RSS - Guvernul Românieihttp://www.gov.roRSS Guvernul Românieiro-ROVizita premierului Mihai Tudose la ChișinăuȘtiri din 21.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-07-21 10:06:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_4209.jpgÎntâlnirea premierului Mihai Tudose cu reprezentanții Dacia RenaultȘtiri din 20.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-07-20 17:31:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_Întâlnire_cu_reprezentanții_dacia_renault_(groupe_renault_românia)01.jpgSezonul România-Franța, pe agenda discuțiilor dintre premierul Mihai Tudose și ambasadorul Republicii Franceze în RomâniaȘtiri din 19.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/la-saison-roumanie-france-a-l-ordre-du-jour-de-l-entretien-du-premier-ministre-mihai-tudose-avec-mme-l-ambassadeur-de-la-republique-francaise-en-roumanieLe Premier ministre Mihai Tudose a eu aujourd`hui au Palais Victoria une entrevue avec l`ambassadeur de la Republique francaise en Roumanie, S.E. Mme Michele Ramis. Les pourparlers ont vise les principaux sujets d`interet commun de l`agenda bilateral, respectivement, le dialogue politique a haut niveau, la cooperation dans le domaine economique et la cooperation sectorielle, la Saison Roumanie - France. Un autre sujet aborde au cours de l`entrevue fut la cooperation au plan europeen entre la Roumanie et la France. Le Premier ministre Mihai Tudose a souligne le niveau atteint par les relations entre la Roumanie et la France et a propose l`intensification du dialogue sectoriel au niveau des ministres pour la mise en valeur de tout le potentiel existant dans les domaines identifies comme prioritaires. Mme lambassadeur francais a rappele que la Roumanie et la France sont lies par un Partenariat strategique depuis 2008, et a souligne que les autorites francaises souhaitent la mise en œuvre de ce partenariat dans tous ses aspects. Ensuite, mme Michele Ramis a salue le dynamisme et la densite des relations economiques bilaterales, insistant sur la volonte cote francais de renforcer la cooperation dans les domaines de laeronautique et de laviation civile, de lindustrie de la defense de lenergie nucleaire civile. Les deux hauts dignitaires ont apprecie que la Saison Roumanie - France, programme qui coïncidera avec le centenaire marquant la creation de la Roumanie moderne, va renforcer le partenariat bilateral dans le domaine culturel, a travers des evenements qui mettent laccent sur la creation contemporaine, la recherche et linnovation, la jeunesse. Le chef de lExecutif roumain et mme lAmbassadeur de France en Roumanie ont exprime leur satisfaction davoir une vision commune sur ce projet et des objectifs identiques: presenter une image moderne, contemporaine, de nos pays et societes. En ce qui concerne la cooperation en Europe, le Premier ministre Mihai Tudose a remercie la France pour son soutien constant a la Roumanie, et en particulier pour son aide a preparer la presidence roumaine du Conseil de lUE (2019) en partenariat avec lÉcole Nationale dAdministration ( ENA). 2017-07-19 17:36:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-19-05-44-52big_04_resize.jpgPremierul Mihai Tudose a discutat cu ministrul de stat pentru afaceri externe în cadrul ministerului Afacerilor Externe din Japonia, Nobuo Kishi, despre atuurile României pentru atragerea de investiții străineȘtiri din 19.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-mihai-tudose-a-discute-avec-une-delegation-du-japon-des-atouts-de-la-roumanie-pour-l-attraction-des-investissements-etrangersLe premier ministre Mihai Tudose a presente les atouts de la Roumanie pour attirer des investissements japonais dans le cadre dune entrevue qu`il a eue aujourd`hui au Palais Victoria avec une delegation conduite par le ministre d`Etat pour les affaires externes du Ministere des Affaires Etrangeres du Japon, M. Nobuo Kishi, en visite en Roumanie. La Roumanie est un pays sûr et tres stable sur le plan politique et sur le plan financier, avec un grand potentiel pour attirer les investissements etrangers. Le developpement des relations avec le Japon est une priorite speciale pour la Roumanie, incluse dans le Programme de gouvernance et nous sommes interesses a relever les relations roumano japonaises au niveau de partenariat strategique , a declare le Premier ministre Mihai Tudose. Le Premier ministre a fait remarquer parmi ces avantages, la croissance economique solide enregistree par la Roumanie, avec des previsions encourageantes pour les annees a venir, la force de la main-dœuvre qualifiee, un fort secteur informatique, ainsi que la situation geographique appropriee pour l`entree des produits japonais sur le marche europeen. Dautres evoques lors de la reunion au Palais Victoria, y compris dans le contexte BREXIT, et des eventuelles delocalisations des entreprises japonaises du Royaume sont les banques, les transports et l`infrastructure, lindustrie automobile, lagriculture et le tourisme. Le Premier ministre Mihai Tudose a discute aussi avec la delegation japonaise au sujet des progres realises dans le projet du segment du metro M6 Gare du Nord - Aeroport Otopeni, pour lequel le Gouvernement a recemment adopte un Arrete relatif au corridor dexpropriation necessaire pour la realisation du troncon. Pour sa part, le responsable japonais a declare que la Roumanie represente pour le Japon un partenaire dune importance strategique en termes de cooperation economique et commerciale, compte tenu y compris de la croissance economique mentionnee par le Premier ministre Mihai Tudose. J`espere que la Roumanie sera consideree par les entreprises du Japon un marche tres attractif pour les investissements. Les chances de la cooperation economique et commerciale entre nos pays seront encore plus grandes apres lentree en vigueur du Partenariat strategique et de libre-echange entre le Japon et lUnion europeenne , a declare Nobuo Kishi. Le Japon est a l`heure actuelle le plus grand investisseur en Roumanie parmi les pays de l`Asie. Les environ 150 de compagnies japonaises presentes en Roumanie ont cree plus de 38.000 emplois. 2017-07-19 16:58:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_01_resize.jpgÎntâlnirea premierului Mihai Tudose cu reprezentanții patronatului din turism și participarea la inaugurarea unei noi investițiiȘtiri din 18.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/rencontre-du-premier-ministre-mihai-tudose-avec-les-representants-du-patronat-du-tourisme-et-sa-participation-a-l-inauguration-d-un-nouvel-investissementDeclarations de presse du Premier ministre Mihai Tudose a Mamaia Question : C`esat un peu inhabituel pour un premier ministre de participer a l`inauguration d`un hotel ...; M. Mihai Tudose: Il y a eu deux evenements, une rencontre avec les operateurs du tourisme et avec les maires qui gerent les plus importantes stations touristiques du pays, stations d`interet national et a cette occasion est inaugure un hotel. Je comprends que c`est le plus grand nouvel investissement du littoral, fait par un groupe qui a investi jusqu`a maintenant plus de 100 millions. C`est un exemple extraordinaire que le Gouvernement et ceux qui le representent du Gouvernement doivent honorer, c`est un tres bon exemple. Q. : Apres toutes les discussions avec les patronats du tourisme, quelles decisions allez-vous prendre ? Quels sont les principaux problemes qui vous ete signales ? M. Mihai Tudose: le principal probleme est, de leur point de vue et je suis d`accord avec ce qu`on m`a signale et les problemes souleves dans le sens de la stabilite du personnel. Il faut trouver une modalite de fideliser tout ce qui signifie personnel saisonnier, car ils se confrontent avec la situation d`embaucher du personnel pour trois mois, apres quoi celui-ci s`en va les huit - neuf mois suivants car il n`y a plus de touristes, apres quoi, recommence la saison de la chasse de personnel de service de soutien: femmes de chambre, cuisiniers, serveurs, mecaniciens et ainsi de suite. En 2015, lorsque j`etais ministre du Tourisme, nous avions identifie vers la fin une solution ; il ne me reste maintenant que de discuter avec le ministre des Finances pour trouver la modalite de partager long de l`annee la charge fiscale avec les operateurs du tourisme, particulierement la où il s`agit du tourisme saisonnier, comme celui du littoral, durant lequel le personnel soit embauche 12 mois et la charge fiscale de l`embaucheur soit en quelque sorte partagee avec l`Etat. Q. : Au cours de la saison estivale ont ete fermes plusieurs hotels du littoral. Pourquoi n`y a - t-il eu une campagne de prevention auparavant ? M. Mihai Tudose: Je comprends que cette campagne de prevention a ete faite, mais compte tenu du specifique du littoral, on ne peut pas faire de campagne de prevention avant l`ouverture de la saison, parce quil y a certains dysfonctionnement lors de son ouverture. Q. : pourquoi avez-vous demis le chef du Fisc ? M. Mihai Tudose: J`ai eu une discussion tres serieuse avec le president du Fisc, il y a deux semaines, je l`ai prie, tant lui, que ses collegues d`accelerer un peu, de me presenter un plan coherent de mesures concernant la collecte, y compris dans les secteurs et le trafique illegal de marchandises, la contrebande, tout simplement, dont nous sommes tous au courant. Je n`ai pas ete content des resultats, ils n`ont pas eu une activite faible, mais une activite avec 98% de collecte, mais je reconnais ne pas avoir ete content des resultats. Il y a place pour mieux faire. Q. : Avez-vous discute avec M. Dragnea ? M. Mihai Tudose: J`ai discute hier avec la Coalitio, car, je repete, nous cherchons d`agir tous ensemble de maniere unitaire. Pour ce qui concerne les plages, oui, il y a un probleme qui devra lui aussi etre resolu; je pense qu`il est naturel que l`hotel ait un statut et lorsqu`on sort de l`hotel vers la mer, l`on tombe sur d`autres proprietaires, soit disants operateurs de tourisme. Celui qui detient des chaises longues sur le plage n`est pas un operateur de tourisme Q. : Comment avez-vous decide de remplacer M. Bogdan Stan? M. Mihai Tudose: A la suite des consultations avec M. le ministre des Finances, qui a fait quelques propositions. J`ai discute avec chacun - pas seulement moi, mais une equipe - avec chacun des candidats et c`est une dame qui a gagne. Q. : Est-ce que vous payerez la taxe de solidarite ? M. Mihai Tudose: Cela depend du seuil qui sera fixe, si cela est fixe. Q. : M. le ministre des Finances declarait qu`il s`agit de 10 fois le salaire minimum par economie. M. Mihai Tudose: C`est le chiffre do depart. Pour le moment il faut voir le resultat des simulations. Q. : Sur le littoral il y a une veritable armee d`inspecteurs pour le controle, a toutes les unites d`alimentation publique et d`hebergement. Pensez-vous que la Loi de la prevention puisse attenuer ce phenomene ? M. Mihai Tudose: Tant que ces armees de controleurs et de verificateurs agiront de bonne foi et pour l`interet du citoyen et du tourisme, je suis parfaitement d`accord. Je n`aime pas les heros de la nuit qui se reveillent brusquement et se croient les sauveurs de la nation et agissent durement, meme où ce n`est pas le cas, sans appliquer, comme vous dites, meme pas la loi en vigueur, la Loi de la prevention. Naturellement, dans les cas flagrants avec des aliments gates, un hebergement touristique indigne de ce titre, evidement, les mesures draconiennes sont de rigueur et peuvent etre donnees comme exemple. Q : En revenant a la taxe de solidarite, quelle serait la destination de l`argent ? Pour la ro - vignette et la supra accise sur le carburant il parait que ce serait la construction d`autoroutes et de chaussees. Pour al txe de solidarite quelles serait la destination ? M. Mihai Tudose: Concernant la taxe de solidarite, Dieu soit loue, nous n`y sommes pas encore parvenus, mais lorsque nous y serons, on trouvera bien la destination pour l`argent, evidemment, pour les categories les plus demunies, s`agisse-t-il d`enfants ou de personnes defavorisees a cause de leu age, les personnes les plus agees, anciens combattants, ou jusqu`aux personnes plus ou moins handicapees. Je repete, pour le moment il ne s`agit pas de cela. C`est la simulation. Q. : Etes-vous content de M. Dobre? M. Mihai Tudose : Non ! Grand Dieu ! Qui a affirme que j`en suis mecontent ? Il est possible d`un peu plus vite. Mais, attention, M. n`agit pas sur une ile. L`activite dans le tourisme ne depend pas seulement du Ministere du Tourisme, c`est une activite dont les resultats sont visibles a la suite d`un travail d`equipe, parce que regardez, ici si l`on regarde par la fenetre ont voit le territoire de l`administration publique, n`est-ce pas ? C`est hotel fonctionne dans un biotope, il y a la gestion des eaux, la Mairie, les services connexes de l`Etat, il y a une route nationale, un peu plus loin. A l`interieur de l`hotel c`est parfait. Le tourisme signifie aussi ce qui se trouve autour de l`hotel, les espaces verts, la securite du citoyen, absence de chies errants, avec l`infrastructure de transport le plage surveillee, evidemment. Je vous remercie beaucoup ! *** Declarations du Premier ministre Mihai Tudose a la rencontre avec les representants du patronat du tourisme M. Mihai Tudose: Sachez que moi aussi j`ai a recuperer, par le bon soin de M. Dobre, le protocole de collaboration avec vous en 2015, il est vrai, vers la fin de l`annee. Il a ete conclu entre le Ministere de l`Economie, du Commerce et du Tourisme, ANT et avec Anca - je vois qu`elle a survecu aussi dans le prive - et avec M. le president Mohammad Murad. Alors, dans un cour delai, nous sommes parvenus a mettre au point certaines questions, d`autres sur la voie de la resolution achevee cette annee. L`une des grandes attentes a ce moment-la fut un ministere du Tourisme qui s`occupe du tourisme. Voila, donc, vous l`avez. Tous les problemes, et je me rappelle les rencontres avec vous autres - je me rappelle quand vous m`avez dit, en août - septembre, que nous voulons que le Gouvernement investisse en notre nom, qu`il nous aide , mais c`est une folie,. Car entre l`hotel et la chaussee c`est la zone de la mairie, de l`administration locale, qui doit vous aider, amenager les allees, l`espace vert, enlever les chiens errants, mettre en place une systematisation raisonnable et qu`entre l`hotel et la mer il n`y ait plus personne, un tiers qui, en fait vit a votre dos. M. Bucovală affirmait que vous avez investi des dizaines de millions. Je sais que cet investissement depasse la centaine de millions. Je crois qu`en tout cela fait un milliard. Un milliard, personne physique, si facilement que cela, avec des guillemets, avec ou sans courage et avec une grande determination. C`est de la main de travail que nous avons parle, chers messieurs, a ce moment-la, septembre 2015. Nous avions trouve une solution, nous n`avons pas eu le temps de la mettre en œuvre Nous reprendrons la discussion, parce que la fidelisation de la main d`œuvre, particulierement sur le littoral, où vous travaillez avec des saisonniers, oui c`est l`un des grands problemes, cela fait partie du paquet de services, en fin de compte, et j`en ai parle aussi avec M. le president sur la route, je connaissais le probleme, il devra etre regle par la legislation et sa presence renforce cette idee. Pour ce qui concerne le budget de promotion, oui, ici aussi, il faudrait trouver une formule gouvernementale plus active, par le biais d`un protocole, non seulement par le biais de ces papillons-la ou expositions, mais aussi dans les contrats au niveau gouvernemental et la, je vous donne une bonne nouvelle : Nous avons commence d`avoir certains promesses, mais il faut voir aussi comment cela se concretise dans la mise en place par certains lignes aeriennes directes avec de pays tres grands comme, par exemple, la Chine et une promotion plus agressive au niveau gouvernemental dans les relations avec les homologues, au niveau de diplomatie parlementaire, mais nous devons accomplir ce qui releve de l`Etat, l`infrastructure respective, c`est a dire, des ressources aeriennes, aeroport, moyens de transport, infrastructure. Pour ce qui est du cadre legislatif, M. le president etant le chef du Legislatif, il vous en dira certainement davantage et pour les plages, je reconnais qu`il n`est pas possible, de mon point de vue, c`est impossible. Il faudrait qu`elle vous appartienne, ou qu`elle appartienne a tous et non pas a quelqu`un qui, grace a l`existence d`un hotel derriere, devienne grand investisseur avec deux chaises longues et gate tout. Mais je suis persuade que M. le ministre Dobre presentera au Gouvernement cette merveilleuse Strategie pour le tourisme roumain. On partira du principe de base que venez de prononcer, l`Etat qui doit aider en mettant en place la normalite environnante, c`est tout ce que vous attendez, une normalite. Oui, M. Bucovală, allons le dire carrement : le client arrive, mais le parking est a autrui, il doit payer 2 lei a la mairie, 2 lei a l`hotel en entrant, il sort sur la plage, il doit prendre de l`argent pour payer la chaise longue, ce qui, pardonnez-moi, je n`ai vu nulle part dans le monde. Je sais que M. le ministre connait tout cela. Et ce regime de la station, comme vous dies - M. le president, que vous devriez vous transformer en mairie. J`ai compris, cela pourrait etre une idee, mais voyez-vous, il faudrait que vous teniez ouvertes toute l`annee ces petites villes. Ce qui n`est pas possible. Mais force est de voir comment faire afin que la Mairie soit un partenaire actif dans la relation avec vous. Il s`agit des organisations de management. C`est le projet propose par Mme Anca Nedea tres, tres fort, qui devra etre repris et finalise, en reprenant tous les efforts, car je comprends que maintenant les moteurs ne tournent pas a leur capacite. (..) et je pense fort que, s`agissant du tourisme balneaire on pourrait prolonger la saison pour tous. Il y a aussi d`autres idees y compris dans le programme de gouvernance et au niveau de decision. Au sein du parti et du Gouvernement, mais nous attendons a nous organiser mieux et nous vous les presenterons lorsque nous aurons des propositions concretes. Pour le reste, de mon point de vue, la porte est ouverte n`importe quand au Gouvernement et M. Dobre, qui est originaire de Constanța, je crois qu`il sera oblige de accomplir des performances, car sinon, lorsqu`il rentrera a Constanța, devra de nouveau vous rencontrer et rien qu`en regardant les visages de MM Răducanu et Bucovală je sais qu`il n`aura pas une vie facile s`il revient bredouille, pour ainsi dire. Donc, il devra performer. Le voyant tellement determine, je lui fais confiance, parce qu`il ne s`empresse pas - ce qui est bien, il ne s`empresse pas concernant le Master Plan du tourisme, en prenant soin de rien oublier avant qu`il fasse l`objet de tous les debats possibles. Et quand, finalement, avant qu`il arrive au Gouvernement, l`enjeu final sera toujours a vos epaules, car il devra repondre aux attentes du tourisme essentiellement et par vous, aux attentes du Gouvernement. je vous remercie et nous en reparlerons a la fin, lors des conclusions. 2017-07-18 21:34:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-18-09-38-16big_1.jpgÎntrevederea premierului Mihai Tudose cu reprezentanții Asociației Naționale a Veteranilor de RăzboiȘtiri din 18.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-mihai-tudose-avec-les-representants-de-l-association-nationale-des-anciens-combattantsLe premier ministre Mihai Tudose a decide la creation d`un groupe de travail entre le Gouvernement et l`Association nationale des anciens combattants, charge de resoudre les problemes des anciens combattants Le Premier ministre Mihai Tudose a discute aujourd`hui au Palais Victoria, avec les representants de l`Association nationale des anciens combattants, conduite par le general de reserve Marin Dragnea. A cette reunion ont participe aussi le vice-premier ministre Marcel Ciolacu et les conseillers d`Etat MM Florin Vodiță et Aurelian-Felix Rache. Au sujet des problemes souleves dans le cadre de l`entrevue, lies au droit au traitement medical, au remboursement des protheses et autres facilites, le Premier ministre Mihai Tudose a decide de mettre en place un groupe de travail entre le Gouvernement et les representants de l`Association. 2017-07-18 12:29:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_Întrevedere_cu_reprezentanții_asociației_naționale_a_veteranilor_de_razboi03.jpgÎntâlnirea premierului Mihai Tudose cu ambasadorul Marii Britanii, Paul BrummellȘtiri din 18.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-mihai-tudose-avec-l-ambassadeur-de-la-grande-bretagne-en-roumanie-m-paul-brummellLes negociations sur le Brexit et le developpement des relations economiques bilaterales ont ete a l`ordre du jour de l`entretien du Premier ministre Tudose avec M. l`ambassadeur Brummell Le Premier ministre Mihai Tudose a eu aujourd`hui au Palais Victoria une entrevue avec l`ambassadeur de la Grande Bretagne a Bucarest, M. Paul Brummell, dans le cadre duquel ont ete abordes plusieurs sujets d`interet commun pour les deux parties et a ete etabli un mecanisme de travail direct et pratique. Dans le contexte du Brexit, le Premier ministre Mihai Tudose a souligne que l`Executif souhaite travailler de pres avec la Grande Bretagne, afin que les droits des Roumains qui etudient, travaillent et vivent au Royaume soient respectes et proteges et les relations economiques bilaterales puissent atteindre le niveau de la collaboration politique excellente entre les deux Etats. - La Grande Bretagne est et demeure un partenaire et un ami de la Roumanie. Je suis persuade que nous allons travailler de maniere tres appliquee afin que les Roumains du Royaume Uni ne soient pas affectes par le Brexit. Dans le meme temps, la Roumanie offre un environnement des affaires stable, amical, des facilites fiscales pour les investisseurs, donc nous avons toutes les premisses pour le developpement des relations economiques, a affirme le chef de l`Executif. L`ambassadeur de la Grande Bretagne, M. Paul Brummell, a remis au Premier ministre Tudose une lettre de felicitations de la part de son homologue britannique, Mme Theresa May. Le diplomate britannique a souligne qu`il est important que les negociations pour le Brexit aient des resultats positifs tant pour la Grande Bretagne, que pour l`Union europeenne et il a apprecie la contribution de la communaute des Roumains pur la societe britannique. - Les Roumains qui travaillent, etudient et vivent en Grande Bretagne sont bienvenus. Au Royaume Uni viennent les meilleurs etudiants roumains, travaillent des medecins et des ingenieurs tres bons, qui ont une contribution importante a notre economie , a affirme M. l`ambassadeur Paul Brummell. Le diplomate britannique a accentue l`interet pour l`encouragement des investissements et des echanges commerciaux bilateraux, en remarquant le fait que les investissements britanniques se sont concentres davantage a Bucarest, bien qu`il y ait aussi un potentiel de developpement dans les autres regions du pays. Dans ce contexte, le haut dignitaire britannique a rappele que l`on avait constitue des filiales de la Chambre de commerce roumano - britannique aussi a Cluj, et a Timișoara, ce qui offrira une nouvelle dynamique des relations economiques. Un autre sujet des pourparlers fut la candidature de la Roumanie pour le statut de membre de l`Organisation pour la cooperation et le developpement economique (OCDE). Le Premier ministre roumain a demande l`aide de la Grande Bretagne pour soutenir la candidature de la Roumanie, compte tenu de son role important dans le cadre de cette organisation internationale. 2017-07-18 10:20:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_gb-3516.jpgPrim-ministrul Mihai Tudose i-a propus omologului bulgar, Boiko Borisov, dezvoltarea unor proiecte comuneȘtiri din 17.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-mihai-tudose-a-propose-a-son-homologue-bulgare-m-boiko-borisov-de-developper-certains-projets-communsLe Premier ministre Mihai Tudose a eu aujourd`hui une conversation telephonique avec son homologue bulgare, M. Boiko Borisov, sur les possibilites de cooperation entre les deux pays concernant l`infrastructure, le tourisme, tout comme d`autres domaines, pour le financement desquels seront utilises des fonds europeens. Les deux premiers ministres sont convenus a ce qu`en septembre prochain ait lieu une reunion commune des gouvernements roumain et bulgare a Varna, où l`on discutera aussi de la reprise dans un nouveau format de la trilaterale Roumanie - Bulgarie - Grece, sur l`ordre du jour de laquelle sera inclus aussi le sujet de la stimulation du tourisme dans la region. En outre, dans le contexte de la presidence bulgare du Conseil de l`UE, la premiere moitie de 2018, les deux premiers ministres ont discute aussi des possibilites de cooperation sur des projets communs entre la Roumanie et la Bulgarie dans le cadre de la Strategie de l`UE pour la region du Danube et de la mer Noire. Le Premier ministre Mihai Tudose a propose aussi la connexion des capitales Bucarest -Sofia - Athenes par une ligne de chemins de fer rapide pour les voyageurs, aspect auquel travailleront les ministres des transports des trois pays. Toujours cote infrastructure, on a agree l`acceleration des projets des deux ponts sur le Danube, entre Turnu Măgurele - Nicopole et Călăraşi - Silistra. 2017-07-17 19:51:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-17-07-52-52big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Mihai Tudose la Comitetul interministerial de analiză și eficientizare a cheltuielilor publice la nivelul GuvernuluiȘtiri din 17.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-mihai-tudose-a-participe-a-la-reunion-du-comite-interministeriel-d-analyse-et-d-efficacite-des-depenses-publiques-au-niveau-du-gouvernementLe Premier ministre Mihai Tudose: Il est imperatif denvisager l`efficacite, la rationalisation et leconomie dans les depenses publiques Le Premier ministre Mihai Tudose a coordonne la premiere reunion du Comite interministeriel d`analyse et efficacite des depenses publiques au niveau du Gouvernement, qui s`est tenue aujourd`hui au Palais Victoria. . Nous sommes tous conscients de notre responsabilite dans la depense de l`argent public. C`est pourquoi il est imperativement necessaire d`envisager trois mots cle: efficacite, rationalisation, economie, a souligne le chef de l`Executif. Le ministre des Finances Publiques, M. Ionuț Mișa, a precise que par le biais du Comite sera realisee une meilleure communication interministerielle et une reconnaissance plus detaillee des projets, en sorte que les fonds alloues pour leur financement soient depenses aussi efficacement que possible et dans les delais fixes. Au niveau du Comite on a decide de commencer un projet pilote portant sur l`achat centralise de medicaments et materiels sanitaires, a la suite des consultations qui ont eu lieu cette derniere periode entre les ministeres de la Sante et des Finances. La mise en œuvre de ce projet pilot vise a reduire les depenses publiques, le projet devant etendu aussi aux autres ministeres. Le Comite interministeriel d`analyse et efficacite des depenses publiques au niveau du Gouvernement continuera d`avoir des reunions periodiques. A la reunion de ce jour ont participe aussi Mme la vice-premier ministre Sevil Shhaideh, les ministres Liviu Pop, Doina Pană, Florian Bodog, le secretaire general adjoint du Gouvernement, M. Mihai Busuioc, des representants des ministeres qui font partie de ce Comite. Informations complementaires : Le Comite interministeriel d`analyse et efficacite des depenses publiques au niveau du Gouvernement a ete constitue par la Decision no. 397/2017 du Premier ministre, en vigueur a compter du 10 mai. Le Comite est conduit par le Premier ministre, en tant que president et le ministre des Finances Publiques en est vice-president. L`objectif du Comite est de soutenir au niveau politique l`activite specifique des analyses, l`efficacite des depenses publiques a meme d`assurer l`allocation de l`argent public pour les priorites dans les politiques, sa depense de maniere efficace et responsable et la realisation des resultats attendus, en maintenant viabilite fiscale budgetaire dans son ensemble. De cette structure font partie les representants des ministeres suivants: Ministere des Finances Publiques ; Ministere du Developpement Regional, de l`Administration Publique et des Fonds europeens ; Ministere de l`Environnement; Ministere de l`Economie; Ministere de la Sante; Ministere des Transports; Ministere l des Eaux et Forets; Ministere du Travail et de la Justice Sociale; Ministere de l`Education Nationale; Secretariat General du Gouvernement. 2017-07-17 16:46:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_sala_muntenia-3479.jpgAlocuţiunea premierului Mihai Tudose la Ceremonia de deschidere a Programului Oficial de Internship al Guvernului - ediţia 2017Știri din 17.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/allocution-du-premier-ministre-mihai-tudose-a-la-ceremonie-de-l-ouverture-du-programme-officiel-de-stages-du-gouvernement-edition-2017Allocution du Premier ministre Mihai Tudose a la ceremonie de l`ouverture du Programme officiel de stages du Gouvernement - edition 2017 Bonjour ! Je vais commencer par vous annoncer que j`aurai une discussion tres dure avec notre collegue avoir eu une discussion tres difficile avec notre collegue. Pourquoi seulement 100? Pourquoi n`y a-t-il pas plus de places ? Lannee derniere, il y avait plus de places. A l`avenir il y en aura davantage, parce que je comprends que vous etes seulement 100 sur plus de 3.200 candidats. Je ne connais aucune faculte, ni universite a avoir 30 candidats pour une place et je vous remercie pour avoir insiste. Dans la rue il y a des gens avec #resiste, vous etes avec #insiste. Je ne vous retiendrai pas longtemps, je vais essayer detre bref, nous allons discuter davantage lorsque vous aurez termine, eventuellement, avec ceux qui survivront a lexperience de ladministration publique, ce ne sera pas facile, elle changera completement votre vie, vous verrez pourquoi les choses ne fonctionnent pas le plus souvent comme il faudrait et le but principal, du Gouvernement en ce qui vous concerne c`est que vous apportiez un nouveau souffle, en critiquant, en insistant, en posant des questions, en donnant des solutions, en insistant sur les solutions la où il sera possible, parce que compte tenu de l`experience du passe donner solutions, insistant sur le fait des solutions lorsque cela est possible, parce que, de lexperience passee, je comprends que certains de vos collegues meme ont livre certaines tres bonnes solutions, je ne vous dis pas dans quels domaines, pour ne pas vous orienter vers ce domaine-la. Tous mes collegues ont ete pries de vous traiter au moins comme nos egaux. Vous le meritez, vous etes 100 jeunes magnifiques qui, au lieu de jouir des vacances pour le repos ou a dautres fins plus ludiques, vous avez prefere venir a ladministration, cela ne vous sera pas facile. Je vous suggere que votre premiere question qu ministeres ou aux institutions où vous serez ne soit pas du genre et nous, a quelle heure pouvons - nous partir chez nous ? . Non, restez-y tant que vous pourrez, je repete, insistez aupres de nos collegues, les agacant meme, y compris moi-meme. Je vous vous fais connaitre que des stagiaires anterieures, vos anciens collegues, il y en a quelques-uns qui travaillent dans l`administration et il y a meme une ancienne stagiaire d`il y a deux ans, qui travaille meme dans mon bureau, m`aidant reellement beaucoup. Je voudrais voir autant que possible d`entre vous, apres ce stage, continuer a nous aider, a nous donner ce souffle dont nous avons tous besoin, tant au niveau central, gouvernemental, qu`aux ministeres et agences. Mes collegues vous seront disponibles et si vous avez a reclamer ne soyez pas timides et venez encore par ici, je m`en chargerai que vous puissiez le faire, Radu faites en sorte qu`il puissent avoir acces. Eventuellement, a la moitie du stage, on pourrait avoir une reunion informelle. Je suis persuade que tu pourras organiser une reunion informelle pour 100 personnes, n`est-ce pas ? Je vous souhaite beaucoup de succes et je vous prie de faire en sorte que nous ressentions le changement que vous nous inculquez, que votre presence laisse des traces profondes dans ce que nous faisons et ce que nous ferons. Merci beaucoup de votre presence ici. 2017-07-17 10:35:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_intership-6060.jpgAlocuțiunea prim-ministrului Mihai Tudose, cu ocazia Zilei Naționale a Republicii FrancezeȘtiri din 14.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/allocution-du-premier-ministre-mihai-tudose-a-la-reception-lors-de-la-fete-nationale-de-la-republique-francaiseMadame lAmbassadeur, Mesdames et Messieurs, Chers amis, C`est un grand honneur et un particulier plaisir pour moi de celebrer avec vous la Fete nationale de la France. Je vous prie, Mme l`ambassadeur, de transmettre au peuple francais au nom du Gouvernement roumain et en mon nom propre, les felicitations les plus chaleureuses et nos souhaits de succes. Le Jour du 14 Juillet a une importance et signification historique particulieres, c`est une etape cruciale pour la democratie et les droits de lhomme. La Roumanie et la France sont ensemble depuis pres de deux siecles sur une route avec de nombreux obstacles que nous avons pu surmonter grace aux valeurs communes qui nous ont guides dans le temps, la garantie de notre amitie solide et de longue duree. Aujourdhui, nous regardons ensemble vers lavenir et nous voulons que la France augmente le role important quelle joue dans la formation et la reforme de la societe roumaine a tous les niveaux, mais aussi en termes de notre avenir commun en Europe. Dans ce contexte, nous souhaitons que le Premier ministre Edouard Philippe vienne faire une visite en Roumanie dans la prochaine periode. Cette visite etant necessaire pour renforcer et de relancer les relations economiques bilaterales, marquant ainsi une plus grande implication de la France, en tant que partenaire experimente et mentor dans la voie europeenne de la Roumanie. Dans la pensee dAntoine de Saint-Exupery, un veritable ami n`est pas celui qui vous juge, mais celui qui ne vous laisse pas faire erreur. Cette derniere decennie, nos relations bilaterales ont connu une grande amplification, dans le cadre desquelles le Partenariat strategique et la Feuille de route sont les principaux piliers de la cooperation franco - roumaine. La cooperation economique est un barometre precis de letat des relations bilaterales. La France est le quatrieme partenaire commercial de la Roumanie. Mesdames et Messieurs, La relation entre nos peuples est marquee par une compatibilite exceptionnelle culturelle et linguistique. Je vous invite a nous rejouir ensemble, entre le 1er Decembre 2018 et le 14 Juillet 2019, d`une serie sans precedent devenements culturels qui coïncidera avec la celebration de la Grande Union, action appelee la Saison Roumanie - France. Toujours en 2019, notre pays assumera, pour la premiere fois, la presidence du Conseil de lUnion europeenne. Ce sera un defi et, a la fois, une opportunite, lors desquels la Roumanie veut montrer quelle est en mesure de relever les defis, fortement engagee, avec la France, dans la consolidation du projet europeen, pour une Europe plus unie et plus competitive. Nous sommes determines a defendre les droits fondamentaux des citoyens europeens, dans l`esprit de la solidarite et de la cohesion sur lesquelles est fondee lUnion europeenne. Je vous souhaite, Madame lAmbassadeur, bien du succes au cours du mandat que vous venez de commencer. Je suis persuade que nous allons trouver en vous et votre equipe des partenaires fiables pour la realisation des projets a lordre du jour commun. Joyeux anniversaire, France! Bonne fete nationale ! 2017-07-14 17:28:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-14-06-58-38big_04_resize.jpgPremierul Tudose a discutat cu o delegație oficială din Republica Populară Chineză despre oportunitățile de investiții în RomâniaȘtiri din 13.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-mihai-tudose-avec-une-delegation-de-la-republique-populaire-de-chineCOMMUNIQUE DE PRESSE Le Premier ministre a accueilli aujourd`hui une importante delegation de la Republique Populaire de Chine, dirigee par M. Liu Yunshan, haut dignitaire chinois A cette entrevue ont participe, le vice-premier ministre M. Ion Ciolacu, la vice-premier ministre, ministre du Developpement Regional, de l`Administration Publique et des Fonds Europeens, Mme Sevil Shhaideh, le ministre des Affaires Etrangeres, M. Teodor Meleșcanu, la ministre des Affaires Interieures, Mme Carmen Dan, le ministre de l`Economie, M. Mihai Fifor, le ministre de l`Energie, M. Toma Petcu, et le ministre pour l`Environnement des Affaires et l`Esprit d`entreprise, M. Ilan Laufer. Les deux delegations, ont souligne les bonnes relations entre la Roumanie et la Chine, et ont exprime lespoir que ces relations seront nuises en valeur aussi du point de vue economique. Nous avons des opportunites dinvestissement en Roumanie et un environnement daffaires convivial et previsible. Nous avons tous les elements necessaires a un plus grand echange entre nos pays dans le commerce, lenergie, les infrastructures et la production. Le potentiel dinvestissement de la Chine est impressionnant. Nous sommes heureux de pouvoir beneficier de lexperience de la Chine dans le transport et attirer des investissements pour produire en Roumanie pour le marche chinois, mais aussi pour lUnion europeenne, a declare le Premier ministre Mihai Tudose. Le chef de lExecutif roumain a mentionne quil existe des perspectives concretes de collaboration avec des partenaires chinois pour construire des reacteurs 3 et 4 de Cernavoda. On a egalement discute lors de cette rencontre au Palais Victoria de la mise en place dun vol direct Pekin - Bucarest et du potentiel du port de Constanta de servir de plaque tournante du commerce entre lAsie et lEurope. À son tour, le haut fonctionnaire chinois a souligne que la Roumanie est un partenaire economique tres important pour la Chine en termes de position geographique en tant que porte dentree du commerce en Europe. En Chine, il y a beaucoup dentreprises competitives et le Gouvernement chinois encourage ces entreprises a investir en Roumanie, compte tenu du fait que la Roumanie est le deuxieme partenaire commercial de la Chine apres lUnion europeenne, mais aussi de la capacite dinvestissement et de la situation financiere actuelle de lÉtat chinois a declare M. Liu Yunshan. Le responsable chinois a declare a cet egard que pour les cinq prochaines annees, la Chine prevoit dimporter des produits dune valeur de 8.000 milliards dollars et envisage dinvestir 750 milliards dollars a letranger. 2017-07-13 17:45:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-13-07-35-41big_0.jpgNoi oportunităţi de internship în administraţia publică româneascăȘtiri din 13.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/de-nouvelles-possibilites-de-stages-dans-l-administration-publique-roumaineLe Gouvernement, en collaboration avec la Prefecture et du departement de Maramures, et la Direction departementale pour le sport et la jeunesse Covasna organise pour la premiere fois en 2017, des programmes de stages en dehors de la Capitale, sur le modele du Programme de stage Internship GovRo. Les Programme de stage stages en Maramures et Covasna visent a donner aux jeunes la chance de se familiariser avec les activites specifiques des institutions publiques et attirer les jeunes specialises dans les grandes universites du pays a des lieux de leur naissance et ouvrir l`administration publique du territoire a de nouvelles methodes de gestion publique. Le formulaire dinscription pour les programmes de stages organises par le Gouvernement en collaboration avec la Prefecture et du departement de Maramures et la Direction departementale pour le sport et la jeunesse Covasna est disponible a http://internship.gov.ro/alte-oportunitati/ et pourra etre complete avant le 20 Juillet 2017, 23h59. Les programmes de stages organises en Covasna et Maramures s`inscrivent dans l`ensemble des engagements pris dans le Programme du gouvernance 2017-2020, par larticle 6 et larticle 15 du chapitre de la politique deducation, le developpement des stages de pratique de specialite, en tant que mesure de creer des citoyens actifs sur le marche du travail, et de mettre en valeur le potentiel des diplomes universitaires et des chercheurs de la diaspora . En outre, le Gouvernement roumain soutiendra les ministeres du Travail, de lEducation Ntionale et de la Jeunesse et du Sport le processus de reglementation de lorganisation et la conduite des programmes de stages en Roumanie. Le programme officiel de stages du Gouvernement roumain a commence en 2013 avec 25 stagiaires qui ont termine ce programme aux structures du Palais Victoria. Au cours des annees suivantes, le programme a ete elargi successivement aux ministeres et institutions subordonnees, de sorte que, au seuil de la cinquieme edition, il y a 684 jeunes anciens stagiaires d`InternshipGovRo 2017-07-13 17:07:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-13-05-08-39big_sigla_guvern.pngPremierul Tudose a cerut simplificarea procedurilor pentru absorbția fondurilor europeneȘtiri din 12.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-tudose-a-demande-la-simplification-des-procedures-pour-l-absorption-des-fonds-europeensLe Premier ministre Mihai Tudose a eu aujurd`hui une reunion de travail avec la vice-premier ministre et ministre du Developpement Regional, de l`Administration Publique et des Fonds Europeens, Mme Sevil Shhaideh, et avec la ministre deleguee aux Fonds Europeens, Mme Rovana Plumb, a la suite des entrevues qu`il a eues a Bruxelles avec plusieurs dignitaires europeens. Le chef de l`Executif a demande aux deux ministres de preparer prioritairement, avant le 20 septembre prochain, la simplification de toutes les procedures necessaires pour l`absorption des fonds europeens. - Je surveillerai personnellement tout cet effort d`amelioration de l`absorption des fonds europeens. Nous avons besoin de cet argent pour soutenir la croissance economique. Les ministres ont tout mon soutien pour debloquer ou accelerer ce processus, en sorte que nous puissions recouvrer les retards, a affirme le Premier ministre Mihai Tudose. En outre, le Premier ministre a demande aux ministres Shhaideh et Plumb de s`assurer que les procedures necessaires pour le commencement de la construction des trois hopitaux regionaux peuvent etre finalisees avant la fin de cette annee, afin que les travaux puissent commencer l`annee prochaine, conformement a ce qu`il avait discute hier a Bruxelles. 2017-07-12 19:11:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-12-07-12-37big_sigla_guvern.pngDiscuții la Guvern despre înzestrarea Armatei RomâneȘtiri din 12.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/discussions-au-sein-du-gouvernement-sur-la-dotation-de-l-armee-roumaineLe Premier ministre Mihai Tudose a eu aujourd`hui une reunion de travail avec les ministres de la Defense Nationale, M. Adrian Țuțuianu, et de l`Economie, M. Mihai Fifor, en la presence du chef de l`etat-major general de l`Armee, le general Nicolae-Ionel Ciucă. L`entretien a porte sur les aspects en liaison avec la dotation de l`Armee roumaine. Le Premier ministre Tudose et les ministres de la Defense Nationale et de l`Economie ont analyse ce qui est necessaire pour equiper l`Armee, en rapport a la capacite actuelle et future de l`industrie roumaine de la defense. En outre, a cette reunion a participe aussi le Chef d`etat-major general de l`Armee pour une meilleure coordination du necessaire et des priorites d`equipement. - Nous avons dans le budget pour 2017 les 2% du PIB pour la Defense que nous nous sommes engages a depenser pour la dotation de l`Armee roumaine. Nous respectons cet engagement, tant par rapport aux partenaires de lOTAN, qu`aux besoins de nos militaires , a declare le Premier ministre Mihai Tudose. 2017-07-12 15:11:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-12-03-13-37big_sigla_guvern.pngVizita premierului Mihai Tudose la BruxellesȘtiri din 11.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-mihai-tudose-la-roumanie-est-un-partenaire-serieux-au-sein-de-l-union-europeenne-elle-respectera-tous-les-engagementsEntrevue du Premier ministre Mihai Tudose avec M. Antonio Tajani, le president du Parlement europeen Entrevue du Premier ministre Mihai Tudose avec Mme Corina Crețu, commissaire europeenne a la politique regionale Entrevue du Premier ministre Mihai Tudose avec M. Jean-Claude Juncker, le president de al Commission europeenne Entrevue du Premier ministre Mihai Tudose avec M. Donald Tusk, le president du Conseil europeen *** Conference de presse du Premier ministre Mihai Tudose a Bruxelles M. Mihai Tudose: Nous sommes a la fin dune journee tres occupee, mais tres importante. Nous sommes convenu quelques aspects tres claires avec la Commission europeenne, le Conseil europeen et, en particulier avec le president Juncker, sur ce que signifie la Roumanie de nos jours et sur ce que sera la Roumanie de demain: la Roumanie, en tant que membre, Etat fort, un partenaire puissant, pour tous les defis qui surgissent devant l`UE y compris une tres bonne cooperation entre la Roumanie et tous les commissaires impliques dans des projets europeens de niveau. Ainsi, au moins une fois par mois, tous les ministres impliques dans les projets europeens se deplaceront a Bruxelles pour parler aux commissaires, nous avons des contacts reguliers au niveau du Conseil et de la Commission afin que ce que nous faisons en Roumanie ne parvienne plus a Bruxelles de maniere deformee, qu`il n`y ait plus de differences importantes entre la realite et la perception. En outre, y compris a cette occasion, nous cherchons a tirer profit aussi de lexperience acquise au niveau de lUnion europeenne, parce quil y a des Etats avec une experience plus riche en ce que nous essayons de faire maintenant. Dautre part, la bonne nouvelle c`est que grace aux efforts de toutes la delegation - je ne suis pas seul a Bruxelles, il y a des ministres, a commencer par Mme Rovana Plumb, le ministre des Finances, M. Ionut Mişa, qui est a ECOFIN, M. Victor Negrescu - on a reussi cette semaine a debloquer 600 millions par ces celebres autorites de gestion qui commencent a etre validees. C`est un premier bon signe. Le retard n`est pas dû a ce qui est arrive cette annee, mais simplement a partir du 1er Janvier nous essayons de demeler et de mettre en œuvre ces choses apres la gouvernance de 2016 qui a eu zero d`absorption, comme vous le savez, et nous n`avons trouve aucune autorite de management en fonction. Jai assure mes interlocuteurs de la stabilite monetaire et financiere, en premier lieu de la cible de deficit assumee de 3%, pour ce qui est du MTO aussi nous entrons dans la credibilite, stabilite et credibilite dans le domaine des lois, a commencer des plus importantes et il souleve beaucoup dinteret et qui sont a lordre du jour MCV, où nous avons des promissions qu`avant la reprise de la presidence en 2019, les choses vont prendre fin si, evidemment, nous continuerons a poursuivre dans la voie qui est appreciee. À cet egard, nous avons decide a la fois avec M. Juncker, qu`avec le premier vice-president, M. Timmermans, une modalite de travail, de communiquer en temps reel les progres accomplis. Et le ministre de la Justice va venir a Bruxelles pour expliquer ce qui se passe maintenant. Ce qu`on attend de la Roumanie c`est pratiquement ce type de communication publique, la communication en general avec la Commission et que tout ce que nous faisons soit base sur une consultation approfondie avec toutes les parties prenantes, de la societe civile aux organismes de controle interne de la justice. En aucun cas, il n`y aura plus de glissements surprenants dans le cadre du gouvernement. Et nous suivrons un itineraire previsible impliquant le Parlement et une consultation generale. Voila, en general, les resultats. . De toute evidence, il a parle des fonds de la politique de cohesion pour lagriculture. Jai parle avec le commissaire Corina Creţu, que je remercie aussi de cette facon, c`est un appui considerable pour la Roumanie. Nous avons parle dautres demandes que nous, la Roumanie, pourrions formuler, des fons qui pourraient nous etre attribues, mais fondes uniquement sur des projets, non pas sur des parles, sur des souhaits, des illusions, et elle nous y soutiendra, y compris pour trouver une solution et construire un penitencier avec des fonds europeens et ensuite, et avec cela, etre en mesure de deplacer les residents dautres prisons et, graduellement, de rehabiliter aussi les autres avec des fonds europeens. Nous avons egalement discute du deblocage des fonds, mais sur des projets, pour trois hopitaux regionaux. A ce propos, nous attendons des projets de la BEI avant septembre, car notre engagement est que, a compter de septembre jusqu`a la fin de l`annee nous achevions les procedures des marches publics, pour commencer a travailler efficacement l`annee prochaine. La politique de voisinage - le soutien a la Moldavie, tant de la part de la Commission, que du Conseil, est tres important. Il ne faut pas oublier un seul instant que nous sommes un pays important de lUE, mais nous sommes a la peripherie de lUnion europeenne a la frontiere et que nous portons une tache enorme en termes dassurer la route pro-europeenne de la Moldavie, mais aussi en termes de tout ce qui sera Schengen, un autre a atteint : nous esperons que, avec la Bulgarie, dans deux ans tout au plus, avant que nous prenions la presidence, les choses soient resolues. Pour Schengen, les interlocuteurs aussi sont convenus que les choses techniques sont presque pretes, sinon completement pretes, existant plutot une question politique et de concurrence, car les choses se sont deplacees davantage vers la zone economique. Mais nous sommes confiants que nous surpasserons aussi ce moment. Question : Monsieur le Premier ministre, au sujet du le MCV, avez-vous recu lassurance des dirigeants europeens que nous nous debarrassons de ce mecanisme? M. Mihai Tudose: Oui. Les dirigeants europeens sont satisfaits de ce qui est arrive jusqu`a maintenant. Nous sommes sur la bonne voie. La condition essentielle est que nous maintenions tant la direction et la vitesse avec laquelle nous allons. Je vous ai dit et je le repete, M. le ministre de la Justice viendra a Bruxelles pour expliquer exactement a la fois au president Juncker et a M. le vice-premier Timmermans ce quil est en train de faire. Q. : Vous a-t-il donne des explications au sujet d`un ordre du jour ou une evaluation fite sur la DNA? On a atteint aussi le sujet DNA ... M. Mihai Tudose: Non, non. Q. Et, les scandales ...; M. Mihai Tudose: Non, non, il n`en a pas ete question. Nous avons parle du MCV, de la predictibilite dans l`acte de la justice, et de l`acces du citoyen a la justice et, evidemment, de la liberte de l`acte de justice. Q. : Y compris de la modification des Codes penaux pour l`introduction d`un seuil dans l`abus de service ? M. Mihai Tudose: Nous avons parle de tout ce que signifie lintroduction dans le Code penal et de tout ce qui signifie harmoniser la legislation avec les decisions de la Cour Constitutionnelle. Mais, je le repete, tous les changements que nous faisons, ou qui seront proposes par M. le ministre Toader, seront ceux qui, dune part sont imposees par la Cour constitutionnelle et, dautre part, seront tres bien discute et negocies, si vous voulez, avec la societe civile et tous les acteurs du systeme de la justice. Q. : Est-ce que Commission europeenne a affirme etre preoccupee du fait que le deficit de 3% pourrait etre depasse, etant preoccupee aussi par l`un des changements annonces lorsque vous avez repris votre mandat de premier ministre ? En avez-vous discute au sein de la Commission europeenne ? M. Mihai Tudose: Oui. J`ai reitere encore tres fermement que nous n`introduirons pas cet impot-la supplementaire sur le chiffre des affaires, que nous sommes predictibles concernant le systeme financier fiscal et que de tous les resultats de nos simulations et de nos attentes, nus resterons a la cible de 3%. Question: /.../ M. Mihai Tudose: Aujourdhui, je vais parler apres avoir parle hier aussi avec M. le ministre des Finances Ionut Misha. Il devient de plus en plus evident quil ne peut pas etre applique ainsi. Jai aborde ce sujet avec le president Juncker sur une directive europeenne de lan dernier, qui prevoit, notamment, un effort commun de la part des pays dEurope de transparence et de linterconnexion concernant les information financiere sur les entreprises multinationales qui externalisent leurs profits, ce qui entraine labaissement artificiel de lassiette fiscale. C`est une directive tres importante et nous devrons la mettre en œuvre de toute facon. Mais nous parlons du principe ... que chaque entreprise doit payer des impots la où elle obtient le benefice. Ce dont on vient de parler juste avant est un peu a cote du sujet, parce que l`entreprise n`externalise pas le profit, mais tout simplement elle le dissimule en dehors de lUE. Et il nous a donne raison que nous devons y trouver des mecanismes, mais n`allons rien mettre en œuvre en la matiere quelque chose pour resoudre la situation d`un seul cas et prejudicier, sais-je moi, le bon fonctionnement d`autres agents economiques qui sont corrects. Q. : Qu`en est-il de la taxe de solidarite ? M. Mihai Tudose: Les simulations en la matiere ne sont pas encore terminees. Q. : Concernant les fonds europeens, il y avait des decalvations, meme de Mme la ministre Rovana Plumb, que leur cible pour cette annee etait de 5,2 milliards, si je me rappelle bien ...;. M. Mihai Tudose: Oui. Q. : Dans le nouveau programme de gouvernance, assume par le gouvernement Tudose, il y a une modification de cette cible, parce que nous sommes a la moitie de l`annee, une partie des autorites de management ont commence a etre accreditees, donc non pas toutes ? M. Mihai Tudose: /.../ nous commencons avec une partie ...; Q.: Combien, environ ? M. Mihai Tudose: Nous esperons qu`il y en aura et c`est aussi la cible qui est assumee par nous, par Mme la ministre, qu`avant août, avant le 1er août, toutes soient autorisees, pour commencer serieusement a attirer tout largent disponible. Il ny a pas de danger de perdre des fonds qui ont ete reloques parce que nous avons plus de projets que les montants qui etaient en danger de fonds. Si, dans lintervalle, a la suite de la discussion que j`ai eue avec Mme la commissaire Cretu, on trouve aussi d`autres qui repondent aux exigence d`autres chapitres, sur dautres possibilites, nous pouvons peut-etre surmonter meme lobjectif que nous avons envisage. . Q. : Avez-vous discute de la presidence de la Roumanie a l`UE ? M. Mihai Tudose: Ce fut un theme commun a toutes les entrevues. Il est tres important parce que la presidence roumaine ne devrait pas conduire l`UE sur une autre voie que celle suivie jusqu`a maintenant. M. le ministre Victor Negrescu est tres implique, il a lexperience du Parlement europeen et va collaborer tres bien, je comprends, tant avec le president Tusk, qu`avec M. le premier vice-president Timmermans, pour assurer la continuite dans les grands projets europeens, a commencer par la cohesion sociale et ... Oui. Q.: Y aura-il un rapport sur MCV en novembre prochain ? M. Mihai Tudose: Il y aura un rapport verbal ce mois meme et en novembre, un rapport ecrit. Q. : Avons-nous un to do list? M. Mihai Tudose: Non. Q : Comment donc, verbal ? M. Mihai Tudose: Une premiere declaration sur letat de l`accomplissement des obligations en vertu du MCV. Q. : Maintenant, en juillet ? M. Mihai Tudose: Maintenant, en juillet. Q. : De la Commission, adresse a qui ? M. Mihai Tudose: Au public, a l`exterieur. Q.: Aux Etats membres ? M. Mihai Tudose: Aux Etats membres. Q.: La commission ne sort pas la tete par la fenetre pour crier...; M. Mihai Tudose: J`ai compris. Vous m`avez demande a qui sera adresse. Q. : Quelle est votre position concernant l`adhesion de la Roumanie a la zone euro ? M. Mihai Tudose: C`est un engagement pris lors de notre entree dans l`UE. L`Union monetaire est une partie de l`integration. Nous sommes sur la route, mais nous avons encore a travailler a la convergence, beaucoup de travail a la convergence. Q.: Y a-t-il une date estimee ou que vous fixez comme cible ? M. Mihai Tudose: Nous n`avons pas fixe une date. Aussi tot que possible, mais nous ne voulons pas brûles des etapes, par ce que nous ferions plus de mal que de bien. Q. : Au sujet du 2eme des pensions, l`analyse dont vous et mme la ministre du Travail avez parle Pilier, de quoi etes-vous preoccupe pour avoir initie une analyse de calcul ? M. Mihai Tudose: Je n`en ai rien demande de pareil. Q.: C`sst Mme Vasilescu qui l`a demandee. M. Mihai Tudose: Alors, quand on sera a Bucarest, on le lui demandera. Elle nous a explique vouloir connaitre comment sera depense et maintenu cet argent-la et a quels coûts, cet argent du 2eme pilier. Une simple information. Je repete, en aucun cas, il ne sera pas question de nationalisation ou autre chose concernant ce 2eme pilier des pensions. Il ne sera meme pas possible. Q. : Au sujet de l`impot sur le revenu global, envisagez-vous renoncer a la Declaration patrimoniale ? M. Mihai Tudose: Ce sont toutes ensemble. On ne peut pas avoir un impot sur le foyer, sur tout ce qu`on a, sans declarer exactement le bien patrimonial. C`s impossible. Donce tout cela est etroitement lie. Q. Est-ce que le Gouvernement parviendra a atteindre la cible de 2% pour la Defense ? M. Mihai Tudose: Il serait don hilare d`inscrire dans le budget 2% et de ne pas tout depenser. C`est le comble ! C`est comme vous m`aviez invite a la conference de presse et je dirai rien. Non. Donc, 2% ce ne fut pas tout simplement un engagement d`allocation, c`est un engagement envers nos partenaires de depenser 2%. C`est bien pour cela qu`on a dû le prevoir, pour pouvoir le depenser, nopus en avons besoin. Q. : Donc, il y a bien ces ressources pour atteindre 2% ? M. Mihai Tudose: Il n`y a pas de probleme de ressources il y a l`argent et les opportunites de le depenser.... grace a Dieu ! J`attends de la part du Ministere de la Defense, de l`Etat major, une proposition integree concernant les solutions militaires. Q. : Envisage-t-on de renoncer a l`impot sur le revenu et non pas sur le chiffre des affaires ? Mihai Tudose: Non En ce qui concerne la Declaration sur le revenu global, contenant aussi tous les biens patrimoniaux, ce sera le chemin ou la destination finale. Lorsque nous pourrons appliquer, comment pourra-t-on le faire, c`est complique. Nous devons etre bien prepares aussi techniquement et en termes dacceptation, les gens comprenant ce que nous faisons, pourquoi nous le faisons. Je doute qu`en 2018 fonctionne cette declaration. Lorsque nous aurons quelque chose de concret et ce ne sera pas quelque chose a faire peur, ce sera une bonne chose pour les citoyens, avec une certaine previsibilite, avec tout ce qui signifie la stabilite et la coherence fiscale, encore une fois, c`est une bonne chose. Il est difficile de mettre cela en œuvre maintenant, nous avons pas dinfrastructure pour cette mesure, gens non plus n`ont pas encore compris exactement ce quil en est. Nous devons travailler tant du point de vue technique, que de lacceptation au sein de la population et avec votre soutien. Je vous remercie beaucoup. *** Le Premier ministre aura demain a Bruxelles des entrevues avec de hauts dignitaires europeens, lors de la premiere visite externe du chef de l`Executif. Il presentera les priorites de l`actuel gouvernement, avec accent sur les volets economiques, la position de la Roumanie sur l`avenir de l`UE, les preparatifs pour la reprise de la presidence du Conseil de l`UE et l`amelioration de l`absorption des fonds europeens. Le Premier ministre roumain aura des entrevus avec le President du Conseil europeen, M. Donald Tusk, le President du Parlement europeen, M. Antonio Tajani, le President de la Commission europeenne, M. Jean-Claude Juncker, le premier vice-president de la Commission europeenne, M. Frans Timmermans, et avec le commissaire europeen a la politique regionale, Mme Corina Crețu. - C`est ma premiere visite a Bruxelles en tant que Premier ministre, bien preparee techniquement. Je tiens a transmettre le message que la Roumanie est un partenaire serieux, qui respectera tous ses engagements anterieurs. Nous souhaitons avoir une tres bonne cooperation dans le cadre de la relation avec l`Union europeenne, comme d`ailleurs nous en sommes engages y compris par le biais du Programme de gouvernance. Nous sommes prets a augmenter qualitativement la presence de la Roumanie au niveau des institutions europeennes et a contribuer a la consolidation du projet europeen, y compris en terme de la responsabilite qui nous incombera au cours du premier semestre de 2019, lors du premier mandat roumain a la Presidence du Conseil de l`UE , a declare le Premier ministre Mihai Tudose. De la delegation conduite par le Premier ministre Mihai Tudose fera partie le ministre delegue aux Affaires Europeenne, M. Victor Negrescu. 2017-07-11 00:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_00800.jpgÎntâlnirea premierului Mihai Tudose cu reprezentanți ai Organizației Mondiale a ComerțuluiȘtiri din 05.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-mihai-tudose-avec-des-representants-de-l-organisation-mondiale-du-commerceLe Premier ministre Mihai Tudose a eu une entrevue avec le directeur general de l`OMC, M. Roberto Azevedo Le Premier ministre Mihai Tudose a discute aujourd`hui au Palais Victoria, avec le directeur general de l`OMC, M. Roberto Azevedo, des politiques de stimulation des investissements adoptees par le Gouvernement dans la perspective de leur promotion lors de la 11eme Conference interministerielle de l`OMC, qui cura lieu en decembre prochain a Buenos Aires. La Roumanie suit la bonne direction, meme si le rythme n`est pas celui que voudrions. Nous sommes disposes a partager notre experience et nos resultats et, a notre tour nous sommes ouverts a apprendre de l`experience de nos partenaires, a souligne le chef de l`Executif, mentionnant les evolutions positives des principaux indicateurs de l`economie. Le directeur general de l`OMC. M. Rberto Azevedo, a apprecie la vision du Gouvernement de la Roumanie de soutenir les petits entrepreneurs et de stimuler l`initiative privee par le biais des programmes lances par le Ministere de l`Environnement des Affaires, du Commerce et de l`Esprit d`Entreprise. La Roumanie a fait d`importants pas et j`apprecie la vision du Gouvernement en ce sens a affirme le directeur general de l`OMC, invitant la partie roumaine a partager se bonnes pratiques au sein de l`organisation.. Present a cette entrevue du Palais Victoria, le ministre pour l`Environnement des Affaires, Commerce et l`Esprit d`Entreprise, M. Ilan Laufer, a mentionne la volonte de la Roumanie de devenir plus visible au niveau global par des initiatives soutenir l`internationalisation des compagnies roumaines. 2017-07-05 16:31:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-05-05-35-05big_5.jpgParticiparea premierului Mihai Tudose la Comitetul de Coordonare a Sistemului Național de Gestionare a Afacerilor EuropeneȘtiri din 05.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-mihai-tudose-a-la-reunion-du-comite-de-coordination-du-systeme-national-de-gestion-des-affaires-europeennesLe Premier ministre Mihai Tudose: la relocation a Bucarest de l`Agence europeenne pour les medicaments reste un objectif prioritaire pour le Gouvernement Le Premier ministre Mihai Tudose a demande au Ministere de la Sante et a l`Agence des medicaments et dispositifs medicaux en tant qu`institutions responsables pour l`elaboration du dossier de candidature de la Roumanie pour la relocation a Bucarest de l`Agence europeenne pour les medicaments de continuer le travail soutenu en vue de la finalisation du financement de ce dossier afin qu`il puisse etre depose avant le terme fixe au niveau europeen, le 31 juillet 2017. Le chef de l`Executif a fait cette demande dans le cadre de la reunion du Comite de coordination du systeme national de gestion des affaires europeennes qui s`est tenu aujourd`hui au Palais victoria. Une bonne preparation du dossier de candidature pour la Roumanie daccueillir le siege de lAgence europeenne des medicaments a ete et demeure une priorite assumee par le Gouvernement et le calendrier de depot des demandes necessite un rythme accelere. Je veux que nous presentions un dossier de candidature coherent, montrant que la Roumanie est prete et merite daccueillir une agence europeenne, a declare le Premier ministre Mihai Tudose. Le Premier ministre a fait appel a toutes les institutions impliquees dans l`elaboration du dossier de candidature de fournir le soutien necessaire pour la mise en evidence de lavantage concurrentiel de loffre faite par la Roumanie dans tous les domaines dinteret, etant donne linteret croissant des États membres pour accueillir cette agence europeenne. Enfin, une tache importante sera de promouvoir activement la candidature, objectif qui devra etre assume par chaque institution. Les preparatifs pour la reprise de la Roumanie de la Presidence du Conseil de l`UE ont egalement ete discutes lors de la reunion. Le ministre delegue aux Affaires Europeennes, Victor Negrescu a souligne quil est important que chaque institution soit dans le calendrier des actions entreprises pour assurer un mandat reussi de la Roumanie. 2017-07-05 15:42:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-05-03-44-23big_3.jpgVizita premierului Mihai Tudose la Primăria Generală a CapitaleiȘtiri din 05.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-mihai-tudose-a-la-mairie-generale-de-la-capitaleMme Gabriela Firea: Bonjour! Je remercie beaucoup M. le Premier ministre Mihai Tudose pour visiter la Mairie generale de Bucarest et pour linteret pour les problemes des Bucarestois. Cette rencontre a ete de bon augure. Nous avons examine les projets les plus importants que la Mairie de Bucarest doit mettre en œuvre avec le soutien du Gouvernement. Et permettez-moi d`en souligner quelques-uns. Jai discute avec M. le Premier ministre au sujet du fait que la Mairie de Bucarest a lintention, meme par une decision du Conseil general, d`acheter a la valeur nominale le paquet d`action d`ELCEN detenu par lEtat roumain par le biais du Ministere de lÉnergie. M. le Premier ministre a exprime encore son interet a ce que, lors d`une prochaine reunion, le Gouvernement prenne cette decision. Bien sûr, nous allons discuter de toutes les conditions legales et contractuelles. En ce qui concerne lapplication du plan de mobilite urbaine durable, un document strategique de la Capitale roumaine, elabore sous legide de la BERD, il y a des mesures qui sont prises au niveau du Gouvernement, dautres au niveau du municipe et dautres dans le departement d`Ilfov. En ce qui concerne les mesures de cooperation pour resoudre le probleme de la circulation, nous sommes tombes d`accord sur l`existence d`un groupe de travail permanent pour surveiller la mise en œuvre de toutes ces mesures Plus precisement, nous avons discute, par exemple, du fait que dans un avenir proche, selon les dispositions legales, le Ministere des Transports commence les procedures pour entamer les travaux afin dacceder par peripherique tant vers Berceni eue vers Popesti, comme on a commence pour Domnesti Nous avons egalement discute de la mise en œuvre dans un court laps de temps un seul billet RATB - Metrorex. Nous avons egalement discute de l`Autorite a Metropolitan Transportat, qui, tel que stipule dans la legislation europeenne, doit etre subordonnee a la municipalite. Jai demande a M. le Premier ministre, et a ete tres ouvert, de nous aider afin que la Commission technique du Ministere de la Culture ne bloque plus les avis demandes par la municipalite, par la Mairie generale et les maires de secteur comme cela est arrive jusqua present. Jai trouve toute louverture a M le Premier ministre et je suis convaincue que, dans la periode a venir, nous aurons dautres reunions pour suivre lensemble ce que nous venons de decider aujourdhui. Je donne la parole a Monsieur le Premier ministre, Mihai Tudose. M. Mihai Tudose: Baise main! Merci. Bonjour a nouveau! Nous avons promis et nous nous sommes engages que nous gouvernerons pour le peuple. A Bucarest vivent entre 10 et 15% de la population, donc beaucoup de Roumains. Je suis venu ici aujourdhui et jai accepte, meme si jetais un peu espiegle, la visite de Mme maire et des maires, elle s`est offerte de venir au gouvernement, nous avons dit que c`est nous qui venons ici, moi et quelques collegues seulement pour transmettre ce message que le Gouvernement est proche de la mairie, des maires des secteurs. Nous gouvernons pour les gens et les gens Bucarest, des secteurs ont elu leurs representants, et nous sommes venus pour voir ce que le Gouvernement peut faire pour Bucarest. Mme la maire a mentionne un large eventail de questions, il en a eu encore davantage, pres de deux heures, croyez-moi, aucun des 7 ediles ne s`est pas, meme le City manager a fait quelques propositions et idees tres onnes. Ce qui est important c`est que nous avons mis en place une facon de travailler et, en general, des responsables, sur chaque zone, des dossiers de projet, reunion au moins tous les mois au niveau du maire general, premier ministre, aussi avec les maires de secteur, en cas de besoin, avec des responsabilites et des delais claires, repetition y compris pour les trois questions tres, tres, mediatises, ELCEN, le metro met le peripherique. Comme Mme la maire vient de dire, nous cherchons a finaliser aussi vite que possible la question du chauffage, afin que l`hiver prochain les Bucarestois n`aient plus de souci en la matiere. La question concernant le metro trouvera la solution ., nous devons faire une analyse pour voir dans quelle mesure est faisable ce transfert du metro a la Mairie de la Capitale. Ce qui est certain c`est il faudra que l`activite du metro, où qu`il reste, soit coordonnee par la Mairie generale y compris les billets uniques valables pour tout le transport public a Bucarest. Quant au peripherique, le probleme est un peu plus complique, mais la-bas aussi nous sommes tombes d`accord qu`il y aura une analyse, le Ministere des Transports avec la CNI, car il est important qu`il y ait une collaboration y compris avec la Mairie generale et avec les collegues des secteurs, pour les marchandises qui arrivent par le Peripheriques et nus sommes heureux de vous donner de bonnes nouvelles aussi vite que possible. Mme Gabriela Firea : Maintenant, s.v.p., deux ou trois questions chacun, parce que le Premier ministre doit arriver a une autre reunion. Sil vous plait! Question: M. le Premier ministre est-ce que vous confirmez les malentendus avec M. Dragnea concernant le nouveau programme de gouvernance ? M. Mihai Tudose: Desole de vous decevoir, il ny a pas de malentendus. Q. : Et deuxiemement, est-ce que vous envisagez de remplacer le chef de l`ANAF a cause des faibles recettes au budget de lEtat ? M. Mihai Tudose: Nous envisageons remplacer tous ceux qui ne font pas leur travail, mais nous n`avons rien a faire aujourdhui a ANAF, nous avons une reunion prevue avec lui aujourdhui, il est appele pour voir ce qui se passe dans son institution, et voir comment on peut mettre en œuvre aussi vite que possible -la dans le programme gouvernemental concernant la TVA. Q. : Sil vous plait, dites-nous, madame la maire, quelle est la situation sur lautoroute A3, qui aboutira dans la chaussee Petricani la fin des travaux, les 3 km, car la route est tres agglomeree, le trafic est tres intense. Vous allez faire un passage a D-na Ghica ou il y a des plans pour elargir la rue Fabrica Glucosei? Quelles seraient les solutions? Mme Gabriela Firea: En ce qui concerne la congestion de la circulation dans la zone nord de la capitale, nous avons introduit dans le budget dinvestissements pour cette annee les montants conformes a la fois pour les sur- elargissements mentionnes - Usine de glucose et chaussee Petricani - et aussi vite elles seront introduites dans le systeme national electronique d`achats publiques. Nous voulons beaucoup arriver a signer ces contrats et aux commencement des travaux, bien sûr, sil n`y a pas de nombreuses contestations, retarderont le processus. Mais oui, la reponse est oui, ce sont nos priorites celles exprimees par vous. Nous aimons que cette zone, et je demande a M. le Premier ministre, de transmettre cette question au Ministere des Transports, CFR Marfa, CFR voyageurs, en vue de l`adoption de certaines mesures pour ameliorer le programme et les horaires trains, en particulier le fret, de sorte que ce matin, quand on entre massivement dans la capitale, et le soir, au moment de quitter la capitale pour Ilfov il n`arrive plus des situations comme aux barrieres de Petricani et d`Andronache on reste a la barriere meme une heure a caus du passage de plus de trois trains de fret. J`ai trouve la totale ouverture a M. le Premier ministre et je trouve que c`est une mesure de bon sens administratif, en fin de compte. M. Mihai Tudose: La reglementation du trafic ferroviaire en fonction du trafic urbain, solution temporaire en attendant la solution definitive de passage supra- terrain ou sous-errain, Nous sommes toutefois une capitale europeenne, le train ne peut pas la traverser. Q. : Dans combien de temps on achetera une aeronef presidentielle et dans quelles conditions ? M. Mihai Tudose: Nous n`avons pas pris de decisions en la matiere. S`il y en a une, alors ce sera aussi pour le Gouvernement, pour les delegations parlementaires ce sera l`aeronef officielle de la Roumanie non pas une personne quelconque. Nous analyserons dans quelles conditions nous pourrons nous permettre d`avoir un aeronef sur laquelle on peut lire Roumanie, mais pour ce faire, j`ai demande au Ministere des Transports . de trouver une reponse ou des variantes. . Q. : Reporter: Il y aura une reunion au Gouvernement, vous y participerez ? M. Mihai Tudose: Mis je vous ai dit que c`est moi qui l`ai fait appeler, je crois que, au moins par politesse je dois y etre present. Mme Gabriela Firea: Nous vous remercions. Bonne journee. 2017-07-05 15:12:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-05-03-13-11big_4.jpgVizita premierului Mihai Tudose la Ministerul TransporturilorȘtiri din 05.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-mihai-tudose-au-ministere-des-transportsM. Mihai Tudose: (...) et excusez le retard, mais les questions au sein du Ministere des Transport ont vraiment besoin de beaucoup de temps pour etre examinees, sans parler de la resolution. C`est premier voyage a un ministere et le premier contact avec lun des ministeres importants et le ministere des Transports a ete choisi en raison de son importance ecrasante dans leconomie roumaine et aux nombreuses attentes qui trouvent ou peuvent trouver la reponse au Ministere des Transports. En fait, ce fut une visite dun accord formel sur la facon de travailler, avec de bonnes nouvelles : les 800 km de routes seront charges, pour demandes d`offres, sur le SEAP cette annee. Je dirais que cest un bon debut, monsieur le ministre, mais aussi un deblocage institutionnel, parce quil y a beaucoup de choses qui relevent du gouvernement qui peuvent creer des problemes au deroulement du projet, concernant les permis environnementaux et ainsi de suite Jai convenu aussi avec M. le ministre une facon de travailler en temps reel, avec des responsables claires pour chaque objectif, tant des constructeurs, que du ministere et aussi un systeme de verification. M. le ministre devra organiser son equipe avec des visites inopinees sur le chantier et avec toute la publicite necessaire concernant ceux qui ne travaillent pas comme il faut et des sanctions des sanctions administratives contractuelles lorsque cela est possible. Pour ce qui est des autres grands projets ou domaines de competence du ministere - naval, ferroviaire, aviation - tous ont leur place, je comprends quils sont sur la bonne voie. Le financement existe, largent europeen est presque absorbe, si l`on termine avec l`AM. Les premisses sont bonnes, avec une equipe, a mon avis, bonne, dediee a la realisation des objectifs. Monsieur le ministre? M. Răzvan Cuc: Merci, monsieur le Premier ministre! Oui, comme la annonce le Premier ministre Tudose ce fut une visite fructueuse, où j`ai presente ce qui a ete fait au cours des six premiers mois de mon mandat, je me refere a des projets qui ont ete debloques dans le ministere, et ce que nous avons reussi a passer jusqua present au SEAP. Il s`agit des projets de 14 milliards de lei. Ici, je me refere aux objectifs d`investissements que vous connaissez - le pont a Braila, les sections 1 et 5 de Sibiu-Pitesti, Pitesti - Craiova integralement, peripherique sud de Bucarest, ainsi que des projets a lancer avant la fin de l`annee. En tout il sera autour, comme vient de dire M. le Premier ministre, 800 km. Il s`agit de lAutoroute Transylvanie, l`autoroute de montagne Iasi- Ditrau- Targu Neamt-Iasi-Ungheni, peripherique nord de Bucarest. Donc, des projets qui seront lances dans la periode a venir avant la fin de cette annee. Nous avons etabli un calendrier de visites que je vais effectuer sur le terrain et que certainement je vous le faire savoir, parce que vous savez tres bien que, dans les six premiers mois, nous avons effectue plusieurs visites sur les lieux, où il y avait des entrepreneurs qui n`etaient pas mobilises comme il faut, que nous avons pris des mesures de penalisation visant la CNAIR, la direction de CNAIR et, dans certains cas ont ete meme annules des contrats. Je parle ici du peripherique de Bacau. Les constructeurs doivent bien comprendre, dune part qu`il faut de respecter les termes des contrats conclus et, dautre part la qualite du travail, parce que pendant les visites, nous sommes accompagnes aussi dun laboratoire mobile du CESTRIN (Centre Note de recherche sur les transports), qui verifiera la qualite du travail. L`Etat roumain est un partenaire honnete, respectant tous ses engagements contractuels et nous attendons la reciprocite de la part des entreprises travaillant en Roumanie. Nous avons egalement discute dautres modes de transport, jai informe M. le Premier ministre aussi sur les conditions ex ante que nous avons trouve bloquees dans au Ministere quand nous sommes arrives et nous avons pu les debloquer, je me refere a l`Autorite de la reforme ferroviaire, qui a un impact tres fort pour lacquisition de materiel roulant - nouveaux trains - pour les operateurs et les contrats de performance necessaires pour nous assurer que nous n`aurons pas de blocages concernant les fonds POIM. Les sommes POIM que nous avons pendant notre mandat, quatre ans, sont de 5.1. En effet, on a pris des mesures tres importantes, lune des mesures les plus importantes a ete adoptee lors de la reunion du Gouvernement vendredi dernier, il s`agit des sites PUZ qui ne sont plus necessaires pour la delivrance des permis de construire, ce qui bloquait beaucoup developpement des projets. Et je remercie ainsi M. le Premier ministre pour la vitesse et la comprehension qu`il a montrees au cours de vendredi dernier et nous avons sa promesse qu`il continuera de soutenir tous les projets que nous allons lancer d`accelerer les investissements dans linfrastructure routiere, qui trainent depuis longtemps en raison de certains syncopes, qui, bien sûr, qui pouvaient etre evites. Jai presente a M. le Premier ministre une liste que nous avons mise au point contenant les constructeurs peu fiables sur certains objectifs et bien sûr, je lui presenterai aussi dans la periode a venir la liste contenant des contestataires de metier, parce que nous avons un probleme avec ces contestataires qui bloquent pratiquement le demarrage des projets en temps opportun, comme cela serait normal, mais nous sommes en train d`elaborer un projet d`Arrete pour proposer les meilleures solutions visant a eliminer ces contestations et peut executer des contrats normalement, sans attendre des annees pour leur mise en œuvre. Mihai Tudose: Un petit amendement, nous avons une discussion ici pour essayer de trouver une solution, je comprends que pour nous ce qui compte essentiellement dans l`attribution d`un contrat de travaux est le prix et l`on parle moins de la qualite du travail, de la rapidite et du temps d`execution. Je pense que nous devrions changer un peu les choses dans le sens que ces trois derniers elements devraient davantage sinon essentiellement. . Question : M. le Premier ministre avez-vous discute aussi a la Mairie du transfert du metro a la mairie generale ? M. Mihai Tudose: Nous y avons discute des projets de la Capitale versus le Ministere des Transports, dorenavant on travaillera de maniere institutionnelle, il y aura des visites periodiques entre la Capitale et le Ministere, parce que Mme la maire a raison . en affirmant que, toutefois, Bucarest est une Capitale, la plus grande ville du pays, avec la p[lus nombreuse population, un moteur economique de la Roumanie. Nous mettrons en place un cadre institutionnel, parce que nous ne pouvons pas trouver, seulement nous deux, la solution pour le metro. Ce sont les specialistes qui la trouveront sur le fondement de l`accord et la collaboration entre ces deux acteurs, la mairie et le Ministere et, probablement aussi, concernant le peripherique. Q. : M le PM, avez-vous discute au sujet des debats au CSAT concernant l`allocation de 2% du PIB a la Defense ? M. Mihai Tudose: Vous savez bien qu`on ne peut pas commenter sur les sujets discutes au CSAT, mais on abordera ce sujet la semaine prochaine au Ministere de la Defense. Q. : Y a-t-il des tensions actuellement entre M. Dragnea et vous au sujet du Programme de gouvernance et concernant aussi certaines nominations suggerees par le PSD? Et, pour M. Cuc : pourquoi est encore bloquee l`autoroute București - Ploieşti, sur le troncon de 3 Km finalises l`annee derniere ? M. Mihai Tudose: J`ai appris moi aussi des choses sur moi, un informations faisant etat d`une dispute entre moi et M. Dragnea, nous devrions le faire pour valider cette information, mais nus n`avons pas pu le faire encore ces trois derniers jours. Je suis desole de vous decevoir. Q. : Etes-vous sceptique concernant le programme de gouvernance ? M. Mihai Tudose: Je ne le suis pas, au contraire, je suis optimiste, c`est la seule chance de la Roumanie de s`en sortir de la zone où elle se trouve. J`ai dit et je le repete : ce qui a cree cette emotion concernant la supra taxe, certaines mesures fiscales au sujet de laquelle j`ai exprime mon desaccord, comme d`autres d`ailleurs, s`il n`y a pas avant une d`analyse d`impact. Nous ferons les simulations en la matiere. Si elles donnent de bons resultats, on l`appliquera, sinon, on ne l`appliquera pas. Q. : Reporter: Mais le Programme a ete vote au Parlement. Si les mesures ne s`averent pas bonnes ...; ? M. Mihai Tudose: C`est exactement ce que je viens de dire : le programme prevoit que l`on analysera la possibilite d introduire certaines taxes. On les introduira uniquement si les analyses prouvent qu`elles auront de bons resultats. M. Răzvan Cuc: Au sujet l`entree a Bucarest, pour ce qui concerne les 3 km, elle se fait par la chaussee Petricani. Il y a eu un probleme concernant le PUZ a Voluntari, mais, grace a l`Ordonnance nous ne sommes plus bloques pour l`obtention de l`avis. Les travaux seront finalises cette annee l`on rendra a la circulation cette portion-la. Q. : Allez-vous presenter aussi au parti l`evaluation que vous ferez ? M. Mihai Tudose: Comme je vous ai dit, je la presenterai au sein de la Coalition de gouvernement formee des deux partis. Q. : Y aurait-il la possibilite que vous renonciez a la taxe de solidarite ? M. Mihai Tudose: J`ai demande de nouveau hier au ministre des Finances de nous informer au sujet des resultates d`une simulation concernant toutes ces mesures-la du Programme de gouvernance. Q. : M. le ministre, combien de projets sont encore bloques au Ministere ? M. Răzvan Cuc: J`ai presente a M. le Premier ministre les projets que nous lances avant juin et ceux que nous continuerons de lancer. En cas de blocage, on y remediera car nous avons des specialistes experimentes en la matiere au ministere et aux compagnies, je n`accepte aucun blocage sans solutions. Donc, il n`y a de blocages sauf si les gens ne font pas leurs devoirs. M. Mihai Tudose: Plus encore, en cas de blocages quine relevent pas du Ministere des Transports, et de ce que je viens de dire, une approbation d`environnement ou autre chose, il y aura une collaboration interministerielle, et l`on debloquera la situation pour ne pas parler de chauves-souris ou d`ours ou autres petits animaux pour expliquer les retards. ! Q. : Peut-on savoir combien d`entreprises sont sur la liste des constructeurs peu fiables et ce qui se passera avec elles ? A part cela, la CNAIR affirme vouloir demander a la rectification prochaine encore 500 millions pour la maintenance des routes ...;. M. Răzvan Cuc: La liste avec les entrepreneurs qui n`ont pas travaille comme il faut, et ont eu des penalites ou les contrats annules contient 14 entrepreneurs. On vous remettra cette liste. Ces noms ont ete transmis aussi a ANAP, pour etre publies sur la liste noire, afin que pendant les deux ans a suivre ils ne peuvent plus participer a aucun achat de travaux en Roumanie. Concernant la rectification, ce sujet sera discute ulterieurement et en aucun cas maintenant. M. Mihai Tudose: oui. Nous tiendrons compte des demandes de la CNAIR. Dans la mesure du possible nous leur allouons toute la somme, car si cette maintenance n`est pas faite maintenant, l`annee prochaine cela coûtera probablement davantage. Pour ce qui concerne ce casier des firmes qui nous ont cause des problemes, il sera complet, incluant non seulement ceux qui travaillent pour le Ministere des Transports, car il y a une multitude qui ont abime des projets aussi au Ministere du Developpement, ou dans le cadre de contrats directs avec les autorites locales. Nous dresserons un casier complet pour le rendre public. Nous vous remercions beaucoup. 2017-07-05 12:24:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-05-12-33-58big_3.jpgÎntrevederea premierului Mihai Tudose cu ambasadorul Germaniei la București, E.S. Cord Meier-KlodtȘtiri din 05.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-mihai-tudose-avec-l-ambassadeur-de-l-allemagne-a-bucarest-s-e-m-cord-meier-klodtEntrevue du Premier ministre Mihai Tudose avec l`ambassadeur de l`Allemagne a Bucarest, S.E. M. Cord Meier-Klodt, un signal de l`importance de la relation bilaterale Le Premier ministre Mihai Tudose a eu aujourd`hui au Palais Victoria, une entrevue avec l`ambassadeur de l`Allemagne a Bucarest, S.E. M Cord Meier-Klodt, censee souligner l`importance de l`Allemagne dans les relations bilaterales de la Roumanie tant au plan politique, qu`economique. Les deux interlocuteurs sot convenus que l`agenda bilateral contient des elements substantiels et suffisamment forts en sorte que la Roumanie et l`Allemagne puissent mettre en oeuvre des projets politiques communs et particulierement ceux de nature economique. L`Allemagne et le 2eme grand investisseur en Roumanie et une firme allemande et le plus grand employeur de Roumanie. Le Premier ministre Mihai Tudose a souligne que les deux pays continueront de developper les projets dans le cadre du Partenariat economique deja existent et elles vont deployer des efforts soutenus pour eliminer les eventuels obstacles. Le chef de l`Executif roumain et l`ambassadeur de l`Allemagne a Bucarest ont defini comme projets strategiques la premiere collaboration ample economico - militaire entre la Roumanie et la compagnie allemande Rheinmetall, un projet complexe avec des perspectives pour les deux Etats. L`ambassadeur de l`Allemagne, S.E.M Cord Meier-Klodt, a exprime le soutien de l`Allemagne en vue de la consolidation de la tendance de croissance economique de la Roumanie et de la croissance de son role en Europe, particulierement dans le contexte où la Roumanie se prepare a reprendre sa premiere presidence du Conseil de l`UE, en 2019. En outre, M. l`ambassadeur Cord Meier-Klodt a souligne l`importance du maintien de la predictibilite et de la transparence, d`un climat favorable aux investissements et de la direction de reforme du pays vers une Europe des valeurs communes. Un autre projet apprecie comme important dans le cadre de la cooperation entre la Roumanie et l`Allemagne est la relance de l`enseignement dual, en tant que solution concrete pour suppleer au manque de la main d`œuvre qualifiee, ressentie deja par les employeurs allemands et par d`autres employeurs, en general. En guise de conclusion de son entrevue avec l`ambassadeur de l`Allemagne a Bucarest, S.E.M. Cord Meier-Klodt, le Premier ministre Mhai Tudose a souligne l`importance des consultations periodiques avec les ambassadeurs des principaux partenaires economiques de la Roumanie. L`Allemagne est le principal partenaire commercial de la Roumanie, le volume des echanges economiques roumano - allemands a ete de 26,16 mld. Euros en 2016m representant 21% du volume total du commerce exterieurs de la Roumanie 2017-07-05 11:02:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_123123.jpgNoul Program de compensare cu 90% a medicamentelor pentru pensionari, operațional de astăzi; 2,8 milioane de pensionari ar putea beneficia de medicamente compensate cu 90%Știri din 04.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-nouveau-programme-de-compensation-a-90-du-prix-des-medicaments-pour-les-retraites-operationnel-aujourd-hui-2-8-millions-de-retraites-pourraient-beneficier-de-medicaments-subventionnes-a-90Environ 2,8 millions de retraites beneficient a partir d`aujourd`hui, 4 juillet 2017, du programme social de compensation a 90% du prix des medicaments. Selon les modifications approuvees par un Arrete adopte vendredi 30 juillet, dans le cadre de la premiere reunion de l`actuel Cabinet, le seuil limite de la retraite pour pouvoir beneficier de ce programme a ete majore de 700 lei a 900 lei/mois. En outre, de ce programme beneficieront aussi les retraites qui ont des revenus en dehors de la pension et indemnisation sociale pour les retraites. De plus, les beneficiaires du programme ne devront plus deposer au medecin de famille l`affidavit concernant les revenus obtenus, mais ils devront presenter seulement le coupon de pension et la carte d`identite. 2017-07-04 19:46:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-04-07-55-37big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Mihai Tudose la recepția organizată cu prilejul Zilei Independenței Statelor Unite ale AmericiiȘtiri din 04.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-mihai-tudose-a-l-occasion-du-jour-de-l-independance-des-etats-unis-d-amerique Aujourdhui, nous celebrons la Fete de lIndependance des États-Unis, une bonne occasion de reaffirmer des liens etroits et durables entre la Roumanie et les USA. La relation entre nos pays est aujord`hui plus forte que jamais, reposant sur plus de 135 ans de relations diplomatiques, dont 20 ans de partenariat strategique, que nous celebrerons le 11 Juillet 2017. Fonde sur le respect des valeurs communes transatlantiques - democratie, liberte individuelle, État de droit - vitales pour la consolidation democratique de la Roumanie, le Partenariat strategique doit maintenir son role essentiel dans lapprofondissement de nos relations politiques, militaires et economiques. Cependant, les dimensions militaires et de securite demeurent des priorites dans les relations bilaterales et elles sont mises en evidence par la Roumanie en tant que membre de lOTAN. Lengagement de lEtat roumain a la stabilite regionale est demontre et renforce par les investissements realises dans le domaine de la defense, avec lallocation de 2% du PIB. En outre, les nombreuses operations auxquelles la Roumanie participe temoignent de lengagement envers notre partenaire strategique pour assurer la securite regionale et mondiale. De plus, la relation entre la Roumanie et les Etats-Unis a une dimension economique, que les deux pays vont approfondir concretement. La Roumanie doit etre une destination pour la communaute des affaires des États-Unis, fortement encouragee par des reunions importantes comme le Conseil des affaires roumano - americain et le futur Forum economique Trade Winds, en octobre prochain, organise par le Departement du commerce des États-Unis dAmerique, avec la participation de plus de 100 entreprises americaines. La Roumanie restera un ami et un allie des États-Unis. Le Gouvernement de la Roumanie agira pour renforcer la cooperation bilaterale avec les États-Unis dans tous les aspects du partenariat strategique. Je suis persuade que lengagement detendre le partenariat dans les domaines economique, du commerce et des investissements, des communications et de la technologies de linformation, de lenergie, de linnovation, de la culture et de leducation va acquerir des formes concretes dans les plus brefs delais, Joyeux anniversaire les Etats-Unis! Joyeux anniversaire aux citoyens americains du monde entier et a la communaute roumaine d`Amerique! Mihai Tudose Le Premier ministre de la Roumanie 2017-07-04 15:04:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_02_resize.jpgMesaj al premierului Mihai Tudose cu ocazia Zilei Crucii Roșii din RomâniaȘtiri din 04.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-mihai-tudose-a-l-occasion-de-la-journee-de-la-croix-rouge-de-roumanie Nous marquons ce jour 141 ans depuis la creation de la Croix-Rouge de la Roumanie, une organisation avec une belle tradition, dont lhistoire est marquee par dinnombrables lecons de solidarite. La Croix-Rouge a gagne le respect et lappreciation des Roumains grace a laide inconditionnels offert aux gens en detresse, par la joie et lespoir apporte aux desesperes. Elle etait et reste a lavant-garde de lesprit humanitaire, un defenseur infatigable du bien et de l`aide aux personnes dans le besoin, en reconfortant des blesses et des malades pendant la guerre, en traitant des enfants et des personnes agees au cours des epidemies en contribuant a des campagnes aider les personnes touchees par les inondations, la secheresse ou dautres catastrophes naturelles. Pour tous ces efforts, nous sommes aujourdhui reconnaissants aux generations de benevoles et a tous ceux qui ont offert leur temps, competences et lhumanite dans les missions de la Croix-Rouge. Respect et ladmiration pour le travail et le devouement de la Croix-Rouge de la Roumanie et bien du succes dans la mission noble et difficile! Mihai Tudose Le Premier ministre de la Roumanie 2017-07-04 14:51:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-04-02-53-16big_sigla_guvern.pngÎntrevederea premierului Mihai Tudose cu ambasadorul SUA, Hans KlemmȘtiri din 03.07.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-mihai-tudose-avec-l-ambassadeur-des-usa-m-hans-klemmLe Premier ministre Mihai Tudose a l`entrevue avec M. l`ambassadeur Klemm: Nous continuerons detre un partenaire fiable des États-Unis dans cette partie de lEurope, nous sommes en mesure de creer un environnement attractif pour les investisseurs Le Premier ministre Mihai Tudose a eu aujourd`hui au Palais Victoria, une entrevue avec l`ambassadeur des Etats-Unis d`Amerique M. Hans Klemm, convenue de commun accord. Le Premier ministre Tudose a donne des assurances que le Gouvernement de la Roumanie continuera le Partenariat strategique avec les USA et qu`il avait souhaite que la premiere entrevue un diplomate etranger soit celle avec l`ambassadeur americain, justement pour transmettre un message puissant : - Les deux decennies de partenariat strategique entre la Roumanie et les USA representent une garantie de la forte relation qui doit etre poursuivie et consolidee. Je suis persuade que nous avons le potentiel de developper la relation bilaterale. En outre, je vous assure que nous continuerons d`etre un partenaire fiable des USA dans cette partie de l`Europe et que nous avons la capacite de creer un environnement attractif pour les investisseurs, a affirme le Premier ministre Tudose. Un point important des pourparlers fut le mode dont le budget de 2% du PIB alloue a la Defense relancera la collaboration militaire entre la Roumanie et les USA sur de nouveaux fondements. En outre, l`entretien a vise la necessite de la consolidation des relations economiques bilaterales, les deux hauts dignitaire etant d`accord que leur niveau ne reflete pas encore l`etat exceptionnel des relations politico - militaires. M. l`ambassadeur Hans Klemm a souligne qu`apres la derniere rencontre roumano - americaine au sommet la credibilite de la Roumanie a la Maison Blanche a augmente, fait qui sera reflete dans la confiance des investisseurs americains dans l`economie roumaine. Dans ce contexte, le remier ministre Mihai Tudose aura en octobre prochain une rencontre avec des potentiels investisseurs americains en Roumanie organisee par le Gouvernement de la Roumanie en collaboration avec l'ambassade des USA. - La Roumanie offre un environnement d`affaires amical. Je voudrais presenter aux investisseurs americains les opportunites des affaires dans notre pays et les assurer, en tant que Premier ministre, que je comprends que les affaires se developpement dans un climat de stabilite et de predictibilite, a souligne le chef de l`Executif. 2017-07-03 13:38:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-07-03-01-41-23big_1.jpgPremierul Mihai Tudose a cerut instituţiilor sa acţioneze de urgenţă pentru salvarea vieţii militarilor răniţi în accidentul din ArgeşȘtiri din 29.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-mihai-tudose-a-demande-aux-institutions-d-agir-d-urgence-pour-sauver-la-vie-des-militaires-blesses-dans-l-accident-d-argesLe Premier ministre Mihai Tudose a demande au ministre de la defense, M. Adrian Tuțuianu, a la ministre de l`Interieur, Mme Carmen Dan et au secretaire d`Etat du MAI, M. Raed Arafat, d`agir d`urgence de maniere coordonnee dans le cadre de la cellule de crise pour sauver la vie des militaires blesses dans l`accident qui a eu lieu ce soir dans le departement d`Arges. Le Premier ministre Tudose est en contact permanent avec les institutions concernees dans l`action de sauvetage afin que l`Executif puisse mettre a disposition tout ce dont il est besoin pour aider les victimes et leurs familles. Je demande au ministre de la Sante de mettre a la disposition des hopitaux où seront internes les militaires blesses toutes les ressources necessaires afin qu`ils soient soignes aussi bien que possible. J`ai demande aussi au ministre de la Defense Adrian Tutuianu, ainsi qu`au secretaire d`Etat du MAI MAI Raed Arafat, de se deplacer au lieu de l`affreux accident et nous leur souhaitons une rapide guerison, a precise le Premier ministre Tudose. En outre, Le chef de lExecutif a envoye ses condoleances a tous ceux endeuillees par cette tragedie. Le Gouvernement fournira un soutien necessaire aux familles des militaires impliques dans laccident. 2017-06-29 23:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-30-12-58-33big_stema.pngCeremonia depunerii jurământului de către membrii Cabinetului TudoseȘtiri din 29.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-06-29 21:34:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-30-10-30-35big_2.jpgÎnvestirea în Parlament a Guvernului TudoseȘtiri din 29.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-06-29 19:56:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-30-10-59-18big_c3.jpgConferință de presă susținută de premierul Sorin Grindeanu la Palatul VictoriaȘtiri din 28.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-donnee-par-le-premier-ministre-sorin-grindeanu-au-palais-victoria2017-06-28 18:15:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_declaratii_28.06.2017-7769.jpgDeclarații de presă susținute de purtătorul de cuvânt al Guvernului, Alina Petrescu, la Palatul VictoriaȘtiri din 22.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-de-la-porte-parole-du-gouvernement-mme-alina-petrescu-au-palais-victoriaMme Alina Petrescu: Bonjour! Bienvenue a vous ! A l`heure actuelle, au cabinet du Premier ministre ont ete deposees 20 demandes de retrait de la demission, de la part ministres, membres du Gouvernement Grindeanu, 20 demandes en tout, comme vous le savez bien, il y a 27 membres du Cabinet, y compris le secretaire general du Gouvernement. Ces 20 demandes de retrait de la demission, cependant, sont sans objet. N`importe qui lit la Loi no. 90 sur l`organisation et le fonctionnement du Gouvernement de la Roumanie et des ministeres et arrive a l`art. 6 comprend cela, mais je vais lire cet article afin que tout le monde comprenne clairement : La demission de la fonction de membre du Gouvernement est annoncee publiquement, est presentee par ecrit au Premier ministre et devient irrevocable a partir du moment où l`on a pris note de sa presentation, mais pas plus tard de 15 jours de la date de sa presentation.. J`ai ici les copies des 20 demandes de retrait de la demission. Dans tous ces 20 documents type, le texte est identique et ils portent aussi le numero d`enregistrement de la demission du cabinet du Premier ministre. Donc, le numero d`enregistrement sur la demande de retrait porte la date du 15 juin, le moment où a ete deposee au cabinet chaque demande. Au moment où le cabinet du Premier ministre et le Secretariat General appliquent un numero d`enregistrement a ces documents, je pose une question rhetorique : a-t-on pris note que ces documents existent ? On a pris note de ces demandes de demission. Elles sont donc irrevocables. Ces demandes de retrait sont sans objet. Des questions ? Question: Pouvez-vous nous mentionner quelles sont ces 20 ministres qui ont depose ces demandes ? Mme Alina Petrescu: Voulez-vous connaitre tous ces noms ? Q. : Oui, nous vous prions beaucoup ! Mme Alina Petrescu: Certainement, je n`ai rien contre. Marius Alexandru Dunca, Teodor Viorel Meleșcanu, Alexandru Petrescu, Mircea Titus Dobre, Sevil Shhaideh, Ana Birchall, Petre Daea, Rovana Plumb, Florian Dorel Bodog, Toma Florin Petcu, Andreea Păstarnac, Mihai Tudose, Adriana Petcu, Pavel Năstase, Alexandru Răzvan Cuc, Gabriel Beniamin Leş, Tudorel Toader, Viorel Ilie, Grațiela Leocadia Gavrilescu et Viorel Ștefan. Voila donc les 20 demandes de retrait de la demission recues jusqu`au moment où je suis descendue pour vous rencontrer. Q. : Puisqu`on en a pris note, pourquoi ne les a-t-on pas toutes envoyees avec les deux autres demissions de la fin de la semaine derniere, respectivement, celles de Mme Sevil Shhaideh et de Mme Carmen Dan? Mme Alina Petrescu: C`est le Premier ministre qui decide quand et quelles demissions il envoie au Palais Cotroceni. Q. : S`il vous plait, precisez-nous maintenant, compte tenu du fait que ces ministres ont presente leurs demissions, sont-ils interimaires, comme le Premier ministres, peuvent-ils retourner travailler ? Pour que tout soit bien clair pour tout le monde, on ne doit pas presenter sa demission pour pouvoir retourner travailler ? Mme Alina Petrescu: Non pas qu`ils ne peuvent retourner travailler. Ces ministres, et le Premier minsitre l`a dit a plusieurs reprises et meme il les a remercies parce durant toute cette periode les ministres demissionnaires, a la suite de la demission de par leur propre gre ou la suite de la decision d`hier du Parlement, ils sont venus travailler. Il y en a eu quelques-uns qui ont decide deleguer leur droit de signature aux secretaires d`Etat ou aux secretaires generaux des ministeres, mais dans leur ecrasante majorite, les ministres sont retournes travailler, c`est bien ce qu`ils doivent faire. C`est ce que precise la loi, particulierement apres l`adoption de la motion de censure. Jusqu`au moment de l`investiture du nouveau gouvernement, les ministres doivent continuer leur travail. Q. : Pouvez-vous nous dire si le 30 juin est la date limite pour le fonctionnement de ces ministres, apres quoi ils quitteront definitivement leurs postes ? Mme Alina Petrescu: Jusqu`a l`investiture du nouveau gouvernement. Si l`actuelle coalition de gouvernance et si les consultations qui commencent lundi prochain prennent fin avec des resultats positifs, avec des propositions de ministres presentees au Parlement qui les investira, avant le 30 juin, alors, oui, le 30 c`est la date limite. Mais ... Q. : Vous dites que toutes les demandes ont le meme texte, ... Mme Alina Petrescu: Non, non, non. C`est une confusion. Ah si, elles ont toutes le meme texte Q. : Pouvez-vous nous en lire une ? Ont-ils presente les motifs de leurs demissions ? Mme Alina Petrescu: Les motifs sont les suivants - dans ces documents sont changes les en-tetes et les noms des demandeurs : ``Compte tenu du retrait du soutien de la confiance accordee a un cabinet par l`adoption de la motion de censure, avant que les membres du nouveau gouvernement pretent serment, pour ne pas bloquer l`activite generale de l`administration publique, vu que le President de la Roumanie n`a pas pris note de la demission du soussigne, et n`a pas declaree vacante la fonction de membre du Gouvernement je retire ma demission presentee au SGG le ...; sous le numero d`enregistrement...; de la date du ...; en vue d`assurer la stabilite du Gouvernement, ainsi que pour la gestion et l`accomplissement des actes necessaires pour la gestion des affaires publiques ``. Attention, toutes ces actions ont lieu maintenant. Donc, a l`heure actuelle, tous les documents necessaires pour la gestion des affaires publiques peuvent etre accomplis et geres dans cette situation. Il y a aussi un paragraphe final, toujours identique, comme je viens de dire, dans toutes ces demandes de retrait : `` la demission du soussigne est une demission deliberee, etant une forme de protestation, je considere que la fonction de membre du Gouvernement devient vacante uniquement apres la publication de la motion de censure dans le Monitorul oficial``. Q. : Une clarification s`il vous plait. Que peuvent faire actuellement les ministres et qu`est-ce qu`ils ne peuvent pas faire ? Peuvent-ils prendre des decisions, peuvent-ils disposer l`allocation de fonds a certains programmes ? Que se passe-t-il pratiquement ? Mme Alina Petrescu: A l`heure actuelle, le Gouvernement a ete demis a la suite d`une motion de censure adoptee hier, au Parlement. La Constitution de la Roumanie et les reglements de fonctionnement du Gouvernement et des ministeres prevoient tres clairement quels sont le niveau et le volume de fonctionnement. On prevoit que le Gouvernement, avant l`investiture du nouveau cabinet, assure les affaires administratives et le bon deroulement des activites. Les ministres ont le droit de signature jusqu`au moment où, comme je viens de vous dire, il y a une nouvelle investiture. Q. : Donc, on peut allouer des fonds, tout fonctionne comme jusqu`au moment ...; ? Mme Alina Petrescu: Il y a le droit de signature et le Gouvernement agit pour assurer la bonne marche administrative de ce pays. Q. : Reporter: Mais je comprends de tout cela que le danger dont tous les demissionnaires parlent dans leurs demandes, le blocage pratiquement des ministeres, n`existe pas, n`est-ce pas? Mme Alina Petrescu: Eh bien, je vois qu`aux ministeres on travaille. Vous avez tous recu des communiques, je pense. Presque tous les ministres sont a leurs places et, comme je viens de dire, le Premier minsitre les en a meme remercies, il a fait appel a tous les ministres d`aller a leur travail et les a remercies pour avoir repondu a cet appel. Je pense bien que vous les avez vu aller chacun a leur travail, ils ont fait meme des declarations. Q. : Puisque vous parlez de leur travail, peut-etre devront-ils participer eventuellement a une reunion du Gouvernement ? Est-ce que le Premier minsitre envisage d`en convoquer pendant cette periode ? Mme Alina Petrescu: pour le moment la reunion annoncee n`a pas ete convoquee de nouveau. Mais si le cas se presente, des problemes urgents devant etre approuves dans le cadre d`une reunion du Gouvernement, alors, evidemment une reunion sera convoquee. Pour le moment on n`en a pas convoque. Q. : L`acte normatif dont vous nous avez lu un fragment dit que la demission devient revocable des le moment de sa presentation, mais pas plus tard de 15 jours depuis sa presentation. Comme toutes les demissions sont enregistrees le 15 juin, par consequent, les 15 jours de l`acte normatif expirent le 30 juin. Que se passe-t-il avec la direction des ministeres si avant le 30 juin il n`y a pas de nouveau gouvernement en place ? Mme Alina Petrescu: Les ministres, a l`heure actuelle, ont ete demis, la plupart d`entre eux, avec leur propre vote et a la suite d`une motion de censure. Q. : Donc, pratiquement, n`est plus appliquee la demission avec la periode de 15 jours, mais la demission par le motion de censure. Mme Alina Petrescu: Dans ce cas, les juristes aussi devraient peut-etre exprimer leur point de vue, mais dans le cas d`une motion de censure, on revient a ce que je vous disais tout a l`heure, mais si l`on entre deja dans des details, je pense que c`est le cas de demander aux juristes. Q. : Pouvez-vous nous dire si le Premier minsitre a ete appele de quelqu`un de ces ministres qui sont revenus sur leur decisions ? Mme Alina Petrescu: Je ne puis pas vous repondre. Je sais que ces demandes sont venues par la poste et non pas apportees personnellement par les ministres. Je vous remercie! Journaliste : Nous aussi vous remercions! 2017-06-22 15:15:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-22-03-18-33big_sigla_guvern.pngDeclarații de presă susținute de premierul Sorin Grindeanu la Palatul VictoriaȘtiri din 21.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-au-palais-victoriaM. Sorin Grindeanu: Mesdames et Messieurs, je veux tout dabord remercier ceux qui ont ete avec moi ces jours-ci et les gens autour de moi. Il y a un tres grand nombre de Roumains qui ont manifeste leur soutien et leur energie ma donne la force daller tete haute a travers ces jours compliques pour la Roumanie. Aux Roumain je leur dis que je vais faire mon devoir jusqu`au bout, jusqu`au jour où le pays aura un gouvernement qui fonctionne, en respectant toutes les procedures constitutionnelles et legales de notre pays. Tout comme je viens de dire jusqu`a maintenant, j`espere que le vote d`aujourd`hui au Parlement ne soit pas une erreur, et que le PSD puisse nommer le futur premier ministre. Ce qui est important c`est que nous sortions de ce blocage, pour transmettre aux investisseurs et aux chancelleries de tout le monde le fait que la Roumanie demeure un environnement stable et predictible. Il est important que les Roumains ressentent aussi peu que possible les effets de cette crise politique, Le PSD n`est Liviu Dragnea, le PSD n`est non plus Sorin Grindeanu. Ce parti doit etre uni. Je resterai membre du PSD qui ne devait pas passer par une telle epreuve, revoquer son propre gouvernement, parce que c`est la volonte dune seule personne. .J`espere de tout mon cœur ne pas arriver dans six mois dans une situation similaire; la Roumanie ne meriterait pas cela. Je remercie tous les ministres et je leur dis tout comme je l`ai fait jusqu`a maintenant, qu`ils doivent venir a leur travail, faire leur devoir. Avant la nomination d`un nouveau gouvernement nous devons remplir nos attributions. En outre, je remercie Victor Ponta, j`apprecie beaucoup qu`il ait ete avec moi ces jours-ci. J`ai fait ce que j`ai pense et je continue de penser que c`est mieux. J`ai choisie la voie la plus dure : e pas accepter de fonctions, ne pas accepter de compromis, ne pas accepter d`offres plus ou moins occultes, ne pas mendier ni negocier avec qui que ce soit, mais etre correcte, transparent et remplir mon devoir jus u`au bout et c`est ce que je ferai honnetement. Nous avons et j`ai ce devoir envers notre pays. Je vous remercie. Des questions! Question: PSD et ALDE ont obtenu des voix pour faire passer la motion. /.../ Si l`on sortait les voix des minorites, on constaterait que PSD et ALDE disposent d`une majorite instable ou bien moins de ce dont ils auraient besoin maintenant, Pensez-vous qu`il y ait des problemes pour la nomination d`une autre premier ministre du PSD et ALDE ? M. Sorin Grindeanu: C`est ce que je repete et j`ai l`ai fait aussi a mes collegues ces derniers jours, le fait que toute cette folie politique, si je puis ainsi dire, pourrait mener a la perte de la gouvernance par le PSD et la Coalition. Cette situation a ete risquee par ceux qui l`ont creee et ils devront repondre si ce scenario est mis en œuvre. Q. : Vous, concretement, du point de vue politique, qu`allez-vous faire dorenavant? M. Sorin Grindeanu : J`ai aussi ces derniers jours, y compris aujourd`hui de la tribune du Parlement, je vous le dis a vous aussi: je suis dans le PSD depuis 21 ans et naturellement,.avec des hauts et des bas, tout ce que signifie bien ou mal, deceptions, satisfaction, je ne changerai pas d`un jour a l`autre. Je ne changerai pas de parti, comme l`ont fait certains. Je pense que tel est le devoir de chacun de nous, en premier lieu envers nous-memes et ensuite envers les autres. Q. : Vous avez discute aujourd`hui avant le vote sur la motion avec le president du PSD. Pouvez-vous nous dire ce dont vous avez discute avant la motion ? M. Sorin Grindeanu: Nous avons defendu nos points de vue, il m`a dit de renoncer, je lui ai dit que je ne le fais que dans les conditions que j`avais annoncees publiquement. D`ailleurs, je vous ai dit .que tous ce que j`ai fait ces derniers jours, je l`ai fait de maniere transparente sans faveurs, sans ententes et ainsi de suite. Q. : Vous avez declare il y a quelques jours que tous ce scandale est ne de la volonte d`1une personne d`accumuler tout le pouvoir et M. Victor Ponta affirmait que votre seul defaut aux yeux du parti est que vous n`etes pas du cote de Liviu Dragnea. A votre avis quel serait le profil du futur premier ministre parce que, a l`heure actuelle, les speculations choisiront une personne avec beaucoup plus d`obedience envers le chef du parti? M. Sorin Grindeanu: Je ne voudrais pas speculer. Cette opinion que j`avais m`a ete consolidee aussi y compris par le discours d`aujourd`hui au Parlement prononce par le president M. le president Liviu Dragnea, le fait qu`il a affirme avoir remporte les elections, il a fait differentes chose, qu`il doit arriver, pouvait arriver ...;ou aurait dû arriver ce qui est correct, ce n`a pas ete possible, cela pourrait etre une speculation, on le verra bien. Q. : Avez-vous discute avec M. le President Iohannis apres le vote de censure ? M. Sorin Grindeanu: oui. Q. : ...; et, pouvez-vous nous dire ...; ? M. Sorin Grindeanu: Non. Q. : Ok. Et, concernant Victor Ponta, vous le gardez jusqu`a la fin de l`interim, ou bien il se retire a cette occasion ? M. Sorin Grindeanu: Il restera jusqu`au bout du mandat, jusqu`a ce que le Parlement approuve le nouveau gouvernement. Et cela dans le cas où l`on nr depasse pas le delais qui le placerait dans une situation d`incompatibilite. . Q. : Je comprends que pendant le week-end il y aura une reunion du CEx du PSD. Pensez-vous que ceux qui ont vote pour soutenir le Gouvernement puissent etre exclus du parti et voyez-vous la creation d`un pole de d`independants avec anciens membres du PSD, a la suite de ce vote? M. Sorin Grindeanu: Je ne veux pas speculer. Il est tres bien qu`il y ait rapidement ce CEx au cous de ce week-end. Peut-etre ainsi, beaucoup de ceux qui, je l`ai affirme aussi dans la sale, ceux a qui on avait promis certaines fonctions de ministres, de premiers ministres, il y en avait au moins cinq premiers ministres aujourd`hui et environ cinquante aujourd`hui au Parlement, et ils verront la verite, s`il y a une decision transparente, ce dont je serais heureux, qu`ils votent a la vue tout, non seulement la nomination du premier ministre, mais absolument toutes le propositions de ministres, n fin de compte, pour tout le gouvernement. Cela m`etonnerait. Q. : Qu`avez-vous senti en voyant les ministres de votre cabinet voter contre ce gouvernement, des gens avec qui vous etiez a table et avez essaye de realiser certains projets ? M. in Grindeanu: Je pense que ce fut un contre eux. Au moment où meme les organismes internationaux, l`Institut National de Statistique affirment que le pays suit la bonne voie, que nous avons cette croissance economique, la plus grande, cela temoigne que l`on a fait de bonnes choses. Le fait que l`on ne soutient pas ces realisations que l`on a faites, pour moi est un grand point d`interrogation a propos de ce que vous venez de dire, mais ce n`est un seul des nombreux autres aspects. J`ai fait appel au Parlement : s`il y a une grande confiance, pourquoi faut-il controler le vote? Il y a eu et je vous prie de revoir les images, il y a eu quatre controles avant d`arriver a l`urne de vote. Enfin, c`est une technique que vous avez certainement vue. Q. : Mais pensez-vous que les ministres qui ont vote contre eux-memes doivent se retrouver aussi dans le futur Gouvernement ? M. Sorin Grindeanu: Si je pouvais avoir tous les votes du CEx, c`est a dire si j`etais a la place de M. Liviu Dragnea, je ne les nommerais plus. . Q. : Trois questions courtes : Qui avez-vous rencontre a la Villa Lac 1, qui a telephone a qui, vous a M. Iohannis ou c`est M. qui vous a appele et quelle fonction vous a offerte Liviu Dragnea pour accepter la demission? M. Sorin Grindeanu: A la Villa Lac 1 j`ai rencontre Victor Ponta et des parlementaires de din Timiş, de Caraş, Nicu Bănicioiu, il y en a eu plusieurs que vous avez vus aujourd`hui, meme beaucoup plus nombreux. A la 2eme question : c`est moi qui ai informe le President sur la situation et le vote au Parlement, comme c`etait normal, nous sommes quand meme un pays democrate, membre de l`UE et ensuite nous avons eu une conversation telephonique. Mais sur le vote, c`est moi qui ai informe le President par SMS. Ensuite nous avons eu une conversation telephonique. Q. : C`est vous qui avez appele ensuite ou bien on vous a appele ? M. Sorin Grindeanu: C`est trop peu important. Q. : Et a la 3eme, concernant la fonction qui vous a ete offerte pour demissionner ? M. Sorin Grindeanu: Je ne veux pas entrer dans les details. J`ai prefere, comme je viens de vous dire, choisir cette voie parce que je continue de la considerer la voie correcte envers la Roumanie. La voie facile pour moi aurait ete d`accepter ce compromis, de m`entendre avec ceux qui m`ont fait l`offre. Mais je n`aurais ete correcte envers moi-meme, Sorin Grindeanu premier ministre de la Roumanie et cela est plus important que tout. Q. : Est-ce que, apres le vote au Parlement, avez-vous ete appele par des parlementaires PSD ou ALDE, pour vous demander en quelque sorte des excuses pour avoir vote la motion ? M. Sorin Grindeanu: J`ai recu differents SMS, messages, appels, je ne pense pas qu`il soit tres important. Q. : Un leader politique de l`opposition a affirme aujourd`hui dans son discours au Parlement, je cite : M. Grindeanu vous avez suggere que M. Dragnea vous a demande des choses incorrectes, faites un bien au pays et dites ce qu`il vous a demande . Allez-vous le faire ? M. Sorin Grindeanu: C`est encore trop tot. Je vous ai dit que je reste dans cette fonction, qu`il est important pour moi et pour les Roumains de gouverner jusqu`a l`installation d`un nouveau gouvernement, de prendre soin des affaires du pays. Je veux et j`espere de tout cœur, bien que , comme vous dites, il y ait une majorite discutable, je souhaite donc que le futur premier ministre soit membre du PSD, naturellement. Q. : Le plus grand regret depuis que vous etes Premier ministre reste l`Ordonnance 13 ? M. Sorin Grindeanu: J`y ai repondu encore, il y a quelques jours, que j`aurais certainement donne l`Ordonnance 14. Mais avant d`y arriver, on aurait probablement pu faire d`autres choses. J`ai affirme ausjourd`hui au Parlement que j`avais meme cru ce qu`on m`avait dit, que j`aurais a ma droite un ami qui m`aide. Je suis venu de Timişoara de la fonction de president du Conseil departemental, je n`ai pas demande je veux etre premier ministre etc. je ne me suis pas propose moi-meme, je n`ai rien fait en ce sens, on m`a appele pour occuper cette fonction. Et ma premiere reponse fut non, comme j`ai declare aussi au Parlement, non pas parce que je devais faire beaucoup de choses a Timişoara avec mon equipe de la-bas, et que je pensais devoir avoir une autre voie. J`ai cede a ces insistances de mes collegues venues du desir de ne pas perdre les millions de votes que le PSD avait recueillis aux elections. Et j`ai compris cela. En outre, j`ai compris ce qu`il y en avait de l`Ordonnance, bien que je ne veuille pas presenter maintenant de details, mais ils sont interessants, je suis venu dire a de nombreux collegues du parti que je voulais renoncer, qu`il n`etait pas normal que j`y reste ; et a la suite du meme CEx, a l`unanimite on m`a dit non, vous avez le soutien ... et vous rappele ce qui s`en suivit, il y a eu une conference de presse au Parlement, si je ne me trope pas, d`environ deux heures ces jours-la. Et, a ce moment-la j`ai compris encore que c`etait de mon devoir d`y rester, car autrement tout ce que nous avions concu comme programme gouvernemental, ce que nous devions accomplir les quatre annees a suivre risquer de ne pas pouvoir etre mis en œuvre. Q. : Est-ce que, a ce moment-la, apres l`Ordonnance 13, M. Liviu Dragnea vous a demande de demissionner ? M. Sorin Grindeanu: Je pense avoir ete clair, il y a eu une reunion du CEx. Q. : Quand allez-vous rendre publics tout ce que vous avez connu ce soir-la, parce qu`il y a beaucoup de points d`interrogation et vous-meme avez dit .... M. Sorin Grindeanu: Pour moi tout est clair sur ce qui s`est passe ce soir-la. Je suis venu ici et non pas ailleurs et j`ai annonce l`Ordonnance 14, n`est-ce pas ? Je ne suis pas ailleurs le faire. La conference de presse non plus qui a suivi n`a pas ete simple, avec des centaines de milliers de gens devant le Gouvernement, mais j`etais et je suis encore premier ministre de la Roumanie. On ne pouvait pas donner une conference de presse sur le perron du Palais et ... mais je ne veux plus detailler. Q. : Est-ce que, a ce moment-la M. Liviu Dragnea vous a demande d`annoncer lui l`Ordonnance 14? M. Sorin Grindeanu: Non, ce n`etait pas possible. Q. : Mais vous a-t-il demande de ne pas adopter l`Ordonnance 14? M. Sorin Grindeanu: Aujourd`hui on ne detaille pas Q. : Quels conseils auriez-vous pour Liviu Dragnea dans la relation avec le futur premier ministre pour ne pas arriver dans cinq mois dans une telle situation comme celle-ci ? M. Sorin Grindeanu: Premierement, allons placer les chose dans l`ordre correct. Je souhaite qu`il soit du PSD, le futur Premier ministre, mais cela reste a voir, meme si je le souhaite. Deuxiemement, je souhaiterais que dans les relation avec Liviu Dragnea, le futur premier ministre, j`en cannais environ cinq possibles to be elected, je souhaiterais, pour etre exact, qu`il n`y ait pas d`agenda dissimules, ni buts dissimules. Parce que j`ai eu cette sensation, ce dernier mois, quand, en fait on m`a meme dit : mais tu ne savais pas que c`est un gouvernement de sacrifice ? Non ! Et je pense que j`ai fait mon travail, ainsi que la grande partie des ministres. La preuve sont les resultats economiques, comme je viens de vous dire, et je pense que celle-ci est la voie correcte a l`avenir et jusqu`au moment où M. Liviu Dragnea ne comprend pas que le Premier ministre appartient a la Roumanie, donne certainement par une majorite du Parlement, mais c`est le Premier ministre de la Roumanie, non pas le Premier ministre du PSD. Naturellement, le PSD aussi fait partie de la Roumanie, mais il y a quand meme une difference. Q. : La nuit où il y a eu la reunion du Gouvernement concernant l`Ordonnance 14, vous en avez ete absent six - sept heures, soutient la vice-presidente du PSD, Mme Gabriela Firea. Pouvez-vous nous dire où avez-vous ete pendant ce temps-la ? M. Sorin Grindeanu: Ce serait la derniere chose. Je n`ai pas repondu ces jours-ci a Mme Firea que j`ai vue aussi aujourd`hui au Parlement extremement preoccupee, sachant qu`elle est maire general. Je n`y repondrai maintenant non plus, sincerement, je ne veux pas repondre a toutes les attaques et tout ce qui se passe ces jours-ci avec moi et avec mes proches. J`ai reussi a resister a ces attaques et justement pour cela, passant outre ce moment du Parlement, je n`y repondrai pas maintenant. Q. : Timişoara ou Bucarest? Avez-vous decide au moins de rester dans la capitale, meme si vous allez faire une pause apres l`interim au Gouvernement, ou bien rentrerez-vous chez vous ? M. Sorin Grindeanu: Certainement, les jours a suivre j`irai a Timişoara revoir ma famille. Q.: A l`heure actuelle quel est votre statut au sein du PSD ? M. Sorin Grindeanu: Ce n`est pas tres clair et je vais vous dire pourquoi. Q. : Il doit s`ecouler une annee avant de vous y reinscrire. M. Sorin Grindeanu: Je ne sais pas, car le statut du PSD avait disparu du site il y a quelques jours, mais le document n`etait pas encore arrive a Timiş. Ce sont des aspects relevant probablement d`une certaine bureaucratie, les gens etant occupes avec d`autres choses. Q. : Craignez-vous une vengeance de la part des proches de Liviu Dragnea parce que vous n`avez pas demissionne ? M. Sorin Grindeanu: /...;/ chez moi, le grand hic fut justement que je n`avais pas le moyen. J`espere que non concernant mes proches et ceux qui ont declare ouvertement me soutenir,car je pense que le moment releve du passe, en depit du fait que je n`en suis pas tres, tres certain. En echange, ce dont je suis certain, je suis certain qu`on n`a pas depasse le moment de la peur, la peur dont je vous parlais, dont je parlais aussi a Timişoara et aujpourd`hui au Parlement. Je vous prie, la derniere question. Q. : Vous venez de dire que vous craignez l`existence d`agendas dissimules pour le futur gouvernement. Quels agendas dissimules pourrait-il exister ? M. Sorin Grindeanu: Je vous en ai donne un exemple. Par exemple que le futur premier ministre ne soit accepte que toujours pour cinq mois, en sortant une evaluation qui n`a pas de rapport avec la realite, on organise des moments comme maintenant et revoquons notre propre gouvernement. Voila un exemple d`agenda cache, dont il parait que certains de mes collegues etaient au courant et qui, en fin de compte s`est avere reel. Q. : Et que gagnerait-on si le Gouvernement est revoque apres cinq mois ? M. Sorin Grindeanu: Pensez-vous que c`est a moi de repondre ou a ceux qui l`ont concu ? Q. : Les medias ont revele que le procureur en chef de la DNA, Laura Codruţa Kovesi, a demande aux procureurs, je reproduis, qu```il faut arriver au premier ministre. Qu`en diriez-vous ? M. Sorin Grindeanu: Je pense que le Ministere de la Justice doit s`en occuper et j`ai compris qu`ils ont sais l`Inspection judiciaire. Q. : Vous sentez-vous une cible actuellement de la DNA dans ces conditions? M. Sorin Grindeanu: On se sent une cible quand on se sent coupable. J`ai vu qu`il y en a qui luttent contre le systeme, j`ai vu aussi aujourd`hui dans le Parlement qu`il y en a qui luttent contre le systeme et qu`il y a des victimes. On se sent cible au moment où, je repete, on a quelques chose a dissimuler ou que l`on se sent coupable pour avoir commis quelque chose d`illegal. J`ai donne des declarations concernant la periode respective, ayant clarifie, je pense, qu`entre 2008 et 2012, etant vice maire du municipe de Timişoara, je n`ai jamais ete responsable des problemes concernant le patrimoine, il n`y a aucune de mes signatures sur ces contrats-la, et ainsi de suite. Donc je n`ai pas d`autre reponse que celle que j`ai dite il y a quelques mois, je ne puis pas modifier cette reponse-la, ce ne serait pas reel. C`est bien de cela qu`il s`agit. Pour le reste, c`est l`affaire du Ministere de la Justice, de l`Inspection judiciaire, comme vous savez, ils verront ce qui est reel , ce qui s`est passe etc, L`affaire doit etre tiree au clair. Q.: /...;/ Quels serait le premier conseil que vous donneriez au futur Premier ministre ? M. Sorin Grindeanu: De ne pas croire a l`amitie de Liviu Dragnea. Je vous remercie. 2017-06-21 17:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-22-02-39-12big_3.jpgDeclarații de presă susținute de premierul Sorin Grindeanu la Palatul VictoriaȘtiri din 18.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-de-presse-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-au-palais-victoriaMme Alina Petrescu: Bonjour! Il y aura une breve declaration de presse du Premier ministre de la Roumanie, M. Sorin Grindeanu. M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie. Le Programme national de developpement local, deuxieme phase est l`un de nos objectifs, de mes objectifs principaux en tant que Premier ministre. Ces derniers mois j`ai eu un tres grand nombre de reunion avec des maires de communes, de villes, de municipes, avec des presidents de conseils departementaux pour ecouter leur doleances et pour trouver ensemble les solutions afin que le PNDL 2 reussisse et contribue au developpement de la Roumanie. Malheureusement, Mme la ministre Sevil Shhaideh, sous la coordination de laquelle se trouvait ce programme extremement, extremement important, a eu a la disposition cinq mois pour y faire quelque chose, mais elle n`a rien fait. Il y a un mois et demi je l`ai avertie qu`il y a des retards et que les maires commencent a perdre patience. Elle ne m`a pas obei ! Il y a deux jours je l`ai avertie aussi publiquement, ici, dans cette salle, qu`il y a des retards non autorises. Le lendemain apres mon avertissement public elle s`est brusquement rappele le PNDL et communique qu`elle le mettra en œuvre. Nous vivons une periode où je ne me souviens pas qu`un programme d`une telle importance soit utilise dans des buts politiques. Pour dissiper tout doute, j`ai decide ceci : avant cela, je veux vous dire que je n`accepte pas que ce programme soit utilise dans des buts politiques et je ne vais pas tolerer une telle chose. Et justement pour dissiper tout doute, comme je viens de dire, j`ai signe aujourd`hui les ordres de destituer tous les secretaires d`Etat du Ministere du Developpement Regional et de l`Administration Publique, du secretaire general et de tous les secretaires generaux adjoints. A partir d`aujourd`hui Mme Sevil Shaiddeh ne peut plus signer, ni elle, ni par personnes interposees aucun document en liaison avec le PNDL. J`ai fait cette demarche pour bloquer les eventuels abus et les tentatives de bloquer le programme. Il doit continuer et je vous garantis que cela arrivera aussi vite que possible mais uniquement dans le respect de la loi. J`invite Mme. Shaiddeh lundi a une discussion pour me communiquer la situation des programmes actuels en cours de deroulement. Je sais que c`est une personne qui, en fin de compte, est respectueuse de la loi ! Je vous remercie ! 2017-06-18 16:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_pm3.jpgDeclaraţii de presă susţinute de Victor Ponta, secretarul general al Guvernului, la Palatul VictoriaȘtiri din 17.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-de-presse-de-m-victor-ponta-secretaire-general-du-gouvernement-au-palais-victoriaM. Victor Ponta: Bonjour! Je vous remercie pour avoir repondu a l`appel de la porte parole du Gouvernement aussi vite que cela et je vous en remercie. Je voudrais vous faire connaitre deux choses. D`abord, a la demande du Premier ministre, j`ai contacte la ministre de l`Interieur, Mme Carmen Dan, qui etait au bureau et m`a informe relativement aux effets negatifs des precipitations de cette periode et m`a communique par ecrit toutes les mesures prises deja par l`Inspectorat General pour les situations d`urgence. Je comprends ainsi que sont actives tous les mecanismes necessaires pour eviter des effets negatifs plus preoccupants que ce qui a eu lieu actuellement a Alba, Buzău, Dambovița, Timiș, Argeș et au municipe de Bucarest. Le Ministere des Affaires Interieures, sous la coordination directe de Mme la ministre, des secretaires d`Etat, de tous qui ont des attributions en la matiere s`occupent ce soir et informeront le Gouvernement et le Premier ministre s`il est besoin de quelque chose de plus depassant les possibilites du Ministere de l`Interieur. Le second aspect que je tiens a vous faire connaitre, a la demande du Premier ministre, c`est qu`aujourd`hui j`ai travaille avec l`appareil de travail du Premier ministre et demain nous aurons une liste claire des actes normatifs qui doivent etre adoptes sans tarde, il s`agit de fonds europeens, de differents actes normatifs du Gouvernement qui ne peuvent pas etre reportes jusqu`a la clarification de la situation politique du Gouvernement au sein du Parlement, en sorte que lundi nous aurons une reunion preparatoire, pour voir exactement la situation des avis, il y a des ministres qui ont presente leur demission, deleguant leurs attributions aux secretaires d`Etat, il y en a d`autres qui ne les ont pas deleguees, et qui, donc, seront responsables de donner les avis. Et tout ce qui est absolument urgent, je repete, absolument urgent, tout ce qui ne peut pas etre reporte je le presenterai au Premier ministre et, certainement, par le biais de la porte-parole vous, quelle que soit la situation politique, vous sachiez, que nous faisons en sorte de ne pas perdre de fons pour le pays pas, ni manquer des actions qui ne peuvent pas attendre. Voila donc ce que je voulais vous presenter. Une fois de plus, je tiens particulierement a dire que j`ai discute, j`ai les documents et je fais confiance que Ministere de l`Interieur gere tres bien cette situation et je precise que tous les actes normatifs qui ne peuvent pas etre reportes seront lundi sur la table du Premier ministre. Question : M. le secretaire general. M. Ponta ...; M. Victor Ponta: M. Ponta, c`est mieux, c`est plus simple ...; Q. : Je respecte la fonction. M. Victor Ponta: Je vous en prie, je vous remercie. Q. : Pouvez-vous nous dire comment a eu lieu le processus de transfert entre vous et Mihai Busuioc? J`ai compris qu`il est venu cet apres-midi ici. M. Victor Ponta: L`ancien secretaire general est venu. Je suis une personne institutionnelle, en travaillant dans une institution et lui aussi. Et, au-dela des questions politiques je suis persuade que les choses rentrent dans la normalite. Lundi nous dresserons effectivement le processus verbal de transfert des documents qu`il avait et je lui ai demande de m`aider pour ce que je savais qu`il est tres urgent. Je suis persuade qu`il continuera de me l`accorder. Q. : Certaines sources politiques soutiennent qu`a l`heure actuelle le Gouvernement prepare une Ordonnance d`urgence, visant les presidents des partis, de formations politiques de Roumanie qui ...; M. Victor Ponta: Non, nous n`avons discute d`aucune ordonnance d`urgence non pas une visant un certain but. Si une question, egalement urgente apparait nous choisirons la procedure normale, mais nous n`avons discute, jusqu`a l`heure actuelle, que des actes normatifs au niveau le plus eleve d`Arrete du Gouvernement. Q. : Certaines sources indiquent que 15 parlementaires PSD ne signeront pas la motion de censure. M. Victor Ponta: Permettez-moi, je vous repondrai a ces questions quand je serai au Parlement, comme depute. Ici, en tant que secretaire general du Gouvernement, je voudrais que l`on respecte l`institution, comme vient de dire votre collegue. Q. : Avez-vous discute avec ceux de l`UDMR en ce sens ? M. Victor Ponta: Je discute avec absolument tout le monde. Je suis un homme du dialogue et le Premier ministre egalement est un homme du dialogue, mais ici je suis en tant que secretaire general du Gouvernement et je suis preoccupe a ce que le Gouvernement fonctionne dans des parametre aussi normaux que possible. Je ne puis pas dire qu`il fonctionne normalement, ce ne serait pas realiste, mais force est de maintenir le canot a l`eau, pour ainsi dire. Q. : Vous venez de dire qu`il y a certains ministres qui ont delegue leurs attributions aux secretaires d`Etat, d`autres non. Pouvez-vous nous dire quels ministres n`ont pas delegue leurs attributions ? M. Victor Ponta: Je puis vous dire, par exemple, Mme la ministre de l`Interieur, qui etait au bureau. J`ai parle avec elle et gere tres bien l`activite qui lui incombe en vertu de la loi. Je sais egalement que M. le ministre de la Justice Toader Tudorel, n`a delegue a personne ses attributions et il signera certainement ce qui doit etre signe pendant cette periode. Mon message important est : je ne crois pas et je n`ai vu aucun acte, pour ainsi dire, irresponsable de la part de quelqu`un qui ait ferme le ministere s`en allant chez lui. Tous les ministeres fonctionnent pour les situations urgentes. . Q. J`allais dire M. le Premier ministre...; M. Ponta, pouvez-vous nous clarifier ce qu`il en est avec les demissions que vous avez envoyees hier au Palais Cotroceni ? En avez-vous recu une reponse ? M. Victor Ponta: Je suis persuade que le Premier ministre du pays et lorsqu`il y aura quelque chose a communiquer. Ile vous le fera connaitre par le biais de la porte-parole Tandis que moi, en tant que secretaire general, je mettrai en œuvre les decisions du President et du Premier ministre. Je vous remercie et je vous promets que je vous annoncerai a temps pour que vous evitiez la vitesse de deplacement et, naturellement, des incidents et nous nous reverrons quand il y aura des choses importantes. Je vous remercie. Nous sommes en position, pour ainsi dire! Je vous remercie beaucoup ! 2017-06-17 00:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-18-09-13-06big_3.jpgDeclaraţii de presă susţinute de Victor Ponta, secretarul general al Guvernului, la Palatul VictoriaȘtiri din 16.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-de-presse-de-m-victor-ponta-le-secretaire-general-du-gouvernement-au-palais-victoriaMme Alina Petrescu: Bonsoir a tous ! Premierement je voudrais vous faire connaitre quelques decisions importantes prises aujourd`hui par le Premier ministre Sorin Grindeanu : la decision delivrer de la fonction de secretaire general du Gouvernement par M. Mihai Busuioc et la nomination dans cette fonction de M. Victor Ponta. Ces decisions ont ete signees depuis cinq jours par M. le secretaire d`Etat - et je le souligne - Alexandru Mihai Ghigiu, a la suite du refus repete et non motive de M. Mihai Busuioc et Mme Andreea Lambru de signer ces decuisions du Premier ministre de la Roumanie. Toujours aujourd`hui ont envoyees a l`Administration presidentielle les propositions pour rendre vacants les postes de ministre des Affaires Interieures et de vice-premier ministre et ministre du Developpement Regional, de l`Administration Publique et des Fonds Europeens et a la fois les propositions de nomination interimaire de M. Augustin Jianu en fonction de vice-premier ministre et ministre du Developpement Regional et de M. Sorin Mihai Grindeanu en fonction de ministre des Affaires Interieures, et, en fonction de la decision de l`Administration presidentielle, M. Mihai Grindeanu puisse deleguer le plus probablement ses attributions a un secretaire d`Etat du Ministere des Affaires Interieures. Quatre autres decisions signees aujourd`hui par M. le Premier ministre sont : la decision delivrer de la fonction de : M. le secretaire d`Etat Adrian Mlădinoiu, de M. le secretaire d`Etat Tudor Vesa - les deux du Secretariat General du Gouvernement (SGG); de M. le secretaire d`Etat Adrian Marius Dobre du Ministere du Travail et de M. le secretaire d`Etat Adrian Ionuţ Gadea du Ministere du Developpement Regional. Et, avec cela je laisse la parole a M. Victor Ponta, le secretaire general du Gouvernement. M. Victor Ponta: Je vous remercie ! Bonsoir ! Je m`attendais pas, comme vous d`ailleurs, pour etre sincere, de nous revoir aussi vite que cella dans cet endroit, mis la vie nous place dans des s situations inattendues - et maintenant nous sommes dans une situation anormale. Je tiens a vous faire connaitre que le Premier ministre, M Grindeanu, m-a propose hier de faire partie de son equipe pendant cette periode tout a fait anormale pour le fonctionnement d`un gouvernement, le Gouvernement de la Roumanie, ou tout autre gouvernement d`un pays civilise. Et j`ai accepte immediatement, et, en depit du fait que je n`etais pas dans le pays, je suis venu l`aider parce que je pense que Sorin Grindeanu merite d`etre aide pour les choses correctes qu`il veut faire. Vous pouvez facilement vous imaginer n`etait pas exactement dans mon plan de carriere ou sur la liste des souhaits de fonctions publiques, mais je ne pense qu`il y a place pour l`orgueil dans cette situation. Je pense qu`il faut assurer l`activite de la fonction du Premier ministre, ainsi que des ministres qui viendront, le fonctionnement du Gouvernement pour le bien de tous les citoyens. Le Gouvernement n`a jamais appartenu et n`appartiendra pas a un parti (...;), mais c`est le Gouvernement de la Roumanie. On ne peut pas le fermer comme un supermarche pendant la periode d`une crise politique, je le sais tres bien, il doit fonctionner meme dans les situations anormales. Et le Premier ministre Sorin Grindeanu le fera et pois je vais l`aider dans cette fonction. Que j`occuperais certainement de maniere temporaire. . Et que ceci soit bien claire : la personne de celui qui m`a propose a compte beaucoup. Je connais M. Grindeanu depuis de longues annees, c`est une personne honnete, comme tous ceux du Banat, une personne serieuse. On lui a demande d`etre premier ministre. Ce n`est pas lui qui l`a demandee en decembre et meme si au debut il a ete tres difficile, avec de nombreux problemes - et il etait normal que cela soit ainsi - ces derniers jours j`ai vu un Premier ministre ferme, maitre de soi-meme et de ses idees, ayant une vision pour le futur, pour le futur de la Roumanie et, pour etre sincere, y compris pour le futur du PSD, si le PSD souhaite avoir un avenir. Voila pourquoi .je suis dispose de l`aider avec toute mon experience et les connaissances que j`ai acquis dans mes fonctions anterieures. J`ai ete assez de fois dans ce batiment, occupant differentes positions et je puis faire face a ces attributions, en acceptant la proposition du Premier ministre et sa demande de l`aider, en depit de tous les risques politiques et les responsabilites que j`eprouve et que je consens a assumer. Il faut que ce soit bien claire ce que nous voulons faire les jours a suivre. D`abord, il s`agit d`une periode, evidemment limitee, mais sans savoir precisement combien de temps, pour maintenir sur la ligne de flottaison l`activite gouvernementale qui a ete minee par une decision politique erronee prise par M. Dragnea, notre collegue. Et, bien que je realise que cette position n`est facile, je connais assez bien l`administration centrale, pour pouvoir aider le Premier ministre dans l`accomplissement des attributions qui lui incombent la prochaine periode. Il est evident l`evolution de la situation ici depend des evolutions politiques. Si la motion de censure initiee meme par le PSD ne rassemble pas le quorum necessaire de votes, alors, vous realisez qu`il s`agit d`une activite a long terme, pendant laquelle le Premier ministre cherchera a jouir d`une majorite et un gouvernement fonctionnel, comme ce fut le cas, je vous prie de vous rappeler, de la Gouvernance de M. Tariceanu en 2007 - 2008, a savoir, un gouvernement minoritaire mais qui a fonctionne. Si la motion de censure contre le propre gouvernement que, tout comme moi, de nombreux parlementaires PSD ne voteront pas - si, toutefois, la motion passe, alors avant la nomination d`un nouveau premier ministre e vote par le Parlement, M. Grindeanu devra assurer je fonctionnement du Gouvernement. Je tiens a vous rappeler qu`il y a eu des periodes d`interim durant meme jusqu`a trois mois dans ce pays et l`on ne peut pas fermer le Gouvernement comme voudrait M. Dragnea. Il y a des mesures gouvernementales qui ne peuvent pas attendre pendant cette periode, le Premier ministre, M. Grindeanu, les ministres doivent venir travailler s`agissant de l`interet public et ils sont en place, doivent remplir leurs attributions. Je me refere en premier lieu au fait que, avant le 1er juillet, il faut accrediter les agents de management et les organismes intermediaires pour les fonds europeens, qu`il faut conclure le semestre, a propos de la situation budgetaire - encaissement,, depenses, preparer la rectification, il y a des rencontres internationales. La Roumanie, comme vous le savez, et j`ai felicite M. Grindeanu pour cette initiative - a depose une demande officielle pour accueillir a Bucarest l`Agence europeenne des medicaments. Je puis vous enumerer beaucoup d`aspects qui ne peuvent plus attendre la fin de la crise politique dont M. le premier ministre Grindeanu, a l`aides des ministres et de moi-meme s`occupera. Pour le reste, je suis absolument persuade qu`au moins de la part du Premier ministre Grindeanu il y a la volonte du dialogue, maintenant meme, a la 13eme heure, pour que le gouvernement revienne a un fonctionnement normal, pour avoir une majorite normale - et je me refere au PSD-ALDE, certainement, et qu`il puisse exercer aussi bien que possible la dignite qu`il occupe, je repete, dignite qu`il n`a pas souhaitee, mais l`a acceptee a la demande de ceux qui maintenant le considerent soudainement tres mauvais. Je tiens a affirmer une fois de plus que j`ai accepte la fonction et j`estime que je suis honore de travailler avec M. Grindeanu, tout comme il a travaille avec moi, tant que nous travaillons pour l`interet public. Et je suis d`autant plus content de travailler avec lui, que les trois derniers jours il a passe un teste que moi, politicien depuis assez de temps, je n`ai pas vu, c`est presque un teste mafieux, a savoir: menaces a la personne, les soi-disant devoilements sur la vie personnelle ou tentatives de prevarication concernant des postes tres bien payes que, tout simplement M. Grindeanu ne pouvait pas accepter, n`ayant la formation necessaire. Le fait qu`il a reussi ce teste, pour moi, citoyen de la Roumanie, fut la raison determinante pour avoir accepte cette fonction et je veux que vous soyez persuades que cette fois-ci, comme vient de presenter ma collegue, nous nous sommes mis a travailler et au Gouvernement de la Roumanie les lumieres ne s`eteignent pas. Question: En acceptant cette position, vous risquez maintenant d`etre exclu vous aussi du PSD ? M. Victor Ponta: oui. Q. : Avez-vous reflechi a une autre variante pour en parler tant avec le Premier ministre Sorin Grindeanu, qu`avec le chef du PSD, Liviu Dragnea? M. Victor Ponta: Avec le Premier ministre, naturellement, j`en ai parle. Je tiens a vous dire ceci, en faisant un seul commentaire : sous la conduite de M. Dragnea, venu du PD, je vois que le PSD exclue en deux jours consecutifs les deux premiers ministres. M. Nastase, d`ailleurs n`a plus ete recu. Je connais beaucoup de gens qui ont vote PSD, qui ont lutte pour le PSD et je voudrais pas etre maintenant a leur place, lorsque M. Dragnea a decide d`exclure du parti les deux premiers ministres membres du parti. . Pour le reste, je ne veux plus parler politique et du parti, de cet endroit du Gouvernement. Toutefois, je tiens a dire une chose que j`vais note sur ce petit agenda, mais je ne l`ai pas dit, je ne voudrais pas que nus ressemblions au Parti Socialiste Francais, qui a remporte les elections avec plus de 50% et dont il n`a plus maintenant que 10%. Et M. Grindeanu est membre PSD, demain, je comprends, il ira a son organisation, ce qui est bien, et cette qualite ne pourra lui etre enlevee ni meme par M. Dragnea, venu du PD. 2017-06-16 22:32:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-18-09-12-50big_4.jpgDecizii ale premierului Sorin GrindeanuȘtiri din 16.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/decisions-du-premier-ministre-sorin-grindeanuLe Premier ministre Sorin Grindeanu a decide aujourd`hui de revoquer M. Mihai Busuioc de la fonction de secretaire general du Gouvernement et de nommer a sa place M. Victor Ponta. Les decisions ont ete publiees dans le Monitorul Oficial apres avoir ete contresignees par M. le secretaire d`Etat Alexandru Mihai Ghigiu, a la suite du refus repete et non motive de M. Mihai Busuioc et de Mme Andreea Lambru de signer les decisions du Premier ministre de la Roumanie. En outre, le Premier ministre Sorin Grindeanu a envoye a l`Administration presidentielle les propositions de rendre vacants les postes de ministre des Affaires Interieures et de ministre du Developpement Regional, de l`Administration Publique et des Fonds Europeens. Par la meme occasion. ont ete envoyees aussi les proposition de nomination interimaire de M. Augustin Jianu en fonction de vice-premier ministre, ministre du Developpement Regional, de l`Administration Publique et des Fonds Europeens, et de M. Sorin Grindeanu en fonction de ministre des Affaires Interieures. 2017-06-16 20:43:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-16-08-43-51big_sigla_guvern.pngPremierul Sorin Grindeanu l-a primit, la Palatul Victoria, pe omologul său luxemburghez, Xavier BettelȘtiri din 16.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-accueilli-au-palais-victoria-son-homologue-luxembourgeois-m-xavier-bettelConference de presse conjointe du Premier ministre Sorin Grindeanu et de son homologue luxembourgeois, M. Xavier Bettel M. Permettez-moi de saluer la visite du Premier ministre M. Bettel a Bucarest C`est le premier Premier ministre luxembourgeois qui effectue une visite officielle en Roumanie ces 14 dernieres annees. La Relation de la Roumanie avec .le Grand Duche du Luxembourg est tres rapprochee. Nous apprecions le soutien permanent du Luxembourg aux objectifs de la Roumanie d`adherer a l`UE et a l`OTAN.N`oublions pas que les procedures d`adhesion de la Roumanie a l`UE ont commence dans la ville de Luxembourg, par la signature du Traite d`adhesion a l`UE en 2005. Pour tout cela j`ai exprime la gratitude du Gouvernement de la Roumains et des Roumains. Nous avons eu un dialogue consistent, qui a couvert tant la dimension de la cooperation entre la Roumanie et le Grand Duche du Luxembourg, que les sujets importants de l`agenda europeen et international. Nous sommes convenus que les relations speciales au niveau politique constituent un fondement excellent pour explorer le potentiel de nos deux economies et d`identifier certaines nouvelles opportunites de cooperation. Nous voulons conferer plus de substance a nos relations economiques, a la mesure du potentiel des deux economies. On travaillera sur la diversification de notre cooperation, en explorant des domaines comme la technologie des informations, les communications, le tourisme, le secteur bancaire etc. Dans ce contexte, nous avons souligne l`importance de la mission economique luxembourgeoise en Roumanie, conduite par le Grand Duc Heritier, planifiee pour 2018. Je suis certain que ce projet sera reussi et contribuera significativement a la diversification de nos relations bilaterales economiques. J`ai discute egalement avec M. le Premier ministre Bettel du fait que la ville de Timișoara, deviendra la Capitale europeenne de la culture. L`accueil pour la deuxieme fois par la Roumanie de cet evenement culturel represente une importante opportunite, c`est pourquoi nous souhaitons beaucoup d`un echanges de bonnes pratiques entre Luxembourg et Timișoara, compte tenu de la riche experience du Luxembourg en la matiere. En outre, nous avons aborde ensemble les defis importants qu`affronte l`Union europeenne, sujet sur lequel nous avons eu des approches similaires et convergentes dans plusieurs dossiers importants, qu`il s`agisse de Brexit, du futur de l`UE ou du marche unique numerique. Nous soutenons l`avancement de l`integration en depit des defis multiples que nous avons a affronter. J`ai fait connaitre que, dans la perspective de la reprise de la presidence du Conseil UE, debut 2019, nous compterons aussi sur l`expertise du Luxembourg, C`est pourquoi, j`ai souligne l`importance du maintien du fonctionnement de l`Espace Schengen et j`ai reitere l`objectif de la Roumanie d`adherer a l`Espace Schengen, en mettant en exergue le fait qu`actuellement la Roumanie assure de facto la securite d`une partie importante de la frontiere externe de l`Union. Et la, j`ai remercie Luxembourg pour son soutien constant et ferme offert en la matiere. En conclusion, ce fut un dialogue tres efficace et ferme que nous envisageons de poursuivre prochainement. Je vous remercie. M. Xavier Bettel: Buna ziua ! (en roum., Bonjur !) Je tiens tout d`abord a remercier M. le Premier ministre, pour la rencontre que nous venons d`avoir, je remercie donc, Messieurs, le Gouvernement de la Roumanie, ainsi que le President de la Roumanie de m`avoir invite avec mon mari Gauthier a nous rendre aujourd`hui en Roumanie, a Bucarest et demain a Sibiu, pour pouvoir intensifier les liens qui existent entre la Roumanie et le Grand Duche de Luxembourg. Vous avez dit, cher collegue, c`etait il y a 14 ans qu`un Premier ministre luxembourgeois est venu en Roumanie. De temps en temps on a l`impression que quand on est dans la meme famille on n`a pas besoin de se voir de maniere bilaterale. On se voit regulierement a Bruxelles, on se voit dans le contexte international, et je trouve que les relations entre les pays aussi au niveau bilateral sont tres importantes. Vous avez parle des relations qui existent deja. Oui, Sibiu et le Grand Duche du Luxembourg au niveau de la culture est quelque chose de connu et une cooperation avec la Roumanie ...; un marche de maniere parfaite. Vous avez parle de Timisoara, je transmettrai au niveau de la ville de Timisoara de vouloir travailler avec les organisateurs de la Capitale europeenne de la culture et je transmettrai donc cette volonte a travers le Ministere de la Culture. Vous avez dit qu`on doit continuer, qu`on doit intensifier. Je dois vous dire que la visite tombe quand meme dans un moment où ce que recherche quelqu`un qui va investir dans votre pays fait defaut : c`est une certaine stabilite. Je dois etre d`accord avec vous qu`il est difficile de convaincre un investisseur de mon pays ``venez demain investir a Bucarest`` si la question est de savoir comment va continuer la politique en Roumanie, qui va etre en fonction, quelle la politique que va avoir la Roumanie. Alors je vous souhaite de tout cœur, a la Roumanie, de trouver une solution durable et de stabilite qui permettra donc de recreer cette stabilite qui est necessaire pour tout investisseur qui veut venir s`installer ici en Roumanie. Et vous m`avez dit que nous sommes le neuvieme investisseur aujourd`hui, je sais que les liens peuvent s`intensifier, c`est pour cela que je remercie pour la possibilite de pouvoir rencontrer des gens responsables du secteur de l`ICT pour pouvoir voir comment on peut travailler de maniere tres concrete aussi ensemble. Je suis sûr qu`il y a d`autres ...; vous avez parle de la culture, il y a aussi la recherche, avec les universites etc., etc. differents sujet que l`on peut intensifier. Mais encore une fois, ces intensifications seront possibles quand j`aurai un partenaire où je sais c`est un partenaire qui aura une duree de vie assez longue pour pouvoir commencer un projet, preparer un projet, mais aussi terminer un projet. Alors Luxembourg est un pays ami de la Roumanie et nous vous soutenons pour tous les efforts que vous faites. Vous etes un pays avec lequel on travaille de maniere solidaire au niveau europeen, avec lequel nous avons des echanges. Mais permettez-moi d`aborder un sujet qui, je pense a ete mal compris par certains collegues roumains, qui est celui de la volonte au niveau europeen de vouloir travailler de maniere de cooperation renforcee. Certains ont l`impression que cette expression renforcee voudrait dire qu`il y a ``les uns et les autres`` dans l`Union europeenne. C`est faux. Le but est de travailler a 28 aujourd`hui, a 27 demain. Mais nous devons pouvoir avancer sur certains dossiers, comme nous faisons avec l`euro, comme nous faisons avec Schengen, comme nous faisons avec les procureurs europeens, comme nous le faisons sur differents dossiers a travers, ou le Parquet europeen, et la police aussi, l`Eurojuste, de maniere renforcee. Je m`explique. Aujourd`hui en Europe nous avons 27 reglementations, avec 27 regulateurs. Je suis ministre aussi des Medias et des Communications. Aujourd`hui celui qui veut reussir avec un start up dans l`UE a besoin de connaitre 27 legislations, 27 regulations des differents pays dans l`UE. On sait qu`on doit avancer sur ce sujet, on sait qu`aujourd`hui la strategie europeenne est prise dans l`etau entre l`Asie et les Etats-Unis et nous avons besoin, nous savons que cette revolution digitale va venir. Soyons prets a l`affronter ! Donnons aux talents de demain les chances de rester chez nous, au lieu de les encourager a aspirer ailleurs s`ils veulent avoir un grand marche sans devoir avoir des cabinets qui vont les conseiller comment faire dans 27 pays differents. Et dans ce cas-la ceux qui veulent avancer, qu`ils puissent avancer, qu`ils avancent sur les dossiers et que les autres puissent suivre apres. Et ici ce n`est pas ``les bons contre les mauvais``, ``les grands contre les petits`, `` les riches contre les pauvres``, ``ceux du sud contre ceux du nord`, tout simplement ceux qui veulent avancer dans la construction europeenne et ceux qui, actuellement, ont envie plutot d`y aller plus doucement. Mais que, dans ce cas-la, ceux qui veulent aller plus doucement ne freinent pas ceux qui veulent continuer a avancer pour avoir une integration europeenne plus intense. Et ici ce n`est vraiment pas un texte ou une volonte qui serait l`un contre l`autre, mais ce sera l`un avec l`autre, peut-etre pas dans le meme temps, mais qu`on se retrouvent a un moment la où l`on veut arriver afin de construire quelque chose. Je voudrais feliciter la Roumanie pour les efforts qui ont ete faits, je parle de Schengen. Vous savez que le Grand Duche du Luxembourg reconnais les efforts que vous avez faits, c`est important. Nous devons, si on veut avoir une libre circulation a l`interieur de l`Espace Schengen, avoir des frontieres exterieures qui fonctionnent. Si les frontieres exterieures ne fonctionnent pas, on sait que dans ce cas-la, ce ne marchera pas. Et donc, nous plaidons aussi en faveur de la Roumanie pour que l`on puisse reconnaitre aussi toutes les avancees et les efforts qui ont ete faits de votre cote. Voila. Multumesc primul ministru (en roum.) Je vous remercie, Premier ministre ! Question : M. le Premier ministre Bettel, quelle serait l`image de la Roumanie, actuellement, dans les conditions où dans notre pays il y a une crise politique ? A-t-elle change de quelque maniere que ce soit, compte tenu du fait qu`elle etait un pole de stabilite dans la region cette derniere periode a la suie des entrevues que le Premier ministre a eues a l`etranger, lui, mais aussi le President Klaus Iohannis? M. Xavier Bettel: Je crois que des crises politiques existent dans tous les pays, cela arrive. Ce qui est important c`est que vous retrouviez le plus rapidement possible la stabilite et des institutions qui fonctionnent, avec des partenaires sur lesquels au niveau europeen nous pouvons compter. Donc, tout ce que je vous souhaite c`est le plus rapidement de trouver une solution pas a court terme ou a moyen terme, mais a long terme, pour que les investissements, la qui doit exister entre les pays partenaires, entre les investisseurs et les entreprises, entre les differents voisins, soit retrouvee. Donc, je vous souhaite le plus rapidement de trouver une solution qui permette un developpement pas a court terme ou a moyen terme, mais a long terme du partenariat qui existe entre vous et nous. Q. : M. Sorin Grindeanu, avez-vous explique a M. le Premier ministre pourquoi vous etes seul au Gouvernement a l`heure actuelle, pourquoi les autres ministres s`en sont alles ? Quelles explications lui avez-vous fournies ? i M. Sorin Grindeanu: D`abord, je ne suis pas seul. Tout le monde est, comme je vous ai dit hier, a leur travail. La situation politique sera resolue la semaine prochaine, constitutionnellement, et en respectant toutes les lois, car c`est comme cela que fonctionne un Etat de droit comme la Roumanie. Je souhaite, tout comme vient de dire M. le Premier ministre, que cette periode d`instabilite politique prenne fin aussi rapidement que possible, afin que nous puissions offrir la garantie de la stabilite pour les investisseurs, pour ceux qui veulent venir investir dans notre economie. C`est essentiel de le faire, c`est essentiel de transmettre confiance et cela peut se faire, comme je viens de dire tout a l`heure, la semaine prochaine et par le biais de moyens constitutionnels. Je vous remercie. M. Xavier Bettel: Les journalistes luxembourgeois ne posent pas de questions ? Je suis desole, mail il le faut. Q. : Ca semble un peu du moins bizarre d`avoir une entrevue avec un Premier ministre qui n`a plus le support de son propre gouvernement? Ca sert a quoi d`avoir un dialogue bilateral dans des circonstances comme celles-ci ? M. Xavier Bettel: Vous devez savoir que ce qui est le puis important dans un Etat c`est le fonctionnement des institutions et de ne pas laisser de vide dans les institutions. Et mon homologue est homologue tant qu`il est premier ministre et chef du gouvernement en Roumanie, tant qu`il n`y a pas d`autre chef du gouvernement nomme par le President de l`Etat. Je suis venu ici rencontrer mon homologue, Je repars de cette conference de presse en ayant eu une conference presse avec mon homologue. Ils ont des institutions, ils ont une loi, ils ont une Constitution et j`ai des rendez-vous avec des acteurs de la vie politique et culturelle ici en Roumanie, dont une reunion avec mon homologue. Le pire ce serait de laisser un vide. La Constitution prevoit que les institutions fonctionnent 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et tous les jours de l`annee. Je vous remercie. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli au Palais Victoria, son homologue luxembourgeois, M. Xavier Bettel *** COMMUNIQUE DE PRESSE Le Premier ministre Sorin Grindeanu et son homologue luxembourgeois, M. Xavier Bettel, ont discute du developpement et de la diversification de la cooperation economique bilaterale Le Premier ministre Sorin Grindeanu a eu aujourd`hui au Palais Victoria, une entrevue avec le Premier ministre du Grand Duche du Luxembourg, M. Xavier Bettel, discutant ensemble de la cooperation roumano - luxembourgeoise, du developpement u volet economique de cette relation a la mesure de son potentiel, d`identifier de nouvelles opportunites et de diversifier la cooperation dans des domaines comme l`IT, communications, tourisme et le secteur bancaire. Dans ce contexte, le chef de l`Executif roumain a mentionne le fait que le Grand Duche du Luxembourg est en 9eme place parmi les investisseurs etrangers en Roumanie, avec des investissements d`environ 1,6 mld. Euros la derniere annee et a souligne l`importance de la Mission economique luxembourgeoise en Roumanie, conduite le Grand Duc Heritier, planifiee pour 2018. Nous souhaitons conferer plus de substance a nos relations economiques, a la mesure du potentiel de nos deux economies, a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu. Le Premier ministre du Grand Duche du Luxembourg, M. Xavier Bettel, a transmis, a son tour l`interet des investisseurs luxembourgeois pour la Roumanie, en soulignant a la fois l`importance d`une image de la Roumanie de pays stable. Les deux premiers ministres ont discute egalement de certains dossiers actuels d`interet europeen, comme Brexit, le futur de l`UE, ou le marche unique numerique, es opinions exprimees en la matiere etant similaires ou convergentes. Nous soutenons la consolidation du projet europeen, l`avancement de l`integration en depit de multiples defis que nous affrontons. En outre, j`ai souligne l`importance du maintien du fonctionnement de l`Espace Schengen et j`ai reitere l`objectif de la Roumanie d`adherer a l`Espace Schengen, en accentuant le fait que la Roumanie assure de facto la securite d`une partie importante de la frontiere externe de l`Union europeenne, a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu, ces sujets etant aborde aussi de la perspective du premier mandat de la Roumanie a la presidence du Conseil de l`UE, au premier semestre de 2019. Un autre sujet aborde au cours de l`entretien fut l`opportunite offerte par la Roumanie de se voir remettre le titre de Capitale europeenne de la Culture pour la ville de Timișoara, pour 2021, compte tenu y compris de l`experience reussie de 2007 du partenariat entre la ville de Sibiu et la capitale luxembourgeoise. 2017-06-16 13:41:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_12222112222.jpgDeclarații de presă susținute de premierul Sorin Grindeanu la Palatul VictoriaȘtiri din 15.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-06-15 20:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_1611.jpgPremierul Sorin Grindeanu: „Germania este principalul partener comercial al României”; Wolfgang Büchele: ”Stabilitatea este cheia dezvoltării afacerilor”Știri din 15.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-l-allemagne-est-le-principal-partenaire-commercial-de-la-roumanie-m-wolfgang-buchele-la-stabilite-est-la-cle-du-developpement-des-affairesLe Premier ministre Sorin Grindeanu a eu aujurd`hui au Palais Victoria, une entrevue avec une delegation d`hommes d`affaires, conduite par le president du Comite de l`economie allemande pourl`Europe de l`est, M. Wolfgang Buchele. L`Allemagne continue de rester le principal partenaire commercial de la Roumanie, avec un volume des echanges commerciaux de plus de 26 milliards d`euros au niveau de 2016 et un portefeuille important des entreprises a capital allemand qui investissent dans notre pays - 26.100 societes et un volume des investissements d`environ 5 milliards euro - a souligne le chef de l`Executif. - La Roumanie est un environnement des affaires attractif pour les investisseurs, grace aux facilites fiscales qu`elle offre et par ses politiques publiques soutenant les entrepreneurs. En outre, il y a des opportunites particulieres d`investissements dans les domaines des transports, infrastructure, agriculture, developpement regional, environnement et recherche., a souligne le Premier ministre Grindeanu. Le Premier ministre a rappele que pendant le premier trimestre de cette annee la Roumanie a enregistre une croissance economique de 5,7% comparativement avec la meme periode de l`annee derniere, la plus grande des Etats de l`UE. Le President du Comite de l`economie allemande pour l`Europe de l`est, M. Wolfgang Buchele, a souligne l`interet pour la poursuite de - cette histoire de succes entre la Roumanie et l`Allemagne, faisant connaitre que les hommes d`affaires allemands sont interesses a investir ou etendre leurs affaires dans notre pays. La stabilite est la cle du developpement des affaires, a affirme M. Wolfgang Buchele, en ajourant que sont essentielles egalement la main d`œuvre bien qualifiee et l`adaptation du programme d`enseignement aux besoins du marche. Les representants des hommes d`affaires allemands ont mentionne a la fois l`importance de la predictibilite de la legislation et la simplification des procedures bureaucratiques. Le Premier ministre Sorin Grindeanu et la delegation des hommes d`affaires allemands et ont apprecie les relations bilaterales entre les deux Etats, particulierement au niveau economique, ainsi que les opportunites de developpement. A cette entrevue du Palais Victoria ont participe aussi le conseiller d`Etat M. Dan Neculăescu et l`ambassadeur de l`Allemagne a Bucarest, M. Cord Meier-Klodt. 2017-06-15 14:13:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_Întrevedere_cu_președintele_comitetului_economiei_germane_wolfgang_büchele03.jpgColaborarea bilaterală în domeniul apărării și în cadrul NATO, pe agenda întrevederii premierului Sorin Grindeanu cu ministrul britanic al Apărării, Michael FallonȘtiri din 15.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/la-collaboration-bilaterale-dans-le-domaine-de-la-defense-et-au-sein-de-l-otan-a-l-ordre-du-jour-de-l-entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-le-ministre-britannique-de-la-defense-m-michael-fallonLe Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui au Palais Victoria le ministre britannique de la Defense, M. Michael Fallon, qui est en train d`effectuer une visite en Roumanie. A cette entrevue ont participe aussi le ministre de la Defense Nationale, M. Gabriel Leș, et l`ambassadeur de la Roumanie au Royaume uni de la Grande Bretagne et de l`Irlande du Nord, M. Paul Brummell. Les deux delegations ont discute du developpement la collaboration, tant au plan bilateral, que dans le cadre de l`OTAN et de la politique europeenne de la securite et de la defense, particulierement dans le contexte des menaces terroristes de cette derniere periode comme celles aui ont touche aussi la Grande Bretagne. Nous voulons developper notre collaboration et nous continuerons de promouvoir la relation avec l`OTAN en tant que moyen de consolider la securite du continent, a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu. Le chef de l`Executif a rappele le fait que la Roumanie a alloue 2% du PIB a la defense et envisage de maintenir a meme niveau lefinancemenmt de ce domaine. Le ministre britannique de la Defense, M. Michael Fallon, a affirme a son tour que la Grande Bretagne est interessee a cooperer avec les pays de l`Union europeenne dans le domaine de la securite et de la defense, meme apres Brexit. 2017-06-15 14:02:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_Întâlnire_cu_ministrul_britanic_al_apărării,_michael_fallon03.jpgPremierul Sorin Grindeanu a discutat despre dezvoltarea relațiilor economice cu o delegație condusă de prim-ministrul Landului Saxonia, Stanislaw TillichȘtiri din 15.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-discute-du-developpement-des-relations-economiques-avec-une-delegation-conduite-par-le-premier-ministre-de-saxe-m-stanislaw-tillichLe Premier ministre Sorin Grindeanu a eu aujourd`hui au Palais Victoria une entrevue avec le Premier ministre de Saxe M. Stanislaw Tillich, qui est en train d`effectuer une visite en Roumanie, accompagne d`une delegation economique interessee a etablir des relations avec des partenaires economiques notre pays. Le chef de l`Executif roumain a souligne a cette occasion aussi la position economique bonne de la Roumanie a l`heure actuelle, enregistrant au cours du premier trimestre de l`annee une croissance de 5,7%, par rapport a la meme periode de l`annee derniere, la meilleure de toute l`union europeenne. Nous souhaitons maintenir ce rythme et maintenir la Roumanie stable et suivant la bonne voie, a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu. A ses yeux, a cet effet il est besoin pour la prochaine periode que la Roumanie accelere au maximum les moteurs concernant l`absorption des fonds europeens et les investissements. Pour ce qui concerne l`absorption des fonds europeens, le Premier ministre Sorin Grindeanu a fait connaitre que toute la documentation pour l`accreditation des Autorites de management a ete envoyee pour l`audit, la Roumanie parvenant ainsi en quelques mois seulement a recuperer les retards accumules ces deux dernieres annees. A son tour, le Premier ministre de Saxe, M. Stanislaw Tillich, a souligne l`interet des investisseurs de sa delegation de trouver en Roumaine des partenaires d`affaires. Outre les grandes compagnies, bien connue, qui deroulent leurs activites sur le territoire de la Saxe, s`est developpee aussi une petite et moyenne industrie disposee a faire concurrence a ces compagnies, y compris sur le marche de Roumanie. Nous voulons investir la où il y a la main d`œuvre disponible et opportunites de developpement economique, a precise M. Stanislaw Tillich, en soulignant que la Roumanie dispose d`une ressource humaine bien formee. Notre conclusion est que la Roumanie a des chances reelles de concretiser ces projets et a cet effet il est besoin de stabilite. Nous vous soutiendrons en ce sens , a ete le message des membres de la delegation de Saxe. D`autre part, le Premier ministre de Saxe a ajoute que la Roumanie est extremement importante pour le futur commun des Etats de l`UE, etant tres appreciee en Allemagne, y compris a haut niveau, lorsqu`on parle de soutenir le projet europeen. Au sujet de la relation avec l`Allemagne, qui est strategique, le Premier ministre Sorin Grindeanu a souligne que pour la Roumanie il est extremement important aussi le dialogue avec les Landers, dialogue que nous voulons continuer a la developper. Le chef de l`Executif a parle aussi de la collaboration roumano - allemande dans le domaine de l`education, dans la tradition des bonnes relations des Roumains avec la communaute des Saxons, tout comme avec la communaute des Roumains etablis en Saxe qui s`y sont integres tres bien, ayant une contribution importante dans l`economie allemande et en Saxe. Le Premier roumain Sorin Grindeanu a evoque aussi le fait que la Roumanie sera l`invite d`honneur de la Foire du livre en 2018 a Leipzig, en Saxe. A cete entrevue du Plais Victoria ont participe aussi le conseiller d`Etat Dan Neculăescu et l`ambassadeur de l`Allemagne a Bucarest, M. Cord Meier-Klodt. 2017-06-15 12:17:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_Întrevedere_cu_prim-ministrul_landului_saxonia,_stanislaw_tillich02.jpgDeclarații de presă susținute de premierul Sorin Grindeanu la Palatul VictoriaȘtiri din 14.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-du-premier-sorin-grindeanu-au-palais-victoriaPermettez-moi de vous dire quelques mots. Premierement, je remercie tous les Roumains pour me soutenir. Sincerement, je suis impressionne de tous les messages que j`ai recus ces derniers jours Tout d`abord, je remercie les maires et membres PSD qui m`ont telephone ou envoye des messages et egalement, je remercie les Roumains qui n`ont pas de rapport avec la politique, mais qui m`on envoye leurs message sur Facebook. Sachez qu`ils ont compte beaucoup pour moi, c`est pourquoi j`ai tenu a commencer cette conference de presse les remerciant tous. . Je veux vous dire encore une chose au commencement,a savoir, que je suis membre de ce parti depuis 21 ans et mes collegues de Timiş, qui me connaissent bien,savent que a plusieurs reprises je leur disais : le PSD n`est le PCF de personnes ni d`autres. La force de ce parti reside - comme le temoigne le resultat des elections du 11 decembre, dans les centaines de milliers de membres qui ont travaille et nous ont fait remporter la victoire. C`est bien, comme je disais, ce qui fut la force de ce parti toutes ces dernieres annees et je tiens a les remercier, eux, en premier lieu pour tout leur soutien le long des annees au parti dont je suis membre. Je tiens a clarifier certaines aspects du CEx, parce que je viens de voir certaines nuances qui ne concordent pas avec la realite et je pense qu`il faut les presenter correctement, de maniere transparente sans aucune autre interpretation. Premierement, je veux adresser a beaucoup de mes collegues du CEx que je suis desole parce qu`ils aient vecu cette experience desagreable, une experience qui n`est pas la premiere. Si l`on regarde un peu en arriere, on voit qu` au sein du parti il y en a eu aussi de ce type, au mois cette derniere annee et demie. Je connais bien aussi ce qui fut auparavant avant le CEx, c`est pourquoi je tiens beaucoup a demander des excuses parce que a causse aussi de cette situation on est parvenu a revivre cette experience. J`ai entendu un peu plus tot M. Liviu Dragnea affirmer qu`il n`etait pas sûr que le CEX allait retirer le soutien politique dans la demarche de me faire demettre. Je ne voudrais pas dire que ce n`est pas vrai, mais je vous dis quelle est la realite, a savoir, pourquoi pendant toute cette derniere periode on m`a propose a plusieurs reprises la fonction de chef de plusieurs institutions de l`Etat, afin que je demissionne, ou meme faire partie du futur gouvernement, ministre ou vice-premier ministre etc. En outre, j`ai vu M. le president Liviu Dragnea affirmer qu`il n`aurait pas voulu que je m`en aille, mais, dans le meme temps a cherche, comme je viens de vous dire, de me convaincre d`accepter d`autres fonctions. Tout cela pour clarifier cette situation, car, a mes yeux, elle devait etre clarifiee. Nous continuons. : je ne demissionne pas! Et je vous dis pourquoi! J`ai l`obligation de me conduire de maniere responsable envers la Roumanie et envers le parti dont je suis membre. Sachez que ce gouvernement est le Gouvernement de la Roumanie, non pas le Gouvernement du CEX ! je pense que nous tous nous devons sentir responsables. Je vais demissionner - et je repete ce que j`ai declare au sein du CEX - lorsque le President Klaus Iohannis, a la suite des consultations, avec les partis nommera un premier ministre du PSD ! Je pense qu`il est normal en vers les centaines de milliers de gens qui, comme je viens de vous dire, ont fait aux elections le score tel que vous connaissez et je veux pas, tant qu`il depend de mes possibilites, que d`autres scenarios apparaissent. Voila donc la raison de ma position. Ma demission, je vous le repete, sera au moment où le President Klaus Iohannis, a la suite des consultations avec les partis parlementaires, dira : - Oui, je vais nommer premier ministre M ou Mme X ou Y u PSD. Et c`est ce que j`ai declare au CEX et je vous le fais connaitre maintenant, a vous et devant les citoyens de la Roumanie. J`ai compris egalement que c`est par ma faute que nous n`avons pas encore certains choses mentionnees durant plus d`une heure par M. Darius Valcov dans la reunion du CEx. Je tiens a preciser encore quelque chose, a savoir, le fait que je ne m`accroche pas a ce siege et je veux que pas que l`on interprete en aucune facon ma position, comme je ne voudrais pas renoncer a ma fonction. Non. J`ai declare donc que je presenterai ma demission dans les conditions mentionnees. Et j`espere bien que cette crise puisse se terminer aussi vite que possible. Je reviens aux celebres mesures: je crois avoir vu qu`environ 390 vers 400 mesures qui auraient dû etre prises au cours du Premier semestre 2017. Mais, dans le meme temps, je vous prie de tenir compte, a ce que j`aie compris que c`est egalement ma faute qu`on n`a pas pris des mesures su Programme de gouvernance dont la finalisation est prevue en 2018. Et je vous prie d`etudier ces aspects. Je vais vous lire une mesure qui, dans l`analyse faite par M. Valcov, n`est pas realisee au cours de ces six premiers mois de gouvernance: le developpement des relations economiques avec la Federation de Russie. Je sais que nous sommes encore dans un pays membre de l`UE et que nous sommes tenus de respecter les sanctions de l`UE. Il se pourrait que M. Valcov et les autres sachent autre chose, c`est pourquoi je dois m`en aller, probablement. En depit du fait que nous avons une economie qui se porte tres bien - et ce n`est pas moi qui le dit, mais aussi les organismes europeens - et des ministres qui ont travaille, la plupart d`entre eux, j`ai propose dans la reunion du CEX a M. Liviu Dragnea de nous assumons ensemble ce suppose echec, et que tous les deux presentions nos demissions. Je n`ai par remarque que cela soit accepte, ou bien cela a eu lieu apres mon depart. Il y a un mois, le 19 mai, 19 mai, M. le president Dragnea declarait : je suis content de tous les ministeres tant que citoyen, que president de la Chambre des deputes et president du parti. Je vous le repete, il y a un moi, le 19 mai. Ce que est advenu entre temps, ce qui s`est passe, je n`ai pas reussi a le savoir, meme pas au cours de la reunion du CEx. Sachez que je n`ai pas voulu, mais pas du tout, que nous en arrivions a ce moment tres difficile pour le PSD et pour la Roumanie. Avant cette reunion j`ai cherche a comprendre pourquoi cette colere du PSD de changer son propre gouvernement au bout a peine de six mois de gouvernance. Et, un gouvernement qui, tant bien que mal, a eu des performances, de bons resultats. J`ai voulu comprendre egalement pourquoi depuis plus d`un mois, M. Liviu Dragnea et d`autres que vous avez vus aux televisions au moins, ont parle seulement de remaniements, analyses, demissions etc. Il m`a ete tres difficile et il m`est encore tres difficile de comprendre la source de tout cela. Pourquoi faire pression sur tes propres ministres mis en place par le parti ? Je n`ai trouve aucune de reponse, a part une seule peut-etre, a savoir la volonte d`une seule personne d`avoir tout le pouvoir. Je ne vois pas d`autre reponse, la seule. Permettez-moi de croire qu`il est normal pour moi de faire cela, de mentionner quelques-unes des realisations, ou ce que ce gouvernement a accompli durant un peu plus de cinq mois. La Roumanie traverse une periode extremement favorable du point de vue economique et nous avons la grande opportunite a ce qu`en 2018, l`annee de la centenaire, ainsi qu`en 2019, lorsque notre pays detiendra la presidence du Conseil de l`UE, nous jouissions d`une situation extremement stable du point de vue economique, pour reussir a atteindre nos objectifs. Allons voir donc : la plus grande croissance economique de l`UE, 5,7%, le pouvoir d`achat des Roumains a augmente de 15,4 % par rapport a l`annee derniere, periode similaire, la plus reduite inflation de l`UE, 0,4%, plus de 110.000 nouveaux emplois crees pendant cette periode, nous sommes le pays ayant presque le plus bas taux de chomage de l`UE, 5,3 %, parmi les plus bas; il y a eu des investissements directs en Roumanie pendant cette periode de 1,3 milliards d`euros, un niveau record des exportations, de 11,5% au premier trimestre, les plus importants apres 2012. Je veux vous faire connaitre une information des toutes dernieres heures : le representant de la mission de la Commission europeenne de fonds UE, dans le nouvel exercice financier a affirme qu`en grande partie tout est en regle, mais besoin est de stabilite pour l`approbation des mesures. On nous a demande aujourd`hui qui devra signer pour l`approbation des mesures la semaine prochaine. Pour ce qui est des relations externes, il y avait la-bas un probleme. Avec mes collegues du Gouvernement, nous avons cherche au cours de cette periode a construire, a consolider les relations existantes de notre pays. Je mentionnerai, comme vous le savez, les visite en Israël, en Autriche, en Croatie et particulierement en France,où j`ai convenu avec mon homologue, M. le Premier ministre Philippe,de travailler ensemble aux dossiers europeens importants, en avancant, a fois, les interets strategiques et economiques de la Roumanie. En outre, nous sommes dans une position extremement bonne de devenir membres de l`OCDE, encore une cible que nous devons atteindre l`automne prochain. . Pendant toute cette periode, j`ai souvent entendu dire, par le biais de tuyaux, qu`il y aurait une evaluation du Gouvernement, des ministres et de moi-meme, Premier ministre. Naturellement, pendant cette periode nous avons participe, moi et mes collegues, avec le president du parti et avec d`autres membres du parti et je puis vous dire ceci : moi, en tant que premier ministre de la Roumanie, j`ai vu pour la premiere fois cette evaluation ce soir. Si vous trouvez que c`est cela une methode et une modalite correcte, je ne le trouve pas. Je crois que cette evaluation, ce que j`ai dit aussi a mes collegues, aurait dû etre fait d`abord par un dialogue avec moi, en tant que Premier ministre, et, deuxiemement, avec chacun des ministres, afin qu`elle soit aussi veridique que possible. La grande majorite des ministres n`a participe a aucune reunion de ce genre et pour eux aussi ce fut une premiere car ils ont vu, eux aussi, pour la premiere fois, comme moi, cette evaluation faite par M. Darius Valcov, qui, a ce que je sache n`est plus membre du PSD. Je m`attendais et j`ai meme cru reellement qu`il y a une commission celebre au sein du parti qui analyse l`activite du Gouvernement, des ministres etc. Je n`ai pas appris jusqu`a maintenant et je puis vous dire un autre nom a par M. Valcov faire partie de cette commission-la. Personne ne sais de quelles personne elle est formee. En tant que Premier ministre, je pense que j`aurais dû le savoir, comme mes collegues du parti egalement, de qui est formee cette commission. C`est pourquoi, je pense ce qui s`est passe aujourd`hui par cette evaluation, c`etait, en fait, une justification pour qu`on me dise : - Tu dois t`en aller, presenter ta demission. J`ai une situation avec les mesures du programme de gouvernance et je vous prie, vous aussi, de consulter l`archive et vois qu`en mars ou avril, lors d`un Comite executif national du PSD, tenu a Sinaia, a ete faite une evaluation apres le premier trimestre. Au cours du premier trimestre, le Gouvernement avait mis en œuvre 43 mesures et au deuxieme, 54. Sur toutes ces mesures reunies, a l`heure actuelle 54 ont ete realisees 100%, 34 sont en cours de l`etre, et les non realisees, non pas des centaines, comme on vient de l`affirmer, mais seulement 9 ! Neuf ! Sur es mesures adoptees, je voudrais mentionner les suivantes : majoration de 15 des salaires dans l`education et la sante, deux domaines cle pour le gouvernement que je conduis, majoration a 1450 lei les revenus des assistants des personnes handicapees, ces paiements etant fait totalement du budget public, la loi de la prevention, le paiement de 75% des frais de loyer et utilites pour ceux qui se font embaucher a plus de 50 km de leur domicile et, naturellement, la majoration du salaire minimum par a 1.450 lei. Je reviens a l`epais document presente par M. Darius Valcov. J`ai vu rarement vu quelque chose de pareil et je vais vous donner quelques exemples. Au chapitre `` non realisations`` sont mentionnees deux mesures auxquelles meme le president du PSD, M. Liviu Dragnea, a declare publiquement qu`on renonce : TVA zero aux logements - ce sont les points 38 et 39, TVA zero a la publicite. Je n`y ai pas repondu et je ne sais pas quoi vous en dire. Au chapitre fiscalite budget, sur 40 mesures non realisees, 18 sont prevues pour 2018, 4 dans les trimestre 2 et 3 et 5 n`ont pas de date fixee. Mais toutes ont ete inscrites comme non realisations de Grindeanu et de Viorel Ştefan. A l`Education, on me reproche, a moi et au ministre de l`Education que nous n`avons pas elabore de programmes de developpement et de formation pour tous les enfants, depuis leur naissance jusqu`a leur majorite. En politique externe, comme je viens de vous dire, on n`a pas developpe les relations economiques avec la Federation de Russie Le Gouvernement PSD n`a pas developpe ces relations pendant ces six mois, et je le reconnais. Au chapitre 18, point 4 promouvoir le processus d`extension et de soutien en ce sens, avec les pays des Balkans de l`ouest est toujours une non realisation. Et cela, sincerement, meme dans les conditions où, il y a quelques jours, je suis rentre de Croatie, où nous avons parle de la maniere de pouvoir les pays des Balkans lors du mandat de la presidence de l`UE par la Roumanie. En conclusion, pour comprendre tres bien le role de cette evaluation faite par M. Valcov, il faudrait preciser des chiffres motivant l`argument que le Gouvernement n`a pas accompli ses attributions et doit s`en aller. Sincerement, c`est dommage pour les membres du parti dont je fais partie et il est dommage aussi pour les Roumains. Je pense que nous meritons plus de respect. je crois encore quelque chose, qu`aujourd`hui, le PNL, l`USR, le President Klaus Iohannis sont tres contents pour le service qui leur a ete fait par le PSD, je demande des excuses, par le CEX, il ne faut pas confondre les milliers de membres du PSD avec le a CEx. Car le CEx leur a fait un cadeau et le PNL, l`USR et M. le President Klaus Iohannis par la maniere de`avoir presente aujurd`hui ce rapport d`evaluation et l`on a invente une opposition au Gouvernement a l`interieur du PSD. je tiens a affirmer deux ou trois choses : je resterai au sein du PSD, je suis membre depuis 21 ans et repete ce que j`ai dit au commencement : le PSD et sa force n`est pas donnee par le CEx, de 60 membres qu`il compte et que je respecte. Ne croyez pas que je ne le fasse. La force de ce parti est donnee par les centaines de milliers de membres. Je suis devenu membre de ce parti en 1996 et j`y demeure avec les memes convictions. Je termine, en vous disnt qu`il a ete souligne - pour eviter un malentendu- que je resterai premier ministre jusqu`au moment où M. le president Klaus Iohannis designera un autre candidat du sein du parti qui a remporte les election, et celui-ci c`est le PSD.! Je ne veux pas que nous risquions, meme si a l`heure actuelle toutes les options sont ouvertes. Je veux que le parti dont je suis membre reste a la gouvernance, c`est bien justement pour cela je vous ai tout cela. Question : Quelle garantie avez-vous que le futur Premier ministre puisse etre toujours du PSD, si M. le President ne peut pas convoquer les partis a la Presidences pour consultations et ne peut non plus nommer un autre premier ministre ? M. Sorin Grindeanu: Eh bien, j`ai compris qu`on a retire au Gouvernement le soutien politique et c`est toujours a eux de faire des demarches. Neme faitespas moi responsable de ce que d`autres ont fait il y a 2- 3 heures. Je souhaite que ce soit toujours le PSD qui donne le futur premier ministre! Je ne m`accroche pas au siege de premier ministre. Il parait absurde maintenant, mais je veux avoir cette garantie, car M. le president Liviu Dragnea n`a pas donne cette garantie au CEx, ce qui n`est pas normal! Q. : Quel plan avez-vous a court terme, demain, apres-demain ? Parce que vous avez une fonction, mais pas de ministres actuellement. M. Sorin Grindeanu: Je vais vous le transmettre demain je vais prendre demain des decisions, y compris concernant les decisions de mes collegues. Q. : M. Dragnea a affirme par deux fois dans sa conference de presse que vous 4tes exclus du PSD, trois fois que vous n`etes pas exclus. Pouvez-vous nous clarifier ? M. Sorin Grindeanu: Je suis membre de l`organisation 139 de Timiş. Je ne sais pas, je ne crois pas avoir ete exclus. Je n`en sais rien, je ne vois pas pour quelles raisons statutaires j`aurais pu etre exclus. Car outre la decision de 60 personnes il y a un statut qui doit nous guider et a l`art. 120, si je me rappelle bien, il est prevu que seul le Congres peut valider le Premier ministre, mais je vous prie de verifier. Q. : Avez-vous demande au CEx la convocation du Congres PSD ? M. Sorin Grindeanu: J`ai demande que l`on respecte le statut. Q. : Et au sujet de M. le president Klaus Iohannis, avez-vous discute avec lui ces derniers jours de la situation du PSD et du Gouvernement ? M. Sorin Grindeanu: Non. Q. : Selon certaines sources a la reunion du CEx il y a eu une declaration de Mme Olguţa Vasilescu que les collegues du Gouvernement savaient que ce gouvernement est un gouvernement de transition. Est-ce que vous le saviez ? M. Sorin Grindeanu: Non. Moi aussi j`ai entendu cela dans la salle quand Mme Olguţa Vasilescu a fait cette declaration, que tout le monde savait qu ce gouvernement est un gouvernement de transition. Je n`ai pas su que l`on puisse installer un gouvernement tous les cinq ou six mois. J`en ai sincerement ete surpris, mais probablement Mme Lia Olguţa Vasilescu avait de tres bonnes informations et savit qu`au bout de cinq mois il y aurait un rapport d`evaluation fait par M. Valcov qui nous dira ce qu`il nous a dit. Q. : Le leader PSD a affirme que les ministres ont presente leur demission. Avez-vous le sentiment d`etre trahi par certain d`entre eux ? M. Sorin Grindeanu: J`ai la meme reponse que tout a l`heure. Je vous donnerai demain des details. Je veux travailles selon la procedure qui prevoit que je soir recevoir les demissions. Maisje tiens a vous dire que j`incite .a la responsabilite ceux qui sont encore ministres. Ces demissions entrent vigueur lorsqu`elles sont transmises par le Premier ministre a l`Administration presidentielle qui en prend note. Q. : Est-ce que vous aussi avez fait une evaluation parallelement avec celle de M. Darius Valcov et quel en est le resultat ? M. Sorin Grindeanu: J`aurais certainement fait quelques changements, mais en aucun cas de la maniere de ces dernieres semaines. J`aurais discute avec ceux que j`aurais voulu remplacer, je les aurais annonces. Parce que toute cette pression sur les ministres, sur le Gouvernement, a conduit a un certain blocage administratif, au moment où l`on pense ``serai-je encore, oui ou non ?``C`est pour cela que ces choses ne doivent pas etre faites a la television. Une decision doit etre annoncee, tarder, il ne faut pas attendre un mois et demi pour annoncer le resultat de l`evaluation faite par M. Valcov. Q. : Comment fonctionnera le gouvernement depuis le moment où vous allez recevoir les demissions des ministres? M. Sorin Grindeanu: Je vais vous le dire demain, quand j`aurai aussi le programme. Q. : Vous pouvez en prndre note dans un delai de 15 jours ...; M Sorin Grindeanu: Correct, c`est justement pour cela que je vous ai dit qu`il faut respecter la loi, tant moi, que les collegues du Gouvernement. . Q. : Est-ce que le retrait du soutien politique releve du Ministere de la Justice, lors de l`Ordonnance 13 et le seuil pour l`abus de service ? M. Sorin Grindeanu: J`espere que non. Q. : Vous venez de dire qu`on vous avait propose la direction de certaines institutions. De quoi s`agissait-il, y compris le SIE? . M Sorin Grindeanu: Non... Non ...; Q. : ASF? Cour des comptes? M Sorin Grindeanu: Ne me faites pas ...; je vous ai dit ... Q.: ou vice-premier ministre ? M. Sorin Grindeanu: Cela je puis vous le confirmer, oui. Q. : Si vous pouviez faire le temps marcher arriere, accepteriez vous encore cette fonction ? M. Sorin Grindeanu: oui. Oui. Da. Parce que je n`ai pas reussi tout seul, mais avec mes collegues, avec des hauts et des bas ce n`est pas et ce ne fut pas un gouvernement parfait on aurait pu mieux faire, il y a eu naturellement des erreurs pendant cette periode mais j`ai cherch2, avec l`experience que j`avais de l`administration locale et centrale de faire de bonnes choses et une telle fonction et il honorant d`occuper cette fonction, parce qu`on est dans la position de d`aider les gens, c`est pourquoi j`aurais accepte. Q. : Mais si apres ce moment ...; ? M. Sorin Grindeanu: Oui, mais probablement, dans d`autres conditions.. Q. : Lesquelles ? M. Sorin Grindeanu: Par exemple - et ce fut l`une des raisons pour lesquelles j`ai demande la demission de M. Liviu Dragnea au CEx :toute l`equipe gouvernementale a ete nommee par M. Liviu Dragnea. Je n`accepterais plus cela. Q. : Est-ce que avez discute avec votre famille de ce qui a eu lieu au CEx, vous ont-ils transmis, votre epouse, vos enfants, quelque chose ? M. Sorin Grindeanu: Comme d`habitude, sachez que pour moi c`est tres important. Ils me soutiennent, ce qui est tres important, n`importe quelle fonction on pourrait avoir. Q. : Est-ce que vous pourriez approuver encore l`Ordonnance 13 ? M. Sorin Grindeanu: 14, certainement. Q. : qu`avez-vous fait ou n`avez pas fait pour faire naitre cette preoccupation /.../? M. Sorin Grindeanu: Aujourd`hui on est venu avec cet epais dossier, sans vouloir le jeter dans le derisoire, qui mest la justification pour la decision de remplacer le Gouvernement, qui semble avoir ete connue par Mme Olguţa Vasilescu et d`autres, des le commencement. Moi, je ne le savais pas. Il aurait dû probablement arriver certaines choses que le Gouvernement que j`ai conduit n`a pas fait, je ne veux pas entrer dans des details, mais je puis vous dire que j`ai une certaine experience. M. Liviu Dragnea, m`a appele et m`a prie fin decembre dernier d`accepter d`etre Premier ministre. Ma premiere reponse fut :non, je suis president de Conseil departemental Je fais une parenthese, je vous en demande des excuses, j`ai entendu quelqu`une dire qu`elle fait camp[agne,mais pas moi. Mais sachez que dans cette zone de Timiş, qui a connu plusieurs cycles electoraux tres peu favorables a la gauche. Et je dois remercier les collegues non seulement pour m`avoir soutenu, et me soutiennent encore, pour la reussite aux elections. Cette experience dans l`administration locale, vice maire, president du Conseil departemental m`a fait refuser d`abord, e devenir premier ministre. Q. : Au bout de ces six mis, avez-vous le sentiment d`avoir ete utilise en quelques sorte par le parti ou meme par M. Liviu Dragnea? M. Sorin Grindeanu: Non. J`ai cherche a faire pendant ces six mois ce que je pouvais mieux faire en compagnie de mes collegues. Mais il parait que le sort `` avait ete ecrit`` il y a cinq mois, a ce que j`aie compris ce soir. Q. : Etes vous gene de quelque moment, par exemple, lors de la premiere reunion du Gouvernement, en compagnie de MM Taricenu et Dragnea ou de celui du moment a la peche ? M. Sorin Grindeanu: Il y a certains moments de ces cinq mois où je ne ferais plus ce que j`ai fait. Q. : Avez-vous eu l`impression ce soir, au CEx que ce fut un lynchage politique, une execution publique ? M. Sorin Grindeanu: Non. Ce fut autre chose, non pas un lynchage. On a voulu justifier pourquoi le parti a tenu a faire tomber son propre gouvernement, gouvernement qui, tant bien que mal, a fait ce que je vous ai dit auparavant et l`on a voulu donner une explication. Q. : Pensez-vous qu`il ait eu un ordre a l`unite que vous soyez ...; ? M. Sorin Grindeanu: Je ne le sais vraiment pas. Q.: Accepteriez-vous une nomination pour la fonction de premier ministre faite par le President Klaus Iohannis, le cas echeant ? M. Sorin Grindeanu: /...;/ Q. ; On a appris par des tuyaux que dans cette reunion du CEx que l`Ordonnance 13 a reveille Klaus Iohannis. M. Sorin Grindeanu: Oui, et je vais expliquer, car maintenant le parti laisse maintenant la liberte de decider a M Kalus Iohannis. En tant que membre du parti, comme d`autres milliers de membres je ne souhaite pas. Je ne veux pas avoir de doute le futur premier ministre est ou non du PSD, je ne veux pas risquer, pas pour moi - j`ai ecrit ma demission - , je la remettrai au moment où le nouveau premier ministre du PSD sera nomme. Or ce risque existe, il n`y a eu aucune grandie a ce sujet dans la reunion du CEx., ni garantie, ni explication, mais pas pour moi, mais pour le parti dont je suis membre, parti qui a remporte les elections. Q. : L`ancien premier ministre Victor Ponta a pris votre defense, tout comme l`ancien premier ministre Adrian Năstase. M. Sorin Grindeanu: Je ne l`ai pas su. Q. : Il y a eu des bruit selon lequels vous auriez voulu former un autre parti, avex une partie du PSD, avec Vitor Ponta.. ? M. Sorin Grindeanu: Je ne pars pas du PSD, j`y suis depuis 21 ans, j`y reste. Q. : Vous etes - vous consulte avec VictorPonta avant ce CEx ? M. Sorin Grindeanu: J`ai discute aussi avec Victor Ponta je vous ai dit au debut de la conference et je remercie tous ceux qui m`ont soutenu ces derniers jours, j`ai parle avec un grand nombre des membres du parti. Q. : Pensez-vous aussi a ceux qui ont manifeste ce soir, vous soutenant, meme s`ils sont sous l`egide de #Rezist (hashtag-ul Rezist), ceux qui ont demande votre demission il y a quelques mois ? . M. Sorin Grindeanu: Oui, je les remercie, eux aussi. Q. : Vous venez de dire avoir trouve la seule explication pour cette pression sur le gouvernement la volonte d`une personne d`avoir tout le pouvoir. Combien a compte, a votre avis, les problemes relevant du changement des Codes penaux, des lois de la justice, dans cette decision du CEx ? ? M. Sorin Grindeanu:. Je ferais des speculations avec une reponse tranchante. Je ne puis vous dire ni oui ni non. Q. : Les reproches a l`adresse de M. le ministre Tudor Toader ont ete constantes. Est-il maintenant demissionnaire ? . M. Sorin Grindeanu: C`est pourquoi je vous ai dit d`attendre jusqu`a demain, pour voir Q. : Reporter: Avez-vous eu quelque entretien avec l`ambassadeur des USA a Bucarest ? M. Sorin Grindeanu: Oui, j`en ai eu plusieurs. Q. : On a affirme que vous etes alle il y a peu de temps le prier de vous soutenir en quelque sorte. M. Sorin Grindeanu: Que veut dire il y a peu de temps ? Q. : Ces deux derniers jours, hier et aujourd`hui. M. Sorin Grindeanu: Non, et nous n`avons pas eu de conversation telephonique. Q. : Croyez-vous que Liviu Dragnea souhaite s`emparer de tout le pouvoir, comme vous venez d`affirmer plusieurs fois? M. Sorin Grindeanu: Je vous prie de lui adresser cette question. J`ai de la peine a y repondre, mais c`est la seule conclusion que j`ai et je pense qu`il peut nous le dire. Q. : Craignez-vous que le President Iohannis puise nommer un technocrate? M. Sorin Grindeanu: Mais je pense que je viens justement de repondre. Je fais tout ce que je puis pour qu`il y ait un premier ministre du PSD. Q. : vous avez parle d`un homme ou d`une dame ...; ? M Sorin Grindeanu: Mais il se peut aussi que ce soit une dame, ou un homme. Il n`y a eu aucune garantie dans le CEx pour que le Premier ministre futur soit toujours du PSD et je fais ce que je peux pour eviter le risque. Q. : Y a-t-il eu quelque ministre dans le CEx defendre le Gouvernement, car je comprends que Mme la ministre Olguţa Vasilescu ne l`a pas fait. M. Sorin Grindeanu: Deux ministres y ont pris la parole, a savoir, Mme Olguţa, qui savait depuis cinq mois le final et M. Viorel Ştefan, qui etait, lui aussi tout aussi sidere, si je puis utiliser ce mot, du fait qu`une parti du Programme de gouvernance, a savoir, le Code economique etait en fait ...; sur 41 et a essaye d`offrir des explications de ce point de vue. Et oui, il a defendu son point de vue au sein du CEx. Je vous remercie beaucoup. 2017-06-14 23:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_1576.jpgLászló Borbély: Strategia de Dezvoltare Durabilă trebuie actualizată și corelată cu ”Agenda 2030 a Organizației Națiunilor Unite”Știri din 14.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/laszlo-borbely-la-strategie-de-developpement-durable-doit-etre-actualisee-et-correlee-avec-l-agenda-2030-de-l-organisation-des-nations-uniesLe conseiller d`Etat de l`appareil de travail du Premier ministre, M. Laszlo Borbely, a participe le 12 juin 2017, representant le Gouvernement, a la Conference Jump to Smart. 1.0. La Roumanie des villes intelligents, tenue a Bucarest. Dans le cadre de cette conference, M. Laszlo Borbely a invoque la necessite de la mise en pratique de la Strategie de developpement durable spatial a moyen terme, qui a ete adoptee en 2008, strategie reposant sur le developpement polycentrique, sur des centres de developpement zonal, qui devront avoir des strategies de developpement a moyen et long terme. En outre, M. le conseiller d`Etat a mentionne que la Roumanie a une Strategie de developpement durable depuis 2008, qui doit etre actualisee et correlee avec l` Agenda 2030 de l`Organisation des Nations Unies. Concernant le concept de Villes intelligentes, M. Laszlo Borbely a precise que la mise en oeuvre des objectifs de l`Agenda 2030 va conduira a un developpement durable a moyen et long terme. En outre la construction de certaines infrastructures recitantes et l`encouragement de l`innovation conduira a l`existence de villes et communautes durables, au developpement des etablissements humains en sorte qu`elles soient ouvertes a tous, qu`elles soient sûres, resistantes et durables, la collaboration avec les autorites locales etant essentielle dans le developpement durable de la Roumanie. M. Laszlo Borbely a recu de la part des organisateurs un Certificat neutralisation empreinte carbone. A cet evenement ont participe aussi l`ambassadrice des Pays-Bas, Mme Stella Ronner-Grubacic, la commissaire europeenne chargee des politiques regionales, Mme Corina Crețu, ministres du Gouvernement de la Roumanie, des representants de l`administration locale et des entreprises qui ont des solutions pour le developpement intelligent des viles. 2017-06-14 11:46:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-14-11-47-51big_sigla_guvern.pngDezbatem Legea internshipului în online și offline. Vă așteptăm la prima dezbatere publică, pe 17 iunie, la ONGFest Știri din 13.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/nous-sommes-en-train-d-elaborer-la-loi-du-stage-de-pratique-on-line-et-off-line-on-vous-attend-au-premier-debat-publique-le-17-juin-a-ongfestLe premier debat public su le projet de la Loi du stage de pratique elabore par le SGG, le Ministere du Travail et de la Justice Sociale, le Ministere de l`Education Nationale, le Ministere de la Jeunesse et du Sport et le Ministere des Affaires Etrangeres, aura lieu samedi 17 juin 2017, a ONGFest. Les representants de la Societe civile et tous ceux qui sont interesses a contribuer a la finalisation de cette loi sont attendus le 17 juin entre 13h00-14h00, dans le Parc Herăstrău, l`entree Charles de Gaulle (https://www.ongfest.ro/2392/impacheteaza-cauzele-in-care-crezi-si-inscrie-te-la-ongfest-bucuresti/). A ce debat participeront, outre les representants des institutions publiques, les partenaires de la societe civile, qui ont fait partie des groupes de travail pour l`identification du besoin de la reglementation (Union des Etudiants de Roumanie, le Forum des Jeunes de la Roumanie et la Federation Volume). Dans le cadre des debats, les discussions viseront l`integration des personnes sur le marche du travail par la creation des opportunites du stage de pratique, contrat et indemnisation du stage de pratique, le fonds pour la prime d`embauche pour les employeurs qui transforment les contrats de stage de pratique en contrats de travail et d`autres sujets connexes a l`organisation et au deroulement du stage de pratique en Roumanie. En outre, l`environnement on-line, les initiateurs attendent des propositions, suggestions et opinions concernant ce projet a l`adresse dezbateri@mmuncii.gov.ro, dans les 10 jours a compter de la date de sa publication sur le site (09.06.2017-18.06.2017). Le Projet de la Loi du stage de pratique est entre dans le processus de consultation publique en concordance avec les procedures prevues dans la Loi no. 52/2003 relative a la transparence decisionnelle dans l`administration publique. Le projet de la Loi du stage de pratique peut etre consulte a l`adresse : http://www.mmuncii.ro/j33/index.php/ro/transparenta/proiecte-in-dezbatere/4894-2017-06-09-proiect-lege-intershipul Le Gouvernement de la Roumanie soutient un debat aussi substantiel que possible avec les institutions publiques et privees, celle d`enseignement et les organisations non gouvernementales, en vue de la reglementation des programmes du type stage de pratique et de la relation entre stagiaires et organisation accueillante. On vous attend avec interet! 2017-06-13 15:37:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-13-03-38-42big_sigla_guvern.pngPremierul Sorin Grindeanu a discutat cu o delegație a Băncii Mondiale despre perspectivele parteneriatului cu RomâniaȘtiri din 13.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-discute-avec-une-delegation-de-la-banque-mondiale-des-perspectives-du-partenariat-avec-la-roumanieLe Premier ministre Sorin Grindeanu a eu aujourd`hui au Palais Victoria une entrevue avec une delegation de la Banque mondiale, formee de M. Arup Banerji, directeur pour les pays de l`UE, Mme Tatiana Proskuryakova, nouvelle directrice de pays pour la Roumanie et la Hongrie et Mme Elisabetta Capannelli, directrice de pays pour la Roumanie et la Hongrie, a la fin de son mandat. Les discussions ont vise les perspectives du partenariat entre la Roumanie et la Banque mondiale. Nous souhaitons la poursuite et le developpement de ce partenariat tres important, par le biais duquel la Banque mondiale a offert a la Roumanie valeur ajoutee, a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu. Les representants de la Banque mondiale ont exprime a leur tour la disponibilite de la Banque de continuer le partenariat avec la Roumanie et de l`aider dans le developpement de nouveaux projets, manifestant l`interet de connaitre a cet effet les domaines où le Gouvernement estime necessaire l`assistance de la Banque mondiale. 2017-06-13 14:58:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_1497347968original_Întrevedere_cu_reprezentanții_băncii_mondiale_arup_banerji01.jpgVizita oficială a premierului Sorin Grindeanu în CroațiaȘtiri din 09.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-effectuera-lundi-12-juin-une-visite-officielle-en-croatieLe Premier ministre Grindeanu a discute avec les dignitaires de la Croatie des perspectives de dynamiser les relations economiques et de la collaboration au plan europeen Le Premier ministre Sorin Grindeanu, en train d`effectuer aujourd`hui une visite officielle a Zagreb, a eu des entrevues avec le President de la Republique de Croatie, Mme Kolinda Grabar, avec le Premier ministre croate, M. Andrej Plenkovic, et avec le president du Parlement, M. Gordan Jandrokovic. Les pourparlers ont vise le niveau et les perspectives des relations roumano - croates, dans le contexte de l`anniversaire de 25 ans de relations bilaterales, la Visite du Premier ministre etant la premiere visite depuis dix ans d`un premier ministre roumain en Croatie. J`ai souligne le souhait des deux Etats de consolider, diversifier et approfondir la cooperation tant au plan bilateral, que partenaires dans le cadre de l`UE et allies dans le cadre de l`OTAN., a declare le chef de l`Executif roumain. De la perspective des relations economiques, il y a un potentiel important de croissance qui doit etre mis en valeur au maximum, compte tenu du fait que les echanges economiques bilateraux ont totalise l`annee derniere environ 270 millions d`euros. Au cours de l`entretien, les deux parties ont exprime leur volonte d`identifier de nouvelles opportunites pour la dynamisation des relations economies. Un premier pas en ce sens est le Memorandum de d`Entente relatif a la cooperation entre la Chambre de commerce et d`industrie de la Roumanie et la Chambre economique de la Republique de Croatie, signe aujourd`hui a Zagreb, devant avoir lieu a Bucarest un forum economique roumano croate. La Roumanie et la Croatie se sont engagees a intensifier la cooperation aussi dans d`autres domaines, relavent tant de projets communs que des politiques communes europeennes - la politique de cohesion, la politique agricole commune - dans le sens de l`harmonisation des points de vues au Sein de `UE. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a fait connaitre que la politique externe de la Roumanie a deux volets importants, a savoir, la consolidation du projet europeen et le partenariat strategique avec les USA. Devant le projet europeen il y a deux defis auxquels nous devons faire face, unis, car ainsi nous sommes plus forts et nous pouvons le faire en consolidant le projet europeen, dont la securite fait partie, a declare le chef de l`Executif roumain. Il a rappele a la fois que c`est pour la premiere fois que le Gouvernement de la Roumanie alloue 2% 2% du PIB pour la defense. . Dans le cadre des entrevues du Premier mis nitre Sorin Grindeanu a Zagreb, les hauts dignitaires croates ont apprecie les progres enregistres en Roumanie dans le domaine economique, ils ont felicite notre pays a l`occasion de l`anniversaire de 10 ans depuis son adhesion a l`UE et ils ont remercie pour le soutien politique et technique offert a la Croatie au cours de son integration euro atlantique. D`autres sujets abordes au cours des pourparlers du Premier ministre ont vise la collaboration dans le cadre de la Strategie du Danube, tant dans les projets de navigation, que dans la protection de l`environnement, les preparatifs pour l`adhesion a l`Espace Schengen, la stabilite dans la region,, ainsi que le renforcement du projet europeen dans le sens de l`amelioration du mode de fonctionnement des institutions et leur rapprochement du citoyen. Les deux parties ont tenu a la fois a souligner la necessite de cultiver tous les ponts de liaison entre les deux pays dans le domaine de la culture, du tourisme et de l`energie. Toujours aujourd`hui, a Zagreb, a ete signe l`Accord sur la protection reciproque des informations classifiees. De la delegation roumaine ont fait partie Mme Ana Birchall, ministre deleguee aux Affaires Europeennes, M. George Ciamba, secretaire d`Etat au Ministere des Affaires Etrangeres, et M. Mihai Daraban, president de la Chambre de commerce et d`industrie de la Roumanie. *** Conference conjointe de presse donnee par le Premier ministre Sorin Grindeanu et son homologue croate, M. Andrej Plenković M. Andrej Plenković: Je suis heureux d`avoir eu aujourd`hui l`entrevue avec M. le Premier ministre de la Roumanie, avec le Premier ministre ami, M. Sorin Grindeanu, effectue cette visite en Croatie dans un cadre anniversaire, on pourrait dire, qui marque les 25 ans de collaboration. Je suis heureux que pendant notre entretien nous avons aborde differents themes. Il s`agit de notre collaboration economique, la collaboration bilaterale et je me rejouis de mettre en exergue le fait que, au cours de 2016 la Croatie a ete visitee par environ 100.000 de touristes roumains, qui ont visite tant le littoral, que l`interieur de l`Etat. En outre, l`un des sujets discutes fut en liaison avec notre minorite. Je suis extremement heureux de mentionner que M. le Premier ministre est ne en Caraş-Severin - une partie du pays, un departement où, comme vous savez vit une importante communaute de croates, minorite que, le long de l`annee a ete visitee par differents ministres, secretaires d`Etat. Je mentionne ici le secretaire d`Etat de l`Office pour les Croates de tout le monde, M Zvonko Milas, qui a visite cette minorite croate. J`espere que cette minorite continue de beneficier du soutien du Gouvernement roumain en vue de preserver son identite et, pourquoi pas, pouvoir acceder a un niveau superieur d`enseignement, je pense aux universites, au niveau de la science etc. En general voila donc les sujets discutes. Je vous remercie. En outre, nous avons discute de la Strategie du Danube, il s`agit d`une region europeenne. Les deux pays etant riverains du Danube, cette collaboration est tres importante dans le cadre de l`UE Il s`agit de collaboration, de la strategie de navigation sur le Danube, des echanges economiques a travers le Danube, mais, dans le meme temps, de la protection de l`environnement. Je tiens a mentionner que M. Gordon Radman est devenu le president de cette Commission du Danube, ayant une importante signification. Par consequent, les deux regions Osijek-Baranja, /.../ et l`autre departement, ainsi que la ville de Vukovar sont particulierement importants dans le contexte de cette collaboration danubienne. Je suis heureux du fait qu'entre la ville de Vukovar et Constanţa a ete signe un contrat de collaboration. Du volet economique. Je suis tres heureux particulierement concernant les entreprises interesses d`exportation et d`importation. Je suis donc tres heureux qu`aujourd`hui aient ete signes des accords entre la Chambre de commerce et d`industrie de la Roumanie et la Chambre economique de la Croatie. Cela signifie qu`il y aura des activites qui precederont le Forum economique qui sera organise l`automne prochain. Nous avons discute aussi des sujets europeens particulierement de deux pays qui soutiennent la politique de cohesion. A cet effet, je tiens a souligner et a saluer le fait que j`ai compris que Mme Corina Creţu, commissaire europeenne, a visite la Croatie ou du moins a soutenu le projet de construction du pont de Peljesac, la Croatie se voyant allouer a cet effet 375 millions d`euros du Fonds de la Politique regionale. Nous avons discute de differents sujets, nous continuerons pendant le dejeuner. Nous avons certainement l`intention d`avance l`harmonisation des questions relevant de l`Espace Schengen, C`est tout, en general. Je vous remercie beaucoup, M. le Premier ministre. M. Sorin Grindeanu: je vous remercie, M. le Premier ministre, Premierement je tient a mettre en evidence ma satisfaction d`avoir effectue une visite en Croatie et je suis heureux d`etre le premier Premier ministre Roumain qui visite votre pays ces 10 dernieres annees. Ma presence a Zagreb a encore une signification importante, car elle c`est dans le contexte de l`anniversaire de 25 ans de relations diplomatiques entre la Roumanie et la Croatie. Je tiens a souligner des le debut le dialogue substantiel que j`ai eu aujourd`hui avec M. le Premier ministre Plenkovic, nous aurons encore la possibilite de discuter aujourd`hui. Nous avons aborde le niveau et les perspectives de la relation bilaterale, comme vient de dire M. le Premier ministre, tous les deux ayant convenu qu`il y a une relation de cooperation tres bonne entre la Roumanie et la Croatie. Nous avons souligne la volonte de nos deux pays de consolider, diversifier et approfondir la cooperation tant au plan bilateral, que, en tant que partenaires dans le cadre de l`UE et allies au sein de l`OTAN. Aujourd`hui, comme vous le savez, nous avons signe deux documents L`Accord sur la protection reciproque des informations classifiees et le Memorandum d`entente sur la collaboration entre la Chambre de commerce et industrie de la Roumanie et la Chambre economique de la Croatie. La signature de ces deux documents temoigne de l`intention des deux Etats d`intensifier les relations bilaterales. Nous sommes convenus que, de la perspective des relations economiques, il y a un potentiel important, de croissance qui doit etre mis en valeur. Nous avons exprime la volonte d`identifier de nouvelles opportunites en vue de la dynamisation des relations economiques entre la Roumanie et la Croatie. L`annee derniere, les echanges commerciaux entre la Roumanie et la Croatie ont atteint environ 270 de millions d`euros. Le potentiel de croissance est enorme et nous voulons, ce potentiel de croissance du volet economique soit mis en valeur au maximum. J`espere que le Forum economique de l`automne prochain, organise lors de la visite de Mme la Presidente en Roumanie soit l`occasion parfaite pour donner une impulsion a cette relation economique. En outre, nous avons discute de l`importance dans la relation bilaterale, comme vient de mentionner M. le Premier ministre Plenkovic, la minorite roumaine de la Croatie et la minorite croate de la Roumanie. Elles sont de veritables ponts de liaison entre nos deux pays. Naturellement, nous allons approfondir dans les discussions ulterieures les questions relevant, comme M. le Premier ministre Plenkovic vient de mentionner, des projets europeens, des politiques communes que la Roumanie et la Croatie soutiennent, a savoir, les politiques de cohesion, la Politique agricole commune europeenne. Mais ce qui est important c`est que nous pourrons harmoniser par nos positions, les points de vue dans le cadre de l`UE. Je vous remercie. Le Premier ministre Sorin Grindeanu effecturea lundi 12 juin une visite officielle en Croatie dans le cadre de laquelle il aura des entrevues avec la Presidente de la Republique de Croatie, Mme Kolinda Grabar, le Premier ministre croate M. Andrej Plenkovic, et avec le president du Parlement, M. Gordan Jandrokovic. De la delegation roumaine e fera partie aussi la ministre deleguee aux Affaires Europeenne, Mme Ana Birchall. Les sujets d`interet bilateral et europeen inscrits a l`agenda des pourparlers de Zagreb seront abordes y compris de la perspective des debats sur le futur de l`Union europeenne. tant la Roumanie que la Croatie soutenant la necessite de la cohesion et de la solidarite au sein de l`UE. Le sujet est important pour les deux pays, y compris dans le contexte où la Roumanie a entame deja les preparatifs en vue de son premier mandat a la Presidence du Conseil de l`UE, le premier semestre de 2019, et la Croatie reprendra ce mandat une annee apres la Roumanie, le premier semestre de 2020. Les deux pays envisagent aussi de cooperer pour leur adhesion a l`Espace Schengen, aspects soulignes y compris lors des pourparlers que le Premier ministre Sorin Grindeanu a eus en mars dernier au Palais Victoria avec M. Davor Ivo Stier, vice-premier ministre et ministre des Affaires Etrangeres et Europeennes de la Republique de Croatie. Au cours de la visite de la delegation roumaine conduite par le Premier ministre Sorin Grindeanu effectuera en Croatie, sera signe l`1Accord sur la protection reciproque des informations classifiees, ainsi qu`un memorandum d`Entente relative a la cooperation entre la Chambre de commerce et d`industrie de la Roumanie et la Chambre economique de la Republique de Croatie. *** PROGRAMME DE LA VISITE DU PREMIER MINISTRE SORIN GRINDEANU EN CROATIE ***L`heure des evenements sera l`heure locale. 10.00 Accueil officiel au siege du Gouvernement de la Republique de Croatie * Ceremonie de la signature au Livre d`or du Gouvernement de la Republique de Croatie (Siege du Gouvernement croate - Place St. Marc 1, Zagreb) (Opportunites photo/video) 10.15 Entretien tete-a-tete avec le Premier ministre croate, M. Andrej Plenkovic (Siege du Gouvernement croate - Place St. Marc 1, Zagreb) ((Opportunites photo/video au commencement de l`entretien) 10.35 Pourparlers officiels au niveau des delegations roumaine et croate (Siege du Gouvernement croate - Place St. Marc 1, Zagreb) (Opportunites photo/video au commencement de l`entretien) 11.05 Ceremonie de la signature de l`Accord sur la protection reciproque des informations classifiees et du Memorandum d`Entente relatif a la cooperation entre la Chambre de commerce et industrie de la Roumanie et la Chambre economique de la Republique de Croatie * Ceremonie de la signature au Livre d`or du Gouvernement de la Republique de Croatie (Siege du Gouvernement croate - Place St. Marc 1, Zagreb) (Opportunites photo/video) 11.10 Declarations conjointes de presse du Premier ministre Sorin Grindeanu et son homologue croate, M. Andrej Plenkovic (Siege du Gouvernement croate - Place St. Marc 1, Zagreb) (Acces medias, possibilites de transmission en direct) 11.40 Entretien avec le President du Parlement de la Republique de Croatie, M. Gordan Jandrokovic (Siege du Parlement - 6, Place St. Marc) (Opportunites photo/video au commencement de l`entretien) 12.25 Ceremonie de l`accueil a la Presidence de la Republique de Croatie (Siege de la Presidence de la Republique de Croatie - 241, Pantovcak ) (Opportunites photo/video) 12.30 Entretien avec Mme Kolinda Grabar Kitarovic, Presidente de la Republique de Croatie (Siege de la Presidence de la Republique de Croatie - 241, Pantovcak ) (Opportunites photo/video au commencement de l`entretien) 14.30-14.45 (T.B.C.) Conference de presse a la fin de la visite, pour les medias de la Roumanie (Siege du Gouvernement croate - Place St. Marc 1, Zagreb) 2017-06-09 16:57:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-12-02-08-32big_12.jpgConsilierul de stat Borbély László: ”O economie verde funcțională ar trebui să constituie o prioritate a omenirii”Știri din 08.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-conseiller-d-etat-m-borbely-laszlo-une-economie-verte-fonctionnelle-devra-constituer-une-priorite-de-l-humaniteLe conseiller d`Etat M. Borbely Laszlo a participe, en tant que representant de la Roumanie, au - Forum mondial de l`Economie Circulaire, tenu a Helsinki, les 5-7 Juin 2017. Dans le cadre de la reunion, M. Borbely Laszlo, conseiller d`Etat dans le cadre de l`appareil de travail du Premier ministre, a souligne qu`il est necessaire une collaboration entre les investisseurs, le secteur public, les ONG et le monde academique. - Il est besoin d`un contexte institutionnel plus transparent et d`une legislation qui soutiennent la legislation verte, a affirme M. Borbely Laszlo. En Roumanie, il y a depuis fevrier 2016 une loi qui soutient les achats verts, dont les normes methodologiques sont en cours de finalisation. La mission du Departement pour le Developpement durable, cree cette annee dans le cadre de l`appareil de travail du Premier ministre sera de coordonner la transposition en pratique des objectif du developpement durable et de soutenir l`economie verte. En marge du Forum mondial de l`Economie Circulaire, M. le conseiller d`Etat Borbely Laszlo a eu des entrevues avec M. Jan Potocnik, ancien commissaire europeen charge de l`environnement et avec M. Achim Steiner, nomme recemment a la direction du Programme des Nations Unies pour le developpement (PNUD). Au cours de l`entrevue avec l`ancien commissaire Potocnik, qui s`occupe maintenant de l`elaboration au sein de l`UE de certaines strategies vertes, M. Borbely Laszlo a propose que la Roumanie prenne part, comme pays partenaire, avec la Slovenie et les Pays-Bas, a l`elaboration d`un accord de cooperation regionale. A l`entrevue avec M. Achim Steiner, M. Borbely Laszlo a mis en exergue l`importance de la dimension parlementaire pour la transposition dans la pratique des objectifs du Developpement durable. Sous l`egide du PNUD a ete publie il y a deux semaines un guide pour les parlementaires visant la transposition dans la pratique des objectifs du Developpement durable prevus par l`Agenda 2030. Cet instrument de travail sera mis bientot mis aussi a la disposition du Parlement de la Roumanie. Le Forum mondial de l`Economie circulaire est une reunion au niveau global dans le cadre de laquelle ont ete presentees des solutions qui relevent de l`economie circulaire destinee aux affaires, aux villes et au domaine financier. Au Forum ont participe 1500 delegues de 104 pays - des politiciens, des specialistes et des representants du domaine de l`economie. Dans le cadre de la reunion on a discute de la relation entre l`economie verte et le Developpement durable, de l`exploration des possibilites d`action pour les differentes composantes de la societe, a partir d`une strategie qui attache plus d`attention aux ressources naturelles d`energie, attache la priorite aux materiaux recyclables et utilise pour les investissements des technologies non polluantes. Plus d`informations sur le - Forum mondial de l`Economie Circulaire 2017: https://www.sitra.fi/en/projects/world-circular-economy-forum-2017/#wcef2017 2017-06-08 19:02:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-08-07-05-17big_mai_2017_sigla_guv_coroana_albastru.pngVizita de lucru a premierului Sorin Grindeanu la ParisȘtiri din 08.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/visite-de-travail-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-parisEntrevue du Premier ministre Sorin Grindeanu avec le Premier ministre de la France, M. Édouard Philippe COMMUNIQUE DE PRESSE Le Premier ministre Sorin Grindeanu: La Roumanie et la France travailleront ensemble pour le renouvellement du projet europeen Le Premier ministre Sorin Grindeanu a eu aujourd`hui a Paris une entrevue avec son homologue francais, M. Édouard Philippe. Le Premier ministre roumain a felicite le Premier ministre de la France pour la prise de ses fonctions et a apprecie que la reussite dans les elections du President Emmanuel Macron et la formation du nouveau gouvernement representent une chance pour la relance du projet europeen. Les deux hauts dignitaires ont discute des excellentes relations entre nos deux pays et des perspectives d`intensifier la cooperation particulierement le volet economique. En ce sens les deux premiers ministres sont convenus de realiser certains mecanismes intergouvernementaux visant a approfondir la collaboration dans des domaines comme l`energie, l`infrastructure, l`agriculture ou l`economie numerique. Le Gouvernement de la Roumanie remercie la France pour le soutien permanent accorde a notre pays pour des projets majeurs. Je voudrais reaffirmer l`engagement de la Roumanie pour la consolidation des relations privilegiees entre nos payse et je suis persuade qu`ensemble, nous travaillerons tres efficacement pour la consolidation du projet europeen, en conformite avec nos interet communs a declare le Premier ministre roumain. La Roumanie est un partenaire important pour la France, outre nos liaisons historiques et culturelles, il y a de tres nombreux investisseurs francais presents sur le marche roumain et j`observe aussi un interet accru de la part d`autres compagnies qui veulent investir , a souligne a son tour le Premier ministre francais. Le Premier ministre Édouard Philippe a remercie et a repondu positivement a l`invitation du Premier ministre Sorin Grindeanu de visiter la Roumanie. . En outre, les deux premiers ministres ont discute aussi des preparatifs pour la reprise de la Presidence du Conseil de l`UE par la Roumanie, ainsi que de la Saison culturelle Roumanie - France 2018-2019. Il y aura un projet important, La Saison culturelle Roumanie - France 2018-2019, qui representera une opportunite immense de parler de notre heritage culturel commun , a declare le Premier ministre francais. Un autre sujet de discussion fut la dimension de securite et de defense au sein de l`UE. Nous souhaitons faire promouvoir un profil de l`UE plus consistent en matiere de securite et de defense. Cette construction doit etre en complementarite avec l`OTAN , a declare le chef de l`Executif de Bucarest. Au cours des pourparlers, le Premier ministre francais a fait connaitre que la France soutient l`effort de la Roumanie d`obtenir la levee du Mecanisme de Cooperation et de Verification, tout comme l`adhesion a l`Espace Schengen. La visite du Premier ministre Sorin Grindeanu en France vise a contribuer la consolidation du Partenariat strategique entre les deux pays au renforcement des relations economiques, dans les conditions où le niveau des echanges commerciaux connaissent une tendances ascendante. En 2016 les echanges commerciaux bilateraux ont ete d`environ 8 milliards, 10% de plus qu`en 2015. *** Point de presse du Premier ministre Sorin Grindeanu, a la fin de sa visite de travail a Paris M. Sorin Grindeanu: Premierement, je vous dirais quelques mots sur l`activite d`hier, un pas important, a savoir, l`adhesion de la Roumanie a l`Agence pour l`energie nucleaire. C`est un pas important dans l`intention de la Roumanie de devenir membre de l`OCDE. J`ai eu un entretien avec le secretaire general de l`OCDE, M. Gurria. Nous sommes sur la bonne route nous pouvons atteindre cet objectif extremement important pour notre pays. J`ai donne cet exemple hier aussi et je vais faire une comparaison : si l`adhesion a l`OTAN nous a apporte a nous, la Roumanie, la securite, l`adhesion a l`UE nous a apporte prosperite et croissance economique, l`adhesion a l`OCDE, qui est une cible que nous pouvons atteindre, nous apportera la respectabilite. Nous y sommes determines, c`est l`une des priorites de notre politique externe. Le dossier et tout ce que nous avons a faire est presque finalise, nous sommes tres, tres proches de la ligne d`arrivee. , ce qui est une victoire pour notre pays extremement important. Ce fut donc le role de ma visite d`hier soir. Aujurd`hui j`ai eu un entretien, comme vous le savez bien, avec le Premier ministre francais. Entre parentheses soit dit, lui aussi est commencement de sa route - c`est aujourd`hui le premier dignitaire etranger qu`il a accueilli. Le but de notre visite concerne la consolidation du partenariat strategique que nous avons avec la France. On a discute tous les points et tous les dossiers importants tant du point de vue de la France que de celui de la Roumanie. Je vais vous en mentionner quelques-uns a savoir comment pouvons-nous contribuer ensemble a la consolidation du projet commun europeen - et c`est une de nos cibles - particulierement de la perspective du fait quie nous avons demande et avons obtenu ou obtiendrons l`aide concernant l`organisation de la future presidence du Conseil europeen par la Roumanie en 2019. Ce sont des aspects que nous voulons discuter auparavant, pour voir quelles seront les priorites de l`agenda europeen au debut de 2019. Je vous parlais de cet aspect tres important, la consolidation du projet europeen. En outre, nous avons discute des relations bilaterales entre la Roumanie et la France et on a aborde beaucoup d`aspects concernant le renforcement des relations economiques. Comme vous le savez, entre la Roumanie et la France, a l`heure actuelle, ou bien, au niveau de 2016, il y a eu des echanges commerciaux d`environ 8 milliards d`euros 10% de plus qu`en 2015, une tendance ascendante mais il y a place pour mieux, pour ameliorer, pour augmenter ces chiffres et, pour ne mentionner que quelques domaines je precise l`infrastructure, l`energie, l`agriculture, l`economie numerique. Ce sont des elements que nous avons discutes, nous sommes convenus de creer des groupes de travail communs, interministeriels entre le Gouvernement de la Roumanie et le Gouvernement francais justement pour consolider ce Partenariat strategique. On a discute aussi et j`ai remercie pour le soutien de la France en vue de notre objectif de devenir membres de l`OCDE, ce que nous apprecions, comme je viens de dire au debut, un soutien que la France a accorde a la Roumanie le long de l`histoire. Ils ont ete tout le temps a nos cotes, tant que nous voulions adherer a l`OTAN ou a l`UE, C`est le pays qui soutien ;l`adhesion de la Roumanie a l`OCDE. De meme concernant la question Schengen, le MCV la politique europeenne de defense, ce sont des dossiers en cours que vous tous connaissez et nus avons harmonise nos points de vue. Enfin, mais ce n`est pas le moindre aspect, les echanges communs culturels entre la Roumanie et la France et la Saison culturelle Roumanie France qui s`annonce comme l`evenement culturel roumano - francais le plus important de ces 10 dernieres annees. J`ai invite le Premier ministre francais a venir en Roumanie. Nous partageons des experiences politiques communes, si je puis les nommer ainsi. Le Premier ministre francais provient lui aussi de l`administration publique locale. Dans un futur proche il effectuera une visite en Roumanie justement en vue de la consolidation des relations roumano - francaises. Question : Le premier minsitre en France, le President aux USA, pendant une periode où au niveau geopolitique il parait que les alliances se forment. Est-ce que Roumanie peut, devenir, par exemple, une liaison entre la politique globale des Etats-Unis et, respectivement OTAN, et celle de l`UE qui laisse en quelques sorte l`impression de se deteriorer ? M. Sorin Grindeanu: Pour la Roumanie il y a deux directions strategiques en matiere de plitiqeu externe : d`une part, la consolidation du projet europeen et, d`autre part, la consolidation du partenariat strategique avec les USA. Ce sont les deux piliers de politique externe de notre pays que nous devons consolider, voila donc la direction correcte. Tous les contacts, toutes les visites sont plus que bienvenues justement en vue de la consolidation de ces deux directions extremement importantes et qui sont complementaires, sans s`exclure l`une l`autre. Q. : Dans le pays nous savons qu`il y a une evaluation des ministres. M. Dragnea affirmait que, meme s`il ne voulait pas de changement des ministres tout depend de l`evaluation faite par le parti. Y a-t-il deja quelques conclusions a cet egard ? M. Sorin Grindeanu: J`ai repondu plusieurs fois a cette question. Les evaluations sont quelque chose de normal, evaluations faites aussi par les leaders de la Coalition. C`est un gouvernement politique, fonde sur une majorite au Parlement. Au niveau aussi du Gouvernement, du Premier ministre il y a des evaluations. Est-ce un gouvernement parfait ? Non, il y a toujours place pour mieux faire, pour l`amelioration de l`activite. du Gouvernement. Je souhaite tout cela et je crois que tous veulent l`amelioration de de l`activite du Gouvernement de la Roumanie, donc de cette perspective les choses sont aussi claires que possible, affirmees tant pas moi, que par M. le president Dragnea il y a deux jours. Q. : M. Nicolae Bădălău est considere une personne rapprochee de M. Liviu Dragnea. Estimez-vous qu`il ait parle a son propre nom ou bien est-ce un avis partage au niveau de la direction du parti ? M. Sorin Grindeanu: Je ne dirai rien de plus de ce que je viens de dire, je ne veux pas donner des repliques, ni faire des speculations. Q. : Si ces pressions augmentent excluez-vous une demission ? M. Sorin Grindeanu: Je ne veux pas en parler, pour faire des speculations, comme je viens de dire. Je souhaite l`amelioration de l`activite du et il y a toujours place pour mieux faire. On a fait beaucoup de bonnes choses, ce que nous devons continuer et c`est bien mon role, la mission de mon equipe et de tous ceux qui nous soutiennent au dans la Coalition et au Parlement. Voila donc comment j`estime les choses. S- Q. : Etes-vous affecte que la Coalition ne vous soutient plus totalement, comme au debut, peut-etre meme dans la relation avec vos collegues du Cabinet ...; l`autorite du Premier ministre ? ? M. Sorin Grindeanu: Il n`y a aucune diminution de l`autorite du Premier ministre. Je considere les choses comme je viens de vous dire et mon role est de chercher, en collaboration avec l`equipe que je conduis, non seulement celle gouvernementale, l`equipe elargie, de faire ce que nous avons promis aux gens, voila bien notre role. Des repliques, des questions qui ne concernent pas mon agenda ni celui du Gouvernement ne me concernent pas. Q. : A-t-on discute du remaniement gouvernemental, est-ce un sujet actuel de discussions? M. Sorin Grindeanu: Jusqu`a maintenant les choses vont le train que vous mentionnez. Il y a choses que j`estime normales et qui ne necessitent pas imperativement des changements de ministres. Ces changements pourraient se faire où les choses peuvent etre mieux faites. Q. : Comment estimez-vous la fin de cette evaluation ? M. Sorin Grindeanu: Je ne fais pas de speculations. Q. : Quels mecontentements avez-vous eu au cours de l`evaluation, quel ministres vises ? M. Sorin Grindeanu: Je ne commenterai pas cela ici, ni a la television. - Q. : Allez-vous vous opposer si les partis de la Coalition vous demandent un remaniement quelconque? M. Sorin Grindeanu: Comme je vous ai dit, il n`y a pas de tensions. Il faut qu`il y ait des arguments pour tout changement concernant les realisations. On discute sur des arguments, non pas autrement. Q. : Au sujet de cette activite, il y a des reproches que le Gouvernement ne s`est pas engage a des projets importants du programme de gouvernance, le fond souverain, la loi de la salarisation, tous ont ete des initiatives legislatives, en fin de compte, assumes par les parlementaires, non pas par le Gouvernement. M. Sorin Grindeanu: Mais sachez que ces decisions ont ete prises ensemble au sein de la coalition. Par exemple, pour la Loi de la salarisation le Gouvernement a donne son avis, je suis heureux et je felicite les parlementaires pour avoir elabore relativement vite cette loi extremement importante qui replace tous ce systeme sur des fondements corrects. C`est quelque chose de tres bien et les je felicite une fois de plus. C`est bien ce qu j`ai souhaite, qu`il y ait un dialogue entre le Gouvernement et le Parlement et l`on a estime qu`au sein du Parlement ces lois peuvent etre elaborees plus vite. Ce fut le seul ...; Q. : Vous dites que la decision fut prise qu sein de la coalition, or les reproches viennent justement de l`un des leaders de la coalition, M. Călin Popescu Tăriceanu. Pourquoi, en fin de compte ? M. Sorin Grindeanu: Je ne sais pas, ce n`est pas a moi de me le demander. Je vous ai dit, je ne replique pas. Je vous ai dit que pour ces deux loi il y a eu des decisions politiques pour la seule raison qu`il y ait un calendrier et une duree plus reduite d`elaboration, comme c`est le cas de la Loi de la salarisation unitaire qui fut approuvee hier au Parlement. C`est une loi extremement importante a l`adoption de laquelle le a contribue aussi .gouvernement comme vous le savez. Q. : Au debut vous affirmiez que la renovation des penitenciers pourrait se faire avec des fonds europeens, maintenant vous dites qu`avec ces fonds on ne peut que faire tout au plus leur isolement thermique. Pourquoi ? M. Sorin Grindeanu: Nous avons envoye la lettre avec l`intention du Gouvernement a ce sujet et nous attendons encore la reponse de la CE. Le probleme est lie aussi a la decision pilote du CEDO, nous avons 6 mois pour presenter le paquet des projets de mesures respectives. On est en train d`y travailler au Ministere de la Justice. Q. : Donc, il n`y a pas encore de decision. Q. : Au sujet de la modification du Code penal et du Code de procedure penale, Avez-vous pris en compte de decider le seuil du prejudice pour l`abus de service par une Ordonnance d`urgence, comme disait l`ancien ministre de la Justice, M. Florin Iordache, sans passer par le Parlement ? M. Sorin Grindeanu: Je crois avoir ete aussi clair que possible en la matiere. Il y a maintenant un projet de loi elabore par le Ministere de la Justice, soumi au debat publique et au sujet duquel ont ete consultees toutes les instituions, CSM, Haute Cour de Justice, Ministere public, DNA, DIICOT etc. et l`on est parvenu a cette forme-la. Nous y proposons la transposition dans la legislation toutes les decisions de la Cour Constitutionnelle Il y a eu une decision de la Cour Constitutionnelle il y a quelques jours. Ma position et celle du ministre de la Justice est d`attendre la motivation de cette decision. Les decisions de cette Cour sont obligatoires. Il faut ensuite un debat pour l`elaboration du projet de loi qui recevra l`avis du Gouvernement et envoye au Parlement. Q. : Etes-vous content de l`activite de l`ambassadeur de la Roumanie a Londres ? M. Sorin Grindeanu: Je veux vous repondre autrement. Je suis extremement content de l`activite de l`ambassadeur roumain en France. Il a reussi en peu de temps a faire de tres bonnes choses. La preuve est ce qui s`est passe hier et aujourd`hui, c`est un exemple d`ambassadeur qui sait travailler extremement bien avec les autorites du pays où il est en place, aidant a la promotion des interets de la Roumanie. Je tiens eliciter publiquement et je suis persuade qu`il continuera de contribuer a la consolidation des relations roumano - francaises. Je vous remercie ! *** Le Premier ministre Sorin Grindeanu effectuera une visite de travail a Paris, les 7 - 8 juin Le Premier ministre Sorin Grindeanu sera les 7 et 8 juin 2017 dans une visite de travail a Paris. Jeudi 8 juin, le Premier ministre aura un entretien avec son homologue francais, M. Édouard Philippe. Mercredi, le 7 juin, le Premier ministre Grindeanu participera a la ceremonie d`adhesion de la Roumanie a l`Agence pour l`energie nucleaire de l`OCDE (NEA), dans la presence du secretaire general de l`OCDE, M. Angel Gurria, et du directeur general de la NEA, M. William Magwood. En outre, le Premier ministre aura un entretien separe avec le secretaire general de l`OCDE, M. Angel Gurria. A la ceremonie vont participer de la part de la Roumanie le ministre des Finances Publiques, MM Viorel Ștefan, Rodin Traicu, president de CNCAN, Horia Grama, president de l`ANDR, Radu Puchiu, coordonnateur national pour la relation avec l`OCDE Luca Niculescu, l`ambassadeur de la Roumanie en France. La Roumanie rejoint ainsi les 31 Etats membres de la NEA, pays avec les programmes nucleaires les plus avances du monde. Par l`adhesion on reconnait le fait que la Roumanie dispose d`infrastructure et d`une industrie nationale developpees dans le domaine de l`energie nucleaire et qu`elle utilise une technologie nucleaire sûre, etant pleinement engagee dans l`adoption des meilleures pratiques en la matiere. Le 7 Juin, a 18h00, aura lieu aussi au siege de l`la ceremonie de la signature de la Convention multilaterale pour l`introduction dans le cadre des traites fiscaux les mesures visant la prevention de l`erosion de la base imposable et du transfert des profits. Pour la Roumanie le document sera signe par M. Viorel Ștefan, ministre des Finances Publiques. La Convention sera signee simultanement par plus de 60 Etats, representes en grande majorite par les meistres des Finances. Le principal objectif de la Convention et de contrecarrer les strategies des compagnies multinationales par lesquelles sont exploitees des lacunes et non concordances dans les reglementations fiscales pour le transfert artificiel des profits vers des locations ou il y a des impots bas ou meme nuls, avec une activite economique reduite, resultant de la diminution des encaissements concernant les impots sur le profit. 2017-06-08 10:08:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-08-05-02-14big_12.jpgPremierul Grindeanu: Statutul României de membru al Agenției pentru Energie Nucleară este un succes pentru pregătirea aderării la OCDEȘtiri din 07.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-grindeanu-le-statut-de-la-roumanie-de-membre-de-l-agence-pour-l-energie-nucleaire-est-un-succes-dans-le-cadre-des-preparatifs-pour-l-adhesion-a-l-ocdeLe Premier ministre Sorin Grindeanu a participe aujourd`hui a Paris a la ceremonie de l`adhesion de la Roumanie et de l`Argentine a l`Agence pur l`energie nucleaire (NEA) de l`Organisation pour la cooperation et le developpement economique (OCDE), evenement auquel ont participe le secretaire general de l`OCDE, M. Jose Angel Gurria, et le directeur general de la NEA, M. William D. Magwood. le statut de membre de la NEA de l`OCDE est u pas important pour le secteur de l`energie nucleaire de la Roumanie, parce qu`il assure l`acces aux meilleures pratiques, statistiques et recherches, ainsi qu`une expertise precieuse, fondement sur lequel pourront reposer les decisions du Gouvernement en la matiere. En outre, nous serons prepares pour faire face aux defis du domaine de l`energie et des changements climatiques, a affirme le Premier ministre Sorin Grindeanu. Dans le meme temps, le Premier ministre roumain a souligne que cette adhesion represente un succes y compris pour la preparation du processus d`adhesion de la Roumanie a l`OCDE. Le Gouvernement estime que la Roumanie est pleinement preparee pour commence les negociations d`adhesion a l`OCDE, compte tenu des merites et resultats economiques. Nous sommes optimistes qu`une decision en ce sens sera prises aussi vite que possible , a joute le chef de l`Executif roumain. Dans le cadre de la ceremonie le secretaire general de l`OCDE, M. Jose Angel Gurria, a affirme que: La Roumanie contribuera aux travaux de la NEA avec ses excellentes capacites technologiques et de recherche. Nous maquons aujourd`hui un nouveau commencement pour l`Agence, tous les membres beneficieront de l`expertise apportee par la Roumanie et l`Argentine dans le domaine de la securite nucleaire. A la ceremonie ont participe de la part de la Roumanie le ministre des Finances Publiques, MM Viorel Ștefan, Rodin Traicu, president de CNCAN, Horia Grama, president de l`ANDR, Radu Puchiu, coordonnateur national pour la relation avec l`OCDE Luca Niculescu, l`ambassadeur de la Roumanie en France. La Roumanie rejoint ainsi les 31 Etats membres de la NEA, pays avec les programmes nucleaires les plus avances du monde. Par l`adhesion on reconnait le fait que la Roumanie dispose d`infrastructure et d`une industrie nationale developpees dans le domaine de l`energie nucleaire et qu`elle utilise une technologie nucleaire sûre, etant pleinement engagee dans l`adoption des meilleures pratiques en la matiere. Dans le contexte de la visite a Paris, le Premier ministre a eu ce soir une entrevue avec le secretaire general de l`OCDE, M. Angel Gurria. Informations supplementaires: L`adhesion de la Roumanie a la NEA est le resultat de plusieurs annees de cooperation par la participation des specialistes roumains a l`echange d`expertise et de bonnes pratiques dans les comites NEA sur l`utilisation soutenable et responsable de l`energie nucleaire. La Roumanie a depose officiellement sa candidature pour devenir membre de la NES en octobre 2016. Le programme nucleaire de la Roumanie a ete ensuite soumis a un processus d`evaluation par le secretariat NEA effort commun auquel ont participe les ministeres concernes de la Roumanie des representants de l`industrie nucleaire et des instituts de recherche en la matiere, ainsi que le Comite interministeriel pour la relation de la Roumanie avec l`OCDE. A la suite de ce dialogue il a resulte que la Roumanie repond aux standards des Etats avec des programmes nucleaires avances membres de la NEA. En outre, il en a resulte aussi l`interet commun pour la consolidation de la cooperation de la Roumanie avec la NEA dans le domaine de la technologie nucleaire, de la recherche, de la gestion des dechets radioactifs, de la securite nucleaire. Par la decision annoncee par l`OCDE la Roumanie confirme une fois de plus son engagement de longue duree pour le developpement de l`energie nucleaire, et pour la cooperation internationale. La Roumanie dispose d`infrastructure et d`une industrie nationale developpee dans le domaine de l`energie nucleaire, utilisant une technologie nucleaire sûre (CANDU-6). 2017-06-07 21:16:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_oecd_paris_08_resize.jpgÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu Ekaterina Spasova Gheceva Zaharieva, viceprim-ministru pentru reforma justiției, ministrul afacerilor externe din BulgariaȘtiri din 07.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-mme-ekaterina-spasova-gheceva-zaharieva-vice-premier-ministre-pour-la-reforme-de-la-justice-et-ministre-des-affaires-etrangeres-de-la-bulgarieCOMMUIQUE DE PRESSE Le Premier ministre Sorin Grindeanu a eu un entretien avec la vice-premier ministre bulgare, Mme Ekaterina Spasova Gheceva Zaharieva, discutant des relations amicales roumano bulgares et des modalites de cooperations a l`avenir Le Premier ministre Sorin Grindeanu et Mme Ekaterina Spasova Gheceva Zaharieva, vice-premier ministre pour la reforme de la justice et ministre des Affaires Etrangeres de la Bulgarie ont discute aujourd`hui au Palais Victoria, des relations bilaterales de bon voisinage entre les deux Etats, tout comme des modalites de leur developpement concernant tant l`agenda europeen, que les projets communs ponctuels. La cooperation roumano bulgare est une priorite, nous sommes voisins et partenaires europeens, a affirme le premier ministre Grindeanu au cours de l`entretien, en soulignant la tendance positive de la cooperation economique, tout comme les possibilites de developper les relations entre les deux Etats dans les domines de l`energie, de l`industrie, des transports et de l`environnement. Le chef de l`Executif roumain a mis en exergue les objectifs prioritaires communs concernant l`agenda europeen avec accent sur le maintien de la politique de cohesion et de la PAC. La vice-premier ministre bulgare pour la reforme de la justice, Mme Ekaterina Spasova Gheceva Zaharieva, a salue a son tour les relations etroites entre la Roumanie et la Bulgarie, qui doivent etre preservees et consolidees y compris par la coordination des positions dans tous les aspects d`interet commun. Dans ce contexte, les interlocuteurs ont aborde le fait que la Bulgarie reprendra la Presidence du Conseil de l`UE au cours de la premiere partie de 2018, le maintien de la politique de cohesion et de la PAC etant l`une des priorites. En outre, dans le cadre de l`entretien, d`autres sujets du dialogue furent la reforme de la justice, la lutte contre la corruption, la collaboration bilaterale pour la levee aussi rapide que possible du MCV et pour l`elimination des controles sur les aeroports lors des vols internes Schengen. Ont ete mentionnees aussi les positions communes sur des sujets comme l`adhesion a l`Espace Schengen, le probleme syrien. Concernant les projets concrets a court et moyen terme on a parle de l`imperatif de trouver des solutions pour l`amelioration du trafique aux points de passage frontiere pour y limiter l`attente, ainsi que la priorite de la construction d`un nouveau pont sur le Danube, pour l`utilisation du financement europeen. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a mentionne encore les rencontres trilaterales Roumanie - Bulgarie - Serbie, et a fait connaitre qu`il aura dans peu de temps une entrevue avec le Premier ministre bulgare a Sofia. 2017-06-07 13:54:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-07-01-57-59big_04_resize.jpgParticiparea premierului Sorin Grindeanu la deschiderea Forumului Capitalului Românesc – ediția a doua, organizată de Intact Media GroupȘtiri din 07.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-l-ouverture-du-forum-du-capital-roumain-2eme-edition-organise-par-intact-media-group Allocution du Premier ministre Sorin Grindeanu au Forum du Capital roumain M. Sorin Grindeanu: Mesdames et Messieurs, Je tiens a remercier les organisateurs pour cette invitation. Je pense que de tels evenements importants et bienvenus parce que nous avons l`occasion d`etre a la meme table, gouvernement et milieu des affaires et de discuter des mesures qu`il faudrait prendre pour la consolidation du capital autochtone. Avec certains d`entre vous, comme vient de dire Mme Stoicescu, je me suis rencontre en avril dernier, au Gouvernement : ce fut une entrevue de travail tres bonne je souhaite que cela devienne une routine dans la relation entre l`Etat et les investisseurs roumains. J`ai affirme aussi a cette occasion-la que nous n`hesiterons pas a prendre les mesures appropriees pour proteger et soutenir les interets du milieu prive roumain. La Roumanie avance dans une bonne direction et les perspectives sont encourageantes. Cependant il nous faut assurer de maintenir le meme rythme et que l`economie fonctionne sur des bases solides, competitives et soutenables. C`est pourquoi, la strategie du Gouvernement vise a ce que, par les mesures prises, puisse parvenir a commuer les moteurs orientes sur la consommation vers les domaines qui assurent une augmentation de la productivite, encourageant la creation d`emplois; a l`heure actuelle la priorite zero pour le Gouvernement est de promouvoir les investissements, particulierement pour le developpement de l`infrastructure. C`est un domaine dont depend le developpement et la prosperite de notre pays et je pense que cette affirmation est suffisante, chacun de nous realisons cela. Vous avez vu probablement que dans ce domaine, ces derniers temps, le rythme est plus accelere, nous avons des visites periodiques au Ministere des Transports et je veux que l`on aille aussi vite que possible, visiter les chantiers, parce que la situation presentee des bureaux s`avere tres bonne, mais sur place il se pourrait que cela ne soit pas comme ca. Ainsi, pour vous donner un exemple, ce mois seront introduits dans le SEAP pour les demandes d`offres les lots 1 et 5 de l`autoroute Piteşti-Sibiu et les lots pour Piteşti-Craiova, tout le troncon. Dans le meme temps, je sais tres bien que l`infrastructure routiere, comme je viens de dire, est importante, mais pas suffisante. Une simple radiographie de l`entrepreneuriat roumain nous montre tres clairement les defis, si je puis les appeler ainsi, auxquels vous confrontez: bureaucratie excessive, controles suffocants, manque de main d`œuvre qualifiee, competition de la zone euro et le maque d`une stabilite fiscale. J`ai mentionne quelques-uns des defis que vous devez affronter. Je voudrais qu`ils soient discutes aujourd`hui, chacun d`eux, afin que nous puissions y trouver ensemble les meilleures solutions, parce que nus avons in interet commun, a savoir, developper le capital, roumain. Il vrai aussi que vos affaires dependent des decisions prises par le Gouvernement, mais dans le meme temps nous aussi dependons du bon fonctionnement des vos affaires, parce que vous creez des emplois qui font venir de l`argent au budget d`Etat. Avant tout, je tiens a vous quelques mots sur la reduction de la bureaucratie, On a fait un premier pas par al loi qui elimine les 102 taxes, mesure qui a eu un effet positif. En fevrier et mars derniers ont ete creees presque 8% plus de SRL que l`annee derniere. Comme vous n`etes pas sans le savoir, nous somme preoccupes et on est en train d`analyser l`elimination d`autres taxes, a compter de l`annee prochaine. En outre, nous voulons simplifier les formalites qui doivent etre accomplies dans le processus d`obtenir des fonds europeens. Je ne cesserai de donner tout le temps mon propre exemple du temps où j`etais dans l`administration locale de la Timiş; en decembre M. le ministre Teodorovici travaillait au POR, la mesure 6.1, et j`ai dû signer trois jours de suite toutes les pages du projet depose, pace qu`il fallait signer chaque page. J`ai donne cet exemple et je ne cesserait de le donner encore, y compris aux responsables europeens, mais lors des entrevues que j`ai eue avec eux, ils m`ont dit que cela n`etait pas necessaire, ce n`est pas une exigence de la Commission europeenne. Ce sont des choses inventees par nous autres, c`est encore une barriere supplementaire que certains Messieurs ou dames ont voulu faire encore pour compliquer ce processus. Plus clairement, nous ne voulons plus qu`il y ait des milliers de papiers qui doivent etre signees et estampillees. Le transfert de l`argent europeen est le mieux controle. Et nous devons faire en sorte que cet argent arrive chez vous. Toute idee utile pour simplifier ce processus sera appreciee et prise en compte par nous. Au sujet des controles je vous dis une seule chose, a savoir, M. le ministre, la loi de la prevention fut le grand probleme, je comprends que l`on comprenait mal ce terme de prevention, nous avons dû modifier le nom en Loi pour prevenir, par le biais de laquelle nous souhaitons une normalisation des relations entre le milieu des affaires et les autorites de controle. Nous avons l`interet d`etre des partenaires, pour vous soutenir, non pour vous suffoquer avec des controles et des amendes. Le projet entrera en procedure parlementaire d`urgence et nous esperons qu`il parvienne aussi rapidement que possible sur la table de l`Administration presidentielle en vue de la promulgation. Par cette loi nous faisons un premier pas tres necessaire pour l`amelioration entre le milieu des affaires et nous autres. Le manque de main d`œuvre qualifie est un probleme que nous devons assumer. La solution, de notre point de vue, est la reforme du systeme d`education, afin que l`on puisse avoir sur le marche du personnel qualifie. Le Ministere de l`Education a la mission de reformer ce systeme. En echange, nous devons etre conscients que c`est un processus difficile et de longue duree, l`echeance est la fin de cette annee pour la nouvelle Loi de l`education. Et je voudrais faire une parenthese : cette loi de l`education doit etre bien faite e debattue publiquement aussi largement que possible. Cette commission qui fonctionne au niveau de l`Administration presidentielle et du Ministere de l`Education a entame certains pas. Je vous disais que le debat public doit etre aussi etendu que possible et que le produit final soit a meme de nous offrir ce dont je viens de parler. Sachez que durant toutes ces annees apres la revolution la Loi de l`Education a ete modifiee plus de 100 fois presque 150, amendements, changement de chapitres etc. La situation est telle que nous avons maintenant et alors il est extremement important d`adopter cette loi discutee avec tout le monde, y compris avec vous et avec tous les partenaires, afin qu`elle offre un cadre pour le futur. Un autre defi que je mentionnais pour le capital roumain est la competition venue de la zone euro. Je sais qu`elle est acerbe, mais nous devons lui repondre par plus d`innovation et par l`augmentation de notre soutien, celui des autorites. Et, naturellement, M. le ministre Petrescu developpera le sujet, nous avons adopte quelques mesures comme l`exoneration du paiement de l`impot sur le profit les dix premieres annees d`activite pour les entreprises dont l`activite est exclusivement dans le domaine de la recherche innovation developpement, un quota d`impot de 1% pour les micro entreprises qui ont un seul ou plusieurs salaries et l`elimination de l`impot de 2% pour les micro entreprises qui n`on qu`un seul salarie. Je disais tout a l`heure que M. le ministre Pterescu developpera le sujet. Je rappellerais encore une seule mesure, a savoir la garantie par l`Etat de 50% des credits 50% pour les investissements - jusqu`a 10 millions de lei - et/ou des lignes de credits pour la creation du capital de travail de 5 millions de lei par le Programme IMM Invest Romania. Je sais qu`il y a encore beaucoup de choses a faire de ce point de vue et qu`il est encore lieu de mieux, c`est pourquoi le dialogue avec vous est essentiel. Je tiens a souligner ceci, que nous serons toujours ouverts au dialogue et a la consultation et je souhaite que chaque fois que on discutera des politiques publiques importantes, nous puissions nous consulter, afin de prendre les meilleures decisions. Ce principe doit gouverner aussi les politiques fiscales, parce que nous souhaitons, tant nous, que vous, un cadre fiscal stable et previsible Je crois fort que la confiance est le pilier le plus important pour le developpement d`un climat favorable des affaires et j`espere que nous avons fait les premiers pas pour gagner cette confiance. Particulierement maintenant je crois qu`il est essentiel que nous ayons ce dialogue, parce que Roumanie, comme je vous disais au debut de mon allocution, traverse une periode bonne du point de vue economique. Nous avons une economie en train de se developper, ayant le taux le plus grand de croissance de l`UE, 5,7%, les exportations on un niveau record, le mois de mars fut en ces sens un recors, 5,7 milliards la production industrielle a augmente de 7%, la plus grande croissance de ces trois dernieres annees et pour donner un autre exemple, ont ete crees plus de 100 milles emplois depuis le commencement de l`annee jusqu`a maintenant. En echange, il y a le potentiel pour nous developper et je pense que seulement ensemble, par le biais du dialogue, nous pouvons y parvenir. Je repete et vous assure a cette occasion que les portes du Gouvernement, de chaque ministere, sont toujours ouvertes et nous attendons a n`importe quel moment pour nous faire de bonnes idees a transposer dans la pratique. Je vous remercie. Point de presse donne par le Premier ministre a la sortie du Forum du Capital roumain Question Il y a une information qui court maintenant que l`on a arrete la mission d`audit pour les AM, ce qui veut dire qu`elles ne peuvent plus etre accreditees avant le 1er juillet. En avez-vous d`autres informations ? M. Sorin Grindeanu: Non, ce que je sais - et je pense que je sais bien- c`est que toutes les documentations sont envoyees a l`autorite d`audit et que l`on attend l`accreditation des AM. Je puis vous dire encore que durant ces trois mois, tous les AM, toutes les documentations ont ete envoyees et sont en train d`etre evaluees a l`audit.. Q. : Avez-vous discute avec M. le ministre Todorel Toader apres la decision de la CCR, parce qu`hier soi il y a eu l`information que l`on fera des modifications en matiere d`abus de service pour l`institution d`un seuil de valeur ? Voudriez-vous les le Gouvernement le fasse par Ordonnance d`urgence ou par le Parlement ? M. Sorin Grindeanu: Par ordonnance ? Je crois que les choses sont aussi claires que possible. Nous ne modifierons pas le contenu, parce que ce n`est pas mon attribution. En echange, je repete ce que je vous ai encore dit et vous dis depuis longtemps. Ce projet de loi, et non pas une ordonnance ou autre chose ce projet de loi qui recevra l`accord du Gouvernement doit concerner strictement les decisions de la Cour Constitutionnelle. J`ai discute avec M. Tudorel Toader, il y a eu et il y a une decision de la CCR d`hier, qui se refere aux modifications du Code penal et du Code de procedure penale. A son avis, et je pense qu`il vous en a fait part et que je partage, est d`attendre pour en voir la motivation et pour tenir compte comme il est normal des decisions de la Cour Constitutionnelle. Q. : Y aura-t-il un seul, compte tenu que /.../ ? M. Sorin Grindeanu: Mais que dit la CCR ? Justement pour cela je ne veux pas faire des speculations, je suis d`accord avec la decision de M. Tudorel Toader d`attendre la motivation, extremement importante, qui est obligatoire. Q. : Mais avez-vous reflechi a une variante, un projet de loi fait par le Ministere de la Justice, mais assume par initiative parlementaire par le membres de la coalition comme lors de la Loi de la salarisation ? M. Sorin Grindeanu: Premierement, on a travaille et l`on a mis en debat public un projet de loi - et vous le savez bien - un projet de la loi respective de modifications du Code penal et du Code de procedure penale en concordance avec les decisions de la Cour Constitutionnelle. Ce que j`ai discute hier et que M. le ministre m`a transmis est ce que je viens de dire, a savoir que nous devons tenir compte de toutes les decisions de la CCR. Nous attendons voir la motivation. Je pense que la procedure correcte est projet de loi, ayant recu les avis, elabore au Ministere de la Justice par un debat public, transparent, assume par le Gouvernement, envoye au Parlement. Q. : Allez-vous prendre la decision d`imposer, oui ou non, un seuil pour l`abus de service, apres avoir vu la motivation de la CCR? M. Sorin Grindeanu: Oui. J`ai vue hier un communique de presse de la Cour Constitutionnelle affirmant que ce seuil est necessaire. Je ne veux pas faire des speculations, ce n`est pas mon attribution d`entrer maintenant dans des details, je ne suis pas specialiste en droit, je fais confiance aux specialistes du Ministere de la Justice, a M. Tudorel Toader, et j`ai vu qu`il a precise qu`ils tiendront compte de la decision de la CCR, c`est obligatoire. Q. : Avez-vous reflechi aussi a une date en la matiere ? M. Sorin Grindeanu: Allons attendre la publication de cette decision, il y aura ensuite un processus de consultation et j`insiste qu`il soit aussi large, transparent, ouvert que possible, en sorte que le Projet de la loi respective soit incontestable. Q. : Avez-vous reflechi a la somme qui devrait etre inscrite ...; ? M. Sorin Grindeanu: Je ne le fais pas, c`est leur attribution d`elaborer ce projet de loi qui tienne compte des decisions de la CCR. Q. : Au sujet de la salarisation, y a-t-il l`argent pour les majorations supplementaires adoptees par le Gouvernement, le Parlement ? M. Sorin Grindeanu: J`ai dit cela hier aussi, au Ministere des Finances, avec M. Viorel Ştefan. Le projet que je souhaiterais etre vote aujourd`hui au Parlement est soutenu par le Gouvernement et concerne le montant financier. On a effectue tous les calculs, ce montant-la est soutenable, par consequent toutes ces modifications sont soutenues et sont soutenables, les modifications amendees dont vous venez de parler nous les soutenons, elles sont soutenables. Q. : Toujours plus nombreux de leaders PSD vous critiquent, Mme Firea, M. Badalau, en avez-vous discute avec M. Dragnea ? Et M. Bădălău affirme avoir un autre nom de Premier ministre. M. Sorin Grindeanu: Permettez-moi de dire seulement ce que j`ai affirme il y a quelques jours, je discute beaucoup avec M. le president Dragnea; et je pense qu`il a clarifie tous ces aspects hier soir. Et je repete ce que j`ai encore dit, que les adversaires politiques du PSD sont a l`exterieur du PSD, non pas a l`interieur. e suis membre du parti depuis 21 ans , je n`y suis pas devenu membre recemment. Et je souligne que tout ce que vous mentionnez, qui semblent des tensions, je commence a ne plus les comprendre. Mais, de mon point de vue, elles ont ete aneanties par les declarations de M. le president Dragnea faites d`hier soir a la television et que je renforce. Pour le reste, permettez-moi de ne plus repondre. Et d`ailleurs ce n`est pas mon attribution d`y repondre ou de repliquer. Q. : Vous avez affirme que l`intention du Gouvernement pour la prochaine periode est de redemarrer les investissements, mais au cours de ces trois premiers mois il n`y en a pas eu a vous en rendre fiers. . M. Sorin Grindeanu: D`un certain point de vue, vous avez raison. Ce furent des mois pendant lequelles nous avons dû r2cupeer une grande partie de ce qui n`a pas ete fait l`annee derniere. Il est essentiel et je continue de le souligner de redemarrer les deux moteurs; les fonds europeens - et je souhaite que les accreditations a l`autorite d`audit viennent aussi vite que possible, en sorte que toutes les procedures soient accomplies et d`autre cote, il s`agit des investissements, qui peuvent etre faits tant des fonds europeens, que du budget public, domaine qui a commence a s`ameliorer visiblement ce dernier mois, il y a toujours place pour mieux faire. C`est pourquoi j`insiste dans toutes les discussions avec les ministres a ce que ce processus, ce moteur fonctionne a sa capacite maximum. 2017-06-07 13:30:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_1496829206big_03_resize.jpgVizita de lucru a premierului Sorin Grindeanu la Ministerul Finanțelor PubliceȘtiri din 06.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-au-ministere-des-finances-publiques Point de presse du Premier ministre Sorin Grindeanu, au Ministere des Finances M. Sorin Grindeanu: j`ai eu un entretien comme d`habitude avec M. le ministre des Finances, avec le president de l`ANAF ou d`autres colleges du Ministere des Finances ou de l`ANAF, entrevue hebdomadaire u siege du Gouvernement ou du Ministere des Finances, sur ce qu`ils devaient faire, ce qu`ils ont fait et ce qu`ils doivent encre faire dans le futur, mesures visant a ameliorer l'activite di Ministere ou de l`ANAF. Ce ut un entretien ponctuel d`un peu plus d`une heure sur les problemes apparus. Avant lundi prochain, pour la plupart d`entre eux M. le ministre des Finances et M. le president de l`ANAF doivent me presenter les termes de realisation des problemes discutes. Donc, une discussion absolument normale, comme toutes les semaines. Question :/.../ M. Sorin Grindeanu: par exemple, j`ai demande .. pour vous faire part de l`un des problemes discutesd, une resolution urgente des situations des douanes qui traine depuis longtemps, aspects qui doivent remedies rapidement. Lundi, M. le ministre et le president de l`ANAF doivent me faire parvenir les des termes claires qu`ils assument afin que cette situation soit resolue. Un autre probleme releve de ce que nous avons discute auparavant avec mme la ministre de l`Interieur, avec M., Arafat et avec M. le ministre de la Sante, concernant la rectification et le recherche de la source de financement pour le commencement de la mise en œuvre du futur projet cadre d`acheter ls ambulances. Q. : /.../ la Loi de la salarisation? M. Sorin Grindeanu: J`ai vu entre temps, pour ainsi dire, les 10 dernieres minutes, tout comme M. le ministre, que les commentaires prennent une toute autre direction. Je vous dis que l`on a discute, M. le ministre a discute avec Mme Lia Olguța Vasilescu, tout ce qui est soutenu et il a presente publiquement, j`ai vu moi aussi, Mme ... Q. Est-il vrai que les salaires de la sante ne seront plus majores? M. Sorin Grindeanu: ... a present publiquement le point de vue soutenu aussi par le ministre des Finances. Donc, il n`y a aucune dissension. ... Le second aspect que je tiens a clarifier: Cette entrevue est programmee depuis la semaine derniere, un entretien ordinaire que j`ai avec le Ministere des Finances et avec les collegue du Ministere, ce n`est donc pas une premiere, donc ce sera de meme avec M. le ministre qui se deplacera a 15h00 au groupe et Mme Olguța Vasilescu soutiennent les memes aspects annonces par Mme la ministre et qu`elle clarifiera apres ce qu`il sera, naturellement, bien precise, parce que c`est une initiative parlementaire et sur laquelle nous avons fait connaitre notre point de vue par les deux ministeres, conduit un par Mme Olguta Vasilescu et l`autre, le Ministere des Finances Publiques. Q. : On a calcule un nouvel impact apres les amendements deposes au Parlement, a la Chambre des deputes et au Senat sur la Loi de la salarisation et quel est cet impact parce que c`est pour cela que Mme la ministre Olguța Vasilescu affirmait qu`il y aurait d`autres majorations salariales ou deroulees dans d`autres etapes que celles proposees initialement ? M. Sorin Grindeanu: Pour les details, je laisserai M. le ministre, Je puis vous dire que l`impact total l`annee prochaine sera environ comme affirme, presque 76 de milliards, ce ce qui signifie environ 8,6% - ce qui nous place dans des parametres normaux en tant qu`effort budgetaire. Mais je tiens a souligner : il n`y a pas de points de vue divergents entre Mme ... et qu`a soutenu au sein de la Commission Mme Olguța Vasilescu et ce que nous nous assumons ou s`assume le Ministere des Finances Publiques en tant qu`impact budgetaire. Q, : Pourquoi ne respecte plus le Programme de gouvernance, car il y a maintenant ces modifications? Q. : Est-ce que vous avez discute avec M. le president Drgnea, avec Mme la maire Firea, vous avez vu probablement ses declarations, qu`il y a une mauvaise communication entre le Gouvernement et la mairie, entre le Gouvernement et le parti. Qu`est-ce que Mme Firea a voulu transmettre concretement ? M. Sorin Grindeanu: J`ai discute y compris ces derniers jours, avec M. le president Dragnea, contrairement a d`autres de mes collegues. Les aspects qui peuvent etre ameliores je prefere les discuter chaque fois, y remedier dans des discutions ponctuelles avec chacun de ces collegues et pas seulement collegues. J`au des discussions quotidiennes avec les presidents de conseil departemental, avec des maires de tout le pays. Je sais que deux de mes collegues du Gouvernement - M. le ministre Petcu et M. le ministre Cuc ont eu non pas une seule, mais plusieurs discussions avec les representants de la Mairie generale. Je suis interesse et je pense qu`il est normal, qu`a Bucarest aussi il arrive cela et je pense que chacun de vous autres le pensez. Par exemple, si nous parlons de peripherique, a l`heure actuelle, de ce que m`a informe et vous aussi le savez, de ce que m`a dit M. Cuc, et vous pouvez verifier publiquement, cet investissement est introduit dans le SEAP, en procedure d`acceptation d`offres, ce qui est extremement bien. Les Bucarestois, et non seulement eux, sont interesses, je pense, qui non pas qui est le proprietaire, qui construit, mais ce qui se fait. Tant que ce dialogue a existe ce fut une tres bonne chose. Je repete, je discute chaque jour avec un tres grand nombre des collegues de l`administration, non pas necessairement des collegues du parti, parce qu`il y a des maires, des presidents de conseils departementaux de toutes les couleurs politiques. D`autant plus quand je parle avec des collegues du parti en cherchant de trouver des solutions positives pour resoudre les problemes, nous cherchons a le faire pr le biais d`un dialogue direct. -un dialogue direct. Q. : Mais que /.../ avait Mme Firea a lancer alors ces accusations-la si vous avez une certaine explication? M. Sorin Grindeanu: Je ne puis pas donner ... Demandez a Mme Firea, mais je pense que qu`elle veut de resoudre certains problemes d`une certaine facon. En plus de cela je ne veux pas emettre des affirmations sur ce... Q.: On discute a l`heure actuelle d`un remaniement? Avez-vous discute cela avec M. Liviu Dragnea? Parce qu1`il y a des bruits qui courent que des ministres seront revoques pour faire tomber le Gouvernement, ou bien que vous ne vous entendez plus ...; Qu`en est-il ? M. Sorin Grindeanu: Je vais vous donner la meme reponse comme d`habitude : chaque ministre doit accomplir certaines choses aux ministeres qu`ils conduisent, adopter certaines mesures ...; appliquer le Programme de gouvernance PSD - ce sont des aspects qui sont sous le monitorage tant du Premier ministre, que de la Coalition de gouvernance, paarce que nous voulons que ce programme de gouvernasse soit mis en oeuvre et que toutes les mesures soient adoptees, comme nous avons affirme au cours de la campagne electorale. Des discussions, j`en ai tout le temps et ne cherchez pas a creer entre moi et d`autres de mes collegues des tensions, parce qu`il n`y en a pas. Q, : Etes-vous content de tous les ministres ? M. Sorin Grindeanu: Il y a des ministeres où le rythme peut etre accelere, mais ... Q. : /.../ M. Sorin Grindeanu: Je ne leur donnerai pas.... je viens justement de vous dire il y a deux- trois minutes ... Q. : ... vous avez dit aux ministres respectifs que vous avez des mecontentements ? M. Sorin Grindeanu: Oui, j`ai transmis y compris ces derniers jours, aujourd`hui meme ce que je pense qu`il faut ameliorer Ce sont des choses normales. On travaille dans une equipe. Moi je souhaite, tout comme eux le souhaitent d`ameliorer leur activite et que le Gouvernement ait des performances Q. : /.../ l`impot sur le foyer ou non ? Reporter: /.../ les modifications sur la Loi de la salarisation, est-ce la minsitre du Travail qui vous l`a annonce ou bien M. Viorel Stefan, et quel est votre message aux fonctionnaires de l`administration qui ont declenche des greves la semaine derniere et meme actuellement ? Le tribunal de premiere instance du secteur 3 est en greve durant trois heures. M. Sorin Grindeanu: Bref, parce qu`il y en a eu plusieurs, disons, amendements, au sein des commission du Senat et de la Chambre des deputes. La forme presentee et soutenue par les deux ministres, Mme Lia Olguța Vasilescu et M. Viorel Stefan est la forme que nous assumons. Tous les amendements approuves au sein de la Commission et qui ont soutien et couverture budgetaire. sont soutenus par le Gouvernement, c`est pour mettre fin a tous les commentaires. Il est absolument necessaire pour l`apparition de cette loi de la salarisation unitaire a laquelle on a beaucoup travaille et je remercie Mme Lia Olguța Vasilescu, et les parlementaires tant de la Commission du Senat que de celle de la Chambre des deputes parce qu`il y a eu des journees, des semaines de travail assidu, on le vera paceque jes prochains jours il y aura probablement le vote final, je ne sais pas, je ne donne pas des dispositions au Parlement. Q. : Pourrait-on renoncer a l`impot sur le foyer ? M. Sorin Grindeanu: /.../ cette analyse M. le ministre vous en fournira des details. C`est une analyse que lui avec d`autres doivent presenter, en aucun cas y renoncer. Je pense que nous devons voir la suite de cette analyse. Je ne veux pas me prononcer avant l`apparition du document respectif, nous devons bien choisir le moment, connaitre a fond ce qui est mieux, ce qui est mauvais, ce que nous avons a faire au moment d`entamer ce nouveau systeme. C`est pourquoi, je ne voudrais pas m`y prononcer avant cette analyse. Q. : Le quota d`imposition /.../ M. Sorin Grindeanu: Je voudrais laisser parler M. le ministre... Q. : Au sujet des douanes, j`ai vu qu`il y a eu de longues files d`attente en Bulgarie, probablement c`est a cause des Bulgares, avez-vous parle avec Mme la ministre pour contacter eventuellement les autorites bulgares afin de reduire l`attente dans ces files formees a la frontiere compte tenu du fait que /.../? M. Sorin Grindeanu: Les filles d`attente ne sont pas seulement la-bas, mais aussi aux point de passage frontiere avec la Hongrie. Pour vous donner un exemple concret, a Nădlac, si je ne me trompe pas, il y a dix pistes. Nous pouvons les couvrir tous les dix sens sur lesquels on peut rouler. En echanges, nos partenaires, de Hongrie n`ont pas le personnel necessaire pour tous les points de passage frontiere. En outre, nous devons appliquer des directives europeennes. Et tout ce que signifie legislation /.../ et ces choses sont obligatoires pour tous les membres UE. Mme la ministre Carmen Dan a discute avec les partenaires de Bulgarie et avec ceux de Hongrie, les priant de completer le personnel aux point de passage frontiere, pour limiter l`attente en douane. Je repete, cette fois-ci ce n`est pas notre probleme mais de la Bulgarie ou de la Hongrie, il faut plus de personnel pour que les points de passage fonctionnent mieux. M. le ministre, je vous laisse la parole et je vous remercie. 2017-06-06 16:11:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-06-04-13-06big_4.jpgÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu Carmen Dan, Ministrul Afacerilor Interne, Florian Bodog, Ministrul Sănătății, și Raed Arafat, Secretar de stat în cadrul MAIȘtiri din 06.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-mme-carmen-dan-ministre-des-affaires-interieures-m-florian-bodog-ministre-de-la-sante-et-m-raed-arafat-secretaire-d-etat-au-m-a-iPoint de presse du Premier ministre Grindeanu M. Sorin Grindeanu: /.../ seulement sur le sujet de l`entrevue que j`ai eue avec les deux ministres, Mme Carmen Dan et M. Bodog, ainsi qu`avec M. Raed Arafat. Premierement, nous tenons compte tous de la situations suivante : la necessite d`avoir des ambulances. Avec cela, tout le monde est d`accord, nous en avons un parc suranne qui doit etre renouvele. Que les beneficiaires sont, d`une maniere ou d`autre, les deux entites : le Ministere de la Sante et l`IGSU - tout le monde le sait egalement. Moi, en tant que Premier ministre, je suis preoccupe de resoudre ce probleme, a part certains syncopes, qui ne sont pas recentes, car il y en a eu aussi pendant d`autres gouvernances anterieures. J`ai trouve chez mes collegues l`ouverture en vue de resoudre cette situation, ce qui est extremement important. Ces trois collegues ont ete d`accord que tout le monde travaille de concert pour le deblocage de la situation et nous affirmons avoir trouve la solution, solution qui est benefique pour tout le monde en sorte que le temps alloue a la demande d`offres soit aussi courte que possible en comparaison avec le delai qui aurait ete necessaire pour les demandes d`offres initiees par le Ministere de la Sante ou l`IGSU, ce qui est encore un element important. Nous avons eu aussi a nos cotes le directeur de l`ANAP qui nous a clarifie comment organiser le marche public aussi vite que possible at ainsi de suite. Donc, la conclusion est que tout le monde travaille dans une equipe, dont la premiere mission est d`organiser ces demandes d`offres pour l`achat d`ambulances, que ce soit de ambulances du type B, C, A 1, A 2 - dont l`achat se fer par une seule demande d`offre coordonnee par le Secretariat General du Gouvernement avec la presence aussi des representants du Ministere de la Sante et de l`IGSU et naturellement du SGG ! Aujourd`hui on travaille a l`elaboration du protocole commun entre le SGG, le Ministere de la Sante et l`IGSU, la situation est en cours de se debloquer, en sorte que dans un delai, comme je viens de dire, relativement court, nous ayons cet accord cadre et la demande d`offres lancee et pouvoir finalement acheter des ambulances. Question : Quand pourrions-nous avoir les nouvelles ambulances achetees suivant la nouvelle procedure? M. Sorin Grindeanu: En premier lieu, nous devons realiser tout ce que nous venons d`annoncer. Deuxiemement, comme je vous disais il y a deux semaines l`un des points pour lesquels j`irai au Ministere des Finances est de trouver financement pour l`achat des ambulances. Par la rectification budgetaire on trouvera aussi les ressources de financement, seulement, pour nous il est tres important que ce cadre legal et la demande d`offres soient acheves avant cela. La loi le permet, il n`y a rien de neuf, les procedures peuvent se faire, et c`est bien ce qui interesse avant la rectification. Q.: on organisera donc de nouvelles demandes d`offres pour les ambulances ? M. Sorin Grindeanu: Je pense que c`est ce que je viens de dire, il y aura un accord cadre, un cahier de charges auquel travailleront des specialistes du Ministere de l`Interieur, IGSU, SGG. Q. : Combien d`ambulances seront achetees ? M. Sorin Grindeanu: Allons donc, il y aura un accord cadre ... M. Raed Arafat: /.../ M. Sorin Grindeanu: ... moi aussi j`y suis interesse, comme je viens de dire, a trouver des sources de financement parce que, autrement, tous ce soi-disant scandale, parce que actuellement tout le monde a ete tres constructif a trouver des solutions, tous ce scandale n`a pas de sens. C`est a dire on discute des possibilites sans aucun support reel. Je vous dis en toute determination et ouverture que l`un des projets nous discuterons au Ministere des Finances est aussi de trouver ces sources de financement, afin de commencer a acheter des ambulances ...; tout le monde est d`accord qu`il faut renouveler ce parc automobile. Je vous remercie! 2017-06-06 14:20:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_1496735332small_55.jpgPremierul Sorin Grindeanu va efectua o vizită de lucru la Paris, în perioada 7-8 iunieȘtiri din 05.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-effectuera-une-visite-de-travail-a-paris-les-7-8-juinLe Premier ministre Sorin Grindeanu sera les 7 et 8 juin 2017 dans une visite de travail a Paris. Jeudi 8 juin, le Premier ministre aura un entretien avec son homologue francais, M. Édouard Philippe. Mercredi, le 7 juin, le Premier ministre Grindeanu participera a la ceremonie d`adhesion de la Roumanie a l`Agence pour l`energie nucleaire de l`OCDE (NEA), dans la presence du secretaire general de l`OCDE, M. Angel Gurria, et du directeur general de la NEA, M. William Magwood. En outre, le Premier ministre aura un entretien separe avec le secretaire general de l`OCDE, M. Angel Gurria. A la ceremonie d`adhesion de la Roumanie a l`Agence pour l`energie nucleaire de l`OCDE, le chef de l`Executif sera accompagne par le ministre des Finances, M. Viorel Ștefan. 2017-06-05 12:42:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-05-12-43-31big_stema.pngDe 1 Iunie, Guvernul lansează Concursul ”Desenează România”Știri din 01.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-1er-juin-le-gouvernement-lance-le-concours-dessinez-la-roumanieChers enfants, L`annee prochaine, ce sera le 100eme anniversaire de la Roumanie. Cela semble beaucoup, mais vos professeurs d`histoire vous diront que nous avons en fait un pays jeune, avec de fortes racines. 2018 sera une annee anniversaire important pour tous les Roumains. Nous, les grandes personnes, vous regardons avec espoir, confiance et optimisme. C`est pourquoi, nous pensons que le Jour de la Roumanie ne doit pas concerner que le passe, mais surtout le futur. Et le futur c`est vous. Aujourd`hui, lors de votre Journee, nous vous invitons a DESSINER LA ROUMANIE, telle que vous voyez. Vos dessins sont attendus jusqu`au 1er novembre 2017, a l`adresse du Gouvernement de la Roumanie, Piața Victoriei nr. 1, Departamentul Centenar. Sur ces dessins seront selectionnes 100 qui seront affiches publiquement le jour meme du 1er decembre 2017, le Jour de la Roumanie. Priere a ce que, sur l`envers du dessin, vous indiquiez votre nom, adresse, age et titre du dessin. Nous savons que vous ne manquez pas d`inspiration ni de creativite, donc nous sommes impatients de recevoir vos dessins! Joyeux anniversaire pour ce 1er juin! 2017-06-01 11:48:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_deseneaza_romania.jpgMesajul premierului Sorin Grindeanu cu ocazia Zilei Internaționale a Copilului 1 iunie 2017Știri din 01.06.2017http://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-l-occasion-de-la-journee-internationale-des-enfants-le-1er-juin-2017Aujourd`hui, lors de la Journee internationale des enfants, je pense que c`est une bonne occasion de reflechir a l`avenir de nos enfants en termes de nos actions futures. Les enfants ont besoin de chaleur humaine pour se developper harmonieusement, tout comme de responsabilite de notre part pour leur assurer le confort normal d`un pays europeen, ainsi que l`egalite de chances concernant le succes a l`education et a la sante. Je souhaite pour les enfants de la Roumanie un systeme d`education de qualite, a meme de stimuler les valeurs, je souhaite pour eux des mesures pouvant prevenir le decrochage scolaire, des conditions afin qu`ils puissent grandir en bonne sante et fiers du pays où ils sont nes. Rejouissons-nous aujourdhui de nos enfants et essayons tous les jours de rendre leur enfance aussi belle que possible, en pensant a ce qui est le mieux pour eux et leur avenir! Joyeux anniversaire a tous les enfants de la Roumanie et de la diaspora! Joyeux anniversaire aux enfants de tout le monde! Sorin Grindeanu Premier ministre de la Roumanie 2017-06-01 10:12:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-06-01-10-13-27big_stema.png16 elevi – miniștri pentru o ziȘtiri din 31.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/16-eleves-ministres-pour-une-journee16 eleves selectionnes par le Conseil national des eleves parmi les eleves representes de tout le pays passeront une journee aux cotes des ministres du Gouvernement de la Roumanie et assisteront a toutes les activites du ministre suivant le modele job shadowing, où l`activite de l`eleve ministre sera en miroir avec l`activite du ministre. . En outre, les 16 eleves assisteront a la reunion du Gouvernement d`aujourd`hui, participeront a l`evenement - Journee des portes ouvertes, organise par le Ministere des Affaires Interieures, visiteront l`Academie militaire et le Musee militaire et participeront aussi a une session de signature de documents, organisee par le Ministere de la Justice Le projet - Ministre pour une journee est un exercice civique par le biais duquel le Gouvernement de la Roumanie vise a encourager la culture participative des jeunes de promouvoir les valeurs et principes democratiques et apporter l`administration publique plus proche des citoyens. Etant a la 3eme edition, le projet est realise par le Gouvernement de la Roumanie par le secretariat General du Gouvernement en partenariat avec le Conseil national des eleves, l`unique for representatif des eleves et forum consultatif pour le Ministere de l`Education Nationale. Le projet vise a entrainer le sens civique des eleves, a leur faire connaitre le mode de fonctionnement l`administration publique centrale et a leur offrir l`occasion de contribuer directement par leurs idees a l`amelioration de l`administration publique centrale. LISTE DES ELEVES MINSITRES No. Ministere choisi Eleve participant Classe Etablissement d`enseignement Departement 1 Premier ministre Iustin Jalaboi XI College national ,,Mihail Sadoveanu Pașcani Iași 2 SGG Dinu Andrei Bogdan XI College national Jean Monnet Ploieşti Prahova 3 Ministere de l`Environnement Radu Dincă X College national ,,Zinca Golescu Pitești Argeș 4 Ministere des Affaires Interieurs Alexandra Tuță XII College national ,,Brabu Știrbei Călărași Călărași 5 Ministere de la Defense Nationale Florin Țura XI Lycee theorique ,, Petru Rareș Targu-Lăpuș Maramureș 6 Ministere de l`Agriculture Mina Moldoveanu XI Lycee des arts ,,Margareta Sterian Buzău Buzău 7 Ministere de la Justice Filip Petru Iana XII College national ,,Andrei Șaguna Brașov 8 Ministere de la Sante Ruxandra Dobre XII College national ,,Unirea Vrancea 9 Ministere des Eaux et Forets Ioana Staicu X Ecole superieure commerciale,,Nicolae Krețulescu Bucarest 10 Ministere du Tourisme Florin Rașteiu X Seminaire theologique ,,Saint Simion Ștefan Alba Iulia Alba 11 Ministere pour les Roumains de l`Etranger Liana Butoi XI College national Pedagogique ,,Andrei Șaguna Sibiu Sibiu 12 Ministere de l`Economie Teodor Grusea XII College national ,,Andrei Șaguna Brașov 13 Ministere de la Jeunesse et du Sport Claudia Mihai XI College national ,,Emil Racoviță București Bucarest 14 Ministere de la Recherche et de l`Innovation Adrian Lăzărescu XI College technique Gheorghe Asachi, Bacău 15 Ministere des Communications et de la Societe informationnelle Popescu Alexandra Alina XI Lycee theorique Hyperion Bucarest 16 Ministere pour l`Environnement des Affaires, Commerce et Entrepreneuriat Natanael Toma X College national Andrei Şaguna Braşov 2017-05-31 11:19:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_10_resize.jpgPremierul Sorin Grindeanu a efectuat o vizită de lucru la Ministerul Afacerilor InterneȘtiri din 30.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-effectue-une-visite-de-travail-au-ministere-de-l-interieurDeclarations du Premier ministre Sorin Grindeanu et de la ministre des Affaires Interieures, Mme Carmen Dan Question : Pourquoi etes-vous venu au Ministere de l`Interieur ? M. Sorin Grindeanu: Cela fait partie de ce que je fais avec tous les membres de mon equipe, avec une partie je discute au Palais Victoria, avec d`autres, a leurs ministeres, bien que aujourd`hui aussi j`aie eu quelques aspects ponctuels a clarifier avec Mme la ministre, certains elements specifiques, que ce soit des ambulances, de l`investigation interne ou de Schengen et les elections partielles que le Ministere doit organiser le 11 juin. Ce sont des aspects de l`agenda publique et que j`ai tenu a clarifier avec Mme la ministre et voir les pas a suivre prochainement. Q.: ... le probleme des ambulances? Allez-vous discuter seulement avec M. Arafat ? M. Sorin Grindeanu: Parce que mes deux autres collegues, Mme la ministre Dan et M. le ministre Bodog seront auparavant a la reunion du Gouvernement et ensuite nous irons a cette reunion tous les quatre, probablement meme davantage. Je vous dis sans entrer dans les details, j`ai eu des entretiens tant avec Mme la ministre, qu`avec M. le ministre Bodog et M. Arafat. Ce que devrait nous interesser en premier lieu ce n`est pas qui et quoi organise, mais l`obligation qu`il y ait des ambulances aussi rapidement que possible et que les patients puissent en beneficier. Vous savez que j`ai evite et j`ai conseille aussi mes collegues que nous ne parlions plus tant de l`heritage, mais des choses que nous devons resoudre. Je m`attends a des propositions de solutions de la part de ceux que je rencontrerai demain, d`abord concernant le financement. Donc, cet aspect concernant le cadre est important, mais d`abord pour nous est pressante la question de trouver aussi vite que possible et de maniere transparente, la source budgetaire pour acheter ces ambulances. Q. ; M. Arafat affirmait qu`une solution pourraient etre les fonds europeens, ce qui signifie que l`achat devrait etre fait par l`ISU et non pas par le Ministere de la Sante? M. Sorin Grindeanu: Je ne veux pas entrer dans des details. J`ai ecoute tous les arguments, d`une partie, que de l`autre, et j`espere que demain nous trouverons une solution, en delaissant les orgueils, car il s`agit de la sante des gens, des procedures qui soient aussi transparentes que possible, correctes, respectant la legislation de notre pays. Je ne veux qu`il y ait des conclusions, ni de ma part, ni de la part de Mme la ministre, ni du ministre de la Sante ni de M. Arafat. Demain, entre les collegues, j`attends les arguments de leurs part en sorte que ces procedures, prennent fin aussi vite que possible, en respectant les criteres que je viens de mentionner et, dans le meme temps, je serais tres heureux si l`on pouvait aussi trouver les ressources financieres. Q.: L`achat des ambulances n`est pas une priorite encore, car plus de la moitie d`entre elles ont 300 - 500 milles km ? M. Sorin Grindeanu: Mais si, et j`en ai toutes les donnees, je suis d`accord, nus voulons renouveler ce parc automobile, mais en respectant toutes les procedures legales. Nous ferons des declarations demain a ce propos., apres l`entretien avec M. Arafat , qui revient demain, je comprends. Q. : Vous venez de mentionner une investigation interne, mais laquelle, car il y en a plusieurs ? M. Sorin Grindeanu: Celle de cette derniere semaine, n`est-ce pas Mme la ministre ? Ce n`est pas mon affaire, mais celle Du Ministere, ce sont des procedures internes, il s`agit de l`image du ministere, c`est une fonction publique, en parlant de la police des frontieres, ce sont des militaires, il faut faire plus d`attention qu`avec les civiles, mais en respectant les procedures legales. Je ne veux pas que l`image des policiers de frontieres soit entachee, ni celles des gendarmes ou les autres structures. Et je pense que c`est un interet commun. Q. : Estimez-vous que la demission en est suffisante ? Ou bien sont necessaire des mesures visant la direction de la Police des Frontieres ? M. Sorin Grindeanu: Je ne veux pas former des conclusions u avant le conclusions internes, l`investigation n`est pas terminee. Reporter: Mais vous parliez d`image, nous ne savons pas encore comment Sebastian Ghiţă est sorti du pays etant libre en Serbie, ce n`est pas curieux ? M. Sorin Grindeanu: Sebastian Ghiţă ne serait pas les seul ...; Q. : Il est sorti etant sous l`interdiction de quitter le pays. M. Sorin Grindeanu: Je le sais, mais il s`agit de la maniere d`accomplir les obligations de service, il est clair que c`est un manquement mais cela ne concerne pas seulement la Police des frontieres, pour etre corrects. Vous m`avez demande a propos de l`image et c`est pourquoi j`ai voulu savoir où en est cette investigation, pour ne pas porter atteinte a l`image, sans personnaliser, s`agit-il de celui qui etait a genoux ou bien des autres qui etaient a tables, ce ce que dira l`investigation interne. Q. : DA propos d`image .. pres du mouton on peut trouver une feuille, mais pres d`une feuille on ne peut pas trouver un mouton. Partagez-vous le point de vue du ministre de l`Agriculture que le mouton devrait devenir le brand touristique de la Roumanie ? M. Sorin Grindeanu: En premier lieu il ne peut pas etre le brand touristique de la Roumanie parce que, avant 2020, comme vous le savez bien, on a decide ce sigle avec des fonds europeens et ce brand est une feuille. Discutable aussi ce choix fit il y quelques annees. Donc, pour en finir il ne fau pas melanger. Deuxiemement, je n`ai pas vu la declaration de M. Daea, qui est a l`Agriculture, non pas au tourisme et j`en ai discute plusieurs fois avec M. le ministre Dobre et je lui ai demande une clarification en ce sens. Q. Et que vous a - t-il dit ? M. Sorin Grindeanu: Nous avons discute dans le comite de promotion de la Roumanie, non pas de changement du sigle ou la feuille, mais concernant la promotion de la Roumanie par des choses bien connues, comme Dracula, Miorita etc., sans etre question du changement du sigle. Q: Etes-vous content de l`activite du Ministere de l`Interieur ? M. Sorin Grindeanu: Je pense qu`ici je sous venu le plus frequemment. Si l`on pense aussi a la periode d`hiver avec les chutes de neiges, justement les premiers jours du mandat. Je suis content de l`activite du Ministere de l`Interieur dans l`ensemble, de la maniere de gerer certains choses qui n`ont pas ete et ne sont pas simples pendant cette periode. Q.: Et, en cas de remaniement, non pas ici ...; ? M. Sorin Grindeanu: Je vous ai dit que je ne discuterai pas des remaniements avec les medias avant d`en discuter avec les leaders de la Coalition. Je ne le ferai pas a la television. Q.: Mme la ministre Olguţa Vasilescu parlait d`une majoration salariale graduelle. Etes-vous d`accord avec cette vision ? M. Sorin Grindeanu: J`ai vu et je tiens a la remercier publiquement pour son implication ...; de la perspective de l`approbation par le Parlement, probablement la semaine prochaine, dans la Chambre des deputes, si le calendrier est respecte. Il est important que nus ayons l`enveloppe finale apres l`approbation ou non des eventuels amendements, on fera les calculs. Le Parlement est souverain. Q. : Les codes penaux seront examines demain au Gouvernement? M. Sorin Grindeanu: Sincerement, je n`ai pas vue l`ordre du jour. Il se pourrait qu`ils soient en premiere lecture si ... Q. : Au sujet des tickets vacance, l`instance dit qu`ils doivent etre supportes du budget, decision definitive. M. Sorin Grindeanu: Oui, j`ai vue, j`en ais discute aussi avec M. le ministre Dobre. Je comprends qu`il y aurait certains reglages au Parlement. Q.: Preparez-vous une rectification ? M. Sorin Grindeanu: Normalement, il y aura dans le courant de l`ete, probablement en août ainsi pourrions nous peut-etre trouer la source de financement pour les ambulances. Q.: Certainem,ent les telespectateurs ne peuvent pas comprendre comment Sebastian Ghita est sorti du pays, vous ne m`avez pas repondu, comment a-t-il pu faire cela ?en savez-vous davantage ? M. Sorin Grindeanu: Je n`ai pas demande ici comment est sorti Sebastian Ghiță ou comment et sorti Omar Hayssam. Il y a eu probablement plusieurs institutions qui devaient veiller a ce qu`il ne laissent pas quitter le pays lui ou un autre, mais il est clair que ce fut un dysfonctionnement, comme il en aussi dans d`autres pays qui suppose une obligation d`amelioration de l`activite pour qu`il n`y ait plus de tels cas. Q. : Des sanctions sont necessaires en cas de dysfonctionnement ? M. Sorin Grindeanu: Je vous reponds comme j`ai fait tout e l`1heure, a savoir, on attend le resultat de l`investigation. Q.: Est-ce que les autorites serbes un communique quelque chose apres la liberation de Sebastian Ghiţă ? M. Sorin Grindeanu: Je n`en sais rien. . Q. : /.../ preoccupe ? C`est a dire chez nous cinq mandats et la-bas, il est libre ? M. Sorin Grindeanu: Ne me faite pas parler des sentences de Serbie. . Q. : Non mais M. le ministre de la Justice vous a-t-il dit qu`il faut encore attendre tranquillement ? M. Sorin Grindeanu: je pense que M. le ministre de la Justice non plus n`est pas en mesure de commenter des sentences d`autres pays. Ce qui est certain c`est que vous souhaitons des procedures plus rapides, mais nous ne pouvons faire autrement, qu`attendre, sans commenter des sentences d`autres pays. Mme la ministre, je vous prie. Mme Carmen Dan: Mais comment commencer ? Avec Ghiţă? Q. : Nous aurons probablement des reponses que les Roumains attendent. Fait-on une investigation sur la maniere dont il a quitte le pays ? M. Mme Carmen Dan: Je ne sais pas quelles reponses vous attendez, car je ne puis que vous donner une reponse correcte du point de vue legal, a savoir, que ces verifications sont en cours dans le cadre des enquetes entamees, coordonnees par un procureur et j`aurais donne cette reponse meme au Premier ministre. Il y a des enquetes penales en cours, le ministre de l`Interieurs n`a pas de competence de repondre a des questions sur ce sujet. Q. : Il y avait une enquete a la frontiere, en decembre, on nous a dit alors qu`il n`y avait aucun indice. Mme Carmen Dan: Ces verifications-la aussi sont faites sur une stricte surveillance et j`ai dit alors aussi qu`il faut attendre qu`il soit dans le pays et le procureur s`y prononce, en vertu de sa competence. Şi. Q.: Mais ne vient pas trop ...; dans le pays. Mme Carmen Dan: Nous offrirons tout notre soutien a cet effet, je vous en assure. . Q.: Mais s`il ne vent plus? Mme Carmen Dan: Je vous ai fait savoir quelle est a competence du Ministere de l`Interieur, nous avons fait fe qui relevait de nos attributions. .A l`heure actuelle est en cours une procedure d`extradition parallelement avec sa situation en Serbie. . Q.: Alors l`investigation concernant lepoint de passage frontiere /.../ ? Mme Carmen Dan: D`autres precisions peuvent fournir les ministres concernes. Au sujet de l`enquete concernant la polices de Frontieres il y a deux aspects concernant le contexte de cet acte genant et ce contexte a ete clarifie. J`ai precise ce qui etait necessaire. A la suite des verifications je puis vous dire en premiere que l`officier a ete releve de ses fonctions, donc, il n`y a plus de raisons de controle sur les policiers de frontiere. L`officier en question n`est pas digne des responsabilites qu`il occupait, maintenant il a une fonction inferieure, en conformite avec son grade. Pour moi il est relevant de savoir dans quel contexte a apparu cette photo quatre ans apres le fait, c`est pourquoi, la structure de specialite du Ministere de protection interne devra clarifier comment l`enregistrement d`un systeme interne est apparu dans l`espace public quatre ans apres. Je pense sincerement que la cible n`etait pas M. Miu de la position de chef du controle, mais quelqu`un plus haut place. Q. : Quelle hauteur ? Mme Carmen Dan: A l`heure actuelle il n`y a pas d`indices pour prendre une decision concernant le changement de la direction de la Police des Frontieres Cette decision je la prendrai en totale connaissance des faits et apres une analyse attentive, non pas a la suite d`une photo apparue dans l`espace public. ...; Q.; Mais quelqu`un s`est agenouille devant eux. Personne n`a averti leur direction, au moment respectif. Mme Carmen Dan: L`officier respectif a ete sanctionne, comme je viens d`affirmer, il a ete releve de ses fonctions .. car dans position où il s`est place, ne pouvait plus representer les interets de la police des frontieres, controler d`autres policiers de frontieres. Q.: Alors la cible etait le general Buda? Mme Carmen Dan: On verifiera quelle cible aurait pu etre au-dessus de M. Aurelian Miu, qui etait le chef du service de controle de la police des frontieres.. M. Sorin Grindeanu: Je pense que l`enquete pourra clarifier, Mme la ministre, et il n`est pas bien de nous ...; Mme Carmen Dan: Certainement. Sorin Grindeanu: ... prononcer auparavant, mais il est important que tout soit clarifie car en fin de compte, nous parlons, comme je viens de dire, du statut d`un officier de la police des frontieres, de son image ce qui ne peut etre neglige aussi facilement que cela. Je vous remercie! 2017-05-30 19:32:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_vizită_de_lucru_la_ministerul_afacerilor_interne02.jpgPremierul Sorin Grindeanu a discutat despre proiectul unui campus medical universitar la București cu o delegație a Academiei Germane și a Federației Academiilor de Științe EuropeneȘtiri din 30.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-discute-du-projet-d-un-campus-medical-universitaire-a-bucarest-avec-une-delegation-de-l-academie-allemande-et-de-la-federation-des-academies-europeennes-de-sciencesLe Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui au Palais Victoria, une delegation conduite par Dr . Gunter Stock, le president de l`Academie allemande et president de la Federation des academies europeennes des sciences (ALLEA). Le principal aborde au cours des pourparlers fut le projet de construction d`un campus medical universitaire de l`Universite de medecine et Pharmacie Carol Davila, où la recherche medicale va de pair avec la pratique clinique au benefice des patients, mais aussi pour la formation des jeunes medecins et pour leur encouragement de rester dans le pays. Nous soutenons ce projet et nous avons prevu dans notre programme de gouvernance la construction d`un hopital republicain a Bucarest, organise en tant que centre d`urgence, excellence et recherche dans toutes es specialites. Cependant, etant un projet d`une telle ampleur - universite, campus universitaire et hopital - outre l`argent que nous, le Gouvernement, allons allouer, nous cherchons aussi trouver encore d`autres solutions pour attirer des fonds europeens, a affirme le chef de l`Executif. Le Premier ministre a rappele aussi que parmi les priorites de l`Executif il y a aussi la construction de 8 autres hopitaux organises comme centres d`urgence - excellence et la rehabilitation de l`infrastructure sanitaire existante. A son tour, Dr. Gunter Stock a salue l`initiative du developpement d`un campus medical universitaire a Bucarest, en offrant son soutien pour les solutions technologiques d`un tel projet, selon le modele de ceux qui existent deja dans d`autres pays. Un autre sujet aborde au cours des l`entretien fut l`intention de la Roumanie de presenter sa candidature pour la relocation a Bucarest de l`Agence europeenne pour les medicaments (EMA). A l`entrevue du Palais Victoria ont participe encore M. Ioanel Sinescu, le recteur de l`UMF - Carol Davila de Bucarest et M. Mircea Beuran, le president du Senat de l`UMF Carol Davila. 2017-05-30 12:19:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_Întâlnire_cu_dr._günter_stock,_președintele_academiei_germane_și_președintele_federației_academiilor_de_Științe_europene_02.jpgPremierul Sorin Grindeanu a prezidat prima reuniune a Consiliului Național pentru pregătirea președinției Consiliului UE Știri din 29.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-preside-la-premiere-reunion-du-conseil-national-pour-la-preparation-de-la-presidence-du-conseil-de-l-ueLe Premier ministre Sorin Grindeanu a preside aujourd`hui la premiere reunion du Conseil national pour la preapration de la Presidence du Conseil de l`UE, au cous de laquelle on a discute du reglement de fonction et d`organisation des structures institutionnelles qui vont etre constituees pour la periode où la Roumanie exercera ce mandat, le premier semestre 2019. L`exercice de la presidence du Conseil de l`UE est une opportunite que je ne souhaite et nous, en tant que pays, ne souhaitons pas rater. C`est pourquoi, nous avons constitue ce Conseil national pour la preparation du mandat de la Roumanie. Je voudrais que nus depassions aussi rapidement que possible cette premiere etape d`evaluation pour voir aussitot que possible une variante du budget pluriannuel, sans negliger pour autant les questions logistiques, en sorte que nous puissions entamer aussi les discussions politiques sur le mandat de la Roumanie pour la periode de l`exercice de la presidence, a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu. Pour la Roumanie ce sera une responsabilite tres grande, mais aussi une opportunite de temoigner de sa capacite technique de gerer les affaires afferentes a la position de president aen exercice du Conseil de l`UE et de contribuer de maniere consistante a la consolidation du projet europeen. Au cours des six mois de ce mandat, la Roumanie devra gerer environ 350 de dossiers qui seront en voie de negociation au niveau europeen, dont au moins deux sont tres importants, a savoir, le Brexit et les elections pour le Parlement europeen, a mentionne le chef de l`Executif. . A cette reunion ont participe la vice-premier ministre, ministre du Developpement Regional, de l`Administration Publique et des Fonds Europeen, Mme Sevil Shhaideh, la ministre deleguee aux Affaires Europeenne, Mme Ana Birchall, le minsitre des Affaires Etrangeres, M. Teodor Meleșcanu, le ministre des Finances Publiques, M. Viorel Ștefan, la ministre des Affaires Interieures, Mme Carmen Dan, le ministre de la Defense Nationale, M. Gabriel Leș, le ministre de la Justice, M. Tudorel Toader, le secretaire general du Gouvernement, M. Mihai Busuioc, et le representant permanent de la Roumanie a l`UE, Mme Luminița Odobescu. Declarations du Premier ministre Sorin Grindeanu au Conseil national pour la preparation de la presidence de l`UE M. Sorin Grindeanu: Je participe pour la premiere fois a la reunion du Conseil national pur la preparation de la presidence de l`UE. Je vais vous proposer quelques elements au commencement et ensuite, naturellement, on abordera les questions techniques. En 2019, nous le savons tous il y aura 12 ans depuis notre adhesion a l`UE et la Roumanie reprendra la presidence du Conseil de l`UE. Nous aurons tous la possibilite de temoigner de la capacite de la Roumanie de pouvoir conduire pendant six les travaux de ce forum. Chaque ministre du cabinet presidera des reunions sur les domaines d`activites, il representera le Conseil de l`UE dans la relation avec d`autres intitulations europeennes et parlera publiquement avec les medias internationaux au nom du Conseil de l`UE. C`est une responsabilite tres grande que peut-etre certains, a l`heure actuelle ne realisent, c`est pourquoi, j`ai prie Mme la vice-premier ministre et les autres ministres presents aujourd`hui de donner ce signal, les aspects techniques, d`organisation, continuera au niveau technique. Mais il ne faut pas negliger, comme je viens de dire, le signal que nous voulons donner en tant que volonte de commencer a resoudre des aspects aussi de cette perspective. Dans le meme temps, la presidence du Conseil de l`UE nous offrira aussi des opportunites. En premier lieu, une opportunite politique de contribuer de maniere consistante a la consolidation du projet europeen. N`oubliez pas que ce semestre entreront a l`agenda des aspects extremement importants. Je vous donne deux exemples, celui concernant le Brexit, lorsque, dans la meme periode exactement, il y aura des elections europeennes - ce second semestre 2019, pendant que nous detiendrons la presidence. Une autre opportunite, si nous parvenons a bien faire ce qu`il faut faire, est de prouver que nous avons la capacite technique de gerer environ 350dossiers qui sont en voie de negociations au niveau europeen. C`est une opportunite que je ne souhaite et nous ne souhaitons, en tant que pays, de rater. Nous avons constitue ce Conseil pour adopter les decisions strategiques dans ce projet, programme, processus de preparation du mandat. Ce Conseil adoptera les decisions politiques sur le mandat de la Roumanie pendant la duree de l`exercice de la presidence. Je voudrais que nous depassions, mais rapidement, cette actuelle etape d`evaluation pour voir aussi vite que possible une premiere version du budget pluriannuel. J`insiste, egalement, que tous les processus logistiques - il ne faut pas negliger, au contraire, tout ce qui releve de logistique est extremement important - soit entame pour commencer aussi vite que possible les discussions sur le mandat politique de la future presidence de la Roumanie au Conseil de l`UE. Il est extremement important de bien organiser les choses des le debut sous cette forme. Je remercie les representants des medis. 2017-05-29 17:40:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_1496063748original_8.jpgPremierul Sorin Grindeanu: Susținem planificarea multianuală pentru asigurarea fără sincope a vaccinurilor Știri din 29.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-nous-soutenons-la-planification-pluriannuelle-afin-d-assurer-sans-syncopes-l-existence-des-vaccinsLes representants du Gouvernement et des compagnies pharmaceutiques sont convenus que les accords cadre pour l`achat des vaccins soient faits pour des periodes entre deux et quatre ans. Cette procedure assurera predictibilite et permettra de prevenir les crises dans la fourniture des doses necessaires. La conclusion de ces accords cadre permettra la fourniture permanente et a temps des doses de vaccin, l`existence de stocks de reserve au niveau des autorites auxquels on puisse appeler en cas d`urgence ainsi que la predictibilite des fournisseurs. - Nous avons fait quelques pas importants ces dernieres semaines dans la resolution des problemes concernant les vaccins, mais nous avons encore beaucoup a y faire. La priorite est la mise en œuvre de la planification pluriannuelle dans l`achat des vaccins, a affirme le Premier ministre. Le ministre de la Sante a precise qu`il entamera dans l`immediat la procedure de demande d`offres pour le vaccin de la rougeole ROR, pour la periode 2018-2019, le necessaire pour l`annee courante devant etre achete avant mi-juillet, par la procedure d`urgence. Pour ce qui concerne la preparation de la campagne de vaccination antigrippale 2017-2018, au niveau du Comite interministeriel on a decide que l`Institut de la sante publique informera d`urgence le Ministere de la Sante sur le necessaire de vaccins, apres la consultation des medecins de famille. Sur la base de ces donnees, le Ministere entamera l`achat du vaccin antigrippal pour la prochaine saison. Un autre point de cette entrevue du Premier ministre et du ministre de la Sante avec les representants des compagnies pharmaceutiques a vise les consultations en marge du projet de la Loi de la vaccination, dans le contexte où les compagnies ont propose des amendements sur la duree de la procedure de demande d`offres, sur les criteres d`attribution et le delai de livraison. Le ministre de la Sante a precise qu`il analysera en toute ouverture ces propositions, il retiendra les benefiques, apres quoi, le Projet de la Loi de la vaccination entrera dans la procedure des avis intergouvernementaux dans le cadre de la reunion du Gouvernement et, ulterieurement, il entrera a l`examen et adoption au Parlement. - Il est besoin d`un debat aussi ample et transparent que possible sur ce projet d`une importance primordiale pour la societe, a souligne M. le ministre Bodog. Les representants des compagnies pharmaceutiques ont salue l`ouverture du Gouvernement et. a la demande du Premier ministre, ont offert leur soutien pur participer a la campagne publique d`education et d`information sur l`importance de prevenir par vaccination. L`entrevue de ce jour fait partie des consultations periodiques initiees par le Premier ministre Sorin Grindeanu avec les representants des compagnies, associations et organisations professionnelles visant a resoudre la crise des vaccins, ainsi que pour la mise en application d`un mecanisme pouvant assurer sans syncopes et a temps les doses necessaires. 2017-05-29 17:24:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-05-29-05-25-56big_0[1].jpgDiscuții ale premierului Sorin Grindeanu cu reprezentanții CEZ despre investițiile în domeniul energeticȘtiri din 29.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/entretien-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-les-representants-du-cez-sur-les-investissements-dans-le-domaine-energetiqueLe Premier ministre Sorin Grindeanu a eu aujourd`hui une entrevue avec les representants du Groupe CEZ, qui ont voulu presenter les priorites d`investissements pour la prochaine periode. - Nous apprecions ce que le Groupe CEZ a fait en Roumanie et nous ne cesserons d`etre un partenaire viable afin de maintenir et de developper le volume des investissements sur le marche de l`energie, a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu, au commencement de l`entrevue. Le marche autochtone d`energie offre d`innombrables opportunites et le chef de l`Executif a mentionne que la Roumanie s`attend a ce que de nouveaux investissements soient ouverts dans la Mer Noire. - La diversification des ressources d`energie par de projets soutenables et en accord avec les politiques de protection de l`environnement sont convergentes avec notre objectif de securite et d`independance energetique- , a affirme le Premier ministre Grindeanu. M. Martin Zmelik, manager de pays CEZ Roumanie, a rappele que le Groupe CEZ fonctionne chez nous depuis plus de 10 ans et a apprecie que l`environnement economique pendant cette periode est devenu plus stable et plus predictible, des aspects tres importants pour la compagnie qu`il conduit. 2017-05-29 13:32:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_1496050704original_5.jpgParticiparea premierului Sorin Grindeanu la evenimentul de semnare a contractelor de finanțare din sectorul TIC, în cadrul Programului Operațional Competitivitate 2014-2020Știri din 25.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-la-signature-des-contrats-de-financement-du-secteur-tic-dans-le-cadre-du-programme-operationnel-competitivite-2014-2020Mme Alina Petrescu: Bonjour, soyez les bienvenus a la ceremonie de la signature des 11 premiers contrats de financement de fonds europeens dans le domaine IT and C pour le milieu prive dans le cadre du Programme operationnel Competitivite 2014-2020. Avec nous, il y a 11 beneficiaires, tout comme des representants de l`Organisme intermediaire pour la promotion de la Societe informationnelle. Je passe d`abord la parole a M. le Premier ministre Sorin Mihai Grindeanu, ancien ministre des communications en 2015 au moment du lancement de l`appel aux projets. M. Sorin Grindeanu: Quels temps! Je vous remercie! Meme si actuellement on pourrait dire que la valeur serait grande pour ces projets, ce ne sont pas des sommes impressionnantes. Pourquoi avoir organise cette ceremonie aujourd`hui ? Justement pour transmettre le message du Gouvernement, des ministeres concernes et faire connaitre notre determination d`accelerer tout ce qui concerne l`absorption de fonds europeens. Il y a 10 - 11 projets dans le domaine du POC, le 2eme axe, le TIC qui sont parvenus dans la phase de signature de contrats. Je ne vais plus top vous retenir, en vous disant seulement que nous avons voulu, Moi, Mme la vice-premier ministre, Mme la ministre et M. le ministre Jianu transmettre aujourd`hui ce message de soutenir, de debloquer certaines situations qui avaient ete bloquees plus que necessaire et qu, petit a petit rentrent dans le normal grace a l`effort de beaucoup qui sont maintenant dans cette salle. Je suis heureux de revoir mes anciennes et anciens collegues du Ministere des Communications! Une fois de plus, je vous felicite, mais ce n`est qu`un pas vers ce que nous tous souhaitons, a savoir, l`acceleration de ce processus d`absorption de fonds europeens. Je vous remercie je vous souhaite bien du succes et, comme vous le savez, tant Mme la vice-premier ministre, que Mme la ministre Plumb, nous aurons des entretiens, comme jusqu`a maintenant, de suivre, de surveiller le stade de l`absorption des fonds europeens. A l`heure actuelle, les documentations pour l`accreditation des autorites de management sont envoyees a l`autorite d`audit. En outre, encore une fois, felicitations a ceux qui ont fait en deux mois plus d`autres pendant plus d`une annee. Nous parlons des pas a faire, car la cible a atteindre est encore loin, mais petit a petit nous y parviendrons, a l`absorption de fonds europeens aussi importants que possible Je vous remercie et bien du succes ! Mme Sevil Shhaideh: M. le Premier ministre, Chers collegues, Messieurs les beneficiaires, c`est une journee importante pour le Programme operationnel competitivite du domaine TIC pour les PME. Nous parvenons a faire signer les premiers contrats de financement pour un axe tres important, pour lequel les beneficiaires ont manifeste un reel interet. Cet axe avec une allocation initiale de 543 millions euros a beneficie aussi d`une allocation supplementaire justement pour soutenir un nombre aussi grand que possible de beneficiaires avec de tres bons projets. Sur 212 intentions de projets, nous sommes parvenus a en selectionner 145. Aujourd`hui les premiers 11 beneficiaires sont la pour signer les contrats avec l`organisme intermediaire. En effet, comme vient de dire M. le Premier ministre, la somme ne semble pas trop grande, au niveau de tout le Programme operationnel competitivite, mais pour vous, les beneficiaires, je suis persuadee que c`est une somme importante pour vos affaires afin des realiser les objectifs envisages par ces projets. On ne doit pas oublier que l`industrie TIC est pour nous l`une des plus performantes et ainsi, les fonds europeens, auxquels s`ajoutent les autres instruments promus par le Gouvernement de la Roumanie soutiennent cette industrie. Je felicite tant l`Autorite de management,, l`organisme intermediaire, les beneficiaires pour cette reussite ! J`espere que mes collegues aussi, Mme Plumb et M. le ministre Jianu puissent continuer dans ce meme rythme, afin que pendant encore deux semaine l`on puisse signer tous les contrats de cet axe et si des economie sont realisees ou sur contrats, au niveau de ce programme operationnel - pourquoi pas ? de ce nu? - on pourra peut-etre a la fin de cette annee ou l`annee prochaine rouvrir un nouveau call pour ces projets importants. Une fois de plus, reussite dans la mise en œuvre et j`espere que nous aurons une absorption comme nous avons promis,le 31 decembre 2017, 5,2 milliards d`euros. Je vous remercie! M. Augustin Jianu: Bonjour! M. le Premier ministre, chers collegues, je tiens simplement a ajouter le fait que nous parlons d`un nombre total de 140 projets, la somme totale etant de 116 millions d`euros, somme total pour les investissements, dont 67 millions representent des fonds europeens non remboursables pour ces investissements dans l`innovation, dans TIC dans l`economie pour l`augmentation de la competitivite de l`economie numerique, parce que, tout comme vient de mentionner Mme la vice - premier ministre et comme vous le savez bien, le secteur TIC a une contribution dans le PIB plus grande que l`agriculture, plus grande que les constructions et nous voulons accelerer cette augmentation du secteur TIC en Roumanie, qui actuellement est d`environ 9% annuellement et non pas seulement cela, mais integrer tout la chaine de valeur en Roumanie. Nous devons avoir innovation, recherche, developpement, realisation de produits et leur lancement sur le marche. En Roumanie, parce que a l`heure actuelle, cette contribution au PIB, bien que significative, reintegrer sur la verticale et la diversification des produits et services fournis par les compagnies de Roumanie. Je vous remercie! Mme Rovana Plumb: Je vous remercie! Je tiens moi aussi a remercier tous ceux qui ont rendu possible la signature de ces contrats tellement importants. Pratiquement, pour nous, la ressource humaine en Roumanie dans le secteur TIC est un tresor et nous devons faire en sorte que toutes les ressources de financement dont nous disposons dans l`actuelle periode de programmation, me referant aux fonds europeens, doivent contribuer pleinement au developpement de ce secteur. Naturellement, durant la periode a venir, tout comme fut mentionne un peu plus tot, par Mme la vice-premier ministre, nous avons /../, pour ainsi dire, a signer encore 127 contrats d`un montant de 70 millions d`euros et ce n`est qu`un premier pas en sore que l`on puisse contribuer au developpement de ce secteur tellement important. C`est l`un des objectifs du programme de gouvernance, parce que, pratiquement, tout ce qui signifie developpement et reconnaissance de la valeur de la Roumanie dans le monde repose sur ce constructeur (...) qui contribue pleinement a la competitivite. Je vous remercie beaucoup. Je vous souhaite bonne reussite faisons en sorte de reussir a mettre en œuvre tous les contrats que nous signerons. Mme Alina Petrescu: Nous vous remercions beaucoup. J`invite maintenant Mme la vice-premier ministre Shhaideh, et M. le ministre Jianu a la ceremonie de la signature du premier contrat. De meme, M. Cezar Dumitru Rusu est le representant de la firme qui a obtenu le plus grand nombre de points dans le cadre de ce projet 2017-05-25 17:05:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-05-25-07-30-52big_11.jpgParticiparea premierului Sorin Grindeanu la Conferința Internațională cu tema „Un sfert de secol de constituționalism”, organizată cu ocazia împlinirii a 25 de ani de la înființarea Curții ConstituționaleȘtiri din 25.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-la-conference-internationale-sur-un-quart-de-siecle-de-constitutionalisme-organisee-a-l-occasion-de-la-celebration-de-25-ans-depuis-la-creation-de-la-cour-constitutionnelleAllocution du Premier ministre Sorin Grindeanu a la Conference internationale - Un quart de siecle de constitutionalisme M. Sorin Grindeanu: pour moi c`est un honneur de vous parler en tant que Premier ministre a l`ouverture des travaux te d`une manifestation en liaison avec l`anniversaire de 25 ans de constitutionalisme. C`est une moment où nous celebrons en fait presque le meme nombre d`annees de democratie dans notre pays. Je voudrais rappeler quelques-unes des idees qui, d`une maniere ou d`autre, ont ete certainement prises en compte par les orateurs qui m`ont precede. Je tiens a les souligner ici uniquement pour mettre en exergue leur importance particuliere. La Constitution de la Roumanie adoptee en 1991 et revisee en 2003, fut, sans aucun doute, la pierre angulaire de la construction d`un cadre constitutionnel fonde sur liberte, pluralisme politique, democratie, respect des droits de l``homme et respect de la norme de droit. En fait, sans une Constitution qui consacre ces principes et, evidemment, sans une Cour Constitutionnelle forte, a meme de sanctionner tout derapage de ces principes, on ne peut pas parler d`une societe consolidee du point social et economique, on ne peut pas parler d`une Roumanie moderne que nous voudrions laisser en heritage a nos enfants. Je reitere ici l`importance de la Cour constitutionnelle pour le bon fonctionnement de la justice et, implicitement, pour l`evolution de notre societe En fait, trop souvent, ces dernieres annees nous avons ete mis dans la situation de recourir a la Cour Constitutionnelle pour resoudre des conflits politiques ou bien pour trancher des questions qui, normalement, sont resolus par une negociation politique, non pas par mediation constitutionnelle. J`espere que nous, les hommes politiques nous avons mûri nous tous aussi, la societe, pendant toutes ces annees ce qui j`espere sera constate aussi dans les dossiers que vous jugez. Mesdames et Messieurs, sans une justice correcte, realisee, en conformite avec les normes europeennes, avec un cadre legislatif pleinement en accord avec les normes europeennes et les normes constitutionnelles, avec les principes generaux consacres par la Convention europeenne des Droits de l`Homme il n`y aura jamais d`evolution correcte de notre societe. Plus encore, en tant que membres de l`UE, la maniere de fonctionner le systeme judiciaire dans notre pays est importante non seulement pour nos citoyens, mais aussi pour tous les autres citoyens europeens qui souhaitent vivre ou veulent investir dans notre pays. Je finis par une incitation aux autorites ayant competence dans l`activite legislative. Tant le Gouvernent, que le Parlement doivent manifester plus de prudence dans l`activite legislative pour respecter la lettre et l`esprit de la Constitution pour respecter les valeurs fondamentales de notre societe moderne. Je vous remercie et vous souhaite d bien de succes lors de votre activite future. Declarations du Premier ministre Sorin Grindeanu, apres sa participation a la Conference internationale - Un quart de siecle de constitutionnalisme , organisee a l`occasion de l`anniversaire de 25 ans depuis la creation de la Cour constitutionnelle M. Sorin Grindeanu: J`ai eu une courte discussion avec M. le ministre Toader avant de venir ici. J`ai compris qu`aujourd`hui a ete fait un premier pas important, dans le cadre de ce processus de declassification des archives SIPA. Ce pas etait necessaire. Il y aura encore, m`a dit M. le ministre, d`autres pas, en respectant les lois en vigueur, et la, je dois preciser certaines choses - certains dossiers de ce que m`a informe M. le ministre, sont des secrets de service, d`autres des secrets d`Etat et alors, il y a des procedures differentes de declassification. Il vous fournira les details necessaires, j`en suis persuade, je l`ai prie de le faire apres ce symposium. Question: Dans l`espace public a apparu un rapport de 2008 qui aurait dû etre secret de service. Comment ce a-t-il pu se faire cela? M. A-t-il donne par le Ministere de la Justice ? Q. : Mais il faut bien savoir comment ...; M. Sorin Grindeanu: La loi doit etre respectee par tout le monde. Il y en a qui ont donne ces rapport qui ne devaient pas etre donne, il y en a d`autres qui les veulent, je ne veux pas entrer dans des details, ce qui est important c`est qu`il y a ce premier pas, apres quoi il y en aura d`autres. Q. : Au sujet des codes penaux, avez-vous discute avec le ministre de la Justice? M. Sorin Grindeanu: Celui qui a ete au debat public, s`il a tous les avis necessaires, oui. On verra encore, car ce matin, a ce que je sache, etait encore besoin de quelques avis, s`ils n`ont pas encore ete obtenu, il sera inscrit la semaine prochaine. Q. : Il s`agit d`un rapport de 2008, redige par une commission de controle au SIPA. Il y la des donnees qui auraient dû etre declassifies auparavant par un ordre du ministre. N`est-t-il pas necessaire une investigation pour voir comment sont elles sorties ? M. Sorin Grindeanu: Je suis persuade que tous les aspects relevant du respect de la Loi vous seront explique par M, le ministre Toader. Je n`en connais pas de details, mais la loi doit etre respectee. Point ! . Q. : Dorenavant le ministre de la Justice a-t-il la liberte de faire les pas a venir ? D`eventuelles enquetes ? M. Sorin Grindeanu: Moi j`ai di, tout comme M. le ministre que ce processus de declassification est necessaire, en respectant, je repete, le cadre legal. M. le ministre a fait aujourd`hui un pas, il y en aura d`autres pour parvenir la nous avons affirme. Q. : En est-il le seul responsable ? M. Sorin Grindeanu: Cela depend de ...; est le seul responsable pour les archives SIPA, s`agissant d`activites relevant de la justice. En fonction de leur niveau de classification, certains seront declassifies plus vite, d`autres plus tard, par ordre du ministre ou par arretes du Gouvernement, comme prevoient les lois en vigueur. Q.: Mais vous avez-vous consultes ? Y a-t-il un calendrier ? Combien cela va durer ? M. Sorin Grindeanu: Vous aurez ces details de M. Toader. Il est certain que je souhaite, tout comme M. le ministre que cela ait lieu aussi vite que possible. Pour ce faire il sera besoin d`un ordre du ministre ou d`arretes du Gouvernement. M. le ministre devra presenter rapidement au Gouvernement ces actes normatifs a cet effet. Q. : Dans la liste apparue aujourd`hui laisse entendre qu`il y a eu des irregularites au niveau du SIPA, des documents copies et soustraits. Va-t-on prendre des mesures ? M. Sorin Grindeanu: Je n`ai pas discute des details avec M. le ministre, si ce que vous dites est vrai, ceux qui ont detruit ou photocopie des documents doivent repondre devant la loi. Les choses sont bien claires, tant pour moi que pour M. le ministre, pour tous les gens de bonne foi, il n`y a pas de nuances d`approche en la matiere. Q. : Y a-t-il un accord entre le Gouvernement et le CSM a l`heure actuelle sur le detachement des magistrats du Ministere de la Justice ? Car il y a certains mecontentements, par exemple, vous avez demande que M Constantin Udrea soit detache au Ministere de la justice mais le CSM s`y est oppose. M. Sorin Grindeanu: Naturellement nous voulons qu`au moment où nous faisons certaines propositions, l`on puisse trouver la collaboration de la part aussi d`autres institutions. Je ne sais pas, n`ayant pas encore vu le document, quels sont les motifs du refus. Je sais que ce n`est pas une premiere. Il y a des magistrats qui, par la decision du CSM sont detaches dans differentes institutions. Donc ce n`est pas quelque chose de neuf. Il ne peut etre question de tension, mais de collaboration transparente, et que certaines decisions soient motivees. Je vous remercie! 2017-05-25 16:30:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_1495722876original_12.jpgVizită de lucru a premierului Sorin Grindeanu la Ministerul TransporturilorȘtiri din 25.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-05-25 16:09:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-05-25-07-11-47big_1.jpgMesaj al premierului Sorin Grindeanu cu ocazia Zilei Eroilor Știri din 25.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-l-occasion-du-jour-des-herosNous celebrons aujourd`hui une journee dediee aux meilleurs d`entre nous qui se sont sacrifies sur le champs de bataille pour defendre leur foi et leur terre. Si nous avons aujourd`hui une patrie, une maison, une belle famille que nous ne craignons pas de perdre, tout cela est dû principalement a ces gens braves. C`est pourquoi, j`exprime mes profonds sentiments de respect, reconnaissance et admiration pour les heros du peuple roumain, peres et grands-peres, ancetres qui sont morts jeunes dans la guerre, certains inconnus. Je dedie une forte pensee d`espoir a nos militaires qui sont aujourd`hui sur les theatres de guerre: qu`ils puissent rentrer en bonne sante a la maison! Et pour ceux qui sont tombes sur le champs de bataille en l`honneur de la Roumanie et pour ses valeurs, le plus profond respect ! Mais heros ne sont pas seulement ceux qui sont morts au combat, heros sont aussi ceux qui ont survecu apres avoir tout risque pour la patrie. J`estime que sont heros aussi nos anciens combattants, une poignee de gens encore vivants et qui paient chaque jour dans leur conscience et leurs reves pour les horreurs dont ils ont ete temoins au cours de la Seconde Guerre Mondiale. Notre respect, chers anciens combattants et puissions encore jouir longtemps de votre presence ! Je salue egalement, a cette occasion, l`Armee roumaine qui jouit de tant d`estime, confiance et sympathie de la part de notre peuple, des sentiments acquis par l`honneur et l`esprit de sacrifice demontres lors de tous les moments de notre histoire. Memoire eternelle aux heros roumains! Sorin Grindeanu Premier ministre de la Roumanie 2017-05-25 13:16:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-05-25-01-18-11big_sigla_guv_coroana_albastru.jpgVizita premierului Sorin Grindeanu la Mioveni, județul ArgeșȘtiri din 24.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-mioveni-departement-dargeDiscours du Premier ministre Sorin Grindeanu a l`Institut de recherches nucleaires Pitești M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie. M. le ministre Valeca m-a dit d`etre tres bref et je vais l`ecouter, nous sommes chez lui. Je vais vous retenir quelques minutes. Mesdames et Messieurs pour commencer je tiens a vous dire que je suis tres heureux d`etre present aujourd`hui a cet evenement extremement important qui reunit certains des plus importants specialistes dans le domaine nucleaire. L`Institut national de recherches nucleaires de Mioveni est un centre d`excellence de renommee internationale qui s`est fait remarquer dans le domaine de la recherche nucleaire par de nombreuses contributions. La participation de l`Institut aux deux projets internationaux de combustion et de stockage des dechets radioactifs est remarquable, ses resultats etant apprecies comme des performances aux standards les plus eleves, aux cotes de ceux des Etats comme les USA, Italie, Belgique,France et Canada. Je ne puis negliger le fait que plus de 80% des etudiants et les jeunes ayant obtenu leur master sur la base du travail elabore a la suite des recherches effectuees dans votre Institut, ont trouve vite un emploi. C`est un aspect exceptionnel qui temoigne de la qualite professionnelle des specialistes qui travaillent ici. Comme vous savez, la Roumanie a fait un pas important concernant notre adhesion a l`OCDE a la suite de l`invitation adressee a notre pays de rejoindre l`Agence pour l`energie nucleaire, invitation qui confirme, comme on vient de dire, le fait que la Roumanie repond aux standards des Etats ayant des programmes nucleaires avances, membres de la NEA. Dans ce contexte, je tiens a apprecier le role de cet Institut national de Mioveni. La consolidation de la relation de la Roumanie avec l`OCDE est une priorite pour le Gouvernement que je conduis, le Gouvernement de la Roumanie et je puis affirmer sans aucune hesitation ni reticence que notre pays est pret a demarrer les negociations d`adhesion. D`ailleurs, je viens d`une reunion avec les ambassadeurs des Etats membres de l`UE, que j`ai prie de soutenir notre adhesion a l`OCDE. Dans le meme temps, je tiens a reiterer l`engagement ferme du Gouvernement de la Roumanie de soutenir la recherche roumaine dans le domaine du developpement des technologies nucleaires civiles, compte tenu du fait qu`elles trouvent des applications C`est un element d`excellence roumaine que nous devons promouvoir mieux et qui est reconnu dans tout le monde. C`est justement pour cela, rappelait M. Le directeur Păunoiu, que nous avons approuve en mars dernier a completer la Strategie nationale de recherche developpement avec plusieurs projets, dont celui sur les technologies afferentes au reacteur nucleaire de la 4eme generation, que vous connaissez tres bien sous le nom d`ALFRED, pour le developpement duquel aujourd`hui on signera les deux accords qui completeront l`accord international deja existant du consortium europeen FALCON. Ce sera encore un projet prestigieux, completeront les deux autres, le laser de Măgurele et le Centre Danubius de Tulcea. L`independance energetique est le but vise par la Roumanie et le gouvernement que je conduis offira un soutien a toutes les technologies produisant l`energie electrique soutenable. C`est pourquoi je tiens a ce que nous mettions en fonction dans le plus court delai, et j`en ai discute plusieurs fois avec M. Valeca, les investissements aux unites 3 et 4 de Cernavodă, où l`institut peut livrer des equipements, des services, assistance technique de montage, tout comme pour les unites 2 et 3. Non pas en dernier lieu, je voudrais remarquer avec une grande joie le fait que le reacteur experimental TRIGA est parfaitement fonctionnel et genere, outre des benefices, de securite nucleaire et scientifique, 14 megawats d`energie electrique. Je ne veux pas terminer avant de repondre au defi de M. le directeur au sujet de la rectification budgetaire. Outre le faut que vous avez un soutien tres bon, dans le Gouvernement de la Roumanie, qui est M. le ministre Valeca, sachez qu`aujourd`hui, en anticipant ce que vous vouliez dire, je suis accompagne par le secretaire d`Etat aux Finances, M. Mişa. Il a pris note, donc, de l`importance de la recherche et du fait que nous attachons une importance particuliere a ce secteur. Donc, M. le secretaire d`Etat, vous serez coupable si l`on ne faisait pas la rectification comme il faut dans ce domaine. Je vous remercie pour l`attention accordee et je continue de vous assurer de l`entier soutien du Gouvernement de la Roumanie. Je vous remercie ! Conference de presse du Premier ministre Sorin Grindeanu a la fin de la visite a l`institut national de recherches nucleaires Pitești M. Sorin Grindeanu: J`ai tenu a participer aujourd`hui, en compagnie de M. le ministre Valeca, et d`autres representants du Gouvernement a l`Institut de recherche nucleaires, a la signature de deux accords. C`est une realisation importante, ce que j`ai souligne dans mon discours devant les chercheurs, etudiants et personnel de l`Institut, que cet Institut nous honore, c`est un centre d`excellence qui devrait etre soutenu davantage pour se developper, ce qui represente une priorite pour le Gouvernement et nous sommes engages d`augmenter son budget de 5% a la rectification. Tout ce qui a signifie l`approbation de la Strategie les autres pas que nous avons faits y compris l`exoneration d`impot dans ce domaine representent des mesures que nous avons prises dans ces mois-ci pour donner une impulsion, pour aider cette activite. Question: Que prevoient, concretement, ces accords signes aujourd`hui? M. Șerban Valeca: DPour les reacterus de la 4eme generation nous avions un accord international signe avec Ansaldo Nucleare /.../ d`Italie şiet /.../ de la Republique tcheque , un consortium europeen et l`on a mis en place un consortium national, forme de ICN, IFIN-HH, Universite Polytechnique Bucarest, Universite Piteşti, Institut de prevision de l`Academie roumaine et l`Universite Constantin Brancoveanu en vue du developpement du projet pour les reacteurs refroidis rapidement avec du plomb, ainsi nommes. Dans le meme temps, les representants du consortium ont signe un second accord avec RomAtom. L`industrie nucleaire est une association tres ancienne qui a soutenu aussi les reacteurs 1 et 2 et les reacteurs 3 et 4 soutenant aussi les reacteurs de la 4eme generation. Donc, l`industrie roumaine qui offre des produits et services de qualite, souhaitant entrer dans ce partenariat pour fabriquer des equipements pour ce reacteur de la 4eme generation. Q. Reporter: Quelle est encore la situation des reacteurs 3 et 4, où en sont les negociations? Nous savons qu`ils sont bloques depuis 5 mois. M. Sorin Grindeanu: Il y a la Commission de negociation - ce n`est pas comme vous dites - avec des partenaires chinois. J`espere qu`il y aura des pas concrets bientot, comme ce fut le cas des reacteurs 1 et 2, avec la contribution de cet Institut de recherches. Il y a des negociations en cours et je`espere qu`il y aura des pas concrets. Q.: Les negociations prendront fin cette annee ? M. Sorin Grindeanu: Je suis d`un naturel optimiste et j`espere qu`il y aura des pas concrets et que les negociations qui avaient ete bloquees arriveront a bon port. Q. : Reporter: Avec votre optimisme, pourrez-vous convaincre l`administration publique locale de renoncer aux protestes. Une partie des mairies ont cesse leur activite ce matin et 10.000 personnes sont attendues dans la rue la semaine prochaine. M. Sorin Grindeanu: Vous pensez, probablement a la Loi de la salarisation. C`est un projet positif du Gouvernement, il est maintenant au Parlement, avec des amendements, examine par la Chambre des deputes. Notre objectif est construire correctement la pyramide des salaires. Au sujet des protestions, compte tenu de l`experience du Gouvernement en la matiere, sans les pousser dans le derisoire, nous cherchons a en prendre ce qui est bon, pour des rapports equitables entre les salaires, calcules en fonction des responsabilites du personnel budgetaire . Q.: Dans cette pyramide de la grille de salarisation n`est pas inseree aussi l`administration. Donc, quel genre de pyramide /.../? M. Sorin Grindeanu: Parce qu`il y a cette liberte... du politique, des conseils locaux de d2cider entre les plus bas et le plus grands salaires,mettant en balance les ressources pour le developpement, l`investissement et les depenses pour le personnel.. C`est le conseil local qui decide, en fonction des defis de chaque localite. Q. Que se passera-t-il avec cette Loi a la Chambre des deputes? M. Sorin Grindeanu: A ete parcourue la premiere etape au Senat dans un rythme approprie que j`espere sera maintenu aussi a la Chambre des deputes. Elle devrait etre examinees avant la fin de ce trimestre, a la fin de la session parlementaire. Nous voulons qu`elle entre en vigueur a compter du 1er juillet. Je n`ai aucune signe de retardement. J`ai demande aux deux ministre, M. Viorel Stefan et Mme Olguţa Vasilescu, ou leurs representants de participer non stop aux debats au sein de la commission pour clarifier certains malentendus. Q. : Est-ce que demain les modifications au Code penal et au Code de procedure penale seront discutee dans la reunion du Gouvernements ? M. Sorin Grindeanu: Je ne sais pas si c`est demain. Je sais que toutes les etapes ont ete parcourues, il y a eu un debat, car ils ont ete sur le site pendant 30 jours tous les avis ont ete obtenus, CSM, DNA, DIICOT, Ministere public, associations ou union des juges de Roumanie. Je tiens a preciser que ces modifications respectent strictement les decisions de la Cour Constitutionnelle et a un volet concernant l`appication d`une directive europeenne. Reporter: Vorbeaţi de o evaluare... Q. : quand et où allez-vous rencontrer /.../ M le president Dragnea et M. Tăriceanu, pour analyser /.../? M. Sorin Grindeanu: J`ai parle et je parle avec M. le president Dragnea, et M. le president Tăriceanu, egalement, j`ai discute ce matin. Ce sont des dialogues normaux avec les deux leaders des partis de la Coalition. Q.: Et, alez-vous faire levitation .. /.../? M. Sorin Grindeanu: J`ai dit et redit a plusieurs fois cela. Je presenterai l`evaluation au moment necessaire, quand je constaterai que certains membre de l`equipe gouvernementale depassent certaines limites et je presenterai l`evaluation a la Coalition, comme il est normal. C`est bien comme cela que j`ai fait il y a 2 mois, quand 4 membres de notre equipe ont ete changes. Le Gouvernement est soutenu politiquement par une coalition et ces demarches sont normales pour un gouvernement politique, nous ne sommes pas un gouvernement technocrate. Q.: Mais cette limite, a-t-elle ete depassee ...;/.../? M. Sorin Grindeanu: /.../ Nous sommes dans un institut de recherche, vous vous rendez compte que je puis pas les reveler d`abord aux medias. Q. : Pour la construction de l`Hopital de Mioveni... peut-il exister un soutien de l`administration locale ? M. Sorin Grindeanu: Les heures a suivre j`en rencontrerai les representants de tout le departement. J`irai aussi chez Renault. On verra bien avec les administrations. Je proviens de l`administration locale et je sais quelles en sont les attentes. Je suis persuade que M. le maire et les autres representants de l`administration locale pourront soutenir tres bien leurs projets afin de pouvoir etre soutenus par le Gouvernement de maniere consistante. 2017-05-24 18:05:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-05-25-10-33-25big_2.jpgÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu premierul Estoniei, Jüri RatasȘtiri din 24.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-le-premier-ministre-de-l-estonie-m-juri-ratasDeclarations conjointes du Premier ministre Sorin Grindeanu et de son homologue estonien, M Juri Ratas M. Sorin Grindeanu: Bonjour! Permettez-moi d`exprimer l`appreciation pour la promptitude de la reponse de M. le Premier ministre Ratas a mon invitation de se deplacer en Roumanie avant de reprendre la presidence de l`UE par l`Estonie, le second semestre de cette annee. Nous avons eu aujourd`hui un echange efficace d`idees et d`evaluations sur des sujets notamment europeens. Premierement j`ai exprime le soutien de la Roumanie pour l`agenda ambitieux de la future presidence estonienne de l`UE et j`ai souhaite a mon college bien du succes. En outre, nous sommes convenus de maintenir et de consolider la coordination entre nos deux pays dans la perspective de la presidence roumaine du premier semestre de 2019 et j`ai presente a mon collegue estonien nos preparatifs pour a cet effet. Dans ce contexte, je tiens a souligner et a reiterer la determination du Gouvernement d`exercer une presidence reussie, efficace, qui puisse permettre de faire avancer les dossiers europeens importants. J`ai discute aujourd`hui avec M. le Premier ministre Ratas egalement du futur de l`UE. Je puis vous dire que je suis enchante de constater que la Roumanie et l`Estonie ont des visions similaires. La solidarite et l`inclusion dans le processus de reflexion sur le futur de l`UE ont pour nous une importance majeure. Le resultat des debats au niveau europeen doit etre au benefice de tous les Etats membres, sans fragmentations. En outre, nous avons exprime le soutien aux politiques de l`UE ayant une valeur ajoutee, a savoir, la politique de cohesion, et la politique agricole qui sont deux politiques fondamentales contribuant a une Europe plus dynamique. Nous avons accentue aussi au cours de notre entretien que l`Europe sociale doit se baser sur une vision commune et uniforme, une vision dans le cadre de laquelle le processus social est une priorite pour nous tous, non seulement pour certains d`entre nous. Un autre sujet que nous avons aborde fut celui relatif au Brexit La Roumanie soutient l`unite de l`UE au cours des futures negociations UE en vertu de ce que les Etats membres ont deja convenu. Les droits des Roumains qui vivent, travaillent ou etudient en Grande Bretagne sont d`un interet majeur pour nous. L`un des nos objectifs importants dans le contexte du Brexit est de proteger leurs droits et de nous assurer qu`ils ne seront pas discrimines. J`ai transmis aussi aujourd`hui au Premier ministre Ratas notre interet special concernant le Partenariat oriental dont la presidence estonienne organisera une reunion en novembre. La Roumanie restera un soutien actif de nos partenaires orientaux, particulierement de la Republique de Moldavie. Deuxiemement, nous avons discute ce jour egalement du volet de nos relations bilaterales que j`apprecie aujourd`hui comme tres bonnes. Nous sommes convenus de cooperer pour la consolidation du volet economique, tout comme pour le developpement de la cooperation dans d`autres secteurs comme, la securite, la defense, la culture, tourisme, education, securite cybernetique. Le Gouvernement de la Roumanie est interesse aussi dans numerisation des services publics et l`Estonie a une certaine experience en la matiere. J`ai exprime l`ouverture pour developper significativement la cooperation avec nos amis d`Estonie dans le domaine de politique de E-government. Compte tenu de l`experience de la Roumanie et de l`Estonie dans le domaine cybernetique, tout en ayant aussi en vue les menaces auxquelles nous nous sommes confrontes et nous nous confrontons directement en la matiere, j`ai fait un echange tres utile d`idees avec M. le Premier ministre estonien sur les modalites de cooperation a l`avenir dans les conditions où l`Estonie accueille le centre OTAN d`excellence dans ce domaine. Troisiemement, nous avons discute des aspects qui relevent de la securite ou de la securite du flanc oriental. Non pas en dernier lieu, je tiens a vous faire connaitre que j`ai prie M. le Premier ministre Ratas, ancien maire de Tallin, et ayant de l`experience dans la gestion en 2011 de l`evenement``Tallin capitale culturelle europeenne``de nous partager cette experience, car comme vous le savez, en 2021, Timişoara sera capitale culturelle europeenne et les experiences, les echanges d`opinions en la matiere sont tres bien venues et tres utiles. M. Juri Ratas: Je vous remercie, M. le Premier ministre. Mesdames et Messieurs les journalistes, Mesdames et Messieurs, Premierement je voudrais dire que l`Estonie et la Roumanie partagent des valeurs et des interets presque similaires au sein de l`UE et dans l`OTAN ce que je pense est tres important pour nos deux pays. C`est un plaisir pour moi de me trouver aujourd`hui a Bucarest, particulierement a l`occasion des preparatifs de l`Estonie de reprendre la presidence du Conseil de l`UE et de presenter les priorites de cette presidence au Premier ministre et ensuite au President roumain. Au cours de notre entretien nous avons discute des priorites de la seconde moitie de 2017, ainsi que les question relatives au futur de l`UE et la mise en œuvre des positions communes sur le futur de l`UE et de son unite. Nous avons de bonnes relations bilaterales, le secteur IT de nos pays connait un developpement rapide ce qui constitue un cadre favorable pour plus de cooperation en la la matiere. Nous apprecions la contribution de la Roumanie a la mission de patrouille dans l`espace aerien des pays baltiques et au developpement du systeme de defense antimissile de l`OTAN. En outre, la Roumanie a tout le soutien de l`Estonie sur l`adhesion a Schengen. En juillet, l`Estonie entame son premier mandat a la Presidence du Conseil de l`UE, au seuil du 100eme anniversaire de notre pays, comme du votre, l`annee prochaine. C`est un role que nous assumons avec un particulier sens de la responsabilite, tout comme avec espoir car toute une generation d`Estoniens ont vecu dans un pays libre et l`UE est une partie naturelle de leur monde. Je pense qu`il est essentiel de prouver que l`UE des 27 est unie et fonctionne, ayant la volonte de prendre des decisions difficiles, et plus important, d`obtenir des resultats. Force est de temoigner une fois de plus que l`UE est une partie essentielle de la vie quotidienne de nos citoyens et une reponse aux defis auxquels nous nous confrontons de nos jours, le role de la presidence etant de chercher un terrain d`entente, de trouver un equilibre juste entre ce qui est risquant et ce qui est sûr, concernant l`economie, le domaine social, l`environnement macro et micro au nord et au sud, a l`est et a l`ouest. L`Europe repose sur quatre libertes fondamentales et une region commune de paix et de prosperite. Actuellement, nous deployons des efforts afin que le flux libre de donnees devienne le cinquieme pilier. Avec cette intention pendant la presidence estonienne nous nous focaliserons sur les priorites suivantes: d`abord, une economie ouverte et innovante, deuxiemement, une Europe sûre, une Europe numerique et la libre circulation des donnees et, troisiemement et quatriemement, une Europe inclusive et soutenable. Et, avec cela, je voudrais souligner que notre premier objectif est de maintenir l`unite de l`UE et realiser des progres dans notre cause commune. Il y a beaucoup de defis sur notre voie : soit la crise des refugies, ou le retablissement de la stabilite economique, mais aussi le terrorisme, la guerre de Syrie, et le fait qu`une grande partie du territoire ukrainien et georgien est encore occupee par la Russie. L`Estonie ne peut pas y remedier toute seule, il est besoin d` un effort collectif, c`est pourquoi j`attends avec interet de collaborer avec vous, M .le Premier ministre et avec tous mes collegues europeens pour nous assurer qu`apres la presidence estonienne, notre Europe commune est un region meilleure, plus s6re et plus prospere. Je vous remercie ! 2017-05-24 12:53:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-05-24-12-54-25big_4.jpgParticiparea premierului Sorin Grindeanu la emisiunea „Ediție specială”, B1 TV, moderată de Silviu MănăstireȘtiri din 23.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-05-23 22:12:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_b1_tv02_resize.jpgParticiparea premierului Sorin Grindeanu la Adunarea Generală a Uniunii Naționale a Consiliilor Județene din RomâniaȘtiri din 23.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-l-assemblee-generale-de-l-union-nationale-des-conseils-departementaux-de-roumanieIntervention du Premier ministre Sorin Grindeanu, a lAssemblee generale de l`Union nationale des conseils departementaux M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie. Monsieur le president Dragnea, Monsieur le president Oprișan, Mesdames et Messieurs, Chers amis Je suis heureux de vous retrouver ! Je dois vous dire que je suis assez emotionne. Les premiers mois de cette annee j`ai participe avec M. le president Dragnea, et avec Mme la vice-premier ministre Shhaideh, aux reunions organisees par les associations des municipes, des villes et des communes de Roumanie. Cette reunion d`aujourd`hui est tres importante, continuant le dialogue que le Gouvernement souhaite avoir avec les autorites locales. Aujourd`hui je revois mes amis de l`administration publique locale. J`eprouve, comme je viens de dire, un sentiment special parce que j`ai travaille longtemps dans l`administration, comme vice maire ou president de Conseil departemental. Je ne puis pas oublier qu`il y a quelques mois j`etais aux cotes de certains d`entre vous et nous envisagions ce qu`il fallait demander au Gouvernement. Je me rappelle que j`etais avec M. Oprisan ou avec M. Arsene ou Gabi Zetea ou Radu Moldovan pour ne nommer que quelques-uns de mes anciens collegues du PSD et nous concevions des plans pour le developpement de nos communautes. Aujourd`hui, de la position de Premier ministre, j`ecoute aussi les presidents des PNL et UDMR. Je suis parti de Timișoara, pour devenir Premier ministre, en promettant clairement que je n`oublierai pas d`où je suis parti, que je n`oublierai pas les problemes que je devais affronter tout comme vous autres. Force est de continuer les bonnes choses que nous avons entamees en parvenant a la gouvernance. Les donnees statistiques, comme vient aussi de rappeler M. le president Oprișan, au cours du premier trimestre me montrent que nous suivons une bonne direction - ce que dit aussi l`Institut national de statistique, tout nos partenaires internationaux. Nous avons la croissance la plus grande de l`UE au cours du premier trimestre - 5,7%. La production industrielle a augmente de 7ù et nous avons plus de 100.000 nouveaux emplois dans l`economie. La Roumanie traverse actuellement une periode positive du point de vue economique, ce qui doit se ressentir aussi dans les revenus de ceux qui travaillent quotidiennement, tout comme dans la stabilite de l`environnement des affaires. Mais a cet effet nous devons nous unir et mettre toute notre experience au service des Roumains. On a parle ici et le Gouvernement offrira son concours, naturellement, des rencontres que nous devons avoir avec les autres associations des municipes villes et communes avec vous afin que nous aussi puissions participer, voir directement comment pouvoir resoudre une partie ou tous les problemes que vous soulevez, pour mettre en œuvre les projet dont ont besoin les departements de notre pays, s`agit-il d`infrastructure,, energie, stimulation des investissements, creation d`emplois. Je pense que nous pouvons le faire, parce qu`il y a une grande volonte et energie de votre cote. Il y a un aspect dont on a parle tout a l`heure qui pourrait nous rapprocher de ce que envisageons de faire, a savoir le projet de decentralisation, auquel M. Liviu Dragnea a travaille il y a quelques anneesm mais qui, a un moment donne, a ete rejete par la Cour Constitutionnelle. Il y a quelques annees depuis, pendant lesquelles absolument rien ne s`est passe. Nous sommes la, devant vous, pour vous dire que nous n`avons pas l`intention de laisser les choses trainer encore. , Les solutions de doivent pas etre enterrees, tout comme d`autres problemes. La decentralisation est un projet qui peut et doit fonctionner. C`est la raison pour laquelle nous avons adopte au Gouvernement, il y a un mois, en faisant un pas important de l`avant, la Strategie generale de decentralisation. Je pense, nous pensons que les choses fonctionneront mieux si faisons rapprocher certaines institutions du citoyen et si nous transferons les competences qui sont administrees maintenant au centre, en maintenant ici seulement les mecanismes d`inspection et de controle. De plus, ce serait aussi une solution pour sauver une bonne partie des facilites qui maintenant sont deteriorees et si l`a où c`est le cas, pourraient etre transferees aux autorites locales. Et je me souviens rapidement des exemples, les camps scolaires, ou les bases sportives. D`ailleurs je suis heureux pour le fait qu`aux cotes de mes collegues du Gouvernement nous sommes parvenus a resoudre un probleme qui a genere, a sont tour, d`autres grands problemes au fil du temps et qui releve de la maniere dont les autorites locales ont finance les activites sportives. Vous savez tres bien nous avons eu une loi ambiguë, qui a conduit a de nombreux proces penaux et problemes avec ceux de la Cour des Comptes. Les choses ont ete corrigees lors de la derniere reunion du Gouvernement, quand nous avons modifie la Loi de l`education physique et du sport en sorte que les autorites locales puissent formuler de maniere transparente les activites sportives. Je pense que dorenavant tout sera clair et que nous aurons des resultats meilleurs en la matiere. Mesdames et Messieurs, vous avez deja une annee certains d`entre vous d`experience en tant que presidents de conseils departementaux. Certains d`entre vous, comme je viens de dire, etes au premier mandat, mais il y a de nombreux collegues qui ont une longue anciennete dans l`administration locale. A ce propos, M. Oprisan, y a-t-il encore quelqu`un dans la salle avec une experience pus grande que la votre dans cette fonction? Je pense que non. Et ce n`est pas aleatoire que j`ai demande cela a M. Oprisan, parce que lui, avec Liviu Dragnea, et d`autres collegues de la salle ont participe en 2008 a la modification de la Loi des elections... La loi en vertu de laquelle etaient elus les presidents des conseils departementaux. A compter de l`annee derniere l`election se fait de nouveau, depuis de longues annees, par les conseillers departementaux. Je ne veux pas ouvrir aujourd`hui une boite de Pandore, mais je ne puis pas me demander si`il vaut maintenir ce systeme ou bien serait-il mieux de revenir au vote uninominal. L`election indirecte des presidents des conseils departementaux comme si l`on attachait a quelqu`un des pierres a ses pieds et l`on obligeait de courir et faire la performance. Il pourrait probablement s`entrainer avecdes pierres aux pieds, mais en aucun cas il ne pourra courir tres bien et faire performance. Un president de conseil departemental ne peut etre captif d`un vote politique qui peut changer n`importe quand. Il ne peut dependre des uns ou des autres. Il doit rendre compte seulement aux citoyens qui l`ont elu. Une telle autorite cependant, ne peut etre conferee que pr un vote direct et nous devons y penser serieusement - ce n`est une idee - si le systeme uninominal ne serait plus benefique tant pour la democratie que pour la stabilite des communautes locales. En outre, je sais et nous savons que vous vous confrontez quotidiennement a de nombreux problemes. Vous continuez de venir tres souvent a Bucarest, pour deposer des tas de documents pour els fonds europeens que vous devez signer chaque feuille, ce fut au moins mon experience de president de conseil departemental, mais ce n`est pas normal. J`ai discute avec Mme la vice-premier ministre, avec Mme la ministre Plumb, Y compris avec Mme la commissaire Corina Crețu, avec d`autres representants de la Commission europeenne et les choses sont en train d`etre changees. Certaines procedures ont deja ete simplifiees car cette bureaucratie demande trop de temps. En outre, il y a encore des problemes avec les marches publics. , Force est de sortir de ce cercle vicieux parce qu`on ne peut pas continuer de bloquer les projets strategiques dont la Roumanie a besoin. Les departements que vous representez, les citoyens, en fin de compte, ont besoin de ces projets. Parce que, durant toutes ces annees, lorsqu`on avait heurte des ours, par exemple, sur le troncon de l`autoroute Lugoj - Deva, ou de castors, de tortues ou de battes, il y a des contestataires professionnels (entre guillemets) qui, d`autre part, bloquent des projets importants, des projets strategiques, comme je viens de dire, pour le developpement des communautes. Nous devons resoudre ce probleme une fois pour toutes, changer la loi, en cas de besoin, parce que les Roumains ne peuvent plus avaler infiniment des autoroutes dessinees au tableau noir; ils doivent els voir, ces autoroutes doivent bien exister. Les investisseurs doivent bien transporter plus vite et plus sûrement ce qu`ils produisent et, naturellement, ils ont besoin de cette infrastructure. Ce sont des engagements fermes que nous faisons et vous avez vu que nous respectons ce a quoi nous nous sommes engages de faire pour les Roumains. Nous avons realise deja beaucoup de ce que nous avons promis par le Programme de gouvernance PSD et je suis confiant que tous ce que nous nous sommes propose, ce que voies connaissez, nous accomplirons mathematiquement, dans le rythme que nous avons adopte et impose, ce pourquoi nous avons ete elu et le programme a recueilli la confiance. Dans le meme temps, je suis confiant que nous parviendrons ensemble a realiser ces objectifs parce que je vois dans cette salle des gens qui comprennent la Roumanie tout comme je la comprends moi-meme et Mme Shhaideh et Mme Plumb, et Olguța, et Mme Vasilescu, pour n`en rappeler que quelques noms du Gouvernement. Les autorites locales doivent prendre le plus grand nombre de decisions concernant les besoins des communautes qu`elles conduisent. Pour ce faire, il faut avoir de l`argent et cela il faut decentraliser les leviers qui sont generateurs de revenus pour les autorites locales. Ce furent quelques elements que j`ai tenu a vous souligner, j`ai retenu toutes les observations et et tout ce que vous m`avez remis de la part de l`Union nationale de conseils departementaux de la Roumanie, et tout sera analyse, comme nous l`avons fait jusqu maintenant, tres serieusement et nous chercherons a les mettre en pratique. Je vous remercie ! 2017-05-23 16:42:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_06_resize.jpgDeclarații de presă susținute de premierul Sorin Grindeanu, după atentatul din Manchester, Marea BritanieȘtiri din 23.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/declarations-de-presse-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-apres-l-attentat-de-manchester-grande-bretagneDeclarations de presse du Premier ministre Sorin Grindeanu, apres l`attentat de Manchester, Grande Bretagne M. Sorin Grindeanu: Toutes nos pensees vont aux familles des victimes, que ce soit les morts ou les blesses, et a tout le peuple britannique. J`ai discute il y a quelques dizaines de minutes avec l`ambassadeur de la Roumanie en Grande Bretagne, jusqu`au moment actuel il n`y avait pas d`informations qu`il y aurait des Roumains victimes causees par l`attentat de Manchester, nous continuons de maintenir le contact avec notre ambassade. Cependant, permettez-moi d`exprimer ma consternation et a la fois ma revolte face a un tel acte dirige contre des jeunes innocents qui sont alles, comme nous tous le savons, a un concert. Nous verrons les prochaines heures s`il y a aussi des Roumains parmi les victimes. 2017-05-23 16:30:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-05-23-04-53-07big_sigla_guv_coroana_albastru.jpgPremierul Sorin Grindeanu s-a întâlnit cu reprezentanții companiei KazMunayGas InternationalȘtiri din 22.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-eu-une-entrevue-avec-les-representants-de-la-compagnie-s-kazmunaygas-internationalCOMMUNIQUE DE PRESSE Le Premier ministre Sorin Grindeanu a discute avec les representants des compagnies KazMunayGas, CEFC et KazMunayGas International des perspectives de cooperation dans le domaine energetique Le Premier ministre Sorin Grindeanu a reaffirme l`ouverture du Gouvernement de la Roumanie envers les investissements etrangers, lors de son entrevue d`aujourd`hui au Palais Victoria avec les representants de la compagnie nationale de petrole et gaz naturels de Kazakhstan - KazMunayGas, et de subsidiaires - KazMunayGas Internationale et de China Energy Company Ltd. (CEFC), le futur actionnaire principal de KazMunayGas International. Nous sommes tres ouverts envers tout ce qui signifie des investissements en Roumanie, mous avons prouve cela par les mesures prises deja et je puis vous assurer que nous aurons la meme ouverture aussi dans le futur, a declare le chef de l`Executif. A leur tour, les representants des investisseurs du Kazakhstan et de la Chine ont apprecie l`approche positive du Gouvernement de la Roumanie et ont exprime leur interet pour le developpement de la cooperation dans plusieurs domaines, y compris ceux de l`energie, de l`infrastructure, tout comme celui financier et bancaire. Les representants de la KazMunayGas International ont presente aussi les plans de developpement de la compagnie dans notre pays et dans la region. Detenue integralement par la KazMunayGas, la KazMunayGas International est presente dans 11 pays et detient les raffineries Petromidia Navodari (la plus grande unite de son genre en Roumanie) et Vega Ploiesti (la plus ancienne raffinerie en fonction), tout comme les reseaux de distribution de carburants (Rompetrol) en Roumanie, Bulgarie, Moldavie, Georgie, France et Espagne. 2017-05-22 13:10:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_1495446834original_11.jpgParticiparea premierului Sorin Grindeanu la Forumul Pieței Financiare, organizat de Asociația Română a BăncilorȘtiri din 22.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-05-22 13:04:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-05-22-01-06-11big_11.jpgVizita premierului Sorin Grindeanu la Spitalul Clinic de Urgență pentru Copii „Louis Țurcanu” din TimișoaraȘtiri din 21.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-l-hopital-clinique-d-urgence-pour-les-enfants-louis-turcanu-de-timi-oaraVisite du Premier ministre Sorin Grindeanu a l`Hopital clinique d`urgence pour les enfants - Louis Țurcanu *** Declarations du Premier ministre Sorin Grindeanu apres la visite a l`Hopital Louis Țurcanu de Timișoara M. Sorin Grindeanu: Une entrevue ujourd`hui au nouveau batiment avec les responsables pour al construction. Je les ai pries de ne plus continuer dans ce rythme. Toutefois, depuis 2013 jusqu`a maintenant seul le Gouvernement y a alloue 23 de millions et on en a depense moins de 10 toutes ces annees, pour differentes raisons. Maintenant on en a alloue encore 7 pour la construction. J`espere et meme je leur fais confiance, je comprends que maintenant le rythme est adequat et j`espere que l`argent soit depense, pour en allouer encore du Gouvernement, parce que c`est un projet important non seulement pour Timişoara, mais aussi pour la region. L`Hopital pour enfants Louis Turcanu est un Hopital regional qui a besoin de ce batiment, couvrant toute une region, comme je viens de dire et a des medecins extraordinaires qui doivent travailler dans des conditions appropriees. Je vais les surveiller, je vous dis sincerement que je les surveillerai avancer dans les travaux afin qu`ils maintiennent le rythme. Et, d`un deuxieme point de vue, j`ai eu une entrevue avec les representants des medecins de famille, ceux de la DSV, de la Maison departementale d`assurances maladie avec tous ceux qui ont la responsabilite dans la politique de sante dans le departement de Timiş. Il y a eu huit deces d`enfants dans le departement pour differentes causes initiales, mais la derniere et qu`ils n`ont pas ete vaccines. Je le dis directement : nous somme en premier lieu du pays en ce qui concerne les cas de rougeole - le departement de Timiş, en fait les trois departements : Caraş, Arad et Timiş. Ce n`est pas possible. Donc les causes qui ont conduit a tout cela sont diverses et je ne veux pas en parler mais nous en sommes la. Je ne crois pas qu`on puisse encore faire semblant que cela n`existe pas. Vous savez qu`il y a deux semaines nous avons commence une reunion au Gouvernement avec /.../ assez importants au niveau national, de meme, du domaine de la sante, en leur lisant les 26 noms d`enfants qui sont morts. J`espere que tout le monde s`y implique afin que le probleme soit resolu. Je comprends que maintenant on ne peut plus parler de l`absences des vaccins et je vous prie, les representants des medias, qui avez un role tres important, de soutenir les demarches publiques qui seront faites pour l`information des citoyens, afin que l`on sache que cette campagne de vaccination n`est en rapport avec rien de ce que l`on entend dire, mais tout simplement elle releve de la sante de chacun de nous. Ce fut une tres bonne discussion, on a formule quelques conclusions, j`espere qu`il y aura aussi des resultats. Il est certain que de ce point de vue nous adopterons certains mesures relevant du cadre legislatif, certains changements, dont nous en avons adopte certains jeudi dernier, d`autres seront prises dans peu de temps. On verra bien aussi ce qui adviendra apres la mise en debat de la Loi de la vaccination. Ce sont des choses importantes qui devront etre placees sur certaines coordonnees pour rendre le systeme predictible. Nous devons savoir a temps, commander a temps les doses de vaccins de differentes categories. Or, ce fait n`a pas ete fait assez bien ces dernieres annees c`est pourquoi on a eu des situations de crises, comme celle que vous connaissez. Question: /.../ du ministre de la Sante ou bien y a-t-il quelque ministre de l`activite duquel vous n`etes pas content ? M. Sorin Grindeanu: Je ne pense pas que cela soit important. Mais j`ai pense que c`est la presse locale, ce sont des reponses que j`ai donnees a plusieurs reprises a Bucarest. Je surveille l`activite de chacun de mes collegues du Gouvernement. Au moment je vois qu`il est besoin de donner une impulsion dans leur activite, je l`ai fait. Lorsque cela ne suffira plus - tout comme j`ai fait jusqu`a maintenant, j`ai discute avec ceux qui soutiennent ce Gouvernement politique, la Coalition gouvernementale, les aspects seront discutes d`une maniere aussi transparente et directe que possible, comme je vous ai encore dit. Q.: /.../ la semaine prochaine /.../ avec M. le president /.../? M. Sorin Grindeanu: Je rencontre tres souvent M. le president Dragnea, nous parlons souvent, il n`y a aucun probleme de discuter n`importe quel sujet. Q.: /.../ M. Sorin Grindeanu: J`ai deja affirme cela. Avant d`obliger quelqu`un de faire une telle action, dans notre cas l`Etat doit faire autre chose, s`assurer qu`il y a le stock de vaccins. Avant d`obliger les parents ou de les sanctionner, par exemple, en cas que cela est obligatoire, de ne pas avoir vaccine les enfants, nous devons assurer le stock de vaccins. Nous sommes un Etat, a l`heure actuelle, où cette premiere phase n`est pas tout a fait certaine et alors il faut resoudre d`abord cet aspect, il faut rendre predictible le necessaire, savoir a temps ce qu`il faut faire et en discuter ensuite. Mais je vais vous dire un aspect extremement important /.../, chacun de nous apprecions la liberte, la liberte de choisir, c`est pourquoi nous vivons dans un pays democrate. Q.: Vous avez des enfants, les avez-vous vaccines? M. Sorin Grindeanu: Oui, je les ai vaccines. Personne ne m`y a pas oblige, mais j`estime avoir tres bien fait. Ma liberte et totale tant qu`elle ne porte atteinte a la liberte d`autrui. . Si nous transposons cela dans ce que nous venons de discuter, la liberte de ne pas vacciner son enfant, mettons, peut porter atteinte a ma liberte si une epidemie commence tous les enfants de la classe tombant malade, par exemple. Ce sont des choses que nous devons avoir en vue. Q.: Quand commenceront a fonctionner les deux organismes que vous avez crees hier /.../? M. Sorin Grindeanu: L`un d`eux a commence deja, l`autre, aussi tot que possible. D`ailleurs, ceux de la DSP m`ont annonce d`ici que lundi ils recevront tous les vaccins dont ils avaient encore besoin et alors on peut dire que cette situations d`urgence n`existe plus pour le moment. Le probleme c`est qu`on a agis sous la pression de l`urgence, il y a un foyer, on cherche a l`eteindre. C`est pourquoi il est besoin de ce cadre dont je viens de dire, afin de rendre le systeme predictible. Q.: Hier, le president Liviu Dragnea a change de discours, laissant entendre qu`il serait d`accord avec l`obligation de la vaccination si cela est necessaire. Quelle est votre position ? M. Sorin Grindeanu: Je viens de repondre un peu plus tot. D`abord il faut assurer le stock necessaire, ensuite, prendre en compte les autres aspects, relevant de la liberte, comme je viens de mentionner. Mais avant de mettre en place ce cadre /.../ d`obligation et maintenant ce cadre-la n`existe pas. Q. : Et si /.../? M. Sorin Grindeanu: On attend. On a envoye les accreditations. En trois mois on a envoye a l`autorite d`audit toute la documentation pour toutes les autorites de management pour pouvoir etre accreditees; je repete, pour tous les organismes. Cela a pris beaucoup de temps et je remercie ceux qui y ont travaille. En trois mois on a fait que d`autres devaient faire en quelques annees. J`ai eu des discussions avec ceux de l`autorite d`audit, nous attendons leur aval afin que l`on puisse commencer. En revenant, pour pouvoir stopper ces foyers a l`heure actuelle il se pourrait que nous ayons besoin une, a l`heure actuelle, la situation de la vaccination de la zone rurale en Roumanie est beaucoup meilleure que dans la zone urbaine. En tant que pays membre de l`UE /... / nous devrions avoir un taux d`environ 95%. Nous en sommes a environ 60%. L`explication : dans la zone rurale les gens font vacciner les enfants, tandis que dans la zone urbaine, où il y a trop d`informations sur la medecine alternative on en est arrive la. Q.: Ce n`est pas aussi un probleme relevant des medecins de famille en milieu urbain ? M. Sorin Grindeanu: Ils se trouvent a la fin de la chaine, car ce sont les medecins de famille qui doivent administrer la derniere phase, le vaccin. A l`heure actuelle, il y a des propositions et des mesures concretes ont ete prises et l`on a discute ici de donner des impulsions a l`activite des medecins de famille, y compris par les decomptages a la Caisse departementale ou a la Caisse nationale d`assurances maladie, qui sont tres importantes dans cette chaine. Et, les jours a venir, je vais recevoir de ceux qui sont ici, a qui je fais tres grande confiance, des propositions, d`ailleurs j`en ai encore recu, pour ameliorer le cadre legislatif. Q. : Avez-vous recu une explication quelconque sur l`existence des nombreux cas de malades, y compris des deces, dans cette zone d`ouest, par rapport a d`autres zones du pays ? M. Sorin Grindeanu: Ce que je puis vous dire c`est que, ensemble, Timiş, Caraş, Arad, le nombre des cas de rougeole de ces trois departements atteint presque la moitie de leur nombre au niveau national, c`est a dire presque la moitie de tous les cas du pays sont dans le Banat. Les causes en sont differentes et dans les deux heures depuis quand je suis ici j`en ai appris quelques unes, d`autres non. A l`heure actuelle je suis preoccupe que l`on cherche a eteindre ce foyer, mais ce qu`on ne pourra pas faire d`un jour a l`autre, parce qu`il s`agit d`une epidemie. 2017-05-21 13:28:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_1495281951original_02_resize.jpgRomânia va adera la Agenția pentru energie nucleară a OCDE (NEA)Știri din 19.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/la-roumanie-adherera-a-l-agence-pour-l-energie-nucleaire-de-l-ocde-neaL`OCDE invite officiellement la Roumanie a devenir membre de pleins droits de l`Agence pour l`energie nucleaire (NEA), ainsi que de la banque de donnees de l`Agence. L`adhesion de la Roumanie a la NEA sera finalisee par un echange de lettres en presence du secretaire general de l`OCDE, M. Angel Gurria, en juin 2017. L`adhesion de la Roumanie a cette agence de l`OCDE est le resultat de plusieurs annees de cooperation, par la participation des experts roumains a l`echange d`expertise et bonnes pratiques dans le cadre des comites NEA sur le sujet de l`utilisation soutenable et responsable de l`energie nucleaire. - Le salue la decision de l`OCDE d`inviter la Roumanie a devenir membre a part entiere a la NEA ce qui apportera des benefices pour les deux parties. Cela confirme les progres constants faits par notre pays d`assimiler les instruments de l`OCDE. Nous ferons de OCDE. Nous ferons tout ce que depend de nous afin que la Roumanie puisse entamer le plus tot possible les negociations d`adhesion au club mondial des meilleure pratiques de developpement economique, a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu. La Roumanie a depose officiellement sa candidature pour le statut de membre de la NEA en octobre 2016. Le programme nucleaire de la Roumanie a ete soumis a un processus d`evaluation par le secretariat de la NEA, un effort commun, auquel ont participe tous les ministeres concernes de la Roumanie, des representants de l`industrie nucleaire et des instituts de recherche en la matiere, ainsi que le Comite interministeriel pour la relation de la Roumanie avec l`OCDE. A la suite de ce dialogue, il a resulte que la Roumanie repond aux normes des Etats ayant des programmes nucleaires avances, membres de la NEA. En outre, il a resulte l`interet conjoint pour la consolidation de la cooperation de la Roumanie avec la NEA dans le domaine de la technologie nucleaire, de la recherche, de la gestion des dechets radioactifs, de la securite nucleaire, de la gestion des dechets radioactifs, de la securite nucleaire. Par la finalisation du processus d`adhesion la Roumanie et l`Argentine rejoindront les 31 États membres de lAgence, travaillant ensemble pour developper les meilleures pratiques et politiques dans le domaine nucleaire. Nous sommes tres heureux que la Roumanie et l`Argentine adherent a l`Agence pour l`energie nucleaire, pas qui confirme la consolidation du partenariat entre l`OCDE et ces deux pays et temoigne une fois de plus de leur engagement envers les meilleures pratiques dans le domaine de lenergie nucleaire, a declare M. Angel Gurria, le secretaire general de l`OCDE. Suite a la decision annoncee par l`OCDE, la Roumanie confirme son engagement de longue duree pour le developpement de l`energie nucleaire et la cooperation internationale. La Roumanie dispose d`infrastructure et d`une industrie nationale developpee dans le domaine de l`energie nucleaire, utilisant une technologie nucleaire sûre (CANDU-6). 2017-05-19 10:26:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-05-19-10-27-23big_sigla_guv_coroana_albastru_vizita.pngÎntrevederea premierului Sorin Grindeanu cu comisarul european pentru concurență, Margrethe VestagerȘtiri din 18.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-mme-margrethe-vestager-commissaire-europeenne-a-la-concurrence*** COMMUNIQUE DE PRESSE Entrevue du Premier ministre Grindeanu avec la commissaire europeenne a la Concurrence, Mme Margrethe Vestager Le Premier ministre Sorin Grindeanu a souligne l`entiere disponibilite du Gouvernement d`approfondir le dialogue avec la Commission europeenne, y compris sur des sujets concernant le milieu concurrentiel, lors de son entrevue d`aujourd`hui au Palais Victoria, avec l commissaire europeenne a la Concurrence, Mme Margrethe Vestager. Au cours de cette derniere periode meme, j`ai eu le plaisir d`approfondir ce dialogue, lors des pourparlers ici a Bucarest avec le President de la Commission europeenne, M. Jean-Claude Juncker, et avec le vice-president de la Commission, M. Frans Timmermans. Nous estimons que ce dialogue est important, particulierement de la perspective de la reprise par la Roumanie, en 2019 de la Presidence du Conseil de l`UE, a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu. Le chef de l`Executif a salue l`initiative de la Commission europeenne de moderniser le mode d`accorder l`aide d`Etat, tout comme la proposition directive sur la consolidation du role, de l`independance et de la capacite des autorites nationales de concurrence d`agir et de mettre en œuvre les normes europeennes en matiere de concurrence. . A son tour, la commissaire europeenne Mme Margrethe Vestager a apprecie les efforts entrepris par les autorites roumaines dans le domaine de l`amelioration de l`environnement concurrentiel de la Roumanie et a exprime l`entiere ouverture de la Commission europeenne de collaborer avec le Gouvernement en la matiere. Toujours aujourd`hui, au Palais Victoria la commissaire europeenne a la Concurrence, Mme Margrethe Vestager, a eu une entrevue separee avec le ministre de l`Economie, M. Mihai Tudose, le ministre de l`Energie, M. Toma Petcu, ainsi qu`avec de responsables du Ministere des Communications et de la Societe Informationnelle et du Ministere des Transports. A ces entrevues a participe aussi le president du Conseil de la concurrence, M. Bogdan Chirițoiu. 2017-05-18 18:08:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_cccccc.jpgVizita de lucru a premierului Sorin Grindeanu la Ministerul SănătățiiȘtiri din 18.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/visite-de-travail-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-au-ministere-de-la-santeDeclarations de presse du Premier ministre Sorin Grindeanu et le ministre de la Sante, M. Florian Bodog, a la fin de la visite de travail au Ministere de la Sante M. Sorin Grindeanu: J`ai tenu a venir aujourd`hui avant la reunion du Gouvernement au Ministere de la Sante parce qu`aujourd`hui nous approuverons par un memorandum la creation d`un Comite interministeriel d`urgence charger de remedier aux dysfonctionnements apparus dans le Programme national de vaccination. C`est une question extremement importante et toujours aujourd`hui sera approuve un organigramme relatif a un nouveau fonctionnement du Ministere de la Sante, qui contient un module, une unite de management de la vaccination, qui sera responsable de tout ce qui contient le processus de vaccination, de l`achat jusqu`a l`administration des vaccins, incluant y compris la campagne visant la prise de conscience par la population. C`est une question extremement importante. Malheureusement, le Ministere de la Sante a dû ces derniers mois agir comme un sapeur pompier pour eteindre differents foyers apparus a cause de la mauvaise gestion anterieure. Par tout ce que M. le ministre a fait, et non pas seulement aujourd`hui, mais aussi lors des discussions que nous avons eues ces derniers jours, ces dernieres semaines,on fait des efforts pour assurer le necessaire, pour donner un exemple, des vaccins anti-rougeole, on a identifie 300 milles vaccins, details extremement importants, M. le ministre vous le dira nous voulons mettre en place le cadre predictible pour eviter ce genre de situations. Je pense que nous parviendrons, y compris avec la Loi de la vaccination, a creer ce cadre, un fondement correct, nous evitant ce genre de situations. En outre, je pense qu`il est important de gerer bien - et M. le ministre Bodog vous en dira davantage - nous allons surveiller aussi la campagne de vaccination antigrippale, qui doit se derouler dans les memes parametres et, d`autre part, nous devons faire de notre mieux pour rendre consciente la population de la necessite de la vaccination et encore mettre au point cette chaine de l`achat jusqu`a l`administration. Je vous disais que dans le cadre de la reunion du Gouvernement nous prendrons ces decisions dans l`apres-midi. ... M. Florian Bodog: J`ai informe M. le Premier ministre sur les mesures que nous avons entreprises, sur la disponibilite des firmes, a la suite de nos demarches concretes avec l`OMS concernant l`epidemie de rougeole, les firmes ont manifeste leur disponibilite de transferer d`autres pays et non pas des entrepots, comme ont publie les medias, mais d`autres pays les stocks supplementaires vers la Roumanie et, dans le meme temps, M. le Premier ministre nous a demande de demarrer a temps l`achat de vaccin antigrippal pour les personnes qui presentent des risques, les personnes agees, ce qui, je pense, est important. Nous sommes deja en procedure de preparer la documentation, mais j`ai demande au secretaire d`Etat charge de l`assistance medicale qu`au moment de demarrer la campagne de vaccination nous ayons deja le vaccin en stock. Dans le meme temps, j`ai pris note moi aussi de la decision du ministre de la Sante d`Italie, qui a decide hier que les enfants qui ne sont pas vaccines ne puissent pas suivre les programmes de scolarisation payes par l`Etat. Et cet aspect est en quelque sorte dans le sens de ce que nous envisageons par la Loi de la vaccination que nous proposons. Question /.../ M. Florian Bodog: Non, nous ne l`avons pas encore adoptee, vous savez qu`en France elle est appliquee, nous voyons qu`en Italie aussi est prise justement a cause de cette epidemie de rougeole. , Reporter: /.../ M. Sorin Grindeanu: Je voudrais y nuancer un peu, si vous me le permettez. Avant de prendre des decisions de ce genre pour obliger.. pour exclure les enfants non vaccines , nous, l`Etat devons faire autre chose : etre capables d`assurer l`existence de cette chaine dont je viens de parler et ce qu`apres commencer a appliquer ce genre de decisions. Pour le moment nous sommes dans la situation mentionnee : nous cherchons a faire face aux crises commencees dans le passe aux differents niveaux. Mais notre devoir actuellement est de les avoir, avant d`appliquer des sanctions. Q. : Est-ce que, une fois les vaccins en stock, pour une periode de deux, trois ans, pourrait entrer en vigueur la sanction dont vous perlez ? Ou bien on assure les vaccins, on informe la population, on fait la campagne...; M. Sorin Grindeanu: Vous savez, la liberte.. en premier lieu, c`est une loi qui sera debattue, approuvee, amendee, j`en suis persuade, au Parlement. De mont de vue, la liberte de chacun de nous est un droit acquis par nous tous, mais cette liberte n`est pas complete si elle affecte la liberte d`autrui. Nous sommes peut-etre dans une situation de ce genre. Les 25 ou 26 enfants morts cette derniere annee nous rameneront a la realite. Un tel nombre d`enfants decedes c`est un evenement tragique qui ne peut pas avoir lieu dans d`autres pays et certainement pas dans l`UE. Et alors, si l`on ajoute aussi le fait que`au lieu d`un taux de 95% de la vaccination nous sommes a peine environ a la moitie ...; M Florian Bodog: Et meme moins que cela dans certains departements. M. Sorin Grindeanu:...Moins peut etre, c`est pourquoi par ce que cherchons a faire nous devons tout mettre sur des fondements corrects, predictibles souhaitees par tout le monde, y compris les producteurs, les fournisseurs qui veulent savoir ce dont l`Etat roumain a besoin. Ensuite, nous devons lancer les debats concernant l`1obligation, avec des arguments pro et contre. Ce qui est certain c`est que nous menons serieusement la campagne de prise de conscience, d`ailleurs, l`une des attributions de l`unite de management concernant la vaccination. Q. : De qui sera formee cette unite de management ? M. Sorin Grindeanu: A l`interieur du Ministere de la Sante. M. Florian Bodog: Elle aura 5 membres et sera coordonnee par Mme Pistol de l`Institut national de sante, ayant composante d`achats, de sante publique, juridique, donc absolument toutes les composantes. . Q. : Quand arriveront les premieres doses de vaccin anti-rougeole en Roumanie ? M. Florian Bodog: Ils sont deja dans l`entrepot de l`Unifarm et hier j`ai signe l`ordre de leur repartition vers DSP. Q. : Au sujet de la prise de conscience, envisagez-vous de suivre un exemple des pays qui y ont reussi ?. M. Florian Bodog: Nous avons transmis deja a la CNA un message qui, probablement sera transmis a chaque chaine de television et que je vous prie de reprendre et, dans le meme temps, nous preparons aussi une campagne tres intense pour tous les programmes de vaccination que nous allons demarrer. Nous preparons aussi l`achat du vaccin pneumococique qui a figure dans notre programme de vaccination mais n`a jamais ete finance et nous demanderons qu`il soit livre directement au DSP, sans entrer dans notre chaine de distribution .de l`Unifarm, pour eviter d`autres depenses supplementaires et nous lancerons aussi une campagne d`information et une politique d`education pour la population. Q. : Des fonds pour HPV? M. Florian Bodog: Pas encore. Q : comment resoudre la situation du manque medecins de familles dans les zones rurales ? il y a des medecins qui couvrent plusieurs villages ...; M. Florian Bodog: Nous avons demande au Centre national de ressources humaines d`identifier ces situations et, dans le meme temps nous demanderons aux autorites locales que les mediateurs sanitaires agissent de pair avec l`equipe du medecin de familles. Q. : /.../ M. Sorin Grindeanu: Non, j`ai dit qu`aujourd`hui le projet de la Loi sera presque sûrement inscrit a l`ordre du jour concernant la modification du Code penal et du Code de procedure penale dans la perspective des decisions de la Cour Constitutionnelle, projet qui a parcouru toutes les phases etant ensuite envoye au Parlement et dans les deux premiers mois maximum il y aura les lois de la justice d`organisation, dont l`une concernera la responsabilite des magistrats, ensuite les debats et les eventuelles modifications des deux codes. C`est biens ce que j`avais declare. Q. : Est-ce que le projet sera inscrit a l`ordre du jour d`aujourd`hui ? M. Sorin Grindeanu: J`ai discute avec M. le ministre hier soir que si l`avis du Conseil legislatif, qui est le dernier, vient a temps ...; il a parcouru tout les pas, y compris du CSM .. Je precise que ce projet de loi concerne les modifications strictement liees des decisions de la Cour Constitutionnelle, concernant l`application d`une Directive europeenne que vous connaissez. Q. Dans quels pays ont ete identifies.. ? M. Florian Bodog: Ils viennent des pays europeens, car autrement ils ont un parcours plus long. Mais on m`a dit qu`ils sont deja disponibles, donc ils sont sur le marche de l`Europe. Q.:// M. Florian Bodog: Des achats d`urgence ou negociations avec une seule source ...; M. Sorin Grindeanu: Speciales, ce systeme ne convient a personne, ni aux producteurs, parce qu`ils doivent prendre de ce qu`on a distribue a d`autres pays, ni a l`Etat receveur et donc nous avons interet de rendre ce cadre legislatif aussi predictible que possible. Au sujet de clawback, les discussions continuent ...; je ne puis donner un terme j`espere qu`elles prendront fin dans quelques semaines.. je comprends les mecontentements des uns et des autres, j`ai discute avec eux et je parviendrai a en devenir un specialiste dans la sante .. Je ne veux pas tomber dans l`erreur d`entrer dans ces details, mais je puis vous dire que l`on discute avec le Ministere des Finances, la Caisse nationale des assurances maladie, avec ceux qui sont dans l`industrie, qu`il s`agisse des generiques, d`innovants, pour viser une situation equitable qui puisse aussi donner une impulsions a l`industrie autochtone. Q. : /.../ M. Sorin Grindeanu: Concernant la procedure, tous les points de vue du Gouvernement vers la Cour Constitutionnelle et en parenthese je puis dire que j`en signe des dizaines, sinon des centaines chaque semaine sont comme suit : Le Ministere de la Justice avec le Departement et c`est normal est titulaire, il a un departement qui s`occupe de ces plaintes non personnifiees. Et la Cour Constitutionnelle demandent un avis au Ministere de la Justice par une adresse au Gouvernement et c`est le premier ministre qui la signe. Je precise, donc, les specialistes du respectif departement n`ont aucune liaison avec la personnes x, y, z etc, les specialistes ont redige un point de vue que le Gouvernement a remis a la Cour Constitutionnelle. Q. : /.../ M. Sorin Grindeanu: Je sais que vous avez demande aussi ce matin a M. le ministre, il vous a explique les arguments juridiques, je comprends l`1adrese aussi a apparu, ce qui est tres bien.. Il y a ce departement du Ministere de la Justice qui redige le p[oint de vue du Gouvernement aux eventuelles aux notifications venues de la Cour Constitutionnelle. Q. ; /.../ M. Sorin Grindeanu: Allons rester dans une zone optimiste et je vous dis que ces exportations de 5,7 milliards en mars sont confirmees, c`est le niveau le plus grand des exportations de l`histoire de la Roumanie. Cela temoigne aussi de la competitivite des produits roumains, que nous pouvons exporter aussi autre chose que des services. Cela prouve que l`industrie se developpe, en 2027 par rapport a 2016 les investissements directs ont ete d`un milliard d`euros, donc 20% plus grands. Ce sont donc de bons signes et ce matin j`ai affirme ces aspects a la conference de la Banque Nationale car tant la Banque, que le Gouvernement, le Parlement, le milieu academique et le milieu prive souhaitons devenir membre de l`OCDE, J`ai discute d`ailleurs cet aspect aussi lors de mes deplacements a l`etranger, y compris en Autriche et en Israël. J`en ai discute aussi avec le secretaire general de l`OCDE, M. Gurria, luis faisant part de notre determination en ce sens. Ce sont des aspects qui nous interessent car les standards imposes par l`OCDE nous les avons pris comme modele. Et la balance de la Roumanie est positive, qu`il s`agisse de politiques publiques, de la lutte contre la corruption ou des parametres que la Roumanie doit respecter. Q. : Peut-on croire la vaccination des enfants ser de nouveau faite a l`ecole comme cela se faisait ...; ? Sorin Grindeanu: Eu aşa am făcut. M. Florian Bodog: Oui, moi aussi, enfant, j`ai ete vaccine a l`ecole. a, există. On prend aussi en compte cette possibilite, mais le sujet est assez sensible, parce que la gestion de la sante de l`enfant est la responsabilite du medecin de famille, donc...;, M. Sorin Grindeanu: Nous devons donc trouver la formule en sorte que les medecins de famille deviennent plus actifs. Je ne veux pas entrer dans des c`est l`attribution du Ministere de la Sante mais les medecins de famille sont ceux qui devront l`administrer, il faut donc y faire participer les medecins de famille,ce qui est extremement important. Q. ; Mais n`avons pas assez de mede3cins de familles...;. M. Sorin Grindeanu: Ah, je sais que ... Q.: /.../ au sujet de la de classification de l`archive SIPA, en etes-vous d`accord, en avez-vous parle avec M. le ministre Toader ? M. Sorin Grindeanu: Oui. Q.: ... et quand pourrait-on en faire des copies? M. Sorin Grindeanu: J`ai eu une discussion concernant en partie ce que je viens de vous dire, le projet de modification des lois de la justice, il y a cet horizon, de deux semaines. Nous devons preparer le paquet de lois pour faire face a la decision pilote de l`OSCE, le delai est de 5 mois et, d`autre part, un autre sujet fut ce dont vous parlez. Je soutiens la de classification, en respectant la loi. Il y a probablement plusieurs niveaux de de classification de ces documents de l`archive, je n`en connais pas de details, j`ai demande a M. le ministre d`en cueillir des donnees et lui aussi en est d`accord. Plus encore, je pense qu`il est bien de connaitre ceux qui pendant cette periode-la ont eu acces a cette archive. Et cela parce qu`il faut en finir avec ces epouvantails, chimeres, en respectant les procedures legales et je suis persuade que les procedures legales seront respectees. En conclusion j`en suis d`accord. Q. ; Sait-on des statistiques quelle quantite de medicaments arrivent annuellement en Roumanie ? Ceux qui expirent ou ...;? M. Florian Bodog: Non nous n`avons pas de telles donnees statistiques au Ministere de la Sante. Ace que je sache, nous n`avons pas de medicaments jetes. Il y en a probablement qui sont jetes par les utilisateurs finals, les hopitaux, les medicaments expires, tout comme doivent faire les pharmacies, mais ce n`est plus un probleme du Ministere de la Sante. Mais ils ne sont pas jetes, sont detruits par une procedure speciale. Q.: En revenant aux incubatrices, vous avez demande des garanties qu`elles sont sterilisees. Les avez-vous recues ? M. Florian Bodog: Oui, j`ai discute avec le directeur de la Direction de la Sante publique qui m`a confirme cela, qu`elles ont attentivement nettoyees par une procedure speciale, avec des vapeurs desinfectants. D`ailleurs demain je serai la pour m`en convaincre. . Q.: Mais ce transport-la, vous l`avez considere normal ? M. Florian Bodog: Non, il y a une procedure de transport pour l`euipement. Pratiquement on a transporte un equipement, ce qui peut se passer en renovant une immeuble ...; De toute facon ils seront soumis a une procedure de desinfection. Mais, oui, il n1est pas normal de transporter l`equipement medical avec le meme tracteur qui transporte le mobilier de a rue. Et je tiens a assurer les beneficiers des services de la maternite de Fălticeni, que la Direction de la Sante publique Suceava devra s`assurer que les patients seront en securite. M. Mais, M. le ministre vous irez la-bas ? M. Florian Bodog: oui, je m`y deplacerai. Q.: /.../ M. Sorin Grindeanu: J`ai vu y compris hier certaines choses au Parlement. J`aurai une discussion avec Mme la ministre a ce sujet. Avec Mme la ministre j`ai beaucoup de choses a discuter un domaine extremement important pour nous qu`il faut reglementer ... Q. /.../ Avez-vous vu ? M. Florian Bodog: oui. Les syndicalistes de la Sanitas m`ont demande une entrevue. J`ai discute avec le leader, M. Bărăscu, etj`aurai aussi une entrevue avec eux. Q. : /.../ M. Sorin Grindeanu: Si cela s`avere vrai, je suis persuade que ces inegalites seront remediees. Mais je panse qu`il faut rendre a Cesar ce qui appartient a Cesar. Par cette loi del salarisation unitaire les salaires que nous avons promis de donner sont, certains, au-dessus ce qu`ils devraient etre, mais, de toute facon, ils se rapprochent et augmentent beaucoup. Je pense que tout le monde le reconnait. S`il y a des elements qui ne sont places correctement dans la pyramide on y remediera. Mais en tant que salarisation dans le domaine sanitaire repose sur des bases correctes et sont d`un niveau decent. Q. : Les medecins du Ministere de la Defense, par exemple ...; M. Sorin Grindeanu: Il y a un amendement a l`heure actuelle, cela me semble injuste. Je puis vous dire ce que j`ai constate personnellement i y a deux ou trois semaines : en allant a l`hopital militaire : le professeur universitaire cadre medical et militaires touche un salaire de 3.100, tandis que l`assistante qui est civile, touche 4.700. C`est pourquoi il y a des amendements a la Chambre des deputes Q. : Un sujet politique ... /.../qu`il y aurait une divergence concernant l`opportunite d`un remaniement ...; M. Sorin Grindeanu: Je n`ai pas dit que je suis ou ne suis pas d`accord, je n`ai pas entendu les leaders de la Coalition, ni M. le president Liviu Dragnea, ou M. Tăriceanu, affirmer cela. Ce ne veut pas dire qu`il n`y a pas ce monitorage que je fais sur l`activite de chaque ministre. Et, egalement, la coalition qui soutient ce Gouvernement, un gouvernement politique. Au moment où l`on arrive a la conclusion que des changements sont necessaires, nous les ferons, mais autrement. Je repete, je n`ai pas vu, vous ne m`avez pas entendu en parler, ni M. le president Dragnea ces derniers jours, ces dernieres semaines dire ...; Q.: /.../ M. Sorin Grindeanu: Il y a eu des critiques constructives concernant plutot le mode de communication de certains ministres et c`est dans cette sens qu`elles ont ete faites. C`est comme cela que je les ai vues. . Q.: /.../ M. Sorin Grindeanu: C`est vous qui me le dites? Je vous remercie beaucoup. M. Florian Bodog: Nous vous remercions. 2017-05-18 15:45:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_poze_min.jpgParticiparea premierului Sorin Grindeanu la evenimentul “România și OCDE – Perspective actuale și viitoare”Știri din 18.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-la-conference-la-roumanie-et-l-ocde-perspectives-actuelles-et-futuresAllocution du Premier ministre Sorin Grindeanu a la conference - La Roumanie et l`OCDE - Perspectives actuelles et futures M. Sorin Grindeanu: Bonjour, Mesdames et Messieurs, C`est avec un particulier plaisir que participe a cette conference dediee a la relation entre la Roumanie et l`OCDE. En premier lieu, j`en felicite les organisateurs Il est important qu`un tel evenement ait lieu a l`initiative des partenaires du milieu prive et du milieu academique. En outre, permettez-moi de remercier la Banque Nationale de la Roumanie et M. le gouverneur Isărescu pour accueil et soutien. Je salue, a la fois, les representants et les experts de l`OCDE que je remercie pou avoir repondu a notre invitation, pour avoir manifeste leur entiere disponibilite de nous presenter largement le role et les instruments de l`OCDE dans les domaines des politiques economiques, financier, de la gouvernance corporatiste, de la lutte contre la corruption et des politiques publiques. Pour la Roumanie c`est un evenement important dans la longue histoire de notre relation avec l`OCDE un moment de maturite et de visibilite, particulierement d`interet mutuel, comme je suis persuade que cette conference en temoignera. La consolidation de la Roumanie avec l`OCDE le club mondial des meilleures pratiques de developpement economique est une priorite pour le Gouvernement que je conduis. La Roumanie est un partenaire reconnu et relevant de l`OCDE, un contributeur actif au dialogue specialise et regional dans le cadre de l`Organisation. J`ai discute de tous ces aspects egalement avec le secretaire general de l`OCDE, M. Angel Gurria, dans le cadre de la conversation telephonique que nous avons eue la semaine derniere. La Roumanie a joui d`un progres constant, beaucoup accelere ces dernieres annees pour pouvoir assimiler les instruments de l`OCDE et de participer a large echelle aux structures de travail de l`organisation. Nous nous consultons activement et nous sommes interesses a cooperer plus etroitement avec lOCDE dans de nombreux domaines cle comme les politiques macroeconomiques, gouvernance corporatiste, liberalisation des fluxes de capital, migration et encore beaucoup d`autres. Nous nous trouvons actuellement dans un moment economique particulierement favorable, marque par une croissance economique, selon l`Eurostat, de 5,6 ajuste saisonnier au cours du premier trimestre de 2017. Nous avons la plus grade croissance economique de l`UE. Plue encore, les exportations sont a un niveau record ce qui temoigne de la competitivite elevee des produits roumains. Depuis le mois de mars on exporte ă de bien d`un montant de 5,6 milliards euros, ce qui est le plus grand volume d`exportation de notre histoire. En outre, dans le courant du premier trimestre de 2017 les investissements etrangers direct ont totalise une valeur de 1,075 milliard euros, en augmentation de presque 23% par rapport a la periode similaire de l`annee derniere. Cela ne signifie pour autant qu`il nus faut relacher, mais, au contraire nous savons que nous devons maintenir ce rythme et nous savons encore que cette croissance , doit etre realisee de maniere solide, soutenable et responsable. C`est pourquoi je pense qu`il est vital d`accomplir les reformes necessaires par l`assimilation des meilleures pratiques et normes existantes et, dans ce domine, l`OCDE est le leader bien connu en matiere de gouvernance economique globale avec lequel nous voulons cooperer. Nous avons fait deja, comme je viens de dire, des importants en ce sens, nous voulons que cette dynamique perdure et s`amplifie. La Roumanie est prete a demarrer aussi vite que possible les negociations d`adhesion a l`OCDE. Le statut de membre de l`organisation sera une confirmation du progres economique enregistre par notre pays de son niveau reel de developpement. Ce signifiera une administration publique plus efficace et plus adaptee aux exigences d`un monde globalise. Nous croyons fort que cela peut etre realise aussi tot que possible, etant conscients de la difficulte du processus et nous sommes disposes a faire tout ce que nous pouvons, tout ce que depend de nous a cet effet. Pour y parvenir il est besoin non seulement de la volonte de notre de la Roumanie, mais aussi du soutien de nos partenaires externes, les Etats membres de l`OCDE sur lesquels nous souhaitons pouvoir compter pour atteindre cet objectif. Le large soutien du milieu des affaires, du Parlement, de la BNR, des formateurs d`opinion de la Roumanie, du milieu academique je pense que nous pouvons le constater pleinement, y compris aujourd`hui, ici meme. Je vous souhaite un debat aussi interessant que possible, j`en attends les conclusions je tiens a vous assurer une fois encore de tout le soutien du Gouvernement de la Roumanie pour une relation aussi etroite et mutuellement avantageuse que possible entre la Roumanie et l`OCDE et pour tous les acteurs aussi, non seulement pour la Roumanie et l`OCDE, mais pour tous les acteurs qui peuvent et veulent participer a notre objectif d`adherer a l`organisation. Je vous remercie. 2017-05-18 11:21:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_cbe17282-c817-42fe-880f-629bc9d881a8.jpgPremierul Sorin Grindeanu: Creșterea economică de 5,7%, o confirmare a faptului că măsurile luate de Guvern sunt cele corecteȘtiri din 16.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-la-croissance-economique-de-5-7-une-confirmation-du-fait-que-les-mesures-adoptees-par-le-gouvernement-sont-correctesLa croissance economique de 5,7% enregistree au cours du premier trimestre 2017, en comparaison avec le premier trimestre 2016, une evolution qui depasse les attentes des analystes et des organismes internationaux FMI, BM, CE, est une confirmation des mesures economiques prises par le Gouvernement. La Roumanie a enregistre ainsi, au cours du premier trimestre de cette annee, la plus grande croissance economique de l`Union europeenne, selon les donnees publiees aujourd`hui par l`Eurostat. Le Gouvernement poursuivra a soutenir la tendance de la croissance economique par la stimulation des investissements publics, par l`acceleration de l`attraction de fonds europeens et l`amelioration de la collecte et de la reduction de l`evasion fiscale. La croissance economique est aussi le resultat de la confiance du milieu des affaires dans les mesures economiques annoncees par le Gouvernement pour la periode a venir - dont la Loi de la prevention, la creation du Fonds souverain d`investissements - prouvee y compris par les indicateurs de confiance calcules par la Commission europeenne. - Pour 2017, nous nous sommes propose d`attirer des fonds europeens consistants dans l`economie roumaine, respectivement, 5,2 milliards d`euros. En outre, je surveille personnellement par des entretiens de travail hebdomadaires l`amelioration de la collecte et la lutte contre l`evasion fiscale. Ce sont des leviers par le biais desquels nous soutenons le rythme de croissance economique, en sorte que l`evolution economique soit ressentie dans la vie d`au jour le jour des Roumains, estime le Premier ministre Sorin Grindeanu. Le taux de la croissance economique de 5,7%, plus grand que le chiffre estimee pour toute l`annee 2017, respectivement, 5,2%, a ete anticipe par d`autres evolutions positives de l`economie: Les exportations ont atteint un maximum historique record en mars 2017. c`est a dire, 5,7 milliards euros. Au cours des premiers quatre mois de l`annee ont ete crees plus de 100.000 emplois stables. La production industrielle a des taux de croissance eleves - une evolution positive connait l`industrie de traitement/industries medium, et de haute technologie. Le taux du chomage se trouve a un minimum historique apres 1989. 2017-05-16 14:51:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-05-16-02-52-35big_sigla_guv_coroana_albastru_vizita.pngPremierul Sorin Grindeanu a evidențiat evoluția pozitivă a economiei românești în cursul întrevederii cu Anthony De Lannoy, membru al board-ului FMIȘtiri din 16.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-souligne-l-evolution-positive-de-l-economie-roumaine-au-cours-de-l-entrevue-avec-m-anthony-de-lannoy-membre-du-conseil-d-administration-du-fmiLe Premier ministre Sorin Grindeanu a eu aujourd`hui au Palais Victoria, une entrevue avec M. Anthony De Lannoy, membre du Conseil d`administration du FMI. Le chef de l`Executif a souligne a cette occasion l`evolution positive de l`economie roumaine, confirmee par les donnees de l`Institut national de statistique, selon lesquelles le PIB, dans le premier trimestre de cette annee a ete, en termes reels, plus grand avec 5,7% en comparaison avec la meme periode de l`annee derniere, depassant les previsions des analystes. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a mentionne aussi l`excedent budgetaire de plus de 1,64 milliards de lei, respectivement, 0,2% du PIB, enregistre au cours des trois premiers mois de cette annee. M. Anthony De Lannoy a salue les evolutions economiques mentionnees par le Premier ministre et a assure le soutien complet du FMI pour renforcer cette tendance et le maintien des cibles etablies. Ces donnees placent en effet la Roumanie sur une bonne position. Elles seront prises en compte pour prochain rapport du FMI devaluation de la stabilite du secteur financier , a declare le dignitaire du FMI. D`autre part, le Premier ministre Sorin Grindeanu a donne des assurances que les mesures envisagees par le Gouvernement de la Roumanie pour la periode a venir ne changeront pas cette evolution et qu`il analyse chaque semaine avec les representants du Ministere des Finances Publiques et avec ceux de l`ANAF le maintien de la Roumanie vers la cible de deficit budgetaire de 3%. Dans ce contexte, le chef de l`Executif a mentionne aussi le projet de la Loi de la salarisation unitaire, qui se trouve maintenant au Parlement, loi qui vise a situer les salaires du secteur budgetaire a un niveau aussi correct et realiste que possible, qui tienne compte tant du niveau de formation professionnelle que de l`experience et des resultats obtenus.Nous souhaitons analyser attentivement chaque mesure avant qu`elle soit mise en œuvre et, jusqu`a maintenant nous nous sommes maintenus dans ces parametres promis, a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu. A cette entrevue a participe aussi M. Marius Nica, conseiller d`Etat du Premier ministre Sorin Grindeanu. 2017-05-16 14:44:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-05-16-02-45-50big_sigla_guv_coroana_albastru.jpgPremierul Sorin Grindeanu: Descoperirea zăcământului de la Caragele este încă un pas pe drumul României spre asigurarea independenței energeticeȘtiri din 12.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-la-decouverte-du-gisement-de-caragele-est-un-pas-de-plus-sur-la-voie-de-la-roumanie-visant-a-assurer-son-independance-energetiqueLe Premier ministre Sorin Grindeanu, le ministre de l`Energie, M. Toma Petcu, et le ministre de l`Economie, M. Mihai Tudose, ont participe aujourd`hui a la presentation du plus grand gisement onshore de gaz naturels decouvert par l`Etat roumain ces 30 dernieres annees, a Caragele, dans le departement de Buzău. Dans le cadre de la visite, le Premier ministre a eu un entretien technique de travail avec la direction du Ministere de l`Energie et de la compagnie Romgaz Mediaș, sur les perspectives de developpement du gisement decouvert dans la zone de Caragele. En outre, la delegation gouvernementale conduite par le Premier ministre Sorin Grindeanu a visite l`objectif Groupe 4 Caragele de Romgaz Mediaș, forme du groupe de collecte des gaz produits par les sondes 4, 5, 6 Caragele, station de sechage gaz et station de mesurage gaz. Les discussions ont ete focalisees sur l`importance particuliere de cette decouverte qui contribuera a l`independance energetique de la Roumanie avec un potentiel pour l`existence de nouveaux gisements du meme type. En 2017 la Romgaz a l`intention de forer encore six sondes dans ce gisement, dot 3 sont deja en fonction, les investissements atteignant 40 millions d`euros. La mise en production de ce gisement supposera des investissements d`environ 140 de millions d`euros, destines, notamment aussi aux travaux de forage de sondes pour la confirmation de la croissance potentielle des volumes disponibles dans ce perimetre. Le gisement sera mis en production par la Romgaz en 2019. La meme annee devra aussi etre mise en service le gazoduc BRUA. - La Roumanie est l`un des pays de la region avec la dependance la plus reduite des sources externes de gaz naturels. La decouverte du gisement de Caragele est un pas de plus sur la voie de la Roumanie visant a assurer son independance energetique et vers la consolidation de l`Etat en tant que facteur de stabilite au sein de l`UE. Dans le meme temps, c`est un moment important qui contribue a la realisation de notre objectif de diversifier les sources d`approvisionnement en energie, a affirme le Premier ministre Grindeanu. Informations supplementaires : A la suite des projets d`exploration et des testes de production deroules entre 2011 - 2016, en juin 2016 Romgaz a decouvert le complexe structurel Caragele (entre Buzău et Brăila), long d`environ 35 de kilometres, une importante accumulation de gz naturels, a des profondeurs entre 1.500 et 4.000 metres. Les accumulations de gaz ont des valeurs d`environ 25 - 27 milliards de metres cubes, avec un potentiel de croissance a la suite de l`evolution de l`exploration, pouvant assurer la consommation de tout le pays pour une periode de 2 a 3 ans. 2017-05-12 18:02:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_04_resize.jpgGrup Operativ la nivelul Guvernului pentru soluții la criza vaccinurilorȘtiri din 12.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/groupe-operationnel-au-niveau-du-gouvernement-pour-des-solutions-a-la-crise-des-vaccinsLe Premier ministre Sorin Grindeanu a demande la constitution rapide d`un groupe operationnel forme des representants du Gouvernement, de la societe professionnelle, des associations et societe civile, cense trouver des solutions immediates pour la crise des vaccins, ainsi que pour prevenir des situations similaires dans le futur. - C`est notre responsabilite, celle du Gouvernement et du Ministere e la Sante de trouver des solutions pour assurer le stock necessaire de vaccins. Nous ne pouvons pas imposer par la Loi l`obligation de la vaccination tant que ne sont pas assurees les doses necessaires de vaccin, a affirme le Premier ministre. Ce groupe operationnel aura un mandat clair, y compris de venir avec des propositions de modification du cadre legal, en sorte que, a court terme, l`on puisse acheter les doses de vaccin necessaires et a moyen terme, assurer les stocks de vaccins de maniere predictible et permanente. Le premier ministre a affirme avoir toute l`ouverture pour modifier la legislation en regime d`urgence et a demande au Ministere de la Sante et aux representants des societes professionnelles, aux associations et a la societe civile de proposer aussi vite que possible des amendements au cadre legal. En outre, le ministre de la Sante, M. Florian Bodog, a mentionne qu`il proposerait la constitution de l`unite de mangement du Programme de vaccination, dans le cadre du Ministere de la Sante, structure qui aura le mandat d`assurer l`achat permanent et a temps des vaccins pour eviter les syncopes d`approvisionnement. La mesure sera appliquee avant l`adoption du projet de la Loi de la vaccination par un Arrete du Gouvernement. - C`est le moment d`agir vite, de maniere ciblee. Il n`est pas admissible des enfants meurent a cause de certaines maladies qui peuvent etre prevenues. Je pense qu`il est necessaire aussi de parler de la prevention et de l`education pour la sante et la, les medecins de famille ont une parole importante a dire, a souligne le premier ministre Grindeanu. A cette reunion de travail du palais Victoria ont participe: prof. dr. Alexandru Rafila, president, Societe roumaine de microbiologie (SRM); dr. Sandra Alexiu, vice-presidente de la Societe nationale de la Medecine de famille; dr. Gindrovel Dumitra, chef du groupe de vaccinologie de la Societe nationale des Medecins de famille (SNMF); prof. dr. Adrian Streinu-Cercel, le manager de l`Institut national de maladies infectieuses - Matei Balș; dr. Valeria Herdea, president de l`Association roumaine pour l`education pediatrique dans la medecine de famille (AREMPF); dr. Oana Falup-Pecurariu, ESPID Board Member, Hopital clinique des enfants Brașov; dr. Miljana Grbic, chef bureau local, l`Organisation Mondiale de la Sante (OMS); dr. Anca Draganescu, presidente de l`Association Pro Immunisation; Mme Ana Măița, de l`Association Meres pour les meres, dr. Adriana Pistol, vice-presidente de la Societe roumaine d`epidemiologie et le directeur du Centre national de surveillance et de controle des maladies transmissibles de l`Institut national de sante publique (INSP), Borbora Koo, specialiste UNICEF sur la zone de la sante. 2017-05-12 14:22:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-05-12-02-22-41big_01.jpgPremierul Sorin Grindeanu salută sprijinul exprimat de președintele Comisiei Europene, Jean-Claude Juncker, pentru ridicarea MCV înainte de 2019 Știri din 11.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-salue-le-soutien-exprime-par-le-president-de-la-commission-europeenne-m-jean-claude-juncker-pour-la-levee-du-mcv-avant-2019Le Premier ministre Sorin Grindeanu a eu aujourd`hui, au Palais Victoria, un entretien avec le President de la Commission europeenne, M. Jean-Claude Juncker, auquel ont participe aussi les ministres des Finances, M. Publiques, M. Viorel Ștefan, des Affaires Etrangeres, M. Teodor Meleșcanu, la ministre deleguee aux Affaires Europeenne, Mme Ana Birchall, et la commissaire europeenne chargee de la Politique regionale, Mme Corina Crețu. Les preparatifs entamees par la Roumanie dans la perspective de la reprise du premier mandat a la Presidence du Conseil de l`Union europeenne, en 2019 et la levee du Mecanisme de Cooperation et Verification pendant ce temps, l`adhesion a Schengen et l`adoption de l`euro ont ete les principaux sujets abordes au cours de l`entrevue. Concernant la perspective de la levee du MCV le Premier ministre Sorin Grindeanu s`est declare convaincu que le dialogue en la matiere avec les experts de la Commission europeenne a apporte les clarifications necessaires afin que Roumanie puisse accomplir les engagements pris. Au cours des dix annees depuis l`adhesion de la Roumanie a l`UE, la Roumanie a eu une approche, predictible, constructive et proeuropeenne et nous sommes determines a faire tout ce a quoi nous nous sommes engages, a declare le chef de l`Executif, en ajoutant que l`adhesion a l`UE a apporte beaucoup de benefices a la Roumanie. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a mentionne a la fois le fait que la Roumanie est preparee deja depuis quelques annees du point de vue technique pour l`adhesion a Schengen, il a presente les programmes elabores au cours des deux derniers mois visant les subventions pour les fermiers et il a plaide pour la relocation a Bucarest de l`Agence europeenne pour les medicaments (EMA), l`intention de la Roumanie de deposer sa candidature en ce sens ayant ete exprimee officiellement par le biais d`un memorandum approuve par le Gouvernement. A son tour, le ministre des Finances publiques, M. Viorel Ștefan, a donne des assurances sur la determination du Gouvernement de maintenir la cible du deficit de 3% du PIB, Le President de la Commission europeenne, M. Jean-Claude Juncker, a salue les progres accomplis par la Roumanie, exprimant une fois de plus l`espoir que la Roumanie sera recue a Schengen et son MCV sera leve avant meme la reprise du mandat a la Presidence du Conseil de l`UE. 2017-05-11 17:54:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_vizita-juncker.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la emisiunea "Sinteza zilei" la postul Antena 3Știri din 10.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-05-10 00:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_la_sinteza_zilei08_resize.jpgVizita premierului Sorin Grindeanu în AustriaȘtiri din 09.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/visite-officielle-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-en-autricheCOMMUNIQUE DE PRESSE Le Premier ministre Grindeanu: Le developpement des compagnies autrichiennes en Roumanie est dû aussi aux conditions amicales pour le milieu des affaires. Le Premier ministre Sorin Grindeanu a participe aujourd`hui, a Vienne a une table ronde organisees par la Chambre economique de l`Autriche, a laquelle ont ete invites les representants des plus grands investisseurs autrichiens en Roumanie. Le chef des l`Executif a souligne que l`Autriche est importante pour la Roumanie, etant le deuxieme grand investisseur dans notre pays: - Nous sommes l`une des marches les plus profitables pour l`Autriche de cette region de l`Europe. Le fait que beaucoup des compagnies autrichiennes se sont developpees tellement bien en Roumanie, est un succes qui est dû a votre management, mais aussi aux conditions amicales de notre pays pour le milieu des affaires. Le Premier ministre Grindeanu a presente les mesures proses par le Gouvernement visant a encourager le milieu des affaires et le developpement economique, en soulignant la baisse de la TVA de 20% a 19%, la limitation de la bureaucratie et la reduction de 102 taxes et tarifs. Le president de la Chambre economique de l`Autriche, M. Christoph Leitl a felicite le Gouvernemnt de Bucarest pour la croissance3 economique record enregistree par la Roumanie ce qui rend - confiance et bien-etre aux citoyens- . Au cours du Premier trimestre de 2017, comparativement a la meme periode de l`annee derniere, la production industrielle a augmente de plus de 5%, le commerce de detail de presque 7%, les services pour la population de 5,6% et les services pour les entreprises de 9%. En outre, M. Christoph Leitl a souligne que l`Autriche est en premiere place en matiere de formation professionnelle des jeunes et a fait connaitre la disponibilite d`offrir expertise a la Roumanie en la matiere. A cet evenement organise par la Chambre economique de l`Autriche a participe, de la part du Gouvernement roumain, le ministre de l`Economie M. Mihai Tudose, le ministre pour le Milieu des Affaires, Commerce et Entrepreneuriat, M. Alexandru Petrescu, la ministre deleguee aux Affaires Europeennes, Mme Ana Birchall et le ministre des Affaires Etrangeres, M. Teodor Meleșcanu. Le Premier ministre Sorin Grindeanu se trouve aujourd`hui a Vienne, où il a eu lieu une entrevue avec M. Christian Kern, le Chancelier de l`Autriche et a participe a la table ronde organisee par la Chambre economique de l`Autriche. Dans le courant de cette journee le Premier ministre aura des entretiens avec des representants des compagnies autrichiennes et avec le gouverneur du Lander Autriche inferieure, Mme Johanna Mikl-Leitner. Conference conjointe de presse du Premier ministre Sorin Grindeanu et du Chancelier Christian Kern M. Christian Kern: Mesdames et Messieurs, je vous salue chaleureusement! Aujourd`hui j`ai eu a grande joie davoir chez nous Monsieur le Premier ministre de la Roumanie. La Roumanie est un partenaire important pour l`Autriche du point de vue culturel et politique, mais aussi du point de vue economique. Nous avons fait un echange de vues sur la situation economique bilaterale. L`Autriche est en deuxieme place en tant qu`investisseur en Roumanie, il y a 10 milliards d`euros qui sont investis. L`annee derniere ont ete investis plus de 2 milliards d`euros et j`ai vu qu`il y a eu une croissance evidente en Roumanie, qui sera meme meilleure l`annee prochaine. La situation est que les firmes autrichiennes ont une tres bonne evolution. Des milliers d`emplois en dependent. En outre, l`evolution en Europe nous montre qu`il y a d`importantes confrontations, nous souhaitons que l`Europe soit dans une situation stable, qu`elle evolue du point de vue du bien-etre particulierement, et que la Roumanie evolue dans des termes de bien-etre en Europe centrale. Nous avons discute egalement de la presidence de l`UE, parce que l`Autriche reprendra cette presidence la seconde moitie de 2018 et la Roumanie immediatement apres, en 2019. Nous avons fait un echange de vues sur les accents communs que nous souhaitons y developper. Le sujet du Danube et des fonds de cohesion est une priorite pour nous et nous pensons que de nouvelles impulsions de croissance pourront etre generees. Cette presidence evoluera dans une situation particuliere de l`UE, il y aura le Brexit, mais nous ne savons pas encore quelles en seront les evolutions concretes, mais nous avons un projet commune que les deux pays continuerons a developper et lorsqu`on parviendra a une phase accentuee, alors nous y reflechirons ensemble. Je passerai la parole maintenant a Monsieur le Premier ministre. M. Sorin Grindeanu: Je vous remercie, Monsieur le Chancelier, je suis tres heureux de me trouver aujourd`hui ici, a Vienne, et je remercie Monsieur le Chancelier pour l`invitation qu`il m`a adressee. Le fait qu`aujourd`hui, c`est le 9 mai, la Journee de l`Europe, et que nous nous trouvons a Vienne, je pense que nous pouvons dire que c`est un symbole pour nous, pour la Roumanie et pour l`Autriche. Cela prouve notre determination, de la Roumanie et de l`Autriche de travailler ensemble pour la consolidation du projet de l`integration europeenne dans l`interet et au benefice des citoyens europeens. La Roumanie est importante pour l`Autriche, mais l`Autriche aussi est importante pour la Roumanie. Tout comme vient de dire M. le Chancelier, l`Autriche et en deuxieme place en matiere du volume des investissements en Roumanie, ce qui est extremement important de notre point de vue, mais, a la fois, la Roumanie represente pour l`Autriche l`un des marches les plus importants du point de vue des affaires et des possibilites qui peuvent se developper dans notre pays. Naturellement, j`ai invite M. le Chancelier Kern et j`espere que l`automne prochain il pourra nous rendre visite en Roumanie. Il y a eu deux axes principaux de notre entretien aujourd`hui. Le premier est celui que j`ai mentionne un peu au debut, a savoir, le volet economique, l`Autriche etant le deuxieme - grand investisseur en Roumanie dans des domaines strategiques comme l`energie, les constructions, le secteur bancaire, les assurances et ce n`est pas tout. Je souligne a la fois que notre pays est incontestablement l`un des marches les plus importants pour l`Autriche en Europe centrale et de l`est. Justement pour la consolidation des relations economiques tres bonnes que nous avons, je suis accompagne aujourd`hui par le ministre de l`Economie et le ministre pour le Commerce, les PME et Entrepreneuriat. Outre ces deux ministres, presents aujourd`hui dans cette salle, nous aurons une discussion extremement importante a laquelle j`ai tenu beaucoup, a la Chambre economique de l`Autriche, où nous aurons des discussions avec les investisseurs deja presents en Roumanie ou avec ceux qui souhaiteront investir a l`avenir dans notre pays. Je veux leur dire qu`a l`heure actuelle notre pays est l`un des plus amicaux pays de l`UE du point de vue economique, les taxes etant extremement reduites. Le taux de croissance de l`economie roumaine l`annee derniere, fut le plus grand de l`Europe et nous esperons cette annee aussi rester egalement en haut du classement. Nous chercherons a ameliorer le cadre economique en sorte que les investissements dans notre economie augmentent et soient de plus en plus solides. Le second sujet principal, tout comme vient de dire M. le Chancelier Kern, concerne le domaine des affaires europeennes. Nous nous preparons a reprendre successivement la presidence de du Conseil de l`Union europeenne, l`Autriche le second semestre de 2018 et la Roumanie le premier semestre de 2019. Il y a un tres grand nombre de themes difficiles a aborder dont une partie nous avons discute aujourd`hui, le Brexit, les orientations futures de l`UE, les politiques futures qui, de notre point de vue doivent confirmer la politique de cohesion et, en tant que pilier central, instrument aussi pour la croissance de la convergence entre l`Europe de l`est et celle de l`ouest. Par ailleurs, il est important que le cadre financier post 2020 soit, et il sera, a l`agenda de nos presidences. Non pas en dernier lieu, on a discute, naturellement, et je remercie l`Autriche pour le soutien offert a la Roumanie, et qu`elle continuera, pour notre adhesion a Schengen. Pour conclure, je tiens a dire que je me suis rejoui de constater que nous avons la meme preoccupation a ce que l`UE reste un projet reussi pour l`Europe, une institution efficace et solidaire, fondee sur les principes de la democratie, de la liberte, une institution proche du citoyen. Je vous remercie. Question : Compte tenu de cette Journee de l`Europe, est-ce qu`il y a, a propos des discussions de ces derniers temps en Autriche, une possible priorite concernant l`embauche des Autrichiens en defaveur des immigrants, dont des Roumains ? Et au sujet de la possible reduction des benefices sociaux pour les enfants des immigrants, s`ils ne vivent pas en Autriche, avez-vous discute ? Quelle serait la position du Gouvernement autrichien en la matiere ? M. Christian Kern: Oui. Vous devez en savoir ce qui suit:si vous parlez d`immigrants, je pense que vous parlez de la derniere vague de refugies. L`Autriche est, en grandeur, le pays qui a recu le plus grand nombre de refugies, en rapport avec le nombre des habitants, plus que la Gres ou l`Italie. En 2017, nous devons depenser 2 milliards d`euros pour l`assistance fournie aux refugies, non seulement pour la nourriture, pour leur assurer les conditions de vue elementaires, mais aussi pour les ecoles, l`assistance sociale, nous sommes preoccupe aussi dans le domaine de l`integration de ces refugies. Si la population autrichienne n`offrait pas son soutien, il serait impossible de pouvoir intervenir autrement. Je ne vois pas votre preoccupation mais, au contraire, je tiens a vous dire que nous sommes l`un des pays qui fait beaucoup plus que d`autres. Et la discussion au sein de l`UE a vise la mesure dont l`assistance on compense l`assistance aux refugies. l`Autriche est un pays exportateur et un pays qui paye a l`UE. C`est pourquoi nous estimons que chaque pays doit supporter ses obligations et participer dans le cadre de ce probleme a l`assistance sociale qui leur est fournie, qui est beaucoup plus grande que celle dans d`autres pays. M. Sorin Grindeanu: Je vais y repondre, naturellement, plus brievement. Dans la discussion tete-a-tete avec M. le Chancelier Kern, nous avons aborde aussi cet aspect concernant les allocations en la matiere. Nous comprenons les problemes de chaque pays. Notre point de vue - et il est normal que ce soit ainsi - est que tout changement legislatif au niveau national doit etre - et je pense que tout le monde y est d`accord - en concordance avec la legislation europeenne. Chacun peut ensuite, une fois en concordance avec la legislation europeenne, developper ses politiques interieures, mais en respectant la legislation europeenne. J`ai oublie de vous dire quelque chose dans ma presentation et je vous demande des excuses. Justement pour ameliorer encore les tres bonnes relations que nous avons, nous chercherons a passer aussi a un niveau non officiel, concernant les ONG et que le dialogue entre la Roumanie et l`Autriche soit mene aussi a ce niveau-la. C`est pour cela que j`ai propose a M. le Chancelier Kern, et il a agree l`idee, que sous l`egide d`Aspen Institute Romania nous lancions un dialogue Roumanie - Autriche impliquant des gens d`affaires, academiciens, professeurs, differentes personnalites pouvant aider aussi du point de la societe civile, si je puis dire, des ONG, a l`amelioration des relations de tous les types entre la Roumanie et l`Autriche. Q.: A M. le Premier ministre roumain: envisagez-vous de creer un Fonds souverain d`investissements cette annee ? Pourriez-vous nous dire quelles dimensions, ou pour quels projet seriez-vous interesse ? Et au sujet de la taxation des revenus des reformes fiscales, quel en serait l`impact budgetaire ? M. Sorin Grindeanu: Oui la creation du Fonds souverain d`investissements est l`une des mesures auxquelles nus nous sommes engages, nous sommes dans la phase ou la loi et les annexes sont elabores. Ils seront bientot dans le debat public et apres cette periode de debats publics concernant la creation de ce Fonds, nous enverra cette loi au Parlement. J`espere que le rythme des discussions au Parlement soit alerte afin qu`elle entre en vigueur cette annee meme. Il y a un tres grand nombre de pas a y faire, mais nous sommes au final, avant de soumettre au public cette loi extremement importante. De l`autre point de vue, nous sommes aussi dans la periode où il y a beaucoup de discussions concernant le systeme d`imposition et tout ce que la Roumanie doit faire pour avoir un environnement economique encore plus amical. Je vous disais au debut que nous sommes l`un des pays avec l`environnement economique des plus amicaux d`Europe Nous avons tout le temps des discussions en ce sens pour faire encore des ameliorations. Nous envisageons cette annee avoir une croissance economique de 5,2%, toutes ces elements venant aussi grace a une relaxation fiscale faite au debut de l`annee. On reduit la TVA, on a elimine la taxe de poteau etc. Ce sont des choses que nous avons faites et que nous continuons encore a avoir en vue, afin de maintenir la croissance economique de plus de 5% en 2017 et pour continuer d`etre l`un des environnement economiques les plus amicaux d`Europe. Q. : Une question pour les deux hauts dignitaires je voudrais savoir si le niveau actuel des investissements des compagnies autrichiennes en Roumanie est satisfaisant et si vous avez discute aujourd`hui d`une priorite de la collaboration dans certaines domaines. M. Christian Kern: La cooperation fonctionne tres bien. Nous avons certains projets tres grands en Roumanie. Il y a de grandes compagnies qui ont investi beaucoup 10 millions d`euros et je pense que M. le Premier ministre aussi a dit deja que les conditions cadre vont encore etre ameliorees, mais en fin de compte c`est la decision des compagnies et non pas celle du Chancelier. Nous pouvons les soutenir, les encourager et esperons qu`elle continueront. . M. Sorin Grindeanu: Comme je vous disais, l`Autriche est le deuxieme plus grand investisseur en Roumanie. Dans les domaines que je viens de mentionner. Mais il y toujours place pour faire mieux. Justement pour cela nous estimons extremement importante aussi la reunion de cet apres-midi de la Chambre economique de l`Autriche, où nous aurons une entrevue avec les investisseurs presents en Roumanie et ceux qui souhaitent venir. Notre devoir est de presenter nos atouts, ce que nous voulons faire dans le futur, quelles sont les politiques et les mesures que nous voulons prendre de ce point de vue, en sorte que les investissements autrichiens en Roumanie continuent a rester au plus haut niveau. Je repete, l`Autriche est extremement importante pour nous de ce point de vue et l`inverse aussi est valable, la Roumanie etant un marche extremement profitable pour l`Autriche dans cette region de l`Europe. M. Christian Kern: S`il n`y a plus d`autres questions, je vous remercie. 2017-05-09 14:22:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_vizita-austria.jpgMesajul premierului Sorin Grindeanu cu ocazia zilei de 9 mai - Ziua Europei, Ziua Independenței de Stat a României și Ziua Victoriei Coaliției Națiunilor Unite în cel de-Al Doilea Război MondialȘtiri din 09.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-l-occasion-du-9-mai-journee-de-l-europe-jour-de-l-independance-d-etat-de-la-roumanie-et-jour-de-la-victoire-de-la-coalition-des-nations-unies-dans-la-seconde-guerre-mondialeNous celebrons aujourd`hui trois moments historiques fondamentaux, 140 ans depuis la proclamation de l`independance de la Roumanie, la Journee de l`Europe et le Jour de la Victoire de la Coalition des Nations Unies dans la Seconde Guerre mondiale. 9 mai 1877 a represente le pas fondamental dans la consolidation de la Roumanie Etat independant et unitaire. Respect pour le courage et la determination de nos predecesseurs qui, en pensant aux generations futures, ont contribue a la creation de l`Etat roumain moderne. Toujours aujourd`hui, nous rendons hommage au sacrifice de nos heros, gens ordinaires ou d`Etat, qui ont espere vivre dans un monde nouveau, gueri de la passion du conflit, qui ont contribue par leur sacrifice a la fin de la plus sanglante periode de l`histoire du siecle dernier, la Seconde Guerre mondiale. Et, non pas en dernier lieu, nous celebrons aujourd`hui la Journee de l`Europe confiants dans le futur du projet europeen et en assumant un role constructif de la Roumanie dans ce projet. L`Europe de nos jours differe beaucoup de celle d`il y a 67 ans, lorsqu`on signait la Declaration Schuman. Nous traversons aujourd`hui un ample processus de debats sur le futur de l`Union, un processus qui n`est pas toujours simple ni commode. Cependant, je pense que ce dialogue doit commencer de ce qu`ont souhaite les fondateurs de l`Union et de ce que souhaitent les generations actuelles, en fin de compte : democratie, securite et prosperite durables pour tout le continent. La Roumanie se prepare a reprendre, au debut de 2019, la Presidence du Conseil de l`Union europeenne. Je suis persuade que nous avons la capacite a ce que, par le biais de ce mandat, notre pays contribue de maniere decisive a la consolidation et a la continuite du processus europeen. Au cours des dix annees depuis que la Roumanie est devenue membre de l`Union, au bout de decennies de totalitarisme qui nous ont isoles des democraties europeennes, les Roumains ont fait des pas importants vers la transformation de la societe au benefice des citoyens. Je crois a l`idee d`une Europe de tous, d`une Roumanie europeenne. Je crois au futur commun, constitue au nom des ideaux que nous partageons. Je crois a l`unite et a la solidarite. Et je crois encore que les valeurs nationales sont protegees et meme consolidees par l`idee de la diversite proposee par l`Union europeenne. Joyeux anniversaire, grande famille europeenne! Joyeux anniversaire, chers citoyens europeens de la Roumanie et de tous les États membres ! 2017-05-09 09:36:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-05-09-09-37-14big_sigla_guv_coroana_albastru.jpgÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu dl. Saalem Abdullah Al-Jubouri, președintele Consiliului Reprezentanților din Republica IrakȘtiri din 08.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-m-saalem-abdullah-al-jubouri-le-president-du-conseil-des-representants-de-la-republique-d-irakCOMMUNIQUE DE PRESSE Le Premier ministre Sorin Grindeanu a accueilli aujourd`hui au Palais Victoria, une delegation conduite par M. Saalem Abdullah Al-Jubouri, le president du Conseil des representants de la Republique d`Irak, qui effectue une visite en Roumanie. Les pourparlers ont ete focalisees sur les possibilites de diversification de la cooperation roumano - irakienne et, en perspective, de la participation de la Roumanie a la reconstruction economique d`Irak. La Roumanie est interessee dans le developpement de la cooperation bilaterale, y compris au plan economique, compte tenu que les relations economiques bilaterales et les echanges commerciaux n`ont pas atteint encore tout le potentiel. L`organisation de la 14eme reunion du Comite economique bilateral contribuera significativement a donner une impulsion et au developpement des relations entre les deux pays, a declare le Premier ministre Sorin Grindeanu. Le chef de l`Executif a mis en evidence a la fois la disponibilite de la Roumanie de soutenir les efforts irakiens de reconstruction et la poursuite des reformes et d`offrir expertise en la matiere. Le president du Conseil des representants de la Republique d`Irak, M. Saalem Abdullah Al-Jubouri, et les autres membres de la delegation parlementaire irakienne ont exprime a leur tour l`interet reciproque pour le developpement de la cooperation economique bilaterale. Actuellement il y a en Irak des zones sûres, où les firmes roumaines peuvent trouver des opportunites d`affaires, ont mentionne les dignitaires irakiens, qui ont mentionne en ce sens des possibilites de cooperation dans le domaine des transports, de l`education, de la sante et de l`industrie petroliere. Le president du Conseil des representants de la Republique d`Irak, M. Saalem Abdullah Al-Jubouri, a remercie a la Roumanie pour sa contribution a la lutte contre le terrorisme en Irak, de la position de membre de la Coalition internationale anti-ISIL/Daesh. 2017-05-08 17:15:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-05-08-05-18-24big_1.jpgVizita premierului Sorin Grindeanu în IsraelȘtiri din 04.05.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-grindeanu-effectuera-une-visite-officielle-en-israelLe Premier ministre Sorin Grindeanu effectuera demain une visite officielle en Israël, a Jerusalem, où il aura une entrevue tete-a-tete avec son homologue israelien, M. Benjamin Netanyahu. L`entrevue sera suivie d`un dejeuner officiel offert par le Premier ministre de l`Etat d`Israël auquel participeront tous les membres de la delegation roumaine: le ministre de l`Economie, M. Mihai Tudose, le ministre de la Defense Nationale, M. Gabriel Leș, la ministre pour les Roumains de l`Etranger, Mme Andreea Păstirnac, le secretaire general du Gouvernement, M. Mihai Busuioc, le president du Groupe parlementaire d`amitie roumano - israelienne M. Gabriel Vlase. Le chef de l`Executif roumain et le Premier ministre israelien feront des declarations communes de presse et participeront a la signature de deux documents bilateraux: une declaration d`intention sur la reduction des tarifs internationaux de roaming entre le Ministere des Communications et al Societe informationnelle de Roumanie et le Ministere des Communications de l`Etat d`Israël et une declaration de cooperation entre le Ministere de l`Economie de la Roumanie et le Ministere de l`Economie et de l`Industrie d`Israël. La seconde declaration commune vise la cooperation dans des domaines comme le transport d`energie electrique et de gaz naturels, la recherche, developpement et innovation, technologies de pointe et investissements. Le Premier ministre Grindeanu sera accueilli aussi par le president de l`Etat d`Israël, M. Reuven Rivlin, et aura une entrevue avec M. Avigdor Lieberman, ministre israelien de la Defense. - Cette visite sera une bonne occasion pour l`evaluation de la relation bilaterale, compte tenu du fait que nous envisageons de developper le dialogue politique entre la Roumanie et Israël et de parcourir une nouvelle etape, vers une dimension strategique de la relation roumano - israelienne, avec la mise en valeur du domaine economique- , cestime le Premier ministre de la Roumanie. Le programme de la visite du Premier ministre Sorin Grindeanu en Israël comprend la visite du Musee Memorial des Martyrs et Heros de l`Holocauste - Yad Vashem, une entrevue avec les representants des Israeliens originaires de Roumanie, ainsi que des entrevues avec Theophilos le 3eme, le Patriarche grec orthodoxe de Jerusalem et avec l`archimandrite Teofil Anăstăsoaie, le representant de l`Eglise Orthodoxe Roumaine aux Lieux Saints. Le Premier ministre Sorin Grindeanu aura aussi une entrevue avec Mme Colette Avital, secretaire general de World Jewish Restitution Organisation. 2017-05-04 00:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_vizita-israel.jpgÎntâlnirea de lucru a premierului Sorin Grindeanu cu marii investitori româniȘtiri din 27.04.2017http://gov.ro/fr/stiri/entrevue-de-travail-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-les-grands-investisseurs-roumainsM. Sorin Grindeanu: Permettez-moi de vous remercier pour avoir repondu a l`invitation de participer a cette reunion. Je vous assure que je ne vous ai pas appeles pour vous tenir un discours, je suis persuade que vous n`en avez pas besoin. Auhourd`hui nous avons a discuter . et je souhaite que cela soit fait de maniere transparente de l`economie, de la fiscalite, des politiques publiques. Nous avons eu jusqu`a maintenant plusieurs reunions y compris avec des representants de compagnies au capital etranger. Maintenant, je veux vous ecouter vous aussi, pour parvenir ensemble a certaines conclusions dans le but de la consolidation du milieu des affaires autochtone et pour luis assurer les premisses d`un developpement sain a l`avenir. Il est tres important si nous pouvions y parvenir, parce que le capital roumain represente 47% du business de la Roumanie. Vous etes ls plus grands employeurs et vous payez le plus grand impot sur le profit de notre pays. Nous avons besoin, comme je viens de dire, de politiques publiques censees stimuler le capital roumain et garantir un cadre transparent, stable et je souhaite qu`il soit aussi predictible que possible, au sein duquel vos compagnies puissent se developper, et apporter de la valeur ajoutee pour l`Etat et naturellement, pour vos employes roumains et non pas seulement roumains et, de mon point de vue, la toute premiere priorite a l`heure actuelle est de faire demarrer les investissements, domaine où je veux mettre un accent particulier sur le developpement de l`infrastructure. Je pense que le temps est venu de passer a des choses concretes - j`ai dit a plusieurs reprises que trop de fois on a dessine des croquis au tableau noir, sur le papier ou n`importe où toutes sortes de trajets d`autoroutes, on les a dessines, on les a gommes, les placant tantot plus haut, tantot plus bas, plus a gauche ou plus a droite. C`est bien ce qu`on a fait toutes ces dernieres annees. Malheureusement, l`effet est celui que nous tous connaissons. Je tiens a souligner le fait que la priorite que nous avons concernant l`infrastructure est essentielle tant pour le gouvernement que je conduis, que pour vous autres, les compagnies, pour votre developpement futur. Deuxiemement, je suis conscient du fait qu`aucun homme d`affaires ne peut elaborer un plan coherent d`affaires en l`absence d`un cadre fiscal stable et predictible. Nous avons reduit souvent des taxes, des impot, mais nombreux d`entre vous etes, je pense, bouleverses par toutes sortes de projets apparues dans l`espace public Je ne veux pas me derober et j`affirme ouvertement que tout le debat sur l`initiative visant le changement de la norme d`imposition, ne nous a pas fait du bien. Nous avons pris deja des mesures que de telles initiatives soient mieux discutees et evaluees a l`interieur, avant de les lancer dans l`espace public. En outre, je souhaite que nous jetions sur de nouveaux fondements la relation entre les institutions de l`Etat, ou pour etre plus exact, entre les institutions de controle et le milieu des affaires. C`est pourquoi, j`ai tenu beaucoup a ce que nous ayons cette ...; adoptee ou, pour le moment, est au cours des debats ... est envoyee se trouve en consultation publique cette Loi de la prevention que nous apprecions extremement importante, ce que nous avons affirme et je le souligne aujourd`hui. Nous n`avons pas d`interet a fermer des entreprises, mais nous souhaitons que ces firmes continuent de fonctionner, pour contribuer au PIB de la Roumanie. Avant de remercier les medias pour leur presence, je voudrais vous assurer que vous trouverez des partenaires en ma personnes et aux personnes de mon equipe et je souhaite que de telles reunion aient lieu periodiquement - nous le ferons, afin de pouvoir analyser les progres enregistres et les suite de tout ce que nous discutons et convenons en tant que feuille de route. Je remercie donc les representants des medias! 2017-04-27 14:20:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_big_Întâlnire_de_lucru_cu_marii_investitori_români_05.jpgParticiparea premierului Sorin Grindeanu la evenimentul „Săptămâna Europeană a Imunizării – Vaccinarea: o problemă de sănătate publică. Copii, dincolo de numere.”Știri din 27.04.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-la-conference-la-semaine-europeenne-de-la-vaccination-la-vaccination-un-probleme-de-sante-publique-des-enfants-au-dela-des-nombresAllocution du Premier ministre Sorin Grindeanu a la conference Semaine europeenne de de la vaccination [Check against delivery] Sorin Grindeanu: Bonjour! Mesdames et Messieurs, Aujourd`hui j`aurais voulu venir devant vous pour discuter ensemble des solutions de lutte contre tous ces pseudo courants qui ont envahi l`espace public et le milieu on-line depuis un certain temps tendant a contester ou a mettre en doute les performance de la medecine. La tentative d`etouffer la confiance des Roumains dans l`efficacite des vaccins est un theme auquel nous devons reflechir compte surtout du fait que nous sommes dans la semaine europeenne de la vaccination. En echange, j`ai decide qu`il est plus important de vous parler aujourd`hui de la responsabilite; de la responsabilite de l`Etat concernant la sante la sante de ses citoyens. Et la verite c`est que avant de concevoir des campagnes d`informations, ou des obligations concernant la vaccination, nous devons nous assurer que les vaccins existent et sont disponibles sur el marche. Sinon, nous risquons de nous placer dans une situation ridicule, où l`on impose des sanctions pour l`absence des vaccins, mais il n`y a plus de stocks de vaccins. J`ai affirme il y a quelques jours et je le repete aujourd`hui, je suis determine, tant moi, que mon equipe, cent pour cent de resoudre ce probleme. C`est une situation qui ne peut plus etre toleree ni acceptee. Il est inadmissible qu`en Roumanie il y a ait chaque annees des crises multiples a cause de l`absence repetee des vaccins. Il est egalement inadmissible, parce que cette situation a apporte la souffrance aux familles dont les enfants sont morts de rougeole Il n`y a pas d`excuses pour ce genre de drames ou pour le fait que nous sommes obliges de rapporter des situations, concernant certains types de vaccins, que seulement un sur deux enfants est immunise. La vie d`un homme, d`un enfant ne doit pas dependre de l`existence du sort ou d`un refroidisseur où l`on garde le vaccin venu de l`etranger, par exemple. Les solutions doivent etre trouvees ici, par nous et je vous disais que moi, avec mes collegues du Gouvernement, nous avons decide d`en faire une priorite. Mesdames et Messieurs, je vous annonce, mais, probablement il y en a qui le savent, que nous avons commence a faire des pas concrets dans cette direction. J`ai eu ces derniers jours es entrevues avec des representants des grands producteurs de vaccins presents aujourd`hui ici aussi, sur le marche roumain. Par ailleurs, hier j`ai eu un entretien avec plusieurs collegues du Ministere de la Sante et j`aurai encore des entrevues avec les representants des medecins et des managers d`hopitaux, des associations de patients e d`autres organisations non gouvernementales concernees en la matiere.Je tiens a ce que soient etablies certaines axes claires d`action pouvant assurer predictibilite, souplesse e continuite dans livraison des vaccins. Ce que je puis vous dire c`est ce que j`ai demande a tous ceux avec qui nous avons eu des entrevues jusqu`a maintenant les cinq mesures a suivre: 1) instituer un programme efficace de management du vaccin; 2) modification de la legislation concernant le mode d`acquisition des vaccins en sorte que le processus soit transparent et predictible ; 3) realiser un plan pluriannuel du necessaire de vaccins en Roumanie ; 4) simplifier les procedures du calcul des prix; 5) realiser un stock national de vaccins pour des situations speciales. Et il y a encore quelque chose: les decisions que nous prendrons ensemble doivent respecter au moins un cycle electoral, en sorte que les producteurs puissent faire des previsions pluriannuelles concernant le necessaire de vaccin pour notre pays, En outre, je souhaite que toutes ces demarches soient faites en etroite collaboration avec l` OMS c`est pourquoi je suis heureux qu`aujourd`hui il y a avec nous Mme Zsuzsanna Jakab, directrice regionale pour l`Europe de l`OMS. Je salue sa presence a cette conference. Enfin, permettez-moi de faire un aveu. J`ai deux enfants de six et de trois ans. Je les ai fait vacciner tous les deux Mais chaque fois sachez que j`ai eu des problemes pour trouver le vaccin dont nous avions besoin. Probablement je suis l`un des parents avoir vu que Timis est l`un des exemples negatifs, mais que j`ai ete l`un des parents qui a eu de la chance, mais la vaccination du propre enfant ne doit aucunement relever du hasard. La resolution du probleme du maque de vaccins est essentielle, mais, dans le meme temps, nous devons prendre des mesures pour resoudre aussi le probleme du manque d`information Il est vrai - et je soutiens l`idee - que les parents ont le droit de choisir ce qu`ils estiment benefique pour leur enfant, mais, dans le meme temps, je crois aussi que les choix individuels doivent etre mis en discussion lorsqu`ils blessent ceux autour d`eux, parce qu`un enfant non vaccine ne risque pas seulement sa propre sante mais aussi celle de ceux qui sont autour de lui . Je vous assure que je suis determine, tant moi que l`equipe que je conduis, de prendre les mesures necessaires dans un permanent dialogue, tout comme je viens de commencer, avec les medecins,les institutions responsables en la matiere en sorte que, d`une part, l`on parvienne a resoudre non seulement et non pas temporairement, le probleme des vaccins et d`autre part, nous parvenions a informer et eduquer correctement les Roumains concernant l`importance de l`immunisation, qui est bien la voie correcte. Je vous remercie. 2017-04-27 14:15:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_big_participare_la_evenimentul_-săptămâna_europeană_a_imunizării-_002.jpgÎntâlnirea premierului Sorin Grindeanu cu ministrul Sănătății, Florin Bodog, pe tema situației vaccinurilorȘtiri din 26.04.2017http://gov.ro/fr/stiri/entretien-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-avec-le-ministre-de-la-sante-m-florin-bodog-sur-la-situation-des-vaccinsDeclarations de presse du ministre de la Sante, M. Florin Bodog M. Florin Bodog: Comme vous le savez, ces derniers jours j`ai eu des entretiens en liaison le probleme de la crise des vaccins, tant avec les representants des producteurs et importateurs de medicaments, je precise, les producteurs et importateurs de vaccins, qu`avec les producteurs roumains de generiques. Dans le courant de cette journee, avec M. le Premier ministre, nous avons eu une entrevue avec la direction technique tant d Ministere de la Sante, que de l`Institut national de sante publique , et de l`Agence nationale des medicaments, en cherchant a esquisser les meilleures solutions pour resoudre ce probleme qui traine depuis quelques annees, a mon avis, dans le systeme sanitaire roumain. A cause du fait que les producteurs, les importateurs de medicament ont demande qu`ils aient la liberte, concernant la quantite de vaccins et le mode de leur achat nous avons identifie quelques solutions que nous chercherons, a l`aide du Premier ministre, de mettre en œuvre, certains meme dans la Loi des vaccins qui actuellement est en phase de transparence decisionnelle,a savoir : nous avons convenu de constituer un systeme de management integre qui concernera tant la decision des quantites, que l`achat des vaccin et, dans le meme temps, la surveillance de la vaccination au niveau national. Donc, outre les groupes techniques de travail de vaccination qui sont au niveau national et des departements il y aura cette structure qui portera le nom de structure integree de management de la vaccination. . En outre, nous proposerons des modifications legislatives concernant la procedure d`achat des vaccins en sorte qu`il y ait des achats pluriannuels. Pourquoi ? Parce que tous les representants de l`industrie ont affirme unanimement qu`ils souhaitent beneficier d`une predictibilite, ce qui esst normal, car le vaccin ne se fabrique pas d`un jour a l`autre, certaines procedures de fabrication pouvant durer meme 30 mois. C`est pourquoi, nous allons elaborer un plan pluriannuel d`achats, en evitant ainsi l`achat de vaccins en procedure d`urgence. Pratiquement ce qui s`est passe cette derniere periode, fut une situation d`exception y compris a cause de l`epidemie de rougeole, tout comme a case du fait qu`il n`y a pas eu de vaccins au Ministere de la Sante ni a la Direction de la Sante publique, raison pour laquelle nous avons dû faire beaucoup de procedures d`achats urgents, Nous cherchons a eviter cela afin qu`il y ait predictibilite, qu`il y ait toujours un vaccin sur le marche, n`importe quand. Question : Au sujet du vaccin qui manquait, hexavalent, pour la rougeole, il parait q`il manque dans certains zones du pays, que se passe-t-il ? M. Florian Bodog: ce vaccin est entre dans le pays en deux tranches et distribue dans le pays Le vaccin tetravalent, egalement Il n`est probablement pas arrive encore partout. Quant au roujeolique, le medicament pour la rougeole, vous avez raison parce pour lui la procedure a pris fin a peine au commencement de cette semaine On ma assure qu`au debut mai ce vaccin entrera sur le marche. Nous avons identifie toutefois 10.000 de doses qui existent dans le pays, mais qui devaient partir a l`exportation. Je les ai bloques et j`ai declenche la procedure pour l`achat. . Q. : Au sujet de celui pour l`hepatite B qu`en est-il ? M. Florian Bodog: ce vaccin suit un trajet d`autorisation, s`agissant d`un probleme de concentration. On attend l`avis de l`Institut national de la sante publique. Q.: Avez-vous decide comment informer les citoyens ? Quelle campagne d`information ? M. Florian Bodog: Oui, dans la loi de la vaccination sont prevues aussi des mesures d`information des parents et des patients, le cas echeant. 2017-04-26 17:49:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-04-26-05-51-05big_sigla_guv_coroana_albastru.jpgVizita oficială a premierului georgian, Giorgi Kvirikashvili, în RomâniaȘtiri din 26.04.2017http://gov.ro/fr/stiri/visite-officielle-du-premier-ministre-georgien-m-giorgi-kvirikashvili-en-roumanieDeclarations conjointe des premiers ministres de la Roumanie et de la Georgie, a l`occasion de l`anniversaire de 25 de ans de l`etablissement des relations diplomatiques bilateraux A l`occasion de la celebration de 25 ans de relations diplomatiques entre la Roumanie et la Georgie, M. Sorin Grindeanu, Premier ministre de la Roumanie et M. Giorgi Kvirikashvili, Premier ministre de la Georgie, ont adopte la Declaration commune suivante : - Cette annee la Roumanie et la Georgie celebrent 25 ans de relations diplomatiques. Pendant cette periode nous avons ete les temoins d`un developpement permanent de nos relations. La forte amitie et le dialogue politique substantiel ont conduit a une collaboration fructueuse au plan bilateral et multilateral entre nos pays, incluant une cooperation active au niveau des forums legislatifs et d`autres institutions. A compter de 1992, les relations bilaterales ont connu un developpement soutenu, par le biais de visites et de contacts a haut niveau, consultations au niveau de travail et du deroulement de certains projets d`interet commun, ainsi que des echanges economiques, sociaux et culturels. Compte tenu des liaisons etroites existantes, nous soulignons notre determination de continuer a etendre nos relations a un niveau qualitatif superieur, avec l`objectif de la croissance de la frequence des contacts au niveau de nos deux societes et de la consolidation des efforts communs dans la direction de la promotion de la paix, de la securite et de la stabilite dans la region, au benefice de nos pays et peuples. Nos intentions reposent sur le respect reciproque pour les principes fondamentaux du droit international, la souverainete et l`integrite territoriale, l`inviolabilite des frontieres, tout comme pour la democratie, les valeurs communes et la vision sur une Europe libre, unie et pacifique. Le Partenariat sincere que nous partageons nous encourage a continuer a developper nos relations vers un niveau strategique. Nos pays sont des partenaires rapproches du point de vue historique et politique. Dans le meme temps, la Roumanie et la Georgie representent un pont naturel entre l`Europe et l`Asie, par le biais de la Mer Noire. Ainsi, nous sommes determines et nous nous estimons obliges d`explorer tout le potentiel de cooperation existant dans les domaines des transports, de l`energie et de la securite, ainsi qu`en ce qui concerne les echanges culturels. Compte tenu de l`importance de la Mer Noire pour l`augmentation de la connectivite, nous focaliserons prioritairement nos efforts sur le developpement et la multiplication des routes energetiques et de transport le long du corridor Mer Noire - Mer Caspienne, ainsi qu`en relation avec le voisinage etendu. La Roumanie reconnait les aspirations economiques et euro atlantique de la Georgie, ainsi que le fait que l`Accord d`association ne represente pas le but final de sa cooperation avec l`Union europeenne. A cet effet, la Roumanie ne cessera d`offrir a la Georgie son soutien politique et pratique. La Roumanie apprecie la contribution significative de la Georgie a la securite euro atlantique et sa participation aux missions et operations OTAN, particulierement en Afghanistan. Dans le meme temps, la Roumanie est determinee a agir dans la direction de la consolidation du role du Partenariat oriental et a utiliser aussi bien que possible les politiques, les programmes et projets developpes a l`aide de l`UE, au benefice de ses partenaires orientaux, y compris de la Georgie. La Georgie apprecie le soutien ferme et constant de la Roumanie pour les aspirations europeennes et euro atlantique de la Georgie. De ce point de vue, sont relevantes les contributions consistantes de la Roumanie, y compris le soutien accorde pour la recente entree en vigueur de l`amendement au Reglement 539/2001 du 28 mars 2017, par le biais duquel on a offert aux citoyens georgiens la possibilite de voyager sans visas a travers l`espace de l`UE. En tant que partenaire fiable des instituions europeennes et euro atlantiques, la Georgie souhaite approfondir sa cooperation active, dans le but d`en devenir membre de pleines droits. Aux cotes de nos partenaires, la Roumanie et la Georgie sont determinees de developper la cooperation pour la consolidation de la securite et de la stabilite euro atlantique particulierement dans la zone de la Mer Noire. La reussite des 25 ans de cooperation entre la Roumanie et la Georgie nous a inspires de consolider nos efforts et de contribuer ensemble au processus de la garantie de la paix et de la stabilite, pour un avenir meilleur des generations futures. Adoptee a Bucarest, le 26 avril 2017. Giorgi Kvirikashvili Sorin Grindeanu Premier ministre de la Georgie Premier ministre de la Roumanie Declarations communes de presse soutenues par els deux premiers ministres M. Sorin Grindeanu: Permettez-moi de commencer en adressant une chaleureuse bien venue au Premier ministre Kvirikashvili et aux membres de la delegation georgienne. Nous avons eu aujourd`hui des discussions extremement ouvertes et productives, elles continueront aussi dans le courant de cet apres-midi et, naturellement de la journee de demain par des entretiens bilateraux deja programmes entre des membres du Gouvernement de la Roumanie et des membres de l`equipe georgienne. Je tiens a souligner des le debut que les relations entre la Roumanie et al Georgie ont ete toujours tres bonnes. De plus, cette annee a une connotation a part, nous celebrons 25ans de relations diplomatiques entre la Roumanie et la Georgie. Aujourd`hui nous avons adopte ensemble une declaration politique. Il s`agit d`un document qui met en exergue un spectre large de la cooperation entre la Roumanie et la Georgie, tout comme notre volonte de developper cette cooperation vers un autre niveau strategique. Je suis persuade que nous pouvons travailler ensemble en ces sens, avec des efforts concentres des deux parties. Un objectif commun est celui de soutenir les investissements et la croissance du volume des echanges commerciaux entre nos deux pays. Dans ce domaine il y a un potentiel enorme, insuffisamment utilise actuellement par les deux Etats. Nous avons convenu ensemble de reprendre aussi vite que possible l`activite de la Commission mixte intergouvernementale de cooperation economique par l`organisation d`une nouvelle session, ainsi qu`un forum des affaires. Je puis vous dire que cette commission intergouvernementale ne s`est plus reunie depuis 2002. Aujourd`hui nous avons convenu de reprendre aussi vite que possible l`activite en la matiere. Il est extremement important que les firmes roumaines prennent en compte les opportunites creees pour les compagnies europeennes dans la mise en œuvre de l`Accord d`association de la Georgie avec l`Union europeenne. Nous avons discute aujourd`hui aussi de projets regionaux d`interet commun dans els domaines des transports et de l`energie censes mettre en exergue l`importance du corridor Mer Caspienne - Mer Noire je puis vous dire que ce gouvernement que je conduis est interesse au plus haut degre de l`utilisation des opportunites economiques offertes lar la Mer Noire, en tant que pont de liaison entre l`Europe, L`Asie, le Caucase du sud. Un autre domaine que nou souhaitons developper a l`avenir est le tourisme. Compte tenu surtout que depuis peu a ete levee l`obligation des visa pour els visites de court sejour des citoyens georgiens a travers l`UE, une reconnaissance des efforts georgiens, soutenus aussi par la Roumanie, pour lesquels je felicite personnellement M. le Premier ministre. Outre les aspects concernant le developpement des relations bilaterales, nous avons reitere le soutien ferme de la Roumanie pour els aspiration europeennes et euro atlantiques de la Georgie.et nous avons encourage la poursuite des reformes ambitieuses entamees par la Georgie . La Roumanie manifeste toute son ouverture pour partager sa propre experience dans domaine de l`integration europeenne Par ailleurs, la Roumanie ne cessera de soutenir l`importance de l`approfondissement de la cooperation partiqeu entre l`OTAN et ses partenaires, particulierement en accordant un soutien actif de la part de l`alliance des pays aspirants compte tenu surtout du fait que ceux-ci, et c`est aussi le cas de la Georgie, , contribuent significativement a la securite euro atlantique. C`est pourquoi nous avons soutenu et soutenons une collaboration toujours plus etroite de a Georgie avec l`OTAN. Un autre aspect dont nous avons discute ce jour est la securite de la zone de la Mer Noire et les evolutions de devolutions de derniere heure. De la perspective de la Roumanie la prosperite, la securite et la stabilite de la Georgie sont essentielles pour la securite, la stabilite de toute la region de la Mer Noire. J`ai saisi cette occasion pour reiterer le soutien offert par al Roumanie pour la souverainete et l`integrite territoriale de la Georgie. Pour conclure, permettez-moi de remercier une fois de plus M. le Premier ministre Kvirikașvili pour s presence et celle de sa delegation et l`assurer que la Georgie ne cessera de representer pour la Roumanie un pays ami et partenaire. Je vous remercie. M. Ghiorghi Kvirikașvili: Je vous salue. Je suis heureux de me trouver en Roumanie, pays partenaire et un ami particulier de mon pays. Aujourd`hui nous avons une premiere entrevue avec M. Grindeanu, mais je suis fermement convaincu que notre collaboration continuera a l`avenir pour e bien de nos pays et nos peuples. Pour moi cette visite est tres importante parce que la Roumanie et la Georgie celebrent cette annee 25 ans de relations diplomatiques En outre, je tiens a souligner que la relation entre nos pays repose sur de riches et longues traditions d`orthodoxie depuis des siecles. Antim Ivireanul represente le symbole de l`unite entre la Roumanie et la Georgie, etant que autre confirmation des racines europeennes de la Georgie. Dans le cadre de la visite et de la celebration de 25 ans de relations diplomatiques nous avons adopte une Declaration commune où nous avons souligne notre preparation pour etendre la collaboration deja existante entre nos pays. La Georgie et la Roumanie sont deux pays de tres ancienne culture, unies geographiquement. La Mer Noire Marea Neagră nous offre un avantage particulier et nous aide a etendre la collaboration dans plusieurs domaines. La mettre en oeuvre toutes les possibilites dans le domaine des transports et de l`energie. A cette entrevue nous avons discute de l`extension de la collaboration dans le domaine des mecanismes politiques, economiques, cultuels et humanitaires. Nous saluons la collaboration successive entre les differents ministeres et nous avons discute de l`extension de cette collaboration. La collaboration dans les domaines de la defense, de la justice et des affaires interieures est particulierement active. Nous sommes reconnaissants au role de Roumanie dans le processus d`euro integration de la Georgie. L`exemple visible est la reussite de la Georgie, grace a l`aide de nos amis et partenaires a ce que nos citoyens puissent voyager a travers l`UE sans visa. Le voyage sans visa .pour les citoyens georgiens est une condition prealable pour la future collaboration. Nous tenons a remercier beaucoup pour ce soutien ferme. Nous continuons des reformes prevues dans l`Accord d`association pour mettre en œuvre les meilleures normes europeennes dans notre pays. Graduellement, le benefices a la suite de l`assimilation legislative et institutionnelle /.../ devient accessible pour tos les citoyens. Chaque jour, de plus en plus de petits et moyens entrepreneurs sont interesses des exportations de produits georgiens dans l`UE.L`association politique et l`integration economique dans l`UE est tres importante et nous avancions en ce sens. La Georgie tend a devenir membre de pleins droits de la famille europeenne, nous sommes prepares et nous faisons des efforts en ce sens. Nous nous preparons activement pour le Sommet du Partenariat oriental qui aura lieu a Bruxelles, le 24 novembre prochain,un evenement tres important qui identifie les perspectives d`elargissement de la collaboration avec les pays partenaires.. Nous esperons a ce que, en collaborant avec nos partenaires et amis, dont la Roumanie, nous parvenions a respecter les recommandations du Partenariat oriental. Par ailleurs, nous apprecions le soutien inconditionnel et ferme de la Roumanie pour l`integration euro atlantique de la Georgie. Nous avons discute de la securite dans la zone de Mer Noire et nous confirmons une fois de plus notre disponibilite de pays aspirant a l`OTAN de soutenir les efforts de l`Alliance en la matiere en vue de la consolidation de la securite regionale. Je voudrais remercie r le Gouvernement de la Roumanie pour son soutien permanent concernant la souverainete et l`integrite territoriale de la Georgie. Nous avons discute des pas entrepris pour l`annexion .des territoires georgiens occupes - l`Abkhazie et l`Ossetie de l`est (...) par la Federation de Russie. On a souligne l`illegalite des soi-disant elections organisees le 12 mars en Abkhasie occupee et le 9 avril a (...) ce qui represente la tentative d regime occupant d`effectuer des operations de purification ethniques (...). Je tiens a saisir cette opportunite pour remercier une fois de plus le Gouvernement de la Roumanie pour les reponses immediats apres les elections illegitimes mentionnees et a souligner l`importance du soutien par la communaute internationale. Nous avons discute de la fermeture des soi-disant points de passage le long de la ligne de delimitation qui conduit a des consequences humanitaires graves /...;/. Je remercie le Gouvernement de la Roumanie pour la contribuions la plus importante dans le cadre de la mission de monitorage de l`UE, la Roumanie ayant 25 observateurs qui sont une source importante d`information. Je voudrais souligner que le Gouvernement de a Georgie parcourt une route de reglement pacifique et global du conflit. Je tiens a souligner une fois de plus l`importance des relations economiques entre la Roumanie et la Georgie. Nous avons decide qu`en juin il y ait la reunion de la commission, comme vient de dire aussi mon ami Sorin Grindeanu, qui malheureusement, ces15 dernieres annees ne s`est plus reunie, ce qui n`est pas bon pour nos pays amis, la Roumanie et la Georgie. Nous sommes heureux que dans un mois, un mois et demi il y ait aussi un forum des affaires au benefice de nos interets communs. /...;/ Mer Noire qui fait la connexion entre la Roumanie et la Georgie. La Georgie est un pays qui se dirige vers l`UE et nous estimons cela avec beaucoup d`optimisme. Nous sommes fermement persuades que par cette visite nous parviendrons a imprimer une nouvelle dynamique a notre relation bilaterale et 2017, annee jubilaire, sera une annee pleine de collaboration. Je remercie une fois de plus le Premier ministre de la Roumanie ainsi que tous les ministres pour la maniere dont nous avons ete accueillis ici! 2017-04-26 14:11:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_1222111.jpgPremierul a cerut task force la ANAP pentru analizarea cu prioritate a proiectelor de infrastructurăȘtiri din 26.04.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-a-demande-task-force-a-l-anap-en-vue-d-analyser-prioritairement-les-projets-d-infrastructureLe Premier ministre Sorin Grindeanu a demande au president de l`Agence nationale pour le marche public, M. Bogdan Pușcaș, de constituer un task force dedie aux projets d`infrastructure inscrits dans le Masterplan de Transport, en sorte que, en collaboration avec le Ministere des Transports, les delais pour la finalisation des documentations de lancement des demandes d`offres soient aussi reduits que possible. - Il est tres clair que nous n`avons pas de temps a perdre. Nous devons accelerer la finalisation des documents le processus du lancement des demandes d`offres et la mise en œuvre des projets d`infrastructure. Je tiens beaucoup a ce que les termes de transparence soient respectes, ainsi que ceux d`efficacite et d`utilisation correcte de l`argent public et la reduction des delais ne signifie pas qu`il faut compromettre ces principes- , a souligne le chef de l`Executif. L`entretien de travail avec le ministre des Transports, M. Alexandru-Răzvan Cuc, le president de l`ANAP, M. Bogdan Pușcaș, a eu lieu dans les conditions où l`on est en train d`elaborer les documentations d`attribution ou du demarrage /lancement des procedures suivantes de marche public: Pont suspendu sur le Danube dans la zone de Braila, y compris des routes de liaison (25 km). La documentation d`attribution a ete envoyee pour verification a l`ANAP, dans la periode a venir devant etre publiee l`annonce dans le SEAP. La valeur estimee du projet est d`environ 500 de millions d`euros, la plus grande de ces 27 dernieres annees, l`execution des travaux devant etre financee de fonds non remboursables, le projet etant inclus dans le portefeuille POIM 2014-2020. Route express Craiova Piteşti (121 km)- lancement de la procedure de marche public est estime a juin 2017. Peripherique du sud du municipe de Bucarest - Anneau 0 (50 km)- lancement de la procedure de marche public est estime pour juillet - août 2017. Autoroute Sibiu - Piteşti - Section 1ere Sibiu - Boiţa (14,1 km) - lancement de la procedure du marche public st estime pour juin - juillet 2017. Autoroute Sibiu - Piteşti - Section 5eme - Curtea de Argeş - Piteşti (30,3 km) - lancement de la procedure d`achat public est estime pour juin - juillet 2017. Autoroute Braşov - Tg. Mures - Cluj - Oradea Section 3C: Suplacu de Barcău - Borş (km 4+200 - km 64+450) 60,2 km- lancement de la procedure de marche public est estime pour juillet - août 2017. En outre, le 22 avril 2017 a ete publie dans le SEAP le contrat pour la projection et l`execution di Projet Variante du peripherique Timișoara Sud, qui prevoit l`execution de 25,690 km de route nationale aux normes europeennes. La date limite devaluation des offres est juillet 2017. Outre els benefices locaux, le principal but du peripherique Timișoara Sud et l`assouplissement du trafic interne et international qui entre dans le pays par la zone Stamora Moravița. En outre, le Premier ministre a analyse avec le ministre des Finances Publiques, M. Viorel Ștefan, et avec le president de l`ANAP, M. Bogdan Stan, la hausse du taux de collecte des recettes au budget public par des mesures de lutte contre l`evasion fiscale et de l`amelioration de la conformation au paiement des contribuables. Le Premier ministre a demande a l`ANAF de continuer l`application des 14 mesures qui ont le but d`ameliorer le taux de collecte des recettes au budget public et a souligne qu`il continuera de surveiller personnellement l`activite de l`ANAF. 2017-04-26 12:36:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-04-26-12-37-00big_sigla_guv_coroana_albastru.jpgParticiparea premierului Sorin Grindeanu la Comitetul interministerial pentru BrexitȘtiri din 25.04.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-au-comite-interministeriel-pour-le-brexitLe Premier ministre Grindeanu: Dans les negociations pour le Brexit, notre priorite est de proteger les droits des Roumains de la Grande Bretagne Le Premier ministre a coordonne aujourd`hui la premiere reunion du Comite interministeriel pour le Brexit, qui a eui lieu au Palais Victoria, dans le cadre de laquelle on a analyse la maniere dont le Gouvernement prepare le mandat de la Roumanie pour les negociations entre l`UE 27 et la Grande Bretagne. - Notre priorite est que ce processus ait un impact aussi reduit que possible sur les Roumains qui vivent, travaillent ou apprennent en Grande Bretagne, nous assurer que leurs droits seront proteges, a affirme le chef de l`Executif. En outre, le Premier ministre a souligne que l`objectif de la Roumanie dans le cadre des negociations pour le Brexit est la preservation des allocations budgetaires pour la politique de cohesion et la PAC pour l`exercice financier 2014-2020, la consolidation de la cooperation de l`UE - la Grande Bretagne post Brexit. - La Roumanie et la Grade Bretagne restent alliees dans le cadre du partenariat strategique dans lequel où sont engagees les deux pays. Quelle que soit la place qu`occupera l`UK a l`interieur ou a l`exterieur de l`UE, nous souhaitons consolider et approfondir les relations bilaterales , a mentionne le Premier ministre. La premiere reunion du Comite interministeriel pur le Brexit a eu lieu dans le contexte de la reunion extraordinaire du Conseil europeen du 29 avril convoquee pour l`adoption des axes directeurs en vue des negociations avec le Royaume Uni. Le Premier ministre Grindeanu a demande a ce qu1`il soit informe mensuellement dans le cadre de la Reunion du Gouvernement concernant l`evolution des negociations entre l`UE 27 et la Grande Bretagne. En outre, le Premier ministre a demande aux ministeres representes dans le Comite interministeriel de transmettre au ministre delegue aux Affaires Europeennes des donnees sur l`impact du Brexit sur chaque secteur d`activite, le processus d`analyse devant etre continue au niveau des equipes de travail. A la reunion du Comite interministeriel ont participe : la vice-premier ministre, Mme Sevil Shhaideh, la ministre deleguee aux Affaires Europeennes, Mme Ana Birchall, la ministre des Affaires Interieures, Mme Carmen Dan, le ministre des Finances Publiques, M. Viorel Ștefan, la ministre pour les Roumains de l`Etranger, Mme Andreea Păstirnac, le ministre de l Justice, M. Tudorel Toader, le ministre de la Defense Nationale, M. Gabriel Leș, le ministre de l`Agriculture, M. Petre Daea, des secretaires d`Etat et des representant des ministeres.. Informations supplementaires : Dans le contexte du Brexit, au niveau du Gouvernement a ete adopte un Memorandum lors de la reunion du Gouvernement du 22 mars dernier, qui a constitue un mecanisme interministeriel ayant le but d`elaborer le mandat general et les mandats sectoriels de la Roumanie surveillant le processus de negociation de la sortie de la Grande Bretagne de l`Union europeenne. Ce mecanisme est organise ainsi : Le Conseil interministeriel pour le Brexit - offrant les axes politiques pour la definition des positions de la Roumanie dans le mandat general et les mandats sectoriels qui doit etre approuve par le Gouvernement. Ce Conseil est conduit par le Premier ministre et coordonne par la ministre deleguee aux Affaires Europeenne et dans sa compositions entrent plusieurs ministeres. Le Comite de pilotage - surveillant le processus de negociation UE -UK Le Comite de coordination des affaires europeennes - qui assure une information constante de tous les ministeres et offre le cadre necessaire pour des debats occasionnels. Groupes de travail interministeriels organises au niveau technique. Les trois premiers groupes de travail surveillent les fondements de la position de la Roumanie sur trois domaines de negociation: la libre circulation des personnes, les implications au niveau du budget de l`UE, les relations externes et de securite. *** M. Sorin Grindeanu: Bonjour! J`ai decide de convoquer aujourd`hui le Conseil interministeriel pour le Brexit, parce que, comme vous le savez, a a fin de cette semaine, le 29 avril, le Conseil Europeen adoptera les axes directeurs du mandat que la Commission europeenne aura dans le cadre des negociations avec la Grande Bretagne Je pense que la premiere chose a souligner est que nous demeurons amis et allies de la Grande Bretagne, quelle que soit la place a l`interieur ou a l`exterieur de l`UE message important qu je tiens a faire connaitre au commencement de cette reunion Dans le meme temps, notre premiere priorite est que ce processus ait un impact aussi reduit que possible sur les Roumains qui vivent, travaillent ou apprennent en Grande Bretagne, parce que leurs droits doivent etre proteges. Et les negociations en ce sens doivent etre menes en equipe avec ceux de la Commission europeenne. En outre, et j`ai dit cela a plusieurs reprises, il y a encore deux directions que la Roumanie, a mes yeux, doit surveiller dans le cadre de ces negociations. Je tiens donc a les rappeler et les souligner, a savoir : maintenir les allocations budgetaires afferentes a la politique de cohesion et aux politiques agricoles communes, dans l`exercice budgetaire 2014-2020 et, naturellement, la consolidation de la cooperation UK - Union europeenne post-Brexit, dasn le domaine de la securite et aussi dans celui des relations externes. Ce sont donc quelques axes directeurs que j`ai tenu a rappeler au commencement de notre reunion d`aujourd`hui et ensuite, naturellement, on se penchera sur les details et je prie tant Mme la ministre Birchall, que les autres representants du Ministere des Affaires Etrangeres de nous pencher sur les details, en sorte que cette premiere reunion devienne non seulement un START, mais effectivement de travail. Je remercie les representants des medias pour leur presence. 2017-04-25 17:21:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_brexit-0741.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la conferința International Health Forum (IHF), organizată de Asociaţia Producătorilor de Medicamente Generice din România (APMGR)Știri din 25.04.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-participe-a-la-conference-international-health-forum-ihf-organisee-par-l-association-des-producteurs-des-medicaments-generiques-de-roumanie-apmgrDiscours du Premier ministre Sorin Grindeanu la la Conference International Health Forum (IHF), organisee par l`Association des producteurs de medicaments generiques de Roumanie (APMGR) M. Sorin Grindeanu: Bonjour ! Je suis heureux de me trouver aujourd`hui ici avec vous a cette edition de la Conference de l`Association des producteurs de medicaments generiques. Ces conferences sont en general un moment festif. Cette fois je pense que nous devons faire de cet evenement un moment zero la relance de la discussion de l`accces des Roumains au traitements sur le marche, si les Roumains trouvent des medicaments aux pharmacies, s`ils les trouvent aux hopitaux ou biens ils doivent se les procurer eux-memes. Il y a eu des patients, jeunes ou moins jeunes, qui sont morts a cause de l`absence des medicaments pour des maladies graves, particulierement le cancer. Il y a eu egalement des enfant qui sont morts a cause du faits qu`ils n`avaient pas ete vaccines et tous cela a eu lieu y compris ces derniers temps. Il y a eu et il y a des malades chroniques, des personnes agees qui ont souffert a cause du manque de medicaments, de simples medicaments, mais sans lesquels ils ne peuvent pas vivre. Depuis des annees, les producteurs, le personnel medical, les associations ou les organisations de patients se sont accuses les uns les autres ou bien ont attendu a ce que les uns ou les autres en proposent la solution miracle mais cela n`a pas eu lieu toutes ces dernieres annees, en echange, les problemes ont ete resolus ponctuellement. Il y a eu un certains progres, il faut le reconnaitre, mais qui n`a pas abouti a resoudre totalement les problemes du systeme. Dans les quelques mois depuis le debut de notre gouvernance nous avons entrepris toutefois certaines modifications: nous avons constate le prix des medicaments, a la maniere d`introduction des nouveaux medicaments sur la liste des medicaments compenses, aux mecanismes de prescription. Nus regardons maintenant, la modalite d`encouragement des medicaments generiques au bas prix, aux medicaments utilises quotidiennement par des millions de Roumains, mais nous pouvons pas dire encore, fermement convaincus, que nous sommes, au moins plus pres du moment ou tout Roumain peut avoir acces aux medicaments necessaires pour toute maladie et toute affection. Je pense que nous devons nous assumer l necessite de resoudre le probleme de l`acces des Roumains aux medicaments une fois pour toutes. Nous ne parviendrons pas a apporter des medicaments avec le sac au dos, mais nous n`allons non plus recourir toujours a la solution extreme des achats speciaux, mais pour reussir a resoudre ces problemes nous avons besoin de votre appui, de l`industrie. Nous voulons vous inviter a nos cotes, a nous ecouter reciproquement, a trouver des solutions, en ecoutant aussi les medecins et les patients et en comprenant leurs besoins. Nous ne parviendrons a resoudre ces problemes que tous ensemble. D`ailleurs nous avons eu deja une premiere entrevue avec votre association il y a deux ou trois semaines, M. le president. Les solutions du passe ou, pour etre plus exact, la solution du gouvernement anterieur aux problemes de la sante fut de mettre en place un site où les Roumains puissent se plaindre concernant le medicaments ou les vaccins qui manquent, mais sans chercher a resoudre ces problemes. Il ne faut alors plus donc nous etonner de nous trouver dans cette situation si l`on entend traiter les problemes de cette maniere. Il nous faut faire venir des medicaments sur le marche pour tous les Roumains, je sais meme que vous, les producteurs de medicaments generiques vous vous sentez parfois negliges par les autorites. On parle bien souvent de traitement nouveaux, innovants, qui sauvent les vies de ceux qui souffrent de maladies graves. On a parle ces dernieres semaines de l`absence des vaccins. On parle du financement des programmes majeurs de sante, mais nous oublions souvent que trois quarts des medicaments de Roumanie sont bon marche, les generiques, ceux qui, en general sont utilises par les gens pauvres, les malades chroniques, les personnes agees. Je vous assure que nous voulons changer cette situation. Nous avons a resoudre un grand nombre de problemes ensemble. Force est de reviser completement la politique des prix pour etre certains que nous ne gaspillons pas le denier public. Mais nous devons egalement nous assurer que les medicaments ne disparaissent pas du marche parce que nous ne pouvons pas faire des economies payantes avec la sante des Roumains. Je sais que nous devons investir davantage pour les medicaments, mais avant de le faire nous devons nous assurer que l`argent disponible est utilise efficacement. Il ne s`agit pas que de financement et de sa garantie. Nous devons reassurer aussi un cadre où les producteurs de medicaments jouissent des memes conditions concurrentielles. Nous devons offrir les memes conditions, s`agit-il de producteurs de medicaments innovants ou de medicaments generiques, soient-ils des producteurs roumains ou des producteurs etrangers, mais nous devons tenir compte aussi de la contribution economique et sociale de chacun de ces producteurs, tout comme, naturellement, de l`interet supreme du citoyen. Je suis au courant du fardeau de la taxe clawback sur les producteurs de medicaments generiques. J`ai compris votre message y compris il y a trois semaines et je suis totalement d`accord que le fardeau de ces contributions financieres doit etre partage equitablement dans l`industrie au benefice qu patient et a la fois de l`economie. Je pense que nous devons apprendre de l`experience des pays europeens qui ont une longue histoire en la matiere et si la solution est l`introduction d`un calcul differencie de la taxe clawback nous n`hesiterons pas a l`approuver en regime d`urgence. Le Ministere de la Sante, en collaboration avec d`autres ministeres - de l`Economie, des Finances Publiques - sont tous en train de chercher une solution a l`heure actuelle que je pense nous pourrions trouver ensemble, mais, dans le meme temps, nous devons parler aussi des exportations paralleles, des politiques et pratiques commerciales des producteurs et importateurs de medicaments, des distributeurs et des pharmacies. Force est de parler du lancement d`offres et des hopitaux. Nous avons beau nous plaindre des fonds publics alloue a la consommation de medicaments tant que nous n`avons pas de systeme qui nous offre al garantie que nous s utilisons efficacement ceux que nous avons deja. Je repete: nous devons nous assurer que tout Roumain a a sa disposition les medicaments necessaires lorsqu`il en a besoin, s`agit-il de prevention,de vaccins ou de medicaments oncologiques ou des medicaments pour les malades chroniques Nous savons quels sont els grands problemes. Une politique de prix toujours en changement concue presque chaque fois par des comptables, un systeme d`achats bouleverse par la gouvernance anterieure, et elaboree a court terme, une taxe clawback appliquee de maniere inequitable. Nous vous invitons et je vous invite de travailler ensemble pour traiter ces problemes, mais nous devons parler aussi d`aspects positifs. La Roumanie a une longue histoire et tradition dans l`industrie pharmaceutique. Je suis pleinement conscient de la contribution que les fabriques de medicaments generiques de Roumanie ont pour la croissance economique. Je sais que la plupart d`entre vous vous etes responsables non seulement concernant la livraison de medicaments, mais aussi les vos milliers d`employes. Je vous encourage d`investir davantage dans le developpement, d`elargir vos capacites de production, de creer de nouveaux emplois. Je souhaite qu`a l`avenir nous parlions moins d`exportations paralleles et davantage d`exportations directes des fabriques roumaines de medicaments. Je vous assure fortement que le Gouvernement que je conduis vous soutiendra sans reserve aucune dans vos efforts. J`espere que l`evenement d`aujourd`hui soit un point de depart et les editions a venir soient une occasion festive et de perfectionnement des resultats que vous avez obtenus ou bien nous avons obtenus ensemble. Je vous souhaite bien bonne chance ! Je vous remercie ! Declarations du Premier ministre Sorin Grindeanu apres la conference International Health Forum (IHF), organisee par l`Association des producteurs de medicaments generiques de Roumanie (APMGR) Question: Quels seront les effets du deficit pour 2016 annonce hier a l`Eurostat? M. Sorin Grindeanu: J`ai recu moi aussi cette information A hier soir, quand je l`ai annoncee, d`ailleurs. Aujourd`hui on me fournira des details. Ce qui est clair c`est que nous avons ce deficit 20`6 a 3%, un peu pl ;us que 3%, dans les conditions où l`annee derniere on n`a pas fait de grands investissement, on ne peut pas de parler de salaires ni de pensions etc. et meme, depuis le commencement de l`annee nous entendons tous, au moins cote gouvernemental, tout genre de la part de ceux que nous avons appeles les apotres de l`austerite, qui nous disaient comment nous depasserons le deficit budgetaire. Mais voila que l`annee dernieres, malheureusement, en plus du fait qu`ils n`ont absolument rien fait, nous ont amenes dans cette situation d`avoir 3%, un peu plus de 3%. Nous en aurons des discussions avec ceux de la Commission europeenne. C`est dramatique, de mon point de vue, pour nous surtout, compte tenu qu`en 2016 ils ne sont sortis en evidence que par ce que nous tant repete: zero. Q. : Au commencement de la semaine ont ete detruits dix monuments funeraires du Cimetiere juif. Comment commentez-vous ? M. Sorin Grindeanu: On m`en a informe. J`ai parle avec Mme la ministre de l`Interieur. Je condamne de tels actes, c`est inadmissible. J`ai demande aussi a ceux qui sont charges du maintien de l`ordre public d`en trouver aussi rapidement que possible les auteurs. Et, une fois de plus, je condamne fermement de tel actes qui n`ont pas de sens ni en Roumanie, ni dans le monde. Q. : Est-ce que M. Dragnea vous a dit quels sont les autres ministres dont il est mecontent, outre MM Toader et Viorel Ştefan, envers lesquels il a exprime publiquement son mecontentement ? M. Sorin Grindeanu: Toujours hier soir je declarais que les remaniements ne sont pas faits a la television. Et je vous disais aussi que chacun de ceux qui sont dans mon equipe est sous ma surveillance, car il est normal, en sorte que tout ce que je leur demande et qu`ils doivent accomplir soit accompli. Donc tous les membres du Gouvernement. Q. : Avez0-vous discute avec M. le ministre de la Justice concernant la Loi de la grace ? parce que M. Dragnea s`est montre mecontent du report de cette loi. . M. Sorin Grindeanu: J`ai discute beaucoup avec M. le ministre Tudorel Toader cette derniere periode, cherchant a comprendre ce que l`on vise a faire en la matiere, mais, et je le souligne, sans absolument y intervenir. Pendant cette periode concernant le projet de la loi on cherche a inserer dans le Code penal et le Code de procedure penale les modifications decidees par la Cour Constitutionnelle. Nous en sommes dans la phase des debats publics, comme vous le savez et ces aspects sont rendus publics sur le site, on en retenu des points de vue de differentes institutions, CSM, DIICOT, DNA, le Ministere Public, en general, mais non pas seulement ces institutions. Il faut epuiser cette periode, selon les dispositions de la loi. Dans le meme temps, le rythme auquel je suis habitue, tout comme mes collegues du gouvernement, au moins pendant ces trois premiers mois, est probablement plus alerte que celui dont fut habitue M. Tudorel Toader. C`est pourquoi nous avons eu ces discussions-la et je ne veux pas etre mal compris du tout. Et j`en discute constamment avec lui, en sorte que tout soit bien fonde, de maniere transparente, en respectant els regles qu`il faut respecter, en consultant toutes les instituions publiques et dans un rythme qui des fois est plus alerte que le rythme de la Cour Constitutionnelle, pour donner un exemple. Q. : M. Dragnea affirmait qu`il n`est pas tres heureux de cette propositions pour le ministre de la Justice. Etes-vous d`accord ? M. Sorin Grindeanu: Je ne commente pas de telles questions. J`ai fait cette proposition-la, les analyses, a part X, Y, Z de l`equipe gouvernementale, je fais les analyse en tant que Premier ministre uniquement en fonction des mesures que titulaires de portefeuilles doivent prendre et des que j`ai une conclusion, je la presente a la coalition et nous prenons une decision. Voila donc la procedure normale et je ne fais pas cela a la television, pour un spectacle. Q. : Vous avez discute plusieurs fois avec le ministre de la Sante concernant la crise des vaccins, mais on n`y a pas change grand-chose. M. Sorin Grindeanu: J`en ai discute y compris hier avec les grands producteurs, Big Pharma, si je puis dire, de ce domaine. Il y a a l`heure actuelle une loi en train d`etre examinee au Parlement et je las ai pries de devenir nos partenaires, concernant les vaccins, afin que nous puissions eliminer une partie des irregularites existantes et nous les sentons maintenant et durant toutes ces dernieres annees Differentes absences de medicaments, de vaccins sur le marche; un autre exemple. Trop souvent au lieu d`avoir un systeme predictible, pour savoir a temps ce qu`il faut et comment acheter, cette predictibilite engendrant un plan bien defini et inscrit dans ls budget, connu par le ministere, tout comme par les producteurs on arrive dans la situation où l`on fait, comme cela s`est passe, des achats speciaux, qui ne sont pas a souhaiter et qui en aucun cas ne garantit la transparence necessaire dont nous avons besoin. Je ne veux rien accuser, mais ce sont des aspects que nous devons eliminer. Voila donc le but de ma discussion d`hier avec les grands producteurs. Nous avons eu une entente, comme ce nouveau projet de loi est dans le debat public, la semaine a venir je les attends a y proposer des amendements en sorte que dans l`immediat l`on elabore un cadre aussi predictible que possible, assurant les stocks necessaires et eviter des situations desagreables comme, malheureusement, nous avons ces dernieres annees en Roumanie. Q. : Maintenant tous les vaccins manquent, y compris le vaccin ROR qui ne se trouve pas dans 10 departements où il y a une epidemie de rougeole. M. Sorin Grindeanu: C`est une situation due justement a cette cause, parce qu`on n`avait pas mis en place le cadre predictible et l`on fait des achats speciaux qui engendrent des telles situations. Je souhaite, nous n`y avons pas trop de temps, que tant que nous sommes dans cette periode de debat public et je les remercie meme pour leur ouverture, pour leurs tres bonnes propositions, egalement le Ministere de la Sante, et je poursuivrai les entrevues avec ceux de cette industrie les jours a venir en sorte qu`une fois elabore le projet, il soit en concordance avec les necessites du marche. Je vous remercie. 2017-04-25 13:53:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_1493117558original_7.jpgDeclaraţia premierului Sorin Grindeanu pe tema deciziei CEDO privind situaţia penitenciarelor din RomâniaȘtiri din 25.04.2017http://gov.ro/fr/stiri/declaration-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-sur-la-decision-du-cedo-concernant-la-situation-des-penitenciers-de-roumanieQuestion : M. le Premier ministre, nus avons deja une decision officielle de la parti du CEDO, dans 6 mois le Gouvernement de la Roumanie doit proposer un plan concret pour l`amelioration de la situation des penitenciers. Qu`est-ce que le Gouvernement de la Roumanie est en train de preparer maintenant apres cette decision officielle? M. Sorin Grindeanu: Permettez-moi de saluer cette decision qui ne conduit pas a l`heure actuelle,et je souligne, a l`heure actuelle dans la situation de payer de grandes sommes d`argent, mais elle nous oblige de proposer dans un delai de 6 moi a venir un plan de mesures concret, agree aussi par le Conseil des ministres, tout comme du Gouvernement de la Roumanie en sorte que le probleme - et je ne veux pas passer trop vite sur ce sujet, le probleme signalee par le CEDO doit commencer a etre resolu. Cette decision est la suite des problemes que nous avons, les problemes existants dans les penitenciers, dans six mois nous devenons venir avec les mesures. J`en ai discute il y a quelques dizaines de minutes avec M. le ministre Tudorel Toader; je suis persuade qu`il proposera a temps ce plan de mesures en sort que dans six mois nous puissions approuver ce plan et avancer avec des pas concrets et, en fin de compte - naturellement je voudrais pas parler de la possibilite extreme - de realiser des objectifs aui auraient dû etre fait ces 26 dernieres annees. Q : A votre avis, est-ce que ce delai de 6 mois nous avantage, c`est a dire avons-nous le temps de faire tout ce que le CEDO nous demande ? M. Sorin Grindeanu: Nous avons le temps, avons de realiser ce plan le temps comme il faut. Les mesures respectives doivent faire partie de ce plan en respectant periode de mise en œuvre. Mais je veux qu`elles soient tres bien fondees, c`est justement pour cela que j`ai discute avec M. le ministre Toader. Nous avons suffisamment de temps pour rediger ce plan de mesures, de proposer des mesures concretes, non pas seulement d`elaborer un plan, mais aussi de faire voir que nous sommes bien determines a la respecter - et je souligne - a respecter la decision CEDO et d`ameliorer les conditions des penitenciers, qui ne sont pas d`inventions, ce ne sont pas seulement de propos des uns ou des autres, mais des choses extremement graves, qui ont engendre de telles decisions. 2017-04-25 13:00:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-04-25-01-01-18big_sigla_guv_coroana_albastru.jpgPremierul Sorin Grindeanu a participat la emisiunea “Punctul de întâlnire” - Antena 3, moderată de Radu TudorȘtiri din 25.04.2017http://gov.ro/fr/stiri/2017-04-25 12:54:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_antena3_punctuldeintalnire-9970.jpgÎncep înscrierile la Programul Oficial de Internship al Guvernului RomânieiȘtiri din 24.04.2017http://gov.ro/fr/stiri/aujourd-hui-commencent-les-inscriptions-pour-le-programme-officiel-de-stage-au-gouvernement-de-la-roumanieLes jeunes interesses a suivre une carriere dans l`administration publique centrale peuvent se faire inscription a compter d`aujourd`hui au Programme officiel de stage du Gouvernement de la Roumanie. Le programme est destine aux jeunes Roumains ages de moins de 25 ans, etudiant ou jeunes diplomes d`une universite de Roumanie ou de l`etranger. Le formulaire d`inscription est disponible a l`adresse http://internship.gov.ro/profil, jusqu`au 9 mai 2017, 23h59. L`edition anniversaire du Programme officiel de stage du Gouvernement de la Roumanie 5eme edition aura lieu du17 juillet au 18 septembre prochains et met a la disposition des jeunes interesses 100 positions avec plus de 75 domaines d`etudes. Les participants au Programme beneficieront d`une bourse d`un montant de 1.000 RON/mois en vue de l`amortissement des coûts de subsidence pendant les deux mis du stage, dans les conditions où ils prendront part aux activites communes ou specifiques de l`institution accueillante, au moins 6 heures/jour. Cette annee, a la 5eme edition du Programme de stage d`autres 51 institutions accueillantes se sont jointes au Gouvernement de la Roumanie. En outre, grace au succes enregistres lors des editions anterieures, le Gouvernement offrira son expertise dans l`organisation des programmes de stage, y compris dans l`administration publique locale. Ainsi, plusieurs jeunes pourront s`impliquer dans les activites de l`administration publique, y compris au niveau local, en elargissant leurs opportunites de carriere. Parmi les engagements s inscrits dans le Programme de gouvernance 2017-2020, dans le cadre du point 6, respectivement point 15 du chapitre Politiques dans le domaine de l`education, du Programme de gouvernance 2017-2020, - le developpement des stages de pratique de specialite internship en tant que mesure pour la formation de citoyens actifs sur le marche du travail et - la mise en valeur du potentiel des diplomes de l`enseignement superieur et des chercheurs de la diaspora, le Gouvernement de la Roumanie soutiendra, par le biais du Ministere du Travail, le Ministere de l`Education Nationale et le Ministere de la Jeunesse et du Sport le processus de reglementation de l`organisation et du deroulement des programme d`internship en Roumanie. Le calendrier d`organisation et du deroulement de l`edition 2017 du programme dinternship est aussi structure : 24 avril - 9 mai: depot des candidatures on-line 9 mai - 28 mai: evaluation des candidatures on-line 29 mai - 18 juin - interviews on-line 26 juin annonce des resultats 17 juillet : ouverture du Programme d` Internship; 18 septembre: ifermeture du Programme Internship. Le Programme officiel d`internship du Gouvernement de la Roumanie a debute en 2003, avec 25 internes qui ont parcouru ce programme au niveau des structures du Palais Victoria. Les annees suivantes, le Programme a ete elargi successivement, au niveau des ministeres et institutions subordonnes, en sorte que, au seuil de la 5eme edition, parmi les anciens stagiaires du InternshipGovRo on compte 684 jeunes. 2017-04-24 17:13:00http://gov.ro/fisiere/stiri/17-04-24-05-17-03big_sigla_guv_coroana_albastru.jpgPremierul Sorin Grindeanu a discutat cu producătorii de vaccinuri o serie de soluții pentru preîntâmpinarea crizelor de vaccinuriȘtiri din 24.04.2017http://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-sorin-grindeanu-a-discute-avec-les-producteurs-de-vaccins-certaines-solutions-pour-la-prevention-des-crises-de-vaccinsLe Premier ministre Sorin Grindeanu a propose aujourd`hui aux grands producteurs de vaccins du marche roumain certains axes de d`action afin que soit assuree la predictibilite dans le processus de livraison des vaccins et pour prevenir dans le futur de potentielles crises. L`entrevue du chef de l`Executif et du ministre de la Sante, M. Florian Bodog, avec les representants de Pfizer, MSD Roumanie, GSK Roumanie et Sanofi a eu lieu au Palais Victoria, dans le contexte de la Semaine europeenne de l`immunisation 2017. Je pense que la situation devient effectivement une urgence. Je suis fermement determine que nous resolvions ensemble ce probleme. Je m`attends a ce que le Ministere de la Sante avec vous autres, les grands producteurs de vaccins, nous puissions avancer des solutions extremement claires et predictibles afin de ne plus avoir de problemes les annees a venir , a declare le Premier ministre Grindeanu. Les mesures proposees par le Chef de l`Executif ont en vue : Instituer un systeme efficace du management du vaccin ; Modifier la legislation dans le mode de l`achat dans le cas des vaccins, en sorte que le processus soit transparent et predictible ; Realiser un plan pluriannuel du necessaire de vaccins en Roumanie; Realiser un stock national de vaccins pour des situations sociales. Les representants des producteurs ont exprime leur disponibilite de travailler avec le Gouvernement pour la finalisation du mecanisme cense assurer la predictibilite, la souplesse et la continuite dans la livraison de vaccins et ont apprecie l`ouverture du Gouvernement pour le dialogue en ce sens. En outre, ils ont souligne l`importance de la cooperation dans la planification, afin d`assurer a temps les doses de vaccins qui pourraient etre necessaires. Le ministre de la Sante, M. Florian Bodog, a mentionne que le projet de la Loi du vaccin continue de se trouver au debat public et qu`il est ouvert a toutes les propositions, en sorte qu`il y ait finalement un cadre legal assurant un systeme fluide de livraisons des vaccins, ainsi qu`une information correcte de la population concernant l`importance de la prevention. L`entrevue avec les producteurs de vaccins sera reprise, dans la meme formule, dans environ deux semaines, pour la presentation des premieres conclusions et solutions concretes proposees. En outre, le Premier ministre continuera d`avoir des entrevues sur le meme sujet avec des associations des medecins, managers d`hopitaux, organisations non gouvernementales et d`autres representants du systeme de la sante dans notre pays. 2017-04-24 16:57:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_original_pharma-9925.jpgVizita premierului Sorin Grindeanu în județul BrăilaȘtiri din 21.04.2017http://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-dans-le-departement-de-brailaReunion de travail du Premier ministre Sorin Grindeanu avec les autorites locales - maires, vice maires, conseillers municipaux et departementaux, chefs des services publics et representants des hommes d`affaires et des agriculteurs M. Sorin Grindeanu: Bounjour, Je suis heureux de nous voir ! Bien que je me sois propose que ce ne soit pas le premier departement que je visite apres notre investiture, je vous dirai pourquoi, /.../ Sevil a plus de 30 departements où elle s`est deplacee, moi, un peu moins, 15 a 20, mais je suis heureux de me trouver ici aujourd`hui. Je veux que nous ayons une discussion. Comme j`aurais eu en avoir lorsque j`etais dans une salle où des representants du Gouvernement de Bucarest venaient prononcer de beaux discours que je suis convaincu que vous aussi en avez entendu chaque foiuis lors des visite des premiers ministres et d`autres responsables de Bucarest. Je puis dire cela parce que je proviens moi aussi de votre categorie des autorites locales, ayant ete vice maire, president de conseil departemental et je connais les problemes auxquels vous vous confrontez chacun de vous et, avec l`equipe qui m`accompagne, nous chercherons a les resoudre. Je dis que je me suis senti oblige de venir ici parmi les premiers departements a visiter parce que la personne qui m`a aide au cours d`une campagne, pas facile, l`ete dernier, pendant deux mois a remporter les elections locales a Timis et dont, je pense, vous avez senti l`absence, est mon ami et collegue du Gouvernement, Mihai Tudose. C`est luis qui me poussait a changer ma trajectoire vers l`administration locale c`est naturellement un aspect que je tenais a vous faire connaitre, car il connait maintenant tres bien le departement de Timis, probablement bien mieux que beaucoup qui y habitent. Comme vous voyez, et comme vient de dire M. le president, je suis accompagne par Mme le vice-Premier ministre Sevil Shhaideh, qui, chaque fois et a toutes les reunions, de ce genre,pendant la seconde partie de la reunion se penche sur les details techniques concernant la presentation du PNDL, tout ce que nous envisageons d`y faire en matiere administrative et tout ce que envisageons de faire sur le plan legislatif, en repondant en toute transparence a toutes les questions que vous allez poser. Je tiens a vous mentionner quelques unes des priorites que nous avons dans l`immediat, mais pas avant que vous sachiez certaines choses que vous avez ressenties relevant de l`agriculture. Je sais que vous aurez aussi un entretien de travail separe avec M. le ministre Daea, c`est pourquoi je qu`ils vous en parle directement, comme cela le caracterise, mais je pense qu`il faut mentionner et souligner certains aspects qui constituent une premiere dans notre pays ces dernieres annees. Pour la premiere fois, jusqu`a maintenant, il y a a peine une semaine, 96,7 % des subventions sont payees, fin mars debut avril dans tout le pays, ce qui fut un effort de plus de 2,2 milliards d`euros fonds europeens. Nous nous sommes ainsi places en 1ereplace au sein de l`UE. Nous pouvons nous placer aussi en 1ere place dans certaines categories d`activite. Il est tres important, de notre point de vue, cette infusion de fonds, venue a temps, cet argent entrant dans l`economie contribuant a la croissance, aidant tout d`abord les agriculteurs a realiser leurs plans comme il faut, sans entrer dans les credits, sachant bien sur quoi ils peuvent compter. En passant a une autre sujet, je sais qu`il y a ici des maires de tus les partis politiques, ce qui est tres bien. Partout où je suis alle ces derniers mois je fais un appel, les elections ayant pris fin, que ls gens nous ont elus comme maires, vice maires, conseillers, presidents de conseil locaux ou departementaux, senateurs ou deputes pour faire quelque chose, ce que nous avons promis aux gens. Le temps est venu de lisser de cote la politique pour un certain temps, pour nous occuper effectivement d`administration, car c`est bien pour cela que nous avons ete elus a mettre en œuvre pendant ces trois ans et demi ce que nous avons promis. Au moment où nous parvenons a le faire les autres questions politiques seront resolue d`elles memes. C`est pourquoi, mon appel de laisser de cote ce qui ne concerne pas l`administration et la bonne marche du pays, sans nuances politiques, car elles n`y sont pas importantes. Il y aura encore des elections dans plus de trois ans. Des details concernant le PNDL II vous seront precises par Mme vice-premier ministre Sevil Shhaideh, je ne veux que vous vous dire une seule chose, nous avons eu la premiere phase de ce programme, concue en 2013, dont nous avons parle au Parlement, ce que nous sommes en train de faire c`est de mettre fin a la premiere phase et en demarrer la seconde. Rien que si l`on prenait en compte le nombre des dossiers, de projets deposes au Ministere du Developpement par les autorites locales, cela nous temoignera de la reussite de ce programme national. S`il ne l`avait pas ete, alors certainement les gens ne se seraient pas presses de deposer des projets, comme ils l`ont fait le mois dernier. Ce fut une reussite parce qu`on a realise beaucoup d`objectifs dans les communautes locales, on a cherche ainsi a reduire l`ecart entre la ville et le village, de meilleures conditions de vie pour les citoyens, c`est ce que nous souhaitons tous. C`est pourquoi, une fois termine le PNDL 1er, de lancer le PNDL II. Initialement ont ete deposes plus de 12000 projets, or on en avait estime auparavant 5.000, mais voila, on a depose plus de 12.000 de projets. Naturellement, beaucoup d`entre eux sont des idees et certains d`entre vous n`aimerez pas ce que Mme le vice-premier ministre vous dira, mais nous devons utiliser toutes les ressources financieres possibles en sorte afin que l`on puisse realiser autant de projets que possible, pouvant diminuer y compris certains fonds du Ministere de l`Agriculture, des fonds europeens, car nous irons vers les criteres du PNDL II et je veux que l`on utilise, cela doit etre bien clair pour tout le monde, nous devons faire appel a une gamme plus large de sources de financement pour avoir un nombre plus grand de projets pouvant etre finances de plusieurs sources de ce genre, ce qui est extremement important. Naturellement, comme il y a plus de 12.000 projets deposes, les sommes aussi du budget sont plus grandes que ce a quoi nous avions pense. Pendant cette periode il y a au Ministere du Developpement une analyse cherchant a choisir les projets en conformite avec vos criteres, vous les savez, pour qu`ils soient eligibles. . Maintenant, une question qui aurait dû exister a Galati, selon le souhait de Mihai Tudose, mais cela aura lieu a Braila. Je sais que malheureusement je ne suis pas venu trop souvent dans la zone, mais je e ferai. Je comprends que le probleme no. 1 est celui concernant le pont sur le Danube, Brăila vers Tulcea. Naturellement, Mihai y a fait lobby et je puis vous dire où nous en sommes actuellement de ce point de vue. Le cahier de charges et la documentation ont ete remis a ANAP, la celebre agence que nous tous connaissons et a laquelle je pense que beaucoup ont des reproches a faire, concernant les marches publics. Partout lors de reunions de ce genre il y a eu de maires ou conseillers qui s`en sont plaints. C`est une probleme que nous devons, en effet resoudre plus vite, car il y a la une totale desorganisation, il est inadmissible que tout le systeme, toute l`administration locale ou meme centrale, aille dans un mecanisme extremement lourdaud comme celui des marches publics, actuellement. Et ce sont des choses que nous allons remedier de maniere urgente. Et pour revenir au pont de Braila, la documentation est a l`ANAP, , en attendant son point de vue vers la mi mai, au plus tard fin mai. Il y aura le circuit d`obtention des visas aux comites interministeriels et tout ce qu`il y a ensuite, pour etre lance sur le SEAP pour la demande d`offres. Je pense que c`est un pas extremement important, il s`agit de fonds europeens. Nous savons que c`est un objectif extremement cher, on pense en un premier moment a presque 500.000 millions ou meme davantage, mais l`argent existe, argent europeen que nous pouvons utiliser pour ITI Delta du Danube, le probleme est que nous ne devons pas perdre le temps. En fait c`est un probleme d`infrastructure que nous avons depuis tout le temps apres notre adhesion a l`UE, mais jusqu`a maintenant ce fut plutot un probleme a discuter, moins a realiser. Il y a eu aussi un projet dresse par l`ancien exercice budgetaire pour le nouvel exercice budgetaire, au lieu d`achever les projets 2007 - 2013. Je n`aime pas toutefois, ni moi, ni mes collegues, parler d`heritages difficiles il ; faut prendre les choses avec passif et actif et aller de l`avant comme j`en discute souvent avec Mme le vice-premier ministre Cette question d`infrastructure est extremement importante tant pour l`economie, que pour la vie quotidienne des gens. Si l`on regarde un carte actuelle de l`Europe, nous constatons que sommes un peu comme une ile, tous les trajets importants cherchent a nous contourner, ce qui sera un grand probleme pour l'economie et, comme je viens de dire sur la vie quotidienne des gens. De ce point de vue, le chef de file en la matiere est ici M. le ministre Mihai Tudose, qui surveillera le deroulement urgent des procedures, discussions avec la Commission europeenne, en respectant ses indications. Nous viendrons avec un projet de loi pour les investissements strategiques afin de diminuer les periodes de pre execution - etudes de faisabilite, dedommagements, contestations, des CNSC, termes de jugements, tout cela, periode qui parfois est plus longue que l`execution en fait de `un certain objectif. Il y en a des cas celebres, le plus connu par vous aussi et le peripherique de Bacău, dont le contrat, apres 17 ans de procedures maintenant a ete resilie. C`est un cas que nous voulons marquer dans l`histoire, en respectant dorenavant toutes les regles de transparence et les criteres recommandes par la Commission europeenne. Je ne vais pas vous en entretenir beaucoup, je sais qu`il y aura un debat, vous voyez a la television des commentaires sur la salarisation unitaire et de beaucoup d`autres choses vous en etes bien informes, probablement. Ce qui est certain c`est que dans peu de temps ce projet entrera au Parlement où il est tres bien d`etre discute, pour avoir des amendement faits de bonne foi, pour pouvoir les inserer dans le projet. C`est pourquoi le debat au Parlement est la meilleure solution pour l`apparition de cette loi, ayant la legitimite confere par toutes les forces politiques. Mme Sevil vous dira aussi que nous proposons le Code administratif, important pour les elus locaux et non seulement pour eux. , mais pour toute l`administration. Je pense que nous devons sortir de cette hypocrisie de l`administration : il y a un prefet, haut fonctionnaire public qu`il est difficile, depuis 2004, ou je ne sais plus depuis quand, de changer, parce que ce sont de hauts fonctionnaires publics. C`st une hypocrisie ! Chaque fois que le Gouvernement a change, les prefets, sous prefets, etc., aussi ont ete changes. Nous nous mentons depuis 13 ou 14 ans, quel que soit le gouvernement pendant ce temps. C`est pourquoi, le prefet etant un representant de l`Etat dans le territoire, il est normal de - este normal de faire en sorte que ces changements qu`un prefet, ayant le salaire d`un secretaire d`Etat, puisse etre remplace comme un autre secretaire d`Eta, en sortant donc de cette hypocrisie durant de 13 - 14 ans. Plus encore, ce processus se prolongeant, nus coûte beaucoup. Le prefet est dans la categorie des hauts fonctionnaires publics, inspecteurs gouvernementaux allant a travers le departement compter les trous dans les routes ou accomplir les attributions du prefet du departement respectif. Ils sont paye de l`argent public, c`est une question qui nous preoccupe, une question d`hypocrisie qui dure trop longtemps. Plus encore, y compris les chefs des deconcentres sont les representants des ministeres, devant appliquer le Programme de gouvernance dans le departement, programme votes par les gens. Ici aussi nous devons trouver des solutions aussi vite que possible. /...;../ Representant d`agriculture: Je travaille dans l`agriculture et j`ai une liste de probleme que je m`attendais a pouvoir discuter. Etes-vous dispose a organiser une telle reunion ?. M. Sorin Grindeanu: Certainement. Je fais confiance au dynamisme du ministre de l`Agriculture, M. Daea. Nous commencerons meme des la semaine prochaine. Mardi j`aurai des entretiens avec les grands investisseurs et ensuite je descendrai m`occuper des problemes de differentes branches, les 20 compagnies roumaines. Ce pourquoi, je vous prie de prendre contact avec M. Daea et je viendrai la où vous deciderez organiser la reunion. Le representant de l`agriculture: est-ce une promesse? M. Sorin Grindeanu : Oui. Et je tiens a vous dire encore quelques chose a la fin. Etant a Braila, sous la coordination de M. le ministre Tudose, je dois m`inscrire dans ce qu`il m`a dit de faire Le Ministere du Developpement et le Gouvernement ont fait quelque chose d`1important, nous avons approuve la Strategie de decentralisation de la Roumanie. C`est un aspect dont on parle comme des autoroutes, depuis des annees, sans un resultat concret. Le Ministere du Developpement a propose la Strategie, et nous l`avons approuvee le premier pas que nous avons fait la semaine derniere. Les trois prochains mois chaque ministere devra adopter ses propres strategies de ligne de decentralisation et ensuite nous devrons passer a l`elaboration d`actes normatifs pour chaque ministere afin que le processus de decentralisation soit finalise en 7 mois. Par cette decentralisation, absolument normal, soyez persuades que sont decentralisees aussi les responsabilites, non seulement les ressources, ce qui est une approche correcte. J`ai tenu a vous dire cela parce que c`est un processus extremement important pour nous et cela aurait dû avoir lieu depuis longtemps. J`espere bien qu`avant la fin de l`annee tous ces ministeres puissent faire ce qu`ils doivent faire en vue de cette decentralisation, les strategies internes, afin que durant les quatre mois a venir, l`on puisse adopter les actes normatifs en vue de cette decentralisation. J`ai tenu a vous dire tout cela car c`est l`une de nos priorites pour cette annee. Je vous remercie beaucoup! Bonne chance ! Conference de presse M. Sorin Grindeanu: Premierement, permettez-moi de vous saluer une fois de plus. Cette visite a Braila s`inscrit dans un programme de visites que j`ai entreprises en compagnie de Mme la vice-premier ministre Shhaideh şet avec une partie de l`equipe gouvernementale, en fait, bien souvent j`ai ete accompagne par M. le Tudose, pst M. le ministre Daea et d`autres titulaires de portefeuilles afin de voir et de discuter sur place differents problemes specifique a chaque departement. Aujourd`hui notre visite fut partagee en trois parties : d`une part, M. Daea a discute des aspects specifiques concernant l`agriculture, et tout ce qu`il a fait jusqu`a maintenant il a bien fait. D`autre part, tout comme il arrive dans chaque departement, Mme la vice-premier ministre Sevil Shhaideh a discute avec les autorites locales du PNDL II, du Code administratif, de toutes les propositions, programmes et projets que nous voulons mettre en œuvre dorenavant. Accompagne par M. Tudose, j`ai visite deux des compagnies importantes de votre departements - un investissements etranger et une fabrique traditionnelle en Roumanie, PROMEX. J`ai voulu voir quel est encore le stade, ce que peut fabriquer une entreprise qui importante non seulement a ce departement, mais a notre pays, qui exporte beaucoup maintenant et qui doit etre soutenue et impulsion nee dans son activite pour pouvoir de developper. Et, a ce sujet, je saisis le fait qu`a ma droite il y a est le titulaire d`e deux projets de lois pour deux programmes extremement importants, je tiens a vous faire connaitre deux mesures de notre programme de gouvernance. D`une part, la loi pour les projets strategiques. Du point de vue de l`initiateur, le Ministere de l`Economie, le ministre Mihai Tudose, les elements en la premiere phase ont ete discutes a l`interieur. Il y a maintenant une periode où ils seront analyses par des specialistes, et assez rapidement cette loi visant des projets strategiques sera soumise au debat public, envoyee au Parlement comme vous le savez. Le second element qui releve directement de la visite faite a la PROMEX, je dois vous dire que dans la meme phase se trouve la Loi pour la constitution du Fonds souverain d`investissements C`est un aspect assume au sein du Ministere de l`Economie, le ministere titulaire, mais ses aspects ont ete discutes non seulement au Ministere de l`Economie, mais aussi au sein d`comite interministeriel. . Il y a maintenant une periode d`une semaine ou deux d`analyses avec des specialistes qui ne font pas partie de cette commission en sorte que la Loi soit bien fondee, pouvant etre envoyee au Parlement je disais que c`est une liaison plutot directe avec la visite a la PROMEX, pace que nous, par ce que nous concevons pour ce Fonds souverain d`investissements ce sera la re industrialisation de la Roumanie et PROMEX, de ce point de vue est un partenaire eligible pour se faire inscrire dans ce fonds d`investissements. Naturellement, la partie difficile fut pour Mme la vice-premier ministre qui a dû expliquer et clarifier tous le elements et criteres attenant au PNDL II. Je puis vous dire encore que j`ai eu un arret non programme, compte tenu de la Fete de ce jour, en compagnie de M. le ministre, nous nous sommes arretes a l`Eglise grecque naturellement, en joignant l`agreable a l`utile, l`eglise etant inscrite elle aussi dans le POR pour etre renovee et rehabilitee avec des fonds europeens. Je suis optimiste que cela deviendr un projet eligible, pouvant beneficier de ce genre de fonds... Mme Sevil Shhaideh: C`est un projet eligible. M. Sorin Grindeanu: Pouvant ainsi beneficier de ces fonds europeens et rehabiliter ce symbole. 2017-04-21 14:17:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_04_resize1.jpgDeclarația premierului Sorin Grindeanu cu privire la atentatul de la ParisȘtiri din 21.04.2017http://gov.ro/fr/stiri/declaration-du-premier-ministre-sorin-grindeanu-sur-l-attentat-de-parisQuestion : Comment voyez-vous ce qui vient de se passer en France, compte tenu aussi des elections de la fin de la semaine ? M. Sorin Grindeanu: Premierement permettez-moi d`adresser des condoleances a la famille du policier tue et adresser notre solidarite ; en outre j`adresse nos meilleurs pensees aux blesses, faisant le vœux que leur etat evolue positivement. Nous condamnons a la fois de telles attaques, qui ne devraient pas seulement etre condamnees, mais contre lesquelles on devrait mettre en place une meilleure prevention. A tout cela je pense que les autorites de chaque pays savent le mieux comment repondre. J`adresse une fois de plus notre solidarite et condoleances a la famille du policier tue, ainsi que notre soutien aux autorites francaises dans la lutte contre ce que, malheureusement, a lieu de plus en plus en Europe. Je vous remercie ! 2017-04-21 11:01:00http://gov.ro/fisiere/stiri/big_original_02_resize1.jpg