Nouvelles fraîches

Vendredi, 25 Mai

Le premier tour des consultations intergouvernementales roumano - polonaises

Entrevue du vice-premier ministre, Mme Ana Birchall et de la ministre Natalia Intotero avec les militaires roumains et des représentants de la communauté roumaine en Pologne
 
Cérémonie de signature de l'Accord bilatéral et déclarations  de presse conjoints des Premiers ministres de la Roumanie et de la République de Pologne
 

 

M. Mateusz Morawiecki:

Madame le Premier ministre,

Chers Messieurs les ministres,

Honorables ministres de la Roumanie,

Chers invités,

Je dois dire d'emblée que je suis très heureux que nous ayons cette réunion intergouvernementale à Varsovie avec une délégation élargie de la Roumanie. C'est un tournant. Nous avons convenu des positions communes sur de nombreux sujets et thèmes. Dans un moment, je vais vous en parler. Je dois souligner que la coopération entre la Pologne et la Roumanie se déroule dans de très bonnes conditions depuis de nombreuses années. Nous avons mis en place aujourd'hui, nous avons eu recours à des souvenirs de la période historique où la coopération dans les domaines économique, culturel et militaire dans la période entre les deux guerres. La Roumanie, comme la Pologne dans la période entre les deux guerres s`est fait remarquer par des créateurs distingués de la culture, des patriotes, des intellectuels, des artistes. Notre histoire commune depuis 1939, moment tragique pour la Pologne, nous a aussi unis dans ces moments tragiques. Je voudrais dire que nous avons beaucoup d'éléments communs aujourd'hui; après de nombreuses années, en Basse-Silésie, non loin de Wrocław, il y a des ensembles folkloriques, ensembles de danse en provenance de Roumanie d`aujourd'hui, de Bucovine. C'est la tradition des réunions de Bucovine, c'est une tradition commune, cultivée de bien des manières aujourd'hui. Nous en avons parlé avec le Premier ministre. Je voudrais aussi souligner la taille des Carpates. Les Carpates, les hautes montagnes de cette partie de l'Europe, ne doivent pas nous séparer, mais devenir un pont. C`est pourquoi sont importants liens dans les infrastructures et le Gouvernement « Justice et vérité » confirme la réalisation dans les années suivantes du projet Via Carpatica, parce que par cette dimension centrale européenne nous voulons construire une Union européenne forte. Cette dimension Europe centrale -  le projet des Trois mers dont j'ai parlé avec Mme le Premier ministre et les autres ministres – n`est conçu contre personne, mais c`est un projet visant le renforcement de l'UE dans cette partie de l'Europe, pour consolider la composante de collaboration transatlantique, sujet qui  a été souvent abordé aux pourparlers d'aujourd'hui. La Roumanie est pour la Pologne l'un de nos partenaires de base tant en termes de coopération économique, commerciale, tout comme en ce qui concerne la politique de défense, la politique culturelle et la politique européenne au sens large du terme.

 

La Pologne soutient l'adhésion de la Roumanie à l'Espace Schengen, mais ce que je dois souligner  aujourd'hui avec force c`est que nous organisons la coopération dans toute l'Europe centrale, en étroite coopération avec la Roumanie en ce qui concerne les questions européennes. Nous devons d'abord souligner la taille de cette politique budgétaire. Le budget pluriannuel est une perspective budgétaire qui nous intéresse beaucoup, et notre expérience au cours des dernières années, après plusieurs débats et discussions, nous montre que nous organisons et coordonnons cette dimension, nous écoutons différentes voix provenant d'autres pays européens, en essayant d'organiser et de représenter notre position dans divers forums, avec la Roumanie et avec d'autres pays. Nous parlons de la Politique de cohésion, de la Politique agricole commune, des fonds liés à ces politiques, et c'est pourquoi notre position est extrêmement importante dans le processus qui vient de commencer. Nous nous efforcerons de cultiver cette tradition et cette collaboration. La Pologne et la Roumanie sont des partenaires de plus en plus importants dans les domaines commercial, économique, les investissements privés en Pologne, la participation du capital de l'Etat ne cessent d`augmenter, mais il s`agit ici surtout d`entrepreneurs privés de Roumanie. J`ai exhorté et encouragé le Premier ministre, que les entrepreneurs roumains à investir en Pologne. J`ai également discuté avec le Premier ministre lors des discussions bilatérales et des forums de consultations intergouvernementales sur des domaines clés, notamment la politique énergétique. Nous avons discuté du projet Nord Stream 2, où les deux pays ont souligné l'importance de diversifier les sources d'énergie. C'est le gazoduc Nord-Sud, qui devrait être construit avec des efforts conjoints pour diversifier la zone d'approvisionnement en gaz. Nous avons discuté de l'inter connectivité, compte tenu de la Slovaquie et de la Pologne, car nous souhaiterions capitaliser à l'avenir sur les réserves de gaz de Roumanie, de la mer Noire. Nous insistons également nos efforts, qui ont bon train dans le contexte de la diversification des approvisionnements en gaz, il s`agit du gazoduc Baltique ou le terminal LNG, dont l'efficacité nous voulons accroître à cinq milliards de mètres cubes. Nous avons beaucoup parlé de la politique de sécurité. Il n'y a pas longtemps, je suis allé avec M. Błaszczak ministre de la Défense, dans la localité où se trouve la brigade commune de l'OTAN et où il y a aussi des militaires roumains. J'ai eu le plaisir de leur parler, de voir leurs uniformes; j'ai parlé beaucoup, nous avons admiré leur équipement et je suis heureux de voir que notre coopération dans le domaine militaire se développe sous l'égide de l'OTAN, sous l`égide de la coopération transatlantique, parce que nous  y croyons beaucoup  et nous avons souligné cela  avec Mme le Premier ministre. Nous avons discuté non seulement de la dimension européenne, mais nous avons également beaucoup discuté des problèmes de la coopération transatlantique. Je peux vous assurer que la Pologne et la Roumanie sont des partenaires qui parlent la même langue. A propos de la collaboration transatlantique, pour nous, la coopération avec les Etats-Unis et la coopération avec l'UE sont les piliers de la sécurité en général, de la sécurité énergétique, mais aussi des piliers du développement économique, de l`augmentation des investissements et de la croissance à la fois en Roumanie et en Pologne Selon les données statistiques sur le premier trimestre, la Pologne occupe la première place parmi les États européens en termes de croissance économique. D`ailleurs, la Roumanie occupe également une place importante dans la croissance économique et nous nous sommes félicités les uns des autres pour ces succès. Nous sommes très heureux que le potentiel économique de nos pays augmente.

 

Les pays de notre région ont beaucoup de choses en commun et d`autant plus ces intérêts, s`ils sont menées de manière efficace, d`autant plus nous serons ensemble. Avec Mme le ministre, cette cohésion de nos opinions, nous l'avons confirmés dans de nombreux domaines. J`ai mentionné la politique de cohésion, dans le cadre de laquelle nous organisons dans l'espace de négociation des voix se font entendre à Bruxelles ... Dans ce contexte, nous allons essayer de leur faire face, d'adresser une voix unifiée, commune, venant de l'Europe centrale. La Pologne et la Roumanie doivent être à l'avant-garde. Nous avons également en vue des intérêts en Europe centrale et du Sud-Est, défendons fermement ces intérêts, parce que nous croyons que le partenariat devrait être fondé sur une Europe à une seule vitesse et non plusieurs vitesses. Il y a une promesse de développement commun et c`est sur ces principes que nous avons convenu le développement dans toute l'Union européenne. Je soulignais avec Mme le Premier ministre une chose évidente pour nous ici en Europe dans cette partie de l'Europe, mais pas si évident dans le contexte des partenaires de Bruxelles, Paris, Berlin, etc., à savoir que nous avons une expérience commune. Parfois, nos amis de l'Union européenne, d`Occident ne comprennent pas ce que cela signifiait en fin de compte le communisme, ce que signifie les différents défis auxquels nous sommes confrontés. Nous lançons un appel, avec Mme le Premier ministre aux amis de l'Europe occidentale à tenir compte du fait que nous avons nos propres problèmes, nos défis. Après la Seconde Guerre mondiale, nous avons été délaissés au  mauvais côté du soi-disant rideau de fer et maintenant nous devons réformer nos pays d'une manière différente. Nous devons lutter contre les phénomènes que vous, chers amis occidentaux ne comprenez pas ou ne comprenez pas jusqu`au bout, mais nous croyons que par un tel dialogue de compréhension mutuelle, nous pouvons renforcer notre position et en présenter les raisons, c`est pourquoi,  avec Mme le Premier ministre, nous en avons discuté dans de nombreux fragments de la réunion. A ces consultations,  ont participé les ministres des Affaires Etrangères, de la Défense, de l'Intérieur et de l'Administration, les Ministère du Tourisme, de l'Agriculture, de l'Economie et des Investissements, Ministère de la Culture et du Patrimoine national. Je pense que je n`ai manqué aucun ministère. Il y a eu des consultations sur plusieurs thèmes qui préfigurent la poursuite de ces débats et discussions. Je remercie le Premier ministre de son invitation à venir à Bucarest. Je ne connais toujours pas cette belle ville, mes enfants sont allés en Roumanie, ont admiré les paysages roumains, ils sont enthousiastes quant au potentiel touristique. En fait, nous avons beaucoup parlé de ce potentiel. Les ministres du Tourisme ont souligné que le tourisme crée des ponts. Grâce au tourisme, les peuples sont mieux compris. Nous voulons construire de tels ponts d'amitié dans de nombreux domaines, en tenant compte d'abord de nos intérêts dans L`Union européenne et dans le domaine de la sécurité au sein de l'OTAN. Madame le Premier ministre, collègues, membres du Gouvernement roumain, merci pour la visite que vous avez faite en Pologne, pour votre amitié, qui ont confirmé l'homogénéité est notre approche des questions européennes et les enjeux mondiaux. Merci encore, chère Madame, le Premier ministre!

 

Viorica Dăncilă: Monsieur le Président du Conseil des ministres, je vous remercie pour votre invitation d`avoir aujourd`hui ce dialogue global sur le partenariat stratégique entre nos pays et je vous remercie également  pour les aimables paroles que vous avez choisies lorsque vous avez parlé de la Roumanie. Nous avons inauguré aujourd'hui les premières consultations intergouvernementales dans l'histoire de nos relations. Ce moment a une signification symbolique très particulière pour les deux pays, parce que cette année les deux pays célèbrent leurs centenaires nationaux, la Grande Union en Roumanie et la reconquête par la  Pologne de son indépendance. Le fait que nous avons organisé les premières consultations intergouvernementales aujourd'hui est, d'une part, le reflet de notre parcours commun, d`une histoire commune, mais d'autre part, du très bon niveau, toujours meilleur, de notre coopération actuelle. Nous avons eu des discussions approfondies dans des domaines tels que la défense et la sécurité, l'intégration européenne et des affaires étrangères, économie, affaires intérieures, la culture, l'agriculture, le tourisme. Nous avons signé aujourd'hui l'Accord bilatéral pour les sépultures de guerre, honorant ainsi la mémoire de nos héros. Aujourd'hui, comme je viens de dire, nous avons eu une très bonne discussion sur le niveau de la coopération roumano - polonaise. Premièrement, j'ai noté avec satisfaction l'implication particulière de la Roumanie et de la Pologne au volet de la sécurité et de la défense.
Les deux gouvernements allouent 2% du PIB à la défense, conformément à l'engagement au sein de l'OTAN. En même temps, nous avons également une présence militaire mutuelle sur nos territoires. Comme on le sait, la Roumanie participe déjà depuis l'année dernière avec 120 militaires en Pologne, une partie dans le cadre de la présence avancée renforcée  de l'OTAN et la Pologne participe avec une compagnie mécanisée et des officiers d`Etat major en Roumanie, une partie de la présence avancée adaptée. En même temps, nous avons discuté d`étendre la très bonne coopération qui existe dans la défense aussi à d'autres domaines de la coopération sectorielle, et je me réfère avant tout à l`économie et aux investissements. Nos relations économiques et commerciales ont connu une tendance à la hausse, avec des changements croissants. Nous devons encourager cette tendance positive et donc nous avons l'intention d'organiser un forum d'affaires à Bucarest pour exprimer notre volonté de faire davantage pour la composante entrepreneuriale de la relation bilatérale. Compte tenu de la Présidence roumaine du Conseil de l'UE, j'ai fait connaître à Monsieur le Président du Conseil des ministres l'intérêt de la Roumanie de compter sur le soutien de la Pologne. J`ai remercié les membres de l`Exécutif polonais du soutien permanent de la Pologne  à l'adhésion de la Roumanie à l'espace Schengen. Le voisinage oriental est à nouveau un thème d'intérêt commun, comme les Balkans occidentaux. Nous restons fermement engagés à promouvoir une perspective européenne pour les pays de notre voisinage. Il y a beaucoup de choses qui nous rapprochent concernant notre agenda européen, mais aussi d'autres thèmes internationaux. Nous avons convenu de tenir des consultations intergouvernementales régulières et j`ai déjà invité M. le Premier ministre à visiter la Roumanie et à organiser ensemble à Bucarest la prochaine session des consultations intergouvernementales. L'année prochaine, nous allons célébrer ensemble trois choses fondamentales pour les relations bilatérales: un siècle depuis l'établissement des relations diplomatiques, 30 ans après l'effondrement du communisme et 10 ans depuis la signature du Partenariat stratégique. Je pense que les discussions d'aujourd'hui ont été très bonnes, ancrées dans la réalité et je voudrais vous remercier, Monsieur le Premier ministre!

***

Réunion intergouvernementale roumano - polonaise


Le 25 mai 2018, s`est tenue à Varsovie, la première réunion intergouvernementale roumano – polonaise.  La délégation roumaine présente à Varsovie a été dirigée par le Premier ministre de la Roumanie, Mme Viorica Dăncilă, étant formée des ministres suivants: Ana Birchall, vice-premier ministre pour la mise en œuvre des partenariats stratégiques de la Roumanie, Carmen Dan, ministre de l'Intérieur, Teodor Melescanu, ministre des Affaires Etrangères, Mihai Fifor, ministre de la Défense Nationale, Peter Daea ministre de l'Agriculture et du Développement Rural, Rovana Plumb, ministre des Fonds Européens, George Ivascu, ministre de la Culture et de l'Identité nationale, Bogdan Gheorghe Trif, ministre du Tourisme, Natalia Intotero, ministre des Roumains de l`Etranger et Ioana- Andreea Lambru, secrétaire générale du Gouvernement roumain.


Le programme des consultations a compris une réunion en format étroit avec la participation du Premier ministre Viorica Dăncilă et de son homologue polonais, Mateusz Morawiecki. Parallèlement, les ministres du secteur ont eu des entretiens bilatéraux suivis d'un déjeuner de travail avec la participation de toutes les délégations. Le programme a pris fin par une rencontre du ministre des Roumains de l`Etranger  avec les militaires roumains se trouvant en Pologne, ainsi qu`avec des représentants de la communauté roumaine.


Les participants aux consultations ont convenues sur des mesures dans des domaines tels que la sécurité et la défense, l'intégration européenne, les affaires étrangères, les affaires intérieures, l'ntrepreneuriat, et l'économie, l'innovation, l'agriculture et le tourisme.
 

Il a donc été convenu: conclusion dans un proche avenir, un accord bilatéral sur la coopération dans l'industrie de la défense;  intensification du dialogue politique à tous les niveaux en préparation de la Présidence roumaine du Conseil de l'UE;  promouvoir la perspective européenne des pays voisins; organiser un forum d'affaires roumano - polonais.

 

On a également déclaré l'intention d'inclure dans les futures consultations les domaines de l'énergie, des transports et des infrastructures, de l'éducation et du développement technologique.


Le Premier ministre roumain a lancé l'invitation à organiser le deuxième tour des consultations intergouvernementales en Roumanie, l'année prochaine, dans le cadre de l'anniversaire d'une décennie de Partenariat stratégique, de trois décennies de régime démocratique et d'un siècle de relations diplomatiques.
 
 

Consultations intergouvernementales Roumanie - Pologne
 

 

 

Cérémonie officielle de réception du Premier ministre Viorica Dăncilă par son homologue Mateusz Morawiecki
 

 
 

Le Premier ministre roumain, Viorica Dăncilă, participe aujourd'hui à Varsovie, le 25 mai, aux premières consultations intergouvernementales entre la Roumanie et la Pologne dans l'histoire des relations bilatérales.

 

De la délégation roumaine dirigée par le Premier ministre font partie Ana Birchall, vice-Premier ministre pour la mise en œuvre de partenariats stratégiques de Roumanie, Carmen Dan, ministre de l'Intérieur Teodor Melescanu, ministre des Affaires Etrangères Mihai Fifor, ministre de la Défense Nationale, Peter Daea ministre de l'Agriculture et du Développement Rural, Rovana Plumb, ministre des Fonds Européens, George Ivascu, ministre de la Culture et de l'Identité nationale, Bogdan Gheorghe Trif, ministre du Tourisme, Natalia Intotero ministre des Roumains de l`Etranger  et Ioana-Andreea Lambru, secrétaire général du Gouvernement roumain.

Ces consultations se déroulent dans le contexte où les deux États célèbrent cette année les centenaires nationaux - la Grande Union, en Roumanie, et la reconquête de l'indépendance en Pologne. Dans le même temps, la réalisation de consultations pour la première fois dans ce format ministériel élargi reflète le très bon niveau atteint au cours des dernières années dans la coopération roumano – polonaise, sur la base du Partenariat stratégique, signé en 2009.


Les discussions aborderont l'état et les perspectives de la relation bilatérale, y compris ses composantes sectorielles, ainsi que la collaboration au niveau européen et international.



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire