Déclarations du Premier ministre Ludovic Orban et d'autres membres de l'Exécutif au début de la réunion du Gouvernement

13 Février

Ludovic Orban: Avant de vous demander des propositions supplémentaires pour l'ordre du jour, je voudrais aborder quelques sujets. Le premier sujet concerne les mesures de prévention et de lutte contre le coronavirus. Elles doivent être traités avec le plus grand sérieux. Je sais que vous avez déjà eu des comités pour les situations d'urgence. Il y a des décisions prises, des ordonnances d'urgence publiées au Journal officiel. Fondamentalement, tous les achats peuvent être effectués dans une procédure rapide. Je vous demanderais, Monsieur le Ministre Costache, de nous présenter comment nous avons préparé les mesures à prendre.

Victor Costache: Cher M. le Premier ministre, tout d'abord, je voudrais vous assurer que, pour le moment, en Roumanie, il n'y a pas de cas d'infection à coronavirus, avec la nouvelle souche 2019. Le dernier soupçon d'infection à coronavirus était hier soir, tard. Il s'agissait du patient de Reșița, qui avait une symptomatologie pseudogripale et, étant un assistant qui avait travaillé en Allemagne, en contact avec des patients atteints de coroanavirus, il y avait un soupçon important. Les tests sont négatifs, donc le diagnostic n'est pas confirmé. Comme vous le savez, depuis janvier, j'ai mis en place le Comité interministériel et j'ai travaillé chaque semaine avec des collègues du Ministère des Affaires Intérieures, du Ministère des Affaires Etrangères, du Ministère des Transports, pour élaborer un plan d'action conjoint. La semaine dernière, une ordonnance conjointe avec le Ministère de l'Intérieur a été adoptée au cours de la réunion du gouvernement pour rétablir les stocks de produits biocides, de matériaux de protection, de matériaux et d'équipements sanitaires. J'ai considéré le «scénario de cas de crise» lorsque nous avons fait ces stocks et, comme vous l'avez dit, tout s'est bien passé, il y a des procédures d'achat d'urgence qui sont menées par le Ministère des Finances. En parallèle, nous avons la capacité de diagnostic en Roumanie, à Bucarest, et, jusqu'à la fin de la semaine, trois autres centres dans le pays, afin de ne pas déplacer les échantillons d'un bout à l'autre du pays et nous avons également mis en place par l'entrée en vigueur de l'Ordonnance d'urgence publiée au Journal officiel, les mesures de quarantaine pour la première fois.

Ludovic Orban: Donc, quasiment toute personne qui vient d'une zone d'épidémie est mise en quarantaine.

Victor Costache: Absolument.

Ludovic Orban: Toute personne soupçonnée d'être porteuse de coronavirus est mise en quarantaine. Quelle est la durée de la quarantaine?

Victor Costache: 14 jours. Nous suivons les protocoles internationaux élaborés par l'ECDC et le CDC, le troisième jour un test PCR pour coronavirus est effectué puis répété à la sortie. Aussi, en ce moment ...

Ludovic Orban: Au niveau européen, avez-vous établi avec vos collègues ...?

Victor Costache: Absolument. L'ECDC est l'Agence européenne pour le contrôle des maladies, coordonnée par Mme Andrea Ammon, avec laquelle nous sommes connectés chaque semaine, et même aujourd'hui, c'est une réunion - j'ai absente de la réunion de Bruxelles pour assister à la réunion du gouvernement - et en Roumanie, elle est représentée par le secrétaire d'État Nelu Tataru, qui nous informera cet après-midi des mesures à prendre au niveau européen. Nous vous tiendrons au courant en temps réel.

Ludovic Orban: Vous savez que la discussion portait sur le développement de centres régionaux, pour nepas faire venir les éventuels contaminés à Bucarest. Des emplacements ont-ils été identifiés?

Victor Costache: Pour l'instant, nous suivons les protocoles recommandés par nos spécialistes et les 10 premiers cas seront traités à "Matei Balș", puis les autres hôpitaux pour maladies infectieuses du pays seront utilisés: Iasi, Timisoara, Cluj.

Ludovic Orban: Iasi, Timisoara, Cluj. J'ai compris. Vous voyez que vous avez l'ONAC - Office National des Achats Centralisés, ils doivent effectuer la procédure à la vitesse maximale.

Florin Cîțu: Nous attendons du Ministère de la Santé les spécifications et les indicateurs et nous procéderons à l'achat dans les plus brefs délais. Mais nous communiquerons /.../

Ludovic Orban: Aviez-vous les scanners thermiques à installer dans les aéroports?

Florin Cîțu: L'argent aussi est pris pour les scanners.

Ludovic Orban: Je comprends. Fondamentalement, l'allocation provient du fonds de réserve du gouvernement, les montants nécessaires pour ...?

Florin Cîțu: Exactement.

Ludovic Orban: D'accord. Monsieur le ministre Bolos, j'ai pris la décision de ne pas faire publier les ordonnances d'urgence que vous avez soumises lors de la réunion du gouvernement. Le sujet est beaucoup trop délicat, les dénonciateurs qui font du tort à la Roumanie en bloquant le processus d'absorption, ont déjà commencé à envoyer toutes sortes d`accusations. Le sujet est beaucoup trop délicat, s`agissant des fonds européens, nous ne sommes en aucun cas autorisés à affaiblir les procédures que nous avons envisagées et surtout le plan de mesures, afin qu'ils fassent l'objet d'actes normatifs qui soient discutables et contestables.

 

Pour cette raison, je vous demande de préparer sur chacune des mesures des solutions réglementaires, et où une loi est nécessaire, préparez le projet de loi et soumettrons les projets de loi par le biais des groupes parlementaires, et où la loi n'est pas nécessaire - je sais très bien que le lancement le programme d'expansion de la distribution de gaz, au moins pour l'exercice en cours, peut également être réalisé par le biais d'actes normatifs qui n'ont pas force de loi par le biais des Arrêtés du Gouvernement (HG) - ou des arrêtés ministériels - et, partout où vous pouvez réglementer par HG ou par arrêté ministériel, procédez en conséquence, et pour ce qu`il faut des règlementations par des lois, préparez un projet de loi à soumettre au Parlement. Quant aux appels à projets sur le capital humain, êtes-vous prêt?


Marcel Boloș: Il y a actuellement dix appels à projets que nous nous préparons à lancer entre février et mars 2020, la valeur de ces appels à projets est d'environ 250 millions d'euros et plusieurs catégories de bénéficiaires sont ciblées. Tout d'abord, la diaspora, où nous comptons relancer l'appel à projets sous une forme revisitée et adaptée à l'objectif pour lequel nous lançons cet appel, respectivement pour assurer la création d'emplois et d'opportunités d'affaires pour ceux qui sont à l'étranger. La deuxième catégorie importante est celle des étudiants. Nous voulons lancer un test pilote pour les étudiants qui sont en dernière année et qui ...


Ludovic Orban: Cela signifie simuler un financement de démarrage, non?

 

Marcel Boloș: Oui. Surtout dans le domaine des domaines techniques.


Ludovic Orban: étudiants en dernières années.


Marcel Boloş: Oui, mais surtout dans le domaine des domaines techniques qui intéressent la Roumanie du point de vue des meilleures technologies et pour voir comment fonctionne un tel appel pilote, afin que plus tard, dans la prochaine période de programmation, pour voir si .. .


Ludovic Orban: Êtes-vous prêt pour une information?


Marcel Boloş: Oui.


Ludovic Orban: On en discute?


Marcel Boloş: Je veux vous demander ...


Ludovic Orban: Madame Turcan, concernant l`école après l`école, avez-vous identifié des solutions?


Raluca Turcan: Oui, M. le Premier ministre. Le Ministère des Fonds Européens est en mesure de lancer la semaine prochaine un appel à projets sur les fonds européens pour piloter le programme àcole après l`école à partir de la rentrée prochaine, soit septembre 2020. Ce projet aurait une valeur de 20 millions d'euros, le demandeur serait le Ministère de l`Education Nationale, et les bénéficiaires seront des élèves de la quatrième classe des zones à risque, des familles défavorisées et ces fonds seront pratiquement alloués, par le biais du Ministère de l'Education, directement aux écoles, afin qu'elles puissent réaliser le programme l`école après l'école en valeur de 200 lei par élève.

 

Ludovic Orban: Oui, merci. Alors préparez une information. Monsieur le ministre Gheorghiu, comme vous le savez bien, le 24 mai, nous transformons le bel âge  de 145 ans - le Parti National Libéral, évidemment - et je comprends que vous vous êtes engagé à ouvrir le musée Brătianu, approuvé par la loi, par le Parlement, et promulguée par le président Klaus Iohannis.


Bogdan Gheorghiu: Oui, M. le Premier ministre. Je peux vous informer que le groupe de travail formé a déjà achevé à la fois la partie relative au concept de musée et la partie liée à la logistique et, précisément à cet égard, je voudrais vous demander de compléter l'ordre du jour d'aujourd'hui par un Arrêté complétant le budget du Ministère de la Culture à partir du fonds de réserve budgétaire dont dispose le gouvernement.


Ludovic Orban: Pour pouvoir équiper le musée, faire tous les investissements nécessaires, oui?


Bogdan Gheorghiu: Pour que le musée puisse fonctionner avant le 24 mai.


Ludovic Orban: Bien. D`accord avec l'introduction à l'ordre du jour.


Bogdan Gheorghiu: Merci.


Ludovic Orban: Avant de vous inviter à proposer des actes normatifs à l'ordre du jour, je tiens à vous rappeler que les auditions des commissions sont prévues la semaine prochaine, lundi, mardi et mercredi. Monsieur le ministre Cîţu, donc la semaine prochaine, lundi, mardi, mercredi ... Je sais, c'est pourquoi j'ai attiré votre attention, car je sais que vous êtes le premier. Les audiences du comité sont prévues. Ici, je veux que vous soyez à la hauteur. Nous avons un mandat de trois mois, au cours duquel nous avons réparé bon nombre des dommages causés par les gouvernements incompétents et de mauvaise foi du PSD pendant trois ans. Nous avons ce qu'il faut présenter devant les comités. Vous n'avez pas à vous soucier du vote réel, car nous n`avons pas à être  jugés par les  parlementaires nés du stylo de Dragnea, du PSD ou d'autres couleurs. Les audiences seront publiques, il est important de montrer très clairement ce que nous avons trouvé, ce que les imbéciles ont fait avant nous, comment nous avons réparé ce que nous pouvions réparer et, surtout, quelle est notre vision et nos solutions pour résoudre chaque problème. J'ai de grandes attentes de votre part, car, dans la pratique, dans trois mois, nous sommes dans une situation où, nous avons vraiment toutes les raisons d'être fiers de ce que nous avons fait et cela doit être vu lors des auditions et, surtout, il faut le dire, en particulier aux impertinents  qui, après avoir détruit le budget, après avoir détruit tous les systèmes publics, après avoir détruit l'image de la Roumanie, essaient maintenant de nous donner des leçons. Nous n'acceptons pas de leçons de leur part, nous acceptons des leçons de la part de meilleurs, en particulier de nos partenaires. J'attends des propositions d'introduction à l'ordre du jour. J'ai accepté la proposition de projet d`Arrêté du gouvernement d'allouer les montants nécessaires à l'ouverture du musée "Ionel Brătianu". Monsieur le ministre Bode.


Lucian Bode: Monsieur le Premier ministre, veuillez approuver l'introduction sur la liste supplémentaire d'un projet d`Arr4té du  gouvernement pour l'approbation des contrats de service public, pour la période du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2021, dans le transport ferroviaire public de voyageurs.


Ludovic Orban: Pendant quelle période, monsieur le ministre?


Lucian Bode: 1er janvier 2020 - 31 décembre 2021; j'ai proposé pour deux ans, bien entendu, avec les commentaires des collègues du Conseil de la concurrence, après la première année, l'arrêté du ministre pour une prorogation d'un an, pour l'approbation des contrats de service public pour la deuxième année ne sera donné qu'après que le Conseil de la concurrence aura donné son consentement.


Ludovic Orban: Vous savez très bien que nous devons améliorer les contrats de service public pour le transport ferroviaire conformément aux dispositions du Règlement 1370 et nous devons préparer l'introduction de ces dispositions dans le contrat de service. Le Conseil de la concurrence, dans la pratique, fait valoir qu'au début de l'année prochaine, donc à la fin de cette année, vous devez changer certaines conditions par orde ministériel, oui?


Lucian Bode: Le Conseil de la concurrence a fixé certains délais, nous voulons les respecter. Bien sûr, nous sommes dans la situation où ces contrats de service public ont été approuvés par trois arrêtés du  gouvernement pour quatre ans, 2008-2011, 2012-2015 et, dernier arrêté du gouvernement, 2016-2019.


Ludovic Orban: Eh bien, je comprends. Ce sera donc un règlement transitoire. J'ai compris.


Lucian Bode: Ce sera un règlement transitoire pour passer aux dispositions du Règlement 1370.


Ludovic Orban: D'accord.


Lucian Bode: Merci!

Ludovic Orban: M. le ministre Bolos.


Marcel Boloş: Je demande l'introduction à l'ordre du jour ...
Ludovic Orban: L`information, oui?


Marcel Boloş: L`Information.


Ludovic Orban: Concernant les appels au programme Capital humain.


Marcel Boloş: Oui. D'accord.


Ludovic Orban: Ici? Rien? M. Ionut Stroe?


Ionuţ Stroe: Monsieur le Premier ministre, je vous demande d'inscrire à l'ordre du jour une décision du gouvernement visant à compléter le budget MTS pour soutenir l'effort financier de la Fédération roumaine de handball pour l'organisation du Championnat du monde de handball junior à Bucarest, en 2020, pendant la période 30 juin-15 juillet, un événement extrêmement important pour l'image du sport roumain et de ce pays.


Ludovic Orban: C'est donc le Championnat d'Europe  de...?


Ionuţ Stroe: Championnat du monde de Handball pour les jeunes, 24 équipes des cinq continents, organisé en collaboration avec la Fédération internationale de handball. La Roumanie a été sélectionnée pour organiser cette ...


Ludovic Orban: Combien de pays ont des candidats?


Ionuţ Stroe: Trois pays, l'Irlande, la Macédoine et la Roumanie ont remporté ce concours. La décision a été prise à la fin de l'année dernière. Les montants pour l'organisation - le retard dans la signature du contrat a fait que ces montants n'étaient pas prévus dans le budget du Ministère de la Jeunesse et des Sports, suite ...


Ludovic Orban: Pour vous faire financer du Fonds de réserve?


Ionuţ Stroe: Exactement, du Fonds de réserve. C'est une situation urgente, l'effort qu'ils soutiennent s'élève à quelque 4 millions, notre effort à 7 millions. 11.182. 935 lei représentent l'effort financier pour organiser ce grand événement en Roumanie, en plus des garanties financières existantes. Nous avons aussi, à propos de l'urgence de ce document, une inspection par la Fédération Internationale de Handball entre le 24 et le 26 février à Bucarest.


Ludovic Orban: Dans quelles salles le championnat est-il organisé?


Ionuţ Stroe: Dans la salle polyvalente et les autres qui

peuvent accueillir, mais l'événement est ici, à Bucarest. Au départ, c'était Brasov, mais maintenant il ne reste plus que Bucarest.


Ludovic Orban: Et Cluj? Et Brasov? Enfin. C'est la décision des organisateurs, à quels emplacements organiser.


Ionuţ Stroe: Oui. Je vais essayer de ...
Ludovic Orban: Donc la période du 30 juin au 15 juillet?


Ionuţ Stroe: 30 juin-15 juillet.


Ludovic Orban: De quel montant avez-vous besoin?


Ionuţ Orban: 7 millions de lei.


Ludovic Orban: 7 millions de lei. D'accord, pour l'introduction. Monsieur le secrétaire général?


Antonel Tanase: Monsieur le Premier ministre, veuillez approuver l'introduction à l`ordre du jour supplémentaire d'unarrrêté du gouvernement approuvant le mode d'affectation et l'utilisation des montants prévus au budget du SGG pour le Département des relations interethniques. Nous avons tous les avis. Afin qu`il puisse exercer son activité dans de bonnes conditions, nous devons aujourd'hui approuver ce mode de distribution et d'utilisation.


Ludovic Orban: Est-ce le budget des organisations représentant les minorités nationales?


Antonel Tanase: À leur sujet, oui.
Ludovic Orban: C'est à ce sujet, non? J'ai été à la réunion du groupe parlementaire des minorités nationales, au cours de laquelle ils nous ont informés que nous n'avons pas adopté et qu'ils n'ont pas reçu de financement. Il s'agit donc de la distribution des montants aux organisations appartenant aux minorités nationales.


Antonel Tanase: Du budget SGG 2020.


Ludovic Orban: D'accord. D'autres propositions? Si vous n'avez pas d'autres propositions, nous adoptons l'ordre du jour avec les propositions supplémentaires, qui sont ajoutées à l'ordre du jour qui a été présenté après la réunion préparatoire. Nous remercions les médias pour leur présence.

 



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire

  • Galerie de photos

    Galerie de photos

    Des photos des événements et des activités auxquels participe le Premier ministre, et des activités déroulées au palais Victoria

    Lire la suite
  • Communiqués

    Communiqués

    Les communiqués de presse les plus récents sur le travail du Premier ministre et du Conseil des ministres du gouvernement.

    Lire la suite
  • Gouvernance

    Gouvernance

    La situation politique difficile à laquelle Roumanie est confrontée aujourd'hui nécessite la promotion d'un programme gouvernemental doté d'objectifs à court terme qui préparera les réformes nécessaires pour moderniser la Roumanie dans un esprit européen.

    Lire la suite
  • Conseil de Ministres

    Conseil de Ministres

    Le Premier ministre conduit le Gouvernement et coordonne l`activité de ses membres dans le respect des leur attributions

    Lire la suite