Déclarations du Premier ministre Ludovic Orban et d'autres membres de l'exécutif au début de la réunion du gouvernement

14 Mai

Ludovic Orban: Aujourd'hui s`achève l'état d'urgence, instauré par le décret du président de la Roumanie. Faisant une évaluation rétrospective de ce qui s'est passé au cours des deux derniers mois, je dois vous dire, dès le départ, que la décision d'établir l'état d'urgence prise par le Président de la Roumanie a été une décision extrêmement bénéfique pour la Roumanie, elle nous a offert le cadre pour que nous puissions lutter avec toutes les armes contre cette épidémie et nous a permis de maintenir, à un niveau aussi bon que possible, la propagation de ce virus. Ainsi, nous n'avons eu aucun problème avec le système de santé publique, il n'y a pas eu de dépassement de la capacité de traitement des personnes infectées, du nombre de personnes infectées pour cent mille habitants, compte tenu notamment des conditions spécifiques de la Roumanie, à savoir le fait que 1 270 000 Roumains sont entrés dans le pays entre le 23 février le 1er mai, dont la grande majorité provenait de pays inclus dans la zone rouge. Je pense que durant toute cette période de 60 jours, au cours de laquelle le Président nous a offert, par le décret instituant l'état d'urgence, tous les outils nécessaires, nous avons pu faire face à ce défi inattendu qui nous a mis à dure épreuve.
Aujourd'hui, le Comité national pour les situations d'urgence déclarera l'état d'alerte, dans le cadre de la situation d'urgence provoquée par l'épidémie de coronavirus. Aujourd'hui également, avec la déclaration de l'état d'alerte, le Comité national des situations d'urgence mettra en place toutes les mesures nécessaires pour défendre la vie et la santé des Roumains. Ces mesures seront obligatoires et seront établies sur la base de l'ordonnance 21, qui réglemente les situations d'urgence, la réponse des autorités aux situations d'urgence et qui établit l'état d'alerte. Rien ne nous empêchera de prendre toutes les décisions nécessaires pour pouvoir continuer à relever le défi généré par cette épidémie. Toutes les mesures nécessaires seront pour les situations d'urgence et je demande également à tous les ministres d'émettre, en collaboration avec l'Institut national de santé publique et également avec la collaboration du Conseil d'appui technico-scientifique, qui étaye les décisions du Comité national pour les situations d'urgence, tous les ordres concernant les normes de santé, de sécurité au travail, qui doivent être observés dans toutes les activités, à la fois pour les activités pour lesquelles il n'y a pas eu de restrictions jusqu'à présent et où il est nécessaire d'imposer ces normes, et dans les domaines pour lesquels les restrictions sont levées. Ce sont les règles sur la circulation des transports publics, les règles sur le fonctionnement des espaces commerciaux, les règles sur le fonctionnement des hôtels, les règles sur le fonctionnement des salons de coiffure, des coiffeurs et toutes les catégories d'activités pour lesquelles les restrictions sont levées et où des réglementations sont requises des mesures de santé publique très sérieuses pour protéger les citoyens roumains.

Je voudrais également vous informer que, avec le Ministère des Affaires Intérieures, j'ai décidé de renforcer l'autorité du Comité national pour les situations d'urgence, de modifier l'ordonnance 21 et d'assumer, en tant que Premier ministre, la direction du Comité national pour les situations d'urgence, bien sûr, appuyées par trois vice-présidents, M. le ministre des Affairesd Intérieures, Marcel Vela, le ministre des Travaux Publics, du Développement et de l'Administration et également le chef du Département des situations d'urgence, Raed Arafat.
Je vous demande de vous mobiliser pour faire face à la transition de l`état d'urgence à l`état d'alerte. En tant que ministres, vous devrez assumer l'entière responsabilité de votre implication dans la mise en œuvre de toutes les mesures.
J'envoie un message très simple aux citoyens roumains: soyez responsables, comme auparavant, respectez toutes les mesures mises en place par les autorités, car ces mesures n'ont d'autre but que de défendre votre santé, de défendre votre vie, de protéger votre vie, de vous protéger de l'infection COVID-19.
Aussi, aujourd'hui, nous devrons adopter l'acte normatif, l'ordonnance d'urgence réglementant toutes les mesures nécessaires pour la transition de l'état d'urgence à l'état d'alerte, en particulier les mesures concernant les droits des citoyens, des facilités que nous avons accordées pendant l'état d'urgence et que nous étendrons au-delà de l'état d'urgence. Nous devrons réglementer toutes les mesures nécessaires dans le domaine de la santé, également dans le domaine de l'éducation, afin de pouvoir faire face aux défis, qui seront certainement extrêmement importants, notamment en termes d'organisation des examens et en termes d'organisation activité tout au long de l'état d'alerte. Ici, madame la vice-première ministre Turcan, sommes-nous prêts avec le projet d'ordonnance d'urgence?
Raluca Turcan: Oui, je voulais vraiment vous proposer sur la liste supplémentaire de la réunion d'aujourd'hui de présenter ce projet d'ordonnance d'urgence pour étendre les mesures de soutien aux personnes et aux entreprises pendant l'état d'urgence, qui devraient se poursuivre jusqu'au début de juin puis sur certaines zones restreintes, parallèlement aux mesures de relance économique.
Ludovic Orban: Merci. D'accord avec l'introduction à l'ordre du jour. M. le ministre Vela, sommes-nous prêts avec l'ordonnance modifiant l'ordonnance 21?
Marcel Vela: Oui, nous sommes prêts et je demande votre approbation pour la faire inscrire sur la liste supplémentaire de cette réunion.
Ludovic Orban: Nous devons prendre en compte dans l'amendement la décision de la Cour constitutionnelle: l'amendement ne peut pas affecter les droits et libertés, car les droits et libertés ne peuvent être affectés, temporairement, que par la loi et le Parlement a adopté la loi, qui entrera en vigueur lundi.
Marcel Vela: Exactement.
Ludovic Orban: Avez-vous un autre projet d'acte normatif?
Marcel Vela: Oui, nous avons un autre projet, dans la section confidentielle. Il s'agit d'un projet d'urgence visant à modifier et à compléter l'Ordonnance d'urgence du gouvernement no. 114/2018 ...
Ludovic Orban: Suite à la décision de la Haute Cour de cassation et de justice.
Marcel Vela: Exactement.
Ludovic Orban: D'accord.
Marcel Vela: Merci.
Ludovic Orban: D'autres projets d'actes normatifs? M. le ministre Popescu.
Virgil Popescu: Monsieur le Premier ministre, veuillez approuver l'introduction à l'ordre du jour supplémentaire du projet d'ordonnance d'urgence du gouvernement pour modifier et compléter la loi no. 123/2012.
Ludovic Orban: D'accord. M. le ministre Tataru.
Nelu Tătaru: Monsieur le Premier ministre, veuillez approuver l'introduction, sur la liste supplémentaire, du projet d`Arrete du gouvernement modifiant l`Arrêté du Gouvernement no. 144/2010 sur l'organisation et le fonctionnement du Ministère de la Santé.
Ludovic Orban: Concernant l'organisation et le fonctionnement du Ministère de la Santé; en pratique, vous améliorez la structure et l'organisation du Ministère de la Santé. D'accord. Avant de vous donner la parole, M. le ministre Alexe, je voudrais vous demander quand vous avez initié la procédure d'adoption de l`Arrêté du gouvernement pour l'opérationnalisation de SUMAL, le Système de suivi du bois?

Costel Alexe: Monsieur le Premier ministre, chers collègues, permettez-moi de vous dire que je suis heureux de vous informer que nous franchissons aujourd'hui une étape importante vers la mise en œuvre de l'outil le plus important que nous aurons à portée de main dans notre lutte contre l'abattage illégal des forêts de Roumanie. Je voudrais vous dire qu'aujourd'hui, nous allons soumettre en consultation publique le projet d`Arrete du gouvernement pour l'approbation des normes techniques pour le fonctionnement du nouveau SUMAL. Comme vous le savez bien, Monsieur le Premier ministre, chers collègues, les Roumains l'ont également ressenti sur leur propre peau, il y a quelques mois, lorsque j'ai repris le mandat de ministre, le nouveau SUMAL n'était qu'un plan sur papier pour mettre fin à l'abattage illégal, mais qui était en retardé ...
Ludovic Orban: Monsieur le ministre, gardez ces considérations et explications pour le moment où vous le mettez sur la table du gouvernement. Quand entre-t-i  dans le débat public?
Costel Alexe: Aujourd'hui, il entre dans la consultation publique et nous espérons, comme nous l'avons supposé par le biais du Programme de gouvernance, qu'il sera opérationnel fin juin et, ainsi, nous pourrons limiter et arrêter la déforestation illégale en Roumanie.
Ludovic Orban: Merci. Quels actes normatifs souhaitez-vous inscrire à l'ordre du jour?
Costel Alexe: veuillez inclure dans la liste supplémentaire le mémorandum sur la signature de la Déclaration sur l'utilisation du Pacte européen pour l'environnement en tant qu'élément clé du plan de relance de l'Union européenne après la pandémie de COVID-19.
Ludovic Orban: D'accord.
Costel Alexe: Merci.
Ludovic Orban: Les collègues présents en visioconférence? M. le ministre Bode.
Lucian Bode: Monsieur le Premier ministre, veuillez approuver l'introduction à l'ordre du jour supplémentaire d'un projet d'ordonnance d'urgence sur la désignation du Service Spécial de Télécommunications en tant qu'intégrateur de services de communication essentiels pour les autorités publiques chargées de la gestion des urgences. Nous avons toutes les approbations.
Ludovic Orban: D'accord.
Lucian Bode: Y compris l'avis du CSAT et j'ai intégré les observations du Ministère des Affaires Intérieures.
Ludovic Orban: D'accord.
Lucian Bode: Merci.
Ludovic Orban: Avez-vous d'autres suggestions? Oui, dites, M. le ministre Oros.
Adrian Oros: Monsieur le Premier ministre, chers collègues, je voudrais également présenter, en première lecture, une ordonnance d'urgence concernant les normes méthodologiques pour modifier l'ordonnance du gouvernement no. 42/2004, concernant l'organisation de l'activité sanitaire et vétérinaire et pour la sécurité alimentaire, approuvée avec des amendements sur la loi no. 215/2004, avec amendements ultérieurs. Nous avons les avis de tous les ministères, nous avons quelques observations du Ministère de la Justice, que nous reprendrons, et c'est pourquoi je voudrais les présenter en première lecture.
Ludovic Orban: D'accord.
Adrian Oros: Merci.
Ludovic Orban: Si vous n'avez pas ... Mme la ministre, l`Arrêté du gouvernement?
Violeta Alexandru: L`Arrêté du gouvernement pour l'achat de masques pour les groupes de bénéficiaires, pour les bénéficiaires du revenu minimum garanti, est prêt, tout d'abord, et doit être porté à la réunion du gouvernement, en raison du règlement ...
Ludovic Orban: Nous l'introduisons à l'ordre du jour ...
Violeta Alexandru: Nous avons d'abord besoin de l'acte normatif pour garantir l'obligation de porter des masques et, à ce titre, dans la séquence suivante, c'est-à-dire lors de la prochaine réunion ...
Ludovic Orban: Nous pouvons adopter l`Arrêté du gouvernement avant même l'entrée en vigueur de la loi.
Violeta Alexandru: Non.
Ludovic Orban: Si. Nous pouvons l'adopter. Mettez-le à l'ordre du jour, en première lecture, l`Arrêté du gouvernement.
Violeta Alexandru: Je suis d'accord avec vous. Le document est prêt, lorsque vous me donnez la parole, je le présenterai à mes collègues, d`ailleurs il est sur le circuit d'approbation et en consultation publique, mais en première lecture bien sûr, j'attends de le présenter.
Ludovic Orban: Nous devons entamer la procédure d'achat et de distribution de masques aux personnes vulnérables dans les plus brefs délais et, pour cette raison, je pense qu'il est nécessaire d'adopter l'acte normatif dans les meilleurs délais. Oui? Nous l`inscrivons à l'ordre du jour. Avec les points introduits à l'ordre du jour, je vous propose de commencer. Merci.

 



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire

  • Galerie de photos

    Galerie de photos

    Des photos des événements et des activités auxquels participe le Premier ministre, et des activités déroulées au palais Victoria

    Lire la suite
  • Communiqués

    Communiqués

    Les communiqués de presse les plus récents sur le travail du Premier ministre et du Conseil des ministres du gouvernement.

    Lire la suite
  • Gouvernance

    Gouvernance

    La situation politique difficile à laquelle Roumanie est confrontée aujourd'hui nécessite la promotion d'un programme gouvernemental doté d'objectifs à court terme qui préparera les réformes nécessaires pour moderniser la Roumanie dans un esprit européen.

    Lire la suite
  • Conseil de Ministres

    Conseil de Ministres

    Le Premier ministre conduit le Gouvernement et coordonne l`activité de ses membres dans le respect des leur attributions

    Lire la suite