Nouvelles fraîches

Jeudi, 19 Août 2021

Point de presse donné par le ministre de l'Éducation Sorin Cîmpeanu, à l'issue de la réunion du gouvernement du 19 août

Sorin Cîmpeanu: Lors de cette réunion de gouvernement on a discuté 10 actes normatifs concernant le système éducatif: un projet de loi, trois projets d'ordonnances d'urgence et six projets d`arrêtés de gouvernement. Le projet de loi visait à ratifier l'Accord de prêt avec la Banque internationale pour la reconstruction et le développement, d'un montant de 100 millions d'euros, pour la construction, pour l'essentiel, 90 %, mais aussi la réhabilitation d'un certain nombre d'au moins 55 écoles en Roumanie.  Ce fut un projet de loi, initié en partenariat, évidemment, par le Ministère des Finances et le Ministère de l'Éducation.

Une première ordonnance d'urgence visant à apporter une aide alimentaire aux enfants d'âge préscolaire et aux élèves de 150 unités d'enseignement pré-universitaire de l'État. Il s'agit de la poursuite du programme pilote «Repas chauds dans les écoles ». La valeur est de 46,4 millions de lei.

Un autre projet d'ordonnance d'urgence, présenté en première lecture, réglementait «l'Ecole à l'hôpital » ; plus précisément, au sein des Universités de Médecine et de Pharmacie, des unités d'enseignement pré-universitaire portant le titre « École à l'hôpital » sont mises en place. Celui-ci vise à organiser la scolarisation des enfants d'âge préscolaire, préscolaire et des élèves hospitalisé, au nombre de plusieurs centaines chaque année. Je voudrais mentionner que jusqu'à présent, il n'a pas été possible d'organiser "l'École à l'hôpital", car des obstacles bureaucratiques réglaient la taille minimale des groupes d'étude, plus précisément c'est comme si nous pouvions planifier que dans un hôpital d'oncologie nous pourrions avoir un nombre suffisant grand, dans le même hôpital, en même temps, par des élèves de 7e par exemple, ce qui est évidemment absurde. Cette absurdité a été supprimée des réglementations légales. Ainsi, un enseignant moniteur sera désigné pendant toute la durée de l'hospitalisation, qui a l'obligation de superviser le parcours scolaire du préscolaire ou de l'élève, ainsi que de maintenir un contact permanent avec l'unité éducative dans laquelle il était inscrit avant l'hospitalisation. Le Ministère de l'Éducation - une chose importante - est également en train de mettre en place le Corps national des enseignants pour "l'École à l`hôpital". Il sera établi suite à la sélection d'enseignants qui justifient avoir obtenu de diplômes de formation dans le domaine de la psychopédagogie spécialisée. Le Programme National «l` École à l`Hôpital » est également organisé, visant à poursuivre l'enseignement à travers les membres de ce Corps National des Enseignants pour « l'École à l`Hôpital », en cas de déplacement des élèves d'un hôpital à un autre ou d'un département à un autre. Il s'agit donc de la composante mobile de cette école à l'hôpital. Pour soutenir l'apprentissage dans l'«École à l'hôpital », le ministère de l'Éducation peut également organiser des Jeux olympiques et des compétitions scolaires et peut également fournir des bourses et d'autres formes de soutien matériel, à travers des programmes nationaux approuvés par arrêté du gouvernement.

Les Universités de Médecine et de Pharmacie peuvent également accéder à des fonds extérieurs non remboursables afin d'améliorer les activités menées à travers ce programme mobile national « l`Ecole à l`hôpital ». Le processus instructif-éducatif effectué dans "l'Ecole à l'hôpital" sera effectué en fonction des spécificités de la maladie, de la période d'hospitalisation et de la classe, bien sûr, dans laquelle l'élève est inscrit dans l'école respective année. Dans les 3 mois à compter de l'entrée en vigueur de cette Ordonnance d`urgence du gouvernement, le Ministère de l'Éducation élaborera un programme différencié, je le souligne,  différencié, pour soutenir l'évaluation nationale et l'examen du baccalauréat national, à la fois pour les élèves inscrits dans ce programme « École à l`hôpital», ainsi que pour tous les élèves ayant des besoins éducatifs particuliers et nécessitant un long séjour à l'hôpital. Étant une dérogation aux dispositions de l'article 5, paragraphe 2 de la Loi sur l'éducation nationale, la présente Ordonnance d`urgence entrera en vigueur à compter de la date de sa publication au Journal officiel. Ce projet d'ordonnance a été présenté, je le répète, aujourd'hui, en première lecture. Aussi, en première lecture, un troisième projet d`Ordonnance d`urgence a été présenté, qui prévoit la reprise des crèches dans le système éducatif. Il s`agit des 387 crèches actuellement en activité qui seront reprises dans le système éducatif comme suit : lorsque les collectivités territoriales initient des demandes de reprise, y compris du personnel du système éducatif, ces crèches fonctionneront auprès des jardins d'enfants, sous la personnalité juridique des jardins d'enfants, compte tenu de la nécessité d'intégrer le concept d'éducation précoce, d'intégration entre la crèche et la maternelle. Lorsque les collectivités territoriales n'engagent pas les démarches de prise en charge totale du système éducatif, le Ministère de l'Éducation assurera les dépenses salariales du volet éducatif. Donc, en d'autres termes, le Ministère de l'Éducation assume la prise en charge des ressources humaines. Il s'agit d'éducateurs-puériculteurs, y compris du point de vue des dépenses salariales. Cette ordonnance d'urgence, troisième, troisième projet discuté, vient en corrélation avec le projet d`arrêté de gouvernement adopté ce jour sur le coût forfaitaire par enfant en crèche. C'est une attente de nombreuses années de la société pour définir ce coût standard par enfant dans la crèche. Ce coût standard a été fixé à une valeur de 15.000 lei par enfant pour les dépenses salariales, auquel s'ajoute une composante de 585 lei pour les dépenses matérielles. Je voudrais comparer ce niveau avec 7.431 lei, le coût standard par enfant à la maternelle, donc c'est un peu plus du double, car ce sont d'abord des groupes plus petits, la moitié par rapport aux groupes de la maternelle et il s`agit de besoins spéciaux  de soins dans ce domaine avant préscolaire, les enfants en crèche.

Nous verrons, en consultation avec du personnel médical spécialisé, dès les premières consultations il est apparu que les enfants de zéro à trois ans pourront aller à la crèche, mais par zéro ans on entend l'âge de 11 mois, l'âge jusqu'auquel il est recommandé que ces enfants restent auprès de leurs mères, avec leur mère. Ainsi, à partir de 11 mois à trois ans il sera possible que  les crèches soient intégrées dans le système éducatif. Il s'agit d'un premier arête du gouvernement. Un  autre arrêté du gouvernement, le second, est celui de récompenser les élèves ayant obtenu des résultats exceptionnels aux examens nationaux. Il s'agit d'un nombre de 163 élèves qui ont obtenu la note 10,00 au Baccalauréat, qui recevront 3. 000 lei par élève et 132 élèves qui ont obtenu 10,00 à l'évaluation nationale - ils recevront 1.000 lei. Nous avons également deux arrêtés du gouvernement adoptés pour actualiser les programmes de licence, respectivement, les programmes de maîtrise. Un cinquième arête du  gouvernement  est extrêmement important. Etant donné que le nombre de nouvelles écoles maternelles qui ouvriront leurs portes en septembre est de 39, étant donné que la loi 185 prévoit la réduction du nombre d'élèves dans la classe pour l'enseignement primaire à un maximum de 22 plus 3, soit 25 élèves dans la classe , et pour le l`enseignement de gymnase jusqu'à un maximum de 26 plus 3, soit 29 élèves dans la classe et pour l'enseignement du lycée, à l'exception de la neuvième année de 30 plus 3, soit 33 élèves dans la classe, il est nécessaire d'augmenter le nombre d'enseignants. J'ai dit sauf pour la neuvième année parce qu'en plus des règlements de la loi 185 il y a cet arrêté ministériel de 2021 que j'ai promu pour réduire le nombre d'élèves dans la classe, de 28 à 26, respectivement 24 en fonction du profile de l`école. Toutes ces mesures nécessitent une ressource humaine supplémentaire. Cette augmentation des ressources humaines nécessite compléter le nombre de postes qui a été créé par arrêté du gouvernement pour un total de 3.500 postes, ce qui s'ajoute aux 286.550 postes actuellement existants dans l'enseignement pré-universitaire. Je le répète, jusqu'à aujourd'hui nous en avons 286.550, les 3.500 positions sont ajoutées. Approuvées par l`arrêté de  gouvernement d'aujourd'hui. Il s'agit du cinquième arrêté du gouvernement initié par le Ministère de l'Éducation. Nous avons également un sixième arrêté  du gouvernement pour lequel  j'apprécie l'initiative du Ministère de l'Agriculture. Le Ministère de l'Éducation a approuvé - il s'agit du Programme de soutien aux écoles, d'une valeur de 501 millions de lei. C'est un programme qui vise en plus de la composante déjà connue du lait et des produits laitiers, d'une valeur de 167 millions de lei ; en plus de la composante connue, des produits de boulangerie d'une valeur de 181 millions de lei, nous avons également une composante d'une valeur de 76 millions de lei, qui cible les fruits et légumes frais pour les élèves des écoles en Roumanie. Jusqu'à l'incidence de 501 millions de lei sont des mesures éducatives. Une disposition que je considère très importante dans cet arrêté  du  gouvernement est la possibilité de redistribution collective des produits non consommés. Vous savez qu`il y avait un problème concernant ce qui arrive aux produits qui ne sont pas consommés, qui ne sont pas pris par les élèves ou les parents. L`arrêté du gouvernement prévoit la possibilité de redistribution au sein de la collectivité. Voici donc les 10 actes normatifs. Je le répète, un projet de loi, trois projets d'ordonnances d'urgence, dont deux en première lecture et cinq projets d`arrêtés du gouvernement, tous adoptés.

 



 Răspundem cetăţenilor

qa

Una dintre întrebările frecvente este cea privind salarizarea diverselor categorii de personal. Astfel, Andrei din Bucureşti a vrut să ştie cum sunt calculate salariile...

Lire la suite-->
Barbu CatargiuApostol  ArsacheNicolae KretzulescuMihail Kogalniceanu

Les Premiers Ministres de l’histoire

Galerie des anciens Premiers ministres de la Roumanie de l'histoire

  • Galerie de photos

    Galerie de photos

    Des photos des événements et des activités auxquels participe le Premier ministre, et des activités déroulées au palais Victoria

    Lire la suite
  • Communiqués

    Communiqués

    Les communiqués de presse les plus récents sur le travail du Premier ministre et du Conseil des ministres du gouvernement.

    Lire la suite
  • Gouvernance

    Gouvernance

    La situation politique difficile à laquelle Roumanie est confrontée aujourd'hui nécessite la promotion d'un programme gouvernemental doté d'objectifs à court terme qui préparera les réformes nécessaires pour moderniser la Roumanie dans un esprit européen.

    Lire la suite
  • Conseil de Ministres

    Conseil de Ministres

    Le Premier ministre conduit le Gouvernement et coordonne l`activité de ses membres dans le respect des leur attributions

    Lire la suite