Gouvernement de la Roumanie



Jeudi, 28 Décembre

Déclarations du Premier ministre Mihai Tudose et d`autres membres du Cabinet au commencement de la réunion


M. Mihai Tudose: Bonjour, chers collègues. Chers collègues des médias, je commence par donner la parole au ministre des Finances pour désamorcer une rumeur que nous entendons depuis ce matin. Je comprends qu'elle est reprise et répétée avec insistance  sur tous les canaux médiatiques. Monsieur le ministre, s'il vous plaît.

M. Ionuţ Mişa: Monsieur le Premier ministre, les informations parues dans les médias, font état de la prorogation du délai d'entrée en vigueur de l'ordonnance 79, qui réglemente les mesures fiscales budgétaires et le transfert de contributions, Bien sûr, c'est une fausse nouvelle. Ce n'est pas vrai. Ce n'est pas le cas. L'Ordonnance suit son cours. La prorogation du délai dont nous discuterons aujourd'hui dans la réunion gouvernementale est liée à la mise en œuvre du compte unique, et ce compte unique, la mise en œuvre du compte unique, sera prolongée jusqu'à mi-2018, c'est donc un tout autre sujet.
M. Mihai Tudose: Merci! Nous allons passer à de bonnes nouvelles. Aujourd'hui, nous adopterons des mesures pour maintenir les revenus des employés du secteur  IT, y compris ceux de la recherche développement, personnes handicapées et travailleurs saisonniers. Et les meilleures nouvelles à la fin de l'année seront du Ministère des Transports, qui a réussi deux choses ... Monsieur le ministre ... dans les domaines du métro et des routes rapides et autoroutes, de grandes nouvelles. S'il vous plaît, M. le ministre.

M. Felix Stroe Monsieur le Premier Ministre, chers membres du Gouvernement je devrais vous informer que dimanche, le 24 décembre, le Ministère des Transports a présentée l`application réécrite pour le métro M 6, que la demande de financement a été d'acceptée  par la Commission européenne et il s`agit de la connexion du réseau de métro avec l'Aéroport international Henri Coanda - Otopeni. Il s`agit d`une ligne de métro, d'une longueur de 14,2 km et 12 stations de métro, d'une valeur totale du projet de 1.391 milliards d'euros. C'est une très bonne chose. À ce stade, les choses ne peuvent pas revenir en arrière, nous avons le financement assuré. La différence de 300 millions d'euros pour l'achèvement de la gare du métro sera assurée par la BERD, qui a fait connaître son offre  à ce financement. C'est une institution financière internationale très sérieuse - la Banque européenne pour la reconstruction et le développement. Donc c'est une bonne nouvelle. Le Metro M6 a tout le financement garanti et il est sur la bonne voie, il ne peut plus être arrêté. Je tiens également à vous informer, Monsieur le Premier Ministre, honorables membres du Gouvernement, que la Banque nationale de Roumanie a confirmé que les comptes du pays ont reçu le montant de 439 millions d'euros, suite à l'acceptation des applications que je vous i  annoncé antérieurement, il s`agit de Gurasada - Simeria, de Campia Turzii - Ocna Targu Mures et Sebes – Turda. Donc, l'argent est déjà dans le compte du pays. Une deuxième question que je voudrais vous faire savoir est que le Ministère des Transports et le Ministère des Fonds Européens ont préparé un mémorandum, qui a été discuté en principe avec les dames Commissaires pour le développement et pour les transports de la Commission européenne, un mémorandum qui, une fois adopté, permettra de commencer à préparer un portefeuille de projets de transport à mettre en œuvre dans un avenir proche. Permettez-moi de présenter quelques considérations pour ce que nous avons essayé de réaliser ce mémorandum; on y a travaillé très dur au cours des deux derniers mois avec des collègues du Ministère des Fonds européens, dirigé par M. le ministre Marius Nica. Nous avons commencé la rédaction du mémorandum, étant donné que l`élaboration  d`une documentation technique économique de qualité est un long processus. Mais il est absolument parce que sans une documentation de qualité préparée - comme je l'ai dit – solidement,  nous aurions de sérieuses difficultés dans la réalisation de projets, projets publics prioritaires d`infrastructure parvenant à un niveau suffisamment grand de maturité  pour entamer le lancement des demandes d`offres et de la mise en œuvre à compter de 2019. La préparation en avance d`un portefeuille de projets publics présente une série d`avantages dont ceux d`éviter la perte de temps et du risque de perdre des fonds européens dans le cadre et de la future période de programmation, la possibilité d`accéder à d`autres mécanismes de financement, même ceux compétitifs, particulièrement dans les conditions  où    Et puis je fait ce portefeuille de projets, les projets d'infrastructure publique prioritaires, pour atteindre un niveau de maturité suffisant pour commencer la vente aux enchères et mise en œuvre depuis 2019. La préparation à l'avance d'un portefeuille de projets public a un certain avantages, notamment: éviter le gaspillage de temps et le risque de perdre des fonds dans le cadre du cours et la prochaine période de programmation; la possibilité d'accéder à d'autres mécanismes de financement, dans les conditions où il serait possible d`allouer des fonds dans le domaine des transports sur la base de ce principe; l`allocation efficace des fonds européens disponibles reposant sur des données concernant les projets qui peuvent être mis en œuvre; amélioration de la capacité de la Roumanie dans les conditions de la connaissance claire  des projets qui vont être financés; accroissement du niveau d`absorption dans période actuelle de programmation. En fait, cet ensemble de projets prioritaires sera entièrement financé par une institution financière internationale fiable, la BERD, et comprend les projets suivants: autoroute Brasov - Pascani - Iasi - Ungheni - conformément au Master Plan des transports de la Roumanie, le projet ci-dessus a une longueur de 336,5 km et un coût d'investissement approximatif de 3,08 milliards d'euros. Le projet se compose de plusieurs sections d`autoroute, comme  Brasov - Bacau, L`autoroute Moldavie 5, avec une longueur de 160 km avec un coût d'investissement de 1,84 milliard d'euros; le secteur Bacau - Pascani, avec une longueur de 81,2 kilomètres, avec un coût d'investissement de 485,5 millions d'euros et  Pascani - Iasi - Ungheni, avec une longueur de 81,2 kilomètres, avec un coût d'investissement de 485 , 5 millions d'euros, Bacau - Pascani 81, Iasi - Ungheni - pardonnez-moi, lunettes, - 95.2. Dans l'ensemble, donc, il est important de se rappeler - 3,08 milliards d'euros. Le projet routier de oute rapide Transregio Braşov - Târgu Mureş. Selon les dispositions du Master plan général de transport de la Roumanie  la Roumanie, le projet mentionné ci-dessus a une longueur de 161 km et un coût d'investissement approximatif de 100,2 millions d'euros. La route de Transregio, avec quatre voies, facilitera la connectivité routière entre les régions de la Roumanie et entre les deux sièges de chefs-lieux  départementaux importants.

Le projet d'autoroute Braşov - Făgăraş - Sibiu, selon les dispositions du Master plan général du transport de la Roumanie, le projet d'autoroute a une longueur de 120 km et un coût estimé de 816,44 millions d'euros. Il est composé de plusieurs secteurs: Sibiu - Tălmaciu de Nord, Tălmaciu de Nord - Bradu, Bradu - Perşani, Perşani - Vlădeni, Vlădeni - Braşov. Le projet route rapide, quatre voies, Buzau - Braila - Focsani - Tulcea - Constanta ... Braila - Constanta, conformément au Master général de  transports de la Roumanie, ce projet de route express a une longueur de 361,7 km et un coût d`investissement estimé à 1,822 milliards de lei. Donc, cette route express fournira une connexion très rapide entre Focsani, Buzau, Braila, Babadag, Constanta. Ici, nous utilisons aussi des fonds du projet ITI du développement de la zone du littoral et des zones côtières et du Danube projet de route express – La Route du Sud. Conformément au Master Plan général des des transports de la Roumanie, ce dernier projet a une longueur de 397 kilomètres et un coût estimé à 2,5 milliards d'euros et il s`agit de Bucarest - Craiova - Drobeta Turnu Severin - Caransebes - Lugoj . Les projets routiers identifiés pour préparer des objectifs d'investissement qui sont en synergie avec les projets à mettre en œuvre dans le cadre du Programme Opérationnel de grande infrastructure POIM. Dans le secteur ferroviaire, le projet de réhabilitation ferroviaire /.../-Cluj-Napoca - Ilva Mica - Suceava - Pascani est un projet également prévu dans le Master Plan général des transports de la Roumanie, ayant une longueur de 488 kilomètres et un coût d'investissement estimé à 1,95 milliard d'euros. Le projet de réhabilitation du chemin de fer Bucarest - Craiova également inclus dans le Master Plan général des transports de la Roumanie, a une longueur de 142 kilomètres et un coût approximatif de l'investissement de 227,2 milliards d'euros. Le projet de réhabilitation du chemin de fer Bucarest –  Iasi , prévu aussi dans le Master Plan général des transports de la Roumanie, a une longueur de 462 kilomètres et un coût approximatif de l'investissement de 1.687 milliards d'euros. Donc, comme je viens de dire, le financement de ces investissements a été discuté avec une importante institution financière et bancaire, la BERD, une partie de l'argent pour Braila, Babadag, Constanta proviennent du Fonds de développement pour le Littoral Delta du Danube, de sorte que le financement est assuré. Si ce mémorandum est approuvé aujourd'hui à cette réunion du Gouvernement, ce sera un ensemble de projets qui, une fois lancé aujourd'hui, ne pourra plus être arrêté. Tous ceux que nous sommes présents ou qui seront, devront conduire ces projets à leur finalisation. Comme mesures nécessaires, je voudrais vous présenter, Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs du Gouvernement, premièrement l`approbation de la liste des investissements pour les objectifs des transports qui seront préparé avec prioritairement en vue du financement et de la mise en œuvre au cours de la prochaine période de programmation, c'est-à-dire ce mémorandum; deuxièmement, la garantie du financement pour la préparation du portefeuille de projets à travers le plan de financement dont je viens de parler; rendant un mandat obligatoire aux ministères des Transports et du Développement Régional, respectivement des Fonds Européens pour mener des négociations avec les institutions financières internationales, en particulier la Banque européenne d'investissement et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement pour identifier les sources de financement supplémentaires en plus des fonds européens non remboursables; quatrièmement, : désignation du Ministère des Fonds Européens pour fournir le soutien à la Banque européenne d'investissement pour opérationnaliser Compagnie nationale d`investissements routiers dans le cadre de l`accord de services et l`assistance technique pour les projets  /.../déjà signé.  Il est impératif que dans un court laps de temps, nous aimerions au cours du premier semestre, l`on puisse finaliser ce CNIR, que la Compagnie nationale et qu`il y ait le financement déjà été discuté avec la BEI, que nous pouvons utiliser pour acheter une consultance pour travailler de manière professionnelle, d`après un modèle occidental. l s'agit donc d'un ensemble de projets de transport prioritaires, pour lesquels il y a eu des discussions de financement avec les institutions financières internationales, que, nous vous prions, M. le Premier ministre, de les mettre sur la table du  gouvernement, les discuter et les approuver  aujourd'hui. Merci.


M. Mihai Tudose: Merci, monsieur Stroe. Félicitations à votre équipe et égaement à M. le ministre Nica. C'est à nous de passer maintenant du niveau des schémas sur le papier, car jusqu'à présent nous avons eu assez des projets, Dieu merci, maintenant nous avons enfin le financement et la volonté de tout conduire au bon port. Merci aux collègues des médias. Nous entamons l`ordre du jour.