Nouvelles fraîches

Mardi, 30 Janvier

Entrevue du Premier ministre Viorica Dăncilă avec la commissaire européenne à la politique régionale, Mme Corina Creţu

Le Premier ministre Viorica Dăncilă: Une bonne relation entre le Gouvernement et la Commission européenne signifiera des pas en avant dans l'absorption des fonds européens


Le Premier ministre Viorica Dăncilă a discuté aujourd'hui au Palais Victoria, avec la commissaire européenne à la Politique régionale, Mme Corina Cretu, sur les objectifs du Gouvernement pour la période à venir afin d'augmenter l'absorption des fonds européens. A cette entrevue ont participé également M. le vice-premier ministre Paul Stanescu, ministre du Développement Régional et de l'Administration Publique, Mme Rovana Plumb, ministre des Fonds Européens, Mme Sevil Shhaideh conseiller d'Etat et Camelia Coporan, secrétaire général adjoint au Ministère du Développement Régional et de l'Administration publique.
«J'ai demandé aux ministères concernés à ce que dans les deux semaines, me soient présentés des solutions trouvées afin que le 31 Décembre 2018, la Roumanie ne perde un seul euro des fonds européens qui lui sont alloués »,  a expliqué le chef de l`Exécutif. En outre, le Premier ministre Viorica Dăncilă a souligné qu'elle a l'intention d'augmenter la dimension européenne du Gouvernement. À cet égard, le chef du Gouvernement a expliqué qu`elle avait demandé aux membres du Gouvernement de participer personnellement aux réunions ministérielles du Conseil de l'UE et au ministre des Affaires européennes de présenter l'état de mise en œuvre des directives communautaires. Pour l'absorption des fonds européens, le Premier ministre Viorica Dăncilă estime  très important pour la Roumanie qu`il y ait une bonne relation entre le Gouvernement et Bruxelles. « Si nous le faisons et regardions sérieusement cela, je crois  que nous pourrions parler de pas en avant en ce qui signifie l'absorption des fonds européens », a ajouté chef du Gouvernement.Les membres des deux délégations ont passé en revue les mesures importantes prises par la Roumanie pour absorber l'argent européen après l'accréditation de toutes les autorités de gestion. La commissaire européenne Corina Cretu a confirmé les progrès de la Roumanie vers une absorption européenne accrue tout en exprimant la confiance que l'Exécutif s'occupera de toutes les questions en suspens et arrivera rapidement avec les meilleures solutions pour accélérer l'absorption des fonds européens. "Nous avons convenu de trouver ensemble un plan d'action et de recevoir des propositions pour accélérer les fonds européens d'ici le 23 février. J'ai encore une fois assuré Mme le Premier ministre de tout mon soutien et de celui de  la Commission, comme ces dernières années, lorsque j'ai aidé la Roumanie à tirer le meilleur parti de l'argent européen ", a déclaré la responsable européenne.

 

Se référant à l'état des projets prioritaires d'investissements dans le cadre du Programme opérationnel Infrastructure Grande (POIM), le Premier ministre  Viorica Dăncilă a montré que dans moins d'un mois, elle analysera avec les ministres concernés les retards la portée des actuels retards pour trouver des solutions viables. Il s`agit des projets tels que l'autoroute Campia Turzii - Ogra - Targu Mures, la construction de la ligne de métro M6 Gare du Nord - Otopeni et la construction de trois hôpitaux régionaux à Cluj, Iasi et Craiova. Dans le cadre du même programme opérationnel, les projets de l`autoroute Sebes-Turda et la réhabilitation ferroviaire Radna-Gurasada Simeria sont dans les délais prévus. Le Gouvernement soutiendra également l'inclusion de la vallée de Jiu dans le projet pilote lancé par la Commission européenne pour financer des projets de développement dans les zones minières, le Premier ministre Viorica Dăncilă et la commissaire Corina Cretu ayant convenu que dans la période à venir la Roumanie devra envoyer à la Commission européenne une demande à cet effet.
En 2017, la Roumanie avait à remplir 34 conditionnalités et a achevé l'accréditation des autorités de gestion. Actuellement, le budget total des appels lancés est de 21,7 milliards d'euros, ce qui représente 79% du montant alloué. En 2017, la Roumanie a demandé 1,24 milliard d'euros à la Commission européenne. À titre de référence, aucun montant de remboursement n'a été demandé en 2016 pour le cadre financier 2014-2020.
Les remboursements effectués par la Commission européenne en 2017 s'élevaient à 1,09 milliard d'euros et pour 2018, le montant total que les autorités roumaines devraient demander pour être remboursé afin d'éviter un risque de dégagement de la CE est de 1,73 milliard d'euros.

 

 

 

Déclarations de presse conjointes soutenues par le Premier ministre Viorica Dăncilă et la Commissaire européenne à la Politique régionale, Mme Corina Creţu

 


Mme Corina Cretu: Bonjour! Je suis ravie d'être de nouveau ici, au siège du Gouvernement roumain. J'ai eu une discussion ouverte et constructive avec le Premier ministre Viorica Dăncilă, que, bien sûr, d'abord, je tiens à la féliciter une nouvelle fois devant vous, pour la responsabilité assumée, et qu'elle est la première femme à être nommée chef de gouvernement post-révolutionnaire. Du point de vue de la Commission européenne, nous aurons de bonnes relations et un dialogue permanent. J'ai transmis au Premier ministre toute l'ouverture de la Commission européenne dans le domaine que je coordonne. Comme auparavant, la Commission, moi personnellement, nos services aideront avec tout ce qu`on nous demandera. Nous avons discuté des projets en cours et, évidemment, des problèmes et des risques auxquels la Roumanie est confrontée.

Comme je l'ai dit plus tôt, la Roumanie a fait des progrès l'année dernière, surtout ces derniers mois, après que les autorités de gestion et de contrôle des fonds européens ont été accréditées. Pratiquement, depuis août, on a atteint un taux d'absorption d'un milliard d'euros, comme vous le savez, à partir de zéro. Des étapes déjà perdues ont été récupérées, mais même ainsi, le rythme ne doit pas être diminué, mais au contraire, vous savez bien que la Roumanie dispose d'une allocation de 20 milliards d'euros sur les fonds que je coordonne. Un milliard a été payé depuis le mois d'août et 2,8 milliards sont engagés sur des projets rétrospectifs, des projets de routes, qui auraient dû être achevés au cours de l'exercice précédent. Malheureusement, ce n'était pas possible, et nous avons pris cette décision, afin de ne pas perdre d'argent, d'échelonner en deux périodes. Donc, les bonnes nouvelles sont que toutes ces routes seront terminées, la mauvaise nouvelle est que, malheureusement, on consommera du budget pour 2014 - 2020. De notre point de vue, j`ai dit à Mme le Premier ministre  que cette année, à moins de faire des efforts importants, la Roumanie risque de perdre des fonds importants, inutilisés ces dernières années, malgré les progrès réalisés l'année dernière. Il y a encore des retards qui, je l'espère, ne coûteront pas à la Roumanie. Tout d'abord, le développement régional est un problème, et nous parlons du risque de dégagement en 2018 de millions d'euros, et dans les transports et les hôpitaux régionaux il y a également des retards.

Bien sûr, j'ai toute confiance dans le nouveau Gouvernement qu`il s`occupera de ces questions en suspens, agira rapidement pour trouver les meilleures solutions pour accélérer leur mise en œuvre.  En fait, nous avons convenu de trouver un plan d'action et de recevoir des propositions pour accélérer les fonds européens d'ici le 23 février. J`ai assurée une de mon soutien et de celui de la Commission, tout comme au cours de ces dernières années, quand nous avons aidé la Roumanie à faire pleinement usage de l'argent européen. Vous savez très bien que, dans la période 2007 – 2014 le taux d'absorption a atteint environ 90% du budget précédent, ce qui signifie plus de 51 000 emplois créés, plus de 3000 petites et moyennes entreprises, et ainsi de suite. Cependant, les actions décisives doivent  venir d`ici, de Bucarest, les autorités du pays, et le rythme de travail devrait être accéléré jour après jour, mois après mois, parce que, comme on a dit hier, certains d'entre vous ont assisté à la conférence organisé par la Banque nationale, s`il y a des périodes moins intenses, s'il y a des lacunes, cela se reflète  aussi dans la vie des gens ordinaires, mais aussi en termes de marchés financiers. J'ai également informé Mme le Premier ministre dans le cadre d'autres initiatives que la Commission et moi personnellement avons  prises, nous avons abordé  l'importance de projets tels que ceux liés au périphérique de Bucarest, au Metro 6, Bucarest - Otopeni . J'ai également informé Mme le Premier ministre au sujet d`une action concernant les régions qui ont perdu ou risquent de perdre la production de charbon et cette année j`ai invité la Roumanie d`appliquer pour utiliser des fonds européens en vue de revitaliser l`une des zone les plus pauvres de la Roumanie qui est la Valée de Jiu. Je pense que c'est une initiative importante d`aborder ce projet pilote et la Roumanie devrait jouer un rôle important, étant donné l'expérience qu'elle a en la matière. Nous avons convenu également avec Mme Dăncilă d'envoyer une demande à cet effet à moi et au vice-président M. Šefčovič.

Je peux donc vous dire que la Commission est disposée à faire tout ce que nous pouvons pour aider la Roumanie. Nous avons également discuté des principales décisions qui seront prises cette année au sein de la Commission européenne, du futur cadre financier et de la manière dont la Roumanie rendra compte de tout cela, avant même d'assumer la présidence l'année prochaine. Comme vous le savez, le président de la Roumanie sera présent demain au collège des commissaires, où il discutera également de la présidence de la Roumanie et du futur cadre financier.
Avant de finir, je voudrais qu`on n`oublie pas l`image d`ensemble : la Roumanie a énormément bénéficié des fonds européens, c'est un bénéficiaire net. Plus de 60% des investissements publics réalisés en Roumanie au cours des dix dernières années ont été réalisés sur des fonds européens. Les programmes européens ont été, et sont encore, une source majeure d'investissements, de création d'emplois, de soutien aux petites et moyennes entreprises, de rattrapage des écarts de développement.

Par conséquent, je suis convaincue que la Roumanie a le droit d'avoir un budget au moins égal à celui actuel, et bien sûr, il est important de montrer avant mai, lorsque la Commission présentera le projet de budget au Parlement européen pour la période 2020- 2027, de montrer que la Roumanie peut utiliser l'argent européen, parce que je ne vous cache pas, il n'y a pas de secret, la politique de cohésion, tout comme l'agriculture est sous une grande pression, surtout après la sortie du Royaume-Uni. Quant à moi, je me battrai afin que le budget de la politique de cohésion n'en soit  pas affectée beaucoup, mais ce qui importe surtout c`est la performance des États à attirer des fonds alloués dans le cadre financier actuel. Vous savez très bien que nous sommes engagés avec le commissaire responsable du budget, M. Günther Oettinger, à discuter dans toutes les capitales de la mesure dans laquelle certains Etats sont prêts à contribuer davantage au budget de l'UE. Alors, je vous souhaite du succès, Madame le Premier Ministre! Je suis convaincu que vous accélérerez l'absorption et la mise en œuvre des projets dont les Roumains a besoin. Vous savez que nous discutons et avons discuté ces dernières années, étant collègues du des Roumains, les besoins de la santé, de moderniser les écoles, que les infrastructures routières doivent se développer à un rythme plus rapide que l'écart de revenus et de développement par rapport à l'Ouest doivent se réduire autant que possible. C'est pourquoi je suis convaincue que, telle que je vous connais, vous ferez tous les efforts possibles pour accomplir ces choses. Je vous souhaite bonne chance, au Premier ministre et à votre équipe, et naturellement nous attendons avec intérêt de bonnes nouvelles et de bons résultats! Merci beaucoup!

 

Mme Viorica Dăncilă: Merci, Madame la  Commissaire! Le fait que ma première rencontre en tant que Premier ministre est avec la commissaire Corina Cretu n`est pas un hasard. La Roumanie a une chance avec le commissaire Corina Cretu, une énorme opportunité, elle dispose d'un portefeuille tellement important pour l'ensemble de l'Union européenne et en particulier pour la Roumanie, les politiques régionales, sachant combien est importante pour la Roumanie la politique de cohésion. Je crois que nous pouvons ensemble relancer cette composante européenne et, comme je l'ai dit dès ma nomination, je veux bien augmenter la dimension de la gouvernance européenne. En 2017, nous devions accomplir 34 points de référence et avons finalisé l`accréditation des autorités de gestion en août dernier.  Actuellement, le budget total pour les appels lancés est de 21,7 milliards d'euros, ce qui représente 79% du montant alloué. En 2017, on a demandé à la Commission européenne le montant demandé de 1,24 milliards d'euros par rapport à 2016, quand on n`avait rien demandé pour rembourser dans le cadre financier 2014-2020. les reversements effectués par la Commission européenne en 2017 ont une valeur de 1,09 milliards d'euros, alors qu'en 2018 le montant total que les autorités roumaines doivent demander en vue du remboursement, afin d`éviter tout risque de  désengagement par la Commission européenne est 1, 73 milliard d'euros. J`ai essayé de présenter, en précisant ces chiffre,  pour avoir une image claire de la situation où nous sommes et particulièrement,  de ce que ce que où nous à faire dorénavant. J`ai demandé aux ministères impliqués de présenter dans deux semaines les solutions identifiées, en sorte que le 31 décembre 2018 la Roumanie de perde un seul euro. En ce qui concerne la situation POIM, parce que vous avez rappelé cette situation, Mme la Commissaire …

Mme Corina Creţu: Infrastructure ...

Mme Viorica Dăncilă ... oui, le Programme opérationnel Infrastructure Grande, la construction de trois hôpitaux régionaux par le biais de POR, nous avons constaté que si les projets d`autoroute Sebes-Turda et de réhabilitation ferroviaire Radna - Gurasada - Simeria les travaux respectent le calendrier prévu, et je tiens à vous remercier pour votre approbation, Mme la commissaire, malheureusement en ce qui concerne l`autoroute Campia Turzii - Ogra - Targu Mures et la construction de la ligne de métro M6, Gare du Nord-Otopeni, et la construction de trois hôpitaux régionaux mentionnées, il y a des retards. Dans un délai maximum d'un mois, je passerai en revue l'ampleur de ces retards avec les ministres responsables et nous trouverons des solutions afin que, dans l'immédiat, après avoir identifié les solutions, nous les discuterons avec vous.  Comme vous l'avez vu, dès la première réunion avec les ministres, hier soir, j'ai demandé au ministre des Affaires européennes de me présenter une information sur toutes les directives européennes qui n'ont pas été mises en œuvre ou sur le stade de leur mise en œuvre. J'ai demandé à chaque ministère de me présenter la situation des fonds européens et également à chaque ministre de participer aux réunions du Conseil, parce que je considère comme très important pour la Roumanie, pour l'absorption des fonds européens, qu`il faut avoir de bonnes relations avec la Commission européenne

Si nous prenons cette mesure et la traitons sérieusement, je pense que nous pouvons parler des pas en avant concernant l`absorption  des fonds européens. Je tiens à vous remercier, Mme la Commissaire, de nous informer, de votre engagement de nous aider, de la plate-forme de soutien aux régions minières et, en effet, pour nous, la vallée du Jiu est une priorité pour l`insérer dans ce programme pilote. Nous allons coopérer aussi à l'avenir en la matière et je crois, telle que je vous connais  et comme fut  démontré au cours des neuf ans que nous avons travaillé ensemble dans l'Union européenne, au Parlement européen ou à la Commission, que nous pourrons faire des pas importants pour la Roumanie, tant le Gouvernement roumain, qu`au Parlement européen, mais particulièrement à la Commission européenne, dans laquelle nous avons de grands espoirs. Merci encore une fois!
Mme Corina Cretu: Merci et je vous souhaite encore une fois un grand succès!
Mme Viorica Dăncilă: Merci, Madame la Commissaire!



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire