21 mai - Déclarations du Premier ministre Ludovic Orban au début de la réunion du gouvernement

21 Mai

Ludovic Orban: Bonjour. Je suggère que nous commencions. Monsieur le ministre, sommes-nous prêts avec l'ordonnance d'urgence sur le régime d'État pour les grandes entreprises?

Florin Cîțu: Aujourd'hui, nous présenterons en première lecture le schéma du mémorandum lors de cette réunion gouvernementale et lors de la prochaine réunion nous devrons l'approuver. Je présenterai les principaux détails aujourd'hui.

Ludovic Orban: Vous voulez dire?

Florin Cîțu: Ce dont nous avons discuté, un plafond maximum de 8 milliards de lei à travers ce schéma. Les entreprises dont le chiffre d'affaires est supérieur à 20 millions d'euros seront éligibles et le système garantira jusqu'à 80% des prêts, également pour une période de six ans, mais avec une bonification d'intérêts de 50% maximum. ..

Ludovic Orban: Donc maximum 50%.

Florin Cîțu: C'est exact, le régime a été notifié à la Commission européenne par le biais du Conseil de la concurrence et nous négocierons les détails du régime, nous le ferons exactement avec la Commission européenne, comme nous l'avons fait chez PME Invest.

Ludovic Orban: Le fonds de roulement et les prêts à l'investissement sont-ils un produit attendu sur le même mécanisme que PME Invest?

Florin Cîțu: Exact, oui.

Ludovic Orban: D'accord. Comme vous le savez, la décision du Parlement d'adopter l'état d'alerte nous a compliqué l`existence et la distribution de masques aux personnes vulnérables, ce qui devait initialement se faire selon le mécanisme que nous avions pensé, par le biais du Ministère du Travail et avec le soutien de la Poste, était compliquée. Le Gouvernement a été mandaté par le Ministère de la Santé. Monsieur le ministre Tătaru, sommes-nous prêts avec le projet d'acte normatif?

Nelu Tătaru: Oui, nous l'avons. Je voudrais vous demander d'ajouter à la liste supplémentaire l'Ordonnance d'urgence du gouvernement sur l'octroi par le Ministère de la Santé par le biais des directions de la santé publique départementales et de la municipalité de Bucarest des autorités publiques locales du nécessaire de masques de protection pour les familles et les personnes défavorisées au sein des unités administratives, ainsi que pour compléter le budget du Ministère de la Santé à partir du fonds de réserve budgétaire à la disposition du Gouvernement prévu dans le budget de l'État pour 2020.

Ludovic Orban: Avec 150 millions, comme convenu, oui?

Nelu Tătaru: Oui, 150 millions.

Ludovic Orban: Donc, ceci, pour un masque pouvant aller jusqu'à 2 lei, pour un nombre de bénéficiaires d'environ 1,1 million - non, cela est estimé, les bénéficiaires de diverses formes de soutien basées sur la loi sur le revenu minimum garanti et les bénéficiaires de l'allocation de soutien. N`est-ce pas? Ici, le Ministère du Travail devrait examiner très attentivement, pour n`omettre aucune catégorie de la distribution de masques. Bien sûr, ils ont compliqué notre existence. Nous devons maintenant attendre des administrations locales. Celles-ci envoient aux directions de santé publique le nombre de bénéficiaires dans chaque localité. Centralisez les informations et en fonction de cela vous savez exactement combien de masques nous allons acheter.

Nelu Tătaru: Oui, et nous distribuons ensuite des masques via les DSP aux autorités locales.

Ludovic Orban: Je comprends. Il doit être opérationnalisé à pleine vitesse et ici nous avons besoin de délais courts, et pour que les autorités locales nous envoient la liste des bénéficiaires, les DSP ne doivent pas attendre, elles doivent nous envoyer immédiatement, l'achat doit être effectué, bien sûr, conformément aux dispositions de la loi 55. qui nous permettent une procédure d'achat rapide. Ici, l'achat doit être effectué de manière transparente, il ne doit pas y avoir de discussion sur le prix le plus bas, puis la distribution des masques doit être rapidement assurée, pour atteindre les personnes vulnérables le plus rapidement possible. Madame la Vice-première ministre, vous savez qu'un rapport doit être soumis au Parlement sur l'état d'urgence, et ici les ministères et autorités concernés devraient, dans la pratique, présenter les travaux effectués pendant l'état d'urgence. Je vous demanderais de coordonner ce processus.

Raluca Turcan: Oui, monsieur le premier ministre. Il est nécessaire de concrétiser toutes les actions institutionnelles dans un rapport sur l'état d'urgence. Si nous commençons par une analyse comparative entre la Roumanie et d'autres pays qui sont entrés avec nous dans cette crise sanitaire mondiale, nous pouvons voir que l'évolution de la Roumanie a été clairement supérieure. Cela est dû à un effort commun entre les pouvoirs publics, la société civile, les entreprises et un respect particulier de la population pour les mesures prises par le gouvernement en matière de distanciation sociale et de règles de santé. C'est pourquoi nous espérons terminer ce rapport d'ici la fin de la semaine prochaine. qui sera dirigé à trois niveaux principaux, à savoir: les ordonnances d'urgence du gouvernement, les ordonnances militaires, les mesures spécifiques des ministères et tout cela dans un contexte particulièrement difficile, non seulement au niveau international mais aussi au niveau national. N'oublions pas que nous n'avions aucun stock, un parlement hostile, des institutions affaiblies et dé professionnalisées et insuffisamment peuplée de professionnels et ces choses seront très bien reflétées dans l'analyse que nous ferons.

Ludovic Orban: Merci, Mme la vice-première ministre. Oh, Belina! J'ai de bonnes nouvelles pour toi. Après une longue période au cours de laquelle l'île de Belina et le Bras Pavel ont erré entre les mains des amis de Teleorman du PSD et de Dragnea, l'île de Belina reviendra aujourd'hui à l'administration d'État. Aujourd'hui, on signera le procès-verbal de la prise de contrôle par les Eaux roumaines de l'Ile de Belina et du bras Pavel. Et la reprise, c'est pourquoi il y a eu un retard par rapport au plan que nous avions, se fera sans les contrats conclus par le Conseil départemental, c'est-à-dire le bénéficiaire, vous savez très bien, Tel Drum et, pratiquement, la reprise sera propre. Bien sûr, après cela, tout ce qui a été construit illégalement sur l'île de Belina doit être vu et toutes les mesures nécessaires y doivent être prises. Ici, le Ministère de l'Environnement devra préparer un Arrêté du gouvernement dans lequel réglementer tous les aspects liés à l'administration de l'Ile Belina et du bras Pavel. Monsieur le secrétaire d'État.

Secrétaire d'État: Je comprends, M. le Premier ministre. Nous viendrons avec ...

Ludovic Orban: Nous attendons rapidement l`Arrêté du gouvernement, afin de mettre fin à ce triste épisode par lequel les barons rouges ont tenté de transformer les propriétés de l'État roumain en leur propre domaine. M. le ministre Ciucă, le contrat avec IAR pour la modernisation du Şoim.

Nicolae Ciucă: Monsieur le Premier ministre, comme nous nous sommes engagés lorsque nous nous sommes rendus ensemble à l'IAR Craiova, nous avons terminé tout ce qui a signifié la documentation technique afin de pouvoir entamer la procédure de passation de marchés pour la modernisation des avions  l'IAR-99 et mise à niveau des avions Şoim et de cette façon nous attendons que l'usine de Craiova présente la proposition technique et financière. Nous espérons que dans un mois ou pas plus d`un mois que nous conclurons le contrat, cela signifie ...

Ludovic Orban: Quelle est l'allocation financière?

Nicolae Ciucă: Il a une allocation financière. La première étape 60 millions, la deuxième étape environ 40 millions. À ce titre, l'usine de Craiova a toutes les chances de pénétrer cette partie pertinente de l'industrie de la défense roumaine.

Ludovic Orban: Merci, monsieur le ministre. Je suis convaincu que les autres projets de revitalisation de l'industrie de la défense se poursuivront.

Nicolae Ciucă: Monsieur le Premier ministre, nous avons eu aujourd'hui une réunion avec les dirigeants syndicaux de l'industrie de la défense, nous avons discuté avec eux de tous ces aspects, à la fois de leurs problèmes et de nos besoins et exigences, mais je pense que tout ce dont nous avons discuté avec M. le ministre de l'Économie, Virgil Popescu, a été réalisé jusqu'à présent et nous pouvons continuer avec l'espoir que l'industrie de la défense en Roumanie sera réhabilitée.

Ludovic Orban: J`ai demandé aussi qu`on  améliore le mécanisme de compensation, afin que nous puissions bénéficier du transfert de technologie et de la réalisation de capacités industrielles pour chaque achat que nous effectuons.

Nicolae Ciucă: Exactement, toutes nos décisions se concrétiseront dans les activités et les actions d'achat que nous entreprendrons dans la prochaine période.

Ludovic Orban: Merci beaucoup, monsieur le ministre.

Nicolae Ciucă: Je vous remercie.

Ludovic Orban: Nous avons également un objectif qui a été établi, à savoir la distribution de l'aide alimentaire au sein du  POAD, M. le ministre Boloș.

Marcel Boloş: Oui, il y a 1.188.000 bénéficiaires qui attendent cette mesure et nous arrivons aujourd'hui avec un projet d'ordonnance d'urgence qui réglemente le système de distribution de ces colis alimentaires. En outre, nous avons également des kits d'hygiène corporelle, qui atteindront généralement les personnes qui ont de faibles revenus et qui sont menacées de pauvreté, et il y a également un projet d'acte normatif attendu par l'industrie alimentaire, car nous parlons d'un paquet contenant ...

Ludovic Orban: Quelle est la valeur de l'allocation des fonds européens?

Marcel Boloş: 225 millions d'euros. Et voici quelques exemples: pour la farine blanche, nous soutenons l'industrie de la boulangerie en la matière avec 35 000 tonnes de farine blanche, qui devraient être achetées sur le marché et atteindraient les emballages alimentaires ou, un autre exemple, concernant la farine de maïs, 28.000 tonnes. C'est donc un projet que l'industrie alimentaire attend et en même temps ...

Ludovic Orban: La procédure d'appel d'offres ...

Marcel Boloş: Cela a été conclu, les contrats sont conclus. La distribution du paquet d'hygiène corporelle commence le 4 juin et la distribution des paquets de nourriture commence le 15 juin.

Ludovic Orban: Je pense que c'est le bon moment pour la distribution de ces paquets, qui toucheront les personnes en situation défavorable et grâce à ...

Marcel Boloş: Oui, et nous commençons par les dfépartements touchés par la crise d coronavirus, nous essayons de faire parvenir le plus rapidement possible ces aides aux départements les plus touchés par les problèmes actuels, dans le domaine de la santé publique.

Ludovic Orban: Merci, monsieur le ministre! Merci également aux médias.



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire

  • Galerie de photos

    Galerie de photos

    Des photos des événements et des activités auxquels participe le Premier ministre, et des activités déroulées au palais Victoria

    Lire la suite
  • Communiqués

    Communiqués

    Les communiqués de presse les plus récents sur le travail du Premier ministre et du Conseil des ministres du gouvernement.

    Lire la suite
  • Gouvernance

    Gouvernance

    La situation politique difficile à laquelle Roumanie est confrontée aujourd'hui nécessite la promotion d'un programme gouvernemental doté d'objectifs à court terme qui préparera les réformes nécessaires pour moderniser la Roumanie dans un esprit européen.

    Lire la suite
  • Conseil de Ministres

    Conseil de Ministres

    Le Premier ministre conduit le Gouvernement et coordonne l`activité de ses membres dans le respect des leur attributions

    Lire la suite