Nouvelles fraîches

Mercredi, 21 Février

Entrevue du Premier ministre roumain, Mme Viorica Dăncilă avec le président de la Commission européenne, M. Jean-Claude Juncker

Entrevue avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker
 
 

 

Déclarations de presse conjointes soutenues par le Premier ministre Viorica Dăncilă, le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et la Commissaire européenne Corina Creţu

 
M. Jean-Claude Juncker:

Mesdames et messieurs,
Madame le Premier ministre,
Je suis satisfait et heureux que dans mon bureau est venue la nouvelle dame Premier ministre de la Roumanie, que je connais très bien, parce que Mme le PM a été neuf ans dans un député européen tout comme Mme  Corina Cretu et donc l'Europe n'a pas de secret pour le Premier ministre de la Roumanie. En effet, c`est le cinquième premier ministre que j`accueille ici depuis le début de mon mandat et nous espérons que ce cycle s'arrêtera et que le Mme le PM restera plus longtemps en cette fonction parce que je ne vois pas très bien où s`en vont les premiers ministres que j`ai accueillis. Donc, M. Iohannis était ici il y a 15 jours, un Président pro-européen, Mme  le Premier ministre également, tout comme Mme Corina Cretu, aussi. Au cours de notre entrevue, nous avons évoqué  la perspective de la Présidence roumaine pour la première moitié de 2019. En effet, tout sera couronné par le sommet de Sibiu, Hermannstadt, comme je l'ai suggéré à mes collègues du Conseil européen d`organiser le sommet à Sibiu. A cette occasion, nous espérons pouvoir finaliser, ou presque, les débats sur les perspectives financières, un dossier très important pour nos amis roumains. Nous devons donc être en mesure de déterminer les grandes lignes des perspectives financières,  le CFM, avant Juin 2019, parce que les programmes mis en œuvre suite à l'adoption des perspectives financières doivent être prêts à compter du 1er Janvier 2020. Au moins pour la Politique de cohésion, nous avons 100. 000 projets qui doivent être politiquement et administrativement parlant et soutenus, y compris financièrement. Ainsi, la responsabilité de la future Présidence roumaine est très grande dans cette perspective. Et j'ai dit une fois à Mme Le Premier ministre que je suis convaincu que le Mécanisme de Coopération et de Vérification sur la Bulgarie et la Roumanie devrait être relevé, donc être terminé avant la fin du mandat de cette commission comme je l'ai dit à mon amie et que la place de la Roumanie est clairement dans l'espace Schengen. Il n'y a plus aucune raison d'exclure la Roumanie des ambitions de Schengen de ces citoyens. Je l'ai mentionné brièvement la mise en œuvre du plan Juncker en Roumanie, qui me donne raison de me réjouir, car voici, la Roumanie a réussi à investir 1,9 milliard en utilisant le plan Juncker FC, les fonds FC. Donc, les choses fonctionnent bien.

Cependant, parfois on peut avoir l'impression que certains moyens politiques en Roumanie voudraient prendre quelques libertés en matière d'application stricte et le respect des règles de l`Etat de droit. Et ici j`ai discuté avec Mme le Premier ministre, et je suis convaincu que, ici, il y aurait beaucoup à faire pour que l`on fera davantage pour le fonctionnement du système judiciaire. J'espère qu'il ne sera pas testé. Alors, Corina, on peut vous donner la parole à ce sujet.


Mme Corina Cretu: Madame le Premier ministre, je suis heureuse d'être avec vous aujourd'hui, avec le Président et je tiens à vous féliciter encore une fois pour avoir pris la responsabilité de diriger le Gouvernement de la Roumanie et que vous êtes la première femme investie dans une telle fonction après la Révolution de Décembre '89. En ce qui concerne le portefeuille de la politique régionale, nous avons eu une très concrète discussion hier. J'ai également informé le Président aujourd'hui de la performance de l'exercice financier précédent et du fait que nous travaillons ensemble pour débloquer les projets pour l'exercice financier en cours. Nous avons parlé bien sûr du futur cadre financier après 2020, la position de la  Roumanie en la matière. Cependant, même avant d'assumer la présidence du Conseil de l'Union européenne l'année prochaine, j'exprimer ma pleine confiance dans le nouveau Gouvernement qu`il fera tout le nécessaire afin de performer tant en matière d`absorption des fonds européens, qu`en ce qui concerne le mode de mener son mandat de Président du Conseil l`année prochaine. De notre point de vue, comme vient de dire M. le Président Juncker, du point de vue de la Commission européenne, nous aurons de très bonnes relations et une bonne coopération. Merci beaucoup!

 

Mme Viorica Dăncilă: Merci! Je tiens à remercier le Président Juncker, à remercier Corina Cretu pour leur ouverture et leur 'amitié, pour l`encouragement, pour le fait qu`ils affirmé et soutenu sans cesse la voie européenne que la Roumanie doit suivre.   Comme promis, la dimension européenne sera importante pour la Roumanie, pour le Gouvernement roumain et nous ferons tous les efforts pour avoir coopération correcte, transparente, avec les  institutions européennes, respectivement avec le Président de la Commission européenne. Comme l'a souligné Monsieur le Président, nous avons discuté de la Présidence de l'UE à compter du 1er Janvier 2019, des défis que la Roumanie doit relever  et en particulier de ce que nous nous envisageons entreprendre au cours de la Présidence. Nous avons parlé de la CFM,  du fait que nous voulons faire conclure un accord politique au cours de la Présidence de la Roumanie du Conseil de l'UE, nous avons parlé de soutenir la Politique de cohésion et la Politique agricole commune très important pour la Roumanie, nous avons parlé de la participation de M. le Président au Sommet de Sibiu, qui devrait donner un signal sur la construction européenne et en même temps, j`ai mentionné  que la voie européenne de la Roumanie est liée au Président Juncker. Il a été président du Conseil européen lorsque la Roumanie a exprimé la volonté de rejoindre l'Union européenne, il a été Premier ministre du Luxembourg alors qu'en 2005, nous avons signé le Traité d'adhésion et voilà, maintenant M. Juncker est le Président de la Commission européenne lorsque la  Roumanie tiendra la Présidence du Conseil de l'Union européenne. Nous espérons que sous la Présidence de M. Juncker nous pourrons parler aussi de l'entrée de la Roumanie dans l'Espace Schengen. La Roumanie répond à toutes les exigences du point de vue de la Commission et également et que le MCV soit relevé, parce qu'il est pas normal pour la Roumanie de présider ayant une sanction.
Voilà donc ce que nous avons discuté. Du point de vue de la coopération, le  Gouvernement roumain aura une coopération correcte et transparente et, naturellement, le soutien du Président de la Commission est très important pour le Gouvernement roumain, pour la Roumanie et pour les Roumains.

 

Reporter: Monsieur le Président, je voudrais vous demander ce que vous avez discuté concrètement aujourd`hui concernant la justice et l`Etat de droit en Roumanie avec Mme le Premier ministre  Dăncilă et quelles assurances avez-vous reçues qu`il n`y aura pas de dérapages justement pour que le MCV soit relevé avant la fin de votre mandat ?  Et, avec votre permission, j'aimerais aussi demander cela à Mme le Premier ministre.


M.Jean-Claude Juncker: Nous avons discuté des problèmes auxquels vous faites allusion, de façon très amicale. J'ai dit à mme le Premier ministre que certains milieux roumains devraient éviter de donner l'impression à l`extérieur que certaines composantes de l`Etat de droit sont menacées. J'ai également dit à Mme le Premier ministre, comme je l'ai dit aussi au Président, que je fais entièrement confiance au pouvoir judiciaire en Roumanie. Il y a des problèmes dans plusieurs pays de l'Union européenne concernant la stricte application des règles de l'Etat de droit, évidemment nous avons évoqué cette question. Je ne suis pas nécessairement très inquiet de la situation en Roumanie. Je sais que le Président roumain aussi s`en occupe, il y veille je sais que le système judiciaire fonctionne et que Mme le Premier ministre tient beaucoup aux règles de l`Etat de droit, à l`Etat de droit, et remarqué donc tout ce le monde peut voir.

 

Mme Viorica Dăncilă: Oui, nous avons eu cette discussion et, en fait, je crois à la liberté de la justice, je crois à l`Etat de droit, le crois à la lutte contre la corruption, et je précisé à M. le Président que lorsqu'il y a un doute on doit en discuter ponctuellement, et ne pas parler de façon générale, afin de clarifier ou de corriger ce qui mécontente au niveau européen. Et je pense qu`avoir une  bonne coopération sur des éléments ponctuels qui déplaisent et de ne pas discuter en général, ne peut être que bénéfique à la fois pour la Roumanie et pour l'information des institutions européennes.


Reporter: J'ai une question plus précise sur ce sujet, à la fois pour le Premier ministre et le président Juncker. Laura Kövesi, de la DNA dit qu'il y a une véritable attaque contre l'institution qu'elle dirige, par plusieurs hommes politiques et hommes d'affaires de Roumanie. Je voudrais faire référence aussi au rapport sur la DNA et je veux savoir l`on peur arriver au processus pour démettre Mme Kövesi.


Mme Viorica Dăncilă: C`est une question à laquelle je ne peux pas vous répondre. Je crois que la justice doit être indépendante. Voyons voir le rapport rédigé par le ministre de la Justice. Nous n`avons eu aucune discussion sur cette question, parce que je crois que personne ne devrait interférer dans la justice. Je ne peux pas vous répondre ce qui se passera. Nous verrons demain, je crois comprendre que le ministre de la Justice viendra avec ce rapport devant l`opinion publique et je pense que cela est important. Nous devons laisser la justice faire son devoir et on ne doit pas intervenir non plus du point de vue politique ou autre sur l'administration de la justice. Je pense qu'il est juste et je pense que ce qui se passe en Roumanie maintenant, que personne n'y intervient, est une bonne chose. En même temps, je souhaiterais que tous les citoyens de la Roumanie, quelle que soit la position qu'ils occupent, respectent la Directive européenne qui dit qu'il y a une présomption d'innocence jusqu'à la condamnation par le tribunal. La justice est administrée par le juge, et moi, en tant que députée européenne pendant neuf ans, personne ayant voté cette Directive, je souhaite que les directives européennes soient prises en considération et appliquées non seulement en Roumanie, mais dans toute l'Union européenne .

 

Jean-Claude Juncker: J'ai dit il y a quelques minutes que nous suivons de très près tous les éléments à analyser.


Journaliste: J'ai une question à poser à tous les deux, le président Juncker et le premier ministre. Il s`agit de M. Darius Valcov,  l'un de vos conseillers les plus proches, qui a été condamné à huit ans d'emprisonnement pour corruption et blanchiment d'argent, mais il est toujours conseiller. Je voudrais que vous nous expliquiez cela, puisque vous avez dit que vous croyez en la justice et au pouvoir judiciaire et je souhaiterais également connaître l'opinion du Président Juncker qui a déclaré qu`il pense que, toutefois, le système de justice en Roumanie est fort, de sorte que le Gouvernement devrait aller dans le sens de cette décision judiciaire.


Mme Viorica Dăncilă: Vous avez utilisé le mot "proche". C`est un conseiller du Premier ministre, c'est vrai. A ma connaissance, M. conseiller Valcov été reconnu coupable mais non pas définitivement et je viens de dire que la présomption d'innocence doit exister jusqu`à la condamnation définitive. C'est une Directive européenne à cet égard, et je me conforme strictement à une Directive européenne que j'ai votée, en tant que députée européenne, au Parlement européen. Si c'est une décision définitive, je vous assure que mon attitude sera totalement modifiée.



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire