Nouvelles fraîches

Mardi, 18 Janvier 2022

Déclarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă sur la situation énergétique

Nicolae-Ionel Ciuca : Bonsoir ! Nous avons réussi à trouver un accord, de sorte que le plafond énergétique sera réduit de 1 lei à 0,8 lei par kilowatt. En outre, on  a augmenté la limite de consommation de 300 kilowatts à 500 kilowatts, pour lesquels ce prix est calculé. Pratiquement,, il y a une compensation de 0,291 lei par kilowatt, la facture pour le consommateur devenant ainsi  0,68 lei par kilowatt.

De même, pour les PME, pour les gros consommateurs, pratiquement pour les consommateurs non résidentiels, le prix sera plafonné à 1 lei par kilowatt.

Pour le gaz, le plafond passera de 0,37 à 0,31 lei par kilowatt, et la limite de consommation pour cinq mois passera de 1 000 à 1 500 kilowatts. De plus, une remise de 40% sera appliquée, passant de 33% à 40%, garantissant ainsi un prix de 0,221 lei par kilowatt. En outre, pour les PME, les écoles, les hôpitaux, les églises, l'industrie alimentaire, un prix de 0,37 lei par kilowatt sera fourni. Dans le même temps, nous avons décidé que toutes les factures seront annulées, celles qui ont été émises à tort, annulées et renvoyées, sans que les personnes soient déconnectées ni payent de pénalités.

Journaliste : Depuis quand applique-t-on à l'électricité et pendant combien de temps ? Nicolae-Ionel Ciucă : Cela s'applique du 1er février au 31 mars, et pendant cette période, nous allons faire une analyse et prendrons d'autres décisions.

 Journaliste : Est-ce possible à partir de février ? D'un point de vue constitutionnel, y a-t-il un problème?

Nicolae-Ionel Ciuca : Il n'y a pas de problème. Nous en avons pris en compte, c'est pourquoi nous sommes si en retard, pour avoir pris les mesures applicables, qu'il n'y ait pas de changements dans le logiciel et que l`on puisse appliquer à partir du 1er février.

 Journaliste : Pour comprendre, ce sera un plafonnement, pratiquement pas un règlement, comme M. Cîțu l'avait initialement dit. Autrement dit, la libéralisation du marché n'est pas abandonnée pendant un certain temps, mais c'est un prix plafond.

Nicolae-Ionel Ciucă : C'est un plafond sur le prix. La libéralisation n'est pas abandonnée. Journaliste : Quel est l'impact sur le budget ? Nicolae-Ionel Ciucă : Selon le calcul que nous avons fait ce soir, l'impact pour les deux mois, sera d`environ 3 milliards de lei.

Journaliste : Et vous avez dit au sujet des factures mal calculées ; si vous pouvez nous dire combien il y en a eu dans les deux mois ?

Nicolae-Ionel Ciucă : Les discussions que nous avons eues... le nombre a dépassé le million de fausses factures.

Journaliste : Quelle était la position de l'ANRE, parce qu'ils étaient contre, ils n'étaient pas d'accord avec ces mesures... Ils ont dit qu'au niveau de l'Union européenne, cela ne serait pas acceptés.

Nicolae-Ionel Ciucă : nous n`avons rien modifié sur  le marché libre de l'énergie, en tant que tel, il n'y avait aucune raison d'être ou non d'accord.

 Journaliste : Êtes-vous en train de dire qu'un million de factures doivent être recalculées, en gros ? Cela arrivera-t-il d'office ...? Ce qui se produit...

Nicolae-Ionel Ciucă : Toutes les mauvaises factures. Vous avez vu qu'il y a eu un certain nombre d'actions dans le territoire, nous allons continuer ces actions. Je tiens à assurer la population que nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour ne pas avoir de telles erreurs qui, espérons-le, ne sont pas délibérément commises, car les gens n'ont pas à payer pour les erreurs des autres. Et de cette manière nous considérons que la porte est la plus ouverte possible au niveau du Gouvernement et à la disposition du citoyen... Tous les outils dont nous disposons... Journaliste : Quand cette mesure sera-t-elle prise maintenant cette semaine ?

Nicolae-Ionel Ciucă : L'ordonnance d'urgence ne sera pas retardée plus que la semaine prochaine afin qu'elle puisse être appliquée.

Journaliste : Tout ce plafonnement sera-t-il supporté uniquement par l'État ou le fournisseur aura-t-il, par exemple, un plafond sur le prix qu'il peut facturer en supplément lorsqu'il vend l'énergie ? Parce qu'il y a cette discussion selon laquelle le fournisseur devrait être suffisamment limité pour faire un profit sur le prix.

Nicolae-Ionel Ciucă : Pour le moment, il nous reste à avoir une discussion avec les fournisseurs et distributeurs demain matin et en fonction de cette réunion, nous établirons les autres éléments de détail technique qui seront inclus dans l'ordonnance gouvernementale. Journaliste : Avez-vous discuté d'une manière ou d'une autre de ce qui arrive à ceux qui ont déjà réussi à payer leurs factures mal calculées ?

Nicolae-Ionel Ciucă : Nous n'avons pas discuté de ce détail, mais la décision est aussi claire que possible au niveau du gouvernement, afin que ces factures de loi soient annulés et refaites.

 Journaliste : Vous avez dit qu'il est possible que ces mesures soient poursuivies après le 31 mars ?

Nicolae-Ionel Ciucă : Si l'évolution du prix produit les effets que nous ressentons tous, nous aurons un processus d'analyse continue afin de pouvoir prendre des mesures à temps. Journaliste : Les entreprises pourraient-elles une fois être contraintes d'arrêter de licencier, comme cela a été le cas, si elles reçoivent des aides d'État ?

Nicolae-Ionel Ciucă: Toutes ces mesures ont été discutées et débattues pour que les entreprises ne ferment pas, les entreprises ne ferment pas, que nous gardions des emplois pour les personnes et, bien sûr, pour avoir une perspective afin que nous ne soyons pas confrontés à une telle situation.

Journaliste : Mais leur demanderez-vous expressément de ne pas licencier pendant cette période ?

Nicolae-Ionel Ciucă : C'est une condition dont nous discuterons avec le milieu des affaires, car, ici, l'État vient et apporte tout le soutien dont nous disposons, pour que les entreprises ne ferment pas.

Journaliste : Avez-vous parlé de la TVA zéro sur les denrées alimentaires de base ? Allez-vous prendre cette mesure ?

 Nicolae-Ionel Ciucă : Nous n`en avons pas parlé ce soir.

 Journaliste : Avez-vous discuté du certificat vert ?

Nicolae-Ionel Ciucă : Nous n`en avons parlé ce soir.  Il y a eu des pourparlers pour réglementer les prix de l'énergie et du gaz. Merci. Journaliste : Y a-t-il une nouvelle réunion de coalition demain ?

Nicolae-Ionel Ciuca : Non, non. Merci, bonne soirée !  



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire

  • Galerie de photos

    Galerie de photos

    Des photos des événements et des activités auxquels participe le Premier ministre, et des activités déroulées au palais Victoria

    Lire la suite
  • Communiqués

    Communiqués

    Les communiqués de presse les plus récents sur le travail du Premier ministre et du Conseil des ministres du gouvernement.

    Lire la suite
  • Gouvernance

    Gouvernance

    La situation politique difficile à laquelle Roumanie est confrontée aujourd'hui nécessite la promotion d'un programme gouvernemental doté d'objectifs à court terme qui préparera les réformes nécessaires pour moderniser la Roumanie dans un esprit européen.

    Lire la suite
  • Conseil de Ministres

    Conseil de Ministres

    Le Premier ministre conduit le Gouvernement et coordonne l`activité de ses membres dans le respect des leur attributions

    Lire la suite