RSS - Guvernul Românieihttp://www.gov.roRSS Guvernul Românieiro-ROPremierul Sorin Grindeanu a transmis o scrisoare de condoleanțe omologului său britanic, Theresa MayȘtiri din 23.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-envoye-une-lettre-de-condoleances-a-son-homologue-britannique-theresa-mayLe Premier ministre Sorin Grindeanu a transmis hier un lettre au Premier ministre du Royaume Uni de la Grande Bretagne et de l`Irlande du Nord, Mme Theresa May, où il exprime sa solidarite avec le peuple britannique et transmet des condoleances aux familles des victimes de l`attaque terroriste perpetre le 22 mars a Londres. Le Gouvernement roumain condamne fermement tout attaque de ce genre et se joint aux efforts internationaux de lutte contre le terrorisme. Cet acte de lachete temoigne une fois de plus que nous devons etre unis dans la preservation de nos valeurs et principes. La Roumanie exprime sa solidarite avec la Grande-Bretagne dans la lutte contre toute forme de terrorisme, soutient le Premier ministre Sorin Grindeanu. 2017-03-23 21:29:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-23-09-30-24big_sigla_guv_coroana_albastru.pngReuniune bilaterală a guvernelor României și Republicii MoldovaȘtiri din 23.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/reunion-bilaterale-des-gouvernements-de-la-roumanie-et-de-la-republique-de-moldavieEntrevue tete-a-tete du Premier ministre de la Roumanie, M. Sorin Grindeanu, avec le Premier ministre de la Republique de Moldavie, M. Pavel Filip Conference conjointe de presse des premiers ministres Sorin Grindeanu et Pavel Filip, a la fin de la reunion bilaterale des Gouvernements de la Roumanie et de la Republique de Moldavie M. Sorin Grindeanu: Monsieur le Premier ministre, une fois de plus, je vous souhaite, a vous et a l`equipe qui vous accompagne, la bienvenue ! Nous avons eu aujourd`hui une entrevue extremement pragmatique, nous avons eu un dialogue constructif, comme cela s`est passe chaque fois ce qui constitue, en fin de compte, le fondement de la cooperation entre la Roumanie et la Republique de Moldavie. Nous avons reussi aujourd`hui a examiner un grand nombre de projets qui sont actuellement en deroulement. Nous avons discute aussi des projets futurs, dans le domaine de l`energie, de l`infrastructure, de la culture, de l`environnement, du developpement regional. Ce sont des elements concrets comme je viens de dire, qui developpent la relation entre la Roumanie et la Republique de Moldavie. L`action de la Roumanie continuera d`avoir un double role : de stabilisation de la Republique de Moldavie et de consolidation de cadres institutionnels et democratiques en Republique de Moldavie et, deuxiemement, d`ancrage politique strategique, tout comme physique de la Republique de Moldavie dans l`espace europeen. Ce fut dans ce sens qu`ont eu lieu nos pourparlers, concrets, mais guides par ces deux principes essentiels. Nous avons en vue a l`avenir e passer a une nouvelle etape, nous, la Roumanie d`augmenter notre presence en Republique de Moldavie. Nous souhaitons l`accroissement de notre presence d`investissements en Republique de Moldavie, nous voulons etre partie des eventuels processus de privatisation qui y auront lieu, naturellement, en respectant toutes les procedures transparentes que vous aurez. Je pense que le temps est venu pour les actions concretes, il faut accelerer les de reformes et continuer de consolider de le parcours europeen de la Republique de Moldavie. La Roumanie attend de la Republique de Moldavie perseverance et serieux. Je reitere le fait que seule l`option europeenne peut apporter des reponses durables aux attentes de prosperite, de securite et de stabilite des citoyens de la Republique de Moldavie. Nous sommes prets a continuer de soutenir la Republique de Moldavie sur cette voie. Monsieur le Premier ministre, je vous remercie! M. Pavel Filip: Monsieur le Premier ministre, Monsieur le president du Conseil departemental, Messieurs les ministres, Mesdames et messieurs representants des medias, je tiens avant tout remercier M. le Premier ministre Sorin Grindeanu, pour l`invitation d`effectuer cette visite a Patria Neamţ, qui represente une occasion particuliere, de mon point de vue, de discuter une fois de plus l`agenda bilaterale entre la Roumanie et la Republique de Moldavie. Nous avons reussi a examiner tous les projets qui sont voie de deroulement, egalement, nous avons discute des projets d`avenir. Je tiens aussi a notre delegation. Au cours des entretiens nous avons constate que les relations entre nos deux pays portent l`empreinte d`une cooperation excellente pratiquement dans tous les domaines, le dialogue politique bilateral est dynamique et divers, dans l`esprit du partenariat strategique pour l`integration europeenne de la Republique de Moldavie. En ce sens, j`ai assure M. le Premier ministre que la Moldavie restera fermement engagee sur la voie de la realisation de notre projet strategique: la mise en œuvre avec perseverance des reformes prevues par l`Accord d`association avec l`Union europeenne. La Moldavie continue de regarder vers l`Ouest, en tant que projet de pays. La verite c`est que quelles que soient les positions presidentielles de Chişinău, la Constitution accorde plus de pouvoir de decision au Parlement et au Gouvernement et, de ce point de vue, dans notre relation avec la Roumanie rien ne changera, tout comme rien de changera de notre option europeenne qui est aussi, en fait, notre projet de pays. Nous avons fait un echange d`opinions sur les evolutions dans le domaine de la securite au plan regional, ainsi que sur leurs possibles implications sur la stabilite de la Moldavie. En outre, j`ai exprime nos sinceres remerciements pour l`appui constant accorde sur notre parcours europeen, la precieuse experience roumaine a contribue de maniere essentielle dans des moments extremement importants pour la Republique de Moldavie. Et nous avons apprecie aussi et remercions pour le pret de 150 millions d`euros, dont nous avons recu les deux premieres tranches, parce que je ne puis pas ne signaler que ce pret a ete accorde lors de moments probablement les plus difficiles pour la Republique de Moldavie. Et nous apprecions cela. En outre, je tiens tout particulierement a remercier pour la plus recente decisions du Gouvernement roumain : 96 de minibus scolaires qui viendront bientot en en Republique de Moldavie. Nous en avons convenu aujourd`hui les details techniques. Pour nous c`est un investissement necessaire, dans le contexte de la reforme de l`education et de l`optimisation de l`education dans les ecoles de la Republique de Moldavie. Notre relation est consolide par des projets concrets et aujourd`1hui nous avons parle de l`intensification de cette collaboration dans les domaines energetique, culturel et d`autres domaines cle, qu`il s`agisse de celui douanier ou de l`infrastructure. Il n`a pas ete besoin d`innover au cours de cette reunion. Il y a des projets qui sont demarres et encore non finalises. Maintenant il est important de nous focaliser sur la bonne gouvernance au benefice des citoyens de nos deux pays. Nous allons accelerer la mise en œuvre des projets energetiques deja decides, qui sont tres importants pour la Republique de Moldavie qui est un importateur d`energie. C`est pourquoi, la securite energetique est au premier plan et c`est un objectif tres important pour le gouvernement que j`ai l`honneur de representer et je suis pleinement certain que nous y parviendrons tant par l`interconnexion au systeme europeen, et, a l`aide de la Roumanie, au gaz naturels, tout comme les interconnexions en matiere d`energie electrique. En outre, nous souhaitons lancer aussi de nouveaux projets, comme M. le Premier ministre Grindeanu a mentionne concernant les investissements roumains en Republique de Moldavie. Il est vrai que nous serons tres heureux de vous presenter tout le programme de privatisation de la Republique de Moldavie et ces investissements, naturellement, seront bienvenues.Par ailleurs, j`ai convenu avec le Premier ministre Grindeanu a ce que, au cours des mois a venir nous poursuivions cette tradition, concernant ces reunions communes de gouvernement, en format integral des gouvernements, et nous avons exprime notre disponibilite d`accueillir la prochaine reunion commune des nos gouvernements a Chişinău. Je tiens a dire non pas que c`est le commencement d`une belle amitie, c`est plus que cela: c`est la consolidation d`une grande fraternite europeenne et je tiens a remercier ici, une fois de plus et je vous remercie de votre attention ! 2017-03-23 13:12:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_caarusel-18.jpgDeclaraţii de presă ale premierului Sorin Grindeanu referitoare la situația victimelor atentatului de la LondraȘtiri din 23.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-de-presse-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-relatives-a-la-situation-des-victimes-de-l-attentat-de-londresM. Sorin Grindeanu: Je vais faire une breve declaration relative a la situation des Roumains d`Angleterre, les deux victimes. Tout d`abord, permettez-moi adresser ma compassion, notre compassion, celle du Gouvernement, aux familles des victimes des personnes qui ont souffert a cause de cet acte commis a Londres. Deuxiemement je tiens a vous dire que, y compris il y a quelques minutes, j`ai discute avec l`ambassadeur de la Roumanie a Londres. J`ai ete continuellement en contact avec le Ministere des Affaires Etrangeres et avec M. l'ambassadeur. Je tiens a les feliciter pour le mode dont ils ont gere la situation a Londres, Ils ont constitue la cellule de crise Je suis continuellement en contact avec les deux Roumains et avec leurs familles. J`ai eu une derniere discussion il y a quelques minutes avec M, l`ambassadeur. J`espere qu`il y aura un final heureux pour l`une des victimes. L`autre, comme vus savez et vous avez transmis, est hors de tout danger. Question : Quel est l`etat de la victime qui est actuellement a l`hopital ? M. Sorin Grindeanu: Ce que M. l`ambassadeur m`a dit, je repete, il y a 10 - 20 minutes, il parait que ce qui a ete le plus difficile, l`autre nuit a la suite de l`intervention chirurgicale, mais elle continue d`etre sous stricte observation. Le danger n`est pas totalement elimine. Ce qui importe c`est d`etre aupres de la famille d`aider comme nous pouvons et meme je veux dire et j`ensuis content, de la maniere dont l`ambassade de Londres a gere la situation. J`espere qu`elle le fera jusqu`a la fin de la meme maniere. Q. : Est-ce que vous en avez parle avec votre homologue britannique ? M. Sorin Grindeanu: Non. Je vous ai dit que j`ai discute seulement avec nos representants, avec notre ambassadeur, a plusieurs reprises. Je vous remercie ! 2017-03-23 11:37:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-23-11-39-19big_sigla_guv_coroana_albastru.pngInterviu acordat de premierul Sorin Grindeanu jurnalistului Bogdan Chirieac, la DCNewsȘtiri din 22.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-03-22 19:10:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_big_dcnews-0461.jpgDiscursul premierului Sorin Grindeanu susţinut la dineul oficial organizat cu ocazia împlinirii a 20 de ani de la prima vizită externă a Familiei Regale reprezentând interesele RomânieiȘtiri din 21.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/discours-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-au-diner-officiel-organise-pour-celebrer-le-20eme-anniversaire-de-la-premiere-visite-externe-de-la-famille-royale-representant-les-interets-de-la-roumanieDiscours du Premier ministre Sorin Grindeanu au diner officiel organise pour celebrer le 20eme anniversaire de la premiere visite externe de la Famille Royale representant les interets de la Roumanie Vos Altesses Royales, Monsieur le President Emil Constantinescu, Mesdames et Messieurs les ministres, Monsieur le senateur, Excellences, Messieurs les ambassadeurs, Mesdames et Messieurs, Je suis particulierement honore d`etre aujourd`hui ici avec vous, lors de l`anniversaire de 20 de diplomatie royale C`est un moment tout e fait special, de reconnaissance de la contribution essentielle que la Maison Royale a eu pour l`integration de la Roumanie dans les structures europeennes et euro atlantiques les plus importantes. Cette contribution restera l`un des plus beaux exemples d`amour, de devouement et de loyaute envers le pays. Actuellement nous pouvons affirmer en toute conviction que la Roumanie a evolue enormement. Un temoignage de cette evolution, de la croissance spirituelle, economique et sociale de notre pays est aussi la relation entre les autorites de l`Etat et la Maison Royale, relation qui represente le prolongement naturel du respect et de l`appreciation que les Roumains ont toujours eu pour la Couronne. Il y a 20 ans, la Roumanie commencait de nouveau a etre vraiment estimee en Europe et dans le monde grace aux efforts de la Famille Royale. Nous tous nous souvenons du tournoi impressionnant que Leurs Majestes, le Roi Michel et la Reine Ana ont effectue aux chancelleries et maisons royales les plus importantes pour plaider la cause de notre pays. Vos Altesses Royales les avez accompagnees dans beaucoup de ces visites et, avec noblesse, vous continuez ces visites. Aujourd`hui, apres deux decennies, nous sommes devant un nouveau defi, un nouveau debat crucial sur le futur de l`Union europeenne. C`est pourquoi, permettez-moi de m`adresser a Vos Altesses Royales en vous priant de continuer a etre aupres des Roumains et de la Roumanie, afin de soutenir la cause d`une Europe tout aussi forte et unie. Nous avons besoin de l`experience diplomatique, de l`ouverture et du prestige dont Vos Altesses Royales jouissez et je suis persuade qu`ensemble nous parviendrons a preserver inaltere le reve europeen pour les generations futures. N`importe quel projet de pays nous pourrions avoir, il ne peut etre realise que si nous nous rapportons aux valeurs que nos devanciers ont transmises. En ce sens, je me souviens avec emotion de ce que Sa Majeste le Roi Michel a dit a l`occasion du discours historique prononce devant le Parlement de la Roumanie lors de son 90 anniversaire, je cite : - Nous ne pouvons avoir un avenir sans respecter notre passe. Le monde de demain ne peut exister sans morale, sans foi ni memoire. Il convient de resister au present et de preparer notre avenir. Unis entre nous, avec nos voisins et nos freres, nous devons continuer l`effort de redevenir dignes et respectes. Je pense que ce message est aujourd`hui plus actuel que jamais. Si nous voulons preparer l`avenir, tel que nous le voulons, alors nous devons tirer les lecons necessaires et tout faire pour que la Roumanie soit une nation digne et respectee en Europe et partout dans le monde. Je conclus en vous assurant une fois de plus de toute ma consideration et appreciation. Je vous avoue qu`au moment où les affaires du pays seront plus pressantes et plus difficiles, je penserai toujours a l`amour du pays que, tant de fois, la Maison Royale a place devant tout autre defi qu`elle a dû affronter. Et alors, rien ne pourra sembler difficile. J`en suis persuade. Je vous remercie ! 2017-03-21 20:53:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-22-08-46-53big_12.jpgA treia ședință comună a guvernelor României – Republica MoldovaȘtiri din 21.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/la-troisieme-reunion-commune-des-gouvernements-de-la-roumanie-et-de-la-republique-de-moldavieJeudi 23 mars 2017, aura lieu a Piatra Neamț, une nouvelle reunion commune des gouvernements de la Roumanie et de la Republique de Moldavie, conduits par le Premier ministre Sorin Grindeanu et son homologue Pavel Filip. Les principaux objectifs de la reunion intergouvernementale visent la poursuite et le developpement de la cooperation bilaterale, l`evaluation du stade des projets conjoints et l`identification de nouvelles initiatives de collaboration. - La relation entre la Roumanie et la Republique de Moldavie est une relation speciale. Il y a des attentes et un interet permanent des citoyens des deux Etats. Nous continuerons d`aider le developpement et la modernisation de la Republique de Moldavie, ainsi que son parcours europeen, a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu. A l`ordre du jour de la reunion il y aura des actes normatifs concernant le stade des projets conjoints en deroulement, comme le projet d`assistance technique et financiere accordee par la partie roumaine au Gouvernement de la Republique de Moldavie, tout comme les projets sectoriels des domaine energetique, educationnel et culturel. En outre, on y discutera aussi des opportunites d`investissements roumains en Republique de Moldavie, ainsi que les possibilites de poursuite de la collaboration dans les domaines IT, finances, justice, affaires interieures. De la partie du Gouvernement de la Roumanie participeront egalement Mme Sevil Shhaideh, vice-premier ministre et ministre du Developpement Regional, de l`Administration Publique et des Fonds Europeens, Mme Carmen Dan, ministre des Affaires Interieures, M. Gabriel Leş, ministre de la Defense Nationale, M. Viorel Ştefan, ministre des Finances Publiques, M. Tudorel Toader, ministre de la Justice, M. Mihai Tudose, ministre de l`Economie, M. Toma Petcu, ministre de l`Energie, M. Alexandru-Răzvan Cuc, ministre des Transports, M. Alexandru Petrescu, ministre pour l`Environnement des Affaires, Commerce et Entrepreneuriat, Mme Andreea Păstirnac, ministre, Mme Ana Birchall, ministre deleguee aux Affaires Europeennes, M. Mihai Busuioc, secretaire general du Gouvernement, M. Dan Neculăescu, secretaire d`Etat au Ministere des Affaires Etranger, et M. Daniel Ioniţă, l`ambassadeur de la Roumanie en Republique de Moldavie. De la part du Gouvernement de la Republique de Moldavie participeront M. Octavian Calmac, vice-premier ministre et ministre de l`Economie, Vasile Bitca, ministre du Developpement Regional et des Constructions, M. Valeriu Munteanu, ministre de l`Environnement, M. Alexandru Jizdan, ministre des Affaires Interieures, M. Octavian Armașu, ministre des Finances, M. Vladimir Cebotari, ministre de la Justice, Mme Monica Babuc, ministre de la Culture, Mme Lilian Darii, vice-ministru des Affaires Etrangeres et de l`Integration Europeenne, M. Gheorghe Galbura, vice-ministre de la Defense, M. Mihai Gribincea, ambassadeur extraordinaire et plenipotentiaire de la Republique de Moldavie en Roumanie. Dans le cadre de la reunion commune il y aura des entrevues bilaterales entre le Premier ministre Sorin Grindeanu et son homologue Pavel Filip, ainsi qu`entre les ministres roumains et leurs homologues de la Republique de Moldavie.  2017-03-21 17:42:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-21-05-43-52big_sigla_guv_coroana_albastru_vizita.pngÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu ambasadorul Japoniei în România, Kisaburo IshiiȘtiri din 21.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-03-21 14:24:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_japonia-9845.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la Emisiunea „Sinteza zilei”, transmisă de Antena 3Știri din 21.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-03-21 12:15:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-21-12-18-06big_sigla_guv_coroana_albastru.pngParticiparea premierului Sorin Grindeanu la evenimentul „Program de tabere ARC 2017 pentru românii de pretutindeni”, organizat de către Ministerul Tineretului și Sportului împreună cu Ministerul pentru Românii de PretutindeniȘtiri din 20.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-l-ouverture-du-programme-de-camps-arc-2017-pour-les-roumains-de-l-etranger-organise-par-le-ministere-de-la-jeunesse-et-du-sport-en-collaboration-ave-le-ministere-des-roumains-de-l-etrangerAllocution du Premier ministre Sorin Grindeanu lors de sa participation a l`ouverture du Programme de camps ARC 2017 pour les Roumains de l`etrnger M. Sorin Grindeanu: Mesdames les ambassadrices, Messieurs les ambassadeurs du sport roumain Chers collegues ministres, Mesdames et Messieurs, Chers enfants, Je suis moi aussi emu et sous l`empire d`une profonde joie de me trouver en la presence de tant de champions qui nous rendus heureux et fiers d`etre Roumains. Aujourd`hui, avec nous il y a Mme Laura Badea-Carleşcu, M. Mihai Covaliu, Mme Anișoara Cuşmir, Mme Constantina Diță, Mme Paula Ivan, M. Eduard Novak, M. Florin Popescu, Mme Valeria Răcilă Groningen, Mme Monica Roșu, Mme Gabriela Szabo. Avant de venir ici j`avais dit a nos championnes et champions le fait que j`avais eu aussi une autre experience du meme genre lorsque, il y a plus de 15 ans, j`etais directeur de la Direction de la Jeunesse et du Sport et pour la premiere fois j`avais rencontre les championnes olympiques de gymnastique, Andreea Răducan, Maria Olaru et Simona Amanar. Je ressentais les memes emotions et je leur disais que, grace a leurs performances j`avais ecoute notre hymne et j`ai vu flotter le drapeau de la Roumanie partout dans le monde. C`est pourquoi je remercie les deux ministres, Mme Andreea Păstirnac et M. Marius Dunca, pour cette excellente initiative. Plus de 2.000 de personnes d`ethnie roumaine, enfants, jeunes, etudiants ou professeurs vont participer au Programme ARC de cette annee et ils auront l`occasion de voir la Roumanie a travers les yeux et l`ame de nos grands sportifs. Cette annee toutes ces personnes d`ethnie roumaine verront la Roumanie pour la premiere fois, prendront directement contact avec la tradition, la civilisation et la culture de notre pays et auront l`occasion d`entamer des relations avec les Roumains. Je tiens a transmettre une pensee speciale aux Roumains de Voivodina et de la Vallee du Timoc, a ceux de Cernăuți et Odesa ou bien de Bulgarie, d`Albanie, de Macedoine, de Croatie ou de Hongrie: ils vivent loin du pays, mais la distance ne devrait pas nous separer. Nous avons le devoir de nous impliquer davantage dans la vie de ces communautes des Roumains parce qu`entre nous il y a une forte liaison, le sentiment d`appartenance a la meme patrie. En tant que Roumain je doit faire tout ce qu`il faut .afin que sentiment ne se perd pas et je vous assure que c`est une priorite pour le Gouvernement que je conduis. Mesdames et Messieurs, outre tous les programmes gouvernementaux il est important aussi ce que chacun de nous fait afin que nous soyons unis et solidaires. J`ai entendu bien de fois certains de nos compatriotes dire que lorsqu`ils sont a l`etranger et entendent parler roumain aupres d`eux, ils preferent se taire ou parler a voix basse pour ne se faire reconnaitre comme Roumains. Je vous assure que c`est une mauvaise attitude et que nous de nous tenir la tete baissee ou d`avoir honte de ce que nous sommes. Il y a des millions de Roumains qui travaillent dur sur le sol italien, espagnol, anglais ou francais, ce sont des Roumains honnetes qui paient les taxes et impots dus dans les pays où ils travaillent et qui aident les economies de ces Etats et qui , a la fois, par les milliards d`euros qu`ils envoient a leurs familles du pays contribuent de maniere significative au developpement de la Roumanie. Par consequent nous n`avons aucun motif de baisser la tete. Au contraire, il faut manifester une attitude ferme lorsque certains de nos compatriotes sont humilies et abuses. ll est egalement vrai que beaucoup des Roumains de l`etranger ont ressenti bien de fois que l`Etat roumain soit les ecoute trop peu, soit il ne les aide du tout. Je souhaite que cette situation change et prouver que le Gouvernement actuel est preoccupe du sort des La suppression des taxes consulaires et de citoyennete par l`elimination des 102 taxes fut un premier pas. La mise en place de nouveaux consulats la où il y a d`importantes communautes de Roumains est une autre solution que nous avons en vue pour faciliter l`acces des citoyens roumains aux differents services. Mais ce que je souhaite le plus c`est de pouvoir reussir a mettre en œuvre des mesures conduisant a la croissance de l`economie parce que, a ce moment-la, de nombreux Roumains qui vivent a l`etranger souhaiteront certainement rentrer dans le pays, beneficiant de touts les conditions pour mener une vie decente aux cotes leur famille et amis. Mesdames et Messieurs, le Gouvernement encouragera toute initiative visant la mise en place de programmes pour l`affirmation et le de l`identite ethnique, culturelle et linguistique des Roumains de l`etranger. Nous avons besoin de programme comme ARC pour faire venir les ethniques roumains plus proches des valeurs, traditions et culture roumaines. Je voudrais transmettre a M. le ministre Dunca de regarder attentivement ces ambassadrices et ces ambassadeurs du sport roumain qui representent fierement notre pays. Nous devons les recompenser pour les annees et les annees de travail. En outre, j`ai transmis a M. Dunca que je souhaite qu`aussi vite que possible il propose un nouveau cadre legal, une nouvelle loi du sport et des normes de son application, je souhaite, M. Covaliu, qu`a la prochaine Olympiade nous ayons les memes resultats qu`a celle de Los Angeles, c`est difficile, je connais dans quelles conditions ils ont ete obtenus, et il y a des sportifs dans cette salle qui ont honore notre pays alors. Nous avons decroche la deuxieme place. Apres, nous nous sommes maintenus certaines editions parmi les dix premieres pays sportifs. Malheureusement, aux dernieres olympiades nous n`avons plus ete tellement performants, mais non pas a cause des sportifs, mais a cause de la base qui s`st restreinte, de mon point de vue beaucoup et ces aspects doivent etre changes. En collaboration avec le Ministere du Sport, je vous prie de tenir compte de toute l`ouverture de ma part et du Gouvernement afin de redemarrer ces choses sur une base solide. Je salue aussi Andreea Răducan. Enfin, je souhaite bonne chance aux organisateurs et je vous remercie vous, les sportifs pour votre appui. Je vous remercie ! 2017-03-20 13:05:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_arc-9715.jpgÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu Ambasadorul Austriei, E.S. Dl. Gerhard ReiwegerȘtiri din 20.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/l-entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-l-ambassadeur-de-l-autriche-en-roumanie-s-e-monsieur-gerhard-reiwegerEntrevue du Premier ministre Sorin Grindeanu avec l`ambassadeur de l`Autriche en Roumanie Le Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui au Palais Victoria, l`ambassadeur de l`Autriche en Roumanie, S.E. Monsieur Sa, Gerhard Reiweger. Les deux hauts dignitaires ont discute du developpement de la cooperation politique entre nos deux pays, parallelement avec le maintien de l`excellent niveau des relations economiques bilaterales. Nous souhaitons une intensification du dialogue politique entre nos pays, y compris en vue des preparatifs du debut de 2019, lorsque la Roumanie prendra de l`Autriche la presidence rotative du Conseil europeen. Une collaboration pragmatique et efficace sur le sujet des principaux dossiers europeens, dans le contexte des debats actuels sur le futur de l`Union, doit constituer une priorite des realtions entre nos pays, a declare le Premier ministre Grindeanu. Une bonne occasion pour l`intensification de ce dialogue sera la visite que le Premier ministre de la Roumanie fera dans peu de temps a Vienne. Les demarches en ce sens ont ete deja demarrees au niveau des ministeres des Affaires Etrangeres des deux pays. Dans le cadre de l`entretien a ete soulignee aussi l'importance de la relation economique entre la Roumanie et l`Autriche, au benefice des deux pays, dans les conditions où l`Autriche est l`un des principaux partenaires economiques de la Roumanie. En outre, les deux hauts dignitaires ont discute aussi de la communaute des Roumains de l`Autriche, la deuxieme la plus nombreuse des communautes d`etrangers venus de l`interieur de l`Union europeenne. Le Premier ministre roumain a exprime l`espoir que les citoyens roumains de l`Autriche, dans leur plus grande majorite bien integres dans la societe, continueront de recevoir les memes droits que les autres citoyens des Etats membres de l`UE. A cette entrevue ont participe egalement le Conseiller d`Etat, M. Marius Nica et l`adjoint du chef de la mission autrichienne, M. Benedikt Saupe. 2017-03-20 10:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_austria-9424.jpgVizita premierului Sorin Grindeanu în județul TimișȘtiri din 18.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-dans-le-departement-de-timiAllocution du Premier ministre Sorin Grindeanu a l`entrevue avec les representants de l`administration publique locale du department de Timiș, a laquelle a participe aussi la vice-Premier ministre Mme Sevil Shhaideh M. Sorin Grindeanu: Je remercie, Călin (Dobra)! Je vois qu`il n`y a meme pas deux mois depuis mon depart et vous ne vous debrouillez pas sans moi. Evidemment, je plaisante : Calin fait un tres bon travail ici. J`espere que tous les projets qu`il a envisages puisse les mettre en œuvre avant 2020, mais non seulement avec l`appui du Gouvernement, mais en deposant aussi des projets europeens, comme il vient de dire - des financements europeens extremement importants pour nous. Je sais que pour beaucoup d`entre vous, et je me refere aux maires, ce fut une semaine assez chargee, avec deplacement a Bucarest pour le depot de projets PNDL. A un moment donne je suis passe devant le bureau de Sevil au et il m`a semble y apercevoir certains d`entre vous. Cela temoigne du fait que ce programme national qui ouvrira sa deuxieme phase ce printemps est un programme national reussi. Nous estimons qu`il aura environ 5.000 de nouveaux projets, sans mentionner les creches, maternelles et ecoles. Jusqu`a l`heure limite on a enregistre plus de 8 milles projets, ce qui prouve que vous, maires, conseillers locaux ou departementaux estimez que c`est un programme reussi et qu`il doit continuer. Concernant Timiş, naturellement, je puis discuter de chaque element mentionne par Călin ici, mais ce qui est important pour cette reunion, c`est que les maires et j`en vois beaucoup, quelle que soit leur appartenance politique - ce qui est une bonne chose, ressentent le besoin d`une reunion technique vissant le mode du deroulement de l`activite juridique, tout ce qui concerne PNDL. Et cette rencontre technique vous l`aurez avec Mme Sevil Shhaideh, avec M. le secretaire d`Etat Adi Gadea, avec le secretaire general du Gouvernement, M. Mihai Busuioc - je pense que c`est la partie la plus importante de notre rencontre de ce jour. Je vous prie de faire confiance aux criteres (...;) sont aussi transparents et bons que possible, en sorte que les projets qui sont bien elabores puissent etre finances par le Gouvernement de la Roumanie. Au sujet des fonds europeens, lorsque j`etais le president du Conseil departemental j`avais cette obsession et je vous conseille de ne pas compter uniquement sur le budget d`Etat. Il y a differentes variantes je vous pris d`acceder tout ce que signifie fonds europeens, a commencer par le Conseil departemental. Parce qu`autrement l`argent ne suffira pas pour financer tous les projets. Et plus encore, je vous dis, car je suis chez moi, et je puis le dire avant Sevill, : tout ce qui peut etre finance par fonds europeens et l`on a depose au PNDL - c`est la variante de financement, ne vous attendez pas a recevoir de l`argent du budget d`Etat. Et je pense que c`1est correct ainsi. . Je vais conclure dans une note pus optimiste. J`espere bien que tu feras elargir a quatre bandes, jusqu`a l`autoroute. Qu`en est-il avec le projet ? M. Călin Dobra: On est en train d`y travailler. M. Sorin Grindeanu: Bien. L`autre, avec Foeni? M. Călin Dobra: On est en train d`y travailler. M. Sorin Grindeanu: On est en train d`y travailler. M. Călin Dobra: Pour tout on est en train d`y travailler, M. le Premier ministre. M. Sorin Grindeanu: Bien. Et la date limite ? M. Călin Dobra: Acceptablement, Dans le calendrier. M. Sorin Grindeanu: Bien. Ce sont deux projets importants pour la ville deposes ...; J`espere bien que vous y obtiendrez un financement europeen. Je dois vous dire qu`on a debloque le projet de l`autoroute Roumanie - Serbie, Timişoara - Pancevo, comme j`ai vu mentionne aussi par les medias,que cette autoroute qui avait ete bloquee, entrera dans le futur exercice budgetaire, et sur l`actuel nous ferons des etudes de faisabilite et ce qui est necessaire encore. Le deblocage a ete realise la semaine derniere, par un Arrete du Gouvernement, donc a part beaucoup d`autres, cette autoroute Timişoara - Pancevo - suivra une voie normale. Je dirai a l conference de presse ce qu`il est du peripherique de Timişoara. Je vais finir en vous conseillant que, pendant les deux heures ou combien vous estimez necessaire de discuter avec Mme la vice-premier ministre des question techniques, priez-la de vous clarifier tous les details concernant le PNDL, que ce soit une entretien interactif, posez-lui autant des questions que vous estimez necessaires, C`est ainsi qu`ont eu lieu s toutes les rencontres du pays concernant le PNDL. Et Sevill a ete dans presque 30 departements avec son equipe du Ministere du Developpement jusqu`a maintenant. Je vous remercie beaucoup. Bien que j`aie observe certains changements dans le bureau, le bureau du president de Conseil departemental, il est important qu`il est reste toujours la et que nos propositions d`avant les elections de 2016, visant le Conseil departemental ou chaque mairie du departement, puisse etre transpose dans la pratique a travers les projets dont je parlais. Je vous remercie beaucoup et vous souhaite bon travail au cours des prochaines heures. Je vous remercie ! Conference de presse donnee par le Premier ministre Sorin Grindeanu au siege du Conseil departemental Timiș M. Sorin Grindeanu: (...) Sevil Shhaideh, nous avons decide que tous les 10 jours on aura des rencontres de monitorages de l`avancement en la matiere, en liaison avec les fonds europeens afin de pouvoir attirer avant la fin de l`annee, ce que nous avons envisage, 5,2 milliards. Beaucoup de projets ont ete debloques durant ces deux mois, mais non pas tout, il y a encore du travail a faire, mais ce que nous nous sommes propose est realisable, les 5,5 milliards pour cette annee. En outre, nous avons eu une entrevue avec les representants du FMI avant-hier, comme vous le savez. Ce sont des entretiens normaux de travail, ils ne sont venu faire autre chose que ce qu`ils font dans n`importe quel pays, a savoir, des entretiens, au commencement de l`annee. Je leur ai fait connaitre notre vision sur 2017, la structure du budget, quelle est la croissance economique envisagee, les mesures adoptees.Naturellement, ils savaient ce que nous avons a adopter, en conformite avec le programme de gouvernance. Et si nous tournons un peu nos regards en arriere, on pourra voir qu`il y a deux ans, lorsqu`il y a eu une autre relaxation fiscale, on a diminue la TVA et tout ce que vous savez encore, il y a eu des preoccupations, mais tout est rentre dans le normal quelques mois apres, nos estimations se sont averees correctes : la croissance economique fut plus grande encore que nos previsions et toutes les autres mesures prises il y a deux ans ont engendre la croissance economique, une grande partie de l`economie grise s`est fait voir. Et les mesures que nous allons adopter sont du meme genre, le deficit budgetaire sera maintenu sous 3%, nous sommes des partenaires fiables, nous connaissons bien nos engagements pris par notre pays, nous les respectons. Nous sommes le premier gouvernement, depuis notre adhesion a l`OTAN, par exemple, qui concernant un autre engagement - 2% du PIB pour la defense- l`avons respecte. Ce sera de meme avec ce 3%. Allons remettre les choses sur la voie normale. Je vous remercie. (...;) Question : Quelles mesures a prepare le Gouvernement pour la demolition des batiments en cas de besoin ? Combien de personnes travailleront dans le centre de conseil d`assistance convenu avec les autorites italiennes, pour aider les travailleurs roumains ? Que pouvez-vous nous dire du sanatorium Marila que vous avez visite ? Quelle est l`intention du Gouvernement et du Ministere de la Sante en la matiere ? M. Sorin Grindeanu : Je commence par le final. Je connais tres bien la situation de ce sanatorium. J`ai discute hier avec le directeur de l`hopital d`Oraviţa, il m`a presente la situation. La situation est pire a l`exterieur qu`a l`interieur de l`immeuble. Toutefois, ce sanatorium-la a besoins d`aide. Nous avons discute une aide concrete - je ne veux pas en dire davantage avant de pouvoir concretiser. Concernant l`Italie, comme vous le savez j`ai decide d`y envoyer Mme la ministre Păstirnac. Elle y est allee, a discute avec les autorites italiennes, ont convenu de mettre en place ce centre. Le probleme ne concerne pas que le centre, concerne y compris le personnel de l`ambassade de la Roumanie en Italie. Il faut renforcer l`equipe de notre ambassade en Italie tout comme celle de notre ambassade en Espagne, où il y a un grand nombre de Roumains. J`ai discute en ce sens avec M. le ministre Meleşcanu, qui doit venir avec des propositions en la matiere afin de prevenir - c`est bien le role de ce Centre- certains cas qui pourraient se presenter. Mme la ministre aussi devra faire des propositions, mais je souligne, tout cela doit etre fait en collaboration avec les autorites italiennes et c`est bien norma. Il y a collaborations de ce genre avec les autorites italiennes - il y a meme un mois, il y a eu un controle dans la region Lazio dans le domaine de l`Inspection du travail, confirmant des aspects signales par les medias.Le rapport de Mme la ministre et les propositions de M. Meleşcanu me parviendrons les premiers jours de la semaine prochaine. Q. : Est-ce que la date du 31 mars l`estimez-vous realiste pour remettre au Parlementla Loi de la salarisation unitaire ? M. Sorin Grindeanu: Mais je n`ai meme pas dit cela. Non pas que la loi ne serait pas finalisee, mais dans le programme de gouvernance la loi de la salarisation unitaire doit entrer en vigueur a la fin du 2eme trimestre. C`est ce que prevoir le Programme de gouvernance. Nous avons interet que pendant toute cette periode il y ait des lares debat avec les partenaires sociaux, et il y en a eu avec les confederations syndicales et autres partenaires afin que la pyramide des salaires soit aussi correcte et solide que possible. -: /.../ M. Sorin Grindeanu: Les mesures visant les pensions et tout ce que prevoir le plan de gouvernance seront adoptees. Au sujet du peripherique, le Ministeredes Tranports nous a communique que la documentation sera achevee fin mars - debut avril pour etre attribuee a l`execution.il y aura une seule demande d`offre conception - execution. Sur la base de la Loi des marche publics la construction le peripherique sud de Timisoara devra se faire dans un rythme beaucoup plus rapide. (...;) M. Sorin Grindeanu: Au sujet de ce projet-la que nous tous connaissons Timisoara a besoin d`un Musee de la Revolution, ce fut un evenement qui a marque nos vies, non seulement celle des habitant des cette ville, mais de toute la Roumanie. J`attends encore certains aspects. Ce qui est certain c`est que le Ministere de la Defense,l y en a eu des discussions ces dernieres semaines- n`a pas de reticences de transmettre cet immeubleau Conseil departemental. Ensuite ce sera au Conseil departemental et aux autorites locales d`agir. (...;) Q. : /.../ M. Sorin Grindeanu: Mme la ministre a eu des entrevues ces dernieres semaines avec les syndicats de tous les representants des policiers, secteur extremement important pour nous. On est parvenu a un certain accord, avec une partie de leurs representants. J`espere que le dialogue qui continuera les jours et semaines prochaines soit constructif. Sil est certaisns qu`ils seront une partie de la Loi de la salarisation unitaire et par cette loi les inegalites disparaitront. Je repete, le dialogue avec les policiers continue. Au sujet du Muse de la Revolution, le batiment transmis aux autorites locales est un immeuble de patrimoine, transis avec certaines charges par le Ministere de la Defense. Mais lorsque l`evaluation avait pris fin, la periode de deux ans de la transmission s`etait ecoulee l`immeuble revenant au Ministere. Cce qui est important c`est que le projet final puisse nous etre utile sinon y restera toujours le garnison. Un autre exemple positif c`est la transmission par le Ministere de la Defense au Conseil departemental la zone Girocului, où seront construits des logements ANL et, sur la proposition du Consei departemental sera construite la sale polyvalente. Le Ministere du Developpement y a envoye des representants pour en prendre connaissance. C`est un bon exemple d`utiliser un actif transfere par le Ministere de la Defense au Conseil departemental. Q. -: Je ressens le besoin d`intervenir pour parler du Musee. Il y a un Memorial de la Revolution dans un autre immeuble cede toujours par le Ministere de la Defense, mais vous n`en parlez comme s`il n`existait pas. Que`est-ce qu`il deviendra ? M. Sorin Grindeanu: Je ne comprends pas tres bien. Q. :-: /.../ Memorial. M. Sorin Grindeanu: J`ai compris. Justement pour cela j`ai dit que nous attendons le projet et je n`ai pas dit où sera le Musee. On attend le projet final. Le Ministere de la Defense a montre sa disponibilite de transmettre aux autorites locales, mais allons avoir le projet final /.../. (...;) Q.: Quelle autorite locale devrait elaborer la proposition pour le projet de ce Musee? M. Sorin Grindeanu: Il n`existe pas de decision en ce sens, ce qui est important c`est qu`il y ait un projet, soit-il concu par le Conseil departemental ou par la mairie, pour nous ce qui importe c`est le produit fini, comme le projet pour la salle de sport. Q. : Le President a affirme qu`il ne coir pas qu`on demande la demission de Mme Laura Codruţa Kovesi, parce qu`il detient certaines informations. De quoi pensez vous qu`il parle ? En outre il a affirme ne pas vouloir signer un pacte de cohabitation avec le PSD. Qu`elle est cotre conclusion ...;? M. Sorin Grindeanu: Je ne puis pas savoir ce que sait M. le President a ce propos.J`attends l`evaluation de M. Tudorel Toader, le ministre de la Justice En attendant tout cela tout plane dans la zone de la speculation. J`ai une grande confiance dans M. le ministre et, comme je vous disais, on attend l`evaluation. Pour ce qui est du pacte de cohabitation, je voudrais clarifier, car j`ai vu des commentaires dans les medias a propos d`un eventuel pacte: il n`y a absolument rien de tel. L`histoire nous prouve qu`il y a 5 ans, meme si de tels documents ont ete signes, ils n`ont eu aucune valeur, parce qu`immediatement apres ont commence des disputes concernant la personne qui devrait representer la Roumanie au Conseil europeen. Moi, ce qui m`interesse, ce qui nous interesse c`est que sur les projets importants de pays il ait un dialogue, d`unir nos energies pour atteindre les cibles des projets de pays, comme par exemple, le point de vue sur le futur de l`Europe, les scenarios tellement discutes au niveau de l`UE, ainsi de suite. Ou bien un autre exemple, concernant le projet de la Loi de l`Education - il y a une commission au niveau de l`Administration presidentielle travaillant sur un projet de la Loi que nous devrions lancer au debat public. Voila donc deux projets de pays qui ne reclament pas la cohabitation. Q. : Mais compte tenu des declarations du President comment voyez-vous la collaboration avec l`Administration presidentielle ? M. Sorin Grindeanu: Instrumentalement correct, si nus comprenons chacun son role constitutionnel i n`y aura absolument aucun probleme. Q. : /.../ Vous m`avez souleve une preoccupation en affirmant qu`un pacte signe n`1a aucune valeur. Faut-il comprendre que tous nos politiciens ne respectent pas leurs engagements ? M. Sorin Grindeanu: je vais vous repondre /...;/. J`ai donne un exemple d`un tel pacte, je ne sais pas s`il a ete oui ou non signe et finalement ni M. Traian Băsescu ni Victor Ponta, ceux qui auraient signe le pacte n`ont pas respecte ce qu`ils s`etaient assume. Je voulais vous dire, et c`esprit de ce que j`ai voulu me faire comprendre, que plus important qu`un papier ou pacte sont les sujets et projets communs de pays qui ont besoin d`une entente serieuse. Q. : M. Robu affirme depuis de longues annees qu`il attend des decisions du Gouvernement pour certains terrains propriete publique de l`Etat qui soient transferes dans celle de la mairie de Timişoara. Par exemple le marche, ce terrain-la de 2003. En avez-vous discute, qu`en est-il maintenant ? M Sorin Grindeanu: J`ai regarde maintenant dans la sale, je ne l`ai pas vu. Nous sommes ouverts a toute proposition venue de Timişoara. Mais je souhaiterais qu`i y ait plus de dynamisme de la part de la municipalite. Reporter: /.../ Sorin Grindeanu: Je pense qu`il n`y a pas de mairie dans ce pays qui ne demande pas quelques chose au Gouvernement. le probleme c`est de savoir canaliser les energies pour des projets extremement importants pour les communautes dont on est responsable. Envoyer des demandes sans avoir finalise un projet et attendre 15 ans la reponse, en culpabilisant le Gouvernement, je ne pense pas que c`est un mode normal de fonctionnement d`une administration. Naturellement, le maire n`etait pas M. Robu en 2003. Q.: Au sujet de ...;, en Roumanie il y a un grand probleme, Un depute de Timis /.../ M. Sorin Grindeanu: /...;/ Sachez qu`actuellement le cadre legal peut etre eventuellement ...; Nous n`oublions pas, il y a des specialistes qui savent mieux que moi ce qu`on peut y faire. On peut eventuellement ameliorer le cadre legal, mais une loi ne peut arreter l`avarice, et les tronconneuses et tout ce qui signifie des coupes illegales. L`application de cette loi sera faite par les gens et non seulement par ceux qui ont, des attributions en la matiere, mais, en fin de compte, par chacun de nous autres. Le cadre legal peut tout le temps etre ameliore. Mais ils s`agit d`un effort conjoint. Au Parlement on discutera probablement dans la commission et ensuite au plenum. Q. : /.../ s`il y a un cadre legislatif, pourquoi/.../? M. Sorin Grindeanu: Non pas obligatoirement. Il y a plusieurs institutions, qu`il s`agisse de la police, des autres relevant du Ministere des Eaux et Forets je n`ai pas dit qu`elle n`est pas appliquee, j`ai dit que cela releve de l`esprit civique de chacun de nous de stopper ce phenomene. Mais je puis vous donner un exemple : l`annee derniere au sein d`un gouvernement sans couleur politique, comme vous le savez, au cours des 3, 4 mois de l`annee, en la matiere du bois, de l`industrie du bois, les controles et tout ce qui releve de la gestion de ce domaine ont beaucoup diminue, approchant le niveau zero. J`ai dit a plusieurs reprises cela, concernant tant l`industrie du bois que celle du tabac. La fin de 2016 a ete tres curieuse du point de vue des institutions de l`Etat. C`est bien que disent les rapports officiels. Il faut voir pourquoi. 2017-03-18 11:42:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_timisoara-9117.jpgVizita premierului Sorin Grindeanu în județul Caraș-SeverinȘtiri din 17.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-dans-le-departement-de-cara-severinAllocution du Premier ministre Sorin Grindeanu a l`entrevue avec le prefet du departement de Caraș Severin, le president du Conseil departemental et les representants des unites administratives territoriales M. Sorin Grindeanu: J`ai compris que la guerre a pris fin. Il ne s`agit pas du PSD, du PNL et ainsi de suite. Nous sommes venus ici, moi et l`equipe du Ministere du Developpement et le conseiller honoraire, M. Marian Neacșu, pour Caraș, outre les questions relevant de politique et ce n`est pas le cas d`en discuter. Ici nous discuterons et vous discuterez avec Mme la vice-Premier ministre Sevil Shhaideh, des aspects relevant d`administration, qui passent outre n`importe quoi et qui, comme je viens de dire, n`ont pas de couleur politique signifiant une situation meilleure pour les citoyens du departement de Caraș Severin. C`est bien de cela que nous discuterons, d`autres sujets sont discutes ailleurs. Maintenant dans le cadre du PNDL, j`espere que les projets ont ete depose ou qu`ils soient deposes aujourd`hui au Ministere du Developpement, car c`est le dernier jour de pouvoir le faire. Je veux vous dire a propos de ce qui a eu lieu au commencement de cette semaine, qu`il y a un programme national qui a part toute critique et de l`opinion de chacun de vous qui conduisez des communautes locales, vous savez qu`entre 2012 et 2016, a fonctionne un programme national reussi et justement pour cela que nous ce printemps lancerons la deuxieme phase de ce programme national parce que l`experience accumulee jusqu` maintenant nous a prouve que c`est une bonne chose le fait que pour chque localite vous avez depose de projets pour l`eau courante, canalisation la où le projet a ete finalise, la communaute s`est developpee. Et c`est notre objectif, d`aider par le biais de programmes nationaux, de financer, d`aider a reduire l`ecart entre la ville et le village, de rehausse la qualite de la vie dans les communautes locales. Je vous disais au debut de la semaine, lorsque j`ai participe, en compagnie de Mme Sevil a L`heure du Premier ministre au Parlement, etant critiques concernant le PNDL, nous avons prie ceux qui nous critiquaient au Parlement d`aller voir et demander les maires, sans difference de couleur politique, quels sont les resultats de ce Programme national qui a fonctionne et fonctionnera de nouveau a commencer de ce printemps : allez donc demander a vos maires. Je vous donne un exemple, mais Mme Sevil vous en dira davantage. Compte tenu de qu`a depose l`annee derniere nous avons estime que cette annee il y aura 5.000 de nouveaux projets pour la deuxieme phase, qui prendra fin ce soir. . Au Ministere du Developpement on y travaille sans cesse parce que c`est un programme national reussi, car autrement on n`aurait pas pu deposer jusqu`a aujourd`hui plus de 8000 projets deposes par les maires, des elus locaux de notre pays, quelle que soit, comme je viens de dire, leur couleur politique. Donc je vous prie beaucoup, en laissant de cote les choses sans importance, de discuter avec Mme Sevil, car c`est bien le but de notre arrivee ici, les aspects concernant le PNDL, le Ministere du Developpement, outre les belles paroles. Allons passer aux choses concretes. Sevil est allee je pense dans plus de 25 departements, organisant des entrevues avec les maires, les conseillers departementaux, les parlementaires, des entretiens pratiques et c`est bien en ce sens que vous prie, vous et Mme Sevill que cela se passe ici de la meme maniere et je pense que Mme Seville sera plus comprehensive, plus genereuse au cours des discussions, compte tenu du fait que c`est le departement où je suis ne. Malheureusement je connais ces choses non pas de mes lectures, mais parce que je rentre chez moi, chez mes parents et sais tres bien, etant originaire du departement, que, malheureusement, depuis 20 ans, et je ne veux pas que mes paroles soient pas interpretees avec malveillance, mais depuis 20 ans, de mon point de vue ans ce departement n`a en rien change. Trop peu de choses on y a fait, si vous comparez avec d`autres departements qui se sont developpes. Il semble que ce departement avait dans les annees 90 une force que maintenant. L`2volution ne peut avoir lieu que par un effort conjoint, du point de vue administratif, politique, sans passion, si l`on veut faire avancer les choses qui n`ont pas bouge. Voila donc mon exhortation pour vous, laissez de cote toute question qui releve d`autre chose en dehors de l`administration, Travaillez bien dans l`administration, sachez que le Ministere du Developpement, tout comme les autres ministeres sont ouvertes aux propositions constructives qui viennent de votre part et je disais que la porte de mon bureau est ouverte tout le temps. Sevil n`a pas de porte, donc vous pouvez y entrer n`importe quand pour deposer des projets pour vos communautes. Je ne veux pas qu`en 2020, en rentrant chez ma mere, je prenne la meme route et que rien n`ait evolue dans le departement où je suis ne. Mais tout cela ne peut changer uniquement parce que je suis Premier ministre et que nous avons cet entretien aujourd`hui, cela peut demarrer par vous-memes, par un effort conjoint, le Conseil departemental, la mairie les conseillers departementaux, les parlementaires quelle que soit leur appartenance politique, si nous faisons cet effort conjoint et c`est bien mon exhortation pour vous d`unir vos forces et de deployer cet effort commun pour remettre en marche les moteurs du departement Caraș-Severin. Je vous remercie beaucoup. Conference de presse M. Sorin Grindeanu : Premierement je dois vous dire que je suis emotionne, parce que c`est une visite speciale pour moi. D`une certaine maniere, je suis rentre chez moi. Mes 18 premieres annees je les ai passees a Caraş, Caransebeş, et il est normal que j`aime Caraş-Severin et ses habitants. D`une certaine maniere je suis extremement preoccupe de la situation de ce departement que je connais tres bien. Le fait qu`apres la revolution les annees ont eu une influence pas trop positive dans le developpement du departement es bien visible. Et nous l`avons constate aussi au cours des visites effectuees a Reşiţa. Je vus disais que je connais de pres, parce que je reussis aussi a aller chez mes parents, a Caransebeş, et par consequent je connais bien les realites du departement. Mais, en revenant, Mme vice-Premier ministre vous presentera plusieurs aspects a la suite de son entrevue de travail avec tous les maires du departement Caraş-Severin, ce que signifie PNDL 2, le depot de projets, les 5000, maintenant j`ai compris qu`il y en a plus de 8000 projets deposes au Ministere du Developpement. C`est une reussite depuis la mise en œuvre de ce projet, en 2012, par le Ministere du Developpement conduit alors par M. Liviu Dragnea, ce projet continuant par le deuxieme phase, le PNDL 2. Mais concernant l`Universite, vous connaissez tous la situation du campus, du foyer et de la cantine. J`ai discute aujourd`hui avec la direction de l`Universite. Si lasituation continue comme jusqu`a maintenant, il y a le risque que l`on perde ce qui a ete investi deja, 24 millions de lei, si je ne fais pas erreur. Il est besoin d`encore 2 millions pour la finalisation du projet, qui est maintenant en termine 90%. Nous, le Gouvernement, allons faire l`effort d`aider l`Universite a achever le projet sa mission etant d`ameliorer la performance educationnelle. Il y a une tradition, j`en conviens, mais nous ne pouvons pas intervenir dans la tendance de diminution du nombre des etudiants et c`est a l`universite de rehausser la performance y compris par la finalisation de ce projet, grace a l`infrastructure que nous leur offrons. Pour le reste,c`est a eux d`agir. Quant a l`UCMR, sa situation egalement vous la connaissez bien, malheureusement. Un embleme de l`industrie roumaine, non seulement du departement, ou du Banat se trouve dans cette situation difficile. L`usine est un fournisseur pour des industries cle du pays, l`industrie hydroelectrique, ou d`une composante de l`industrie de la defense, meme pour les transports. Sa situation economique actuelle ne leur permet plus d`entrer en competition avec d`autres compagnies du meme type, etant dans l`insolvabilite. Vous connaissez sa situation. Je leur ai garanti ce qui suit : 1 - aussi vite que possible dans ce departement viendra le ministre de l`economie, mais la visite ne restera pas sans consequences. Nous. Par le budget actuel, avons alloue a la defense 2% du PIB. Une grande partie des investissements qui seront faits en la matiere - l`avons-nous affirme, concerneront l`industrie roumaine, l`industrie autochtone, afin de parvenir a la developper a creer des emplois, donner une impulsion a cette industrie roumaine. Ily aurait donc une composante qui entrainerait aussi le developpement de l`UCMR. Une autre, tout aussi importante, qui sera analysee au Parlement, mentionnee aussi tant par M. le President, que par le Gouvernement, ce sera la Loi des investissements strategiques, un cadre que nous voulons mettre en place en concordance avec les dispositions de la Commission europeenne, mais je veux pas etre mal compris. Mais on y prevoira des investissements orientes vers trois grands domaines : les transports, l`energie et la defense, en sorte que ce cadre legislatif que nous allons creer donne une impulsion aux projets de developpement de ces trois domaines. En outre, ce cadra aidera aussi l`UCMR qui est un fournisseur pour tous ces trois domaines mentionnes. Je vais finir, j`ai deja trop parle en vous disant que je souhaite que tous les projets proposes par le maires de ce departement, le Conseil departemental, puissent etre realises avant 2020, afin de pouvoir affirmer que dans le departement de Caraş-Severin, le departement de mon cœur, nous avons remis en etat l`economie du departement et tout ce qui concerne la migration de ce departement vers celui de Timiş, grace aux conditions qui seront offertes par Caras fasse diminuer sinon eliminer ce phenomene. Voila donc ce que je souhaite pour 2020, remettre en etat Caraş et, de toute maniere je suivrai de pres tout cela. Je vous remercie. ⃰ ⃰ ⃰ Question: Au sujet des routes du departement dont vous venez de parler, les habitants d`ici ont besoin d`une autoroute qui traverse aussi notre departement ...; M. Sorin Grindeanu: Comme vous le savez ce sujet concernant une mauvaise infrastructure n`est pas valable que dans ce departement, mais c`est un probleme national, l`absence des autoroutes et tout releve de l`infrastructure. Nous savons bien qu`il y a un Master Plan approuve l`annee derniere par un Arrete du Gouvernement, qui precise aussi les couloirs d`autoroutes qui seront finances. Tout ce qui devra etre construit ou modernise en matiere d`infrastructure avec financement des fonds europeens doit respecter ce Master Plan. Sur ce Master Plan ne se trouvent pas de couloirs d`aucune autoroute. En vous priant de considerer la situation dans l`ensemble, au niveau du pays tout entier, je dois vous dire qu`il est bien que l`on acheve les chantiers qui durent depuis longtemps, a savoir, le couloir 4 d`autoroute a partir de l`entree a Nadlac jusqu`a Bucarest, eventuellement le peripherique de Bucarest vers Constanţa. Ce sont des aspects extremement importants pour nous. Mais, pour y parvenir on doit adopter. Comme je vous ai dit, la Loi des investissements strategiques, faire accelerer les etapes preparatoires : etudes de faisabilite, contestations, projets, eventuelles expropriations etc. qui prennent souvent plus de temps que les travaux memes Mais je puis vous donner une bonne nouvelle,meme si cela ne concerne pas cette region : Hier j`ai discute avec le ministre des transports et avec le directeur de la CNAIR qui m`ont dit avoir reussi a faire demarrer, pour le commencement, certains projets qui semblaient bloques, a savoir, Sibiu - Piteşti. Hier ils ont depose les nouvelles etudes de faisabilite, les autres ayant ete expirees, pour le lotissement 1 et 5, ce qui est tres important. L`infrastructure departementale de Caraş-Severin est une question qui releve aussi de l`administration du departement, de l`acces aux fonds europeens. Je puis vous donner l`exemple du departement voisin où il y a le reseau le pus etendu du pays de routes departementales, presque 1500 km de routes departementales dans le departement de Timiş. On y a investi beaucoup, de nombreux projets ont ete deposes, tant par le biais du PNDL, que des projets finances des europeens. Ce sont donc des projets faisables tant a l`aide du Gouvernement, que les projets europeens inities par les autorites locales. Je souhaite, naturellement etendre l`infrastructure partout, dans le rythme acceptable et en fonction des ressources, mais les autorites locale egalement doivent apprendre, je ne dis pas que c`est le cas ici, c`est valable dans de nombreux endroits, apprendre donc, qu`avant d`aller demander de l`argent public, elles doivent deposer des projets des projets europeens, finances des fonds; on a ouvert jusqu`en decembre certaines lignes de financement dans le cadre du POR, donc on peut faire cela. Je vous remercie ! 2017-03-17 13:04:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_Întâlnire_cu_reprezentanții_autorităților_locale_din_județul_caraș-_severin_(2).jpgVizita delegației conduse de ministrul pentru românii de pretutindeni, Andreea Pastîrnac, în ItaliaȘtiri din 17.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/deplacement-de-la-delegation-conduite-par-la-ministre-pour-les-roumains-de-l-etranger-mme-andreea-pastirnac-en-italieMme Andreea Păstirnac, la ministre pour les Roumains de l`Etranger n compagnie des representants du Ministere des Affaires Interieures et du Ministere des Affaires Etrangeres se trouvent les 15-17 mars 2017, a Ragusa, Italie, dans une mission d`evaluation de la situation des Roumains qui travaillent dans ce pays, mission decidee par le Premier ministre de la Roumanie, M. Sorin Grindeanu. La delegation a eu des entrevues avec le prefet de Ragusa, Mme Maria Cornelia Librizzi, avec des representants des autorites locales de la zone, du Ministere de l`Interieur, de la Garde financiere, des Carabiniers, des autorites de la sante publique, des leaders des syndicats et du milieu associatif roumain et italien, actif dans le domaine de l`aide aux Roumains en situations difficiles. En outre, il y a eu une entrevue avec le maire de la ville de Ragusa, M. Federico Piccitto, et avec des membres du Conseil local. En outre, la delegation s`est deplacee dans la zone des exploitations agricoles fermes et serres pour discuter sur place avec les travailleurs roumains. Les autorites locales Ragusa ont signale le grand nombre de travailleurs roumains sans documents legaux qui vivent et travaillent dans des conditions difficiles, isoles, sans possibilites de communication, etant exposes a la fois a differentes formes d`exploitation et d`abus. Selon a l`administration de la region de Sicile, en depit du fait que les Roumains representent un tiers du nombre total de travailleurs etrangers, ils se trouvent dans une situation d`une vulnerabilite significative. Afin d`aider les citoyens roumains, les deux parties, roumaine et italienne, ont convenu un plan concret de mesures portant la mise en place aussi vite que possible d`un centre de soutien et d`assistance pour les victimes du trafic de personnes, que pour ceux susceptibles d`etre soumis a ce type de trafic. En outre, seront creees des unites mobiles a meme d`offrir assistance sur le terrain, des services de conseil, d`informations appropriees a chaque cas, ainsi qu`assistance medicale. Dans ce contexte, la partie italienne a reitere le fait que depuis 2013 il y a un comite mixte regional, homologue comme projet pilote, qui s`adresse aux travailleurs etrangers. L`une des propositions formulee pour une solution optimum en vue d`eliminer les situations de risque en matiere d`exploitation de personnes fut le doublage de la capacite de ce projet par la creation d`un comite mixte bilateral, dans le cadre duquel soient representes des specialistes roumains des ministeres concernes. 2017-03-17 12:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-17-07-08-09big_sigla_guv_coroana_albastru.pngÎntâlnirea Viceprim-ministrului Daniel Constantin cu ministrul afacerilor externe al Turkmenistanului, Rașid MeredovȘtiri din 17.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-vice-premier-ministre-daniel-constantin-avec-le-ministre-des-affaires-etrangeres-du-turkmenistan-m-ra-id-meredovLe vice-Premier ministre Daniel Constantin a eu aujourd`1hui au Gouvernement une entrevue avec le ministre des Affaires Etrangeres Turkmenistan, M. Rașid Meredov. Les deux hauts dignitaires on discute des problemes d`interet commun en vue du developpement des activites dans les domaines des transports et de l`energie. Les priorites visent la consolidation du Partenariat energetique bilateral, ainsi que la cooperation l dans le transport de marchandises sur la route Mer Caspienne - Mer Noire. Le vice-premier ministre Daniel Constantin a souligne que - La Roumanie a un interet majeur pour la consolidation des relations avec le Turkmenistan et pour la mise en valeur du potentiel economique de cooperation particulierement dans les domaines des transports et de l`energie . Le vice-Premier ministre Daniel Constantin a assure a la fois son homologue de l`appui des specialistes roumains dans le domaine du petrole et des gaz naturels. le vice-Premier ministre du Turkmenistan a fait connaitre que l`annee prochaine sera finalise le port a la Mer Caspienne, point de liaison entre l`Europe et l`Asie pour le transport de marchandises. Dans le cadre de l`entrevue les deux hauts dignitaires ont convenu la relance de l`activite des groupes de travail dans les domaines de l`energie et des transports a l`occasion de l`organisation en 2017 de la Commission economique commune d`Achgabat. 2017-03-17 11:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-17-03-23-57big_sigla_guv_coroana_albastru.pngÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu reprezentanții Fondului Monetar InternaționalȘtiri din 16.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-03-16 15:25:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_fmi-8011.jpgPremierul Grindeanu a solicitat Ministerului Transporturilor și CNAIR monitorizarea proiectelor de infrastructură asumate prioritarȘtiri din 16.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-grindeanu-a-demande-au-ministere-des-transports-a-la-cnair-de-surveiller-les-projets-d-infrastructure-assumes-prioritairementLe Premier ministre Sorin Grindeanu a convoque aujourd`hui au Palais Victoria, le ministre des Transports, M. Răzvan Cuc, et le directeur de la Compagnie nationale d`administration de l`infrastructure routiere, M. Ștefan Ioniță. Les deux dignitaires ont presente le stade des projets d`infrastructure assumes prioritairement dans e Programme de gouvernance. Le Premier ministre a demande un monitorage plus attentif des travaux en voie de deroulement et que le Ministere et la CNAIR assument par certains termes de finalisation. En outre, le Premier ministre envisage d`organiser au siege du Gouvernement des reunions mensuelles pour le monitorage l`evolution des projets d`infrastructure. Ce monitorage se fera sous la directe coordination du Premier ministre Grindeanu. A l`entrevue d`aujourd`hui participe aussi le secretaire d`Etat au Ministeres des Transports M. Ovidiu Aurelian Flori. 2017-03-16 15:19:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_original_transporturi-7980.jpgÎntrevederea premierului Sorin Grindeanu cu Corina Crețu, comisar european pentru Politică RegionalăȘtiri din 16.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-mme-corina-cretu-commissaire-europeenne-chargee-de-la-politique-regionaleConference de presse conjointe du Premier ministre Sorin Grindeanu avecla commissaire europeenne Corina Crețu Mme Alina Petrescu: Bonjour! Soyez tous les bienvenus a cette ceremonie speciale. 2017 est, comme vous le savez bien, pour nous tous une annee toute speciale, l`annee où la Roumanie celebre 10 ans depuis son adhesion a l`Union europeenne. A cette occasion, la Compagnie Romfilatelia lance une emission speciale de marques postales, dediee a cet evenement. Dix ans Roumanie dans l`Union europeenne - c`est le titre de cette emission de marques speciales. Et j`invite Mme Cristina Popescu la directrice generale de al Romfilatelia, de nous presenter cette emission. Mme Cristina Popescu: Bonjour! Je vous remercie Monsieur le Premier ministre, Madame la commissaire, Mesdames et Messieurs, honorables membres du Gouvernement, Distingue auditoire, Chers collegues des medias, C`est un honneur pour notre compagnie de nous trouver tous ici, lors d`un evenement important, l`occasion aussi de la visite de Mme la commissaire Corina Creţu. C`est a la fois naturel, parce que la marque postale roumaine est un veritable ambassadeur. Ce que cherchons aujourd`hui de devoiler devant nos invites c`est ce panneau qui, outre l`emission qui temoigne de la presence de la Roumanie au sein de l`UE depuis dix ans, on pourra admirer aussi les marques postales a partir de 2000. Toutes les etapes que notre pays a traversees depuis, pendant ce processus sont representees aussi par des marques postales. En outre, aoujourd`hui c`est aussi le vernissage de cette exposition dont le titre est une incitation: Decouvrez la Roumanie! Ce sont les regions de notre pays, c`est une incitation non seulement pour ceux qui voyagent a travers la Roumanie, mais aussi pour les investissements, pour la souhait que la Roumanie soit un pays qui veut toujours davantage du point de vue economique, social et dans le meme temps politique. Je vous remercie beaucoup! Et, permettez-moi, a cette occasion, d`inviter les distingues invites de devoiler le panneau philatelique et, naturellement, d`estampiller cette emission. Mme Corina Creţu: Je vous remercie beaucoup. Pour moi c`est un moment emotionnant, compte tenu surtout que c`est a ce que je sache, la premiere action de celebrations de ces dis ans depuis l`adhesion a l`UE. C`est une annee importante, au cours de laquelle, vous savez bien qu`a la Commission europeenne aussi nous faisons ce bilan de notre appartenance a l`UE. 60 ans depuis la signature du Traite de Rome. Donc, M. le Premier ministre, je vous remercie d`avoir organise cette ceremonie qui est tres importante. Je tiens a vous dire .que le president Juncker egalement a l`intention de repondre a l`invitation du President de la Roumanie pour celebrer, avec vous, au debut de cette annee, les dix ans depuis l`adhesion a l`Union europeenne. Donc, de ce point de vue, je pense qu`il est important que nous reflechissions aux benefices a la suite de cette appartenance a l`Union europeenne pendant ces dix ans, parce qu`on est parfois tentes de de ne voir que les lacunes. J`ai affirme hier aussi que c`est une chance extraordinaire pour la Roumanie d`etre membre de l`Union europeenne, d`exprimer maintenant pour la premiere fois sa position concernant la renaissance de la nouvelle Union europeenne dans le format de 27 Etats membres. Vous savez tres bien que la Grande Bretagne, malheureusement, a choisi de quitter l`UE, une decision que nous regrettons, mais que nous respectons et qui ne nous empechera d`aller de l`avant dans cet unique projet du continent, qui a garanti 70 ans de paix, de prosperite, de croissance economique et qui, naturellement, est critique mais il doit etre ameliore. Je suis tres heureuse qu`il y ait ici, M. le ministre des Affaires Etrangeres et ceux qui sont charges des fonds europeens et je suis persuadee que nous pourrons aller de l`avant. Peut-etre M. le Premier ministre vous dira aussi quelques mots sur ce que nous avons discute et ensuite je reviendrai. Je pense qu`il est normal comme cela. M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie, Mme la commissaire. Premierement je suis heureux qu`aujourd`hui nous avons pu lancer ensemble cette emission philatelique. De ce me disait M. le Ministre des Affaires Etrangeres, c`est le premier moment festif celebrant les dix annees depuis l`adhesion. Outre ce moment festif, je dois vous dire et souligner le fait que lorsque nous avons eu des projets de pays, comme ce fut le projet de l`adhesion de notre pays a l`Union europeenne, nous avons reussi. C`est un modele que nous devons suivre aussi dans le futur, c`est pourquoi j`ai tenu a le dire, lorsque toutes nos energies positives de notre pays convergent, nous reussirons. Deuxiemement, j`ai eu aujouird`hui effectivement un entretien avec Mme la commissaire et avec les autres collegues de la Commission europeenne et nous avons aborde beaucoup de questions techniques. Pourquoi? Parce que nous, le Gouvernement, de la Roumanie considerons et savons que les fonds europeens representent un moteur de la croissance economique, nous mettons l`accent sur l`attraction de fonds europeens, nous voulons debloquer les choses qui anterieurement ont ete bloquees, ce sont des elements concrets dans chaque domaine que nous devons accomplir, ayant l`appui de Mme la commissaire et non seulement elle; il y a des termes limites, des termes imposes par nous, en sorte que le calendrier que nous voulons respecter puisse etre mis en pratique. Je puis vous dire que pendant ces deux mois nous avons pris des mesures en sorte que toutes les autorites de management soient accreditees avant la fin de l`annee. En outre, dans peu de temps seront signes des contrats de financement dans le cadre du Programme de competitivite en matiere d`IT. C`est un aspect important aussi en matiere de capital humain. Toujours durant la periode a venir vous verrez un tres grand nombre de guides de financement, qui seront lances probablement en avril prochain. Une bonne chose, bien qu`inespere a un moment donne, c`est, comme nous a fait connaitre Mme la commissaire, hier, nous acheverons fin mars l`exercice budgetaire 2007 - 2013 pour ce qui concerne, selon les previsions, avec un taux d`absorption, comme je viens de dire, inespere grand, si l`on pense aux annees 2011, 2010, qui est d`environ 90%. C`est une situation extremement bonne, mais c`est aussi un exemple de ce que nous avons a faire dans le futur. Je dois vous dire que ce sont des choses qui doivent etre transposees dans la pratique, des elements techniques qui, en accord avec la Commission europeenne, sont censees simplifier tout ce processus en sorte que, en fin de compte, le financement et l`attraction de fonds europeens, comme je viens de dire, etant une priorite du Gouvernement que je conduis, soient mis en pratique, laissant de cote les paroles. A propos de ce sujet et je vais en finir, vous savez, car j`ai annonce il y a deux semaines, nous allons avoir des entrevues tous les 10 jours dans tous les domaines concerne par l`attraction de fonds pour voir où en est. Nous en avons eu les premieres, on se reverra le 20 mars, n`est-ce pas. Mme la ministre Plumb? pour les premieres mesures qui doivent etre mises en œuvre. On continuera, dans le meme temps, sous ma coordination en sorte que les progres que nous devons faire soient tres biens suivis. Pour conclure, je tiens a remercier Mme la commissaire Corina Creţu pour l`aide qu`elle nous a accordee dans le courant de ces mois, pour ce dont je suis persuade que nous ferons dans l`immediat, afin que ce que nous avons envisage, tant nous, que la Commission europeenne devienne realite. Je vous remercie ! Mme Corina Creţu: Je voudrais ajouter encore quelques mots. Moi aussi je tiens a remercier M. le Premier ministre, c`est notre troisieme entrevue, mais la premiere en Roumanie, car nous nous sommes rencontres deux fois a Bruxelles quand nous avons discute ces aspects techniques dont j`etais tres preoccupee au commencement de l`annee. Nous avons eu aujourd`hui un entretien tres long, en compagnie de l`equipe de M. le Premier ministre et je salue l`ouverture du Gouvernement pour avoir cette tres bonne collaboration avec la Commission europeenne, pour faire accelerer le recouvrement du retard qui existe encore. Nous souhaitons avoir une relation de collaboration, parce qu`ainsi je pense que c`est la Roumanie qui sera gagnante. Au sujet du taux d`absorption pour 2007 - 2013, je voudrais remercier tous les ministres avec qui j`ai collabore depuis que je suis commissaire europeenne. Je suis heureuse que ni en 2015, ni en 2016 la Roumanie n`ait perdu aucun euro des allocations qu`elle a eu a sa disposition.; pratiquement ces retards et ces pertes proviennent dans leur grande majorite, comme vient de dire M.. le Premier ministre, de la periode 2007 - 2011, le debut de la periode de programmation et lorsque probablement la Roumanie a eu cette faiblesse, sans savoir s`y preparer comme il fallait avant l`entree dans l`UE, afin de pouvoir deposer des projets des le premier jour de l`adhesion , comme ont fait d`autres Etats membres. En tout cas, je tiens a remercier tous ceux qui travaillent sur le terrain, y compris les autorites de management, et non pas en dernier lieu je remercie mes collegues de la DG REGIO, qui ont deploye cet effort immense de travailler main dans main pour atteindre ce taux d`absorption dont, en effet, M. le Premier ministre disait que c`etait inconcevable Y compris pour nous autres, mais nous avons constitue ce groupe pour une meilleure mise en œuvre. Dans lequel nous avons introduit les huit Etats qui avaient des retards. Et je tiens a vous dire que ces deux dernieres annees il y a eu plus de 200 entrevues techniques entre les ministres, secretaires d`Etat et ceux de la Commission europeenne, nos experts et c`est ainsi que nous avons reussi a atteindre ce niveau-la, de 90,6 - c`est notre estimation; mais nus recevons encore des factures avant fin mars, ensuite nous avons 5 mois a la disposition pour evaluer ces factures, mais notre estimation est que, malheureusement, on perdra 2 milliards d`euros sur 19, l`absorption etant donc environ 90,6%. La bonne nouvelle c`est que 17 milliards ont ete investis dans l`economie de la Roumanie, des dizaines de milliers d`emplois ont ete crees. Naturellement. le domaine des transports a ete un peu en retard, seulement 124 km d`autoroute, toutefois 900 km de routes nationales. Avec le financement des fonds europeens on modernise, principalement des ecoles, des hopitaux. Donc la valeur ajoutee est, je pense, visible dans chaque departement, dans chaque localite. C`est pourquoi je tiens a remercier particulierement les ministres et ceux qui ont travaille sur le terrain, ainsi que l`unite de la Roumanie, Mme la directrice Vittoria Alliata, et M. Carsten Rasmussen, ainsi que d`autres membres de l`unite de la Roumanie qui ont contribue a ce succes. Aujourd`hui, nous avons eu donc cet entretien technique, comme vient de dire M. le Premier ministre, je vais m`entretenir separement avec les autres. Tout d`abord, je tiens a saluer le fait que la Roumanie a un vice-Premier ministre charge des fonds europeens, ce qui temoigne de l`ambition d`absorber des fonds europeens et d`utiliser les 23 milliards mis a la disposition de la Roumanie dans le courant de cet exercice financier. Je vais rencontrer aujourd`hui egalement Mme Rovana Plumb, M. le ministre de la Sante, nous attendrons aussi M. le ministre des Transports a Bruxelles. Et vous savez bien que le Gouvernement aura en ma personne et dans les services qui relevent de moi un allie et un appui constant. J`ai affirme et je repete cette annee est une annee decisive pour la Roumanie, j`en ai discute aussi avec M. le Premier ministre, il essentiel que les fonds europeens soient depense de maniere strategique en conformite avec les priorite d`investissements de la Roumanie, tels fixes dans l`accord de partenariat. Et en effet, je tiens a feliciter le Gouvernement de la Roumanie pour le fait que dans une periode tellement courte il est parvenu a enregistrer des progres. Nous attendons la designation des autorites de gestion et controle et l`acceleration de la mise en œuvre. Nous avons parle de bureaucratie, parce que nous sommes tres critiques a cause de la bureaucratie de Bruxelles et nous avons parle de nombreux projets de 6000 pages. M. le Premier ministre, lui-meme nous a parle de son experience de president de Conseil departemental lorsque trois jours il n`a fait que signer des milliers de documents et des projets dont chaque page doit etre signee et estampillee. Mais ce n`est pas une exigence de l`UE et nous esperons qu`au niveau national l`on trouve une possibilite de simplifier ce processus. Un autre aspect que nous avons aborde est la necessite que les fonds structurels et d`investissements aillent de pair avec le financement du Programme national de developpement local. Et nous avons convenu avec Mme le vice-premier ministre que les deux fonds puisse s`epauler reciproquement en vue d`ameliorer la qualite de al vie des gens. J`attends vos questions et je vous remercie. Je suis heureuse d`etre en Roumanie lors d`un moment tellement important. Vous savez qu`hier j`ai ete au Parlement et j`ai eu une rencontre avec les etudiants, parce que, outre ces problemes, techniques, nous sommes a un tournant de l`Union europeenne et depend aussi de la Roumanie, cette fois-ci pour al premiere fois dans notre histoire, de ce que l`Europe doit devenir dans 60 ans et nous devons donc faire entendre notre voix en ce sens. Parce que j`ai pose hier une question a la SNSPA, où j`ai ete tres impressionnee du niveau des connaissances europeennes des etudiants - ce qu`aurait dit Pinelli et ceux qui ont construit le projet europeen. Je pense qu`ils auraient ete tres fiers d`entendre tout cela en voyant cette extension. Je ne pense pas qu`il aient en concevant ce projet de l`UE, dans la prison où ils etaient exiles, en voyant que l`on est alle si loin que cela avec ce projet. Et je pense que nous devons nous rendre compte que nous sommes responsables envers les generations futures du fonctionnement de l`Union europeenne dans 60 ans. De ce point de vue, je tiens e inviter le Gouvernement et le Parlement, toutes les autorites, toutes les ONG a lancer ce debat, afin de pouvoir nous rapprocher et finalement en avoir une image, parce que je suis persuadee sur les cinq scenarios ne sera uniquement l`un d`eux qui sera adopte, mais ce sera une combinaison des cinq scenarios et le projet final est important, ce projet devant etre discute dans le Conseil europeen en decembre prochain, a Bruxelles afin qu`il puisse repondre autant que possible aux attentes des citoyens. Parce que, en fin de compte, c`est bien pour cela que cette UE a ete creee, pour ameliorer la vie des gens, pour qu`on jouisse de la paix, de prosperite et de progres dans tous les pays. Et, malheureusement, vous savez tres bien que nous n`avons plus le meme climat de solidarite, d`entente. Les egoïsmes nationaux sont beaucoup trop forts. Il est donc important que nous fassions entendre notre voix et nos interets. Je vous remercie beaucoup! M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie ! Des questions ? S`il n`yen a pas, nous vous remercions. 2017-03-16 14:38:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_corinacretu-7583.jpg Discuții despre înființarea Muzeului Istoriei Evreilor din RomâniaȘtiri din 16.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/discussions-sur-la-creation-du-musee-de-l-histoire-des-juifs-de-roumanieLe Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui au Palais Victoria, une delegation du Musee Memorial de l`Holocauste des Etats-Unis, accompagnee par l`ambassadeur des Etats-Unis en Roumanie, M. Hans Klemm. Le principal sujet de l`entretien a ete la creation d`un Musee des Juifs de Roumanie, une demarche de consolidation de l`education visant l`histoire de l`Holocauste. L`entretien a eu lieu dans le contexte de l`organisation au Palais Victoria, le 17 mars, de la premiere reunion internationale du Comite consultatif pour la realisation du musee. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a exprime des appreciations sur l`excellente collaboration entre les institutions de Roumanie et le Musee de l`Holocauste des Etats-Unis, particulierement en vue du deroulement de programmes educatifs, ainsi que pour promouvoir au plan international le projet d`un Musee des Juifs de Roumanie. - Ce projet a l`appui du Gouvernement de la Roumanie, ainsi que d`autres institutions de l`Etat roumain. Nous souhaitons qu`il devienne une realite aussi vite que possible et nous allons collaborer de pres en ce sens avec la Federation des communautes juives de Roumanie, a affirme le Premier ministre. Le chef de l`Executif a remercie la delegation pour la proposition de devenir membre d`honneur du Comite directeur du futur Musee de l`histoire des Juives de Roumanie. Dans le cadre de l`entrevue la partie americaine a reaffirme son appreciation pour l`activite de l`Institut national pour l`etude de l`Holocauste en Roumanie Elie Wiesel et pour les resultats de la Presidence roumaine a l`Alliance internationale pour la memoire de l`Holocauste. A cette entrevue ont participe M. Radu Ioanid, directeur du Programme archivistique International du Musee Memorial de l`Holocauste des Etats-Unis, M. Paul Shapiro, directeur de Programmes pour hautes etudes du Musee de l`Holocauste des Etats - Unis, M. Mihnea Constantinescu, ambassadeur charge de missions speciales du MAE et M. Alexandru Florian, directeur general de l`Institut national pour l`etude de l`Holocauste en Roumanie - Elie Wiesel. 2017-03-16 13:16:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_klemm-7454.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la Emisiunea “România 9”, cu Ionuț Cristache, transmisă de TVR 1Știri din 15.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-03-15 21:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-16-01-53-06big_3.jpgParticiparea premierului Sorin Grindeanu la acțiunea de plantare - „Creștem împreună” – deschiderea oficială a lunii plantării arborilor 2017Știri din 15.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-l-action-de-plantation-d-arbres-nous-grandissons-ensemble-l-ouverture-officielle-du-mois-de-la-plantation-d-arbres-2017Declarations du Premier ministre Sorin Grindeanu a l`action de plantations d`arbres - - Nous grandissons ensemble - l`ouverture officielle du mois de la plantation d`arbres 2017, Slobozia, departement de Ialomița Je viens du rapport de bilan du Ministere des Affaires Interieures, c`est donc, un passage d`un domaine a l`autre, mais qui ont certains elements communs et qui se croisent. Premierement, je tiens a vous dire que envisageons, parmi nos preoccupations prioritaires, tout ce qui concerne la protection de l`environnement. Tout ce qui releve du cadre legislatif qui semble couvrir ou si ce n`est pas comme cela, il faut prendre des mesures afin que ce domaine soit couvert du point de vue legal, ce qui est encore l`un de nos priorites. Ce que je veux dire c`est que je me rejouis de me trouver dans le departement de Ialomița, un departement qui, de mon point de vue est deficitaire dans le domaine des forets. Et c`est un signal que moi et Mme la ministre voulons donner, un signal a l`adresse des autres departements du pays que ce genre d`actions doit continuer partout. En depit de tout notre effort d`ameliorer le cadre legal, que ce soit l`extension du radar des forets ou d`autres programmes informatiques pour couvrir ce domaine, en depit de tout ce que nous ferons, on ne peut pas faire face aux tronconneuses, a l`avidite ou a l`irresponsabilite de certains de nos citoyens et non seulement eux. La seule chose que nous puissions faire est le bouclier forme des hommes de la loi et de ceux qui appliquent la loi, mais non pas seulement cela, il y a aussi l`esprit, critique que chacun de nous devons manifester de ce point de vue. Et la foret, la protection des forets en fin de compte releve de vies d`etres humains. C`est pourquoi je vous disais au commencement que estimons cela une priorite pour la gouvernance, une question relevant de la securite nationale. Question : M. le Premier ministre, avez-vous vu ce qui se passe dans le departement d`Arad en liaison avec la mafia des forets, des pressions sur le personnel sylvicole ? M. Sorin Grindeanu: Npon seulement au departement d`Arad. Il y a une semaine le MAI m`a presente un rapport faisant etat que l`annee derniere ont ete beaucoup plus reduits vers la fin de l`annee qu`en 2015. C`est un signal d`alarme y compris pourvotre Ministere, Mme Petcu, un signal d`alarme que je veux tirer a l`adresse des autres structures de l`Etat. Le rapport montre une croissance et j`ai affirme cela il y a une semaine, du phenomene infractionnel en la matiere. Et je pense que les mesures que vous allez prendre, l`extension des programmes qui surveillent cette realite, l`application de la loi par ceux qui ont cette responsabilite, l`esprit civique egalement, extremement important, conduiront finalement a la reduction de ce phenomene, parce que je sais qu`il y a un fort interet, qui depasse souvent le cadre legal en la matiere. L`Interet de notre pays, si l`on parle de l`industrie du bois, n`est pas d`etre exportateurs de bois brut, mais de developper l`industrie nationale de traitement et de production, de produits fini, mobilier, ce qui signifie des emplois, croissance economique. C`est dans cette direction qu`il faut orienter tous nos efforts. Q. : Envisagez-vous une nouvelle reglementation concernant les exportations ? M. Sorin Grindeanu: Je ne sais pas. J`attends des propositions de la part du Ministere des Eaux et Forets. Mme la ministre, avec ses specialistes y compris ceux de la Romsilva, de la regie nationale, sont capables, je pense de suivre les axes que nous avons fixes par le Programme de gouvernance. Et les mesures seront appliquees en conformite avec ce programme. . Q. : Avez-vous des chiffres statistiques sur les coupe illegales de bois, de... M. Sorin Grindeanu: Non, peut-etre en savez-vous davantage. Mme Adriana Petcu: Avant le - Radar des forets, La loi 171 sur les contraventions, depuis le durcissement des amendes il y avait un volume de 8 millions de metres cubes coupes illegalement. Cette derniere periode selon des constatations de l`inspection forestiere, ces actions se sont reduites beaucoup. Pour le moment nous avons un chiffre estime a 200.000 metres cubes pour 2016, mais ce ne sont pas encore de donnees officielles, on est en train de travailler au rapport officiel. M. Sorin Grindeanu: Pour 2016. Q. : Vous venez du MAI. Il y a des informations selon lesquelles Sebastian Ghiţă, l`un des fugitifs de top de la Roumanie serait localise en Serbie, Le savez-vous ? Est-ce vrai ? M. Sorin Grindeanu: J`ai demande cela avant le commencement du bila, Il semble que l`information n`est pas correcte. Mais je ne veux pas entrer dans les details. C`est leur affaire, ils doivent faire traduire devant la loi tous ceux qui transgressent la loi, non seulement Sebastian Ghiţă, Q. : Mais quelle est la verite, en fin de compte ? M. Sorin Grindeanu: Mais ce ne fut pas le Gouvernement qui ait lance cette information, ni le MAI. Je comprends qu`a l`origine sont des sources non officielles qui n`ont pas ete confirmees avant la reunion du bilan du MAI. . Q. : Le programme ambition de gouvernance prevoit aussi l`augmentation des surfaces reboisees, je pense aux surfaces degradees par les coupes, qui atteignent 2,5 millions d`hectares ? Mme Adriana Petcu: oui. La premiere mesure lors de ma presence au Ministere fut de demander aux autorites locales d`inventorier tous les terrains degres, pour les reboiser. Nous avons recu les donnees pour entamer les demarches en vue du reboisement, pour creer y compris des rideaux de protection. Il y a la mesure 8. 1 dans le PNDR, qui peut etre accedee pour ce genre de mesures. Donc, il y a financement. Q. : Mais fera-t-on encore des controles? Mme Adriana Petcu: Les controles, certainement. A ce sujet, je remercie le Parlement d`avoir augmente le nombre de postes des Gardes forestieres et dans l`immediat nous ferons des embauches. Ceux qui sont actuellement des salaries ... Q. : Vous venez de dire que les coupes illegales ont diminue a partir de plus de 8 millions metre cubes, a 200.000 ? Mme Adriana Petcu: Non, il s`agit seulement des donnees de nos collegues des Gardes forestieres, les donnees officielles on les aura ...; Q. : Donc, rien qu`a la suite des controles on a constate 200.000... Nous vous remercions. 2017-03-15 19:30:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-15-07-32-12big_6.jpgParticiparea premierului Sorin Grindeanu la evaluarea activităților desfășurate de Ministerul Afacerilor Interne în anul 2016Știri din 15.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-l-evaluation-des-activites-du-ministere-des-affaires-interieures-en-2016Discours du Premier ministre Sorin Grindeanu au bilan de l`activite du MAI Monsieur le president du Senat, Monsieur le president de la Chambre des deputes, Madame la ministre, Messieurs les ministres, Monsieur le directeur, Monsieur le procureur general, Madame la maire general, Mesdames et Messieurs, Distingues invites, Je suis heureux d`etre aujourd`hui ici au MAI, pour participer a un moment important lorsque faites appreciez l`ensemble de vos activites, voir ce qui a ete bien fait, ce qui n`a pas ete bien fait et ce que vous avez a faire dorenavant. Ma premiere visite de travail au MAI en tant que Premier ministre a eu lieu lors d`un moment difficile lorsque la neige, le froid affectaient presque tout le pays. Les interventions que vous avez depliees alors ont sauve des centaines de vies humaines et elles ont ete un temoignage o de force et de devouement. Les heros de ces jours-la ont ete les policiers, les pompiers, les gendarmes, les policiers des frontieres qui ont endure des jours entiers un grand froid pour venir en aide aux gens. Les resultats presentes par Mme la ministre prouvent que le MAI, comme toujours, a rempli ses principales missions assumees : le niveau de securite du citoyen a augmente, la criminalite connait une tendance decroissante, les situations d`urgence ont ete gerees de maniere integree et efficace, les elections locales et parlementaires ont ete organisees correctement, de facon transparente et a l`aide du STS. Pendant la presentation faite par Mme la ministre je pensais au volume de l`effort invisible qui est necessaire pour garantir la normalite, pour notre securite quotidienne. Je suis conscient que vous deployez chaque jour tous les efforts pour atteindre les resultats qu`on vient de presenter aujourd`hui. Cela signifie beaucoup d`efforts, de ressources impliquees don la plus importante est, naturellement, la ressource humaine. Dans le Programme de gouvernance nous avons etabli tres correctement les priorites qui reviennent au MAI les prochaines annees, toutes etant concentrees sur la securite du citoyen. A partir du policier qui mene un lutte permanente contre les infractions, le sapeur pompier qui risque sa vie pour le bien de la communaute,e gendarme qui protege la vie de ceux qui participent aux evenements publics, le policier de frontiere qui defend les frontieres, jusqu`au personnel qui travaille dans les structures fournissant des services publics, notamment des livraisons de documents, tous les gens du MAI sont un anneau important de l`Etat dans sa relation avec les citoyens. Augmenter le niveau de securite des citoyens et la lutte contre la criminalite economico - financiere et la corruption doivent rester les objectifs majeurs du MAI. Efficacement les defis Je vous assure de mon appui et de l`appuis de l`equipe gouvernementale dans toutes les demarches que vous ferez en la matiere. Vous avez agi avec responsabilite et vous avez gere efficacement les defis generes par la migration illegale, par une collaboration meilleure avec les autorites policieres des Etats voisins, de l`UE et des Etats tiers par la mise en application des politiques europeennes relatives a la migration et l`asile. Vous jouirez de tout mon soutien pou continuer ces efforts. . Dans le meme temps, en tant que chef du Gouvernement je suis oblige de m`assurer que les employes des structures de l`Etat jouissent de tous les droits salariaux qu`ils meritent de par leur activite et ont l`equipement logistique necessaire. Je sais que dans le MAI les dotations ne sont pas au niveau quelles devraient etre, mais des efforts sont deployes pour ameliorer al situation y compris par l`attraction de fonds europeens. Comme vous le savez, ces jours-ci nous trouvons des solutions visant les droits salariaux du personnel du MAI. Je suis persuade que le niveau de salarisation des gens de ce Ministere doit refleter le type d`activites qu`ils effectuent et les risques afferents. Nous devons eliminer les discriminations entre les categories professionnelles et trouver des solutions equitables en conformite avec les fonds disponibles. J`attends de votre part de continuer a maintenir votre impartialite, d`etre equidistants et surtout non impliques politiquement. Vous aurez tout l`appui du Gouvernement de la Roumanie tant que vous resterez honnetes dans vos actions. . Tout ce que vous ferez faites avec la conscience du role et des responsabilites que vous avez! Je sais que je ne vous demande pas trop d`etre un exemple pour la communaute! L`implication et la loyaute de chaque salarie du MAI sont vitales pour la securite des citoyens et pour la sante de l`economie. Je remercie Mme la ministre pour son implication et determination, ainsi que pour la diplomatie dont elle temoigne dans toutes les situations. Je tiens a remercier tous les membres de cette grande famille du MAI parce que chaque jour vous transformez votre professionnalisme, votre courage et votre responsabilite en securite et en la confiance du citoyen. Je vous felicite pour les resultats obtenus l`annee derniere et je vous souhaite bonne reussite dans le futur, en vous assurant de mon appuis et de l`appui du Gouvernement de la Roumanie! Je vous remercie! 2017-03-15 17:20:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_rmn_1123.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la Conferința rectorilor și președinților Senatelor din universitățile acreditate, organizată la Academia de Studii EconomiceȘtiri din 15.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-la-conference-des-recteurs-et-presidents-des-senats-des-universites-accreditees-organisee-a-l-academie-de-d-etudes-economiquesLe Premier ministre Sorin Grindeanu: Nous souhaitons que la nouvelle Loi de l`Education jette les fondements d`un systeme educationnel de qualite, performant et efficace C`est une nouvelle vison dans le domaine de l`1education, adaptee aux realites et exigences actuelles, a affirme le Premier ministre Sorin Grindeanu aujourd`hui a la reunion de travail des recteurs et presidents des senats des universites accreditees. Il est imperieusement necessaire de construire veritablement La Roumanie competente, et cet objectif ne peut etre atteint que par l`education. Je pense que le temps est venu que nous prenions tous place a la meme table pour trouver les solutions qui nous permettent d`avoir une legislation fonctionnelle, transparente et predictible en la matiere, a precise le Premier ministre. Le chef de l`Executif a demande aux Ministere de l`Education Nationale de poursuivre la collaboration avec l`Administration presidentielle dans le cadre du projet - La Roumanie eduquee, le fondement des futures politiques publiques dans le domaine de l`education, Nous avons besoin d`une loi nouvelle, adaptable, concise et complete, parce que la reforme dans le domaine de l`education doit etre un processus permanent, adequat a la societe fondee sur la connaissance, l`economie de marche, competition des valeurs ou l`Etat de droit , a affirme le Premier ministre. En outre, le premier ministre Sorin Grindeanu a souligne le besoin de stabilite dans le domaine de l`education, en rappelant que ces 27 annees la loi de l`education a ete modifiee ponctuellement 100 fois, ne constituant pas un cadre opportun pour la performance. Nous souhaitons a ce que, par la nouvelle loi, l`on puisse consolider un systeme educationnel de qualite, performant et efficace, en partant des valeurs nationales et tenant compte du contexte europeen où nous nus trouvons., a precise le Premier ministre. Les mesures prises depuis le debut du mandat et jusqu`a maintenant confirment l`importance attachee par l`Executif a l`education, domaine strategique prioritaire. A cet effet, le Premier ministre a rappele que le budget de l`education a augmente cette annee de 15% par rapport a 2016, les salaires pour les enseignants et le personnel auxiliaire de l`enseignement pre universitaire et universitaire ont augmente a partir du 1er janvier en moyenne de 15%, les etudiants beneficient de gratuite pour le deplacement en chemin de fer, ainsi que de bourses majorees, de 83 a 201 lei/mois. Le Gouvernement envisage aussi l`adoption d`autres mesures dans le domaine de l`education prevues dans le Programme de gouvernance, comme la creation de la Societe entrepreneuriale des etudiants ou bien un programme national de collaboration entre les etudiants et les agents economiques pour l`adoption de certaines solution pratiques. Pour ce qui concerne la loi de la salarisation unitaire, le Premier ministre a declare que le projet, en train de finalisation, placera la salarisation sur des fondements corrects, mettant d`accord les competences avec le niveau des revenus. La loi de la salarisation unique netterra l`education et les gens s`en occupent a la place qu`elle merite vraiment, a affirme le Premier ministre. A cette reunion de travail des recteurs et presidents des senats des universites accreditees, qui s`est tenu a l`Academie d`etudes economiques, a participe aussi aux cote du Premier ministre Sorin Grindeanu, le ministre de l`Education Nationale, M. Pavel Năstase. Discours du Premier ministre Sorin Grindeanu a la Conference des recteurs et presidents des Senats des universites accreditees, organisee a l`Academie de`etudes economiques Monsieur le ministre, Monsieur le President de l`Academie roumaine, Monsieur le president du Conseil national des recteurs, Mesdames et Messieurs les recteurs et presidents de senats universitaire, Honorables auditeurs, C`est un honneur pour moi de me trouver aujourd`hui avec vous a ce debats extremement important pur l`enseignement universitaire. . Nous avons besoin de plateformes de dialogue dans le cadre desquelles l`on partage des idees et exemples de bonne pratique, afin de trouver les meilleures reponses concernant le futur de l`education universitaire de notre pays. Je suis confiant que par la contribution de la communaute academique ce processus sera substantiel et qu`ensemble nous edifierons des solutions pour faire face, par le biais de l`education, aux defis auxquels se confronte la Roumanie aujourd`hui dans la zone des modeles et des valeurs, du capital social ou meme sur le marche du travail. Mesdames et Messieurs, On entend chaque jour exprimer dans l`espace publique des opinions des plus differentes concernant le mode dont notre pays devrait se presenter, des visions complexes destinees a l`edification la - Roumanie des autoroutes, la - Roumanie energetique ou la - Roumanie des grands investissements. Il est tres correct et normal de vouloir cela, mais je pense que pour y parvenir il est imperieusement necessaire d`abord que l`on edifie veritablement la - Roumanie competente, et cet objectif ne peut etre realise que par l`education. Toute chose que nous voulons realiser dans l`economie, industrie ou tourisme necessite des gens bien formes dans ces domaines-la pouvant detenir tant les connaissances theoriques, que les competences pratiques necessaires. Afin de construire une Roumanie competente nous avons besoin d`une vision a long terme, jusqu`en 2030, a laquelle puissent participer toutes les forces de la societe. En ce sens, je sais que le Ministere de l`Education Nationale dispose d`un ensemble de structures nationales en matiere d`education et de formation professionnelle, realisees anterieurement et approuvees par des arretes du Gouvernement. En outre, l`Administration presidentielle a lance en 2016 le projet la Roumanie eduquee, dont le partenaire principal est le Ministere de l`Education Nationale et dans le cadre duquel on a obtenu deja des resultats remarquables qui vont constituer les fondements des futures politiques publiques en matiere d`education. Je vous dis ouvertement que nous soutenons ce projet et estimons qu`il est tres important de continuer la collaboration entre l`Administration presidentielle et le Ministere de l`Education Nationale en vue continuer les orientations strategiques de l`education. Mesdames et Messieurs, Pour imposer une nouvelle vision en matiere d`education on doit a la fois adapter le cadre legal aux nouvelles realites et conditions en la matiere. Je suis conscient que la Loi de l`education a ete modifiee de plus de 100 fois au cours des 27 ans depuis la revolution. Mais je pense que le temps est venu que nous tous prenions place a la meme table pour trouver les solutions censees nous permettre d`avoir une legislation fonctionnelle, transparente et predictible en la matiere. Nous avons besoin d`une nouvelle loi, adaptable, concise et complete parce que la reforme dans l`education doit etre un processus permanent, adequat a la societe fondee sur al connaissance, l`economie de marche, competition des valeurs ou l`Etat de droit. Nous souhaitons a ce que, par la nouvelle loi l`on consolide un systeme educationnel de qualite, performant et efficace, en partant des valeurs nationales et tenant compte du contexte europeen où nous nous trouvons. Le Gouvernement que je conduis apprecie que l`education est un domaine strategique et prioritaire. Cela est confirme par les mesures que nous avons prises pendant ces deux premiers mois de notre mandat. Tout d`abord, le budget de l`education a augmente cette annee de 15% par rapport a 2016. Je suis conscient que cela ne suffit pas, nous avons atteint le pourcentage du PIB souhaite par tous pour l`education, mais nous sommes decides d`augmenter encore les allocations budgetaires au fur et a mesure de l`importance que nous attachons a ce domaine. En outre, les salaires pour le personnel enseignant et auxiliaire de l`enseignement pre universitaire et universitaire ont augmente a partir du 1er janvier de 15%. Et la il y a encore beaucoup a faire, mais je suis persuade que par l`adoption de la nouvelle loi de la salarisation unique, qui sera prete debut juin, l`education et les gens qui s`un occupent seront mis a la place qu`ils meritent veritablement. Dans le meme sens, je voudrais rappeler encore la gratuite que nous avons accordee aux etudiants pour les voyages par le train ou bien le fait que nous avons majore les bourses, de 83 lei a 201 lei/mois pour chaque etudiant boursier. Ce sont des aspects aussi concrets que possible et je vous garantis que dans le programme de gouvernance il y a encore beaucoup d`autres mesures que nous mettrons en œuvre en la matiere. Mesdames et Messieurs, Le developpement et la modernisation de la Roumanie dependent de l`importance que nous attacherons a l`education. Nous devons consolider le role de l`ecole au niveau de la societe, mais, a la fois, adapter le milieu academique aux exigences actuelles du marche du travail. Le diplome n`est pas ou ne devrait pas un simple document attestant que les etudiants ont fait des etudes universitaires, mais un temoignage de certaines competences reelles. Il y a de nombreuses questions auxquelles nous devrons repondre ensemble - la classe politique, le milieu academique, la societe civile, la communaute des affaires et la societe roumaine toute entiere. Nous avons besoin de votre aide parce que outre la modernisation du cadre institutionnel, la Roumanie a besoin d`un nouveau mode de developpement cense assurer une croissance durable et le bien-etre d`un nombre aussi grand que possible de Roumains. Pour conclure, je voudrais vous assurer une fois de plus de l`appui du Gouvernement et du mien personnellement, dans tout ce que vous entreprenez pour ameliorer la participation, la qualite et la performance de l`enseignement universitaire de la Roumanie. Je vous remercie! *** Declarations du Premier ministre Sorin Grindeanu, apres sa participation a la Conference des recteurs tenue a l`Academie d`etudes economiques Question: Vous avez envoye une delegation en Italie, en avez-vous des informations ? M. Sorin Grindeanu: Ce qui est important c`est que nous avons entame ces demarches. Je serai informe des que Mme la ministre aura pu se faire une image complete sur ce qui s`est passe. J`ai vu qu`il y a des positions au Parlement europeen. Nous allons agir en fonction de ce que nous dira Mme la ministre. Q. : Allez-vous discuter y compris avec M. le President Klaus Iohannis, avez-vous decide une date pour l`entrevue ? M. Sorin Grindeanu: Nous aurons la semaine prochaine la reunion du CSAT, nous verrons avant, immediatement apres, concernant le probleme dont nous avons discute ces derniers jours. Q. : Vous venez de dire qu`au cours de ces derniers 27 ans la loi de l`education a ete modifiee plus 100 fois, pourquoi voulez-vous la modifier encore ? M. Sorin Grindeanu: Parce qu`on a commence une tres bonne chose, que j`ai rappelee : la commission creee par l`Administration presidentielle. J`ai demande au Ministere de l`Education Nationale de collaborer avec l`Administration presidentielle, je comprends que le dialogue et meme la collaboration ont commence deja pour elaborer un projet de loi. Mais j`ai affirme aujourd`hui que cela ne suffit pas, il faut un debat aussi large que possible, en sorte de pouvoir adapter cette loi aux realites de la Roumanie de nos jours. Cela peut se faire uniquement par le biais d`un large dialogue parce que bien souvent les modifications dont j`ai parle ont ete faites en l`absence d`un dialogue institutionnel et non seulement institutionnel. Et alors, avoir une loi adaptee aux realites de la Roumanie ce n`est pas un processus de courte duree. C`est pourquoi la date pour l`elaboration de ce projet de loi est la fin de cette annee, afin que les choses dont je parle, les propositions tant de l`Administration presidentielle, que du Ministere de l`Education et non seulement ces institutions, puissent etre inscrits, pour avoir en la premiere phase un projet de loi de l`education et ensuite a l`elaboration d`une loi cense couvrir les necessites de notre pays pour une periode plus longue, pour ne plus etre obliges, comme j`ai affirme aujourd`hui de nombreuses modifications, plus de 100 modifications en 27 ans, des modifications ponctuelles qui, de mon point de vue, n`ont pu offrir la stabilite en la matiere. Q. : De votre point de vue quelle devrait etre l`allocation du PIB pour l`education dans ce projet-la? M. Sorin Grindeanu: Je pense qu`en vertu de la loi on dit ou l`on souhaite avoir 5% du PIB. Le probleme est qu`il faut allouer aussi 2% pour la Defense, où il est besoin de beaucoup de choses. L`objectif est d`avoir un financement aussi grand que possible our l`1education. j`ai rappele aujourd`hui quelques mesures que nous avons proses au coursde ces 2 premiers mois de notre gouvernance, cela ne suffit pas, mais ce sont toutefois des mesures concretes prises pendant cette courte periode. Q. : Vous avez fait hier une nomination assez controversee, affirment certains, en fisant entrer dans votre equipe M. Gabriel Stătescu, conseiller d`Etat. C`est un general de reserve du SRI. M. Dragnea a affirme en avoir ete lui aussi surpris, Selon quels criteres avez-vous choisi M. Stătescu? M. Sorin Grindeanu: De competence. Et je voudrais vous dire que j`elimine toute discussion, car j`en ai vu le debat, ce n`est pas le conseiller d`etat sur la sûrete nationale, de defense ou securite nationale et ainsi de suite, Je pense que dans l`immediat l`un des nos futurs defis relevera du systeme IT et de l`architecture gouvernementale en la matiere. Nous avons un grand nombre de choses a faire. Trop de fois ce domaine s`est developpe de maniere insulaire, chaque institution a developpe son propre systeme en la matiere ce qui rend difficile l`operabilite entre les institutions. Il est besoin de quelqu`un qui puisse avoir cette vision en matiere d`IT, de cyber-security, qui constitue un defi qui devient d`un jour a l`autre plus preoccupant pour nous, c`est pourquoi j`ai choisi un specialiste qui a une vision en la matiere, je repete, conseiller d`Etat en matiere d`IT, de cyber-security . Q. : Le connaissez-vous depuis quand vous etiez ministre des Communications ? M. Sorin Grindeanu: Oui. Q.: Au sujet de la majoration de 30% pour les elus locaux, avez-vous calcule jusqu`a maintenant quel serait l`impact budgetaire ? M. Sorin Grindeanu: J `ai vu qu`il y a eu un amendement. Les prochains jours j`aurai des entrevues, y compris demain, avec le ministre des Finances. L`impact est supportable, en sorte que l`avis donne par le Gouvernement, sur cette modification est positif, mais il y a eu une premiere discussion, mais je n`en ai pas de details. Q. : Hier il y a eu des discussions au sein de la Commission reunie du budget finances sur le probleme de la nouvelle loi de la RCA. Ceux de la Commission disaient qu`il serait possible un plafonnement, une nouvelle prorogation du plafonnement. En avez-vous des details ? M. Sorin Grindeanu: J`aurai demain, comme je vous ai dit, des entrevues sur ce sujet, y comprie un entretien avec - mais on ne discutera pas necessairement de ce probleme, mais demain matin j`aurai une entrevue prevue aussi avec le FMI, qui sera precedee d`un entretien avec le ministre des Finances et on vous en fournira des details. Q. : Prenez-vous en compte une /.../ ? M. Sorin Grindeanu: On verra bien. Je ne veux pas vous le dire maintenant. Q. : Il y en a qui disent que les salaires ont augmente beaucoup et il n`y a pas de previsions d`investissements. M. Sorin Grindeanu: Je vous communiquerai demain. Argent pour les investissements nous en avons davantage que l`annee derniere. Il y a le probleme que j`ai signale, et non seulement moi, a savoir le deblocage, premierement, des fonds europeens. Demain il y aura aussi une entrevue avec Mme la commissaire Corina Creţu. Il est extremement important pour nous de faire debloquer ce qui n`a pas fonctionne comme il faut l`annee derniere en sorte que ce moteur des fonds europeens en matiere d`investissements puisse fonctionner a sa pleine capacite et non seulement la partie des fonds europeens mais aussi la partie du budget public prevu pour les investissements est plus grande que l`annee derniere. Je vous remercie. Q. : Concernant les corvettes /.../ demain, dans le cadre de la reunion du Gouvernement ? M. Sorin Grindeanu: Oui, j`ai annonce, demain sera abroge l`Arrete du Gouvernement adopte l`annee derniere. 2017-03-15 11:57:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_ase-6836.jpgÎntrevederea premierului Sorin Grindeanu cu Davor Ivo Stier, viceprim-ministru și ministru al Afacerilor Externe și Europene din Republica CroațiaȘtiri din 14.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-m-davor-ivo-stier-vice-premier-ministre-et-ministre-des-affaires-etrangeres-et-europeennes-de-la-republique-de-croatieLe Premier ministre de la Roumanie, M. Sorin Grindeanu, a eu aujourd`hui au Palais Victoria, une entrevue avec M. Davor Ivo Stier, vice-Premier minsitre et minsitre des Affaires Etrangeres et Europeennes de la Republique de Croatie. L`entrevue a eu lieu dans le contexte de la celebration de la Republique de Croatie de 25 ans de reconnaissance internationale et implicitement depuis l`etablissement des relations diplomatiques officielles entre la Roumanie et la Croatie. Dans le cadre de l`entretien, les hauts dignitaires roumain et croate ont manifeste leur interet pour l`intensification des relations bilaterales, particulierement dans le contexte des debats sur le futur de l`Union europeenne. La Roumanie estime que la relance du projet europeen est possible autour des valeurs et principes fondamentaux de l`Union europeenne. Je suis persuade que nos Etats peuvent deployer des efforts communs en ce sens , a affirme le Premier ministre Sorin Grindeanu. Les deux hauts dignitaires on reaffirme leur soutien pour une Europe unie, non pas divisee, et pour la cooperation entre les deux Etats en vue de leur adhesion a l`Espace Schengen. Le chef de l`Executif a souligne aussi l`importance du developpement du volet economique dans le cadre des relations entre les deux pays. A son tour, le vice-Premier ministre croate a souligne l`importance de la collaboration touristique, dans les conditions où, a compter de lundi prochain, il y aura un vol direct Bucarest - Zagreb, plusieurs fois par semaine. Au cours des pourparlers le ministre roumain des Affaires Etrangeres, M. Teodor Meleșcanu, a mentionne la fait que le developpement des relations commerciales pourrait reposer sur le caractere complementaire des economies des deux Etats, l`economie croate fondee sur des services et celle roumaine focalisee sur l`industrie. Un autre aspect aborde au cours de l`entretien a vise les mesures prises par les deux Etats dans le but du respect des droits de la minorite croate de Roumanie et de la communaute roumanophone de Croatie, concernant particulierement l`enseignement dans la langue maternelle. A cette entrevue ont participe, de la part de la Roumanie M. Marius Nica, conseiller d`Etat dans le Gouvernement de la Roumanie et Constantin-Mihail Grigorie, l`ambassadeur de la Roumanie en Republique de Croatie et de la partie croate le Vice-premier minsitre a ete accompagne par M. Davor Vidis, l`ambassadeur de la Republique de Croatie en Roumanie. 2017-03-14 12:47:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-14-12-48-28big_sigla_guv_coroana_albastru.pngVizită de lucru a reprezentanţilor Guvernului României în Republica Italiană, pe fondul unor informații privind exploatarea forţei de muncăȘtiri din 14.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/visite-de-travail-des-representants-du-gouvernement-de-la-roumanie-en-italie-sur-le-fond-de-toile-de-certaines-informations-concernent-l-exploitation-de-la-main-d-ceuvreLe Premier ministre Sorin Grindeanu a decide qu`une visite de travail commune des representants du Ministere des Roumains de l`Etranger et du Ministere des Affaires Interieures soit effectuee en Italie dans le contexte des informations sur certains cas d`exploitation des citoyens roumains qui travaillent dans les regions de la Sicile et la Calabre. Le Premier ministre Sorin Grindeanu suit avec preoccupation la situation des Roumains d`Italie et attend avec interet le rapport des representants du Gouvernement qui analyseront la situation sur place. Ce deplacement sera effectue par la ministre des Roumains de l`Etranger, Mme Andreea Păstirnac et un representant du Ministere des Affaires Interieures entre le 15 et le 17 mars. Les membres de la delegation roumaine auront des entretiens tant avec des representants des autorites locales, qu`avec des representants des organisations des Roumains qui travaillent en Italie et ceux du milieu associatif impliques dans la defense des doits des travailleurs etrangers et dans la lutte contre les abus exerces sur eux. La ministre pou les Roumains de l`Etranger a lance une consultation sur des sujets concrets relatifs a la cooperation et le dialogue bilateral roumano - italien lors d`une entrevue avec le chef de la mission diplomatique italienne a Bucarest. 2017-03-14 09:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-14-09-00-54big_sigla_guv_coroana_albastru.pngParticiparea premierului Sorin Grindeanu la ”Ora Prim-Ministrului”, în plenul Camerei DeputațilorȘtiri din 13.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-l-heure-du-premier-ministre-au-plenum-de-la-chambre-des-deputesAllocution du Premier ministre Sorin Grindeanu a - L`heure du Premier ministre, au plenum de la Chambre des deputes Monsieur le president, Mesdames et Messieurs les deputes, Chers collegues, Je suis honore de me trouver de nouveau devant vous. J`observe que nous entrevues mensuelles commencent a devenir une tradition. C`est un signe claire qu`il y a un dialogue institutionnel sain entre le Gouvernement et le Parlement Je vous assure que je repondrai chaque fois, tant moi, que mes collegues a vos demandes, pouvant venir tant de la majorite ou de l`opposition. Ce matin je me suis deplace avec quelques collegues a une reunion de l`Assemblee generale de l`Association des municipes de l Roumanie. Je dois vous dire que les debats y ont depasse le cadre politique. On a discute de projets concrets dans la sante, dans l`education, outre la couleur politique des locuteurs. Ce fut un debat extremement utile et, avec mes collegues du Gouvernement je souhaiterais faire la meme chose au sein du Parlement et nous repondrons comme je viens de dire, a vos questions. Mais pour y faire il es besoin d`une initiative honnete. Je regarde les collegues du PNL et je leur dis que je repondrai a toute critique venue de leur part tant qu`elle sera soutenu d`arguments reels, mais je ne repondrai pas fumigenes politiques. Aujourd`hui nous ne parlons pas d`economie ou de la situation de l`Europe, mais des Ordonnances 6 et 9 que, avec tout le respect, je pense que vous n`avez pas lues tres bien. Il y a deux choses que je tiens a vous dire des le debut. Le premier : le PSD a remporte les elections et je suis aujourd`hui devant vous parce que les Roumains ont fait confiance a notre programme de gouvernance. Ils croient que ce programme de gouvernance apporte la prosperite et le developpement. Nous n`envisageons pas, ni moi ni le Gouvernement tricher a ces attentes. Deuxiemement, il y a un mois depuis notre derniere rencontre, j`etais ici, devant vous et je vous ai promis que le Gouvernement que je conduis delaisse le scandale et retourne travailler. Et c`est bien ce que nous avons fait! Permettez-moi de vous rappeler que, depuis le 1er fevrier nous avons majore le salaire minimum,de 1250 lei, a 1450 lei ou que les salaires, a propos du debat de ce matin, de l`Administration publique locale, ont ete majores de 20%. Toujours ce Gouvernement est parvenu en un seul mois a remettre en fonction le systeme de distribution des subventions. Maintenant tous les ont recu l`argent a temps et il peuvent l`utiliser pour la campagne du printemps et, depuis la semaine derniere on a commence a payer les subventions pour le secteur zootechnique. Ce systeme de distribution des subventions a ete bloque pendant la gouvernance Cioloş. Si vous vous souvenez, le Gouvernement Cioloş et M. Cioloş est celui qui paraissait sur les affiches dans la campagne electorale du PNL de tout le pays pour induire la supposition qu`au moins a l`agriculture il s`y connait. Chers collegues de l`opposition, par ce que vous reclamez aujourd`hui, vous ne faites que refuser aux Roumains le droit au developpement. Nous avons encore des regions où la pauvrete, l`absence de l`instruction ou l`acces deficitaire a l`education et a la sante rendent la vie des gens tres difficile. Je vais vous decevoir, mais les statistiques d`Eurostat disent que plus de 60% des menages ruraux n`ont pas de toilettes ni salle de bain a linterieur de la maison. Et cela dans les conditions ou la moyenne en Europe est de 2,7%. Trouvez-vous cela normal ? Mesdames et Messieurs, c`est justement de cela qu`il s`agit dans le Programme national de developpement local, le PNDL. Il est clair que la Roumanie doit se developper. Toutes les etudes et les rapports europeens l`affirment. Nous sommes obliges d`assurer a tous les citoyens de ce pays l`acces a un paquet minimum de services communautaires, qu`ils soient de la campagne ou de la ville. Tout cela ne sera pas fait avec des paroles, mais avec des projets serieux. C`est la raison pour laquelle nous avons decide d`initier la deuxieme etape du PNDL. Plus de 9.500 objectifs d`investissements seront finances par ce programme les quatre prochaines annees, qu`il s`agisse de travaux de fourniture d`eau, de canalisation, de routes, d`eclairage public ou de l`infrastructure scolaire et medicale. De tout cela je voudrais vous rappeler seulement des 2500 creches et maternelles, les plus de 2.000 ecoles, ou 30 foyers d`etudiants. Je pense que c`est ainsi le moyen concret dont on doit depenser l`argent pour le developpant du pays et non pas comment ont entendu ceux du PDL deguises en le nouveau PNL moderniser la Roumanie avec des terrains de football situes en pente, avec des salles de sport dans des villages sans enfants, avec des piscines où il n`y a pas de jeunes, avec des tele gondole, patinoires situes dans les endroits les plus etranges comme Bistriţa Bargăului ou des pistes de ski où personne ne vient. Chers collegues de l`opposition, un grand nombre d`entre vous avez affirme que la somme de 30 milliards de lei allouee a ce programme est trop grande. Mais vous etes-vous demandes comment y on est arrive ? Mme la vice-premier ministre Sevil Shhaideh n`a pas de stylo magique, et cette somme n`est que le resultat des demandes de projets venus des mairies de la gouvernance anterieure, donc y compris des maires PNL. Que peut-on comprendre maintenant ? Que vous ne voulez plus que l`on finance les projets demandes l`annee derniere ? Concretement, en 2016 ont ete deposes plus de 6 milles demandes de financement pour la realisation de differents objectifs d`investissements dans tous les domaines eligibles dont le montant total a ete calcule a 29,7 milliards lei. Par consequent, cet argent ne represente pas une somme enorme ou une action non transparente d`allocation de fonds, mais c`est la somme des projets deposes par les maires de tout le pays y compris ceux du PNL. En outre, je vous dis tres clairement que les 30 milliards ne sont pas argent comptant, argent mis de cote dans le budget, mais ce sont des credits d`engagement. Les credits d`engagement representent le levier grace auquel on peut conclure et continuer les programmes pluriannuels. Ces credits d`engagement ne sont pas de l`argent dans une quelconque serviette au Ministere du Developpement, ni dans quelque compte cache aux yeux des curieux, mais des sommes inscrites comme programmation pluriannuelle. Par exemple, pour cette annee nous avons alloue effectivement des credits budgetaires 2 milliards. Naturellement, nous souhaitons recevoir un nombre aussi grand que possible de projets, les etaler jusqu`en 2020, les repartir tous par budgets, mais il faut dire clairement que l`argent du budget sera distribue seulement au fur et mesure que les travaux seront executes, verifies et autorises. Un autre aspect que vous avez reclame est le mode dont sera realisee la selection des projets Tous les projets finances par le PNDL sont et continueront d`etre rendus publics sur le site du Ministere du Developpement. Il est tres simple de donner un clic et voir ce qu`il en est. Je suis persuade que si vous y accedez vous trouverez clairement les criteres d`eligibilite de ces projets. La selection se fera en fonction de la qualite des projets que les mairies du pays deposeront et selon des criteres bien precis fixes par l`Arrete du Gouvernement 624 de 2015. De plus, je voudrais que l`on n oublie pas que ce projet a rendu possible la cloture des investissements commences en 2008, 2009 et 2010. Je prie les collegues de l`opposition de faire un exercice de memoire et ils se rappelleront certainement qu`en 2012 il y avait plus de 3.000 chantiers ouverts dans tout les pays et la Roumanie s`etait transformee en un grand site archeologique, car il n`y avait plus d1argent pour la finalisation de ces projets. Jer vous rappelle qu`en 2015 on a alloue des sommes consistent afin que tous ces projets commences les annees anterieures beneficient de financement pour etre acheves. Et je vous rappelle encore quelque chose, la majorite des projets de la 1ere etape ont ete commence sous une autre gouvernance, non pas celle du PSD, donc l`argent n`a pas ete alloue, comme vous avez affirme, selon des criteres politiques, mais pour la finalisation de ces objectifs-la. Pour ce qui est de cotre preoccupation concernant la fraude sur l`argent public, j`affirme aussi clairement que possible que si quelqu`un faisait erreur et disposera autrement de l`argent destine aux investissements, alors certainement il devra repondre devant la loi. Au sujet de l`Ordonnance no. 9, j`ai eu pendant cette periode l`occasion de m`entretenir avec de tres nombreux maires, tant dans le pays, qu`au Gouvernement. Un grand nombre d`entre eux viennent pour des problemes de leurs localites et cherchent des solutions aux ministeres ou d`autres autorites. Aujourd`hui meme, comme je viens de vous le dire, j`ai eu le plaisir de discuter avec les maires des municipes la Roumanie. Je ne sais pas si vous vous parvenez a discuter souvent avec eux. Une chose est certaine. Ils en ont assez de venir souvent a Bucarest en cherchant du financement pour leurs projets. C`est totalement incorrect envers ces gens et compte tenu de leurs efforts de les nommer des voleurs et infracteurs qui pillent le denier public. Je pense qu`on ne peut pas accepter cela, particulierement a cause du fait que vous ne savez m4med pas, a mon avis, ce que vous critiquez. Afin que tout le monde puisse comprendre de quoi il s`agit, je dois vous dire qu`en 2013 la loi prevoyait que du budget public soit mis en evidence tant les credits budgetaires, que ceux d`engagement, necessaires pour l`echelonnement de l`argent pour des projets pluriannuels. Ce fut le moment où l`on a introduit les dispositions de l`art.4 de la Loi 500/2002. C`etait une modification normale et logique car elle clarifiait du point de vue comptable tant les credits d`engagement, que les allocations effectives par de credits budgetaires. Des annees durant, la date de l`entree en vigueur de ces dispositions a ete prorogee a cause de l`absence du soft approprie. .Par consequent, en realite, rien de neuf. Cela a dure jusqu`a l`annee derniere, jusqu`a l`arrivee de M. Cioloş et de son gouvernement de technocrates. M. Cioloş a eu a son tour, comme les gouvernements anterieurs deux variantes, soit faire construire et mettre en œuvre le soft, ou proroger encore la date pour l`entree en vigueur de ces articles. Il n`a fait ni l`une ni l`autre, en fait il n`a rien fait selon le modele bien connu - apres moi, le deluge. Je n`en connais pas les raisons. Donc, la seule decision que nous pouvions prendre pour rentrer dans le normal fut. Ulterieurement, la situation fut adaptee par des amendements a la loi du budget, pour eviter toute interpretation tendancieuse. C`est justement pour cela que je suis contrarie aujourd`hui que vous accusez le Gouvernement de tous genre de faits, mais je pense que vous ne vous souvenez pas tres bien ce que vous avez vote. Mesdames et Messieurs, permettez-moi, de lire, particulierement pour les collegues de l`opposition, l`article 70 de la Loi du budget public, pour 2017, que vous avez vote il y a moins d`un mois. En 2017, les dispositions des alineas 1, 2, 3 et 4 de l`art. 4 de la Loi no. .500/2002 avec les amendements ulterieurs seront appliquees par toutes les institutions et autorites publiques. Cet amendement, soutenu par mes collegues du Ministere des Finances, dans le cadre des debats des commissions reunies du Parlement a ete introduit justement pour eliminer toute possibilite d`interpretation erronee. Je pense que maintenant les choses sont aussi claires que possible et il n`y aura aucun motif de preoccupation. Les amendements a la Loi du budget precisent tres clairement que personne en Roumanie ne peut disposer de fonds illimites, ne peut detourner des fonds publics, ne peut echapper a la rigueur de la loi lorsque la loi n`est pas respectee. Tout ce que nous avons fait fut pour garantir les bonnes conditions le deroulement des contrats pluriannuels, pour la realisation des objectifs d`investissements d`infrastructure, pratiquement l`Ordonnance 9/2017 suspend seule l`obligation de mise en evidence formelle des credits d`engagements afferents aux programmes pluriannuels, rien de plus. Naturellement, il reste a votre appreciation, lorsque le projet de loi pour l`approbation de l`Ordonnance 9 arrivera a la Chambre des deputes, qui est chambre decisionnelle, de faire ce que bon vous en estimez, quelles modifications que vous pensez necessaires vous voulez y faire en sorte qu`il y ait une parfaite concordance avec la Loi du budget. Mesdames et Messieurs, l`interet du Gouvernement que je conduis est celui d`offrir aux Roumains une vie meilleure. Il y a encore un grand nombre de citoyens qui n`ont pas acces a l`eau courante, aux services medicaux de qualite ou a l`education. C`est notre obligation de faire changer cette realite, mais pour y parvenir nous devons etre effectivement des partenaires et travailler pour le meme objectif du bien public. Je vous invite, donc, de laisser de cote les enjeux politiques et de soutenir les grands projets de modernisation de la Roumanie. Je vous remercie /.../ M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie ! J`espere que les debats de ce jour, ceux de bonne foi, ont dissipe les craintes concernant les deux ordonnances - craintes entre guillemets. D`une part, nous parlons du PNDL, a l`aide du PNDL seront realises les prochaines annees presque 10 milles nouveaux objectifs, qu`il s`agisse des 2500 creches et maternelles, des 5 milles nouveaux objectifs qui seront realises pendant ces annees ou des 2000 ecoles ou des 30 foyers d`etudiants. Je souhaiterais qu`aujourd`hui au moins, l`on comprenne qu`il est besoin de reduire l`ecart entre la ville et le village que nous avons par rapport aux autres pays membres de l`UE. On a parle ici de la salarisation dans l`administration publique locale, mais cela ne concerne pas seulement les maires. Nous sommes parvenus au debut de notre gouvernance de majorer de 20% les salaires dans l`administration publique locale et nous parviendrons, par la Loi unique de la salarisation, d`apporter les salaires des maires et des presidents de conseils departementaux a leur place. Et au sujet de l`Ordonnance d`urgence 9, en fait et pour etre bref, je pense que l`on a corrige, je sais que l`on a corrige une maladresse ou une intention de mauvaise foi decision du gouvernement Cioloş, c`est tout, rien de plus. Si vous aviez lu plus attentivement tout ce que vous aviez vote, a savoir dans la Loi du budget, vous auriez compris que toutes les craintes que vous avez exprimees aujourd`hui ne sont pas justifiees. Je vous remercie. Je souhaite que nous devenions partenaires dans tout ce que signifie le developpement de la Roumanie, y compris par la mise en œuvre de ces projets extremement importants pour chacun de nous. Je vous remercie ! Declarations de presse du Premier ministre Sorin Grindeanu apres sa participation a - L`heure du Premier ministre Question : Comment estimez-vous l`attaque de la part de Mme Raluca Turcan concernant la gouvernance Victor Ponta - afin de vous decider si elle fut bonne ou mauvaise et si certains objectifs projetes out-ils ete realises, parc que vous avez parle de chantiers? M. Sorin Grindeanu: Sincerement, ce fut avec peine que j`ai compris ce qu`a dit Mme Turcan. La realite, je vous prie de verifier : en 2012 il y avait plus de 3000, exactement 3700 chantiers ouverts dans note pays beaucoup d`entre eux celebres, des cas avec des terrains de football en pante, avec tous ce que vous savez. Beaucoup en etait des objectifs acceptables, mis des chantiers ouverts qui pendant la periode 2012 - 2016 ont ete fermes, les objectifs realises. C`est justement pour cela qu`il est maintenant besoin d`un nouveau programme PNDL 2 qui sera lance dans l`immediat, qui financera 5.000 nouveaux projets, outre 2.500 creches et maternelles, 2.000 ecoles et, naturellement, comme j`avais dit 30 nouveaux foyers d`etudiants. C`est bien de cela que nous discutons. J`ai peur u`il ne soit pas tres clair ou bien on n`a pas bien informee Mme la presidente. Comment ? je veux meme lui dire que l`administration publique locale ne signifie pas seulement maires,les salaires des maires et des presidents des conseils departementaux. Nous parlons de tout ceux qui travaillent dans l`administration publique locale et pour eux on a majore les salaires de 20% Naturellement, il est difficile de voir tout cela, probablement de Bucarest, sans contacter tres bien les administrations publiques locales. Q. : Comment estimez-vous les declarations des maires, ceux qui affirmaient aujourd`hui qu`il y a actuellement des salaires plus grands meme de 20 fois dans certaines mairies ? M. Sorin Grindeanu: Il y a deux semaines, a la reunion de l`Association des communes, comme aujourd`hui a l`Association des municipes, j`ai affirme que je proviens de l`administration publique locale et que je connais exactement les preoccupations de ceux de l`administration publique locale. Toutes ces inegalites seront eliminees par la Loi unique de la salarisation. Il z a des element qui seront correctement places dans le cadre de la pyramide de salarisation, en fonction des responsabilites de chaque salarie. Q. : Avez-vous discute entre temps avec le ministre de la Justice ? M. Sorin Grindeanu: j`ai discute quelques minutes avec lui. C`est lui qui conduit le ministere. Il reste valable ce que je vous ai dit ce matin. Ce n`est pas au Premier ministre d`intervenir dans les attributions chaque ministere. M. le ministre accomplira ce qu`il a a faire, conformement a la loi au ministere qu`il conduit. Q. : Donc, il sera d`une certaine facon libre a choisir les solutions ? M Sorin Grindeanu: Je lui ai permis d`appliquer la loi et je ne pense pas qu`il fasse autrement. Je suis persuade qu`il respectera la loi. J`ai compris qu`il souhaite avoir des discussions dans l`immediat. C`est bien son affaire s`il le fait ou ne le fait pas, ce n`est pas l`affaire du Premier ministre. Q. : Si M. le President convoque la reunion du CSAT un sujet important, en fin de compte, que se passera-t-il avec le contrat concernant les corvettes ? Sorin Grindeanu: Jeudi, dans le cadre de la reunion du Gouvernement, nous l`abrogeons. J`espere que ls choses aillent comme j`ai demande lors de la reunion precedente et jeudi nous abrogerons l`Arrete du Gouvernement, adopte a la fin de l`annee derniere et que les choses suivent la voie normale, a savoir, qu`il y ait au Parlement un memorandum qui soit oui ou non vote et qu`ensuite l`on puisse discuter de ce que nous avons fait ou avons a faire. Mais ce sont donc les pas legaux que le Gouvernement doit faire. Donc, jeudi, il sera abroge. Q.: Est-ce que les negociations que vous envisagez maintenant visent la poursuite, en fin de compte, du contrat avec Damen, comme avait fait le gouvernement anterieur ? M. Sorin Grindeanu: je ne veux pas emettre des speculations. Pour le moment, nous abrogerons, sans discuter de contrats, negociations et ainsi de suite. Ensuite ce sera le memorandum qui pourrait oui ou non approuve par le Parlement de la Roumanie. Q. : Et, les negociations seront a peine apres le memorandum? M. Sorin Grindeanu: Je dois vous dire que tous les aspects relevant de la defense doivent faire partie et ils le font, de ce que signifie la strategie de la Roumanie en la matiere Ce sont des elements qui sont mis en concordance avec nos partenaires de l`OTAN. Ce n`est pas un domaine tres simple, c`est un domaine special. Toutes les choses doivent etre faites de cette maniere et ces priorites, naturellement, sont discutees de maniere aussi transparente que possible, mais en respectant la loi. C`st justement pour cela sje je tiens a ce que nous suivions une voie normale, a savoir, abroger cet Arrete-la du Gouvernement, que l`on revienne au Parlement qui approuvera ou non, il reste a voir, et c`est ensuite qu`on discutera des pas suivants. Q. : M. Liviu Dragnea affirmait aujourd`hui qu`une entrevue avait ete annulee, entrevue qui aurait dû avoir lieu entre vous et M. Victor Ponta. Allez-vous vous consulter encore avec M. Victor Ponta apres ses declarations de ces derniers temps ? M. Sorin Grindeanu: Je ne sais pas ce dont vous parlez. Ma preoccupation est mettre en œuvre le programme de gouvernance. Je discute avec beaucoup de monde, du PSD d`autan plus ou d`autres milieux censes nous aider, moi et mes collegues, a mettre en œuvre ce programme de gouvernance. Quant aux entrevues, nous en avons, normalement, nous parlons avec tout le monde. Je ne pense qu`une discussion avec M. Dragnea ou M. Ponta doive necessairement relever de la gouvernance. Q. : Il est extremement critique. M. Sorin Grindeanu: Extremement critique, je ne dirais pas, il est parfois critique une critique le plus souvent constructive. Q. : Mais avez-vous parle ces derniers jours avec M. Victor Ponta? M. Sorin Grindeanu: Non. Q. : La semaine prochaine il y aura une reunion du CSAT, y allez-vous participer ? Et si oui, allez-vous proposer au chef de l`Etat de rendre publiques les protocoles entre la DNA le SRI ? Car il y a deja plusieurs personnes qui ont demande publiquement cela. M. Sorin Grindeanu: Non, a l`ordre du jour, que nous devons discuter, il y a d`autres sujets et cette reunion a ete annoncee a l`avance. Q. : M. Liviu Dragnea a demande M. Şerban Nicolae de retirer les amendements a la loi de la grace. M. Sorin Grindeanu: J`ai exprime le point de vue du Gouvernement, je crois qu`il a ete declare aussi par le ministre de la Justice la semaine derniere, a savoir, que: nous, le Gouvernement, ne soutenons pas ces amendements-la du Senat. Q. : Mais serait-il possible que vous puissiez retirer ce projet-la ? Parce que M. Şerban Nicolae a affirme que l`on prend en compte y compris le rejet de toute loi sur la grace. M. Sorin Grindeanu: Je ne fais pas d`immixtion dans les problemes du Parlement. En echange, ce que je veux vous dire ...; Q. : C'est le projet du Gouvernement ...; M. Sorin Grindeanu: Je le sais, c`est pourquoi nous le soutenons dans cette forme-la et que nous ne soutenons pas les amendements. Mais je veux vous dire autre chose, a savoir qu`il faut preparer ce paquet-la. J`en ai encore parle, non seulement la loi de la grace est une solution pour un certain probleme en la matiere. Il s`agit aussi d`autres aspects, peut-etre des mesures alternatives a la peine de prison. Il y a des projets de loi actuellement, sans compter qui les a initiees au Parlement, qui peuvent etre prises en compte pour resoudre ces problemes, Seule cette loi ne resout pas tous les problemes que nous avons dans ce secteur, mais il faut considerer l`ensemble - voila le but d`une discussion que j`ai eue avec le ministre de la Justice la semaine derniere. Q. : Comme au Parlement il y a tant de discussions sur l`quelle est votre position personnelle? M. Sorin Grindeanu: Sachez que j`ai signe. Je suis l`un des 3 millions de signataires. Q. : non pas la Coalition pour la famille, mais le projet concernant le partenariat civil, les unions faites devant le notaire entre des personnes indifferemment de leur sexe ou orientation sexuelle ? M. Sorin Grindeanu: Je vous ai dit que j`y ai signe. Q. : Mais ca n`a aucun rapport...;. Q. : Donc, vous etes de la part de la barricade avec la Coalition. Q. Les liberaux, par exemple, veulent definir separement le mariage, outre le mariage de la famille, la famille peut etre aussi monoparentale ...; M. Sorin Grindeanu: La, je suis traditionaliste. Oui, mais c`est une question que je voudrais pas influencer l`opinion de`autrui. C`est une question relevant plutot de la personnalite de chacun. Q. : M. Liviu Dragnea affirmait qu`il faut trouver une solution pour ceux qui ont une autre orientation sexuelle, il l`affirmait meme cette semaine c`est pourquoi je vous ai demande. M. Sorin Grindeanu: Ok, le Parlement peut le faire. Q. : Au sujet de la question des corvettes, avez-vous en vue des negociations avec d`autres Etats ? M. Sorin Grindeanu: J`ai affirme et je pense avoir ete tres clair en la matiere : les choses doivent etre faites, en citant des classiques vivants, pas a pas. A savoir l`abrogation de l`Arrete, le memorandum et ensuite tout ce que signifie notre strategie en matiere de defense, sujet discute de maniere transparente, y compris avec nos partenaires de l`OTAN. Ce qui nous interesse, et je lai dit, la lli du budget concernant le 2% du PIB, ce qui ira aux investissements, une somme nullement negligeable 2%, devrait etre depensee en Roumanie. Ce sont des choses que j`ai declar2es publiquement. Il est normal que nous cherchions a encourager notre industrie nationale de la defense. On ne peut pas tout produire dans notre industrie nationale a l`heure actuelle, malheureusement, mais dans le temps, nous devons la construire et la developper. Q. : Pourqupoi allez-vous abroger cet arrete-la, y avez-vous trouve des irregularites, ou bien la documentation a ete mal elaboree, ou la procedure non conforme ? M. Sorin Grindeanu: On n`a pas respecte la loi. Avant l`arrete on aurait dû presenter au Parlement tout investissement depassant 100 millions d`euros en la matiere et avoir son approbation. 2017-03-13 17:55:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-13-05-58-56big_sigla_guv_coroana_albastru.pngPremierul Grindeanu: Energia și apărarea sunt două domenii cu potențial de dezvoltare în relațiile bilaterale dintre România și TurciaȘtiri din 13.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-grindeanu-l-energie-et-la-defense-sont-deux-domaines-avec-un-potentiel-de-developpement-dans-les-relations-bilaterales-entre-la-roumanie-et-la-turquieLe Premier ministre Sorin Grindeanu a salue l`evolution des relations economiques entre la Roumanie et la Turquie et a souligne leur potentiel de developpement et la determination du Gouvernement de soutenir les investissements en vue de l`accroissement du volume des echanges commerciaux entre les deux pays. - Cette entrevue donnera une nouvelle impulsion aux relations economiques entre nos pay. En regardant en arriere, on constate que les echanges commerciaux entre la Roumanie et la Turquie ont augmente rien qu`en 7 ans de la 2,9 milliards d`euros en in 2009, a 4,3 milliards, en 2016. Nous souhaitons une intensification de ces echanges et nous nous proposons a ce que les annees a suivre leur valeur continue d`augmenter. C`est un objectif ambitieux, mais nous estimions qu`il y a toutes les donnees a ce qu`il soit atteint, a affirme le chef de l`Executif dans le cadre de l`entrevue avec l`ambassadeur de la Turquie en Roumanie, S.E. Monsieur Osman Koray Ertaș, et avec les representants des de l`Association des hommes d`affaires turcs. L`energie et la defense sont deux des domaines avec potentiel de developpement des relations commerciales bilaterales a precise le Premier ministre, qui a souligne l`ouverture du Gouvernement pour le demarrage de certains projets y compris dans d`autres secteurs. Les representants de l`Association des homes d`affaires turcs ont exprime leur intention d`etendre leurs affaires en Roumanie, en faisant savoir des investissements concrets dans l`immediat, qui conduiront a la creation a quelques centaines d`emplois. En outre, les investisseurs turcs ont fait connaitre leur satisfaction pour l`attitude ouverte du Gouvernement de la Roumanie envers le milieu des affaires, tout comme la confiance que les mesures adoptees par l`Executif auront un impact positif sur l`economie et la societe en general. Je suis citoyen turc, mais je suis aussi citoyen roumain comme d`ailleurs Presque 90% des membres de notre Association. J`aime ce pays et c`est justement pour cela que nous voulons developper nos investissements ici, au benefice commun de l`Etat roumain et de nos compagnies a declare M. Murat Demiray, le president de l`Association. A son tour, le Premier ministre Grindeanu a precise encore que: - le Gouvernement que je conduis a compris son role de partenaire du milieu des affaires fonde sur l`ouverture, dialogue et souplesse. Nous comptons sur le soutien de l`Association des hommes d`affaires turcs pur faciliter la relation entre les investisseurs roumains et les autorites turques, tout comme nous comptons sur le fait que l`Association nous signalera tout probleme qui preoccupe ici les hommes d`affaires turcs pour le commencement pour ou le deroulement des investissements. Par un dialogue constant nous trouvons les solutions les plus appropriees. Le ministre pour l`Environnement des Affaires et Entrepreneuriat a mentionne M. Alexandru Petrescu, a mentionne qu`il avait deja eu des contacts avec les representants de la communaute turque des affaires, et les discussions ont ete menees dans le sens où le Ministere puisse representer un point integrateur de contact pour faciliter lesinvestements etrangers en Roumanie. 2017-03-13 15:17:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-13-05-34-49big_1.jpgParticiparea premierului Sorin Grindeanu la reuniunea Adunării Generale a Asociației Municipiilor din RomâniaȘtiri din 13.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-la-reunion-generale-de-l-association-des-municipes-la-de-la-roumanieLe Premier ministre Grindeanu: Nous allons initier des debats regionaux sur les projets de developpement Le Gouvernement va initier des rencontres regionales avec les maires des municipes, où seront debattus les solutions pour les projets de developpement au plan local, ainsi que pour les nationaux, a annonce le Premier ministre Sorin Grindeanu a la reunion de l`Assemblee generale de l`Association des municipes de la Roumanie. - Les grands projets de developpement doivent discutes au niveau regional. Vous, les maires, vous etes tres importants pour les communautes que vous representez parce que vous etes ceux qui avez le contact quotidien avec les citoyens et traitez des centaines de problemes. /...;/Le grand defi est que, outre la couleur politique, il nous faut canaliser les autour des grands projets communs - , a affirme le Premier ministre. Un tel projet a en vue la position et le role de la Roumanie concernant le futur de3 l`Union europeenne, notre pays soutenant la necessite de la relance du projet europeen sur la base de l`unite autour des valeurs et principes essentiels de l`UE. A cet effet, le Premier ministre Grindeanu a affirme que la Roumanie continue d`avoir besoin de fonds europeens de cohesion pour reduire les ecarts de developpement par rapport aux autres Etats membres. Le chef de l`Executif a souligne a la fois la contribution des debats regionaux a la finalisation de certains projets legislatif, ainsi que la Loi de la salarisation unitaire pour les employes du secteur public, ainsi que pour trouver des solutions unitaires d`approche de certains aspects administratifs. Pour ce qui concerne la Loi de la salarisation unitaire, le Premier ministre a souligne que l`on construira une base correcte d`approche et par des consultations avec l`administration locale, on peut trouver des solutions appropriees, en sorte que la salarisation du secteur de l`administration publique soit en concordance avec les responsabilites de la fonction. ,. - Je suis confiant que, de pair avec vous, nous parviendrons a mettre en pratique de grands projets: qu`il s`agisse de changements substantiels de la legislation ou de grands projets regionaux a mettre en œuvre. Je vous prie de faire appel directement a moi et a mes collegues du cabinet. Je proviens de l`administration publique, je connais les problemes auxquels vous vous confrontez et la porte de mon cabinet est toujours ouverte, a conclu le chef de l`Executif. *** Allocution du Premier ministre Sorin Grindeanu a la reunion de l`Assemblee generale de l`Association des municipes de la Roumanie M. Sorin Grindeanu: M. le president du Senat, Călin Popescu Tăriceanu, M. le president de la Chambre des deputes, Liviu Dragnea, Mesdames et Messieurs les maires, Messieurs les ministres, Chers invites, J`avais prepare quelques idees concernant ce que je voulais vous dire aujourd`hui, une grande partie de ces idees ont ete evoquees par les orateurs precedents. Je me permets donc de vous dire quelques aspects de la position d`un ancien representant de l`administration publique locales ayant fonctionne jusqu`il y a quelques mois et je l`ai egalement dit il y a deux semaines, a la reunion de l`Association des communes : je pense a ce que j`aurais dit si j`avais continue president du Conseil departemental ou vice maire a Timişoara, si j`avais participe a une reunion avec les chefs du Parlement, avec le Premier ministre et avec plusieurs ministres. Je sais que chaque fois, a de telles rencontres nous entendions dire combien vous etes importants pour les partis que vous representez lors des elections, combien vous etes on a besoins de vous particulierement lors de ces moments-la. Qui donc peut contredire cela ? Absolument personne. Tout le temps on dit que vous devez recevoir beaucoup d`argent, plus de fonds. Personne ne peut le contredire. Je sais encore que vous etes, en echange, importants pour les communautes que vous representez parce que vous etes ceux qui prennent contact quotidiennement avec les problemes des citoyens et en traitez peut etre des centaines, problemes qui sont peut-etre simples, mais qui impliquent une tres grande quantite d`1energie. Le temps est venu peut-etre de cesser cette course quotidienne que l`on fait et reflechir tous a ce que l`on vient de dire, a savoir, reflechir calmement a ce que represente veritablement un defi pour les prochaines annees, a savoir les grands projets que nous tous souhaitons, qu`il s`agisse des villes, des municipes que vous conduisez ou les projets regionaux. C`est bien le defi qui est devant nous tous, a part la couleur politique de chacun de nous. La politique est une chose, l`administration est tout autre chose. J`ai ete il y a quelques jours a Bruxelles, a propos de defis. On y discute de l`Europe a plusieurs vitesses. Nous avons une position commune : Parlement - Gouvernement - Presidence et un projet commun et un exemple, celui de maintenir la trajectoire europeenne de la Roumanie dans cette forme actuelle, non pas a plusieurs vitesses. Nous continuons d`avoir besoin et vous le savez, de fonds de cohesion parce qu`ils nous aident a reduire les ecarts entre les pays moins developpes de l`UE et les pays developpes, mais tous ensemble, les 27, non pas a des vitesses differentes, c`est ce que nous soutiendrons tous les mois prochains en sorte que nous ayons ...; et voila un exemple commun, un bon exemple, un projet commun que nous devons rejoindre. Il y a eu aussi de tels projets. Si vous vous rappelez au commencement de 2000, lorsque nous tous, outre ce que je viens de dire a propos de la politique, nous avons eu un projet commun : l`adhesion a l`OTAN, ce qui fit realise. En outre, sous la gouvernance Tăriceanu - l`adhesion a l`UE, un projet commun où toutes les energies ont ete orientees pour la realisation de cet objectif-la. C`est pourquoi je vous disais et avec les representants du Gouvernement nous le ferons, je vais prier M. le president Negoiță a ce que les mois prochains nous organisions des reunions regionale pour discuter de projets regionaux avec les representants du Gouvernement. Mme la vice-premier ministre Sevil Shhaideh s`est deplacee deja dans plus de la moitie du nombre des departements, mais je pense que les grands projets doivent etre discutes au niveau regional et, a l`aide de l`Association, a l`aide de M. le president je pense que nous devons faire ce pas. Concernant la Loi de la salarisation unitaire, comme vient de dire M. le president Liviu Dragnea, le defit est du type suivant - et j`en ai discute auparavant avec les maires, vos collegues : nous pouvons construire la base correcte, une base en concordance aussi avec la responsabilite de chacun de vous; a laide de vous, par le biais du debat public pour construire correctement et general, les choses sont faites en ce sens justement pour mettre en concordance la responsabilite avec le salaire. Il y a encore un probleme, elle semblerait peu importante, mais je sais que presque chacun de vous vous vous y confrontez, pour vous donner un exemple, le financement du sport. C`est une question traite differemment parmi les unites administratives, n`existant pas de pratique unitaire. C`est pourquoi, lors de la derniere reunion du Gouvernement, j`ai prie M. le ministre de la Jeunesse et du Sport a ce que, en collaboration avec le Ministere du Developpement, aussi rapidement que possible nous puissions la rendre claire par une loi, parce que trop souvent ces dernieres annees, et il y a eu beaucoup d`exemples, de pratiques differentes d`une ville a l`autre, d`un Conseil departement a un autre. Je suis persuade que M le vice-premier ministre Daniel Constantin aussi vous parlera de certains aspect concernant les dechets, qui est egalement un probleme important qui peut creer certains problemes a l`avenir. Le financement - en collaboration avec le ministre des Finances, ce que l`on a formule dans le Plan de gouvernance, nous allons changer beaucoup concernant le mode de repartition des taxes et impots aux autorites locales. Je suis tres confiant qu`avec vous nous parviendrons a transposer en pratique ces grands projets, qu`il s`agisse de changements substantiels de legislation ou, de ce que je viens de dire, des grands projets regionaux que nous devons mettre en œuvre. Je vous rappelle ce que j`ai dit aussi a la fin de la reunion de l`Association des communes : je vous prie de faire appel directement aux representants du Gouvernement et a moi personnellement. La porte de mon cabinet et toujours ouverte. En provenant de l`administration locale, je connais les problemes que vous avez. Nous cherchons a les resoudre. Je vous souhaite bonne reussite ! Je vous remercie!  2017-03-13 11:50:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-13-05-35-16big_1.jpgVizita premierului Sorin Grindeanu la BruxellesȘtiri din 09.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-bruxellesArrivee a Albert Hall - siege de la reunion du PES *** Le Premier ministre Grindeanu: Il est necessaire de relancer le projet europeen autour de l`idee d`unite Le Premier ministre Sorin Grindeanu a eu aujourd`hui a Bruxelles des entretiens avec : Mme Frederica Mogherini, Le Haut Representant de l`Union Europeenne aux Affaires Etrangeres, M. Serghei Stanishev, le president du PES, M. Pierre Moscovici, commissaire europeen aux Affaires economiques, M. Gianni Pittella, le president du Groupe de l`Alliance progressiste des socialistes et democrates du Parlement europeen, ainsi qu`avec d`autres leaders europeens, dont M. Alexis Tsipras, le Premier ministre de la Republique hellenique et M. Antonio Costa, le Premier ministre du Portugal. Au cours des pourparlers, le chef de l`Executif a soutenu la necessite de la relance du projet europeen sur le fondement de l`idee d`unite autour des valeurs et principes fondamentaux de l`Union europeenne. - La Roumanie est determinee a s`impliquer activement a soutenir une Union consolidee, fondee sur la cohesion, solidarite et dans l`esprit des valeurs fondamentales de l`Europe. Il est besoin d`une approche inclusive, en format de dialogue ouvert a la participation de tous les Etats, a affirme le Premier ministre roumain. En outre, le Premier ministre Sorin Grindeanu a souligne que pour la Roumanie sont importantes les politiques visant les fonds de cohesion et les politiques agricoles communes. Le Premier ministre a eu ces discussions dans le contexte de sa participation a la reunion PES de Bruxelles. Rencontre du Premier ministre Sorin Grindeanu avec le Chancelier de l`Autriche, M. Christian Kern *** Entrevue du Premier ministre Sorin Grindeanu avec M. Christian Kern, le Chancelier de la Republique autrichienne Le Premier ministre Sorin Grindeanu a eu aujpord`hui a Bruxelles une entrevue avec M. Christian Kern, le Chancelier de la Republique autrichienne, dans le contexte de la reunion du PES. A cette entrevue a participe aussi la ministre deleguee aux Affaires Europeennes, Mme Ana Birchall. Le Premier ministre de la Roumanie et le Chancelier autrichien ont change des opinions sur les priorites de l`agenda europeen avec accent sur les sujets discutes au Conseil europeen du 9-10 mars. Dans ce contexte, le chef de l`Executif roumain a confirme l`attachement prœuropeen et l`engagement ferme de la Roumanie de contribuer activement a la consolidation du projet europeen, y compris de la perspective du Brexit et des debats autour du futur de l`UE. - La Roumanie maintient clairement sa position sur l`approfondissement de l`Union, avec tous ses projets et politiques de succes notamment le Marche europee, l`Espace Schengen et la zone Euro. Je confirme le soutien de la Roumanie a une Europe consolidee, unitaire et inclusive- , a souligne le Premier ministre Grindeanu. Dans le cadre de l`entrevue, les deux hauts dignitaires ont agree la visite pendant la periode a venir d`une visite officielle du Premier ministre de la Roumanie a Vienne, dans le contexte des debats concernant le futur de l`Union europeenne, les details devant etre fixes a travers les canaux diplomatiques. . Un autre element des pourparlers a vise les relations economiques entre les deux pays, avec accent sur les investissements de capital dans notre pays, compte tenu du fait que l`Autriche est l`un des principaux partenaires commerciaux de la Roumanie. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a presente brievement les priorites du Gouvernement pour la periode a suivre, en mentionnant la preoccupation de poursuivre les mesures de soutien au milieu des affaires, A son tour, le Chancelier de l`Autriche, M. Christian Kern, a felicite le Premier ministre pour le resultat des elections et l`a assure de soutenir la Roumanie dans son effort d`attirer les fonds europeens pue le financement des projets qui contribuent a remedier les conditions des penitentiaires. Un autre aspect discute fut le processus des preparatifs de la Roumanie de reprendre la Presidence du Conseil de l`UE au premier semestre de 2019. La ministre deleguee aux Affaires Europeennes, Mme Ana Birchall, a souligne que la Presidence du Conseil UE represente un defi pour la Roumanie et a fait savoir que les autorites de Bucarest vont collaborer etroitement avec celles autrichiennes, compte tenu du fait que la Roumanie reprendra la Presidence du Conseil UE de l`Autriche. Le Premier ministre Sorin Grindeanu est en train d`effectuer une visite a Bruxelles, les 8 - 9 mars, pour participer a la reunion du PES, ayant aussi des entretiens avec de hauts dignitaires europeens en marge de la reunion du Conseil europeen. Declarations de presse du Premier ministre Sorin Grindeanu a Bruxelles M. Sorin Grindeanu: Bonjour. Comme vous n`etes pas sans le savoir, j`ai participe pour la premiere fois en tant que Premier ministre a la reunion des chefs d`Etat et de gouvernement membres, du PSE. Naturellement j`ai sais cette occasion pour avoir des contacts, des entrevues directes avec eux. Nous avons discute tant des agendas bilateraux, que de l`agenda commun europeen. J`ai reaffirme lors de ces entrevues, ce que M. le President a affirme ce matin et moi-meme ces derniers jours, a savoir, le souhaite de notre pays de consolider le projet europeen avec tous les 27 pays membres, d`aller dans la meme direction parce que l`histoire nous montre qu`ensemble nous sommes plus forts. Les debats que vous connaissez et qui sont a peine au debut, vont continuer a l`1avenir. Chacun de nous avons exprime nos points de vue est le notre c`est celui je viens de vous dire et que nous soutiendrons indifferemment si nous parlons de l`Administration presidentielle, du Gouvernement ou du Parlement. C`est un de vue commun de la Roumanie. Question : Quelle a ete la position des socialistes europeens concernant les affirmations de ces derniers jours concernant une Europe a plusieurs vitesses ? Quelles ont ete les discussions sur ce sujet ? M. Sorin Grindeanu: Comme je viens de vous dire les debats sont a peine au debut, elles vont continuer. Je ne puis vous dire qu`il ait un point de vue commun des socialistes europeens. Ce qui est important c`est que cette question sera debattue, car chaque pays a ses arguments, concernant chaque scenario, mais, pour le moment, il n`y a pas de point de vue commun, les debats ne font que commencer. Q. : Reporter: Nous, les Roumains sommes contre cette idee d`une Europe a plusieurs vitesse, mais avons-nous aussi un plan concret pour le faire connaitre aux partenaires europeens, alternative a cette Europe a plusieurs vitesses ? M. Sorin Grindeanu: Non seulement nous - et je ne pense pas que c`est ainsi qu`il faille poser, discuter ou debattre le probleme, que nous, les Roumains avons une position contraire a une certaines idee. Nous soutenons la consolidation du projet europeen dans cette formule. Nous, notre pays, nous sommes interesses, et pas seulement nous, a ce que les fonds de cohesion restent une partie importante de la politique europeenne, tout comme la politique agricole commune - ce sont des aspects extremement importants et, je repete, il ne s`agit pas de la Roumanie. Voila la direction que nous pensons necessaire de suivre, de developper, de consolider. Et, comme je viens de vous dire, l`histoire a temoigne qu`ensemble, chaque fois nous avons ete plus forts. C`est bien la direction que non seulement nous proposons, mais je souligne, les discussions ne font que commencer et chacun nous aurons des arguments. Q. : Comment etre certains que les petits clubs, comme le club Schengen, le Club euro resteront ouverts pour des pays comme la Roumanie qui pour le futur voudront entrer dans ces clubs ? M. Sorin Grindeanu: Je pense que les choses ne vont pas beaucoup changer, si je comprends bien ce que vous me demandez , mais je ne pense pas que nous puissions discuter du futur en affirmant que l`Europe avancera a plusieurs vitesses. Ce que nous voulons tous et ce que tous le monde a affirme c`est que tous les 27 Etats aillent dans la meme direction, a la meme vitesse, pour utiliser une citation. Chacun de nous souhaitons nous developper, nous consolider aussi fort que possible, faire partie de ce que signifie les politiques communes europeennes. Q. : Le vice-President de la Commission europeenne, M. Timmermans, a declare il y a quelques minutes qu`il est normal qu`aux Etats ayant des problemes concernant l`Etat de droit l`allocation des fons europeens soit arretee a un moment donne. En avez-vous discute avec lui ? Sorin Grindeanu: Nous n`en avons pas discute. J`ai eu avec lui une discussion extremement constructive - comme celle d`il y a deux semaines, a savoir, pour envoyer a la Commission europeenne notre demande de financement avec des fonds europeens la modernisation des penitenciers, nous l`avons deja fait et il y a un groupe de travail qui est en train de clarifier les recommandations du MCV, groupe qui lui aussi a entame ce travail. La discussion avec M. le premier vice-president Timmermans a eu lieu dans des parametres aussi corrects que possible il y a deux semaines en appreciant tant nous, que lui, le mode dont nous, le Gouvernement de la Roumanie, collaborons, avec lui et avec la Commission europeenne en general. Q. : Vous avez eu aujourd`hui plusieurs entretiens bilateraux. Le quela fut le plus...; Allons dire avec M. Moscovici... economie ...; M. Sorin Grindeanu: Non, il yn a eu des discussions, et il est normal qu`il en ait aussi avec M. le President Hollande, avec le Premier ministre de l`Italie, le Premier ministre de la Republique tcheque, avec le ministre des Affaires Etrangeres du Luxembourg et avec le Premier ministre de la Suede. Je vous ai dit au commencement on a discute de l`agenda bilateral entre nos pays avec le chancelier de l`Autriche, tout comme sur ce que nous soutenons, chacun de nous, concernant la [politique commune de la Commission europeenne. Dans l`immediat, avec chacun de ces pays, l`Italie, la Suede, l`Autriche, et tous les autres, nous aurons des entretiens bilateraux Q. : Pouvez-vous nous dire ce que vous avez discute avec le President de la France, M Francois Hollande, lors cette courte entrevue ? M. Sorin Grindeanu: Ce sont des chosent qui relevent plutot des aspects informels, mais je puis vous dire qu`on a discute de ce qui se passe actuellement en Roumanie. J`ai presente, comme je l`ai fait chaque fois, notre situation. J`ai apprecie le soutien de la France pour la Roumanie, ce qu`elle a fait durant toutes ces annees et que bien entendu nous souhaitons la consolidation du partenariat que nous avons, que nous avons eu et que nous aurons avec la France. Q.: Vous avez eu aussi un entretien avec le chancelier de l`Autriche. Pouvez-vous nous dire si au cours de cet entretien le Chancelier a souleve quelque question relative a l`activite de la compagnie Holzindustrie Schweighofer de la Roumanie, compte tenu du fait que le Ministere des Eaux et Forets a fait connaitre qu`il surveillerait tres attentivement l`activite de ce groupe ? Comme vous le savez, ils ont des problemes au niveau international et si cela fut l`un des sujets abordes ? M. Sorin Grindeanu: Non, nous n`en avons pas discute en general. L`Autriche est un partenaire economique important de notre pays et, comme vous le savez, les investisseurs autrichiens ont un poids important dans l`economie roumaine. Ce qui est important c`est j`ai convenu avec le chancelier autrichien d`avoir dans l`immediat un entretien, soit a Vienne, soit a Bucarest, nos diplomaties en devraient decider l`agenda et, naturellement, a ce moment-la nous discuterons aussi les elements concrets concernant les eventuelles situations que vous venez d`evoquer. Q. : Vous parliez d`une position commune, gouvernement, Presidence et Parlement. Quand avez-vous consulte officiellement le Parlement concernant cette position ? M. Sorin Grindeanu: J`ai vu des declarations, je suis desole. J`ai peut-etre trop dit, mais j`ai vu des declarations de la direction de la Chambre des Deputes allant dans le meme sens que celles du President et que les miennes ou celles du Gouvernement. . Q. : Mais est-ce que le Gouvernement va-t-il initier de pair avec le President une consultation nationale concernant une certaine position ? C`est a dire vous pourriez peut-etre connaitre la position de tous les partis parlementaires a ce sujet. M. Sorin Grindeanu: Nous pouvons y prendre part je ne pense pas que ce soit le role du gouvernement, mais nous pouvons etre partie prenante. Nous avons eu une entrevue, comme vous le savez, avec M. Le President hier, pour convenir une position commune et ce dialogue fut et il est bien venu, car nous avons bien une position commune. Naturellement plus ce debat est large plus c`est mieux. Le Gouvernement peut faire partie de ce debat, Q. : Apres ces entrevues, contacts bilateraux que vous avez eus, allez-vous telephoner a M. President compte tenu du fait qu`ils furent en marge du Conseil et qu`il serait important qu`il ait connaissance de ce que vous avez discute ? M. Sorin Grindeanu: Je suis certain que nous aurons encore des discussions les jours suivants y compris sur les conclusions que pourrions tirer a la suite de ces entretiens et, particulierement, sur la strategie que nous, le pays, devrions adopter et suivre dans l`esprit de ce que je vous ai dit tout a l`heure. Je vous remercie ! 2017-03-09 13:49:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_carusel-6452.jpgDeclaraţii de presă susținute de premierul Sorin Grindeanu la BruxellesȘtiri din 09.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-03-09 00:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_carusel-6577.jpgParticiparea premierului Sorin Grindeanu la emisiunea ”Probleme la zi”, moderată de Alexandra Andon, la Radio România ActualitățiȘtiri din 07.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-03-07 16:48:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-07-04-50-39big_sigla_guv_coroana_albastru.pngPremierul Sorin Grindeanu, întrevederi cu înalți oficiali la Bruxelles Știri din 07.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-entrevues-avec-de-hauts-fonctionnaires-a-bruxellesLe Premier ministre Sorin Grindeanu se rendra a Bruxelles les 8-9 mars, où il aura des entrevues avec de hauts dignitaires europeens, en marge de la Reunion du Conseil europeen. - Je vais confirmer, dans le cadre des entrevues avec les dignitaires europeens, l`engagement des autorites roumaines de consolider et de redynamiser la construction europeenne particulierement dans la perspective du Sommet de du 25 mars prochain. La Roumanie est interessee a participer activement a soutenir une Union consolidee, fondee sur la cohesion, la solidarite et dans l`esprit des valeurs fondamentales, estime le Premier ministre Grindeanu. Le chef de l`Executif roumain aura plusieurs entrevues avec des dignitaires europeens dont : MM Christian Kern, le Chancelier de la Republique autrichienne, Stefan Lofven, le Premier ministre de la Suede, Bohuslav Sobotka, le Premier ministre de la Republique tcheque. En outre, le Premier ministre Grindeanu participera a la reunion du Parti des Socialistes Europeens, organisee pour les preparatifs en vue du Conseil europeen. 2017-03-07 13:08:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-07-01-09-26big_sigla_guv_coroana_albastru.pngMăsuri pentru creșterea gradului de colectare a taxelor și impozitelorȘtiri din 07.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/mesures-pour-accroitre-le-taux-de-collecte-des-impotsLe Premier ministre Sorin Grindeanu a analyse dans le cadre de la rencontre avec les representants du Ministere des Finances Publiques et de l`ANAF, leurs propositions pour l`accroissement du taux de la collecte des taxes et impots et pour l`amelioration de la relation entre l`administration fiscale et les contribuables personnes physiques et morales. On envisage en ce sens a mettre en pratique des mesures urgentes, avant le 15 avril 2017, dont : Conseiller les contribuables de payer a temps les impots et de completer correctement les declarations fiscales; Inciter les contribuables au payement echelonne des obligations fiscales, s`ils ne peuvent pas payer a temps les impots. Cette solution leur permet d`obtenir certaines facilites comme l`annulation des penalites a la fin du payement echelonne.; Extension du service - Espace prive virtuel- aux personnes morales et d`autres entites sans personnalite juridique; Souplesse de la modalite de saisie-arret sur des comptes dans le cas des contribuables en situation d`execution forcee, en sorte que la somme bloquee ne depasse pas la dette envers l`ANAF ; Initier des actions de controle dans le domaine du commerce on-line; Intensifier le controle dans le but d`identifier les contribuables qui enregistrent dans leur registre comptable de fausses factures En outre, pour le futur, on a en vue l`amelioration de la relation entre le Fisc et les contribuables, par l`application des reglementations qui seront incluses dans la nouvelle loi de la prevention, projet se trouvant maintenant dans un stade avance d`elaboration par un groupe de travail interministeriel. Le but de la loi de la prevention sera de prevenir l`application automatique des sanctions pour les contraventions par l`elaboration un plan de conformation, en sorte que l`on accorde au contribuable un delai afin qu`il ait la possibilite de corriger les irregularites constates et des se conformer aux dispositions legales. Un autre sujet discute dans le cadre de cette rencontre de travail de ce jour fut la situation de l`octroi du bonus pour le risque et effort intense neuropsychique au personnel antifraude de l`ANAF. Le president de l`ANAF, M. Bogdan Nicolae Stan, a communique au Premier ministre que la mesure de la reduction de ce bonus est strictement temporaire. Le chef de l`Executif a precise soutenir l`activite des fonctionnaires de l`ANAF et lors de la rectification budgetaire seraient alloues les fonds necessaires pour la reprise du payement de ce bonus au niveau de 25% du salaire d`encadrement. A la reunion du Palais Victoria ont participe aussi MM Ionuț Mișa, secretaire d`Etat au Ministere des Finances Publiques et Bogdan Nicolae Stan, president de l`ANAF. 2017-03-07 13:04:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-07-01-05-50big_sigla_guv_coroana_albastru.pngAlina Petrescu, purtător de cuvânt al GuvernuluiȘtiri din 06.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/mme-alina-petrescu-porte-parole-du-gouvernementLe Premier ministre Sorin Grindeanu a nomme aujourd`hui Mme Alina Petrescu en fonction de conseiller d`Etat, porte-parole du Gouvernement. - Je souhaite beaucoup que la transparence et la communication a temps soient deux attributions principales du Cabinet que je conduis. C`est notre responsabilite afin que les gens soient informes correctement sur les mesures qui, le plus souvent, ont un impact direct sur leur vie. Je suis persuade qu`Alina saura expliquer les decisions du Gouvernement et rendre comprehensible l`activite de l`equipe gouvernementale - , a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu. Mme Alina Petrescu a une experience acquise dans la presse depuis presque 15 ans, ayant debute a la TVR International, travaillant ensuite presque deux ans a la redaction d`EuroNews. Elle a passe la periode la plus longue, plus de 10 ans, a la chaine TV Antena 3, où elle a realise plusieurs emissions. 2017-03-06 17:26:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-06-05-27-28big_sigla_guv_coroana_albastru_vizita.pngParticiparea premierului Sorin Grindeanu la Forumul ”Piața imobiliară în 2017”Știri din 03.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-au-forum-le-marche-immobilier-en-2017Discours du Premier ministre Sorin Grindeanu au Forum Le Marche immobilier en 2017 M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie, bonjour. Je vais essayer de presenter brievement les mesures que nous avons prises jusqu`a maintenant, mais je vais me concentrer surtout sur ce que nous y ferons dorenavant, les decisions que nous prendrons, le Gouvernement, qu`il s`agisse de certains projets de lois qui sont actuellement au Parlement et dont vous etes interesses dans le domaine de votre activite. En premier lieu, en general, je souhaite que ce secteur revienne la où il etait, mettons, il y a 10 ans. Je fais peut-etre erreur comme periode exacte, mais le poids que le secteur immobilier et des constructions avait dans l`economie roumaine etait important. Par les mesures que nous avons envisagees,dont certaines ont ete adoptees, d`autres sont en train de l`etre, nous souhaitons donner une impulsion a ce secteur et j`y serai aussi clair que possible en affirmant que le projet de la Loi prevoyant la TVA 0, qui est au Parlement actuellement, pour la livraison de logements aux personnes physiques est un projet soutenu par le Gouvernement. Naturellement, si l`on parle en financeur, comme nous les savons tous, qui ne font que calculer en plus ou en moins les gains, sans observer les effets secondaires, la premiere impression d`un financeur est que nous aurons des pertes importantes au budget. Si, en echange, nous parlons des effets dans tout le domaine, qui signifient une impulsion sur ce marche, en commencant a reduire le defit d`environs d`un million de nouveau logements dont nous avons besoin, c`est l`une des peu nombreuses choses que nous pouvons faire en la matiere,c`est pourquoi nous soutenons pleinement ce projet de loi qui, a mon avis, donne une impulsion au marche immobilier et ce n`est pas seulement mon seul avis. Et les effets seront visibles, de notre point de vue, naturellement, pendant la seconde phase, y compris par des encaissements plus substantiels. En outre vous avez parle ce que signifie La premiere maison. J`ai, naturellement toutes les donnees ici. Il s`agit d`un plafond de garantie de 2,67 milliards de lei - 2,5 cette annee et le reste fonds non utilises de l`annee derniere. Je voudrais vous rappeler encore un aspect, si Alex ne l`a pas dit encore, a savoir, l`elimination de l`impot sur le transferts des proprietes d`une valeur inferieure a 450.000 lei. C`est une mesure deja adoptee et qui donne elle aussi une impulsion a ce secteur. En revenant a ce qui sera probablement un debat qui a ce que j`aie vu, a commence, j`ai note des opinions des financeurs, en premier lieu, pour soutenir ou contester le projet de loi sur la TVA 0, je vous dis que nous suivrons les demarches legales, pour etre aussi transparents que possible. Au moment où le Parlement nous demandera le point de vue du Gouvernement, il sera positif, nous soutenons ce projet. Nous notifierons la Commission europeenne pparce que vous savez qu`il y a des reglementations concernant les valeurs differentes de la TVA et il y a certaines reglementations que nous devons respecter, ce n`est pas nouveau. Il y a des pays qui ont des TVA differentes pour differents domaines, donc nous respecterons ces reglementations, parce que nous soutenons ce projet de loi, compte tenu justement de ce que je viens de dire, a savoir l`impulsion donnee a ce secteur extremement important pour notre economie et que nous souhaitons revenir a la dynamique d`avant 2008 ou 2009, peut etre meme avant. Et cela est un vrai moteur pour notre economie, de nouveaux emplois, qui augmenteront les recettes au budget, meme si non pas en premiere phase, comme un financeur voit estime cela Declarations du Premier ministre Sorin Grindeanu apres sa participation au Forum Le marche immobilier en 2017 Question: Il y a des opinions prevoyant des pertes de 900 millions de lei par rapport aux recettes de l`annee derniere ? M/ Sorin Grindeanu: Non, j`ai prie ceux d`ANAF de vous en transmettre de details,j`ai ete interesse en premier lieu quelles sont mesures prises par le Ministere des Finances et l`ANAF pour la reforme structurelle que je souhaite dans le cadre de l`ANAF, pour la realisation du le taux de collection que nous avons propose pour 2017. Je n`ai aucune raison d`y etre pessimiste, ni moi ni mes collegues. Il y a certains aspects survenus a la suite des mesures de l`annee derniere et qui ont eu un impact aussi en janvier, en fevrier, mais les choses ont commence a rentrer au normal, a savoir des encaissements plus grands que l`annee derniere. Mais le probleme de fond est la reforme de l`ANAF, les priorites de l`ANAF pour l`immediat. C`est dans ce sens que j`ai discute aussi avec M. le ministre et avec le president de l`ANAF. Dans le courant de la semaine prochaine, avant mardi, ils devront me transmettre la mode dont ils voient priorites a court terme. Je vais vous donner un exemple concernant la fiscalite dans deux domaines, l`annee derniere, qui ont eu un impact au commencement de cette annee. Les encaissements avaient baisse drastiquement, les payements des impots en fin de compte en deux domaines sensibles. Particulierement vers la fin de l`annee derniere, a savoir le tabac et tout ce qui concerne l`industrie du bois. Ces aspects seront detailles, mais je ne veux pas entrer dans les details concernant la cause, et ce qui doit etre fait dorenavant. Ce qui m`interesse, moi, c`est l`ANAF, qu`on me presente ce projets concernant les priorites des actions. Nous avons longuement parle aussi de la ressource humaine de l`ANAF, de la maniere dont les gens sont incites et orientes a ce qu`ils doivent faire, les priorites et c`est ce que je souhaite, tout comme le ministre des Finances et le president de l`ANAF, en tant que priorites dans l`immediat. Avant mardi nous aurons ce projet. Et plus encore, nous avons discute aussi des aspects concernant le cadre legislatif certaines ameliorations de ce cadre legislatif et un autre terme, fin avril, ces aspects doivent etre soumis au debat public - mais je vous repete, ce sera ceux de l`ANAF et du Ministere des Finances doivent se pencher sur les details. Q. : En recevant ce projet, vous devez le faire connaitre aussi a la Commission europeenne ? M. Sorin Grindeanu: ce sera la parlement qui devra notifier et naturellement il le fera, en demandant notre point de vue. La procedure prevoir qu`il faut notifier la Commission europeenne, justifier notre point de vue, cette reduction et alors...; Q. :Serait-t-il besoin d`une augmentation de l`efficacite de ...; ? M. Sorin Grindeanu: Nous contacterons la Commission europeenne pour les procedures afin de pouvoir mettre en œuvre ces mesures, Q. : Avez-vous des informations concernant un possible investissement de la compagnie Mitsubishi en Roumanie, a Timișoara? Des informations en sont apparues dans les medias. M. Sorin Grindeanu: Je ne veux pas entrer dans des details. Je ne sais pas quels genre d`informations sont apparues. Je ne souhaite pas d`investissements seulement a Timișoara, mais aussi, a Vaslui, Iasi, Zimnicea, ou n`importe où dans le pays. Pour ce qui concerne des questions ponctuelles sur certains investissements, permettez-moi de ne pas y repondre, je e trouve pas normal avant que cela ne devienne une realite, que ce soit ce dont vous parlez ou d`autres investissements Q. : Reporter: Que pensez-vous de ces revenus en dessous des chiffre prevus, au cours du premier mois et probablement du deuxieme mois de gouvernance ? Estimez-vous qu`il, faut prendre certaines mesures ? M. Sorin Grindeanu: En aucun cas nous ne devons nous ecarter de ce que nous nous propose, pour etre aussi directement que possible. Il y a encore des secteurs où l`on peut acceder mieux, si je puis le dire et ils l seront. Les mesures que nous avons proses auront aussi des effets secondaires et cela sera valable aussi pour ce qui vient de se discuter longuement aussi dans la salle, a savoir la TVA zero pour la construction de logements pur les personnes physiques. Q. : Avez-vous des donnees concernant l`impact budgetaire pour cette mesure ? M. Sorin Grindeanu: Ce sera d`abord a y clarifier par le Parlement, pour presenter un projet clair. Non pas qu`il ne le soit pas maintenant, mais devant etre soumis au debat public, nous attendons une forme aussi rapproche de ce que pourrit etre la forme finale qui doit prendre en compte aussi les effets de la seconde phase, les effets secondaires. Q. : Est-ce que le ministre des Finances et l`ANAF vous ont presente aujourd`hui des chiffres concernant ces pertes d`encaissement? M. Sorin Grindeanu: Non, je les ai pries, il ne s`agit pas de chiffres, meme si en fevrier il y a eu plus d`encaissements qu`en fevrier 2016, ce qui m`interesse, ce qui nos interesse c`est la question de fond, de structure, a savoir la reforme de l`ANAF, ses priorites et le cadre legal que le Ministere des Finances devra mettre en place en la matiere afin que tout ce que nous avons promis, dont de nombreuses mesures ont ete adoptees, puisse jouir d`un soutien financier. Je vous remercie. 2017-03-03 14:39:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-03-02-47-14big_sigla_guv_coroana_albastru.pngDiscursul premierului Sorin Grindeanu la evenimentul de lansare în România a “Parteneriatului Global Opriți Violența Împotriva Copiilor” și a campaniei „Nu e normal să fie normal, violența împotriva copiilor este inacceptabilă”,derulate în parteneriat cu UNICEF în RomâniaȘtiri din 02.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/discours-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-au-lancement-en-roumanie-du-partenariat-global-arretez-la-violence-envers-les-enfants-et-de-la-campagne-il-n-est-pas-normal-que-ce-soit-normal-la-violence-envers-les-enfants-est-inacceptable-menes-en-partenariaExcellences, Mesdames et Messieurs les ambassadeurs, Chers collegues les ministres, Distingues invites, Le Gouvernement, en collaboration avec l`UNICEF et d`autres organisations de la societe civile lancent le Partenariat Global Arretez la violence envers les enfants. L`objectif de ce partenariat est faire cesser la violence, lexploitation, la traite et toutes les formes de violence et de torture envers les enfants. Roumanie engage a faire une priorite de la consolidation de la legislation et les politiques publiques dans le domaine de la lutte contre la violence a laquelle sont soumis les enfants. Le silence autour de la violence envers les enfants n`est pas une voie a suivre. Certains d`entre nous, probablement, ne souhaitent pa en parler. Mais on ne peut pas fuir une realite qui marque profondement notre societe. Nous n`aimons peut-etre pas accepter qu`il y a des enfants, en Europe, en Roumanie, qui sont soumis a des violences physiques, verbales, emotionnelles, aux abus, a la traite et a l`exploitation. Derriere ces mots se cache une grande souffrance. Derriere chaque mot il y a une histoire triste d`un enfant qui souffre et dont le developpement sera affecte dans le futur. Il depend de chacun de nous, si nous voulons assister passivement a cette dure realite ou sommes prets a faire un effort et a lutter contre la violence a laquelle les enfants sont exposes. Je tiens a vous dire aussi clairement que possible que la violence envers les enfants doit etre stoppee. En tant que Premier ministre, j`invite les institutions de l`Etat, ainsi que les autorites a participer a cet effort, en collaboration avec les organisations de la societe civile. Il est besoin de plus de solidarite et de collaboration. Je veux qu`on ameliore la legislation existante, que soyons plus attentifs a la maniere dont on applique la loi. Je suis persuade que, tant le Gouvernement, que la majorite parlementaire qui soutient ce Gouvernement, peuvent y faire des progres significatifs. Mesdames et Messieurs, la violence envers les enfants n`est pas que physique, bien que ce soit l`une des plus visibles et condamnables formes. Un enfant est victime de la violence y compris lorsqu`il est soumis a des agressions au plan emotionnel ou psychologique, pour n`en mentionner aussi les cas où les enfants sont des victimes de violences sexuelles. La violence envers un enfant represente un cumul de facteurs. Elle peut signifier y compris le fait qu`il est neglige par ses parents, qu`il est exploite par sa famille ou ceux qui l`entourent. Une blessure faite a un enfant est tres difficile a reparer, elle peut marquer toute sa vie. C`est pourquoi, il est tres important de nous focaliser sur la prevention. Il ne suffit pas d`identifier des cas de violence ou tout genre d`abus et de sanctionner. Je pense qu`il est tout aussi important de decourager la violence et les abus. En tant que pere de deux enfants, jaime avouer que je suis inquiet que nous vivions dans une societe qui est marquee par la violence, que ce soit dans la rue, a la maison ou a la television. Comme tout parent je tiens a les en proteger, a leur donner une bonne education a surveiller leur developpement. Mesdames et Messieurs, les statistiques doivent nous inquieter : en 2016 on a identifie plus d`enfants victimes de la violence qu`en 2015, annee où l`on a constate plus d`enfant victimes de la violence qu`en 2014. Concretement, chaque annee, des milliers d`enfants de Roumanie sont victimes d`une ou plusieurs formes de violence. Toutefois, les statistiques .dissimulent une realite encore plus dramatique, parce que nous devons etre conscients que derriere chaque cas identifie il y en a beaucoup d`autres qu`on ne connait pas. Tout comme je viens de dire, derriere chaque chiffre il y une terrible histoire, il y a la souffrance d`un enfant. Le Gouvernement de la Roumanie exprime aujourd`hui son engagement que, conjointement avec les organisations de la societe civile, peut mettre fin a la violence envers les enfants. Parce que nous devons nous rappeler les bonnes choses faites en la matiere, l`Autorite nationale pour la Protection des droits de l`enfant et l`adoption (ANPDCA) pouvant faire connaitre deja des exemples de bonne pratique. Par exemple, le fait que la Roumanie est l`un des premiers pays de la region qui ait interdit le placement des enfants de moins de trois ans. Dns le meme temps, la Roumanie est deja engagee dans la lutte contre la violence. La plus recente preuve est la ratification de la Convention du Conseil de l`Europe pour la prevention et la lutte contre la violence envers les femmes et la violence domestique, qui est en vigueur depuis le 1er septembre 2016. La transpositions dans la legislation roumaine et la mise en œuvre de cette Convention doivent nous preoccuper a l`avenir. Un bon exemple est la collaboration du Gouvernement avec l`UNICEF et les autorites locales, pour l`offre de services communautaires integres aux enfants et aux familles du departement de Bacău. Ce projet vise a prevenir les situations d`exclusion sociale, de decrochage scolaire, de violence et negligence envers les enfants. Par l`integration, implication et collaboration, les communautes deviennent plus fortes. Mesdames et Messieurs, le Partenariat Global Arretez la violence envers les enfants lance aujourd`hui par le Gouvernement de la Roumanie conjointement avec l`UNICEF et des organisations de l societe civile envisage de lutter contre la violence, l`exploitation, la traite et toute forme de violence et maltraitance auxquelles sont soumis les enfants. Permettez-moi de remercier l`UNICEF et Mme l`ambassadrice Sandie Blanchet pour leur implication dans la reussite de ce projet. Je remercie toutes les organisations de la societe civile qui fonctionnent dans ce domaine-ci. J`encourage les ministeres et les institutions de l`Etat a s`y impliquer. Sans une collaboration reelle entre nous, nous ne pourrons pas y faire des progres. Je souhaite qu`au moment où nous parlons de nos enfants, nous parlions d`innocence, d`affection et d`espoir. Je vous remercie! 2017-03-02 14:38:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_prima.jpgPremierul Sorin Grindeanu: Trebuie să ne creștem copiii într-un mediu sigur și lipsit de violențăȘtiri din 01.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-nous-devons-elever-nos-enfants-au-sein-d-un-environnement-sur-et-sans-violenceLe Premier ministre Sorin Grindeanu reaffirme l`engagement de la Roumanie de lutter contre la violence sur l`enfant en assumant le role de pays champion dans le cadre du - Partenariat Global Arretez la violence contre les enfants- . Le Premier ministre exprime a la fois son soutien pour la campagne d`information et de prise de conscience contre la violence, l`exploitation et l`abus contre les enfants au sein de la societe, campagne menee en partenariat avec l`UNICEF en Roumanie. - C`est notre responsabilite de prendre position contre la violence, lexploitation et les abus, quelle que soit la forme qu`ils revetent. Nous devons elever nos enfants dans un environnement sûr et sans violence, en leur garantissant le passage vers une maturite normale, sans le fardeau de certains traumatismes de l`enfance, estime le Premier ministre Sorin Grindeanu. Le lancement en Roumanie du - Partenariat Global Arretez la violence contre les enfants et de la campagne - Il n`est pas normal que ce soit normal , la violence contre les enfants est inacceptable aura lieu demain au Palais Victoria, Salle Transilvania, a partir de 9h30. L`Acces des journalistes interesses se fera a commencer de 8h30, a l`entree D du Palais Victoria, du cote de la rue Iancu de Hunedoara. 2017-03-01 12:48:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-01-12-52-04big_sigla_guv_coroana_albastru.pngÎntrevederea premierului Sorin Grindeanu cu premierul Republicii Malta, Joseph MuscatȘtiri din 01.03.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-le-premier-ministre-de-la-republique-de-malte-m-joseph-muscatLe Premier ministre de la Roumanie, M. Sorin Mihai Grindeanu, a eu aujourd`hui, au Palais Victoria, une entrevue avec le Premier ministre de la Republique de Malte, M. Joseph Muscat. La visite du haut dignitaire maltais en Roumanie fait parie d`une tournee qu`il effectue dans les Etats membres de l`Union europeenne, dans le contexte où Malte detient la Presidence du Conseil de l`UE ce semestre. A cette entrevue ont participe encore, de la part de la Roumanie M. Teodor Meleșcanu, le ministre des Affaires Etrangeres, Mme Ana Birchall, ministre deleguee aux Affaires Europeennes, Mme Cristian Bădescu, secretaire d`Etat au Ministere des Affaires Etrangeres et M. Marius Nica, conseiller d`Etat au Gouvernement de la Roumanie. De la part de la Republique de Malte, ont participe M. Louis Grech, vice-Premier ministre et ministre des Affaires Europeennes, M. George Vella, ministre des Affaires Etrangeres, M. Ian Borg, secretaire parlementaire pour la Presidence de l`UE 2017 et Fonds Europeens et Mme Marlene Bonnici, representante permanente a l`UE. Le principal sujet aborde dans le cadre des pourparlers a vise l`agenda de priorites de la presidence maltaise du Conseil de l`UE, avec accent sur debats relatifs au futur de l`Europe, la gestion de la migration, l`importance de la consolidation du Marche unique, la politique de voisinage, le processus d`elargissement, ainsi que les preparatifs pour les negociations concernant le Brexit. Le Premier ministre Sorin Mihai Grindeanu a reitere le soutien de la Roumanie pour les priorites de la Presidence maltaise et a confirme l`engagement des autorites de Bucarest pour la consolidation et la redynamisation de la construction europeenne, particulierement dans la perspective du Sommet de Rome du 25 mars prochain. Quant au Brexit, la partie roumaine a confirme l`engagement ferme de la Roumanie de promouvoir une approche constructive dans les negociations et a souligne la necessite d`une position unitaire au niveau de l`UE fondee sur les principes convenus concernant la preservation de l`integrite du marche interne et le maintien des droits des citoyens europeens en Grande Bretagne. Pour ce qui concerne le futur de l`Union europeenne les interlocuteurs ont souligne l`interet commun pour l`implication active a soutenir une Union consolidee, reposant sur la cohesion, la solidarite, et l`esprit des valeurs fondamentales. La partie roumaine a mentionne la necessite d`une approche inclusive, en format de dialogue ouvert avec la participation de tous les Etats membres. Au sujet de la migration, le Premier ministre roumain a reitere le soutien pour une reponse commune de l`UE, en soulignant la solidarite dont la Roumanie a temoigne, ainsi que sa contribution substantielle aux efforts de l`UE pour la gestion de la migration. En la matiere de politique de voisinage, il a evoque l`importance d`une attention particuliere attachee au voisinage oriental et aux efforts de consolidation de resilience des partenaires de l`est, en meme temps qu`aux demarches visant le voisinage du sud de l`Union. Les deux parties ont mis en exergue le niveau et l`evolution tres bonne des relations bilaterales, et ont manifeste un vif interet a l`approfondissement du dialogue politique, tant au plan bilateral, qu`au niveau europeen. Dans le cadre de l`entrevue, les representants des deux pays ont discute aussi des preparatifs de reprise de la Presidence du Conseil de l`UE, compte tenu du fait que la Roumanie assumera cette Presidence au premier semestre de 2019. La partie roumaine a souligne que la Presidence du Conseil de l`Union europeenne represente un defi pour la Roumanie, qui envisage une collaboration aussi bonne que possible avec les Etats membres pour illustrer le projet europeen de la meilleure facon. Le Gouvernement roumain est determine a soutenir l`Union europeenne dans ses demarches d`augmenter le niveau de la securite et de la prosperite dans les regions europeennes. En outre, un autre sujet aborde fut l`amelioration de l`absorption des fonds europeens par la Roumanie. - L`absorption accrue des fonds europeens est une priorite pour notre Gouvernement, un soutien essentiel a la croissance economique , a affirme le Premier ministre roumain. 2017-03-01 12:35:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-03-01-12-37-21big_sigla_guv_coroana_albastru_vizita.pngPremierul Grindeanu: Ne preocupă îmbunătățirea managementului companiilor cu capital de statȘtiri din 28.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-grindeanu-nous-sommes-preoccupes-de-l-amelioration-du-management-des-compagnies-avec-capital-d-etatLe Premier ministre Sorin Grindeanu a eu aujourd`hui une entrevue avec une delegation du Fonds Proprietatea, conduite par M. Konieczny, CEO al FTIML Bucarest (Franklin Templeton Investment Management Limited United Kingdom Filiale Bucarest ) et manager de portefeuille du Fonds Proprietatea. Au cours des pourparlers, les representants du Fonds Proprietatea ont fait un examen des progres accomplis dans lapplication des normes de gouvernance corporative des compagnies listees en bourse et ont salue les efforts des autorites roumaines d`ameliorer le management corporatif aux compagnies avec capital d`Etat. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a souligne sa preoccupation concernant l`amelioration du management des compagnies, tant de la perspective de l`utilisation aussi efficace que possible des ressources publiques, que de la contribution que l`efficacite de la gouvernance corporative aura sur l`economie de la Roumanie. - La confiance des investisseurs est un bon indicateur pour la sante de l`economie et l`application de certains principes claires de gouvernance corporative dans les compagnies d`Etat sera un element essentiel pour l`accroissement de la confiance des representants du milieu des affaires, a declare le chef de l`Executif. A cette entrevue a participe aussi le conseiller d`Etat M. Marius Nica. 2017-02-28 13:41:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_spf_0438.jpgDiscursul premierului Sorin Grindeanu la prezentarea Raportului privind activitatea desfășurată de Ministerul Apărării Naționale în anul 2016Știri din 28.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/discours-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-la-presentation-du-rapport-d-activite-du-ministere-de-defense-en-2016M. Sorin Grindeanu: Monsieur le President de la Roumanie, Monsieur le president de la Chambre des deputes, Mesdames et Messieurs les senateurs et les deputes, Mesdames et Messieurs les ministres, Mesdames et Messieurs les generaux et les amiraux Mesdames et Messieurs les officiers et sous-officiers, le personnel civil, Distingues invites, Je suis particulierement honore de participer au bilan de l`activite de votre institution, une institution qui valide des normes au sein de la societe et qui remplit de maniere exemplaire d`excellence avec devouement et professionnalisme ses missions dans un environnement de securite complexe. La situation strategique de notre region est aujourd`hui encore plus importante dans le contexte des evolutions de la region elargie de la Mer Noire. Le contexte geopolitique actuel est de loin le plus complique de ces dernieres annees. . D`une part, l`annexion de la Crimee a represente il y a trois ans une transgression grave de la legislation internationale et un defi majeur a l`adresse de la securite euro atlantique. D`autre part, la zone du Moyen Orient et de l`Afrique du Nord est caracterisee par une intensification de l`instabilite et du terrorisme. L`Etat islamique est devenu une menace pour toute la region et a temoigne, malheureusement, de son potentiel d`affecter y compris des Etats europeens. Dans cet environnement de securite tendu, où l`on rencontre une combinaisons preoccupante de risques et menaces de plue en plus complexes, la defense compte et devient de plus en plus importante, dans l`equation de la securite nationale. Un pilier important de la construction des priorites u niveau de la defense se retrouve dans le Programme de gouvernance 2017-2020, qui identifie comme directions fondamentales de la defense la participation a la defense collective des alliees de l`OTAN et de l`UE, la participation a des missions et operations sous l`egide des organisations internationales, la consolidation de la capacite nationale de defense, respectivement, la consolidation des partenariats strategiques, particulierement avec les Etats-Unis d`Amerique. Je voudrais reaffirmer l`engagement ferme du Gouvernement pour la realisation des objectifs de la politique de la defense, pour la reussite de la modernisation et de la consolidation des Forces armees roumaines. Nous soutenons sans faille les objectifs qui visent a consolider la capacite de la defense nationale, a transformer, a moderniser et a doter de maniere appropriee les Forces armees roumaines, a developper les capacites de pouvoir contrecarrer efficacement les menaces et hybrides, a intensifier la dimension de la securite des partenariats strategiques respectivement, du partenariat strategique avec les USA, en consolidant la cooperation dans le domaine militaire, y compris sur le territoire national et dans la region de la Mer Noire, en augmentant l`interoperabilite avec des forces alliees et partenaires du l`OTAN et en intensifiant la participation aux missions et operations dans les zones d`interet strategique pour la Roumanie. J`ai compris des le debut que notre fiabilite et notre credibilite doivent etre fondees sur des ressources appropriees. Le Gouvernement actuel a fait de la defense un domaine prioritaire du budget public pour 2017 en conformite avec les dispositions de la Loi. no. 6 de 2017, la Loi du budget public pour cette annee. Le budget de la defense prevoit, conformement a l`engagement pris, d`allouer 2% du PIB, conformement aux Programme de gouvernance. On y a en vue de maintenir ce taux d`allocation pour la periode 2018-2020. Je suis ainsi persuade que ce budget assure un terrain solide pour l`acceleration de la modernisation de l`Armee roumaine. Le secretaire general de l`OTAN, M. Jens Stoltenberg, a felicite la Roumanie pour cette realisation majeure. Je voudrais souligner ici qu`au niveau des programmes de dotation que vous avez en vue il est necessaire d`identifier et de mettre en œuvre des mecanismes legislatifs censes intensifier la collaboration et l`implication des operateurs economiques de l`industrie de la defense dans la realisation des produits militaires. Distingue auditoire, la coherence et la credibilite sont deux mots cle avec une signification a part dont l`armee roumaine temoigne constamment. Il est tres important que vos efforts soient orientes a promouvoir les interets strategiques nationaux au niveau de l`OTAN et de l`UE. Tout comme dans la direction d`assurer la stabilite regionale dans le voisinage oriental, ainsi que la mise en œuvre de la Strategie globale de l`UE dans le domaine de la securite et de la defense. L`OTAN traverse un processus d`adaptation strategique dans le cadre duquel la defense collective redevient preeminente, la tache fondamentale de lAlliance. Depuis le sommet du pays de Galles et de celui de Varsovie, on assiste a la consolidation la plus importante de la defense collective depuis la chute du rideau de fer. Ce fut, par consequent necessaire de reevaluer les priorites sur le flanc oriental de l`Alliance, en reconfigurant nos propres forces, en elargissant la formation des militaires et en planifiant mieux et de maniere plus adaptee les acquisitions et la dotation. La mise en œuvre efficace des decisions adoptees au sommet de Varsovie, dans la perspective de la rencontre des chefs d`Etat et de gouvernement allies fin mai, en avancant les decisions relatives a la presence alliee avancee adaptee a notre zone. Les nouvelles defis en matiere de securite et defense a ml`adresse de l`UE - la crise ukrainienne, la crise de la migration, l`amplification du terrorisme, le Brexit - ont declanche un debat grandissant sur le developpement de la politique de securite et de defense commune. Actuellement, au niveau de l`UE, on assiste a un processus de consolidation de la politique de securite. Dans ce contexte, la contribution de chaque Etat membre au developpement de la mission de securite et defense de l`UE est essentiale. Distingue auditoire, je voudrais qu`aujourd`hui nous rendions honneur a nos militaires qui servent indefectiblement avec devouement et patriotisme leur pays. Nous leur sommes reconnaissants pour le professionnalisme dont ils ont temoigne et pour la maniere exemplaire dont ils accomplissent les missions a l`interieur du pays ou sur les theatres externes cd`operations d`Afghanistan, des Balkans et en Afrique. Vous etes un pilier de stabilite et de confiance publique eleve dont jouit l`armee dans notre societe. Nos forces armees, en accomplissement avec succes les engagements dans le cadre des organismes dont la Roumanie fait partie, en assumant la responsabilite de protection et de defense de l`espace national et par la participation aux initiatives regionales d`assurer un climat de stabilite a la Mer noire, par tout cela , je suis persuade qu`elles contribuent a reassurer nos citoyens qu`ils peuvent faire pleinement confiance a l`Armee. Ces realisations sont dues, premierement a la ressource humaine extraordinaire de l`institution militaire. C`est pourquoi je crois fermement que l`accroissement de la qualite de la vie et du perfectionnement des conditions de salarisation du personnel, dans des conditions d`equite professionnelle doit se retrouver parmi les priorites de cette annee. Enfin, permettez-moi de remercier l`ensemble du personnel du Ministere de la Defense Nationale, militaire et civil pour son abnegation, ses efforts et sacrifices ! Nous avons devant nous une annee difficile y compris de la perspective des evolutions parfois impredictibles, tout comme des engagements deja pris et que nous devons honorer. Plus les incertitudes de l`environnement international augmentent, plus l`Armee roumaine doit etre plus facilement adaptable. C`est pourquoi, l`evolution de votre institution ne doit pas s`arreter. Je vous souhaite bonne reussite et je vous assure du soutien inconditionnel du Gouvernement ! Je vous remercie ! 2017-02-28 13:11:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-28-02-58-22big_coperta.jpgPremierul Sorin Grindeanu s-a întâlnit cu o delegație a consorțiului format din ExxonMobil şi OMV PetromȘtiri din 27.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-sa-recu-une-delegation-du-consortium-forme-d-exxonmobil-et-omv-petromLe Premier ministre Sorin Grindeanu a recu aujourd`hui au Palais Victoria une delegation du consortium forme d`ExxonMobil et OMV Petrom, conduite par le vice-president d`ExxonMobil Development Company, M. David Cochrane, respectivement le CEO al OMV Petrom, Mme Mariana Gheorghe. Au cours des pourparlers les representants des deux compagnies ont presente le projet d`exploitation des ressources de gaz naturels a grande profondeur, dans la perspective de la decision finale d`investissements. Le chef de l`Executif a fait connaitre l`ouverture et le soutien du Gouvernement pour la valorisation des ressources energetiques dans des conditions soutenables et competitivite, compte tenu, a la fois, les engagements du Gouvernement concernant la garantie de la securite energetique. - Les investisseurs ont dans l`equipe gouvernementale un partenaire fiable, qui entend ses responsabilites : assurer la stabilite et la predictibilite legislative et une fiscalite equitable, tant pour le milieu economique, que pour le budget d`Etat- , a affirme le Premier ministre Sorin Grindeanu. Dans ce contexte, le Premier ministre a propose la formation d`une equipe interministerielle censee assurer le support technique necessaire pour le soutien des nouveaux projets energetiques avec un potentiel de developpement dans la partie roumaine de la Mer Noire. A son tour, le ministre de l`Ecnomie, M. Mihai Tudose, a souligne que les projets de l`ampleur de celui presente par ExxonMobil et OMV Petrom peuvent contribuer a l transformation de la Roumanie en un hub industriel regional pour des projets off shore. Les representants du Gouvernement et des deux compagnies ont discute encore de opportunites du domaine energetique a court, moyen et long terme, dans le contexte des defis au niveau global. De la part du Gouvernement ont participe encore le secretaire general du Gouvernement, M. Mihai Busuioc, le secretaire d`Etat du Ministere des Finances Publiques, M. Ionuț Mişa, le conseiller d`Etat M. Marius Nica et le President du Conseil de gestion de la Transgaz, M. Ion Sterian. 2017-02-27 14:52:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_spf_0223.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la preluarea mandatului de către noul ministru al Economiei, Mihai Tudose Știri din 23.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-la-prise-de-fonction-du-nouveau-ministre-de-l-economie-m-mihai-tudoseDeclarations du Premier ministre Sorin Grindeanu et des ministres de l`Economie et des PME, MM Mihai Tudose et Alexandru Petrescu M. Sorin Grindeanu: Je felicite M. le ministre Tudose et egalement M. le ministre Petrescu. Ce sont deux domaines extremement impotents pour la Roumanie, l`Economie et le ministere des PME. Il y a des choses du Programme de gouvernance que nous avons deja faites tant au Ministere de l`Economie, qu`a celui des PME. Mais il y en encore beaucoup a faire. Je fais confiance a mes deux collegues. Je suis persuade que les priorites des deux ministeres seront mises en oeuvre dans un rythme alerte. Ce sont des ministeres qui sont adjacents comme profil. Pour le Ministere de l`Economie, je souhaite que vous commenciez, M. le ministre, avec la revitalisation de l`industrie de la defense. Dans le budget nous avons prevu 2% du PIB pur la defense. Je souhaiterais qu`une grande partie de cette sommes soit depensee en Roumanie, pour aider le developpement de l`industrie de la defense. C`est pour rappeler seulement l`un des domaines que vous coordonnez et chez vous, M Petrescu, en fait vous avez fait cela jusqu`a maintenant, mais maintenant, a court terme, outre les start-up et toutes les mesures que vous avez deja adoptees, je voudrais que vous redigiez le projet le projet pour la Loi de la prevention. Vous etes ceux qui coordonnent ce groupe interministeriel. On y a commence et je voudrais que vous travailliez prioritairement a cette Loi de la prevention et, naturellement, toutes els mesures que nous avons dans le programme de gouvernance. Oui ? M. Alexandru Petrescu: c`est cela, oui! M. Sorin Grindeanu: M. le ministre. M. ihai Tudose: M. le Premier ministre, pour repondre a ce que vous venez de dire, la semaine prochaine j`ai fixe deja une rencontre avec le ministre de la Defense pour nous mettre d`accord sur les besoins de l`Armee roumaine et la capacite de production de l`industrie roumaine de defense. En outre, aussi vite que possible, nous presenterons une analyse de la situation et un plan de mesures pour transformer ou, sur la base des deux geants, la Transgaz et la Transelectrica, nous devrions transformer la Roumanie en un hub energetique aux Balkans, car il est dommage de ne pas utiliser la ressource que nous avons. Nous agirons en conformite avec le programme de gouvernance dans tout ce que signifie exploitation miniere non energetique pour la mise superieure en valeur des minerais de la Roumanie, pour ne pas exporter du minerais de cuivre et chercher a produire des plaques de cuivre, donc, produit fini. Cela est valable aussi dans d`autres domaines, pour d`autres minerai allant meme jusqu`a source naturelle l`eau, qui est tres importante. Nous avons la plus riche source d`eau minerale d`Europe et nous ne savons pas l`utiliser comme il faut. Tout comme je l`ai encore affirme, en collaboration avec les PME nous agirons dans la zone de competitivite, parce qu`ici, en effet, nous avons un probleme si l`on veut conquerir les marche externes. Et toujours comme priorites, en depit du fait que ne peut pas en faire une hierarchisation, elles seront simultanees, toutes sont sur le meme plan que la fermeture des mines, les decharges de sterile, domine où l`on s`attend a des jours difficiles du point de vue europeen, car il y a une multitude de pressions pour fermer les mines. N`oublions pas Oltchim ainsi que d`autres situations semblables où les choses doivent etre bien finalisees, tant du point de vue de l`impact economique que du point de vue social parce qu`il il y a des milliers de gens qui y ont des emplois. M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie. M. Alexandru Petrescu: Je vous remercie, M. le Premier ministre. Comme vous le savez probablement, je proviens du secteur du bisness, je connais bien l`environnement des affaires peuple 99% par des PME. Il y a des problemes urgents et je soulignerai que l`acces difficile au financement, un developpement insuffisant de la culture de l`exportation par des entreprises roumaines, qui sont situees dans une difficile position de penetrer aux marches externes. Nous avons, evidemment, le programme start up nation, 10.000 entreprises, 20.000 emplois par an. Une importance particuliere a aussi Ela perspective de tendance negative du rapport creation - radiation d`entreprises. Il y a un programme central au chapitre PME, dans le programme de gouvernance, et, tout comme je vous ai habitue aussi au cours de mon portefeuille anterieur, je focaliserai particulierement mon attention sur la materialisation de ce programme. Il est egalement tres important consolider la diplomatie economique. Je chercherai a rendre efficace et a ameliorer tout le reseau d`attaches commerciaux, nos representants dans nos ambassades a l`etranger et naturellement, comme tres bien vous venez de mentionner, adopter aussi rapidement que possible et de maniere aussi transparente et objective que possible de la Loi de la prevention, mettre en place, en collaboration avec le milieu des affaires,d`un cadre legislatif fiscal qui ne soit pas adverse au milieu des affaires, mais au contraire qu`il soit predictible et souple. Je vous remercie beaucoup. M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie. Je vous souhaite bonne reussite ! Je remercie beaucoup /...;/ Question: Vous avez ete face a face avec M. le President Klaus Iohannis a Cotroceni. Est-ce que ce fut un sujet special de discussion ? M. Sorin Grindeanu: Non, il a simplement souhaite reussite a la nouvelle formule. Je vous remercie beaucoup. 2017-02-23 18:22:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_economie-3497.jpgComunicat de presăȘtiri din 23.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/communique-de-presse1487844933Le Premier ministre Sorin Mihai Grindeanu a transmis au President de la Roumanie, M. Klaus Werner Iohannis, les proposition pour a nomination de quatre portefeuilles dans le cadre du Gouvernement : * Tudorel Toader - Ministere de la Justice, * Rovana Plumb - ministre deleguee aux Fonds Europeens, * Mihai Tudose - Ministere de l`Economie, * Alexandru Petrescu - Ministere pour l`Environnement des Affaires, Commerce et Entrepreneuriat. Les propositions ont ete faites en conformite avec les dispositions de l`art. 85 al. (2) et de l` art. 106 de la Constitution de la Roumanie, republiee, ainsi que celles de l`art. 7 et de l`art. 10 de la Loi no. 90/2001 portant organisation et fonctionnement du Gouvernement de la Roumanie et des ministeres, avec les amendements ulterieurs. 2017-02-23 08:44:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-23-08-47-47big_sigla_guv_coroana_albastru.png Personalul nedidactic din învățământ va beneficia de majorări salariale Știri din 22.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-personnel-non-didactique-de-l-enseignement-beneficiera-de-majorations-salarialesLe Premier ministre Sorin Grindeanu, le ministre de l`Education Nationale, M. Pavel Năstase, et les representants des syndicats de l`education ont discute aujourd`hui en marge de la proposition du Gouvernement de majoration des salaires du personnel non didactique de l`enseignement. - Je respecte le travail et la contribution de chaque personne du systeme d`enseignement. J`ai toute l`ouverture pour trouver des solutions rapides aux problemes de la salarisation du personnel non didactique de l`education et pour remedier a cette injustice qui s`est produite au detriment d`environ 53.000 de gens de l`enseignement- , a souligne le chef de l`Executif. Le Gouvernement adoptera une Ordonnance d`urgence dans le cadre de sa reunion de demain dans le but de resoudre les problemes survenus dans la salarisation du personnel non didactique de l`enseignement preuniversitaire et universitaire. La solution envisagee vise a inscrire dans la grille en fonction de l`anciennete des salaires de cette categorie de personnel et la mesure sera appliquee a compter de fevrier 2017. Ainsi, selon la nouvelle grille de salarisation, les droits du personnel non didactique de l`enseignement seront encadres entre le salaire minimum par economie, respectivement, 1.450 lei, et 1947 lei. Un autre point de la discussion de ce jour fut la situation des primes salariales pour le personnel de l`education. Le Premier ministre Sorin Grindeanu et le ministre de l`Education Nationale, M. Pavel Năstase, ont souligne le fait que l`Executif a en vue de cette situation qui traine depuis longtemps et manifeste toute l`ouverture, faisant des efforts afin qu`elle soit resolue. En outre, les membres du Gouvernement et les representants des syndicats de l`enseignement ont discute de l`adoption d`une nouvelle Loi de l`Education nationale avant la fin de cette annee. Dans ce contexte, le Premier ministre Grindeanu a fait savoir que le nouveau projet sera le fruit d`une ample consultation avec le milieu academique, la societe civile, syndicats, patronats, partis politiques, avec tous qui y sont interesses. 2017-02-22 12:22:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_sindicate-3053.jpgÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu ambasadorul Regatului Țărilor de JosȘtiri din 21.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-02-21 18:48:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_olanda-3015.jpgDeclarații susținute de premierul Sorin Grindeanu, după vizita de lucru de la Ministerul Educației NaționaleȘtiri din 21.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-02-21 15:58:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_invatatmant-2963.jpgDeclarații susținute de premierul Sorin Grindeanu, după vizita de lucru efectuată la Ministerul TransporturilorȘtiri din 21.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-pres-sa-visite-au-ministere-des-transportsM. Sorin Grindeanu: Tout comme a la sante, les problemes actuels du Ministere des Transports. Je vais etre tres bref en declarant des aspects generaux de ce Ministere, qui, de mon de vue, doit trouver la solution a deux problemes importants qui ont un impact sur tout ce qui signifie travaux d`infrastructure, ainsi que le fonctionnement du Ministere des Transports. D`une part, le cadre legislatif, a savoir, ce que constitue les demandes d`offres, qu`il s`agisse d`autoroutes, de lignes de metro ainsi de suite, donc le cadre legislatif. Ce que,en fait nous avons propose dans le programme de gouvernance, c`est que pour les investissements strategiques l`on puisse demarrer les choses aussi vite que possible et que les travaux d`execution soient faites dans un rythme alerte. Le second aspect important fut une recommandation pour le M. le ministre - de faire deplacer le ministere sur le terrain. Je ne comprends pas beaucoup de la bureaucratie du Ministere des annees anterieures, bureaucratie qui a eu un impact negatif sur ce que nous savons concernant l`infrastructure en Roumanie. La recommandation que j`ai faite est que le ministre aille plus souvent sur le terrain pour verifier les travaux qui sont executes,, qu`il s`agisse de routes nationales, troncons d`autoroutes, lignes de metro, des travaux pour les chemins de fer etc. , Et non pas seulement le ministre, mais aussi tous ceux qui , restent trop longtemps dans les bureaux et qui, de mon point de vue, doivent se trouver sur le terrain. Naturellement, on a discute longtemps cible sur certains aspects, mais je laisserai M. le ministre vous en dire davantage. Je voudrais faire une remarque, de mon point de vue: j`ai vue une declaration de l`ancien premier ministre Cioloș relative au fait que l`annee derniere on a attire certaines sommes d`argent. Je cois qu`il sait tres bien ce dont je parle. Nous parlons de l`exercice budgetaire 2014-2020. Nous sommes en 2017, il a ete Premier ministre en 2016, l`exercice budgetaire 2014-2020 est zero. S`il ne le sait pas, on lui montrera les documents officiels. Je vous remercie. Bonne reussite ! 2017-02-21 15:49:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_ministere-2918.jpgDeclarații susținute de premierul Sorin Grindeanu, după vizita de lucru efectuată la Ministerul SănătățiiȘtiri din 21.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-apres-sa-visite-au-ministere-de-la-santeM. Sorin Grindeanu: Nous avons dictute des priorites du Ministere de la Sante, de ce que nous avons a fire en conformite avec le Programme de gouvernance, de la situation que M. le ministre a trouvee ici, des solutions qu`il envisage pour differents composantes, des investissements, de ce que signifie les accords avec la Banque mondiale et la BEI, afin qu ces sommes - investissements, le budget, qui est plus grand que celui de l`annee derniere en matiere de sante soient utilisees conformement aux priorites prevues dans le programme de gouvernance. Question : Quelles sont les priorites , les principaux points qui devraient etre vises actuellement dans la sante ? M. Sorin Grindeanu: Les investissements. Tout comme je viens de vous dire, nous parlons de l`Accord avec la Banque mondiale de`un emprunt de 250 millions, extremement important, pour nous, les hopitaux regionaux prevus dans le programme de gouvernance et, premierement- les trois de l`Accord avec la Banque mondiale et, naturellement, tout ce que concerne l`autre probleme,, les medicaments. On m`a presente en general tout cela. Naturellement, des details vous seront fournis par M le ministre, ainsi que la strategie qu`il concoit dans l`immediat et quelles sont les solutions a long terme; ce qu`il a trouve, parce que les choses ne sont pas aussi simple au Ministere de la Sante, certains problemes a resoudre d`urgence trainant depuis une annee. Q. : Quels sont les problemes ? Un aspect negatif que vous a presente M. le ministre ? M. Sorin Grindeanu: Mais, je viens de vous dire qu`il y a de nombreux problemes qui...; Q. : Les plus importants ? M. Sorin Grindeanu: Je vous donne un seul exemple : le manque de certains medicaments. On a notifie au Ministere de la Sante, si je ne fais pas erreur, depuis janvier l`annee derniere ... M. Florian Bodog, ministre de la Sante: en janvier l`ANM a notifie le Ministere. M. Sorin Grindeanu: ...du manque de certains medicaments. Aucune mesure n`a ete prise. On a demarre maintenant toutes les procedures afin que tout ce que vous, les medias, avez signale soit remedie. .Il me semble que c`est la situation la plus grave. Q. : Y compris pour les maladies rares ? M. Florian Bodog: Oui, y compris pour les maladies rares. Il y a des medicaments qui n`ont pas ete apportes sur le marche et actuellement nous avons demarre la procedure. Vous savez tres bien que dans le budget public nous avons prevu aussi un budget pour les maladies rares. Q. : Particulierement pour les enfants qui ne beneficient pas actuellement du lait en poudre qui devrait se trouver sur le marche... M. Florian Bodog: Ce sont les programmes du Ministere de la Sante et .. Mais, en parlant des maladies rares, jusqu`a l`hure actuelle, on n`avait pas prevu dans le budget tous les cas, nous avons cherche a couvrir toutes les maladies rares ...; Q. : Mais les parents payent de leurs poches, sans beneficier des dispositions l`egales, de cette subvention. M. Florian Bodog: Nous n`avons pas recu de telles informations. Q. : dans les conditions où la Roumanie achete des medicaments au prix le plus bas de l`Europe et nous savons tous qu`il y a beaucoup de medicaments qu`on ne peut pas trouer dans les pharmacies et des hopitaux, est-il une bonne solution de reduire leur prix de 35% ? M. Sorin Grindeanu: Je connais ce probleme, je l`ai suivi. Il y a eu un debat publique au Ministere de la Sante, comme vous le savez, il y a une semaine ou bien dix jours, Toutes ces choses seront ...; les prix, ce que vous dites, seront decides conformement a ce que nous avons envisage dans le programme de gouvernance, mais en accord aussi avec les producteurs et avec les associations des patients. Je sais qu`a ce debat public ont ete presentes y compris les associations des patients. Dans l`immediat, M. le ministre, le Ministere, en fin de compte, viendra avec une solution afin de ne plus avoir le probleme dont vous parlez. Q. : Donc, allez-vous renonscer a la baisse du prix des medicaments de 35% en une seule tranche ? Ne serait-ce mieux de reduire graduellement ? M. Sorin Grindeanu: J`ai bien compris ce que vous dites. Je souligne ce que je viens de declarer : que tout ce que le Ministere de la Sante decidera, sera en accord tant avec les producteurs, qu`avec les associations des patients. Nous ne voulons pas arriver dans la situation où sur certains segments il y ait des distorsions sur le marche, mais cela entrera et sera ...; Q. : Deja des medicament ont commence a disparaitre. M. Sorin Grindeanu: Je le sais. Ce sera une question pour laquelle, dans une courte periode, nous viendrons avec des solutions, je vous le repete : a la suite du dialogue avec les producteurs et les associations des patients.. . Q. : En novembre, on a ouvert le site des medicaments medicamentelipsa.ro, où n`importe qui pouvait signaler l`absence d`un medicament. On y repondait aux gens qu`on leur repondrait dans sept jours concernant cette notification. Depuis 10 janvier personne n`y a plus repondu aux situations signalees. M. Sorin Grindeanu: Je me permets de repondre par une question : concernant ce que je viens de dire : probablement que la relation a ete tres bonne, mais les solutions concernant les notifications recues par le Ministere de la Sante depuis une annee sur l`absence de certains medicaments, il n`y avait pas de solutions pour ces probleme. Des details a ce sujet vous seront fournis par M. le ministre et concretement : la date des notifications,, pourquoi toute une annee le Ministere n`a pris aucune mesure, ce qui a ete fait depuis l`arrive de l`actuel ministre, ce qu`il faut faire a l`avenir afin d`ecarter ce genre de situations . Q. : Et au sujet des vaccins que va-t-on faire ? M. Sorin Grindeanu: On a demarre ...; M. Florian Bodog: A ce sujet, est en procedure de signer - comme je vous ai encore dit, c`est hier a peine que nous avons recu la notification du budget - pour le vaccin tetravalent. Pour le vaccin hexa valent, on n`a pas encore recu l`avis du Controle financier preventif parce que la procedure n`avait pas ete correcte, motif pour lequel nous avons demarre aujourd`hui - on ne pouvait pas entamer sans avoir le budget une nouvelle procedure courte pour acheter ce vaccin et nous sommes encore en train de chercher des solutions pour le vaccin d`hepatite B. Une nouveaute : notre gouvernement et le Ministere de la Sante introduisent un nouveau vaccin, le vaccin pneumocoque pour les enfants. Q. : En combien de temps arrivera le vaccin hexa valent aux cabinets des medecins ? Il manque depuis plus de quatre mois et les parents sont desesperes, ils doivent l`acheter a l`etranger ? M. Florian Bodog: Nous avons eu des pourparlers tant avec des specialistes du Ministere de la Sante, qu`avec la firme productrice et en mars le vaccin se trouvera sur le marche, distribue aux directions de sante publique. M. Sorin Grindeanu:Je vous remercie beaucoup! Q. : Est-ce que les primes pour les medecins seront-ils coupes ? les medecins sont mecontents . M. Sorin Grindeanu: La salarisation .. j`ai discute aussi de la salarisation avec M. le ministre. Il m`a presente la situation. Nous, et j`ai dit cela encore, avons discute meme a la reunion du Gouvernement, de la semaine derniere : toutes ces distorsions ne sont pas que dans la sante, de telles discussions il y a aussi dans d`autres domaines de budgetaires. Tout sera resolu par la Loi de la salarisation unique, en sorte que ces distorsions, comme je disais, soient reglees. J`ai eu une discussion a part au Ministere de la Sante qui fait partie du comite interministeriel qui travaille pour la Loi de la salarisation unique. Q. : il y a une information dans l`espace public, concernant un possible remaniement. Qu`en dites-vous? M. Sorin Grindeanu: Non. Il y a deux postes qui, comme vous savez, sont vacants, ou, enfin tenus par des interimaires. J`en ai parle ces derniers jours. ..... Q. : Quand allez-vous annoncer le ministre de la Justice ? M. Sorin Grindeanu: Demain. 2017-02-21 13:07:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_ministere-2860.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la emisiunea „Sinteza zilei”, realizată de Mihai Gâdea, la postul de televiziune Antena 3Știri din 20.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-02-20 22:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-21-09-49-17big_sigla_guv_coroana_albastru.pngÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu Yun Byung-se, ministrul afacerilor externe al Republicii CoreeaȘtiri din 20.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-accueilli-le-ministre-des-affaires-etrangeres-de-la-republique-de-coree-m-yun-byung-seLe Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui le Ministre des Affaires Etrangeres de la Republique de Coree, M. Yun Byung-se, qui est en train de faire une visite officielle en Roumanie. Les deux hauts dignitaires ont apprecie le Partenariat strategique entre la Roumanie et la Republique de Coree, en exprimant la volonte de continuer a developper les relations bilaterales, notamment dans les domaines economique et commercial. En outre, le Premier ministre Sorin Grindeanu a souligne que l`intensification du dialogue politique est un moyen important de donner une impulsion a la cooperation bilaterale roumano - coreenne. Au cours de l`entretien, le Premier ministre roumain et le ministre coreen des Affaires Etrangeres ont aborde les domaines avec un potentiel significatif de developpement de la cooperation. Parmi ceux-ci il y a les transports, (j`infrastructure de transport), l`energie, (systemes de stockage de l`energie et smart grids), la sante (l`infrastructure medicale) et l` IT and C. Le ministre coreen a mis en exergue le parcours ascendant connu cette derniere periode par la cooperation dans le domaine du tourisme, appreciant qu`il y a encore un potentiel de developpement 2017-02-20 21:19:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_1487610534original_1.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la cea de a XX-a sesiune ordinară, cu caracter jubiliar, a Adunării generale a Asociației Comunelor din RomâniaȘtiri din 20.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-la-20eme-session-ordinaire-au-caractere-jubilaire-de-l-assemblee-generale-de-l-association-des-communes-de-la-roumanieDiscours du Premier ministre Sorin Grindeanu a l`Assemblee generale de l`Associations des communes M. Sorin Grindeanu: Mesdames et Messieurs les maires, Mesdames et Messieurs, Je suis particulierement heureux et honore de participer a l`Assemblee generale de l`Association des communes de la Roumanie. Je sais que cette annee vous celebrez 20 ans, comme vient de dire M. Drăghici, depuis la creation. Je tiens a vous souhaiter Bon anniversaire ! Et je vous souhaite de pouvoir travailler comme vous en avez fait jusqu`a maintenant! Mais je tiens a vous dire encore quelque chose : voila, 20 ans se sont ecoules, 20 ans au cours desquels beaucoup d`evenements ont eu lieu, cependant 47% de la population de la Roumanie continue de vivre en milieu rural. Presque 80% du territoire ou plus de 80% du territoire de la Roumanie est gere par vous, par les communes. Beaucoup de choses ont change, mais, comme vient de dire M. le president Dragnea, on a l`impression souvent que nous avons deux Roumanie, une Roumanie urbaine et une autre rurale. Les differences entre l`urbain et le rural sont de plus en plus elevees. Il y a des Roumains qui vivent selon les normes occidentales, mais nous continuons d`avoir des Roumains qui n`ont pas d`eau courante, ni canalisation, ni routes asphaltees, le systeme d`education y est deficitaire. Nous devons etre honnetes et realistes dans tout ce que nous affirmons et nous devons offrir aux jeunes la meme chance dans la vie, quel que soit l`endroit de leur naissance. Sachez que je connais tres biens ces aspects, parce je proviens de l`administration locale. J`ai ete quatre ans vice maire, six mois president de conseil departemental. Bien souvent pendant ces dernieres semaines, croyez-moi, j`aurais souhaite de continuer a faire partie de vos rangs, mais je vous dis dans le meme temps que nous devons faire ces changements. On parlait tout a l`heure de la signification du PNDL 2 et je suis persuade que Mme Sevil Shhaideh vous expliquera, elle va continuer de vous faire connaitre les details de notre programme de gouvernance et tous ce que nous envisageons pour les annees a venir. En outre, tout ce qu`on a dit du Code fiscal, du Code administratif sont des choses essentielles que nous devons realiser a l`avenir. Mes conseillers m`ont prepare un discours, j`aurais dû tenir compte de ces elements mais j`ai pense a la periode où j`etais vice maire et j`ai reflechi a ce que j`aurais fait en rencontrant le Premier ministre de la Roumanie, a ce que j`aurais pu lui dire. Quels seraient les mecontentements que j`aurais eus pour les lui faire connaitre et j`ai cherche me transposer dans cette periode-la. Sachez que, tout d`abord, et je suis persuade que cela continue d``etre valable, j`aurais pense lui dire qu`il faut venir trop souvent a Bucarest. Tout ce que signifie des projets pour les communautes locales signifie beaucoup de bureaucratie, trop d`heurs et de journees perdues pour parcourir ces etapes, pour ne plus parler de ce qu`il y a encore apres le depot de ce projets. Attendre longtemps les approbations. Chacun de nous veut pour la communaute que nous conduisons, que nous avons conduite, ce que nous avons promis aux gens par les projets. Mais ces choses doivent se derouler dans un rythme plus alerte. On ne le fait pas pour le maire, on le fait pour la communaute, pour les gens qui doivent vivre, particulierement en milieu rural selon les normes dont je viens de parler au commencement de mon intervention. J`aurais dit au Premier ministre, comme je pense que vous voudriez dire, nous avons besoin de fonds, avons besoin d`argent pour financer ce que nous avons envisage. Je tiens a vous dire que ces choses sont prevues dans le budget et, Dieu merci !, enfin le budget a ete promulgue, plus tard que prevu, je sais qu`il descend sur les echelons pyramidaux, l`approbation des budgets aux conseils departementaux et ensuite l`argent arrive chez vous. C`est pourquoi nous sommes en retard et vous connaissez ces aspects mieux que moi, mais enfin il est promulgue, ce budget, un budget qui attache une attention speciale aux communautes locales, un budget qui finance, a part le PNDL, tout ce que nous avons promis pendant la campagne electorale. Il y a des objectifs inscrits dans le budget que nous avons propose au Parlement et qui a ete approuve. C`est pourquoi, les prochaines annees tout ce que nous avons propose, les cinq mille nouveaux projets dans le cadre du PNDL sont des choses importantes, et je n`en donne qu`un seul exemple. Et je vous dis encore quelque chose. Meme si nous etions alles pendant la campagne electorale, generale et locale de ce dernier ete, de commune en commune, quelle que soit la couleur politique du maire, le programme qui a le mieux fonctionne fut le PNDL, qui doit continuer avec la 2eme phase, PNDL 2, que nous lancerons ce printemps. Vous auriez dit aussi au Premier ministre .d`avertir tous les ministres et les secretaires d`Etat de recevoir les maires, de parler avec eux parce que ce sont les maires qui connaissent le mieux les realites du terrain, ce sont eux qui ont le contact direct avec les citoyens. Et il est bon toujours de parler et de connaitre le pouls. Ici il y a une partie des membres de mon cabinet Je vous ai confie ce que j`aurais dit au Premier ministre si s`avais ete vice maire. Je suis persuade que chacun d`eux fera de meme. Je vous prie de me transmettre s`ils ne le font pas. Et plus encore, j`aurai dans le cadre de mon cabinet un conseiller d`Etat charge seulement des communautes locales et des problemes de ces communautes locales, afin que la liaison entre vous et le Gouvernement soit aussi etroite que possible. Je vous attends au Gouvernement. Naturellement, au Palais Victoria il y a aussi d`autres activites a part les protestations. Je vous prie de venir au Palais Victoria. Nous continuons de travailler, nous voulons mettre et mettrons en œuvre le programme de gouvernance, mais ces chose on peut les faire uniquement par un dialogue avec vous, les elus locaux, par une ouverture vers l`administration publique locale. Oui, nous aurons la Loi de la salarisation unique. Nous avons adopte certaines mesures, non pas peu nombreuses pendant ces six semaines depuis quand nous sommes a la gouvernance. Des mesures dont les consequences les Roumains les ressentent dans leur vie quotidienne. Outre ce que l`on a dit, l`augmentation des salaires dans l`Administration publique locale, la majoration des pensions, le salaire minimum. etc., il est tres important aussi ce que l`on vient de mentionner, a savoir que par la Loi de la salarisation, le niveau des salaires des maires sera celui qui est merite. Et je vous donnerai un exemple. Sachez que dans le Conseil departemental Timis, au moment où j`ai signe le premier etat de fonction, je ne touchais pas le plus grand salaire en tant que president du Conseil, il n`etait que le 15eme ou le 20eme. Ce n`est pas normal et la meme situation dans les ministeres. La salarisation doit etre en accord avec la responsabilite que nous avons chacun de nous. Je tiens a vous dire q`une autre decision aussi est importante : le fait que nus avons inscrit au budget d`Etal les payements pour les accompagnateurs des personnes handicapees, ce qui signifie, comme vous le savez, que 10% de ce que vous deviez payer, 10% sera paye par nous, le budget d`Etat. En outre, on a approuve la possibilite d`agrandir les organigrammes des unites où la population a augmente et de maintenir le nombre actuel de postes où la population a diminue ou est la meme que celle de 2014. Un autre aspect extremement interessant : M. le president Draghici me parlait d`une initiative de M. Alin Nica - n`est-ce pas, M. Draghici ? M. Emil Drăghici: -a la commission dont il fait partie et c`est l`initiative du Comite des regions de venir, dorganiser cette activite en Roumanie. C`est pourquoi on vous a contacte en tant que president du Conseil departemental. M. Sorin Grindeanu: -ancien president - quels beau tempos ! - et ancien membre du Comite des regions. Nous, le Gouvernement, soutiendrons cette initiative extremement importante pour nous. Je pense que je finirai en vous disant que la Roumanie a besoin de decentralisation. Nous, en tant que pays, ne pouvons continuer d`evoluer en pays divise, Roumanie urbaine et Roumanie rurale. Par tout ce que nous nous proposons dans le programme de gouvernance les prochaines annees nous cherchons a diminuer ce handicap entre le rural et l`urbain. Je finis, en vous disant que nous attendons vos projets, projets des communautes locales. Nous avons, comme je vous disais, des sources de financement. Je vous souhaite bon travail, toutes les bonnes choses et heureux anniversaire ! Declarations de presse du Premier ministre Sorin Grindeanu, apres sa participation a l`Assemblee generale de l`Association des communes de la Roumanie. M. Sorin Grindeanu: Je suis heureux d`avoir participe aujourd`hui a l`Assemblee generale de l`Association des communes de la Roumanie. Il y a plus de 500 maires presents dans la sale, des maires qui, a leur tour, representent des communautes locales qui ont des projets, et beaucoup a faire pour la Roumanie reelle. J`ai dit aussi dans mon discours, il semble qu`il y a une trop grande difference entre les deux Roumanies, la Roumanie urbaine et la Roumanie rural et c`est notre devoir que par tout ce que signifie le programme de gouvernance , les programmes que nous lancerons, dont certains avons lances deja, de reduire cette difference. Il y a encore des localite en Roumanie qui n`ont pas d`eau courante, ni canalisation ni routes asphaltees. Tout cela peut etre realise tant par les programmes que nous lances, que par ceux que nous lancerons dans le futur immediat. Je me refere surtout a la deuxieme phase du PNDL, PNDL 2 par le biais duquel seront finances environ 5000 projets visant exactement ces aspects. Le PNDL 1 fut reussi, une reussite pour chaque communaute, c1est pourquoi je suis tres optimiste que le PNDL 2 parviendra aussi a la meme reussite. Question : A quel niveau devrait arriver le salaire des maires, dont on a parle beaucoup, beaucoup plus que des investissements. . M. Sorin Grindeanu: Je ne pense pas que beaucoup plus des salaires que des investissements. Nous avons pris les premieres mesure en decidant la majoration des salaires des fonctionnaires de l`administration publique locale de 20%. Ensuite, la loi de la salarisation unique qui sera debattue publiquement , discutee avec des associations, les syndicats, avec toutes les structures associatives afin que chacun soit remunere selon la responsabilite de son poste. Je pense qu`il est normal, aussi normal que possible, qu`au moment où l`on a une responsabilite, maire, vice maire presidents de conseils departementaux, vice-presidents, ministres, qu`ils soient remuneres en fonction de leur responsabilite, mis en etroite liaison avec la Roumanie, avec l`etat economique. C`est pourquoi il y aura une liaison de ce genre non pas en sommes fixes, mais en formules. C`est bien ce que nous concevons. Et nous verrons la forme ...; Q. : Est-ce l`on appliquera a compter du 1er mars la TVA zero pour les logements, est-ce la Commission europeenne, si vous en avez discute, sera-t-elle d`accord ? M. Sorin Grindeanu: Dans l`immediat nous enverrons au Parlement des propositions concernant aussi la publicite et ce que vous mentionnez. Ce sont des aspects inseres dans le programme de gouvernance qui continuent de rester ...; . Q. : Avez-vous trouve un nom pour le ministre de la Justice ? M. Sorin Grindeanu: Plusieurs meme. Avant mercredi ou mercredi on fera ces propositions, tant a la Justice, que ...; Q. Combien? M. Sorin Grindeanu: Nous proposerons une seule personne. Q. : Où allez-vous faire les propositions, dans le cadre du CEx ? M. Sorin Grindeanu: Coalition et ensuite dans le Comite executif national, c`est le sttut ...; Q. : S`agit-il d`un politicien ? M. Sorin Grindeanu: Toutes les variantes ont encore ouvertes, comme je vous ai dit ces derniers jours. Il y la variante d`une personne apolitique, , tout comme la variante d`un homme de la coalition de gouvernance. J`aurai des entretiens tant aujourd`hui que demain avec des personnes que j`estime eligibles pour occuper cette fonction et je me deciderai, comme je viens de vous dire,,, . Q.: Il y a un changement entre votre declaration faite a Bruxelles avec le president de la CE et cette declaration qui introduit aussi la possibilite d`un ministre politicien ...; M. Sorin Grindeanu: Je vous prie d`avoir l patience jusqu`a mercredi, quand vous verrez nos propositions. Q: Ce ministre peut-il etre de l`ALDE ? M. Sorin Grindeanu: J`ai affirme a Bruxelles la meme chose que je dis maintenant, il est extremement possible que ce soit un ministre apolitique, mais ce n`est pas la seule variante. Q. : Est-ce donc, que pour le Ministere de la Justice il pourrait y avoir quelqu`un d`ALDE ? M.. Sorin Grindeanu: Il ya encore deux jours, laissez-moi le tempos de discuter avec ceux que j`estime, moi et mes collegues, des personnes appropriees pour occuper cette fonction, tout comme celle des PME, car il y a, comme vous savez, deux postes vacants. En conformite avec notre statut il est normal que les propositions de ministres soient votes au sein du CE, ce qui se passera mercredi. Q. : /.../ vers un ministre apolitique ou .. ? M. Sorin Grindeanu: Les deux variantes sont valables. Reporter: Avez-vous aussi recu une invitation a la DNA ? M. Sorin Grindeanu: Non. Q. : Que pensez-vous es invitations de vos ministres a la DNA concernant l`Ordonnance 13 ? M. Sorin Grindeanu: Je n`ai pas discute avec eux et je trouve que c`est un peu bizarre. Je ne sais pas pourquoi, je comprends que pour l`Ordonnance 13. Q: Pour le mode de son elaboration, probablement. M. Sorin Grindeanu: Je n`en ai aucune idee. Le Gouvernement, a remarque aussi la Cour Constitutionnelle, a agi de maniere legale. On verra bien. Je ne veux pas ...; Q: Mais, dans le cas du maire, du dossier de Timişoara, on vous invitera a la DNA ? M. Sorin Grindeanu: Je n`ai jamais ete charge du patrimoine pendant que j`ai ete vice maire. J`ai ete charge, pendant quatre ans et demi de la Direction edilitaire, de la Direction technique. Je n`ai pas ete charge de la Direction du patrimoine de la ville, donc je ne m`y attends pas. Il me semble meme ...; ce qui s`est passe ces derniers jours a mon adresse, que je serai invite, me semble une manipulation que je rejette avec force. Je vous remercie beaucoup. 2017-02-20 14:47:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-20-03-54-13big_1.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la emisiunea „Realitatea românească”, cu Octavian Hoandră, la postul de televiziune Realitatea TVȘtiri din 19.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-l-emission-realite-roumaine-avec-m-octavian-hoandra-a-la-chaine-tv-realitatea-tvRealisateur M. : Octavian Hoandră - Notre invite de ce soir est le Premier ministre de la Roumanie, M. Sorin Grindeanu. Il est ici, on doit le feliciter. Bonsoir, M. le Premier ministre! M. Sorin Grindeanu: Bonsoir et je vous remercie pour cette invitation! R.: Je vous felicite parce que vous etes un veritable politicien, comment disait M. Cozmin Guşă il y a quelques heures, parce que vous avez choisi de venir a la television qui n`a pas cache le fait qu`elle a ete du cote des mouvements de Place Victoria, des contestataires, mais le fait que vous etes venu et que vous avez accepte le dialogue avec moi, avec ceux qui sont dans la rue, et pas seulement eux, avec tout le peuple roumain, est un acte qui, en effet, temoigne du fait que vous etes un veritable politicien. Je vous en felicite! M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie ! Je suis le Premier ministre de la Roumanie, de tous les Roumains et force que je m`adresse a tous les Roumains, c`est pourquoi il est important que mon message, dans toutes les modalites, puisse parvenir a chaque Roumain, indifferemment, mettons, qu`il y a une semaine ou deux, ils se trouvaient d`un cote ou de l`autre de la barricade. Je repete, c`est le Gouvernement de la Roumanie, de tous les Roumains, et non pas d`une quelconque personne. R. : Je voudrais vous demander, car beaucoup de monde ne vous a pas connu avant de devenir Premier ministre de la Roumanie, est-ce vous n`etiez pas tranquille premier secretaire la-bas a Timisoara ? Comme c`etait agreable, n`est-ce pas ? M. Sorin Grindeanu: J`y suis depuis plus 20 ans... R. : C`est bien ce que je voudrais que vous nous disiez, afin que tout le monde connaisse votre parcours. Toujours Cozmin nous disait lorsque nous ne savions pas exactement votre activite, que vous etes un enfant du parti et c`est un aspect qui rend la force au parti comme le PSD, lorsqu`on a un jeune homme qui part du bas de l`echelle et devient Premier ministre, cela est bien un parcours. Expliquez-le nous un peu! M. Sorin Grindeanu: Je suis depuis 1996 membre du PDSR transforme en 2001 en PSD J`etais etudiant a au moment où le PDSR avait perdu les elections, ce fut la Convention qui les avait remportees, non necessairement les avait remportees, car s`etait formee la coalition de gouvernance, vous vous rappelez, il y avait aussi d`autres formations, mais ce fut M. Constatinescu qui avait remporte les elections au detriment de M. Iliescu. J`ai toujours ete un homme de gauche, je continue de l`etre, et au cours des 20 annees, je me suis forme, premierement au sein de l`organisation de la jeunesse, ensuite, a partir de 2003 je suis devenu le president executif de la filiale PSD Timiș j`ai grandi pas a pas avec dans l`organisation departementale du PSD. Je connais le partis de sa base, lorsque j`executais ce que decidaient ceux qui conduisaient le parti, mais aussi de l`autre cote, naturellement, au cours de ces dernieres annees lorsque je faisais partis de ceux qui conduisaient la filiale Timiş, avec de bons resultats, a mon avis, aux elections de l`annee derniere aux elections locales. R.: Je vais etre tres direct, parce que nous n`avons pas trop de temps, bien que j`eusse aime faire une emission avec plus de details, dans le style de ce soir, je vais adopter un autre style qui soit agreable, j`espere, aux telespectateurs , je veaux que nous remarquions ensemble que vous avez eu une campagne reussie, avec un programme genereux, - naturellement, le President ne fait pas confiance a ce budget qui est tres generaux, comme je viens de dire, ce fut une campagne reussie, vous avez commence a mettre en œuvre ce que vous aviez promis et tout d`un coup est survenue malicieusement cette maudite Ordonnance pendant la soiree. Allons rememorer l`histoire de cette Ordonnance qui, voila, a provoque en France aussi un mouvement anticorruption, ce qui est tres bien ...; M. Sorin Grindeanu: Je l`ai vu. R: Renaissance du civisme roumain et de celui francais, je crois que c`est quelque chose de tres bon. M. Sorin Grindeanu: En premier lieu, je voudrais dire quelques mots concernant aussi la partie que vous que vous venez de mentionner, le cote economique. Nous avons pris et nous devons prendre au cours du premier trimestre de la gouvernance, 42 de mesures. Jusqu`a maintenant, bien que l`echeance du premier trimestre debats concernant l`annulation de la gratuite de transport en chemin de fer pour les etudiants, gratuite grace a la structure du budget public, et particulierement a l`Arrete du gouvernement que nous avons adopte le meme au cours de la meme soiree dont vous parlez, et qui est encore en vigueur. Tous ces actes normatifs vont naturellement au Parlement où la majorite et la coalition soutiennent le programme de gouvernance. C`est bien de cela que nous parlons. Je tiens a ecarter tout point d`interrogation. Le programme de gouvernance prevoyait cette mesure visant les etudiants et meme davantage, le doublage du montent des bourses, meme plus que le doublage, y compris l`allocation par etudiant, c`est un autre point realise deja. Cela me preoccupe, je ne voudrais pas que l`on passe vite sur le sujet budget, que vous avez qualifie de - genereux. R. : Oui, c`est ce qui m`a semble. M. Sorin Grindeanu: Non, c``est un budget que j`apprecie ambitieux ... R. : Il y en a qui en dissent irreel. M. Sorin Grindeanu: Irreel l`apprecient ceux qui sont habitue avec ce qui s`est passe l`annee derniere, et je vous donne un exemple. Cette annee, par rapport a l`annee derniere, nous ne voulons pas rester au niveau zero d`attraction de fonds europeens. Nous en avons prevu dans ce budget de cette annee 22 de milliards a attirer cette annee. C`est quelque chose d`ambitieux si l`on compare a ce que l`on aurait pu faire l`annee derniere. Il y en a qui estiment que c`est irreel. R. : On le verra bien. Le budget est genereux ...;. M. Sorin Grindeanu: Certainement. R.: De toute facon,est apparue cette maudite Ordonnance qui a renverse le pays. Vous en etiez le responsable pour tout le gouvernement, votre collegue M. Dragnea, qui s`est conduit lui aussi irreprochablement pendant la campagne, etait dans l`avion vers l`Amerique. Comment qui...; Il vous a dit reste toi, Sorin, car je m`en vais un peu /.../ M. Sorin Grindeanu: Non ce ne fut pas comme cela, je vous prie ...; R. : Et, pour en arriver au bout, vous aussi etes arrive en Amerique et la bas vous avez parle Eh bien qu`a t-on fait? On a fait une betise. M. Sorin Grindeanu: Mais ce fut pas comme cela que les choses ont eu lieu. R: Mais alors, dites-nous comment, car c`est comme cela que je m`imaginais. M. Sorin Grindeanu: Je vous prie de vous rappeler que non pas a ce moment-la .. ce ne fut pas alors que l`on a adopte cette ordonnance .Ce n`est pas comme cela que les choses ont eu lieu. R. : Allons clarifier, car c`est important. Et savez-vous pourquoi ? Parce que sous ce parapluie de la Place Victoria se cache une importante frustration et beaucoup de tristesse, Ce peuple a eu la malchance d`etre traite malicieusement tout le temps ainsi : ou bien il y en avait qui adoptaient une Ordonnance au cours de la nuit pour importer leur marchandise en une certaine journee ...; C`est ce qui l`a mis en garde ...; C`est pourquoi il est sorti dans la rue et vous voyez que pour demain aussi on est en train de preparer et alors il est bien de clarifier. Y a-t-il eu une supercherie ? Est-ce que Grindeaunu qui a eu la mission de signer, tandis que et l`autre est alle vite en Amerique a l`entrevue avec Trump, pour couvrir cette affaire ? M.. M. Sorin Grindeanu: Ce ne fut pas comme cela que les chose ont eu lieu. R: Allez, dites nous comment. M. Sorin Grindeanu: Je vous prie de vous rappeler que, d`une part, nous n`avons pas adopte cette Ordonnance avant la visite en Amerique. R.: Mais oui, car le President est venu vous en empecher. M. Sorin Grindeanu: Je l`ai dit aussi au President, et l`on a vu, c`est une autre question que je tiens a clarifier. R.: Allez-y! Tres bien! Exceptionnel ! M. Sorin Grindeanu: Ce n`etait pas inscrit a l`ordre du jour, ni les deux ...; R.: Au moment où est venu M. Iohannis, elle n`etait pas. Elle etait ou elle n`etait pas ? M. Sorin Grindeanu: Oui, je lui ai montre, elle n`y etait pas et je l`ai assure. Parce que mes collegues et moi avons estime, et cela s`est passe deux semaines apres, qu`il etait normal que tout ce qui signifie procedures, debats, et il y a eu debat public au Ministere de la Justice, naturellement il y a qui affirment que ce fut en une certaine forme, que d`autres aussi auraient dû y participer. Mais il y a eu ce debat et je vais vous dire...; R. : M. le Premier ministre, Un debat en une seule journee ? M. Sorin Grindeanu: OK. Je vais vous dire ce que j`en pense, car en en fait il y a plus que cela. Nous, a l`heure actuelle, avons a gerer des decisions de la Cour Constitutionnelle, qui sont obligatoires et qui ne sont pas mises en accord avec le Code penal et le Code de procedure penale. Il y en a aussi qui sont venues au cours de ces deux dernieres semaines. R. : D`autres. M. Sorin Grindeanu: ... d`autres decisions de la Cour Constitutionnelle. Le fait que`elles se referent a d`autres articles dont certains sont declares integralement non constitutionnels peuvent conduire a un certain vide legislatif, il peut y avoir et j`ai vu que ces derniers jours il y en a eu ... R. : M. le Premier ministre, ce sont des explications qui /.../ M. Sorin Grindeanu: Non, pourquoi des explications? Ce sont bien des decisions de la Cour Constitutionnelle. R. : Nous le savons tous, mais pourquoi, ce que vous avez vu et tout le monde, ou une grande partie le dit qu`elle fut donnee avec une certaine adresse, en espece votre collegue et ami ...; M. Sorin Grindeanu: Non c`est tout a fait faux. J`ai donne /.../ R.: Ce sont ... je pose ces questions, parce que par ma bouche c`est la Place qui parle maintenant, ainsi que les autres. M. Sorin Grindeanu: Non, j`ai laisse la liberte au ministre de la Justice de rediger un projet, en sachant bien `qu`il y a ces decisions de la Cour Constitutionnelle. Et il y a encore quelque chose M. Hoandră, un probleme que je ne voudrais pas etre traite dans le paquet avec ``les autres``, qui continue etre le probleme des penitenciaires ...; qui continue d`etre un probleme pour ...; R,: La, je vous soutiens, J`ai fait des dizaines d`emissions avec les conditions des penitenciaires, je les connais . M. Sorin Grindeanu: Je le sais aussi. Il y a deux problemes a resoudre. Nous sommes actuellement dans la situation où l`Ordonnance 13 fut abrogee. Mai il y a toujours les deux problemes: des decisions de la Cour Constitutionnelle qui ne sont pas mises en pratique, il y a la situation que vous avez presentee, concernant les penitentiaires, et nous sommes sous la possible sanction du CEDO et ce sont meme les anciens gouvernants qui le disent , ce ne fut pas mon gouvernement a avoir fait les calculs concernant le montant que nous risquons de payer annuellement, a savoir environ 80 de millions d`euros, calculs faits par le gouvernement anterieur. R.: Mme Prună. M. Sorin Grindeanu: Ce sont des questions qui continuent de creer des risques et je souhaite qu`a part le projet envoyes au Parlement concernant la grace, resolvant une partie du probleme, nous devons adopter des mesures alternatives comme il y en a dans d`autres pays mais il y a des projets de loi ... R. : Probation, les bracelets /.../. M. Sorin Grindeanu: Correctement! Ce sont des projets de loi en la matiere actuellement au Parlement. R.: Que Dieu nous aide! M. Sorin Grindeanu: Et qui doivent etre adoptes. En outre, et j`en ai discute a Bruxelles au cours de ces deux jours ... R. : Au sujet de Bruxelles il y a beaucoup a parler.. . M. Sorin Grindeanu: L`autre probleme, celui des decisions de la Cour constitutionnelle - et je l`ai dit au Parlement lors de la motion de censure - vont au Parlement, j`ai vu y compris les declarations des deux presidents, du Senat et de la Chambre, souhaitant clarifier aussi vite que possible et au Senat l`Ordonnance 14 a deja ete adoptee, celle d`abrogation ... R.: Mais il y a ici aussi des suspicions qu`elle sera attaquee - elle l`a ete deja - et de nouveau sera un probleme. Le monde est tres sensible a la corruption, M. le Premier ministre. M. Sorin Grindeanu: Je suis d`accord, c`est un domaine sensible et c`est bien cela, il est tres bien que ce soit ainsi. Mais, dans le meme temps, il y a, comme je viens de dire, certaines decisions qui sont obligatoires et qui doivent etre conformes a la loi, non pas parce que c``est moi qui le dis, ce sont des decisions a etre mises en accord en 45 jours avec le Code penal et avec le Code de procedure penales. Et cela se passera, j`ai vu des declarations en ce sens, il doit y avoir un debat, ce que je souhaite, et je l`ai affirme aussi a Bruxelles, un debat aussi large et ouvert que possible, transparent, pour resoudre tous ces problemes, avec l`implication non seulement des partis politiques, mais aussi des institutions de ce domaine, les ONG afin de parvenir a une forme en accord avec ces decisions. C`est bien ce que je souhaite. R: Parfaitement d`accord. Mais si vous envoyez ces ordonnances au Parlement, il y aura bien une suspicion. Pourquoi celle-ci au Parlement et celle-la non ? Pourquoi le soir ...; Naturellement, vous avez eu des reponses. M. Sorin Grindeanu: Non, je vous ai dit le meme jour rappelez-vous, ce fut un concours de situations, car le meme jour, a environ une heure, si je ne fais pas erreur, il y a eu la reunion du CSAT pour discuter ...; R: Et le lendemain aussi etait une journee /.../. M. Sorin Grindeanu: Je vais vous expliquer. D`accord. On a discute le budget des institutions de la sûrete et de la defense nationale. Et nous sommes en retard et je voulais envoyer plus vite le budget au Parlement ... Sachez que nous sommes en retard, a peine avant-hier a ete promulgue le budget qui sera envoye aux conseils departementaux, mairies, ce qui durera encore deux semaines au moins ...; R. : Oui, c`est la situation...; . M. Sorin Grindeanu: Oui, mais l`economie doit aller de l`avant, la Roumanie doit se developper. Nous avons envisage une croissance de 5,2%, ce qui doit se passer ...; . R. : Allez-vous me dire ce que vous avez discute avec les europeens concernant l`attraction des fonds europeens...;.Mais dites-moi, une curiosite, c`est quelque chose qui m`interesse, tant moi, que les gens de la rue. Qu`avez-vous discute avec M. Dragnea quand vous etes parti pour l`Amerique apres ...; M. Sorin Grindeanu:Mais je n`y suis pas alle apres, je vous le repete. . R. : Mais vous y etes alle a deux reprises. D`abord parti ...; M. Sorin Grindeanu: J`ai eu des entrevues ... Mais il ne fut pas question, nous n`avons pas adopte ...; R. : N`avez-vous pas discute de ce sujet, pas du tout ? M. Sorin Grindeanu: Non, parce que ce furent des questions venues du Ministere de la Justice, que j`ai estimee pas suffisamment claires. Le president est venu a la reunion, mais notre decision etait prise deja, avec ou sans elephants, que l`on ne discute pas dans le cadre de la reunion les deux questions. Tout de suite apres la reunion du Gouvernement, vous avez raison, je suis parti pour les USA, l`Ordonnance n`avait pas ete adoptee. . R: Mais pourquoi avez-vous pris cette decision de la retirer, ce fut bien votre decision initiale, quand avez-vous decide qu`il est bien de la retirer ? M. Sorin Grindeanu: Tout premier ministre souhaite que le pays qu`il gouverne soit uni, qu`il se developpe, qu`il soit stable, d`autant plus un pays membre de l`UE et de l`OTAN. Le fait que l`Ordonnance en question n`avait pas ete tres bien communiquee, un concours de situations, a conduit a une certaine division et tous le Gouvernement, nous avons decide de l`abroger car les choses avancaient vers une division malsaine et... R. : Vous avez decide ...; Savez-vous pourquoi je vous contredis ? Je pense que vous avez decide parce que vous avez observe immediatement une certaine froideur entre vous et M. Dragnea, je suis peut-etre dans l`erreur ...; M. M. Sorin Grindeanu: Je suis membre d`un parti, nous sommes un gouvernement soutenu politiquement ...; Toutes ces decisions, y compris le programme de gouvernance, ont eu le soutien des Roumains, cela s`est vu au Parlement. En un seul mois, ce gouvernement a ...; R. : Oui, c`est correct. M. Sorin Grindeanu: L`investissement, le vote pour le budget et la motion de censure. Et la Coalition de gouvernance a temoigne de sa stabilite, ce que nous avons tous souhaite, parce que nous voulons une Roumanie unie, stable, ce que j`ai dit aussi a Bruxelles, contribuer par ce que nous faisons, aux valeurs communes europeennes, R. : Mais, n`ai-je pas bien remarque, il y a une certaine froideur entre le Premier ministre et le president du parti, actuellement ? M. Sorin Grindeanu: Je vais continuer avec une explication. Je vous ai dit etre membre depuis 20 ans du PSD. Pendant toute cette periode on a vu des cohabitations entre M. Tariceanu et M. Basescu, entre un premier ministre et un president de la meme couleur politique, mais qui avaient certains points de vue communs. Cette fois-ci le PSD a remporte de nouveau les elections avec un score unique comme seul candidat, a part les alliances. Maintenant il y a de nouveau une situation inedite : le Premier ministre et le president ne proviennent pas du meme parti. Ma relation avec M. Liviu Dragnea, a propos de cohabitation, et de toute cette situation est absolument comme elle etait un mois et demi, quand je n`etais pas encore propose Premier ministre. C`est une question que je comprends, que chaque geste d`un politicien peut etre specule. Je souligne que le Gouvernement que je conduis est un gouvernement politique , qui a une majorite solide, montee en un mois au sein du Parlement. En fin de compte nous sommes soutenus, comme on a vu, par cette majorite qui a forme ce gouvernement. Nos actions sont en concordance avec le programme de gouvernance vote par les gens et que nous avons le devoir de transposer en pratique. R. : Tout le monde le reconnait, meme la rue le dit : qu`ils gouvernent donc ! C`est du bon sens. Mais il y a des tensions au sein du parti, M. Grindeanu ? M. Sorin Grindeanu: Non, je n`en vois pas ...; R. : Il y a des gens qui contestent ce geste. Pourrait-il conduire a une fraction du parti ? M. Sorin Grindeanu: Non. Le PSD a ete ...; .. R: ce serait M. Cătălin Ivan, le monsieur de Iaşi... Il y en a peut-etre davantage, que nous ne connaissons pas encore M. Sorin Grindeanu: Le PSD est persuade qu`il sera une grande periode dorenavant le principal parti sur la scene politique de la Roumanie. Dans notre histoire il y a eu des scissions 1997, M. Meleșcanu a forme l ApR, avec d`autres de chez nous. R. : Avec succes. . M. Sorin Grindeanu: Je ne le sais pas ! Maintenant il n`y a plus de tensions. Tous ceux qui ont ete votes aux elections locales ou generales souhaitent realiser ce qu`on a promis aux gens. Parce que dans plus de trois ans, pour les locales, ou trois ans et dix mois, pour les generales nous irons de nouveau devant les gens leur demandant de nous faire confiance. Et on peut le faire si l`on a accompli ce que l`on avait promis. R. : Correct. M. Sorin Grindeanu: Sachez qu`il est important, c`est pourquoi j`ai souligne tout ce qui concerne l`economie, les programmes nationaux, ce que nous avons envisage par le programme de gouvernance et que nous avons commence a transposer dans la pratique. Qu`il y ait certaines opinions ...; C`est la democratie! R.: C`est un parti vivant. Vous n`etes plus comme au temps de M, Iliescu. M. Sorin Grindeanu: Nous ne sommes plus comme dans le passe. R.: M. le Premier ministre, vous avez ete a Bruxelles. Vous avez vu que votre action non inspiree a cree beaucoup ...; bien que, comme vous l`ayez mentionne il y avait des erreurs a corriger indiquees par la Cour Constitutionnelle, on le sait ...; M. M. Sorin Grindeanu: Mais c`est bien la verite. ! R.: Plusieurs ambassadeurs accredites en Roumanie, vous le savez, ont proteste, preoccupes. Ayant ete a Bruxelles, est-ce que les relations de la Roumanie avec l`Europe en sont affectees ? M. Sorin Grindeanu: Non pas, au contraire. Je pense que c`etait mon devoir, en tant que Premier ministre, de faire mon premier deplacement officiel a Bruxelles. C`est la capitale de l`Europe, notre capitale et j`ai eu des entrevues au sommet avec le premier vice-president de la Commission europeenne, M. Timmermans, charge y compris du domaine de la justice, avec le president Tusk, avec le vice-president de la Commission europeenne M. Katainen, et avec le president de la Commission europeenne, M. Juncker. Lors de chaque entrevue, j`ai presente la situation reelle a ce moment-la ... R. : Donc vous etiez prepare a y presenter ce que vous avez trouve au commencement de votre mandat ...; M. Sorin Grindeanu: La situation a ce moment-la et où nous en sommes actuellement, ce que nous sommes en train de faire ...; R. : Allons dire quoi ... M. Sorin Grindeanu: ... plus grand economique etc. soit que nous parlons de ce que vous dites probablement. R.: Mais il est interessant economique, justice naturellement. M. Sorin Grindeanu: Correct, domaines plus sensibles. R: Mais economique, j`ai vu la prise de position d`un monsieur qui avait travaille au fonds europeens affirmer quelque part ou sur le Facebook - en entendant Facebook, je commence a avoir mal. M. in Grindeanu: Pourquoi ? R.: Parce que je n`en ai pas et je le deteste. Il disait qu`on vous a montre des chats ...; M. Sorin Grindeanu: J`ai vu. R:... Ce monsieur-la a realise zero d`attractions fonds europeens . M. Sorin Grindeanu: Vous savez, sur le Facebook il y a, sans entrer en polemique, ses informations sont fausses, et il y a aussi d`autres informations a ignorer. Ce n`est pas ce qui m`interesse. Ce qui m`interesse, moi, et que j`ai lu, ce fut en fin de compte, cette prise de position, parce que j`aurais voulu avoir des arguments a presenter a ceux que j`ai rencontres et dire que les choses ne sont pas telles presentees concernant les fonds europeens, a savoir que ce n`est pas meme zero. R. : Et elle n`est pas zero ? M. Sorin Grindeanu: Mais, je n`ai pas eu d`arguments. R. : Ah, donc elle est zero. Vous comptez beaucoup sur le fonds europeens dans votre programme. M. Sorin Grindeanu: Oui et lors de l`entretien avec le president ...; . R: Qu`est-ce qu`ont dit ces gens ? Nous vous donnerons l`argent, vous serez sages, ok, vous respectez.. M. Sorin Grindeanu: A l`entrevue avec le president de la CE a participe aussi Mme la commissaire Corina Creţu, .. R.: et M. Meleşcanu aj`ai compris.. M. Sorin Grindeanu: Oui. Et toutes ces choses doivent suivre un calendrier. Tres concretement avons discute avec M. le vice-president Katainen, charge de la partie economique, competitivite, des choses que nous n`avons pas encore faites. Avec Mme Corina Crețu aussi elle a montre sa preoccupation : que faites-vous ? Au plan Juncker nous sommes parmi les derniers Etats a avoir accede. R.: Et votre reponse ? M. Sorin Grindeanu: Nous faisons des pas concrets dans l`immediat. .. R.: Et que faut-il faire ? M. Sorin Grindeanu: un exemple, avant d`envoyer la facture pour recevoir le payement des fonds europeens il faut savoir a qui envoyer la facture. Actuellement il y a un tres grand nombre de mecanismes qui ne sont pas accredites Nous devons accrediter vite ces autorites de management pour recevoir les 5,2 milliards. C`est ambitieux. R. : Que vous ont-ils dit au sujet de cette somme ? M. Sorin Grindeanu: C`est possible, mais il faut un rythme accelere. Et c`est ce que nous allons faire. Et a propos des fonds europeens, une question que j`y ai apprise : on a offert l`annee derniere des fonds pour les penitentiaires, mais le gouvernement avait refuses de les attirer. R.: Je fais une liaison avec le geste de Mme Pruna qui a rendu des fonds non utilises au budget. M. Sorin Grindeanu: Cette semaine, vous le verrez on enverra la demande officielle a la CE pour attirer ces fonds. Nous devons faire vite pour les avoir. Je vous ai dit que ce programme est assez ambitieux, et nous voulons attirer ces 22 milliards de lei au budget de ces fonds R.: Je dois etre sceptique, mais je serais heureux que vous le fassiez. Mais qu`avez-vous discute avec chacun des responsables de la CE ? . M. Sorin Grindeanu: Je peux en faire deux categories : les pourparlers politiques, avec les deux presidents, Tusk et Juncker, et des discussions ciblees avec le premier vice-presidents, Timmermans et sur les questions economiques, le Plan Juncker, comment faire pour apporter plus d`argent ... R.: Mis il y avait ici cette suspicion, vus avez vu les ambassadeurs. Qu`est-ce qu`il y a de la lutte contre la corruption, du MCV ? . M. Sorin Grindeanu: Le premier entretien fut avec m. Timermans charge du domaine de la justice et je lui ai presente la situation, comme je viens de vous le dire, ce que nous avons trouve, ce que nous avons fait entre temps et ce que nous envisageons de faire. Et je lui ai dit que nous avons certaines references du MCV qui ne sont pas tres precises. R.: Et lui avez-vous demande quel est ce point de non retour ?. M. Sorin Grindeanu: En comparant les recommandations d`il y a 10 ans avec celles actuelles, on voit bien une evolution positive. R.: Et vous etes sûr de suivre la voie de la lutte contre la corruption ? M. Sorin Grindeanu: Oui, je l`ai fermement affirme, au Parlement, a la motion de censure, avec les responsables europeens. Le Gouvernement la soutiendra par ses mesures anticorruption aussi transparentes que possible pour respecter toutes les recommandations de la CE. Il y a des points d`interrogation concernent .certaines ambiguïtes qui sont difficilement quantifiables. Et j`ai convenu avec M. Timmermans de leur envoyer dans le courant de cette semaine ces demandes precises de clarification pour la simple raison que nous voulons respecter fidelement les recommandations de la CE et pouvoir faire eliminer le MCV au cour du mandat de M. Juncker, comme il le souhaite d`ailleurs. Mais a cet effet on doit avoir la vitesse approprie pour faire ces pas et que le resultat des mesures a prendre soit bien quantifiable, afin d`eviter une dose de subjectivisme en ce sens. Je veux bien clarifier ces choses et a la discussion avec M. Timmermans a participe aussi Mme Michou, qui a ete en Roumanie il y a un mois, concernant le MCV. Les choses ont ete bien claires et c`est voie que nous suivrons. R.: Mais pourquoi dans ce rapport MCV ne sont notifies aussi les abus en matiere de justice, les proces que nous perdons au CEDO ... M. Sorin Grindeanu: Il y en a plus de 800 . M. Sorin Grindeanu: J`ai presente une image, je pense, complete de ce que signifie...; R.: la DNA a des resultats incontestables, surtout apres etre sortie de l`empreinte de Traian Băsescu, elle a commence a bien travailler. Mais elle a parfois, comme toute machine, des rates. Il y en a qui sont inquiets concernant le respect des droits de l`homme, du droit a la defense...; Il en a d`autres inquiets que vous allez modifier la legislation. .. M. Sorin Grindeanu: Moi aussi je souhaite la meme chose. Il y a les institutions de l`Etat, la DNA, la DIICOT qui doivent etre puissantes, dans la lutte contre la corruption mais d`autre part, il y a les libertes et les droits citoyens. Il y a des directives de la CE en la matiere et M, Timmermans a montre sa disponibilite de nous envoyer des experts de la CE, pour la transposition de ces directives dans notre legislation. R.: ... Mais les gens craignent que vous ne relaxiez la lutte contre la corruption M. Sorin Grindeanu: Non. Dorenavant je veux que tout en la matiere se passe de maniere transparente, un debat tres large. . R.: j`ai vu que M. Ciolos a affirme ...; M. Sorin Grindeanu: Vous m`avez rarement entendu parler du lourd heritage, presque pas du tout. Cela ne veut pas dire que mes collegues, aux ministeres, n`ont pas trouve des aspects a faire connaitre. C`est une radiographie actualisee, sans chercher des coupables. Si la loi a ete transgressee, ce n`est pas notre affaire. Nous voulons y remedier par le programme de gouvernance. Je suis desole pour le retard avec le budget ...; R.: Non ce fut votre erreur, s`il n`y avait pas eu la question avec l`Ordonnance, erreur que vous n`avez pas assumee ...;, M. Sorin Grindeanu: Nous avons abroge l`Ordonnance 13. Nous sommes preoccupee des questions economiques et la mise en œuvre du programme de gouvernance. On y a fait des pas concrets, d`autres en suivront. Par exemple, on est entrain de travailler dans une commission interministerielle ou dans deux commissions a deux choses extremement importantes, d`une part, la loi de la prevention, tres importante pour tout agent economique et, au Ministere du travail, pour la loi de la salarisation unique, car il y a maintenant de grandes disparites entre differentes categories de budgetaires. , R.: C`est vrai. Mais avez-vous trouve un ministre de la Justice ? M. Sorin Grindeanu: J`ai eu des discussions ces derniers jours, avant Bruxelles, j`en aurai aussi demain et apres demain R.: Mais sera-t-il de la societe civile ? ... M. Sorin Grindeanu: C`est l`une des variantes. Je vous ai dit que c`est un gouvernement politique. R.: Mais je pense qu`il serait plus sage que ce soit un homme de la societe civile, car ce serait une garantie. M. Sorin Grindeanu: C`est l`une des variantes. Nous sommes un gouvernement politique, soutenu par une coalition. Je souhaiterais qu`il y ait un ministre sans avoir fait de la politique. C`est l`une des options. Mais je repete, il y aura des discussions les jours a venir au sin de la coalition. R.: Mais je pense qu`il y a des hommes de valeur de votre parti, comme M. Tudose, et il y en a aussi d`autres. Pourquoi ne sont-ils dans le Gouvernement ? M. Sorin Grindeanu: Il y a un grand nombre d`hommes de valeur dans notre parti, beaucoup plus que les portefeuilles du Gouvernement. Ils ont pris part a l`elaboration du programme de gouvernance. R.: Avez-vous reflechi a des demissions du Gouvernement si la tension persiste ? M. Sorin Grindeanu: Non, nous avons un solide soutien au Parlement, dans la coalition, ce qui nous donne la force de continuer. Il est vrai que non pas toujours l`equipe initiale reste toujours la meme. Tout ce que nous pourrons ameliorer, nous le ferons, mais nous ne sommes qu`a deux mois depuis l`investiture. Et le dialogue avec nos specialistes de valeur, qui ont contribue par leur savoir faire aux programme de gouvernance et aux .. R.: Les gens veulent etre certains que les debats publics ne seront plus d`un jour a l`autre, mais beaucoup plus larges. Les gens doivent comprendre ce que vous voulez faire particulierement en matiere de justice. M. Sorin Grindeanu: Ce fut la principale erreur, le fait que l`on n`avait pas bien transmis meme pas ce que nous avions fait, ce qui a engendre des points d`interrogation. Il y a eu des choses non conformes avec la realite qui ont ete corrigees. Mais on n`a jamais discute de l`adoption d`une ordonnance de grace ou d`amnistie. R.: Il y a des voix qui disent que M. Grindeanu et ok, mais il n`a jamais reconnu avoir fait erreur pour delivrer certains collegues ...; . M. Sorin Grindeanu: Parce qu`il n`en est pas question. Il s`agit du fait que j`avais demande au Ministere de la Justice de mettre en conformite le Code penal et le Code de procedure penale avec les decisions de la Cour Constitutionnelle. Et c`est ce qu`a fait le Ministere... R.: Mais je sais que vous avez raconte quelque part, j`en ai vu meme une image, quand vous avez demande si l`on avait pris tous les avis, si le document etait dûment fait, ce qui me fait pense qu`en effet vous ne vous y connaissiez pas. Mais cela ne vous dispense pas de votre erreur. M. Sorin Grindeanu: Mais en revenant a votre question, j`ai affirme au Parlement, a la motion de censure, a Bruxelles et maintenant, ce soir je dis ceci : jamais une telle decision ne sera plus prise sans un debat transparent large, impliquant tous les partis politiques, les ONG, qu`il s`agisse d`une loi adoptee au Parlement ou prise par le Gouvernement. R.: Mais pour les penitentiaires, pourquoi n`avoir pas alloue plus vite des fonds, si vous avez estime que c`est une urgence? M. Sorin Grindeanu: Mais sachez que l`on a alloue des fonds pour les penitentiaires. Et davantage il y en aura quand nous ferons la demande de fonds europeens a cet effet. Et a propos d`urgences. Sachez que c`est le premier gouvernement a adopter une ordonnance d`urgence en la matiere R.: C`est vrai, mais c`est vous qui avez estime quelle est l`urgence..... M. Sorin Grindeanu: Mais non, et je vous dis encore ceci :en abrogeant, par la l`ordonnance 14, maintenant au Parlement et j`ai vu les declarations de MM Tariceaanu et Dragnea, qui veulent clarifier aussi vite que possible par le vote ces problemes, il reste toujours qu`il faut mettre en accord les decisions de la CC avec le Code penal et le Code de la Procedure penale. Mais cela doit avoir lieu apres un large et transparent debat avec la participation du Ministere de la Justice, des partis politiques, des institutions concernees, les ONG .. R. : En rappelant ces aspects, est-ce que la relation de la Roumanie n`a pas ete affectee ? M. Sorin Grindeanu: Si intensement que quelqu`un ait souhaite que je vienne de Bruxelles avec un to do list , ce ne fut pas le cas. R.: Oui, je l`ai vu. Dieu nous en garde. ! Vous y avez discute des questions economiques avec M. Katainen mais je garde ma reticence concernant la croissance que vous envisagez.. M. Sorin Grindeanu: Que Dieu nous aide a ce que ni moi ni vous n`ayons pas raison et qu`il y ait plus de 5, . R.: /.../ davantage, Dieu nous aide pour la Roumanie ! ... M. Sorin Grindeanu: Nous devons debloquer tous les mecanismes dont...; ... R.: Nous aurons des clarifications concernant le MCV, y compris je pense au sujet du point du retour irreversible ...; M. Sorin Grindeanu: On enverra les documents pour la clarification. On aura la vitesse appropriee pour savoir exactement ce qu`il faudra faire pour eliminer ce MCV. R.: Je me suis rejoui en apprenant que des specialistes de la CE viendront vous aider a travailler.. C`et une question extraordinaire. Ils pourront elaborer des dispositions en matiere du respect des droits de l`homme et du droit a la defense. C`est extraordinaire. Il n`y aura plus alors de contestions quand les droits de l`homme, le droit a la defense sont garantis...; M. Sorin Grindeanu: Ce fut l`ouverture que j`ai manifestee concernant ...; R.: Et alors ni ceux de la Place ne seront plus ...; M. Sorin Grindeanu: Mais oui, les directives qui seront transposes sont obligatoires, tout comme celles de la CC. Et tout expert en la matiere ayant un savoir faire sera bienvenu. R...;. M. Sorin Grindeanu: Je ne passerais pas aussi vite sur les questions economiques. Notre objectif et notre effort sera de mettre en marche les moteurs dont nous avons besoin en vue d`une croissance de 5,2% . Tout ce qui devra etre fait sera fait. Il faudra debloquer les mecanismes qui etaient bloques l`annee derniere, malgre toutes les affirmations du Gouvernement anterieur. Tout ce que nos avons fait, la reduction de la CASS, pour les retraites, la majoration de la pension minimum, l`elimination de l`impot pour les pensions inferieures a 2000, sont des mesures au benefice des Roumains. Nous aurons beau avoir une croissance economique, et il y en a eu aussi l`annee derniere, si cela ne se ressent pas directement aussi dans la poche des gens. Et tout ce que nous voulons faire, et nous avons lance aussi des mesures economiques, des start-up c`est afin que notre moteur economique tourne a son regime maximum et que nous maintenions un rythme alerte de croissance en tant que membre de l`UE. R.: Vous avez reduit le budget de l`ANP en depit du fait qu`il y a un desastre la-bas.? M. Sorin Grindeanu: Non, ici il y a ...; R.: Priere d`y envoyer votre Corps de controle. Il y a des magasins où les detenus doivent payer dix fois plus pour ce qu`ils achetent. J`ai fait connaitre cela egalement a Mme Pruna, mais elle n`a bouge d`un doigt. Il y a une corruption dans les penitentiaires, incroyable. M. Sorin Grindeanu: Eh bien pensez qu`il y a u taud d`occupation de presque 200% . R.: Oui, je le sais. On m` ecrit, j`ai recu des milliers de lettres. Je vais rediger le `` livre noir du respect des droits de l`homme``. M. Sorin Grindeanu: Je souhaite que tous ce que nous ferons la semaine prochaine , y compris les documents qui seront envoyes a la CE, et la demande de fonds europeens pour des mesures alternatives qui sont au Parlement et dont j`ai parle au cours de l`emission et qui ne sont pas inventes par nous, mais fonctionnent dans des Etats de l`UE, tout ce que signifie argent du budget, et je prie qu`on regarde attentivement non seulement au budget de l `ANP, mais aussi aux investissements pour le Ministere de la Justice pour les penitentiaires. parcequ`il y a des sommes plus grandes que l`annee derniere, parce que le mois ou les mois prochains nous aurons aussi des fonds promis de l`UE. Et ainsi, avec plus de 80 millions d`euros annuellement, les choses commencent a bouger, sinon on aura des sanctions pilote de la part du CEDO car les conditions dans nos penitentiaires sont loin des normes europeennes. . R.: J`en ai ete terrifie, et pourtant nous sommes un peuple chretien.. . M. Sorin Grindeanu: Ceux qui font des fautes doivent payer, mais ils ne doivent pas mourir dans les penitentiaires.. R.: J`ai recu des questions concernant les multinationales, Vous ne voulez pas les renvoyer du pays n`est-ce pas ? M. Sorin Grindeanu: Non, je tiens meme a assurer les multinationales que nous prendrons des mesures pour faire voir que la Roumanie est attractive de tous les points de vue, particulierement economique. Je souhaite que les multinationales arrivent en Roumanie non pas pour la main d`œuvre bon marche, mais parce q`elles trouvent ici une ressource humaine particuliere, qui soit aussi bien payee qu`ailleurs. Je souhaite qu`il y en ait en Roumanie autant que possible, pour qu`elles contribuent a la croissance economique de la Roumanie, en respectant sa legislation. La legislation doit etre respectee par tout le monde, par les multinationales, comme pour les autochtones. Et le capital autochtone doit etre encourage. R.: J`ai des questions, il y a des dizaines de milliers de firmes qui sot detruites, apres un controle, la firme est fermee, les gens rentrent a la maison. M. Sorin Grindeanu: La Loi de la prevention, M. Hoandră, dont je viens de parler est ...;. R.: Les abus des institutions ANAF et antifraude.. Envisagez-vous de controler de plus pres ce qui s`y passe ? ...; M. Sorin Grindeanu: Premierement, nous devons mettre en place le cadre legislatif, la Loi de la prevention. Et il y a l`exemple que vous venez de presenter : on va a la firme X, on bloque tout, on bloque les comptes ...;non. R.: Elle doit continuer son activite. M. Sorin Grindeanu: Oui, elle doit continuer et le role de tout organe de controle est aussi de conseiller. Justement pour cela, que les choses soient plus claires nous faisons cette loi de la prevention. R.: Vers la fin, comme nous avons couverts presque tous les sujets, et que nous avons ete pres de l`atmosphere des protestations de la rue, meme si la situation est encore tendue je vous prie de dire quelques mots a ceux sont en train de protester et probablement qu`il le feront encore. M. Sorin Grindeanu: Tout d`abord, je tiens a dire ceci : que j`ai entendu leur message, j`ai agi en consequence, je n`ai souhaite, ni moi, ni le Gouvernement, ni le parti - c`et pourquoi j`ai agi comme je l`ai fait - a en arriver a ce que je vous ai dit, on a eu des elections il y a plus d`un mois mais a la suite de ces actions est apparue une Roumanie divisee. En les entendant, en accord avec mes collegues, nous avons pris la decision d`abroger. Je les ai entendus souvent en direct, car sachez que je reste tard dans la soiree au siege du Gouvernement Il y a et il y a eu de nombreuses manifestations, et il est a apprecier, des manifestations deroulees dans un cadre legal, a une seule exception pres, qu`il ne faudrait pas prendre en compte, sans altercations. Et encore quelque chose, comme vous venez de dire la conscience civique a commence a se manifester et c`est une bonne chose pour la Roumanie, elle est capable de reagir indifferemment qui est a la gouvernance ou m qui est president. R.: Et aux abus des institutions. M. Sorin Grindeanu: Correct. Elle semble capable et je vous le repete et souligne, c`est un bien acquis par notre pays, on est capable de reagir a tout ce qui semble pas bien communique, qu`il y a un manque de transparence et c`est une bonne chose pour notre pays. . R.: Il est tres bien qu`il y ait cet etat de veille, ce n`est pas une mauvaise chose. Je ne sais pas si nous avons encore le temps, mais est-ce que vous craignez d`etre mis en examen, le Gouvernement, pour cette situation ? . M. Sorin Grindeanu: J`ai vu, quand j`etais a Bruxelles qu`on m`avait prete une liaison quelconque avec je ne sais pas quelles retrocessions, pour lesquelles il y a une enquete en cours a Timisoara, ...; R.: Non, je parlais du Gouvernement M. Sorin Grindeanu: Non mais je tiens a clarifier cela aussi. Je trouve que c`est une question deplacee, une manipulation, parce que je n`ai eu aucune liaison avec ce domaine patrimonial en tant que vice maire a Timișoara. Je sais qu`il est interessant de lier le nom du premier ministre de differents aspects.. Il y a eu encore un aspect cette semaine, quand mon pere a ete appele a l`instance comme temoin. . . R.: Je sais que ce ne fut pas facile, meme pour votre epouse, je suis desole de vous avoir vu dans cette situation. Mais personne n`est parfait, ne vous fachez pas contre les medias M. Sorin Grindeanu: Personne n`est parfait. Sachez j`ai passe outre.. R.: Mais quant au Gouvernement ? M. Sorin Grindeanu: Je ne sais pas, je ne vois aucun motif. Ce que j`ai fait, et vous avez vu aussi dans le stenogramme, avec mes collegues, nous avons agi legalement et meme plus encore, j`ai vu la decision de la Cour Constitutionnelle et je vous prie de la regarder, affirmant que le Gouvernement avait agit legalement. Pour le reste, jusqu`a maintenant, je n`ai pas ete ... le reste ce sont des choses qui conduiront a une clarification. R.: Que Dieu nous aide ! M. le Premier ministre, nous vous remercions d`etre venu ici, a la television qui aime la rue! M. Sorin Grindeanu: Moi aussi je vous remercie! R.: Et pour avoir repondu avec tant de precision, avec tant d`honnetete. . M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie! R.: Je vous attends encore. . M. Sorin Grindeanu: Je viendrai. ! R.: Faites un bon travail. Que le Bon Dieu vous vous donne seulement du bien et que vous aimiez la Roumanie comme dit Rares Bogdan, aimez la Roumanie, car le Premier ministre doit l`aimer un peu plus que beaucoup d`autres.. M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie ! R.: Au revoir ! 2017-02-19 12:26:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-19-12-27-31big_sigla_guv_coroana_albastru.pngDeclarația comună a premierului Sorin Grindeanu și a președintelui Comisiei Europene, Jean-Claude JunckerȘtiri din 17.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-conjointes-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-et-du-president-de-la-commission-europeenne-m-jean-claude-junckerLe Premier ministre de la Roumanie Sorin Grindeanu et le President de la Commission europeenne, M. Jean-Claude Juncker ont eu une discussion constructive dans le cadre de leur entretien de ce jouir, 17 fevrier. A cette entrevue ont participe encore la commissaire europeenne, Mme Corina Cretu et le ministre des Affaires Etrangeres, M. Teodor Meleșcanu. Les deux hauts dignitaires ont discute des dernieres evolutions du MCV et de la lutte contre la corruption. Le president Juncker a salue la recente decision du Gouvernement roumain d`abroger l`Ordonnance d`urgence qui aurait pu mettre en danger les progres accomplis des annees durant en la matiere. . Le Premier ministre Grindeanu et le president Juncker sont convenus sur l`importance d`une large consultation des parties interessees et d`un processus democratique que doit parcourir toute mesure qui sera adoptee dans le futur. La transparence et l`ouverture seront essentielles pour le retablissement de la confiance et de la stabilite. Le President Juncker a encourage le Premier ministre roumain Grindeanu de continuer la lutte contre la corruption et a offert aux autorites roumaines l`aide de la Commission europeenne. Le president Juncker a reitere son intention de mettre fin au MCV pendant son mandat, dans les conditions où la Roumanie remplira les objectifs de reference necessaires. La voie pour la realisation ces objectifs de references est etablie clairement dans les rapports de la Commission europeenne concernant le MCV. En outre, les deux hauts dignitaires ont aborde brievement la situation economique de la Roumanie. Le president a encourage le Premier ministre de mettre en application les reformes pour la modernisation economique et sociale dans le meme temps que le developpement d`une politique fiscale responsable. Ils sont convenus de continuer a travailler ensemble en vue de l`amelioration de la capacite d`absorption des fonds europeennes en Roumanie. A son tour, le Premier ministre s`est engage a collaborer de pres avec la Commission europeenne concernant l`Agenda europeen de defense. Au cours de l`entretien, ils ont aborde aussi la question de la migration. Le President Juncker a salue la contribution de la Roumanie e consolider la Police des frontieres et la Garde cotiere au niveau europeen pour al securisation des frontieres externes communes de l`Union, ainsi que les efforts de la Roumanie de consolider la solidarite en matiere de migration et d`asile. Compte tenu du fait que la Roumanie celebre 10 ans depuis son adhesion a l`UE, le Premier ministre de la Roumanie et le president Juncker ont discute aussi du futur de l`UE en 27 Etats membres membres, avant le sommet de Rome, en mars prochain, ainsi que de la presidence roumaine du Conseil, au cours de la premiere moitie de 2019. La presidence sera une periode importante pour la finalisation des questions legislatives restantes avant la fin de l`actuel mandat du Parlement europeen. Le president Juncker a exprime sa confiance que le mandat dela Presidence roumaine sera un tres bon mandat en 2019 et a offert le plein soutien et toute l`expertise de la Commission europeenne pendant toute cette periode-la. 2017-02-17 21:55:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_grindeanu_juncker.jpgDeclarații de presă susținute de premierul Sorin Grindeanu la finalul vizitei efectuate la BruxellesȘtiri din 17.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-la-fin-de-sa-visite-a-bruxellesM.Sorin Grindeanu: J`ai des entrevues, comme vous le savez, avec le premier vice-president de la Commission europeenne, M. Timmermans, avec M. le president Tusk, avec M. le president Juncker, et avec M. le vice - president Katainen. Avec les deux presidents, M Juncker et M. Timmermans, j1ai eu des discussions politiques specifiques. D`autre part, comme je vous disais hier soir, lors de l`entretien avec M. Timmermans de l`entretien avec le vice-president Katainen, nous avons aborde les sujets concernant la justice, et aujourd`hui, avec le vice-president Katainen, j`ai eu une discussion extremement importante, extremement focalisee sur le cote economique, sur l`attraction de fonds europeens, sur tout ce qui devrait etre ameliore en sorte de pouvoir faire tout ce que nous avions envisage comme cible, a savoir attirer cette annee 5,2 milliards d`euros. C`est ce qu`il faire cote economie. Nous devons, comme je vous le disais, ameliorer actualiser, car nous sommes en retard et si la cible que nous nous sommes fixee est tellement ambitieuse, tout ce qui releve des fonds europeens, qu`il s`agisse de l`agriculture, du plan Juncker, et des investissements dans l`infrastructure, tout cela doit se faire rapidement, afin de pouvoir attirer les fonds europeens. Pour le reste, j`attends des questions de votre part. Je precise encore quelque chose. Vous devez savoir ce furent des discussions aussi ouvertement que possible, au cours desquelles j`ai presente le situation actuelle du pays. En outre le fut que nous avons enfin un budget promulgue qui signifie croissance economique, comme nous l`avons envisage, une croissance economique de 5,2%, qui est une bonne chose. Bien que tard, presque fin fevrier, c`est quand meme une bonne chose, que nous allons entrer dans la normalite. je viens de dire discussions ouvertes - j`ai explique ce que nous voulons faire dans chaque domaine, la justice et l`economie En outre j`ai tenu a reaffirmer l`attachement de la Roumanie, du Gouvernement de la Roumanie pour le projet commune europeen, projet realise autour des valeurs europeennes. Ce sont des aspects que j`ai presentes aussi directement et sincerement que possible et la reponse fut de la meme maniere. Par consequent, nous rentrons a Bucarest pour travailler. Question : Dans la declaration d`hier sois vous avez dit que vous allez envoyer une liste pour demander certaines clarifications sur le rapport MCV. Pouvez-vous nous dire quels aspects vous semblent, a vous et au Gouvernement, que ne sont pas claires dans ce rapport-la ? ? M. Sorin Grindeanu: Je ne vais pas entrer dans les details. Il y a eu hier soi une discussion avec M. le premier vice-president Timmermans. Ce sont des questions relevant des specialistes et je ne veux pas entrer dans le domaine des specialistes en la matiere, mais souligne ce que je vous disais hier soir : nous souhaitons la clarification de certains termes afin de pouvoir realiser les recommandations de la Commission europeenne, y compris la vitesse, comme disait M. le premier vice-president Timmermans, une vitesse appropriee pour pouvoir eliminer le MCV. Mais, a cet effet, au cours de la periode a venir, les equipes de specialistes - et nous en sommes tombes d`accord hier soir - transmettrons ces elements a la Commission europeenne afin de clarifier autant que possible le parcours que nous avons a faire. Q. : Les previsions economiques de la Commission europeenne font etat d`un deficit structurel, attention, non pas le deficit public, il s`agit de problemes de l`economie structurelle de la Roumanie de presque 4%, 2017-2018. Est-ce que cela pourrait constituer un probleme, compte tenu surtout, en partie, du laxisme fiscal de 2015 ? Que vous ont dit a ce propos MM Katainen ou Juncker ? Deuxiemement, est-ce M.Juncker compte encore sur la Roumanie en matiere de migration ? Je sais qu`il est tres fache a cause du vote du 22 octobre 2015, il n`a pas oublie, il m`a dit personnellement: - pour moi, vous n`existez plus. Troisiemement, il y a 10 ans depuis que le MCV a ete introduit en Roumanie. Comment, personne jusqu`a maintenant n`a remarque qu`il y a certaines aspects moins clairs qui doivent etre discutes avec des specialistes ? Dites-nous au moins un exemple, un terme que le Gouvernement ne comprend pas maintenant, apres 10 ans de l`existence du MCV. M. Sorin Grindeanu: Allons, a tour de role. D`abord, les questions concernant l`economie. Par le projet du budget, en fait par le budget promulgue hier par M. le President nous nous sommes propose un deficit inferieur a 3%. Je sais ce que vous voulez dire. C`est un budget ambitieux et je l`ai dit. Probablement si nous regardons d`un certain angle seulement, l`ambition, si l`on regarde la situation de l`annee derniere, est le resultat aussi des fonds europeens. Il est ambitieux d`attirer plus que zero, comme ce fut l`annee derniere. C`est ce que nous voulons faire dans l`immediat. Je vous disais qu`en matiere de fonds europeens nous voulons attirer cette 5,2 milliards. Concernant le deuxieme aspect il y a eu une discussion ciblee entre le president Juncker et nous. Nous avons presente la situation presente, ce fut Mme l`ambassadrice qui l`a fait. Vous trouverez ce sujet y compris dans le communique conjoint signe par moi et le president Junker sur le sujet de la migration, je crois meme que l`on prendra certaines mesures dans l`immediat afin que l`on transmet les directives de maniere transparente et aussi correctement que possible. Pour ce qui concerne la troisieme question :si l`on regarde les recommandations d`il y a 10 ans et celles du dernier rapport :on constate qu`elles ne sont plus tellement les memes, il y a eu une evolutions dans le temps, on a fait de grands pas extremement importants. Sachez que tout ce qui concerne l`engagement - et je vus parle aussi directement et ouvertement que possible - l`engagement que j`ai pris, je le maintiens, je l`ai affirme aussi dans le Parlement lors de la motion de censure, en sorte que tous ce qui signifie reglementations par le MCV, des lois relevant du cadre juridique de la Roumanie, la modification du Code penal ou du Code de procedure penale , naturellement, en fonction des decisions de la Cour Constitutionnelle, tout cela aura lieu au sein du Parlement. Le Gouvernement que je conduis est de clarifier tous ces aspects-la, vous les transmettre de maniere transparente de nos specialistes au moment nous le transmettrons a la Commission europeenne. Nous le voulons pou enlever tout obstacle qui existent encore justifiant le MCV. Et je puis vous dire encore quelque chose : le souhait, si cela m`est permis de le dire, le souhait de M. le president Juncker affirme directement c`est qu`a la fin de son mandat la Roumanie n`ait plus de MCV, c`est ce qu`il nous a transmis aujourd`hui. Q. : Est-ce que les hautes responsables avec qui vous avez discute vous ont-ils demande une garantie concernant les modifications a faire au systeme judiciaire? M. Sorin Grindeanu: C`est a dire si l`on m`a donne une - to do list. Non. Q. : Reporter: /.../ Il y a eu 20 personnes devant le siege de la Commission qui ont proteste. Il est vrai que les protestation du Pays se sont attenuees, mais elles n`ont pas cesse apres l`abrogation de l`Ordonnance 13. Est-ce quelqu`un des ministres du Cabinet a discute avec les protestataires de la rue ? Quel message pourriez-vous transmettre maintenant, apres les entrevues de la Commission europeenne et au Conseil europeen, a ceux qui sont encore dans la rue et demandent en fin de compte, votre demission ? M. Sorin Grindeanu: J`ai suivi les protestations tout au long de cette periode met je vous dis aussi sincerement que possible : meme lorsqu`il y a eu des dizaines de milliers de gens devant le batiment du Gouvernement, et maintenant, lorsque l`intensite des protestations a baisse, je respect l`opinion des protestataires, j`apprecie qu`il y a eu des protestations on-line, j`apprecie beaucoup meme la creativite dont nombreux de nos concitoyens ont fait preuve pendant cette periode. Sachez que j`ai compris les messages qu`ils ont transmis. C`est justement pour cela que je tiens a dire ceci : le fait que nous, le Gouvernement que je conduis avons pris la decision d`abroge par l`Ordonnance 14 est la consequence du raisonnement que si a un moment donne une decision qui pourrait etre discutable et que des protestations au sein de la societe peuvent en apparaitre, ce que nous avons eu dans le pays, cela temoigne du fait que la decision n`a pas ete correcte et qu`l faut la retirer et c`est bien ce que nous avons fait. Tous les aspects qui vont s`ensuivre seront discute dorenavant dans le Parlement, comme je vous ai encore dit, impliquant a la fois aussi d`autres acteurs, outre les politiciens. C`est ce que je souhaite. Q. : Vous saviez que la decision n`etait pas correcte. Le monde vous l`a dit a la moitie de janvier. Pourquoi vous etes-vous reunis la nuit, pourquoi a minuit ? M. Sorin Grindeanu: J`ai compris que c`est la derniere question je vais vous y repondre. Reporter: /.../ M. Sorin Grindeanu: Je veux clarifier cet aspect. La reunion a commence e 20h30. N`oubliez pas que ce soir - la il y a eu les declarations de deux ministres, a 21h30, si je ne me trompe pas a commence la conference de presse, la reunion avait onc pris fin. A 20h00 est arrive `avis du CSAT sur le budget. C`est un aspect qui vaut etre mentionne, on a commence a discuter du projet de la loi du budget visant des decisions politiques, d`approbation ou d`abrogation, je pense les avoir detailles. Ce que je voulais vous transmettre aujourd`hui c`est ce que nous avons fait a Bruxelles durant ces deux jours, ce que j`ai transmis en tant que Premier ministre de la Roumanie ce que je souhaite ainsi que nos engagements, les engagements du Gouvernement dorenavant, Je vous remercie ! 2017-02-17 18:33:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_4435.jpgPremierul Sorin Grindeanu s-a întâlnit cu președintele Comisiei Europene, Jean-Claude JunckerȘtiri din 17.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-s-est-entretenu-avec-le-president-de-la-commission-europeenne-m-jean-claude-juncker2017-02-17 16:15:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-20-09-52-19big_3.jpgPremierul Sorin Grindeanu s-a întâlnit cu Jyrki Katainen, vicepreședinte al Comisiei Europene, responsabil cu ocuparea forței de muncă, creșterea economică, investiții și competitivitateȘtiri din 17.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-02-17 16:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-17-04-59-30big_4.jpgPremierul Sorin Grindeanu a prezentat președintelui Consiliului European, Donald Tusk, prioritățile Guvernului RomânieiȘtiri din 17.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-02-17 15:29:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-17-04-55-25big_5.jpgDeclarații comune susținute de premierul Sorin Grindeanu și de prim-vicepreședintele Comisiei Europene, Frans TimmermansȘtiri din 16.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-conjointes-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-et-du-premier-vice-president-de-la-commission-europeenne-m-frans-timmermansM. Frans Timmermans: /...;/ Nous sommes tres heureux d`avoir le Premier ministre roumain et le ministre roumain des Affaires Etrangeres ici pour discuter nos plans du futur. Pour ce qui concerne la Commission, je pense avoir tire certaines conclusions positives et tres constructives. Premierement, nous poursuivrons ensemble la lutte contre la corruption en Roumanie avec toute la determination. A cet effet, nous continuerons de mettre en œuvre les recommandations et les references du rapport MCV, nous sommes ensemble tres engages a le faire, nous allons collaborer pour realiser cela. Deuxiemement, nous sommes conscients que le Gouvernement roumain doit changer la legislation pour la mettre en accord avec les reglementations europeennes dans ce domaine egalement, nous avons offert - s`il s`avere necessaire, notre expertise pour etre certains que cela se passera comme fut l`intention du Gouvernement de la Roumanie et en accord avec la legislation de l`Union europeenne. La meme chose est valable aussi pour le domaine où la legislation doit etre mise en accord avec les decisions de la Cour Constitutionnelle. En outre, nous avons analyse le tres grave probleme de la sur agglomeration et de la situation precaire des penitenciers roumains et nous avons offert au Gouvernement roumain la possibilite de collaborer en regime d`urgence sur des projets destines a ameliorer les conditions de vie des penitenciers pour renover les immeubles des penitenciers et les rendre au niveau que nous attendons de chaque Etat de l`UE. Nous voulons aider le Gouvernement roumain en la matiere. En outre, nous avons la possibilite d`utiliser dans ce but les Fonds structurels et d`investissements. Le plus important est de souhaiter la bienvenue a M. le Premier ministre Grindeanu a Bruxelles! Nous, la Commission europeenne, nous esperons une cooperation mutuelle reussie. M. Sorin Grindeanu: Je remercie M. le vice-president pour cette entrevue, une entrevue extremement constructive et extremement focalisee sur ce que signifie l`etat de la mise en œuvre des mesures du MCV, sur ce que nous avons demande aujourd`hui, a savoir sur la clarte de certaines references du MCV. Nous allons preciser ce que nous souhaitons etre clarifie, afin de pouvoir etre en mesure de repondre a toutes les recommandations du MCV. En outre, nous remercions pour le soutien et l`ouverture manifestes, je comprends que cela s`est passe ainsi les annees anterieures egalement concernant le fonds pour la renovation des penitenciers, mais les gouvernements anterieurs ne sont pas parvenus a pouvoir le faire. Nous sommes determines a y faire appel et remercions une fois de plus pour cette aide. Par ailleurs, j`ai reitere notre ferme position de continuer la lutte contre la corruption. J`ai fait savoir ce que nous voulons pour le futur, concernant ce dont on a discute longuement en Roumanie, a savoir, que les reglementations du domaine de la justice, soient examinees au Parlement, par un debat aussi large que possible, impliquant des institutions de la Roumanie, des ONG, des parlementaires naturellement, en sorte que les decisions de la Cour Constitutionnelle visant des articles du Code penal, du Code de procedure penale puissent etre approuves par le Parlement. Je remercie une fois de plus pour le soutien et pour tout ce que nous avons discute et decide aujourd`hui, M. le vice-president. . /...;./ Moderateur : Nous avons le temps pour quelques questions. Question: Pour M. Timmermans: Estimez-vous que la recente abrogation par le Gouvernement de la Roumanie de l`Ordonnance d`urgence controversee modifiant le Code penal et le Code de procedure penale constitue une garantie pour la Commission europeenne, en sorte que l`Executif europeen puisse tenir son engagement pris devant un autre premier ministre roumain, Dacian Cioloş, iar MCV soit elimine avant fin 2017 ? M. Frans Timmermans: Je salue l`abrogation de l`Ordonnance 13. C`est un tres bon pas. Ce nous avons conseille au Gouvernement roumain concernant la mise en accord avec les decisions de la Cour Constitutionnelle et la transposition de la legislation UE et la legislation internationale est que cela se fasse avec une extreme ouverture, en sorte que tous ceux qui y sont interesses puissent y etre impliques, puissent suivre ce qui se passe, comment on agit, afin que l`on evite tout malentendu, toute supposition que ce processus pourrait affaiblir la lute contre la corruption. Par consequent, si ce processus a lieu dans une totale transparence, avec la pleine implication des organisations non gouvernementales, et avec d`autres parties interesses, la Commission europeenne peut etre assez confiante que les pas effectues conduiront aux resultats que nous attendons et que la lute contre la corruption sera maintenue a la meme intensite comme auparavant votre question sur le MCV, si l`on tient compte des derniers rapports et a ce que fut realise ces dix dernieres annees, on se rend compte que nous sommes a la derniere partie d`un marathon et le franchissement de la ligne d`arrivee depend de la vitesse dont on court. Cette vitesse est la consequence de la determination du Gouvernement, du Parlement roumain, la Commission peut y aider, mais sans pouvoir dicter la vitesse de courir. Elle depend des autorites roumaines, mais c`est bien la vitesse qui determinera le moment de l`arrivee. Cependant, il est tres important que nous avons pu constater maintenant l`engagement du Gouvernement roumain de poursuivre jusqu`a la ligne d`arrivee et, a notre tour, nous ferons tout ce que nous pourrons pour aider et encourager le Gouvernement de franchir cette ligne d`arrivee aussi vite que possible. Question : Toujours pour M. le vice-president : Qu`allez-vous faire concernant la Pologne et je pense qu`il y a certaines ressemblances entre la situation de la Pologne et celle de la Roumanie ? M. le Premier ministre, 2019, la presidence roumaine de l`UE, avec ou sans le MCV ? M. Frans Timmermans: Aujourd`hui nous parlons de la Roumanie, une autre fois nous parlerons de la Pologne, allons ne pas melanger les choses, ce sont des questions completement differentes. Pour ce qui est de la Pologne, nous attendons encore la reponse du Gouvernement polonais qui constituer le point de depart dans notre discussion. M. Sorin Grindeanu: Je vais repondre a la question de tout a l`heure. M. le vice-president parlait de la vitesse que nous devons avoir tant le Parlement, que le Gouvernement. Je puis vous assurer de ce que je viens de vous dire, a savoir, de notre determination d`avoir la vitesse correcte, en sorte que le prochain rapport soit tres bon et pour vous repondre concretement a la question, je souhaite une annee 2019 sans MCV, naturellement. Q.: Une question pour les deux locuteurs : Premierement, pour M. Timmermans. Il my a environ cinq ans, la Commission europeenne a transmis a la Roumanie environ 11 point a resoudre dans la lutte contre la corruption. A-t-elle de nouvelles recommandations en la matiere a faire a la Roumanie, a part le fait que l`Ordonnance 13 fut abrogee et si un futur ministre de la Justice pourrait constituer une garantie - qu`est-ce qu`on a discute a ce sujet en vue de la transparence, pour la modification de la legislation penale essentiellement ? M. Frans Timmermans: Tout d`abord, concernant la Commission, ce que nous attendons de la lutte contre la contre la corruption et le fonctionnement de la justice, est precise explicitement dans le rapport MCV, ainsi ce que ce qu`il est a faire en la matiere. Je suis pleinement d`accord avec le point de vue du Premier ministre lorsqu`il dit : ce n`est pas tout qui est clair pour nous, priere de nous aider a clarifier ce que vous entendez par mesures concretes que nous devrions prendre. Je me suis personnellement engage .a m`assurer que nous allons clarifier cela et le Gouvernement saura exactement quels sont nos conseils et nos attentes. Je pense fortement que si vous suivez cette feuille de route vous arriverez a bon port. Nous voulons etre dans la situation où la lutte contre la corruption soit tellement reussie en sorte quelle ne puisse plus etre reversible. Cela n`a aucun rapport avec la politique de parti ou avec d`autres discussions politiques, mais c`est la manifestation claire de la volonte du peuple roumain, du Gouvernement et du Parlement de la Roumanie de creer cette situation irreversible, et que les citoyens roumains recoivent la garantie que leur pays n`est plus sous l`emprise de la corruption systemique. C`est d`ailleurs le but du processus MCV. M. Sorin Grindeanu: Nous transmettrons dans la periode immediate a venir, les clarifications que nous voulons avoir des recommandations du rapport MCV, afin de savoir exactement ce que nous avons a faire, comme l`on vient de dire, las pas necessaires pour respecter de maniere aussi transparente et ouverte que possible, en ayant la vitesse appropriee, pour en revenir a la formule anterieure, ce que nous avons a faire. Et nous transmettrons a la Commission europeenne dans l`immediat ces demandes de clarification. Q. : Qui sera le nouveau ministre de la Justice et quelles garanties offrira-t-il aux partenaires qu`il n y aura plus d`autres derapages comme l`Ordonnance 13 ? M. orin Grindeanu: J`ai discute ces derniers jours avec plusieurs personnes. Je vais me decider. Je tiens a vous dire que j`estime extremement serieux le probleme de proposer une personne non impliquee politiquement. J`qi discute avec quelques personnes qui ont un background professionnel au-dela de toute contestation, qui ont montre et ont fait beaucoup de choses en l matiere. Cela continuera les jours suivants, y compris dans le week end, les entrevues que j`aurai avec ces personnes que j`estimes eligibles. Pour en finir, probablement au milieu de la semaine prochaine, au plus tard, je ferai une proposition et ce sera une personne qui ne fait pas partie de la coalition de gouvernance, donc une personne apolitique. 2017-02-16 21:40:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_7.jpgPremierul Sorin Grindeanu, întrevederi cu înalți oficiali la Bruxelles Știri din 16.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-aura-des-entrevues-avec-de-hauts-representants-de-bruxellesLe Premier ministre Sorin Grindeanu effectuera une visite a Bruxelles les 16 - 17 fevrier Le chef de l`Executif roumain aura des entrevues avec M. Jean-Claude Juncker, le president de la Commission europeenne, avec M. Donald Tusk, le president du Conseil europeen, avec M. Frans Timmermans, premier vice-president de la Commission europeenne et avec M. Jyrki Katainen, vice-president de la Commission europeenne, charge de l'emploi, de la croissance, de l'investissement et de la competitivite. - Je tiens a assurer tous nos partenaires des institutions europeennes que la lutte contre la corruption, notre implication et la consolidation de notre role au sein de l`UE sont des objectifs prioritaires du Gouvernement que je conduis et cette demarche s`inscrit dans la lignee du dialogue actif que nous promouvons avec tous les interlocuteurs europeens, a affirme le Premier ministre Grindeanu. De la delegation conduite par le Premier ministre Sorin Grindeanu feront aussi partie MM. Teodor-Viorel Meleșcanu, le ministre des Affaires Etrangeres, et Marius Nica, conseiller d`Etat dans l`appareil de travail du Premier ministre. 2017-02-16 11:25:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-16-11-26-37big_sigla_guv_coroana_albastru_vizita.pngÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu ambasadorul Republicii TurciaȘtiri din 15.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-l-ambassadeur-de-la-republique-de-turquieLe Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui l`ambassadeur de la Republique de Turquie en Roumanie, Son excellence M. Osman Koray Ertaş, au Palais Victoria, pour une visite de courtoisie. L`entrevue a donne l`occasion d`un examen des relations bilaterales entre la Roumanie et la Turquie. Dans ce contexte, tant le Premier ministre roumain, que l`ambassadeur turc ont exprime leur souhait de faire consolider le Partenariat strategique qui unit les deux Etats. Le Premier ministre Sorin Mihai Grindeanu a souligne que la Turquie est un partenaire cle pour la Roumanie et a montre son ouverture au developpement de la cooperation, particulierement dans le domaine economique. 2017-02-15 16:28:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_turcia-1232.jpgÎntrevederea premierului Sorin Grindeanu cu ambasadorul Republicii LibanezeȘtiri din 15.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-l-ambassadeur-de-la-republique-libanaiseLe Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui l`ambassadeur de la Republique libanaise en Roumanie, Son Excellence Madame Rana Mokaddem, au Palais Victoria, pour une visite de courtoisie. Dans le cadre de l`entrevue les deux hauts dignitaires ont examine l`evolution des relations bilaterales entre la Roumanie et la Republique libanaise. A cette occasion le chef de l`Executif roumain a exprime sont interet pour la diversification des contacts de cooperation et pour l`intensification des contacts au niveau du milieu des affaires des deux pays. Le Liban est l`un des principaux partenaires commerciaux de la Roumanie au Moyen Orient. 2017-02-15 16:23:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_liban-1213.jpgÎntrevederea premierului Sorin Grindeanu cu ambasadorul Confederației ElvețieneȘtiri din 14.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-l-ambassadeur-de-la-confederation-suisse Le Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui au Palais Victoria l`ambassadeur de la Confederation suisse en Roumanie, S.E. M. Urs Herren dans une visite de courtoisie. L`entrevue a ete loccasion pour une evaluation de letat des relations bilaterales, les deux parties etant daccord que les deux pays jouissent en ce moment, d`une tres bonne relation bilaterale. Le Premier ministre de la Roumanie a apprecie particulierement le soutien accorde par la Confederation suisse par la Contribution financiere suisse, instrument par le biais duquel sont finances des projets dans les domaines de l`infrastructure, de l`environnement, de la securite, et du developpement humain et social. Au cours de l`entrevue les deux hauts dignitaires ont procede aussi a un echange d`opinions sur les sujets actuels de l`agenda europeen et international. 2017-02-14 17:52:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_elvetia-1145.jpgÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu ambasadorul GermanieiȘtiri din 14.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-l-ambassadeur-de-l-allemagneCOMMUNIQUE DE PRESSE Le Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui l`ambassadeur de la Republique Federale Allemande en Roumanie, S.E, M. Meier-Klodt, dans une visite de courtoisie au Palais Victoria. Le theme central des pourparlers entre les deux hauts dignitaires fut la relation bilaterale entre la Roumanie et la Republique Federale Allemande, dans le contexte où, le 31 janvier 2017 on a celebre 50 ans de relations diplomatiques roumano - allemandes fondees sur un partenariat de confiance et bonne collaboration. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a exprime sa conviction que la Roumanie et l`Allemagne poursuivront la bonne collaboration dans les domaines politiques, economique et approfondiront l`echange culturel et educationnel. M. Cord Meier-Klodt est le chef de la mission de la Republique Federale Allemande depuis le 9 janvier 2017.  2017-02-14 15:10:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_germania-0942.jpgÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu ambasadorul ItalieiȘtiri din 13.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-accueilli-l-ambassadeur-de-l-italie Le Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourdhui au Palais Victoria, l`ambassadeur de la Republique italienne en Roumanie, S.E. M. Diego Brasioli. Dans le cadre de l`entrevue, ont ete examinees les relations bilaterales entre les deux pays, contexte dans le cadre le chef de l`Executif a souligne la bonne cooperation dans le domaine economique. En outre, les deux parties ont estime necessaires la consolidation de cooperation sectorielle dans les domaines des transports, de l`infrastructure, de l`energie et de l`IT and C. 2017-02-13 17:24:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_ambasador.jpgGuvernul va sprijini UNICEF în proiectele dedicate creșterii calității în educațieȘtiri din 13.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-gouvernement-soutiendra-l-unicef-dans-ses-projets-visant-la-croissance-de-la-qualite-dans-l-educationLe Gouvernement soutiendra les projets de l`UNICEF en Roumanie visant la l`augmentation de la qualite dans l`education, la diminution des inegalites et a la facilitation de l`acces des enfants en provenance des familles vulnerable aux services sociaux de qualite, a affirme le Premier ministre Sorin Grindeanu dans le cadre de son entrevue d`aujourd`hui avec les representants de l`UNICEF n Roumanie. - J`apprecie l`implication et le fait que dediez votre temps et votre energie aux initiatives qui contribuant a une education de qualite pour les enfants de la Roumanie. Le Gouvernement et moi-meme en tant que Premier ministre, nous y serons vos partenaires- , a transmis le chef de l`Executif. Les pourparlers d`aujourd`hui ont vise les modalites de collaboration pour la mise en œuvre des initiatives du Programme de gouvernance relatives a l`amelioration de la situation des enfants, particulierement les plus vulnerables dans des domaines comme l`education, la sante et l`inclusion sociale. Un tel exemple de bonnes pratiques en est le projet deroule par l`UNICEF en 38 localites du departement de, en collaboration avec les autorites centrales et locales sous la forme de deux paquets: le Paquet minimum de services et le Paquet d`education inclusive de qualite. Ces deux paquets sont censes prouver que par des investissements minima de services de base au niveau de la communaute, on peut prevenir et reduire l`exclusion sociale des enfants et de leurs familles, on peut ameliorer leur etat de sante, l`acces et les resultats dans le processus d`education. Compte tenu des resultats obtenus a la suite de ce projet, on est en train d`analyser la possibilite de son extension au niveau national. En outre, les representants du Gouvernement et ceux de l`UNICEF ont discute aussi de la collaboration et de la mise en application du Plan d`action pour l`elimination de la segregation scolaire et l`augmentation de la qualite educationnelle dans les etablissements pre universitaire, dans les conditions où l`on est en train d`achever le plan d`actions, ainsi que d`autres domaines d`intervention de l`UNICEF dans le soutien de la mise en œuvre des politiques du Ministere de l`Education. Un autre element de la discussion de ce jour fut en liaison avec le lancement en Roumanie, en mars prochain du - Partenariat global Arretez la violence contre les enfants !- . Le Premier ministre Sorin Grindeanu a confirme le soutien pour ce programme et pour la Compagnie d`information et de prise de conscience concernant la violence conte les enfants. Les representants du Gouvernement et ceux de l`UNICEF poursuivront la par des projets visant a aider les enfants. De la part du Gouvernement a cette entrevue ont participe encore Mme Gabriela Coman, presidente de l`Autorite nationale pour la protection des droits des enfants et adoption et M. Gabriel Ispas, secretaire d`Etat au Ministere de l`Education. 2017-02-13 15:44:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-13-03-46-31big_sigla_guv_coroana_albastru.pngPremierul Sorin Grindeanu încurajează dialogul între Guvern și Coaliția Națională pentru Modernizarea României condusă de Alexandru CumpănașuȘtiri din 13.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-encourage-le-dialogue-entre-le-gouvernemnt-et-al-coalition-pour-la-modernisation-de-la-roumanie-conduite-par-m-alexandru-cumpana-uLe Premier ministre Sorin Grindeanu a eu aujourd`hui une premiere entrevue avec des representants de la Coalition pour la modernisation de la Roumanie, partie des demarches de dialogue entre les deux institutions. Le chef de l`Executif a encourage la poursuite de la cooperation par le biais de rencontres periodiques entre les membres de la coalition avec des ministres et des equipes de specialistes des ministeres en vue de l`identification ensemble des meilleures solutions pour chaque domaine prioritaire. Les discussions de ce jour ont ete focalisees sur l`absorption des fonds europeens et les modalites d`ameliorer ce processus, contexte dans le cadre duquel la ministre deleguee Mme Mihaela Toader a presente le calendrier de travail pour la periode a suivre. En outre, le ministre de l`Education Nationale, M. Pavel Năstase, a presente la vision du Gouvernement sur le developpement de l`Education et de la Recherche, domaine prioritaires de cet Executif. Dans le cadre de la rencontre, les discussions ont vise des aspects concernant la transparence et l`efficacite de l`administration publique, l`exploitation des ressources energetiques et naturelles, le nouveau projet de la loi de la salarisation unitaire, IT and C. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a souligne que tous ces domaines prioritaires pour le Gouvernement doivent etre abordes de la perspective de l`interet national et du bien public. 2017-02-13 15:40:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_cump.jpgSeria de dezbateri „ROMÂNIA CENTENARĂ”, Alba-Iulia, 16 februarie 2017Știri din 13.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-02-13 15:30:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-13-03-34-01big_sigla_guv_coroana_albastru.pngMinistru Ana Birchall: “Înțeleg responsabilitatea imensă pe care o presupune portofoliul Justiției”Știri din 09.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/mme-la-ministre-ana-birchall-je-comprends-la-responsabilite-immense-que-suppose-la-reprise-du-mandat-de-ministre-interimaire-de-la-justiceApres la proposition de nominalisation pour la reprise du mandat de ministre interimaire de la Justice, Mme Ana Birchall souligne l`importance de la responsabilite dans l`exercice de cette fonction Je remercie le premier ministre : je remercie le Premier ministre, les presidents de la coalition de gouvernance, ainsi qu`a mes collegues du PSD et de l`ALDE, pour la confiance qu`ils m`ont accordee, en comprenant a la fois la responsabilite immense que suppose le portefeuille du Ministere de la Justice. Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour remplir ce mandat avec professionnalisme, serieux et equilibre. En collaborant avec les institutions qui des attributions et responsabilites en la matiere, avec les representants de la societe civile et les medias, tout comme par un dialogue transparent avec nos partenaires externes, je souhaite que nous puissions assurer le bon fonctionnement de la justice, premisse fondamentale d`une democratie consolidee. . Mme Ana Birchall a ete investie ministre deleguee aux affaires europeenne le 4 janvier 2017. En decembre 2016, Mme Ana Birchall a gagne un second mandat de depute dans le departement de Vaslui, poursuivant ainsi l`activite parlementaire commencee en 2012. Pendant la periode fevrier 2015 - decembre 2016 elle ete Presidente de la Commission pour les affaires europeennes de la Chambre des deputes. En avril 2014 elle a ete nommee Haut representant du Premier ministre de la Roumanie pour les Affaires europeennes et partenariat avec les Etats-Unis d`Amerique, fonction non retribuee, detenue jusqu`en octobre 2015), apres avoir detenu aussi durant 2012 la position de conseiller du Premier ministre. Licenciee de la Faculte de Droit de l`Universite de Bucarest, et de la Faculte de Droit et relations internationales (chef de promotion) de l`Universite en 1996, Mme Ana Birchall a continue ses etudes a Yale Law School, Yale University U.S.A., etant le premier Roumain admis simultanement aux cours de maitrise en droit a plusieurs universites comme Yale, Harvard, Oxford, Cambridge New York University. Elle a fini sa maitrise (L.L.M.) en 2000 et en 2002 obtient le titre de docteur en droit (J.S.D., - Student Marshal - en tant qualite de representant de l`annee de doctorants 2002) sous la direction du Prof. Anthony T. Kronman, doyen de Yale Law School. Le theme de la these de doctorat fut - Le Droit de la faillite applique aux systemes bancaires des pays de l`Europe centrale et orientale - une analyse comparative du droit de la faillite applicable au droit bancaire des USA, Grande Bretagne, France, Allemagne, Roumanie, Hongrie, Pologne et Republique tcheque. Pendant toute la periode de ses etudes de doctorat, elle a ete boursiere Goldman Scholarship, bourse octroyee par Yale Law School. Mme Ana Birchall est membre du Barreau de Bucarest, du Comite executif de Yale Law School Association, Yale Law School et Ambassadeur de la prestigieuse OUG Vital Voices, de Policy Network de la Grande Bretagne et de Terre Neuve de France. 2017-02-09 19:23:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-09-07-24-48big_sigla_guv_coroana_albastru.pngMinistrul Ana Birchall, interimar la Ministerul JustițieiȘtiri din 09.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/mme-la-ministre-ana-birchall-interimaire-au-ministere-de-la-justiceLe Premier ministre Sorin Mihai Grindeanu a transmis aujourd - hui au President de la Roumanie, M. Klaus Werner Iohannis, la proposition de nominalisation de la ministre deleguee aux Affaires Europeenne, Mme Ana Birchall, ministre interimaire de la Justice La Proposition a ete faite en conformite avec les dispositions des art. 106 et 107 al. (3) et (4) d la Constitution de la Roumanie, republiee, ainsi qu`avec celles de l`art. 9 de la Loi no. 90/2001 portant organisation et fonctionnement du Gouvernement de la Roumanie et des ministeres, avec les amendements ulterieurs. Le Premier ministre a fait cette nominalisation dans le contexte où M. Florin Iordache a remis sa demission de la fonction de ministre e la Justice. 2017-02-09 17:34:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-09-05-36-53big_sigla_guv_coroana_albastru.pngComunicat de presăȘtiri din 09.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/communique-de-presse1486637881Le Premier ministre Sorin Grindeanu a signe aujourd`hui la decision de liberer Mme Ionica Sfetcu de la fonction de vice-president, avec le rang de sous-secretaire d`Etat, de l`Autorite sanitaire veterinaire et pour la securite des aliments. La decision sera publiee dans le Monitorul oficial dans le courant de cette journee. 2017-02-09 11:01:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-09-11-02-39big_sigla_guv_coroana_albastru.pngDiscursul susținut de premierul Sorin Grindeanu la dezbaterea în Parlament a moțiunii de cenzură Știri din 08.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/discours-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-au-debat-dans-le-parlement-sur-la-motion-de-censureM.Sorin Grindeanu: M. le president du Senat, M. le president de la Chambre des deputes, Mesdames et Messieurs les senateurs et les deputes, Mesdames et Messieurs les ministres, Mesdames et Messieurs, Hier au Parlement on a approuve le budget pour 2017. Je vous remercie a cette occasion pour l`effort que vous avez fait ces jours-ci. Je sais que ce ne fut pas facile et j`apprecie votre diligence dans le cadre des commission et au plenum a ce sujet. Nous avons un budget qui apporte la prosperite et le developpement aux Roumains. Nous avons tous les leviers necessaires pour mettre en œuvre le Programme de gouvernance que les Roumains ont vote en decembre dernier avec une majorite ecrasante. Aujourd`hui nous avons l`occasion de nous voir de nouveau, a un mois depuis l`investissement de l`actuel gouvernement. L`opposition a depose une motion de censure. C`est un droit constitutionnel de nos collegues de le faire. Il m`est cependant difficile de ne pas remarquer que cette motion n`a plus d`objet. Mesdames et Messieurs les parlementaires, Tout d`abord je m`attendais a une approche professionnelle de la part du PNL lorsqu`il s`agit de choses serieuses mais ils ont juge bon d`envoyer M. Cătălin Predoiu soutenir cette motion. Nous parlons d`un ministre, d`un ancien ministre de la justice, qui a coordonne l`elaboration du Code Penal et du Code de Procedure Penale, deux lois fondamentales pour la bonne marche de la justice, que la Cour Constitutionnelle a amendees par de nombreuses decisions et dont les effets negatifs nous les ressentons aujourd`hui encore. M. Predoiu et chers collegues du PNL, il n`a jamais ete question d`une ordonnance de grace. Je pense que quelqu`un du PNL, avec plus de credibilite et de competence aurait pu soutenir cette motion, mais chacun doit rendre compte une fois tous les quatre ans devant les gens pour ce qu`il fait au Parlement et les collegues liberaux ont rendu compte tres clairement lors des elections du 11 decembre dernier. Je regarde egalement les parlementaires du USR qui ont soutenu cette demarche. Probablement le manque d`experience les ont. Nous avions des attentes beaucoup plus grandes de cette nouvelle generation de politiciens entres dans le Parlement, mais je pense qu`ils ont envisage en fait de sauver la Roumanie par le sommeil. Autrement, je ne puis comprendre comment on peut dormir au Parlement au moment de l`examen du budget de la Roumanie. J`espere egalement que M. Nicuşor Dan a fait mieux ses devoirs pour aujourd`hui et il sait ce qu`il veut dire. Mesdames et Messieurs, vous avez entendu hier le discours du President de la Roumanie. Outre les slogans et la tentative de cramponner aux protestations des Roumains pour refaire sa credibilite, je pense que l`a pu voir une chose assez claire : lardent desir de M. le President Iohannis d`installer aussi vite que possible de nouveau mon gouvernement. Nous avons deja l`experience d`un tel Executif en tant que le gouvernement zero. Je pense que nous avons un certain devoir envers la confiance populaire que nous avons gagnee aux urnes et que nous devons continuer d`assumer la gouvernance de ce pays. Je vous prie de ne pas accepter ce jeu afin de plus tomber une fois de plus dans ce piege. Chers collegues, j`espere bien qu`aujourd`hui nous pourrons trancher les choses et retourner au travail. Les maires et les presidents des conseil departementaux veulent faire quelques chose de bon pour leurs communautes, c`est pourquoi, ils viendront a Bucarest avec des projets pour obtenir des financements. Les maires et les presidents des conseils departementaux veulent tenir les engagements faits devant les Roumains. Tout comme vous autres, les parlementaires elus en decembre, ces gens ont des projets, mais il leur faut de l`argent pour les mettre en œuvre : pour des routes, pour l`infrastructure, pour des ecoles, pour des maternelles - bref, pour une vie meilleure des Roumains. Nous avons gaspille deja trop de temps et d`energie pour d`autres choses. Le temps est venu de retourner a ce que nous avons veritablement a faire pour les gens. Mesdames et Messieurs, il y a moins d`un mois vous avez vote au Parlement ce gouvernement et vous m`avez investi d`une grande responsabilite, de conduire ce gouvernement. Mesdames et Messieurs les ministres nous sommes ce jour devant le Parlement, pour affirmer de nouveau que nous assumons integralement ce qui est ecrit dans le Programme de Gouvernement et ce pourquoi nous avons ete elus. Je repete, integralement - c`est notre responsabilite, de tous les ministres, d`avoir continuellement les portes ouvertes pour tous les maires, presidents de conseils departementaux, parlementaires, quelle que soit leur couleur politique. Nous avons un Programme de gouvernance vote par la plupart des Roumains presents aux urnes, nous avons le plus grand soutien populaire d`apres la Revolution, mais nous avons aussi le devoir de mettre en œuvre ce qu`il est ecrit dans ce Programme de gouvernance. Je repete : ce qui y est prevu. Et, jusqu`a maintenant, peu de temps s`est ecoule, mais nous avons adopte deja quelques mesures extremement bonnes pour les Roumains. Nous avons majore le salaire minimum, nous avons majore les salaires des employes de l`administration publique locale, nous avons majore le point de pension, ainsi que la pensions minimum, nous avons elimine la CASS pour les retraites et l`impot sur les pensions inferieures a 2.000 lei. En outre, nous avons double les bourses et nous avons accorde le transport gratuit par le train pour tous les etudiants et je suis heureux de voir deja que cette mesure-ci fonctionne. Et il y a encore beaucoup d`autres choses que nous avons reussi deja a transposer en pratique, tout comme nous en avons d`autres a continuer a l`avenir. Parmi celles-ci je voudrais vous rappeler seulement, prix 35% moins cher des medicaments, une nouvelle loi de la salarisation publique, construction des huit hopitaux regionaux et, naturellement, l`hopital republicain. Tous ces objectifs deviendront realite, pas a pas, et en etroite collaboration et dialogue avec le Parement. Mesdames et Messieurs, outre le Programme de gouvernance qui constitue une priorite, nous ne pouvons ignorer les evenements qui ont eu lieu en Roumanie ces derniers jours. Quelques soirees sans cesse, me trouvant au siege du Gouvernement, j`ai observe les protestations. Je pense que les Roumains qui sont sortis dans la rue ont tout leur droit de crier leur mecontentement quand ils le ressentent. A cette occasion, permettez moi d`exprimer publiquement l`appreciation pour la maniere impeccable dont les gendarmes ont accompli leur mission. Nous avons vu tous que les gens se sentaient la plupart du temps proteges et en securite. Je remercie une fois de plus la Gendarmerie roumaine ! En outre, j`ai remarque pendant ces jours-ci une tres grande creativite a la fois sur les pancartes, dans les slogans et sur le Facebook. J`ai eu l`occasion de lire un tres grand nombre de commentaires et messages. Il y en au des positifs, d`autres, evidemment, negatifs. Je saurai toujours apprecier toute critique si elle repose sur des arguments. Mais je n`accepterai cette haine-la versee sur les familles et els enfants. Les politiciens ont le devoir d`harmoniser les opinions venues de la part des la societe et proposer un denominateur commun. C`est pourquoi, je m`attendais a ce qu`hier le discours de M. le President Iohannis aille dans cette direction-ci. Parce qu`on est alle deja trop loin. Nous avons des epouses, des parents ou enfants qui sont parvenus a se jeter de lourds mots ces jours-ci. J`ai entendu dire quelqu`un qu`il y a des parents sont en train de protester a Cotroceni, tandis que leurs enfants sont devant le Palais Victoria. Je ne puis accepter qu`il y ait deux Roumanie. Cela doit cesser, ce n`est pas normal. Comme il etait ecrit sur une pancarte : Les enfants de la Place Victoria viennent chez leurs parents prendre le repas de Noël, tout comme les parents se rejouissent en rendant visite a leurs petits enfants. C`est bien la, une Roumanie normale et je pense que c`est le message que tout politicien responsable doit donner. Non pas la haine, mais c`est la raison et le dialogue qui doivent prevaloir. Je voudrais remercier particulierement toutes les institutions media et les leaders d`opinion qui se sont exprimes ces derniers jours dans le sens de l`equilibre, de la tolerance et du dialogue. Je puis comprendre la colere de certains, mais maintenant c`est le moment de chercher ce qui rapproche en tant que nation, non pas ce qui nous desunit. Je continue d`observer qu`il y a des politiciens qui sont restes prisonniers de cette pensee-la. En tant que premier ministre, je souhaite participer a la conciliation tellement necessaire entre les Roumains. Mesdames et Messieurs, je vous assure que j`ai compris toute l`emotion et la colere generees par l`Ordonnance 13. Une partie importante de ce pays nous a transmis, democratiquement, qu`elle ne trouve pas le bien general dans le contenu de cette ordonnance-la. C`est pourquoi, j`ai decide de convoquer d`urgence le Gouvernement que je conduis pour qu`elle soit abrogee. Je n`accepterai plus aucune initiative de ce genre dans le cadre du Gouvernement. J`ai estime en tant que Premier ministre que je dois faire cela. Il faut plus de debats, plus de dialogue, plusieurs opinions des experts sur ces sujets qui peuvent provoquer de fortes emotions dans la societe. Et le meilleur endroit pour eviter tout cela est ici, au Parlement. . Je souhaite qu`il y ait a la meme table des parlementaires, de juristes, des magistrats, des specialistes et des experts en droit qui trouvent une solution censee assurer le consensus dans la societe concernant ce sujet de la modification de la legislation penale. Le Gouvernement continuera a soutenir la lutte contre la corruption et la consolidation de l`Etat de droit. Je vous promets que dorenavant ce gouvernement suivra exclusivement la voie du dialogue et de la consultation publique sur les grands sujets qui concernent toute la societe. C`est la seule modalite d`aller de l`avant tous ensemble en tant que nation. Mesdames et Messieurs, nous avons un Programme de gouvernance suffisamment bon pour que ne nous soyons pas obliges de choisir entre la justice et les salaires, entre la justice et les pensions. Ce ne sont pas de directions qui s`excluent, elles dependent les unes des autres. La consolidation de l`Etat de droit n`est pas un but en soi sauf s`il est utilise pour creer a la fois des institutions fortes qui fonctionnent correctement et pour l`interet public tout comme pour le bien-etre dans les maisons de tous les Roumains, qu`ils travaillent dans l`administration ou dans des entreprises privees, tous meritent une vie meilleure. Le respect des lois est l`un des facteurs fondamentaux qui apportent le bien-etre dans un pays. C`est pour cela que nous devons avoir des lois fonctionnelles, adaptees aux normes europeennes en la matiere, tout comme des institutions pour les mettre en œuvre de bonne foi. Mesdames et Messieurs, les Roumains ont besoin de routes, d`ecoles, d`hopitaux, d`emplois, de salaires et des pensions plus grandes ou de taxes moins grandes. Les compagnies ont besoin de predictibilite et de coherence fiscale, mais plus que tout, elles ont besoin de quelque chose: de dialogue, de consultation et de transparence. Je m`engage devant vous a ce que ce gouvernement que je conduis mene dorenavant un dialogue permanent avec les Roumains, se consulter avec les Roumains, soit transparent dans la relation avec les Roumains. Chers collegues, il y a un mois, j`etais toujours devant vous pour vous demander le vote de confiance. Aujourd`hui vous me voyez de nouveau, je pense avoir plus d`experience et j`ai appris une nouvelle lecon. Je vous prie, a ce que, tout comme la fois passee, vous fassiez pleine confiance au Gouvernement que je conduis, a nos collegues les ministres et a rejeter cette motion de censure. Je vous remercie ! 2017-02-08 14:09:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_motiune-0037.jpgProiectul de buget pentru 2017 a fost adoptat de ParlamentȘtiri din 06.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/allocution-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-lors-du-debat-sur-le-projet-du-budget-pour-2017-dans-le-cadre-de-la-session-pleniere-du-parlementAllocution du Premier ministre Sorin Grindeanu au Parlement de la Roumanie lors du vote du projet du budget pour 2017 M. Sorin Grindeanu: J`ai tenu a etre present au vote final pour deux raisons, premierement, pour remercier le Parlement pour avoir adopte en regime d`urgence le budget pour 2017. Nous avons tous besoin de ce budget, il aurait ete besoin qu`il ait ete vote peut-etre plus tot, si les choses avaient connu un deroulement normal, ce qui aurait ete bien pour la Roumanie. Dans le meme temps, je voudrais transmettre un message de stabilite pour les investisseurs et confirmer la determination du Gouvernement de soutenir le milieu des affaires. Nous continuons d`avoir en vue la simplification de la bureaucratie, la reduction des taxes et la facilitation de l`acces au financement. Force est de continuer a mentionner la confiance des Roumains et des investisseurs dans notre economie, tout comme il faut realiser tous les investissements que nous sommes proposes pour 2017 dans l`infrastructure et mettre en œuvre graduellement toutes les mesures du programme de gouvernance. C`est un budget equilibre, focalise tant sur le soutien aux politiques sociales, que sur le soutien aux politiques de developpement. Nous respectons, tout comme j`i dit hier, la limite d`un deficit en dessous de 3% et nous avons reussi pour la premiere fois a allouer - pour ne fournir qu`un seul exemple - 2% du PIB pour l`1armee directement des credits budgetaires, 2% representant credits budgetaires plus credits d`engagements, et c`est fait pour la premiere fois dans le budget de cette annee, 2017. En outre, un dernier mot a propos des investissements et de ce qui s`est discute et que je tiens a mentionner aujourd`hui, avant de vous remercier une fois de plus pour votre vote et pour la maniere d`avoir examine le budget d`Etat, ainsi que pour la celerite de l`avoir fait, a mentionner, donc, que pour 2017 il y a pour les investissements dix milliards de lei de plus qu`en 2016. Je vous remercie beaucoup ! Declarations de presse du Premier ministre Sorin Grindeanu apres le vote du projet du budget pour 2017 Question : Vous n`avez pas ete present au message du President, mais au debut vous aviez annonce que vous si aviez ...; ? M. Sorin Grindeanu: Comme je vous ai dit aussi il y a, je pense dix jours, je comprends faire les choses du point de vue institutionnel. La raison pour laquelle je n`ai pas ete present au deroulement des activites ici, c`est que je n`ai pas recu d`invitation, ni moi, ni les autres. Le President a voulu s`adresser au Parlement et c`est ce qu`il a fait. Si j`avais ete parlementaire, j`y aurais probablement ete present dans la salle. Q. : Quelle est la coutume ? M. Sorin Grindeanu: Ce n`est pas a moi de le demander. S`il s`agit de tradition, je ne sais pas comment les choses se ont passees jusqu`a maintenant et ne je pense pas que ce soit important. J`ai compris que la demande ... Q. : /.../ par la voix de M. Liviu Dragnea qu`il y avait eu une discussion en trois , M. Tăriceanu, M. Dragnea et vous-meme, qui a abouti a cette conclusion. Est-ce que fut une conclusion qu`ils vous ont seulement envoyee ou bien ...; M. Sorin Grindeanu: Je pense que cela a trop peu d`importance. Le fait est, a ce que j`aie pu comprendre la demande etait adressee au Parlement, ce que j`ai respecte, le Gouvernement a ete probablement invite a d`autres occasions ou par d`autres institutions. J`ai tenu simplement vous dire en echange que nous sommes extremement heureux pour l`approbation aujourd`hui du budget d`Etat, ce qui est un aspect positif. Le fait que, en echange, il est un peu tard j`espere bien que nous puissions rattraper le retard sur le parcours, nous ne sommes toutefois qu`au debut fevrier. Les elections ont ete fixees assez tard, en decembre, le calendrier aurait pu etre probablement plus rapide. Nous esperons pouvoir entrer dans vif des demain. Je tiens a remercier aussi ceux qui ont travaille pour le projet du budget, le Ministere des Finances et non seulement eux, il y a eu un travail pas simple, en sorte de pouvoir pendant toute cette periode parcourir un calendrier assez serre,, avoir un budget qui tienne compte du Programme de gouvernance - ce qui est important, changer la philosophie de construction du budget, philosophie qui n`est pas seulement comptable, ou comme le budget avait ete considere jusqu`a maintenant, du type comptable. Je vais expliquer : chaque fois qu`il y avait une croissance ou recul economique, on majorait ou on diminuait le budget de chaque institution du pourcentage de la croissance ou du recul. Pour la premiere fois, nous financons les programmes que nous avons et pour lesquels nous nous sommes engages devant les citoyens, inscrits dans le Programme de gouvernance, ce qui fut extremement important pour nous. Et, naturellement, il y a les mesures a prendre et qui ont ete approuvees, parmi lesquelles il y en a depuis l`annee derniere et qui continuent d`etre financees aussi par ce budget.. Il est extremement important ce qui a ete fait aujourd`hui, comme message, le fait qu`on a avance d`un pas vers la stabilite par l`adoption du budget d`Etat. Q. : Comment avez-vous estime le message transmis dans le cadre du Parlement par le President Klaus Iohannis? M. Sorin Grindeanu: J`ai lu un transcrit et pour etre aussi sincere que possible, je vous dirais ce que j`aurais fait moi, a savoir, j`aurais incite - et c`est ce que je fais maintenant- car je ne me permets pas de faire des observations sur les affirmations du President de la Roumanie ou n`importe qui d`autre. Je vous dis ce que j`aurais fait, j`aurais incite au calme, a la stabilite, au retour a la normalite. Et plus encore, sachez que je ne commenterai rien sur le discours du President. C`est, a mes yeux l`approche correcte. Q. : Il a dit toutefois qu`il respecte le vote populaire. Allez-vous continuer encore la guerre entre le PSD et ...; ? M. Sorin Grindeanu: Je pense vous avoir repondu auparavant. Q. : Et il a propose des consultations a Cotroceni. M. Sorin Grindeanu: Allons voir demain, ce sera une nouvelle journee, il y aura une motion ...; Q. : Quand avez-vous parle avec le ministre des Finances ...; Iordache ...; ? De la Justice, pardon ? M. Sorin Grindeanu: Comme j`ai annonce hier, Tout de suite apres ...; Q. : Est-ce que vous avez reflechi a faire un pas en arriere, a demander pardon a ceux de la pace ? M. Sorin Grindeanu: Vous verrez demain lors du discours a la motion de censure. Ce sera un moment important, car la substance de la motion, en fin de compte, l`ordonnance, a ete retiree et je ferai connaitre mon point de vue demain dans le cadre du discours a ce sujet et concernant la motion de censure. Aujourjourd`hui j`ai tenu a vous parler du budget. Q. : /.../ A ce propos de l`ordonnance abrogee, qu`allez-vous faire des modifications au Code penal et au Code de procedure penale ? Vous y renoncez ? Car le ministre a annonce qu`il n`envoie plus le projet de loi qui avait ete elabore ...; ? M. Sorin Grindeanu: J`ai annonce et /.../ ici le fait que j`avais demande au Ministere de la Justice de stopper tout projet avec un long parcours Car cela se passe au Parlement, initiateur le Ministere de la Justice, ou n`importe qui .. Je souhaite et j`affirme que toutes les decisions de la Cour Constitutionnelle - strictement les decisions de la CCR- soient transposees aussi vite que possible dans notre legislation nationale, le delai legal etant de 45 jours, periode pendant laquelle on peut le faire. Ces debats pourraient etre demarrees par le Ministere de la Justice ou le Parlement ou n`importe qui d`autre...; Q. : Est-ce que vous envisagez maintenant que ce soit les parlementaires de la majorite qui puissent initier ce projet de loi et le mettre en examen ? M. Sorin Grindeanu: Je ne suis pas le plus en mesure de vous le dire. A l`heure actuelle, je vous dis ce que j`ai dit aussi hier que toute initiative d`envoyer rapidement, sans respecter le dialogue avec les parti de l`opposition, avec les institutions concernees en la matiere, avec la societe civile, toute initiative de ce genre du Ministere de la Justice n`est pas conforme avec ce que demande dans le cadre de la Reunion du Gouvernement. C`est pourquoi on a stoppe toutes ces initiatives. Allons voir ce qu`il en est avec la motion de censure et la voie que suivront toutes ces consultations qui sont au Parlement, comme fut fait aussi par le passe lors de la modification du Code penal ou ailleurs afin que l`on respecte, je le dis pour la 10eme fois, je pense, strictement les decisions de la Cour Constitutionnelle en accord avec le Code penal et le Code de procedure penale. Ce sont les seules choses que je souhaite transmettre concernant ...; Q. : Etes-vous dispose a renoncer aux dispositions controversees concernant le seuil de 200.000 lei ? M. Je pense avoir ete claire hier comme aujourd`hui ...; Q.: Reporter: /.../ un message, qu l`on vous attribue a vous .. est-ce bien celui de votre epouse ? M. Sorin Grindeanu: Non. Je lui ai telephone des que je l`ai vu. Je n`en connaissais rien. Je n`ai pas pu parler avec elle qu`apres plus d`une heure, car elle etait en train de venir a Bucarest, se trouvait dans l`avion avec les enfants et elle m`a confirme l`avoir ecrit. Q.: Est-ce que M. Florin Iordache continue de representer encore une solution pour le Ministere de la Justice ou bien vous avez perdu la confiance en lui ? M. Sorin Grindeanu: Je l`ai affirme hier. Nous avons ...; Q. : Vous aurez aujourd`hui un dialogue avec lui ...; ou bien ...; ? M. Sorin Grindeanu: Je l`aurai demain, apres la motion de censure, pour qu`il me dise ...; Q. : Mais avez-vous encore confiance en lui ? M. Sorin Grindeanu: Je ne pense pas que ce soit le cas. J`ai reflechi a ce que je dois faire. Q. : Est-ce mieux que le Minsitere de la Justice soit conduit par un politicien ou bien d`une personne independante. Pour ne plus dire technocrate, un terme trop usite ...; ? M. Sorin Grindeanu: Je ne sais pas, cela pourrait etre l`une des approche. On verra bien ... Q. : Le Parlement a avise, par la Commission juridique le referendum demande par M. le President Klaus Iohannis. Ce sera le Gouvernement, en fin de compte, qui l`organisera. Comment voyez-vous ce referendum anticorruption ? M. Sorin Grindeanu: C`est le Parlement qui aurait dû donner son avis, Nous devrons l`organiser. C`est un simple. . . Je vous ai dit a ce sujet, il y a meme deux semaines, que c`est un sujet avec lequel on ne pourrait pas ne pas etre d`accord. Q.: /.../ les representants de l'ambassade ... M. Sorin Grindeanu: Je vous en fournirai davantage. Q. : /.../Les coûts du referendum, on parlait de 50 millions d`euros. Où prendre cet argent ? M. Sorin Grindeanu: Si le Parlement l`a decide et c`est-ce que nous devons faire, on en trouvera bien. Naturellement, ce n`est pas simple de trouver 50 millions d`euros. On fera les efforts necessaires, compte tenu du cadre legal en Roumanie, nous devons mettre en œuvre la decision. Q. : A l`entrevue d`aujourd`hui avec les representants de l`Ambassade americaine avez-vous discute des manifestations de al rue ? Q. : Qu`avez-vous ressenti en voyant tant de monde, quelques centaines de milliers de gens dans la rue, avec ...; /.../ les lumieres ? M. Sorin Grindeanu: Cela, vous le saurez au moment où, peut-etre, je ne serai plus Premier ministre. Je ne pense pas que ce soit normal ...; Q. : Pensez-vous quitter cette fonction de Premier ministre plus vite ou ...; ? M. Sorin Grindeanu: Non, je ne l`ai pas annonce. Demain nous aurons une motion de censure, nous allons motiver les decisions que nous avons prises, lors de l`adoption de l`Ordonnance, tout comme lors de son abrogation. Ces choses se deroulent /.../ Q. : /.../ les gens ne cessent de sortir dans la rue Avez-vous aussi d`autres solutions que vus pourriez adopter ? M. Sorin Grindeanu: Je ne sais pas. Allons voir, etape par etape, pour citer quelqu`un , ce qui se passera dans /...;/ Q.: Avez-vous parle avec le President? M. Sorin Grindeanu: Cette derniere periode, non. Q.: Cette derniere periode on voit continuer une rupture entre e PSD et M. Klaus Iohannis - il n`y a pas de dialogue, il y a toujours des differences d`opinion. Pouvez-vous etre un liant entre l`Administration presidentielle et la majorite parlementaire ? M. Sorin Grindeanu: Allons nous comprendre : moi, je suis un ...; ou le gouvernement que je represente est un gouvernement de la coalition PSD-ALDE. Nous avons la majorite au Parlement qui repose sur le vote des Roumains et alors je pense que nous ne devons faire que mettre en application le programme de gouvernance. Quant au PSD, je crois que ce n`est pas a moi de repondre, mais M. le president Dragnea et c`est normal. Naturellement, je suis membre, un membre ancien du parti et je continuerai de l`etre. Q. : Est-ce que vous vous attendez a ce que demain, lors de la motion de censure, il y ait certains de vos collegues qui votent pour la censure, a cause, mettons, des mecontentements generes par la situation actuelle mal geree ? M. Sorin Grindeanu: Non. Je vous remercie beaucoup. 2017-02-06 15:43:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_vot_buget.jpgPrecizareȘtiri din 05.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-bureau-de-presse-du-gouvernement-preciseA la suite d`une demande adressee par les medias concernant l`existence d`un projet de loi visant la modification du Code penal et du Code de procedure penale, le Bureau de presse du Gouvernement est autorise a apporter les precisions suivantes: Le Projet de loi mentionne n`est pas pris en charge par le Gouvernement. Un projet de loi mettant en accord les realites juridiques internes et internationales - les decisions de la Cour Constitutionnelle, la legislation nationale et les directives europeennes - sera le resultat d`une ample consultation publique, qui sera organisee par le Ministere de la Justice avec la societe civile, les institutions, organisations interessees, et partis politiques. Avant le moment de l`apparition d`un tel projet agree par tous les partenaires d`une telle consultation, aucune autre proposition legislative sur la modification du Code penal ou du Code de procedure penale ne pourra faire l`objet d`une quelconque decision prise dans le cadre du Gouvernement. 2017-02-05 18:52:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-05-06-54-24big_sigla_guv_coroana_albastru.pngStenogramele ședințelor de guvern din 18.05.2016 (extras) și 31.01.2017 (integral)Știri din 05.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-02-05 16:56:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-02-05-04-59-02big_sigla_guv_coroana_albastru.pngOrdonanţa de Urgenţă a Guvernului nr.13/2017 a fost abrogatăȘtiri din 05.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/l-ordonnance-d-urgence-du-gouvernement-no-13-2017-a-ete-abrogeeAujourd`hui, dans le cadre de la reunion du Gouvernement a ete approuve le projet de l`Ordonnance d`urgence du Gouvernement pour abroger l`Ordonnance d`urgence du Gouvernement no. 13/2017 modifiant et completant la Loi no. 286/2009 portant Code Penal et la Loi no. 135/2010 portant Code de Procedure Penale, ainsi que pour modifier la Loi no. 135/2010 portant Code de Procedure Penale. En outre, dans le cadre de la meme reunion a ete approuve le Memorandum : Approbation de la declassification des stenogrammes contenant les debats dans le cadre des reunions du Gouvernement du 18.05.2016 (extrait) et du 31.01.2017 (integralement). Les informations seront rendues publiques aujourd`hui sur le site du Gouvernement. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a demande a ce que, au cours des prochaines journees, le Ministere de la Justice demarre en regime d`urgence des debats publics avec tous les partis politiques et avec la societe civile sur le sujets de l`Ordonnance qui vient d`etre abroge aujourd`hui. Le Premier ministre a demande a la fois au Ministere concerne de parcourir toutes les etapes pour l`elaboration d`un projet de loi qui mette en accord les decisions de la Cour Constitutionnelle, les Directives europeennes, le Code Penal et le Code de Procedure en vue de son examen dans le cadre du Parlement. 2017-02-05 15:54:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_sedinta_guvern-9555.jpgDeclaraţii susținute de premierul Sorin Grindeanu la Palatul VictoriaȘtiri din 04.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-au-palais-victoriaBonsoir ! J`ai ecoute, j`ai vu et j`ai entendu ces derniers jours un tres grand nombre d`opinions de nombreuses opinions venant de la part des collegues du parti, le parti dont je suis membre depuis 20 ans, des collegues de la coalition gouvernementale, des collegues de politique des partis de l`opposition, j`ai entendu un tres grand nombre d`opinions des gens ordinaires, j`ai entendu la voies de la rue. Je viens aujurd`hui, a la suite de toutes ces opinions exprimees par beaucoup de personnes ces derniers jours, vous faire connaitre ma decisions en tant que Premier ministre concernant le debat publique de ces derniers jours. Je ne veux et ne souhaite desunir la Roumanie. La Roumanie ne peut etre rompue en deux partie, la Roumanie, a mes yeux, a l`heure actuelle, par tout ce qui se passe, d`une part, et de l`autre, les arguments de ceux qui nous ont soutenus et nous ont votes, semble dechiree en deux sinon en plusieurs parties. C`est mon dernier desir que l`on y parvienne. Dans le meme temps, je tiens a vous dire que toutes les decisions prises par la Cour Constitutionnelle ces derniers temps et qui n`ont pas encore ete transposees dans la pratique, il est normal, il est meme conforme a la loi, qu`elles entrent dans le cadre legal aussi vite que possible. Toute decision de la Cour Constitutionnelle est une decision obligatoire pour tout le monde indifferemment où l`on travaille, toutes ces choses sont obligatoires pour tous les citoyens de la Roumanie. D`autre part, outre les meetings - et c`est avec attention que j`ai suivi tout ce qui s`est passe ces derniers jours dans tout le pays et j`ai vu les positions des gens, un tres grand nombre en sont argumentees, d`autres, en echange, ne refletaient en fait la realite. L`idee est qu`un clivage s`est cree dans la societe. D`autre part, des membres et de nos sympathisants nous incitent a continuer ce que signifie cette demarche. En tant que Premier ministre, je vous fais connaitre que, apres ces derniers jours, j`ai pris certaines decisions. La premiere - demain nous tiendrons en regime d`urgence une reunion du gouvernement pour abroger cette ordonnance. J`utilise le terme d`abrogation parce que c`est comme cela ... j`ai vu les debats, y compris de ce point de vue. C`est le terme utilise par l`administration presidentielle lorsqu`elle nous a demande d`abroger cette ordonnance. Nous trouverons bien la voie legale - abrogation, prorogation - pour empecher cette ordonnance d`entrer en vigueur, que cela soit aussi clair que possible. En outre, je tiens a vous dire qu`il faut toutefois qu`il y ait une concordance entre les decisions de la Cour Constitutionnelle et le cadre legal. Je vais demarrer rapidement une consultation avec tous les autres partis, compte tenu des decisions de la Cour Constitutionnelle et de la forme que nous avons en excluant, peut-etre ce seuil de 200.000 lei, beaucoup commente, en sorte qu`apres un dialogue que j`espere avoir et, je saisis cette occasion pour lancer cette invitation a un dialogue aussi vite que possible, pour envoyer ce projet de loi au Parlement afin de mettre en concordance les decisions de la Cour Constitutionnelle avec le cadre legal. En outre, je pense qu`il est important de dire encore une chose, a savoir, le fait que tous les arguments dont nous avons tenu compte pour adopter cette ordonnance n`ont pas ete tres bien communiques. Pour cette raison, une tres grande confusion s`est creee, de nombreuses distorsions qui n`ont pas lien avec ce qui, en fin de compte, a ete adopte. C`est pourquoi, le Ministere de la Justice et le ministre de la Justice en assumeront les consequences. Je finis, en vous disant ceci : je continue de souhaiter de mettre en pratique le programme de gouvernance pour lequel nous avons ete votes. Il y a encore 12 points du programme que nous avons a adopter au cours de ce premier trimestre dans nos prochaines reunions du gouvernement et par le biais de ces mesures que nous prendrons, ce que les Roumains ont vote, le programme de gouvernance, doit se retrouver dans leur vie d`au jour le jour. Je vous remercie, bonne soiree! 2017-02-04 20:58:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_declaratii-9401.jpgAlexandru Petrescu, Ministrul Economiei, propus interimar la Ministerul pentru Mediul de Afaceri, Comerț și AntreprenoriatȘtiri din 03.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/m-alexandru-petrescu-le-ministre-de-l-economie-propose-interimaire-au-ministere-pour-l-environnement-des-affaires-commerce-et-entrepreneuriatLe Premier ministre Sorin Mihai Grindeanu a transmis aujourd`hui au OPresident de la Roumanie, M. Klaus Werner Iohannis, la proposition de nominalisation du ministre de l`Economie, M. Alexandru Petrescu, en fonction de ministre interimaire pour l`Environnement des Affaires, Commerce et Entrepreneuriat. La proposition a ete faite en conformite avec les dispositions des art. 106 et 107 al. (3) et (4) de la Constitution de la Roumanie, republiee, ainsi qu`avec celles de l`art. 9 de la Loi no. 90/2001 portant organisation et fonctionnement du Gouvernement de la Roumanie et des ministeres, avec les amendements ulterieurs. Le Premier ministre a fait cette nominalisation dans le contexte où hier, M. Florin Nicolae Jianu a remis sa demission de la fonction de ministre pour l`Environnement des Affaires, Commerce et Entrepreneuriat. 2017-02-03 10:51:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_sigla_guv_coroana_albastru_vizita.pngComunicat de presăȘtiri din 01.02.2017http://gov.ro/fr/stiri/communique-de-presse1486040518Dans le contexte des positions publiques generees par la promotion par le Gouvernement des textes legislatifs portant amendements au Code Penal, au Code de Procedure Penale et au Projet de loi portant grace de certaines peines, le Premier ministre de la Roumanie, M. Sorin Grindeanu, a transmis aujourd`hui au President de la Commission europeenne, M. Jean-Claude Juncker, et au vice-President de la Commission europeenne, M. Frans Timmermans, une lettre argumentant le contexte et les raisons de l`adoption de ces modifications legislatives. La lettre adressee aux responsables europeens peut etre consultee ci-joint. *** J`ai pris note de la declaration conjointe faite aujourd`hui concernant la lutte contre la corruption en Roumanie. Je tiens des le debut a souligner que la lutte contre la corruption est l`une des priorites du Gouvernement que je conduis. Et je suis totalement d`accord avec votre evaluation concernant le rapport de la Commission de Cooperation et de Verification, qui represente, tant pour la Commission europeenne, que pour nous autres, un sujet de grand interet. Par le biais de notre delegation permanente, je vous transmettrai aussi les textes legislatifs adoptes par le Gouvernement, portant amendements au Code Penal et au projet de loi relatif a la grace. Des le depart, je tiens a preciser qu`en realite il s`agit de deux aspects differents : le premier paquet est compose des deux lois qui seront envoyees par la Gouvernement au Parlement et qui suivront le processus legislatif ordinaire. Les deux projets normatifs visent a mettre en accord la legislation roumaine avec les dispositions de la Directive 343/2016 du Parlement europeen et du Conseil, relatives a la consolidation de certains aspects de la presomption d`innocence et du droit d`etre represente aux proces penaux. Pour ce qui concerne le sujet de la grace, je vous informe qu`il y a deja une procedure dans le cadre du CEDO qui concerne une decision pilote relative a la sur agglomeration dans les penitenciers roumains et aux conditions de detention, situation qui peut conduire a une penalisation significative de la Roumanie (environ 80 millions euros par an - conformement aux calculs estimatifs faits par le ministre de la Justice du gouvernement precedent). Je souligne le fait que les deux projets legislatifs entreront en procedure d`examen parlementaire ordinaire, ce qui permettra ainsi le parcours integral de toutes les etapes prevues par la Constitution de la Roumanie. Le troisieme acte normatif concerne l`adoption de l`Ordonnance d`urgence modifiant et completant le Code Penal et le Code de procedure penale. Le choix de la procedure d`adoption, une Ordonnance d`urgence du Gouvernement, est prevu dans la Constitution de la Roumanie qui stipule dans l`art. 147 al. (1) que - Les effets juridiques des dispositions des lois et ordonnances en vigueur, ainsi que ceux des reglements, constates comme non constitutionnels prennent fin 45 jours apres la publication de la decision de la Cour Constitutionnelle si, pendant cet intervalle, le Parlement ou le Gouvernement, le cas echeant, ne mettent pas en accord les dispositions non constitutionnelles avec les dispositions de la Constitution et, pendant ce temps, les dispositions constatees non constitutionnelles sont suspendues de droit. Par la decision de la Cour Constitutionnelle no. 405/ 2016, on a constate que certaines dispositions de l`art. 246 du Code Penal de 1969 sont constitutionnelles pour l`infraction d`abus de pouvoir, seulement dans le cas où par le syntagme - execute defectueusement, du contenu de cette loi, on comprend - execute en transgressant la loi. En outre, la Cour a constate qu`actuellement toute action ou inaction de la personne qui concerne les qualites requises au sujet actif, quelle que soit la gravite du fait commis, peut entrer dans la sphere de la norme d`incrimination. Ce constat a determine la Cour d`avoir des reticences a apprecier que ce fut bien la volonte du legislateur d`incriminer le fait d`abus de pouvoir. La Cour a constate a la fois que certains faits qui, en vertu des reglementations actuelles, peuvent etre circonscrits a la sphere de l`infraction d`abus de pouvoir ne montrent pas l`intensite pour l`application d`une sanction penale. Pour ce qui concerne la valeur du plafond, je precise qu`il a ete introduit a la recommandation de la Cour Constitutionnelle, qui a constate que le legislateur n`avait pas reglemente un seuil de valeur du dommage, ni une certaine intensite du prejudice, ce qui a determine l`instance de contentieux constitutionnel de tirer la conclusion que quels que soient la valeur du dommage ou l`intensite du prejudice de l`acte commis, si les autres elements constitutifs sont egalement realises, cet acte peut etre une infraction d`abus de pouvoir. Etablir le plafond de 200.000 lei ne fut pas une decision arbitraire, car on a tenu compte des dispositions de l`art. 183 Cod Penal qui definissent les consequences particulierement graves d`une infraction, indiquant 2 millions de lei. Nous avons apprecie que pour l`existence de l`infraction d`abus de pouvoir un montant 10 fois plus petit est en accord avec la Decision de la Cour Constitutionnelle, de la Commission de Venise, et avec la jurisprudence du CEDO. Il est a mentionner qu`en fixant un plafond de 200.000 lei, la responsabilite n`est pas exempte, elle continuera d`etre une responsabilite administrative et disciplinaire et le prejudice sera recupere integralement, cela etant en concordance y compris avec les recommandations des institutions europeennes. Comme vous n`etes pas sans le savoir, le manque de coherence entre une decision constitutionnelle et les dispositions declarees non constitutionnelles pourrait conduire a un vide legislatif, tout comme a une interpretation et application non unitaires de ces dispositions. En outre, on a eu en vue aussi les recommandations de la Commission de Venise de 2013 sur la relation entre la responsabilite ministerielle politique et celle penale, selon laquelle les dispositions penales nationales relatives a l`abus de pouvoir , et d`autres expressions similaires doivent etre interpretees de maniere restrictive et appliquees a un haut niveau, en sorte qu`elles puissent etre invoquees uniquement dans les cas où le fait est de nature grave. Il est essentiel aussi le fait que l`Assemblee parlementaire du Conseil de l`Europe, en retenant ce qui avait ete expose dans le Rapport de la Commission de Venise, a invite les organismes legislatifs des Etats membres dont les reglementations penales contiennent encore des dispositions generales relatives a l`abus de pouvoir, a envisager d`abroger ou de reformuler de telles dispositions, afin de limiter le domaine de leur application, en conformite avec les recommandations de la Commission de Venise. Il est a mentionner que l`abus de pouvoir n`a pas ete elimine de la legislation, mais on a vise le remplacement du syntagme - execute defectueusement de l`art. 246 du Code Penal de 1969 et de l`art. 297 al. 1er du Nouveau Code Penal, par le syntagme - execute en transgressant la loi, en conformite avec les decisions obligatoires de la Cour Constitutionnelle. Voila donc les principaux elements qui ont determine la necessite d`une Ordonnance d`urgence qui sera transmise au Parlement pour etre examinee, approuvee, modifiee ou rejetee. C`est avec interet que nous attendons votre opinion sur ces textes et le ministre de la Justice se tiendra a votre disposition pour toute clarification necessaire, y compris par un eventuel deplacement a Bruxelles. En outre, le ministre des Affaires Etrangeres, qui se trouvera a Bruxelles lors du Conseil des Affaires Etrangeres, sera honore d`avoir une discussion avec vous sur ce sujet, si votre programme vous le permet. En terminant, permettez-moi de vous assurer de mon ouverture pour continuer le dialogue avec vous, y compris a Bruxelles, et je reitere l`engagement ferme de toutes les institutions et de tous les decideurs de la Roumanie de poursuivre la lutte contre la corruption. Dans ces efforts nous comptons sur le soutien de la Commission europeenne, tout comme sur une evaluation equilibree et correcte de sa part, qui tienne compte du cadre constitutionnel national, ainsi que de la substance concrete des dispositions legislatives, non pas seulement des reactions de l`espace public et mediatique. 2017-02-01 21:54:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_sigla_guv_coroana_albastru.pngPremierul Sorin Grindeanu a participat la emisiunea „Punctul de întâlnire”, cu Radu Tudor, la postul de televiziune Antena 3Știri din 30.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-01-30 13:59:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-30-02-03-30big_sigla_guv_albastru_1.jpgMesaj cu ocazia împlinirii a 158 de ani de la Unirea Principatelor Moldovei și ValahieiȘtiri din 24.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/message-a-l-occasion-de-la-celebration-de-158-ans-depuis-l-union-des-principautes-de-la-moldavie-et-de-la-valachie Le 24 janvier represente l`une des donnees les plus importantes du calendrier de ce peuple. Aujourd`hui nous celebrons 158 ans depuis l`un des moments les plus vivants de l`histoire du peuple roumain: l`Union des deux principautes, la Moldavie et le Pays roumain, a la suite de l`election d`un seul prince regnant tant a Iași, qu`a Bucarest, en la personne d`Alexandru Ioan Cuza. Le 24 janvier 1859 est le debut officiel de l`Etat roumain, le premier et le plus important pas vers la creation d`une Roumanie de tous les Roumains, mais egalement, un moment, de la concorde. Sans ce premier pas, qui a donne aux Roumains un foyer autour duquel ils puissent se rassembler, un Etat qui puisse les representer et les defendre, rien de ce qui allait se passer plus tard n`aurait pas ete possible. Une seule annee seulement il y a encore jusqu`au Centenaire de la Grande Union de 1918. En ces temps où le monde entier est marque par de changements majeurs, nous continuons a avoir besoin de solidarite. Tout comme il en fut besoin en 1859, 1916, 1918 ou en 1989. Une solidarite edifiee non seulement autour de certaines personnes ou institutions, mais particulierement autour de certaines valeurs et de certains objectifs nationaux. C`est justement pour cela je que pense qu`entre les citoyens de la Roumanie on doit consolider ou meme reconstruire de nouveaux ponts. Entre les differentes regions du pays il faut renforcer et multiplier les liens en sorte que la Roumanie respire dans un rythme unique de developpement. Osons croire aux Roumains et a la Roumanie! Joyeux anniversaire pour l`unite! Le Premier ministre de la Roumanie Sorin Mihai Grindeanu 2017-01-24 12:10:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-24-12-12-15big_sigla_guvern_albastru.pngComunicat de presăȘtiri din 22.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/communique-de-presse1485160887Le Premier ministre Sorin Grindeanu a rencontre aujourd`hui 22 janvier 2017 a l`interieur de l`Aeroport international Henri Coandă la vice-Premier ministre mme Sevil Shhaideh et le ministre des Affaires Interieures, Mme Carmen Dan, afin d`etre informe sur la situation concernant les evenements les plus importants qui ont eu lieu entre les 18 et 22 janvier, periode pendant laquelle la direction operative au sein du Gouvernement a ete assuree par la vice-Premier ministre Sevil Shhaideh. Ainsi, le Premier ministre s`est interesse de pres sur le deroulement du Plan Rouge d`intervention qui a ete active a la suite de l`incendie du Club Bamboo de la Capitale et a demande des details sur l`etat de sante qui ont dû etre hospitalisees a la suite de la tragedie. A cette occasion, le Premier ministre a adresse des remerciements aux 260 pompiers qui sont intervenus pour l`extinction de l`incendie, au personnel medical et a ceux qui ont depose des efforts pour sauvegarder la vie de ceux qui furent affectes par l`incendie. En outre, le Premier ministre a ete informe sur la mesures prise par le Ministere des Affaires Interieures a la suite de laquelle, pendant la periode 21-30 janvier 2017, le personnel de la direction des inspectorats pour les situations d`urgence des departements de Bucarest/Ilfov deploieront des actions de reconnaissance et de controle aux objectifs/operateurs economiques qui deroulent des activites avec public nombreux - clubs et discotheques - en conformite avec le Plan elabore par l`Inspectorat general pour les situations d`urgence. En outre, le Premier ministre a recu des details sur les 162 controles faites l`autre nuit chez operateurs economiques de la categorie mentionnee, où ont ete appliquees 118 amandes, d`un montant de 203.000 lei, pour le non-respect des reglementations dans le domaine de la defense contre les incendies. Dans ce contexte, le Premier ministre Sorin Grindeanu a demande l`elaboration d`un rapport ecrit concernant toutes les mesures qui ont ete prises et celle qui doivent encore etre prises et a souligne le besoin que toutes les structures du MAI impliquees dans l`enquete ouverte par le Parquet aupres du Tribunal de Bucarest accordent tout leur soutien pour que la verite soit faite dans les plus brefs delais. - Il est obligatoire que nous prenions absolument toutes les mesures necessaires fin que l`histoire ne se repete plus et que la verite soit faite, a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu. 2017-01-22 17:51:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-22-05-52-16big_sigla_guv_albastru.pngProiectul bugetului pentru 2017, analizat de membrii CabinetuluiȘtiri din 20.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/la-projet-du-budget-pour-2017-analyse-par-les-membres-du-cabinetLes membres du Gouvernement ont analyse aujourd`hui, dans le cadre d`une reunion technique de travail, le projet de la Loi du budget pour 2017 et ont agree les limites budgetaires pour chaque ministere et/ou ordonnateur de credits. La construction du projet du budget a eu en vue la garantie du financement, cette annee, des mesures adoptees par le Gouvernement en concordance avec le Programme de gouvernance, dans les conditions de l`encadrement dans les limites du deficit budgetaire de 3% du PIB et de l`allocation de 2% du PIB a l`Armee, en conformite avec les engagements assumes par la Roumanie. La prochaine reunion du Gouvernement sera mercredi 25 janvier pour examiner et adopter le projet du budget d`Etat et celui des assurances sociales d`Etat pour 2017. 2017-01-20 19:09:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-20-07-10-23big_sigla_guv_albastru_vizita.pngDepartamentul Centenar: Lansarea seriei de dezbateri „România centenară”Știri din 19.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/departement-centenaire-lancement-de-la-serie-de-debats-la-roumanie-centenaireLe Departement CENTENAIRE du Gouvernement de la Roumanie organise entre le 20 janvier - le 16 mars 2017, la serie de Debats - La Roumanie centenaire dans neuf centres universitaires. La demarche continue l`appel national lance en septembre 2016 par le Departement CENTENAIRE dans le but de la centralisation des projets proposes par es autorites locales et les universites en vue des preparatifs, de l`organisation et du deroulement des manifestations, des actions et des projets pour celebrer le Centenaire de la Grande Union (1918-2018) et de la Premiere Guerre mondiale. Le but principal de la serie de debats - La Roumanie centenaire est la signature d`un Partenariat pour le Centenaire, avec accent sur la culture et l'education entre les universites, l`Academie roumaine et le Gouvernement de la Roumanie, pouvant representer une garantie pour obtenir des progres notables avant le 1er decembre 2018, dans la realisation des plus importantes initiatives celebrant le Centenaire. On tient compte des propositions envoyees par les universites, l`Academie roumaine et les autorites locales au Departement CENTENAIRE a la fin de 2016. Le premier debat aura lieu le 20 janvier, a Constanţa, au siege de l`Universite - Ovidius. Il y aura ensuite Iaşi (27 janvier2017, Universite - Al.I. Cuza), Suceava (2 fevrier 2017, Universite - Etienne le Grand), Cluj-Napoca (9 fevrier 2017, Universite - Babeș-Bolyai), Alba Iulia (16 fevrier 2017, Universite - 1er Decembre 1918), Sibiu (23 fevrier 2017, Universite - Lucian Blaga), Arad (2 mars 2017, Universite - Vasile Goldiş), Timişoara (9 mars 2017, Universite de l`Ouest). La serie de debats - La Roumanie centenaire prendra fin a l`Universite de Bucarest, le 16 mars 2017. Cette initiative s`inscrit dans le Programme de gouvernance 2017-2020 concernant la celebration du Centenaire de la Grande Union et fait partie des actions de la preparation du - Forum de la Roumanie Centenaire, qui vise a reunir les representants des autorites centrales et locales ainsi que ceux du milieu academique et cultuel, ainsi que ceux de la societe civile. Le moment culminant du - Forum de la Roumanie centenaire pourrait se retrouver dans la signature d`un Parteneriat pour le Centenaire entre les universites, l`Academie roumaine et le Gouvernement de la Roumanie. 2017-01-19 15:26:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-19-03-31-03big_sigla_guv_albastru_vizita.pngDeclarații de presă susținute de premierul Sorin Grindeanu și ministrul Justiției, Florin Iordache, la finalul ședinței de guvernȘtiri din 18.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-de-presse-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-et-du-minsitre-de-la-justice-m-florin-iordache-a-la-fin-de-la-reunion-du-gouvernementM. Sorin Grindeanu: Nous venons d`avoir une reunion ordinaire. Ce fut une reunion ordinaire, comme vous en avez ete annonces. Permettez moi de vous dire des le debut que je ferai quelques considerations et comte tenu du fait que, un peu avant 13h00, comme vous en avez ete annonces, je vais partir pour les Etats-Unis d`Amerique, je n`accepterai que trois questions sur ce qui s`est passe aujourd`hui. Nous avons eu un ordre du jour que nous avons examine et approuve, tout ce qu`il y avait ete inscrit. Nous avons eu aussi une premiere. En conformite avec les dispositions constitutionnelles, M. le President Iohannis a le droit de presider les reunions du Gouvernement, ce qui s`est passe aujourd`hui. Je tiens a vous dire que nous avons adopte des actes normatifs extremement importants pour nous, pour le programme de gouvernance que nous allons mettre en pratique. Nous avons commence a mettre ces mesures du programme de gouvernance, aujourd`hui nous avons continuee. Je puis vous en donner un exemple. Le premier point de l`ordre du jour fut une Ordonnance d`urgence qui reglemente aussi un objectif que nous avons assume, a savoir le premier loyer. La semaine derniere nous avons eu en premiere lecture cette Ordonnance d`urgence et toujours a l`ordre du jour egalement extremement important, des actes normatifs reglementant les limites de chaque ministere doivent respecter et adopter la semaine prochaine, comme nous sommes convenus, la loi du budget. Pendant toutes ces journees le ministre des Finances et moi-meme et mme la vice premier Sevil Shhaideh nous avons eu des discussions avec chaque ministere separement, afin de terminer la Loi du budget avant la semaine prochaine. Ainsi le 25 janvier, autour du 25 janvier, nous voudrions l`envoyer au Parlement Ces aspects ont ete discutes avec chaque ministere, on a approuve les limites du budget pour chaque ministere, en maintenant ce que nous avons dit tout le temps, a savoir, le deficit en dessous de 3% et, naturellement, 2% pour la Defense; ce sont des aspects qui representent les engagements du Gouvernement de la Roumanie que nous respecterons. Voila donc, en general, ce que je tenais a vous transmettre, en soulignant une fois de plus : aujourd`hui sil y a eu a l`ordre du jour les points communiques a l`avance pour la reunion du Gouvernement. Question : Bonjour ! Vous venez de dire avoir respecte l`ordre du jour, mais est-ce qu`on est en train de travailler aux projets d`ordonnance d`urgence du Gouvernement concernant la grace des detenus et de modification du Code penal ? M. Sorin Grindeanu: A l`ordre du jour il n`yen a pas eu, on n`en a pas discute. Et je tiens a etre bien clair, avec ou sans la presence de M. le President Klaus Iohannis. Elles n`avaient pas ete inscrits a l`ordre du jour, ces sujets qui ont suscite beaucoup de commentaires ces derniers jours. Mais je puis vous dire encore, pour etre bien claires, en vertu des dispositions de la Constitution, avons-nous le droit de gracier et d`amnistier ? Dans la Constitution il est ecrit que nous avons le droit ...; Q. : La loi vous oblige de soumettre au debat public ce projet. M. Sorin Grindeanu: Je vais vous repondre completement e cette question. Est-il ecrit que nous avons le droit de le faire ? Oui. Donc, nous n`agissons pas en transgressant la loi. Compte tenu du fait qu`hier, y compris, j`ai discute avec le ministre de la Justice, lui en commencant par les auditions, dont il peut vous fournir des details, il a dit ce qu`il souhaite faire au cours de ce mandat de ministre de la Justice et quelle est la politique que nous menerons en la matiere. Je pense que de la meme maniere constitutionnelle que M. le President Klaus Iohannis est venu presider la reunion du Gouvernement, c`est toujours constitutionnel, en respectant la loi, d`emettre des ordonnances d`urgence dans tous les domaines que la loi nous permet. N`etant pas inscrites a l`ordre du jour communique a l`avance, avec ou sans la presence ...; Q. : Non, non. C`est au moment où vous parliez, affirmiez qu`il est public, que nous avons recu l`e-mail contenant l`ordre du jour. M. Sorin Grindeanu: Ok. Q. : Cela peut etre prouve. . M. Sorin Grindeanu: Je vous dis ce que nous avions inscrit hier a l`ordre du jour. N`etant pas inscrit a l`ordre du jour decide hier, on ne pouvait pas adopter des actes normatifs supplementaires. C`est bien simple. Avec, ou sans la presence du President. Q. : Ce n`est pas qu`il serait une premiere, mais je reviens a ma question : est-ce ce qu`on est en travailler a deux projets ? M. Florin Iorache: Permettez-moi d`y repondre. Donc, le Ministere de la Justice elabore deux actes normatifs qui sont dans le debat public et qui sont ...; une seconde ...; oui, ces deux actes normatifs ont ete finalises hier Ils ont ete envoyes pour la consultation au CSM, a la Haute Cour, au Parquet et ces deux actes visent la grace des detenus et non l`amnistie, gracier ne concernant pas des actes de corruption, de faits graves qui concernent le recouvrement du prejudice et le second acte normatif vise les decisions de la Cour Constitutionnelle qui etablit que certains faits soit mieux precises. Donc, deux actes normatifs que le Ministere de la Justice a assumes et par ma presence et ma signature ont ete transmis a tous qui en sont interesses. Au moment où nous aurons les points de vue de soutien ou de rejet, avec ou sans modifications, nous reprendrons la discussion et ils seront discute dans le cadre du Gouvernement. Je repete, le Ministere de la Justice a assume ces deux documents. Ce qui apparait dans l`espace public, qu`il y aurait un grand projet de modification du Code penal ou du Code de procedure penale sont des projets que le Parlement a assume et y sont en en train d`etre examines. La seul chose assume par le Ministere de la Justice est celui de mettre en concordance les decisions de la Cour Constitutionnelle avec la legislation en vigueur et, de plus, cette Ordonnance-la vise aussi la transposition d`une directive concernant le libre acces a la justice. Voila donc les deux actes, finalises hier, que vous, a compter de ce jour, pourrez voir. Je vous remercie. Q. : Est-ce que le conflit d`interets et l`abus dans l`exercice du service seront, oui, ou non, desincrimines ? M. Sorin Grindeanu: Je vais y repondre, parce que c`est justement ce matin que j`ai vu ces choses et je vais renforcer ce que je viens de dire, qu`ils n`ont pas ete inscrits a l`ordre du jour. Je reitere cet aspect: on ne desincrimine pas, meme pas et vous verrez les propositions - j`ai compris de ce que m`a dit M. le ministre ce matin, tels qu`ils m`ont ete envoyes, au Gouvernement, ils ont ete envoyes aussi au CSM et aux autres institutions, ces propositions et vous constaterez que le conflit d`interets, naturellement, apres une lecture rapide que j`ai faite, ni l`abus dans le service ou ce que vous venez de dire ne sont pas desincrimines, mais ces choses sont clarifiees du point de vue du Ministere de la Justice, en concordance avec les decisions de la Cour Constitutionnelle. Je tiens a vous dire que toute decision de la Cour Constitutionnelle est obligatoire. On ne peut pas feindre de pas l`avoir. Cette clarification faite maintenant par le Ministere de la Justice et la rend publique est la vision du Ministere de la Justice. Les chose siont aussi claires que possible, mais je souligne on ne desincrimine pas meme pas dans les propositions venues ce matin. Q. : Vous venez de dire avoir recu les projets pour la consultation, mais ont-ils ete elabores a la suite d`une consultation? M. Florin Iordache: C`est le Ministere de la Justice qui les a elabores et nous les avons transmis pour la consultation a tous ceux des associations professionnelles ...; Q. : Quand les avez-vous transmis pour la consultation? M. Florin Iordache: Ce matin, car c`est hier que nous les avons termines, Mme. Hier soir nous les avons termines. Q. : Est-ce que vous avez eu de faire inscrire ces projets a l`ordre du jour supplementaire ...? M. Florin Iordache: Non, Mme. Q. : ... avant l`apparition de l`information que le President Klaus Iohannis viendrait ici? M. Sorin Grindeanu: Je pense l`avir clarifie. . Q.: Non, non, non. Ce n`est pas une seule fois ... M. Sorin Grindeanu: Il n`y a eu aucune intention de les faire introduire a l`ordre du jour, avec ou sans la presence de M. le President Klaus Iohannis. Sa presence n`a change absolument rien. Est-ce bien clair ? Q. : Non, parce que le President Klaus Iohannis a mentionne express ces projets au commencement de la reunion du Gouvernement. M. Sorin Grindeanu: Quoi vous dire ? Demandez a M. Klaus Iohannis, non pas moi, je vous dis ...; Q. : M. Klaus Iohannis n`est pas venu ici pour presider une reunion ordinaire qui ne prevoyait ces deux projets d`actes normatifs, ordonnance d`urgence. M. Sorin Grindeanu: Ce n`est pas a moi de vous repondre. C`est le droit constitionnel de M. le President de ...; Q. : Votre entretien avec le President Klaus Iohannis sur quoi a-t-il porte exactement? Je suppose que n`avez pas parle d`actes normatifs ordinaires inscrits a l`ordre du jour communiquee aux medias avec un tres grand retard, a peine apres le commencement de la reunion du Gouvernement. M. Sorin Grindeanu: Je suis desole que cela soit arrive, Nous avions l`ordre du jour et nous l`avions avant ...; Q.: Ce n`est que vous qui l`aviez, oui. M. Sorin Grindeanu: Ainsi que tous les membres du Gouvernement et vous pouvez le faire verifier. L`entretien n`a pas porte sur ce que vous dites, ce fut une question de M. le President si ces projets sont inscrits, a l`ordre du jour. Je l`ai assure que non et que tout ce de la Justice, tout a ete envoye ce matin au CSM et a toutes les institutions, ces propositions du Ministere de la Justice. Q.: Quand seront-ilspublies sur le site du Ministere de la justice? M. Florin Iordache: Dans le courant de cette journee, certainement. Q.: Je voudrais savoir si la premiere question du President n`a porte sur ces deux ordonnances, parce que nous supposons que ce fut bien la raison, quand avez-vous appris de sont intention d`arriver ? Avez-vous fait connaitre qu`il participerait a cette reunion ? M. Sorin Grindeanu: Je l`ai appris au moment où il s`approchait du Gouvernement, de maniere informelle, mettons ...; Q. : Par un SMS? M. Sorin Grindeanu:... de la part de ceux qui assurent la garde, c`est ainsi que j`en ai ete informe, mais allons etre clairs, c`est le droit constitutionnel du President de venir presider la reunion du Gouvernement. Q. : C`est vrai, mais est-ce qu`une collaboration institutionnelle ne suppose toutefois au moins un coup de telephone, un communique prealable? M. Sorin Grindeanu: Ce n`est pas a moi de me le demander. Vous devriez me le demander si j`allais non annonce a Cotroceni. Je n`y suis pas alle sans me faire annoncer. Q.: M. Iordache, est-ce que dans les projets que vous avez envoyes ce matin pour un point de vue figure, oui ou non, la modification de l`abus en service prevu dans le Code penal et si oui, priere de nous dire en quoi consiste cette modification de la definition ? M. Florin Iordache: La modification a ete faite en concordance avec la decision de la Cour Constitutionnelle, etudiez-la et je puis vous fournir des details complementaires. Je vous remercie. M. Sorin Grindeanu: Allons donc etre plus claires. Ce matin j`ai vu cette proposition du Ministere de la Justice, je vous le repete, avec ces deux collegues ministres ici presentes, devant elles aussi exprimer un point de vue, sur un tel acte normatif. Je repete, il y a deux propositions du Ministere de la Justice, l`ne relative a la grace des detenus, qui ne comprend pas des faits de corruption et tout ce qui concerne la violence, de crime organise ...; Vous les verrez detaillees. M. Florin Iordache: Blanchiment d`argent . M. Sorin Grindeanu: Et la seconde, transposant une directive europeenne dans notre legislation, directive fevrier cette annee ...; M. Florin Iordache: 2016. M. Sorin Grindeanu: Pardon, fevrier 2016, portant droits des citoyens a un proces equitable. Des clarifications concernant des decisions de la Cour Constitutionnelle.... Je sais et sans doute vous aussi, que les decisions de la CCR sont obligatoires dans ce pays. Nous avons ces clarifications faites par le Ministere de la Justice, elles ont ete transmises pour un point de vue aux autres institutions. Nous verrons ensuite la decision a prendre. En outre, je pense qu`il faut clarifier aussi un autre aspect et peut-etre M. le ministre de la Justice peut vous en fournir des details. A propos de la grace des detenus, en excluant les infractions mentionnees, nous sommes sous l`emprise d`une decision - pilote de la CEDO. M. rin Iordache: A l`heure actuelle le taux de la charge des penitentiaires de la Roumanie est de plus de 150% en mai dernier et en vertu d`une decision de la CEDO, il y a des decisions de condamnation de la Roumanie pour tous les 40 penitentiaires et lieux de detention pour mauvais traitements et les conditions inhumaines des detenus, or la Roumanie ne peut pas d`un jour a l`autre reloger l`excedent de presque 9.000 detenus. Et, dans ces conditions, compte tenu d`une politique penale coherente, nous pouvons adopter une pour la grace des detenus qui ne vise pas les faits graves, la corruption, le blanchiment d`argent et d`autres infractions graves en sorte, qu`a la suite des estimations du Ministere de la Justice, environ 2.300, 2.500 personnes pourraient beneficier de cette loi de la grace. Je repete, elle est en phase de consultation publique, mais la position du Ministere de la Justice est que, a l`heure actuelle, la Roumanie doit adopter une loi de la grace des detenus. M. Sorin Grindeanu: Une derniere question, s`il vous plait. Q.: Deux clarifications. Premierement, ``M. le Premier ministre m`a invite a participer, a presider`` c`est la declaration faite par le President au commencement de la reunion. Vous venez justement d`affirmer que ce fut une visite non annoncee. Clarifiez-nous cet aspect. Et, la seconde question, compte tenu du fait que vous jouissez dune majorite confortable au Parlement, pourquoi ne pas adopter un projet de loi pour les deux problematiques, pour qu`il n`y ait plus ces debats et craintes de la pat des ONG ou d`autres institutions de l`Etat roumain, DNA, DIICOT, CSM? M. Sorin Grindeanu: Je commence par repondre a la seconde question et c`est la derniere pour ce jour. Nous ferons cela. Le ministre de la Justice est venu avec sa vision concernant ces deux problemes. Q.: DDonc, vous avez pris en compte aussi une transformation de ces deux ordonnances en projets de loi,a la suite de la consultation avec les institutions? M. Sorin Grindeanu: A ce que je sache, on peut faire cela de deux manieres : par ordonnance d`urgence ou par le Parlement. M. Florin Iorache: Projet de loi. M. Sorin Grindeanu: Sachez que ce n`est pas le Gouvernement qui ait invente les Ordonnances d`urgence concernant le Code penal. Je pense que, y compris le gouvernement technocrate a emis des ordonnances d`urgences pour modifier le Code penal. Cette derniere annee, n`est-ce pas ? Allons donc clarifier les choses. Il y a donc ces deux possibilites prevues par la loi. Des le debut, le Ministere de la Justice a exprime sa vision concernant la justice. C`est un premier pas, une proposition. A l`heure actuelle, nous continuons ce que nous avons affirme jusqu`a maintenant la consultation des autres institutions et ce n`est qu`apres on verra quelle decision prendre. Et, en reponse a votre premiere question et la derniere, je vous pris de me comprendre que je suis deja presse. Cela me fait pas de circuler avec des gyrophares et colonnes officielles, je ne l`ai jamais fait jusqu`a maintenant, je ne ferai non plus ni dorenavant et c`est justement pour cela que je ne vais pas manquer le vol. je vous ai rappele un article de la Constitution en vertu duquel le President de la Roumanie, l`art. 87 de la Constitution, a le droit de presisder les reunions du Gouvernement. Point final. Je vous remercie. 2017-01-18 13:48:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_declaratii_18ian-8527.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la emisiunea „Ora de vârf”, cu Ionela Năstase, la postul de televiziune România TVȘtiri din 16.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-01-16 11:49:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-16-11-55-06big_sigla_guv_albastru_1.jpgMesajul premierului Sorin Grindeanu cu ocazia Zilei Culturii NaționaleȘtiri din 15.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-l-occasion-de-la-journee-de-la-culture-nationaleJ`ai note avec joie que la premiere grande fete laïque de l`annee est meme aujourd`hui, la Journee de la Culture Nationale, une date qui coïncide heureusement avec le nom de Mihai Eminescu. Tout comme le mois de janvier dans le calendrier religieux commence par la sanctification des eaux pour un lifting et bon commencement, de la meme maniere le jour d`aujourd`hui est cense a nous reconnecter, des les premiers jours de l`annee du Nouvel An avec nos racines d`identite culturelle. En outre, je me suis rappele avec nostalgie des temps où les grands-parents apprenaient aux petits-enfants, des les premieres annees de leur vie, les poesies d`Eminescu. C`est ainsi que moi-meme j`en ai appris les premieres poesies. De la meme maniere la Culture est vivante, elle est Vie. La Culture s`est toujours trouvee aux portes de l`Esprit et elle nous a apporte de la Joie et de la Liberte, meme aux plus difficiles moments pour ce peuple. C`est pourquoi ne laissons pas passer cette journee sans permettre au Beau de nous enchanter sous toutes ses formes, s`agit-il du theatre, de la musique, un film, peinture, sculpture ou toute autre forme artistique d`expression creee dans cet espace culturel ! Celebrons et aimons nos hommes de culture, les artistes pour la maniere dont ils ont choisi de remplir leur mission sur la terre ! Sorin Grindeanu, Premier ministre de la Roumanie 2017-01-15 11:45:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-15-11-48-05big_sigla_guv_albastru.pngÎntâlnirea premierului și ministrului Finanțelor Publice cu președintele RomânieiȘtiri din 11.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-et-du-ministre-des-finances-publiques-avec-le-president-de-la-roumanieLe Premier ministre M. Sorin Grindeanu et le ministre des Finances Publiques, M. Viorel Ștefan, ont presente aujourd`hui au President de la Roumanie, M. Klaus Werner Iohannis, dans le cadre de l`entrevue de travail au Palais Cotroceni, les donnees fournies par la Commission nationale de prevision qui sont le fondement de l`elaboration du projet du budget pour 2017. - Nous abordons avec maximum de responsabilite la construction du budget pour 2017, avec l`objectif principal de mettre en application les mesures assumees dans le Programme de gouvernance, dans les conditions de l`encadrement dans la limita du deficit budgetaire de 3% du produit Interne Brut. En outre, nous envisageons des mesures a meme de soutenir la continuite du rythme de croissance economique, en sorte que le developpement de l`economie soit ressentie concretement par les gens, estime le chef de l`Executif. Le Premier ministre a precise a la fois qu`a l`elaboration du budget pour cette annee une priorite du Gouvernement est d`assurer a l`Armee 2% du PIB, en conformite avec les engagements assumes par la Roumanie dans ses relations avec l`OTAN. 2017-01-11 18:28:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_cotroceni-7132.jpgÎntâlniri de lucru ale premierului Sorin Mihai Grindeanu cu miniștriȘtiri din 10.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/entretiens-de-travail-du-premier-ministre-sorin-mihai-grindeanu-avec-les-ministresLe Premier ministre Sorin Mihai Grindeanu a eu aujourd`hui des entretiens de travail avec les ministres : de la Sante, M. Florian-Dorel Bodog, de l`Agriculture et du Developpement Rural, M. Petre Daea, de l`Environnement des Affaires, Commerce et Entrepreneuriat, M. Florin Nicolae Jianu, du Tourisme, M. Mircea-Titus Dobre et de l`Economie, M. Alexandru Petrescu. Le but de ces entretiens fut l`evaluation, dans chaque ministere de la maniere dont seront accomplies les mesures prevues dans le Programme de gouvernance. 2017-01-10 18:36:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_coperta.jpgPremierul Sorin Mihai Grindeanu s-a întâlnit astăzi cu ministrul Apărării Naționale, Gabriel LeșȘtiri din 09.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-mihai-grindeanu-a-eu-aujourd-hui-un-entretien-avec-le-ministre-de-la-defense-nationale-m-gabriel-leLe Premier ministre Sorin Mihai Grindeanu a eu aujourd`hui au siege du Ministere de la Defense Nationale un bref entretien avec le ministre de la Defense Nationale, M. Gabriel Leș, pour discuter les points les plus importants de l`agenda du Ministere et des programmes prioritaires de l`Armee roumaine. - J`ai reitere la priorite du Gouvernement d`assurer a l`Armee dans le budget pour 2017, 2% du PIB, en conformite avec l`engagement assume par la Roumanie. Ce fut une discussion constructive, j`ai souhaite de bonnes reussites a M. le ministre dans l`accomplissement des engagements!, a affirme le Premier ministre Grindeanu. En outre, le chef de l`Executif a adresse une fois de plus des remerciements aux militaires pour leur professionnalisme et leur implication prouves ces derniers jours dans le cadre des missions de soutien offert a la population. 2017-01-09 16:14:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_15896049_1226578227431134_8698775670944657925_o.jpgDeclaraţii susținute de premierul Sorin Mihai Grindeanu și de ministrul afacerilor interne, Carmen Dan, la sediul Ministerului Afacerilor InterneȘtiri din 09.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-sorin-mihai-grindeanu-et-de-la-ministre-des-affaires-interieures-mme-carmen-dan-au-siege-du-ministere-des-affaires-interieuresM. Sorin Grindeanu: Bonjour! Tout d`abord, je tiens a vous remercier pour votre presence aujourd`hui ici, parce que nous vous aidez beaucoup en matiere d`information des citoyens. Je tiens a feliciter Mme la ministre de l`Interieur, ainsi que toutes les structures en premier lieu du Ministere de l`Interieur, qu`il s`agisse de l`ISU, de policiers, de gendarmes, qui ont accompli de maniere extraordinaire leurs obligations, mais elle vous expliquera plus en detail ce que signifie le rapport actualise et les mesures que nous avons encore a prendre la periode a suivre, parce que les mauvaises conditions meteorologiques n`ont pas pris fin. En outre, je veux continuer a inciter, comme j`ai fait ces derniers jours, a la responsabilite et de rester tours en etat d`alerte. Les situations difficiles continuent encore. Aujurd`hui, pour vous donner un exemple, nous avons eu je pense la periode la plus difficile, concernant les Roumains bloques en Bulgarie. J`ai contacte immediatement la ministre de l`Interieur qui a telephone a M. l`ambassadeur roumain de Bulgarie. En collaboration avec les autorites bulgares on a reussi a debloquer la route jusqu`a Vama Veche. Maintenant, le president du Conseil departemental de Constanţa est en tain de faire accelerer l`avancement des outillages travaillant pour deneiger la route vers Negru Voda où il y a encore presque 50 personnes...; Mme Carmen Dan: 46. M. Sorin Grindeanu: 46 citoyens qui veulent rentrer en Roumanie. La plupart d`entre eux sont des citoyens moldaves, mais cela nm`a pas d`importance, nous cherchons a les aider. Je voudrais encore inciter Tous a la solidarite, remercier les gens ordinaires, le ONG qui outre les structures de l`Etat que j`ai remercie, se sont impliques par des gestes simples ce jours, sa aider les concitoyens en difficulte. Ce sont des choses qui comptent, je tiens a les remercier et inciter aussi pour les jours a venir aux gestes de solidarite, qui auront une tres grande importance. Je voudrais encore transmettre des condoleances a la famille de M. l`agent de Vişeu de Jos, Nistor Gheorghe. Mme Carmen Dan: Avance post-mortem inspecteur. M. Sorin Grindeanu: Mme la ministre vous en fournira des details Je tiens a adresser des condoleances et, a la fois, je voudrais que l`on considere les choses y compris du point de vue des structures de l`Etat, peut-etre aussi d`une autre perspective. Naturellement, c`est un cas où un policier qui a remplis son devoir a ete tue, en fin de compte, dans l`exercice de sa fonction. Je pense qu`il faut considerer aussi avec responsabilite le travail effectue y compris les simples fonctionnaires de l`Etat, de l ;a Police roumaine, parce que, voila, les dangers qu`ils affrontent sont enormes. J`ai apprecie beaucoup le geste de tous les policiers de 2h00, d`aujourd`hui, quand ils ont tenu un moment de silence. Un geste extraordinaire. Je vais finir en adressant une fois de plus des condoleances a la famille. Et je vais prier Mme la ministre qui, je tiens a mentionner, depuis l`entree en vigueur du code a dormi ici presque chaque nuit et a gere extremement bien et efficacement le deroulement des choses. Je vais vous donner un exemple concernant ce qu`il y a eu a faire a Constanţa, où la situation est extremement difficile. Je ne sais pas si l`on peut voir, mais les choses sont en trais d`etre resolues c`est la qu`il y a eu les situations les plus difficiles. Je remercie le president du Conseil departemental, M. Horia Ţuţuianu, qui s`y est totalement implique. Mais nous avons aussi des situations negatives, mais je ne sais pas si c`est le cas de les mentionner maintenant, il s`agit de certaines autorites locales du departement de Constanta. J`espere bien que les heures a venir tout soit debloque, a achever ce qu`il y a encore a faire en la matiere. Les autres ministeres aussi ont travaille. J`ai rappele le Ministere des Affaires Etrangeres, qui a gere la situation des citoyens roumains bloques en Bulgarie. Je tiens a mentionner aussi le Ministere des Transports. A l`heure actuelle, je pense, qu`il n`y a plus que six routes nationales naţionale qui sont fermees. Avant demain matin j`esperes qu`elles soient rouvertes, y compris A2, auxquelles on travaille. Egalement le Ministere de l`Energie, est present aussi y compris le ministre de la Defense Nationale qui a fait mettre a la disposition dans le departement de Constanţa des outillages du des outillages du Ministere. Le Ministere de l`Energie a eu a resoudre toutes les difficulte concernant la fourniture de l`energie electrique. Le pic sera demain, M. le ministre, concernant la consommation. Mais l`on a pris les mesures appropriees. Mme la ministre, je vous prierais de continuez les jours a venir comme vous avez fait aussi jusqu`a maintenant. Je suis persuade que vous le ferez et je vous felicite pour ce que vous avez fait jusqu`a maintenant. Mme Carmen Dan: Je vous remercie, M. le Premier ministre. Nous le ferons certainement. Je remercie aussi mes collegues les ministres parce que pendant ces jours nous avons agi en effet comme une equipe et vous avez ete informe pendant toute cette periode difficile e l`evolution des evenements. Nous vous remercions que vous avez demande continuellement des informations etant tellement implique. Oui, il y a eu dieux moments difficiles, celui concernant les citoyens roumains bloques en Bulgarie. Il y a eu trois etapes, environs 100 personnes, plus exactement 99 personnes, 20 enfants et 37 voitures. On les a fait rentrer en Roumanie en trois etapes, les 13 premieres voitures avec 38 personnes sont entrees par Vama Veche a 17h03, une deuxieme colonne accompagnee par la police bulgare et ensuite par les policiers roumains, 17 voitures et 55 personnes, a 17h15 sont entrees par Vama Veche, une troisieme colonne, 7 voitures et 26 personnes sont entrees par Vama Veche a 18h25. Je tiens a vous dire qu`initialement nous avons recu l`information qu`il y a des citoyens roumains a Dobrich, en Bulgarie et, en collaboration avec les autorites bulgares et a l`aide du ministre des Affaires Etrangeres nous avons reussi a les reunir et les faire venir vers Balcic, pour continuer la route vers Vama Veche, mais dans le cours de ces demarches nous avons identifie aussi d`autres citoyens a 600 m de la douane, dans la localite de Vaklino et nous les avons pris eux aussi. Je pense que nous avons reussi a nous mobiliser et dans une periode relativement courte on a reussi a les faire rentrer. A partir de Vama Veche ils ont ete accompagne par nos structures, on leur a presente toutes les possibilites, une partie d`entre eux ont decide de rester dans le departement de Constanţa, une partie en domiciliaient la, une autre ont pris la route vers Bucarest, accompagnes par des equipages de la Police routiere. Il y a encore une situation a la douane Negru Vodă, M. le ministre vous en a parle. Il y a la trois equipages de deneigement qui s`y dirigent et l`on y arrivera, je pense, dans doux ou trois heures et nous devrions aussi deneiger une portion entre la douane bulgare et le point de passage frontiere roumain. On s`en occupera aussi. Une fois la route deneigee, les gens pourront continuer leur deplacement sans problemes. Un autre probleme serieux on a eu dans le departement de Constanţa. On a dû mobiliser plus de forces et d`outillages et je remercie une fpoisde plus mes collegues du Ministere des Transports, du Ministere de la Defense Nationale et du Ministere des Eaux et Forets qui nous ont aides eux aussi avec leurs outillages. Maintenant les routes departementales, a Constanţa, mais seulement des troncons de routes, mais il y a encore 123 de km. Sur les routes nationales, de memes, des segments de routes, encore 25 km et nous estimons que demain matin aux environs de 5h00 on rendra a la circulation aussi les A2 et A4 De toute facon, nous avons reflechi des aujourd`hui a une alternative viable : le trajet Cernavodă-Feteşti-Lehliu- DN2. Donc, il y a une sortie vers Bucarest sans probleme, mais il y aura des equipages de la police routiere qui y seront presents, pour faciliter al circulation. Nous sommes parvenus a resoudre aussi un autre probleme assez serieux, concernant la fourniture de l`energie electrique. Il y avait ce matin 24 localites sans energie electrique, maintenant il y en a encore 15, 3.100 de abonnes qui ne sont pas encore connectes, mais on y travaillera toute la nuit pour y remedier. Si vous voulez, je puis vous donner quelques exemples d`interventions. Aujourd`hui on a pu aussi faire decoller les helicopteres SMURD et il y a eu trois interventions reussies dans le departement de Dolj : on a transporte une femme enceinte et un enfant d`un an et dans le departement d`Arad on a transporte une femme agee de 63 de ans. Il y a egalement des missions en cours de deroulement, seulement des interventions medicales. Je voudrais preciser que dans le courant de cette journee on a eu plus de 2.500 d`interventions de ce genre - 80 de femmes enceintes et deux personnes en dialyse. Nous sommes intervenus avec 721 outillages et on a utilise 1.788 tonnes de materiel antiderapant et 4 tonnes de chlorure de calcium. Voila donc, le bilan de cette journee, une journee en effet difficile. Mais nous continuons d`etre prets pour la periode a venir : blizzard, froid et vent dans deux departements. Je voudrais remercier mes collegues et je voudrais aussi vous dire que je n`aurais probablement pas pu avoir acces a tous les soutiens necessaires, ce n`est pas mon merite, mais le fruit d`un travail d`equipe, mais moi, le mecanisme de l`intervention dans ce genre de situations sachez que je l`ai appris d`un bon professeur, M. Liviu Dragnea qui, et lorsqu`il etait vice-Premier ministre de la Roumanie, il coordonnait ainsi les comites nationaux pour les situations d`urgence, moi etant prefet au commencement de mandat. Et te annee-la en Teleorman, il y a eu des inondations, des blizzards, et c`est ainsi que le vice-Premier ministre, Liviu Dragnea, gerait ce genre d`actions. Donc, il et important lors de pareils evenements de bien savoir quels leviers utiliser. On doit toujours avoir l`information du terrain, exactement l`endroit touche, pour l'intervention. Et nous nous sommes assures continuellement que les informations parvenues du terrain, traitees dans le centre d`operation de commande sont bien reelles, correctement quantifiables et c`est ainsi, je pense que nous sommes parvenus a maitriser un situation assez serieuse et gerer bien une periode assez difficile que nous avons traversee et continuons ainsi, en equipe les jours a venir. Question : M. le Premier ministre, comment evaluez-vous la situation sur l`A2, où les policiers du terrain, a propos de ce que vient de dire Mme la ministre, ont fait savoir que la visibilite approche de zero, mais l`autoroute a ete fermee a peine quatre heures apres ? M. Sorin Grindeanu: Eh bien, je pense que si l`on tient compte des procedures, non pas d`autre chose, en premier lieu, la responsabilite, apres ce que les employes du MAI ont informe, incombait au gerant des routes. Si vous vous rappelez, hier je me suis rendu au Ministere des Transports, le gerant des routes est la Compagnie nationale, l`une des raisons pour lesquelles j`ai demande a ce que M. le directeur, non pas directement, mais par le ministre des Transports, que l`on prenne des mesures pour demettre le directeur să Homor. Je vous remercie. Mme Carmen Dan: Je puis completer ces propos de M. le Premier ministre, en vous disant que les equipages de la Police ont ete presents sur l`A2 a 3h00 du matin, en attendant la disposition de fermeture, parce que la police transmet son avis dans cette situation, mais la decision est venue seulement a 6h00 du matin, elle est venue tard. M. Sorin Grindeanu: Nous vous remercions. Mme Carmen Dan: Nous vous remercions. 2017-01-09 13:13:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-01-09-01-13-29big_1_(1).jpgParticiparea premierului Sorin Mihai Grindeanu la videoconferința Comitetului Național pentru Situații Speciale de Urgență cu prefecțiiȘtiri din 07.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-mihai-grindeanu-a-participe-a-la-videoconference-du-comite-national-pour-les-situations-d-urgence-avec-les-prefetsM.Sorin Grindeanu: Bonjour ! Je Voudrais commencer en remerciant ceux qui se sont impliques ces derniers jours. La grande majorite s`et impliquee comme il fallait faire, pour la gestion des situations d`urgence survenues. Je pense que vous devez transmettre, chacun de vous, aux structures que vous coordonnez ces remerciements, car nous continuons d`avoir encore des problemes. Pour le moment je pense qu`il y en a deux les plus graves qui doivent etre geree, a savoir la situations existante sur l`Autoroute A2, dont M. le ministre des Transports et Mme la ministre de l`Interieur nous diront comment y agir et egalement celui concernant la fourniture d`energie. La situation commence a s`ameliorer. Si hier il y a eu un pic de 160 milles d`abonnes sans electricite, aujourd`hui, aux environs de 1h00 - 2h00, il n`y en avait que 50 milles et maintenant il n`en reste que moins de 20 milles. M. le ministre ...; M. Toma Petcu: Oui, M. le Premier ministre, je puis vous rapporter qu`aujourd`hui a 16h00 nous avons un maximum de 14 milles ce qui est une reduction substantielle. M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie. Il est important que l`on agisse en la matiere parce ces abonnes sont depuis quelques heures sans electricite, compte tenu surtout qu`il y a encore trois jours sur le territoire du pays des temperatures basses, quand il fera tres froid. Le jour il y a des temperatures entre -10 et -16 degres et la nuit entre -15 et - 25. En la matiere, certainement Mme la ministre de l`Interieur nous presentera comment gerer cette situation. Avant demain soir il y aura le code jaune dans la partie de l`est, favorables aux chutes de neige. Nous avons aussi de bonnes nouvelles, a savoir que la situation critique de hier a Tulcea avec une femme enceinte transportee d`urgence par l`ISU a enfante une fillette en bonne sante et tout est en regle. Et, plus encore, a Constanța, ce matin, a l`aide d`une equipe de para medecins SMURD dans un transporteur a chenilles est ne un garcon en bonne sante .. Qu`ils vivent les deux enfants et que lui et leurs mamans jouissent d`une tres bonne vie. Tant les meres que les enfants sont en parfaite sante dans les hopitaux. J`ai demande hier, dans le cadre de la reunion du Gouvernement a tous les ministres de se tenir en etat d`alerte, ce qu`ils ont fait. Chaque situation doit etre geree, tout comme vous l`avez fait, en conformite avec les procedures et je vous prie de rester, et je ne me refere pas seulement au Comite national, mais aussi aux autorites aux quelles nous sommes maintenant en contact, que vous restiez, en etat d`alerte pour faire eviter les situations desagreables. Je veux que vous traitiez chaque nouvelle situation comme s`il s`agissait de votre probleme personnel. Je vous prie de reflechir aux gens qui sont bloque aux km 138 - 139 maintenant sur l`A2, la où se trouverait votre fils, votre mere ou votre epouse et que vous traitiez toutes ces situations qui peuvent survenir ces jours dans cette perspective et je suis persuade que vous le ferez. Je suis informe en tems reel concernant toutes les nouvelles situations en premier lieu par Mme la ministre de l`Interieur et ensuite par tous les autres ministres qui ont des responsabilites en la matiere et je surveille de pres tous ces aspects. Je vous prie et je vous incite a la responsabilite et je m`adresse aussi aux autorites locales, aux prefets et aux comite departementaux pour la gestion des situations d`urgence. Dans cette salle il y a des representants de plusieurs institutions. Je tiens a vous informer que ce matin je suis alle en compagnie de Mme la ministre de l`Interieur au Ministere des Transports pace que la situation de la CNAIR me semblai,t, plus que cela, a ete et est intolerable. L`autre nuit, a 23h00 nous sommes entres sou le code jaune, doc on aurait pu intervenir ,je pense aux deneigements, aujourd`hui, a 12h00 nous continuons d`avoir encore 28 de routes nationales fermees, y compris les A2 et A4 . Et plus encore tant des problemes en liaison avec la situation des stocks des materiels necessaires pour resoudre ces situations. J`ai demande au ministre des Transports d`informer lui aussi, outre le Corps de controle, parce qu`il faut bien savoir comment on en est arrive la, de faire de son mieux par des mesures legales en vue de l`amelioration de la situation. En outre, je suis alle au Ministere de l`Energie, en fait au Dispatching energetique national. Les choses peuvent etre gerees, mais seulement nous parlons de deux operateurs Enel et Electrica Muntenia. On a complete les equipes sur le terrain, y en a eu 40, maintenant il y en a 60. Nous sommes en contact avec ces deux operateurs prives, particulierement ENEL. Je suis en contact direct avec eux et certainement egalement M. le ministre de l`Energie afin de resoudre les difficultes, et je constate que les choses commencent a mieux aller. En l`espace de quelques heures de 50.000 abonnees sans energie electrique, on est arrive a 14.000 ce qui est une bonne chose. Il est important que l`on continue de travailler ainsi. Un role important aura la maniere de gerer la situation dans le departement de Constanța et M. le ministre de la Defense vous communiquera car les equipes d`intervention peuvent pas aller intervenir et Et, avant de laisser la parole a l`Administration nationale de meteorologie, je vais prier M. le secretaire d`Etat Raed Arafat de presenter une situation apparue il y a quelques minutes. 2017-01-07 18:12:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_videoconferinta.jpgDeclaraţii susţinute de premierul Sorin Mihai Grindeanu la începutul primei şedinţe de guvern Știri din 04.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-sorin-mihai-grindeanu-au-commencement-de-la-premiere-reunion-du-gouvernementM. Sorin Mihai GRINDEANU: Bonsoir ! Permettez-moi de vous feliciter pour les audiences d`aujourd`hui, pour le vote du Parlement, des choses qui sont deja du domaine du passe. Aujourd`hui nous sommes a la premiere reunion du Gouvernement et je tiens a dire une fois de plus et souligner ceci : la responsabilite qui pese sur les epaules de chacun de nous. Une responsabilite venue du vote des Roumains du 11 decembre, du vote de ce jour au Parlement et qui nous oblige a mettre en application le projet, le Programme de gouvernance 2017-2020. Il y a encore quelques aspects que je tiens a vous faire connaitre. En premier lieu, demain matin a neuf heures chaque ministre va prendre ses fonctions pour lesquelles a ete vote au Parlement. En outre, je vous prie de faire un inventaire des problemes urgents pour vendredi, lorsque nous aurons la prochaine reunion du Gouvernement, pour nous les presenter. . Aujourd`hhui, a l`ordre du jour, comme vous le savez, il y a deux points: un projet de loi habilitant le Gouvernement d`emettre des et un projet d`Ordonnance d`urgence pour certaines mesures dans le domaine de l`administration publique centrale et pour modifier et completer certains actes normatifs. Ce sont des choses absolument necessaires pour le bon fonctionnement de ce Gouvernement et, deuxiemement, pour donner la possibilite au Parlement les jours a venir d`adopter le projet de loi. La campagne est du passe nous avons tous les avis pour les deux actes normatifs, deja nous entrons dans nos fonctions et agissons. Je remercie les representants des medias! 2017-01-04 22:52:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_sedinta.jpgCeremonia depunerii jurământului de către membrii Cabinetului GrindeanuȘtiri din 04.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-01-04 22:46:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_ministru-investire.jpgDiscursul susţinut de prim-ministrul Sorin Mihai Grindeanu la învestirea în ParlamentȘtiri din 04.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/discours-du-premier-ministre-sorin-mihai-grindeanu-a-l-investiture-au-parlementM. Sorin Mihai Grindeanu: Monsieur le president du Senat, Monsieur le president de la Chambre des deputes, Votre Beatitude, Votre Saintete, Mesdames et Messieurs les representants du Corps diplomatique, Messieurs les presidents de la Cour Constitutionnelle et de la Cour des Comptes, Mesdames et Messieurs senateurs et deputes, Mesdames et Messieurs les candidats pour la fonction de ministre, Monsieur le vice gouverneur, Mesdames et Messieurs, Je vous remercie pour votre participation a cette reunion commune pour examiner le programme de gouvernance et la liste des ministres pour le Gouvernement de la Roumanie. Pour commencer, je voudrais remercier ceux qui m`ont propose a cette fonction et qui ont ete a mes cotes lors de la formation de l`equipe gouvernementale et du programme de gouvernance que nous soumettons aujourd`hui a votre examen. Je tiens a preciser aussi, des le debut, le fait que la premiere proposition du PSD pour la fonction de Premier ministre, Mme Sevil Shhaideh, aurait ete une variante excellente a la tete du que je soumets a votre vote aujouird`hui, au sein du Parlement. Je salue particulierement l`equilibre de M. le president Liviu Dragnea, qui, ces dernieres semaines s`est conduit en veritable homme d`Etat placant l'interet national au-dessus de son propre interet ou du parti qu`il conduit. On a evite ainsi une crise politique tres nuisante pour notre pays et, aujouird`hui, la Roumanie peut avoir un gouvernement qui puisse commencer sans delai a mettre en application le programme vote par les Roumains lors des elections du 11 decembre. Ce soir meme, si nous recevons votre vote de confiance, je vais convoquer la premiere reunion du Gouvernement, afin nous devenions operationnels aussi vite que possible. Tout comme lors des autres reunions anterieures d`investissement du Gouvernement, le sujet principal des debats au sein du Parlement est la Roumanie et le mode dont la nouvelle equipe de gouvernement envisage conduire le pays les quatre annees a venir. On a parle, lors de ces moments de la maniere dont nous souhaitons que la Roumanie se presente a la fin du mandat que le Gouvernement recoit. De la part du Parlement. On a parle de la Roumanie forte, de la Roumanie prospere ou de la Roumanie correcte, de la Roumanie sans bureaucratie, ou de la Roumanie efficace. Cependant, je vous propose aujourd`hui .une autre cible qui, a mes yeux, comprends toutes les autres mentionnees precedemment. Je vous propose la Roumanie normale. Je vous propose et je me propose qu`au bout du mandat que vous me confiez aujourd`hui, si vous votez en faveur du Gouvernement, que nous ayons un pays normal où les gens vivent bien et qu`ils jouissent des memes droits et libertes dont jouissent la plupart des citoyens europeens. Voila donc ce que je pense que devrait etre l`objectif principal de la future gouvernance. Je souhaite vivre dans un pays normal, où les choses soient comme il est normal qu`elles soient. Je souhaite que mon pays où l`anormal soit une exception et non pas une regle comme semble etre dans nombre de domaines d`activite. A mon avis le premier signe de normalite est que les politiciens elus dans des fonctions publiques respectent ce qu`ils ont promis pendant la campagne electorale et qu`ils mettent en pratique toutes les mesures pour lesquelles ils ont recu le vote et la confiance des citoyens. C`est la relation normale entre les elus et ceux qui ont elu. C`est pourquoi, dans le programme de gouvernance que nous avons soumis a l`attention et au vote du Parlement vous trouverez toutes les mesures presentees au cours de la campagne electorale pe par le president du PSD, M. Liviu Dragnea. Ces mesures ont ete votees par les Roumains et il est normal qu`elles se retrouvent dans le programme de gouvernance des partis qui ont obtenu la majorite dans le nouveau Parlement. Il est normal qu`il y ait une responsabilite politique des partis victorieux dans les elections et il est egalement normal que cette responsabilite soit refletee dans le programme de gouvernance soutenu par ces partis. Je souhaite vivre dans une Roumanie normale où la croissance economique se retrouve dans le bien-etre de ses citoyens. Le but de toutes nos actions, ceux qui sommes au service public est le bien-etre de ceux qui nous ont votes et qui payent taxes et impots. Dans un pays normal le bien-etre du citoyen doit etre le fondement de toute decision et l`objectif de tout acte de gouvernance. Nous ne venons pas gouverner pour dresser des statistiques correctes sur papier et la croissance economique est denuee de toute valeur si elle ne se retrouve d`une maniere ou autre dans les poches des Roumains. Dans un pays normal, le Gouvernement doit viser de grands salaires pour ses citoyens, non pas de petits salaires dans l`espoir de faire venir plus d`investisseurs etrangers. Dans un pays normal, le but de la gouvernance est, en premier lieu, le bien-etre des propres citoyens et a peine ensuite le succes des investisseurs etrangers. Nous voulons des investissements etrangers en Roumanie, mais des investissements qui puissent offrir des emplois bien payes pour les Roumains. Les investissements etrangers ne sont pas un but en soi, mais un moyen pour envisager une vie meilleure pour les Roumains. Voila pourquoi dans notre programme de gouvernance, nous avons propose un changement radical de la vision economique sur l`attraction des investisseurs etrangers. Nous voulons que les investisseurs etrangers trouvent en Roumanie une main d`œuvre bien qualifiee, non pas une main d`œuvre moins bien payee. Nous voulons que les investisseurs etrangers trouvent en Roumanie un cadre fiscal predictible, et une fiscalite reduite du travail et non pas de tres grands taxes sur des salaires tres petits. Nous avons dans le programme de bonnes mesures pour les hommes d`affaires et nous proposons un cadre fiscal amical et predictible pour tout investisseur. Notre cible est que dans le classement des Etats europeens aux plus petites taxes sur le travail, la Roumanie monte de la 21eme place actuellement, au 6eme place au debut de l`annee prochaine. Nous pouvons le faire et je suis persuade que cette mesure apportera beaucoup de benefices a la fois pour les employes que pour les employeurs. Dans le meme temps, nous avons en vue une augmentation du salaire minimum par economie a 1.450 cette annee et avant 2020 a 1.750 de lei. Nous avons egalement un paquet serieux de mesures incluant la reduction des taxes et impots sur le travail en meme temps que la stimulation des affaires, en sorte d`avoir une augmentation du salaire moyen par economie, de 2.815 lei, a 3.950 de lei en 2020. Dans un pays normal ceux qui ont travaille toute une vie et ont contribue au developpement economique ont a leur vieillesse une pension decente. Par consequent, si nous souhaitons vivre dans une Roumanie normale, nous devons necessairement majorer le point de pension en sorte qu`il atteigne en 2021 45% de la valeur du salaire moyen par economie, respectivement, 1.775 de lei, avec une premiere croissance a 1000 lei en 2017. Nous pouvons aussi augmenter les revenus de la population par la reduction des taxes afferentes a ces revenus. Un impot plus reduit sur le revenu obtenu signifie plus d`argent dans la poche du citoyen. En ce sens, nous envisageons que l`une des premieres mesures importantes du nouveau gouvernement soit d`exempter d`impot tous les revenus inferieurs a 2.000 lei par moi, si nous parlons de pensions, salaires ou revenu des activites independantes. En outre, a compter du 1er janvier 2018, nous envisageons que l`impot sur les revenus plus grands de 2.000 lei soient reduits de 16% a 10% de la difference qui depasse cette somme. Je souhaite vivre aussi dans une Roumanie normale où les jeunes ne s`en aillent pas travailler a l`etranger pour gagner un revenu decent pour leur famille. Je souhaite que les jeunes diplomes restent travailler ici en Roumanie, qu`ils aient un revenu decent, qu`ils payent ici des contributions pour nos retraites, et non pas pour ceux de l`etranger, qu`ils soutiennent par leur travail notre systeme de sante et notre systeme d`education, non pas ceux d`autres Etats. Je proviens d`un departement de frontiere et j`ai des collegues de ma generation qui soit sont partis soit ils envisagent de partir travailler a l`etranger. C`est un phenomene tres grave qui pese sur notre economie et detruit les familles des Roumains. Stopper ce phenomene doit constituer une priorite nationale. Je veux que les jeunes restent chez eux, aupres de leurs parents et de leurs grands parents pour les aider. La Roumanie sera un pays normal quand les jeunes qui quittent l`ecole trouveront des raisons suffisantes de rester ici, en trouvant un emploi bien paye et lorsque l`Etat les aidera pour fonder une famille ici en Roumanie C`est la raison pour lamelle nous avons introduit dans notre programme de gouvernance beaucoup de mesures visant a stopper l`exode des jeunes de la Roumanie. Nous avons un programme ambitieux pour soutenir la creation de dix milles entreprises par an, en sorte que les jeunes puissent entamer une affaire en Roumanie et offrir des emplois a d`autres jeunes qui achevent des etudes. Nous avons introduit aussi dans notre vision de gouvernance des programmes d`apprentissage et des stages permettant aux jeunes d`apprendre bien un metier pour leur garantisse ensuite de trouver un emploi stable et bien paye en Roumanie et si nous developpons une main d`œuvre bien qualifiee en Roumanie, je suis persuade que les investisseurs etrangers, mais aussi roumains seront interesses a developper des affaires dans notre pays. Nous avons des programmes visant a assurer aux jeunes une transition aussi bonne que possible de l`ecole au marche du travail, avec des stimulants accordees aux entreprises qui embauchent les jeunes apprentis ou qui transforment le stage en un contrat de travail a periode indeterminee. Toujours pour stopper le depart des jeunes du pays, nous avons prevu le programme Premier salaire, accordant aux jeunes diplomes d`etudes superieures la garantie d`un salaire d`encadrement de minimum 2.500 lei, et pour les jeunes medecins residents nous voulons garantir que le premier salaire commence de 1.200 euros et zero impot sur le revenu. Chers collegues, je suis persuade que vous comprenez tres bien ce que signifie une Roumanie normale, je suis persuade que vous etes d`accord avec moi que dans un pays normal les citoyens ne font pas de queues interminables pour payer de nombreuses taxes et impots a l`Etat. Non une telle chose n`existe pas dans un pays normal. Je salue la decision du Parlement d`adopter la loi de l`elimination des 102 taxes qui, a mon avis, represente la demarche la plus ample de reduire la bureaucratie de la Roumanie et si nous voulons que la Roumanie devienne un pays normal, alors nous devons aller de l`avant et mettre le systeme administratif au service du citoyen , forcer les autorites d`Etat d`instituer le payement on-line des taxes, en sorte qu`avant le 1er janvier 2018, toutes les taxes qui ne peuvent pas etre payees on-line soient automatiquement eliminees. A mes yeux, une Roumanie normale signifie que les citoyens puissent avoir acces aux service de sante normaux et civilises dans les hopitaux normaux et propres. Dans le Programme de gouvernance que nous avons soumis a votre attention, nous avons introduit de nombreuses mesures pour la realisation de cet objectif. Je mentionne la construction de l`hopital republicain Carol Davila, où les Roumains puissent avoir acces aux services medicaux de haute qualite. Nous avons prevu egalement la construction de huit hopitaux regionaux avec une capacite de diagnostic et de traitement en sorte que toutes les regions du pays aient acces a des services hospitaliers de bonne qualite. Nous envisageons aussi d`equiper les hopitaux avec des appareils performants. Dans un pays normal les citoyens doivent avoir acces aux medicaments, quelle que soit leur affection et quel que soit le coût. On ne peut pas plafonner sur le droit de vivre. Les programmes nationaux doivent avoir des budgets suffisants pour pouvoir assurer un traitement approprie pour tous les patients en fonction de leurs besoins. Nous avons prevu aussi dans le programme de gouvernance que pour chque affection il y ait un medicament compense 100%, outre les autres medicaments de la liste des medicaments compenses, en sorte que chque Roumain, quel que soit le niveau de ses revenus puisse avoir acces au traitement necessaire. Dans un pays normal chaque citoyen peut avoir acces a une ambulance pouvant intervenir en temps utile en cas d`1intervention d`urgence et dans le programme de gouvernance que nous avons soumis a votre attention vous trouverez la mesure de la dotation de chaque commune de notre pays avec une ambulance. Je souhaite et je vous propose de construire ensemble une Roumanie normale où chaque enfant ait acces a une education qui respecte les normes essentielles d`hygiene et d`equipement. C`est pourquoi nous avons introduit dans le programme de gouvernance la modernisation de 2.000 ecoles a commence par celle qui actuellement ne respectent pas les conditions minimum d`autorisation. Dans un pays normal les parents doivent avoir la possibilite de faire inscrire leurs enfants a la creche ou a la maternelle, où ils sont en securite, beneficiant d`education de la part d`un personnel qualifie. C`est pourquoi nous avons introduit dans notre programme de gouvernance la construction de 2.500 creches et maternelles couvrant toute la demande de la Roumanie en la matiere. Dans un pays normal les enseignants sont bien payes et respectes parce qu`ils forment les nouvelles generations dont depend le futur d`une nation et je pense que si nous voulons que la Roumanie soit un pays normal, nous devons offrir de meilleurs salaires a ceux qui travaillent dans le systeme d`enseignement et je salue la decision du Parlement d`adopter la loi majorant de 15% les salaires de ce secteur et, tout comme nous avons promis pendant la campagne, nous avons en vue une majoration des salaires de tous les budgetaires de 20%, donc, y compri pour les enseignants, a compter du 1er juillet. . Chers collegues, a mon avis, un pas normal signifie pouvoir circuler sur des routes normales et tout Etat normal developpe son infrastructure de transport, ce qui constitue le fondement du developpement economique et la formule la plus certaine de reduire les ecarts entre les regions ou par rapport a d`autres pays. La verite est bien simple - la prosperite economique vient toujours sur le chemin de fer ou les voies routieres qui relient une pays a l`autre, une region a une ou d`autres regions. Dans une image d`ensemble de la situation des poles de developpement en Roumanie, on peut observer facilement que les zones les plus developpees sont celles qui ont les plus nombreuses connexions a l`infrastructure routiere, ferroviaire navale ou aerienne. La Roumanie elle-meme doit avoir autant de connexions que possible aux reseaux europeens et internationaux de transport pour jouir d`un developpement normal et soutenu les decennies a venir. Il est donc normal que nous envisagions de realiser aussi vite que possible une autoroute qui traverse la Roumanie de l`ouest a l`est. Il est absolument normal que nous envisagions d`avoir une autoroute qui puisse lier toutes les regions historiques et j`apprecie le fait que d`autres partis aussi ont inclus cet objectif dans leurs programmes. Nous avons donc un fondement commun dont nous pouvons entamer un dialogue constructif. La Roumanie sera un pays normal lorsque les grands projets d`infrastructure ne seront plus bloques par des contestations interminables lors des demandes publiques d`offres et je pense qu`il est absolument necessaire que nous ayons une nouvelle legislation visant l`attribution des travaux pour les demandes d`offres pour les travaux aux projets d`interet strategique. Dans une Roumanie normale, les fermiers roumains devraient avoir des chances egales dans la competition avec les fermiers europeens. Oui, chers collegues, je souhaite vivre dans une Roumanie normale où les fermiers roumains aient des chances egales avec ceux europeens, ce qui signifie le payement a temps des subventions, en sorte que les agriculteurs roumains ne supportent pas de coûts supplementaires pour les interets aux credits contractes. Dans un pays normal on investit dans le systeme d`irrigation afin que les fermiers et la production agricole ne dependent pas des caprices du temps qu`il fait. L`agriculture continue de representer une composante trportante dans le PIB et dans la croissance economique de la Roumanie. Donc, si nous voulons avoir une economie saine, nous devons avoir une agriculture saine, avec un systeme d`irrigations qui assure une production consistante, quel que soit le niveau des precipitations. Je souhaite vivre dans un pays normal où les produits alimentaires consumes par les citoyens roumains proviennent particulierement de la production interne, parce que nous avons, Dieu soit loue, une terre riche qui peut nous offrir une nourriture saine pour tous les citoyens de ce pays. .J`estime profondement anormal qu`un pays comme la Roumanie importe 50.000 tonnes de tomates et qu`elle en exporte seulement trois. Il est anomal qu`en Roumanie les importations de viande de porc soient 100 plus să grands que les exportations; nous en importons 230.000 tonnes et en exportons seulement 20.000. Il n`est pas normal que nous soyons dans cette situation et dans le programme de gouvernance nous avons propose d`offrir un soutien aux fermiers roumains pour ces deux produits - les tomates et la viande de porc -, en sorte de pouvoir couvrir la plus grande partie de la consommation interne avec des produits sains realises ici en Roumanie. La Roumanie normal signifie aussi des investissements, des investissements dans l`industrie de la defense. Tout Etat normal investit dans sa propre securite, tout Etat normal prend les mesures necessaires pour assurer sa sûrete nationale et nous, membres de l`OTAN, devons respecter nos engagements et investir dans l`industrie de la defense. Nous avons prevu dans le programme de gouvernance une allocation d`au moins 2% du PIB, mais comme tout Etat normal. Nous devons orienter la plus grande partie de ces ressources financieres vers l`industrie autochtone de defense. L Roumanie normale signifie une justice juste et independante. Non pas en dernier lieu, une Roumanie normale signifie un Etat de droit equilibre et fonctionnel. Dans un pays normal la balance de la justice doit etre toujours en equilibre. Dans un pays normal regne la loi, et la justice est effectivement independante. Si nous souhaitons vivre dans une Roumanie normale force est d`assurer l`independance totale des juges qui distribue la justice .dans la lettre et l`esprit de la loi et selon sa propre conscience, sns aucune pression de la part de personne. Dans un pays normal les coupables sont punis et les honnetes gens sont defendus. La lutte contre la corruption et contre ceux qui volent doit etre tres ferme, mais tout aussi fermes nous devons etre dans la protection des droits fondamentaux des gens, en sorte que tout citoyen correct se sente protege par la loi face aux abus possibles. Chers collegues je viens de parcourir seulement quelques unes des mesures les plus importantes prevues dans notre programme de gouvernance. Tous les autres details vous avez pu les examiner dans le document integral que nous avons mis a votre disposition. Par cette courte presentation j`ai tenu a vous convaincre que ce programme de gouvernance ne vise pas a quelque chose impossible de realiser et ne promets rien qui ne puisse etre atteint. Il n`y a rien de grandiveux et d`autant moins spectaculaire. Il n`y a plus de ballon electoral, aucune exageration. Tout ce que je vous propose par ce programme est de faire. La normalite est l`essence de notre programme de gouvernance et c`est notre devoir, des politiciens, elus par les citoyens de mettre en bon ordre ce qui se passe dans ce pays et le premier signe de normalite doit commencer d`ici meme, du Parlement, nous, qui avons ete elus - parce que dans un pays normal les politiciens travaillent pour ceux qui les ont elus et ne se disputent. Dans un pays normal les politiciens ont un dialogue civilise meme s`ils le font de positions differentes. C`est pourquoi mon message pour vous, pour toute la classe politique, est d`ouverture et de dialogue, au benefice des citoyens et pour l`interet national de la Roumanie. Durant une decennie la politique de la Roumanie a ete domine par la dissension, obstination et d`innombrable conflits entre les differents camps politiques. Les incidents politiques de cette periode ont porte atteinte gravement au fonctionnement de certains institutions publiques fondamentales et, en fin de compte, ceux qui ont souffert le plus ont ete toujours les citoyens. Je vous propose, donc, qu`a partir meme d`aujourd`hui nous sortions de cette logique du conflit, pour cultiver le dialogue entre les institutions et entre les partis, entre le pouvoir et l`opposition entre la gauche et la droite et entre tous les camps qui ont divise la Roumanie ces dernieres annees. Nous pouvons representer des partis differents, ayant des orientations politiques differentes, et il est normal que nous ayons des visions differentes. C`est un signe de sante pour notre democratie. Mais, dans le meme temps, je`estime que cette difference de vision doit etre exprimee de maniere civilisee, par un respect reciproque. Je souhaite que le debat politique soit mene avec des arguments raisonnables et non pas au nom de la discorde personnelle et lorsqu`il y a en jeu le bien-etre des Roumains ou l`interet national, nous devons avoir la capacite de surmonter ces differences, afin de trouver une voie de collaboration, d`etre unis en tant que Roumains, comme peule et nation. Je souhaite avoir une relation normale et civilisee avec le President de la Roumanie, avec toutes les institutions de l`Etat et avec les partis de l`opposition. Par consequent, chers collegues du PNL, du PMP ou USR, je vous dis que je suis un homme qui valorise le dialogue et ceux qui me connaissent mieux, savent tres bien que ce ne sont pas de vaines paroles. J`ai de bons amis dans tous les partis politiques avec qui j`ai pu toujours trouver une voie constructive pour le bien de ceux qui nous ont elus. Le maire de Timisoara, M. Nicolae Robu, n`est que l`un de ceux avec qui j`ai pu avoir un dialogue et nous avons collabore tres pour le benefice de la communaute de Timisoara, meme si nous representons des partis politiques differents et meme des adversaires dans les elections. Donc, chers collegues, de l`opposition, je veux commencer mon mandat de premier ministre par une invitation au dialogue et a la collaboration. J`ai toujours respecte, ceux qui ont ete elus dans les fonctions publiques parce que chacun de vous representez ceux qui vous ont votes. Sans vouloir etre ironique, je tiens a vous dire que ce Gouvernement ne sera pas mon gouvernement, ni le gouvernement du PSD, ni le gouvernement d`ALDE, ni de personne, ce sera le Gouvernement de la Roumanie et vous, ceux de l`opposition en tint que representants de ceux qui vous ont elus vous aurez toujours une place reservee a la table des discussions et de la collaboration avec ce gouvernement, naturellement dans la mesure où vous voudriez vous aussi cultiver un dialogue sincere et constructif au benefice de ceux que vous representez et le premier projet auquel je vous invite est de collaborer est La Roumanie normale, dont je viens de vous parler dans ma premiere intervention de cette tribune devant le nouveau parlement constitue apres les elections du 11 decembre. Je vous remercie !. 2017-01-04 22:32:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_ministru.jpgGuvernul Cioloș - Bilanț la final de mandatȘtiri din 04.01.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-01-04 14:02:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_bilantpm_cover_final_a4-01.jpgNoul guvern va stabili nivelul salariului minim pe economie pentru anul 2017Știri din 29.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-nouveau-gouvernement-devra-fixer-le-niveau-du-salaire-minimum-pour-2017Le montant du salaire minimum garanti en payement en 2017 devra etre fixe par le prochain gouvernement. L`actuel Executif, tout comme fut annonce par le Conseil national tripartite le 12 decembre, a decide de maintenir le niveau actuel du salaire minimum, de 1250 lei, compte tenu du fait que le futur Gouvernement aura la legitimite necessaire pour etablir une nouvelle valeur qui soit appliquee l`annee prochaine. Dans les conditions où le montant du salaire minimum garanti en payement pour 2017 ne sera pas modifie, il ne sera pas besoin d`un nouvel Arrete du Gouvernement pour confirmer l`acte normatif en vigueur deja, car sa validite n`expire pas a la fin de cette annee. Compte tenu du fait que l`Arrete du Gouvernement no. 1017/2015 fixant le salaire de base minimum brut garanti en payement prevoit qu`a partir du 1er mai 2016 le salaire de base minimum est de 1.250 lei par mois, un autre acte normatif reglementant la meme chose aurait represente, du point de vue juridique, une redondance legale. 2016-12-29 14:58:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-29-02-59-35big_sigla_guv_albastru_1.jpgPremierul Dacian Cioloș a transmis o scrisoare de condoleanțe cancelarului federal Angela MerkelȘtiri din 20.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-dacian-ciolo-a-transmis-une-lettre-de-condoleances-a-la-chanceliere-federale-angela-merkelLe Premier ministre Dacian Cioloș a transmis ce matin une lettre de condoleances a la chanceliere federale allemande, Mme Angela Merkel, exprimant la solidarite avec le peuple allemand et de sinceres condoleances aux familles des victimes de la tragique attaque perpetree le soir du 19 decembre dernier a la Foire de Noël de Berlin. - Au nom du Gouvernement de la Roumanie j`ai transmis notre entiere compassion aux familles des victimes de cette attaque abominable, de l`espoir pour le retablissement rapide des personnes blessees et al solidarite avec le peuple allemand lors de ces moments difficiles, a precise le Premier ministre Dacian Cioloș. Le Gouvernement de la Roumanie condamne de tels actes de violence inqualifiable visant des personnes innocentes. La Roumanie reitere la condamnation ferme de tout acte de terrorisme et plaide pour la necessite d`efforts coordonnes et determines au niveau international pour qu`ils soient combattus. 2016-12-20 16:05:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-21-09-07-06big_sigla_guv_albastru_vizita.pngGuvernul României condamnă atacul armat de la AnkaraȘtiri din 20.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-gouvernement-de-la-roumanie-condamne-l-attaque-armee-d-ankaraLe Gouvernement de la Roumanie condamne aussi fermement que possible l`attaque armee du 19 decembre dernier d`Ankara, qui a entraine la mort de l`ambassadeur de la Federation de Russie en Turquie, Andrey Karlov. - De tels actes barbares visant des representants diplomatiques n`ont aucune justification et ils doivent etre combattus a tout prix, et les coupables doivent etre punis , estime le Premier ministre Dacian Cioloș. La Roumanie souligne l`importance de l'intensification des efforts de lutte contre le terrorisme international et reaffirme son engagement en ce sens. Le Premier ministre Dacian Cioloș transmet de sinceres condoleances a la famille de la victime pour la perte subie et il exprime la solidarite avec les autorites russes en ce moment. 2016-12-20 15:55:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-21-09-07-26big_sigla_guv_albastru_vizita.pngParticiparea României la evenimentul OCDE de lansare a noului ciclu de evaluare „Small Business Act” pentru Balcanii de Vest și Turcia (2016-2019)Știri din 16.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/la-roumanie-a-participe-au-lancement-par-l-oecd-du-nouveau-cycle-d-evaluation-small-business-act-pour-les-balkans-de-l-ouest-et-la-turquie-2016-2019Mme Sorana Baciu, secretaire d`Etat pour la coordination des relations avec l`OECD et politiques de developpement du capital autochtone dans le cadre de la Chancellerie du Premier ministre, a participe le 16 decembre a Paris au lancement du nouveau cycle d`evaluation - Small Business Act (SBA) des politiques de developpement des PME dans les Balkans de l`ouest et la Turquie. Le lancement, organise par l`OECD, a envisage tant de presenter les principales etapes de l`evaluation SBA pour la periode 2016-2019, que, particulierement, de faciliter un dialogue fonctionnel et la mise en œuvre des politiques de developpement du secteur des PME dans les Etats des Balkans de l`ouest et la Turquie. La seconde parie de l`evenement dediee a l`acces des PME au financement, a ete presidee et meme moderee Mme Sorana Baciu, qui a realise aussi une synthese des principales opportunites et defis auxquelles les PME se confrontent dans le cadre du financement de leur activite courante et des projets de developpement. Le debat s`est focalise sur la necessite de l`extension de l`acces des PME aux instruments financiers alternatifs aux credits bancaires comme par exemple factoring leasing ou venture capital. La secretaire d`Etat Mme Sorana Baciu a souligne l`importance de l`echange d`experience entre tous les acteurs concerne par le developpement du secteur des PME publics ou prives, ainsi que la necessite du transfert des bonnes des Etats qui ont obtenu deja des resultats notables en ce sens, vers des Etats avec des economies emergentes. Mme Baciu a tire la conclusion qu`il est necessaire une revision des politiques publiques, dans le sens de leur alignement a une serie de realites du milieu des affaires actuel: Les principaux obstacles dans l`acces au financement des PME est constitue par le manque de competence manageriale,l`absence des connaissances financieres et la faible prise de conscience de l`importance de la gouvernance corporative; Il est besoin de l`amelioration du cadre de reglementation en vue du developpement des instruments financiers non - bancaires ; La mise en place d`un climat d`affaires stable et predictible doit etre toujours une priorite du Gouvernement ; Les programmes de mentorat, et de consultance peuvent avoir une contribution significative a la croissance de la capacite des PME d`elaborer et de mettre en œuvre des plans d`affaires realistes et des projets financables. A cet evenement ont participe des specialistes avec expertise dans les instruments de financement destines au secteur prive (Agence de surveillance financiere de Croatie, autorite d`innovation d`Israël), coordonnateurs SBA des Etats des Balkans de l`1ouest et de Turquie, des representants de l`OCDE, de la Commission europeenne, de la BERD, ainsi que des analystes et des experts independants. La Participation de la Roumanie a cet evenement represente un pas en savant dans le cadre du processus d`adhesion a l`OEC. D`ailleurs, le 15 decembre Mme Sorana Baciu a eu des entrevues avec des ambassadeurs de certains Etats membres de l`OCDE en vue de la promotion de la Roumanie comme Etat potentiel candidat au statut de membre de l`Organisation. La poursuite des efforts d`adhesion de la Roumanie a l`OCDE, entames au commencement des annees 2000, a represente des le debut une priorite de l`actuel Gouvernement. L`intention de la Roumanie de devenir membre de ce forum a ete reiteree par le Premier ministre Dacian Cioloș en juin 2016, lorsqu`il a soutenu une intervention dans le Conseil de l`OCDE de Paris et a eu une entrevue avec le secretaire general de l`Organisation, M. Angel Gurria. 2016-12-16 20:59:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-16-09-04-14big_sigla_guv_albastru.pngPrecizări referitoare la declarațiile domnului Liviu Dragnea, președintele PSD, în urma discuției telefonice de azi cu prim-ministrul Dacian CioloșȘtiri din 13.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/precisions-concernant-les-declarations-de-m-liviu-dragnea-le-president-du-psd-a-la-suite-de-sa-conversation-telephonique-d-aujourd-hui-avec-le-premier-ministre-dacian-cioloDans la conversation telephonique avec M. Liviu Dragnea, le Premier ministre Dacian Cioloș n`a pas confirme qu`il accepte les propositions de prorogation d`une annee certaines dispositions du Code fiscal. Le Premier ministre a precise qu`il y reflechirait et qu`il analyserait cette proposition, mais qu`il faut tenir compte aussi qu`il y a plusieurs aspects relevant de l`opportunite de la decision. D`autre part, le Premier ministre Dacian Cioloș attend aussi que le Parti Social Democrate respecte ses promesses et le programme de gouvernance presente aux citoyens avant les elections parlementaires du 11 decembre, en assument a la fois la responsabilite de la politique fiscale et la legislation adoptee deja au Parlement. 2016-12-13 18:47:00http://gov.ro/fisiere/stiri/16-12-13-06-53-43big_sigla_guv_albastru_1.jpgPremierul Dacian Cioloș: Într-un alt context decât cel al alegerilor, Guvernul ar fi stabilit nivelul salariului minim pe economie garantat în plată pentru anul 2017 la un nivel apropiat de cel propus de confederațiile sindicaleȘtiri din 12.12.2016http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-dacian-ciolo-dans-un-autre-contexte-que-celui-des-elections-le-gouvernement-aurait-fixe-le-salaire-minimum-par-economie-garanti-en-payement-pour-2017-a-un-niveau-rapproche-de-celui-propose-par-les-confederations-syndicalesLe prochain gouvernement aura la legitimite necessaire pour fixer le salaire minimum par economie garanti en payement en 2017, dans els conditions où le parti quia remporte les elections du 11 decembre 2016 a assume le niveau du salaire minimum dans son programme de gouvernance , a precise le Premier ministre dans le cadre du Conseil national tripartite. - Le parti qui a remporte les elections s`est fixe un chiffre clair dans le programme de gouvernance, qu`il a assume politiquement. Si ce gouvernement prenait une decisions a la suite des negociations avec les syndicats et les patronats, une semaine ou deux avant l`installation du nouveau gouvernement, il pourrait etre accuse d`abuser de sa responsabilite. D`autre part, si ce gouvernement adopte un Arrete prevoyant cette somme-la, cela signifierait que nous l`avons assumee, sans le fondement d`une analyse anterieure , a declare le Premier ministre Dacian Cioloș. Le chef de l`Executif a transmis encore aux partenaires sociaux que dans un autre contexte que celui des elections, le gouvernement actuel aurait fixe le niveau du salaire minimum par economie garanti en payement en 2007, a un niveau rapproche de celui propose par les confederations syndicales. Le chef de l`Executif affirme aussi qu`il discuterait avec la direction du parti politique qui a remporte les elections au sujet de plusieurs themes, dont aussi le salaire minimum, en precisant qu`a l`heure actuelle il envisage deux scenarios. Si le nouveau gouvernement est installe avant la fin de l`annee, il aura alors la possibilite d`assumer formellement le niveau promis dans le programme de gouvernance et si son matant commence debut 2017, l`actuel gouvernement adoptera lors de sa derniere reunion de 2016 un Arrete visant a maintenir le niveau actuel du salaire minimum y compris pour janvier 2017, pour le reste de l`annee le gouvernant en place devant fixer un autre niveau de ce salaire. Selon les dispositions legales, le Gouvernement est oblige de fixer avant la fin de cette annee le niveau du salaire minimum garanti en payement pour l`annee prochaine. Dans le cadre de la Commission de dialogue social qui aura lieu jeudi, au Ministere du Travail, on discuter aussi du mecanisme transparent pour fixer le salaire minimum qui est actuellement elabore par une equipe d`experts de haut niveau dans le cadre d`un contrat finance par la Commission europeenne. Le Premier ministre Dacian Cioloș et le ministre du Travail, M. Dragoș Pislaru, ont remercie les partenaires sociaux pour leur collaboration et les incites de continuer les consultations, mais, informellement, en marge du Projet la loi de la salarisation unitaire le gouvernement, les syndicats et les patronats sont convenus de publier le projet de la Loi de la salarisation unitaire en conformite avec le principe de la transparence promue par le gouvernement actuel pour pouvoir etre consulte comme une demarche complementaire du processus de debat public. 2016-12-12 16:32:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_cnp-699.jpg