RSS - Guvernul Românieihttp://www.gov.roRSS Guvernul Românieiro-ROPremierul Florin Cîțu a participat la vizionarea unei piese de teatru, la Teatrul Național BucureștiȘtiri din 15.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-05-15 20:27:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_banner_tnb.jpgBriefing de presă susținut de premierul Florin Cîțu și secretarul de stat în MAI, Raed Arafat, la finalul ședinței de guvern din 14 maiȘtiri din 14.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-05-14 22:19:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_1049.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la prezentarea proiectelor A7, A8 Suceava și întâlnirea cu reprezentanții HORECAȘtiri din 14.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-florin-citu-avec-les-representants-du-secteur-horecaDeclarations du Premier ministre Florin Cițu a lissue de l`entrevue avec les representants du secteur HORECA Suceava Florin Ciţu: Bonjour! Tres bonne rencontre avec lindustrie HoReCa. Jai pris lhabitude de parcourir le pays, car cest une industrie qui a souffert dans le passe et je veux encourager les gens quil y a un meilleur moment pour lindustrie, meme a partir de demain, mais davantage a partir du 1er juin. Je suis convaincu que nous aurons une tres bonne saison touristique interieure cette annee, et je suis heureux d'etre venu ici, dans la region qui est deja devenue la troisieme plus importante du tourisme interieur. Un slogan que je vais porter plus loin, Allons en Bucovine vous mavez convaincu, Monsieur le president! Jencourage tous les Roumains a venir ici. Pour ceux qui viennent maintenant, bien sûr, ce sera plus complique, mais nous avons aussi une bonne nouvelle pour ceux qui viendront dans le futur, car nous avons eu, avant cette rencontre avec le secteur HoReCa, une reunion de travail tres appliquee, où nous avons de tres bonnes nouvelles pour ce domaine. Tout dabord, nous avons la derniere option pour lautoroute A7 Pașcani - Siret, donc Pașcani - Suceava - Siret. Nous avons les dernieres options, maintenant nous savons exactement où elles iront. La deuxieme partie, tres importante, nous avons egalement demande aux consultants - dici la fin de lannee, nous aurons des etudes de faisabilite pour cette partie. Troisieme partie, le financement. Nous aurons les indicateurs economiques qui montreront qu`il dioit y avoir une autoroute, cetait la discussion et je comprends des consultants que l`on passera de la route express, a lautoroute, pour Pașcani - Siret - et bien sûr, le. Je les ai encourages et je comprends quils sont deja avances, mais on va sur des fonds europeens pour cette partie. La premiere partie, jusqua Pașcani, nous sommes sur le PNRR, de ce cote ce sera sur les fonds europeens, mais je dis que la meilleure nouvelle est que nous avons la version finale, nous avons des etudes de faisabilite jusqua la fin de lannee et nous allons disposer des indicateurs technico-economiques pour transformer la route expres en autoroute. Monsieur le President, je pense que les choses vont dans le bon sens a partir de maintenant et je veillerai a ce que les financements arrivent tres rapidement, comme je l'ai assure pour les autres points d'infrastructure. Je suis heureux de voir que nous avons une campagne de vaccination qui s'accelere dans votre pays, avec ces marathons qui, je suis sûr, donneront des resultats et je suis heureux de voir qu'il y a de l'optimisme dans l'industrie Horeca, meme si l'annee a ete difficile, une annee difficile, au cours de laquelle le gouvernement a fait des efforts, par plusieurs mesures que nous avons prises lannee derniere. Nous pouvons maintenant voir la fin de cette periode et nous pourrions parler de ce qui va se passer pour cette industrie. On va rouvrir.. Il y a eu plusieurs questions techniques et nous avons discute en detail, mais nous revenons a la normale a partir de demain, progressivement, mais avec le 1er juin, avec plus de mesures. Ce soir, lors de la reunion du gouvernement, nous adopterons certaines de ces mesures et elles seront claires pour tout le monde. Sil y a des questions. Ou si vous en avez vous aussi M. le president. Gheorghe Flutur: Juste deux mots. Je dois remercier M. le Premier ministre pour cet effort de visite en Bucovine, dans le departement de Suceava. Les nouvelles pour nous sont tres importantes, liees a lA7, car M. le Premier ministre a tres bien compris notre message. Cette difference de produit interieur brut par habitant de la region du Nord-Est ne peut etre eliminee quen investissant dans les infrastructures autoroutieres. Le fait quil y aura une autoroute de Bucarest a Siret, sur le corridor IX, nous donne une perspective dans les discussions futures avec les investisseurs etrangers et les investisseurs roumains. Plus important encore, nous, le Conseil departemental, avons presente aujourdhui nos projets ambitieux, nous avons explique au Premier Ministre que 57% du budget departemental est destine aux investissements. Nous avons des investissements dans les routes menant a lautoroute A7, quil sagisse de laxe Suceava-Dolhasca, la route qui relie Fălticeni a Liteni, la route qui relie la region de Mălinul de Borca, a lautoroute A8 ou a la route de Bilbor. Il y a des investissements complementaires aux efforts du Gouvernement. De plus, nous avons discute du PNRR, de ce que nous avons propose - et nous avons beaucoup de projets sur le plan national de resilience; nous avons discute de la station touristique Bucovina, pole de developpement touristique, où je souhaite vraiment beneficier de projets dintroduction de trains automoteurs dans la station, afin de reduire la pollution et le nombre de voitures entre Suceava et Vatra Dornei, Camp de Bucșoaia, parce que nous sommes dans un projet tres avance. Le Ministere de la Jeunesse a soumis le projet a la Societe nationale dinvestissement. La douane du Siret on en a discutees, le chef des douanes du pays etait ici aujourdhui, M. Mutescu et nous avons discute du projet de modernisation de la douane du Siret et de nombreux autres projets. Encore une fois, Monsieur le Premier Ministre, je suis heureux que vous soyez venu constater que Flutur et son equipe de Suceava, ici, au bout de lA7, realisent des investissements qui valent la peine de venir par autoroute jusqu`ici. Ce fu mon desideratum quand jai quitte Bucarest pour rentrer chez moi, a Suceava, pour faire le travail et pour convaincre Bucarest et Bruxelles quil vaut la peine de venir avec linfrastructure `autoroutes jusque chez nous. Florin Cițu: Felicitations, Monsieur le president! Et, en passant, le projet de Siret a commence lannee derniere, alors que jetais dans mon mandat de ministre des Finances et nous le poursuivons. Gheorghe Flutur: Cest vrai! Merci! Journaliste: Il y a des contrats signes avec des entreprises de construction il y a deux ou trois ans. Pendant ce temps, le prix des materiaux de construction a augmente de pres de 50%. Que font ces gens, comment vont les entreprises de construction, comment vont les mairies? Florin Cițu: Vous le savez tres bien, cela depend sils sont projetes etre construits sur des fonds europeens, il y avait un arrete du gouvernement que nous avons prolonge, lors de la derniere reunion, de permettre la mise a jour de certains de ces coûts et la poursuite des projets. Il y a des situations et des situations, il est vrai que la loi permet de faire des documents supplementaires, je pense que nous verrons bien chacune des situation comment le probleme sera resolu. Mais, en fin de compte, je pense quil est beaucoup plus important pour lavenir dameliorer - et cest ce sur quoi nous travaillons - la loi sur les marches publics, afin que nous nayons pas ces delais apres avoir remporte un appel doffres, deux, trois, quatre ans, attendons de pouvoir commencer la construction proprement dite. Nous raccourcirons ces delais, car cest ainsi que de telles situations arivent. Les prix augmentent en trois a quatre ans et tout ce qui a ete mis aux encheres ou negocie nest plus pertinent. Nous allons au projet de loi, il sera pret au cours de la prochaine periode, je pense que le mois prochain. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, vous avez dit que vous decourageriez lachat de voitures doccasion. Cela veut-il dire introduire une nouvelle taxe sur les voitures polluantes ou comment allez-vous le faire? Florin Cițu: Jai dit la meme chose aujourdhui aussi. Eh bien, un moyen simple de decourager est le Programme Tacot, qui nous encourage a acheter de nouvelles voitures. Nous travaillons sur une solution, lors de la discussion avec la Commission europeenne, je lai dit tres clairement, il ny a rien de change concernant les impots. Je pense que la terminologie que nous avons utilisee est que nous decourageons et que nous trouverons de telles mesures. Je suis partisan des mesures positives. Par des mesures positives on doit inciter les gens a passer des voitures polluantes aux voitures neuves. Il ny a pas besoin de taxes a chaque fois. Le fait que nous n'ayons pas augmente les impots jusqu'a present, mais qu`il y a une augmentation de la conformite volontaire, par exemple, en Roumanie, les gens paient plus d'impots, montre clairement que c'est possible sur le positif, pas seulement sur le negatif. Journaliste: Envisagez-vous de modifier les criteres dinscription des pays sur la liste jaune? Florin Cițu: Non, ces criteres sont clairs, mais nous aurons des criteres differents pour ceux de la liste verte, par exemple. La, nous pouvons avoir un critere legerement different. Nous avons moins de 1,5 pour mille, pour permettre un peu plus de 1,5, donc pour agrandir un peu la zone verte et pour que les personnes qui viennent de ces zones, en particulier les touristes, naient plus besoin daucun document pour entrer, que de passeports et documents didentite. Journaliste: Vous avez dit que vous voyiez les choses de mieux en mieux dans la zone Horeca. Jai deux questions pour vous. Quels griefs les representants dHoreca vous ont-ils presentes aujourdhui et si vous avez discute dune strategie pour relancer Horeca et si oui, que comprend cette strategie? Florin Cițu: Eh bien, pour linstant, cette strategie semble etre pour moi de faire le tour du pays et de parler aux gens dHoreca et de les soutenir partout. J`ai ete au bord de la mer, je suis venu ici, je vais ailleurs. Mais ce sera une strategie pour promouvoir, en particulier le tourisme roumain, a lexterieur des frontieres du pays, mais aussi a linterieur. Parce que beaucoup de Roumains ne savent pas - sachez que moi non plus je ne savais pas exactement non - quelle beaute vous avez ici. Jau ete ici quand jetais tres jeune, je ne me souvenais plus. Nous avons donc besoin dune strategie de promotion pour tous les touristes, a linterieur ou a lexterieur. Je savais que les problemes de lindustrie Horeca ne sont pas nouveaux. Je rencontre des representants de lindustrie et certaines des mesures que nous avons prises lannee derniere ont ete construites avec eux - et PME Invest et chomage technique et Kurzarbeit et le paiement de 41,5% du salaire pour ceux qui reviennent du chomage technique. Toutes ces mesures, la suppression de la taxe specifique, toutes ont ete prises apres des discussions avec les representants de lindustrie Horeca et ce que nous avons fait ici - nous les avons encourages, comme auparavant, a avoir ce dialogue, a travers les associations. Je ne peux pas aller partout pour parler aux representants dans ce domaine, mais il y a des associations qui representent les interets et, si elles font confiance a ces associations, on doit envoyer par ces associations des solutions, des propositions et on en discute comme avant. Journaliste: À quelle heure les terrasses ferment-elles demain? Terrasses, restaurants? Florin Ciţu: Vous verrez la decision ce soir, mais ils ne resteront pas toute la nuit, cest clair. Pas encore. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, comment voyez-vous aujourdhui, depuis Bucarest, les chiffres du departement de Suceava en termes de pandemie de coronavirus? Comment etaient-ils vus a la meme periode lan dernier? Nous nous souvenons encore, vous savez. Florin Ciţu: Eh bien, ils ont lair bien, mais maintenant je regarde la campagne de vaccination. Pour rester ainsi, la où se trouvent ces chiffres, il faut une campagne de vaccination reussie, qui, je le vois maintenant, saccelere, une campagne de vaccination qui permettra sûrement de reduire ces chiffres, mais sans cette campagne de vaccination, sachez que non, ils restent toujours reduite. Il faut donc avoir une campagne de vaccination forte et en discussion avec les medecins de famille et les directeurs dhopitaux, avec tout le monde, avec le president, il y a des solutions pour aller avec le vaccin au plus pres des citoyens. Journaliste: Dans quelles conditions les hopitaux peuvent-ils echapper au statut dhopital COVID? Florin Ciţu: Il est premature de parler dune telle chose en ce moment. Journaliste: Nous en avons egalement ici, a Suceava. Par exemple, nous avons 60 patients sur 400 places. Florin Ciţu: Je sais. Journaliste: Et les patients atteints dautres maladies dans le domaine des maladies infectieuses et pneumologiques doivent se rendre a Fălticeni. Ils nont pas acces aux services medicaux a Suceava. Florin Ciţu: En ce moment, une variante intermediaire est en cours de discussion, il doit y avoir une variante dans laquelle nous pouvons rapidement retourner dans un hopital COVID dans la periode suivante. Journaliste: Nous avons vecu cela du jour au lendemain, donc nous pouvons le faire. Je trouve quil est plus difficile de revenir au statut non COVID. Florin Ciţu: Vous savez, en janvier nous avons eu cette discussion, les choses allaient tres bien en Roumanie en termes de pandemie, un certain nombre dhopitaux ne voulaient pas etre COVID et ont reduit le nombre de lits ATI, je netais pas daccord, apres quelques semaines, des lits ATI etaient necessaires immediatement. Nous devons trouver un systeme qui soit plus flexible, que nous puissions passer dun cote a lautre beaucoup plus rapidement que nous ne lavons fait. Vous avez vu en janvier combien de temps il nous a fallu pour ajouter 200 lits. Tres, tres longtemps et nous avions besoin de ces lits. Journaliste: Quelle a ete lurgence dannoncer les mesures dassouplissement au president avant que le gouvernement nadopte l`Arrete du gouvernement et que l`Arrete napparaisse au Journal officiel? Florin Ciţu: Eh bien, cela se fait generalement. Nous l`annoncons avant avant ... Journaliste: Vous navez pas trop fait ca. Jusqua present, le gouvernement annoncait. Florin Ciţu: Non. Nous avons deja eu plusieurs discussions avec le President et nous avons examine plusieurs indicateurs. Clairement, le 1er juin est, disons, letape importante, mais parce que nous avons eu une campagne de vaccination qui a ete plus rapide que prevu, parce que nous avions ces indicateurs de pandemie qui se sont ameliores plus rapidement que prevu, la decision a ete prise hier, apres avoir eu plusieurs indicateurs sur la table, pour arriver a quelques mesures plus rapidement que le 1er juin, mais la plupart le seront a partir du 1er juin. Cela veut dire que j`en suis tres heureux, ca veut dire, vous savez, les gens me disaient que je suis optimiste pour le 1er juin, vous voyez, nous pouvons le faire plus tot. Journaliste: Parfait, mais pourquoi avant que l`l`Arrete du gouvernement ne soit adoptee et publiee au Journal officiel? Florin Cițu: Nous adoptons l`Arrete du gouvernement aujourdhui, je vais a Bucarest dici a la reunion du gouvernement et le soir jai un briefing. Journaliste: La reunion aura-t-elle lieu a minuit? Florin Cițu: Non, ce sera plus tot. Nous avons la reunion du gouvernement a 20 h 30 et jaurai une seance dinformation, je pense a 21 h. Je l`ai deja preparee avec mes collegues, par telephone, tant la decision du CNSU que l`Arrete du gouvernement. Il ne nous reste plus qua les adopter. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, vous avez exprime votre regret de ne pas connaitre les beautes de cette region. Nexprimez-vous pas votre regret davoir voyage en avion et non en voiture, pour voir les beautes de cette region? Florin Cițu: Oui, mais de cette facon je ne serais pas arrive a la reunion du gouvernement ce soir et nous naurions pas beneficie de la mesure sans masque demain dans la journee. La prochaine fois quand je viendrai en prive, je viendrai en voiture et ce sera plus facile. Journaliste: Sur lautoroute. Florin Cițu: Je nattends pas jusque-la, jarrive plus vite. Journaliste: Comprenons-nous que vous passerez vos vacances en Bucovine? Florin Cițu: Je passerai aussi en Bucovine. Gheorghe Flutur: Nous linvitons. Florin Cițu: Je dois aller a la douane, parce que jai promis, mais je vous promets que je viendrai aussi en Bucovine. Journaliste: Quand pensez-vous que lautoroute sera prete? Florin Cițu: Jusquen 2026, ma-t-on dit. Journaliste: Prete, 2026? Florin Ciţu: Oui. Je parlais de Paşcani, je parle de Paşcani. Donc pour Pașcani - Siret je vous dis que ce sera plus rapide, cest plus facile. Gheorghe Flutur: Nous avons egalement des signaux tels que la route est beaucoup plus facile. Une fois, quil ny a pas de zones protegees ou de restrictions environnementales; deuxiemement, cest plat et il ny a pas beaucoup de choses compliquees a demolir - il ny a pas de demolition a proposer sur cette route, ce qui est un gros avantage. Florin Ciţu: Je vous dis que ce sera plus facile. Cette periode sera facile. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, M. Ghinea a annonce que la taxe sur la rovinieta allait changer. Pouvez-vous nous dire comment cela sappliquera? Florin Ciţu: La methode de calcul sera fait sur les kilometres parcourus et ainsi de suite. Il ny a pas de formule definitive, mais cest un principe. Aujourdhui, tout le monde a paye la meme chose, pareillement, peu importe la charge, peu importe la distance parcourue, et alors on prendra tout en compte exactement comment cela se passe dans dautres pays. Journaliste: Mais sera-t-il applicable a la fois aux voitures et aux transporteurs ou sera-t-il different? Florin Ciţu: Je pense quil sagit en particulier des transporteurs. Journaliste: Dun point de vue politique, vous etes-vous fait des amis ou pas, aujourdhui, a Suceava? Florin Ciţu: Nous etions amis avant. Journaliste: Mais cela n`avait pas l`air., vous savez. Gheorghe Flutur: Nous l`avons cache, quoi faire. On a travaille en secret. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, vous soutenez profondement la vaccination. Auriez-vous aime que la Roumanie ait son propre vaccin? Florin Ciţu: Oui, je serais pas heureux que nous en puissions produire. Mais pas seulement la Roumanie, regardez lEurope. Cetait bien den avoir, parce que BioNTech est une entreprise europeenne, cest vrai, mais Pfizer, Moderna, AstraZeneca sont des entreprises exterieures a lUnion europeenne et il y a eu des syncopes. Je pense que nous avons tous appris et je pense qua travers ce PNRR, qui signifie aussi resilience, ce qui signifie que l`on peut recuperer immediatement apres un choc negatif, reflechissez a la maniere dont nous soutenons les start-ups et les entreprises dans lUnion europeenne Journaliste: Linstitut Cantacuzino peut-il desormais etre soutenu differemment? Florin Ciţu: Oui, des mesures importantes ont ete prises la-bas, mais je voudrais egalement regarder le secteur prive en Roumanie. Pour ce qui est de la production de vaccins ou de la possibilite den avoir, en Roumanie, au moins une partie des produits vaccinaux, nous avons 11 entreprises que nous avons inscrites sur la liste de la Commission europeenne. Vous savez quil y a eu une discussion a un moment donne, mais je pense que nous devons examiner comment soutenir les start-ups en Roumanie, qui vont croitre et se developper dans lUnion europeenne en particulier. Journaliste : Faut-il comprendre que nous roulerons plus vite sur lA7 que sur lA8? Florin Ciţu: Paşcani - Siret. LA7 a plusieurs composants, mais Paşcani - Siret semble etre plus facile a construire. Merci beaucoup! Une bonne journee! 2021-05-14 15:54:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_0071.jpgVizita premierului Florin Cîțu la Centrul de vaccinare din Spitalul orășenesc Gura HumoruluiȘtiri din 14.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-florin-citu-au-centre-de-vaccination-de-l-hopital-de-la-ville-de-gura-humorulu2021-05-14 12:38:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image7.jpegVizita premierului Florin Cîțu la Centrul de vaccinare drive-through de la Shopping City SuceavaȘtiri din 14.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-florin-citu-au-centre-de-vaccination-au-volant-de-shopping-city-suceavaDeclarations du Premier ministre Florin Cițu apres la visite du centre de vaccination au volant de Shopping City Suceava Florin Ciţu: Bonjour! Merci pour laccueil! Je ne suis pas venu ici depuis longtemps, depuis que j`etais enfant. Tout dabord, je constate que la campagne de vaccination a ete acceleree ici aussi, a Suceava. La municipalite est a 30%, je comprends que le departement a atteint pres de 16% ou plus de 16%. Accelerez la campagne de vaccination ici, comme partout en Roumanie. Il est important davoir de tels centres de vaccination au volant, qui permettent a tout le monde de se deplacer tres facilement et confortablement; on se fait vacciner dans la voiture, qu`est-ce qui peut etre plus confortable que cela ? Je crois comprendre quun marathon de vaccination va commencer - il a commence aujourdhui pour ce week-end - des marathons seront organises dans toutes les municipalites de de departement du pays au cours de la prochaine periode, tout au long de lete. De nombreux Roumains ont ete vaccines, je pense quil y a 3,8 millions de personnes vaccinees aujourdhui. Mais il est important que les personnes vaccinees convainquent leurs proches, amis, tout le monde de venir se faire vacciner. Cest la seule solution pour passer a letape suivante, la phase post-pandemique, dans laquelle nous nous concentrons a nouveau sur leconomie, sur les choses importantes. Pendant un an, nous nous sommes concentres sur la sante, sur la pandemie, mais nous devons revenir a la periode post-pandemique. Nous avons prepare les mesures economiques, nous sommes en train de negocier le PNRR, ce sont les fonds europeens, mais nous devons surmonter cette periodeseulement par la vaccination, grace a une campagne de vaccination reussie, nous pouvons arriver a cette periode plus rapidement. Les choses vont tres bien dans leconomie en ce moment. Les revenus augmentent, le pouvoir dachat des Roumains augmente, nous avons des investissements croissants et il y a des ressources financieres que nous attendons - 29,2 milliards deuros du PNRR, 46 milliards deuros de fonds europeens, plus le budget de lÉtat, chaque annee. On a donc toutes les conditions pour avoir une explosion de croissance economique dans les quatre prochaines annees, un plus grand nombre demplois, on peut faire a la fois les autoroutes et les hopitaux, des choses qui nont pas ete faites depuis 30 ans. Nous pouvons les faire maintenant, mais nous avons encore a surmonter la pandemie; nous devons nous faire vacciner - cest pourquoi je suis ici aujourdhui et je vais a un autre centre de vaccination pour soutenir la campagne de vaccination. Je repondrai a quelques questions, puis nous irons ailleurs. Journaliste: M. le Premier ministre, que pensez-vous du rapport sur les deces COVID? Plus de 16.000 ont ete officiellement signales. Il semble quil y en ait pres de 19.000 grace au systeme dalerte du Ministere de la Sante. Qu`en pensez-vous? Florin Ciţu: Je lai dit hier. Jai demande au ministre de presenter le rapport publiquement, il a ete presente. Je comprends quune analyse plus approfondie est necessaire pour rassembler ces informations, mais dapres ce que nous savons jusqua present, entre les formulaires Corona, les informations que nous avons publiees jusqua present, et les donnees INS, il y a une compatibilite de 96%. Donc, les choses ne sont pas si mauvaises, mais il faut voir ce qui se passe, pourquoi il y a cette difference, une difference qui a existe dans tous les pays de lUnion europeenne. A partir du moment où jai repris ce mandat et constate que quelque chose devait etre ameliore, je n`ai abandonne et j`ai cherche a ameliorer. Nous savons tres bien que lorsque nous avons calcule le taux positif, nous avons dû inclure les centres de concentration, nous les avons inclus, car cetait la formule la plus normale. Donc, nous allons avancer sans aucun probleme. Je suis sûr que la ministre, chaque fois quelle aura de nouvelles informations, les presentera. Journaliste: Vous avez annonce que vous alliez a la mer ce week-end ... Florin Ciţu: Pas ce week-end; Je vais a la mer, mais pas ce week-end. Vous verez quand je partirai a la mer, pas ce week-end. Merci. Journaliste: Comment, procedera-t-on par exemple, pour l`entree dans les restaurants? Florin Ciţu: Aujourdhui, apres mon retour de Suceava, nous aurons une reunion du gouvernement au cours de laquelle nous devons adopter des mesures, qui prendront effet demain. Il sagit de supprimer les restrictions la nuit, les restrictions pour les magasins, le port dun masque dans les espaces ouverts, etc. Nnous les prendrons chacune et les expliquerons dans un Arrete du gouvernement, mais pour linstant, nous decidons aujourdhui pour demain, le 15 mai. Viendra ensuite lautre etape importante, le 1er juin, ce qui se passera si nous avons, comme auparavant, un meilleur taux de vaccination que prevu ; nous avons pris cette decision de prendre des mesures avant le 1er juin parce que nous avons reussi a la fois en termes de taux de vaccination et de taux positif; ils se sont produits plus rapidement que prevu, puis nous avons mis au point ces mesures plus tot, pour montrer aux Roumains quil vaut la peine de se faire vacciner. Journaliste: Et si le taux de vaccination naugmente pas, ces restrictions ne seront pas levees? Florin Ciţu: Nous ne regardons pas seulement le taux de vaccination. Comme vous pouvez le voir, nous examinons egalement la le resultat des tests positifs, il y a plusieurs indicateurs que nous examinons. Mais si la campagne de vaccination ne va pas dans le bon sens, je l`ai dit hier, on peut aussi serrer le frein a main ; apres tout, on ne peut pas jouer avec ca. Journaliste: Que signifie le frein a main ? Florin Ciţu: Aller plus lentement avec ces mesures. Mais je crois que les Roumains veulent des evenements prives, des mariages, des baptemes, ils veulent aller a des concerts, ils veulent partir en vacances, ils veulent aller a la mer. Je suis convaincu que cest une tres bonne motivation pour les Roumains de se faire vacciner. Journaliste: Y a-t-il un risque que, dici la fin de lannee, nous portions encore un masque, que nous ayons encore des restrictions? Florin Ciţu: Nous avons reflechi tres attentivement aux mesures que nous avons prises, car nous savons tres bien quil est tres facile deliminer certaines choses et quil est tres difficile de les appliquer a nouveau. Les mesures que nous avons prises, nous ne voulons certainement pas avoir a les reintroduire avant la fin de lannee. Je le repete, mais cela depend beaucoup du taux de vaccination. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, le maire de Suceava a declare que seules les personnes vaccinees pourront participer aux Journees de Suceava. Que pensez-vous de cela? Florin Ciţu: Je ne sais pas quand auront lieu les Journees de Suceava, vous savez. Ion Lungu: Mais nous vous y invitons, Monsieur le Premier Ministre le 24 juin. Florin Ciţu: Merci. Ce sera peut-etre mieux le 24 juin. Ion Lungu: Bien sûr, cest une discussion, en principe. On y verra a ce moment-la. Oui, il est possible de voir les mesures de relaxation. Florin Ciţu: Attendez les decisions. Ion Lungu: Si nous prenons aujourdhui un cas concret, 300 personnes, il est clair que dans ce perimetre cloture nous pouvons aussi avoir cette preference de faire montrer le certificat de vaccination. Encourageons en premier lieu les jeunes a se faire vacciner. Mais ce nest pas encore une decision prise, cest une discussion de principe, prise en debat public. En fonction de levolution des choses dici la, nous prendrons une decision. Florin Ciţu: Nous vous avons dit, concernant les evenements tant dans lespace public que dans lespace ferme, nous prendrons une decision pour les personnes vaccinees avec une certaine capacite, a partir du 1er juin, je ne sais pas, 70% ou 70 personnes , mais - ici aussi cest tres important - si les organisateurs partent du principe quil ny aura que des personnes vaccinees, il ny a pas de restriction. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, comment assumer? Journaliste: Et M. le president aussi a dit: s`ils peuvent garantir. Journaliste: Quelles sont ces garanties? Florin Ciţu: Que l`on nautorise seulement les personnes qui ont un certificat de vaccination a entrer. Cest un moyen simple de verifier. Journaliste: Je veux dire, presenter le certificat a lentree. Florin Ciţu: Excat. Mais cest une decision des organisateurs, ce nest pas une decision que nous imposons. Journaliste: Donc, si quelquun organise un mariage, il doit demander le certificat a lentree. Florin Ciţu: Cest la decision de lorganisateur sil veut avoir plus de monde que nous ny avons permis. Journaliste: De quoi avez-vous discute avec les directeurs de lhopital? Florin Ciţu: Tout dabord, je remercie les directeurs de lhopital et les ai remercies, car ce fut une annee tres difficile et ce nest pas encore fini, mais ce fut une annee tres difficile que nous avons traversee. Surtout ici a Suceava, je sais que ce fut une situation difficile. Et je leur ai dit que nous ne devrions pas nous precipiter pour changer de lit dATI - COVID a non-COVID. Nous devons trouver un systeme par lequel, oui, nous transfererons dans la prochaine periode, si la situation reste la meme qu`actuellement, des lits d` ATI - COVID a non-COVID, mais nous mettre en place un systeme a travers lequel nous pouvons dans une periode relativement courte, maximum 10 jours, si necessaire, pour ramener ces lits dans la zone COVID. Gheorghe Flutur: Je voudrais completer, si M. le Premier ministre me le permet. Florin Ciţu: Bien sûr. Gheorghe Flutur: Tout dabord, les specificites du departement de Suceava concernant la campagne de vaccination. Nous avons invite les directeurs des hopitaux des villes et des municipes et les representants des medecins de famille pour leur demander, la où il y a des demandes de vaccination, dorganiser des caravanes, dorganiser des ambulances pour accompagner le personnel medical. Parce que, vous savez, le departement de Suceava compte de nombreuses localites dans la zone de montagne, avec des hameaux et des villages isoles. Et pourcentage reduit dans un classement national est egalement du a la configuration du departement de Suceava. Pas maintenant je leur ai demande, nous avons eu plusieurs reunions et reunions en ligne et nous leur avons demande de s`organiser pour aller chez ceux qui veulent se faire vacciner. Cest lune des demandes. Nous avons egalement eu des discussions sur ce sujet. Journaliste: Monsieur le president, si vous avez encore assume le role de provacciniste, pouvez-vous nous dire quand vous vous etes fait vacciner et avec quel vaccin? Gheorghe Flutur: Avec Pfizer; Je me suis fait vacciner les 14 et 20 et ... mars. Journaliste: Et pourquoi navez-vous pas publie les informations? Gheorghe Flutur: Je pensais avoir assez de publicite lorsque je me suis teste. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, je voulais vous demander ce que vous pensez de la situation du departement de Suceava - de la Lombardie de Roumanie, au taux dinfection le plus bas actuellement, en un an. Florin Ciţu: Cela signifie que les gens ont compris, apres cette periode difficile, de respecter les mesures que nous avons prises - porter un masque, distance sociale, desinfectants, etc. Nous navons pas dautre explication pour le moment, mais je pense que cest la seule explication que nous pouvons avoir. Journaliste: Monsieur Ciţu, etes-vous venu a Suceava pour demander le soutien de lorganisation PNL pour la campagne electorale interne? Florin Ciţu: Il ny a pas de campagne electorale interne. Je suis ici en tant que Premier ministre, je suis ici pour soutenir la campagne de vaccination. Jai rencontre les gens de HoReCa, parce qua Constanţa aussi je les ai aussi rencontres. Cest un secteur qui a souffert lan dernier et je pense que cette annee nous avons de tres bonnea nouvelles. Nous avons egalement parle hier des touristes qui viennent en Roumanie. Nous aurons des mesures plus souples - par exemple, pour ceux qui viennent de la zone verte, aucune documentation ne sera necessaire, etc. Journaliste: Mais comment voyez-vous la lutte interne avec M. Orban? Florin Ciţu: Pour le moment, il ny a pas de campagne interne au PNL. Nous pourrons discuter de politique plus tard; maintenant, nous parlons de la campagne de vaccination. Merci beaucoup! 2021-05-14 11:54:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image6.jpegȘedința de guvern din 13 maiȘtiri din 13.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-05-13 15:09:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_181012034_473861253946567_8486131793426905371_n.jpgÎntrevederea premierului Florin Cîțu cu Valdis Dombrovskis, vicepreședinte executiv al Comisiei EuropeneȘtiri din 12.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/entretien-du-premier-ministre-florin-citu-avec-valdis-dombrovskis-vice-president-executif-de-la-commission-europeenne2021-05-12 19:26:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_banner_pm_dombrovskis.jpgÎntrevederea premierului Florin Cîțu cu Margrethe Vestager, vicepreședinte executiv al Comisiei EuropeneȘtiri din 12.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/entretien-du-premier-ministre-florin-citu-avec-margrethe-vestager-vice-presidente-executive-de-la-commission-europeenne2021-05-12 18:08:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_banner_pm_verstager.jpgÎntrevederea premierului Florin Cîțu cu Adina Vălean, comisar european pentru transporturiȘtiri din 12.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/l-entretien-du-premier-ministre-florin-citu-avec-adina-valean-commissaire-europeenne-aux-transports2021-05-12 16:54:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_banner_pm_valean.jpgPremierul Florin Cîțu a avut o întrevedere, în cadrul unei cine de lucru, cu președintele Comisiei Europene, Ursula von der LeyenȘtiri din 11.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-s-est-entretenu-lors-d-un-diner-de-travail-avec-la-presidente-de-la-commission-europeenne-ursula-von-der-leyen2021-05-11 22:31:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-05-11-11-16-35big_foto_1.jpgVizita premierului Florin Cîțu la Centrul de vaccinare organizat la Liceul Teologic Ortodox ”Nicolae Steinhardt”Știri din 11.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-florin-citu-au-centre-de-vaccination-organisee-au-lycee-theologique-orthodoxe-quot-nicolae-steinhardt-quot Declarations faites par le Premier Ministre Florin Cițu et le Ministre des Affaires Interieures Lucian Bode a la fin de la visite a Satu Mare Florin Ciţu: Bonjour. Je voulais vraiment voir ce centre de vaccination, dautant plus que cest un lycee theologique, mais je voulais vraiment voir comment fonctionne la campagne de vaccination a Satu Mare et - jespere que vous vous y etes habitues - jirai dans plusieurs zones du pays et les choses vont tres bien ici aussi. En attendant, nous avons egalement recu la bonne nouvelle concernant Bucarest, aujourdhui nous sommes en dessous de 1,5 pour mille taux dinfection a Bucarest, ce qui signifie que cette campagne de vaccination est reussie. Cest la seule chose qui ait change. Nous avons fait quelques pas, cest vrai, en fevrier, puis quelques-uns en avril, mais la seule grande chose qui ait change au cours du dernier mois a ete cette campagne de vaccination; cest le seul element nouveau qui explique levolution du taux dinfection en Roumanie ou de l`amelioration en Roumanie dans tout le pays, pas seulement dans certains departements, donc nous constatons une baisse significative dans tout le pays. Ce qui signifie que la pression sur les hopitaux a egalement baisse, que nous sommes sur le point de revenir a la normale. Nous avons discute aujourdhui, ici, de lacceleration de la campagne de vaccination. Nous avons les doses necessaires et nous navons aucune excuse, pour le moment, pour ne pas atteindre lobjectif que nous nous sommes fixe pour le 1er juin, pour franchir une etape importante dans le retour a la normale. Mais la pandemie passera, il est maintenant important de preparer les ressources pour ce qui est a venir. Nous avons reussi, cette annee, a ne plus fermer leconomie, apres un lock-out lannee derniere, nous avons promis de ne plus le faire et nous ne lavons pas fait; cest lune des seules economies dEurope qui nait pas ete fermee apres le verrouillage de lannee derniere. Nous avons eu de bons resultats economiques, nous avons conserve la capacite de production que nous avions promise des le premier moment lan dernier, il faut maintenant accelerer le rythme de la croissance economique. Cest aussi la raison pour laquelle je vais a Bruxelles, pour massurer que les ressources que la Roumanie recevra, les 29,2 milliards, iront aux secteurs les plus productifs de leconomie. Nous avons des priorites que nous avons assumees dans cette gouvernance et qui auront trois sources de financement: le PNRR, le budget de l'État, les fonds europeens. Quand je pense a ces projets, je pense aux trois sources de financement, pas a une seule. Aujourdhui, nous parlons du PNRR et je massure que nous aurons un PNRR approuve avec nos priorites qui y seront introduites. Nous avons construit le budget et, apres quatre mois, nous avons a nouveau des montants records investis dans leconomie, mais aussi des revenus record de leconomie - vous verrez quand les chiffres officiels apparaitront - et, en meme temps, nous nous preparons pour l`exercice financier 2021-2027 ... fonds europeens. Il est tres important dutiliser les lecons apprises dans le passe pour reduire la bureaucratie. Jai ete aujourdhui et jai visite un objectif, un pont qui a commence en 2015, qui devait etre termine en 2019, nous sommes en 2021 et peut-etre qua la fin de cette annee, il sera acheve. Je ne veux plus qu`il y ait de telles situations. Je veux massurer que nous avons un financement pluriannuel pour chaque projet, et lorsque nous demarrons un projet, il sera finalise dans les conditions que nous avons initialement fixees. Il y a une periode importante pour la Roumanie apres cette pandemie et, par consequent, je veux montrer aux Roumains ce qui se passe apres la pandemie. Nous allons nous concentrer sur leconomie, nous nous concentrons sur la sante depuis un an, nous avons reussi a arriver ici aujourdhui, pour surmonter cette situation, nous allons nous concentrer sur leconomie. La Roumanie doit franchir des etapes importantes dans le processus de convergence, un processus de convergence qui a ralenti depuis 2007, peut-etre, dans certains domaines, meme fait marche arriere, et nous navons aucune excuse. Nous avons toutes les ressources, nous avons un gouvernement et une coalition forte qui veut faire des reformes, qui a entrepris des reformes et qui fera des reformes. Merci! Sil y a des questions. Journaliste: Pourquoi les assouplissements ne sont-ils pas pris en fonction du taux de vaccination - a Cluj, la vaccination est de 40% - et aussi, pourquoi des mesures dassouplissement plus rapides ne sont-elles pas prises? Florin Ciţu: Nous ne parlons pas encore de la maniere dont la relaxation sera prise et comment elle sera mise en œuvre. En ce moment, nous discutons de plusieurs scenarios que nous avons sur la table. Ce qui est important de comprendre, pour tous les Roumains, c`est qua partir du 1er juin, il y aura detente pour tous les Roumains, quelle que soit la region où ils se trouvent. Journaliste: En parlant de votre visite a Bruxelles, pensez-vous que vous puissiez obtenir de largent pour la Roumanie et pourquoi M. Ghinea ny est-il pas alle? Vous ne lui avez pas confiance? Florin Ciţu: M. Ghinea est a Bruxelles aujourdhui. Jy vais pour assurer les partenaires europeens que ce gouvernement est le gouvernement qui va faire des reformes. Le PNRR comporte deux volets, il a un volet reforme - que nous avons assume par la strategie fiscale-budgetaire, dans le programme de gouvernance, le programme de convergence et nous lassumons egalement dans le PNRR, et a un volet d`investissements. Mon message est clair, que la Roumanie a certaines priorites quelle souhaite inclure dans le PNRR. Journaliste: Les dirigeants du PNL se plaignent a nouveau de la maniere dont les ministres dUSR PLUS gerent ce PNRR. Je vous demande sil y a des griefs au sein de la coalition et sil y a des mecontentements que les liberaux ont a propos de certains membres du gouvernement? Florin Ciţu: 30 milliards deuros ne suffisent pas apres que pendant 30 ans, rien na ete fait et, par consequent, je vois davantage ces doleances comme une volonte de faire plus. Tout le monde a de nombreux projets sur la table et veut les financer. Jassure a tous mes collegues, mais pas seulement du PNL, mais aussi de la coalition, que nous examinons tous les projets de financement avec trois sources de financement; ce qui peut etre finance par le PNRR, car il a certains criteres - numerisation, vert et etre pret dici 2026 - nous le faisons; ce qui nest pas fait de l`argent du PNRR, nous investissons sur des fonds europeens; ce qui ne va pas sur le PNRR, ni sur les fonds europeens, on met sur le budget national. Cest ainsi que nous devrions envisager ces projets dinvestissement que nous avons inclus dans le programme de gouvernance. Journaliste: Je voudrais vous demander, Monsieur le Premier Ministre, que pensez-vous des revelations faites par notre agence de presse, mais aussi par une partie de la presse centrale, sur les illegalites faites par le directeur de lITM Satu Mare, Cristian Sasu, allez-vous prendre de mesure a son encontre ? En fait... Florin Ciţu: Vous vous rendez compte que je ne sais pas aujourdhui, mais je pense que vous vous y etes habitues, dans mon mandat, a ce que je ne tolere pas de telles derapages. Sils sont prouves, bien sûr, je demanderai sa demission! Vous avez vu que, chaque fois que quelque chose apparaissait dans lespace public, soit jai envoye le Corps de controle, soit la personne a demissionne. Si cela savere ici aussi, bien sûr, nous prendrons des mesures. Journaliste: Jai une question pour M. le ministre Bode. Pourquoi, en Roumanie, les institutions ne peuvent pas travailler ensemble. Je vous donne un exemple concret: a Arieş, a lentree de Turda, où des travaux de detournement ont ete effectues, et maintenant ils ont besoin de nouvelles approbations de la Regia Pădurilor. Lucian Bode: Oui, vous vouliez me poser la question lannee derniere, vous navez pas reussi et vous me lavez posee aujourdhui. Florin Ciţu: Nous lenvoyons a M. Drulă. Lucian Bode: Nous lenvoyons au ministre Drula. Je connais cet objectif. Jetais, pendant mon mandat de ministre des Transports, a cet objectif, je sais quil y avait un probleme lie a une affaire en justice, qui a bloque, pendant un certain temps, les travaux. Ce qui est certain, cest que, dans lensemble, il y a des situations dans lesquelles vous avez raison, où les institutions etatiques devraient travailler beaucoup mieux ensemble. Nous avons vu ici, au peripherique de Satu Mare, où Transelectrica, Electrica Transilvania Nord, Compania Națională de Drumuri, via DRDP Cluj ont reussi, en collaborant ensemble, a trouver des solutions pour la revocation des deux lignes electriques 220 kV et 110 kV, respectivement. La meme chose devrait se produire au pont. Il y a eu des situations dans lesquelles - je ne voudrais pas renvoyer a une institution, dautant plus que ce nest pas de ma responsabilite - mais jai aussi eu des situations dans lesquelles la Direction nationale des forets, malheureusement, na pas collabore assez efficacement, en dautres termes, pour la realisation des infrastructures de transport. Florin Ciţu: Y a-t-il dautres questions? Journaliste: Vous proposez des facilites pour les personnes vaccinees. Veuillez me dire si, a partir du 1er juin, il y aura des facilites exclusivement pour les vaccines et ici je me refere aux mariages, baptemes, acces a la piscine ... Florin Ciţu: Non. Jai dit que - cest mon opinion personnelle - les personnes qui ont ete vaccinees devraient avoir des avantages dans la societe si elles ont ete vaccinees, mais nous verrons a quoi ressembleront ces mesures a la fin et ce quelles seront. Il est clair qua partir du 1er juin, il y aura plusieurs mesures qui reprendront ou rendront certaines restrictions de lannee derniere. Jen ai annonce quelques-unes. Bien sûr, je connais le probleme des evenements prives et nous trouverons certainement une solution, de sorte qua partir du 1er juin, ces evenements prives commencent egalement. Journaliste: Mais cela ne signifie-t-il pas que ceux qui nont pas ete vaccines seront victimes de discrimination? Florin Ciţu: Jai dit et jai vu la communication je pense de lassociation - jai compris quil y a 250.000 mariages, baptemes ou evenements qui ont ete reportes et jai compris que tout le monde voulait se faire vacciner. Journaliste: /.../? Florin Ciţu: Cest vrai. Nous verrons alors quelle est la situation, si nous pouvons continuer les tests, comment les tests seront effectues et ainsi de suite. Nous sommes flexibles face a de telles solutions. Cest le role du Comite interministeriel - nous formulons des propositions, elles sont ameliorees au sein du Comite interministeriel par les associations respectives, en collaboration avec le Ministere de la Sante, en collaboration avec le Ministere des Affaires Interieures. Nous avons le temps, jusquau 1er juin, de trouver la meilleure solution pour cette etape, la detente. Il faut se rappeler que le 1er juin ne signifie pas une detente totale: cela signifie seulement 5 millions de personnes vaccinees, si nous y arrivons, cela signifie plus de 30% des personnes qui devraient etre vaccinees. Cest donc une premiere etape importante. Le 1er août fait suite a la deuxieme etape, apres laquelle on parle dune detente totale. Et juste pour accelerer cette campagne de vaccination et jai oublie de vous dire, la semaine prochaine, les ministres, les secretaires dÉtat seront tous dans la rue, ils seront dans les centres de vaccination et ils soutiendront cette campagne. Journaliste: Quand allez-vous organiser des concours pour les postes de direction dans la police? La nomination de chefs tels que celui de la Police roumaine et la Police de la Capitale est-elle legale, etant donne que leur procuration est expiree? Les documents signes par eux sont frappes de nullite, compte tenu du fait que la designation napparait pas dans la loi, mais uniquement dans la procuration. (...) Lucian Bode: Un probleme extremement important auquel est confronte le Ministere des Affaires Interieures est lie au manque de ressources humaines. Notre principale preoccupation durant ces mois de mandat etait liee, dune part, a laugmentation du nombre de places dans les ecoles de sous-officiers et dofficiers, je me refere a lAcademie de police, liee aux concours que nous avons organises, pour la transition vers le Corps des officiers dagents - plus de 2 000 agents sont devenus officiers, plus de 18.000 candidats s`etaient inscrits au concours. Aussi, dans la prochaine periode, nous envisageons dorganiser des concours pour le recrutement externe de policiers, gendarmes, pompiers, car je dis a chaque fois: je ne pense pas qu`au Se service comptable soit absolument obligatoire d`etre diplome de lAcademie de police Alexandru Ioan Cuza . Avant tout, pour resoudre le probleme des ressources humaines au Ministere des Affaires Interieures, la stabilite est necessaire aux postes de direction. Aujourdhui, malheureusement, vous avez raison, de nombreux postes de direction du bas vers le haut sont interimaires, sont habilites, sont nommes pour diriger avec prise d`attributions et jai ete curieux de faire une analyse pour les 4 premiers mois a la Gendarmerie, la Police et la Police des frontiere Police. Plus de 250 mandats ont ete octroyes dans les premiers mois, dans les 4 premiers mois, au niveau de base, je ne parle pas du haut, où il y en a quelques dizaines, mais avec de la visibilite. Ce que je vous assure, cest que dans un tres proche avenir, le Premier ministre nommera un chef de la Police roumaine...; Florin Cițu: Cest ce que je vous assure. Lucian Bode:...; parce que, vous le savez tres bien que linspecteur general de la Police roumaine a le rang de secretaire dÉtat et c`est dans lattribution du Premier ministre. Ensuite, avec lAcademie de police, avec les structures associatives, avec les syndicats, avec des collegues de la direction du Ministere des Affaires Interieures, ici, de Satu Mare, vous avez un representant a la direction du Ministere des Affaires Interieures, M. le secretaire dÉtat Mureșan. Nous allons tous nous asseoir a table et lancer un projet de reforme au sein du Ministere des Affaires Interieures, une reforme qui doit inclure lorganisation de concours pour les postes de bas en haut et a tous les niveaux. Journaliste: Il y a des voix au sein du PNL qui disent que M. Năsui sera change, on parle pratiquement si vous envisagez un remaniement du gouvernement le mois prochain? Florin Ciţu: Non, nous nenvisageons pas de remaniement pour le moment. Levaluation des ministres se fait en permanence, les ministres sont evalues en permanence. À lheure actuelle, nous nous concentrons sur un PNRR reussi et une campagne de vaccination reussie, le retour a la normale et une economie en plein essor. Vous voyez deja que les estimations avec lesquelles nous avons commence lannee changent deja, chaque agence de notation, chaque institution internationale vient et dit que les choses vont mieux, ells estiment une croissance economique plus elevee, ce qui signifie des investissements, ce qui signifie plus demplois etc. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, la route express Satu Mare - Baia Mare reste-t-elle financee par le PNRR? Florin Ciţu: Tous les projets qui respectent les criteres PNRR seront introduits dans le PNRR. Le critere le plus important est de pouvoir etre acheve, vraiment, pas sur papier, en 2026. Et je fais tres attention a ce que tous les projets y soient inclus. Maintenant cest contenu, cest vrai. Mais ce qui ne peut pas etre finance sur le PNRR va sur des fonds europeens ou sur le budget de lEtat. Le developpement de la Roumanie ou de linfrastructure de la Roumanie est une priorite et je ne dis pas seulement parce que tous les politiciens lont dit avant moi, nous l`avons deja commence, tant avec Sibiu-Pitești, que ce qui se passe ici, lannee derniere nous avons debloque les ressources pour ce pont, et A7. Nous avons les ressources, nous modifions la legislation, nous nous assurons que ces projets seront realises. Merci. Lucian Bode: Merci. Florin Ciţu: Merci beaucoup! Lucian Bode: Bonne journee! 2021-05-11 13:32:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-05-11-04-52-56big_image_9_resize.jpgVizita premierului Florin Cîțu la șantierul ”Variantei de ocolire a municipiului Satu Mare”Știri din 11.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/la-visite-du-premier-ministre-florin-citu-sur-le-chantier-le-peripherique-de-la-municipalite-de-satu-mareDeclarations du Premier ministre Florin Cițu et du ministre des Affaires Interieures Lucian Bode apres la visite du chantier de construction du peripherique de Satu Mare Florin Ciţu: Je veux faire quelques declarations, apres cela bien sûr nous nous rencontrerons au Centre de vaccination et la nous debattrons davantage. Je voulais vraiment voir cet objectif, ce pont. Lannee derniere, nous avons eu des discussions avec le ministre au sujet du financement; il ma convaincu, jai reussi a allouer des ressources et maintenant je voulais voir les resultats. Je comprends maintenant limportance de ce pont pour cette region, pas seulement pour le departement de Satu Mare. Le probleme que je vois et que nous allons regler pendant cette gouvernance , cest que nous commencons des projets dinfrastructure, puis cela dure et cela dure et cela dure. Ce projet - je comprends que cetait la premiere intention en 2007, mais depuis 2015 il etait prepare - et cest seulement maintenant que nous pouvons voir quil est en voie dachevement. Ce que je peux vous garantir, cest que cela ne fonctionnera plus comme ca a partir de maintenant. Nous avons appris de ce qui a ete mal fait au cours des 30 dernieres annees, a la fois sur le financement des fonds europeens et sur le financement du budget et de tous ces projets dinfrastructure que nous commencons maintenant - vous avez vu que nous avons deja commence Sibiu-Piteşti et A7 et il y en a dautres, et cest parti - ils seront faits exactement dans le temps que nous supposons depuis le debut. Ici, nous avons parle clairement, ce pont sera acheve dici la fin de lannee, cest suppose. Des ressources financieres sont disponibles, il faut juste continuer. Mais il ne sagit pas seulement de cet objectif, il sagit de tous les objectifs dinfrastructure en Roumanie qui ont ete retardes pendant des annees. Nous modifierons egalement la legislation, nous aurons egalement les ressources necessaires pour qua partir de maintenant, si nous commencons et avons une date limite pour lachevement, nous nous en tiendrons aux delais. La Roumanie a besoin dinfrastructures et vous savez tres bien que cest lun des objectifs pour lesquels je vais aujourdhui a Bruxelles. Si le ministre veut ajouter autre chose, parce quil etait ministre des Transports et que cest lie a cet objectif. Lucian Bode: Merci, M. le Premier ministre! Eh bien, heureux de vous avoir rouve en bonne sante. En tant que ministre des Transports, l'annee derniere, j'ai visite ce site deux fois. Chaque fois que nous allouons les ressources necessaires a un rythme de travail soutenu, nous avons recu lassurance que cette composante du peripherique je veux dire ce pont, sera achevee dici la fin de 2020. Aujourdhui, en tant que ministre de Affaires Interieures, je regarde le constructeur avec des yeux differents et lui dis que lannee 2021 doit etre lannee où cet objectif doit etre mis en circulation. Et parce que, a chaque fois, nous avons presente des chiffres et des donnees concrets, je voudrais aujourdhui clarifier les perspectives que nous avons, le gouvernement Florin Cițu les a et les assume en termes dinfrastructures, au niveau de la region du nord-ouest. Lannee derniere a ete lannee où nous avons entrepris le deblocage de grands projets dinfrastructure en Roumanie, lannee où nous avons recu un financement du gouvernement liberal et le ministre des Finances de lepoque, Florin Cițu, sait tres bien quelle pression etait sur cette composante dallocation de ressources suffisantes pour atteindre les objectifs dinfrastructure. La Transylvanie est entree dans une ligne droite et on parle aujourdhui de 25 kilometres mis en circulation lan dernier et de 110 kilometres qui sont en cours de travaux, cette annee. Il y a deux autres sections qui font partie de la procedure de passation de marches. De plus, la route du Nord, avec les trois troncons, est entree en ligne droite, deux dentre eux ont ete adjuges et le contrat dexecution de la documentation a ete signe. Malheureusement, le troncon Baia Mare-Bistrița a ete conteste et, comme vous le savez, en ce moment, la Compagnie des routes reanalyse les offres. Revenant a cet objectif, un objectif de valeur pas tres eleve - on parle de 70 millions deuros - mais strategiquement, pour tout ce que signifie cette region, il doit etre acheve de toute urgence. Car, au-dela de ce que cet objectif signifiera pour la municipalite de Satu Mare, pour ce departement, je parle dun objectif regional extremement important qui fera par la route express peripherique, la liaison avec Oar, les 10 kilometres, où je comprends aujourdhui qu`on travaille, et nous travaillons sur la documentation basee sur un contrat signe, monsieur le Premier ministre, lannee derniere, en juin. Si les geo-etudes sont, comme on ma informe, a savoir environ a 80% achevees, lannee prochaine nous aurons la documentation terminee, nous repeterons la procedure de mise aux encheres de lexecution; le projet technique doit etre acheve dici la fin de lannee prochaine, debut 2022. Par consequent, cet objectif reliera la Hongrie a la sortie Oar. Nous lavons assume lorsque nous avons inaugure Bors II, avec le vice-Premier ministre hongrois, pour construire un autre point de passage frontalier a Oar. Je conclus en madressant a nouveau au constructeur: vous etes a 61% de progres physique, 56% de progres financier, je sais que vous avez eu des reclamations liees aux expropriations, liees a la delocalisation des services publics, mais, de toute urgence, vous devez achever toutes les demarches pour le deplacement des lignes electriques, pour lexpropriation du batiment qui a ete, vous le savez tres bien, depuis plusieurs annees, sur le trajet de cet objectif et, par consequent, nous navons aucune raison de ne pas esperer que dans les plus brefs delais, ce troncon, les 4 kilometres, qui composent le pont, soient finalises, respectivement lobjectif dans son ensemble, les 19,5 km, a mettre en circulation. Je ne sais pas quelle date vous vous etes fixee, mais encore une fois je vous informe quen 2019, le dernier terme convenu avec la Commission a expire, alors accelerez le travail Florin Ciţu: Je viens de le dire, cette annee. Lucian Bode: Le Premier ministre vous la dit cette annee. Je vous dis quil est tres important de tenir vos engagements et tout ce qui concerne le Gouvernement, le Conseil departemental, lInstitution du prefet, la Mairie. Je vous assure et notre presence ici vous garantit toute notre ouverture et notre soutien. Merci et, bien sûr, sil y a des questions sur dautres sujets, lors de la prochaine reunion! 2021-05-11 12:17:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-05-11-04-59-21big_image_10_resize.jpgConferință de presă susținută de președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), Valeriu Gheorghiță, și secretarul de stat în Ministerul Sănătății și vicepreședinte CNCAV, Andrei BaciuȘtiri din 11.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-du-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-cncav-valeriu-gheorghita-et-du-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-et-vice-president-de-la-cncav-andrei-baciu1620748600Valeriu Gheorghiţă: Bonjour! Merci beaucoup de participer a la conference organisee par le Comite national de coordination des activites de vaccination contre le COVID-19. Je veux vous dire demblee que nous avons une heure allouee pour cette conference et pour la seance de questions, pour des raisons techniques, donc je vais commencer par la partie actualites, avec la vaccination par les cabinets de medecine familiale. Je peux vous dire quaujourdhui, 11 mai, environ 738 medecins de famille ont recu des doses de vaccin contre le COVID-19 et sont actuellement vaccinees des personnes dans 372 cabinets, dans 38 departements plus Bucarest. Pratiquement, seulement a Botosani, Ilfov et Vrancea, lactivite de vaccination na pas encore commence. Au total, 30.330 doses de vaccin ont ete recues aux cabinets de medecine familiale, dont 26. 340 doses de vaccin de Johnson and Johnson et 5695 doses ont ete administrees, 2760 doses dAstraZeneca et 733 ont ete administrees. Doses, et 1230 doses de Moderna et 321 doses ont ete administrees. utilise. De plus, du 4 au 11 mai, le marathon de vaccination a eu lieu dans les sept hopitaux militaires de Bucarest, Brașov, Cluj, Constanța, Craiova, Iași et Timișoara, apres un programme de 24 heures. 19. 272 personnes ont ete vaccinees. Aujourdhui c`est le dernier jour de ce marathon, nous estimons donc quil y aura egalement plus de 20.000 personnes vaccinees avec presentation en direct, pratiquement sans programmation sur la plateforme. Je voudrais egalement vous rappeler qua partir du samedi 8 mai, toutes les personnes qui souhaitent se faire vacciner peuvent se rendre directement dans tous les centres de vaccination organises au niveau national pour la vaccination. Cela se fait dans les limites de la capacite de vaccination du centre et des doses disponibles, il est donc possible que dans certains centres, il ny ait pas de capacite daccueillir des personnes qui viennent directement et cest pourquoi je voudrais que l`on comprennetres bien ce message. Les personnes de plus de 60 ans peuvent se presenter tout au long de lhoraire de travail du centre de vaccination, de 8h00 a 20h00, et le reste des personnes peut se presenter apres 14h00 sur presentation directe. Au moment de la presentation au centre de vaccination, un bon correspondant au nombre de places et aux doses disponibles ce jour-la dans ce centre sera emis. Les personnes qui se presenteront en plus seront programmees pour les prochains jours, encore une fois, sur la base de bons. Ce que je veux mentionner une fois de plus, cest que la priorite demeure pour les personnes qui ont reserve une place sur la plateforme dans ce centre, precisement parce quil est important davoir la garantie de la vaccination lorsquelles viennent avec la programmation sur la plateforme. Precisement parce que cette nouvelle possibilite de vaccination par presentation directe a commence, nous avons regarde et analyse le nombre de personnes qui ont ete vaccinees par presentation directe au cours de ces trois jours. Entre le 8 et le 10 mai, 312.812 personnes au total ont ete vaccinees, a la fois des personnes beneficiant de la programmation de la plateforme et des personnes qui se sont presentees directement, dont 93.350 personnes qui ont ete vaccinees sans programmation sur la plateforme, ce qui signifie une augmentation de 30% du nombre de personnes vaccinees par rapport a ce qui a ete programme sur la plate-forme. Il est evidemment trop tot pour tirer des conclusions. Je suis convaincu que dans les prochains jours, le nombre de personnes qui se presenteront directement dans les centres augmentera. En gros, notre message est que nous avons au moins 30% de personnes qui ont ete vaccinees par presentation directe dans les centres de vaccination par rapport aux programmations venues de la plateforme. Une priorite, comme nous lavons annonce pour cette periode, est de demarrer les activites de vaccination dans les unites sanitaires avec ses lits, a la fois dans le prive et dans lÉtat. En principe, lactivite peut demarrer dans les hopitaux où il y a deja un centre de vaccination, les doses seront prises par ces centres de vaccination et seront allouees pour la vaccination des patients hospitalises, des patients eligibles, en utilisant les memes identifiants, des centres de vaccination deja organises dans les formations sanitaires respectives. Nous savons que dans la phase 1 de la campagne de vaccination, plus de 300 centres de vaccination ont ete organises dans les unites de sante - pour le moment, nous parlons denviron 100 centres qui fonctionnent toujours dans les unites de sante, nous allons donc centraliser et installer tous les hopitaux dans le Registre National Electronique de Vaccination, afin quils commencent progressivement a demander des doses et a pouvoir vacciner. Comment lactivite de vaccination sera menee au niveau de chaque hopital - un coordinateur de lactivite de vaccination contre le COVID-19 sera designe, un coordinateur qui, idealement, devrait faire partie du service de prevention des infections associees aux soins, mais lorsquil ny a pas de service dote de ressources humaines dans une unite medicale, un autre representant peut etre designe par le gestionnaire par le chef detablissement. Des equipes mobiles seront mises en place qui seront calibrees en fonction du nombre de salles, du nombre de lits dhopitaux, afin quelles puissent assurer couramment lactivite de vaccination. Au niveau des hopitaux où operent deja des centres de vaccination, jai dit que lactivite pouvait demarrer. Tous les types de vaccins peuvent etre utilises, a la demande des coordinateurs des hopitaux respectifs, de preference cest certainement le vaccin de Johnson and Johnson qui est administre en une seule dose, precisement parce que la duree, lintervalle de rappel pour dautres types de vaccins tres souvent depasse la periode d'hospitalisation. Et dans ces situations, sils optent pour un type de vaccin different du vaccin Johnson and Johnson, cette personne, le patient, peut effectuer le rappel dans un centre de vaccination fonctionnel pres du domicile avec presentation directe. Cest ainsi que se deroulera lactivite de vaccination dans les formations sanitaires. Nous apprecions que de cette maniere un plus grand nombre de personnes vulnerables puissent beneficier de la vaccination. Aussi, les coordinateurs et responsables des formations sanitaires ont le devoir dinformer les patients, lors de lhospitalisation, de limportance de la vaccination, des benefices de la vaccination et de la possibilite de se faire vacciner lors de cette presentation a lhopital. A la sortie, bien entendu, chaque personne vaccinee recevra le certificat de vaccination extrait du Registre electronique national des vaccinations. Comme nous lavons tous vu, au cours des dernieres semaines, plusieurs evenements de vaccination specifiques ont eu lieu au niveau national, les soi-disant marathons de vaccination - qui ont commence a la fin du mois davril a Timisoara et je peux dire que cest un evenement qui a ete louverture de ces evenements, a suivi levenement du 7 au 10 mai a Bucarest, un evenement qui a implique plus de 1.349 volontaires de la communaute universitaire, de la communaute medicale de Bucarest et egalement dIlfov; ce fut un effort de solidarite exemplaire de nos collegues, nous avons reussi a vacciner un certain nombre de plus de 20.000 personnes dans les 64 heures qui ont ete consacrees a ce marathon de vaccination. Comme on le sait, il repetera dans trois semaines, pour assurer le booster. Aussi, cette semaine a lieu le marathon de vaccination dans la municipalite de Craiova, il a commence hier et se deroulera pendant une periode de sept jours, le meme, sans interruption, 24 heures sur 24, le meme, grace aux activites benevoles du corps medical. Du 14 au 16 mai, au niveau national, avec le soutien et limplication directe des universites de medecine et de pharmacie, dautres evenements marathon de vaccination seront organises a Cluj-Napoca, a Targu Mureș, a Iași, a Constanța et de tels evenements sont egalement organise dans dautres municipalites et villes telles que Ploiești, Petroșani, Mehedinți. Tous ces evenements temignent en fin de compte de la responsabilite du corps medical, de la solidarite a la fois des institutions medicales et des representants des autorites locales. Nous voulons tous evidemment atteindre le plus de personnes vaccinees possible dans nos communautes. Nous avons examine et reevalue le taux de couverture vaccinale nationale. Je voudrais apporter une clarification: la population a laquelle nous faisons reference est la population residente, telle que rapportee par lInstitut national de statistique, donc les donnees sont a jour: pour Bucarest, nous avons un taux de couverture vaccinale denviron 33,8% de la population residente, et si on elimine la population de moins de 16 ans on a actuellement un taux de couverture vaccinale a Bucarest de 40%, ce qui signifie un taux assez bon et je pense que cela explique, au moins en partie, aussi levolution favorable de la pandemie au niveau national; pour le departement de Cluj, je vais vous lire dans les cinq a six premiers departements pour le departement de Cluj, nous avons un taux de couverture vaccinale de 30,2% et, de meme, si nous regardons la population eligible, agee de plus de 16 ans y compris, le taux de couverture vaccinale superieur a 35%, 35,7%. Attention! Il s`agit du departement et non de la municipalite de Cluj-Napoca. Dans la municipalite de Cluj-Napoca, le taux de couverture vaccinale est actuellement de 40%. Pour le departement de Sibiu, nous avons un taux de couverture vaccinale pour la population residente de 23,7%, pour la population eligible agee de plus de 16 ans - 28,9%; pour Brașov - 23,65% de taux de couverture vaccinale de la population residente si nous regardons la population eligible de plus de 16 ans - 28,8%; et Timiș - taux de couverture vaccinale de 23,41% pour la population eligible, 27,8%; et Constanța - taux de couverture vaccinale de 22,6%, pour la population eligible - 27,38%. Concernant lactivite et le nombre de centres de vaccination a lheure actuelle - on parle de 1.003 centres de vaccination, avec environ 1.492 flux. Il y a 109 centres qui ont des listes dattente, totalisant 132 flux. Nous savons que la plupart des centres de vaccination avec le vaccin dAstraZeneca recoivent actuellement le vaccin de Pfizer, nous avons donc actuellement 715 centres de vaccination, qui recoivent le vaccin de Pfizer, ils ont un total de 1.123 flux., dont il y a encore environ 127 flux qui ont listes dattente. Pour le vaccin de Moderna, nous avons 131 centres organises avec 160 flux, dont cinq autres flux qui ont des listes dattente et nous avons 157 centres de vaccination actifs qui recoivent le vaccin dAstraZeneca sur plus de 200, comme ils letaient la semaine de lannee precedente, totalisant environ 209 flux a ce moment. Il est important de veiller a ce que les personnes qui souhaitent encore se faire vacciner avec ce type de vaccin, qui, je le repete, est un vaccin avec un tres bon profil de securite, se sont averees a la fois efficaces et efficientes dans leur pratique quotidienne. Evidemment, dans tous ces centres est assure le rappel des personnes ayant deja recu la dose un. Nous envisageons de mettre en place au moins un centre de vaccination dans un departement, peut-etre meme plus, selon les doses disponibles, qui recevra les vaccins de Johnson and Johnson, precisement pour donner la possibilite aux personnes dont le medecin de famille ne sest pas inscrit a cette campagne de vaccination, de pouvoir se faire vacciner avec ce type de vaccin, car de nombreuses personnes souhaitent se faire vacciner avec le vaccin Johnson and Johnson. À lheure actuelle, nous avons environ 19.318 personnes sur les listes dattente. Nous avons environ six departements qui ont le plus grand nombre de personnes sur les listes dattente: a Mureș, il y a 4.963 personnes, a Bucarest - 4 784 personnes, Cluj - 1.773, Galați - 1.520, Argeș - 1.192 et Prahova 1.042 personnes. Au 15 mars, a ce jour, plus de 1.800.000 personnes avaient ete notifiees par SMS et e-mail a partir des listes dattente et les personnes qui ont finalement confirme leur rendez-vous etaient plus de 1.361.000, soit un retour denviron 76%. Étant donne que pour le moment les gens peuvent se rendre directement aux centres de vaccination afin de recevoir le vaccin, nous avons parle a des collegues du STS et ce delai de 72 heures sera elimine lorsqu`on rentrera sur la plateforme et que l`on souhaite se programmer, donc que du jour au lendemain, on peut se progrmmer directement au centre de vaccination. Pourquoi avons- nous garde ces 24 heures? Car lavantage des personnes qui se programment via la plateforme est la certitude quelles auront a la fois la dose de vaccin et la place prevue lors de leur rendez-vous. Si je me programme aujourdhui, egalement pour aujourdhui, il est possible que les doses soient deja attribuees aux personnes qui se trouvent dans ce centre de vaccination. En ce qui concerne les personnes programmees sur les trois types de vaccins de la plateforme, on parle de 1.265.000 personnes. Dans les centres de vaccination Pfizer, nous avons 1.029.000 personnes, dont 64.158 pour la premiere dose. Dans les centres de vaccination qui recoivent le vaccin de la societe Moderna, il y a 131.192 personnes programmees, dont 2.711 pour la dose 1, et dans les centres de vaccination qui recoivent le vaccin de la societe AstraZeneca, il y a 10.4097 personnes programmees, dont seulement 231 sont des personnes pour la premiere dose. Le bilan des vaccinations depuis le debut de la campagne de vaccination jusquau 10 mai: ont ete vaccines avec au moins une dose de 3 672 354 personnes, pres de 6.100.000 doses ont ete administrees au niveau national sur les quatre types de vaccins. Avec la premiere dose, 1. 249.456 personnes sont vaccinees, avec un calendrier de vaccination complet de 2. 422 898 personnes. Je mentionne le schema complet, car nous avons deja pres de 6.000 personnes vaccinees avec le vaccin Johnson and Johnson et qui est administre en une seule dose. Au cours de la deuxieme etape de la campagne de vaccination, a ce jour, .138.045 personnes ont ete vaccinees avec au moins une dose. Tel quil existe actuellement, la priorisation selon la strategie de vaccination, les personnes atteintes de maladies chroniques sont 670.708 vaccinees, mais ici je voudrais faire une mention, cest la categorie par laquelle la personne a ete enregistree dans la plateforme de programmation et ne reflete pas la nombre reel de personnes atteintes de maladies chroniques qui sont vaccinees. Je vous donne lexemple des personnes de plus de 65 ans, qui ont ete programmees comme appartenant a ce groupe a risque prioritaire, mais qui, dans de nombreux cas, ont egalement des maladies chroniques associees. Les personnes de plus de 65 ans qui ont ete programmees et vaccinees, nous avons actuellement 1.004.394 personnes avec au moins une dose, ce qui represente pres de 30% du nombre de personnes de plus de 65 ans dans tout le pays. Aussi, les personnes des centres sociaux et residentiels vaccines avec au moins une dose, environ 36 386 personnes qui ont recu - je le repete, au moins une dose - 33 885 ont deja recu la deuxieme dose. Ces personnes ont ete vaccinees avec des equipes mobiles, 32. 250 personnes non deplacees ont ete vaccinees a domicile, dont plus de 22.000 ont egalement recu la deuxieme dose, 643 sans-abri, dont 509 ont egalement recu la deuxieme dose. Il y a plus de 1.511.000 personnes appartenant a la categorie vulnerable dans la deuxieme etape de la vaccination, ce qui represente environ 77,2% du nombre total de personnes vaccinees dans la deuxieme etape. Concernant les personnes qui servent les activites essentielles de la deuxieme etape, il y a 480.226 personnes qui ont ete vaccinees, ce qui represente 22,5% du pourcentage de celles qui ont ete vaccinees dans la deuxieme etape. Personnes vaccinees dans les centres organises par le Ministere de la Defense Nationale - 221.961 personnes, ce qui represente environ 6% du total vaccine au niveau national. Il y a actuellement 44.584 personnes vaccinees dans les centres de vaccination organises par le Ministere des Affaires Interieures. Pour la troisieme etape, environ 718.282 personnes ont ete vaccinees a ce jour, dont 121.540 ont fait la deuxieme dose, ce qui represente un pourcentage de 23,2% du nombre total de personnes vaccinees jusqua present au niveau national. Au cours de la semaine du 3 au 10 mai, environ 162 equipes mobiles ont ete organisees pour assurer la vaccination dans les centres sociaux, les centres residentiels, les centres de dialyse et pour les personnes non deplacables de leur domicile. 9.071 personnes ont ete vaccinees cette semaine, la plupart dentre elles etant vaccinees dans le departement dArad - 2.763 personnes. Les equipes mobiles organisees par le Ministere de la Defense Nationale ont vaccine actuellement plus de 5.160 personnes. En ce qui concerne le profil d`assurance et deffets adverses des quatre types de vaccins, au niveau national, au 9 mai, 14.760 cas deffets adverses post-vaccinaux ont ete signales, le taux de notification RAPI etant de 2,5 reactions pour 1.000 doses administrees. En ce qui concerne le type de vaccin et le taux de declaration des effets indesirables, pour le vaccin produit par la societe Pfizer, nous avons un taux de declaration de 1,5 reaction pour 1.000 doses administrees, pour Modera - 3,1 reactions pour 1.000 doses administrees, pour AstraZeneca - 9,4 reactions par . doses administrees, nous constatons une diminution du nombre deffets adverses rapportes pour le vaccin AstraZeneca, cela est dû au fait que la plus grande part des personnes qui se font actuellement vacciner avec ce vaccin est pour le rappel et la frequence de declaration des effets indesirables a la dose de rappel est significativement plus faible que la premiere dose. Quant au vaccin Johnson and Johnson, je le repete, le debut de la vaccination avec ce vaccin a eu lieu le 11 mai, il y a 2,5 effets adverses pour 1.000 doses administrees. Avec votre permission, je donne la parole a M. le secretaire d'Etat Andrei Baciu, vice-president de la CNCAV. Merci. Andrei Baciu: Merci beaucoup, Monsieur le president. Quelques mots sur la vaccination chez les operateurs economiques prives. Jusqua present, nous parlons dun certain nombre de 207 operateurs economiques qui ont commence lactivite de vaccination des salaries, dont 43 operateurs economiques de HoReCa. Cette activite a ete realisee avec laide de 58 equipes mobiles et a atteint un nombre de 17.590 personnes ainsi vaccinees. Cette semaine, 62 autres operateurs economiques prives avec plus de 100 employes lancent laction de vaccination. Je nen citerais que quelques-uns: Carrefour Buzău, Terapia Cluj-Napoca, Farmec Cluj-Napoca, Șantierul Naval Orșova, Azomureș, Alro Slatina, Michelin S.A., Cramele Jidvei din Alba. Un top des departements par les personnes vaccinees: Brașov est le meilleur, 2.563, Bucarest 2.500, Cluj 1.650, et par le nombre doperateurs economiques qui ont commence lactivite de vaccination, aussi, Brașov - 35 operateurs economiques, Alba - 29, Dolj - 15 , Galați - 14 et Harghita - 12. Concernant les equipes mobiles qui operent a cote des hopitaux militaires, nous parlons de 53 equipes mobiles qui operent dans huit departements: Alba, Arad, Argeș, Bacău, Constanţa, Satu Mare, Sibiu et Timiș . Nous avons un certain nombre de personnes vaccinees de 2.122, ainsi que nous avons 22 centres mobiles actifs, où 4.408 personnes ont ete vaccinees jusqua present. Concernant les missions de transport, depuis le debut de la campagne de vaccination jusquau 11 mai, 9.300 missions de transport national ont ete realisees, avec 24.809 personnes du Ministere des Affaires Interieures, 6.406 agents du Ministere de la Defense Nationale. En ce qui concerne les doses de vaccin recues jusqua present, la Roumanie a recu jusquau 11 mai 9.679.740 doses. Administre, 6.095.252, ce qui represente 63%. Structure comme suit: le vaccin produit par BioNTech-Pfizer - 6.617.340 doses, dont 84,3% ont ete administrees, soit 4.905.552. Il y a encore un stock de 1.530.290, mais il faut garder a lesprit que ce stock capte egalement les doses arrivees hier, assez nombreuses, qui devraient etre utilisees cette semaine, jusqua la prochaine livraison a partir du debut de la semaine prochaine. Pour le vaccin produit par la societe Moderna, nous avons 853.200 doses recues, dont 534.850 ont deja ete administrees. Nous avons encore un stock de 269.060 doses, qui sont conservees pour la dose de rappel. Pour le vaccin produit par AstraZeneca, nous avons recu 2 .201.200 doses et en stock nous en avons pratiquement 1.165.490, avec un taux dadministration de 29,5%. Pour le vaccin produit par Johnson and Johnson, nous avons recu 108.000 doses, dont 5.270 ont ete administrees, mais ladministration de ce vaccin ne fait que commencer, ce processus sera accelere au cours de la prochaine periode. Doses manquees, jusquau 9 mai inclusivement, 11.545 doses manquees ont ete enregistrees, representant 0,19% des doses totales utilisees, pour des raisons non imputables. En ce qui concerne le calendrier de livraison pour la prochaine periode, nous avons deux autres livraisons cette semaine que nous attendons, 128.400 doses de vaccin de Moderna jeudi et 54.000 doses de vaccin de Johnson and Johnson egalement, pour jeudi. Pour ce mois-ci, rien na change pour le vaccin produit par BioNTech-Pfizer. En mai, nous aurons un total de 3.882.060 doses confirmees; pour le vaccin produit par la societe Moderna, nous en aurons 513.600, avec des livraisons hebdomadaires de 128.400; pour le vaccin produit par AstraZeneca, nous aurons un total pour le mois de mai de 759.800 doses, et pour le vaccin produit par Johnson and Johnson, nous aurons un total pour le mois de 400.002. Ainsi, pour mai, nous aurons un total, pour tous les types de vaccins, de 5.557.460. Toutes les activites jusqua present classent la Roumanie a la sixieme place, si lon regarde la vaccination a dose complete, au niveau europeen, et un positionnement mondial a la 18e place. Merci beaucoup, Monsieur le President! Valeriu Gheorghiţă: Merci moi aussi! Commencons par les questions. Je proposerais une question et, selon le temps quil nous reste, nous pourrons prendre la suivante. Sil vous plait! Merci! Journaliste: Étant donne que nous attendons tous le 1er juin, pour voir les nouvelles assouplissements, jaimerais que vous nous disiez ce qu`on veut dire quand nous parlons de cinq millions de personnes vaccinees, de personnes vaccinees avec une dose ou deux ou seulement avec deux doses? Valeriu Gheorghiţă: Nous nous referons aux personnes vaccinees avec au moins une dose. Je ne pense pas que nous puissions avoir cinq millions de personnes avec les deux doses ou avec un calendrier complet a la fin du mois de mai. On parle donc de personnes qui se font administrer au moins une dose et qui vont evidemment completer leur calendrier de vaccination. Journaliste: Voici, le probleme des tests dans les pharmacies a ete resolu. Depuis quand pourrions-nous nous faire vacciner dans les pharmacies? Vous en avez certainement discute. Valeriu Gheorghiţă: De nombreux aspects doivent etre organises pour cette etape de vaccination. Dabord, avec la partie reglementaire des actes normatifs et, plus tard, avec la disponibilite des pharmacies pour simpliquer dans cette demarche, en tenant compte du fait quon parle de flacons multidoses et ensuite il est important de sassurer du nombre necessaire de personnes qui sont vaccinees ce jour-la., lorsquun flacon est ouvert. Donc, il y a encore des discussions preliminaires, cest une proposition que, bien sûr, nous avons a lesprit et que nous analyserons le plus rigoureusement possible afin de pouvoir commencer cette etape au bon moment. Mais, comme nous lavons annonce, la priorite en ce moment sera daugmenter la capacite de vaccination dans le reseau de medecine familiale et daugmenter la capacite de vaccination dans les cabinets de sante. Bien sûr, en parallele, toutes les mesures seront prises pour preparer la phase de vaccination dans les pharmacies, mais ici il faut aussi des actes reglementaires. Journaliste: Bonjour! Vous avez dit que la vaccination dans les hopitaux où il y a des centres de vaccination peut commencer a tout moment. Quarrivera-t-il aux hopitaux qui ne disposent pas de tels centres? Il y en a beaucoup plus que ceux qui ont des centres de vaccination. Quelles conditions doivent etre remplies et quand pensez-vous que la vaccination pourrait commencer /.../? Valeriu Gheorghiţă: Nous voulons que cette activite commence le 17 mai dans le reste des hopitaux. Cela ne necessite pas de conditions particulieres. Nous ne parlons pas de lorganisation de centres de vaccination dans les hopitaux, nous parlons seulement de recevoir des doses dans la pharmacie de lhopital, où il y a toutes les conditions necessaires pour stocker les vaccins a une temperature normale de 2 a 8 degres et dans certaines conditions meme a moins 20 degres, et ces doses, avec les equipes mobiles, se deplacent evidemment dans les salles et assurent la vaccination des personnes hospitalisees, nous navons pas a compliquer les choses; le lit, oui. Dans le service, je ne veux pas dune chambre ou dun espace specialement amenage pour que les gens se fssent vacciner a lhopital. Certainement pas! On parle de vaccination avec des equipes mobiles organisees dans lhopital, dans chaque service. Journaliste: Bonjour! Je voulais vous demander si dans les 20 prochains jours nous pourrions vacciner plus dun million de personnes, de sorte que nous atteignions cinq millions de personnes vaccinees le 1er juin? Valeriu Gheorghiţă: Oui, nous pourrions certainement le faire, mais cela est evidemment lie a la disponibilite des personnes a vacciner. Pour le moment, nous avons une capacite de vaccination suffisante pour assurer le rythme de la vaccination qui nous permettra datteindre les objectifs proposes, des objectifs qui visent, bien sûr, la mise en œuvre des mesures dassouplissement que nous attendons et souhaitons tous apres tant de mois. De jours. On peut dire que laspect le plus positif de toute cette situation est lie a la tres bonne evolution dun point de vue epidemiologique, nous avons un taux dincidence cumule des cas denviron 1-1,1 au niveau national - cela nous place dans un scenario presque vert au niveau national, ce qui, bien sûr, offre la perspective de mesures dassouplissement, mais elles doivent, la encore, etre mises en œuvre progressivement pour ne pas enregistrer de rebond du nombre de cas. Journaliste: Donc en aucun cas cette periode nest trop courte pour pouvoir atteindre ... Valeriu Gheorghiţă: Certainement pas. En gros, permettez-moi de vous donner un exemple: si nous parvenons a vacciner au moins 50.000 personnes par jour avec la dose 1, nous atteignons cet objectif. Journaliste: Que recommandez-vous aux personnes qui ont pris la premiere dose, ont ensuite traverse la maladie et nont pas recu la deuxieme dose? Valeriu Gheorghiţă: Dans un intervalle denviron six semaines pour le vaccin de Pfizer et meme si cet intervalle est depasse, ce nest pas une raison de ne pas administrer la dose de rappel, car elle est pratiquement consideree comme un stimulus de la reponse immunitaire et de la maladie elle-meme et, alors, il est important de considerer ce point de repere. Donc, nous navons pratiquement aucune raison de ne pas faire la dose de rappel, a lexception, bien sûr, des contre-indications medicales. Sinon, il ne faut pas rester coince dans certains reperes lies a 6 semaines, 35 jours ou 12 semaines. Les gens peuvent se presenter plus tard, mais cela ne signifie pas que nous faisons un gachis en termes de respect des deux doses. Dans des situations particulieres, la vaccination peut etre fournie apres ces intervalles de temps, qui sont consideres comme des intervalles optimaux garantissant de plus grands avantages. Nous savons que certains pays ont prolonge lintervalle entre les deux doses pour tous les types de vaccins - tant pour Pfizer que pour Moderna - a 3 mois, a 12 semaines. Nous nous attendons a ce quil ny ait aucun probleme en termes de maintien de lefficacite, mais pour le moment, comme nous lavons fait jusqua present, en Roumanie, les decisions sont prises sur la base de donnees scientifiques. Donc, la recommandation est de respecter le delai recommande. Journaliste: Dans trois semaines, vous avez dit que le marathon de vaccination aura lieu, mais est-ce que ce sera pour ceux qui veulent faire le premier marathon de rappel ou pour ceux qui feront la premiere dose? Valeriu Gheorghiţă: En principe, ce marathon sera repete precisement pour assurer le rappel des personnes qui ont deja recu la premiere dose lors de cet evenement. Bien entendu, dans des situations particulieres, sil y a des personnes venant pour la dose 1, les vaccinations respectives peuvent etre effectuees, et le rappel sera effectue dans un centre fixe. Journaliste: Vous avez dit plus tot que 91% des habitants des centres residentiels avaient ete vaccines. Je voulais vous demander si une recommandation est possible pour ... Valeriu Gheorghiţă: Je ne sais pas si jai dit cela. Jai dit quil y a environ 36.000 personnes dans les centres sociaux et residentiels qui ont recu au moins une dose. Je ne pense pas avoir dit un pourcentage, mais nous pouvons estimer un pourcentage, sur environ 50.000 pour le moment ... Journaliste: Oui, il y en a 36.386 dont et avec la dose 2 il y en a 33.885, soit 91% du total des 40.000 en preuve. Valeriu Gheorghiţă: Daccord. Journaliste: Je voulais vous demander si une recommandation est possible pour autoriser les visites dans ces centres, car il y a des personnes agees qui nont probablement pas vu leur famille au cours de la derniere annee. Valeriu Gheorghiţă: Pour le moment, comme il y a la possibilite de rendre visite par des proches, y compris aux patients atteints de COVID dans les hopitaux, je ne vois pas pourquoi cela ne pourrait pas etre fait, mais cela doit etre reglemente a la direction de cette institution afin que l`on prenne des mesures epidemiologiques pour limiter le risque de transmission de linfection aux visiteurs. Mais en ce moment, nous avons acces aux tests, aux tests PCR et aux tests rapides, nous avons des equipements de protection, donc je pense que nous pouvons garantir toutes les conditions, en particulier dans les centres où le taux de couverture vaccinale est tres bon. Journaliste: Merci! Journaliste: Bonjour! Je voulais vous demander ce qui se passe en Moldavie, jai vu quil y a pas mal de gens qui veulent se faire vacciner. Est-ce un probleme dorganisation ou est-ce que les gens ne veulent tout simplement pas se faire vacciner dans cette region? Valeriu Gheorghiţă: Ce nest en aucun cas une question dorganisation. La repartition des centres de vaccination est uniforme au niveau national par rapport a la population, au critere demographique, au taux dincidence des cas, au nombre de personnes sur les listes dattente. Cela depend aussi, bien entendu, du niveau de disponibilite de ces personnes a se faire vacciner. Nous esperons que le nombre de ceux qui souhaitent se faire vacciner augmentera evidemment. Des marathons de vaccination sont egalement organises a Iași, des centres de service au volant sont organises. Pour le moment, je pense quil y a une ouverture suffisante de la campagne de vaccination pour assurer la vaccination de tous ceux qui veulent se faire vacciner. Journaliste: /.../ Pourquoi les gens y sont plus reticents ? Valeriu Gheorghiţă: Il y a des donnees qui etaient en quelque sorte previsibles. Dapres les premieres estimations, les evaluations sociologiques, dans le nord-est du pays et dans le sud du pays, il y avait la moindre intention de vaccination. Cela depend probablement de plusieurs facteurs: le niveau de vieillissement de la population, en particulier dans les zones rurales, où le phenomene de desinformation etait evidemment beaucoup plus largement percu, cela depend de la pratique religieuse de chaque personne, cela depend du statut social, professionnel de ces personnes. Il existe de nombreux criteres qui peuvent expliquer et de nombreuses explications a ce type de comportement hesitant, mais il faut trouver des solutions, en resolvant ces situations. Personne ne devrait etre condamne, stigmatise pour ne pas etre determine a se faire vacciner. Nous devons garantir lacces a linformation, lacces a la communication, afin que chaque personne puisse enfin prendre une decision eclairee sur ce quelle veut faire, quelle soit vaccinee ou non. Journaliste: Je voulais vous demander quand il sagit de re-vacciner des personnes qui ont deja eu huit ou neuf mois depuis le rappel, ici je parle principalement du personnel medical qui, comme on le sait, a dans leur cas commence la vaccination decembre janvier Fevrier? Vous attendez-vous a ce que cette categorie soit vaccinee a lautomne ou a partir du 1er trimestre 2022? Valeriu Gheorghiţă: Nous ne considerons pas du tout cet aspect, etant donne que nous navons pas de recommandations scientifiques concernant la revaccination des personnes respectives. Sil y a des recommandations a cet egard, nous allons certainement nous en assurer, mais pour le moment, je ne veux pas diffuser dans lespace public des informations sans fondement scientifique. Il nest donc pas question, pour le moment, de revacciner une personne vaccinee. Journaliste: Et la deuxieme question, si vous me le permettez: quelle strategie, quelle strategie pensez-vous pour une campagne visant a convaincre les adolescents de la vaccination, etant donne que vous avez deja annonce quils commenceront leur vaccination a partir du mois daoût, soit en moins plus de deux ou trois mois? Valeriu Gheorghiţă: Si nous parlons de la tranche dage des 12-15 ans, je pense quil est plus important dinformer les parents que dinformer les mineurs et les adolescents. Je suis convaincu que les parents qui ont ete vaccines laccepteront beaucoup plus facilement et voudront evidemment faire vacciner leurs enfants, evidemment, mais nous avons certainement besoin dinformations a cet egard adaptees a cette tranche dage: pourquoi il est important detre vaccine, quells sont les avantages; et ici, bien sûr, il y a un certain nombre de partenariats avec lOrganisation mondiale de la sante, avec lUNICEF, avec des medecins de famille, qui ont un role tres important a jouer dans la definition dune strategie dinformation pour cette tranche dage. Journaliste: Jaurais une autre question, sil vous plait. Lorsque la vaccination des enfants de plus de 12 ans commencera, aurons-nous suffisamment de doses pour le faire? Sont-elles deja sous contrat ou reprenons-nous ce qui est actuellement contracte pour les enfants? Valeriu Gheorghiţă: Autant que je sache, nous avons deja contracte plus de 20 millions de doses de la societe Pfizer, qui sont disponibles jusquen septembre, ce qui assure egalement la vaccination de cette tranche dage. Nous navons pas besoin de prendre des doses supplementaires. Pour comprendre, entre 12 et 15 ans on parle denviron 800.000 personnes eligibles, ce nest pas un tres grand nombre donc on peut fournir pratiquement 1,6 million de doses. Nous pouvons fournir une couverture vaccinale a cent pour cent. Du coup, on a suffisamment de doses pour assurer la vaccination de cette tranche dage, dautant plus quon ne parle pas dun dosage different ou dun schema different, le meme type de vaccin peut etre utilise sans aucun probleme. Dapres les donnees fournies par la societe Pfizer, probablement a partir de juillet, mais nous ne savons pas si nous recevrons ces doses, le vaccin sera conditionne, deja reconstitue et il ny aura pas besoin de reconstitution avec une solution saline, il est pret a lemploi , il sagit dextraire seulement des doses de 0,3 ml du flacon deja reconstitue, ce qui facilitera a nouveau le processus de vaccination. A partir de juillet, Pfizer envisage cela; pour demarrer la production de flacons deja reconstitues, comme par exemple le vaccin de la societe Moderna. Journaliste: Jaurais egalement une question sur les centres de vaccination Johnson, quand commenceront-ils a fonctionner? Valeriu Gheorghiţă: Comme nous nous organisons dans les departements pour assurer au moins un flux, un flux signifiant 100 personnes vaccinees par jour, nous pouvons deja commencer a allouer ces doses. Il y a des departements qui ont fait des demandes a cet egard. Nous nous demandons sil y aura des centres completement nouveaux ou sil y aura des flux dans les centres, par exemple avec AstraZeneca, qui sont deja fonctionnels. Journaliste: Jai aussi une question, si possible. Pouvez-vous nous dire quels sont les departements en termes de taux de vaccination et quels seraient les pourcentages? Valeriu Gheorghiţă: Je ne voudrais pas necessairement dire qu`il y a des departements trainards ... Bien sûr, je vais vous le dire. Je le repete, il y a des departements où il est tres probable que le nombre de personnes qui ont traverse la maladie soit tres eleve, je vous donne un exemple a Suceava, probablement le pourcentage de ceux qui ont ete infectes par le SARS-CoV-2 est tres eleve . Nous navons pas de donnees exactes de ce departement sur la seroprevalence, mais cest lune des raisons pour lesquelles les gens reportent la decision de vaccination, le fait quils ont ete infectes. Mais, bien sûr, nous avons cette situation, je vais vous la presenter immediatement. Suceava - le taux de couverture vaccinale est denviron 10,47%, et de la population eligible, denviron 13%. Botosani - 11%, population eligible 13,4%, Giurgiu - 11,38%, population eligible 13,51% de couverture vaccinale. Et nous avons toujours Bacău - 11,48%, population eligible 14,11%. Et le dernier, Neamț - 11,9%, et le pourcentage de la population eligible 14,45%. Journaliste : En ce qui concerne ces domaines, comment avez-vous pense convaincre les gens que cest bien de se faire vacciner, car il est clair que la strategie utilisee dans le reste du pays na pas fonctionne la-bas? Valeriu Gheorghiţă: Je pense que pour le moment, il est important quau niveau local, les representants des autorites simpliquent autant que possible dans tout ce qui signifie campagne de vaccination, a partir de linformation, de la communication, jusqua lorganisation efficace des activites, en particulier dans les zones rurales. Je pense que le pouvoir de lexemple, en particulier de ceux qui jouissent dune credibilite accrue, et ici je fais reference au maire, aux employes de la mairie, dans les localites où ils sont vaccines, le nombre de ceux qui veulent se faire vacciner est evidemment plus eleve. Donc, tous ces modeles fonctionnent et je pense que limplication et la solidarite de tous sont les bienvenues en ce moment. Si nous norganisons quune campagne de communication et dinformation au niveau central, il ne sera certainement pas en mesure de garantir et de respecter toutes les particularites de chaque departement et communaute. Cest pourquoi il est important que nous nous impliquions tous dans cette campagne de vaccination qui vise revenir enfin a la normale pour nous tous. Journaliste: Jai encore une question, si possible ... Valeriu Gheorghiţă: Cest la derniere. Journaliste: Oui. Le Canada et les États-Unis ont approuve le vaccin COVID pour les enfants ages de 12 a 15 ans. Quand cela pourrait-il nous arriver le plus rapidement? Valeriu Gheorghiţă: En general, il y a un decalage denviron un mois entre une autorisation delivree par la FDA et delivree par lAgence europeenne des medicaments. Nous attendons donc de lAgence europeenne des medicaments quelle accorde cette autorisation fin mai-debut juin. Journaliste: Merci beaucoup! Valeriu Gheorghiţă: Avec plaisir! Merci beaucoup et nous vous souhaitons une bonne journee! 2021-05-11 11:31:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_dscf0109.jpgBriefing de presă susținut de secretarul de stat în MAI, Raed Arafat, la finalul ședinței de Guvern din 10 maiȘtiri din 10.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-donne-par-le-secretaire-d-etat-au-ministere-des-affaires-interieures-raed-arafat-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernement-du-10-maiPoint de presse donne par le secretaire dÉtat au Ministere des Affaires Interieures, Raed Arafat, a lissue de la reunion du gouvernement Raed Arafat: Il y a eu aujourdhui la reunion du Comite national pour les situations durgence, suivie de la reunion du Gouvernement, pour lapprobation cd l`Arrete du gouvernement de prolonger letat dalerte dun mois, a compter du 13 mai 2021 - bien sûr, sur la duree, comme je lai dit, de 30 jours. Lw Es elements de nouveaute dans l`Arrete du gouvernement: 1. autoriser le mouvement des personnes a lexterieur du domicile le 13 mai 2021, entre 2h00 et 5h00 du matin, pour le deplacement et la participation a la fete religieuse des croyants musulmans pour la fete du Ramadan; 2.suppression de la restriction a la participation de processions religieuses et / ou de pelerinages, lies au domicile ou a la residence, permettant ainsi lorganisation de processions religieuses et / ou de pelerinages uniquement dans le respect des regles de protection de la sante etablies par larrete conjoint du Ministre de la Sante et du Secretariat dÉtat aux Cultes; 3. creation de la possibilite pour que des competitions sportives puissent avoir lieu en Roumanie avec la participation de spectateurs uniquement en tant quepreuves tests ou pilotes, avec lapprobation du Comite national pour les situations durgence, sur la base de la proposition du Ministere de la Jeunesse et des Sports et du Ministere de la Sante; la participation ne sera autorisee que pour les personnes vaccinees ou pour les personnes entre le 15e et le 90e jour apres la confirmation de linfection par le SARS-CoV-2 ou qui presentent le resultat dun test RT-PCR datant de moins de 72 heures. Telle etait la proposition du Comite national pour les situations d'urgence. Lors de la reunion du gouvernement, a la demande du Ministere de la Sante, a ete ajoute le test antigenique de moins de 24 heures, a condition quun resultat certifie soit presente, cest-a-dire un test antigenique effectue par une autorite autorisee a delivrer un certificat de resultat negatif. Bien entendu, ici les conditions sont fixees par arrete conjoint du Ministre de la Jeunesse et des Sports et du Ministre de la Sante. Dans le meme temps, lorganisation et le developpement de lactivite dans les cinemas, les institutions de spectacle et / ou les concerts peuvent etre realises avec la participation du public a plus de 50% de la capacite maximale de lespace, uniquement en tant quevenements-tests ou pilotes, avec l`agrement CNSU, et sur proposition du Ministere de la Culture et avec lapprobation du Ministere de la Sante; et les regles sur les tests PCR, les antigenes et les personnes malades les 90 derniers jours, mais pas moins de 15 jours, restent valables, similaires a celles des activites sportives. Jusquau 1er juin, bien sûr, le Comite interministeriel fera des analyses aussi pour les mesures a mettre en œuvre a partir du 1er juin ou apres le 1er juin, d`autres decisions devant etre prises jusque-la, soit par le CNSU, soit par arrete du gouvernement - cela depend de letendue dont nous parlons. Si vous avez des questions, je vous en prie ! Journaliste: Bonjour! Monsieur le ministre, jugez-vous juste de diviser la societe entre vaccines et non vaccines quand on pense a lacces a certains services, comme les restaurants ou les services culturels? Raed Arafat: Comme vous pouvez le voir, nous parlons maintenant devenements test ou pilote, qui sont au-dessus des capacites maximales fixees par les incidents. Donc, a ce stade, lorsqu`il y a une incidence inferieure a 1,5 et on fonctionne a 50% de sa capacite, il ny a rien de divise. Lorsqu`on augmente la capacite, on doit s`assurer - a ce stade du moins - de s`ssurer que les personnes presentes ne presentent aucun risque lune pour lautre, et ce test de vaccination ou test PCR est alors necessaire. Nous ne divisons donc pas la population en population vaccinee ou non vaccinee; vaccinees ou testees ou population ayant eu la maladie au cours des 90 derniers jours, mais pas moins de 15 jours. On ne veut pas se faire vacciner, on se fera tester. Il n`y a donc pas d`alternative. On ne peut donc pas dire que lon oblige uniquement la population vaccinee a venir. Journaliste: Exact, non, ce sont aussi les dispositions au niveau europeen, les trois solutions ... Raed Arafat: Exactement. Journaliste: On parle dans lespace public de la compartimentation, par exemple, des restaurants pour vaccines et non vaccines. Raed Arafat: Vous lavez dit tres clairement: on parle dans l`espace public. Aucune decision na ete prise, aucune mesure de ce type na encore ete discutee, il est donc trop tot pour se demander si ce sera le cas, pour confirmer ou pour refuter. On discute dans lespace public. À ce stade, ce que je vous ai dit, ce sont les trois options: vaccine, teste - dans les conditions que jai dites - ou avoir eu la maladie au cours des 90 derniers jours, mais pas moins de 15 jours. Journaliste: Et une autre question, si vous me le permettez, sil vous plait: quand aurons-nous une liste de maladies chroniques ou dallergies incompatibles avec les vaccins COVID? Raed Arafat: Je ne sais pas sil devra y avoir une liste en la matiere, car il y a une evaluation individuelle. Meme les personnes allergiques sont vaccinees, sous certaines conditions, cela depend du type dallergie et des problemes que l`on a. Donc, de ce point de vue, je ne pense pas quil y ait un probleme avec la publication dune liste noire ou blanche; et ici chaque cas est discute avec son medecin. Si le Comite de vaccination veut le faire, il le fera certainement, mais a ce stade, levaluation est faite individuellement, par le medecin de la personne vaccinee, ou par le medecin qui se trouve dans le centre de vaccination. Journaliste: Et, alors, ces gens qui ont une interdiction de se faire vacciner ... lequel des trois ... Raed Arafat: Attention, nous ne parlons pas dinterdiction. Nous parlons de personnes qui ont un certain risque. Cela ne veut pas dire quelles une interdiction. C`est pourquoi elles doivent en parler a leur medecin, comme jai dit, et que leur medecin leur dit dans quelles conditions. Peut-etre leur conseille-t-il de ne pas se faire vacciner au volant, par exemple, mais dans une unite de sante, pour etre sous surveillance. Et puis ils se font vacciner la-bas. Donc, il y a tres peu de situations dinterdiction dans lesquelles on dit que la personne ne peut pas etre vaccinee a ce moment, et cela depend du cas, cela depend du cas individuel du patient et du point de vue du medecin, qui est le medecin traitant et, bien entendu, le medecin charge de la vaccination. Journaliste: Mais sil y a de telles situations - rares, comme vous le dites -, vers laquelle des deux options cette personne peut-elle se tourner? Vaccin, non, test antigenique, test PCR ... Raed Arafat: Test, le test nest pas contre-indique. Journaliste: Merci. Raed Arafat: On peut etre teste sans aucun probleme. Et ce que je ne vous ai pas dit: que la liste des pays de la zone jaune a egalement ete approuvee, afin de completer, en fait, ce qui sest passe aujourdhui au niveau du CNSU. Journaliste: Bonjour! Avez-vous recu une demande du Ministere de la Sante pour revoquer lordonnance par laquelle lHopital Foisor a ete transforme en hopital pour coronavirus? Raed Arafat: Non, et je ne sais pas si lordre doit etre revoque. Lordre a ete etabli lorsquils sont entres, a ce moment-ci, lorsquil n`y a plus de patients en reanimation, il est decide, en fonction de levolution epidemiologique, quand revenir, et en la matiere c`est un ordre pour y entrer et en sortir, cest un ordre du Ministere de la Sante qui etablit les unites de sante COVID. À ce moment, lordre qui a ete emis et qui a ete approuve par le Ministere de la Sante a etabli certains aspects, sous certaines conditions, les conditions sameliorent; ils ont encore des patients en soins intensifs, afin deviter de deplacer des patients dun endroit a un autre, où le risque est tres eleve pour ces patients, par rapport a la situation dans laquelle on n`hospitaliser que des patients orthopediques, qui ne sont pas a risque majeur - ici il s`agit de patients a haut risque, nous attendons donc la fin de la situation dans cet hopital, cest-a-dire que les patients quittent lhopital, que les patients respectifs soient gueris et apres quoi, apres lanalyse, il peut revenir a son activite dorigine. Journaliste: Parce que vous avez annonce de nouvelles mesures plus tot, je voulais vous demander si vous envisagez de rouvrir les piscines a partir du 1er juin, et aussi pour ceux qui ont ete vaccines et qui sont passes par ... Raed Arafat: Oui. Je nentre pas dans ces details pour la simple raison que ceux-ci sont encore en discussion au sein du Comite interministeriel et quil est trop tot pour le dire; la derniere reunion a eu lieu vendredi, il y aura plus de discussions, les discussions auront lieu avec le Ministere de la Sante et toutes les autorites, donc de ce point de vue nous allons les annoncer, pour cela jai dit que dici le 1er juin nous reviendrons avec certaines clarifications a ce sujet. Journaliste: En supposant qua partir du 1er juin, vous irez diner, par exemple, et, comme le montrent les scenarios que nous avons tous vus dans lespace public en ce moment, les restaurants ne seront ouverts aux personnes vaccinees si vous souhaitez prendre le diner du 1er juin. avec une personne non vaccinee où irez-vous? Raed Arafat: Mais attendez une minute, la où vous avez vu que les scenarios qui sont ... parce que nous avons jusqua 50% dans les zones dincidence inferieures a 1,5, nous en avons jusqua 50% sans dire quils sont vaccines ou non vaccines. Donc, je ne sais pas où vous avez vu que nous obligeons qu`il y ait seulement des personnes vaccinees, car dans la decision et partout il est dit quen dessous de 50%, cest-a-dire en dessous de 1,5 pour mille dincidence, on a 50% de capacite de restauration a linterieur, sans conditionner la vaccination, ici on n`a pas conditionne; nous parlons du moment où on augmentera davantage, lorsque la capacite augmentera plutot experimentalement, et ici la vaccination ou des tests sont vraiment necessaires, ou avoir ete atteint du SARS-CoV-2 au cours des 90 derniers jours, mais pas moins de 15 jours. Journaliste: Le Premier ministre lui-meme parlait de restaurants ouverts a 100% aux personnes vaccinees. Raed Arafat: Vous voyez, vous parlez a cent pour cent, pas ceux qui ont une capacite de 50%, et cest lune des questions qui est en cours de discussion par le Comite interministeriel, nous aurons la decision finale dici le 1er juin. Journaliste: Ma derniere question, au restaurant, qui va nous demandera le CNP ou comment va-t-on verifier si nous sommes vaccines ou non? Raed Arafat: Cela sera etabli, ce sont des procedures, elles peuvent certainement etre etablies par arrete conjoint, le Ministre de la Sante avec le Ministre de lÉconomie ou avec les ministeres de tutelle charges de ces activites. Journaliste: Bonjour! Dites-moi combien de temps letat dalerte sera prolonge? Quels seraient les criteres selon lesquels ...? Raed Arafat: Lanalyse faite au CNCCI reconnait que notre situation sameliore, en ce moment, mais nous navons pas encore vu comment la situation sers le mois prochain, si nous restons stables, si le nombre de cas recommence a augmenter. Il y a donc plusieurs aspects que nous remarquons. Letat dalerte nous permet de prendre certaines mesures qui sont encore necessaires: detachement de personnel, mise en place de mesures, qui sont des mesures durgence pour resoudre les problemes qui surviennent encore au centre de commande. Bien sûr, quand la situation se stabilise et quon voit que l`incidence ne grandit pas, que tout va bien, que ce nest plus justifie, alors il est clair que cela sarretera, dans un mois, dans deux. Cela on verra selon levolution. Personne na interet a maintenir la Roumanie en alerte pendant une journee supplementaire, cest clair! Journaliste: Outre les mesures dassouplissement prises aujourdhui, dautres mesures dassouplissement sont-elles possibles jusquau 1er juin? Raed Arafat: Cest ce que jai dit, que dici le 1er juin, on y reviendra soit par decisions du CNSU, soit par arrete du gouvernement, concernant les autres mesures qui seront mises en œuvre, mais il est trop tot pour en parler, cela sera discute au niveau du Comite interministeriel et les bonnes decisions seront prises sur la facon dont la pandemie evolue, car nous surveillons maintenant efficacement limpact de Paques et tous les aspects, toutes les activites reprises. Maintenant, tout le pays est presque vert, voyons si nous gardons notre niveau ou recommencons a grimper comme nombre de cas. Journaliste: Lors de la reunion daujourdhui, avez-vous discute de ce qui se passera apres le 1er juin? Raed Arafat: Non, pas lors de la reunion daujourdhui. Juste lidee qu`on va evaluer la semaine prochaine, pour determiner quelles mesures seront mises en œuvre apres le 1er juin. Reporter: Si nous avons bien compris, alors, dans un mois ou deux, nous ne serons peut-etre pas en alerte, si la situation ... Raed Arafat: Je vous ai donc donne un exemple hypothetique, cela depend de la facon dont nous evoluons. Cela ne veut pas dire que je lai dit clairement apres un mois ou deux, cela depend de la facon dont nous evoluons. Je vous ai explique que la situation ou la declaration de letat dalerte depend de latteinte dune stabilite et de la constatation que nous nen avons plus besoin et ensuite elle peut etre annulee. Sinon, nous continuons, car cela nous permet de mener certaines actions, certaines activites, qui, sinon, seraient beaucoup plus difficiles a realiser. À la seconde où nous verrons la stabilite, il ny aura clairement aucune raison de la prolonger. Cela depend du moment où ce sera le cas. Maintenant, nous laurons pendant un mois. À la fin du mois, nous verrons la situation epidemiologique et nous verrons quelle est la conclusion. Journaliste: Parce que vous parliez de cette idee de fonctionnement a cent pour cent dans le cas des restaurants, cette idee peut etre appliquee de la meme maniere a travers un projet pilote ou ce sera ... Raed Arafat: On voit ce que decide le Comite interministeriel. Le Cest celui qui discute, qui debat, qui met sur la table du CNSU les propositions, qui sont discutees au CNSU, sont discutees avec le Premier ministre et des decisions sont prises a cet egard. Elles sont donc en cours d`etre discutees, nous ne pouvons donc pas redire maintenant que ce sera comme ca ou ce sera cautrement jusqua ce que les discussions au sein de ce Comite soient terminees. Journaliste: Oui, mais je vous pose la question parce que vous avez fait une difference plus tot et nous avons pense que peut-etre cette mesure ne comprend que les personnes vaccinees - parce que, en effet, vous parliez plus tot de ... Raed Arafat: Si l`on augmente la capacite a 100%, il peut y avoir des mesures supplementaires. Car maintenant, jusqua 50%, il ny a plus de mesures mises en œuvre. Donc, si nous voulons augmenter dans la prochaine periode, dans les conditions epidemiques qui sont, probablement pour augmenter la capacite devront etre certaines conditions. Mais ces conditions sont discutees au sein du Comite et nous y reviendrons. Journaliste: Et une derniere precision, si vous me le permettez. Parce que vous parliez de lactivite dans le cinema, les institutions de spectacle, les concerts, la aussi tout le monde devrait etre vaccine a une capacite de plus de 50%? Raed Arafat: Si nous depassons la capacite fixee a des incidences de 1,5 pour mille ou 3 pour mille - cest-a-dire en dessous de 1,5, entre 1,5 et 3, où nous avons 50% et 30% - alors si nous voulons les depasser, peut-etre y aura-t-il des conditions supplementaires. Sinon, les conditions sont connues: l`activite est realisee avec les capacites respectives, portant un masque a linterieur, la distance, avec 50% des sieges occupes sil est inferieur a 1,5 et avec 30% des sieges occupes l`incidence est comprise entre 1,5 et 3 pour mille. Journaliste: Bonjour! Continuant la question de mon collegue: envisagez-vous des mesures similaires pour les evenements prives - mariages, baptemes - certains programmes pilotes? Raed Arafat: Cela fait lobjet de discussions au sein du Comite et nous verrons quelles propositions seront presentees. Vous vous rendez compte que les mesures seront prises progressivement, tres probablement, et les mesures dassouplissement seront prises progressivement. Ce ne sera pas tout dun coup. Donc, je pense que M. le Premier ministre les a aussi expliquees, que des mesures graduelles seront prises apres les discussions qui sont en Comite et sur les mesures de protection proposees, afin que nous puissions reprendre certaines activites avec le moins de risques possible. Ce qui reste encore c`est notre solution et notre demande, a la population: plus nous sommes vaccines, meilleures sont les chances de revenir au plus pres de la normalite ou de la normalite que nous connaissions autrefois. Mais il faut se faire vacciner, cest lidee. Journaliste: Pour clarifier: qui supportera le coût des tests? Raed Arafat: Dans quel sens? Reporter: Les tests dantigene et de PCR seront-ils supportes par ceux qui participent a ces projets pilotes, par les clients, pratiquement, ou ...? Raed Arafat: Cela na pas ete discute. Donc, sil y a des clients qui viennent acheter des billets et tout, ils en supporteront les frais sils ne sont pas vaccines. Sils sont vaccines, ils montreront le certificat de vaccination, qui montrera quils ont ete vaccines, a quelle date avec la premiere dose, avec la deuxieme dose - sil y a deux doses, sauf pour le vaccin Johnson and Johnson, et combien de temps cela a ete depuis la derniere dose. Journaliste: Étant donne que le Parlement europeen a egalement propose de prendre en charge le coût des tests PCR par chaque État, la Roumanie pourrait-elle introduire une telle mesure? On parle de ceux qui partent en vacances ... Raed Arafat: Je ne suis pas au courant dune telle discussion et je ne peux pas vous donner de details a ce sujet maintenant. Journaliste: Ou pour les categories - par exemple, les enfants - qui nont pas la possibilite de se faire vacciner. Raed Arafat: Je ne connais pas ces aspects pour le moment, je ne veux pas trouver une reponse a partir de laquelle, apres cela, quelque chose dautre sortira. Nous attendons de voir ce qui sera decide au sein du Comite et du CNSU dans les prochains jours, jusquau 1er juin. Merci beaucoup! Journaliste: Une question, sil vous plait, si vous me le permettez. Raed Arafat: Oui, sil vous plait! Journaliste: Comment est reglementee la responsabilite des medecins traitant des patients atteints de COVID? Et je parle ici de cas de faute professionnelle, sil y a ... Raed Arafat: Il est clairement indique dans lOrdonnance durgence que les medecins de toute specialite peuvent etre impliques. Plus de details peuvent etre expliques meme par des collegues du Ministere de la Sante ou par le College des medecins. Mais il y a une ordonnance qui reglemente cela. Merci! 2021-05-10 18:54:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-05-10-06-58-27big_image_4_resize.jpgPremierul Florin Cîțu a avut consultări cu reprezentanții organizației patronale ConcordiaȘtiri din 10.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-05-10 18:15:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_8963.jpgÎntrevederea premierului Florin Cîțu cu președintele Republicii Polone, Andrzej Duda, în cadrul unui dejun de lucruȘtiri din 10.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/entretien-du-premier-ministre-florin-citu-avec-le-president-de-la-republique-de-pologne-andrzej-duda-lors-d-un-dejeuner-de-travail Aujourdhui, le Premier ministre Florin Cițu a organise un dejeuner de travail en lhonneur du President de la Pologne, Andrzej Duda, en visite officielle en Roumanie, a linvitation du President de la Roumanie, Klaus Iohannis. La presence a Bucarest du chef de lÉtat polonais a lieu dans le cadre de lanniversaire, cette annee, du 100e anniversaire de la signature de la Convention dalliance defensive roumano-polonaise (3 mars 1921). Au cours des discussions tenues a cette occasion, les deux hauts dignitaires se sont felicites de lexcellent niveau des relations bilaterales entre la Roumanie et la Pologne et ont evoque la volonte commune de les approfondir et de les etendre davantage dans de multiples domaines. Ils ont egalement convenu de lorganisation a Varsovie, cet automne, de la troisieme reunion conjointe des gouvernements roumain et polonais, respectivement sur lutilisation de cette opportunite pour lapprobation dun Plan daction actualise, pour la periode 2021-2025, en vue de la mise en œuvre du Partenariat strategique entre nos pays. La cooperation economique - a la fois du point de vue des echanges commerciaux roumano-polonais, que de la stimulation des investissements mutuels dans chacun des deux pays - et celle en matiere energetique seront, avec la poursuite dune cooperation etroite dans les domaines militaire et securitaire, des priorites de lagenda bilateral. Un autre sujet aborde lors du dejeuner de travail a ete lechange de vues sur les campagnes nationales de vaccination en Roumanie et, respectivement, en Pologne, ainsi que sur les effets benefiques de leur bonne conduite sur les economies des deux États. 2021-05-10 16:17:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_5_banner.jpgVizita premierului Florin Cîţu la centrul de vaccinare organizat la Sala Palatului, în contextul ”Maratonului vaccinării – Ediția București”, 7-10 mai 2021Știri din 07.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-florin-citu-apres-la-visite-du-centre-de-vaccination-organise-dans-la-salle-du-palais-dans-le-cadre-du-marathon-de-la-vaccination-edition-bucarest-du-7-au-10-mai-2021Bonjour! Tout dabord, nous avons assiste aujourdhui a un evenement qui a une organisation exemplaire. Felicitations aux organisateurs, a tous les organisateurs et a ceux qui ont eu lidee. Nous avons ici le representant principal, lUMF et les medecins qui sont venus, volontairement, vacciner, tout le monde doit etre felicite. Cest un effort important. Un effort qui aide. Aujourdhui, ils ont dit quils avaient depasse les cinq millions de personnes vaccinees, cetait le cas. Apres hier, le nombre record a ete depasse - 100.000 personnes vaccinees en un jour, aujourdhui nous sommes a 92.000 personnes, mais ce qui est bien plus important, cest qua partir daujourdhui, en Roumanie, et je ne pense pas quil y ait un autre exemple en Europe, allez voon peut se faire vacciner sans programmation. On choisit le centre de vaccination, et on va se faire vacciner. Il est clair que cetait leffort que nous voulions faire au nom du gouvernement, pour nous assurer que nous avons les doses necessaires pour que tous les Roumains qui veulent se faire vacciner se assent vacciner sans faire la queue. Je suis convaincu que cet effort sera apprecie et surtout que nous voulons tous revenir a la normale le plus rapidement possible. Plus tot nous nous faisons vacciner, nous avons de doses, plus nous pouvons revenir a une vie normale, a une vie que nous avions avant la pandemie. Ce centre sera ouvert jusqua lundi. Jencourage tous ceux qui nont pas encore ete vaccines a venir se faire vacciner. Jai parle a quelques personnes qui se sont fait vacciner, lexperience est rapide, tout se fait rapidement, facilement, on ne pas longtemps et on verra alors quune autre vie commence. Ce qui se passe aujourdhui a Bucarest est important. Nous avons aussi des centres dans les hopitaux militaires, vous savez tres bien quils sont ouverts jusqua lundi, je pense, ou mardi, et la on est vaccine sans arret. Et de tels evenements suivront et je serai certainement la pour soutenir ces initiatives car ce nest quainsi, ce nest qua travers de tels evenements que nous pouvons parler dune etape importante a partir du 1er juin dans le retour a la normale. Ce ne sera pas un retour complet, a cent pour cent, mais cest une etape importante. Et vous verrez que les mesures que nous annoncerons bientot, les decisions que nous annoncerons bientot montreront clairement que la Roumanie est sur la bonne voie et se rapproche de la normale. Merci beaucoup! Merci detre venus ici aujourdhui et de continuer a venir, jen suis sûr, et merci encore aux organisateurs pour leur excellent travail, une chose tres, tres bien faite ici aujourdhui. Merci beaucoup! 2021-05-07 18:37:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_18f.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la reuniunea Comitetului interministerial pentru revenirea la normalitate începând cu 1 iunie 2021Știri din 07.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-a-la-reunion-du-comite-interministeriel-pour-le-retour-a-la-normalite-a-partir-du-1er-juin-20212021-05-07 14:26:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_8112.jpgVizita premierului Florin Cîțu la centrul de vaccinare de la Spitalul Militar de Urgență „Dr. Alexandru Gafencu” ConstanțaȘtiri din 06.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-florin-citu-au-centre-de-vaccination-de-l-hopital-militaire-d-urgence-dr-alexandru-gafencu-constanta2021-05-06 18:01:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_7706.jpgConferință de presă susținută de premierul Florin Cîțu, la Prefectura ConstanțaȘtiri din 06.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-du-premier-ministre-florin-citu-dans-la-prefecture-de-constantaFlorin Ciţu: Merci aux organisateurs pour cet evenement. Je suis venu ici surtout aujourdhui, car je veux me preparer au mieux cette saison estivale. Cest tres important pour nous et pour moi, surtout parce quapres un an de pandemie, je veux montrer que nous pouvons rouvrir la saison estivale cet ete, en toute securite. Apres la discussion que jai eue aujourdhui avec les representants de lindustrie, je suis convaincu quil en sera ainsi. Ils ont propose des solutions tres, tres innovantes et tres interessantes. Nous avons egalement le soutien de lindustrie pour la campagne de vaccination, ce qui etait tres important. Nous avons tous compris que pour avoir une saison reussie, cet ete, en Roumanie, sur la cote, nous devons travailler ensemble et cest pourquoi je suis ici aujourdhui pour assurer tout le monde de mon soutien. Nous avons parle des propositions que nous avons faites pour le Comite interministeriel de demain, certaines dentre elles visent meme directement lindustrie du tourisme et lindustrie du tourisme balneaire - certaines dentre elles que vous connaissez deja, sont presentees dans lespace public - afin que nous puissions etre sur le bord de la mer, sur la plage sans masque, pour pouvoir etre au restaurant avec une capacite maximale dans certaines conditions, a lhotel aussi, a capacite maximale dans certaines conditions et bien dautres. Nous avons discute de plusieurs mesures. De lindustrie, nous avons recu des propositions et des solutions, de tres bonnes solutions, dont nous discuterons demain en Comite interministeriel, et ma promesse est que nous aurons ces solutions approuvees a temps, afin que nous puissions commencer a partir du 1er juin une premiere etape detente et, bien sûr, la deuxieme etape a partir du 1er août. Tout le monde a compris que nous ne pourrions pas rouvrir completement a partir du 1er juin. Nous avons egalement eu une discussion avec les representants des evenements, notamment ceux de la cote, ainsi que des propositions et solutions que nous considerons en deux temps, reouverture en deux temps a partir du 1er juin - un certain seuil de detente, et a partir du 1er août - le deuxieme seuil de relaxation. Mais surtout, je suis heureux davoir le soutien des representants de lindustrie pour la campagne de vaccination. Il est clair que nous comprenons tous, et ici nous avons un panneau, une campagne, Endroit sûr. Nous avons ete vaccines, un panneau qui sera place dans les endroits où le personnel est deja vaccine, cest un endroit sûr. Jespere avoir ce signe dans tous les endroits de la cote roumaine. Je les ai assures de tout mon soutien, je suis ici et je serai plus souvent sur la plage. Je comprends que ces dernieres annees, les Premiers ministres ne sont pas beaucoup venus au bord de la mer, jai brise la glace, je suis ici et je serai ici dans la prochaine periode pour soutenir le tourisme roumain cet ete. Vous etes plusieurs, alors je vais prendre une question de chacun, un maximum de deux. Merci! Journaliste: Bonjour, M. le Premier ministre! Je voudrais vous demander comment se fera la difference entre les clients vaccines et non vaccines, dans le contexte dans lequel les restaurants et les hotels pourraient etre rouverts a une capacite de 100%, mais uniquement dans le cas de personnes vaccinees avec les deux doses. Florin Ciţu: Vous avez dit plusieurs elements ici. Pour linstant, cest une proposition dont nous discutons au sein du Comite interministeriel. Nous aurons des solutions de lINSP. Il peut y avoir aussi ces applications. Prenons les choses plus simplement, nous pouvons verifier si la personne est vaccinee dans les applications que nous avons avec un simple CNP, donc cela peut etre verifie tres facilement. Nous pensons rendre les choses beaucoup plus faciles, nous avons jusquau 1er juin pour trouver des solutions. Voyons dabord quelle forme nous aurons acceptee au Comite Interministeriel pour rouvrir les restaurants. Journaliste: Alors, y aura-t-il une application, comprenons-nous, ou comment ce triage serait-il effectue? Florin Ciţu: Je ne suis pas sûr, cest ce que je pense quon pourrait faire. Pour linstant, il est tres facile de verifier si quelquun est vaccine par le simple CNP dans lapplication que nous avons deja. Journaliste: Et je voulais vous demander si ces assouplissements nauront lieu que dans le contexte où nous parlons de cinq millions de personnes vaccinees le 1er juin. Florin Ciţu: Cest lobjectif et nous essayons de faire vacciner cinq millions de personnes afin que nous puissions faire progresser la relaxation. Journaliste: Bonjour, M. le Premier ministre! Vous avez dit plus tot que louverture de la saison estivale se fera en deux temps, le 1er juin et le 1er août. Veuillez me faire savoir, si vous le pouvez, quelles seront les mesures de relaxation minimales ou maximales pour le 1er juin. Merci! Florin Ciţu: Je pense que pour le 1er juin on peut deja parler de lelimination du port de masque sur la plage, donc voici un consensus. Nous sommes venus, bien sûr, a une condition, une distance sur la plage entre les chaiseslongues avec laquelle lindustrie est daccord. Mais je pense quon peut deja annoncer cette condition minimale, sans masque sur la plage a partir du 1er juin. Journaliste: Concretement, pouvez-vous nous dire si vous avez evoque la possibilite de reprendre des evenements prives tels que mariages, baptemes a partir du 1er juin et ici en bord de mer? Florin Ciţu: Cest une proposition que nous avons faite pour le Comite Interministeriel, elle sera discutee demain. Je lai annonce aujourdhui, ici en bord de mer, pour des evenements prives. Nous voyons apres la discussion avec lINSP et le Ministere de la Sante a quoi ressemblera la forme finale, mais cest ce que je propose et nous verrons a quoi elle ressemblera par la suite. Journaliste: Et, si vous me le permettez, une question sur un autre sujet. Il sagit du ministre de lÉconomie, qui a demande au Parlement de reporter certains debats importants, il sagit dune loi passee par le gouvernement, on sait que le ministre etait present a cette reunion gouvernementale, concernant ladoption de la loi pour les reseaux 5G . Avez-vous discute avec le ministre des raisons pour lesquelles il a finalement pris une telle decision? Merci! Florin Ciţu: Non. Et je suis surpris par une telle decision. Je ne savais pas quil avait pris une telle decision. Mon message est ferme et clair: nous avons approuve un projet de loi au gouvernement et l`avons envoye a la Coalition. La decision a ete de faire adopter ce projet de loi par le Parlement des que possible. Je nai pas eu cette discussion avec le ministre de lÉconomie, je laurai. Je ne comprends pas pourquoi il essaierait de reporter un projet aussi important pour l'industrie technologique roumaine. Journaliste: Bonjour, M. le Premier ministre. Vous avez evoque plus tot la reouverture des evenements ici en bord de mer. Selon vous, les deux grands evenements de cet ete - Neversea et Untold - auront-ils lieu? Florin Ciţu: Je lespere et je le veux ainsi. Mais je ne pense pas que cela puisse avoir lieu a partir du 1er juin. Nous pouvons parler dune phase ulterieure. Et je pense que lorsque nous parlons de ces grands evenements, nous devons penser quils ne se produiront pas a partir du 1er juin, mais quils auront lieu plus pres du 1er août ou apres le 1er août. Journaliste: Des evenements plus petits que ceux comme Untold ou Neversea pourraient avoir lieu a partir du 1er juin, avec un nombre limite de personnes, eventuellement vaccinees, et jusqua quelle heure de tels evenements pourraient avoir lieu, ainsi que le programme des operateurs economiques, si a partir de juin 1 pourrait-il etre prolonge? Florin Ciţu: Oui, ici, il y aura une discussion sur le programme des operateurs economiques, egalement au sein du Comite interministeriel. Vous voyez, ici nous devons regarder un peu comment la pandemie et le taux de vaccination evoluent. Nous avons - cest clair de mon point de vue - un lien direct entre le taux de vaccination et levolution de la pandemie; au fur et a mesure que nous avancons la vaccination, il est clair que nous pouvons penser a une attenuation de leffet de la pandemie. En ce qui concerne le programme des operateurs economiques, je mettrai sur la table cette proposition pour le Comite interministeriel et nous verrons quelles seront les solutions. Mais apres le 1er juin, nous pouvons penser dans cette direction. En Roumanie, si on regarde aujourdhui, il ny a pas de departements dans la zone rouge, la plupart dentre eux sont dans la zone verte, ils sont inferieurs a 1,5 pour mille, on peut donc penser a une detente. Journaliste: Et nous vous avons egalement pose des questions sur les evenements avec un nombre de participants plus petit que les grands, comme NEVERSEA Florin Ciţu: ÉTÉ BIEN ou lequel, parce que je ne sais pas lequel? Journaliste: Des concerts sur la plage, par exemple. Florin Ciţu: Nous parlons de tout. Je ne sais pas, pour le moment je nai pas de details a vous dire. Journaliste: Bonjour! Sil vous plait, dites-nous que doivent faire les autorites du littoral a partir du 1erjuin ? Merci ! Merci! Florin Ciţu: Elless devront respecter les regles que nous approuvons par le CNSU et par le Comite interministeriel. Je le repete, oui, nous aurons cette mesure de ne pas porter de masque sur la plage, mais cela comporte certaines conditions. Ces conditions seront: une distance que nous conviendrons, entre les chaiseslongues par exemple, et cela devra etre respecte par les autorites locales, quelle soit respectee. Journaliste: Le vice-Premier ministre Kelemen Hunor a annonce que la Roumanie signera un accord avec la Hongrie concernant la reconnaissance des certificats de vaccination. Nous serions les premiers de lUnion europeenne. Comment cela va-t-il se passer et qu`en direz-vous a Bruxelles? Florin Ciţu: Je ne sais pas sil sera signe. Pour le moment, nous reconnaissons les certificats de vaccination en Hongrie, la Hongrie reconnait le notre. Voicil y a ici une discussion du Ministere des Affaires etrangeres, sil est necessaire de signer un accord ou non. Journaliste: Bonjour! Quant aux declarations sous sa propre responsabilite pour le trafic de nuit apres 22 heures, a-t-on discute de quelque chose? Florin Ciţu: Cela na pas encore ete discute. Ce sont des propositions cles pour le Comite interministeriel, pour voir si elles sont encore necessaires ou non ou dans quelles conditions elles sont necessaires. Journaliste: Bonjour, M. le Premier ministre! Pour le moment, de Mamaia Nord au Casino Mamaia, aucun bar de plage ne sera amenage, il ny aura pas de chaiseslongues. Une cession de plages est-elle envisagee avant le 1er juillet? Je veux dire les etendus. Florin Ciţu: Cela a egalement ete discute ici aujourdhui. Je connais le probleme. Jespere quune solution de compromis sera trouvee. Cest au mois de juin où cette situation pourrait se trouver quand elles ne peuvent pas etre mises en service ... Ou bien, la nouvelle partie de la plage qui est apparue ne peut pas etre mise en service. Nous aurons des discussions ... Nous avons eu une discussion avec M. Tanczos Barna, nous avons eu une discussion avec M. le maire Virgil Chiţac, jespere trouver une solution de compromis pour juin; apres cela, les choses reviendront a la normale apres le 1er juillet. Journaliste: Bonjour! Je voudrais vous demander quel est letat davancement de lenquete sur lours tue? Quavez-vous demande au ministere de faire si vous envisagiez de modifier les regles concernant la chasse, compte tenu de ce qui sest passe? Florin Ciţu: Je pourrai faire des declarations apres avoir obtenu les resultats de lenquete. En ce moment, je nai aucune information autre que ce que le Ministere de lEnvironnement ma donne hier. En ce moment, je nai rien dautre. Journaliste: Bonjour. Je voulais vous demander, dans le cas où il y aurait des restrictions pour les personnes non vaccinees lors de divers evenements sur la cote, pensez-vous que la Roumanie pourrait risquer de faire lobjet de sanctions en raison du non-respect des droits de lhomme? Florin Ciţu: On verra alors, mais je ne pense pas quil y ait de discrimination a cet egard. Les propositions que nous faisons sont des propositions que nous avons vues dans dautres pays, qui ont deja un taux de vaccination avance. Ce sont des propositions que jai vues en Israël, il y avait aussi des sanctions; nous ne faisons pas ca. Je voudrais que nous comprenions nos propositions dans le cadre de la campagne de vaccination, dans le contexte des solutions que nous proposons. Nous devons comprendre que la vaccination est la seule solution, il n'ya pas d'autre solution. À un moment donne, bien sûr, nous atteindrons les 10 millions de personnes vaccinees, nous pourrons rouvrir, mais, en ce moment, nous avons un vaccin, il ny a pas de file dattente, a partir de demain nous pouvons etre vaccines sans prendre rendez-vous. Il y a un marathon de vaccination a Bucarest, il existe dans tout le pays. Nous navons aucune excuse pour ne pas nous faire vacciner et pour pouvoir reprendre la vie que nous avions avant la pandemie. Journaliste: Bonjour, M. le Premier ministre. Je voudrais vous demander, egalement dans le cadre de la vaccination, si les voisins serbes offrent 25 euros pour chaque personne vaccinee, envisagez-vous de remunerer les Roumains, les Roumains vaccines, bien sûr? Florin Ciţu: Jai vu quil existe des solutions un peu partout dans le monde. Je pense que la meilleure solution est ce que nous proposons: un retour a une vie normale; cest ce que nous voulons tous, retourner a une vie normale. Il est facile dallouer de largent a partir du budget. Nous avons alloue de largent du budget pour stimuler les medecins de famille et cela na pas tres bien fonctionne jusqua present. Donc je ne pense pas - cest comme ca que je le vois - je ne pense pas que de telles mesures fonctionnent. Cela fonctionne mieux de penser que nous allons a nouveau des concerts, de penser que nous sommes venus au bord de la mer et que nous sommes sans masque, que nous allons au restaurant, que nous pouvons voyager, revenir a la vie que nous avions avant que. De mon point de vue, la bonne motivation est davoir une vie normale, de ne pas avoir a conduire la nuit avec une declaration sous sa propre responsabilite et ainsi de suite. Nous pouvons faire cet effort budgetaire, mais je ne pense pas que ce soit necessaire. Je pense quen Roumanie, ensemble, nous surmonterons cette pandemie. Journaliste: Et laissez-moi vous demander: quel message avez-vous pour les 57 patients qui attendent une greffe a lhopital Foisor? Florin Ciţu: Je ne connais pas cette situation. Je demanderai au Ministere de la Sante des informations sur cette situation. Je ne sais vraiment pas, pour le moment. Journaliste: Considerant que dans le departement de Constanţa, seuls 77 medecins sur 370 ont accepte de pratiquer la vaccination dans les cabinets medicaux, quelles solutions pouvez-vous trouver pour les inciter a rejoindre la campagne de vaccination et, en meme temps, si vous pouvez dire si les certificats verts seron enfin adoptes en Roumanie? Florin Ciţu: certificats verts europeens? Reporter: Oui. Florin Ciţu: Tout ce qui est une directive europeenne sera approuve, si cest une directive europeenne, nous devrons lapprouver. Ce que je veux faire, cest quen Roumanie, nous nayons pas besoin de les utiliser et pour pouvoir avoir un taux de vaccination reussi, pouvoir sen passer en Roumanie, cela minteresse. Je suis interesse par le tourisme roumain, je suis interesse par ce que nous faisons en Roumanie, pour rouvrir la Roumanie, pour etre bon de vivre en Roumanie. Journaliste: Une question: que vouliez-vous dire lorsque vous avez dit que seuls les vaccines entreront dans lEURO? Voulez-vous dire le championnat du monde? Florin Ciţu: Cetait la proposition que jai recue de lUEFA pour les spectateurs qui seront dans le stade, detre simplement des personnes vaccinees. Cest la solution que lUEFA nous a envoyee. Journaliste: Avec laquelle vous etes daccord? Florin Ciţu: Oui, je suis daccord avec elle. Journaliste: Et deux, il y a deja de grandes entreprises, au moins dans la zone cotiere qui obligent leurs employes a se faire vacciner, sinon le licenciement suivra. Comment voyez-vous cette decision? Florin Ciţu: Nous en avons egalement parle ici. Nous cherchons des solutions pour voir comment ... Certaines solutions sont venues pour ceux qui ne veulent pas se faire vacciner, mais nous en discuterons en Comite interministeriel. Journaliste: Bonjour, M. le Premier ministre. Dans le cadre de la campagne de vaccination et de la promotion du message aupres de lopinion publique, comment commentez la position de larchidiocese de Tomis, respectivement de Son Eminence Theodosie, vis-a-vis de la campagne de vaccination, qui contredit ce que la BOR dit? Florin Ciţu: Japprecie la position de la BOR en faveur de la campagne de vaccination en tant que message de responsabilite. Journaliste: Bonjour! Je voudrais vous demander si, lors de vos discussions avec les representants de l'industrie hoteliere, vous avez egalement envisage un plan pour aider ce segment, car il y a effectivement des problemes pour trouver des personnes qualifiees pour travailler dans le systeme. Et avec la detente des choses en Europe, beaucoup partiront. Florin Ciţu: Jespere qu`ils resteront et jespere que notre offre sera la meilleure et que dautres viendront en Roumanie, cet ete, au bord de la mer. Cest pourquoi nous voulons ouvrir la saison estivale au plus vite. Nous avons egalement discute des solutions de soutien. Vous savez tres bien que le secteur est exonere de la taxe specifique depuis un an, cette mesure a ete prolongee. Des discussions ont egalement eu lieu sur les programmes de motivation en termes de remuneration. Nous parlons, mais il y a des anomalies. Je comprends qua Constanţa, il y a 15.000 personnes qui ne trouvent pas de travail et, neanmoins, lhotellerie en a besoin. Quelque part pour voir comment les choses sont, pour voir comment nous pouvons les aider a unir les besoins et la demande. Journaliste: Merci. Journaliste: Encore une question. Monsieur le Premier ministre, envisagez-vous de supprimer la restriction doccupation des hotels au lieu de rester vacants a 70%, jusqua 100%? Florin Ciţu: Bien sûr, mais il doit y avoir des personnes vaccinees. Journaliste: Encore une question. Est-ce une discrimination de ne laisser que des personnes vaccinees dans le restaurant? Florin Ciţu: Je reviens a ce que jai dit plus tot. Nous voulons revenir a la normale, avoir la situation dans laquelle nous navons plus a avoir ces discussions. Et nous pouvons arriver a ce point lorsque nous serons tous vaccines. Il ny a pas dautre solution, vous savez, et il ny a pas que la Roumanie dans cette situation. Le fait quil y ait un certificat vert ou que lEurope veuille introduire un certificat vert montre quil y a des avantages pour les personnes qui se font vacciner, il y a des avantages a voyager dun pays a lautre. Je veux ne pas avoir ce certificat, je veux pouvoir etre libre sans bureaucratie. Cest pourquoi nous devons nous faire vacciner. Il ny a pas dautre solution, vous savez. Merci beaucoup. Journaliste: Une question, M. le Premier ministre. Vous avez dit plus tot que la Bulgarie, si jai bien compris, reconnait ces certificats verts ... Florin Ciţu: Il sagissait de la Hongrie. Journaliste: De Hongrie, excusez-moi. Florin Ciţu: Nous reconnaissons les leurs et eux, les notres. Journaliste: Exactement. Quand les autres États membres de lUE en tiendront-ils compte pour pouvoir voyager, car ils nen tiennent pas encore compte? Merci. Florin Ciţu: En Roumanie, il y a ce certificat de vaccination, qui a un code unique. Nous reconnaissons egalement les certificats de vaccination dautres pays de lUE, je ne vois pas ce qui empecherait dautres pays de reconnaitre les notres egalement. Merci beaucoup! Merci japprecie. 2021-05-06 11:15:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_176590902_476359146815257_4724562512202105135_n.jpgÎntâlnirea premierului Florin Cîțu cu reprezentanții sectorului HORECA, la ConstanțaȘtiri din 06.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-florin-citu-avec-les-representants-du-secteur-horeca-a-constanta2021-05-06 11:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_7371.jpgConferință de presă susținută de președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), Valeriu Gheorghiță, și rectorul Universității de Medicină și Farmacie „CAROL DAVILA” București, Viorel JingaȘtiri din 05.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-tenue-par-le-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-cncav-valeriu-gheorghita-et-le-recteur-de-l-universite-de-medecine-et-de-pharmacie-quot-carol-davila-quot-bucarest-viorel-jingValeriu Gheorghiță: Bonjour, merci beaucoup de participer a ce point de presse. Il sagit dun evenement informatif lie au marathon de vaccination qui se deroulera du 7 au 9 mai a Bucarest, aux deux endroits de la Salle du palais et de la Bibliotheque nationale. Aujourdhui, je suis avec M. le professeur Viorel Jinga, recteur de lUniversite de medecine et de pharmacie de Targu Mureș, de Bucarest, pardonnez-moi ... Viorel Jinga: Il est diplome de Targu Mureș, cest pourquoi ... Valeriu Gheorghiță: Je suis diplome de la faculte de Targu Mureș. Et qui organise ce marathon de vaccination, en partenariat avec la communaute academique de Bucarest et les autorites locales. Je peux vous dire quapres levenement des 21-23 avril, organise a Timisoara, que nous considerons comme un reel succes, par le fait quil a genere un courant pro-vaccination au sein de la population locale, et pas seulement, et au niveau national, nous considerons que cest un evenement qui a ouvert la serie devenements de ce genre au niveau national, donc en ce moment, en plus de lUniversite de medecine et de pharmacie Carol Davila de Bucarest, egalement dautres universites de medecine et de pharmacie, de Targu Mureș, Cluj-Napoca, Iași, Craiova organisent de tels evenements du 14 au 16 mai. De plus, au niveau des departements, les autorites locales envisagent dorganiser de tels marathon de vaccination. Revenant sur levenement qui aura lieu les 7 et 9 mai a Bucarest, avec votre permission, je donnerai la parole au professeur Viorel Jinga, pour presenter quelques details organisationnels et techniques, respectivement la caracteristique extremement importante de cet evenement, que vous allez decouvrir dans la prochaine periode, et merci beaucoup! Viorel Jinga: Bonjour! Moi aussi je vous remercie beaucoup de particier, pour vous annoncer ce marathon de vaccination, edition de Bucarest, comme nous lavons appele, organise par notre universite, lUniversite de medecine et de pharmacie Carol Davila de Bucarest, du 7 au 10 mai. Le 7, il commencera a 16h00 et sachevera le lundi 10 mai a 8h00 du matin. Bien sûr, sil y a encore une file dattente, on espere quil en sera ainsi, on continuera lundi matin, jusqua ce quon complete tous ceux qui sont venus se faire vacciner. Nous allons organiser cet evenement a travers deux niveaux importants, ici le colonel a dit que quelque chose de nouveau est en train demerger, a savoir: 1 - lactivite de vaccination reelle, mais en meme temps nous ferons une activite pour augmenter le niveau dinformation de la communaute medicale en notre universite pour eclairer notre population a venir se faire vacciner, la vaccination etant la solution optimale, on la dit tant de fois, je le repete, pour surmonter cette situation epidemiologique dans laquelle nous nous trouvons. Revenant a lactivite de vaccination proprement dite, lUMF vise bien sûr a augmenter le nombre de personnes immunisees contre le COVID-19 grace a cette activite, en assurant une vaccination 24 heures sur 24, dans les trois jours que jai dit plus tot, bien sûr avec de petites pauses de nettoyage technique, comme prevu par le reglement, dans les deux lieux: a la salle du Palais, où il y a 40 cabinets de vaccination, et a la Bibliotheque nationale, où il y a 10 cabinets de vaccination. Ainsi, un total de 50 flux de vaccination, comme on dit, operes par environ 1 200 volontaires. Ce sont donc des benevoles, ils ne sont pas payes, et jai recu beaucoup de questions ne sont-ils vraiment pas payes?, Ils ne sont pas payes; ils se sont inscrits. Nous avons envoye un lien a chaque membre de notre communaute academique, mais, dans le meme temps, le College des medecins a egalement envoye le lien aux medecins de Bucarest et meme dIlfov, et lOrdre des infirmieres a mobilise des infirmieres benevoles. Donc, au total, il y a environ 1.200 benevoles, dont 260 medecins, 300 infirmieres, 135 residents et 500 etudiants. Vous savez tres bien que les etudiants ont toujours repondu a toutes les manifestations du volontariat, y compris lachevement des enquetes epidemiologiques, aux autres activites menees par la DSP Bucarest. Ils participent egalement maintenant a des actions de vaccination en voitures sur la Place de la Constitution. Donc, ils ont toujours repondu et il a fallu mettre les freins, pour ainsi dire, pour arreter, parce qualors il y aura beaucoup de monde dans ces deux endroits. Donc, levenement est soutenu, je le repete, par mes collegues de Bucarest et par lOrdre des infirmieres de Bucarest, ayant evidemment laide de la Mairie de la Capitale, a travers les associations dhopitaux de Bucarest, et laide de la DSP et l`ayant avec nous dans toute cette action, bien sûr, M. le colonel Gheorghiţă, qui est egalement enseignant a notre universite. En revenant au deuxieme but, celui que notre activite soit educative, pendant la periode de vaccination, il y aura un studio video, où des retransmissions en direct seront faites depuis le Salle du Palais, a laquelle participeront en tant que conferenciers des medecins experimentes de differents domaines, differentes disciplines au sein de notre universite, qui soutiendront ce cote informationnel du projet, la vaccination, le fait quil faut le savoir, et nous avons souvent vu dans les emissions de television quil est dit `` la population netait pas correctement informee sur le vaccin, sur les effets secondaires , et alors ont exprime leur desir de participer a cette activite informative: dans le domaine de lallergologie, Mme Roxana Bumbăcea; des maladies infectieuses, Mme Simin Florescu et le Dr Valeriu Gheorghiță, chef des travaux a notre universite; a ATI, M. le professeur Bubenek; en pneumologie, Mme Beatrice Mahler, chef des travaux; en endocrinologie, Mme Cătălina Poiană, qui est egalement presidente du College des medecins et nous a soutenus dans cette activite et organisation, non seulement pour etre presente a lactivite informative; M. le professeur Bogdan Popescu, en neurologie; M. le professeur agrege Mihai Craiu, en pediatrie, qui sest egalement porte volontaire pour diriger le centre de vaccination de la Salle du Palaisl; obstetrique-gynecologie, Mme le professeur Monica Carstoiu et M. le professeur Radu Vlădăreanu; en cardiologie, le president du Senat, M. le professeur Dragoș Vinereanu; en virologie, Mme Simona Ruță; en hematologie, le professeur Daniel Coriu, qui est egalement president du College roumain des medecins; a lORL, le Dr Razvan Hainăroşie; et en tant que psychologue ou psychiatre, le medecin bien connu Gabriel Diaconu. Comme programme, a 16h00 le marathon de vaccination commencera, et pendant la periode où la population est vaccinee a la salle du palais il y aura de petits moments musicaux, violon et piano, au 1er etage il y aura ces moments, mais il sera entendu dans la salle, bien sûr, afin de ne pas trop perturber le deroulement de cette action. A 18h00, il y a une conference de presse Vaccination Marathon - Bucarest Edition et je tiens a vous annoncer que jen ai lautorisation, le Premier ministre Florin Cițu sera present a cette conference de presse, avec Mme la Conseillere presidentielle Diana Loreta Păun, mon collegue et ami ainsi que le president du Comite national pour la coordination des activites de vaccination, le colonel Gheorghiță, et Mme Poiană Cătălina, qui represente le College des medecins. En cours de route, il y aura des emissions dinformation en direct, a 20h00, le premier jour, une emission dinformation en direct, puis pendant la journee, dautres emissions dinformation sur ce qui se passe dans les deux endroits. Merci. Si vous avez des questions. Valeriu Gheorghiță: Merci moi aussi. Avec votre permission, je propose que nous commencions par deux questions chacun. Merci. Journaliste: Bonjour! Je veux vous demander combien de personnes selon vous seront vaccinees lors de ce marathon? Viorel Jinga: Je dois admettre que je ne me suis pas fixe dobjectif, comme ce fut a Timisoara, il y en a eu 10.000 et lune des interpretations etait que cetait un echec. Ce ne fut nullement un echec, nous nous contentons de faire vacciner le plus de personnes possible, cest le but du marathon. Nous ne nous fixons pas dobjectif. Bien sûr, nous avons 50 flux, certains peuvent calculer combien ils seraient, mais nous ne partons pas avec un objectif avant ... Nous avons fait une vulgarisation, disons aupres de nos etudiants, via le Conseil national des recteurs. Des etudiants de Bucarest ou meme de Pitești, Ploiești peuvent venir a tout moment se faire vacciner. Nous voulons donc que le plus de gens possible soient vaccines. Des sportifs viendront egalement, par exemple, de Dinamo il y aura des sportifs, nous vous le dirons quand ils viendront; artistes qui ont exprime leur desir, par exemple, Alin Oprea arrive et il annoncera aussi, il vous dira quand il viendra, Alin Oprea de Talisman, qui viendra avec sa petite amie, quil presente pour la premiere fois en public . Il y en a plusieurs, pour ainsi dire, de celebrites qui ont exprime leur desir de venir, mais nous lannoncerons en cours de route. Donc, nous ne commencons pas par un chiffre que nous pouvons atteindre lors de cette action. Journaliste: Mais theoriquement? Viorel Jinga: Je le repete, on ne dira pas theoriquement, il doit y en avoir autant que possible, on ne peut pas calculer le debit exact. Il y a aussi la nuit, il y en aura probablement moins, cest sûr, et puis, on ne peut pas anticiper exactement quel chiffre on peut vacciner. Autant que possible viennent a la vaccination! La Mairie aussi nous a egalement aides a faire venir les bus aux deux endroits avec une frequence plus elevee et a circuler la nuit. Journaliste: Je veux dire, la ligne de bus sera-t-elle detournee? Vont-ils sarreter devant la Salle du Palais et devant la Bibliotheque? Viorel Jinga: Non, ceux qui ont des itineraires normaux et se retrouvent dans cette zone. Journaliste: Et si vous me permettez une deuxieme question pour M. le president. Vous avez eu une reunion aujourdhui avec les directeurs des directions departementales de la sante publique, je veux que vous nous disiez quelles explications ils ont donnees pour les problemes de vaccination dans les cabinets de medecins de famille et si vous avez une situation a jour dans combien de departements la vaccination sest poursuivie aujourdhui et combien de doses ont ete administrees? Valeriu Gheorghiță: Jai participe aujourdhui, a 16 heures, a une reunion avec les prefectures et les directions de la sante publique au niveau national. Nous avons discute de sujets extremement importants et prioritaires, je pourrais dire, pour la campagne de vaccination, a savoir: la vaccination dans les cabinets de medecine familiale, la vaccination dans les etablissements de sante, la realisation de la presentation dans les centres de vaccination. Comme nous lavons annonce hier, a partir du samedi 8 mai, les gens peuvent se rendre directement dans les centres de vaccination pour la vaccination et nous avons egalement discute de certaines questions concernant le changement de type de vaccin dans les centres de vaccination avec AstraZeneca. Il est tres probable que la plupart des centres de vaccination qui disposent dun vaccin de la societe AstraZeneca se verront attribuer, a partir de samedi, un vaccin de la societe Pfizer, dont nous disposons dun nombre de doses suffisant pour couvrir les besoins de ces centres. Jusqua demain, nous recevrons des directions de la sante publique qui sont les centres qui recoivent le vaccin dAstraZeneca qui resteront actifs dans chaque departement en fonction du niveau dadressabilite. Je mentionnerai que dans tous les centres de vaccination avec AstraZeneca où lactivite de vaccination a commence, on continuera a assurer le rappel pour les personnes deja vaccinees, et dans chaque departement il y aura au moins un centre de vaccination avec le vaccin dAstraZeneca, de preference dans les villes, dans les communes, pour donner la possibilite a tous ceux qui souhaitent se faire vacciner avec ce type de vaccin de se faire vacciner. Concernant lactivite de vaccination avec le vaccin de Johnson and Johnson, je peux vous dire quaujourdhui, dans 14 departements et auxquels sajoute la ville de Bucarest, il y a eu des activites de vaccination dans les cabinets de medecine de famille. À 15 heures, plus de 180 personnes avaient ete vaccinees aujourdhui. Je suis convaincu quau cours de la prochaine periode, le nombre de ceux qui pourront se faire vacciner par la pratique de la medecine familiale augmentera et le nombre de collegues qui commenceront effectivement a vacciner sera evidemment plus eleve. Cest une periode qui implique une distribution de materiel sanitaire, le nombre de doses de vaccin. Cest une periode qui necessite, si vous voulez, une adaptation a cette activite de la part de tous. Jai discute avec plusieurs departements où il y a eu, je dirais, une serie de dysfonctionnements en termes de garantie du materiel sanitaire necessaire; les situations seront resolues. Bientot, tous ceux qui voulaient participer a cette activite de vaccination pourront le faire. Journaliste: Bonjour. Concernant le marathon du week-end a Bucarest, je comprends que vous navez pas dobjectif en termes de nombre de personnes a vacciner, mais un portrait robot de celui qui va a de tels marathons de vaccination et ne va pas au Drive-Thru ou a un centre de vaccination ordinaire, dapres ce que jai vu se passer a Timisoara ou dans dautres villes, sont-ils etudiants parce quils peuvent etre vaccines la nuit ou a quoi ressemblent ceux qui devraient se rendre dans un centre de vaccination pendant ce marathon? Viorel Jinga: Bien sûr, lorsque jai parle a des collegues du G6 - G6 est une association des universites medicales et pharmaceutiques du pays; nous sommes six universites qui ont forme cette association et Timișoara a demarre avec succes - nous nous sommes calmes. Plus tard, quand jai vu que Drive-Thru a egalement ouvert, les hopitaux militaires ont egalement ouvert, jai eu des emotions, mais jai vu des files dattente a Drive-Thru, il y a aussi des files dattente dans les hopitaux militaires. Donc, il y a beaucoup de gens qui nont pas ete vaccines, il est donc plus facile de venir directement avec le bulletin sur les lieux, où il y a de nombreux bureaux de vaccination, et nous voulons et esperons que leur vaccination se fasse sans heurts et rapidement. Je pense donc quil y a suffisamment de gens qui sont prets a se faire vacciner, qui sont programmes, peut-etre plus tard sur les plateformes, et qui viendront certainement. Je parlais detudiants, car etant lenvironnement academique et nous voulons que les etudiants retournent dans les salles de classe, cest peut-etre pour cela que nous nous organisons parce que nous avons un peu souffert, meme si nous avons suppose et fait un systeme hybride dapprentissage, leducation medicale doit etre faite au chevet du patient. De plus, les autres universites qui ont enseigne en ligne avaient de nombreuses activites quelles ne faisaient pas dans les laboratoires, par exemple, et nous voulons quelles reviennent a la normale. Pour cela on a fait ... bien sûr on ne peut pas creer un portrait robot de celui qui vient, on informe par tous les moyens dont on disposait, y compris dans les bus, on a vu avec le STB et ils ont roule laffiche du un evenement. Nous esperons que le plus grand nombre possible viendra. Journaliste: Et une question pour M. Gheorghiță: si vous pouvez nous expliquer ce qui sest passe aujourdhui dans les centres de vaccination où les gens ont attendu pendant des heures parce quil y avait des blocages lies a la partie technique, le registre electronique de vaccination, je comprends. Quelles sont les causes qui ont conduit a ces blocages et si nous nous attendons a ce que ces causes produisent de telles syncopes a lavenir? Valeriu Gheorghiță: En effet, au cours de cette matinee il y a eu un dysfonctionnement du registre electronique national des vaccinations, cetait un probleme technique, qui a ete identifie par les informaticiens qui gerent cette base de donnees. Il a ete remedie dans un delai raisonnable, mais il a certainement affecte lactivite de vaccination, en ce sens que les personnes vaccinees ne pouvaient pas etre enregistrees a ce moment-la. Il semble quil y ait eu un tres grand nombre dacces en tres peu de temps, plus de 40.000 acces en tres peu de temps, ce qui a genere ces obstacles a la fonctionnalite optimale de la plateforme, mais ils ont ete resolus.et evidemment la plateforme est dans un optimisation continue, car il sagit dune tres grande escalade pendant cette periode. Et cest pourquoi nous pensons que le risque que des evenements similaires se produisent est beaucoup plus faible et nous pensons que de tels moments seront evites a lavenir. Cependant, une plateforme peut a tout moment souffrir de plusieurs dysfonctionnements. Il est important de garantir la fluidite du processus de vaccination. Journaliste: Merci! Journaliste: Bonjour! Une question pour M. Jinga: je voulais vous demander ce qui arrivera a ceux qui doivent faire le rappel apres ce marathon, comment tout sera-t-il organise? Viorel Jinga: Bien sûr, etant un vaccin Pfizer, le rappel est apres trois semaines, il sera dans les deux memes endroits - a la Salle du Palais et a la Bibliotheque, dans les memes conditions. Alors, nous serons peut-etre un peu plus calmes, car nous savons combien arrivent, ils seront annonces a un certain moment et nous savons nous organiser differemment. Donc, ce sera, dis-je, le rappel de vaccination sera bien organise. Journaliste: Et une question pour M. Gheorghiță: une etude de la Federation Sanitas montre que seulement 45% des employes sont vaccines parmi le personnel medical des hopitaux publics. Je veux que vous expliquiez exactement, car les donnees officielles montrent un taux de vaccination de plus de 80% parmi le personnel medical. Valeriu Gheorghiță: Jai egalement vu ces donnees. Je tiens a mentionner que ces donnees sont communiquees apres la realisation de certains questionnaires, dans certaines unites de sante. Je ne sais pas quel est le niveau de fidelite de ces questionnaires et quelle est la marge derreur, mais je peux vous dire que le niveau de couverture vaccinale dans les formations sanitaires est tres eleve. cela depend beaucoup du type dunite medicale a laquelle ce type de questionnaire a ete envoye, sachant que dans les unites par exemple de prise en charge des patients COVID, le taux dintention de vaccination etait superieur a 90% des le debut. Et le pourcentage general de couverture vaccinale au stade 1, qui sadresse au personnel medical et social, est superieur a 85%. Les donnees sont tres bonnes, de notre point de vue, et cet objectif de faire vacciner plus de 80% des personnes dans le systeme medical et social est atteint. Reporter: Ceux qui ont fait letude disent que ces donnees sont egalement cumulees avec les etudiants qui ont ete vaccines, cest-a-dire ceux qui entrent, qui sont cependant calcules comme des employes du systeme public ... Valeriu Gheorghiță: Je pense que ces questionnaires etaient toujours adresses aux employes. Si lon se refere a letape 1 de la campagne de vaccination, elle comprend plusieurs categories de personnes, y compris des benevoles dans les hopitaux, y compris des etudiants en medecine, evidemment, des etudiants de niveau postsecondaire qui exercent des activites medicales au lit du patient et bien dautres categories de dans la strategie de vaccination. Journaliste: Mais ce pourcentage peut-il etre inferieur dans les hopitaux publics? Nous ne parlons que des hopitaux publics. Valeriu Gheorghiță: Je ne pense pas que ce soit plus petit; au contraire, le taux de vaccination dans les hopitaux est beaucoup plus eleve par rapport aux autres categories de personnel medical Journaliste: Bonjour! Je voudrais vous demander si vous nenvisagez plus de planifier la vaccination de la plate-forme, etant donne que dans tous ces marathons, la vaccination au volant est un succes et les gens ont dit quil etait beaucoup plus facile de venir sans programmation, car la plate-forme c`est encore compliquee pour eux. Pensez-vous que si ce programme etait abandonne, nous aurions un pourcentage plus eleve de personnes vaccinees? Valeriu Gheorghiță: Je considere que la plateforme de programmation offre une tres bonne alternative pour le moment a ceux qui veulent garantir une place dans un centre de vaccination et avoir la garantie qu`ils seront vaccines. Il faut comprendre que la presentation, le mode de presentation directe dans un centre de vaccination presente de nombreux avantages, mais, en meme temps, un certain nombre dinconvenients. On peut egalement rencontrer des doses insuffisantes et cela peut evidemment etre une nuisance pour une personne qui se deplace a une certaine distance pour arriver au centre de vaccination. Cest pourquoi je pense quil est important de maintenir la plate-forme de programmation pour ceux qui veulent utiliser et acceder a cette plate-forme. De plus, la plateforme gere les stocks de vaccins et de bien meilleurs approvisionnements, car toutes les personnes vaccinees, meme sans programmation, seront affectees au meme centre pour la dose de rappel. On saura donc combien de personnes doivent venir, par exemple, pour le rappel et quel est le nombre de places disponibles dans un centre de vaccination qui peut assurer la vaccination de ceux qui viennent directement. Je pense donc que ces modalites doivent fonctionner de maniere complementaire et, au final, garantir de multiples options de vaccination pour tous les segments de la population. Journaliste: Jai une autre question sur la strategie qui a ete choisie pour ce marathon. Jaimerais que vous nous disiez pourquoi vous avez choisi le moment du piano et du violon juste quand les gens sont vaccines? Pensez-vous que cela les rapproche de la normale? Viorel Jinga: Bien sûr, vous avez raison que nous pensons a la normalite, cest pourquoi nous faisons ce marathon. A la Bibliotheque nationale, par exemple, il y a eu la demande du ministre de la Culture que l`on organise a la Bibliotheque et compte tenu de la vaccination de nombreuses personnes de culture qui nont pas encore reussi a se faire vacciner sur la plateforme. Nous avons pense au piano et au violon car ils ne causent pas, je le sais, dinconfort dans le flux de vaccination. Ils fourniront un fond musical au 1er etage, où les artistes que jai trouves effectueront leur activite musicale. Bien sûr, il y avait dautres options - meme faire des concerts. À Timișoara, il y a eu, me semble-t-il, plusieurs manifestations musicales, mais, le but principal etant la vaccination, jai continue lidee de ne fournir que ce fonds, avec des pauses entre les moments où les artistes que jai trouves interpretent des pieces du domaine du piano et du violon. Journaliste: Nous avons de plus en plus doptions disponibles pour la vaccination. Avons-nous encore besoin de tels evenements, dans le sens où il ny a pas trop de ressources allouees? Valeriu Gheorghiță: Ces evenements, comme nous le savons, se font par le biais dactions benevoles, sont organises, pour la plupart, par la communaute universitaire et medicale des municipalites et des departements, comme cest le cas des universites medicales et pharmaceutiques. Les ressources allouees a ces activites sont pour la plupart couvertes par les organisateurs, cest-a-dire par, dans ce cas, lUniversite de medecine et de pharmacie. Ce que nous fournissons, ce sont les doses de vaccin necessaires. Cest la logistique qui assure la distribution des vaccins. Nous souhaitons tous garantir lacces dun grand nombre de personnes pouvant etre vaccinees dans un delai plus court. Je pense quune augmentation de la capacite de vaccination, en combinant ces evenements marathon de vaccination, contribuera certainement, dune part, a augmenter le nombre de personnes vaccinees. Mais, plus que cela, ce courant de desir de vaccination se maintient, si vous voulez, et il est tres bon de le maintenir parmi les gens. Journaliste: Je faisais egalement reference au materiel necessaire pour la vaccination ... Valeriu Gheorghiță: Le materiel necessaire a ete configure pour garantir le nombre total de personnes vaccinees. Apres tout, si nous parlons de personnes vaccinees lors de ces evenements de vaccination particuliers, elles font partie de la population, donc nous natteindrons pas une penurie de materiel, car, je le repete, ce besoin a ete etabli en fonction du nombre de personnes que nous voulons vacciner. Viorel Jinga: Lors de notre marathon, le materiel est offert par lAssociation des hopitaux de Bucarest, donc, la Mairie de la Capitale, a travers lAssociation des hopitaux. Journaliste: Je comprends. Vous avez parle un peu plus tot dun studio en direct, il y aura des retransmissions en direct, je crois, d la Salle du Palais. Où seront-ils envoyes et je veux savoir si seuls les specialistes parleront ou si ce sera quelque chose dinteractif, dans le sens où les patients pourront venir poser des questions sur la vaccination? Viorel Jinga: Il sera diffuse sur le Facebook de lUniversite de Medecine et Pharmacie Carol Davila de Bucarest, où ils pourront etre repris. Cest une idee, on ny a pas pense, mais on peut aussi mettre en pratique cette facon de venir demander aux specialistes, lorsquils se presentent. Demain nous vous donnerons le programme, par jours et heures, de la presentation des donnees par nos specialistes dans differents domaines. Et sil y a effectivement des questions, nous vous enverrons une adresse e-mail où les gens peuvent envoyer des questions et ils repondront a nimporte quelle question. Je le repete, cest une bonne initiative celle que vous proposez, detre en direct avec ceux qui regardent ces videos. Valeriu Gheorghiţă: Si vous me le permettez, Monsieur le recteur, je suis sûr que la plupart des seances dinformation porteront sur le reel besoin dinformation et la plupart des questions qui se repandent aujourdhui dans lespace public et parmi les personnes preoccupees par la vaccination, a juste titre, et qui ont des questions legitimes et naturelles sur les effets adverses possibles, comment les gerer, comment les anticiper, comment les reconnaitre. Il y a des elements lies aux specificites des specialites respectives et cest pourquoi je considere et apprecie ce type dactivite dinformation, en parallele avec lactivite de vaccination proprement dite. Journaliste: Et encore une question, si vous me le permettez. Le 7 mai, jai cru comprendre que cela commencerait a 16 heures; pourquoi si tard? Je veux dire, pourquoi commencons-nous le premier jour si tard, mais avons encore la possibilite de prolonger le dernier jour? - car vous avez dit que sil y a une file dattente de personnes a 10h00, vous prolongerez lactivite. Viorel Jinga: Donc, le lundi, a 8 heures, ca se termine, pas a 10 heures. Lundi, 8h00 Jai pris le modele Timișoara, qui disait etre en periode libre, cest-a-dire ne pas etre dans la periode où le personnel medical est au travail, et quand ils peuvent faire du benevolat, sans chevaucher lactivite normale du personnel medical. Je veux dire que je viens pendant mon temps libre, cest pourquoi jai choisi 16h00, je le repete, en prenant le modele de Timișoara. Journaliste: Merci. Journaliste: Bonjour! M. Gheorghiță, du poste de coordinateur de la campagne de vaccination, donnez-nous une date limite a laquelle tous les enseignants, tout le personnel educatif seront vaccines. Valeriu Gheorghiţă: Je pense que ce terme ne peut etre etabli, il a beaucoup a voir avec le desir de vacciner chacun de nous, y compris le personnel educatif. Jai aussi dit: nous ne pouvons pas avoir un taux de couverture vaccinale de cent pour cent dans aucun segment de la population, simplement parce que certaines personnes peuvent avoir des contre-indications et ne peuvent pas etre vaccinees. Il est important de depasser un certain seuil dau moins 60 a 70% de couverture vaccinale. Plus ce seuil est eleve, mieux cest, etant donne que le risque depidemie diminue fortement. Et cest pourquoi il est important de sensibiliser aux avantages et a limportance de la vaccination dans tous les segments de la population, en particulier parmi le personnel de leducation. Journaliste: Et le Premier ministre Florin Ciţu parlait de restaurants et dhotels ouverts a cent pour cent de capacite pour les personnes vaccinees. Cela pourrait-il arriver a partir du 1er juin? Est-ce un scenario sur la table? Le Comite interministeriel, pour revenir a la normale, comment voyez-vous cela, serait-ce une discrimination ou non pour les personnes qui ne sont pas vaccinees, ou peut-etre ne peuvent-elles pas etre vaccinees? Valeriu Gheorghiţă: Je pense que, lorsqu`il y a un acces equitable pour tout le monde a la vaccination, quand il ny a aucune restriction daucune sorte pour se presenter pour la vaccination, et quand nous avons deja un nombre important de personnes vaccinees, je pense quelles peuvent etre faites, ces types dactivites, bien entendu, en respectant les criteres epidemiologiques de securite de ceux qui participent a de telles activites, quelle que soit leur nature. Partant du fait que nous voulons tous revenir a la normale dans les plus brefs delais, mais avec le maintien de cet environnement sûr, que nous voulons a nouveau, car personne ne veut revenir de plus en plus aux restrictions, le message est important de vacciner le plus grand nombre possible, detre conscient de limportance de la vaccination, non seulement individuellement, non seulement pour nous, mais pour ceux qui nous entourent. De cette maniere, nous donnons la possibilite a un grand nombre de personnes de participer a toutes les activites que nous souhaitons et auxquelles, jusquau moment de cette pandemie, nous avons chacun participe comme nous lavons envisage. Journaliste: Pardonnez-moi, mais vous navez pas repondu a ma question: est-ce de la discrimination ou non, a votre avis? Valeriu Gheorghiţă: Je ne pense pas que qu`il s`agisse de discrimination, tant que des moyens supplementaires sont crees pour les personnes qui ne peuvent pas etre vaccinees ou qui nont pas ete vaccinees, comme le resultat negatif dun test ou les antecedents de passage a travers la maladie ces derniers 3-6 mois. Il y a des scenarios sur lesquels on travaille, il y a des propositions que plusieurs pays europeens ont avancees, ils sont analyses par des experts et, evidemment, en tenant compte de toutes les regles et reglementations liees a lethique, qui integrent egalement cet aspect qui peut apporter a la table de ce concept de discrimination, en aucun cas des decisions discriminatoires ne seront prises a lencontre de qui que ce soit. Je pense que tant que nous avons tous des chances egales de nous faire vacciner, il est important de proposer et de discuter de ce type d'activite. Journaliste: Je voulais vous demander comment les gens justifieront daller au marathon de vaccination la nuit - nous savons quapres 22h00 nous devons avoir une bonne raison de quitter la maison - et si le certificat de vaccination peut justifier le voyage. Valeriu Gheorghiţă: Il y a une mention expresse dans la Decision du Comite des situations durgence de la municipalite de Bucarest, aujourdhui jai parle avec le prefet. Pratiquement, les personnes qui se presentent pour la vaccination apres 22h00 sont exemptees de cette restriction et peuvent se presenter pour la vaccination. Je ne sais pas si un certificat est necessaire a cet egard, mais la preuve de vaccination sera certainement le document qui prouve qu`on est alle se faire vacciner. Journaliste: Ils auront encore besoin dune declaration, non? Valeriu Gheorghiţă: Je ne suis pas convaincu. Cette Decision precise cette exemption, mais je ne peux pas vous dire si cette declaration est necessaire ou non. Journaliste: Jai une autre question, si vous me le permettez. Valeriu Gheorghiţă: Sil vous plait. Journaliste: Le Royaume-Uni a annonce qua lautomne, les personnes agees de plus de 50 ans pourraient etre vaccinees avec la troisieme dose de vaccin. Avez-vous de nouvelles donnees sur lefficacite ou la duree de conservation du vaccin? Pourquoi une telle mesure serait-elle necessaire? Valeriu Gheorghiţă: Les donnees concernant la duree de protection offerte par les vaccins actuels nous montrent un maintien de lefficacite dau moins six mois, il est fort probable que nous parlions dune duree beaucoup plus longue. Comme nous le savons, un certain nombre de mesures ont ete prises au Royaume-Uni, y compris lintervalle entre les deux doses, denviron 12 semaines, qui netait pas necessairement mentionne dans le resume des caracteristiques du produit. Comme je lai deja dit, chaque pays elabore sa propre politique de sante publique, basee sur des donnees scientifiques et sur la base de levolution epidemiologique dont il dispose, quil anticipe. En Roumanie, pour le moment, nous navons pas de decision a cet egard, mais il est important de garantir la vaccination, avec au moins une dose, des personnes qui souhaitent se faire vacciner. Concernant la recommandation de la troisieme dose, nous avons evidemment besoin de donnees scientifiques a cet egard pour certifier une telle decision. Journaliste: Jai une autre question. Jai recu les dernieres informations selon lesquelles le Canada a approuve la vaccination avec Pfizer pour les enfants dau moins 12 ans. Je sais que vous nous avez dit hier que les enfants iraient dans les memes centres que les adultes. Je veux vous demander qui les supervisera sil y a des pediatres dans le centre? Valeriu Gheorghiţă: Lactivite de vaccination ne se fait pas forcement au cabinet dun pediatre, on sait quelle se fait depuis des annees au cabinet de medecine familiale. Tout dabord, le consentement eclaire est exprime par le tuteur legal, par les parents ou proches, qui ont ce droit sur le mineur. Lactivite se deroulera comme dhabitude, comme cela a ete le cas jusqua present, mais encore une fois, il y a des details organisationnels que nous etablirons avec des experts en pediatrie et nous verrons sil est necessaire de fournir dautres elements supplementaires dans les centres de vaccination, lies aux ressources humaines ou a dautres types de services. Mais je ne prevois pas que nous devrons changer le systeme de personnel, afin davoir une facon particuliere pour les 12-15 ans. Viorel Jinga: Je voudrais, si vous me le permettez, completer le fait que le consentement a la vaccination et ce triage epidemiologique se trouvent sur le site Web de la DSP et il sera tres bien si ceux qui viennent ont ces formulaires completes, car ils facilitent un peu notre activite - ils les lisent attentivement avant de venir et, quand ils y arriveront, cest sûr que le flux sera plus rapide. Je tiens egalement a remercier Gino Iorgulescu, Cosmin Olăroiu et Adi Ilie, qui ont realise un film, une video, une video pour vulgariser, disons, cet evenement, souhaitant la normalite pour les footballeurs, pour les spectateurs, pour le monde entier. A ceux qui veulent, nous enverrons cette video realisee au Stade National, a Arena Nationale. Valeriu Gheorghiţă: Merci beaucoup et nous vous souhaitons une belle soiree! 2021-05-05 18:26:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_7126.jpgDeclarații susținute de premierul Florin Cîțu și ministrul transporturilor și infrastructurii, Cătălin Drulă, la finalul ședinței de guvernȘtiri din 05.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-05-05 16:14:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_6384.jpgConferință de presă susținută de președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), Valeriu Gheorghiță, și secretarul de stat în Ministerul Sănătății și vicepreședinte CNCAV, Andrei BaciuȘtiri din 04.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-du-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sras-cov-2-cncav-valeriu-gheorghita-et-du-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-et-vice-president-de-la-cncav-andrei-baciuValeriu Gheorghiță: Bonjour! Le Christ est ressuscite! Merci de participer! Je vais presenter les premieres activites liees a la campagne de vaccination et en particulier aux elements de nouveaute. Comme on le sait, on a annonce aujourdhui le debut de la campagne de vaccination dans les cabinets de medecine familiale, suite a la centralisation des donnees que nous avons demandees a chaque departement. On parlait de plus de 3.000 medecins de famille qui ont montre leur volonte de participer a cette etape de vaccination. Le moment etait, de notre point de vue, pret, en ce sens que linstruction reglementant le mode de vaccination etait elaboree par lintermediaire du cabinet du medecin de famille. Il a ete etabli que pour la premiere etape, nous distribuerons le vaccin de Johnson and Johnson; des la semaine derniere, plus de 12.440 doses de Johnson and Johnson ont ete distribuees dans 11 departements. Aujourdhui, jusqua 20 departements sont prets, ce qui signifie pres de 18.000 doses. Toutes les doses de Johnson and Johnson ont ete distribuees a tous les centres de stockage regionaux, les services de sante publique doivent donc demander les doses necessaires aux centres de stockage regionaux et assurer par la suite la distribution de ces doses aux medecins de famille de chaque departement. En plus des doses de vaccin necessaires, le materiel sanitaire associe est distribue, a partir de seringues, aiguilles, desinfectants et EpiPens, seringues pre-remplies dadrenaline. Bien sûr, nous n`avons pas reussi a demarrer cette etape avec tous les medecins de famille. Le travail de vaccination a deja commence. Je peux vous dire qua Bihor, 10 personnes vaccinees avec le vaccin Johnson and Johnson ont deja ete inscrites au registre national de vaccination electronique, a Mehedinți il y a eu 7 personnes, juste avant que jentre dans cette conference, mais certainement a la fin de la journee, nous allons faire vacciner beaucoup plus de personnes. Lactivite a donc commence et jespere que progressivement, un nombre croissant de medecins de famille commenceront cette activite. Jen ferais vraiment appel et aujourdhui jai demande aux directions de la sante publique de simpliquer davantage afin dassurer la distribution rapide des doses de vaccins, du materiel necessaire et de fournir, bien sûr, les procedures, les instructions necessaires pour proceder dans de tres bonnes conditions la campagne de vaccination y compris par le biais des cabinets medicaux. Je lance le meme appel a mes collegues, medecins de famille, je leur demande, dans la mesure du possible, de simpliquer dans cette campagne de vaccination. Je comprends leffort que nous avons tous fait jusqua present, mais je mattends a ce quun plus grand nombre de medecins de famille demontrent leur volonte de participer a cette demarche. De notre part, des autorites, il y a tout le soutien et toute louverture pour couvrir les besoins et les necessites auxquels nous sommes tous confrontes. Aussi, un autre element important, comme nous le savons, du 4 au 11 mai, dans les 7 hopitaux militaires de Bucarest, Cluj, Constanța, Craiova, Iași et Timișoara, un marathon de vaccination est organise pendant une periode de 24 heures a sur 24, au cours duquel toute personne souhaitant se faire vacciner se presente directement au centre de vaccination avec une carte didentite ou une piece didentite en cours de validite, afin de se faire vacciner. De ce point de vue, nous encourageons tous ceux qui veulent se faire vacciner, a sadresser a ces unites medicales, ces centres de vaccination. Cest un effort que font nos collegues et jaimerais bien que ce soit un succes. Je pense que de cette maniere, nous pouvons assurer le plus grand nombre possible de personnes vaccinees. Aussi, a partir du vendredi 7 mai, nous avons lintention davoir le mode de presentation suivant dans les centres de vaccination. Parce que lapprovisionnement des centres de vaccination est fait le vendredi, pour les samedis, dimanches et lundis, il est tres probable que nous etablirons le moyen suivant: les personnes de plus de 60 ans se rendront directement aux centres de vaccination sans programmation. Aussi, le reste des personnes qui souhaitent se faire vacciner se presenteront apres 14h00, jusqua la fin du programme, a 20h00, sans programmation. Je mentionne, pour les personnes de plus de 60 ans, quelles peuvent etre presentes tout au long de la periode de travail, de 8h00 du matin a 20h00. Attention, car je ne veux pas de mecontentement ici! La priorite sera donnee aux personnes programmees via la plateforme qui ont deja une place et doivent avoir le vaccin assure. Cependant, en plus, en fonction de la capacite de vaccination du centre, des bons seront delivres a ceux qui se rendront directement aux centres de vaccination. Autrement dit, un centre, sil a une capacite de vaccination de 100 personnes et compte 50 personnes programmees, emettra des bons pour 50 personnes supplementaires qui se presenteront. Ceux qui apparaissent en plus peuvent etre places sur une liste separee et se presenter le deuxieme ou le troisieme jour, par etapes, en fonction du nombre de ceux qui se rendent dans les centres de vaccination. Il est possible que cette methode de vaccination augmente le nombre de doses gaspillees, car de cette maniere, on ira sur une estimation moyenne de la consommation, sur une periode de trois jours, mais sans toujours avoir des garanties que le nombre de doses distribuees aux centres de vaccination seront egalement consommees pendant la stabilite de ces doses. Nous savons egalement que dans plusieurs departements du pays sont organises une serie dactivites marathon, des evenements marathon de vaccination. Le premier aura lieu a Bucarest du 7 au 9 mai, dans les deux lieux deja annonces, la Salle du Palais et la Bibliotheque nationale. Il y a 50 bureaux de vaccination, le vaccin distribue sera le vaccin de Pfizer. Il y a 1.000 volontaires inscrits pour cette entreprise et moi aussi je serai egalement present et vaccinerai vendredi, au centre de la Salle du Palais, nous voulons donc pouvoir creer la facilite dun nombre aussi grand que possible de personnes detre presentes et de se faire vacciner. De plus, comme nous le savons, BioNTech-Pfizer a soumis toute la documentation necessaire a lAgence europeenne des medicaments afin dobtenir une autorisation pour la tranche dage 12-15 ans. Nous prevoyons que la FDA accordera cette autorisation dans les prochains jours et il est tres probable que lAgence europeenne des medicaments delivrera cette autorisation le mois prochain, nous avons ainsi une perspective tres claire qua partir de cet ete, nous pouvons vacciner les personnes du groupe 12-15 ans, qui veulent evidemment se faire vacciner, avec le consentement de leurs parents. Autres elements supplementaires egalement lies aux evenements de vaccination: dans la municipalite de Cluj Napoca, Iași, Targu Mureș, un tel marathon de vaccination aura lieu du 14 au 16 mai, sur le modele de celui de Timișoara. Les organisateurs sont les Universites de Medecine et de Pharmacie de ces municipalites, en partenariat avec les autorites locales. Le vaccin distribue sera egalement le vaccin de Pfizer. De plus, a Craiova, la semaine prochaine, un evenement similaire est organise et je peux vous dire que de plus en plus de departements souhaitent organiser divers evenements de vaccination, ce qui augmentera lacces des gens a la vaccination et augmentera egalement le desir de vaccination. Quant a la plateforme de programmation, on le sait, elle a ete optimisee en fin de semaine derniere et il y a actuellement la possibilite pour une personne de changer de centre de vaccination pour la deuxieme dose, pour le rappel. On a egalement envoye aux 500.000 personnes inscrites sur la liste dattente et nayant pas confirme leur programmation, on les a notifiees par SMS et e-mail. De plus, un total de plus de 709.000 SMS ont ete envoyes a des personnes qui etaient sur des listes dattente et qui nont pas finalisa leur programmation. La difference est due aux beneficiaires qui ont declare le meme numero de telephone. Quelques statistiques nationales: nous avons actuellement un pourcentage de couverture vaccinale avec au moins une dose de plus de 20% - 20,33% de la population eligible, qui a ete vaccinee avec au moins une dose. Nous avons egalement 11,93% des personnes qui ont ete vaccinees avec une dose unique et 8,39% des personnes qui ont ete vaccinees avec le calendrier complet avec les deux doses. Depuis hier, nous savons qu`il y a plus de 2 millions de personnes qui ont ete vaccinees avec un calendrier complet, ce qui signifie obtenir le maximum davantages apres la vaccination contre le COVID-19. Nous avons evalue le taux de couverture vaccinale au niveau des departements. Je peux vous dire que la ville de Bucarest, actuellement a un taux de couverture vaccinale de 31%, si lon compare avec le taux de couverture dans les autres departements - attention, je ne parle pas des municipalites, je veux dire des departements - c`est la vaccination la plus elevee du pays, suivi du departement de Cluj - avec 28%, Timiș - 22%, Brașov - 22%, Sibiu - 21%, Constanța - 21%. Ce sont les six premiers departements dont le taux de couverture vaccinale est superieur a la moyenne nationale. De plus, en ce qui concerne la liste dattente, a lheure actuelle, il y a plus de 25.000 personnes qui sont toujours sur la liste dattente. Nous avons les six departements qui ont le plus de personnes sur les listes dattente. A Bucarest, il y a environ 7.967 personnes sur la liste dattente, a Mureș, pres de 5.000 personnes, Cluj, plus de 3.000 personnes, Galați, pres de 2.000 personnes, Prahova, 1.400, Argeș, 135 personnes. Au total, plus de 1. 777. 000 personnes ont ete notifiees par SMS, les personnes qui etaient inscrites sur les listes dattente et ont confirme leur programmation 1.333.000 personnes, soit un tauxde programmation des listes d`attente denviron 75%. Bilan des centres de vaccination: 997 centres de vaccination sont actifs, totalisant environ 1.481 flux de centres de vaccination, nous avons une capacite de vaccination de plus de 120.000 personnes par jour, nous avons 648 centres de vaccination avec Pfizer, soit 1.025 de flux, environ 131 centres de vaccination qui recoivent vaccin de Moderna, avec 180 flux et nous avons des centres de vaccination qui recoivent le vaccin dAstraZeneca, environ 218, totalisant un nombre de 296 flux. Étant donne que le nombre de personnes vaccinees avec la premiere dose de vaccin dAstraZeneca est en baisse, comme nous lavons annonce la semaine derniere, et alors a la place de pres de la moitie des flux de vaccins avec AstraZeneca seront distribues des vaccins Pfizer et tres probablement par un vaccin de la societe Moderna, selon levolution des stocks. Mais nous voulons avoir autant de capacites de vaccination que possible, en particulier pour les types de vaccins pour lesquels il y a manifestement un desir accru de vaccination. Concernant le nombre de personnes actuellement programmees pour les trois types de vaccins, il y a plus de 1.429.000 personnes sur la plateforme a vacciner, a la fois en premiere et en deuxieme dose, dans les centres Pfizer, 1.055.229 personnes, dont 119.835 personnes en premiere dose ; dans les centres qui recoivent le vaccin de la societe Moderna, 163.623 programmations, dont il y a 6.464 personnes pour la dose 1 et dans les centres de vaccination avec AstraZeneca, 210. 929 personnes, dont 1.003 personnes pour la dose 1. Le bilan de la campagne de vaccination. Jusquau 3 mai, un total de 3.378.699 personnes ont ete vaccinees avec au moins une dose, dont une dose de 1 a 1.349.089 personnes, avec une dose de 2 a 2. 029. 610 personnes. Pour la deuxieme etape de la campagne de vaccination, celle adressee aux personnes vulnerables et aux personnes au service dactivites essentielles, plus de 2.116.000 personnes ont ete vaccinees avec au moins une dose. Étant donne quon parle de la possibilite que des personnes de plus de 60 ans peuvent sadresser directement aux centres de vaccination pendant les heures de travail dun centre de vaccination pour les personnes non deplacables on sait quil y a cette possibilite de vaccination avec des equipes mobiles a domicile . Cest pourquoi je peux vous dire qua ce jour, plus de 32.000 personnes ont ete vaccinees a domicile avec des equipes mobiles. En outre, dans les centres residentiels et sociaux ont ete vaccines 36. 214 personnes avec au moins une dose, a laquelle sajoutent les personnes enregistrees avec des maladies chroniques, les personnes de plus de 65 ans. Je peux vous dire quau total, il y a 960 847 de personnes de plus de 65 ans vaccinees, sur un nombre estime a environ 3,6 millions dans tout le pays. Ainsi, dans la deuxieme etape, jusqua present, un total de pres de 1,5 million de personnes vulnerables ont ete vaccinees, ce qui signifie 77,2% du nombre total de personnes vaccinees dans la deuxieme etape et le reste etant des personnes qui effectuent des activites essentielles, ce qui represente 22,8 %. Les employes de leducation a ce stade sont vaccines avec au moins une dose - 154.200 personnes, nous approchons denviron 44%, presque 45% de pourcentage de couverture vaccinale. Jusqua present, 191.044 personnes ont ete vaccinees dans les centres de vaccination du reseau du Ministere de la Defense Nationale, un nombre important de ces personnes faisant partie de la population civile actuellement vaccinee dans les centres de vaccination du reseau du Ministere de la Defense Nationale. À ce jour, 43.388 personnes ont ete vaccinees dans les centres organises par le Ministere des Affaires Interieures, ce qui represente 1,4% du nombre de personnes vaccinees au niveau national. Pour la troisieme etape de la campagne de vaccination, a ce jour 718.282 personnes ont ete vaccinees, dont 121.540 personnes vaccinees avec un programme complet, ce qui represente 23,2% du nombre total de personnes vaccinees au niveau national. Lactivite des equipes mobiles dans la semaine du 26 avril au 3 mai: 123 equipes mobiles etaient sur le terrain, 283 missions de vaccination ont ete menees dans des centres residentiels a domicile et aussi pour les sans-abri et ont ete vaccinees dans la derniere semaine 5.097 personnes, la plupart dans le departement de Dolj - 592 personnes; a Bucarest - 350 personnes; Sibiu - 324; Timiș - 307 personnes. Profil national des effets adverses: au 3 mai, 14.278 cas deffets adverses post-vaccinaux ont ete signales, avec un taux de notification RAPI de 2,6 cas pour 1.000 doses administrees. Pour la semaine du 26 avril au 2 mai, un total de 561 effets adverses ont ete signales, 83% etant signales sur la plateforme de lAgence nationale des medicaments et des dispositifs medicaux. Lage moyen des personnes qui ont signale ces effets secondaires etait de 36 ans, 63% etant des femmes. En fonction de la gravite des manifestations, un seul effet adverse a ete signale comme severe et 560 reactions ont ete classees comme non severes. Je voudrais mentionner quelques autres priorites pour lactivite en mai. Le plus important est de completer, si vous le souhaitez, la methode de programmation, a savoir cette possibilite de presentation directe dans les centres de vaccination. Je pense quil est tres important de communiquer et dinformer correctement les gens, car tant que l`on a une programmation sur la plateforme, il est important de garantir lacces programme a la vaccination et la disponibilite de ces doses. Lorsque nous nous presentons directement, nous navons peut-etre pas toujours la garantie detre vaccines, mais grace a une bonne coordination au niveau des centres de vaccination et avec limplication des coordinateurs des centres de vaccination, je suis convaincu que nous reussirons a assurer cette fluidite. de lactivite vaccinale, afin de maintenir un bon equilibre favorable entre le nombre de personnes qui se presentent, la disponibilite des doses et le risque de leur gaspillage. La deuxieme priorite importante pour cette periode est daugmenter le nombre de personnes vaccinees par les cabinets des medecins de famille et je suis convaincu que cette activite sintensifiera progressivement. Il y a eu cette periode des vacances de Paques, pendant laquelle je comprends quil y a eu peut-etre des lacunes, dans la distribution du materiel, des retards dans lattribution du nombre de doses, mais certainement dans les prochains jours, nous aurons plus de personnes vaccinees. dans les cabinets des medecins de famille. La troisieme priorite pour nous est de commencer les vaccinations dans les hopitaux pour les personnes hospitalisees avec des maladies chroniques. Nous travaillons sur cette instruction qui reglemente la methode de vaccination. Demain, par exemple, nous aurons une reunion avec les directions de la sante publique et les prefectures, a travers laquelle nous essayons daborder tous les sujets - les trois deja mentionnes, pour quil y ait un consensus au niveau national et pour assurer dans de bonnes conditions le developpement dans la periode suivante de la campagne de vaccination. Je souhaite que le plus de personnes possible puissent y avoir acces le plus facilement et le plus facilement possible lorsquelles souhaitent se faire vacciner, en fonction du type de vaccin quelles souhaitent evidemment et a cet egard, nous prendrons toutes les mesures necessaires pour creer le necessaire. Infrastructure. Avec votre permission, je donne la parole au secretaire dÉtat Andrei Baciu, vice-president de la CNCAV. Merci! Andrei Baciu: Merci beaucoup, Monsieur le president. Le Christ est ressuscite! Je commencerai par la situation de la vaccination chez les operateurs economiques prives. Ainsi, en ce moment, nous avons un certain nombre de 105 operateurs economiques qui ont deja commence lactivite de vaccination des salaries, dont 31 operateurs dans le domaine de HoReCa. Nous avons un certain nombre de 47 equipes qui sont allees chez ces operateurs prives, juste pour mener lactivite de vaccination a leur siege, et jusqua present, nous avons un total de 5.011 personnes vaccinees. Nous avons egalement examine les departements qui ont eu lactivite la plus intense a cet egard. Selon le nombre de personnes vaccinees, bien sûr, Bucarest - 1.888 personnes deja vaccinees, Bihor avec 885, Dolj avec 504, Brasov 500 et ainsi de suite. Selon le nombre doperateurs economiques qui ont commence la vaccination, a Alba, dans le departement dAlba - 15 operateurs economiques, a Hunedoara- 15, Bihor- 14, Dolj- 14, Mureș- 7. Il existe egalement des departements où cette activite na pas encore commence et jen profiterais pour encourager cette activite, justement quen ce moment il y a des equipes mobiles, il y a aussi des doses de vaccins et la reprise economique est essentielle, et, de cette maniere, nous pouvons eviter lapparition de flambees. Les equipes mobiles operant a cote des centres mobiles, a cote des hopitaux militaires, dans la semaine du 23 avril au 3 mai, il y a eu 12 equipes mobiles actives, qui operaient dans cinq comtes departements - Alba, Arad, Argeș, Ilfov, Sibiu. Le nombre de personnes vaccinees, cette semaine, il y a 1.386 personnes vaccinees et aussi, nous avons huit centres mobiles actifs. Les centres mobiles sont situes a Alba, comme je lai dit, a Arad, Bacău, Botoșani, Constanța, Ilfov et Sibiu. Centres de vaccination au volant - comme nous le savons, cette activite a commence a plusieurs endroits. Ainsi, jusqu`a ce jour, il y a eu plus de 12. 000 personnes vaccinees, a savoir 12. 531, dont 12. 331 vaccinees avec la dose 1, mais aussi 200 personnes vaccinees avec la deuxieme dose. Ainsi, a Deva, le centre de vaccination au volant a demarre le 24 avril. Nous avons 4.799 personnes vaccinees, trois avec une deuxieme dose. Le 26 avril a demarre a Cluj le centre de vaccination au volant, avec un total de 2.832 personnes vaccinees, 58 avec une deuxieme dose. A Arad, le 28 avril, lactivite de vaccination a commence dans un centre de service au volant. Nous avons un total de 846 personnes vaccinees, 832 avec la premiere dose et 14 avec la deuxieme dose. Comme nous le savons, cette activite a debute a Bucarest, le 29 avril, place de la Constitution, avec un total de 4.054 personnes vaccinees, dont 3.929 avec la premiere dose et 125 personnes vaccinees avec la deuxieme dose, avec un programme operationnel a partir de 8h00 a 20h00 le soir, avec quatre flux de vaccination. Concernant les missions de transport, du debut de la campagne de vaccination jusquau 3 mai, 8. 900 missions nationales de transport ont ete realisees. Forces et moyens utilises - il s`agit dun etat-major - 850 personnes du Ministere des Affaires Interieures, de la Police roumaine, de la Gendarmerie roumaine, de la Police des frontieres et de l`I GSU, qui ont fourni aux missions de transport plus de 2.600 moyens techniques. Au sein du Ministere de la Defense Nationale, ils`agit de 6.581 personnes qui ont effectue des missions de transport, plus precisement 2 .795, utilisant 2. 693 moyens techniques, soit un personnel militaire et civil de 8.106 personnes. Concernant les doses de vaccin arrivees en Roumanie : 821.0829 doses ont ete recues jusquau 4 mai, administrees a un pourcentage de 65,1%, comme suit: pour le vaccin produit par BioNTech-Pfizer - 5.820.000 doses, dont 4.279.531 ont ete administrees, ce qui represente un pourcentage de 73,5%. Nous vous rappelons quun grand nombre de doses Moderna sont arrivees au cours de cette journee, les doses totales recues 724.800, dont 470.330 administrees; AstraZeneca, les doses totales recues 1.568 000 doses, dont 591.881 ont ete administrees; Johnson and Johnson, 108.000 doses recues - plusieurs dizaines, comme la mentionne le president, ont ete administrees aujourdhui par des medecins de famille. En ce qui concerne les doses manquees, nous avons jusqua present 9.310 doses manquees, ce qui represente 0,17% des doses totales utilisees. En ce qui concerne le calendrier de livraison, jusqua present, comme je lai dit, 8.210.000 doses ont ete recues en avril - 2.903. 670 doses. Nous avons encore un total de 4.861.050 doses, comme en juin. Ainsi, la Roumanie occupe le 6e rang de lUnion europeenne en termes de campagne de vaccination. Bien entendu, nous parlons ici de vacciner les personnes avec les deux doses, ce qui garantit un calendrier de vaccination complet maximal; et au niveau mondial, la 18e place. Merci beaucoup, Monsieur le President. Valeriu Gheorghiţă: Merci moi aussi. Je tiens egalement a preciser que ces dizaines de personnes qui ont ete vaccinees avec Johnson and Johnson aujourdhui sont considerees comme completement immunisees. Comme nous le savons, la vaccination avec Johnson and Johnson presente cette caracteristique importante, a savoir la necessite dune dose unique, ce qui pour beaucoup dentre nous est un avantage. Cest pourquoi nous encourageons la vaccination par les medecins de famille et conseillons aux patients de se rendre personnellement chez le medecin de famille pour savoir, tout dabord, s`ils dont partie de ce processus et si la reponse est oui, demander une programmation au cabinet, n`etant pas besoin de programmation sur la plate-forme. Les choses sont donc tres simples. Avec votre permission, nous commencons la question. De la droite, deux questions chacun. Merci beaucoup! Journaliste: Parlez-nous de ce vaccin Johnson and Johnson, le Danemark a decide de le retirer, arretant la vaccination. Le meme probleme, les caillots sanguins, rencontreaussi a AstraZeneca. Valeriu Gheorghiță: La decision prise au Danemark resulte de la situation epidemiologique, a savoir une tres bonne situation et de la disponibilite dun nombre suffisamment eleve de doses provenant des autres types de vaccins. Bien entendu, chaque pays prend en compte tous les avantages et inconvenients lorsque lautorite de regulation locale decide de le faire, en tenant compte de linfrastructure du systeme medical et de la possibilite de distribuer et dattribuer des doses dautres producteurs qui, comme on le sait, ont une chaine de conditions de froides beaucoup plus serree. Et ici je veux dire la distribution sur -20 degres ou meme -80 degres, si lon parle dautres vaccins. Ces decisions sont donc souveraines et appartiennent a ces pays. Bien entendu, il est tres important de prendre en compte la decision et les recommandations de lAgence europeenne des medicaments, qui soutient que tant la FDA americaine que lAgence europeenne des medicaments ont reconfirme les avantages de la vaccination et ont evidemment encourage le debut de la vaccination avec le vaccin de Johnson and Johnson en Europe et reprise aux Etats-Unis. Journaliste: Pourriez-vous nous dire, sil vous plait, combien de personnes ont developpe des caillots sanguins en Roumanie? Avons-nous une estimation apres la vaccination? Valeriu Gheorghiță: Nous navons pas de rapports de cas medicalement documentes de thrombose du sinus veineux cerebral apres vaccination avec lun des types de vaccins que nous utilisons. Journaliste: Quest-ce que cela signifie exactement? Quaucun roumain na developpe de caillots sanguins, que les autorites nont pas centralise ces informations, que faut-il comprendre? Valeriu Gheorghiță: Il est peu probable que ces informations passent inapercues, non signalees, qui ne seront pas portees a lattention des autorites ou dans lespace public. Je suis convaincu quil existe un certain nombre deffets secondaires mineurs courants qui ne sont pas signales, comme une gene au site dadministration, mais des reactions severes sont toujours signalees ou elles, meme sil y a un retard, qui est lie a la documentation medicale. du cas, sont signales a la fois par les professionnels de la sante et par le patient ou ses proches. Ces cas, pour comprendre encore une fois, sont des cas extremement rares, on parle dune frequence comprise entre 1 a 4 cas pour 1 million de personnes vaccinees. Nous avons moins de 500.000 personnes vaccinees avec le vaccin AstraZeneca. Journaliste: Bonjour. Il y a des medecins de famille qui se plaignent en vain qu`ils ont des moyens de vacciner, le probleme cest quils nont pas le reste de la logistique, je ne sais pas, les substances dont on a besoin en ce cas, par exemple, pour les problemes immediatement apres la vaccination, pour quelquun ... Valeriu Gheorghiță: Jai compris la question. Il faut comprendre, dans le cabinet de medecine familiale, on se fait vacciner depuis des annees, ce nest pas une activite nouvelle. La vaccination contre le COVID-19 nest pas differente de la vaccination avec dautres types de vaccins. La seule particularite est liee au flacon multidose. Le risque de reaction allergique existe pour tout type de vaccin, pour tout type de traitement. Cest pourquoi, dans le cabinet de medecine familiale, il y a une trousse durgence correctement equipee, qui, de meme, nest pas daujourdhui et ne devrait pas letre daujourdhui. De plus, du fait quil y a effectivement une carence, en fait, une carence en adrenaline au niveau national et le fait que la duree de conservation des ampoules dadrenaline et des EpiPens est courte, la distribution de ces EpiPen, de ces seringues pre - rempli dadrenaline, est assuree par lautorite centrale. Cest pourquoi ces EpiPens sont distribues. Donc lorganisation du cabinet de medecine familiale est depuis tres longtemps nos collegues ont la plus grande expertise en vaccination et savent trop bien quoi faire. Journaliste: Bonjour. Precisement dans lidee que depuis longtemps on vaccine aux cabinets des medecins de famille, comment expliquez-vous qua Bucarest, par exemple, cela n`a pas commce aujourdhui, contre le COVID, mais cela se passe dans dautres departemets? Quelle est la situation a Bucarest? Qui est responsable de ne pas commencer aujourdhui? Valeriu Gheorghiță: Je peux vous dire quenviron 2. 500 doses de vaccin de Johnson and Johnson ont ete distribuees de lInstitut Cantacuzino a la Direction de la sante publique de Bucarest depuis la semaine derniere. Ces doses ont ete attribuees aux medecins de famille. Pourquoi lactivite daujourdhui na-t-elle pas commence? Il ne sagit probablement pas seulement du medecin de famille, mais de la volonte des gens de se faire vacciner. Je crois que, dans les prochains jours, nous aurons une image beaucoup plus claire du niveau de participation et du nombre de medecins de famille qui seront reellement impliques dans cette demarche. Mais de notre point de vue - et je suis convaincu que je suis daccord avec mes collegues du reseau de medecine familiale - il est essentiel quils soient impliques dans cette campagne de vaccination, non seulement pour le moment mais aussi pour lavenir. Journaliste: Et une precision: chez les medecins de famille, on veccine seulement avec Johnson and Johnson? Valeriu Gheorghiţă: Nous avons decide de commencer avec ce vaccin, car il a le schema dadministration le plus simple et, progressivement, nous distribuerons dautres types de vaccins, le vaccin, de Moderna. Veuillez noter que nous envisageons lorganisation dun reseau de distribution qui nous permettrait dinclure le vaccin de Pfizer. Il nest donc pas necessaire quil y ait cette limitation, mais pour linstant, nous avons commence avec le vaccin Johnson and Johnson. Nous avons attribue 25 doses a chaque medecin de famille, ce qui signifie 25 personnes entierement vaccinees, qui devraient se faire vacciner pendant cinq jours. Et, dans la mesure où nous recevrons des doses supplementaires de Johnson and Johnson, elles seront attribuees principalement aux medecins de famille. Au total, sur les 108.000 doses recues de Johnson and Johnson, plus de 82.000 sont deja distribuees a lechelle nationale dans les centres de stockage regionaux et devraient arriver dans les cabinets de medecins de famille. Journaliste: Je voudrais juste, avec votre permission ... Le Premier ministre a annonce une serie dassouplissements possibles a partir du 1er juin, et meme la possibilite de renoncer au masque dans lespace public, a partir du 1er août. A quel niveau, dun point de vue epidemiologique, considerez-vous que de telles relaxations peuvent etre appliquees, y compris celle avec le masque a lexterieur? Valeriu Gheorghiţă: Comme cela sest produit jusqua present, toute mesure dassouplissement est importante a associer a une surveillance tres attentive dun point de vue epidemiologique, a un suivi dau moins deux semaines, pour mettre en evidence limpact possible en termes d`augmentatio du nombre de cas, et progressivement, dautres mesures peuvent etre assouplies. Il est tres difficile, en pleine pandemie, detablir un niveau de securite a partir duquel on est convaincu que les choses ne peuvent pas empirer, dun point de vue epidemiologique. Precisement pour cette raison, il est important que le plus de personnes possible soient vaccinees, car une personne vaccinee est une personne qui, en termes de receptivite a cette infection, est bien mieux protegee et la receptivite diminue. Lorsque le controle dune pandemie se fait uniquement par des mesures restrictives, on aura la meme population, la meme masse critique, de masse receptive a cette infection. Lorsque les mesures restrictives sont reduites, sont assouplies, la meme masse critique de population va interagir. Et, si nous parlons evidemment dun virus qui circule dans la population, dans un certain laps de temps, on verra certainement une augmentation du nombre de cas. Étant donne que, parallelement aux mesures restrictives, la campagne de vaccination saccelere et un nombre croissant - et on le voit, on approche pres de 3,4 millions de personnes vaccinees - sont des personnes sortant du circuit epidemiologique, ou du moins elles ont une tres faible probabilite de sinfecter et de transmettre linfection, evidemment, avec lassouplissement de ces mesures restrictives, la probabilite davoir une rechute epidemiologique diminue beaucoup. Tel est le message qui doit rester. Il est essentiel de reduire au maximum la masse critique de la population receptive. Lorsque nous assouplissons ces restrictions, nous avons un tres faible risque de rechute dun point de vue epidemiologique et de rentrer, encore une fois, dans une periode de restrictions, cest pourquoi il est essentiel pour nous de continuer a donner la priorite aux personnes vulnerables. Cest pourquoi nous avons decide ou deciderons cette semaine la presentation directe des personnes de plus de 60 ans, afin davoir un acces le plus facile possible a la vaccination et dans les plus brefs delais tant aux centres organises actuellement, qu`aux cabinets de medecins de famille. Journaliste: Bonjour! Vous avez dit quil est possible de vacciner les enfants de 12 a 15 ans en ete. Je voulais vous demander si vous avez une strategie pour vacciner ces enfants et adolescents et si vous pensez que la vaccination de cette categorie sera un succes? Valeriu Gheorghiţă: Je pense que cela depend beaucoup du niveau dinformation, tout dabord, et de communication. Cest un element critique, de mon point de vue, et du point de vue de chacun. La communication nest jamais tombee en panne. Aussi, pour ce qui est de la facon de vacciner, linfrastructure actuelle sera certainement utilisee, etant donne que le vaccin qui recevra certainement lautorisation sera le vaccin de la societe Pfizer, qui possede cette chaine de froid particuliere et nous devons garantir les conditions necessaires au maintien de la qualite de ces vaccins. À ce titre, la seule mention est liee a la presentation du mineur, avec un adulte qui le represente legalement - parents, grands-parents, etc. Sinon, le consentement eclaire est donne par le tuteur, par le tuteur legal et, bien sûr, la procedure de vaccination est similaire, le calendrier de vaccination est le meme, la dose de vaccin est la meme, elle est inchangee. Journaliste: Et la deuxieme question est liee a latteinte de lobjectif de 5 millions de Roumains vaccines. Étant donne que nous sommes le 4 mai et quil reste 27 jours avant la fin du mois, pensez-vous que nous attegnions cet objectif que vous prevoyez? Valeriu Gheorghiță: Je lespere, mais la campagne de vaccination nest pas, si vous voulez, un probleme mathematique, car nous avons encore des inconnues liees a ladressabilite et au desir des personnes detre vaccinees. Je pense quil est essentiel que, dun point de vue organisationnel, nous creons autant de facons dont une personne peut se faire vacciner - et nous voyons lorganisation de centres de service au volant, lorganisation devenements marathon de vaccination, lachevement de moyens pour planification par presentation directe a un centre de vaccination, vaccination par le medecin de famille, vaccination par les operateurs economiques et, en complement, vaccination dans les hopitaux. Je pense quil y a suffisamment de moyens, je pense quil y a de nombreux moyens, je peux vous le dire, au niveau europeen, par lesquels une personne peut choisir le type de vaccin, où se faire vacciner et quand elle veut se faire vacciner. À lheure actuelle, toutes les facons dont une personne, si elle veut se faire vacciner, existent et et seront creees dans la periode suivante. Et je vous disais que notre objectif est de creer un systeme pour que si quelquun veut se faire vacciner aujourdhui, il puisse le faire le soir. Journaliste: Et si nous natteignons pas cet objectif dici la fin du mois? Valeriu Gheorghiță: Nous irons plus loin. Nous navons pas a fiswer certaines limites rigides, ce sont des estimations et chaque fois que nous parlons de donnees, de chiffres, on doit comprendre quil sagit destimations. Il existe des estimations basees sur lintention estimee de la vaccination, sur la base de la capacite de vaccination, sur la base de ladressabilite des personnes a la vaccination. On ne peut donc pas parler de donnees exactes en medecine, on parle destimations et devaluations periodiques, en termes de rythme de vaccination. Journaliste: Bonjour! Envisagez-vous des messages cibles pour les groupes dage des aines? Parce que je regardais les donnees que vous avez publiees a la fin du mois davril, sur la vaccination par groupe dage - et nous excluons les jeunes qui ont commence a se faire vacciner plus tard - le groupe dage de 80 ans et plus est la plus faible couverture vaccinale, environ 15%, a lage precedent. groupe, 70-79, est inferieur a 60-69. Valeriu Gheorghiţă: En effet, si lon regarde les raisons pour lesquelles, en general, les personnes agees ne sont pas vaccinees, mais pas seulement les personnes agees, le plus important est lie a la peur des effets adverses. Cest la principale raison invoquee par les gens, la peur des effets secondaires, et je peux parfaitement la comprendre. Une bien meilleure communication est necessaire a cet egard, mais lelement essentiel, le plateau tournant, si vous voulez, est represente localement par le medecin de famille. Et je ne veux pas faire de transfert de responsabilite, mais vraiment, les aines font confiance au medecin de famille et cest tres bien que cela se produise. Cest pourquoi je crois que le message doit venir du bon endroit et de la bonne personne, au bon moment, donc je suis convaincu que les medecins de famille, tout au long de cette periode et a partir de maintenant, seront de plus en plus impliques, juste pour informer chaque personne sur sa propre liste des avantages de la vaccination, expliquer a la personne quels sont les avantages, pourquoi il est important de se faire vacciner. Car il y a beaucoup de gens qui, comme on la vu ces derniers temps, ne savent pas pourquoi ils ont besoin detre vaccines, ne savent pas quels sont les benefices de la vaccination et ce qui est bon pour cette vaccination contre le COVID-19. Je pense donc que nous avons besoin de plus dinformations et quelles doivent etre decentralisees, nous ne devons pas seulement attendre du niveau central, des autorites centrales. Je pense quen ce moment, cest tres bien que les messages de communication et dinformation viennent de tous les acteurs qui ont de la credibilite, qui sont importants dans la mise en œuvre de la campagne de vaccination - et ici je me refere aux autorites locales, medecin de famille, enseignant , pretre, pasteur, maire, forces d`ordre, nimporte qui est un modele pour la communaute. Journbaliste: Bonjour! Partant du fait que la population est encore tres reticente a la vaccination, considerez-vous que la Roumanie avait dû suivre lexemple dIsraël, qui a vaccine en masse des le debut et non par etapes, comme cela sest produit ici? Valeriu Gheorghiţă: Meme si nous voulions faire cela, cetait presque impossible, car, comme nous le savons, le nombre de doses etait echelonne. En Israël, cetait un scenario completement different, toutes les doses etaient disponibles a partir du temps zero, ce qui ne sest pas produit dans dautres pays europeens. Bien sûr on aurait aime et on connait tres bien, on sen souvient tous, un tres haut niveau dadressabilite quon a enregistre, heureusement, mais on nous a mis dans une situation delicate, pour reechelonner des personnes - et pas seulement nous - mais aussi dautres pays, precisement parce que cetait le contrat conclu par la Commission europeenne, pour la livraison progressive de doses aux pays europeens. Alors evidemment cette priorisation etait necessaire, mais aussi dans dautres pays, comme vous avez donne lexemple dIsraël, cette priorisation a ete appliquee, la vaccination avec le personnel medical, avec des personnes vulnerables et, progressivement, elle a atteint le niveau de la population generale, mais cetait un obstacle, a savoir la disponibilite des doses. Journaliste: Également lie a cette reticence, envisagez-vous une nouvelle campagne dinformation ou un changement de campagne dinformation dans la periode a venir, afin datteindre un plus grand nombre de personnes vaccinees? Valeriu Gheorghiţă: Je pense que le message doit atteindre un plus grand nombre de personnes. Jai dit et je continue de dire: chaque personne vaccinee est une personne qui, pour la communaute a laquelle elle appartient, pour les membres de sa famille, pour les amis, represente un modele, represente, si vous voulez, un exemple. Je suis convaincu que toute personne vaccinee attire au moins une personne qui voudra se faire vacciner, que ce soit de la famille ou des amis. En laissant cela de cote, nous envisageons certainement une serie dactions de communication qui completent ce qui sest passe jusqua present. Peut-etre que cela ne suffisait pas - il y a toujours place a lamelioration - mais dans la campagne de vaccination actuelle, le rythme des evenements a ete extremement rapide. Nous ne parlons pas dune campagne de vaccination preparee des annees a lavance; nous parlons dune campagne de vaccination pour laquelle aujourdhui, lorsque lautorite de regulation vous notifie que lautorisation est accordee et que les doses sont delivrees en deux jours, on doit etre pret a commencer la vaccination, que l`on ait ou non deja une campagne de communication qui fonctionne pour une periode de temps plus longue. Il est difficile dorganiser une campagne de communication et dinformation si l`on ne dispose pas dun vaccin autorise ou approuve par lAgence europeenne des medicaments. Onpeut parler des avantages de la vaccination en general, mais on ne peut pas parler de la vaccination contre le COVID-19. Journaliste: Bonjour! Vous dites qua Bucarest, le taux de vaccination est superieur a 30% et je voulais vous demander, si vous pouvez nous dire, lorsque nous atteindrons 50% de taux de vaccination, pourrions-nous, par exemple, abandonner le masque de protection? Valeriu Gheorghiţă: Ce sont des mesures qui sont analysees par des experts en sante publique, des epidemiologistes. Je le repete, il est difficile de fixer une date limite, un seuil de vaccination a partir duquel il est sûr de le faire. Cependant, plus le nombre de personnes vaccinees est eleve, plus, je repete, le risque daggravation de la situation epidemiologiquediminue beaucoup. Je ne pense pas que ce soit un hasard si a Bucarest l'evolution du nombre de cas est tres bonne, avec une diminution significative du taux d'incidence cumulee des cas. Ici, nous avons un bon pourcentage de couverture vaccinale, de plus de 30% et je veux que, a travers toutes les actions de vaccination de la prochaine periode, la meme chose se produise dans les autres departements et quil y ait autant de personnes vaccinees que possible. Journaliste: Et je voulais vous demander a nouveau, dans la situation où en septembre, nous naurons pas plus dix millions de Roumains vaccines, cela signifie-t-il que lannee prochaine nous continuerons a vacciner, de maniere a atteindre cet objectif de plus de dix millions? Cette campagne de vaccination se poursuivra-t-elle lannee prochaine, si en septembre nous nattegnions pas plus de dix millions de Roumains vaccines? Valeriu Gheorghiţă: Cet objectif na pas ete fixe uniquement sous forme dordre numerique, sous forme de nombre, dun point de vue mathematique, mais represente, si vous voulez, un nombre qui correspond au taux de couverture vaccinale avec cette immunite de groupe, immunite collective denviron 60 -70%. Mais, si dun point de vue epidemiologique, les choses vont evoluer, auront une evolution favorable, il ne faut pas rester coince dans ce chiffre de dix millions de personnes vaccinees. Apres tout, quest-ce qui nous interesse, a la fois par la vaccination et par des mesures restrictives? Avoir aussi peu possible de personnes malades, de personnes qui perdent la vie a cause de cette maladie et de revenir a la normale, en toute securite, sans risquer daggraver la situation epidemiologique. Bien entendu, ce risque est fortement reduit par la vaccination, par le fait que nous allons reduire, comme nous lavons explique precedemment, la masse de personnes sensibles a cette maladie. Comment fait-on cela? Par vaccination. Nous evaluerons bien entendu etape par etape quelle est levolution epidemiologique, quel est le taux de couverture vaccinale et le nombre de personnes a vacciner, afin davoir cette certitude dun retour a la normale. Mais, certainement, encore une fois, je pourrais dire que nous aurons d'importantes differences regionales, d'un departement a l'autre, d'une localite a une autre, ce qui, je l'espere, creera, si vous voulez, un effet concurrentiel et non pas un autre type d'effet. Autrement dit, que de plus en plus de gens veuillent se faire vacciner et que nous revenions tous a la normalite qui nous a manque tous ces mois. Journaliste: Cela signifie-t-il que, par exemple, si nous avons tres peu de maladies et que nous natteignons pas cet objectif de 10 millions de personnes vaccinees, pourrons-nous revenir a la normale sans cet objectif? Valeriu Gheorghiță: Theoriquement, nous pouvons revenir a la normalite sans atteindre cet objectif, car nous navons pas, pour le moment, de donnees pour nous montrer le nombre reel de personnes qui ont traverse cette infection. On sait que la protection apres une infection naturelle est estimee a environ trois mois, selon dautres donnees, jusqua six mois. Évidemment, ce type dimmunite acquise par la maladie est important a court terme, il contribue au controle epidemiologique, mais a long terme cela ne nous aide pas. A terme, la vaccination reste la seule solution efficace, qui assure, si vous le souhaitez, une protection contre la situation daggravation epidemiologique. Parce que personne ne veut revenir aux restrictions apres un mois, deux mois, trois mois, apres une periode où nous navons pas eu ces restrictions. Cest pourquoi cette securite nous est donnee en vaccinant le plus grand nombre de personnes possible et par un taux de couverture vaccinale qui, idealement, devrait depasser 60-70%, dautant plus quon parle, on le voit, de ces nouvelles variantes virales, en circulation. variantes, qui dans les conditions dans lesquelles les gens circulent - et il est naturel que cela se produise - chaque fois quil existe un risque de propagation de ces variantes virales au sein de la population. Journaliste: Bonjour! Jaimerais vous demander quelle est la date limite, quand tous les 3.035 cabinets de medecins de famille commenceront a fonctionner et quelles sont vos attentes, quel est lobjectif? Valeriu Gheorghiță: Je souhaite qu`a partir de demain, je voulais qu`a partir d`aujourdhui on commence la vaccination dans tous les cabinets de medecine familiale, mais cette activite nest pas facile a realiser, surtout pendant la periode où il y a beaucoup dautres activites, les medecins de la famille sont impliques, certains dentre eux dans la vaccination aux centres de vaccination. Il existe de nombreux types dactivites et de patients et de services medicaux qui doivent etre couverts. Mais, progressivement, je suis convaincu que de plus en plus entreront dans lactivite et nous esperons que dans un delai denviron une, deux semaines, nous atteindrons le niveau maximum de ceux qui vaccinent et qui ont montre cette disponibilite. Journaliste: Et vos attentes? Valeriu Gheorghiță: Ce sont cdlles-ci. Dans un delai dune, deux semaines, assurer le commencement a travers tous les cabinets de medecins de famille qui souhaitaient simpliquer dans cette activite. Journaliste: Je mattendais a ce que vous me donniez un certain nombre de personnes vaccinees. Valeriu Gheorghiță: Le nombre est directement proportionnel au nombre de medecins de famille qui vaccineront, en tenant compte du fait que nous avons une estimation de, si nous parlons du vaccin Johnson and Johnson, nous avons dit que nous avons alloue 25 doses pour la premiere semaine. Journaliste: Ainsi, la campagne de vaccination des medecins de famille dans leurs cabinets commence. Si mon medecin de famille ne fait pas campagne et que je veux me faire vacciner avec Johnson and Johnson, que puis-je faire? Valeriu Gheorghiță: Pour commencer, compte tenu du nombre limite de doses, nous avons distribue uniquement aux medecins de famille, mais ce type de dose sera, par exemple, distribue aux centres mobiles, aux equipes mobiles, nous prenons en compte les centres de type drive, precisement pour donner la possibilite de se faire vacciner a dautres personnes, comme la situation dans laquelle un medecin de famille nest pas implique dans cette activite de vaccination. Bien entendu, lorsque nous aurons plus de doses disponibles, nous pourrons organiser, au moins au niveau de chaque departement, un centre de vaccination fixe selon le modele actuel, qui disposera dun vaccin de Johnson and Johnson. Cest aussi lune des options de distribution aux hopitaux, donc encore une fois, il y aura une diversite de centres de vaccination pour assurer egalement lacces a ce type de vaccin. Călin Alexandru: Et il y a ici un autre aspect que nous devrions souligner: les medecins de famille qui vaccinent contre le SARS-CoV-2 ne sont pas lies par le contrat quils ont avec la compagnie dassurance pour les patients sur les listes. Ils sont payes en fonction du nombre de personnes quils vaccinent, il ny a donc pas dequivalence entre etre sur la liste dun medecin de famille et etre vaccines par un medecin de famille. Ainsi, en plus de ce que le president a dit, on peut s`adresser a un medecin de famille qui fait vacciner avec le vaccin Johnson and Johnson et il peut vous faire vacciner. Journaliste: Jai compris, mais vous avez parle plus tot de la confiance, que les gens font confiance a leur medecin de famille, cest ce que jai demande. Valeriu Gheorghiță: Cest vrai. Ici, je crois que ce qui arrive souvent, par exemple, lorsquun medecin est en conge, les patients ou les services medicaux sont pris en charge par un collegue qui, selon le contrat, doit assurer une activite medicale. Donc, je pense que la meme chose se produira aussi dans cette situation. Il est important de collaborer entre medecins de famille, comme cest le cas depuis longtemps et pas depuis ce moment. Journaliste: Jaurais une autre question, si vous me le permettez. Je sais que le certificat de vaccination vert sera vote aujourdhui. Connaissez-vous letat davancement du projet? Valeriu Gheorghiță: Je nai pas dinformations supplementaires. M le secretaire dÉtat, sil vous plait. Andrei Baciu: Nous avons commence avec toutes les institutions roumaines qui jouent un role dans la mise en œuvre de ce certificat. Nous avons commence ces discussions et, pratiquement, le travaille sur ce sujet il y a quelques semaines. Nous sommes dans les delais, y compris les collegues du STS representes ici, y compris avec les autorites de Bruxelles, juste pour etre en mesure de devenir operationnels lorsque tout le monde au niveau europeen le fera. Nous annoncerons de nouvelles mises a jour immediatement au cours de la prochaine periode a cet egard. Journaliste: Merci! Andrei Baciu: Avec plaisir! Journaliste: Jaurais une autre question, si possible. Les enfants qui ont eu un coronavirus et partent en vacances dans un autre pays, a leur retour dans le pays, doivent-ils rester en quarantaine ou la meme regle sapplique-t-elle, avec un acte montrant quils ont traverse la maladie, sont-ils exemptes de la quarantaine? Valeriu Gheorghiță: Jespere que je ne me trompe pas. Autant que je sache, si nous parlons du certificat vert, il est important, cest-a-dire lune des informations, des trois informations: une preuve de vaccination, un test negatif, un test PCR negatif dans les 72 dernieres heures ou des antecedents de maladie au cours des six derniers mois, qui dispensent la personne de certaines restrictions selon le pays dans lequel elle voyage. Quant a la Roumanie, je sais que cest lexemption liee a la vaccination. Călin Alexandru: Cest vrai. Pour le moment, cette disposition netant pas entree en vigueur au niveau europeen, dans la pratique, les enfants qui viennent, meme sils ont contracte la maladie, doivent presenter un test negatif et entrer ... sils viennent de pays sur la liste jaune, mis en quarantaine pour une periode de 14 jours ou 10 jours, sils ont un test negatif au huitieme jour. Journaliste: Merci! Jaurais une autre question. Je reviens a ce que vous avez dit plus tot, vous avez dit quaucun cas de personnes ayant developpe des caillots sanguins na ete signale. Cependant, dans lespace public, il a ete rapporte, nous avons vu soit quil y a des proches qui se plaignent de cela, soit que ce sont des patients. Ces cas ont-ils ete documentes, les avez-vous evalues? Valeriu Gheorghiță: Bien entendu, tous ces formulaires de declaration des effets indesirables adverses sont remplis par les proches ou par les personnes vaccinees. La plupart des cas auxquels vous faites reference sont des patients qui ont eu des antecedents de thrombose, de thrombose veineuse profonde ou qui ont certaines maladies chroniques associees et qui ont ete interpretes comme des evenements thrombotiques, mais sans aucune documentation medicale pour le prouver. Mais, en effet, cest pourquoi il existe deux manieres differentes de signaler les effets secondaires par les patients ou leurs proches et par les professionnels de la sante. Journaliste: Jaurais encore quelques questions. Si vous pouvez me dire combien de jeunes entre 16 et 18 ans ont ete vaccines en Roumanie? Valeriu Gheorghiţă: Je nai pas les donnees actuelles, car nous faisons des evaluations periodiques, mais nous lavons fait, elles sont presentees a partir de fin avril, le 30 avril et elles ont ete publiees sur la page RO-Vaccination, mais nous les communiquerons. Journaliste: Ensuite, je voudrais vous demander de me dire si vous vous etes assure avant aujourdhui qu`il y a tout le necessaire pour que la vaccination puisse commencer dans les cabinets des medecins de famille, car de nombreux medecins de famille lont decouvert hier soir, sur le Facebook de M. le secretaire d'État, quils administreront le vaccin, mais quils nont pas tout ce dont ils ont besoin. Valeriu Gheorghiţă: Lactivite de regulation de la vaccination dans les cabinets de medecine familiale a debute le 23 mars. Le 1er avril, linstruction a ete elaboree qui regit exactement la maniere dont la campagne de vaccination sera menee a travers les cabinets de medecine familiale, et dans cette instruction la date du 4 mai est mentionnee. Cest un document officiel qui a ete transmis de maniere decentralisee aux directions de la sante publique, aux representants des associations de medecine familiale, a toutes les institutions qui ont un role d`assurer la vaccination a travers les bureauxcabinets de medecine familiale. Les procedures et instructions necessaires ont egalement ete envoyees aux services de sante publique pour atteindre les cabinets de medecine familiale. On m`a confirme dans les departements que des seances de formation, y compris une formation avec des medecins de famille, avaient eu lieu. Je pense quau niveau de chaque departement il y a eu des activites mieux executees et d`autres moins bien executees ou le calendrier que nus avons envoye na pas ete suivi exactement, cest-a-dire pour que nous puissions tous commencer la campagne de vaccination le 4 mai. Je me suis meme assure que nous avions le materiel necessaire, que nous avions des seringues, que nous avions des aiguilles, que nous avions EpiPens, pour que tout le monde puisse profiter de ces materiaux et commencer le 4 mai. Ce nest pas une activite qui a ete preparee du jour au lendemain. Jai eu des reunions en plein mois davril avec les directions de la sante publique et les representants des medecins de famille de chaque departement. Il y a eu pres de 300 personnes qui ont participe a cette videoconference. Elle a egalement ete publiee sur la page RO-Vaccination, cet evenement. Je pense que toutes les etapes precedentes ont ete franchies pour demarrer la campagne de vaccination. Bien sûr, ici nous avons besoin dinformations complementaires sur les beneficiaires, les patients sur la liste, letablissement de ces listes, lorganisation au niveau local, pour demander les doses de vaccin necessaires. C'est pourquoi je pense qu'une meilleure coordination au niveau local nous protege de ce type de divergence lorsque nous nous fixons un objectif et un moment pour commencer les vaccinations. Mais il est important quelle continue de croitre progressivement au cours de la prochaine periode et quelle atteigne le plus grand nombre possible de medecins de famille qui souhaitent vacciner. Mais il a ete une fois annonce publiquement et officiellement, sur la base de linstruction du 1er avril. Journaliste: Au moins dans la Capitale, où jai filme dans les cabinets de plusieurs medecins de famille, il ny a pas de tels materiaux et ils ne peuvent pas non plus etre utilises dautres vaccins, car les medecins disent quil faut certaines seringues quils nont pas, non , certaines aiguilles quils nont pas, 23, 25 G et nen ont pas. Valeriu Gheorghiță: Ils ont ete distribues. Tout comme on a distribue aux centres de vaccination, on a distribue aussi aux medecins de famille, en utilisant la meme logistique, ce nest pas different. Journaliste: Et où sont ces materiaux maintenant? Valeriu Gheorghiță: Sil vous plait, Călin! Călin Alexandru: Toute la distribution des produits necessaires a la vaccination se fait par les directions de la sante publique, y compris les seringues, les aiguilles, les patchs, le materiel pour la recolte des outils coupants ou piquants. Depuis la semaine derniere, nous avons demande a nos collegues des directions de la sante publique de mentionner sils ont besoin dun complement de materiel, afin de les distribuer aux medecins de famille. Certaines directions de la sante publique ont fait de telles demandes et le materiel a ete distribue. De plus, la semaine derniere, nous avons distribue environ 3.000 trousses dEpiPen, en particulier pour les medecins de famille, un peu plus que le nombre de medecins de famille qui se sont inscrits. Donc, de ce point de vue, le materiel a ete distribue par nos soins aux directions de la sante publique, les medecins de famille doivent contacter les directions de la sante publique pour demander les quantites de produits necessaires a la vaccination dont ils ont besoin. Journaliste: Les medecins de famille a qui jai parle mont dit quils avaient fait cela, alors je comprends que le probleme vient des directions de la sante publique. Se passera-t-il quelque chose avec les directeurs des DSP qui nauront pas respecte ce delai? Valeriu Gheorghiță: Aujourdhui, jai envoye une adresse officielle aux Directions de la Sante Publique, avec des informations et a la Prefecture, avec des informations au Ministere de la Sante. Jai meme parle aujourdhui au ministre de la Sante de cette question concernant la distribution des fournitures medicales et les doses de vaccin necessaires, mais sachez que je ne voudrais pas que nous soyons en mesure de faire des transferts de responsabilites. Je pense que, je le repete, il faut une meilleure coordination au niveau de chaque departement entre la Direction de la sante publique et entre les medecins de famille, car je pense que les choses peuvent etre beaucoup mieux faites et je souhaite et je crois que cela se produira. Ma seule explication que je peux comprendre et accepter est celle liee a la periode de ces vacances de Paques et jespere que tout le monde l`a passee en paix et dorenavant il faut intensifier au maximum la campagne de vaccination. Journaliste: Jaurais une autre question, si possible. Vous avez dit qua partir du 7 mai, pratiquement les plus de 60 ans peuvent se rendre dans nimporte quel centre de vaccination. Valeriu Gheorghiţă: À partir de samedi, en fait, a partir du 8. Journaliste: À partir de samedi, cela signifie quils peuvent aller nimporte où dans le pays, dans nimporte quel centre. Valeriu Gheorghiţă: Nimporte où, oui, dans nimporte quel centre. Mais attention, dans la limite de la capacite de vaccination du centre et des places disponibles. Autrement dit, il est possible darriver a un centre qui a une capacite de vaccination dune centaine de personnes et il y a 90 personnes deja programmees. Autrement dit, pas plus de dix personnes ou plus peuvent etre vaccinees, car sinon les personnes qui sont deja prevues pour le lendemain peuvent ne pas avoir de vaccins, ce qui nest pas en regle. Journaliste: Vous avez egalement dit que nous aurons plusieurs centres au volant dans la Capitale, en plus de celui Plce de la Constitution. Valeriu Gheorghiţă: Cest ce quon veut, lorganisation dau moins un centre de ce genre dans chaque secteur. Journaliste: Savons-nous exactement quand ces centres seront crees? Valeriu Gheorghiţă: Je ne sais pas, cependant, comme chaque fois, lorsquils seront prets et sur le point de commencer a travailler, ils seront annonces, car il est dans linteret de tous detre mediatises. Journaliste: Et a propos de la vaccination dans les hopitaux non COVID, si vous pouvez nous dire quand cela pourrait commencer? Valeriu Gheorghiţă: Nous esperons qu`environ a la mi-mai, peut-etre dans la deuxieme partie de mai, car, encore une fois, nous avons besoin dune preparation tres approfondie, juste pour etre en mesure dassurer les conditions necessaires et la distribution des doses, et la reception, et la conduite efficace de la campagne de vaccination dans les hopitaux. Journaliste: Merci beaucoup! Valeriu Gheorghiţă: Merci, nous aussi! 2021-05-04 15:06:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_6145.jpgDeclarații de presă susținute de premierul Florin Cîțu la Palatul Victoria Știri din 04.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/declarations-a-la-presse-du-premier-ministre-florin-citu-au-palais-victoria1620283830Florin Cițu: Tout dabord, Le Christ est ressuscite! Et je tiens a remercier les Roumains car nous avons tous passe des vacances de Paques tranquilles, sans aucun evenement, les gens ont compris suivre les regles en vigueur et il est clair quen fait, nous avons de meilleurs resultats en termes de taux positif; les chiffres diminuent chaque jour, Bucarest est en dessous de 3 pour mille, en fait, aucun departement en Roumanie na un taux positif ou un taux dinfection superieur a trois pour mille, ce qui signifie que ce que nous avons fait jusqua present, nous lavons bien fait; mais encore une chose, car j'ai regarde les donnees ces derniers jours et il est clair que l'acceleration de la campagne de vaccination a eu un effet positif et que le nombre de personnes infectees diminue car le nombre de personnes vaccinees a augmente. Et jaimerais vous donner quelques chiffres, que jai examines. Tout dabord, jai regarde Bucarest, Cluj, Timișoara, Constanța, presque tous sont, quand on parle du departement, deja plus de 20% de taux de vaccination, et si on regarde les municipalites, Cluj-Napoca est a 34, par exemple, Bucarest a 30%, il est donc clair que dans les villes nous avons reussi a avoir un rythme fort, quil faut garder. Voici le lien direct entre la diminution du nombre de personnes infectees et laugmentation du taux de vaccination, ce qui prouve ce que jai dit depuis le debut: la seule solution pour se debarrasser de la pandemie est la vaccination et si on atteint ces 5 millions sur 1er juin, je vous dis que nous pouvons ... Journaliste: 5 millions de personnes vaccinees avec les deux doses? Florin Ciţu: 5 millions de personnes vaccinees, aujourdhui il y a 2 millions de personnes vaccinees avec les deux doses, 3,4 millions de personnes vaccinees - nous nous interessons donc a 5 millions de personnes vaccinees - nous pourrons ouvrir davantage les activites dans leconomie. Journaliste: Que pouvons-nous attendre a partir du 1er juin, de quelles mesures dassouplissement pourrions-nous parler? Florin Ciţu: Tout dabord, il y a des choses que nous attendons tous pour la saison estivale. Il est clair que lon peut parler sans masque sur la plage, par exemple sans masque si on va a la montagne, en randonnee, etc. sans masque. Mais on peut aussi parler de choses ou de facilites, pour ainsi dire, pour les personnes vaccinees. On peut parler, par exemple, de restaurants qui peuvent atteindre 100% de la capacite avec des personnes vaccinees. Journaliste: A linterieur. Florin Ciţu: À linterieur. Ou des hotels sur la cote , capacite 100%, avec des personnes vaccinees. Donc, il y a des choses que nous regardons, nous pouvons parler devenements prives qui ne peuvent etre ouverts quaux personnes vaccinees et ainsi de suite. Nous aurons ces evenements pilotes a Bucarest et a Cluj, mais je suis sûr que les resultats seront bons et nous pouvons deja penser a de tels evenements. Journaliste: Pourrions-nous egalement parler de renoncer au port du masque a lexterieur dans les villes, par exemple? Florin Ciţu: Pour linstant, non. Journaliste: a partir du 1er juillet. Florin Ciţu: Pour linstant, non. Jattendrais jusquau 1er août pour cela. Cela depend de la facon dont les choses bougent, mais jaimerais regarder le 1er août pour avoir abandonne le masque. Vous avez vu quen Israël aussi, on a abandonne apres avoir atteint pres de 60%. Il est donc clair quil y a un niveau où lon pourrait parler dune telle chose. Journaliste: Les restrictions de circulation ou pour les operateurs economiques, surtout en ete, les proprietaires de terrasses marines aimeraient au moins pouvoir les garder ouvertes toute la nuit, comme nous lavons fait les annees precedentes, du moins pour les personnes vaccinees. Cela pourrait-il arriver a partir du 1er juin? Florin Ciţu: Ici, jaurai une discussion avec les operateurs economiques, en particulier ceux de la zone estivale, mais en general avec tout le monde, car je voudrais voir plus de responsabilite dabord et ensuite discuter de lassouplissement des conditions. Il y a eu quelques elements du week-end que je nai pas aimes, quelques operateurs economiques, mais bien sûr beaucoup dentre eux ont respecte. Je pense que nous serons tres durs avec ceux qui ne se conforment pas et quil y aura des avantages et des facilites pour ceux qui se conforment a la loi et ensuite nous pourrons discuter. En ce qui concerne le retour aux evenements toute la nuit, il na vraiment ete toute la nuit, il y a toujours des limites de temps, car ce sont encore des stations et il faut penser a autre chose. Mais jaurai une visite a Constanţa et je rencontrerai les operateurs economiques, cette semaine. Journaliste: Jai vu pendant cette periode des vacances de Paques a Mamaia, par exemple, dans deux clubs, la regle netait pas du tout respectee, la distance netait pas respectee, et jai vu que les amendes se situaient autour de 6.000 lei. Pensez-vous quil suffit de decourager ces operateurs economiques dans un contexte de non-conformite? Florin Ciţu: Ce sont les amendes aujourdhui. Oui, nous suivrons les regles concernant les personnes ou les operateurs economiques et les personnes vaccinees. La où il ny aura que des personnes vaccinees et les regles sont suivies, car il y aura des regles a chaque fois, et sur la plage, par exemple, la proposition est que nous serons sans masque, nous pourrons rester sans masque sur la plage, mais bien sûr, il y aura plus de distanciation, par consequent, il y aura certains de ces elements. Je le repete, ce sont les propositions qui seront faites au sein du Comite interministeriel, puis discutees avec le Ministere de la Sante, le Ministere des Affaires Interieures, et nous proposerons un paquet pour tout le monde. Journaliste: A partir du 1er juin jusqua quelle heure pourriez-vous pousser le fonctionnement des operateurs economiques? Florin Ciţu: Tout depend du taux de vaccination. Plus le taux de vaccination est eleve, plus nous pouvons pousser, uniquement pour les personnes vaccinees, bien sûr. Mais voyons comment la campagne de vaccination evolue, nous avons eu des reunions avec tous les operateurs economiques ou avec les associations qui representent les operateurs economiques, nous avons tous recu un soutien de leur part, ils veulent tous revenir a la normale. Ces derniers jours, nous avons vu que les chiffres se sont retablis, le premier jour de Paques, nous avons fait vacciner plus de 60.000 personnes, ce week-end est un marathon de vaccination a Bucarest, nous devons donc profiter de cette chance d`avoir le vaccin, pour nous faire vacciner afin de revenir a la normale des que possible. Je vous lai dit, on a les doses pour pouvoir revenir avant le 1er août, il faut juste se faire vacciner. Journaliste: Pourrait-on reprendre aussi les mariages, par exemple? Florin Ciţu: Jai dit, pour des evenements prives, nous y reflechioirons mais uniquement avec des personnes vaccinees. Nous navons toujours pas de formule, mais il y a des choses que nous avons sur la table, des scenarios que nous mettrons sur la table au Comite interministeriel et ensuite nous en debattrons avec les operateurs economiques, avec le Ministere de lÉconomie et le Ministere de la Sante, le Ministere des Affaires Interieures. Jai regarde ce quIsraël a fait, par exemple, quand ils avaient un taux de vaccination de plus de 30%, il y avait des facilites pour les personnes vaccinees et il y avait des sanctions pour ceux qui ne respectaient pas les regles. On voit que lAllemagne evolue dans la meme direction pour le moment. Nous en aurons, comme nous vous avons habitues, la Roumanie choisira une bonne voie pour tous les citoyens. Vous avez vu que nous navons pas eu deconomie fermee, que les choses allaient toujours bien, alors nous trouverons un bon moyen pour nous. Journaliste: Et cet objectif de 10 millions de personnes peut-il etre atteint dici le 1er août, comme vous avez decide de le faire? Florin Ciţu: Cest possible. Nous avons les doses de vaccin, nous devons juste aller nous faire vacciner. Il ny a plus besoin de programmation, donc il ny a aucune excuse. Si nous voulons sortir de la pandemie, nous devons nous faire vacciner. Et je repete ce que jai dit au debut, on voit clairement une diminution du taux dinfection ou positive, apres le test, exactement pendant cette periode au cours de laquelle on a augmente le taux de vaccination. Donc, les deux sont correles, il existe une relation directe entre laugmentation de la vitesse de vaccination et la diminution du nombre de personnes infectees. Journaliste: Des protestations des magistrats dans la periode suivante. Une solution, si vous envisagez de leur parler, nous savons qu`est venue cette adresse du Ministere des Finances, et le ministre de la Justice aussi a envoye devant les tribunaux qu`il n`y aurait pas de l`argent pour les salaires. Comment voyez-vous cela? Florin Ciţu: Je ne les ai pas vues, ils ne peuvent pas manquer de salaire. Ce que nous disons depuis le debut de l'annee, c'est que le budget a ete concu pour disposer de ressources d'ici la fin de l'annee. Si au cours de lannee il y a des augmentations des depenses salariales par rapport a ce qui etait budgete, ceux qui les ont faites doivent y revenir ou en repondre, pour voir ce qui sy est passe, mais a ce moment-ci, comme le budget a ete etabli, il y a exactement les depenses pour les salaires qui suffisent jusqu`a la fin de l`annee pour les employes du secteur public, sans augmentation de salaire, bien sûr. Journaliste: Raluca Turcan a declare que depuis le 1er mai le salaire minimum sur leconomie devrait augmenter et Claudiu Năsui a toujours affirme quil devrait etre exonere dimpot. Leur avez-vous parle? Quelle est votre position? Florin Ciţu: Vous savez, en ce qui concerne le salaire minimum, ici nous devons avoir des discussions a la fois avec ceux qui paient le salaire minimum, avec les entrepreneurs, donc avec les employeurs, mais aussi, bien sûr, avec les syndicats. Cest une discussion tripartite et nous verrons quelle est levolution du salaire minimum. En ce qui concerne levolution ces dernieres annees, la Roumanie a eu une dynamique plus elevee du salaire minimum, laugmentation du salaire minimum ces dernieres annees, nous verrons ce qui va se passer. Vous savez tres bien que cette decision sera prise apres une discussion tripartite, nous ne pouvons pas la prendre selon ce que dit une personne ou une autre. Journaliste: Levaluation des ministres, où en sommes-nous? Florin Ciţu: Tres bien. Journaliste: Pourriez-vous vous renoncer aux impots qui sont actuellement imposes sur le salaire minimum? Florin Ciţu: Nous sommes dans la deuxieme annee où rien ne sest passe avec le Code Fiscal et il le restera inchange. Le Code Fiscal, jai promis des que jai repris le portefeuille aux Finances, lannee derniere, jai encore promis cette annee que nous ne changerons pas le Code Fiscal . Journaliste: Je voudrais aussi vous interroger sur la situation a Bucarest, car avant ces mini-vacances il y a eu une situation compliquee la-bas, ils nont pas reussi a faire adopter le budget de la Capitale, les representants de la mairie affirment quils vont entrer en insolvabilite ce mois. Avez-vous eu des discussions avec ceux de Bucarest, pour essayer de trouver un compromis? Florin Ciţu: Jai egalement eu des discussions avec le maire general. Je connais la situation a Bucarest, jai egalement travaille avec le maire general lannee derniere pour resoudre certains des problemes du budget de lannee derniere, nous avons construit le budget cette annee ensemble. Il est tres important davoir un budget a Bucarest le plus tot possible. Mon message est clair, nous ne soutiendrons pas du budget national les retards qui entraineront une incapacite a payer puis a payer davantage. Ainsi, le budget national ne soutiendra pas un derapage a la mairie de Bucarest. Par consequent, je suis sûr qu'ils trouveront une solution le plus rapidement possible a Bucarest, le budget sera vote et il ira plus loin. Apres cela, nous pouvons penser a des solutions. Journaliste: Les revenus de 7 milliards de lei sont realistes, car lUSR reproche que ces dernieres annees il ny a pas eu de revenus de plus de 4,5 milliards. Comment cette annee pourrait-il atteindre le 7? Florin Ciţu: Je pense que ceux qui ont construit le budget doivent trouver cette explication: les recettes, avant davoir une execution budgetaire, semblent parfois surestimees ou sous-estimees, on verra ce que sera lexecution budgetaire. Jusqua present, lexecution du budget montre que nous avons des revenus plus eleves que prevu. Journaliste: Cette annee? Florin Ciţu: Cette annee. Jusqua present, laisse voir des revenus plus eleves. Merci beaucoup. Merci! 2021-05-04 12:31:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_6055.jpgMesajul premierului Florin Cîțu cu prilejul Zilei Veteranilor de RăzboiȘtiri din 29.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-florin-citu-a-l-occasion-de-la-journee-des-anciens-combattants Nous consacrons le 29 avril aux anciens combattants, chaque fois avec le sentiment que leurs faits d`armes, le courage avec lequel ils quils ont combattu sur le front refletent le profil de generations pour qui le devoir envers le pays et le peuple est un geste dhonneur supreme. Ceux que nous avons encore le privilege davoir parmi nous, qui ont atteint des ages venerables, gardent encore vivants les souvenirs du front et les partagent aux jeunes generations. Personne ne peut plus leur rendre les annees de jeunesse passees dans les tranchees pour la liberation du territoire national, personne ne peut effacer leurs souffrances de la guerre, mais nous pouvons les recompenser en poursuivant leurs exemples et en prenant soin deux maintenant, lorsque lage les rend plus vulnerables. Nous sommes heureux de les avoir parmi nous autant que possible dorenavant et japprecie lexemple des veterans de guerre qui ont choisi de se vacciner contre lanti-COVID-19, prouvant par ce geste quils prennent soin de leur vie, mais ils se sentent egalement responsables de ceux qui les entourent. Les histoires de vie de ces personnes sont des chapitres dune page importante de lhistoire de la Roumanie et nous voulons quelles soient connues du plus grand nombre possible de Roumains. Cest pourquoi je salue la campagne Ensemble avec les anciens combattants , lancee par le Ministere de la Defense Nationale en partenariat avec lAssociation Ensemble avec les heros , avec le monde des affaires et la societe civile. En lancant une plateforme en ligne dediee aux anciens combattants de la Seconde Guerre mondiale et a tous les autres evenements inclus dans cette campagne, nous voulons exprimer notre gratitude pour ce quils representent pour nous: des heros. Une pensee pieuse pour ceux qui ne sont plus parmi nous. Aux un peu plus de 2.600 survivants de la Seconde Guerre mondiale, a qui je me sens honore de transmettre mes meilleures pensees a loccasion de la Journee des anciens combattants, je leur souhaite de nombreuses annees et de la sante! Florin Cițu, Premier ministre de la Roumanie 2021-04-29 09:21:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-29-09-22-07big_sigla_guvern.pngReuniunea Comitetului interministerial pentru revenirea României la normalitate începând cu 1 iunie 2021, în contextul pandemiei de COVID-19Știri din 28.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/reunion-du-comite-interministeriel-pour-le-retour-a-la-normale-de-la-roumanie-a-partir-du-1er-juin-2021-dans-le-contexte-de-la-pandemie-covid-19La deuxieme reunion du Comite interministeriel pour le retour a la normale de la Roumanie a partir du 1er juin 2021, qui a eu lieu aujourdhui, au Palais Victoria, a mis en evidence la necessite dadapter les mesures dassouplissement progressif en fonction des specificites de chaque domaine dactivite. En parallele, le Gouvernement etendra la campagne de vaccination, afin de faciliter lacces du plus grand nombre possible de citoyens a la vaccination. Les representants des associations et organisations de profil ont fait des propositions concretes concernant la perspective dorganiser des evenements culturels-pilotes menes dans des conditions de securite sanitaire. Des representants de lAssociation des municipalites se sont declares prets a accueillir de tels evenements pilotes. On a aborde aussi les preparatifs de la reouverture progressive du secteur de lhotellerie au fur et a mesure de lavancement de la campagne de vaccination. La suppression des restrictions et la reouverture des secteurs gravement touches par la pandemie seront possibles progressivement, en fonction de laugmentation du degre de vaccination de la population. La campagne dinformation sur la vaccination sera egalement adaptee a chaque secteur vise par les mesures dassouplissement. Les propositions seront analysees des demain dans des groupes de travail techniques sur les domaines, dans lesquels les representants des ministeres et des institutions competentes se mettront daccord sur les propositions specifiques de mesures. Celles-ci seront ensuite soumises au Comite Interministeriel pour approbation. Ainsi, les groupes de travail analyseront les propositions dans les domaines de leconomie, de la sante, du travail et de la protection sociale, des transports et des infrastructures, de leducation et de la recherche, de la jeunesse et des sports, et, respectivement, de la culture. La campagne de vaccination se deroule bien en ce moment, il y a suffisamment de doses de vaccin pour atteindre notre objectif de 5 millions de personnes vaccinees dici juin, pour que le taux de vaccination nous permette de revenir progressivement a la normale, a declare le secretaire general du Gouvernement, Tiberiu Horațiu Gorun, qui a preside la reunion daujourdhui du Comite interministeriel, en tant que vice-president. Nous devons presenter des propositions de mesures concretes dans les plus brefs delais et avoir une methode de travail efficace. Le Secretariat General du Gouvernement sera pleinement implique , a declare a son tour Mircea Abrudean, secretaire general adjoint du gouvernement. La reunion au Palais Victoria a reuni des representants des ministeres et des institutions impliques dans la gestion de la situation pandemique, ainsi que des autorites locales, du tourisme, de la culture et de lorganisation devenements. Ils ont souligne quils soutiennent la campagne de vaccination contre le COVID-19 comme une solution sûre pour le retour progressif de la Roumanie a la normale dans des conditions de securite sanitaire pour tous. 2021-04-28 20:18:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_dscf9759.jpgDeclaraţii susținute de premierul Florin Cîțu, ministrul muncii și protecției sociale, Raluca Turcan, și ministrul sănătății, Ioana Mihăilă, la finalul ședinței de guvernȘtiri din 28.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-04-28 17:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-28-06-20-37big_1.jpgConferință de presă susținută de președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), Valeriu Gheorghiță, și secretarul de stat în Ministerul Sănătății și vicepreședinte CNCAV, Andrei BaciuȘtiri din 27.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-du-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-cncav-valeriu-gheorghita-et-du-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-et-vice-president-de-la-cncav-andrei-baciu1619620186Valeriu Gheorghiță: Bonjour. Merci de participer a la conference de presse organisee par le Comite national de coordination des activites de vaccination contre le COVID-19. Je vais passer en revue certains elements que nous considerons comme nouveaux, a savoir la possibilite de choisir le centre de vaccination pour la dose de rappel. Pour le moment, cette exigence nest pas encore operationnelle dans la plateforme, elle sera prete dici la fin de cette semaine, mais dici la, les gens peuvent demander la vaccination avec la dose de rappel dans un centre de vaccination pres de la ville de residence ou de domicile et , dans la mesure où il y a des places vacantes, ils peuvent etre vaccines; il est preferable den informer le centre de vaccination au moins 72 heures a lavance. Precisement pour faciliter la communication avec les centres de vaccination, dans la prochaine periode, probablement dans la premiere semaine de mai, la distribution des telephones dans les centres de vaccination commencera et le numero de telephone de chaque centre de vaccination sera affiche sur la plateforme, juste pour pouvoir contacter directement les centres de vaccination et, si on le souhaite, faciliter cette communication. Autre element important: hier 26 avril, a ete ouvert en Roumanie le deuxieme centre de service au volant qui utilise un vaccin de la societe Pfizer, a Cluj. Jusqua la fin du programme, a 20h00, 354 personnes ont ete vaccinees et jusqua aujourdhui, par exemple, dans le premier centre de vaccination au volant de Hunedoara, a Deva, 1673 personnes ont ete vaccinees, ce qui signifie un desir accru de vaccination. , en tenant compte du fait quil ny a pas besoin de programmation de plate-forme et que la presentation directe est autorisee. Aussi, a noter, a partir de demain 28 avril, dans les centres de vaccination avec Pfizer, le nombre de personnes vaccinees sur le flux augmente, de 84 a 96. Des notifications ont ete faites a cet egard, pour fonctionner a capacite maximale, etant donne que, comme nous le savons, cette semaine, la plus grande tranche de vaccins de Pfizer a ete recue, soit environ 725 000 doses. Lactivite des centres de vaccination mobiles et des equipes mobiles se poursuit egalement. Le 28 avril, demain, le neuvieme centre de vaccination mobile du departement dArgeș sera active, 80 personnes seront vaccinees des le premier jour. Aussi, a Bucarest, le jeudi 29 avril, le premier centre de service au volant sera ouvert Place Constitution, il y aura 4 flux disponibles, le vaccin sera de Pfizer, la presentation est directe, sans programmation dans la plateforme. Dun point de vue organisationnel, demain, toute lactivite sera deja preparee. De plus, a compter du 4 mai, comme nous lavons annonce, lactivite de vaccination debute dans les cabinets de medecine familiale. En particulier, dans un premier temps, par lintermediaire des medecins de famille, qui ont exprime leur volonte de participer a la campagne de vaccination; a partir daujourdhui a demain, les deux premiers jours du vaccin Johnson and Johnson seront distribues, on parle de 57.500 doses, qui vont aux centres de stockage regionaux et, plus tard, par lintermediaire des services de sante publique, ces doses seront distribuees aux medecins de famille ; on parle, dans un premier temps, denviron 25 doses allouees a chaque medecin de famille. À la fin du mois davril, je pense que le 30 avril, nous recevrons la prochaine tranche de vaccin de Johnson and Johnson et nous comblerons ce besoin jusqua environ 80.000 doses, ce qui est calcule pour pouvoir demarrer cette activite de vaccination. Nous essayons egalement de fournir les vaccins Johnson and Johnson par des equipes mobiles, via des centres mobiles et cest lune des options que nous envisageons lorsque nous commencons a distribuer des doses de vaccin dans les hopitaux non COVID, pour vacciner les patients atteints de maladies chroniques, hospitalisees. Nous avons tous vu levenement organise a Timisoara, ce marathon de vaccination, qui, de notre point de vue, a ete un succes. Cest pourquoi nous voulons reproduire ce type devenement de vaccination; le premier evenement aura lieu a Bucarest, du 7 au 9 mai, on parle de lorganisation de 50 flux de vaccination, vaccin de Pfizer, dans deux lieux differents, la salle du Palais, où 40 flux seront organises, et la Bibliotheque nationale, où 10 flux seront organises. Cette activite, ce marathon de vaccination est organise par lUniversite de Medecine et Pharmacie Carol Davila de Bucarest, avec le soutien et limplication des autorites locales et, bien sûr, le Comite National de Coordination des Activites de Vaccination, mais lactivite benevole et toute la logistique necessaire est assuree par lUniversite de medecine et de pharmacie, par le corps academique et tous ceux qui souhaitent participer a cet effort. Aussi, entre le 14 et le 16 mai, au niveau national, notamment a Cluj-Napoca, Targu Mureş et Iaşi, les universites de medecine organisent de tels evenements, des marathons de vaccination, a travers lesquels nous voulons faciliter lacces au plus grand nombre de personnes a la vaccination, sans avoir besoin de cette programmation directe. Une autre particularite de la campagne de vaccination aura lieu du 10 au 17 mai, a Craiova, grace a limplication de lUniversite de medecine et de pharmacie. Ce sera une semaine differente, au cours de laquelle, dans tous les centres de vaccination de Craiova, la vaccination sera assuree pour une periode de 24 heures sur 24, sans programmation. Il sagit, si vous voulez, dun projet pilote, que nous voulons evaluer au sein de la commune de Craiova, precisement pour tirer des conclusions a partir desquelles nous pouvons analyser lopportunite de transformer et delargir les moyens dacceder a un centre de vaccination par presentation directe. En fait, nous prenons en compte ce mode de presentation directe des personnes dans les centres de vaccination; nous commencerons tres probablement par les centres qui se trouvent dans les communes où se trouvent des centres de stockage regionaux, precisement pour assurer une continuite dapprovisionnement en vaccins et sans mettre en danger la qualite de la chaine du froid et, implicitement, sans risquer de gaspillage inutile de doses. Cest un projet dont nous avons discute aujourdhui avec le ministre de la Defense Nationale, M. Nicolae Ciucă, lie a limplication des hopitaux militaires, qui sont dailleurs egalement des centres de stockage regionaux. Cette opportunite sera analysee et nous voulons assurer la vaccination sans programmation, implicitement des autres centres de vaccination dans les municipes où il y a des centres regionaux de stockage et, bien sûr, petit a petit, nous allons probablement etendre progressivement cette methode. Nous envisageons egalement une presentation directe dans les centres de vaccination, au moins pour certains groupes dage, par exemple pour les personnes de plus de 60 ans, ou a certains intervalles de temps; chaque centre de vaccination, par exemple, a un certain nombre de places disponibles, ces places nous voulons etre exposees pendant une periode de trois jours et qu`il y ait un numero d`ordre et les gens se presentent directement, dans la limite des pleces disponibles et seront vaccines. Pourquoi? Parce que lune des principales conclusions que nous avons tirees apres levenement deTimisoara est liee au desir des gens de venir a la vaccination, mais sans cette programmation via la plateforme et je pense que, de cette maniere, nous pourrons faire un systeme, peut-etre a lavenir, plus attractif pour les personnes dont la plateforme na pas ete suffisamment accessible. Un autre element important est lie a certains aspects concernant la plate-forme de programmation. La premiere chose, comme nous le savons, cest que la limite de neuf personnes pouvant etre programmees sur le compte dune personne a ete supprimee; pour le moment, cela peut etre fait de maniere illimitee, jusqua un millier de personnes peuvent etre programmees sur le compte dune personne. Je lance un appel a ceux qui veulent soutenir les personnes qui nont pas reussi a se faire programmer et qui veulent se faire vacciner, de les aider a le faire jusqua ce que nous etablissions tous les details pour une presentation directe aux centres de vaccination. Un autre element important est lie aux personnes qui etaient sur la liste dattente. Je peux vous dire que depuis que nous avons modifie le mode de programmation par le biais des listes d'attente, plus de 1,7 million de notifications par SMS ont ete programmees a la vaccination plus de 1.050.000 personnes. En gros, on parle de plus de 600.000 personnes qui nont pas confirme leur programmation et qui, pendant cette periode, doivent etre notifiees par SMS, sans cet intervalle de 24 heures pour confirmer leur presentation, dans lidee que beaucoup de personnes nont pas reussi a se faire inscrire dans cette periode. Il y a aussi plus dun million de personnes qui ont un compte cree sur la plateforme, mais qui ne se sont pas inscrites sur la liste dattente ni fit une programmation. Ces personnes seront egalement averties a la fois par SMS et par e-mail, leur rappelant quil y a des places disponibles et quelles peuvent etre programmees, pour le moment, sur la plateforme, directement, sans quil soit necessaire de sinscrire sur une liste dattente. Dans la prochaine periode, nous avons lintention detendre ces activites de vaccination de type marathon et egalement detendre les centres de vaccination au volant, car un segment de la population prefere ce type de vaccination, pour diverses raisons. C'est pourquoi je pense qu'il convient de repondre aux besoins des personnes, en particulier quand elles veulent se faire vacciner, precisement pour supprimer les barrieres a l'acces a la vaccination. De nombreux autres departements se preparent a operationnaliser ces centres de service au volant. Tels seraient les elements de nouveaute et, bien entendu, nous nous preparons a etablir le cadre dans lequel lactivite de vaccination se deroulera dans les hopitaux non COVID. Nous voulons commencer a distribuer les doses a ces hopitaux dans la premiere partie de mai. Quant aux listes dattente, a lheure actuelle, il y a environ 70.000 personnes sur les listes dattente. Pratieuement, 76 listes dattente ont ete eliminees: 69 de Pfizer, 5 Moderna, 2 AstraZeneca. Pour le moment, il est possible de nous programmer directement dans un centre de vaccination. On ne peut pas se programmer aujourdhui pour demain, mais a partir daujourdhui dans 72 heures, on peut se programmer, justement pour avoir la certitude que, quand on se presente pour la vaccination, il y a les doses existantes dans le centre de vaccination, pour avoir le temps necessaire pour la distribution et l`allocation des doses. Il y a encore des departements qui ont une liste dattente. La plupart des personnes sur les listes dattente se trouvent a Bucarest - plus de 23.000, a Cluj - plus de 12.000, a Mures - plus de 6.000, Galati - plus de 3.000, Brasov - plus de 3.000, Sibiu - plus de 3.000. Comme je lai dit, plus de 1,7 million de personnes ont ete notifiees par SMS au cours de cette periode. Bilan des centres de vaccination. À lheure actuelle, nous avons 993 centres de vaccination actifs, avec 1.478 flux dune capacite de plus de 120.000 personnes qui peuvent etre vaccinees chaque jour. Par type de vaccin, il y a 645 centres qui recoivent le vaccin de Pfizer, avec 1.020 flux, il y a 130 centres qui recoivent le vaccin de Moderna, avec 159 flux, et 218 centres qui recoivent le vaccin dAstraZeneca, avec 299 flux. Au cours de la prochaine periode, etant donne que nous recevrons un plus grand nombre de doses de Pfizer, il est tres probable que certains des centres qui recoivent actuellement le vaccin dAstraZeneca auront un vaccin de Pfizer, tout comme les 61 cabinets d`AstraZeneca qui ont recu le vaccin de la societe Moderna, avec le maintien de la vaccination de rappel avec le vaccin AstraZeneca. Autrement dit, les personnes qui ont pris la premiere dose peuvent se rendre dans les memes centres pour la dose de rappel. Nombre de personnes prevues. Actuellement, 1.522.605 personnes sont programmees sur la plateforme de programmation. Dans les centres Pfizer, nous avons 1.076.467 personnes, dont 256. 534 avec la premiere dose. Dans les centres Moderna, nous avons 192.282 personnes, dont 18.555 pour la premiere dose, et dans les centres de vaccination dAstraZeneca, nous avons 253.857 personnes, dont 3.670 personnes pour la premiere dose. Un autre element est lie a lequilibre des vaccinations. Au total, depuis le debut de la campagne de vaccination, 3.092.378 personnes ont ete vaccinees, dont pour la dose 1 - 1.271.744, avec la deuxieme dose, pratiquement, avec un calendrier de vaccination complet - 1.820. 634 personnes. Au cours de la deuxieme etape, 2.060.186 personnes ont ete vaccinees avec au moins une dose. Je peux vous dire qu`il s`agit de pres de 950.000 personnes de plus de 65 ans qui ont ete vaccinees, sur un total estime a 3,6 millions de personnes dans tout le pays, agees de plus de 65 ans, ce qui signifie un pourcentage, pratiquement, de pres de 27 - 28%, auxquels sajoutent les personnes atteintes de maladies chroniques et les personnes issues dautres categories vulnerables. Au total, dans la deuxieme etape, 1.438.455 personnes ont ete vaccinees en valeur absolue, soit 76,9% des personnes vaccinees dans la deuxieme etape. Concernant les personnes employees dans le systeme educatif, dans leducation, 153.920 personnes ont ete vaccinees. Au fond, nous approchons des 45%, le pourcentage de personnes vaccinees dans le systeme educatif. Au total, 165.288 personnes ont ete vaccinees dans les centres de vaccination du reseau du Ministere de la Defense Nationale. 45.000 sont des personnes du Ministere de la Defense Nationale, les 120.000 autres sont vaccinees de la population civile, quand, on le sait tres bien, il a ete decide dimpliquer et de soutenir la campagne nationale de vaccination en accedant a la population dans des centres organises dans le reseau de la Ministere de la Defense Nationale. À ce jour, 43.388 personnes ont ete vaccinees dans les centres de vaccination organises par le Ministere des Affaires Interieures. Personnes vaccinees appartenant a la troisieme etape de la campagne de vaccination - nous avons 718. 282 personnes vaccinees, soit environ 23% de toutes les personnes vaccinees dans tout le pays. Concernant lactivite des equipes mobiles, la semaine derniere, 143 equipes mobiles etaient actives, 379 missions de vaccination ont ete effectuees et 8.062 personnes ont ete vaccinees cette semaine, la plupart a Hunedoara - 1.391 personnes, ensuite, a Alba - 839 personnes, Bihor, Bucarest, Tulcea, Sibiu. Dans les huit centres mobiles, qui ont ete mis en par le Ministere de la Defense Nationale et egalement par le Departement des situations durgence, 1.185 personnes ont ete vaccinees ces jours-ci. Cest un processus assez difficile, car un habitude na pas encore ete creee en termes de communication entre les coordinateurs des centres mobiles de vaccination et les autorites locales pour letablissement des listes de personnes souhaitant etablir un circuit, mais dans la prochaine periode, toutes ces activites seront certainement ameliorees. Concernant le profil des effets adverses, au niveau national, jusquau 26 avril, 13.705 cas deffets adverses post-vaccinaux ont ete signales, le taux de notification etant de 2,8 cas pour 1.000 doses administrees. Concernant le type deffets adverses enregistres dans la semaine du 19 avril au 25 avril, 776 effets adverses ont ete rapportes, la plupart, 88%, sur la plateforme de lAgence nationale des medicaments et des dispositifs medicaux. Lage moyen des personnes ayant signale des effets adverses est de 37 ans, 65% des personnes etant des femmes. En fonction de la gravite des manifestations, je pense quelles ont deja ete transmises, trois reactions anaphylactiques et 773 reactions classees comme non severes ont ete enregistrees; parmi ceux-ci, 59% sont des reactions locales, des douleurs, un gonflement au site dadministration, de la fatigue, de la fievre, des frissons, dans 32% des cas des douleurs musculaires articulaires, dans 26% des cas des cephalees, 14% des reactions gastro-intestinales. Aussi, la situation des personnes qui ont ete confirmees avec une infection par le SARS-CoV-2 apres la vaccination, depuis le debut de la campagne de vaccination jusquau 25 avril, il s`agit dun total de 21.316 personnes, soit 0,7% du nombre total de les personnes vaccinees avec une dose unique qui ont ete testees positives pour linfection par le SARS-CoV-2. En ce qui concerne le temps moyen entre la premiere dose et la confirmation de linfection par le SARS-CoV-2, il a ete de 11 jours, pratiquement dans la premiere partie, jusqua lapparition des anticorps, jusquau moment où les anticorps protecteurs augmentent, ce qui signifie quil etait une fenetre vulnerable, dans laquelle la personne netait pas immunologiquement protegee. Cest pourquoi nous attirons lattention et recommandons, aussi fortement que possible, la poursuite et le respect des mesures de prevention, precisement pour eviter linfection par le SARS-CoV-2. Aussi, apres la deuxieme dose, un certain nombre de 3.862 personnes ont ete confirmees avec un test positif, ce qui represente 0,2% du nombre total de personnes vaccinees avec la deuxieme dose, le temps moyen etant denviron 24 jours. Ce sont les donnees que je voulais vous presenter en ce moment. Avec votre permission, M. le Secretaire d'État, je vous en prie. Andrei Baciu: Merci beaucoup, Monsieur le president. Quelques mots sur la vaccination dans les entreprises privees. 30 entreprises privees ont commence la vaccination ou sont sur le point de commencer la vaccination cette semaine. Quelques exemples: les chantiers navals de Mangalia, Drobeta-Turnu Severin, Giurgiu, la societe Ford de Craiova et la plateforme industrielle qui heberge plusieurs societes a Slatina. 13 compagnies de HoReCa - nous connaissons deja le complexe Therme, la chaine City Grill. 13 equipes mobiles sont allees vacciner les gens de ces campagnes. Pratiquement, dans la periode suivante, a la suite des discussions que nous avons eues avec les representants des autorites locales et avec les directions de la sante publique, seront organisees plusieurs equipes mobiles qui iront a tous les operateurs qui souhaitent organiser des points de vaccination au sein des societes pour la vaccination de leur personnel et leurs familles. En ce qui concerne les missions de transport, du debut de la campagne de vaccination jusquau 27 avril, 8.644 missions nationales de transport ont ete realisees. Les forces et moyens particpants - il sagit de 21.458 personnes du Ministere des Affaires Interieures, qui ont fourni aux missions de transport plus de 2.500 moyens techniques; 5.709 personnes du Ministere de la Defense Nationale avec 2.529 moyens techniques. Au total, il y a un personnel engage, militaire et civil, 8281 membres du MApN. En ce qui concerne les doses de vaccin, en Roumanie 7.377.909 doses ont ete recues jusquau 27 avril, dont 4.913.012 doses ont ete administrees, ce qui represente 66%. Nous avons 1.839.692 doses en stock et nous les prendrons par types de vaccins. Ainsi, pour le vaccin produit par Pfizer-BioNTech, on a recu 5.122.709, dont 3.000.939 ont ete administres, ce qui represente 77%. Nous avons un stock de 98.232, mais je tiens a mentionner quhier une dose record est arrivee pour la Roumanie, de 725.000. Pour le vaccin produit par Moderna, le total recu le 27 avril - 637.200, dont 425.857 ont ete administres, ce qui represente 67%. Nous avons un stock de 130.150 doses de vaccin. Ici, je voudrais mentionner que meme ce mois-ci, les livraisons sont effectuees toutes les deux semaines, ce qui nous oblige a conserver les doses pour la periode dune livraison a lautre. Pour le vaccin produit par AstraZeneca, il y a un total de doses recues de 1.558.000, dont 547.175 ont ete administrees, ce qui represente 35%. Pour le vaccin Johnson and Johnson, il s`agit de 60.000 doses recues, dont, on le sait, 57.500 seront distribuees des aujourdhui aux medecins de famille. Pour les doses manquees, il y a jusqua present 8.099 doses manquees, soit 0,17% des doses totales utilisees. En ce qui concerne le calendrier de livraison, il s`agit dun total, pour avril, de 2.903.670 doses. Les 87.600 doses restantes de Moderna devraient arriver en avril, de meme que 48.000 doses avec 55.200 doses de moins pour le vaccin Johnson and Johnson. Ces 55.200 doses seront recuperees courant mai. Pour mai, il ny a pas de changements significatifs par rapport a ce que nous avons presente la semaine derniere. Ainsi, pour le vaccin produit par BioNTech-Pfizer, il y a 3.882.060 doses confirmees pour mai, 697.320 doses pour les quatre premieres semaines, pour la derniere semaine, une tranche record de 1.091.000 doses pour la derniere semaine de mai. Pour Moderna, comme je lai dit la semaine derniere, nous passons a des livraisons hebdomadaires, 128.400 doses livrees chaque semaine, avec un total de 513.600; pour AstraZeneca, il y a 1.047.962 doses, livrees en deux tranches, et pour le vaccin produit par Johnson and Johnson, 518 400 doses, le nombre de tranches et leur distribution seront confirmes dans la prochaine periode. Tout cela a conduit a une position de la Roumanie concernant les vaccins administres, en deux doses, a une 4e place au niveau europeen et a la 16e place, egalement, avec des personnes vaccinees a deux doses, au niveau mondial. Cest a peu pres ca. Merci beaucoup Monsieur le president! Valeriu Gheorghiţă: Moi aussi je vous remercie. Je suggererais de commencer la seance de questions. Sil te plait! Journaliste: Je voudrais que vous nous disiez quelle est la proportion de vaccination urbaine-rurale et que vous nous disiez ce qui se passe a Afumaţi, où le premier centre mobile a ete mis en service, sil est toujours la, combien de personnes ont ete vaccinees jusqu`a maintenant et si cela la vaccination fonctionne comme vous vous attendez. Valeriu Gheorghiţă: Nous ne disposons pas de ces donnees centralisees sur les personnes vaccinees dans les zones rurales et urbaines. Nous travaillons a la centralisation de ces donnees, mais etant donne quau moment de la programmation, les gens pouvaient se programmer dans de nombreux autres centres et quil y avait cette liberte, cela rend difficile la centralisation de ces donnees, mais, bien sûr, cest une question qui nous interesse. Cependant, je peux vous dire quun nombre beaucoup plus important de personnes dans les zones urbaines ont ete vaccinees par rapport aux zones rurales. Et en ce qui concerne lactivite des centres mobiles, a Afumaţi il y a encore de lactivite, mais bien sûr, le taux de vaccination nest pas celui que nous pensions. Mais, grace a une communication de personne a personne, car dans les zones rurales, nous pensons que cela pourra augmenter, la sensibilisation des gens a limportance de la vaccination, grace a des discussions de personne a personne avec le medecin de famille et ceux qui representent, des personnes credibles dans ces communautes. Journaliste: Cela ne se passe-t-il pas comme prevu, car les autorites locales, le medecin de famille, ne sont pas assez impliques? Valeriu Gheorghiţă: Lautorite locale est suffisamment impliquee, mais, etant donne que les medecins de famille seront impliques dans lactivite de vaccination, par exemple, a Afumaţi, il y a trois medecins de famille qui vaccineront a partir du 4 mai, de nombreuses personnes ont choisi de se faire vacciner aux cabinets de medecins de famille et, ensuite, ceux qui voulaient se faire vacciner se rendent directement dans les centres mobiles. Journaliste: Jai encore une question, si vous me le permettez, beaucoup de gens attendent cette vaccination sans programmation. Vous avez dit au cours de la conference que cela se produirait principalement dans les municipalites qui ont des centres de stockage, mais donnez-nous un horizon temporel, etant donne que vous avez dit que vous vouliez developper de cette modalite. Valeriu Gheorghiţă: Il est risque douvrir au niveau national, car cela pourrait creer une desorganisation, plutot quun acces facile des personnes a la vaccination, cest pourquoi nous voulons ouvrir en cercles concentriques, a commencer par les centres de vaccination dans les municipalites qui ont ces centres de stockage regionaux et comme nous constatons que lactivite se deroule dans des parametres normaux, il est certain quelle va progressivement setendre, de sorte que nous atteignons enfin a ce qu`une personne, comme je lai dit, puisse se presenter et se faire vacciner. Plusieurs pays europeens utilisent actuellement un systeme hybride, dans lequel les personnes programmees sont vaccinees dans la premiere partie de la journee et dans la deuxieme partie, il existe un certain nombre de places disponibles pour les personnes avec presentation directe. Dans dautres pays, les personnes de plus de 60 ans, par exemple, ont la possibilite de se faire vacciner directement, sans programmation, pendant toutes les heures douverture du centre de vaccination. Cest pourquoi nous analysons plusieurs scenarios, de maniere a maintenir lorganisation, afin quil ny ait pas linsatisfaction des personnes qui viendraient directement et partiraient non vaccinees car il ny avait pas un nombre suffisant de doses, ou de faire la queue pendant une heure, deux heures, et les doses sepuisent, et puis nous ne voulons pas creer plus dinsatisfaction que, a la fin, le sentiment que les gens peuvent se faire vacciner quand ils le veulent. Comme horizon temporel, nous voulons au plus vite, cest sûr, dans la premiere partie de mai, probablement meme la premiere semaine, nous pourrons commencer dans certains centres de vaccination. Je vous disais, du 10 au 17 mai, a Craiova, dans tous les centres de vaccination nous aurons ce type dapproche, presentation directe, avec le soutien de lUniversite de Medecine et Pharmacie nous completerons le personnel dans les centres de vaccination y compris pendant la nuit, apres 20h00, histoire de permettre a chacun, quel que soit son programme, de se presenter et de se faire vacciner. Cependant, cela ne peut pas etre assure, par exemple, dans un centre tres eloigne des centres de stockage regionaux, car il est possible de manquer de doses de vaccins ou de distribuer trop de doses et et qu`il n`y ait pas autant de personnes que l`on a estime et gaspiller les doses. Cest pourquoi nous souhaitons faire ces tests pas a pas afin de maintenir cet equilibre entre lenvie de vacciner, entre lacces et le nombre de doses disponibles. Journaliste: Il existe des situations dans lesquelles les medecins des centres de vaccination sont confrontes au refus des personnes de recevoir le vaccin Moderna. Avez-vous ete informe de telles situations et que peut-on faire pour que les gens acceptent ce vaccin? Valeriu Gheorghiţă: Cela trahit un manque dinformation et de communication des personnes qui viennent a la vaccination. Ces deux types de vaccins utilisent la meme technologie, ont le meme taux defficacite, selon les etudes, fournissent le meme profil dimmunite. De notre point de vue, il ny a pas de differences notables entre ces deux vaccins, en termes de securite, de qualite, defficacite. Il existe des differences de stabilite, a deux degres pendant une periode de 30 jours et le fait que la deuxieme dose, la dose de rappel, est administree a 28 jours. Il ne devrait donc y avoir aucune reticence a ce vaccin, mais nous avons egalement remarque quil y a une volonte nettement plus grande parmi les personnes detre vaccinees avec le vaccin de la societe Pfizer, ce que, au final, je peux comprendre et cest pourquoi nous avons egalement distribue des vaccins de Pfizer, a la fois dans les centres de service au volant et dans ces efforts de vaccination marathon, juste pour trouver le type de vaccin le plus souhaite. Journaliste: Vous avez dit que 20 caravanes sont pretes a etre envoyees. Maintenant, pour le moment, est-ce quI n`y a qu`une seule fonctionnelle, cellle dAfumați? Valeriu Gheorghiţă: Un tel centre sera mis en place aussi dans le cepartement dArgeș. Ce fut une periode, je vous le dis, assez difficile pour etablir des liens au niveau personnel et institutionnel entre les coordinateurs des centres et les autorites locales. Cela prend du temps et pour informer un homme, on ne peut pas lemmener: aujourdhui, vous allez vous vacciner! Nous avons besoin dinformations, de formation. Dun point de vue organisationnel, nous pouvons envoyer un tel centre a tout moment. Mais il est important que les gens comprennent limportance de la vaccination, et cela prend du temps. Cela ne peut pas etre fait du jour au lendemain. Journaliste: Mais a partir de la, nous pouvons comprendre que les autorites locales ne sont pas suffisamment impliquees. Plus precisement, que peut-on faire? Je veux dire, jai vu des maires dire meme pourquoi devraient-ils aller convaincre le monde? Pourquoi les autorites centrales ne viennent-elles pas le faire? Valeriu Gheorghiţă: Lautorite centrale, et implicitement nous, nous essayons, dans la mesure du possible, dassurer une communication et une information a la fois liees a la partie organisationnelle reelle de la campagne de vaccination et a limportance de la vaccination, mais nous devons comprendre que cest la realite. La plupart des institutions publiques ne jouissent pas dune tres grande credibilite aupres de la population. Cest pourquoi il est important dimpliquer dautres vecteurs qui jouissent dune credibilite beaucoup plus grande et qui peuvent changer les mentalites. Ce sont des leaders dopinion et sont suivis dans leurs actions par de nombreuses personnes, cest pourquoi nous avons eu des reunions, une serie de reunions, meme au gouvernement, avec des representants des associations de maires, des communes, des conseils departementaux, justement pour trouver les meilleures solutions grace auxquelles linformation peut atteindre chaque personne. Et meme au debut de la campagne de vaccination, il faut savoir que le principal defi que nous avons pris en compte fut de savoir comment linformation parvient a chaquee personne du milieu rural. Ce nest pas facile a faire, car un simple bout de papier, un depliant qui arrive, je ne pense pas que ce soit suffisant. Un segment important de la population a besoin dun autre type de message. Journaliste: Quelles seraient les solutions? Qui devrait porter le message a la porte de lhomme? Valeriu Gheorghiţă: Je crois que ce message, comme je lai dit, dans toute communaute il y a des gens qui, au fil du temps, ont maintenu et gagne cette credibilite et je crois que le maire est lune de ces personnes, les enseignants, le medecin de famille sans aucun doute, les representants des cultes religieux, le pretre, le pasteur, nous avons tous, si vous voulez, au moins un devoir moral de nous impliquer dans le contexte actuel de la pandemie, de fournir ces informations sur la base de lexpertise que nous avons, bien sûr, precisement pour creer lacces des personnes a linformation sur la base de laquelle on peut decider quoi faire. Il est temps que cette conscience civique soit peut-etre au plus haut niveau, car, contrairement aux autres programmes de vaccination, la campagne de vaccination actuelle est une campagne qui vise a nous rapprocher, a ce dont nous avons parle jusqua present. distanciation physique, nous avons parle de distanciation sociale. Nous avons la solution pour revenir ensemble a la normale. Journaliste: Bonjour. Je voulais vous demander si vous pouvez nous dire combien de personnes ont abandonne le rappel et nous parlons de tous les vaccins ici. Combien ne se sont pas presentes, en fait? Valeriu Gheorghiţă: Cest un tres petit nombre, je nai pas de chiffre en valeur absolue. Je peux vous donner lexemple du vaccin dAstraZeneca, où le taux de presentation est superieur a 95%. Donc, pour le moment, la plupart des gens se presentent pour la deuxieme dose et cela peut etre vu dans les rapports quotidiens. Bien entendu, il existe des situations medicales ou autres dans lesquelles le rappel est reporte. Cest pourquoi une analyse transversale faite aujourdhui ne montre pas necessairement que la personne ne se presentera plus au rappel, mais peut etre un report ou soit elle la fait plus tot, soit reporte ce moment pour diverses raisons. Journaliste: Et si vous pouvez nous dire quelle serait la voie a suivre pour atteindre cet objectif de 10 millions de Roumains vaccines. Valeriu Gheorghiţă: Uniquement par vaccination. Je regarde les gens qui sassoientattendent et evaluent les progres de la campagne de vaccination, et cest tres bien que cela se produise, mais nous ne devrions pas simplement attendre que celui a cote de nous aille se faire vacciner. Il faudrait que plus de personnes se font vaccinr, plus la campagne de vaccination est rapide. Pour le moment, je pense que nous avons une capacite de vaccination suffisante et quelle sera encore augmentee. Nous avons cree lacces a differentes categories de population, et nous voyons a travers la vaccination dans des centres organises par des operateurs prives, a travers des centres mobiles, des equipes mobiles, des centres de service au volant, des marathons de vaccination, limplication des medecins de famille et, a partir y compris de l`amelioration de la programmation, juste pour pouvoir se plier au desir des gens et au calendrier de chacun de se faire vacciner. Quand - et cest la situation ideale - un homme, en route vers son activite quotidienne, aura acces a la vaccination, soit il a un centre de vaccination a proximite, soit il se presente directement, sans avoir besoin de programmation, je pense qu`a ce moment-la nous pouvons dire que nous avons un acces equitable a la vaccination. Jusqua present, pour une raison liee au nombre de doses, dont nous savons quelles ont ete fournies par tranches hebdomadaires, on ne pouvait certainement pas couvrir le besoin, nous devrions avoir une organisation assez rigoureuse juste pour vacciner toutes les personnes qui ont recu la premiere dose et la deuxieme dose et dose de rappel. Il ny a eu quune seule situation dans laquelle nous avons dû reporter un plus grand nombre de personnes, ce qui sest produit dans de nombreux autres pays europeens, mais sinon nous voulons faciliter autant que possible lacces a la vaccination et je pense que de cette maniere nous pourrons atteindre cet objectif. Journaliste: Vous pouvez nous donner plus dinformations sur ce marathon de vaccination, qui peut venir et sur la vaccination sur la Place de la Constitution, vous avez dit quelle commencera jeudi. Valeriu Gheorghiţă: Si nous nous referons au marathon de Bucarest, toute personne qui na pas ete vaccinee peut se presenter directement avec la Carte d`identite pour se faire vacciner. Journaliste: Meme sil vient dune autre localite? Valeriu Gheorghiţă: Meme si elle est dune autre localite. Journaliste: Merci. Journaliste: On a parle dans lespace public des centres de vaccination organises autour des eglises. Comment se deroulent ces discussions? Valeriu Gheorghiţă: Pour le moment, nous considerons que nous avons, dans chaque departement, un nombre important de centres de vaccination, il y a aussi des places libres. Je pense que le mode de programmation est celui qui, pour le moment, si on veut, limite lacces de certaines personnes a un centre de vaccination, car il y a plusieurs facteurs, a savoir: il y a des gens qui ne peuvent pas reellement gerer la programmation plate-forme, il y a des personnes qui, par commodite, nentrent pas sur la plate-forme ou par commodite nappelant pas loperateur du centre dappels pour se programmer et, dans ce cas, la meilleure solution est de se rendre directement dans un centre de vaccination ou au centre de service au volant. Je pense que de cette maniere, nous pouvons creer un reseau integre, afin que quiconque souhaite se faire vacciner puisse le faire. Mais lorsquil sagit de mettre en place les centres de vaccination a proximite des lieux de culte, cest certainement une situation qui peut etre utile ou non. Cest une variante a laquelle nous avons reflechi et a laquelle nous reflechissons, mais cela ne doit pas etre fait aujourdhui ou en deux jours. Nous avons essaye de placer ces centres et equipes mobiles surtout dans les localites defavorisees, mais dans la mesure où nous aurons un niveau de couverture vaccinale suffisant dans ces localites ou lorsque nous naurons plus dedemandes dans ces localites, nous prendrons certainement en compte darrondir ces centres et equipes mobiles a d'autres types d'activites de vaccination. Journaliste: Si le taux de vaccination restait le meme que maintenant, combien de personnes vaccinees pourrions-nous avoir dici le 1er juin? Valeriu Gheorghiţă: Plus de cinq millions. Si nous vaccinons a ce rythme, nous atteindrons plus de cinq millions de personnes vaccinees. Journaliste: Il y a eu plusieurs propositions controversees en ligne pour promouvoir cette campagne de vaccination. Pourriez-vous envisager limplication des chanteurs de <manele> dans la promotion de cette campagne de vaccination? Cela vous a-t-il semble approprie? Vous verriez-vous faire cela? Valeriu Gheorghiţă: Cest un aspect auquel, je vous avoue, j`y ai pense. Je crois quune personne qui peut apporter un plus en termes de vaccination, peut trouver sa place dans cette approche de communication et dactivites pro-vaccination. Mais je ne pense pas quil faille attendre, si vous voulez, une decision centrale pour qu`une personne, peu importe qui elle est, soutienne la campagne de vaccination. Cela peut etre fait individuellement, cela peut etre fait sous de nombreuses formes et je ne pense pas quil devrait y avoir, si vous voulez, un cadre organise de maniere centralisee. Je crois que tous les membres de la communaute quils representent peuvent soutenir ce processus de vaccination, etant donne que nous voulons tous la meme chose a la fin, a savoir un retour a la normale, en limitant les consequences negatives de la pandemie. Je ne pense pas qu`il y ait personne heureuse de lexistence de cette pandemie et avec tant de restrictions depuis des mois, nous voulons tous nous debarrasser des restrictions, revenir a une vie normale, nous sommes tous fatigues et cest pourquoi je pense que cette approche de la communication doit etre adoptee chaque fois quune personne pense pouvoir le faire et il ne faut pas seulement des personnes tres populaires, meme la personne vaccinee est un exemple pour son entourage et le pouvoir de lexemple est important. Et de cette maniere, nous pouvons augmenter le nombre de personnes vaccinees. Valeriu Gheorghiţă: Sil vous plait, docteur. Călin Alexandru (DSU): Nous avons donc un exemple en ce sens avec le groupe Cargo, qui sest implique dans le marathon de Timişoara. Ce sont donc des chanteurs de rock. Chaque chanteur a son propre public, donc sils peuvent ajouter a la campagne de vaccination, ils sont les bienvenus. Journaliste: Le ministre de lÉducation, Sorin Cimpeanu, a parle de lintention que la où tous les enseignants sont vaccines, permette la presence physique de toute la classe aux cours. En avez-vous discute? Comme vous lavez dit, 45% des employes de leducation ont ete vaccines jusqua present. Y a-t-il de telles situations où il est de 100%, quelles ont ete les discussions? Valeriu Gheorghiţă: Je pense que nous ne pouvons pas parler de pourcentages a 100% simplement parce que certaines personnes ont des contre-indications a la vaccination. Et, de ce point de vue, je suis egalement convaincu que le pourcentage de couverture vaccinale du personnel educatif va augmenter. Je tiens a mentionner que meme en ce qui concerne cette etape speciale de vaccination qui s'adressait au personnel educatif, nous savons tres bien qu'elle s'adressait au personnel enseignant, c'est-a-dire a ceux qui etaient en contact direct avec les enfants, avec les eleves. Cest pourquoi, si nous regardons, tres probablement, le type de personnel educatif vaccine, de nombreux enseignants sont deja vaccines, mais dans toute ecole, il existe dautres categories professionnelles qui ne sont pas directement liees en contact avec les enfants. Cest pourquoi cette analyse doit etre faite, afin de voir combien denseignants de tous les enseignants existants ont ete vaccines et, bien sûr, le personnel auxiliaire est tres important, mais en termes de decision dorganiser des activites educatives, je pense quil est trop tot. Il y a des propositions, il y a des analyses qui sont en debat, meme dans le debat public. Je ne pense pas quune decision puisse etre prise pour le moment. Journaliste: Une question pour M. Andrei Baciu, secretaire dÉtat. Il y a eu une discussion sur le besoin de tests non invasifs, afin de d`etendre davantage dactivites a lecole. De quoi avez-vous discute? Le Premier ministre a declare hier soir quil sattend a ce que le ministere de la Sante, avec les autres, trouvent une solution dans la prochaine periode. Andrei Baciu: En effet, cest une variante de tests qui est utilisee dans certains pays europeens et cette variante dutilisation de tels tests en Roumanie est en cours danalyse, mais il faut trouver des options concretes et des propositions qui peuvent etre mises en œuvre, ce nest pas juste une chose de remplacement. Nous travaillons donc sur lanalyse et les experts viendront, en ce sens ils decideront dans la prochaine periode. Journaliste: Vous avez dit a propos de la vaccination dans les hopitaux non COVID pour les malades chroniques, qu`il y en a beaucoup hospitalises la-bas. Comment cela se passera-t-il, comment cela se deroulera-t-il? Peut-etre que certains ont des contre-indications sils sont a lhopital. Comment voyez-vous les choses? Valeriu Gheorghiţă: De toute evidence, seules les personnes eligibles seront vaccinees, celles qui nont pas de contre-indications. Cest actuellement au stade de projet que le materiel qui reglemente lactivite de vaccination dans les hopitaux non COVID, mais en principe nous voulons avoir une ou plusieurs equipes de vaccination a preparer dans chaque hopital et assurer chaque jour la vaccination des personnes hospitalisees au lit et qui, de toute evidence, souhaitent et expriment leur consentement a se faire vacciner. Les doses sont recues au niveau de lhopital. Tout comme la vaccination contre la grippe, elles sont reparties par sections, en fonction du nombre de personnes recherchees, les equipes deja formees vont, vaccinent et cest ainsi que nous voulons que cette activite fonctionne. Journaliste: Dans environ deux mois, il y aura mois ecoules depuis que les premieres personnes ont ete vaccinees en Roumanie. Étant donne que Pfizer recommande desormais une troisieme dose pour une efficacite accrue sur les nouvelles souches, ainsi que le fait que lon parle actuellement de six mois de protection vaccinale, quand on peut voir une revaccination de ceux qui ont ete vaccines parmi les premiers? Valeriu Gheorghiţă: Je voudrais apporter une clarification: il ny a pas de decision prise au niveau des experts, au niveau international, concernant la necessite de la troisieme dose. Cest une analyse qui est en cours en ce moment. Il est particulierement important de disposer de donnees de securite et dimmunite et de tolerance pour la troisieme dose, et cette variante est prise en compte etant donne que nous parlerons dune augmentation insuffisante de la prevalence des cas de COVID-19 en raison dune infection par dautres variantes virales. couverts par les vaccins actuels. Les donnees sur lefficacite des vaccins montrent une persistance de la reponse protectrice dau moins six mois, nous en parlerons probablement beaucoup plus tard, mais nous devons recevoir plus dinformations au fur et a mesure que le temps secoule de la vaccination des personnes, mais ce nest pas une decision ferme, cela na pas ete etabli. Il y a des analyses et cest tres bien quelles existent, precisement parce que nous avons besoin de donnees scientifiques pour etayer toute autre recommandation a partir de maintenant. Journaliste: Une question pour M. Andrei Baciu egalement. Étant donne que la vaccination avec AstraZeneca a diminue en Roumanie, allez-vous envisager de nouvelles tranches de don pour dautres États, comme la Republique de Moldavie? Andrei Baciu: Ce sont des problemes distincts. Tout d'abord, l'action menee par la Roumanie a l'egard de la Republique de Moldavie est partie d'une promesse faite par le president Klaus Iohannis au president Maia Sandu. Nous devons egalement tenir compte des conditions epidemiologiques en Republique de Moldavie. Cest une question. Sagissant dun eventuel excedent de doses de vaccins produites par AstraZeneca, il sagit dun probleme europeen, valable pour tous les États membres de lUnion europeenne et qui est en cours danalyse. Mais ce que je peux vous dire pour le moment, cest que pour tous les contrats existants il y a aussi cette clause, de don ou de revente, par la suite, de tout type de vaccin a dautres pays tiers ou a diverses organisations, comme on le sait, des pays europeens et du nord-americains ont principalement eu acces a un nombre de doses du vaccin plus eleve, mais le reste de la population mondiale, au niveau de cette population, il y a encore une forte demande. Journaliste: Le ministre de la Culture a precise quil avait eu une rencontre avec vous concernant lorganisation du centre de vaccination a la Bibliotheque nationale. Est-ce que ce sera un centre dedie a limmunisation du secteur culturel? Valeriu Gheorghiţă: Quiconque souhaite se faire vacciner peut se rendre a cet endroit qui represente evidemment laire culturelle de la Roumanie. Journaliste: Merci et encore une question, etant donne que vous prenez de plus en plus de mesures pour la programmation directe, tenez-vous compte du fait que dans un proche avenir, il y aura plus de programmation utilisant la plate-forme? Valeriu Gheorghiţă: Bien sûr. Il y aura des moyens complementaires. La plate-forme existera pour ceux qui souhaitent obtenir une place dans un centre de vaccination, car, lorsque nous planifions via la plate-forme, nous avons theoriquement la certitude qu`on sera vaccine le jour prevu. La presentation directe ne donne pas forcement cette certitude, en ce sens que si l`on a 50 places libres, les personnes qui se presenteront dans les 50 places seront vaccinees, si plus de personnes viennent elles peuvent se faire vacciner sil y a des doses, mais s`il n`y a pas de doses ne peuvent pas etre vaccinees et puis il y a des gens qui preferent encore la methode de programmation de la plateforme. Donc, elles ne s` exclusent pas, ells sont complementaires. Journaliste: Je voulais vous demander sil y a une estimation du nombre de personnes qui pourraient etre vaccinees par les cabinets de medecins de famille? Valeriu Gheorghiţă: Nous sommes partis dune estimation quotidienne moyenne denviron 5 a 10 personnes par jour, ce qui signifie une moyenne denviron 30.000 personnes par jour. Cependant, je voudrais mentionner ici que chaque medecin de famille fait son propre programme de vaccination, cest-a-dire quil y aura des medecins qui prefereront vacciner tous les jours, ou quil y aura des medecins qui prefereront ne vacciner que certains jours. Je pense quil serait preferable de faire une analyse hebdomadaire, car les doses sont reparties sur une periode dune semaine ou deux. Nous assurons actuellement pendant une semaine, car nous avons commence avec le vaccin Johnson and Johnson et nous navons pas assez de doses pour fournir les doses necessaires pendant deux semaines. La moyenne est donc denviron 30.000 personnes, mais cela peut varier. Journaliste: Vous avez repondu indirectement a ce que je voulais vous demander. Si vous pouvez nous dire, a partir du 4, combien de medecins de famille participeraient a la vaccination? Et si vous pouviez nous dire, comment les patients savent-ils si leur medecin est implique dans ce programme, sils ont acces a la vaccination et aussi dautres personnes qui ne sont pas des patients de ces medecins et eventuellement combien de medecins de famille ont ete vaccines jusqua present? Valeriu Gheorghiţă: En ce qui concerne le nombre de medecins de famille qui seront impliques, au moins dans la premiere etape, il s`agit de 3.080 medecins de famille qui ont exprime leur volonte de participer a cette campagne de vaccination, mais je veux vous dire quil y a un nombre beaucoup plus grand de medecins de famille qui sont deja impliques dans les centres de vaccination, qui fonctionnent actuellement, et cest lune des raisons pour lesquelles nous avons ce nombre de medecins de famille. Il est tres probable que le nombre de ceux qui seront vont vacciner voudront simpliquer et sera plus eleve au cours de la prochaine periode. En ce qui concerne linformation des patients concernant la possibilite de se faire vacciner par le medecin de famille, je crois ici que la collaboration habituelle que chaque personne a avec son propre medecin de famille, de cette maniere peut avoir acces a cette information y compris une autre personne pour se se faire vacciner dans le cabinet dun medecin de famille sur la liste duquelle la personne respective ne se trouve pas, je pense que cela devrait etre etabli avec les autres medecins de famille, mais je ne vois pas necessairement cela comme un probleme a cet egard. Journaliste: Savez-vous combien de medecins de famille ont ete vaccines jusqua present? Valeriu Gheorghiță: Il y avait un pourcentage de plus de 80%, je peux vous le dire. Des le debut, lorsque nous avons evalue lintention de vacciner, il y avait une difference ... et cela sapplique dans tout le systeme medical, plus le nombre de medecins vaccines est eleve et en ce qui concerne les assitantes, les infirmieres, le nombre de brancardiers, le pourcentage de la couverture de vaccin est legerement inferieur, mais superieure a 80% Journaliste: Vous avez egalement dit quil y aurait 13.500 effets adverses, vous avez dit plus tot. Valeriu Gheorghiță: Oui, sur pres de 5 millions de doses administrees. Journaliste: Oui, oui, oui. La question serait de savoir si vous pouviez detailler le pourcentage de ces effets secondaires, cest-a-dire quel type de vaccin. Valeriu Gheorghiță: Bien sûr, nous avons un rapport sur chaque type de vaccin: pour la societe Pfizer, pour le vaccin COVID-19 de Pfizer, il y a un taux de declaration de 1,7 cas pour 1.000 doses administrees, pour Moderna - 3,2 cas d`effets pour 1.000 doses administrees et pour AstraZeneca 10,9 effets adverses pour 1.000 doses administrees. Je tiens a mentionner que le nombre deffets adverses rapportes pour le traitement de rappel par AstraZeneca est significativement plus faible par rapport a la premiere dose. Pratiquement, on parle chaque jour de quelques cas, de quelques dizaines de cas deffets adverses a partir dun grand nombre de doses administrees. Journaliste: Et pour M. Baciu, vous parliez de 30 entreprises privees deja impliquees. Quels sont les criteres quune entreprise privee doit respecter? Y a-t-il un nombre limite demployes ou demplacements ou sil existe de tels criteres? Andrei Baciu: Il y a une instruction que nous avons elaboree et que nous avons communiquee la semaine derniere, nous avons egalement eu une reunion avec les representants de diverses chambres de commerce et dautres organisations qui representent lenvironnement prive, a travers laquelle nous avons essaye de transmettre tous ces details a tous les entreprises, pratiquement, par la volonte de dynamiser lactivite de vaccination en milieu prive, evitant ainsi lapparition depidemies, ce qui conduirait a une discontinuite de lactivite economique. En general, les regles sont les memes que pour les centres classiques. Il ny a quune seule difference importante, que pour les entreprises qui nont pas de personnel medical et qui nont pas acces au personnel medical, la vaccination se fera avec des equipes mobiles dans les centres de vaccination. Toute cette activite est geree par les services de sante publique de chaque departement, y compris la programmation et la planification des ressources humaines pour toutes les entreprises qui souhaitent faire cette activite. Journaliste: Mais y a-t-il un nombre minimum demployes embauches quelles devraient avoir? Je ne sais pas, 100, 500, 1.000. Andrei Baciu: Non, non, non. Toutes les entreprises qui souhaitent vacciner leur personnel peuvent le faire. Journaliste: Nous avons deja de nombreuses facons de se faire vacciner, et pourtant nous navons eu que quelques jours au cours desquels nous avons depasse les 90.000 personnes vaccinees en une journee, meme si la capacite, dites-vous, est de 120.000. Je voulais que vous nous disiez pourquoi nous ne franchissons pas ces seuils, que vous appelez ainsi, et si vous pensez que nous pourrions atteindre 150.000 personnes vaccinees par jour dans un proche avenir. Valeriu Gheorghiță: Jeviterais de parler de certains objectifs numeriques, du moment que nous parlons de personnes qui veulent se faire vacciner. Lactivite de vaccination reste une activite medicale. Ici, je pense que cest un processus dynamique, qui varie de jour en jour, de periode en periode et je pense que nous avons chacun vecu, quand nous avons dû prendre une decision medicale, entre plusieurs decisions, aujourdhui nous voulons faire, demain nous ne voulons pas, nous planifions, nous annulons le rendez-vous et ainsi de suite. Cest pourquoi nous ne pouvons pas parler en nombres mathematiques, en nombres exacts. Il est important de faciliter l'acces a la programmation, d'avoir une capacite de vaccination suffisante, mais, oui, je peux confirmer que cette etape n'a pas ete atteinte, ce que nous avons communique en raison de la diminution de la credibilite du vaccin de la societe AstraZeneca. Je vous rappelle que nous parlons de pres de 300 cabinets de vaccination pour le vaccin AstraZeneca, ce qui signifie environ 30.000 personnes vaccinees chaque jour, ce qui nest pas le cas, il s`agit de pres de 10.000 personnes vaccinees pour le moment, avec la dose 1 et le rappel. Cest lune des principales raisons et lorsque nous avons fait ces estimations, en fevrier, avant de commencer la campagne de vaccination avec ce vaccin, bien sûr, nous parlions de certaines estimations et nous avons toujours insiste sur ces choses, quil y a des estimations qui peuvent changer, on voit, dune periode a lautre, en fonction de la facon dont les informations et les donnees apparaissent. Mais le bon cote, de notre point de vue, est lie au fait que nous avons suffisamment de doses des autres types de vaccins pour pouvoir assurer notre objectif datteindre limmunite de groupe, justement pour pouvoir avoir, dun point epidemiologique de vue, un controle beaucoup mieux et de pouvoir facilement, facilement lever des restrictions, pour revenir reellement a la normale. Journaliste: Vous nous avez dit qua lheure actuelle, nous avons un million et demi de personnes qui sont deja programmees et si vous pouvez nous dire combien de temps elles seront vaccinees, pour quelle duree elles sont programmees. Valeriu Gheorghiţă: Elles le sont pour une periode de plusieurs semaines, selon la duree du rappel. Il y a des gens qui, sils sont vaccines avec la premiere dose de Moderna aujourdhui, feront le rappel dans 28 jours, donc, encore une fois, cest pour la prochaine periode de temps. On parle de plus de 250.000 personnes a la dose 1, voire pres de 300.000 au 30 avril, ce qui nous porte a croire que dici la fin de ce mois, nous devrions avoir au moins 3,3 millions de personnes vaccinees avec au moins une dose et nous voulons, bien sûr, augmenter le taux de vaccination dans un proche avenir. Mais il ne s'agit pas seulement de notre volonte, il s'agit de la disponibilite de tous ceux qui veulent se faire vacciner. Bien sûr, ici, nous devons creer des moyens pour quune personne se fasse vacciner tres facilement. Journaliste: Et encore une question, si vous me le permettez: la vaccination a-t-elle commence dans les prisons et si cela sest produit, dites-nous si vous savez combien de personnes ont ete vaccinees jusqua present? Valeriu Gheorghiţă: Oui. Je peux vous dire qu`il s`agit denviron 20.000 personnes privees de liberte en Roumanie. Lors dune evaluation de lintention de vaccination, environ 10.000, donc pres de 50% voulaient se faire vacciner et le sont deja, je peux vous dire que demain les equipes mobiles se deplaceront au penitencier de Rahova, où environ 1.000 personnes seront vaccinees. Bien sûr, pas tous le meme jour, mais il y a environ 1.000 personnes qui ont exprime ce desir de se faire vacciner. Au niveau national, il y a probablement plusieurs milliers de personnes deja vaccinees, il y a deux ou trois semaines il y en avait pres de 1.000 deja vaccinees. Cest un rythme qui est en cours et la vaccination de ceux qui le souhaitent sera assuree dans peu de temps. Non, ce nest pas un tres grand nombre, on parle de 10.000 personnes. Journaliste: Merci. Journaliste: Une precision, sil vous plait. Le niveau de participation des medecins de famille nest-il pas faible? On parle dun quart dentre eux, 3.000 sur 12.000. Valeriu Gheorghiţă: Cela depend du point dont nous evaluons ce nombre, a savoir, nos confreres medecins de famille sont deja impliques dans des centres de vaccination fixes, ils ont egalement une dette envers les patients quils ont sur leurs propres listes, ils sont impliques a surveiller les patients atteints dune infection par le SARS-CoV-2 qui sont a domicile, fournissant des soins primaires et des soins aux personnes atteintes de maladies chroniques pour lesquelles nous savons que pendant cette periode, ils ne se sont pas frequemment adresses asux services hospitaliers.. Cest donc un effort extremement important et cest pourquoi japprecie vraiment le desir de mimpliquer, meme si on parle dun plus petit nombre de personnes. Toute personne finalement vaccinee est une personne qui sera protegee de cette infection. Et je pense que dans la prochaine periode, je le repete, le nombre de medecins de famille qui participeront a cette campagne augmentera, mais cest une campagne qui se deroule progressivement et je pense quil est important que toute personne en soit convaincue quand elle souhaite y participer. Journaliste: Jai aussi une question sur les medecins de famille, si possible, sil vous plait. Vous avez dit que les doses avaient deja commence a etre distribuees aux medecins de famille ... Valeriu Gheorghiţă: La distribution commence aujourdhui, je ne sais pas si elle arrive aujourdhui, car la distribution se fait au niveau des centres regionaux, plus tard elle atteint la Direction de la Sante Publique et plus tard le cabinet du medecin de famille. Il est important que le 4 puisse la vaccination. Journaliste: Et nous parlons seulement du serum Johnson and Johnson? Valeriu Gheorghiță: Nous n`avons distribue que de Johnson and Johnson pour le moment. Journaliste: Merci. Journaliste: Jai une autre question, sil vous plait, pour vos collegues du STS. Le Ministre de la Culture declare aujourdhui que lors de louverture de ces evenements a lOpera national, au Theatre national, vous aurez des discussions pour voir comment les certificats de vaccination peuvent etre verifies, afin que personne n`en presente des contrefaits. Comment cela a-t-il pu arriver? Adrian Singheorghe: Je peux vous confirmer que nous avons entame des discussions avec les representants du Ministere de la Culture pour trouver des solutions a cette situation. Nous etudions toujours. Nous venons de commencer avec ce ministere et bientot nous trouverons une solution technique. Andrei Baciu: Sil ny a plus de questions, merci beaucoup et bonnes vacances. Journaliste: Javais encore /.../ Andrei Baciu: Sil vous plait. Journaliste: Je voulais vous demander: dans la situation où, eh bien, cest un scenario plus noir, si je peux lappeler ainsi, dans la situation où nous ne nous debarrasserons pas de cette pandemie cette annee, nous natteindrons pas cet objectif de 70% de la population totale vaccinee que se produira pratiquement lannee prochaine? Est-ce quon recommence la strategie de vaccination, est-ce que ceux qui ont deja ete vaccines en debut dannee recevront a nouveau une autre premiere dose? Valeriu Gheorghiţă: Cest une tres bonne question. Certes, si nous ne vaccinons pas suffisamment de personnes, nous ne pourrons pas obtenir limmunite de groupe il y a une cause directe de cause a effet: si nous ne nous faisons pas vacciner, nous ne pourrons pas obtenir limmunite de groupe. Quant a la possibilite de prolonger les campagnes de vaccination pour une periode plus longue, tout peut bien sûr etre envisage, juste pour assurer la sante des gens, mais jespere qua la fin nous serons tous conscients de limportance de ce moment. Il est temps pour une vraie solidarite, pas seulement declarative, a travers laquelle nous pouvons, a la fin, revenir ensemble a ce que nous voulons et a ce qui nous a manque tout au long de cette periode et de toute facon nous aimerions regarder les choses, la seule voie a travers laquelle nous pouvons atteindre cet objectif grace a la vaccination. Sinon, toutes les mesures restrictives ne feront que maitriser levolution dune pandemie, mais on aura la meme masse de population receptive a linfection. Autrement dit, au moment où l`on leve les restrictions, apres un certain temps, nous reviendrons au meme point d`où nous sommes partis, car les gens seront tout aussi receptifs car ils ne seront pas vaccines. Cela ne se produit pas en restant a la maison. La population est immunisee par vaccination et nous parlons ici dune immunisation durable. Il existe de plus en plus detudes montrant quil existe des differences notables entre la reponse immunitaire apres vaccination et la reponse immunitaire apres infection naturelle, en ce sens quapres vaccination, il existe des anticorps diriges contre ce fragment de la proteine Spike du virus, qui se lie aux recepteurs; mais cela ne se produit pas pour un grand pourcentage apres la maladie naturelle, cest pourquoi il y a ce risque de reinfection et cest pourquoi il est important de se faire vacciner precisement parce que le niveau de protection que nous obtenons est beaucoup plus eleve quapres la maladie naturelle. Journaliste: Si vous me permettez une autre question tres courte. Avons-nous entame de nus aussi des demarches pour le certificat de vaccination vert? Valeriu Gheorghiţă: Oui. Journaliste: Pouvez-vous nous dire de quoi il sagit? Andrei Baciu: Cest une approche commune de plusieurs institutions - le Ministere de la Sante, le Ministere des Affaires Interieures, Ministere des Affaires Etrangeres, l`INSP et le STS; cest une approche europeenne et la Roumanie a tout commence depuis un certain temps ... eh bien, cest un processus de preparation plus large, il y a des problemes techniques sur lesquels il faut travailler. Journaliste: Merci. Journaliste: Une precision, sil vous plait: parlons-nous de ce certificat de vaccination vert, approuve au niveau de lUnion europeenne? Sera-t-il possible de discuter dun certificat a utiliser en interne? Valeriu Gheorghiţă: Cela na pas ete discute. Nous parlons du certificat vert utilise au niveau europeen. Merci beaucoup. Journaliste: Y a-t-il a une date limite pour lui, cest-a-dire, je ne sais pas, un horizon temporel en termes de ... ? Valeriu Gheorghiţă: Je pense que nous parlons de juin, si je ne me trompe pas. Andrei Baciu: La date limite est prise au niveau europeen, il y a des discussions avec tous les États membres. Nous sommes alignes, nous sommes sur la carte ... ce que font les autres États members. Journaliste: La date limite, en effet, est debut juin, mais il y a eu quelques États qui ont demande six semaines pour pouvoir harmoniser les systemes dont ils disposent actuellement avec le systeme europeen, qui sera mis en pratique. Andrei Baciu: Bonnes fetes! Bonne sante! 2021-04-27 15:43:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_dscf9142.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu, alături de președintele României, Klaus Iohannis, și ministrul apărării naționale, Nicolae Ciucă, la campania „Alături de veterani”Știri din 27.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-premier-ministre-florin-citu-a-participe-avec-le-president-de-la-roumanie-klaus-iohannis-et-le-ministre-de-la-defense-nationale-nicolae-ciuca-a-la-campagne-aux-cotes-des-anciens-combattants2021-04-27 15:30:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_5353.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la consultări cu prefecții, în sistem onlineȘtiri din 27.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-eu-des-consultations-en-ligne-avec-les-prefets Declarations du Premier ministre Florin Ciţu lors des consultations avec les prefets Florin Cițu: Merci, Monsieur le Ministre. Tout dabord, je voudrais vous remercier pour la maniere dont vous avez gere depuis notre derniere reunion cette periode au cours de laquelle nous avons eu de nouvelles restrictions. Vous savez tres bien que lors de la derniere reunion je vous ai dit que nous devons tous nous impliquer pour surmonter cette troisieme vague et meme les prefets, sous-prefets, representants du Ministere des Affaires Interieures se sont impliques et ont fait passer cette periode sans incident et je vous en remercie. Maintenant, concernant la pandemie, nous sommes dans une pente decroissante de cette troisieme vague et nous devons consolider cette periode, il faut donc encore etre vigilant, cette vague trois nest pas encore passee, mais il est clair que ce qui etait plus difficile est passe et il a compte beaucoup la maniere dont vous avez aide au respect des regles. Il est vrai qua ce moment nous avons un week-end important a venir, un week-end au cours duquel nous celebrons Paques, mais aussi le traditionnel 1-2 mai ferie, dans lequel les citoyens roumains sont libres et partent en mini-vacances. De notre point de vue, les choses sont simples. Rien na change, nous avons les memes regles: masque, distance sociale, desinfectants. Toutes les activites doivent tenir compte des regles en vigueur. Je suis sûr que, comme vous avez reussi a gerer la periode jusqua present, vous ferez egalement du tres bon travail ce week-end. Mais maintenant jen profite pour etre ici aujourdhui et je ne veux pas parler uniquement de ce week-end, il faut aussi parler de la campagne de vaccination, qui nous sort de la pandemie et nous ramene a la normale. Jai eu une discussion avec les elus locaux, avec les maires des municipalites, des communes, des villes, avec les presidents des conseils departementaux et ce que je leur ai egalement demande a sy impliquer et jaimerais vous le demander a vous egalement. Je pense quil est important de travailler avec les maires, avec les DSP, et je vous dis ce que je leur ai dit, jaimerais voir autant que possible de manifestations de vaccination dans les municipalites, dans les villes, chaque week-end. Nous devons accelerer cette campagne. Timisoara a donne un tres bon exemple. Nous avons deja deux centres de vaccination au volant, un a Cluj et un a Deva. Nous avons egalement ouvert des centres de vaccination mobiles, nous avons les doses necessaires. Nous devons pousser la campagne de vaccination dans toutes les regions de Roumanie et il est important que vous vous impliquiez au niveau des prefectures et des institutions etatiques. Cest pourquoi, apres ce week-end - et nous nous concentrons pour passer un bon week-end - nous devons consacrer toutes les ressources dont nous disposons a une campagne de vaccination reussie, et je le dis a chaque fois: ce nest pas une simple facon, un objectif. de ce gouvernement pour avoir une campagne de vaccination reussie, c`est la seule solution pour revenir a la normale et nous devons tous nous impliquer. Pour notre part, vous avez deja vu le secteur prive sy impliquer, il propose aussi des solutions. Cest a nous tous de revenir a la normale le plus tot possible, le plus rapidement possible, et contrairement a ce que je vois, et je vois des opinions pessimistes, je suis optimiste. Nous avons les doses, je sais que les Roumains veulent revenir a une vie normale dans laquelle ils peuvent partir en vacances, et aux concerts, aux restaurants et theatres, sans masque, etre avec leurs proches. Donc, nous offrons les ressources, nous rendons les ressources disponibles, et, bien sûr, les Roumains seront vaccines, cela depend aussi de nous. Cetait le message daujourdhui, monsieur le ministre. Je vais maintenant examiner le travail que vous avez fait et, comme je lai dit, je vais quitter la conference a 13h10. Merci! 2021-04-27 13:21:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_5017.jpgMesajul premierului Florin Cîțu cu prilejul Zilei Forțelor TerestreȘtiri din 23.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-florin-citu-a-l-occasion-de-la-journee-des-forces-terrestres Aujourdhui, nous celebrons la Journee des forces terrestres de Roumanie, une journee consacree aux militaires et a tout le personnel civil du plus grand corps de lArmee roumaine. Ce sont des gens que jadmire et que nous devons remercier pour le grand professionnalisme et la responsabilite dont ils font preuve dans tout ce quils font pour assurer la capacite defensive du pays et pour nous representer avec honneur dans les missions quils menent avec les partenaires internationaux de la Roumanie. De plus, ils sont toujours aupres des gens dans des moments difficiles, comme ils lont prouve dans diverses actions et en soutien aux Roumains touches par la pandemie. Independamment des specificites de leurs missions, les personnes des structures des Forces terrestres ont rempli leur devoir avec serieux, devouement et courage, a linstar de leur patron spirituel le Saint Grand Martyr Gheorghe, porteur de la victoire dans la tradition chretienne, que nous celebrer toujours aujourdhui. Je les felicite pour tout leur travail dans les missions quils menent dans le pays ou a letranger et je leur souhaite encore plus de succes. Je tiens aussi a souhaiter Joyeux anniversaire, sante et realisations a tous les Roumains qui celebrent aujourdhui leur jour de fete. Florin Cițu, Premier ministre de la Roumanie 2021-04-23 10:14:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-23-10-14-33big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Florin Cîțu la reuniunea Comitetului interministerial pentru revenirea României la normalitate începând cu 1 iunie 2021, în contextul pandemiei de COVID-19Știri din 22.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-florin-citu-a-la-reunion-du-comite-interministeriel-pour-le-retour-de-la-roumanie-a-la-normale-a-partir-du-1er-juin-2021-dans-le-contexte-de-la-pandemie-covid-19Florin Ciţu: Bonjour! Aujourdhui, nous avons eu une reunion, la reunion du Comite interministeriel pour le retour a la normale de la Roumanie a partir du 1er juin. Cest, en fait, la premiere etape, une reunion que jattendais depuis un an, car lorsque nous sommes entres dans letat durgence lannee derniere, il etait complique de voir ce scenario: comment nous allons revenir a la normale. Et aujourdhui, nous pouvons voir comment nous reviendrons a la normale. Cest pourquoi nous avons ce Comite interministeriel pour preparer la premiere etape, la premiere partie. Le 1er juin ne signifie pas que nous sommes completement revenus a la normale, mais cela signifie un premier pas, un pas important. Jai dit qualors nous pouvons le faire, si nous avons pres de 35% de la population vaccinee. Cest donc a nous, comme cela a ete fait jusqua present, de revenir a la normale. Ce fut une reunion où a ete approuve le reglement, une reunion où jai dit a mes collegues comment je pense quils devraient fonctionner. Chaque ministere presentera au comite des propositions dont il discutera dabord avec ses secteurs subordonnes. Ce sont tous des ministeres car tous les ministeres ont pris cette annee toutes sortes de mesures qui ont affecte lactivite des secteurs quils surveillent, qu`ils gerent. Bien sûr, le Ministere de la Sante, le Ministere des Affaires Interieures sont la car toutes ces mesures devront etre discutees avec le Ministere de la Sante et le Ministere des Affaires Interieures et devront etre filtrees. Ce fut une reunion ou une rencontre que nous attendions depuis un an et qui nous donne de lespoir. (...) Nous commencons a penser a un retour a la normale. Jai dit a mes collegues quil est prevu dans le reglement de se reunir chaque semaine, mais quils peuvent avoir des reunions extraordinaires a tout moment et je les encourage a se reunir a tout moment, afin que nous puissions avoir des solutions sur la table des que possible a presenter au public pour pouvoir preparer ce retour a la normale, la premiere phase du retour a la normale a partir du 1er juin. Je sais que je le dis plusieurs fois, mais cest a nous de decider. Une campagne de vaccination reussie apporte egalement la normalite en Roumanie. Ce fut ce qu`on a discute aujourdhui au cours de cette reunion. Une question a la fois, si possible. Merci. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, concretement, que se passera-t-il a partir du 1er juin? Vous avez parle dun assouplissement, le President a dit que vous pourriez plutot presenter un plan de mesures. À quoi les Roumains devraient-ils sattendre? Florin Ciţu: Le President a raison, moi aussi j`ai raison. Oui, cest un plan daction qui montre comment nous reviendrons a la normale. Nous ne reviendrons pas a 100% le 1er juin, cest clair, mais nous montrerons une premiere etape, ce que nous pouvons faire quand nous avons un taux de vaccination de 35% et ensuite nous pourrons discuter des prochaines etapes. Mais, vous voyez, cest une conditionnalite et je le dis a chaque fois: ca narrive pas sans vaccination! Ainsi, le retour a la normale ne peut se faire sans vaccination! Cest la seule solution. Nous avons ete emprisonnes lannee derniere pendant deux mois et nous ne sommes pas revenus a la normale. Ce nest donc pas la solution. La solution est de se faire vacciner. Journaliste: Bonjour! Nous comprenons que le Plan national de relance et de resilience devrait etre modifie afin detre approuve par la Commission europeenne. Les projets dirrigation ainsi que les projets dinfrastructure ne seraient pas acceptes par la Commission. Si vous pouvez nous dire a quoi cela ressemblera et quadviendra-t-il de ces projets? Florin Ciţu: Le ministre des investissements et projets europeens y a ete la la semaine derniere. Il y a une negociation. Nous avons presente un plan, la Commission europeenne a fait des commentaires, nous sommes de retour. Je ne dirais pas que la Commission europeenne a refuse quoi que ce soit, parce que ce n'est pas vrai, cela ne peut pas arriver. Je pense quil sagit de peaufiner, de remodeler ce que nous avons dans le plan de relance et de resilience pour quil corresponde exactement aux modeles que la Commission europeenne prend en compte. Je ne vois aucun probleme a cet egard. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, si vous me permettez deux questions. Tout dabord, si vous etiez au courant de la situation grave des cancereux, je veux dire ce qui se passe a lInstitut doncologie, les medicaments manquent. Le nouveau ministre pretend quil va ouvrir une enquete a cet egard. Si vous en avez ete informe? Il semble que lancien ministre de la Sante etait au courant de laffaire et que rien na ete resolu. Si vous en avez ete informe et sil y a un besoin supplementaire de la part du gouvernement, une intervention a cet egard, compte tenu de la situation desesperee des patients atteints de cancer? Et la deuxieme question, concernant les decisions du Comite national pour les situations durgence que vous coordonnez, si la Grece etait inscrite sur la liste jaune, les Maldives egalement et si la Republique de Moldova a ete supprimee? Merci! Florin Ciţu: La reunion du CNSU est en cours, nous communiquerons par la suite. Concernant la situation au Ministere de la Sante, nous attendons les conclusions que le ministre aura, apres quoi nous les rendrons publiques. Journaliste: Mais saviez-vous la situation la-bas? Avez-vous ete informe par lancien ministre de la Sante? Florin Ciţu: Attendons les conclusions. Ce sont des informations que nous avons tous maintenant et nous attendons les conclusions, pour voir quand elles lont ete, qui savait et ensuite nous les presenterons en public. Journaliste: Bonjour! Je voulais vous demander si vous envisagez une proposition, qui pourrait etre faite dans les semaines a venir, concernant la reouverture de restaurants bases sur des tests, ainsi que la reprise devenements prives, egalement bases sur des tests rapides ou PCR, dans le cadre de ces mesures de relaxation? Merci. Florin Ciţu: Toutes les propositions seront discutees dans ce Comite interministeriel, cest le role de ce Comite interministeriel. Je pense que pour la prochaine periode, nous ne pouvons parler que des essais pilotes, des evenements pilotes, des situations pilotes, nous ne pouvons pas parler dans la prochaine periode de rouvrir completement un secteur ou un autre. Mais je suis ouvert a toutes les propositions, je veux les voir, elles seront sur la table du Comite interministeriel et nous prendrons tous ensemble une decision en la matiere. Journaliste: Vous avez parle de tests pilotes. Pouvez-vous nous donner des exemples qui pourraient etre rouverts plus tot, a titre de test? Florin Ciţu: Je voudrais que tout soit rouvert plus tot, mais je pense quil y a des propositions en ce moment au Ministere de la Culture - je sais que des tests pilotes sont en cours pour le Theatre national et lOpera roumain. Nous verrons a quoi ils ressemblent a la fin. Journaliste: Et avec le masque que se passe-t-il, est-ce quon y renonce? Et quand? Florin Ciţu: Apres avoir ete vaccines, nous abandonnerons le masque. Journaliste: Le 1er juin? Florin Ciţu: Le 1er juin, il est un peu tot pour abandonner le masque, il ny a que 35% de personnes. Nous devons penser a abandonner le masque apres avoir atteint cet objectif de 10 millions de citoyens vaccines. Jusque-la, cela na pas de sens de parler dune telle chose. Journaliste: Une information assez controversee est apparue dans lespace public, la nomination de Romulus Burlacu a lInspection dÉtat des Constructions. Dapres la documentation, nous decouvrons quil a eu des problemes avec lAgence nationale pour lintegrite, en faisant signer avec lÉtat des contrats avec une societe dont il etait actionnaire, et, bien sûr, pendant trois ans, il na pas ete autorise a exercer des fonctions publiques. Si vous pouvez nous dire si vous connaissiez sa situation et si vous pouvez lexpliquer. Florin Ciţu: Je pense que M. Burlacu est deja venu expliquer sa situation, je pense quil a egalement donne un communique. La decision a ete annulee et pour le moment, il n`y a pas de decision finale, le processus est en cours de reexamen, pour autant que je sache. Journaliste: Bonjour, M. le Premier ministre! En plus de mon collegue, je voudrais parler des gens controverses au sein du gouvernement, et je fais reference ici au secretaire general adjoint du Ministere de la Sante. Jai vu votre declaration hier. La question est: faut-il reorganiser, supprimer un poste pour eliminer une personne? Et je parle aussi de Mme Elena Petrașcu, que vous avez amenee au SGG. Qu`est-ce qui recommande Mme Petrascu? Merci. Florin Ciţu: Eh bien, vous voyez? Rien du tout ne la recommandee, elle vient de quitter le poste de secretaire general du Ministere de la Justice et est venue ici, cest ca le probleme, jen ai quelque chose. Rien ne l`a recommandee de venir au gouvernement, mais lorsque je lai transferee du Ministere de la Justice, elle est devenue automatiquement inspecteur du gouvernement. Journaliste: Correct. Vous avez signe ce decret. Quels etaient les arguments? Florin Ciţu: Et puis jai dit quil est beaucoup plus facile, si nous avons des gens avec des problemes, de supprimer le poste. Vous savez tres bien que cest cette personne-la du Ministere des Finances qui a decide de collaborer avec la Securitate, lannee derniere, jai reorganise le Ministere des Finances et son poste a ete aboli, ce poste quil occupait, a ete deplace en dessous, bien sûr, ceci en reorganisation, mais jai fait tout ce que je pouvais. Cela peut donc se faire par reorganisation, si nous le voulons. Si nous ne les deplacons que dun cote a lautre, nous ne resoudrons rien sil y a des gens qui ont des problemes. Journaliste: Envisagez-vous detablir des regles claires? Je veux dire, devrions-nous eviter de telles situations a partir de maintenant? Florin Ciţu: Nous pouvons le faire en modifiant le Code administratif. Si nous avons des gens qui ont la decision d`avoir collabore avec la securite, oui, nous pouvons le faire. Journaliste: Merci. Journaliste: Bonjour! Monsieur le Premier ministre, lecole rouvrira le 4 mai. Comment cette reouverture des ecoles se fera-t-elle? Le gouvernement roumain fournira-t-il les tests non invasifs demandes il y a un mois par le ministre Sorin Cimpeanu? Florin Ciţu: Il y a eu une discussion aujourdhui, dans ce Comite, seulement de maniere indirecte. Le Ministere de la Sante et le Ministere de lÉducation analyseront la situation et la maniere dont les enfants retourneront a lecole apres le 4 mai. Journaliste: Les tests non invasifs, demandes par le ministre Cimpeanu, seront-ils fournis jusquau 4 mai? Florin Ciţu: Allons voir quelles sont les conclusions des deux ministeres et ensuite nous communiquerons publiquement. Journaliste: Est-il possible que jusqua ce que nous atteignions ce cap de 10 millions de vaccines, de faire des tests dans des localites où il ny a pas de cas de maladie ou où le taux dincidence est tres faible, et il ny ait plus de port de masque? Florin Ciţu: Je ne suis pas partisan de mesures disproportionnees. Je voudrais agir pour tout le monde. Cette proposition na pas ete discutee pour le moment. Si cest une proposition qui vient au Cinterministeriel, nous en tiendrons compte. Mais pour le moment, cette question na pas ete discutee. Journaliste: Des propositions de zones de loisirs, de la mer, par exemple, ont ete faites jusqua present et si oui, de quoi sagit-il? Florin Ciţu: Non! Pas en ce moment. Ce fut la premiere reunion du Comite, je vous ai dit que les regles ont ete discutees aujourdhui. Ils auront sûrement des discussions dans la prochaine periode, jai encourage mes collegues a se rencontrer souvent, a avoir des solutions le plus tot possible, afin davoir le temps de preparer a cette etape, le 1er juin. Merci beaucoup! 2021-04-22 17:59:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_4716.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu, alături de liderii coaliției de guvernare, la depunerea jurământului noului ministru al sănătății, doamna Ioana MihăilăȘtiri din 21.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-ainsi-que-les-dirigeants-de-la-coalition-au-pouvoir-ont-participe-a-la-prestation-de-serment-par-la-nouvelle-ministre-de-la-sante-mme-ioana-mihaila2021-04-21 20:20:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_4340.jpgBriefing de presă susținut de premierul Florin Cîţu, la finalul ședinței de guvernȘtiri din 21.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-donne-par-le-premier-ministre-florin-citu-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernementFlorin Cițu: Bonjour. Aujourdhui, jai recu des collegues de lUSR PLUS la nomination au Ministere de la Sante en la personne de Mme Ioana Mihaila. Je lai immediatement envoyee au President de la Roumanie. Je pense quaujourdhui, elle pretera serment et nous aurons un ministre de la Sante a part entiere pour prendre en charge ce portefeuille. Deuxiemement, aujourdhui, nous avons eu une tres bonne reunion avec les representants des cultes religieux qui celebrent Paques dans la prochaine periode et nous avons voulu discuter un peu du deroulement de cette nuit, des regles et bien sûr de la campagne de vaccination. Et les choses sont tres simples pour cette nuit-la. De notre point de vue, nous ne sommes interesses qu`au respect des regles que nous avons: masque, distance sociale et desinfectant. Nous ne serons la que pour soutenir, mais la facon dont les services religieux sont executes ninterfere pas avec cela. Donc, ce soir-la, de notre point de vue, il est tres important de respecter ces regles. Nous avons egalement recu un ensemble de recommandations du Patriarcat roumain, nous en tenons compte. Mes collegues etaient la aussi, donc je pense que les choses sont tres claires maintenant et que nous allons certainement passer une nuit de Paques sans aucun probleme. Jai sincerement remercie les representants des sectes pour leur implication dans la campagne dinformation jusqua present sur la vaccination et jai en outre demande un soutien pour accelerer la campagne de vaccination. Il est tres important, j`ai dit, davoir des vacances a lavenir, sans masque, sans desinfectant, sans distance sociale, pour d`avoir une campagne de vaccination reussie. Lors de la reunion du gouvernement daujourdhui, il y a eu plusieurs projets dactes normatifs. Le plus important est lOrdonnance durgence qui prolonge le mandat de lICR qui expire dimanche et nous l`avons prolonge jusqua la nomination des prochaines personnes du mandat. Les autres netaient que des arretes du gouvernement importants que nous ferons connaitre dans un communique de presse. Merci. Sil y a des questions. Aujourdhui, nous avons une regle, deux questions je vous remercie. Journaliste: Bonjour! Tout dabord, je voudrais vous interroger sur le Protocole que vous avez signe hier soir avec les partenaires de la coalition. Ceux de lUSR PLUS sont entres dans cette reunion de coalition en disant quils veulent tracer des lignes plus claires dans la facon dont vous allez faire les revocations du gouvernement et je voulais vous demander si, du poste de Premier ministre, vous informerez quun ministre na pas rempli les fonctions et vous voulez le demettre de ses fonctions, mais la coalition ne le veut pas, que ferez-vous? Florin Ciţu: Tout dabord, vous savez tres bien que c`est M. le president Ludovic Orban qui a signe de la part du PNL. Les presidents de parti sont ceux qui signent le protocole, car cest un protocole politique. En Roumanie, bien entendu, une distinction est faite entre les decisions politiques et les decisions gouvernementales, qui sont regies par des actes normatifs ou la Constitution. Je ne sais pas pourquoi vous allez directement au remaniement. Il ne doit y avoir rien de tel. Je suis sûr que nous n'aurons pas ou, je le souhaite, que nous n'aurons plus de telles situations au cours de la prochaine periode. Je suis sûr que tous mes collegues veulent la meme chose. Je ne prends pas cela en compte pour le moment, je vois cela comme une situation exceptionnelle. Et puis ca na pas de sens de parler maintenant. Mais ce qui a ete tres clair pour tous ceux qui etaient presents la-bas, un document politique na aucun moyen de, et la Constitution ou lamendement de la Constitution na jamais ete discute hier soir, et je pense que ces choses sont deja claires pour tout le monde. Journaliste: Vous navez tenu compte non plus de la demission de M. Voiculescu, et pourtant cest arrive. Florin Ciţu: Bien sûr. Il y a des choses qui arrivent et nous allons de l`avant. Aujourdhui, nous avons une coalition qui fonctionne tres bien. Vous avez vu que tous les membres de la coalition soutiennent les projets importants que cette collision a entrepris lorsquelle a debute en decembre de lannee derniere. Journaliste: Vous avez annonce dici fin mai un objectif de cinq millions de personnes vaccinees, mais nous constatons quil y a de moins en moins de Roumains qui sinscrivent pour se faire vacciner. Nous avons des centres où il ny a plus de personnes programmees. Comment comptez-vous accelerer cette campagne de vaccination et que se passera-t-il si nous natteignons pas ce seuil de cinq millions dici la fin du mois de mai? Merci. Florin Ciţu: Afin daccelerer la campagne de vaccination, nous avons deja eu plusieurs reunions ces jours-ci. Hier, jai eu une tres bonne entrevue avec plusieurs associations qui representent presque tous les secteurs de leconomie. La solution que nous avons proposee est davoir des centres de vaccination au siege des entreprises. On peut y vacciner non seulement les employes de lentreprise, mais aussi les membres de la famille de ces employes, et dans les zones où le centre de vaccination dune entreprise est le seul centre de la communaute, nous autoriserons les personnes de la communaute a y etre vaccinees. Florin Ciţu: Aujourdhui, M. le President etait deja au lancement du premier centre mobile. Nous avons eu une discussion avec les confessions religieuses, encore une fois, exactement sur ce sujet, sur le theme de la campagne de vaccination. Jaurai des discussions dans les prochains jours avec les prefets, les associations municipales, les maires, les presidents des conseils departementaux, je discuterai avec le Ministere de lÉducation, car tout le monde a besoin de simpliquer, les enseignants des zones rurales savent tres bien que les dirigeants ou les personnes dans lesquelles le monde a confiance sont des medecins, enseignants, pretres, maires, etc., medecins de famille, sil y en a un dans ce domaine. Nous allons donc utiliser toutes ces ressources. Jai egalement eu une tres bonne reunion avec les associations de patients hier, qui ont egalement dit quelles simpliqueraient, les ONG, lUNICEF, lOrganisation mondiale de la sante. Nous allons sur tous les fronts pour assurer et, encore une fois, cet objectif de cinq millions, 10 millions, nest pas un objectif, juste une facon pour faire un titre de gloire. Non, cest un seuil important pour nous rapprocher, de revenir a la normale. Il est important que chacun de nous comprenne que si nous voulons revenir a la normale, a la vie que nous avions avant la pandemie, nous devons etre vaccines. Nous avons fixe ces cibles qui coïncident avec la saison estivale, avec la periode des vacances, avec la periode où on etait tous plus detendus et on voulait, on a envie de revenir a cette normalite et je pense quon va pouvoir y revenir, telles je vois les choses. Merci! Journaliste: Monsieur le Premier ministre, le president du PNL, Ludovic Orban, a declare a plusieurs reprises que lorsquun ministre attaque son Premier ministre ou son cabinet, il doit rediger sa demission en meme temps. De votre point de vue, si la situation avec M. Drula se repete, il vous a critique devant lopinion publique, envisagez-vous de remanier un ministre, quelle que soit la decision de la coalition? Florin Ciţu: Je ne pense pas que quelque chose de ce genre se produise encore. Merci! Journaliste: De plus, il y a quelques mois, vous avez envoye le Corps de controle aux Eaux roumaines. Je nai pas vu de rapport a ce sujet. Dans combien de temps pourrons-nous voir ce rapport? Florin Ciţu: Je vais demander aux gens du Corps de Controle. Certains sont plus compliques, dautres sont plus faciles a faire, mais je vous ai habitues, des qu`1ils sont prets, je les publierai. Je vais demander moi aussi une situation et demandez-la moi la semaine prochaine de vous donner une mise a jour. Merci! Journaliste: Monsieur le Premier ministre, vous venez de presenter une candidature pour le Ministere de la Sante. Avez-vous eu une discussion avec Ioana Mihăilă? Je vous pose cette question dans le contexte où vous avez vu ce qui a paru dans la presse et vous en avez egalement ete informe et je vous demande pourquoi vous netes pas intervenu jusqua present compte tenu des demandes repetees de Vlad Voiculescu de changer le secretaire general adjoint du Ministere de la Sante, a qui il est prouve quil avait collabore avec la Securitate, il est accuse dantisemitisme, car, je cite: informait sur les Juifs, je cite des medias. En meme temps, cet homme est reste tant de fois, a travers tant de gouvernements au sein du Ministere de la Sante. Avez-vous discute de cette nouvelle nomination dUSR PLUS pour que cet homme se retire de ce poste? Florin Ciţu: Jai demande moi aussi une situation de ce monsieur, je nai toujours pas devaluation factuelle. Ici, les choses doivent etre tres claires. Il a ete nomme en mars 2016 et il y est reste depuis mars 2016. Je nai eu aucune explication quant a la raison pour laquelle il a ensuite ete maintenu au Ministere et nest pas parti, et il ny avait non plus aucune demande de depart a ce moment-la. En meme temps, cela ne resout pas le probleme s`il y a une personne ayant de tels problemes de la faire passer du Ministere de la Sante au gouvernement, car il est venu en tant quinspecteur du gouvernement. Nous resolvons le probleme, et ici jattends une reorganisation du ministere respectif qui peut decider la disparition de ce poste et ensuite, bien sûr, nous pouvons eliminer une personne si elle a un tels problemes. Journaliste: Avez-vous eu une discussion a ce sujet? Florin Ciţu: Jen ai deja eu une discussion. Cette reorganisation nest pas venue et je vous dis, pour nous, que nous avons des objectifs importants. Lun deux consiste a maintenir les depenses salariales du secteur public a un certain plafond. Reorganiser les ministeres, comme je l`ai fait au Ministere des Finances en reduisant le nombre de PDG, par exemple, les PDG deviennent directeurs, signifie des economies sur le budget. Donc, ces choses peuvent etre faites. Les messages peuvent disparaitre suite a une reorganisation. On peut donc le faire et jattends bien sûr ces solutions. Journaliste: La question etait: pourquoi ne lavez-vous pas fait dans les conditions où Vlad Voiculescu vous la demande sept fois, selon le document quil a affiche? Florin Ciţu: Je vous ai dit que je nai eu aucune justification, aucun document n`avait explique le pourquoi. Deuxiemement, aucune justification pour pourquoi il est reste la tout le temps, depuis 2016 jusqu`a maintenant ... Mais nous ne pouvons pas jouer avec la vie des gens. Sil y avait un dossier qui soutenait cela, oui, cette decision aurait ete prise, mais nous navons pas resolu le probleme. Je vous lai dit, cetait un transfere du ministere au gouvernement. Nous aurions resolu le probleme, si cetait un vrai probleme, en supprimant le poste que seul le ministre concerne peut faire par reorganisation. Mais il ny a toujours pas dexplication pourquoi depuis 2016 il est reste dans cette position. Journaliste: Et la deuxieme question, en termes de ... vous parliez des coûts de personnel un peu plus tot, il a ete laisse au MFP de proposer un ... Florin Ciţu: Ils sont venus! Journaliste: Ils sont venus mais si vous pouvez nous dire a ce moment où sont les coûts de personnel les plus eleves au cours des trois premiers mois de lannee dexecution qui vous a ete presentee et pour quelles raisons, et en meme temps j`introduis dans cette question le fait que vous avez eu aujourdhui aussi un memorandum sur les ministres. Ils devaient envoyer les fiches devaluation, leurs propres fiches devaluation, ont-elles ete envoyees ? Ceux de USR PLUS ont ete laisses a ..... Florin Ciţu: Il y a trois questions, mais ...! Le memorandum est en cours devaluation. Et en ce qui concerne les frais de personnel, il y a certains secteurs, dont certains justifies, comme la sante, car nous avons une serie daugmentations qui ont ete prolongees pour le personnel travaillant en soins intensifs, etc. Il y a certaines augmentations accordees pendant letat dalerte. Journaliste: Tout dabord, concernant la nuit de Paques, on sait que toutes les mesures dassouplissement ont ete annoncees jusqua present, pratiquement, un programme prolonge dans les magasins, le fait quil ny aura pas besoin de declaration et que l`on pourra conduire toute la nuit. Florin Cițu: Pour personne. Journaliste: Cependant, afin deviter certaines manifestations, soirees privees avec de grandes foules, avez-vous discute avec le Ministere des Affaires Interieures de certains controles ou mesures? Florin Cițu: Bien sûr. Sauf pour le trafic, tout est ferme. Donc, il ny a pas de restaurants, de fetes. Toutes les fetes sont fermees. Ce ne sera, de ce point de vue, des fetes, ce sera une nuit normale. Mais en termes de trafic, il ny aura pas besoin de declaration cette nuit-la. Journaliste: Ceux qui envisagent dorganiser quelque chose peuvent-ils sattendre a des controles? Florin Cițu: Jai compris qu`il ne faut pas ..., cest une nuit speciale et ca devrait rester comme ca. Journaliste: Et, une deuxieme question: les gens de HoReCa ont dit, apres vous avoir eu l`entretien avec vous, quils aimeraient ouvrir avant le 1er juin et, bien sûr, accepter la condition de vaccination. Une telle chose sera-t-elle possible? Florin Cițu: S`ils se font vacciner, bien sûr. S`il y a la vaccination du personnel, cest un defi pour tout le monde. Je lai mis sur la table et jai dit clairement que si nous pouvons vacciner, nous pouvons ouvrir plus tot. Journaliste: Bonjour. Monsieur le Premier ministre, encore une fois, ce memorandum pour levaluation des ministres a ete reporte ? Florin Cițu: Oui. Journaliste: Cest le troisieme ou quatrieme report. Que se passe-t-il, car vous y specifiez une evaluation trimestrielle. Quand aura-t-elle reellement lieu? Florin Cițu: Je lai reporte, parce que je voulais voir exactement ce que jai recu jusquici et quand je lapporterai a la reunion du gouvernement, apres avoir analyse tous les dossiers que jai recus. Aujourdhui, je pense avoir recu presque tous les dossiers, mais je veux les avoir, les examiner dabord et ensuite on le met a lordre du jour. Journaliste: Et quand pourrions-nous avoir une premiere evaluation, les premiers resultats? Florin Cițu: Mettons d`abord le memorandum a lordre du jour et ensuite nous discuterons. Journaliste: La deuxieme question ... Florin Cițu: La troisieme question, mais enfin. Journaliste: Merci. Il y a des etudes qui montrent que dici la fin de lannee on ne pourra vacciner que 30% de la population, on parle de la fin de lannee. Quelle sera la strategie du gouvernement? Florin Cițu: Ces etudes sont pessimistes. A Cluj, nous avons 30% de la population vaccinee, Bucarest en avait 20% il y a une semaine. Je sais que cest un defi pour les gens des regions rurales, mais vous verrez que nous avons une solution pour tout le monde, dautant plus que nous avons maintenant des doses de vaccin. Cest un scenario tres, tres pessimiste que je ne considere meme pas. Journaliste: Bonjour. Monsieur Ciţu, vous avez dit que vous vouliez la numerisation maintenant. Pouvez-vous me dire ce que vous voulez dire exactement ou peut-etre que vous infligerez une amende aux mairies qui ne sont pas enregistrees sur ghişeul.ro, comme la egalement indique le ministre des Communications? Florin Ciţu: /.../ Ghişeul.ro et travaille pour payer les impots. Je pense que les mairies ont besoin dune motivation, il faut la trouver. Je ne sais pas si leur infliger une amende est une motivation positive. Je prefere creer des motivations positives, ne pas penaliser. Nous devons leur montrer que la vie est devenue beaucoup plus facile pour tout le monde lorsque nous numerisons et qu'ils gagneront plus qu'auparavant. Peut-etre avons-nous besoin dun effort de notre part, dune campagne dinformation plus attentive sur les avantages de la numerisation, meme si je ne le pense pas, mais peut-etre est-ce necessaire. Quand je parle de numerisation, je parle de tout lappareil administratif, mais nous en verrons immediatement les avantages. Nous avons deja les caisses enregistreuses connectees au Ministere des Finances. Un defi important pour le Ministere des Finances est la facturation electronique. Cette annee, je mattends a avoir une facturation electronique fonctionnelle, car elle apportera des revenus importants au budget. Avec des revenus budgetaires importants, on peut alors discuter dautres choses. Journaliste: Et une deuxieme question. Les donnees de la Commission europeenne montrent que la Roumanie a le taux de mortalite le plus eleve cause par les accidents de la route et jai ici quelques chiffres: 85 par million dhabitants, la moyenne de lUE est de 42 et la Suede en compte 18 deces par million dhabitants. Comment pouvons-nous reduire ce nombre de morts? Florin Ciţu: Il existe plusieurs solutions. Ce que nous voyons fonctionner, cest une correlation, je ne sais pas si cest une relation directe, linfrastructure. Lorsquil y a une infrastructure developpee, il semble que le nombre de deces par accident diminue. Il existe dautres mesures, mais nous avons deja clairement alloue des ressources dans le programme de gouvernance pour developper linfrastructure routiere en Roumanie. Merci. Journaliste: Merci moi aussi. Journaliste: Bonjour! Monsieur le Premier ministre, laccord politique conclu hier soir stipule que: la coalition cree un groupe de travail permanent pour rationaliser le fonctionnement de lEtat. Sil vous plait, que pouvez-vous nous en dire de plus? Pourquoi un tel groupe est-il necessaire? Que fera concretement ce groupe? Qui en fera partie, quand deviendra-t-il fonctionnel? Florin Ciţu: Je peux vous dire que ce gouvernement travaille chaque jour pour rendre les institutions etatiques plus efficaces. À travers les mesures que nous avons prises jusqua present, nous lavons montre. Au Ministere des Finances, vous avez vu que nous avancons avec la numerisation. Il y a aussi une volonte de reforme et mon exigence de reformer les institutions etatiques. Jai approuve ce projet de loi qui abroge la loi adoptee lannee derniere au Parlement par laquelle on ne peut plus vendre des actions /.../ d`État. Donc, nous travaillons au gouvernement et les decisions du gouvernement montrent tres clairement que nous voulons que lÉtat soit plus efficace. Journaliste: Et je voudrais vous demander, apres ce qui sest passe a lhopital Victor Babeș, vous avez demande une enquete, je voudrais vous demander si vous ne pensez pas quune enquete ou au moins une analyse serait necessaire sur ce qui sest passe a lHopital Foisor? Les gens etaient marques par limage des malades pris sur des civieres ... Florin Ciţu: Jai demande un rapport sur ce sujet. Journaliste: ... des manifestants qui ont tire des brancards, etc. Il y a une perception que personne nest vraiment responsable de tels incidents. Des enquetes seront faites pour voir sil sagissait dabus au travail, de negligence au travail, quels fonctionnaires se sont trompes, si le directeur de lhopital sest trompe et sur la facon dont les gendarmes ont agi, avec des conclusions claires et des coupables a repondre? Florin Ciţu: Jai egalement eu des discussions ce soir-la avec ceux qui soccupaient directement ou indirectement de ce transfert. Oui, jai demande une situation pour voir exactement comment toute la procedure sest deroulee. Quand je laurai, jen viendrai a des conclusions. Merci! Bianca Chivu: Bonjour! Seriez-vous daccord avec la nomination de Vlad Voiculescu comme conseiller honoraire du nouveau ministre de la Sante? Florin Ciţu: Dapres ce que jai decouvert, il est en vacances dans la periode suivante. Donc je ne pense pas que ce soit le probleme. Merci! Journaliste: Et la deuxieme question. Au PNL, il y a des dirigeants qui ne sont pas satisfaits de plusieurs ministres de lUSR PLUS, et ici nous parlons de Stelian Ion, Claudiu Năsui et Cătălin Drulă, sont-ils egalement en danger de remaniement? Florin Ciţu: Je ne sais pas pourquoi vous reposez la question sur un remaniement et non ... cest une situation où nous arrivons a lextreme. En ce moment, la coalition fonctionne tres bien, nous avons un programme de gouvernance dans le cadre duquel nous avancons et prenons des decisions dans ce sens, rien nest pris en compte pour le moment. Journaliste: Jai vu dans lespace public que ladministration presidentielle jouit dune plus grande confiance du peuple envers le gouvernement et ses institutions. La question est... Florin Ciţu: Pourquoi? Journaliste: Non, non! Pourquoi ne pas lancer une campagne pro-vaccination dans laquelle le President est activement et directement implique, car jai vu a des moments importants quil pouvait sortir tous les jours pour parler contre ou pour quelque chose? Florin Ciţu: Le President est directement implique dans cette campagne de vaccination et aide beaucoup cette campagne de vaccination et je suis sûr quil le fera egalement dans la prochaine periode. Et nous nous impliquons autant que possible dans le cadre que nous avons. Journaliste: LAgence europeenne des medicaments a declare que le vaccin Johnson and Johnson presente des avantages plus importants que des risques. Allons-nous aussi commencer la vaccination? Florin Ciţu: Oui, oui. Suite a cette decision de lEMA, nous commencerons egalement a vacciner avec Johnson and Johnson. Cetait la solution pour ces centres mobiles, au depart. Nous avons utilise Pfizer maintenant, mais nous verrons si nous revenons dans ces centres mobiles avec Johnson and Johnson. Merci! Journaliste: Nous savons que lors des discussions dhier soir au sein de la coalition, il a egalement ete question de votre evaluation en tant que Premier ministre. Si oui, qui le fera? Sachant que les ministres seront evalues par vous? Florin Ciţu: Les citoyens roumains et par lintermediaire des parlementaires. Vous savez tres bien que le gouvernement est evalue par les citoyens roumains et que le Parlement, par des motions de censure, evalue egalement le gouvernement. Ainsi, mon evaluation est constamment faite, chaque jour, par les citoyens roumains. Journaliste: Et une deuxieme question est liee a un acte normatif qui prevoit 40 lei pour les medecins de famille pour chaque personne vaccinee. Est-ce où en est cet acte normatif? Florin Ciţu: Il est approuve par le Ministere des Finances. Journaliste: Et quest-ce que cela impliquera? Florin Ciţu: Il est en cours de recevoir l`avis du Mystere des Finances, laissez-moi voir la forme qui sort de la et ensuite je pourrai vous dire ce que cela signifie exactement, car il y plusieurs aspects ... Journaliste: Y aurait-il des fonds pour une telle mesure et, dans laffirmative, quand pourrait-elle entrer en vigueur? Florin Ciţu: Il y a des fonds et sil arrive la semaine prochaine a la reunion du gouvernement, il entrera en vigueur immediatement apres sa publication au Journal officiel. Journaliste: Merci! Florin Ciţu: Merci! Journaliste: Bonjour! Vous avez dit avoir parle aujourdhui avec les representants des cultes religieux y compris de la campagne de vaccination. Florin Ciţu: Oui. Journaliste: Plus precisement, comment vont-ils simpliquer dans la campagne de vaccination ou pour faire passer l`information quil est bon de se faire vacciner? Florin Ciţu: Il y a plusieurs exemples, l`information, bien sûr. Nous avons eu un exemple dun culte religieux qui nous a dit quil avsit immediatement contacte le prefet et fait une liste des personnes a vacciner, les paroissiens. Donc, il y a plusieurs facons. Limportant est quils sont activement impliques et quils ont repondu positivement a cette exigence qui est la notre. Nous voulons tous avoir une campagne de vaccination reussie, car nous naurions plus besoin de ces decisions pendant une certaine nuit et ainsi de suite. Nous pourrions retourner a nos vies normales, sans avoir besoin de la decision du CNSU de nous permettre ou de ne pas faire quelque chose. Journaliste: Vous ont-ils egalement dit sils allaient parler aux gens, y compris lors des offices du dimanche, par exemple? Florin Ciţu: Je nai pas demande de tels details, ils mont dit quils soutiennent la campagne de vaccination et quils porteront le message pour informer les citoyens sur les avantages de la campagne de vaccination. Journaliste: Merci! Florin Ciţu: Je vous remercie! 2021-04-21 15:47:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_4126.jpgȘedința de guvern din 21 aprilieȘtiri din 21.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-04-21 15:38:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_3966.jpgÎntâlnirea premierului Florin Cîțu cu reprezentanții cultelor religioase din RomâniaȘtiri din 21.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-florin-citu-avec-les-representants-des-cultes-religieux-de-roumanie2021-04-21 13:01:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_3530.jpgDeclarații de presă susținute de prim-ministrul Florin Cîțu, la ParlamentȘtiri din 21.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/declarations-a-la-presse-du-premier-ministre-florin-citu-au-parlement1619069942Journaliste: Concernant la proposition USR pour le Ministere de la Sante, conditionnerez-vous lacceptation de la proposition par la non-inclusion de Vlad Voiculescu au Ministere de la Sante, au poste de conseiller ou de secretaire dÉtat? Florin Cițu: Nous ne savons toujours pas quelle est la proposition des collegues. Jai dit que nous avons deja un accord, les nominations se feront sur des criteres professionnels. Je mattends a ce que ce soit un professionnel qui reprendra ce ministere le plus tot possible, car aujourdhui nous avons besoin de quelquun pour soccuper du Ministre de la Sante, nous avons beaucoup de problemes a resoudre. Journaliste: Ce sera la deuxieme reunion du gouvernement sans un ministre de la Sante a part entiere...; Florin Cițu: Mais, neanmoins, il y a un Premier ministre qui est le ministre de la Sante; je dis que nous sommes couverts. Journaliste: Vous attendez-vous a ce que le president accepte cette proposition? Le domaine de la sante est un domaine de la securite nationale, et le president voudra sûrement la meilleure personnela-bas. Florin Cițu: Jen suis sûr. Nous examinerons la proposition des collegues de lUSR-PLUS mais, je suis sûr, jespere, nos collegues nommeront, de maniere responsable, une personne qui sera en mesure de poursuivre le travail au Ministere de la Sante. Journaliste: Si, cependant, ils proposent Vlad Voiculescu comme conseiller honoraire, serez-vous daccord? Florin Cițu: Ce n`est pas moi a etre daccord si c`est professionnel...; Journaliste: Mais vous avez parle de sa performance; aurait-elle encore place au Gouvernement? Florin Cițu: Je dis qu`il faut attendre et voir qui vient. Journaliste: Avez-vous aborde cette question lors des negociations? Florin Cițu: Cela na pas de sens de discuter de scenarios. Au cours des negociations, nous avons discute de la maniere d'aller de l'avant, car nous devons resoudre ce petit probleme; nous lavons resolu, nous lavons surmonte, maintenant nous sommes dans la phase suivante, où nous gouvernons la Roumanie. Journaliste: (...;) le remaniement dun ministre? Florin Cițu: Mais ce n`est pas non plus a moi de faire cette consideration. La Constitution na pas ete discutee hier soir, rien na ete vote concernant la Constitution, cela na aucun sens de parler dune telle chose. Les prerogatives constitutionnelles du Premier ministre restent les memes, du President, du Parlement, tout cela reste intact. On n`a rien discute de tel. Journaliste: Il y a eu egalement des discussions sur plusieurs projets hier soir que lUSR aurait voulu rendre prioritaires, notamment lelection des maires en deux tours. Pourquoi netes-vous pas daccord avec ce point? Florin Cițu: Ce sont des discussions politiques, nous avons ces projets sur la table, peut-etre que certains dentre eux doivent etre inclus dans cet accord parce que ce sont des discussions que nous aurons au Parlement. Mais quand il sagit de projets de reforme, je suis le premier a les promouvoir, je suis le premier a les pousser, je ne vois pas pourquoi ils devraient etre dans un accord; ils font partie du programme de gouvernance. Donc, pour faire avancer un peu les choses, cest normal. Journaliste: Avez-vous egalement parle a Cătălin Drulă? Vous a-t-il presente des excuses? Florin Cițu: Jai dit comment jevaluerai les ministres. Apres tout, c'est une question de conscience et d'honneur pour ceux qui font de telles declarations. Journaliste: Mais vous vous etes rencontres hier. Il sen est excuse? Florin Cițu: Chaque fois, vous vous y etes habitues, je ne dis pas ce que je parle en prive avec mes collegues. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, en quoi ce protocole change-t-il la situation anterieure? En fin de compte, en lisant ces points, nous ne voyons rien de nouveau par rapport a ce que nous savions deja avoir existe dans la relation de coalition jusqua present. Florin Ciţu: Mais le role de ce protocole nest pas de rendre la gouvernance difficile, il est de faciliter les choses. Cest le role de ce protocole. Il y a plusieurs points, peut-etre quil fallait les clarifier, pour rendre tout le monde heureux. Vous avez vu quil y a des dispositions sur la facon dont le programme de gouvernance est elabore, le programme parlementaire, au sein de la Coalition, je pense que cetaient les choses principales. Une clarification etait necessaire. Mais le role en est de faciliter les choses au sein de la coalition. Apres tout, les decisions politiques sont des decisions politiques, les decisions gouvernementales sont prises au sein du Gouvernement. Cest tout. Journaliste: Je repete la question, concernant les remaniements, pensez-vous que quelque chose ait change grace a ce nouvel accord? Florin Ciţu: Mais je ne comprends pas pourquoi vous dites cela, parce que personne ne veut faire de changements. Les remaniements ou revocations conduisent a une situation extreme. Donc, nous navons pas a en parler tout le temps et cest pourquoi je ne pense pas quil doit y avoir quelque chose qui soit ... Journaliste: Cet accord apporte-t-il quelque chose de nouveau? Florin Ciţu: De mon point de vue, non. Journaliste: Personne au sein de lUSR ne conteste les competences professionnelles de Mme Mihăilă, mais celles liees a la communication sont toujours contestees. Navez-vous pas peur que dans deux ou trois mois, dans un court laps de temps, nous nous retrouvions dans la meme situation? Florin Cițu: Attendons de voir qui est designe, apres ca, on pourra parler. Nous devons donner a ceux qui reprennent ce portefeuille, une chance de sy accommoder, de voir comment les choses se passent et de reprendre ce portefeuille. Je vous remercie. 2021-04-21 11:59:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-21-12-02-40big_sigla_guvern.pngÎntrevederea premierului Florin Cîțu cu Maia Sandu, președintele Republicii MoldovaȘtiri din 20.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-florin-citu-avec-maia-sandu-presidente-de-la-republique-de-moldavie2021-04-20 22:42:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_3476.jpgConferință de presă susținută de premierul Florin Cîțu, președintele CNCAV, Valeriu Gheorghiță, și Andrei Baciu, secretar de stat în Ministerul Sănătății, vicepreședinte al CNCAVȘtiri din 20.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-du-premier-ministre-florin-citu-du-president-du-cncav-valeriu-gheorghita-et-d-andrei-baciu-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-vice-president-de-la-cncavFlorin Ciţu: Bonjour! Je tiens a vous informer que M. le secretaire d'État Gelu Puiu du Ministere de l'Environnement a presente sa demission, et j'ai acceptee. Concernant les reunions que nous avons eues aujourdhui, il y a eu deux reunions tres importantes concernant la campagne de vaccination. A partir daujourdhui, nous avons change certaines choses, notamment la maniere dont les salaries des entreprises privees peuvent etre vaccines au travail, avec laide doperateurs economiques et apres avoir ete agrees par la DSP. Jai deja parle avec la DSP il y a quelques jours, je crois la semaine derniere, et je leur ai dit de soutenir cette demarche avec tous leurs efforts. Aujourdhui, nous avons rencontre des representants des organisations professionnelles (chambres de commerce en Roumanie, le Conseil des PME, HoReCa, Hora, CDR), des associations de fabricants de medicaments, mais, surtout, des ONG et des associations de patients. Dune part, nous avons besoin que cette campagne de vaccination soit etendue de cette maniere, mais nous avons egalement besoin dune campagne dinformation correcte pour les citoyens roumains, car il y a beaucoup dinformations dans lespace public qui sapent leffort de vaccination. Et cette rencontre avec lOrganisation mondiale de la sante et avec lUNICEF, des ressources que nous rassemblons pour informer correctement les citoyens roumains sur tous les domaines. Et meme au cours de cette discussion, nous avons pris la decision deliminer, par exemple, le nombre de personnes qui peuvent etre inscrites par une personne proche. Aujourdhui, vous savez, il y avait neuf personnes; nous allons supprimer cette possibilite et davantage de personnes peuvent etre inscrites sur la plate-forme. Quelques bonnes idees aujourdhui pour faciliter linscription sur la plateforme. En revenant a la vaccination du personnel et des employes de lentreprise, une chose supplementaire : auront acces aussi les membres de la famille de ceux qui sont employes dans ces entreprises, et dans les communautes où il ny a pas de centre de vaccination, mais il y a ce centre de vaccination de ces entreprises, ceux de la communaute peuvent se faire vacciner, nous veillerons a ce que la logistique le permette. Nous entrons dans une nouvelle etape de cette campagne de vaccination et nous devons accelerer le rythme. Notre ouverture est totale. Comme nous lavons dit aux agents economiques, nous pouvons penser a changer certains criteres que nous avons aujourdhui, en fonction du nombre de personnes vaccinees ou du taux ou pourcentage de personnes vaccinees dans certains secteurs. Jai parle aux gens de HORA, avec des restaurants. Je vous lai dit, je suis interesse a faire vacciner tout le personnel, afin que nous puissions commencer a supprimer les restrictions. La chose la plus importante a mon avis, ou ce que je veux, cest douvrir des restaurants, peut-etre a une certaine capacite, quel que soit le taux dincidence. Mais cela ne peut etre fait que si nous avons une campagne de vaccination reussie a la fois dans les localites et dans ce secteur. Je vous dis le meme message que je vous dis tous les jours: la vaccination est le seul moyen de sortir de cette pandemie. Nous avons maintenant les doses necessaires, nous en avons meme davantage. Nous pouvons, en cas de succes, vacciner plus de 5 millions de personnes dici la fin mai, nous avons donc les doses pour cela. Nous avons des doses pour plus de 10 millions de personnes dici la fin du mois de juillet, il suffit donc denvoyer le message que la seule solution de revenir a la normale, davoir une vie normale, daller a des concerts, des theatres, des restaurants, de voyager, d`avoir une vie normale, cest se faire vacciner. Cest pourquoi nous y deployons tous ces efforts. Dun autre cote, dans le secteur prive, nous avons tout le soutien des ONG qui soutiennent cette campagne, donc je pense que cest deja un effort important. Ce que nous faisons maintenant, cest deliminer les voix qui existent encore contre cette campagne de vaccination. Toute voix contre la campagne de vaccination, doù quelle vienne, sape nos efforts, de tout le monde, pour revenir a la normale le plus rapidement possible. Je veux etre tres clair: toute voix qui sape cette campagne de vaccination sape nos efforts pour revenir a la normale le plus rapidement possible! Je vous remercie beaucoup, cest tout ce que javais a dire aujourdhui. M. Gheorghiţă prendra desormais en charge la conference de presse, quil fait deja chaque semaine. Merci beaucoup ! Valeriu Gheorghiță: Avec votre permission, je vous remercie de participer a cette conference. Comme dhabitude, nous passerons en revue quelques nouveautes. Comme deja souligne, une serie de reunions a eu lieu, a la fois avec des representants du monde des affaires et avec des representants des associations de patients atteints de maladies chroniques, precisement pour trouver et identifier des elements communs qui seraient utiles a la fois pour lacces a la vaccination, ainsi que pour pour la transmission de messages concernant la prise de conscience de limportance et des avantages de la vaccination. Au cours de la prochaine periode, une serie de changements seront mis en œuvre des que possible en termes de mode de programmation, dans lidee que nous etendons divers moyens et possibilites par lesquels une personne peut acceder a un centre de vaccination. Partant de lidee que, surtout dans les zones rurales, mais pas seulement, il est souvent difficile dacceder a la plateforme de programmation, puis il faut trouver une serie de solutions, des methodes complementaires, grace auxquelles une personne peut enfin beneficier de la vaccination. Et une des ... ou deux solutions concretes: il y aura la possibilite de la planification telephonique, egalement via loperateur du centre dappels; la personne sera programmee directement au centre de vaccination, sans quil soit necessaire de creer un compte sur la plateforme. Une autre facon dont nous avons a lesprit est que la personne, ou plusieurs personnes, soient programmees directement au centre de vaccination. En particulier, il y a des personnes des zones rurales qui peuvent se rendre dans un centre de vaccination et etre repertoriees exactement dans ce centre et le jour leur sera fixe pour leur demande de vaccination. Donc, pratiquement, nous essayons de trouver ces options qui facilitent la planification de la vaccination. Un autre element important que je souhaite transmettre est lie a lextension, si vous voulez, des modalites de vaccination. Nous connaissons et parlons de vaccination par les medecins de famille, nous avons egalement parle de vaccination par les centres de vaccination mobiles et les equipes mobiles. Je peux vous dire que, a partir de demain, lactivite de vaccination a travers les centres mobiles et aussi, avec le soutien des equipes mobiles, nous avons 14 departements identifies dans lesquels nous commencerons, pour le moment, cette etape de vaccination. Bien sûr, dautres departements entreront, un par un, et nous avons egalement 7 departements dans lesquels ces centres de vaccination mobiles seront deployes. Dans les autres departements, où il y a des espaces adequats, nous nallouerons que des equipes mobiles, avec tout ce dont elles ont besoin, pour effectuer la vaccination dans les espaces deja amenages. Je peux egalement vous dire quels sont ces departements où nous deployons des centres mobiles: Arad, Bacău, Constanța, Ilfov, Maramureș, Mehedinți, Sibiu. Aussi, une serie de criteres ont ete etablis pour organiser lactivite de vaccination, notamment a travers des operateurs economiques, des operateurs prives. Comme deja mentionne, il s`agit des propres employes, il sagit des employes dautres operateurs economiques avec lesquels ils ont une relation contractuelle, ainsi que des membres de leur famille, il s`agit des trois types de vaccins disponibles, pas seulement un vaccin disponible et pour les centres mobiles, je mexcuse, je reviens un peu, nous allons distribuer pour le moment le vaccin de la societe Moderna, qui est un vaccin, comme nous le savons, base sur lARN messager, et nous pouvons nous permettre l`organisation logistique de ces activites de vaccination, compte tenu de la stabilite a la temperature habituelle de +2 - +8 degres pendant 30 jours. Un autre aspect important que nous avons a lesprit dans la prochaine periode et sur lequel nous nous sommes mis daccord, nous allons finaliser tous les details organisationnels, il y a des vaccins dans les hopitaux - dans les hopitaux, par exemple, non-COVID, dans lesquels les patients atteints de maladies chroniques sont hospitalises. Nous pouvons distribuer des vaccins via les compartiments et services depidemiologie, de prevention et de lutte contre les infestions associees aux soins de sante. La, on peut recevoir ces vaccins et ces personnes, les patients sont vaccines pendant lhospitalisation. Bien entendu, ils beneficient dun avis medical, dun suivi medical adequat et nous pensons que cette possibilite supplementaire augmentera notamment lacces des personnes vulnerables a la vaccination. Ainsi, je pourrais tirer quelques conclusions quant a laugmentation des modes de realisation de cette vaccination, a savoir, le demarrage des activites via les medecins de famille, le demarrage de la vaccination via les centres mobiles, les equipes mobiles, la vaccination au sein des operateurs economiques, dans les centres qui seront implantes dans leurs propres unites ou en affectant notamment les operateurs avec un petit nombre demployes a des centres fonctionnels et aussi cette nouvelle possibilite que nous voulons mettre en œuvre, a savoir, la vaccination des patients hospitalises dans des hopitaux non COVID, precisement pour augmenter laccessibilite des personnes vulnerables a la vaccination. Un autre element que nous avons pu mettre en œuvre, etant donne que nous allons recevoir un plus grand nombre de doses de vaccins de la societe Pfizer, a ete laugmentation du nombre de personnes vaccinees sur le flux, dans les bureaux avec Pfizer, de 72 a 84 personnes. Deja au cours de cette journee, 84 personnes seront vaccinees sur le flux. Pour cette raison, nous pensons que nous pourrons augmenter le taux de vaccination. Ainsi, a lheure actuelle, je peux vous dire que nous avons environ 992 centres de vaccination sur tous les types de vaccins, accumulant au total 1.476 flux. Ceux-ci, a capacite maximale, fournissent un nombre de plus de 140.000 personnes qui pourraient etre vaccinees dans des conditions doccupation maximale des places dans les centres de vaccination. Il y a aussi un certain nombre demarches qui sont initiees au niveau local, au niveau du departement, comme le projet a Timisoara, de marathon de vaccination pendant trois jours, dans lequel on peut un tres grand nombre de personnes peuvent se programmer a la vaccination, avec le soutien du personnel medical, a travers des actions de volontariat. Nous voulons que ce type dapproche soit reproduit au niveau national, en particulier dans les grands centres universitaires, où il y a des universites de medecine et de pharmacie, juste pour avoir les ressources humaines necessaires et ici nous parlons detudiants en medecine benevoles, de medecins residents, a travers le soutien et l`assistance des autorites locales et des universites de medecine et de pharmacie. Il y a donc une serie dactions concretes qui seront mises en œuvre au cours de la prochaine periode. Et le dernier aspect lie a la partie vaccination, lorganisation des activites de vaccination, les centres de type Drive-Thru sont a operationnaliser. Juste a la fin de cette semaine, probablement a Deva, dans le departement de Hunedoara, ce sera le premier centre de type Drive-Thru en Roumanie, qui aura une activite de vaccination. Il y a dautres municipalites et departements qui organiseront de telles activites, comme Bucarest, probablement la semaine prochaine, mais ces centres sont - je le repete - organises aussi dans dautres departements du pays. Ce sont les nouveautes que nous avons en tete et nous voulons les mettre en œuvre le plus rapidement possible. Nous passons au deuxieme chapitre relatif a la liste dattente. À lheure actuelle, nous avons un certain nombre de plus de 204.000 personnes sur la liste dattente. Je peux vous dire que le pourcentage de ceux qui sont actuellement sur la liste dattente est, dans la population generale, par exemple, il est superieur a 89%, ce qui signifie que, jusqua present, de toutes les personnes qui etaient sur la liste dattente, la priorite a ete donnee, en particulier, aux personnes vulnerables, aux personnes atteintes de maladies chroniques, aux personnes agees, aux personnes liees a la vaccination de stade 1 ainsi quaux personnes exercant des activites essentielles. Ce qui signifie que la principale categorie de personnes actuellement sur la liste dattente fait partie de la population generale. Les six premiers departements qui ont plus de personnes sur la liste dattente: Bucarest - 66.000 personnes, la semaine derniere, il y en avait plus de 120.000 sur la liste dattente; en augmentant la capacite de vaccination, nous avons pu reduire le nombre de personnes sur la liste dattente et, implicitement, raccourcir le temps dattente de toute personne souhaitant se faire vacciner. Cluj - plus de 29.000 personnes, Mureș - plus de 11.000, Prahova, aussi, plus de 11.000, Brașov - plus de 9.000 personnes, Ilfov - plus de 8.600 personnes. Je peux vous dire que depuis le debut du mode de programmation des listes dattente et depuis le debut des notifications, du 15 mars a aujourdhui, plus de 1.488.000 personnes ont ete notifiees et plus de 943.000 personnes ont deja ete programmees. Au cours des dernieres 24 heures, plus de 20.000 personnes se sont inscrites sur la liste dattente; plus de 71.000 personnes ont ete notifiees et 53.815 personnes ont ete programmees. Selon le type de vaccin, les centres de vaccination actuellement actifs: pour Pfizer, nous avons 643 centres, avec 1.018 flux actifs; aussi, pour Moderna - 131 centres, avec 159 flux, pour AstraZeneca nous avons 218 centres, avec 299 flux. En ce qui concerne le nombre de personnes actuellement programmees dans les centres de vaccination, sur les trois types de vaccins, il y a 1.466.133 personnes, a la fois pour la dose 1 et pour la dose 2. Par types de vaccin, dans les centres avec Pfizer sont un total de 947.389 personnes programmees, dont 394.234 programmees a la dose 1. Je le repete, la fenetre de programmation est de cinq jours, sur une periode de cinq jours, glissant de 24 heures, evidemment, au fur et a mesure que le temps passe. Dans les centres avec Moderna, il y a 210.709 personnes programmees, dont 42.498 personnes programmees pour la dose 1, et dans les centres avec vaccin de la societe AstraZeneca - 308.035 personnes, dont 7.015 personnes pour la dose 1. Concernant le centre dactivite dappel, pour le moment, nous parlons de 574 lignes telephoniques disponibles. Étant donne que nous voulons ajouter dautres modes de programmation, comme je lai dit, la programmation directe dans un centre dappels, sans avoir besoin de creer un compte sur la plateforme, il est tres probable que la demande des operateurs economiques augmentera dans le prochain periode. Il reste a finaliser exactement cette procedure, dans les plus brefs delais. Nous souhaitons deja mette en œuvre cette possibilite la semaine prochaine. Ces lignes telephoniques sont desservies par du personnel du Ministere de la Defense Nationale; il s`agit de plus de 1.560 militaires. La moyenne des sept derniers jours dappels telephoniques etait de 10.560; Au cours des dernieres 24 heures, 12.810 appels ont ete traites. Concernant le reste de la campagne de vaccination, au total, a partir du 27 decembre, 2.675.872 personnes ont ete vaccinees; avec la premiere dose - 1.044.763 personnes, avec la deuxieme dose - 1.631.109 personnes. En ce qui concerne la deuxieme etape de la campagne de vaccination - qui, on le sait, a commence le 15 janvier -, a ce jour, un total de 1.931.569 personnes ont ete vaccinees avec au moins une dose. Types et categorie de personnes vaccinees a la deuxieme etape: il sagit de personnes vulnerables, de personnes enregistrees avec des maladies chroniques: 584.918 personnes ayant recu la dose 1; personnes de plus de 65 ans: 680.493; personnes des centres sociaux et residentiels: 35.352; personnes immobiles et vaccinees a domicile avec des equipes mobiles: 26.683; sans-abri: 614, un total de 1.328.060 personnes vulnerables sont vaccinees, ce qui represente, sur la population estimee a la deuxieme etape, soit 5 millions de personnes vulnerables - je le repete, cest une estimation comme chiffre de reference, il s`agit de plus de 26% de couverture vaccinale. En ce qui concerne la part de personnes vulnerables dans la deuxieme etape qui ont ete vaccinees, il y a 76,2% de personnes vulnerables vaccinees dans la deuxieme etape, le reste - 23,8% - etant des personnes qui servent des activites essentielles, a savoir 458. 957 personnes; personnel educatif - 152.552 personnes qui ont ete vaccinees avec au moins une dose; a ce jour, 132.541 personnes ont ete vaccinees dans les centres organises dans le reseau du Ministere de la Defense Nationale; dans les centres organises dans le reseau du MAI, 42.278 personnes ont ete vaccinees. Au cours de la derniere semaine, la semaine du 12 au 18 avril, environ 167 equipes mobiles ont ete operationnelles, composees de 477 medecins et infirmieres et 123 greffiers, 496 missions de vaccination ont ete menees dans des centres dhebergement pour personnes immobilisees, des centres de dialyse et des sans-abri et 8.351 personnes ont ete vaccinees cette semaine par des equipes mobiles. La plupart des gens ont ete vaccines dans le departement de Hunedoara - 1.337 la semaine derniere - avec ces equipes mobiles, a Satu Mare 742 personnes, Cluj - 650 personnes, a Bucarest 600 personnes, Timiș - 463 personnes. Effets adverses au niveau national : jusqu`au 19 avril, 12.238 cas deffets adverses post-vaccinaux ont ete signales, avec un taux de notification de trois effets adverses pour 1 000 doses administrees. En outre, au cours de la derniere semaine, la semaine du 12 au 18 avril, un certain nombre de 746 effets adverses ont ete signales - au moins 40% de moins que la semaine precedente -, dont la plupart etaient des reactions signalees a lAgence nationale des medicaments et des dispositifs medicaux. Et je mentionne aussi le fait que la semaine derniere, la plupart des gens ont ete vaccines: on parle en moyenne de plus de 75.000, pres de 80.000 personnes. Lage moyen des personnes ayant signale des effets secondaires apres la vaccination a ete de 37 ans. Je le repete, je confirme que le corps jeune, les jeunes sont beaucoup plus reactifs aux vaccins et developpent evidemment plus frequemment cet effet secondaire, qui dans la plupart des cas sont des reactions courantes, mineures qui ne causent pas de problemes medicaux particuliers. 66% de ceux qui ont signale des effets adverses etaient des femmes. En fonction de la gravite des manifestations, seules des reactions classees comme non severes ont ete rapportees. Je mentionne quhier - toutes ces dates sont jusquau 18 avril - un cas de choc anaphylactique a ete signale a une femme de 16 ans du departement de Maramureș, qui a ete vaccinee au centre de vaccination de la ville dUlmeni avec des membres de sa famille, ils etaient programmes; elle a developpe des manifestations cliniques de choc anaphylactique peu de temps apres la vaccination avec BioNTech / Pfizer. On a intervenu dun point de vue medical, levolution a ete tres bonne et la personne, pour le moment, va bien, elle est chez elle. En ce qui concerne le type deffets adverses rapportes, 64% restent les memes au site dadministration, avec douleur, inconfort, gonflement, rougeur au site dinjection, fatigue, fievre et frissons; dans 36% des cas, on parle de maux de tete, 33% de douleurs musculaires et articulaires, 15% de reactions digestives. Ce sont les choses que nous voulions vous transmettre aujourdhui. Avec votre permission, je donnerai la parole au secretaire d'État Andrei Baciu, vice-president du Comite national de vaccination. Merci, M. le secretaire dÉtat. Andrei Baciu: Moi aussi je vous remercie beaucoup, Monsieur le President. Concernant les missions de transport effectuees, du debut de la campagne de vaccination jusquau 20 avril, 8.725 missions de transport ont ete effectuees au niveau national, avec un personnel implique de 20.836 agents de la MAI, de la Police roumaine, de la Gendarmerie roumaine, de la Police des frontieres et de lIGSU. Tout cela a ete dote de plus de 2.000 moyens techniques. De meme, il y a eu 5.445 personnes du Ministere de la Defense Nationale, qui ont effectue des missions de transport, avec 2.397 moyens techniques. Un total de 7.971 militaires et civils engages. Concernant les doses de vaccin que la Roumanie a recues jusquau 20 avril, il s`agit de 6.534.909 doses de vaccin, dont 4.306.981 ont ete administrees, ce qui represente 65% des doses recues, et nous verrons immediatement sur chaque type de vaccin. Pour le 18 avril, nous avons un stock de 1.083.666. Concernant les vaccins produits par BioNTech-Pfizer recus jusquau 20 avril, 4.397.309 doses, administrees 3.474.835, 79%, un stock de 311.496, pratiquement, distribue soit 3.718.769. Ici, comme nous le savons, les doses de vaccin qui arrivent au debut de chaque semaine sont utilisees pendant cette semaine, de sorte qua la prochaine livraison, elles sont presque completement epuisees. Pour Moderna, on parle dun total de 560.400 doses recues le 20 avril, 365.813 doses administrees, 63% pratiquement, un stock de 140.150 doses et 452.200 distribuees. Ici, nous savons que la livraison est effectuee toutes les deux semaines, cest pourquoi nous devons conserver les doses de vaccin pour le rappel. Une nouveaute pour mai est que les doses de vaccin de Moderna seront livrees chaque semaine. Pour le vaccin produit par AstraZeneca, il s`agit dun total de doses recues le 20 avril de 1.517.200 doses, administrees 478.333, stock 572.000 doses et distribuees, comme on le sait 814.970. Ici, comme la mentionne le president, le Dr Valeriu Gheorghiță, ils seront utilises pour tous les autres mecanismes de vaccination qui entreront en vigueur dans un proche avenir. Pour le vaccin produit par Johnson and Johnson, nous avons 60.000 doses de vaccin recues, qui sont egalement en stock. Le samedi 17 avril, comme on le sait, les 132.000 doses de vaccin restantes ont ete envoyees en Republique de Moldavie, ce qui correspond pratiquement aux doses restantes jusqua la promesse de 200.000 doses, une promesse faite par le president Klaus Iohannis a Mme la presidente Maia Sandu. Ainsi, pratiquement, grace a cette livraison et a ce don de samedi, le don a la Republique de Moldavie a ete acheve. Concernant les doses manquees, jusquau 18 avril inclusivement, 7.325 doses manquees ont ete enregistrees, ce qui represente 0,17% des doses totales utilisees, comme on le sait, pour les raisons que nous avons evoquees, des raisons non imputables. En ce qui concerne les autres compagnies avec lesquelles la Commission europeenne discute et negocie, pratiquement, ces negociations se poursuivent avec Novavax et Valneva, nous attendons des nouvelles a cet egard. Concernant le calendrier de livraison, par rapport a la semaine derniere, rien na change pour avril. Il s`agit dun total de 2.958.870. Mais nous avons quelques nouvelles. Au cours de la cinquieme semaine, la derniere semaine davril, nous aurons une tranche de vaccin produite par BioNTech-Pfizer, une tranche record pour la Roumanie, de 725 400 doses de vaccin qui seront livrees. Aussi pour le mois de mai, il s`agit de 697 320 doses par semaine, jusqua la derniere semaine, où lon prevoyait a recevoir plus dun million de doses, respectivement 1..610, totalisant ainsi pour mai 3.882.060 doses. Comme je lai dit, pour Moderna, on passera a des livraisons hebdomadaires, pour le mois de mai 128.400 chaque semaine, 513.600, pour AstraZeneca, 1.047.962 doses en mai et, en fonction de lapparence des choses et pour le vaccin produit par Johnson and Johnson, pour les estimations que nous avons, il s`agit de 518.000 doses pour le mois de mai. Nous avons un total de 5.962.022 doses de ce type pour mai, les chiffres sont similaires pour juin et, comme ils seront verifies, nous vous les communiquerons, et, avec toutes ces actions, la Roumanie occupe, au niveau de lUnion europeenne, la quatrieme place, si lon regarde les vaccinations a deux doses, pratiquement la vaccination avec le regime therapeutique maximal, qui offre une protection maximale, et a la 17e place au niveau mondial. Cest a peu pres tout ce que javais a dire, merci beaucoup. M. le President. Valeriu Gheorghiță: Merci beaucoup, M. le secretaire dÉtat. Avec votre permission, nous commencons la session de questions. Sil te plait. Journaliste: Bonjour! Vous avez parle un peu plus tot du changement de methode denregistrement, en particulier pour les zones rurales et jaimerais que vous nous disiez si ce changement nest valable que pour ceux des zones rurales ou en general? Valeriu Gheorghiță: Non, je pense que ce sera en general. Pratiquement tous les centres de vaccination ont un certain nombre de places disponibles. Ces places peuvent etre occupees via le systeme de planification actuel, via la plateforme, peuvent etre prises par telephone ou par presentation directe de la personne dans un centre de vaccination, elle est repertoriee a la liste du centre et on lui communique quand elle devra se presenter, precisement pour avoir tous les moyens a portee de main pour nous programmer la vaccination. Journaliste: Et depuis quand pensez-vous que cela se produira? Valeriu Gheorghiță: Il y a des discussions techniques que nous devons avoir avec des collegues du STS, cette semaine ou pendant ce week-end, afin que, des la semaine prochaine, des que possible, nous ayons cette possibilite prete. Journaliste: Jai encore une question: pouvez-vous nous donner des details sur la vaccination dans les hopitaux non COVID? Sagit-il de tous les hopitaux, des hopitaux de departement et si seulement les patients seront vaccines ou des personnes de lexterieur peuvent-elles egalement y aller? Valeriu Gheorghiță: Seuls les patients, car il est important de respecter, cependant, certains criteres epidemiologiques, qui sappliquent de toute facon aux patients hospitalises. On sait quil y a, pour le moment, un systeme de triage, il y a deja des circuits fonctionnels dans tous les hopitaux. Nous voulons qu`il y ait cet acces pour tous les hopitaux non COVID. Chaque hopital, comme nous envisageons dorganiser cette activite, fera une demande de nombre de doses a la Direction de la Sante Publique, par lintermediaire du Departement de Prevention des Infections Associees aux Soins de Sante; ces doses sont allouees et les patients seront vaccines a lhopital, en pensant ainsi accroitre laccessibilite des plus vulnerables, les personnes atteintes de maladies chroniques, les personnes agees et qui, de toute facon, viennent pour un service medical. Je pense que cela facilitera grandement leur acces a la vaccination. Journaliste: Bonjour. Dapres les declarations faites jusqua present, y compris celles du Premier ministre, il a ete dit que 10% des Roumains ne veulent pas etre vaccines sous quelque forme que ce soit. Probablement un pourcentage similaire ou peut-etre meme plus eleve y pense encore. Mais que pensez-vous faire pour persuader la population de se faire vacciner, etant donne que nous constatons que nous aurons suffisamment de doses de serum? Valeriu Gheorghiță: Nous avons prepare une serie dactions concretes a cet egard. Nous voulons quil y ait plus dactions de communication, multicentriques. Il ne devrait pas y avoir une seule campagne de communication coordonnee par le Comite directeur national de la vaccination. Et je vous dis pourquoi: parce que nous sommes partis de lidee que le meme message envoye dans un sens ne peut pas atteindre la forme que nous voulons dans tous les domaines social, professionnel et ainsi de suite et je pense que, par exemple, dans le domaine de la culture, dans le domaine du sport, dans le domaine de HoReCa, chacun connait le langage de la population quil considere en termes de communication sur la vaccination et limportance de la vaccination. Bien sûr, il est important que ces messages aient un contenu scientifique, valide et correct, mais la maniere dont ce message est delivre est adaptee a lage, aux preferences sociales, aux preferences de style de vie. Je pense qu'il est temps d'impliquer et que tous ceux qui veulent revenir a la normale s`y impliquent dans les plus brefs delais, car, en effet, la confiance dans les institutions etatiques n'en est pas une au plus haut niveau et c'est pourquoi, je pense qu'il est important d'impliquer tous ceux qui peuvent demarrer de telles activites de communication et d'information. Journaliste: Mais pouvons-nous estimer quel pourcentage de la population aimerait etre vaccine? Valeriu Gheorghiță: Les etudes et les donnees actuelles montrent une estimation denviron 50%, bien sûr, qui sont determines a le faire. Il y a encore un pourcentage important de personnes qui nont pas encore decide, qui nont pas pris de decision, mais ce qui nous montre toujours les memes donnees, plus de la moitie des indecis changeraient cette option sils avaient acces a plus dinformations convaincantes dopter evidemment pour la vaccination. Journaliste: Il y a eu des discussions, a un moment donne, sur les avantages pour ceux qui se font vacciner; des decisions ont-elles ete prises? Valeriu Gheorghiță: Nous ne parlons pas de decisions qui soient deja ete prises, mais nous analysons une serie de variantes a travers lesquelles ouvrir progressivement certains domaines dactivite, comme dans HoReCa, le tourisme, precisement pour le fait quun pourcentage croissant de gens commencent a se faire vacciner et ensuite il est important tant [pour le milieu economique, que pour les personnes d`avoir acces a divers services de ce type, mais cela na pas ete etabli. Il y a un comite annonce par le Premier ministre qui travaille sur de tels details. Journaliste: Bonjour! Jaimerais que vous fassiez la lumiere sur cette situation, avec des restaurants qui pourraient fonctionner quelle que soit lincidence dans une localite. À quel niveau ou comment allez-vous controler le niveau de vaccination dans lindustrie HoReCa, par exemple, afin de pouvoir prendre cette decision? Valeriu Gheorghiță: Il y a des discussions exploratoires. Je ne pourrais pas vous donner des pourcentages ou des seuils concrets a partir desquels on envisagerait differentes voies douverture, mais je peux vous dire quelques principes importants: si plus demployes sont vaccines, alors, tout dabord, le risque de maladie parmi les employes est considerablement reduit; et aussi, si ceux qui viennent pour ces services sont dans un grand pourcentage soit vaccines ou ont la preuve quils ont traverse cette infection, ou ont un test negatif, alors evidemment ces services peuvent etre ouverts, a un nombre plus eleve, a un plus haut pourcentage de personnes, quel que soit le taux dincidence dans la localite ou le departement. Mais, je le repete, il y a des questions techniques, qui seront discutees avec des experts dans des groupes de travail et seront portees a lattention du public, lorsquelles seront decidees. Journaliste: Je veux dire, juste pour comprendre, pouvez-vous prendre en compte lidee qui est pratiquee dans certains pays, de se presenter, je sais, dans un restaurant ou ailleurs avec une preuve de vaccination? Valeriu Gheorghiță: Pour le moment, cela na pas ete pris en compte. Limportant est la securite des personnes qui viennent pour un service, quelle que soit sa nature. Journaliste: Et je voudrais egalement vous demander: lidee a ete avancee que dans les localites où il est atteint, disons, une part de personnes vaccinees, un seuil de 60%, y compris, certaines restrictions soient enlevees. Y a-t-il une telle possibilite? Savez-vous si cela est pratique dans dautres pays? Valeriu Gheorghiță: Ce sera tres difficile, car les gens se deplacent. Dautres personnes viennent dans le departement ou la localite respective pour diverses activites. Cette mobilite des personnes existe et est naturelle. Je ne pense pas quil soit possible de prendre ces decisions au niveau local, dans les petits territoires, mais limportant est que cela cree la vraie perspective dun retour a la normale dans les plus brefs delais. Journaliste: Bonjour! Jaurais deux questions. La premiere est si vous pouvez nous dire car en ce qui concerne le vaccin Astra, il y a de plus en plus de pays qui ont soit completement arrete la vaccination avec ce serum, soit arrete les commandes d`achat. Je voulais vous demander si la Roumanie a lintention de cesser dacheter le serum dAstra ou darreter les commandes a livrer. Valeriu Gheorghiță: Je peux vous dire cela aussi, je pense que cest deja connu. La Commission europeenne na pas prolonge les contrats avec AstraZeneca et Johnson and Johnson pour lannee prochaine, mais le contrat deja conclu est en cours. Nous verrons quelle decision la Commission europeenne prendra, en raison de limpact que la mefiance a legard de ce vaccin se fait sentir au niveau de tous les pays membres de lUnion europeenne, et pas seulement en Roumanie. Et quant a une decision dutiliser le vaccin pour certaines tranches dage ou avec certaines limitations ne sont pas actuellement envisagees. Nous attendons une nouvelle reunion du Comite de pharmacovigilance de lEMA cette semaine et nous attendons un certain nombre de clarifications a cet egard, apres quoi nous appliquerons les recommandations soumises par lAgence europeenne des medicaments. Journaliste: Et jaurais une autre question: si vous pouvez nous donner plus de details sur le fonctionnement de ces centres mobiles et quel est leur objectif principal. Allez-vous vous dans des localites où il y a plus de citoyens vulnerables? Valeriu Gheorghiță: Leur objectif principal est de faciliter lacces de ceux qui ne peuvent pas voyager pendant plusieurs dizaines de km a un centre de vaccination. On parle notamment de localites rurales, localites qui nont pas de medecin de famille pour assurer lacces a la vaccination dans leur propre cabinet, et, de ce point de vue, ces centres vont pratiquement vacciner les personnes qui le souhaitent de cette localite, 5- 10 jours au besoin. Je vous disais que le vaccin que nous distribuons actuellement est un vaccin de la societe Moderna. Nous aurions aime distribuer le vaccin de Johnson and Johnson, lensemble du processus de vaccination a ete beaucoup plus facile, mais si lAgence europeenne des medicaments fait une recommandation concernant la reprise ou le debut de la vaccination avec ce type de vaccin, ce sera certainement lun des options que nous avons en tete. Sinon, je pense que ces services mobiles de vaccination pourront desservir la population vulnerable des localites qui nont pas acces aux services medicaux, qui nont pas de medecin de famille. Mais nous imaginons egalement dautres situations dans lesquelles nous pouvons utiliser des centres mobiles. Surtout dans les zones surpeuplees - je vous donne des exemples de marches, de foires - où nous pouvons venir avec ces centres mobiles, la où il y a plus de gens qui veulent se faire vacciner, mais qui ne trouvent peut-etre pas le temps, le moyen de se programmer. Au fond, cela nous assurera une flexibilite et une dynamique de la campagne de vaccination. Journaliste: Il ny aura donc pas besoin de toute sorte de programmation, elle sera basee sur le premier arrive, premier servi. Valeriu Gheorghiţă: Dans les localites que jai mentionnees, cependant, il est necessaire destimer le nombre de personnes qui veulent se faire vacciner, precisement pour organiser un plan, un circuit de ce centre - combien de jours rester dans une localite, où l`on doit aller, dans quelle localite. Il faut donc une organisation basee, entre autres, sur lestimation du nombre de personnes qui souhaitent se faire vacciner. Sinon, si le nombre de ceux qui veulent se faire vacciner est plus petit, seule une equipe mobile peut etre envoyee pour assurer la vaccination, nous navons pas forcement a deplacer une facilite qui implique un effort logistique assez important. Journaliste: Le Premier ministre Florin Cițu a declare il y a quelques jours que la ville de Bucarest a atteint le taux de vaccination de 20%. Pouvez-vous nous fournir une classification par departements, en termes de vaccination? Valeriu Gheorghiţă: Oui, nous pouvons communiquer cette situation dans la prochaine periode avec le taux de personnes vaccinees dans chaque departement. Je peux vous dire que nous parlons de 23% a Bucarest - cest une evaluation que nous avons faite aujourdhui. On constate que le taux de vaccination augmente, on veut que le plus grand nombre de gens possible soient vaccines et donc on a deja des departements dans lesquels on peut atteindre le seuil de la vaccination collective plus rapidement. De tels efforts particuliers de vaccination, comme a Timiș, peuvent etre maintenus dans dautres departements, où il existe cette possibilite dorganisation, où nous disposons de ressources humaines suffisantes et disponibles, precisement pour faciliter lacces a la vaccination le plus rapidement possible. Journaliste: Avez-vous envisage l`immunisation naturelle de ceux qui ont deja contracte la maladie? Ou allez-vous en tenir compte lorsque vous proposez dassouplir les mesures? Valeriu Gheorghiţă: Il est tres difficile destimer le nombre de personnes qui ont traverse la maladie. Nous avons, bien sûr, des donnees de seroprevalence, des etudes de seroprevalence qui sont realisees, mais un pourcentage de personnes qui ont ete infectees par le SARS-CoV-2 ont egalement ete vaccinees, donc ces donnees ne sont pas parfaitement complementaires, elles se chevauchent, et cest juste difficile de prendre en compte le nombre de ceux qui sont passes par linfection et ont acquis cette immunite par la maladie et ceux qui ont ete vaccines. De plus, nous estimons - ou du moins cela est demontre par des donnees scientifiques - une periode de protection apres la maladie naturelle entre trois et six mois. Cest pourquoi limmunite obtenue par une maladie naturelle nest pas une solution a long terme. Bien sûr, cest important pour la protection de la personne, immediatement apres avoir traverse cette infection, mais nous recommandons de vacciner tous ceux qui nont pas dautres contre-indications. Journaliste: Mais quelle protection avons-nous apres le vaccin? Valeriu Gheorghiţă: Nous avons des donnees a six mois qui sont tres bonnes: les vaccins maintiennent leur efficacite a plus de 90%, ce qui est, je pense, une tres bonne chose et cest pourquoi nous prevoyons une duree de protection beaucoup plus longue. Journaliste: Merci beaucoup! Journaliste: Je veux vous demander quand la vaccination commence dans les entreprises et si vous avez une estimation du nombre de centres qui seront ouverts. Valeriu Gheorghiţă: Il faut savoir que cette approche est differente dune unite economique privee a une autre, tout le monde nest pas oblige de commencer en meme temps. Il est important davoir un cadre dans lequel ces activites sont organisees, pour que chaque entreprise ... Aujourdhui encore, lors de la reunion, une grande partie des unites etaient a un stade avance de preparation, cest-a-dire quelles pourraient demarrer la semaine prochaine; dautres ont besoin de plus de temps pour sorganiser. Mais ce que je peux vous dire, cest que nous avons deja une consigne a ce sujet, elle a ete transmise, jai discute avec des collegues des directions de la sante publique, avec des operateurs economiques, ils svent ce quils ont a faire, mais chacun organisera son activite comme les conditions locales et logistiques le permettent pour un acces plus rapide a la vaccination. Journaliste: Et navez-vous pas une estimation des centres qui seront ouverts dans les entreprises? Valeriu Gheorghiță: Il existe trois scenarios. Pour cette raison, je ne peux pas vous donner de chiffre precis. Il y a de grands operateurs economiques qui ont des espaces adequats, il y a des operateurs economiques plus petits qui seront arrondis a des centres de vaccination fonctionnels dans le departement où ils operent. Cest pourquoi nous parlons dune activite mixte - la plupart seront vaccines au travail, dautres seront arrondis aux centres de vaccination existants. Par consequent, je ne vous fournirai pas cette estimation, mais nous aurons certainement une representation numerique dans un proche avenir. Journaliste: Et qui se chargera de distribuer les doses a ces entreprises? Valeriu Gheorghiță: Le reseau actuellement organise assurera egalement la distribution de ces doses. Nous ne sommes plus forcement conditionnes a arriver avec les doses dans un certain intervalle de temps, car nous ne parlons plus dune programmation a la plateforme; les gens seront vaccines des quils recevront les doses. Journaliste: La campagne est bloquee. Plus precisement, que ferez-vous pour atteindre lobjectif de vaccination et comment convaincrez-vous les Roumains daller se faire vacciner? Et si vous pouvez me repondre et quel jour de cette semaine finissons-nous par administrer 120.000 doses? Valeriu Gheorghiță: Je voudrais dire ceci: la campagne nest pas bloquee, au contraire, nous avons le double du taux de personnes vaccinees. Je comprends que si au lieu de 50.000 on avait eu 30 000 personnes vaccinees, oui, mais je sais que de 50.000 on en a atteint 60.000, 70.000, voire plus de 80.000; aujourdhui, nous prevoyons en avoir pres de 90.000, peut-etre meme plus, selon les calendriers etablis. Si nous regardons la liste dattente, nous arrivons a la mauvaise conclusion. Il faut comprendre que dans les centres où il y a des places disponibles, les gens peuvent se programmer directement dans le centre et evidemment on ne peut plus trouver ces gens sur la liste dattente. Je lai dit a plusieurs reprises - je ne veux pas et je n`ai pas voulu, dans cette campagne de vaccination, avoir des listes interminables de personnes en attente de vaccination. Je veux que l`on arrive au niveau où une personne, si elle veut etre vaccinee aujourdhui, puisse etre vaccinee aujourdhui, car plus le systeme de vaccination et la campagne sont dynamiques, flexibles et accessibles, plus les gens voudront se faire vacciner. Chacun a un programme personnel, a dautres activites et je pense quil est important que tout ce processus de vaccination interfere le moins possible avec la qualite de vie des personnes. De cette maniere, je pense que nous pourrons augmenter lacces et le nombre de personnes vaccinees. Tout dabord, je ne suis pas daccord avec cette declaration, a savoir que nous avons une campagne qui est au point mort; au contraire, je pense que cest lun des systemes de vaccination les plus abordables dEurope et ce nest pas ce que je dis, cest ce que disent de nombreuses autres personnes qui interagissent avec les campagnes de vaccination dans dautres pays. Nous avons et reflechissons a des moyens pour une personne de programmer pour que ce soit aussi facile que possible pour tout le monde, pour toutes les categories sociales. Et de ce point de vue, je le repete, la liste dattente nest pas un element sur lequel tirer la conclusion que nous avons une campagne de vaccination qui est au point mort. Il est evident que lorsquon parle daugmentation de la capacite de vaccination, la liste dattente va diminuer et cest une tres bonne chose. Il est important quil y ait autant de personnes que possible qui sinscrivent directement dans les centres de vaccination, mais nous ne devrions pas les avoir sur des listes dattente. Jaimerais quil ny ait aucune personne sur la liste dattente et que le reste des centres soient pleins de personnes inscrites. Journaliste: Daccord, et les 50% qui ne veulent pas de vaccination ou, enfin, d`aucun type de vaccin, comment avez-vous pense les convaincre de se faire vacciner? Valeriu Gheorghiță: Je pense quau fur et a mesure que nous vaccinerons plus de personnes et quil y aura des personnes vaccinees autour de ces personnes, la force de lexemple sera tres importante. En partant, encore une fois, des donnees sociologiques qui nous montrent, statistiquement, a qui les gens font confiance. Et, a ma grande surprise, les gens ne font pas toujours confiance a ce que disent les institutions etatiques, ils font plutot confiance aux membres de la famille, a leurs amis, au medecin de famille, au professeur, au pretre, au pasteur, au maire et ainsi de suite. Il existe differents vecteurs dimages qui me paraissent importants pour sengager dans ce systeme de communication, dinformation et jespere que de cette maniere nous augmenterons le nombre de ceux qui veulent se faire vacciner. Journaliste: Et quand estimez-vous que nous atteindrons 120.000 vaccines par jour? Ou 150.000? Valeriu Gheorghiță: Nous pouvons atteindre ce nombre demain sil y a un nombre suffisamment grand de personnes programmees. Nous navons pas atteint le seuil de 100.000 personnes vaccinees en raison de la reticence que nous avons pour le vaccin de la societe AstraZeneca. Sinon, on aurait atteint depuis longtemps plus de 100.000 personnes vaccinees. Journaliste: Si vous me le permettez, jai une autre question pour le STS et l`INSP. Valeriu Gheorghiță: Je vais vous prier de laisser aussi vos collegues et a la fin ... Journaliste: Tres bien, tres bien, merci. Valeriu Gheorghiță: Merci. Journaliste: Cependant, je voudrais vous demander si vous craignez que l'objectif de 5 millions de personnes vaccinees ne soit pas atteint au debut du mois de juin et de 10 millions a la fin du mois d'août, respectivement. Ou etes-vous absolument certain que ces chiffres seront atteints? Valeriu Gheorghiță: On ne peut pas parler de certitudes absolues dans une campagne de vaccination dans laquelle la volonte et le desir des personnes de se faire vacciner sont directement impliques. Ce que je pense est essentiel - il est important dorganiser linfrastructure de maniere a nous permettre datteindre ce nombre de personnes vaccinees et aussi, de maniere complementaire, dintensifier les messages de communication a toutes les categories sociales, juste pour augmenter, si vous voulez, lenvie de vacciner. Et ici je vous invite, les medias, a contribuer activement a cette demarche de communication et dinformation, car vous etes un vecteur important dans la transmission de ces messages. Journaliste: Quand pensez-vous que la Roumanie pourrait abandonner le masque? Quelles seraient les conditions minimales a respecter? Valeriu Gheorghiță: Comme vous lavez probablement vu dans lespace public, le Premier ministre a annonce que pour un pourcentage de personnes vaccinees superieur a 60%, nous pouvons penser a cette mesure dabandonner lutilisation du masque de protection dans certaines situations. Mais, je le repete, il y a des scenarios sur lesquels on travaille, mais tout depend du desir de se faire vacciner. Il est important de se faire vacciner. Quelle que soit la facon dont nous analysons les choses, la vaccination reste la solution la plus sûre, la plus efficace et la plus rapide pour revenir a la normale. Et nous avons lexemple des pays qui sont deja la, ils ont atteint leur objectif. Nous regardons avec envie, dans le bon sens du terme, car, bien sûr, nous pensons tous vouloir la meme chose. Journaliste: En parlant de centres de vaccination, en raison du fait que de nombreux centres AstraZeneca etaient vides, la decision a ete prise de transformer certains dentre eux en centres Pfizer, et dans dautres, les gens pouvaient venir sans programmation. Je veux vous demander si ces derniers jours, depuis que cela est entre en vigueur, le nombre de personnes qui ont ete vaccinees dans les centres AstraZeneca a-t-il augmente de maniere significative, dune part, et, dautre part, quel est le moment de la transformation des centres AstraZeneca en Pfizer? Valeriu Gheorghiță: Juste vendredi, j`ai discute le matin, avec mes collegues pendant la reunion de travail. Vendredi etant une semaine depuis la mise en place de cette variante, nous allons faire une analyse pour voir combien de personnes ont ete vaccinees par presentation directe, sans programmation. Cest pourquoi il est trop tot pour vous donner un chiffre significatif. Et quant au calendrier de la prochaine periode, cela est constamment analyse. La premiere solution que nous avons proposee etait daugmenter le nombre de personnes vaccinees, par exemple dans les centres Pfizer, de 72 par flux a 84. Dans letape suivante, en fonction du nombre de doses disponibles, nous passerons a 96. Donc, notre premier objectif est de maximiser la capacite de vaccination dans les centres Pfizer egalement, en fonction du nombre de doses disponibles. Car, une fois quon introduit dautres voies dans ce systeme de vaccination, comme au sein des operateurs economiques, a travers le reseau de medecine familiale, il faut aussi penser a ces doses qui iront a ces secteurs. Cest pourquoi nous verrons dans quelle mesure nous pouvons transformer dautres centres AstraZeneca en centres qui recevront un type de vaccin different. Ce qui sera decide au sujet du vaccin Johnson and Johnson est essentiel. Nous attendons tous ces eclaircissements, juste pour detailler et affiner les dernieres choses liees au type de vaccin que nous utiliserons plus loin dans cette campagne de vaccination. Journaliste: Merci! Journaliste: Monsieur Gheorghiță, je voudrais une precision a la question du collegue: envisagez-vous de restreindre le nombre de centres AstraZeneca au cours de la prochaine periode? Pouvez-vous nous dire un nombre exact? Valeriu Gheorghiţă: Nous ne limiterons pas le nombre de ces centres. Le personnel de ces centres sera utilise dans des equipes mobiles, ou dans diverses campagnes de vaccination, comme nous lavons dit - et nous voyons ce qui se passe a Timiș - dans des equipes mobiles qui se rendent dans les prisons ou, plus loin, chez les personnes vulnerables. Donc, pratiquement, le personnel deja forme est forme, qualifie; sera engage dans dautres activites de vaccination, de sorte quil ne reste personne qui nait pas assez dactivite au cours de la prochaine periode. Journaliste: Et jai une question pour le secretaire dÉtat Andrei Baciu. Vous avez repris jeudi le Ministere de la Sante, M. le Premier ministre vous a delegue toutes les attributions generales du ministere. Je voudrais vous demander ceci: a lheure actuelle, combien de lits y a-t-il en ATI pour les patients infectes par le SARS-CoV-2 et quelles mesures concretes allez-vous prendre pour prevenir cette infection? Nous assistons a un nombre croissant de deces dus a ce virus. Andrei Baciu: Merci beaucoup! Comme vous lavez mentionne, a partir de jeudi, jai repris certaines attributions, elles mont ete deleguees par M. le Premier ministre Florin Cițu. Les premieres actions lancees a la suite de sa disposition ont ete dorganiser des reunions de travail avec les services de sante publique et avec les responsables de tous les hopitaux qui traitent des patients atteints de COVID-19 en Roumanie. Plusieurs options ont ete identifiees pour augmenter le nombre de lits auxquels les patients en Roumanie peuvent acceder, toute personne ayant besoin de soins intensifs peut y acceder, et pour le moment, nous approchons de ce terminal de 1.600 lits. Vendredi, 12 nouveaux lits ont ete identifies et mis en service; hier, 13 lits supplementaires - 10 a Oradea et 3 a Giurgiu; cinq en soins intensifs et cinq en therapie aiguë, ceux dOradea. 73 autres lits de soins intensifs sont identifies dans divers endroits du pays pour lesquels des solutions sont identifiees en matiere de ressources humaines. Lidee concernant cette approche est que les services qui desservent dautres pathologies ou dautres types de services medicaux ne seront pas operationnalises pour le moment - cest au detriment des autres patients - mais les services existants seront elargis. Mais des ressources humaines supplementaires sont necessaires, ce dont nous avons discute vendredi avec le secretaire dÉtat Raed Arafat et le professeur Dorel Sandesc pour identifier toutes ces personnes. Nous devons egalement prendre en compte le fait que tous ces medecins, tout le personnel medical, viennent a plus dun an defforts importants et le fait que la plupart de ces centres et services qui necessitent des soins intensifs, par exemple, se trouvent a Bucarest, et si vous transferez des gens, des medecins, des infirmieres dautres regions du pays maintenant, dans deux semaines, ce sont les vacances de Paques, donc je ne pense pas que ... - et a juste titre, cest comprehensible: apres un an defforts, Je ne sais pas sil y a un grand desir qui, fixe pour les vacances de Paques, daller, peut-etre, dans une autre partie du pays, a Bucarest, peut-etre, pour le faire. Mais, de toute facon, je pense dautant plus que les efforts du personnel medical sont a apprecier. Pour le moment, le nombre de patients en reanimation diminue, mais la difficulte est que le nombre de places liberees nest pas symetrique, il nest pas identique au besoin regional. Par exemple, ces derniers jours, plusieurs patients ont ete transferes de Bucarest vers des regions et des services où il y avait des places libres Lidee est donc davoir des lieux de reanimation la où la situation lexige vraiment, car ce transfert nest pas la meilleure solution, ce transfert de patients critiques ne doit pas devenir une regle. Journaliste: Loption de transformer les hopitaux non COVID en hopitaux de soutien COVID est-elle toujours en discussion? Nous avons vu plusieurs informations dans lespace public et nous voulons une clarification: la transformation de lHopital Fundeni en hopital de soutien COVID est-elle toujours en discussion? Andrei Baciu: Precisement pour cette raison, il est egalement essentiel, comme la mentionne M. le Premier ministre, la designation et la nomination dun futur ministre de la Sante, qui pourra prendre cette decision. Mon role est dassurer la transition vers la nomination du futur ministre de la Sante, pour que les choses se passent bien. Concernant lHopital Fundeni, il ne sera pas transforme dans les jours suivants en un hopital qui traitera les patients COVID, car, dune part, je suis alle vendredi voir lemplacement respectif, les lits des sections. Bien sûr, lhopital a lair tres bien, mais linstallation electrique, par exemple, na pas les conditions, ou na pas ete testee, du moins, pour des conditions qui ont une demande assez elevee, dune part. D`autre part, il y aurait tres peu de places en soins intensifs, quatre pour etre exact, mais cela se ferait au detriment de presque toutes les specialites chirurgicales, ces patients necessitant des soins intensifs plus tard, et dautres types de patients avec des pathologies non chirurgicales. Nous devons garder a lesprit que des solutions de lit ont ete identifiees autour de Bucarest, cest pratiquement la region qui compte. Et, en plus, au niveau de lHopital Grigore Alexandrescu , aucun patient adulte ne sera hospitalise, mais au contraire, le nombre de places en reanimation pour enfants sera augmente. Il est identifie un certain nombre de plusieurs lieux de soins intensifs dans lesquels les enfants atteints de COVID sont hospitalises, des lieux qui peuvent plus tard etre transformes en lieux pour adultes, de sorte que dans ces endroits ne seront plus hospitalises les enfants, mais ils seront hospitalises a Grigore Alexandrescu , si la situation lexige, pouvant de toute facon beneficier de services medicaux de qualite maximale a Grigore Alexandrescu . Journaliste: Je voulais vous demander quels sont vos projets pour les personnes de plus de 65 ans. Il y a pas mal de personnes dans cette categorie vulnerable qui n`ont pas ete vaccinees, comment comptez-vous les atteindre, en particulier? Valeriu Gheorghiţă: Les modalites sont celles que jai deja presentees. Nous esperons quil y aura plus de personnes dans cette categorie, dans cette tranche dage, ou au-dessus de cette tranche dage, qui pourront etre vaccinees au cours de la prochaine periode. Donc, les memes moyens restent: par lintermediaire du medecin de famille, dans la periode suivante, lorsque nous commencerons la vaccination dans les hopitaux; aussi, grace a des centres mobiles, pour pouvoir acceder en plus grand nombre a ces services de vaccination. Journaliste: Et la deuxieme question. Les gens se plaignent davoir pris la premiere dose dans un centre loin de chez eux, car il y avait des doses disponibles la-bas, mais pour rappel, il nest pas possible de changer de centre plus pres de chez eux. Envisagez-vous dimplementer une telle possibilite dans la plateforme? Valeriu Gheorghiţă: Nous avons pense a implementer dans la plate-forme ou meme a prendre en compte la presentation directe des personnes dans un centre de vaccination, mais ici nous voulons une communication avec au moins 72 heures de l`intention avant de venir dans ce centre, juste pour assurer le nombre requis de doses. Alors, oui, nous y reflechissons, car nous avons recu differentes demandes. Journaliste: Et comme horizon temporel, des semaines, des mois? Valeriu Gheorghiţă: Il mest difficile de dire, des que possible, tel que nous voulons tous les mettre en œuvre aujourdhui, mais dun point de vue technique ce nest pas toujours possible. Journaliste: Si le vaccin devait nous proteger pendant longtemps, comment expliquez-vous le fait que lacteur Alexandru Arșinel et sa femme se soient infectes moins de deux mois apres le rappel? Valeriu Gheorghiţă: Comme je lai dit, il y a des personnes, en particulier des personnes vulnerables, qui ne developpent pas toujours un niveau danticorps suffisamment eleve pour etre protegees. Mais meme dans ces cas, le risque de complications est nettement inferieur par rapport a la situation où ces personnes nauraient pas ete vaccinees. Je peux egalement vous dire que nous avons examine le taux de mortalite, qui est 100 fois plus faible chez les personnes vaccinees que chez les personnes non vaccinees. Donc, certainement, nous avons des avantages importants de la vaccination, sans compter que cent pour cent des personnes vaccinees avec deux doses ne contracteront plus cette infection par le SARS-CoV-2. Les benefices importants sont par rapport a la maladie symptomatique, aux complications, au risque dhospitalisation, au risque de deces, il y a suffisamment de donnees pour le moment, ce qui montre egalement une reduction de linfection asymptomatique et du risque de transmission. Meme si ce risque, bien sûr, nest pas reduit a zero, mais cest une reduction importante. Journaliste: Merci. Journaliste: Il y a quatre departements en Roumanie, Giurgiu en fait partie, où aucune personne nest inscrite sur les listes dattente. Que faire, dans ce contexte, quelles mesures seront prises? Valeriu Gheorghiță: Les personnes respectives sont dans les centres de vaccination, programmes directement. Tres probablement, cela est en correlation avec un moindre desir de vaccination. Je pense qu'il est important qu'au niveau local, les autorites envisagent une serie de campagnes de communication, d'information, juste apres le concept de porte a porte, de porte a porte, dans l'idee d'accroitre l'acces aux informations. Parce que ce que jai remarque ces derniers temps, cest que beaucoup de gens ne savent toujours pas se programmer; beaucoup de gens, meme sils le savent, ne peuvent pas le faire, car ils nont pas acces a Internet, ils nont pas assez de competences pour repondre aux notifications, pour confirmer leur programmation. Cest pourquoi nous proposons ces modifications supplementaires de la methode de programmation, afin quil y ait pratiquement autant de facilite que possible dans la planification de la vaccination. Journaliste: En continuant la question du collegue, nous avons moins de personnes sur les listes dattente que de places libres. Dans ce contexte, pourrons-nous atteindre la vaccination dont nous parlions? Ou, sinon, que se passera-t-il dans le contexte où nous aurons un pourcentage plus eleve de personnes non vaccinees? Valeriu Gheorghiță:Allons comprendre ce qui se passe avec ces places libres. Quand une journee passe, plus de 100.000 places libres apparaissent des le depart sur la plateforme, nest-ce pas? Mais ces places concernent des personnes qui sont notifiees a partir de la liste et qui disposent de 24 heures pour faire leur confirmation. Donc, si nous regardons maintenant, tout de suite, et voyons 70.000 places libres, il y aura peut-etre un plus petit nombre de places dici ce soir. Le lendemain, il y aura encore 100.000 nouvealles places, car la plate-forme glisse pendant une periode de cinq jours chaque jour. Et si nous avons une capacite de vaccination, comme je lai dit, de pres de 140.000 personnes, il est evident que chaque jour 140.000 nouvelles places libres apparaitront dans les centres de vaccination. Journaliste: Et encore une question: il y a des discussions sur une troisieme dose de vaccin. En avez-vous discute? Valeriu Gheorghiță: Pour le moment, non. Il y a des discussions prematurees, de notre point de vue, mais il nest pas premature, dun point de vue scientifique, de se preparer avec des donnees suffisantes, necessaires pour pouvoir connaitre la securite de la troisieme dose, la tolerabilite de la troisieme dose, la mesure dans laquelle il y a une augmentation de la reponse immunitaire apres la troisieme dose. Cest un aspect que la communaute scientifique, les chercheurs ont en tete et cest tres bien, car il faut etre pret a avoir une reponse a nimporte quel scenario du point de vue de levolution de cette pandemie. Et, la principale menace est liee a la generation de nouvelles variantes virales, qui ne sont pas suffisamment bien couvertes par les vaccins actuels. Cest pourquoi je pense quil est important de se preparer a nimporte quel scenario. Mais cela ne signifie pas que, saison apres saison, nous devrons nous vacciner contre le COVID-19, ou que nous devrons presque 100% faire la troisieme dose. Certainement pas. Cest une preparation scientifique pour avoir suffisamment de donnees au cas où une troisieme dose serait necessaire. Mais au rythme actuel, sur la base des donnees actuelles, les vaccins sont suffisamment complets sur la souche majoritaire en circulation, a savoir la souche britannique. Cest pourquoi je pense que si dans la campagne de vaccination actuelle nous atteignons un seuil dimmunite collective de plus de 60 a 70% voire plus, les choses iront bien mieux, controlees dun point de vue epidemiologique. Journaliste: Étant donne que nous avons vu de nombreuses entreprises vouloir creer des centres de vaccination, pouvez-vous nous dire ce que ces entreprises doivent faire, quelles approbations elles doivent obtenir, où et quand? Valeriu Gheorghiță: Les choses sont extremement simples, des collegues des directions de la sante publique conseillent les operateurs economiques. Dans les espaces dont ils disposent actuellement a linterieur des unites - quil sagisse despaces medicaux, de cabinets medicaux existants ou dautres espaces, qui auront une autre destination, a savoir assurer un circuit de vaccination correct - il doit y avoir un espace pour le triage, où les personnes se presentant sont evaluees medicalement , la temperature est mesuree, lindication de vaccination est etablie; par la suite, nous avons un espace pour ladministration du vaccin et un autre espace pour la zone dattente apres la vaccination. Ces espaces seront approuves par des collegues des directions de la sante publique. Et aussi, la formation est effectuee, la formation des equipes medicales, qui peuvent provenir de leurs propres ressources, cest-a-dire de celles avec lesquelles les unites economiques ont des contrats de services medicaux, ou des equipes medicales deja constituees au niveau departemental et qui peuvent assurer la vaccination au sein des unites economiques. Journaliste: Les entreprises doivent-elles informer les DSP de leur intention ou comment? Valeriu Gheorghiță: Juste comme ca. Cela ne doit pas etre compris comme une obligation pour quelquun dorganiser un centre. On parle ici dune volonte dinclure le secteur prive dans cet effort, precisement pour faire vacciner un plus grand nombre de personnes en peu de temps, surtout dans la perspective où ces operateurs economiques ont un tres grand nombre de salaries et veulent faire partie de cette approche. Je peux vous dire que lidee est venue deux et quils ont offert ce soutien, et pas seulement la Roumanie organise de telles activites. Meme aujourdhui, nous avons vu que lEspagne suivrait strictement la meme approche, pour inclure les operateurs prives dans toute cette campagne de vaccination contre le COVID-19. Journaliste: Pour les entreprises qui nont pas de personnel medical, quelle est la solution? Valeriu Gheorghiță: Sils ont des espaces, nous enverrons des equipes mobiles pour assurer la vaccination dans leurs propres espaces, qui seront egalement approuves a lavance. Sils ne disposent pas de place, leur personnel sera affecte a des centres de vaccination fonctionnels. Journaliste: Jai aussi une question sur la vaccination dans les hopitaux non COVID: sera-t-elle effectuee par du personnel designe pour une telle chose ou, dans chaque service où les patients sont hospitalises, le personnel en prendra-t-il soin? Valeriu Gheorghiță: Nous navons pas etabli ces details dorganisation, mais cela peut egalement etre fait par le personnel de la section respective. Les vaccins, comme je le vois tres simplement et de maniere pragmatique, sont distribues dans chaque service, en fonction du nombre de patients qui souhaitent se faire vacciner. Lassistant, avec le medecin, supervise le processus de vaccination et, eventuellement, a la sortie, le certificat de vaccination est egalement delivre. Il faut donc que les choses soient pratiques, simples, facilement accessibles, en impliquant tous ceux qui veulent assurer cette vaccination des patients. Journaliste: Mais faut-il avoir une formation quelque chose, pour les medecins? Valeriu Gheorghiță: Certainement. Le service depidemiologie de chaque hopital preparera, formera le personnel hospitalier. Une equipe de chaque section sera probablement designee pour assurer cet aspect de la vaccination. Mais il y a des details qui, je le repete, nont pas encore ete etablis. Nous pouvons seulement vous dire que nous avons pris cette decision de vacciner y compris les patients admis dans des hopitaux non COVID. Journaliste: Jai aussi une question, si vous me le permettez, qui est egalement pour STS et INSP. La France et lItalie testent des applications au niveau national qui prendraient en charge la generation de certificats verts electroniques en ete. Je veux savoir oû en est la Roumanie, si nous avons avance dans la preparation dune telle demande, qui devrait inclure des tests PCR, le certificat de vaccination et le certificat confirmant si l`on a eu la maladie. Cătălin Chirca: Pour le moment, je ne peux pas vous offrir des informations precises, des details precis, car les attributions claires du STS dans la mise en œuvre des certificats verts nont pas ete finalisees. Nous sommes une institution avec un profil technique et nous soutiendrons absolument toutes les demandes des beneficiaires des institutions etatiques. Mais il est tres important que cette activite soit egalement reglementee, car une plate-forme ou un systeme informatique utilise au niveau national doit egalement etre reglemente au niveau national par lÉtat qui l`adopte. Andrei Baciu: Merci beaucoup, bonne sante! 2021-04-20 14:43:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_3311.jpgÎntâlnirea premierului Florin Cîțu cu reprezentanți ai organizațiilor neguvernamentale și asociații ale pacienților pe tema campaniei de vaccinareȘtiri din 20.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-florin-citu-avec-des-representants-des-organisations-non-gouvernementales-et-associations-des-patients-sur-le-theme-de-la-campagne-de-vaccination2021-04-20 14:40:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_3225.jpgÎntâlnirea premierului Florin Cîțu cu reprezentanții organizațiilor mediului de afaceri pe tema centrelor de vaccinare organizate în cadrul companiilorȘtiri din 20.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-florin-citu-avec-les-representants-des-organisations-de-du-milieu-des-affaires-sur-le-theme-des-centres-de-vaccination-organises-au-sein-des-entreprises2021-04-20 13:48:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_3008.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la videconferința ”Bursa în anul crizei sanitare și al incertitudinilor economice”Știri din 20.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-florin-citu-a-la-visioconference-quot-bourse-dans-l-annee-de-la-crise-sanitaire-et-des-incertitudes-economiques-quot Florin Ciţu: Bonjour et merci pour linvitation! Comme vous lavez dit, cest une periode compliquee, il faut gerer la crise sanitaire. Cest un plaisir pour moi detre ici aujourdhui, car jai limpression detre en realite, en fait cest la realite a laquelle nous aspirons tous, etre proches des entrepreneurs, du milieu prive. Ce sont eux qui creent de la valeur ajoutee dans leconomie. Vous avez dit que l'annee derniere a ete une annee difficile, mais si l'on regarde le chiffre d'affaires non seulement de la Bourse de Bucarest, mais aussi celui de toutes les bourses du monde, on voit qu'il a augmente. Cest vrai en Roumanie, nous avons eu un record, peut-etre aussi pour le fait que le marche des capitaux roumain a ete introduit dans lindice FTSE Russell Emerging Markets. Peut-etre que cela a aussi beaucoup aide. Jai alors felicite le marche des capitaux, la Bourse, je les felicite encore maintenant. Il est important dattirer les investisseurs en Roumanie. Apres tout, le marche des capitaux est base sur linvestissement, quil vienne de linterieur, quil vienne de lexterieur, nous avons besoin dinvestissements. Jaimerais jeter un œil a ce qui sest passe lannee derniere, ce que nous avons fait lannee derniere, puis parler de lavenir. LÉtat a fait deux choses importantes lannee derniere. Premierement, il a injecte de la liquidite ou aide a la liquidite grace a cette emission de titres Fidelis, pres dun milliard deuros, donc ce fut important et je dis que cela a beaucoup aide. Mais bien plus important, et avec des implications a long terme, ce fut la modification de la legislation qui aide les entreprises roumaines a capitaliser. Ce fut une decision que nous avons prise lannee derniere. En regardant lexperience des 20-30 dernieres annees, un probleme structurel en Roumanie est que nous avons des entreprises privees qui ont une capitalisation negative. Nous avons cree cette incitation, cette motivation pour les entreprises a capitaliser. Cest un programme qui dure cinq ans, avec des primes allant jusqua 15% par an de limpot sur les benefices, juste pour avoir des entreprises qui montrent leur situation financiere reelle, pour capitaliser; alors nous pouvons parler dune economie saine. Je pense quil est tres important davoir ces entreprises saines, car cest ainsi que nous montrons aux investisseurs que nous sommes prets a recevoir des capitaux. Ce sont les deux mesures qui, a mon avis, ont beaucoup aide le marche des capitaux et qui l'aideront au cours de la prochaine periode. Pour moi, limportant c`est - je lai dit a plusieurs reprises et vous avez vu que, immediatement apres que nous ayons eu la quarantaine lannee derniere, jai dit que je ne voulais plus de quarantaine - que nous pouvons avoir aussi une economie ouverte, la plupart d`elle, pour lutter contre la pandemie egalement; jusqua present, nous avons reussi a le faire et nous continuerons de le faire. Vous lavez dit dune certaine maniere, je narrete pas de dire quil faut une economie saine, des ressources pour avoir des gens en bonne sante pour investir des ressources dans le systeme de sante, pour tout avoir - tant des lits en soins intensifs, que des medicaments, et payer les medecins, et leur donner un stimulant dans les situations difficiles et ainsi de suite - mais, on a egalement besoin de personnes en bonne sante pour avoir une economie forte. Donc, les deux vont ensemble. Et cetait, en fait, lequilibre que nous avons dû maintenir toute lannee derniere grace aux mesures que nous avons prises. En regardant cette annee et ce qui va suivre, lidee est que nous voulons, ce que cette coalition attend de cette economie. De mon point de vue, il est temps de faire la transition, et nous devons le faire rapidement, vers une economie competitive et numerisee qui favorise le savoir-faire, la technologie, une economie moderne. Le temps est venu! Maintenant, nous devons faire la transition et nous devons faire la transition rapidement, nous navons pas a le faire en quatre ans - cest le defi pour nous. Sans une economie forte, une economie competitive dans lUE, mais aussi a lechelle mondiale, le reste, tout ce que nous entendons dans lespace public nest que des promesses populistes et cela devrait etre tres clair. De mon point de vue, tout ce que nous faisons par le biais dun acte de gouvernance doit aboutir a une economie forte, a une economie competitive, a une economie autonome et qui na plus cette attitude dattendre que les investisseurs viennent a nous - nous nous preparons et attendons - mais c`est a nous de rechercher les investisseurs Nous devons donc entrer sur le terrain de jeuxpour attirer les investissements, jespere que des que possible - et cela aidera beaucoup - nous aurons approuve et finalise la strategie de developpement du marche des capitaux, cest une chose tres importante qui devrait se produire le plus tot possible. Le gouvernement a deja adopte un projet de loi qui a ete soumis au Parlement pour annuler les absurdites de lannee derniere, qui nautorisaient pas la cotation des entreprises publiques. Jespere que cela se produira le plus tot possible. IL y a egalement ici le ministre de lÉconomie, qui peut vous dire sil y a des entreprises dans la coordination du Ministere qui peuvent etre cotees ou non, nous avons aussi a l`Énergie, et il y a plusieurs secteurs où nous pouvons trouver des candidats pour le marche des capitaux. Cela fait partie de la reforme plus large des institutions de l'État, car une autre promesse que j'ai faite aux citoyens roumains et que je veux y tenir est d'eliminer le gaspillage de l'argent public et de maintenir les depenses publiques sous controle. Et nous avons quelque chose qui nous aide beaucoup et dont nous devons profiter pendant cette periode. La tres bonne reaction et evaluation qui sont venues rapidement de Standard and Poors. Jamais auparavant levaluation dune telle perspective nest revenue aussi vite, apres seulement une annee. Cela montre tres clairement que ce que jai promis et certaines choses que jai faites, mais ce que jai mis sur papier est credible. Cest la chose la plus importante, nous montrons que nous voulons faire ces choses et nous les avons mises de maniere credible. Nous devons en profiter et prendre notre parti pour examiner les barrieres que les investisseurs ont jusquici contournees en Roumanie. Jai quelques idees sur la facon dont nous traitons la propriete privee: par exemple, le nombre d`autorisations, le temps quil faut attendre pour que les autorisations arrivent. Il y a des choses qui sont importantes, mais je pense que si nous clarifions pour les investisseurs etrangers que la propriete privee en Roumanie est garantie, il ny a pas de probleme et il ny a pas de risques, je pense que nous ferons une grande difference dans la prochaine periode. Je marrete ici. Si vous souhaitez me poser dautres questions. Journaliste: /.../ la meilleure situation des finances publiques, quelque chose que les investisseurs etrangers examinent. Il y a aussi un interet, une volonte dattirer plus dinvestisseurs individuels sur le marche des capitaux. Pour la population, il y a dautres choses qui comptent pour leur faciliter la vie, quand ils decident dinvestir en bourse, il y a des discussions au Ministere des Finances pour des mesures dans le domaine fiscal. Pouvez-vous nous dire s`il y a encore ces discussions? Florin Ciţu: Je pense que les discussions sont dactualite, elles continent avec le Ministere des Finances. Jai dit tres clairement que je ne voulais pas et que nous le pouvions, et nous avons montre que nous pouvons avoir un financement durable et un deficit en baisse sans augmenter les impots ni en introduisant de nouveaux. La discussion avec la Bourse porte sur certaines facilites, elle se materialisera dans la prochaine periode. Cest une strategie, mais je pense quelle doit etre introduite dans cette strategie de marche des capitaux, afin quelle soit tres claire pour tout le monde au cours de la prochaine periode. Nous attendons cette strategie. Journaliste: La strategie comprendrait-elle egalement la reduction de la taxe de 10% a 1% /.../ appliquee en cas de pertes? Florin Ciţu: Non, nous verrons a quoi ressemble la strategie, mais je ne vois aucun probleme ici, si cela peut aider et aider les Roumains en sorte que plus d`dinvestisseurs individuels se dirigent vers le marche des capitaux pour les debarrasser des declarations. Florin Ciţu: Exactement. Je pense donc quau final, au lieu de jouer beaucoup avec le niveau, il vaut mieux simplifier le systeme fiscal et on le fait grace a cette numerisation. Apres avoir connecte les caisses enregistreuses, e-facturare est le prochain grand projet. Mon ambition est de lavoir pret cette annee. Jaurai des discussions avec le Ministre des Finances sur ces questions pour accelerer ce processus. Journaliste: /.../. Florin Ciţu: Oui, le ministre vous le dira. Journaliste: Mais non pas toutes les entreprises dependent de Claudiu Năsui. Florin Ciţu: Dautres sont sur a l`Energier. Journaliste: Et la CEC? Florin Ciţu: Il reste mon intention et nous avons une strategie ici et pour les institutions financieres de lÉtat, car il y a plusieurs institutions de lÉtat, pas seulement la CEC, pour les aider avec des capitaux, mais pas de lÉtat. Cest une discussion que nous aurons dans la prochaine periode pour presenter une strategie pour toutes ces institutions financieres de lEtat, etant donne que la creation dune banque nationale de developpement est imminente et quil faut en quelque sorte tout integrer, donc tout. Nous avons une banque de detail, nous avons une banque de detail dentreprise, nous avons deux fonds de garantie, une contre-garantie et nous mettrons en place egalement une banque de developpement. Tout cela, bien sûr, etait avant que nous prenions le pouvoir, cetait deja fait et nous allons maintenant elaborer une strategie pour tout. Mais pour reformer ces institutions, il faut une capitalisation et lÉtat ne fera pas cette capitalisation Journaliste: Monsieur le Premier ministre, jai regarde presque toutes les interventions et discours publics dans lesquels vous encouragez le processus de vaccination /.../ Jai regarde dans lagenda du Premier ministre et jai vu quaujourdhui vous avez des reunions avec des representants dentreprises de plusieurs domaines concernes pour faire des centres de vaccination dans les entreprises? Florin Ciţu: Exactement. Journaliste: Pouvez-vous nous donner des details? Florin Ciţu: Les entreprises privees auront lopportunite dinstaller des centres de vaccination a leur siege, pour vacciner leurs propres employes. Jy ai reflechi, peut-etre que nous allons letendre aussi a leurs familles, nous verrons quelle sera la forme finale, mais nous rendrons le vaccin aussi accessible que possible. Les doses de vaccin seront aussi accessibles que possible pour chaque citoyen. Nous le ferons par lintermediaire des entreprises, comme je lai dit, par le biais de centres de service au volant, qui sont ouverts sans interruption, etc. Les doses existent, les gens doivent etre vaccines. Peut-etre que moi, plus que quiconque, je veux qu`on revienne a la normale, car je connais le potentiel de cette economie lorsque nous reviendrons a la normale. Si nous avons reussi dans les conditions terribles de lannee derniere a avoir une performance economique au quatrieme trimestre, nous avons reussi egalement maintenant a avoir une performance economique, et il y a des conditions difficiles, vous vous rendez compte de ce que cette economie peut faire apres le retour a la normale, apres avoir abandonne les masques, apres ce que l`on puisse avoir tous les restaurants ouverts tout le temps, les cinemas, les evenements, la production - notre Dacia ou toutes nos entreprises ne devront plus fermer parce quelles ont une flambee d`epidemie et ainsi de suite Le potentiel est enorme et cest ce qui nous pousse tous a revenir a la normale. Je vous remercie. 2021-04-20 11:38:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_2838.jpgAu început înscrierile pentru etapa a II-a a Programului Oficial de Internship al Guvernului, ediția a VIII-aȘtiri din 19.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/l-inscription-a-commence-pour-la-deuxieme-etape-du-programme-officiel-de-stages-du-gouvernement-8e-edition30 autres jeunes etudiants auront la possibilite de participer au Programme officiel de stages du gouvernement, pendant deux mois, entre juin et juillet, dans le cadre de la deuxieme etape du programme, qui a atteint cette annee sa huitieme edition. Les jeunes interesses peuvent sinscrire jusquau 10 mai, a ladresse e-mail cabinet.pm@gov.ro. Les candidatures seront evaluees du 11 au 14 mai, les resultats seront annonces le 18 mai. Les stages de la deuxieme etape auront lieu en juin et juillet prochains. Les personnes qui remplissent cumulativement les conditions suivantes sont eligibles au programme: * avoir atteint lage de 16 ans, mais pas plus de 25 ans; * avoir la nationalite roumaine; * avoir la pleine capacite dexercice; * connaitre le roumain, ecrit et parle; * connaitre au moins une langue etrangere de circulation internationale; * avoir des connaissances dans le domaine informatique; * ne sont pas actifs sur le marche du travail; * ne pas avoir obtenu auparavant un diplome du programme officiel de stages du gouvernement roumain; * repondre aux conditions generales prevues par la loi no. 176/2018 sur le stage, avec les amendements ulterieurs. Les documents requis pour lenregistrement sont les suivants: * Curriculum vitae; * Lettre dintention; * Certificat de letablissement denseignement, qui devrait inclure, pour les etudiants, la note moyenne generale de lannee precedente - integriste; * Pour les diplomes du secondaire: copie du diplome / certificat de baccalaureat; * Pour les etudiants de premiere annee: copie du diplome / certificat de baccalaureat * Pour les etudiants des annees: II, III et IV ou dernieres annees dans dautres domaines: la note moyenne de lannee precedente - integriste; * Pour les etudiants de premiere annee en master: copie du diplome / certificat de licence universitaire / faculte; * Pour les etudiants en master de deuxieme annee ou de fin detudes dautres domaines: la note moyenne de lannee de master precedente - integriste. Les candidats peuvent egalement soumettre dautres documents / certificats, diplomes, certificats attestant leur implication dans divers projets, programmes, activites extra-didactiques / volontariat organises dans des projets, evenements, etc. La participation a des stages dans le cadre du programme de stages du Gouvernement permet aux jeunes de se familiariser avec lactivite de ladministration publique centrale. Actuellement est en cours la premiere etape de ledition de cette annee du programme de stages du gouvernement. Les huit etudiants des universites roumaines et etrangeres selectionnes dans la premiere etape effectuent deja des stages, en avril et mai, au PalaisVictoria. 2021-04-19 16:36:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-19-04-37-48big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Florin Cîțu la ședința Centrului Național de Conducere și Coordonare a IntervențieiȘtiri din 18.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/declarations-a-la-presse-faites-par-le-premier-ministre-florin-citu-a-l-issue-de-la-reunion-du-centre-national-de-gestion-et-de-coordination-des-interventionsFlorin Cițu: Bonjour. Je suis venu, maintenant cest devenu une habitude, voir quelle est la situation avec les lits de soins intensifs. Nous avons de bonnes nouvelles. Depuis jeudi et jusqua aujourdhui, 12 autres lits de soins intensifs ont ete mis en service, et au niveau national maintenant, en ce moment, il y a 20 lits libres. Cependant, la situation des soins intensifs reste tendue, les ressources que nous allouons doivent rester importantes. Il faut le meme effort que nous avons fait maintenant pour continuer, meme si - et cest le bon cote - les chiffres montrent que le taux positif a diminue et diminue chaque jour. Meme pour Bucarest et les grandes villes, nous avons un taux dincidence, quand on parle de 3 pour mille, decroissant chaque jour, ce qui est une bonne chose, et nous esperons continuer au meme rythme. Jai assure les DSP de tout mon soutien. Jai demande a linspection du Ministere de la Sante daller dans chaque departement le matin dans les hopitaux pour voir exactement le nombre de vrais lits, je sais que cela se fait a Bucarest, mais il faut avoir a 10h00, tous les jours, le nombre de vrais lits, pour savoir exactement avec quoi nous travaillons. Autre bonne nouvelle, dis-je, bien que moins bonne qua Cluj, Bucarest a atteint un taux de vaccination de 20%, Ilfov de pres de 18%. Les choses vont bien et nous pouvons, nous avons une chance datteindre 50% dici la fin du mois de mai. Comme je lai dit, nous devons nous faire vacciner. Je lai decouvert maintenant, je pensais qua Bucarest, ce serait le premier centre de vaccination au volant. Je comprends que cest un concours, et dans le pays, il y a encore quelques villes, municipalites qui sy preparent. Cela signifie que les gens comprennent limportance de la vaccination. Je vais repondre maintenant a quelques questions de votre part. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, USR-PLUS fera une nomination demain demain pour le ministre de la Sante, dites-nous comment la situation sera debloquee. Florin Cițu: Jattends la nomination du ministre de la Sante de lUSR-PLUS. Cest un portefeuille qui appartient a USR-PLUS. Dici la, je fournirai linterim et je massurerai que les choses continueront de tres bien fonctionner. Journaliste: Comment voyez-vous les declarations concernant la nomination du ministre de la Sante? Florin Cițu: Tout ce qui signifie des discussions politiques aura lieu au sein de la coalition, avec les trois partis politiques. Journaliste: Cătălin Drulă sera-t-il remanie? Avez-vous eu une discussion avec lui? Il a severement critique votre decision et dautres ministres de lUSR ont critique la maniere dont vous avez gere la situation. Florin Cițu: Jai dit que je ne commente pas les opinions des membres du Cabinet, je vous lai deja dit. Tout ce que je peux assurer aux membres du Cabinet, cest qua chaque fois, je ferai une evaluation correcte, en fonction de ce quils font et non de ce quils disent. Journaliste: Avez-vous recu ces notes des ministres quils devaient vous envoyer, leur propre evaluation ou la situation actuelle du programme de gouvernance? Florin Cițu: Pas de tous les ministres, je vous lai dit la semaine derniere, nous vous dirons a nouveau demain quels sont les ministeres dont nous en avons recu. Il y en a quelques-uns, je ne me souviens pas de tous, il y a plusieurs ministeres, environ cinq ... Journaliste: Sont-ils de USR-PLUS? Florin Cițu: Oui, la plupart. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, vous avez dit il y a quelques jours que chaque eleve est sous la responsabilite du ministre de lÉducation et que chaque patient est sous la responsabilite du ministre de la Sante. Comment commentez-vous ... Florin Cițu: ... le Ministere ... Journaliste: Comment commentez-vous ce cas de lhomme de 63 ans asphyxie par un policier. M. Bode devrait-il demissionner dans cette affaire ou envisagez-vous de le revoquer? Florin Cițu: La jai demande ... Jai eu une discussion avec M. Bode, je lui ai demande une enquete tres rapide et je lui ai dit que les coupables devaient en repondre. Je comprends que deja il s`en occupe. Je nai pas encore toutes les informations. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, deux des patients transferes a Iasi sont decedes hier. Il y a egalement eu des patients decedes apres avoir ete transferes a lHopital de Foisor. Avez-vous eu une discussion avec des specialistes de maniere a ce que ces transferts se fassent avec des patients qui supportent de si longues distances? Je veux dire, est-ce que quelquun vous a explique jusquici pourquoi cela se produit? Florin Cițu: Nous avons eu plusieurs discussions sur la maniere de choisir ces transferts. Habituellement, il y a une discussion avec les parents, sil faut transferer qui transfere, donc ce nest pas tres simple, mais, bien sûr, ils analyseront. Chaque cas est analyse pour voir ce qui sest passe, pourquoi une personne est decedee, si elle a pu etre transportee ou non - tous ces cas sont analyses. Journaliste: Un autre probleme est lie a cette mortalite elevee due aux soins intensifs. Nous avons egalement moins de cas, mais davantage meurent en soins intensifs. Avez-vous eu des discussions avec des professionnels de la sante? Quelle est lexplication? Florin Cițu: Nous avons eu une discussion meme maintenant, car il y avait des indications a un moment donne, que la structure des personnes decedees avait change. Dapres ce que nous voyons pour le moment, il y a encore des personnes de plus de 60 ans qui sont decedees dune infection au COVID, donc pour linstant en Roumanie nous ne voyons pas ces changements. Journaliste: Parce que nous parlons de deces, je vous demanderais si vous envisagez denvoyer le Corps de controle ou de faire des verifications supplementaires au Ministere de la Sante, apres les declarations de Vlad Voiculescu concernant les incoherences entre les deux plates-formes où les deces sont enregistres au Ministere de la Sante? Journaliste: Dautant que le STS a reagi et pretend quil existe un code unique pour chaque patient decede du COVID, ils ne gerent que le systeme, cest un probleme de donnees qui vient simplement des etablissements de sante. Florin Cițu: Hier, jai demande au secretaire dEtat Baciu, suite aux informations publiees dans la presse, de me dire sil y a un groupe de travail au niveau du Ministere de la Sante, comme ce fut linformation parue dans la presse, qui traite de cela. Aujourdhui, nous avons la confirmation que ce groupe de travail nexiste pas, je ne peux donc pas vous donner dinformations. Nous mettrons en place un groupe de travail pour enqueter et suivre lensemble de la procedure. Groupe de travail, qui devra tirer des conclusions, des conclusions qui devront etre presentees au gouvernement et ensuite nous pourrons les presenter egalement. Journaliste: Lancien ministre a declare que les donnees etaient melangees. Comment commentez-vous cette declaration? Que veut-on dire que les donnees sont melangees? Florin Cițu: Je ne fais pas de commentaire a ce sujet. Journaliste: Dan Barna a dit quil vous avait deja envoye des informations sur cette situation, sur ce probleme de methodologie. Avez-vous recu des informations, avez-vous discute de ce sujet lors de la reunion du gouvernement ou pendant une pause? Florin Cițu: Jai verifie la transcription de la reunion du gouvernement et il ny a pas dinformations dans la reunion du gouvernement, jai verifie si du materiel allait du Ministere de la Sante au bureau du Premier ministre, il ne restait plus de materiel, jai verifie au registre du gouvernement sil y avait sil y a du materiel recu du Ministere de la Sante ou du vice-Premier ministre, il ny a aucun materiel. Cest peut-etre en route. Journaliste: /...; / Florin Cițu: Mes discussions privees avec le vice-Premier ministre restent privees de mon point de vue. Journaliste: Je reviendrais un peu sur la situation des lits de soins intensifs. Nous savons que vous avez repete a plusieurs reprises quil fallait atteindre 1.600 lits. À combien en sommes-nous? Florin Cițu: Je vous ai dit que, depuis jeudi jusqua maintenant, 12 lits ont ete ajoutes. 20 au niveau national libres. Je nai pas demande le nombre exact, je vous le donnerai par la suite. Ce nest pas encore 1.600. Journaliste: Sommes-nous loin de ce nombre? Florin Cițu: Nous avons encore environ 40 ou 50 lits, jusqua 1.600 lits. Journaliste: La ressource humaine pour ces lits, lavez-vous identifiee? Florin Cițu Pour les lits que nous avons maintenant operationnalises, oui. Journaliste: Et pour les futurs? Florin Cițu: Au fur et a mesure que les lits apparaitront, la ressource humaine sera identifiee, bien sûr. Journaliste: Et il y a un autre probleme dans les hopitaux, a propos des ressources humaines. Certains directeurs dhopitaux disent quils ne peuvent pas embaucher des medecins pour une periode indefinie aux unites de soins intensifs, infirmieres et infirmiers et que ce serait une question de legislation. Le savez-vous? Florin Cițu: Nous avons eu une discussion. La, jai vu que certains des managers ont des concours d`embauche quils ont lances, mais personne ne vient. Nous verrons donc si la legislation est le probleme. Et si cest la loi, nous nous l`assouplirons de maniere a ce que ces embauches puissent etre faites. Journaliste: Concernant le financement de lATI, ceux de la Societe roumaine dATI disent quil sagit dun financement avec 65% de moins que lan dernier et ils font des demandes daugmentation du budget, cette annee. Florin Cițu: Oui, je dois voir exactement comment le budget a ete construit. Pour le moment, il sagit dun budget trimestriel. Je vais demander ces informations. Jusqua present, je ne me suis pas occupe de ce ministere, donc je nai pas exactement cette information. Journaliste: Avez-vous rencontre le president Iohannis ces derniers jours? Journaliste: Apres tout ce qui a ete dit ces derniers jours, a votre avis, la coalition peut-elle aller de lavant avec lequipe de ministres dont elle dispose actuellement au sein du Cabinet? Florin Cițu: Bien sûr. La coalition peut avancer. La coalition est la pour gouverner. Je pense que nous devons tous comprendre quil y a une difference entre la loi politique, ce qui se passe au Parlement et la gouvernance.. Journaliste: Et vous acceptez un nouveau protocole au niveau de la coalition, dans le sens de consulter les autres partenaires de la coalition, avant dutiliser la prerogative constitutionnelle, en fin de compte, pour revoquer ou proposer la revocation dun ministre? Florin Cițu: Je peux vous dire ce que je vous ai dit a chaque fois: jexercerai cette fonction de Premier ministre comme le dit la Constitution de la Roumanie. Merci beaucoup! Journaliste: Ludovic Orban a declare hier quun ministre qui attaque son Premier ministre doit faire ses valises. Êtes-vous daccord avec ce constat? Florin Cițu: Cest une tres bonne declaration de M. le president. Journaliste: Une peur parmi les ministres de lUSR, a savoir qua chaque fois quand il feront peut-etre une attaque, une critique a votre encontre, de ne pas avoir le meme sort que Vlad Voiculescu. Florin Cițu: Je reviens sur ce que jai dit plus tot: jassure les membres du Cabinet que leurs opinions personnelles sont leurs opinions personnelles, je les evaluerai a chaque fois pour ce quils font et non pour ce quils disent faire. Merci beaucoup! 2021-04-18 17:22:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-18-08-45-22big_image_15_resize.jpgDeclarații de presă susținute de premierul Florin Cîțu, la Palatul VictoriaȘtiri din 17.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/declarations-a-la-presse-du-premier-ministre-florin-citu-au-palais-victoria1618830818Florin Cițu: Bonjour! La meilleure nouvelle que la Roumanie recoive dun point de vue economique au cours des huit dernieres annees est que lagence de notation Standard and Poors a conserve la note du pays, mais, plus important encore, elle a change la perspective de leconomie roumaine, de negative a stable. Les heros de leconomie roumaine, surtout en cette periode difficile, sont, de mon point de vue, les entreprises privees, les entrepreneurs. Ce sont eux qui ont porte le plus dur combat et que jai consultes beaucoup de fois pour prendre les meilleures decisions. Sans leur confiance, nous n`aurions pas reussi. Pour tout cela, je les remercie. La reussite est dautant plus importante quelle sinscrit dans le contexte de la plus grande crise economique et sanitaire des cent dernieres annees. Cette coalition au pouvoir, dirigee par le Parti national liberal, qui comprend lUSR-PLUS et lUDMR, avec un Premier ministre liberal, avec une politique liberale, a reussi, en cette periode difficile, ce que les gouvernements precedents n`ont pas pu faire en periode de croissance economique. La coalition au pouvoir dirigee par le PNL, avec un Premier ministre liberal, a clairement et indubitablement gagne la confiance des institutions internationales et des investisseurs etrangers. Je voudrais annoncer une autre premiere aujourdhui: nous avons reussi a reduire le deficit budgetaire, a avoir des revenus plus eleves dans le budget, a stabiliser leconomie, etant donne que, comme nous lavions promis, nous navons pas introduit de nouvelles taxes ni augmente les taxes existantes. Lan dernier, en tant que ministre des Finances dans un gouvernement liberal, jai parle de confiance et je vous ai demande de me faire confiance, que je prendrai les meilleures mesures pour une reprise rapide de leconomie. C`est ce qui est arrive. Au quatrieme trimestre 2020, la Roumanie a enregistre la croissance economique la plus elevee de lUnion europeenne. Au debut de cette annee, en tant que Premier ministre de ce gouvernement soutenu par une coalition dirigee par le PNL, qui comprend USR-PLUS et UDMR, jai promis que je prendrais des decisions qui changeraient la perspective du pays, de negative a stable. Cest ce qui est arrive. Cette decision de lagence de notation Standard and Poors est une garantie que ce que nous avons fait etait juste. De plus, cette decision montre que notre programme liberal de gouvernance est celui qui assure la stabilite economique de la Roumanie. Je veux dire une chose aux Roumains: jai promis la reforme de ladministration centrale et des entreprises publiques. Nous avons construit le budget pour eliminer le gaspillage des deniers publics. Lagence de notation confirme que nous avons pris les meilleures decisions, mais cette appreciation de Standard and Poors, le changement de perspective, de negatif a stable, pour la Roumanie, signifie aussi des obligations pour nous de mettre en œuvre tres rapidement, comme nous lavions promis, ces reformes. Et maintenant je madresse aux membres du Cabinet Ciţu: vous avez lobligation daccelerer les reformes, dans votre propre ministere, dans les entreprises subordonnees, dans les agences. Pourquoi devons-nous proceder a ces reformes, pourquoi levaluation de cette agence de notation est-elle importante? Cest tres simple: cest pour le bien-etre de tous les Roumains; cela signifie plus demplois bien remuneres, des taux dinteret plus bas, une inflation plus faible, une meilleure qualite de vie pour tous les Roumains. Comme je l'ai dit a maintes reprises, l'economie liberale est la seule solution pour assurer le bien-etre a tous les Roumains. Tout ce que nous, les liberaux, mais aussi la coalition dirigee par le PNL, avons fait - et bien fait - dans les conditions dans lesquelles le PSD nous a attaque constamment et nous a mis constamment des obstacles, a la fois en termes de crise sanitaire et en termes de crise economique. Aujourdhui, apres la decision de Standard and Poors, je suis sûr que meme Ciolacu et PSD comprennent que nous avons pris une bonne decision en plafonnant les depenses budgetaires et en entamant la reforme des retraites et des salaires dans le secteur budgetaire. Le PSD reste le principal ennemi, non seulement de la politique, mais aussi de la stabilite economique. Et noublions pas: nous nous sommes en plein combat contre la pandemie. Il ny a quune seule solution: la vaccination. Nous avons maintenant les doses pour que tous les Roumains puissant se faire vacciner, je vous encourage tous a vous inscrire sur la plateforme de vaccination et a vous faire vacciner. Cest la seule facon de revenir a la normale le plus rapidement possible. Je vous remercie! 2021-04-17 11:33:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-17-12-18-21big_image_3_resize.jpgConferință de presă susținută de premierul Florin Cîţu la Cluj-NapocaȘtiri din 16.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-04-16 15:07:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_2192.jpgÎntâlnirea premierului Florin Cîțu cu reprezentanții industriei de evenimente din municipiul Cluj-NapocaȘtiri din 16.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/rencontre-du-premier-ministre-florin-citu-avec-les-representants-de-l-industrie-d-evenements-de-cluj-napoca2021-04-16 13:41:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_2158.jpgVizita premierului Florin Cîţu la Centrul de Vaccinare de la Școala Ion Creangă din Cluj-NapocaȘtiri din 16.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-florin-citu-au-centre-de-vaccination-de-l-ecole-ion-creanga-de-cluj-napocaDeclarations faites par le Premier ministre Florin Ciţu, apres avoir visite le Centre de vaccination de lecole Ion Creangă, a Cluj-Napoca Florin Ciţu: Bonjour! Merci pour linvitation! Emil Boc: Je vous remercie detre venu! Florin Ciţu: J`ai voulu vraiment voir le Centre de vaccination, jen ai vu quelques-uns a travers le pays. Nous sommes au milieu dune campagne de vaccination et, en cours de route, vous avez vu que les choses ont change. Jaimerais vous faire savoir que nous commencons a avoir le nombre de doses que nous continuons dannoncer. Maintenant, le monde doit venir sinscrire, se faire vacciner. Nous avons des changements qui apparaitront dans les prochains jours et je suis heureux de les annoncer ici, chez vous, a Cluj. Tout dabord, nous pourrons avoir des centres de vaccination avec le service au volant Pfizer, les gens savent deja ce que cela signifie. Cela se fera au cours de la prochaine periode. Je sais que cela commencera a Bucarest, mais je suis sûr quil y aura un centre a Cluj dans la prochaine periode. Nous augmenterons le flux quotidien de 72 a 96, ce qui signifie encore une fois que le taux de vaccination augmentera. Nous transformerons plusieurs centres AstraZeneca en centres Pfizer, pour permettre a plus de citoyens de se faire vacciner et nous autoriserons les entreprises, les operateurs economiques, a avoir des centres de vaccination, où nous fournirons des vaccins en fonction de la zone, etc. Dans la prochaine periode - nous avons maintenant atteint la capacite de 115.000 doses par jour - nous atteindrons, le 20 avril, 120.000 doses par jour. Nous avons les doses, nous avons pris soin davoir un vaccin, nous avons des centres de vaccination, maintenant les Roumains, sils veulent que l`on revienne , car nous devons revenir a la normale, ils doivent sinscrire et se faire vacciner. Cest la seule solution, en ce moment, pour sortir de la pandemie. Nous voulons profiter des vacances cet ete, si nous voulons reprendre une vie normale, nous devons nous faire vacciner. Nous avons ces deux mois - jai dit que le 1er juin est le premier jalon - nous devons atteindre cet objectif de cinq millions de personnes vaccinees. Nous avons parle au secteur HoReCa, qui a dit quil vaccinerait tout son personnel, donc les operateurs economiques veulent se faire vacciner, nous avons les doses, mais nous avons aussi besoin que les citoyens sinscrivent et se fassent vacciner, pour que nous puissions avoir un ete normal, pour revenir a la normale. Merci beaucoup! 2021-04-16 12:40:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_1908.jpgBriefing de presă susținut de premierul Florin Cîţu și ministrul muncii, Raluca Turcan, la finalul ședinței de guvern din 15 aprilieȘtiri din 15.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-donne-par-le-premier-ministre-florin-citu-et-la-ministre-du-travail-raluca-turcan-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernement-du-15-avrilFlorin Cițu: Bonjour! Tout dabord, je tiens a remercier mes collegues detre venus a la reunion du gouvernement et davoir compris - apres avoir dit quils ne viendraient pas a la reunion du gouvernement - quil etait plus important de soccuper des affaires de la Roumanie en ce moment; nous traversons une pandemie, la Roumanie traverse une periode difficile et il est important que nous soyons tous ici, pour les Roumains. Lors de la reunion du gouvernement daujourdhui, comme nous lavons annonce, des actes normatifs importants ont ete approuves, je vais en mentionner quelques-uns, mais, au debut, je voudrais demanteler une fausse information apparue dans lespace public: le memorandum propose et approuve par le Ministere du Travail ne propose aucune reduction des recettes dans le secteur budgetaire, pour etre tres clair. Aucune reduction des revenus du secteur public nest proposee par ce memorandum. Donc, ces informations doivent etre demantelees des le depart. D`autres actes normatifs approuves. Une ordonnance durgence etait necessaire pour le plan de restructuration du Complexe energetique Oltenia. Il sagit dun plan de restructuration approuve par la Commission europeenne pour lachat de certificats verts. Sils navaient pas ete achetes, il y aurait eu des problemes la-bas; nous en avons egalement trouve un mecanisme de financement, cette ordonnance a egalement ete adoptee. Dans le meme temps, il etait tres important dapprouver le memorandum sous-tendant la signature du quatrieme formulaire de commande de vaccin contre le COVID-19, produit par BioNTech-Pfizer, pour un montant de 4,2 millions de doses de vaccin facultatives. Nous avons approuve egalement ce memorandum. Grace a ce memorandum, 300.000 doses arrivent plus rapidement en Roumanie; ce sont des doses qui viennent deja du deuxieme trimestre de 2021. Et, en meme temps, nous avions a lordre du jour les amendements a la loi 55, le projet de loi qui va au Parlement roumain. Cest la disposition par laquelle les operateurs economiques qui ne respectent pas la legislation en vigueur - vous savez tres bien de qui il sagit - peuvent etre fermes, pour une courte periode au debut et, par la suite, pour une periode plus longue. Cela demande leffort de tout le monde pendant cette periode. La ministre Turcan presentera les actes normatifs du Ministere du Travail, ce il y a la quelques bonnes idees. Aujourdhui egalement, dans la premiere partie de la journee, jai eu une reunion en ligne avec tous les directeurs de DSP en Roumanie. Nous avons eu une discussion sur les soins intensifs, sur le nombre de lits en soins intensifs, et jai dit tres clairement que oui, lobjectif a court terme etait de 1.600 lits; en meme temps, il est clair que des efforts supplementaires sont necessaires au cours des deux prochaines semaines. J`approuve toutes les DSP de Roumanie, je les ai exhortees a aller chercher, a parler dans les hopitaux, a voir où nous pouvons trouver des places. Plusieurs solutions ont ete presentees aujourdhui, mais jai dit quun effort conjoint etait necessaire pour surmonter cette periode. Dune part, nous accelerons la campagne de vaccination, mais les ressources du systeme de sante doivent encore etre utilisees de maniere optimale. Je viens maintenant de la rencontre avec les directeurs des hopitaux COVID, que jai remercies pour leffort qu`ils font depuis un an dans cette lutte contre la pandemie. Je les ai ecoutes, je les ai assures que nous leur fournirions les ressources necessaires; Je les ai assures que les montants avaient deja ete payes - 240 millions - pour lachat supplementaire de Remdesivir. Si necessaire, nous arrivons avec dautres sommes, mais je voulais savoir quels sont les problemes auxquels ils sont confrontes. Dune part, jai decouvert quil y avait aussi des concours où les medecins ATI ne se presentaient pas; jai decouvert quil y a des medecins, des medecins qui quittent lecole et quils ne se presentent pas encore aux competitions d`embauche. Donc, dune maniere ou dune autre, il faut faire mieux savoir quil y a deja des concours, que des cours a court terme peuvent etre organises pour les medecins dans les hopitaux. Ce seraient les principaux elements de la reunion du gouvernement daujourdhui. Je vais prendre une question de chacun, car vous etes si nombreux. Merci. Journaliste: Bonjour, M. le Premier ministre! Le reproche de ceux dUSR-PLUS, pour lequel ils ont annonce quils retire votre soutien, cest que vous ne les aviez pas annonces avant lintention de demettre Vlad Voiculescu du poste de ministre, que vous aviez mis Dan Barna en question devant un fait accompli, vous aviez deja envoye la revocation au President. Pourquoi avez-vous choisi cette voie? Florin Cițu: Je suis un peu surpris par cette approche. Lors de la reunion de la coalition de lundi, il etait tres clair, de mon point de vue, que les atributions constitutionnels du Premier ministre avaient ete discutes. Ces responsabilites consistent a evaluer et a proposer au moment de decider de la destitution, du remplacement dun ministre. Tout ce que jai fait, cest exercer mes devoirs constitutionnels. Et, lors de cette reunion, tous les presidents des partis ont convenu que ce sont les devoirs du Premier ministre et quils ne remettront jamais en question ni ne remettront en question les pouvoirs constitutionnels du Premier ministre. Telle etait la conclusion de lundi. Cest comme ca que je suis parti ce jour-la. Merci. Une question de chacun, merci. Journaliste: Bonjour! Monsieur le Premier ministre, Vlad Voiculescu a annonce, il y a deux jours, que plus de 800 personnes attendent dans les unites daccueil durgence un lit de secours a ATI. Quelles mesures concretes comptez-vous prendre, en tant que ministre par interim du Ministere de la Sante, au cours de la prochaine periode pour resoudre cette crise sanitaire? Florin Cițu: Comme je lai dit, aujourdhui jai rencontre les directeurs de DSP, maintenant jai rencontre les directeurs des hopitaux COVID. Dici dimanche, il y a toutes les conditions prealables pour atteindre cet objectif de 1.600 lits, et apres cela, il est prevu de passer a 1.800. Cest un combat que nous avons tous les jours. Je comprends que le probleme du personnel est egalement resolu grace a ces concours. Je suivrai la situation et, comme vous en avez lhabitude, jirai egalement aux reunions du CNCCI, je resterai proche du systeme de sante pendant cette periode et je soutiendrai tous les efforts de ce systeme. Merci beaucoup! Journaliste: Bonjour! Aujourdhui etait la premiere reunion au cours de laquelle vous etiez face a face avec les ministres de lUSR-PLUS, apres ce qu`hier, ils avaient decide de ne pas venir a la reunion du gouvernement, que vous avez quand meme reportee. Hier egalement, le vice-premier ministre Dan Barna a annonce que lUSR-PLUS ne vous soutenait plus en tant que Premier ministre. Je voulais vous demander: aujourdhui, au debut de la reunion gouvernementale ou pendant la reunion, est-ce que Dan Barna vous a envoye le meme message? Et si oui, que leur avez-vous transmis? Florin Cițu: Lors de la reunion du gouvernement daujourdhui, jai remercie mes collegues davoir trouve la force de surmonter la decision que jai prise hier et davoir compris quil est beaucoup plus important de venir resoudre des problemes importants pour la Roumanie - cetait mon message a mes collegues et je les remercie une fois de plus. Ils ont franchi une etape importante pour debloquer la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourdhui. Journaliste: Mais vous navez pas repondu sil vous a dit que vous naviez plus leur soutien. Florin Cițu: Merci. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, avez-vous eu une discussion avec le president Klaus Iohannis? Et si oui, que vous a-t-il dit sur cette crise politique? Florin Cițu: Je parle tres souvent avec le president Klaus Iohannis. Les discussions entre le president Klaus Iohannis et moi sont nos discussions. Merci! Journaliste: Envisagez-vous de demissionner si lUSR retire son soutien politique? Florin Cițu: Une question, merci! Journaliste: Bonjour! Je voulais vous demander, parce que jai vu, Dan Barna et ceux dUSR-PLUS ne renoncent pas a cet ultimatum, disons, quils vous ont donne hier, ils ne peuvent pas continuer a gouverner dans la formule actuelle, avec vous Premier ministre. Dans ces conditions, envisagez-vous de demissionner? Ou, sinon, avez-vous peur dune eventuelle motion de censure qui pourrait etre votee par les deputes de lUSR? Florin Cițu: Le gouvernement continue. Je viens maintenant dune reunion du gouvernement au cours de laquelle nous avons approuve des actes normatifs tres importants, auxquels ont participe tous les membres du cabinet et ceux qui ont envoye, par exemple, leurs secretaires dÉtat, sils netaient pas a Bucarest. La gouvernance continue donc; nous continuons a faire des choses importantes pour les Roumains. Aujourdhui, des actes importants ont ete approuves pour tous les Roumains. Je dis que nous devons gerer une situation difficile et une campagne de vaccination reussie- la quatrieme place dans lUnion europeenne! Et ce n`est pas nous aui le disons, les donnees officielles le disent, nous devons en etre fiers. Cela signifie que nous pouvons sortir de cette periode plus rapidement et atteindre la periode de normalite. Je crois que tous les membres du gouvernement soutiennent la campagne de vaccination et je ne pense pas qu'il y ait un membre du gouvernement qui dise quoi que ce soit de negatif sur la campagne de vaccination, dont nous esperons tous qu'elle soit couronnee de succes. Merci! Journaliste: La question etait de savoir si vous envisagiez de demissionner. Florin Cițu: Merci. Journaliste: Vous navez pas repondu a la question ... Journaliste: Bonjour! La situation est tres difficile maintenant, et le Ministere de la Sante doit gerer la pandemie, la campagne de vaccination ... Florin Cițu: Depuis un annee, il faut savoir. Journaliste: Nous avons maintenant interim au Ministere de la Sante. Je voudrais vous demander si vous avez convenu avec M. Barna dune date limite a laquelle USR-PLUS nommera un nouveau ministre de la Sante et que ferez-vous si, si jusqu`a cette date-la, aucun ministre nest nomme. PNL proposera-t-il un ministre de la Sante? Comment la situation sera-t-elle resolue? Florin Cițu: Je vous ai annonce hier soir que la proposition initiale faite au president etait de remettre linterim au vice-premier ministre, M. Barna. Suite a son refus dassumer la responsabilite du Ministere de la Sante, jai assume cette responsabilite precisement parce que, comme vous le dites, nous traversons une periode difficile, et le Ministere de la Sante est un ministere tres important pendant cette periode. Nous continuerons a gerer la sante, le Ministere de la Sante, les ressources sanitaires, de maniere responsable, comme nous lavons fait jusqua present, et je mimpliquerai autant que je lai fait jusqua present, peut-etre un peu plus en ce moment, car je dois faire attention a ce que je signe, cette fois. Journaliste: Deleguerez-vous vos fonctions de ministre de la Sante par interim au secretaire dÉtat Andrei Baciu? Et, si oui, quelles seront ses fonctions? Florin Cițu: Jai deja delegue la plupart de mes responsabilites au secretaire dÉtat Andrei Baciu. Il etait present a la reunion du gouvernement parce que je lui ai delegue ces responsabilites. Journaliste: M. Cițu, a quoi ressemblait votre journee de travail en tant que ministre de la Sante? Florin Cițu: Je vous lai dit, jai commence par une reunion avec les directeurs de DSP, jai eu, apres cela, la reunion du gouvernement et maintenant une reunion avec les directeurs des hopitaux COVID. Journaliste: Merci! Florin Cițu: Oh, et ce matin jai signe quelques autres documents. Journaliste: Bonjour! Suite a la demission du ministre de la Sante, USR-PLUS a demande une reunion durgence de la Coalition et, selon certaines sources, USR-PLUS aurait egalement souhaite une rencontre avec le president Klaus Iohannis et les dirigeants de la Coalition. Je voudrais vous demander pourquoi une telle reunion na pas eu lieu jusqua present, du moins au niveau de la coalition, sil y a eu une telle convocation, car nous comprenons quau moins le PNL et lUDMR souhaiteraient que cette reunion de coalition ait lieu le p[lus probablement lundi. Pourquoi ce conflit na-t-il pas ete resolu jusqua present au sein de la coalition? Florin Ciţu: Les presidents de lUDMR et du PNL ont explique tres clairement dans lespace public pourquoi. Habituellement, les reunions de la coalition ont lieu le lundi, elles restent le lundi, je ne vois aucune autre raison pour le moment. Journaliste: Mais avez-vous recu une convocation du president Klaus Iohannis pour une reunion ou pour renforcer la coalition? Florin Ciţu: Une question. juste une question, sil vous plait. Merci. Journaliste: Bonjour! Y a-t-il eu des tensions entre vous et les ministres de lUSR PLUS lors de la reunion du gouvernement, y a-t-il eu des querelles? Florin Ciţu: Non, et il ny a jamais de querelles dans les reunions du gouvernement, nous sommes tous la pour approuver les actes normatifs pour les Roumains. Journaliste: Il y a eu des rapports faisant etat de tensions la-bas. Florin Ciţu: En tant que Premier ministre, je vous dis quil ny a pas de querelles ou de differends dans la reunion du gouvernement, nous sommes la pour approuver les actes normatifs pour les Roumains. Merci. Journaliste: Au niveau des partenaires USR PLUS, on craint qua lavenir, en utilisant vos attributs constitutionnels, vous puissiez proceder a des revocations similaires dans le cas dautres ministres USR PLUS, sans meme les annoncer ou les consulter a lavance, sans meme une evaluation ecrite ou autre. Quelles garanties donnerez-vous aux partenaires dUSR PLUS, que cette affaire Voiculescu ne se transformera pas en un dangereux precedent pour eux et, si possible, dans la discussion de coalition pour reglementer ce systeme, precisement pour renforcer la confiance entre les partenaires se gouvernance, car a ce moment elle est tres fragile, affirment-ils. Florin Ciţu: Je ne commenterai pas les scenarios. En meme temps, je ne pense pas que nous puissions reglementer plus que ce que la Constitution reglemente. Merci. Journaliste: Dans le contexte où ceux dUSR PLUS ont egalement annonce publiquement, et on comprend que meme face a face, ils retirent leur soutien, voyez-vous, sil y aura un moyen de maintenir la coalition en bons termes, pour Ludovic Orban soit premier ministre? Accepteriez-vous? Florin Ciţu: Je vois la coalition fonctionner. Aujourdhui, nous avons eu une importante reunion du gouvernement, avec tous les membres du gouvernement, nous avons approuve des actes normatifs importants pour tous les Roumains. Merci. Journaliste: Bonjour! Monsieur le president, vous parlez beaucoup dune campagne de vaccination ... Florin Ciţu: Premier ministre. Journaliste: Premier ministre. Florin Ciţu: Merci. Journaliste: Une campagne de vaccination prospere. Cependant, il y a peu de gens sur les listes dattente maintenant, un peu plus de 300.000, vous avez dit en debut de semaine que nous pouvons vacciner 115.000 par jour. Florin Ciţu: Je suis content. Cela signifie que nous avons des doses. Parce que 80.000 personnes ont ete vaccinees hier, nous sommes passes de 60.000 a 80.000 personnes et il est normal que la liste dattente diminue, quand on augmente le nombre de personnes vaccinees. Cest en fait ce que nous essayons de faire, prendre des doses, nous faire vacciner et diminuer de faire la queue. Quiconque veut se faire vacciner devrait aller se faire vacciner. Jusqua present, il y avait des listes dattente avec des gens qui attendaient deux, trois semaines, un mois et qui etaient decourages de se joindre a la liste dattente. Maintenant, nous avons des doses, nous avons atteint 80.000 personnes vaccinees, mais la capacite, il est vrai, est de 115.000 personnes, et a partir du 20 nous atteindrons 120.000 personnes vaccinees. Cest pourquoi jencourage tous les Roumains a aller se faire vacciner. Cest la seule solution pour surmonter cette periode, la seule solution pour revenir a la normale. Merci. Une question. Journaliste: Bonjour, M. le Premier ministre! Jai une question. Vous avez dit a un moment donne que lundi, il y a eu une discussion au sein de la coalition sur les devoirs constitutionnels du premier ministre et que vous aviez fait usage de ces pouvoirs. Je veux vous demander pourquoi une telle discussion etait necessaire au sein de la coalition, est-ce quil se passe quelque chose? Florin Ciţu: Non. Journaliste: De plus, l`ordre nest apparu que mardi soir, une fois. Et vous avez egalement dit que vous aviez signe des documents aujourdhui. Merci. Florin Ciţu: Actes normatifs. Journaliste: Je suis particulierement interesse de savoir si vous avez annule cet ordre ... Florin Ciţu: Cet ordre a ete annule hier. Ce fut la premiere chose que jai signee hier soir. Cet acte a ete annule, parlons egalement de cet ordre. Le probleme est que nous pouvons discuter de cet ordre s`il le faut, oui ou non, avoir ces criteres ou non, le probleme est le suivant, cet ordre a ete publie sans passer par le CNSU. Tous les criteres doivent passer par le CNSU, et au CNSU, le president est le premier ministre de la Roumanie. Il nest pas passe par le CNSU, de sorte que lordre na pas pu etre publie. Nous avons publie des modifications de la formule, vous le savez tres bien, les foyers d`epidemies ont ete introduites, nous avons change les criteres de 4 par mille, de 7,5 par mille, tout cela a ete convenu au sein du CNSU. Cet ordre-la devait egalement etre convenu au seiin du CNSU. Journaliste: Je comprends. Mais vous n`avez toujours pas repondu a ma question. Pardonnez-moi, pourquoi une discussion etait necessaire ... Florin Ciţu: Jai repondu a votre question. Merci. Journaliste: Je voudrais une derniere question, si vous me le permettez. Florin Ciţu: Nous ne le permettons plus. Merci. Madame la ministre, je vous en prie. Merci beaucoup. Raluca Turcan: Bonjour! Aujourdhui, nous avons discute en premiere lecture de deux ordonnances durgence extremement importantes pour le milieu des affaires, eprouve pendant cette periode, des ordonnances durgence qui simplifient les relations de travail par la numerisation et la debureaucratisassion. Une ordonnance durgence comprend des dispositions sur lutilisation dune signature electronique avancee ou qualifiee, accompagnee dun marquage temporal, lors de la conclusion des contrats de travail, dans les relations avec les institutions de lÉtat, pour les employeurs ou les employes, et cette ordonnance durgence permet egalement a lemployeur dacheter la signature electronique du salarie. Dans le meme temps, egalement par le biais de cette ordonnance d'urgence, nous avons essaye de simplifier les activites de teletravail, en tenant compte du fait qu'actuellement, nous avons declare environ 400.000 contrats avec clause de teletravail, contre 50.000 contrats existants l'annee derniere au cours de la meme periode. Afin de faciliter les relations de travail a distance, aujourdhui, a travers cette ordonnance durgence, nous donnons la possibilite: 1 - de former des employes a distance a lactivite de teletravail; nous rendons egalement possible lutilisation de la signature electronique dans la conclusion de contrats de teletravail. Non moins importante est la disposition par laquelle, dans lactivite de teletravail, la formation des employes par les employeurs on prevoit lobligation pour les employes de maintenir la confidentialite des documents quils traitent dans lactivite a distance ainsi que pour lactivite numerique que nous avons incluse ainsi que lobligation d`archiver numeriquement les contrats de travail et autres documents elabores dans les relations de travail. Une autre ordonnance durgence fournit une bouchee doxygene a environ 445.000 micro-entreprises en Roumanie, qui comptent actuellement moins de 9 employes, a savoir: nous avons supprime lobligation de preparer la description du poste, du livret de presence et les reglements internes. Il s'agit d'actes bureaucratiques qui, chaque mois, pour une micro-entreprise de deux employes, exigent de rediger un ensemble de documents assez consistent. Pratiquement, nous avons supprime le travail supplementaire que les employeurs peuvent faire soit verbalement en rapport avec les employes, soit par un acte ecrit et assume manuscrit, car nous parlons de petites et moyennes entreprises qui ont besoin de flexibilite dans ces relations de travail. En outre, aujourdhui, lors de la reunion du gouvernement, on a approuve le Memo qui etablit les principes qui serviront de base a reanalyser et a elaborer le cadre juridique concernant la remuneration du personnel remunere sur les fonds publics. Ce Memorandum a ete signe par tous les ministeres et represente, pratiquement, lengagement que les ministeres prennent pour presenter dans un delai de 30 jours leurs propres solutions, leur propre vision sur familles professionnelles quils coordonnent, afin que nous puissions retablir le systeme du salaire du personnel paye sur les fonds publics. Il y a une intention claire de provoquer des tensions sociales en mentant que le Gouvernement et le Ministere du Travail reduiront les revenus des gens. Et cest un empoisonnement qui se repand generalement, car il y a beaucoup de gens qui sont confus, beaucoup de gens qui sinquietent pour leurs revenus. Mais, en meme temps, sachez quil y a beaucoup de gens qui sont convaincus que pendant cette periode il y a aussi des politiciens et autres amateurs qui en vivent, de cette intoxication. Aussi, en tant que ministre du Travail et en tant que membre du gouvernement, il est de mon devoir de clarifier tout empoisonnement qui se produit dans lespace public et je repondrai a chaque fois, a condition quon me demande un point de vue, ce qui ne sest souvent pas produit jusqu'a present et, en tant que tel, lors de cette conference de presse, je tiens a declarer avec insistance, comme l'a fait le Premier ministre, que, par le memorandum que nous avons adopte aujourd'hui, nous ne jetons pas les bases d'une mesure de reduction des revenus en Roumanie, mais au contraire, par ce memorandum, nous entendons augmenter les salaires qui ont toujours ete laisses pour compte par les inegalites de la legislation adoptee dans le passe. Et aussi, la remuneration dans le secteur public deviendra unitaire, previsible, equitable et sera egalement en correlation avec lefficacite des institutions publiques. Ce gouvernement sest engage, depuis le debut de son mandat, a initier plusieurs mesures essentielles non seulement pour les beneficiaires, mais nous avons entrepris une reforme des grands systemes publics, ce qui signifie, en fait, que lÉtat soit, dune part, capables de soutenir des services publics de qualite, mais en meme temps de garantir legalite, la durabilite, la previsibilite et lequite dans la remuneration publique et le systeme de retraite. On a vu quil y a beaucoup de passion dans lespace public quand on parle de pensions ou de salaires ou encore de benefices sociaux. Ma conviction est que, au-dela de toute interpretation, dans mon mandat de ministre et dans le mandat du gouvernement dont je fais partie, une chose est simple: il est de notre devoir d'apporter l'equite a la societe roumaine egalement, et que les gens sachent que la loi et les institutions leur protegent leurs droits et ne leur ont pas fait de tort. Nous visons donc a faire fonctionner lÉtat correctement et non de maniere chaotique, car toutes ces inegalites que vous avez egalement signalees, que beaucoup dentre vous ressentent personnellement, ont ete creees dans un systeme qui doit representer le droit et doit garantir lequite pour les citoyens. de ce pays. Nous serions condamnes si nous ne faisions rien et il y a toujours la possibilite de ne rien faire, mais nous avons voulu montrer quil est possible quen effet, lÉtat puisse fonctionner efficacement, avoir des services publics de qualite et quil aide les gens et les encourage a croire que la loi peut etre bonne et a leur avantage. Cest pourquoi, a travers ce memorandum, dans 30 jours, les ministeres dexecution enverront les propositions concernant la politique salariale dans le systeme public. Les principes que jai etablis sont simples et naffectent en aucun cas les revenus. En gros, nous reanalysons les coefficients de classement pour chaque famille professionnelle de postes budgetaires et certaines augmentations entreront dans les salaires de base. En outre, les augmentations qui peuvent etre accordees a un montant fixe seront accordees a un montant fixe; les augmentations qui subsisteront apres linclusion de certains d`entre ells dans les salaires de base ne depasseront pas 20% du salaire de base verse individuellement. Il y a une autre chose extremement importante: le salaire du paiement de base devrait etre le meme pour tout le monde. Il est inadmissible que, selon la loi, certains employes du systeme public soient payes au niveau du salaire de 2019 et dautres a un niveau de salaire eventuel en 2022. Nous inclurons egalement dans lechelle salariale dautres activites qui, a lheure actuelle, ne sont pas sur la masse salariale dans le systeme public et creent de fortes inegalites - et je donne lexemple de ladministration publique locale. Tels sont les principes de base de ce memorandum et, dans la pratique, ils renforcent lidee que nous sommes entres en ligne droite, en assumant pleinement, par tous les ministeres, le succes dune reforme du systeme de remuneration des salaries payes sur les fonds publics. Si vous avez des questions. Journaliste: Bonjour! Madame la ministre, dites-moi ce que vous faites concretement, pour que la Roumanie n'enregistre plus cette anomalie unique dans l'Union europeenne, dans laquelle les employes de l'État gagnent beaucoup plus que la moyenne du secteur prive, qui, en fait, paie egalement des impots budgetaires. Raluca Turcan: Comme je lai deja presente - et merci pour la question - dune part, nous avons la revision du systeme salarial. Lorsque le systeme de remuneration devient equitable et que les institutions deviennent efficaces vis-a-vis du citoyen, la concurrence augmente par rapport au systeme prive, la qualite du travail dans les systemes public et prive augmente et nous pouvons atteindre des salaires mieux payes tant dans le secteur public, qu`en prive. En tant que ministre du Travail et membre de ce gouvernement, je ne serai pas en mesure et je nai aucunement lintention dopposer le systeme public au systeme prive. Pour un systeme prive de qualite, il faut des enseignants qui font bien leur travail, des medecins qui prennent soin de la sante de ceux du systeme prive, de la defense, de lordre public - ce sont des systemes qui doivent fonctionner de maniere complementaire et qui visent, a la fin de ces mesures de reforme, ameliorer la qualite de vie. Journaliste: Et. si vous me le permettez, sil vous plait ... Raluca Turcan: Une question pour chacun. Merci beaucoup. Journaliste: Cest court. Parce que dans le secteur 4, nous voyons quil y a une campagne de vaccination et, en gros, nous voyons quau niveau local, de largent est alloue pour cela et que le gouvernement ne le fait pas, quen pensez-vous? Raluca Turcan: Le gouvernement a entrepris la campagne de vaccination. Merci. Sil vous plait. Journaliste: Bonjour! Dans ce memorandum, vous avez recu plusieurs points de vue de plusieurs ministeres. Je suis entre en possession de celui du Ministere de la Sante, qui dit ne pas etre daccord pour plafonner les augmentations a 15% du salaire de base si cela conduisait a une baisse des salaires. Cette conclusion vient apres que le ministere a donne un exemple - et ici je vais vous demander dexpliquer concretement: un medecin, 5e gradation dans une unite clinique, perdrait, selon votre projet, 12.321 lei bruts. Il y a dautres categories qui se sont plaintes - greffiers, enseignants - car leur revenu aussi seraient egalement reduits. Alors, plus precisement, madame la ministre, comment empecher de ne pas diminuer? Raluca Turcan: Ce sont des fausses nouvelles qui se sont repandues dans lespace public en raison dun malentendu sur le fonctionnement de lapplication dun principe de ce memorandum, a savoir la reinstallation sur lechelle salariale. Il existe en effet des familles professionnelles qui beneficient de primes plus elevees, mais si certaines de ces primes entrainent le placement des salaries de cette famille professionnelle sur une autre echelle salariale, alors les salaires de base augmentent et les primes peuvent rester dans un plafond inferieur. Et veuillez fournir ces informations correctement, car il y a des gens qui sont actuellement a la pointe de la lutte contre la pandemie, il y a des gens qui ont simplement de faibles revenus en Roumanie et il y a des augmentations qui ont ete concues pour completer leurs revenus. Dans le systeme public, 80.000 personnes sont payees au salaire minimum sur leconomie, ce qui signifie que beaucoup de gens ont vraiment des craintes quant au niveau de revenu dont ils beneficieront. Ce memorandum et toute la refonte de la Loi sur les remunerations visent a reduire les inegalites et les ecarts salariaux pour les personnes qui ont la meme formation, la meme classification et des salaires completement differents. Et je vous donne un exemple: un conseiller de la mairie de la Capitale a un salaire plus eleve quun conseiller de tout autre ministere ayant la meme formation et la meme classification, il a un salaire plus eleve quun conseiller avec la meme formation, au meme classement dans un departement, il est different avec la meme formation et le meme encadrement de paiement pour un conseiller dun autre departement. Cest de largent qui pourrait etre dirige vers des emplois dans le systeme prive ou pour des investissements, sil netait pas paye avec ces ecarts. La mesure elle-meme ne cible pas lepargne salariale, la mesure elle-meme vise lequite dans le systeme salarial. Et chaque personne de ce pays veut un salaire egal pour un travail egal, une formation egale. Et ceux qui beneficient desormais de bonus pour certaines activites necessitant des bonus peuvent etre places ailleurs dans lechelle salariale. Merci! Journaliste: Mais que faites-vous de ceux qui ...? Raluca Turcan: Jai repondu, merci. Journaliste: Une petite question: dans l`echelle de salarisation qui est en derniere position ... Raluca Turcan: Jai repondu, merci beaucoup, jai repondu. Journaliste: Il y a beaucoup de questions, mais je vous remercie. Raluca Turcan: Merci moi aussi. Journaliste: Bonjour! Mme la ministre, alors que des memorandums sont adoptes, cinq confederations syndicales protestent, on est descendue dans la rue, des salaires plus eleves sont reclames, des pensions equitables. Je voudrais vous demander comment voyez-vous ces manifestations et que fait-on pour debloquer la situation? Raluca Turcan: Je les vois, pour la plupart, comme une normalite de la vie democratique, au point où nous avons des discussions au Ministere du Travail, par exemple, face a face, nous presentons certaines choses, de maniere ferme, que cela sera fait, nous dissipons certains doutes sur dautres, et nous disons quils ne se produiront pas, et ensuite le discours envers les membres de ces syndicats est completement different. Donc, jusqu`au moment où nous ne transmettons plus correctement l` information, nous avons toute la consideration pour les manifestations democratiques quun pays peut avoir. Journaliste: Bonjour! Dans le cadre de ce memorandum sur la loi sur la salarisation, s`il y a aussi un changement des criteres sur la base desquels ces bonus sont accordes pour des conditions dommageables ... Raluca Turcan: Excusez-moi, je ne peux pas vous entendre, car il y a un peu de bruit derriere, pensez-vous que vous pouvez ... merci. Journaliste: Si avec la modification de la loi sur la remuneration il y a un changement dans les criteres sur la base desquels ces augmentations sont accordees pour des conditions prejudiciables, car maintenant nous savons que ces augmentations des conditions defavorables comprennent beaucoup plus, y compris le bonus pour le travail informatique ou dautres augmentations dont vous avez dit quils sont absurdes. Si ces criteres changent, comment les conditions nefastes seront-elles etablies? Raluca Turcan: Merci de mavoir pose cette question, car elle me donne loccasion de vous expliquer encore une fois que le processus de l`elaboration de la legislation sur la remuneration dans le systeme public est laborieux. Et, pratiquement, ce memorandum ouvre la scene des consultations sur les propositions que les ministeres envoient. Je suis convaincue que dans les propositions des ministeres, nous aurons egalement des demandes de modification de ces criteres des conditions nuisibles, ce qui sont pour le moment, completement absurdes, en ce qui concerne le salaire de base, et il y a des gens qui travaillent dans les memes conditions, nuisibles, mais ont une augmentation differente uniquement parce quelle se rapporte au salaire de base. Lelaboration de la loi sur la remuneration prendra du temps; cela ne se fait pas d`un jour a l`autre. Et nous aurons des discussions avec chaque famille professionnelle. Nous ecouterons chaque partie qui a un point de vue sur la maniere dont nous pouvons rendre le salaire dans le systeme public unique, comme je lai dit, et juste, durable et encourageant, pour ameliorer la qualite des services publics en Roumanie. Journaliste: Madame la ministre, quelle est la date limite pour finaliser le projet de loi et quand sera-t-il soumis au Parlement? Raluca Turcan: Nous prevoyons un maximum dun an pour achever cette loi. Et parce que, suite a une autre declaration que jai faite, une autre speculation est apparue, je voudrais la dissiper a cette occasion, a savoir: quand on a un concept sur la facon dont on considere que doit etre la loi sur les salaires dans le systeme public, on va faire appel, car nous avons obtenu un financement par le biais du Plan national de relance et de resilience, egalement a la consultation. Mais attention, consultation dune prestigieuse institution financiere internationale on ne consultera pas, comme certains ont lhabitude de le faire - au coin de la table. C`est un cabinet de conseil qui mettrait en correlation le systeme salarial public en Roumanie avec ce qui existe dans dautres pays autour de nous, dautant plus que nous avons egalement des analyses comparatives avec les systemes salariaux de lUnion europeenne. Journaliste: Bonjour! Dans le meme temps, je voudrais que vous clarifiiez et precisiez si vous avez rencontre lopposition du Ministere de la Justice concernant le plafonnement des augmentations du salaire individuelles. Et je vous pose la question parce quau Ministere de la Justice il y a des fonctionnaires qui sont assimiles aux postes de magistrats assistants et qui ont des salaires tres eleves, ainsi que des augmentations assez substantielles. Raluca Turcan: Il y a eu des malentendus, peut-etre comme ailleurs, mais apres avoir clarifie ce que nous avons lintention de faire dans la loi sur les salaires unitaires, les craintes ont ete dissipees. Car, au fond, il est correct de regarder lechelle salariale, de placer chaque categorie de salarie dune famille professionnelle a une certaine place de lechelle salariale et, au final, daboutir a un salaire qui comprend une partie des primes. puis evaluer si de nouvelles augmentations sont necessaires et ne depasser pas 20%. Journaliste: Il y a certaines entreprises publiques, je ne voudrais pas donner un exemple specifique, qui ont egalement donne des salaires tres eleves et des primes tres elevees. Si vous pouvez nous expliquer exactement ce qui, dans la loi, pourra les empecher daugmenter les salaires, comme vous avez dit que cela se produira par exemple ... Raluca Turcan: Nous aurons une annee au cours de laquelle vous recevrez toutes les explications et vous vous rendrez compte que ces explications, le plus correctement, doivent etre offertes apres avoir discute et analyse chaque situation, et lemploye ou linstitution qui paie sur les fonds publics. Journaliste: Pouvez-vous nous donner quelques exemples de bonus qui resteront certainement, que les employes recevront definitivement? Raluca Turcan: Ce serait une erreur de ma part de vous donner cette reponse maintenant. Cest aussi lobjectif: dabord, nous analysons, comparons, puis fournissons les reponses finales. Pour linstant, je vous ai expose les principes, qui sont corrects et en phase avec tout ce qui nous entoure en matiere de remuneration dans le systeme public. Il faut savoir que la Roumanie ninvente pas leau chaude en termes de masse salariale dans le systeme public. La Roumanie regarde ce qui se passe autour de nous, lefficacite des institutions publiques autour de nous. Nous nous posons des questions et cherchons des reponses sur la maniere dont nous pouvons stimuler et organiser les employes en Roumanie de maniere a ce que les institutions offrent une qualite de services comparable a la moyenne de lUnion europeenne. Journaliste: Bonjour! Mme la ministre, vous nous avez dit que cette annee, la Roumanie versera ces primes aberrantes, comme vous l'avez dit il y a quelques minutes; estimez-vous que dici la fin de cette annee, cette loi sera adoptee par le Parlement, en tenant compte de la crise du gouvernement et politique actuelle, de linstabilite au sein de la coalition au pouvoir ? Cette loi sur les salaires sera-t-elle adoptee dici la fin de cette annee? Raluca Turcan: Il mest difficile de vous dire dans combien de temps elle sera adoptee au parlement. Je vous dirai ce que nous avons lintention de faire au moment où elle sera approuvee par le gouvernement et soumise au parlement. Journaliste: Avez-vous tout le soutien de la coalition pour cette loi? Raluca Turcan: Oui. Cest aussi un objectif assume dans le programme de gouvernance, par ecrit, au moment du vote de ce gouvernement. Journaliste: Bonjour! Je voulais vous demander si, de votre point de vue, a lheure actuelle, lexecutif actuel peut encore fonctionner normalement, etant donne que lUSR PLUS ne soutiennent que lacte de gouvernance, non pas aussi le Premier ministre en exercice? Raluca Turcan: De ce que vu que concernant la la reunion du gouvernement daujourdhui, oui, bien sûr. Merci! Sil ny a pas dautres questions, une merveilleuse journee! 2021-04-15 16:31:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-15-04-32-20big_172681340_549775039729927_3545396723419576832_n.jpgDeclarație de presă susținută de premierul Florin Cîțu la Palatul VictoriaȘtiri din 14.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/declarations-a-la-presse-du-premier-ministre-florin-citu-au-palais-victoria Bon soir! Parallelement a la proposition de revocation du ministre Vlad Voiculescu de ses fonctions, jai egalement envoye a M. le President Klaus Iohannis la proposition de nommer M. Dan Barna au poste de ministre par interim de la Sante. Étant donne le refus de M. Dan Barna dassumer cette responsabilite a ce moment, jai soumis au President de la Roumanie une nouvelle proposition, en ma personne, proposition qui a ete acceptee par M. le President. Ainsi, je prendrai par interim le relais du Ministere de la Sante, jusqua ce que nos collegues de la coalition nomment un ministre pour prendre ces responsabilites. À cet egard, j`ai deja eu une reunion avec une partie de la direction du Ministere de la Sante, et demain, jaurai deux conferences en ligne, une avec tous les directeurs de DSP et une autre avec tous les directeurs des hopitaux COVID. Il reste une priorite pour nous de fournir les 1.600 lits de soins intensifs et, en meme temps, de gerer cette periode difficile. Demain egalement, nous aurons une reunion du gouvernement, car il y a plusieurs actes normatifs importants pour tous les Roumains, qui doivent etre adoptes, dont certains emanent du Ministere de la Sante, des actes normatifs qui ne peuvent pas etre reportes. Voila ce que javais a dire. Merci beaucoup! 2021-04-14 19:23:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_166991788_179671897318280_8146469143102955439_n.jpgDeclarație de presă susținută de premierul Florin Cîțu, la Palatul Victoria Știri din 14.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/declaration-a-la-presse-du-premier-ministre-florin-citu-au-palais-victoria1618411848Florin Ciţu: Bonjour! Depuis un an maintenant, la Roumanie traverse une periode difficile dans la lutte contre la pandemie. Cette lutte a maximise les ressources de lÉtat, en particulier dans le systeme de sante, mais aussi dans leconomie. Pour reussir dans cette lutte contre la pandemie, j`ai toujours dit quil faut faire confiance aux institutions etatiques, aux institutions qui gerent cette periode difficile. Dans ce contexte et pour faire en sorte que la confiance dans les institutions de l`Etat demeure, jai decide aujourdhui de faire un changement a la tete du Ministere de la Sante. Je tiens a assurer a tous les Roumains que je crois fermement en cette coalition de gouvernance, car cest une coalition de gouvernance qui sest formee suite au vote des Roumains, autour de certaines valeurs, de certaines idees et non de personnes. Je vous souhaite a tous la sante! Et nous avons besoin dune campagne de vaccination reussie, alors je vous exhorte tous a vous inscrire sur la plateforme de vaccination! Je vous remercie! 2021-04-14 13:21:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_dscf8174.jpgConferință de presă susținută de președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), Valeriu Gheorghiță, și de secretarul de stat în Ministerul Sănătății și vicepreședinte CNCAV, Andrei BaciuȘtiri din 13.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-donnee-par-le-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-cncav-valeriu-gheorghita-et-par-le-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-et-vice-president-du-cncav-andrei-baciuValeriu Gheorghiţă: Je presenterai brievement la nouveaute concernant lorganisation de la campagne de vaccination. Je vous rappelle qua partir du 12 avril, hier, une trentaine de nouveaux cabinets de vaccination avec le vaccin de la societe AstraZeneca ont ete ouverts, notamment dans les localites où il y avait des centres de vaccination qui ont des listes dattente pour ce type de vaccin. Aussi, aujourdhui 13 avril, 144 nouveaux cabinets de vaccination vaccinale de Pfizer Company ont ete ouverts et rendus operationnels. Des programmations de vaccination sont deja etablies aujourdhui. Cest le premier jour de vaccination. Aussi, a partir du 19 avril, environ 61 flux de vaccination AstraZeneca seront transformes en flux de vaccination avec le vaccin de Moderna, sans supprimer les centres respectifs. La vaccination de la dose de rappel pour les personnes recevant la dose 1 se poursuivra dans ces localites. Environ 50 nouveaux cabinets de vaccination de Pfizer seront egalement ouverts a partir du 20 avril et, pour rappel, la capacite a augmente depuis le 7 avril d`environ 60 a 96 personnes pour les cabinets de vaccination avec AstraZeneca et Moderna, respectivement, et 72 personnes pour le vaccin de la societe Pfizer. Comme on le sait, a la fin de cette semaine, on devrait rendre disponible lexigence rationnelle que chaque personne sur la liste dattente devrait voir le nombre de personnes devant, sur la liste, et le taux de vaccination dans chaque centre, mais en raison d`un aspect technique, ces exigences operationnelles ont ete priorisees afin de mettre en service les nouveaux centres qui ont ouvert ces jours-ci, precisement parce que dans ces centres, plus de 10.000 personnes peuvent etre vaccinees chaque jour et, ainsi, le temps dattente est reduit, mais , avec le soutien de collegues de STS, je comprends que cette installation sera disponible dans les deux prochains jours. Autre element important pour la periode suivante, hier, sur proposition des coordinateurs de certains centres de vaccination avec le vaccin dAstraZeneca: il y avait des gens qui sont venus directement demander sils pouvaient etre vaccines dans des centres où toutes les places netaient pas occupees, et, puis, nous avons analyse cette possibilite pour permettre la vaccination de ceux qui se rendent directement dans un centre de vaccination qui nont pas de programmation dans la plateforme. Et, bien sûr, pour les centres de vaccination avec AstraZeneca dans lesquels toutes les places ne sont pas occupees, dans lesquels nous navons pas de listes dattente, les personnes a vacciner peuvent se presenter directement, ayant sur elles la carte didentite. Il est important detre en bonne sante. Toutes les procedures et instructions emises par la CNCAV concernant lactivite de vaccination sont respectees, mais il faut garder a lesprit que cette possibilite sera tres probablement mise en œuvre a partir de ce week-end, vendredi, pour sassurer quil y a un nombre suffisant de doses dans les centres de vaccination, en prenant en tenant compte du fait qua ce stade, lattribution des doses aux centres de vaccination est basee sur la programmation deja existante dans la plateforme. Cest un aspect. Et le deuxieme aspect, le nombre de personnes qui peuvent etre programmees et vaccinees par un cabinet est au maximum de 96, pratiquement la capacite dun flux a lheure actuelle. Nous devons donc comprendre que nous ne parlons pas et nessayons pas de surpeupler les centres de vaccination, mais de faciliter lacces des gens a la vaccination, en particulier dans les centres où nous navons pas cette capacite pour le moment. La procedure de vaccination pour le vaccin Johnson and Johnson est terminee. l a deja ete Elle a ete envoye dans le territoire, aux directions de la sante publique, afin d`etre traite le personnel de vaccination. On a egalement etabli les deux instructions regissant lactivite de vaccination des personnes privees de liberte dans les prisons, ainsi que lactivite de vaccination des employeurs des grands operateurs economiques. Ces deux instructions ont deja ete envoyees aux directions de la sante publique et a ceux qui sont, bien entendu, impliques dans la realisation de cette etape de vaccination. Bref, je peux vous dire quau niveau des penitenciers, une liste de ceux qui veulent se faire vacciner sera dressee. Cette activite se deroulera dans les propres cabinets medicaux des penitenciers, avec leurs propres ressources humaines, auxquelles pourront participer dautres categories de personnes de chaque departement, où il ny a pas suffisamment de ressources humaines disponibles et où les doses seront prelevees dans un centre fixe, suivant le modele de la vaccination dans les centres sociaux et residentiels. La vaccination sera assuree dans le penitencier, dans les cabinets medicaux, les personnes seront inscrites au Registre electronique national des vaccinations et le certificat de vaccination sera conserve dans le dossier medical de chaque personne. Le vaccin sera distribue par Johnson and Johnson, precisement pour faciliter la vaccination, car on parle dun schema dadministration a dose unique, mais dautres types de vaccins peuvent etre utilises, a condition que la chaine du froid soit respectee et les autres conditions necessaires au maintien la qualite et lefficacite de ces vaccins. Concernant la procedure de vaccination des grands operateurs economiques, le secretaire dÉtat Andrei Baciu vous presentera, dans une deuxieme partie, ces details. Un autre element important est lie a la finalisation des details lies a la vaccination par les pratiques de medecine familiale. Demain, il y aura une reunion avec tous les representants des medecins de famille au niveau des departements et des services de sante publique, a travers laquelle nous voulons clarifier les problemes sur cette question liee a la vaccination dans les propres cabinets et pouvoir commencer la campagne de vaccination le 4 mai, comme nous l'avons annonce. Ce qui se passera la semaine prochaine sera loperationnalisation de 20 centres de vaccination mobiles, avec le soutien de collegues du Ministere de la Defense nationale, Ministere des Affaires Interieures. Ces centres mobiles desservent pratiquement les localites rurales, les localites defavorisees, qui nont pas acces a un medecin de famille, sur la base de la liste des personnes qui le souhaitent, des listes etablies au niveau des mairies. Ces listes sont envoyees aux directions de la sante publique puis allouees a un centre de vaccination ou simplement a une equipe mobile, qui vaccineront dans leurs propres cabinets, la où cette facilite est disponible. De cette maniere, nous esperons faciliter lacces de ces personnes a la vaccination. Le vaccin a utiliser est le vaccin Johnson and Johnson. Un autre aspect important que nous analysons est loperationnalisation des centres de vaccination au volant, en particulier dans les grandes agglomerations urbaines. Il existe deja des departements s qui sont a un stade avance de lorganisation de ces types dactivites. Aussi, au niveau de la Capitale, nous organiserons au moins un de ces centres, mais les details seront presentes lorsquils seront termines. Un autre probleme est lie a la liste dattente et au mecanisme de notification des personnes inscrites sur la liste dattente. Nous savons tres bien que, depuis la semaine derniere, nous avons annonce un changement dans la notification des personnes figurant sur la liste, a savoir quau lieu de trois notifications successives, une seule notification est effectuee, de sorte quapres 24 heures, la personne notifiee quittera le liste dattente de deux manieres: soit en se programmant dans le centre, en confirmant le calendrier de vaccination, soit en etant retire de la liste, si elle ne confirme pas la programmation juste pour donner la possibilite davertir les autres personnes sur la liste dattente et daugmenter efficacite de la planification. Cest aussi lune des raisons pour lesquelles le nombre de personnes sur la liste dattente, on le voit, a beaucoup baisse ces jours-ci, car il ny a plus de personnes avisees qui nont pas confirme leur nomination. Ainsi, a lheure actuelle, il y a plus de 505.000 personnes sur la liste dattente. En ce qui concerne le sommet des six departements avec le plus grand nombre de personnes sur les listes dattente, la Capitale Bucarest reste avec le plus de personnes - 122.000; Cluj - avec plus de 52.000 personnes; Prahova - plus de 26.000; Mureș - plus de 21.000; Brașov - plus de 20. 000; Ilfov - plus de 20. 000. Au 15 mars, je peux vous dire qua ce jour, plus de 1.016. 000 personnes ont ete avisees et 633.753 nouvelles programmations ont ete prises dans les centres de vaccination. En ce qui concerne la categorie de personnes qui ont ete programmees a partir des listes dattente, environ 28% dentre elles sont des personnes vulnerables, des personnes de plus de 65 ans et des personnes atteintes de maladies chroniques; aussi, les personnes appartenant au troisieme degre de la population generale, environ 27,6%, les personnes exercant des activites essentielles 6,4% et le personnel medical du premier stade - 0,7%, en valeur absolue 7.200 personnes. Au cours des dernieres 24 heures, plus de 45.400 nouvelles personnes se sont inscrites sur la liste dattente, 112.000 personnes ont ete avisees et 82. 881 programmations ont ete pris. Le bilan des centres de vaccination existants a lheure actuelle: nous avons 1.062 centres de vaccination avec environ 1.495 flux actifs. Parmi ceux-ci, les centres Pfizer - 724, avec 1.041 flux, ce qui peut fournir une capacite de vaccination maximale denviron 73.848 personnes par jour, avec le vaccin de Pfizer; les centres actifs Moderna - 84, avec 95 flux actifs, peuvent assurer la vaccination de 9.120 personnes a capacite maximale. Je vous rappelle qua partir de la semaine prochaine, 61 nouveaux cabinets seront completes, qui recevront le vaccin de Moderna, donc le nombre de personnes qui seront vaccinees avec ce type de vaccin et les centres de vaccination AstraZeneca augmentera, 272 avec 374 flux, plus plus de 31.980 personnes peuvent etre vaccinees a capacite maximale. Comme le Premier ministre la annonce aujourdhui, en ce moment dans les centres de vaccination existants, nous avons une capacite maximale de vaccination de 115.000 personnes par jour, etant donne que toutes les places disponibles seraient occupees. Les programmations qui sont actuellement en cours sur la plateforme, il s`agit dun total de 1.225.356 personnes programmees, a la fois a la dose 1 et a la deuxieme dose, avec les trois types de vaccins, donc dans les centres Pfizer nous avons 662.726 de personnes programmees dont 307.000 personnes a la dose 1. Dans les centres Moderna, nous avons 160.300 personnes, dont 33.590 a la dose 1, et dans les centres de vaccination AstraZeneca, nous avons 402 329 personnes, dont 9.955 personnes pour la dose 1. L`activite dans les services de centres dappels pendant cette periode: nous disposons denviron 574 lignes telephoniques actives. Elles sont desservies par 1.560 operateurs. Le nombre quotidien moyen dappels telephoniques au cours des sept derniers jours est denviron 11.741 appels. Au cours des dernieres 24 heures, environ 16.300 appels telephoniques ont ete pris. Le bilan des vaccinations, depuis le debut de la campagne de vaccination, jusquau 12 avril: 2.326.484 personnes ont ete vaccinees avec au moins une dose, dont une dose etait de 1 890.754 personnes et la deuxieme dose 2, 435.730 personnes. En ce qui concerne lactivite de vaccination dans la premiere etape, nous avons evalue les donnees a ce moment, car il y a encore des personnes au stade 1 que nous voyons, dans un faible pourcentage, se faire vacciner a ce moment, jusquau 12 avril vaccinees avec la dose 1, 291.812 personnes , respectivement 261.435 personnes avec la deuxieme dose. Les doses totales inoculees sont de 552. 617 pour les personnes au stade 1. Compte tenu des rapports actuels sur le personnel de sante, pour 2019 de lINS, la proportion de vaccins au stade 1 est de 89,2%. Je vous rappelle que lobjectif de la Commission europeenne est une couverture vaccinale superieure a 80% en phase I pour les professionnels de sante, ce qui signifie un objectif atteint pour la phase I. En ce qui concerne le bilan des vaccinations dans la deuxieme etape, 1.741.448 personnes ont ete vaccinees a ce jour avec au moins une dose, dont nous avons vaccine des personnes vulnerables, cest-a-dire des personnes de plus de 65 ans, des personnes atteintes de maladies chroniques, des personnes dres centres socieaux residentiels, des personnes qui ne peuvent pas depalcees de chez eux, nous avons un total de 117.0940 personnes vaccinees avec la dose 1. Je peux vous dire que, sur le nombre total de doses de vaccin administrees, a partir du 27 decembre, respectivement les 3762.214, 52,7% dentre elles ont ete administres a des personnes de plus de 65 ans et a des personnes atteintes de maladies chroniques. En termes absolus, cela signifie environ 1.982.772 doses. Par types de categories de personnes a ce stade, nous parlons de personnes atteintes de maladies chroniques, 508.714; personnes de plus de 65 ans, 604.437; les personnes des centres sociaux et residentiels, 34.790 - il sagit de vaccination avec au moins une dose; personnes immobiles vaccinees a domicile, 22.289 personnes et sans-abri, 565. Au total, ces personnes de la deuxieme etape representent environ 75,4% de tout ce qui a ete vaccine dans la deuxieme etape. Je vous rappelle que la deuxieme etape se poursuit actuellement et que les personnes qui sont sur la liste dattente et qui appartiennent a cette etape sont vaccinees en priorite. En ce qui concerne les personnes qui font partie des infrastructures critiques, qui servent des activites essentielles, 428.072 personnes ont ete vaccinees, et les employes de leducation, un total de 149.581 personnes ont ete vaccinees. Je vous ai dit que nous avons un pourcentage denviron 45% qui ont pris au moins une dose. Presque la moitie d`entre elles, plus de la moitie ont recu aussi la deuxieme dose. Concernant le nombre de personnes vaccinees dans les centres organises par le reseau du Ministere de la Defense nationale, il s`agit de 103.760 personnes, ce qui represente 4,6% du total vaccine au niveau national, et dans les centres organises dans le reseau du Ministere des Affaires Interieures, il y a 37.186 personnes, ce qui represente 1,6% du nombre total de personnes vaccinees au niveau national. Parce qua partir du 15 mars il y a possibilite de vaccination aussi de personnes en troisieme etape, nous avons fait le point sur le nombre total de personnes en troisieme etape qui ont ete vaccinees jusqua present: i ;l s`agit de 281.508 personnes qui ont ete vaccinees, appartenant a la troisieme etape, dont 20.245 ont egalement recu la deuxieme dose. Aussi, si l`on regarde le nombre total de doses utilisees pour les personnes qui servent, par exemple, une activite essentielle, je peux vous dire quenviron 23% des doses ont ete administrees a des personnes faisant partie de linfrastructure critique, et de celles-ci. , environ 26% etaient utilises pour le personnel educatif et les creches. Parmi la population generale, environ 8% des doses totales de vaccin administrees jusqua present dans la campagne de vaccination ont ete utilisees. La semaine derniere, 143 equipes mobiles ont ete operationnalisees, 7.590 personnes ont ete vaccinees. En 1ere place, 835 personnes ont ete vaccinees a Bucarest, plus ensuite a Hunedoara - 813 personnes, Sibiu - 677, Cluj - 420 personnes. En ce qui concerne le profil de securite des effets adverses, au niveau national, au 12 avril, une valeur absolue de 12.238 cas de RAPI ont ete rapportes, soit un taux de notification des effets indesirables de 3,3 pour 1.000 doses administrees. Nous evaluons la situation de la semaine derniere, du 5 au 11 avril, au niveau national, un certain nombre de 1.012 effets adverses ont ete signales, plus de 96% etant signales a la NMA, le reste a lInstitut national de la sante publique. Lage median des personnes ayant signale des effets secondaires etait de 39 ans, dont 63% de sexe feminin. Selon la severite des manifestations, aucune reaction severe na ete enregistree pendant cette periode, la plupart, cest-a-dire le reste des effets adverses, etant classees comme non severes. Sur le nombre total de personnes pour lesquelles des effets adverses ont ete rapportes, les manifestations les plus courantes etaient la douleur, lenflure, les eruptions cutanees au site dadministration, la fatigue, la fievre, les frissons, 71%, 43% avaient des maux de tete, des maux de tete, 38% douleurs des muscles ou des articulations, 18% de reactions digestives. Il ny a eu aucun cas de choc anaphylactique cette semaine. Veuillez me permettre de donner la parole au Secretaire d'État Andrei Baciu. Andrei Baciu: Merci beaucoup, Monsieur le President. Concernant la vaccination des salaries des operateurs economiques, je voudrais ici vous dire que nous avons recu de nombreuses demandes et que nous avons eu ces dernieres semaines diverses reunions avec des organisations et associations representant le secteur prive en Roumanie dans cette idee dorganiser des centres de vaccination, ce qui accelere pratiquement lacces des salaries a la vaccination. À cet egard, quelques details sur la facon dont cela sera fait. Les centres de vaccination seront realises par les soins de loperateur economique dans un espace adequat, qui repondra pratiquement aux memes conditions que les centres de vaccination normaux. La vaccination des employes se fera sans programmation dans la plateforme de programmation. Planification de la vaccination: en pratique, les employeurs etablissent la liste des personnes eligibles qui souhaitent se faire vacciner, ces listes sont envoyees aux DSP, qui, sur la base des donnees recues, realisent la planification efficace de la vaccination, en tenant evidemment compte du nombre de personnes qui veulent, l`importance de lactivite et le temps necessaire pour terminer lactivite de vaccination. Les personnes dont la vaccination est prevue seront avisees par les employeurs. Pour les operateurs economiques disposant de leur propre personnel medico-sanitaire, ils organiseront leur action de vaccination dans leurs propres locaux avec laide de ce personnel. Pour les operateurs economiques qui ne disposent pas de personnel medico-sanitaire, pour ces situations, des equipes mobiles seront mises en place qui seront affectees a un centre de vaccination fixe avec le vaccin AstraZeneca. Si, de la meme maniere, les operateurs economiques ont du personnel medical, mais quils nen ont pas assez, de la meme maniere ces actions seront completees avec le personnel des centres respectifs et les demandes iront aux DSP. Pour les operateurs economiques de moins de 100 salaries, en pratique, ils etabliront des listes de salaries souhaitant se faire vacciner, les enverront aux DSP departementales et celles-ci seront prevues pour la vaccination dans des centres fixes. Revenant sur les questions dordre general, les missions de transport, depuis le debut de la campagne de vaccination jusquau 13 avril, 8.350 missions de transport au niveau national ont ete realisees. Dans ces actions ont ete impliques, en tant que forces et moyens 7583 - personnel du MAI, de la Police roumaine, de la Gendarmerie, de la Police des frontieres et de lIGSU, qui ont fourni des missions de transport avec plus de 2.000 moyens techniques et 3.329 personnes du MApN ont ete impliquees en tant que forces et moyens engages dans cette demarche pour effectuer des missions de transport avec 1.943 moyens techniques et un total de 5.918 militaires et civils engages. Concernant les doses de vaccin que la Roumanie a recues jusquau 13 avril, on parle de 5.824.419 doses de vaccin, reparties comme suit: vaccins produits par Pfizer / BioNTech, recus jusquau 13 avril, 3.886.019 doses de vaccin, dont 3.059.436 ont ete administrees. Nous avons un stock au 13 avril de 604.572 doses de vaccin. Je mentionne que ces doses sont prevues pour etre utilisees jusqua la prochaine livraison a partir du debut de la semaine prochaine. Cest ce qui arrive chaque semaine. Pour les vaccins produits par Moderna, nous avons un total de doses recue, jusquau 13 avril, de 560.400 doses, dont 292.225 doses ont ete administrees, ce qui represente 52%; de meme, avec un stock de 198.220 doses, qui sont maintenues pour effectuer les vaccinations prevues et la dose de rappel. En ce qui concerne le vaccin produit par AstraZeneca, nous avons un total de 1. 378. 000 doses recues, dont 410 553 ont ete administrees, avec un stock de 779.150 doses, a utiliser pour les activites mentionnees par M. le president, y compris les activites de la campagne de vaccination qui seront realisees avec laide des medecins de famille et des operateurs economiques prives. Concernant les doses manquees jusquau 11 avril inclus, 6.080 doses manquees ont ete enregistrees, soit 0,16% des doses totales utilisees, evidemment, pour des raisons non imputables. Concernant le calendrier de livraison pour la prochaine periode, demain entre dans le pays la premiere tranche de vaccins produits par Johnson and Johnson, 60.000 doses, et qui arrivera le 15 avril a lInstitut Cantacuzino.. Il s`agit des premiers versements. De plus, au cours de la derniere semaine davril, 103.200 autres doses de vaccin produites par la meme societe arriveront, pour un total de 163.200 doses. Pour le mois de mai, pour ce vaccin, nous recevrons, les estimations dont nous disposons actuellement, 518.400 doses, et pour juin, 1.661.400 doses. Ce sont les estimations dont nous disposons actuellement. Il est extremement important de se souvenir de cette precision. Concernant les doses de vaccin produits par les trois autres societes, pour le mois davril, comme on le sait, BioNTech / Pfizer a livre en Roumanie 1. 022. 580 doses. Ils livreront un total de 2.046.330 dici la fin du mois. Moderna - 134. 400 livres et 280.800 au total pour avril; AstraZeneca 57.600 deja livres et avec un total, pour avril, de 883.080 doses. Ainsi, on parle pour avril dun total de 3.373.410 doses de vaccin. Pour les trois autres societes, pour mai et juin, nous avons ce qui suit: pour BioNTech / Pfizer, nous avons 2.804.490 doses pour mai et 3.225.690 doses pour juin; pour Moderna - 620.700 doses pour mai et 620.700 doses pour juin, et pour les doses vaccinales produites par AstraZeneca, il s`agit de 1.047. 962 doses pour mai et 1.047.962 doses pour juin. Aussi, il est important de se rappeler que nous parlons destimations, ce sont les chiffres estimatifs dont nous disposons pour le moment. De plus, si les contrats avec Novavax et Valneva sont finalises, les premieres doses devraient arriver en juillet. Ainsi, a la suite de toutes les activites presentees par le president Gheorghiță, la Roumanie se classe 4e en Europe, en termes de vaccinations a deux doses, ce qui, selon les recommandations, represente une immunite maximale, et globalement, nous parlons de la 14e place. Merci beaucoup! Monsieur le President ... Valeriu Gheorghiţă: Merci moi aussi. Je vous presenterai tres brievement la situation des personnes confirmees infectees par le SARS-CoV-2 apres vaccination, situation evaluee le 11 avril 2021. Je peux vous dire que, sur le nombre total de personnes testees entre le 27 decembre et le 11 avril, seulement 9,2% de ces personnes avaient ete vaccinees. En ce qui concerne le nombre de personnes confirmees apres la premiere dose, entre le 27 decembre 2020 et le 11 avril 2021, un pourcentage de 0,81% de toutes les personnes vaccinees avec la premiere dose ont eu un test positif pour linfection par le virus SARS-CoV. la valeur absolue signifiant 18.630 personnes. Le delai moyen entre la premiere dose et la date de confirmation etait de 11 jours, pratiquement en dehors de lintervalle apres lequel se produisent les premieres reactions positives du corps, en termes de taux danticorps. En ce qui concerne le nombre de personnes confirmees infectees par le SARS-CoV-2, apres la deuxieme dose, au cours de la meme periode, elles representaient 0,21% du nombre total de personnes vaccinees avec la deuxieme dose, ont eu un test positif avec SARS-CoV- 2, ce qui represente une valeur absolue de 2.983 personnes, dont 97,3% ont ete vaccinees avec Pfizer. La plupart des personnes ont pris la deuxieme dose, 2,7% ont ete vaccinees avec Moderna et le delai moyen entre la deuxieme dose et la date de confirmation etait de 23 jours. Ce sont les donnees actuelles relatives a la campagne de vaccination. Avec votre permission, nous commencerons la partie des questions et sil vous plait commencons par le cote droit, deux questions chacun. Journaliste: Bonjour! Étant donne que la vaccination avec Johnson and Johnson est sur le point de commencer la semaine prochaine, jaimerais que vous nous disiez un peu ce que nous devons savoir sur ce vaccin, etant donne que lAutorite de reglementation americaine appelle a la suspension de la vaccination avec ce serum. Valeriu Gheorghiţă: Jai vu cette recommandation aujourdhui. Nous attendons a juste titre une clarification de lAgence europeenne des medicaments et, certainement, si nous navons pas encore besoin de commencer a utiliser ce type de vaccin, nous pouvons le faire. Nous avons une capacite de stockage, personne ne nous oblige a demarrer tant que nous navons pas suffisamment de donnees de securite. Journaliste: Quand aurez-vous ces donnees? Je veux dire, attendez-vous une decision au niveau europeen, comme ce fut le cas avec AstraZeneca? Valeriu Gheorghiţă: Je pense que cette semaine, puisque la FDA le recommande, lAgence europeenne des medicaments apportera une clarification, dautant plus que ces vaccins nont pas encore ete utilises en Europe. Cest pourquoi lexperience acquise jusqua present aux États-Unis est importante, où pres de 7 millions de doses sont deja utilisees. Mais la frequence de ces cas devenements thrombotiques semble etre denviron 1 sur 1 million, donc de toute facon on parle dune frequence extremement rare. Mais tant quil sagit dune recommandation dune agence de regulation, lAgence europeenne des medicaments apportera certainement des eclaircissements et des recommandations supplementaires a cet egard. Journaliste: Et jaurais une autre question. Recemment, une clinique privee, qui a mene des etudes sur la reponse immunitaire post-vaccination, a declare que les personnes qui presentent des reactions apres la vaccination developpent un titre danticorps plus eleve. Pouvez-vous egalement confirmer cette information selon laquelle les jeunes developpent des titres danticorps post-vaccination plus eleves et que les personnes souffrant de comorbidites developpent egalement des titres danticorps plus faibles? Valeriu Gheorghiţă: Ces resultats ne sont pas surprenants. En fait, on sait que les jeunes ont une reponse immunitaire plus robuste, ils developpent un titre danticorps plus eleve, par rapport aux personnes, par exemple, de plus de 65 ans, où lon a un etat dimmunosenescence, cest-a-dire un vieillissement physiologique de la reponse immunitaire. Cest pourquoi il est important de completer le calendrier de vaccination, de faire les deux doses, dassurer un niveau de protection suffisant et aussi de maintenir la duree de la reponse immunitaire. Ceci, au final, confirme une reactogenicite de ces vaccins, notamment chez les jeunes, car, comme nous lavons explique a plusieurs reprises, la survenue de ces effets secondaires tels que fievre, douleurs, courbatures, maux de tete ne representent pas autre chose que le corps reagit a un stimulus immunitaire. Cest pourquoi, je le repete, ces resultats etaient attendus et ils confirment finalement lexperience avec dautres types de vaccins, la où la meme chose se produit. Journaliste: Les gens doivent garder a lesprit quelques regles lorsquils vont se faire vacciner avec AstraZeneca et a quelle periode le rappel sera-t-il effectue? Valeriu Gheorghiță: Pour le moment, pour la dose de rappel, lintervalle de huit semaines est etabli, mais il y a cet intervalle plus large entre quatre semaines et 12 semaines. Mais ce qui a ete observe a partir des donnees existantes, plus la periode pendant laquelle nous prenons la deuxieme dose dAstraZeneca est longue, a un intervalle de huit semaines, voire plus longtemps, jusqua 12 semaines, meilleure est la reponse immunitaire. Cest pourquoi nous avons etabli, au sein du groupe dexperts, cet intervalle denviron huit semaines. En ce qui concerne le comportement de certaines personnes qui se presentent pour la vaccination avec ce type de vaccin, a lheure actuelle, aucun profil de risque nest etabli en fonction de lage, de la presence de maladies chroniques associees ou du sexe de la personne, cest pourquoi au final , la meme recommandation reste detre cliniquement en bonne sante, de ne pas avoir de fievre, de ne pas avoir de maladie aiguë en developpement et, evidemment, nous ne nous presentons pas si lune des maladies chroniques est decompensee. Cest pourquoi le triage medical qui a lieu au moment de la presentation des personnes dans les centres de vaccination est important. Journaliste: Vous avez dit que si vous recevez une recommandation de lAgence europeenne des medicaments, il est possible de reporter la vaccination avec Johnson and Johnson, cela signifie-t-il que le demarrage des 20 caravanes est egalement reporte ou est-il possible dutiliser un autre vaccin? Valeriu Gheorghiță: Nous pouvons utiliser un autre type de vaccin tant que nous pouvons respecter les conditions de la chaine du froid. Je ne pense pas que cela aura un impact sur la continuite de la campagne de vaccination, mais, comme toujours, la securite des beneficiaires reste au premier plan et certainement, si l'Agence europeenne des medicaments fait ces recommandations, nous en tiendrons evidemment compte, comme toujours. Journaliste: Quel serait limpact de lutilisation de ces caravanes? Combien de personnes sont vaccinees par jour, si plus de personnes agees doivent etre vaccinees, parce que, si jai bien compris, seulement environ 600.000 personnes agees ont ete vaccinees jusqua present? Valeriu Gheorghiță: Chaque jour, un centre mobile peut vacciner environ 100 personnes, donc si nous parlons des 20 centres mobiles, nous parlons denviron 2. 000 personnes qui peuvent etre vaccinees. Mais de ces localites-la, certainement, la priorite sera donnee, dans un premier temps, aux personnes agees, aux vulnerables, aux personnes atteintes de maladies chroniques et, a tour de role, toute la population de la localite respective sera vaccinee, qui exprime bien sûr cet accord, precisement pour ne plus revenir, apres un certain temps, a vacciner les gens, par exemple, a partir de la troisieme etape. Dans ces localites, nous assurons la vaccination de tous ceux qui souhaitent se faire vacciner, en commencant par les plus vulnerables et en terminant par la troisieme etape, comme le prevoit la strategie. Journaliste: Pouvez-vous nous dire combien les 600.000 personnes agees representent dans le nombre total de personnes agees en Roumanie et si cest un pourcentage satisfaisant que vous avez prevu et comment voulez-vous le changer? Valeriu Gheorghiţă: Pour autant que nous parlons, en Roumanie il y a environ 3,6 millions de personnes agees de plus de 65 ans. Bien sûr, nous avons encore un grand nombre de personnes qui doivent etre vaccinees. La deuxieme etape, je vous le rappelle, ne sest pas arretee, elle continue et est priorisee. Cependant, le debut de la troisieme etape na pas ete decidee avec lidee de remplacer ou de mettre a lecart les personnes vulnerables, mais de pourvoir, la où il y a des postes vacants, dans les centres de vaccination, avec ceux qui veulent se faire vacciner dans la troisieme etape, precisement pour ne pas faire face a des situations dans lesquelles il y a des centres de vaccination insuffisamment occupes. Et nous voyons ce qui se passe, en ce moment, dans les centres où nous avons un vaccin de la societe AstraZeneca, il y a une diminution de ladressabilite qui existe au niveau europeen, pas seulement en Roumanie. Cest pourquoi je pense quil est important daugmenter la communication et linformation. Au niveau europeen, je peux vous dire que les strategies de vaccination different en partie dun pays a lautre. De nombreux pays ou une partie des pays ont commence la campagne de vaccination avec des personnes vivant dans des centres residentiels, puis sont passes au personnel medical. En Roumanie, nous avons assure plus de 70% des personnes vaccinees, sous forme de couverture vaccinale, dans les centres residentiels, mais en Roumanie nous navons pas un tres grand nombre de personnes qui sont dans des centres residentiels, il s`agit de 50.000 personnes dont, on le voit, pres de 34.000 sont deja vaccines, la plupart avec deux doses. Journaliste: Et alors, la solution serait ces caravanes qui devraient augmenter leur nombre, ou pensez-vous que vous les augmenter? Valeriu Gheorghiţă: Non. Je pense quun element important qui fera la difference est la vaccination par le biais des cabinets de medecins de famille, où lacces des personnes, notamment les plus vulnerables, a la vaccination et celles qui ont eu des difficultes, notamment en se deplacant, a un centre de vaccination, a une certaine distance. Et il y a un autre element essentiel de notre point de vue, a savoir la confiance que ces personnes, a juste titre, ont dans leur propre medecin, dans le medecin de famille et, de cette maniere, je crois que nous pourrons augmenter le nombre de vaccines parmi les personnes vulnerables, parmi les personnes agees, par limplication et le soutien de collegues du reseau de medecine familiale. Journaliste: Bonjour! Je voulais vous demander, demain commence le rappel avec AstraZeneca, combien de personnes devraient faire ce rappel et si vous avez des signaux indiquant quil y a des gens qui vont renoncer a le faire? Valeriu Gheorghiţă: En fait, le rappel des personnes vaccinees avec AstraZeneca a commence hier. Je peux vous donner lexemple dhier, plus de 95% de ceux prevus pour le rappel se sont presentes. Je vous rappelle quune bonne partie des gens a eu loccasion de faire le rappel juste avant la semaine 8 pour diverses raisons et de cette facon le pourcentage est insignifiant. Il y a peut-etre des gens qui ont developpe linfection SARS-COV-2 et cela ne depasse pas la statistique que nous avons trouvee concernant les autres types de vaccins. Nous apprecions, au moins sur la base des donnees enregistrees la veille, un nombre correct, un nombre optimal de personnes qui devaient recevoir la deuxieme dose et je pense que cetait la sage decision que ces personnes ont prise. Journaliste: Ceux qui ne veulent pas faire de rappel avec AstraZeneca, quelle solution ont-ils? Est-ce qu`ils repetent un calendrier de vaccination ou est-ce qu`ils font le rappel avec un autre vaccin? Valeriu Gheorghiţă: Le rappel avec un autre vaccin nest actuellement pas etaye par des preuves scientifiques, de plus, lOMS a declare aussi clairement que possible que nous navons pas de base scientifique pour recommander lassociation de vaccins utilisant des technologies differentes. Bien sûr, dans les mois a venir, nous aurons acces a ces donnees, mais aujourdhui, nous navons pas, je le repete, une base scientifique sur laquelle prendre ces decisions qui peuvent avoir un impact sur un grand nombre de personnes et cest pourquoi il est bon d`eviter de telles decisions et, en plus de cela, lie au moment où l`on pourrait etre revaccine, encore une fois, il ny a pas de temps a fixer pour le moment, mais probablement, un intervalle de 3-6 mois est raisonnable. Journaliste: Je voudrais vous demander autre chose. Vous dites que les personnes libres de se faire vacciner avec AstraZeneca peuvent le faire sans programmation. Est-ce egalement vrai pour dautres vaccins? Valeriu Gheorghiţă: Non, pour les autres vaccins, le taux doccupation est presque maximum. Journaliste: Est-il possible pour quelqu`un d`aller se faire vacciner avant le jour où il doit etre vaccine? Valeriu Gheorghiţă: Uniquement pour le vaccin AstraZeneca, pour les autres types de vaccins, nous navons pas de donnees pour etayer cette decision, des donnees scientifiques, donc je pense que le rappel plus tot, pour les deux autres types de vaccins, pourrait avoir des consequences en termes de en termes benefice. Cest pourquoi il est bon dencourager le respect du calendrier de vaccination, comme cest le cas dans tout programme de vaccination et pas particulierement pour la vaccination contre le COVID-19. Pour ce schema de vaccination, nous disposons de donnees qui confirment cette efficacite, parce que ce booster de la reponse immunitaire a un role tres bien defini et que cette periode a ete etablie sur la base de donnees scientifiques, cette fourchette na pas ete choisie au hasard. Bien sûr, si on en parle d`un jour, ici c`est insignifiant, mais plus que cette marge je ne pense pas quil soit bon d`assumer, car, je le repete, on peut compromettre les benefices du vaccin. Journaliste: Je comprends. Parce que cest long et quil y a une possibilite que quelque chose dautre se produise le jour de la programmation, en particulier pour AstraZeneca. Valeriu Gheorghiţă: Pour AstraZeneca, nous avons cette possibilite, jai mentionne; entre quatre semaines et 12 semaines. Journaliste: Je comprends. Et je vous lis quelques commentaires ... Valeriu Gheorghiţă: Je veux une question, pas des commentaires. Journaliste: Oui, oui. Question basee sur des commentaires. Valeriu Gheorghiţă: Certainement. Journaliste: Une femme dit quelle a 65 ans et quelle attend detre vaccinee depuis janvier. Elle est sur la liste dattente a Craiova, rue Amaradia, et je vois que rien ne bouge. Jaimerais me faire vacciner et je ne peux pas. Vous pouvez consulter ces commentaires ... Valeriu Gheorghiţă: Certainement. Ce sont mes collegues qui consultent toutes ces petitions, si vous voulez, quelle que soit la forme sous laquelle elles sont envoyees et, a temps, nous les resolvons toutes. Cependant, dans ce cas, il faut determiner si le centre a commence ses activites. Cest probablement lun des centres qui sera ouvert dans les prochains jours. Journaliste: Je comprends. Valeriu Gheorghiţă: Mais ici, comme je lai dit a dautres occasions, je pense quune meilleure communication au niveau du departement, au niveau local, de la Direction de la sante publique aux beneficiaires, clarifiera nombre de ces situations, car nos collegues de la Directions de la sante publique savent tres clairement quand ces centres ouvriront. Journaliste: Il existe une plateforme, le vaccin en ligne, sur laquelle ont ete calcules, sur la base de donnees publiques, lattente moyenne quotidienne par centre et on y voit des exemples de centres où seulement cinq doses par jour sont vaccinees, seulement cinq doses sont administrees par jour, bien que la liste dattente compte des centaines de personnes et je voulais vous demander pourquoi il y a ces differences entre les centres qui vaccinent avec le meme type de serum et ... Valeriu Gheorghiţă: Je ne peux pas confirmer ces donnees. Ce nest pas une plateforme officielle. Les seuls centres où cela pourrait etre le cas sont les centres qui ont le vaccin AstraZeneca, mais un centre qui vaccine cinq personnes par jour ne peut pas avoir de liste dattente. Une liste dattente apparait a un centre ayant un taux doccupation maximal. Cest pourquoi je vous dis que cest une situation que je ne peux pas confirmer, netant pas un site officiel que nous coordonnons. En effet, dans certains des centres qui se trouvent actuellement dans la coordination du Ministere de la Defense Nationale, environ 18 personnes sont retirees et vaccinees de la liste dattente, mais, a partir du vendredi 16 avril, ce nombre de personnes de la liste vaccinee augmentera, dans chaque cabinet , tout au plus, a 60. Cest pourquoi je ne sais pas ces cinq personnes, il mest tres difficile de croire quelles sont dans des centres avec Moderna ou Pfizer, mais, je le repete, je ne sais pas. Journaliste: Il y a un centre Pfizer a Lupeni, Hunedoara. Je nai donne quun seul exemple, mais il y en a dautres, il y a en moyenne cinq personnes par jour. Valeriu Gheorghiţă: Je le repete, cela ne peut pas arriver, cest pourquoi je ne peux pas valider certaines donnees qui ne nous appartiennent pas. Journaliste: En labsence de donnees officielles, car cette possibilite nexiste pas sur la plateforme ... Valeriu Gheorghiţă: Il existera dans les deux ou trois prochains jours. Journaliste: ... les patients se deplacent dun centre a un autre sur la base de ces donnees. Valeriu Gheorghiţă: Oui, je comprends cela. Des que possible, cette possibilite sera disponible dans la plate-forme ROVaccinare, mais je tiens a vous dire que, tout dabord, lors de la modification dune plate-forme de travail, il est important de sassurer que cette plate-forme nest pas compromise. Il nest pas facile de travailler sur une plateforme en production, cest pourquoi il etait prioritaire doperationnaliser ces nouvelles cabinets, qui fonctionnent depuis hier, aujourdhui et la semaine prochaine et dans ces deux, trois jours cette facilite sera disponible, car nous le voulons tous. Ce netait pas un obstacle, cetait un probleme de report dun point de vue technique, precisement parce que nous voulions que ces nouveaux cabinets soient deja operationnels. Journaliste: Et la deuxieme question. Vous avez dit plus tot que suite au rappel avec AstraZeneca, il y a moins de problemes, moins deffets adverses et je voulais vous demander sur quoi vous vous appuyez, si vous avez des donnees sur lesquelles vous vous appuyez, car la Roumanie vaccine a un intervalle de huit semaines, il y a peu de pays en Europe qui vaccinent a huit semaines, les autres vaccinent a 12 semaines. Valeriu Gheorghiţă: Sur la base des donnees scientifiques sur lesquelles repose lautorisation de mise sur le marche de ce type de vaccin, qui ont montre qua la deuxieme dose, la frequence et lintensite des effets adverses etaient significativement inferieures par rapport a la premiere dose. La meme chose, par exemple, a ete observee dans les essais cliniques pour les vaccins a base dARN messager, lorsquil a ete observe qua la deuxieme dose, la frequence des effets adverses est plus elevee qua la premiere dose. Il y a donc des donnees disponibles. Meme ainsi, au niveau europeen - et ici je fais reference a lexperience au Royaume-Uni - il y a deja plusieurs millions de personnes qui ont pris la deuxieme dose, sans aucune donnee liee a la modification du profil de securite. Ainsi, ces donnees de la vie quotidienne sont en ligne avec ce qui a ete trouve dans les etudes dagrement et dautorisation. Journaliste: Je voulais vous demander si les employeurs ont la possibilite de choisir le type de vaccin? Parce que vous avez dit plus tot que les caravanes fixes seront envoyees dAstraZeneca, s`ils nont pas de personnel medical. Valeriu Gheorghiţă: Ce type de vaccination, ce mode de vaccination peut etre fourni, en ce moment, avec un vaccin dont nous disposons. Le seul vaccin disponible en stock est le vaccin AstraZeneca et cest la possibilite que nous pouvons offrir; naturellement, sans se sentir oblige ou force de faire ce type de vaccin. Une fois quil y aura des doses suffisantes des autres types de vaccins et que la chaine du froid appropriee pourra etre assuree, afin de ne pas compromettre la qualite de ces vaccins, il y aura certainement la possibilite dutiliser aussi d`autres types de vaccin. Mais, strictement en ce moment, nous parlons du vaccin AstraZeneca, etant le seul disponible qui puisse garantir lacces a la vaccination. Ici, je voudrais faire une breve declaration: je ne voudrais pas que quiconque comprenne un message qui serait incorrect, a savoir que la disponibilite du vaccin dAstraZeneca montre que ce vaccin est plus faible, que ce vaccin nest pas assez bon, que ce le vaccin ne s'est pas avere efficace. Au contraire, cest un vaccin pour lequel, en effet, nous avons une baisse du niveau de confiance au niveau europeen, mais nous ne devons pas considerer cela comme une alternative a la vaccination. Ce nest pas une alternative, cest lun des vaccins autorises au niveau europeen, qui est actuellement utilise dans la plupart des pays europeens. Le Royaume-Uni, avec lutilisation de ce vaccin, - bien sûr, en plus des autres - finit par se trouver aujourdhui dans une tres bonne situation epidemiologique. Journaliste: Vous avez dit plus tot que nous avons une capacite de vaccination quotidienne de 115.000 personnes, si cela est prevu, vous avez dit ... Valeriu Gheorghiţă: Nous avons un deficit de programmation important dans les centres avec AstraZeneca où nous pourrions vacciner plus de 31.000 personnes chaque jour. Cest donc la que reside la difference. À compter daujourdhui, je mattends a avoir environ 80.000 personnes, etant donne que le nombre de personnes vaccinees a augmente, nous avons louverture de ces cabinets, hier et aujourdhui, et cest pourquoi, du moins selon les donnees de la plateforme, hier pres de 80.000 personnes etaient prevues pour aujourdhui. Nous verrons quelles sont les donnees a 17h00. Bien sûr, nous mettons tout en œuvre pour augmenter le taux de vaccination, mais je comprends parfaitement lhesitation et linquietude des gens, en particulier pour le vaccin AstraZeneca. Journaliste: Et jai une autre question, si vous me le permettez. Vous avez dit que la rencontre avec les medecins de famille aura lieu demain. Savez-vous combien de medecins de famille participeront a la campagne de vaccination? Et combien de personnes sont vaccinees par jour avec laide de medecins de famille que nous prevoyons rejoindre? Valeriu Gheorghiţă: Nous parlons de 3.028 medecins de famille qui ont exprime, dans un premier temps, leur volonte de participer a cette demarche, sur environ 10.900 medecins de famille qui sont en relation contractuelle avec la Caisse dassurance maladie. Je mattends a ce que ce nombre augmente au cours de la prochaine periode, car les choses seront mieux comprises et il sera explique comment ce type de vaccination est effectue. Et par rapport au nombre de personnes vaccinees par jour, de ce point de vue, cest tres difficile pour moi de donner ... Je peux donner une valeur mathematique dau moins 30.000 personnes par jour, mais cela signifie avoir dix personnes vaccinees. Ou, la encore, nous serons confrontes a un facteur lie a la decision personnelle de chaque personne de se faire vacciner. Cest pourquoi nos estimations ne sont pas toujours validees dans la vie de tous les jours, car, en plus de lorganisation, en plus de la disponibilite des doses, il y a un autre facteur essentiel, a savoir la disponibilite des personnes a se programmer et a presenter pour la vaccination. Journaliste: Envisagez-vous une campagne de communication pour que de plus en plus de Roumains veuillent se faire vacciner? Valeriu Gheorghiţă: Oui, nous travaillons sur une telle approche pour intensifier la partie communication et information, en particulier en mettant laccent sur la population rurale, où il y a un reel besoin de plus dinformation et de communication. Merci! Journaliste: Lie a la vaccination avec AstraZeneca. Les gens sont encore reticents, certains dentre eux, et je voulais vous demander si, je ne sais pas, il y a un pourcentage lie a ceux qui ont annule leur nomination, respectivement a ceux qui ont fait leur programmation; si cest une comparaison, le plus grand nombre de quel cote cela vient-il? Valeriu Gheorghiţă: Non, pour le moment, les donnees sont relativement stables par rapport a ce que nous avons annonce la semaine derniere, car, je le repete, les gens ont la possibilite de voir le type de vaccin dans le centre, donc il est programme des le debut, sachant quel type de vaccin sera attribue dans ce centre. Nous navons plus ces situations dannulation, car la personne sait quand elle est programmee quel vaccin elle recoit. Journaliste: En ce qui concerne le fait que vous avez mentionne plus tot quil y a un niveau de mefiance a legard de ce vaccin, en tant que president de la campagne de vaccination, comment inciteriez-vous encore les gens a opter pour ce vaccin? Valeriu Gheorghiţă: En accordant la confiance voulue aux recommandations scientifiques et medicales. Journaliste: Considerez-vous quen ce moment, il y a une tendance a la baisse de linteret de la population pour la vaccination et, si dans ces conditions, lobjectif de dix millions de personnes vaccinees au 1er août peut encore etre atteint? Valeriu Gheorghiţă: Je ne pense pas quil y ait une diminution de linteret pour la vaccination. Je le repete, la diminution du nombre de personnes sur la liste dattente est due au fait quune personne qui ne confirme pas la programmation s`est retiree de la liste, precisement pour faciliter la notification d`autres personnes. Ce serait un aspect. Un deuxieme aspect, le fait qu`il y aura la possibilite de se faire vacciner par les medecins de famille a tres probablement amene une grande partie de la population a attendre cette possibilite pour se faire vacciner au cabinet du medecin de famille. Donc, de notre point de vue, il ny a pas de diminution de lintention de se faire vacciner, mais, au contraire, les donnees sociologiques montrent une intention dau moins 50%. Journaliste: Et jaurais une autre question. Vous avez dit qua partir de la semaine prochaine, 20 centres mobiles de vaccination seront operationnels et desserviront les localites rurales. Où exactement, dans quels departements, où cette vaccination dans les centres mobiles commencera-t-elle? Valeriu Gheorghiţă: Il existe actuellement un plan etabli. Les 20 centres de vaccination sont situes dans les structures des hopitaux militaires au niveau national et, a partir de la, en partenariat avec les directions de la sante publique, le parcours de chaque centre de vaccination est etabli. Journaliste: Merci. Valeriu Gheorghiţă: Merci moi aussi. Andrei Baciu. Nous vous remercions beaucoup. Bonne journee! 2021-04-13 15:23:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_dscf8017.jpgEvenimentul de lansare a Acordului de colaborare cu Asociația Coaliția România Sustenabilă - “Parteneriat pentru viitor”, organizat de către Departamentul pentru Dezvoltare DurabilăȘtiri din 13.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-lancement-de-l-accord-de-collaboration-avec-l-association-coalition-roumanie-durable-partenariat-pour-l-avenir-organise-par-le-departement-du-developpement-durable2021-04-13 12:58:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_22_resize.jpgMesajul premierului Florin Cîțu cu ocazia începerii lunii postului RamadanȘtiri din 13.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-florin-citu-a-l-occasion-du-debut-du-mois-de-ramadan A loccasion du Ramadan, jadresse un salut chaleureux a toute la communaute musulmane de notre pays. Le Ramadan est une periode de vie du message revele dans le Coran, qui nous exhorte a etre tolerants, genereux et a respecter nos semblables, ces valeurs etant les fondements de la bonne coexistence des citoyens roumains independamment de leur appartenance ethnique ou de leurs croyances religieuses. Ayant vecu sur ces terres pendant pres de neuf siecles, les musulmans de Roumanie representent un modele dislam modere. La communaute musulmane est pleinement integree dans la societe roumaine et contribue activement, aujourdhui comme par le passe, a la coexistence harmonieuse et a la realisation du bien commun. Japprecie le fait que, pendant la pandemie, la communaute musulmane est a nos cotes et soutient les efforts des autorites pour proteger la sante de la population, a travers des mesures sanitaires et une campagne de vaccination soutenue. Je suis convaincu quensemble, de maniere responsable et solidaire, nous surmonterons bien la pandemie. Je transmets mes bonnes pensees a la communaute musulmane de Roumanie! Florin Cițu, Premier ministre de la Roumanie 2021-04-13 09:50:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-13-09-51-12big_sigla_guvern.pngDeclarații de presă susținute de premierul Florin Cîțu și secretarul de stat în MAI, șeful Departamentului pentru Situaţii de Urgenţă (DSU), Raed ArafatȘtiri din 12.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/declarations-a-la-presse-du-premier-ministre-florin-citu-et-du-secretaire-d-etat-au-ministere-des-affaires-interieures-chef-du-departement-des-situations-d-urgence-dsu-raed-arafatFlorin Ciţu: Bonsoir. Ce soir, une autre tragedie en Roumanie, a lhopital Victor Babeş. Trois personnes sont mortes. Pour le moment, nous ne savons pas pourquoi. Condoleances aux familles endeuillees. Dapres ce que nous avons jusqua present, dapres ce que nous savons jusqua present, cela semble etre un accident, mais une enquete a egalement commence. Jai parle au ministre des Affaires Interieures, bien sûr quil viendra apres cette declaration, je vais egalement rencontrer le ministre de lInterieur, nous avons parle au telephone. Je lui ai demande de rendrefaire faire cette enquete aussi rapidement et transparente que possible, car tous les coupables de ce qui sest passe ce soir doivent etre tenus responsable. Nous sommes dans un combat et une guerre contre cette pandemie depuis un an. La pression sur les hopitaux est tres elevee, la pression sur les unites de soins intensifs est tres elevee. Nous avons tous besoin d'aider et c'est pourquoi nous avons toujours dit que, ou recemment nous avons parle de cette campagne de vaccination, c'est la seule solution. À ce stade, cest tres important. Pour notre part, pourquoi suis-je sorti ce soir et cetait important? Jai vu que les administrateurs ou les representants de lÉtat fuyaient dans ces moments, fuyaient la communication. Les citoyens ont besoin de communication davantage en ces temps. Ils ont besoin que nous venions expliquer. Cest pourquoi jai amene M. Arafat a mes cotes ce soir pour expliquer exactement ce qui sest passe, il sera ici avec vous pour repondre aux questions. Ce que nous savons jusqua present: nous navons pas a fuir la communication. Nous devons a chaque fois venir communiquer de maniere transparente avec les Roumains. Ensuite, nous allons investir des ressources et essayer davoir plus de lits de soins intensifs, comme je l`ai demande il y a deux mois, car nous sommes toujours dans cette lutte contre la pandemie. Nous ne pouvons garantir maintenant que de tels accidents ne se reproduiront plus. Jespere quils ne se reproduiront plus et jespere que nous avons les ressources pour passer du mieux que nous pouvons. Mais pour reduire la pression et faire en sorte que cela ne se reproduise plus, nous devons mener une campagne de vaccination reussie. Tout cela va de pair en ce moment. Maintenant, M. Arafat vous expliquera tous les details, tout ce que nous savons jusqua present. Je lui ai parle, tout ce que nous pouvons vous expliquer vous sera explique, il restera avec vous aussi longtemps que necessaire. Dun autre cote, jai deja dit, jai parle avec le ministre de lInterieur, une enquete a commence et je vais massurer que cette enquete sera transparente, juste et que les responsables et les coupables repondront. Merci! Raed Arafat: Bonsoir! Tout dabord, jadresse egalement mes condoleances aux familles des trois patients victimes de cet accident. Ce qui sest passe, et je tiens a preciser que ce que je dis maintenant peut etre change en fonction de ce qui apparait dans lenquete et des autres donnees susceptibles dapparaitre ensuite, ce que je vous dis maintenant est ce que je sais pour le moment et ce que je peux, bien sûr, communiquer, sous reserve, que la situation est sous enquete et que ces choses peuvent changer avec le temps. Alors, tout dabord, parlons de ce tournage ou de ce camion lourd en soins intensifs. Les camions de soins intensifs sont fabriques pour fonctionner de deux manieres: une voie est totalement independante, sur des bouteilles doxygene et sur leur propre generateur electrique. Cest pour la periode quils ne travailleront que quelques heures. Une autre facon, quand ils fonctionneront et devraient fonctionner plus longtemps, ils ont des connexions et sont connectes au courant a lexterieur du camion, lhopital, par exemple, a partir dun transformateur et sont connectes a la source permanente doxygene, generalement du lhopital, qui peut generalement etre un stockeur doxygene et cest le cas du camion de Babeș, qui est connecte a chambre technique, d`ou vient loxygene pour les appareils et pour les systemes de distribution doxygene pour les patients. Il y a des reducteurs qui controlent la pression maximale qui entre dans le camion. Ces reducteurs existent aussi a la sortie, a ma connaissance, tant a la sortie du stock que, bien sûr, a lentree dans le camion. La pression ne devrait pas etre autorisee a augmenter plus que, pour autant que je sache jusqua present, autour de 5,8 maximum. Ce qui est arrive aujourdhui? À un moment donne, cette pression a augmente au-dessus de six bars. Comment, pourquoi, quel robinet sest ouvert davantage, quel interrupteur sest ouvert le plus? Cela fait deja lobjet dune enquete. Mais que sest-il passe dans le camion? Les ventilateurs sont de fabrication americaine, donc nous ne parlons pas de ventilateurs de mauvaise qualite ou de ventilateurs qui ne sont pas faits pour fonctionner dans des conditions difficiles, ces ventilateurs, lorsquils depassent 6 bar, entrent dans le systeme dautoprotection et sarretent. Sinon, la pression detruit tout le mecanisme du ventilateur. Cela semble setre produit aujourdhui, avec tous les ventilateurs du camion, qui se sont arretes ensemble et ont cree la situation durgence a linterieur de lunite mobile de soins intensifs. Des collegues la-bas ont trasont intervenes immediatement pour remedier a la situation et essayer, bien sûr, de ventiler les malades, de prendre les malades connectes au ballon,non pas tous du camion etaient intubes. Et bien sûr, dans lintervalle, des ambulances ont ete envoyees pour emmener les patients jusqua ce que la situation soit remediee. Il est a mentionner, et cest un fait qui a ete annonce, il y avait un representant de la societe qui entretient les ventilateurs dans la cour de lhopital lorsque cette situation sest produite, dapres les informations dont nous disposons, mais il ne voulait pas entrer dans le camion et aider, ayant considere quil y avait des patients COVID dans le camion. Meme si on lui a offert du materiel de protection, il a prefere rester a lexterieur et donner quelques instructions a ses collegues a linterieur du camion. Bien sûr, il est arrive ici ce que personne ne voulait arriver, a savoir que certains patients, meme sils ont ete connectes aux ballons, cest-a-dire la ventilation manuelle, sont entres en stop cardiorespiratoire. On n`a pas reussi a les ressusciter, ils etaient dans un etat tres critique. Et cinq patients ont ete transferes, comme vous le savez, vers dautres hopitaux. En ce moment, cest une enquete, une enquete qui est menee par la Police de la Capitale et qui etablira apres des auditions, apres des discussions, apres tout, elle etablira ce qui sest passe la-bas. Ce qui est certain, cest que la societe qui a verifie plus tard les ventilateurs, ceux-ci ayant un journal electronique qui montre ce qui sest passe, il est claire que vers 16h25, donc a 16h25 heure de la Roumanie, si cela est correct, les informations que jai recues, la pression aurait soudainement depasse 6 bar. Cela explique donc clairement lurgence qui sest manifestee. Jai personnellement appris cela apres 17h00. Le Dr Călin Alexandru et le directeur de lhopital sont restes en contact avec moi. Des collegues du SMURD ont envoye des equipes de soutien et plus tard je suis entre en contact avec le ministre de la Sante, avec le ministre Voiculescu, avec qui jai eu des discussions en cours de route et bien sûr il est intervenu pour faire transporter les patients ailleurs. Cest a peu pres la situation que nous connaissons jusqua present. Donc, un probleme daugmentation soudaine de la pression doxygene dans le camion, qui a fait entrer les appareils dans le systeme dautoprotection et sarreter, a cause de l`augmentation de la pression en dessus de six bars. Par consequent, comment il est arrive que la pression ait augmente et que la pression ait ensuite pu etre controlee et est restee a 5,8, pourquoi il y a eu cette augmentation, comment tout sest passe, cela sera, esperons-le, elucide. Maintenant a propos de linstallation doxygene. Linstallation entre l`hopital le camion est effectuee par des societes agreees et cette installation est realisee par une societe agreee contractee par lhopital, par le Service de sante de la mairie, il ny a donc rien qui a ete improvise. Cest autorise, tout est fait correctement, le stockeur a ete specialement amene, et ce camion a fonctionne pendant des mois a Argeş, jusqua ce quil arrive ici. Ce nest donc pas un camion qui est mis en service pour la premiere fois et qui a fonctionne samedi, dimanche, et aujourdhui jusqua lapres-midi sans aucun probleme. Donc, cette augmentation soudaine de la pression, nous devons voir comment cela sest passe, si cest une erreur humaine, si cest un probleme technique que nous ne connaissons pas pourle moment. Cest donc ce que nous allons decouvrir. Mais en regle generale, la pression plus alevee qui est est entree dans le camion signifie que de quelque part, elle a ete ouverte ou augmentee. Je ne peux pas rien dire de plus parce quil y a, comme je lai dit, lenquete, nous verrons a ce que lenquete aboutira. Alors, je vais marreter ici. Si vous avez des questions? Journaliste: Vous avez mentionne qua 16 h 25, la pression a soudainement augmente. Raed Arafat: Cela montre les appareils dans leur journal electronique, oui. Journaliste: Bien. La question est, parce que vous avez dit quil y avait un representant de lentreprise qui a fourni ces ventilateurs a lhopital, sil y avait eu des problemes avec lun de ces appareils plus tot? Raed Arafat: Il est venu remplacer un appareil pour une autre raison, mais cela na rien a voir avec la situation. Il etait la pour une autre raison et se trouvait dans la cour. Journaliste: Est-ce que les personnes qui etaient dans le camion, les patients decedes, etaient vivants lorsque le representant de lentreprise a refuse dentrer voir sil pouvait faire quelque chose, pour reparer cette panne technique? Raed Arafat: Je ne sais pas cela et je pense vraiment que ce sera quelque chose que lenquete etablira. Je nai vraiment pas ces donnees, exactement le moment où il ne voulait pas entrer et le moment où ils ont ete declares en arret cardiaque ou les patients respectifs sont entres en reanimation,. Donc, ce sont des donnees que je nai pas maintenant. Journaliste: La pression a-t-elle ete surveillee en permanence? Raed Arafat: Normalement, la pression est surveillee. Le camion apres sa mise en service, le service technique, partout le service technique de lhopital le suit. Habituellement, lorsque quelque chose se produit avec la pression, celle-ci diminue ou quelque chose declenche des alarmes. Mais, encore une fois, a partir du moment où tout a ete regle, tout allait bien, normalement il ny a aucune raison que la pression augmente a moins que quelque chose ne se produise en cours de route, cela devra etre elucide, comme je lai dit, et verifie et etabli par des techniciens. En fait, les camions sont sous garantie et je tiens a mentionner quils ont ete entretenus plusieurs fois par le constructeur. Donc lannee derniere et meme, si je ne me trompe pas, et plus tot cette annee, ils ont ete visites, ils ont ete controles. Environ une fois tous les deux, trois mois, une equipe de la societe est venue verifier ces camions depuis qu`ils ont ete achetes jusqua present et plusieurs centaines de patients y ont ete soignes, cest-a-dire que le nombre total de patients traites dans ces camions depasse 600-700 patients deja. Reporter: Y a-t-il eu une alarme audio lorsque ce dysfonctionnement sest produit? Raed Arafat: Lalarme dont je connais provenait des appareils qui ont declenche lalarme de surpression et les sont arretes, je le sais par mes collegues. De plus, je ne sais pas sil y a eu une autre alarme supplementaire. Journaliste: À quelle heure avez-vous appris cet incident au cours duquel trois patients sont decedes et a quelle heure la police a-t-elle ete informee? Raed Arafat: Au depart, jel`ai appris vers une peu plus de 17h00, 17:20 qu`il y a un probleme. Plus tard, jai decouvert quil y avait des patients en arret cardiaque et plus tard, je ne peux pas vous dire lheure exacte, jai decouvert quil y avait trois patients en arret cardiaque. Apres cela, la police, oui, la police du meurtre a ete informee et elle sest rendue sur place pour enqueter sur la situation une fois le transfert des patients termine. Journaliste: À quelle heure la police a-t-elle ete informee? Raed Arafat: Je ne connais pas lheure exacte, mais jai personnellement parle avec le chef adjoint de la Police de la Capitale, avec M. Gavriș. Il connaissait deja le sujet lorsque je lai appele. Je nai donc pas ete le premier a lannoncer. Il ma dit: je connais Babeş, on ma appele, lequipe se prepare deja a y aller et lequipe y est allee. Journaliste: La ventilation manuelle a-t-elle ete utilisee lors de larret de cette installation? Raed Arafat: Certainement, cela signifie une ventilation par ballon. Journaliste: Et le personnel medical a-t-il essaye de faire sortir les patients pour leur sauver la vie? Raed Arafat: Bien sûr quils lont fait. Pour ce que le personnel medical a fait, je ne doute pas que nos collegues la-bas ont tout fait pour eviter la perte de vies, mais aussi compte tenu de letat des patients et que certains etaient a la limite, il est clair que tout dereglement peut entrainer un arret cardiaque et que les manœuvres de reanimation commencent, mais pour autant que je sache, nos collegues, oui, ont agi et ont commence a les ventiler manuellement. Journaliste: À quelle heure le ministre de la Sante a-t-il ete informe de cette situation tragique? Raed Arafat: Je peux plutot vous dire que c`est lui qui ma appele la premiere fois et que je nai vraiment appele nulle part ailleurs. Jetais en pourparlers pour verifier avec certitude que la situation est sous controle. Il ma appele, mais apres 18 heures, il ma appele et ma demande et je lui ai explique toute la situation et dans quelle situation nous nous trouvons. Il en etait deja annonce et je l`ai informe exactement où nous en etions et le fait que les voitures et tous ces aspects etaient intervenus. Journaliste: Bonsoir, Monsieur le ministre! Un complement a la question du collegue. Vous avez decouvert apres 16h00 lincident ... Raed Arafat: apres 17h00. Journaliste: 17 h. Jusqua 20h00, personne na confirme, personne na repondu au telephone. Le Premier ministre blame les gestionnaires. Qui est responsable de ne pas communiquer? Raed Arafat: Non. Alors, voici pour comprendre. Mon telephone a sonne, peut-etre toutes les 10 secondes. Journaliste: Et avez-vous repondu au telephone? Raed Arafat: Non, a aucun appel telephonique, sauf sur ceux directement lies a lincident, car lorsque nous avons une urgence, tout le monde doit comprendre que notre role principal est de gerer la situation, meme si nous sommes au bureau ou partout. Plus tard, nous repondons aux telephones. Un communique a ete prepare et il a ete donne, mais la reponse aux appels telephoniques pendant la situation durgence, pensez, je dis sans plaisanter, cest-a-dire que je peux vous montrer le telephone, tous les appels qui sont rouges, si jetais au telephone pour repondez a tous, je navais certainement rien a faire pour parler aux collegues, pour les soutenir, pour trouver des solutions, pour voir ce que font nos collegues. Cest donc quelque chose de normal partout. Vous ne pouvez pas repondre a tous les telephones pendant lurgence a moins de vous asseoir quelque part et de faire cela et que dautres soccupent de toute la situation. Nous etions en contact avec le directeur de lhopital, nous parlions a certains, nous parlions a dautres, a un moment donne avec le ministre Voiculescu. Bien sûr, jai parle au premier ministre et au ministre Bode. Donc, je ne pouvais pas repondre aux telephones pour repondre a la television, dautant plus que si l`on repond a lune, on doit repondre a chaque chaine. Cest la regle et cest normal. Et cela signifie quapres cela, on n`a pas le temps de traiter la partie pragmatique de lintervention. Maintenant, je suis devant vous pour repondre a vos questions, alors cest tout. Mais entre-temps, nous avons publie une declaration selon laquelle presque tous les details que je vous ai donnes ici se trouvent dans la declaration que jai publiee Journaliste: Monsieur le ministre, vous etes dans le systeme depuis plusieurs annees, le systeme seffondre, selon les declarations des decideurs politiques, il y a des pressions sur le systeme de sante. Vous luttez depuis un an pour obtenir les lits necessaires a ATI. Cela a echoue, ce qui conduit malheureusement a la mort. Qui est responsable de cela, du fait quil ny a pas eu dinvestissements, aucune solution na ete trouvee? Et si vous vous sentez responsable du fait quil ny a pas de lits a ATI. Ludovic Orban a assure pendant son mandat quil obtiendrait 1.400 lits, maintenant nous en avons 1.500. Êtes-vous responsable de ce qui sest passe ou de ce qui va se passer a partir de maintenant etant donne que le systeme est sous pression? Merci! Raed Arafat: La pandemie est donc un desastre. Un desastre, selon sa definition, est que l`on exige beaucoup plus que ce que l`on peut offrir. Cependant, la Roumanie y a fait face. Et si nous voyons où nous en etions au debut de lannee derniere et où nous en sommes maintenant, et en tant que nombre de lits de soins intensifs, et en tant que nombre de lits de therapie intermediaires, et en tant que ventilateurs, et en tant quoxygenateurs, equipement de ventilation, nous sommes tres loin de la où nous etions alors. Le systeme continue detre sous pression, car les cas evoluent egalement. Nous avons maintenant de nombreux cas de soins intensifs qui entrent dans notre systeme. Les patients arrivent a lhopital en retard. Certains dentre eux attendent chez eux, sans oxygene, sans traitement, jusqua ce quils n`en peuvent plus, puis ils se presentent a lhopital. Et cela met la pression, vraiment. Nous avons reussi a augmenter le nombre de lits de soins intensifs. En effet, nous nen avons pas encore atteint 1.600 reellement fonctionnels, mais nous en avons, hier nous avions plus de 1.530 patients en reanimation. Hormis cela, en Roumanie, un autre systeme fonctionnait toujours tres bien en tant que systeme de secours et il sagit du systeme dunites de reception durgence. Parce que meme si en reanimation, cependant, nous navons pas eu 1.600 lits, nous en avions davantage, mais certains etaient designes pour les cas non COVID, qui continuent a venir. Car si nous mettions tous les lits aux soins intensifs, nous serions tres calmes, mais nous ne pouvons pas le faire car nous avons encore des accidents de la route, nous avons encore des crises cardiaques, nous avons encore des accidents vasculaires cerebraux, nous avons encore des patients dans le coma, des patients qui subissent une intervention chirurgicale. Donc, si nous regardons le systeme de secours, on voit qu`il y a des unites durgence. Nous avons augmente la capacite de ventilation de lUPU, meme si nous ne les appelons pas lits de soins intensifs, la capacite de ventilation y a ete considerablement augmentee. Ainsi, un hopital comme St. Pantelimon a pu garder pres de 18 patients intubes, ventiles sous CPAP jusqua leur prise en charge. De meme, Floreasca, de meme lUniversitaire, de meme Bagdasar, tous les hopitaux durgence de Mureş, Cluj, tous ces hopitaux. Si a un moment donne aucune place na ete trouvee, nous avons en avons trouve en urgence et nous avons reussi a garder les malades en vie et a sauver leur vie en les conduisant aux soins intensifs lorsquune place etait liberee. Si lon ajoute la capacite de ventilation de lUPU, on atteindra certainement de loin plus de 1.600. Mais en ce moment le bilan que nous faisons, car egalement la situiation de lhopital Foisor, nous avons cree 20 lits de soins intensifs, il y avait aussi le camion, 28 lits. Un jour, samedi, ils etaient tous fonctionnels. Avec cela, nous avons considerablement reduit le nombre de cas des UPU de Bucarest, qui etaient a un moment donne plus de 30 et ont fini par etre quelques cas ventiles, dont je parle, qui devaient etre hospitalises en soins intensifs. Nous continuerons dessayer de trouver des solutions et nous continuerons a trouver des solutions, mais nous avons besoin dun equilibre entre les cas non COVID, les cas COVID et noublions pas le plus important, cest la ressource humaine. On a detache, on a fait des milliers de detachements de medecins, dinfirmieres, detudiants pour quils puissent aller aider leurs collegues, dans des hopitaux où il ny a pas assez de personnel ou dans des hopitaux où une partie du personnel est tombee malade et a dû etre remplacee. Ainsi, meme cet effort majeur a aide le systeme a rester sur la bonne voie et a ne pas parvenir a un veritable effondrement. Le veritable effondrement du systeme se produit lorsque le systeme ne peut plus recevoir de patients. Pour le moment, nous navons pas atteint le stade où nous ne pouvons toujours pas recevoir les patients au moins dans une unite de lUPU avec ventilateur et les patients restent dans lambulance, comme cela sest produit dans dautres pays et jespere, je lespere, eviter datteindre de telles situations. Journaliste: Avec votre permission, sil vous plait, navez-vous pas repondu a ma question, qui est responsable du fait quapres tant de tragedies au cours des dernieres annees, au cours de la derniere annee, pratiquement aucune mesure na ete prise? Nous avons des declarations, nous attendons des rapports, mais nous navons aucune action. Raed Arafat: Je ne peux donc pas designer les responsables et je ne suis pas juge pour dire celui-ci ou celui-la en est coupable. Il y a des enquetes sur chacune des situations qui se sont produites, de Piatra Neamț, de Balș, la situation ici sera verifiee. Encore une fois. Dans cette situation de pression maximale, nous essayons de faire tout ce qui est possible et daugmenter la capacite et deviter toute tragedie et toute situation durgence qui survient lorsque nous prodiguons des soins aux patients. Les responsables, sil sagit de ce qui sest passe, cela est etabli par les enquetes et evaluations, non etablies par le Dr Arafat. Journaliste: Sur les cinq camions quatre ont eu des difficultes. Sont-ils toujours sûrs a utiliser? Raed Arafat: Non, cest un seul camion qui a eu un dysfonctionnement dans la climatisation, pour clarifier cela, car cela a ete repete plusieurs fois, et maintenant il est a lentreprise qui la fabrique, on a decouvert un tuyau de climatisation qui etait mal place et maintenant a ete repare et est sur le chemin du retour. Sinon, les autres camions sont tous fonctionnels, et ce camion est aujourdhui fonctionnel. Je pense que le probleme de laugmentation de la pression de loxygene nest pas un dysfonctionnement a linterieur du camion, et il y a une raison qui a cause l`augmentation de la pression, mais cest ce que je pense, cela ne veut pas dire que cest bien le cas, nous devons voir ce que les verificateurs disent et ce qu`ils font apres ce qu`ils verifieent le camion pour la remettre en service. Mais en ce moment, les camions de Marius Nasta, de Sfantul Ioan sont fonctionnels, a Iași cest fonctionnel et maintenant nous avons le seul camion qui etait avec des problemes climatiques tout le temps a Timișoara et qui na repondu a aucune reparation, maintenant c`est resolu et il est sur le chemin du retour en Roumanie. Journaliste: Personnellement, vous sentez-vous coupable de cette tragedie? Pensez-vous quil est temps de un pas en ariere? Raed Arafat: Une autre question, sil vous plait. Journaliste: Pourquoi etait-ce ... M. Arafat, sil vous plait. Raed Arafat: Oui, dites, si vous demandez quelque chose sur les aspects techniques, je repondrai. Journaliste: Oui. Pourquoi le DSU na-t-il communique que quatre heures apres cette tragedie? Raed Arafat: DSU, je vous ai explique jusquici comment il travaillait et ce quil faisait et cetait un communique que jai publie en meme temps que le ministere de la Sante. Deux communautes qui ont ete emis apres la stabilisation de la situation. Journaliste: Et pourquoi na-t-on pas appele le 112, si vous connaissez cette information, car meme pas jusqua ce moment ...? Raed Arafat: Les ambulances sont donc arrivees. Cest un hopital. Si l`on a contacte des collegues et que les ambulances sont arrivees et onr emmene les malades, cela signifie quon a resolu le probleme. Alors ici ... que ce fût un incendie ou une explosion cela aurait ete une autre affaire. Il y a eu ici un incident medical ici et l`on a appele, si les ambulances ne venaient pas, cetait une autre affaire. Journaliste: Je voudrais egalement savoir si vous avez verifie ces societes de maintenance. Sont-elles capables dassurer professionnellement et tres bien cet entretien des camions achetes par le DSU? Raed Arafat: Lentreprise qui la fabrique assure la maintenance. Si lentreprise qui la fabrique ne peut pas assurer la maintenance, je ne sais pas qui peut le faire. Journaliste: Dapres le communique que vous avez envoye, le premier, celui du DSU, montre que lemploye de cette societe a refuse d`entrerr dans le camion. Raed Arafat: Nous parlons de ventilateurs, pas de camion ici, des ventilateurs de patients. Journaliste: Oui. Il savere que lhomme a refuse dentrer. Ny a-t-il pas de procedure durgence si cette personne ne peut etre contactee? Il se trouvait quil etait la, mais peut-etre quil netait pas la, il a ete appele et il na pas repondu. Qu`est-ce qui se produit? Raed Arafat: Il y a la procedure, il y a des numeros de telephone et ils pourraient etre contactes, mais il se trouvait la. Journaliste: Et parce quil ne le voulait pas, ny avait-il pas dautre option? Raed Arafat: Il les a aides de lexterieur. Mais ce nest pas la meme chose que dentrer et de voir quel est le probleme et de le resoudre. Cest donc a resoudre, toujours du cote de lenquete, pour voir quel impact cela a eu. Journaliste: Y a-t-il une possiblite que si l`on agissait plus vite et correctement, cest-a-dire pas de lexterieur comme vous le dites, on aurait pu sauver la vie de patients? Raed Arafat: Je ne peux pas speculer. Cela depend encore une fois de lheure, des minutes, des heures. Cela etablira l`enquete. Je ne peux pas dire cela, cela doit etre etabli par lenquete menee par la Police et qui viendra avec le resultat. Journaliste: Et si vous pouvez nous expliquer pourquoi il etait exactement la? Vous avez dit que cetait un probleme independant de la tragedie. Raed Arafat: Il y avait un probleme avec un ventilateur un autre, qui a dû etre change et il est venu le changer, cest ce que jai compris que cetait le probleme, mais avec un fanventilateur sur huit qui etaient la. Tous les patients netaient pas ventiles a linterieur du camion. Journaliste: De la meme section, ce ventialteur-la, il a dû le changer. Raed Arafat: Oui, mais un ventilateur inutilise qui devait etre remplace. Ce nest pas lun des six qui ont subi des pressions. Ceux-ci ont ete utilises. Journaliste: Des informations sont apparues maintenant et veuillez confirmer si elles sont reels ou non, que ces venilateurs dans ce camion où la tragedie a eu lieu ont affiche une erreur pendant longtemps? Cette information est-elle confirmee? Raed Arafat: Je ne sais pas cela. Mais le logo du fan peut donner cette information. Toute entreprise peut extraire toutes ces informations. Toute alarme que le ventilateur a donnee depuis sa mise en service, depuis sa premiere mise en service, peut normalement etre telechargee sur lordinateur par lentreprise et certainement ceux qui enquetent demanderont ces logos et ils verront quelles etaient les alarmes. et de quoi il s`agissait. Journaliste: Il est tres important de comprendre et dinsister sur cette question, si, pour le moment, il y a des problemes similaires dans une autre unite de ce type et que la personne qui doit resoudre ces problemes ne repond pas ou ne veut pas, serons-nous dans la meme situation? Ny a-t-il pas de procedure? Raed Arafat: Vous me demandez la meme chose, ce qui peut arriver dans nimporte quel hopital, dans nimporte quelle unite, dans tous les hopitaux qui ont des ventilateurs. Journaliste: Jessaie de vous demander sil existe une procedure claire. Raed Arafat: Les entreprises ne restent pas dans les hopitaux. Dans les hopitaux, il y a des gens, des techniciens qui peuvent venir resoudre le probleme dans une certaine mesure. Mais, si quelque chose se produit qui ne peut pas etre resolu, le ventilateur est eteint, il est remplace par un de rechange, pour cela nous avons egalement des reserves de ventilateurs, puis la societe vient et analyse, repare le ventilateur qui devra peut-etre etre repare. Mais dans les hopitaux et partout, et pas seulement dans notre pays, partout dans le monde, les entreprises qui vendent des ventilateurs ne restent pas a lhopital. Donc, en fait, si cest un probleme, il y a un numero de telephone durgence, on peut appeler et on a des pieces de rechange que l`on peut mettre a la place du ventilateur. Alors cest a peu pres tout. Journaliste: Dapres les informations dont vous disposez jusqua present, meme si ce sont des donnees preliminaires, les representants de lhopital ont-ils correctement rempli toutes leurs taches? Ont-ils procede correctement? Raed Arafat: Alors maintenant, je nai rien a blamer aux representants de lhopital. Je ne peux rien leur reprocher. Comme je lai dit, il y aune verification. Il reste a voir si quelquun sest trompe quelque part. Ceci est etabli par lenquete en cours. Journaliste: Bonsoir! Je reviendrais un peu sur le sujet de la communication. Vous avez dit que vous aviez ete appele par le ministre de la Sante. Correct? Raed Arafat: Plus tard. Apres six heures, oui. Journaliste: Et une declaration a ete publiee a la fois par le DSU et par le Ministere de la Sante. Raed Arafat: Apres que la situation se soit calmee en termes de resolution des patients. Apres le depart des patients et jai su quils etaient en securite, oui, une declaration a ete publiee. Nous avons dû prendre certaines donnees, car onne peut pas publier un communique de presse sans discuter, sans savoir, toutes les donnees qui nous etaient disponibles. Apres avoir travaille dessus, alors oui, une declaration a ete publiee que vous avez lue; a la fois notre communique et le communique du Ministere de la Sante. Journaliste: Le communique du Ministere de la Sante indique clairement que lunite est operationnalisee par le MAI et la Mairie. Vous semble-t-il que le Ministere de la Sante a tente de se detacher de ce sujet? Raed Arafat: Non, je naccuse personne de cela. La seule chose qui doit etre claire ici est que lunite est apportee, elle est installee, les connexions doxygene sont faites par une entreprise qui nest pas employee par nous, qui est employee par lhopital. Cest une entreprise qui vient faire les branchements, elle est autorise, elle a des documents, donc ici le probleme nest pas dimproviser linstallation doxygene. Lunite est mise en service, les gens qui y travaillent sont formes, la societe de ventilateurs vient et dit quels sont les appareils les plus complexes du camion , elle forme les medecins, ce qui a ete fait. Il y a quelquun qui forme aussi la partie technique et explique, et ici lingenieur technique de lhopital a ete forme. Apres cela, le camion est opere par lhopital et nous fournissons une equipe de lISU qui aide a faire fonctionner lascenseur, sil y a une urgence pour y aider. Cest a peu pres la facon dont cela fonctionne. Journaliste: Auriez-vous aime que le ministre de la Sante soit avec vous ce soir pour vous fournir des informations concretes? Raed Arafat: Sil vous plait, je ne reponds pas a cela. Donc sil vous plait. Journaliste: Et encore une question. Les personnes decedees ce soir seront-elles enregistrees comme des personnes decedees du COVID? Raed Arafat: Cetait donc des patients COVID. Bien sûr, nous parlons ici dun deces qui est ... on ne peut pas le correler directement au fait quil etait dû au COVID, car cet accident technique sest produit. Ainsi, la maniere dont le deces sera signale depend de la medecine legale et de la maniere dont il sera signale. Journaliste: Il y a beaucoup dincidents de ce genre que nous avons observes ces derniers temps, similaires, et les gens ont maintenant plus peur de manipuler deloxygene a lhopital que de la maladie elle-meme. Raed Arafat: En ce qui concerne le nombre de patients traites et tout ce qui la ete, je ne connais aucun incident si repetitif a cet egard. En effet, nous avons eu des tragedies, nous avons eu Piatra Neamț, nous avons eu Balş, nous avons eu des situations auxquelles nous avons ete confrontes, mais, en meme temps, nous ne pouvons pas nier que le systeme a sauve de nombreuses vies. Et, en termes de mortalite, je pense toujours que le systeme sest tres bien debrouille. Le systeme que nous avons en Roumanie, la facon dont il a fait face a la limite est d`une maniere acceptable pour linfrastructure qui est dans le systeme, pour les conditions dans lesquelles fonctionne le systeme. Cependant, la Roumanie a tout mis en œuvre pour que ce soit le plus correctement possible. Malheureusement, des deces par COVID sont survenus dans dautres pays aussi, aux États-Unis, en Italie et en France, et de nombreux deces. Des incidents se sont produits parce que, lorsque le systeme est sous pression, le seuil auquel les incidents se produisent diminue, parce que le systeme est sous pression, parce quil est etire au maximum, et ce nest pas seulement chez nous, il est partout. Le systeme est entierement etendu, nous essayons daider tout le monde. La plus grande erreur est, lorsque l`on a cette maladie, de rester a la maison et dattendre jusqu`a ce que ne peut plus respirer pour venir a lhopital, car alors, vraiment, le seul endroit dont on a besoin est les soins intensifs. Si l`on etait venu a lhopital plus tot, on aurait recu le medicament plus tot, on aurait ete soigne plus tot et l`on aurait peut-etre evite de recevoir des soins intensifs. Donc, mon conseil aux gens est toujours, sils sont positifs et ont des symptomes qui leur donnent limpression quils ne respirent pas bien, que quelque chose ne va pas, ils devraient consulter un medecin et qu`ils soient consultes medicalement et si necessaire, hospitalises. : Le Premier ministre a demande plus de communication. Pourquoi le ministre de la Sante nest-il pas avec vous pour plus de communication? Raed Arafat: Sil vous plait, ne me posez pas de questions sur d`autres personnes. Je peux vous repondre ici, je suis venu, je vous reponds. Je suis convaincu que le ministre de la Sante repondra et communiquera egalement. Mais je suis ici pour vous repondre, je ne peux pas repondre a propos des autres. Journaliste: Pourquoi une declaration avec un minimum dinformations na-t-elle pas ete donnee beaucoup plus tot, si elle sest vraiment produite a 16h25? Raed Arafat: Nous avons donc decouvert, comme je vous lai dit, a un peu plus de 17 heures et apres cela, il a fallu un certain temps pour que la situation se stabilise et nous avons travaille sur le communique de presse, de sorte que nous ayons des donnees a communiquer. Il etait tres difficile au debut de faire une declaration, meme avec des donnees minimales, car ces donnees pouvaient etre erronees. Nous avions besoin dinformations plus claires pour communiquer, pour comprendre ce qui setait passe. Nous ne pouvions pas parler a des collegues qui travaillaient sur les patients, qui evacuaient les patients pour savoir exactement ce qui sy passait. Lorsque nous avons reussi a le savoir, du moins dapres ce quils nous ont dit ce qui etait arrive, nous avons prepare le communique et lavons donne. Et comme je lai dit, nous restons soumis au fait que certaines informations peuvent changer avec le temps. Journaliste: Combien de temps les patients intubes sont-ils sans oxygene? Raed Arafat: Je nai pas cette information, vous devez savoir. Je sais que mes collegues les ont emmenes connectes aux ballons, mais tant quils sont restes, tant quils sont restes jusqua ce quils les aient pris de la ventilation sous ballons, je ne sais vraiment pas comment vous repondre. Je nai pas cette information. Journaliste: Lancienne maire generale, Gabriela Firea, a ecrit sur un reseau social que, il y a cinq jours, linstallation doxygene aurait ete modifiee, mais elle aurait ete mal installee. Raed Arafat: Non, elle na pas ete installee de maniere incorrecte. Ainsi, a un moment donne, lentreprise qui a realise linstallation doxygene netait pas lentreprise agreee ou lentreprise qui travaillait avec lentreprise de stockage doxygene. De plus, le tuyau qui a ete installe etait dune taille differente et necessitait dautres actions dautorisation. Raison pour laquelle linstallation a ete reconstruite, sur recommandation de lentreprise qui detient le stock et tout a ete corrigee avant la mise en service du camion. Cest donc une situation qui montre que, meme si cela a ete fait, cela a ete change a temps avant que le camion nentre en fonction. Cela na pas ete fait comme une improvisation, mais seulement lentreprise qui a fait la premiere installation la fait avec certains tuyaux qui netaient pas adaptes a ce qui devait y etre. Et puis le travail a ete repete. Pour cela, il a fallu environ deux jours de plus pour que le camion soit mis en service. Cetait un probleme qui sest produit, mais le camion nest pas entre en service, apres quoi on y a remedie; le camion na pas meme ete mis en service avant. La societe qui a mis le stockeur nous a dit: on a besoin dautre chose et quelque chose dautre a ete fait, puis le camion a ete mis en service. Journaliste: Une derniere question. Cette tragedie sest produite a un moment où il y avait de toute facon une crise majeure des places en reanimation. En ce moment, a Bucarest, combien de places ATI y a-t-il pour le COVID et combien y en a-t-il dans tout le pays? Et, pour la communication, pouvez-vous nous dire le nombre exact de lits de reanimation, desormais disponibles dans tout le pays et a Bucarest, car les chiffres different? Raed Arafat: Non. Les chiffres changent, nous parlons de dynamique, nous parlons de chiffres qui ont maintenant une certaine apparence et dans 10 minutes, ils sont differents. Ainsi, a Bucarest aujourdhui, nous avons perdu huit lits que nous avons mis en service samedi. Il y avait bien sûr les 20 lits a lhopital de Foișor et bien sûr tous les lits et etaint en plus installes a lUniversitaire, a lHopital Sfantul Pantelimon, a Fundeni, donc partout où ils etaient installes. Le numero en ce moment, combien sont libres, je ne peux pas vous le dire maintenant, mais je peux vous dire plus tard si jappelle le Centre national de gestion des interventions qui a les numeros exacts et qui changent, comme je lai dit, en dynamique. Dans le pays aujourdhui, il y avait tres peu de lits libres. Si nous avonseu 1.532 patients sur des lits ATI, il y a au moins 1.532 lits. Si a 1.532 lits nous navions aucun lit libres, cela signifie que cetait le nombre maximum pour les adultes, attention. Si on y ajoute a la fois ceux pour les enfants et ceux pour lobstetrique et la gynecologie, on passe plus de 1.600, seulement on ne les prend pas en compte, mais on ne considere que les lits qui sont pour les adultes. Dici, en collaboration avec le Ministere de la Sante, nous continuons a trouver des solutions et je sais quils (les representants du Ministere de la Sante) ont encore des videoconferences, des discussions, pour trouver des solutions pour les lits de soins intensifs, car, en meme temps, on doit comprendre: si le nombre total de lits de soins intensifs est aujourdhui proche de 4.000, disons approximativement la difference entre les lits COVID et les lits non COVID, cest pour dautres urgences. Comme je lai dit au debut, nous ne pouvons pas prendre tous les lits de soins intensifs. Pourquoi? Car, au moment où l`on prendra tous, nous aurons un probleme avec les autres urgences et ils resteront a lUPU en attendant un lit de soins intensifs. Par exemple, pourquoi avons-nous mis en place des soins intensifs a Foisor? Parce quil est tres moderne, tres bien prepare et sans toute capacite ocupee, il a eu trois patients, dont la plupart etaient post-operatoires. Ainsi, lorsque les patients atteints de COVID sont passes aux soins intensifs de Foisor, nous navons evacue de lunite de soins intensifs que trois patients, pour la plupart des post-operatoires, pas meme des critiques des soins intensifs, et nous y avons emmene 20 patients critiques. Cest ainsi que nous avons travaille pour augmenter la capacite sans avoir dimpact sur dautres urgences. Journaliste: Il y a donc 1.532 lits dans tout le pays? Raed Arafat: Capacite atteinte il y a deux jours. Et je vous garantis quil y a des hopitaux qui mettent, sils en ont la possibilite et ont des reserves, un lit supplementaire, deux, trois par jour pour les cas quils ont et dont les posronnes de ces lits ils soccupent. Autrement dit, les hopitaux font de leur mieux pour ne pas laisser les patients a lUPU si possible. Journaliste: Bonsoir, M. le secretaire dÉtat. Quelle est lheure du deces des trois patients? Raed Arafat: Je ne lai pas, vous savez, je nai vraiment pas lheure de la mort. Journaliste: Cela fait sept heures, cependant. Raed Arafat: Mais je sais quil y a eu une tentative de reanimation pendant une periode plus longue. Mais je nai pas lheure exacte de la mort. Et nous pouvons lobtenir de nos collegues, car ce nest pas un secret. Mais je ne peux pas vous le dire maintenant. Journaliste: Cest pourquoi je vous ai pose la question, cela fait plus de sept heures. Vous netes pas, vous netes pas etranger aux urgences. Nous savons que dans un rapport en situation durgence, parmi les premieres choses a trouver dans ce rapport est, bien sûr, lappel au 112. Vous nous avez dit que des ambulances sont arrivees, vous nous avez dit que M. Gavriş preparait deja une equipe. Dune maniere ou dune autre, la police a depose une plainte. A-t-on appele le 112 ou pas? Raed Arafat: Je ne sais pas si l`on y a appele. Je sais que les ambulances sont parties. Je sais donc que les pompiers de lISU de Bucarest mont dit quils avaient envoye des voitures, alors peut-etre quils nont pas appele parce quils avaient une equipe de pompiers la-bas. Et les pompiers a cote de lhopital ont prevenu tout le monde. Et puisalors on n`appelle pas le 112. Cela doit donc etre verifie. Lappel ou non du 112 nest pas un parametre, car ayant une equipe permanente de surveillance incendie sur place, elle pourrait appeler automatiquement le repartiteur et les voitures viendraient a leur demande. Journaliste: Il est au moins etrange que la police se soit notifiee doffice. Raed Arafat: Je nai pas dit qu`elle se soit notifiee doffice. M. Gavriş ne ma pas dit comment il l`a appris. Peut-etre quil a egalement ete averti. Alors, quand je lai appele, il a dit: nous connaissons Babes et nous partons. Cela ne veut pas dire quil sest necessairement notifie. Peut-etre l`a-t-il appri de quelque part. Sil se notifiait finalement, dans ce cas, la premiere chose etait de sauver ceux qui etaient dans le cmion. Deux: cetait lannonce a la police, le debut de lenquete et tout, le debut de lenquete. Donc, la premiere chose a ete de sauver le plus de patients possible du camion, et je pense que cetait dans lesprit de toutes les personnes qui etaient la. Et apres cela, normalement, toutes les autres procedures sont intervenues. Journaliste: Nous savons que lexploitation de ces stations doxygene est assuree par lequipe technique de lhopital. Raed Arafat: Oui. Journaliste: Dans la situation actuelle a la station doxygene aujourdhui, y avait-il quelquun de lequipe technique, un ingenieur ...? Raed Arafat: Je sais quil y avait quelquun de lhopital et lingenieur est venu a lhopital lorsquil a decouvert la situation. Je sais donc que lingenieur ne letait pas, mais il est venu a lhopital, mais il avait des techniciens a lhopital. Si linformation est erronee, ils la corrigeront. Journaliste: Que pouvez-vous nous dire sur les patients vivants? Raed Arafat: Ils ont atteint dautres hopitaux, ils sont pris en charge. Malheureusement, ils restent malades avec des soins intensifs sur le probleme du COVID, qui est un probleme tres critique et peut toujours saggraver ou, je lespere, aller pour le mieux. Journaliste: Avez-vous trouve pour eux des lits ATI? Raed Arafat: Des lits ont ete trouves, des places ont ete faites. Normalement, des solutions ont ete trouvees pour eux dans de telles situations. Autant que je sache, le Ministere de la Sante a egalement aide a trouver des places. Journaliste: Vont-ils rester dans ces hopitaux ou etre transferes? Raed Arafat: Non, non. Pour linstant, la où ils se sont places, ils y resteront. Journaliste: Bonsoir! Un supplement, sil vous plait. Ce ventilateur qui etait casse, pourquoi sest-il casse? Cela a-t-il a voir avec ce qui sest passe ce soir? Raed Arafat: Non, non. Je sais que cest une autre cause, cest autre chose. Ils ont eu un dysfonctionnement et pour cela lentreprise a ete appelee a le changer. Cela na rien a voir avec la surpression qui sest produite et a affecte six ventilateurs a la fois. Donc, deux incidents differents, deux problemes differents. Journaliste: Je comprends. Dans combien de temps peut-on intervenir apres larret des ventilateurs pour ne pas perdre de vies? Raed Arafat: Nous devons intervenir dans quelques minutes. Je veux dire, on ne peut pas attendre, on doit reagir dans quelques minutes, transferer le patient sur le ballon et le ventiler. Journaliste: Et la situation actuelle a Bucarest et dans le pays, pouvons-nous nous attendre a de tels evenements? Raed Arafat: Cest ce que le Premier ministre a dit auparavant, lorsque cette conference a commence. Personne ne peut garantir que les urgences ne se produiront pas. Nous faisons de notre mieux pour ne pas y arriver. Mais personne ne peut venir vous dire quun accident technologique, un incident comme celui-ci, ne peut pas se produire du tout ou nous vous garantissons que cela ne se reproduira plus. Parce que personne ne peut faire cela et que personne ne peut mentir a ce sujet. Nous faisons donc de notre mieux pour eviter que ces accidents et incidents ne se reproduisent plus. Mais, un accident ou un incident se produit toujours pour plusieurs raisons. Et quand cela arrive, il est analyse, afin deviter de que cela se repete a lavenir. Journaliste: Et une derniere question. Quelle est la vulnerabilite de ces camions? Je veux dire, quelle est leur securite? Raed Arafat: Les camions nont pas de probleme de securite en termes de fonctionnement. Autrement dit, le probleme avec le ventilateur pourrait egalement se produire a linterieur de lhopital, pas seulement dans un camion. Si la pression augmente, cela se produit exactement comme dans une section entre quatre murs, comme cela sest produit lors du camion. Le probleme est laugmentation de la pression doxygene, il faut voir pourquoi elle a augmente. Le fait quelle ait augemte dans le camion pourrait aussi etre une situation dans laquelle il y aurait un probleme technologique, de sepouvant exister aussi dans une section ATI a linterieur de lhopital. Et alors on doit agir de la meme maniere. Alors cest tout. Donc ce type dincident du camion ne lui est pas specifique, cest un incident qui, sil se produit, peut effectivement affecter nimporte lequel des ventilateurs, où quils se trouvent. Journaliste: Une derniere precision. Pour cette manœuvre dont vous parlez ... Raed Arafat: Avec le ballon. Journaliste: ... avec le ballon, doit-il y avoir au moins un personnel medical la-bas? Raed Arafat: Oui. Journaliste: Y avait-il assez de monde? Raed Arafat: Sils ne letaient pas, ils en auraint appele d`autres, mais ils n`etaient pas tous ventiles sur ballon, il ny en avait que, si je ne me trompe pas, quatre ou cinq ventiles sur le ballon, quatre il me semble, qui ventile et le reste etait sous ventilation - invasive. Trois ou quatre etaient ventiles, donc je ne peux pas vous dire exactement combien de personnes, mais bien sûr, ils appellent a laide si cest un probleme. Journaliste: Bonsoir! Notre chaine de television a donne ce soir linformation selon laquelle le directeur de lhopital Victor Babeş sest plaint il y a deux semaines au Ministere de la Sante davoir des problemes avec lentreprise qui soccupe des services doxygene. Pouvez-vous nous dire quelles mesures ont ete prises a cet egard? Raed Arafat: Je ne sais pas de quels problemes il s`agit, car nous avons eu des problemes au cours de la derniere annee et cette annee de livraison doxygene, des problemes pour assurer les quantites doxygene necessaires. Donc, il y a essentiellement deux entreprises uniquement en Roumanie et il y en a une autre plus petite qui fournit de loxygene en permanence aux hopitaux. Et sous la pression dans laquelle nous sommes et compte tenu de la la consommation où nous sommes, nous avons eu des problemes de livraison a temps dans certaines situations. Et nous avons parle aux entreprises, nous avons essaye de le resoudre, de nombreuses solutions ont ete trouvees, les bouteilles, parfois nous avons transporte les bouteilles avec les voitures de lISU uniquement pour arriver a lheure, car il n`y avait pas assez de voiture de transport. Autrement dit, nous avons fait de notre mieux pour soutenir et aider dans ce contexte. Mais du point de vue des problemes dil y a deux semaines, je ne sais vraiment pas de quels problemes il s`agit et je ne sais pas si cela peut etre correle avec ce qui est arrive au camion aujourdhui. Journaliste: Pouvez-vous nous dire quelles sont les deux societes, celle qui a installe et celle qui soccupe de la maintenance? Raed Arafat: Je ne nomme pas les entreprises, sil vous plait, mais elles sont connues sur le marche, mais je ne pense pas quil soit le moment de nommer des entreprises ici. Journaliste: Je comprends. Merci! Raed Arafat: Merci. Journaliste: Bonsoir! Monsieur le secretaire dÉtat, les employes de la societe de maintenance sont-ils formes pour intervenir en situation de crise sils se presentent dans les services de lATI? Raed Arafat: Chaque entreprise a un service, elle a une section de maintenance. La maintenance doit intervenir. Vous devez savoir quil y a des problemes ici, que les entreprises peuvent etre une entreprise avec service ou maintenance dans deux, trois departements du pays et lincident peut se produire dans un departement où il ny a personne de lentreprise. Pour cette raison, il y a des ventilateurs de secours, il y a des gens a lhopital formes pour effectuer la maintenance jusqua un niveau minimum, apres quoi lentreprise doit venir, le patient passe a un autre ventilateur. Dans les unites de soins intensifs ventilatoires, il y a generalement un, deux, trois ventilateurs de rechange pour les patients qui peuvent etre sous un ventilateur qui peut tomber en panne pour une raison ou une autre. Cest donc un probleme, cest de la technologie partout dans le monde et des dysfonctionnements peuvent survenir. Journaliste: Je voudrais vous demander si vous prenez en compte, pour faire une evaluation de tous les departements ATI, pour eviter de tels incidents, pour verifier toute linstallation doxygene dans les hopitaux roumains? Raed Arafat: Les installations doxygene ont ete verifiees, tout a ete verifie. Ici lincident, encore une fois, on ne sait pas exactement ce qui sest passe, il faut voir dans ce contexte comment la pression a augmente et apres quoi elle a ete ajustee ou l`on a reduit la pression maximale normale. Nous devons voir ce qui sest passe ici, je ne peux pas entrer dans les details tant que nous ne verrons pas ce que lenquete revelera. Journaliste: Je voudrais vous demander sil y a des patients de lUPU a Bucarest qui attendent pour aller aux soins intensifs? Raed Arafat: Oui, il y en a. Journaliste: Pouvez-vous nous donner un nombre approximatif? Raed Arafat: À un moment donne, il y avait environ 154 patients a un moment donne, 155. Mais cest dynamique, encore une fois, certains nont besoin que doxygene. Ce qui est important, cest que le nombre des personnes intubees, ventilees et ventilees sous CPAP a diminue leur nombre aujourdhui par rapport a hier. Ce nest donc pas comme hier ou a la fin de la semaine, mais il y en a quand meme un certain nombre et cela continue, malheureusement, de sortir dicd`entrer d`ici dans le systeme que les gens demandent de laide medicale plus tot, et pas plus tard. Journaliste: Je voudrais vous demander si vous envisagez de transformer dautres unites hospitalieres en unites de soutien COVID? Raed Arafat: Je ne connais pas de telles discussions pour le moment et encore une fois, de nombreux hopitaux qui sont en urgence, qui ne sont pas des hopitaux COVID, prennent deja en charge des patients COVID, et jai donne lexemple de St.Pantelimon, Universitaire, qui ont des services COVID a lhopital general des urgences et qui traitent dautres urgences. Journaliste: Un bref ajout technique, sil vous plait. Pourquoi tous les ventilateurs se sont-ils arretes, meme s`il y avait cette surpression, comme vous lavez dit, meme si le camion avait un regulateur doxygene? Raed Arafat: La pression de l`oxygene a augmente dans le camion. Nous ne savons pas pourquoi la pression a augmente. On a maneuvre un robinet, quelque chose dautre sest passe, cest ce que nous allons voir. Mais lorsque la pression a augmente, elle a augmente pour tous les ventilateurs a la fois, tous les ventilateurs etaient connectes au meme systeme. Tous les vemtiateurs ont eu une surpression. Cetait Journaliste: Le DSU ou le Ministere de la Sante ont-ils deja recu de telles informations? Y a-t-il eu des plaintes concernant des irregularites dans tel ou tel camion? Raed Arafat: Aucune irregularite a ce genre de camion, les ventilateurs ont eu des problemes en matiere de formation a plusieurs reprises et les gens ont ete formes, ce sont des ventilateurs plus speciaux qui exigent de formation et la societe a fait la formation a chaque fois comme elle la fait ici sur lutilisation des ventilateurs. Cependant, ce sont des ventilateurs, encore une fois, de fabrication americaine, ce sont des ventilateurs utilises dans de nombreuses situations, y compris dans des situations tres difficiles, notamment militaires, cest a dire ce sont des ventilateurs qui ont une robustesse assez serieuse. Journaliste: Pourquoi navez-vous pas informe le ministre de la Sante et quil avait besoin de vous appeler ? Raed Arafat: Sil ne mappelait pas, je laurais appele certainement. Mais ici, il m'a appele avant que je l'ai appele. Mais de toute facon, jai lhabitude dappeler et dannoncer. Cette fois, je nai vraiment pas eu le temps dappeler et on ma appele et on ma demande et ce nest pas un probleme, ca ne veut pas dire que je ne lai pas informe, ca veut dire quil ma appele avant que je ne lappelle. Merci, bonne soiree! 2021-04-12 23:38:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-13-08-29-12big_1.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la ședința Centrului Național de Conducere și Coordonare a IntervențieiȘtiri din 11.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-florin-citu-a-la-reunion-du-centre-national-de-gestion-et-de-coordination-des-interventionsFlorin Ciţu: Bonjour. Je suis venu au CNCCI aujourdhui pour voir exactement ce qui est arrive a cet objectif davoir 1. 600 lits a ATI. Il na pas encore ete atteint mais javoue avoir prevenu alors et malheureusement ces lits etaient necessaires. Aujourdhui, 1 531 personnes sont hospitalisees a ATI et seulement six places libres dans tout le pays. Nous devons atteindre cet cette cible, cet objectif de 1 600 lits, car nous en avons besoin maintenant. En meme temps et jai davantage discute avec des specialistes de la situation, j`ai voulu comprendre un peu les choses, car dun cote on a une evolution positive en termes de nombre de personnes infectees et on voit qu`apres l`arrivee a un plateau, on commence a baisser, un declin qui se consolide, mais en meme temps, quelque peu contradictoire, on a plus de gens hospitalises et on a plus de gens en ATI. Je voulais comprendre un peu ce qui se passe et comment nous nous preparonbs pour la prochaine periode. Comme je lai dit, cette vague durera peut-etre deux, trois mois et nous devons nous concentrer sur les ressources et utiliser toutes les ressources pour la prochaine periode pour surmonter cette vague, pendant que nous nous occupons de la periode de vaccination. Et il est important aujourdhui de parler des hopitaux et pas seulement des hopitaux, car nous avons, il est vrai, un million de personnes qui ont souffert de cette maladie, mais nous avons aussi plus de 25.000 personnes decedees. Il est donc tres, tres important davoir toutes les ressources disponibles et daccelerer la campagne de vaccination. Quant a la campagne de vaccination, 171 nouveaux centres de vaccination ouvriront la semaine prochaine. Comme je lai dit, apres le 15, nous aurons la capacite de vacciner 100.000 personnes par jour. Il est tres important que tout le monde comprenne que cest la seule solution pour surmonter la pandemie. En plus detre la seule solution pour ouvrir leconomie, elle est egalement importante en termes de sante. Ce nest que par la vaccination que nous pourrons avancer et laisser la pandemie derriere nous. Cest pourquoi nous avons fait tout notre possible, toutes les ressources necessaires, pour avoir les doses de vaccin, donc nous avons les doses necessaires pour vacciner cinq millions fin mai, debut juin, dix millions fin juillet, a la debut août. Les doses sont donc, elles viennent en Roumanie. Nous avons juste besoin de nous faire vacciner. Jencourage tous les Roumains a sinscrire sur le portail de la rovaccination et a se faire vacciner. Une question de chacun. Journaliste: Quelle est lexplication quil y a un mois, depuis que vous avez convoque les autorites en charge de la gestion de la pandemie de COVID-19 pour exiger que le nombre de lits dans les unites de soins intensifs soit plus eleve, quelle est lexplication que cela ne sest pas produit jusqu`a maintenant et quelles solutions avez-vous trouvees lors de cette reunion? Florin Ciţu: Ce sont Les specialistes qui trouvent les solutions. Jai dit quil fallait 1.600 lits. Malheureusement, javais raison. Aujourdhui, 1.531 personnes sont hospitalisees. Bien que, dune part, jai dit: le niveau de positivite ou le taux de positivite diminue, le nombre de personnes appelant le 112 avec des symptomes diminue, nous avons donc cette evolution au niveau national, encore dautres personnes vont a lhopital comme dans par le passe et, ce qui est bien, nous pouvons sauver plus de vies que par le passe parce que plus de gens restent a ATI pendant une periode plus longue. Il y a donc de bonnes et de mauvaises choses. Nous devons atteindre ces a ce nombre de 1.600 lits dans la premiere phase. Ensuite, nous voyons ce que nous devons faire ensuite. Journaliste: Ces solutions dont vous parlez, que les specialistes trouvent vous ont-elles ete communiquees lors de cette reunion? Florin Ciţu: Non, ces solutions nont pas ete communiquees lors de cette reunion. Nous avons parle de quelques solutions potentielles, cet hopital qui doit etre rouvert, a Iasi, apres le 15 avril et j`en aurai plus dinformations. Et, bien sûr, il y a quelques autres solutions a Bucarest que nous presenterons lorsque nous les aurons. Journaliste: Dans le cadre du scandale de lhopital de Foisor, je voulais vous demander si vous vous etes entretenu avec le ministre de la Sante, vous lui avez demande de communiquer, a la fois a lui et au secretaire dÉtat Raed Arafat. D`autre part, je veux vous dire que maintenant le ministre de la Sante fait des declarations a la presse, il me semble que les choses sont un peu dirigees. Il veut donner ces declarations en meme temps que vous. Était-ce un accord, en avez-vous discute, avez-vous demande quil soit plus transparent pendant cette periode? Florin Ciţu: Je lui ai demande, pas maintenant, vous savez tres bien que jai demande la presentation dun rapport /.../ dans lequel cette vague trois a ete preparee et quelles sont les solutions. Et jai demande, bien sûr, des presentations ou des conferences de presse, des communiques de presse hebdomadaires. Je ne les ai pas demandees depuis. Jexige cela de tous les ministres, pas seulement du ministre de la Sante. Nous devons communiquer, beaucoup surtout pendant cette periode et de maniere transparente. Cest ce que j`ai demande a tous les ministres: transparence, coherence, professionnalisme. Cest ce que je demande a tous les ministres. Journaliste: Hier, concernant la stimulation de la campagne de vaccination, le president de la Chambre des deputes, M. Ludovic Orban, a declare quil attendait un point de vue du gouvernement sur un projet de loi sur la vaccination, qui est actuellement en procedure parlementaire, qui devrait etre ameliore. Je veux vous demander si le gouvernement a discute de la possibilite de cette amelioration legislative, si elle saccompagne dun projet distinct tenant compte de levolution epidemiologique actuelle? Florin Ciţu: La campagne de vaccination se deroule tres bien en ce moment. En Roumanie, la legislation en vigueur permet a tous les Roumains de se faire vacciner. Nous avons des doses, mais on doit vouloir se faire vacciner. Je ne pense pas quen ce moment, il y ait un obstacle pour que quelquun se fasse vacciner en Roumanie, il n`y a que les Roumains veuillent se faire vacciner. Journaliste: Pour etre un peu plus explicite, la vaccination obligatoire en Roumanie ne sera-t-elle pas atteinte cette annee? Florin Ciţu: Jai dit des le premier instant que nous ne discutons pas dune telle chose au gouvernement. Journaliste: Qui est responsable de ce qui sest passe a lhopital Foisor de la Capitale, car il semble que les autorites aient ete prises par surprise par cette troisieme vague de pandemie et que rien navait ete fait avant pour eviter une telle situation? Florin Ciţu: Il faut savoir que ce genre d`action nest pas le premier. Il y avait aussi de tels hopitaux transformes en hopitaux COVID et les gens ont ete transferes vers dautres hopitaux. Mais, en meme temps, je suis comme vous tres bouleverse par ce que jai vu a la tele ce soir-la. M. Arafat vous a egalement explique les details techniques, peut-etre que le ministre de la Sante les expliquera egalement. Je veux juste vous dire que tout comme chaque contribuable est lie au Ministere des Finances ou tout comme chaque etudiant est lie au Ministere de lÉducation, chaque patient en Roumanie est lie au Ministere de la Sante. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, avez-vous pris des mesures ou etes-vous simplement contrarie par ce qui sest passe? Journaliste: Monsieur le Premier ministre, je voudrais vous demander, en voyant ces images de lHopital Foisor, votre point de vue, qui devrait faire un pas en arriere maintenant? Florin Ciţu: Cest une question dhonneur ici, voyons sil y a encore de lhonneur en Roumanie. Journaliste: De qui parlez-vous? Au niveau de la direction de lHopital, qui na pas mis en œuvre la procedure correctement ou au niveau gouvernemental? Florin Ciţu: Je lai egalement dit lors de la reunion du CNCCI, et je vous le dis a vous aussi. Il est normal quapres une decision, le Premier ministre intervienne, sentretienne avec le maire de Bucarest, parle au directeur, et au directeur du DSP et ainsi de suite, pour mettre en œuvre la decision prise par chacun en toute connaissance de cause. Dans cette situation, nous devons tous comprendre que nous navons quun seul ennemi: la pandemie. Et nous devons mettre toutes les ressources necessaires pour resoudre ce probleme. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, dans ce ... Florin Ciţu: Jai dit une question pour chacun. Si vous avez une autre question. Pas. Journaliste: Y a-t-il dautres evacuations vers dautres hopitaux ou pourquoi les hopitaux prives avec des lits a ATI ne contribuent-ils pas, comme ils sen sont vantes au fil du temps? Nous savons quil ny en a quun a Bucarest qui a fait cela. Florin Ciţu: En ce moment a Bucarest, la situation actuelle montre que nous avons besoin de lits. Il y a deja 20 personnes a Foișor dans la section ATI. Malheureusement, cela montre aussi lurgence dont nous avions besoin, malheureusement une personne est decedee au service ATI, donc ce service etait urgent. Si nous prenons dautres decisions, bien sûr, nous communiquerons de maniere transparente a chaque fois. Nous avons une autre question de votre part. Journaliste: Monsieur le ministre, dites-nous si dans le contexte où plusieurs dirigeants du PNL ont demande le remaniement de Vlad Voiculescu, proposerez-vous cela demain a la reunion de la coalition? Florin Ciţu: Je vous dis une chose que je vous ai precisee a chaque fois. Et je dis ceci aussi a ceux qui ont des opinions politiques sur ce sujet. Le remaniement ou une decision concernant un ministre dans ce cabinet ne sera prise que par le premier ministre. Et ces decisions ne sont pas discutees, elles seront annoncees. Merci beaucoup! 2021-04-11 18:25:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_anonim1-1099.jpgDeclarații de presă susținute de premierul Florin Cîțu Știri din 09.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/declarations-a-la-presse-du-premier-ministre-florin-citu1618234400 Journaliste: Nous avons vu hier la declaration du ministre Voiculescu, quil ne connaissait pas le contenu dun arrete ministeriel, meme sil na pas ete redige par lui. La question serait la suivante: nous nous souvenons que vous lui avez demande un rapport pour voir comment il a gere, comment il a pris ces mesures pour empecher la troisieme vague de la pandemie. A quoi ressemble ce rapport, qua-t-il fait dans le contexte où nous avons vu quil ne connaissait meme pas un arrete ministeriel. Florin Cițu: Tout dabord, je veux montrer a nouveau que le Vendredi vert fonctionne, et jencourage tous les Roumains a se rendre au bureau, autant que possible, a pied ou en transports en commun. Si nous avons une campagne de vaccination reussie - ce dont je suis certain - nous pourrons certainement bientot nous debarrasser des masques et tout sera beaucoup plus relaxant. En ce qui concerne les declarations de mes collegues, jai vu quil avait fait une declaration, puis il est venu et sest excuse. Je lui ai parle, nous en reparlerons encore. Il a donne une conference de presse apres la presentation du rapport a la reunion du gouvernement, il a presente le rapport et, depuis lors, comme vous lavez vu, il vient devant vous presque chaque semaine avec des communiques de presse; il continuera a venir avec des communiques de presse, chaque semaine. Journaliste: Les communiques de presse ne signifient pas quils sont accompagnes de declarations, comme nous lavons vu. Comment a-t-il gere la pandemie et comment un ministre charge de la pandemie gere-t-il sil ne connait meme pas les documents faisant reference a la pandemie? Florin Cițu: On gere toujours la pandemie, ce nest pas fini, on va tracer une ligne a la fin. Je dis que, dans letat actuel des choses, les choses vont bien; nous avons eu une periode plus difficile, mais les mesures prises en fevrier, et maintenant, je vois quelles ont donne des resultats. Si lon regarde tous les indicateurs, presque tous les indicateurs montrent une amelioration, cest pourquoi les regles restent valables pendant cette periode. Mais jai dit que je souhaitais assouplir ces conditions a partir du 1er juin en deux temps - le 1er juin puis fin juillet, lorsque nous aurons 10 millions de personnes vaccinees; revenir a la normale et a la normale signifie revenir a la vie davant, sans restrictions, sans restrictions de marcher la nuit, sans masques, etc. Nous devons nous faire vacciner pour entrer dans cette situation. Journaliste: Que transmettez-vous aux Roumains qui nont pas pu enterrer leurs parents chretiens, qui ont recu un cercueil ferme, avec les morts qui ne pouvaient pas etre habilles. Que leur transmettez-vous? Florin Cițu: Cetaient les regles approuvees lannee derniere, des regles qui ont ete prises a un moment difficile, personne ne savait ce quetait la pandemie. Depuis, beaucoup de choses ont change, cest pourquoi cette annee nous fetons Paques et nous avons pu assouplir les conditions pour Paques, cest pourquoi nous prenons dautres mesures. Nous avons appris en un an ce que signifie ce virus, comment nous pouvons vivre avec ce virus et, bien sûr, ce que nous apprenons chaque jour, nous le mettons dans la legislation en vigueur. Journaliste: Êtes-vous en train de demettre Vlad Voiculescu? Journaliste: De la categorie Les Roumains doivent savoir, quest-il arrive a ce controle effectue par le Corps de Controle? Un rapport devait etre rendu public. Florin Cițu: Le Corps de Controle va faire ca, je sais que lenquete est en train de se terminer ces jours-ci. Veuillez contacter le Corps de Controle. Ils auront certainement le dernier mot. Je sais avec certitude quaujourdhui ou meme hier, le rapport a ete finalise et que nous pourrons alors tirer une conclusion. Journaliste: Jaurais une autre question sur les restrictions de vacances. Florin Cițu: Quelles restrictions? Nous les avons detendues. Journaliste: Oui, jai vu que ces restrictions ont ete levees. Florin Cițu: Cest pourquoi je vous disais que nous avons appris sur le virus et que nous en savons davantage maintenant et, par consequent, cette annee nous pouvons nous rejouir ... non seulement pour les chretiens orthodoxes, mais pour toutes les cultes, y compris les musulmans, cette annee il y a dautres conditions. Donc, nous avons appris certaines choses et, dapres ce que nous savons maintenant, nous pouvons vivre avec ce virus, au moins jusqua ce que nous ayons termine la campagne de vaccination. Journaliste: Soutenez-vous toujours le ministre de la Sante, Vlad Voiculescu? Florin Cițu: Levaluation se fait a six mois. Attendons levaluation, en milieu dannee. Journaliste: Avez-vous ete decu par sa reaction dhier? Florin Cițu: Je ne peux pas avoir dopinions personnelles ici. Je regarde la performance des ministres et nous discuterons apres six mois, lorsque nous aurons les rapports sur lactivite de tous les ministres, de ce quils ont fait, au Ministere de la Sante, au Ministere du Travail, au Ministere des Finances et ainsi de suite. Tous les ministres seront evalues. Vous savez tres bien qua la reunion du gouvernement, la derniere fois, jai dit quil y avait neuf autres ministeres qui doivent envoyer les formulaires devaluation. Journaliste: Quels sont ces ministeres qui ont ete en retard avec les fiches devaluation? Florin Cițu: Je me le rappelle pas maintenant, mais ils seront a la prochaine reunion du gouvernement. 2021-04-09 12:30:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-09-12-32-53big_sigla_guvern.pngCorpul de control al Prim-ministrului a sesizat Ministerul Public „in rem” privind accesul în Registrul Electronic Național de VaccinăriȘtiri din 09.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-corps-de-controle-du-premier-ministre-a-notifie-au-ministere-public-in-rem-l-acces-au-registre-national-electronique-de-vaccinationLe Corps de controle du Premier ministre a adresse au Ministere Public une notification penale in rem, a la suite des verifications preliminaires effectuees au Ministere de la Sante et a dautres institutions subordonnees ou coordonnees par le Gouvernement qui ont des attributions legales concernant la gestion de la plateforme de vaccination - Registre du electronique national de vaccination (RENV). Suite aux verifications effectuees jusqua present par lequipe de controle, les aspects suivants ont ete identifies: Acces au Registre Electronique National de Vaccination (RENV) - le module de vaccination est realise par nom dutilisateur et mot de passe, attribue a chaque categorie dutilisateurs: vaccinateurs (centres de vaccination), Directions de la Sante Publique, utilisateur du Service des Telecommunications Speciales utilisateur du Ministere de la Sante (MS), utilisateur de lInstitut National de Sante Publique (INSP), utilisateur du Comite National de Coordination des Activites de Vaccination contre le COVID-19 (CNCAV), categorie generale Population, la seule condition dacces etant lutilisation dun IP (protocole internet) en Roumanie. Suite aux demandes repetees des representants du Ministere de la Sante, lINSP a accorde le 20.01.2020 lacces du Ministere de la Sante au RENV pour une interface distincte, qui ne contient que des donnees numeriques, en utilisant le compte: monitorizare_minister. Le Ministere de la Sante a designe quatre representants qui ont eu acces aux donnees du RENV, en utilisant le compte monitorizare_minister sans acte administratif de delegation / attribution de responsabilites, etablissant les responsabilites et les limites de competence ou precisant la periode a partir de laquelle ont acces a la plateforme . Le 07.03.2021, dans un intervalle denviron 30 minutes, il y a eu 181 tentatives infructueuses pour acceder a la plate-forme RENV en utilisant le compte monitor_minister (MS alloue) a partir dune adresse IP hebergee sur un serveur en dehors de la Roumanie (serveur prive en Allemagne). Le regime juridique insuffisamment defini et reglemente du conseiller honoraire peut creer un mecanisme pour contourner le regime dincompatibilites et de conflit dinterets prevu par la loi no. 161/2003, car en confiant des attributions specifiques a un fonctionnaire public (au sens large de la notion), respectivement lacces a des donnees ou a des informations au sein dune ou plusieurs institution (s) publique (s), le conseiller honoraire na pas de responsabilites etablies dans le domaine des incompatibilites et les conflits dinterets. 2021-04-09 11:53:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-09-11-53-59big_sigla_guvern.pngConferință de presă susținută de președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), Valeriu Gheorghiță, și de secretarul de stat în Ministerul Sănătății și vicepreședinte CNCAV, Andrei BaciuȘtiri din 08.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-donnee-par-le-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-cncav-valeriu-gheorghita-et-par-le-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-et-vice-president-de-la-cncav-andrei-baciu16179Valeriu Gheorghiță: Bonjour! Merci de participer a cette conference de presse. Le theme de la conference est lie au vaccin de la societe AstraZeneca. Comme on le sait, au cours de cette matinee, une reunion de travail a eu lieu en presence des representants du Comite national de coordination de lactivite de vaccination contre le COVID-19, du Ministere de la Sante, de lInstitut national de la sante publique et de lAgence nationale du medicamentet des dispositifs medicaux de Roumanie. A l a meme reunion de travail a ont egalement participe des experts independants ayant une expertise dans ce domaine de la vaccinologie. La raison de cette reunion a ete liee a la conclusion du Comite de pharmacovigilance de lAgence europeenne des medicaments, qui a ete communiquee le 7 avril, transmettant les questions importantes suivantes: LAgence europeenne des medicaments confirme que le rapport benefice-risque du vaccin AstraZeneca reste positif. On a egalement identifie une possible relation de cause a effet avec la formation de caillots sanguins aux caracteristiques inhabituelles, associees a de faibles taux de trombocites. Un autre element important est lie au fait que, jusquau 4 avril, tous les cas rapportes au niveau europeen et mondial ont ete analyses, avec environ 222 cas devenements thrombotiques enregistres et nous nous referons ici a la thrombose du sinus veineux cerebral et a la thrombose veineuse splanchnique, circulation abdominale de plus de 34 millions de doses administrees. Toutes ces donnees sont equivalentes a un taux de survenue de ces evenements de 0,65 pour 100.000 personnes vaccinees. La combinaison rapportee de caillots sanguins et de faibles trombocites est tres rare, et les avantages globaux de la vaccination dans la prevention du COVID-19 lemportent sur les risques de ces effets secondaires possibles. En outre, je tiens a mentionner quEmer Cooke, le directeur executif de lAgence europeenne des medicaments, a clairement indique que, suite a lanalyse de tous les cas signales, les experts n`ont identifie de facteurs dee risque pour etre lie de sexe, d`aage ou de comorbidites, cest pourquoi les indications pour lutilisation du vaccin dAstraZeneca nont pas ete restreintes. Pour en revenir a la situation en Roumanie, nous savons que la situation epidemiologique generee par la pandemie de COVID-19 est preoccupante, avec environ 4.500 nouveaux cas de COVID-19 et plus de 150 deces de COVID signales chaque jour. Dapres levolution recente de la pandemie en Roumanie, on constate que pour 100 personnes diagnostiquees avec le COVID-19, 2,5 personnes meurent. En gros, cest le taux de mortalite enregistre a ce moment. Recemment, malheureusement, il y a eu une tendance croissante a la gravite des cas de COVID-19, y compris parmi la population jeune. Comme le pretendent lAgence europeenne des medicaments et le Centre europeen de controle des maladies transmissibles, la maladie COVID-19 est associee a un risque considerable dhospitalisation, de deces, y compris devenements thrombotiques. D`autre part, des evenements thrombotiques qui ont ete rapportes apres la vaccination sont possibles dans de tres rares cas, et les benefices de la vaccination lemportent largement sur les risques qui surviennent apres la vaccination, lies a ces evenements thrombotiques potentiels. En tant que tel, etant donne le contexte epidemiologique en Roumanie, il est tres important de continuer la vaccination contre le COVID-19 avec tous les produits vaccinaux disponibles et aux parametres les plus eleves possibles. Il est imperatif que le plus de personnes possible soient vaccinees le plus tot possible pour mettre fin aux effets negatifs de cette pandemie. Le moment choisi pour la vaccination ou labandon de la vaccination peut entrainer des formes graves de maladie a la fois pour nous et pour ceux qui nous entourent.De plus, cela peut compromettre la realisation de cette immunite de groupe, que nous voulons tous atteindre, precisement pour arreter et reduire les effets nefastes de la pandemie. En outre, je voudrais mentionner que toutes les autorites sur le terrain et les specialistes du systeme medical roumain surveillent en permanence avec une grande responsabilite et une grande attention toutes les donnees scientifiques disponibles, a la fois celles deja existantes et celles a publiers sur la vaccination, les indications, profil de securite, efficacite et donnees defficacite, tant pour le vaccin dAstraZeneca que pour dautres vaccins deja autorises. Le fait que ce signal de securite ait ete leve doit etre aussi important que possible, car il prouve que les mecanismes de pharmacovigilance au niveau europeen fonctionnent. Nous devons donc nous assurer que les experts de lAgence europeenne des medicaments surveillent de pres tous les evenements indesirables signales. Ils sont analyses le plus rapidement possible. Chaque État membre notifie de maniere centralisee, dans le systeme EudraVigilance, tous ces evenements adverses signales sur son territoire national. Ainsi, a la suite de la reunion de travail qui a eu lieu au cours de cette journee, ont ete tirees les conclusions et recommandations suivantes. La vaccination se poursuit avec le vaccin AstraZeneca pour tous les groupes dage. Les personnes immunisees avec la dose 1 continueront le rappel avec le meme type de vaccin. Les personnes qui, apres la premiere dose de vaccin, ont developpe un evenement thrombotique ont une contre-indication a la vaccination avec le vaccin AstraZeneca. En outre, apres des investigations medicales pour ces cas possibles, il sera decide de poursuivre ou non le schema de vaccination avec un autre type de vaccin. De plus, une chose extremement importante est liee a la communication et a l'information et je crois ici que chaque personne doit comprendre quels sont les signes avant-coureurs possibles qu'il faut connaitre au mieux pour s'adresser aux services medicaux, pour le diagnostic et le traitement. Cest pourquoi nous developperons, en collaboration avec des collegues de lAgence nationale des medicaments et des dispositifs medicaux de Roumanie, un materiel informatif pour toutes les personnes qui souhaitent se faire vacciner ou qui ont ete vaccinees, qui montrent, brievement et a la connaissance de tous, les signes potentiels et les symptomes dalarme pour lesquels nous devons demander une consultation medicale. Et ici je les passerai en revue, tres brievement: il s`agit de difficultes respiratoires, de douleurs thoraciques, de gonflement, de gonflement des membres inferieurs, de douleurs abdominales persistantes, de certains symptomes neurologiques - et ici je voudrais mettre en garde - des maux de tete intenses, qui ne cedent pas aux traitements usuels, aux traitements usuels et qui peuvent egalement etre associes a des troubles visuels ou a lapparition de petites taches de sang et / ou de saignements en dehors du lieu dadministration. Tous ces elements, qui apparaissent dans les 14 premiers jours apres ladministration du vaccin, sont les signes qui doivent conduire la personne a consulter un medecin. En outre, nous appelons les professionnels de la sante, mais aussi les beneficiaires de la vaccination, a signaler, surveiller correctement tous les evenements indesirables enregistres et a pouvoir les enqueter de maniere approfondie, simplement pour disposer de davantage de donnees en Roumanie, ainsi qu'au niveau europeen. De plus, nous voulons developper un cadre unitaire et integre pour le diagnostic et le traitement des evenements thrombotiques potentiels, qui sont, nous le voyons, rapportes au niveau europeen avec une frequence extremement rare, cest-a-dire que les gens doivent savoir que les evenements thrombotiques en general sont des evenements frequents, on les retrouve a une frequence de 1.400 a 1.500 cas pour 100.000 personnes par an. Ce sont donc des evenements communs, rencontres dans la pratique quotidienne, pour lesquels il existe, a lheure actuelle, des protocoles de diagnostic et de traitement, afin que chaque service medical dhematologie, de neurologie sache comment reagir et quoi faire dans des situations de ce genre. Par consequent, nous voulons avoir un systeme integre au niveau national, peut-etre en impliquant les hopitaux de departement pour etre en quelque sorte, le principal service medical auquel une personne qui pourrait developper un tel evenement indesirable peut sadresser pour la mise en œuvre de protocoles de diagnostic et traitement. Telles sont les principales choses que je voulais vous dire a propos des recommandations du groupe dexperts, concernant le vaccin de la societe AstraZeneca. Je pense quil est important damplifier, au cours de la prochaine periode, certains messages, a savoir - en Roumanie, la vaccination est gratuite, volontaire, nest pas conditionnee et nest pas obligatoire. Nous avons, pour le moment dont nous parlons, trois types de vaccins autorises. Chaque personne, en entrant dans la plateforme de programmation, sait quel type de vaccin existe dans le centre de vaccination où elle est programmee. Cest pourquoi nous voulons la meilleure information possible et la plus precise pour tous ceux qui veulent se faire vacciner et qui doivent se faire vacciner, quel que soit le type de vaccin dont nous parlons. Je vous rappelle où sont signales les effets adverses, qui sont enregistres soit dans les centres de vaccination - pour les effets adverses immediats qui surviennent pendant les 15 minutes de surveillance post-vaccination - ils sont rapportes directement dans le Registre electronique national des vaccinations - et peuvent egalement etre signales sur la plateforme de lAgence Nationale du Medicament www.anm.ro, où se trouve un formulaire dedie a la fois aux professionnels de la sante et aux beneficiaires de la vaccination. Et nous encourageons cette declaration des effets secondaires, juste pour avoir acces a plus de donnees dans la periode suivante. Merci! Je suis accompagne de M. le Secretaire d'État Andrei Baciu, Mme la Presidente de l'Agence nationale des medicaments et des dispositifs medicaux de Roumanie, Mme Roxana Stroe, et Mme Directrice du Centre national de controle des maladies transmissibles en Roumanie, Adriana Pistol . Comme le temps presse, nous disposons de 40 minutes pour cette conference, alors jaimerais repondre a une seule question, et selon le temps quil nous reste, nous pouvons poser dautres questions. Merci! Journaliste: Veuillez me dire ce que les gens qui ont eu des reactions a ce que vous avez dit un peu plus tot ont fait apres la premiere dose, des maux de tete avec une vision reduite pendant plusieurs jours, mais qui ne sont toujours pas alles chez le medecin, car ils pensaient que cetait normal et ils sont restes a la maison. Je veux dire, que leur conseillez-vous de faire apres le rappel? Valeriu Gheorghiţă: Levolution dune thrombose du sinus veineux cerebral est aggravee si elle ne beneficie pas dun diagnostic et dun traitement corrects. Cest pourquoi un mal de tete qui persiste, qui ne disparait ni ne saggrave tres probablement pas netant pas cause par un evenement thrombotique cerebral, mais il est important de consulter un medecin pour clarifier les causes de ces symptomes et, selon le diagnostic, la personne sera oui ou non vaccinee. Journaliste: Dites-moi etant donne que, malgre ce que vous avez dit plus tot, des centaines de milliers de personnes ont annule ou ne se sont pas presentees pour se faire vacciner, est-il possible que lobjectif du gouvernement de faire vacciner 5 millions a la fin ne puisse pas etre atteint, pour que nous puissions passer a certaines etapes de relaxation? Valeriu Gheorghiţă: Ici, merci pour la question, je voudrais reformuler votre question et je dirais quen fait, 70% de ceux qui devaient etre vaccines se sont presentes et ont ete vaccines avec le vaccin de la compagnie AstraZeneca, en effet, il y a un pourcentage de 30%, qui a decide de reporter cette vaccination, ce qui est tout a fait comprehensible; nous sommes tout a fait sensibles a lhesitation et a linquietude de certaines personnes. Cest une chose naturelle dans le contexte actuel. Il est de notre devoir dexpliquer exactement ce que nous savons pour le moment. Nous avons une transparence totale dans tout ce que nous savons, mais en meme temps, nous devons dire ce que nous ne savons pas et où nous et les experts internationaux attendons des reponses. Il ne fait aucun doute que cet objectif de personnes vaccinees ne peut etre atteint, car nous aurons suffisamment de doses dautres entreprises pour garantir que cet objectif est atteint, mais cela ne signifie pas que nous navons pas a utiliser tous les vaccins disponibles tous ces jours dans la mesure où il y a eu des informations pour et contre, je peux vous dire quil y a encore un nombre important de personnes de 2.700 a 3.000 a 4.000 personnes qui souhaitent se faire vacciner. Elles ont le droit detre vaccinees etse faire programmer pour etre vaccinees avec le vaccin de la societe AstraZeneca. Cest pourquoi je pense quil est important denvoyer un message le plus clair possible, dans le cas où extremement rarement, on voit apparaitre ces evenements, que la personne doit savoir quoi faire, savoir vers qui se tourner, les professionnels du domaine de la sante pour savoir quoi faire faire, comment declarer et quel est le protocole de diagnostic et de traitement. Journaliste: Pouvez-vous expliquer si un patient refuse le rappel AstraZeneca dans combien de temps il peut commencer un autre calendrier de vaccination ou sil peut remplacer le rappel d`AstraZeneca par le vaccin Johnson and Johnson? Valeriu Gheorghiţă: Le vaccin Johnson and Johnson est un vaccin base sur un vecteur viral, il utilise pratiquement la meme technologie. En ce qui concerne la combinaison de deux vaccins utilisant des technologies differentes, nous sommes completement en dehors des recommandations scientifiques. Nous navons aucune donnee pour soutenir cette approche. Bien sûr, il y a des pays, comme lAllemagne, qui ont decide que la deuxieme dose devait etre administree avec un vaccin a base dARN messager, mais, je le repete, nous ne disposons ni de donnees de securite ni de donnees defficacite. Meme si, bien sûr, nous prevoyons quil ny aura pas de problemes de securite ou defficacite, mais nous navons aucune donnee disponible pour confirmer ces choses et je pense que nous devons nous mefier de prendre des decisions qui ne sont pas scientifiquement soutenues. Journaliste: Dans combien de temps peuvent-ils demarrer un nouveau programme de vaccination? Sils ne terminent pas celui avec AstraZeneca, dans combien de semaines plus tard peuvent-ils commencer ...? Valeriu Gherghiţă: Je pense que le message, en fait, doit etre de continuer le calendrier de vaccination, de terminer, de completer le calendrier de vaccination, parce que de toutes les personnes qui ont ete vaccinees au niveau europeen avec deux doses, aucun cas d`evenements thrombotiques n`a ete signale apres la deuxieme dose. En dautres termes, les experts prevoient que si les evenements thrombotiques ne se produisaient pas a la premiere dose, ils ne se produiraient pas a la deuxieme dose, dautant plus que la frequence des effets adverses apres la premiere dose est superieure a la frequence des effets adverses enregistres apres la deuxieme dose. Journaliste: Vous avez dit quaucun age na ete identifie, ni de profil exact pour determiner où le vaccin est contre-indique, etant donne quils entreront dans les cabinets des medecins de famille, pourront ces medecins, connaissant le patient et tous les antecedents medicaux, faire ces contre-indications au plan personnel? Valeriu Gheorghiţă: Le medecin est souverain dans une decision medicale, connaissant les antecedents du patient, connaissant et identifiant les indications et contre-indications de tout type dapproche medicale, y compris la vaccination. Bien sûr, tout le monde decide, en pesant les antecedents medicaux du patient, les avantages, les risques, etc. Oui, donc le medecin prendra cette decision sur la base des donnees actuelles. Journaliste: Quelles mesures concretes avez-vous prises pour atteindre la capacite de 100.000 vaccinations par jour, dont vous et M. Cițu nous avez parle? Valeriu Gheorghiţă: Les mesures sont celles qui ont ete transmises a plusieurs reprises, a savoir: limplication des medecins de famille dans la campagne de vaccination, il y a plus de 3.000 medecins de famille qui ont montre cette disponibilite dans la premiere etape, en fonction de levolution de la campagne de vaccination, nous nous attendons a ce que ce nombre augmente. De plus, le 20 avril, apres le 20 avril, la campagne de vaccination commence avec des centres mobiles dans les zones rurales. Aussi, au cours du mois davril, je vous disais, tous les centres de vaccination prevus au niveau national seront ouverts et aussi depuis le 7 avril, la capacite de vaccination sur chaque flux a ete augmentee, mais dans les rapports quotidiens nous observerons ce demarrage le 10 avril, car il est important davoir le temps daviser les personnes de la liste dattente pour la programmation. Cest pourquoi ces donnees ne se retrouvent pas dans les chiffres que nous enregistrons ces jours-ci. Journaliste: Alors pourquoi navons-nous pas encore atteint 100.000 par jour? Valeriu Gheorghţă: Parce que cet objectif a ete propose et communique apres la mi-avril, lorsque nous avons annonce que tous les centres de vaccination seraient ouverts. Journaliste: Bonsoir! Monsieur Gherorghiţă, il y a une vague de mefiance envers le vaccin produit par AstraZeneca et il y a un va-et-vient . La, sur la plate-forme, les gens refusent, planifient, apprennent quils sont vaccines avec AstraZeneca, refusent, puis reintegrent la liste dattente. Dans ce contexte, que peut-on faire? Envisagez-vous que lon choisisse le premier type de vaccin pour chaque personne ou ... pour eviter ce va-et-vient ? Valeriu Gheorghiţă: Je repete, a partir du 25 mars, le type de vaccin est affiche dans chaque centre de vaccination, sur une carte interactive, afin quon puisse etre filtre en tenant compte du departement, on peut selectionner les centres de vaccination dans chaque departement, on regarde quel type de vaccin possede chaque centre et lorsqu`on cree in compte on peut s`inscrire sur la liste dattente et on peut selectionner le centre que nous voulons. Cest la possibilite pour chaque personne dopter pour un vaccin, de changer davis, de choisir un autre centre. Il y a autant de liberte que possible de ce point de vue, cest pourquoi il y a cette plateforme, cest pourquoi le type de vaccin est affiche, car il semble naturel quune personne soit informee des le depart sur quelle liste dattente elle se fait programmer. Journaliste: Moi aussi jai une question, colonel. Si une personne a ete vaccinee avec AstraZeneca et a signale sur la plateforme quelle a des effets adverses, comment decidera-t-elle quel autre vaccin prndra pour le le rappel? Vous avez pris en compte .. Valeriu Gheorghiță: Il y a deux effets adverses qui contre-indiquent, par exemple, le vaccin AstraZeneca. Le choc anaphylactique est une contre-indication absolue a prendre la deuxieme dose si a la premiere dose on a developpe cette reaction allergique severe et lapparition dun evenement thrombotique. Si apres la premiere dose celal se produit, cela apparait, cet evenement thrombotique est rapporte et sera confirme apres lanalyse de cet effet secondaire, la confirmation signifiant confirmation medicale, alors sûrement, apres des investigations medicales, sera donnee cette recommandation comme pour choc anaphylactique, donc la procedure est similaire. Journaliste: Jai compris cela, je suis desole, mais la question est: vous avez dit que ca va continuer, le rappel se fera avec un autre vaccin. Selon quels criteres cette decision sera prise, disons avec Pfizer, avec Moderna, avec quoi que ce soit? aleriu Gheorghiță: C`est une discussion que nous avons eue aujourdhui dans le groupe de travail avec des experts. On considere que la survenue de ces evenements thrombotiques a un substrat immunologique, cest-a-dire que cest une reaction de notre corps qui developpe une reaction inflammatoire exacerbee et que le substrat pratique est a mediation immunologique. Lexamen medical du cas signifie lidentification de certaines predispositions a mediation immunologique, comme dans la thrombocytopenie induite par lheparine, lorsque des anticorps anti-facteur plaquettaire 4 apparaissent. Si ce substrat est identifie, nous navons aucun moyen de savoir si la meme reaction ne pourrait pas etre induite par autres types de vaccins. Cest pourquoi cela est analyse, sera analysee lopportunite de continuer la vaccination en premier lieu, quel que soit le type de vaccin dont nous parlons, ou - mais dans ce cas, cela sera discute, les aspects suivants seront discutes: s`il existe ou non un substrat identifie dans le cas respectif, si la personne concernee a un risque individuel accru de developper le COVID-19 et eventuellement une forme severe et compliquee selle etait infectee par le SARS-CoV-2 et tout cela, comme toute decision medicale, on pesera le risque par rapport au benefice. Cest donc une analyse individualisee, ce nest pas une recommandation qui cible tous les cas et qui se fera individuellement, precisement parce quil sagit de cas extremement rares et que chaque personne peut avoir un certain profil de facteurs de risque identifiables. Journaliste: Plus precisement, les personnes qui ont ete vaccinees avec AstraZeneca et doivent faire le rappel dans les prochains jours, comment pourraient-elles sorienter, car jusqua recemment, on ne savait pas exactement quels sont les symptomes de ces evenements dont vous avez parle. Que leur recommandez-vous de faire? Valeriu Gheorghiță: Se presenter pour la poursuite de la vaccination, effectuer la deuxieme dose et surveiller, chacun de nous, qui sommes vaccines a la fois avec la premiere et la deuxieme dose, ces signes et symptomes dalarme. Je le repete, demain, nous developpons ce materiel informatif, qui sera disponible sur le site de programmation ro.vaccination, dans les centres de vaccination qui seront envoyes ainsi que dans les cabinets des medecins de famille. Pratiquement, ce sont les signes que jai mentionnes: un mal de tete important, qui survient trois jours apres la vaccination et qui persiste et saggrave malgre un traitement regulier, qui peut etre associe a des troubles de la vue; egalement douleur abdominale importante et persistante; douleur de poitrine; difficulte a respirer; œdeme des membres inferieurs; lapparition de taches et de ces taches hemorragiques sur la peau, en dehors du lieu dadministration, sont des signes avant-coureurs pouvant annoncer un tel evenement thrombotique, mais ces signes sont communs a tous les evenements thrombotiques lies ou non a la vaccination. Je le repete, les evenements thromboemboliques, malheureusement, sont des evenements courants, trouves dans la pratique medicale, avec une frequence accrue denviron 1.400 a 1.500 cas, ce qui signifie toutes les localisations de phenomenes thrombotiques pour 100.000 personnes en un an. Il sagit dun taux dincidence global cumule. Cest pourquoi il est important dun point de vue medical, en tant queducation medicale, de savoir quels sont ces signes avant-coureurs pour quiconque, quil ait ete vaccine ou non. Journaliste: Bonjour. Le CEDH a decide que la vaccination obligatoire pourrait etre necessaire dans une societe democratique, et je voudrais vous demander si vous envisagez cette decision ou cet avis sur la campagne de vaccination. Merci. Valeriu Gheorghiţă: Ce nest pas le cas. Cette question na jamais ete remise en question. En Roumanie, je le repete, la vaccination est gratuite, volontaire et se fait avec des vaccins autorises par lAgence europeenne des medicaments. Journaliste: Je voudrais tout dabord vous demander sil existe un moyen pour les gens de faire des tests, eventuellement avant, pour voir sils sont sujets a de tels effets secondaires avec le vaccin AstraZeneca et si vous allez faire une telle chose? Valeriu Gheorghiţă: Lanalyse des experts au niveau international sur les 222 cas signales na pas identifie de profil de risque, meme si la plupart des cas concernaient des personnes de moins de 60 ans, plus frequemment des femmes, les donnees montrent que les femmes etaient vaccinees plus frequemment denviron 60 % que les hommes, et je rappelle egalement quau niveau europeen, le vaccin AstraZeneca a ete utilise chez des personnes jusqua 55 ans voire 60 ou 65 ans, selon les recommandations de chaque pays. Cest pourquoi nous navons pas decide, les experts nont pas recommande pour le moment limposition dune limite dage, car il est possible que cette association apparente soit une coïncidence en raison de lutilisation plus frequente de ce vaccin dans la population jeune. Journaliste: Je vous ai demande autre chose. Je vous ai demande sil y avait une analyse. Valeriu Gheorghiţă: Il ny a pas de facteurs de risque identifies, cest pourquoi nous ne pouvons pas recommander un ensemble, un ensemble de tests a effectuer avant la vaccination. Journaliste: Parce quil est encore temps, je voudrais vous poser une autre question sur ceux qui ont pris la premiere dose du vaccin AstraZeneca. Maintenant, ils sont reticents, ils ne veulent pas faire le rappel avec AstraZeneca, sil y a encore cette possibilite de se faire vacciner, de continuer le schema vaccinal avec un autre serum? Valeriu Gheorghiţă: Je comprends la reticence, je comprends linquietude, mais prendre une decision sans donnee scientifique ne me semble pas une alternative appropriee, cest-a-dire que je vais plutot selon ce que je sais avec le meme type du vaccin, car nous ne pouvons pas predire quel sera le profil de securite et quel sera le benefice final apres la vaccination, cest-a-dire, pour le moment, nous navons meme pas de donnees disponibles pour soutenir cette combinaison de plusieurs vaccins, meme au Royaume-Uni pour les personnes de moins de 30 ans qui ont recu la premiere dose, la recommandation claire est de prendre la deuxieme dose avec le meme type de vaccin, a savoir le vaccin AstraZeneca. Reporter: Si vous nous permettez quelques questions de plus, sil reste du temps, je veux vous demander de maniere procedurale sur la plateforme comment programmer ceux qui ont eu ces reactions et il faut se faire vacciner avec un autre type de vaccin. Valeriu Gheorghiţă: Nous prevoyons des cas tres rares, extremement rares. Je vous disais que la frequence estimee en Europe centrale est de 0,6 cas pour plus de 100.000 personnes vaccinees. Cette frequence peut diminuer a un cas par million de personnes vaccinees en fonction des declarations qui ont ete faites, donc dans ces situations, la personne recevant le diagnostic et le traitement, qui fait lobjet dune enquete medicale, recevra ces recommandations specifiques, car, je le repete, la reponse est la suivante. Clairement elle ne sera plus vaccinee avec le meme type, cest a dire celui quil a recu a la premiere dose et deuxiemement, on ne sait toujours pas si ces personnes doivent se faire vacciner ou non, car on ne sait pas si le risque de developper ces evenements thrombotiques sont maintenus ou non avec un autre vaccin. Journaliste: Une petite question. Vous avez dit que ces evenements thrombotiques sont assez frequents en medecine et le premier communique, le sujet etait a cet egard, les maladies cardiovasculaires et ces evenements sont tres repandus. D`autre part, nous avons tres peu de cas de vaccination AstraZeneca. On est en train d`analyser actuellement une correlation avec les autres vaccins , etant donne quil y a 0, seulement 200 cas dans le monde, cest-a-dire ceux qui ont ete vaccines avec Pfizer, Johnso and Johnson pour voir sils nont pas fait devenements thrombotiques? Valeriu Gheorghiţă: Je voudrais repondre partiellement a cette question et je demanderais au president de lAgence nationale des medicaments de continuer. Premierement, apres la vaccination avec le vaccin AstraZeneca, aucune augmentation de la frequence globale des evenements thrombotiques na ete observee dans la population. Cependant, en regardant en particulier ces emplacements devenements thrombotiques, il y a cette frequence legerement plus elevee que celle que lon trouve normalement dans la population generale. Mais oui, il y a une preoccupation particuliere pour ces situations et pour dautres types de vaccins. Je vous en prie, Madame la Presidente! Roxana Stroe: Oui, cest vrai. Bonjour! Tous les vaccins ont ete analyses pour les evenements thromboemboliques et une association possible a ete trouvee entre ces types devenements, des types particuliers devenements, a savoir la thrombose du sinus veineux cerebral, les veines splanchniques et la thrombose arterielle. Donc sur ces types particuliers pour lesquels une incidence plus elevee a ete observee, par rapport aux cas rapportes, par rapport a ceux de la population generale non vaccines. Oui, mais les tests sont en cours, ils ne se sont pas arretes. Dautres donnees sont analysees et collectees en meme temps pour tous les types de vaccins, non seulement pour AstraZeneca. Journaliste: Sil est encore temps pour une question, je voulais vous demander que font ceux qui ont encore peur de se faire vacciner, faire le rappel avec AstraZeneca et pendant un moment au moins ne prennent aucune decision? Dans quelle mesure sont-ils proteges contre le COVID-19 et combien de temps ont-ils ensuite pour faire le rappel, sils changent a nouveau davis? Valeriu Gheorghiţă: Selon le resume des caracteristiques du produit, nous avons une periode comprise entre 4 et jusqua 12 semaines pendant lesquelles nous pouvons faire la deuxieme dose, donc en ce moment, sur la plate-forme, il y a la possibilite de reporter la dose de rappel pour un intervalle allant jusqua 12 semaines. Parce que cet intervalle est considere comme optimal dans lequel la personne maintient un titre danticorps suffisamment eleve, et les donnees du Royaume-Uni ont confirme quapres la premiere dose, au moins 28 jours, une diminution significative des hospitalisations a ete observee avec au moins 94% par rapport aux non vaccines. Nous avons donc cette plage d'environ quatre semaines, de 8 a 12 semaines, dans laquelle tout le monde peut decider, mais notre recommandation est de continuer le calendrier de vaccination et de nous presenter a la dose de rappel, mais je voudrais dire aussi clairement, humainement, professionnellement que possible. Je comprends parfaitement cette preoccupation, je suis tout a fait daccord avec les preoccupations et les hesitations, je ne trouve rien danormal ou de deplace, cest pourquoi notre role est de rassurer les gens et de presenter exactement les informations telles quelles sont, quelles donnees sont disponibles, quelle est la recommandation de lAgence europeenne des medicaments et ce que recommandent les experts, car les decisions doivent rester fondees sur des preuves, sur la base de lexpertise des scientifiques et des donnees qui sont aujourdhui transmises par lAgence europeenne des medicaments, que je repete sans cesse, et je voudrais en conclure, confirme la preservation des benefices du vaccin de la societe AstraZeneca, par rapport aux risques deffets adverses. Journaliste: Si vous me permettez une derniere question, sil vous plait. Avez-vous un bilan, de mardi a aujourdhui, depuis lapparition de ce scandale concernant AstraZeneca, combien de personnes ont ete inscrites et retirees des listes dattente? Y a-t-il un nombre inquietant de personnes qui se sont retirees a la suite de ce scandale? Valeriu Gheorghiţă: Non, cela nexiste pas. Journaliste: Mais vous avez des donnees concretes, pouvez-vous nous les fournir? Valeriu Gheorghiţă: Ils sont similaires a ceux qui ont ete presentes mardi, il y a deux jours. Il ny a pas eu daugmentation du nombre de personnes qui ont annule leurs rendez-vous. Journaliste: Jaimerais une explication de votre part, sil vous plait. Vous avez dit quil existe un risque de thrombose pour tous les vaccins, pas seulement AstraZeneca, et que cela est en cours danalyse? Roxana Stroe: Lanalyse concerne tous les vaccins, non pas parcee quil y a un risque. Il est normal que tous les vaccins soient analyses pour identifier si ce risque existe ou non, par simple precaution. Valeriu Gheorghiţă: Merci beaucoup et nous vous souhaitons une bonne journee! 2021-04-08 16:10:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_161807928_2934110066812890_1206113849820808491_n.jpgÎntâlnirea premierului Florin Cîțu cu reprezentanții Consiliului Investitorilor StrăiniȘtiri din 08.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-florin-citu-avec-les-representants-du-conseil-des-investisseurs-etrangers2021-04-08 13:18:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_anonim1-0361.jpgMesajul premierului Florin Cîțu cu prilejul Sărbătorii etniei romilor din România și a Zilei internaționale a romilorȘtiri din 08.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-florin-citu-a-l-occasion-de-la-fete-de-l-ethnie-rom-en-roumanie-et-de-la-journee-internationale-des-roms La tolerance et lacceptation de son prochain, quelle que soit lappartenance ethnique, la religion ou les convictions, la lutte contre toute forme de discrimination, de haine ou de xenophobie sont des valeurs que nous devons promouvoir et defendre chaque jour, autorites comme communaute. La societe roumaine a prouve a travers lhistoire que lharmonie multiculturelle est une source depanouissement et dinspiration, et les traditions de chaque groupe ethnique viennent completer le patrimoine culturel national. La sante dune communaute vient du pouvoir de guerir des prejuges et de lesprit de solidarite. Ensemble, les citoyens roumains, quelle que soit l`appartenance ethnique, nous avons surmonte toutes les periodes difficiles. Je suis convaincu quensemble, en respectant les mesures sanitaires et grace a une campagne de vaccination soutenue, nous reussirons a surmonter la pandemie COVID - 19. A loccasion de la Journee internationale des Roms et de la celebration de l`ethnie rom en Roumanie, je souhaite aux citoyens roumains appartenant a ce groupe ethnique la sante et autant de projets reussis que possible! Bon anniversaire! Florin Cițu, Premier ministre de la Roumanie 2021-04-08 10:37:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-08-10-38-20big_sigla_guvern.pngBriefing de presă susținut de premierul Florin Cîţu, ministrul muncii, Raluca Turcan, și ministrul transporturilor, Cătălin Drulă, la finalul ședinței de guvern din 7 aprilieȘtiri din 07.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-donne-par-le-premier-ministre-florin-citu-la-ministre-du-travail-raluca-turcan-et-le-ministre-des-transports-catalin-drula-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernement-du-7-avrilFlorin Ciţu: Bonjour. Plusieurs choses ont ete discutees lors de la reunion du gouvernement daujourdhui. Tout dabord, jai demande aux ministeres conseillers de se prononcer sur le memorandum du Ministere du Travail concernant la loi sur la salarisation. Nous devons elaborer une loi sur la salarisation le plus tot possible. Jai exprime publiquement mon opinion. Je verrai sous quelle forme le Ministere du Travail viendra a la fin, apres avoir discute avec les ministeres respectifs, mais comme je vous lai deja dit, je ne pense pas que sous cette forme nous verrons des bonifications ou, si elles existent, ces bonifications seront seulement pour une tres, tres, tres petite categorie, des cas tres particuliers. Mais aujourdhui, jai dit aux ministeres de venir avec des avis afin que nous puissions approuver ce memorandum la semaine prochaine. En meme temps, jai dit aux ministeres - il y a neuf autres ministeres, qui nont pas envoye les fiches avec les mesures a evaluer et ils viendront la semaine prochaine. Nous avons eu une tres bonne discussion sur le PNRR. Le memorandum mandatant le Ministere des Investissements et des Projets Europeens de negocier la forme actuelle du PNRR a ete approuve aujourdhui et les etapes de la phase suivante ont bien sûr ete discutees. J`ai demande aux ministres de simpliquer directement dans les negociations, daider le ministre des Investissements et Projets Europeens, afin de garantir que les projets importants pour la Roumanie seront inclus dans la forme finale du PNRR. Et, non pas en dernier lieu, jai presente la decision qui sera publiee aujourdhui, la decision du Premier ministre qui sera publiee aujourdhui au Journal officiel, je pense aujourdhui, qui institue le Comite interministeriel pour le retour a la normale de la Roumanie le 1er juin, 2021. Il sagit dune premiere etape. Comme nous lavons annonce, nous devrions avoir a la fin du mois de mai - 5 millions de personnes vaccinees; a la fin juillet, comme le calendrier le montre, des que nous recevrons les doses de vaccin dans la prochaine periode, a la fin juillet nous devrions avoir 10 millions de personnes vaccinees, donc 70% des adultes, et nous pouvons parler, dans ces deux etapes, la reouverture de leconomie. Je voulais deja entamer cette discussion, cest ce que jai dit a mes collegues du gouvernement, commencer deja cette discussion, preparer, faire en sorte que nous ayons les meilleures mesures, surtout apres la bonne nouvelle que nous avons donnee au FMI. - le FMI, vous le savez tres bien, critique toutes les economies, en particulier les economies en voie de developpement - il est venu avec de tres bonnes nouvelles pour la Roumanie, ce qui montre quil fait confiance aux mesures prises par ce gouvernement et a notre programme de gouvernance, une croissance economique de 6% estimes pour cette annee, bien au-dela de ce qui a ete estime meme par ceux du Gouvernement, de la Commission nationale des statistiques et des previsions ou encore des institutions internationales. Ce comite debutera immediatement apres son approbation. Nous avons parle un peu des frais de personnel, pour lexecution du budget pour les deux premiers mois et ce que nous avons preliminaire pour mars montre une augmentation des frais de personnel. Jai demande au ministre des Finances de presenter lors de la prochaine reunion une extrapolation basee sur lexecution budgetaire des depenses de personnel dici la fin de lannee pour tous les ordonnateurs, car nous avons une limite de 110 milliards de lei dans le budget, que nous ne pouvons pas depasser. Cela me montre que, jusqua present, lexecution presente une augmentation plus elevee que prevu du budget des depenses de personnel et je veux savoir doù proviennent ces depenses de personnel plus elevees, car vous savez tres bien que la legislation en vigueur ne laurait pas permis. Telles sont les discussions que nous avons eues aujourdhui lors de la reunion du gouvernement. Mes collegues sont ici, la ministre du Travail presentera un projet de loi et le ministre des Transports. Sil y a des questions pour moi, une question pour chacun, parce que vous etes, encore une fois, tres nombreux. Merci! Journaliste. Hier, le secretaire dÉtat du Ministere de la Sante a declare qu une quarantaine de 2 semaines ferait des merveilles dans notre pays , j`ai ferme la citation. Ma question est la suivante: le gouvernement envisage-t-il actuellement dautres restrictions, cette quarantaine de 2 semaines est-elle prise en compte par vous? Florin Ciţu: Avant de vous repondre, je voudrais faire, cest-a-dire que je voulais faire un appel dans la partie introductive, comme jai lance un appel aux autorites locales, aux elus locaux, aux presidents des conseils departementaux meme a lÉglise, je voudrais lancer un appel au secteur prive et aux entrepreneurs: a soutenir la campagne de vaccination. Lors de la discussion que nous avons eue HORECA, hier, et je vous en suis redevable, je lai dit tres clairement et ceux de ce secteur ont accepte daider a vacciner tous les employes du secteur HORECA. Il faut un effort commun y compris du secteur prive dont j`ai fait partie tant dannees et je les connais tres bien, pour leur dire et leur demander cette aide en ce moment, nous avons besoin de limplication de tout le monde, limplication des entreprises privees de Roumanie, de nous allons aider, nous avons les doses necessaires, nous allons egalement aider avecla mise en place de centres de vaccination, mais tout le monde doit simpliquer et cet effort conjoint est necessaire maintenant pour pouvoir rouvrir leconomie a partir du 1er juin. En ce qui concerne votre question, jai eu une discussion avec Mme la secretaire dÉtat et elle vous a donne un exemple theorique. Vous savez tres bien que lannee derniere toutes les discussions sur la quarantaine tournaient autour de deux semaines, car cetait bien la discussion sur le virus: il faut rester chez soi pendant 14 jours pour se debarrasser du virus. Cetait une discussion theorique, ce netait pas une discussion hypothetique, ce netait pas une proposition a cet egard. Pour vous repondre plus clairement, nous ne prenons pas en compte pas la quarantaine. Je me suis oppose des le premier instant, jai dit quil ny aura pas de lock-out en Roumanie, generalise, il ny aura pas de quarantaine. Nous allons, comme vous pouvez le voir, dans le sens dun relachement de leconomie, mais avec cette condition: faisons-nous tous vacciner. Il est tres important de comprendre! Le 1er juin ne peut arriver que si nous nous faisons vacciner, sinon nous navons aucune chance. Journaliste: Parce que vous parliez de leglise, la BOR a demande que la circulation soit autorisee pendant toute la nuit de la Resurrection, la nuit de Paques. Envisagez-vous de relacher vos mesures cette nuit-la? Florin Ciţu: Demain, nous prendrons la decision, la decision du gouvernement de prolonger letat dalerte. Dans la decision precedente, vous savez tres bien que cetait jusqua 2 heures. Nous verrons demain si quelque chose change ou non. Pour le moment, nous navons pas pris de decision, nous prendrons la decision demain. Journaliste: Vous parliez dune augmentation des frais de personnel. Cela signifie-t-il que dans la prochaine periode, les responsables du budget pourraient egalement sattendre a des licenciements? Florin Ciţu: Non, cela ne veut pas dire cela. Jaimerais comprendre comment cest arrive, cest tout! Nous devons faire face a une depense budgetaire de 110 milliards de lei cette annee. Je veux voir comment cela sest passe, si cetait a la suite de certains actes normatifs qui ont permis des depenses temporaires, je ne sais pas, nous avons paye un supplement pour les centres de vaccination ou dans un hopital des frais supplementaires sont apparus, etc. Je veux savoir exactement ce qui sest passe, puis nous prendrons une decision. Journaliste: Quelles mesures allez-vous prendre pour reduire les depenses? Florin Ciţu: Jai repondu a la question. Merci beaucoup! Journaliste: Bonjour! Monsieur le Premier ministre, la semaine derniere, le Parlement roumain a adopte une declaration contre lantisemitisme. Vous pouvez nous presenter plus en detail le cas de Maia Morgenstern, qui a revolte toute la societe dans le pays et a letranger, a fait le tour de la planete a travers des articles de presse. Pouvez-vous nous donner plus de details sur cette affaire? Florin Ciţu: Au premier moment où jai recu cette information, jai parle au ministre des Affaires Interieures, qui a pris des mesures supplementaires et vous savez tres bien que la ou les personnes ont ete identifiees en moins de 24 heures, donc apres cela, bien sûr que la justice fera son travail. Journaliste: Quadvient-il du projet de loi sur la sanction de la fermeture des restaurants qui ne respectent pas les decisions du Ministere des Affaires Interieures et pourquoi cela est retarde, etant donne que cette mesure fait lobjet de discussions depuis longtemps? Florin Ciţu: Oui, le projet avait toutes les approbations, mais au CES aujourdhui, bien que la pratique permette d`en discuter directement en pleniere, le projet a ete retarde et na pas lapprobation du CES. CES, comme il nous a habitues a plusieurs reprises, ou bien il vient avec des propositions pour augmenter les salaires, pour augmenter les depenses ... Je vous ai dit quune reforme est egalement necessaire au CES et nous irons plus loin avec cela egalement. Nous avons meme dans le PNRR de largent y compris pour la reforme dans ce secteur. Oui, cela me semble une obstruction etrange, mais nous ne nous arreterons pas ici, nous allons proposer ce projet de loi. Nous avons une reunion du gouvernement demain, si possible, sinon, la semaine prochaine, le projet de loi viendra sûrement. Journaliste: Je crois comprendre quil est arrive en retard au CES, quils nont pas eu le temps d`en debattre . Florin Ciţu: Non. Je le repete, il est parvenu a la CES, il aurait pu etre discute directement en pleniere, cela na pas ete voulu, mais nous laurons la semaine prochaine. Journaliste: Je voulais vous demander si vous envisagez toujours de modifier ces regles pour lenterrement des personnes decedees du coronavirus. Nous comprenons que ce projet dacte normatif est bloque au Ministere de la Sante depuis trois semaines. Quelle est sa situation? Florin Ciţu: Vous avez dit quelle est sa situation, il est bloque au Ministere de la Sante, je vais demander ce qui se passe avec ce projet. Demain, cest lextension de letat dalerte et si les choses changent jusqua demain, nous pouvons prendre une decision. Jattends lavis des specialistes du Ministere de la Sante. Journaliste: Mais en avez-vous discute avec le ministre? Florin Ciţu: Nous en avons toujours discute, pas seulement de ce sujet, il y a plusieurs choses dont nous discutons et ce comite interministeriel a exactement ce role, dintroduire des projets qui visent a relacher, et celui-ci en est lun deux, au sein du Comite interministeriel qui sera inscrit a son agenda des que possible. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, je voudrais vous poser une question sur le transfert de la police judiciaire aux bureaux du procureur. Comme vous le savez, il y a des discussions animees dans lespace public et au sein de la coalition. La mesure est inscrite dans le programme de gouvernance, des voix avisees dans le domaine de la justice plaident pour ce transfert, arguant que la police perd beaucoup de temps avec des activites administratives au detriment de lenquete penale. En revanche, M. le ministre de lInterieur, Lucian Bode, ne voit pas cette idee comme realisable et, a leur tour, certains syndicalistes de la police menacent de protester et de transmettre: Toute la Police roumaine est uniquement avec le ministre de la Affaires Interieures, personne dautre ne peut simmiscer dans lactivite de la Police . Pendant tout ce temps, je suppose que vous savez que dans lespace public on parle des disputes pour le controle des fichiers, dinterceptions, etc. Je voudrais vous demander comment vous voyez le probleme, ca ira sur lidee de le programme de gouvernance, cherchera-t-n une formule de compromis? Florin Ciţu: Vous ne parlez que dune petite partie de ce qui se passe avec la Loi de la justice. Hier, dans la coalition au pouvoir, on a pris la decision de former un groupe de travail qui examinera toutes les lois de la justice et les alignera sur la Commission de Venise, avec le programme de gouvernance. Attendons la conclusion de ce groupe de travail et ensuite nous pourrons en parler. Merci. Journaliste: Vous avez dit que le 1er juin nest possible que si nous avons une campagne de vaccination reussie. Cependant, a quoi les gens peuvent-ils sattendre a partir du 1er juin? À quoi ressembleront les relaxations, concretement, quest-ce qui va souvrir? Florin Ciţu: Tout dabord, il faut penser que toutes les mesures que nous avons prises, nous les avons prises dans un certain ordre, les plus simples, a partir de mesures immediates, puis elles ont ete de plus en plus dures. Elles seront appliquees dans lordre inverse, nous commencerons a nous detendre a partir du moment où elles ont ete introduites. Par exemple, le plus simple serait dassouplir les conditions que nous avons prises maintenant, ces derniers temps, il y a une semaine et dont nous avons parle. Ce serait le moyen le plus simple de revenir a la normale. Si on a, par exemple, toutes les personnes vaccinees dans le secteur HORECA, on peut parler peut-etre du secteur HORECA qui ne depend plus du taux dincidence ou depend autrement du taux dincidence, qui ne sera pas le meme que pour les autres ... et Il existe plusieurs options sur le bureau. Mais, je vous donne deux horizons, je vous donne un horizon le 1er juin, dans lequel nous aurons 5 millions, ca veut dire pres de 35% des gens, et fin juillet, quand on a 10 millions de personnes, ca veut dire 70% et puis on peut parler dun assouplissement encore plus grand des restrictions. Merci beaucoup! Journaliste: Avez-vous recu des eclaircissements sur ce qui nallait pas avec la quarantaine a Timisoara? Nous savons quapres trois semaines ils ont eu une incidence plus elevee que celle qu`ils avaient avant les restrictions. Florin Ciţu: Mais maintenant ils sont a a 5% dincidence, la quarantaine fonctionne, cela fonctionne. Journaliste: La quarantaine totale, comme ils lavaient, na pas fonctionne. Florin Ciţu: Cela na pas fonctionne a court terme, car cetait une quarantaine dans laquelle, nous le savons tres bien, toutes les regles netaient pas respectees. Apres lextension de la quarantaine, nous voyons maintenant que dans le departement de Timiș a egalement fonctionne, c`est un exemple a cet egard. Nous voyons que partout - et je pense quil ny a pas de cas, peut-etre une exception ou deux - partout où la quarantaine a ete introduite, en particulier dans les zones plus petites, où toutes les regles pouvaient etre suivies, cela a fonctionne et cela a fonctionne aussi dans le departement de Timiș. Merci beaucoup! Madame la ministre du Travail. Raluca Turcan: Bonjour. Aujourdhui, le gouvernement a approuve une ordonnance durgence accordant aux parents en conge parental une prime de 1.500 lei sils choisissent de reprendre le travail jusqua lage de 6 mois des enfants. Il sagit dune mesure active, qui favorise le retour au travail, contribue egalement a laugmentation des revenus des parents, reduit le risque de deprofessionnalisation et assure une main-dœuvre necessaire, pour le moment, au niveau de lemployeur. Pratiquement, les nouvelles dispositions incluses dans ce projet sont les suivantes: une stimulation de 1500 lei est accordee, au lieu de 650 lei, si les parents choisissent de reprendre le travail avant que lenfant natteigne lage de 6 mois, (respectivement 1 an dans le cas dun enfant handicape), une prime qui est accordee jusqua ce que lenfant atteigne lage de 2 ans, respectivement 3 ans dans le cas dun enfant handicape; lincitation de 650 lei est maintenue pour les parents qui retournent au travail jusqua ce que lenfant atteigne lage de 2 ans. La meme stimulation sera egalement versee aux parents qui retournent au travail apres que lenfant atteint lage de six mois (avant deux ans) ou, dans le cas dun enfant handicape, dun an a lenfant atteignant lage de pour 3 ans. Cette ordonnance apporte egalement une incitation a linsertion de 650 lei pour les parents qui retournent au travail pendant la periode où ils ont droit au conge pour elever un enfant handicape, age entre 3 et 7 ans. Dautres dispositions de cette ordonnance durgence concernent le fait que la periode pendant laquelle les parents etaient en chomage technique est prise en compte dans le calcul de la periode de constitution de lallocation deducation. De plus, une fois que le parent retourne au travail plus tot que lage de six mois de lenfant, mais sans faute de sa part, il perd son emploi, et dans les deux ans il en trouve un autre, il peut alors beneficier de ce stimulus dinsertion. En conclusion, il sagit dune premiere mesure dans un ensemble de mesures actives que le gouvernement envisage, afin daugmenter lemploi, de stimuler la vie active, dencourager le travail et dessayer de cibler les personnes en Roumanie qui, pour le moment, sont dans des situations de relation directe avec lÉtat, de dependance de lÉtat - comme le paiement du chomage, le paiement de laide sociale - de retourner au travail et, de cette maniere, de passer a un niveau de revenus plus eleve et, en meme temps, les revenus de lÉtat augmentent. Sil vous plait, si vous avez des questions, une question a la fois. Journaliste: Bonjour. Lun des projets dont vous avez parle depuis le debut de lannee etait celui lie a la cumulation de salaire avec la pension. Cependant, on voit quil est retarde d`etre discute aux reunions du gouvernement, pour etre approuve. Pouvez-vous nous dire ce qui lui est arrive, où il se trouve en ce moment, pourquoi il est bloque? Raluca Turcan: Le projet etait dans la transparence decisionnelle, cest pourquoi il a ete presente en premiere lecture lors de la reunion du gouvernement. À ce stade, de transparence decisionnelle, nous avons pris tres au serieux tous les amendements faits, nous les avons analyses et tres probablement la semaine prochaine nous aurons une autre reunion avec les partenaires sociaux, et lors de la prochaine reunion du gouvernement, nous serons en mesure de proposer les projet pour approbation. Je voudrais que vous sachiez quen parallele, nous sommes entres dans la phase dobtention des approbations des ministeres partenaires et nous esperons terminer cette etape dici le debut de la semaine prochaine. Journaliste: Avez-vous obtenu une reponse, une opinion du Ministere de la Justice? Raluca Turcan: Sur ce projet, non. Parce que le Ministere de la Justice decide quand nous avons tous les autres avis. Journaliste: Madame la ministre, pouvez-vous nous dire a quel stade se trouve actuellement la loi sur la salarisation? Je comprends, elle a une opinion negative du Ministere de la Justice, mais où en est-il maintenant? Raluca Turcan: La loi sur les salaires est au stade où nous avons demande aux ministeres dexecution de faire des propositions sur les domaines quils coordonnent, pour une reinstallation du salaire dans le systeme public, sur un ensemble de principes et de criteres que nous avons introduits par un memorandum. Celui-ci a ete discute en premiere lecture lors de la reunion du gouvernement, nous avons encore deux avis a obtenir et, une fois ces principes convenus, nous attendons les propositions des ministeres de tutelle. En gros, une fois que nous aurons tous les details qui nous montrent comment les ministeres de tutelle percoivent la politique salariale dans le domaine quils coordonnent, nous pourrons integrer ces observations et aussi, avec le Ministere des Finances, les encadrer dans un plafond de durabilite pour la loi de la salarisation unitaire. Nous voulons que cette loi soit durable, nous voulons quelle soit juste et, en meme temps, stimulante pour lefficacite des institutions publiques. Journaliste: Mme la ministre, le Ministere de la Justice et le Ministere de la Sante ont emis des avis negatifs sur ce memorandum. Vous attendez-vous a ce quils reconsiderent leur position? Raluca Turcan: Oui. Journaliste: Dans quel sens les changements seront-ils? Quels aspects ont-ils critiques et que pourriez-vous ameliorer? Raluca Turcan: Pratiquement, les ministeres approuvent naturellement les projets des ministeres partenaires et peuvent proposer des observations. Jattends du Ministere de la Justice et du Ministere de la Sante quils enterinent ce memorandum qui, en fait, cree un cadre general pour la future loi sur la salarisation et qu`ils formulent des commentaires. Journaliste: Je veux que vous me disiez, tout dabord, si le gouvernement envisage daccorder une aide d`enterrement aux personnes qui perdent la vie a cause dun coronavirus et si dune maniere ou dune autre, au niveau gouvernemental, il y a des discussions pour introduire le passeport CORONA, comment nous avons vu arriver, par exemple au Danemark? Ce passeport y a ete lance hier, ce qui permet aux citoyens de se rendre chez le coiffeur, au restaurant. Raluca Turcan: En ce qui concerne le passeport, le soi-disant passeport CORONA , je pense que vous avez eu les declarations du Premier ministre et du vice-Premier ministre et je ne veux plus insister sur ce sujet. En ce qui concerne les aides d`enterrement pour ceux qui sont decedes des suites dun coronavirus, il existe des aides en la matiere. Nous ne prenons pas en compte des aides speciales, specifiques aux personnes decedees des suites dun coronavirus. Il existe cependant un projet en cours de discussion pour fournir un soutien familial aux medecins decedes des suites dun coronavirus. Ce projet est actuellement en discussion entre les ministeres qui doivent se prononcer sur ce projet. Journaliste: À quel montant pensez-vous, dans ce cas? Raluca Turcan: Nous vous presenterons les details, vous savez. Tant que les ministeres en discutent encore, il ne sert a rien de mentionner le montant. Mais considerons cette idee. Journaliste: Dites-moi si vous avez fait une estimation de limpact de la mesure daugmentation dincitation pour les meres qui retournent au travail. Environ combien de personnes en beneficieraient et quelles solutions pensez-vous quil existe pour elles concernant la garde des enfants, etant donne quelles sont tres jeunes? Raluca Turcan: Merci pour la question. Actuellement, environ 158.000 personnes recoivent une allocation de garde denfants. Nous estimons quenviron 20.000 personnes beneficieront de cet stimulant. Et, dans ces conditions, limpact sur le budget de lEtat serait positif, avec environ 100 millions de lei par an. Dans le meme temps, nous avons choisi ce plafond de 1.500 lei justement parce quil suffit de recourir aux services de garde si l`on choisit de reprendre le travail. Et, dans le meme temps, le Ministere du Travail prepare un autre projet de loi par lequel nous voulons legaliser les activites domestiques, pour les faciliter, afin quil y ait une relation contractuelle beaucoup plus simple entre deux personnes qui choisissent dexercer ensemble des activites domestiques, y compris l`entretien menager ou surveillance de lenfant. Journaliste: Bonjour! Madame la ministre, je voudrais vous demander oùen est le recalcul des pensions? Combien de pensions ont ete recalculees jusqua present? Raluca Turcan: Jusqua present, nous avons evalue 220.000 dossiers de pensions , cela signifie linclusion de tous les fichiers dans un format electronique base sur des indicateurs qui, lorsque nous etablissons la formule de recalcul des pensions, doivent etre utilises pour ce recalcul lui-meme. Pratiquement, lensemble du processus de recalcul se deroule en deux etapes: letape devaluation, sur laquelle nous travaillons actuellement et dont nous disposons de 220 000 dossiers, dont certains etaient au format electronique, et letape de recalcul, lorsque la procedure legislative est terminee. Journaliste: Et dans combien de temps pouvons-nous les voir tous recalcules? Raluca Turcan: Nous avons estime que tout le processus de recalcul denviron cinq millions de pensions sera acheve dans un an et demi. Par consequent, y compris dans le cadre du Plan national de relance et de resilience, nous prenons en compte le financement de la reforme du systeme de retraite, y compris le conseil pour loption optimale de recalcul des pensions et de completer par des incitations, pendant une certaine periode, le personnel a entrer dans ce processus, tres laborieux. Je ne vous cache pas que le personnel des fonds de pension est actuellement sous-dimensionne; en pratique, il realise deux activites: les activites courantes de calcul des dossiers, plus la nouvelle activite devaluation. Dans le meme temps, les equipements et les logiciels sont tres obsoletes et, dans le PNRR, nous aurons egalement des fonds pour la modernisation des equipements electroniques. Journaliste: Je voudrais vous demander de combien de personnes vous avez besoin pour completer le recalcul des pensions? Raluca Turcan: Nous avons estime que nous pourrions achever en un an et demi le processus de recalcul des pensions, en completant le personnel, pendant deux mois, avec environ 1 500 personnes. Reporter: Merci! Raluca Turcan: Merci moi aussi! Cătălin Drulă: Bonjour! Permettez-moi de commencer par quelques bonnes nouvelles concernant linvestissement dans les routes et les chemins de fer. Nous avons une execution budgetaire record en trois mois, au Ministere des Transports, sur des fonds europeens - techniquement appeles Titre 58 - respectivement 941 millions. A titre de comparaison, les annees precedentes: 573 millions en 2020, 377 millions en 2019, 192 millions en 2018 et cette annee - 941 millions. Il y a des factures payees, il y a des travaux que lon peut trouver sur le terrain, sur les autoroutes et les routes. Nous avons pres de huit milliards de lei alloues pour cette annee, nous voulons les depenser et, si possible, rectifier et completer. Je le repete, des projets finances par des fonds europeens non remboursables. En ce qui concerne la situation a Metrorex, la loi est la loi et la où il y a la loi, il ny a pas de marchandage. Comme nous lavons annonce, Metrorex a commence aujourdhui la sortie de ces espaces commerciaux qui occupaient illegalement le domaine public. En effet, le Ministere des Transports a adresse une notification a Metrorex afin dexercer ses obligations en tant que concessionnaire du domaine public. Toutes les infrastructures du metro - les stations de metro sont du domaine public, elles sont propriete publique - sont cedees en concession pour 49 ans, a travers un contrat signe entre lEtat roumain et Metrorex au debut des annees 2000, et le concessionnaire a lobligation de maintenir lordre dans ce domaine public. Ces constructions temporaires, appelees espaces commerciaux, sont illegales a bien des egards. Plus important encore, ils nont pas de permis de construire ou autre permis delivre par une autorite administrative, alors ils nont pas le droit commercial legal doccuper ce domaine public. Il y avait un contrat, un contrat malheureux, une joint-venture entre le metro et la societe syndicale, dont la societe syndicale etait le principal partenaire, un contrat qui a expire en 2018. Donc, pendant pres de trois ans, ces espaces sont occupes sans loi et lentreprise syndicale collecte de largent dans le domaine public sans loi. Enfin, il est tres important quil existe dinnombrables rapports de lISU et des services specialises de Metrorex, qui identifient lemplacement de ces espaces commerciaux comme un probleme de securite incendie, un probleme de securite dans les situations durgence. Il y a plusieurs aspects, comme le fait quil retrecit les voies devacuation. Dans le cas où il y aurait un evenement malheureux et on devrait evacuer de toute urgence, une tragedie pourrait se produire a cause de ces espaces. Il sagit de problemes dinflammabilite, de materiaux qui pourraient prendre feu et generer certains gaz toxiques, il s`agit du fait que dans certaines stations de metro cest totalement interdit par la reglementation ... Il y a une reglementation specifique, pas meme recemment, cest au debut des annees 2000, qui identifie tous ces aspects. Je tiens a feliciter toutes les autorites qui ont participe a laction daujourdhui. Je remercie la mairie du secteur 2, pour avoir agi pour retablir la legalite, et le maire Radu Mihaiu. Je vous rappelle quil sagit dun domaine public occupe par des batiments sans documents et quil est de la responsabilite des administrations locales de retablir la loi sur ce domaine public. Merci egalement au directeur general de Metrorex, Ştefan Paraschiv, un homme courageux, un homme qui a entrepris une mission difficile chez Metrorex /.../. Je le felicite pour un acte dengagement et pour un acte de courage. Je remercie egalement les forces de lordre qui ont exerce leur activite et fait leur devoir dans cette situation. Les maires dautres secteurs sont notifies par le Ministere des Transports et sont en train de mener les memes actions. Ici, jai eu loccasion de prendre la parole, et M. Ciprian Ciucu, le maire du secteur 6, Mme Clotilde Armand, le maire du secteur 1, M. le maire Băluță, du secteur 4, mont deja confirme, je remercie tout le monde pour avoir fait leur devoir. Jaurai des discussions apres cette conference de presse avec les deux autres maires, je nai pas encore eu loccasion de parler, cest donc la raison pour laquelle ils sont absents de la liste, mais je suis convaincu quils feront egalement leur devoir.. Les actions daujourdhui et le scandale provoque par les gens du chef du cartel de Rădoi sont un dernier choc de la mafia. Tout le monde pouvait voir aujourdhui que la soi-disant protestation, le blocage illegal du metro de Bucarest, etait exactement une action de type cartel pour preserver la source du pouvoir illicite - le marche aux puces souterrain et largent qui tournait autour de lui. Comme je lai dit, cette ere est revolue, une ere de transition se termine, une ere de civilisation et de legalite commence. Sil y a des questions, je suis a votre disposition. Journaliste: Avez-vous pense, cependant, a laisser des magasins civilises y operer, bien sûr, avec des contrats legaux et completement visibles? Cătălin Drulă: Pour le moment, lemplacement de ces constructions est illegal et la legalite sera retablie. Si vous me demandez ce qui va se passer ensuite, tout type dactivites qui aura lieu plus tard ne sera fait que dans le respect de la loi, des regles de lISU, avec lavis de certains architectes, avec des avantages possibles - le fruit, comme le dit la loi, de la concession, qui va a l'État ou a la societe d'État, et non dans des poches privees. Journaliste: Parlons-nous simplement de demolition ou y a-t-il des espaces qui resteront et seront evalues plus tard, sils sont conformes aux regles de securite de lISU et concluent dautres baux qui profitent a Metrorex? Cătălin Drulă: Autant que je sache, il ny a pas despace legal pour le moment. Journaliste: Merci. Cătălin Drulă: Et nous ne pouvons evidemment pas appliquer la loi de maniere selective. Journaliste: Monsieur le ministre, Vous avez dit que vous consulteriez des architectes et quest-ce que cela signifie? Que dans un futur proche, on pourrait voir que de nouvelles constructions y font encore leur apparition? Cătălin Drulă: Non. Pour le moment, il est important de restaurer la legalite, la securite, car, en fin de compte cest une question de securite et je sais quil nous est difficile de croire que, en fin de compte, le mal entre dans la vie de tous les jours, que les gens se demandent legitimement et, en fin de compte, les gens de la-bas, certains dentre eux au moins, qui avaient ou ont utilise ces constructions, sont egalement les victimes de ce cartel, qui leur a dit: `` Restez calme ici, car meme sil ny a pas dautorisation, et si le contrat a expire, vous pouvez continuer. Certains dentre eux sont des victimes et je suis desole pour eux. Il sagit de restaurer la legalite. Que se passe-t-il ensuite, si les espaces restent comme ca ou sil y aura dautres formes de commerce, ce ne sera que dans le respect de la loi et de certaines normes de modernite, de civilisation, darchitecture et de collecte dargent par ceux a qui appartient ce bien de droit, cest-a-dire le public. Cest une propriete publique et il est normal que largent revienne a lÉtat. Journaliste: Dans quel horizon de temps cela devrait-il se produire? Vous voulez dire dans deux mois, trois mois, un an? Cătălin Drulă: Nous prendrons une decision, nous discuterons avec la societe Metrorex, nous consulterons les mairies, elles devraient donner des avis et nous vous en informerons. On peut eventuellement faire une consultation publique, ce nest pas une urgence. Lurgence est de retablir la loi. Journaliste: Monsieur le ministre, je voudrais vous demander si les stations de metro ont lapprobation de lISU pour le moment et quelle est la superficie de ces magasins, de combien de metres carres parlons-nous et quel est le loyer que ces proprietaires, ces locataires, payaient a la fin? Cătălin Drulă: Je vais vous demander de poser certaines de ces questions a Metrorex. Je ne peux pas vous dire exactement la superficie totale couverte. Il sagit de quelques centaines despaces commerciaux, il y en a des inventaires. Concernant lavis de lISU, je sais vraiment que la direction de Metrorex a aborde DSU il y a une semaine ou deux. Évidemment, nous voulons rendre legaux tous ces domaines qui appartiennent a Metrorex et a linfrastructure du metro avec toutes les approbations. La où les avis font defaut, nous les obtiendrons grace aux mesures en place. Ce nest pas mon domaine dexpertise. La où il sagit darroseurs; sil y a des materiaux inflammables qui nont pas ce taux dignifugation, nous le faisons, cest-a-dire que nous faisons les investissements necessaires et abordons un probleme qui a ete laisse trop longtemps a l`oubli, pour utiliser une metaphore, et nous faisons notre travail. Reporter: Et si vous me le permettez, vous prenez en compte ou vous avez discute avec la direction du metro des sanctions qui pourraient etre appliquees aux employes qui aujourdhui ont refuse dexecuter, au final, et de se conformer aux exigences de la direction, car nous vu, au moins jetais la, et jai vu comment le directeur general du metro demandait aux employes, en fait, de faire quelque chose, de mettre la main sur les produits dans les magasins. Ce sont les employes du metro qui sont venus avec des boites la-bas, ils ne voulaient pas faire ca et cest pourquoi jai vu le directeur du metro mettre la main sur le pied de biche. Y a-t-il des sanctions, les sanctions seront-elles prises en compte? Cătălin Drulă: Il est important de combattre ceux qui en ont abuse, pas leurs victimes. Journaliste: Vous avez dit vous-meme que certains sont des victimes. Alors peut-on parler de compensation pour ceux qui ont investi? Cătălin Drulă: Je faisais reference dans la declaration precedente que ces personnes, les employes de Metrorex, qui etaient venus faire leur travail - comme vous le savez, Metrorex a des employes qui soccupent exactement de la peinture, des operations electriques, etc. ils avaient peur de la presence de certains dirigeants syndicaux, qui leur ont montre, vous savez, ce geste mafieux, dans le dos, sils mettent la main dessus. Je parle de cela, que nous nirons jamais contre ceux qui sont des victimes, mais contre ceux qui ont abuse. Journaliste: Je comprends, mais recemment, vous avez dit que certains de ceux qui ont des espaces commerciaux ouverts la-bas se sont fait dire des le debut que restez-y, meme si le contrat passe et vous avez dit que certains sont egalement victimes. On peut donc parler dindemnisation en ... Cătălin Drulă: Oui, bien sûr, je pense quils peuvent aller contre lentreprise du syndicat, contre Sindomet et contre ceux avec qui, ils savent mieux, ils ont dû traiter directement. Journaliste: Monsieur le ministre, je voudrais vous demander si Metrorex a collecte largent apres avoir loue ces espaces? Cătălin Drulă: Depuis 2018, Metrorex na pas recu depuis que ce contrat a expire. (...) Le syndicat a essaye de transferer de force de largent, evidemment, en continuant avec cette division, dans laquelle ils prennent le gros et lÉtat a quelque chose pour se taire. Jai meme recu de M. Rădoi, il y a environ un mois, une offre sur la table du ministere, dans laquelle il nous augmente, je ne sais pas, de 3 ou 5%, il nous donne encore quelque chose. Cest comme ca quil sy est habitue. Nous ne negocions pas la loi, comme je lai dit, et Metrorex na beneficie, depuis lexpiration de ce contrat, daucun argent provenant des espaces commerciaux. Journaliste: Monsieur le ministre, la semaine derniere, il y a eu une consultation entre le syndicat Metro et la direction de Metrorex, où un rapport a ete conclu. Les syndicalistes disent que le rapport presente par eux est legal, il est authentique. Cătălin Drulă: Mais jai explique cette situation la semaine derniere. Cetait une premiere page sur laquelle se trouvaient les sujets de discussion proposes par le syndicat et, dune maniere assez rusee, il etait cache dans la phrase quil sagit en fait du sujet, de lordre du jour de la discussion, et sur la deuxieme page il y avait des conclusions, comment dire, banales, que nous avons egalement traitees la semaine derniere et qui etaient connues dans lespace public. Il ny avait donc pas de nouvelles la-bas. Cest une astuce de la meme gamme, obtenir un papier avec un tampon, une signature, lagiter et faire un petit scandale. Merci beaucoup. 2021-04-07 15:45:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_1-2.jpgMesajul premierului Florin Cîțu cu ocazia Zilei Mondiale a SănătățiiȘtiri din 07.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-florin-citu-a-l-occasion-de-la-journee-mondiale-de-la-sante Aujourdhui nous marquons la Journee mondiale de la sante, consacree a la sensibilisation aux problemes de sante publique prioritaires a lechelle mondiale dans la vision de lOrganisation mondiale de la sante (OMS). Le theme choisi pour cette annee met laccent sur lacces equitable aux services de sante, un objectif tres important notamment dans le contexte de la pandemie que nous traversons en raison dun virus qui ne prend pas en compte le niveau de developpement economique. Lequite dacces implique lexistence dun systeme de sante fonctionnel, aux normes du present, mais aussi la solidarite et la responsabilite de chacun de nous, citoyens et representants des autorites. D`autre part, les medecins et tout le personnel medical sont les vrais heros de cette periode et nous les remercions pour tous les efforts quils ont mis au service de la sante et de la vie. Leffort pour mettre fin a la pandemie est un effort commun et concerte. Une action, une personne ou un pays ne suffisent pas pour vaincre le nouveau coronavirus. La Roumanie est tant une partie de leffort, que parmi les beneficiaires de la solidarite europeenne, a travers les vaccins anti-COVID-19 que nous avons recus et continuerons de recevoir dans les mois a venir. Mais il est besoin de nous tous pour gagner ce combat, faire tout ce que nous pouvons pour nous proteger contre le virus, pour proteger les autres egalement. La souffrance de ceux qui sont tombes malades, les deces provoquees par le virus, mais aussi les coûts economiques et sociaux de la pandemie jusqua present sont des arguments suffisants pour reflechir aux solutions dont nous disposons pour sortir le plus rapidement possible de cette crise sanitaire. Revenant sur le theme de la Journee mondiale de la sante de cette annee, de lacces equitable aux services de sante, je considere quil est important de nous mobiliser pour reduire la pression que les infections avec le nouveau coronavirus exerce sur le systeme de sante, en offrant aux patients non COVID-19 egalement la chance a la sante . Florin Cițu, Premier ministre de la Roumanie 2021-04-07 10:05:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-07-10-07-06big_sigla_guvern.pngConferință de presă susținută de președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), Valeriu Gheorghiță, și de secretarul de stat în Ministerul Sănătății și vicepreședinte CNCAV, Andrei BaciuȘtiri din 06.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-donnee-par-le-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-cncav-valeriu-gheorghita-et-par-le-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-et-vice-president-de-la-cncav-andrei-baciuValeriu Gheorghiţă: Bonjour. Nous vous remercions de participer a la conference organisee par le Comite national de coordination des activites de vaccination contre le COVID-19. Dans ce qui suit, nous passerons en revue quelques nouvelles liees a la methode de programmation. Nous avons evalue tres attentivement, avec nos collegues de STS, le processus dinscription sur les listes dattente ainsi que le processus et lefficacite de la confirmation des programmations suite aux notifications de la liste dattente. Les chiffres de lanalyse montrent que linteret pour la programmation des personnes pour la vaccination est eleve, a savoir, pour le moment, dans les centres, par exemple, où le vaccin est administre par la societe Pfizer, le taux de confirmation des programmations apres notification est compris entre 85% et 90% des personnes qui sont sur la liste dattente, des la premiere notification. Comme nous le savons, jusqua present, la regle etait quune personne est notifiee jusqua trois fois, apres quoi, si elle ne repond pas a cette confirmation, dautres notifications de la liste dattente sont notifiees. Comme il y a beaucoup de personnes sur la liste dattente qui attendent de recevoir des notifications, nous avons decide davertir une seule personne sur la liste dattente une seule fois et elle disposera respectivement de 24 heures pour confirmer sa programmation. Si la personne notifiee ne le confirme pas au centre de vaccination dans les 24 heures, les autres personnes sur la liste dattente seront avisees, afin de faire passer les personnes sur la liste dattente dans les plus brefs delais. Les personnes qui ne confirment pas leur programmation apres la premiere notification pourront pratiquement sinscrire soit sur la liste dattente dun autre centre, soit etre programmees sur les places qui seront disponibles dans les centres de vaccination et qui nauront plus de liste dattente. De cette facon, nous pouvons pratiquement epuiser et vacciner plus rapidement toutes les personnes sur la liste dattente en vue de la planification a la suite des notifications. Demain, a partir du 7 avril, cette exigence sera rendue operationnelle. Un autre element important est lie a lestimation du temps dattente des personnes sur la liste, sur la liste dattente. A partir du 10 avril, il sera affiche sur la plateforme de programmation pour chaque personne sur la liste dattente combien de personnes sont inscrites devant et aussi quelle est la capacite de vaccination quotidienne dans le centre de vaccination pour laquelle la personne a opte, afin que nous puissions estimer facilement combien de personnes sont avant nous et combien sont vaccinees chaque jour et ainsi nous pouvons deduire quel est le temps dattente moyen, en tenant compte du fait quil peut y avoir des variations meme dune periode a lautre pour une meme personne en fonction de la categorie de priorite a laquelle appartiennent les personnes qui peuvent ensuite rejoindre la liste dattente, en tenant compte du fait que sur la liste dattente la notification respecte la hierarchisation selon la strategie. Autre element important, comme nous lavons annonce aujourdhui, a partir du 6 avril, douze autres cabinets de vaccination avec le vaccin de Moderna ont ete operationnalises, donc pour le moment, nous parlons de 86 centres de vaccination avec Moderna, ce qui represente 103 flux de vaccination. De plus, a partir du 13 avril, 144 nouveaux cabinets de vaccination seront operationnels, où le vaccin sera fourni par la societe Pfizer, et a partir du 20 avril, 41 nouveaux cabinets de vaccination seront ouverts, où sera attribue toujours un vaccin de la compagnie Pfizer. A partir de demain, a partir du 7 avril, la capacite de vaccination augmentera a chaque flux, de 60 personnes a 90 personnes dans les centres de vaccination où est distribue le vaccin de la societe Moderna, respectivement le vaccin de la societe AstraZeneca, et dans les centres de vaccination. vaccination où le vaccin est distribue par la societe Pfizer le nombre de personnes allouees par flux passe a 72 personnes. Nous navons pas opte pour laugmentation a 90 personnes car nous avons voulu pouvoir ouvrir au cours du mois davril tous les centres avec Pfizer qui ont ete prepares au niveau national. Si nous decidions daugmenter le nombre a 90 personnes sur le flux dans les centres avec Pfizer, nous ne pourrions pas ouvrir le reste des centres. Et de cette maniere, nous voulons operationnaliser tous les centres prepares pour le vaccin Pfizer, meme si nous allons temporairement allouer un nombre inferieur de doses, 72 personnes par flux, par rapport a dautres centres qui auront un maximum de 90 personnes par flux. Lorsque nous aurons un nombre supplementaire de doses allouees par Pfizer pour la Roumanie, nous augmenterons certainement cette capacite au maximum. Une autre situation que nous avons centralisee cette semaine etait liee a la participation des medecins de famille a la campagne de vaccination contre le COVID-19. Nous avons une situation centralisee au niveau national, il y a 3.028 medecins de famille qui ont choisi de participer a la campagne de vaccination par leurs propres cabinets, sur un total de 10.940 medecins de famille qui sont en relation contractuelle avec la Caisse nationale dassurance maladie, ce qui signifie un pourcentage denviron 30%. Cest moins que ce a quoi nous nous attendions et combien nous estimons a partir des donnees preliminaires disponibles. On a elabore aussi linstruction sur la base de laquelle le processus de vaccination se deroulera dans les cabinets des medecins de famille. Je voudrais simplement mentionner qua partir de demain, le projet pilote a Timiș avec les 50 medecins de famille commence deja. Les medecins de famille ont ete formes a la realisation de cette etape de vaccination, des procedures et instructions specifiques sont envoyees, etant operationnalisees dans le registre electronique national des vaccinations, les identifiants correspondants pour lintroduction des personnes vaccinees, le materiel sanitaire et les doses de vaccin sont deja attribues et doivent etre distribues aujourdhui pour commencer la vaccination le 7 avril, cest-a-dire demain. Que prevoit cette instruction? Tout dabord, dans les cabinets des medecins de famille seront alloues des vaccins pour lesquels les conditions de la chaine du froid peuvent etre assurees, des vaccins qui peuvent etre stockes entre 2 et 8 degres et egalement etre distribues aux memes conditions de temperature, ce qui signifie que nous avons deux options: le vaccin AstraZeneca et le vaccin Johnson and Johnson, selon le nombre de doses que nous allons recevoir. Des vaccins et des fournitures medicales, y compris des trousses dadrenaline pre remplies, des seringues dadrenaline pre remplies, des EpiPens, seront attribues a chaque pratique de medecine familiale. De plus, les programmations des personnes pour la vaccination ne se feront pas par le biais de la plate-forme de planification, mais pratiquement sur les listes ouvertes chez les medecins de famille a partir de la propre liste de chaque medecin. À ce titre, les medecins de famille repertorient les patients dans la liste des patients et attribuent environ 10 personnes a la vaccination par jour, en tenant compte du fait que le vaccin AstraZeneca est distribue dans un flacon multi dose de 10 doses et que le vaccin Johnson and Johnson est distribue en flacons de 5 doses, nous devons donc avoir entre 5, 10 personnes ou plus selon le nombre de ceux qui veulent se faire vacciner. Les vaccinations, comme je lai dit, dans les cabinets des medecins de famille auront lieu en dehors de lhoraire de travail regulier du medecin de famille. Chaque medecin de famille etablira son propre programme de vaccination, en fonction des heures contractees avec la Maison nationale dassurance, afin quil y ait un programme concu strictement pour vacciner contre le COVID-19 les personnes qui le souhaitent. De plus, sera assure un circuit conforme au circuit existant, car on sait que les activites de vaccination sont realisees dans les cabinets des medecins de famille dans le cadre du Programme national dimmunisation. Cest ainsi que se deroulera la vaccination dans les cabinets des medecins de famille. La date que nous avons fixee pour demarrer ce processus au niveau national est le 4 mai. Dici la, nous assurerons la formation de tous les medecins de famille qui sont inclus dans ce projet, nous mettrons en place toutes les infrastructures liees a la distribution des doses de vaccins, la distribution des fournitures medicales afin que nous puissions debuter dans les meilleures conditions possibles. Aussi, le 20 avril, nous voulons commencer les vaccinations avec des centres de vaccination mobiles. Dans un premier temps, une vingtaine de centres de vaccination mobiles seront prepares. Ils sont distribues a lechelle nationale. Ils seront coordonnes par le Comite Departemental de Coordination de la Gestion de lIntervention en lien avec les hopitaux militaires car lensemble de ces 20 centres mobiles de vaccination sont operationnalises avec des ressources humaines du Ministere de la Defense Nationale. Ces centres desserviront la population des localites rurales qui n'ont pas actuellement acces aux centres de vaccination et qui n'ont pas de medecin de famille. Pour ces centres de vaccination, le vaccin Johnson and Johnson aura la priorite, precisement pour faciliter le processus de vaccination dont nous savons quil se fait en une seule dose. En ce qui concerne la liste dattente, nous avons actuellement environ 780.000 personnes sur les listes dattente. En regardant la categorie de personnes actuellement sur la liste, environ 60% sont des personnes appartenant a la population generale, de la troisieme etape de la campagne de vaccination et environ 32% sont des personnes appartenant a la categorie vulnerable, des personnes atteintes de maladies chroniques, des personnes de plus de 65 ans, les personnes handicapees et le personnel effectuant des activites essentielles environ 7,5%. Les six premiers departements avec le plus de personnes sur les listes dattente : a Bucarest, il y a plus de 150.000 personnes inscrites sur les listes dattente, a Cluj il y a pres de 60.000 personnes, a Prahova - 37.000 personnes, Iași - plus de 29.000, Ilfov plus de 29.000 et Mure plus de 28.000 personnes. À ce moment, plus de 436.000 personnes inscrites sur les listes dattente ont ete prevenues par SMS, concernant la programmation. Le nombre de ceux qui se sont programmees est de 295.900 personnes, ce qui signifie un rendement pour les trois types de vaccins denviron 70%. Au cours des dernieres 24 heures, pour voir la dynamique de la liste dattente, plus de 42.000 nouvelles personnes se sont inscrites sur la liste dattente, plus de 31.000 personnes ont ete notifiees et 17.350 personnes ont ete programmees, mais, je le repete, cest un processus dynamique, une personne ayant 24 heures pour confirmer le rendez-vous. Les centres de vaccination existants a lheure actuelle: nous avons au total 908 centres de vaccination pour les trois types de vaccins, cumulant environ 1.399 flux. Parmi ces centres, il y a 573 centres de vaccination Pfizer, qui regroupent 948 filieres. Je mentionne que dans ces 948 flux sont inclus les 144 cabinets qui seront ouverts le 13 avril et pour lesquels la notification des personnes de la liste dattente commencera, en vue de la programmation. Pour les centres qui utilisent le vaccin de la societe Moderna, nous disposons de 86 centres, avec 103 flux au total. À lheure actuelle, pratiquement tous les centres de vaccination qui utilisent le vaccin Moderna sont ouverts et sont operationnels et les personnes sont deja enregistrees, y compris les 12 nouveaux centres. Centres de vaccination actifs dAstraZeneca: il y a un total de 249 centres, cumulant 348 flux de vaccination. La situation des personnes qui sont programmees en ce moment: a partir du 6 avril, il y a 1.039.000 personnes programmees dans la plateforme de programmation. Dans les centres Pfizer, nous avons 513. 904 personnes programmees dont, pour la dose un - 106.385 personnes. Je vous rappelle que dans les centres de vaccination, la fenetre, lintervalle de temps sur lequel les rendez-vous sont pris est, a lheure actuelle, je pense de cinq jours. Pratiquement, ne sont pas ouverts a la programmation tous les 20 jours, afin doccuper le maximum de places par jour, ce qui correspond a un centre de vaccination. En outre, dans les centres avec Moderna sont programmes 126.339 personnes, dont 30 390 a la premiere dose, et dans les centres de vaccination avec le vaccin dAstraZeneca, nous avons 398.927 personnes programmees, dont 17.021 sont des personnes programmees avec la premiere dose. L`activite des services de centre dappels: 574 lignes telephoniques desservies par 1.560 militaires sont disponibles et operationnelles. Nous avons une moyenne quotidienne dappels en ce moment au cours des 7 derniers jours denviron 9.390 appels. Au cours des dernieres 24 heures, 14.891 appels ont ete recus. Le bilan des personnes vaccinees: le nombre total de personnes vaccinees au 5 avril est de 2.132.024, dont avec la deuxieme dose plus de 1. 220. 000 personnes. Le nombre total de personnes vaccinees dans la deuxieme etape, a partir du 15 janvier, 1.640.383 personnes avec au moins une dose. Le type de personnes vaccinees et la categorie de risque a laquelle chacun appartient: personnes atteintes de maladies chroniques 471.363, personnes de plus de 65 ans 565.222, personnes des centres sociaux et residentiels 33.934. Je vous rappelle que sur un nombre estime a environ 48.050 personnes qui sont hospitalisees dans ces centres sociaux, nous avons donc un pourcentage de couverture de plus de 70%, ce qui est tres bon, personnes no deplacables vaccinees a domicile, pres de 20.000, il y a 19.782 personnes qui ont ete vaccinees par des equipes mobiles et 562 sans abri. Au total, les personnes vulnerables qui ont ete vaccinees jusqua present dans la deuxieme etape, plus de 1. 000.090 personnes, soit environ 75% du nombre de personnes vaccinees. Les personnes qui font partie des infrastructures critiques, des activites essentielles : 409.727 personnes vaccinees avec au moins une dose, et en termes de personnel educatif sont environ 148.000 personnes vaccinees. Nous approchons dune couverture vaccinale de 45% du personnel educatif. Dans les centres du reseau du Ministere de la Defense Nationale, qui, on le sait, sont ouverts a la population generale depuis le 23 mars, plus de 100.000 personnes ont ete vaccinees a ce jour - 101.000 personnes -, ce qui represente 4,87% des personnes vaccinees a au niveau national, et dans les centres organises dans le reseau MAI, il y a 35. 674 personnes vaccinees, ce qui represente 1,7% du total vaccine au niveau national. Lactivite des equipes mobiles, dans la semaine du 29 mars au 5 avril, il y a eu 153 equipes mobiles sur le terrain, composees de 489 medecins et infirmieres et 120 registrateurs. 432 missions ont ete menees sur le territoire pour la vaccination dans les centres dhebergement, personnes immobilisees a domicile, les centres de dialyse et les sans-abri et 9.474 personnes ont ete vaccinees cette semaine avec laide dequipes mobiles. En premier lieu, la plupart des gens ont ete vaccines dans le departement de Hunedoara : 1.164 personnes; sur la deuxieme place Bucarest avec environ 800 personnes; Cluj 680 personnes, Ilfov 654 personnes, Prahova 612 personnes, Alba 545 et Sibiu 480. Le profil de securite, les reactions adverses notifiees au niveau national : jusqu`au 5 avril ont ete enregistrees 11.252 de cas RAPI (reactions adveses post vaccination), avec un taux de notification de 3,4 pour mille doses administrees. En ce qui concerne le taux de notification des effets adverses par type de vaccin, il y a: 1,9 cas de reactions signalees pour 1.000 doses pour le vaccin Pfizer; 3,6 pour 1.000 doses administrees pour le vaccin Moderna et 13,1 pour 1.000 doses pour le vaccin AstraZeneca. Lanalyse realisee au cours de la derniere semaine, du 29 mars au 4 avril 2021, un certain nombre de 1.110 effets adverses post-vaccinaux ont ete signales, 93% etant signales a lAgence nationale des medicaments, le reste a lInstitut de sante publique. Lage moyen des personnes qui ont signale des effets secondaires est jeune, 37 ans, 63% des personnes qui ont signale des effets secondairesadverses sont des femmes. En fonction de la gravite des manifestations, une reaction indesirable severe, un cas de choc anaphylactique au vaccin Moderna et 1.109 reactions classees comme dangereuses ont ete rapportees, dont 73% sont des reactions locales telles que douleur, gonflement, eruption cutanee et fatigue systemique, fievre et frissons. Dans 42% des cas sont signalees des reactions de cephalees, des maux de tete, 39% des douleurs musculaires ou articulaires, 17% des reactions digestives. À propos de cela, il y a lequilibre hebdomadaire des effets secondaires. Avec votre permission, je donne la parole au secretaire d'État Andrei Baciu. Sil te plait. Andrei Baciu: Merci beaucoup, Monsieur le President. Je vais continuer avec les questions liees aux missions de transport. Ainsi, depuis le debut de la campagne de vaccination, jusquau 5 avril, 8.094 missions de transport national ont ete effectuees, qui ont utilise des forces et des moyens en nombre de 3 256 membres du personnel du MAI, de la Police roumaine, de la Gendarmerie roumaine, de la Police des frontieres et de lIGSU, missions de transport avec plus de 1. 700 moyens techniques. De meme, 3.192 personnes du Ministere de la Defense Nationale pour la realisation de missions de transport, avec 1. 812 moyens techniques, soit un total de 5.718 militaires et civils. En ce qui concerne les doses de vaccin, jusquau 6 avril, 5.121.129 doses ont ete recues en Roumanie, dont 3 359.006 doses ont ete administrees, ce qui represente 66% des doses recues. Nous avons un stock de 1.410.796 pour le 6 avril, bien sûr, avec 3.710.333 doses distribuees. Pour BioNTech -Pfizer, pour le vaccin produit par BioNTech -Pfizer, nous avons recu 3.374.729, dont 2.724. 259 ont ete administres, soit un stock de 504. 756. Je voudrais mentionner ici que, pratiquement, le stock existant actuellement represente les doses de vaccin que nous avons recues hier. Cela se produit chaque semaine. En gros, les doses de vaccin de BioNTech -Pfizer que nous recevons le lundi sont utilisees tout au long de la semaine, sans avoir donc pratiquement ce pourcentage de 81% des doses administrees est valable pour aujourdhui, les doses etant utilisees les jours suivants. . Concernant les doses de vaccin produites par Moderna, recues jusquau 6 avril, nous en avons 426.000, dont 248.469 sont administrees, ce qui represente 58,3%, nous avons un stock de 139.000 doses de vaccins. De meme, pratiquement ces doses representent des doses pour la periode suivante, en tenant compte du fait que Moderna livre une fois toutes les deux semaines, nous devons donc pratiquement garder les doses en stock - a la fois pour la premiere dose et pour le rappel de la periode suivante a la prochaine tranche a livrer, dans le cas des vaccins de Moderna cette semaine, sera la prochaine tranche. Pour les vaccins produits par AstraZeneca, les doses totales recues jusquau 6 avril 1.320.400, administrees a ce jour 386.278, ce qui represente 29,25%, et ici notre plan est dutiliser, compte tenu des particularites de stockage et de transport, avec dautres vaccins qui peuvent etre stockes dans des conditions normales conditions pour les vaccins, ce qui facilite leur utilisation, nous prevoyons pratiquement de les utiliser dans le processus dadministration avec laide des medecins de famille. En ce qui concerne les doses de vaccin manquees, jusquau 4 avril inclusivement, 5.669 doses manquees ont ete enregistrees, ce qui represente 0,17% des doses totales utilisees. En ce qui concerne le calendrier de livraison pour la periode suivante, pour mars, nous avons recu un total de 2.212.734 doses. Cette semaine, nous recevrons 134.400 doses de Moderna et 110.564 doses dAstraZeneca. Pour les vaccins produits par Pfizer-BioNTech, nous recevrons, comme nous le savons, 511.000 doses pour les deux prochaines semaines, dans la derniere semaine davril 512.000, pour un total de 2.046.330 doses fin avril. Pour Moderna, la meme chose na pas change depuis la semaine derniere. On parle dun minimum de 280.800 doses pour avril et de 879.990 pour AstraZeneca. La bonne nouvelle est que la troisieme semaine, nous recevrons les vaccins produits par Johnson and Johnson, la troisieme semaine, nous parlons de 60000 doses, et la semaine derniere, nous parlons de 10.3000 doses, avec un total de 163000 doses pour avril. Ainsi, en avril et mai, nous parlons de deux mois importants, comme la declare le Premier ministre, M. Florin Cițu, nous aurons plus de 8,3 millions de doses entrant en Roumanie, ce qui peut atteindre un total de cinq millions de personnes vaccinees a la fin mai, de qui represente environ 35% de la population adulte, ce qui nous amene a un jalon qui peut saccompagner de benefices sur les mesures sociales prises pour controler la pandemie. Et enfin, tous les efforts de la campagne de vaccination nous placent maintenant au niveau europeen a la quatrieme place concernant la vaccination y compris de la deuxieme dose administree. Nous regardons ce type de critere, car il nous garantit une immunite maximale, et globalement a la 15e place, toujours pour les vaccinations avec la deuxieme dose. Cest a peu pres ca. Merci beaucoup, Monsieur le President! Valeriu Gheorghiță: Merci moi aussi! Je suggererais de commencer la seance de questions. A partir de la droite, sil vous plait! Journaliste: Bonjour! Compte tenu de la declaration du responsable des strategies de vaccination a lAgence europeenne des medicaments selon laquelle il est clair quil existe un lien entre ces thromboses et le vaccin AstraZeneca, jaimerais que vous nous disiez ce que vous envisagez de faire a partir de maintenant et sil y a un scenario : où arreter dutiliser ce vaccin et si cela se produit, dites-nous comment la campagne de vaccination en pourrait etre affectee? Valeriu Gheorghiță: Nous sommes egalement informes de la declaration du responsable de lEMA. Je voudrais simplement mentionner que la reunion du Comite de pharmacovigilance n'est pas encore terminee, ceelle a lieu en ce moment. À lissue de cette reunion, les recommandations claires de lAgence europeenne des medicaments seront transmises. Nous nous attendons a faire des recommandations particulieres, peut-etre pour un certain profil dune personne, qui pourrait etre a risque de developper ce type devenements, notamment les trombocites. Nous devons egalement mentionner que ce mecanisme d'evaluation de tous les effets adverses est valable pour tous les medicaments et vaccins, c'est un processus commun et c'est tres bien que cela se produise et que nous ayons ces signaux juste pour eviter des choses non analysees et non examinees. Nous ne prevoyons pas de retrait de lautorisation de mise sur le marche de ce vaccin. Il est tres probable que des recommandations supplementaires seront soumises et les recommandations dans les caracteristiques du produit seront modifiees, pratiquement des changements dans la notice. Nous esperons, comme tout le monde sy attend, que ces recommandations seront formulees de maniere a disposer dune source claire a partir de laquelle prendre des decisions. Le message est tres clair, nous attendons les recommandations de lAgence europeenne des medicaments. Tous les experts europeens et internationaux sont impliques, ils analysent tous ces evenements en detail. En fonction des recommandations envoyees par lAgence europeenne des medicaments, la Roumanie prendra toutes les mesures necessaires pour que la securite de chaque citoyen, de chaque personne qui souhaite se faire vacciner soit une priorite. En fait, toutes les mesures adoptees jusqua present ont toujours pris en compte les benefices par rapport aux risques et nous sommes partis des donnees scientifiques disponibles et des recommandations de lAgence de regulation europeenne. On peut, bien entendu, entrer dans nimporte quel scenario. Pour cette raison, nous attendons egalement de voir quelle est la decision de lAgence europeenne des medicaments et quelles seront les recommandations. Journaliste: Existe-t-il un scenario dans lequel nous nutiliserons plus AstraZeneca et si oui, la campagne de vaccination serait-elle affectee? Ai-jeAvons-nous commande plus de doses chez Pfizer? Je veux dire, pourrions-nous atteindre cet objectif en septembre, vacciner 10,4 millions de personnes sans AstraZeneca? Valeriu Gheorghiţă: Oui, et nous avons suffisamment de doses uniquement de la societe Pfizer, par exemple, qui peut assurer, jusquen septembre, la vaccination de plus de 10 millions de personnes, meme avec deux doses, mais nous devons comprendre et voir que nous sommes en une course contre-la-montre avec ce virus, qui a la capacite daccumuler de nouvelles mutations, des mutations qui lui conferent, dune part, une resistance partielle aux vaccins disponibles, dautre part, peut augmenter sa contagion, dautre part il peut augmenter son agressivite, sa virulence. Lidee de la campagne de vaccination contre la pandemie est dassurer en peu de temps la couverture vaccinale cible que nous souhaitons tous, afin davoir des effets benefiques en peu de temps. Sinon, dans une extension de la campagne de vaccination, pas seulement en Roumanie, nous parlons de lapproche globale, nous risquons davoir dans quelques mois un autre virus, qui repondra differemment aux vaccins et aura une contagiosite et une virulence differentes de celles que nous avons circulant a ce moment. Plus le nombre de personnes infectees est eleve, plus le reservoir de virus a partir duquel de nouvelles variantes virales peuvent etre selectionnees est eleve. Cest notre message tres clair. Les vaccins actuellement disponibles, les vaccins qui ont ete autorises par lAgence europeenne des medicaments sont les vaccins qui apportent le maximum de benefices en termes de protection contre la maladie symptomatique, contre les complications de la maladie, contre lhospitalisation, contre les deces. Bien sûr, il n'existe pas de vaccin parfait. Ils ont tous un profil de securite, que nous connaissons, qui est mentionne dans le resume des caracteristiques du produit, mais en meme temps, nous examinons les avantages, lefficacite et lefficience que ces vaccins ont prouves meme dans la vie quotidienne. Nous voyons des pays qui ont une campagne de vaccination reussie et où les avantages se trouvent deja au niveau communautaire, et pas seulement au niveau individuel. Journaliste: Jai une autre question, si vous me le permettez. À la suite de la reunion daujourdhui entre les representants de HORA et le Premier ministre, les representants de HORA ont declare quils aimeraient avoir autant demployes vaccines que possible pour la reouverture le 1er juin. Pourraient-ils egalement etre une categorie prioritaire a vacciner avant le 1er juin? Valeriu Gheorghiţă: Quiconque souhaite se faire vacciner est une priorite pour le moment. Je vous rappelle que nous sommes dans la troisieme etape. Il existe deja des operateurs economiques qui ont montre leur volonte dorganiser leurs propres centres de vaccination. Nous soutenons cette approche. Jai deja eu des rencontres preliminaires avec eux. Nous sommes en train dorganiser ces activites. Bien sûr, quiconque veut se faire vacciner, je pense quil doit comprendre que cest une priorite pour nous et tout ce que nous faisons pour le moment est de creer cet environnement favorable, cet environnement sûr pour la vaccination. Journaliste: Jaimerais que vous me disiez combien de personnes qui devaient recevoir la vaccination AstraZeneca ne se sont pas presentees et combien de personnes se sont retirees des listes dattente, où ce serum est administre. Valeriu Gheorghiţă: Surtout depuis mars, lorsque ces signaux devenements thromboemboliques ont commence, jusqua present, il y a eu plus de 20.7000 annulations sur la plate-forme, et parmi les personnes programmees, qui ont confirme leur rendez-vous, nous avons environ 99.000 de personnes qui ne se sont pas presentees, qui ont annule leur programmation, ce qui represente 28% de ceux qui avaient confirme la proogrammation. Oui, cest un pourcentage eleve. Nous avons presque 1/3 des personnes programmees qui ne se sont pas presentees. Cest clairement un probleme que nous avons tous remarque. Nous pensons que quiconque souhaite se faire vacciner doit mieux comprendre cet aspect. Nous apprecions lhesitation naturelle et legitime des gens en ce moment. Plus dinformations sont necessaires. Nous avons besoin de plus dinformations officielles de la part de lAgence europeenne des medicaments et je peux tous vous assurer que nous, les decideurs, avons egalement besoin de plus dinformations. Dans la mesure où nous avons acces a ces informations, nous prenons des decisions aussi rapidement que possible pour assurer le bon deroulement de la campagne de vaccination. Journaliste: Ces personnes qui ne se sont pas presentees ou qui se sont retirees des listes dattente, se sont-elles inscrites sur les listes dattente pour dautres vaccins ou pas? Valeriu Gheorghiţă: Tres probablement oui, car la liste est relativement constante, nous avons environ 780.000 personnes qui sont sur la liste dattente, dautant plus que nous savons tres bien, depuis le 25 mars, est affiche le type de vaccin pour chaque centre, il est disponible sur la carte interactive de Rovaccinare, cest donc loption de chaque personne de choisir, dopter pour la liste dattente dun centre. Mais, je le repete, il est important de se faire vacciner le plus tot possible avec des vaccins sûrs et efficaces. Journaliste: Je voudrais egalement vous demander si nous avons des cas de thrombose rapportes par des personnes qui ont ete vaccinees avec AstraZeneca et a un moment donne, je pense le mois dernier, vous avez dit que nous avions signales 10 changements de coagulation et quils avaient ete signales par des gens, par les personnes qui ont recu le vaccin, pas par le personnel medical. À lepoque, vous avez dit que ces cas etient sous enquete. Valeriu Gheorghiţă: Ils ont ete infirmes. Aujourdhui encore, jai une etude de cas. Il y a 7 cas de thrombose sur les 92 effets adverses post-vaccinaux en cours dinvestigation, jusquau 5 avril, dont 10 avec des affectation hematologiques possibles, 7 cas de thrombose, 3 lies au vaccin AstraZeneca et 4 au vaccin du Pfizer, mais ils ont ete etudies et infirmes, pratiquement aucun lien de causalite na ete etabli. Et aussi, il y a deux autres cas qui font egalement lobjet dune enquete. En Roumanie, aucun cas de thrombose du sinus veineux cerebral associe a la vaccination na ete confirme. Il existe en effet des cas extremement rares, allant dune frequence de un a 100.000, a un a un million, selon le nombre de cas signales dans chaque pays. Je pense que nous devons attendre les clarifications de lAgence europeenne des medicaments, etablir la frequence, etablir un profil de risque et aussi les recommandations que, je le repete, nous attendons tous. Journaliste: Dans combien de temps peut-on s`attendre qu`a la suite de ces reticences de vaccination avec AstraZeneca on ait les premieres doses manquees? Il s`agit denviron 30% des doses qui arrivent au pays, ce sont d`Astra, si je me souviens bien de ce que vous avez dit la semaine derniere. Je ne sais pas exactement combien de temps ils pourraient etre conserves jusqua ...? Valeriu Gheorghiţă: Ils ont une stabilite denviron six mois, entre deux et huit degres. Cest pourquoi, pour le moment, il nest pas question dexpiration. Nous avons une capacite de stockage suffisante, mais ce qui nous interesse, cest daugmenter le taux de vaccination dans des conditions qui seront specifiees, a coup sûr, par lagence de regulation. Journaliste: Et une deuxieme question. Dans lespace public, ces deux derniers jours, on a beaucoup parle du fait que, sous une forme ou une autre, nous devrons bientot presenter, a compter du 14 mai ou 1er juin, la preuve que nous avons ete vaccines. La plupart dentre nous ont ce certificat, mais si nous devons aller avec lui a une terrasse, au restaurant, en vacances, ce sera assez difficile. Nous comprenons egalement que la plate-forme, la base de donnees en Roumanie doit etre coordonnee au niveau europeen pour ce certificat vert. À quel stade sont les peparatifs pour ce qui pourrait aglomerer lexigence de cette preuve? Demander ce certificat a deux, trois millions de personnes d`un jour a l`autre en periode de vacances ce sera un effort. Valeriu Gheorghiţă: Cest une question a laquelle vous aurez deux reponses, la premiere je vais vous la donner. Pour le moment, chaque personne a la possibilite de telecharger la version electronique du certificat directement depuis la plate-forme, adulți.renv.ro, donc ils auront la version electronique, et concernant le certificat vert, je voudrais demander a mme le docteur Pistol. Il y a des discussions au niveau europeen, mais la date limite, pour autant que je sache, est lete, en juin. Sil vous plait, Mme le docteur. Adriana Pistol: Oui, ce que nous pouvons dire, cest que la date limite, en effet, est en juin. Au niveau de lUnion europeenne, il est en cours de finalisation, il reste donc encore quelques points a negocier, un reglement a cet egard. C`est un reglement que tous les États membres sont tenus d`appliquer, sans quil soit necessaire de le transposer en droit national. Toutes les mesures sont prises dans le sens dune collaboration entre nous, de lInstitut, qui avons des informations sur la vaccination et les collegues du STS, qui ont respectivement des informations sur les antecedents de la maladie et les tests pre-voyage, car le certificat numerique ne se refere pas uniquement a la vaccination, il concerne egalement le fait quune personne a ete infectee par le SARS-CoV-2, environ 180 jours avant le voyage, periode pendant laquelle on considere quelle peut voyager ou quelle a recemment subi un test. Ainsi, ces deux plateformes, deja interconnectees, disposent de toutes ces informations, et ce sont les collegues du STS qui ont repris, dun point de vue technique, informatique, cette activite et qui collaborent avec des collegues de lUnion europeenne sur ce portail, de sorte quen juin, la Roumanie soit prete a fournir sur demande a chaque citoyen lune des trois informations possibles ou les trois, chacune selon quelle jugera appropriee. Journaliste: Sur demande, desole, juste une petite precision, sur demande dans le systeme de plate-forme, je suppose. Adriana Pistol: Absolument, oui. Journaliste: Bonjour! Il y a plus de 300.000 personnes sur les listes dattente qui, jusqua present, depuis le 15 mars, nont recu aucune notification. Beaucoup dentre elles sont sur les listes dattente de certains centres qui sont fermes. Le 10 avril, je suppose quelles verront cela, elles verront combien de personnes sont avant elles sur la liste,elles pourront voir combien de doses sont administrees chaque jour et verront que ces centres sont fermes. Quarrive-t-il a ces personnes, doivent-elles recommencer avec linscription? Valeriu Gheorghiţă: Non. Ces choses ont ete communiquees tres clairement, mais il ny a probablement pas de tres bonne communication sur le territoire. Chaque departement a envoye des centres qui, a part ceux qui fonctionnaient, les centres actifs, les centres qui doivent ouvrir dans la periode suivante, sur les trois types de vaccins. Ces centres sont ouverts sur la plateforme depuis le 15 mars, precisement pour donner aux gens la possibilite de sinscrire sur la liste dattente. Cela signifie une liste dattente. Jusquau 15 mars, jai compris qu`il y a eu un mecontentement que les gens naient pas la possibilite de sinscrire sur une liste dattente. Maintenant, nous avons cette possibilite, de nous faire inscrire sur la liste dattente. En avril, nous avons annonce qu`a partir daujourdhui 12 cabinets ont ete ouvertes, le 12 mars 30 autres cabintes avec AstraZeneca seront ouvertes,pardon, 12 avril, le 13 avril 144 cabintes avec Pfizer, le 20 avril 41 cabinets avec Pfizer. Pratiquement jusqua la fin avril, tous les cabinets et centres de vaccination au niveau national seront ouverts, qui ont ete envoyes par chaque direction de la sante publique et approuves, de sorte que les personnes figurant sur cette liste dattente seront celles qui en seront informees en priorite. Donc personne na besoin de migrer, tous les centres seront ouverts. Il est vrai que certains des centres avec AstraZeneca, je pense quil y en a une dizaine dans tout le pays, ne seront plus ouverts faute de personnel, mais les personnes qui sont sur la liste dattente, hier jai parle aux directions de la sante publique, vont etre vaccinees. Comment? Soit avec des equipes mobiles dans le centre respectif, soit en cours de transfert vers dautres centres situes dans le rayon territorial. Journaliste: Ainsi, les gens pourront voir la date exacte a laquelle le centre ouvrira sur la liste dattente duquel elle est inscrite? Valeriu Gheroghiţă: Oui, car a partir du 10 avril, chaque personne verra combien dautres personnes sont vaccinees quotidiennement dans ce centre et combien de personnes se trouvent devant elle sur la liste dattente. Journaliste: Et si le nombre est zero, y ecrira-t-on le centre qui sera ouvert? Valeriu Gheroghiţă: Non, on necrira pas. Tous ces centres seront annonces. Mais, je le repete, au niveau local, au niveau des departements, tous les centres sont connus, car il ny en a pas beaucoup. Nous connaissons y compris egalement chaque DSP, nous avons des reunions deux fois par semaine avec les services de sante publique où nous discutons de toutes ces questions. Je connais ce probleme, mais je le repete, cest le principe de la liste dattente, pour que chaque personne reserve une place lorsque le centre fonctionne. Sinon, nous pouvons avoir la possibilite a tout moment, chacun, de quitter la liste dattente dun centre et de migrer vers la liste dun autre centre, mais le temps dattente dans un centre que nous voyons fonctionner peut etre plus long. dans ce centre. Je le repete, ils vont souvrir. Ce fut un principe depuis le debut. Nous ouvrons tous les centres, actifs et inactifs. Les inactifs seront places sur la liste dattente et les premiers seront notifies, evidemment, quand le centre respectif commencera a fonctionner. Journaliste: Merci. Juste une question. On a confirme de nouvelles souches en Roumanie, lune de ces souches, certaines etudes disent quelle reduit lefficacite du vaccin. De quelles donnees disposez-vous sur lefficacite des serums actuellement disponibles contre ces nouvelles souches? Valeriu Gheorghiţă: Nous parlons en fait dune mutation, 484 K, qui se trouve sur la variante virale sud-africaine et bresilienne et plus recemment et la souche britannique B117 acquiert cette mutation. En effet, cette mutation confere au variant viral une capacite a reduire leffet neutralisant des anticorps protecteurs, mais les etudes qui sont effectuees sur un pseudovirus, cest-a-dire un virus realise en laboratoire, qui contient exactement cet ensemble de mutations, nous montrent une preservation d e la capacite neutralisante danticorps obtenus apres vaccination, danticorps preleves sur des personnes vaccinees avec Pfizer, par exemple, et Moderna, mais, en effet, cet effet neutralisant est legerement diminue par rapport a la souche sauvage. En outre, les donnees de la vie quotidienne nous montrent aux États-Unis lefficacite du vaccin Pfizer a six mois, qui est maintenue a plus de 91%, compte tenu de la circulation et des nouvelles variantes virales, y compris la version sud-africaine, ce qui signifie quen pratique ces vaccins nous fournissent une protection suffisante pour les formes symptomatiques, pour les complications de la maladie, pour les formes severes. Donc, a ce stade, nous avons toutes les donnees qui soutiennent lefficacite des vaccins disponibles. Mais nous parlons actuellement de variantes virales. Nous ne devons pas permettre a ce virus d'accumuler de nouvelles mutations. Nous parlons de lefficacite des campagnes de vaccination sur la base des donnees actuelles. Si nous nous regardons sans rien faire, dans six mois, nous pourrions etre dans une situation completement differente et dans un scenario completement different avec un virus different. Cest le message tres clair que nous, ainsi que des collegues experts dautres pays, envoyons. En ce moment, nous avons des vaccins, Dieu merci, d`au moins quatre compagnies qui ont recu lautorisation et nous devons les utiliser en masse pour vacciner le plus de personnes possible. Journaliste: Tout dabord une question sur le vaccin AstraZeneca. Parmi les variantes de fonctionnement avec ce vaccin, il y a desormais le changement de la tranche dage a partir de laquelle il est administre ou la possibilite que la deuxieme dose chez une personne qui a ete vaccinee avec AstraZeneca provienne dun autre vaccin? Valeriu Gheorghiţă: Je voudrais ici apporter quelques clarifications quAEM, pour autant que je sache, analyse actuellement. À savoir: comme nous le savons tous, au niveau europeen, une limite dage a ete imposee pour la vaccination avec le vaccin AstraZeneca. Certains pays, jusqua 65 ans, dautres jusqua 55 ans, meme la Roumanie a eu cette limite dage. En consequence, la plupart des personnes vaccinees etaient relativement jeunes. Bien sûr, ces evenements ont ete signales chez ces personnes vaccinees. Ainsi, cette association entre les jeunes et la survenue devenements de thrombose du sinus veineux cerebral peut etre simplement accidentelle, car il sagissait pour la plupart de personnes vaccinees. Cest pourquoi il y a eu dautres signes que les femmes sont plus frequemment touchees. Mais les donnees accumulees au niveau europeen analysent egalement cet aspect, pour voir combien de femmes ont ete vaccinees avec le vaccin dAstraZeneca et combien dhommes. Ce sont donc des analyses extremement approfondies et rigoureuses precises pour exclure certaines associations aleatoires. Pensez que des decisions sont prises affectant des dizaines et des centaines de millions de personnes. Il nest pas facile de prendre une telle decision. Cest pourquoi nous devons attendre les conclusions de lAEM, des experts de toutes les categories de professionnels de la sante y sont impliques, nous aurons donc certainement des reponses a toutes ces questions. Journaliste: La variante concernant la deuxieme dose dun autre type de vaccin? Valeriu Gheorghiţă: Nous avons vu le modele allemand, mais il est premature de prendre des decisions, sans dabord avoir une explication sur le mecanisme par lequel ces evenements apparaissent. Il semble que le mecanisme soit en mediation immunologique, ce pourqoi on se serait attendu a ce qu`une personne qui aurait developpe ces evenements, elle les developpe apres la premiere dose, donc si elle ne les a pas fait a la premiere dose, elle ne les fera tres probablement pas a la deuxieme dose. Cest pourquoi il est premature de speculer sur la base de donnees actuellement insuffisantes. Journaliste: Je voudrais egalement vous demander, dans un contexte où il est evident quil y a une reticence a se faire vacciner avec AstraZeneca et tres probablement cette impression persistera au moins, sinon elle augmenteraq, vous avez egalement dit que la disponibilite des medecins de famille a vacciner est en deca des attentes. Eh bien, toutes ces questions quel impact pensez-vous quelles auront sur la campagne de vaccination et comment pensez-vous combler le vide qui pourrait ou, enfin, relancer la campagne de vaccination a la lumiere de ces situations? Valeriu Gheorghiţă: Il y a quelques elements determinants. Le premier et le plus important est la communication et linformation, mais on communique et informe lorsqu`on dispose de donnees scientifiques solides et durables, validees par lAgence de reglementation. Cest pourquoi, de notre point de vue, il est naturel que les gens hesitent, un profil de risque nest pas defini, une relation causale na pas encore ete etablie, nous navons pas de recommandations claires, donc nous attendons, je le repete, toutes ces recommandations, juste pour eclairer cela dans ce contexte et pour definir clairement les personnes pour lesquelles il ny a pas de risque de vaccination avec un type particulier de vaccin. Cependant, il faut comprendre que tout vaccin a un profil desecuritte, a certains effets adverses qui sont connus, sont prevus, sont des reactions courantes. Cela ne veut pas dire que nous ne serons pas vaccines. Pensez aux effets de linfection naturelle, a la maladie COVID-19 - risque de deces, risque de complications, meme les personnes qui traversent la maladie et ont eu des formes severes, des sequelles qui restent dans le systeme respiratoire, des risques de complications cardiovasculaires. Cest donc une maladie qui cree vraiment des problemes a long terme. De loin, les avantages, pour le moment, lemportent sur les risques pour tout type de vaccin dont nous parlons. Et meme si lEMA apporte une clarification sur le vaccin dAstraZeneca, nous sommes presque convaincus que lautorisation de mise sur le marche ne sera pas retiree, car nous avons des donnees qui montrent que cette frequence est tres rare. Je le repete, de 1 a 1 million. Et il est deja defini un certain type dapproche therapeutique si ces evenements se produisent, quel type de traitement peut etre administre, quels sont les symptomes determinants, ce quune personne doit faire si elle rencontre ..., ou developpera un tel evenement. Donc, ce zont des choses qui seront certainement mieux definies dans un proche avenir. Journaliste: Je comprends. Et une question pour Mme le Dr Pistol. Tenez-vous compte, travaillez-vous pour inclure dans votre methodologie ces tests non invasifs pour le SARS-CoV-2? Adriana Pistol: Tout dabord, merci pour la question! Je suppose que cetait une question qui etait sur toutes les levres. Je voudrais faire deux remarques. Pratiquement, le type de tests et le type dechantillon qui est utilise pour confirmer un diagnostic dinfection par le virus SARS-CoV-2 est un element essentiel de la definition de cas, non de la methodologie de surveillance dans son integralite, et la definition de cas utilisee en Roumanie prend en compte la definition de cas existante au niveau de tous les États membres de lUnion europeenne. Pourquoi cela arrive-t-il? Tres simple, car toutes les donnees collectees au niveau national sont egalement collectees au niveau de lUnion europeenne. Un exemple simple, cette incidence cumulee a 14 jours sur la base des listes d'États qui se trouvent dans les zones rouge, jaune et violet, et toutes sortes de choses, partent de ces informations qui sont collectees aupres de chacun des États membres. Nous avons fait cette declaration pour clarifier les raisons pour lesquelles nous devons essayer de travailler avec le meme langage dans toute lUnion, de sorte que tous les États doivent utiliser une definition unique permettant de comparer les incidences de chacun. Sur la base de cette premisse, etant donne que, du moins pour le moment, il ny a pas eu de changement dans la definition du cas dans lUnion europeenne pour prendre en compte le type dechantillon - salive - que nous analysons en ce moment, comme vous supposez, aujourdhui meme nous avons eu une reunion de la Commission de gestion clinique et epidemiologique du Ministere de la Sante, au cours de laquelle nous en avons debattu, en essayant de collecter des informations aupres dautres États membres. Ces tests, qui utilisent comme echantillon, non pas lexsudat nasopharynge, mais la salive, sont utilises dans plusieurs Etats, mais pour linstant, afin de repondre aux criteres dinclusion dans la liste des tests acceptes, criteres definis dans les documents de lUE, on a besoin encore detudes. Pour cette raison, bien sûr, nous ninterdisons pas, mais nous essayons de penser dans le sens dinterpreter ces resultats, car il est important de savoir comment les interpreter, etant donne les consequences, qui peuvent etre majeures. Respectivement, un cas negatif dans quelle mesure est vraiment negatif, un cas positif dans quelle mesure cest vraiment un cas positif avec toutes les consequences de lisolement, du traitement, etc. Bien sûr, la où nous avons des symptomes, cest tres simple, la où nous navons pas de symptomes, cest plus difficile. Donc, cette question est en debat, je peux vous dire ceci, le changement dans la definition de cas au niveau europeen nest pas encore intervenu, plus dinformations sont necessaires, ce dont nous discutons jusqua present, cest la necessite de confirmer par des tests deja connus de personnes qui ont deja effectue un test avec de la salive, pour etre convaincu que ce cas est vraiment positif, mais les collegues collectent encore des informations. Nous recueillons egalement des informations aupres des commissions specialisees, de microbiologie, de laboratoire, etc., mais cest le contexte dont nous parlons. Journaliste: Je veux vous demander, je ne sais pas, si vous avez une strategie ou un plan pour ceux qui soccupent de la realisation des evenements avec le public, etant donne que levenement a Arena nationale a egalement ete annonce recemment. Valeriu Gheorghiţă: Nous offrons le soutien et l`aide a ceux qui organisent ou ont a lesprit lorganisation dun tel evenement. Nous navons eu quune seule reunion avec les representants de la FRF a cet egard, mais il ny a pas dautres discussions que nous aurions eues avec dautres organisateurs devenements, mais nous avons montre notre disponibilite pour tous ceux qui souhaitent organiser de tels evenements a lavenir. Pour le Festival Enescu aussi, nous avons eu une rentrevue et une discussion avec les organisateurs juste pour creer un cadre dans lequel cet evenement peut avoir lieu en septembre. Journaliste: Je voudrais tout dabord vous interroger sur le nombre de personnes vaccinees. Nous avons deja depasse 2.100.000, de personnes vaccinees avec la premiere dose. Et je veux vous demander apres combien de personnes vaccinees verrons-nous les premiers relachements? Valeriu Gheorghiţă: Oui, cest une question a laquelle il ny a pas de reponse mathematique. Nous nous attendons a ce que, theoriquement, a partir de plus de 35% a 40%, peut-etre meme plus, de personnes vaccinees avec au moins deux doses il y ait ces avantages visibles. Mais il est important de regarder ce qui se passe dun point de vue epidemiologique, combien de cas sont declares, au niveau des personnes hospitalisees en unite de soins intensifs. Ce que jessaie dexpliquer, cest que nous nous appuyons sur un plus grand nombre dindicateurs lorsque nous prenons ces decisions, pas seulement sur le taux de couverture vaccinale. Journaliste: Et une deuxieme question concerne une visite qui devrait avoir lieu demain en Roumanie. Le directeur regional pour lEurope de lOrganisation mondiale de la sante nous rendra-t-il visite demain? Si oui, quelle en est la raison et si cela a quelque chose a voir avec lannonce faite par le specialiste de lEMA ? Valeriu Gheorghiţă: Autant que je sache, cest un evenement organise par lAdministration presidentielle. Je ne pense pas que ce soit le cas et je suis presque convaincu que cela na rien a voir avec lannonce faite par ... Adriana Pistol: Cela a a voir avec la Journee de la sante, qui aura lieu demain, le 7 avril. Journaliste: Je nai pas tres bien compris la reponse de Mme Pistol. Valeriu Gheorghiţă: Cela a a voir avec la Journee de la sante, la Journee mondiale de la sante, qui sera celebree demain, le 7 avril. Journaliste: Et encore une question sur les certificats de vaccination. Il y a maintenant ce doute sur leur authenticite dans la sphere publique. Il y a eu au moins quelques tentatives de contrefacon, une agence de voyage laurait essaye. Comment vous assurez-vous que ces certificats sont utilises de maniere authentique, qu`ils sont vrais, recus des centres de vaccination? Adriana Pistol: Donc, les certificats de vaccination sont des documents medicaux utilisables sur le territoire national, qui se trouvent dans le dossier medical de chaque patient parmi nous. La partie avec le voyage est resolue et resoluble grace a cette carte verte, qui est mise a disposition via le portail de lUnion europeenne. Il y a aussi des discussions sur les pays tiers, donc en dehors de lUnion europeenne, comment ils peuvent acceder et effectuer de tels controles. Nous ne savons pas comment ces pourparlers se termineront. Mais au niveau national cest un document medical de chacun de nous, il na aucune connotation juridique. Journaliste: Le Premier ministre a annonce hier le lancement dun plan de retour a la normale a partir du 1er juin. A votre avis, a quoi devrait ressembler ce plan du point de vue de la campagne de vaccination, mais aussi du nombre de personnes vaccinees jusqua cette date? Valeriu Gheorghiţă: Il est evident que plus le nombre de personnes vaccinees est eleve, plus on se rapproche du scenario optimiste, le scenario qui cree toutes les premisses pour que nous levions certaines des restrictions, je le repete, en fonction de levolution du nombre des cas et levolution des hospitalisations et ainsi de suite. Mais a partir des donnees dont nous disposons pour le moment, nous pouvons avoir dans la periode suivante, jusqua ce moment-la, au moins cinq millions de personnes vaccinees, pour atteindre ce seuil communique denviron 35%. Bien entendu, ce nombre peut etre superieur ou inferieur. Le desir de vacciner chacun de nous est important. Il est de notre devoir de fournir les infrastructures necessaires pour permettre ce rythme de vaccination, de continuer a communiquer, dinformer les gens et de presenter, comme nous le faisons a chaque fois, sur une base hebdomadaire, toutes les informations dont chacun a besoin. Journaliste: Et une autre question. Comment la vaccination des enfants de plus de 12 ans sera-t-elle effectuee apres son autorisation? La meme plate-forme de programmation sera-t-elle utilisee ou une autre methode sera-t-elle utilisee? Valeriu Gheorghiţă: Pour le moment, nous n`avons pas finalise, n`avons pas vraiment engage de discussions a ce sujet, mais je peux repondre que je ne vois pas pourquoi nous ne continuerions pas de la meme maniere. Pratiquement, sur le compte dun parent peuvent etre ajoutes comme beneficiaires, des enfants, qui sont eligibles, bien sûr, par groupe dage et qui nont pas de contre-indications. Journaliste: IATA, lAgence de laviation internationale, travaille egalement sur une application de voyage. Y a-t-il une collaboration avec eux dans ce sens egalement? Valeriu Gheorghiţă: Nous navons pas encore ete contactes. Journaliste: Le sous-prefet de Cluj dit quil a negocie avec plusieurs entreprises qui creeront des centres de vaccination. Laissez-vous le soin aux prefectures de negocier avec ces compagnies ou allez-vous conclure des accords au niveau national? A quel niveau se deroulent les discussions? Valeriu Gheorghiţă: LInstitution du prefet coordonne au niveau du departement lactivite de vaccination. Il existe un noyau de coordination de la vaccination au niveau de chaque departement, qui est detache du Comite departemental de management et de coordination de lintervention. Ce noyau de coordination de la vaccination est dirige par lInstitution du Prefet. Le cadre dans lequel la vaccination se deroulera dans des centres de vaccination organises par de grandes unites economiques sera evidemment developpe par le Comite national de coordination de la vaccination en partenariat avec ces unites pour trouver un cadre commun dans lequel ces activites pourront etre menees. Au niveau de chaque departement, la DSP en collaboration avec les unites economiques respectives, en collaboration avec le noyau departemental de coordination de la vaccination, etablira quelles unites organisent les centres, où ils seront arrondis pour lattribution des doses et pratiquement tous les details relatifs a lefficacite organisation de la campagne vaccination. Mais le plan, le cadre national sera developpe par le CNCAV. Journaliste: Avez-vous toujours un plan pour accelerer la vaccination? Quand, je ne sais pas, nous aurons des centres de service au volant? Valeriu Gheorghiţă: Oui, ces centres de service au volant existent, une partie des depaertements ont identifie les espaces necessaires. Nous aurons egalement une finalisation du plan daction et didentification des espaces et respectivement le moment où ils seront mis en service. Journaliste: Comment assurerez-vous le transport des doses vers les cabinets des medecins de famille? Vont-ils venir les chercher ou allez-vous les transporter vous-meme? Valeriu Gheorghiţă: Non, ils seront transportes dans chaque departement. Une, deux, trois voitures seront allouees en fonction du nombre de medecins de famille du departement ayant manifeste leur volonte de participer a la campagne de vaccination, sur le principe de la `` voiture a lait , qui va et laisse les vaccins au cabinet du medecin de la famille, en tenant compte du fait que les personnes sont programmees au cabinet du medecin de famille et non sur la plateforme, de sorte pour dependre dune certain heure. Linstruction elaboree par le CNCAV indique tres clairement quapres la reception des vaccins, le lendemain, commenceront les programmations. Journaliste: Avant de venir ici, jai parle a un medecin de famille, qui ma dit, tout dabord, quils ne comprenaient pas tres bien la procedure par laquelle ils doivent entrer dans la campagne de vaccination et, deuxiemement, ils ont dit, au moins je ne sais pas s`il est parmi les 3.000 qui ont deja accepte, il a dit que l`espace ne leur permet pas de former un circuit special pour le vaccin. Valeriu Gheorghiţă: Il nest pas necessaire de creer un circuit special pour le vaccin. Je pense quil aurait ete important de savoir sil fait partie des medecins qui ont choisi de faire partie du processus ou non, probablement pas, mais linstruction est tres claire et a ete elaboree a la suite de discussions avec des representants des medecins de famille. Ces instructions ont ete envoyees a tous les services de sante publique et, implicitement, aux associations de medecine familiale. Nous navons pas besoin de conditions particulieres pour la vaccination contre le COVID-19, autres que la vaccination qui se fait habituellement au cabinet du medecin de famille. La seule chose a faire est de ne pas croiser les patients qui viennent se faire vacciner avec les patients qui viennent pour des conditions aiguës ou subaiguës. Il nous faut donc un programme destine aux activites de vaccination. Journaliste: Je voudrais vous demander si vous faites partie de la commission qui decide des mesures dassouplissement. Valeriu Gheorghiţă: Non, je suis membre du groupe dappui technico-scientifique. Journaliste: Mais quelle proposition feriez-vous au Premier ministre roumain concernant ces mesures dassouplissement que nous attendons tous? Valeriu Gheorghiţă: Pour le moment ou...; Il mest tres difficile de vous donner...; Journaliste: Supposons que les cinq millions de Roumains soient vaccines en mai, quelles propositions pensez-vous devraient etre envisagees pour se detendre? Valeriu Gheorghiţă: Comme toujours, nous le savons tres bien, la levee des restrictions se fait etape par etape, etape par etape et tout nest pas abandonne, une analyse est faite apres environ deux semaines, pour voir quel est leffet de ces derogations de restrictions. Mais encore une fois, comme toujours, je partirais, vous savez, de certaines recommandations officielles des agences de reglementation. Par exemple, aux États-Unis, on voit tres clairement que les personnes vaccinees peuvent se reunir en petits groupes, meme a linterieur, sans avoir besoin de porter un masque de protection. Il est probable que de telles recommandations seront faites dans chaque pays qui compte deja un pourcentage important de personnes vaccinees. Donc, progressivement, nous commencerons par une serie de recommandations, qui sadressent a des groupes de population qui ont ete couverts par la vaccination, mais, je le repete, etant donne que tout le monde a une chance egale de se faire vacciner, et pas pour le moment, car a ce moment-ci ce n'est pas le bon moment pour faire de telles recommandations. Journaliste: Tout le monde attend le moment où le masque de protection pourrait etre abandonne. Cette mesure pourrait-elle etre prise dabord pour les espaces exterieurs, pour lexterieur et ensuite pour linterieur? Et si... Valeriu Gheorghiţă: Je pense que le masque de protection sera abandonne comme derniere mesure de protection. Journaliste: Lorsque nous serons plus de 10 millions de Roumains vaccines? Valeriu Gheorghiţă: Et lorsque nous aurons probablement des cas sporadiques et quand nous naurons pas de variantes virales non couvertes par le vaccin. Je lai deja dit et je narrete pas de dire la meme chose: le masque de protection nous protege non seulement de linfection par le SARS-COV-2, mais de toutes les autres infections respiratoires. Je crois que cest une mesure de protection individuelle quil faut desormais envisager, a chaque saison froide, quand on parle de virus, quand on parle de saison grippale, il faut utiliser ce moyen de protection personnelle et la protection de ceux autour de nous. Journaliste: En ce qui concerne les evenements, beaucoup de gens attendent la reprise des fetes ... Valeriu Gheorghiţă: Ici, vous pouvez imaginer une serie de strategies pour, je le repete, respecter le droit de chaque personne davoir acces a cet evenement, en respectant la sante des autres. Ainsi, on peut imaginer plusieurs variantes, a partir de la presence dun test negatif, exactement comme on imagine ce certificat vert. Andrei Baciu: Merci beaucoup! 2021-04-06 14:52:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-06-04-29-29big_1.jpgÎntrevederea premierului Florin Cîțu cu reprezentanții Organizației Patronale a Hotelurilor și Restaurantelor din RomâniaȘtiri din 06.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-florin-citu-avec-les-representants-de-l-organisation-des-employeurs-de-l-hotellerie-et-de-la-restauration-en-roumanie2021-04-06 13:23:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2021-04-06_at_13.15.15.jpegConferință de presă susținută de premierul Florin CîțuȘtiri din 05.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-du-premier-ministre-florin-citu1617702638Florin Ciţu: Bonjour. Le Christ est ressuscite pour ceux qui celebrent la Sainte Paques. Aujourdhui, je veux vous presenter plus de donnees dinteret pour les Roumains. Il est tres important de comprendre cette periode que nous traversons, de comprendre les mesures que nous avons prises, mais, par-dessus tout, je pense quil est tres important de comprendre ce que nous allons faire et aujourdhui je vais vous expliquer certaines des mesures que je vais prendre pour massurer que nous allons dans la bonne direction au cours de la prochaine periode. Jai structure la presentation daujourdhui comme suit: je parlerai un peu au debut de la campagne de vaccination, un peu de la situation epidemiologique du moment - javais demande, des le moment où jai pris la decision, une analyse des supermarches sur ce qui se passe concernant clients; Je minteresse a chaque heure de la journee et je voulais voir un peu, et cest peut-etre pour cela que ca prend plus de temps une analyse qui prend en compte aussi le contexte, car on est en periode de Paques et, bien sûr, on sait tres bien que pendant les vacances, chaque fois les magasins sont de plus en plus bondes. Cest pourquoi lanalyse peut prendre plus de temps, mais nous aurons egalement cette analyse, afin de comprendre un peu les implications des mesures que nous avons prises ces derniers temps. Aujourdhui, jannoncerai la creation dun comite interministeriel, par decision du Premier ministre, sous la coordination du Premier ministre, pour assurer, a partir du 1er juin, le retour a la normale de la Roumanie. Nous allons commencer, en fait cest le premier jalon, la premiere borne que nous nous sommes fixees pour reflechir au retour a la normale et je vais vous expliquer ce que je veux dire. Tout dabord, concernant la campagne de vaccination, jai dit aussi la semaine derniere, qu`il y a deux mois tres importants pour nous, avril et mai. Car, dans ces deux mois, nous aurons 8,3 millions de doses de vaccin qui entrent en Roumanie et sont tres importantes, car, a la fin du mois, cela signifierait dans le scenario le plus pessimiste davoir pres de cinq millions de vaccines, et je vous dis pourquoi cest important car dans un scenario plus optimiste, 6,3 millions de personnes auront ete vaccinees. Cinq millions de personnes vaccinees est un nombre important pour nous, car cela represente pres de 35% de la population adulte qui a besoin detre vaccinee et il est temps, je pense, important que, a la fin du mois de mai, nous parlions de la reprise de la economie. Cest pourquoi il est tres important que tout le monde - et ici jen appelle a tous les politiciens, a la coalition au pouvoir, aux maires elus, aux conseillers locaux, aux presidents des conseils departementaux - qu`ils aillent tous faire campagne ou presenter la campagne de vaccination, afin que tous les Roumains aient les informations a jour concernant la campagne de vaccination. De plus, cest necessaire, et je lai dit lors de la reunion avec les cultes, et on ma donne des assurances, mais je veux dire ici aussi publiquement, il y a un besoin pour limplication de lÉglise dans cette campagne de vaccination, en particulier dans le environnement rural. Il est necessaire que tous les Roumains des zones rurales disposent de ces informations pour pouvoir se faire vacciner. Je me suis assure que nous disposions des doses necessaires pour le vaccin, mais, comme le montrent les choses aujourdhui, nous aurons les doses necessaires pour vacciner 10 millions de Roumains a la fin du mois de juillet. Nous allons donc plus vite que prevu, mais il est important que tout le monde veuille se faire vacciner. Donc, si nous voulons nous faire vacciner, et cest pourquoi nous devons dabord nous programmer sur la plateforme de programmation, nous pourrons parler denviron 10 millions de personnes vaccinees. On a les doses, elles sont deja programmees, et on va pouvoir parler de 10 millions de personnes vaccinees fin juillet, ce qui represente 70% des adultes et on peut parler clairement dune reouverture quasi totale de leconomie. Nous avons donc tout fait, Nous avons depasse, nous avons rapproche ces donnees. Vous savez tres bien quen fevrier, on parlait de fin septembre, on a maintenant les doses prevues pour fin juillet, mais il faut programmer, il faut aller se faire vacciner. Jexpliquerai un peu plus tard la campagne de vaccination. La facon dont les choses se presentent maintenant nous montre quelles vont dans la bonne direction. Aujourdhui encore jai parle avec la CNCAV, il reste qua la mi-avril, on peut vacciner 100.000 personnes par jour. Cest pourquoi tout le monde doit simpliquer dans cette campagne de vaccination. Malheureusement, aujourdhui, 767. 883 personnes sont inscrites ou sur liste dattente dans la plateforme de programmation. Parmi celles-ci, 442.000 personnes ont ete notifiees et 64% dentre elles ont ete programmees, 282.000. Nous devons donc nous enregistrer sur la plate-forme, car nous aurons les doses de vaccin. Pour surmonter cette periode, pour revenir a la normale, la vaccination est la seule solution et nous nous sommes assures davoir les doses de vaccin necessaires. La deuxieme chose est la situation epidemiologique. Et ici, les choses se sont stabilisees. J`ai pris certaines mesures apres avoir consulte les maires, les presidents des conseils departementaux, les services religieux - et vous avez vu quil est possible de celebrer aussi Paques pendant cette periode. Nous avons deja eu des exemples de deux cultes qui ont reussi a faire cela. Je suis sûr quil restera ainsi dans la prochaine periode. Jai pris ces mesures apres avoir discute avec plusieurs decideurs et il est clair que nous avons deja des resultats, dans le sens où je regarde, par exemple, levolution quotidienne des cas et si je regarde une moyenne mobile, nous avons un plateau, qui dure depuis presqu`une semaine. De meme, si je regarde levolution quotidienne des pourcentages de cas confirmes; a Bucarest, nous il y ade nouveau une stabilite voire meme diminution ces derniers jours; tres important Ilfov - nous avons egalement un plateau a Ilfov, un plateau a ete atteint; Timişoara en diminution - donc le departement de diminue, les mesures ont egalement eu un effet la-bas. Et en termes de degre, lincidence cumulee des cas au niveau des departements pendant 14 jours pour mille habitants, Bucarest a atteint un maximum il y a quelques jours et a legerement diminue depuis. Je vous dis ces choses pour continuer a vous demander detre patients. Les mesures que nous avons prises fonctionnent, elles fonctionnent et, comme vous pouvez le voir, nous examinons les donnees tous les jours. Nous avons ces resultats, qui montrent clairement que la situation epidemiologique a atteint un plateau, nous attendons une amelioration, mais la situation ne peut pas etre amelioree sans conserver ce que nous avons maintenant. Dans le meme temps, nous accelerons la campagne de vaccination. Jai dit des le premier instant que cetait la seule facon de resoudre. Et je suis heureux que vous ayez eu cette conference de presse hier au Ministere de la Sante, car jai eu ces discussions avec les medecins avant de prendre une decision. La situation dans les hopitaux...; est vraie, a ete, est et demeure une pression sur le systeme de sante pour le moment. Nous ne pouvons aider quen respectant les mesures et par la vaccination. Et le dernier point que je veux soulever aujourdhui est ce comite interministeriel. Cest tres bien, car cela est necessaire et je narretais pas de dire depuis le debut que nous devons montrer aux Roumains quand nous reviendrons a la normale. Le 1er juin est la premiere etape que j`estime. Je le repete, cela ne signifie pas une ouverture a cent pour cent, mais cest la premiere etape et elle doit etre preparee. Cest pourquoi nous avons ce comite interministeriel dans lequel tous les ministeres sont impliques, car toute leconomie doit etre impliquee et nous devons voir comment cela se passera apres le 1er juin. Demain, jaurai une reunion avec lAssociation HORA, pour voir quelles solutions nous trouvons, mais tout depend - et cest mon message demain et chaque jour - concerne le fonctionnement de la campagne de vaccination. Si nous voulons revenir a la normale et que nous avons fixe cet objectif pour le 1er juin - car nous pouvons vacciner au moins 5.000.000 de personnes dici la - nous devons etre vaccines. Cest une condition necessaire pour pouvoir avancer. Nous devons faire vacciner ce nombre de personnes. Aucune autre mesure ne nous aide a rouvrir leconomie. La seule solution est la campagne de vaccination, pour avoir une campagne de vaccination reussie. Cest pourquoi je vous lai dit des le premier instant, les mois davril sont toujours importants. Nous avons 8.000.000 de doses de vaccin, nous devons en profiter. Ce comite interministeriel comprendra tous les ministeres. Je pense y inclure en tant quinvites, non en tant que membres, des associations et des employeurs; nous aurons des discussions avec eux. Nous avons le temps de nous preparer a la reouverture. Jai dit clairement que lorsqu`on se programme, lorsqu`on a des discussions avant, les resultats sont bons. Cela s`est vu avec la fete de Paques jusqua present, cest possible. Vous avez vu que meme le week-end, nous navons plus de monde sur les pistes ou dans les clubs, les choses sont resolues lorsqu`il y a une planification. Ayez confiance que nous traverserons cette periode. Cest le meme message que le president Klaus Iohannis envoie, je lenvoie en tant que Premier ministre, tout le gouvernement lenvoie: la vaccination est la seule solution. Parce que vous etes tellement nombreux aujourdhui, je vais prendre une question de chacun. Merci! Journaliste: Bonjour! Cătălina Mănoiu, Realitatea Plus. Monsieur le premier ministre, plus precisement, a partir du 1er juin, a quelles mesures dassouplissement pourrions-nous assister? Florin Ciţu: Plus precisement, nous verrons apres la reunion de ce comite, mais jespere quil y aura autant de mesures dassouplissement que possible. Jai confiance. Comme je lai dit, le scenario de 5.000.000 est un scenario pessimiste-realiste. Il peut y avoir 6,3 millions de personnes vaccinees. Mais cela depend beaucoup des discussions avec ces industries. La saison estivale commence, jaimerais avoir des vacances bien meilleures et plus sûres que lannee derniere et nous veillerons, a travers ces mesures que nous prendrons et que je suis sûr que ceux qui sont dans lindustrie du tourisme, en particulier, les respecteront cette annee. Journaliste: Une clarification a la question de mon collegue, a savoir si le certificat vert dont nous parlons au niveau europeen sera applique en interne egalement en Roumanie. Florin Ciţu: Non, pas du tout. Le certificat vert ne sappliquera pas en Roumanie. Les Roumains partiront en vacances sans ... Par consequent, nous avons ce comite interministeriel, pour nous assurer quil y a des regles que nous suivrons, mais sans certificat vert. Journaliste: Et je voulais aussi vous interroger sur les tests salivaires, car on sait que pour le moment, le ministre de lÉducation parlait de ces tests salivaires qui seraient appliques dans les ecoles, mais on voit que le ministre de la Sante dit qu`a ce moment il nest actuellement pas inclus dans la methodologie INSP et nest pas un test aussi concluant. Quen penses-tu? Florin Ciţu: Cest moi qui ai propose de retourner a lecole apres ce test. Les tests non invasifs etaient ma proposition. Jai fait cette proposition apres avoir discute avec plusieurs specialistes, qui mont dit tres clairement quil ny avait pas de difference. Mais, il est vrai, le probleme en Roumanie est quils ne sont pas encore dans la methodologie INSP et ici je pense que cela depend de lINSP pour les inclure dans la methodologie. Ils sont utilises a peu pres partout dans le monde. Journaliste: Nous avons vu la derniere periode des manifestations assez importantes. Les manifestants ont exige une certaine levee des restrictions. Ces manifestations ont-elles ete a la base de votre decision de commencer a assouplir certaines mesures et comment voyez-vous ces manifestations? Un message pour les manifestants. Florin Ciţu: En aucun cas. Et nous nassouplissons pas les mesures. Jai dit que ce sera le 1er juin que nous nous preparons a revenir a la normale. Il sagit de toute leconomie, ici. À quoi ressemblera cette normalite jusqua ce que nous ayons 10 millions, 15 millions de personnes vaccinees, nous verrons alors. Mais je veux que nous prenions cette decision comme nous lavons fait avec les cultes religieux, et vous avez vu que cela pouvait etre fait. Nous prendrons une decision pour le reste de leconomie. Les mesures que nous avons prises ces derniers jours, je ne dis pas, ce sont les donnees qui le disent, ont eu un impact positif en termes de propagation du virus en Roumanie. Journaliste: Et un message pour les manifestants? Florin Ciţu: Respecter la legislation en vigueur. Journaliste: Quel est le taux de vaccination actuellement, au niveau national et si a lavenir ou bien vous avez deja commence a prendre en compte le taux d`immunisation naturelle de ceux qui ont deja contracte la maladie, compte tenu des nouvelles mesures? Florin Ciţu: Il est calcule a chaque fois. Ceux qui ont eu la maladie le savent tres bien, et nous en tenons compte, ils doivent attendre un peu avant de pouvoir etre vaccines. Mais nous suivons ces jalons: cinq millions, cest 35%, comme nous lavons vu dans dautres pays, ces mesures ont ete progressivement levees et je pense quil vaut mieux aller 35, 70 puis 100%. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, combien de temps pouvons-nous voir les programmes pilotes qui se deroulent actuellement en Occident? Je parle de concerts bases sur le certificat de vaccination, des tests PCR ou des tests rapides a lentree de cet evenement? Florin Ciţu: Vous parlez dun seul programme pilote en Occident. Journaliste: Le Royaume-Uni a annonce aujourdhui quil en ferait davantage. Florin Ciţu: Je viens de vous donner une date, le 1er juin. Je vous ai donne une date apres laquelle nous pourrons discuter de plusieurs choses, mais dici la, nous nous preparons. Nous sommes toujours dans une periode difficile. Jai dit que nous avons avril et mai pour vacciner, en meme temps nous devons maintenir une situation sanitaire stable. Le 1er juin est le jalon, ce jalon pour nous, dans lequel nous pensons proposer certaines mesures qui nous conduiront a la normalite. Journaliste: Vous avez dit plus tot que le certificat vert ne sappliquera pas en Roumanie, affirmant que nous pourrons voyager. Cependant, peut-on appliquer une ligne au niveau des evenements a travers laquelle il devrait y avoir une serie de criteres, si l`on est vaccine, si l`on a un test COVID negatif, pour pouvoir participer a des evenements prives? Par exemple, des festivals, des mariages, des spectacles, des matchs de football, etc. Est-il possible que de telles conditions soient imposees dans le secteur prive avec lapprobation du gouvernement? Florin Ciţu: Cest le role du comite interministeriel, de preparer toutes ces regles pour revenir a la normale, de voir comment on revient a la normale apres cette periode de vaccination et on verra quelles seront les regles. Nous serons daccord avec les operateurs economiques et ensuite nous les respecterons tous. Journaliste: Il nest donc pas exclu que ces conditions soient egalement introduites dans notre pays, etant donne que meme Adina Vălean a declare quelles pouvaientt etre introduites dans tous les pays. Florin Ciţu: Chaque pays choisira ses propres methodes pour rouvrir leconomie Journaliste: Monsieur le Premier ministre, les chaines de magasins suggerent de garder les magasins ouverts jusqua 19h00 ou meme jusqua 20h00, precisement parce que le week-end il y a du monde, les vacances arrivent et il y a du monde. Dans ce contexte, je vous demande: allez-vous changer cette heure? Florin Ciţu: Jai des discussions permanentes avec les chaines de magasins, jai aussi discute avant de prendre cette decision. Lheure na pas ete discutee, on ne nous a demande quun peu de temps pour se preparer, mais nous navons pas discute de lheure. 18h00, ils ont dit, cest la decision, nous la comprenons. Nous avons demande aux magasins de respecter certaines regles a linterieur, le nombre de personnes qui entrent, etc. Jai une discussion permanente avec les detaillants, je lai eu lannee derniere pendant la pandemie, je lai aussi eu pendant la periode durgence, et je leur parle tous les jours. Ils comprennent tres bien la situation que traverse la Roumanie et ils nous ont compris lannee derniere, lorsque nous sommes passes par letat durgence (...) Nous leur parlons donc. À ce stade, les choses restent telles quelles sont parce quelles fonctionnent. Journaliste: Lequipe Observator a presente au cours des deux dernieres semaines la situation a lhopital de Timișoara, où huit personnes hospitalisees dans le service des grands brûles sont deja decedees cette annee des suites dinfections nosocomiales. Jusqua present, le ministre de la Sante, Vlad Voiculescu, ny a pas envoye le corps de controle, il attend toujours quelques donnees a de l`hopital. La question est de savoir si vous avez eu une discussion avec Vlad Voiculescu sur ce sujet et si vous avez un projet a travers lequel, cependant, ces infections nosocomiales et ce probleme qui existe en Roumanie depuis plusieurs annees, du moins que nous le connaissons, seront resolus. Florin Ciţu: Nous avons un projet. Le projet est: de nouveaux hopitaux. Cest la seule solution pour se debarrasser de ces infections. Et cest pourquoi le PNRR prevoit 2,5 milliards deuros pour la construction de nouveaux hopitaux. Nous aurons egalement la construction de nouveaux hopitaux sur un effort budgetaire. Nous avons egalement les trois hopitaux regionaux. Cest donc la seule solution pour se debarrasser de ces infections nosocomiales. Journaliste: Ponctuel, sur la situation a Timisoara ... Florin Ciţu: À Timișoara, jai parle a M. le ministre. Il a dit quil enverrait lorganismee corps de controle a un moment donne. Mais cest sa decision. Journaliste: Y a-t-il une option pour que ce soit vous qui envoyez le corps de controle a Timisoara? Florin Ciţu: je vous remercie! Journaliste: Étant donne quun pourcentage important des entreprises de HoReCa ont completement ferme, la Grece investit plus de 330 millions deuros dans les semaines a venir pour aider ceux qui ont ferme leurs entreprises a rouvrir completement afin de relancer le tourisme, avez-vous prepare une aide autre que celui que vous avez offert jusqua present pour les entreprises qui ont ferme ou celles qui ont fait faillite entre-temps? Florin Ciţu: Je vais avoir des discussions, je vous lai dit, avec HORA demain. Jusqua present, il y a eu plusieurs mesures en Roumanie qui ont aide: la loi kurzarbeit est en vigueur, le chomage technique est en vigueur, lindustrie a ete exemptee de payer a nouveau la taxe specifique pendant encore trois mois - cest deja plus d`un an depuis qu`ils ont ete exoneres de la taxe specifique. Mais, bien sûr, nous discuterons dautres mesures. Le PNRR comprend egalement des fonds destines au secteur prive, qui peuvent egalement beneficier aux acteurs du domaine HoReCa. Reporter: Monsieur le Premier ministre, veuillez nous dire concretement quel type detudes de specialistes vous aviez sur la table, lorsque vous avez decide que la fermeture des magasins a 18h00 est une mesure qui va empecher la propagation du coronavirus? Avez-vous vu les files enormes dattente des derniers jours qui se sont formees? Florin Ciţu: Jai vu la situation de leconomie roumaine si n`avions rien fait. Nous avons vu comment levolution des infections a augmente ou des personnes infectees, ou la propagation du coronavirus passee de deux mille personnes par jour, trois mille, a six mille en quelques jours seulement. Des etudes specialisees nous disent que la mobilite est le facteur qui propage le plus le virus, et la premiere des mesures prises par presque tous les pays de l'UE a ete de reduire le nombre d'heures dans l'espace public, de faire du shopping, etc. Dans le meme temps, nous voyons quapres avoir pris cette mesure, nous avons un plateau, voire une diminution du taux positif de personnes atteintes de COVID. Cela signifie que ces mesures ont eu un certain impact. En meme temps, concernant les files dattente, jai demande et jattends cette analyse pour voir combien cela est dû au fait que nous sommes en periode de vacances, et cela se produit quelle que soit lheure, et combien cela est dû aux measures prises. Nous attendrons, nous aurons des analyses, nous reviendrons avec ells, publiquement bien sûr. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, avant la pandemie, les restaurants, mais aussi dautres unites HoReCa fonctionnaient selon un regime clair et distinct, nous avions deux zones distinctes, une pour les fumeurs, une pour les non-fumeurs. Étant donne que levolution epidemiologique permettra, avec les mesures dassouplissement a partir du 1er juin, il est possible que ces restaurants, unites HoReCa fonctionnent avec le meme regime dunites, des zones separees pour les personnes vaccinees ou testees, et pour les personnes non vaccinees? Florin Ciţu: Je suis egalement pret a ecouter les solutions dHoReCa. Nous aurons des entretiens avec eux, nous en parlerons. Cest le role de ce comite, de mettre plus de solutions sur la table et nous verrons ... Journaliste: Je crois comprendre que vous avez parle vendredi, cest pourquoi je vous le demandais. Florin Ciţu: Cela na pas ete discute. Nous avons eu une discussion vendredi et il y aura un comite interministeriel, qui prendra une decision a la fin. Nous verrons comment cela fonctionne. Lindustrie HoReCa travaille au sein de leconomie, nous devons prendre une decision pour que lensemble de leconomie fonctionne. Nous verrons quelles seront les conclusions de ce comite dans les plus brefs delais. Journaliste: Je reviens un peu sur la question des evenements prives, je veux dire des evenements familiaux: les gens ont reporte les evenements pour cette annee, les reportent-ils aussi pour 2022? Je voudrais que vous leur disiez clairement, qu`ils les programmdnt a nouveau pour cet ete ou qu`ils laissient pour lannee prochaine, Florin Ciţu: Nous avons annonce aujourdhui quapres le 1er juin, nous parlons de retour a la normale. Bien sûr, cest un premier pas, nous naurons a ce moment-la que 35% de la population vaccinee, nous ne pouvons pas revenir a la situation davant la pandemie. Mais ce sera un premier pas. Tout comme nous pensons a des solutions pour lindustrie HoReCa ou le reste de leconomie, bien sûr, nous pensons aussi a ces evenements prives et sommes prets a ecouter les solutions, comment nous pouvons les ouvrir, mais nous ne les ouvrirons que lorsque nous serons sûrs que les evenements respecteront certaines regles, tout comme nous parlons de HoReCa, comme nous parlons devenements des concerts, etc. Jaccepte de parler avec tout le monde pour voir comment nous allons de lavant apres le 1er juin. Par consequent, nous avons deux mois pour nous preparer et je suis sûr que nous trouverons la solution pour tous les operateurs economiques de leconomie, quils soient PFA, prives ou plus grnds. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, jai une question, vous avez dit que tous les ministeres feront partie de ce comite interministeriel. Jaimerais savoir comment il sorganise, se reunit, et qui le dirigera? Florin Cițu: Cest sous la coordination du Premier ministre. Journaliste: Et comment se reunira-t-il? Y aura-t-il des reunions hebdomadaires? La facon de proceder? Comment avez-vous pense? Florin Cițu: Vous devez savoir que ce nest pas la premiere fois que cela se produit. Journaliste: Je suis convaincu. Florin Cițu: Les comites interministeriels ou les decisions que nous avons prises jusqua present ont ete a la suite de consultations. Bien sûr, cest tres simple: chaque ministere devra aussi avoir des discussions sur ce secteur, voir quels sont les besoins dans ce secteur, discuter avec les associations de ce secteur et ensuite apporter ces solutions au comite interministeriel, où nous les discuterons. Parce que nous pouvons avoir une solution du secteur HoReCa, disons ... Journaliste: Mais on ne pouvait pas les discuter lors de la reunion? Florin Cițu: Une seconde, laissez-moi! Par exemple, le Ministere de lÉconomie a une discussion avec le secteur HoReCa et propose certaines mesures. Mais, dans le comite interministeriel, nous aurons aussi le Ministere des Affaires Interieures, il y aura le Ministere de la Sante, nous y aurons peut-etre des employeurs et des associations, et chacun pourra completer. Je vous remercie 2021-04-05 12:06:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_164039672_777351619570800_1565683630656842602_n.jpgMesajul Prim-ministrului României, Florin Cîțu, cu ocazia sărbătoririi Zilei NATO în RomâniaȘtiri din 04.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-roumain-florin-citu-a-l-occasion-de-la-celebration-de-la-journee-de-l-otan-en-roumanieLe 4 avril 2021, la Roumanie celebre la Journee de lOTAN, une tradition que notre pays celebre, depuis 17 ans, le premier dimanche davril. Depuis plus de 70 ans, lAlliance de lAtlantique Nord a demontre sa capacite a relever les defis securitaires les plus difficiles, par son adaptation continue, son action efficace et, surtout, par la solidarite et lunite de ses allies. Tout cela a ete visible meme dans le contexte actuel de la lutte contre la pandemie COVID-19, lAlliance de lAtlantique Nord et ses membres apportant un soutien qui a egalement ete etendu aux partenaires. Pour la Roumanie, lOTAN a ete et continue detre le principal garant et le pilier fondamental de la defense et de la securite nationales. La Roumanie a une contribution active et significative aux missions et operations alliees, ainsi quun role distinct et actif dans lelaboration des politiques et des decisions de lOTAN, y compris les mesures visant a renforcer la dissuasion et la defense. Dans le meme temps, la Roumanie agit de maniere coherente pour accroitre la cooperation avec les partenaires de lAlliance. Tous ces elements temoignent de lengagement ferme et substantiel de la Roumanie au sein de lOTAN et contribuent a faconner le profil de notre pays en tant quallie fort et fiable. Le Gouvernement de la Roumanie continuera dagir de maniere a maintenir une contribution significative de notre pays a la consolidation de lOTAN, aux efforts de defense collective, notamment en continuant d`allouer 2% du PIB a la defense, et a la promotion de valeurs et objectifs strategiques communs Joyeux anniversaire, OTAN! Joyeux anniversaire a la Roumanie dans lOTAN! Florin Cițu, Premier ministre de la Roumanie 2021-04-04 10:02:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2021-04-04_at_09.15.52.jpegMesajul premierului Florin Cîțu cu ocazia Paștelui CatolicȘtiri din 03.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-florin-citu-a-l-occasion-de-la-paque-catholique Les croyants catholiques, reformes, unitaires et evangeliques lutheriens se preparent a celebrer la Resurrection du Seigneur avec la meme confiance et esperance en la puissance de la foi et de la bonte, meme si cette annee la Sainte Paques sera marquee par les conditions imposees par la pandemie. Japprecie la responsabilite et la solidarite dont les communautes religieuses ont fait preuve tout au long de cette periode et pour lexhortation des fideles a ce que les mesures ordonnees par les autorites soient strictement observees. La vie spirituelle nourrit notre esperance et nous aide a etre plus forts dans les epreuves que nous traversons parfois. Je souhaite a tous des fetes pleines de sante, de lumiere et de joie, avec la certitude quensemble nous aurons la force de surmonter les difficultes, marchant solidairement sur le chemin de la Resurrection! Le Christ est ressuscite! 2021-04-03 18:12:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2021-04-03_at_18.07.36.jpegGuvernul marchează Ziua Internațională de Conștientizare a AutismuluiȘtiri din 02.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-gouvernement-celebre-la-journee-internationale-de-sensibilisation-a-l-autisme Le Gouvernement de la Roumanie se joint cette annee aussi a la Campagne Light It Up Blue pour soutenir les enfants et les personnes atteintes de troubles du spectre autistique. Le Palais Victoria sera eclaire aujourdhui, a loccasion de la Journee internationale de sensibilisation a lautisme, en bleu, en solidarite avec les personnes diagnostiquees avec autisme. Le Gouvernement de la Roumanie et les organisations non gouvernementales ont fait des progres dans la garantie et la defense des droits des personnes handicapees, y compris des enfants et des adultes atteints de troubles du spectre autistique. À cet egard, le 25 mars 2021, le Gouvernement a adopte un Arrete qui reglemente pour la premiere fois les services du type respiro pour les enfants handicapes et leurs familles, qui repondent aux besoins de services communautaires aux beneficiaires. En outre, le developpement des services pour les enfants et les adultes atteints dautisme et dautres types de handicap est considere comme une priorite dans les mecanismes de financement europeens pour lexercice 2021-2027. La pandemie COVID-19 a montre que les personnes handicapees sont parmi les plus exposees et les plus vulnerables en temps de crise, cest pourquoi leffort conjoint gouvernement-societe civile doit etre poursuivi par des actions coordonnees et appliquees pour soutenir les personnes atteintes de ces affections, leurs familles, mais aussi pour la comprehension approfondie de ces difficultes et laugmentation du degre dautonomie des personnes handicapees. 2021-04-02 14:18:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-03-10-08-16big_3.jpgViceprim-ministrul Dan Barna a primit-o pe Excelența Sa doamna Isabel Rauscher, ambasadoarea Republicii AustriaȘtiri din 01.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-vice-premier-ministre-dan-barna-a-accueilli-son-excellence-mme-isabel-rauscher-l-ambassadeur-de-la-republique-d-autriche-en-roumanie Les relations entre nos États sont une reussite. LAutriche se classe au deuxieme rang des pays investissant sur le marche roumain et je suis convaincu que nous pouvons encore trouver des secteurs où cette collaboration peut etre etendue au profit des deux parties. Nous recherchons activement des moyens dequilibrer la balance commerciale, lun dentre eux etant dencourager les contacts entre les entrepreneurs roumains et autrichiens, a declare Dan Barna Au cours de l`entretien ont egalement ete discutees les priorites du gouvernement roumain pour la periode suivante. À ce sujet une place importante est la preparation approfondie du Plan National de Relance et de Resilience, les efforts de consolidation de lEtat de droit et la realisation dinvestissements dans les infrastructures. 2021-04-01 19:18:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2021-04-01_at_18.58.13_(2).jpegEdiția a VIII-a a Programului Oficial de Internship al Guvernului Știri din 01.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/communique-de-presse-8e-edition-du-programme-officiel-de-stages-du-gouvernementLes premiers stagiaires de la 8e edition du Programme officiel de stages du Gouvernement ont commence leur activite aujourdhui. Pendant deux mois, respectivement en avril et mai, les etudiants selectionnes dans la premiere etape de ledition de cette annee du programme gouvernemental travailleront dans les structures de lappareil de travail de lExecutif. Dans la premiere etape de ledition 2021 du Programme officiel de stages, 10 places ont ete disponibles, mais huit etudiants qui etudient dans des universites en Roumanie et a letranger effectueront leur stage au Palais Victoria. La soumission des candidatures et la selection des participants a la premiere etape de ledition de cette annee du programme officiel ont commence en fevrier. Nous avons voulu offrir la possibilite aux etudiants les plus precieux et les plus determines de faire un stage au sein du Gouvernement de la Roumanie, malgre les difficultes de la pandemie. Jai ete personnellement implique dans le processus de selection, tres rigoureux et selon des normes elevees. Je leur souhaite plein succes et, comme je leur ai dit directement en les accueillant au Victoria Palace, ce stage devrait etre le debut dune belle carriere , a declare le Premier ministre Florin Cițu. Ledition de cette annee du Programme officiel de stages du gouvernement est organisee en raison de la situation de crise sanitaire et en tenant compte du respect des mesures de protection contre le COVID-19. Pour cette annee, 100 places sont attribuees, en quatre etapes, comme suit: 1 AVRIL - MAI: 10 places (8 places ont ete occupees) 2. JUIN - JUILLET: 30 places 3. AOÛT - SEPTEMBRE: 40 places 4. OCTOBRE - NOVEMBRE: 20 places Linscription a la selection des jeunes etudiants se fera a ladresse e-mail suivante: cabinet.pm@gov.ro La selection pour les trois etapes suivantes se fera selon le calendrier suivant: Étape II: JUIN-JUILLET * depot des candidatures: 15 avril - 10 mai * evaluation des candidatures: 11 mai - 14 mai * annonce des resultats: 18 mai Étape III: AOÛT - SEPTEMBRE * depot des candidatures: 7 juin - 30 juin * evaluation des candidatures: 1er juillet - 9 juillet * annonce des resultats: 15 juillet IV: OCTOBRE - NOVEMBRE * depot des candidatures: 2 août - 31 août * evaluation des candidatures: 1er septembre - 10 septembre * annonce des resultats: 15 septembre Conditions dinscription: * Curriculum vitae * Lettre dintention * Certificat de letablissement denseignement, qui devrait inclure, pour les etudiants, la moyenne generale de lannee precedente - integriste * Pour les diplomes du secondaire: copie du diplome / certificat de baccalaureat * Pour les etudiants de premiere annee: copie du diplome / certificat de baccalaureat * Pour les etudiants des annees: II, III et IV ou dernieres annees dans dautres domaines: la note moyenne de lannee precedente - integriste. * Pour les etudiants de premiere annee en master: copie du diplome / certificat de licence universitaire / faculte * Pour les etudiants en master de deuxieme annee ou de fin detudes dautres domaines: la moyenne de lannee de master precedente - integriste. Afin de decider dans le processus de selection des candidats au programme de stages 2021, seront soumis. Aussi dautres documents / certificats, diplomes, certificats attestant limplication dans divers projets, programmes, activites extra-didactiques / volontariat organises dans des projets, evenements, etc. 2021-04-01 19:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-01-07-05-49big_sigla_guvern.pngDiscursul premierului Florin Cîțu la evenimentul de marcare a Centenarului Institutului Național de Cercetare-Dezvoltare Medico-Militară „Cantacuzino”Știri din 01.04.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-discours-du-premier-ministre-florin-citu-lors-de-l-evenement-marquant-le-centenaire-de-l-institut-national-de-recherche-developpement-medico-militaire-quot-cantacuzino-quotLe discours du Premier ministre Florin Cițu lors de levenement marquant le centenaire de lInstitut national de recherche-developpement medico-militaire Cantacuzino Monsieur le President de la Roumanie, MM les Ministres, M. le Commandant en chef-directeur general, Mesdames et Messieurs, Aujourdhui, nous celebrons le centenaire de lInstitut Cantacuzino, une institution roumaine delite, qui sest imposee comme une marque a succes dans le monde de la recherche. Les decouvertes scientifiques internationales remarquables et la recherche inlassable des specialistes passionnes ont ete le pilier de lInstitut Cantacuzino pendant des periodes extremement difficiles. Et ici, je ne parle pas tant de la periode anterieure a 1989, mais aussi de ce qui sest passe ensuite. Lorsque le sous-financement, les frequents changements de direction lingerence politique ont amene cette institution de recherche de reference au bord de leffondrement. Cest une lecon quil ne faut pas oublier! Les efforts particuliers de ces dernieres annees ont sauve lInstitut Cantacuzino et permis de poursuivre les recherches et de relancer la fabrication de produits bio, la carte de visite qui la rendu renomme. Lan dernier, malgre les difficultes pandemiques, les specialistes de linstitut ont reussi a remettre en service les equipements, a verifier lensemble du flux technologique et a produire les premieres doses non commerciales de vaccin antigrippal trivalent. Ce sont de tres bonnnes premisses qu`a Cantacuzino on realisera a grande echelle un produit sûr et benefique pour les Roumains. Depuis le debut de la pandemie de COVID-19, lInstitut Cantacuzino a joue un role essentiel dans leffort conjoint de protection de la sante des citoyens. Il a ete et continue detre a lavant-garde de la lutte contre le nouveau coronavirus grace a des tests, mais aussi a des etudes precieuses sur la transmission de linfection COVID-19. Pour la premiere fois en Roumanie, le genome du virus a ete sequence. Mesdames et Messieurs, Je respecte lhistoire de lInstitut Cantacuzino et je crois en son avenir et a celui de la recherche roumaine. En tant que Premier ministre, je continuerai dappuyer avec conviction les projets et initiatives de linstitut. Mais au-dela de la fourniture des ressources necessaires, je pense que le soutien le plus important que le Gouvernement puisse apporter aux specialistes de Cantacuzino est de les laisser faire leur travail. Il ne faut pas les entraver et oublier la lecon du passe! Cantacuzino restera a la pointe de la lutte contre la pandemie, a la fois en termes de ce quil fait actuellement, mais aussi en termes de capacite et dexpertise dans le mecanisme europeen daugmentation de la capacite de production du vaccin COVID-19. Felicitations aux specialistes pour les realisations remarquables, pour la poursuite de la tradition de la recherche roumaine! Je souhaite beaucoup de succes a ceux qui, par leur travail, par leurs recherches, protegent la sante de la Roumanie! Joyeux anniversaire a lInstitut Cantacuzino et au plus grand nombre de projets reussis! 2021-04-01 12:36:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_8927.jpgBriefing de presă susținut de premierul Florin Cîțu, ministrul transporturilor și infrastructurii, Cătălin Drulă, și ministrul sănătății, Vlad Voiculescu, la finalul ședinței de guvern din 31 martieȘtiri din 31.03.2021https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-du-premier-ministre-florin-citu-du-ministre-des-transports-et-de-l-infrastructure-catalin-drula-et-du-ministre-de-la-sante-vlad-voiculescu-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernementale-du-31-marsFlorin Ciţu: Bonjour! La semaine derniere, lors de la reunion du gouvernement, nous avons approuve une serie de mesures et jai dit alors que ces mesures ont pour role de nous aider a surmonter cette periode difficile, a reduire la propagation du coronavirus. Je pense quil est important dexpliquer un peu - je vous lai dit alors, mais peut-etre que je nai pas ete tres clair - comment nous en sommes venus a ces mesures, quelle a ete la procedure que nous avons suivie. En fevrier, en janvier, je me souviens que je ne cessais de recevoir des questions posees par des journalistes ou des personnes que jai rencontrees, concernant la difference ou ce qui se passe en Roumanie par rapport a ce qui se passe en Europe; car en Europe, nous avons vu des mesures de plus en plus restrictives et la Roumanie se retrouvait avec des mesures assouplies. Et, a chaque fois, je vous ai dit que je regardais plusieurs indicateurs. Mais il y avait les indicateurs que nous regardons tous: le nombre de personnes qui sont confirmees, les cas confirmes chaque jour, mais je regardais aussi dautres indicateurs, je regardais le nombre de personnes qui arivent a lATI; je regardais le nombre de personnes appelant le 112 a propos du coronavirus; je regardais le nombre de morts que je voyais quotidiennement. Et jai dit depuis lors qua ce moment-la aucune mesure netait justifiee, la Roumanie a une bonne strategie. Malheureusement, depuis fin fevrier, le nombre de cas de COVID ou de personnes confirmees avec COVID-19 a commence a augmenter legerement, quotidiennement, le nombre des cas de personnes etant parvenues a lATI a commence a augmenter, le nombre a a commence a augmenter.les personnes decedees du coronavirus et le nombre dappels 112 lies au coronavirus a commence a augmenter. Compte tenu de tous ces indicateurs, nous avons decide de consulter les prefets de tous les departements, lAssociation des communes et des villes, lAssociation des conseils departementaux, afin de trouver des solutions pour la prochaine periode. Je voulais dabord parler a ces gens parce que ce sont les dirigeants locaux, ce sont les gens avec le taux de confiance le plus eleve, ce sont des gens en qui le monde a confiance. Et je leur ai dit des le premier moment, comme je leur ai dit et je le dis depuis un an: on ne veut pas fermer leconomie, on n`a pas voulu fermer leconomie, on veut trouver des solutions, des solutions a utiliser pour chaque localite en partie. Et nous avons imagine cette variante, ensemble, nous avons parle a ces personnes, pour avoir des solutions a mettre en œuvre, des mesures a faire apparaitre quand on a ateint un certain degre, un certain taux dincidence, par exemple, c`est une facon de calculer les choses. Mais nous voulions vraiment ne pas avoir de solution unitaire pour toute la Roumanie, mais faire appliquer les decisions sur chaque localite separement, car chaque localite a sa propre particularite. Cetait le premier objectif des pourparlers. Le deuxieme objectif des discussions etait de massurer quavec les cultes religieux, nous trouvons une solution pour celebrer Paques cette annee. Et vous savez tres bien que nous avons eu cette discussion et nous avons trouve une solution et cette annee, avec les mesures que nous allons mettre en œuvre, qui doivent etre respectees, nous pourrons celebrer la Paques catholique, et la Paques orthodoxe a leglise, meme la Paques juive. Donce, pour tout cela nous avons trouve des solutions. La troisieme reunion que jai eue, parce que, oui, nous examinons tous les donnees, mais je voulais avoir a la fois la reunion et la discussion honnete avec les specialistes. Et jai rencontre des epidemiologistes, des gens qui travaillent a lATI, jai eu une reunion au Ministere des Affaires Interieures, exactement sur la situation actuelle, je voulais comprendre exactement ce qui se passe, quelles sont les differences avec les autres vagues. Par exemple, nous en sommes maintenant a plus de 6.000 cas, en decembre, alors que la situation etait difficile, nous etions a 4.000 cas. Pourquoi en sommes-nous arrives a 1.400 cas si rapidement? Et jai decouvert des choses differentes de ce qui sest passe lannee derniere en Roumanie. Tout dabord - et cest le plus inquietant - les personnes qui arrivent a la section ATI se retrouvent dans une situation bien plus difficile et bien pire que lannee derniere. Le fait que nous puissions faire des tests a la maison, que nous ayons ces tests et que nous restions a la maison, est vrai, quand nous voyons que nous sommes testes positifs, beaucoup de gens ne prennent pas leurs medicaments, n`appellant pas le medecin de famille et puis ils finissent dans une situation bien pire a ATI. Cest une grande difference par rapport a ce que nous avions lannee derniere. Je vous le dis, nous devons beaucoup ecouter ce que les medecins nous disent, car la situation dans le systeme medical, la pression sur les specialistes du systeme medical est tres, tres elevee. Cela na pas de sens maintenant dentamer des discussions sur les raisons pour lesquelles nous navons que 1.400 lits en Roumanie, 1.500. Nous en aurons 1. 600. Jai demande 1.600, il y en aura 1.600. Cest un systeme de sante qui qui a ainsi ete construit depuis 30 ans et quon ne peut pas changer en deux ou trois mois, voire un an. Bien sûr, nous allouons des ressources supplementaires - et aujourdhui nous en avons de nouveau alloue et le ministre de la Sante vous expliquera où - mais on ne peut pas changer les choses du jour au lendemain. Cest pourquoi ces mesures etaient necessaires et nous avons demande des solutions aux specialistes voir ce que nous pouvons mettre en œuvre pour ralentir la propagation du virus, pendant un certain temps, pour nous permettre daccelerer la campagne de vaccination. Parce que nous devons tous savoir que le seul moyen de sortir de la pandemie est la vaccination. Aucune autre mesure ne nous aide a eliminer la pandemie. Nous en sommes conscients. Tout ce que nous faisons, cest ralentir la propagation de la maladie afin que nous puissions nous faire vacciner. Apres la vaccination, nous pourrons nous debarrasser de la pandemie. Et il y a eu beaucoup de discussions, cest vrai. Les specialistes ont propose des mesures beaucoup plus strictes. Jai propose une variante et jai dit alors, je le dis maintenant: nous avons pris cette decision parce que nous devons prendre en compte le fait que la Roumanie et les citoyens roumains sont dans cette situation difficile depuis un an et je comprends que nous avons cette reticence a legard de nouvelles mesures qui, selon nous, vont a lencontre de nos libertes. Mais il y a des mesures qui nous aident - nous aident a court terme, maintenant, ce mois-ci, le mois prochain - a pouvoir accelerer la campagne de vaccination. Apres cela, vous verrez que les choses vont changer. Je voulais que vous sachiez tout cela car ce ne fut pas une decision facile. Et, bien sûr, nous pouvons parler de la decision. Et a Bucarest, jusqua present, nous ne parlons beaucoup que dun jour où ces mesures ont ete appliquees - seulement dimanche. Cette semaine, nous sommes sous le taux dincidence de 7,5, donc ce nest que le week-end que ces mesures seront a nouveau appliquees; ells ne sappliquent pas pendant la semaine. En meme temps, je tiens a vous rappeler que les regles de lannee derniere sont toujours en place, par lesquelles nous pouvons modifier lhoraire de travail, afin que les gens puissent se rendre au travail a des moments differents - cetait une mesure que nous avons approuvee lannee derniere. pour ne pas encombrer les transports publics; le teletravail est en vigueur pour les secteurs prive et public. Lannee derniere, jainous avons travaille tres longtemps au Ministere des Finances avec 30% du personnel et nous avons tres bien travaille. Tous les fonctionnaires et tous les ministres devraient utiliser le teletravail pour les ministeres et, si possible, dans le secteur prive, nous devrions utiliser le teletravail pendant cette periode. Toutes ces mesures sont en vigueur. Je le repete, cest une decision que nous avons prise compte tenu de tous ces elements et du fait que ce que nous avions jusqua present na pas arrete la propagation du coronavirus. Aujourdhui, la Roumanie compte plus de 6.000 cas par jour; en decembre, nous en eu 4.000 cas. Il etait clair que nous devions agir, nous devions proposer des mesures supplementaires. Et nous avons propose des mesures supplementaires qui, encore aujourdhui, sont les plus detendues de lUnion europeenne. Pas parmi les plus detendus; sont les plus detendus dEurope! La Roumanie conserve encore les mesures les plus assouplies de lUnion europeenne, aujourdhui, si nous les prenons dans leur ensemble. En plus de ces mesures et regles, nous avons egalement mis au point des mesures qui soutiennent lenvironnement economique. Je suis le plus conscient et cest pourquoi j`ai soutenu lannee derniere, et je le fais toujours, que je ne veux pas fermer leconomie. Oui, nous avons besoin de personnes en bonne sante pour avoir une economie forte, mais nous avons besoin dune economie forte pour avoir des gens en bonne sante. Les choses vont donc de pair. Et nous avons propose ces mesures par lesquelles nous avons etendu une serie dinstallations facilites en 2021 pour le secteur HoReCa, mais aussi pour les autres secteurs de leconomie, des mesures qui ont fonctionne lannee derniere et qui fonctionneront egalement cette annee. Je tiens a vous dire que les chiffres preliminaires de mars montrent clairement une augmentation des recettes budgetaires de plus de 10% et un deficit budgetaire plus faible que lan dernier, au cours du meme mois. Leconomie fonctionne, les gens font leur travail, les mesures que nous avons prises fonctionnent. Il faut juste avoir un peu de patience en mars et avril. Si nous suivons les mesures dans ces deux mois et que nous allons accelerer la campagne de vaccination, vous verrez que, comme cetait le cas lannee derniere et malgre toutes les critiques, nous avons dit que nous aurons une economie qui va se redresser et qui sest retablie, nous avions la croissance economique la plus elevee, nous aurons aussi des emplois et nous aurons des ressources pour pouvoir payer tous les besoins que nous aurons cette annee. C`est ici que jai voulu venir expliquer un peu ces mesures, je pense quelles netaient pas tres bien expliquees, je prendrai une question de chaque journaliste. Merci. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, trois jours de suite, des milliers de personnes dans les rues ont conteste ces mesures. Comment voyez-vous les critiques qui vous ont ete adressees? Florin Cițu: Vous savez tres bien que je suis un liberal convaincu et que le droit de protester, davoir une opinion differente de la mienne, est un droit de tous les citoyens roumains. Je ne demande quune chose aux citoyens roumains: que nous tous respectons la loi! On peut protester, on peut avoir des opinions contre moi, contre ce que je fais, mais on doit respecter la loi, cest tout! Sinon, les manifestations ou manifestations publiques font partie dune democratie forte, dune democratie consolidee. Journaliste: Je voudrais vous demander, parce que vous parliez de mesures qui devraient etre appliquees, au moins ce mois-ci, il y a la possibilite ou il y a des discussions sur le changement, par exemple, de lheure de fermeture des magasins pendant le week-end ou dans les zones avec plus de 7,5 pour mille chaque jour, et je veux dire cette heure de trafic, apres 20h00? Florin Cițu: Pas pour le moment. À ce stade, nous voulons voir les resultats de ces mesures que nous avons prises. Nous vous avons presente la situation, nous avons atteint plus de 100 deces lies aux coronavirus chaque jour. La situation dans les ATI est compliquee, nous avons atteint le nombre de plus de 1.400 personnes dans les ATI, le plus grand nombre depuis le debut de la pandemie a ce jour. Je regarde a nouveau les chiffres, plus de 6.000 personnes par jour. Il est difficile de parler de relaxation maintenant, mais la seule facon de se detendre est de parler dune campagne de vaccination reussie. Bien sûr, nous examinons tous ce que nous allons faire cet ete. Jai egalement eu, et jai ete le premier a le dire, apres la rencontre avec les organisateurs des evenements, par exemple, lorsque nous avons discute du PNRR, jai eu une discussion et je leur ai dit: oui, jaccepte de trouver des solutions - il y a trois semaines - je conviens de trouver des solutions cet ete, un jour, quand on aura fait vacciner un certain nombre de personnes, pour pouvoir rouvrir, nous voulons tous rouvrir leconomie. Je suis le premier a vouloir rouvrir leconomie. Nous ne parlons pas seulement de tels evenements, nous parlons de l'ensemble de l'economie. Mais pour cela, nous avons besoin dune campagne de vaccination reussie. Nous devons aller nous faire vacciner, nous avons les doses de vaccin, nous avons tout ce dont nous avons besoin. Nous aurons bientot 100. 000 personnes qui pourront etre vaccinees par jour, nous avons depasse le seuil de deux millions de personnes vaccinees, il y a deja trois millions de doses vaccinees, nous allons accelerer. Donc, tout ce que nous faisons est davoir une campagne de vaccination reussie. Il est important que tout le monde se fasse vacciner, cest la seule facon darreter la pandemie. La pandemie n'est pas arretee par les protestations ou par les mesures que nous prenons; elle est arretee par la vaccination. Journaliste: Et pouvez-vous nous donner un exemple reussi, monsieur le Premier ministre, un modele a travers votre comportement reel, des membres du cabinet? Je fais reference au comportement qui est apparu hier soir dans lespace public a travers quelques photos: la ministre du Travail, Mme Turcan, qui a ete vue, photographiee sans masque; elle affirme que, sur la base de tests antigeniques, elle a pu reter a lexterieur sans masque. Nous aimerions tous avoir ce droit, etant donne que beaucoup d'entre nous ont ete vaccines. Comment repondez-vous a lopinion publique indignee a ce sujet, car il y a de plus en plus de membres du cabinet et meme je vois dans la salle M. Vlad Voiculescu, le ministre de la Sante, qui a lui aussi ete surpris sans masque. Un tel comportement vous semble-t-il normal, si vous continuez a dire que nous devons tous le respecter? Pourquoi le double standard des autorites? Florin Cițu: Il ny a pas de double standard. Jai demande a tout le monde, ainsi qua mes deux collegues, de payer une amende; j`ai appele Mme Raluca Turcan ce matin, je lui ai dit de se presenter, de payer lamende. Tous ceux qui enfreignent la loi devront payer les rigueurs de la loi. Journaliste: Avez-vous dit cela aussi a M. Vlad Voiculescu, present ici? Florin Cițu: Il ny a pas, il y a une tolerance zero a legard des membres de mon cabinet, mais tous les Roumains doivent respecter la legislation. Journaliste: Mais les tests antigeniques pourraient-ils etre utilises a dautres occasions? Florin Cițu: Une question aujourdhui, merci. Journaliste: La Roumanie est au milieu dun enorme scandale, avec des accusations dantisemitisme, provoque par un message envoye a Mme Maia Morgenstern. Le suspect, dans cette affaire, a ete arrete pendant deux jours et les autorites nont pas elucide cette affaire. Nous ne connaissons meme pas lappartenance ethnique du monsieur, nous ne savons pas sil est issu dune organisation extremiste. Allez-vous demander des eclaircissements sur cette affaire en public? Florin Cițu: Il faut savoir que jai immediatement notifie la situation au Ministere des Affaires Interieures, jai ete informe lorsque les personnes respectives ont ete arretees, cest une enquete en cours. Bien sûr, le Ministere des Affaires Interieures communiquera publiquement lorsquil aura toutes les donnees ... Journaliste: Dans combien de temps? Florin Cițu: Tres vite, je sais deja, jai vu qui sont les gens, mais laissez le MAI communiquer. Journaliste: Pouvez-vous nous donner un profil de ce monsieur ou de cette dame qui a menace Mme Maia Morgenstern et le Theatre juif dÉtat? Florin Cițu: Donc, c`est le Ministere des Affaires Interieures qui vous communiquera tous les details. Journaliste: Vous avez dit que pour ouvrir completement leconomie, il faut une campagne de vaccination reussie; envisagez-vous la possibilite, par exemple, de la reduction du desir de se faire vacciner, dencourager les gens a le faire en leur accordant des jours de conge, par exemple? Florin Cițu: Vous devez savoir que nous prenons tout en compte. Je ne sais pas si cest la mesure, mais si cela aide les gens a quitter le bureau et a se faire vacciner ce jour-la et quils ne veulent pas perdre une journee de travail, nous y pensons egalement. Mais je pense que nous devrions dabord y penser. Pensons que cette campagne de vaccination ou de vaccins nous aide, aide nos proches, aide nos familles et, si nous voulons retrouver une vie normale, cest a nous, cest a nous de nous faire vacciner. Bien sûr, le gouvernement peut inventer toutes sortes de facilites, mais cela ne devrait pas etre le cas. Nous devrions tout dabord nous interesser au retour a une vie normale. Journaliste: Mais est-ce une variante de la discussion, qui a ete mise sur la table ou non? Florin Ciţu: Non. Journaliste: Et si oui, quelles autres options? Florin Ciţu: Non. Pas en ce moment. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, lors de la manifestation qui a eu lieu lundi Place Victoria, jai vu la journaliste DIGI Ioana Ciurlea agressee, harcelee, sous le regard impassible des gendarmes. La journaliste a demande laide aux gendarmes, qui nont rien fait pour laider. Les autorites ont declare plus tard que lagresseur, qui avait harcele verbalement la journaliste, avait recu deux amendes. Cependant, nous navons vu aucune position officielle sur la maniere dont les gendarmes ont agi, ce qui devrait assurer la securite de tous les participants a une manifestation, y compris la presse. Je voudrais vous demander comment voyez-vous cet incident et si vous en avez parle a M. Bode, si des mesures seront prises, quel type d'action? Cela creera probablement de dangereux precedents. Merci. Florin Ciţu: Je suis daccord avec vous ici et jen ai parle avec M. Bode et jai dit ce que je dis depuis tres longtemps, personne nest au-dessus des lois. Je comprends le droit davoir une opinion differente, mais conformement a la loi et les autorites aussi sont la pour appliquer la loi chaque fois et je continuerai a soutenir cela. Et ici, je voudrais faire un commentaire, parce que je fais egalement reference a cet incident et a plusieurs elements de ces manifestations. La chose la plus toxique que jai vue dans cette periode est le populisme des politiciens; des politiciens, malheureusement, en fait, de tous les partis. Ce n'est pas le moment de chercher le capital electoral aujourd'hui. Nous traversons une situation difficile et ces messages populistes, qui incitent souvent a la haine et a la violence, nont plus de sens aujourdhui. Alors les politiciens, nous avons une campagne en 2024, ils peuvent attendre jusque-la. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, vous avez dit plus tot que les manifestations sont bonnes tant quelles se deroulent conformement a la loi et que la loi nest pas violee. Comment pouvez-vous dire aux personnes qui restent dans la maison apres 22h00 que ces manifestations sont conformes a la loi, quand on voit que la nuit derniere, il y avait plus de 1.500 personnes qui etaient devant Cotroceni ou Place Victoria? Que leur arrive-t-il? Comment la gendarmerie est-elle intervenue, par exemple? Florin Ciţu: Avec des amendes. Et, cest vrai, apres tout, quiconque reste dans la rue apres 22h00 doit etre identifie et il faut voir sil a une raison detre dans la rue a ce moment-la. La loi est la meme pour tous les Roumains. Il est vrai que la grande majorite des Roumains respectent ces restrictions, ils comprennent la situation difficile que traverse la Roumanie. Il y a une minorite, ce que je comprends, apres tout, cest une periode difficile que traverse la Roumanie, et pas seulement la Roumanie, que traverse leconomie mondiale. Mais nous ne pouvons a aucun moment nous permettre de desobeir a la loi. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, lAvocat du Peuple a porte plainte et dit que les decisions du CNSU nont pas ete publiees au Journal officiel en debut dannee, certaines dentre elles, les arretes 12, 13 et 14, nont meme pas ete publiees le sur le site Web du Gouvernement ou sur le site Web stirioficiel.ro. Dites-nous pourquoi cela ne se produit plus, etant donne quils sont la base ... Florin Ciţu: Pourquoi cela nest-il pas arrive? Cest une seule decision du CNSU qui a ete approuvee. Je suis surpris par cette opinion de lAvocat du peuple. Peut-etre que ce que mes collegues du Parlement veulent faire maintenant est justifie, si lAvocat du peuple a une telle opinion. Il est temps de recommencer la-bas. Mais les decisions du CNSU sont portees et toutes ont ete presentees au public et ont ete communiquees au public. Et cest le role de la decision du CNSU. Comme vous le savez, jen suis sûr et, comme les citoyens roumains le savent, par l`Arrete du gouvernement approuvant les mesures relatives au COVID, elles sont ensuite publiees au Journal officiel. Cetait facile a verifier. Je repondrai officiellement a l`Avocat du people.. Mais cela metonne, a ce niveau, quune telle demande vienne. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, que se passe-t-il avec ce projet de loi qui etait cense suspendre lactivite des operateurs economiques, des bars, des restaurants, qui ne respectent pas les regles? Était-ce en premiere lecture? Florin Ciţu: Cetait en premiere lecture. Il sera approuve lors de la prochaine reunion du gouvernement et sera soumis au Parlement dans le cadre dune procedure durgence. Journaliste: Si vous me le permettez, cest une derniere question, Monsieur le Premier ministre. M. Iohannis vient de promulguer aujourdhui la loi qui libere les evasionistes de prison. Je sais que le PNL a vote contre. Ne vous semble-t-il pas quil existe une loi similaire avec l`Ordonnance du Gouvernement no.13, qui sauve de prison certaines personnes qui enfreignent la loi? Florin Ciţu: Merci, madame. Merci beaucoup! Jai dit une question pour chacun; il ne serait pas honnete avec vos collegues. /.../ Cătălin Drulă: Merci! Je commencerai ce point de presse par de bonnes nouvelles dans le domaine routier, pour aujourdhui, apres quoi je continuerai avec quelques explications liees a la situation chez Metrorex, car jai vu toutes sortes dinterpretations dans lespace public. Commencons par la bonne nouvelle: lors de la reunion du gouvernement daujourdhui, nous avons adopte les dernieres expropriations necessaires pour la route de liaison entre la Douane Giurgiu s et la DN 5. Il sagit de ce projet routier de 6 km, une route express, sans intersections a niveau, une route avec des separateurs au milieu, une route moderne, qui part de la sortie de la Douane Giurgiu - ou de lentree du pays, selon le mode de regarder - et contourne completement la ville de Giurgiu. Un projet qui a un delai promis par les constructeurs a la fin de cette annee. Nous continuons ensuite avec lautoroute A 13, où il y a deux bonnes nouvelles. La premiere est que nous avons finalement sorti du tiroir le projet Secteur Brașov - Făgăraș de cette autoroute, où il etait pendant ... Je ne sais pas, 5-10 ans? Cest un secteur qui a ete initialement pris dans l`Autoroute Transylvanie, dans ce contrat avec Bechtel en 2004, et qui etait reste en quelque sorte dans les airs. Aujourdhui, nous avons lance lappel doffres pour terminer letude de faisabilite et le projet technique. Il a un financement europeen, il se trouve sur le corridor europeen et nous avancons avec cette autoroute. Et de Făgăraș a Sibiu, et il y a une bonne nouvelle: letude de faisabilite est prete - elle a pris beaucoup trop de temps, cest vrai, mais ici, apres cinq ans, elle est enfin terminee. Le mois prochain, en avril, sera emis laccord environnemental et nous soumettrons une offre pour la conception et lexecution - donc cette fois ce sera un appel doffres pour la construction de la route egalement de ce secteur. Il s`agit donc de lautoroute Sibiu - Brașov, lautoroute Est-Ouest dans le sud de la Transylvanie. Une autre bonne nouvelle est liee a la route express Bucarest - Targoviste, où nous avons lance lappel doffres pour la documentation technique de ce projet. Ici, jai dit des le debut du mandat que la solution nest pas de doubler la route existante, qui traverse 53% de la longueur a travers les localites, mais de faire une route moderne, une route qui part du peripherique Bucarest A0 Nord - qui est aussi, a son tour, dans la vente aux encheres - avec un nœud et qui va a Targoviste. Donc, pour etre clair pour tout le monde: une oute express est presque comme une autoroute; il y a une difference de 4 m entre la largeur de la plate-forme, mais sinon ... Elle a des separateurs au milieu, deux voies dans chaque direction, une surface d`urgence en asphalte de 1,5 m a lexterieur des deux voies et des nœuds inegaux; et est en dehors des localites. Et la derniere bonne nouvelle, mais qui, je pense, est peut-etre la plus importante pour toute la Roumanie, je pense: sur Lugoj - Deva, sur le lot 2, dans cette zone avec les tunnels a ours, nous sommes dans un blocus depuis environ quatre ans. Aujourdhui, un accord a finalement ete conclu sur ce terrain avec lancien constructeur. Ce fut une resiliation abusive en 2017; le constructeur a gagne lannee derniere. Une decision est venue qui est tombee comme une hache sur ce projet, de payer 270 millions a ce constructeur, de reclasser, et pratiquement la les choses ont ete bloquees. Les gens demandent, parce que cest le seul secteur manquant sur lautoroute A1 entre Sibiu et Arad-Nădlac, et demandent ce qui se passe la-bas, car nous avons une zone manquante de 9 km dautoroute et on doit contourner la route nationale adjacente. Eh bien, enfin, un accord a ete conclu avec ce constructeur et loffre peut etre deverrouillee, qui est deja lancee, des clarifications y sont soumises et des offres seront soumises bientot, nous aurons donc un constructeur pour construire ces tunnels et enfin nous avons l`autoroute continue de Sibiu a Bruxelles, si vous voulez. Parce que le reseau europeen est deja connecte et quil ne manque que 9 km, et le reste nest que lautoroute, a partir de la frontiere. Bien! Maintenant, a propos de la situation avec Metrorex. Il y a eu des commentaires publics au cours des dernieres 24 heures qui ressemblent un peu a Radio Erevan. Il y a une fausse nouvelle du syndicat selon laquelle le mouchoir a ete mis sur le tambour - cest-a-dire que, Dieu nous en preserve, personne nen aura rien a patir, les salaires restent tels quils sont, le personnel reste tel quil est, tout est bien et beau. Ce nest rien de plus eloigne de la verite, cest completement faux et je vous dis que les actions criminelles, celles qui ont ete soumises a DNA et DIICOT, continuent leurs cours. Nous ne negocions pas la loi et, dans ce contexte, nous avons travaille lautre jour et je remercie mes collegues des autres ministeres, du Ministere des Affaires Interieures, la police a identifie 350 des participants qui ont participe au blocus du metro, les prochaines etapes seront mises en place concernant ces personnes par les organes denquete, et en ce qui nous concerne, au Ministere des Transports et a la societe Metrorex, il ny a aucune intention de prendre du recul. Personne nechappe a la responsabilite. La loi, comme je lai dit, nest pas negociable et toutes les actions vont de lavant. Aujourdhui, Metrorex deposera une action devant le Tribunal de Bucarest, pour dedommager Metrorex par le syndicat pour les dommages de plus de 2,8 millions de lei causes ce jour-la où le metro n`a pas pu fonctionner. Pour etre tres clair, laction de compensation est dirigee contre le Syndicat USLM, en clair, nous demanderons largent a Rădoi et au syndicat quil dirige. Ils ont eux-memes signe dans un rapport que laction de vendredi etait une cessation volontaire du travail. Jai demande au tribunal de conclure quil sagissait dune forme de greve illegale et quune action en recouvrement etait prevue par la loi pour ces dommages. De plus, tous les autres moyens de poursuivre les coupables, mais pas tous, mais pas tous sont de notre competence, le Ministere ou Metrorex, vont de l`avant, comme je le disais. Au sein de Metrorex, lie aux salaires et au personnel, car M. Rădoi est sorti et a fait grand cas que rien ne change, le personnel reste le meme, les salaires restent les memes, cest mathematiquement impossible et du point de vue comptable impossible, car le budget prevu et les revenus de Metrorex ne couvrent pas le paiement des salaires, les revenus salariaux au niveau actuel des employes actuels. Il ny a donc que des options mathematiques simples: soit une renegociation est acceptee par les employes, par le syndicat et, eventuellement, cette augmentation de 18% par rapport a lannee derniere naura pas lieu, ou se produira dans le futur, par etapes, soit il y aura des licenciements, ou il y a la troisieme option, qui est de mon point de vue la moins heureuse, mais sil ny a pas de sagesse, elle y arrivera, a savoir linsolvabilite. Et une entreprise insolvable a une grande liberte de faire des licenciements et des reductions de salaire. Ces licenciements ou reductions salariales ne sont pas une fin en soi, il sagit simplement de la sante economique dune entreprise qui na pas les revenus necessaires pour couvrir ces salaires. Et a la suite dune augmentation de salaire irresponsable, non basee sur les donnees economiques de lannee derniere, a partir de septembre, de 18%, ces salaires ou cette masse salariale ont augmente de 200 millions de lei, de sorte que la situation ne fait que saggraver. En ce qui concerne les espaces commerciaux, car en fait, il semble que cest la que le soi-disant conflit du travail a commence, a partir des notifications qui ont ete envoyees jeudi pour la liberation de ces espaces, qui sont dans le domaine public sans documents, il y a une convocation qui expire le 2 avril, apres quoi nous allons de lavant avec les voies legales, avec levacuation, avec la demolition des espaces qui nont pas de formes, ou les autres mesures prevues par la loi. Donc, sur tous les fronts, quil sagisse despace commercial ou de donnees economiques de lentreprise, cest de cela quil sagit, avoir des revenus et des depenses dans des proportions equilibrees, une entreprise ne peut pas avoir de perte, que par exception et temporairement, et concernant les responsables qui ont participe a cette action illegale et bloque le metro de Bucarest pendant une journee, tout cela avance. Cest aussi ma conviction, on ne recule pas, ni nous au Ministere, ni la direction de Metrorex. Sil y a des questions. Journaliste: Monsieur le ministre, vous dites quaucun accord na ete trouve, cependant, un rapport est apparu dans lespace public dans lequel le syndicat a convenu avec Metrorex que ceux qui protestaient ne devraient pas etre sanctionnes, quil ne devrait pas y avoir de licenciements, et concernant les salaires ils disent quils sont toujours en discussion. Cest la negociation qui a eu lieu entre les deux parties. Cătălin Drulă: Non. Cest ce que dit Rădoi qu`il y a dans ce rapport. Si vous regardez, vous verrez quils ont mis les sujets de discussion proposes par eux comme des conclusions Journaliste: Cest le tampon de Metrorex la-bas. Cătălin Drulă: Oui, cest le tampon Metrorex, mais si vous lisez ... Me permettez-vous de vous repondre? Journaliste: Oui. Cătălin Drulă: Si vous lisez attentivement ce document, vous verrez que les sujets proposes a la discussion par le syndicat sont presentes comme des conclusions signees, mais il est dit ici: ce sont les sujets a lordre du jour de la discussion. Bien. Maintenant, en ce qui concerne les mesures disciplinaires, qui sont strictement disciplinaires, oui, donc les enquetes internes, pas toutes les autres, penales, les demandes dindemnisation et ainsi de suite, ce fut une vieille nouvelle, de vendredi, ce fut dans laccord a la Prefecture, afin qu`une semaine, jusquau 5 avril, soient suspendu toute enquete disciplinaire interne, mais depuis lundi ces mesures disciplinaires ont ete appliquees. Cest pourquoi la police a identifie les participants a ces mesures. Cest donc strictement le cas. Toutes les autres actions, laction penale, car il y a beaucoup dactes criminels, laction en compensation, avancent, meme aujourdhui, et depuis lundi la partie disciplinaire avance. Concernant les licenciements, la seule chose qui est dite la-bas, cest quils ne sont pas encore faits, car ce nest pas possible, en fait, il y a une convention collective de travail en vigueur, oui, on ne petut pas aller dans une entreprise, que ce soit d`État ou privee, et le landemain licencier certaines personnes, sans base de restructuration. En ce moment, il existe un contrat collectif de travail, malheureusement signe en septembre de lannee derniere, enregistre aupres de lInspectorat territorial du travail, mais toutes les actions sont menees de toutes les manieres possibles pour amener lentreprise, la direction de lentreprise ne reste pas les bras croises, pour apporter lentreprise dans une zone de sante economique. Cela signifie: la resiliation potentielle de cette convention collective, cela signifie des negociations, comme nous lavons fait, cest-a-dire que nous disons aux gens que 18% ne sont pas supportables, allons revenir a la situation precedente, en août de lannee derniere, alors que les salaires etaient deja ok, et sauvons cette entreprise; ou, sinon, ils se retrouvent en insolvabilite, quelque part en ete, ils nauront plus dargent, et en insolvabilite, avec ladministrateur judiciaire, il existe de nombreuses facons de se restructurer. Journaliste: Les syndicalistes affirment egalement que des embauches ont ete effectuees lannee derniere pour mettre en service lautoroute 5, pour assurer la securite ferroviaire, et ces licenciements ne sont plus justifies aujourdhui. Quelle est vote position? Nous parlons de personnes embauchees ... Cătălin Drulă: Je vous lai dit, et ici je souligne encore une fois, concernant toutes les questions et toutes mes interventions: je crois en la delegation, tout dabord cest lattribut de la direction de Metrorex, mais je ne crains pas la responsabilite. Je regarde les calculs mathematiques, je pense que la solution la plus raisonnable est de renoncer a cette augmentation de 18% en septembre, avec l'accord des parties - que c'est ce que prevoient les conventions collectives de travail et la loi actuellement en vigueur en Roumanie, prevoit laccord de lautre partie. Sil ny a pas daccord entre les parties, il ny a pas de probleme, une entreprise avec une perte de 500 millions de lei entre en faillite. Les licenciements sont obtenus lorsquil ny a pas dautres moyens, mais cest une analyse que lentreprise fera en detail. Il y a une presomption et des indications que cet organigramme de Metrorex est actuellement tres, tres rempli de nombreuses fonctions, de je ne sais pas combien de fonctions de peintre, traducteur, psychologue, etc. En fait, ces informations ont egalement circule en l`espace public. Le personnel qui travaille reellement - je ne sais pas, ceux que nous voyons le plus a lavant, ceux qui entretiennent la zone de securite, les mecaniciens des trains, etc. - ne sont quune petite partie des 5.500 employes. Toutes ces options sont donc sur la table. Lobjectif est doffrir un bon service aux habitants de Bucarest et davoir une entreprise rentable, sans pertes. Journaliste: Encore une precision, sil vous plait. Le ministre des Affaires Interieures a declare que vous disposiez de ces informations sur la manifestation depuis jeudi soir. Jeudi soir, avez-vous essaye de contacter les dirigeants syndicaux, les empecher de ...? Cătălin Drulă: Le directeur general de lentreprise etait toute la nuit de jeudi a vendredi au siege, toute la nuit, donc lhomme na pas dormi cette nuit-la et a attendu que les manifestants viennent au dialogue, mais ils ont refuse, ils ont refuse a plusieurs reprises. En fait, cette periode de sept jours, qui a ete signee a la Mairie /.../, oui, ce moratoire expire le 5 avril. Tout est dans lesprit dun appel a la sagesse. Et, en fait, lappel pour le moment ne peut pas aller au syndicat, a la direction du syndicat et a M. Rădoi, parce que ce qui se passe la-bas est tres clair, lappel sadresse aux employes de Metrorex. Et la - apres les informations dont je dispose, car nous parlons egalement aux employes normaux de Metrorex - il y a cet accord. Les gens se rendent compte que cette augmentation de 18%, qui a le comble /.../, etait economiquement injustifiee, quelle ne pouvait pas etre maintenue. Les gens ont peur pour leur travail et les gens ont honte, les gens ont dit ca, quils ont honte de ce qui sest passe vendredi - des gens qui nont pas participe, qui sont venus travailler normalement, cest ce que je veux dire. Journaliste: Monsieur le ministre, si jeudi soir vous navez pas reussi a debloquer les pourparlers avec les syndicalistes, pourquoi netes-vous pas sorti en public pour dire cela, de sorte que vendredi matin les habitants de Bucarest naillent pas prendre le metro et se retrouver devant des portes fermees? Netait-il pas naturel de communiquer publiquement que vous avez ce conflit avec le syndicat, ce malentendu? Cătălin Drulă: Madame, je ne sais pas doù vous avez obtenu linformation, ils se sont installes sur les rails a 11h30, apres la coupure de courant, et ils ont bloque des tunnels. Le directeur de Metrorex a tente de resoudre la situation, cest-a-dire de parler a ces manifestants, dans les cinq heures jusqua ce que le metro demarre, et a 5h00 ou tot le matin, ils ont annonce que le metro ne fonctionnait pas, car il etait occupe, illegalement. Il y a peut-etre des collegues qui veulent poser des questions. Je suis desole, jai repondu a cinq questions. Journaliste: Monsieur le ministre, veuillez nous expliquer, cependant, quadviendra-t-il de ces espaces commerciaux et quand debutera leur evacuation? ătălin Drulă: Je vous lai dit, la loi sapplique, cest une assignation, qui expire le 2 avril, pour leur liberation. Loi sera appliquee. Cest un domaine public occupe sans droit, sur lequel le loyer est facture sans droit par la firme syndicale, et l`espace sera libere. Ou, la où cest possible et cest le cas - lentree en legalite, cest-a-dire dans une relation contractuelle avec lÉtat. Le domaine public est - pour ceux qui nous suivent - tout comme le trottoir, cest-a-dire appartient a lÉtat, ne peut etre aliene et ne peut etre occupe sans droit. Il y a eu un accord d`association vieux de 20 ans entre Metrorex et lentreprise du syndicat, qui a expire en 2018. Ces espaces publics sont donc occupes sans droit depuis trois ans. Nous appliquons la loi, cest ce qui se passe. Journaliste: Cela signifie qua partir du 3 avril, vous avez le droit de commencer levacuation. Cătălin Drulă: Oui, nous prendrons toutes les mesures legales. Maintenant, ne me demandez pas detre un expert complet en la matiere, car il sagit ici dune partie de lhuissier, de la maniere dont cette notification a ete envoyee, et dune partie de la police locale et de la gendarmerie, etc. Mais vous verrez ces mesures lorsquelles seront prises. Pour ce qui nous concerne, cest-a-dire moi, le Premier ministre, le ministre des Affaires Interieures, cest-a-dire la decision ferme de ne pas negocier la loi, les choses sont claires, cela ne fait aucun doute. Journaliste: Vous avez parle de Sibiu, de Bruxelles, de ces kilometres. Dites-moi combien de temps nous pourrions aller de Sibiu a Bruxelles et quand cela se produira-t-il? Cătălin Drulă: Cest le probleme, car de Sibiu a Bruxelles, seuls ces 9 kilometres dautoroute manquent, la vente aux encheres sera debloquee. Je ne me souviens pas du temps dexecution de cette vente aux encheres, lancee il y a un an et suspendue sur le SEAP, mais je serai, comme dhabitude, honnete, realiste: etant deux tunnels au milieu, pas plus de quatre ans ne seront prets. Mais limportant est detre construits dans quatre ans, pas dans dix. Journaliste: Une clarification. Qui va soccuper de la liberation de ces espaces illegalement occupes en ce moment, la gendarmerie, la police? Qui mettra ...? Cătălin Drulă: Ceux qui y ont droit /.../. Il y a aussi une gestion de Metrorex, lorsque lespace public est occupe, il intervient apres une certaine procedure. Par exemple, sil sagit dun domaine public de surface, lADP intervient, sous la protection des gendarmes, ce nest pas la premiere fois que cela se produit a Bucarest. Mais cest au-dela de mon domaine. Si possible, encore deux questions, sil vous plait, car attend le ministre de la Sante et il veut vous dire des choses tres interessantes, je vous le promets. Journaliste: Dans un document obtenu par DIGI 24, il apparait que les Roumains de STRACO demandent des compensations de 461 millions de lei pour le contrat resilie sur le lot de la Transylvanie, nous parlons de Cheţani - Campia Turzii, si je ne me trompe pas. Connaissez-vous cette compensation que l`on demande pour le contrat ...? Cătălin Drulă: Il sagit de ce lot dautoroute qui, apres 5 ans, est a 40% de construction. Il etait cense etre termine dans 12 mois, au cours des 6 derniers mois, 1% a ete realise. Cest une entreprise au bord de la faillite, en insolvabilite depuis 4-5 ans, qui ne peut plus supporter ce contrat. Dinnombrables tentatives ont ete faites, cest tout. Je pense avoir recu cette question 20 fois au cours des derniers mois: quand resiliez-vous ce contrat? Des tentatives ont ete faites pour le sauver, precisement dans lidee quil ny a pas de bonheur pour une entreprise soit en faillite, de faire faillite ou pour dautres de subir des pertes. Mais, en fait, il ny a pas de capacite financiere, il ny a pas de solvabilite financiere, il ny a pas de credit, car cest ainsi que fonctionne la construction pour cette entreprise. Étant cette situation difficile, nous avons resilie ce contrat et le remettons aux encheres. Le reste, je ne veux pas faire de commentaires sur les litiges et ainsi de suite. Mais je peux vous dire que je suis tres, tres confiant que lÉtat, meme dans ces differends, a presque totalement raison. Au moment où l`on n`est pas completement sorti du contrat ... Au lieu de 12 mois, il y a cinq ans, pendant lesquels tout le monde vous a tendu la main. Et ici, je veux dire aussi danciens ministres, danciens dirigeants. Eh bien, cest une chose normale dessayer de sauvegarder un contact, plutot que de frapper le mur avec. Ce mot sapplique un peu ici: celui que vous ne laissez pas mourir ne vous laisse pas vivre. Cest un peu triste, mais cest tout. Journaliste: Toutes leurs notifications ont ete acceptees par le tribunal de Bucarest. Cătălin Drulă: Non, il y a une ordonnance presidentielle qui a suspendu temporairement cette resiliation. On est en appel et je suis convaincu que nous clarifierons les choses la aussi. Journaliste: Bonjour! Monsieur le ministre, quelles mesures concretes seront prises pour eviter la crise du metro de vendredi dernier? Quelles mesures concretes comptez-vous prendre, en tant que ministre des Transports, pour eviter la crise de la semaine derniere? Cătălin Drulă: La crise de la semaine derniere ne peut plus etre evitee ... Journaliste: Une crise possible ... Cătălin Drulă: Oui. Jai dit meme alors: les gens qui ont pris part a cette manifestation, a cette action illegale, ont pris de grands risques et ont fait une tres mauvaise chose. Et je pense que - et cest ce que mes collegues qui ont participe aux discussions avec eux mont dit - a part cette couche de leadership syndical rentable, les gens avaient peur de ce quils faisaient. Cest pourquoi ils ont essaye de trouver un moyen: de reporter, de ne pas nous sanctionner, etc. Enfin, la sanction nest pas lobjectif principal, lobjectif principal est davoir une entreprise saine et davoir un service de metro qui fonctionne. Quiconque peut se le permettre, ne le ferait plus jamais /.../, sera frappe par toute la force de la loi. Et, en fait, ca se passe maintenant, je vous ai dit quil y a des fichiers a la DNA qui vont de lavant. Ce nest pas une chose facile a prendre. Il ne sert a rien daller en prison pour Rădoi, je lai deja dit, et les gens pensent lavoir compris. Il existe un cadre dans lequel un dialogue social normal et legal peut avoir lieu et il y a cette partie dillegalite, qui est traitee conformement a la loi. Il y a les forces de lordre, il y a les procureurs, il y a le Ministere Public ... Cest sur cela que se fonde l`Etat de droit et le respect de lordre public. Permettez-moi de repondre a une autre question et de laisser la parole a mon collegue. Sil vous plait! Journaliste: Vous avez parle, Monsieur le ministre, dun plan de reduction des depenses chez Metrorex - reduction des salaires, restructuration...; Sinon, si ces choses ne se produisent pas, Metrorex va-t-il faire faillite? Cătălin Drulă: Oui. Ce sont des calculs simples et je vous laisse faire cette comptabilite ensemble, ici: salaires - 900 millions de lei; revenus - 200 millions de lei. Au-dela des salaires, il y a dautres depenses - si je ne me trompe pas, environ 300 a 400 millions, je dis de memoire; allocation budgetaire, subvention - 600 millions de lei, soit le double de /.../ par rapport a il y a cinq ans. 600 + 200 = 800. Je veux dire, vous vous rendez compte, il manque environ 500 millions de lei, si jai bien fait le calcul mental, et cela ne mene qua la situation dinsolvabilite. On ne peut plus payer ce qu`on doit payer. Cest le cas de nimporte quelle entreprise, ce nest pas magique. Il ny a que cette presomption, que si une entreprise publique - et ici je suis tout a fait daccord avec ce que dit le Premier ministre - est un gouffre sans fond, quelquun y mettra de largent. Non, cela ne se reproduit plus! Journaliste: Alors, pour comprendre: si ces choses ne se produisent pas, vous allez faire cela, n`est-ce pas? Cătălin Drulă: Mais ce n`est pas mois qui va le faire, car ce nest pas ce qui arrive! Si l`on na plus de revenus pour couvrir les depenses ... Journaliste: Est-ce une sorte de menace, dune maniere ou dune autre ...? Cătălin Drulă: Ce nest pas une menace, ce sont simplement des calculs mathematiques. Si l`on n`a plus de revenus pour couvrir les depenses, on entre en insolvabilite. On entre en insolvabilite pour ne pas faire faillite. Cest generalement le cas avec une entreprise. Je vous rappelle que cest une societe anonyme, cest une societe commerciale, ce nest pas une agence ou un departement du Ministere des Transports. Il a un bilan, il a des pertes, des revenus, des prets, il a des employes et ainsi de suite. Et il est gere selon les regles selon lesquelles toute societe sur actions en Roumanie est geree. Merci beaucoup! Je laisse le ministre de la Sante ... Journaliste: Mais avez-vous des plans pour augmenter les revenus de Metrorex? Cătălin Drulă: Des plans de croissance des revenus? Oui. Lun des plans pour augmenter les revenus est de prendre largent - qui est le notre - sur ces espaces qui sont loues a des prix ridicules et de largent qui va dans la poche du syndicat. Par exemple, si le loyer de ces espaces tombe dans la poche de lÉtat, il sagit dun plan pour augmenter les revenus. Merci! Vlad Voiculescu: Bonjour! Nous avons une situation non moins critique quavant dans les hopitaux: nous avons 6.000 nouveaux cas aujourdhui, nous avons aussi 129 deces et, sur 1.567 lits, 1.457 sont occupes - je parle de lits de soins intensifs. La situation est toujours critique, dans les hopitaux il est difficile de trouver une place. Les collegues du CNCCI, respectivement du Ministere de la Sante, du Centre Operationnel des Situations dUrgence, ont du mal a faire face aux transferts qui sont demandes aux differents hopitaux du pays. De plus, dans les hopitaux, les gens travaillent dur, apres un an de lutte contre la pandemie. Il y a des patients qui ne peuvent pas etre traites immediatement a lhopital, il y a des patients qui sont vus par des medecins dans les ambulances parce quil ny a plus de places. Il y a beaucoup de patients qui arrivent a lhopital tres tard. Cest profondement anormal. Cela tient probablement en partie a de fausses informations, telles que le fait que loxygene ferait mal ou que les medecins en general feraient mal. Les medecins et les assistentes, les infirmieres et les ambulances, et tous les autres travailleurs du systeme de sante essaient daider les gens, et jexhorte tous ceux qui ont des symptomes a se faire tester, tous ceux qui ont contacte une personne diagnostiquee avec le COVID-19 d`aller sefaire tester. Si le test est positif, rendez-vous a lhopital le plus tot possible ou appelez dabord le medecin de famille et demandez conseil. Ce conseil devrait venir rapidement et sil sagit dune autre aide, au-dela dun simple conseil, il devrait egalement saccompagner dinstructions tres claires ou de conseils tres clairs, comme lorsque la concentration en oxygene baisse, si vous avez egalement un oxymetre de a portee de la main, ou une pharmacie où acheter un oxymetre, je vous conseille vivement de lutiliser; si la concentration doxygene descend en dessous de 94, je vous conseille vivement de vous rendre a lhopital, contactez un medecin au plus vite. Il y a beaucoup de patients qui arrivent a lhopital trop tard, tres tard, ce qui rend le travail des medecins, des infirmieres, tres difficile, rend le retablissement tres difficile, parfois impossible pour les patients. Il est essentiel que les gens se rendent a lhopital, respectivement pour contacter le medecin de famille le plus tot possible. Nous avons aujourdhui de bonnes nouvelles de la reunion du gouvernement: le Ministere de la Sante a recu du fonds de reserve 242 millions de lei pour lachat de medicaments necessaires au traitement du COVID-19. Nous avons egalement lextension des 2.000 postes qui etaient necessaires lan dernier pour les services de sante publique, respectivement les ambulances. Il est absolument necessaire et gratifiant que ces personnes puissent rester dans le systeme de sante et d`aider davantage, comme elles lont deja fait. La bonne nouvelle, cest aussi le nombre de vaccinations que nous avons atteint: 3 millions - a deja declare le Premier ministre. Plus de 2 millions de personnes ont deja ete vaccinees avec une seule dose, plus dun million de personnes ont ete vaccinees avec les deux doses. De plus, la bonne nouvelle vient de Pfizer / BioNTech: nous avons des tests qui certifient que le vaccin est a la fois sûr et efficace pour les enfants entre 12 et 15 ans. Avant son adoption en Roumanie pour les enfants, nous attendrons la decision de lEMA. Nous avons egalement de bonnes nouvelles concernant la disponibilite des vaccins. Le Premier ministre a deja declare quil y aura des millions de vaccins qui seront disponibles a partir davril - on parle de 500. 000 doses par semaine. En juin, selon le calendrier, on parle de 800.000 vaccins par semaine. Donc plus de 100.000 vaccins par jour, en theorie; nous pourrions aller a ce rythme. Il est absolument necessaire que les gens suivent les regles - les gens, les entreprises, les partis politiques dans leur ensemble ou les politiciens doivent a la fois suivre les regles et exhorter tout le monde a le faire. À cet egard, jai contacte et demande une amende; je contribuerai au budget de lEtat. Et je mexcuse encore une fois pour une negligence coupable, au fait. Une autre bonne nouvelle est que nous avons lextension des regles pour ce que nous pourrions appeler le debut de la telemedecine. Les medecins de famille peuvent toujours voir les patients en ligne ou a distance. Le reglement de la Caisse nationale dassurance maladie a ete proroge jusqua la fin de lannee. Nous avons egalement un arrete du ministre de la Sante qui stipule comment le sequencage sera effectue, comment le depistage sera effectue, afin que nous puissions decouvrir dans autant dendroits que possible dans le pays et le plus rapidement possible quelles variantes se trouvent en Roumanie. . Je vous rappelle que nous avons pratiquement affaire a un virus presque nouveau, beaucoup plus agressif et quaujourdhui, a Matei Balş, un virus avec une souche sud-africaine a ete identifie. Ce nest pas le premier du pays, mais d`autant plus, les regles doivent etre respectees. Le Premier ministre a evoque ces reglementations qui permettraient aux autorites de suspendre les activites de certaines entites, terrasses, restaurants, qui ne respectent pas les regles; je vous assure que cela sest produit pour trois terrasses a Bucarest et continuera de se produire. La base juridique autorise la suspension des activites pour une periode allant jusqua six mois et je peux vous assurer, de la part des autorites sanitaires, que cela se produira si les regles ne sont pas respectees. Je le repete, lactivite peut etre suspendue jusqua six mois. Nous avons egalement des tests faits dans les pharmacies. Jai fait publier une ordonnance durgence au Journal officiel en debut de semaine. Nous avons egalement un arrete ministeriel qui a ete dans la transparence, est publie, pour reglementer les tests dans les pharmacies. Nous nous appuyons sur les pharmacies, les pharmacies independantes, les chaines de pharmacies, les pharmaciens en general pour soutenir lactivite de test. Cela prendra probablement un certain temps avant que ces changements dinfrastructure, cest-a-dire les petits arrangements a linterieur de la pharmacie ou immediatement a lexterieur de la pharmacie, soient mis en place. Nous avons aussi quelques choses au Ministere de la Sante, quelques projets sur lesquels nous travaillons en preparation devenements, devenements culturels; nous aurons aussi dautres types devenements et nous travaillons sur des reglements pour la reouverture de leconomie, cela, bien sûr, une fois que la situation epidemiologique nous le permettra. Nous avons deja forme le groupe de travail, nous nous preparons deja sur ce point. Si vous avez des questions? Et je suggererais que nous nous en tenions a une question pour chacun de vous. Si le temps le permet, nous prendrons la deuxieme. Merci beaucoup! Journaliste: Monsieur le ministre, tout dabord, je voudrais vous demander ce quil advient de votre conseiller honoraire, Ștefan Voinea, si vous avez pris une decision a son egard, car nous savons quil a critique la mesure de fermeture des magasins a 18 heures, en fonction du taux dincidence? Vlad Voiculescu: Mon conseiller beneficie de beaucoup dattention, probablement parce quhier etait son anniversaire. Je ne ferai aucun commentaire sur un message dun conseiller honoraire. Je peux cependant vous dire que jai toute confiance en lui. Dans ce cas, nous ne sommes pas daccord, et la position du Ministere et la position du Gouvernement sont aussi claires que possible et je lappuie. Journaliste: Il restera donc votre conseiller. Vlad Voiculescu: Nimporte qui peut venir ou quitter le Ministere. Journaliste: Mais vous ... Vlad Voiculescu: Cest deja la troisieme question, jai promis de repondre a une question et plus tard a la deuxieme. Journaliste: Cest une question complementaire. Journaliste: Une question, alors, plus complexe si possible, pour que je puisse inclure deux questions en une: vous avez dit que vous avez un tres grand nombre - et nous voyons tous - de lits occupes a ATI et je vous demande pourquoi ne pas essayer d`alleger la situation aux Soins intensifs, je veux dire ici ce que vous avez a la DSU, de barocameras pour le traitement doxygene, il y en a quatre de ces barocameras; quatre millions deuros elles ont coûte et vous pouvez les utiliser, elles ont ete achetees apres lincendie de Colectiv. Et, dans le meme temps, nous avons toujours les chambres a pression negative, qui se trouvent cette fois a lInspectorat des situations durgence, 84. Vlad Voiculescu: Je pense que vous devriez poser la question au Departement des situations durgence. Journaliste: Je vous demande, en tant que ministre de la Sante, pouvez-vous demander lutilisation ... Vlad Voiculescu: Je pense, au fait, que le Dr Arafat a deja repondu a ces questions et a egalement souligne le fait que nous devons traiter selon les protocoles internationaux, selon les bonnes pratiques. Merci. Journaliste: Vous navez pas repondu a ma question si vous, en tant que ministre de la Sante, avez demande cela au Departement des situations durgence, a la direction ou a la direction ... Vlad Voiculescu: Non, je nai pas demande au Departement des situations durgence de traiter les patients dans des chambres barocamera, si telle est la question, cest la reponse. Journaliste: Bonjour! Monsieur le ministre, on parle beaucoup de la pression sur les medecins dans les hopitaux, ils ont, dune part, a la fois la pandemie et les patients qui ... nont pas disparu le reste des maladies, evidemment, cependant, les medecins qui ont travaille dur pendant un certain temps ont eu la mauvaise surprise dentendre lundi quils etaient traites d` Assassins! Ceux d`AUR en ont transfere la responsabilite, ce qui sest passe lors de manifestations quils ont promues, au gouvernement, aux autorites, au gouvernement qui ne vient pas avec des explications et, plus precisement, aux autorites qui ne viennent pas avec des explications sur les abus qui se deroulent dans les hopitaux, ce qui expliquerait le fait que les gens sont venus crier Assassins! aux medecins. Je voudrais vous demander comment vous voyez cette situation et que pensez-vous quil faudrait faire pour restaurer ce pont de confiance? Vlad Voiculescu: Je ne suis pas de ceux qui disent que tout ce qui se passe dans les hopitaux roumains est parfait ou que cela a ete parfait ces dernieres annees. Au contraire, je dis que beaucoup de choses peuvent etre ameliorees. Il nest pas approprie pour le moment de parler daccusations fondees, dune maniere ou dune autre, et ce qui est crie et crie dans la rue ou meme dans les cours de certains hopitaux est inacceptable. Il est inacceptable que des gens qui font vraiment des efforts importants pour sauver les autres soient accuses de lun ou de lautre, et cest beaucoup. Je le repete, sil y a des problemes occasionnels dans un hopital ou un autre, alors ils doivent etre verifies et des mesures doivent etre prises, des mesures doivent etre prises en consequence. Mais laccusation dans la foule, sortir dans la rue sans masque protecteur, tous les autres faits qui ne font que mettre en danger dabord ceux dans la rue, puis tous ceux qui entrent en contact avec eux et creent ensuite cet etat de tension et, de plus, cest quelque chose qui peut nous rendre tristes ou en colere, selon, bien sûr, letat psychologique de chacun de nous. Mais en soi, cest incomprehensible. Le virus existe, meme si on crie quil nexiste pas. Le virus existe et rend les gens malades et morts. Et je lai deja dit, je le repete, meme en temps de guerre, les medecins, les infirmieres et, en general, ceux qui sauvent les autres ne sont pas attaques par leurs adversaires, meme pas en temps de guerre. Journaliste: Bonjour, Monsieur le Ministre! Jattire votre attention sur la situation a la clinique Dacia de Timisoara. Comment expliquez-vous le fait que les donnees transmises hier par la secretaire dÉtat Monica Althamer sont differentes de celles que nos documents montrent, concernant le defunt, je veux dire? Et comment estimez-vous qu`il y a eu six morts, en trois mois, beaucoup, peu? Vlad Voiculescu: Je ne sais pas a quels document vous faites reference, si vous avez des documents pertinents, je vous invite a en discuter. Si vous me demandez comment je considere que six personnes sont mortes, je pense que c`est trop. Cela me semble trop. Il me semble quil est absolument necessaire de verifier ce qui sest passe la-bas et je vous assure que tant la direction de lhopital que le Ministere de la Sante ont ces choses en cours. Journaliste: Nous avons des documents qui montrent quil y a huit morts, en fait. Vlad Voiculescu: Pardonnez-moi, je ne peux pas commenter certains documents que je nai pas vus. Journaliste: Et pourtant, une enquete est-elle en cours la-bas? Vlad Voiculescu: Jai demande des informations. Le Ministere de la Sante a demande des informations a la fois a la Direction de la sante publique et a la direction de lhopital. Journaliste: Si vous me le permettez, faites-vous confiance aux donnees transmises par lhopital? Vlad Voiculescu: Je nai aucune raison de ne pas faire confiance aux donnees transmises par lhopital. Journaliste: Merci. Vlad Voiculescu: Merci. Journaliste: Monsieur le ministre, Pfizer a annonce aujourdhui que son vaccin est efficace a 100% chez les enfants ages de 12 a 15 ans. La question est: avez-vous un plan pour vacciner cette categorie de population? Quand, en Roumanie, les enfants entre 12 et 15 ans peuvent-ils etre vaccines, etant donne que nous avons un vaccin qui confirme son efficacite? Vlad Voiculescu: Cest accidentel ou pas le vaccin dont nous recevrons le plus de doses et nous avons deja recu de nombreuses doses. Nous avons donc les premises pour commencer a vacciner les enfants. Des que nous avons lapprobation de lEMA puis lapprobation de la ANMDMR, cest-a-dire lAgence nationale des medicaments. Des details sur cela vous avez certainement entendus mentionnes par le Premier ministre, respectivement, de la CNCAV. Journaliste: Dans un espace de temps, jusqua la fin de lannee, jusqua lete? Vlad Voiculescu: Je pense plutot tot que tard. Journaliste: /.../ Quel vaccin avez-vous dit, le notre? Pfizer? Vlad Voiculescu: Le seul vaccin approuve est Pfizer. Jaimerais avoir notre propre vaccin. Journaliste: Bonjour! Veuillez clarifier: la semaine derniere, vous avez parle des lits a ATI, aujourdhui nous avons un record a ATI. Quest-ce qui a ete fait pour organiser les 1.600 lits? Ont-ils ete amenages ou non? Vlad Voiculescu: Chaque jour, sont amenages de nouveaux lits, chaque jour nous discutons de laugmentation de linfrastructure. Je lai deja dit et je le repete, amenager un nouveau lit ATI, ce qui signifie equipement, nest pas la chose la plus difficile au monde et, si nous regardons la situation dil y a un an et la situation daujourdhui, nous voyons que, au niveau de dotation, la dotation pour ces lits ATI est presque a un double niveau. Donc, beaucoup a ete fait en matiere de mobilier et dequipement, on ne peut pas doubler le nombre de medecins. On peut faire des detachements dun endroit a un autre ou on peut prendre des ressources humaines dune salle dhopital et lemmener pour aider dans une maladie infectieuse, pneumologie, unite de soins intensifs, mais cela signifie que l`on prend des medecins dune autre section, cela signifie que, soit l`on utilise mieux la meme ressource medicale, aussi humainement que possible, soit on ne la laisse pas soccuper de certains patients et on l`envoie prendre soin dautres patients. Journaliste: Mais pour le moment, combien de lits ATI sont disposes et qui peuvent etre utilises? Vlad Voiculescu: Il y a 1.567 de lits ATI, qui correspondent a toutes les normes. Cela signifie quils ont du personnel. Sinon, le nombre de lits que nous pourrions organiser, si nous navions pas de restrictions sur les ressources humaines, je vous assure que ce serait beaucoup plus eleve. Journaliste: Bonjour! Je reviendrais un peu, si possible, sur le sujet des lits de soins intensifs, parce que vous parliez de ces 1.600, avez-vous un plan, avez-vous presente un plan au Premier ministre, une date limite a laquelle vous pourriez encore atteindre ce numero? Vlad Voiculescu: Je le repete, nous y travaillons tous les jours, nous sommes proches du nombre de 1.600, mais cest simplement un nombre. Nous essayons de faire plus que cela, mais ce que je peux vous dire, cest que chaque jour, si dix lits sont disponibles aujourdhui a Bucarest, ces dix lits seront probablement occupes dans la demi-journee suivante. Journaliste: Et je reviendrais un peu sur lordonnance sur les tests en pharmacie, car au moins le projet que jai vu mentionne aussi ladministration des vaccins. Ici, je nai pas compris exactement de quoi il sagissait. Vlad Voiculescu: Ladministration des vaccins dans les pharmacies est quelque chose qui etait deja reglemente, elle nest pas reglementee par cette ordonnance durgence, qui figurait deja dans un article de la loi sur la pharmacie, theoriquement cest possible. La loi sur la pharmacie stipule egalement que cela doit etre reglemente au niveau de la norme inferieure, par arrete ministeriel. Il n'ya pas d'intention de reglementer la vaccination dans les pharmacies pour le moment, mais je n'exclue pas cela pour l'avenir. Journaliste: Cest donc une possibilite, vous analysez cette possibilite. Vlad Voiculescu: Si cela existe dans la loi sur la pharmacie, alors le legislateur a pense qua un moment donne, cela pourrait etre une variante, oui. Journaliste: Monsieur le ministre, vous parliez dune eventuelle vaccination des enfants. Cela pourrait etre obligatoire? Et je voudrais vous rappeler que nous avons une loi sur la vaccination, qui est toujours conservee dans le tiroir du Parlement. Vlad Voiculescu: Cest vrai, nous avons une loi sur la vaccination qui est toujours au Parlement. Meme ce projet de loi ne prevoit pas de vaccination obligatoire - du moins pour autant que je sache. Dans sa forme actuelle, on ne parle pas de vaccination obligatoire avec le vaccin contre le COVID-19. Alors, je veux dire tres clairement: la vaccination est volontaire. Sinon, cependant, elle est souhaitable; et cest la seule solution dont nous disposons pour surmonter tout ce que signifie cette pandemie. Journaliste: Avez-vous demande aux partenaires de la coalition dachever ce processus au Parlement, davoir une loi sur la vaccination conforme aux realites que ...? Vlad Voiculescu: Je pense quen ce moment, nous avons des vaccins, nous avons une capacite de vaccination et nous aurons une meilleure communication et une meilleure mobilisation, afin dessayer datteindre le plus de gens possible. Une loi pour le moment ne nous aide pas. Journaliste: Vous navez donc pas besoin de la loi sur la vaccination qui est au Parlement. Vlad Voiculescu: Non. Pour la vaccination contre le COVID-19, nous avons certainement toutes les regles juridiques necessaires. Journaliste: Mais pour dautres maladies, qui sont encore ...? Vlad Voiculescu: En principe, les vaccins sont souhaitables pour dautres maladies, pas seulement pour le COVID-19, et pour cela, une certaine forme de loi sur la vaccination sera probablement votee a un moment donne par le Parlement. Ce nest pas quelque chose qui est entre les mains de ce gouvernement. Journaliste: Hier soir, le ministre de lÉducation, Sorin Cimpeanu, a declare dans une emission de television quau debut du mois de mai, les eleves peuvent retourner physiquement en classe. De votre point de vue, ce scenario est-il viable? Dapres les analyses que vous effectuez actuellement au Ministere de la Sante, ce scenario est-il plausible? Vlad Voiculescu: Jaimerais pouvoir voir lavenir. Je pense quen ce moment ... Je le repete, nous sommes dans une situation critique; il est bon que nous tous nous focalisions pour la surmonter. Une fois que la situation epidemiologique le permet, nous voulons tous que tous les enfants retournent a lecole. Journaliste: Mais les politiques publiques sont faites sur des predictions, avez-vous, au Ministere de la Sante, une prediction concernant lepidemie de COVID-19 en Roumanie? Vlad Voiculescu: Les politiques publiques sont basees sur des donnees. Les donnees ne peuvent pas etre lues dans une boule de cristal. Je ne veux pas faire dhypotheses sur ce que ce sera dans un mois. Journaliste: Merci! Journaliste: Monsieur le ministre, demain, lInstitut Cantacuzino fete ses 100 ans. Le dernier vaccin produit la-bas a eu lieu en 2013 - le vaccin contre la grippe. Le Premier ministre a declare quil aimerait que linstitut produise lun des vaccins COVID. Apres tout, linstitut est-il pret a produire le vaccin anti-COVID cette annee, ou une autre usine en Roumanie pour pouvoir produire des vaccins anti-COVID cette annee? Vlad Voiculescu: Nous aimerions tous que les vaccins COVID soient produits en Roumanie, tot ou tard. Et pas seulement anti-COVID, en general, nous aimerions que les vaccins et autres medicaments soient produits en Roumanie. Dans toutes les discussions que nous avons aussi au Ministere de la Sante, mais je sais quau niveau des autres ministeres, respectivement avec le Premier ministre, nous exprimons cette volonte. Nous invitons les entreprises internationales a venir en Roumanie, y compris pour produire des medicaments, pas seulement pour les distribuer. Je ne pense pas que nous ayons de bonnes chances que dici la fin de cette annee, nous ayons une production de vaccin en Roumanie, respectivement un vaccin roumain, mais jaimerais bien. Mais si nous avions des discussions qui conduiraient au moins a lemballage de certains vaccins en Roumanie, cela serait possible. Journaliste: Si vous permettez une autre question: nous savons que vous avez decide au ministere quil ny a plus dhopitaux COVID et non COVID. Je voulais vous demander si vous avez des signaux indiquant que les hopitaux qui peuvent actuellement organiser ces flux separes ont deja ete en mesure daccueillir des patients COVID. Vlad Voiculescu: Autant que je sache, les choses sont au moins avancees. Je pense que l`on a deja commence dans plusieurs hopitaux de Bucarest. En fait, ces choses se produisent deja: les hopitaux qui nont pas pris en charge les patients COVID prennent en charge les patients COVID maintenant. Journaliste: Une clarification, si possible, sur ce que le Premier ministre a dit plus tot a propos de lamende que vous devriez payer, et vous avez egalement dit que vous la paierez et contribuerez au budget de lÉtat, est-ce que vous avez ete contacte par telephone par Premier ministre a ce sujet, apres les images qui sont apparues avec vous ? Vlad Voiculescu: Autant que je sache, le Premier ministre nimpose pas damendes; mais... Journaliste: Non, il a dit quil demandait a tous les ministres de respecter la loi et de payer lamende, et il a contacte par telephone les ministres qui ont ete filmes dans lespace public. Vlad Voiculescu: Non, le Premier ministre na pas dit quil avait contacte les ministres par telephone; les ministres ont plutot contacte les autorites infliger l`amende, le cas echeant. Je vais payer une amende, je vous assure. Journaliste: Ok. Journaliste: Qui avez-vous appele ...? Vlad Voiculescu: Je mexcuse! Journaliste: Dites-nous, qui appelez-vous pour payer une amende? Vlad Voiculescu: Je pense que mon equipe a contacte quelquun de la police ou de la prefecture. Journaliste: Et cette amende a ete prononcee? Quelle est sa valeur? Vlad Voiculescu: Je ne sais pas. Tout ce que je sais, cest que jaurai a payer une amende. Jespere que cest aussi petit que possible. Journaliste: Et une precision: concernant AstraZeneca, nous savons que lAllemagne ne fabrique plus le vaccin pour les personnes de moins de 60 ans. Que pouvez-vous nous en dire? Sil y a une recommandation a cet egard pour la Roumanie egalement. Vlad Voiculescu: Cest une decision que nous devons prendre au niveau du Comite de coordination de la vaccination. Le colonel Gheorghiță vous le fera savoir, si necessaire. Journaliste: Mais cest en discussion, pour autant que vous le sachiez? Car vous avez acces a beaucoup plus dinformations que nous nen avons certainement. Vlad Voiculescu: Certes, cest une discussion qui doit avoir lieu. Merci beaucoup! 2021-03-31 15:57:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-04-01-09-55-29big_sigla_guvern.pngConferință susținută de președintele Comitetului de Vaccinarea împotriva SARS-CoV-2, Valeriu Gheorghiță, și de secretarul de stat în Ministerul Sănătății, Andrei BaciuȘtiri din 30.03.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-donnee-par-le-president-du-comite-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-valeriu-gheorghita-et-par-le-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-andrei-baciuValeriu Gheorghiță: Bonjour! Merci beaucoup de participer a la conference organisee par le Comite national de coordination des activites de vaccination contre le COVID-19. Nous commencerons par quelques nouvelles liees a la plateforme de programmation. Comme nous le savons, depuis le 25 mars, avec le soutien du Service special des telecommunications, vous pouvez visualiser le type de vaccin sur chaque centre de vaccination, de sorte qua ce moment est active la carte des centres de vaccination et elle est disponible sur le site dinformation vaccinare-covid.gov.ro, plateforme de programmation. La carte presente tous les centres de vaccination actifs sur la plateforme, le type de vaccin qui y est administre, le nombre de places disponibles ainsi que le nombre de personnes sur la liste dattente. La carte est interactive, chaque utilisateur peut filtrer laffichage des centres par departement ou par le nombre de places disponibles. Des statistiques sur le nombre total de personnes inscrites sur les listes dattente sont egalement affichees pour chacun des trois vaccins produits respectivement par les societes pharmaceutiques Pfizer-BioNTech, Moderna et Oxford-AstraZeneca. Une autre nouveaute est liee a la possibilite pour les citoyens etrangers de sinscrire sur la plateforme - et je veux dire les citoyens etrangers ayant le droit de rester en Roumanie et qui nont pas de CNP delivre par les autorites roumaines. Ils pourront se programmer directement sur la plateforme. Pour eux, un identifiant unique sera attribue, en correlation avec les pieces didentite du citoyen etranger, avec numero, serie et passeport, par exemple. La date a laquelle cette fonctionnalite sera probablement mise en œuvre sera le 10 avril. Et un autre element important lie a la plate-forme de programmation: il y aura la possibilite de configurer le calendrier de travail dans la plate-forme de vaccination, de programmation, afin que la fonctionnalite du programme dexploitation soit disponible sur chaque centre de vaccination, configurable sur une periode de 24 heures. Pratiquement, nous pourrons donner aux gens la possibilite de se programmer dans les centres qui ont une activite 24 heures sur 24, de se programmer sur le nombre de places disponibles. Un element important que je voudrais souligner une fois de plus est lie au fonctionnement de la programmation de la liste d'attente, etant donne que j'ai recu plusieurs questions sur ce sujet et que je voudrais faire quelques remarques supplementaires. La plateforme de programmation, pour le moment, notifie les personnes sur la liste dattente en respectant la categorie de population prioritaire, telle quelle est etablie par la Strategie nationale de vaccination, ainsi que lordre dinscription sur les listes dattente, donc la priorite de notification du personnes sur la liste dattente est la suivante: 75% des places disponibles sont attribuees a la population a haut risque lie a linfection par le SARS-CoV-2, 25% des places disponibles sont allouees a des personnes exercant des activites essentielles dans linfrastructure et le reste des places disponibles est alloue aux personnes qui font partie de la troisieme etape de la campagne de vaccination. Concernant la notification des personnes sur la liste dattente, qui sont programmees comme appartenant a la troisieme etape, pour le moment, la plateforme respecte pleinement lordre dinscription sur les listes dattente, netant pas appliquee de priorisation, une sous-priorisation, si vous voulez, entre les categorie III a, III b ou III c. Lors de l`inscription a la liste dattente, la plateforme associe lutilisateur a la date et a lheure de la reservation, de sorte qua ce moment, une personne qui choisit de sortir faire radier de la liste dattente dun centre pour se programmer a la liste dattente dun autre centre occupera la position suivante, apres les personnes deja inscrites sur la liste dattente du centre où elle souhaite migrer. De plus, une personne qui annule la reservation, puis se reinscrit sur la liste dattente perd sa place et sera placee en fin de liste. Apres avoir recu la notification par SMS et e-mail sur la possibilite de programmation, le beneficiaire doit acceder a la plateforme informatique et selectionner la date et lheure de la vaccination. Une fois la programmation terminee avec succes, lapplication genere le recu avec les donnees de presentation pour ladministration des deux doses. Veuillez noter que les personnes qui sont programmees via les operateurs du centre dappels recoivent une notification de la date a laquelle elles ont ete programmees pour la vaccination et, a cet egard, ces personnes sont pratiquement exemptees de rappeler le service du centre dappel et valider la programmation. Autre nouveaute: le 6 avril, nous ouvrirons environ 12 nouveaux cabinets pour ladministration du vaccin produit par la societe Moderna. Nous avons reevalue les quantites a livrer en Roumanie et nous pouvons augmenter dau moins 1.000 personnes vaccinees chaque jour, a partir de ce type de vaccin. De plus, a partir du 13 avril, nous ouvrirons 144 nouveaux cabinets de vaccination pour ladministration du vaccin de la societe Pfizer, etant donne que la semaine derniere, nous avons annonce un certain nombre denviron 125 cabinets, donc, pratiquement, reevaluant les tranches de vaccin a venir, nous pouvons completer ce nombre de cabinets. Aussi, toujours dans la premiere partie davril, nous pensons que dici le 10 avril, nous pourrons operer sur la plateforme, avec laide de collegues de STS, augmentant le nombre de personnes prevues, de 60 pour le moment, pendant les 12 heures de travail dun cabinet, a 90 personnes par cabinet, ce qui signifie que le rythme de vaccination va augmenter dans chaque centre de vaccination. Cela creera des places supplementaires pour la programmation, de sorte que les temps dattente sur la liste pour les personnes deja planifiees seront reduits. Pour la prochaine periode, en avril, nous allons rendre operationnelles les unites mobiles de vaccination, les centres mobiles de vaccination et, en plus, nous commencerons lactivite de vaccination, par lintermediaire des collegues du reseau de medecine familiale primaire. Demain, nous recevrons la centralisation de chaque departement, mais dapres les donnees preliminaires dont nous disposons, nous prevoyons un taux de participation des collegues en medecine familiale autour ded`environ 50 a 55%; cest peut-etre encore plus, mais ce sont des donnees partielles. Un autre element qui augmentera lacces des personnes aux centres de campagne et de vaccination sera donc loperationnalisation de certains centres de vaccination, avec le soutien de grands operateurs economiques, qui ont montre leur volonte dorganiser leurs propres centres de vaccination au sein des unites. le reseau des cabinets de medecine du travail et des cabinets medicaux avec lesquels ils sont en relation contractuelle. Un deuxieme chapitre concerne les listes dattente. À lheure actuelle, le nombre de personnes qui sont sur les listes dattente est denviron 760.000 personnes, ce sont les donnees du 30 mars. Cest un nombre relativement constant, etant donne que, pendant cette periode, plus de 310.000 personnes ont ete notifiees des listes dattente, dont plus de 70% etaient programmees. Donc, le fait que nous ayons une liste dattente relativement constante tout au long de cette periode est une chose satisfaisante pour nous en ce moment. En fonction du nombre de personnes et de la categorie a laquelle elles appartiennent sur la liste dattente, je peux vous dire quenviron 57% des personnes sur la liste dattente font partie de la troisieme etape de la campagne de vaccination, des personnes qui servent des activites essentielles - environ 8,3% - et les personnes des categories vulnerables - environ 35%. Le sommet des 6 departements avec le plus de personnes inscrites sur les listes dattente: Bucarest, avec plus de 144.000 personnes, Cluj - plus de 58.000 personnes, Prahova - plus de 3.000 personnes, Ilfov - pres de 30.000 personnes, Mureș - plus de 28.000 personnes, Iasi - plus 27.000 personnes. Je disais que pendant toute cette periode, environ 310.000 personnes des listes dattente ont ete notifiees, dont 217. 000 personnes ont deja pris rendez-vous et confirme le rendez-vous dans les centres de vaccination. Au cours des dernieres 24 heures, environ 42.000 personnes se sont inscrites sur les listes dattente, de nouvelles personnes. 43.000 personnes ont ete avisees au cours des dernieres 24 heures, dont 30 600 ont confirme leur nomination. Pratiquement, nous avons un rendement de confirmation de plus de 71%. La situation concernant les centres de vaccination actifs en ce moment: il s`agit de 737 centres de vaccination totalisant 940 flux, sur differents types de vaccins: des centres qui recoivent le vaccin de la societe Pfizer - 498, avec 638 flux, des centres qui recoivent des vaccins de la societe Moderna - 79, avec 77 flux. Dans la prochaine periode, les 12 autres cabinets de vaccination avec le vaccin de la societe Moderna seront ouverts. Pour cette raison, nous avons cette difference entre un plus grand nombre de centres que le nombre de flux actifs. Il y a des flux dur lesquels sont actuellement des personnes inscrites sur la liste dattente, flux quicont etre ouverts et, respectivement, des personnes sur liste dattente qui auront une place disponible dans les centres; et des centres qui recoivent le vaccin de la societe AstraZeneca - 160 centres, avec 225 flux. En ce qui concerne la situation des programmations effectives dans les centres de vaccination, en ce moment, a partir du 30 mars, nous avons 1 159. 235 places occupees dans les centres de vaccination. Dans les centres qui recoivent le vaccin de Pfizer, nous avons 640.539 programmations, dont plus de 196.000 sont des personnes programmees a la dose 1, le reste etant pour la deuxieme dose. Dans les centres qui recoivent les vaccins de la societe Moderna, nous avons 125.919 programmations, dont 54.197 personnes sont pour la premiere dose, et dans les centres avec AstraZeneca nous avons 392.777 programmations, dont plus de 47.000 sont des personnes programmees pour la dose 1. Je vous rappelle qua lheure actuelle, la liste dattente, le mode de planification se fait sur un intervalle denviron cinq jours. Cet intervalle sera porte a sept jours. Pratiquement une fenetre avec des postes vacants souvre pour une periode de cinq jours, etant portee a sept jours. Pour cette raison, nous avons ce calendrier, precisement pour augmenter lefficacite doccupation des centres de vaccination. De plus, au cours de la prochaine periode, lactivite sera, comme je lai dit, intensifiee, par louverture de nouveaux cabinets de vaccination et dactivites a travers le reseau de medecine familiale. Activite des services de centre dappels desservis par le personnel du reseau du Ministere de la Defense Nationale: 574 lignes telephoniques sont actives. Moyenne quotidienne des appels telephoniques: au cours des sept derniers jours, il y a eu environ 11.700 appels, au cours des dernieres 24 heures, 14.444 appels ont ete pris. Le bilan des vaccinations: depuis le debut de la campagne de vaccination jusquau 29 mars, 1.963.141 personnes ont ete vaccinees, dont plus dun million sont vaccinees avec deux doses. Concernant la deuxieme etape de la campagne de vaccination, du 15 janvier a aujourdhui, 1.550.687 personnes ont ete vaccinees avec au moins une dose; au sujet de la categorie des personnes vaccinees: les personnes atteintes de maladies chroniques - plus de 436.000, des personnes de plus de 65 ans - plus de 534.000, des personnes des centres sociaux et residentiels - plus de 32.800 personnes, les personnes incapables de se rendre dans un centre de vaccination, celles qui ne peuvent pas bouger de chez eux - plus de 17.489 personnes et ceux qui sont sans abri - 523 personnes sont vaccines. Au total, les personnes vulnerables vaccinees a ce stade, jusqua present, on parle de plus de 1.021.000 personnes, ce qui represente environ 20 a 25% de la population vulnerable en termes de couverture vaccinale. En ce qui concerne le pourcentage de la population vaccinee dans la deuxieme etape du nombre total de personnes vaccinees est denviron 75%, donc a ce stade, dans la pratique, nous sommes dans ce qui est estime dans l`arrete du gouvernement comme le pourcentage de personnes vaccinees parmi les personnes vulnerables. Les personnes au service des activites essentielles - 390.468 vaccinees, dont 123.462 personnes vaccinees avec la deuxieme dose, et concernant le personnel educatif, il y a environ 146.000 personnes vaccinees, soit plus de 41% en tant que niveau de couverture vaccinale de tous les employes de leducation. Au niveau des centres operant dans le reseau du Ministere de la Defense Nationale ont ete vaccines avec au moins une dose 79.451 personnes a ce jour, ce qui represente environ 4% du nombre total de personnes vaccinees au niveau national, et dans des centres qui sont deployes et organises dans le reseau du Ministere des Affaires Interieures 33.971 personnes ont ete vaccinees au, ce qui represente 1,7% du nombre de personnes vaccinees au niveau national. Dans la semaine du 22 au 29 mars, 153 equipes mobiles composees de 511 medecins et infirmieres ont ete operationnalisees. 541 missions ont ete menees sur le territoire pour la vaccination dans les centres residentiels, personnes immobilisees, centres de dialyse et les sans-abri et cette semaine 8.454 personnes ont ete vaccinees par des equipes mobiles; a la 1ere place Timiș, avec 906 personnes vaccinees, a la 2eme place - Bucarest, avec 900 personnes vaccinees. Concernant la situation des effets adverses rapportes depuis le debut de la campagne de vaccination et a ce jour, 10.160 effets adverses ont ete rapportes, soit un taux de notification de 3,4 cas pour 1.000 doses administrees par jour. Concernant le taux de declaration par type de vaccin, pour la societe Pfizer-BioNTech il y a un taux de declaration denviron deux effets adverses pour 1000 doses administrees, pour la societe Moderna - 3,6 effets adverses pour environ 1000 doses administrees, pour la societe AstraZeneca - 13,2 cote effets adverses par 1.000 doses administrees. Entre le 22 mars et le 28 mars, 1.341 effets adverses ont ete signales, la plupart, plus de 94%, centralises a lAgence nationale des medicaments et des dispositifs medicaux. Lage moyen des personnes qui ont signale ces effets adverses est de 38 ans, nous constatons donc une preponderance plus elevee dans la categorie des jeunes et plus de 61% des personnes qui ont signale ces effets secondaires sont des femmes. En fonction de la gravite des manifestations, aucun effet adverse severe na ete rapporte la semaine precedente, les 1.341 reactions sont classees comme non severes. Selon le type deffets adverses , 82% dentre eux sont des reactions locales, avec douleur, gonflement, eruption cutanee au site dadministration et phenomenes systemiques avec fatigue, fievre et frissons, 44% douleurs musculaires ou articulaires, 44% maux de tete, 18% reactions digestives. Avec votre permission, je donne la parole a M. le secretaire d'État Andrei Baciu, vice-president du Comite national de vaccination. Sil vous plait, Monsieur! Andrei Baciu: Merci beaucoup, Monsieur le President! En ce qui concerne les missions de transport, du debut de la campagne au 30 mars, 2.148 missions nationales de transport ont ete effectuees, des centres de stockage regionaux aux DSP, des DSP aux centres de vaccination, etc. Concernant les forces et moyens engages, il y a eu 1749 personnes du Ministere des Affaires Interieures, de la Police roumaine, de la Gendarmerie roumaine, de la Police des frontieres et de lIGSU, qui ont assure des missions de transport avec plus de 900 moyens techniques propres, 3.000 personnes du Ministere de la Defense Nationale qui ont effectue des missions de transport avec 1.705 moyens techniques, donc dun total de 5.526 personnes engagees, militaires et civils. Concernant les doses de vaccin, doses totales recues en Roumanie jusquau 30 mars, on parle de 4.177.839 doses, dont 2.965.613 ont ete administrees, pratiquement 71% des doses recues. Nous avons encore un stock au 30 mars de 805.534 doses, dont 3.372.305 doses distribuees. Pour le vaccin produit par BioNTech-Pfizer - recus le 30 mars, 2.863.439, dont 83,9% ont ete administres, respectivement 2.402.227, ayant toujours en stock 254.514 doses. Pour le vaccin produit par la societe Moderna, on a recu un total de doses jusquau 30 mars de 426.000, dont 217.841 ont ete administrees, ce qui represente 51,1%, avec un stock de 177.110 doses existant au 30 mars - ici, bien sûr , nous mentionnons que nous prenons des reserves pour ladministration de la dose de rappel. Pour le vaccin produit par AstraZeneca, il s`agit dun total de 888. 400 doses recues, dont 345.545 doses ont ete administrees, avec un stock de 373. 910 doses. Doses perdues pour des raisons que nous connaissons deja : 5 482 doses, ce qui represente 0,19% des doses totales utilisees. Pour le calendrier de livraison pour la prochaine periode, pour les doses contractees au niveau europeen, rien na change par rapport a la semaine derniere; pour le calendrier de livraison pour la prochaine periode, bien sûr, nous parlons destimations, de sorte que pour mars, nous avons un total de 1.112.670 doses qui ont ete recues de BioNTech-Pfizer. Pour Moderna, 268.000 pour le mois de mars avec un total de 426.000 a ce jour. AstraZeneca, pour mars 831.264, soit pratiquement 428.000 doses de moins que prevu initialement. Il s`agit dun total pour mars de 2.212.734 doses et pour avril, pour BioNTech-Pfizer rien na change par rapport a la derniere fois, donc 511.290 doses pour chaque semaine davril, un peu plus pour la derniere, avec un total de 2.046.330 doses pour Avril. Pour Moderna, 249.600 doses, en deux tranches, a venir la deuxieme semaine et la quatrieme semaine. Pour AstraZeneca, nous parlons dun total de 879.990 doses. De plus, nous avons les doses Johnson and Johnson, qui arriveront dans la troisieme semaine davril, quand environ 60.000 doses arriveront, et 103. 200 doses arriveront la derniere semaine davril. Ainsi, pour avril, nous avons un total de 3.339.120 doses. Pratiquement les 160.000 doses de Johnson and Johnson sajoutent aux donnees que nous avions la semaine derniere, et pour les prochains mois, de mai a juin, nous avons actuellement environ 5 millions de doses. Comme nous le savons, le 27 mars, 50.400 doses de vaccin produites par AstraZeneca ont ete envoyees en Republique de Moldavie, un mois apres lenvoi des premieres doses, dans une tranche de 21.600 doses. En gros, cela honore la promesse faite par le president Klaus Iohannis lors de sa visite en decembre 2020. Ainsi, avec toutes ces doses administrees, la Roumanie se classe sixieme en Europe et 21e dans le monde, compte tenu du fait que 140 pays qui ont commence la campagne de vaccination sont pris en compte. Pour la prochaine periode, comme la dit le President, nous envisageons, dans la pratique, louverture de centres de vaccination au sein de grandes entreprises ou de grands operateurs economiques; a cet egard, nous avons deja lance divers webinaires avec differentes chambres de commerce et associations representant ces grandes entreprises qui souhaitent organiser des centres de vaccination pour le personnel quelles ont embauche. Un deuxieme enjeu important: nous organiserons des webinaires avec des medecins de famille afin douvrir et operationnaliser cet element important de vaccination supplementaire en avril et, en plus, nous organiserons des visites aux centres de vaccination ouverts dans tout le pays, ainsi que lamelioration de linterface sur la plateforme de vaccination que nous connaissons deja, vaccinare-covid.gov.ro. Cest tout ce que javais a dire, Monsieur le president, merci beaucoup. Valeriu Gheorghiță: Moi aussi je vous remercie. Je voudrais egalement presenter brievement la situation avec les cas d'infection par le SARS-CoV-2 confirmes apres la vaccination. Depuis le debut de la campagne de vaccination, du 27 decembre au 28 mars, un certain nombre de 13.416 personnes ont eu un test positif pour linfection par le SARS-CoV-2 apres avoir recu la premiere dose de vaccin, soit 0,69% du nombre total de personnes vaccinees avec la premiere dose. Le delai moyen entre la premiere dose et la date de confirmation a ete denviron 11 jours, et en termes de nombre de personnes confirmees avec une infection par le SARS-CoV-2 apres la deuxieme dose, il s`agit de 1859 personnes, soit 0,19% de toutes les personnes vaccinees avec la dose 2 qui ont eu un test positif pour linfection par le SARS-CoV-2 apres la deuxieme dose de vaccin. Voila donc letat des donnees en matiere de campagne de vaccination. Nous commencerons la partie de questions avec votre permission a droite. Sil vous plait! Journaliste: Dans quelles conditions la vaccination sera-t-elle effectuee dans les pharmacies? La decision vient detre prise au sein du gouvernement de leur permettre de faire cette vaccination. Quelles conditions doivent-elles remplir? Quel sera selon vous limpact apres louverture des pharmacies de vaccination? Valeriu Gheorghiță: Je pense que vous faites reference aux tests en pharmacie et non a la vaccination. Journaliste: /...; / Les regles de vaccination seront egalement fixees par arrete du ministre. Valeriu Gheorghiță: Nous attendons alors ces regles pour en discuter concretement. Journaliste: Mais quelles conditions pensez-vous que les pharmacies devraient remplir pour y se faire vacciner? Valeriu Gheorghiță: Nous parlons, tout dabord, davoir le droit a la libre pratique, davoir la possibilite dassurer une intervention en cas de reaction anaphylactique, doffrir les premiers soins medicaux et aussi les conditions doivent etre, dune part, celles qui assurent un stockage dans des conditions optimales, ce qui nest pas le probleme en pharmacie et dautre part, il devrait y avoir suffisamment despace pour attendre la personne apres la vaccination pendant 15 minutes. Il y a des conditions qui peuvent etre trouvees dans le cabinet de medecine familiale, donc ce ne sont pas des conditions exceptionnelles ou extraordinaires. Journaliste: Et jaurais une autre question pour M. le vice-president. Quavez-vous remarque, le nombre de cas de COVID chez les enfants et les jeunes qui ont des formes plus severes, pas tres simples, a augmente? Si oui, quelles mesures envisagez-vous? Quelle est la strategie pour controler cette situation? Andrei Baciu: Merci beaucoup! Je nai pas ces donnees car il y a des problemes qui ne font pas partie de lhorizon des activites de la campagne de vaccination, mais jai certainement des collegues de lINSP et vous pouvez y demander. Ils vous repondront certainement. Journaliste: Étant donne que le nombre de personnes vaccinees va augmenter, y a-t-il des discussions ou un projet qui permettrait lacces a des evenements culturels, des evenements sportifs, des competitions sportives, des restaurants ou dautres unites commerciales, bases sur le vaccin? Valeriu Gheorghiță: Pas pour le moment. Nous ne savons pas ce qui va se passer ensuite, mais, etant donne que nous avons un pourcentage denviron 10% de la population vaccinee, je le repete, comme je lai dit a dautres occasions, cette decision semble prematuree, si elle sera jamais soumise a une analyse. Journaliste: Et jai une autre question, pouvez-vous nous donner plus de details sur la vaccination dans les entreprises, quand il sera possible de le faire et ceux qui seront vaccines au travail seront egalement programmes sur la plateforme? Valeriu Gheorghiţă: Cette activite debutera tres probablement apres louverture de lactivite de vaccination dans le reseau de medecine primaire familiale. Les personnes qui seront vaccinees dans ces centres des grands operateurs economiques font partie des salaries. Certains operateurs economiques ont exprime leur volonte de garder le centre ouvert au reste de la population, pas seulement a leurs propres salaries, donc cela depend dun operateur a lautre; sil recoit evidemment des gens de la population generale, alors on sera evidemment disponible pour la programmation sur la plateforme et ce centre sera mis en place; si nous ne parlons que de la vaccination de notre propre personnel, alors cela peut certainement etre, sera soumis a une analyse. Les details ne sont pas encore finalises et aucune decision na ete prise a cet egard, mais je pourrais vous donner plus de details sur la vaccination par le biais des cabinets de medecins de famille, où il ny aura pas dhoraire sur la plateforme. Chaque medecin de famille, selon le modele des vaccinations contre la grippe saisonniere, fait la catagraphie de ses propres patients et programmera quotidiennement un nombre fixe de personnes: 10,15, 20 personnes, et effectueront la vaccination de ces personnes. Les donnees, en revanche, doivent etre centralisees dans le Registre electronique national des vaccinations et le reste, bien entendu, suivra toutes les autres procedures. Journaliste: Les supermarches et les centres commerciaux ont-ils exprime leur disponibilite a cet egard? Valeriu Gheorghiţă: Je nai pas recu pour le moment, mais, comme la dit le secretaire dÉtat, il y a des discussions preliminaires que nous avons en ce moment precisement pour dessiner un cadre dans lequel nous pouvons organiser cette activite. Journaliste: Et les usines? Valeriu Gheorghiţă: Je nai pas recu de notifications des usines ni des supermarches. Journaliste: Une statistique concernant ceux qui sont morts apres la vaccination? Valeriu Gheorghiţă: Hormis les statistiques presentees par les collegues de lINSP la semaine precedente, pour le moment je nai pas dautre evaluation, mais il est certain que les collegues de lINSP effectueront probablement ce type danalyse chaque semaine et elle sera publiee sur le site Web de linstitution. Journaliste: Avez-vous pris des mesures concernant les statistiques sur le taux de vaccination dans les departements, les villes, les localites ...? Valeriu Gheorghiţă: Oui, nous avons ce pourcentage. Dans chaque departement, il y a 42 departements ... À la fin de la conference, je peux vous donner ce materiel. Journaliste: Merci. Et une demande: pouvez-vous nous mentionner une etude de quelques chercheurs roumains où nous pourrons decouvrir la maniere dont le virus se transmet dans la communaute roumaine? Valeriu Gheorghiţă: Faites-vous reference aux principales voies de transmission? Journaliste: Oui, mais de certains chercheurs roumains. Valeriu Gheorghiţă: Je ne connais pas une telle etude. Ce qui a ete conclu jusqua present, ce sont les donnees disponibles au niveau international. Apres tout, le comportement de la population est similaire dun pays a lautre, il existe bien sûr de petites differences liees a la culture de chaque pays, mais la principale voie de transmission reste la voie respiratoire par gouttes de secretions respiratoires. Moins de 15% des cas diagnostiques ont comme voie de transmission a partir de surfaces contaminees. Le pourcentage le plus eleve est donc de loin la transmission par voie respiratoire. Journaliste: Je comprends, mais nous ne pouvions pas, nous navons pas de specialistes qui auraient pu preparer une telle etude? Valeriu Gheorghiţă: Pour prouver le secret de Polichinelle? Je ne sais pas si cet objectif fait partie de la priorite des chercheurs a lheure actuelle, etant donne que ces canaux de transmission sont connus. Je ne crois pas ou ne pense pas, ou je ne prevois pas quen Roumanie, le chemin de transmission soit different de ce qui se passe dans le monde. Journaliste: Oui, je comprends. Lidee etait que nous prenons des etudes faites toujours ailleurs, mais nous ne le faisons pas ... Valeriu Gheorghiţă: Il existe des recommandations et des donnees specifiees par lOrganisation mondiale de la sante, par le Centre europeen de controle des maladies, qui effectuent une analyse au niveau europeen, meme mondial. Autrement dit, nous ne prenons pas le modele dun pays, nous prenons des donnees centralisees qui sont approuvees par de grandes agences de reglementation et des organismes internationaux. Journaliste: Je comprends. Journaliste: Je voulais vous demander, Journaliste: Je voulais vous demander, parmi les personnes qui ont ete infectees apres la premiere ou la deuxieme dose, y avait-il des cas graves necessitant une hospitalisation ou des soins intensifs? Valeriu Gheorghiţă: Bien sûr, comme lanalyse de la semaine precedente a ete presentee, il y a egalement eu des deces dans des cas qui ont ete infectes par le SARS-CoV-2 a un intervalle de temps apres la vaccination. Pour ceux qui ont recu un diagnostic dinfection par le SARS-CoV-2 apres la premiere dose, je vous le rappelle, le delai moyen etait denviron 10 jours a partir de la premiere dose, 10 a 11 jours, ce qui signifie que cetait dans la fenetre del`apparition des anticorps. Pratiquement, les anticorps protecteurs apres la premiere dose netaient pas encore apparus, il sagissait donc pratiquement de personnes qui, en termes de risque, ressemblent a une personne non vaccinee, et concernant les personnes ayant recu un diagnostic dinfection par le SARS-CoV-2 apres avoir recu la deuxieme dose, le pourcentage a ete tres faible, 77 personnes parmi les personnes diagnostiquees avec une infection par le SARS-CoV-2 apres la premiere dose etaient parmi celles, pratiquement, 89 deces et sur les 89 deces, seulement 12 personnes ont ete diagnostiquees avec le SARS-CoV -2 apres la deuxieme dose, ce qui signifie quapres les deux doses, les benefices sont beaucoup plus eleves, mais notre analyse du taux de mortalite a montre une reduction dau moins 100 fois le risque de deces dune personne vaccinee par rapport aux personnes non vaccinees. Pratiquement, le taux de mortalite pour les cas de COVID qui avaient des antecedents de vaccination etait denviron 0,2%, et pour les personnes non vaccinees, de 2,4%. Journaliste: En ce qui concerne les personnes infectees apres la deuxieme dose, environ a combien de jours linfection est-elle apparue? Valeriu Gheorghiță: Linfection sest produite dans les 10 premiers jours apres ladministration de la deuxieme dose. Journaliste: Et jaurais une autre question liee a une declaration du Premier ministre hier, il a dit que plusieurs doses avaient ete contractees pour lannee prochaine egalement. Avons-nous un plan de vaccination lannee prochaine? Valeriu Gheorghiță: Cela depend beaucoup de levolution de la situation epidemiologique en Roumanie et des nouvelles indications de vaccination, a savoir, il serait particulierement important dindiquer ladministration aux personnes de moins de 18 ans ou de moins de 16 ans, si lon se refere au vaccin de Pfizer, donc je pense que cest tres bien davoir un certain nombre de vaccins assures pour un scenario auquel nous pourrions ou non etre confrontes. Journaliste: Dapres les donnees dont vous disposez, y a-t-il des centres où il y a des listes dattente, mais on na pas notifie aux gens? Valeriu Gheorghiță: Oui, il y en a. Il y a des centres qui, comme on sen souvient, le 15 mars, la plupart des centres qui etaient disponibles dans tout le pays ont ete ouverts. Dune part, la grande majorite etait deja operationnelle et avait une activite de vaccination, un petit nombre de centres ont ete ouverts pour la possibilite dinscrire sur la liste dattente. Ils nont pas dactivite de vaccination, mais ils seront ouverts dans la prochaine periode et les personnes qui auront reserve cette place sur la liste dattente beneficieront evidemment les premieres de programmation dans ces centres. Journaliste: Quelle est leur pourcentage ? Valeriu Gheorghiță: Moins de 15%. 15% a 20% des centres nont actuellement aucune activite de vaccination. Dans les deux prochaines semaines, ils seront operationnels. Journaliste: Et comme horizon temporel pour les 760.000 personnes inscrites sur les listes dattente, quand recevront-elles la premiere dose, quand seront-elles notifiees? Valeriu Gheorghiță: Toute personne inscrite sur la liste dattente dun centre a un temps dattente. Ce temps dattente differe dun centre a lautre, en fonction de la capacite de vaccination de chaque centre. Il y a des centres qui ont un cabinet de vaccination, donc on vaccine essentiellement 60 personnes par jour et s`il y a une liste dattente de 6.000 personnes, on imagine que le temps dattente sera plus long, et s`il y a un centre avec 6.000 personnes inscrites, mais il dispose de 10 cabinets de vaccination et vaccine 600 personnes par jour, pratiquement, en 10 jours il termine la liste dattente. Donc a partir de la, il y a cette difference entre le temps dattente dun centre a lautre, mais quand il sera disponible dans la prochaine periode pour afficher le temps dattente pour chaque personne qui est sur la liste dattente dun centre, alors tout le monde pourra decider, en fonction du temps dattente, dans quel centre il souhaite rester. Journaliste: Et en complement, si vous me le permettez, vous songez a operationnaliser ces centres, cest-a-dire la où il y a des listes dattente ... Valeriu Gheorghiță: De toute evidence, cest pour cela quils ont ete ouverts, il ny a pas de centres qui restent sur une ligne fermee. Elles ont ete ouvertes, ces listes dattente, pour les centres où l`on etait sûr quils seraient ouverts. Nous attendons pratiquement lattribution des doses de vaccin des tranches suivantes et nous ouvrirons ces centres en priorite. Les 12 premiers centres ouverts, qui ont des listes dattente pour le 6 avril, de la societe Moderna, les suivants, le 13 avril. Journaliste: La question etait de savoir si vous enverriez plus de doses la où les listes dattente sont plus longues. Valeriu Gheorghiță: Pas necessairement. Cela depend, je le repete, de la capacite de vaccination de ce centre. La longueur de la liste dattente nest pas correlee au temps dattente. Journaliste: Bonjour! Comment vous justifiez lincident desagreable dhier au centre de vaccination Romexpo. Valeriu Gheorghiță: Jai explique la veille. Dans des conditions normales, le vendredi, les doses necessaires sont envoyees pour les trois jours suivants, samedi, dimanche et lundi, vers les centres de stockage regionaux. Ce nombre de doses pour les trois jours est libere des centres de stockage regionaux. Il semble quil y ait eu une sous-estimation du nombre de doses, de sorte que dans certains centres, il y a eu pratiquement un manque temporaire, pendant plusieurs heures, de doses de vaccin. Cette periode a recuperee. Tout le monde a ete vaccine, mais, bien sûr, cest une situation que nous ne voulons pas et que nous n`avons pas voulu, mais, malheureusement, de telles situations se produisent. Avec un volume de travail extraordinairement important, nous pouvons faire face a de telles situations, mais je pense qua lavenir, les gens seront beaucoup plus prudents lorsquils feront ces estimations. Il y a un ajustement tres fin, je pourrais vous le dire, car, dune part, les coordinateurs du centre ont peur de ne pas se retrouver avec des doses supplementaires qui peuvent expirer, ils peuvent sortir de cette fenetre de cinq jours de stabilite a deux degres, parce que nous parlions de centres qui avaient un vaccin de Pfizer. Dun autre cote, ils ne veulent meme pas demander trop peu, precisement parce que nous avons des gens qui sont deja programmes et quil ny a pas toujours de correspondance entre le nombre de personnes qui sont programmees et le nombre de personnes qui se presentent. Il y a toujours moins ou plus de personnes qui ont ete relocalisees dautres centres, il y a donc une variabilite difficile a couvrir dans la vie de tous les jours, mais la plupart du temps, il ny a pas de problemes. Journaliste: Merci. Et encore une question, sil vous plait. Le ministre de la Sante a declare hier, dans un communique, quil aura un projet conjoint avec le ministre de la Culture pour reprendre lactivite des evenements avec le public et a precise que les tests et la vaccination sont indispensables. Avez-vous mis en place une strategie de priorisation dans cette direction ou un plan? Valeriu Gheorghiţă: Non. Journaliste: Merci! Valeriu Gheorghiţă: Avec plaisir. Journaliste: Bonjour. Vous avez dit que 13.000 personnes avaient contracte le virus apres la premiere dose. Quont-elles fait? Ont-elles fait le rappel ou quelle est la procedure dans ce cas? Meme si elles nont pas contracte la maladie, cest ce que je veux dire. Valeriu Gheorghiţă: La procedure prevoit actuellement lexecution de la dose de rappel, evidemment, a condition que la personne soit en bonne sante, donc apres la guerison de lepisode infectieux et si elle ne presente pas de signes cliniques de maladie. En gros, lepisode infectieux doit etre resolu, il faut depasser la periode de convalescence, pour que, oui, certains dentre les gens soient egalement vaccines avec la deuxieme dose. Journaliste: Non, je veux dire la premiere dose. Cela signifie-t-il quon doit se reprogrammer pour depasser toute la periode ...? Valeriu Gheorghiţă: Non, la date du rappel est est modifiee. Chaque personne a actuellement la disponibilite sur la plateforme pour modifier la date de la deuxieme dose et pour programmer un intervalle, par exemple, de 42 jours, si on parle du vaccin de Pfizer, sur un intervalle de 35 jours du vaccin Moderna ou 12 semaines pour le vaccin AstraZeneca. Journaliste: Chaque personne doit faire ce travail, a condition quelle se sente bien, car si elle ne se sent pas bien, je ne pense pas quelle puisse ... Valeriu Gheorghiţă: Cette demarche peut etre faite meme si l`on a depasse la date a laquelle on a dû etre vaccine par rappel. Autrement dit, une personne a la possibilite de se connecter au compte sur la plate-forme et de modifier sa date meme si elle a depasse le moment où elle devait faire le rappel. Journaliste: Je comprends. Merci beaucoup! Valeriu Gheorghiță: Avec plaisir! Journaliste: Bonjour! Je voulais vous demander si vous voulez mieux nous expliquer comment la vaccination se deroulera dans les cabinets des medecins de famille. Valeriu Gheorghiță: Cest un projet pour le moment, nous travaillons toujours sur ces details. Nous devons egalement consulter des collegues du reseau de medecine familiale. Il est en cours delaboration, mais je peux vous presenter les grands principes. Chaque medecin de famille aura une piece didentite creee dans le registre electronique national de vaccination. En gros, le cabinet où il enregistre chaque vaccination, chaque personne vaccinee, effectuera la catagraphie des personnes, des patients sur la liste et, quotidiennement, nous avons considere quun nombre denviron 20 personnes est raisonnable pour se faire vacciner chaque jour apres un programme 5 jours par semaine, du lundi au vendredi. Mais les medecins de famille pourront etablir leur horaire en fonction de la facon dont ils travaillent au cabinet, afin quils naient pas a vacciner quotidiennement. Il est important que dans une semaine, nous ayons cette estimation des personnes vaccinees. Chaque personne vaccinee sera inscrite dans le registre national de vaccination electronique et le reste des procedures sera effectue selon les procedures existantes. La procedure de vaccination reste inchangee, la surveillance post-vaccination reste inchangee; ce que nous essayons de faire, cest de distribuer les vaccins, les seringues et les aiguilles, afin de fournir le materiel necessaire au processus de vaccination. Et aussi une chose supplementaire, probablement le nombre de doses requis sera alloue pour une periode de deux semaines. Ainsi, au niveau de chaque departement, contrairement a la vaccination contre la grippe, dans laquelle les medecins de famille se deplacent a la DSP pour emporter les doses, dans cette situation nous organiserons des transports speciaux pour la distribution des doses aux cabinets de medecine familiale. A propos de ceux-ci sont, en general, les principes selon lesquels lactivite de vaccination sera menee et la programmation, comme je lai deja dit, ne sera pas effectuee dans la plate-forme, etant uniquement des identifiants dans le registre electronique national des vaccinations cree. La hierarchisation des personnes sur la liste respectera les priorites de la strategie. Autrement dit, les personnes vulnerables, les personnes agees, les personnes atteintes de maladies chroniques et, une par une, seront vaccinees en priorite, tout dabord, nous atteignons ceux du troisieme stade, de la population generale. Journaliste: Les medecins recevront-ils un supplement pour cette activite? Valeriu Gheorghiță: Dans lordonnance durgence numero 3 de 2021, il y a un article qui prevoit le paiement des medecins de famille dans cette activite de vaccination, dans leurs propres cabinets. Ainsi, ils seront remuneres selon le cadre reglementaire actuel. Journaliste: Vous avez dit quen fin de compte, en ce moment, 50% de tous les medecins de famille ont donne un ... Valeriu Gheorghiță: Cest une enquete, si vous voulez, menee par lAssociation patronale des medecins de famille et qui ma ete mise a disposition ces jours-ci, dans laquelle il y avait une disponibilite denviron 55% des medecins de famille pour participer a ce processus quand, bien sûr, on leur demandera de le faire. En consequence, nous prevoyons entre 50 et 55%. Bien sûr, je souhaite que ce pourcentage soit le plus eleve possible, car plus il y a de personnes impliquees, plus nous pourrons accelerer le processus de vaccination, mais tout collegue qui souhaite participer est le bienvenu. Journaliste: Cest toujours la mi-avril, non? La date a laquelle ... Valeriu Gheorghiță: Plutot, parce que cest une activite que nous voulons preparer extremement bien et tres rigoureusement, comme la dit M. le secretaire dÉtat, nous voulons organiser des webinaires et des sessions de formation avec des medecins de famille, regroupes dans plusieurs departements pour expliquer en detail toutes les etapes de cette strategie de vaccination et, bien sûr, comment enregistrer les donnees dans le RENV, meme si la plupart dentre eux connaissent et ont de lexperience dans le fonctionnement de ce registre electronique, cependant, il sagit dun module special pour les adultes qui nest pas a 100% superposable au Programme national de vaccination des enfants. Journaliste: Et la deuxieme question, si tous ceux qui sont actuellement sur la liste dattente ont la securite de la vaccination. Valeriu Gheorghiță: Oui. Journaliste: Merci. Journaliste: Bonjour! Jai personnellement parle a plusieurs medecins de famille et dresse une liste des principaux griefs. Ils disent quils veulent un taux plus eleve, dans les centres de vaccination on paie 90 lei. Ils recoivent, conformement a la loi, 26 lei. Ils veulent de largent pour les desinfectants, les seringues, ladrenaline et ils ne veulent pas faire de declaration via les tablettes du STS, mais via leur plate-forme, sur laquelle ils declarent egalement pour le vaccin contre la grippe. Qu`en dites-vous? Valeriu Gheorghiță: Toute demande me semble tout a fait acceptable detre discutee, en fin de compte, des decisions soient prises conjointement et avec lesquelles tout le monde est daccord. Je ne suis pas pour le principe quil y a quelquun qui connait et detient la verite absolue. Cest pourquoi nous voulons preparer ce moment avec des collegues du reseau de medecine familiale, qui ont beaucoup dexperience dans le programme de vaccination. Concernant le mode de paiement, je peux vous dire que jai adresse une note au Ministere de la Sante precisement pour evaluer le cadre reglementaire actuel afin de faire remunerer les collegues du reseau de medecine familiale pour cette activite de vaccination. Il y a deja des dispositions dans lordonnance durgence numero 3, mais ici il faut en discuter, bien sûr, ponctuellement avec les representants des associations de medecine familiale si les modalites respectives sont suffisantes, si elles ont besoin de changement. Donc, ces choses vont au-dela de lattribut que jai au Comite. En ce qui concerne la fourniture de materiel sanitaire, nous avons notamment pris en compte ce qui me semble etre une priorite, la distribution de seringues et daiguilles, precisement pour faire en sorte que cette approche puisse etre mise en pratique; pour les autres materiels, bien entendu, encore une fois, il me semble absolument raisonnable quil y ait acces a ces materiels, soit pour etre distribues en tant que tels, soit pour avoir un fonds aupres duquel ils peuvent etre achetes. Plus de details ... et en ce qui concerne l`introduction des donnees dans RENV, peu importe a partir de quel appareil elles sont introduites, au final, cest la meme plate-forme accessible a partir de nimporte quel appareil electronique, a condition que l`on ait les informations didentification necessaires, cest-a-dire donnees de connexion. Journaliste: Bien. Et jaimerais vous poser des questions sur les tests danticorps, qui ont commence a etre une mode. Existe-t-il un seuil a partir duquel nous pouvons nous sentir en securite face a la maladie du SARS-CoV-2? Valeriu Gheorghiță: Cest une tres bonne et actuelle question, je pourrais dire. Aucun seuil na ete etabli a partir duquel nous avons une certitude de protection a 100% ou un seuil dont nous savons que nous ne sommes pas suffisamment proteges. Si nous ne regardons pas le modele devaluation, si vous le souhaitez, parmi les autres types de vaccins, je peux vous donner lexemple de la vaccination contre lhepatite B, où nous savons que plus de dix unites sont considerees comme un titre protecteur. Il y a des gens qui ont 100 unites, 1.000 unites, cela ne veut pas dire que ceux qui en ont plus sont plus proteges. Certes, ces valeurs seuils seront etablies a partir desquelles on considerera quune personne na pas developpe une reponse immunitaire insuffisante, mais lavantage est quapres vaccination contre le COVID-19 nous avons egalement une activation de la reponse immunitaire cellulaire, ce qui signifie que non seulement la reponse immunitaire humorale est cruciale pour la protection contre cette infection, mais aussi la reponse immunitaire cellulaire qui, je le repete, est activee dans une large mesure apres la vaccination. Journaliste: Bonjour! Pouvez-vous me dire, sil vous plait, combien de personnes infectees par le SARS-CoV-2 ont ete vaccinees apres avoir ete gueries? Valeriu Gheorghiţă: Oui. De ceux qui avaient deja pris la premiere dose et qui ...? Journaliste: Non, non, non. Valeriu Gheorghiţă: Je nai pas cette situation, parce qu`elle ne serait pas vraie et je vous dis pourquoi: parce que nous savons que nous avons un pourcentage de 30 a 40% de personnes qui ont des infections asymptomatiques et ni elles ni nous savons quelles ont eu des antecedents de cette infection. Nous pouvons peut-etre connaitre les personnes qui ont eu une maladie symptomatique ou qui ont ete diagnostiquees avec un test positif, mais limpact, une estimation reelle, est presque impossible a avoir. Journaliste: La deuxieme question concerne le nombre de personnes sur les listes dattente. Il y a moins dun million de Roumains sur ces listes. Quallez-vous faire pour augmenter la confiance des gens a se faire vacciner davantage, a etre plus nombreux sur ces listes? Valeriu Gheorghiţă: Je peux vous dire que depuis le debut de la troisieme etape, le 15 mars, nous avons un nombre relativement constant de plus de 750.000 personnes sur les listes dattente, etant donne que, je le repete, plus de 200.000 personnes ont deja ete programmees, plus de 310.000 ont deja ete notifiees, ce qui veut dire quil y a cette dynamique et je vous donnais lexemple des dernieres 24 heures: 42.000 personnes se sont inscrites sur des listes dattente et 42 a 43.000 autres ont ete changees. Donc, pratiquement, sil nous reste une liste dattente de plus de 700.000 personnes, constamment, etant donne que nous sortons quotidiennement des gens des listes dattente dans les centres de programmation et de vaccination, de mon point de vue, ca va. Bien sûr, nous avons un grand nombre de personnes qui nont pas choisi de se faire inscrire sur ces listes dattente, soit elles veulent aller a dautres centres, soit elles attendent un autre type de vaccin, par exemple, de Johnson and Johnson, ou il y a des gens qui attendent de se faire vacciner par le biais du reseau de medecine familiale. Le nombre de personnes sur la liste dattente ne reflete donc pas lintention de se faire vacciner. Journaliste: Et si vous me le permettez, jaimerais vous demander autre chose. Jai remarque sur cette carte interactive qua Timiș, par exemple, il y a de nombreuses doses inutilisees de vaccin AstraZeneca, disponibles environ 8.000 et, par exemple, a Bucarest et Ilfov, où nous avons une incidence tres elevee, il y a environ 10.000 personnes qui aiment etre vaccines avec AstraZeneca. Allez-vous les deplacer de Timiș a Bucarest et Ilfov? Valeriu Gheorghiţă: Pas necessairement de se deplacer. On peut aussi prendre en compte et faire regulierement cette analyse, ouvrir de nouveaux cabinets de vaccination, y compris avec des vaccins de la societe AstraZeneca, notamment dans les localites où il y a effectivement une liste dattente pour ces centres. Oui, cest lun des indicateurs que jai mentionnes la semaine derniere, combien de personnes sont sur la liste dattente dans un certain separtement, cest un indicateur que nous avons besoin de plus de cabinets la-bas. Journaliste: Ponctuel? Faire venir de Timiș a Bucarest? Valeriu Gheorghiţă: Cela na rien a voir. La repartition des doses est basee sur le nombre de personnes prevues et non sur le nombre de cabinets. Journaliste: Bonjour! Nous avons tous vu les manifestations dhier soir. Ils continueront. Jaimerais que vous me disiez si vous pensez que ces manifestations affectent egalement la campagne de vaccination? Valeriu Gheorghiţă: De toute evidence, il existe une relation plus ou moins directe avec la campagne de vaccination. Je crois que chacun a la liberte dexprimer son point de vue comme bon lui semble, tant que cela ne met pas en danger la sante des autres. Ce que je pense essentiel et ce que je pense de notre devoir est dexpliquer aux gens de comprendre limportance de la vaccination, les avantages de la vaccination, les risques de tomber malade, etc., alors ce que nous faisons. Nous voulons aussi que notre objectif est d`amplifier tout ce qui signifie communication et information aupres de la population et je suis convaincu que les gens auront la maturite pour comprendre ces choses. Journaliste: Le Premier ministre a declare, je pense hier, quil etait possible de vacciner plus de dix millions de personnes avant septembre et août, respectivement. Jaimerais que vous nous disiez si cela est possible, si nous aurons suffisamment de centres et suffisamment de doses de vaccin? Valeriu Gheorghiţă: Oui, cest possible. Nous aurons suffisamment de doses meme au cours du deuxieme trimestre, a partir davril, mai, juin, pour garantir ce pourcentage dimmunite collective. Notre strategie consiste a creer linfrastructure necessaire pour garantir a un grand nombre de personnes lacces a la vaccination. Compte tenu des centres deja existants, ceux que nous allons ouvrir, auxquels sajoute la vaccination avec les centres mobiles, la vaccination dans les cabinets de medecins de famille et dans les centres qui pourront sorganiser dans le cadre des unites economique que jai mentionnees, je pense que nous parviendrons a augmenter suffisamment le nombre de personnes vaccinees, dans les limites des doses disponibles. Comme l'a mentionne aussi M. le secretaire d'État, nous disposons pour le moment de certaines estimations d'un calendrier de livraison et, comme nous le savons, il y a eu un certain nombre de changements par rapport au calendrier initial. Cest pourquoi il faut compter sur des donnees reelles, sur des donnees concretes qui sont finalement disponibles dun mois a lautre et il est tres difficile de se faire une vraie perspective pour les 3-6 prochains mois. Cependant, je peux vous dire qua partir des doses contractees, nous pouvons vraiment atteindre ce seuil de vaccination collective encore plus rapidement quen septembre et nous aurons egalement linfrastructure necessaire pour y parvenir. Journaliste: Permettez une autre question, un supplement, en fait. Au debut de la vaccination y compris dans les cabinets de medecins de famille, avez-vous etabli combien de doses ils recevront, combien de personnes pourront se faire vacciner quotidiennement? Valeriu Gheorghiță: Environ 20 personnes par jour nous avons considere un nombre initial, en fonction du taux de vaccination, de lactivite reelle sur place, je pense que nous pourrons changer ce nombre estime, soit pour le reduire, soit pour laugmenter en fonction sur ladressabilite, lintention de vacciner et le nombre de personnes sur la liste de chaque medecin de famille. Pratiquement, cela signifie quen une semaine, un medecin de famille pourrait vacciner environ 100 personnes. Et si nous parlons denviron 5.000 medecins de famille auxquels je compte participer au niveau national, cela veut dire environ 500.000 personnes dans une semaine, ce qui est un nombre important. Journaliste: Jai remarque que sur la page RoVaccinare, nombreux sont ceux qui demandent combien de temps ils doivent attendre sur la liste. Un horizon peut-il etre fourni, la plateforme peut-elle le fournir? Gheorghiță: La plateforme peut offrir cet horizon. Il faut savoir que nous avons des discussions avec des collegues du STS tous les jours, voire plusieurs fois, liees a divers aspects, a la maniere de programmation. Il faut mentionner demblee que ce temps dattente sera variable chez une meme personne dune periode a lautre. En fonction du nombre de personnes figurant sur cette liste et de la categorie de priorite a laquelle elles appartiennent, ainsi que de la capacite de vaccination et du rythme dun centre, il peut donc y avoir des personnes qui sont sur la liste dattente d`un centre et auront 200 jours a attendre, mais cela peut changer apres une semaine pour reduire considerablement ce temps dattente, et les centres où, bien sûr, il y a une periode dattente plus courte. Mais quoi quil en soit, je souhaite que cette estimation du temps dattente existe, precisement parce que chacun a besoin de savoir des le depart quelle est la duree estimee. Et je peux vous dire que cest egalement le cas dans le reste des pays europeens. Nous avons des collegues qui sont prevus pour septembre lors de la vaccination. Il est naturel davoir ce temps estime. Cela variera et chaque personne pourra voir periodiquement quel est le temps dattente et comment il a change. En principe, ce temps dattente devrait en theorie diminuer au fur et a mesure que nous ouvrirons de nouveaux cabinets de vaccination et le nombre de personnes vaccinees augmentera. Journaliste: Je voudrais vous demander, en ce qui concerne les grands operateurs economiques, comment cela se passera-t-il, y aura-t-il du personnel medical qui ira dans les bureaux où ...? Valeriu Gheorghiță: Non, la plupart dentre eux ont des agents contractuels, ils ont des services de medecine du travail ou des services medicaux assures, sur la base de lassurance medicale des employes. Donc, pratiquement, ils ont des relations contractuelles de prestation de services avec des prestataires de services medicaux. Les plus grands dentre eux ont meme des cabinets medicaux a linterieur de lunite, où ces activites de vaccination peuvent etre organisees. Journaliste: Et recevront-ils les vaccins et tout le materiel quils ...? Valeriu Gheorghiță: La meme chose sera faite, la liste de ceux qui veulent etre vaccines, nous voyons combien de personnes il y a, de quel nombre de doses ils auraient besoin et de cette facon les doses respectives seront allouees et le personnel respectif sera vaccine. De notre point de vue, cest une approche louable, etant donne que ces personnes, autrement doivent etre vaccinees dans les centres existants; donc cela soulage pratiquement le systeme actuel dune bonne partie des personnes qui veulent se faire vacciner. Lorsque nous aurons en priorite la majorite des personnes vaccinees au troisieme stade, il me semble tout a fait naturel de donner la possibilite a tous ceux qui veulent se faire vacciner, lorsque nous aurons les doses necessaires, de le faire. Journaliste: Jaurais une autre question. Avez-vous recemment eu une reunion avec des representants des cultes religieux et jaimerais que vous nous disiez sil y a une volonte de leur part de vous soutenir a cet egard avec, je ne sais pas, les cabinets...;? Valeriu Gheorghiță: Nous avons eu un signal de certains departements pour mettre a disposition des espaces lies a ces lieux de culte, des espaces qui, bien sûr, se trouvent dans les dependances où il y a diverses reunions, qui pour le moment, nous connaissons tres bien quelles nont plus lieu en raison des conditions de la pandemie et qui peuvent remplir les conditions necessaires a lorganisation des cabinets de vaccination, mais non, aucun centre na ete mis en place a ce moment-la dans ces zones. Bien sûr, il est important de disposer des ressources humaines pour desservir ces bureaux, mais, oui, il y a une disponibilite a cet egard. Journaliste: Les 156 nouveaux centres qui seront ouverts, Moderna et Pfizer, fonctionneront-ils sur des listes dattente ou les personnes seront-elles programmees directement? Valeriu Gheorghiță: Ceux qui ont Moderna ont deja une liste dattente, pour ceux qui ont Pfizer, la plupart nont pas de liste dattente, mais quand ils seront ouverts, ils auront une liste dattente, juste pour etre juste envers tout le monde et les gens, apres etant inscrits sur la liste, sont alloues en respectant les criteres de priorisation dans les centres respectifs, comme nous lavons fait, avec ceux recemment ouverts le 20 mars. Merci beaucoup! Andrei Baciu: Nous remercions beaucoup, passez une bonne journee! 2021-03-30 15:41:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-03-30-04-42-13big_image_10_resize.jpgDeclarații de presă susținute de premierul Florin CîţuȘtiri din 29.03.2021https://gov.ro/fr/stiri/declarations-a-la-presse-du-premier-ministre-florin-citu1617102071 Florin Ciţu: Bonjour! Le week-end dernier ou la semaine derniere, vous savez tres bien que nous avons pris des decisions qui visent a nous aider a surmonter cette periode de pandemie, a ralentir la propagation du virus au sein de la population. Ces mesures sont uniques en Europe car elles dependent du degre dincidence. Vous savez tres bien que dans toute lEurope, de telles mesures sont prises dans leur ensemble pour tout le pays. En Roumanie, des mesures sont prises en fonction du degre dincidence, precisement parce que nous savons quil y a deja de la fatigue dans la societe apres un an où nous avons combattu cette pandemie, mais nous n`en sommes pas encore passes et cela demande un autre effort car ensemble, Nous surmontions cette periode. Nous avons pris ces mesures pour ralentir la propagation du virus et pour nous permettre daccelerer la campagne de vaccination. Comme je lai dit, en avril, nous aurons 4,5 millions de doses supplementaires de vaccin, nous augmenterons le nombre de personnes vaccinees a 100.000 ou la capacite de vaccination de 100.000 personnes par jour et, par rapport au plan initial, si ce calendrier de livraison des vaccins est maintenu, on peut parler dune vaccination de 10 millions de citoyens en août par rapport a septembre, donc on a avance les choses dun mois, cest a nous daller se faire vacciner. En meme temps, jai vu dans lespace public et surtout chez ceux du PSD, a lopposition politique, des messages un peu deroutants. Dune part, il y a quelques mois, ils nous ont dit que nous etions trop detendus et que la Roumanie est le seul pays dEurope detendu, maintenant ils viennent nous dire que nous imposons des restrictions. Je suis pret a ecouter aussi lavis des specialistes du PSD, les specialistes nont pas de couleur politique. Le combat pour la sante des Roumains na pas de couleur politique, mais au lieu de donner des messages politiques deroutants pendant cette periode, il est temps pour chacun de sasseoir avec les specialistes et de voir quelles sont les meilleures solutions pour les Roumains, pour la sante des Roumains. Je vais repondre a vos questions. Journaliste: Allez-vous maintenir ces restrictions malgre le mecontentement manifestesdans la rue? Florin Ciţu: Je lai dit a chaque fois, vous savez tres bien que je suis un liberal, les gens peuvent protester tant quils ne violent pas la legislation en vigueur. Journaliste: Comment allez-vous les amener a prendre en compte les mesures prises? Florin Ciţu: Le droit davoir une opinion en Roumanie demeure, nous avons des opinions differentes, pour moi il est tres important de continuer la campagne de vaccination, il est tres important de trouver les meilleures mesures pour aider les Roumains, vous savez tres bien que la situation dans les hopitaux est disons tres encombre, cest pourquoi nous prenons ces mesures. Je me concentre la-dessus en ce moment. Les gens doivent obeir a la loi, nous devons tous obeir a la loi. Journaliste: Ceux qui ont manifeste hier soir ont deja viole la loi, seront-ils sanctionnes parce que les manifestations sont a nouveau annoncees? Florin Ciţu: Je comprends les Roumains, quapres un an, ils se sont fatigues, nous nous sommes tous fatigues, nous combattons la pandemie depuis un an et nous avons fait tous les efforts possibles. Nous avons commande plus de doses de vaccin que necessaire pour nous assurer que, si necessaire lannee prochaine, nous aurons ce vaccin, sinon nous pourrons en exporter, car nous devons aider la population autour de la Roumanie, ce nest pas suffisant vacciner uniquement les citoyens roumains, si nous voulons nous debarrasser de la pandemie. Nous mettrons tout en œuvre et nous nous asseyons a la table avec tous ceux qui proposent des solutions pour aider les Roumains dans cette periode difficile. Merci beaucoup! 2021-03-29 12:35:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-03-29-12-36-35big_sigla_guvern.pngBriefing de presă susținut de premierul Florin Cîțu, miniștrii Lucian Bode, Vlad Voiculescu, Sorin Cîmpeanu și secretarii de stat Raed Arafat și Andreea Moldovan, la finalul ședinței de guvern din 25 martieȘtiri din 25.03.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-03-25 21:11:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-03-25-09-12-41big_sigla_guvern.pngÎntâlnirea prim-ministrului României, Florin Cîțu, cu delegația Consiliului de afaceri americano–român (AMRO)Știri din 25.03.2021https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-roumain-florin-citu-avec-la-delegation-du-conseil-des-affaires-americano-roumain-amroAujourdhui, le Premier ministre Florin Cițu sest entretenu avec la delegation du Business Council americano-roumain (AMRO), qui rassemble dimportantes entreprises americaines presentes dans leconomie roumaine. La reunion a donne lieu a un dialogue ouvert avec les hommes daffaires participants, concernant le programme de politique publique de lExecutif, ainsi que les perspectives de consolidation de leur presence dinvestissement en Roumanie. Le Premier ministre Florin Cițu a souligne limportance particuliere accordee par la Roumanie au Partenariat strategique avec les États-Unis et a reitere lengagement a long terme de notre pays en faveur du developpement de projets strategiques bilateraux avec des partenaires americains. A cette occasion, les opportunites significatives de developpement des affaires en Roumanie ont ete passees en revue, y compris celles issues de la mise en œuvre du Plan national de relance et de resilience, avec un accent particulier sur celles des secteurs numerique et medical. Le gouvernement continuera de promouvoir des mesures visant a developper une economie de marche libre capable de soutenir des activites a valeur ajoutee et des emplois dans leconomie. Le president de lAMRO, Eric Stewart, ainsi que les representants des societes membres ont remercie pour louverture constante et la disponibilite au dialogue du Premier ministre roumain et dautres membres de lExecutif, ainsi que pour les mesures adoptees pour assurer un climat convivial pour les investisseurs. Dans le meme contexte, a ete reaffirme le soutien du milieu des affaires americain a la candidature de la Roumanie a lOCDE. 2021-03-25 16:46:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_anonim-7431.jpgÎntâlnirea premierului Florin Cîțu cu reprezentanții cultelor religioase din România și cu cei ai Secretariatului de Stat pentru CulteȘtiri din 25.03.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-eu-un-entretien-avec-les-representants-des-cultes-religieux-de-roumanie-et-avec-ceux-du-secretariat-d-etat-aux-cultes2021-03-25 14:42:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-03-25-02-47-17big_1.jpgÎntâlnirea vicepremierului Dan Barna cu Reprezentantul UNICEF în România, Pieter BultȘtiri din 24.03.2021https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-vice-premier-ministre-dan-barna-avec-le-representant-de-l-unicef-en-roumanie-pieter-bultLe Vice-Premier Ministre Dan Barna a a eu aujourdhui un entretien avec le representant de lUNICEF en Roumanie, Pieter Bult. Les deux dignitaires ont discute de la maniere dont la Roumanie peut utiliser lexperience mondiale et les modeles de lUNICEF en Roumanie pour des reformes substantielles en faveur des enfants, financees par des fonds europeens et par le budget de lÉtat. L`entrevue a eu lieu le jour où la Commission europeenne a lance la strategie de lUnion europeenne sur les Droits de lenfant et la garantie europeenne pour les enfants afin de garantir que les enfants les plus vulnerables de lUnion europeenne aient acces aux soins de sante, a leducation, aux soins, un logement decent et une alimentation adequate. La Garantie pour les enfants est extremement pertinente egalement pour la Roumanie, où lUNICEF et les autorites centrales et locales ont developpe et teste une solution innovante similaire, qui peut etre etendue avec la mise en œuvre du paquet minimum de services pour les enfants et les familles, adopte lannee derniere . Les deux dignitaires ont egalement evoque lopportunite dutiliser des outils numeriques pour fournir des donnees en temps reel sur la situation des enfants, afin que les politiques publiques puissent etre adaptees au plus vite aux besoins. Dans ce contexte, on a aborde aussi la question des centres communautaires integres capables de fournir des services en ligne et hors ligne aux enfants et a leurs familles. A cet entretien ont assiste aussi la secretaire dÉtat Elena Tudose et Eduard Petrescu, coordinateur des politiques et strategies de lUNICEF Roumanie. 2021-03-24 17:19:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-03-24-05-34-38big_1.jpgPremierul Florin Cîțu a participat, alături de președintele României, Klaus Iohannis, și mai mulți membri ai Guvernului, la campania de împădurire pe terenuri nisipoase și degradate din sudul RomânieiȘtiri din 24.03.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-avec-le-president-de-la-roumanie-klaus-iohannis-et-plusieurs-membres-du-gouvernement-a-la-campagne-de-reboisement-des-terres-sablonneuses-et-degradees-du-sud-de-la-roumanieParticipation du Premier ministre Florin Cițu a la campagne de reboisement des terres sablonneuses et degradees du sud de la Roumanie Lorin Ciţu: Nous sommes dans une zone où, comme M. le President et M. le ministre lont dit, la desertification a commence en Roumanie et meme a Dăbuleni, cest un lieu emblematique. Aujourdhui, la Roumanie possede environ 29 a 30% de la superficie forestiere, tandis que lUE en a en moyenne 38%. Tel est le defi de ce gouvernement. Nous allouons des ressources par le biais du PNRR, peut-etre des ressources budgetaires, si necessaire, mais le defi pour ce gouvernement, pour M. le ministre, pour MM les ministres, est de ramener le taux de boisement en Roumanie de 29 a 30%, au-dessus de la moyenne europeenne de 38% . Cest pourquoi nous sommes ici aujourdhui pour lancer cette campagne, et ma presence ici est pour montrer que je soutiens cette campagne et que nous y allouerons les ressources necessaires. 2021-03-24 13:09:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_anonim-6939.jpgÎntâlnirea premierului Florin Cîțu cu reprezentanții Uniunii Naționale a Consiliilor Județene din RomâniaȘtiri din 23.03.2021https://gov.ro/fr/stiri/rencontre-du-premier-ministre-florin-citu-avec-les-representants-de-l-association-des-municipalites-de-roumanie2021-03-23 21:11:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_anonim-6537.jpgÎntâlnirea premierului Florin Cîțu cu reprezentanții Asociației Municipiilor din RomâniaȘtiri din 23.03.2021https://gov.ro/fr/stiri/rencontre-du-premier-ministre-florin-citu-avec-les-representants-de-l-association-des-municipalites-de-roumanie16165862492021-03-23 20:59:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_anonim-6451.jpgConferință de presă susținută de președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), Valeriu Gheorghiță, și secretarul de stat în Ministerul Sănătății și vicepreședinte CNCAV, Andrei BaciuȘtiri din 23.03.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-donnee-par-le-president-du-comite-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-valeriu-gheorghita-et-par-andrei-baciu-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante1616586102Valeriu Gheorghiţă: Bonjour! Merci de participer a la conference organisee par le Comite directeur national sur la vaccination COVID-19! Dans ce qui suit, je presenterai quelques aspects lies a lactualite de la campagne de vaccination, dont certains ont deja ete transmis a dautres occasions. Je vous rappelle que le jeudi 18 mars, lAgence europeenne des medicaments a precise aussi clairement que possible les benefices et le profil de securite du vaccin dAstraZeneca, en tant que tel, il etait recommande, avec un niveau de recommandation eleve, de poursuivre la vaccination AstraZeneca et, bien sûr, il est tres important de continuer a prendre en compte et a surveiller tous les effets indesirables signales par les personnes vaccinees, dune part, et par les professionnels de la sante, dautre part. De plus, le vendredi 19 mars, suite a la rencontre que jai eue avec les representants des institutions, lInstitut de la sante publique, lAgence nationale des medicaments et des dispositifs medicaux de Roumanie, le Comite national de vaccination et le ministere de la Sante, mise en quarantaine du lot ABV 2856, qui avait ete precedemment institue par mesure de precaution. Pour le moment, trois autres pays ont maintenu la suspension temporaire de la vaccination avec le vaccin AstraZeneca - a savoir, le Danemark, la Finlande et la Norvege. La Suede doit prendre une decision la semaine prochaine sur lopportunite de continuer a vacciner avec ce type de vaccin; tres probablement cette restriction sera levee. Ainsi, je tiens a vous dire que tous nos efforts, depuis le debut de la campagne de vaccination, ont ete dencourager et de creer la possibilite pour toute personne vaccinee de pouvoir signaler les effets secondaires. De plus, le lien pour signaler les effets secondaires est actuellement affiche sur le site de rovaccination afin que chaque personne, au moment de la planification, puisse egalement consulter le lien où elle peut signaler cet effet secondaire. Au cours de la prochaine periode, nous organiserons une approche qui augmentera le niveau de sensibilisation a limportance de la declaration des effets indesirables chez les professionnels de la sante; ce qui nous interesse particulierement, cest que le personnel medical augmente le nombre des declarations sur les effets adveses afin que nous puissions avoir des donnees concluantes sur les cas deffets adverses apportes. Une autre chose, le 20 mars, on le sait, 167 nouveaux cabinets de vaccination ont ete ouverts qui recoivent le vaccin de la societe BioNTech-Pfizer. Ces cabinets ont ete ouverts des le debut avec la liste dattente, et plus tard les personnes en crise sur les listes dattente ont ete avisees detre inscrites a ces cabinets dans les postes vacants. Je peux vous dire qua ce jour, 41.325 personnes sont deja programmees. Je vous rappelle que des fenetres de programmation de trois jours ont ete ouvertes, ce qui signifie que dans ces cabinets de vaccination, nous avons une capacite denviron 10.000 personnes par jour. En tant que tel, une fenetre de 5 jours est ouverte aujourdhui. À lheure actuelle, nous avons encore des personnes qui sont avisees et qui, dans les 24 heures, confirmeront la programmation. Un autre element important est lie a la mise a jour de la plate-forme de programmation. À partir du 1er avril, chaque centre de vaccination configure dans la plate-forme de programmation affichera le type de vaccin, de sorte que toute personne qui prend rendez-vous dans un centre de vaccination ou choisit detre sur la liste dattente saura des le debut dans quel type de vaccin y est distribue. Un deuxieme element important sera lestimation du temps dattente pour toute personne sur la liste dattente, sachant que ce temps dattente peut differer de lestimation initiale, en fonction de la capacite de vaccination de ce centre et egalement du type de personnes qui se trouvent sur la liste dattente, en ce sens que, sil y a beaucoup de personnes inscrites a la deuxieme etape, meme si une personne pour a la troisieme etape se trouve en premiere position sur la liste dattente, le temps peut etre plus long, car les personnes appartenant a la deuxieme etape , les personnes vulnerables et celles qui servent les activites essentielles sont prises en charge en priorite. Le troisieme element important: le 6 avril, nous allons augmenter le nombre de personnes qui se font vacciner au cabinet, pendant les douze heures du programme de travail, de 60 a 90 personnes par jour, nous allons donc augmenter la capacite de vaccination de chaque centre, et a partir du 13 avril, nous ouvrirons 125 nouveaux cabinets de vaccination avec le vaccin de BioNTech / Pfizer. Ces cabinets seront distribues aux departements qui n'ont pas recu ces nouveaux cabinets ouverts le 20 mars, ceux-ci etant en priorite alloues aux departements ayant le taux d'incidence cumulee des cas le plus eleve. Je vous rappelle: 54 nouveaux bureaux cabinets ont ete attribues a Bucarest, 30 nouveaux cabinets pour le departement de Timiș et environ 20 nouveaux bureaux pour le comte de Constanța, au total, 13 comtes et Bucarest ont recu des allocations des 167 nouveaux cabinets. Un autre element important, pour avril, sera lie a loperationnalisation et au demarrage des activites de vaccination avec des centres mobiles pour les localites qui ont une incidence cumulative accrue de cas; on parle de localites rurales, de localites defavorisees qui nont pas de medecin de famille. Pour le moment, les donnees, qui provenaient de chaque departement, les donnees du territoire, avec ces localites, le nombre dhabitants et de personnes de plus de 65 ans sont deja centralisees. Le dernier aspect important est lie au demarrage des preparatifs pour linclusion des medecins de famille dans la campagne de vaccination, via nos propres cabinets de medecine familiale, où nous distribuerons les vaccins des deux societes, Johnson and Johnson et les vaccins dAstraZeneca. Pour les cabinets de medecins de famille, nous nirons pas avec les programmations dans la plateforme de planification. Chaque medecin de famille evaluera sa propre liste de patients quil a dans larrondissement, etablira la categorie des personnes respectives et prendra en priorite les personnes agees, les personnes atteintes de maladies chroniques de la liste, afin que nous puissions assurer la vaccination des persones au plus vite au niveau national. Jai egalement envoye, hier 22 mars, a chaque Direction de sante publique de chaque departement, le bilan de la disponibilite des medecins de famille pour participer a la campagne de vaccination et cette approche qui, vous le savez tres bien, selon la strategie, etait la troisieme etape de la vaccination. En ce qui concerne les listes dattente, a lheure actuelle, il y a environ 775. 294 personnes sur les listes dattente; selon la categorie de personnes inscrites sur les listes dattente, 447 420 personnes, soit un pourcentage denviron 57%, sont des personnes liees a la troisieme etape de la campagne de vaccination, cest-a-dire de la population generale. Environ 63.518 personnes font partie de celles qui exercent des activites essentielles, ce qui represente environ 8,1%, et nous avons des personnes vulnerables, cest-a-dire des personnes atteintes de maladies chroniques et des personnes de plus de 65 ans, representant au total environ 35% des personnes inscrites sur la liste dattente. Nous avons six departements avec le plus gran nombre de personnes sur la liste dattente: Bucarest - 148 776 personnes sur la liste dattente, suivi de Cluj - avec 64.472 personnes, departement de Prahova - plus de 34.000 personnes, Ilfov - plus de 32 .000 personnes, Brasov - plus de 30.000 personnes et Sibiu - plus de 27.000 personnes. Plus de 90.000 personnes sur les dattente ont deja ete prevenues par SMS, ces personnes ont, on le sait, 24 heures, pendant lesquelles pour confirmer la programmation au centre de vaccination. Il y a deja plus de 59.000 personnes qui ont des programmations confirmes dans les centres de vaccination. Concernant bilan des centres de vaccination, nous avons 779 centres actifs, totalisant 963 flux, des centres Pfizer - 515 centres, avec 662 flux, des centres Moderna - 76, avec 73 flux et des centres AstraZeneca - 188, avec 248 flux. En ce qui concerne le nombre de personnes programmees, a partir du 23 mars, avec les trois types de vaccins, nous avons plus de 1.237.000 personnes programmees; pour Pfizer, il y a 730.146 personnes programmees, pour la dose 1, 65.709 personnes. Pour les centres de vaccination de Moderna, 115.511 personnes sont actuellement programmees, dont 86.494 avec la dose 1, et pour les centres avec AstraZeneca il y a 391.511 personnes dont 111.751 avec la dose 1. Ce que je peux vous dire, cest que chaque jour le nombre de le nombre de personnes prevues dans les centres de vaccination dAstraZeneca a augmente; il y a en moyenne environ 9 a 10.000 personnes par jour, ce qui est une bonne chose, le fait que la population ait augmente, si lon veut, le niveau de confiance, apres que, evidemment, lAgence europeenne des medicaments a precise le plus clairement possible le le profil de tolerance qui est favorable, le rapport benefice / risque, qui est en faveur des benefices, et limportance de poursuivre la campagne de vaccination. Actuellement, les places disponibles dans les centres de vaccination: pour Pfizer, nous avons 6.952 postes vacants, pour Moderna 4.232 postes vacants et pour AstraZeneca 12.346 places. Je vous rappelle quil y a encore des dizaines de milliers de personnes qui ont ete prevenues et vont confirmer les programmations a ces endroits. L`activite dans les services du centre dappels desservis par le personnel du Ministere de la Defense nationale: nous disposons de 625 lignes telephoniques actives, le personnel desservant ces lignes telephoniques - 822 personnes. La moyenne des sept derniers jours des appels telephoniques recus etait denviron 19.800 et au cours des dernieres 24 heures, 20.857 appels ont ete geres. Le bilan des vaccinations jusquau 22 mars, a 17h00, 1.769.978 personnes ont ete vaccinees. Ce nombre represente environ 9,24% de la population totale de la Roumanie, de plus de 19 millions dhabitants. Sur ces personnes il y a 970.648 vaccinees avec la premiere dose, et 798.730 personnes avec la deuxieme dose. Pour la deuxieme etape, commencee le 15 janvier, 1.440.941 personnes sont vaccinees, jusquau 22 mars. Parmi celles-ci, 75% sont des personnes atteintes de maladies chroniques, des personnes de plus de 65 ans, des personnes hospitalisees dans des centres sociaux et residentiels, des personnes non deplacables et des des sans-abri. Ainsi: les personnes atteintes de maladies chroniques vaccinees, avec au moins une dose - 396.064 personnes, les personnes de plus de 65 ans - 495.847, les personnes des centres medicaux et sociaux et residentiels - plus de 32.000 personnes, les personnes non deplacables du domicile - 1.4614 et les sans-abri 507. En ce qui concerne les personnes faisant partie des secteurs essentiels, 365. 085 personnes sont vaccinees, ce qui represente 25% de la population vaccinee en deuxieme etape. Les employes de leducation sont environ 145.000 personnes vaccinees, ce qui represente un taux de couverture vaccinale de plus de 40% si lon se refere a environ 350.000 employes dans le systeme educatif. Dans les centres du reseau du ministere de la Defense nationale, 67.626 personnes etaient vaccinees au 22 mars, ce qui represente 3,82% du nombre total de personnes vaccinees au niveau national, et en termes de nombre de personnes vaccinees dans les centres appartenant a au ministere de lInterieur, il y a 32 271 personnes vaccinees, ce qui represente 1,8% du nombre de personnes vaccinees, au niveau national. Je peux egalement vous dire en detail quentre le 9 et le 23 mars, environ 60.371 certificats de vaccination ont ete telecharges a partir de la plateforme adult.renv.ro. Comme nous le savons, cette possibilite fonctionne actuellement, et les personnes qui ont termine le calendrier de vaccination complet peuvent telecharger ce certificat individuellement. Par ailleurs, au cours de la semaine precedente du 15 au 22 mars, 158 equipes mobiles composees denviron 473 medecins et infirmiers ont ete activees et 545 missions ont ete effectuees sur le territoire pour la vaccination dans les centres residentiels, les personnes immobilisees, les centres de dialyse et les personnes sans abri. Des rapports deffets adverses, au niveau national, au 22 mars, ont ete signales au total 8.912 cas de RAPI - effets adverses vaccinaux, avec un taux de notification denviron 3,4 pour mille doses administrees. Levaluation, que nous faisons chaque semaine, entre le 15 mars et le 21 mars, a fait etat dun certain nombre de 1.497 effets adverses post-vaccinaux, 95% de ces effets adverses ont ete signales a la ANM, le reste etant signale au a l`Institut national de sante publique. Lage moyen des personnes ayant declare RAPI a ete de 40 ans, et 64% des personnes ont etedes femmes. Concernant le nombre total de personnes ayant rapporte des effets adverses par type de manifestations, de RAPI: 81% sont des effets adverses tels que douleur locale, gonflement, eruption cutanee au site dadministration, fatigue, fievre, frissons; 48% de douleurs musculaires ou articulaires, 46% de maux de tete, 16% de reactions digestives. Aucun cas de choc anaphylactique na ete signale, aucune reaction grave nest actuellement a letude. Dans ce qui suit, permettez-moi de donner la parole a M. le secretaire d'État Andrei Baciu, vice-president du Comite de vaccination. Sil vous plait, docteur! Andrei Baciu: Merci beaucoup, Monsieur le President! Quelques problematiques liees aux missions de transport: entre le 16 et le 21 mars, 315 missions de transport ont ete realisees au niveau national, des centres de stockage nationaux, aux DSP, des DSP aux centres de vaccination, etc. Forces et moyens participants: il sagit de 1.033 personnels du Ministere des Affaires Interieures, de la Police roumaine, de la Gendarmerie roumaine, de la Police des frontieres et de lIGSU, qui ont fourni aux missions de transport plus de 550 moyens techniques, 2.755 personnels MApN, 1.544 missions de transport utilisant 1.555 moyens techniques. En ce qui concerne les doses de vaccin, a ce jour, la Roumanie a recu 3.622.689 doses de vaccin. 2 .567.347 doses ont ete distribuees comme suit: de Pfizer-BioNTech recues le 23 mars, nous en avons 2.518.000, dont 2.000.090 ont ete administrees, de Moderna total recues : 264. 000 dont 187. 000 ont ete administrees; AstraZeneca recues 840.400 dont 289 ont ete administrees 330. Doses manquees: jusquau 21 mars y compris, 5. 074 doses manquees ont ete enregistrees, soit 0,20% des doses totales utilisees pour des raisons deja bien connues, non imputables, ou des flacons endommages. par rupture, mauvaise reconstitution, etc. Concernant le calendrier de livraison pour la prochaine periode, il ny a pas de changement significatif par rapport a la semaine derniere. En gros, on parle de 345.000 doses deja recues de Pfizer pour cette semaine, ainsi que la semaine prochaine, avec un surplus de 120.000 pour chacune de ces deux semaines. Moderna - cette semaine 162 000 doses viendront vendredi, ainsi d` AstraZeneca - 48. 000 doses, malheureusement 330. 000 de moins quinitialement annonce, soit 378. 000 doses. Pratiquement, pour mars, nous avons un total denviron 2,2 millions de doses, et pour avril, les choses nont pas change, environ deux millions de doses de vaccin produites par BioNTech / Pfizer, un minimum de 249.000 doses produites par Moderna nous esperons en recevoir davantage encore jusqua un maximum de 330. 000, et pour les vaccins produits par AstraZeneca, il s`agit denviron 879.000 doses. Pour le vaccin Johnson and Johnson, les premieres doses arriveront tres probablement en avril, environ 100.000. Nous connaissons egalement les differences avec les deux autres types de vaccins. Je voudrais mentionner quelques details lies aux activites de communication, car cela fait trois mois depuis le lancement de la plateforme et de la communaute dans lespace en ligne. Sur la plate-forme deja bien connue, vaccinare-covid.gov.ro, nous parlons, jusqua present, dun trafic total de 35 millions de vues, avec un nombre unique dutilisateurs unique de 3.743.000, de meme pour la communaute en ligne où il y a environ 70. 000 personnes. Limpact des actions de communication - nous parlons dun impact total de 24 millions de personnes. Nous continuerons egalement la serie dactions questions-reponses. Jusqua present, nous avons eu six sessions, cinq generales et une specifiquement consacree aux clarifications sur la vaccination avec le vaccin produit par AstraZeneca, avec un impact total de 1 million de personnes. Nous allons continuer les memes actions ... et les webinaires que nous avons eus nous en avons deja eu quelques dizaines. Nous continuerons dans la prochaine periode avec la partie medicale, mais aussi avec les grandes companies qui ont manifeste leur interet, la session de questions-reponses se poursuivra dans la prochaine periode et nous prevoyons des visites de travail dans les centres de vaccination ouverts au niveau national, juste pour assurer nous quils ont tout ce dont ils ont besoin et que la vaccination se poursuit dans un environnement favorable. En gros, cest ce que je voulais vous dire. Merci beaucoup, Monsieur le President. Valeriu Gheorghiţă: Moi aussi, je vous remercie. Je voudrais passer a la parite de questions. Avec votre permission, commencons par la droite avec deux questions chacun. Journaliste: Bonjour. À partir daujourdhui, le premier centre de vaccination non-stop fonctionne a Timișoara, mais je comprends quil y a un probleme et que la vaccination ne peut pas se faire meme sans interruption, car les donnees ne peuvent pas etre mises a jour sur la plateforme quand il est tard. Valeriu Gheorghiţă: Dun point de vue technique, je pense que des solutions seront trouvees pour introduire les donnees dans le registre electronique. Le probleme est qua ce moment la plate-forme de programmation est creee sur les douze heures de travail, cest-a-dire de 8h00 du matin a 20h00. Pour cette raison, des changements sont vraiment necessaires dun point de vue technique, pour permettre lenregistrement et la planification des personnes sur une base 24 heures sur 24, ce qui n`a pas pu etre fait, etant donne que la demande davoir une activite 24 heures sur 24 a ete faite recemment et elle n`a pas ete encore rendue operationnelle, mais mes collegues recherchent ces solutions afin de permettre aux gens de se programmer. Journaliste: Y aura-t-il donc un moment une periode où les personnes programmees pour la nuit seront vaccinees plus tot? Valeriu Gheorghiţă: Oui, en assurant la coordination entre les coordinateurs du centre de vaccination et les personnes sur la liste dattente. Nous avons egalement prevu cette situation et jusqua ce que nous parvenions a augmenter le creneau horaire, nous rendons disponibles les listes de personnes sur la liste dattente pour ce centre et ces personnes peuvent etre appelees pour quelles soient appelees a se faire vacciner 24 heures. Journaliste: Et un autre probleme signale aujourdhui a propos des centres ouverts, les 167. Je crois comprendre quil y a des personnes qui nont pas ete trouvees dans la liste lorsquelles sont arrivees au centre. Valeriu Gheorghiţă: Je nai pas cette information, mais je ferai une evaluation dans chaque centre. Jusquici, dans les 167 centres de vaccination, qui ont commence lactivite de vaccination, aucun probleme ne ma ete signale, mais sil y a ces situations specifiques, elles ont certainement une explication et seront certainement resolus. Journaliste: Jaurais une autre question, si vous me le permettez. Valeriu Gheorghiţă: Sil vous plait. Journaliste: Également lie a Timisoara, vous connaissez probablement la discussion autour de la decision de mise en quarantaine. Le president du Conseil departemental affirme que lune des solutions est de vacciner davantage de personnes et il demande plus de vaccin. Nous savons egalement qua Timiş, il y avait 20.000 places vacantes. Quelle est la situation, en fait? Valeriu Gheorghiţă: Pour le moment, je pense quil est important davoir un taux doccupation maximal dans les centres de vaccination de Timisoara où il y a un nombre important de centres ouverts, meme le samedi ont ete alloues, je le repete, 30 nouveaux cabinets pour Pfizer, nous avons egalement ce centre qui aura une activite 24 heures sur 24, et dans la prochaine periode, comme nous lavons annonce, le 6 avril, nous augmenterons la capacite de vaccination de 50% dans chaque cabinet et nous ouvrirons dautres nouveaux cabinets. La où nous pouvons vraiment ouvrir de nouveaux cabinets pour le moment, cest pour le vaccin AstraZeneca, car nous avons encore des doses en stock qui nous permettent daugmenter le nombre de cabinets, mais pour le vaccin de Pfizer et Moderna, cest le maximum que nous avons pu ouvrir pour avoir un taux dutilisation accru des doses. Journaliste: Pouvez-vous nous dire exactement quand la vaccination commencera dans les cabinets des medecins de famille? Et, je ne sais pas, apres les discussions, a quel point ils ont ete receptifs, car on sait comment etait la situation aux inscriptions, les places a peine occupes? Valeriu Gheorghiţă: Nous avons propose la fin avril comme date limite raisonnable, precisement parce que nous voulons distribuer le vaccin de Johnson and Johnson et ensuite nous recevrons les premiers versements de cette societe, mais si nous parvenons a commencer plus vite, pour preparer le personnel medical suffisamment bien pour connaitre les procedures, connaitre tout le circuit fonctionnel des patients, creer le plan dactivites, car il y a une particularite, le fait que ces personnes ne seront plus programmees sur la plateforme et mais au cabinet du medecin de famille, tout ce temps necessite une preparation importante precisement pour ne pas avoir de problemes lors des activites de vaccination. Si nous parvenons a preparer ce moment plus rapidement, nous commencerons certainement ces activites plus tot. Tout dabord, nous sommes egalement interesses a evaluer la disponibilite des medecins de famille pour simpliquer dans cette demarche. Je suis convaincu que la plupart d'entre eux le souhaitent. La date limite pour la centralisation des donnees est fin mars, donc a ce moment-la je presenterai toutes les donnees centralisees. Journaliste: Et la deuxieme question. Quarrive-t-il a ceux qui sont vaccines, dix jours se sont ecoules depuis le rappel et cette localite est mise en quarantaine, doivent-ils etre mis en quarantaine ou peuvent-ils exercer leurs activites normalement? Valeriu Gheorghiţă: Selon la decision du CNSU de fevrier, pour autant que je sache, les personnes qui recoivent les deux doses et qui ont plus de 10 jours a partir de la deuxieme dose sont exemptees de la quarantaine, mais ici il faut analyser si effectivement, quand une decision de quarantaine est prise au niveau dune localite, elle sapplique egalement aux personnes vaccinees ou non vaccinees. Je ne pourrais pas vous donner de reponse a propos de cette station. Merci! Journaliste: Avez-vous mis a jour les donnees sur ceux qui ont ete testes positifs apres la vaccination? Valeriu Gheorghiţă: Elles ont ete diffuses la semaine precedente. Ces tests sont effectues toutes les deux a trois semaines. Journaliste: Je comprends! Serez-vous en mesure de presenter des donnees sur le pourcentage de vaccination dans les localites avec un scenario rouge? Valeriu Gheorghiţă: Nous pouvons presenter. Nous avons egalement presente la semaine derniere combien de personnes ont ete vaccinees dans les centres de vaccination des localites ... Les neuf municipalites où des centres de vaccination ont ete ouverts, mais pour le moment lactivite, pratiquement, pour la troisieme etape est ouverte au niveau national. Nous pourrons bien entendu demander ponctuellement a certains pays quel est le niveau de couverture vaccinale. Journaliste: Et encore une question. Avez-vous des donnees sur ceux qui sont decedes apres la vaccination? Valeriu Gheorghiţă: Ce sontdes donnees qui ont egalement ete diffusees dans lespace public. La centralisation de ces situations se fait au niveau de lAgence nationale du medicament et des dispositifs medicaux. Ici, nous encourageons les professionnels de sante a signaler tous ces cas, quil y ait ou non un point dinterrogation sur les causes du deces. Il est important davoir un enregistrement de toutes ces donnees. Journaliste: Je comprends. Merci! Journaliste: Bonsoir! En parlant de deces, vous savez, cest sûr, ceci ... Eh bien, le cas a Vaslui avec cette personne en dialyse qui est decedee, il y a eu aussi cet incident avec des effets adverses chez une personne a Bucarest, aux alentours du 20 fevrier. Pensez-vous a des precautions particulieres a prendre par les dialyses lors de la vaccination? Valeriu Gheorghiţă: Je peux vous dire quau niveau national, environ 13.000 personnes sont inscrites pour une hemodialyse chronique intermittente. Le taux de couverture vaccinale est superieur a 60% chez ces patients, ce sont peut-etre la categorie de patients la plus vulnerable, avec de nombreuses maladies chroniques sajoutant aux maladies renales chroniques, le plus souvent le diabete, les maladies cardiovasculaires, en tant que telles sont des patients extremement fragiles. En effet, un triage medical correct au moment de la vaccination est ici important, tant pour la premiere que pour la deuxieme dose, surveillance pendant une periode de 15 minutes, comme recommande. Il est egalement important pour le patient de suivre un traitement pour des maladies chroniques. Nous avons souvent constate quil y a des patients qui ne se conforment pas suffisamment aux medicaments qu`ils prennent pour les maladies chroniques, souvent il y a un retard dans le traitement ou il ny a pas dadhesion complete au traitement, c`est pourquopi il faut eviter a ce que lune des maladies chroniques soit desequilibree. Le seul conseil medical a ce stade est donc de poursuivre la surveillance medicale et que chaque patient suive les recommandations medicales, qu`il respecte le traitement indique et le calendrier ce traitement. Journaliste: Avez-vous plus de details sur cette affaire de Vaslui? Il y a... Valeriu Gheorghiţă: Jai parle avec le directeur de la Direction de la sante publique, il fait, complete et finalise levaluation du cas respectif. Lorsque nous aurons les donnees, nous les presenterons. Journaliste: Et dune maniere ou dune autre, partagez-vous encore lopinion du professeur Rafila qui a dit que, disons, la vaccination avec AstraZeneca de ceux qui ont des problemes de coagulation sanguine devrait etre suspendue? Valeriu Gheorghiţă: Aucune correlation na ete observee, du moins sur les donnees disponibles au niveau europeen, chez les patients qui avaient un statut prothrombotique et la survenue de ces evenements. Nous attendons les recommandations de lAgence europeenne des medicaments. Vous devez savoir que tout ce processus est en cours. Fondamentalement, lAgence europeenne des medicaments et le comite de pharmacovigilance se reunissent cette semaine et chaque fois que de nouveaux signaux apparaitront, nous beneficierons certainement tous de ces recommandations, mais pour le moment aucun facteur de risque na ete etabli qui, eventuellement, peuvent annoncer linstallation de ces symtomes-ci. Je peux vous dire que jai demande a lÉcole nationale de gestion de la sante une evaluation pour 2019 et pour 2020 des evenements de thrombose du sinus veineux cerebral et je peux vous dire que pour 2019, au niveau national, il y avait un taux dincidence cumulee par 1 million de personnes de 6,6, ce qui signifie que plus de six personnes sur un million, par an, developpent une thrombose du sinus veineux cerebral en Roumanie, dont la plupart sont des personnes de moins de 55 ans. Pour 2020, nous avons une incidence cumulee de 5,2 personnes par million de personnes, pratiquement, par rapport a la population du pays, il y a donc des evenements qui existaient avant le debut de la campagne de vaccination et il y a cette predisposition meme chez les jeunes, apparemment sans aucun facteur de risque identifiable. Bien sûr, nous pouvons ici evaluer les conditions de thrombophilie, certains traitements associes qui augmentent le risque devenements thrombotiques. De nombreux autres facteurs peuvent contribuer a linstallation de ces evenements indesirables. Journaliste: Une precision: vous avez dit que le 1er avril, il sera possible a une personne sur la liste d`attente de voir, davoir le temps de voir quels vaccins sont administres dans le centre respectif. Pourra-t-elle egalement opter pour le type de vaccin? Valeriu Gheorghiţă: Chacun a la liberte de choisir dans quel centre de vaccination il fait sa programmation, mais chaque centre de vaccination aura sûrement un temps dattente different. Je pense que le message que tout le monde doit comprendre est que les trois vaccins actuellement disponibles en Roumanie apportent des benefices maximaux en termes de protection contre les maladies symptomatiques, les formes graves, les complications et les deces. Ceci est plus important que tout autre pourcentage qui est vehicule, efficacite de 95, 90, 70, 80. Il est important dexaminer les avantages que nous obtenons apres la vaccination. Journaliste: Bonjour. Je veux vous demander ce que vous savez de ce cas a Prahova, il sagit dun couple mari et femme tous deux vaccines avec Pfizer. Il semble quils ont ete infectes par le SARS-CoV-2, ne le savaient pas et sont morts peu de temps apres. Que savez-vous de ce cas et si vous pouvez nous dire sil y a un danger si nous nous faisons vacciner, nous sommes infectes et nous ne le savons pas lorsque nous recevons le vaccin? Valeriu Gheorghiţă: Les donnees preliminaires dont je dispose, et jai egalement parle de cette situation avec le directeur de la DSP Prahova, ils vont faire une evaluation, mais les donnees preliminaires montrent quen effet les deux personnes, malheureusement, ont ete diagnostiquees avec COVID-19 , avec une forme severe qui a evolue defavorablement. On a discute egalement de vaccination chez les personnes qui sont soit en periode dincubation, soit atteintes dune infection asymptomatique par le SARS-CoV-2, en aucun cas elle naugmente le risque devolution defavorable, la vaccination ninfluence pas le cours de levolution naturelle de la maladie. Journaliste: Mis a part le fait que les deux personnes ont eu le COVID-19, navez-vous pas recu dautres details? Valeriu Gheorghiţă: Non, les evaluations de chaque cas seront finalisees ici egalement, en fonction des donnees recues de lhospitalisation de chaque personne et lorsquelles seront terminees, elles seront egalement disponibles pour vous. Journaliste: Et je voudrais egalement demander dans quelles conditions ou quand les gens qui viennent pour ladministration du serum sont renvoyes chez eux, et si vous avez des statistiques relatives au nombre de ceux qui nont pas recu le vaccin? Valeriu Gheorghiţă: Il existe des situations tres bien definies, a savoir lorsquune personne est trouvee avec de la fievre lors du triage medical, elle nest pas vaccinee, donc un etat febrile aigu contre-indique temporairement la vaccination; de meme, une maladie chronique decompensee au moment de la vaccination, un patient presentant des signes dinsuffisance respiratoire ou des signes dinsuffisance cardiaque aggravee. Il y a des conditions qui exigent le report de la decision de vaccination et aussi lidentification dun antecedent allergique qui augmenterait le risque que la personne developpe une reaction allergique apres la vaccination, et je parle ici de reactions allergiques majeures. Journaliste: Bonjour! Je sais qua Timisoara, il existe un programme pilote de vaccination dans les cabinets de medecins de famille. Pouvez-vous nous donner quelques details, quand cela commencera, combien de medecins y participeront, comment le vaccin sera administre? Valeriu Gheorghiţă: Je nai pas cette information disponible. Je connais cette approche, mais cette approche nappartient pas au Comite de vaccination. Journaliste: Mais a qui appartient-il? Valeriu Gheorghiţă: Je pense que cest un projet organise par la communaute locale de Timiș et le Ministere de la Sante. Journaliste: Quelles solutions avez-vous pour les villes qui ont mis en place des centres de vaccination mais qui ne trouvent pas de medecins? Valeriu Gheorghiţă: Il y aurait plusieurs solutions, dune part pour faire appel a des collegues dautres pays, en particulier des centres universitaires où les ressources humaines sont plus disponibles. Aussi limplication de medecins dautres specialites que les medecins de famille, des medecins du reseau de medecine scolaire, voire meme des medecins de la specialite de la stomatologie ou, je le repete, dautres specialites medicales qui peuvent fournir des equipes de vaccination. Un autre element important, je pense, serait devaluer les ressources humaines disponibles et dessayer de voir pourquoi ces personnes ne veulent pas participer a la campagne de vaccination. Il y a donc beaucoup de situations qui different dun departement a lautre. Il y a, en effet, des departements où il y a un reel probleme de ressources humaines, comme Vrancea, comme Giurgiu, mais je crois que des solutions seront trouvees a la fin pour ces centres egalement, mais, en effet, il y a des departements qui ont un reel probleme de ressources humaines. Journaliste: Et encore une question, si vous me le permettez. Vous avez dit que la vaccination commencera dans les cabinets des medecins de famille vers la fin du mois davril. Avez-vous lintention de vous faire vacciner dans ces cabinets uniquement avec le vaccin Johnson and Johnson? Valeriu Gheorghiţă: Et dAstraZeneca. Journaliste: Et pensez-vous que nous atteindrons alors 100. 000 personnes vaccinees par jour? Valeriu Gheorghiţă: Non, je pense que nous natteindrons 100. 000 personnes quavec les centres que nous avons actuellement et ce que nous allons ouvrir. Selon nos estimations, apres la mi-avril, nous atteindrons plus de 80.000 personnes vaccinees avec seul le vaccin de Pfizer, auquel sajouteront les personnes vaccinees avec dautres types de vaccins. Pour les cabinets de medecine familiale, nous estimons que si au moins la moitie dentre eux veulent participer a ce processus, il faudrait, avec une moyenne de 10 personnes vaccinees par jour, parler dau moins 50.000 personnes vaccinees en une journee dans le reseau des cabinets des medecin de familiale, en plus de ce que nous avons dans les centres deja organises. Nous estimons que le taux de vaccination augmentera considerablement a partir de la seconde quinzaine davril. Il est important davoir le nombre de doses requis pour garantir a la fois la premiere et la deuxieme dose. Je vous rappelle qua ce moment-la, toutes les personnes programmees pour la premiere dose ont egalement recu la dose de rappel ou fourni la dose de rappel juste pour obtenir le maximum davantages apres la vaccination. Journaliste: Je voulais vous demander si vous avez actuellement une strategie en place pour correler le nombre de vaccins administres avec le nombre de cas confirmes. Je ne sais pas, par exemple, le nombre de cas confirmes augmente est-ce que vous voulez augmenter le nombre de doses de vaccin administrees dans cette region ou bien le nombre de membres du personnel medical qui les administrent? Valeriu Gheorghiţă: Oui, nous faisons ces evaluations, nous regardons le taux dincidence cumule des cas. Et je vous rappelle que les 167 nouveaux cabinets ont ete affectes a 13 departements et a la ville de Bucarest qui ont le taux dincidence cumulatif de cas le plus eleve du pays. Alors oui, ce critere epidemiologique est important dans lattribution du nombre de doses de vaccins et des places dans les centres de vaccination. De plus, un indicateur important a lavenir sera le nombre de personnes sur les listes dattente. Si nous avons des localites, des departements dans lesquels les listes dattente sont considerablement plus elevees que dans dautres departements, evidemment où la demande est plus elevee, nous devons completer le nombre de cabinets. Cest donc un indicateur qui nous aidera a attribuer le nombre de cabinets pour chaque departement. Journaliste: Merci. Et concernant le vaccin Johnson and Johnson, je veux vous demander, qui aura la priorite? Valeriu Gheorghiţă: Toutes les personnes de plus de 18 ans eligibles, sans contre-indication a la vaccination. Journaliste: Je comprends. Valeriu Gheorghiţă: Il ny a pas de categorie privilegiee ni où ce type de vaccin est recommande. Journaliste: Merci. Journaliste: Une breve clarification, sil vous plait. Les personnes vaccinees avec les deux doses respectent-elles la quarantaine dune localite ou non? Valeriu Gheorghiţă: Ce que je peux vous dire, cest quune personne qui est a plus de dix jours de la deuxieme dose, par exemple, si elle entre en contact avec une personne confirmee, est exemptee de la quarantaine a domicile. Si cela sapplique a la situation de quarantaine dune localite, je ne pourrais pas vous dire sil y a une decision particuliere pour ce scenario. Peut-etre que M. le docteur peut nous le dire. Călin Alexandru: Aucune decision na ete prise pour le moment et, dune certaine maniere, nous devrions penser au fait que tant que ce nest qua partir de ce moment que la possibilite de programmation pour le grand public a ete liberee, ce nest pas tres equitable de discriminer ceux qui ont eu la possibilite d'avoir acces au vaccin par rapport a ceux qui n'ont pas eu la possibilite d'avoir acces au vaccin. Donc, pour le moment, aucune decision nest prise en la matiere. Journaliste: Une autre clarification sur ces doses manquees: que vouliez-vous dire exactement lorsque vous avez dit perdu ? Andrei Baciu: Nous parlons de doses qui ont ete gaspillees pour des raisons non imputables, de divers problemes de transport ou daccidents avec la bouteille elle-meme, donc les problemes classiques qui ont ete rencontres jusqua present. Journaliste: Si vous me permettez une autre question. Combien de personnes vaccinees ont ete hospitalisees pour effets adversest si vous aviez une statistique sur tous les types de vaccins? Valeriu Gheorghiţă: Il existe, bien sûr, pour chaque type de vaccin un enregistrement du nombre deffets adversses rapportes, mais lie au nombre de personnes hospitalisees pour gerer ces effets secondaires, je nai pas cet indicateur disponible au moment où nous discutons , mais ces donnees peuvent etre demandees a nos collegues de lAgence nationale des medicaments. Je peux vous dire que sur le total des effets adverses signales dans tout le pays, moins de 30% sont signales par des professionnels de la sante. La plupart des effets adverses sont donc signales par les beneficiaires, par les personnes vaccinees. Journaliste: Avez-vous une statistique concernant le nombre de personnes qui ont ete infectees apres la vaccination? Valeriu Gheorghiţă: Oui, elle a ete presentee la semaine precedente, mais je peux vous dire que nous parlons denviron 7.000 personnes qui ont recu un diagnostic dinfection par le SARS-CoV-2 apres la premiere dose, avec un intervalle moyen entre la premiere dose et le moment du diagnostic d` environ 9 jours. Et en termes de nombre de personnes diagnostiquees apres la deuxieme dose, on parle denviron 1.000 personnes qui ont ete diagnostiquees apres la deuxieme dose, soit un pourcentage de 0,08% de celles vaccinees avec la dose 2. Journaliste: Merci. Valeriu Gheorghiţă: Avec plaisir. Journaliste: Bonjour. Est-il vrai que dans le cas du vaccin Pfizer, les effets secondaires a la premiere dose sont plus faibles et qu` rappel est plus grand, et avec AstraZeneca, les effets adverses sont eleves a la premiere dose et le rappel est faible? Valeriu Gheorghiţă: Je reformulerais un peu et dirais quen effet, pour les vaccins a ARN messager, Pfizer et Moderna, la frequence des effets adverses est plus elevee apres la deuxieme dose par rapport a la premiere dose, mais ce ne sont pas necessairement des effets adverses qui vont au-dela de ce que nous connaissons comme des effets adverses mineurs courants. Et comme pour le vaccin AstraZeneca, en effet, la frequence des effets adverses est plus rare apres la deuxieme dose par rapport a la premiere dose. Nous verrons egalement a partir des donnees que nous collecterons en Roumanie. Le 14 avril, je vous le rappelle, sera le premier jour de rappel du vaccin AstraZeneca. Journaliste: Et quand prevoyez-vous, dans quel mois les effets de la campagne de vaccination seront-ils visibles, les effets positifs? Valeriu Gheorghiţă: Vous devez savoir quils sont deja visibles, mais sur les groupes de population, cest-a-dire si nous regardons le stade 1, nous voyons des avantages importants en termes de reduction du nombre de cas confirmes par semaine. Si nous regardons ce qui se passe dans les centres residentiels, si nous regardons les personnes sous dialyse qui ont ete vaccinees, cela indique que lorsque nous depasserons au moins 50% du taux de couverture vaccinale a lechelle nationale, ces avantages seront certainement visibles sans aucune analyse statistique car on s`attend a avoir a ce moment-la un petit nombre de cas confirmes, de personnes hospitalisees et ainsi de suite. Bien entendu, ces avantages peuvent etre obtenus plus rapidement et peuvent etre maintenus en respectant strictement les mesures de protection, non pharmacologiques, a savoir: masque, hygiene, distance physique, eviter les zones encombrees, ventilation des pieces. Merci! Journaliste: Pouvez-vous nous dire combien de personnes pourraient etre vaccinees avant les vacances de Paques? Valeriu Gheorghiţă: Nous prevoyons approcher quatre millions de personnes vaccinees. Ce nombre est peut-etre un peu optimiste, mais dici la fin du mois de mars, nous atteindrons probablement deux millions de personnes vaccinees et nous esperons quen avril nous atteindrons plus de 1..000 a 1.800.000 personnes vaccinees avec au moins une dose. Donc, je pense quentre 3.500.000 et 4.000.000 personnes seront vaccinees au debut du mois de mai. Journaliste: Étant donne que dans dautres pays, nous assistons a une augmentation du nombre dinfections, on parle dune troisieme vague de pandemie, peut-on sattendre a recevoir moins de vaccins, a avoir un deficit? Valeriu Gheorghiţă: Non, car quel que soit le nombre de doses allouees au niveau europeen, lattribution des doses a chaque pays est basee sur le pourcentage dhabitants par rapport au nombre dhabitants au niveau europeen, pratiquement au prorata, la Roumanie beneficiant de 4, 3% du nombre de doses allouees pour lEurope. Journaliste: Nest-il pas possible que la où nous constatons une augmentation du nombre dinfections ou davantage de restrictions, un plus grand nombre de vaccins soit attribue? Valeriu Gheorghiţă: Cela se produit. Vous faites reference au niveau dun pays ou a linterieur dun pays pour avoir un ... Journaliste : Au niveau de lUnion europeenne. Valeriu Gheorghiţă: Dapres ce que nous savons, pour le moment, on na pas discute du fait quun ou plusieurs pays beneficient dun plus grand nombre de doses au detriment des autres États membres. Comme nous le savons, la semaine precedente, Pfizer a fourni un supplement d'environ quatre millions de doses au niveau europeen et elles ont ete attribues a chaque État membre. Par consequent, la Roumanie, a la fois cette semaine et la semaine prochaine, recoit 345.000 doses au lieu de 225.000, comme initialement allouees. Ce complement a ete effectue, mais egalement de maniere uniforme, au prorata de chaque État membre. Sil y a dautres questions, sil vous plait! Journaliste: Je voudrais egalement vous interroger sur la situation dans la Capitale, où nous avons depasse le seuil de six cas pour mille habitants. De nombreuses personnes vaccinees ont commence a se detendre, reprenant lentement leur vie normale. Je veux vous demander ce que vous dites a ces gens, a quel point ils doivent faire attention a suivre les regles? Valeriu Gheorghiţă: Cest tres bien quils aient ete vaccines, mais il est important de respecter les mesures de protection car, sinon, nous contribuons involontairement a laugmentation de la transmission du virus au niveau de la population, par le fait que par la vaccination nous navons pas de zero reduction du risque de transmission. Nous avons des donnees qui nous montrent une reduction dau moins 60% du taux dinfection asymptomatique et implicitement de la transmission, mais ce risque nest pas reduit a zero. Comme nous le savons, nous navons pas de vaccins qui nous offrent une protection a cent pour cent contre linfection par le SARS-CoV-2, je veux dire une infection asymptomatique. Journaliste: Et je veux vous demander a nouveau, vous avez parle plus tot ou, on vous a demande une clarification sur le nombre de Roumains decedes apres avoir recu le vaccin, savez-vous sil sagit denviron 89 personnes? Cest une grande difference par rapport au chiffre indique la semaine derniere. Valeriu Gheorghiţă: Je nai pas cette information. Mais il faut mentionner a juste titre que ces situations possibles, dapres les donnees disponibles a lheure actuelle, sont des evenements fortuits, elles ont deja ete discutees. Mais en meme temps, je peux vous assurer que chaque cas est correctement analyse et enquete afin quil ny ait aucun doute. Ou la où il y a des doutes ou des points dinterrogation, les investigations doivent se poursuivre, y compris du point de vue anatomopathologique, precisement afin de determiner chaque cas, car notre role est de continuer tout ce que signifie la partie pharmacovigilance et dy contribuer, au niveau europeen, avec des analyses periodiques qui ont finalement un role a jouer pour confirmer le profil de securite des vaccins actuellement disponibles. Journaliste: Combien de personnes sont mortes apres la vaccination? Avez-vous une statistique pour chaque vaccin? Valeriu Gheorghiţă: Je nai pas ces statistiques car, si le chiffre presente par votre collegue est valide, ces situations n`ont pas ete centralisees au niveau de lAgence nationale des medicaments. Jai egalement demande cette situation, mais en aucun cas ce netait pas un si grand nombre, donc je ne sais pas doù viennent ces donnees, donc je ne peux pas le confirmer. Journaliste: Jai une autre question, si possible. Vous avez dit qua partir du debut du mois davril les centres mobiles seront mis en service et que vous recevez deja des donnees de ces localites defavorisees. Valeriu Gheorghiţă: Nous avons deja ces donnees, demain matin elles seront centralisees pour chaque departement, quelles sont les localites qui sont aptes a beneficier de la vaccination avec des centres mobiles. Et nous determinerons quel sera le niveau de priorite, en fonction de lincidence cumulee des cas, du pourcentage de personnes de plus de 65 ans, et on etablira un itineraire de ces centres mobiles. Journaliste: Je voudrais vous demander a nouveau, sil vous plait, vous avez dit un peu plus tot quun millier de personnes avaient recu un diagnostic de COVID-19 apres le rappel. Savez-vous combien de ces personnes sont decedees 10 jours apres ladministration du serum? Valeriu Gheorghiţă: Je peux vous dire que lintervalle moyen, au moins pour les deux dernieres semaines devaluation, etait de plus de 20 jours entre la 2eme dose et la date du diagnostic, donc il y eu plus de 10 jours depuis la seconde dose. Journaliste: Je vous pose la question car nous avons cette exception dont vous avez parle un peu plus tot, les personnes qui ont plus de 10 jours depuis le rappel ne sont plus en quarantaine si elles entrent en contact avec une personne positive. Et pourtant, nous avons quelques cas de Roumains diagnostiques ... Valeriu Gheorghiţă: Oui. La plupart de ces personnes sont diagnostiquees, si vous voulez, a la suite de tests periodiques, sans etre symptomatiques, nous nous attendons donc a ce que le niveau de contagion soit faible, nettement inferieur a celui des autres personnes qui ont une infection naturelle asymptomatique, etant donne le fait que ce sont des personnes vaccinees et ont un niveau danticorps, un titre protecteur apparent, mais precisement pour cette raison, parce que nous navons pas de donnees pour nous montrer quel est reellement le risque de transmission, il est important que toutes les personnes vaccinees continuent de se conformer mesures preventives. Journaliste: Et jai vu sur votre page, RO Vaccinare, quil y a des gens qui se plaignent, des gens de la troisieme etape, donc les gens programmes dans le meme centre nont pas recu de SMS pour la programmation, et certaines personnes se sont inscrites plus tard, egalement a partir de la troisieme etape, ont recu un SMS avant, une notification avant. Comment est-ce possible? Valeriu Gheorghiţă: Je ne sais pas si cest possible, je ne sais pas comment les gens avant moi savent que ceux qui sont a la troisieme etape, selont eux, ont recu ce SMS. Je peux vous dire que cette notification est faite automatiquement a partir de la plate-forme, et non par une personne specifique, le programme, le logiciel lui-meme le fait, en donnant la priorite aux personnes de la deuxieme etape, respectivement aux personnes de la troisieme etape, en fonction des places disponibles . Journaliste: Un tel probleme naurait donc pas pu se poser ... Valeriu Gheorghiţă: Du point de vue du systeme, ces situations ne peuvent pas etre creees. Journaliste : Il y a des gens qui disent quils font partie de la meme famille, quils se connaissent et que ceux qui ont ete programmes auparavant ont ete prevenus. Valeriu Gheorghiţă: Je ne pourrais pas ... Si mes collegues de STS peuvent nous donner des informations supplementaires, sil vous plait, mais je ne sais pas comment cela peut arriver ... Mădălin Mihai, representant STS: Le systeme a ete concu de telle maniere quil ny ait pas de situations comme celle-ci. Mais il faut tenir compte de quelques aspects: le moment où ces personnes se sont inscrites, car a certains intervalles, a partir de ces listes, sont pris des groupes de patients, beneficiaires auxquels des notifications sont envoyees. Cette personne sest peut-etre inscrite a une date ulterieure a celle de linscription de ces personnes, puis, pour pourvoir ces places, nous avons egalement choisi la troisieme categorie pour pourvoir les places disponibles a ce moment-la. Il y a donc des explications pour chaque cas, si vous voulez etudier une certaine situation, nous pouvons regarder a temps, mais avec des donnees precises pour savoir ce qui sest passe. Mais une telle possibilite nexiste pas, il suffit de penser que cest une liste dynamique, les gens sinscrivent a ces listes 24 heures sur 24, cest pourquoi le numero de serie quils recoivent a un moment donne nest pas toujours le numero definitif quils recoivent. a. Les personnes qui sont dans la categorie a risque, en effet, elles peuvent compter sur le numero de serie car personne ne peut sinscrire devant elles, mais les personnes de la troisieme categorie, peuvent toujours y avoir des personnes de la deuxieme categorie qui entrent dans la liste avant elles. Journaliste: Et jaurais une autre question, si vous me le permettez. Vous avez dit plus tot qu`on discutera avec les medecins qui ne veulent pas participer a la campagne de vaccination. Pouvez-vous me dire qui parlera a ces medecins? Valeriu Gheorghiţă: Vous parliez dune ressource humaine limitee ... Je pense que ces discussions devraient avoir lieu localement, entre les services de sante publique et les medecins de famille, car je suis convaincu quil y a des raisons a toutes ces situations. Et il est effectivement important didentifier les raisons que nous pouvons resoudre, sil y a des raisons liees aux equipements, aux equipements de protection, je suis convaincu que nous trouverons des solutions a tout probleme, il est important de savoir quels sont les problemes. Journaliste: Et a propos du projet a Timisoara, vous avez dit que le Ministere de la Sante etait s`en occupe. Valeriu Gheorghiță: Dapres ce que je sais, il sagit dun projet pilote, impliquant des medecins de famille, mais je nai pas, dun point de vue technique, plus de details a vous donner sur ce projet, quand il devrait demarrer, combien de medecins de famille sont impliques, je nai pas cette information, je vais certainement le decouvrir aussi mais pour le moment, je nai pas ces details. Journaliste: Je me demandais si M. Baciu savait quelque chose a ce sujet? Andrei Baciu: Cetait vraiment une discussion et il y a quelques informations preliminaires, mais comme on le voit, cest une situation dynamique en parallele etant lapproche qui a ete faite, pour tous les medecins de famille, au niveau national, les choses sont a un niveau preliminaire. Journaliste: Je comprends, donc vous ne pouvez pas nous donner plus dinformations? Andrei Baciu: Nous n`en avons pas d`autres pour le moment. Au fur et a mesure que les choses avancent, nous vous fournirons toutes les informations. Pour le moment, il ny a pas plus dinformations que cela. Journaliste: Tres bien. Merci! Andrei Baciu: Avec plaisir! Journaliste: Jai une autre question. Les medecins disent que de plus en plus de jeunes atteints de formes graves se retrouvent dans les services ATI. Pouvons-nous croire que cest une consequence ou que le fait quil ny ait pas de personnes agees est dû au fait quelles ont ete vaccinees, la priorite etant donnee a ces personnes agees ou a dautres maladies? Valeriu Gheorghiță: Je peux vous dire qua lheure actuelle, il y a environ 500. 000 personnes vaccinees de plus de 65 ans, auxquelles sajoutent environ 500.000 personnes appartenant aux autres categories vulnerables, atteintes de maladies chroniques, des personnes issues de centres sociaux residentiels. Nous avons donc vraiment un pourcentage de 20 a 25% de personnes vulnerables vaccinees, sur un nombre denviron 4 millions de personnes vulnerables dans la deuxieme etape. Ce qui se passait en 2020, a savoir, comme nous le savions, lapparition depidemies de COVID-19, dans les centres residentiels, dans les maisons de retraite medicalisees, meme dans les hopitaux et les certains services etaient fermes voire plusieurs services dans un hopital. Pour le moment, cette probabilite est de plus en plus faible, nous ne nous attendons donc pas a ces grosses flambees, du moins dans ces communautes. Donc cest certainement important et nous avons aussi des avantages lies a la vaccination, mais je pense que nous avons encore beaucoup a augmenter la couverture vaccinale meme parmi la population vulnerable, ce nest pas un hasard si la priorite des personnes a vacciner sur la liste dattente est toujours respectee juste pour accelerer la vaccination des plus vulnerables et de ceux inclus dans la deuxieme etape. Je pense que cette diminution de lage moyen des personnes qui sont actuellement atteintes de formes severes de la maladie est egalement due a lemergence de la souche britannique, qui est nettement plus contagieuse et qui semble evoluer avec un risque plus eleve de complications et de formes grave. En effet, cest ce que montrent ces donnees, au