INFORMATION DE PRESSE concernant les actes normatifs approuvés lors de la réunion du Gouvernement de la Roumanie du 16 novembre 2022

16 Nov 2022

I. PROJETS DE LOIS

1. PROJET DE LOI sur certaines mesures visant à améliorer l'efficacité de la surveillance du trafic routier

L'acte normatif réglemente la surveillance du trafic routier sur les voies publiques en Roumanie, dans un système intégré, et les conditions dans lesquelles les données collectées lors de la surveillance peuvent être utilisées. Le nouveau système de surveillance intégré s'appellera e-SIGUR et sera complémentaire aux systèmes de transport intelligents.

Grâce au système e-SIGUR, les données de surveillance du trafic routier seront automatiquement traitées, ce qui signalera les violations des règles de circulation sur la voie publique, identifiera les véhicules soumis à confiscation, fouillés conformément à la loi ou qui roulent sans payer les frais d'utilisation/de passage le réseau routier ou pouvant servir de preuve dans une procédure judiciaire.

Le système fera partie intégrante du centre qui assure la surveillance du trafic routier sur les routes d'intérêt national, administré par le CNAIR, et permettra le traitement manuel, par les agents de la circulation de la police roumaine, des données collectées, qui ont une compétence territoriale générale pour constater les contraventions et appliquer les sanctions en cas de contravention.

Parallèlement, l'acte normatif réglemente également l'établissement du procès-verbal de détection et de sanction de la contravention, détectée à l'aide d'e-SIGUR, au format électronique, sous signature électronique qualifiée.

Le projet de loi modifiera le code de la route (EOG no. 195/2002 relatif à la circulation sur la voie publique, avec amendements ultérieurs), de sorte qu'il sera possible de communiquer le procès-verbal de constatation et de sanction de l'infraction, établi comme une trace écrite sous forme électronique, à l'aide de plateformes informatiques.

En mettant en place le système e-SIGUR, la collaboration entre les institutions chargées de la gestion du trafic est renforcée, afin d'augmenter le niveau de sécurité routière. De plus, grâce à e-SIGUR, les bases de données de plusieurs institutions deviennent interopérables, ce qui contribue au processus de numérisation de la Roumanie.

Le système e-SIGUR sera opérationnel dans un délai de 24 mois à compter de la date d'entrée en vigueur du projet de loi.

Les dépenses pour le développement, le cas échéant, l'installation, l'administration et le fonctionnement de l'e-SIGUR sont couvertes par le budget de l'État, par des fonds externes et d'autres sources de financement établies conformément à la loi.

L'acte normatif représente l'accomplissement d'un jalon assumé par le PNRR.

 

II. ORDONNANCES D'URGENCE

1. ORDONNANCE D'URGENCE instituant un régime d'aides d'État pour soutenir les opérateurs de l'industrie des produits de minoterie, des huiles et graisses, des produits laitiers et des préparations pour l'alimentation des animaux d'élevage, à la suite de l'agression de la Russie contre l'Ukraine

L'acte normatif prévoit la mise en place d'un régime ayant pour objectif d'octroyer une aide financière aux opérateurs de l'industrie de fabrication de produits de meunerie, d'huiles et graisses, de produits laitiers, de préparations pour l'alimentation des animaux d'élevage, en compensant partiellement l'augmentation des coûts encourus liés à la constitution des stocks de matières premières et des coûts liés au transport, au stockage et à la transformation, à la suite de l'agression russe contre l'Ukraine.

L'aide financière maximale accordée par bénéficiaire est de 500.000 euros, conditionnée à la constitution de stocks de matières premières à transformer, répartis comme suit : 14 280 tonnes de blé, soit 14.280 tonnes de maïs, soit 9 615 tonnes de tournesols, soit 10.000 tonnes de matière première lait cru , soit pour l'obtention de fourrages combinés 15.600 tonnes constitués de blé et/ou d'orge et/ou de maïs et/ou de soja et/ou de colza.

Si les stocks constitués sont inférieurs à ceux prévus, le niveau de la subvention financière est réduit en pourcentage en conséquence. Si les stocks constitués par le bénéficiaire sont supérieurs à ceux prévus, le niveau maximal de la subvention financière est accordé.

Le régime s'applique dans toute la Roumanie, jusqu'au 30 juin 2023, et est cumulable avec tout autre régime de soutien financé par le budget de l'État et ayant les mêmes coûts éligibles identifiables.

Les ressources financières totales nécessaires pour mettre en œuvre le régime d'aides d'État s'élèvent à 985,74 millions de lei (l'équivalent de 200 millions d'euros) et sont fournies par le budget de l'État, via le budget du Ministère de l'Agriculture et du Développement rural.

Communiqué du Ministère de l'Agriculture : https://bit.ly/3gcQ5bx

 

2. ORDONNANCE D'URGENCE pour modifier et compléter l'Ordonnance d'urgence du Gouvernement no. 173/2020 concernant la réglementation des conditions d'attribution et de location de certains bâtiments, propriété publique et privée de l'État, sous l'administration de la Régie autonome "Administration du Patrimoine du protocole d'État"

L'acte normatif prévoit l'extension à 15 ans de la période pendant laquelle les immeubles peuvent être affectés à titre de siège social, afin de réaliser l'activité. La mesure a été nécessaire afin d'assurer la continuité de l`activité sur le long terme, sans blocages, retards ou difficultés enregistrées. Dans le même temps, l'acte normatif prévoit également certaines modifications qui permettent une simplification et une efficacité du processus décisionnel, garantissant la stabilité de l'activité des bénéficiaires à long terme, ainsi qu'en ce qui concerne le fonds de logement affecté à cette destination, assurant en même temps l'exploitation des bâtiments dans des conditions d'efficacité économique, à long terme . Ainsi, il contribue à assurer la fonctionnalité à long terme de ces bénéficiaires en termes de réalisation de l'activité, en tant que partie intégrante du dispositif institutionnel.

 

3. ORDONNANCE D'URGENCE modifiant et complétant certains actes normatifs dans le domaine des fonds européens

L'acte normatif modifie et complète le cadre légal en vigueur dans le but de clarifier à la fois le mécanisme des flux applicables aux investissements et projets financés par le Plan National de Relance et de Résilience, ainsi que les rôles des différentes structures impliquées. Cette approche appliquée avec célérité garantira d'éviter de bloquer la mise en œuvre des investissements, respectivement la réalisation des objectifs et des jalons du PNRR, ainsi que l'utilisation correcte des fonds externes non remboursables/remboursables alloués à la Roumanie dans le cadre de la relance et Mécanisme de résilience. Par les modifications apportées au GEO 82/2022, l'Unité exécutive pour le financement de l'enseignement supérieur, de la recherche, du développement et de l'innovation (UEFISCDI) devient partenaire du Ministère des Investissements et des Projets européens (MIPE), en tant qu'administrateur des aides d'État et les régimes de minimis, pour les investissements destinés à restaurer les capacités de production, de service et de résilience des PME. L'UEFISCDI fournira des ressources humaines supplémentaires pour soutenir l'Autorité de Gestion du Programme Opérationnel Compétitivité (AM-POC) dans l'activité d'évaluation des projets liés aux deux régimes d'aide. Ainsi, l'utilisation maximale du financement externe non remboursable disponible est assurée, en complétant l'évaluation des 2.517 demandes de financement, ainsi qu'en concluant les 1 450 contrats de financement avec les candidats admis, avant la date limite du 31 décembre 2022. En outre, l'acte normatif prévoit des modifications à la loi no. 500/2002 sur les finances publiques, pour créer la possibilité de verser des avances pour la mise en œuvre de projets et d'actions financés par des fonds européens, y compris pour la réalisation des objectifs et des critères de référence du PNRR dans les délais établis. Le cadre légal est créé pour faciliter la mise en œuvre des projets du PNRR destinés à l'informatisation et à la numérisation du système judiciaire, pour lequel le Ministère de la Justice est un bénéficiaire direct dans l'intérêt et pour l'activité d'autres institutions. De cette manière, on peut faire l'achat centralisé de biens et d'équipements informatiques, tant pour les institutions pour lesquelles le Ministère de la justice est le principal ordonnateur de crédits, que pour les autres institutions du système judiciaire bénéficiaires de projets/investissements connexes I .4. "Numérisation du système judiciaire" du PNRR. Le Service Spécial des Télécommunications est habilité à effectuer les paiements liés à l'acquisition des équipements et licences nécessaires, au développement, à l'administration technique et à la maintenance du système de gestion informatique au sein du PNRR. Parallèlement, afin de clarifier le mécanisme de flux applicable aux investissements et projets financés sur le PNRR, ainsi que les rôles des différentes structures concernées, l'acte normatif prévoit modifier et compléter l`Ordonnance d`urgence no.. 155/2020, ainsi que celle no. 124/2021. En modifiant et complétant le cadre légal relatif au système informatique de gestion au sein du PNRR, STS devient fournisseur du système informatique de gestion et de contrôle du PNRR. Dans le même temps, un protocole de mise en œuvre est conclu entre STS et MIPE, qui établit les conditions nécessaires à la mise en œuvre de l'étape 450, au sein de l'Investissement 5 - Composante 14 - Bonne Gouvernance, pour assurer les dépenses nécessaires à la réalisation de l'investissement.

En outre, le développement du système informatique de gestion et de contrôle du PNRR par STS sera réalisé conformément au planification établie avec le MIPE. Le Service des Télécommunications Spéciales, assurant y compris la composante de cybersécurité du système, par l'intermédiaire du Centre National Cyberint.

 

III. ARRETES DE GOUVERNEMENT

 1. ARRETE DE GOUVERNEMENT complétant l`Arrêté de gouvernemnent no. 208/2022 concernant la création, l'organisation et le fonctionnement du Comité interministériel pour le programme Roumanie attrayante afin d'établir les objectifs inclus dans les 12 itinéraires touristiques/culturels du Plan national de relance et de résilience de la Roumanie

L'acte normatif complète le l`Arrêté no. 208/2022 et autorise le Ministère des Fonds Européens à lancer un nouvel appel pour la réalisation de l'Investissement 1 "Promotion des 12 itinéraires touristiques/culturels" de la Composante 11 "Tourisme et Culture", inclus dans le PNRR. La liste des objectifs évalués sera arrêtée par arrêté du ministre des Investissements et des Projets européens, du ministre de la Culture, du ministre de l'Aménagement, des Travaux Publics et de l'Administration et du ministre de l'Entrepreneuriat et du Tourisme, sur la base de l'évaluation du Comité interministériel pour le programme Roumanie Attractive.

Afin de réaliser l'Investissement 1, le comité créera une liste de réserve d'objectifs ayant rempli les conditions prévues par la méthodologie prévue dans l'acte normatif.

Grâce à l'amendement proposé, sont créées les conditions préalables pour atteindre l'objectif de l'étape 334, à savoir la signature de contrats pour les travaux de restauration/rénovation des sites inclus dans les 12 itinéraires culturels (au moins 225 objectifs). La promotion des 12 itinéraires touristiques/culturels vise à accroître l'attractivité de ces destinations touristiques et à créer de nouveaux emplois dans le secteur du tourisme.

 

2. RRETE DE GOUVERNEMENT portant modification de l`Arrêté de gouvernement  no. 1767/2004 concernant le mode d'organisation et de fonctionnement des services publics communautaires, le régime du permis de conduire et l'immatriculation des véhicules

 L'acte normatif prévoit la modification de l`Arrêté de gouvernement no. 1767, avec les amendements ultérieurs, afin d'être en corrélation avec les dispositions de l'Ordonnance du Gouvernement no. 83/2001 sur l'établissement, l'organisation et le fonctionnement des services publics communautaires de passeports et des services publics communautaires de permis de conduire et d'immatriculation des véhicules, avec les amendements ultérieurs.

 Ainsi, la nouvelle réglementation vise à simplifier le processus d'organisation des concours pour pourvoir les postes vacants d'agents de police, respectivement d'agents contractuels au sein du régime des services publics communautaires pour les permis de conduire et l'immatriculation des véhicules. Les commissions de concours et les commissions de résolution des recours instituées pour pourvoir les postes vacants des officiers de police judiciaire et des personnels contractuels seront instituées par arrêté du directeur général de la Direction générale des permis de conduire et des immatriculations et sont composées de spécialistes de cette institution. Parallèlement, les représentants de l'institution préfectorale ne feront pas partie des commissions de concours et de celles de résolution des recours qu'en cas d'organisation de concours organisés pour pourvoir les postes de conducteurs vacants au sein du service public communautaire régime de conduite permis et immatriculation des véhicules.

 

3. ARRETE DE GOUVERNEMENT approuvant la participation de la Roumanie à l'Exposition universelle 2025 "Designing Future Society for Our Lives", Osaka, Kansai, Japon

L'Exécutif a approuvé la participation de la Roumanie avec un drapeau national à l'Exposition universelle 2025 "Designing Future Society for Our Lives", Osaka, Kansai, Japon, qui aura lieu du 13 avril au 13 octobre 2025.

Ainsi, l'acte normatif réglemente les mesures administratives pour l'organisation et la participation de la Roumanie à l'exposition universelle, les dépenses correspondantes étant financées par le budget de l'État, à travers le budget du ministère des Affaires étrangères. Aussi, en vue de la participation de la Roumanie à l'exposition universelle, un comité d'organisation interministériel est constitué composé de représentants du Secrétariat général du gouvernement, de la Chancellerie du Premier ministre et des ministres ayant les domaines de compétence suivants : agriculture, entrepreneuriat et tourisme, communications, culture, développement régional, éducation, environnement, sport, jeunesse, etc. Considérant la place importante occupée par le Japon dans la politique étrangère de la Roumanie, ainsi que dans les relations bilatérales au plus haut niveau, pour l'expansion de la coopération économique et commerciale, pour l'approfondissement des échanges bilatéraux dans les domaines de la culture, de l'éducation et du tourisme, la participation de la Roumanie à L'Expo 2025 d'Osaka constitue une occasion spéciale pour promouvoir les intérêts de la Roumanie. Ainsi, une participation de haut niveau à l'exposition universelle offre des opportunités directes pour dynamiser les échanges économiques.

 

4. ARRETE DE GOUVERNEMENT concernant la participation de la Roumanie à l'étude internationale sur le processus d'enseignement et d'apprentissage, élaborée par l'OCDE-TALIS 2024

Le gouvernement a approuvé la participation de la Roumanie à l'enquête internationale sur l'enseignement et l'apprentissage - TALIS 2024, développée par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). En ce sens, le Centre national des politiques et de l'évaluation en éducation au sein du Ministère de l'Éducation a été désigné Centre national TALIS. La participation de la Roumanie à l'étude TALIS 2024 fait partie du processus d'adhésion de la Roumanie à l'OCDE, qui est un objectif majeur de la politique étrangère roumaine depuis 2004.

La Roumanie a présenté officiellement sa candidature à l'OCDE en avril 2004, a réaffirmé son intention de devenir un membre de l'organisation en novembre 2012 et a renouvelé la candidature en 2016 et 2017. Le Conseil de l'Organisation de coopération et de développement économiques a décidé, le 25 janvier 2022, d'ouvrir des négociations d'adhésion avec notre pays. En outre, la participation de la Roumanie à TALIS 2024 vise à continuer à promouvoir l'image extérieure de la Roumanie.

TALIS est conçu comme une séquence d'études comparatives internationales, initiée par l'OCDE, dans le but de fournir des indicateurs internationaux robustes et de soutenir des politiques éducatives pertinentes concernant les enseignants et le processus d'enseignement-apprentissage dans les écoles de niveau ISCED 2. Sa préparation et son administration sont réalisées sur la période 2022-2025.

TALIS 2024 prévoit les étapes suivantes :

 - établir le contractant international et établir les responsabilités et les protocoles de communication entre le consortium et les pays participants

- tenue de la première réunion du Groupe d'experts pour le développement des instruments

- réalisation du pré-test

- la réalisation de l'Etude principale

- le lancement du rapport international, suivi du rapport national. La phase de préparation des pré-tests aura lieu en 2022-2023 et les pré-tests proprement dits auront lieu en 2023. L'étude principale doit être réalisée en deux phases : pour l'hémisphère sud, entre octobre et novembre 2023, et pour l'hémisphère nord, dans les mois de février à avril 2024. Pour chacune des étapes du programme, il existe des normes techniques rigoureuses qui doivent être respectées et documentées par chaque centre national, ainsi que des mesures de contrôle de la qualité de la mise en œuvre des procédures, établies par les manuels spécifiques.

La participation de la Roumanie à TALIS 2024 est très importante - du point de vue de l'analyse systémique - pour pouvoir récupérer le manque d'informations directes concernant le développement professionnel des enseignants, les pratiques de formation/formation, les convictions et l`attitudes des enseignants, l'évaluation et le feedback des enseignants, de la direction de l'école et ainsi de suite

En outre, TALIS propose un outil validé à l'échelle internationale qui permet aux pays de se pencher sur la « profession enseignante » telle qu'elle est pratiquée dans chaque pays ; l'analyse est menée dans la perspective offerte par la manière dont elle est pratiquée dans les autres pays participant à l'étude, ou à la lumière dans laquelle il est démontré dans ces pays qu'elle peut être pratiquée.

Les frais de participation de la Roumanie, au cours de la période 2023-2024, au programme international dans le domaine de l'éducation, développé par l'OCDE - TALIS 2024, s'élèvent à 79.500 euros, qui sont versés à l'OCDE par versements annuels et sont provenant du budget de l'État, des montants alloués au ministère de l'Éducation, du Centre national des politiques et de l'évaluation de l'éducation et d'autres sources légalement constituées.

 

5. ARRETE DE GOUVERNEMENT relatif à la mise à jour des caractéristiques techniques, de la valeur d'inventaire et de l'adresse postale de l'immeuble identifié au no. MF 26692, situé dans le domaine public de l'État et sous l'administration du Ministère de l'Éducation, par l'intermédiaire de l'Inspectorat scolaire du département de Galati, une institution subordonnée au Ministère, à la suite de sa réévaluation et de son enregistrement au registre foncier

 

 6. ARRETE DE GOUVERNEMENT pour l'approbation des indicateurs technico-économiques de l'objectif d'investissements, Construction d'un foyer d`étudiants - Université de Bucarest, Splaiul Independentei no. 204, secteur 6, Bucarest"

Sur proposition du Ministère du Développement, des Travaux Publics et de l'Administration, le Gouvernement a approuvé la construction d'un foyer d`étudiants pour l'Université de Bucarest.

L'objectif bénéficiera de 238 chambres d'hébergement de 2 personnes chacun, de manière à assurer des places pour un maximum de 476 étudiants. La valeur totale de l'investissement est de 198.298 000 lei, dont le Ministère du Développement fournira 196.292 000 lei, la différence étant à la charge du budget de l'Université de Bucarest, pour l'aménagement du terrain, les dispositions pour la protection de l'environnement et la fourniture de services publics . Communiqué de presse du Ministère du Développement : https://bit.ly/3Uz3Ccp

 

7. ARRÊTÉ DE GOUVERNEMENT portant approbation des circonstances et de la procédure particulière de passation du marché pour l'achat des produits relatifs à la phase I de la phase I du programme de dotation "Système intégré de communication et d'information pour le Bataillon", respectivement la phase I du programme de dotation "Point de commandement - type brigade"

L'acte normatif approuvé prévoit l'achat, dans le cadre d'un contrat de fourniture pluriannuel, de 13 systèmes intégrés de communication et d'informatique pour les structures de niveau bataillon (SICIB), en trois configurations, et de 4 systèmes de "point de commandement" pour les structures de niveau brigade ( PC Bg) , en deux configurations, ainsi que le soutien logistique initial associé, qui fera partie de l'état-major général des forces terrestres et sera interopérable avec des systèmes similaires dans les armées des pays membres de l'OTAN.

Les coûts d'acquisition estimés, selon les documents justificatifs approuvés au niveau du Ministère de la Défense Nationale, sont de 847.606.555 lei, hors TVA, et seront fournis pour la durée du contrat pluriannuel dans la limite des crédits d'engagement et du budget annuel crédits pour le Ministère de la Défense Nationale.

L`arrêté  adopté par le gouvernement établit comme un intérêt de sécurité essentiel pour l'État roumain dans le développement des deux programmes d'approvisionnement l'établissement, la consolidation et la réalisation sur le territoire national des capacités de fabrication, d'intégration, de test et de maintenance dans le domaine militaire de l'équipement objet de la dotation, pour assurer la sécurité d'approvisionnement, en temps de paix, mais surtout en temps de crise et de guerre, afin de fabriquer dans le pays des équipements de contrôle commande et des applications logicielles, l'intégration finale et les tests des équipements SICIB et PC Bg, ainsi que la réalisation de maintenance de niveau complexe pendant le cycle de vie.

La fabrication et la maintenance sur le territoire national des systèmes et équipements SICIB et PC Bg assureront l'interopérabilité avec d'autres capacités militaires similaires des États membres de l'OTAN, la participation de l'État roumain au développement et au soutien de la base industrielle et technologique de défense européenne, basée sur les capacités, la compétence, la compétitivité et le raccourcissement de la chaîne d'approvisionnement.

 

8. ARRETE DE GOUVERNEMENT relatif à l'approbation de la méthodologie d'établissement des services d'intervention psychologique et psychothérapeutique et des modalités d'inscription au Programme national de soutien aux enfants, dans le contexte de la pandémie de COVID-19 - "Pour le soin des enfants "

 Cet acte normatif réglemente les conditions d'inscription des enfants présentant des troubles psycho-émotionnels au Programme national d'accompagnement des enfants, dans le cadre de la pandémie de Covid 19 - "Pour le soin des enfants", ainsi que le mode de règlement des interventions psychologiques et psychothérapeutiques prestations de service.

Ainsi, le personnel enseignant préuniversitaire, les travailleurs sociaux, les assistants médicaux communautaires, les médiateurs scolaires, sur la base de la connaissance de la situation de l'enfant, de l'observation du comportement psycho-émotionnel de l'enfant ou sur notification du parent concernant l'existence de problèmes psycho-émotionnels , référer le parent/représentant légal de l'enfant aux médecins de famille, médecins scolaires, pédopsychiatres et conseillers scolaires, afin d'émettre la recommandation d'évaluation psychologique.

La recommandation d'évaluation psychologique pour l'inscription au programme comprend des données et des informations sur l'enfant et son parent/représentant légal, de brefs commentaires sur les raisons de la recommandation, la date, la signature et les initiales de l'émetteur. Le paiement des services d'intervention psychologique et psychothérapeutique pour les enfants est assuré comme suit :

- le coût d'une séance est de 120 lei ; la durée d'une réunion est de 50 minutes ;

- le nombre maximum de séances est de 10 séances

- la durée des réunions est de 120 jours au maximum. Dans le cas où l'enfant, pour des raisons de santé prouvées par des documents médicaux, ne peut pas terminer les séances d'intervention en 120 jours, la période peut être prolongée de 120 jours supplémentaires.

 

9. ARRETE DE GOUVERNEMENT portant approbation de l'ouverture des procédures d'expropriation de tous les bâtiments privés, approbation de la liste des bâtiments du domaine public de l'État, ainsi que de la liste des bâtiments du domaine public des unités administratives-territoriales, situées sur le site supplémentaire qui constitue le couloir d'expropriation des travaux d'utilité publique d'intérêt national "Réhabilitation de la ligne C.F. Frontieră - Curtici - Simeria, élément constitutif du IV Corridor paneuropéen pour la circulation des trains d'une vitesse maximale de 160 km/h, Tronçon 2 : km 614 - Gurasada et Tronçon 3 : Gurasada - Simeria" pour les unités administratives-territoriales : Petriş, Păuliş et Bârzava - département d'Arad L'acte normatif approuve l'emplacement supplémentaire de l'ouvrage d'utilité publique d'intérêt national "Réhabilitation de la ligne C.F. Frontier – Curtici – Simeria, élément constitutif du IV Corridor paneuropéen pour la circulation des trains d'une vitesse maximale de 160 km/h", la liste comprenant les immeubles privés faisant l'objet d'une expropriation, le particulier, les sommes estimées liées aux indemnisations, ainsi que les listes des immeubles appartenant au domaine public de l'État et des collectivités territoriales, faisant partie du corridor d'expropriation, situés sur le site annexe des travaux. Afin de lancer les procédures d'expropriation des 68 bâtiments privés qui constituent le couloir d'expropriation des travaux d'utilité publique mentionnés ci-dessus, l'Exécutif a approuvé la somme de 16.000 lei pour l'expropriation d'une superficie totale de 10.865 mètres carrés. La réalisation de cet objectif présente des avantages techniques, économiques et sociaux et aura un impact positif sur les établissements humains et autres objectifs à proximité des travaux. Aussi, la réalisation de cet objectif conduira à l'amélioration de l'environnement des affaires.

 

10. ARRETE DE GOUVERNEMENT concernant la modification et le complément de la description technique, de l'adresse postale, ainsi que la mise à jour de la valeur d'inventaire de certains biens situés dans le domaine public de l'État et sous l'administration de la Régie autonome Administration fluviale du Bas-Danube Galati, unité sous l'autorité du Ministère des Transports et de l'Infrastructure, prévue à l'annexe no. 16 à l`Arrêté du Gouvernement no. 1705/2006 pour l'approbation de l'inventaire centralisé des biens du domaine public de l'État

 

11. ARRETE DE GOUVERNEMENT fixant le nombre maximum de postes à la Haute Cour de cassation et de justice

L'Exécutif a approuvé l'ajout du schéma du personnel de la Haute Cour de cassation et de justice (ÎCCJ) avec 15 postes, passant de 579 postes à 594 postes, comme suit : 8 postes de magistrat adjoint, 4 postes de greffier, 2 postes d'informaticien et 1 poste du personnel contractuel.

L'ÎCCJ propose comme objectif principal, au niveau de toutes les sections de la cour suprême, un rapport d'égalité entre le nombre de postes de juge et le nombre de postes de magistrat assistant, de sorte que chaque poste de juge se voit attribuer un poste de magistrat assistant, ce qui permet la création de structures stables composées d'un juge et d'un magistrat.

 

12. ARRETE  DE GOUVERNEMENT concernant la mise à jour des données d'identification et des caractéristiques techniques de certains biens mobiliers appartenant au domaine public de l'État, sous l'administration du Ministère de l'Environnement, des Eaux et Forêts – Régie nationale des forêts  - Romsilva, ainsi que leur transfert du domaine public au domaine privé de l'Etat, suite au classement, et pour la mise à jour de l'annexe no. 12 à la Décision du Gouvernement no. 1705/2006 pour l'approbation de l'inventaire centralisé des biens du domaine public de l'État

 

13. ARRETE DE GOUVERNEMENT portant transfert d'une superficie de 0,0522 ha de terres agricoles du domaine public de l'Etat et de l'administration de l'Agence Nationale de la Pêche et de l'Aquaculture au domaine privé de l'Etat et de l'administration de l'Agence Nationale pour la pêche et l'aquaculture, afin de restaurer le droit de propriété

 

14. ARRETE DE GOUVERNEMENT portant mise à jour du code de classement, du nom, de la description technique, de l'adresse et de la valeur d'inventaire du bien portant le numéro d'inventaire MF 145466 situé dans le domaine public de l'État et sous l'administration de l'Agence nationale de la pêche et de l'aquaculture relevant du Ministère de l'Agriculture et du Développement rural

 

15. ARRETE DE GOUVERNEMENT concernant la mise à jour de l'adresse, de la description technique et de la valeur d'inventaire d'un bien immobilier sous l'administration de l'Institut d'État pour l'essai et l'enregistrement des variétés relevant du Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural et sa transition du domaine public au domaine privé de l'État, pour démantèlement, utilisation ou démolition, selon le cas

 

16. ARRETE DE GOUVERNEMENT modifiant l`Arrêté de gouvernement  no. 1007/2022 concernant l'établissement du budget pour la mise en œuvre du Programme pour les écoles de la Roumanie pendant la période 2017-2023 pour l'année scolaire 2022-2023, ainsi que pour modifier et compléter l`Arrêté de gouvernement no. 640/2017 pour l'approbation du Programme pour les écoles de Roumanie dans la période 2017-2023 et pour l'établissement du budget pour sa mise en œuvre dans l'année scolaire 2017-2018, ainsi que pour la modification de l'art. 3 paragraphe (1(1)) lettre b) de l`Arrêté de gouvernement no. 640/2017 pour l'approbation du Programme pour les écoles  de la Roumanie pour la période 2017-2023 et pour l'établissement du budget pour sa mise en œuvre au cours de l'année scolaire 2017-2018

L'Exécutif a modifié le budget pour la mise en œuvre du Programme pour les écoles de Roumanie, pour l'année scolaire 2022-2023.

Suite à l'augmentation des coûts tout au long de la chaîne de production et aux concertations menées avec les formes associatives de la filière lait et produits laitiers, le Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural a complété les moyens financiers agréés pour la distribution du lait. Ainsi, la limite de la valeur journalière de la portion de lait de consommation et de produits laitiers sans adjonction de lait en poudre est passée de 0,99 lei par élève à 1,11 lei par élève, selon les calculs de l'Institut de recherche pour l'économie agricole et développement rural- ICEADR . Les modifications apportées au budget de ce programme assureront une distribution constante de lait et de produits laitiers.

Lors du calcul des ressources financières nécessaires, le nombre total de bénéficiaires (1. 887.873 enfants d'âge préscolaire, élèves du primaire, élèves du secondaire), la limite de la valeur quotidienne proposée/préscolaire/élève (1,11 lei) et le nombre de jours de distribution ont été pris en compte, respectivement les parts calculées selon la structure de l'année scolaire 2022-2023 approuvé par le Ministère de l'Éducation. L'impact budgétaire après mise à jour de la limite de valeur quotidienne pour la portion de lait de consommation et de produits laitiers sans lait en poudre ajouté est de 15.408 000 lei, de sorte que les ressources financières totales pour le lait passent de 188.768.000 lei à 204.176.000 lei. Dans le même temps, il a été également nécessaire de modifier le montant total alloué au programme pour l'année scolaire 2022-2023, de 562.850.000 lei à 578.258.000 lei.

 

17. ARRETE DE GOUVERNEMENT concernant la mise à jour de la valeur d'inventaire et la modification des données techniques d'un bâtiment situé dans le domaine public de l'État et sous l'administration du Ministère du Sports par l'intermédiaire du Club sportif municipal de Reşiţa, son transfert au domaine public de la municipalité de Reşiţa, département de Caraş-Severin, ainsi que  modification de l`anexe no. 30 de l`Arrêté de gouvernement no. 1705/2006 pour l'approbation de l'inventaire centralisé des biens du domaine public de l'État

 

 18. ARRETE DE GOUVERNEMENT modifiant l'annexe de l`Arrêté de gouvernement o. 893/2007 concernant l'organisation et le fonctionnement de l'Institut pour l'étude des problèmes des minorités nationales

 

 19. ARRETE DE GOUVERNEMENT relatif à la mise à jour de la valeur d'inventaire de certains biens immobiliers du domaine public de l'État et de l'administration du Secrétariat Général du Gouvernement à l'administration nationale des réserves de l'État et des questions spéciales-Unité territoriale 315

 

20. ARRETE DE GOUVERNEMENT relatif à la mise à jour de la valeur d'inventaire de certains biens immobiliers situés dans le domaine public de l'État et de l'administration du Secrétariat Général du Gouvernement pour l'administration nationale des réserves de l'État et des questions spéciales - Unité territoriale 260

 

21. ARRETE DE GOUVERNEMENT pour modifier et compléter les Normes Méthodologiques pour l'application de la Loi no. 232/2016 concernant l'industrie de la défense nationale, ainsi que pour modifier et compléter certains actes normatifs, approuvés par ll`Arrêté de gouvernement no. 611/2017 Grâce aux modifications et ajouts, certaines ambiguïtés sont levées concernant à la fois les  activités exercées par les opérateurs économiques, que la réalisation de capacités de production et/ou de services pour la défense. Il réglemente également la manière dont l'opérateur économique peut bénéficier d'une autorisation préalable lui donnant la possibilité de réaliser ses capacités de production et/ou de services pour la défense.

La modification des normes méthodologiques pour l'application de la loi no. 232/2016 sur l'industrie de la défense nationale est une mesure nécessaire et proportionnée pour atteindre les objectifs de défense et satisfaire l'intérêt essentiel de sécurité, car elle permet la poursuite des activités essentielles dans le domaine militaire. Communiqué de presse du Ministère de l'Economie : https://bit.ly/3UKlyB4

 

IV MÉMORANDUMS

 1. MÉMORANDUM sur le sujet : Approbation de la signature de l'Accord entre le Gouvernement de la Roumanie et le Cabinet des Ministres de l'Ukraine pour la mise en œuvre des dispositions de la Convention relatives à l'évaluation de l'impact sur l'environnement dans un contexte transfrontalier

Sur proposition du Ministère de l'Environnement, des Eaux et Forêts, le Gouvernement a approuvé, par un mémorandum, la signature de l'Accord entre le Gouvernement de la Roumanie et le Cabinet des Ministres de l'Ukraine pour la mise en œuvre des dispositions de la Convention sur l'environnement évaluation d'impact dans un contexte transfrontalier.

La Convention sur l'évaluation de l'impact sur l'environnement dans un contexte transfrontière (Convention d'Espoo) a été élaborée sous les auspices de la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe (CEE-ONU) et adoptée à Espoo, en Finlande, le 25 février 1991, entrant en vigueur le 10 septembre 1997. La Roumanie a ratifié la Convention le 29 mars 2001 (loi no. 22/2001).

La Convention est un instrument juridique international particulièrement important qui assure la participation des États potentiellement affectés aux procédures d'évaluation de l'impact environnemental des projets réalisés dans d'autres États. Les dispositions de cette Convention ont été invoquées par les autorités roumaines concernant la réalisation, par la partie ukrainienne, du projet du chenal de navigation profonde sur les bras Bâstroe et Chilia du Danube (le projet Bâstroe). Sur recommandation de la Réunion des Parties, la Roumanie et l'Ukraine ont officiellement entamé un processus de négociations en 2016 en vue de conclure un accord détaillant les dispositions de la Convention d'Espoo dans les relations bilatérales. Selon les dispositions de l'article 8 de la Convention, afin de se conformer à leurs obligations, les parties ont le droit de continuer à appliquer les accords bilatéraux, multilatéraux ou autres accords en vigueur ou d'en conclure de nouveaux. Le texte final a été approuvé en septembre de cette année et il est le résultat d'efforts soutenus d'experts du Ministère de l'Environnement, des Eaux et Forêts et du Ministère des Affaires Etrangères. La conclusion de l'Accord a d'ailleurs toujours été à l'ordre du jour des discussions bilatérales de la direction du Ministère de l'Environnement, des Eaux et Forêts. Le projet d'Accord, dont la signature a été approuvée par le Gouvernement de la Roumanie, contient des dispositions détaillées qui faciliteront la mise en œuvre des futures procédures d'évaluation de l'impact transfrontalier.

 

2. MEMORANDUM sur le sujet : Approbation de la contribution financière de la Roumanie aux programmes optionnels de l'Agence spatiale européenne (ESA) pour la période 2023-2028

 Sur proposition du Ministère de la Recherche, de l'Innovation et de la Numérisation, l'Exécutif a approuvé la contribution de la Roumanie aux programmes optionnels de l'ESA pour la période 2023-2028, dans la limite d'un plafond maximum de 62,5 millions d'euros. Les paiements annuels seront effectués conformément aux documents soumis par l'ESA.

En outre, le Ministère de la Recherche, de l'Innovation et de la Numérisation lancera un projet d'acte normatif (arrêté de gouvernement) pour l'approbation du mécanisme de souscription aux programmes optionnels de l'ESA et pour l'approbation du paiement de la contribution financière de la Roumanie aux programmes optionnels de le ESA pour la période 2023-2028.

 

V. NOTES

1. NOTE concernant le démarrage de la tranche V distribution des colis d'aide alimentaire dans le cadre du projet « Octroi de colis d'aide alimentaire dans le cadre du POAD 2018-2021 », code MySMIS 125099

La 5ème tranche de distribution de colis alimentaires dans le cadre du projet « Octroi de colis d'aide alimentaire », financé par le Programme Opérationnel d'Aide aux Personnes Défavorisées, prévoit l'assistance de plus de 1,188 millions de personnes défavorisées. Le projet financé par la POAD, d'un budget total de 235 millions d'euros, porte sur la livraison de 7.133.112 colis (170.000 tonnes de vivres) en six tranches dont la première sera accordée entre juin et août 2020.

En 2021, deux autres tranches de vivres ont été livrées, au cours des mois de février - mars et août 2021 - janvier 2022, la quatrième tranche étant distribuée au cours de la période mars - septembre 2022.

 

2. NOTE D'INFORMATION sur le thème : Mise à jour du Plan annuel de coopération internationale pour le développement et l'aide humanitaire pour 2022

L'acte normatif met à jour le plan annuel de coopération internationale pour le développement et l'aide humanitaire lié à l'année 2022, en complétant de 1,695 million de lei l'appui budgétaire direct de 50 millions d'euros déjà accordé à la République de Moldavie pour la consolidation de la sécurité énergétique. Le montant résulte du report à 2023 d'un projet consacré au renforcement de la capacité administrative du Ministère des Affaires Etrangères et de l'Intégration européenne, les fonds y afférents, devant être dirigés vers le Ministère des Finances de la République de Moldavie, dans le forme d'appui budgétaire direct.

Parallèlement, le MAE a analysé la possibilité d'octroyer une contribution volontaire au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pour les réfugiés dans la réponse à la crise en Ukraine, à partir du Fonds d'assistance humanitaire inclus dans le Plan.

En outre, suite aux économies résultant de la mise en œuvre de certains projets du Plan ou de la réalisation des sessions d'inscription aux actions incluses dans le Fonds de Mobilité pour les experts, les sommes économisées sont à redistribuer à d'autres projets déjà existants dans le Plan.

 

VI. POINTS DE VUE

1. POINT DE VUE sur 10 initiatives législatives



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire

  • Galerie de photos

    Galerie de photos

    Des photos des événements et des activités auxquels participe le Premier ministre, et des activités déroulées au palais Victoria

    Lire la suite
  • Communiqués

    Communiqués

    Les communiqués de presse les plus récents sur le travail du Premier ministre et du Conseil des ministres du gouvernement.

    Lire la suite
  • Gouvernance

    Gouvernance

    La situation politique difficile à laquelle Roumanie est confrontée aujourd'hui nécessite la promotion d'un programme gouvernemental doté d'objectifs à court terme qui préparera les réformes nécessaires pour moderniser la Roumanie dans un esprit européen.

    Lire la suite
  • Conseil de Ministres

    Conseil de Ministres

    Le Premier ministre conduit le Gouvernement et coordonne l`activité de ses membres dans le respect des leur attributions

    Lire la suite