Nouvelles fraîches

Mercredi, 27 Juin

Discours du Premier ministre Viorica Dăncilă à la séance conjointe de la Chambre des députés et du Sénat

Monsieur le Président du Sénat,

Monsieur le Président de la Chambre des Députés,

Mesdames et messieurs,

Chers invités,

J'ai soigneusement lu le texte de la motion de censure de l'opposition et j'avoue que je suis déçue.

Nous espérions que, malgré l'adversité politique que nous constatons, au-delà du jeu politique, il y aurait une approche constructive de la critique au bénéfice du citoyen.

Nous espérions être avertis, corrigés ou même arrêtés au sujet de certaines mesures qui, à votre avis, pourraient sembler discutables.

Je ne m'attendais pas à ce que toute la motion soit une série de contrefaçons; une présentation, comme une autre réalité, faite de mauvaise foi.

Je comprends le rôle de l'opposition et son obligation de critiquer le Gouvernement. Cela fait partie du mécanisme essentiel de la démocratie. Mais la façon dont aujourd'hui, sans arguments rationnels, l'opposition sape tout l'effort du Gouvernement sur la base d'accusations déraisonnables et irréalistes, me fait croire que cette motion n'est rien de plus qu'un jeu politique.

Vous mystifiez la réalité pour servir vos propres intérêts politiques. Vous présentez le mal comme bon et bon comme mauvais. Il n'y a pas de nuances dans votre discours. Tout est noir et blanc: tout ce que fait que le pouvoir est mauvais, et tout ce que vous faites est bien!

C'est la prémisse et la conclusion de la motion qui trahit une arrogance incroyable par rapport à la performance douteuse que vous aviez lorsque vous étiez au gouvernance.

Vous refusez d'admettre même les bonnes choses les plus évidentes qui se sont produites sous cette gouvernance. Pour vous, augmenter le revenu des Roumains est une mesure populiste qui va introduire le chaos dans l'économie. Pour vous, augmenter le salaire minimum en Roumanie est une mesure antisociale et anti-économique, comme le disent certains de vos représentants dans une lettre ouverte. Pour vous, la croissance économique exceptionnelle de la Roumanie l'année dernière est le résultat de l'incapacité et de l'incompétence du Gouvernement.

À votre avis, la diminution de la dette gouvernementale est en fait une augmentation de la dette.

Quoi que le Gouvernement ait fait, quoi qu'il fasse, aussi bon soit-il, il vous est impossible de sortir de ce paradigme de catastrophe, du désastre et du cirque.

Quand vous ne pouvez plus combattre les bonnes mesures du Gouvernement, vous attaquez de manière primitive, en commençant par l'envie rudimentaire de prendre gourdin  pour frapper les adversaires, jusqu'aux gestes obscènes du Parlement roumain. Lorsque vous n`avez plus pu nier le bénéfice de la majoration des pensions  et les augmentations de salaires, vous vous en êtes pris à l`aspect physique, la coiffure ou la tenue de vos adversaires politiques. Lorsque vous n'avez eu aucun moyen de nier les performances économiques de cette gouvernance reconnue par le FMI, par la Banque mondiale, vous avez commencé à faire des commentaires insultants sur le niveau de formation de vos adversaires. Lorsque vous n'avez plus pu contredire les résultats économiques positifs confirmés par l'INS et Eurostat, vous avez commencé à mentir et à déformer les performances de notre gouvernance.

Je regrette de le dire, mais il y a beaucoup d'arrogance dans votre discours. Je suis désolée de constater que vous êtes restés les prisonniers de la politique conflictuelle sans vous rendre compte que les Roumains se sont fatigués du scandale et qu'ils détestent le scandale et les querelles de la politique roumaine. Mais j'ai foi en la puissance de la vérité. J'ai foi en l'intelligence de ce peuple qui a prouvé à maintes reprises qu'il n'est pas dupe des manipulations et qu'il est capable de discerner la vérité des mensonges.

Lorsque le mandat se terminera en 2020, les Roumains vont tirer la ligne et la sagesse qui les caractérise capturera correctement l'essence des choses quand ils iront voter.

 L'équation sera aussi simple que possible:

• Vous avez réduit, nous avons augmenté les pensions et les salaires.
• Vous avez fermé, nous avons rouvert et construit des écoles et des hôpitaux.
• Vous avez grandi, nous avons réduit et nous avons éliminé les taxes.
• Vous avez enregistré le taux de chômage le plus élevé, nous, le  plus bas.
• Vous avez aboli, nous avons créé des centaines de milliers d'emplois
• Vous avez généré l'une des plus fortes baisses, nous, l'une des plus grandes croissances économiques de l'Union européenne.

C'est en somme la radiographie de la gouvernance  que tout Roumain de bonne foi fera en Roumanie.

Mais au-delà de l'arrogance et de l'hypocrisie, il reste la question légitime que tout le monde se pose: si cette motion  passe, qu'arriverait-il à ce pays? Comment vont vivre ses citoyens? Sera-t-il meilleur ou pire?!

Donc, au-delà des attaques au Gouvernement, vous devriez présenter l'alternative aux Roumains que vous voulez offrir.

Beaucoup d'entre nous le savent très bien. C'est la même alternative que vous avez déjà servie aux citoyens roumains.

C'est l'alternative de la coupe et de l'austérité.

On parle beaucoup dans le programme de l'actuel PNL de réduire le salaire minimum à 1 000 lei, donc même plus de 25% par rapport à ce qui s'est passé dans la gouvernance du PDL.

De plus, les économistes du PNL soutiennent fermement et fortement que l'augmentation du salaire minimum serait une mesure anti-économique et anti-sociale. Ceci, dans les conditions où le salaire minimum en Roumanie est encore parmi les plus bas de l'Union européenne, malgré les augmentations successives faites par notre gouvernance.

Est-ce bien votre alternative? Est-ce ce que vous voulez offrir aux Roumains? Encore le chaos et le cirque? Encore des réductions de salaires et des pensions? Encore une fois, des licenciements? Encore une fois couper des avantages sociaux? Encore une fois fermer les écoles et les hôpitaux ou les privatiser, afin que la santé et l'éducation deviennent un luxe accessible uniquement à ceux qui ont de l'argent?

Plus grave que cette sombre perspective que vous offrez, je trouve que c'est la manière déshonorante dont vous essayez de désinformer les Roumains.

Il y a beaucoup, beaucoup de mensonges, de distorsions ou de mystifications dans la motion. Où que l`on mette le doigt sur le texte, on trouve  un mensonge ou un poison.

Il me faudrait trop de temps pour traiter chacun d'eux. Je vais m`arrêter seulement aux plus graves  et les plus répandus non seulement dans la motion,   mais aussi dans les médias de propagande ou les réseaux sociaux utilisés comme paravant par ceux qui travaillent pour renverser le pouvoir politique légitime établi à la suite d'élections libres et équitables.

Je vous présente donc dix exemples de mensonges et de manipulations qui apparaissent dans la motion.

La première fausse information est la pire: l'insinuation selon laquelle il n'y a plus d'argent pour les pensions, accompagnée de la soi-disant nationalisation du Pilier II des pensions.

Je peux comprendre jusqu`à un point que l'objectif de l'opposition est de remettre en question ce que fait le pouvoir.

Je peux comprendre les jeux politiques que vous faites à cet égard.

Mais je vous rappelle que pour les retraités ce n'est pas du tout un simple jeu en affirmant qu'il n'y a plus d'argent pour payer les pensions jusqu'à la fin de l'année.

Pour un retraité dont la santé ou la vie dépend d'une pension doit venir tous les mois, ce n'est pas un jeu quand vous leur mentez qu`il n`y a plus d`argent pour les pensions.  C'est un mensonge irresponsable et s'il vous plaît arrêtez de mentir aux retraités! Vous vous êtes trompés une fois quand vous avez prédit qu'il n'y aurait plus d'argent pour les retraites avant novembre.

Combien de temps voulez-vous persister encore dans ce mensonge? Il y a quelques jours et une augmentation de 10% du point de pension de 1000 à 1100 lei entrera en vigueur à partir du 1er juillet 2018! Toujours à compter de ce moment-là, la pension dite minimale de 520 lei augmentera à 640 lei ! Une augmentation de 23%.

À quel point êtes-vous „résistants”quand il s'agit d'augmenter le revenu des retraités?! Ne sont-ils pas nos parents et nos grands-parents, de tous ceux d'entre nous, qui ont travaillé toute une vie, surtout pour leurs enfants et leurs petits-enfants?

Tout aussi irresponsable est la rumeur que vous maintenez les pensions du Pilier II.

Il n'a jamais été question de la nationalisation des du Pilier II des pensions  - ce serait même impossible, parce que les fonds accumulés là-bas appartiennent aux Roumains, et le droit de propriété est garanti par la Constitution.

Nous voulons que chaque Roumain ait la liberté de décider où garder l`argent de leur pension et il est difficile de comprendre comment il est possible qu'un parti qui prétend être libéral puisse militer pour l`absence du choix,  pour l`obligation  imposée par l'Etat où garder l'argent.

Il n'a jamais été question de la dissolution ou la nationalisation du Pilier II - aurait été techniquement impossible. Mais oui, nous voulons que les administrateurs des fonds privés du Pilier II soient placés dans un véritable environnement concurrentiel, afin d`être  déterminés d`obtenir les meilleurs rendements et de percevoir des commissions aussi petites que possible pour leurs clients. C'est l'intérêt des citoyens et c'est ce que nous voulons faire pour réformer le système des pensions.

La deuxième fausse information concerne les soi-disant évolutions négatives de l'économie roumaine.

Quand on parle d`économie vous vous lancez à faire des affirmations sans fondement  dans l'espoir qu'un mensonge répété sans cesse, à la fin  arrivera à être cru. Une telle distorsion de la vérité on trouvée dans le texte de la motion: insinuer que les revenus auraient diminué par rapport à la croissance économique.

Chers parlementaires de l'opposition, c'est incroyable! Jetez un oeil à l'histoire récente de la Roumanie! La première année après la Révolution lorsque les revenus ont diminué, alors que l'économie était en croissance c`était en 2016. Alors bien que la Roumanie ait enregistré une croissance de 4,8%, les recettes budgétaires ont diminué de 9,8% par rapport à 2015.

Vous ironisez sur le fait que l'économie roumaine est le «tigre de l'Europe». Je dis oui, dans cette gouvernance, la Roumanie est devenue le tigre économique de l'Union européenne. Nous avons enregistré une croissance du PIB de 55 milliards d'euros.

La Roumanie a enregistré la plus forte croissance au cours de ces 10 dernières années, étant aussi la plus forte croissance en Europe, avec un taux de 2,8% fois plus élevé que la moyenne européenne. Cela signifie que nous avons réduit nos écarts par rapport à l`Europe. Cela signifie que nous sommes sur la bonne voie. Eurostat a confirmé cette semaine que le PIB par habitant à la parité de pouvoir d`chat est passé de 58% à 63% de la moyenne de l'UE, la plus forte augmentation dans les pays UE 28.

La 3ème désinformation: l'inflation de 5,4% et l'évolution ROBOR auxquelles vous vous référez dans la motion.

Vous savez bien, ou peut-être que vous ne savez pas, que cette inflation de 5,4% par rapport à la même période de l'année précédente est purement inflationniste statistique.

Elle ne reflète pas l'impact réel des hausses de prix ressenties par la population, par opposition à l'inflation par rapport au mois précédent qui montre effectivement l'évolution continue des prix et l'effet réel à la poche des citoyens.

Oui, il y a eu une hausse des prix en fin d'année dernière, mais s'il vous plaît notez que la Roumanie avait un des plus bas taux d'inflation dans l'Union européenne en 2017.

Vous savez ou devriez savoir que les principaux facteurs étaient liés au prix international du pétrole, à la crise des prix des denrées alimentaires européennes ou aux prix de l'énergie dans le contexte de la libéralisation du marché convenu depuis longtemps avec nos partenaires de l'UE. Ce n`esta pas seulement nous qui le disons, mais aussi la BNR et Eurostat.

Après le moment de l'année dernière, les hausses des prix ont diminué presque entièrement par  l'augmentation moyenne de moins de 1% de mois en mois et même avec des réductions de prix des  denrées alimentaires de base comme l`huile, le sucre et les œufs et la liste peut continuer, en plus d'autres produits de base tels que la farine, le pain ou le lait où les prix ont stagné. Pourquoi mentez-vous aux gens quand vous leur dites tous les mois leurs prix ont augmenté de 5,4%?

Et vous savez bien que ce n'est pas vrai! Même si les prix chutaient régulièrement d'un mois à l'autre, par rapport à l'année dernière, l'inflation resterait à un niveau apparemment plus élevé que l'an dernier. Par rapport à Décembre 2017 , jusqu`à maintenant, les prix ont augmenté réellemement de seulement 2,4%, ce qui est moins de la moitié que vous clamez haut et fort.  

De plus, l'inflation moyenne au cours des 12 derniers mois, calculée selon la méthodologie d'Eurostat, a été de 2,6% en Roumanie et cette inflation s'est fait sentir dans la plupart des pays européens. En mai 2018 par rapport à mai 2017 l'inflation a augmenté d'environ 60% en Italie, en Hongrie, d`environ 40%, en République tchèque, en Allemagne, en Autriche, d`environ 85% en Pologne et a doublé au Danemark, en Lituanie, Pays-Bas, Roumanie, Slovaquie, Angleterre.

J'insiste également sur une chose que vous connaissez également: le Gouvernement n'est pas responsable de l'évolution de l'inflation.

Vous savez qu'elle est sous la garde et la responsabilité de la Banque nationale de Roumanie, qui, soit dit en passant, et officiellement reconnu, que l`inflation dont nous discutons n'a pas été causé par les politiques gouvernementales.

Comment pouvez-vous, justement vous, vous référer à ROBOR? Juste vous, ceux de PDL! Laissez les chiffres parler.

L`intérêt ROBOR aujourd'hui est un peu plus de 3%, beaucoup plus faible qu'en 2009, quand il était presque trois fois plus élevé, soit 10,65%. Toujours dans votre gouvernance, à la mi-2010, ROBOR était 7,27% et la fin de l`année était 6,17% à la fin de 2011il était de 6,05%.

Donc, si nous regardons de toute façon à la gouvernance PNL ou PDL, que nous regeardions du côté gauche ou droit, si l'on regarde vers le bas ou le haut, ROBOR a été de deux ou trois fois plus grand  que celuie d'aujourd'hui.

La 4ème désinformation se réfère à la soi-disant  stagnation économique qui aurait eu lieu au cours du premier trimestre de cette année.

Je pense que ceux dans cette salle ont une connaissance au moins élémentaire des mathématiques et je pense que nous pouvons convenir que 4,2% n`est pas 0.

Si l`INS et Eurostat parlent d'une croissance de 4,2%, presque deux fois plus élevée que la moyenne de l'UE et la 5ème la plus grande parmi les États membres, il est impossible de parler de stagnation économique.

Je suppose cependant que vous avez parlé du trimestre précédent. Alors, à quoi nous rapportons-nous? Au cours du quatrième trimestre de 2017 quand a été enregistrée la plus forte hausse trimestrielle du PIB au cours des 10 dernières années? Est-ce cela dont vous parlez?!

Dans ce cas, oui, il est normal de trouver étrange que ce Gouvernement a réussi à maintenir le même niveau élevé – c`est étrange pour vous, un parti habitué aux chutes et coupures, au chemin vers le bas.

La 5ème désinformation est tout simplement un mensonge : vous dites que le pouvoir d'achat des Roumains serait érodé. Rien de plus faux!

En réalité, c'est totalement inverse. Avant d'arriver à écrire la motion, je vous recommande amicalement de vous documenter mieux pour éviter de glisser dans le ridicule. Lisez attentivement les données officielles de l'INS et d'Eurostat. Ces données sont publiques!

Analysez ce que disent les rapports du FMI, de la Banque mondiale ou de la Commission européenne, indiquant que le pouvoir d'achat des Roumains non seulement qu'il ne s`est pas érodé, mais a même augmenté de manière significative cette année et l'année dernière.

En 2017, les salaires nets en termes réels, à savoir en traduction libre pour  l'opposition, il s`agit du revenu réel , après le payement des impôts et la diminition des effets de l`inflation, ou encore plus simplement,  il sagit du pouvoir d'achat qui a augmenté en moyenne de 12,7 % dans toute l'économie, respectivement 22,5% dans le secteur public et 10,2% dans le secteur privé.

Par conséquent, le pouvoir d`achat  a augmenté le pour tous: non seulement les employés de l'Etat vivent mieux sous la gouvernance PSD - ALDE, mais aussi les employés du secteur privé.

De même,  en 2018, en Mars, le revenu  salarial net en termes réels a augmenté de 10% dans toute l'économie, soit de 16% dans le secteur public et 8,1% dans le secteur privé.

Il n'y pas eu donc d'érosion, mais une augmentation du pouvoir d'achat. Mais cette confusion n'est pas la chose la plus grave.

Pire encore il me semble l`effondrement du pouvoir d'achat qui se produirait si votre gouvernance  arrive et vous faisiez ce que vous avez prévu, respectivement, couper le salaire minimum à 1.000 lei, après nos efforts  de réduire l'écart par rapport au le niveau du salaire minimum dans les États membres de l'UE.

Je vous remercie de votre honnêteté, concernant cette mesure de réduction du salaire minimum, mais je suis terrifiée de l'impact qu'elle aurait sur les millions de Roumains! C'est pourquoi, je vous demande, dites donc, vous voulez vraiment réduire encore les salaires?! N'avez-vous rien appris de la catastrophe que vous avez faite en 2010 lorsque vous avez coupé pensions et salaires?

N'avez-vous pas vraiment compris que l'austérité est une mauvaise politique, qui génère de la méfiance, de l'instabilité et la crise économique?!

La 6ème désinformation: la critique de l'exécution du budget, à savoir que les revenus n`augmenteraient pas comme il se doit et ont augmenté en échange les dépenses.

Permettez-moi de vous faire une déclaration très succincte sur l'exécution du budget au cours des quatre premiers mois de 2018.

Même si vous soutenez que les revenus auraient diminué, comme cela est arrivé pendant la gouvernance Cioloş, je vous dis, au contraire, les revenus ont augmenté à la fois par rapport à l'année dernière, que par rapport à ce que nous avions prévu dans le budget.

De plus, les revenus augmentent à un rythme supérieur à la croissance économique, ce qui est le signe d'une reprise du système fiscal roumain.

Je vous rappelle qu'en 2016, sous le gouverneance  Ciolos, les revenus ont chuté presque deux fois plus que le taux de croissance économique!

En 2017 quand nous sommes arrivés au pouvoir, nous avons dû réparer ce que d`autres ont gâché, puis nous avons fini par avoir une augmentation de près de deux fois plus élevée que la croissance du PIB, même si, vous savez que nous avons eu  parmi les plus fortes croissances économiques  dans l'Union européenne.

De plus, au premier trimestre de 2018, la croissance des revenus s'est renforcée par rapport à la même période l'an dernier.

La réalité économique dans laquelle nous vivons maintenant et que vous ne pouvez pas comprendre, montre qu'une politique fiscale cohérente et sage peut apporter des revenus même si l`on réduit les taxes et en même temps on augmente les salaires, les pensions et les investissements publics.

La tendance à la hausse des recettes totales du budget général consolidé a continué en Avril, et le taux de croissance enregistré durant la période Janvier-Avril 2018 s`est accéléré, pour atteindre 11,8% en termes nominaux et de 6,6% en termes réels par rapport à la même période de l'année précédente.

La plus forte augmentation des recettes budgétaires a été enregistrée dans les cotisations de sécurité sociale qui ont une avance de 33,6% par rapport à l'année dernière, alors même que nous avons eu une baisse des cotisations fiscales àcompter du 1er Janvier, 2018.

Et cette fois, la réalité bat la propagande qui attaque le transfert des cotisations de l'employeur à l'employé. Il s'avère que cette mesure a apporté plus d'argent à la santé et aux retraites pour tous les Roumains.

Également dans ce chapitre de l'exécution du budget, une autre direction de la manipulation et de la désinformation est liée à l'évolution du déficit budgétaire auquel il est fait référence dans cette motion et l'insinuation que nous sommes toujours au bord du précipice et risquons à tout moment de nous écrouler.

En fait, au cours des quatre premiers mois de l'année, le déficit était de 0,65% du PIB, soit environ 6 milliards de lei.

Si les parlementaires de l'opposition avaient  regardé de plus près l'exécution du budget, ils n'auraient probablement pas osé se référer à un déficit dans la motion.

Pourquoi dis-je cela? Parce que presque toute la valeur du déficit se trouve dans les investissements, qui ont doublé par rapport à la même période de l'an dernier , atteignant 5,9 milliards de lei.

Honnêtement, je ne vous comprends pas. Ce n'est pas bon quand on grandit sur la consommation, parce qu'il n'y a pas d'investissements. Quand il y a des investissements, ce n'est toujours pas bon, parce que les dépenses sont plus élevées. Mais je vous donne une information nouvelle: on ne peut pas investir sans dépenser. C'est simple: des investissements plus importants signifient des dépenses plus élevées.

La 7ème désinformation est l'une des plus grossière et fait référence à la dette publique.

Avec tout le respect dû, il est impoli de parler d'augmentation de la valeur nominale de la dette, sans tenir compte de la croissance du PIB, donc, tout ce que la Roumanie produit. Même un étudiant en première année d`ASE ne peut pas vous prendre au sérieux en faisant de tels jugements.

Vous devriez savoir que la taille d'une dette est une notion relative. Par exemple, une dette de 100 lei est grande ou petite? Je pense que qu`elle est grande pour quelqu'un qui gagne 1000 lei / mois, mais elle est petite pour quelqu'un qui touche 10.000 lei par mois.

C'est pourquoi, il est absurde d'analyser la dette publique uniquement par sa valeur. Tout économiste sérieux regarde le poids de la dette dans le PIB. Mais je peux comprendre pourquoi vous n'avez pas fait référence à cet indicateur.

Vous savez très bien que la dette publique réelle a diminué en pourcentage du PIB, de 37,4% laissée par le Gouvernement Ciolos, à 35% cette année, 2,4 % de moins.

Une leçon d'économie dont vous devriez vous souvenir dès maintenant!

Et je ne dis pas cela ironiquement. Je vous le dis parce que je sais ce que vous avez fait quand vous étiez à la tête du pays. Je vous rappelle que vous avez triplé la dette publique de 12,4% du PIB en 2008 à 34% du PIB en 2011. C`est bien ce que vous avez fait et je vous demandé à nouveau: c`est justement vous qui venez maintenant parler de l`augmentation de la dette ? Justement vous qui avez triplé la dette, tandis que nous, l`avons diminuée?
La 8ème désinformation majeure est liée à l'évolution de l'infrastructure de transport

Vous parlez beaucoup dans la motion des blocages dans la construction des autoroutes.

Je pourrais moi aussi reprocher à ceux qui ont soutenu le Gouvernement Ciolos ou à ceux qui ont soutenu le Gouvernement Boc de ne pas avoir changé la Loi sur les marchés publics qui a causé de nombreux blocages dans tous  les projets d'investissement réalisés en Roumanie. Mais si je devais entrer dans une telle dispute, nous ne ferions que nous accuser les uns les autres, ce qui serait complètement hors de propos pour les citoyens qui nous ont votés.

Je vais vous dire ce que nous avons fait pour débloquer ces choses. Nous avons modifié la Loi sur les marchés publics afin que les contestations ne soient plus utilisées de manière abusive pour empêcher les projets de fonctionner. Nous avons modifié la Loi sur l'expropriation afin que nous puissions fournir le front de travail aux constructeurs de routes et d'autoroutes.

Nous avons éliminé la plupart des obstacles administratifs qui bloquaient les projets d'infrastructure. 90% des budgets des entreprises relevant du Ministère des Transports ont été approuvés.

Je ne dis pas que pour le moment tout va de soi et que nous couvrirons la Roumanie de routes et d'autoroutes. Je dis simplement que ce Gouvernement que j'ai géré a éliminé plusieurs problèmes majeurs qui durent depuis des décennies et qui bloquaient le développement de l'infrastructure roumaine.

Nous avons été critiqués pour le fait que le Gouvernement de la Roumanie a annulé l'Accord avec la Banque mondiale pour le projet Comarnic-Braşov. Mais vous avez délibérément omis de dire que dans la version de la Banque mondiale, la date limite était 2030! Je vous demande très sérieusement: c`est bien ce que vous voulez dire aux Roumains? Que nous finirons l'autoroute Comarnic-Brasov en 2030, alors que la nouvelle Loi sur le partenariat public privé nous permet de commencer les travaux dans les deux prochaines années?

Je vous assure qu'il n'y a rien à nous embarrasser dans les relations avec les institutions financières internationales, comme vous supposez. J`informe tous les citoyens roumains que nous n`avons aucun différend contractuel ou d`autre type avec la Banque mondiale.

Il y a eu une discussion exploratoire que nous avons analysée, et finalement nous avons pris la décision d'aller plus vite, même si c'était un projet complexe.

J'ai déjà vu aussi la préoccupation concernant l'absorption des fonds européens pour de grands projets d'infrastructure. Je vous fais connaître qu'il n'y a actuellement aucun risque de désengagement des fonds européens dans ce domaine.

Nous avons pour l`infrastructure de transport des projets en cours ou aux enchères, pour un total de 11 milliards d'euros, soit deux fois plus que les fonds disponibles dans ce domaine pour la période 2014-2020. Jusqu'à maintenant, le Ministère des Transports a absorbé 850 millions d'euros.

La Commission européenne vient d'approuver le financement de 240 millions d'euros pour l'autoroute Câmpia-Turzii-Ogra-Târgu Mureş.

On a également approuvé de surcontracter 300% pour les axes de transport du POIM 2014-2020, précisément dans le but de canaliser une plus grande partie des fonds européens de la Roumanie vers ce secteur.

Ce n'est pas dans mon cœur de faire des promesses sans couverture. Je ne vais pas rivaliser avec vous dans les promesses de kilométres qui seront finalisés d'ici la fin du mandat. Je vous ai dit ce que j`ai fait  pour accélérer les investissements et les  kilomètres inaugurés ou donnés en fonction seront comptés à la fin, quand nous pourrons faire des comparaisons avec les gouvernements précédents, mais aussi avec ce que nous avons promis dans le Programme de gouvernance.

La 9ème désinformation sur le Programme de gouvernance concerne les investissements dans la santé et l'éducation.

J'ai vu beaucoup de fausses allégations sur l'éducation et la santé. Vous avez dit, par exemple, que nous aurions bloqué l'investissement dans les écoles et que nous aurions laissé l'éducation sans fonds pour fonctionner.

Toujours dans ce registre vous affirmez que nous n'avons rien construit en Roumanie!

Je pense que vous êtes soit dans une ignorance sérieuse des réalités en Roumanie, soit vous les connaissez, mais dans le style qui vous caractérise vous les niez, comme  vous avez nié d'innombrables autres réalités.

En 2018, a été finalisé le contrat dans le PNDL II pour 2.130 écoles d`un montant total  de 3,1 milliards de lei.

Les investissements ont déjà commencé.

Plus encore, les travaux de modernisation et de dotation de 233 établissements scolaires d'une valeur de 381 millions de lei ont été achevés.

C'est la réalité, chers parlementaires!

Tout aussi erronée est l'affirmation selon laquelle nous n'investissons plus dans les universités est tout aussi erronée. Je voudrais vous informer que des contrats ont déjà été conclus pour la construction des cinq premiers foyers pour étudiants sur les 30 prévues jusqu`en 2020; le reste est soit dans la procédure de passation de marchés, soit dans le cadre de l'achèvement de la documentation technique.

Les critiques que vous avez formulées dans le domaine de la santé sont tout aussi infondées.

Il y a, d`une part,  les mensonges concernant les salaires dans ce secteur. Je n'entrerai pas dans les détails, mais je peux dire aujourd'hui qu'aucun secteur de la santé n'a des salaires plus bas qu'en février 2018 et que les médecins ont profité des augmentations les plus importantes dans le secteur du budget.

En ce qui concerne la construction d'hôpitaux régionaux, je vous rappelle que 3 des 8 hôpitaux seront également construits à partir de fonds européens. Pour ces 3, des terrains ont déjà été alloués et les retards ont été récupérés afin qu'au 4ème trimestre de 2018, nous soyons en mesure de demander un financement pour leur construction.

Tout aussi fausses sont les affirmations selon lesquelles l'accès aux médicaments compensés est réduit, car nous aurions trop réduit leur prix! Voici un autre argument du PNL, qui critique la politique de réduction des prix des médicaments. Je vous rappelle que dans cette gouvernance, la liste des médicaments compensés et gratuits a été mise à jour.

En Mars 2018, 16 nouvelles molécules ont été introduites, en mai encore 19 autres ont été ajoutés pour des affections avec des traitements coûteux pour les maladies: le VIH / SIDA, la tuberculose, le diabète, les maladies dégénératives, les transplants, les maladies oncologiques.
Pour la fin, j`ai gardé la 10ème désinformation: les réformes dans la justice.

Nous assistons malheureusement à la plus grande campagne de désinformation et d'intoxication de l'opinion publique depuis la Révolution.

Il y a beaucoup de mensonges qui circulent en public et reposent évidemment sur des ressorts émotionnels qui pourraient catalyser une réaction sociale hostile, outrée et radicalisée envers l`effort de la majorité parlementaire  pour transposer dans la législation pénale les décisions de la Cour Constitutionnelle, de la Cour européenne des droits de l'homme et enfin, les dispositions de la Directive 343/2016 sur la présomption d'innocence.

On parle dans les rassemblements de la soi-disant amputation des instruments d`enquête des organismes de poursuite pénale qui ne seront plus  en mesure d'attraper les infracteurs corrompus, les assassins et les violeurs.

Mais peu importe la réalité et la vérité – ce qui  compte c`est de coller des étiquettes, ce que vous faites aujourd'hui!

Ce sont des situations inventées dans lesquelles, la victime d'une agression sexuelle, serait obligée de faire des déclarations au moment où y serait présent. On omet toutefois en  toute connaissance de cause, de voir que la forme adoptée du Code de procédure pénale garantit à la victime de l`agression sexuelle le statut de témoin vulnérable bénéficiant de mesures de protection spécifiques, y compris une audience sans être en présence de l`auteur de l`agression.

Même si le débat sur les Codes pénaux n'a eu lieu qu'au Parlement, l'opposition ne manque pas l'occasion d'introduire le sujet dans la motion de censure contre le Gouvernement. C'est étrange qu'on me demande ce qui se passe ici au Parlement. Mais ça ne me dérange pas. Je suis aussi président exécutif du PSD et je soutiens l`effort de  mes collègues parlementaires de  réformer le système judiciaire et d'aligner les aux  dispositions européennes, pour éliminer tout abus.

Toujours au sujet de la justice, j'ai vu aussi un commentaire qui m'a fait vérifier si la motion avait bien été signée par les représentants de l'USR.

Je fais référence au reproche adressé au  Gouvernement de ne pas faire d'investissements massifs pour améliorer les conditions carcérales. Je suis surprise du fait qu'à la télévision ceux de l'USR parlent des criminels comme si tous   devraient être condamnés à mort. Ici, cependant, dans la motion, nous sommrd critiqués  parceque nous n`assurons pas de meilleures conditions en prison.

J'assure également l'USR que tous ceux qui sont intéressés, que le Gouvernement roumain a augmenté les fonds destinés aux institutions du système pénitentiaire. Dans le même temps, cependant, le Gouvernement ne peut pas faire des miracles du jour au lendemain.

La Roumanie ne peut pas se permettre de construire des milliers de nouvelles places dans les prisons, alors que nous manquons encore de financement pour le système médical.

Nous ne pouvons pas nous permettre d`augmenter beaucoup les fonds pour la nourriture des prisonniers, alors qu'il y a encore des lacunes dans le paiement de la nourriture dans les hôpitaux. Nous ne pouvons pas nous permettre de réhabiliter ou de moderniser les pénitenciers pendant que nous avons des classes d'école ou des salles d'hôpital qui nécessitent une rénovation urgente.

Ce sont largement les réponses du Gouvernement aux objections dans la motion de censure.

Certes, c'est une motion qui ne cherche pas à établir la vérité, mais à créer une fausse réalité.

C`est une motion réclamant le changement de la gouvernance actuelle, par une alternative gouvernementale obscure, peu claire et sujette à recourir de nouveau à réduire les pensions et les salaires, suivie par des augmentations d'impôts, comme nous l'avons vu dans les gouvernances précédents. Vous rappelez-vous, messieurs, la TVA de 24%?!

Compte tenu de toutes ces aspects, il n'y a qu'une seule variante de votre réponse de votre part: de voter, clair, contre la motion!

Je vous remercie et je vous souhaite une bonne réflexion cette année de l'Union!

Que Dieu nous aide tous et tout le pays!

 



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire