politique interne n'est pas au premier plan d'une institution telle que le Parlement européen. Ceux qui sont à l'origine de ces informations erronées nous font mal, ignorant ce que le Gouvernement a fait jusqu'à présent, les mesures qui ont généré une croissance économique de 7% et ont placé l'économie roumaine au sommet de l'échelle européenne. On a beaucoup parlé récemment de justice, de lutte contre la corruption, mais ceux qui rédigent les rapports du MCV ont ignoré les effets des protocoles secrets conclus entre les services de renseignement et les institutions judiciaires. J`ai fait savoir que l’existence de ces protocoles avait entraîné certaines violations des droits de l’homme: des millions de Roumains contrôlés par les services secrets au nom de la lutte anti-corruption, des solutions judiciaires entachées de pressions de la part d’affaires dirigées contre des magistrats, certaines personnes concernées en ayant été révoquées, après quoi ayant été acquittées ou les dossiers classés; des dossiers au tribunal rédigés sur la base de preuves falsifiées.
Pour la première fois, les responsables de l'Union européenne ont admis qu'une enquête était nécessaire pour préciser en quoi ces protocoles avaient influencé l'acte de justice. Toute ingérence dans l'acte de justice est inacceptable. La justice doit garantir le respect de la loi, des droits des citoyens et de l'indépendance des magistrats. C’est la direction à suivre par la modification des lois de la justice. J`ai assuré que nous sommes de bonne foi et que nous voulons une justice équitable et impartiale pour la Roumanie et les modifications apportées à la législation sont compatibles avec les engagements pris, avec les réglementations de l'Union européenne.
Nous poursuivrons le dialogue que nous avons avec les institutions européennes, avec les experts de la Commission de Venise. Comme je l'ai mentionné hier, M. le ministre Tudorel Toader a rencontré des représentants de la Commission de Venise. La Roumanie participe à tous les mécanismes existants et tiendra compte des recommandations. Ceux qui désinforment oublient de mentionner précisément cette ouverture au dialogue du Gouvernement roumain.
On a évoqué aussi le mode dont la Gendarmerie a agi contre les manifestants violents lors du rassemblement du 10 août. J`ai présenté des arguments et demandé que la Roumanie soit traitée sur un pied d'égalité avec les autres États membres. J`ai  discuté de tous ces sujets à Strasbourg avec le président du Parlement européen Antonio Tajani et avec le vice-président de la Commission européenne Frans Timmermans. J`estime que l’intervention au Parlement européen et les discussions tenues à Strasbourg ont été une bonne occasion de présenter nos arguments dans un cadre officiel. Pour qu'un dialogue soit constructif, toutes les parties impliquées doivent être entendues.
Il reste encore quelques jours avant le référendum pour réviser la Constitution, visant à redéfinir la famille. Le Gouvernement a pris toutes les mesures nécessaires, à la fois législatives et en matière de fonds. Les autorités sont dans le calendrier proposé pour la préparation technique. Nous voulons assurer une organisation aussi meilleure que possible  de cette consultation publique, afin que l`opinion des citoyens soient reflétée fidèlement dans le résultat du vote. Cette large consultation résulte d'une démarche de la société et ne se retourne pas contre une minorité. Le thème de la famille a de fortes résonances dans nos valeurs traditionnelles et dans la conscience du peuple roumain. J'espère que les institutions de l'État feront leur devoir pour assurer la bonne organisation et le bon déroulement du référendum.
Le Programme Start Up Nation 2017, lancé par le Gouvernement PSD-ALDE, a atteint son objectif. Dans le cadre de ce programme, ont été créées plus de 8 000 entreprises dans des secteurs à effet multiplicateur: économie, industrie manufacturière, industries créatives, services et informatique. La plupart des entrepreneurs qui ont créé leur entreprise par l’intermédiaire de Start Up Nation sont des jeunes âgés de 21 à 40 ans et offrent actuellement des emplois à plus de 21 000 personnes. Il est également encourageant de constater que plus de 80% des emplois nouvellement créés sont occupés par des personnes appartenant aux catégories cibles, que ce soit les chômeurs, les jeunes diplômés ou les personnes handicapées.

Nous continuerons ce programme important pour le développement de l'environnement des affaires roumain et nous allons l`améliorer afin de fournir de plus grandes opportunités aux entrepreneur qui veulent transformer leurs idées d`affaires en entreprises prospères. Nous allouerons des ressources budgétaires de 2 milliards de lei, afin d'attribuer une subvention de 200.000 lei pour chaque bénéficiaire pour 10.000 entreprises. Le  programme de la deuxième édition du Programme Start up Nation a été déjà lancé dans le débat public. Ce projet est construit sur la base de l'expérience de Start Up Nation 2017 et répondra mieux aux souhaits et besoins sont estimés par les entreprises en démarrage. Ce sera un programme plus clair, avec une procédure d'achat simplifiée, et  le mode de travail  avec les bénéficiaires sera uniforme dans tout le pays, tant pour les agences régionales que pour les banques partenaires. Nous voulons encourager le lancement des affaires dans les zones géographiques moins développées, conformément aux principes du développement durable appliqués par la Commission européenne et je suis convaincue que ce programme répondra aux attentes des entrepreneurs.
Le gouvernement que je dirige soutient constamment l'agriculture, un secteur ayant un impact significatif sur les plans économique et social. Les bons résultats dans le secteur agricole sont déterminés en grande partie par la réalisation de travaux agricoles à temps, soutenus par des subventions accordées.  Nous adopterons aujourd'hui un Arrêté du Gouvernement, grâce auquel  à compter du 16 Octobre, les agriculteurs dans les secteurs des légumes et du bétail recevront une avance sur le montant des fonds afférents aux paiements directs sur la surface, ainsi que du soutien  couplé pour les moutons et les chèvres. Par ce soutien financier aux fermiers, l'agriculture recevra  environ 2 milliards d'euros, l'argent des fonds européens.
Le tourisme roumain est le domaine dynamique et avec un potentiel de croissance. Institut national des données statistiques montre que des incitations telles que l'octroi de chèques vacances produisent des résultats et des effets positifs pour l'économie. Le nombre de touristes séjournant dans le mois Août 2018 était près de 10% supérieur au même mois l'an dernier. Aujourd'hui, nous prenons une autre décision importante pour soutenir le secteur: réduire le taux de TVA à 5% pour l'hébergement et services de restauration et d'utilisation des installations sportives, les parcs d'attractions et de loisirs. La Roumanie aura ainsi le taux de TVA le plus bas dans l'Union européenne appliquée dans le tourisme et l'expérience des dernières années montre que la réduction de cette taxe a des effets positifs dans l'économie.
Nous soutenons également les autorités locales qui ont besoin de fonds pour assurer le chauffage en hiver. À cet égard, les administrations locales peuvent obtenir des prêts à des conditions favorables du Trésor jusqu'à 450 millions de lei. Ces mesures visent à assurer un environnement d'affaires attrayant et à répondre en même temps, au besoin de financement des services publics. A la fin de la réunion du Gouvernement, le porte-parole détaillera les actes normatifs  adoptés lors de la réunion d'aujourd'hui. Je vous remercie.



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire