RSS - Guvernul Românieihttp://www.gov.roRSS Guvernul Românieiro-ROPremierul Sorin Grindeanu s-a întâlnit cu o delegație a consorțiului format din ExxonMobil şi OMV PetromȘtiri din 27.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-sa-recu-une-delegation-du-consortium-forme-d-exxonmobil-et-omv-petromLe Premier ministre Sorin Grindeanu a recu aujourd`hui au Palais Victoria une delegation du consortium forme d`ExxonMobil et OMV Petrom, conduite par le vice-president d`ExxonMobil Development Company, M. David Cochrane, respectivement le CEO al OMV Petrom, Mme Mariana Gheorghe. Au cours des pourparlers les representants des deux compagnies ont presente le projet d`exploitation des ressources de gaz naturels a grande profondeur, dans la perspective de la decision finale d`investissements. Le chef de l`Executif a fait connaitre l`ouverture et le soutien du Gouvernement pour la valorisation des ressources energetiques dans des conditions soutenables et competitivite, compte tenu, a la fois, les engagements du Gouvernement concernant la garantie de la securite energetique. - Les investisseurs ont dans l`equipe gouvernementale un partenaire fiable, qui entend ses responsabilites : assurer la stabilite et la predictibilite legislative et une fiscalite equitable, tant pour le milieu economique, que pour le budget d`Etat- , a affirme le Premier ministre Sorin Grindeanu. Dans ce contexte, le Premier ministre a propose la formation d`une equipe interministerielle censee assurer le support technique necessaire pour le soutien des nouveaux projets energetiques avec un potentiel de developpement dans la partie roumaine de la Mer Noire. A son tour, le ministre de l`Ecnomie, M. Mihai Tudose, a souligne que les projets de l`ampleur de celui presente par ExxonMobil et OMV Petrom peuvent contribuer a l transformation de la Roumanie en un hub industriel regional pour des projets off shore. Les representants du Gouvernement et des deux compagnies ont discute encore de opportunites du domaine energetique a court, moyen et long terme, dans le contexte des defis au niveau global. De la part du Gouvernement ont participe encore le secretaire general du Gouvernement, M. Mihai Busuioc, le secretaire d`Etat du Ministere des Finances Publiques, M. Ionuț Mişa, le conseiller d`Etat M. Marius Nica et le President du Conseil de gestion de la Transgaz, M. Ion Sterian. 2017-02-27 14:52:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_spf_0223.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la preluarea mandatului de către noul ministru al Economiei, Mihai Tudose Știri din 23.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-la-prise-de-fonction-du-nouveau-ministre-de-l-economie-m-mihai-tudoseDeclarations du Premier ministre Sorin Grindeanu et des ministres de l`Economie et des PME, MM Mihai Tudose et Alexandru Petrescu M. Sorin Grindeanu: Je felicite M. le ministre Tudose et egalement M. le ministre Petrescu. Ce sont deux domaines extremement impotents pour la Roumanie, l`Economie et le ministere des PME. Il y a des choses du Programme de gouvernance que nous avons deja faites tant au Ministere de l`Economie, qu`a celui des PME. Mais il y en encore beaucoup a faire. Je fais confiance a mes deux collegues. Je suis persuade que les priorites des deux ministeres seront mises en oeuvre dans un rythme alerte. Ce sont des ministeres qui sont adjacents comme profil. Pour le Ministere de l`Economie, je souhaite que vous commenciez, M. le ministre, avec la revitalisation de l`industrie de la defense. Dans le budget nous avons prevu 2% du PIB pur la defense. Je souhaiterais qu`une grande partie de cette sommes soit depensee en Roumanie, pour aider le developpement de l`industrie de la defense. C`est pour rappeler seulement l`un des domaines que vous coordonnez et chez vous, M Petrescu, en fait vous avez fait cela jusqu`a maintenant, mais maintenant, a court terme, outre les start-up et toutes les mesures que vous avez deja adoptees, je voudrais que vous redigiez le projet le projet pour la Loi de la prevention. Vous etes ceux qui coordonnent ce groupe interministeriel. On y a commence et je voudrais que vous travailliez prioritairement a cette Loi de la prevention et, naturellement, toutes els mesures que nous avons dans le programme de gouvernance. Oui ? M. Alexandru Petrescu: c`est cela, oui! M. Sorin Grindeanu: M. le ministre. M. ihai Tudose: M. le Premier ministre, pour repondre a ce que vous venez de dire, la semaine prochaine j`ai fixe deja une rencontre avec le ministre de la Defense pour nous mettre d`accord sur les besoins de l`Armee roumaine et la capacite de production de l`industrie roumaine de defense. En outre, aussi vite que possible, nous presenterons une analyse de la situation et un plan de mesures pour transformer ou, sur la base des deux geants, la Transgaz et la Transelectrica, nous devrions transformer la Roumanie en un hub energetique aux Balkans, car il est dommage de ne pas utiliser la ressource que nous avons. Nous agirons en conformite avec le programme de gouvernance dans tout ce que signifie exploitation miniere non energetique pour la mise superieure en valeur des minerais de la Roumanie, pour ne pas exporter du minerais de cuivre et chercher a produire des plaques de cuivre, donc, produit fini. Cela est valable aussi dans d`autres domaines, pour d`autres minerai allant meme jusqu`a source naturelle l`eau, qui est tres importante. Nous avons la plus riche source d`eau minerale d`Europe et nous ne savons pas l`utiliser comme il faut. Tout comme je l`ai encore affirme, en collaboration avec les PME nous agirons dans la zone de competitivite, parce qu`ici, en effet, nous avons un probleme si l`on veut conquerir les marche externes. Et toujours comme priorites, en depit du fait que ne peut pas en faire une hierarchisation, elles seront simultanees, toutes sont sur le meme plan que la fermeture des mines, les decharges de sterile, domine où l`on s`attend a des jours difficiles du point de vue europeen, car il y a une multitude de pressions pour fermer les mines. N`oublions pas Oltchim ainsi que d`autres situations semblables où les choses doivent etre bien finalisees, tant du point de vue de l`impact economique que du point de vue social parce qu`il il y a des milliers de gens qui y ont des emplois. M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie. M. Alexandru Petrescu: Je vous remercie, M. le Premier ministre. Comme vous le savez probablement, je proviens du secteur du bisness, je connais bien l`environnement des affaires peuple 99% par des PME. Il y a des problemes urgents et je soulignerai que l`acces difficile au financement, un developpement insuffisant de la culture de l`exportation par des entreprises roumaines, qui sont situees dans une difficile position de penetrer aux marches externes. Nous avons, evidemment, le programme start up nation, 10.000 entreprises, 20.000 emplois par an. Une importance particuliere a aussi Ela perspective de tendance negative du rapport creation - radiation d`entreprises. Il y a un programme central au chapitre PME, dans le programme de gouvernance, et, tout comme je vous ai habitue aussi au cours de mon portefeuille anterieur, je focaliserai particulierement mon attention sur la materialisation de ce programme. Il est egalement tres important consolider la diplomatie economique. Je chercherai a rendre efficace et a ameliorer tout le reseau d`attaches commerciaux, nos representants dans nos ambassades a l`etranger et naturellement, comme tres bien vous venez de mentionner, adopter aussi rapidement que possible et de maniere aussi transparente et objective que possible de la Loi de la prevention, mettre en place, en collaboration avec le milieu des affaires,d`un cadre legislatif fiscal qui ne soit pas adverse au milieu des affaires, mais au contraire qu`il soit predictible et souple. Je vous remercie beaucoup. M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie. Je vous souhaite bonne reussite ! Je remercie beaucoup /...;/ Question: Vous avez ete face a face avec M. le President Klaus Iohannis a Cotroceni. Est-ce que ce fut un sujet special de discussion ? M. Sorin Grindeanu: Non, il a simplement souhaite reussite a la nouvelle formule. Je vous remercie beaucoup. 2017-02-23 18:22:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_economie-3497.jpgComunicat de presăȘtiri din 23.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/communique-de-presse1487844933Le Premier ministre Sorin Mihai Grindeanu a transmis au President de la Roumanie, M. Klaus Werner Iohannis, les proposition pour a nomination de quatre portefeuilles dans le cadre du Gouvernement : * Tudorel Toader - Ministere de la Justice, * Rovana Plumb - ministre deleguee aux Fonds Europeens, * Mihai Tudose - Ministere de l`Economie, * Alexandru Petrescu - Ministere pour l`Environnement des Affaires, Commerce et Entrepreneuriat. Les propositions ont ete faites en conformite avec les dispositions de l`art. 85 al. (2) et de l` art. 106 de la Constitution de la Roumanie, republiee, ainsi que celles de l`art. 7 et de l`art. 10 de la Loi no. 90/2001 portant organisation et fonctionnement du Gouvernement de la Roumanie et des ministeres, avec les amendements ulterieurs. 2017-02-23 08:44:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-23-08-47-47big_sigla_guv_coroana_albastru.png Personalul nedidactic din învățământ va beneficia de majorări salariale Știri din 22.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-personnel-non-didactique-de-l-enseignement-beneficiera-de-majorations-salarialesLe Premier ministre Sorin Grindeanu, le ministre de l`Education Nationale, M. Pavel Năstase, et les representants des syndicats de l`education ont discute aujourd`hui en marge de la proposition du Gouvernement de majoration des salaires du personnel non didactique de l`enseignement. - Je respecte le travail et la contribution de chaque personne du systeme d`enseignement. J`ai toute l`ouverture pour trouver des solutions rapides aux problemes de la salarisation du personnel non didactique de l`education et pour remedier a cette injustice qui s`est produite au detriment d`environ 53.000 de gens de l`enseignement- , a souligne le chef de l`Executif. Le Gouvernement adoptera une Ordonnance d`urgence dans le cadre de sa reunion de demain dans le but de resoudre les problemes survenus dans la salarisation du personnel non didactique de l`enseignement preuniversitaire et universitaire. La solution envisagee vise a inscrire dans la grille en fonction de l`anciennete des salaires de cette categorie de personnel et la mesure sera appliquee a compter de fevrier 2017. Ainsi, selon la nouvelle grille de salarisation, les droits du personnel non didactique de l`enseignement seront encadres entre le salaire minimum par economie, respectivement, 1.450 lei, et 1947 lei. Un autre point de la discussion de ce jour fut la situation des primes salariales pour le personnel de l`education. Le Premier ministre Sorin Grindeanu et le ministre de l`Education Nationale, M. Pavel Năstase, ont souligne le fait que l`Executif a en vue de cette situation qui traine depuis longtemps et manifeste toute l`ouverture, faisant des efforts afin qu`elle soit resolue. En outre, les membres du Gouvernement et les representants des syndicats de l`enseignement ont discute de l`adoption d`une nouvelle Loi de l`Education nationale avant la fin de cette annee. Dans ce contexte, le Premier ministre Grindeanu a fait savoir que le nouveau projet sera le fruit d`une ample consultation avec le milieu academique, la societe civile, syndicats, patronats, partis politiques, avec tous qui y sont interesses. 2017-02-22 12:22:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_sindicate-3053.jpgÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu ambasadorul Regatului Țărilor de JosȘtiri din 21.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-02-21 18:48:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_olanda-3015.jpgDeclarații susținute de premierul Sorin Grindeanu, după vizita de lucru de la Ministerul Educației NaționaleȘtiri din 21.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-02-21 15:58:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_invatatmant-2963.jpgDeclarații susținute de premierul Sorin Grindeanu, după vizita de lucru efectuată la Ministerul TransporturilorȘtiri din 21.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-pres-sa-visite-au-ministere-des-transportsM. Sorin Grindeanu: Tout comme a la sante, les problemes actuels du Ministere des Transports. Je vais etre tres bref en declarant des aspects generaux de ce Ministere, qui, de mon de vue, doit trouver la solution a deux problemes importants qui ont un impact sur tout ce qui signifie travaux d`infrastructure, ainsi que le fonctionnement du Ministere des Transports. D`une part, le cadre legislatif, a savoir, ce que constitue les demandes d`offres, qu`il s`agisse d`autoroutes, de lignes de metro ainsi de suite, donc le cadre legislatif. Ce que,en fait nous avons propose dans le programme de gouvernance, c`est que pour les investissements strategiques l`on puisse demarrer les choses aussi vite que possible et que les travaux d`execution soient faites dans un rythme alerte. Le second aspect important fut une recommandation pour le M. le ministre - de faire deplacer le ministere sur le terrain. Je ne comprends pas beaucoup de la bureaucratie du Ministere des annees anterieures, bureaucratie qui a eu un impact negatif sur ce que nous savons concernant l`infrastructure en Roumanie. La recommandation que j`ai faite est que le ministre aille plus souvent sur le terrain pour verifier les travaux qui sont executes,, qu`il s`agisse de routes nationales, troncons d`autoroutes, lignes de metro, des travaux pour les chemins de fer etc. , Et non pas seulement le ministre, mais aussi tous ceux qui , restent trop longtemps dans les bureaux et qui, de mon point de vue, doivent se trouver sur le terrain. Naturellement, on a discute longtemps cible sur certains aspects, mais je laisserai M. le ministre vous en dire davantage. Je voudrais faire une remarque, de mon point de vue: j`ai vue une declaration de l`ancien premier ministre Cioloș relative au fait que l`annee derniere on a attire certaines sommes d`argent. Je cois qu`il sait tres bien ce dont je parle. Nous parlons de l`exercice budgetaire 2014-2020. Nous sommes en 2017, il a ete Premier ministre en 2016, l`exercice budgetaire 2014-2020 est zero. S`il ne le sait pas, on lui montrera les documents officiels. Je vous remercie. Bonne reussite ! 2017-02-21 15:49:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_ministere-2918.jpgDeclarații susținute de premierul Sorin Grindeanu, după vizita de lucru efectuată la Ministerul SănătățiiȘtiri din 21.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-apres-sa-visite-au-ministere-de-la-santeM. Sorin Grindeanu: Nous avons dictute des priorites du Ministere de la Sante, de ce que nous avons a fire en conformite avec le Programme de gouvernance, de la situation que M. le ministre a trouvee ici, des solutions qu`il envisage pour differents composantes, des investissements, de ce que signifie les accords avec la Banque mondiale et la BEI, afin qu ces sommes - investissements, le budget, qui est plus grand que celui de l`annee derniere en matiere de sante soient utilisees conformement aux priorites prevues dans le programme de gouvernance. Question : Quelles sont les priorites , les principaux points qui devraient etre vises actuellement dans la sante ? M. Sorin Grindeanu: Les investissements. Tout comme je viens de vous dire, nous parlons de l`Accord avec la Banque mondiale de`un emprunt de 250 millions, extremement important, pour nous, les hopitaux regionaux prevus dans le programme de gouvernance et, premierement- les trois de l`Accord avec la Banque mondiale et, naturellement, tout ce que concerne l`autre probleme,, les medicaments. On m`a presente en general tout cela. Naturellement, des details vous seront fournis par M le ministre, ainsi que la strategie qu`il concoit dans l`immediat et quelles sont les solutions a long terme; ce qu`il a trouve, parce que les choses ne sont pas aussi simple au Ministere de la Sante, certains problemes a resoudre d`urgence trainant depuis une annee. Q. : Quels sont les problemes ? Un aspect negatif que vous a presente M. le ministre ? M. Sorin Grindeanu: Mais, je viens de vous dire qu`il y a de nombreux problemes qui...; Q. : Les plus importants ? M. Sorin Grindeanu: Je vous donne un seul exemple : le manque de certains medicaments. On a notifie au Ministere de la Sante, si je ne fais pas erreur, depuis janvier l`annee derniere ... M. Florian Bodog, ministre de la Sante: en janvier l`ANM a notifie le Ministere. M. Sorin Grindeanu: ...du manque de certains medicaments. Aucune mesure n`a ete prise. On a demarre maintenant toutes les procedures afin que tout ce que vous, les medias, avez signale soit remedie. .Il me semble que c`est la situation la plus grave. Q. : Y compris pour les maladies rares ? M. Florian Bodog: Oui, y compris pour les maladies rares. Il y a des medicaments qui n`ont pas ete apportes sur le marche et actuellement nous avons demarre la procedure. Vous savez tres bien que dans le budget public nous avons prevu aussi un budget pour les maladies rares. Q. : Particulierement pour les enfants qui ne beneficient pas actuellement du lait en poudre qui devrait se trouver sur le marche... M. Florian Bodog: Ce sont les programmes du Ministere de la Sante et .. Mais, en parlant des maladies rares, jusqu`a l`hure actuelle, on n`avait pas prevu dans le budget tous les cas, nous avons cherche a couvrir toutes les maladies rares ...; Q. : Mais les parents payent de leurs poches, sans beneficier des dispositions l`egales, de cette subvention. M. Florian Bodog: Nous n`avons pas recu de telles informations. Q. : dans les conditions où la Roumanie achete des medicaments au prix le plus bas de l`Europe et nous savons tous qu`il y a beaucoup de medicaments qu`on ne peut pas trouer dans les pharmacies et des hopitaux, est-il une bonne solution de reduire leur prix de 35% ? M. Sorin Grindeanu: Je connais ce probleme, je l`ai suivi. Il y a eu un debat publique au Ministere de la Sante, comme vous le savez, il y a une semaine ou bien dix jours, Toutes ces choses seront ...; les prix, ce que vous dites, seront decides conformement a ce que nous avons envisage dans le programme de gouvernance, mais en accord aussi avec les producteurs et avec les associations des patients. Je sais qu`a ce debat public ont ete presentes y compris les associations des patients. Dans l`immediat, M. le ministre, le Ministere, en fin de compte, viendra avec une solution afin de ne plus avoir le probleme dont vous parlez. Q. : Donc, allez-vous renonscer a la baisse du prix des medicaments de 35% en une seule tranche ? Ne serait-ce mieux de reduire graduellement ? M. Sorin Grindeanu: J`ai bien compris ce que vous dites. Je souligne ce que je viens de declarer : que tout ce que le Ministere de la Sante decidera, sera en accord tant avec les producteurs, qu`avec les associations des patients. Nous ne voulons pas arriver dans la situation où sur certains segments il y ait des distorsions sur le marche, mais cela entrera et sera ...; Q. : Deja des medicament ont commence a disparaitre. M. Sorin Grindeanu: Je le sais. Ce sera une question pour laquelle, dans une courte periode, nous viendrons avec des solutions, je vous le repete : a la suite du dialogue avec les producteurs et les associations des patients.. . Q. : En novembre, on a ouvert le site des medicaments medicamentelipsa.ro, où n`importe qui pouvait signaler l`absence d`un medicament. On y repondait aux gens qu`on leur repondrait dans sept jours concernant cette notification. Depuis 10 janvier personne n`y a plus repondu aux situations signalees. M. Sorin Grindeanu: Je me permets de repondre par une question : concernant ce que je viens de dire : probablement que la relation a ete tres bonne, mais les solutions concernant les notifications recues par le Ministere de la Sante depuis une annee sur l`absence de certains medicaments, il n`y avait pas de solutions pour ces probleme. Des details a ce sujet vous seront fournis par M. le ministre et concretement : la date des notifications,, pourquoi toute une annee le Ministere n`a pris aucune mesure, ce qui a ete fait depuis l`arrive de l`actuel ministre, ce qu`il faut faire a l`avenir afin d`ecarter ce genre de situations . Q. : Et au sujet des vaccins que va-t-on faire ? M. Sorin Grindeanu: On a demarre ...; M. Florian Bodog: A ce sujet, est en procedure de signer - comme je vous ai encore dit, c`est hier a peine que nous avons recu la notification du budget - pour le vaccin tetravalent. Pour le vaccin hexa valent, on n`a pas encore recu l`avis du Controle financier preventif parce que la procedure n`avait pas ete correcte, motif pour lequel nous avons demarre aujourd`hui - on ne pouvait pas entamer sans avoir le budget une nouvelle procedure courte pour acheter ce vaccin et nous sommes encore en train de chercher des solutions pour le vaccin d`hepatite B. Une nouveaute : notre gouvernement et le Ministere de la Sante introduisent un nouveau vaccin, le vaccin pneumocoque pour les enfants. Q. : En combien de temps arrivera le vaccin hexa valent aux cabinets des medecins ? Il manque depuis plus de quatre mois et les parents sont desesperes, ils doivent l`acheter a l`etranger ? M. Florian Bodog: Nous avons eu des pourparlers tant avec des specialistes du Ministere de la Sante, qu`avec la firme productrice et en mars le vaccin se trouvera sur le marche, distribue aux directions de sante publique. M. Sorin Grindeanu:Je vous remercie beaucoup! Q. : Est-ce que les primes pour les medecins seront-ils coupes ? les medecins sont mecontents . M. Sorin Grindeanu: La salarisation .. j`ai discute aussi de la salarisation avec M. le ministre. Il m`a presente la situation. Nous, et j`ai dit cela encore, avons discute meme a la reunion du Gouvernement, de la semaine derniere : toutes ces distorsions ne sont pas que dans la sante, de telles discussions il y a aussi dans d`autres domaines de budgetaires. Tout sera resolu par la Loi de la salarisation unique, en sorte que ces distorsions, comme je disais, soient reglees. J`ai eu une discussion a part au Ministere de la Sante qui fait partie du comite interministeriel qui travaille pour la Loi de la salarisation unique. Q. : il y a une information dans l`espace public, concernant un possible remaniement. Qu`en dites-vous? M. Sorin Grindeanu: Non. Il y a deux postes qui, comme vous savez, sont vacants, ou, enfin tenus par des interimaires. J`en ai parle ces derniers jours. ..... Q. : Quand allez-vous annoncer le ministre de la Justice ? M. Sorin Grindeanu: Demain. 2017-02-21 13:07:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_ministere-2860.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la emisiunea „Sinteza zilei”, realizată de Mihai Gâdea, la postul de televiziune Antena 3Știri din 20.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-02-20 22:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-21-09-49-17big_sigla_guv_coroana_albastru.pngÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu Yun Byung-se, ministrul afacerilor externe al Republicii CoreeaȘtiri din 20.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-accueilli-le-ministre-des-affaires-etrangeres-de-la-republique-de-coree-m-yun-byung-seLe Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui le Ministre des Affaires Etrangeres de la Republique de Coree, M. Yun Byung-se, qui est en train de faire une visite officielle en Roumanie. Les deux hauts dignitaires ont apprecie le Partenariat strategique entre la Roumanie et la Republique de Coree, en exprimant la volonte de continuer a developper les relations bilaterales, notamment dans les domaines economique et commercial. En outre, le Premier ministre Sorin Grindeanu a souligne que l`intensification du dialogue politique est un moyen important de donner une impulsion a la cooperation bilaterale roumano - coreenne. Au cours de l`entretien, le Premier ministre roumain et le ministre coreen des Affaires Etrangeres ont aborde les domaines avec un potentiel significatif de developpement de la cooperation. Parmi ceux-ci il y a les transports, (j`infrastructure de transport), l`energie, (systemes de stockage de l`energie et smart grids), la sante (l`infrastructure medicale) et l` IT and C. Le ministre coreen a mis en exergue le parcours ascendant connu cette derniere periode par la cooperation dans le domaine du tourisme, appreciant qu`il y a encore un potentiel de developpement 2017-02-20 21:19:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_1487610534original_1.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la cea de a XX-a sesiune ordinară, cu caracter jubiliar, a Adunării generale a Asociației Comunelor din RomâniaȘtiri din 20.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-la-20eme-session-ordinaire-au-caractere-jubilaire-de-l-assemblee-generale-de-l-association-des-communes-de-la-roumanieDiscours du Premier ministre Sorin Grindeanu a l`Assemblee generale de l`Associations des communes M. Sorin Grindeanu: Mesdames et Messieurs les maires, Mesdames et Messieurs, Je suis particulierement heureux et honore de participer a l`Assemblee generale de l`Association des communes de la Roumanie. Je sais que cette annee vous celebrez 20 ans, comme vient de dire M. Drăghici, depuis la creation. Je tiens a vous souhaiter Bon anniversaire ! Et je vous souhaite de pouvoir travailler comme vous en avez fait jusqu`a maintenant! Mais je tiens a vous dire encore quelque chose : voila, 20 ans se sont ecoules, 20 ans au cours desquels beaucoup d`evenements ont eu lieu, cependant 47% de la population de la Roumanie continue de vivre en milieu rural. Presque 80% du territoire ou plus de 80% du territoire de la Roumanie est gere par vous, par les communes. Beaucoup de choses ont change, mais, comme vient de dire M. le president Dragnea, on a l`impression souvent que nous avons deux Roumanie, une Roumanie urbaine et une autre rurale. Les differences entre l`urbain et le rural sont de plus en plus elevees. Il y a des Roumains qui vivent selon les normes occidentales, mais nous continuons d`avoir des Roumains qui n`ont pas d`eau courante, ni canalisation, ni routes asphaltees, le systeme d`education y est deficitaire. Nous devons etre honnetes et realistes dans tout ce que nous affirmons et nous devons offrir aux jeunes la meme chance dans la vie, quel que soit l`endroit de leur naissance. Sachez que je connais tres biens ces aspects, parce je proviens de l`administration locale. J`ai ete quatre ans vice maire, six mois president de conseil departemental. Bien souvent pendant ces dernieres semaines, croyez-moi, j`aurais souhaite de continuer a faire partie de vos rangs, mais je vous dis dans le meme temps que nous devons faire ces changements. On parlait tout a l`heure de la signification du PNDL 2 et je suis persuade que Mme Sevil Shhaideh vous expliquera, elle va continuer de vous faire connaitre les details de notre programme de gouvernance et tous ce que nous envisageons pour les annees a venir. En outre, tout ce qu`on a dit du Code fiscal, du Code administratif sont des choses essentielles que nous devons realiser a l`avenir. Mes conseillers m`ont prepare un discours, j`aurais dû tenir compte de ces elements mais j`ai pense a la periode où j`etais vice maire et j`ai reflechi a ce que j`aurais fait en rencontrant le Premier ministre de la Roumanie, a ce que j`aurais pu lui dire. Quels seraient les mecontentements que j`aurais eus pour les lui faire connaitre et j`ai cherche me transposer dans cette periode-la. Sachez que, tout d`abord, et je suis persuade que cela continue d``etre valable, j`aurais pense lui dire qu`il faut venir trop souvent a Bucarest. Tout ce que signifie des projets pour les communautes locales signifie beaucoup de bureaucratie, trop d`heurs et de journees perdues pour parcourir ces etapes, pour ne plus parler de ce qu`il y a encore apres le depot de ce projets. Attendre longtemps les approbations. Chacun de nous veut pour la communaute que nous conduisons, que nous avons conduite, ce que nous avons promis aux gens par les projets. Mais ces choses doivent se derouler dans un rythme plus alerte. On ne le fait pas pour le maire, on le fait pour la communaute, pour les gens qui doivent vivre, particulierement en milieu rural selon les normes dont je viens de parler au commencement de mon intervention. J`aurais dit au Premier ministre, comme je pense que vous voudriez dire, nous avons besoin de fonds, avons besoin d`argent pour financer ce que nous avons envisage. Je tiens a vous dire que ces choses sont prevues dans le budget et, Dieu merci !, enfin le budget a ete promulgue, plus tard que prevu, je sais qu`il descend sur les echelons pyramidaux, l`approbation des budgets aux conseils departementaux et ensuite l`argent arrive chez vous. C`est pourquoi nous sommes en retard et vous connaissez ces aspects mieux que moi, mais enfin il est promulgue, ce budget, un budget qui attache une attention speciale aux communautes locales, un budget qui finance, a part le PNDL, tout ce que nous avons promis pendant la campagne electorale. Il y a des objectifs inscrits dans le budget que nous avons propose au Parlement et qui a ete approuve. C`est pourquoi, les prochaines annees tout ce que nous avons propose, les cinq mille nouveaux projets dans le cadre du PNDL sont des choses importantes, et je n`en donne qu`un seul exemple. Et je vous dis encore quelque chose. Meme si nous etions alles pendant la campagne electorale, generale et locale de ce dernier ete, de commune en commune, quelle que soit la couleur politique du maire, le programme qui a le mieux fonctionne fut le PNDL, qui doit continuer avec la 2eme phase, PNDL 2, que nous lancerons ce printemps. Vous auriez dit aussi au Premier ministre .d`avertir tous les ministres et les secretaires d`Etat de recevoir les maires, de parler avec eux parce que ce sont les maires qui connaissent le mieux les realites du terrain, ce sont eux qui ont le contact direct avec les citoyens. Et il est bon toujours de parler et de connaitre le pouls. Ici il y a une partie des membres de mon cabinet Je vous ai confie ce que j`aurais dit au Premier ministre si s`avais ete vice maire. Je suis persuade que chacun d`eux fera de meme. Je vous prie de me transmettre s`ils ne le font pas. Et plus encore, j`aurai dans le cadre de mon cabinet un conseiller d`Etat charge seulement des communautes locales et des problemes de ces communautes locales, afin que la liaison entre vous et le Gouvernement soit aussi etroite que possible. Je vous attends au Gouvernement. Naturellement, au Palais Victoria il y a aussi d`autres activites a part les protestations. Je vous prie de venir au Palais Victoria. Nous continuons de travailler, nous voulons mettre et mettrons en œuvre le programme de gouvernance, mais ces chose on peut les faire uniquement par un dialogue avec vous, les elus locaux, par une ouverture vers l`administration publique locale. Oui, nous aurons la Loi de la salarisation unique. Nous avons adopte certaines mesures, non pas peu nombreuses pendant ces six semaines depuis quand nous sommes a la gouvernance. Des mesures dont les consequences les Roumains les ressentent dans leur vie quotidienne. Outre ce que l`on a dit, l`augmentation des salaires dans l`Administration publique locale, la majoration des pensions, le salaire minimum. etc., il est tres important aussi ce que l`on vient de mentionner, a savoir que par la Loi de la salarisation, le niveau des salaires des maires sera celui qui est merite. Et je vous donnerai un exemple. Sachez que dans le Conseil departemental Timis, au moment où j`ai signe le premier etat de fonction, je ne touchais pas le plus grand salaire en tant que president du Conseil, il n`etait que le 15eme ou le 20eme. Ce n`est pas normal et la meme situation dans les ministeres. La salarisation doit etre en accord avec la responsabilite que nous avons chacun de nous. Je tiens a vous dire q`une autre decision aussi est importante : le fait que nus avons inscrit au budget d`Etal les payements pour les accompagnateurs des personnes handicapees, ce qui signifie, comme vous le savez, que 10% de ce que vous deviez payer, 10% sera paye par nous, le budget d`Etat. En outre, on a approuve la possibilite d`agrandir les organigrammes des unites où la population a augmente et de maintenir le nombre actuel de postes où la population a diminue ou est la meme que celle de 2014. Un autre aspect extremement interessant : M. le president Draghici me parlait d`une initiative de M. Alin Nica - n`est-ce pas, M. Draghici ? M. Emil Drăghici: -a la commission dont il fait partie et c`est l`initiative du Comite des regions de venir, dorganiser cette activite en Roumanie. C`est pourquoi on vous a contacte en tant que president du Conseil departemental. M. Sorin Grindeanu: -ancien president - quels beau tempos ! - et ancien membre du Comite des regions. Nous, le Gouvernement, soutiendrons cette initiative extremement importante pour nous. Je pense que je finirai en vous disant que la Roumanie a besoin de decentralisation. Nous, en tant que pays, ne pouvons continuer d`evoluer en pays divise, Roumanie urbaine et Roumanie rurale. Par tout ce que nous nous proposons dans le programme de gouvernance les prochaines annees nous cherchons a diminuer ce handicap entre le rural et l`urbain. Je finis, en vous disant que nous attendons vos projets, projets des communautes locales. Nous avons, comme je vous disais, des sources de financement. Je vous souhaite bon travail, toutes les bonnes choses et heureux anniversaire ! Declarations de presse du Premier ministre Sorin Grindeanu, apres sa participation a l`Assemblee generale de l`Association des communes de la Roumanie. M. Sorin Grindeanu: Je suis heureux d`avoir participe aujourd`hui a l`Assemblee generale de l`Association des communes de la Roumanie. Il y a plus de 500 maires presents dans la sale, des maires qui, a leur tour, representent des communautes locales qui ont des projets, et beaucoup a faire pour la Roumanie reelle. J`ai dit aussi dans mon discours, il semble qu`il y a une trop grande difference entre les deux Roumanies, la Roumanie urbaine et la Roumanie rural et c`est notre devoir que par tout ce que signifie le programme de gouvernance , les programmes que nous lancerons, dont certains avons lances deja, de reduire cette difference. Il y a encore des localite en Roumanie qui n`ont pas d`eau courante, ni canalisation ni routes asphaltees. Tout cela peut etre realise tant par les programmes que nous lances, que par ceux que nous lancerons dans le futur immediat. Je me refere surtout a la deuxieme phase du PNDL, PNDL 2 par le biais duquel seront finances environ 5000 projets visant exactement ces aspects. Le PNDL 1 fut reussi, une reussite pour chaque communaute, c1est pourquoi je suis tres optimiste que le PNDL 2 parviendra aussi a la meme reussite. Question : A quel niveau devrait arriver le salaire des maires, dont on a parle beaucoup, beaucoup plus que des investissements. . M. Sorin Grindeanu: Je ne pense pas que beaucoup plus des salaires que des investissements. Nous avons pris les premieres mesure en decidant la majoration des salaires des fonctionnaires de l`administration publique locale de 20%. Ensuite, la loi de la salarisation unique qui sera debattue publiquement , discutee avec des associations, les syndicats, avec toutes les structures associatives afin que chacun soit remunere selon la responsabilite de son poste. Je pense qu`il est normal, aussi normal que possible, qu`au moment où l`on a une responsabilite, maire, vice maire presidents de conseils departementaux, vice-presidents, ministres, qu`ils soient remuneres en fonction de leur responsabilite, mis en etroite liaison avec la Roumanie, avec l`etat economique. C`est pourquoi il y aura une liaison de ce genre non pas en sommes fixes, mais en formules. C`est bien ce que nous concevons. Et nous verrons la forme ...; Q. : Est-ce l`on appliquera a compter du 1er mars la TVA zero pour les logements, est-ce la Commission europeenne, si vous en avez discute, sera-t-elle d`accord ? M. Sorin Grindeanu: Dans l`immediat nous enverrons au Parlement des propositions concernant aussi la publicite et ce que vous mentionnez. Ce sont des aspects inseres dans le programme de gouvernance qui continuent de rester ...; . Q. : Avez-vous trouve un nom pour le ministre de la Justice ? M. Sorin Grindeanu: Plusieurs meme. Avant mercredi ou mercredi on fera ces propositions, tant a la Justice, que ...; Q. Combien? M. Sorin Grindeanu: Nous proposerons une seule personne. Q. : Où allez-vous faire les propositions, dans le cadre du CEx ? M. Sorin Grindeanu: Coalition et ensuite dans le Comite executif national, c`est le sttut ...; Q. : S`agit-il d`un politicien ? M. Sorin Grindeanu: Toutes les variantes ont encore ouvertes, comme je vous ai dit ces derniers jours. Il y la variante d`une personne apolitique, , tout comme la variante d`un homme de la coalition de gouvernance. J`aurai des entretiens tant aujourd`hui que demain avec des personnes que j`estime eligibles pour occuper cette fonction et je me deciderai, comme je viens de vous dire,,, . Q.: Il y a un changement entre votre declaration faite a Bruxelles avec le president de la CE et cette declaration qui introduit aussi la possibilite d`un ministre politicien ...; M. Sorin Grindeanu: Je vous prie d`avoir l patience jusqu`a mercredi, quand vous verrez nos propositions. Q: Ce ministre peut-il etre de l`ALDE ? M. Sorin Grindeanu: J`ai affirme a Bruxelles la meme chose que je dis maintenant, il est extremement possible que ce soit un ministre apolitique, mais ce n`est pas la seule variante. Q. : Est-ce donc, que pour le Ministere de la Justice il pourrait y avoir quelqu`un d`ALDE ? M.. Sorin Grindeanu: Il ya encore deux jours, laissez-moi le tempos de discuter avec ceux que j`estime, moi et mes collegues, des personnes appropriees pour occuper cette fonction, tout comme celle des PME, car il y a, comme vous savez, deux postes vacants. En conformite avec notre statut il est normal que les propositions de ministres soient votes au sein du CE, ce qui se passera mercredi. Q. : /.../ vers un ministre apolitique ou .. ? M. Sorin Grindeanu: Les deux variantes sont valables. Reporter: Avez-vous aussi recu une invitation a la DNA ? M. Sorin Grindeanu: Non. Q. : Que pensez-vous es invitations de vos ministres a la DNA concernant l`Ordonnance 13 ? M. Sorin Grindeanu: Je n`ai pas discute avec eux et je trouve que c`est un peu bizarre. Je ne sais pas pourquoi, je comprends que pour l`Ordonnance 13. Q: Pour le mode de son elaboration, probablement. M. Sorin Grindeanu: Je n`en ai aucune idee. Le Gouvernement, a remarque aussi la Cour Constitutionnelle, a agi de maniere legale. On verra bien. Je ne veux pas ...; Q: Mais, dans le cas du maire, du dossier de Timişoara, on vous invitera a la DNA ? M. Sorin Grindeanu: Je n`ai jamais ete charge du patrimoine pendant que j`ai ete vice maire. J`ai ete charge, pendant quatre ans et demi de la Direction edilitaire, de la Direction technique. Je n`ai pas ete charge de la Direction du patrimoine de la ville, donc je ne m`y attends pas. Il me semble meme ...; ce qui s`est passe ces derniers jours a mon adresse, que je serai invite, me semble une manipulation que je rejette avec force. Je vous remercie beaucoup. 2017-02-20 14:47:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-20-03-54-13big_1.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la emisiunea „Realitatea românească”, cu Octavian Hoandră, la postul de televiziune Realitatea TVȘtiri din 19.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-l-emission-realite-roumaine-avec-m-octavian-hoandra-a-la-chaine-tv-realitatea-tvRealisateur M. : Octavian Hoandră - Notre invite de ce soir est le Premier ministre de la Roumanie, M. Sorin Grindeanu. Il est ici, on doit le feliciter. Bonsoir, M. le Premier ministre! M. Sorin Grindeanu: Bonsoir et je vous remercie pour cette invitation! R.: Je vous felicite parce que vous etes un veritable politicien, comment disait M. Cozmin Guşă il y a quelques heures, parce que vous avez choisi de venir a la television qui n`a pas cache le fait qu`elle a ete du cote des mouvements de Place Victoria, des contestataires, mais le fait que vous etes venu et que vous avez accepte le dialogue avec moi, avec ceux qui sont dans la rue, et pas seulement eux, avec tout le peuple roumain, est un acte qui, en effet, temoigne du fait que vous etes un veritable politicien. Je vous en felicite! M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie ! Je suis le Premier ministre de la Roumanie, de tous les Roumains et force que je m`adresse a tous les Roumains, c`est pourquoi il est important que mon message, dans toutes les modalites, puisse parvenir a chaque Roumain, indifferemment, mettons, qu`il y a une semaine ou deux, ils se trouvaient d`un cote ou de l`autre de la barricade. Je repete, c`est le Gouvernement de la Roumanie, de tous les Roumains, et non pas d`une quelconque personne. R. : Je voudrais vous demander, car beaucoup de monde ne vous a pas connu avant de devenir Premier ministre de la Roumanie, est-ce vous n`etiez pas tranquille premier secretaire la-bas a Timisoara ? Comme c`etait agreable, n`est-ce pas ? M. Sorin Grindeanu: J`y suis depuis plus 20 ans... R. : C`est bien ce que je voudrais que vous nous disiez, afin que tout le monde connaisse votre parcours. Toujours Cozmin nous disait lorsque nous ne savions pas exactement votre activite, que vous etes un enfant du parti et c`est un aspect qui rend la force au parti comme le PSD, lorsqu`on a un jeune homme qui part du bas de l`echelle et devient Premier ministre, cela est bien un parcours. Expliquez-le nous un peu! M. Sorin Grindeanu: Je suis depuis 1996 membre du PDSR transforme en 2001 en PSD J`etais etudiant a au moment où le PDSR avait perdu les elections, ce fut la Convention qui les avait remportees, non necessairement les avait remportees, car s`etait formee la coalition de gouvernance, vous vous rappelez, il y avait aussi d`autres formations, mais ce fut M. Constatinescu qui avait remporte les elections au detriment de M. Iliescu. J`ai toujours ete un homme de gauche, je continue de l`etre, et au cours des 20 annees, je me suis forme, premierement au sein de l`organisation de la jeunesse, ensuite, a partir de 2003 je suis devenu le president executif de la filiale PSD Timiș j`ai grandi pas a pas avec dans l`organisation departementale du PSD. Je connais le partis de sa base, lorsque j`executais ce que decidaient ceux qui conduisaient le parti, mais aussi de l`autre cote, naturellement, au cours de ces dernieres annees lorsque je faisais partis de ceux qui conduisaient la filiale Timiş, avec de bons resultats, a mon avis, aux elections de l`annee derniere aux elections locales. R.: Je vais etre tres direct, parce que nous n`avons pas trop de temps, bien que j`eusse aime faire une emission avec plus de details, dans le style de ce soir, je vais adopter un autre style qui soit agreable, j`espere, aux telespectateurs , je veaux que nous remarquions ensemble que vous avez eu une campagne reussie, avec un programme genereux, - naturellement, le President ne fait pas confiance a ce budget qui est tres generaux, comme je viens de dire, ce fut une campagne reussie, vous avez commence a mettre en œuvre ce que vous aviez promis et tout d`un coup est survenue malicieusement cette maudite Ordonnance pendant la soiree. Allons rememorer l`histoire de cette Ordonnance qui, voila, a provoque en France aussi un mouvement anticorruption, ce qui est tres bien ...; M. Sorin Grindeanu: Je l`ai vu. R: Renaissance du civisme roumain et de celui francais, je crois que c`est quelque chose de tres bon. M. Sorin Grindeanu: En premier lieu, je voudrais dire quelques mots concernant aussi la partie que vous que vous venez de mentionner, le cote economique. Nous avons pris et nous devons prendre au cours du premier trimestre de la gouvernance, 42 de mesures. Jusqu`a maintenant, bien que l`echeance du premier trimestre debats concernant l`annulation de la gratuite de transport en chemin de fer pour les etudiants, gratuite grace a la structure du budget public, et particulierement a l`Arrete du gouvernement que nous avons adopte le meme au cours de la meme soiree dont vous parlez, et qui est encore en vigueur. Tous ces actes normatifs vont naturellement au Parlement où la majorite et la coalition soutiennent le programme de gouvernance. C`est bien de cela que nous parlons. Je tiens a ecarter tout point d`interrogation. Le programme de gouvernance prevoyait cette mesure visant les etudiants et meme davantage, le doublage du montent des bourses, meme plus que le doublage, y compris l`allocation par etudiant, c`est un autre point realise deja. Cela me preoccupe, je ne voudrais pas que l`on passe vite sur le sujet budget, que vous avez qualifie de - genereux. R. : Oui, c`est ce qui m`a semble. M. Sorin Grindeanu: Non, c``est un budget que j`apprecie ambitieux ... R. : Il y en a qui en dissent irreel. M. Sorin Grindeanu: Irreel l`apprecient ceux qui sont habitue avec ce qui s`est passe l`annee derniere, et je vous donne un exemple. Cette annee, par rapport a l`annee derniere, nous ne voulons pas rester au niveau zero d`attraction de fonds europeens. Nous en avons prevu dans ce budget de cette annee 22 de milliards a attirer cette annee. C`est quelque chose d`ambitieux si l`on compare a ce que l`on aurait pu faire l`annee derniere. Il y en a qui estiment que c`est irreel. R. : On le verra bien. Le budget est genereux ...;. M. Sorin Grindeanu: Certainement. R.: De toute facon,est apparue cette maudite Ordonnance qui a renverse le pays. Vous en etiez le responsable pour tout le gouvernement, votre collegue M. Dragnea, qui s`est conduit lui aussi irreprochablement pendant la campagne, etait dans l`avion vers l`Amerique. Comment qui...; Il vous a dit reste toi, Sorin, car je m`en vais un peu /.../ M. Sorin Grindeanu: Non ce ne fut pas comme cela, je vous prie ...; R. : Et, pour en arriver au bout, vous aussi etes arrive en Amerique et la bas vous avez parle Eh bien qu`a t-on fait? On a fait une betise. M. Sorin Grindeanu: Mais ce fut pas comme cela que les choses ont eu lieu. R: Mais alors, dites-nous comment, car c`est comme cela que je m`imaginais. M. Sorin Grindeanu: Je vous prie de vous rappeler que non pas a ce moment-la .. ce ne fut pas alors que l`on a adopte cette ordonnance .Ce n`est pas comme cela que les choses ont eu lieu. R. : Allons clarifier, car c`est important. Et savez-vous pourquoi ? Parce que sous ce parapluie de la Place Victoria se cache une importante frustration et beaucoup de tristesse, Ce peuple a eu la malchance d`etre traite malicieusement tout le temps ainsi : ou bien il y en avait qui adoptaient une Ordonnance au cours de la nuit pour importer leur marchandise en une certaine journee ...; C`est ce qui l`a mis en garde ...; C`est pourquoi il est sorti dans la rue et vous voyez que pour demain aussi on est en train de preparer et alors il est bien de clarifier. Y a-t-il eu une supercherie ? Est-ce que Grindeaunu qui a eu la mission de signer, tandis que et l`autre est alle vite en Amerique a l`entrevue avec Trump, pour couvrir cette affaire ? M.. M. Sorin Grindeanu: Ce ne fut pas comme cela que les chose ont eu lieu. R: Allez, dites nous comment. M. Sorin Grindeanu: Je vous prie de vous rappeler que, d`une part, nous n`avons pas adopte cette Ordonnance avant la visite en Amerique. R.: Mais oui, car le President est venu vous en empecher. M. Sorin Grindeanu: Je l`ai dit aussi au President, et l`on a vu, c`est une autre question que je tiens a clarifier. R.: Allez-y! Tres bien! Exceptionnel ! M. Sorin Grindeanu: Ce n`etait pas inscrit a l`ordre du jour, ni les deux ...; R.: Au moment où est venu M. Iohannis, elle n`etait pas. Elle etait ou elle n`etait pas ? M. Sorin Grindeanu: Oui, je lui ai montre, elle n`y etait pas et je l`ai assure. Parce que mes collegues et moi avons estime, et cela s`est passe deux semaines apres, qu`il etait normal que tout ce qui signifie procedures, debats, et il y a eu debat public au Ministere de la Justice, naturellement il y a qui affirment que ce fut en une certaine forme, que d`autres aussi auraient dû y participer. Mais il y a eu ce debat et je vais vous dire...; R. : M. le Premier ministre, Un debat en une seule journee ? M. Sorin Grindeanu: OK. Je vais vous dire ce que j`en pense, car en en fait il y a plus que cela. Nous, a l`heure actuelle, avons a gerer des decisions de la Cour Constitutionnelle, qui sont obligatoires et qui ne sont pas mises en accord avec le Code penal et le Code de procedure penale. Il y en a aussi qui sont venues au cours de ces deux dernieres semaines. R. : D`autres. M. Sorin Grindeanu: ... d`autres decisions de la Cour Constitutionnelle. Le fait que`elles se referent a d`autres articles dont certains sont declares integralement non constitutionnels peuvent conduire a un certain vide legislatif, il peut y avoir et j`ai vu que ces derniers jours il y en a eu ... R. : M. le Premier ministre, ce sont des explications qui /.../ M. Sorin Grindeanu: Non, pourquoi des explications? Ce sont bien des decisions de la Cour Constitutionnelle. R. : Nous le savons tous, mais pourquoi, ce que vous avez vu et tout le monde, ou une grande partie le dit qu`elle fut donnee avec une certaine adresse, en espece votre collegue et ami ...; M. Sorin Grindeanu: Non c`est tout a fait faux. J`ai donne /.../ R.: Ce sont ... je pose ces questions, parce que par ma bouche c`est la Place qui parle maintenant, ainsi que les autres. M. Sorin Grindeanu: Non, j`ai laisse la liberte au ministre de la Justice de rediger un projet, en sachant bien `qu`il y a ces decisions de la Cour Constitutionnelle. Et il y a encore quelque chose M. Hoandră, un probleme que je ne voudrais pas etre traite dans le paquet avec ``les autres``, qui continue etre le probleme des penitenciaires ...; qui continue d`etre un probleme pour ...; R,: La, je vous soutiens, J`ai fait des dizaines d`emissions avec les conditions des penitenciaires, je les connais . M. Sorin Grindeanu: Je le sais aussi. Il y a deux problemes a resoudre. Nous sommes actuellement dans la situation où l`Ordonnance 13 fut abrogee. Mai il y a toujours les deux problemes: des decisions de la Cour Constitutionnelle qui ne sont pas mises en pratique, il y a la situation que vous avez presentee, concernant les penitentiaires, et nous sommes sous la possible sanction du CEDO et ce sont meme les anciens gouvernants qui le disent , ce ne fut pas mon gouvernement a avoir fait les calculs concernant le montant que nous risquons de payer annuellement, a savoir environ 80 de millions d`euros, calculs faits par le gouvernement anterieur. R.: Mme Prună. M. Sorin Grindeanu: Ce sont des questions qui continuent de creer des risques et je souhaite qu`a part le projet envoyes au Parlement concernant la grace, resolvant une partie du probleme, nous devons adopter des mesures alternatives comme il y en a dans d`autres pays mais il y a des projets de loi ... R. : Probation, les bracelets /.../. M. Sorin Grindeanu: Correctement! Ce sont des projets de loi en la matiere actuellement au Parlement. R.: Que Dieu nous aide! M. Sorin Grindeanu: Et qui doivent etre adoptes. En outre, et j`en ai discute a Bruxelles au cours de ces deux jours ... R. : Au sujet de Bruxelles il y a beaucoup a parler.. . M. Sorin Grindeanu: L`autre probleme, celui des decisions de la Cour constitutionnelle - et je l`ai dit au Parlement lors de la motion de censure - vont au Parlement, j`ai vu y compris les declarations des deux presidents, du Senat et de la Chambre, souhaitant clarifier aussi vite que possible et au Senat l`Ordonnance 14 a deja ete adoptee, celle d`abrogation ... R.: Mais il y a ici aussi des suspicions qu`elle sera attaquee - elle l`a ete deja - et de nouveau sera un probleme. Le monde est tres sensible a la corruption, M. le Premier ministre. M. Sorin Grindeanu: Je suis d`accord, c`est un domaine sensible et c`est bien cela, il est tres bien que ce soit ainsi. Mais, dans le meme temps, il y a, comme je viens de dire, certaines decisions qui sont obligatoires et qui doivent etre conformes a la loi, non pas parce que c``est moi qui le dis, ce sont des decisions a etre mises en accord en 45 jours avec le Code penal et avec le Code de procedure penales. Et cela se passera, j`ai vu des declarations en ce sens, il doit y avoir un debat, ce que je souhaite, et je l`ai affirme aussi a Bruxelles, un debat aussi large et ouvert que possible, transparent, pour resoudre tous ces problemes, avec l`implication non seulement des partis politiques, mais aussi des institutions de ce domaine, les ONG afin de parvenir a une forme en accord avec ces decisions. C`est bien ce que je souhaite. R: Parfaitement d`accord. Mais si vous envoyez ces ordonnances au Parlement, il y aura bien une suspicion. Pourquoi celle-ci au Parlement et celle-la non ? Pourquoi le soir ...; Naturellement, vous avez eu des reponses. M. Sorin Grindeanu: Non, je vous ai dit le meme jour rappelez-vous, ce fut un concours de situations, car le meme jour, a environ une heure, si je ne fais pas erreur, il y a eu la reunion du CSAT pour discuter ...; R: Et le lendemain aussi etait une journee /.../. M. Sorin Grindeanu: Je vais vous expliquer. D`accord. On a discute le budget des institutions de la sûrete et de la defense nationale. Et nous sommes en retard et je voulais envoyer plus vite le budget au Parlement ... Sachez que nous sommes en retard, a peine avant-hier a ete promulgue le budget qui sera envoye aux conseils departementaux, mairies, ce qui durera encore deux semaines au moins ...; R. : Oui, c`est la situation...; . M. Sorin Grindeanu: Oui, mais l`economie doit aller de l`avant, la Roumanie doit se developper. Nous avons envisage une croissance de 5,2%, ce qui doit se passer ...; . R. : Allez-vous me dire ce que vous avez discute avec les europeens concernant l`attraction des fonds europeens...;.Mais dites-moi, une curiosite, c`est quelque chose qui m`interesse, tant moi, que les gens de la rue. Qu`avez-vous discute avec M. Dragnea quand vous etes parti pour l`Amerique apres ...; M. Sorin Grindeanu:Mais je n`y suis pas alle apres, je vous le repete. . R. : Mais vous y etes alle a deux reprises. D`abord parti ...; M. Sorin Grindeanu: J`ai eu des entrevues ... Mais il ne fut pas question, nous n`avons pas adopte ...; R. : N`avez-vous pas discute de ce sujet, pas du tout ? M. Sorin Grindeanu: Non, parce que ce furent des questions venues du Ministere de la Justice, que j`ai estimee pas suffisamment claires. Le president est venu a la reunion, mais notre decision etait prise deja, avec ou sans elephants, que l`on ne discute pas dans le cadre de la reunion les deux questions. Tout de suite apres la reunion du Gouvernement, vous avez raison, je suis parti pour les USA, l`Ordonnance n`avait pas ete adoptee. . R: Mais pourquoi avez-vous pris cette decision de la retirer, ce fut bien votre decision initiale, quand avez-vous decide qu`il est bien de la retirer ? M. Sorin Grindeanu: Tout premier ministre souhaite que le pays qu`il gouverne soit uni, qu`il se developpe, qu`il soit stable, d`autant plus un pays membre de l`UE et de l`OTAN. Le fait que l`Ordonnance en question n`avait pas ete tres bien communiquee, un concours de situations, a conduit a une certaine division et tous le Gouvernement, nous avons decide de l`abroger car les choses avancaient vers une division malsaine et... R. : Vous avez decide ...; Savez-vous pourquoi je vous contredis ? Je pense que vous avez decide parce que vous avez observe immediatement une certaine froideur entre vous et M. Dragnea, je suis peut-etre dans l`erreur ...; M. M. Sorin Grindeanu: Je suis membre d`un parti, nous sommes un gouvernement soutenu politiquement ...; Toutes ces decisions, y compris le programme de gouvernance, ont eu le soutien des Roumains, cela s`est vu au Parlement. En un seul mois, ce gouvernement a ...; R. : Oui, c`est correct. M. Sorin Grindeanu: L`investissement, le vote pour le budget et la motion de censure. Et la Coalition de gouvernance a temoigne de sa stabilite, ce que nous avons tous souhaite, parce que nous voulons une Roumanie unie, stable, ce que j`ai dit aussi a Bruxelles, contribuer par ce que nous faisons, aux valeurs communes europeennes, R. : Mais, n`ai-je pas bien remarque, il y a une certaine froideur entre le Premier ministre et le president du parti, actuellement ? M. Sorin Grindeanu: Je vais continuer avec une explication. Je vous ai dit etre membre depuis 20 ans du PSD. Pendant toute cette periode on a vu des cohabitations entre M. Tariceanu et M. Basescu, entre un premier ministre et un president de la meme couleur politique, mais qui avaient certains points de vue communs. Cette fois-ci le PSD a remporte de nouveau les elections avec un score unique comme seul candidat, a part les alliances. Maintenant il y a de nouveau une situation inedite : le Premier ministre et le president ne proviennent pas du meme parti. Ma relation avec M. Liviu Dragnea, a propos de cohabitation, et de toute cette situation est absolument comme elle etait un mois et demi, quand je n`etais pas encore propose Premier ministre. C`est une question que je comprends, que chaque geste d`un politicien peut etre specule. Je souligne que le Gouvernement que je conduis est un gouvernement politique , qui a une majorite solide, montee en un mois au sein du Parlement. En fin de compte nous sommes soutenus, comme on a vu, par cette majorite qui a forme ce gouvernement. Nos actions sont en concordance avec le programme de gouvernance vote par les gens et que nous avons le devoir de transposer en pratique. R. : Tout le monde le reconnait, meme la rue le dit : qu`ils gouvernent donc ! C`est du bon sens. Mais il y a des tensions au sein du parti, M. Grindeanu ? M. Sorin Grindeanu: Non, je n`en vois pas ...; R. : Il y a des gens qui contestent ce geste. Pourrait-il conduire a une fraction du parti ? M. Sorin Grindeanu: Non. Le PSD a ete ...; .. R: ce serait M. Cătălin Ivan, le monsieur de Iaşi... Il y en a peut-etre davantage, que nous ne connaissons pas encore M. Sorin Grindeanu: Le PSD est persuade qu`il sera une grande periode dorenavant le principal parti sur la scene politique de la Roumanie. Dans notre histoire il y a eu des scissions 1997, M. Meleșcanu a forme l ApR, avec d`autres de chez nous. R. : Avec succes. . M. Sorin Grindeanu: Je ne le sais pas ! Maintenant il n`y a plus de tensions. Tous ceux qui ont ete votes aux elections locales ou generales souhaitent realiser ce qu`on a promis aux gens. Parce que dans plus de trois ans, pour les locales, ou trois ans et dix mois, pour les generales nous irons de nouveau devant les gens leur demandant de nous faire confiance. Et on peut le faire si l`on a accompli ce que l`on avait promis. R. : Correct. M. Sorin Grindeanu: Sachez qu`il est important, c`est pourquoi j`ai souligne tout ce qui concerne l`economie, les programmes nationaux, ce que nous avons envisage par le programme de gouvernance et que nous avons commence a transposer dans la pratique. Qu`il y ait certaines opinions ...; C`est la democratie! R.: C`est un parti vivant. Vous n`etes plus comme au temps de M, Iliescu. M. Sorin Grindeanu: Nous ne sommes plus comme dans le passe. R.: M. le Premier ministre, vous avez ete a Bruxelles. Vous avez vu que votre action non inspiree a cree beaucoup ...; bien que, comme vous l`ayez mentionne il y avait des erreurs a corriger indiquees par la Cour Constitutionnelle, on le sait ...; M. M. Sorin Grindeanu: Mais c`est bien la verite. ! R.: Plusieurs ambassadeurs accredites en Roumanie, vous le savez, ont proteste, preoccupes. Ayant ete a Bruxelles, est-ce que les relations de la Roumanie avec l`Europe en sont affectees ? M. Sorin Grindeanu: Non pas, au contraire. Je pense que c`etait mon devoir, en tant que Premier ministre, de faire mon premier deplacement officiel a Bruxelles. C`est la capitale de l`Europe, notre capitale et j`ai eu des entrevues au sommet avec le premier vice-president de la Commission europeenne, M. Timmermans, charge y compris du domaine de la justice, avec le president Tusk, avec le vice-president de la Commission europeenne M. Katainen, et avec le president de la Commission europeenne, M. Juncker. Lors de chaque entrevue, j`ai presente la situation reelle a ce moment-la ... R. : Donc vous etiez prepare a y presenter ce que vous avez trouve au commencement de votre mandat ...; M. Sorin Grindeanu: La situation a ce moment-la et où nous en sommes actuellement, ce que nous sommes en train de faire ...; R. : Allons dire quoi ... M. Sorin Grindeanu: ... plus grand economique etc. soit que nous parlons de ce que vous dites probablement. R.: Mais il est interessant economique, justice naturellement. M. Sorin Grindeanu: Correct, domaines plus sensibles. R: Mais economique, j`ai vu la prise de position d`un monsieur qui avait travaille au fonds europeens affirmer quelque part ou sur le Facebook - en entendant Facebook, je commence a avoir mal. M. in Grindeanu: Pourquoi ? R.: Parce que je n`en ai pas et je le deteste. Il disait qu`on vous a montre des chats ...; M. Sorin Grindeanu: J`ai vu. R:... Ce monsieur-la a realise zero d`attractions fonds europeens . M. Sorin Grindeanu: Vous savez, sur le Facebook il y a, sans entrer en polemique, ses informations sont fausses, et il y a aussi d`autres informations a ignorer. Ce n`est pas ce qui m`interesse. Ce qui m`interesse, moi, et que j`ai lu, ce fut en fin de compte, cette prise de position, parce que j`aurais voulu avoir des arguments a presenter a ceux que j`ai rencontres et dire que les choses ne sont pas telles presentees concernant les fonds europeens, a savoir que ce n`est pas meme zero. R. : Et elle n`est pas zero ? M. Sorin Grindeanu: Mais, je n`ai pas eu d`arguments. R. : Ah, donc elle est zero. Vous comptez beaucoup sur le fonds europeens dans votre programme. M. Sorin Grindeanu: Oui et lors de l`entretien avec le president ...; . R: Qu`est-ce qu`ont dit ces gens ? Nous vous donnerons l`argent, vous serez sages, ok, vous respectez.. M. Sorin Grindeanu: A l`entrevue avec le president de la CE a participe aussi Mme la commissaire Corina Creţu, .. R.: et M. Meleşcanu aj`ai compris.. M. Sorin Grindeanu: Oui. Et toutes ces choses doivent suivre un calendrier. Tres concretement avons discute avec M. le vice-president Katainen, charge de la partie economique, competitivite, des choses que nous n`avons pas encore faites. Avec Mme Corina Crețu aussi elle a montre sa preoccupation : que faites-vous ? Au plan Juncker nous sommes parmi les derniers Etats a avoir accede. R.: Et votre reponse ? M. Sorin Grindeanu: Nous faisons des pas concrets dans l`immediat. .. R.: Et que faut-il faire ? M. Sorin Grindeanu: un exemple, avant d`envoyer la facture pour recevoir le payement des fonds europeens il faut savoir a qui envoyer la facture. Actuellement il y a un tres grand nombre de mecanismes qui ne sont pas accredites Nous devons accrediter vite ces autorites de management pour recevoir les 5,2 milliards. C`est ambitieux. R. : Que vous ont-ils dit au sujet de cette somme ? M. Sorin Grindeanu: C`est possible, mais il faut un rythme accelere. Et c`est ce que nous allons faire. Et a propos des fonds europeens, une question que j`y ai apprise : on a offert l`annee derniere des fonds pour les penitentiaires, mais le gouvernement avait refuses de les attirer. R.: Je fais une liaison avec le geste de Mme Pruna qui a rendu des fonds non utilises au budget. M. Sorin Grindeanu: Cette semaine, vous le verrez on enverra la demande officielle a la CE pour attirer ces fonds. Nous devons faire vite pour les avoir. Je vous ai dit que ce programme est assez ambitieux, et nous voulons attirer ces 22 milliards de lei au budget de ces fonds R.: Je dois etre sceptique, mais je serais heureux que vous le fassiez. Mais qu`avez-vous discute avec chacun des responsables de la CE ? . M. Sorin Grindeanu: Je peux en faire deux categories : les pourparlers politiques, avec les deux presidents, Tusk et Juncker, et des discussions ciblees avec le premier vice-presidents, Timmermans et sur les questions economiques, le Plan Juncker, comment faire pour apporter plus d`argent ... R.: Mis il y avait ici cette suspicion, vus avez vu les ambassadeurs. Qu`est-ce qu`il y a de la lutte contre la corruption, du MCV ? . M. Sorin Grindeanu: Le premier entretien fut avec m. Timermans charge du domaine de la justice et je lui ai presente la situation, comme je viens de vous le dire, ce que nous avons trouve, ce que nous avons fait entre temps et ce que nous envisageons de faire. Et je lui ai dit que nous avons certaines references du MCV qui ne sont pas tres precises. R.: Et lui avez-vous demande quel est ce point de non retour ?. M. Sorin Grindeanu: En comparant les recommandations d`il y a 10 ans avec celles actuelles, on voit bien une evolution positive. R.: Et vous etes sûr de suivre la voie de la lutte contre la corruption ? M. Sorin Grindeanu: Oui, je l`ai fermement affirme, au Parlement, a la motion de censure, avec les responsables europeens. Le Gouvernement la soutiendra par ses mesures anticorruption aussi transparentes que possible pour respecter toutes les recommandations de la CE. Il y a des points d`interrogation concernent .certaines ambiguïtes qui sont difficilement quantifiables. Et j`ai convenu avec M. Timmermans de leur envoyer dans le courant de cette semaine ces demandes precises de clarification pour la simple raison que nous voulons respecter fidelement les recommandations de la CE et pouvoir faire eliminer le MCV au cour du mandat de M. Juncker, comme il le souhaite d`ailleurs. Mais a cet effet on doit avoir la vitesse approprie pour faire ces pas et que le resultat des mesures a prendre soit bien quantifiable, afin d`eviter une dose de subjectivisme en ce sens. Je veux bien clarifier ces choses et a la discussion avec M. Timmermans a participe aussi Mme Michou, qui a ete en Roumanie il y a un mois, concernant le MCV. Les choses ont ete bien claires et c`est voie que nous suivrons. R.: Mais pourquoi dans ce rapport MCV ne sont notifies aussi les abus en matiere de justice, les proces que nous perdons au CEDO ... M. Sorin Grindeanu: Il y en a plus de 800 . M. Sorin Grindeanu: J`ai presente une image, je pense, complete de ce que signifie...; R.: la DNA a des resultats incontestables, surtout apres etre sortie de l`empreinte de Traian Băsescu, elle a commence a bien travailler. Mais elle a parfois, comme toute machine, des rates. Il y en a qui sont inquiets concernant le respect des droits de l`homme, du droit a la defense...; Il en a d`autres inquiets que vous allez modifier la legislation. .. M. Sorin Grindeanu: Moi aussi je souhaite la meme chose. Il y a les institutions de l`Etat, la DNA, la DIICOT qui doivent etre puissantes, dans la lutte contre la corruption mais d`autre part, il y a les libertes et les droits citoyens. Il y a des directives de la CE en la matiere et M, Timmermans a montre sa disponibilite de nous envoyer des experts de la CE, pour la transposition de ces directives dans notre legislation. R.: ... Mais les gens craignent que vous ne relaxiez la lutte contre la corruption M. Sorin Grindeanu: Non. Dorenavant je veux que tout en la matiere se passe de maniere transparente, un debat tres large. . R.: j`ai vu que M. Ciolos a affirme ...; M. Sorin Grindeanu: Vous m`avez rarement entendu parler du lourd heritage, presque pas du tout. Cela ne veut pas dire que mes collegues, aux ministeres, n`ont pas trouve des aspects a faire connaitre. C`est une radiographie actualisee, sans chercher des coupables. Si la loi a ete transgressee, ce n`est pas notre affaire. Nous voulons y remedier par le programme de gouvernance. Je suis desole pour le retard avec le budget ...; R.: Non ce fut votre erreur, s`il n`y avait pas eu la question avec l`Ordonnance, erreur que vous n`avez pas assumee ...;, M. Sorin Grindeanu: Nous avons abroge l`Ordonnance 13. Nous sommes preoccupee des questions economiques et la mise en œuvre du programme de gouvernance. On y a fait des pas concrets, d`autres en suivront. Par exemple, on est entrain de travailler dans une commission interministerielle ou dans deux commissions a deux choses extremement importantes, d`une part, la loi de la prevention, tres importante pour tout agent economique et, au Ministere du travail, pour la loi de la salarisation unique, car il y a maintenant de grandes disparites entre differentes categories de budgetaires. , R.: C`est vrai. Mais avez-vous trouve un ministre de la Justice ? M. Sorin Grindeanu: J`ai eu des discussions ces derniers jours, avant Bruxelles, j`en aurai aussi demain et apres demain R.: Mais sera-t-il de la societe civile ? ... M. Sorin Grindeanu: C`est l`une des variantes. Je vous ai dit que c`est un gouvernement politique. R.: Mais je pense qu`il serait plus sage que ce soit un homme de la societe civile, car ce serait une garantie. M. Sorin Grindeanu: C`est l`une des variantes. Nous sommes un gouvernement politique, soutenu par une coalition. Je souhaiterais qu`il y ait un ministre sans avoir fait de la politique. C`est l`une des options. Mais je repete, il y aura des discussions les jours a venir au sin de la coalition. R.: Mais je pense qu`il y a des hommes de valeur de votre parti, comme M. Tudose, et il y en a aussi d`autres. Pourquoi ne sont-ils dans le Gouvernement ? M. Sorin Grindeanu: Il y a un grand nombre d`hommes de valeur dans notre parti, beaucoup plus que les portefeuilles du Gouvernement. Ils ont pris part a l`elaboration du programme de gouvernance. R.: Avez-vous reflechi a des demissions du Gouvernement si la tension persiste ? M. Sorin Grindeanu: Non, nous avons un solide soutien au Parlement, dans la coalition, ce qui nous donne la force de continuer. Il est vrai que non pas toujours l`equipe initiale reste toujours la meme. Tout ce que nous pourrons ameliorer, nous le ferons, mais nous ne sommes qu`a deux mois depuis l`investiture. Et le dialogue avec nos specialistes de valeur, qui ont contribue par leur savoir faire aux programme de gouvernance et aux .. R.: Les gens veulent etre certains que les debats publics ne seront plus d`un jour a l`autre, mais beaucoup plus larges. Les gens doivent comprendre ce que vous voulez faire particulierement en matiere de justice. M. Sorin Grindeanu: Ce fut la principale erreur, le fait que l`on n`avait pas bien transmis meme pas ce que nous avions fait, ce qui a engendre des points d`interrogation. Il y a eu des choses non conformes avec la realite qui ont ete corrigees. Mais on n`a jamais discute de l`adoption d`une ordonnance de grace ou d`amnistie. R.: Il y a des voix qui disent que M. Grindeanu et ok, mais il n`a jamais reconnu avoir fait erreur pour delivrer certains collegues ...; . M. Sorin Grindeanu: Parce qu`il n`en est pas question. Il s`agit du fait que j`avais demande au Ministere de la Justice de mettre en conformite le Code penal et le Code de procedure penale avec les decisions de la Cour Constitutionnelle. Et c`est ce qu`a fait le Ministere... R.: Mais je sais que vous avez raconte quelque part, j`en ai vu meme une image, quand vous avez demande si l`on avait pris tous les avis, si le document etait dûment fait, ce qui me fait pense qu`en effet vous ne vous y connaissiez pas. Mais cela ne vous dispense pas de votre erreur. M. Sorin Grindeanu: Mais en revenant a votre question, j`ai affirme au Parlement, a la motion de censure, a Bruxelles et maintenant, ce soir je dis ceci : jamais une telle decision ne sera plus prise sans un debat transparent large, impliquant tous les partis politiques, les ONG, qu`il s`agisse d`une loi adoptee au Parlement ou prise par le Gouvernement. R.: Mais pour les penitentiaires, pourquoi n`avoir pas alloue plus vite des fonds, si vous avez estime que c`est une urgence? M. Sorin Grindeanu: Mais sachez que l`on a alloue des fonds pour les penitentiaires. Et davantage il y en aura quand nous ferons la demande de fonds europeens a cet effet. Et a propos d`urgences. Sachez que c`est le premier gouvernement a adopter une ordonnance d`urgence en la matiere R.: C`est vrai, mais c`est vous qui avez estime quelle est l`urgence..... M. Sorin Grindeanu: Mais non, et je vous dis encore ceci :en abrogeant, par la l`ordonnance 14, maintenant au Parlement et j`ai vu les declarations de MM Tariceaanu et Dragnea, qui veulent clarifier aussi vite que possible par le vote ces problemes, il reste toujours qu`il faut mettre en accord les decisions de la CC avec le Code penal et le Code de la Procedure penale. Mais cela doit avoir lieu apres un large et transparent debat avec la participation du Ministere de la Justice, des partis politiques, des institutions concernees, les ONG .. R. : En rappelant ces aspects, est-ce que la relation de la Roumanie n`a pas ete affectee ? M. Sorin Grindeanu: Si intensement que quelqu`un ait souhaite que je vienne de Bruxelles avec un to do list , ce ne fut pas le cas. R.: Oui, je l`ai vu. Dieu nous en garde. ! Vous y avez discute des questions economiques avec M. Katainen mais je garde ma reticence concernant la croissance que vous envisagez.. M. Sorin Grindeanu: Que Dieu nous aide a ce que ni moi ni vous n`ayons pas raison et qu`il y ait plus de 5, . R.: /.../ davantage, Dieu nous aide pour la Roumanie ! ... M. Sorin Grindeanu: Nous devons debloquer tous les mecanismes dont...; ... R.: Nous aurons des clarifications concernant le MCV, y compris je pense au sujet du point du retour irreversible ...; M. Sorin Grindeanu: On enverra les documents pour la clarification. On aura la vitesse appropriee pour savoir exactement ce qu`il faudra faire pour eliminer ce MCV. R.: Je me suis rejoui en apprenant que des specialistes de la CE viendront vous aider a travailler.. C`et une question extraordinaire. Ils pourront elaborer des dispositions en matiere du respect des droits de l`homme et du droit a la defense. C`est extraordinaire. Il n`y aura plus alors de contestions quand les droits de l`homme, le droit a la defense sont garantis...; M. Sorin Grindeanu: Ce fut l`ouverture que j`ai manifestee concernant ...; R.: Et alors ni ceux de la Place ne seront plus ...; M. Sorin Grindeanu: Mais oui, les directives qui seront transposes sont obligatoires, tout comme celles de la CC. Et tout expert en la matiere ayant un savoir faire sera bienvenu. R...;. M. Sorin Grindeanu: Je ne passerais pas aussi vite sur les questions economiques. Notre objectif et notre effort sera de mettre en marche les moteurs dont nous avons besoin en vue d`une croissance de 5,2% . Tout ce qui devra etre fait sera fait. Il faudra debloquer les mecanismes qui etaient bloques l`annee derniere, malgre toutes les affirmations du Gouvernement anterieur. Tout ce que nos avons fait, la reduction de la CASS, pour les retraites, la majoration de la pension minimum, l`elimination de l`impot pour les pensions inferieures a 2000, sont des mesures au benefice des Roumains. Nous aurons beau avoir une croissance economique, et il y en a eu aussi l`annee derniere, si cela ne se ressent pas directement aussi dans la poche des gens. Et tout ce que nous voulons faire, et nous avons lance aussi des mesures economiques, des start-up c`est afin que notre moteur economique tourne a son regime maximum et que nous maintenions un rythme alerte de croissance en tant que membre de l`UE. R.: Vous avez reduit le budget de l`ANP en depit du fait qu`il y a un desastre la-bas.? M. Sorin Grindeanu: Non, ici il y a ...; R.: Priere d`y envoyer votre Corps de controle. Il y a des magasins où les detenus doivent payer dix fois plus pour ce qu`ils achetent. J`ai fait connaitre cela egalement a Mme Pruna, mais elle n`a bouge d`un doigt. Il y a une corruption dans les penitentiaires, incroyable. M. Sorin Grindeanu: Eh bien pensez qu`il y a u taud d`occupation de presque 200% . R.: Oui, je le sais. On m` ecrit, j`ai recu des milliers de lettres. Je vais rediger le `` livre noir du respect des droits de l`homme``. M. Sorin Grindeanu: Je souhaite que tous ce que nous ferons la semaine prochaine , y compris les documents qui seront envoyes a la CE, et la demande de fonds europeens pour des mesures alternatives qui sont au Parlement et dont j`ai parle au cours de l`emission et qui ne sont pas inventes par nous, mais fonctionnent dans des Etats de l`UE, tout ce que signifie argent du budget, et je prie qu`on regarde attentivement non seulement au budget de l `ANP, mais aussi aux investissements pour le Ministere de la Justice pour les penitentiaires. parcequ`il y a des sommes plus grandes que l`annee derniere, parce que le mois ou les mois prochains nous aurons aussi des fonds promis de l`UE. Et ainsi, avec plus de 80 millions d`euros annuellement, les choses commencent a bouger, sinon on aura des sanctions pilote de la part du CEDO car les conditions dans nos penitentiaires sont loin des normes europeennes. . R.: J`en ai ete terrifie, et pourtant nous sommes un peuple chretien.. . M. Sorin Grindeanu: Ceux qui font des fautes doivent payer, mais ils ne doivent pas mourir dans les penitentiaires.. R.: J`ai recu des questions concernant les multinationales, Vous ne voulez pas les renvoyer du pays n`est-ce pas ? M. Sorin Grindeanu: Non, je tiens meme a assurer les multinationales que nous prendrons des mesures pour faire voir que la Roumanie est attractive de tous les points de vue, particulierement economique. Je souhaite que les multinationales arrivent en Roumanie non pas pour la main d`œuvre bon marche, mais parce q`elles trouvent ici une ressource humaine particuliere, qui soit aussi bien payee qu`ailleurs. Je souhaite qu`il y en ait en Roumanie autant que possible, pour qu`elles contribuent a la croissance economique de la Roumanie, en respectant sa legislation. La legislation doit etre respectee par tout le monde, par les multinationales, comme pour les autochtones. Et le capital autochtone doit etre encourage. R.: J`ai des questions, il y a des dizaines de milliers de firmes qui sot detruites, apres un controle, la firme est fermee, les gens rentrent a la maison. M. Sorin Grindeanu: La Loi de la prevention, M. Hoandră, dont je viens de parler est ...;. R.: Les abus des institutions ANAF et antifraude.. Envisagez-vous de controler de plus pres ce qui s`y passe ? ...; M. Sorin Grindeanu: Premierement, nous devons mettre en place le cadre legislatif, la Loi de la prevention. Et il y a l`exemple que vous venez de presenter : on va a la firme X, on bloque tout, on bloque les comptes ...;non. R.: Elle doit continuer son activite. M. Sorin Grindeanu: Oui, elle doit continuer et le role de tout organe de controle est aussi de conseiller. Justement pour cela, que les choses soient plus claires nous faisons cette loi de la prevention. R.: Vers la fin, comme nous avons couverts presque tous les sujets, et que nous avons ete pres de l`atmosphere des protestations de la rue, meme si la situation est encore tendue je vous prie de dire quelques mots a ceux sont en train de protester et probablement qu`il le feront encore. M. Sorin Grindeanu: Tout d`abord, je tiens a dire ceci : que j`ai entendu leur message, j`ai agi en consequence, je n`ai souhaite, ni moi, ni le Gouvernement, ni le parti - c`et pourquoi j`ai agi comme je l`ai fait - a en arriver a ce que je vous ai dit, on a eu des elections il y a plus d`un mois mais a la suite de ces actions est apparue une Roumanie divisee. En les entendant, en accord avec mes collegues, nous avons pris la decision d`abroger. Je les ai entendus souvent en direct, car sachez que je reste tard dans la soiree au siege du Gouvernement Il y a et il y a eu de nombreuses manifestations, et il est a apprecier, des manifestations deroulees dans un cadre legal, a une seule exception pres, qu`il ne faudrait pas prendre en compte, sans altercations. Et encore quelque chose, comme vous venez de dire la conscience civique a commence a se manifester et c`est une bonne chose pour la Roumanie, elle est capable de reagir indifferemment qui est a la gouvernance ou m qui est president. R.: Et aux abus des institutions. M. Sorin Grindeanu: Correct. Elle semble capable et je vous le repete et souligne, c`est un bien acquis par notre pays, on est capable de reagir a tout ce qui semble pas bien communique, qu`il y a un manque de transparence et c`est une bonne chose pour notre pays. . R.: Il est tres bien qu`il y ait cet etat de veille, ce n`est pas une mauvaise chose. Je ne sais pas si nous avons encore le temps, mais est-ce que vous craignez d`etre mis en examen, le Gouvernement, pour cette situation ? . M. Sorin Grindeanu: J`ai vu, quand j`etais a Bruxelles qu`on m`avait prete une liaison quelconque avec je ne sais pas quelles retrocessions, pour lesquelles il y a une enquete en cours a Timisoara, ...; R.: Non, je parlais du Gouvernement M. Sorin Grindeanu: Non mais je tiens a clarifier cela aussi. Je trouve que c`est une question deplacee, une manipulation, parce que je n`ai eu aucune liaison avec ce domaine patrimonial en tant que vice maire a Timișoara. Je sais qu`il est interessant de lier le nom du premier ministre de differents aspects.. Il y a eu encore un aspect cette semaine, quand mon pere a ete appele a l`instance comme temoin. . . R.: Je sais que ce ne fut pas facile, meme pour votre epouse, je suis desole de vous avoir vu dans cette situation. Mais personne n`est parfait, ne vous fachez pas contre les medias M. Sorin Grindeanu: Personne n`est parfait. Sachez j`ai passe outre.. R.: Mais quant au Gouvernement ? M. Sorin Grindeanu: Je ne sais pas, je ne vois aucun motif. Ce que j`ai fait, et vous avez vu aussi dans le stenogramme, avec mes collegues, nous avons agi legalement et meme plus encore, j`ai vu la decision de la Cour Constitutionnelle et je vous prie de la regarder, affirmant que le Gouvernement avait agit legalement. Pour le reste, jusqu`a maintenant, je n`ai pas ete ... le reste ce sont des choses qui conduiront a une clarification. R.: Que Dieu nous aide ! M. le Premier ministre, nous vous remercions d`etre venu ici, a la television qui aime la rue! M. Sorin Grindeanu: Moi aussi je vous remercie! R.: Et pour avoir repondu avec tant de precision, avec tant d`honnetete. . M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie! R.: Je vous attends encore. . M. Sorin Grindeanu: Je viendrai. ! R.: Faites un bon travail. Que le Bon Dieu vous vous donne seulement du bien et que vous aimiez la Roumanie comme dit Rares Bogdan, aimez la Roumanie, car le Premier ministre doit l`aimer un peu plus que beaucoup d`autres.. M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie ! R.: Au revoir ! 2017-02-19 12:26:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-19-12-27-31big_sigla_guv_coroana_albastru.pngDeclarația comună a premierului Sorin Grindeanu și a președintelui Comisiei Europene, Jean-Claude JunckerȘtiri din 17.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-conjointes-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-et-du-president-de-la-commission-europeenne-m-jean-claude-junckerLe Premier ministre de la Roumanie Sorin Grindeanu et le President de la Commission europeenne, M. Jean-Claude Juncker ont eu une discussion constructive dans le cadre de leur entretien de ce jouir, 17 fevrier. A cette entrevue ont participe encore la commissaire europeenne, Mme Corina Cretu et le ministre des Affaires Etrangeres, M. Teodor Meleșcanu. Les deux hauts dignitaires ont discute des dernieres evolutions du MCV et de la lutte contre la corruption. Le president Juncker a salue la recente decision du Gouvernement roumain d`abroger l`Ordonnance d`urgence qui aurait pu mettre en danger les progres accomplis des annees durant en la matiere. . Le Premier ministre Grindeanu et le president Juncker sont convenus sur l`importance d`une large consultation des parties interessees et d`un processus democratique que doit parcourir toute mesure qui sera adoptee dans le futur. La transparence et l`ouverture seront essentielles pour le retablissement de la confiance et de la stabilite. Le President Juncker a encourage le Premier ministre roumain Grindeanu de continuer la lutte contre la corruption et a offert aux autorites roumaines l`aide de la Commission europeenne. Le president Juncker a reitere son intention de mettre fin au MCV pendant son mandat, dans les conditions où la Roumanie remplira les objectifs de reference necessaires. La voie pour la realisation ces objectifs de references est etablie clairement dans les rapports de la Commission europeenne concernant le MCV. En outre, les deux hauts dignitaires ont aborde brievement la situation economique de la Roumanie. Le president a encourage le Premier ministre de mettre en application les reformes pour la modernisation economique et sociale dans le meme temps que le developpement d`une politique fiscale responsable. Ils sont convenus de continuer a travailler ensemble en vue de l`amelioration de la capacite d`absorption des fonds europeennes en Roumanie. A son tour, le Premier ministre s`est engage a collaborer de pres avec la Commission europeenne concernant l`Agenda europeen de defense. Au cours de l`entretien, ils ont aborde aussi la question de la migration. Le President Juncker a salue la contribution de la Roumanie e consolider la Police des frontieres et la Garde cotiere au niveau europeen pour al securisation des frontieres externes communes de l`Union, ainsi que les efforts de la Roumanie de consolider la solidarite en matiere de migration et d`asile. Compte tenu du fait que la Roumanie celebre 10 ans depuis son adhesion a l`UE, le Premier ministre de la Roumanie et le president Juncker ont discute aussi du futur de l`UE en 27 Etats membres membres, avant le sommet de Rome, en mars prochain, ainsi que de la presidence roumaine du Conseil, au cours de la premiere moitie de 2019. La presidence sera une periode importante pour la finalisation des questions legislatives restantes avant la fin de l`actuel mandat du Parlement europeen. Le president Juncker a exprime sa confiance que le mandat dela Presidence roumaine sera un tres bon mandat en 2019 et a offert le plein soutien et toute l`expertise de la Commission europeenne pendant toute cette periode-la. 2017-02-17 21:55:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_grindeanu_juncker.jpgDeclarații de presă susținute de premierul Sorin Grindeanu la finalul vizitei efectuate la BruxellesȘtiri din 17.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-la-fin-de-sa-visite-a-bruxellesM.Sorin Grindeanu: J`ai des entrevues, comme vous le savez, avec le premier vice-president de la Commission europeenne, M. Timmermans, avec M. le president Tusk, avec M. le president Juncker, et avec M. le vice - president Katainen. Avec les deux presidents, M Juncker et M. Timmermans, j1ai eu des discussions politiques specifiques. D`autre part, comme je vous disais hier soir, lors de l`entretien avec M. Timmermans de l`entretien avec le vice-president Katainen, nous avons aborde les sujets concernant la justice, et aujourd`hui, avec le vice-president Katainen, j`ai eu une discussion extremement importante, extremement focalisee sur le cote economique, sur l`attraction de fonds europeens, sur tout ce qui devrait etre ameliore en sorte de pouvoir faire tout ce que nous avions envisage comme cible, a savoir attirer cette annee 5,2 milliards d`euros. C`est ce qu`il faire cote economie. Nous devons, comme je vous le disais, ameliorer actualiser, car nous sommes en retard et si la cible que nous nous sommes fixee est tellement ambitieuse, tout ce qui releve des fonds europeens, qu`il s`agisse de l`agriculture, du plan Juncker, et des investissements dans l`infrastructure, tout cela doit se faire rapidement, afin de pouvoir attirer les fonds europeens. Pour le reste, j`attends des questions de votre part. Je precise encore quelque chose. Vous devez savoir ce furent des discussions aussi ouvertement que possible, au cours desquelles j`ai presente le situation actuelle du pays. En outre le fut que nous avons enfin un budget promulgue qui signifie croissance economique, comme nous l`avons envisage, une croissance economique de 5,2%, qui est une bonne chose. Bien que tard, presque fin fevrier, c`est quand meme une bonne chose, que nous allons entrer dans la normalite. je viens de dire discussions ouvertes - j`ai explique ce que nous voulons faire dans chaque domaine, la justice et l`economie En outre j`ai tenu a reaffirmer l`attachement de la Roumanie, du Gouvernement de la Roumanie pour le projet commune europeen, projet realise autour des valeurs europeennes. Ce sont des aspects que j`ai presentes aussi directement et sincerement que possible et la reponse fut de la meme maniere. Par consequent, nous rentrons a Bucarest pour travailler. Question : Dans la declaration d`hier sois vous avez dit que vous allez envoyer une liste pour demander certaines clarifications sur le rapport MCV. Pouvez-vous nous dire quels aspects vous semblent, a vous et au Gouvernement, que ne sont pas claires dans ce rapport-la ? ? M. Sorin Grindeanu: Je ne vais pas entrer dans les details. Il y a eu hier soi une discussion avec M. le premier vice-president Timmermans. Ce sont des questions relevant des specialistes et je ne veux pas entrer dans le domaine des specialistes en la matiere, mais souligne ce que je vous disais hier soir : nous souhaitons la clarification de certains termes afin de pouvoir realiser les recommandations de la Commission europeenne, y compris la vitesse, comme disait M. le premier vice-president Timmermans, une vitesse appropriee pour pouvoir eliminer le MCV. Mais, a cet effet, au cours de la periode a venir, les equipes de specialistes - et nous en sommes tombes d`accord hier soir - transmettrons ces elements a la Commission europeenne afin de clarifier autant que possible le parcours que nous avons a faire. Q. : Les previsions economiques de la Commission europeenne font etat d`un deficit structurel, attention, non pas le deficit public, il s`agit de problemes de l`economie structurelle de la Roumanie de presque 4%, 2017-2018. Est-ce que cela pourrait constituer un probleme, compte tenu surtout, en partie, du laxisme fiscal de 2015 ? Que vous ont dit a ce propos MM Katainen ou Juncker ? Deuxiemement, est-ce M.Juncker compte encore sur la Roumanie en matiere de migration ? Je sais qu`il est tres fache a cause du vote du 22 octobre 2015, il n`a pas oublie, il m`a dit personnellement: - pour moi, vous n`existez plus. Troisiemement, il y a 10 ans depuis que le MCV a ete introduit en Roumanie. Comment, personne jusqu`a maintenant n`a remarque qu`il y a certaines aspects moins clairs qui doivent etre discutes avec des specialistes ? Dites-nous au moins un exemple, un terme que le Gouvernement ne comprend pas maintenant, apres 10 ans de l`existence du MCV. M. Sorin Grindeanu: Allons, a tour de role. D`abord, les questions concernant l`economie. Par le projet du budget, en fait par le budget promulgue hier par M. le President nous nous sommes propose un deficit inferieur a 3%. Je sais ce que vous voulez dire. C`est un budget ambitieux et je l`ai dit. Probablement si nous regardons d`un certain angle seulement, l`ambition, si l`on regarde la situation de l`annee derniere, est le resultat aussi des fonds europeens. Il est ambitieux d`attirer plus que zero, comme ce fut l`annee derniere. C`est ce que nous voulons faire dans l`immediat. Je vous disais qu`en matiere de fonds europeens nous voulons attirer cette 5,2 milliards. Concernant le deuxieme aspect il y a eu une discussion ciblee entre le president Juncker et nous. Nous avons presente la situation presente, ce fut Mme l`ambassadrice qui l`a fait. Vous trouverez ce sujet y compris dans le communique conjoint signe par moi et le president Junker sur le sujet de la migration, je crois meme que l`on prendra certaines mesures dans l`immediat afin que l`on transmet les directives de maniere transparente et aussi correctement que possible. Pour ce qui concerne la troisieme question :si l`on regarde les recommandations d`il y a 10 ans et celles du dernier rapport :on constate qu`elles ne sont plus tellement les memes, il y a eu une evolutions dans le temps, on a fait de grands pas extremement importants. Sachez que tout ce qui concerne l`engagement - et je vus parle aussi directement et ouvertement que possible - l`engagement que j`ai pris, je le maintiens, je l`ai affirme aussi dans le Parlement lors de la motion de censure, en sorte que tous ce qui signifie reglementations par le MCV, des lois relevant du cadre juridique de la Roumanie, la modification du Code penal ou du Code de procedure penale , naturellement, en fonction des decisions de la Cour Constitutionnelle, tout cela aura lieu au sein du Parlement. Le Gouvernement que je conduis est de clarifier tous ces aspects-la, vous les transmettre de maniere transparente de nos specialistes au moment nous le transmettrons a la Commission europeenne. Nous le voulons pou enlever tout obstacle qui existent encore justifiant le MCV. Et je puis vous dire encore quelque chose : le souhait, si cela m`est permis de le dire, le souhait de M. le president Juncker affirme directement c`est qu`a la fin de son mandat la Roumanie n`ait plus de MCV, c`est ce qu`il nous a transmis aujourd`hui. Q. : Est-ce que les hautes responsables avec qui vous avez discute vous ont-ils demande une garantie concernant les modifications a faire au systeme judiciaire? M. Sorin Grindeanu: C`est a dire si l`on m`a donne une - to do list. Non. Q. : Reporter: /.../ Il y a eu 20 personnes devant le siege de la Commission qui ont proteste. Il est vrai que les protestation du Pays se sont attenuees, mais elles n`ont pas cesse apres l`abrogation de l`Ordonnance 13. Est-ce quelqu`un des ministres du Cabinet a discute avec les protestataires de la rue ? Quel message pourriez-vous transmettre maintenant, apres les entrevues de la Commission europeenne et au Conseil europeen, a ceux qui sont encore dans la rue et demandent en fin de compte, votre demission ? M. Sorin Grindeanu: J`ai suivi les protestations tout au long de cette periode met je vous dis aussi sincerement que possible : meme lorsqu`il y a eu des dizaines de milliers de gens devant le batiment du Gouvernement, et maintenant, lorsque l`intensite des protestations a baisse, je respect l`opinion des protestataires, j`apprecie qu`il y a eu des protestations on-line, j`apprecie beaucoup meme la creativite dont nombreux de nos concitoyens ont fait preuve pendant cette periode. Sachez que j`ai compris les messages qu`ils ont transmis. C`est justement pour cela que je tiens a dire ceci : le fait que nous, le Gouvernement que je conduis avons pris la decision d`abroge par l`Ordonnance 14 est la consequence du raisonnement que si a un moment donne une decision qui pourrait etre discutable et que des protestations au sein de la societe peuvent en apparaitre, ce que nous avons eu dans le pays, cela temoigne du fait que la decision n`a pas ete correcte et qu`l faut la retirer et c`est bien ce que nous avons fait. Tous les aspects qui vont s`ensuivre seront discute dorenavant dans le Parlement, comme je vous ai encore dit, impliquant a la fois aussi d`autres acteurs, outre les politiciens. C`est ce que je souhaite. Q. : Vous saviez que la decision n`etait pas correcte. Le monde vous l`a dit a la moitie de janvier. Pourquoi vous etes-vous reunis la nuit, pourquoi a minuit ? M. Sorin Grindeanu: J`ai compris que c`est la derniere question je vais vous y repondre. Reporter: /.../ M. Sorin Grindeanu: Je veux clarifier cet aspect. La reunion a commence e 20h30. N`oubliez pas que ce soir - la il y a eu les declarations de deux ministres, a 21h30, si je ne me trompe pas a commence la conference de presse, la reunion avait onc pris fin. A 20h00 est arrive `avis du CSAT sur le budget. C`est un aspect qui vaut etre mentionne, on a commence a discuter du projet de la loi du budget visant des decisions politiques, d`approbation ou d`abrogation, je pense les avoir detailles. Ce que je voulais vous transmettre aujourd`hui c`est ce que nous avons fait a Bruxelles durant ces deux jours, ce que j`ai transmis en tant que Premier ministre de la Roumanie ce que je souhaite ainsi que nos engagements, les engagements du Gouvernement dorenavant, Je vous remercie ! 2017-02-17 18:33:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_4435.jpgPremierul Sorin Grindeanu s-a întâlnit cu președintele Comisiei Europene, Jean-Claude JunckerȘtiri din 17.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-s-est-entretenu-avec-le-president-de-la-commission-europeenne-m-jean-claude-juncker2017-02-17 16:15:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-20-09-52-19big_3.jpgPremierul Sorin Grindeanu s-a întâlnit cu Jyrki Katainen, vicepreședinte al Comisiei Europene, responsabil cu ocuparea forței de muncă, creșterea economică, investiții și competitivitateȘtiri din 17.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-02-17 16:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-17-04-59-30big_4.jpgPremierul Sorin Grindeanu a prezentat președintelui Consiliului European, Donald Tusk, prioritățile Guvernului RomânieiȘtiri din 17.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-02-17 15:29:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-17-04-55-25big_5.jpgDeclarații comune susținute de premierul Sorin Grindeanu și de prim-vicepreședintele Comisiei Europene, Frans TimmermansȘtiri din 16.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-conjointes-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-et-du-premier-vice-president-de-la-commission-europeenne-m-frans-timmermansM. Frans Timmermans: /...;/ Nous sommes tres heureux d`avoir le Premier ministre roumain et le ministre roumain des Affaires Etrangeres ici pour discuter nos plans du futur. Pour ce qui concerne la Commission, je pense avoir tire certaines conclusions positives et tres constructives. Premierement, nous poursuivrons ensemble la lutte contre la corruption en Roumanie avec toute la determination. A cet effet, nous continuerons de mettre en œuvre les recommandations et les references du rapport MCV, nous sommes ensemble tres engages a le faire, nous allons collaborer pour realiser cela. Deuxiemement, nous sommes conscients que le Gouvernement roumain doit changer la legislation pour la mettre en accord avec les reglementations europeennes dans ce domaine egalement, nous avons offert - s`il s`avere necessaire, notre expertise pour etre certains que cela se passera comme fut l`intention du Gouvernement de la Roumanie et en accord avec la legislation de l`Union europeenne. La meme chose est valable aussi pour le domaine où la legislation doit etre mise en accord avec les decisions de la Cour Constitutionnelle. En outre, nous avons analyse le tres grave probleme de la sur agglomeration et de la situation precaire des penitenciers roumains et nous avons offert au Gouvernement roumain la possibilite de collaborer en regime d`urgence sur des projets destines a ameliorer les conditions de vie des penitenciers pour renover les immeubles des penitenciers et les rendre au niveau que nous attendons de chaque Etat de l`UE. Nous voulons aider le Gouvernement roumain en la matiere. En outre, nous avons la possibilite d`utiliser dans ce but les Fonds structurels et d`investissements. Le plus important est de souhaiter la bienvenue a M. le Premier ministre Grindeanu a Bruxelles! Nous, la Commission europeenne, nous esperons une cooperation mutuelle reussie. M. Sorin Grindeanu: Je remercie M. le vice-president pour cette entrevue, une entrevue extremement constructive et extremement focalisee sur ce que signifie l`etat de la mise en œuvre des mesures du MCV, sur ce que nous avons demande aujourd`hui, a savoir sur la clarte de certaines references du MCV. Nous allons preciser ce que nous souhaitons etre clarifie, afin de pouvoir etre en mesure de repondre a toutes les recommandations du MCV. En outre, nous remercions pour le soutien et l`ouverture manifestes, je comprends que cela s`est passe ainsi les annees anterieures egalement concernant le fonds pour la renovation des penitenciers, mais les gouvernements anterieurs ne sont pas parvenus a pouvoir le faire. Nous sommes determines a y faire appel et remercions une fois de plus pour cette aide. Par ailleurs, j`ai reitere notre ferme position de continuer la lutte contre la corruption. J`ai fait savoir ce que nous voulons pour le futur, concernant ce dont on a discute longuement en Roumanie, a savoir, que les reglementations du domaine de la justice, soient examinees au Parlement, par un debat aussi large que possible, impliquant des institutions de la Roumanie, des ONG, des parlementaires naturellement, en sorte que les decisions de la Cour Constitutionnelle visant des articles du Code penal, du Code de procedure penale puissent etre approuves par le Parlement. Je remercie une fois de plus pour le soutien et pour tout ce que nous avons discute et decide aujourd`hui, M. le vice-president. . /...;./ Moderateur : Nous avons le temps pour quelques questions. Question: Pour M. Timmermans: Estimez-vous que la recente abrogation par le Gouvernement de la Roumanie de l`Ordonnance d`urgence controversee modifiant le Code penal et le Code de procedure penale constitue une garantie pour la Commission europeenne, en sorte que l`Executif europeen puisse tenir son engagement pris devant un autre premier ministre roumain, Dacian Cioloş, iar MCV soit elimine avant fin 2017 ? M. Frans Timmermans: Je salue l`abrogation de l`Ordonnance 13. C`est un tres bon pas. Ce nous avons conseille au Gouvernement roumain concernant la mise en accord avec les decisions de la Cour Constitutionnelle et la transposition de la legislation UE et la legislation internationale est que cela se fasse avec une extreme ouverture, en sorte que tous ceux qui y sont interesses puissent y etre impliques, puissent suivre ce qui se passe, comment on agit, afin que l`on evite tout malentendu, toute supposition que ce processus pourrait affaiblir la lute contre la corruption. Par consequent, si ce processus a lieu dans une totale transparence, avec la pleine implication des organisations non gouvernementales, et avec d`autres parties interesses, la Commission europeenne peut etre assez confiante que les pas effectues conduiront aux resultats que nous attendons et que la lute contre la corruption sera maintenue a la meme intensite comme auparavant votre question sur le MCV, si l`on tient compte des derniers rapports et a ce que fut realise ces dix dernieres annees, on se rend compte que nous sommes a la derniere partie d`un marathon et le franchissement de la ligne d`arrivee depend de la vitesse dont on court. Cette vitesse est la consequence de la determination du Gouvernement, du Parlement roumain, la Commission peut y aider, mais sans pouvoir dicter la vitesse de courir. Elle depend des autorites roumaines, mais c`est bien la vitesse qui determinera le moment de l`arrivee. Cependant, il est tres important que nous avons pu constater maintenant l`engagement du Gouvernement roumain de poursuivre jusqu`a la ligne d`arrivee et, a notre tour, nous ferons tout ce que nous pourrons pour aider et encourager le Gouvernement de franchir cette ligne d`arrivee aussi vite que possible. Question : Toujours pour M. le vice-president : Qu`allez-vous faire concernant la Pologne et je pense qu`il y a certaines ressemblances entre la situation de la Pologne et celle de la Roumanie ? M. le Premier ministre, 2019, la presidence roumaine de l`UE, avec ou sans le MCV ? M. Frans Timmermans: Aujourd`hui nous parlons de la Roumanie, une autre fois nous parlerons de la Pologne, allons ne pas melanger les choses, ce sont des questions completement differentes. Pour ce qui est de la Pologne, nous attendons encore la reponse du Gouvernement polonais qui constituer le point de depart dans notre discussion. M. Sorin Grindeanu: Je vais repondre a la question de tout a l`heure. M. le vice-president parlait de la vitesse que nous devons avoir tant le Parlement, que le Gouvernement. Je puis vous assurer de ce que je viens de vous dire, a savoir, de notre determination d`avoir la vitesse correcte, en sorte que le prochain rapport soit tres bon et pour vous repondre concretement a la question, je souhaite une annee 2019 sans MCV, naturellement. Q.: Une question pour les deux locuteurs : Premierement, pour M. Timmermans. Il my a environ cinq ans, la Commission europeenne a transmis a la Roumanie environ 11 point a resoudre dans la lutte contre la corruption. A-t-elle de nouvelles recommandations en la matiere a faire a la Roumanie, a part le fait que l`Ordonnance 13 fut abrogee et si un futur ministre de la Justice pourrait constituer une garantie - qu`est-ce qu`on a discute a ce sujet en vue de la transparence, pour la modification de la legislation penale essentiellement ? M. Frans Timmermans: Tout d`abord, concernant la Commission, ce que nous attendons de la lutte contre la contre la corruption et le fonctionnement de la justice, est precise explicitement dans le rapport MCV, ainsi ce que ce qu`il est a faire en la matiere. Je suis pleinement d`accord avec le point de vue du Premier ministre lorsqu`il dit : ce n`est pas tout qui est clair pour nous, priere de nous aider a clarifier ce que vous entendez par mesures concretes que nous devrions prendre. Je me suis personnellement engage .a m`assurer que nous allons clarifier cela et le Gouvernement saura exactement quels sont nos conseils et nos attentes. Je pense fortement que si vous suivez cette feuille de route vous arriverez a bon port. Nous voulons etre dans la situation où la lutte contre la corruption soit tellement reussie en sorte quelle ne puisse plus etre reversible. Cela n`a aucun rapport avec la politique de parti ou avec d`autres discussions politiques, mais c`est la manifestation claire de la volonte du peuple roumain, du Gouvernement et du Parlement de la Roumanie de creer cette situation irreversible, et que les citoyens roumains recoivent la garantie que leur pays n`est plus sous l`emprise de la corruption systemique. C`est d`ailleurs le but du processus MCV. M. Sorin Grindeanu: Nous transmettrons dans la periode immediate a venir, les clarifications que nous voulons avoir des recommandations du rapport MCV, afin de savoir exactement ce que nous avons a faire, comme l`on vient de dire, las pas necessaires pour respecter de maniere aussi transparente et ouverte que possible, en ayant la vitesse appropriee, pour en revenir a la formule anterieure, ce que nous avons a faire. Et nous transmettrons a la Commission europeenne dans l`immediat ces demandes de clarification. Q. : Qui sera le nouveau ministre de la Justice et quelles garanties offrira-t-il aux partenaires qu`il n y aura plus d`autres derapages comme l`Ordonnance 13 ? M. orin Grindeanu: J`ai discute ces derniers jours avec plusieurs personnes. Je vais me decider. Je tiens a vous dire que j`estime extremement serieux le probleme de proposer une personne non impliquee politiquement. J`qi discute avec quelques personnes qui ont un background professionnel au-dela de toute contestation, qui ont montre et ont fait beaucoup de choses en l matiere. Cela continuera les jours suivants, y compris dans le week end, les entrevues que j`aurai avec ces personnes que j`estimes eligibles. Pour en finir, probablement au milieu de la semaine prochaine, au plus tard, je ferai une proposition et ce sera une personne qui ne fait pas partie de la coalition de gouvernance, donc une personne apolitique. 2017-02-16 21:40:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_7.jpgPremierul Sorin Grindeanu, întrevederi cu înalți oficiali la Bruxelles Știri din 16.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-aura-des-entrevues-avec-de-hauts-representants-de-bruxellesLe Premier ministre Sorin Grindeanu effectuera une visite a Bruxelles les 16 - 17 fevrier Le chef de l`Executif roumain aura des entrevues avec M. Jean-Claude Juncker, le president de la Commission europeenne, avec M. Donald Tusk, le president du Conseil europeen, avec M. Frans Timmermans, premier vice-president de la Commission europeenne et avec M. Jyrki Katainen, vice-president de la Commission europeenne, charge de l'emploi, de la croissance, de l'investissement et de la competitivite. - Je tiens a assurer tous nos partenaires des institutions europeennes que la lutte contre la corruption, notre implication et la consolidation de notre role au sein de l`UE sont des objectifs prioritaires du Gouvernement que je conduis et cette demarche s`inscrit dans la lignee du dialogue actif que nous promouvons avec tous les interlocuteurs europeens, a affirme le Premier ministre Grindeanu. De la delegation conduite par le Premier ministre Sorin Grindeanu feront aussi partie MM. Teodor-Viorel Meleșcanu, le ministre des Affaires Etrangeres, et Marius Nica, conseiller d`Etat dans l`appareil de travail du Premier ministre. 2017-02-16 11:25:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-16-11-26-37big_sigla_guv_coroana_albastru_vizita.pngÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu ambasadorul Republicii TurciaȘtiri din 15.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-l-ambassadeur-de-la-republique-de-turquieLe Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui l`ambassadeur de la Republique de Turquie en Roumanie, Son excellence M. Osman Koray Ertaş, au Palais Victoria, pour une visite de courtoisie. L`entrevue a donne l`occasion d`un examen des relations bilaterales entre la Roumanie et la Turquie. Dans ce contexte, tant le Premier ministre roumain, que l`ambassadeur turc ont exprime leur souhait de faire consolider le Partenariat strategique qui unit les deux Etats. Le Premier ministre Sorin Mihai Grindeanu a souligne que la Turquie est un partenaire cle pour la Roumanie et a montre son ouverture au developpement de la cooperation, particulierement dans le domaine economique. 2017-02-15 16:28:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_turcia-1232.jpgÎntrevederea premierului Sorin Grindeanu cu ambasadorul Republicii LibanezeȘtiri din 15.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-l-ambassadeur-de-la-republique-libanaiseLe Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui l`ambassadeur de la Republique libanaise en Roumanie, Son Excellence Madame Rana Mokaddem, au Palais Victoria, pour une visite de courtoisie. Dans le cadre de l`entrevue les deux hauts dignitaires ont examine l`evolution des relations bilaterales entre la Roumanie et la Republique libanaise. A cette occasion le chef de l`Executif roumain a exprime sont interet pour la diversification des contacts de cooperation et pour l`intensification des contacts au niveau du milieu des affaires des deux pays. Le Liban est l`un des principaux partenaires commerciaux de la Roumanie au Moyen Orient. 2017-02-15 16:23:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_liban-1213.jpgÎntrevederea premierului Sorin Grindeanu cu ambasadorul Confederației ElvețieneȘtiri din 14.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-l-ambassadeur-de-la-confederation-suisse Le Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui au Palais Victoria l`ambassadeur de la Confederation suisse en Roumanie, S.E. M. Urs Herren dans une visite de courtoisie. L`entrevue a ete loccasion pour une evaluation de letat des relations bilaterales, les deux parties etant daccord que les deux pays jouissent en ce moment, d`une tres bonne relation bilaterale. Le Premier ministre de la Roumanie a apprecie particulierement le soutien accorde par la Confederation suisse par la Contribution financiere suisse, instrument par le biais duquel sont finances des projets dans les domaines de l`infrastructure, de l`environnement, de la securite, et du developpement humain et social. Au cours de l`entrevue les deux hauts dignitaires ont procede aussi a un echange d`opinions sur les sujets actuels de l`agenda europeen et international. 2017-02-14 17:52:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_elvetia-1145.jpgÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu ambasadorul GermanieiȘtiri din 14.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-l-ambassadeur-de-l-allemagneCOMMUNIQUE DE PRESSE Le Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui l`ambassadeur de la Republique Federale Allemande en Roumanie, S.E, M. Meier-Klodt, dans une visite de courtoisie au Palais Victoria. Le theme central des pourparlers entre les deux hauts dignitaires fut la relation bilaterale entre la Roumanie et la Republique Federale Allemande, dans le contexte où, le 31 janvier 2017 on a celebre 50 ans de relations diplomatiques roumano - allemandes fondees sur un partenariat de confiance et bonne collaboration. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a exprime sa conviction que la Roumanie et l`Allemagne poursuivront la bonne collaboration dans les domaines politiques, economique et approfondiront l`echange culturel et educationnel. M. Cord Meier-Klodt est le chef de la mission de la Republique Federale Allemande depuis le 9 janvier 2017.  2017-02-14 15:10:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_germania-0942.jpgÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu ambasadorul ItalieiȘtiri din 13.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-accueilli-l-ambassadeur-de-l-italie Le Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourdhui au Palais Victoria, l`ambassadeur de la Republique italienne en Roumanie, S.E. M. Diego Brasioli. Dans le cadre de l`entrevue, ont ete examinees les relations bilaterales entre les deux pays, contexte dans le cadre le chef de l`Executif a souligne la bonne cooperation dans le domaine economique. En outre, les deux parties ont estime necessaires la consolidation de cooperation sectorielle dans les domaines des transports, de l`infrastructure, de l`energie et de l`IT and C. 2017-02-13 17:24:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_ambasador.jpgGuvernul va sprijini UNICEF în proiectele dedicate creșterii calității în educațieȘtiri din 13.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-gouvernement-soutiendra-l-unicef-dans-ses-projets-visant-la-croissance-de-la-qualite-dans-l-educationLe Gouvernement soutiendra les projets de l`UNICEF en Roumanie visant la l`augmentation de la qualite dans l`education, la diminution des inegalites et a la facilitation de l`acces des enfants en provenance des familles vulnerable aux services sociaux de qualite, a affirme le Premier ministre Sorin Grindeanu dans le cadre de son entrevue d`aujourd`hui avec les representants de l`UNICEF n Roumanie. - J`apprecie l`implication et le fait que dediez votre temps et votre energie aux initiatives qui contribuant a une education de qualite pour les enfants de la Roumanie. Le Gouvernement et moi-meme en tant que Premier ministre, nous y serons vos partenaires- , a transmis le chef de l`Executif. Les pourparlers d`aujourd`hui ont vise les modalites de collaboration pour la mise en œuvre des initiatives du Programme de gouvernance relatives a l`amelioration de la situation des enfants, particulierement les plus vulnerables dans des domaines comme l`education, la sante et l`inclusion sociale. Un tel exemple de bonnes pratiques en est le projet deroule par l`UNICEF en 38 localites du departement de, en collaboration avec les autorites centrales et locales sous la forme de deux paquets: le Paquet minimum de services et le Paquet d`education inclusive de qualite. Ces deux paquets sont censes prouver que par des investissements minima de services de base au niveau de la communaute, on peut prevenir et reduire l`exclusion sociale des enfants et de leurs familles, on peut ameliorer leur etat de sante, l`acces et les resultats dans le processus d`education. Compte tenu des resultats obtenus a la suite de ce projet, on est en train d`analyser la possibilite de son extension au niveau national. En outre, les representants du Gouvernement et ceux de l`UNICEF ont discute aussi de la collaboration et de la mise en application du Plan d`action pour l`elimination de la segregation scolaire et l`augmentation de la qualite educationnelle dans les etablissements pre universitaire, dans les conditions où l`on est en train d`achever le plan d`actions, ainsi que d`autres domaines d`intervention de l`UNICEF dans le soutien de la mise en œuvre des politiques du Ministere de l`Education. Un autre element de la discussion de ce jour fut en liaison avec le lancement en Roumanie, en mars prochain du - Partenariat global Arretez la violence contre les enfants !- . Le Premier ministre Sorin Grindeanu a confirme le soutien pour ce programme et pour la Compagnie d`information et de prise de conscience concernant la violence conte les enfants. Les representants du Gouvernement et ceux de l`UNICEF poursuivront la par des projets visant a aider les enfants. De la part du Gouvernement a cette entrevue ont participe encore Mme Gabriela Coman, presidente de l`Autorite nationale pour la protection des droits des enfants et adoption et M. Gabriel Ispas, secretaire d`Etat au Ministere de l`Education. 2017-02-13 15:44:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-13-03-46-31big_sigla_guv_coroana_albastru.pngPremierul Sorin Grindeanu încurajează dialogul între Guvern și Coaliția Națională pentru Modernizarea României condusă de Alexandru CumpănașuȘtiri din 13.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-encourage-le-dialogue-entre-le-gouvernemnt-et-al-coalition-pour-la-modernisation-de-la-roumanie-conduite-par-m-alexandru-cumpana-uLe Premier ministre Sorin Grindeanu a eu aujourd`hui une premiere entrevue avec des representants de la Coalition pour la modernisation de la Roumanie, partie des demarches de dialogue entre les deux institutions. Le chef de l`Executif a encourage la poursuite de la cooperation par le biais de rencontres periodiques entre les membres de la coalition avec des ministres et des equipes de specialistes des ministeres en vue de l`identification ensemble des meilleures solutions pour chaque domaine prioritaire. Les discussions de ce jour ont ete focalisees sur l`absorption des fonds europeens et les modalites d`ameliorer ce processus, contexte dans le cadre duquel la ministre deleguee Mme Mihaela Toader a presente le calendrier de travail pour la periode a suivre. En outre, le ministre de l`Education Nationale, M. Pavel Năstase, a presente la vision du Gouvernement sur le developpement de l`Education et de la Recherche, domaine prioritaires de cet Executif. Dans le cadre de la rencontre, les discussions ont vise des aspects concernant la transparence et l`efficacite de l`administration publique, l`exploitation des ressources energetiques et naturelles, le nouveau projet de la loi de la salarisation unitaire, IT and C. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a souligne que tous ces domaines prioritaires pour le Gouvernement doivent etre abordes de la perspective de l`interet national et du bien public. 2017-02-13 15:40:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_cump.jpgSeria de dezbateri „ROMÂNIA CENTENARĂ”, Alba-Iulia, 16 februarie 2017Știri din 13.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-02-13 15:30:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-13-03-34-01big_sigla_guv_coroana_albastru.pngMinistru Ana Birchall: “Înțeleg responsabilitatea imensă pe care o presupune portofoliul Justiției”Știri din 09.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/mme-la-ministre-ana-birchall-je-comprends-la-responsabilite-immense-que-suppose-la-reprise-du-mandat-de-ministre-interimaire-de-la-justiceApres la proposition de nominalisation pour la reprise du mandat de ministre interimaire de la Justice, Mme Ana Birchall souligne l`importance de la responsabilite dans l`exercice de cette fonction Je remercie le premier ministre : je remercie le Premier ministre, les presidents de la coalition de gouvernance, ainsi qu`a mes collegues du PSD et de l`ALDE, pour la confiance qu`ils m`ont accordee, en comprenant a la fois la responsabilite immense que suppose le portefeuille du Ministere de la Justice. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour remplir ce mandat avec professionnalisme, serieux et equilibre. En collaborant avec les institutions qui des attributions et responsabilites en la matiere, avec les representants de la societe civile et les medias, tout comme par un dialogue transparent avec nos partenaires externes, je souhaite que nous puissions assurer le bon fonctionnement de la justice, premisse fondamentale d`une democratie consolidee. . Mme Ana Birchall a ete investie ministre deleguee aux affaires europeenne le 4 janvier 2017. En decembre 2016, Mme Ana Birchall a gagne un second mandat de depute dans le departement de Vaslui, poursuivant ainsi l`activite parlementaire commencee en 2012. Pendant la periode fevrier 2015 - decembre 2016 elle ete Presidente de la Commission pour les affaires europeennes de la Chambre des deputes. En avril 2014 elle a ete nommee Haut representant du Premier ministre de la Roumanie pour les Affaires europeennes et partenariat avec les Etats-Unis d`Amerique, fonction non retribuee, detenue jusqu`en octobre 2015), apres avoir detenu aussi durant 2012 la position de conseiller du Premier ministre. Licenciee de la Faculte de Droit de l`Universite de Bucarest, et de la Faculte de Droit et relations internationales (chef de promotion) de l`Universite en 1996, Mme Ana Birchall a continue ses etudes a Yale Law School, Yale University U.S.A., etant le premier Roumain admis simultanement aux cours de maitrise en droit a plusieurs universites comme Yale, Harvard, Oxford, Cambridge New York University. Elle a fini sa maitrise (L.L.M.) en 2000 et en 2002 obtient le titre de docteur en droit (J.S.D., - Student Marshal - en tant qualite de representant de l`annee de doctorants 2002) sous la direction du Prof. Anthony T. Kronman, doyen de Yale Law School. Le theme de la these de doctorat fut - Le Droit de la faillite applique aux systemes bancaires des pays de l`Europe centrale et orientale - une analyse comparative du droit de la faillite applicable au droit bancaire des USA, Grande Bretagne, France, Allemagne, Roumanie, Hongrie, Pologne et Republique tcheque. Pendant toute la periode de ses etudes de doctorat, elle a ete boursiere Goldman Scholarship, bourse octroyee par Yale Law School. Mme Ana Birchall est membre du Barreau de Bucarest, du Comite executif de Yale Law School Association, Yale Law School et Ambassadeur de la prestigieuse OUG Vital Voices, de Policy Network de la Grande Bretagne et de Terre Neuve de France. 2017-02-09 19:23:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-09-07-24-48big_sigla_guv_coroana_albastru.pngMinistrul Ana Birchall, interimar la Ministerul JustițieiȘtiri din 09.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/mme-la-ministre-ana-birchall-interimaire-au-ministere-de-la-justiceLe Premier ministre Sorin Mihai Grindeanu a transmis aujourd - hui au President de la Roumanie, M. Klaus Werner Iohannis, la proposition de nominalisation de la ministre deleguee aux Affaires Europeenne, Mme Ana Birchall, ministre interimaire de la Justice La Proposition a ete faite en conformite avec les dispositions des art. 106 et 107 al. (3) et (4) d la Constitution de la Roumanie, republiee, ainsi qu`avec celles de l`art. 9 de la Loi no. 90/2001 portant organisation et fonctionnement du Gouvernement de la Roumanie et des ministeres, avec les amendements ulterieurs. Le Premier ministre a fait cette nominalisation dans le contexte où M. Florin Iordache a remis sa demission de la fonction de ministre e la Justice. 2017-02-09 17:34:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-09-05-36-53big_sigla_guv_coroana_albastru.pngComunicat de presăȘtiri din 09.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/communique-de-presse1486637881Le Premier ministre Sorin Grindeanu a signe aujourd`hui la decision de liberer Mme Ionica Sfetcu de la fonction de vice-president, avec le rang de sous-secretaire d`Etat, de l`Autorite sanitaire veterinaire et pour la securite des aliments. La decision sera publiee dans le Monitorul oficial dans le courant de cette journee. 2017-02-09 11:01:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-09-11-02-39big_sigla_guv_coroana_albastru.pngDiscursul susținut de premierul Sorin Grindeanu la dezbaterea în Parlament a moțiunii de cenzură Știri din 08.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/discours-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-au-debat-dans-le-parlement-sur-la-motion-de-censureM.Sorin Grindeanu: M. le president du Senat, M. le president de la Chambre des deputes, Mesdames et Messieurs les senateurs et les deputes, Mesdames et Messieurs les ministres, Mesdames et Messieurs, Hier au Parlement on a approuve le budget pour 2017. Je vous remercie a cette occasion pour l`effort que vous avez fait ces jours-ci. Je sais que ce ne fut pas facile et j`apprecie votre diligence dans le cadre des commission et au plenum a ce sujet. Nous avons un budget qui apporte la prosperite et le developpement aux Roumains. Nous avons tous les leviers necessaires pour mettre en œuvre le Programme de gouvernance que les Roumains ont vote en decembre dernier avec une majorite ecrasante. Aujourd`hui nous avons l`occasion de nous voir de nouveau, a un mois depuis l`investissement de l`actuel gouvernement. L`opposition a depose une motion de censure. C`est un droit constitutionnel de nos collegues de le faire. Il m`est cependant difficile de ne pas remarquer que cette motion n`a plus d`objet. Mesdames et Messieurs les parlementaires, Tout d`abord je m`attendais a une approche professionnelle de la part du PNL lorsqu`il s`agit de choses serieuses mais ils ont juge bon d`envoyer M. Cătălin Predoiu soutenir cette motion. Nous parlons d`un ministre, d`un ancien ministre de la justice, qui a coordonne l`elaboration du Code Penal et du Code de Procedure Penale, deux lois fondamentales pour la bonne marche de la justice, que la Cour Constitutionnelle a amendees par de nombreuses decisions et dont les effets negatifs nous les ressentons aujourd`hui encore. M. Predoiu et chers collegues du PNL, il n`a jamais ete question d`une ordonnance de grace. Je pense que quelqu`un du PNL, avec plus de credibilite et de competence aurait pu soutenir cette motion, mais chacun doit rendre compte une fois tous les quatre ans devant les gens pour ce qu`il fait au Parlement et les collegues liberaux ont rendu compte tres clairement lors des elections du 11 decembre dernier. Je regarde egalement les parlementaires du USR qui ont soutenu cette demarche. Probablement le manque d`experience les ont. Nous avions des attentes beaucoup plus grandes de cette nouvelle generation de politiciens entres dans le Parlement, mais je pense qu`ils ont envisage en fait de sauver la Roumanie par le sommeil. Autrement, je ne puis comprendre comment on peut dormir au Parlement au moment de l`examen du budget de la Roumanie. J`espere egalement que M. Nicuşor Dan a fait mieux ses devoirs pour aujourd`hui et il sait ce qu`il veut dire. Mesdames et Messieurs, vous avez entendu hier le discours du President de la Roumanie. Outre les slogans et la tentative de cramponner aux protestations des Roumains pour refaire sa credibilite, je pense que l`a pu voir une chose assez claire : lardent desir de M. le President Iohannis d`installer aussi vite que possible de nouveau mon gouvernement. Nous avons deja l`experience d`un tel Executif en tant que le gouvernement zero. Je pense que nous avons un certain devoir envers la confiance populaire que nous avons gagnee aux urnes et que nous devons continuer d`assumer la gouvernance de ce pays. Je vous prie de ne pas accepter ce jeu afin de plus tomber une fois de plus dans ce piege. Chers collegues, j`espere bien qu`aujourd`hui nous pourrons trancher les choses et retourner au travail. Les maires et les presidents des conseil departementaux veulent faire quelques chose de bon pour leurs communautes, c`est pourquoi, ils viendront a Bucarest avec des projets pour obtenir des financements. Les maires et les presidents des conseils departementaux veulent tenir les engagements faits devant les Roumains. Tout comme vous autres, les parlementaires elus en decembre, ces gens ont des projets, mais il leur faut de l`argent pour les mettre en œuvre : pour des routes, pour l`infrastructure, pour des ecoles, pour des maternelles - bref, pour une vie meilleure des Roumains. Nous avons gaspille deja trop de temps et d`energie pour d`autres choses. Le temps est venu de retourner a ce que nous avons veritablement a faire pour les gens. Mesdames et Messieurs, il y a moins d`un mois vous avez vote au Parlement ce gouvernement et vous m`avez investi d`une grande responsabilite, de conduire ce gouvernement. Mesdames et Messieurs les ministres nous sommes ce jour devant le Parlement, pour affirmer de nouveau que nous assumons integralement ce qui est ecrit dans le Programme de Gouvernement et ce pourquoi nous avons ete elus. Je repete, integralement - c`est notre responsabilite, de tous les ministres, d`avoir continuellement les portes ouvertes pour tous les maires, presidents de conseils departementaux, parlementaires, quelle que soit leur couleur politique. Nous avons un Programme de gouvernance vote par la plupart des Roumains presents aux urnes, nous avons le plus grand soutien populaire d`apres la Revolution, mais nous avons aussi le devoir de mettre en œuvre ce qu`il est ecrit dans ce Programme de gouvernance. Je repete : ce qui y est prevu. Et, jusqu`a maintenant, peu de temps s`est ecoule, mais nous avons adopte deja quelques mesures extremement bonnes pour les Roumains. Nous avons majore le salaire minimum, nous avons majore les salaires des employes de l`administration publique locale, nous avons majore le point de pension, ainsi que la pensions minimum, nous avons elimine la CASS pour les retraites et l`impot sur les pensions inferieures a 2.000 lei. En outre, nous avons double les bourses et nous avons accorde le transport gratuit par le train pour tous les etudiants et je suis heureux de voir deja que cette mesure-ci fonctionne. Et il y a encore beaucoup d`autres choses que nous avons reussi deja a transposer en pratique, tout comme nous en avons d`autres a continuer a l`avenir. Parmi celles-ci je voudrais vous rappeler seulement, prix 35% moins cher des medicaments, une nouvelle loi de la salarisation publique, construction des huit hopitaux regionaux et, naturellement, l`hopital republicain. Tous ces objectifs deviendront realite, pas a pas, et en etroite collaboration et dialogue avec le Parement. Mesdames et Messieurs, outre le Programme de gouvernance qui constitue une priorite, nous ne pouvons ignorer les evenements qui ont eu lieu en Roumanie ces derniers jours. Quelques soirees sans cesse, me trouvant au siege du Gouvernement, j`ai observe les protestations. Je pense que les Roumains qui sont sortis dans la rue ont tout leur droit de crier leur mecontentement quand ils le ressentent. A cette occasion, permettez moi d`exprimer publiquement l`appreciation pour la maniere impeccable dont les gendarmes ont accompli leur mission. Nous avons vu tous que les gens se sentaient la plupart du temps proteges et en securite. Je remercie une fois de plus la Gendarmerie roumaine ! En outre, j`ai remarque pendant ces jours-ci une tres grande creativite a la fois sur les pancartes, dans les slogans et sur le Facebook. J`ai eu l`occasion de lire un tres grand nombre de commentaires et messages. Il y en au des positifs, d`autres, evidemment, negatifs. Je saurai toujours apprecier toute critique si elle repose sur des arguments. Mais je n`accepterai cette haine-la versee sur les familles et els enfants. Les politiciens ont le devoir d`harmoniser les opinions venues de la part des la societe et proposer un denominateur commun. C`est pourquoi, je m`attendais a ce qu`hier le discours de M. le President Iohannis aille dans cette direction-ci. Parce qu`on est alle deja trop loin. Nous avons des epouses, des parents ou enfants qui sont parvenus a se jeter de lourds mots ces jours-ci. J`ai entendu dire quelqu`un qu`il y a des parents sont en train de protester a Cotroceni, tandis que leurs enfants sont devant le Palais Victoria. Je ne puis accepter qu`il y ait deux Roumanie. Cela doit cesser, ce n`est pas normal. Comme il etait ecrit sur une pancarte : Les enfants de la Place Victoria viennent chez leurs parents prendre le repas de Noël, tout comme les parents se rejouissent en rendant visite a leurs petits enfants. C`est bien la, une Roumanie normale et je pense que c`est le message que tout politicien responsable doit donner. Non pas la haine, mais c`est la raison et le dialogue qui doivent prevaloir. Je voudrais remercier particulierement toutes les institutions media et les leaders d`opinion qui se sont exprimes ces derniers jours dans le sens de l`equilibre, de la tolerance et du dialogue. Je puis comprendre la colere de certains, mais maintenant c`est le moment de chercher ce qui rapproche en tant que nation, non pas ce qui nous desunit. Je continue d`observer qu`il y a des politiciens qui sont restes prisonniers de cette pensee-la. En tant que premier ministre, je souhaite participer a la conciliation tellement necessaire entre les Roumains. Mesdames et Messieurs, je vous assure que j`ai compris toute l`emotion et la colere generees par l`Ordonnance 13. Une partie importante de ce pays nous a transmis, democratiquement, qu`elle ne trouve pas le bien general dans le contenu de cette ordonnance-la. C`est pourquoi, j`ai decide de convoquer d`urgence le Gouvernement que je conduis pour qu`elle soit abrogee. Je n`accepterai plus aucune initiative de ce genre dans le cadre du Gouvernement. J`ai estime en tant que Premier ministre que je dois faire cela. Il faut plus de debats, plus de dialogue, plusieurs opinions des experts sur ces sujets qui peuvent provoquer de fortes emotions dans la societe. Et le meilleur endroit pour eviter tout cela est ici, au Parlement. . Je souhaite qu`il y ait a la meme table des parlementaires, de juristes, des magistrats, des specialistes et des experts en droit qui trouvent une solution censee assurer le consensus dans la societe concernant ce sujet de la modification de la legislation penale. Le Gouvernement continuera a soutenir la lutte contre la corruption et la consolidation de l`Etat de droit. Je vous promets que dorenavant ce gouvernement suivra exclusivement la voie du dialogue et de la consultation publique sur les grands sujets qui concernent toute la societe. C`est la seule modalite d`aller de l`avant tous ensemble en tant que nation. Mesdames et Messieurs, nous avons un Programme de gouvernance suffisamment bon pour que ne nous soyons pas obliges de choisir entre la justice et les salaires, entre la justice et les pensions. Ce ne sont pas de directions qui s`excluent, elles dependent les unes des autres. La consolidation de l`Etat de droit n`est pas un but en soi sauf s`il est utilise pour creer a la fois des institutions fortes qui fonctionnent correctement et pour l`interet public tout comme pour le bien-etre dans les maisons de tous les Roumains, qu`ils travaillent dans l`administration ou dans des entreprises privees, tous meritent une vie meilleure. Le respect des lois est l`un des facteurs fondamentaux qui apportent le bien-etre dans un pays. C`est pour cela que nous devons avoir des lois fonctionnelles, adaptees aux normes europeennes en la matiere, tout comme des institutions pour les mettre en œuvre de bonne foi. Mesdames et Messieurs, les Roumains ont besoin de routes, d`ecoles, d`hopitaux, d`emplois, de salaires et des pensions plus grandes ou de taxes moins grandes. Les compagnies ont besoin de predictibilite et de coherence fiscale, mais plus que tout, elles ont besoin de quelque chose: de dialogue, de consultation et de transparence. Je m`engage devant vous a ce que ce gouvernement que je conduis mene dorenavant un dialogue permanent avec les Roumains, se consulter avec les Roumains, soit transparent dans la relation avec les Roumains. Chers collegues, il y a un mois, j`etais toujours devant vous pour vous demander le vote de confiance. Aujourd`hui vous me voyez de nouveau, je pense avoir plus d`experience et j`ai appris une nouvelle lecon. Je vous prie, a ce que, tout comme la fois passee, vous fassiez pleine confiance au Gouvernement que je conduis, a nos collegues les ministres et a rejeter cette motion de censure. Je vous remercie ! 2017-02-08 14:09:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_motiune-0037.jpgProiectul de buget pentru 2017 a fost adoptat de ParlamentȘtiri din 06.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/allocution-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-lors-du-debat-sur-le-projet-du-budget-pour-2017-dans-le-cadre-de-la-session-pleniere-du-parlementAllocution du Premier ministre Sorin Grindeanu au Parlement de la Roumanie lors du vote du projet du budget pour 2017 M. Sorin Grindeanu: J`ai tenu a etre present au vote final pour deux raisons, premierement, pour remercier le Parlement pour avoir adopte en regime d`urgence le budget pour 2017. Nous avons tous besoin de ce budget, il aurait ete besoin qu`il ait ete vote peut-etre plus tot, si les choses avaient connu un deroulement normal, ce qui aurait ete bien pour la Roumanie. Dans le meme temps, je voudrais transmettre un message de stabilite pour les investisseurs et confirmer la determination du Gouvernement de soutenir le milieu des affaires. Nous continuons d`avoir en vue la simplification de la bureaucratie, la reduction des taxes et la facilitation de l`acces au financement. Force est de continuer a mentionner la confiance des Roumains et des investisseurs dans notre economie, tout comme il faut realiser tous les investissements que nous sommes proposes pour 2017 dans l`infrastructure et mettre en œuvre graduellement toutes les mesures du programme de gouvernance. C`est un budget equilibre, focalise tant sur le soutien aux politiques sociales, que sur le soutien aux politiques de developpement. Nous respectons, tout comme j`i dit hier, la limite d`un deficit en dessous de 3% et nous avons reussi pour la premiere fois a allouer - pour ne fournir qu`un seul exemple - 2% du PIB pour l`1armee directement des credits budgetaires, 2% representant credits budgetaires plus credits d`engagements, et c`est fait pour la premiere fois dans le budget de cette annee, 2017. En outre, un dernier mot a propos des investissements et de ce qui s`est discute et que je tiens a mentionner aujourd`hui, avant de vous remercier une fois de plus pour votre vote et pour la maniere d`avoir examine le budget d`Etat, ainsi que pour la celerite de l`avoir fait, a mentionner, donc, que pour 2017 il y a pour les investissements dix milliards de lei de plus qu`en 2016. Je vous remercie beaucoup ! Declarations de presse du Premier ministre Sorin Grindeanu apres le vote du projet du budget pour 2017 Question : Vous n`avez pas ete present au message du President, mais au debut vous aviez annonce que vous si aviez ...; ? M. Sorin Grindeanu: Comme je vous ai dit aussi il y a, je pense dix jours, je comprends faire les choses du point de vue institutionnel. La raison pour laquelle je n`ai pas ete present au deroulement des activites ici, c`est que je n`ai pas recu d`invitation, ni moi, ni les autres. Le President a voulu s`adresser au Parlement et c`est ce qu`il a fait. Si j`avais ete parlementaire, j`y aurais probablement ete present dans la salle. Q. : Quelle est la coutume ? M. Sorin Grindeanu: Ce n`est pas a moi de le demander. S`il s`agit de tradition, je ne sais pas comment les choses se ont passees jusqu`a maintenant et ne je pense pas que ce soit important. J`ai compris que la demande ... Q. : /.../ par la voix de M. Liviu Dragnea qu`il y avait eu une discussion en trois , M. Tăriceanu, M. Dragnea et vous-meme, qui a abouti a cette conclusion. Est-ce que fut une conclusion qu`ils vous ont seulement envoyee ou bien ...; M. Sorin Grindeanu: Je pense que cela a trop peu d`importance. Le fait est, a ce que j`aie pu comprendre la demande etait adressee au Parlement, ce que j`ai respecte, le Gouvernement a ete probablement invite a d`autres occasions ou par d`autres institutions. J`ai tenu simplement vous dire en echange que nous sommes extremement heureux pour l`approbation aujourd`hui du budget d`Etat, ce qui est un aspect positif. Le fait que, en echange, il est un peu tard j`espere bien que nous puissions rattraper le retard sur le parcours, nous ne sommes toutefois qu`au debut fevrier. Les elections ont ete fixees assez tard, en decembre, le calendrier aurait pu etre probablement plus rapide. Nous esperons pouvoir entrer dans vif des demain. Je tiens a remercier aussi ceux qui ont travaille pour le projet du budget, le Ministere des Finances et non seulement eux, il y a eu un travail pas simple, en sorte de pouvoir pendant toute cette periode parcourir un calendrier assez serre,, avoir un budget qui tienne compte du Programme de gouvernance - ce qui est important, changer la philosophie de construction du budget, philosophie qui n`est pas seulement comptable, ou comme le budget avait ete considere jusqu`a maintenant, du type comptable. Je vais expliquer : chaque fois qu`il y avait une croissance ou recul economique, on majorait ou on diminuait le budget de chaque institution du pourcentage de la croissance ou du recul. Pour la premiere fois, nous financons les programmes que nous avons et pour lesquels nous nous sommes engages devant les citoyens, inscrits dans le Programme de gouvernance, ce qui fut extremement important pour nous. Et, naturellement, il y a les mesures a prendre et qui ont ete approuvees, parmi lesquelles il y en a depuis l`annee derniere et qui continuent d`etre financees aussi par ce budget.. Il est extremement important ce qui a ete fait aujourd`hui, comme message, le fait qu`on a avance d`un pas vers la stabilite par l`adoption du budget d`Etat. Q. : Comment avez-vous estime le message transmis dans le cadre du Parlement par le President Klaus Iohannis? M. Sorin Grindeanu: J`ai lu un transcrit et pour etre aussi sincere que possible, je vous dirais ce que j`aurais fait moi, a savoir, j`aurais incite - et c`est ce que je fais maintenant- car je ne me permets pas de faire des observations sur les affirmations du President de la Roumanie ou n`importe qui d`autre. Je vous dis ce que j`aurais fait, j`aurais incite au calme, a la stabilite, au retour a la normalite. Et plus encore, sachez que je ne commenterai rien sur le discours du President. C`est, a mes yeux l`approche correcte. Q. : Il a dit toutefois qu`il respecte le vote populaire. Allez-vous continuer encore la guerre entre le PSD et ...; ? M. Sorin Grindeanu: Je pense vous avoir repondu auparavant. Q. : Et il a propose des consultations a Cotroceni. M. Sorin Grindeanu: Allons voir demain, ce sera une nouvelle journee, il y aura une motion ...; Q. : Quand avez-vous parle avec le ministre des Finances ...; Iordache ...; ? De la Justice, pardon ? M. Sorin Grindeanu: Comme j`ai annonce hier, Tout de suite apres ...; Q. : Est-ce que vous avez reflechi a faire un pas en arriere, a demander pardon a ceux de la pace ? M. Sorin Grindeanu: Vous verrez demain lors du discours a la motion de censure. Ce sera un moment important, car la substance de la motion, en fin de compte, l`ordonnance, a ete retiree et je ferai connaitre mon point de vue demain dans le cadre du discours a ce sujet et concernant la motion de censure. Aujourjourd`hui j`ai tenu a vous parler du budget. Q. : /.../ A ce propos de l`ordonnance abrogee, qu`allez-vous faire des modifications au Code penal et au Code de procedure penale ? Vous y renoncez ? Car le ministre a annonce qu`il n`envoie plus le projet de loi qui avait ete elabore ...; ? M. Sorin Grindeanu: J`ai annonce et /.../ ici le fait que j`avais demande au Ministere de la Justice de stopper tout projet avec un long parcours Car cela se passe au Parlement, initiateur le Ministere de la Justice, ou n`importe qui .. Je souhaite et j`affirme que toutes les decisions de la Cour Constitutionnelle - strictement les decisions de la CCR- soient transposees aussi vite que possible dans notre legislation nationale, le delai legal etant de 45 jours, periode pendant laquelle on peut le faire. Ces debats pourraient etre demarrees par le Ministere de la Justice ou le Parlement ou n`importe qui d`autre...; Q. : Est-ce que vous envisagez maintenant que ce soit les parlementaires de la majorite qui puissent initier ce projet de loi et le mettre en examen ? M. Sorin Grindeanu: Je ne suis pas le plus en mesure de vous le dire. A l`heure actuelle, je vous dis ce que j`ai dit aussi hier que toute initiative d`envoyer rapidement, sans respecter le dialogue avec les parti de l`opposition, avec les institutions concernees en la matiere, avec la societe civile, toute initiative de ce genre du Ministere de la Justice n`est pas conforme avec ce que demande dans le cadre de la Reunion du Gouvernement. C`est pourquoi on a stoppe toutes ces initiatives. Allons voir ce qu`il en est avec la motion de censure et la voie que suivront toutes ces consultations qui sont au Parlement, comme fut fait aussi par le passe lors de la modification du Code penal ou ailleurs afin que l`on respecte, je le dis pour la 10eme fois, je pense, strictement les decisions de la Cour Constitutionnelle en accord avec le Code penal et le Code de procedure penale. Ce sont les seules choses que je souhaite transmettre concernant ...; Q. : Etes-vous dispose a renoncer aux dispositions controversees concernant le seuil de 200.000 lei ? M. Je pense avoir ete claire hier comme aujourd`hui ...; Q.: Reporter: /.../ un message, qu l`on vous attribue a vous .. est-ce bien celui de votre epouse ? M. Sorin Grindeanu: Non. Je lui ai telephone des que je l`ai vu. Je n`en connaissais rien. Je n`ai pas pu parler avec elle qu`apres plus d`une heure, car elle etait en train de venir a Bucarest, se trouvait dans l`avion avec les enfants et elle m`a confirme l`avoir ecrit. Q.: Est-ce que M. Florin Iordache continue de representer encore une solution pour le Ministere de la Justice ou bien vous avez perdu la confiance en lui ? M. Sorin Grindeanu: Je l`ai affirme hier. Nous avons ...; Q. : Vous aurez aujourd`hui un dialogue avec lui ...; ou bien ...; ? M. Sorin Grindeanu: Je l`aurai demain, apres la motion de censure, pour qu`il me dise ...; Q. : Mais avez-vous encore confiance en lui ? M. Sorin Grindeanu: Je ne pense pas que ce soit le cas. J`ai reflechi a ce que je dois faire. Q. : Est-ce mieux que le Minsitere de la Justice soit conduit par un politicien ou bien d`une personne independante. Pour ne plus dire technocrate, un terme trop usite ...; ? M. Sorin Grindeanu: Je ne sais pas, cela pourrait etre l`une des approche. On verra bien ... Q. : Le Parlement a avise, par la Commission juridique le referendum demande par M. le President Klaus Iohannis. Ce sera le Gouvernement, en fin de compte, qui l`organisera. Comment voyez-vous ce referendum anticorruption ? M. Sorin Grindeanu: C`est le Parlement qui aurait dû donner son avis, Nous devrons l`organiser. C`est un simple. . . Je vous ai dit a ce sujet, il y a meme deux semaines, que c`est un sujet avec lequel on ne pourrait pas ne pas etre d`accord. Q.: /.../ les representants de l'ambassade ... M. Sorin Grindeanu: Je vous en fournirai davantage. Q. : /.../Les coûts du referendum, on parlait de 50 millions d`euros. Où prendre cet argent ? M. Sorin Grindeanu: Si le Parlement l`a decide et c`est-ce que nous devons faire, on en trouvera bien. Naturellement, ce n`est pas simple de trouver 50 millions d`euros. On fera les efforts necessaires, compte tenu du cadre legal en Roumanie, nous devons mettre en œuvre la decision. Q. : A l`entrevue d`aujourd`hui avec les representants de l`Ambassade americaine avez-vous discute des manifestations de al rue ? Q. : Qu`avez-vous ressenti en voyant tant de monde, quelques centaines de milliers de gens dans la rue, avec ...; /.../ les lumieres ? M. Sorin Grindeanu: Cela, vous le saurez au moment où, peut-etre, je ne serai plus Premier ministre. Je ne pense pas que ce soit normal ...; Q. : Pensez-vous quitter cette fonction de Premier ministre plus vite ou ...; ? M. Sorin Grindeanu: Non, je ne l`ai pas annonce. Demain nous aurons une motion de censure, nous allons motiver les decisions que nous avons prises, lors de l`adoption de l`Ordonnance, tout comme lors de son abrogation. Ces choses se deroulent /.../ Q. : /.../ les gens ne cessent de sortir dans la rue Avez-vous aussi d`autres solutions que vus pourriez adopter ? M. Sorin Grindeanu: Je ne sais pas. Allons voir, etape par etape, pour citer quelqu`un , ce qui se passera dans /...;/ Q.: Avez-vous parle avec le President? M. Sorin Grindeanu: Cette derniere periode, non. Q.: Cette derniere periode on voit continuer une rupture entre e PSD et M. Klaus Iohannis - il n`y a pas de dialogue, il y a toujours des differences d`opinion. Pouvez-vous etre un liant entre l`Administration presidentielle et la majorite parlementaire ? M. Sorin Grindeanu: Allons nous comprendre : moi, je suis un ...; ou le gouvernement que je represente est un gouvernement de la coalition PSD-ALDE. Nous avons la majorite au Parlement qui repose sur le vote des Roumains et alors je pense que nous ne devons faire que mettre en application le programme de gouvernance. Quant au PSD, je crois que ce n`est pas a moi de repondre, mais M. le president Dragnea et c`est normal. Naturellement, je suis membre, un membre ancien du parti et je continuerai de l`etre. Q. : Est-ce que vous vous attendez a ce que demain, lors de la motion de censure, il y ait certains de vos collegues qui votent pour la censure, a cause, mettons, des mecontentements generes par la situation actuelle mal geree ? M. Sorin Grindeanu: Non. Je vous remercie beaucoup. 2017-02-06 15:43:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_vot_buget.jpgPrecizareȘtiri din 05.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-bureau-de-presse-du-gouvernement-preciseA la suite d`une demande adressee par les medias concernant l`existence d`un projet de loi visant la modification du Code penal et du Code de procedure penale, le Bureau de presse du Gouvernement est autorise a apporter les precisions suivantes: Le Projet de loi mentionne n`est pas pris en charge par le Gouvernement. Un projet de loi mettant en accord les realites juridiques internes et internationales - les decisions de la Cour Constitutionnelle, la legislation nationale et les directives europeennes - sera le resultat d`une ample consultation publique, qui sera organisee par le Ministere de la Justice avec la societe civile, les institutions, organisations interessees, et partis politiques. Avant le moment de l`apparition d`un tel projet agree par tous les partenaires d`une telle consultation, aucune autre proposition legislative sur la modification du Code penal ou du Code de procedure penale ne pourra faire l`objet d`une quelconque decision prise dans le cadre du Gouvernement. 2017-02-05 18:52:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-05-06-54-24big_sigla_guv_coroana_albastru.pngStenogramele ședințelor de guvern din 18.05.2016 (extras) și 31.01.2017 (integral)Știri din 05.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-02-05 16:56:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-05-04-59-02big_sigla_guv_coroana_albastru.pngOrdonanţa de Urgenţă a Guvernului nr.13/2017 a fost abrogatăȘtiri din 05.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/l-ordonnance-d-urgence-du-gouvernement-no-13-2017-a-ete-abrogeeAujourd`hui, dans le cadre de la reunion du Gouvernement a ete approuve le projet de l`Ordonnance d`urgence du Gouvernement pour abroger l`Ordonnance d`urgence du Gouvernement no. 13/2017 modifiant et completant la Loi no. 286/2009 portant Code Penal et la Loi no. 135/2010 portant Code de Procedure Penale, ainsi que pour modifier la Loi no. 135/2010 portant Code de Procedure Penale. En outre, dans le cadre de la meme reunion a ete approuve le Memorandum : Approbation de la declassification des stenogrammes contenant les debats dans le cadre des reunions du Gouvernement du 18.05.2016 (extrait) et du 31.01.2017 (integralement). Les informations seront rendues publiques aujourd`hui sur le site du Gouvernement. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a demande a ce que, au cours des prochaines journees, le Ministere de la Justice demarre en regime d`urgence des debats publics avec tous les partis politiques et avec la societe civile sur le sujets de l`Ordonnance qui vient d`etre abroge aujourd`hui. Le Premier ministre a demande a la fois au Ministere concerne de parcourir toutes les etapes pour l`elaboration d`un projet de loi qui mette en accord les decisions de la Cour Constitutionnelle, les Directives europeennes, le Code Penal et le Code de Procedure en vue de son examen dans le cadre du Parlement. 2017-02-05 15:54:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_sedinta_guvern-9555.jpgDeclaraţii susținute de premierul Sorin Grindeanu la Palatul VictoriaȘtiri din 04.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-au-palais-victoriaBonsoir ! J`ai ecoute, j`ai vu et j`ai entendu ces derniers jours un tres grand nombre d`opinions de nombreuses opinions venant de la part des collegues du parti, le parti dont je suis membre depuis 20 ans, des collegues de la coalition gouvernementale, des collegues de politique des partis de l`opposition, j`ai entendu un tres grand nombre d`opinions des gens ordinaires, j`ai entendu la voies de la rue. Je viens aujurd`hui, a la suite de toutes ces opinions exprimees par beaucoup de personnes ces derniers jours, vous faire connaitre ma decisions en tant que Premier ministre concernant le debat publique de ces derniers jours. Je ne veux et ne souhaite desunir la Roumanie. La Roumanie ne peut etre rompue en deux partie, la Roumanie, a mes yeux, a l`heure actuelle, par tout ce qui se passe, d`une part, et de l`autre, les arguments de ceux qui nous ont soutenus et nous ont votes, semble dechiree en deux sinon en plusieurs parties. C`est mon dernier desir que l`on y parvienne. Dans le meme temps, je tiens a vous dire que toutes les decisions prises par la Cour Constitutionnelle ces derniers temps et qui n`ont pas encore ete transposees dans la pratique, il est normal, il est meme conforme a la loi, qu`elles entrent dans le cadre legal aussi vite que possible. Toute decision de la Cour Constitutionnelle est une decision obligatoire pour tout le monde indifferemment où l`on travaille, toutes ces choses sont obligatoires pour tous les citoyens de la Roumanie. D`autre part, outre les meetings - et c`est avec attention que j`ai suivi tout ce qui s`est passe ces derniers jours dans tout le pays et j`ai vu les positions des gens, un tres grand nombre en sont argumentees, d`autres, en echange, ne refletaient en fait la realite. L`idee est qu`un clivage s`est cree dans la societe. D`autre part, des membres et de nos sympathisants nous incitent a continuer ce que signifie cette demarche. En tant que Premier ministre, je vous fais connaitre que, apres ces derniers jours, j`ai pris certaines decisions. La premiere - demain nous tiendrons en regime d`urgence une reunion du gouvernement pour abroger cette ordonnance. J`utilise le terme d`abrogation parce que c`est comme cela ... j`ai vu les debats, y compris de ce point de vue. C`est le terme utilise par l`administration presidentielle lorsqu`elle nous a demande d`abroger cette ordonnance. Nous trouverons bien la voie legale - abrogation, prorogation - pour empecher cette ordonnance d`entrer en vigueur, que cela soit aussi clair que possible. En outre, je tiens a vous dire qu`il faut toutefois qu`il y ait une concordance entre les decisions de la Cour Constitutionnelle et le cadre legal. Je vais demarrer rapidement une consultation avec tous les autres partis, compte tenu des decisions de la Cour Constitutionnelle et de la forme que nous avons en excluant, peut-etre ce seuil de 200.000 lei, beaucoup commente, en sorte qu`apres un dialogue que j`espere avoir et, je saisis cette occasion pour lancer cette invitation a un dialogue aussi vite que possible, pour envoyer ce projet de loi au Parlement afin de mettre en concordance les decisions de la Cour Constitutionnelle avec le cadre legal. En outre, je pense qu`il est important de dire encore une chose, a savoir, le fait que tous les arguments dont nous avons tenu compte pour adopter cette ordonnance n`ont pas ete tres bien communiques. Pour cette raison, une tres grande confusion s`est creee, de nombreuses distorsions qui n`ont pas lien avec ce qui, en fin de compte, a ete adopte. C`est pourquoi, le Ministere de la Justice et le ministre de la Justice en assumeront les consequences. Je finis, en vous disant ceci : je continue de souhaiter de mettre en pratique le programme de gouvernance pour lequel nous avons ete votes. Il y a encore 12 points du programme que nous avons a adopter au cours de ce premier trimestre dans nos prochaines reunions du gouvernement et par le biais de ces mesures que nous prendrons, ce que les Roumains ont vote, le programme de gouvernance, doit se retrouver dans leur vie d`au jour le jour. Je vous remercie, bonne soiree! 2017-02-04 20:58:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_declaratii-9401.jpgAlexandru Petrescu, Ministrul Economiei, propus interimar la Ministerul pentru Mediul de Afaceri, Comerț și AntreprenoriatȘtiri din 03.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/m-alexandru-petrescu-le-ministre-de-l-economie-propose-interimaire-au-ministere-pour-l-environnement-des-affaires-commerce-et-entrepreneuriatLe Premier ministre Sorin Mihai Grindeanu a transmis aujourd`hui au OPresident de la Roumanie, M. Klaus Werner Iohannis, la proposition de nominalisation du ministre de l`Economie, M. Alexandru Petrescu, en fonction de ministre interimaire pour l`Environnement des Affaires, Commerce et Entrepreneuriat. La proposition a ete faite en conformite avec les dispositions des art. 106 et 107 al. (3) et (4) de la Constitution de la Roumanie, republiee, ainsi qu`avec celles de l`art. 9 de la Loi no. 90/2001 portant organisation et fonctionnement du Gouvernement de la Roumanie et des ministeres, avec les amendements ulterieurs. Le Premier ministre a fait cette nominalisation dans le contexte où hier, M. Florin Nicolae Jianu a remis sa demission de la fonction de ministre pour l`Environnement des Affaires, Commerce et Entrepreneuriat. 2017-02-03 10:51:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_sigla_guv_coroana_albastru_vizita.pngComunicat de presăȘtiri din 01.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/communique-de-presse1486040518Dans le contexte des positions publiques generees par la promotion par le Gouvernement des textes legislatifs portant amendements au Code Penal, au Code de Procedure Penale et au Projet de loi portant grace de certaines peines, le Premier ministre de la Roumanie, M. Sorin Grindeanu, a transmis aujourd`hui au President de la Commission europeenne, M. Jean-Claude Juncker, et au vice-President de la Commission europeenne, M. Frans Timmermans, une lettre argumentant le contexte et les raisons de l`adoption de ces modifications legislatives. La lettre adressee aux responsables europeens peut etre consultee ci-joint. *** J`ai pris note de la declaration conjointe faite aujourd`hui concernant la lutte contre la corruption en Roumanie. Je tiens des le debut a souligner que la lutte contre la corruption est l`une des priorites du Gouvernement que je conduis. Et je suis totalement d`accord avec votre evaluation concernant le rapport de la Commission de Cooperation et de Verification, qui represente, tant pour la Commission europeenne, que pour nous autres, un sujet de grand interet. Par le biais de notre delegation permanente, je vous transmettrai aussi les textes legislatifs adoptes par le Gouvernement, portant amendements au Code Penal et au projet de loi relatif a la grace. Des le depart, je tiens a preciser qu`en realite il s`agit de deux aspects differents : le premier paquet est compose des deux lois qui seront envoyees par la Gouvernement au Parlement et qui suivront le processus legislatif ordinaire. Les deux projets normatifs visent a mettre en accord la legislation roumaine avec les dispositions de la Directive 343/2016 du Parlement europeen et du Conseil, relatives a la consolidation de certains aspects de la presomption d`innocence et du droit d`etre represente aux proces penaux. Pour ce qui concerne le sujet de la grace, je vous informe qu`il y a deja une procedure dans le cadre du CEDO qui concerne une decision pilote relative a la sur agglomeration dans les penitenciers roumains et aux conditions de detention, situation qui peut conduire a une penalisation significative de la Roumanie (environ 80 millions euros par an - conformement aux calculs estimatifs faits par le ministre de la Justice du gouvernement precedent). Je souligne le fait que les deux projets legislatifs entreront en procedure d`examen parlementaire ordinaire, ce qui permettra ainsi le parcours integral de toutes les etapes prevues par la Constitution de la Roumanie. Le troisieme acte normatif concerne l`adoption de l`Ordonnance d`urgence modifiant et completant le Code Penal et le Code de procedure penale. Le choix de la procedure d`adoption, une Ordonnance d`urgence du Gouvernement, est prevu dans la Constitution de la Roumanie qui stipule dans l`art. 147 al. (1) que - Les effets juridiques des dispositions des lois et ordonnances en vigueur, ainsi que ceux des reglements, constates comme non constitutionnels prennent fin 45 jours apres la publication de la decision de la Cour Constitutionnelle si, pendant cet intervalle, le Parlement ou le Gouvernement, le cas echeant, ne mettent pas en accord les dispositions non constitutionnelles avec les dispositions de la Constitution et, pendant ce temps, les dispositions constatees non constitutionnelles sont suspendues de droit. Par la decision de la Cour Constitutionnelle no. 405/ 2016, on a constate que certaines dispositions de l`art. 246 du Code Penal de 1969 sont constitutionnelles pour l`infraction d`abus de pouvoir, seulement dans le cas où par le syntagme - execute defectueusement, du contenu de cette loi, on comprend - execute en transgressant la loi. En outre, la Cour a constate qu`actuellement toute action ou inaction de la personne qui concerne les qualites requises au sujet actif, quelle que soit la gravite du fait commis, peut entrer dans la sphere de la norme d`incrimination. Ce constat a determine la Cour d`avoir des reticences a apprecier que ce fut bien la volonte du legislateur d`incriminer le fait d`abus de pouvoir. La Cour a constate a la fois que certains faits qui, en vertu des reglementations actuelles, peuvent etre circonscrits a la sphere de l`infraction d`abus de pouvoir ne montrent pas l`intensite pour l`application d`une sanction penale. Pour ce qui concerne la valeur du plafond, je precise qu`il a ete introduit a la recommandation de la Cour Constitutionnelle, qui a constate que le legislateur n`avait pas reglemente un seuil de valeur du dommage, ni une certaine intensite du prejudice, ce qui a determine l`instance de contentieux constitutionnel de tirer la conclusion que quels que soient la valeur du dommage ou l`intensite du prejudice de l`acte commis, si les autres elements constitutifs sont egalement realises, cet acte peut etre une infraction d`abus de pouvoir. Etablir le plafond de 200.000 lei ne fut pas une decision arbitraire, car on a tenu compte des dispositions de l`art. 183 Cod Penal qui definissent les consequences particulierement graves d`une infraction, indiquant 2 millions de lei. Nous avons apprecie que pour l`existence de l`infraction d`abus de pouvoir un montant 10 fois plus petit est en accord avec la Decision de la Cour Constitutionnelle, de la Commission de Venise, et avec la jurisprudence du CEDO. Il est a mentionner qu`en fixant un plafond de 200.000 lei, la responsabilite n`est pas exempte, elle continuera d`etre une responsabilite administrative et disciplinaire et le prejudice sera recupere integralement, cela etant en concordance y compris avec les recommandations des institutions europeennes. Comme vous n`etes pas sans le savoir, le manque de coherence entre une decision constitutionnelle et les dispositions declarees non constitutionnelles pourrait conduire a un vide legislatif, tout comme a une interpretation et application non unitaires de ces dispositions. En outre, on a eu en vue aussi les recommandations de la Commission de Venise de 2013 sur la relation entre la responsabilite ministerielle politique et celle penale, selon laquelle les dispositions penales nationales relatives a l`abus de pouvoir , et d`autres expressions similaires doivent etre interpretees de maniere restrictive et appliquees a un haut niveau, en sorte qu`elles puissent etre invoquees uniquement dans les cas où le fait est de nature grave. Il est essentiel aussi le fait que l`Assemblee parlementaire du Conseil de l`Europe, en retenant ce qui avait ete expose dans le Rapport de la Commission de Venise, a invite les organismes legislatifs des Etats membres dont les reglementations penales contiennent encore des dispositions generales relatives a l`abus de pouvoir, a envisager d`abroger ou de reformuler de telles dispositions, afin de limiter le domaine de leur application, en conformite avec les recommandations de la Commission de Venise. Il est a mentionner que l`abus de pouvoir n`a pas ete elimine de la legislation, mais on a vise le remplacement du syntagme - execute defectueusement de l`art. 246 du Code Penal de 1969 et de l`art. 297 al. 1er du Nouveau Code Penal, par le syntagme - execute en transgressant la loi, en conformite avec les decisions obligatoires de la Cour Constitutionnelle. Voila donc les principaux elements qui ont determine la necessite d`une Ordonnance d`urgence qui sera transmise au Parlement pour etre examinee, approuvee, modifiee ou rejetee. C`est avec interet que nous attendons votre opinion sur ces textes et le ministre de la Justice se tiendra a votre disposition pour toute clarification necessaire, y compris par un eventuel deplacement a Bruxelles. En outre, le ministre des Affaires Etrangeres, qui se trouvera a Bruxelles lors du Conseil des Affaires Etrangeres, sera honore d`avoir une discussion avec vous sur ce sujet, si votre programme vous le permet. En terminant, permettez-moi de vous assurer de mon ouverture pour continuer le dialogue avec vous, y compris a Bruxelles, et je reitere l`engagement ferme de toutes les institutions et de tous les decideurs de la Roumanie de poursuivre la lutte contre la corruption. Dans ces efforts nous comptons sur le soutien de la Commission europeenne, tout comme sur une evaluation equilibree et correcte de sa part, qui tienne compte du cadre constitutionnel national, ainsi que de la substance concrete des dispositions legislatives, non pas seulement des reactions de l`espace public et mediatique. 2017-02-01 21:54:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_sigla_guv_coroana_albastru.pngPremierul Sorin Grindeanu a participat la emisiunea „Punctul de întâlnire”, cu Radu Tudor, la postul de televiziune Antena 3Știri din 30.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-01-30 13:59:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-30-02-03-30big_sigla_guv_albastru_1.jpgMesaj cu ocazia împlinirii a 158 de ani de la Unirea Principatelor Moldovei și ValahieiȘtiri din 24.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/message-a-l-occasion-de-la-celebration-de-158-ans-depuis-l-union-des-principautes-de-la-moldavie-et-de-la-valachie Le 24 janvier represente l`une des donnees les plus importantes du calendrier de ce peuple. Aujourd`hui nous celebrons 158 ans depuis l`un des moments les plus vivants de l`histoire du peuple roumain: l`Union des deux principautes, la Moldavie et le Pays roumain, a la suite de l`election d`un seul prince regnant tant a Iași, qu`a Bucarest, en la personne d`Alexandru Ioan Cuza. Le 24 janvier 1859 est le debut officiel de l`Etat roumain, le premier et le plus important pas vers la creation d`une Roumanie de tous les Roumains, mais egalement, un moment, de la concorde. Sans ce premier pas, qui a donne aux Roumains un foyer autour duquel ils puissent se rassembler, un Etat qui puisse les representer et les defendre, rien de ce qui allait se passer plus tard n`aurait pas ete possible. Une seule annee seulement il y a encore jusqu`au Centenaire de la Grande Union de 1918. En ces temps où le monde entier est marque par de changements majeurs, nous continuons a avoir besoin de solidarite. Tout comme il en fut besoin en 1859, 1916, 1918 ou en 1989. Une solidarite edifiee non seulement autour de certaines personnes ou institutions, mais particulierement autour de certaines valeurs et de certains objectifs nationaux. C`est justement pour cela je que pense qu`entre les citoyens de la Roumanie on doit consolider ou meme reconstruire de nouveaux ponts. Entre les differentes regions du pays il faut renforcer et multiplier les liens en sorte que la Roumanie respire dans un rythme unique de developpement. Osons croire aux Roumains et a la Roumanie! Joyeux anniversaire pour l`unite! Le Premier ministre de la Roumanie Sorin Mihai Grindeanu 2017-01-24 12:10:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-24-12-12-15big_sigla_guvern_albastru.pngComunicat de presăȘtiri din 22.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/communique-de-presse1485160887Le Premier ministre Sorin Grindeanu a rencontre aujourd`hui 22 janvier 2017 a l`interieur de l`Aeroport international Henri Coandă la vice-Premier ministre mme Sevil Shhaideh et le ministre des Affaires Interieures, Mme Carmen Dan, afin d`etre informe sur la situation concernant les evenements les plus importants qui ont eu lieu entre les 18 et 22 janvier, periode pendant laquelle la direction operative au sein du Gouvernement a ete assuree par la vice-Premier ministre Sevil Shhaideh. Ainsi, le Premier ministre s`est interesse de pres sur le deroulement du Plan Rouge d`intervention qui a ete active a la suite de l`incendie du Club Bamboo de la Capitale et a demande des details sur l`etat de sante qui ont dû etre hospitalisees a la suite de la tragedie. A cette occasion, le Premier ministre a adresse des remerciements aux 260 pompiers qui sont intervenus pour l`extinction de l`incendie, au personnel medical et a ceux qui ont depose des efforts pour sauvegarder la vie de ceux qui furent affectes par l`incendie. En outre, le Premier ministre a ete informe sur la mesures prise par le Ministere des Affaires Interieures a la suite de laquelle, pendant la periode 21-30 janvier 2017, le personnel de la direction des inspectorats pour les situations d`urgence des departements de Bucarest/Ilfov deploieront des actions de reconnaissance et de controle aux objectifs/operateurs economiques qui deroulent des activites avec public nombreux - clubs et discotheques - en conformite avec le Plan elabore par l`Inspectorat general pour les situations d`urgence. En outre, le Premier ministre a recu des details sur les 162 controles faites l`autre nuit chez operateurs economiques de la categorie mentionnee, où ont ete appliquees 118 amandes, d`un montant de 203.000 lei, pour le non-respect des reglementations dans le domaine de la defense contre les incendies. Dans ce contexte, le Premier ministre Sorin Grindeanu a demande l`elaboration d`un rapport ecrit concernant toutes les mesures qui ont ete prises et celle qui doivent encore etre prises et a souligne le besoin que toutes les structures du MAI impliquees dans l`enquete ouverte par le Parquet aupres du Tribunal de Bucarest accordent tout leur soutien pour que la verite soit faite dans les plus brefs delais. - Il est obligatoire que nous prenions absolument toutes les mesures necessaires fin que l`histoire ne se repete plus et que la verite soit faite, a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu. 2017-01-22 17:51:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-22-05-52-16big_sigla_guv_albastru.pngProiectul bugetului pentru 2017, analizat de membrii CabinetuluiȘtiri din 20.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/la-projet-du-budget-pour-2017-analyse-par-les-membres-du-cabinetLes membres du Gouvernement ont analyse aujourd`hui, dans le cadre d`une reunion technique de travail, le projet de la Loi du budget pour 2017 et ont agree les limites budgetaires pour chaque ministere et/ou ordonnateur de credits. La construction du projet du budget a eu en vue la garantie du financement, cette annee, des mesures adoptees par le Gouvernement en concordance avec le Programme de gouvernance, dans les conditions de l`encadrement dans les limites du deficit budgetaire de 3% du PIB et de l`allocation de 2% du PIB a l`Armee, en conformite avec les engagements assumes par la Roumanie. La prochaine reunion du Gouvernement sera mercredi 25 janvier pour examiner et adopter le projet du budget d`Etat et celui des assurances sociales d`Etat pour 2017. 2017-01-20 19:09:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-20-07-10-23big_sigla_guv_albastru_vizita.pngDepartamentul Centenar: Lansarea seriei de dezbateri „România centenară”Știri din 19.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/departement-centenaire-lancement-de-la-serie-de-debats-la-roumanie-centenaireLe Departement CENTENAIRE du Gouvernement de la Roumanie organise entre le 20 janvier - le 16 mars 2017, la serie de Debats - La Roumanie centenaire dans neuf centres universitaires. La demarche continue l`appel national lance en septembre 2016 par le Departement CENTENAIRE dans le but de la centralisation des projets proposes par es autorites locales et les universites en vue des preparatifs, de l`organisation et du deroulement des manifestations, des actions et des projets pour celebrer le Centenaire de la Grande Union (1918-2018) et de la Premiere Guerre mondiale. Le but principal de la serie de debats - La Roumanie centenaire est la signature d`un Partenariat pour le Centenaire, avec accent sur la culture et l'education entre les universites, l`Academie roumaine et le Gouvernement de la Roumanie, pouvant representer une garantie pour obtenir des progres notables avant le 1er decembre 2018, dans la realisation des plus importantes initiatives celebrant le Centenaire. On tient compte des propositions envoyees par les universites, l`Academie roumaine et les autorites locales au Departement CENTENAIRE a la fin de 2016. Le premier debat aura lieu le 20 janvier, a Constanţa, au siege de l`Universite - Ovidius. Il y aura ensuite Iaşi (27 janvier2017, Universite - Al.I. Cuza), Suceava (2 fevrier 2017, Universite - Etienne le Grand), Cluj-Napoca (9 fevrier 2017, Universite - Babeș-Bolyai), Alba Iulia (16 fevrier 2017, Universite - 1er Decembre 1918), Sibiu (23 fevrier 2017, Universite - Lucian Blaga), Arad (2 mars 2017, Universite - Vasile Goldiş), Timişoara (9 mars 2017, Universite de l`Ouest). La serie de debats - La Roumanie centenaire prendra fin a l`Universite de Bucarest, le 16 mars 2017. Cette initiative s`inscrit dans le Programme de gouvernance 2017-2020 concernant la celebration du Centenaire de la Grande Union et fait partie des actions de la preparation du - Forum de la Roumanie Centenaire, qui vise a reunir les representants des autorites centrales et locales ainsi que ceux du milieu academique et cultuel, ainsi que ceux de la societe civile. Le moment culminant du - Forum de la Roumanie centenaire pourrait se retrouver dans la signature d`un Parteneriat pour le Centenaire entre les universites, l`Academie roumaine et le Gouvernement de la Roumanie. 2017-01-19 15:26:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-19-03-31-03big_sigla_guv_albastru_vizita.pngDeclarații de presă susținute de premierul Sorin Grindeanu și ministrul Justiției, Florin Iordache, la finalul ședinței de guvernȘtiri din 18.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-de-presse-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-et-du-minsitre-de-la-justice-m-florin-iordache-a-la-fin-de-la-reunion-du-gouvernementM. Sorin Grindeanu: Nous venons d`avoir une reunion ordinaire. Ce fut une reunion ordinaire, comme vous en avez ete annonces. Permettez moi de vous dire des le debut que je ferai quelques considerations et comte tenu du fait que, un peu avant 13h00, comme vous en avez ete annonces, je vais partir pour les Etats-Unis d`Amerique, je n`accepterai que trois questions sur ce qui s`est passe aujourd`hui. Nous avons eu un ordre du jour que nous avons examine et approuve, tout ce qu`il y avait ete inscrit. Nous avons eu aussi une premiere. En conformite avec les dispositions constitutionnelles, M. le President Iohannis a le droit de presider les reunions du Gouvernement, ce qui s`est passe aujourd`hui. Je tiens a vous dire que nous avons adopte des actes normatifs extremement importants pour nous, pour le programme de gouvernance que nous allons mettre en pratique. Nous avons commence a mettre ces mesures du programme de gouvernance, aujourd`hui nous avons continuee. Je puis vous en donner un exemple. Le premier point de l`ordre du jour fut une Ordonnance d`urgence qui reglemente aussi un objectif que nous avons assume, a savoir le premier loyer. La semaine derniere nous avons eu en premiere lecture cette Ordonnance d`urgence et toujours a l`ordre du jour egalement extremement important, des actes normatifs reglementant les limites de chaque ministere doivent respecter et adopter la semaine prochaine, comme nous sommes convenus, la loi du budget. Pendant toutes ces journees le ministre des Finances et moi-meme et mme la vice premier Sevil Shhaideh nous avons eu des discussions avec chaque ministere separement, afin de terminer la Loi du budget avant la semaine prochaine. Ainsi le 25 janvier, autour du 25 janvier, nous voudrions l`envoyer au Parlement Ces aspects ont ete discutes avec chaque ministere, on a approuve les limites du budget pour chaque ministere, en maintenant ce que nous avons dit tout le temps, a savoir, le deficit en dessous de 3% et, naturellement, 2% pour la Defense; ce sont des aspects qui representent les engagements du Gouvernement de la Roumanie que nous respecterons. Voila donc, en general, ce que je tenais a vous transmettre, en soulignant une fois de plus : aujourd`hui sil y a eu a l`ordre du jour les points communiques a l`avance pour la reunion du Gouvernement. Question : Bonjour ! Vous venez de dire avoir respecte l`ordre du jour, mais est-ce qu`on est en train de travailler aux projets d`ordonnance d`urgence du Gouvernement concernant la grace des detenus et de modification du Code penal ? M. Sorin Grindeanu: A l`ordre du jour il n`yen a pas eu, on n`en a pas discute. Et je tiens a etre bien clair, avec ou sans la presence de M. le President Klaus Iohannis. Elles n`avaient pas ete inscrits a l`ordre du jour, ces sujets qui ont suscite beaucoup de commentaires ces derniers jours. Mais je puis vous dire encore, pour etre bien claires, en vertu des dispositions de la Constitution, avons-nous le droit de gracier et d`amnistier ? Dans la Constitution il est ecrit que nous avons le droit ...; Q. : La loi vous oblige de soumettre au debat public ce projet. M. Sorin Grindeanu: Je vais vous repondre completement e cette question. Est-il ecrit que nous avons le droit de le faire ? Oui. Donc, nous n`agissons pas en transgressant la loi. Compte tenu du fait qu`hier, y compris, j`ai discute avec le ministre de la Justice, lui en commencant par les auditions, dont il peut vous fournir des details, il a dit ce qu`il souhaite faire au cours de ce mandat de ministre de la Justice et quelle est la politique que nous menerons en la matiere. Je pense que de la meme maniere constitutionnelle que M. le President Klaus Iohannis est venu presider la reunion du Gouvernement, c`est toujours constitutionnel, en respectant la loi, d`emettre des ordonnances d`urgence dans tous les domaines que la loi nous permet. N`etant pas inscrites a l`ordre du jour communique a l`avance, avec ou sans la presence ...; Q. : Non, non. C`est au moment où vous parliez, affirmiez qu`il est public, que nous avons recu l`e-mail contenant l`ordre du jour. M. Sorin Grindeanu: Ok. Q. : Cela peut etre prouve. . M. Sorin Grindeanu: Je vous dis ce que nous avions inscrit hier a l`ordre du jour. N`etant pas inscrit a l`ordre du jour decide hier, on ne pouvait pas adopter des actes normatifs supplementaires. C`est bien simple. Avec, ou sans la presence du President. Q. : Ce n`est pas qu`il serait une premiere, mais je reviens a ma question : est-ce ce qu`on est en travailler a deux projets ? M. Florin Iorache: Permettez-moi d`y repondre. Donc, le Ministere de la Justice elabore deux actes normatifs qui sont dans le debat public et qui sont ...; une seconde ...; oui, ces deux actes normatifs ont ete finalises hier Ils ont ete envoyes pour la consultation au CSM, a la Haute Cour, au Parquet et ces deux actes visent la grace des detenus et non l`amnistie, gracier ne concernant pas des actes de corruption, de faits graves qui concernent le recouvrement du prejudice et le second acte normatif vise les decisions de la Cour Constitutionnelle qui etablit que certains faits soit mieux precises. Donc, deux actes normatifs que le Ministere de la Justice a assumes et par ma presence et ma signature ont ete transmis a tous qui en sont interesses. Au moment où nous aurons les points de vue de soutien ou de rejet, avec ou sans modifications, nous reprendrons la discussion et ils seront discute dans le cadre du Gouvernement. Je repete, le Ministere de la Justice a assume ces deux documents. Ce qui apparait dans l`espace public, qu`il y aurait un grand projet de modification du Code penal ou du Code de procedure penale sont des projets que le Parlement a assume et y sont en en train d`etre examines. La seul chose assume par le Ministere de la Justice est celui de mettre en concordance les decisions de la Cour Constitutionnelle avec la legislation en vigueur et, de plus, cette Ordonnance-la vise aussi la transposition d`une directive concernant le libre acces a la justice. Voila donc les deux actes, finalises hier, que vous, a compter de ce jour, pourrez voir. Je vous remercie. Q. : Est-ce que le conflit d`interets et l`abus dans l`exercice du service seront, oui, ou non, desincrimines ? M. Sorin Grindeanu: Je vais y repondre, parce que c`est justement ce matin que j`ai vu ces choses et je vais renforcer ce que je viens de dire, qu`ils n`ont pas ete inscrits a l`ordre du jour. Je reitere cet aspect: on ne desincrimine pas, meme pas et vous verrez les propositions - j`ai compris de ce que m`a dit M. le ministre ce matin, tels qu`ils m`ont ete envoyes, au Gouvernement, ils ont ete envoyes aussi au CSM et aux autres institutions, ces propositions et vous constaterez que le conflit d`interets, naturellement, apres une lecture rapide que j`ai faite, ni l`abus dans le service ou ce que vous venez de dire ne sont pas desincrimines, mais ces choses sont clarifiees du point de vue du Ministere de la Justice, en concordance avec les decisions de la Cour Constitutionnelle. Je tiens a vous dire que toute decision de la Cour Constitutionnelle est obligatoire. On ne peut pas feindre de pas l`avoir. Cette clarification faite maintenant par le Ministere de la Justice et la rend publique est la vision du Ministere de la Justice. Les chose siont aussi claires que possible, mais je souligne on ne desincrimine pas meme pas dans les propositions venues ce matin. Q. : Vous venez de dire avoir recu les projets pour la consultation, mais ont-ils ete elabores a la suite d`une consultation? M. Florin Iordache: C`est le Ministere de la Justice qui les a elabores et nous les avons transmis pour la consultation a tous ceux des associations professionnelles ...; Q. : Quand les avez-vous transmis pour la consultation? M. Florin Iordache: Ce matin, car c`est hier que nous les avons termines, Mme. Hier soir nous les avons termines. Q. : Est-ce que vous avez eu de faire inscrire ces projets a l`ordre du jour supplementaire ...? M. Florin Iordache: Non, Mme. Q. : ... avant l`apparition de l`information que le President Klaus Iohannis viendrait ici? M. Sorin Grindeanu: Je pense l`avir clarifie. . Q.: Non, non, non. Ce n`est pas une seule fois ... M. Sorin Grindeanu: Il n`y a eu aucune intention de les faire introduire a l`ordre du jour, avec ou sans la presence de M. le President Klaus Iohannis. Sa presence n`a change absolument rien. Est-ce bien clair ? Q. : Non, parce que le President Klaus Iohannis a mentionne express ces projets au commencement de la reunion du Gouvernement. M. Sorin Grindeanu: Quoi vous dire ? Demandez a M. Klaus Iohannis, non pas moi, je vous dis ...; Q. : M. Klaus Iohannis n`est pas venu ici pour presider une reunion ordinaire qui ne prevoyait ces deux projets d`actes normatifs, ordonnance d`urgence. M. Sorin Grindeanu: Ce n`est pas a moi de vous repondre. C`est le droit constitionnel de M. le President de ...; Q. : Votre entretien avec le President Klaus Iohannis sur quoi a-t-il porte exactement? Je suppose que n`avez pas parle d`actes normatifs ordinaires inscrits a l`ordre du jour communiquee aux medias avec un tres grand retard, a peine apres le commencement de la reunion du Gouvernement. M. Sorin Grindeanu: Je suis desole que cela soit arrive, Nous avions l`ordre du jour et nous l`avions avant ...; Q.: Ce n`est que vous qui l`aviez, oui. M. Sorin Grindeanu: Ainsi que tous les membres du Gouvernement et vous pouvez le faire verifier. L`entretien n`a pas porte sur ce que vous dites, ce fut une question de M. le President si ces projets sont inscrits, a l`ordre du jour. Je l`ai assure que non et que tout ce de la Justice, tout a ete envoye ce matin au CSM et a toutes les institutions, ces propositions du Ministere de la Justice. Q.: Quand seront-ilspublies sur le site du Ministere de la justice? M. Florin Iordache: Dans le courant de cette journee, certainement. Q.: Je voudrais savoir si la premiere question du President n`a porte sur ces deux ordonnances, parce que nous supposons que ce fut bien la raison, quand avez-vous appris de sont intention d`arriver ? Avez-vous fait connaitre qu`il participerait a cette reunion ? M. Sorin Grindeanu: Je l`ai appris au moment où il s`approchait du Gouvernement, de maniere informelle, mettons ...; Q. : Par un SMS? M. Sorin Grindeanu:... de la part de ceux qui assurent la garde, c`est ainsi que j`en ai ete informe, mais allons etre clairs, c`est le droit constitutionnel du President de venir presider la reunion du Gouvernement. Q. : C`est vrai, mais est-ce qu`une collaboration institutionnelle ne suppose toutefois au moins un coup de telephone, un communique prealable? M. Sorin Grindeanu: Ce n`est pas a moi de me le demander. Vous devriez me le demander si j`allais non annonce a Cotroceni. Je n`y suis pas alle sans me faire annoncer. Q.: M. Iordache, est-ce que dans les projets que vous avez envoyes ce matin pour un point de vue figure, oui ou non, la modification de l`abus en service prevu dans le Code penal et si oui, priere de nous dire en quoi consiste cette modification de la definition ? M. Florin Iordache: La modification a ete faite en concordance avec la decision de la Cour Constitutionnelle, etudiez-la et je puis vous fournir des details complementaires. Je vous remercie. M. Sorin Grindeanu: Allons donc etre plus claires. Ce matin j`ai vu cette proposition du Ministere de la Justice, je vous le repete, avec ces deux collegues ministres ici presentes, devant elles aussi exprimer un point de vue, sur un tel acte normatif. Je repete, il y a deux propositions du Ministere de la Justice, l`ne relative a la grace des detenus, qui ne comprend pas des faits de corruption et tout ce qui concerne la violence, de crime organise ...; Vous les verrez detaillees. M. Florin Iordache: Blanchiment d`argent . M. Sorin Grindeanu: Et la seconde, transposant une directive europeenne dans notre legislation, directive fevrier cette annee ...; M. Florin Iordache: 2016. M. Sorin Grindeanu: Pardon, fevrier 2016, portant droits des citoyens a un proces equitable. Des clarifications concernant des decisions de la Cour Constitutionnelle.... Je sais et sans doute vous aussi, que les decisions de la CCR sont obligatoires dans ce pays. Nous avons ces clarifications faites par le Ministere de la Justice, elles ont ete transmises pour un point de vue aux autres institutions. Nous verrons ensuite la decision a prendre. En outre, je pense qu`il faut clarifier aussi un autre aspect et peut-etre M. le ministre de la Justice peut vous en fournir des details. A propos de la grace des detenus, en excluant les infractions mentionnees, nous sommes sous l`emprise d`une decision - pilote de la CEDO. M. rin Iordache: A l`heure actuelle le taux de la charge des penitentiaires de la Roumanie est de plus de 150% en mai dernier et en vertu d`une decision de la CEDO, il y a des decisions de condamnation de la Roumanie pour tous les 40 penitentiaires et lieux de detention pour mauvais traitements et les conditions inhumaines des detenus, or la Roumanie ne peut pas d`un jour a l`autre reloger l`excedent de presque 9.000 detenus. Et, dans ces conditions, compte tenu d`une politique penale coherente, nous pouvons adopter une pour la grace des detenus qui ne vise pas les faits graves, la corruption, le blanchiment d`argent et d`autres infractions graves en sorte, qu`a la suite des estimations du Ministere de la Justice, environ 2.300, 2.500 personnes pourraient beneficier de cette loi de la grace. Je repete, elle est en phase de consultation publique, mais la position du Ministere de la Justice est que, a l`heure actuelle, la Roumanie doit adopter une loi de la grace des detenus. M. Sorin Grindeanu: Une derniere question, s`il vous plait. Q.: Deux clarifications. Premierement, ``M. le Premier ministre m`a invite a participer, a presider`` c`est la declaration faite par le President au commencement de la reunion. Vous venez justement d`affirmer que ce fut une visite non annoncee. Clarifiez-nous cet aspect. Et, la seconde question, compte tenu du fait que vous jouissez dune majorite confortable au Parlement, pourquoi ne pas adopter un projet de loi pour les deux problematiques, pour qu`il n`y ait plus ces debats et craintes de la pat des ONG ou d`autres institutions de l`Etat roumain, DNA, DIICOT, CSM? M. Sorin Grindeanu: Je commence par repondre a la seconde question et c`est la derniere pour ce jour. Nous ferons cela. Le ministre de la Justice est venu avec sa vision concernant ces deux problemes. Q.: DDonc, vous avez pris en compte aussi une transformation de ces deux ordonnances en projets de loi,a la suite de la consultation avec les institutions? M. Sorin Grindeanu: A ce que je sache, on peut faire cela de deux manieres : par ordonnance d`urgence ou par le Parlement. M. Florin Iorache: Projet de loi. M. Sorin Grindeanu: Sachez que ce n`est pas le Gouvernement qui ait invente les Ordonnances d`urgence concernant le Code penal. Je pense que, y compris le gouvernement technocrate a emis des ordonnances d`urgences pour modifier le Code penal. Cette derniere annee, n`est-ce pas ? Allons donc clarifier les choses. Il y a donc ces deux possibilites prevues par la loi. Des le debut, le Ministere de la Justice a exprime sa vision concernant la justice. C`est un premier pas, une proposition. A l`heure actuelle, nous continuons ce que nous avons affirme jusqu`a maintenant la consultation des autres institutions et ce n`est qu`apres on verra quelle decision prendre. Et, en reponse a votre premiere question et la derniere, je vous pris de me comprendre que je suis deja presse. Cela me fait pas de circuler avec des gyrophares et colonnes officielles, je ne l`ai jamais fait jusqu`a maintenant, je ne ferai non plus ni dorenavant et c`est justement pour cela que je ne vais pas manquer le vol. je vous ai rappele un article de la Constitution en vertu duquel le President de la Roumanie, l`art. 87 de la Constitution, a le droit de presisder les reunions du Gouvernement. Point final. Je vous remercie. 2017-01-18 13:48:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_declaratii_18ian-8527.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la emisiunea „Ora de vârf”, cu Ionela Năstase, la postul de televiziune România TVȘtiri din 16.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-01-16 11:49:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-16-11-55-06big_sigla_guv_albastru_1.jpgMesajul premierului Sorin Grindeanu cu ocazia Zilei Culturii NaționaleȘtiri din 15.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-l-occasion-de-la-journee-de-la-culture-nationaleJ`ai note avec joie que la premiere grande fete laïque de l`annee est meme aujourd`hui, la Journee de la Culture Nationale, une date qui coïncide heureusement avec le nom de Mihai Eminescu. Tout comme le mois de janvier dans le calendrier religieux commence par la sanctification des eaux pour un lifting et bon commencement, de la meme maniere le jour d`aujourd`hui est cense a nous reconnecter, des les premiers jours de l`annee du Nouvel An avec nos racines d`identite culturelle. En outre, je me suis rappele avec nostalgie des temps où les grands-parents apprenaient aux petits-enfants, des les premieres annees de leur vie, les poesies d`Eminescu. C`est ainsi que moi-meme j`en ai appris les premieres poesies. De la meme maniere la Culture est vivante, elle est Vie. La Culture s`est toujours trouvee aux portes de l`Esprit et elle nous a apporte de la Joie et de la Liberte, meme aux plus difficiles moments pour ce peuple. C`est pourquoi ne laissons pas passer cette journee sans permettre au Beau de nous enchanter sous toutes ses formes, s`agit-il du theatre, de la musique, un film, peinture, sculpture ou toute autre forme artistique d`expression creee dans cet espace culturel ! Celebrons et aimons nos hommes de culture, les artistes pour la maniere dont ils ont choisi de remplir leur mission sur la terre ! Sorin Grindeanu, Premier ministre de la Roumanie 2017-01-15 11:45:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-15-11-48-05big_sigla_guv_albastru.pngÎntâlnirea premierului și ministrului Finanțelor Publice cu președintele RomânieiȘtiri din 11.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-et-du-ministre-des-finances-publiques-avec-le-president-de-la-roumanieLe Premier ministre M. Sorin Grindeanu et le ministre des Finances Publiques, M. Viorel Ștefan, ont presente aujourd`hui au President de la Roumanie, M. Klaus Werner Iohannis, dans le cadre de l`entrevue de travail au Palais Cotroceni, les donnees fournies par la Commission nationale de prevision qui sont le fondement de l`elaboration du projet du budget pour 2017. - Nous abordons avec maximum de responsabilite la construction du budget pour 2017, avec l`objectif principal de mettre en application les mesures assumees dans le Programme de gouvernance, dans les conditions de l`encadrement dans la limita du deficit budgetaire de 3% du produit Interne Brut. En outre, nous envisageons des mesures a meme de soutenir la continuite du rythme de croissance economique, en sorte que le developpement de l`economie soit ressentie concretement par les gens, estime le chef de l`Executif. Le Premier ministre a precise a la fois qu`a l`elaboration du budget pour cette annee une priorite du Gouvernement est d`assurer a l`Armee 2% du PIB, en conformite avec les engagements assumes par la Roumanie dans ses relations avec l`OTAN. 2017-01-11 18:28:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_cotroceni-7132.jpgÎntâlniri de lucru ale premierului Sorin Mihai Grindeanu cu miniștriȘtiri din 10.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/entretiens-de-travail-du-premier-ministre-sorin-mihai-grindeanu-avec-les-ministresLe Premier ministre Sorin Mihai Grindeanu a eu aujourd`hui des entretiens de travail avec les ministres : de la Sante, M. Florian-Dorel Bodog, de l`Agriculture et du Developpement Rural, M. Petre Daea, de l`Environnement des Affaires, Commerce et Entrepreneuriat, M. Florin Nicolae Jianu, du Tourisme, M. Mircea-Titus Dobre et de l`Economie, M. Alexandru Petrescu. Le but de ces entretiens fut l`evaluation, dans chaque ministere de la maniere dont seront accomplies les mesures prevues dans le Programme de gouvernance. 2017-01-10 18:36:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_coperta.jpgPremierul Sorin Mihai Grindeanu s-a întâlnit astăzi cu ministrul Apărării Naționale, Gabriel LeșȘtiri din 09.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-mihai-grindeanu-a-eu-aujourd-hui-un-entretien-avec-le-ministre-de-la-defense-nationale-m-gabriel-leLe Premier ministre Sorin Mihai Grindeanu a eu aujourd`hui au siege du Ministere de la Defense Nationale un bref entretien avec le ministre de la Defense Nationale, M. Gabriel Leș, pour discuter les points les plus importants de l`agenda du Ministere et des programmes prioritaires de l`Armee roumaine. - J`ai reitere la priorite du Gouvernement d`assurer a l`Armee dans le budget pour 2017, 2% du PIB, en conformite avec l`engagement assume par la Roumanie. Ce fut une discussion constructive, j`ai souhaite de bonnes reussites a M. le ministre dans l`accomplissement des engagements!, a affirme le Premier ministre Grindeanu. En outre, le chef de l`Executif a adresse une fois de plus des remerciements aux militaires pour leur professionnalisme et leur implication prouves ces derniers jours dans le cadre des missions de soutien offert a la population. 2017-01-09 16:14:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_15896049_1226578227431134_8698775670944657925_o.jpgDeclaraţii susținute de premierul Sorin Mihai Grindeanu și de ministrul afacerilor interne, Carmen Dan, la sediul Ministerului Afacerilor InterneȘtiri din 09.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-sorin-mihai-grindeanu-et-de-la-ministre-des-affaires-interieures-mme-carmen-dan-au-siege-du-ministere-des-affaires-interieuresM. Sorin Grindeanu: Bonjour! Tout d`abord, je tiens a vous remercier pour votre presence aujourd`hui ici, parce que nous vous aidez beaucoup en matiere d`information des citoyens. Je tiens a feliciter Mme la ministre de l`Interieur, ainsi que toutes les structures en premier lieu du Ministere de l`Interieur, qu`il s`agisse de l`ISU, de policiers, de gendarmes, qui ont accompli de maniere extraordinaire leurs obligations, mais elle vous expliquera plus en detail ce que signifie le rapport actualise et les mesures que nous avons encore a prendre la periode a suivre, parce que les mauvaises conditions meteorologiques n`ont pas pris fin. En outre, je veux continuer a inciter, comme j`ai fait ces derniers jours, a la responsabilite et de rester tours en etat d`alerte. Les situations difficiles continuent encore. Aujurd`hui, pour vous donner un exemple, nous avons eu je pense la periode la plus difficile, concernant les Roumains bloques en Bulgarie. J`ai contacte immediatement la ministre de l`Interieur qui a telephone a M. l`ambassadeur roumain de Bulgarie. En collaboration avec les autorites bulgares on a reussi a debloquer la route jusqu`a Vama Veche. Maintenant, le president du Conseil departemental de Constanţa est en tain de faire accelerer l`avancement des outillages travaillant pour deneiger la route vers Negru Voda où il y a encore presque 50 personnes...; Mme Carmen Dan: 46. M. Sorin Grindeanu: 46 citoyens qui veulent rentrer en Roumanie. La plupart d`entre eux sont des citoyens moldaves, mais cela nm`a pas d`importance, nous cherchons a les aider. Je voudrais encore inciter Tous a la solidarite, remercier les gens ordinaires, le ONG qui outre les structures de l`Etat que j`ai remercie, se sont impliques par des gestes simples ce jours, sa aider les concitoyens en difficulte. Ce sont des choses qui comptent, je tiens a les remercier et inciter aussi pour les jours a venir aux gestes de solidarite, qui auront une tres grande importance. Je voudrais encore transmettre des condoleances a la famille de M. l`agent de Vişeu de Jos, Nistor Gheorghe. Mme Carmen Dan: Avance post-mortem inspecteur. M. Sorin Grindeanu: Mme la ministre vous en fournira des details Je tiens a adresser des condoleances et, a la fois, je voudrais que l`on considere les choses y compris du point de vue des structures de l`Etat, peut-etre aussi d`une autre perspective. Naturellement, c`est un cas où un policier qui a remplis son devoir a ete tue, en fin de compte, dans l`exercice de sa fonction. Je pense qu`il faut considerer aussi avec responsabilite le travail effectue y compris les simples fonctionnaires de l`Etat, de l ;a Police roumaine, parce que, voila, les dangers qu`ils affrontent sont enormes. J`ai apprecie beaucoup le geste de tous les policiers de 2h00, d`aujourd`hui, quand ils ont tenu un moment de silence. Un geste extraordinaire. Je vais finir en adressant une fois de plus des condoleances a la famille. Et je vais prier Mme la ministre qui, je tiens a mentionner, depuis l`entree en vigueur du code a dormi ici presque chaque nuit et a gere extremement bien et efficacement le deroulement des choses. Je vais vous donner un exemple concernant ce qu`il y a eu a faire a Constanţa, où la situation est extremement difficile. Je ne sais pas si l`on peut voir, mais les choses sont en trais d`etre resolues c`est la qu`il y a eu les situations les plus difficiles. Je remercie le president du Conseil departemental, M. Horia Ţuţuianu, qui s`y est totalement implique. Mais nous avons aussi des situations negatives, mais je ne sais pas si c`est le cas de les mentionner maintenant, il s`agit de certaines autorites locales du departement de Constanta. J`espere bien que les heures a venir tout soit debloque, a achever ce qu`il y a encore a faire en la matiere. Les autres ministeres aussi ont travaille. J`ai rappele le Ministere des Affaires Etrangeres, qui a gere la situation des citoyens roumains bloques en Bulgarie. Je tiens a mentionner aussi le Ministere des Transports. A l`heure actuelle, je pense, qu`il n`y a plus que six routes nationales naţionale qui sont fermees. Avant demain matin j`esperes qu`elles soient rouvertes, y compris A2, auxquelles on travaille. Egalement le Ministere de l`Energie, est present aussi y compris le ministre de la Defense Nationale qui a fait mettre a la disposition dans le departement de Constanţa des outillages du des outillages du Ministere. Le Ministere de l`Energie a eu a resoudre toutes les difficulte concernant la fourniture de l`energie electrique. Le pic sera demain, M. le ministre, concernant la consommation. Mais l`on a pris les mesures appropriees. Mme la ministre, je vous prierais de continuez les jours a venir comme vous avez fait aussi jusqu`a maintenant. Je suis persuade que vous le ferez et je vous felicite pour ce que vous avez fait jusqu`a maintenant. Mme Carmen Dan: Je vous remercie, M. le Premier ministre. Nous le ferons certainement. Je remercie aussi mes collegues les ministres parce que pendant ces jours nous avons agi en effet comme une equipe et vous avez ete informe pendant toute cette periode difficile e l`evolution des evenements. Nous vous remercions que vous avez demande continuellement des informations etant tellement implique. Oui, il y a eu dieux moments difficiles, celui concernant les citoyens roumains bloques en Bulgarie. Il y a eu trois etapes, environs 100 personnes, plus exactement 99 personnes, 20 enfants et 37 voitures. On les a fait rentrer en Roumanie en trois etapes, les 13 premieres voitures avec 38 personnes sont entrees par Vama Veche a 17h03, une deuxieme colonne accompagnee par la police bulgare et ensuite par les policiers roumains, 17 voitures et 55 personnes, a 17h15 sont entrees par Vama Veche, une troisieme colonne, 7 voitures et 26 personnes sont entrees par Vama Veche a 18h25. Je tiens a vous dire qu`initialement nous avons recu l`information qu`il y a des citoyens roumains a Dobrich, en Bulgarie et, en collaboration avec les autorites bulgares et a l`aide du ministre des Affaires Etrangeres nous avons reussi a les reunir et les faire venir vers Balcic, pour continuer la route vers Vama Veche, mais dans le cours de ces demarches nous avons identifie aussi d`autres citoyens a 600 m de la douane, dans la localite de Vaklino et nous les avons pris eux aussi. Je pense que nous avons reussi a nous mobiliser et dans une periode relativement courte on a reussi a les faire rentrer. A partir de Vama Veche ils ont ete accompagne par nos structures, on leur a presente toutes les possibilites, une partie d`entre eux ont decide de rester dans le departement de Constanţa, une partie en domiciliaient la, une autre ont pris la route vers Bucarest, accompagnes par des equipages de la Police routiere. Il y a encore une situation a la douane Negru Vodă, M. le ministre vous en a parle. Il y a la trois equipages de deneigement qui s`y dirigent et l`on y arrivera, je pense, dans doux ou trois heures et nous devrions aussi deneiger une portion entre la douane bulgare et le point de passage frontiere roumain. On s`en occupera aussi. Une fois la route deneigee, les gens pourront continuer leur deplacement sans problemes. Un autre probleme serieux on a eu dans le departement de Constanţa. On a dû mobiliser plus de forces et d`outillages et je remercie une fpoisde plus mes collegues du Ministere des Transports, du Ministere de la Defense Nationale et du Ministere des Eaux et Forets qui nous ont aides eux aussi avec leurs outillages. Maintenant les routes departementales, a Constanţa, mais seulement des troncons de routes, mais il y a encore 123 de km. Sur les routes nationales, de memes, des segments de routes, encore 25 km et nous estimons que demain matin aux environs de 5h00 on rendra a la circulation aussi les A2 et A4 De toute facon, nous avons reflechi des aujourd`hui a une alternative viable : le trajet Cernavodă-Feteşti-Lehliu- DN2. Donc, il y a une sortie vers Bucarest sans probleme, mais il y aura des equipages de la police routiere qui y seront presents, pour faciliter al circulation. Nous sommes parvenus a resoudre aussi un autre probleme assez serieux, concernant la fourniture de l`energie electrique. Il y avait ce matin 24 localites sans energie electrique, maintenant il y en a encore 15, 3.100 de abonnes qui ne sont pas encore connectes, mais on y travaillera toute la nuit pour y remedier. Si vous voulez, je puis vous donner quelques exemples d`interventions. Aujourd`hui on a pu aussi faire decoller les helicopteres SMURD et il y a eu trois interventions reussies dans le departement de Dolj : on a transporte une femme enceinte et un enfant d`un an et dans le departement d`Arad on a transporte une femme agee de 63 de ans. Il y a egalement des missions en cours de deroulement, seulement des interventions medicales. Je voudrais preciser que dans le courant de cette journee on a eu plus de 2.500 d`interventions de ce genre - 80 de femmes enceintes et deux personnes en dialyse. Nous sommes intervenus avec 721 outillages et on a utilise 1.788 tonnes de materiel antiderapant et 4 tonnes de chlorure de calcium. Voila donc, le bilan de cette journee, une journee en effet difficile. Mais nous continuons d`etre prets pour la periode a venir : blizzard, froid et vent dans deux departements. Je voudrais remercier mes collegues et je voudrais aussi vous dire que je n`aurais probablement pas pu avoir acces a tous les soutiens necessaires, ce n`est pas mon merite, mais le fruit d`un travail d`equipe, mais moi, le mecanisme de l`intervention dans ce genre de situations sachez que je l`ai appris d`un bon professeur, M. Liviu Dragnea qui, et lorsqu`il etait vice-Premier ministre de la Roumanie, il coordonnait ainsi les comites nationaux pour les situations d`urgence, moi etant prefet au commencement de mandat. Et te annee-la en Teleorman, il y a eu des inondations, des blizzards, et c`est ainsi que le vice-Premier ministre, Liviu Dragnea, gerait ce genre d`actions. Donc, il et important lors de pareils evenements de bien savoir quels leviers utiliser. On doit toujours avoir l`information du terrain, exactement l`endroit touche, pour l'intervention. Et nous nous sommes assures continuellement que les informations parvenues du terrain, traitees dans le centre d`operation de commande sont bien reelles, correctement quantifiables et c`est ainsi, je pense que nous sommes parvenus a maitriser un situation assez serieuse et gerer bien une periode assez difficile que nous avons traversee et continuons ainsi, en equipe les jours a venir. Question : M. le Premier ministre, comment evaluez-vous la situation sur l`A2, où les policiers du terrain, a propos de ce que vient de dire Mme la ministre, ont fait savoir que la visibilite approche de zero, mais l`autoroute a ete fermee a peine quatre heures apres ? M. Sorin Grindeanu: Eh bien, je pense que si l`on tient compte des procedures, non pas d`autre chose, en premier lieu, la responsabilite, apres ce que les employes du MAI ont informe, incombait au gerant des routes. Si vous vous rappelez, hier je me suis rendu au Ministere des Transports, le gerant des routes est la Compagnie nationale, l`une des raisons pour lesquelles j`ai demande a ce que M. le directeur, non pas directement, mais par le ministre des Transports, que l`on prenne des mesures pour demettre le directeur să Homor. Je vous remercie. Mme Carmen Dan: Je puis completer ces propos de M. le Premier ministre, en vous disant que les equipages de la Police ont ete presents sur l`A2 a 3h00 du matin, en attendant la disposition de fermeture, parce que la police transmet son avis dans cette situation, mais la decision est venue seulement a 6h00 du matin, elle est venue tard. M. Sorin Grindeanu: Nous vous remercions. Mme Carmen Dan: Nous vous remercions. 2017-01-09 13:13:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-09-01-13-29big_1_(1).jpgParticiparea premierului Sorin Mihai Grindeanu la videoconferința Comitetului Național pentru Situații Speciale de Urgență cu prefecțiiȘtiri din 07.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-mihai-grindeanu-a-participe-a-la-videoconference-du-comite-national-pour-les-situations-d-urgence-avec-les-prefetsM.Sorin Grindeanu: Bonjour ! Je Voudrais commencer en remerciant ceux qui se sont impliques ces derniers jours. La grande majorite s`et impliquee comme il fallait faire, pour la gestion des situations d`urgence survenues. Je pense que vous devez transmettre, chacun de vous, aux structures que vous coordonnez ces remerciements, car nous continuons d`avoir encore des problemes. Pour le moment je pense qu`il y en a deux les plus graves qui doivent etre geree, a savoir la situations existante sur l`Autoroute A2, dont M. le ministre des Transports et Mme la ministre de l`Interieur nous diront comment y agir et egalement celui concernant la fourniture d`energie. La situation commence a s`ameliorer. Si hier il y a eu un pic de 160 milles d`abonnes sans electricite, aujourd`hui, aux environs de 1h00 - 2h00, il n`y en avait que 50 milles et maintenant il n`en reste que moins de 20 milles. M. le ministre ...; M. Toma Petcu: Oui, M. le Premier ministre, je puis vous rapporter qu`aujourd`hui a 16h00 nous avons un maximum de 14 milles ce qui est une reduction substantielle. M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie. Il est important que l`on agisse en la matiere parce ces abonnes sont depuis quelques heures sans electricite, compte tenu surtout qu`il y a encore trois jours sur le territoire du pays des temperatures basses, quand il fera tres froid. Le jour il y a des temperatures entre -10 et -16 degres et la nuit entre -15 et - 25. En la matiere, certainement Mme la ministre de l`Interieur nous presentera comment gerer cette situation. Avant demain soir il y aura le code jaune dans la partie de l`est, favorables aux chutes de neige. Nous avons aussi de bonnes nouvelles, a savoir que la situation critique de hier a Tulcea avec une femme enceinte transportee d`urgence par l`ISU a enfante une fillette en bonne sante et tout est en regle. Et, plus encore, a Constanța, ce matin, a l`aide d`une equipe de para medecins SMURD dans un transporteur a chenilles est ne un garcon en bonne sante .. Qu`ils vivent les deux enfants et que lui et leurs mamans jouissent d`une tres bonne vie. Tant les meres que les enfants sont en parfaite sante dans les hopitaux. J`ai demande hier, dans le cadre de la reunion du Gouvernement a tous les ministres de se tenir en etat d`alerte, ce qu`ils ont fait. Chaque situation doit etre geree, tout comme vous l`avez fait, en conformite avec les procedures et je vous prie de rester, et je ne me refere pas seulement au Comite national, mais aussi aux autorites aux quelles nous sommes maintenant en contact, que vous restiez, en etat d`alerte pour faire eviter les situations desagreables. Je veux que vous traitiez chaque nouvelle situation comme s`il s`agissait de votre probleme personnel. Je vous prie de reflechir aux gens qui sont bloque aux km 138 - 139 maintenant sur l`A2, la où se trouverait votre fils, votre mere ou votre epouse et que vous traitiez toutes ces situations qui peuvent survenir ces jours dans cette perspective et je suis persuade que vous le ferez. Je suis informe en tems reel concernant toutes les nouvelles situations en premier lieu par Mme la ministre de l`Interieur et ensuite par tous les autres ministres qui ont des responsabilites en la matiere et je surveille de pres tous ces aspects. Je vous prie et je vous incite a la responsabilite et je m`adresse aussi aux autorites locales, aux prefets et aux comite departementaux pour la gestion des situations d`urgence. Dans cette salle il y a des representants de plusieurs institutions. Je tiens a vous informer que ce matin je suis alle en compagnie de Mme la ministre de l`Interieur au Ministere des Transports pace que la situation de la CNAIR me semblai,t, plus que cela, a ete et est intolerable. L`autre nuit, a 23h00 nous sommes entres sou le code jaune, doc on aurait pu intervenir ,je pense aux deneigements, aujourd`hui, a 12h00 nous continuons d`avoir encore 28 de routes nationales fermees, y compris les A2 et A4 . Et plus encore tant des problemes en liaison avec la situation des stocks des materiels necessaires pour resoudre ces situations. J`ai demande au ministre des Transports d`informer lui aussi, outre le Corps de controle, parce qu`il faut bien savoir comment on en est arrive la, de faire de son mieux par des mesures legales en vue de l`amelioration de la situation. En outre, je suis alle au Ministere de l`Energie, en fait au Dispatching energetique national. Les choses peuvent etre gerees, mais seulement nous parlons de deux operateurs Enel et Electrica Muntenia. On a complete les equipes sur le terrain, y en a eu 40, maintenant il y en a 60. Nous sommes en contact avec ces deux operateurs prives, particulierement ENEL. Je suis en contact direct avec eux et certainement egalement M. le ministre de l`Energie afin de resoudre les difficultes, et je constate que les choses commencent a mieux aller. En l`espace de quelques heures de 50.000 abonnees sans energie electrique, on est arrive a 14.000 ce qui est une bonne chose. Il est important que l`on continue de travailler ainsi. Un role important aura la maniere de gerer la situation dans le departement de Constanța et M. le ministre de la Defense vous communiquera car les equipes d`intervention peuvent pas aller intervenir et Et, avant de laisser la parole a l`Administration nationale de meteorologie, je vais prier M. le secretaire d`Etat Raed Arafat de presenter une situation apparue il y a quelques minutes. 2017-01-07 18:12:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_videoconferinta.jpgDeclaraţii susţinute de premierul Sorin Mihai Grindeanu la începutul primei şedinţe de guvern Știri din 04.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-sorin-mihai-grindeanu-au-commencement-de-la-premiere-reunion-du-gouvernementM. Sorin Mihai GRINDEANU: Bonsoir ! Permettez-moi de vous feliciter pour les audiences d`aujourd`hui, pour le vote du Parlement, des choses qui sont deja du domaine du passe. Aujourd`hui nous sommes a la premiere reunion du Gouvernement et je tiens a dire une fois de plus et souligner ceci : la responsabilite qui pese sur les epaules de chacun de nous. Une responsabilite venue du vote des Roumains du 11 decembre, du vote de ce jour au Parlement et qui nous oblige a mettre en application le projet, le Programme de gouvernance 2017-2020. Il y a encore quelques aspects que je tiens a vous faire connaitre. En premier lieu, demain matin a neuf heures chaque ministre va prendre ses fonctions pour lesquelles a ete vote au Parlement. En outre, je vous prie de faire un inventaire des problemes urgents pour vendredi, lorsque nous aurons la prochaine reunion du Gouvernement, pour nous les presenter. . Aujourd`hhui, a l`ordre du jour, comme vous le savez, il y a deux points: un projet de loi habilitant le Gouvernement d`emettre des et un projet d`Ordonnance d`urgence pour certaines mesures dans le domaine de l`administration publique centrale et pour modifier et completer certains actes normatifs. Ce sont des choses absolument necessaires pour le bon fonctionnement de ce Gouvernement et, deuxiemement, pour donner la possibilite au Parlement les jours a venir d`adopter le projet de loi. La campagne est du passe nous avons tous les avis pour les deux actes normatifs, deja nous entrons dans nos fonctions et agissons. Je remercie les representants des medias! 2017-01-04 22:52:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_sedinta.jpgCeremonia depunerii jurământului de către membrii Cabinetului GrindeanuȘtiri din 04.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-01-04 22:46:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_ministru-investire.jpgDiscursul susţinut de prim-ministrul Sorin Mihai Grindeanu la învestirea în ParlamentȘtiri din 04.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/discours-du-premier-ministre-sorin-mihai-grindeanu-a-l-investiture-au-parlementM. Sorin Mihai Grindeanu: Monsieur le president du Senat, Monsieur le president de la Chambre des deputes, Votre Beatitude, Votre Saintete, Mesdames et Messieurs les representants du Corps diplomatique, Messieurs les presidents de la Cour Constitutionnelle et de la Cour des Comptes, Mesdames et Messieurs senateurs et deputes, Mesdames et Messieurs les candidats pour la fonction de ministre, Monsieur le vice gouverneur, Mesdames et Messieurs, Je vous remercie pour votre participation a cette reunion commune pour examiner le programme de gouvernance et la liste des ministres pour le Gouvernement de la Roumanie. Pour commencer, je voudrais remercier ceux qui m`ont propose a cette fonction et qui ont ete a mes cotes lors de la formation de l`equipe gouvernementale et du programme de gouvernance que nous soumettons aujourd`hui a votre examen. Je tiens a preciser aussi, des le debut, le fait que la premiere proposition du PSD pour la fonction de Premier ministre, Mme Sevil Shhaideh, aurait ete une variante excellente a la tete du que je soumets a votre vote aujouird`hui, au sein du Parlement. Je salue particulierement l`equilibre de M. le president Liviu Dragnea, qui, ces dernieres semaines s`est conduit en veritable homme d`Etat placant l'interet national au-dessus de son propre interet ou du parti qu`il conduit. On a evite ainsi une crise politique tres nuisante pour notre pays et, aujouird`hui, la Roumanie peut avoir un gouvernement qui puisse commencer sans delai a mettre en application le programme vote par les Roumains lors des elections du 11 decembre. Ce soir meme, si nous recevons votre vote de confiance, je vais convoquer la premiere reunion du Gouvernement, afin nous devenions operationnels aussi vite que possible. Tout comme lors des autres reunions anterieures d`investissement du Gouvernement, le sujet principal des debats au sein du Parlement est la Roumanie et le mode dont la nouvelle equipe de gouvernement envisage conduire le pays les quatre annees a venir. On a parle, lors de ces moments de la maniere dont nous souhaitons que la Roumanie se presente a la fin du mandat que le Gouvernement recoit. De la part du Parlement. On a parle de la Roumanie forte, de la Roumanie prospere ou de la Roumanie correcte, de la Roumanie sans bureaucratie, ou de la Roumanie efficace. Cependant, je vous propose aujourd`hui .une autre cible qui, a mes yeux, comprends toutes les autres mentionnees precedemment. Je vous propose la Roumanie normale. Je vous propose et je me propose qu`au bout du mandat que vous me confiez aujourd`hui, si vous votez en faveur du Gouvernement, que nous ayons un pays normal où les gens vivent bien et qu`ils jouissent des memes droits et libertes dont jouissent la plupart des citoyens europeens. Voila donc ce que je pense que devrait etre l`objectif principal de la future gouvernance. Je souhaite vivre dans un pays normal, où les choses soient comme il est normal qu`elles soient. Je souhaite que mon pays où l`anormal soit une exception et non pas une regle comme semble etre dans nombre de domaines d`activite. A mon avis le premier signe de normalite est que les politiciens elus dans des fonctions publiques respectent ce qu`ils ont promis pendant la campagne electorale et qu`ils mettent en pratique toutes les mesures pour lesquelles ils ont recu le vote et la confiance des citoyens. C`est la relation normale entre les elus et ceux qui ont elu. C`est pourquoi, dans le programme de gouvernance que nous avons soumis a l`attention et au vote du Parlement vous trouverez toutes les mesures presentees au cours de la campagne electorale pe par le president du PSD, M. Liviu Dragnea. Ces mesures ont ete votees par les Roumains et il est normal qu`elles se retrouvent dans le programme de gouvernance des partis qui ont obtenu la majorite dans le nouveau Parlement. Il est normal qu`il y ait une responsabilite politique des partis victorieux dans les elections et il est egalement normal que cette responsabilite soit refletee dans le programme de gouvernance soutenu par ces partis. Je souhaite vivre dans une Roumanie normale où la croissance economique se retrouve dans le bien-etre de ses citoyens. Le but de toutes nos actions, ceux qui sommes au service public est le bien-etre de ceux qui nous ont votes et qui payent taxes et impots. Dans un pays normal le bien-etre du citoyen doit etre le fondement de toute decision et l`objectif de tout acte de gouvernance. Nous ne venons pas gouverner pour dresser des statistiques correctes sur papier et la croissance economique est denuee de toute valeur si elle ne se retrouve d`une maniere ou autre dans les poches des Roumains. Dans un pays normal, le Gouvernement doit viser de grands salaires pour ses citoyens, non pas de petits salaires dans l`espoir de faire venir plus d`investisseurs etrangers. Dans un pays normal, le but de la gouvernance est, en premier lieu, le bien-etre des propres citoyens et a peine ensuite le succes des investisseurs etrangers. Nous voulons des investissements etrangers en Roumanie, mais des investissements qui puissent offrir des emplois bien payes pour les Roumains. Les investissements etrangers ne sont pas un but en soi, mais un moyen pour envisager une vie meilleure pour les Roumains. Voila pourquoi dans notre programme de gouvernance, nous avons propose un changement radical de la vision economique sur l`attraction des investisseurs etrangers. Nous voulons que les investisseurs etrangers trouvent en Roumanie une main d`œuvre bien qualifiee, non pas une main d`œuvre moins bien payee. Nous voulons que les investisseurs etrangers trouvent en Roumanie un cadre fiscal predictible, et une fiscalite reduite du travail et non pas de tres grands taxes sur des salaires tres petits. Nous avons dans le programme de bonnes mesures pour les hommes d`affaires et nous proposons un cadre fiscal amical et predictible pour tout investisseur. Notre cible est que dans le classement des Etats europeens aux plus petites taxes sur le travail, la Roumanie monte de la 21eme place actuellement, au 6eme place au debut de l`annee prochaine. Nous pouvons le faire et je suis persuade que cette mesure apportera beaucoup de benefices a la fois pour les employes que pour les employeurs. Dans le meme temps, nous avons en vue une augmentation du salaire minimum par economie a 1.450 cette annee et avant 2020 a 1.750 de lei. Nous avons egalement un paquet serieux de mesures incluant la reduction des taxes et impots sur le travail en meme temps que la stimulation des affaires, en sorte d`avoir une augmentation du salaire moyen par economie, de 2.815 lei, a 3.950 de lei en 2020. Dans un pays normal ceux qui ont travaille toute une vie et ont contribue au developpement economique ont a leur vieillesse une pension decente. Par consequent, si nous souhaitons vivre dans une Roumanie normale, nous devons necessairement majorer le point de pension en sorte qu`il atteigne en 2021 45% de la valeur du salaire moyen par economie, respectivement, 1.775 de lei, avec une premiere croissance a 1000 lei en 2017. Nous pouvons aussi augmenter les revenus de la population par la reduction des taxes afferentes a ces revenus. Un impot plus reduit sur le revenu obtenu signifie plus d`argent dans la poche du citoyen. En ce sens, nous envisageons que l`une des premieres mesures importantes du nouveau gouvernement soit d`exempter d`impot tous les revenus inferieurs a 2.000 lei par moi, si nous parlons de pensions, salaires ou revenu des activites independantes. En outre, a compter du 1er janvier 2018, nous envisageons que l`impot sur les revenus plus grands de 2.000 lei soient reduits de 16% a 10% de la difference qui depasse cette somme. Je souhaite vivre aussi dans une Roumanie normale où les jeunes ne s`en aillent pas travailler a l`etranger pour gagner un revenu decent pour leur famille. Je souhaite que les jeunes diplomes restent travailler ici en Roumanie, qu`ils aient un revenu decent, qu`ils payent ici des contributions pour nos retraites, et non pas pour ceux de l`etranger, qu`ils soutiennent par leur travail notre systeme de sante et notre systeme d`education, non pas ceux d`autres Etats. Je proviens d`un departement de frontiere et j`ai des collegues de ma generation qui soit sont partis soit ils envisagent de partir travailler a l`etranger. C`est un phenomene tres grave qui pese sur notre economie et detruit les familles des Roumains. Stopper ce phenomene doit constituer une priorite nationale. Je veux que les jeunes restent chez eux, aupres de leurs parents et de leurs grands parents pour les aider. La Roumanie sera un pays normal quand les jeunes qui quittent l`ecole trouveront des raisons suffisantes de rester ici, en trouvant un emploi bien paye et lorsque l`Etat les aidera pour fonder une famille ici en Roumanie C`est la raison pour lamelle nous avons introduit dans notre programme de gouvernance beaucoup de mesures visant a stopper l`exode des jeunes de la Roumanie. Nous avons un programme ambitieux pour soutenir la creation de dix milles entreprises par an, en sorte que les jeunes puissent entamer une affaire en Roumanie et offrir des emplois a d`autres jeunes qui achevent des etudes. Nous avons introduit aussi dans notre vision de gouvernance des programmes d`apprentissage et des stages permettant aux jeunes d`apprendre bien un metier pour leur garantisse ensuite de trouver un emploi stable et bien paye en Roumanie et si nous developpons une main d`œuvre bien qualifiee en Roumanie, je suis persuade que les investisseurs etrangers, mais aussi roumains seront interesses a developper des affaires dans notre pays. Nous avons des programmes visant a assurer aux jeunes une transition aussi bonne que possible de l`ecole au marche du travail, avec des stimulants accordees aux entreprises qui embauchent les jeunes apprentis ou qui transforment le stage en un contrat de travail a periode indeterminee. Toujours pour stopper le depart des jeunes du pays, nous avons prevu le programme Premier salaire, accordant aux jeunes diplomes d`etudes superieures la garantie d`un salaire d`encadrement de minimum 2.500 lei, et pour les jeunes medecins residents nous voulons garantir que le premier salaire commence de 1.200 euros et zero impot sur le revenu. Chers collegues, je suis persuade que vous comprenez tres bien ce que signifie une Roumanie normale, je suis persuade que vous etes d`accord avec moi que dans un pays normal les citoyens ne font pas de queues interminables pour payer de nombreuses taxes et impots a l`Etat. Non une telle chose n`existe pas dans un pays normal. Je salue la decision du Parlement d`adopter la loi de l`elimination des 102 taxes qui, a mon avis, represente la demarche la plus ample de reduire la bureaucratie de la Roumanie et si nous voulons que la Roumanie devienne un pays normal, alors nous devons aller de l`avant et mettre le systeme administratif au service du citoyen , forcer les autorites d`Etat d`instituer le payement on-line des taxes, en sorte qu`avant le 1er janvier 2018, toutes les taxes qui ne peuvent pas etre payees on-line soient automatiquement eliminees. A mes yeux, une Roumanie normale signifie que les citoyens puissent avoir acces aux service de sante normaux et civilises dans les hopitaux normaux et propres. Dans le Programme de gouvernance que nous avons soumis a votre attention, nous avons introduit de nombreuses mesures pour la realisation de cet objectif. Je mentionne la construction de l`hopital republicain Carol Davila, où les Roumains puissent avoir acces aux services medicaux de haute qualite. Nous avons prevu egalement la construction de huit hopitaux regionaux avec une capacite de diagnostic et de traitement en sorte que toutes les regions du pays aient acces a des services hospitaliers de bonne qualite. Nous envisageons aussi d`equiper les hopitaux avec des appareils performants. Dans un pays normal les citoyens doivent avoir acces aux medicaments, quelle que soit leur affection et quel que soit le coût. On ne peut pas plafonner sur le droit de vivre. Les programmes nationaux doivent avoir des budgets suffisants pour pouvoir assurer un traitement approprie pour tous les patients en fonction de leurs besoins. Nous avons prevu aussi dans le programme de gouvernance que pour chque affection il y ait un medicament compense 100%, outre les autres medicaments de la liste des medicaments compenses, en sorte que chque Roumain, quel que soit le niveau de ses revenus puisse avoir acces au traitement necessaire. Dans un pays normal chaque citoyen peut avoir acces a une ambulance pouvant intervenir en temps utile en cas d`1intervention d`urgence et dans le programme de gouvernance que nous avons soumis a votre attention vous trouverez la mesure de la dotation de chaque commune de notre pays avec une ambulance. Je souhaite et je vous propose de construire ensemble une Roumanie normale où chaque enfant ait acces a une education qui respecte les normes essentielles d`hygiene et d`equipement. C`est pourquoi nous avons introduit dans le programme de gouvernance la modernisation de 2.000 ecoles a commence par celle qui actuellement ne respectent pas les conditions minimum d`autorisation. Dans un pays normal les parents doivent avoir la possibilite de faire inscrire leurs enfants a la creche ou a la maternelle, où ils sont en securite, beneficiant d`education de la part d`un personnel qualifie. C`est pourquoi nous avons introduit dans notre programme de gouvernance la construction de 2.500 creches et maternelles couvrant toute la demande de la Roumanie en la matiere. Dans un pays normal les enseignants sont bien payes et respectes parce qu`ils forment les nouvelles generations dont depend le futur d`une nation et je pense que si nous voulons que la Roumanie soit un pays normal, nous devons offrir de meilleurs salaires a ceux qui travaillent dans le systeme d`enseignement et je salue la decision du Parlement d`adopter la loi majorant de 15% les salaires de ce secteur et, tout comme nous avons promis pendant la campagne, nous avons en vue une majoration des salaires de tous les budgetaires de 20%, donc, y compri pour les enseignants, a compter du 1er juillet. . Chers collegues, a mon avis, un pas normal signifie pouvoir circuler sur des routes normales et tout Etat normal developpe son infrastructure de transport, ce qui constitue le fondement du developpement economique et la formule la plus certaine de reduire les ecarts entre les regions ou par rapport a d`autres pays. La verite est bien simple - la prosperite economique vient toujours sur le chemin de fer ou les voies routieres qui relient une pays a l`autre, une region a une ou d`autres regions. Dans une image d`ensemble de la situation des poles de developpement en Roumanie, on peut observer facilement que les zones les plus developpees sont celles qui ont les plus nombreuses connexions a l`infrastructure routiere, ferroviaire navale ou aerienne. La Roumanie elle-meme doit avoir autant de connexions que possible aux reseaux europeens et internationaux de transport pour jouir d`un developpement normal et soutenu les decennies a venir. Il est donc normal que nous envisagions de realiser aussi vite que possible une autoroute qui traverse la Roumanie de l`ouest a l`est. Il est absolument normal que nous envisagions d`avoir une autoroute qui puisse lier toutes les regions historiques et j`apprecie le fait que d`autres partis aussi ont inclus cet objectif dans leurs programmes. Nous avons donc un fondement commun dont nous pouvons entamer un dialogue constructif. La Roumanie sera un pays normal lorsque les grands projets d`infrastructure ne seront plus bloques par des contestations interminables lors des demandes publiques d`offres et je pense qu`il est absolument necessaire que nous ayons une nouvelle legislation visant l`attribution des travaux pour les demandes d`offres pour les travaux aux projets d`interet strategique. Dans une Roumanie normale, les fermiers roumains devraient avoir des chances egales dans la competition avec les fermiers europeens. Oui, chers collegues, je souhaite vivre dans une Roumanie normale où les fermiers roumains aient des chances egales avec ceux europeens, ce qui signifie le payement a temps des subventions, en sorte que les agriculteurs roumains ne supportent pas de coûts supplementaires pour les interets aux credits contractes. Dans un pays normal on investit dans le systeme d`irrigation afin que les fermiers et la production agricole ne dependent pas des caprices du temps qu`il fait. L`agriculture continue de representer une composante trportante dans le PIB et dans la croissance economique de la Roumanie. Donc, si nous voulons avoir une economie saine, nous devons avoir une agriculture saine, avec un systeme d`irrigations qui assure une production consistante, quel que soit le niveau des precipitations. Je souhaite vivre dans un pays normal où les produits alimentaires consumes par les citoyens roumains proviennent particulierement de la production interne, parce que nous avons, Dieu soit loue, une terre riche qui peut nous offrir une nourriture saine pour tous les citoyens de ce pays. .J`estime profondement anormal qu`un pays comme la Roumanie importe 50.000 tonnes de tomates et qu`elle en exporte seulement trois. Il est anomal qu`en Roumanie les importations de viande de porc soient 100 plus să grands que les exportations; nous en importons 230.000 tonnes et en exportons seulement 20.000. Il n`est pas normal que nous soyons dans cette situation et dans le programme de gouvernance nous avons propose d`offrir un soutien aux fermiers roumains pour ces deux produits - les tomates et la viande de porc -, en sorte de pouvoir couvrir la plus grande partie de la consommation interne avec des produits sains realises ici en Roumanie. La Roumanie normal signifie aussi des investissements, des investissements dans l`industrie de la defense. Tout Etat normal investit dans sa propre securite, tout Etat normal prend les mesures necessaires pour assurer sa sûrete nationale et nous, membres de l`OTAN, devons respecter nos engagements et investir dans l`industrie de la defense. Nous avons prevu dans le programme de gouvernance une allocation d`au moins 2% du PIB, mais comme tout Etat normal. Nous devons orienter la plus grande partie de ces ressources financieres vers l`industrie autochtone de defense. L Roumanie normale signifie une justice juste et independante. Non pas en dernier lieu, une Roumanie normale signifie un Etat de droit equilibre et fonctionnel. Dans un pays normal la balance de la justice doit etre toujours en equilibre. Dans un pays normal regne la loi, et la justice est effectivement independante. Si nous souhaitons vivre dans une Roumanie normale force est d`assurer l`independance totale des juges qui distribue la justice .dans la lettre et l`esprit de la loi et selon sa propre conscience, sns aucune pression de la part de personne. Dans un pays normal les coupables sont punis et les honnetes gens sont defendus. La lutte contre la corruption et contre ceux qui volent doit etre tres ferme, mais tout aussi fermes nous devons etre dans la protection des droits fondamentaux des gens, en sorte que tout citoyen correct se sente protege par la loi face aux abus possibles. Chers collegues je viens de parcourir seulement quelques unes des mesures les plus importantes prevues dans notre programme de gouvernance. Tous les autres details vous avez pu les examiner dans le document integral que nous avons mis a votre disposition. Par cette courte presentation j`ai tenu a vous convaincre que ce programme de gouvernance ne vise pas a quelque chose impossible de realiser et ne promets rien qui ne puisse etre atteint. Il n`y a rien de grandiveux et d`autant moins spectaculaire. Il n`y a plus de ballon electoral, aucune exageration. Tout ce que je vous propose par ce programme est de faire. La normalite est l`essence de notre programme de gouvernance et c`est notre devoir, des politiciens, elus par les citoyens de mettre en bon ordre ce qui se passe dans ce pays et le premier signe de normalite doit commencer d`ici meme, du Parlement, nous, qui avons ete elus - parce que dans un pays normal les politiciens travaillent pour ceux qui les ont elus et ne se disputent. Dans un pays normal les politiciens ont un dialogue civilise meme s`ils le font de positions differentes. C`est pourquoi mon message pour vous, pour toute la classe politique, est d`ouverture et de dialogue, au benefice des citoyens et pour l`interet national de la Roumanie. Durant une decennie la politique de la Roumanie a ete domine par la dissension, obstination et d`innombrable conflits entre les differents camps politiques. Les incidents politiques de cette periode ont porte atteinte gravement au fonctionnement de certains institutions publiques fondamentales et, en fin de compte, ceux qui ont souffert le plus ont ete toujours les citoyens. Je vous propose, donc, qu`a partir meme d`aujourd`hui nous sortions de cette logique du conflit, pour cultiver le dialogue entre les institutions et entre les partis, entre le pouvoir et l`opposition entre la gauche et la droite et entre tous les camps qui ont divise la Roumanie ces dernieres annees. Nous pouvons representer des partis differents, ayant des orientations politiques differentes, et il est normal que nous ayons des visions differentes. C`est un signe de sante pour notre democratie. Mais, dans le meme temps, je`estime que cette difference de vision doit etre exprimee de maniere civilisee, par un respect reciproque. Je souhaite que le debat politique soit mene avec des arguments raisonnables et non pas au nom de la discorde personnelle et lorsqu`il y a en jeu le bien-etre des Roumains ou l`interet national, nous devons avoir la capacite de surmonter ces differences, afin de trouver une voie de collaboration, d`etre unis en tant que Roumains, comme peule et nation. Je souhaite avoir une relation normale et civilisee avec le President de la Roumanie, avec toutes les institutions de l`Etat et avec les partis de l`opposition. Par consequent, chers collegues du PNL, du PMP ou USR, je vous dis que je suis un homme qui valorise le dialogue et ceux qui me connaissent mieux, savent tres bien que ce ne sont pas de vaines paroles. J`ai de bons amis dans tous les partis politiques avec qui j`ai pu toujours trouver une voie constructive pour le bien de ceux qui nous ont elus. Le maire de Timisoara, M. Nicolae Robu, n`est que l`un de ceux avec qui j`ai pu avoir un dialogue et nous avons collabore tres pour le benefice de la communaute de Timisoara, meme si nous representons des partis politiques differents et meme des adversaires dans les elections. Donc, chers collegues, de l`opposition, je veux commencer mon mandat de premier ministre par une invitation au dialogue et a la collaboration. J`ai toujours respecte, ceux qui ont ete elus dans les fonctions publiques parce que chacun de vous representez ceux qui vous ont votes. Sans vouloir etre ironique, je tiens a vous dire que ce Gouvernement ne sera pas mon gouvernement, ni le gouvernement du PSD, ni le gouvernement d`ALDE, ni de personne, ce sera le Gouvernement de la Roumanie et vous, ceux de l`opposition en tint que representants de ceux qui vous ont elus vous aurez toujours une place reservee a la table des discussions et de la collaboration avec ce gouvernement, naturellement dans la mesure où vous voudriez vous aussi cultiver un dialogue sincere et constructif au benefice de ceux que vous representez et le premier projet auquel je vous invite est de collaborer est La Roumanie normale, dont je viens de vous parler dans ma premiere intervention de cette tribune devant le nouveau parlement constitue apres les elections du 11 decembre. Je vous remercie !. 2017-01-04 22:32:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_ministru.jpgGuvernul Cioloș - Bilanț la final de mandatȘtiri din 04.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-01-04 14:02:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_bilantpm_cover_final_a4-01.jpgNoul guvern va stabili nivelul salariului minim pe economie pentru anul 2017Știri din 29.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-nouveau-gouvernement-devra-fixer-le-niveau-du-salaire-minimum-pour-2017Le montant du salaire minimum garanti en payement en 2017 devra etre fixe par le prochain gouvernement. L`actuel Executif, tout comme fut annonce par le Conseil national tripartite le 12 decembre, a decide de maintenir le niveau actuel du salaire minimum, de 1250 lei, compte tenu du fait que le futur Gouvernement aura la legitimite necessaire pour etablir une nouvelle valeur qui soit appliquee l`annee prochaine. Dans les conditions où le montant du salaire minimum garanti en payement pour 2017 ne sera pas modifie, il ne sera pas besoin d`un nouvel Arrete du Gouvernement pour confirmer l`acte normatif en vigueur deja, car sa validite n`expire pas a la fin de cette annee. Compte tenu du fait que l`Arrete du Gouvernement no. 1017/2015 fixant le salaire de base minimum brut garanti en payement prevoit qu`a partir du 1er mai 2016 le salaire de base minimum est de 1.250 lei par mois, un autre acte normatif reglementant la meme chose aurait represente, du point de vue juridique, une redondance legale. 2016-12-29 14:58:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-29-02-59-35big_sigla_guv_albastru_1.jpgPremierul Dacian Cioloș a transmis o scrisoare de condoleanțe cancelarului federal Angela MerkelȘtiri din 20.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-dacian-ciolo-a-transmis-une-lettre-de-condoleances-a-la-chanceliere-federale-angela-merkelLe Premier ministre Dacian Cioloș a transmis ce matin une lettre de condoleances a la chanceliere federale allemande, Mme Angela Merkel, exprimant la solidarite avec le peuple allemand et de sinceres condoleances aux familles des victimes de la tragique attaque perpetree le soir du 19 decembre dernier a la Foire de Noël de Berlin. - Au nom du Gouvernement de la Roumanie j`ai transmis notre entiere compassion aux familles des victimes de cette attaque abominable, de l`espoir pour le retablissement rapide des personnes blessees et al solidarite avec le peuple allemand lors de ces moments difficiles, a precise le Premier ministre Dacian Cioloș. Le Gouvernement de la Roumanie condamne de tels actes de violence inqualifiable visant des personnes innocentes. La Roumanie reitere la condamnation ferme de tout acte de terrorisme et plaide pour la necessite d`efforts coordonnes et determines au niveau international pour qu`ils soient combattus. 2016-12-20 16:05:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-21-09-07-06big_sigla_guv_albastru_vizita.pngGuvernul României condamnă atacul armat de la AnkaraȘtiri din 20.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-gouvernement-de-la-roumanie-condamne-l-attaque-armee-d-ankaraLe Gouvernement de la Roumanie condamne aussi fermement que possible l`attaque armee du 19 decembre dernier d`Ankara, qui a entraine la mort de l`ambassadeur de la Federation de Russie en Turquie, Andrey Karlov. - De tels actes barbares visant des representants diplomatiques n`ont aucune justification et ils doivent etre combattus a tout prix, et les coupables doivent etre punis , estime le Premier ministre Dacian Cioloș. La Roumanie souligne l`importance de l'intensification des efforts de lutte contre le terrorisme international et reaffirme son engagement en ce sens. Le Premier ministre Dacian Cioloș transmet de sinceres condoleances a la famille de la victime pour la perte subie et il exprime la solidarite avec les autorites russes en ce moment. 2016-12-20 15:55:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-21-09-07-26big_sigla_guv_albastru_vizita.pngParticiparea României la evenimentul OCDE de lansare a noului ciclu de evaluare „Small Business Act” pentru Balcanii de Vest și Turcia (2016-2019)Știri din 16.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/la-roumanie-a-participe-au-lancement-par-l-oecd-du-nouveau-cycle-d-evaluation-small-business-act-pour-les-balkans-de-l-ouest-et-la-turquie-2016-2019Mme Sorana Baciu, secretaire d`Etat pour la coordination des relations avec l`OECD et politiques de developpement du capital autochtone dans le cadre de la Chancellerie du Premier ministre, a participe le 16 decembre a Paris au lancement du nouveau cycle d`evaluation - Small Business Act (SBA) des politiques de developpement des PME dans les Balkans de l`ouest et la Turquie. Le lancement, organise par l`OECD, a envisage tant de presenter les principales etapes de l`evaluation SBA pour la periode 2016-2019, que, particulierement, de faciliter un dialogue fonctionnel et la mise en œuvre des politiques de developpement du secteur des PME dans les Etats des Balkans de l`ouest et la Turquie. La seconde parie de l`evenement dediee a l`acces des PME au financement, a ete presidee et meme moderee Mme Sorana Baciu, qui a realise aussi une synthese des principales opportunites et defis auxquelles les PME se confrontent dans le cadre du financement de leur activite courante et des projets de developpement. Le debat s`est focalise sur la necessite de l`extension de l`acces des PME aux instruments financiers alternatifs aux credits bancaires comme par exemple factoring leasing ou venture capital. La secretaire d`Etat Mme Sorana Baciu a souligne l`importance de l`echange d`experience entre tous les acteurs concerne par le developpement du secteur des PME publics ou prives, ainsi que la necessite du transfert des bonnes des Etats qui ont obtenu deja des resultats notables en ce sens, vers des Etats avec des economies emergentes. Mme Baciu a tire la conclusion qu`il est necessaire une revision des politiques publiques, dans le sens de leur alignement a une serie de realites du milieu des affaires actuel: Les principaux obstacles dans l`acces au financement des PME est constitue par le manque de competence manageriale,l`absence des connaissances financieres et la faible prise de conscience de l`importance de la gouvernance corporative; Il est besoin de l`amelioration du cadre de reglementation en vue du developpement des instruments financiers non - bancaires ; La mise en place d`un climat d`affaires stable et predictible doit etre toujours une priorite du Gouvernement ; Les programmes de mentorat, et de consultance peuvent avoir une contribution significative a la croissance de la capacite des PME d`elaborer et de mettre en œuvre des plans d`affaires realistes et des projets financables. A cet evenement ont participe des specialistes avec expertise dans les instruments de financement destines au secteur prive (Agence de surveillance financiere de Croatie, autorite d`innovation d`Israël), coordonnateurs SBA des Etats des Balkans de l`1ouest et de Turquie, des representants de l`OCDE, de la Commission europeenne, de la BERD, ainsi que des analystes et des experts independants. La Participation de la Roumanie a cet evenement represente un pas en savant dans le cadre du processus d`adhesion a l`OEC. D`ailleurs, le 15 decembre Mme Sorana Baciu a eu des entrevues avec des ambassadeurs de certains Etats membres de l`OCDE en vue de la promotion de la Roumanie comme Etat potentiel candidat au statut de membre de l`Organisation. La poursuite des efforts d`adhesion de la Roumanie a l`OCDE, entames au commencement des annees 2000, a represente des le debut une priorite de l`actuel Gouvernement. L`intention de la Roumanie de devenir membre de ce forum a ete reiteree par le Premier ministre Dacian Cioloș en juin 2016, lorsqu`il a soutenu une intervention dans le Conseil de l`OCDE de Paris et a eu une entrevue avec le secretaire general de l`Organisation, M. Angel Gurria. 2016-12-16 20:59:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-16-09-04-14big_sigla_guv_albastru.pngPrecizări referitoare la declarațiile domnului Liviu Dragnea, președintele PSD, în urma discuției telefonice de azi cu prim-ministrul Dacian CioloșȘtiri din 13.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/precisions-concernant-les-declarations-de-m-liviu-dragnea-le-president-du-psd-a-la-suite-de-sa-conversation-telephonique-d-aujourd-hui-avec-le-premier-ministre-dacian-cioloDans la conversation telephonique avec M. Liviu Dragnea, le Premier ministre Dacian Cioloș n`a pas confirme qu`il accepte les propositions de prorogation d`une annee certaines dispositions du Code fiscal. Le Premier ministre a precise qu`il y reflechirait et qu`il analyserait cette proposition, mais qu`il faut tenir compte aussi qu`il y a plusieurs aspects relevant de l`opportunite de la decision. D`autre part, le Premier ministre Dacian Cioloș attend aussi que le Parti Social Democrate respecte ses promesses et le programme de gouvernance presente aux citoyens avant les elections parlementaires du 11 decembre, en assument a la fois la responsabilite de la politique fiscale et la legislation adoptee deja au Parlement. 2016-12-13 18:47:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-13-06-53-43big_sigla_guv_albastru_1.jpgPremierul Dacian Cioloș: Într-un alt context decât cel al alegerilor, Guvernul ar fi stabilit nivelul salariului minim pe economie garantat în plată pentru anul 2017 la un nivel apropiat de cel propus de confederațiile sindicaleȘtiri din 12.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-dacian-ciolo-dans-un-autre-contexte-que-celui-des-elections-le-gouvernement-aurait-fixe-le-salaire-minimum-par-economie-garanti-en-payement-pour-2017-a-un-niveau-rapproche-de-celui-propose-par-les-confederations-syndicalesLe prochain gouvernement aura la legitimite necessaire pour fixer le salaire minimum par economie garanti en payement en 2017, dans els conditions où le parti quia remporte les elections du 11 decembre 2016 a assume le niveau du salaire minimum dans son programme de gouvernance , a precise le Premier ministre dans le cadre du Conseil national tripartite. - Le parti qui a remporte les elections s`est fixe un chiffre clair dans le programme de gouvernance, qu`il a assume politiquement. Si ce gouvernement prenait une decisions a la suite des negociations avec les syndicats et les patronats, une semaine ou deux avant l`installation du nouveau gouvernement, il pourrait etre accuse d`abuser de sa responsabilite. D`autre part, si ce gouvernement adopte un Arrete prevoyant cette somme-la, cela signifierait que nous l`avons assumee, sans le fondement d`une analyse anterieure , a declare le Premier ministre Dacian Cioloș. Le chef de l`Executif a transmis encore aux partenaires sociaux que dans un autre contexte que celui des elections, le gouvernement actuel aurait fixe le niveau du salaire minimum par economie garanti en payement en 2007, a un niveau rapproche de celui propose par les confederations syndicales. Le chef de l`Executif affirme aussi qu`il discuterait avec la direction du parti politique qui a remporte les elections au sujet de plusieurs themes, dont aussi le salaire minimum, en precisant qu`a l`heure actuelle il envisage deux scenarios. Si le nouveau gouvernement est installe avant la fin de l`annee, il aura alors la possibilite d`assumer formellement le niveau promis dans le programme de gouvernance et si son matant commence debut 2017, l`actuel gouvernement adoptera lors de sa derniere reunion de 2016 un Arrete visant a maintenir le niveau actuel du salaire minimum y compris pour janvier 2017, pour le reste de l`annee le gouvernant en place devant fixer un autre niveau de ce salaire. Selon les dispositions legales, le Gouvernement est oblige de fixer avant la fin de cette annee le niveau du salaire minimum garanti en payement pour l`annee prochaine. Dans le cadre de la Commission de dialogue social qui aura lieu jeudi, au Ministere du Travail, on discuter aussi du mecanisme transparent pour fixer le salaire minimum qui est actuellement elabore par une equipe d`experts de haut niveau dans le cadre d`un contrat finance par la Commission europeenne. Le Premier ministre Dacian Cioloș et le ministre du Travail, M. Dragoș Pislaru, ont remercie les partenaires sociaux pour leur collaboration et les incites de continuer les consultations, mais, informellement, en marge du Projet la loi de la salarisation unitaire le gouvernement, les syndicats et les patronats sont convenus de publier le projet de la Loi de la salarisation unitaire en conformite avec le principe de la transparence promue par le gouvernement actuel pour pouvoir etre consulte comme une demarche complementaire du processus de debat public. 2016-12-12 16:32:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_cnp-699.jpgAcțiune de control la Agenția Națională a Funcționarilor Publici (A.N.F.P.) și centrele regionale de formare continuă pentru administrația publică locală, realizată de Corpul de Control al Primului-ministruȘtiri din 11.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/action-de-controle-a-l-agence-nationale-des-fonctionnaires-publics-a-n-f-p-et-les-centres-regionaux-de-formation-professionnelle-pour-l-administration-publique-locale-realisee-par-le-corps-de-controle-du-premier-ministrePendant la periode janvier 2011 - septembre 2016, au niveau de l`A.N.F.P. et des centres regionaux de formation professionnelle pour l`administration publique locale il y a eu 2.876 programmes de formation professionnelle/perfectionnement, d`un montant total de 34.362.744 lei, organises pour 45.943 stagiaires, dont la grande majorite provenait des institutions publiques. Les programmes de formation professionnelle/perfectionnement ont ete realises par les partenaires A.N.F.P. ou des centres regionaux qui ont ete selectionnes quasi - exclusivement (exceptees trois cas) non pas des centres regionaux, mais parmi des societe commerciales ou organisations non gouvernementales. En vue du deroulement effectif de ces activites, les entites mentionnees ont utilise, selon le cadre legal en vigueur, du personnel specialise dans des activites de formation, constitue en grande mesure de fonctionnaires publics. Plus bas sont presentes les principaux problemes constates: - on a identifie des partenaires de formation qui detiennent une position dominante dans la fourniture des programmes de formation professionnelle/perfectionnement, bien qu`ils n`aient pas fourni de tels programmes qu`une courte periode de temps (ex. :2 ans - Formatica S.R.L. Bucarest ou 3 ans - A.P.S.A.P. Bucarest); - de l`analyse des tarifs pratiques par les formateurs on a constate leur ressemblance, situation favorisee meme par les reglementations emises par l`A.N.F.P., ce qui peut representer une transgression des dispositions de l`art.8 de la Loi de la concurrence no.21/1996, republiee. ; - certains ordres elabores au niveau du president de l`A.N.F.P. ont subi certaines modifications dont l`effet fut une plus grande permissivite concernant le respect de certaines conditions par les partenaires de formation ou le suivi de l`activite de formation. Dans le meme contexte, est inscrite aussi la modification du mode de calcul des sommes virees au budget d`Etat, par des ordres du president de l` A.N.F.P. Cette modification. La consequence de cette modification fut la diminution de la valeur reelle des sommes virees au budget d`Etat a partir de 2014 (333.919,80 lei en 2011, 368.250,32 lei - en 2012, 425.831,90 lei - en 2013, 301.490,80 lei - en 2014 et 281.291,50 lei en 2015), ainsi que leur taux dans le total de la contra valeur des programmes de formation professionnelle/perfectionnement (2011 - 7,9%; 2012 - 6,2%; 2013 - 5,8%; 2014 - 5,3%; 2015 - 5,0%); - ont retenu une serie d`aspects qui peuvent conduire a la conclusion que les programmes de formation professionnelle/perfectionnement constituent, dans de nombreux cas une modalite de recompenser les fonctionnaires publics par les chefs des institutions publiques; - on a identifie des programmes de perfectionnement differents dans la meme periode de temps, avec le meme formateur, mais dans des lieux differents, ce qui est physiquement impossible, ainsi que des cas où le meme partenaire de formation a organise des programmes de perfectionnement differents avec des formateurs differents, mais pendant la meme periode et dans le meme lieu et dans ces situations on met sous le point d`interrogation la realite de la realisation des cours en question; - les depenses estimees par les services des hotels dont ont beneficie les participants aux stages de formation professionnelle/programmes de formation professionnelle/perfectionnement ont atteint, pendant la periode analysee 55.579.534 lei (comparativement, le coût des programmes fut de 34.362.744 lei), avec la mention que ces depenses sont supportees dans presque toutes les situations des budgets des institutions et autorites publiques dont proviennent les stagiaires. Il est egalement a preciser qu`a par ces depenses, il y a aussi des depenses concernant le transport des stagiaires au et du lieu du deroulement des stages pour ces programmes, depense decomptees par les instituions/autorites publiques en vertu des dispositions de l`Arrete du Gouvernement no. 1860/2006, avec les amendements ulterieurs; l`hebergement est assure dans des lieu situes dans des localites touristiques et pendant les vacances; - les services d`hebergement incluent, outre le petit dejeuner, des tickets repas (de 100 lei /jour), representant le coût du dejeuner et du diner. Dans l`Arrete du Gouvernement 1860/2006, avec les amendements ulterieurs, la seule disposition concernant le decomptage du coût du repas offert des autorites et institutions publique pendant la periode de la delegation dans une autre localite se trouve a l`art. 32, respectivement - si dans le coût de l`hebergement est inclus aussi le petit dejeuner, on decompte aussi sont coût. Par consequent, en incluant la valeur des tickets repas, autres que le petit dejeuner dans les services hoteliers on a cree un avantage aux hotels où les stages ont eu lieu, par la transgression des dispositions legales mentionnees plus haut. ***La synthese de la Note d`information sur les Programmes de formation professionnelle/perfectionnement organises par l`A.N.F.P. et les centres regionaux d formation continue pour l`administration publique locale, pendant la periode janvier 2011 - septembre 2016, est disponible integralement sur le site du Gouvernement de la Roumanie a l`adresse : https://goo.gl/5EnsRE 2016-12-11 13:46:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-11-01-49-10big_sigla_guvern_albastru.pngDeclarațiile susținute de premierul Dacian Cioloș după exprimarea dreptului de vot, la ZalăuȘtiri din 11.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-dacian-ciolo-apres-avoir-exprime-son-droit-de-vote-a-zalauBonjour! J`ai un premier et important message que je tiens a repeter afin qu`il soit bien assimile, naturellement. Je pense que la chose la plus importante de cette journee c`est que le plus grand nombre de gens aillent voter, quelles que soient leurs options politiques. Cela est important afin que le resultat que nous aurons ce soir soit aussi representatif que possible. Et aujourd`hui c`est le jour où les electeurs peuvent transmettre a ceux qui vont conduire la Roumanie les messages les plus importants pour les quatre prochaines annees. Naturellement, dans une democratie participative il est tres important aussi de consulter les citoyens sur le parcours de la gouvernance. Cependant, je pense que ceux qui le plus le droit de contester, de faire des observations sur ce que devra se passer les quatre prochaines annees sont ceux qui aujourd`hui vont voter, ceux qui aujourd`hui vont confier un mandat a ceux qui conduiront la Roumanie les quatre prochaines annees et ensuite, naturellement, ils auront toute la legitimite de suivre le mode dont le mandat qu`ils ont confie sera mis en œuvre. De mon point de vue, le plus important c`est cette liberte de pouvoir voter, de pouvoir elire nos representants. Elle fut difficilement gagnee dans l`histoire de la Roumanie et je pense qu``il est important de ne pas la deconsiderer. Et je pense, a ce propos, particulierement aux jeunes et a ceux qu`on entend dire ``...; Mais si les choses ne vont pas bien dans le pays, je prefere m`en aller ``. Je pense que nous avons tous le devoir de faire en sorte que les choses aillent bien dans le pays avant de penser a toute autre chose, si en effet nous aimons les lieux où nous sommes nes et si nous voulons que les choses aillent mieux. Et meme que les choses aillent mieux afin que ceux qui maintenant sont a l`etranger et souhaitent revenir, puissent le faire. Voila donc mon espoir et c`est en ce sens que j`ai vote moi aussi aujourd`hui. Je vous remercie ! 2016-12-11 10:40:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_cover.jpgROdiaspora, aplicația mobilă a votantului din străinătateȘtiri din 10.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/2016-12-10 18:23:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-10-06-33-32big_govithub.pngDe alegeri, urmărește LIVE pe internet prezența la vot din România și diaspora Știri din 10.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/2016-12-10 18:14:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-10-06-33-18big_govithub.pngProgramul guvernamental GovITHub lansează 2 noi proiecte cu impact național: Registrul Serviciilor Sociale din România și un Program de Evidență a Stocurilor de Vaccinuri din RomâniaȘtiri din 09.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-programme-gouvernemental-govithub-lance-2-nouveaux-projets-ayant-un-impact-national-le-registre-des-services-sociaux-de-la-roumanie-et-un-programme-dossier-des-vaccins-de-la-roumanieMoins de 70 jours depuis qu`il est devenu operationnel, le programme gouvernemental GovTHub annonce le lancement de deux nouveaux projets informatiques ayant un impact national, dont les beneficiaires directs sont les citoyens. Les nouveaux projets lances sont la Carte des services sociaux licencies de la Roumanie et le programme Dossier des vaccins de la Roumanie, realises en collaboration avvec les ministeres du Travail et de la Sante. Carte des services sociaux de la Roumanie licencies La Carte des services sociaux licencies de la Roumanie est une plateforme informatique accessible a l`adresse www.harta-furnizori.mmuncii.ro qui integre tous les services sociaux autorises de la Roumanie, specifiques pour chaque categorie de groupe vulnerable, dans le but de l`information des potentiels beneficiaires. Par le biais de cette plateforme online, dorenavant on peut trouver facilement des informations actualisees sur les centres pour la mere et l`enfant, les foyers pour les personnes agees , les centres de recuperation et tous les autres types de services sociaux disponibles en Roumanie, ainsi que leurs donnees de contact et la capacite des places. Plus de details sur la contribution du GovITHub dans ce projets, a l`adresse http://ithub.gov.ro/2016/11/25/harta-serviciilor-sociale-licentiate/ Application pour rapporter les stocks des vaccins Dans le contexte du lancement de la plateforme de promotion de l`importance de la vaccination, , www.desprevaccin.ro, developpee toujours par GovITHub, le Ministere de la Sante et l`Agence nationale du Medicament ont recu de nombreuses notifications sur l`absence du stock de certains vaccins. Analysant le processus actuel des rapports de stockage de vaccins, en collaboration avec les representants du Ministere de la Sante le GovITHub a propose la creation d`une plateforme online par le biais de laquelle les directions de Santes publique puissent rapporter facilement l`existence des stocks a tout moment, en evitant ainsi le fardeau des rapports plus frequents de la part des medecins. Au cours d`une semaine seulement, l`application informatique pour l`actualisation des stocks de vaccins a ete deja finalisee par le GovITHub et elle sera utilisee par les directions de sante publique et le Ministere de la Sante. Plus de details sur la contribution du GovITHub a ce projet sont disponibles a l`adresse http://ithub.gov.ro/2016/12/08/aplicatie-pentru-evidenta-si-actualizarea-stocurilor-de-vaccinuri/ *** GovITHub prepare pour la periode a venir d`autres nouveaux projets en stades avances de travail, dont aussi une plateforme online de consultation de tous les actes normatifs qui sont en debat publique, une application de visualisation de toutes les donnees publiques et un registre du personnel medical de la Roumanie. 2016-12-09 15:02:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-09-03-07-48big_govithub.pngDepartamentul Centenar: "Iaşi, Capitala Renaşterii Naţionale"Știri din 08.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-departement-centenaire-quot-iasi-capitale-de-la-renaissance-nationale-quotLe Departement Centenaire du Gouvernement de la Roumanie, la Banque Nationale de la Roumanie3 et la Mairie du municipe de Iaşi organisent a Iaşi, les 14-16 decembre 2016, une serie de manifestations reunies sous le titre ,,Iaşi, Capitale de la Renaissance nationale. Les evenements sont dediees a l`anniversaire d`un siecle depuis le moment où Iaşi est devenu capitale en temps de guerre et dont le but est d`initier une processus de reevaluation du role historique de la Moldavie et de Iași dans le cadre de l`effort commun de renaissance politique et militaire de l`Etat roumain. Le secretaire d`Etat M. Florin-Daniel Şandru, le coordonnateur du Departement Centenaire, M. Dănuţ Crăciun, le directeur de la Filiale regionale de la BNR - Iaşi et M. Mihai Chirica, le maire du Municipe de Iaşi, soutiendront mardi 13 decembre 2016, a partir des 11h00, au siege de la Mairie du Municipe de Iaşi, une conference de presse dans le cadre de laquelle sera annoncee tout le deroulement des evenements et le lancement officiel du site du Departement Centenaire. Les manifestations commenceront mercredi 14 decembre par le depot de couronnes de fleurs et l`offices d`une courte messe religieuse dans le secteur militaire du cimetiere Eternitatea. Apres ce moment, l`Universite ,,Alexandru Ioan Cuza prendra la tache de hote en sorte que a commencer de 13h30, aura lieu un dejeuner dans la Salle des pas perdus. La journee prendra fin par la Seance festive de l`Academie roumaine tenue dans l`Aula ,,Mihai Eminescu de l`Universite ,,Alexandru Ioan Cuza, entre 14h30 et 17h00. La deuxieme journee des manifestations, jeudi 16 decembre commencera par le devoilement de certaines plaques commemoratives marquant les immeubles où ont fonctionne les institutions representatives de l`Etat roumain pendant la periode 1916-1918, comme suit : 11h00 la residence de la Reine Maria (Palais des enfants de Iaşi), 11h30, Palais Rosetti-Roznovanu (aujourd`hui siege de la Mairie du Municipe de Iași), 12h00 au siege de la BNR Iaşi. A 15h00 aura lieu au Palais de la Culture le vernissage de l`exposition ,,BNR pendant la Grande Guerre, organisee par la BNR. Le public aura ensuite l`occasion d`assister, a commencer de 16h00, a la projection du film documentaire ,,Iaşi, Capitale de Guerre, realise par la Societe d`etudes historiques, qui aura lieu a l`Athenee Tătăraşi. Vendredi 17 decembre, la derniere journee des manifestations, aura lieu de devoilement de certaines plaques commemoratives, a 10h00, au siege du Senat roumain (Palais de l`Universite / Universite technique ,,Gh. Asachi Iaşi) et a 11h00 au siege de la Chambre des deputes (Theatre national ,,Vasile Alecsandri de Iaşi). A partir de 12h00, l`Association ,,Tradition militaire effectuera des demonstrations Place de l`Union. Dns le complexe Palas Mall aura lieu, a compter de 13h00, le vernissage de l`exposition photographique ,,Personnalites de la Grande Guerre, realisee par le Departement Centenaire, en collaboration avec le Musee national d`histoire de la Roumanie et les Archives nationales de la Roumanie, qui sera ouverte au public. Dans la Gare de Iaşi arrivera a 14h00le Train royal. Les membres de la Famille royale seront accueillis par les representants des autorites locales, apres quoi sera organise un ceremonial militaire. Pendant toute la duree du stationnement dans la Gare Iaşi, le Train royal pourra etre visite par le public dans l`intervalle 14h30-21h00, et le 17 decembre entre 9h00 et 12h00. Au meme endroit, le public pourra admirer lexposition photographique intitulee ,,Les Chemins de fer roumains pendant la Premiere Guerre mondiale, realisee par le Departement Centenaire en collaboration avec le Centre national de qualification et formation ferroviaire. La derniere plaquette commemorative marquant l`immeuble où a fonctionne pendant 1916-1918, rla residence du Roi Ferdinand I (aujourd`hui, le Musee de l`Union de Iaşi) sera devoilee a 14h30. La suite des evenements de Iasi s`achevera par une reception officielle organisee par la BNR dans le hall central du Palais de la Culture, a partir de 19h00, a laquelle participeront des representants des autorites centrales et locales, les representants de la Famille Royale, des representants de l`Academie roumaine, des representants de la BNR, les recteurs des universites de Iaşi, des representants du corps academique et de la societe civile. L`evenement ,,Iaşi, Capitale de la Renaissance Nationale est organise en partenariat avec l`Academie roumaine, la Maison royale de la Roumanie, la Metropolie de la Moldavie et de la Bucovine, l`Universite ,,Al.I. Cuza de Iași, le Complexe du Muse national ,,Moldova Iaşi, l`Athenee Tătărași, la Societe d`etudes historiques de la Roumanie, l`Association des etudiants journalistes de Iaşi. Les partenaires medias de l`evenements sont Agerpres (partenaire principal), la Television roumaine, la Societe roumaine de radiodiffusion et Viva FM Iaşi. Sur la toile de fond du retrait de l`armee, de l`administration et d`une partie de la population en Moldavie Moldova, pendant la derniere partie de 1916, la ville de Iaşi devient la Capitale de l`Etat roumain, Bucarest etant occupee par les Allemands le 6 decembre 1916. Pendant deux annees (1916-1918), a Iaşi ont fonctionne le Gouvernement et le parlement qui ont pris des decisions importantes comme le vote universel et la reforme agraire. . Departement CENTENAIRE 2016-12-08 11:05:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-08-11-06-51big_sigla_guv_albastru_1.jpgPrecizări referitoare la sinteza privind verificarea respectării, de către reprezentanții Ministerului Sănătății, a prevederilor legale în legătură cu atribuirea și derularea unor contracte de achiziție publică a sistemelor informatice, în perioada 01.01.2007 – 31.12.2010Știri din 07.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/precisions-relatives-a-la-synthese-concernant-la-verification-du-respect-par-les-representants-du-ministere-de-la-sante-des-dispositions-legales-visant-l-attribution-et-le-deroulement-de-certains-contrats-d-achats-publics-des-systemes-pendant-la-periode-0Situation des payements effectues par le Ministere de la Sante pour le systeme informatique de haute performance pour els etablissements hospitaliers Total payements (USD) Somme (USD) Annee Montant ventile Type de depense 14.343.071,69 11.300.288 2008 2.147.054,72 USD TVA 9.153.233,28 USD Produits et services fournis dans le cadre du contrat 3.042.783,69 2015 596.061,69 USD Interet legal correspondent a la somme 2.446.722 USD Payement de la facture no. 134015747/30.07.2009 124.013,41 RON Depenses d`execution 1.220.199,45 RON Depenses d`arbitrage 4.611.750 4.611.750 2008 Licences du type - Patient Management 18.954.821,69 Le montant de 4.343.071,69 USD, paye aux fournisseurs addIT Dienstleistungen GmbH and Co KG Austria et Hewlett-Packard International Trade B.V. represente environ 65% du prix total (sans TVA, taxes douanieres, impots ou autres taxes) du systeme informatique de haute performance qui devait etre mis en œuvre dans 16 hopitaux (sans la precision claire si le systeme informatique devait etre installe aussi au siege du Ministere, respectivement aux 4 directions departementales de sante publique - Argeș, Mureș Sibiu et Neamț), dans les conditions où le systeme informatique a ete mis en œuvre seulement dans les deux unites hospitalieres - master. Le Ministere de la Sante a achete 430.000 licences du type tip - Patient Management - Management du patient, a un prix unitaire de 10,73 USD et 10,725 USD. Par consequent, compte tenu du prix minimum mentionne dans les factures, de 10,725 USD/licence du type - Patient Management, il en resulte que pour ce type de licences, le Ministere de la Sante a paye la somme totale d`au moins 4.611.750 USD. 2016-12-07 18:56:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-07-06-59-03big_sigla_guv_albastru_1.jpgMinisterul Sănătății a lansat Programul Național de Screening Auditiv pentru Nou-Născuți și un sistem informatic național de evidență a rezultatelor testelor auditive, dezvoltat cu ajutorul GovITHubȘtiri din 07.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-ministere-de-la-sante-a-lance-le-programme-national-de-depistage-auditif-pour-les-nouveaux-nes-et-un-systeme-informatique-national-pour-l-enregistrement-des-resultats-des-tests-auditifs-developpe-a-l-aide-du-govithubEn Roumanie, sur 1000 naissances viables, 3 des nouveaux-nes presentent des deficiences d`auditions difficilement saisissables en l`absence d`un controle de specialite. La surdite ou hypoacousie profonde est l`affection native la plus frequente dans notre pays, etant depistee le plus souvent a peine vers l`age de 2 ans, lorsque les chances de recuperation sont beaucoup plus reduites. Afin d`assurer la chance a une vie normale pour les enfants nes souffrant de hypoacousie, le Ministere de la Sante fait connaitre le debut du Programme national de test auditif des nouveaux-nes, par le biais duquel tous les nouveaux-nes dans les hopitaux et maternites de la Roumanie beneficieront des leur premier mois de vie d`un controle auditif gratuit, realise a l`aide d`une technique medicale moderne. Une composante essentielle du Programme d`audio depistage neonatale consiste dans une application informatique unique, realisee en collaboration avec l`equipe du GovITHub, où toutes les donnees des appareils de depistage seront centralisees en vue des rapports ulterieurs. Ainsi, tous les resultats des tests auditifs neonatales de la Roumanie pourront etre suivis dans une serie de rapports disponibles au Ministere de la Sante dans l`interface de la gestion de la plateforme informatique. Apres la collecte de donnees suffisantes, la plateforme permettra automatiquement l`agregation et la filtration des resultats de ces testes, ce qui permettra la mise en exergue des enfants qui n`ont pas ete testes a temps, en conformite avec le protocole. Au cours de la periode a suivre on mettra en œuvre aussi une fonctionnalite par le biais de laquelle les parents recevront des notifications par SMS pour se presenter aux controles afferents au protocole de depistage. Le Programme national de depistage auditif pour les nouveaux-nes a commence deja dans 3 maternites de Bucarest (Polizu, Filantropica et Pantelimon - où il y a deja un equipement moderne de depistage auditif, permettant l`enregistrement et l'utilisation ulterieure des resultats des tests dans l`application informatique) et il sera etendu au niveau national en 2017, apres la dotation avec un equipement moderne de depistage auditif de 335 autres unites medicales d`Etat de Roumanie (maternites, hopitaux avec des sections de pediatrie, centres de diagnostique ORL). __ Plus de details sur les fonctionnalites de l`application RENSA developpee par GovITHub en regime open source pour le Ministere de la Sante on peut trouver a : http://ithub.gov.ro/2016/12/06/rensa-registrul-electronic-national-de-screening-auditiv/ Par le biais de ce projet, le programme gouvernemental GovITHub continue sa mission d`aider les institutions publique de la Roumanie d`ameliorer leurs services pour les citoyens par le biais d`une plus valeur assuree par les systemes informatiques efficaces, construits selon les principes construite Open Source, Mobile Ready, Cloud Enabled, Cyber Security and Privacy.  2016-12-07 11:55:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_govithub.pngMCPDC prezintă Profilul Petiționarului și tematica problemelor ridicate de cetățeni în petițiile din 2016 adresate Prim-Ministrului și Guvernului RomânieiȘtiri din 07.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-mcpdc-presente-le-profile-du-petitionnaire-et-la-thematique-des-problemes-souleves-par-les-citoyens-dans-les-petitions-de-2016-adressees-au-premier-ministre-et-au-gouvernement-de-la-roumanieDedie a la pratique de la gouvernance ouverte dans le cadre de laquelle les besoins des citoyens sont au centre de la decision du Cabinet, le Gouvernement a maintenu le contact avec les citoyens y compris par le biais des petitions deposees a l`adresse du Premier ministre et l`organisation a la fois par le Ministere pour la Consultation Publique et le Dialogue avec les Citoyens (MCPDC) d`audiences hebdomadaires avec tout citoyen interesse. Etant un important vecteur de communication avec les citoyens pour connaitre leurs problemes, le MCPDC a surveille periodiquement en 2016 la problematique soulevee dans les petitions, la synthese annexee presentant le Profile du Petitionnaire qui s`adresse au Premier ministre et au Gouvernement de la Roumanie. Cette analyse realisee en collaboration avec le Secretariat General du Gouvernement dont releve la Direction de specialite a vise non seulement une bonne connaissance du requerant, mais aussi l`identification des principaux themes interessant les citoyens, respectivement, les modalites dont ils s`adressent a l`administration (e-mail, poste etc.). Depuis le debut du mandat, au Secretariat General du Gouvernement ont ete recues en tout 20.777 petitions adressees au Premier ministre et au Gouvernement de la Roumanie avec une moyenne de 1.731 petitions par mois pendant l`actuelle gouvernance. La distribution au cours des 4 dernieres annees prouve en moyen une augmentation d`au moins 20% du nombre des petitions adressees au Gouvernement de la Roumanie en janvier - octobre 2016 face aux annees 2013 ou 2014. Des themes comme la reforme du systeme medical, l`emploi, et l`etat du systeme d`enseignement ont ete, au cours de la periode analysee, au centre de l`attention du citoyen selon le document du MCPDC. Le nombre des petitions transmises par e-mail a augmente. Ainsi, apres le lancement par le Gouvernement Cioloș, de l`adresse pour correspondance pm@gov.ro le 4 decembre 2015, le taux des petitions transmises par la poste electronique a augmente a 60%, par rapport a 44% en 2015 (excepte le mois de decembre), 35% en 2014 ou 40% en 2013. Repondant aux attentes des citoyens qui envoient des petitions, le MCPDC a pris l`initiative de developper en collaboration avec les experts du GovITHub, l`application pilote - pilot: Surveille la petition. L`application pourra allouer et communiquer automatiquement aux citoyens a leurs adresses d`e-mail des numeros d`enregistrement pour chaque petition envoyee, en expliquant les termes maximum de solution d`une reponse, y compris la date de la reception de la petition (comme il arrive souvent) par la Chancellerie du Premier ministre/Secretariat General du Gouvernement, ministeres ou agences. Les prochaines annees le systeme applique comme teste aux CPM et SGG en 2016, pourra etre applique aussi dans les ministeres. Plus d`informations concernant l`analyse realisee en premiere par le MCPDC, on peut trouver a : https://goo.gl/AIIUkn. La presente initiative represente une reponse gouvernementale comte tenu du respect qui doit etre manifeste aux citoyens, constituant a la fois une demarche pour augmenter l`efficacite du suivi / solution des petitions adressees au Premier ministre, au Gouvernement en general, aux institutions relevant du Gouvernement. . Pour plus d`informations priere de s`adresser a Mme Maria Smarandache, conseillere de presse au Presă MCPDC, portable 0733 309 633/ 0799 010 219 ou e-mail maria.smarandache@gov.ro 2016-12-07 10:04:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-07-10-05-58big_sigla_mcpdc.jpgDezbaterea "Mobilitate, educație, angajare – premise pentru integrarea persoanelor cu dizabilități în societate", organizată la GuvernȘtiri din 05.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/debat-quot-mobilite-education-embauche-premisses-pour-l-integration-des-personnes-handicapees-dans-la-societe-quot-organise-par-le-gouvernementLa Chancellerie du Premier ministre et l`Autorite nationale pour les personnes handicapees ont organise aujourd`hui au Plais Victoria, la table ronde sur le sujet Mobilite, education, embauche - premisses pour l`integration des personnes handicapees dans la societe, a l`occasion de la Journee internationale des personnes handicapees. Le but de cet evenement fut de faciliter le dialogue entre les institutions publiques, les personnes handicapees, le milieu prive et non gouvernemental, concernant les defis du domaine du handicap et d`identifier les opportunites et les possibilites pour leur resolution. Au debat ont participe M. Vasile Dincu, vice-premier ministre, ministre du Developpement Regional, et de l`Administration publique, M. Dragoș Nicolae Pislaru, ministre du Travail, de la Famille, de la Protection Sociale et des Personnes Agees, M. Mircea Dumitru, ministre de l`Education Nationale et de la Recherche Scientifique et M. Mihai Tomescu, president de l`Autorite nationale pour les personnes handicapees. Le vice-premier ministre Dincu a souligne le fait que bien que la Roumanie ait fait des pas importants cette annee en la matiere du handicap par l`approbation de la Strategie nationale Une societe sans barrieres pour les personnes handicapees 2016 -2020 et du Plan operationnel pour la mise en place de la Strategie nationale, il est extremement important de veiller a la mise en œuvre de la Strategie. Le vice-premier ministre Dincu a propose la conclusion d`un Protocole intersectoriel par le biais duquel des representants du Ministere du Developpement Regional et de l`Administration publique, du Ministere du Travail, de la Famille, de la Protection Sociale et des Personnes Agees, de l`Autorite nationale pour les personnes handicapees, du Conseil national du handicap, de l`Inspectorat d`Etat dans les constructions et d`autres institutions ayant des attributions en la matiere puissent surveiller le respect des dispositions de l`art. 63 de la Loi 448/2006 portant protection et promotion des droits des personnes handicapees. Par l`implication determinante des institutions de l`Etat dans les prochaines quatre mois, pourrons avoir un instrument d`evaluation pour l`appliquer au niveau national et qui puisse nous offrir une image reelle des institutions publiques de la perspective de l`acces des personnes handicapees. Le ministre du Travail, M. Dragoș Pislaru, a reaffirme le fait que l`integration des personnes handicapees dans la societe est l`un des elements essentiels, une priorite pour le Ministere du Travail et l`embauche est l`un des elements essentiels pour prevenir l`isolement et la segregation sociale. Depuis trop de temps, l`accent a ete mis sur les indemnisations accordees aux personnes handicapees mais nous devons tous comprendre que nous ne pouvons pas etre contents du niveau de ces indemnisations car elles ne permettent pas une vie decente. L`embauche offre aux personnes handicapees non seulement un revenu honorable, beaucoup plus que ces indemnisations - la mais le fait qu`elles ont ainsi la chance de produire, de travailler pour la societe a un effet benefique au niveau psychologique. C`est justement pour cela que l`on retrouve parmi ces personnes-la des depressions, atteignant meme le desespoir, se sentant un fardeau pour le reste de la societe. Nous les faisons se sentir un fardeau meme par nos moindres gestes. Aujourd`hui encore a ete lance le paquet des mesures actives d`embauche dont beneficieront aussi les personnes handicapees. Au niveau national il y a 775.000 personnes handicapees, dont environ 35.000 en sont embauchees, ce qui represente 17,56% du groupe potentiellement actif. Dans ce contexte, le ministre du Travail, M. Dragoș Paslaru, a souligne, d`une part, l`importance de l`implication soutenue des agences departementales de l`emploi pour faire embaucher prioritairement les personnes des groupes vulnerables et, d`autre part, la necessite quel`administration publique devienne un employeur important des personnes handicapees. M. Mircea Dumitru, le ministre de l`Education nationale a souligne l`importance de la modification du cadre legislatif en sorte qu`il n`y ait plus de barrieres en ce qui concerne l`integration dans l`enseignement de masse des enfants handicapes et/ou des besoins educationnels speciaux. Par ailleurs, le ministre de l`Education a apprecie qu`il est vital d`inclure dans le curricula de formation professionnelle des enseignants un nouveau mode specifique d`aborder le handicap. Les participants a cette reunion, plus de 70 personnes du secteur public non gouvernemental, tout comme des personnes handicapees ont salue la perspective integree dont on a analyse et presentees tous les trois themes soumis a la discussion : embauche, education et mobilite. Dans le cadre de la reunion ont ete annonces deux partenariats entre l`Autorite nationale des personnes handicapees et le secteur prive. le premier a pris fin par eJobs Grup et visera le developpement de services aidant les employes et les employeurs prives a accroitre le taux d`embauche des personnes handicapees. Le second, a ete conclu avec Code for Romania et vise a la realisation d`une carte de toutes les institutions, espaces et services d`interet public et les possibilite des personnes handicapees des points de vue physique, visuel ou auditif. Par cette application mobile on vise a aider toutes les personnes handicapees a verifier si leur acces est facilite et a signaler si une institution ou un espace d`utilisation publique reunit toutes les conditions necessaires. 2016-12-05 16:01:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_dizabilitati-9927_c.jpgAcțiune de documentare privind achizițiile de produse software la nivelul ministerelor și instituțiilor aferente, realizată de Corpul de Control al Primului-ministruȘtiri din 05.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/action-de-documentation-concernant-les-achats-de-logiciels-aux-ministeres-et-institutions-afferentes-realisee-par-le-corps-de-controle-du-premier-ministreLe Corps de controle du Premier ministre a effectue une action de documentation concernant les achats de logiciels realises entre 01.01.2011 et 31.07.2016, aux ministeres du Gouvernement de la Roumanie et des unites relevant de leur autorite. L`action de documentation a consiste dans la clarification des aspects suivants: la situation des contrats concernant l`achat de logiciels fait par ces entites publiques relevant du controle du Corps de controle du Premier ministre, le stade de l`execution des contrats sur les achats de logiciels, ainsi que l`identification des eventuelles situations de non fonctionnement/non utilisation/expiration des produits/licences de logiciels achetes par les entites publiques mentionnees. Pour la realisation de cette analyse, le Corps de controle du Premier ministre a demande des informations concernant les achats de logiciels aux ministeres suivants: le Ministere du Developpement Regional et de l`Administration Publique, le Ministere de l`Economie, du Commerce et des Relations avec le Milieu des Affaires, le Ministere des Affaires Etrangeres, le Ministere des Affaires Interieures, le Ministere de l`Agriculture et du Developpement Rural ; le Ministere de la Defense Nationale; le Ministere de la Culture, le Ministere de l`Education Nationale et de la Recherche Scientifique, le Ministere de l`Energie, le Ministere des Finances Publiques, le Ministere des Fonds Europeennes, le Ministere de la Justice, le Ministere de l`Environnement, des Eaux et des Forets, le Ministere du Travail, de la Famille, de la Protection Sociale et des Personnes Agees, le Ministere des Communications et pour la Societe Informationnelle; le Ministere de la Jeunesse et du Sport, le Ministere des Transports, le Ministere pour la Consultation Publique et le Dialogue Civique et le Departement pour la relation avec le Parlement, ainsi qu`aux unites relevant de leur autorite. De l`analyse de ces informations il a resulte que 19 entites publiques ont achete des produits et licences de logiciels et ont conclu plus de 1000 contrats/commandes d`un montant total de 3.733.043.559,97 RON, avec la TVA, payant la somme totale de 3.131.204.615,99 RON, avec la TVA. En outre, concernant le stade de l`execution des contrats d`achats de logiciels, on a constate que l`on a finalise presque totalement les logiciels achetes, etant installes/utilises a l`interieur des entites, cependant, on a identifie aussi certaines situations de non fonctionnement/non utilisation de ces produits. Ainsi, 9 entites publiques et les unites qui en relevent (par subordination ou coordination) ont paye la somme de 110.290.733,41 RON pour les produits/licences de logiciels installes mais non utilises, ou non mis en œuvre ou identifies avec des difficultes en exploitation ou defauts pour des raisons diverses. Compte tenu des aspects constates, le Corps de controle du Premier ministre propose d`approfondir l`action de documentation, les 12 mois a venir par le biais d`actions de verification ponctuelles effectuees par les structures habilitees des ministeres concernes (le Corps de controle du ministre, des directions de controle etc.) au niveau de toutes les entites qui ont fait l`objet de l`action de documentation, avec l`information du Corps de controle du Premier ministre. En outre, le Corps de controle du Premier ministre a recommande la creation d`une structure specialisee, ayant des attributions dans le monitorage des achats, respectivement, dans la mise en œuvre et l`utilisation des logiciels par toutes les structures de l`administration publique. ***La synthese de la Note d`information concernant l`achat de logiciels faits au niveau des ministeres du Gouvernement de la Roumanie et des unites qui en relevent, entre 01.01.2011 et 31.07.2016, est disponible integralement sur le site du Gouvernement a l`adresse : https://goo.gl/UtfNDI 2016-12-05 12:37:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-05-12-38-19big_sigla_ccpm.pngMesajul premierului Dacian Cioloș cu ocazia Zilei Naționale a României Știri din 01.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-dacian-ciolo-a-l-occasion-de-la-journee-nationale-de-la-roumanieOn dit du 1er Decembre 1918 que ce fut un miracle de l`histoire. Et, en effet, on peut dire que la reconnaissance de la Grande Union de la Roumanie moderne fut un miracle de l`histoire, mais derriere ce miracle il y eut d`abord des gens, des gens qui ont su rever, qui ont des gens qui ont su mettre en œuvre cet ideal avec perseverance. Je pense aux personnalites politiques, aux gens de culture, aux gens qui ont cru tout simplement dans cet ideal et ils l`ont transmis d`une generation a l`autre. Et cela fut possible alors, en 1918, parce que nous avions la qualite dans l`education, la valeur dans la culture, ce fut possible grace au courage de l`armee roumaine, ce fut possible parce que nous avons eu des politiciens inspires. Et, de cette facon a pu commencer la realisation de ce reve de la Roumanie moderne. Aujourd'hui, a 98 ans depuis ce moment-la, deux ans seulement avant le centenaire de la Grande Union, nous sommes confrontes a un defi qui nous permet d`achever ce projet de la Roumanie moderne. Et cela est possible en nous assumant ensemble un projet de pays au-dela des questions quotidiennes que nous avons a resoudre, ce reve et cette vision sur ce que nous voulons de la Roumanie moderne, de la Roumanie de l`avenir peuvent nous aider a trouver en vous la fore ce la coherence, la force de la cohesion pour soutenir un projet de pays. Nous sommes a un moment où, des choix que nous ferons, de la perseverance et la coherence avec lesquelles nous serons en mesure de mener ce projet a bon bout dependra l`avenir de la Roumanie. Et nous pouvons, je suis persuade que nous pouvons l`assumer ensemble. Joyeux anniversaire, la Roumanie! Joyeux anniversaire, Les Roumains, où que vous soyez! Joyeux anniversaire a tous ceux qui vivent en Roumanie! 2016-12-01 09:28:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_spf_1509-edit.jpgDe anul acesta, rezidenții în medicină, medicină dentară și farmacie din România își pot alege repartizarea în orice spital din România în care sunt locuri sau posturi libereȘtiri din 30.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/2016-11-30 10:45:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-11-30-10-54-23big_1.jpgSituația contractelor de deszăpezire la nivel naționalȘtiri din 29.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/2016-11-29 14:37:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_hartă.jpgSalariul minim pentru 2017 și proiectul legii salarizării unitare, teme discutate în Consiliul Național TripartitȘtiri din 28.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-salaire-minimum-pour-2017-et-le-projet-de-la-loi-de-la-salarisation-unitaire-des-themes-discutes-dans-le-cadre-du-conseil-national-tripartiteLe Premier ministre Dacian Cioloș a participe a la reunion du Conseil National Tripartite *** Les representants de l`Executif ont discute lundi dans le cadre du Conseil Nationale tripartite (CNT), avec les partenaires sociaux du niveau du salaire minimum en 2017 et ont presente des modifications proposees au Projet de la Loi sur la salarisation unitaire. Le Gouvernement a demande aux partenaires sociaux, syndicats et patronats, de presenter dans les prochains deux mois leurs propositions sur le montant du salaire minimum brut garanti pour 2017, le Gouvernement devant etablir, avant la fin de son mandat, le nouveau salaire minimu, en conformite avec les dispositions legales. Le Premier ministre Dacian Cioloș a transmis aux partenaires sociaux que pour 2017 le niveau du salaire minimum par economie sera le resultat de la negociation entre syndicats et patronats, tout comme au cours des annees anterieures. A compter de l`annee prochaine le niveau du salaire minimum devra etre fixe par un mecanisme de calcul, auquel est en train de travailler un groupe d`experts independants. - Je suis venu a cette reunion sans idees preconcue. Nous sommes ouverts aux propositions des partenaires sociaux et nous sommes aujourd`hui ici pour ecouter vos opinions, tout comme pour continuer a travailler de pair a un mecanisme transparent assurant la predictibilite dans l`evolution du salaire minimum , a declare le Premier ministre Dacian Cioloș. Le ministre du Travail, M. Dragoș Pislaru, a precise que pour etablir le montant du salaire minimum sont necessaires plusieurs pas, le premier en etant la centralisation des propositions faites par les confederations syndicales et patronales et, ulterieurement, sera convoque une reunion du CNT pour parvenir a un consensus. M. le ministre du Travail a precise que pour garantir la predictibilite du salaire minimum par economie le Ministere avait transmis aux partenaires sociaux une etude concernant l`evolution du niveau du salaire minimum brut garanti en Roumanie et l`evaluation de l`impact economique et social de son application. L`etude, realisee par l`Institut national de recherche scientifique dans le domaine du travail et de la protection sociale comprend des analyses et evaluations sur les effets economiques et sociaux de la majoration du salaire minimum brut garanti. L`etude a un caractere de documentation, sans effets dans l`etablissement du salaire minimum en 2017. Les resultats de cette etude sont utilisees dans une seconde phase de recherche pour l`elaboration d`un mecanisme transparent d`etablissement du salaire minimum brut garanti, en conformite avec la Recommandation specifique du pays du Conseil europeen du 8 juillet 2014 portant Programme national de reforme de la Roumanie. Le mecanisme d`etablissement du salaire minimum brut garanti est elabore par un groupe d`experts independants proposes par les partenaires sociaux et sera pret avant la fin de l`annee. Cette etude offre une image des personnes remunerees en Roumanie du salaire minimum et met en exergue leur exposition au risque de pauvrete. L`etude propose, par ailleurs, cinq scenarios sur la majoration du salaire minimum et l`impact que pourrait avoir son application sur l`environnement economique. Actuellement, le montant du salaire minimum de base brut par pays garanti est fixe comopte tenu des elements suivants: art. 3 de la Convention de l`Organisation Internationale du Travail no. 131/1970 portant etablissement des salaires minimum, ratifiee par la Roumanie en 1975; reduction du nombre des personnes salariees en risque de pauvrete et d`exclusion sociale ; recommandation de la Commission europeenne sur l`amelioration du poids du salaire minimum dans le salaire moyen, en sorte que le rapport entre ces deux salaires approche de 50%, tout comme c`est la situation dans les pays developpes de l`Union europeenne; les facteurs d`ordre economique, y compris les exigences du developpement economique, la productivite et l`interet pour realiser et maintenir un niveau eleve d`utilisation de la main d`œuvre. Ainsi, le salaire de base minimum brut garanti a ete majore de 500 lei, en 2008, a 1.250 a compter du 1er mai 2016, et son poids dans le revenu salarial moyen brut en Roumanie a augmente de 29,8% en 2008, a 46,62% en 2016. Une synthese des principales conclusions de l`etude: http://www.mmuncii.ro/j33/images/Documente/Transparenta/2016/Studiu_salariu_minim_proiect-sinteza.pdf L`etude integrale peut etre consultee a http://www.mmuncii.ro/j33/images/Documente/Transparenta/2016/Studiu_salariu_minim_proiect.pdf Pour ce qui concerne le Projet de loi sur la salarisation, le ministre du Travail, Dragoș Pislaru, a precise que pour assurer l`elimination de toutes les inegalites salariales du systeme public est besoin d`une allocation de 19,5 milliards de lei avant 2022. L`augmentation moyenne des salaires payes des fonds publics sera de 37,3 % correlee avec la croissance economique prevue et le rapport entre le salaire minimum et le salaire maximum sera reduit a 1/13. En outre, M. le ministre a fait connaitre que le projet prevoit que le salaire le plus grand sera celui du President et que le salaire du Premier ministre sera reduit de 300 lei par rapport au niveau actuel. Le projet prevoit l`octroi de primes pour fonctions difficilement acceptables (30%), comme, par exemple, les medecins et les specialistes dans le domaine informatique, ainsi que pour compenser les situations où le recrutement de personnel est difficile. En outre, le document prevoit l`octroi de primes de performance dans la limite de 5% du budget. - Pour ce qui concerne le Projet de la loi de la salarisation unitaire, je vous demande que nous ayons une approche realiste, compte tenu qu`il faut resoudre le probleme des inegalites du systeme pour ne pas affecter les salaires qui sont payes actuellement , a affirme le Premier ministre Dacian Cioloș. Le Projet de loi sera transmis aux partenaires sociaux dans la perspective des consultations qui auront lieu dans le cadre de la Commission de dialogue social du Ministere du Travail. 2016-11-28 16:38:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-11-28-04-40-26big_sigla_guv_albastru_vizita.pngLansarea seriei de dezbateri „România Centenară – Reflecții despre trecut și viitor”Știri din 28.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/2016-11-28 16:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-11-28-09-00-44big_sigla_guv_albastru.pngPremierul Dacian Cioloș a participat la Forumul Societății Civile din Europa Centrală și de EstȘtiri din 26.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-dacian-ciolo-a-participe-au-forum-de-la-societe-civile-de-l-europe-centrale-et-orientaleDiscours du Premier ministre Dacian Cioloş au Forum de la Societe civile de l`Europe centrale et orientale M. Dacian Cioloş: Je vous remercie beaucoup. Avant tout, je voudrais remercier le FDSC pour l`organisation de cet evenement et pour son implication active non seulement au niveau national, mais aussi au niveau europeen, dans la promotion de l`implication de la societe civile a soutenir la democratie. Et egalement je suis tres heureux de me trouver ici, aux cotes de Mme Karen Fogg, qui a passe beaucoup d`annees en Roumanie en tant que representante de la delegation UE et qui a soutenu notre pays dans le processus de notre adhesion a l`UE. Dans le meme temps, je suis heureux de voir un officiel de l`UE tellement implique dans la societe civile. Et j`estime que c`est une veritable grande occasion pour la societe civile de connaitre les opinions d`une telle personnalite experimentee. Si vous me permettez, maintenant je continuerai mon intervention en roumain. Premierement je commencerais en vous rappelant combien a ete importante l`implication de la societe civile, car je viens de parler des preparatifs d`adhesion des pays de l`Europe centrale et orientale, ou, avec votre permission, de certains pays de l`Europe centrale et orientale pour leur adhesion a l`UE et je pense que ce fut une tres bonne opportunites non seulement d`impliquer la societe - de mon point de vue insuffisamment , au moment respectif - dans ce processus des preparatifs de l`adhesion des pays de l`Europe centrale et orientale a l`UE, mais ce fut aussi une bonne occasion de construction de la societe civile dans ces pays apres la chute du communisme et un processus qui a donne un sens, en fait a la construction de la democratie, outre la democratie institutionnelle. On a construit petit a petit la democratie participative, qui, a mon avis doit continuer e etre consolidee. Nous connaissons, comme vous aussi avez mentionne, une periode un peu a part, je dirais, pour l`EU, parce qu`au bout d`une periode de prosperite, de croissance, qui a permis aussi l`elargissement de l`Union, une massive extension, de 15 a 28 Etats membres, a present nous connaissons un phenomene de populisme montant qui, malheureusement gagne de plus de plus de terrain. Et je pense que nous devons regarder tres pragmatiquement et avec realisme ce phenomene, pour ne pas tomber dans ce piege du negativisme et de l`antagonisation de la societe a cause de ce phenomene. Ce courent populiste qui s`etend, non seulement au sein de l`UE, mais aussi ailleurs et non pas dans n`importe quel pays mais aussi dans des zones qui ont une longue tradition democratique tres consistante et qui avaient fonde leur construction etatique sur les principes de la democratie, ce courent, cependant populiste s`etend aussi la-bas. Et justement pour cette raison je pense que nous devons nous demander de maniere pragmatique et realiste : où prennent leurs racines ces courants populistes et comment les traiter pour ne pas affaiblir la democratie et pour en sortir consolides concernant le processus democratique a la suite de ce phenomene. Et je noterais en premier lieu, cette faille entre la societe et le leadership politique qui ne cesse de s`approfondir malheureusement, ces dernieres annees, cette division etant exploitee par certains, constituant ces courants populistes. Mais ce qui est interessant, c`est que j`ai rarement vu jusqu`a maintenant, je pourrais dire je n`ai jamais vu de formation populiste qui soit capable de passer au-dela de revendications negatives concernant certains evenements. Je n`ai pas vu de telles formations capables de proposer aussi des solutions applicables aux problemes qu`elles soulevent. Dans le populisme est concentree beaucoup d`energie pour expliquer ce qui ne marche pas, mais sans proposer des solutions alternatives. Et je crois que c`est bien d`ici que devons partir en traitant ces questions relevant du populisme. La Roumanie non plus n`est pas epargnee de cette approche, elle continue d`etre l`un des rares pays de cette zone qui n`a pas encore de partis populistes ou extremistes au sein du Parlement et j`espere bien que ce ne soit pas le cas, meme apres les prochaines elections. Cela ne signifie pas que certaines formations politiques n`utilisent pas des approches populistes particulierement pendant les campagnes electorales. Et la il y a des speculations en premier lieu, au moins en Roumanie, comme je ressens on specule sur les differences attentes entre les differentes categories sociales de la part des institutions de l`Etat, de la part des decideurs. D`autre part, certains imperfections sont compensees dans la reforme de ces instituions ou politiques de l`Etat, l`incapacite de mener au bon port ces reformes est compensee dans le discours populiste avec en cultivant le peur, de haine qui conduit ensuite a la manipulation. Et je noterais que bien souvent on utilise cette crainte et cette haine meme vis-a-vis des etrangers, en faisant ce parallele entre nous, ceux du pays, et eux, venant d`ailleurs, en oubliant le fait que nous avons, je pense quelques millions de Roumains qui travaillent a l`etranger, qui connaissent bien cet environnement etranger et qui, en fait, dans leur vie quotidienne integrent ce que certains leaders politiques speculent, comme je disais, de maniere simpliste. En depit du fait que nous disposons de moyens par le biais desquels nous pouvons lutter contre ce qu`affirment de tels discours et de telles approches si nous parvenons a depasser l`approche simpliste des choses. Au sein de l`Europe, de l`Union europeenne aussi nous avons ressenti monter ces courants populistes et je me rends compte que vous avez eu beaucoup d`entre vous - c`est l`une des raisons pour lesquelles vous avez decide de traiter aujourd`hui ce sujet et je pense que dans l`UE, comme je viens de dire, nous avons ressenti cela en Roumanie aussi, ce courant populiste monter fonde sur la faille creee ces dernieres annees entre le leadership decisionnel et la societe, dans l`incapacite de communiquer certaines decisions et de connecter ces decisions a la realite, aux attentes de la societe et non seulement aux attentes de la societe, mais aussi a certaines solutions qui peuvent emerger de la societe. D`autre part, l`UE, force est de reconnaitre, a connu ces dernieres annees, depuis 2004, un courageux processus d`elargissement où nous sommes passes, comme je viens de dire, de 15 a 28 membres e nous avons enregistre ce processus d`elargissement en nous focalisant particulierement sur le processus d`adhesion fonctionnelle, formelle a l`UE, sans attacher suffisamment attention aussi au processus d`integration de la nouvelle UR elargie. Et, assurement, une UE a 28, par rapport aux 15 doit traiter des problemes beaucoup plus complexes non seulement du point vue de leur contenu, mais aussi du point de vue du processus decisionnel, parce qu`on s`adresse a une population beaucoup plus nombreuse, a une plus grande diversite, ce qui, de mon point de vue est la richesse de l`UE cette unite dans la diversite, mais cette unite doit aussi etre en mesure de traiter la diversite de maniere tres pragmatique et consistante et probablement nous n`avons attache pas suffisamment de temps, suffisamment de consistance a ce processus d`integration apres l`elargissement, peut-etre aussi pour des raisons objectives, parce que nous avons enregistre immediatement apres la finalisation du processus d`elargissement de 2008-2009, la crise financiere, suivie apres de la crise economique avec un impact important dans certaines parties de l`UE , et nous avons ete obliger de nous focaliser sur des problemes relevant du terrorisme, de migration auxquelles nous n`avons pas ete capables d`apporter des reponses suffisamment consistantes probablement a cause du fait que cette consolidation post-adhesion n`a pas ete totalement acheves. Et alors nous avons enregistre cette tendance de repliement nationaliste et populiste face aux problemes que, de mon point de vue, nous devons encore resoudre au niveau europeen parce que je pense fortement que c`est celle-ci la solution et je pense fort que l`UE est en mesure de depasser aussi ces moments difficiles et sortir consolidee de ce processus, mais en trouvant de nouvelles solutions et de nouvelles formes de democratie participative qui, a l`heure actuelle, ne sont pas suffisamment consolidees dans la structure institutionnelle que connait l`UE actuellement et d`autre part, je pense que nous avons besoin de plus d`honnetete de la part des Etats membres concernant cette construction qu`est l`UE et qui est la notre, non pas la leur, a ceux de Bruxelles, mais la notre, de chacun des Etats membres. Et cela suppose donc une approche plus honnete, le fait que les leaders gouvernementaux des Etats membres doivent assumer plus honnetement ce processus de reconstruction ou d`amelioration de la construction europeenne au cours de la periode a venir. Par consequent, je pense que la modalite de sortir, non seulement a cause du Brexit, mais a cause de ce phenomene que nous connaissons, donc, la modalite d`en sortir vainqueur ne reside pas seulement dans la capacite d`innover de nouvelles formes de democratie, participatives au sein de l`UE, visant a depasser ce clivage entre nous, ici, chez nous, et eux, la-bas, qui ne comprennent pas les problemes que nous avons ici chez nous. Qu`est-ce que nous pouvons faire ensemble- et quand je dis ensemble, je pense qux gouvernements et aux organisations non gouvernementales ? je pense que, en premier lieu, nous developper davantage les mecanismes de collaboration entre la societe civile et les institutions gouvernementales, de developper un dialogue fonde sur l`interet commun et identifier mieux l`interet commun du point de vu des institutions gouvernementales, dont la principale attribution de mettre en œuvre un programme de gouvernance issu d`un processus electif democratique de la part du Parlement et, d`autre part, la societe civile qui souhaite s`assurer que la mise en œuvre de ces programmes de gouvernance ne se realise pas en faveur de certaines categories sociales et au detriment d`autres categories sociales. Nous avons besoin de compter premierement sur l`honnetete et sur la transparence et je pense que c`est la modalite par le biais de laquelle nous pouvons reduire la faille entre la societe et le leadership, le leadership assume de cette societe et sorti du processus democratique. Et je pense que la credibilite future du processus democratique, du processus electif democratique consiste justement dans cette capacite de traiter la relation entre les structures gouvernementales et non gouvernementales entre le gouvernement et la societe fonde sur l`honnetete et la transparence. On parle beaucoup actuellement de la gouvernance ouverte et, de mon point de vue, tres concisement, gouvernance ouverte signifie transparence et honnetete dans cette relation du gouvernement avec differentes parties de la societe. Et, autrement dit, un Etat qui soit plus lisible pour le citoyen dans ce qu`il decide et dans ce qu`il entreprend, dans la maniere dont il met en œuvre les politiques publiques. Je pense que nous avons besoin - et cela je l`affirme a la suite sur des sujets d`interet general, je pense que nous allons reconnaitre que dans certaines etapes, certaines structures de la societe civile prennent les devants de certaines institutions de l`Etat du point de vue de la performance, meme de la performance de l`application de certaines politiques publiques et alors je pense qu`il ne faut pas eviter de construire ces partenariats du point de vue de la performance, meme de la performance de l`application de certaines politiques publiques non seulement pour renforcer la transparence et le dialogue entre les structures gouvernementales et non gouvernementales, mais aussi pour avoir une infusion d`experience qui peut etre ponctuelle de la part de la societe civiles dans els structures gouvernementales qui ensuite puisse etre etendue par ces institutions gouvernementales. Et je pense que nous avons besoin de ce genre de partenariat non seulement dans les politiques concernant le domaine social, ou la protection de l`et de la gestion des ressources naturelles, où la societe civile est particulierement active, au moins en Roumanie, ces dernieres annees, mais aussi dans le domaine de l`economie, l`economie sociale, l`education, la sante, la justice et je rappellerais aussi, dans le developpement local, parce que je pense que, outre la relation entre le gouvernement et des organisations de la societe civile, il nous faut plus une democratie participative plus consistante au niveau local, tant au niveau local, en milieu urbain, mais particulierement en milieu rural. Naturellement, je pense tout d`abord de la Roumanie, mais je ne me limiterais pas seulement a la Roumanie, parce que j`ai ressenti l`experience de ces besoins aussi ailleurs au sein de l`UE. Donc, je pense que la societe civile de l`UE plus elle s`approche du niveau local, plus elle sera plus efficace y compris dans le mode d`influencer positivement les politiques au niveau gouvernemental, national et europeen. Et nous avons cherche, ce gouvernent, meme si notre mandat a ete court, nous avons cherche d`ouvrir certaines portes vers ce mode d`approche et j`y rappellerais premierement, comme j`ai vu mentionner dans la salle, la creation de ce ministere pour la consultation publique et le dialogue civique. Il a ete tres clair pour moi, des le debut, lors de la formation du gouvernement, qu`il ne suffit pas de signer des accords de partenariat entre le gouvernement et la societe civile, mais que nous devons avoir aussi un instrument gouvernemental tres clair dont les principales activites pour toute la duree du mandat soient d`assurer la liaison avec la societe civile, mais aussi de s`assurer que les institutions gouvernementale, les institutions de l`Etat comprennent et mettent en œuvre ce besoin de collaborer avec la societe civile Et ce fut bien du role de Mme Violetei Alexandru dans le courant de cette annee. Ce fut une experience en premiere pour nous tous, ce fut une ministere cree de zero, et qui n`a pas eu besoin d`une structure tres touffue pour etre efficace et je pense que nous laissions derriere nous au futur gouvernement une plateforme qui ne peut etre que benefique pour n`importe quel gouvernement qui s`installera dans la mesure où ce futur gouvernement voudrait depasser l`approche populiste et simpliste et utiliser cet instrument-la afin que des choses qui paraissent parfois compliquees, car la bureaucratie est toujours compliquee, puissent etre expliquees de maniere simple. Et non seulement pour expliquer la complexe bureaucratie dans une forme plus simple, mais aussi pour simplifier la bureaucratie qui fut un autre objectif y compris de ce ministere pour le dialogue civique, ainsi que d`autres institutions du gouvernement, y compris au niveau de la Chancellerie du Premier ministre. Nous avons investi beaucoup de temps, d`energie et de ressources pour simplifier autant que possible les choses, pour reduire la bureaucratie, j`y suis conscient que ce n`est qu` un debut et nous avons encore beaucoup a travailler en ce sens. Et, pour y reussir, tout comme je sais que d`autres Etats de l`UE y ont une bonne experience, nous avons besoin de plus de numerique, plus d`informatisation dans l`administration publique e c`est un processus que nous avons entame. La Roumanie a depense beaucoup d`argent ces dernieres annees or differentes plateformes informatiques, mais, malheureusement, elle l`a depense sans y reflechir bien souvent et maintenant nous deployons des efforts pour utiliser ces plateformes informatiques, a les interconnecter pour parvenir a de bons resultats, a savoir pour simplifier la relation entre l`Etat et le citoyen, pour la rendre efficace. Et la, nous nous sommes rendu compte qu`il ne suffit pas de compter uniquement sur els structures gouvernementales dans ce processus, que nous avons besoin de temps en temps d`une infusion d`idees fraiches et d`innovation qui soit venue de la part de gens experimentes et, en tenant compte de ces considerations, de ce besoin, nous avons cree, ceux qui sont de Roumanie en ont entendu parler, la plateforme Gov IT Hub, où, au niveau du Gouvernement, nous avons mis en place une plateforme pour l`activite de laquelle nous avons invite des specialistes IT en provenance de start-up des compagnies experimentes en matiere d`IT pour developper des software, des gens que nus avons invites passer, mettons, une sorte de fellowship au gouvernement une periode de six mois pour nous aider a developper certaines applications par le biais desquelles nous puissions connecter mieux l`administration publique aux besoins du citoyen sur des themes precis et tres concrets, certains ressortant des besoins definies par les citoyens. Et nous avons ici un noyau de 20 specialistes IT qui travaillent pour le gouvernement. J`ai vu que pendant cette periode .certains politiciens les ont nommes des personnes chargees de transmettre des messages favorables au premier ministre. Je dirais qu`ils transmettent des messages, pour ainsi dire, mais plus complexes parce qu`ils le font pour le large public, pour les citoyens, en transmettant certaines informations d`interet public et mettent en place des canaux informatiques avec toute la societe. Autour de ce noyau de 20 specialistes IT il y a plus de cent benevoles de specialistes IT qui sacrifient benevolement quelques heurs par semaine, gratuitement, pro bono, en contribuant, eux aussi au developpement de ces instruments de communication et de liaison entre les citoyens et l`Etat. Et je ne pourrais conclure pour presenter dans cette breve synthese ce que nous avons realise cette annee sans dire quelques mots des elements relevant de la transparence. Et, en la matiere, je voudrais remercier toujours Violeta pour ce qu`elle a realise cette annee en matiere de transparence. Naturellement, outre la transparence de la depense de l`argent public je pense que nous avons la p[lus complete plateforme u niveau europeen, plateforme qui reflete le mode dont est distribue et est depense l`argent public par toutes les institutions qui utilisent de l`argent du budget d`Etat. Naturellement, c`est une plateforme qui doit encore etre developpee et mieux utilisee, mais nous avons eu des le debut l`intention de rendre transparent totalement le mode dont le gouvernement distribue et depense l`argent par le biais de differentes institutions. Nous avons rendu transparent autant que possible et tant que la loi nous le permet y compris le processus decisionnel au niveau gouvernemental. Les agendas du gouvernement sont publics. Nous cherchons meme a publier aussi les documents qui vont etre adoptes par le gouvernement, prets du point de vue de leur contenu, meme avant la decision formelle qui sera adoptee dans le cadre du gouvernement. Et je pourrais rappeler une decision plus recente encore qui doit certainement ecore etre consolidee pour devenir efficace, mais elle a le merite d`exister deja. Il s`agit du Registre unique pour la transparence des interets, registre qui doit etre ouvert a chque ministere, document qui doit enregistrer touts les differents groups d`interets ou compagnies qui viennent se consulter avec les dignitaires. Je finirais par quelques idees concernant l`evolution de la societe civile de ma perspective, ou, telles que je vois les choses, compte tenu des differentes experiences que j`ai eues ces dernieres annees, en collaborant avec la societe civile, mais aussi au niveau europeen et maintenant au niveau national. Je pense que ce processus de professionnalisation de l`implication dans l`activite des organisations de la societe civile p[eut etre tres utile pour le renforcement de la democratie participative. Plus le mode d`action de la societe civile, qui, naturellement, par la definition, est une action benevole, dans la plupart des cas, plus cette action est professionnelle, plus elle sera credible au niveau de la societe et en relation avec les institutions de l`Etat. Ensuite, je disais je pense que la societe civile ne doit pas hesiter de couvrir une aire aussi large que possible d`actions, a commencer par l`expertise sectorielle dans les politiques publiques, aux actions en contact avec differents besoins sociaux, avec differents besoins des differentes categories sociales. J`ai mentionne le developpement local qui me semble essentiel. L`implication de la societe civile dans le developpement local ne peut etre que benefique et j`en ai l`experience en milieu rural. Les groupes d`action locale qui sont de plus en plus peuples en Roumanie aussi avec des organisations de la societe civile rendent la constance a la politique de developpement rural. Ensuite, une connexion meilleure de la societe civile avec le milieu des affaires et, je pense, benefique pour la societe, parce qu`une equilibration des attentes de la societe peut produire, outre l`intervention gouvernementale et par une meilleure implication civique du milieu des affaires, des organisations de l`environnement des affaires, et la, je pense que la collaboration de la societe civile avec le milieu des affaires peut etre tres benefique mutuellement pour les deux parties. Et enfin je finirais en disant que de mon point de vue ou, enfin, pour ainsi dire, je souhaiterais voir que par cette implication plus dynamique de la societe civile dans les attentes de la societe nous puissions parvenir en Roumanie aussi a construire une conscience civique de l`action individuelle faite dans l`interet collectif. Je pense que pour la maturation et la consolidation de la societe roumaine nous avons besoin d`assumer cette conscience individuelle, conscience civique individuelle, c`est a dire d`assumer personnellement les changements que nous attendons dans la societe et la capacite de transmettre cette responsabilite individuelle dans un projet collectif - je perle de projet collectif de maniere generique - ou autrement dit, dans des projets collectifs. Je vous remercie et vous souhaite bonne reussite dans ce processus. 2016-11-26 13:37:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_ong-(3-of-26).jpgPremierul Dacian Cioloș a participat la Ședința festivă a Curții Constituționale prilejuită de împlinirea a150 de ani de la adoptarea Constituției din 1866 și a 25 de ani de la adoptarea Constituției din 1991Știri din 25.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-dacian-ciolo-a-participe-a-la-seance-festive-consacree-a-l-anniversaire-de-150-ans-de-l-adoption-de-la-constitution-de-1866-et-le-25-ans-de-l-adoption-de-la-constitution-de-1991Discours du Premier ministre Dacian Cioloș a la seance festive marquant l`anniversaire de 150 ans de l`adoption de la Constitution de 1866 et le 25 ans de ladoption de la Constitution de 1991 M. Dacian Cioloș : Monsieur le president de la Chambre des deputes, Votre Beatitude, Monsieur le president, Monsieur le vice-president du Senat, La loi fondamentale, la Constitution, est le repere inebranlable de la Roumanie depuis 150 ans pour le fonctionnement de l`Etat de droit, pour le systeme juridique et politique. La Roumanie a consacre il y a 150 ans, par l`adoption de la loi fondamentale, le cadre necessaire au fonctionnement des institutions de l`Etat, a la definition des valeurs de la societe, des droits, libertes et obligations fondamentales des citoyens. Parmi les principes les plus importants qui decoulent de la Constitution on compte l`independance de la justice, en tant que service public, tout comme des juges, des garanties essentielles d`un Etat de droit. C`est bien ce que nous devons proteger et assurer a travers de toutes nos actions institutionnelles ou politiques. La Constitution definit encore et protege des droits et libertes essentielles des citoyens qui doivent constituer le fondement de toute decision de politiques publiques qui sont aussi a la charge du Gouvernement. N`oublions pas que nous avons commence en 1866 avec l`une des plus democratiques constitutions de l`Europe, telle quelle etait appreciee a ce moment-la. Plus encore elle constitua une premiere pour le sud et lest de l`Europe. Par consequent, les principes de l`Etat de droit et les reperes democratiques ont constitue les fondements de notre apparition comme Etat, ils sont imprimes dans nos racines nationales. L`anniversaire de ce jour de la loi fondamentale a une double dimension, l`une relevant de la creation et de la consolidation de la Roumanie comme Etat, et l`autre concernant la recreation de la Roumanie pendant la periode post - communiste, avec un element important commun: l`evolution democratique de la Roumanie. L`evolution n`a pas ete lineaire - nous avons eu egalement des periodes troubles et des periodes de clarte, de construction. Nous avons le devoir de preserver cette evolution democratique constante. La direction et l`equilibre nous sont donnes par la Loi fondamentale. La Roumanie est aujourd`hui un pole regional de stabilite, de valeurs democratiques, de croissance economique. Nous sommes dans une periode où le statut de membre de l`UE, de l`OTAN, nous confere les plus amples garanties de securite et de prosperite que nous n`avons jamais eues dans l`histoire. Nous avons tous le devoir de continuer cette voie, de transformer ces garanties en valeur ajoutee concrete pour l`Etat roumain et pour ses citoyens. Nous sommes au seuil d`un examen de maturite de l`Etat, nous nous preparons pour l`anniversaire du Centenaire de la Roumanie moderne et immediatement apres d`exercer pour la premiere fois la Presidence du Conseil de l`UE. Pour avoir la force d`imprimer une dynamique constructive a l`UE dont nous faisons partie et de sortir du role des pas, la Roumanie doit se preparer, doit avoir la capacite de coaguler les valeurs auxquelles elle croit, la vision qu`elle a, dans l`action. Les preparatifs supposent une mobilisation generale de la societe, du milieu politique dans son ensemble. Nous avons besoin de vision, d`un projet de pays et nous avons besoin des leviers constitutionnels necessaires leur mise en œuvre. La bonne nouvelle que je tiens a mettre en exergue, parce que trop souvent nous sommes preoccupes de nous critiquer trop les uns les autres, entrelaces dans un negativisme non constructif, donc, la bonne nouvelle est que nous avons un fondement tres solide. Le systeme democratique de la Roumanie apres decembre 1989 est fixe dans ses lignes fondamentales. Les debats, les approches differentes que nous avons eus et que nous avons dans la societe ou dans la vie politique sont une expression naturelle du pluralisme, ils ont trouve une reponse equilibre par la voix de la Cour Constitutionnelle, institution qui a contribue enormement dans sa qualite de garant de l`ordre constitutionnel de ces dernieres annees. Donc, nous sommes dans la situation heureuse, comme Etat, de pouvoir ajuster une construction solide deja, de refaire le reglage fin, en sorte que, dans le contexte actuel, l`equilibre, le controle reciproque et la collaboration loyale entre les pouvoirs soient efficaces, les droits fondamentaux et les libertes soient effectifs. Le contexte actuel n`est facile. Il suffit de regarder autour, aux evolutions que connaissent les Etats de l`UE et l`Union elle-meme. Pour faire ce reglage fin, pour etre sûrs de l`existence des leviers constitutionnels necessaires pour la mise en œuvre du projet de pays, nous avons besoin d`un changement de methode, de la maniere de debattre les themes publics. Le fait que nous avons des points de vue differents, des positions differentes est, comme je viens de dire, un element absolument naturel du pluralisme democratique mais le debat democratique est celui où est dominant le point de vue majoritaire sur celui minoritaire, exclusivement, où il y a mon point de vue ou bien rien, le debat democratique est celui lorsque nous nous ecoutons, non seulement nous entendons les uns les autres, ou, ainsi on parvient a un point de vue commun, un point de vue enrichi avec la perspective de l`autre. En 2018, la Roumanie va celebrer donc le centenaire de la Grande Union. 100 ans ont signifie des cycles dramatiques, du totalitarisme a la democratie, des guerres et crises profondes a l`integration dans l`OTAN et l`UE. Si nous voulons que la Roumanie se developpe, nous avons besoin d`une reforme profonde de l`Etat. Nous avons besoin dun rafraichissement profond de la classe politique, de nouveaux principes que nous, en tant que societe, nous assumons. Voila le message par lequel je voudrais terminer. Nous avons besoin de debats profonds, substantiels, dont devrait resulter une loi fondamentale adaptee, refletant les lecons, les experiences democratiques que nous avons connues comme Etat et dans son contenu elle reflete le consensus reel de la societe sur les droits fondamentaux et libertes dont nous voulons jouir et que nous tous meritons en tant que citoyens. Je vous remercie !  2016-11-25 13:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_aniversare_constitutie-8391.jpgControl la CNAS privind funcționarea sistemului informatic al cardului național de sănătateȘtiri din 24.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/controle-a-la-cnas-visant-le-fonctionnement-du-systeme-informatique-de-la-carte-nationale-de-santeDe la disposition du Premier ministre Dacian Cioloș, une equipe coordonnee par le Corps de controle du Premier ministre o entamera une action de controle a la Caisse nationale des assurances maladie pour verifier le fonctionnement du systeme informatique de la carte nationale de sante. Le controle sera effectue par une equipe mixte, formee des representants du Corps de controle du Premier ministre et des representants du Corps de controle du ministre de la sante. La periode soumise aux verifications est du 1er janvier 2016 jusqu`a maintenant. Le controle a ete ordonne compte tenu des echecs enregistres sur le fonctionnement du systeme informatique de la carte nationale de sante. 2016-11-24 14:30:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-11-24-02-35-12big_sigla_guv_albastru_1.jpgPremierul Dacian Cioloș a participat la lansarea cărții "Mentalitatea Deschisă"Știri din 24.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-dcian-ciolo-a-participe-au-lancement-du-livre-quot-la-mentalite-ouverte-quot2016-11-24 12:27:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-11-24-12-36-21big_0[7].jpgÎntrevedere a ministrului Muncii cu reprezentanții Sindicatului Pro LexȘtiri din 22.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-ministre-du-travail-avec-les-representants-du-syndicat-pro-lexLe ministre du Travail, M. Dragoș Pislaru, a recu aujourd`hui une delegation du syndicat - Pro Lex, auquel sont affilies les policiers locaux. Le Ministere du Travail entreprendra une analyse comparative visant les conditions d`encadrement dans le travail des policiers locaux et de la Police nationale pour voir dans quelle mesure une partie des fonctionnaires de la Police locale pourraient etre assimiles a la Police nationale. M. le ministre Dragoș Pislaru a demande aux representants de - Pro Lex de contribuer a cette analyse en vue d`une perspective de documenter un projet d`acte normatif cense reglementer le probleme signale par les policiers locaux. Les representants syndicaux ont agree la proposition du ministre du Travail de poursuivre les discussions en la matiere. 2016-11-22 15:13:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_paslaru_politisti-7697.jpgProiecte digitale cu impact național, dezvoltate de GovITHubȘtiri din 22.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/projets-numeriques-avec-un-impact-national-developpes-par-govithubEn moins de deux mois depuis le debut du programme GovITHub, les 20 boursiers selectionnes, a l`aide aussi d`autres specialistes benevoles ont demarre et sont en train de developper des projets ayant un impact important dans des domaines comme : la sante, l`economie sociale, fonds europeens, payements on-line, automobile. Actuellement, 10 projets sont developpes en regime intensif, boursiers et benevoles travaillant de pair avec les representants des institutions publiques où seront mises en œuvre les solutions IT. En outre, autres 20 projets sont en phase de developpement. Chaque boursier du programme GovITHub a une experience de plus de dix ans en la matiere, dans des compagnies de classe mondiales, start-up, accelerateurs incubateurs sociaux et commerciaux start-up, qu`ils ont fondes et developpes dans des organisations connaissant le succes. Ils sont competents en consultance et developpement de software pour des firmes de telecommunications, petrole, banques, vente au detail, agences de publicite - avec une experience de travail aux USA, France, Irlande, Grande Bretagne, Italie, Suisse, Pays-Bas et Roumanie. Leurs connaissances combinent le management de projet avec des habilites techniques dans les zones d`architecture du systeme et de developpement de logiciels, la securite de l`information, l`intelligence artificielle et l`apprentissage de la machine, UX/UI (experience utilisateur et linterface utilisateur), visualisation de donnees et l` extraction de donnees et ont cofonde des incubateurs et des accelerateurs d`affaires sociales. Tous les projets GovITHub sont developpes en regime Open Source, ce qui veut dire que n`importe qui peut les voir et ameliorer. Ainsi, nous assurons la transparence totale sur l`activite GovITHub et permettons toute amelioration ou modification publique ulterieure de ces solutions en regime ouvert - systeme qui elimine la pratique des achats publics non transparents et, a la fois, est elimine le risque que l`Etat soit captif de certaines technologies. Quelques exemples de projets a impact national en train de mise en œuvre par GovITHub: desprevaccin.ro (surlevaccin.ro, ndrl), principale source de donnees pour tous ceux qui veulent connaitre des informations sur les vaccins essentiels ; Registrul Intreprinderilor Sociale (Registre des entreprises sociales, ndrl) un systeme informatique type Registre electronique unique, qui permettra l`enregistrement, l`integration et l`analyse de toutes les donnees sur les entreprises sociales ; Platforma digitală pentru petiții (plateforme numerique pour les petitions, ndrl) un systeme de tickettier a travers lequel on peut suivre l`etat d`une demande deposee par un citoyen roumain aux institutions de l`Etat; Dezvoltarea de noi module pentru MySMIS (developpement de nouveaux modules pour MySMIS, ndrl) , platforme nationale de gestion des fonds europeens, pour notifier des fraudes avant qu`elles soient mises en œuvre ; Amelioration des services offerts par le ghiseul.ro (le guichet,ro, ndrl) par re-design du point de vue de l`interface, de la possibilite d`utilisation et de l`accessibilite pour l`augmentation de l`efficacite de la plateforme ; Casier Auto, une application mobile par le biais de laquelle les citoyens peuvent verifier l`histoire des revisions techniques et des accidents d`une automobile utilisee avant qu`elle soit achetee; R.A.D.A.R. (Representation et analyse des donnees agregees en Roumanie), plateforme qui permet aux citoyens de visualiser des donnees detenues par l`Etat au niveau de l`Unite administrative territoriale pour les correler ou les analyser ; L`Espace prive virtuel mobile, application de mobile qui offrira aux citoyens la possibilite d`effectuer des transactions dans la relation avec l`ANAF directement par telephone, en simplifiant le processus et en augmentant le nombre des transactions effectuees electroniquement ; Consultare.gov.ro (cosulting.gov.ro, ndrl), une plateforme pour agreger tous les actes normatifs en consultation publique qui donnera la possibilite de transmettre des propositions en format electronique. Rien que dans les periodes mentionnees, ont ete cumulees plus de 1200 heures de travail de la part de 11 boursiers et plus de 30 benevoles. La communaute GovITHub est formee des 20 boursiers, plus de 300 benevoles et plus de formată de 1000 supporters. L`activite GovITHub, ainsi que les projets en cours de mise en œuvre peuvent etre consultes de maniere transparente sur Slack: https://govithub.slack.com/, GitHub: https://github.com/gov-ithub, Facebook: https://www.facebook.com/govithub, Linkedin: https://www.linkedin.com/groups/12016458 și Twiter: https://twitter.com/GovITHub_Ro Informations supplementaires : D`autres projets en voie de deroulement par le biais de GovITHub: http://ithub.gov.ro/proiecte/ și https://github.com/gov-ithub Profile du Conseil GovITHub et des boursiers GovITHub: http://ithub.gov.ro/membri/ Communiques de presse et apparitions medias: http://ithub.gov.ro/media/ Blog et nouvelles sur GovITHub: http://ithub.gov.ro/blog/ 2016-11-22 10:56:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-11-22-11-03-09big_govithub.jpgCalendar: peste 30 de dezbateri publice în pregătirea Președinției române a Consiliului Uniunii EuropeneȘtiri din 21.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/calendrier-plus-de-30-debats-publics-en-preparation-pour-la-presidence-roumaine-du-conseil-de-l-union-europeenneLa Chancellerie du Premier ministre lance aujourd`hui une serie de debats publics sur les themes et politiques prioritaires de la Roumanie en preparation de la prise en charge de la presidence du Conseil de lUE en 2019 Les conclusions des debats contribueront substantiellement a identifier les priorites que proposera la Roumanie lors de son mandat de President du Conseil de l`UE, du premier semestre de 2019. les propositions seront ulterieurement discutees avec la Finlande et al Croatie, en vue de la definition des priorites du programme commun de cette troïka. Le premier evenement aura lieu mercredi 23 novembre 2016, dedie au secteur numerique. La serie des debats prendra fin en juillet 2017. Outre les debats techniques, seront aborde aussi des evenements specifiques d`information, consacres a l`explication des opportunites et des defis que comporte la Presidence de l`UE pour differents groupes cibles: l`enseignement pre universitaire et universitaire, le milieu des affaires, patronats, syndicats, societe civile. Les institutions gouvernementales et les organisations de la societe civile, le milieu academique, le milieu des affaires ainsi que toute autre entite interessee sont invitees a organiser aussi des debats publics supplementaires, dans les domaines de leurs preoccupations, afin de contribuer a l`analyse et a l`identification des priorites nationales que la Roumanie peut promouvoir au niveau europeen. . Informations supplementaires La serie de debats continue l`evenement du 24 octobre dernier consacre au processus de preparation de la future Presidence de la Roumanie au Conseil de l`UE a auquel a participe le Premier ministre Dacian Cioloș et d`autres dignitaires roumains avec activite relevante au niveau europeen. Le discours du Premier ministre Dacian Cioloş a cette action 24 octobre peut etre suivi a l`adresse: http://gov.ro/ro/media/video/premierul-dacian-ciolo-a-participat-la-dezbaterea-start-pentru-2019-romania-la-pre-edintia-consiliului-ue Liste des evenements proposees a etre organises dans le cadre de la cadre du debat public visant les priorites de la Presidence roumaine du Conseil UE - 1er semestre 2019 DATE EVENEMENT ORGANISATEUR Novembre 2016 Reduction de l`ecart numerique, condition essentielle pour realiser l`objectif du marche unique numerique Institut Europeen de Roumanie Novembre 2016 Voisinage oriental de l`UE/ /Partenariat oriental - perspectives et interets Institut Europeen de Roumanie Decembre 2016 - Europe des enfants - Roumanie a la Presidence du Conseil UE Centre Infoeuropa Decembre 2016 Economie en debat : Competitivite de l`economie europeenne et role des PME dans la stimulation de la croissance economique et de l`emploi au niveau de l`UE Institut Europeen de Roumanie Janvier 2017 Strategie de l`UE pour la region du Danube: defis et modalites d`impulsion de la cooperation dans la region Institut Europeen de Roumanie Janvier 2017 Extension de l`UE et les Balkans de l`ouest t - enjeux et opportunites Institut Europeen de Roumanie Janvier 2017 Conference anniversaire 10 ans depuis l`adhesion de la Roumanie a l`UE (RO#10@UE) - Perspective de la Presidence roumaine du Conseil de l`UE Institut Europeen de Roumanie Fevrier 2017 - Europe des enfants - La Roumanie a la presidence du conseil UE Centre Infoeuropa Fevrier 2017 Presidence du Conseil UE- opportunites et defis. Dialogue avec les syndicats Centre Infoeuropa Fevrier 2017 Securite energetique de l`UE. Role de la cooperation regionale en Europe centrale et orientale et dans la zone de la Mer Noire. Institut Europeen de Roumanie Fevrier 2017 Culture et sport - vecteurs de l`integration Institut Europeen de Roumanie Fevrier 2017 Presidence du Conseil UE - opportunites et defis. Dialogue avec le milieu des affaires et les patronats. Centre Infoeuropa Fevrier 2017 Accord de Paris: point de repere dans lutte contre les changements climatiques au niveau europeen et global Institut Europeen de Roumanie Fevrier 2017 Asie centrale - evolutions dans la mise en oeuvre de la Strategie UE Institut Diplomatique Roumain Mars 2017 - Europe des enfants - La Roumanie a la presidence du conseil UE Centre Infoeuropa Mars 2017 L`objectif de convergence economique et sociale pour le futur projet europeen Mars 2017 Presidence du Conseil UE - opportunites et defis. Dialogue avec le milieu universitaire. Centre Infoeuropa Mars 2017 Cadre financier pluriannuel post- 2020 - une reponse pour le futur de l`UE Institut Europeen de Roumanie Mars 2017 Region de la Mer Noire - perspectives et priorites dans la Strategie globale de politique externe et de securite Institut Diplomatique Roumain Avril 2017 Reseaux de transport innovateurs pour accroitre la mobilite au niveau du marche interne Institut Europeen de Roumanie Avril 2017 Defis concernant la libre circulation sur le marche du travail dans l`UE Institut Europeen de Roumanie Avril 2017 Consolidation de la relation transatlantique - attentes et perspectives Institut Diplomatique Roumain Mai 2017 - Europe des enfants - La Roumanie a la presidence du conseil UE Centre Infoeuropa Mai 2017 Priorites de diplomatie publique et communication strategique Institut Diplomatique Roumain Mai 2017 Presidence du Conseil UE - opportunites et defis. Dialogue avec la societe civile Centre Infoeuropa Mai 2017 Mise en valeur du potentiel de recherche et d`innovation au niveau europeen Institut Europeen de Roumanie Mai 2017 Relations UE - Republique de Moldavie : evolutions et perspectives Institut Diplomatique Roumain Mai 2017 Protection du consommateur - element essentiel dans la realisation d`un marche interne plus approfondi et plus equitable Institut Europeen de Roumanie Juin 2017 - Europe des enfants - La Roumanie a la presidence du conseil UE Centre Infoeuropa Juin 2017 La politique de cooperation internationale pour developpement et assistance humanitaire - priorites et evolutions Institut Diplomatique Roumain Juin 2017 Reduction des inegalites en matiere de sante dans l`UE Institut Europeen de Roumanie Juin 2017 Migration - defi majeur pour l`UE Institut Europeen de Roumanie Juillet 2017 Developpement soutenable et reforme dans la PAC Institut Europeen de Roumanie Juillet 2017 Politique commerciale de l`UE : defis et priorites Institut Europeen de Roumanie 2016-11-21 14:21:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-11-21-02-28-40big_sigla_guv_albastru_vizita.pngInformații privind amendamentele transmise de Guvern Parlamentului la proiectul de Lege pentru aprobarea OUG privind achiziționarea Cumințeniei PământuluiȘtiri din 18.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/informations-relatives-aux-amendements-transmis-par-le-gouvernement-au-parlement-au-projet-de-loi-pour-approbation-de-l-ordonnance-d-urgence-portant-achat-de-la-sculpture-la-sagesse-de-la-terreA la suite des demandes des medias, le Bureau de presse du Gouvernement fait connaitre ce qui suit : Dans le cadre de la reunion du Gouvernement du 16 novembre ont ete adoptes les amendements proposes par le Ministere de la Culture au Projet de Loi pour l`approbation de l`Ordonnance d`du Gouvernement no. 10/2016 relative aux mesures necessaires pour collecter les ressources financieres pour l`achat de la sculpture La Sagesse de la terre, bien appartenant au patrimoine culturel national mobile classe dans la categorie Tresor. A l`heure actuelle, ce projet de Loi a ete adopte de maniere tacite par le Senat et se trouve a l`examen de la Commission pour la culture, ars, moyens d`informations en masse (qui a redige deja un rapport preliminaire) et de la Commission du budget, finances et banques de la Chambre des deputes, Chambre decisionnelle pour le rapport commun. Apres ce rapport procedural, la seule etape est le vote au plenum. La Cour Constitutionnelle a decide plusieurs fois que s`il y a un projet de loi en train d`etre legifere a la Chambre decisionnelle, le Gouvernement ne peut utiliser des modalites extraordinaires de legalisation deleguee, mais il doit insister pour la finalisation du projet par le Parlement. . Dans le contexte où le projet de loi pour l`approbation de l`Ordonnance d`urgence no. 10/2016 se trouve dans une etape tellement avancee, dans la Chambre decisionnelle, et compte tenu de la jurisprudence relevante de la Cour Constitutionnelle, on a decide que la proposition d`amendements a la Loi d`approbation de l`Ordonnance d`urgence 10/2016 soit elaboree par le Ministere de la Culture, approuvee ulterieurement par le Gouvernement et remise a la Chambre des deputes (ce qui s`est passe ce matin). Dans le meme temps, a ete adressee a la Chambre des deputees la demande d`adopter avec celerite la loi, compte tenu de la date agreee par les proprietaires, tout comme l`amendement de la Commission de culture dans le sens de l`achat de l`oeuvre Il est a mentionner le fait que dans le contexte de la finalisation de la Campagne de suscription publique qui a mobilise plus de 100.000 donneurs et a attire plus d`un million d`euros, rien que des dons, une somme insuffisante pour couvrir la difference prix, il y a eu des discussions avec les proprietaires de l`œuvre, en vue de proroger le terme de finalisation de l`achat de l`œuvre classe dans la categorie Tresor. L`accord des proprietaires fixe une nouvelle date pour la conclusion du contrat de vente - achat, a savoir, 20.12.2016. Les amendements proposes par le Ministere de la Culture, adoptes par le Gouvernement et envoyes au Parlement visent essentiellement ce qui suit : Reglementation de l`option des donneurs de demander par ecrit au Ministere de la Culture la restitution express des sommes donnees, dans un delai de 40 jours depuis l`entree en vigueur de la Loi d`approbation de l`Ordonnance d`urgence, ainsi que de la situation où l`on ne pourrait identifier tous les donneurs ou ceux-ci n`exerceront pas le choix de recouvrer les sommes donnees; Constitution du Fonds Brancuși, qui sera gere par l`Administration du Fonds culturel national (AFCN), en vue de l`achat d`œuvres d`art contemporain et de biens culturels appartenant au patrimoine culturel national mobil; Preciser les sources de revenus pour le Fonds Brancuși, leur destination, ainsi que les mecanismes relatives aux partenariats avec d`autres personnes morales interessees souhaitant soutenir la demarche de l`AFCN; Etablir les mecanismes par le biais desquels l`AFCN peut conclure des contrats avec des personnes morales en droit prive avec ou sans but lucratif, pour soutenir la collecte des fonds au nom, pour le compte de l`AFCN et dans le but de collecter de l`argent pour le Fonds etc. 2016-11-18 17:45:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-11-18-05-50-12big_sigla_guv_albastru.pngPremierul Dacian Cioloș a efectuat o vizită de lucru în județul Iași Știri din 18.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-dacian-ciolo-a-effectue-une-visite-de-travail-a-ia-iLe Premier ministre Dacian Cioloș a presente aujourd`hui a Iași, aux autorites locales des departements de Iași et Vaslui le mecanisme d`assistance technique dedie aux zones moins developpees de la Roumanie. Les principaux sujets abordes ont vise le Developpement economique integre et le Paquet national anti-pauvrete - L`Union gouvernementale d`assistance technique pour les communautes marginalisees de Moldavie (Vaslui - Iasi), Valea Jiului et Roșia Montană - Montagnes Apuseni aidera les communautes locales, au niveau de departement, a preparer des projets finances des fonds europeens ou des programmes nationaux qui seront traites de preferences lorsque les financements seront decides. Il y aura une aide pour l`elaboration des projets, pour l`obtention des approbations. Les projets respectifs seront traites de preference lorsqu`il y aura la selection des projets finances des fonds europeens ou des programmes finances du budget national. En outre, dans le programme national d`aide d`Etat pour des petits et moyens investissements, le schema d`aide d`Etat que nous preparons pour la periode 2017-2020, pour des investissements d`au moins 1 million d`euros et jusqu`au 5 millions d`euros, visant donc, des investissements moyens, pour ce schema d`aide d`Etat il y aura des allocations ciblees, specifiques pour les trois regions, pour la region Vaslui-Iași, environ 5 millions d`euros par an de l`allocation totale. Donc, une aide d`Etat qui sera accordee aux compagnies qui decident de faire des investissements privees ici. Cela ne signifie pas que d`autres fonds ne seront pas alloues ici, mais ces sommes sont allouees qui seront completees par de l`argent des fonds europeens et des programmes financees du budget d`Etat, comme le Programme national de developpement local, où les projets qui viendront ici et seront bien elabores et a la conception desquels nous contribuerons nous aussi, par assistance technique, beneficieront d`un financement privilegie, a affirme le Premier ministre Dacian Cioloș. Le Premier ministre Dacian Cioloș veut promouvoir l`UGAT, structure organisee au niveau de la Chancellerie du Premier ministre qui soutiendra les trois zones pilote d`intervention, moins developpees des points de vue economique et social a acceder et mettre en œuvre certains programmes integres des fonds europeens et du budget national. Dans le cadre de la rencontre avec les autorites locales et departementales, de Iași et Vaslui, le chef de l`Executif a presente l`Unite gouvernementale d`assistance technique pour les communautes marginalisees de Moldavie (Vaslui - Iasi), Valea Jiului et Roșia Montană - Montagnes Apuseni. L`objectif de cette unite sont les projets de developpement integree dans les regions visees. Pour la zone de la Moldavie, l`action du Gouvernement se focalise sur la reduction de la pauvrete en soutenant certains projets strategiques d`infrastructure et des services sociaux. Ces mesures visent l`amelioration de l`acces a l`education et a la sante pour les habitants de la region, le demarrage des procedures pour la construction de l`Hopital regional de Iași, acceleration de la conclusion de contrats de services pour l`infrastructure de la fourniture de l`eau au departement de Vaslui et les preparatifs techniques pour l`autoroute Targu Mureș-Targu Neamț-Iași-Ugheni. Outre les discussions avec les autorites locales de la zone, le Premier ministre Dacian Cioloș a eu un entretien avec les hommes d`affaires de la region de Moldavie dans l`Aula de la Bibliotheque universitaire Iași. Le chef de l`Executif a ete accompagne a Iași, par le vice-premier ministre Vasile Dincu, ministre du Developpement Regional et de l`Administration publique, Dragoş Pislaru, ministre du Travail, de la Famille, de la Protection Sociale et des Personnes Agees, Dragoș Dinu, ministre des Fonds Europeens et par le conseiller d`Etat Ionel Dancă, le coordonnateur de l`Unite gouvernementale d`assistance technique (UGAT), et Maria Gheorghiu, conseiller d`Etat en matiere d`inclusion sociale. 2016-11-18 15:57:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_big_dsc_5557_(1).jpgRaportul Guvernului Cioloș la un an de guvernareȘtiri din 17.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/rapport-du-gouvernement-ciolo-apres-une-annee-de-gouvernanceLe Gouvernement Cioloș presente aujourd`hui le rapport au bout d`une annee de gouvernance, en soulignant les mesures les plus importantes adoptees depuis le commencement du mandat. L`objectif principal de ce gouvernement a ete d`assurer la stabilite politique et economique du pays. Toutefois, des le commencement de ce mandat exceptionnel, il a ete evident que la societe avait des attentes beaucoup plus grandes de ce gouvernement independant du point de vue politique. Des attentes legitimes, naturelles dans une societe moderne, europeenne : un gouvernement qui ne ment pas, un gouvernement qui ne soit pas corrompu, un gouvernement qui n`adopte pas de politiques publiques pour des raisons populistes, un gouvernement qui travaille uniquement pour l`interet public. Des le debut, il a ete evident que par ce que nous faisons nous devons contribuer a regagner la confiance des gens dans les institutions de l`Etat instituant la transparence des institutions publiques, en rouvrant la gouvernance vers la societe et le dialogue. C`est pourquoi nous avons place au fondement de note gouvernance l`integrite, la transparence, l`honnetete. Assurement, nous avons fait aussi des erreurs et je les ai assumees, nous les avons corrigees. Il y a eu certains projets qui n`ont pas reussi ou ils ont reussi moins bien que nous ne l`avons souhaite, projets pour lesquels nous aurions eu besoin d`un soutien politique plus large ou, tout simplement, de plus de temps. Je vous invite de parcourir le rapport d`une annee de gouvernance, une annee extraordinaire au cours de laquelle nous avons commence a faire voir qu`en Roumanie il peut y avoir aussi un autre mode de gerer l`interet public, honnete et responsable, plein d`attention envers les gens et des ressources du pays, a affirme M. le Premier ministre Dacian Cioloș. Le Rapport est structure en themes prioritaires que voici : Une gouvernance responsable Mesures actives d`embauche et de creation d`emplois Une societe prospere est eduquee et saine Mesures concretes apres la tragedie du Colectiv Developpement economique et croissance de la confiance des investisseurs en Roumanie Plus simple et plus de fonds pour les agriculteurs Soutien europeen pour l`economie nationale Protection des forets, de l`environnement et encouragement de l`economie verte La Roumanie - partenaire proactif au sein de l`UE et de l`OTAN Le rapport peut etre consulte a l`adresse : https://goo.gl/YOjYVf 2016-11-17 17:45:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-11-17-07-06-49big_bilant_1an_int-01.pngPremierul Dacian Cioloș a susținut o conferință de presă comună cu reprezentanți ai Coaliției pentru Dezvoltarea RomânieiȘtiri din 17.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/2016-11-17 16:35:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_1479396374original_1111.jpgPremierul Dacian Cioloș a participat la evenimentul de lansare a analizei OECD cu privire la 5 domenii cheie ale guvernanței publice și reformei administrative în RomâniaȘtiri din 17.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-dacian-ciolo-a-participe-au-lancement-de-l-analyse-oecd-concernant-5-domaines-clefs-de-la-gouvernance-publique-et-de-la-reforme-administrative-en-roumanieDiscours du Premier ministre Dacian Cioloş au lancement de l`analyse OECD concernant 5 domaines clefs de la gouvernance publique et de la reforme administrative en Roumanie M. Dacian Cioloş: Bonjpour! Je vais commencer en vous rappelant que la coïncidence probablement fait que cet evenement ou la date de ce jour, de cette reunion, marque jour pour jour une annee depuis l`installation de ce gouvernement et je pense que l`opportunite de discuter de la maniere dont les choses ont evolue au cours de cette annee ou le mode dont nous avons reussi cette annee a capitaliser sur le travail accompli dans la reforme de l`administration ou la tentative de reformer et d`accroitre la performance de l`administration publique au cours de cette derniere periode est une coïncidence heureuse, c`est pourquoi je voudrais parler dans l`introduction en premier lieu de l`activite du Gouvernement cette annee, naturellement, en mentionnent aussi les sujets que nous avons a l`ordre du jour aujourd`hui. Je vous rappelle que l`objectif principal de ce Gouvernement fut, des le debut, d`assurer premierement la stabilite economique et sociale du pays, compte tenu du fait que c`est la derniere annee du mandat du Parlement actuel et, par consequent, le principal objectif que nous avons assume fut celui de nous assurer que pendant cette annee electorale, ordinairement non sans turbulences, nous parvenons a mettre en valeur le potentiel de croissance de la Roumanie tant du point de vue economique, que du point de vue du developpement social. Dans le meme temps, il faut ajouter le fait que, lors de l`installation de ce Gouvernement, les attentes de la societe etaient tres grandes et nous avons ete conscients que ces attentes vont au-dela de ce que l`on peut realiser au cours d`une annee, de ce que peut faire un gouvernement pendant un mandat tellement court, toutefois, nous avons realise que, outre les objectifs economiques, sociaux, d`investissements que nous pouvions envisager, une chose dont la societe roumaine a grand besoin, et je crois aussi que les structures de l`Etat, est la confiance, de regagner la confiance, la confiance que l`on peut gouverner honnetement, de maniere transparente, professionnelle et efficacement. Et que nous pouvons avoir une telle approche meme pendant une periode soumise a de telles pressions. C`est pourquoi nous avons jete comme fondement de ce gouvernement, plus que tout objectif, comme je viens de dire, economique, social, comme fondement de ce gouvernement nous avons mis l`integrite, la transparence, l`honnetete dans l`approche des problemes. Naturellement, nous avons focalise notre attention aussi sur quelques sujets qui attendaient des decisions rapides, outre le fait qu`il s`agissait d`un gouvernement ayant un mandat court, un gouvernement independant, avec des approches politiques au sein du Parlement adaptees a cette periode preelectorale. Nous avons place la sante et l`education parmi les priorites et les preoccupations de ce gouvernement, en cherchant a traiter premierement des symptomes qui apparaissaient clairement evidentes dans la societe au fondement desquels il y avait ces elements relevant du manque de confiance tant dans la sante, que dans l`education. C`est pourquoi, nous avons aborde dans l`education particulierement la question de la confiance dans la valeur scientifique de la recherche et du mode de faire l`education, mais, dans le meme temps, nous avons aborde le probleme du decrochage scolaire, cherchant a le reduire, et de mettre en place les conditions afin qu`une partie aussi grande que possible des jeunes puissent aller a l`ecole. De meme, dans le domaine de la sante, nous nous sommes focalises sur la qualite de l`acte medical, placant au centre de l`attention tant les gens, tout d`abord, d`une part, les professionnels, les medecins, et, d`autre part, les patients, en commencant aussi un processus de reflexion strategique aux investissements dont le systeme de la sante a besoin. Outre la sante et l`education, nous avons reussi a debloquer des projets relevant de l`infrastructure, nous nus sommes focalises sur les politiques sociales, en cherchant a changer le mode d`approche, des mesures passives, d`assistance sociale, aux mesures actives d`integration dans le travail et de stimulation de la creation d`emplois et de faciliter l`acces a ces emplois aux personnes en provenance surtout des milieux defavorises. Naturellement, pendant cette periode non pas toutes les choses sont arrivees au bon port, nous avons fait aussi des erreurs, nous avons eu des dysfonctionnements que nous avons cherche a corriger des qu`on en a eu connaissance, parce que je pense que seulement on peut progresser, en reconnaissant le fait qu`on ne peut pas avoir des approches parfaites, mais que, d`autre part, a n`importe quel niveau lorsqu`on constate une erreur elle peut etre reconnue et corrigee et je pense qu`uniquement de cette maniere on peut gagner la confiance, des gens pour les institutions de l`Etat. Lorsque nous progressons signifie aussi une accumulation de connaissances, tout comme la reconnaissance de certaines erreurs et la correction de ces erreurs, sans y persister et cette correction de la performance de l`Etat commence en premier par le mode d`accroitre la performance de l`administration publique. Ce sujet, tout comme d`autres dont nous discuterons aussi aujourd`hui, fut au centre de notre attention parce que, outre une approche transparente, de l`utilisation des ressources une tres grande importance a l`appareil de travail dont on dispose, a l`aide duquel on doit mettre en application les politiques publiques. C`est pourquoi, cette annee, tout d`abord, concernant le mode de fonctionnement de l`Etat, de l`administration publique, au contre de notre attention fut la transparence. Nous avons voulu en premier lieu connaitre la situation de laquelle nous devions partir et que la societe sache d`où nous partons lorsque nous parlons de la croissance de la performance de l`Etat, de la croissance de la performance de l`utilisation des ressources et nous avons concentre plus d`energie dans ce processus de transparence, tant du processus decisionnel, que de l`utilisation des ressources. Je rappellerais ici le fait que nous avons lance cette annee la plus grande plateforme de transparence budgetaire qui, de mes connaissances, existe actuellement en Europe, dans l`UE, en sorte que nous avons transforme cette plateforme de transparence budgetaire dans un instrument d`information du contribuable sur le mode d`utilisation de l`argent public, parce que, pratiquement, toutes les institutions qui ont acces au budget d`Etat sont une partie de cette plateforme et sont obligees de publier les informations sur le mode dont elles depensent cet argent qui leur est alloue et depense, mais cette plateforme est aussi un instrument qui peut devenir tres important avec le temps dans le processus de decision d`allouer des ressources et particulierement de l`evaluation de l`efficacite de l`utilisation des ressources. Dans le meme temps, nous avons rendu transparentes les activites en publiant pratiquement toutes les informations que nous avions a notre 2007-2013. Nous avons rendu transparent tout ce processus qui, lui aussi a une importance dans le regain de la confiance du citoyen concernant le mode dont l`argent public est depense, mais, ici aussi, il peut y avoir une modalite de tirer des concernant l`efficacite de l`utilisation de ces fonds. Nous avons applique le principe de la transparence y compris dans le processus de decision du Gouvernement. Je pense que c`est pour le premiere fois que nous avons impose cette regle, la transparence dans les mesures prises par le gouvernement dans la preparation des actes normatifs et dans l`agenda du gouvernement parce que nous avons cherche a faire en sorte de pouvoir lancer dans le debat public meme les Ordonnance d`urgence qui, par definition, etant des actes normatifs qui doivent etre adoptes rapidement, le monde en prenait conscience apres leur adoption par le Gouvernement, or nous avons cherche, meme si quelques jours, une semaine a l`avance, a faire connaitre ce que nous, le Gouvernement, sommes en train de preparer. Et je dois reconnaitre le fait que cela nous a aides, parce que bien souvent les reactions qui y ont existe de la part des milieux professionnels nous ont aides a ameliorer certains elements de ces actes normatifs. Et je pourris rappeler en ce sens, je pense une premiere, au moins dans cette partie de l`Europe, le fait que nous avons rendu operationnel le Registre unique de la transparence des interets. C`est un document qui enregistre tous les contacts, rencontres entre dignitaires et differents groupes d`interets, parce qu`il est normal d`avoir des consultations avec les milieux professionnels, avec differents groupes d`interets de la societe, interets qui doivent etre transparents, objectivement, et clairement definis dans le cadre de ces relations, donc entre les decideurs du niveau du Gouvernement et ces milieux professionnels elle doivent exister, mais il est important qu`elles soient transparentes afin que chaque partie assume cette relation de consultation. C`est un instrument que nous avons elabore, que nous avons cherche a appliquer et qui, pour prouver son efficacite a besoin certainement d`etre ameliore dans la periode a venir mais il me semble un element essentiel toujours dans le processus de regain de confiance dans la relation entre le citoyen les institutions publiques, particulierement entre le citoyen et le gouvernement outre la transparence, un element essentiel dans l`efficacite de l`administration est la reduction de la bureaucratie - tant dans la relation entre l`Etat, les institutions publique et le citoyen que dans la relation entre l`Etat et le milieu des affaires parce que la reduction de la bureaucratie signifie, de mon point de vue, un impact positif tant dans l`efficacite du processus decisionnel, quand les choses sont plus claires et plus simples, mais aussi une reduction des coûts de fonctionnement de l`administration et, de cette maniere, en reduisant le bureaucratie, on peut transformer aussi l`Etat en un agent de developpement y compris dans la relation avec le milieu economique. Parce que, dans les contacts que j`ai eus avec le milieu des affaires de la Roumanie, la simplification du processus administratif et la predictibilite du processus decisionnel sont les principaux obstacles de confiance ou les principaux elements qui peuvent accroitre la confiance du milieu des affaires dans l`Etat et la confiance du milieu des affaires d`investir en Roumanie, outre, naturellement d`autres aspects concernant les politiques fiscales, la formation professionnelle. Et nous y avons declanche un processus ample de reduire la bureaucratie au niveau legislatif, au niveau administratif. Et je dois y dire ouvertement que ce n`est qu`un commencement, parce qu`on ne peut pas faire en une annee cette simplification, on ne peut pas eliminer les complexites accumulees en plus de 20 ans de manque de coherence dans ce mode d`approche. Toutefois, de mon point de vue, un element essentiel dans le processus de reforme de l`administration est aussi ce processus de simplification et reduire la bureaucratisation qui doivent etre faits intelligemment, afin qu`il ne provoque pas plus de dommages que des effets positifs. Et j`insiste sur cet aspect de reduire la bureaucratie faits intelligemment, parce qu`on ne peut couper des taxes comme a la faux, en eliminant toutes sortes de procedures administratives, compte tenu de la premisse que ces procedures-la, il peut y avoir le risque, a court terme, d`un impact negatif, plutot que positif sur le fonctionnement d`une institution. Et lorsque je pense aux effets positifs, naturellement, je ne pense pas au nombre de votes ou la perception publique face a ce processus decisionnel, mais je pense en premier lieu au bon fonctionnement de l`administration et de l`Etat qui, en fin de compte, si le fonctionnement n`est pas bon ce sera le citoyen qui en patira, le citoyen a qui on veut faire du bien en adoptant des decisions. Outre ces aspects relevant de la reduction de la bureaucratie, je pense que n`importe qui viendra a la gouvernance, un futur gouvernement, une future majorite, s`ils veulent appliquer un programme efficace de gouvernance ont necessairement besoin, de mon point de vue, de commencer par un processus de reforme de l`administration publique, des mesures claires d`augmenter l`efficacite de l`administration publique. Transparence, reduction de la bureaucratie, simplification sont seulement des premisses de ce processus dont l`administration publique a besoin. Et j`affirme : l`administration publique a besoin non seulement de la classe politique qui apporte un programme de gouvernance, parce que l`administration publique aussi a besoin d`un regain de confiance du citoyen, par le fait que l`Etat, l`administration publique peut etre efficace, travailler au benefice du citoyen a long terme, ce qui signifie, comme dans l`environnement economique, en premier lieu, de outre leur professionnalisation, ont besoin de predictibilite en liaison avec la carriere administrative, recrutement,evaluation des performances, sont des indices claires, des objectifs de mesurage de leur performance. Je pense que plus que tout il est besoin dans l`administration publique de predictibilite, de la suppression de l`arbitraire du mode de prendre certaines decisions. Donc, il est besoin d`une revision de l`appareil administratif qui doit reposer sur des criteres de professionnalisme, des criteres de competence. J`ai souligne cela des les premiers mois de gouvernance, c`est pourquoi nous avons envisage comme objectif de commencer ce processus. Et vous vous souvenez probablement, nous avons travaille les premiers mois sur une tel paquet de reformes, compte tenu en premier lieu de l`identification des elements qui doivent etre reformes et nous avons prepare meme un debat public qui a quelques propositions d`idees de reforme. Mais, malheureusement, nous avons constate que sans la volonte politique d`aborder carrement cette question, probablement a cause de la periode preelectorale, dans un contexte où il est besoin d`une relation entre le Parlement et le Gouvernement independant, sans une majorite clairement assumes de ce point de vue. Malheureusement a la suite de ce debat public, que nous voulions lancer nous avons constate le manque de volonte d`aborder carrement ces sujets. Et alors plutot que de faire seulement preuve d`heroïsme dans ce processus de reformes, sans avoir la conviction, la certitude que l`on peut instituer ce processus de reformes, nous avons aborde les choses plutot du point de vue strategique, nous avons reactive quelques analyses qui, avec un soutien financier de la part de certaines institutions internationales, tant la Banque mondiale, que l`OECD - si je me rappelle bien, on a travaille sur des strategies comte tenu de l`analyse du mode de fonctionnement de l`administration, strategies necessaires pour le processus de reformes et nous avons realise ces strategies. Je pense a la strategie pour la fonction publique, a la strategie pour la formation professionnelle dans l`administration - et je suis persuade que M. le vice-premier ministre Dincu approfondira ces aspects - c qui mettent en valeur des analyses faites ces dernieres annees sur le fonctionnement de l`administration, sur qui peuvent reposer un processus de reformes de l`administration, de modification legislative qui peut avoir lieu dans la periode a venir. Ici, dans la reforme de l`administration il est necessaire tant d`un systeme coherent et unitaire, fonde sur la performance, competence et transparence, offrant la predictibilite de la carriere aux fonctionnaires publics , plus de clarte dans le processus decisionnel, mais aussi d`une clarification de la relation entre l`administration publique et le milieu politique, donc du niveau decisionnel politique et du niveau decisionnel administratif parce que nous avons besoin de predictibilite dans ce processus decisionnel, de clarte, d`elimination de l`arbitrage et des decisions a la va vite qui nuisent a l`efficacite de l`administration. Et a cet effet, nous avons besoin d`un systeme de recrutement et de promotion fonde sur le professionnalisme et la performance, quel que soit le niveau de l`implication du milieu politique dans ce processus de recrutement. Et, une fois de plus, je repete, je pense que n`importe qu vient a la gouvernance, devra commencer par clarifier ce processus pour pouvoir se baser sur une administration publique performante et predictible. Outre le mode de fonctionnement de l`administration, nous avons propose quelques mesures pour la predictibilite du processus budgetaire pour une coherence dans le mode d`approche des allocations budgetaires en correlation avec les priorites qui sont etablies dans les politiques publiques. Parce que, ici aussi, nous avons besoin d`eliminer l`arbitrage et les decisions a la va vite, justement pour obtenir l`efficacite des investissements de l`argent public dans les politiques publiques. Et nous avons commence a construire un processus de suivi de la mise en œuvre des decisions prises concernant l`allocation budgetaire, de suivi de la mise en œuvre de ces priorites, en correlation, comme je viens de dire, avec la transparence de la depense budgetaire. Nous avons travaille a la fois a orienter l`agenda numerique dans l`interet du bon fonctionnement de l`administration publique et particulierement a faciliter le processus decisionnel, de ce processus de simplification et de reduction de la bureaucratie. Et la, le grand defi qui reste encore est d`assurer l`interoperabilite des differentes plateformes informatiques qui sont a la disposition de l`administration publique. Et la on a investi beaucoup ces dernieres annees dans l`informatisation du processus administratif, mais, malheureusement, sans trop de coherence et sans une reflexion strategique intelligente. Et maintenant, le defi est justement d`introduire une coherence, une approche strategique tant dans le mode d`utilisation des plateformes existantes, que dans les investissements qui vont suivre, dans l`application de l`agenda numerique. Et j`y mentionnerais quelques pas que nous avons faits. En premier lieu, en assurant une coordination au niveau du Gouvernement de cette approche informatique, par la creation de ce poste de coordonnateur pour la technologie de l`information, tout comme des clarifications de procedure relevant du mode d`utilisation de ces plateformes. Que nous avons prise de creer cette plateforme Nous avons mobilise aussi des ressources du Gouvernement a court terme pour trouver des modalites et des applications en vue de mettre mieux en valeur ces plateformes informatives que nous avons. Et je vous rappelle la decision que nous avons prise de creewr cette plateforme GOV IT HUB, qui mobilise des ressources et des competences de l`exterieur, du milieu prive, qui, a court terme, a moyen sont mises a la disposition du Gouvernement afin que, par le biais de differentes applications, nous puissions ameliorer l`efficacite, et accroitre le performance de ces investissements qui ont ete faites pour les plateformes informatiques. Pour conclure, je dirais quelques mots concernant la gouvernance ouverte, que nous avons voulu aborder parce que, outre le besoin de l`administration, et du facteur decisionnel, d`avoir le contact avec le citoyen, avec le beneficiaire de ce processus decisionnel, ce mode d`approche ouverte du Gouvernement, comme je viens de dire, accroit assurement la confiance du citoyen dans le mode dont on prend les decisions. Et je pense que de cette maniere, par le biais de ces mesures que nous avons prises nous avons jete les fondements afin que, a l`avenir, outre l`efficacite de la gouvernance, l`on puisse mesurer aussi le niveau de la confiance du citoyen envers le mode dont on gouverne. Je vous remercie. Je suis persuade que les discussions que vous aurez aujourd`hui contribueront a ameliorer l`efficacite des decisions et du mode d`agir dans le futur. Et je tiens a remercier nos partenaires de l`OECD pour leur soutien de ces annees afin que la Roumaine puisse mettre aussi bien que possible les lecons qu`elle a pu tirer de ce processus de transition qu`elle a connu ces dernieres annees. Et je suis persuade que, une fois devenue membre de l`OECD, ce que je souhaite pour le proche avenir, la Roumanie pourra contribuer a partager cette experience aux autres pays membres de l`OECD. Je vous remercie ! 2016-11-17 09:30:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_oecd-7211.jpgComunicat de presă referitor la cel de-al doilea tur al alegerilor prezidențiale din Republica MoldovaȘtiri din 14.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/communique-de-presse-relatif-au-second-tour-de-scrutin-des-elections-presidentielles-de-la-republique-de-moldavieLa participation importante des citoyens de la Republique de Moldavie au second tour de scrutin des elections presidentielles reflete en premier lieu leur volonte de contribuer a la consolidation. Dans le meme temps, la presence importante au vote renforce la responsabilite des decideurs politiques de repondre de maniere equilibree aux attentes legitimes de tous les citoyens de la Republique de Moldavie A la suite des resultats preliminaires et des conclusions des l`OSCE/ODIHR, du Parlement europeen, de l`Assemblee parlementaire de l`OSCE et du Conseil de l`Europe, qui ont participe au monitorings des elections, le Gouvernement a fait etat de son espoir que les institutions fondamentales de la Republique de Moldavie vont collaborer a assurer la stabilite politique du pays, pour continuer l`agenda de reformes et au processus de modernisation, et vont collaborer en vue de la garantie de la stabilite pour continuer l`agenda des reformes et du processus de modernisation, censee soutenir le parcours europeen de la Republique de Moldavie Le Gouvernement de la Roumanie reste engage a poursuivre les relations speciales de la Roumanie avec la Republique de Moldavie en vertu des affinites historiques et des racines communes et sur le fondement du partage des valeurs de la democratie et de Etat de droit 2016-11-14 17:56:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-11-14-05-56-30big_sigla_guv_albastru_1.jpgPremierul Dacian Cioloș a participat la evenimentul "Topul Național al Firmelor"Știri din 11.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-dacian-ciolo-a-participe-au-quot-top-national-des-firmes-quotDiscours du Premier ministre Dacian Cioloş a la Gala du Top national des firmes 2016 M. Dacian Cioloş: Bonsoir ! Monsieur le President de la Roumanie, Mesdames et Messieurs les ministres, membres du Gouvernement, Monsieur le president de la Chambre de commerce et d`industrie de la Roumanie, Mesdames et Messieurs, L`economie de la Roumanie evolue bien ces dernieres annees, si l`on regarde les chiffres et je pense tout d`abord a la croissance economique et non pas aux chiffres de cette annee, mai a la tendance positive de la croissance economique, de la croissance du PIB de ces dernieres annees. Et, dans ces conditions, le question que devrait se poser un gouvernement responsable et y chercher des reponses seraient premierement comment assurer la predictibilite necessaire afin que le secteur prive continue les investissements et que cette tendance positive ne s`arrete pas, parce que je ne pense pas que ce soit le cas de nous flatter avec des chiffres d`une annee a l`autre si ces chiffres ne se concretisent pas dans evolution positive et, deuxiemement, si cette croissance ne se concretise pas dans un bien-etre, dans l`amelioration de la qualite de la vie en Roumanie; parce que je ne pense pas que le fait d`avoir ces chiffres de croissance economique dans les statistiques signifie que nous pouvons le lendemain d`augmenter les depenses, particulierement des depenses qui ne conduisent necessairement a une consolidation de cette croissance Par consequent je pense que le role du Gouvernement et des decideurs soit notamment de trouver les meilleurs moyens de consolider cette croissance, en premier lieu et, deuxiemement, afin qu`elle, cette croissance economique, puisse se transformer en bien-etre par le biais de certains mecanismes. Une priorite que nous avons etablie des le moment meme du debut de notre mandat et a la suite des consultations. On a parle beaucoup ce soir de predictibilite et je pense que c`est normal. La predictibilite compte davantage meme que le capital investi. Nous avons fait des modifications au Code fiscal seulement pour simplifier ou clarifier certains aspects, a la suite du dialogue avec le milieu des affaires ou pour corriger certaines dispositions mal formulees. Et nous deployons des efforts pour maintenir la credibilite, y compris maintenant pendant cette periode avant la campagne electorale, quand on adopte tres vite des actes normatifs qui ne reposent pas sur des etudes d`impact ou ne passent pas a travers un processus naturel de consultation publique et que ne peuvent pas soutenir le developpement economique a moyen et long terme, a cause justement de cette maniere intempestive dont sont prises ces decisions. Une autre chose demandee par le milieu des affaires et non seulement lui, meme par des citoyens roumains est de reduire la bureaucratie en sorte que l`application des actes normatifs ou des politiques fiscales, dans le cas du milieu des affaires ne vous impose pas des charges administratives inutiles. Et, dans ce domaine aussi nous avons avance de quelques pas importants, pas beaucoup, car, je vous en assure, nous avons encore beaucoup a y travailler. L`administration de la Roumanie a ete tres productive pendant cette periode, ces dernieres annees, dans ce domaine de fabriquer la bureaucratie. . Ce processus doit etre continue de maniere structuree, pour ne pas creer plus de mal que de bien, en reduisant d`un coup, en coupant a la hache ou a la faux les taxes ou et vous savez comme c`est avec la faux, on coupe le foin, les mauvaises herbes, mais on peut couper aussi des choses qui sont utiles. Donc, meme la de bureaucratisation doit etre faite de maniere structuree et bien concue, a long terme. Nous avons lance deja en transparence decisionnelle, au Ministere des Finances, un paquet de simplification et de de bureaucratisation, tout comme certaines facilites ponctuelles qui visent surtout le milieu des affaires. C`est un paquet qui a ete elabore a la suite des discussions avec les representants des compagnies du milieu economique. Et je vais vous seulement deux exemples et je vais vous laisser decouvrir vous-memes les autres mesures que nous avons proposees. Tout d`abord, nous proposons l`extension illimitee de la periode d`application de la facilite relative a l`exemption d`impot sur le profit reinvesti, meme si cela pouvait avoir un impact sur le budget, nous estimons qu`il est bien que les hommes d`affaires eux-memes puissent decider dans quel domaine investir ce profit et donc, de prolonger cette facilite justement dans l`idee de la predictibilite. Nous proposons ensuite que l`on accorde des facilites aux societe interessees aux programmes de qualification professionnelle. Outre l`infrastructure, l`un des problemes souleves systematiquement ces dernieres annees est l`absence de la main d`œuvre qualifiee en Roumanie et nous estimons, outre ce que peut faire l`Etat, nous avons certainement besoin de l`implication directe du milieu des affaires dans l`augmentation de la qualite de la formation professionnelle. C`est pourquoi nous avons decide de deduire les depense effectuees par les agents economiques pour la formation theorique ou pratique des eleves, etudiants et autres categories ou autre forme de scolarisation ou de perfectionnement dans un cadre pour les personnes physique et morales qui deroulent des activites dans la recherche developpement et developpement technologique. Nous avons besoin de developper un secteur economique competitif, qui produise de la valeur ajoutee, en mettant en valeur la connaissance et les nouvelles technologies. Je pense que de cette maniere on peut parler meme d`une industrialisation ou d`une nouvelle industrialisation, de la Roumanie, en partant dans le meme temps de la mise en valeur de cette competence que nous avons en Roumanie et que, malheureusement, nous exportons beaucoup moins cher ces dernieres annees. J`ai voulu donc, par ces facilites fiscales, encourager les chercheurs de rester en Roumanie et qu`ils travaillent avec le milieu des affaires pour produire la valeur ajoutee ici, en Roumanie. La croissance economique doit se traduire dans les emplois pour etre soutenable au plan social. C`est pourquoi, a compter du 1er decembre, entra en vigueur un paquet de mesures censees encourager la mobilite sociale ainsi que celle geographique; c`est a dire, encourager les gens des groupes vulnerables de se faire embaucher, pour ne pas rester captifs a un systeme de benefices qui les maintient dans une situation de pauvrete. Je pense que c`est une mesure qui peut contribuer a la reduction de la faille entre les deux Roumanie - une Roumanie prospere, qui investit, se developpe, et une autre fondee sur des aides sociale qui, malheureusement, encourage un style de vie passif de ce point de vue de l`activite professionnelle. Nous visons donc des personnes non embauchees, mais aussi les employeurs, par un systeme d`incitation financiere. Et je vais vous donner un seul exemple : nous avons plus de 400 milles de jeunes ingenieurs, des milliers de jeunes entre 16 et 24 ans qui ne suivent aucune forme d`enseignement ou de formation professionnelle et qui n`ont pas d`emplois. Et je vous rappelle le fait que le chomage au rang des jeunes est de plus de 20%. Les mesures sont concues sur deux volets pour connecter la zone sociale avec celle de l`emploi. Premierement, ce sont des mesures pour encourager l`embauche. Elles s`adressent a toutes les personnes a la recherche d`un emploi, mais particulierement aux chomeurs de longue duree et non encadres dans une forme d`enseignement, meme aux Roumains de la diaspora qui souhaitent rentrer dans le pays et cherchent un emploi. Deuxiemement, ce sont des mesures qui ont en vue la stimulation des employeurs d`embaucher des personnes a la recherche d`un emploi. Parmi les mesures concretes incluses dans ce nouveau paquet il y a des mesures actives, destinees a l`emploi qui encourage la mobilite des travailleurs par l`octroi de primes d`activation d`embauche ou d`installation dans une autre region que celle d`origine, la où il y a des emplois. Par exemple, les chomeurs qui decident de changer de domicile a une distance de plus de 50 km pour se faire embaucher beneficieront d`une prime d`installation. Nous stimulons aussi les employeurs afin que, par des mesures actives, puissent inclure dans leur plans d`embauche des chomeurs de longue duree, des jeunes sans occupation et non encadres dans une forme d`enseignement. Les employeurs qui embauchent a duree indeterminee de nouveaux diplomes des etablissements d`enseignement ou des personnes en chomage recoivent mensuellement, pendant 12 mois pour chaque diplome ou chomeur embauche une prime d`installation. Ce ne sont que quelques exemples de ce que nous avons decide de faire en la matiere. Ce sont des decisions deja prises et vont entrer en vigueur des le mois prochain. Nous le faisons en utilisant tant de fonds nationaux, que des fonds europeens, dans un seul mecanisme, en orientant de maniere coherente pour financer ce paquet de mesures actives et de mobilite et pour soutenir l`embauche dans le pays. Nous avons estime que, une fois pour toutes, il est important de ne plus avoir une approche separee pour les fonds europeens pour financer tres cher un tas de stages de formation dont l`impact n`est pas toujours visible et, d`autre part, des fonds du budget d`Etat, des mesures sociales dont l`impact final n`est pas toujours l`embauche ou la reduction du chomage. Nous avons decide de mettre ensemble ces ressources financieres et adopter des mesures qui, effectivement, stimulent l`embauche. Je rappellerais a la fois une mesure prise cette derniere periode, y compris a la demande du milieu des affaires, une nouvelle schema d`aide d`Etat pour stimuler les investissements. Il s`agit d`un schema qui vise des investissements de dimensions moyennes, entre 1 et 5 millions, compte tenu aussi de l`observation que, outre ce schema qui visait les grands investissements faits en generale par les grandes compagnies, en Roumanie nous avons plus de 95% des PME qui elles aussi doivent etre stimulees pour se developper et investir. Ainsi, ce schema vise des investissements entre 1 et 5 millions d`euros qui seront soutenus par un schemas d`aide d`Etat planifie, concue pour quatre ans a compter de l`annee prochaine. Dans l`immediat, nus prendrons les decisions administratives appropriees en sorte que ce schema entre en vigueur a compter de l`annee prochaine. Et non pas en dernier lieu, a part toutes ces mesures prises cette annee nous reflechissons en perspective a la maniere dont l`economie roumaine peut evoluer les annees a venir et au mode dont le Gouvernement, par les mesures qu`il peut prendre peut stimuler cette evolution. Et nous avons fait cela par le programme La Roumanie competitive, que nous avons elabore avec vous dans le cadre duquel on a identifie 16 domaines prioritaires avec une contribution a la croissance economique, beaucoup d`entre eux ayant une relevance particuliere pour le milieu des affaires et visant des secteurs avec un potentiel de developpement en Roumanie. Nous n`entrons pas dans des details. Ce programme a ete discute plusieurs fois, est accessible publiquement et nous avons l`intention de le proposer comme base de discussion pour le volet economique du projet de pays qui est coordonne, dont l`elaboration est coordonnee par M. le President. Une vision economique a long terme ne peut laisser de cote ni l`evolution de l`education de la sante, de l`infrastructure, des politiques sociales et c`est de cette premisse que nous sommes partis en elaborant ce programme La Roumanie competitive, qui vise le developpement economique. Mais nous ne sommes pas partis de la premisse que le developpement economique ne peut se faire sans investir a la fois dans l`education, dans la sante dans l`infrastructure, tout comme ces domaines importants pour le developpement social de la Roumanie ne peuvent avoir un futur si nous n`avons pas aussi prosperite economique. Cela signifie que, de mon point de vue, au moins l`environnement des affaires doit etre davantage que par le passe implique y compris civiquement. La periode a venir est une tres bonne opportunite afin que le milieu des affaires soit partie active des debats futurs qui designeront le futur de la Roumanie. Je pense que, plus que jamais, la societe roumaine a besoin que ce pilier du developpement de la Roumanie, qui est le milieu des affaires, passe au-dela du business, au-dela des discussions sur les investissements, du climat concurrentiel, pour s`impliquer civiquement dans l`evolution de la mentalite de la Roumanie, parce que je pense que nous avons un potentiel creatif tres bon en Roumanie, mais il est important que l`on sache le mettre en valeur. Et a cet effet, je pense que nous avons besoin que dans la societe roumaine soient presents dans les debats publics et dans la preparation des decisions politiques qui sont prises, y compris ceux qui produisent la valeur ajoutee, ceux qui sont connectes aux realites du terrain. Je certain que vous comprenez ce message et meme si je sais que c`est un effort pour vous, vous le ferez pour le bien-etre de la Roumanie. Je vous remercie ! 2016-11-11 12:19:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_poza_pm.jpgPremierul Dacian Cioloș s-a întâlnit cu omologul său sârb, Aleksandar Vučić, la TimișoaraȘtiri din 10.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-dacian-ciolo-a-eu-une-entrevue-avec-son-homologue-serbe-m-aleksandar-vucic-a-timi-oaraCOMMUNIQUE DE PRESSE Le Premier ministre Dacian Cioloş a rencontre aujourd`hui a Timișoara, son homologue serbe, M. Aleksandar Vučić, en visite en Roumanie, a son invitation. . Nous nous sommes rencontres a Timișoara et non pas a Bucarest parce qu`ici nous sommes plus proches les uns des autres, meme physiquement. Nous avons voulu donner un signal que cette relation entre la Serbie et la Roumanie est consistante et de longue duree, au/dela de la duree des gouvernement, outre leurs couleurs politiciens. La Serbie et la Roumanie ont un potentiel et elles doivent devenir aussi des partenaires economiques importants a l`avenir aussi , a mentionne le Premier ministre Cioloș. Au cours de l`entrevue, le chef du Gouvernement de Bucarest a confirme le soutien de la Roumanie pour l`adhesion de la Serbie a l`UE en tant que membre de pleins pouvoirs, tout comme dans la question de la gestion de la crise des refugies, la protection de la frontiere commune et la lutte contre les menaces terroristes au niveau regional. Je tiens a assurer Aleksandar Vučić du soutien entier de la Roumanie pour l`adhesion a l`UE de la Serbie. La Serbie a deploye des efforts visibles et significatifs cette derniere periode dans le processus des preparatifs en vue de l`adhesion et je le sais non seulement des rapports de l`UE, mais aussi des discussions avec ceux de Bruxelles. Nous sommes prets a partager notre experience - plus ou moins bonne - avec la Serbie en la matiere, tout comme concernant d`autres sujets, a souligne le Premier ministre roumain. Les deux hauts dignitaires ont discute aussi de la consolidation de la relation economique et des contacts humains roumano - serbes, ayant mis en exergue l`importance de la mise en œuvre des projets de cooperation transfrontaliere dans le cadre de l`instrument de pre adhesion (IPA) II, composante reussie de la cooperation entre la Roumanie et la Serbie. Dans ce contexte, a ete mentionnee aussi la possibilite de la construction d`une autoroute reliant la Roumanie a la Serbie. Il nous faut reflechir de maniere structuree dans le futur y compris a l`interconnexion entre la Serbie et la Roumanie du point de vue de l`infrastructure. Et nous avons discute de ce que nous pourrions faire dans le futur. Naturellement, nous avons un Master Plan deja approuve qui, malheureusement, a l`heure actuelle ne prevoit pas d`autoroute vers Belgrade, mais il prevoit une route nationale, tandis que la partie serbe y prevoit une autoroute. Nous analyserons nous aussi la possibilite d`y adapter les choses - a ajoute le Premier ministre de la Roumanie. Les deux premiers ministres ont aborde aussi la situation de la communaute roumaine de la Serbie, ayant convenu l`intensification du dialogue dans cette problematique. Dans le meme temps que le dialogue au niveau de premiers ministres, il y a eu des pourparlers sectoriels bilateraux entre les ministres de l`economie, de l`interieur, du travail, des Affaires Etrangeres et de la problematique des minorites. A cette occasion ont ete signes trois documents bilateraux, a savoir : Protocole entre le Ministere des Affaires Interieures de la Roumanie et le Ministere des Affaires Interieures de la Republique de Serbie portant constitution et activites des patrouilles communes le long de la frontiere d`Etat commune, Declaration conjointe relative au soutien de la Roumanie pour l`integration europeenne de la Serbie, Declaration conjointe dans le domaine du travail et des politiques sociales. Le chef de l`Executif de Bucarest a ete accompagne dans son deplacement a Timișoara, par les ministres Ioan Dragoș Tudorache, Lazăr Comănescu, Dragoș Pislaru, Costin Borc et Maria Ligor. 2016-11-10 12:03:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_!2!.jpgPrimirea de către prim-ministrul Dacian Cioloș a ministrului afacerilor externe al Republicii Islamice Iran, Mohammad Javad ZarifȘtiri din 09.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-dacian-ciolo-a-accueilli-le-ministre-des-affaires-etrangeres-de-la-republique-islamique-d-iran-m-mohammad-javad-zarifLe Premier ministre de la Roumanie, M. Dacian Cioloș, a accueilli aujourd`hui 9 novembre le ministre des Affaires Etrangeres de la Republique islamique d`Iran, M. Mohammad Javad Zarif, qui est en train de faire une visite en Roumanie, a l`invitation de son homologue roumain, M. Lazăr Comănescu. Le Premier ministre Cioloș et le ministre Mohammad Javad Zarif ont salue l`intensification, cette derniere annee, des contacts bilateraux a haut niveau, realises tant a Teheran, qu`a Bucarest, a la suite de la signature du Plan conjoint et global d`action entre l`Iran et la communaute internationale, representee par le Groupe E3+3 et AIEA. Les pourparlers ont vise de nouvelles voies pour relancer la cooperation sectorielle, avec accent sur les investissements, les transports, l`energie, l`agriculture, la recherche scientifique et l`education. Le Premier ministre roumain a exprime l`interet de la Roumanie pour le marche agricole iranien, le souhait de renforcer la cooperation dans les transports ferroviaire, maritime et portuaire, ainsi que la disponibilite de soutenir la connexion de l`Iran au marche energetique de l`Europe centrale et orientale. Le ministre iranien des Affaires Etrangeres a remercie pour les contacts realises lors de cette visite a Bucarest, tant par lui, au niveau politique, que par les membres de sa delegation, formee de representants de la Chambre de commerce, d`industrie et mines et des hommes d`affaires de la Republique islamique d`Iran. Les deux hauts dignitaires ont aborde aussi les evolutions de la securite dans la region du Moyen Orient, avec accent sur la situation de Syrie, respectivement, l`effort commun de lutte contre le terrorisme. 2016-11-09 19:20:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_republica-islamica.jpgGuvernul României adresează felicitări Președintelui ales al Statelor Unite ale Americii, domnul Donald TrumpȘtiri din 09.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-gouvernement-de-la-roumanie-adresse-des-felicitations-au-president-elu-des-etats-unis-de-l-amerique-monsieur-donald-trumpLe Gouvernement de la Roumanie adresse des felicitations au President elu des Etats-Unis de l`Amerique, Monsieur Donald Trump. Le Premier ministre Dacian Cioloș a adresse une lettre de felicitations au vice-President elu des Etats-Unis de l`Amerique, Monsieur Michael Richard Pence. A cette occasion, le Premier ministre Cioloş a souligne l`importance du Partenariat strategique entre la Roumanie et les USA, reposant sur des valeurs et responsabilites partagees, un partenariat solide qui offre les premisses pour le developpement futur dans tourtes les dimensions. La Roumanie est et restera un allie et un partenaire fiable des USA. La cooperation entre le Roumanie et les USA contribue a la garantie de la securite commune et de toute la communaute transatlantique. Le Gouvernement de la Roumanie continuera d`attacher une attention accrue au developpement et a l`approfondissement des relations bilaterales avec les USA dans la dimension economique, en vertu des opportunites existantes, en vue de faire avancer la prosperite commune. 2016-11-09 14:24:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-11-09-02-25-52big_sigla_guv_albastru.pngPremierul Dacian Cioloș s-a întâlnit cu reprezentanți ai Inițiativei "2035-Prima Generație fără Tutun”Știri din 08.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-a-eu-une-entrevue-avec-les-representants-de-l-initiative-quot-2035-premiere-generation-sans-tabacCOMMUNIQUE DE PRESSE Le Premier ministre Cioloș: c`est notre devoir d`aider la jeunesse de prendre conscience des risques du tabagisme Le Premier ministre Dacian Cioloș et le ministre de la Sante Vlad Voiculescu ont eu une entrevue aujourd`hui avec les representants de l`Initiative - 2035-Premiere generation sans tabac, constituee des representants de la societe civile, medicale et academique. L`accent a ete mis sur les aspects relatifs a la prevention et protection de la jeunesse contre le tabagisme passif, decourager lexperimentation du tabagisme et encourager l`abandon de cette pratique. Le Premier ministre Cioloș a apprecie l`Initiative - 2035-Premiere generation sans tabac et le role qu`elle peut avoir dans la prevention et l`education pour la sante, partie des politiques de la sante. - C`est notre devoir d`aider la jeunesse a prendre conscience des risques que suppose le tabagisme, comme d`ailleurs toute habitude malsaine, afin qu`elle puisse choisir le style de vie en connaissance de cause. Il est besoin que la nouvelle generation soit eduquee dans la connaissance et la sensibilisation des effets que supposent une ou autre option - , estime le Premier ministre Dacian Cioloș. L`Initiative - 2035-Premiere generation sans tabac a ete lancee en septembre 2016 et envisage comme objectif principal la reduction de la consommation de tabac a 5% de la population adulte. La strategie de cette Initiative repose sur des engagements internationaux de la Roumanie de reduire la consommation de tabac, des directions claires d`actions au niveau legislatif. 2016-11-08 14:06:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_faratutun-(2-of-8).jpgDeclarații de presă susținute de premierul României, Dacian CioloșȘtiri din 08.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/declaration-de-presse-du-premier-ministre-de-la-roumanie-dacian-cioloM. Liviu Iolu: Bonjour. M. le Premier ministre Cioloş donne une declaration de presse concernant les modifications faites par le Parlement a l`Ordonnance par laquelle le Gouvernement a augmente les salaires des domaines de la Sante et de l`Education. M. Dacian Cioloş: Oui, il s`agit de l`Ordonnance 20/2016. Apres voir analyse un peu froidement les choses apres le vote d`hier, la premiere question que je me pose est si le PSD et ceux qui ont vote cette loi souhaitent vraiment les majorations salariales qu`ils ont votees, car je vais vous dire pourquoi: nous constatons qu`il y a plusieurs transgressions de la loi et de la Constitution, ce qu`il est impossible que le Parlement ait pu ignorer au moment respectif. Tout d`abord, on n`a pas organise un debat reel, transparent des amendements qui ont ete proposes. Le Gouvernement avait demande a plusieurs reprises des details. Comme vous avez pu suivre aussi le dialogue entre le secretaire d`Etat du Ministere du Travail et certains membres de la Commission parlementaire, qui ont discute de ces amendements, on discutait et votait meme des amendements qui n`etaient pas encore clairement formules, tandis que la procedure et la legislation affirment tres clairement qu`il y est besoin d`un point de vue du Gouvernement. Naturellement, le Parlement aurait pu voter n`importe quoi s`il le voulait, mais le Gouvernement aurait eu au moins la possibilite de fournir des calcul precis concernant l`impact et, comme vous le savez, a la demande du secretaire d`Etat si l`on avait fait une analyse de l`impact, la reponse du president de la Commission parlementaire fut que oui, et que ``l`impacte est devastateur``, ce sont ses paroles. Deuxiemement, il impossible que les parlementaires n`aient pas su de l`existence de la Loi de la responsabilite financiere bancaire, qui stipule que 6 mois avant des elections parlementaires on ne peut adopter d`actes normatifs visant des salaires. C`est une loi votee par le Parlement, d`ailleurs, et il y a aussi certaines dispositions constitutionnelles en la matiere. Cette loi, de toute maniere, prevoit tres clairement que les institutions publiques ne peuvent adopter de tels actes normatifs et, conformement a la definition des institutions publiques, le Parlement aussi est une institution publique, non seulement le Gouvernement. Troisiemement, si cela avait reellement ete souhaite, afin que cette loi adoptee soit constitutionnelle et applicable, on aurait dû respecter le principe du bicameralisme, qui prevoit qu`une loi qui est modifiee fondamentalement en comparaison avec ce qui avait ete vote par l`autre Chambre, est retournee a la Chambre initiale afin que l`on discute et l`on vote les amendements. L`Ordonnance 20 est passee par le Senat sans modifications. Elle a ete modifiee substantiellement dans la Chambre des Deputes sans que le Senat soit de nouveau consulte et exprimer son vote sur ces amendements-la. Donc, si l`on estime ces aspects, sans plus discuter ceux concernant le quorum, car c`est l`affaire du Parlement de decider, sur la base de ses procedures internes, si oui ou non s`il y a eu, oui ou non, le quorum, mais deja ces elements-ci, si l`on avait vraiment souhaite une modification de l`Ordonnance d`urgence, qui soit applicable, on aurait dû tenir compte minimum de ces obligations legales, tres claires, des le debut. En outre, l`Ordonnance d`urgence 20 est au Parlement deja depuis quelques mois donc, si l`on avait voulu faire ces modifications-la, en proposant des augmentations argumentees des salaires, plus grandes que ce qui avait ete prevu par le Gouvernement, on aurait eu le temps d`un debat reel, pour presenter des arguments consistants et inattaquables. A part tout cela, qui releve de la Constitution et de la legislation, cette loi de modification de l`Ordonnance 20, telle votee, affecte certains principes sur lesquels le Gouvernement a fonde ses decisions relatives aux majorations salariales. Et je veux y etre tres clair : le Gouvernement n`a pas conteste et ne conteste pas le besoin d`ajustement, d`augmentation des salaires dans les secteurs budgetaires. Et je suis conscient qu`on ne peut pas realiser une reforme dans l`administration, dans l`education ni dans la sante sans tenir compte aussi des salaires. C`est justement pour cette raison que nous avons adopte l`Ordonnance 20: outre les augmentations, ce qui pour est essentiel est de corriger certaines inegalites qui persistent dans le systeme depuis des annees et qui ont ete approfondies justement a cause de mode d`approche de la politique salariale a la va-vite, avant les elections, quand on jette aux yeux des salaries quelques pourcentages d`augmentations salariales. Certaines meme n`en ont plus ete appliquees rappelez-vous la majoration salariale dans l`education de 50%; et chacun s`est empresse a en offrir davantage. Mais rien n`a ete applique, justement parce que ce ne fut pas une analyse responsable. Donc, pour moi, gouverner responsable ment et gouverner avec du bon sens signifie tenir compte de tout cela et s`interroger a ce propos avant d`adopter de decisions, afin de pouvoir prouver aux gens qu`en en effet on pense a eux et pas seulement aux votes qu`ils peuvent exprimer dans un certain contexte. Telle que cette Ordonnance d`urgence fut modifiee et recree ou en certains cas approfondit les inegalites salariales que nous avons cherche a corriger. Donc, de nouveau, nous avons cherche a reparer quelque chose et maintenant il faut recommencer des le debut. Et les annees a venir aussi on devrait reprendre ces discussions concernant le moyen de reparer des inegalites dans la sante, dans l`education et dans les autres domaines. Deuxiemement, l`impact budgetaire de cette Ordonnance est d`environ 4,8 milliards. Nous avons naturellement pris note de la position de M. Dragnea, qui affirmait : Cet argent c`est parce qu`on n`a pas depense tout l`argent destine aux investissements. Mais nous ne savons pas encore combien il nous restera de l`argent alloue pour els investissements, parce c`est a peine a la fin de l`annee que viennent les factures qui doivent etre payees. Mais, a part tout cela, ces decisions on un impact recourent, chaque annee dorenavant. Il ne s`agit pas d`economies, faite au cours d`une annee il s`agit du fait qu`il faut assurer dans la planification budgetaire de chaque annee cette augmentation de la masse salariale qui reduit beaucoup le budget, a supposer qu`il y aura de suffisantes recettes au budget. Mais cette croissance de la masse salariale decidee maintenant sans savoir comment les choses vont evoluer les annees a suivre reduit considerablement la marge de manœuvre pour d`autres politiques tout aussi importantes dans l`education, la sante, parce que les medecins aussi se plaignent de l`infrastructure de la sante, tout comme les enseignants et les parents des eleves des conditions de l`education, donc de tous ces aspects il faut tenir compte dans l`immediat. Par consequent la modification de cette Ordonnance ayant cet impact budgetaire, met beaucoup en danger la possibilite d`adopter, d`appliquer surtout une politique une loi unitaire de la salarisation. Parce qu`il est claire que cet impact budgetaire vise qui ne vise que la sante et l`education aura un effet negatif sur la marge budgetaire que nous pourrions avoir pour appliquer une loi de la salarisation unitaire visant tout les secteur budgetaire et qui conduise, dans le meme temps dans quelques annees a la correction de toutes les inegalites du systeme. Donc, pratiquement, une approche populiste, electorale de la politique salariales, sans reposer sur une analyse approfondie, sans etre debattue publiquement risque de nouveau, comme cela s`est passee encore, de mettre en danger la possibilite pour le Gouvernement et le Parlement qui viendront, quels qu`ils soient, d`adopter et d`appliquer une politique salariale unitaire qui puisse jeter des fondements solides a tout les systeme de salarisation. M. Dacian Cioloș: Donc, pour ces raisons, nous sommes obliges de demander un controle de constitutionnalite de cette loi qui a ete adoptee. Et je tiens a etre tres clair : la demande de controle de constitutionnalite seulement la loi qui modifie l`Ordonnance d`urgence et non pas l`Ordonnance d`urgence comme telle. Donc, ce qu`on a decide par l`Ordonnance d`urgence quelle que soit la decision de la Cour Constitutionnelle continue de rester applicable. Mais ces modifications qui, comme je viens de dire, ont ete faites a la va-vite, sans etre fondees sur une analyse consistante, doivent etre verifiees par la Cour Constitutionnelle, nous assurant qu`elles respectent la Constitution, concernant les vices que nous avons constates, de respecter certaines procedures et meme certaines lois votees par le Parlement. S`il y avait eu un dialogue honnete entre le Gouvernement et les commission parlementaires, on aurait probablement pu corriger entre temps une partie de ces vices et, assurement, le Parlement aurait pu assumer cette decision qui, comme je viens de le dire, de toute facon a un impacte budgetaire qui risque de mettre en danger l`application d`une loi de la salarisation unitaire les prochaines annees. Et, de toute facon, ces modifications recreent ou approfondissent des inegalites salariales que nous souhaitons corriger. Et je suis persuade que les salaries aussi du systeme sanitaire souhaitent non seulement une majoration du salaire, mais que cette majoration soit soutenable, qu`ils soient certains qu`elle ne sera pas modifiee apres une annee ou deux en fonction des disponibilites budgetaires et que, surtout, qu`il y a non seulement des augmentations de salaires, mais aussi des corrections de ces inegalites qui naissent tant de problemes. . Par consequent nous allons demander ce controle de constitutionnalite, en precisant que les dispositions de l`Ordonnance 20 telle adoptee par le Gouvernement reste en vigueur 2016-11-08 13:22:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_1478614836original_dc-(6-of-10)_(1).jpgGuvernul a sesizat CCR referitor la Legea privind unele măsuri de efectuare a reținerilor din veniturile obținute de persoanele fizice din contracte privind raporturi de muncă în baza unor titluri executoriiȘtiri din 07.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-gouvernement-a-notifie-a-la-ccr-sur-la-loi-relative-aux-mesures-visant-des-prelevements-sur-les-revenus-percus-par-les-personnes-physiques-en-vertu-des-contrats-sur-les-relations-du-travail-reposant-sur-des-titres-executoiresLe Gouvernement a notifie a la Cour Constitutionnelle de la Roumanie en vue de l`exercice du controle prealable de constitutionalite concernant la Loi relative aux mesures de prelevement sur les revenus des personnes physiques en vertu des contrats sur les relations de travail reposant sur des titres executoires, adoptee par le Parlement (details ici : http://www.cdep.ro/comisii/juridica/pdf/2016/rs021_14;1.pdf) L`Executif estime que les normes prevues par la Loi mentionnee ne repondent pas aux exigences de previsibilite, etant imprecises, ou meme lapidaires ce qui peut conduire a d`eventuelles confusions dans l`interpretation et l`application et, par consequent, elle peut affecter les droits et interets des parties de l`execution forcee. Dans la notification transmise, le Gouvernement mentionne que le Nouveau Code de Procedure Civile (NCPC) (Loi 134/2010, republiee, avec des modifications ulterieures) a reforme et re systematise substantiellement la matiere de l`execution forcee. Le but de la nouvelle reglementation en matiere d`execution forcee consiste dans l`execution prompte et effective des titres executoires emis dans le cadre du processus de fond ou, le cas echeant, reconnus comme tels par la loi dans les conditions du respect strict des droits processuels des parties, tant du crediteur, que du debiteur, tout comme de n`importe quelle personne interessee. Reformer la matiere de l`execution forcee a impose la realisation d`une systematisation rigoureuse qui a tenu compte des deux formes d`execution - la poursuite forcee indirecte sur lensemble des actifs tracables du debiteur et l`execution forcee directe. Les dispositions du NCPC constituent la procedure de droit commun en matiere civile et instituent les principes de la legalite et de celui visant le role actif de l`executeur judiciaire applicables en matiere d`execution forcee. En outre, on a en vue le fait que le NCPC (art.729) institue certaines limitations du suivi des revenus pecuniaires, comme suit : 1. Les salaries et d`autres revenues periodiques, les pensions dans le cadre des assurances sociales, ainsi que d`autres sommes payees periodiquement au debiteur et sont destines a assurer ses moyens d`existence peuvent etre poursuivis : Jusqu`a moitie du revenu mensuel net, pour les sommes dues a titre d`obligation d`entretien ou d`allocation pour les enfants ; Jusqu`a un tiers du revenu mensuel net, pour toute autre dette. 2. S`il y a plusieurs poursuites sur la meme somme, la poursuite ne peut depasser la moitie du revenu net du debiteur, quelle que soit la nature des creances, excepte le cas où la loi prevoit autrement . 3. Les revenus du travail ou toute autre somme payee periodiquement au debiteur, destinee a assurer ses moyens d`existence, au cas où leur montant est inferieur au salaire minimal net par economie, peuvent etre poursuivis uniquement sur la partie qui depasse la moitie de leur montant. 4. Les aides financieres pour l`incapacite temporaire de travail, la compensation accordee aux salaries en cas d`annulation du contrat individuel de travail en vertu de n`importe quelle disposition legale, ainsi que les sommes pour les chomeurs, en vertu de la loi, ne peuvent etre poursuivies que pour des sommes dues a titre d`obligation d`entretien et de dedommagement pour la reparations des dommages causees par la mort ou les blessures, si la loi ne dispose autrement. La poursuite de ces droits pourra se faire dans la limite de la moitie de leur montant. 5. Les allocations d`Etat et les indemnisations pour les enfants, les aides pour les soins a l`enfant malade, les aides maternite, celles accordees en cas de deces, les bourses d`etudes accordees par l`Etat, les per diem et toute autre pareille indemnisation a destination speciale, etablies legalement ne peuvent etre poursuivies pour aucune sorte de dette. En outre, sont en vigueur certaines normes speciales et particulieres, comme certaines dispositions incluses dans la Loi 8/1996 portant droit d`auteur et droits connexes dans la Loi 207/2015 portant Code de procedure fiscale. En outre, la Loi no. 53/2003 - Code du travail, stipule (art 169) une serie de regles speciales concernant les prelevements du salaire. Par rapport au cadre actuel de reglementation reforme en matiere processuelle civile, ainsi qu`aux reglementations speciales et particulieres mentionnees, le Gouvernement a formule certaines critiques relatives a l`absence de la conformite des solutions legislatives avancees par la Loi sur les mesures relatives aux prelevements des revenus obtenus par les personnes physiques de contrats relatifs aux rapports de travail fondes sur des titres executoires avec certaines dispositions de la Constitution de la Roumanie republiee. 2016-11-07 16:49:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-11-07-04-49-31big_sigla_guv_albastru_1.jpgDrept la replicăȘtiri din 07.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/droit-a-la-repliqueDans l`edition on-line de la publication Cotidianul, dans l`article portant le titre - Outre d`autres inadvertances, Dacian Cioloş n`a pas declare a l`investissements ni ses revenus de 2015, en provenance de la Banque Mondiale, ont ete publiees des informations erronees sur les declarations patrimoniales deposees par le Premier ministre Dacian Cioloș. Pour une correcte informations de l`opinion publique, nous publions le droit a replique suivant. DROIT A LA RÉPLIQUE L`article avec le titre - Outre d`autres inadvertances, Dacian Cioloş n`a pas declare a l`investissements ni ses revenus de 2015, en provenance de la Banque Mondialecontient de fausses informations reposant sur des correlations mal documentees et sans fondement. En vertu de la legislation en vigueur* (details plus bas), dans la declaration patrimoniale on doit inscrire le revenu annuel obtenu dans le courant de l`annee fiscale anterieure soumise au rapport. En respectant les dispositions legales, la declaration patrimoniale deposee par le Premier ministre Dacian Cioloș en decembre 2015, au commencement de son mandat, contient des informations sur ses revenus obtenus en 2014, compte tenu que 2015 n`etait pas encore terminee et, par consequent, on ne pouvait pas presenter un rapport complet. Dans la declaration patrimoniale remplie et deposee au commencement du mandat, sont mentionnes les revenus obtenus de la Commission europeenne en 2014, respectivement, le salaire de commissaire europeen afferent a la periode de dix mois et l`indemnisation transitoire de deus mois, pour le mandat de commissaire acheve fin octobre 2014. Dans la declaration patrimoniale deposee en 2016, sont mentionnes les revenus realises dans le courent de 2015, respectivement l`indemnisation transitoire accordee par la Commission europeenne, ainsi qu`un payement de certains services de consultance ponctuelle de la Banque mondiale, pour les preparatifs et la participation a trois evenements: deux consacres a l`agriculture et au developpement rural, au Kazakhstan et en Bulgarie, ainsi que le Forum economique international de St. Petersburg. (Details ici: http://gov.ro/fisiere/ministri_fisiere/DECLARATIE-DE-AVERE-DC-1.pdf) Pour l`information correcte de l`opinion publique, anterieurement a la publication des articles, on peut demander au Bureau de presse du Gouvernement des informations et des points de vue sur l`activite du Premier ministre et de l`Executif. * En vertu de la Loi no. 176 du 1er septembre 2010 portant integrite dans l`exercice des fonctions et des dignites publiques, modifiant et completant la Loi no. 144/2007 portant creation, organisation et fonctionnement de l`Agence nationale d`integrite, modifiant et completant d`autres actes normatifs, le formulaire de la Declaration patrimoniale contient au point VII. Revenus du declarant et des membres de sa famille, realises au cours de la derniere annees fiscale achevee (selon l`art. 41 de la Loi no. 571/2003 portant Code fiscal, avec les amendements ulterieurs) 2016-11-07 16:26:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-11-07-04-27-44big_sigla_guv_albastru_1.jpgParticiparea premierului Dacian Cioloș la cea de-a 5-a reuniune a șefilor de guverne din statele Europei Centrale și de Est și ChinaȘtiri din 05.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-dacian-ciolo-participe-a-la-5eme-reunion-des-chefs-de-gouvernement-des-etats-de-l-europe-centrale-et-orientale-et-la-chineDeclarations de presse du Premier ministre Dacian Cioloș a Riga Question: Dites-nous d`abord quelques mots sur les rencontres bilaterales et ce que vous avez discute dans le cadre de ce Sommet. M. Dacian Cioloș: Je dois avoir des rencontres bilaterales avec le Premier ministre chinois, M. Li Keqiang, et avec le Premier ministre letton et, naturellement, j`ai eu des contacts avec plusieurs premiers ministres presents ici, avec les premiers ministres polonais, slovaque, serbe, avec celui-ci nous nous reverrons la semaines prochaine a Timișoara. Nous avons fait plusieurs echanges d`opinions. Dans les interventions d`aujourd`hu j`ai souligne trois aspects d`interet pour la Roumanie. Premierement, j`ai rappele que, selon les ententes des sommets anterieurs la Roumanie s`est engagee il y a quelques temps d`ouvrir a Bucarest un centre de cooperation et de dialogue dans le domaine de l`energie. J`ai informe qu`1il est operationnel, ce centre est deja ouvert. La premiere actions consistent doit avoir lieu l`annee prochaine, au printemps, quand on organisera a Bucarest, le printemps prochain, une foire de l`energie, en 16+1. Ce sera une opportunite pour un echange d1`informations entre les autorites publiques de ce domaine, milieu des affaires, sur des elements de reglementations du marche energetique europeen sur la legislation specifique chinoise et sur des opportunites d`investissements, d`un cc7te et de l`autre. C`est bien le sens de ce centre de cooperation et de dialogue en matiere d`energie, d`ailleurs. Deuxiemement, un autre element que j`ai souligne dans le cadre de ce concept One Belt, One Road, ou les nouvelle routes de la soie, j`ai souligne le role que peut jouer le Port de Constanta en liaison avec la Strategie du Danube et avec la connexion qui pourra se realiser a travers la Mer Noir entre l`Europe centrale et occidentale par le biais du Danube et l`Asie centrale jusqu`en Chine. Et, en ce sens, je vais souligner lors de la rencontre avec le Premier ministre chinois l`importance que nous attachons a l`opportunite de developper une liaison de ferry-boat entre Batumi et Constanta qui pourrait faire cette liaison entre la partie de l`Asie centrale et la Chine dans le cadre de cette voie de la soie et la partie europeenne. Et, troisiemement, j`ai souligne le fait que nous sommes interesses a continuer de developper les echanges commerciaux et en ce sens nous attendons des signaux concrets de la part des autorites chinoises pour l`acces des produits agroalimentaires roumains sur le marche chinois. Je pense, en premier lieu, a la viande et aux produite de viande. Il y a deja l`acces pour un operateur de viande de porc, mais nous attendons aussi a ce qu`il y ait aussi d`autres operateurs, mais aussi dans d`autres domaines dans la production de viande ainsi que le developpement du tourisme, dans deux sens : des touristes chinois en Roumanie et des touristes roumains qui puissent voyager en Chine. A ce effet, on a fait deja des pas pour la facilitions du cote administratif pour l`obtention des visas pour les touristes chinois qui visitent la Roumanie et nous esperons voir bientot qu`il pourrait exister des charters entre la Chine et Bucarest, vol direct. Q :: Au sujet du nucleaire, y a-t-il eu des discussions, ou bien vous devez en discuter avec le Premier ministre chinois, compte tenu que nous travaillons dans ce domaine ? M. Dacian Cioloş: Je dois, naturellement souligner le fait qu`on a avance dans ce sens assez y compris concernant tant le projet de la Centrale thermique, que celui de Cernavodă, les reacteurs 3 et 4. Nous sommes en phases avancees mais il y a encore quelques points qui doivent encore etre tires au clair, au sujets desquels nous avons besoin d`une position claie de la partie chinoise. Nous devons tenir compte des reglementations europeennes de marche, qui doivent etre respectees dans les elements de contrat qui seront decides. Q. : On a signe aujourd`hui un contrat avec Huawei, de quoi s`agit-il, plus exactement ? M. Dacian Cioloş: Avec Huawei, oui. Il s`agit d`une cooperation pour l`organisation de certains stages pour des etudiants roumains dans cette compagnie, donc une cooperation entre cette compagnie et des universites de la Roumanie, a l`aide du Ministere des Communications et du Ministere de l`Education. Il y aura donc l`opportunite pour les etudiants roumains de suivre des stages dans cette compagnie et nous esperions inciter la compagnie investir davantage en la matiere de recherche- developpement innovation et IT en Roumanie, où il y a un potentiel important. Q. : Et concernant l`acces des produits agro- zootechniques roumains sur le marche chinois, qu`est-ce qu`on attend concretement de la partie chinoise? M. Dacian Cioloş: On attend purement et simplement l`obtention des certificats d`exportation permettant l`acces de ces produits roumains sur le marche chinois. Il s`agit la de l`accreditation des compagnies roumaines qui produisent de la viande et veulent en exporter. Cette accreditation se fait separement sur chacun des cas, compte tenu aussi de la situation sanitaire veterinaire de ces entreprises roumains et, en la matiere, l`Autorite sanitaire veterinaire roumaine est en contact avec l`autorite similaire de la Chine. Toutefois, il est besoin aussi d`une impulsion a haut niveau en ce sens. Je connais bien ce sujet depuis le temps où j`etais encore commissaire europeen et je sais qu`a part le volet technique, il est besoin aussi d`une impulsions gouvernementale. Q. : Est-ce que vous avez discute avec les autorites du pays de la collision qui a eu lieu aujour`hui sur l`Autoroute du Soleil ? Nous savons que jusqu`a maintenant trois personnes y sont mortes ? Le Ministere des Transport n`a eu aucune reaction jusqu`a maintenant. M. Dacian Cioloş: J`ai discute d`abord avec le ministre de l`Interieur, parce que, dans ces cas la premiere intervention doit etre cent pour cent celle du Ministere de l`Interieur et j`ai tenu a m`assurer que des mesures ont ete prises afin que l`Autoroute soit degagee et que les blesses puissent etre transportes et comprendre finalement ce qui s`est passe. Et je me suis rejoui d`apprendre que l`exercice que nous avons realise il y a quelques jours, en simulation un contexte semblable de cod rouge ete tres utile. Intervention du Premier ministre Dacian Cioloș a la reunion au plenum du Sommet de cooperation en format 16+1 de Riga, Lettonie Excellences, Chers collegues et amis, Je me joins aux orateurs precedents pour exprimer ma gratitude a nos hotes pour les conditions dont nous jouissons a cette reunion. Excellences, L`annee derniere, au sommet de Hangzhou, nous sommes convenus sur l`Agenda de cooperation a moyen terme et nous sommes tombes d`accord sur les axes directeurs etablis a Suzhou. L`evaluation de ce que nous avons realise jusqu`a maintenant dans la mise en œuvre de ces resultats est encourageante. . En ce sens, je suis heureux de savoir que le premier point de mon intervention de ce jour soit l`annonce officielle relative a la mise en place a Bucarest du Centre pour le dialogue et la cooperation dans le domaine des projets energetiques. Il represente une preuve supplementaire de notre soutien consistent, ainsi que de notre engagement pour la cooperation dans la formule 16 + 1. L`un des objectifs principaux du Centre est la consolidation de notre format de recherche. Elle se fera par le biais de l`extension de l`acquis realise dans des domaines commerciaux et technologiques en liaison avec l`energie, a des domaines comme : l`energie renouvelable,les reseaux intelligents, l`efficacite energetivore, la technologie du charbon propre et l`energie nucleaire. Le centre aura aussi un role important dans l`echange de connaissances offrant une plateforme pour l`echange de connaissances concernant les reglementations en la matiere appliquees sur le marche europeen. Dans le meme temps, le Centre promouvra une image plus claire des opportunites existantes sur le dynamique marche chinois pour els compagnies europeennes. Les representants des gouvernements et des communautes des affaires de nos pays se reuniront dans quelques semaines a Bucarest pour elaborer le futur agenda des activites du Centre. En outre, une foire et une exposition dans le domaine de l`energie, en format 16 + 1, sont programmees a avoir lieu a Bucarest le premier trimestre de 2017. Le second element de mon intervention concerne la Declaration conjointe qui sera adoptee a la fin de nos debats d`aujourd`hui. Elle a en vue la poursuite de la cooperation entre les ports de la Mer Baltique, la Mer Adriatique et la Mer Noire. Cela constitue encore un pas en vue de l`extension de notre cooperation dans le domaine de la connectivite et aussi une composante remarquable du Partenariat strategique UE - Chine. La Roumanie soutient activement l`activite du Groupe de travail en matiere de connectivite, dans le cadre de ses efforts en vue de la realisation de progres par le biais d`actions concretes, durables. Je suis heureux de la presence ici et de l`engagement temoigne par la Commission europeenne et le Service europeen d`action externe (SEAE). J`insisterais sur les arguments relevant du vaste potentiel de la voie navigable du fleuve Danube. Le fleuve Danube a un role essentiel en fournissant des opportunites meilleures de developpement de tous les pays de la region par ses affluents de L`Europe centrale et orientale, par ses ports et par sa liaisons avec les ports de la zone cotiere de la Mer Noire et aussi par son inclusion dans le reseau transeuropeen de transport. Il constitue a la fois un segment significatif de l`initiative One Belt, One Road que nous sommes disposes a soutenir. Le fleuve le Danube offre la plateforme pour le developpement d`un transport linter - modal ecologique et rentable qui, a son tour, peut generer un effet de multiplication de la cooperation sous-regionale, regionale et meme transcontinentale. Compte tenu de ce que vient de dire M. le Premier ministre Li, je vais conclure en soulignant le fait que le Danube offre une plateforme de developpement dans le domaine d`au moins trois des elements qu`il a mentionnes : infrastructure, economie verte et contacts interhumains. Le dernier aspect de mon intervention concerne les fluxes commerciaux et les contacts interhumains, qui sont des facteurs generateurs de connectivite et de developpement. Les echanges commerciaux qui se sont intensifies constituent un moteur important de nos economies. Nous comptons sur le soutien permanent des autorites chinoises dans l`acceleration des procedures d`approbation de l`acces sur le marche. Par exemple, nos exportations agroalimentaires vers la Chine constituent un potentiel important pour l`equilibration de nos deficits commerciaux. Les contacts interhumains representent une ressource essentielle pour l`extension de la connectivite et de l`innovation. Cette annee nous avons introduit dans notre programme scolaire l`apprentissage du chinois. Je voudrais egalement souligner la necessite de l`intensification de la cooperation et de nos echanges commerciaux dans le secteur du tourisme. Tout cela contribuera de maniere substantielle au developpement social et economique, tout comme a une meilleure entente entre nos cultures. Mesdames et Messieurs, Il y a cinq ans depuis la creation de ce forum de cooperation. Les echanges survenus depuis le premier sommet exigent perseverance dans notre activite. Je remarque aussi la necessite d`une approche concentree davantage sur les resultats et avec des effets benefiques sur la vie de nos citoyens et sur les representants du milieu des affaires de nos pays. Je vous remercie. *** Le Premier ministre Dacian Cioloș participe a la 5eme reunion des chefs de gouvernement des Etats de l`Europe centrale et orientale et la Chine en format 16+1, a Riga, Lettonie, le 5 novembre. La participation du Premier ministre a la reunion des chefs de gouvernement de cette annee est placee sous le titre Connectivite amelioree dans le but du progres commun, donne l`occasion de la reaffirmation de la decision de la Roumanie d`assumer un role toujours plus important dans le cadre de ce format de cooperation. En marge du sommet, le Premier ministre Dacian Cioloș aura des entrevues bilaterales avec les homologues participants a la reunion de Riga. Programme de la participation du Premier ministre Dacian Cioloș a la reunion des chefs de gouvernement de l`Europe centrale et orientale - Chine (Riga, 5 novembre 2016) 15h00 - 15h30 Participation au Business Forum Discours : 1. M. Māris KUČINSKIS, Premier ministre de la Republique de Lettonie 2. M. Li KEQIANG, Premier ministre de la Republique Populaire de Chine 16h00 - 17h45 Entrevues des premiers ministres / Adoption de Riga Guidelines - Discours des chefs des delegations - Discours de cloture de M. KUČINSKIS, le Premier ministre de la Republique de Lettonie 17h50 - 18h00 Rencontre avec les representants des organisations de sinologues des pays de l`Europe centrale et orientale et la Chine 18h00 - 18h10 Photographie de famille 18h15-18h30 Ceremonie de signature de documents bilateraux Inauguration du Financial Institute 18h30 - 19h00 Conference de presse 19h15 - 20h30 Dinee offert par M. Māris KUČINSKIS, le Premier ministre de la Republique de Lettonie *** L`heure du deroulement des evenements est l`heure locale. 2016-11-05 10:24:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_reuniune.jpgVizita premierului Cioloș pentru promovarea mecanismului de sprijin în zonele Valea Jiului și Roșia Montană – Munții ApuseniȘtiri din 04.11.2016http://gov.ro/fr/stiri/deplacement-du-premier-ministre-ciolo-pour-promouvoir-le-mecanisme-de-soutien-dans-les-zones-valee-de-jiu-et-ro-ia-montana-montagnes-apuseniDeclarations de presse du Premier ministre Dacian Cioloș a l`Universite de Petroșani *** M. Dacian Cioloş: Bonjour! Nous avons voulu etre presents aujourd`hui dans la Vallee de Jiu pour inaugurer le siege ici de l`unite gouvernementale d`assistance technique. De quoi s`agit-il ? Vous vous souvenez probablement qu`il y quelques mois j`ai affirme que le Gouvernement veut avoir une approche integree tant de l`utilisation des ressources financieres que de l`aide d`assistance technique dans quelques regions de la Roumanie, des regions, plus precisement dans trois regions de la Roumanie, regions defavorisees, ou avec des problemes specifiques mono industrielles, ou avec un taux eleve de chomage. Il s`agit de la Vallee de Jiu, de la zone environnante de Roşia Montana,dans les Apuseni, du nord de la Moldavie - Iaşi et Vaslui, une zone avec des problemes plus grands de developpement economique. Pour ces trois jours, nous avons envisage d`integrer de facto les ressources financieres que nous avons de differents programmes finances de foinds europeennes et du budget d`Etat et avoir une approche integree de l`investissement de ces ressources financieres p dans ces zones-la. A cet effet, nous avons approuve dans le Gouvernement un memorandum qui prevoit, d1une part, la constitution d`une unite gouvernementale d`assistance technique dans le cadre de la Chancellerie du Premier ministre, mais qui aura aussi trois sieges locaux dans les trois regions, dont l`un ici, dans la Vallee de Ji, meme dans l`enceinte de cette Universite - et je tiens a remercier la direction de l`Universite pour avoir mis a notre disposition ces ressources logistiques - un siege dans chacune des deux autres regions. C`est, en quelques sorte l`approche que nus avons eue pour le Delta du Danube où il y a un instrument territorial integre, mais celui-la est formel parce que le Gouvernement precedent avait decide de cette approche integree seulement dans le Delta du Danube. Nous avons estime que dans ces regions aussi il est encore besoin et, donc, nous leur assurerons l`acces aux ressources financieres des fonds europeens et du budget d`Etat pour des programmes integres aux localites de ces zones. Elles sont prevues dans le Memorandum. Donc, une approche integree de l ;`utilisation des ressources financieres, pour nous assurer qu`elles sont utilisees aussi efficacement que possible. Autrement dire, nous voudrions eviter les conflits institutionnels entre les localites et une dispute e une dispute pour l`obtention des fonds et les faire travailler ensemble sur des projets qui soient benefiques pour toute la region, en vue du developpement des parcs industriels, infrastructure de transport, infrastructure sociale, formation professionnelle, envisageant l`ensemble de la zone et non pas chaque localite separement. Le deuxieme element, outre le financement ...; et a propos de financement des fonds europeens, nous aurons des criteres specifiques ou un score specifique pour les localites de ces zones, sur certaines axes memes nous demanderons une identification claire des allocations financieres pendant toute la periode financiere, jusqu`en 2020, afin que ces regions sachent quels seront les fonds dont elles disposeront. Outre la ressource financiere, nous fournirons aussi une assistance technique, par le biais de cette unite gouvernementale d`assistance technique, qui aidera les localites, les autorites locales d`elaborer des projets avec une assistance technique - si besoin est, nous ferons meme venir des experts, ponctuellement sur certains sujets qui doivent etre resolus ici. Mais cette unite d`assistance technique abordera aussi prioritairement ces projets au niveau gouvernemental lorsqu`il faut obtenir approbation des differents ministeres ou approuver certains actes normatifs. Ce sera donc une structure de liaison entre le Gouvernement et les autorites locales, qui devra s`assurer que les projets sont bien concus de maniere integre au niveau local et qu`ils sont soutenus administrativement, financierement, au Une autre composante que je voudrais qu`elle soit developpee,toujours dans ce contexte, est non seulement le cote du financement public, mais aussi d`investissements prives. Et nous chargerons cette unite d`assistance technique de maintenir la liaison avec l`Agence Invest Romania du Ministere de l`Economie qui a le role d`attirer et de coordonner des investissements en Roumanie, en sorte que, dans le temps, nous puissions orienter les investisseurs vers cette zone qui a le privilege de se trouver du cote ouest de la Roumanie où en general il y a des investisseurs, une zone qui attire les investisseurs. Mais nous devons les faire venir meme jusqu`ici et nous verrons bien de qupoi il sera besoin en ce sens. Nous pensons adapter aussi les schemas d`aide d`Etat pour les investissements afin de pouvoir repondre aux besoins d`une telle region, et ainsi pour le schema d`aide d`Etat, qui visera des investissements moyens, entre 1 et 5 millions d`euros ceux que nous avons maintenant sont de 10 millions d`euros,mais nous avons prepare un schema d`aide d`Etat qui entrera en vigueur a compter de l`annee prochaine et sera deroulee jusqu`en 2020, avec une allocation financiere - donc, pour les investissements entre 1 et 5 millions d`euros pour chacune de ces trois zones nous aurons une allocation budgetaire specifique reservee dans ce financement d`aide d`Etat, afin d`attirer des investissements pour des parcs industriels ou d`autres types d`investissements productifs censes creer des emplois. Parce que, dans ces zones naturellement, a la suite de la fermeture de certaines mines on a distribue des aides sociales, mais le developpement economique et le meilleur mode de faire les gens de la croissance economique ne sont pas les aides sociales, mais la creation d`emplois. Et c`est bien de cela que nous avons besoin. Naturellement, on a besoin aussi d`aides sociales dans certains cas, mais il est besoin en premier lieu de creer des emplois et, dans cette logique nous avons concu ces programmes integres. M. le vice-premier ministre Dincu, en collaboration avec le conseiller d`Etat Dancă, sont venus a plusieurs reprises ici, dans la Vallee de Jiu en de la preparation de la mise en place de cette unite qui, pratiquement, a partir d`aujourd`hui commence son activite. Je vous remercie ! Question : A quel genre de projets vous attendez-vous ici, dans la Valee de Jiu, apres avoir discute avec les representants des autorites locales et a quoi vous attendez-vous a Roşia Montană, compte tenu de l`interet de l`UNESCO pour cette zone qui exclurait en quelque sorte la future existence des mines ? M. Dacian Cioloş: De Roşia Montană... on parlera a Alba où l`on discutera d`abord avec habitants de la zone. Ici, il est clair, il est besoin tout d`abord d`infrastructure. Il faut connecter la Vallee de Jiu avec les zones d`acces, donc, infrastructure de transport. Il y a un potentiel pour l`installation de certaines affaires et, a cet effet, pratiquement, chaque municipalite d`ici nous a dit vouloir developper des parcs industriels et je leur ai dit que nous devons concevoir de maniere, parce qu`il n`a pas de sens de faire un parc industriel dans chaque localite et que personne n`y vienne donc, y pense de maniere integree. Sut toute la Valee de Jiu tant le besoin d`infrastructure, n que le besoin de parcs industriels et d`autres infrastructures pour les services publics comme, par exemple hopitaux, dans le domaine de la sante. Il y a eu meme une proposition interessante ici : l`un des maires des municipes a dit : pourquoi n`aurions-nous le meme management pour tous les hopitaux de la Valee de Jiu et penser de maniere integree aux hopitaux, pour pouvoir investir dans les sections, en fonction du potentiel. Infrastructure pour l`education, formation professionnelle sont essentielles parc que le grand probleme en maintenant, pour attirer des investissements, n`est pas que l`infrastructure, mais aussi la disponibilite de la main d`œuvre qualifiee. Donc, dans la mesure où nous reussissons, y compris avec l`aide de l`Universite et des lycees technologiques de la Valee de Jiu a proposer des schemas de formation professionnelle adaptees aux potentiels d`investissements ici, je pense que nous pourrons ouvrir la voie vers de possibles investissements. M. Vasile Dincu: Et, naturellement, a part l`infrastructure specifique, il y a des programmes pour les PME, par exemple, des incubateurs d`affaires. Tous les programmes qui sont dans le portefeuille des ministeres ou des gestionnaires des fonds europeens entrent dans cet univers de reference pour cette unite. Donc, nous comptons aussi sur un developpement des petites affaires dans la Vallee de Jiu, a partir des investissements qui peuvent etre faits pour le tourisme pour d`autres formes de services sociaux,. Donc, le les possibilites sont tres larges : tout ce qui comprend le developpement avec des fonds europeens et des fonds du Budget d`Etat, tout cela aura une ``tranche`` aussi dans la Vallee de Jiu, en quelque sorte une tranche reservee pour les trois zones de l ;a Roumanie que nous avons pris en calcul. Q.: Au sujet du refendum dans le meme temps avec les elections.. l`inititive de M. Dragnea concernant la famille traditionnelle ...;. M. Dacian Cioloş: Je ne veux pas commenter cela, je voulais que l`on discute sur le projet de la Valleee de Jiu d`ici. Q. : Concernant la Vallee de Jiu, vous avez approuve il y a deux jours le memorandum qui prevoit la fermeture de deux unites minieres ...; M. Dacian Cioloş: Oui, deux sur quatre. Q. : Est-ce qu`il y a une image unitaire, un projet pour ce qui restera - concernant les deux centrales thermiques, respectivement, les mines qui sont en quelques sorte viables ? M. Dacian Cioloş: Naturellement, ce fut bien l`idee au Ministere de l`Energie et du Ministere de l`Economie y reflechir...; Donc, des le debut, des le commencement de notre mandat nous sommes demandes comment faire pour maintenir l`activite miniere et lui rendre une perspective a moyen et long terme, si c`est encore possible. Et cela supposait de prendre certaines mesures pour augmenter la competitivite de ce que peut demeurer, avec certaines investissements dans le temps, mais voir aussi quelles sont les mines les plus rentables du point de vue de la competitivite compte tenu du prix d`extraction du charbon par calorie, parce que c`est bien la le probleme. Et je sais qu`il y a eu des discussions y compris avec les syndicats des mines pour trouver des solutions de commun accord et, a la suite de ces discussions, M. le ministre m`a dit qu`il y a un accord avec les syndicats pour la fermeture graduelle de ces mines. Q. : Est-ce qu`on continuera les travaux a la centrale thermique Paroşeni, compte tenu qu`il y a la un tres important investissement ? M. Dacian Cioloş: Oui, il y a des travaux qui doivent continuer, des investissements a y faire pour les rendre performantes, tant celle de Paroseni, que l`autre aussi, a ce que je sache. Q. : Mais au sujet des deux mines, est-ce que vous avez informe Bruxelles et son approbation pour l`aide d`Etat ? M. Dacian Cioloş: Oui, nous sommes en train de le faire. Il y a eu, a ce que je sache au ministere, une discussion avec ceux de Bruxelles. Vous vous rendez compte qu`en l`absence de cette discussion nous n`aurions pas adopte la decision, nous n`aurions pas fait des preparatifs en la matiere. Q. : Apr3sla discussion avec les maires d`aujourd`hui, quand estimez que sera mise en œuvre le premier projet par cette approche ? M. Dacian Cioloş: Mais, a ce que je sache, on est en train de travailler au premier projet, M le conseiller d`Etat peut vous le dire. M. Ionel Dancă: Le premier projet est un projet que nous esperions a ce qu`il soit signe au niveau de pays, le premier projet concernant la grande infrastructure, concernant les eaux usees et de fourniture de l`eau potable d`Apaserv, un projet de 90 millions d`euros - dans une semaine ou deux. Apres l`implication de la Chancellerie dans l`acceleration des procedures d`approbations, nous esperons qu`il soit pret pour la signature de la Commission europeenne. M. Dacian Cioloş: Nous vous remercions! Le Premier ministre Dacian Cioloș se trouvera demain a Petroșani et a Alba Iulia, où aura des entrevues avec les autorites locales de la Vallee de Jiu et de la zone Roșia Montană - Montagnes Apuseni, pour leur presenter le mecanisme de soutien elabore par le Gouvernement en vue du developpement integre des zones pilote d`intervention qui concerne aussi ces deux anciennes zones minieres mono industrielles. Le Premier ministre sera accompagne par le vice-premier ministre Vasile Dincu, ministre du Developpement regional et de l`Administration Publique et du conseiller d`Etat Ionel Dancă, le coordonnateur de l`Unite gouvernementale d`assistance technique. Outre les entretiens avec les autorites locales des anciennes zones minieres de la Vallee de Jiu et de Roșia Montană - Montagnes Apuseni, le Premier ministre Dacian Cioloș aura des entrevues avec le recteur de l`Universite de Petroșani et les membres du Senat de l`Universite, il visitera le Bureau local de l`Unite gouvernementale d`assistance technique - Vallee du Jiu et discutera avec des hommes d`affaires d`Alba Iulia. Le Premier ministre souhaite promouvoir l`UGAT, structure organisee au niveau de la Chancellerie du Premier ministre qui soutiendra les trois zones pilote d`intervention moins developpees des points de vue economique et social a acceder et mettre en œuvre des programmes integres des fons europeens et du budget national. Le Premier ministre discutera avec les autorites publiques locales des zones prevues dans le memorandum - Developpement de programmes integres des fonds europeens et du budget national pour ameliorer la situation sociale et economique des habitants des zones pilote d`intervention Vallee de Jiu et Roșia Montană - Montagnes Apuseni et les communautes marginalisees de Moldavie (Vaslui - Iași). Les discussions viseront le mecanisme d`assistance technique qui sera mis en œuvre au niveau local. Le Premier ministre souhaite que ce mecanisme puisse assurer une approche integree en facilitant un mecanisme de coordination entre les autorites de management, les ministeres concernes, les structures locales et les beneficiaires. Il est a mentionner que dans le cadre de la reunion du Gouvernement d`hier a ete actualisee la liste des unites administratives territoriales incluses dans le Memorandum approuve par l`Executif le 29 septembre visant le developpement de certains programmes integres des fonds europeens et du budget national pour ameliorer la situation sociale et economique pour les habitants de trois zones pilote d`intervention, a savoir, la Vallee de Jiu, Roșia Montană - Montagnes Apuseni et les communautes marginalisees de la Moldavie (Vaslui-Iași). La liste mise a jour prevoit linclusion aussi dans la zone pilote Rosia Montana - Montagnes Apuseni le soi-disant - quadrilatere de l`or, une zone des Montagnes Apuseni avec d`importants gisements d`or, delimitee par les villes Deva, Brad, Baia de Arieș, Campeni et Zlatna. Le quadrilatere de l`or comprend les mines de la zone Roșia Montană - Bucium, Baia de Arieș, Almaș - Stănija et Brad - Săcăramb, qui ont livre d`imortantes quantites de metaux precieux, particulierement or et argent. Concretement, il s`agir des localites Baia de Criș, Băița, Balșa, Bulzeștii de Sus, Certeju de Sus, Crișcior, Luncoiu de Jos, Ribița, Tomești, Vorța, Vața de Jos, Vălișoara, Albac, Horea, Scărișoara, Garda et Arieșeni. Informations supplementaires: L`approche dans le cadre de l`Accord de partenariat conclu par la Roumanie avec la Commission europeenne visant l`utilisation des fonds europeens de la periode de programmation 2014-2020 envisage, concernant les communautes defavorisees, d`utiliser certains plans integres qui, outre les mesures visant les logements sociaux, comprendront des mesures complementaires dans les domaines de l`education, de l`emploi, des services sociaux et de la sante qui puissent repondre aux besoins specifiques des communautes defavorisees des zones identifiees comme telles (sous la forme d`actions de developpement local placees sous la responsabilite de la communaute). PROGRAMME - DEPLACEMENT DU PREMIER MINISTRE DACIAN CIOLOȘ (Petroșani et Alba Iulia, 4 novembre 2016) Petroșani 09h40 Entrevue avec le recteur de l`Universite de Petroșani et les membres du Senat de l`Universite (Universite de Petroșani) 09h50 Entrevue avec les autorites de la Vallee de Jiu (Universite de Petroșani) 11h40 Declarations de presse (Universite de Petroșani) Alba Iulia 13h00 Entrevue avec les autorites publiques locales de la zone Roșia Montană - Montagnes Apuseni (Institution du Prefet Alba-Iulia) 14h30 Declarations de presse (Institution du Prefet Alba-Iulia) 15h00 Entrevue avec les hommes d`affaires (Aula de l`Universite - 1er Decembre 1918 d` Alba Iulia) 2016-11-04 00:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_valea_jiului.jpg