Gouvernement de la Roumanie



Samedi, 09 Décembre

Le Premier ministre Mihai Tudose participé à la réunion quadrilatérale Serbie - Bulgarie - Grèce - Roumanie


Déclarations de presse du Premier ministre Mihai Tudose après la réunion quadrilatérale

Serbie – Bulgarie – Grèce – Roumanie

 

 

Monsieur le Président,

 Chers collègues,

Mesdames et Messieurs,

Je commence par remercier de tout coeur nos hôtes, Monsieur le Président et son peuple. Monsieur le Président nous demandait comment nous nous sommes sentis. La réponse fut : comme chez nous. Et c`est bien comme cela que mes collègues qui ont visité la Serbie et sont entrés en contact avec le peuple serbe et non seulement récemment, mais aussi au cours de ces dernières années, depuis des décennies ils se sont sentis accueillis toujours comme à la maison.    

Je ne vais pas répéter les projets que mes collègues ont déjà présentés, je vais signaler seulement quelques aspects. Nous parlons de l'intégration européenne de la Serbie? C`est ce que nous faisons. Les frontière de la Serbie avec l'UE sont représentées par nous autres: la Grèce, la Bulgarie, la Roumanie. L'intégration de la Serbie se réalise par  l`infrastructure commune, par les échanges culturels, par les étudiants serbes qui étudient à Timisoara, par la construction de routes, d`autoroutes, d`infrastructure énergétique, les infrastructures, l'informatique et ensuite l'adhésion effective reste une formalité à laquelle nous nous sommes engagés les trois pays de l'UE présents ici à soutenir tant que nous pouvons la Serbie et peut-être non pas nécessairement, le mot «soutenir » convient mais faciliter, faciliter à la fois la Présidence bulgare, puis, en 2019, la Présidence roumaine, tout ce qui signifie l'aide et des conseils pour la formalisation du statut de la Serbie envers l`UE.

Je remercie également une fois de plus l'initiateur de cette initiative, car tous les quatre pays ont des problèmes. Nous constatons qu'il n'y a pas de problème insurmontable et pour tout problème, il y a même plusieurs solutions, et ce qui réussit à faire ce genre de réunion est d'harmoniser les solutions, afin que tous ces quatre pays ayons la même solution et plus encore, hier soir, au cours des pourparlers nous avons convenu qu`aux prochaines réunions participent aussi  les ministres concernés des quatre pays, qu`il s`agisse de transports, d`infrastructure, de l`énergie, des affaires étrangères,  parce qu'un autre problème commun est le phénomène de la migration.
À cet égard, je suis honoré d'annoncer que mes trois autres collègues et amis ont accepté l'invitation que la prochaine réunion qui se tienne début mars à Bucarest suivie, si j`ai bien compris, Alexis, chez vous en Grèce, en mai, ces réunions devant devenir, j`espère, un fait extraordinaire, la simple réunion, mais  que leurs résultats soient extraordinaires.   Encore une fois, je vous remercie, Monsieur le Président Vukic Je remercie le peuple serbe, les deux amis pour l`opportunité de nous avoir trouvés ici et prendre des décisions, que, j'espère, vont d'influencer de manière positive nos citoyens et nos peuples. Merci encore une fois!

⃰  ⃰  ⃰

Question : Bonjour. Une question pour vous aussi, Monsieur le Président. Parce que vous parliez de paix et de stabilité, à l`échelle internationale il y a eu plusieurs débats houleux après l'annonce du Président américain, Donald Trump, reconnaissant Jérusalem comme capitale d'Israël, il y a eu des réactions dures du côté de Hamas, qui a incité à troisième Intifada, et Al-Qaïda exhorte à la guerre. Quel potentiel pour la guerre, un conflit armé peut-il exister à partir de cette situation, particulièrement à la lumière des derniers événements au Liban et comment nos pays peuvent être affectés ici dans les Balkans occidentaux et pourquoi pas dans le bloc communautaire ? Merci.
M. Mihai Tudose: Nous avons parlé de la mondialisation, nous avons parlé de l'interconnexion, il n'y a plus de conflits lointains et de conflits rapprochés. De ce point de vue, toute zone qui menace, tout conflit mettant en danger la stabilité, la sécurité de nos citoyens est une préoccupation. Nous exprimons, le Gouvernement de la Roumanie,  la même position de participer aux côtés des partenaires de l'Union européenne, solidaires aussi avec et les partenaires de l'OTAN à tout effort qui conduit à la stabilité et la sécurité dans la région.