Le gouvernement a l'intention d'établir dans le cadre d'un partenariat public-privé une banque de sang, du plasma humain et des cellules souches

04 Nov

Lors de la réunion du Gouvernement d'aujourd'hui, a été adoptée l'étude de base visant à mettre en place, en partenariat public-privé, la première banque de sang, de plasma humain et de cellules souches en Roumanie.


Sur la base de cette étude de justification, la Commission nationale pour la Stratégie et les prévisions attribuera le contrat de partenariat public-privé.


Le partenaire public sera le Ministère de la Santé, par l’intermédiaire de la Société nationale Unifarm SA, l’un des principaux distributeurs de produits pharmaceutiques et parapharmaceutiques en Roumanie.


La durée estimée de mise en œuvre et d'exploitation du projet est de 35 ans et la valeur totale de l'investissement - 854 millions de lei, hors TVA.


La Banque nationale du sang, du plasma humain et des cellules souches sera composée de l’usine de traitement du plasma humain, ce qui représente 70% de la valeur totale de l’investissement, respectivement 594 millions de lei, hors TVA, c`est-à-dire la valeur des travaux de construction et des équipements, du laboratoire et le dépôt central de la banque, qui représente 12% de la valeur totale de l'investissement, respectivement 106 millions de lei, hors TVA, la valeur des travaux de construction et des équipements et équipements, ainsi que des centres de transfusion, des centres de collecte de plasma et des centres de collecte de cellules souches et moelle osseuse dont la modernisation nécessite des investissements représentant 7% de la valeur totale de l'investissement, soit 63 millions de lei, hors TVA. Parallèlement, le projet prend également en compte le transfert de technologie - licences de production, brevets, certificats et certifications - qui représentent 11% de la valeur totale de l'investissement.


Le partenaire privé supportera les coûts du projet, plus spécifiquement les coûts liés aux travaux de construction et à la dotation en équipements, mais également les coûts liés aux activités d'exploitation et de maintenance en cours.


La création d'une banque nationale de sang, de plasma humain et de cellules souches, qui collectera et traitera le plasma de donneurs roumains, garantira les quantités nécessaires de dérivés plasmatiques et garantira l'accès des patients roumains aux traitements appropriés. Dans le même temps, une réduction significative des coûts supportés par la Maison nationale de l’assurance maladie sera obtenue pour le règlement de certains traitements, qui sont actuellement effectués à l’étranger.

En établissant une banque de sang nationale, du plasma humain et des cellules souches, 10 centres territoriaux de transfusion sanguine seront modernisés afin d'accroître la capacité de collecte. Ainsi, les quantités de sang nécessaires seront fournies et, surtout, une utilisation plus efficace du sang sera obtenue grâce à la mise en œuvre du système moderne de gestion du sang.



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire