Déclarations soutenues par le Premier ministre Viorica Dăncilă au début de la réunion du gouvernement

09 Septembre

Viorica Dăncilă: Bonjour à tous. Au début de la réunion du gouvernement d'aujourd'hui, je tiens à souligner une chose essentielle: en tant que Premier ministre, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour assurer le bon fonctionnement des institutions de l'État et du pays. Je veux être très claire, j'ai la situation sous contrôle et aucun Roumain ne devrait s'inquiéter. Les retraités ont déjà commencé à recevoir les pensions pour septembre augmentées de 15%, comme nous l’avons promis. Toutes les pensions seront payées jusqu'au 15 septembre. Par conséquent, les retraités bénéficient de leurs droits même si le président veut constamment sacrifier et bloquer la Roumanie. Toutefois, cette situation créée par le président Iohannis, qui, en refusant de nommer les ministres de l’intérim, ignore totalement et avec mépris les règles, lois et ARRETE s de la Cour constitutionnelle, peut avoir de graves conséquences pour les citoyens de ce pays et pour les relations de la Roumanie avec ses partenaires externe. Le refus de nommer des ministres par intérim est une violation de la Constitution et du pouvoir que M. le Président Iohannis se permet de faire à l'abri de l'immunité absolue devant la loi. Par sa ARRETE  875/2018, la Cour constitutionnelle a déjà établi que le président en exercice n'a aucun droit de refuser de manière aléatoire les nominations des ministres de l'intérim. Ils doivent être nommés pour être assuré le bon fonctionnement du gouvernement jusqu'à ce que le Parlement se prononce sur le remaniement. Je tiens à assurer à tous que nous n'avons pas peur et que nous envisageons de restructurer le gouvernement au Parlement. Je suis une personne des solutions et, avec l’équipe gouvernementale, j’ai identifié les mesures permettant de surmonter cette situation de blocage, qui pourrait être facilement résolue si le président remplissait l’obligation prévue par la Constitution, de signer les propositions intérimaires. Pour débloquer cette situation, nous adopterons un Arrêté du  gouvernement par lequel nous transférerons l’avis donné par le Ministère chargé des Relations avec le Parlement, au Secrétariat Général du Gouvernement sur l’opportunité de prendre des mesures d’urgence, afin de motiver la situation exceptionnelle requise par la législation. C'est une mesure naturelle, étant donné que la possibilité de promulguer des actes normatifs appartient au Gouvernement dans son ensemble et que cet avis peut être donné par le Secrétariat Général du Gouvernement. En fait, cet attribut appartenait autrefois à un département subordonné à l'appareil de travail du Gouvernement. Nous avons répété à maintes reprises que nous ferions tout ce qui est en notre pouvoir pour assurer la stabilité gouvernementale, faire en sorte que les citoyens obtiennent leurs droits et ne souffrent pas. Nous le ferons parce que les Roumains ne méritent pas d'être sacrifiés pour les intérêts de campagne du candidat Klaus Iohannis.

Je me félicite de la ARRETE  annoncée aujourd'hui par la présidente élue de la Commission européenne, qui a approuvé la liste des commissaires désignés. Rovana Plumb a été nommée pour occuper un poste de commissaire européen, en dépit des tentatives de certains responsables politiques pour bloquer la nomination de l'un des représentants proposés par le gouvernement roumain. Nous nous félicitons de cette nomination et souhaitons beaucoup de succès à Rovana Plumb lors des auditions qui se dérouleront en séance plénière du Parlement européen. Je souhaite également à tous les commissaires européens un grand succès et réitère la détermination du Gouvernement roumain à collaborer étroitement avec la nouvelle Commission européenne!

Je souhaite un grand succès aux enfants et aux jeunes qui commencent aujourd'hui la nouvelle année scolaire. C'est un commencement de route pour les élèves, mais aussi pour les parents qui les accompagnent.

En tant que Premier ministre, je suis convaincue qu'il est nécessaire de reconsolider le statut social des enseignants, tant en allouant des ressources budgétaires pour leur garantir des revenus décents, qu'en finançant des projets visant à améliorer les conditions dans les jardins d'enfants, les écoles et les universités. Cette année scolaire, par exemple, seront inaugurés 468 unités d’enseignement, construites ou modernisées et réhabilitées à partir de fonds publics. Des travaux pour 2.800 autres jardins d'enfants, écoles et lycées sont en cours. Au total, il s’agit d’un effort financier de plus de 5 milliards de lei provenant de fonds publics, mais également de fonds européens. Ces données montrent que, dans le système éducatif, nous construisons, progressons pour offrir les meilleures conditions d'étude aux enfants et aux jeunes. Cependant, le système éducatif a besoin d'investissements massifs et je sais qu'il reste encore beaucoup à faire, à la fois en termes d'investissements et de mesures visant à garantir à tous les enfants l'accès à l'éducation et l'égalité des chances. Par un Arrêté que nous allons adopter aujourd'hui, nous établissons un seuil en dessous duquel les bourses de performances, de mérite, d'études et d'assistance sociale dont bénéficient les étudiants de l'enseignement pré-universitaire ne peuvent pas diminuer. Nous prenons cet Arrêté  pour réduire les écarts importants concernant le montant des bourses allouées par les administrations publiques locales. En outre, nous adoptons aujourd'hui les documents nécessaires pour être décomptée la navette des élèves et pour les années scolaires suivantes, afin que les enfants des villages puissent être soutenus dans la poursuite de leurs études. Je veux être très claire, les élèves et les parents n’ont pas à s’inquiéter. Nous avons  prévu de l'argent dans le budget pour le règlement des abonnements des élèves.

Nous prenons également des mesures importantes pour améliorer l'infrastructure médicale. Les derniers jours, j'ai participé avec la ministre Sorina Pintea à la réception de l'Hôpital municipal de Mioveni, la première unité médicale construite au cours des 30 dernières années. Nous prenons aujourd'hui u encore une ARRETE  importante en ce qui concerne la construction de l'Hôpital d'urgence régional de Cluj-Napoca, un objectif qui permettra d'améliorer les conditions de santé dans toute la région. Après avoir approuvé, en mai de cette année, les indicateurs technico-économiques pour l'Hôpital régional d'urgence Iasi, nous faisons aujourd'hui la même chose pour l'Hôpital régional d'urgence de Cluj-Napoca. Demain, à Craiova, un débat public aura lieu pour obtenir l'accord nécessaire à la construction de l’Hôpital régional dans cette zone. Par conséquent, le Gouvernement roumain agit progressivement, étape par étape, pour la construction d'hôpitaux régionaux, avec un financement européen et national, comme nous nous sommes engagés. Ensuite, nous soumettrons les demandes de financement à Bruxelles et nous envisagerons d’organiser les procédures d’appel d’offres et de démarrer la construction des hôpitaux de Iasi et de Cluj. Nous préparons également l'approbation des indicateurs technico-économiques pour l'unité médicale de Craiova. L’Hôpital régional d’urgence de Cluj-Napoca, dont l’investissement est estimé à plus de 2,5 milliards de lei, sera doté d’équipements médicaux et des équipements les plus performants, ainsi que d’un héliport. Pour la première fois, le nouvel hôpital s'articulera autour d'un concept organisationnel de spécialités médicales regroupées dans des centres, reposant sur le concept de bâtiment écologique, ce qui implique une nouvelle construction durable et fournira des services intégrés de haute qualité aux patients. À la fin de la réunion du gouvernement, le porte-parole détaillera les actes normatifs que nous adopterons lors de la réunion du gouvernement d'aujourd'hui.



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire