Gouvernement de la Roumanie



Vendredi, 17 Juin

INFORMATION DE PRESSE concernant les actes normatifs approuvés lors de la réunion du Gouvernement de la Roumanie du 17 juin 2022


 

I. ORDONNANCE D'URGENCE

1. ORDONNANCE D'URGENCE portant modification de certains actes normatifs dans le domaine fiscal et douanier

L'Ordonnance d'urgence modifie une série d'actes normatifs dans le domaine fiscal et douanier, comme suit :

A. Modification de l'Ordonnance du Gouvernement no. 6/2019 sur l'établissement de facilités fiscales

L'acte normatif prévoit la prorogation de la date à laquelle sont rapportées les obligations budgétaires restant à liquider au 31 décembre 2021 et pouvant faire l'objet d'une restructuration. Ainsi, le délai de soumission de la notification de l'intention de restructurer les obligations budgétaires est prolongé jusqu'au 31 janvier 2023 et le délai de soumission de la demande de restructuration des obligations budgétaires jusqu'au 31 juillet 2023.

Les obligations budgétaires suivantes sont exclues du périmètre de la restructuration :

  -  les obligations budgétaires principales et accessoires qui représentent des aides d'État à récupérer, octroyées sur des sources ou des ressources publiques ou gérées par l'État, des fonds européens ou des fonds publics nationaux liés à des fonds européens, ainsi que des droits de douane, des accises et la taxe sur la valeur ajoutée pour lesquels l'administration, à l'exception de l'inspection fiscale et de l'exécution forcée, appartient à l'Autorité douanière roumaine ;

  -  les obligations budgétaires restantes en raison d'une restructuration ratée ;

La mesure de restructuration s'applique également aux obligations budgétaires gérées par l'organe fiscal local, et l'autorité délibérative existante au niveau de l'unité administrative-territoriale établira, par décision, les modalités d'application de cette mesure.

B. Modification de la loi no. 86/2006 sur le Code des douanes roumain

L'acte normatif établit une nouvelle réglementation en matière d'infractions douanières afin de mettre d`accord  les dispositions de l'art. 270 par. (3) du Code des Douanes avec la Décision de la Cour Constitutionnelle no. 176. Ainsi, la collecte, la détention, le transport, la prise en charge, l'entreposage, la livraison, la vente de biens ou de marchandises destinés à être placés sous un régime douanier notoirement passé en contrebande, si certaines quantités sont dépassées..

C. Modification de la loi no. 227/2015 sur le Code Fiscal

Dans le domaine de la TVA, on prolonge jusqu`au 31 décembre 2026 le délai d'application de la taxation inverse pour la livraison de céréales et de plantes techniques, le transfert de certificats d'émission de gaz à effet de serre, la fourniture  d'électricité et de gaz naturel à un commerçant personne physique établie en Roumanie, le transfert de certificats verts, la fourniture de téléphones portables, la fourniture de dispositifs de circuits intégrés, la fourniture de consoles de jeux, tablettes et d`ordinateurs portables    est prorogé jusqu'au 31 décembre 2026 assujetti, établi en Roumanie , le transfert de certificats verts, la fourniture de téléphones portables, la fourniture d'appareils à circuits intégrés, la fournitures de consoles de jeux, de tablettes PC et d'ordinateurs portables.

Dans le domaine des accises, le projet d'ordonnance d'urgence vise à :

  -  l'introduction dans la législation nationale d'une disposition concernant le seuil maximal de concentration d`alcool de  8,5 % vol., pour lequel des droits d'accises réduits peuvent être appliqués à tout autre type de boisson fermentée, non gazeuse ou mousseuse.

   -  augmentation de la peine appliquée pour le délit de contrebande de produits soumis à accises soumis à marquage avec une peine d'emprisonnement de 2 à 7 ans. Par cette mesure, on vise l'alignement des limites de la peine avec celles du délit de contrebande prévues par l'art. 270 par. (2) allumé. a) du Code des douanes.

D. Abrogation de certaines dispositions de l'Ordonnance du Gouvernement no. 10/2015 pour l'organisation de la Loterie des bons fiscaux

L'acte normatif abroge les dispositions relatives à l'organisation de la Loterie des bons fiscaux contenues dans l'Ordonnance du Gouvernement no. 10/2015. La mesure est justifiée car actuellement les opérateurs économiques en Roumanie sont équipés de caisses enregistreuses fiscales électroniques modernes, en majorité connectées au système informatique de l'ANAF et transmettent quotidiennement des informations sur les recettes réalisées par les commerçants.