Nouvelles fraîches

Vendredi, 21 Juillet

Conférence conjointe de presse des premiers ministres de la Roumanie, M. Mihai Tudose, et de la République de Moldavie, M. Pavel Filip

M. Paul Filip : Mmes et MM les représentants des institutions médiatiques,

Mesdames et Messieurs,

C`est un grand plaisir de vous accueillir aujourd'hui à Chisinau, et je vous remercie d`avoir décidé de faire cette visite à Chisinau en moins d`un mois depuis que vous avez pris la responsabilité de diriger le Gouvernement de Bucarest, peu de temps après la visite que vous avez faite à Bruxelles. Cela témoigne, chers amis, de l'attitude de la Roumanie envers la République de Moldavie, de la relation particulière entre la Moldavie et la Roumanie, car ce n`est pas simplement une relation bilatérale entre les deux pays voisins, c`est une relation beaucoup plus profonde, une relation d'âme, en fin de compte, parce que nous parlons la même langue, parce que nous avons la même culture, parce que nous avons la même histoire. Bien que notre première rencontre en tant que premiers ministres, parce que nous deux ne nous voyons pas pour la première fois, nous avons réussi à surmonter, à mon avis, ce cadre protocolaire,  pour avoir un dialogue très ouvert, sincère et amical. J'espère que cette relation connaisse un rapprochement encore plus étroit après cette visite. Je dois mentionner à cet égard que nous avons beaucoup de projets communs que nous voulons continuer ensemble. Dans ce contexte, je voudrais remercier M. le Premier ministre Mihai Tudose, pour le soutien de la Roumanie accordé à la République de Moldavie en permanence, dans différents domaines. Ce soutien est extrêmement important pour nous. En dépit de certaines fortes  déclarations de certains fonctionnaires de Chisinau, la République de Moldavie sait quels sont ses vrais amis et connaît son vrai chemin. Cette route est vers l'Europe et les valeurs qui définissent l'Union européenne. Je parlais avec M. le Premier ministre qu'au-delà de la couleur politique des gouvernements qui sont à Bucarest l`attitude envers la Moldavie n`a jamais changé. Par conséquent, cette position au-dessus des partis devrait, à mon avis, être prise aussi par certains partis et leaders politiques ici à Chisinau.
Je suis heureux que des sujets tels que les projets en cours et notre voie européenne, que nous avons abordés avec M. le Premier ministre et la délégation du Gouvernement roumain ont trouvé la compréhension nécessaire. Ainsi, nous avons confirmé notre intérêt mutuel pour élargir et approfondir la coopération bilatérale dans les domaines commercial, économique et, à ce propos, je veux dire encore une fois que la Roumanie est le principal partenaire économique et commercial pour la Moldavie. Nous sommes heureux qu`un nombre  de plus en plus grand de produits moldaves se trouvent sur le marché roumain et nous sommes heureux que des investissements roumains de plus en plus nombreux puissent être trouvés ici, en République de Moldavie. Et nous avons réitéré notre intérêt de voir augmenter le nombre des investissements roumains en Moldavie, nous avons parlé du programme de privatisation que nous avons ici à Chisinau, et avons invité une nouvelle fois, les entreprises roumaines à investir en République de Moldavie.

Nous avons parlé d'un projet stratégique pour nous, la construction du gazoduc ne Iasi Ungheni Chisinau – Il s`agit de l'indépendance et de la sécurité, énergétique de la Moldavie et, de ce point de vue, nous avons convenu que nous allons traiter très rapidement ce projet. Le projet technique sera prêt dans quelques semaines et, espérons, le plus tôt possible, naturellement, nous avons envisagé sa mise en œuvre  à la fin de 2018, mais étant donné que les choses vont parfois plus vite, et parfois sont en retard,  avons tout de même l'espoir qu`il soit achevé et fonctionnel  fin de 2018, d'avoir prêt par ce pipeline. De même au chapitre de l'énergie, nous avons parlé des interconnexions électriques. En outre, j`ai mis en exergue et exprimé toute ma gratitude pour la mise en œuvre des services médicaux d'urgence SMURD, pour la réhabilitation de l`Institut de la mère et de l'enfant, pour la rénovation du Musée d'art de Chisinau et pour les  bourses annuelles pour 5000-5500  jeunes de Moldavie et, certainement,  car il est très important, j`ai  remercié pour le développement des infrastructures de transport. Je parle de la construction du pont à Ungheni.

En conclusion, nous avons eu un entretien, comme d'habitude, très bon, et peut-être le plus important de cette entrevue est qu'il a été confirmé à nouveau la continuité des engagements politiques de nos pays et la détermination d`aller de l'avant et de mettre en œuvre nos projets communs. Je vous remercie de votre attention!

Mihai Tudose: Merci, monsieur le Premier ministre!

Chers collègues des médias, je l'ai dit au début de mon mandat que ma première visite en tant que Premier ministre dans un pays, à Bruxelles je suis allé à une institution, sera en République de Moldavie, comme une déclaration publique au sujet de l'attachement du Gouvernement roumain à la République de Moldavie, au Gouvernement conduit M. Filip, aux efforts extraordinaires qui ont été faits par la Moldavie et les citoyens moldaves. Ces dernières années, les chiffres montrent nettement une situation meilleure qu'il y a deux ans. Les réformes ont été difficiles, comme toute réforme, mais elles commencent à porter leurs fruits dans le niveau de vie, dans la stabilité, dans le fonctionnement de certaines institutions. La Roumanie entend être proche et soutenir davantage le Gouvernement, comme M. le  Premier ministre vient d`affirmer, au sujet des jardins d'enfants, des hôpitaux, des objectifs de la culture, de la sécurité des citoyens, des objectifs du projet SMURD 1, et SMURD 2, des minibus. Tout ce que fait  le Gouvernement de Moldovie et tout ce que le Gouvernement de Bucarest fait pour aider la Moldavie vise rehausser la qualité de la vie des citoyens. En Roumanie,  aussi on vise le même objectif, comme en Moldavie. Sur les autres questions, mon collègue et ami les a toutes énumérées. Les minibus qui sont là ne sont pas des minibus, mais un geste ou une aide à l'accès à l'éducation des enfants, que nous espérons voir par la suite, se joindre aux milliers de jeunes de la République de Moldavie pour étudier en Roumanie. Nous avons établi également avec M. le Premier ministre, une réunion conjointe de gouvernement l'automne prochain à Chisinau, et jusque-là il y aura des réunions mensuelles des équipes ministérielles pour stimuler des projets communs. Nous restons un défenseur de la République de Moldavie au niveau international. Je ne sais pas si vous vous en au courant, mais à Chisinau il y a quatre hauts fonctionnaires européens qui sont roumains, certains anciens ministres, qui sont de bons  avocats des intérêts de la République de Moldavie, et que remercie moi aussi à cette occasion. Je vois même l'un d`eux, plus au fond, M. le ministre Funeriu. C`est un effort commun, mais il faut la continuité et la stabilité, sinon, tous les efforts déployés par le Gouvernement de la République de Moldavie et le Gouvernement à Bucarest pour soutenir l'achèvement de la route de la République de Moldavie vers l'UE, seront vains. Comme Monsieur le Premier ministre vient de le dire, nous sommes totalement engagés dans des efforts conjoints avec la Moldavie.

Question: Bonjour, J'ai une question pour chaque premier ministre. Pour le Premier ministre de la Roumanie, M. Mihai Tudose : comment pensez-vous que la visite que vous faites à Chisinau, en ce moment, aide à maintenir la perspective européenne de la République de Moldavie dans le contexte des tensions, au moins des dernières 48 heures, Chisinau et des avertissements sévères de la Commission européenne? Et, si je peux me le permettre, à M. le Premier Ministre de la République de Moldavie, j`adresserais une similaire : Qu’attendez-vous de la Roumanie, dans ce contexte où vous devez faire face à  un avertissement d`interruption de l'aide financière de Bruxelles et dans quelle mesure vous pensez que votre Gouvernement se heurte à des obstacles à l'ouverture du bureau de l'OTAN à Chisinau? Merci!

M Mihai Tudose: Tout d'abord, changer ce système est un droit du Parlement, le remplacement  d`un changement démocratique par un autre système démocratique - il y a beaucoup de pays dans le monde à avoir le système électif, donc il n'y a rien hors de l'ordinaire. Ce qui est inhabituel, et je vous dis honnêtement que la Roumanie a connu cela : la distorsion avec hostilité de la réalité par certains gens qui ont porté leur message à Bruxelles complètement retourné. Je fais confiance que les institutions démocratiques de la République de Moldavie fonctionnent comme il faut et, à votre à votre question concernant ce que nous faisons pour aider la République de Moldavie, c`est justement cela que nous disons : la Roumanie a changé, elle aussi à plusieurs reprises le système des élections - vous le savez bien, avec ce vote ... uninominal. Nous sommes passés par les mêmes expériences  Puis les choses se sont  calmées quand on a connu que nous n`avons pas transgressé la zone démocratique. Nous disons et nous avons commencé à parler de ce qui se passe déjà. Peut-être que là, vous savez, tout le monde apprend de ses erreurs, malheureusement, au lieu d'apprendre des erreurs des autres. Le Gouvernement moldave devra maintenant être plus prudent à expliquer pourquoi et comment cela se produit. 
M. Pavel Filip: Je commencerais par le bureau de l'OTAN. Je veux dire que nous n`avons aucune difficulté ici, à Chisinau, concernant l'ouverture du bureau de liaison de l'OTAN. Je l'ai dit à plusieurs reprises, en fait, même quand j'étais au Quartier général de  l`Alliance de l'Atlantique Nord, que la neutralité de la République de Moldavie ne signifie pas l'isolement du pays. Nous souhaitons et vous assurons que nous aurons continuerons d`avoir une bonne coopération avec l'OTAN. Pour ce qui concerne  directement du point de vue technique l'ouverture de ce bureau, la République de  Moldavie a rempli absolument toutes les obligations, nous avons accordé ce bureau. Maintenant, il n`y a que quelques questions techniques pour la finalisation de la réparation du bâtiment il y a eu une déclaration des responsables de l'OTAN que, en fait il n'y a pas d'obstacle ni barrière à l'ouverture de ce bureau que de simples questions techniques. Et nous espérons que d'ici août, elles seront résolues et nous aurons un bureau de liaison de l'OTAN ici à Chisinau. En ce qui concerne ce qui est arrivé pendant ces dernières 48 heures, l'approbation ou la modification du système électoral ici, à Chisinau, et quelques déclarations de Bruxelles: d'abord, je tiens à souligner que ces déclarations ont été faites par une famille politique et non par les officiels de Bruxelles. Malheureusement, on a réussi à exporter cette dispute politique entre les formations politiques de Chisinau  sur la plate-forme UE. De mon point de vue - et je souscris aux paroles du Premier ministre Mihai Tudose: peu importe la catégorie du système électoral, il est très important que ce système électoral ne transgresse pas les normes démocratiques, qu`il ne permette pas d`abus lors des élections ou en campagne électorale. Et voici, je vous assure que cela sera respecté ici en République de Moldavie.

Q. : Une question pour les deux premiers ministres: avez-vous discuté si vous avez trouvé une solution pour les Moldaves ayant obtenu nationalité roumaine étant mineurs et maintenant ils ne peuvent plus obtenir de passeports roumains ?  Et, Monsieur le Premier ministre Tudose une question de nos collègues: ne croyez-vous avoir transgressé le code de conduite de l`Exécutif récemment approuvé, en participant à l`inauguration de l`hôtel à Mamaia, étant donné que ce document vous interdit l'utilisation de vos nom et image pour promouvoir des activités commerciales ? Merci!

M. Mihai Tudose: /.../ La semaine prochaine, ou au plus tard dans deux semaines, les ministres de l'Intérieur de la Roumanie et la Moldavie auront une réunion de travail, à commencer les postes de passage frontière  /.../. Et le sujet que vous avez mentionné, très important, nous l`avons dans notre agenda. Force est de trouver une solution pour résoudre ce problème. Le second sujet, pardonnez-moi, je vais essayer d'avoir une réponse diplomatique. L'événement auquel vous faites référence, et je ne sais pas pourquoi est mentionné à Chisinau, était une réunion avec les tour-opérateurs du tourisme, tenue dans un hôtel, c'est pourquoi il y a des opérateurs du tourisme. Pour le reste, vous pouvez spéculer sur tout ce que vous voulez!

Paul Philip : M. le Premier ministre Tudose a répondu aussi à ma place à votre question.
Mihai Tudose: Car nous avons convenu ensemble /.../ que.
Q.: La première question au Premier ministre Filip. Nous voulons avoir une réponse claire si la relation entre nos deux pays reste dans les mêmes paramètres de collaboration par la nomination du nouvel Exécutif à Bucarest. Et à M. Tudose: comment appréciez-vous la réforme du Gouvernement de Chisinau et, comme a été mentionné plus tôt le système électoral, à votre avis pensez-vous que la République de Moldavie ait besoin de la réforme du système électoral ?

M. Pavel Filip: Il me semble avoir dit dans les déclarations initiales qu'au-delà de la couleur politique du Gouvernement à Bucarest, j`ai remarqué ces derniers temps ... Soit dit en passant, dans mon mandat en tant que Premier ministre, je rencontre maintenant le troisième premier ministre de la Roumanie et, comme vous pouvez le constater, nos relations n`ont pas changé, au contraire, à chaque fois, elles sont devenues encore meilleures. Et voici, je disais que cette attitude de la Roumanie envers la République de   Moldavie - ne change pas selon la couleur politique du gouvernement – attitude qui devrait être adoptée aussi par beaucoup de partis politiques et les politiciens à Chisinau. Parce que, malheureusement, certains hommes politiques de chez nous font des déclarations contradictoires. Je suis convaincu que nos relations resteront bonnes à l`avenir aussi, grâce à l`importance du fondement sur lequel  ont été construites ces relations. Car, les fondements de ces relations, ne l`oublions pas, sont la même langue, la même culture, la même histoire, cela ne peut jamais être mauvais.   
Mihai Tudose: Le peuple de la République de Moldavie décide par ses représentants du Parlement, le système de vote et électif le plus approprié ou nécessaire à un moment  donné. Je ne peux pas émettre des avis sur la politique d'un Etat indépendant.

D'autre part, quelle que soit la façon d`élire les élus, peu importe quel genre de gouvernement ils soutiennent, ce qui est important, à mon avis - et ici je suis d'accord avec M. le Premier ministre – c`est la continuité du projet. Tant qu'il y a un processus démocratique qui génère un Parlement fonctionnel, qui est en mesure mettre en place un gouvernement stable – et l`on voit qu`il est stable /.../ la Moldavie continue d`être orientée vers l`UE, elle a un parcours européen, une situation économique et sociale stable - les choses sont très bien.
Pavel Filip: Nous vous remercions, bonne journée!



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire