Nouvelles fraîches

Vendredi, 18 Mai

Le Premier ministre Viorica Dăncilă a accueilli aujourd'hui, au Palais Victoria, son homologue de la République de Croatie. M. Andrei Plenkovic

COMMUNIQUE DE PRESSE



Le Premier ministre Viorica Dăncilă a accueilli aujourd'hui, au Palais Victoria, le Premier ministre de la République de Croatie, M. Andrej Plenkovic, en visite officielle dans notre pays.

Les deux interlocuteurs ont passé en revue l'agenda bilatéral, soulignant la volonté de renforcer les relations politiques et économiques et la coopération sectorielle. Le potentiel existant a été mis en évidence dans des domaines tels que l'éducation, les affaires intérieures, la défense, l'agriculture, la protection des minorités. Tant la partie roumaine, que croate ont exprimé leur intérêt à organiser une réunion conjointe des deux gouvernements.

Les deux hauts dignitaires ont également souligné l'importance pour les relations bilatérales, de la minorité croate en Roumanie et de la communauté roumaine en Croatie.

Au cours des consultations, les deux dignitaires se sont déclarés satisfaits de l'augmentation du volume du commerce, de 25% en 2017, par rapport à l'année précédente, en espérant que cette tendance se poursuivra.

Les deux premiers ministres ont abordé la coopération entre les deux pays dans un contexte européen, y compris dans la perspective de l`appartenance des deux pays au trio des présidences du Conseil de l'UE, mandat qu'ils exerceront pour la première fois depuis leur adhésion à l'Union. Dans ce contexte, ils ont noté les positions convergentes sur l'avenir de l'UE, ce qui créera l'opportunité de promouvoir un programme européen censé soutenir l'unité et la cohésion du projet européen dans la période à venir. Ils ont également exprimé l`intention des deux pays de jouer un rôle constructif dans les négociations et les décisions qui façonneront l'avenir de l'Union européenne.

En ce qui concerne le Brexit, le dignitaire roumain a souligné l'importance particulière de la mise en œuvre des questions convenues dans l'Accord de retraite en ce qui concerne la garantie des droits des citoyens européens au Royaume-Uni.

Sur le prochain Cadre financier pluriannuel post-2020, le Premier ministre Viorica Dăncilă a montré que la Roumanie regarde avec beaucoup d'intérêt les propositions de la Commission européenne du 2 mai dernier, compte tenu tant de la nécessité de soutenir les objectifs d'investissements au niveau de l'UE de stimuler la convergence à l'échelle de l'Union, que du rôle de la prochaine présidence du Conseil de l'UE, qui devra gérer ce dossier de négociation.

Les deux dignitaires ont souligné l'importance de la stratégie de l'UE pour la région du Danube, ainsi que le développement de projets conjoints.

Le Premier ministre Viorica Dăncilă a réitéré l'importance que la Roumanie attache à la République de Moldavie et à l'évolution de l'Etat voisin dans la voie européenne.

Les deux hauts dignitaires ont exprimé l`intérêt des deux parties pour la stabilité et la sécurité de la région des Balkans occidentaux et ont réitéré leur ferme soutien à l`égard de la poursuite de l`élargissement de l'UE, en soulignant l'importance de maintenir la crédibilité de la politique d'élargissement par rapport aux Etats candidats et aux aspirants.

Lors de la visite, les ministres de la Défense des deux pays ont signé, en présence des deux premiers ministres, la « Déclaration d'intention entre le Gouvernement  de la Roumanie et le Gouvernement de la République de Croatie sur le renforcement de la coopération bilatérale en matière de défense et de sécurité ».

 

La signature de la « Déclaration d'intention entre le Gouvernement de la Roumanie et le Gouvernement de  la République de Croatie sur le renforcement de la coopération bilatérale en matière de défense et de sécurité » et déclarations presse conjointe des premiers ministres  de la Roumanie, Mme Viorica Dăncilă, et de la République de Croatie, M. Andrej Plenkovic


Viorica Dăncilă: C'est avec un grand plaisir que je souhaite la bien venue à M. Andrej Plenković, Premier ministre de la République de Croatie. Sa visite à Bucarest confirme une fois de plus le bon niveau des relations bilatérales et la dynamique du dialogue roumano - croate à tous les niveaux.
 Nous avons examiné les relations bilatérales et avons convenu que le nombre impressionnant de visites en 2017 et la première partie de 2018 est une conséquence naturelle de l'évolution harmonieuse du dialogue bilatéral.
Au cours des discussions que nous avons eues avec M. Plenkovic, nous avons mis en exergue l`importance que nous attachons à la coopération entre nos pays dans les domaines politique et diplomatique, ainsi que le désir de renforcer la coopération économique et au niveau sectoriel. Nous avons apprécié le très bon potentiel de coopération dans des domaines tels que l'éducation, les affaires intérieures, les minorités, la défense, l'industrie de la défense ou l'agriculture. J'ai également fait valoir que la coopération dans le domaine du tourisme est très importante, étant donné le nombre croissant de touristes roumains en visitent la Croatie ainsi que ceux croates visitant la Roumanie. Justement pour les touristes roumains, mais aussi pour la communauté roumaine dans la région de la Dalmatie, nous avons ouvert en Mars dernier un Consulat honoraire à Split, ce qui contribuera également à renforcer les relations économiques.
Nous avons noté avec satisfaction que le commerce entre les deux pays a enregistré une augmentation de 25% en 2017, ce qui n'est pas une coïncidence, compte tenu des efforts déployés l'année dernière pour intensifier les relations commerciales. Dans le même temps, nous avons évoqué l'importance, pour les relations bilatérales, des minorités croates en Roumanie et de la communauté roumaine en Croatie.
En outre, une déclaration d'intention a été signée entre le Gouvernement de la Roumanie et le Gouvernement de la République de Croatie sur la coopération bilatérale en matière de défense, visant à renforcer la coopération dans ce domaine entre les deux États. Nous avons eu des discussions très intéressantes sur notre coopération dans le contexte européen et dans la perspective de l`appartenance deux Etats, au Trio des Présidences du Conseil européen que la Roumanie et la Croatie  détiendront pour la première fois depuis leur adhésion à l'Union européenne.

J`ai fait savoir que la Roumanie soutient fortement la consolidation du projet européen, fondée sur le plein respect des valeurs et des principes fondamentaux de l'Union européenne. J`ai souligné que c'est dans cet esprit que la Roumanie exercera son mandat de Président du Conseil européen, un moment historique étant représenté par le Sommet européen de Sibiu, qui sera consacrée à l'avenir de l'Union européenne et à l'Agenda stratégique européen 2019-2024.
Je me suis félicité de la coordination qui existe déjà entre la Roumanie et la Croatie, y compris au sein du Trio avec la Finlande. Il est nécessaire ainsi de définir aussi des priorités communes au niveau européen susceptible de générer des résultats positifs, en particulier par le biais de la continuité dont nous pouvons tirer profit au bénéfice du Conseil de l'UE.
En ce qui concerne l'avenir de l'Europe, j`ai rappelé que la Roumanie soutient un programme ambitieux visant à renforcer le projet européen. Notre vision au sein de l'Union européenne est pro - européenne qui vise une intégration une plus profonde au sein de l'Union. Je suis heureuse de constater que la Roumanie et la Croatie ont des positions convergentes sur l'avenir de l'UE.
En ce qui concerne le cadre financier pluriannuel, j`ai réitéré la totale disponibilité de la Roumanie se rapporter de manière constructive aux négociations futures au Conseil de l'UE et de canaliser les efforts en vue d`un progrès substantiel des  négociations pendant la durée de sa présidence du Conseil, pour permettre de convenir à un Accord  politique en temps opportun dans ce dossier. Avec le Premier ministre Andrej Plenković, nous avons apprécié que la Politique de cohésion et la Politique agricole commune restent les principales priorités d'investissement dans le futur budget. J`ai souligné que la Roumanie attache une attention prioritaire aux relations avec la République de Moldova et soutient systématiquement les réformes entreprises par Chisinau, en apportant un soutien diplomatique cohérent.
En ce qui concerne la stratégie de l'UE pour la région du Danube, j`ai souligné que la Roumanie continuera à promouvoir le Danube en tant que corridor important de transport entre l'Europe de l'Ouest et de l'Est. Il est très important de créer un cadre approprié pour augmenter le volume des marchandises transportées sur le Danube, en fonction des objectifs fixés dans SUERD, en asasurant toutes les conditions nécessaires pour atteindre cet objectif.
Nous avons, bien sûr, abordé aussi la question des Balkans occidentaux. Les deux pays ont un intérêt majeur pour la stabilité et la sécurité de la région. J'ai exprimé l'intérêt de la Roumanie à consulter la Croatie sur la politique d'élargissement et à progresser sur ce dossier dans le cadre ou du contexte de l`appartenance  à ce Trio de présidences. J`ai souligné que nous apprécions l'attention accordée par la Commission européenne au principe qui constitue le fondement et de la politique d'élargissement et du cadre convenu pour ce processus, respectivement,  ou une évaluation individuelle sur des propres mérites, en respectant des critères existants pour faire avancer le parcours européen des pays de la région.
Enfin, je tiens à remercier M. le Premier ministre Andrej Plenkovic pour avoir rendu cette visite à Bucarest, étant convaincue que les discussions d'aujourd'hui contribueront à renforcer le dialogue bilatéral.

 

M. Andrej Plenković: Bonjour! Je vous adresse une saltation chaleureuse et je remercie Mme le Premier Ministre, ma chère collègue, qui occupe actuellement ce poste, car ensemble, nous avons travaillé en tant que députés au Parlement européen.
Je vous remercie donc, et le fait que nous sommes ici témoigne de l'intention et du déploiement de la meilleure coopération bilatérale entre la Roumanie et la Croatie, entre la Croatie et la Roumanie, un dialogue ouvert entre les ministres, les ministères, les collègues. Nous reconnaissons que nous n'avons pas marqué un tel dialogue si constructif et avancé ces derniers temps. En particulier, nous sommes heureux de l'augmentation des échanges commerciaux, qui a atteint 310 millions d'euros et, dans le même temps, la Déclaration d'intention entre le Gouvernement de la Roumanie et le Gouvernement de la Croatie sur le renforcement de la coopération bilatérale en matière de défense et de sécurité, signée ensemble par le ministre de la Défense Nationale, M. Mihai Viorel Fifor et M. Damir Krsticevic, vice- premier ministre et ministre de la Défense, qui contribuera clairement à renforcer la défense de nos Etats. Nous sommes heureux de visiter l'exposition ouverte, qui a lieu tous les deux ans, une fois à Split, une fois à Bucarest. Nous sommes également heureux de la nomination dune personnalité, consul dans le consulat ouvert à Split, une personnalité qui facilitera la collaboration économique.
Nous sommes également heureux que dans le cadre des relations bilatérales entre la Croatie et la Roumanie  la communauté croate de Roumanie, respectivement, la communauté roumaine de Croatie, jouent un rôle important. La minorité croate de Roumanie est l'une des plus anciennes minorités que la Croatie ait en dehors de la Croatie et cette minorité continue la vie quotidienne en préservant l'identité culturelle nationale depuis plus de 600 ans. À cet égard, je remercie Mme le Premier ministre pour le représentant politique de cette minorité au Parlement roumain, mais en même temps pour l'accès à l'éducation à travers laquelle elle garde son identité, sa culture. Dans le même temps, nous faisons tous les efforts pour faire en sorte que les Istro-Roumains vivent en Istrie et représentent une et représente une valeur ajoutée culturelle puissent contribuer de manière significative parmi les 22 autres minorités dans l`espace de la Croatie.
Je suis également heureux que nous ayons atteint tous les problèmes politiques auxquelles nous devrons faire face au cours de la Présidence du Trio que nous exercerons à compter du 1er Janvier, 2019 jusqu'au 30 Juillet, 2020, donc, la Roumanie, la Croatie et la Finlande. Dans la position de Président du Conseil de l'Europe,  il y a un certain nombre de défis devant ce Conseil, de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne jusqu`aux élections au Parlement européen et, respectivement, ce cadre financier pluriannuel, donc dans les semaines et les mois à venir, il nous faut converger à une position commune pour atteindre différents objectifs, avec la Finlande, afin de gérer correctement y compris l'avenir de l'Union européenne, ce qui sera facilité par le Sommet qui se tiendra à Sibiu . Après le Sommet tenu à Sofia entre l'UE et les pays des Balkans occidentaux, les pays d'Europe du sud, 20 ans après le Sommet de Zagreb, nous avons à collaborer pour parvenir à des objectifs communs et aider les États qui aspirent à devenir membres de l'Union européenne. Voilà donc les thèmes communs et je pense que nous nous convenons, tant la Croatie, que la Roumanie, de donner l'aide nécessaire aux Etats de notre voisinage tant pour rejoindre l'Union européenne que pour adhérer à l'Alliance de l'Atlantique Nord. Un thème commun a été aussi la question du Danube, la Stratégie de l'UE sur le Danube, donc de Schwarzwald à la Mer Noire, afin d'améliorer de manière significative ce couloir qui nous permet une collaboration économique et commerciale avancée.

 



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire