Gouvernement de la Roumanie



Samedi, 15 Mai

Le Premier ministre Florin Cîțu a participé au spectacle de théâtre pilote au Théâtre national de Bucarest


 Florin Cîţu: Je tiens à remercier les Roumains car, ensemble, nous avons traversé une année difficile - ensemble nous avons porté le masque, ensemble nous avons gardé la distance sociale, ensemble nous avons été vaccinés. Je tiens à les remercier d'avoir compris que nous avons une campagne de vaccination en cours et qu'aujourd'hui nous avons un nombre record de personnes vaccinées – 120.000 personnes vaccinées. La campagne de vaccination se poursuit. Les Roumains ont compris que la seule solution pour sortir de la pandémie est la vaccination. Ce soir, je suis très heureux d'être à ce spectacle, un événement pilote. Vous savez très bien qu'à partir du 1er juin, nous lancerons plusieurs événements, avec certains règlements; nous commençons aujourd'hui. C'est le premier à revenir à la normale, une étape importante que la Roumanie franchit, et je pense que c'est le premier pays de l'Union européenne à franchir cette étape, grâce aux Roumains; parce que les Roumains ont compris se faire vacciner.

Journaliste: Pouvez-vous nous expliquer, s'il vous plaît, quel fut le raisonnement pour lequel, à la dernière seconde, l'idée de ces spectacles expérimentaux a été modifiée, concernant le port du masque de protection et qu`il ne faut pas dépasser 70% de la capacité de salle, et non pas 100%, comment ces spectacles ont-ils été conçus à l'origine?

Florin Cîţu: Ce sont des spécialistes ici. Je respecte toujours ce que les spécialistes nous disent, et si les spécialistes nous disent que c'est la meilleure formule du moment, c`est bien c`est ce que nous suivons à cet événement pilote. Vous vous rendez compte que, dans deux semaines, nous ce sera le 1er juin et commençons les spectacles, sous certaines conditions, le 1er juillet nous assouplissons davantage les conditions et, par la suite, le 1er août.

Journaliste: Je voudrais vous demander, Monsieur le Premier ministre: au travail, où il n'y a que des personnes vaccinées, avec ou sans masque?

Florin Cîţu: Ce n'est pas encore une décision claire. Après le 1er juin, nous prendrons cette décision.

Journaliste: Il y a une décision dans l`Arrêté du gouvernement  publié hier soir ...

Florin Cîţu: Je sais très bien; ce n`est pas dans l`Arrêté du gouvernement, mais dans l'ordre du ministre de la Santé. Je pense que c'est une décision prise avant d'analyser très bien. Nous en discutons depuis le 1er juin.

 Journaliste: Mais l'ordre a été publié hier soir au "Journal officiel", signé par certaines institutions ...

Florin Cîţu: Je sais qu'il a été publié.

Journaliste: Cet ordre a-t-il déjà été modifié? Florin Cîţu: Je pense que cet ordre sera changé.

 Journaliste: Donc, au travail, nous irons certainement avec un masque.

Florin Cîţu: Pour l'instant, avec un masque au travail, à l'intérieur. Cet ordre sera modifié; après le 1er juin, nous parlons d'autres changements.

Journaliste: Était-ce une lacune?

Florin Cîţu: C'est possible.

Journaliste: Monsieur le Premier ministre, M. Bode a dit aujourd'hui qu'il y aura encore des contrôles sur les organisateurs qui doivent vérifier ces certificats de vaccination. Mais ces contrôles et ces amendes seront probablement accordés, comme vous l'avez dit, en vertu de quelle loi seront-ils imposés? Pouvez-vous expliquer un peu?

Florin Cîţu: Nous parlons des événements qui seront organisés après le 1er juin. Ainsi, nous modifierons les actes normatifs nécessaires pour créer le cadre juridique nécessaire pour pouvoir passer à ce stade. En ce moment, nous avons présenté dans la décision du CNSU les étapes suivantes, afin d'être très clair pour tout le monde à quoi s'attendre.

Journaliste: Alors, à des spectacles pour tous les Roumains à partir du 1er juin?

Florin Cîţu: Pour tous les Roumains ... Cela dépend s'ils sont vaccinés ou non. Vous avez vu que chaque événement, à l'intérieur ou à l'extérieur, a certains critères: un certain nombre de personnes à l'intérieur, si les gens ne sont pas vaccinés; si les organisateurs supposent que les gens sont vaccinés, alors nous parlons d'un autre nombre de personnes. Journaliste: Comment les organisateurs vont-ils vérifier les certificats de vaccination, en tenant compte du fait qu'ils ne sont pas tamponnés, qu'ils n'ont rien de distinctif sur eux, ils peuvent être facilement falsifiés par n'importe qui?

Florin Cîţu: Ici on a vérifié très facilement. Nous sommes en 2021, nous pouvons parler de solutions. Je suis venu ici aujourd'hui avec un bulletin.

Journaliste: Dans les restaurants et les gymnases, quand cela sera-t-il fait?

Journaliste: La question s'adresse à ceux qui ne sont pas de Roumanie, Monsieur le Premier ministre, et qui veulent faire /.../ lors d'un événement dans notre pays et qui ont été vaccinés dans d'autres États. Le système fonctionne-t-il ...?

Florin Cîţu: La Roumanie a pris la décision - je pense que c'est unique dans l'Union européenne - d'autoriser les citoyens venant des espaces verts à entrer en Roumanie – les touristes - sans aucun document attestant s'ils sont vaccinés ou non; uniquement avec les documents nécessaires pour entrer en Roumanie. Comme nous avons trouvé une solution pour ce moment, nous trouverons des solutions pour les autres. Je vous dis d'être patient. C'est un moment important pour les Roumains, c'est une détente. J'aimerais regarder ce qui se passe aujourd'hui, et nous parlons de juin prochain. Merci! J'aimerais que vous appréciiez le spectacle!

Journaliste: Concernant l`Arrêté du gouvernement  concernant l'extension de l'état d'alerte, Monsieur le Premier Ministre. Il ne mentionne que les  personnes qui reçoivent la deuxième dose et dix jours après le rappel. Qu'arrive-t-il à ceux qui se font vacciner avec Johnson & Johnson, où il y a une dose unique?

Florin Cîţu: Même pour ce vaccin  il y a une certaine période après /.../.

Journaliste: Elle est prévue dans l`Arrêté du gouuvernement.

 Florin Cîţu: S'il y a une lacune, nous publierons l`Arrêté du gouvernement concernant  Johnson & Johnson. Oui, il y a toujours un plan B, et je l'ai dit: si les choses ne se passent pas comme je l'ai dit, on peut aussi serrer le frein de stationnement. Merci beaucoup!