Nouvelles fraîches

Mercredi, 23 Janvier

Visite de travail à Bruxelles, le 23 janvier

Discours prononcé par le Premier ministre Viorica Dăncilă lors de la cérémonie officielle consacrée à la Journée internationale de commémoration des victimes de l'Holocauste, organisée par le Congrès juif européen
 

Cher Monsieur le Président,

 Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Je suis particulièrement honorée de répondre à l'invitation du Congrès mondial juif de participer aujourd'hui à cet événement commémoratif! Je remercie M. le président Moshe Kantor pour l'invitation, je salue la présence nombreuse et je suis heureuse de voir de nombreux amis dans la salle!

Nous marquons aujourd'hui la Journée internationale du souvenir des victimes de  l'Holocauste, célébrant la mémoire des victimes décédées au cours des années tragiques du siècle dernier, une page noire de l'histoire de l'Europe et du monde entier. C`est, en même temps, une date chargée de symbolisme dans la perspective des efforts internationaux visant à lutter contre l'antisémitisme et toutes les formes de discrimination, de racisme et de xénophobie.

Empêcher la répétition d’une telle tragédie doit rester une préoccupation majeure de la communauté internationale tout entière. Et je le dis, non seulement du point de vue national du Gouvernement que je dirige, mais aussi du point de vue de la Présidence tournante du Conseil de l'Union européenne. Nous nous sommes fixés pour objectif la cohésion des valeurs communes, des valeurs qui nous unissent. Et promouvoir une lutte efficace contre le racisme, l'intolérance, la xénophobie, le populisme, l'antisémitisme et le discours fondé sur la haine est l'un des thèmes centraux que nous poursuivrons pour renforcer la solidarité et la cohésion de l'Union européenne.

Je voudrais mentionner que la Roumanie a, au cours de la dernière période, pris d’importantes mesures internes pour commémorer les victimes de l’Holocauste et promouvoir l’éducation au sujet de l’Holocauste. Ainsi, entre mars 2016 et mars 2017, la Roumanie a exercé la Présidence de l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste et a soutenu l'adoption de la définition de travail de l'antisémitisme.

En juin 2018, deux ans après l'adoption de la définition, le Parlement roumain a adopté une loi spéciale sur la lutte contre l'antisémitisme, définissant l'antisémitisme et criminalisant la distribution et la promotion de matériel antisémite et promouvant des idées, concepts ou doctrines antisémites.

Le Gouvernement roumain a soutenu et soutient les efforts visant à inclure dans les programmes éducatifs la question du génocide des Roms pendant la Seconde Guerre mondiale et à assurer des conditions sociales décentes aux derniers survivants roms victimes des déportations en Transnistrie.

Nous pouvons dire que la Roumanie, grâce à un vaste processus de récupération de l'histoire achevée avec la mise en œuvre des recommandations de la Commission, Elie Wiesel, est devenue un modèle régional pour assumer le passé, condamnant le négationnisme et l'antisémitisme, afin que les jeunes générations découvrent la vérité sur cette page dramatique d'histoire.

Mesdames et Messieurs,

Malheureusement, nous assistons à une montée inquiétante de l'antisémitisme en Europe et dans le monde. De récentes attaques contre des lieux de culte et des membres de cette communauté constituent un phénomène contre lequel nous devons lutter par des mesures immédiates et efficaces.

La responsabilité à cet égard appartient à la fois aux hauts fonctionnaires, aux politiciens, aux leaders d’opinion des États démocratiques et aux sociétés concernées dans leur ensemble!

Nous nous félicitons des récentes mesures adoptées  niveau européen à l'unanimité par les États membres de l'UE, le 6 décembre 2018, une déclaration du Conseil de l'UE sur la lutte contre l'antisémitisme et la protection des communautés juives en Europe.

Nous soutenons sa mise en œuvre, ainsi que l'adoption au niveau national par le plus grand nombre possible d'États de la définition de l'antisémitisme.

Comme je l'ai dit, la Présidence roumaine du Conseil de l'UE a pour thème la lutte contre l'antisémitisme parmi les priorités de l`agenda. En ce sens, le 7 février 2019, j'aurai l'honneur d'ouvrir, à Bruxelles également, un événement de la Présidence roumaine consacré aux politiques et actions visant à assurer une meilleure protection des communautés juives au niveau européen.

En outre, en mars 2019, nous organiserons un événement visant à contribuer à la lutte contre le négationnisme et l’Holocauste en réunissant des représentants des musées gouvernementaux les plus importants d’Europe et pas seulement dans le domaine de l’histoire de l’Holocauste.

Ce n`est qu`en nous souvenant de cela, que nous pouvons apprendre l’importance de notre devoir de défendre les valeurs fondamentales de toute société européenne démocratique.

Ce n'est que par l'éducation et la commémoration que nous pourrons lutter contre toute tentative de nier l'holocauste et contre toute tentative d'incitation à l'antisémitisme, à la xénophobie et à l'intolérance.

Seulement ensemble, dans une Europe des valeurs communes, nous pouvons écrire un avenir pour les nouvelles générations, un avenir où l`on ne répétera pas les erreurs du passé.

 

Je pense que nous devrions suivre l'exemple d`un «Justes parmi les nations », Viorica Agarici, qui montrant le plus haut degré d'humanisme et de courage a conduit à l'extrême, a aidé les survivants juifs du « Train de la mort » après le Pogrom de Iasi. A propos de Viorica Agarici un représentant distingué de la communauté juive a déclaré que « elle a réhabilité l`espèce humaine. »
Je vous remercie !


 
***
 

Participation du Premier ministre de la Roumanie, Viorica Dăncilă, à  la cérémonie officielle consacrée à la Journée internationale du souvenir des victimes de l'Holocauste, a eu lieu au Parlement européen à Bruxelles


Lors de sa visite à Bruxelles les 23-24 Janvier, le Premier ministre Viorica Dăncilă a participé, le mercredi 23 Janvier, à la commémoration des victimes de l'Holocauste, organisée par le Congrès juif européen, sous le patronage du Président du Parlement européenne, Antonio Tajani. L'événement a réuni les responsables européens et les principaux membres de la communauté juive européenne et internationale.


Le Premier ministre roumain a prononcé un discours lors de l' ouverture de l`événement, évoquant la mémoire des victimes de l'Holocauste, soulignant également la nécessité de renforcer les efforts conjoints européens et internationaux pour lutter contre la prolifération de l'antisémitisme et toutes les formes de discrimination.


Le dignitaire roumain a également montré l'importance qu'elle attache aux mesures du Gouvernement roumain de lutte contre le racisme, l'intolérance, la xénophobie et les discours fondé sur la haine dans le cadre du programme assumé par la Roumanie à la présidence du Conseil de l'Union européenne.


Le Premier ministre Viorica Dăncilă a mis en évidence les mesures prises dans la lutte contre  l'antisémitisme, une action qui place la Roumanie sur le leadership régional dans ce processus. Enfin, elle a souligné l'importance de l'éducation dans la culture de la tolérance au sein des générations futures en faisant la promotion des modèles de l'humanité et de courage et les valeurs européennes communes.



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire