Réunion du Cabinet

Vendredi, 07 Décembre

Déclarations du Premier ministre Viorica Dăncilă au début de la réunion du Gouvernement

 

Déclarations du Premier ministre Viorica Dăncilă au début de la réunion du gouvernement

Mme Viorica Dăncilă: Bonjour !

Je voudrais commencer par féliciter tous les ministres, mais également tous ceux qui ont participé à la préparation du premier mandat de la Roumanie à la Présidence du Conseil de l'UE. Après la réunion avec la Conférence des présidents à Bucarest cette semaine, j'ai eu une réunion avec le Collège des commissaires. Nous avons parlé de nos priorités au cours de la Présidence tournante, mais également de la manière dont nous allons coopérer avec les institutions européennes. Beaucoup de ministres ont rencontré des commissaires européens, les présidents des commissions du Parlement européen, ainsi que des rapporteurs. Je tiens à féliciter les ministres qui ont pris le relais pour coordonner leurs activités au sein du Conseil de l'UE. Tout comme l'a indiqué le président de la Commission européenne, la Roumanie est prête à assumer ses responsabilités et la reconnaissance de ce fait n'a pu que nous réjouir, compte tenu des critiques apparues récemment dans l'espace public. Les partenaires européens ont noté à l'issue de ces discussions que chacun des ministres gère les dossiers qu'il a sur la table de travail, qu'il s'agit d'une implication totale de chaque ministère et les discussions que nous avons eues dans le cadre du Collège des commissaires, sur les défis existant à l'heure actuelle au niveau européen, ont montré que nous maîtrisons ces problèmes, que nous avons une approche ambitieuse, réaliste et que nous souhaitons en même temps que la Présidence de la Roumanie au Conseil de l'UE soit un succès. La seule situation incertaine que nous ayons à l’heure actuelle est créée par M. le Président Klaus Iohannis, qui bloque la nomination de ministres dans deux domaines importants - je parle du Développement Régional et de l’Administration publique, mais également du Ministère des Transports. Je pense que ce n'est pas le jeu politique qui devrait dicter pendant cette période, je pense que l'intérêt de la Roumanie est important. Nous voulons exercer avec succès la Présidence tournante dans tous les domaines d'activité. Pour ce faire, il faut donner toute l'autorité et la légitimité à tous les ministres du cabinet. Nous ne pouvons pas nous permettre de changer de ministre une fois que les dossiers ont été assumés, après que les priorités ont été définies pour chaque domaine. C’est pourquoi j’ai demandé aujourd’hui à la Cour constitutionnelle de la Roumanie de résoudre le blocage créé par M. Le Président. Nous ne l`avons pas voulu, je ne le veux pas, mais, comme je l'ai déjà dit, les intérêts de la Roumanie, celui des Roumains, sont au-dessus de l'ambition, du jeu politique ou de la campagne électorale.

Le Gouvernement poursuivra ses préparatifs dans les délais prévus, avec le même sérieux et le même professionnalisme. Avec les membres du Gouvernement, nous poursuivrons les pourparlers sur la Présidence et l'exercice de la Présidence. Le 12 décembre , je présenterai au Parlement roumain la forme définitive du programme de présidence tournante, que la Roumanie prendra en charge à partir du 1er janvier 2019. Non pas en dernierlieu, je me félicite également du fait que le président de la Commission européenne, M. Juncker, a répété que la Roumanie ferait partie de l'Espace Schengen avant la fin du mandat actuel de la Commission européenne. Du  point de vue technique, nous savons que notre pays remplit tous les critères et je pense que c'est un acte de justice, un acte de normalité, un acte par lequel la Roumanie est traitée comme les autres États membres de l'UE.

Nous discuterons au cours de la séance de ce jour de L`Arrêté du Gouvernement par lequel nous augmentons le salaire minimum brut à 2.080 lei, respectivement 2 350 lei, pour les employés ayant fait des études supérieures et ayant travaillé au moins une anée dans le domaine de ces études. Cette décision entrera en vigueur le 1 er janvier 2019. Nous adoptons cet acte compte tenu de l'Ordonnance d'urgence modifiant le Code du travail et introduisant la notion de salaire différencié minimum. L'augmentation du salaire de base minimum brut dans le pays, garantie à 2 080 lei, représente une augmentation de 9,47% et le niveau de 2 350 lei, appliqué au personnel diplômé de l'enseignement supérieur et ayant une expérience de travail d'au moins une anée, représente une augmentation de 23,68%. Nous tenons donc notre engagement d'augmenter les revenus de la population et je voudrais souligner à cette occasion que les salaires dans le système budgétaire continueront d'augmenter, conformément à la Loi sur les salaires unitaires, adoptée par le Parlement.

La construction du budget pour l'année suivante vise à augmenter les salaires dans le système public, ainsi que les revenus des retraités, comme stipulé dans la Loi sur les pensions. En d'autres termes, les salaires et les pensions ne seront pas gelés, mais ils augmenteront. Et ceci pour répondre à certaines informations susceptibles de créer une incertitude, ce qui n`est pas corect, je pense,  j’estime que ce n’est pas juste  de créer des préoccupations, de jouer avec les sentiments des retraités, des employés en diffusant des informations erronnées dans l’espace public. J`ai voulu mettre fin à ces spéculations sans fondement dans l'espace public.


Par une décision que nous adoptons aujourd’hui, nous poursuivons une mesure qui a contribué au développement du tourisme roumain. Nous allons donner aux emplyés dusystème public des chèques-vacances d'un montant de 1 450 lei y compris les deux prochaines années, 2019 et 2020. Nous parlons d'une mesure appréciée des Roumains: plus de 1 200 000 personnes ont reçu des chèques-vacances cette année, qu’elles ont utilisés dans des établssements de logements en Roumanie. Cela a entraîné une augmentation de plus de 5% du nombre des touristes dans notre pays jusqu'en septembre, par rapport à la même période de l'année dernière. En outre, par rapport à l'année dernière, le nombre de demandes d`autorisations pour des unités d'hébergement en Roumanie a augmenté de 10%.


  "Start-Up Nation " - Le programme de soutien à l'esprit d'entreprise lancé par le Gouvernement PSD-ADLE s'est avéré efficace. Lors de la première édition du Programme en 2017, plus de 8 000 nouvelles entreprises ont été créées et plus de 20 000 nouveaux emplois ont été créés. Ce sont des résultats qui nous encouragent à poursuivre ce programme sous une forme simplifiée, mais qui réponde mieux aux attentes des jeunes qui souhaitent créer une entreprise. À la deuxième édition de ce programme, que nous adoptons aujourd'hui lors de cette réunion du Gouvernement, nous proposons de soutenir 10 000 projets. Chaque bénéficiaire peut recevoir 200 000 lei. Nous accorderons une plus grande attention au développement des entreprises dans les régions du pays où le nombre de petites et moyennes entreprises est moindre, ainsi qu’à un soutien accru des entrepreneurs en éliminant les procédures administratives et en octroyant des fonds sous forme d’avance.


Nous adopterons aussi, à la réunion du Gouvernement d'aujourd'hui, des mesures visant à soutenir le secteur agricole. D'une part, nous augmentons le montant alloué à la subvention au diesel utilisée dans l'agriculture de 67 millions de lei, de sorte que le montant total atteindra cette année à 487 millions de lei. D`autre part, nous approuvons les montants destinés à soutenir le secteur zootechnique. Le montant total pour 2018 s'élève à près de 486 millions de lei, soit plus de 104 millions d'euros.


Une autre bonne nouvelle venue ce matin même de la Commission européenne concerne l’aide à la lutte contre la peste porcine. Ainsi, la Roumanie bénéficie d'une subvention de 34 278 750 euros, représentant 75% des coûts éligibles engagés par notre pays dans des mesures d'urgence pour lutter contre la peste porcine africaine.


Nous prendrons également plus de mesures aujourd'hui et fournirons les fonds nécessaires aux services sociaux destinés aux catégories vulnérables et au soutien des autorités locales.


Comme chaque année, les anciens combattants et les veuves d`anciens combattants seront aidés à couvrir leurs dépenses de chauffage et d’électricité. Nous avons pris la décision de porter cette aide à 400 lei. L'argent sera distribué avec la pension de décembre. Dans le même temps, nous allouons aux communautés locales les montants nécessaires pour soutenir les centres dans lesquels il y a des enfants relevant du système de protection sociale et des personnes handicapées. À la fin de la réunion du Gouvernement, le porte-parole détaillera les actes normatifs que nous adopterons lors de la réunion d'aujourd'hui. Je vous remercie.



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire