Nouvelles fraîches

Mercredi, 10 Février

Le Paquet national anti-pauvreté

Galerie de photos

Le Gouvernement a lancé aujourd`hui le Paquet national anti-pauvreté

Le paquet vise toutes les catégories d`âges, se focalisant particulièrement sur les mesures visant les enfants, en partant des modèles de bonne pratique déjà fonctionnels, essayés par les organisations non gouvernementales. Le paquet, qui contient 47 mesures anti-pauvreté, sera présenté de manière détaillée par les organisations non gouvernementales.  

 

Déclarations du Premier ministre Dacian Cioloș, au commencement de la réunion du Gouvernement

Nous avons  aussi à l`ordre du jour une présentation du paquet de mesures et de projets d`actes normatifs et du calendrier pour la modification de la législation dans le domaine de l`éducation concernant les doctorats, un sujet très discuté. Je comprends que M. le ministre est prêt aujourd`hui  à nous présenter sle contenu de ce paquet et la semaine prochaine il viendra aussi avec les actes normatifs à adopter.  Mais j`ai estimé qu`il est important d`avoir aujourd`hui cette présentation, et M. le ministre, mettes au débat public les projets d`acte normatifs, les modifications que nous avons en vue en sorte que, avaleur adoption, nous puissions avoir les réactions en la matière. Toujours aujourd`hui, nous ferons une présentation d`un paquet d`inclusion sociale, dont nous avons encore parlé, compte tenu du fait qu`il y a en Roumanie un très grand nombre de personnes soumises au risque de pauvreté, dont 1,7 millions sont des enfants, avec des risques plus grands particulièrement en milieu rural. Et, compte de ce constat, du fait que nous avons une stratégie nationale anti-pauvreté que nous ne voulons pas limiter au niveau de stratégie, j`ai demandé à Mme la ministre Costea de concevoir, en collaboration avec M. le vice-Premier ministre  Dîncu et avec mes conseillers de la Chancellerie, un plan visant à canaliser aussi des fonds du budget national et des fonds européens, les mixant sur des mesures qui existent déjà, mais certaines en sont insuffisamment utilisées et il y  aussi de nouvelles mesures que nous envisageons ou même des projets pilot développés par certaines structures non gouvernementales  qui ont témoigné de leur efficacité et que nous voulons généraliser.  C`est un schéma intégré, organisé par étapes de vie, en sorte que nous puissions offrir une sorte de filet de sécurité pour ceux qui sont soumis au risque de pauvreté quel que soit leur âge, à partir de la naissance, jusqu`à la fin de la vie. Ainsi à l` âge du préscolaire l`objectif est compléter le programme national "Tout enfant à la maternelle" avec quelques mesures contribuant à l`achat de fournitures scolaires, vêtements, vitamines. Par ailleurs, à la naissance nous devons nous assurer, outre une aide pour dépistage médical, vaccins, que tous les enfants peuvent recevoir une identité, car il y a des enfants dont les familles n`ont pas de domicile fixe, précis, c`est pourquoi, il y a des enfants qui restent sans identité   et qui, ensuite, sont exclus de tout système d`aide  et nous pensons y apporter quelques solutions.  A l`âge  d`écolier, nous devons réduire le décrochage scolaire. Nous voulons étendre, toujours avec de l`argent européen, les programmes "La seconde chance", envisageant d`élargir quelques programmes localisés maintenant seulement dans quelques régions, comme, par exemple, le programme "Teach for Romania" ou bien le programme "Instituteur pour la Roumanie " ou le programme "Caravane médicale aux villages", les deux programmes développés par des jeunes roumains, dans de nombreux cas des jeunes ayant étudié à l`étranger, qui sont revenus dans le pays et qui outre leur profession, ont mis sur pied des organisations non gouvernementales et de telles actions qui se sont avérées efficaces et que nous voudrions généraliser. Ensuite, les jeunes fermiers qui ont décroché l`école et qui n`ont pas de chances de se faire embaucher. Nous pensons y venir avec une approche proactive de la part de l`Agence pour l`emploi, développer des programmes d`assistance par lesquels sont dépistés ces jeunes, les aidant à s`intégrer du point de vue professionnel, ou bien par l`élargissement du programme  "La deuxième chance à l`école" afin qu`ils puissent continuer les études scolaires abandonnées.  Pour ceux qui sont plus âgés nous réfléchissons à quelques idées visant à promouvoir le vieillissement actif et, particulièrement, la reconnaissance par l`Etat de certains efforts que bien souvent les personnes  font au niveau social. Nous envisageons ainsi un programme nommé   "les grands parents de la communauté", en sorte que ce genre de personnes qui sont disponibles puissent soigner des enfants dans un cadre organisé.   
Pour les familles aussi, M. le vice-premier ministre Dîncu est en train de concevoir un paquet de lois du logement visant à nous aider à clarifier la situation des logements  sociaux et, à la fois, un programme de micro soutiens financiers aux familles pauvres qui ont besoin de quelques investissements légers souvent, pour avoir un logement au niveau minimal de décence.   
J`ai travaillé avec Mme la ministre Aura Răducu, pour pouvoir financer ces programmes, dont une partie sont financés du budget national, action à laquelle a participé aussi le Ministère pour les Fonds Européens, pour une adaptation des guides pour les différents programmes opérationnels, en sorte qu`il y ait une compatibilité et une cohérence entre les différentes mesures et programmes sectoriels et ces objectifs afin de rendre plus claires ces programmes pour les potentiels bénéficiaires concernant la possibilité financer ces programmes.      
Nous voulons passer de l`approche sectorielle de programme à une approche intégrée comprenant des paquets d`objectifs et ce paquet de mesures sociales est l`un des premiers que nous voulons présenter afin de rendre cohérence à l`utilisation du budget national avec les fonds européens.   
Aujourd`hui nous aurons une présentation générale de ce paquet dans le cadre du Gouvernement, après quoi j`ai demandé à mes conseillers de la Chancellerie d`organiser en collaboration avec le Ministère du Travail un événement les jours suivants pour présenter de manière détaillée ces 47 mesures, je pense qu`elles sont incluses, rassemblées dans ce programme, afin qu`elles puissent être discutées avec les organisations non gouvernementales  du domaine social, avec le milieu académique, avec des représentants des autorités locales, des mairies, avec ceux qui pourraient être les potentiels utilisateurs  de ces instruments. Je vous remercie, Nous entamerons maintenant l`ordre du jour.

 



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire