Gouvernement de la Roumanie



Mercredi, 09 Juin

Le Premier Ministre Florin Cîțu a participé à l'ouverture du Forum des Affaires Roumanie - Israël, à l'occasion de la visite officielle en Roumanie du Président de l'État d'Israël, Reuven Rivlin


Le discours du Premier ministre Florin Cîțu à l'ouverture du Forum économique roumano-israélien des hommes d'affaires

 

Cher Monsieur le Président,

Cher collègue, Ministre de l'Économie, Claudiu Năsui,

 Distingué auditorium, 

La participation d'aujourd'hui à ce forum représente le mieux l'excellent niveau de nos relations bilatérales. Les relations économiques entre la Roumanie et Israël sont solides et je vous en remercie.

Je suis heureux d'avoir la possibilité de discuter d'économie et d'affaires, c'est un sujet que je préfère en tant qu'économiste.

 Aujourd'hui, nous profitons d'une occasion très spéciale - le premier Forum d`affaires organisé en Roumanie, pendant la pandémie, qui nous permet de nous rencontrer face à face. Nous sommes toujours en pandémie, mais les conditions actuelles nous ont permis d'organiser la réunion d'aujourd'hui. Cette rencontre n'aurait pas été possible sans nos efforts conjoints et les campagnes de vaccination soutenues dans les deux pays.

C'est un signe que nous commençons à revenir à la normale. Ce fut une période difficile pour nous tous, mais je suis heureux de constater la participation importante et étendue de la communauté des affaires.

Grâce au processus de vaccination efficace et étendu, on entrevoit un retour complet à la vie normale, ainsi que la reprise économique mondiale. Le vaccin peut être considéré comme le bouton REDÉMARRER dont nos économies ont besoin après les effets négatifs de la pandémie de l'année dernière.

Accélérer le processus de vaccination, réduire progressivement les restrictions et les mesures de relance budgétaire sont désormais les meilleures politiques économiques pour soutenir la reprise de la croissance et de l'emploi.

La Roumanie et Israël ont une relation particulière, construite au fil du temps au niveau gouvernemental, des contacts humains et de la communauté des affaires.

Israël est l'allié et le partenaire stratégique le plus proche de la Roumanie au Moyen-Orient et un partenaire fiable au niveau international.

En 2021, la Roumanie et Israël célèbrent 73 ans de relations diplomatiques ininterrompues. Au fil des ans, les deux pays ont travaillé ensemble pour établir des liens plus forts - politiques, culturels, sociaux et économiques.

Ce forum d'affaires nous donne l'opportunité de renforcer notre excellente relation bilatérale avec de nouvelles idées, projets et opportunités. Vous avez déjà évoqué 137 projets.

Je suis convaincu que l'esprit d'entreprise doublera celui de l'amitié qui caractérise nos relations bilatérales, et lui donnera plus de succès et de valeur.

En même temps, le forum d'affaires auquel nous participons est un élément important dans la préparation de la prochaine réunion de nos gouvernements, que nous nous réjouissons d'organiser à Bucarest dès que nous nous serons mis d'accord sur une date. C'est un objectif clé pour nous et nous sommes prêts à accueillir cette réunion dès que possible.

Notre coopération économique bilatérale est prospère et nous aimerions voir cette tendance se renforcer à l'avenir, au profit des deux parties.

Je suis heureux de partager avec vous que, ces dernières années, notre commerce a connu une tendance à la hausse. En 2019, le commerce bilatéral a atteint le pic de 657,7 millions de dollars. Malgré cela, le ralentissement actuel n'affectera pas les perspectives à court terme, les valeurs totales pour 2020 étant plus élevées qu'en 2018. Nous continuons donc à soutenir la tendance positive. Au cours des trois premiers mois de cette année, notre commerce bilatéral s'est élevé à près de 180 millions de dollars. Je tiens à souligner que cela coïncide avec notre reprise économique, après une année difficile en raison de la pandémie.

Toutes les prévisions économiques indiquent une forte reprise économique pour la Roumanie.

La Commission européenne estime pour la Roumanie, une croissance économique de 5,1% en 2021, selon les estimations de la Banque mondiale, elle est de 6% et de 7% selon les estimations du FMI, les plus optimistes à cet égard. Ce ne sont pas que des chiffres, mais signifient plus d'emplois, plus d'argent alloué aux Roumains, plus d'opportunités d'investissements et une vie meilleure pour les Roumains. .

Après une forte contraction en 2020, nous estimons que les exportations reviendront en 2021, j`ai vu les chiffres hier. Les exportations augmentent pour la première fois depuis longtemps, plus rapidement que les importations, soutenues par la reprise économique graduelle au niveau mondial.

Avant même le début de la pandémie, la Banque mondiale a classé la Roumanie pour la première fois comme pays à revenu élevé, une évolution importante pour les décisions d'investissements et pour l'adhésion à l'Organisation de coopération et de développement économique. La Roumanie a été et est prête à rejoindre l'OCDE. Nous avons toujours apprécié le soutien de nos partenaires commerciaux pour l'adhésion du pays à l'OCDE. C'est une tendance que nous nous efforçons de maintenir dans la période post-pandémique.

Invités distingués,

Des entreprises israéliennes de premier plan dans les domaines de l'aéronautique, de l'énergie, de l`infrastructure et de la construction, pour n'en citer que quelques-uns, ont choisi d'investir en Roumanie. Ceci me rend heureux. J'espère qu'elles augmenteront leurs investissements et que leur exemple sera suivi par d'autres grandes entreprises. Le gouvernement actuel est celui qui réformera la Roumanie et encouragera les investissements en Roumanie, ce qui n'était pas le cas dans le passé.

La Roumanie se positionne favorablement en Europe et joue le rôle de hub régional au sein de l'Union européenne et par rapport au voisinage. Nous sommes ici aujourd'hui pour parler d'investissements et surtout de futurs partenariats économiques car nous n'ignorons pas les leçons des crises économiques précédentes. Premièrement, nous avons eu une approche correcte de la crise économique, nous avons maintenu les capacités de production intactes dans l'économie, nous avons payé toutes nos dettes à temps, ce qui n'arrivait pas dans le passé, nous avons reporté, autant que possible, les impôts que les entreprises devaient au gouvernement jusqu'à cette année ou l'année prochaine, mais surtout, nous avons fait des investissements. C'est notre priorité. Nous avons fait des investissements et nous avons encouragé les investissements ici.

Chaque mois depuis que nous avons pris la gouvernance, les investissements ont atteint un niveau record, c'est la clé de notre reprise économique et nous avons ainsi réalisé la plus forte croissance économique cette année dans l'Union européenne. L'autre leçon importante, surtout en période d'incertitude économique, est la prévisibilité des actions gouvernementales, ce qui ne s'est pas produit dans le passé. La prévisibilité est essentielle pour la résilience de l'environnement commercial. Pour le gouvernement que je dirige, assurer la prévisibilité est l'un des piliers d'une gouvernance efficace. Nous n`avons pas augmenté les taxes  nous n`avons pas changé les règles pendant le jeu. Le plus important, ce gouvernement entend poursuivre son mandat jusqu'en 2024, mais nous voulons aussi gouverner au-delà de cette période.

J'encourage les communautés d'affaires roumaine et israélienne, en coopération avec nos gouvernements, à identifier un projet commun emblématique qui capitalise sur la riche expérience que les deux pays ont dans la recherche, l'éducation et les affaires.

Il s'agit d'un sujet pertinent pour la Commission économique conjointe et pour le Groupe de travail Roumanie-Israël sur l'espace économique, récemment créé sous la coordination des ministères des Affaires Étrangères.

Le Groupe de travail économique se concentre sur trois piliers principaux : l'agriculture et la gestion de l'eau, la santé et la technologie de pointe, l'intelligence artificielle. Les ministères et agences impliqués dans ce groupe s'efforcent d'initier et d'actualiser des politiques qui favorisent une meilleure coopération économique bilatérale.

L'investissement continu d'Israël dans la technologie, accompagné d'une augmentation du nombre de start-up réussis, s'est avéré être une formule efficace pour la résilience économique et le développement dans le secteur des PME.

Je voudrais saisir cette occasion, Monsieur le Président et distingués membres de la délégation des entreprises, pour lancer une invitation ouverte à la communauté israélienne des affaires et aux entités promouvant le commerce à engager une coopération plus étroite avec leurs homologues roumains pour trouver des points et des énergies communes, qui mettent en valeur le savoir-faire et l'innovation des start-up, ainsi que les centres  et les accélérateurs d`affaires en Roumanie.

Je tiens à remercier les organisateurs, l'Ambassade de l'État d'Israël en Roumanie et la Chambre de Commerce et d'Industrie de Roumanie, pour avoir tout mis en œuvre pour assurer le succès de ce Forum d'Affaires ! Je vous souhaite des discussions et des débats fructueux dans le dialogue entre Entreprises roumaines et israéliennes ! Je vous assure de mon soutien en termes de mise en valeur des idées d'affaires issues de cette rencontre des investisseurs des deux États ! Je suis partisan de ces débats et d`habitude j`y participe jusqu'au bout, mais je suis sûr que cette fois aussi que vous aures a eu un débat intéressant aujourd'hui. Je vous remercie.