RSS - Guvernul Românieihttp://www.gov.roRSS Guvernul Românieiro-ROParticiparea premierului Florin Cîțu la ceremonia de semnare a Memorandumului de înțelegere încheiat între Ministerul Energiei din România și Departamentul de resurse naturale din Canada privind consolidarea cooperării în domeniul energiei nucleare civileȘtiri din 05.08.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-08-05 17:33:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-08-05-05-34-37big_1.jpgBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 5 august, susținut de premierul Florin Cîţu și de șeful Departamentului pentru Situații de Urgență, Raed Arafat, secretar de stat în M.A.I.Știri din 05.08.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-08-05 14:27:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_dscf0136.jpgEvenimentul de deschidere a etapei a III-a a Programului Oficial de Internship al GuvernuluiȘtiri din 02.08.2021https://gov.ro/fr/stiri/l-ouverture-de-la-troisieme-etape-du-programme-officiel-de-stages-du-gouvernementCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Aujourdhui, le 2 août 2021, au Victoria Palace, a eu lieu louverture de la troisieme etape du programme officiel de stages organise par le Gouvernement de la Roumanie, 8e edition, preside par M. MIRCEA ABRUDEAN, secretaire general adjoint du Gouvernement, a laquelle ont participe Mme Maria Madalina Turza, Conseillere dÉtat a la Chancellerie du Premier ministre, ainsi que des etudiants selectionnes pour la troisieme etape, et des representants des organisations daccueil et du Secretariat General du Gouvernement, où chaque stagiaire travaillera. Dans son discours, le secretaire general adjoint du Gouvernement Mircea Abrudean a evoque limportance de lexperience dans ladministration publique centrale, ainsi que les responsabilites auxquelles les stagiaires seront confrontes pendant les deux mois de stage, les encourageant fortement a profiter de cette opportunite et a accumuler autant de savoir-faire que possible. Presente a levenement, Mme la conseillere dÉtat Maria Mădălina Turza, a tenu a souligner limportance de former une equipe en termes de travail dans ladministration publique, mais aussi de recompenses ou de leffort plein de satisfaction que les jeunes doivent suivre, en ce qui concerne le developpement personnel et developpement professionnel, apres quoi, chaque stagiaire sest presente en quelques mots. Parallelement, a ete cree le groupe de coordination de lactivite des stagiaires au niveau des coordinateurs et des conseillers de competences de la part des ministeres et du Secretariat General du Gouvernement et ont ete elabore les premieres reglementations dans l`activite des stagiaires, compte tenu du fait que cet evenement d`ouverture a coïncide avec la premiere journee d`activite des candidats admis au Programme. Levenement daujourdhui a reuni, outre les candidats admis a la troisieme etape du Programme, les representants de 15 ministeres et autorites nationales pour lesquels ont choisi des jeunes comme orientation professionnelle pour acquerir de nouvelles competences et aptitudes dans leur future carriere, ainsi que les representants de la Secretariat General du Gouvernement, en tant quinstitution organisatrice du Programme. 2021-08-02 17:55:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_0478.jpgBriefing de presă susținut de premierul Florin Cîțu și secretarul de stat în Ministerul Afacerilor Interne, șeful Departamentului pentru Situaţii de Urgenţă, Raed ArafatȘtiri din 28.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-donne-par-le-premier-ministre-florin-citu-et-le-secretaire-d-etat-au-ministere-de-l-interieur-chef-du-departement-des-situations-d-urgence-raed-arafatFlorin Ciţu : Bonjour ! Il y a deux semaines, lorsque le president Klaus Iohannis presidait la reunion du gouvernement, nous avons annonce un calendrier pour la mise en œuvre du projet Roumanie eduquee, un projet qui a ete entrepris par le Gouvernement de la Roumanie. Jai signe aujourdhui la decision de creation du Comite interministeriel de suivi de la mise en œuvre du projet Roumanie eduquee. Vous savez tres bien que cest un projet tres important pour nous. Plus de 3,6 milliards deuros sont alloues au PNRR pour ce projet. Le Comite comprend le Ministere de lÉducation, le Ministere de lInvestissement et des Projets Europeens, le Ministere de la Recherche, de lInnovation et de la Numerisation, le Ministere des Finances, le Ministere de la Justice, le Ministere de la Sante, le Ministere de la Defense Nationale, le Ministere des Affaires Interieures, le Ministere du Travail et de la Protection Sociale, le Ministere du Developpement, le Ministere de la Culture, le Ministere de la Jeunesse et du Sport. En outre, les travaux sont assistes, en tant que membres, par le vice-Premier Ministre, la direction est assuree par le Premier ministre, en tant que President et par le ministre de lÉducation, en tant que vice-president. Ladministration presidentielle a le statut dinvite permanent, mais, tres important, des experts de leducation et des representants de la societe civile peuvent participer aux travaux de la commission en tant quinvites. Je compte beaucoup sur leur contribution, experts en education et representants de la societe civile, a la reussite de la mise en œuvre de ce programme. Lors de la reunion du gouvernement daujourdhui, nous avons approuve une ordonnance durgence que nous avons annoncee il y a quelque temps, elle a ete bloquee dans lapprobation, nous lavons debloquee, a travers laquelle nous donnerons la possibilite aux unites administratives-territoriales demprunter aupres du Tresor public. Le montant dont nous parlons est de 630 millions de lei. Lordonnance reglemente la possibilite dacceder a des prets a interet de 1% a 1,5% selon la duree de remboursement contractee, jusqua trois ans et jusqua cinq ans, respectivement. Vous allez voir les details, cest une ordonnance attendue par beaucoup dUAT en Roumanie. La semaine derniere, nous avons annonce que nous apporterions un soutien financier aux ecoles touchees par les inondations. Aujourdhui, nous avons adopte l`Arrete du gouvernement, il sagit denviron 12 unites d`enseignement des departements dAlba et de Cluj touchees par les inondations de ce mois-ci. Il sagit denviron 1,5 million de lei du budget de lÉtat, qui ira aux budgets locaux pour lexecution des travaux dinvestissement necessaires a la restauration et a la securisation des infrastructures scolaires de 12 unites, comme je lai dit. Les details sont au Ministere de lÉducation. Et, non pas en dernier lieu, le secretaire dÉtat Raed Arafat est la, et il donnera des details, nous avons approuve les mesures dassouplissement des restrictions a partir du 1er août. Detente est un mot fort aujourdhui, car ces mesures ne detendent pas beaucoup. Beaucoup dentre elles sont maintenues, mais je mentionnerai les activites culturelles, artistiques et de divertissement organisees dans des espaces ouverts, avec la participation jusqua 75.000 personnes, dans des localites avec une incidence inferieure ou egale a 2 pour mille habitants. Il est tres important. Et une condition importante : les participants doivent etre vaccines, malades ou testes. Competitions sportives dans des espaces fermes ou ouverts, autorisees avec des spectateurs jusqua 75% de la capacite maximale de lespace, assurant une distance dau moins un metre entre les personnes et si lincidence dans la localite est inferieure ou egale a 2 pour mille, activites de bar, clubs, discotheques et salles de jeux jusqua la capacite maximale des espaces clos, entre 5h00 et 2h00. Il reste 2h00, nous navons pas prolonge, si lincidence est inferieure ou egale a 2 pour mille et ici, attention, la participation nest autorisee quaux personnes vaccinees. Cetait comme ca jusqua maintenant, rien ne change. Sil y a des questions apres cela, M. Arafat detaillera cetArrete du gouvernement. Journaliste : Bonjour ! Jai vu hier, Monsieur le Premier ministre, que vous netiez pas present a la reunion de la coalition de gouvernance, mais les dirigeants de la coalition et le ministre de la Sante ont avance plusieurs propositions de mesures restrictives pour les Roumains non vaccines. Par exemple, les medecins devront etre testes tous les quelques jours, les coûts seront pris en charge de leur poche. Nous avons egalement vu une autre mesure ciblant les Roumains non vaccines, qui nauraient plus acces aux centres commerciaux, par exemple, le week-end, mais aussi plus de mesures pour stimuler la campagne de vaccination, comme une loterie avec des prix ou des bons. Comment voyez-vous ces mesures ? Florin Ciţu : Cest tres bien que l`on essaie de faire des propositions daide, jespere quelles vont dans le sens daider la campagne de vaccination. Avec certaines on est daccord avec dautres, on est en desaccord. Nous attendons des discussions avec des specialistes. Nous avons eu une discussion aujourdhui avec le ministre de la Sante sur ces mesures. Je crois que nous suivrons les principes que nous avons suivis jusqua present et vous pouvez les voir dans ces decisions du CNSU. Je pense quil est clair que nous voulons toujours garder leconomie ouverte, et non pas creer ces problemes. Mais en meme temps, sil y a des specialistes, ils nous disent que cette campagne de vaccination qui sauve des vies peut etre aidee par des mesures de bonus, qui comprennent, je ne sais pas, un prix et ainsi de suite, on peut regarder ces mesures comme bien. Jattends de voir concretement les solutions. En revanche, je ne dirais pas mesures restrictives, si on parle du personnel medical qui doit etre teste sil na pas ete vaccine. Je pense quil sagit de la relation avec les patients et les choses sont un peu plus sophistiquees la-bas. Mais je veux dabord voir les propositions en detail et ensuite nous les approuverons. Une fois que nous les aurons approuves, nous les presenterons au public. Journaliste : Merci. Reporter : Monsieur le Premier ministre, quelles explications avez-vous pour les objectifs de vaccination manquants a part le faible taux dincidence et comment repondez-vous aux partenaires de la coalition qui disent que vous aussi devez assumer cet echec, disant que vous avez laisse la vaccination entre les mains de lArmee, qui assure la logistique, mais ne sait pas commercialiser ? Florin Ciţu : Ce ne sont pas des cibles que nous avons creees comme ca, a partir de rien. Ce sont des objectifs qui sont venus apres ce que nous avons parle aux specialistes. Ce que le gouvernement fait et ce que nous avons tres bien fait, cest de creer les conditions pour que cinq millions de personnes soient vaccinees, et, disons, dix millions de personnes. Nous avons achete les doses de vaccin. Nous avons cree un espace de vaccination. Nous avons cree la possibilite de faire vacciner 150.000 personnes par jour. Nous le repetons, en Roumanie la vaccination nest pas obligatoire. Donc tout ce que le gouvernement voulait faire etaita ete de creer les conditions pour faire vacciner ce nombre de personnes, nous l`avons fait. Apres tout, toute cette campagne de vaccination nest soutenue que par le gouvernement. Dans une societe où il y a beaucoup de messages anti-gouvernementaux, cest plus complique a prendre. Jaimerais voir dautre cote, de la part de ceux qui critiquent, le soutien de la campagne de vaccination. Jaimerais voir davantage le soutien de la societe civile pour la campagne de vaccination, pas seulement regarder le gouvernement. Je suis un liberal convaincu, jai toujours dit que lEtat nest pas le meilleur administrateur des ressources, cest pourquoi nous sommes pour une administration souple et efficace. Mais je crois beaucoup aux messages qui viennent de la societe civile, qui viennent du secteur prive, et jaimerais voir plus de responsabilite et plus de tels messages. Cest tres facile de critiquer, mais jaimerais voir cette campagne positive, car au final, il sagit de sau Journaliste : Monsieur le Premier ministre, mais vous savez aussi que toutes les previsions des agences de notation, du Fonds monetaire international, voire de la BNR, il y a des reserves negatives sur les pays qui ne sont pas vaccines. Craignez-vous que le FMI reduise le pourcentage de croissance economique ? Florin Ciţu : Non. Vous verrez que le FMI augmentera le pourcentage de croissance economique. Merci beaucoup! Journaliste : Bonjour ! Monsieur le Premier ministre, vous avez annonce hier que la Roumanie a realise des investissements de plus de 21 milliards de lei au cours des six premiers mois... Florin Ciţu : 21,3 milliards. Journaliste : Au debut de lannee, par le biais de la loi sur le budget de lÉtat, vous vous avez assume 61,4 milliards de lei dinvestissements. Comment voyez-vous ce pourcentage par rapport a lobjectif que vous vous etes fixe en debut dannee ? Êtes-vous satisfait des investissements realises par ladministration centrale et locale ? Florin Ciţu : Dune part, si je regarde relativement ce qui sest passe lannee derniere avec les investissements et par rapport aux 10 dernieres annees, oui. Les investissements sont a un niveau record, ils sont plus eleves que lannee derniere de 5 milliards de lei. Si je regarde lexecution du budget, et cest ce que jai dit hier, cest peut-etre mieux, ca pourrait etre plus.davantage. Jai eu une discussion aujourdhui a la fin de la reunion avec mes collegues du gouvernement sur lexecution du budget, où jai presente le fait quil y a beaucoup de projets qui etaient dans le budget et ont une execution quasi nulle, ce qui nest pas admissible de mon point de vue. La maniere dont lexecution budgetaire a ete programmee pour plusieurs ministeres doit etre revue. Donc, de ce point de vue, il reste encore beaucoup a faire. Journaliste : Pour quelles raisons pour un meilleur objectif na pas ete atteint au cours des six premiers mois ? Ne parlons-nous pas de la moitie, seulement 25, environ 25 % pour les investissements ? Florin Ciţu : Aujourdhui, jai dit a mes collegues daller faire le point, de voir ce qui sest passe au cours des six premiers mois, pourquoi certains projets nont pas ete realises. Je pense quil y a plusieurs causes, nous ne les avons pas maintenant, mais nous devons regarder du bon cote, nous avons encore une annee record dinvestissements. Certes, 64 milliards, cest une somme tres importante. Nous atteindrons ce resultat a la fin de lannee. Il faut seulement accelerer dans la seconde moitie de lannee. Par rapport a lannee derniere, nous depassons de 5 milliards de lei. Journaliste : Si vous me le permettez, une derniere question sur les fonds europeens. Florin Ciţu : Il y a plusieurs collegues, mais allez, je voudrais que l`on pose deux questions, au maximum, oui ? Journaliste : Concernant les fonds europeens, selon lexecution du budget publiee hier par le Ministere des Finances, environ 12,5 milliards de lei ont ete absorbes. Tenant compte du fait que, par le biais de la loi budgetaire, vous avez suppose que vous absorberiez plus de 40 milliards de lei. Pourquoi ce grand ecart entre ce que vous proposez et ce que vous realisez dans les six premiers mois ? Florin Ciţu : Ce nest pas un grand ecart. Vous savez tres bien que lexecution du budget est... trimestrielle, peut-etre y a-t-il eu une discussion. Il sen remettra au second semestre, cest certain. Journaliste : Bonjour ! Les gens de HoReCa ont eu une conference aujourdhui dans laquelle ils ont egalement presente une mesure, considerant quils discutent toujours de lexecution du budget : la taxation du pourboire. Ils disent que si le pourboire etait taxe a 10 %, lÉtat roumain pourrait recevoir 5 millions de lei en un an et, en plus, il pourrait offrir des salaires plus eleves. Tenez-vous compte dune telle mesure ? Florin Ciţu : Je suis daccord pour un pourboire transparent, mais avec la fiscalite, vous savez tres bien que jai des reserves a chaque fois. Quand on introduit des taxes, les effets sont directs et indirects et, au final, jaimerais savoir quel est limpact indirect et personne ne me le dit encore et jaimerais leur en parler. Jaimerais en discuter aussi avec ceux qui recoivent le pourboire, pour voir sils sont daccord. Je connais cette mesure, je lai deja vue. Journliste : Qu`en est-il des retraites, parce que nous sommes en milieu dannee ? Pouvez-vous nous garantir a ce stade, comme le montrent les chiffres dexecution budgetaire que vous avez deja vus, que les retraites augmenteront lannee prochaine ? Florin Ciţu : Nous avons un calendrier deja presente dans la strategie fiscalo-budgetaire et nous nous en tiendrons a ce calendrier. Merci. Journaliste : Bonjour. Je reviendrai aux questions sur les incitations a la campagne de vaccination, car de nombreux epidemiologistes disent que de telles mesures pour stimuler la vaccination doivent etre prises rapidement, de sorte que lorsque la vague 4 est a son apogee, les gens soient immunises, cela prend 30 jours. Quand pensez-vous que ces incitations seraient approuvees, quand devraient-elles etre appliquees? Florin Ciţu : Une fois quelles ont une forme definitive et un budget et que nous verrons comment elles seront integrees dans la rectification budgetaire, elles pourront etre approuvees. Jai regarde dans dautres pays et jai vu que de telles mesures ont ete utilisees dans certains pays, mais pas beaucoup. Ce nest pas une pratique a avoir prouve quelle conduisait a une augmentation significative de la vaccination. Mais, je le repete, si les specialistes pretendent que cest une mesure qui conduira a la croissance, nous regarderons aussi. Apres tout, jaimerais voir, chaque fois quil sagit dargent public, que limpact est celui dans lequel nous gaspillons non seulement des ressources, mais avons egalement un impact positif sur largent public. Journaliste : Le president du PNL a declare hier, a la fin de la reunion de la coalition, quun plafond a ete convenu pour ces depenses avec des incitations de deux cents millions de lei, a inclure dans la rectification budgetaire. Florin Ciţu : Je nai pas entendu ce chiffre, deux cent millions de lei. Jai entendu un chiffre de deux millions de lei. Journaliste : Pouvez-vous repeter ? Cela na pas ete entendu. Florin Ciţu : Jai entendu un chiffre de deux millions de lei, pas deux cent millions de lei. Deux cents millions de lei, cest trop. Je reviens sur ce que jai dit hier. Au debut de lannee, on nous a presente une strategie par le Ministere de la Sante a travers laquelle nous avons offert des incitatifs aux medecins de famille pour quils sengagent dans la campagne de vaccination. Jai accepte, les montants etaient tres eleves - des milliards de lei, plus dun milliard de lei, et pourtant la campagne na pas donne les resultats que nous avons souhaites, donc je suis sceptique. Mais chaque fois jecoute les arguments et nous voyons - si la solution est finalement celle que nous agreons tous, avec les specialistes, je serai daccord. Le resultat est ce qui compte. Jusqua present, certaines de ces strategies nont pas porte leurs fruits, bien que nous ayons alloue des ressources. Et vous voyez, quand on alloue de telles ressources, on doit les prendre quelque part et ne pas les mettre ailleurs. Peut-etre pourrions-nous investir cet argent ailleurs. Journaliste : Alors, pensez-vous que deux millions de lei seraient loption... Florin Ciţu : Oui. Cetaient des bons et il y avait deux millions, pas deux cents millions. Journaliste : Bonjour ! Vous avez dit a maintes reprises, y compris lors de cette conference, que ces propositions devaient venir de specialistes. Hier, apres la reunion de la coalition, celui qui est venu nous presenter ces propositions etait le ministre de la Sante, apres avoir parle a ceux du Ministere de la Sante, où nous pensons quil y a aussi des specialistes. Ma question est la suivante : de la part de qui ces propositions devraient-elles venir pour les analyser ? Florin Ciţu : Il faut savoir qua chaque fois ces propositions ne viennent pas quau Ministere de la Sante. Il y a plusieurs institutions qui ont des responsabilites pour ces propositions, et jaimerais entendre tous les experts. Jai egalement eu la derniere fois, lorsque jai pris ces decisions, avant la troisieme vague, des discussions au Ministere des Affaires Interieures. Jy suis alle, jai rencontre lINSP et dautres specialistes, chacun a donne son avis et apres jai pris ces decisions. Journaliste : Combien de temps pensez-vous quil faut attendre ? Cest-a-dire il u a de nombreux specialistes du domaine qui disent que fin août ou debut septembre, la Roumanie sera tres probablement durement touchee par la quatrieme vague. Florin Ciţu : Ici, voyez-vous, a la fin, nous devons nous concentrer sur la vaccination, donc les gens doivent se faire vacciner et je pense que cela devrait etre le message. Plusieurs mesures ont ete essayees, mais si nous ne faisons pas tous passer le message que nous devons nous faire vacciner et chaque fois que nous restons a critiqusr ce que fait le gouvernement, je ne pense pas que nous puissions reussir, quelles que soient ces mesures . Lidee est que nous devons tous supposer quil sagit dune campagne - et je veux mentionne ici aussi les dirigeants politiques en Roumanie - cest une campagne pour les Roumains, cest une campagne pour la vie - la vaccination sauve des vies. Je regardais une statistique sur le Royaume-Uni, concernant le taux de mortalite avant et apres la vaccination, pour le meme nombre de personnes infectees. La vaccination sauve des vies, mais si on ne regarde que le gouvernement et seulement ces mesures, sachez que cela ne fonctionnera pas. Nous avons besoin de lensemble de la societe civile, nous devons tous assumer que la vaccination sauve des vies et promouvoir ce message. Merci! Journaliste : Sil vous plait, si vous me le permettez, egalement sur lexecution du budget, car nous navons pas eu le temps ces jours-ci den parler en detail. Nous avons constate une augmentation des depenses de personnel. Au printemps, vous sortiez et critiquiez le Ministere des Finances pour l`augmentation du personnel, les frais de personnel. Comment expliquez-vous maintenant, six mois apres? Cest une augmentation par rapport a lannee derniere, a la meme periode. Florin Ciţu : Cest une augmentation des frais de personnel par rapport a lannee derniere. Il sagit des salaires qui ont ete donnes lannee derniere et du personnel qui etait employe au Ministere de la Sante et ainsi de suite, il y a des augmentations. Mais, tres important, en pourcentage du PIB, les frais de personnel sont en baisse, et notre objectif est de reduire les frais de personnel dici 2024 en pourcentage du PIB et nous nous y tenons. Ils sont inferieurs de 0,1 point de pourcentage a la meme periode lan dernier et cest une premiere. Journaliste : Bonjour ! Vous avez dit avoir parle aux ministres aujourdhui. Quels sont les ministeres qui nont pas rempli leurs plans dinvestissement et vous en couperez a la rectification budgetaire ? Ce serait la premiere question. Florin Ciţu : La discussion part de larticle de la loi des finances, où jai dit tres clairement quune execution budgetaire en deca de celle prevue peut conduire a lajustement du budget. Afin de pouvoir aller plus loin, une tres bonne justification des depenses de la derniere partie de lannee est necessaire. Nous verrons quelle sera la decision dans la prochaine periode. Journaliste : Mais quels sont les ministeres qui nont pas fonctionne ? Florin Ciţu : Vous verrez quand nous publierons les donnees dexecution budgetaire de chaque ministere. Journaliste : Daccord. Revenant sur les mesures pour une meilleure vaccination, vous avez dit qua partir de ce qui a ete discute dans la coalition, avec certaines mesures vous etes daccord, avec dautres non. Soutenez-vous le le teste obligatoire des medecins ou leur vaccination obligatoire ? Florin Ciţu : Jai deja dit cela dans lespace public - que je suis daccord avec les tests du personnel medical. Journaliste : A leurs propres frais, etes-vous daccord ? Florin Ciţu : Oui. Journaliste : Daccord. Et une decision quand pourrait-elle etre prise ? A quelle vitesse, un mois ou deux ? Florin Ciţu : Lorsquune proposition viendra dans une reunion du gouvernement, nous prenons une decision, mais cette proposition nest pas venue jusquici. Je pense quhier, dans la coalition, on en a discute. Je comprends quils etaient daccord. Quand elle arrivera au Ministere de la Sante, nous approuverons cette decision, ou ce pourrait etre juste un arrete ministeriel, je ne sais pas exactement si un arrete du gouvernement est necessaire. Journaliste : Avec la vaccination obligatoire, etes-vous daccord ? Des medecins, du personnel medical ? Florin Ciţu : La vaccination obligatoire na pas ete presentee comme une proposition. Journaliste : Dans la coalition. D`accord. Florin Ciţu : Elle na pas ete presentee. Journaliste : Et la derniere question, relative a la carte didentite electronique. La Roumanie s`est assumee etre disponible a partir du 2 août, selon un reglement europeen, cest une obligation assumee par la Roumanie au niveau de lUE. Quest-ce qui a ete fait, car lImprimerie nationale, linstitution autorisee a produire ces livrets, vient de lancer une premiere demande d`offres ? Il y a des chances assez minimes pour... Florin Ciţu : Je demanderai plus de precisions au Ministere des Affaires Interieures, voyons ce qui se passe la-bas, je ne sais vraiment pas exactement. Journaliste : Il reste encore quelques jours, cest pourquoi je vous le demande. Florin Ciţu : Oui, vous avez raison. Je vais devoir demander pour voir ce qui sest passe, a ce stade je ne sais pas exactement. Merci! Journaliste : Merci ! Journaliste : Bonjour ! Monsieur le Premier Ministre, le leader de lUDMR, votre partenaire au pouvoir, a annonce une rencontre avec le Charge dAffaires de lAmbassade des Etats-Unis, la discussion visant, entre autres, ou notamment, labolition, ou plutot le blocage a labolition de la Section des enquetes criminelles en justice. Ce blocage concerne non seulement les magistrats roumains, non seulement la societe civile, mais aussi les partenaires exterieurs. Que ferez-vous, Monsieur le Premier ministre, si lUDMR continue de sopposer au retour des affaires de corruption de magistrats a la DNA et que le blocage continue ? Florin Ciţu : Je ferai ce que jai fait et jusqua present, je les amenerai a la table de discussion jusqua ce que nous trouvions une solution. Je prefere avoir ces discussions a linterieur, ne pas avoir ces discussions dans lespace public, car il est difficile de revenir a la table apres, mais je suis sûr que nous trouverons une solution, car nous le faisons pour nous-memes. Le PSD a hache les lois de la justice, nous les corrigeons maintenant. Nous les corrigerons et trouverons la solution. Cest bien que vous ayez mentionne les États-Unis, car hier, et je vois quil ny a pas eu de question sur ce sujet, mais je tiens a vous dire que la discussion avec la secretaire au Commerce des États-Unis, Gina Raimondo, a ete tres bonne où ce que la Roumanie a fait cette annee a ete tres apprecie, où nous avons propose que certaines des entreprises dans cette procedure de relocalisation que nous voyons aux États-Unis, une partie de ces capacites de production viennent en Roumanie. Une idee qui a ete tres bien accueillie par la secretaire au Commerce. Les relations avec les États-Unis sont actuellement a un tres bon niveau. Le partenariat strategique se deroule tres bien. Journaliste : Et la deuxieme question, jai souleve encore le sujet et jaimerais y revenir car il y a eu des nouvelles, les modifications legislatives de M. Cimpeanu visant a evaluer les plaintes pour plagiat. Monsieur le Premier ministre, sans precedent, plus de 160 professeurs duniversite, chercheurs de Roumanie et de letranger, 13 organisations de la societe civile ont ecrit une lettre au president Klaus Iohannis, lui demandant dexprimer son avis sur les consequences que ce changement legislatif aura sur lanalyse de plaintes pour plagiat. Les signataires de la lettre, dont 23 membres actuels du CNATDCU et huit anciens membres, ont declare que, je cite - et je voudrais citer mot pour mot - Les changements proposes par le ministre Sorin Cimpeanu representent une forme deguisee damnistie individuelle pour les plagiaires et favoriser ceux qui se sont rendus coupables de fraude scolaire. M. Cimpeanu est le ministre de votre gouvernement. Je voudrais vous demander si vous avez discute du sujet, si vous avez eu des discussions avec lui et ce que vous allez faire. Florin Ciţu : Non, maintenant jai vu cette lettre. Jen aurai une discussion, pour voir si le phenomene existe et sil existe, ou comment il voit cela. Jaimerais donc avoir son avis avant de pouvoir mexprimer. Journaliste : Aurez-vous une discussion avec certains des signataires de la lettre ou seulement avec M. Cimpeanu ? Florin Ciţu : Nimporte quand, nimporte quand, si les signataires de la lettre viennent a moi, nous aurons une discussion avec eux, bien sûr. Journaliste : Merci. Journaliste : Bonjour. Hier, Roșia Montană est entree dans le patrimoine de lUNESCO. Quel est le plan du gouvernement pour developper economiquement la region? Quelles actions avez-vous dans la prochaine periode et combien cela nous coûtera-t-il de preserver les monuments la-bas, conformement aux normes de lUNESCO ? Florin Ciţu : Nous en aurons une discussion. Il faudra voir, tout dabord, avec les autorites locales, quel plan de developpement nous aurons pour cette zone. Ce nest pas une decision pour le moment. Mais nous devons avoir une discussion avec les autorites locales, car elles connaissent le mieux les communautes la-bas, pour voir comment elles souhaitent developper cette zone. Journaliste : Avez-vous demande un rendez-vous ? Savez-vous combien nous devrons allouer pour y preserver les monuments ? Florin Ciţu : Non, jattends une presentation de la situation du Ministere de la Culture apres la decision dhier et apres on prendra une decision. Journaliste : Et jaurais une autre question : le salaire minimum est propose par les syndicalistes pour etre calcule en fonction du panier de consommation mensuel minimum. Comment voyez-vous cette proposition, est-elle realisable ? Florin Ciţu : Jai toujours dit que le salaire minimum ou revenu, tout revenu en Roumanie doit etre lie a la productivite. Cest ainsi que jaimerais quil en soit pour le salaire minimum, quil soit lie a la productivite. Journaliste : Pourquoi ne pas etre lie au panier de consommation minimum ? À lheure actuelle, le salaire minimum correspond a la moitie du panier de consommation minimum. Florin Ciţu : Parce que le salaire, le travail est lie a la productivite, cest ce qui se passe dans leconomie et cest ainsi que les choses fonctionnent partout dans le monde. Merci. Journaliste : Je voulais vous interroger sur un communique de presse de la societe canadienne Gabriel Resources, ils ont annonce qua travers cette decision dinscrire Roșia Montană parmi les sites de lUNESCO, la Roumanie ne respecte pas les engagements quelle a pris envers eux. Que fera le gouvernement ? Quelle est la deuxieme etape apres ce moment et comment pourrons-nous payer les compensations qui, comme vous le savez probablement, sont tres elevees ? Si cette inscription servira dargument supplementaire, parce quils ne pourront pas lexploiter ? Florin Ciţu : Nous devrons dabord faire une nouvelle evaluation et ensuite nous pourrons commenter, etant donne que cest un processus en cours, je ne peux pas commenter ces declarations pour le moment. Journaliste : Mais les avocats vous ont-ils informe quune fois admis parmi les sites de lUNESCO, il ne sera plus possible de lexploiter ? Florin Ciţu : Nous aurons une discussion avec les avocats pour voir quelle est letape du processus et où nous en sommes maintenant. Journaliste : Et jaurais une autre question, sil vous plait. Vous aviez une affirmation lundi, sur la rectification du budget, sur la facon dont les ministeres depensaient largent. Florin Ciţu : Oui. Journaliste : Vous avez dit la que vous feriez une analyse de lactivite des ministres selon cette voie, une analyse qui nest pas prevue - vous vouliez apporter cette precision que je voudrais que vous nous expliquiez - qui nest pas prevue dans le protocole. Je voudrais que vous nous disiez si cette analyse de la facon dont largent a ete depense par les ministeres est consideree comme votre prerogative exclusive et pourrait conduire a un changement de certains ministres en fonction ? Florin Ciţu : Jai dit que je n`y parlais pas des ministres, je parlais de lexecution du budget des ministeres, pas des ministres, mais cest justement pourquoi jai dit, pour etre tres clair, que je peux faire cette evaluation, que jai presentee aujourdhui lors de la reunion du gouvernement avec mes collegues. Tout le cabinet etait la et nous en avons parle. Reporter : Mais lutiliserez-vous si vous voulez remplacer quelquun en poste ? Florin Ciţu : Je ne peux pas commenter ces choses ici. Les decisions que je prends sont presentees publiquement en termes de remaniement a chaque fois. Journaliste : Merci. Florin Ciţu : Merci beaucoup. Monsieur le Secretaire dEtat. Raed Arafat : Bonjour ! Je vais parler des mesures qui ont ete prises aujourdhui. Il s`agit de la poursuite de lassouplissement des mesures instituees pour diminuer limpact epidemique, mais avec la mise en place de nouveaux seuils dincidence cumules a 14 jours. Ainsi, nous avons maintenant un nouveau seuil qui a ete fixe, de 2 pour mille, et les mesures que je vais maintenant mentionner seront correlees notamment le seuil de 2 pour mille, qui est inferieur a celui qui etait avant, de 3 pour mille, afin que nous puissions revenir, dans le sens où, si dans certaines localites ou dans certaines regions, lincidence continue daugmenter. Ainsi, je vais donner quelques exemples de ceux qui ont ete fournis dans la decision gouvernementale qui a ete approuvee. Comme la dit M. le Premier ministre, ugmenter le nombre de participants aux activites et divertissements culturels et artistiques a 75.000 dans les espaces ouverts, dans les departements des localites où lincidence cumulee a 14 jours est inferieure ou egale a 2 pour mille habitants. Bien sûr, cela est conditionne au depistage, a la vaccination ou a la maladie. Deux : augmenter le nombre de participants aux mariages et baptemes a 150 en espaces clos et 200 en espaces ouverts dans les departements, localites où lincidence cumulee a 14 jours est inferieure ou egale a 2 pour mille. On parle ici de participation inconditionnelle. Augmenter a 400 dans les espaces clos dans les departements où lincidence est inferieure ou egale a 2 pour mille, mais a condition quils soient vaccines, testes ou passes par la maladie. Augmenter le nombre de participants aux mariages et baptemes jusqua 300 dans les espaces clos dans les departements, localites où lincidence cumulee a 14 jours est egale ou superieure a 2 pour mille habitants et inferieure ou egale a 3 pour mille, donc entre 2 pour mille mille et 3 pour mille, 300 personnes aux mariages, en fait, et aux baptemes et la aussi avec les memes conditionnalites : testes, vaccination ou passage par la maladie. Dans les espaces fermes ou ouverts, les competitions sportives pourront avoir lieu avec la participation de spectateurs jusqua 75% de la capacite maximale de lespace, en assurant une distance dau moins un metre entre les personnes, si lincidence est inferieure ou egale a 2 pour mille, egalement sous condition de vaccination, de depistage ou de passage par la maladie. Realiser des activites recreatives et sportives de plein air avec la participation dun maximum de 50 personnes qui n`habitent pas ensemble, si lincidence cumulee est egale ou inferieure a 2 pour mille. Augmenter le nombre de participants aux formations et ateliers a 250 en interieur et 300 en exterieur, en assurant une superficie dau moins deux metres carres pour chaque personne et en portant un masque de protection obligatoire si lincidence est egale ou inferieure a 2 pour mille. Augmenter le nombre de participants a la conference a 300 dans les espaces clos portant un masque de protection, si lincidence cumulee a 14 jours est egale ou inferieure a 2 pour mille. Augmenter le nombre de participants aux rassemblements, manifestations jusqua 500 personnes dans le respect des conditions fixees a lannexe 3 de l`arrete gouvernemental, si lincidence est egale ou inferieure a 2 pour mille. Autoriser lactivite dans les bars, clubs, discotheques et salles de jeux jusqua la capacite maximale de lespace entre 5h00 et 2h00 du matin, dans les departements où lincidence est egale ou inferieure a 2 pour mille, si toutes les personnes sont vaccines contre le virus et pour lesquels dix jours se sont ecoules depuis lachevement du calendrier vaccinal complet, cest-a-dire que seules les personnes vaccinees entrent. Bien entendu, les mesures dassouplissement etablies conformement aux dispositions de l`Arrete du Gouvernement no. 730/2021 sont maintenus où lincidence est comprise entre 2 et 3 pour mille, cest a dire pour etre clair, nous avons de nouvelles mesures qui sont, si lincidence est inferieure a 2 pour mille, si lincidence atteint entre 2 et 3 pour mille nous revenons a la situation dans laquelle nous nous trouvons maintenant. Si on depasse les 3 pour mille, on revient deja a la situation dans laquelle on etait le 1er juin et les mesures sappliquent, bien sûr, localement, selon lincidence, dans les localites. Cest donc a peu pres la facon dont cela sapplique. Nous avons maintenant des mesures supplementaires qui ont ete prises et sont valables lorsquelles sont egales ou inferieures a 2 pour mille. Si l`on depasse 2 pour mille, la plupart des mesures sont maintenues pour revenir a la meme situation aujourdhui, donc où nous en sommes avant la publication de l`arrete actuel du gouvernement, et si l`on depasse 3 pour mille ce sont les autres mesures qui sont prevues et qui nous renvoient, en fait, a la situation avant le 1er juin. Voila donc les situations. Bien entendu, les mesures peuvent etre ameliorees, modifiees, ajustees par des decisions du CNSU ou, le cas echeant, par arrete gouvernemental, apres analyse de la situation et analyse de levolution. Si vous avez des questions, sil vous plait. Journaliste : M. Arafat, la non reasalisation des objectifs de vaccination, si nous liberons la faible incidence, comme annonce par le Premier ministre, representera un echec de la vaccination elle-meme ? Raed Arafat : Madame, M. le Premier ministre a repondu a cette question. Donc ce que je vois en ce moment cest la necessite de travailler avec la population, avec tout le monde, pour continuer la vaccination et augmenter le nombre de personnes vaccinees. Cest ce que je vois maintenant. Si nous natteignons pas un nombre adequat de personnes vaccinees, le risque existe, bien sûr, avec laugmentation de linfection avec le variant Delta. Aujourdhui, une etude a ete publiee par le Centers de Control des maladies lui-meme qui parle de ceux qui sont vaccines transmettant facilement le variant Delta, mais ils en sont tres peu affectes. Donc, si nous regardons cela, cest, en fait, une exhortation a vacciner, si nous le corroborons avec les resultats qui ont ete publies au Royaume-Uni, comparativement, la mortalite entre la deuxieme vague quils ont eu et la troisieme vague quils ont eue, la difference etant laugmentation du nombre de vaccines. Dans la deuxieme vague ils navaient pas de personnes vaccinees, dans la troisieme vague ils ont une grande partie de la population vaccinee, nous voyons, de maniere tres interessante la mortalite et au fur et a mesure que leur nombre sur mille dhabitants augmentait, et ici nous parlons de 33 % du nombre de deces avant la vaccination, si je me souviens bien, etait de plus de 30 a 10 millions de personnes avant la vaccination et il est maintenant de 2,1 a 10 millions de personnes apres la vaccination. Ce sont des chiffres qui parlent deux-memes. Il est donc clair que cest la solution que nous avons a portee de main et larme dont nous disposons, pour ainsi dire, pour vivre avec le virus en ce moment et pour pouvoir rendre notre activite et notre vie aussi proches que possible de la normale, sans un impact serieux du virus sur notre sante ou sur la sante de nos proches, pour ainsi dire. Journaliste : Bien, mais quand meme, la population ne reagit pas aux messages venant du gouvernement pour se faire vacciner. Cependant, nous avons un 30% inquietant. Pratiquement, nous sommes a la queue de lEurope. Raed Arafat : Alors, oui, il y a deux pays qui ont des pourcentages plus faibles, nous et la Bulgarie. Maintenant, il y a peut-etre de nombreuses causes pour lesquelles la population nest pas venue a la vaccination en nombre prevu. On a eu une tres forte croissance au debut, apres quoi on a vu que la population commencait a etre plus reticente a se faire vacciner. Peut-etre parce que certains ont vu le nombre des deces baisser, maintenant ils vont le voir augmenter, malheureusement. Peut-etre quelle changera davis et viendra a la vaccination. Donc ici les facteurs qui conduisent a cela sont multiples, ce nest pas un facteur unique, ce nest pas une chose unique. Je ne peux pas dire que lun a echoue ou que lautre ait echoue. Voici de nombreux facteurs qui conduisent au comportement de la population, dont ce que certains transmettent, ce que dautres transmettent, les influenceurs, les personnes qui parlent toute la journee, soir et matin, contre le vaccin, qui viennent avec des fake news et les diffusent. Il y a des gens qui sont influences par ca. Notre role est dessayer autant que possible de leur expliquer ce qui est benefique pour eux et quelle est en fait la realite scientifique et quelle est la realite imaginee par les uns et les autres, ce qui est induit par certains commentaires qui ne sont pas fondes sur la science. Journaliste : Permettez-moi une derniere question. En laissant de cote votre cote professionnel, vous etes... Raed Arafat : Cest un peu dur de la laisser, vous savez. Sil vous plait. Journaliste : C`est le Premier ministre Florin Ciţu qui aurait persuade le citoyen Raed Arafat de se faire vacciner ? Raed Arafat : Alors, dabord, ce nest pas le Premier ministre qui me convainc de me faire vacciner, carm je suis persuade de me vacciner par tout ce qui se passe autour de moi et la campagne de vaccination et les explications. Oui, les explications qui ont ete donnees, de mon point de vue, mont convaincu de me faire vacciner. Maintenant, ca depend où jecoute, qui, qui sont les gens que je veux ecouter, et puis ca depend comment je sais minformer. Je sais minformer, je sais entrer et chercher partout, jusqua ce que je trouve linformation de sources credibles. Cest la chose la plus importante, parce quen fin de compte, le Premier ministre, les ministres, nous, les gens qui font partie du comite de vaccination, nos collegues qui y travaillent, tous ceux qui parlent arrivent avec certaines donnees. La personne moyenne, sil ne croit pas en ce que nous disons, peut voir autour de lui ce qui se passe, il peut voir les donnees de certaines sources et faire attention où il obtient ces donnees, car les donnees doivent provenir de sources credibles. Que signifient les sources credibles ? Des sources verifiees, des sources qui supposent ce quelles disent, des sources qui viennent avec des chiffres et tout, pour prouver et viennent avec des preuves de ce quelles disent, car cest tres facile de venir dire, de mettre des informations sur un site sans preuves, sans preuves, sans rien et de lancer : Jai entendu dire que cela sest passe - et avec ca...; Si on croit une telle chose, cela veut dire quon ne croit plus ce que dit le premier ministre, ni ce que dit personne. Cest-a-dire que nous croirons ceux qui essaient de nous embrouiller et qui proposent leurs propres opinions, qui nont aucune base scientifique. Cest le probleme. Sil te plait. Journaliste : Bonjour. M. Arafat, au sommet de la scene politique, on parle de mesures pour encourager la campagne de vaccination, dune part, on parle a la fois de mesures incitatives et de mesures coercitives, telles que conditionner lacces des personnes non vaccinees a certains endroits surpeuples. Le Premier ministre Citu a declare quil consulterait des specialistes. Vous faites partie des specialistes dont lopinion comptera beaucoup. Je voudrais demander comment voyez-vous lidee de conditionner lacces a certains endroits de la vaccination ? Raed Arafat : Je vais vous donner un exemple : si nous avons une augmentation de lincidence, par exemple, de plus de 3 pour mille et que la mesure qui a ete prise avant etait de fermer les restaurants a linterieur, mais pour ne pas fermer les restaurants a linterieur, peut-etre qu`un peut en venir a une solution intermediaire pour dire : oui, on les laisse a linterieur, mais a une condition : ceux qui y entrent sont les vaccines. Cest peut-etre une solution, plutot que de dire aux restaurants : Fermez jusqua ce que lincidence tombe en dessous de 3 pour mille ! Il y a une logique ici et cest une vraie demarche, et cest en fait la facon dont nous profitons de larme que nous avons en main maintenant et qui est la vaccination, par laquelle meme si nous avons deux vaccines, l`un deux est positif et transmet a lautre, nous savons que lautre, tres probablement, restera avec une forme tres benigne de la maladie. Donc, cest un peu logique. Je ne peux pas vous dire maintenant quelles mesures seront prises, mais je vous ai donne un exemple logique de la facon dont cela peut etre applique. Journaliste : Je voudrais vous demander, cependant, quel est largument, par exemple, scientifique, medical, pourquoi une personne ne pourrait pas aller au centre commercial le week-end si elle porte un masque medical ? Raed Arafat : Largument est tres simple, cest la surpopulation des zones respectives, mais maintenant que ce soit le cas ou pas, bien sûr, vous avez entendu ce que M.le Premier ministre a dit au final. Mais la où cette regle a ete appliquee - parce quelle a ete appliquee dans dautres parties du monde - a ete largument selon lequel certaines zones sont plus frequentees le week-end que les jours de semaine normaux, mais cest tout. Comme M. le Premier ministre la dit, et je le repete, on sattend a des propositions concretes pour la prise de decisions Journaliste : Ne pensez-vous pas que dans les conditions où il y a un masque, et la possibilite de faire des tests, et le passage par la maladie pour conditionner la vaccination, lacces a certains lieux peut etre interprete comme pratiquement une imposition de la vaccination obligatoire ? Je veux dire, cest une forme deguisee dobligation. Raed Arafat : Je ne pense pas que nous parlions de discrimination, surtout si nous parlons de certaines zones où la maladie peut se propager et que nous pouvons constater que nous avons un nombre beaucoup plus important et un impact beaucoup plus important. Donc il y a des mesures qui sont prises, comme vous parlezs du masque, mais il y a des zones où l`on ne peut pas vraiment pas appliquer le masque, par exemple, dans un restaurant ce sera tres difficile de porter un masque et de manger, et puis la il y aura dautres regles. Journaliste : Merci. Journaliste : Si vous me permettez une autre question sur ce que disait mon collegue, pour plus de clarte. Si on atteint cette incidence de 3 pour mille habitants, vous dites quil serait possible que les restrictions soient uniquement pour les personnes non vaccinees plus que pour les personnes vaccinees ? Raed Arafat : Donc votre question est posee dans le meme sens qu`a maintenant, mais differemment. Donc, il est logique qua certains endroits, au lieu de les fermer completement, on dire que les vaccines pourront y entrer. Nous avons maintenant une telle mesure. Les discotheques, bars et clubs sont reserves uniquement aux personnes vaccinees, car il y a des zones où l`on ne porte pas de masque, il y a des zones où les gens dansent et font la fete, il est donc clair que la regle de nentrer que les personnes vaccinees est la bienvenue. Si dautres y penetrent, on les detectet grace a des controles et, bien sûr, les organisateurs seront condamnes a une amende pour cela. Journaliste : La question suivante : comment faire cette distinction, car la pratique et la realite a lheure actuelle nous montrent que bien que les clubs et restaurants, disons, soient reserves aux vaccines, personne ne controle cela. Aurons-nous enfin ce systeme qui lit les codes QR ou que se passe-t-il ? Raed Arafat : Tout dabord, lorganisateur doit comprendre tres clairement : lui ou celui qui organise sera condamne a une amende et les amendes ne sont pas minimes dans ces conditions. Si un endroit où seuls les vaccines doivent entrer nest clairement pas controle, nimporte qui la-bas, avec un sens civique, peut telephoner et annoncer et je le recommande vraiment. Si quelquun penetre dans une zone connue pour nentrer que vaccines et voit quelle nest pas du tout controlee et ne demande pas le papier, aucune preuve que l`on est vaccine, cela signifie que lorganisateur enfreint les regles et la loi et ici clairement on peut notifier les organismes de controle. Les organes de controle arrivent, verifient. Sils y trouvent des personnes non vaccinees qui ne peuvent prouver la vaccination par prelevement, cette personne peut etre condamnee a une amende conformement a la loi. Cest donc un exemple que je vous donne, mais ici jen appellerais, avant tout au controle et avant tout, a la responsabilite de chacun de nous. Lorsque les discotheques et les clubs ont ete fermes et que l`on a ete dit que nous ne pouvions laisser personne a linterieur, ils y avait des organisateurs et leurs operateurs tres mecontents que nous fermions. Maintenant quand on dit : ils ouvrent, mais attention, il y a une zone a haut risque de propagation, de transmission, nentrez que les vaccines. Sils nont pas compris que cest une chose positive, que nous avons atteint un stade où nous les ouvrons. Dans dautres pays, on en discute encore : on les ouvre, on les ferme, qu`est-ce qu`on en fait ? Nous ne sommes pas les seuls a appliquer ces regles. Si nous y arrivons et disons : oui, mais seulement vaccines et quils enfreignent les regles et commencent a laisser entrer nimporte qui, le risque est de voir que les mesures sont inefficaces et l`on prend dautres mesures plus strictes. Cest donc un risque, cest donc leur responsabilite en premier lieu. Notre demande est quils appliquent les regles et verifient et sassurent que ceux qui entrent sont des personnes qui ont une preuve de vaccination. Journaliste : Lamende est tres faible par rapport aux revenus dun restaurant du nord de la Capitale, par exemple, et nous avons toujours montre des exemples comme celui-ci. Il y a un autre projet de loi au Parlement qui parle de... Raed Arafat : Je ne connais pas le montant, mais je sais que cest un montant plus important qui peut etre inflige, donc ce nest pas si petit. Mais a la fin, si quelquun continue de me dire quil sen fiche, que cest une petite amende et que je continue, alors a chaque fois il recevra une amende, jusqua ce quil comprenne que ce nest pas bien. Enfin, pourquoi ne comprenons-nous pas une chose ? Ces personnes menacent notre sante. Si l`on permet denfreindre les regles et au lieu de suivre la regle a linterieur, que seules les personnes vaccinees y entrent, ils laissent entrer nimporte qui, reduisant clairement toute possibilite de limiter la propagation et de mettre en danger la vie des personnes a linterieur. Mais si ceux a linterieur se croient jeunes et ne seront pas atteints de maladie, ils mettent en danger la vie des autres, ceux qui ne sont pas vaccines, les personnes vulnerables qui entrent en contact avec ces jeunes plus tard. Ainsi, il est tres clair que le respect de ces regles doit etre une responsabilite citoyenne de chacun dentre nous, avant de penser a qui vient nous controler et qui vient nous controler. Sinon, lorsque nous ne suivons pas les regles, alors la solution de controle est une solution normale dans nimporte quel pays. Journaliste : Merci. Journaliste : Je mexcuse de ne pas avoir saisi lintegralite de votre discours. Il y a des gouvernements qui ont introduit lobligation de vacciner le personnel medical. Vous pretendez que ce serait... Raed Arafat : Je vous le dis maintenant en tant que medecin. Journaliste : Oui. Raed Arafat : En tant que medecin et vu ce qui se passe dans dautres pays, en France et ailleurs, le personnel medical doit etre vaccine et, bien sûr, nous avons ici la solution alternative, a tester periodiquement sinon vaccine. Mais dans certaines zones sensibles et notamment dans les hopitaux, dans les zones où l`on entre en contact avec des patients toute la journee, la vaccination est tres importante. Et plusieurs pays, donc pas seulement la France, il me semble que la Grece, les États-Unis discutent maintenant tres clairement dune question plus large, jai vu hier. Voyons si cela se decidera avec la vaccination obligatoire de tout le personnel qui se trouve dans les institutions federales. Si cela sapplique a eux, nous verrons aujourdhui, demain, si la decision est prise. Donc, au final, dans le domaine medical, je pense que cest tres correct. Normalement, cela ne peut etre mis en œuvre par aucune decision sil sagit de lobligation de vacciner au travail comme alternative aux tests, bien sûr. Cela peut devoir etre au niveau de la loi, a un certain acte normatif de haut niveau, mais cela doit etre decide. Vous avez egalement ecoute M. le Premier ministre lorsquil a dit quil attendait les propositions et quil attendait de voir comment ces propositions seraient mises en œuvre. Journaliste : Dans combien de temps pensez-vous que cela se produirait ? Raed Arafat : Eh bien, je ne pense pas que cela prendra beaucoup, car la vague monte clairement. Nous avons de petites augmentations maintenant, mais voyons comment ca va continuer a etre vaccines et avoir un effet, cela prend du temps. Si vous vous faites vacciner avec un vaccin a dose unique, vous avez au moins 15 jours pour etre immunise, mais si vous vous faites vacciner avec un vaccin a deux doses, il faut au moins un mois, un mois environ jusqua ce que vous soyez immunise, donc de telles mesures qui devront normalement etre prises a lavance. Journaliste : Dans un mois ? Raed Arafat : Je ne peux pas vous dire, je ne mets pas de date precise car cela depend aussi de ce que vont proposer mes collegues du Ministere de la Sante. Journaliste : Avec le projet de loi, il nest pas plus difficile de dire... quil doit passer par le Parlement, il faut attendre quil soit approuve. Raed Arafat : Cela depend de la facon dont les juristes decident ici, si une telle chose peut etre prise differemment ou uniquement par le biais dun projet de loi, je ne sais pas. Cela depend donc de la facon dont nos collegues decident du point de vue juridique. Sil vous plait. Journaliste : Bonjour. Je voulais vous interroger sur un autre sujet. À la fin de la semaine derniere, trois des patients brûles dans lincendie de Popești-Leordeni ont ete envoyes en Allemagne. Je voulais vous demander si vous avez des mises a jour sur leur etat. Raed Arafat : Je sais quils subi des interventions, je nai pas recu davantage, vous savez, comme information. Nous avons eu recours beaucoup aux attaches aux affaires interieures des ambassades qui appartiennent en fait au Ministere des Affaires Interieures et ils nous ont aides a trouver des lieux et a suivre la situation. Nous restons en contact avec leurs familles, mais nous navons recu aucune information recemment sur leur etat. Je sais quils ont subi une intervention chirurgicale et quils ont subi une intervention chirurgicale. Journaliste : Et le patient qui etait encore en Roumanie, a lhopital, hospitalise, dans quel etat est-il ? Raed Arafat : Je ne peux pas vous dire, cela devrait etre discute avec lHopital Floreasca. Merci. Sil vous plait. Journaliste : Bonjour. Je voulais vous interroger sur la decision de la Bulgarie dautoriser les touristes roumains a sy rendre sans aucun document, sans test, sans vaccination. Quels effets une telle decision aura-t-elle en Roumanie ? Parce que les gens iront la-bas, il y aura du monde, peut-etre quils reviendront malades. Raed Arafat : Donc, a ce stade, ils se sont peut-etre appuyes sur le fait que notre incidence est encore faible. Je ne peux pas comprendre, cest-a-dire que je ne peux pas me mettre a la place de celui qui a pris la decision. Peut-etre pensaient-ils, lincidence est faible, le risque est faible. Mais il est clair qua mesure que lincidence commencera a augmenter, dautres mesures commenceront a etre prises. Et nous voyons dans de nombreux pays que lincidence augmente. Il est donc clair quil faut etre prudent. Nous voulons passer un automne et un hiver qui ne soient pas les memes que ceux que nous avons passes lannee derniere. Ce nest qua force de precaution et en suivant certaines regles et la responsabilite dont nous parlons, de chacun dentre nous, que lon peut vraiment passer sans avoir une vague qui a un impact majeur sur le plan sanitaire. Merci! Journaliste : Bonjour ! Je voulais vous demander où en est lembauche dambulanciers en ce moment, parce que vous nous parliez il y a deux semaines, lorsque vous etiez ici, au briefing, de ce deficit des services ambulanciers? Raed Arafat : Le deficit, en effet, existe. On a engage en vertu de la loi 136 et on a partiellement complete leurs projets avec ce quils pouvaient. Maintenant, pendant letat dalerte, ce personnel est employe et reste employe et on est en discussion avec le Ministere de la Sante pour garder le personnel. Journaliste : Merci ! Journaliste : La Slovenie a adopte une loi autorisant lutilisation du certificat de vaccination comme ticket dentree dans les magasins et autres espaces. Si dans notre pays le taux dinfection depasse les 3 pour mille, prenons-nous en compte une mesure telle que celle prise par les Slovenes ? Raed Arafat : Jai deja repondu a ces questions. Journaliste : Excusez-moi ! Raed Arafat : Je pense que vous parlez deja dune mesure beaucoup plus severe dont je n`ai pas parle auparavant. Je ne connais donc pas de telles tendances dans notre pays, pour atteindre ce niveau de mesures, mais porter un masque et respecter les regles de sante publique lorsqu`on enttre dans un magasin ou un espace clos, ces mesures resteront. Journaliste : Merci ! Raed Arafat : Merci ! 2021-07-28 18:37:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-28-06-35-30big_dscf5095.jpgConferință de presă susținută de Valeriu Gheorghiță, președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), și Andrei Baciu, secretar de stat în Ministerul Sănătății, vicepreședinte al CNCAVȘtiri din 27.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-donnee-par-valeriu-gheorghita-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-cncav-et-andrei-baciu-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-vice-president-du-cncav1627461686Valeriu Gheorghiţă : Bonjour. Merci de participer a la conference organisee par le Comite directeur national sur la vaccination COVID-19. Pour commencer, je voudrais mentionner et rappeler que, le 23 juillet, lAgence europeenne du medicament a approuve lextension de lindication pour ladministration du vaccin Spikevax, le vaccin de Moderna, a la tranche dage 12-17 ans. Ainsi, a partir du 2 août, en Roumanie, il sera possible de vacciner avec le vaccin de la societe Moderna pour cette tranche dage. Ces jours-ci, la plateforme de programmation nationale est optimisee pour permettre, a compter du 1er août, la programmation de ceux qui souhaitent se faire vacciner avec le vaccin de la societe Moderna. Les procedures et methodes de vaccination sont similaires a celles de la population de plus de 18 ans. Pratiquement, le calendrier vaccinal est inchange - il consiste en deux doses administrees a 28 jours dintervalle - le calendrier et la presentation des mineurs sont similaires au vaccin de BioNTech / Pfizer, en ce sens quil est obligatoire pour les mineurs d`avoir le consentement eclaire de parents au premier degre, parents ou tuteurs legaux, respectivement, il est important que le representant legal accompagne les mineurs aux centres de vaccination. La vaccination se fera dans les memes centres de vaccination où nous avons le vaccin de la societe Moderna, y compris dans les cabinets de medecine familiale où ce type de vaccin est distribue. La deuxieme chose dont nous voulions discuter est la situation des cas confirmes avec la souche Delta au niveau national. Le 25 juillet 2021, pratiquement la semaine 29, 127 cas dinfection virale Delta ont ete confirmes, soit pratiquement 26 cas de plus que la semaine precedente. Levolution hebdomadaire de la proportion de cas confirmes avec la variante Delta par rapport au nombre total de cas identifies avec des variants virales preoccupantes a une tendance a la hausse, dune valeur de 1,5% a la semaine 21, a plus de 6,8% a la semaine 29. Et alors jai remarque une multiplication par cinq du nombre de cas confirmes avec le variant virale Delta au cours des huit dernieres semaines De plus, sur le pourcentage s sequencages realises la semaine derniere, 56%, soit plus de la moitie dentre eux, ont abouti au variant viral Delta, par rapport a la semaine precedente, la semaine 28, où, sur le total des sequencages realises, seulement 33% ont eu comme resultat le variant Delta. Le message est aussi clair que possible, quil y a actuellement une tendance a la hausse des cas generes par le variant viral Delta qui, comme nous le savons, est beaucoup plus contagieux, se propage beaucoup plus facilement parmi la population non vaccinee et qui peut associer un plus grand risque dhospitalisation, estime a 2,5 fois par rapport a linfection avec les variants precedents, surtout si lon parle de population, recidivante, non vaccinee, population vulnerable, population agee, qui peut avoir un risque accru devolution vers des formes de maladie grave necessitant une hospitalisation. 50% de ces cas confirmes avec le variant Delta se trouvent dans 28 foyers, dont 22 foyers familiaux et six foyers communautaires dans huit departements : Argeș, Bacău, Brașov, Dolj, Ilfov, Iași, Teleorman et Bucarest. Cependant, 42 cas, soit 33%, nont aucun lien epidemiologique mentionne, ce qui souleve une tres forte probabilite que ces cas soient acquis par transmission communautaire dans notre pays. Pratiquement, en ce moment, nous avons 15 dedepartements dans lesquels des cas dinfection virale Delta ont ete identifies, la plupart etant a Bucarest - 31 cas, suivis du departement dArgeș - 23 cas, Ilfov - 19 cas et Bacău - 17 cas. Il y a egalement eu cinq deces causes par linfection par le variant viral Delta, le dernier chez un homme de 56 ans du comte departement dOlt, avec des conditions medicales preexistantes. Les cinq deces, malheureusement, netaient pas des personnes vaccinees. Sur les 127 cas confirmes infectes par le variant viral Delta, 15 ont ete des personnes vaccinees, pratiquement 12% des cas et seulement 13 personnes avaient un calendrier vaccinal complet. De plus, nous pouvons dire que le pourcentage de ceux qui developpent une infection par le SARS-CoV-2 et qui ont ete vaccines est tres faible pour le moment. La troisieme chose que je voudrais presenter est liee a la tendance evolutive de la situation epidemiologique en Roumanie, qui est, bien sûr, importante en termes dimportance et de benefices de la vaccination. Concernant la situation au niveau europeen, en semaine 29, pratiquement, la moyenne des cas a atteint les deux tiers du pic de la vague precedente, ce qui est un signal important, dautant plus que nous sommes au debut de la vague 4, dans laquelle le Delta est peut-etre en train de devenir clairement dominant au niveau europeen, on le trouve dans plus de 60 % des cas de sequencage dans les 19 pays qui communiquent constamment des donnees au Centre europeen de controle des maladies en Europe. De plus, on note une augmentation de 10 % des hospitalisations en unites de soins intensifs et une legere augmentation, denviron 3,5 %, des deces. En ce qui concerne la situation en Roumanie, le taux dincidence cumule des cas au cours de la semaine derniere, au cours de la semaine 29, a augmente de pres de cent pour cent par rapport a la semaine precedente et, si lon regarde le taux de base de reproduction des cas, il est proche a 1,2, ce facteur R0, et nous avons egalement tendance a augmenter le pourcentage de tests positifs, se situant autour de 0,6 - 7%. Et tous ces indicateurs nous montrent quen ce moment nous sommes sur une pente ascendante du nombre de cas. Nous voyons quaujourdhui 175 cas ont ete signales et jai regarde, il y a aussi un nombre important de personnes dans la tranche dage de plus de 60 ans qui sont confirmees infectees, ou ici je tirerais, encore une fois, et soulignerais limportance de la vaccination des plus de 60 -65 ans qui sont vulnerables et a risque accru de developper des formes severes et ceux qui ont des antecedents de maladies chroniques. Il y a aussi des discussions en ce moment sur ladministration du rappel ou comment on lappelle la troisieme dose, bien que nous parlions a juste titre du rappel et non de la troisieme dose, chez les personnes qui sont soit a haut risque dexposition - et ici nous parlons, par exemple, de la categorie du personnel medical et du personnel social, et des personnes inscrites avec des maladies chroniques, respectivement des personnes de plus de 65 ans. Il est tres probable quen septembre nous aurons cette decision dadministrer la troisieme dose ou le rappel. En gros, cela interviendrait 8 mois apres le debut de la campagne de vaccination. Dabord pour le personnel medical qui, je le repete, est a risque accru dexposition a cette infection et continue avec les patients vulnerables, les plus de 65 ans et les personnes atteintes de maladies chroniques. Il est tres probable que l`on prenne en compte lhistoire de la maladie dont on a souffert. Pratiquement, une personne qui a des antecedents de passage par la maladie et qui a ete vaccinee avec deux doses na pas forcement dindication pour faire le rappel avec la troisieme dose de vaccin, etant donne que le passage par la maladie est un element important dactivation de reponse immunitaire. Et aussi, dans le cadre de la communication, il y a une application developpee par lOrganisation mondiale de la sante, Chatbot, qui sera reprise, elle est actuellement sur le site du College roumain des medecins et sera integree sur le site ro.vaccinare, sur la plate-forme nationale de vaccination, qui est traduite en roumain, peut etre telechargee a partir de lapplication Google Play et de lApp Store et qui permet de repondre aux questions les plus importantes que les gens se posent sur le theme de la vaccination contre le COVID-19. En ce qui concerne lavancement de la campagne de vaccination, jusqua present, les activites de vaccination ont commence dans le cadre du programme La ville vaccine le village dans 2 690 communes sur 2.862 communes en Roumanie, ce qui signifie un pourcentage de 93 % des communes de Roumanie qui ont eu et ont encore des activites de vaccination. Parmi celles-ci, dans 47% les actions de vaccination ont ete achevees, la premiere dose et le rappel ont ete administrees mais ensuite, suite aux discussions que jai eues avec des collegues des Directions de Sante Publique, ces activites vont pratiquement reprendre, il y a deja des departements qui sont alles a travers toutes les communes et ont termine le processus de vaccination et maintenant on reprend les activites et le processus de vaccination. Plus de 273.000 personnes avec un calendrier vaccinal complet ont ete vaccinees dans le cadre de ce programme, soit pratiquement 12.000 de plus que la semaine precedente. En ce qui concerne notre evaluation qui est en cours concernant lefficacite des centres de vaccination et les mesures que nous proposons precisement pour maintenir, je le repete, un equilibre entre les coûts necessaires pour maintenir ces centres en activite et leur efficacite, je peux vous dire qua lheure actuelle environ 20% des centres de vaccination qui ont fonctionne a pleine capacite au niveau national ont temporairement suspendu leur activite, soit environ 183 centres. De plus, sur les 657 centres actuellement actifs, environ 61% ont un horaire reduit, ce qui signifie quils ont un horaire de quatre heures, six heures ou huit heures, et 385 autres flux de ces centres actifs ont ete temporairement suspendus. A ce titre, nous sommes certainement soucieux de lefficacite des centres de vaccination et du maintien dun equilibre honnete entre les coûts de maintien, de maniere, je repete, de lactivite de ces centres et lefficacite dont ils disposent, une partie du personnel de vaccination etant engagee dans des activites de vaccination avec des equipes mobiles. . Concernant la vaccination en medecine familiale, actuellement plus dun quart des medecins de famille du pays sous contrat avec la Caisse nationale dassurance maladie, soit 2.621 medecins de famille, enregistrent des activites de vaccination dans leur propre cabinet. A ce jour, 277.120 personnes ont ete vaccinees, la majorite - 54,38% - etant originaires des zones rurales. Il y a plusieurs departements qui ont plus de 11.000 personnes vaccinees dans les cabinets de medecine familiale, la plupart etant a Timiș, avec plus de 15.000 personnes vaccinees, suivis des departements dArgeș, Bucarest, Prahova, Mureș, Iaşi, Dambovița, Dolj. Il y a des departements, je le repete, avec plus de 11.000 personnes vaccinees au niveau des cabinets de medecine familiale. Mais je voudrais mentionner que si le nombre de medecins de famille qui vaccinent reste constant, a un moment donne lactivite et le taux de vaccination en cabinet vont evidemment diminuer progressivement, au fur et a mesure que la liste des... ou des personnes le souhaitent de la liste. Bien sûr, il y a la possibilite de vacciner nimporte qui dans ces bureaux, mais idealement pour nous ce serait quun plus grand nombre de nos collegues du reseau de medecine familiale participent a ce processus de vaccination, juste pour augmenter lacces des personnes sur leur propre liste de vaccination. Concernant la vaccination des patients admis dans les unites medicales, 146 hopitaux publics enregistrent des activites de vaccination et il y a eu plus de 5.217 patients deja vaccines et 26 hopitaux prives, dans lesquels plus de 1.050 patients ont ete vaccines. Évaluation de la couverture vaccinale : au niveau national, a partir de la population eligible residant en Roumanie, selon lInstitut national de la statistique, nous parlons dun nombre de reference de 19,3 millions de personnes. Si on regarde la population eligible de plus de 12 ans, le taux de couverture vaccinale est denviron 30 %. Concernant la couverture vaccinale a Bucarest et dans les departements du pays, sur la population eligible de plus de 12 ans il y a 10 departements, dont Bucarest, qui ont un taux de couverture vaccinale de plus de 30%, il y a 26 departements qui ont un taux de couverture vaccinale entre 20 et 30 % et il reste encore six departements qui ont un taux de couverture vaccinale compris entre 17 et 20%. Cependant, la ville de Bucarest a un taux de couverture vaccinale de pres de 48%, le departement de Cluj a un taux de couverture vaccinale de pres de 44%, Sibiu, Timiș, Brașov, Constanța, Alba, Ilfov, Mureș, Sălaj ont un taux de couverture vaccinale compris entre 30 et 35%. Les centres de vaccination actuellement actifs sont, comme mentionne, 657 centres sur les quatre types de vaccins, cumulant 959 flux actifs. Il y a 465 centres de vaccination actifs de BioNTech/Pfizer, il y a 87 centres actifs qui recoivent des vaccins de Moderna, dans la perspective où, je le repete, a partir du 2 août, nous pourrons vacciner au niveau national y comp[ris les personnes agees entre 12 et 17 ans et je pense que cest important, car nous estimons au moins que les personnes qui ont ete vaccinees - et je veux dire ici les adultes, avec le schema de vaccination de la societe Moderna - choisiront tres probablement que les mineurs utilisent le meme type de vaccin, cest pourquoi il est important davoir lacces le plus facilement possible a la vaccination pour ce type de vaccin egalement. Les centres de vaccination actifs dAstraZeneca sont au nombre de 34, avec 49 filieres, et nous avons 71 centres de vaccination pour le vaccin Johnson et Johnson avec 83 filieres. Ici, bien sûr, nous avons remarque dernierement que plus de 50 % des personnes qui se font vacciner chaque jour avec la dose un, des personnes pratiquement nouvelles, optent pour le vaccin a dose unique, pour le vaccin Johnson et Johnson. Bilan des vaccinations : le 26 juillet, plus de 4,95 millions de personnes ont ete vaccinees au niveau national avec au moins une dose, plus de 95% etant des personnes vaccinees avec un calendrier complet. Concernant la couverture vaccinale par tranches dage, le taux de vaccination le plus eleve se situe dans la tranche dage 60-69 ans, environ 38%, plus de 38%, suivi par la tranche dage 50-59 ans, pres de 36%, la tranche dage 70-79 ans 35,4% et nous avons le groupe dage de plus de 80 ans, denviron 19%. Les enfants ages de 12 a 15 ans il y a plus de 26.191 personnes vaccinees avec au moins une dose, ce qui signifie un taux de couverture vaccinale denviron 3,12 %, et les personnes agees de 16 a 19 ans il y en a plus de 139. 000 vaccinees avec au moins une dose, ce qui signifie une couverture vaccinale denviron 17 %. Profil national des effets adverses - un total de 16.776 cas deffets adverses post-vaccinaux ont ete signales, avec un taux de notification de 1,79 pour mille doses administrees, pratiquement, au cours de la derniere semaine, 47 effets adverses ont ete signales, lage moyen des personnes ayant signale ces reactions adverses etant de 34 ans et aucun effet secondaire na ete signale en tant que severe, la plupart etant des effets secondaires locaux. Le 27 juillet 1.323.258 certificats numeriques ont ete generes, dont 96% sont des certificats de vaccination. Concernant la vaccination realisee chez les operateurs economiques prives, jusqua present ladministration et les reactions generales. Cest ce que je voulais dire. Monsieur le Secretaire dÉtat, Andrei Baciu, sil vous plait. Andrei Baciu : Merci beaucoup, Monsieur le President. Quelques questions, pour commencer, liees au certificat numerique europeen pour COVID-19. Jusqu`a maintenant, un certain nombre de 587 entreprises de 38 departements ont acheve lactivite de vaccination des employes, dont 93 operateurs du domaine HoReCa, de 21 departements. Nous parlons de 231 equipes qui ont realise cette activite et ont reussi a vacciner 72.990 personnes a ce jour, dont 3.674 personnes dans le domaine de HoReCa. Actuellement, 68 autres entreprises ont cette activite de vaccination en cours. Pour les departements leaders dans cette activite, il y a Brașov, Alba et Bihor, comme la semaine derniere, et Cluj et Sibiu ont reussi a vacciner le plus grand nombre, respectivement 7.745 pour le departement de Cluj. Dans lidee daller au plus pres des personnes vaccinees, de nombreuses activites ont ete menees, et parmi elles, quil sagisse de marches, de foires, de parkings de supermarches, avec toutes ces activites, jusqua present, ont ete a vaccine 59.093 personnes, au drive a Galați etant de loin le plus grand nombre de personnes vaccinees dans une telle activite, 20.845 personnes. En ce qui concerne les missions de transport depuis le debut de la campagne de vaccination, a ce jour, 13.850 missions nationales s de transport ont ete effectuees, impliquant 30.600 personnes du Ministere de lInterieur, de la Police roumaine, de la Gendarmerie roumaine, de la Police des frontieres et de lIGSU et 12.186 personnes au sein de le Ministere de la Defense Nationale avec plus de 4.300 moyens techniques. Concernant les doses de vaccins dont nous disposons actuellement : la Roumanie a recu jusquau 26 juillet 17.662 029 doses de vaccins, et en ce moment nous avons un stock de 6.048.043 doses. Parmi celles-ci, la plupart sont produites par BionTech Pfizer - 11.595.129. Compagnie Moderna 1.705.200. Pour celles produites par AstraZeneca, nous avons recu 3.374.000 doses, et pour celles produites par Johnson et Johnson, nous avons recu 987. 800 doses. Pour la prochaine periode nous aurons un... estime pour le 1er juillet. 177.000 doses de vaccin que nous recevrons, mais il faut garder a lesprit que nous avons suspendu les livraisons pour certains vaccins, histoire davoir une gestion des stocks plus efficace, et pour le mois daoût, nous avons confirme jusqua present une livraison de Moderna de 868.800 doses. En fait, il y a 217.000 doses qui seront livrees chaque semaine, et pour les autres vaccins produits par les autres societes, nous attendons les confirmations, en raison de la suspension des livraisons pour juin et une partie de juillet. Cest a peu pres ca. Merci beaucoup! Monsieur le President. Valeriu Gheorghiţă : Merci moi aussi ! Je suggere que nous passions aux questions. Journaliste : Bonjour ! Je voudrais que vous nous disiez, docteur, si vous considerez que les gens ne se font plus mvacciner en Roumanie par manque dinformation ou parce quils veulent etre stimules avec certaines incitations dont parle le gouvernement en ce moment ? Valeriu Gheorghiţă : Bien sûr, de nombreux facteurs peuvent expliquer pourquoi en Roumanie en general, le taux de vaccination est faible, non seulement pour le programme COVID-19, mais pour les autres programmes de vaccination. Je pense que cela a dabord a voir avec la prise de conscience de limpact que ces maladies contagieuses, ces maladies transmissibles ont au niveau de la population, a a voir avec leducation concernant le concept de prevention des maladies et de protection de notre propre sante et de la communaute a laquelle nous appartenons. Il est bien evident que nous avons une population hesitante en ce moment, ceux qui nont pas assez de determination pour prendre cette decision, nont peut-etre pas encore assez de reponses et la je reviens a ce que vous avez dit a la partie information, donc il y a des qui ont besoin de plus de reponses et je pense que nous avons encore beaucoup a faire du cote de linformation. Et la encore, je lance un appel au personnel medical, aux collegues du reseau de medecine familiale, qui sont la premiere ligne a linterface avec les patients et qui peuvent - et ils lont fait jusqua present et je les remercie de cet effort, mais nous besoin de poursuivre toutes ces activites dinformation et de transmettre limportance de la vaccination, les avantages quelle nous apporte, a la fois personnellement et au niveau de la communaute et de la communaute a laquelle nous appartenons. Il existe probablement un segment de population pour lequel la partie motivante autre que linformation medicale est egalement importante. Plusieurs solutions sont proposees au niveau europeen, notamment la où il y a un ralentissement du taux de vaccination, la premiere est de motiver dune maniere ou dune autre ce concept dincitation a se faire vacciner et le deuxieme concept qui est evalue, mais qui semble avoir un impact plus faible que ..., cest-a-dire quil ne devrait pas apporter des avantages supplementaires, est la partie des restrictions appliquees aux personnes a risque d`etre infectees ou de diffuser l`infection, un risque plus grnd que les personnes vaccinees. Voila pour le concept. Je ne pense pas quil y ait une seule solution qui resoudra les reticences a la vaccination pour le moment. Je crois quune approche integree est necessaire, car, comme je lai dit et repete, le probleme de la pandemie nest pas celui dune institution ou dun gouvernement ou du systeme medical, cest un probleme de societe dans son ensemble et je pense que chaque dentre nous pouvons respecter les regles et mesures de prevention et contribuer autant que cest lobjet de lactivite que nous menons au controle de cette pandemie. Journaliste : Quel est le scenario le plus pessimiste auquel nous puissions penser, etant donne quil nous restera un taux de vaccination dun peu plus de 30 % a lautomne ? Valeriu Gheorghiţă : Augmenter le nombre de cas. Cest une certitude pour le moment, que nous aurons une augmentation du nombre de cas, mais jappelle les gens a comprendre les avantages de la vaccination et a comprendre que ce nest que par la vaccination que nous pouvons controler cette pandemie. Meme si on regarde les pays qui ont eu un taux de vaccination tres eleve et où il y a eu une augmentation du nombre de cas, on voit que le nombre de ceux qui ont ete hospitalises et le nombre de deces etait tres faible, pratiquement ces deux courbes ont ete deconnectees : laugmentation du nombre de cas n`a pas ete accompagnee de laugmentation des deces et de laugmentation des hospitalisations et meme la situation au Royaume-Uni sameliore en ce moment, car le pourcentage de ceux qui ne sont pas vaccines est faible et puis le virus se propage tres, tres lentement, au msein d`une population moins sensible a cette infection. Alors definitivement, dans le contexte dun taux de vaccination insuffisant, nous avons une augmentation significative du nombre de cas. Il est important de se faire vacciner dans la prochaine periode, je le repete, nous avons encore le temps de garder les choses sous controle et de ne pas nous retrouver dans une situation où nous avons une croissance exponentielle, mais cela depend de nous, cela depend de chacun de nous. En particulier, les personnes vulnerables doivent etre vaccinees le plus tot possible dans la prochaine periode et je fais ici reference aux plus de 60-65 ans, a ceux qui sont enregistres avec des maladies chroniques. Journaliste : Je voudrais vous poser une question sur la vaccination avec la troisieme dose. Combien de personnes vaccinees jusqua present entrent dans les categories que vous avez enumerees plus tot et sil y aura une hierarchisation, je suppose qu`il y a beaucoup de gens. Valeriu Gheorghiță : Ici, je voudrais mentionner, tout dabord, nous attendons lautorisation par lAgence europeenne des medicaments de ce schema de vaccination. Nous sommes particulierement interesses par les donnees de securite et les donnees dimmunogenicite et du moins qu`elles sont les donnees pour le moment, nous allons probablement commencer par le personnel medical en parallele avec la population vulnerable, nous navons pas a attendre, etant donne qua lheure actuelle le nombre de doses suffit, nous navons plus a faire cet ecart entre les etapes, comme nous lavons fait au debut de la campagne de vaccination, car ces etapes-la etaient pratiquement imposees par le nombre limite de doses. Mais, a ce moment-la, nous pouvons commencer pratiquement avec le personnel medical, parallelement aux personnes vulnerables, bien sûr, a travers un systeme de planification, de planification, de sorte que nous ayons cet intervalle probablement dau moins huit mois entre le regime initial et le rappel. Journaliste : Existe-t-il une estimation du nombre de personnes sur les quatre millions environ vaccinees a ce jour qui entreraient dans ces categories ? Valeriu Gheorghiţă : Probablement les deux tiers dentre elles sont des personnes eligibles cependant, mais notre priorite reste daugmenter le nombre de personnes vaccinees avec le premier schema, avec le schema initial. Cest la chose la plus importante qui controle la propagation du virus et peut limiter laugmentation du nombre de cas. La vaccination ou ladministration dun rappel, apres une periode de plusieurs mois a compter du premier schema, augmente le niveau de protection individuelle de cette personne. Bien sûr, cela se reflete aussi indirectement dans la transmission si le risque dinfection de cette personne diminue, mais le plus important est daugmenter le nombre de personnes vaccinees avec le schema initial et tres important, je le repete, est daugmenter le nombre de categories de risque a vacciner. Journaliste : Vous avez egalement dit que la demande pour le vaccin Johnson et Johnson a beaucoup augmente ces derniers jours. Si vous pouviez me dire, sil vous plait, pour chaque type de vaccin dans quelle proportion nous protege de la mort et des formes severes de maladie avec la souche Delta. Valeriu Gheorghiţă : En ce moment, nous avons des donnees tres claires pour le programme de vaccination de la societe AstraZeneca, de la societe BioNTech / Pfizer et nous avons egalement pour Moderna. Il s`agit dun niveau defficacite en termes de protection contre les maladies asymptomatiques denviron 80% avec un schema vaccinal complet, un schema vaccinal incomplet, consistant en une seule dose, apporte une efficacite de seulement 35% pour la prevention de la maladie symptomatique, et en termes de taux dhospitalisation, de prevention des hospitalisations, lefficacite seleve a plus de 90%, entre 92 et 96 % selon le type de vaccin utilise. Cependant, une protection de plus de 90% est ideale, si lon regarde la prevention des hospitalisations et des deces, et ces donnees sont des donnees de la vie quotidienne, sont des donnees qui sont publiques, peuvent etre vues en fonction de la situation au Royaume-Uni. Pour Johnson et Johnson, une protection de lordre de 70-80% est estimee, mais ici les donnees sont a cumuler considerant quil ny a pas encore un tres grand nombre de personnes vaccinees avec ce type de vaccin, mais elles apparaitront certainement dans la prochaine periode. Mais on a observe que le nombre de personnes diagnostiquees avec infection SARS-CoV-2 n`a pas augmente de maniere significative parmi celles vaccinees avec le vaccin Johnson et Johnson. Journaliste : Le CNSU a decide hier soir de nouvelles mesures dassouplissement, a appliquer a partir du 1er août, et jaimerais que vous me disiez comment vous pensez que ces mesures de vaccination vont influencer la campagne de vaccination, etant donne que certaines mesures visent aussi les non vaccines. Ceux-ci, a ce que je comprenne, ne pourraient pas entrer dans des clubs ou dautres lieux, des espaces fermes. Gheorghiţă : Je pense quil est important de comprendre que toute mesure prise est prise dans linteret de la sante publique et, pratiquement, la participation a des evenements avec un grand nombre de personnes doit etre basee sur un principe scientifique, qui est que ceux qui participent ont un tres faible risque detre positifs, detre infectes lorsquils y participent, precisement pour ne pas generer de foyers de maladie. Dautant plus que ceux qui sont vaccines, meme si hypothetiquement ils entrent en contact avec quelquun de positif, le risque detre infecte est faible, il est nettement inferieur par rapport a certaines personnes qui sont uniquement testees negatives et qui nont pas ete vaccinees ou nont pas dantecedents d`avoir subi la maladie. Meme sils sont negatifs, ce sont des personnes receptives, cest-a-dire des personnes qui peuvent etre infectees et, en outre, qui peuvent propager linfection. Journaliste : Vous vous attendez donc a ce que le nombre de jeunes augmente, par exemple, pour venir se faire vacciner juste pour quils puissent participer a de telles activites ou, au contraire.... Valeriu Gheorghiţă : Non. Tout dabord, je voudrais envoyer un message et je pense etre daccord avec mes collegues - que ces mesures ne visent pas a punir les non vaccines. Elles visent, je le repete, a proteger la sante publique et a proteger la sante humaine. Bien entendu, la decision de se faire vacciner ou non est volontaire, cest la leur. Cela ne doit pas etre vu comme un conditionnement, non. Cest la reglementation des activites qui assure les conditions les plus sûres, si lon veut, pour ceux qui participent a un evenement de ce type. Lors de ces types devenements, il est peu probable que les gens suivront les mesures de prevention, non pharmaceutiques, de distanciation physique et ainsi de suite, de masque. Journaliste : Vous vous attendez donc a une augmentation du nombre de vaccines ? Valeriu Gheorghiţă: Il est tres difficile devaluer limpact de ceux qui vont vacciner dans le groupe de jeunes age. À partir de lidee que ces mesures sont prises, repeter, pour proteger la sante des personnes et ne pas necessairement directement, pour stimuler la vaccination, la repetition, ces choses, probablement pour une categorie de personnes particuliere, sera une raison supplementaire detre vaccinee, mais le Lobjectif est je repete, de proteger la sante publique. Journaliste: Et si vous autorisezme permettez, une clarification la troisieme dose aurait dû etre autorisee pour les personnes vulnerables et celels du domaine sanitaire, ou bien faut-il attendre apres cette etape initiale que les autres personnes aussi recoivent la troisieme dose, que cela leur soit recommande? Valeriu Gheorghiţă: À ce stade, il est peu probable, mais il est certainement important devaluer constamment ce qui sera efficace avec le temps, cest-a-dire la duree de la protection. Il est premature de dire a ce moment-ci, mais il est clair que les personnes vulnerables sont les plus exposees ou celles qui, par la nature de la profession, ont un risque eleve dexposition a linfection, il est important detre autant que possible bien protege. Journaliste: Jai deux questions pour vous. La premiere question vient de la voix du citoyen. Est-ce que la pandemie durera jusqua ce que les lettres et les chiffres de lalphabet se terminent, selon sont nommees les formes devolution de Covid-19? Valeriu Gheorghiţă : La pandemie durera autant qu`il y a une transmission communautaire acceleree mondiale. Le fait que certains variants virals mutantes soient generees, cette repetition est un processus naturel de tout type de virus. Certains ont un risque plus eleve daccumuler des mutations, dautres ont un risque plus faible. Cependant, comme le nombre de personnes infectees chaque jour est fortement augmente et que de nombreux pays en developpement n`ont pu disposer dun acces suffisant aux vaccins et ont un faible taux denviron 1 a 1,1% de couverture vaccinale, il y a evidemment le risque de generer nouvelles variantes virales. Cela na rien a voir avec la longueur de la pandemie. Je crois que dans la periode suivante, le taux de vaccination au niveau mondial augmentera. Il existe deja une approche soutenue pour faire don de plus en plus de vaccins a des pays tiers, tant au niveau europeen qu`aux États-Unis, qui augmentera lacces de la population a la vaccination. Je pense que cet ecart sera recupere au cours des prochains mois et nous esperons un bien meilleur controle de la propagation du virus de la population. Journaliste: La deuxieme question. Au niveau des pays, les retards dans lactivite de vaccination en charge par le commissaire europeen de la sante concernent la campagne rurale, où vous avez des groupes dage 60 a 65 ans, dautant plus que la Roumanie a la plus grande part au sein de lUnion europeenne avec la population qui vit dans les zones rurales. Comment allez-vous resoudre ces lacunes dans la campagne? Valeriu Gheorghiţă: Cela peut etre un avantage et en meme temps un inconvenient, cest-a-dire que nous avons environ 50% dans le risque rural dexposition a la maladie et en termes de risque dinfection, theoriquement, nous sommes meilleurs, car la probabilite de propagation rurale est plus faible, nous parlons sûrement de risque individuel, etant des personnes agees, des personnes prises en evidence avec des maladies chroniques et un acces plus difficile aux services medicaux, le risque de maladie individuel augmentera et evoluera defavorablement, mais il sagit en meme temps d`un inconvenient parce que cela est associe a une reticence plus elevee dans la vaccination, a la suite des craintes que les gens ont a des effets adverses et a la suite dun acces plus difficile, meme a des informations scientifiquement validees, car la probabilite en tant que personne rurale, surtout apres un certain age, dentrer dans la plate-forme de vaccination nationale ou sur la page Facebook pour trouver les informations est plus faible, puis il est necessaire dinformer les ruraux, du moins pour certains segments de population, a faire de la porte. Comment? Avec laide de collegues du reseau de medecine familiale, de la sante et de tous ceux qui sont des benevoles, de la Croix-Rouge et dautres organisations non gouvernementales, qui soutiennent ces informations. Les informations ne seront jamais suffisantes ou nous ne serons jamais en mesure de dire que nous avons informe suffisamment de personnes, car de la perspective de la profession du medecin, je peux vous dire que les gens auront toujours des questions sur une demarche medicale, d`autant plus sur la vaccination. Journaliste: À propos de la troisieme dose. Cela se fait avec rappel, ou non?, Et il est bon de le faire avec le meme vaccin ou faut-il changer? Valeriu Gheorghiţă: Ici, je voudrais que l`on comprenne un peu la terminologie. La troisieme dose signifie que nous ferons un schema de vaccination. Le premier schema zero, un mois, deux mois avec trois doses, comme cela se produit en France; chez les patiens immunodeprimes ou transplantes, trois doses sont faites: la dose initiale, a un mois et a deux mois. Ce dont nous parlons pour le moment est le rappel. Le fait que dans l`espace public est confondu avec le rappel avec la deuxieme dose est autre chose. Mais sinon, le rappel signifie une dose de vaccin qui est administree apres un certain intervalle de la vaccination initiale. Nous parlons donc maintenant de ladministration du rappel qui est fait en respectant les memes criteres quauparavant. Nous determinerons en fonction des donnees scientifiques et des recommandations de l`Agence des medicaments europeens et de lOrganisation mondiale de la sante quelle sera l`approche chez les patients qui, par exemple, ont fait une dose unique avec le vaccin Johnson and Johnson ou qui ont fait le premier schema de vaccination avec le vaccin AstraZeneca, a savoir le vaccin base sur des vecteurs viraux, si le meme type de vaccin est maintenu ou un vaccin anti-ARN messager est recommande. Il est premature a ce moment-ci nous pouvde pouvoir emettre une recommandation a cet egard, car nous navons pas assez de securite scientifique et dimmunogenicite. Journaliste: Mai dans notre langage, on fait une seule injection, non? Valeriu Gheorghiţă: Une seule injection est faite, cest-a-dire un rappel a reactiver la reponse immunitaire et a assurer une duree de protection. Journaliste: Aussi pour la dose 3, Monsieur ledocteur, il y a la possibilite, vous dites que cest premature, mais il est possible que des personnes de moins de 65 ans exigent a la demande, de faire la dose 3 ou des personnes de moins de 65 ans souffrant de maladies chroniques? Valeriu Gheorghiţă: Certainement, toutes les personnes, quel que soit le groupe dage quils dont elles font partie, etant connues avoir des maladies chroniques, seront theoriquement eligibles lorsque nous decidons et si nous decidons cela et ce sera encore important devaluer les donnees scientifiques, de voir sil existe une difference par groupes dage en termes de reduction du niveau de protection, la baisse du niveau danticorps neutralisants. Cest pourquoi je vous dis que la decision sera scientifiquement justifiee et nous inclurons ces categories qui ont le plus besoin de ce rappel. Nous ne voulons pas faire le rappel pour la seule raison de faire une dose supplementaire, mais pour le beneficie en effet des personnes vaccinees, comme nous avons pris toutes les decisions jusqu`a ce moment-ci. Journaliste: Et jai une question. Qu`est-ce que vous avez fait en termes de forfaits davantages sociaux, les incitations offertes a la population, afin de l`encourager, de motiver les gens a se faire vacciner ? Je sais quon parlait de tombola, de bons, mais concretement qu`est-ce qui sest passe? Valeriu Gheorghiţă: CNCAV na pas de tels actes normatifs dans la sphere dactivite. Bien entendu, nous avons discute avec Mme la ministre de ces propositions, mais il y a toujours des debats analyses au niveau de la coalition, a notre avis, et au niveau du gouvernement. Je ne vous donnerai donc pas dinformations supplementaires sur ceux que vous connaissez, vous et moi. Journaliste: Bonjour! Comment expliquez-vous que le gouvernement et implicitement les autorites ont manque tous les objectifs de la campagne de vaccination et quelles mesures pensez-vous pourraient etre prises afin de modifier davantage le processus de vaccination? Valeriu Gheorghiţă: Jaimerais vous dire les objectifs. Premierement, lobjectif du CNCAV a ete daccroitre lacces a la vaccination dans un environnement sûr et dans un environnement favorable au processus de vaccination. À ce moment-ci, je pense que toute personne qui veut vacciner peut se faire vacciner. Donc, a partir de ce point de vue, je pense que cest un objectif realise De plus, si nous examinons certains segments de risque - et nous parlons de la categorie du personnel medical, social - nous avons un taux de vaccination de plus de 80%. Si nous examinons les personnes residant dans des centres de soins de longue duree, nous avons plus de 70% de couverture vaccinale. Si nous examinons le nombre de personnes en dialyse dans les centres de dialyse, nous avons plus de 70% de taux de couverture vaccinale. Le fait que la moyenne nationale soit denviron 30% de la population eligible, cest sûrement en dessous ce que nous avons initialement estime, mais cest lintention de se vacciner des personnes a ce moment-ci. Je pense que le probleme est que sil y avait eu beaucoup de gens qui vopulaient se faire vacciner et ny auraient pas eu acces, alors il y aurait eu vraiment un probleme. En ce qui concerne la volonte de la vaccination, il est sûrement important de continuer a poursuivre, comme nous lavons dit, un effort soutenu de toutes les autorites, y compris des medias, en termes dinformations sur les avantages et limportance de la vaccination. Parce que si tout le temps dans lespace public il y a des personnes, des representants qui montreront correctement et honnetement les avantages de la vaccination, mais il y aura en meme temps dautres personnes qui militeront contre la vaccination, a presenter des informations incorrectes ou incompletes, puis sûrement les gens chez eux ne sauront pas quoi croire, ce qui fera naitre la mefiance. Cest pourquoi je pense que est importante une solidarite en termes de message, car il est aussi evident que la seule solution que nous pouvons controler la pandemie, diminuer le nombre de cas, eviter les deces, est la vaccination. Nous navons pas une autre solution. Je souhaite quil y ait une autre solution, mais nous navons pas une autre solution. Journaliste: Je voulais vous poser des questions sur les cas confirmes avec Delta. À ce stade, cette variante est predominante en Roumanie? Valeridu Gheorghiţă: il est difficile de dire sil est predominant, il est tres probable que ce ne soit pas dominant, cela signifie avoir une prevalence de plus de 50% de tous les cas sequences, mais ce que je puis dire, cest que tres probablement dans la prochaine periode elle deviendra dominante, de sorte quelle sest deja produite dans la plupart des pays europeens. Cest un signal important qui, hors des echantillons totaux sequences la semaine derniere, 56% etaient avec le variant Delta, contrairement a la semaine derniere dans laquelle le pourcentage etait de 33%. Il est egalement clair que, au cours des huit dernieres semaines, nous avons une augmentation denviron cinq fois des cas generes par la variant Delta, du total des variants viral preoccupants. Ceci, oui, nous montre une tendance de la croissance et tres probablement que pendant les prochaines semaines, il deviendra dominant. Journaliste: Je voulais vous demander a nouveau sil semble que le nombre de cas de Covid-19 de chez nous, confirme a ce moment-ci refleter la realite, etant donne quil ny a pas beaucoup de tests chez nous? Valeriu Gheorghiţă: Des tests sont effectues, un nombre important de tests est faits, ce qui est, si vous le souhaitez, le meilleur indicateur que oui, pour le moment, une image reelle de la situation epidemiologique est le taux de positivite des cas, a savoir qu`il est environ 0,6% au moins aujourdhui - 0,57, si je ne me trompe pas. Si nous avions un pourcentage plus eleve de cas positifs, nous aurions pu nous demander si un plus grand nombre de tests identifierait un plus grand nombre de personnes. De toute evidence, cependant, cela se produira, mais le pourcentage de positivite est tres important et reflete si nous avons un certain nombre de tests. Je pense que ce qui est important, cest daugmenter la capacite de sequencage dans la periode a venir, precisement de savoir quelle est la domination de ces variants virals de preoccupation. Journaliste: Et ma derniere question, si vous me permettez, liee a la vaccination des enfants. Vous nous avez dit quelle pourrait commencer le 2 août avec le vaccin Moderna. Avec ce seul type de serum peuvent etre vaccines les enfants? Valeriu Gheorghita: Et le vaccin Biontech / Pfizer. Cest le deuxieme vaccin qui a une autorisation pour le groupe dage au-dessus se 12 ans. Journaliste: Et avec celui-ci, toujours a partir de cette date? Valeriu Gheorghiţă: Avec le vaccin Biontech / Pfizer, le 2 juin, on est vaccine. Journaliste: Jai une question sil vous plait pour M. le secretaire d`Etat Baciu. Pouvez-vous nous dire combien de doses de vaccin a vendu la Roumanie jusqua present? Baciu: Jusqua present, la Roumanie a vendu 1.170.000 doses de vaccin, a fait don de plus de doses et a plusieurs etapes en cours qui seront annoncees au fur et a mesure qu`elles seront finalisees. Ainsi, comme je disais, au Danemark ont ete vendues 1.170.000 doses de vaccin, ensuite nous avons pour la Republique de Moldavie, plus dune demi-million de doses, et la meme chose pour lUkraine, 100. 800, pour lArgentine 30. 000 doses, a la Serbie 50.400. Ce sont les accords finalises jusqua present. Journaliste: Jaimerais vous demander, sil vous plait, combien de doses sont en quarantaine maintenant, elles ont expire et sont en quarantaine. Valeriu Gheorghiţă: Je pense quil y a environ 41.000 doses dAstrazeneca. Nous attendons une reponse de cette entreprise en termes de donnees de stabilite. Nous verrons si on a en vue de prolonger la periode de validite ou non, lorsque nous decidons de ce que nous faisons avec ces doses. Journaliste: Et nous avons toujours des doses a expirer dans la periode suivante et qui seront egalement placees en quarantaine? Valeriu Gheorghiţă: Il existe certainement un terme de validite pour plusieurs lots, et fin août et fin septembre, enfin chaque mois, en fonction des livraisons, mais M. le secretaire dÉtat peut donner plus de details sur les mecanismes de revente et de donation. Andrei Baciu: Il existe des approches au niveau europeen, principalement, faites en bloc de Team Europe , comme s`appelle l`effort commun , par a dautres pays tiers et aux efforts individuels, la Roumanie etait parmi la premiere, comme celles que j`aimentionnees. Il existe des pays sur plusieurs continents, de plusieurs regions, qui ont envoye diverses demandes, mais elle doit etre traitees, il sagit dun mecanisme specifique sur les canaux diplomatiques, il existe plusieurs regles a prendre. Celles-ci ne peuvent pas etre effectuees d`un jour a l`autre et, de toute facon, lorsquil est decide de donner ou de vendre des doses deja arrivees au pays comme cetait aussi le cas du Danemark, inteerviennent une serie de mecanismes qui doivent etre bien mis au point, juste pour assurer la qualite des doses pendant le transport et pratiquement, cest quelque chose qui, doit etre tres bien prepare. Pour ceux du Danemark, par exemple, ils ont meme envoye une equipe dexperts, a lInstitut national Cantacuzino, a travailler avec des experts roumains et a assurer les meilleures conditions de transport. La partie logistique necessite donc une preparation approfondie auparavant. Reporter: Combien de doses devraient expirer a la fin du mois daoût? Andrei Baciu: 1.400.000 doses expirent a la fin du mois daoût. Enfin, il y en a qui expirent chaque mois, il ny a pas de doses ... dAstraZeneca, en effet, dAstraZeneca, mais, par exemple, y compris des doses de Pfizer, qui arrivent, ont une periode de validite de quatre mois. Cest donc un cycle, une esperance de vie, pour l`appeleer, naturelle pour tous les vaccins, pas seulement pour ceux qui arrivent en Roumanie, mais tous ceux distribues au niveau europeen. Doù limportance dune gestion efficace des stocks. Journaliste : Dans les entrepots, nous avons egalement des stocks de Pfizer expirant dans la periode suivante? Andrei Baciu: Nous avons un inventaire tres clair de tous les lots de vaccin, des moments où chaque lot expire, y compris les doses qui arrivent cette semaine ont une periode de validite selon le type de vaccin. Journaiste: Jai une question, je pense que le STS pourrait repondre: on travaillle ou travaillez-vous sur une application de verification du certificat numerique pouvant etre utilise par nimporte quel operateur economique? Cătălin Chirica: Lorsque le systeme informatique a ete lance pour generer des certificats numeriques, il contenait un portail de generation de certificats et une application de verification. Lapplication a ete lancee a partir du 1er juillet lorsque le systeme informatique etait en fonctionnement. Elle est utilisee par la Police a la frontiere et au moment respectif ils ont ete distribues a tous les points de passage frontiere sea telephones, scanners et avec cette application sont verifies les certificats, tant ceux emis par la Roumanie, mais egalement ceux emis dans les autres États europeens. Journaliste : Nous parlons donc seulement de la Police frontaliere? Catalin Chanca: Nous parlons de lapplication de verification du certificat, cest cette application. Reporter: Bien. Et pourrait-elle etre utilisee, par exemple, par un agent economique qui a un club? Catalin Chanca: Cest une decision qui, je pense, ne nous appartient pas . Lapplication est fonctionnelle, elle fait partie dun systeme informatique dont le beneficiaire est le Ministere de la Sante pour le moment. Journaliste : Peut-il etre utilisee et etendue si quelquun prend une decision? Andrei Baciu: Cest une decision que nous ne pouvons pas prendre. Valeriu Gheorghiţă: Nous remercions beaucoup. Andrei Baciu: Merci. Une bonne journee! 2021-07-27 15:07:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_dscf4602.jpgINFORMARE PENTRU PRESĂȘtiri din 27.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/information-a-la-presse1627461660Pieces jointes Les personnes affectees des localites de Sohodol, Abrud, Bistra et Roșia Montană du departement dAlba, touchees par les inondations produites entre le 15-16 juillet 2021, respectivement 19-20 juillet 2021, recevront, en urgence, des produits de stricte necessite, selon la Decision no. 49 du Comite national des situations durgence, adoptee le 26 juillet 2021. Cette decision stipule le retrait des reserves de lÉtat de certains biens de stricte necessite et leur attribution aux unites administratives-territoriales Sohodol, Abrud, Bistra et Roșia Montană du departement dAlba, respectivement : 17 constructions modulaires completes, avec bouteille et rechaud ; Ø 15 000 litres de diesel ; Ø 40 lits avec lierie ; Ø 80 couvertures ; 3 000 litres deau ; Ø 1 000 viandes en conserve; Ø 1500 pates en conserve; - 10 bouteilles avec rechaud. En outre, on retirera des reserves de l`État une construction modulaire legere et des materiaux de construction pour la restauration dun batiment affecte par le glissement de terrain produit dans le village Cherăști, commune Roșiile, departement de Valcea. La Decision no. 49 du Comite National des Situations dUrgence, adoptee le 26 juillet 2021 et lannexe peuvent etre consultee en piece jointe. 2021-07-27 13:01:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-27-01-07-16big_sigla_guvern.pngReuniunea Comitetului pentru e-guvernare și reducerea birocrațieiȘtiri din 22.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-07-22 15:42:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_dscf4554.jpgÎntâlnirea premierului Florin Cîțu cu reprezentanții Federației AGROSTARȘtiri din 22.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-florin-citu-avec-les-representants-de-la-federation-agrostar2021-07-22 13:23:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-22-01-24-07big_image_6_resize.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu, în sistem online, la evenimentul ”Grand Matinal Digital”, organizat de Camera de Comerț, Industrie și Agricultură Franceză în RomâniaȘtiri din 22.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-en-systeme-en-ligne-a-l-evenement-grand-matinal-numerique-organise-par-la-chambre-de-commerce-d-industrie-et-d-agriculture-francaise-en-roumanieFlorin Ciţu : Bonjour et merci pour linvitation ! Je vais commencer par un petit message. Vous avez dit des choses tres importantes et je voudrais dire, en une phrase, en quoi consiste cette gouvernance. Il sagit de reforme et dinvestissement, avec un plan de developpement a moyen terme. Cest tout ce que nous voulons faire dans cette gouvernance, qui a tres bien commence, dis-je, mais qui a un horizon temporel au-dela de 2024. Jai toujours dit dans lespace public que nous preparons maintenant le plan de developpement de la Roumanie jusquen 2028. Les choses sont tres simples de ce point de vue. Vous avez evoque les 76,2 milliards deuros. Vous savez tres bien que cet argent setend sur une periode entre 2022 et 2027. Donc quel que soit le plan que lon fasse, il faut tenir compte de cette programmation. Cest pourquoi je vois un plan de developpement pour cette periode. Jai dit reforme et investissement, car la Roumanie doit passer au niveau superieur. Vous avez parle dinvestissements directs en Roumanie et de ce que nous pourrions faire ou comment nous pourrions changer de paradigme. Les choses, de mon point de vue, sont tres simples. On passe a un mode de developpement economique dans lequel les emplois, par exemple, sont bien remuneres, donc lattractivite de la Roumanie ne sera plus liee a des emplois bon marche, pour des types de travail qui napportent pas beaucoup de valeur ajoutee. On change les choses, on passe a des emplois de grande valeur ajoutee. Vous savez tres bien que, pour etre competitif au niveau mondial, il faut aujourdhui aller dans cette direction, où l`on a une forte valeur ajoutee et où l`on a egalement une marge beneficiaire elevee. Cela signifie une main-dœuvre qualifiee et pour cela, nous preparons egalement le terrain en Roumanie. Nous allons egalement qualifier la main-dœuvre grace aux ressources de lÉtat, mais bien sûr, nous le ferons aussi en partenariat, comme cela a deja commence, avec des investisseurs du secteur prive. Jai deja dit certaines choses, mais je tiens a les reiterer ici. Oui, cest vrai, la Roumanie a une chance unique dans la prochaine periode. Ce sont les 76,2 millions deuros, dont 29,2 milliards deuros du PNRR et le reste de fonds europeens. En meme temps, cest un engagement ferme de ce gouvernement - et je vous assure qu`a travers le PNRR il continuera a investir au moins 13 milliards deuros par an du budget dans leconomie ; vous avez dit 60 milliards de lei, je parle en euros. Cela signifie, si on regarde au niveau de 2028, pres de 170 milliards deuros soit plus de 150 milliards deuros dinvestissements dans leconomie. Je veux qu`on regarde ce chiffre a travers le filtre de ce que signifie le PIB en Roumanie aujourdhui, un PIB de 200 milliards deuros. Ainsi, nous investirons en Roumanie, dans la prochaine periode, une valeur proche du PIB de la Roumanie aujourdhui. Cela signifie dabord des defis en termes de main-dœuvre, des defis lies a la facon dont cet argent se dissipe dans leconomie, afin de ne pas avoir de periodes où l` on ne peut pas investir largent. Parce que nous sommes en discussion avec le secteur prive, je voudrais vous dire quelques choses du PNRR qui vous interessent ; vous le savez tres bien, il y a plus de 2 milliards deuros, de largent qui va directement au prive, donc de largent qui peut aller au prive et qui est lie a la numerisation. En meme temps, le message est tres simple : les plus de 150 milliards deuros sont de largent gere par lÉtat roumain, il investit dans leconomie, mais lÉtat roumain ne peut pas investir sans les entreprises du secteur prive, donc le vehicule est lÉtat roumain, cest est vrai, pour tous les 150 milliards deuros, mais nous allons faire ces investissements dans leconomie avec des entreprises du secteur prive, des entreprises dans le domaine de la numerisation, des entreprises dans le domaine des energies vertes, des entreprises en construction. Ainsi, non seulement les 2 milliards deuros du PNRR sont sur le secteur prive, tous les 150 milliards deuros qui reviennent a leconomie passeront par le secteur prive. Pour chaque projet, on a besoin dune entreprise de lautre cote qui, bien sûr, remportera un contrat avec un appel doffres venant du secteur prive et mettra en œuvre ces ressources dans leconomie. Cest vrai, ce sont des choses que nous savons deja. Dans le meme temps, nous nous battons a lechelle mondiale pour les investissements. Nous voulons plus de capital, nous voulons plus dinvestissements en Roumanie en plus de ces fonds europeens et PNRR et de largent investi du budget et, pour cela, nous faisons certaines choses. Comme je lai dit, nous examinons ce qui a ete mal fait jusqua present, pourquoi les investisseurs ne sont pas venus en Roumanie jusqua aujourdhui et les investisseurs ont contourne notre pays. Dune part, il est vrai que la legislation roumaine netait pas, je ne dirais pas amicale, mais elle netait pas aussi claire et etait facilement interpretable et nous travaillons sur cette legislation, y compris la legislation sur les marches publics. Cela fait partie du train de reformes que nous avons annonce. En parallele, je regarde aussi les indicateurs de competitivite globale de la Roumanie. Cest la chose la plus simple, où nous pouvons trouver des idees pour reformer leconomie. La-bas, la Roumanie a les pires conditions en matiere d`autoriser et d`approuver les investissements. Apres avoir realise un investissement en Roumanie, on peut mettre sur pied une entreprise en trois, quatre jours, mais pour demarrer linvestissement cela peut prendre jusqua un an, un an et demi. Nous reduirons toutes ces conditions par voie legislative, afin de rendre lenvironnement economique beaucoup plus favorable aux investisseurs etrangers en Roumanie. Nous maintenons toujours les regimes daide et je pense que le seul regime daide qui fonctionne est le regime 807 elabore par le Ministere des Finances, qui a tres bien fonctionne pour des investissements de plus dun million deuros et il y a quelques elements de ce genre, mais la direction que nous suivons deja a porte ses fruits. Au premier trimestre de cette annee, pour la premiere fois, la croissance economique etait entierement due a linvestissement. Les 2,8 points de croissance economique sont entierement dus aux investissements. Meme la consommation de ladministration publique a baisse en premiere partie dannee, ce qui est ok, a permis au secteur prive de venir investir. On parle dinvestissements nets dans leconomie, qui ont augmente. Le changement de paradigme, pour ne pas entrer dans les details a ete clair au debut du gouvernement, quand jai dit que nous passerons dun budget qui repose principalement sur les depenses sociales, a un budget qui aura de plus en plus dinvestissement les deux programmes, PNRR et fonds europeens, servent a alleger le budget de certaines depenses et a permettre au budget national de faire des investissements, de faire des depenses dinvestissement et dautres depenses. Cest dans cette direction que nous allons, cest un gouvernement qui - je lai dit des le premier instant - est proche du secteur prive et qui comprend que le developpement ne passe que par une relation transparente et de confiance avec le secteur prive. Les choses que nous avons dites au debut de la gouvernance restent telles que nous avons dites et nous les avons toujours maintenues devant nos interlocuteurs, avec la Commission europeenne, sur les impots par exemple. Je ne veux pas introduire de nouvelles taxes en Roumanie, je ne veux pas augmenter les taxes que nous avons. La seule parenthese ici est que si les decisions sur les taxes de pollution viennent de la Commission europeenne et ainsi de suite, on peut y parler de directives. Sinon, en ce qui me concerne, ce gouvernement ne tentera pas daugmenter les revenus en penalisant les investisseurs et les citoyens du secteur prive. Au contraire, nous augmenterons et nous avons montre que nous augmenterons les recettes budgetaires grace au respect volontaire. Lorsque vous etes un partenaire fiable et transparent du secteur prive, vous pouvez constater que vos revenus budgetaires augmentent egalement grace a la conformite volontaire. Les choses sont simples, de mon point de vue. Je marrete ici pour que nous puissions avoir un debat. Cetait le message que je voulais faire passer. Nous apprecions beaucoup le partenariat roumano-francais en termes de developpement economique et de soutien a la Roumanie pour recevoir linvitation a rejoindre lOCDE. Merci! *** Florin Ciţu : Merci beaucoup pour les presentations et les commentaires. Vous avez bien identifie les problemes que nous avons, ou les defis pour ce gouvernement, pour en arriver la où nous lavons dit, a une economie competitive, avec des emplois bien remuneres et une production ou des facteurs de production a haute valeur ajoutee. Cest en effet le but. Certes, nous avons plusieurs objectifs en ce moment. Dune part, il sagit de creer une economie competitive. Dautre part, bien sûr, nous avons un objectif que nous avons assume avec nos partenaires de lUnion europeenne, celui daller vers une economie verte, donc non seulement competitive, mais aussi verte. À court terme, les deux peuvent ne pas etre tres faciles a mettre en œuvre, de sorte que les objectifs, bien que communs, par exemple celui avec lenergie verte, avec les partenaires de lUnion europeenne, la strategie pour parvenir a une economie verte differe dun pays a l`autre. La Roumanie fera tout son possible dans la prochaine periode en termes denergie verte, mais nous devons reconnaitre et voir la realite, la où la Roumanie commence aujourdhui. Oui, nous voulons etre une economie competitive et propre, mais la transition a un coût. Et ici, de notre point de vue, la vitesse a laquelle la Roumanie effectuera cette transition sera differente de la vitesse que nous verrons dans dautres pays et en meme temps, bien sûr, le soutien devra etre plus eleve de la part de nos partenaires europeens, si nous voulons augmenter la vitesse. Nous faisons de gros efforts en termes de transition des energies polluantes, par exemple, dans la vallee de Jiu, vers les energies vertes, mais meme ici, les discussions que nous avons avec les partenaires de la Commission europeenne sont tres claires, de mon point de vue. La vitesse depend de la facon dont nous le faisons. Nous devons penser quil y a un coût social que nous ne pouvons pas faire supporter aux citoyens en ce moment. Nous devons reflechir a des mesures pour aider les gens a aller de lavant, a des opportunites dinvestissements. Et ici, je voudrais parler un peu de ma facon de voir les choses. Il s`agit, dune part, davantage de la creation dune offre de capital humain, mais en meme temps, il sagit de creer des opportunites. Et je commencerais par la partie finale. Comment nous voyons de nouveaux actes normatifs qui font le lien entre la legislation du travail, leducation, les investissements, etc. Tous doivent avoir un seul objectif, de mon point de vue : creer des opportunites pour les Roumains. Quil sagisse dopportunites dans la vallee de Jiu, ou quils soient en Moldavie, ou quils soient dans le sud de la Roumanie, partout nous devons creer le cadre juridique a travers lequel la main-dœuvre peut se deplacer de maniere flexible entre les secteurs et etre en mesure de se qualifier, se requalifier tres rapidement. Comme je lai dit, nous aurons des comites interministeriels, les solutions, comme nous lavons fait lannee derniere, les solutions sont venues a chaque fois apres des debats que nous ayons eus avec vous, avec les partenaires du secteur prive. Meme si nous avons eu une idee, avec quelques solutions, elles ont ete ameliorees immediatement apres que nous ayons eu des discussions avec vous. Donc j`y suis ouvert. Ce que je vois comme un fil conducteur entre tous les sujets, cest le capital humain. On ne peut pas faire de developpement sans le capital humain qui soutienne ce developpement. Meme si on parle de numerisation, il faut quand meme du capital humain qualifie et la on a deux problemes : lun a court terme, quantitatif, oui, où trouve-t-on la main dœuvre pour soutenir la croissance economique a court terme et le second est a moyen et long terme, qualitatif et ici nous avons La Roumanie eduquee . Roumanie eduquee est un projet. Nous aurons des resultats, je pense dans environ 15-20 ans de cette reforme et nous ne les verrons pas aujourdhui, mais il est important dentreprendre ces reformes et je pense quil est necessaire dexercer une pression continue de la part du secteur prive pour que ces reformes soient maintenues, la necessite pour vous de maintenir cette voix et de demander publiquement cette reforme dans les annees a venir, afin quaucun gouvernement ne secarte de ces objectifs, c`est pourquoi j`ai inclus les reformes dans le PNRR, pour faire en sorte que tout gouvernement apres 2028 - jusquen 2026 c`est nous qui serons - mais pour lavenir nous devons nous assurer que ces reformes seront faites. Nous avons besoin de cette previsibilite et cest ainsi que nous donnons de la previsibilite, lorsque nous incluons des reformes dans des actes normatifs. Je reviendrais un peu sur cette partie des competences, car elle a aussi ete evoquee en termes de politique industrielle. Ici, oui, cest vrai, la recherche - et je vous dis un avis personnel, nous verrons comment la recherche va evoluer dans la prochaine periode - doit introduire un principe de competitivite des ressources dans tous les secteurs de leconomie, y compris la recherche. Ceux qui veulent faire de la recherche doivent se faire concurrence pour les ressources, si ces ressources viennent de lÉtat ou du secteur prive et seuls ceux qui donnent des resultats pourront aller plus loin. Je ne pense pas que financer du budget seulement pour le confort de financer du budget soit une solution, meme si on lappelle, entre guillemets, recherche. Il faut trouver ces centres où le developpement peut se faire par la recherche et la, je le repete, en fonction des resultats, on peut allouer plus de moyens. Je ne suis pas partisan dinvestir de largent public nimporte où, simplement parce que cela sappelle de la recherche et que nous devons investir dans la recherche sans resultats. Je ne veux pas non plus investir dans leducation sans resultats, pas plus que je ne veux investir dans la sante sans resultats. Les Roumains et nous devons tous demander au gouvernement que ces investissements dans largent public se refletent dans les resultats. Et cest, encore une fois, un changement de paradigme. Oui, le systeme d`enseignement dual est tres bon et je le soutiens et nous avons ici de tres bons exemples du secteur prive. Le secteur prive a fait un tres bon travail ces dernieres annees et dans les discussions que nous avons eues avec le ministre de lÉducation, nous prenons les lecons du secteur prive et nous les etendrons a lensemble du secteur. Mais la aussi, encore une fois, nous devons faire cette expansion en collaboration avec le secteur prive. La tendance est que lorsque lÉtat prend en charge un programme pour le rendre trop gros et puis ne pas avoir besoin de tout ce que l`on produit, donc, a chaque fois, nous devons rester en contact, comme nous lavons fait jusqua present. Le fait que nous ayons reussi a traverser cette crise ensemble lannee derniere etait dû a la facon dont nous avons travaille, a commencer par PME Invest, les mesures de chomage technique, kurzarbeit etc., lhoraire de travail flexible, tout a ete ameliore apres discussions avec vous, meme si les solutions venaient de nous. Et non pas en dernier lieu, il est vrai, la part de lagriculture - et il y a ici une strategie nationale qui doit suivre la meme direction de toute l`ecoonomie - la production a haute valeur ajoutee. Apres tout - et apres cette reunion, jai une reunion avec Agrostar, juste pour parler a ces personnes, avec les producteurs, avec les personnes qui creent loffre et jai des questions tres importantes a leur poser, par exemple, comment les producteurs se plaignent-ils que les prix des produits sont trop bas, et les consommateurs, dautre part, se plaignent que les prix sont trop eleves. Quelque part, quelque chose se passe entre les deux, quelque part un monopole apparait et nous devons detruire ce monopole et jaurai de telles discussions. Mais comme orientation, selon moi, le fait de regarder a moyen terme et didentifier les problemes est deja un pas important. Il vous faut tout le temps pour nous tirer les manches pour nous dire que nous navons toujours pas fait ce que nous etions censes faire et que nous perdons du temps. Cest - vous savez comment cest - un reveil, chaque fois que vous nous dites que nous avons promis quelque chose et que nous ne lavons pas fait, nous devons comprendre que nous le faisons parce que nous avons un objectif commun : developper la Roumanie ou diriger la Roumanie dans une direction en sorte que d`ici 2028 elle soit a la place que nous que nous nous sommes fixee. Et je propose quelque chose qui ne sest pas produit au cours des 30 dernieres annees. Ainsi, au cours des 30 dernieres annees, la Roumanie a ete avec un PIB par habitant a la queue de lEurope. Jai lintention de depasser quelques pays dici 2028, je ne sais pas, 5, 6, 7 pays, pour ne pas etre a la queue de lEurope en termes de PIB par habitant, pour etre quelque part, plus haut. Ce sont des objectifs que nous devons assumer, car nous ne pouvons pas les mettre en œuvre, nous ne pouvons les atteindre quen resolvant tous ces defis que vous avez enumeres dans tous ces secteurs, a commencer par lenergie verte, qui est un engagement que nous avons tous dans le Commission, a une industrie competitive, et nous avons bien vu ce que signifie la dependance a legard de la production de Chine et ainsi de suite, dans certains temps de crise et etre resilient, donc nous devons changer de paradigme. Dans lagriculture, qui est importante, disiez-vous, pres de 5 % du PIB en Roumanie et lannee derniere, une annee de secheresse, on a vu que nous avons perdu pres de 10 % du PIB au troisieme trimestre et bien sûr, au depens des ressources humaines. Sans ressources humaines, je le repete, meme a lere de la numerisation, sans ressources humaines de qualite, on ne peut pas avancer, il est impossible. Cest a peu pres ce que je voulais vous dire maintenant. Merci pour les defis que vous avez mis sur ma table, je nen avais pas assez. Je plaisante! Mais sachez ce nest quensemble que nous pouvons les faire et que nous devons maintenir ce dialogue au cours de la prochaine periode, car ce nest qua partir de ce dialogue avec le secteur prive car ce sont tous les les Roumains qui en ont a gagner, pas seulement le secteur prive. Merci! 2021-07-22 12:05:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_dscf4195.jpgBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 21 iulie, susținut de premierul Florin Cîţu și de membri ai cabinetuluiȘtiri din 21.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-07-21 16:53:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_4.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu alături de președintele României, Klaus Iohannis, și de ministrul apărării naționale, Nicolae Ciucă, la ceremonia militară prilejuită de încheierea misiunii NATO Resolute Support din Teatrul de Operații din AfganistanȘtiri din 21.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-avec-le-president-de-la-roumanie-et-ministre-de-la-defense-nationale-nicolae-ciuca-a-la-ceremonie-militaire-a-l-occasion-de-la-fin-de-la-mission-otan-resolute-support-du-theatre-d-operations-en-afghanistan2021-07-21 12:23:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-21-12-22-26big_image_2_resize.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la videoconferința cu prefecțiiȘtiri din 20.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-a-la-visioconference-avec-les-prefetsFlorin Ciţu : Bonsoir ! Merci davoir repondu rapidement a cet appel. J`ai organise cette visioconference pour m`assurer que nous avons des solutions pour les personnes touchees par les inondations. Et je voudrais massurer lors de cette conference que nous savons exactement ce dont nous avons besoin localement, afin que personne ne souffre dans la prochaine periode. M. le ministre Bode est present a la conference, ainsi que M. Arafat, pour massurer que les decisions soient mises en œuvre dans les meilleurs delais. Nous avons deja entendu cela lorsque nous avons parle des inondations, a chaque fois, que tout est sous controle. Jaimerais que vous pesiez tres bien vos mots quand vous dites ceci, tout est sous controle, pour nous assurer quil en est ainsi, car jai des informations qui viennent, dune part des maires, dautre part de nos gens et alors je veux clarifier. Ce qui est dans la presse, si ce nest pas vrai, il faut combattre immediatement, mais les informations doivent etre tres claires et cest pourquoi je voudrais clarifier ces choses. Le Departement des situations d`urgence ma deja envoye un rapport. Des dommages qui ont ete enregistres dans 34 localites de 14 departements : Alba, Argeș, Botoșani, Brașov, Cluj, Caraș-Severin, Dambovița, Hunedoara, Olt, Prahova, Sibiu et Timiș. Des interventions ont ete faites pour levacuation de leau dans 11 maisons, 7 annexes de maisons, 56 cours, 70 caves et sous-sols, trois bureaux de certains operateurs economiques et trois bureaux de certains etablissements publics. Nous allons passer en revue chaque departement et voir exactement quels sont les besoins pour chaque UAT, chaque unite administrative-territoriale. En meme temps, je voudrais que vous nous disiez sil y a encore des situations durgence maximale, sil y a encore des personnes isolees, en danger, si le trafic routier ou ferroviaire. Est encore interrompu. Monsieur le ministre Bode, il sagissait de linformation pour lintroduction. Je donne la parole a M. Arafat et je pense que nous avons ceux de lANP et de Hydro, pour autant que je sache. Merci! Lucian Bode : Merci, M. le Premier ministre ! Chers invites a cette visioconference, comme nous avons pu le constater, nous avons assiste ces derniers jours a une intensification et a une expansion des phenomenes meteorologiques extremes, provoques par de fortes pluies, qui ont touche plus de la moitie du pays. Nous parlons denviron 30 departements qui sont sous les avertissements de code jaune, orange ou rouge. La dynamique du phenomene est en constante evolution et necessite des reactions rapides et efficaces, des ressources bien ciblees et une mobilisation exemplaire afin dintervenir dans les plus brefs delais en faveur des communautes durement touchees. La protection de la vie et des biens des personnes est notre priorite absolue dans des situations aussi difficiles pour de nombreuses communautes. Je vous demande de vous impliquer pleinement dans la gestion de la situation, dans la coordination des actions dintervention durgence, etant donne que le danger nest pas passe. Nous avons egalement pour la prochaine periode, au moins pour les prochaines 24 heures, des avertissements de temps violent dans plusieurs zones du pays, ce qui necessite une mobilisation soutenue des structures ayant des responsabilites au niveau des departements concernes. Les citoyens comptent sur nous et nous devons etre en mesure de les aider en cas de besoin. Je vous demande, Messieurs les prefets, de vous assurer quil existe des espaces dhebergement et de relogement temporaires pour la situation dans laquelle il est necessaire devacuer certaines personnes. Soyez constamment connectes aux realites du terrain, prenez les mesures necessaires et je ne pense pas avoir besoin de vous dire que ces mesures ne sont pas prises depuis le bureau, mais depuis le terrain, sur place. Il existe des situations critiques dans lesquelles votre reaction doit etre bien planifiee, coordonnee et connectee a la realite. Par consequent, soyez les premiers a savoir ce qui se passe dans votre domaine de responsabilite. Il est vital de maintenir le meme niveau de mobilisation et dimplication jusqua ce que la situation hydrometeorologique redevienne normale et quil ny ait plus de danger pour les citoyens. Je vous le dis tres clairement : votre activite est soigneusement controlee et evaluee et noubliez pas que vous avez ete investis dabord dune responsabilite puis dune fonction. Vous avez lobligation de repondre de maniere professionnelle et efficace aux defis, aussi difficiles soient-ils, dans la mesure de cette responsabilite. Je tiens, M. le Premier ministre, a remercier dans cette visioconference, toutes les personnes impliquees dans cet effort dequipe, tous les personnels qui sont intervenus ces derniers jours en soutien a la population touchee par ces fortes pluies. Vous avez dit, Monsieur le Premier ministre, egalement dimanche, a Ocoliș, a Alba, le fait que le Gouvernement est proche de tous ceux qui ont souffert et cest pourquoi, dans les prochains jours, nous accorderons une aide materielle durgence, en ce moment on est en train de preparer aussi et loctroi des financements. La solidarite en ces moments est un devoir envers tous ceux qui ont souffert. Je veux massurer que pour les structures du M.A.I., les interventions en faveur des personnes affectees ont ete et restent une priorite. Vous avez presente, Monsieur le Premier ministre, une situation recue du D.S.U., cest vrai, elle fait reference a lintervalle de 7h00 jusqua aujourdhui a 16h30 pour aujourdhui, mais en ce moment nous parlons de lintervalle mais ici on discutera aussi, lorsque nous inviterons les prefets des departements touches a prendre la parole, nous parlons de lintervalle du 15 juillet, a 7h00, jusquau 20 juillet, a 16h30, où des effets ont ete enregistres dans 80 localites de 20 departements. Leau a ete evacuee dans 192 maisons. En ce moment, 81 personnes sont evacuees a Roșia Montană dAlba et a Breaza, Prahova. Malheureusement, nous avons egalement eu deux deces, a Satu Mare, respectivement a Iasi. À lheure actuelle, des interventions sont en cours pour eliminer les effets des phenomenes meteorologiques dans plusieurs localites des departements dAlba, Argeș, Botoșani, Brașov, Hunedoara, Prahova et Neamț. La circulation routiere est bloquee sur une route departementale a Damboviţa et restreinte sur deux routes nationales a Alba. Avant dinviter les 20 collegues prefets a intervenir et a presenter chaque situation a jour, je demanderai a M. le secretaire dÉtat Arafat dintervenir, apres quoi, bien evidemment, les representants de lINMH nous presenteront egalement la situation cette fois et les previsions pour la prochaine periode. Florin Ciţu : Nous vous ecoutons, Monsieur le Secretaire dÉtat. Raed Arafat : Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre, en ce moment, dans tous les departements sous le code orange, les equipes ou groupes operationnels de lIGSU sont actives, y compris au niveau du Ministere, où nous avons au centre de coordination le groupe operationnel au sein de lIGSU, avec des collegues de la DSU. On a transmis aux autorites de tous les departements touches de demander toute laide dont elles ont besoin. Étant donne quil sagit davantage de phenomenes de prevision immediate, il est clair que nous ne pouvons pas prevoir et envoyer des equipes a temps, car nous ne savons pas où ces phenomenes se produiront, mais la où cela est necessaire, nous avons eu recours - par exemple, a Alba ou dans certains unites a Prahova, - lors de laugmentation du niveau dalerte au niveau du departement ou au niveau de certaines sous-unites et IGSU est pret a intervenir avec les equipes des departements qui ne sont pas touches par les phenomenes meteorologiques vers ceux touches, et avec des equipements et du personnel. Par ailleurs, je tiens a souligner que ce fut une excellente cooperation avec mes collegues de lOrdre Public de la Police et de la Gendarmerie et avec le Ministere de la Defense Nationale dans certains domaines où ils sont intervenus pour nous aider. Nous restons prepares et j`insiste pour envoyer a lavance des messages RO-ALERT et ce que nous envoyons pour information via TVR et lapplication DSU. Je voudrais expliquer, car il y avait des questions sur pourquoi les messages sur RO-ALERT arrivent tres peu de temps avant le phenomene ou meme pendant le phenomene - cest parce quil sagit dun phenomene de diffusion immediate et il est egalement tres tard quand l`ANM l`apprend. Ainsi, lorsque l`ANM nous informe quelle a decouvert le phenomene, nous envoyons immediatement le message, mais, etant un phenomene de prevision immediate, le temps dont nous disposons est court et il arrive donc peu de temps avant que le phenomene ne se produise. Si vous nous le permettez, les collegues sont dans la salle avec nous, au ministere - il sagit de M. le secretaire dÉtat Despescu, de Mme la secretaire dÉtat Irina Alexe et des collegues de lANM et de l`Hydro. Si vous permettez aux collegues de lANM et de l`Hydro, de presenter leurs informations. Merci. Florin Cițu : Tout de suite, Monsieur le Secretaire dEtat. Je tenais aussi a dire aux prefets que demain, en reunion du gouvernement, nous approuvons l`Arrete du gouvernement portant les moyens financiers, issus du fonds dintervention, pour les reparations effectuees en debut dannee et jusqua maintenant, suite aux evenements meteorologiques. Cela signifie qu`il serait bien que ce qui se passe actuellement soit evalue rapidement afin que nous puissions allouer des ressources lors de la rectification du budget. Par consequent, jaimerais que vous ayez les evaluations sur place, rapidement, alors ensuite la prefecture connait tres bien la procedure, envoyez les evaluations au Ministere du Developpement, pour quon puisse avoir a la rectification budgetaire les ressources alloues pour ce qui se passe en ce moment. Monsieur le secretaire dÉtat, passons a vos collegues de l`ANM. 2021-07-20 19:54:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2021-07-20_at_7.46.06_pm.jpegConferință de presă susținută de Valeriu Gheorghiță, președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), și Andrei Baciu, secretar de stat în Ministerul Sănătății, vicepreședinte al CNCAVȘtiri din 20.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-donnee-par-valeriu-gheorghita-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-cncav-et-andrei-baciu-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-vice-president-du-cncav1626853432 Valeriu Gheorghiță : Bonjour ! Merci pour cette participation organisee par le CNCAV sur la vaccination contre le COVID-19. Pour commencer, je voudrais presenter tres brievement la situation epidemiologique au niveau europeen et roumain, telle que nous la voyons actuellement. Pratiquement, pour la semaine 28, la periode du 11 au 17 juillet, au niveau europeen, il y a une augmentation du taux de notification des cas tous les 14 jours de 64,3%. Pratiquement, cette tendance a la croissance est observee dans 20 pays europeens. La grande majorite des cas signales au cours de cette periode sont chez les jeunes, chez les personnes agees de 15 a 24 ans, laugmentation etant limitee aux personnes de plus de 65 ans, qui, dans un pourcentage important, sont deja vaccinees. Les donnees de la Roumanie nous montrent quau cours de la semaine 28, nous avons une augmentation du nombre de cas par semaine, la moyenne des cas hebdomadaires, de 38,9% par rapport a la semaine 27, par rapport a la semaine precedente. Pratiquement, les estimations du taux de reproduction basal du cas nous montrent qua lheure actuelle ce coefficient R0 est denviron 1, voire 1,1, mais il y a une legere tendance a enregistrer dans la periode suivante une augmentation du nombre de cas, ce qui, bien sûr, est une chose tres importante et la surveillance epidemiologique reste cruciale pour la prochaine periode. La moyenne hebdomadaire des cas a la semaine 28 dans notre pays etait de 56,6 cas, contrairement a la semaine 27 où elle etait de 40,7 cas. Concernant la prevalence des variantes preoccupantes, a lheure actuelle, selon le rapport hebdomadaire presente par lInstitut national de la sante publique, 101 souches de variantes virales Delta sont confirmees, ce qui represente 6% du total des variantes preoccupantes diagnostiquees apres sequencage. À ce jour, 2.415 sequenceurs ont ete effectues jusqua la semaine 28 incluse, et 75 % des variantes virales preoccupantes ont ete identifiees. Parmi ces variantes virales preoccupantes, en valeur absolue 1.817, 101 sont des variantes Delta, ce qui represente 6% du pourcentage de variantes preoccupantes dans notre pays, avec 1% de plus que la semaine precedente. Parmi ces cas, 54 % sont constitues dans 23 foyers, cinq de plus quau cours de la semaine 27, dont 17 foyers familiaux et 6 foyers communautaires dans 7 comtes departements: Argeș, Bacău, Brașov, Dolj, Ilfov, Iași, Teleorman et la ville de Bucarest. Dans 34 % des cas identifies avec le variant Delta, aucun lien epidemiologique na ete trouve avec les antecedents de voyage ou de contact avec des personnes connues pour etre infectees par le variant Delta, qui est, bien entendu, un facteur important de transmission communautaire, meme si a lheure actuelle, nous ne disposons daucune donnee pour etayer la transmission communautaire au niveau national. Cependant, ces cas, qui nont aucune preuve et aucun lien epidemiologique mentionne, sont un signal dalarme sur les futurs developpements epidemiologiques. En outre, sur les 101 cas confirmes avec le variant Delta, 8 personnes ont ete vaccinees, ce qui represente 8%, dont 6 avec deux doses. Lintervalle entre le moment de la deuxieme dose et la confirmation du test positif est compris entre 11 et 125 jours. Pratiquement, nous avons 6% de personnes vaccinees avec un schema complet sur les 101 cas confirmes dinfection au variant Delta. Il y a eu egalement 4 deces causes par linfection Delta, le dernier etant une femme de 90 ans du departement de Iași, avec des conditions medicales preexistantes et un anti-SARS-CoV-2 non vaccine, pratiquement aucune des personnes decedees, malheureusement, en raison de linfection par ce variant viral Delta navait pas ete vaccinee. Dans lespace public, ces derniers jours, lidee sest repandue que 60% des hospitalisations enregistrees, par exemple, au Royaume-Uni concernent des personnes qui ont ete vaccinees avec le regime complet et je voudrais expliquer un peu ces choses, juste pour quil ny ait pas de confusion dans linterpretation des donnees. Au fur et a mesure que le nombre de personnes vaccinees au niveau de la population augmente, hypothetiquement, si nous avions 100 % de personnes vaccinees, il est evident que certains des cas diagnostiques avec une infection au SARS-CoV-2 et qui se retrouvent a lhopital seront parmi les personnes vaccinees. Ainsi, au Royaume-Uni, a lheure actuelle, entre 80 et 95 % des personnes de plus de 50 ans ont deja ete completement vaccinees. Un calcul tres simple, pour comprendre comment on interprete ces donnees : si on a un foyer dinfection par le SARS-CoV-2 compose de 100 personnes, dont 80 personnes vaccinees avec schema complet et 20 personnes non vaccinees et huit personnes sur 80 vaccinees arrivent a lhopital, respectivement 8 des 20 non vaccines arrivent a lhopital, nous arriverons a la conclusion que 50% des personnes hospitalisees sont des personnes qui ont ete vaccinees avec un schema complet. Mais, si lon rapporte ces cas a la population exposee parmi les personnes completement vaccinees, on parle denviron 10 % de personnes qui ont ete hospitalisees, contre 40 % de personnes hospitalisees parmi celles qui nont pas ete vaccinees. De plus, les donnees publiques existantes au Royaume-Uni nous montrent, a lheure actuelle, que la vaccination a grande echelle offre plus de 90 % de protection contre le risque dhospitalisation, y compris pour le variant Delta. A ce titre, les vaccins sont actuellement tres efficaces contre les formes severes, contre les hospitalisations. Bien sûr, nous ne parlons pas dune protection a cent pour cent, mais la vaccination a grande echelle reduit considerablement le risque dhospitalisation et le risque de deces. Actuellement, au Royaume-Uni, car cest un exemple pour tout le monde, lamplitude de cette vague 4 est denviron les 2 tiers de la vague precedente, soit environ 10 %, mais si on regarde les hospitalisations et les deces, seuls 10 % des confirmes des cas sont actuellement hospitalises, par rapport a ce qui se passait lors de la vague precedente, et le taux de mortalite nest que de 3,3%, par rapport a ce qui se passait lors de la vague precedente. Donc, pratiquement, nous constatons une reduction de la mortalite denviron 30 fois pour le moment par rapport a la vague precedente au Royaume-Uni, le taux de mortalite est denviron 0,3% au Royaume-Uni dans les cas confirmes. Par le taux de mortalite, nous on comprend le nombre de deces de personnes confirmees infectees par le SARS-CoV-2. Nous avons egalement termine, avec des collegues de lInstitut national de sante publique, lestimation de la part de la population avec un degre de protection contre la maladie COVID-19, obtenue par vaccination et en passant par la maladie. Cette estimation a ete faite sur des personnes pouvant avoir un degre dimmunite contre les formes severes et les deces. Lestimation etait basee sur la couverture vaccinale avec au moins une dose, ainsi que sur le nombre estime de personnes infectees par le SARS-CoV-2 et non vaccinees a ce jour. Lestimation du nombre de personnes ayant subi la maladie a ete basee sur lhypothese que pour chaque personne confirmee par un test de diagnostic, il y a eu cinq autres personnes non diagnostiquees. Dans les estimations officielles americaines du CDC Atlanta, un multiplicateur de 4,3 personnes est utilise pour chaque cas confirme. Je mentionne que cette estimation na pas pris en compte les etudes de seroprevalence, donc nous parlons pratiquement dune estimation, et deux estimations ont ete faites, une au niveau departemental et une au niveau de lunite administrative territoriale. Pour lestimation au niveau national et departemental, la population residant en Roumanie au 1er janvier 2020 a ete utilisee comme base de calcul, soit 19,3 millions de personnes, etant consideree comme plus proche de la situation reelle du moment. Ainsi, au niveau national, la part de la population avec un degre de protection contre la maladie COVID-19, cumule par la maladie et la vaccination, est estimee a environ 44%. Il y a evidemment des differences dun pays a lautre. Il y a trois departements, deux departements et Bucarest, qui ont un taux dimmunite de groupe de plus de 60%, le departement de Cluj, celui dIlfov et Bucarest qui ont plus de 60% dimmunite collective. De plus, dans 25 departements, plus de 20 % des personnes ont un degre dimmunite, dans 11 departements, il y a plus de 40 % dimmunite collective et trois departements - plus de 50 % de personnes avec un degre dimmunite a lheure actuelle et, comme nous lavons deja mentionne, les deux departements et la ville de Bucarest, qui ont un taux dimmunite collective de plus de 60%. Au niveau national, je le repete, on parle dun taux estime a 44 % dimmunite collective acquise par la maladie et la vaccination. Concernant lavancement de la campagne de vaccination, il existe actuellement 177 communes où des centres de vaccination sont organises et lactivite de vaccination a demarre avec des equipes mobiles dans environ 2.493 communes, soit une couverture de 87% avec des activites de vaccination en milieu rural. Parmi celles-ci, dans 1.022 communes, les activites de vaccination ont ete achevees, ce qui signifie que le rappel des personnes respectives a ete effectue, qui ont ete vaccinees avec un regime de deux doses. Plus de 1.190 equipes mobiles ont ete organisees et ont ete vaccinees au total, dans le cadre de ce projet, plus de 261.000 personnes, dont des personnes vaccinees en milieu rural a travers des cabinets de medecine familiale, des centres mobiles et des equipes mobiles de vaccination. Le nombre de centres de vaccination qui ont reduit leur horaire de travail : il y a 410 centres pour lesquels lhoraire de travail a ete reduit, il y a 176 centres de vaccination dont lactivite est temporairement suspendue et, en plus, lactivite a ete temporairement arretee dans 362 autres flux des centres restes actifs. À lheure actuelle, il y a des activites de vaccination chez les medecins de famille, dans 2. 606 cabinets de medecine familiale, 1.318 en milieu rural, 1.288 en milieu urbain. Au total, plus de 258.000 personnes ont ete vaccinees, dont 55,12 % dans les zones rurales, la plupart des personnes ont ete vaccinees a : Timiș, Argeș, Mureș, Bucarest, Prahova, dans tous ces departements plus de 11 000 personnes ont ete vaccinees dans les cabinets de medecine familiale. Aussi, au niveau des formations sanitaires, il existe 144 hopitaux publics dans lesquels plus de 4.660 patients ont ete vaccines et 24 hopitaux prives dans lesquels 811 patients ont ete vaccines. Évaluation de la couverture vaccinale de la population residente eligible agee de plus de 12 ans en Roumanie : la ville de Bucarest est actuellement a pres de 47%, plus precisement 46,7% de couverture vaccinale. Il y a, en effet, 10 departements qui ont un taux de couverture vaccinale de plus de 30 %, il y a 25 departements qui ont une couverture vaccinale comprise entre 20 et 29 % et sept departements qui ont une couverture vaccinale inferieure a 19 %. En tant que tel, les centres de vaccination existants le 19 juillet, il y a 667 centres actifs avec 973 flux. Par type de vaccin, pour le vaccin de BioNTech-Pfizer il y a 476 centres de vaccination avec 740 flux, pour Moderna il y a 89 centres avec 104 flux, pour AstraZeneca - 35 centres avec 50 flux et pour Johnson and Johnson il y a 67 centres avec 79 flux de vaccination. Taux de couverture vaccinale au niveau de la population, par tranches dage : le taux de couverture vaccinale le plus eleve se situe dans la tranche dage 60-69 ans, où lon approche 38%, plus precisement 37,7%, suivi de la tranche dage 50-59 ans , où il est de 35, 37%, 70-79 ans 35, 15% et, bien sûr, les autres categories dage. La tranche dage 12-15 ans - ont ete vaccines avec au moins une dose 24.131 personnes, ce qui signifie une couverture vaccinale de 2,9%, et la tranche dage 16-19 ans, ont ete vaccinees avec au moins une dose 136.019 personnes, ce qui signifie 16,6% au niveau de la population comme taux de couverture vaccinale. Profil des reactions adverses : Le 19 juillet, 16.737 cas deffets adverses ont ete signales, avec un taux de notification RAPI de 1,81 pour 1 000 doses administrees. Ce que je voudrais egalement mentionner est lie a lactivite des services de centre dappels. Au cours de la derniere semaine, nous avons remarque une augmentation du nombre dappels telephoniques lies aux informations sur la facon de vacciner, le mode de planification, pratiquement, il y a une augmentation de pres de 10% par rapport a la semaine precedente des appels telephoniques strictement lies a la vaccination et non au certificat vert numerique. Cest a ce propos que je voulais presenter les donnees. Je donne la parole a M. le Dr Andrei Baciu, secretaire dÉtat et vice-president du CNCAV. Andrei Baciu : Merci beaucoup, docteur. Quelques mots sur le certificat numerique europeen. Comme on le sait, il a ete lance debut juillet, et a ce jour 1.333.398 certificats ont ete generes, dont 82% sont des certificats COVID attestant de la vaccination. Concernant le processus de vaccination cette fois, au sein des operateurs economiques prives, cette activite sest poursuivie. Nous avons, a ce jour, 587 entreprises qui ont demarre cette activite dans 38 departements, donc pas tous les departements en Roumanie, dont 92 operateurs dans le domaine de HoReCa dans 21 departements. Cette activite a ete realisee avec laide de 213 equipes mobiles, vaccinant ainsi 67.106 personnes, dont 3.455 sur le terrain HoReCa. Brasov, Alba et Bihor - en tete comme les semaines precedentes et le nombre doperateurs economiques et le nombre de personnes vaccinees. En ce qui concerne les differentes actions de vaccination, qui visaient a se rapprocher des gens, a faire de la vaccination une option facile, divers types dactions ont ete menees, telles que presentees par M. le president, je voudrais mentionner les plus importantes. Ainsi, grace a cette activite, jusqua present, environ 50.000 personnes ont ete vaccinees, soit 49.994. Mais l`une est completement et tout a fait speciale. A Galaţi, dans le drive-in de Galaţi, où 19.985 personnes ont ete vaccinees a ce jour. Activites de transport - depuis le debut de la campagne jusqua maintenant, plus de 13.700 missions de transport ont ete organisees, impliquant 30 400 personnes du Ministere des Affaires Interieures, de la Police roumaine, de la Gendarmerie roumaine, de la Police des frontieres, de lIGSU ; parallelement, 11.941 personnes du Ministere de la Defense Nationale, avec plus de 4.200 moyens techniques. En ce qui concerne les doses de vaccins que la Roumanie a recues, jusqua present, 19.549.226 doses de vaccins ont ete recues, 11.595.129 de BioNTech-Pfizer, de Moderna - 1.592.400, dAstraZeneca - 3.374.000, de Johnson and Johnson - 987.700 doses de vaccins. Pour la prochaine periode, ces livraisons vont se poursuivre, mais je voudrais apporter quelques petites precisions, car il y a eu beaucoup de discussions et puis il est bon de clarifier. Ainsi, lorsque la Commission europeenne a contracte toutes ces doses de vaccin, avec toutes les entreprises qui disposaient dun vaccin potentiel, il y avait deux elements importants. Tout dabord, cest un prefinancement de plus de 2,7 milliards deuros que la Commission europeenne, a travers linstrument de soutien durgence, a accorde precisement pour accelerer le processus de developpement et les capacites de production des entreprises qui presentaient un potentiel, et, tout aussi important est qu`au moment de la la negociations, la signature du contrat etait conditionnee par lautorisation que ces vaccins, encore inachevee a lepoque, auraient recue ainsi de lefficacite des vaccins. Alors, quand ces clauses ont ete negociees, ces contrats, avec toutes les entreprises par la Commission europeenne, a lepoque la volonte etait davoir acces a un maximum de vaccins sûrs et efficaces dans les plus brefs delais. À cette epoque-la, il nexistait aucun vaccin technologiquement complet disposant dautorisations deja delivrees par lAgence europeenne des medicaments ou dautres agences. Et alors la volonte etait davoir des contrats avec toutes les entreprises qui avaient du potentiel. Cela a abouti a une situation où la plupart de ces contrats se sont averes etre avec des vaccins autorises et les vaccins etaient efficaces. En effet, lune des societes, comme on le sait, na pas recu lautorisation, a renonce au processus de developpement de ce vaccin. Cetait la situation dans laquelle nous nous trouvions, mais cela pourrait etre linverse. Sur les six entreprises, une seule pourrait etre en mesure de developper un vaccin, doù la volonte davoir acces a tous les vaccins que la Commission europeenne peut contracter des que possible, en supposant, des le depart, quil y aura un excedent de doses de vaccins, mais etant donne que lUnion europeenne sera celle qui aura acces a ces doses de vaccins, des le depart et tout dabord, elles pourront etre donnees ou revendues a des pays tiers, a dautres regions, au fur et a mesure que ce besoin se materialisera, ce qui sest produit et, en pourcentage, la Roumanie prend environ 4,3% de tous les vaccins contractes par la Commission europeenne. Cest donc le mecanisme et cest le principe qui a ete a la base de la strategie europeenne de passation de marches de vaccins, qui, au final, sest averee etre un succes car, noublions pas que nous, en Roumanie, avons eu acces aux vaccins des les premiers instants a lechelle mondiale. , contrairement a dautres pays, meme de la region, que la Roumanie a soutenus pour le processus de vaccination. Nous poursuivons les activites, y compris individuellement, ainsi que de la part de lequipe europeenne, de don et de revente, precisement parce que tous les vaccins, pas seulement ceux en Roumanie, tous les vaccins ont une periode de validite et, au fur et a mesure des etudes, elle peut etre prolongee, il sagit donc dun processus europeen inclusif, ainsi que des processus de don et de revente de chaque État membre. Comme la Roumanie a fait jusqua present les dons les plus importants a la Republique de Moldavie, ils continueront avec un transport de 100.000 doses de Pfizer cette semaine, qui a ete approuve lors de la reunion du gouvernement de la semaine derniere. Comme on le sait, la Serbie a egalement recu 50.000 doses de don, lUkraine, lArgentine, le Vietnam - 100.000 doses dAstraZeneca et jusqua present un seul contrat de vente a ete conclu, avec le Danemark, pour 1.170.000 doses de vaccin. Et des etapes supplementaires seront annoncees au fur et a mesure que la Roumanie les achevera. Dautres actions de ce type sont en cours, ainsi quau niveau europeen, où lon connait la promesse de don de 100 millions de doses, où la Roumanie aussi fera partie de ce processus de don. Jai voulu expliquer ce mecanisme afin de comprendre le contexte et le moment et quelle etait la situation de fait lorsque toutes ces clauses ont ete negociees, pour une meilleure comprehension de la situation actuelle. Cest a peu pres ca. Merci beaucoup, Monsieur le President ! Valeriu Gheorghiță : Merci moi aussi ! Jaimerais commencer par les questions. Merci! Journaliste : Bonjour ! Des declarations sur la quatrieme vague et cette souche Delta apparaissent toujours dans lespace public et jaimerais que vous apportiez quelques precisions. Premierement, jaimerais que vous nous expliquiez si la souche Delta est plus agressive quelle ne la ete jusqua present pour les personnes non vaccines. Valeriu Gheorghiță : Dapres les donnees existantes, nous savons quil est beaucoup plus contagieux et ces choses sont deja connues, il a une contagiosite et une transmission dune personne a lautre deux fois plus que la souche parentale initiale, 60% plus elevee que la souche Alpha. Concernant la virulence de cette souche, il semble quelle augmenterait le risque dhospitalisation de 2,5 fois plus que les souches initiales, que les autres variantes virales preoccupantes. Ainsi, en cumulant le fait quon parle, pour le moment, dune souche qui se propage beaucoup plus facilement, qui a un taux de reproduction basale des cas denviron six a sept, ce qui veut dire quun cas positif en genere encore six a sept cas secondaires, on parle du fait quil a une possibilite et une capacite deluder partiellement la reponse immunitaire obtenue a la suite du passage par la maladie, en tant que telle, a partir des donnees qui sont actuellement modelisees mathematiquement sur levolution des cas dans Inde, Afrique du Sud, on estime que dans 20 a 50 % des cas, les personnes actuellement diagnostiquees sont des cas de reinfection. Precisement parce que de plus en plus de donnees montrent quune fois que les gens ont traverse la maladie, a plus de six mois, lactivite neutralisante des anticorps pour le variant Delta est presque negative, elle est presque indetectable, ce qui est corrige par la vaccination, cest-a-dire ces personnes qui avait des antecedents de maladie, une fois vaccinees, le filtre des anticorps neutralisants a augmente. Voisi donc les donnees actuellement liees au variant Delta. Journaliste : Dans ces conditions, cela signifie que la vague 4 aura une magnitude plus importante que la vague 3, est-ce quon sy attend ? Valeriu Gheorghiță : Les experts estiment queffectivement la vague 4 sera beaucoup plus agressive que les vagues en ce moment, les differences etant liees au niveau de vaccination dans la population, le niveau de vaccination. Plus le nombre et le pourcentage de personnes vaccinees sont eleves, et ici je pense surtout aux personnes vulnerables, plus les consequences negatives traduites par le nombre de personnes hospitalisees, le nombre de personnes admises en reanimation et le nombre de deces sont faibles. Plus le nombre de personnes vulnerables est faible comme couverture vaccinale, plus le risque daugmenter le nombre de personnes hospitalisees pour des formes severes et de personnes qui, malheureusement, peuvent perdre la vie est grand. Mon message est tres clair : profiter de la situation actuelle, dune bonne situation dun point de vue epidemiologique, stable en Roumanie, surtout les plus vulnerables, mais aussi les autres qui ne rentrent pas dans les categories a risque, se faire vacciner precisement pour eviter autant que possible de contracter une forme grave de la maladie et de se rendre a lhopital. Il y a des choses qui sont connues en ce moment et je pense quil est bon dapprendre de lexperience des autres pays, et non de notre propre experience. Journaliste : Jai une autre question, une decision a-t-elle ete prise concernant ces 200 dAstraZeneca, mis en quarantaine ? Valeriu Gheorghiţă : Pas pour le moment, ils sont en quarantaine et nous attendons larrivee des donnees de stabilite. Journaliste : Bonjour ! Vous avez dit quil y a eu une augmentation du nombre de cas dans 20 pays, surtout chez les jeunes. Comment cela sexplique-t-il etant donne qua notre connaissance, les jeunes sont vaccines? Valeriu Gheorghiţă : Cette explication de laugmentation du nombre de cas au niveau europeen, en effet, une augmentation de 64,3% par rapport a la semaine 27, sexplique, dune part, par la derogation a certaines des mesures non pharmaceutiques pour limiter la propagation des cas et, dautre part, des taux de vaccination plus faibles parmi la population jeune par rapport a la population vulnerable et a la population agee. Évidemment, les jeunes sont vaccines, mais si lon regarde au Royaume-Uni, le pourcentage des moins de 20 ans, moins de 30 ans qui sont vaccines est beaucoup plus faible, par rapport aux personnes de plus de 80 ans, où ils sont vaccines dans une proportion de plus de 90 %. Donc, pratiquement, ce qui explique cette augmentation du nombre dinfections chez les jeunes, dune part, le fait quil y a un plus grand potentiel daffluence chez un plus grand nombre de personnes, la participation a des evenements avec un grand nombre de personnes où la prevention est nest plus necessaire du fait que la plupart des restrictions ont ete levees et, bien sûr, le fait que le pourcentage de personnes vaccinees soit faible explique, dune part, laugmentation des cas, mais noublions pas quune autre explication tout aussi importante ou peut-etre la plus importante est liee a la propagation du variant du virus Delta, qui est beaucoup plus contagieux, se propage beaucoup plus facilement et, en tant que tel, explique les augmentations significatives du nombre de cas dans des pays comme lEspagne, le Portugal, la Grece, Chypre. Pratiquement, il sagit actuellement dune preoccupation importante au niveau europeen et les experts estiment quen août, fin août, le variant Delta deviendra egalement dominant en Europe. Journaliste : En Roumanie, le pourcentage de vaccinations dans les zones rurales est extremement faible. Je sais quon dit que linteraction nest pas si grande la-bas, mais avez-vous pense a ce que vous pouvez faire encore pour augmenter le degre de vaccination la-bas ? Valeriu Gheorghiţă : Nous sommes coherents, meme si les reticences en ce moment augmentent, surtout dans les zones rurales. Nous sommes presents dans la plupart des communes, nous sommes avec des equipes mobiles, nous sommes avec des vaccins au plus pres des gens, le processus de vaccination a ete grandement simplifie pour le moment, laccessibilite est augmentee. On parle de vaccination dans les aeroports, aux postes frontieres, nous avons deja plus de 80% des communes où nous sommes alles avec des equipes mobiles et nous continuerons a aller et, en parallele, bien sûr, les actions dinformation sont tres importantes, pas tant de communication, et je parle ici de linformation medicale, de linformation qui, au final, apporte aux gens les reponses dont ils ont besoin pour decider sils vont se faire vacciner ou non. Mais cest un phenomene tres clair en ce moment, dune part de desinteret et, dautre part, dhesitation vis-a-vis de la vaccination et je pense queffectivement tout ce phenomene, qui est transnational, de desinformation, a son mot a dire. Journaliste : Considerant que le nombre de nouveaux cas a double en une journee, dhier a aujourdhui, nous avons de plus en plus de cas avec le variant Delta, 34 en plus de la semaine derniere, et que le coefficient de reproduction basale depasse 1. A quoi s`attend-on le mois prochain, quand dautres relaxations suivent? Avez-vous fait une projection? Valeriu Gheorghiţă : Nos estimations sont aussi claires que possible et nous verrons une augmentation lente mais progressive du nombre de cas au cours de la prochaine periode. Le chiffre daujourdhui nest pas pertinent. Il est important de voir quelle sera levolution au cours des 7-14 prochains jours afin de pouvoir vraiment definir une tendance devolution epidemiologique, mais il est important detre tres attentif au respect des mesures de prevention, pour eviter cependant, zones surpeuplees puis lorsquil nest pas necessaire dy etre present, dessayer de respecter les autres mesures, comme le masque de protection, daerer les espaces, de faire attention aux regles dhygiene personnelle et, bien sûr, le plus important est de sadresser a la vaccination, car cest evident, il y a des preuves, qui sont imbattables, la vaccination est la principale solution par laquelle on peut limiter les consequences negatives de cette pandemie. Et on regarde ce qui se passe au Royaume-Uni, cest un cas que tout le monde regarde, la situation epidemiologique. Si lon parle dune augmentation significative du nombre de cas, il a pratiquement atteint 50. 000 cas signales en une seule journee, par rapport a la vague precedente au cours de laquelle un maximum denviron 64.000 cas ont ete enregistres, cependant, par rapport a la vague precedente, seulement 10 % des personnes diagnostiquees finissent a lhopital et, par rapport a la mortalite enregistree lors de la vague precedente, environ 3,3% actuellement est, pratiquement, le nombre de personnes qui perdent la vie a cause de cette maladie, par rapport a ce qui sest passe la derniere fois. La mortalite est donc quelque 30 fois inferieure a celle de la vague precedente. /.../ 2021-07-20 15:54:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-20-04-01-55big_image_11_resize.jpgAjutoare pentru persoanele afectate de inundații din județul AlbaȘtiri din 19.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/aide-aux-personnes-touchees-par-les-inondations-dans-le-departement-d-albaPieces jointes Le Comite national pour les situations durgence a adopte aujourdhui, 19 juillet, la Decision no. 47. Cette decision prevoit : Retirer des reserves de lÉtat certains biens de stricte necessite et les attribuer aux unites administratives-territoriales Ocoliș, Campeni, Sohodol et Roșia Montană du departement dAlba. En annexe, il y a la liste des biens essentiels pour le departement ALBA : 35 000 litres de diesel 8 constructions modulaires completes 260 lits avec literie 520 couvertures 8 500 litres deau 2 600 conserves de viande 3 900 pates conserves de pate La decision a ete adoptee dans le contexte des inondations du 15 au 16.07.2021 dans les localites dOcoliș, Campeni, Sohodol et Roșia Montană. 2021-07-19 13:13:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-19-01-13-36big_sigla_guvern.pngDeclarații susținute de premierul Florin Cîțu în zonele afectate de inundații din județul AlbaȘtiri din 18.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-florin-citu-dans-les-zones-touchees-par-les-inondations-dans-le-departement-d-albaFlorin Ciţu : Bonjour ! Cest un miracle que nous nayons aucune victime dans toute cette zone, vu ce qui sest passe - je comprends quil y avait des quantites deau de 250 litres par metre carre. Nous navons aucune victime et cest une bonne chose. Cela signifie que le systeme RO-Alert a fonctionne. Je comprends que les gens se sont aussi mis en garde les uns les autres. Maintenant il y aura le plus dur, a court terme, de refaire tout ce qui est a ete endommage. Premierement, nous commencons par les menages des gens ; la où cest necessaire - nous avons deja discute de la question de savoir si de leau est necessaire - nous apporterons des containers de 1 000 litres deau, afin quil y ait de leau potable dans la region. Si l`on a besoin dun logement, de matelas, d`equipement militaire mais aussi de materiel lourd - jai parle personnellement avec M. le general, pour aider. Toutes les ressources seront mises a disposition pour regler la situation au plus vite, dans cet ordre : dabord, les menages des citoyens, pour qu`ils puissant revenir a la normale au plus vite et ensuite, bien sûr, on commencera par les principaux arteres, routes; il y avait une route ici qui est deja detruite, cest une route vers un paturage. Les gens ont besoin dy avoir acces avec les animaux. Jai assure les quatre maires des zones les plus touchees quils recevront le soutien du Gouvernement. Nous avons cree le cadre juridique il y a environ un mois, grace auquel nous pouvons apporter une aide sans avoir besoin dune reunion du gouvernement, ce qui signifie quapres avoir recu le rapport devaluation, les gens commenceront a recevoir un soutien financier, materiel, tout ce qui est necessaire . Jappelle egalement, a travers vous, ceux qui ont ete touches a contacter les mairies des zones où ils sont touches, pour dire exactement ce dont ils ont besoin et, dans les plus brefs delais, nous apporterons ces ressources. Journaliste : Vous faites bien sûr reference a la region de Cărpiniș - Gura Roșie, donc pas seulement ici, a Păuliş. Florin Ciţu : Toutes les zones - jai parle avec les maires de plusieurs zones, Roşia Montană, avec tout le monde, Abrud, Campeni -, toutes les zones touchees recevront un soutien. Journaliste: Y aura-t-il des montants fixes pour faciliter les choses ? Florin Ciţu : Vous savez tres bien quil y a des montants fixes, cest vrai, mais sil faut completer, nous completerons. À ce stade, je le repete, il est tres important pour la securite des gens de sassurer qu`ils peuvent recuperer et restaurer leurs menages, si possible, a la situation initiale aussitot que possible. Nous ferons tout ce quil est necessaire a cet effet. Journaliste : Les Moldaves ont-ils recu leur argent, il y a trois semaines, il y a un mois ? Florin Ciţu : Les gens de Moldavie ont recu largent, maintenant nous allons aussi envoyer des ressources pour les unites administratives territoriales ; lors de la reunion du gouvernement de mercredi (nous deciderons) denvoyer non seulement a la Moldavie; il y a eu des inondations en Moldavie, il y a eu des inondations en Transylvanie, dans plusieurs regions et ces ATU vont maintenant recevoir les ressources pour restaurer ou payer, ou payer, en fait, les factures de ce quelles ont a faire ces derniers temps. Journaliste : Et une question pour M. Bode. Soyez gentil, sachez que le systeme RO-Alert, les s`en sont plaints, ont recu lalerte apres la drue. Une enquete y est necessaire. Lucian Bode : Plusieurs messages RO-Alert ont ete donnes immediatement apres la decouverte de ces phenomenes. Bien sûr, en discutant avec des collegues de lISU au sujet des appels telephoniques que les citoyens dici dans la region ont donnes au 112, lappel quils ont passe au 112, nous sommes arrives en tres, tres peu de temps avec des dizaines de pompiers, gendarmes, policiers, nous avons reussi a arriver ici meme dans la zone, en contournant la crue, car nous ne pouvions pas avancer le long de lalignement de la riviere et les pompiers ont reussi a prevenir, a retirer de leurs maisons une partie des citoyens qui, comme vous le savez bien, ont ete evacues. Ce qui est tres important, cest que, comme la dit le Premier ministre, nous navons aucune victime, bien que nous ayons pres de 300 personnes evacuees, nous avons plus de 120 maisons detruites, deux routes nationales où les gens travaillent encore, mais le fait que nous, aujourdhui, nous sommes la, Monsieur le Premier ministre, le ministre de la Defense, je veux que ce soit tres clair : notre message est pour tous ceux qui sont touches, nous ne laissons personne en difficulte, nous intervenons immediatement. Demain, le Gouvernement pourra allouer les ressources necessaires pour les familles sinistrees, pour les citoyens sinistres et bien sûr, compte tenu des constats faits par les ATU, pour intervenir et les aider a reconstruire leurs routes, ladduction deau. Ce qui est tres important, cest que, par exemple, lalimentation en energie electrique est resolue a 95%. Sur plus de 10.000 menages consommateurs, une cinquantaine a peine n`y sont pas connectes.. Florin Ciţu : Aujourdhui, vers 20h00, tous ces problemes devraient etre resolus. Je tiens a remercier toutes les structures du Ministere s Affaires Interieures et du Ministere de la Defense Nationale qui sont intervenues rapidement et je tiens egalement a remercier les volontaires - eux aussi sont venus et ont repondu immediatement aux besoins des citoyens. Cest une situation dramatique et nous soutiendrons tous les gens d`ici. Journaliste : Quand estimez-vous que les habitants de la region recevront une compensation /.../? Florin Ciţu : A partir de demain, apres la decision du Gouvernement, bien sûr, largent peut arriver aux citoyens. Merci beaucoup! Au revoir! 2021-07-18 16:57:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_218844632_2627567900871186_4116922811902432991_n.jpgÎntâlnirea premierului Florin Cîțu cu sportivi din echipa care va reprezenta România la Jocurile Olimpice de la TokyoȘtiri din 15.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/rencontre-du-premier-ministre-florin-citu-avec-les-sportifs-de-l-equipe-representera-la-roumanie-aux-jeux-olympiques-de-tokyoDiscours du Premier ministre Florin Cițu lors de la rencontre avec les sportifs de lequipe qui representera la Roumanie aux Jeux Olympiques de Tokyo Florin Ciţu : Bonjour et heureux de vous avoir bien trouves ! On dirait que je suis le plus detendu de mes collegues. Tout dabord, chers enfants, cest un honneur detre ici aujourdhui et une fierte a la fois. Maintenant je ne sais pas /.../ dans mon activite /.../ moins different de ce quil etait jusqua present. Je suis votre activite, je suis lactivite des sportifs roumains, il y a environ 60 sportifs qui partent aujourdhui, a Tokyo, et tout dabord, je voudrais vous souhaiter que l`on entende jusqua la fin, tres, tres souvent lhymne national car ca veut dire gagner. Les Jeux Olympiques, qui sont dans cette periode, representent une oasis de normalite pour toute cette annee, cette periode de pandemie dans les sports, les activites culturelles, les activites artistiques, la musique, ils nous ont maintenus ancres un peu dans la realite. Ce fut une periode difficile, je suis content que nous puissions participer a ces Jeux Olympiques. Cest important pour la Roumanie, mais aussi pour les societes, pour tout le monde, pour leconomie mondiale. Cest un signe clair de normalite. Je suis content que nous ayons lathletisme, le basket-ball, la boxe, laviron, le cyclisme, la gymnastique, la natation, le kayak, la lutte, lescrime, le tennis de table, le tir sportif et le football. /.../ Je vais donc suivre de tres pres. Il y a bien longtemps depuis que la Roumanie ne participe pas aux JO avec une equipe de football donc beaucoup de succes la-bas. Jai dit que cest un honneur et je suis sûr que cest un honneur pour vous, vous le savez tres bien, la où vous etes, il y a eu les grands champions : Nadia Comăneci, Ivan Patzaichin, Elisabeta Lipă, Mihai Covaliu et dautres, et la dot quils nous ont laissee - 69 medailles olympiques dor, /.../ dargent et 120 de bronze, doit etre completee. Et je suis convaincu que vous ferez une belle impression. Mais ceux-la sont les champions dhier, vous etes les champions daujourdhui. Je vous souhaite beaucoup de succes a Tokyo. Nous partons avec une mentalite de gagnant et revenons victorieux. Je vous remercie! 2021-07-15 11:56:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-15-03-59-24big_2.jpgCOMUNICAT DE PRESĂ privind rezultatele selecției candidaților la etapa a III-a a Programului de Internship 2021Știri din 15.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/communique-de-presse-sur-les-resultats-de-la-selection-des-candidats-a-l-etape-iii-du-programme-de-stage-2021LE PROGRAMME OFFICIEL DE STAGE DU GOUVERNEMENT DE LA ROUMANIE EDITION VIII, Étape III: AOUT SEPTEMBRE 2021 Suite au processus de selection du 15.07.2021 par la Commission de selection, constitue par lordre du Secretaire general du gouvernement no. 573/2021, 45 candidats au total ont ete admis a participer a la troisieme etape du Programme de stages du Gouvernement de la Roumanie, ledition VIII pour 2021 La liste des candidats admis ainsi que le resultat de lapplication du bareme devaluation seront affiches au Palais Victoria, a lentree B, a partir du 15.07.2021. La selection des candidats a ete realisee sur la base de la loi 176/2018 sur le stage et sur la Procedure de systeme PS-07 regissant lorganisation et la conduite du programme de stage et conformement au Reglement sur lorganisation et la conduite du programme de stage officiel du gouvernement de la Roumanie, approuve par lordre su Secretaire general du gouvernement, no. 652/2021 Les candidats qui ont soumis des dossiers pour la procedure de selection peuvent formuler une contestation en ligne a ladresse e-mail: cabinet.pm@gov.ro, dans un delai de calendrier d`une journee a compter de la date de publication de la liste des candidats declares admis apres la phase devaluation des dossiers, respectivement levaluation de l`applications et la Commission de resolution des contestations, organisee par la Commission de la gestion du stage, compte dispose de maximum 3 jours ouvrables pour la verification et le reglement des contestations, ainsi que pour la publication des resultats. 2021-07-15 09:59:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-15-10-01-58big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Florin Cîţu la recepția oferită cu prilejul Zilei Naționale a FranțeiȘtiri din 14.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-a-la-reception-offerte-a-l-occasion-de-la-fete-nationale-de-la-franceParticipation du Premier ministre Florin Cițu a la reception offerte a loccasion de la Fete de la Republique francaise Discours du Premier ministre Florin Ciţu lors de la reception offerte a loccasion de la fete nationale de la France Monsieur le President, Madame lAmbassadeur, Mesdames et Messieurs, Cest un plaisir de me trouver ici aujourdhui pour marquer la Fete nationale de la France et de vous adresser, au nom du Gouvernement de la Roumanie et de moi personnellement et, les plus chaleureuses felicitations et les meilleurs vœux de succes. Ensemble, nous marquons le 14 juillet, une journee avec une signification historique particuliere, un moment de celebration de la nation francaise et, en meme temps, un moment de celebration des droits de lhomme, de la democratie et de la liberte. Le Partenariat strategique entre nos pays reste un jalon de notre prosperite et de notre securite communes dans la zone euro-atlantique, une expression des valeurs communes que partagent la Roumanie et la France. Je salue le fait que la feuille de route du Partenariat ait ete mise a jour a la fin de lannee derniere. Nos liens damitie et de solidarite ont egalement ete mis a lepreuve lors de la crise provoquee par la pandemie de COVID-19 qui a touche lEurope et le monde tout entier. Dans ce contexte, japprecie la volonte de Mme lambassadeur de marquer la celebration daujourdhui comme un hommage au personnel medical et soignant qui a ete a la pointe de la lutte contre le Covid-19. Je tiens egalement a remercier le personnel medical de Roumanie et de France, qui a agi solidairement pour sauver des vies humaines. Je salue egalement la contribution particuliere des medecins roumains de France a cet effort commun extraordinaire ! Chers invites, Cette pandemie nous a mis face a une realite, selon laquelle personne nest en securite tant que nous ne sommes pas tous en securite. Le retour a la normale signifiera et est etroitement lie a la reprise economique. Vaincre la pandemie par la vaccination reste la meilleure voie a suivre pour nos economies et nos societes. La France est pour nous un partenaire economique important. Et la Roumanie est un endroit dans lequel il vaut la peine dinvestir. Le Partenariat economique roumano-francais comprend des secteurs strategiques nationaux, de lindustrie automobile, a lindustrie aeronautique ou au domaine de lenergie. Nous attendons la reprise de la croissance des echanges economique, qui confirme la tendance positive de ces dernieres annees. Les signaux de cette annee sont optimistes. Mesdames et Messieurs, Au premier semestre de lannee prochaine, la France prendra la presidence du Conseil de lUE. Ce sera un moment crucial pour la reprise et le redemarrage de nos societes et de nos economies. Le contexte de la pandemie a mis en evidence limportance dune coordination au niveau europeen pour une gestion plus rapide et plus efficace de la crise du coronavirus. La Roumanie, avec la France, reste profondement attachee a cette demarche de coordination consolidee. Je suis heureux que nous partagions la meme approche sur limportance strategique du renforcement des systemes de sante et de laugmentation de la cooperation au niveau europeen dans le domaine de la sante. La Roumanie est prete a travailler dans ce sens et a soutenir la future Presidence francaise pour obtenir des benefices concrets pour tous les citoyens europeens, y compris a travers la realisation de lUnion de la Sante. Je crois que la solidarite, element constitutif de la construction europeenne, doit etre, a cette occasion egalement, au cœur de nos efforts. Jajouterais aussi ici lunite des nations, comme condition pour regagner la confiance des citoyens en Europe. Je suis persuade que le lien privilegie entre nos pays servira a atteindre ces objectifs et une Europe plus forte. En conclusion, je souhaite a tous nos amis francais Bonne fete nationale! Je vous remercie! 2021-07-14 18:53:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_4896.jpgBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 14 iulie, susținut de premierul Florin Cîţu și de ministrul educației, Sorin CîmpeanuȘtiri din 14.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernement-du-14-juillet-donne-par-le-premier-ministre-florin-citu-et-le-ministre-de-l-education-sorin-cimpeanu1626705399Florin Cițu : Bonjour. Lors de la reunion du gouvernement daujourdhui, nous avons approuve le memorandum pour le projet Roumanie eduquee , un projet du president Klaus Iohannis. Je pense quil nest pas surprenant quil y ait un besoin de reforme dans le systeme d`education en Roumanie, et ce programme, Roumanie eduquee , est un programme qui a ete debattu dans lespace public et a ete presente recemment. Il est temps de le mettre en œuvre. Vous savez tres bien que je ne baisse pas les bras quand il sagit dentreprendre des reformes et cest pourquoi, aujourdhui, en reunion de gouvernement, nous avons egalement entrepris cette reforme en matiere deducation. Lappui sera assure du budget de lEtat pour ce programme de reformes, mais aussi a travers le PNRR - Programme de Redressement et de Resilience. La, vous le savez tres bien, pres de 3,6 milliards deuros y sont alloues. Il existe plusieurs domaines prioritaires dans la Roumanie eduquee - carriere denseignant, gestion et gouvernance, financement du systeme educatif pre-universitaire, infrastructure du systeme educatif, programme et evaluation axes sur les resultats, education inclusive et qualite pour tous les enfants, alphabetisation fonctionnelle, etc. . Bien sûr, je pense que la partie importante de la reunion gouvernementale daujourdhui a ete que nous avons egalement pris des delais pour livrer et mettre en œuvre ce programme du projet Roumanie eduquee. Le premier jalon, le 1er août aura un groupe de travail interministeriel, coordonne par le Premier ministre ou numero 2 dans ce projet, le vice-president du comite sera le ministre de lÉducation, Sorin Cimpeanu. Il est propose, jusquau 10 septembre, dadopter un Arrete du gouvernement sur lapprobation du plan daction avec des delais et des responsabilites pour la mise en œuvre du projet et, dici le 1er octobre, lelaboration du paquet legislatif pour assurer la mise en œuvre du projet la Roumanie eduquee . Le ministre est la pour vous donner plus de details sur ce programme. Sil y a des questions sur le projet ou sur dautres, une question de chacun, alors le ministre entrera dans les details du projet Roumanie eduquee. Journaliste : Bonjour. Nous voyons que de plus en plus dÉtats se preparent a la quatrieme vague de COVID-19. Dans le contexte où la derniere vague a frappe assez durement la Roumanie, si lon regarde les lits dATI et comment le systeme de sante etait alors deborde, la question est de savoir si, maintenant, la Roumanie est prete a recevoir une grosse vague de patients dans la region. dATI. Florin Cițu : Je tiens a vous rappeler que, depuis la troisieme vague et sur la derniere partie de la troisieme vague, jai dit tres clairement que nous nabandonnerons pas nos capacites pour le COVID. Dans le meme temps, jai dit que je souhaitais creer un systeme grace auquel nous pouvons passer rapidement, si necessaire, du systeme non-COVID aux lits COVID dans les sections ATI. Je suis sûr que le ministere de la Sante a pris en compte ce que jai dit alors et sera pret pour la quatrieme vague. Journaliste : Ainsi, la Roumanie est prete. Florin Ciţu : En meme temps, la difference par rapport a la vague 3, si vous me permettez, cest que maintenant on peut se faire vacciner nimporte quand, nimporte où, avec nimporte quel type de vaccin. Vous savez tres bien que lors de la vague 3 on recevait encore de faibles doses de vaccin, donc il y a une difference, je j1estimerais vital dans la lutte contre ce virus. Le vaccin est la seule solution. Nous avons un vaccin, nous devons nous faire vacciner. Journaliste : Cependant, le nombre de personnes vaccinees diminue. Florin Ciţu : Merci ! En Roumanie, le vaccin nest pas obligatoire. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, cela vous semble-t-il un festival de la democratie que les maires fassent la queue pendant deux jours au Gouvernement pour negocier largent recu pour la rectification du budget ? Car des opposants politiques vous accusent davoir utilise largent du pays pour attirer votre sympathie et votre soutien lors du congres du PNL du 25 septembre. Florin Ciţu : Une accusation insensee, que je rejette immediatement et sans aucun doute. Si vous vous souvenez, a Vaslui, nous avons invite les maires du PSD a venir parler ; il y a deux jours, je suis alle a lAssociation des municipalites roumaines. Le fait que le PSD ait maintenu la Roumanie sous-developpee et hier, jai appris, par exemple, des maires de Teleorman que toutes les unites administratives-territoriales de ce departement - qui avaient eu egalement un premier ministre, et plus de personnes - aucune dentre elles nest liee au reseau de gaz naturel, ils ont des routes de terre battue.. La Roumanie a ete laissee pour compte ! Et qui sait mieux comment developper la Roumanie que ceux qui ont ete choisis pour developper la Roumanie ? Je le repete, jai egalement eu cette reunion avec lAssociation des municipalites, où il y a des maires de tous les partis politiques, et je les ai ecoutes et soutenu certains des projets. A Vaslui, les maires PSD ont recu une invitation et jattends toujours quils viennent. Je pense donc quil ny avait pas plus de democratie quil ny en avait dans ce gouvernement. Journaliste : Merci ! Journaliste : Bonjour ! On a vu quaujourdhui que leuro a atteint a nouveau un maximum au taux de change de la BNR et les economistes disent que cela a a voir avec le deficit de la balance courante, avec le desequilibre. Jai vu quaujourdhui vous avez discute de la dette publique de la Roumanie. Dans ce contexte, le gouvernement a-t-il des solutions pour que les choses sequilibrent, pour ne pas voir un euro de 5 lei dans la prochaine periode ? Florin Ciţu : Ici, les choses sont tres claires pour moi : les prix sont determines par le marche dans une economie libre. Et jaime quon ne parle qu`au moment où les prix montent un peu, mais on nen parle pas quand ils baissent. Les prix vont monter et descendre en fonction de levolution de loffre et de la demande. Ce que ce gouvernement peut et fait tres bien, cest de tracer une voie claire pour reduire le deficit budgetaire, a la fois durable et credible. Et je vous dis que cest a la fois soutenable et credible parce que la Commission europeenne, dans lanalyse du deficit excessif, a assume la meme trajectoire que la Roumanie a pour reduire le deficit budgetaire. Cest ce qui compte quand on regarde a moyen et long terme et je regarde levolution des autres prix. Mais les fluctuations a court terme sont normales dans une economie de marche et nous devons nous habituer a la hausse et a la baisse des prix, car cela signifie une economie de marche. Journaliste : Mais par le projet de rectification, corrigerez-vous lobjectif de deficit ? Attendons-nous un plus petit deficit a la fin de lannee et jusqua quel point ? Florin Ciţu : Si on corrige, on corrigera a la baisse lobjectif de deficit, mais voyons dabord a quoi ressemble la situation sur chaque ministere et ensuite on proposera les objectifs de deficit. Journaliste : Bonjour ! Monsieur le Premier ministre, pour en revenir a une possible vague 4 et a la vaccination, jai vu une declaration faite hier soir par le vice-premier ministre Dan Barna selon laquelle nous aurions dû prendre des mesures beaucoup plus fortes en matiere de vaccination, en termes dacces limite aux evenements, meme pas pour les personnes qui ont ete testees, mais uniquement pour les personnes qui ont ete vaccinees, juste pour encourager la vaccination. Je voulais vous demander si vous avez eu une telle discussion au gouvernement sur des mesures plus severes pour encourager la vaccination, dans le contexte que cet objectif de 5 millions de personnes vaccinees qui aurait dû etre atteint le 1er juin na pas encore ete atteint. Florin Ciţu : Des propositions de mesures peuvent toujours etre faites quand on vote pour le CNSU. Si de telles propositions vont et viennent par ces comites, nous en tiendrons bien sûr compte. A ce moment, on n`a pas de telles propositions, je me souviens au contraire du soutien des collegues de la coalition pour assouplir les conditions, avoir des concerts et ainsi de suite. Si jai mal compris le message, il serait bon de clarifier. Journaliste : Bonjour ! Je voudrais vous demander pourquoi nous avons dû acheter 120 millions de doses de vaccin COVID et combien nous coûteront-elles ? Florin Ciţu : On ne les a pas achetees. Ells sont commandees et vous savez tres bien que la strategie dachat dun vaccin est une strategie assumee au niveau de lensemble de lUnion europeenne. Tout le monde a la meme strategie, la Roumanie recoit au prorata, tous les pays vont dans le meme sens. La strategie a ete initialement faite par la Commission europeenne, en tenant compte de ce systeme de revente du vaccin ou de dons a dautres pays, donc, a travers ce systeme Covax, cest une strategie faite des le depart par la Commission europeenne, la negociation. Cest donc une strategie dans laquelle nous avons ete impliques. Si nous navions pas participe a cette strategie, nous naurions peut-etre pas eu le vaccin aussi rapidement. Journaliste : Je veux dire, dune maniere ou dune autre, nous avons ete obliges dacheter ces doses. Florin Cițu : on ne les a a pas achetes, ces doses sont commandees et elles ne sont pas pour un an, elles le sont pour plusieurs annees. Car des le debut, il etait clair que la pandemie pourrait ne pas passer la premiere annee et il serait besoin peut-etre davantage de doses dans les annees a venir. Ces doses sont aussi pour lannee prochaine. Journaliste : Vous ne nous avez pas parle des prix. Je vous ai egalement pose des questions sur le coût du vaccin, combien nous payons pour ces doses. Florin Cițu : On verra quelle sera la facture finale quand on les paiera. Nous en aveons vendu beaucoup, le prix a baisse sur certains dentre eux. Il ny a donc pas de coût fixe au depart. Tout dabord, la commande est passee et ensuite nous avons la facture. Journaliste : Bonjour. La vaccination sera obligatoire pour certaines categories de personnel en France, par exemple pour le personnel medical, ainsi quen Grece. Jai compris hier que cela narrivera pas en Roumanie, mais alors, que fait le gouvernement pour accelerer notre campagne de vaccination etant donne que nous sommes actuellement a la derniere place et que nous attendons la vague 4 ? Florin Cițu : Vous regardez le nombre de personnes vaccinees, je regarde le nombre de personnes infectees - la, nous sommes encore dans la meilleure situation de lUnion europeenne. Donc, nous sommes dans la meilleure situation. Donc vous comparez des pays qui theoriquement... ne devraient pas avoir ce probleme car il y a plus de personnes vaccinees et pourtant ils il y a une situation plus difficile en termes de taux dinfection. Nous devons examiner tous les indicateurs. Le gouvernement a tout fait ce qui tient du gouvernement. Tout dabord, nous avons ete le premier pays dEurope a avoir un vaccin pour tout le monde, pour ceux qui veulent se faire vacciner nimporte quand, nimporte où, nimporte quand, avec nimporte quel type de vaccin. La vaccination nest pas obligatoire en Roumanie, mais, bien sûr, si nous sommes responsables, nous devons nous faire vacciner, car cest la seule solution pour se debarrasser de la pandemie. Jusqua present, cela a ete le cas. Journaliste : Concernant le probleme des ordures menageres dans la capitale, comprenons-nous quil y a des problemes avec le gouvernement en la matiere? Florin Cițu : Cest un probleme de la Mairie du Secteur 1, je pense. Si cest un probleme, on verra. Je ne sais pas, ce nest pas ce que jai decouvert sur ce probleme au gouvernement. Journaliste : Bonjour. Le ministre de lÉconomie a annonce des restructurations massives, 39 % des postes de direction, 30 % des postes d`execution. Connaissez-vous ces mesures ? Dautres ministeres suivront-ils dans lesquels il y aura des licenciements massifs ? Florin Cițu : Je pense que vous avez mal lu sur lorganisation. Je nai pas encore vu ce projet de loi, mais je pense quil sagit de redefinir, le directeur general devient directeur, il n`est pas licencie, il devient directeur. Cest de ca quil sagit, mais je nai pas encore vu la version finale. Donc, il ne sagit pas de licenciements, il sagit simplement de fusionner des directions qui ne sont plus des directions generales et peut-etre moins. Journaliste : Si vous me le permettez, le ministre a declare que quatre directeurs sur dix rejoindront le Corps de reserve, donc on parle aussi de personnes qui nauront plus la possibilite de rester dans linstitution. Le pourcentage resterait... Florin Ciţu : Cest plus complique. Je vais voir la version finale dabord. Je vous dis quune reorganisation, dans les conditions actuelles, cest tres complique de faire des licenciements, mais les coûts peuvent etre reduits, en fusionnant les directions, et cest exactement ce que jai dit de se passer, de ne pas avoir autant de directeurs generaux dans les ministeres, etc. Journaliste : Dautres ministeres suivront-ils ? Avez-vous ete informe de cela? Florin Ciţu : Tous les ministeres doivent se reorganiser sur ces principes. De mon point de vue, nous avons trop de directeurs generaux dans trop de ministeres et ainsi de suite. Ces fonctions ont ete creees ces dernieres annees, lorsque le PSD a statue, il y avait des directions qui ont ete cassees et des directions generales ont ete creees, il ny a pas besoin dautant de directeurs generaux. Journaliste : Quel est le montant de la dette publique? Florin Ciţu : Nous publierons le rapport dans les prochains jours. Merci. Journaliste : Bonjour ! Vous parliez des reformes entreprises par le gouvernement, lune des principales reformes entreprises par le gouvernement est la reforme de la justice, elle est assumee non seulement dans le programme de gouvernance, elle est egalement assumee dans le PNRR. Pourtant, cette reforme de la magistrature a commence maladroitement, premiere etape, la suppression du SIIJ, se heurtant a lopposition de lUDMR, qui ne veut pas que les procureurs de la DNA aient a nouveau des competences en matiere de juges dinstruction. Je voudrais vous demander, dans ces conditions, compte tenu du fait que, comme la souligne le ministre de la Justice, lUDMR a vote aux cotes du PSD les amendements aux lois de justice, aux codes penaux, quelles chances donnez-vous a la reforme judiciaire ? Quelles sont vos chances pour le retablissement de la legislation electorale ? Quelles sont vos chances de revenir a lelection municipale en deux tours ? Et que ferez-vous si lUDMR soppose a ces objectifs ? Que prevaudront, les promesses faites a lelectorat ou les avancees de la coalition ? Florin Ciţu : Oui, et je pense que vous faisiez reference a la decision du CCR daujourdhui. Journaliste: Inclusivement. Florin Ciţu : Je pense quil est temps que les membres de la coalition evaluent les progres que nous avons realises dans la reforme des lois de la justice. Nous devons regarder avec courage et responsabilite pour voir si les decisions prises jusqua present ont ete les meilleures et si nous allons dans la bonne direction et, sinon, aussi avec courage et responsabilite pour trouver un autre moyen de reparer ce que a ruine le PSD dans la justice au cours des dernieres annees. Mais si nous ne regardons pas de pres et ne voyons pas ce que nous faisons, nous avons besoin de la responsabilite des membres de la coalition de voir exactement où nous en sommes et si nous allons dans la bonne direction. Je soutiens toutes ces reformes, comme je les ai soutenues dans le programme de gouvernement que jai entrepris, et je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour convaincre les membres de la coalition et les presidents des partis que cest la bonne direction, celle que nous avons engagee en le programme directeur. Comme je le dis maintenant, si nous devons reevaluer, nous reevaluons. Journaliste : Et concernant la Roumanie eduquee, un projet que vous avez entrepris aujourdhui, le Ministere de lÉducation a recemment mis en debat public la methodologie devaluation du plagiat. Comme le Ministre est persuade quil sait... Florin Ciţu : M. le ministre vous repondra en detail. Journaliste : Je voudrais cependant vous poser la question, car jai pose la question a M. le ministre lors dune reunion precedente. Mme Şercan a accuse que ces changements sont en faveur des plagiaires. Le Conseil General du CNADTCU, dapres ce que jai compris, a vote a une large majorite leur rejet. Mais ca va plus loin. Je voudrais vous demander si vous avez etudie le sujet, comment voyez-vous la modification de cette methodologie et si cela correspond au concept de Roumanie eduquee. Florin Ciţu : Je ne suis pas entre dans beaucoup de details. M. le ministre a donne les reponses et continuera de vous repondre. Je peux vous dire que je ne soutiendrai jamais quelquun qui a ete reconnu coupable de plagiat, ce nest donc pas non plus ce que je soutiendrai dans une fonction publique. En meme temps, le ministre sexpliquera mieux tout de suite. Journaliste : Merci ! Journaliste : Bonjour ! Monsieur le Premier ministre, les maires ont annonce hier que vous lanceriez un programme dinvestissement pour les infrastructures locales a lautomne cette annee. Pouvez-vous nous dire quel sera le budget de ce programme et quels seront les investissements qui seront faits par ce programme cree par votre executif ? Florin Ciţu : Il ne sagit pas de maires ; pas les maires annoncent une telle chose. Les Roumains, les citoyens roumains nous disent depuis 30 ans quils sont oublies. Ils ont paye des impots, ils ont paye des impots, mais ils nont pas degouts, ils nont pas deau et ils ont encore des chemins de terre battue - meme a Bucarest, dans le secteur 1. Cette exigence vient de la, pas des maires. Les maires sont ceux qui organiseront des encheres et mettront en œuvre ces projets. Mais les Roumains nous disent quils ont besoin deau, degouts, de chauffage et de routes ; au 21eme siecle! Et je vais massurer quils les auront. Journaliste : A combien selevera le budget de ce programme annonce par vous ? Florin Ciţu : On verra les montants. Je nannonce pas de montants depuis le debut, je ne jette pas des milliards. Nous irons sur des projets realisables et, en fonction des projets, nous allouerons le budget. Je ne ferai pas un budget de 70 milliards juste pour le presenter au public, pour avoir quelque chose a debattre ; non. Nous irons sur des projets, car je suis tres pragmatique. Et sachez que beaucoup de projets ne peuvent pas etre realises. Mais ce qui peut etre fait sera finance. Merci ! Laissez egalement vos collegues poser des questions. Merci! Journaliste : Bonjour ! Concernant la Banque internationale dinvestissement : lannee derniere, en novembre 2020, vous avez initie, en tant que ministre des Finances, un memorandum pour lextension du Roumain qui occupait le poste de vice-president de cette banque dans laquelle la Russie detient 45% des actions pour lextension de cinq ans supplementaires. La proposition est venue du president de la banque internationale, le russe Nikolai Kosov, et vous avez dit alors que cetait la seule possibilite pour la Roumanie de conserver cette position dans la banque. Sinon, la position aurait ete mise en concurrence entre les autres États membres. Pratiquement, vous vouliez conserver certains leviers de pouvoir dans cette banque par le biais de ce memorandum. Maintenant, il y a un scandale sur laugmentation de capital que la Roumanie sest engagee a faire en 2018-2019, vous vous y opposez, mais sans augmenter le capital social, la Roumanie a beaucoup a perdre par rapport a la Russie et aux autres États actionnaires de cette banque . Pourquoi ne faites-vous pas une sortie? Je veux dire, quelle est votre strategie, je ne comprends pas vraiment..., cest la meme situation, pratiquement. Florin Ciţu : Vous verrez notre strategie. De mon point de vue, cest clair, tant que nous avons encore du capital la-bas, car il sagit dune augmentation de capital, donc nous avons du capital la-bas, nous devons etre representes et cest pourquoi cest un representant de la Roumanie dans cette banque. Nous devons defendre linvestissement que nous avons la-bas et voir quelles decisions seront prises a lavenir, car nous avons deja de largent dans cette banque. La decision dajouter plus dargent nest pas tres bonne de mon point de vue, car cela impliquerait daller plus loin et de ne pas avoir de strategie a long terme. Quand nous avons une strategie, et nous ne sommes pas les seuls, il y a un autre pays qui est avec la Roumanie, nous proposerons cette strategie et la presenterons au public. En ce moment, je ne pense pas quil soit approprie daugmenter le capital que nous avons la-bas, mais en meme temps, parce que nous avons deja de largent investi dans cette banque, il est bon davoir une personne la-bas pour voir comment cet argent est depense. Journaliste : Eh bien, nous perdons pratiquement du pouvoir dans cette banque. Et vous, a dit lancien ministre Alexandru Nazare, pouviez prendre une decision si vous etiez contre, depuis lannee derniere, en tant que ministre des Finances. Florin Ciţu : Non, la decision est au niveau du gouvernement, ce nest pas au niveau du ministre des Finances. Le ministre des Finances propose, mais ne prend pas la decision. Journaliste : Et pourquoi navez-vous pas propose ? Florin Ciţu : Parce que les choses sont un peu plus compliquees, mais je pense que le message est clair de notre point de vue dans quelle direction nous voulons aller avec cet investissement. Journaliste : Voulez-vous faire une sortie ? Florin Ciţu : Lorsque nous prendrons une decision, nous vous le ferons savoir, bien sûr. Journaliste : Daccord. Journaliste : Bonjour, Monsieur le Premier ministre. Parce que nous sommes toujours dans le domaine de leducation, vous en tant que financier savez quinvestir dans le capital humain est lun des plus rentables, car il genere des profits. Au cours des 25 dernieres annees, la Roumanie a perdu environ 3 milliards deuros avec la specialisation du personnel medical, qui opere aujourdhui dans dautres systemes de sante a letranger, et ce ne serait quun exemple. Avez-vous lintention de reduire ces pertes ou, eventuellement, de les recuperer et quelles politiques publiques avez-vous visant a investir dans le capital humain ? Florin Ciţu : Ce que nous pouvons faire, cest reformer ce systeme et le moderniser, pour que plus personne ne parte a lavenir. Si nous pouvons attirer des Roumains qui sont partis, cest tres bien, si nous pouvons attirer dautres medecins qualifies dautres systemes, cest a nouveau tres bien. Mais ce que nous pouvons faire, cest faire de ce systeme que nous avons, et leducation et la sante, notre systeme economique et social, un systeme dont les gens ne veulent plus quitter, c`est mon objectif. Apres, dautres peuvent venir, cest parfait. Journaliste : Et un message pour les jeunes qui esperent encore partir a letranger, sur la fuite des cerveaux ? Florin Ciţu : Le message est clair, on va lui donner envie de rester en Roumanie. Journaliste : Bonjour ! Nous savons quau cours des derniers jours, vous avez eu plusieurs discussions avec les specialistes du Ministere des Finances, finalement, la situation de 12 milliards de lei a ete clarifiee, car hier lancien ministre des Finances a declare quen fait, il s`agirait de fonds europeens, la moitie du montant des transports, de leconomie, donc des depenses, des depenses potentielles, au final quelle est la situation de cet argent et si cela a ete clarifie et comment vous ferez la rectification budgetaire en août, qui n`a pas encore realise son plan dinvestissements, de depenses, comme prevu en debut dannee ? Florin Ciţu : Vous savez tres bien quil y a un article de la loi de finances qui dit tres clairement : si lexecution du budget nest pas conforme a /.../, alors, bien sûr, les montants peuvent etre ajustes avec cette difference, ici il ny a aucun doute. Concernant les eclaircissements, nous sommes au debut de la rectification du budget, des adresses viennent detre envoyees au Ministere des Finances aux ministeres, les ministeres doivent envoyer au Ministere des Finances lexecution, leur propre execution, ce dont ils ont besoin jusqu`a la fin de lannee et ainsi de suite. apres quoi, une decision sera prise au cours de la periode suivante. Journaliste : Et encore une question, sil vous plait, avez-vous recu cette information des Transports, avez-vous deja une idee de comment nous en sommes la avec les investissements, au Ministere des Transports ? Florin Ciţu : Nous attendons de tous les ministeres, pas des Transports. La procedure vient de commencer, cette procedure dordonnance durgence dexecution budgetaire, de rectification dexecution budgetaire. Merci beaucoup. M. le ministre. Sorin Cimpeanu : Bonjour ! Comme la annonce M. le Premier ministre, jai assume aujourdhui au niveau du gouvernement le memorandum concernant le projet Roumanie eduquee. Cest un projet, je voudrais que vous me permettiez den esquisser quelques grandes lignes. Cest un projet qui assure la coherence et lequilibre entre le besoin de changement, dune part, et le besoin de previsibilite dans leducation, dautre part. Cest un projet qui veut assurer la coherence et lequilibre entre equite et performance. Il veut assurer la coherence et lequilibre entre les niveaux denseignement, de lenseignement prescolaire a lenseignement superieur ; assurer la coherence entre les objectifs assumes au niveau national, resultant des consultations, et les objectifs assumes par la Roumanie au niveau de lUnion europeenne ; assurer la coherence entre tous les ministeres du gouvernement roumain - il ny a pas de ministere qui ne soit implique, au moins indirectement, dans la realisation des objectifs dans le domaine de leducation. Cest un projet qui cherche a assurer la coherence et lequilibre entre le besoin de politiques publiques nationales, qui est centralise, et le besoin de decentralisation. Cest un projet qui essaie dassurer un equilibre entre le developpement des ressources humaines, le developpement dun curriculum adapte et adequat a la periode dans laquelle nous vivons, le besoin dinvestissements dans les infrastructures et les ressources financieres. Non pas en dernier lieu, cest un projet qui assure la coherence entre un programme de gouvernance qui a des objectifs pour 2024, un plan national de relance et de resilience qui a des objectifs pour 2026 et la Roumanie eduquee, qui, comprenant que dans leducation les resultats peuvent etre obtenus exclusivement a moyen et long terme, le premier terme est 2030. Ce sont quelques-uns des aspects que je voulais souligner. Je suis a votre disposition pour toutes questions. Il assure la coherence des ressources - tres important ! - entre le budget national, le fonds social europeen - donc les fonds europeens classiques, disons - et le financement du Plan National de Relance et de Resilience. Journaliste : Bonjour ! Jaimerais avoir des precisions sur ces examens complementaires dentree au lycee : quand seront-ils passes ? Cest-a-dire a partir de quelle annee ces changements doivent-ils etre introduits? Et si ceux qui passent ces examens dentree passeront egalement lÉvaluation nationale. Sorin Cimpeanu : Il y a, comme vous lavez deja annonce, des dates fixes : le 1er août est la date a laquelle le groupe de travail interministeriel sera mis en place ; Le 10 septembre sera la mise en œuvre du plan daction, adopte par arrete du gouvernement ; le 1er octobre est la date limite pour une base de discussion, et il y aura des reponses a vos questions ; puis les consultations en octobre et novembre. À ce stade, je peux vous dire ce qui suit - concernant la necessite dequilibrer lequite et la performance : si nous avons un examen dentree au lycee, il sera volontaire. Ce concours se deroulera avant levaluation nationale. Ce concours sera base sur le programme existant. Ce concours se deroulera dans toutes les ecoles le meme jour, en commencant a la meme heure. Ce sont les choses claires. Quant a la question de savoir sils passeront egalement lexamen national devaluation nationale et de concours, nous allons y repondre. Il y a bien dautres hypotheses en cause et je prefere ne pas revendiquer le droit de me considerer comme le detenteur de la verite absolue. Ils feront lobjet de consultations. Je nai pas repondu a la mise en œuvre. Bien sûr, cela prend du temps. Pour un baccalaureat par competences, lensemble du cycle secondaire doit etre ainsi realise. Si la loi est adoptee conformement au plan, apres ce moment, nous devrons rediger la legislation ulterieure, apres quoi, au debut de lannee prochaine, nous pourrons introduire ces changements. En dautres termes, il est tres peu probable que lexamen devaluation nationale 2022 change, car ce sera a lete 2022. Si vous regardez les possibilites de mise en œuvre, il est presque impossible de changer a partir de 2022, meme si cela resulter des consultations. Cela pourrait commencer avec lannee 2023. Et pour lexamen du baccalaureat, je pense avoir deja repondu. Merci! Journaliste : Pouvez-vous me dire, concernant la suppression des inspections scolaires departementales, quand commencerait leur processus de reorganisation et quand sacheverait ce processus par lequel les inspections seraient transformees ou supprimees ? Sorin Cimpeanu : Au plus tot a lautomne de lannee prochaine, au cas où le projet de loi serait adopte, mais il ne sagit pas de la suppression des inspections scolaires departementales ; il sagit dune reorganisation, il sagit deviter les chevauchements entre les attributions. Les inspections scolaires departementales travailleraient a assurer la gestion des ressources humaines, pour le reseau scolaire. Moins, donc, tout ce qui a et maintenant, moins, linspection scolaire qui pourrait aller a la DACIS - Direction de lassurance qualite et de linspection scolaire, car actuellement il y a un chevauchement entre linspection scolaire faite par lARACIP et linspection scolaire faite par les inspections. Ce chevauchement serait supprime. LInspection scolaire, le Centre departemental pour lenseignement pre-universitaire auraient moins de responsabilites que linspection scolaire et plus cette composante dassurer la gestion des activites de conseil, qui sont maintenant plus importantes que jamais. Les conseillers scolaires doivent rester a lecole, car une veritable activite de conseil ne peut se faire que lorsque l`on connait les eleves, leurs problemes, les enseignants, leurs problemes, lorsque vous connaissez lenvironnement dapprentissage, lorsque vous savez tout, et au niveau du departement, dans ces centres assureraient la gestion de cette activite de conseil. Dun autre cote, ce que nous connaissons aujourdhui sous le nom de Maison du corps enseignant soccuperait egalement de la formation continue, des ressources pedagogiques. Journaliste : Merci. Sorin Cimpeanu : Donc, pas la suppression des inspections, mais la reconfiguration des attributions pour eliminer les chevauchements. Journaliste : Bonjour. Je demanderais une precision concernant cet examen dentree au secondaire, que vous avez dit le serait sil avait lieu en meme temps dans toutes les ecoles secondaires. La question est de savoir si lexamen... Sorin Cimpeanu : Dans tous les lycees qui souhaitent organiser leur propre concours dadmission. Journaliste : Lexamen sera-t-il unique, sera-t-il une matiere unique ou chaque lycee felaborera-t-il son propre sujet ? Sorin Cimpeanu : Je comprends tres bien votre question, je suis daccord quil est extremement important de letablir, cest pourquoi nous allons tous nous attacher a voir quelle est la maniere optimale de mettre en œuvre ce concept. Je comprends la question... Journaliste : Je vous pose cette question car il y a eu beaucoup de critiques a propos de cet examen, sil sera organise par chaque lycee. Sorin Cimpeanu : Je comprends. Je les connais, croyez-moi, et je ne veux pas etre me prononcer a l`avance. Il y aura un groupe de travail interministeriel, ce sera un theme prioritaire a etablir afin de repondre a cette question dans les plus brefs delais. Merci. Journaliste : Bonjour. Quelle strategie existe-t-il, Monsieur le Ministre, a lheure actuelle, au niveau du Ministere de lÉducation, pour augmenter le nombre de medecins et de dentistes scolaires ? Sorin Cimpeanu : Je vous le dis simplement : au niveau du Ministere de lÉducation, nous navons pas cette strategie. Nous savons que nous avons un besoin identifie a cet egard, les medecins scolaires ne sont pas des employes du Ministere de lÉducation, a lexception de ceux qui travaillent dans les ecoles specialisees. Journaliste : Monsieur le Ministre, je voudrais vous demander, je comprends, dici octobre le paquet legislatif sera finalise, je vous demanderais, tout dabord, sil y aura une toute nouvelle loi sur leducation et la loi actuelle sera abrogee ou parle-t-on de modifications de la loi sur leducation et quand on sattend a ce quelle soit adoptee au Parlement, etant donne que la fin de lannee approche, sait-on tres bien que les parlementaires partent en vacances ? Sorin Cimpeanu : La premiere tache du groupe interministeriel qui sera constitue avec une echeance au 1er août sera justement celle-ci, pour determiner dans quelle mesure on ira a une loi de leducation republiee, on ira a une loi de pre- enseignement universitaire distinct de lenseignement universitaire, si lenseignement universitaire aura aussi la part de recherche universitaire integree ou non, si on a le statut de personnel enseignant inclus dans la loi ou en dehors de cette loi. Cest donc la premiere tache a laquelle ce groupe de travail interministeriel devra repondre sur la base de la representation des partis politiques, car, a terme, ce projet de loi sera adopte par le Parlement roumain. Il faut se concerter pour identifier le denominateur commun acceptable par toutes les forces politiques, assume par toutes les forces politiques, pour quon puisse assurer ce que je vous disais, la previsibilite dans le systeme educatif. Journaliste : Je voudrais, dans ce contexte, vous demander sil ny a pas besoin dun pacte signe par tous les partis parlementaires, parce que le gouvernement actuel ou la majorite actuelle changera probablement dans quelques annees, et alors il pourrait arriver une nouvelle strategie en matiere deducation. On voit que ce projet est un projet davenir, qui a des objectifs a lhorizon 2030. Ne devriez-vous pas parler a lopposition, tout de suite ? Sorin Cimpeanu : Certainement, oui ! Et meme sil y a des reserves sur cette phrase, pacte pour leducation, au final il faudra quand meme y arriver, dune maniere ou dune autre. Oui, il faut presenter les choses avec des arguments, de maniere a etre permeable aux observations raisonnees de chacun, pour avoir un projet, une loi sur leducation qui ne changera pas au gre des changements de gouvernement. Journaliste : Monsieur le Ministre, pourquoi avez-vous choisi cette option pour que tous les examens soient organises le meme jour, a la meme heure ? Quen est-il des eleves qui souhaitent postuler dans deux lycees, par exemple ? Sorin Cimpeanu : Parce que nous considerons quil nest pas dans linteret de leleve davoir la possibilite de passer deux, trois, cinq, sept, dix examens dentree. Journaliste : Quels sont les arguments ? Pourquoi ne le considerez-vous pas dans le meilleur interet de leleve et pourquoi l`État devrait-il decider, et non pas leleve ou ses parents ? Sorin Cimpeanu : Leleve et ses parents penseront toujours a la meilleure option deducation pour cet eleve. Ce systeme dadmission au lycee, comme vous vous en souvenez sûrement - meme si... eh bien, seuls ceux dentre nous qui ont depasse un certain age ont reussi lexamen dentree au lycee, et nous navons pas choisi le lycee que je voulais postuler. Jai aussi pris le risque, si je nentrais pas au lycee Sava - ce que jai choisi - je passerais par la redistribution la où il y avait encore des places. Sur la base de cette experience, nous essaierons de trouver la meilleure option dans linteret des eleves. Journaliste : Veuillez me dire quels arguments vous avez recus des specialistes, a la suite desquels vous etiez donc daccord avec cette option ? Pourquoi est-ce mieux ainsi ? Quels arguments vous ont-ils presentes ? Sorin Cimpeanu : Vous voulez dire... ? Journaliste : En supprimant la possibilite pour un eleve de postuler dans plusieurs lycees, de passer lexamen dans plusieurs lycees. Vous nous avez fait part dune experience personnelle ; mais que vous ont dit les specialistes ? Sorin Cimpeanu : Il ny a pas de systemes educatifs où le nombre doptions est illimite. Je n`en connais pas; je ne lai pas compris non plus des specialistes. Il y a des experiences qui vont, pour ladmission, pour un concours de pre-admission, une preselection, a valider ulterieurement, en fonction dautres elements - comme par exemple la promotion l`aluation nationale. Il y a beaucoup dhypotheses a considerer. Je le repete, je nassume et ne fixe aucune hypothese, car ce nest pas benefique et parce que je ne veux pas remplacer ceux qui decideront. Journaliste : Bonjour ! Monsieur le ministre, comment le Ministere de lÉducation va-t-il bloquer lexode des jeunes etudiants a letranger apres avoir obtenu leur diplome de Roumanie ? Peut-on sattendre a un blocus du Ministere pendant un certain temps, pour pouvoir exercer en Roumanie, pas pour aller a letranger ? Sorin Cimpeanu : Le Ministere de lÉducation ne veut pas bloquer lacces des jeunes roumains aux systemes d`enseignement a letranger. En effet, dans Roumanie eduquee nous avons un objectif que 20% detudiants puissent suivre des stages de mobilite internationale. Nous avons un autre objectif - 10 % detudiants internationaux. Le Ministere de lÉducation encourage les experiences internationales chez les jeunes. Ensuite, le retour en Roumanie ne sera une option viable que lorsque nous serons en mesure de fournir un cadre qui soit une alternative viable, comme je lai dit, pour le developpement personnel et professionnel de chaque jeune. Cest tout! Journaliste : Peut-on sattendre a ce que les jeunes etudiants, apres lobtention de leur diplome, soient employes en Roumanie pendant une periode de cinq ans, dix ans apres lobtention de leur diplome ? Car on voit, surtout pour les jeunes diplomes de lUMF, que beaucoup, beaucoup partent a letranger apres avoir obtenu leur diplome de medecine, et nous avons une tres grande penurie de personnel medical dans les hopitaux roumains. Sorin Cimpeanu : Jai termine la reponse a la question precedente par C`est tout . Donc c`est tout ce que je soutiens, je ne soutiens pas d`autres measures punitive. Journaliste : Merci ! Sorin Cimpeanu : Merci beaucoup ! 2021-07-14 15:58:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-14-04-31-18big_1.jpgDeclaraţii susținute de președintele Klaus Iohannis și premierul Florin Cîțu, la începutul şedinţei de guvernȘtiri din 14.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-president-klaus-iohannis-et-du-premier-ministre-florin-citu-au-debut-de-la-reunion-du-gouvernement Florin Ciţu : Bonjour. Aujourdhui, le President de la Roumanie, Klaus Iohannis, nous honore de sa presence, a la reunion du gouvernement, reunion du gouvernement que M. le President presidera. Comme vous le savez, aujourdhui, nous allons approuver lors de la reunion du gouvernement le memorandum pour le projet Roumanie eduquee. Monsieur le President, vous avez la parole. Klaus Iohannis : Merci, M. le Premier ministre. Mesdames et Messieurs, aujourdhui est un jour extremement important pour lavenir de leducation dans notre pays. Ensemble, nous avancons resolument vers la mise en œuvre du projet Roumanie eduquee. Merci pour votre collaboration jusqua present et je suis convaincu que vous ferez tout votre possible pour ameliorer le systeme d`enseignement roumain. Sa reforme est obligatoire si nous voulons que les generations futures beneficient dune education de qualite et de reelles opportunites detre competitives dans un marche du travail en permanente et rapide evolution. Roumanie eduquee est un projet a legitimite democratique, un projet qui repose sur la plus grande consultation nationale dans le domaine de leducation dans la periode post-decembre. Nous avons toutes les conditions prealables pour donner la priorite aux investissements dans leducation et pour mettre en place le cadre approprie pour les reformes dont lenseignement a tellement besoin. Le projet Roumanie eduquee beneficie deja dun important soutien financier a travers le PNRR, le Plan National de Relance et de Resilience, dune valeur de 3,6 milliards deuros, ce montant prevu. Un pays pleinement developpe avec une democratie consolidee a une population instruite et bien informee. Nous ne pouvons pas continuer avec des taux de decrochage scolaire, un analphabetisme fonctionnel et scientifique aussi eleves. Face a ces problemes, Roumanie eduquee propose des solutions concretes, des objectifs, des mesures et des cibles ambitieuses mais realistes. Parmi les objectifs concrets que nous proposons figurent la diminution du taux de decrochage scolaire, la reduction du taux danalphabetisme fonctionnel, la mise a disposition de competences numeriques de base, tant pour les enseignants que pour les eleves, le developpement de lenseignement professionnel, ainsi que laugmentation du nombre de diplomes enseignement superieur. Le projet Roumanie eduquee est un projet tres proche de mon ame. Je pense que cest a la fois une opportunite historique et une grande responsabilite pour la classe politique actuelle de generer un changement a long terme, et pas seulement de resoudre les problemes specifiques dun seul cycle electoral. Le gouvernement roumain a prouve quil est capable de gerer des situations complexes et des crises. Je suis convaincu que limplication de lexecutif rendra possible loperationnalisation du projet Roumanie eduquee de maniere previsible et efficace. Il est important, en meme temps, davoir une participation consistante au niveau parlementaire a ladoption de la legislation necessaire. Chers membres du gouvernement, les Roumains attendent un plan de mise en œuvre coherent, avec des personnes responsables et des delais realistes, qui mette le systeme educatif sur la voie necessaire, celle de la coherence, de la responsabilite, de la stabilite et du professionnalisme. Le seul train vers un avenir meilleur est leducation. Ce nest quainsi que nous pourrons offrir aux enfants et aux jeunes en Roumanie la possibilite de profiter pleinement des opportunites offertes par une economie moderne et une societe democratique. La Roumanie fait face a une forte baisse demographique. Nous navons pas le temps de gaspiller le potentiel de nos jeunes. Nous ne nous permettons pas de les preparer avec des outils du passe pour les besoins de lavenir. Nous ne sommes pas autorises a laisser des enfants derriere. Il faut agir maintenant ! Je resterai avec vous dans la phase de mise en œuvre du projet Roumanie eduquee. Je vous souhaite beaucoup de succes et vous remercie pour votre implication! Merci, M le Premier ministre ! Florin Ciţu : Merci, Monsieur le President. Je suis heureux que, dans le cadre du mandat du gouvernement que je dirige, nous approuvions ce memorandum pour la mise en œuvre du projet global Roumanie eduquee , un projet initie par vous, Monsieur le President. Une reforme est necessaire, notamment dans leducation, car en reformant et en modernisant lenseignement roumain, nous investissons dans lavenir ! Cest un projet de pays et nous, ceux qui ont le pouvoir de decision, avons le devoir de le mettre en œuvre ! C`est notre devopir, envers la societe, envers les eleves, envers les etudiants. Y compris envers les employeurs qui ont besoin de personnes ayant une base et des connaissances solides. Et cela necessite daugmenter la qualite de leducation. Nous devons etre conscients que nous devons apporter des ameliorations pour chaque eleve, etudiant ou enseignant, quel que soit lenvironnement doù ils proviennent, adaptees aux exigences de chacun. Nous devons reduire le decrochage scolaire, reduire les inegalites, nous adapter a linnovation technologique, investir dans lenseignement dual. À cet egard, je tiens a saluer les objectifs et cibles assumes par ce projet, et jen enumererai quelques-uns : abaisser le taux de decrochage scolaire, en reduisant dau moins 50% le taux actuel danalphabetisme fonctionnel, de maniere a atteindre, dici 2030, un maximum de 20 %. Dans le meme temps, nous visons a ce que tous les enseignants et au moins 85% des eleves aient des competences numeriques de base dici 2030. Comme on le sait, le projet La Roumanie eduquee est egalement inclus dans le PNRR, et beneficie dun montant important, dune valeur de 3,6 milliards deuros. Et a travers dautres fonds europeens, nous financerons avec 400 millions deuros la renovation des unites denseignement pre-universitaire de lEtat. Nous allons construire de nouvelles ecoles et creches. Nous en avons besoin! Monsieur le President, je vous garantis que tels que nous sommes partenaires des reformes que nous nous sommes assumees pour lÉtat roumain, vous avez en moi un partenaire fiable pour concretiser ce projet. Apres lapprobation de ce memorandum, nous passerons aux etapes suivantes, a savoir la mise en place, jusquau 1er août 2021, dun groupe de travail interministeriel coordonne par le Premier ministre, qui preparera des rapports trimestriels de suivi de la mise en œuvre du Projet Roumanie eduquee ; l`adoption, jusquau 10 septembre 2021, dun Arrete du gouvernement sur lapprobation du plan daction, avec des delais et des responsabilites, pour la mise en œuvre, l`elaboration, jusquau 1er octobre 2021, du paquet legislatif, arantisant la mise en œuvre du projet la Roumanie eduquee , ainsi que lorganisation de consultations avec les partenaires sociaux, les representants des associations de parents, de lenvironnement economique et des organisations non gouvernementales, pour la finalisation du paquet legislatif, avec une date limite de mise en œuvre octobre - novembre 2021. Par la suite, ce projet doit etre adopte dans les plus brefs delais par le Parlement de la Roumanie, car toute la classe politique, quel que soit le parti, doit etre consciente que la Roumanie eduquee doit etre la loi ! Nous avons besoin dune Roumanie eduquee, nous avons besoin de reformes pour une Roumanie forte et liberale ! Monsieur le President, nous vous remercions! Moi et tout le Gouvernement sommes vos partenaires, pour que la Roumanie eduquee devienne une realitea 2021-07-14 13:09:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-14-03-02-39big_3.jpgParticiparea premierului Florin Cîţu, în sistem online, la workshop-ul „Smart City: Micromobilitatea, o necesitate pentru dezvoltarea sustenabilă a orașelor”; Dezvoltarea comunităților inteligente, condiție esențială pentru modernizarea RomânieiȘtiri din 14.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-en-ligne-en-ligne-a-l-atelier-smart-city-la-micromobilite-une-necessite-pour-le-developpement-durable-des-villes-le-developpement-des-communautes-intelligentes-une-condition-essentielle-pour-la-modernisation-de- Florin Cițu : Bonjour et merci pour linvitation ! Felicitations pour levenement ! Cen est un qui arrive a point nomme, dis-je, compte tenu de lagenda de ce gouvernement, notamment concernant la numerisation de tout lappareil public, mais aussi de lagenda au niveau europeen, reduction de la pollution et en meme temps, bien sûr, il s`agit de lagglomeration urbaine et comment trouver des solutions pour tout cela. La micromobilite est un nouveau concept, cest vrai, et elle complete la numerisation, ce que l`administration centrale essaie deja de faire, mais dune maniere ou dune autre nous devons les unir car generalement la decision quant aux solutions pour resoudre le probleme de lagglomeration urbaine vient des autorites locales et en quelque sorte, nous devons nous unir. Dans le passe, bien sûr, cetait lidee simple, quon pouvait faire, je ne sais pas, des rues plus grandes ou des boulevards plus larges et le probleme etait resolu. Aujourdhui, nous avons en quelque sorte change de paradigme, surtout /...; / parce qu`on a vu que le probleme netait pas resolu, au contraire ces grands boulevards ou ces grandes rues etaient bondes, remplis de plus de voitures, du transport en commun ou de voitures personnelles et le probleme de la pollution ne fut pas resolu. Donc, je pense qua partir de la, nous essayons tous de voir le probleme, nous avons tous essaye de trouver des solutions. Ce concept de Smart City est venu, où bien sûr, on a cherche a numeriser la facon dont nous organisons le trafic - et aujourdhui vous avez des representants de la police, qui jespere vous expliqueront plusieurs aspects sur ce sujet, et vous avez aussi les maires de principes - et, bien sûr, des solutions du secteur prive ont egalement emerge ; j`ai vu que vous avez deja invite deux entreprises privees qui ont trouve des solutions de mobilite, de micromobilite a linterieur des villes, non polluantes. Pour notre part, bien sûr, le Ministere de lEnvironnement a eu une idee que jai embrassee, de toute facon avant de venir a M. le ministre, mais que jai promue et que je prone le Vendredi vert, où tous les employes de ladministration centrale devraient utiliser des moyens non polluants pour se rendre au travail ou moins polluer, selon ce que lon peut faire. Lidee, cest que, tel je le vois, je lai dit, ce debat est le bon, il tombe a point nomme, compte tenu du PNRR. La, vous le savez tres bien, des ressources sont allouees et je vous le dis, presque toutes les ressources dans ce PNRR sont en quelque sorte liees au developpement des collectivites dans un nouveau modele, cette Smart City. Nous avons des ressources allouees a la mobilite, a la numerisation des villes, au verdissement, etc. et en quelque sorte il sagit de cette nouvelle facon de vivre dans une ville qui na pas de pollution, mais en meme temps a acces a linformation rapidement et ne perd plus de temps. Car, au final, nous avons deux objectifs : lun est de reduire la pollution, et lautre est de gagner du temps. Nous perdons beaucoup de temps et il y a eu des calculs, et la Roumanie a vu, ces dernieres annees, combien de temps nous perdons chaque jour dans le trafic et combien nous perdons du PIB national, parce que les gens restent dans le trafic, deux heures dans le matin, le soir deux heures, sur le chemin du travail a la maison et grace a la micromobilite, la numerisation, ce systeme moderne de vivre dans une ville, on arrive a gagner du temps, du temps quon utilise pour autre chose, pour ameliorer la vie. Apres tout, en fait, tout cela about a un meilleur mode de vie. En quelque sorte, ce seraient mes paroles dintroduction. Ce sera certainement un debat interessant. Cest un sujet qui me passionne. Le developpement des villes a ete une solution au cours des dernieres decennies pour la modernisation, mais maintenant nous sommes a un moment où nous devons voir comment les villes se developperont dans la prochaine periode et je suis heureux que vous ayez ici le premier vice-president de lAssociation des Municipalites. Cest bien davoir aussi leur avis car sur la facon dont nous developperons les villes dans la prochaine periode ou les plans de developpement des villes dans la prochaine periode, nous definirons comment nous developperons la Roumanie, cette societe, comment nous nous developpons de maniere urbaine, comment nous attirons les ressources et ainsi de suite. Une derniere chose je vous dis encore : oui, cest vrai, a court terme le transfert vers une economie verte, la micromobilite, etc., peut ne pas etre tres bon marche, cela peut etre un coût initial, mais si on regarde les benefices de lautre cote, je dis que ca vaut le coup. Merci beaucoup pour linvitation ! Je resterai encore un peu plus sil est necessaire pour repondre a quelques questions, pour le debat, mais vous avez aujourdhui des invites tres importants et je suis sûr que ce sera un tres bon debat. Moderateur : Merci beaucoup, Monsieur le Premier ministre. J`ai retenu laspect concernant le temps dans ce que vous avez dit plus tot. Y a-t-il a lagenda du gouvernement, ou le gouvernement envisage-t-il ladoption dun cadre legislatif au niveau national pour faciliter la regulation locale de ces services de micromobilite, etant donne quil sagit dun nouveau sujet et dun nouveau service a la fois pour les usagers et surtout pour les autorites ? Florin Ciţu : Moi, je sais que je fuis la reglementation la plupart du temps. Telles qu`elles se sont developpees, jai vu quelles se sont bien developpees. Cest vrai, plus ces services sont importants dans la societe, plus nous devons trouver un moyen de les reglementer et de les introduire, de les integrer dans tout le systeme de mobilite dans les villes, mais je ne proposerais pas une regulation descendante. Je pense que qu`il y a la les particularites de chaque ville et je suis convaincu que les decisions prises par le vote des elus locaux ont linteret des citoyens. Si a un moment donne, avec les associations de municipalites, on arrive a la conclusion quil y a un besoin de regulation au niveau national, certes, mais moi, quand je parle de regulation, je ne parle que dun cadre simple dans lequel la concurrence reste importante et constitue un cadre qui permet encore plus dinnovation. Je ne parle pas de reglementation restrictive, donc je suis tres prudent lorsque jutilise ces termes. Moderateur : Monsieur le Premier ministre, je sais que vous habitez relativement pres du batiment du Gouvernement. Lorsque vous venez au bureau, venez-vous a pied, utilisez-vous un moyen de transport alternatif, surtout maintenant quil fait beau ? Florin Ciţu : La plupart du temps je viens a pied, je compte mes pas, donc cest le moyen le moins cher pour aller a la salle de sport, mais la plupart du temps je marche et je marchais avant beaucoup ou en metro, car a Bucarest il etait beaucoup plus facile dutiliser ces moyens de transport alternatifs. Cest pourquoi le Vendredi vert mest venu comme un gant, je peux dire que cest la semaine verte plusieurs fois pour moi et jencourage tous mes collegues a le faire, dautant plus que cest tres vrai, souvent nous devons nous habiller formellement, mais il y a beaucoup de jours où on na pas de reunion gouvernementale, on voit la presse, et puis cest beaucoup plus facile de venir habille plus legerement. Quand j`habitais en Nouvelle-Zelande, je courais jusqu`au travail, il y avait la des douches, il y avait de tout, et on pouvait se changer. Cest un mode de vie que jai vu dans de nombreuses capitales de louest ou des pays developpes, des gens qui viennent travailler soit a velo, soit a pied. Il y a des installations pour prendre une douche, se changer et commencer la journee. Donc, les choses peuvent etre faites de cette facon aussi. Moderateur : Hier, jai vu la demarche de ladministration locale de Bucarest pour integrer le service de transport urbain avec le metro. Pensez-vous quil sagisse dun premier pas vers lintegration des services de micromobilite dans cet ecosysteme de transport urbain ? Florin Ciţu : Cest une etape importante. Tout dabord, nous facilitons la tache des citoyens. Lorsque vous achetez un seul abonnement, et jespere que ce sera bientot une application que vous pourrez utiliser pour tous les moyens de transport en commun, les choses sont deja beaucoup plus simples. Cela na pas de sens quand on parle dinstitutions etatiques, quil sagisse de transports en commun, davoir differents types dabonnements etc. De mon point de vue, tout doit etre sur une application simple que vous utilisez, nous sommes deja au 21eme siecle, je pense quil ny a personne dans les villes qui na pas de telephone et ainsi de suite. Et oui, cest une plateforme dans laquelle des systemes de micromobilite peuvent etre integres. Moderateur : Vous avez parle plus tot de la facon dont les autorites locales peuvent travailler ensemble pour rendre les transports plus efficaces. Je sais que vous discutez avec le maire Emil Boc de cette regionalisation, vous discutez de la fusion de plusieurs localites autour des municipalites. Pensez-vous que le transport puisse etre une des composantes pouvant aider a la creation naturelle de ces agglomerations, ce qui servira evidemment plus tard pour dautres projets ? Florin Ciţu : Oui, la, voyez-vous, cest un concept interessant, cest pourquoi je lai tout de suite embrasse. Cest une reforme volontaire. Au final, les citoyens decident comment ils veulent sorganiser et puis, bien sûr, quand vous lavez deja fait, naturellement, car en fait, ici, nous parlons, il y a des zones en Roumanie où ces frontieres nexistent plus habituellement et naturellement ces agglomerations urbaines se sont formees et maintenant nous ne formalisons que par une decision volontaire les limites de cette agglomeration urbaine et bien sûr tout cela vient avec un transport en commun ou un systeme de mobilite urbaine plus efficace, car il faut prendre en compte la mobilite sur tout le territoire. Alors, certainement, la direction dans laquelle la Roumanie va maintenant, si elle est decidee - a la fin jai dit que je la soutiens, voyons maintenant si elle est mise en œuvre - mais elle me semble correcte, car nous devons suivre ce qui se passe naturellement. Naturellement, nous voyons que Bucarest et Ilfov sont un peu dans la meme zone, de meme que Cluj avec la zone periurbaine et ainsi de suite. Donc, les choses ont deja evolue naturellement dans un sens et maintenant il ne nous reste plus qua les faire, a les formaliser, pour quapres cela nous puissions avoir un transport public et une mobilite urbaine qui prennent en compte ces nouvelles realites, car sinon la fragmentation que nous avons maintenant naide pas du tout, et lagglomeration se cree tres souvent a cause de cette fragmentation. Moderateur : Merci ! Ici, nous decouvrons de nouvelles choses. Le Premier ministre nous parle de la maniere dont, au moins a Bucarest, lintegration des services de transport terrestre et souterrain sera integree dans une application a lavenir. Florin Ciţu : Je peux certifier que cela arrivera. Moderateur : Justement, cela peut etre une etape vers lintegration de services prives de mobilite urbaine pour aider a leur developpement egalement pour les zones periurbaines. Monsieur le Premier ministre, une derniere question que je voudrais poser. Vous avez parle du PNRR et de la facon dont les communautes peuvent se coaguler autour des grandes agglomerations urbaines et comment cela peut se faire naturellement. Les services de transport ou leurs services de transport adjacents peuvent-ils etre un premier pas vers une telle coagulation naturelle, puis passer a autre chose ? Florin Ciţu : Au PNRR il y a un fonds de developpement auquel seules les mairies roumaines peuvent avoir acces, donc uniquement les unites administratives-territoriales et qui financent surtout des projets de mobilite, mobilite verte, smart city etc. Il y a donc ce fonds, ces montants exactement pour une telle chose. Nous aidons chaque communaute a se developper, de la plus petite a la plus grande, dans ce sens, ce qui montre bien que lon voit se developper une communaute autour de cette idee de ville intelligente, defficacite avec la meme application pour tous les types de transports en commun - prive, public et ainsi de suite. Alors, quand on va dans ce sens avec la numerisation du systeme de circulation et une mobilite integree, un systeme de micromobilite, on gagne du temps, on rationalise le systeme ou le mode de fonctionnement dune ville et ca veut dire au final, ce qui nous interesse tous, une economie plus performante et une croissance economique ce qui peut fait par tout un chacun. Apres tout, cest en fait le but. Comme je lai dit, nous avons deux objectifs : lun est de reduire la pollution, mais lautre, qui, a mon avis, est tres important, peut-etre encore plus important a long terme, est de developper les communautes, de grandir, davoir de la valeur ajoutee, davoir un PIB plus eleve, qui peut ensuite, bien sûr, etre partage avec tout le monde, pour que tout le monde en beneficie. Le PIB, bien sûr, peut etre compte dans une valeur ajoutee au sens de croissance ou de biens, mais je vois aussi cette valeur, quon a plus de mal a quantifier, de temps gagne, de temps libre. Les deux ou trois heures que nous gagnons le matin, le soir, dont la valeur on ne peut pas calculer aujourdhui, mais je dis quelles ont une valeur bien plus elevee que les autres... ou la production de biens materiels pour beaucoup dentre nous. Moderateur : Nous passons plus de temps avec nos proches ou arrivons plus rapidement a la montagne ou a la mer. Il peut y avoir des metriques qui sont tres proches de chacun de nous. Florin Ciţu : Exactement ! On peut faire plus de choses, on peut suivre un cours de soir pour se developper, peut-etre que dautres veulent le faire... au final, tout le monde peut tout faire, mais je pense que cela, gagner du temps est tres important, dautant plus quon n`a pas un chiffre, cest-a-dire pour lensemble de leconomie, mais je crois quune societe avec plus de temps disponible est une societe plus heureuse, une societe qui peut alors se developper differemment. Moderateur : Certainement sans aucun doute ! Monsieur le Premier ministre, merci beaucoup pour votre amabilite davoir participe a louverture de notre evenement aujourdhui. Bonne chance et nous vous attendons aux autres evenements que nous organiserons. Florin Ciţu : Merci beaucoup ! Bonne chance! Je suis sûr que ce sera interessant et que vous devrez faire plus. Il est temps davoir de plus en plus de discussions sur la facon dont nous voulons developper les villes, a partir de la mobilite, mais aussi dautres choses qui doivent etre reglementees, car il y a eu un certain chaos au cours de ces dernieres decennies en Roumanie et il serait bon que nous y regardions un peu. Merci beaucoup! Moderateur : Merci nous aussi. Une belle journee! Florin Ciţu : Au revoir ! 2021-07-14 10:10:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-14-10-36-56big_0[1].jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la ceremonia de depunere a jurământului de învestitură în funcție a membrilor Consiliului ConcurențeiȘtiri din 13.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-a-la-prestation-de-serment-d-investiture-des-membres-du-conseil-de-la-concurrence2021-07-13 14:51:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_b6aa8dfe-9f19-4b4e-b6a7-d2537d3ef27c.jpgDeclaraţii susținute de premierul Florin CîţuȘtiri din 13.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-07-13 13:40:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-13-01-42-05big_0[1].jpgPrim-ministrul Florin Cîțu, întrevedere cu Banca MondialăȘtiri din 12.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-florin-citu-avec-la-banque-mondialeAujourdhui, au Palais Victoria, le Premier ministre Florin Cițu a rencontre une delegation de la Banque mondiale, conduite par Anna Bjerde, vice-presidente pour lEurope et lAsie centrale. La Banque mondiale a felicite le Gouvernement de la Roumanie pour la croissance economique attendue en 2021, la Roumanie etant parmi les rares pays dans lesquels la contraction economique de 2020 serait pleinement recuperee en 2021. Dans le meme temps, la delegation a egalement felicite la Roumanie pour le processus de vaccination. Au cours de lentretien, le Premier ministre Florin Cițu a presente les reformes que le Gouvernement entreprend : reforme des retraites, assurer la viabilite budgetaire et lequite du systeme de retraite, reforme des salaires dans le systeme public - où le Premier ministre a souligne la necessite de renforcer le lien entre la remuneration et performances. Dans le meme temps, il a remercie la Banque mondiale pour sa cooperation et son soutien dans la conduite des reformes, notamment celles dans le domaine social : education et sante. Le Premier ministre a annonce quau cours de cette periode il est egalement ministre des Finances par interim, et de ce point de vue ses reformes et objectifs les plus importants sont : la reforme des societes dÉtat, la modernisation de ladministration fiscale, la facturation electronique, mais aussi la Banque nationale de.Developpement. Le Premier ministre a egalement precise que les projets du PNRR porteront sur la numerisation du secteur public, mais aussi sur leconomie verte. En outre, le Premier ministre a apprecie le soutien de la Banque mondiale aux deux projets du PNRR. 2021-07-12 19:55:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-12-07-56-25big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Florin Cîțu la reuniunea Adunării Generale a Asociației Municipiilor din RomâniaȘtiri din 12.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/la-participation-du-premier-ministre-florin-citu-a-la-reunion-de-l-assemblee-generale-de-l-association-des-municipalites-de-la-roumanieDeclarations faites par le Premier ministre Florin Cițu avant la reunion de lAssemblee generale de lAssociation des municipalites de la Roumanie Florin Cițu : Bonjour ! Ce matin, jai eu un entretien telephonique avec Maia Sandu, presidente de la Republique de Moldavie, je lai felicitee pour limportant succes quelle a obtenu hier. Je felicite les citoyens de la Republique de Moldavie et les assure que la Roumanie est avec eux dans ce processus de reforme. Le Gouvernement roumainde la Roumanie soutiendra ce processus de reforme. Merci /...;/. Si vous avez autre chose maintenant, bref. Journaliste : Quel message auriez-vous pour les maires aujourdhui ? Florin Cițu : Aujourdhui, cest tres simple : avec tous les maires nous developpons la Roumanie et je veux entendre de leur part quels sont les projets. Lors de la recente reunion, jai ecoute les souhaits des maires, mais jai eu moi aussi quelques souhaits, notamment concernant la reforme de ladministration locale. Il sagit donc dexaminer les frais de personnel, dexaminer les autres depenses, de voir comment nous pouvons ameliorer les choses, mais bien sûr ils savent tres bien, je les ai soutenus lannee derniere, en ce qui concerne ces allocations de limpot sur le revenu global, de 64% , je continuerai a les soutenir et nous discuterons exactement de la maniere dont nous pouvons repartir cet argent. Il y aura une discussion appliquee, apres on en saura plus. Journaliste : Y a-t-il un risque que certains maires ne recoivent pas dargent pour les projets quils ont en cours, comme on les a vus se plaindre il y a quelques semaines ? Florin Cițu : Aucun danger, aucun danger. Nous sommes ici pour developper la Roumanie, pas certaines localites. On parlera plus tard, merci ! *** La participation du Premier ministre Florin Cițu a la reunion de lAssemblee generale de lAssociation des municipalites de la Roumanie Florin Ciţu : Merci, Monsieur le President ! Merci pour linvitation! Je suis content detre a une reunion tres appliquee. Ce sont generalement celles où nous avons le rendement le plus eleve. Dans un premier temps, je tiens a assurer a tout le monde que ce gouvernement est different. Cest pourquoi je suis ici, pour vous assurer que jai besoin de tous, de tous les maires et de tous les presidents de Conseil departemental pour developper la Roumanie. Les 76,2 milliards deuros des fonds europeens et du PNRR doivent etre mis en œuvre par tous, par tous les maires, par tous les presidents de conseil departemental. Nous avons besoin de toutes les ressources pour attirer cet argent. Je voudrais que ce message de ma part soit tres clair. Autre message, encore une fois, tres clair : aucune rectification budgetaire ne sera faite au parti tant que je serai le Premier ministre de Roumanie. Toutes ces choses se feront au sein du Gouvernement de la Roumanie, sans aucun critere politique. Vous avez souleve, Monsieur le president, des choses tres importantes dont nous debattrons; concernant laide sociale a 90%, bien sûr, nous discuterons et vous verrez dans la rectification que nous tiendrons parole. Nous devons regarder un peu au-dessus du coût standard, mais nous discuterons de tout cela dans le debat. Concernant votre proposition, donc, sans la voir, je peux dire que tout ce qui est volontaire je ne peux pas y etre contre, surtout si cela permet dattirer des fonds europeens ou dattirer des investissements. Donc, sil existe une formule qui permet dattirer des fonds europeens plus facilement, je ne my opposerai bien entendu pas tant que nous naurons pas une legislation differente. En meme temps, Monsieur le president, comme la derniere fois, chers collegues, il y a quelques points dont je voudrais que l`on discute, que je devrais mettre a lordre du jour. Par exemple, aujourdhui, en Roumanie, il y a la moitie des unites administratives-territoriales où les revenus propres ou meme les revenus totaux sont inferieurs aux coûts salariaux, par exemple. Ce nest pas un modele durable et nous devons voir comment trouver une solution ici. Dans le meme temps, le taux de collecte, dans de nombreuses UAT, nest pas la où il devrait etre. Et ici, nous devons discuter des raisons pour lesquelles certaines des UAT preferent ne pas etre sur ghiseul.ro ou sur dautres systemes qui aideraient la collecte. Donc, jai deux choses dont je veux discuter, parce que nous en avons discute aussi avant. Il sagit dune reforme des depenses, de regarder un peu les depenses, et, bien sûr, le degre de collecte. Et un autre element : je pense quil faut quon parle, et je suis content que M. Cseke soit la, je ne sais pas si on aura une solution, mais vous savez quil y a un fonds de developpement au PNRR qui a des ressources pour toutes les UAT en Roumanie. Et ici, nous devons discuter un peu des criteres. Aujourdhui, je ne sais pas si nous avons une solution, nous trouverons une solution ensemble, mais il est clair qu`il y a 2,1 milliards deuros qui viendront a travers des projets pour vous, mais ensemble, nous devons trouver un moyen dallouer ces ressources. Nous le faisons, de maniere competitive, en fonction du nombre dhabitants, chacun recevant le meme montant, mais jaimerais avoir ce debat et ensuite trouver une solution. Nous avons donc, Monsieur le president, une heure pour discuter davantage, je le repete, pour ma part, de votre proposition, tant quelle est volontaire, je nai pas trop dautre choix de my opposer. Je marreterai ici pour laisser plus de temps aux debats techniques. *** Declarations faites par le Premier ministre Florin Cițu et le president de lAMP, Emil Boc, apres la reunion de lAssemblee generale de lAssociation des municipalites de la Roumanie Emil Boc : Bonjour a tous. Nous avons finalise les discussions dans la premiere partie de lAssemblee generale de lAssociation des municipalites de la Roumanie, la discussion avec le Premier ministre de Roumanie. Essentiellement, la meilleure politique est celle qui consiste a resoudre les problemes des gens. Cest dans cet esprit que sest deroulee cette rencontre. Nous avons discute de questions macro, telles que la reforme administrative territoriale, les projets de loi soutenus par tous les partis pour encourager lunification administrative territoriale volontaire des unites administratives territoriales proches des municipalites chef-lieu du departement. Le Premier ministre a montre sa volonte de soutenir de la part du gouvernement aussi toute proposition volontaire dunification administrative, afin que nous puissions demarrer la reforme administrative de bas en haut, jusqua ce quelle soit achevee de haut en bas. Nous avons egalement discute des problemes encore non resolus de ladministration locale: le probleme du transport scolaire, le probleme des coûts standard pour lenseignement pre-universitaire et en particulier les creches et les jardins denfants, où il y a des problemes dont nous devons discuter avec le ministere de lÉducation. Mais nous avons egalement trouve un soutien dans lintervention du Premier ministre pour tout ce qui signifie decentralisation et rapprochement de la decision administrative du forum le plus proche du citoyen, selon le principe de subsidiarite de lUnion europeenne, l`augmentation de lefficacite dabsorption des fonds europeens et des fonds budgetaires pour linvestissement et lemploi, etant donne quapres tout, notre preoccupation la plus importante est le travail des citoyens, car l`emploi est aussi la meilleure forme de protection sociale. Dans cette perspective, lAssociation des municipalites, qui represente 109 municipalites de Roumanie, plus de 50 % de la population roumaine et deux tiers du PIB de ce pays sont produits dans ces municipalites, nous avons trouve chez le Premier ministre un esprit extremement pragmatique, ouvert, transparent et de bonne foi pour pouvoir moderniser les collectivites locales. Merci, Monsieur le Premier Ministre, pour ce soutien et que bons se rassemblent et ceux qui restent en suspens soient resolus dans la prochaine periode, selon le plan etabli ! Je vous invite, Monsieur le Premier ministre, a adresser votre message. Florin Ciţu : Merci, Monsieur le president ! Une tres bonne rencontre appliquee. Vous avez deja exprime la conclusion concernant votre proposition de reforme volontaire. Je suis daccord. Tout ce qui est volontaire et si cela permet dattirer des fonds ou des investissements europeens, je le soutiendrai bien sûr. Les autres discussions, comme prevu, tournent autour de deux choses : la simplification de la legislation et du financement existants, le type de financement, comment financer la plupart des depenses que les UAT ont deja et comment nous pouvons y remedier a lavenir. Pour certaines nous avons trouve des solutions, pour dautres jattends des propositions de modifications legislatives, car je suis clairsemant pour et je soutiens ce principe car, oui, jaccepte la decentralisation. En meme temps, je voudrais une legislation plus simple et un transfert dargent transparent, afin que les gens puissent voir tres clairement a quoi cet argent est depense. Bien sûr, je suis revenu avec mon message clair pour soutenir une reforme des collectivites locales aussi, pour rfaire attention un peu davantage aux depenses, comment largent est depense, notamment sur les frais de personnel, et pour trouver une solution pour ces UAT, les communautes où le revenu total est beaucoup plus eleve que les depenses de personnel, choses que nous reglerons au cours de la prochaine periode. Et, en meme temps, mon message est tres clair : les allocations budgetaires ne sont pas faites pour des motifs politiques, cest tres clair. Les allocations du budget seront faites en fonction des besoins, elles iront la où ces communautes peuvent le plus se developper, la où nous avons des maires qui savent utiliser largent et ainsi de suite. Cetait pratiquement le message. Sil y a des questions. Journaliste : Allez-vous financer certains projets au niveau local lors de la rectification budgetaire ? Si vous en avez egalement discute avec les maires. Florin Cițu : Generalement, sil y a des projets qui rentrent dans le cadre legal et peuvent etre finances sur le budget, bien sûr que oui. Sil y a des projets qui ne peuvent pas etre finances, par exemple, par des fonds europeens ou dautres sources de financement, et, je le repete, qui rentrent dans le cadre legal et peuvent etre finances par le budget de lÉtat. Il y en a certains projets. Journaliste : Quelles solutions allez-vous trouver pour les unites administratives territoriales où les salaires et les charges salariales sont superieurs aux revenus collectes ? Florin Cițu : Je nai pas a moi de trouver les solutions. Pour ma part, le message est clair : cette situation ne peut pas perdurer et jaimerais aussi voir une solution de lautre cote. De mon point de vue, ce mode de financement nest pas durable. Journaliste : Concretement, comment la reforme administrative est-elle effectivement mise en œuvre dans le pays et quel impact aura-t-elle sur ladministration dun point de vue fiscal egalement ? Emil Boc : Tres brievement... Florin Cițu : Je la soutiens, mais ce nest quune forme, maintenant nous n`avons vu quune forme, il faut modifier une legislation en vigueur. Jai On a vu ce qui se passe avec le maire de cette unite qui vient volontairement, il devient adjoint au maire. Voici quelques details que nous allons discuter. Mais, en principe, jai dit que je suis daccord, si cela se fait volontairement. Emil Boc : En gros, de quoi sagit-il : nous avons un referendum a Buzau, le 26 septembre, et dici lAssociation des municipalites a pris linitiative de proposer un projet transpartite de loi au Parlement, qui devrait sappliquer a Buzau aussi, mais egalement pour lensemble du pays, pour la periode jusquen 2024. Si lunification administrative volontaire entre la municipalite de Buzău et une municipalite voisine est realisee, le maire de cette municipalite devient dici 2024 ladjoint de droit au maire de la municipalite ; les deux Conseils fonctionnent jusquen 2024, apres quoi, apres 2024, il y a de nouvelles elections et ils entrent dans le schema normal. Avec une mention de quatre ans pour les impots et taxes locales pour pouvoir trouver la solution jusquen 2028. Cest la situation pour ce qui arrive en cours de mandat. Pour 2024, quand cette fusion entrerait en vigueur apres 2024, il y a dautres mecanismes que nous proposons au Parlement. Mais ce qui est important - car nous avons entame cette discussion, nous avons un premier soutien du Premier ministre et nous esperons que de tous les partis politiques, pour encourager cette unification volontaire. Pourquoi? Car un referendum est necessaire dans les deux unites administratives-territoriales, tant a Buzau, la municipalite, et que dans la localite voisine. Et les gens ont besoin de connaitre les avantages de ces unifications administratives ; dabord coherence des fonds budgetaires, locaux, europeens, vision urbaine, vision de mobilite, emplois, protection sociale, meilleur assainissement. Tout ce qui signifie concretement la qualite de vie peut etre atteint bien mieux si cette unification administrative territoriale est realisee. Pour linstant, dans le cadre juridique existant, cela nest possible que par decision du Conseil local, referendum local, projet de loi au Parlement, mais sil ny a pas aussi de discussion sur ce qui se passe le lendemain de la fusion, ces processus echouent. Ce fut lexemple dOradea, il y a quelques annees, quand ils ont echoue au referendum, ils y etaient tres proches. Maintenant, nous ne voudrions pas avoir de precedents infructueux en la matiere, car ce serait un moyen de realiser, comme je lai dit, une reforme administrative territoriale de bas en haut, mais evidemment avec le soutien du Gouvernement et du Parlement de Roumanie. Par consequent, cette proposition nest pas politique, elle est transpartite, au profit de ladministration publique roumaine et nous nous felicitons de louverture dont le Gouvernement a fait preuve, car cest peut-etre lelement le plus important, apres tout, dans mise a bon port de ce projet de reforme, car le projet de loi dunification est elabore par lintermediaire du Gouvernement de la Roumanie, par lintermediaire du Ministere du Developpement, sous reserve de lapprobation du Parlement apres le referendum local. Journaliste : Cela vous aiderait-il, Monsieur le Premier ministre, daccelerer toutefois la reforme administrative pour que nous nayons pas recours a de telles solutions ? Florin Cițu : Cela me semble une solution beaucoup plus rapide. La reforme administrative devra etre discutee au sein de la coalition. Chaque fois que les solutions viennent des citoyens et viennent volontairement, je pense quelles sont bien meilleures que lorsquelles viennent des politiciens. Journaliste : Avez-vous demande un nouveau report pour le PNRR M. le Premier ministre ? C`est le ministre Nazare qui la dit dans une interview. Florin Cițu : Non. Journaliste : Il a egalement dit quil ne vous avait pas parle depuis environ trois mois. Comment le commentez-vous ? Florin Cițu : Le ministre Ghinea est la, aucun nouveau report na ete demande, cela na aucun sens de discuter dun tel commentaire. Journaliste : M. le Premier ministre, concernant la rectification budgetaire, jai vu la derniere declaration du president du Parti National Liberal, Ludovic Orban, selon laquelle cette rectification budgetaire doit etre discutee tant au sein de la direction du Parti National Liberal, que dans le cadre de la coalition de gouvernance. En fin de comte, discuterez-vous de cette rectification budgetaire ou non ? Florin Cițu : Nous presenterons, bien sûr, en coalition, comme nous avons presente le budget, lannee derniere, en coalition. Cest normal. Lallocation du budget pour cette annee, mais la decision et la maniere dont largent est alloue est prise par le gouvernement, et non sur des criteres politiques. Cest largent des Roumains des taxes et impots et il sera toujours alloue selon le principe de transparence et defficacite. Cet argent ira la où il aura le rendement le plus eleve dans leconomie. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, avez-vous repris les Finances, quelle est la situation des recettes ? Permettent-elles des allocations supplementaires lors de la rectification et dans quelles zones Florin Cițu : Bien sûr, jai aussi presente la situation des recettes. Il ne sest rien passe de nouveau cette annee. Nous avons des mesures que nous avons prises lannee derniere et nous avons dit que la meilleure chose pour le secteur prive est de laisser le secteur prive tranquille. Et chaque fois que vous laissez le secteur prive tranquille, il fait son travail ; et la conformite volontaire a egalement augmente. Nous verrons où nous allons allouer ces ressources. Je vous ai dit le principe de base : transparence et efficacite des deniers publics. En meme temps, oui, jai repris le Ministere et, comme je lai dit, je vais accelerer certains projets en retard. La facturation electronique - commencera debut 2022, je pense que nous aurons demain le comite de mise en place, c`est un peu en retard, mais il sera accelere dans la prochaine periode. La facturation electronique, pour comprendre, signifie pour le budget roumain environ deux points de pourcentage, 20 milliards de lei de plus et la reduction de levasion fiscale. Cest pourquoi cest un projet tres, tres important et il n`aurait pas du etre reporte jusqua ce moment. Et il y en a dautres. Journaliste : Avez-vous egalement vu les comment les ministeres depensent de largent ? Florin Cițu : Jai aussi vu comment largent y est depense. Jai demande vendredi, vous le savez tres bien, une situation dexecution budgetaire tous les six mois. Dapres ce que jai vu au depart, je vois quune execution montre encore que 12 milliards de lei nont pas ete depenses, alors quils devaient letre. Je verrai bien. Journaliste : Dans quels ministeres ? Florin Cițu : Je nai pas encore de details, je regarderai et je reviendrai avec les details. Emil Boc : La derniere question. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, les donnees publiees par lINS montrent que le salaire net moyen a diminue en mai de 1,9%. Comment sexplique cette baisse ? Florin Cițu : Il a diminue en mai par rapport a avril, mais a augmente de 6% par rapport a lannee derniere. Donc, en avril nous avons eu une augmentation plus elevee et ensuite par rapport a avril... Cest une dynamique mensuelle, cest-a-dire quannuellement nous verrons des augmentations de revenus chaque mois, par rapport a lannee derniere, ce qui est important. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, concernant les contrats du PNDL, sommes-nous daccord avec la renegociation des contrats signes par le biais du PNDL apres lexplosion des prix des materiaux de construction ? Florin Cițu : J`attends une proposition en la matiere. Il y a deux choses ici : le prix des materiaux de construction a augmente et nous avons une situation a la fois tant sur les fonds europeens, que sur le PNDL. Le Ministere du Developpement doit venir, on ma dit quil viendra avec un memorandum et une solution lors de la reunion du gouvernement. Quand jaurai cette solution, je verrai si je suis daccord ou pas. Journaliste : Et si vous me le permettez : le ministre de la Justice a dit que la coalition peut etre rompue en raison des problemes lies au refus de lUDMR daccepter la formule du gouvernement concernant la Section speciale. Pensez-vous que la coalition puisse etre brisee si lUDMR nest pas daccord avec la forme venant du gouvernement ? Florin Cițu : Ces choses doivent etre discutees maintenant et la solution doit etre trouvee au Parlement de la Roumanie. Le Gouvernement de la Roumanie a adopte un projet de loi abolissant le SIIJ. Le Ministere de la Justice doit le soutenir au Parlement et la coalition, trouver une solution pour surmonter ce moment. Journaliste : Êtes-vous implique dans des negociations ? Journaliste : A partir du 1er août, une nouvelle vague de detentes devrait venir, on devrait se debarrasser du masque aussi dans dautres endroits, peut-etre a linterieur, ou quelles autres mesures de detente suivraient a partir du 1er août ? Florin Cițu : Elles sont deja presentees, une grande partie dentre elles. Nous verrons exactement quelle est levolution, si nous introduirons quelque chose en plus de ce que nous avons presente jusqua present, mais cest important, et cela doit etre compris par tous les Roumains : pour maintenir ce rythme de detente, il est important de se faire vacciner. Nous navons pas dautre solution. Si la campagne de vaccination ne se poursuit pas et si nous ne vaccinons pas, nous ne pouvons pas avoir ces mesures supplementaires, autres que celles que nous avons actuellement. Journaliste : Je voulais demander si de nouvelles restrictions seraient possibles ? Florin Cițu : Je ne veux pas imposer dautres restrictions, tant que nous avons un vaccin et que nimporte qui peut etre vaccine avec nimporte quel type de vaccin, a tout moment, nimporte où en Roumanie, cela na aucun sens davoir dautres restrictions. Encore une question. Journaliste : Une question un peu plus particuliere, si vous me le permettez : sous quelle forme soutenez-vous une loi pour leducation sexuelle des enfants ou une strategie nationale de parentalite, compte tenu de ce qui sest passe lautre jour avec une fille de 10 ans qui a eu des rapports sexuels avec six autres garcons de son age ? Florin Cițu : Jai dit tres clairement que jai trouve une solution avec le Ministere de lÉducation et que le cours deducation sexuelle sera inclus dans le programme de lannee prochaine. Donc, la solution existe, nous navons plus besoin dune loi, nous lavons deja, a travers le Ministere de lÉducation, elle sera incluse dans le programme lannee prochaine, donc on n`a plus besoin de rien dautre. Merci beaucoup! Emil Boc : Merci beaucoup, Monsieur le Premier Ministre ! 2021-07-12 11:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_4183.jpgBriefing de presă susținut de premierul Florin Cîțu, ministrul Mediului, Apelor și Pădurilor, Barna Tánczos, și secretarul de stat în Ministerul Afacerilor Interne, șeful Departamentului pentru Situaţii de Urgenţă, Raed ArafatȘtiri din 08.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-07-08 14:08:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-08-03-49-29big_image_6_resize.jpgConferință de presă susținută de Valeriu Gheorghiță, președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), și Andrei Baciu, secretar de stat în Ministerul Sănătății, vicepreședinte al CNCAVȘtiri din 06.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-donnee-par-valeriu-gheorghita-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-cncav-et-andrei-baciu-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-vice-president-du-cncav Valeriu Gheorghiţă : Bonjour. Merci dassister a la conference organisee par le Comite directeur national des activites de vaccination contre le COVID-19. Je vous presenterai dans la premiere partie de la conference les donnees relatives a levaluation des commissions specialisees au niveau du Ministere de la Sante et la reunion au niveau du Comite National de Coordination de la Vaccination concernant le schema vaccinal heterologue. Hier, cette reunion sest deroulee, pratiquement, en pleniere du Comite National de Coordination de la Vaccination et apres avoir evalue a la fois les recommandations des commissions specialisees, depidemiologie et de sante publique au niveau du Ministere de la Sante, ainsi que toutes les donnees scientifiques sur etudes mix and match ou schemas de vaccination heterologue, comme nous les appelons, qui ont ete menees en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni, et nous parlons ici des deux etudes combi-vac, nous avons conclu qua lheure actuelle le CNCAV encourage la vaccination ferme avec le meme type de vaccin pour les deux doses lorsquon parle du calendrier vaccinal avec le vaccin dOxford-AstraZeneca, a lexception des contre-indications qui sont mentionnees dans le resume des caracteristiques du produit et lorsque le patient developpe une thrombose avec thrombocytopenie apres la premiere dose, syndrome de perte capillaire, choc anaphylactique. Pratiquement, les donnees scientifiques a ce stade seront reevaluees apres la fin des essais cliniques et nous considerons quil est plus prudent, a ce stade, dattendre la validation des resultats finaux jusqua ce quune decision soit prise de combiner des vaccins utilisant une technologie differente. et evidemment cette decision est motivee et a pris en compte a la fois les clarifications de lAgence europeenne des medicaments, qui dit tres clairement quelle nest pas en mesure pour le moment de faire une recommandation ferme a cet egard. Aussi, les essais cliniques realises sur des schemas vaccinaux heterologues ne depassent pas plus dun millier de patients. Ce que lon sait a lheure actuelle, cest que la reactogenicite a la deuxieme dose avec un vaccin a base dARN messager est plus elevee par rapport au calendrier vaccinal qui utilise le meme type de vaccin. Nous ne pouvons pas predire la frequence des effets secondaires inferieure a 1 sur 1 000, car peu de patients ont ete recrutes sur autant de personnes dans cette etude. On sait que les donnees dimmunogenicite, cest-a-dire lapparition danticorps neutralisants, sont non inferieures au schema utilisant des vaccins de meme technologie, donc pratiquement aucune reduction defficacite nest attendue ici, bien que nous nayons pas de donnees defficacite claires, nous avons des donnees dimmunogenicite. Ainsi, a cette epoque, bien que limmunogenicite soit positive, en pratique, les patients ayant recu une seconde dose de vaccin a base dARN messager presentaient un taux danticorps neutralisants encore plus eleve que ceux ayant recu une seconde dose du meme type de vaccin, mais nous ne pouvons pas definir completement le profil de securite et la frequence des effets secondaires lorsque nous parlons deffets secondaires chez moins de 1 personne sur 1.000. En tant que tel, la question de lefficacite nest pas tres claire, mais plutot ce qui a fait maintenir le calendrier de vaccination a deux doses du meme type de vaccin est la certitude, Cest pourquoi nous considerons quil est important de voir toutes les donnees de securite a une frequence inferieure a 1 sur 1.000, auquel cas nous reevaluerons toutes ces donnees et pourrons dire sil est recommande ou non de faire ce schema de vaccination heterologue. Donc, a ce titre, il reste le meme schema de vaccination utilisant deux doses de vaccin de la societe Oxford-AstraZeneca, car il faut regarder le risque de la premiere dose, le risque de la deuxieme dose. Ainsi, le risque devenement thrombotique, avec thrombocytopenie apres la deuxieme dose, par exemple selon les donnees rapportees au Royaume-Uni, est inferieur a un sur un million de doses administrees. Pratiquement il s`agit du taux de fond general rencontre dans la population, qui ne peut etre associe, pour le moment, a la deuxieme dose de vaccin. En tant que tel, nous pensons que les risques dadministrer la meme dose du meme vaccin de rappel sont beaucoup plus faibles par rapport aux risques potentiels que nous ne connaissons pas si nous combinons des vaccins avec des technologies differentes. Je le repete, le probleme nest pas lefficacite, tres probablement. Nous avons encore des donnees de securite insuffisantes. Le deuxieme element important que je vais presenter est lie au concept La ville vaccine le village . A ce jour, les actions de vaccination ont demarre avec des equipes mobiles et des centres de vaccination mobiles dans 1.792 localites rurales, sur les 2.862 communes, soit environ 62,6% des communes au niveau national. Ces actions de vaccination ont ete organisees avec lappui dequipes mobiles. Environ 871 equipes mobiles ont ete mises en place et un total de plus de 91.225 personnes ont ete vaccinees a ce jour. La semaine precedente, nous avons reevalue lefficacite des centres de vaccination et, a ce stade, et je me refere aux centres de vaccination fixes, environ 80% des centres de vaccination fixes vaccinent moins de 25% de la capacite de vaccination allouee a chaque flux, raison pour laquelle, a lheure où nous parlons, 117 centres fixes de vaccination ont temporairement cesse leur activite. Nous avons 371 centres pour lesquels lhoraire de travail a ete reduit et aussi le nombre de flux dans les centres de vaccination qui sont restes actifs a ete reduit. Dans la prochaine periode, ces mesures defficacite seront egalement poursuivies, pour maintenir un juste equilibre entre les coûts, les coûts dentretien de ces centres de vaccination, et ici nous ne parlons pas de coûts avec le personnel de vaccination, qui reste en fonctionnement, il est affecte aux centres de vaccination actifs et qui assurent la vaccination dans les zones rurales, mais autres frais, services, loyers, services de nettoyage, desinfection, etc. Ainsi, dans la prochaine periode, il est tres probable que nous aurons beaucoup plus de centres dont lactivite sera temporairement arretee, afin quil y ait une uniformisation de la couverture geographique au niveau de chaque departement, afin dassurer le meilleur acces possible des personnes a la vaccination. Je le repete, cette mesure est prise dune part pour equilibrer les coûts, dautre part pour permettre daccelerer la campagne de vaccination rurale avec lappui des equipes mobiles dans ces centres de vaccination. Il est egalement possible de revenir tres rapidement a la structure dorigine des centres de vaccination fixes lorsque la demande de vaccination augmentera et nous prevoyons que dans la prochaine periode, nous aurons une adressabilite croissante concernant la vaccination COVID-19, en raison du potentiel de la variante Delta pour devenir dominante parmi la population mondiale. De plus, comme les donnees sont estimees et attendues pour le moment, il est tres probable que dans notre pays, nous aurons une augmentation du nombre de cas causes par la souche Delta. Vaccination chez les medecins de famille : a ce jour, 2.548 medecins de famille enregistrent des activites de vaccination. 1.285 dentre eux sont originaires des zones rurales et ont ete vaccines a ce jour plus de 207.000 personnes, 54,8% etant originaires des zones rurales. En ce qui concerne le haut des departements selon le nombre total de personnes vaccinees dans les cabinets de medecine familiale, la plupart ont ete vaccines dans departement de Timiș, plus de 13.000 personnes, suivies de Bucarest - 10.665 personnes, du departement de Mureș - 9. 899 personnes, Prahova - 9.574 personnes et Argeș - 9.539 personnes. Aussi, depuis le 8 mai, on sait que les personnes qui souhaitent se faire vacciner ont la possibilite de se presenter sans rendez-vous dans les centres de vaccination. Ainsi, entre le 29 juin et le 5 juillet, un total de 123.592 personnes ont ete vaccinees avec la dose 1, la dose 2, dont avec la dose 1, 62.390 personnes. Parmi celles-ci, 91 % ont ete vaccines par presentation directe dans des centres de vaccination ou avec des equipes mobiles ou lors devenements marathon de vaccination. En ce qui concerne le nombre de citoyens etrangers vaccines en Roumanie au cours de levolution de la campagne de vaccination, il y a 30.108 personnes vaccinees avec la dose 1, dont 18.493 vaccinees avec la deuxieme dose. Concernant la vaccination dans les formations sanitaires, dans les hopitaux, il existe 152 hopitaux publics qui enregistrent des activites de vaccination pour leurs propres patients, pour les patients atteints de maladies chroniques 3. 974 patients de 37 departements ont ete vaccines a ce jour situes dans ces hopitaux publics. De plus, 23 hopitaux prives ont vaccine 570 patients dans 11 departements où se trouvent ces formations sanitaires. Cette semaine, lactivite de vaccination demarre dans 8 autres hopitaux publics de 2 departements. Couverture vaccinale au niveau national : a lheure actuelle, Bucarest a un taux de couverture vaccinale de la population residente eligible agee de plus de 12 ans, de 45,9% ; departement de Cluj 42,6 % ; Sibiu 36,18 % ; Brasov 33,8%; Timiş 33%. Pratiquement, il y a 9 departements qui ont un taux de couverture vaccinale de plus de 30 %, il y a 25 departements qui ont un taux de couverture vaccinale compris entre 20 et 30 % et 8 departements qui ont un taux de couverture vaccinale inferieur a 20 %. A lheure actuelle, le taux de couverture vaccinale nationale de la population eligible de plus de 12 ans est denviron 28%, approchant pratiquement le tiers de la population eligible nationalement. Centres de vaccination fixes actifs le 5 juillet et accessibles en presentation directe : il y a 709 centres de vaccination actifs, cumulant un total de 1.134 flux. Pour le vaccin de Pfizer il y a 514 centres actifs avec 859 flux, donc on le voit, par rapport a la semaine precedente il y a environ 100 flux de moins ; Il y a 94 centres de vaccination actifs recevant Moderna, avec 113 flux de vaccination, les centres recevant les vaccins dOxford-AstraZeneca 37 avec 58 flux et pour les centres actifs de Johnson and Johnson - 64, avec 76 des flux au total. Il y a actuellement 106. 169 personnes sur la plate-forme nationale de planification des vaccinations, programmees pour la dose un et la dose deux, pour les quatre types de vaccins. Aussi, depuis le debut de la campagne de vaccination et jusqua present, 4.725.239 personnes ont ete vaccinees, dont avec une dose de 2 plus de 4,53 millions de personnes. Concernant la couverture vaccinale par tranches dage, le taux de couverture vaccinale le plus eleve se situe dans la tranche dage des 60-69 ans, plus de 37%, suivie de la tranche dage des 70-79 ans, 34,7% et des 50-59 ans, 34,6%. Aussi, dans la tranche dage 12-15 ans, le taux de couverture vaccinale est de 2,4%, en valeur absolue ont ete vaccines avec au moins une dose 20 078 personnes, et la tranche dage 16-19 ans a un taux de couverture vaccinale de 15,9%, ce qui en termes absolus, cela signifie environ 130.478 personnes vaccinees avec au moins une dose. Dans les centres de vaccination organises au niveau du Ministere de la Defense Nationale, un total de 276.282 personnes ont ete vaccinees, dont 139.778 personnes hors des structures du Ministere de la Defense Nationale, apres le moment où ces centres sont devenus accessibles au general population. Jusqua present, 50.502 personnes ont ete vaccinees dans les centres de vaccination du Ministere des Affaires Interieures. La derniere partie des donnees que je vais vous presenter sera liee a la situation des personnes confirmees infectees par le SARS-CoV-2 apres vaccination, ce qui montre, dans la pratique quotidienne, on pourrait dire lefficacite, cest un substitut de lefficacite des vaccins utilises au niveau national et il y aura egalement des donnees sur les effets secondaires et je donnerai plus de details sur la facon de signaler les effets secondaires, car ces derniers jours, il y a eu un certain nombre de desinformations graves dans lespace public concernant la facon dont les effets secondaires les effets sont rapportes et lomission de certains effets sdverses, ce qui est totalement faux. Entre le 27 decembre 2020 et le 4 juillet 2021, un nombre de 23. 814 personnes, ce qui signifie que 0,5% de toutes les personnes vaccinees avec au moins une dose, pratiquement la premiere dose, ont eu un test positif pour linfection par le SARS-CoV. Le delai median entre la premiere dose et le test positif etait de 13 jours, donc pratiquement dans les 10-14 premiers jours apres la vaccination, lorsque le niveau danticorps nest pas assez eleve pour assurer une protection suffisante et aussi nouveau on sait quune premiere dose de le vaccin noffre pas le maximum de bienfaits Cest pourquoi il est important dassurer un calendrier vaccinal complet. Concernant le nombre de personnes vaccinees avec le schema complet, qui ont ete detectees avec une infection par le SARS-CoV-2 depuis le debut de la campagne de vaccination jusquau 4 juillet, un nombre de 4.990 personnes, ce qui represente 0,1% sur le nombre total de personnes vaccinees avec la deuxieme dose, ils ont ete testes positifs pour linfection par le SARS-CoV-2, soit 0,1% des plus de 4,5 millions de personnes vaccinees avec les deux doses. Nous devons comprendre que lefficacite des vaccins, surtout si lon se refere aux vaccins a ARN messager, qui sont les plus utilises dans notre pays, ont des pourcentages de plus de 95%, ce qui signifie, de toute evidence, que les vaccins diminuent dau moins 20 fois. la probabilite de developper une maladie symptomatique, daller a lhopital et davoir des complications graves et, implicitement, le risque de deces, qui est estime a un risque 100 fois inferieur par rapport a la situation dans laquelle la personne ne serait pas vaccinee. Alors, bien sûr, il y a 5% des personnes vaccinees qui ne developpent pas un niveau de protection anticorps suffisant pour des raisons liees a la facon dont la reponse immunitaire est activee, liee a la biologie du corps de chacun. Ces anticorps napparaissent pas apres la maladie naturelle, ni apres le vaccin COVID-19, ni apres dautres types de vaccins, ce sont des personnes considerees comme anergiques, qui ne developpent pratiquement pas danticorps apres les infections en general. Le delai median entre la deuxieme dose et la date de confirmation a ete de 31 jours. Bien sûr, en ce moment, dans la perspective de la variante Delta, en regardant ce qui se passe dans dautres pays, en Israël, au Royaume-Uni, on constate une augmentation du nombre de cas, y compris parmi les vaccines, mais il faut garder a lesprit que dans les pays où le pourcentage de personnes vaccinees est superieur a 60% -70%, evidemment en appliquant 5% du nombre total de personnes vaccinees, nous aurons un nombre assez important de personnes qui peuvent ne pas avoir un niveau eleve de protection , meme si elles ont ete vaccinees, car elles font partie du pourcentage de personnes qui sont moins susceptibles de developper des anticorps apres la vaccination. Mais ce que nous avons tous observe dans les pays a forte couverture vaccinale, malgre laugmentation du nombre de cas, generee principalement par la variante Delta, na pas augmente le nombre dhospitalisations et na pas augmente le nombre de deces, contrairement aux pays où le taux de couverture vaccinale est faible, comme cest le cas en Russie, comme cest le cas en Afrique du Sud, où la souche Delta est deja dominante dans plus de 60% des cas confirmes, et en parallele le nombre dhospitalisations et le nombre de deces ont augmente. Pratiquement, la plupart des deces sont enregistres chez des personnes non vaccinees, ce qui nous indique le plus clairement possible que la vaccination apporte des benefices importants dans la maitrise de la pandemie et, en particulier, dans la maitrise des consequences negatives de la pandemie : hospitalisation, hospitalisation en soins intensifs, maladie grave et deces. Effets adverses signales au 5 juillet dans tout le pays - 16.629 cas deffets adverses post-vaccination ont ete signales, avec un taux de notification de 1,84 cas pour 1.000 doses administrees. Il existe evidemment un taux de notification different pour les quatre types de vaccins. Pour le vaccin de BioNTech/Pfizer, le taux de declaration est de 1,15 cas pour 1.000 doses administrees, pour le vaccin de Moderna 2,78 cas pour 1.000 doses administrees, pour le vaccin dAstraZeneca 7,2 cas pour 1.000 doses administrees et pour le vaccin Johnson and Johnson 0,7 cas pour 1 000 doses administrees. Au cours de la semaine precedente, dans la semaine du 28 juin au 4 juillet, un certain nombre de 57 effets secondaires post-vaccins ont ete signales, dont plus de 50 % ont ete signales a lAgence nationale des medicaments et des dispositifs medicaux en Roumanie. Lage median de ceux qui ont signale RAPI a ete de 33 ans et, selon la gravite des manifestations cliniques, aucune reaction na ete signalee comme grave, toutes etant classees comme non graves. Je voudrais souligner quelques points sur la facon de signaler les effets adverses. Pour nous, en tant que coordinateurs de la campagne de vaccination, la securite de toutes les personnes qui choisissent de se faire vacciner a ete et reste tres importante. Et, en particulier, la securite se traduit par une communication, par une communication transparente et honnete, a la fois sur les avantages de la vaccination et limportance de la vaccination, ainsi que sur les effets secondaires des etudes qui ont conduit a lautorisation des vaccins, ainsi que sur le cote effets qui ont ete identifies par la suite grace aux mecanismes de pharmacovigilance. Comment declarer les effets secondaires ? Parce que la nuit derniere, un document a ete diffuse, a la television, où il a ete presente que la Roumanie ne signale pas les effets adverses au niveau europeen, ce qui, je le repete, est faux. Tout dabord, on sait que les effets secondaires peuvent etre signales a lAgence nationale du medicament par les professionnels de sante et par les personnes vaccinees ou leurs proches. Il existe une fiche dinformation en ligne ou cette fiche de rapport deffet secondaire peut etre envoyee physiquement, par courrier ou par dautres moyens. Le dossier est evalue par le Service de Pharmacovigilance de lAgence Nationale du Medicament, toutes les mesures necessaires sont prises pour sassurer que nous disposons de donnees exactes et verifiables afin de pouvoir evaluer scientifiquement cet effet adverse par des experts de lAgence europeenne des medicaments et ce formulaire de rapport est ensuite transmis au systeme de rapport EudraVigilance, où il rapporte a tous les pays de lEspace economique europeen. Praitiquement, ce systeme de declaration permet une connexion entre lAgence europeenne des medicaments et les agences nationales des medicaments et des dispositifs medicaux de notre pays. Selon la classification de leffet indesirable adverses possible ou suspects, par le patient ou le personnel medical, ils peuvent etre consideres comme graves et doivent etre signales a EudraVigilance dans un delai maximum de 15 jours a compter de la reception du dossier ou non graves, non graves, avec une obligation de declaration dans un delai maximum de 90 jours, et ces donnees sont prevues par la loi 95 de 2006, chapitre 10, relative a la pharmacovigilance pour tous les medicaments, pas necessairement pour les vaccins. Quant aux informations qui sont rapportees dans cette base de donnees, a savoir les fiches deffets indesirables suspectes, quelles soient ou non liees a la vaccination, toutes sont rapportees a EudraVigilance, mais la declaration nest pas faite directement par le patient ou le professionnel de sante, lAgence du medicament ou par les titulaires des autorisations de mise sur le marche, en loccurrence les laboratoires pharmaceutiques. Concernant les informations accessibles au grand public, lAgence europeenne des medicaments et la Commission europeenne mettent a disposition une interface, un portail, accessible sur www.adrreports.eu et sur cette plateforme on peut generer des rapports sur le nombre de reactions adverses qui ont ete signales par les États membres sur diverses categories deffets adverses, sur divers systemes et organes et pour la generation dun rapport, pour la Roumanie, on selectionne la langue roumaine, puis on accede a la section Rechercher un rapport, avec la possibilite de rechercher les declarations deffets adverses en accedant a la case Declarations deffets adverses suspectes pour la substance active et en selectionnant lun des quatre types de vaccins. Jai personnellement verifie, il y a des rapports deffets adverses transmis par lAgence nationale des medicaments pour la Roumanie, pour les quatre types de vaccins. Aussi, le 5 fevrier, jai envoye par adresse a tous les services de sante publique et centres de vaccination, la demande de mettre a disposition des personnes souhaitant se faire vacciner, la notice en roumain pour chaque type de vaccin, a la demande des personnes concernees, la notice est imprimee dans le centre de vaccination ou le lien est indique où il peut etre telecharge sur des appareils electroniques, où ils peuvent etre evalues et il y a une mise a jour, une mise a jour permanente de ces notices, selon lAgence europeenne des medicaments. De plus, depuis le 18 fevrier, dans tous les centres de vaccination, il y a un affichage tres clair sur la facon de declarer les effets adverses, où l`on peut telecharger les fiches de declaration et y compris des details sur la facon dont ces effets adverses sont transmis. Je voudrais egalement apporter quelques precisions sur les effets adverses generaux des vaccins COVID-19 et je porterai a votre attention certains aspects qui sont actuellement diffuses et mal informes dans lespace public, sur le fait quapres la vaccination de COVID-19 la proteine Spike circule dans le sang et provoque des effets adverses graves chez les personnes vaccinees. Ici les choses sont tres claires et des etudes solides a cet egard : apres la vaccination COVID-19, la majeure partie de la proteine S est exprimee au site dadministration, cest pourquoi on lappelle proteine Spike , car elle a, pratiquement, un crochet qui la retient sur la membrane cellulaire musculaire au site dadministration. Des etudes apres la premiere dose ont montre quil y a des quantites extremement faibles de proteine S circulant dans les 2 a 4 premiers jours apres la vaccination, et cette proteine S disparait avec lavenement des anticorps anti-SARS-CoV-2 qui genere des anticorps. De plus, bien que la proteine Spike soit similaire a la proteine virale, la proteine Spike du vaccin est similaire a la proteine virale dans sa structure, concernant la fonction il y a une petite difference qui ne permet pas a la proteine Spike du vaccin, pratiquement il y a deux aminoacides modifies, ne lui permet pas de fusionner avec la membrane cellulaire cible via les recepteurs de langiotensine convertase II. La encore, il y a des etudes tres claires qui ont montre quapres la deuxieme dose il n`y a pas, on n`a pas identifies par des tests ultrasensibles, qui ont une sensibilite mille fois superieure aux tests antigeniques reguliers, on n`a pas identifie, de proteines Spike circulante. Ici, dans lidee que la proteique Spike circule dans le sang et provoque de graves effets adverses est fausse, cela narrive pas. Aussi, une autre information completement fausse, qui circule dans lespace public, et cest pourquoi je me suis permis de la presenter ici, est liee a la fertilite et lidee se repand que la vaccination COVID-19 affecte la fertilite, aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Il y a des donnees aussi claires que possible, tout dabord, lidee est est partie du fait qu`il y a une ressemblance entre la structure de la proteine Spike et une proteine, la syncytine-1, qui a un role dans la maturation et le developpement du placenta, mais des etudes ont montre quil existe de tres petites similitudes. entre ces deux proteines, donc la probabilite de trouver une similitude entre la proteine Spike et toute autre proteine est tres reduite si on les regarde. De plus, a partir de cette hypothese, lidee a circule que les anticorps anti-proteine Spike reagiraient de maniere croisee avec cette proteine, qui a un role dans la maturation du placenta et qui, evidemment, serait a lorigine de ces problemes de fertilite. Ce nest pas du tout le cas. Premierement, il existe des etudes chez des personnes vaccinees et des anticorps antisyncytine-1 et l`on a determine dans 15 cas - il existe des etudes sur un petit nombre de personnes - et ces anticorps nont pas ete identifies et, de plus, toutes les donnees disponibles a partir de ce moment montrent quapres linfection naturelle par le SARS-CoV-2, cest-a-dire apres COVID-19, il ny a aucun signe que la fertilite diminue, car les memes anticorps anti-proteine Spike apparaissent apres la maladie naturelle. De plus, il existe des etudes recemment publiees qui ont montre quapres la vaccination, la fertilite masculine nest pas affectee, on a examine certains parametres dans le sperme et ils sont inchanges par rapport a letat precedent a un intervalle denviron deux a trois semaines apres la deuxieme dose de vaccin. Je voudrais egalement presenter certain aspects sur la myocardite, la myocardite qui survient chez les personnes vaccinees avec des vaccins a base dARN messager. Il est important de regarder, dune part, le taux de fond general, qui survient generalement dans la population generale, car la myocardite survient generalement chez les jeunes, chez les moins de 30 ans, en particulier chez les hommes. Elle est definie comme une inflammation du muscle cardiaque et, cliniquement, le patient ressent une gene ou une douleur a la poitrine, parfois de la fatigue, de la fievre, des douleurs musculaires et peut-etre, dans certains cas, des palpitations et un essoufflement. Ces cas surviennent le plus souvent apres des infections virales; il existe dautres causes, mais plus frequentes apres les maladies infectieuses virales. Dans la population generale, on estime quentre 1 et 10 cas de myocardite, pericardite, sur un million de personnes par mois. Actuellement, aux États-Unis, où il y a le plus grand nombre de doses administrees, y compris a la population jeune, il y a plus de 150 millions de doses de rappel administrees a des individus entierement vaccines et ont ete confirmees dans les systemes de declaration, tel que defini par le CDC et FDA, 518 rapports de myocardite et de pericardite, ce qui signifie actuellement une frequence globale de 3,5 cas par million de personnes vaccinees avec un calendrier complet ; car ce qui a ete observe, cest que ces cas de myocardite apparaissent plus frequemment apres la deuxieme dose, apres le rappel, dans les deux ou trois premiers jours apres ladministration de la deuxieme dose. À lheure actuelle, en analysant divers groupes dage, il a ete observe quil existe en effet une incidence plus elevee de ces cas chez les personnes agees de 16 a 30 ans, on estime donc quune frequence denviron 20 cas pour 1 million de personnes vaccinees, je repeter, par rapport a une frequence dans la population generale de 1 a 10 cas pour 1 million de personnes vaccinees. En examinant lanalyse risques-benefices realisee par le CDC, pour le groupe dage, par exemple, 12-17 ans, nous avons evalue les benefices obtenus grace a la vaccination. En vaccinant un million de personnes, on previent pratiquement 5.700 cas dinfection au SARS-CoV-2, on evite 215 hospitalisations, 71 hospitalisations en reanimation et deux deces - cest le taux dinstallation, deces dans la tranche dage 12-17 ans par COVID-19, deux deces pour 1 million de personnes. En outre on previent egalement le syndrome inflammatoire multi systemique de lenfant, on previent le syndrome COVID-19 prolonge et les sequelles post-COVID et, peut-etre, dans la perspective de nouvelles variantes virales, previent la maladie symptomatique et les complications graves, en particulier chez les personnes atteintes de maladies chroniques, compte tenu de linfection par Ces variantes virales sont preoccupantes, etant donne que sur un million de personnes vaccinees avec le schema complet, environ 20 cas de myocardite pourraient survenir. Du point de vue de levolution clinique, la plupart des cas ont ete des formes benignes, tous les patients etaient sortis trois ou quatre jours apres lhospitalisation. Ce sont les donnees que je voulais presenter liees au risque de myocardite. À lheure actuelle, sil y a une crainte concernant la proteine Spike qui apparait apres le vaccin, quelle pourrait provoquer certaines maladies, il est tres clair que nous devons etre vaccines, car la quantite de proteine Spike dans la maladie naturelle dans COVID-19 est beaucoup plus eleve, car nous avons un virus en circulation, nous avons une replication virale et une quantite importante de virus qui provoque toutes les affections de la maladie, contrairement a ce qui se passe apres la vaccination, etant donne que la quantite, la grande majorite de la proteine Spike resultant de la vaccination reste au site dadministration et genere la reponse immunitaire. Et il est egalement tres clair en ce moment que les avantages de la vaccination COVID-19 dans toutes les tranches dage autorisees depassent de loin les risques deffets adverses. Maintenant, je donnerai la parole a M. le secretaire dÉtat Andrei Baciu. Merci. Andrei Baciu : Merci beaucoup, Monsieur le president. Je commencerai par quelques questions dinteret liees au certificat numerique europeen. Il a ete lance le 1er juillet, jusqua present, il a bien fonctionne et continue de fonctionner correctement et jusqua ce matin, a 10h00, 704.064 certificats ont ete generes. La plupart dentre eux, 96%, sont des certificats attestant de la vaccination, il s`agit de 676.000. Moins de 4% sont certifies COVID attestant la recuperation et/ou un test negatif, et au centre dassistance, au centre dappels que nous avons pour les situations exceptionnelles, ce nest quau cours des dernieres 24 heures quun nombre de 1.224 appels sont enregistres. Cest encore une grosse demande, la plateforme fonctionne. Jen profite pour vous rappeler la plateforme a partir de laquelle on peut telecharger ces certificats : certificat-covid.gov.ro. Et nous invitons en outre tous ceux qui voyageront dans la prochaine periode a telecharger ce certificat. Il nous reste encore cinq semaines avant de devoir faire la transition vers la formule numerique, mais de toute facon cest loption la plus simple, nous navons pas a vivre avec la precaution de perdre le papier, le document, si nous lavons sur notre Smartphone ou, par exemple, dans le cas de la vaccination, un document qui reste valable un an, jusquen juin 2022. Concernant la vaccination via les operateurs economiques, jusqua present 585 entreprises ont profite de cette opportunite, dont 92 dans le domaine de lHoReCa. Cette activite a ete realisee avec laide de 208 equipes mobiles. 63.000 personnes ont ete vaccinees a ce jour, dont 3.892 du champ HoReCa. On retrouve les memes departements que la semaine derniere, Brasov, Alba et Bihor, parmi les plus performants en matiere dactivite de vaccination par le biais dentreprises privees. Comme je lai dit, nous essayons davoir autant dactivites que possible qui vont le plus pres possible des gens. Il existe de nombreux centres de vaccination developpes et organises dans les centres commerciaux, les aeroports, dans divers lieux atypiques, mais il existe un important centre de vaccination a Galati, un drive-in qui a jusqua present reussi a vacciner 18.301 personnes, contrairement aux autres, qui ont eu une activite moindre. Maintenant, concernant les missions de transport, nous avons tous vu peut-etre en ville ou a la campagne les voitures qui transportent des vaccins, jusqua present plus de 13.500 missions de transport ont ete effectuees au niveau national. Celles-ci ont ete menees par un certain nombre de 30.200 personnes du Ministere des Affaires Interieures, quil sagisse de la Police roumaine ou de la Gendarmerie, de la Police des frontieres et de lIGSU. De meme, le personnel du Ministere de la Defense Nationale, tres important, 11.613 personnes engagees dans cette demarche, avec plus de 4.200 moyens techniques. Maintenant, en ce qui concerne les doses de vaccin arrivees en Roumanie, la Roumanie a jusqua present recu 16.596.629 doses de vaccin, dont elle a administre 54,48 %, ce qui represente en nombre absolu 9. 042. 170. BioNTech / Pfizer - 10 932 929 vaccins recus ; Moderna - 1.366.800 ; AstraZeneca - 3.374. 000 doses, et Johnson and Johnson - 922.900 doses recues. Pour la prochaine periode, le calendrier de livraison se presente comme suit : pour juillet, nous recevrons 2.378.702 doses ; comme nous le savons, nous avons suspendu certaines des doses qui devaient etre livrees dans la prochaine periode precisement afin davoir une gestion des stocks plus efficace, compte tenu du fait que ces doses de vaccin ont une duree de conservation, donc pour les doses de vaccin produits fabriques par BioNTech-Pfizer pour la semaine du 5 au 11 juillet et du 12 au 18 juillet, les doses sont suspendues, mais dans la semaine du 19 au 25 juillet, nous recevrons 713.701 doses, et au cours de la derniere semaine de juillet, nous recevrons 713.700 doses, avec un total de 1.427.402 doses - ce sont des estimations. Pour Moderna, il y aura des livraisons sur toutes les semaines de juillet : 112.800 doses, moins la semaine derniere quand on parle de 111 600 - un total de 450.000 doses pour juillet. Pour le vaccin produit par AstraZeneca, nous avons suspendues toutes les doses, toutes les livraisons suspendues, a lexception de la semaine derniere où nous recevrons 191.700 doses de vaccin. Pour le vaccin produit par Johnson and Johnson, comme on le sait, les livraisons nont pas ete suspendues, nous en recevrons chaque semaine, un total de 309.600 doses de vaccin. Comme je lai dit, pour juillet, nous avons 2.378.702 doses de vaccin, qui arriveront en Roumanie en plus des 16.596.000 doses deja arrivees. Comme je lai dit, la gestion des stocks doit etre la plus efficace possible et, comme nous le savons tous, des actions ont ete engagees pour donner et revendre des doses de vaccins. Je mentionnerai les principales activites a cet egard. Jusqua present, la Roumanie a fait don a la Republique de Moldavie en cinq versements de plus de 400.000 doses de vaccin produites par AstraZeneca, ainsi qua la Serbie 50.400 doses et a lUkraine 100.800 doses, livraison en cours de finalisation, don en cours dachevement. Donc, jusqua present, la Roumanie a fait don de 556. 800 doses de vaccin. En outre, 30 doses de vaccins Johnson and Johnson ont ete donnees a lambassade dArgentine pour soutenir la vaccination de lequipe nationale de rugby dArgentine. Et en termes de ventes, jusqua present, est termine le processus avec le Danemark, auquel nous allons vendre 1.170.000 doses de vaccin. Comme je lai dit la derniere fois, cest un travail dequipe avec le Ministere de la Sante, le Ministere des Affaires Etrangeres et dautres institutions qui gerent la politique etrangere de la Roumanie et comme nous aurons de nouvelles informations et que des accords diplomatiques seront finalises, nous les communiquerons. Cest a peu pres ca. Merci beaucoup, merci. Valeriu Gheorghiţă : Merci. Sil vous plait, sil y a des questions. Journaliste : Bonjour. Il y a des representants de lOrganisation mondiale de la sante qui nous disent de continuer a porter un masque, meme si nous sommes completement vaccines avec les deux doses. Quest-ce que cela nous dit, etant donne les mesures actuelles en Roumanie et la question est de savoir si ces mesures doivent etre revisees? Valeriu Gheorghiță : Le masque de protection reste une barriere physique tres importante pour limiter la propagation de linfection au SARS-CoV-2, quelle que soit la variante virale dont nous parlons. À lheure actuelle, les donnees defficience - et nous parlons ici defficience et defficacite - au Royaume-Uni nous montrent ce qui suit. Selon le calendrier complet de vaccination avec un vaccin de la societe BioNTech-Pfizer, donc un vaccin base sur ARN messager, lefficacite contre la prevention de la maladie symptomatique, il s`agit donc de COVID symptomatique, est denviron 88%. Par rapport au risque dhospitalisation, lefficacite de prevention de lhospitalisation est donc de 96 %. En ce qui concerne les vaccins a base de vecteurs viraux, a savoir le vaccin de la societe AstraZeneca, qui a ete utilise principalement au Royaume-Uni, lefficacite pour le COVID symptomatique est denviron 60%, et pour la prevention de lhospitalisation, elle est denviron 92%. Ce qui nous interesse finalement, et nous parlons ici de lefficacite contre le variant Delta, pour etre tres clair, par rapport a une dose unique administree, qui a une efficacite pour les deux vaccins, de seulement 33% pour le COVID symptomatique. Les messages sont donc les suivants : une dose unique ne nous protege pas, et puis il faut suivre le calendrier vaccinal juste pour avoir des benefices en termes de risque individuel de forme severe, car il existe des donnees qui montrent que linfection Delta augmente le risque dhospitalisation, deux ou trois fois, par rapport aux autres variantes virales, donc le risque devolution vers des formes severes, qui etait anticipe par le fait quil se multiplie a un rythme beaucoup plus rapide, par rapport aux autres variantes virales. En tant que tel, si on regarde lefficacite en comparaison avec la maladie symptomatique, on voit quil y a un pourcentage de cas qui ne sont pas assez bien couverts, et alors, evidemment on na aucun moyen de savoir des le depart qui est protege et qui nest pas assez bien protege. Precisement pour eviter une augmentation du nombre de cas, la recommandation est de porter evidemment un masque facial, car nous avons la possibilite de ne pas le porter, mais nous avons la meme option de le porter, surtout lorsque nous sommes et participons a divers evenements où il ya un grand nombre de personnes, où la distanciation physique ne peut pas etre tres bien respectee et surtout quand on parle despaces fermes, il est tres important de porter un masque de protection, surtout dans les espaces non ventiles. Cest pourquoi le message est aussi clair possible, de continuer la vaccination, de se faire vacciner, car de cette maniere nous nous protegeons du risque de maladie symptomatique et de formes severes, quelle que soit la variante virale dont nous parlons , meme si lactivite neutralisante des anticorps qui apparaissent apres les vaccins a ARN messager est environ 2-3 fois plus faible pour la variante Delta, par rapport aux autres variantes, nous nous interessons a la variante Alpha et a la variante initiale - Wuhan, les benefices restent en ce qui concerne , je le repete, maladie symptomatique et formes severes avec complications et, implicitement, risque de deces. Et ce sont les donnees les plus pertinentes, je le repete, provenant de pays avec des taux de couverture vaccinale eleves et, où, la souche Delta est actuellement dominante. Avec laugmentation du nombre de cas, le nombre de personnes hospitalisees na pas augmente et le nombre de deces na pas augmente, contrairement aux pays a faible taux de couverture vaccinale. La souche Delta peut egalement provoquer des reinfections. Les personnes qui ont subi une infection, par la maladie naturelle, avec dautres variantes virales circulantes, ne sont pas assez bien protegees contre linfection par la variante virale Delta, il y a un pourcentage qui echappe a la protection des anticorps qui surviennent apres une maladie naturelle, entre 20 et 50% , pratiquement, nous avons un risque de 20-50% de nous reinfecter avec la variante Delta, si on a eu la maladie. Donc, au fond, traverser la maladie ne nous protege pas de linfection avec la souche Delta. A ce titre, dans la prochaine periode, il est tres clair quil faut veiller a respecter les mesures que lon connait deja, la prevention - masque facial, hygiene des mains, ne pas oublier lhygiene des mains, comment on met et on enleve le masque, il faut se desinfecter les mains, respecter la distanciation physique, aerer les salles et eviter ces zones surpeuplees, surtout lorsquil nest pas indispensable dy etre present. Journaliste : Jai vu que depuis le debut de la campagne de vaccination, une mauvaise chose a ete faite meme par vos collegues medecins, certains dentre eux, qui ont dit que le vaccin nest pas bon, que le COVID nexiste pas. Nous avons une premiere sanction du College des medecins de Bucarest pour un medecin. Cest un avertissement, qui ne veut presque rien dire. Pensez-vous que ces sanctions devraient etre plus drastiques ? Valeriu Gheorghiţă : Je crois que les professionnels de sante doivent avoir un point de vue fort sur tout ce qui signifie de fausses informations qui se propagent dans lespace public, notamment les informations qui sont propagees par des professionnels de sante. Dautant plus que dans ce cas, il doit y avoir une position tres ferme et cest pourquoi aujourdhui je voulais apporter quelques precisions sur la facon dont les effets adverses sont signales et quelles sont les principales preoccupations liees a la vaccination COVID.19, meme sils existent sur la plateforme de rovaccination. De ce point de vue, je crois quil y a, a lheure actuelle, des autorites dans le domaine medical, comme le College des medecins, qui, bien sûr, doivent avoir un point de vue tres clair dans ces situations où linformation est presentee de maniere incomplete , a tort ou qui desinforme, precisement parce quil est de notre devoir deontologique, en tant que medecins diplomes des universites medicales et pharmaceutiques, dinformer correctement les gens sur tout ce qui signifie acte medical, pas seulement la vaccination, mais tout ce que signifie lacte medical. Et la, personnellement, je ne me permettrais pas de parler de chirurgie etant donne que ma specialite, ce sont les maladies infectieuses. Alors voila, je le repete, encore une fois, lethique de chacun de nous. Journaliste : Selon la Societe allemande dimmunologie, la variante Delta affecte les adolescents et les enfants en grand nombre. Étant donne quils ne sont pas assez vaccines ? Valeriu Gheorghiţă : Oui. Du fait que le taux de couverture vaccinale chez les adolescents est faible par rapport a la population adulte ou a la population de plus de 60-65 ans. Et il y a un autre argument important, linteraction entre ces personnes, qui est tres elevee, et la probabilite que ces personnes, adolescents, en general, jeunes, respectent les mesures de prevention, masque, hygiene et tout ce que lon sait, distanciation physique , est beaucoup plus petite, creant ainsi le contexte ideal pour la propagation et la transmission de linfection dune personne a une autre. Journaliste : Et ils disent aussi que tant que les enfants et les adolescents ne seront pas vaccines en grand nombre, nous natteindrons pas limmunite collective. Valeriu Gheorghiţă : En regardant les caracteristiques demographiques de chaque population, ici, bien sûr, nous examinons differents groupes dage, la population residente et dans chaque pays, il existe des differences dans la population cible pour donner une couverture de limmunite collective, de limmunite de groupe. Donc ici les choses ne sont pas comparables dun pays a lautre, car il existe des differences demographiques importantes au niveau de la population et, pour cette raison, chaque pays a developpe sa propre strategie de vaccination qui permet de prioriser au mieux les vaccins, etant donne quils ont ete insuffisants dans les premiers stades de la vaccination. Journaliste : Concernant la Roumanie, pensez-vous qua partir de septembre, date de la reouverture des ecoles, le nombre denfants vaccines augmentera ? Valeriu Gheorghiţă : Je ne sais pas si le nombre denfants vaccines augmentera necessairement, mais il est bien evident que fin août - debut septembre representera le moment où en Roumanie nous enregistrerons une augmentation du nombre de cas. Cest important et on espere quon se trompe, quon na pas daugmentation des cas, que les choses sont le mieux controlees possible, mais pour linstant, ni le taux de couverture vaccinale ni le taux de transmission de la maladie ne nous donnent un niveau suffisant de grande protection contre la propagation imminente de linfection par la variante virale preoccupante, Delta. Journaliste : Et jaurais une question pour M. le secretaire dÉtat. A part le Danemark, y a-t-il dautres pays auxquels nous allons vendre le vaccin ? Andrei Baciu : Il y a encore quelques pays, mais les etapes ne sont pas encore franchies et le Ministere des Affaires etrangeres est en train danalyser les partenariats les plus utiles, du point de vue de la politique etrangere, pour la Roumanie. Au fur et a mesure quil sera finalise, nous les rendrons publics immediatement et, bien sûr, nous les recapitulerons lors des conferences, mais nous les rendrons publics immediatement. Merci. Journaliste : Je voudrais que vous me disiez, il y a quelques jours, il y avait des informations selon lesquelles deja dans le departement dArgeș, il y aurait une transmission communautaire de la souche Delta, si vous considerez que dans dautres regions du pays, il y aurait cette situation de transmission communautaire , peut-etre aussi a Bucarest, et quest-ce que cela signifie, a quel point cette transmission communautaire est-elle dangereuse, quest-ce qui change ? Valeriu Gheorghiţă : La transmission communautaire signifie quune fois que vous entrez en contact avec une personne, vous pouvez etre infecte par cette variante Delta, qui se propage dans la region, dans la localite respective, la personne etant symptomatique ou asymptomatique. Cest pourquoi, par transmission communautaire, nous entendons la propagation de linfection dune personne a une autre sur le territoire de notre pays. La transmission communautaire peut etre sporadique ou elle peut etre acceleree, ce nest pas le cas au niveau national, pour le moment on parle dune transmission sporadique, avec un petit nombre de cas, qui sont signales chaque jour. Nous voulons et esperons que la situation le reste dun point de vue epidemiologique, mais si nous ne faisons pas tres bien nos devoirs jusqua lautomne, les choses sont tres evidentes quelles ne peuvent pas le rester, car nous voyons lexperience dautres pays. Cest pourquoi il est difficile de dire si a partir de ces souches, qui ont ete confirmees jusqua present, on peut parler dune transmission communautaire dans dautres regions du pays. Nous verrons plus loin quelles sont les donnees resultant du sequencage des souches et, bien sûr, ici les collegues de lInstitut de sante publique font cette surveillance, il est tres important de surveiller la tendance des cas qui sont generes par la variante Delta. Ces rapports sont donc publies chaque semaine avec les resultats du sequencage et nous verrons sil y a dautres regions, dautres departements où nous pouvons parler de transmission communautaire. Journaliste : Ces sequences sont-elles plus frequentes pendant cette periode compte tenu des risques ? Valeriu Gheorghiţă : Pratiquement, 10 % des cas confirmes sont envoyes chaque semaine pour sequencage depuis chaque departement ou un maximum, je le repete, 500 cas par semaine pour sequencage. Ce nest pas le cas car nous en avons tres peu pour le moment, mais la Roumanie fait partie des 13 pays au niveau europeen qui sequencent 10% des souches identifiees. Journaliste : Et je voudrais vous interroger sur le fait que cette nouvelle souche est plus contagieuse, pensez-vous que la methodologie dhospitalisation des personnes atteintes dautres pathologies devrait etre modifiee ? Je comprends quelles ne sont pas actuellement testees si elles sont completement vaccines et asymptomatiques. Pensez-vous qu`elles auraient besoin detre testees ou de rester avec la procedure actuelle? Valeriu Gheorghiță : Je pense que la methodologie qui a deja ete publiee et proposee par des collegues de lInstitut de sante publique est claire pour le moment. On sait tres bien que ces methodologies sont reevaluees et mises a jour periodiquement en fonction de levolution epidemiologique et des donnees scientifiques qui apparaissent. À lheure actuelle, il y a cette situation et les choses sont pratiquement abordees comme telles de cette facon. On verra si dans la prochaine periode, dans un mois, deux mois, les choses doivent etre mises a jour, mais pour linstant, je pense que la situation est claire. Journaliste : Et si vous me permettez une derniere question courte : combien pour cent du personnel medical a ete vaccines jusqua present ? Valeriu Gheorghiţă : Je peux vous le dire en valeur absolue. Il mest difficile de vous donner un pourcentage, car depuis le 8 mai, puisquil y a possibilite de presentation directe sans rendez-vous dans les centres de vaccination, nous navons plus de trace claire de la categorie de personnes vaccinees dont elles font partie, mais le 5 mai, selon nos donnees, il y avait plus de 300 mille personnes vaccinees avec au moins une dose, provenant dune population eligible - et je veux dire ici le stade 1, qui comprend plusieurs categories de personnes, en plus du personnel des unites medicales aux lits, ambulatoires, medecine familiale, stomatologie, pharmacie, centres sociaux, etudiants en medecine, benevoles, personnel de laboratoire, il y a donc en gros plusieurs categories de personnel - on parlait dun taux de couverture vaccinale de plus de 80 %, mais il peut etre different dans certains segments de la sante. Je peux vous dire qua lhopital, en general, on parle dun taux de couverture vaccinale accru chez les medecins et dun taux de couverture vaccinale moyen chez les infirmieres et inferieur chez le personnel auxiliaire ou le personnel de nettoyage. Journaliste : Merci. Journaliste : Monsieur le Secretaire dÉtat, dernierement, lExecutif a tente dacheter une quantite importante de vaccin anti-COVID, mais la procedure a ete bloquee, plusieurs ministres se sont opposes a cet achat. Je voudrais vous demander de nous donner des details sur la quantite de vaccin anti-COVID en question et quels ministeres nont pas juge lachat necessaire. Andrei Baciu : Il y a tres peu de variabilite pour tous les contrats-cadres qui sont passes au niveau europeen et lorsquun nouveau contrat est signe, alors on part du principe suivant : le fait que chaque État, en theorie, puisse recevoir au prorata, cest-a-dire le pourcentage de la population quil presente au niveau europeen est egal a son pourcentage de vaccin. Mais il y a de petites fluctuations, de petites fluctuations dun moment a lautre, dun État a lautre, et ici la Roumanie est toujours allee au pro rata, mais la Roumanie, je peux vous, a toujours accede aux donnees au pro rata pour tous les contrats qui ont ete signes. Il y avait plusieurs types de contrats, certains avaient des doses supplementaires. Ainsi, la Roumanie a toujours accede au prorata pour tous les contrats quelle a eu et auxquels elle a pu acceder a la suite de la signature a la Commission europeenne. Journaliste : Combien exactement a-t-il refuse, combien de doses de vaccin ? Baciu : Il nest pas question de refuser ici. Ici, comme je lai dit, il y a le fait quil y a deux types de contrats : les contrats qui sont executes, puis la possibilite dacceder a un contrat supplementaire et il y a des moments preliminaires où lintention de chaque État est sondee, qui peut varier , et il y a des moments où toutes ces choses conduisent a un point où l`on doit declarer fermement la version finale et, eh bien, je peux vous dire que jusqua present la Roumanie a accede a toutes les doses auxquelles elle pouvait acceder, selon le pro rata, cest-a-dire 4,26 % de la population europeenne - 4,26 % de tous les contrats signes. Reporter : Quels ministeres ont estime que cette acquisition netait pas necessaire et quelle devait rester a ce pourcentage ? Andrei Baciu : Je ne pourrais pas vous le dire, mais je pourrais minteresser. Je ne sais pas maintenant, mais je pourrais m`interesser a vous donner cette information. Journaliste: Le Ministere de la Sante a opte pour quelle variante ? Baciu : Le Ministere de la Sante a presente cette proposition, toujours avec la proposition au prorata - ce sont les analyses. Merci. Journaliste : Au Royaume-Uni et a Singapour, la strategie de surveillance de la pandemie a change, seuls les cas graves sont surveilles et il ny a pas de notification quotidienne de tous les cas. Ils savent quils sen remettent desormais a la responsabilite individuelle, et compte tenu du petit nombre de cas signales chez nous cette derniere periode, est-ce qu`on prend en compte, pensons-nous appliquer ce modele ? Pensez-vous que cela puisse fonctionner? Pensez-vous que le report quotidien de 13h00 est toujours justifie ? Valeriu Gheorghiță : Ici, je vous demanderais que nous parlions du theme de la vaccination. Dans notre activite nous navons pas la part de centralisation et de declaration des cas confirmes de COVID, mais cest certainement un aspect qui est certainement analyse par des collegues du ministere. Journaliste : Merci. Journaliste: Je comprends que le mois prochain, au milieu, le nombre de cas commencera a augmenter, a-t-on dit Valeriu Gheorghiță : Cest une estimation. Journaliste : Cest ainsi quil a ete estime, oui. Et le nombre de personnes vaccinees jusqua present nous protegera dune augmentation rapide ou quel sera le rythme estime devolution des nouvelles infections ? Valeriu Gheorghiţă : Il est difficile de faire cette prediction avec precision. On peut vraiment anticiper une probabilite daugmentation du nombre de cas, du fait de lentree en circulation de cette variante, le Delta, qui est aujourdhui aussi dans notre pays, cest pourquoi je pense que le volet prevention reste le principal pilier a travers lequel nous nous pouvons assurer un controle de la propagation de linfection sur le territoire du pays. Ici, les choses dependent beaucoup de la zone urbaine a la zone rurale. Dans les zones urbaines, nous avons un nombre presque double de personnes qui ont un niveau dimmunite acquis grace a la vaccination en particulier et qui peut ralentir la circulation du virus parmi la population, par exemple a Bucarest il y a plus de 45 % de personnes vaccinees parmi les personnes eligibles, le taux de couverture vaccinale. Ceci, si lon regarde limmunite de groupe, qui devrait etre au moins pour la variante Delta, de 70, peut-etre meme de 80%, peut certainement etre pertinente en fonction des activites que nous avons, a savoir le risque individuel dinfection, a savoir, la frequence des expositions des personnes qui nous entourent, le type dactivite que nous exercons, le degre dobservation des mesures de prevention, celles deja connues. Toutes ces choses comptent lorsque nous faisons la prediction. Ce que nous savons tres clairement, cest que le variant Delta est hautement transmissible, est le variant viral le plus adapte, a la capacite dechapper partiellement a laction neutralisante des anticorps, obtenus a la fois apres avoir traverse la maladie et apres la vaccination, et donc je pense que le la combinaison du respect des mesures preventives deja connues et de lacceleration de la campagne de vaccination peut nous proteger ulterieurement dune evolution rapide de la courbe de confirmation des cas. Nous voulons ne pas avoir une augmentation du nombre de cas ou qu`elle ne soit pas significative, ce qui entrainerait un grand nombre de personnes hospitalisees et qui feraient agglomerer les unites de soins intensifs. Je pense que personne ne veut de morts a cause du COVID-19, des patients hospitalises, nous avons besoin de cet environnement le plus sûr possible, pour avoir chacun de nous notre vie quotidienne. Journaliste : Est-il possible de savoir si cette variante est la derniere, ou si une Epsilon suivra, et ainsi de suite ? Valeriu Gheorghiță: La variante Epsilon, comme nous le savons, est actuellement classee comme une variante dinteret et nest pas une variante preoccupante, il ny a que quatre variantes preoccupantes, le probleme avec cette variante Epsilon etait une reduction de lactivite neutralisante des anticorps obtenue par vaccination, est une reduction modeste de lactivite neutralisante, je vous donne lexemple, la souche sud-africaine a la reduction la plus importante de lactivite neutralisante des anticorps. Tant quon a une circulation intense du virus au sein de la population, il y a cette probabilite que le virus sadapte et accumule de nouvelles mutations, des mutations, qui, dune part, peuvent le rendre plus transmissible, plus contagieux, plus agressif, c`est-a-dire plus virulent, et peut lui donner la possibilite de ne plus etre suffisamment bien couvert par la protection vaccinale. Ce sont donc les principales preoccupations lorsque nous pensons aux variantes virales. Journaliste : Merci. Journaliste : Si vous me permettez une autre question. La semaine derniere, vous avez parle dun indicateur - le taux basal de reproduction des cas - et vous avez dit que lorsquon atteint 1 le nombre de cas commence a augmenter, il etait de 0,94. Où en sommes-nous actuellement? Valeriu Gheorghiță : Il est proche de 1. Lorsquil atteint 1, pratiquement, dune semaine a lautre, le nombre des cas est constant. Lorsquil depasse 1 - 1,1 ; 1.2 ; 1.3 - dune semaine a lautre, nous avons une augmentation du nombre de cas. Journaliste : Cela peut-il arriver, je ne sais pas, la semaine prochaine ou... ? Valeriu Gheorghiţă : Cela depend de nous. Journaliste : Merci ! Valeriu Gheorghiţă : Merci nous aussi, bonne journee ! 2021-07-06 16:31:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_dscf3439.jpgMesajul premierului Florin Cîțu cu prilejul Zilei JustițieiȘtiri din 04.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-florin-citu-a-l-occasion-de-la-journee-de-la-justiceAujourdhui, nous celebrons la Journee de la justice. Sans un systeme judiciaire independant, efficace et responsable, il ne peut y avoir de democratie liberale consolidee. Depuis 1994, date de linstitution de la Journee de la justice, beaucoup ont change pour le mieux en Roumanie grace au travail de ceux qui ont cru et croient aux valeurs du monde libre. Nous sommes desormais un État membre de lUE et de lOTAN, nous sommes attaches aux valeurs des democraties europeennes consolidees et nous sommes au seuil dun processus massif de changement economique, social et politique. Dans ce contexte, la reforme de la justice est un processus deja engage par la coalition des forces pro-europeennes, qui dirige maintenant la Roumanie. Ce ne sera pas facile. Nombreux sont encore ceux qui souhaitent que la justice reste inefficace et controlable. Cependant, avec nos partenaires institutionnels au niveau europeen, nous sommes engages dans un processus de guerison de la justice du mal qui lui a ete inflige les dernieres annees. Quiconque croit quil peut arreter le processus inevitable et irreversible de consolidation de lindependance et de lefficacite de la justice na rien compris de ces 30 dernieres annees. Joyeux anniversaire a la justice roumaine ! Joyeux anniversaire a tous ceux qui œuvrent dans ce noble domaine de la justice ! Florin Cițu, Premier ministre de Roumanie 2021-07-04 11:38:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-04-11-39-36big_sigla_guvern.pngMesajul premierului Florin Cîțu cu ocazia Zilei Internaționale a CooperațieiȘtiri din 03.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-florin-citu-a-l-occasion-de-la-journee-internationale-de-la-cooperationAujourdhui, le premier samedi de juillet, nous marquons egalement en Roumanie la Journee internationale de la cooperation (#CoopsDay), dediee a un secteur qui fournit une grande partie de la production de biens et services, demplois, de revenus et meme de qualification professionnelle, a travers le systeme deducation dual, pour de nombreux Roumains. La periode deja tres longue depuis laquelle le monde entier est confronte a la pandemie a egalement produit un revers indesirable dans le secteur des cooperatives artisanales. Dans un tel contexte, je salue linitiative de lAlliance Cooperative Internationale pour que les evenements dedies a cette journee se deroulent cette annee sous le theme Reconstruire mieux ensemble . Je souscris a cette idee que surmonter les problemes generes en termes economiques et sociaux depend de la facon dont nous allons tous nous mobiliser et nous focaliser sur les solutions et les opportunites dont nous disposons en ce moment. Les mesures que nous envisageons au niveau gouvernemental pour soutenir le secteur economique, y compris le domaine des petites et moyennes entreprises et de la cooperation, mettent laccent sur la gestion responsable, transparente et efficace des ressources financieres dont nous disposerons dans la periode a venir. Le developpement economique et la relance post-COVID signifient plus que les chiffres que nous presentent les agences de notation, les statistiques et les analystes economiques : le niveau de vie de chaque Roumain en depend. Cest pourquoi nous avons prevu dans le Plan National de Relance et de Resilience des projets pour soutenir linitiative privee et, a travers elle, le secteur de la cooperation. Nous avons egalement des projets a travers lesquels nous adapterons linfrastructure educative a la demande de personnel qualifie sur le marche du travail et nous voulons etendre au niveau national le systeme d`enseignement dual, qui sest deja avere etre un modele reussi dans le secteur prive. De cette facon, nous pouvons fournir la main-dœuvre necessaire, y compris pour la zone de la cooperation, qui a toujours offert des opportunites aux personnes issues de categories defavorisees. Je souhaite du succes a tous ceux qui travaillent dans le secteur cooperatif et je suis convaincu que nous pouvons poursuivre avec succes la longue tradition de ce secteur en Roumanie. Florin Cițu, Premier ministre de Roumanie 2021-07-03 13:12:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-07-03-01-13-58big_stema.pngPremierul Florin Cîţu a participat la recepția oferită de Ambasada Statelor Unite ale Americii cu ocazia celei de-a 245-a aniversări a Zilei IndependențeiȘtiri din 01.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-a-la-reception-offerte-par-l-ambassade-des-etats-unis-d-amerique-a-l-occasion-du-245e-anniversaire-de-la-fete-de-l-independanceDiscours du Premier ministre Florin Cițu lors de la reception donnee par lambassade des États-Unis dAmerique a loccasion du 245e anniversaire de la Fete de lIndependance Monsieur le President, Monsieur Muniz, Madame la Presidente du Senat, Monsieur le President de la Chambre des Deputes, Chers collegues, Mesdames et Messieurs, It gives me a great pleasure in attending this event, so full of meaning. Primarily it is an occasion to rejoice together with our closest ally and strategic partner on the Independence Day, a day so important for the United States. It is also a time to celebrate the values that the Declaration of Independence firmly set as political democratic standards all over the world - equality of rights, including the inalienable right to life, liberty and the pursuit of happiness. As a personal note here, I spent more than a decade in the United States, a young man after communism, going to the United States, and I went to undergraduate and to graduate school there, and I worked there. There are many lessons we all learn from the United States, from its history, but there are few that we should use here in Romania today. My experience there, I hope, will help Romania develop, but there are two things that I want to mention. First of all, I think the fact that private property is sacrosanct, it means the basis for developing a democracy, it should be a lesson for Romania, we should adopt that. The second, the entreprenuers, the people that develop their own companies, they try, they fail, and they try again, they are the heroes of those economies, and they are celebrated in the United States and we should do that in Romania also. If we do these two things, I am sure that Romania will have a great future Chers invites, Le Partenariat strategique entre la Roumanie et les États-Unis occupe une place centrale dans larchitecture de la politique etrangere et de securite de la Roumanie. Cest lun des trois piliers essentiels de la politique etrangere de notre pays, avec le renforcement du role et de limportance de la Roumanie au sein de lUnion europeenne et de lOTAN. Notre Partenariat repose sur un engagement partage en faveur de la democratie, de lÉtat de droit, du respect des droits de lhomme, mais aussi dune volonte de repondre aux defis et menaces communs. Comme la dit aussi M. le President Klaus Iohannis, nous avons beaucoup a celebrer au niveau bilateral cette annee : une decennie depuis ladoption de la Declaration commune sur le partenariat strategique pour le XXIe siecle entre la Roumanie et les États-Unis d`Amerique, mais aussi une decennie depuis la signature et la l`entree en vigueur de l`Accord entre la Roumanie et les États-Unis concernant lemplacement du systeme americain de defense antimissile balistique des États-Unis en Roumanie, ainsi que 5 ans depuis loperationnalisation du systeme Deveselu. Nous maintiendrons la cooperation strategique entre la Roumanie et les États-Unis au plus haut niveau, en profitant des opportunites decoulant de notre vision commune sur la dimension de defense, la securite energetique, la relance economique durable, tout en renforcant la resilience et les relations transatlantiques. Au-dela de notre excellente cooperation en matiere de securite et de limportance daccroitre la presence militaire americaine dans notre pays, le Gouvernement de la Roumanie vise a encourager et a stimuler une presence economique americaine plus consistante en Roumanie, y compris en matiere de developpement de sources denergie, y compris nucleaire. Ladoption recente de la loi ratifiant lAccord intergouvernemental entre la Roumanie et les USA sur le domaine nucleaire-civil doit donner le signal daccelerer la configuration de projets denvergure, capables de fournir un ancrage strategique supplementaire a la relation bilaterale. Nous attachons une importance similaire aux infrastructures de transport qui articulent la region dEurope centrale et orientale, avec un impact strategique sur le developpement economique de la region, ainsi que sur la mobilite militaire. Je voudrais ici evoquer les deux grands projets dinterconnexion regionale, Rail2Sea ​​et Via Carpathia, promus par la Roumanie, y compris dans le cadre de lInitiative des Trois Mers, pour la realisation desquels une implication americaine, y compris financiere, est essentielle. En ce sens, pour le Gouvernement que je dirige, le developpement consistant de la dimension economique et dinvestissements du Partenariat strategique entre la Roumanie et les États-Unis est une priorite majeure. Nous y parviendrons en promouvant des politiques qui assurent la previsibilite, la transparence et lelimination de la bureaucratie. Avec mes collegues du Gouvernement, nous sommes engages dans un effort collectif pour demontrer que le Gouvernement de la Roumanie est un partenaire fiable de lenvironnement des affaires. Une telle relation est essentielle pour realiser lenorme potentiel de developpement de la Roumanie. Ladies and gentlemen, I am here today to also confirm that the Romanian Government remains a strong supporter of the development and deepening of the Strategic Partnership with the United States. A secure, stable, and successful Romania represents a strategic objective for me and my Government. We are committed to pursue and enhance cooperation in consolidating security and making better use of our economic and trade potential. We value our close cooperation in law-enforcement, combatting terrorism, cybercrime and cyber threats, and protecting intellectual property rights. We intend to pursue it to our mutual benefit. The Romanian Government will also enhance our dialogue with US towards achieving the Visa Waiver accession. All these elements will allow Romania to be an even stronger partner of the United States and an important actor working towards strengthening the transatlantic relations. Happy 4th of July! Happy Independence Day! Merci! 2021-07-01 18:48:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_2722.jpgConferință de presă susținută de Valeriu Gheorghiță, președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), și Andrei Baciu, secretar de stat în Ministerul Sănătății, vicepreședinte al CNCAVȘtiri din 01.07.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-donnee-par-valeriu-gheorghita-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-cncav-et-andrei-baciu-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-vice-president-de-la-cncav1625215058Valeriu Gheorghiţă : Bonjour. Merci de participer a la conference organisee par le Comite directeur national sur la vaccination contre la COVID-19. Comme nous le savons aujourdhui, cest le jour de lancer le telechargement du certificat vert numerique qui est utilise au niveau europeen. Cest une approche, comme la ete la campagne de vaccination, integree, europeenne, dans laquelle la Roumanie est liee, pratiquement, a tout ce qui signifie mecanisme europeen, afin que nous puissions faciliter la libre circulation des personnes entre les États, en evitant certaines mesures restrictives, en faisant la preuve de trois informations, a savoir la vaccination, le test ou la guerison. Certains elements lies a la campagne de vaccination qui seront presentes dans la premiere partie de la conference, a savoir lapproche des schemas vaccinaux, a savoir la possibilite dun schema vaccinal heterologue qui combine le vaccin administre avec la premiere dose dAstraZeneca et la deuxieme dose avec un vaccin a base dARN messager. Cest une discussion avancee que nous avons en ce moment et il est possible que la semaine prochaine nous prenions une decision finale, sur la base des nouvelles donnees scientifiques qui ont ete publiees et egalement sur la base des recommandations des commissions specialisees, depidemiologie et de sante publique. au niveau du Ministere de la Sante. Une autre de nos priorites, comme nous lavons deja annonce, est celle liee au concept la ville vaccine le village , a savoir, dans la prochaine periode, le nombre des equipes mobiles sera augmente tout comme les activites de vaccination a l`aide des equipes mobiles. A ce stade, je peux vous dire que sur les 2.862 communes qui sont prevues pour les activites de vaccination, dans environ 1. 283 communes il y a deja eu des equipes mobiles de vaccination pour les activites proprement dites, ce qui represente environ 44,8 % des communes auxquelles nous avons envisage d`assurer un acces facilite a la vaccination, ce qui signifie un nombre denviron 642 equipes mobiles qui ont ete deployees et ont eu des activites de vaccination. Outre celles-ci, il y a encore 177 d`autres communes dans lesquelles des centres de vaccination sont organises. Je presenterai egalement tres brievement quelques details lies a la mise en quarantaine du stock de certaines doses de vaccin de la societe AstraZeneca qui a quitte hier la periode de validite, le 30 juin. Et aussi quelques elements lies a lopportunite dactivites de vaccination au cours des deux a trois prochains mois. Compte tenu de limportance du sujet, a savoir le certificat vert numerique europeen COVID-19, je donnerai la parole au secretaire dÉtat, vice-president de la CNCAV, Dr Andrei Baciu, pour presenter quelques elements determinants pour lutilite du certificat numerique.. Merci beaucoup! Andrei Baciu : Merci beaucoup, Monsieur le president ! Comme nous le savons, la plate-forme via laquelle nous pouvons telecharger notre certificat numerique europeen pour COVID-19 devait etre lancee aujourdhui et a ete lancee. Je lai deja fait, tout le monde peut le telecharger : certificat-COVID.gov.ro. Le plus important est que nous laurons en deux variantes, soit sur papier, où nous pourrons scanner ce code QR, un processus qui se fait automatiquement. Ainsi, personne naura a verifier manuellement tous les documents ; soit on peut le conserver sur notre telephone portable sous cette forme, afin que nous nayons pas non plus a dependre dun papier, dun document et, en cas de vaccination, par exemple, on peut conserver ce document sur son telephone portable avec le meme code QR et l`on peut utiliser jusqu`en juin 2022. Quelques elements importants. Il existe trois types de certificats, en fait ils attestent dappartenir a lun des trois etats epidemiologiques. Tout dabord, celui lie a la vaccination, le fait que nous ayons ete vaccines, nous avons ete vaccines avec deux doses, cette information est egalement presente sur le certificat de vaccination. Comme je lai dit, pour cette variante, les choses sont valables jusquen juin 2022. Cela reflete en fait les donnees scientifiques sur limmunite offerte par le vaccin que nous avons actuellement. Sil est necessaire dajuster plus ou moins cette periode, uniquement sur la base de futures donnees scientifiques, nous le ferons. La deuxieme option est celle qui certifie la guerison, le passage de la maladie et cela signifie avoir un test RT-PCR positif il y a moins de 180 jours. Cela nous indique que nous avons encore une immunite suffisamment elevee pour pouvoir lutter contre une eventuelle contraction dun nouveau SARS-CoV-2, mais la transmission a une autre personne sera grandement diminuee grace a limmunite qui est maintenue a un titre eleve. Comme je lai dit, pour cette variante, elle est valable 180 jours a compter du premier test sur RT-PCR positif. La troisieme variante est la presentation dun test RT-PCR negatif dans les 72 dernieres heures, ce qui atteste du fait que nous navons pas, au niveau de la muqueuse nasale, presence detectable de SARS-CoV-2, ce qui signifie que nous ne pouvons pas transmettre a personne ce nouveau type de coronavirus. Donc, nous avons ces trois types de variantes que nous pouvons telecharger sur cette plateforme, certificat-covid.gov.ro, mais il est important de savoir que nous pouvons toujours utiliser les anciens documents que nous avions : les certificats classiques, ou vaccination, ou tests que nous avons, pour une duree de six semaines, jusquau 12 août. Pendant cette periode, cependant, nous devons faire la transition vers ce formulaire numerique, qui a lavantage que les choses, aux points de passage frontaliers, se passent automatiquement, il ny a pas besoin dun controle manuel de tous les documents et il y en a pas mal, le cas echeant, compte tenu de leur diversite au niveau europeen. Il existe au moins 27 types de certificats de vaccination et probablement quelques dizaines, voire des centaines de types de documents de test. De plus, nous avons un autre probleme important, car, sil y a des exceptions, de quelque nature que ce soit, nous avons un centre dappels qui, en fait, est le centre dappels qui a fourni jusqua present tout le soutien de lactivite de vaccination, cest le meme numero de telephone, 021 414 4425, où toutes les exceptions et toutes les notifications que chacun peut faire sont enregistrees. De plus, nous avons un groupe de travail pour resoudre ces plaintes, car le centre dappels ne fait que prendre en charge toutes les notifications et tous les problemes que les gens pourraient avoir. Cela ne signifie pas qu`il en a ou que cela est determinant pour lensemble du processus, mais il est important davoir des solutions pour tout type de petit probleme. Et puis nous avons ce groupe de travail compose de representants de toutes les institutions qui contribuent a la delivrance et a la verification de ces certificats numeriques, un groupe de travail qui sest reuni hier et qui pourra resoudre toutes les plaintes et tous les problemes que quelquun pourrait les avoir. En gros, ce sont les elements importants. Pour ceux qui nont pas acces a internet, pour ceux qui ne peuvent pas le faire avec laide dun proche nous pouvons faire appel a la Direction de la Sante Publique et travailler a la definition dun mecanisme par lequel ces attestations pourront etre obtenues en format physique et avec le laide des autorites locales, mais, pour le moment, nous irons avec les directions de sante publique, où nous avons deja travaille a identifier quelques personnes pour gerer cette activite au sein des directions de sante publique. En general, ce sont les elements importants. La plate-forme fonctionne, comme cela a ete annonce, le 1er juillet, avec aujourdhui certificat-covid.gov.ro, et si vous avez des questions, a la fin, nous pouvons explorer absolument tout type de detail. Merci beaucoup, Monsieur le president! Valeriu Gheorghiţă : Merci moi aussi ! Je voudrais commencer par discuter de quelques points concernant le calendrier de la campagne de vaccination. Actuellement, la principale preoccupation, a lechelle mondiale, est liee a la possibilite et a la tres forte probabilite de propagation de linfection par le variant viral Delta. Quest-ce qui rend cette souche si inquietante ? Il y a certains elements qui sont lies, dune part, a la contagiosite et a linfectiosite, les donnees sont tres claires, ce qui nous montre une capacite accrue a transmettre linfection par le variant Delta, du fait quil se lie tres facilement au recepteurs, il se multiplie en quantite beaucoup plus importante et, en tant que tel, la quantite de virus dans les secretions respiratoires est plus elevee. Pratiquement, ce facteur basal de reproduction des cas, dans le cas de la variante Delta par rapport a la variante Alpha et a la variante initiale a Wuhan, est beaucoup plus eleve. Un cas positif dinfection par la variante Delta peut generer jusqua 6 a 7 cas secondaires de la maladie, tout comme un cas dinfection par la variante Alpha, avec la variante, avec la souche britannique, qui est actuellement dominante, peut generer environ 3 a 4 cas secondaires et linfection par la souche initiale a Wuhan a genere environ deux cas secondaires de la maladie. En outre, une autre caracteristique de la variante virale Delta est liee a la capacite dechapper a la protection de la reponse immunitaire, en particulier chez les personnes atteintes de la maladie, avec diverses autres variantes virales, dans environ 20 a 50% des cas, les personnes ayant subi le SARS -Les infections au CoV-2 avec dautres variantes virales, en particulier avec la variante originale de Wuhan, ne sont pas suffisamment bien protegees contre le risque de reinfection. A ce titre, tout ce quon voit en ce moment en Afrique du Sud, mais aussi dans dautres pays, comme lInde, on voit quen Afrique du Sud, par exemple, pays avec un taux de couverture vaccinale inferieur a 5%, il y a une evolution significative du nombre de cas, il y a pratiquement une troisieme grande vague de maladies, celle-ci etant causee par une infection par la souche Delta, etant donne que la premiere vague de maladies etait causee par la souche Wuhan, la seconde la souche sud -africaine et le tiers de la souche Delta, ce qui signifie quune grande partie de ces personnes sont des personnes faisant des reinfections. Cest pourquoi, en regardant les donnees scientifiques recemment publiees, la semaine derniere, cela nous montre lactivite neutralisante des anticorps des personnes qui ont subi la maladie naturelle de cette souche. Ce que nous savons a ce stade, cest que lactivite des anticorps, lactivite du serum de convalescent neutralisant, cest-a-dire les personnes ayant subi la maladie, est environ deux fois inferieure a la souche Alpha, environ 5,5 fois inferieure a la souche Delta et environ 8 fois plus petit que la souche Beta, la souche sud-africaine. En gros, traverser la maladie ne nous protege pas assez du risque de tomber malade avec cette souche Delta. I l est egalement certain que les chercheurs se sont penches sur lactivite neutralisante des anticorps obtenus par vaccination. Ce que lon sait pour le moment, cest que lactivite des anticorps post-vaccins, notamment avec les vaccins a base dARN Mesager, est reduite de trois fois par rapport a la souche originale de Wuhan, mais le serum de convalescent a une activite au moins 5,5 fois inferieure, neutralisante. lactivite, en tant que tel, les avantages que nous tirons de la vaccination sont beaucoup plus importants et des donnees publiees recemment montrent que, au moins chez les patients qui ne sont pas immunodeprimes, les patients qui ne suivent pas de traitements qui abaissent la reponse immunitaire, il est tres possible que la protection offerte par le programme de vaccination complet durera des annees, mais tout cela est encourageant et nous donne une tres bonne perspective sur le controle a long terme. Je voudrais egalement vous donner quelques details sur la prevalence de linfection par la souche Delta en Europe. A lheure actuelle, la souche Alpha est clairement dominante, dans 84% ​​des nouveaux cas de COVID, suite au sequencage, la souche Alpha est identifiee au niveau europeen, mais la souche Delta est actuellement retrouvee dans 5,8% des cas. Ce nest pas ce pourcentage qui est important, mais le fait que, la semaine derniere, il y a eu un doublement des cas causes par la souche Delta au niveau europeen. Il est enregistre et present dans 23 pays europeens, il est donc important de surveiller et daugmenter la capacite de sequencage. Actuellement, au niveau europeen, 13 pays repondent au critere de sequencage, avec au moins 10 % des cas de souches en cours de sequencage ou en valeur absolue de 500 souches par semaine. La Roumanie le fait en ce moment. Cest pourquoi nous pensons que, dans la prochaine periode, il est tres important quen plus des mesures epidemiologiques non pharmaceutiques, nous accelerions autant que possible la campagne de vaccination, precisement parce que cest le bon moment, cest la saison chaude, nous pouvons organiser une serie diversifiee, une gamme variee dactivites de vaccination, avec des equipes mobiles, dans des lieux atypiques, sur la plage, dans des zones touristiques, dans ces zones où il y a une interaction accrue entre les personnes. De plus, avec les centres de caravanes mobiles, des choses qui pourraient etre beaucoup plus difficiles a faire pendant la saison froide. A ce titre, le message est celui-ci, de profiter de la bonne periode dans laquelle nous nous trouvons dun point de vue epidemiologique, et de cette situation pour pouvoir, logistiquement, organiser de telles activites de vaccination. Les donnees scientifiques nous montrent encore une chose, a savoir quun schema vaccinal complet nous protege a plus de 90 % contre les maladies symptomatiques, les risques dhospitalisation, de complications et de deces, par rapport a ladministration dune dose unique qui ne nous protege qu` environ 30 a 33 % des cas. A ce titre, il est important de realiser le calendrier vaccinal complet afin dobtenir le maximum de benefices en termes de protection contre la maladie. La deuxieme chose dont je voudrais debattre est liee aux schemas vaccinaux heterologues, a savoir la combinaison de deux vaccins avec des technologies differentes et ici, en particulier, elle est liee au schema vaccinal dans lequel la premiere dose a ete realisee avec le vaccin AstraZeneca et la deuxieme dose est administree avec un messager base sur lARN Messager. Pour le moment, nous avons la reponse de la commission depidemiologie, cest une reponse qui recommande lutilisation de ce schema, nous attendons la reponse de la commission de sante publique au niveau du ministere, apres quoi nous reevaluerons toutes les donnees scientifiques et annoncerons la semaine prochaine la decision finale. Il est tres probable que ce schema de vaccination heterologue sera adopte en Roumanie, compte tenu du fait que nous disposons actuellement de donnees scientifiques sur la base desquelles nous pouvons prendre cette decision. Bien entendu, cette decision ne contredit pas les recommandations de lAgence europeenne des medicaments. Concretement, chaque État elabore sa propre politique vaccinale de sante publique, basee sur des donnees scientifiques pour certifier la securite et lefficacite de ces schemas de vaccination. On sait aussi quhier 30 juin, environ 43 mille doses de vaccins de la societe Oxford AstraZeneca sont sorties de validite, sept lots differents. Nous avons pris la decision hier de mettre ces doses en quarantaine et de ne pas entrer dans le processus de destruction, precisement parce que des donnees supplementaires sont attendues concernant la periode de stabilite. A ce titre, ces doses sont mises en quarantaine, elles ne sont pas detruites et si, dans la periode suivante, le fabricant nous fournit des donnees certifiant une stabilite a long terme ou superieure a 6 mois, donnees autorisees par lAgence Europeenne de Regulation, par le Agence europeenne des medicaments et sur la base des recommandations de lOrganisation mondiale de la sante, il est tres possible que nous ayons cette prolongation de la periode de validite. Cest pourquoi nous avons prefere mettre les doses en quarantaine, pas les detruire. Si les donnees seront suffisamment relevantes pour montrer une stabilite au-dela de 6 mois, alors nous agirons sûrement en consequence. A ce titre, toutes les doses ont ete retirees ou sont en cours de retrait des centres de vaccination et mises en quarantaine au niveau des DSP ainsi quau niveau des centres de stockage regionaux. On sait egalement que la Roumanie a conclu un accord avec le Danemark concernant la vente dun certain nombre de doses de BioNTech-Pfizer. 1.170.000 doses stockees a lInstitut Cantacuzino seront vendues. Toutes ces etapes se poursuivront dans la prochaine periode afin de maintenir, comme nous lavons annonce, un equilibre entre les doses a recevoir en Roumanie, entre la consommation attendue dans la prochaine periode et aussi pour sassurer que les doses de vaccin ne vont pas expirer. Aussi, nous avons reevalue le taux de couverture vaccinale au niveau de chaque unite administrative-territoriale et au cours daujourdhui seront affiches sur la plateforme RO Vaccinare et sur le site vaccinare-covid.gov.ro a la fois la carte avec la couverture vaccinale dans chaque departement et unite administrative-territoriale, ainsi que les pourcentages en valeur absolue pour chaque unite administrative-territoriale separement. Concernant la couverture vaccinale au niveau du milieu rural, comme je lai dit, il y a 2.862 communes au niveau national où nous voulons organiser des activites de vaccination. Bien sûr, cest un processus qui a commence pendant la campagne de vaccination, mais qui sera amplifie dans la prochaine periode, car la tendance est de deplacer la vaccination des centres fixes vers les equipes et les centres mobiles et, de plus, il existe des recommandations a cet egard dont une partie de lOrganisation mondiale de la sante, car il est necessaire de rapprocher le vaccin des personnes, des beneficiaires et de tout ce qui fait que le processus de vaccination soit tres facile a realiser. Jai dit et mentionne - 1.283 communes ont deja eu des activites de vaccination, ce qui signifie que pres de 44,8% des communes a lechelle nationale et 642 equipes mobiles ont ete activees. La plupart des personnes ont ete vaccinees dans la commune Floresti du departement de Cluj - 14.234 personnes, dans la commune Dumbrăvița de Timiș - 13.426 personnes, Chiajna dIlfov - 9.326 personnes, commune Recea de Maramureș - 6.857 personnes, dans la commune Miroslava du departement de Iași - 5.311 personnes et Șelimbăr de Sibiu - 4.290 personnes. Un autre axe daction est lie a levaluation permanente de lefficacite et de lactivite des centres de vaccination, des centres fixes et, bien entendu, suite a ces evaluations, des propositions defficacite sont faites, a savoir soit reduire le nombre de flux, soit cesser temporairement les activites. Ainsi, au 1er juillet aujourdhui, 102 centres de vaccination ont temporairement suspendu leur activite, ce qui represente plus de 10 % du nombre total de centres a lechelle nationale. 305 autres flux provenant des centres actifs restants sont temporairement suspendus et pour 364 centres de vaccination, les heures de travail ont ete reduites a six heures, voire quatre heures. Il existe egalement des centres qui seront tres probablement fermes certains jours de la semaine, juste pour permettre aux equipes mobiles de se rendre dans les zones rurales. Vaccination au niveau des pratiques de medecine familiale, il existe actuellement 2.495 pratiques de medecine familiale qui enregistrent des personnes vaccinees et plus de 205. 840 personnes ont ete vaccinees a ce jour, la plupart dentre elles, 57%, etant des personnes des regions rurales. La plupart des personnes vaccinees au niveau des cabinets de medecine familiale se trouvent dans le departement de Timiș - 13.699 personnes, dans le departement dArgeș - 9.780 personnes, Bucarest - 9.362 personnes, Mureș - 9.113 personnes. De plus, dans la semaine du 21 au 28 juin, un total de 181 394 personnes ont ete vaccinees, dont 73.228 personnes ont ete vaccinees avec la premiere dose. Plus de 92% de ces personnes ont ete vaccinees avec presentation directe dans les centres de vaccination ou lors devenements marathon de vaccination ou avec des equipes mobiles, ce qui signifie qua ce moment le nombre de personnes qui sont programmees dans la plateforme nationale de vaccination est tres faible. Au niveau des hopitaux, au niveau des formations sanitaires, dans 152 hopitaux publics, des activites de vaccination ont ete menees dans 37 departements et 3. 604 patients ont ete vaccines a ce jour et egalement des activites de vaccination ont lieu dans des formations sanitaires privees, dans 23 hopitaux et 544 les patients ont ete vaccines. La couverture vaccinale dans les departements, de la population residente eligible agee de plus de 12 ans, la municipalite de Bucarest a depasse le taux de couverture vaccinale de 45%, plus precisement 45,5%. Departement de Cluj - 42,3%, Sibiu 35,9% - Brasov - 33,5%, Timis, Constanta, Alba et Ilfov - tous sont des departements avec une couverture vaccinale superieure a 30%. Ainsi, a lheure actuelle, nous avons un nombre denviron 739 centres de vaccination actifs, avec 1.173 flux, dont 537 centres ont un vaccin de Pfizer, avec 910 flux. Il y a 98 centres qui recoivent des vaccins de la societe Moderna, avec 118 flux. 39 centres dans lesquels distribuer les vaccins de la societe AstraZeneca avec 68 flux et nous avons un nombre total de 65 centres qui recoivent des vaccins de la societe Johnson and Johnson, avec un nombre de 77 flux. Au total, dans la plate-forme nationale de programmation, a lheure actuelle, pour la dose un et la dose deux, en cumulant les quatre types de vaccins, il y a 136.376 personnes qui ont une programmation. Bilan des vaccinations depuis le debut de la campagne de vaccination, a ce jour : 4.725.239 personnes ont ete vaccinees, dont plus de 4,5 millions sont vaccinees avec le schema complet, ce qui represente un avantage important, compte tenu de la perspective de la variante Delta que lon connait, il nest pas assez bien couvert par une dose unique de vaccin dans un schema a deux doses. En ce qui concerne le taux de vaccination par tranches dage, a lheure actuelle, le taux de couverture vaccinale le plus eleve se situe dans la tranche dage 60-69 ans où la couverture vaccinale a ete atteinte 36%, suivie par la tranche dage 70-79 ans 34,5%. 50-59 ans 34,3 % et certainement, par la suite, les tranches dage inferieures a 50 ans. Aussi, en termes de nombre de personnes agees de 12 a 15 ans qui ont ete vaccinees a ce jour, il y a 18.607 personnes qui ont recu au moins une dose, ce qui signifie un taux de couverture vaccinale de 2,2% dans la population agee entre 12 et 15 ans, et entre 16 et 19 ans il y a un taux de couverture vaccinale de 15,6%, en valeur absolue : 128.504 personnes ayant recu au moins deux doses de vaccin. Concernant le profil des effets adverses au niveau national, au 27 juin, 16.566 cas deffets adverses post-vaccination ont ete signales, avec un taux de notification actuel de 1,9 cas pour 1.000 doses administrees. Par type de vaccin, taux de notification des effets indesirables post-vaccination pour Pfizer : 1,2 reaction pour 1.000 doses administrees ; pour Moderna - 2,8 reactions pour 1. 000 doses administrees ; pour AstraZeneca - 7,3 pour 1.000 doses administrees et pour le vaccin Johnson et Johnson - 0,8 reaction pour 1.000 doses administrees. Je vais continuer a donner la parole a M. le secretaire dÉtat, Andrei Baciu - sil vous plait ! Andrei Baciu : Merci beaucoup, Vali ! Quelques mots sur la vaccination aux operateurs economiques prives en ce moment. Comme on le sait, il sagit dune activite qui a debute il y a plus de quelques semaines. A ce jour, nous avons 575 entreprises privees qui ont demarre cette activite dans 38 departements, dont 91 operateurs prives dans le domaine HoReCa dans 21 departements seulement. Toute cette activite a ete realisee avec laide de 196 equipes mobiles, 63.856 personnes ont ete vaccinees dont 3.867 font partie du domaine Horeca. Comme la derniere fois, Brașov, Alba et Bihor sont les principaux departements. 88 entreprises sont du departement de Brașov, 60 dAlba, 38 de Bihor. De meme, selon le nombre de personnes vaccinees, le departement de Brașov, avec 6.010 personnes est le mieux place. Cette semaine, parmi celles-ci, 250 entreprises acheveront lactivite de vaccination au sein de leur propre entreprise, pour les salaries et leurs familles. Comme nous lavons mentionne la derniere fois, il y a de plus en plus dactivites qui se rapprochent le plus possible des gens et rendent la vaccination aussi accessible que possible et une option facile en fait. Nous savons quil existe deja de nombreuses activites de vaccination dans les caravanes, sur les marches, lors des matchs de football, lors de divers evenements sportifs, a laeroport, aux douanes. Concernant les missions de transport et les forces engagees, on parle jusqua present de 30.000 personnes du Ministere des Affaires Interieures, de la Police roumaine, de la Gendarmerie roumaine, de la Police des frontieres et de lIGSU, qui ont assure les missions de transport avec laide de 3.500 moyens techniques . . . De meme, 11 400 personnes du ministere de la Defense nationale avec plus de 4.000 moyens techniques. Maintenant, en ce qui concerne le nombre de doses de vaccin que la Roumanie a recues, jusqua present, nous avons recu 16..029 doses de vaccin, dont 54,75 % sont administrees. Pour BioNTech-Pfizer, nous avons 10. 932.929 doses de vaccins recues, 64 % administrees ; pour Moderna, nous avons recu 1.366.800 ; pour AstraZeneca, nous avons un total de doses recues, jusquau 30 juin, de 3.374.000, et pour Johnson and Johnson, nous avons un total de 685.300 doses de vaccin. À ce jour, un pourcentage de doses de vaccin de 0,9 % a ete signale. Pour la prochaine periode, on le sait, a lexception du vaccin produit par Johnson and Johnson, nous avons suspendu les livraisons de vaccins justement pour avoir une gestion efficace des stocks. Ce soir, 237. 600 doses de vaccin produites par Johnson and Johnson arriveront en Roumanie, et en plus de la transaction que la Roumanie fait avec le Danemark, comme la annonce le Premier ministre Florin Cițu, il y a des demandes de nombreux États, de nombreuses demandes qui arrivent et sont arrive recemment et pour lesquelles nous travaillons avec les autorites ayant des responsabilites dans le domaine des affaires etrangeres, principalement le Ministere des Affaires Étrangeres, le Premier ministre de Roumanie et lAdministration presidentielle et, bien sûr, le Ministere de la Sante, car il y a plusieurs demarches et danalyses a ce sujet, mais il y a eu aussi beaucoup de demandes de votre part, de la presse, mais la volonte est de communiquer quand elles seront finalisees, histoire de respecter toutes les regles diplomatiques. Cest a peu pres ca. Merci beaucoup! Valeriu Gheorghiţă : Merci moi aussi ! Commencons par les questions. Sil vous plait. Journaliste : Pour M. Baciu, a propos du certificat de vaccination. Dites-nous ce quil advient du certificat pour les etrangers qui ont pris une dose dans un pays et la deuxieme dose en Roumanie. Andrei Baciu : Precisement pour de telles situations, pour lesquelles nous devons delivrer un certificat en Roumanie, nous avons ce centre dappels et ce groupe de travail, qui verifiera, car il est important davoir toutes les donnees correctes, et puis, pour une tellle situation, pour quelquun qui a fait une premiere dose de vaccin dans un autre État et fait la deuxieme dose en Roumanie et dit quil sagit de la deuxieme dose, nous devons etre en mesure de verifier quil sagit bien de la deuxieme dose et que la premiere dose a ete administree quelque part et il existe des documents a cet effet. Et puis, en appelant ce numero de centre dappel, toutes ces personnes seront guidees pour le vaccin realise au niveau europeen, nous avons deja demande, avec laide du Ministere des Affaires Étrangeres, nous avons deja demande les modeles de certificats de vaccination, justement parce que ceux du groupe de travail, pour pouvoir comparer le modele classique qui est utilise dans ce pays et le document qui nous est envoye par chaque personne. Journaliste : Il finira par recevoir... Andrei Baciu : Oui, oui, absolument. Toutes les personnes pour lesquelles nous devons accorder un certificat recevront ce certificat, mais certains documents doivent etre verifies, cest pourquoi il y a ce groupe de travail deja forme, il sest reuni hier et au fur et a mesure des demandes nous les resoudrons. Journaliste : Jai egalement une question pour le Dr Gheorghiță, concernant la combinaison de types de vaccins. Qui devrait recevoir ce vaccin et quelle sera la deuxieme dose, Moderna ou Pfizer, et que montrent les etudes a ce sujet ? Valeriu Gheorghiță : Certaines categories de personnes sont identifiees pour lesquelles ladministration dune dose de vaccin avec une technologie differente peut etre envisagee, quelle quelle soit - soit de la societe BioNTech-Pfizer, soit de la societe Moderna, generalement des personnes de moins de 60 ans lage, les personnes de sexe feminin, en particulier si elles utilisent des contraceptifs oraux ou les personnes dans la premiere annee du diagnostic dune maladie cancereuse ou les personnes ayant des antecedents de thromboembolie, les personnes ayant des antecedents de thrombocytopenie ou les personnes atteintes de cirrhose du foie avec ou sans thrombocytopenie, la motivation etant liee ou la justification etant liee au fait que ce schema semble avoir le meme niveau dimmunogenicite, pratiquement les anticorps obtenus apres la deuxieme dose avec un vaccin a ARN Messager different atteignent au moins le meme niveau que le schema utilisant le meme type de vaccin, le profil de securite, a partir de donnees detudes publiees en Espagne surtout, mais aussi en Allemagne, nous montre quil sapparente au schema commun de vaccination. En effet, la reactogenicite, ce qui signifie que lintensite des effets adverses, des plus courants, semble etre legere a moyenne, lors de la combinaison de vaccins utilisant des technologies differentes. En fait, lAgence europeenne des medicaments a clairement indique qua lheure actuelle aucune recommandation ne peut etre faite a cet egard, mais il existe deja des États qui utilisent, il y a au moins quatre États au niveau europeen qui utilisent ce regime heterologue. egalement susceptible de devenir une approche de routine a lavenir dans le cadre de la strategie de vaccination contre le COVID-19. Que montrent les etudes ? Des etudes montrent que la premiere dose de vaccin avec un vaccin vecteur viral et suivie de ladministration dun vaccin Messager ARN apres au moins huit semaines est associee a un bon profil dinnocuite et a des donnees dimmunogenicite aussi bonnes que possible. Ce sont les donnees pour le moment. Je le repete : ce nest pas une decision etablie, ce nest pas une decision prise, mais nous voulions vous informer du fait que nous sommes preoccupes par ce sujet, car dernierement dans lespace public il y a eu une serie de messages transmis, sur le fait que dans certains pays sont en discussion et ces regimes ont ete adoptes. Nous evaluons constamment les donnees scientifiques et cest pourquoi nous avons cette evaluation en ce moment. Nous avons demande le point de vue des commissions specialisees au niveau du Ministere de la Sante, nous sommes en contact permanent avec des collegues de lAgence nationale du medicament et des dispositifs medicaux de Roumanie et, par consequent, lorsque nous deciderons, il sera connu et porte aux yeux du public. Journaliste : Une precision : les gens pourront-ils toujours choisir de faire ce schema ou les deux doses ? Valeriu Gheorghiță : Bien sûr que oui. Non, ce nest pas un schema qui deviendra obligatoire. Cest un schema si la personne choisit de prendre la deuxieme dose avec un vaccin different - et nous avons des demandes a cet egard, cest-a-dire quil y a plusieurs dizaines de personnes qui nous ont envoye des demandes a cet egard, beaucoup dentre elles medicalement infondees, cest-a-dire uniquement dues a lanxiete quant a la possibilite deffets secondaires thrombotiques. Bien sûr, quand il ny a pas de donnees scientifiques disponibles, on ne peut pas prendre de decisions a cet egard, car la responsabilite est finalement medicale, cest extremement grave et on ne peut pas jouer avec ces donnees scientifiques et ces decisions qui ne sont pas suffisamment etayees. Journaliste : Pouvez-vous nous dire quels sont les quatre Etats qui utilisent deja ce schema ? Valeriu Gheorghiță : En Allemagne, en Espagne, en France et en Italie, je pense. Journaliste: Une question pour le secretaire dÉtat Andrei Baciu. Nous avons tous constate que ce certificat numerique ne suffit pas pour voyager a letranger. Pourquoi? Andrei Baciu : Il est important dexpliquer le role de ce certificat. Ce nest pas un document de voyage, cest exactement ce qui est ecrit sur le certificat lui-meme, cest ecrit en noir et blanc. Le role de ce certificat est en effet de simplifier et de faciliter le transport, le passage des personnes aux points de passage frontaliers. La saison chaude est arrivee, les gens prennent des vacances, partent en vacances, voyagent beaucoup. Et puis si le processus de verification de tous ces documents se faisait manuellement, de tres longues files dattente et un temps dattente tres long seraient crees et alors on a identifie ce moyen numerique en scannant ce simple code QR qui ne necessite plus de verification manuelle. Cest le principal avantage, mais cest en fait une alternative numerique a une formule papier classique de documents attestant dappartenir a une situation epidemiologique, ce nest pas un document de voyage, ce nest pas un document qui vous donnera certains avantages de voyage. Les politiques epidemiologiques de chaque État membre varient et sont lapanage de chaque État membre, il ne sagit que dune forme numerique alternative aux documents existants qui, comme je lai dit, attestent lappartenance a un État epidemiologique. Journaliste : Peut-il y avoir une garantie que ces certificats que nous avions sont reels ? Andrei Baciu : Cest le deuxieme aspect important, le fait que lorsque nous presentons un code QR et quil est valide, nous avons la certitude que le document est non seulement authentique, mais aussi quil est dans la periode de validite car sinon, lorsqu`on presente un document papier, surtout si nous imaginons une personne de la police des frontieres, disons, de Grece qui recoit et voit actuellement des certificats de vaccination et des certificats de test de toute lEurope, dans toutes les langues europeennes - il lui serait tres difficile de regarder le papier et pouvoir sassurer que tous les documents sont conformes, authentiques et dans la periode de validite - cest impossible de le faire, mais avec laide de cette application et avec laide de ce code QR qui possede des cles de securite et qui sadapte quotidiennement, pour que tout type de scan en scannant ce code, sil est valide par lapplication qui scanne par le corona-scan, nous avons la garantie que le certificat respectif est authentique, quil ne sagit pas dune contrefacon et quil est egalement dans la periode de validite. Journaliste : Jaurais une question pour le porte-parole du STS : pouvez-vous sil vous plait nous dire combien de certificats ont ete demandes jusqua present et sur quels types ? Cătălin Chirca : Oui. Il y a eu une tres forte demande pour l`elaboration de certificats, surtout depuis son lancement. La plate-forme a ete lancee a 8h10 et plus de 100. 000 certificats sont desormais generes. En gros, deux heures apres le lancement, a 10h10, mes collegues mont envoye les donnees plus tot, il y avait pres de 80.000 certificats de vaccination delivres. Dans le meme temps, il y avait plus de 2.200 certificats dessai et 2.100 certificats de recuperation. Ce sont les categories. Monsieur le secretaire dÉtat, l`a rappele tout a lheure, le centre de support est operationnel au cas où il y aurait des situations qui doivent y etre signalees, tout lequipement a deja ete installe pour que ceux qui prennent les appels et le groupe de support technique puissent utiliser et apporter un soutien. Journaliste : Cela fonctionnera-t-il sans arret ? Cătălin Chirca : Lapplication, bien sûr. Au lieu de cela, le centre dassistance a un programme qui est egalement presente sur le site. Et bien sûr, lorsque la personne appelle le centre dappels, le programme est egalement mentionne, sur la voix qui repond. Journaliste : Bonjour ! Jai vu qua la frontiere avec la Grece, les touristes entrant en voiture doivent se faire tester, meme sils ont un certificat de vaccination ou des documents attestant quils ont ete vaccines. Que pensez-vous de cette situation et si cela reduira le desir des Roumains de se faire vacciner, car je suppose que nous comptons egalement sur ceux qui vont dans ces pays en vacances, pour se faire vacciner ? Valeriu Gheorghiţă : À mon avis, cela ne reduit pas le desir des gens de se faire vacciner. En ce qui concerne limposition dune procedure de test a lentree sur le territoire de la Grece c`est une decision appartenant a cet État, chaque État etablit sa propre politique de sante publique afin dassurer les meilleures conditions de securite possibles pour les passagers, les touristes et pour sa propre population. Je pense quen ce moment, les choses doivent etre considerees comme acquises. Je ne sais pas si cest un test pour chaque personne qui transite en Grece, qui sy rend pour le tourisme ou cest un test aleatoire. En ce qui me concerne, il sagit dun test aleatoire, comme cela sest produit jusqua present. Journaliste : Et si vous pouviez nous dire ce quil advient des enfants de moins de 12 ans qui se rendent dans ces pays Valeriu Gheorghiță : La proposition est que les moins de 12 ans soient, dune part, exemptes de tests et, dautre part, exemptes de quarantaine, lorsque leurs parents sont exemptes de ces mesures sur la base du certificat numerique. Journaliste : La proposition est venue de .... Valeriu Gheorghiță : Au niveau europeen, oui. Journaliste : Au niveau europeen, sait-on ce qui se passe reellement ? Valeriu Gheorghiță : Je nai pas ces donnees pour le moment. Il sagit dune proposition unanime au niveau des États membres pour exempter les enfants de moins de 12 ans des mesures de depistage ou disolement, des quarantaines, lorsque les parents ou leurs accompagnants sont exemptes de ces mesures, precisement pour avoir la notion dunite dans la famille et avoir acces a divers services. Journaliste : Vous avez dit un peu plus tot que la version Delta est beaucoup plus contagieuse. En revanche, le nombre de sequenceurs realises est limite, compte tenu de la capacite de sequencage en Roumanie. Il est tres probable que le nombre de personnes infectees par la variante Delta soit beaucoup plus eleve que les chiffres officiels. Peut-on parler en ce moment de transmission communautaire a la variante Delta ? Valeriu Gheorghiţă : Cest une tres bonne question. À ce stade, il est peu probable que nous parlions dune transmission communautaire. En fait, en Roumanie, en ce moment, avec un taux dincidence cumule de cas inferieur a 0,07 pour mille, on ne peut en aucun cas parler de transmission communautaire acceleree, mais plutot de transmission isolee de linfection par le SARS-CoV-2, mais cette situation peut changer. Cest la saison chaude, cest la saison et la periode pendant laquelle, naturellement, il y a une diminution du nombre de cas et une reduction de la circulation du virus et de la transmission, mais du moins ce sont les donnees estimees par l`OMS et le Centre europeen du controle des maladies, que dans les prochains mois, notamment en août et, bien entendu, en septembre, le nombre de cas de COVID-19 generes par la souche Delta sera plus eleve. En effet, on estime qua fin août plus de 90 % des cas en Europe seront dus a la souche Delta. Il a une capacite de transmission extremement elevee dune personne a lautre, echappe a la reponse immunitaire chez les personnes ayant ete infectees par dautres variantes virales et est associe a une diminution de lactivite neutralisante des anticorps, y compris apres vaccination, lorsquil sagit de vaccination en dose unique, cest pourquoi il est important de respecter le calendrier et de se faire vacciner. Ainsi, si nous etablissons un profil de risque des personnes, le risque de maladie le plus eleve est pour les personnes non vaccinees, ensuite les personnes qui ont fait une seule dose de vaccin et le risque de maladie le plus faible est pour les personnes qui sont vaccinees avec le calendrier complet. Journaliste : Et encore une precision, sil vous plait. Vous avez dit que la variante Delta est beaucoup plus contagieuse et genere un taux dinfection beaucoup plus eleve. Genere-t-elle aussi une gravite des cas ? Valeriu Gheorghița : Nous regardons ce qui se passe dans plusieurs pays. Au Royaume-Uni, où le taux de couverture vaccinale est eleve et, bien sûr, les jeunes en particulier ne sont pas encore largement vaccines, le nombre de cas, bien queleve, nest pas associe a des admissions elevees et a un taux de mortalite accru. Cependant, si lon regarde ce qui se passe en Afrique du Sud, où le taux de couverture vaccinale est inferieur a 5%, il y a une correlation directe entre laugmentation du nombre de cas et laugmentation des hospitalisations et laugmentation des deces. Ayant une quantite beaucoup plus elevee de virus dans lorganisme, en raison de sa capacite a se multiplier beaucoup plus facilement, il est evident que cela nous pouvons, dun point de vue medical, lassocier a une activation plus importante de la reponse immunitaire et a un plus grand risque de cette reaction hyperinflammatoire, qui survient au 10e jour de la maladie. Alors oui, on peut parler dune evolution plus frequente vers des formes graves, vers des formes severes. Journaliste : Dites-moi sil vous plait, existe-t-il une campagne dinformation et de vaccination distincte pour les eleves, compte tenu du fait que le president du Conseil des eleves a declare que la campagne dinformation actuelle natteint pas les eleves ? Valeriu Gheorghița : Dans ce sens, nous avons eu une reunion directement au siege du gouvernement y compris avec des representants des associations de parents et le president du Conseil national des eleves, M. Rareș Voicu, et des representants de lUNICEF, egalement des representants de la CNCAV, du Ministere de la Sante. Il est tres important davoir de telles activites dinformation qui touchent vraiment les parents en particulier, mais aussi les eleves. Comment ces activites dinformation se derouleront-elles concretement ? Par le biais des medecins de famille, par le biais du reseau de medecine scolaire et egalement avec le soutien du Ministere de lÉducation, une serie de seances dinformation sera realisee, a la fois des seances en ligne et sur supports papier qui seront envoyes, des depliants, des depliants dinformation lies aux prestations et a la securite de la vaccination chez les moins de 18 ans. Journaliste : Veuillez me dire, a quels points de passage frontaliers lapplication de numerisation de certificat numerique COVID fonctionne-t-elle ? Andrei Baciu : Cela fonctionne dans tous les points de passage frontaliers. Des collegues du STS ont distribue 271 pour autant que je sache, des appareils qui ont deja installe lapplication qui scanne le corona-scan, mais nous parlons de tous les points de passage frontaliers, que ce soit terrestre, aeroportuaire, ferroviaire, naval, absolument nimporte où. Ils sont installes partout et il existe deja des appareils pour les scanner. Cher collegue, si vous avez plus de details. Cătălin Chirca: Cest vrai, 271 telephones portables ont ete distribues avec lapplication corona-scan, qui permet de scanner les codes QR emis par la Roumanie ou dautres États. Dans le meme temps, nous avons egalement distribue des scanners que la Police des frontieres a installes dans leurs propres systemes pour leur faciliter la verification de ces certificats numeriques. Journaliste : Pouvez-vous nous donner plus dinformations sur la vaccination dans les zones touristiques, quand elle debutera, où la campagne aura lieu et quel type de vaccin sera utilise ? Valeriu Gheorghiță : Des activites de vaccination ont deja eu lieu, par exemple sur la plage, la semaine derniere, en fin de semaine et seront organisees dans plusieurs stations balneaires. Également a Brasov sont organisees de telles activites, Prahova, plusieurs evenements de vaccination. Ils sont coordonnes au niveau local par la prefecture et les representants des collectivites locales. Pratiquement, il ny a pas de calendrier tres clair pour ces activites. Au niveau local, des activites de vaccination sont organisees localement dans les zones touristiques respectives, mais nous, comme nous lavons annonce, finalisons actuellement tout le calendrier des activites en termes dequipes mobiles pour atteindre les communautes, les zones rurales et surtout elles seront presentees et aussi publies sur le site Web vaccinare-COVID.gov.ro où ils peuvent etre evalues par quiconque souhaite savoir quand les equipes mobiles se deplaceront dans certaines communautes. Bien sûr, il peut y avoir des variations dune localite a lautre, mais pour nous il est important de combiner, dintegrer les activites dinformation et de vaccination. Ce nest quainsi que nous pensons que le desir des gens augmentera en termes de vaccination car ils beneficieront dun eventail dinformations sur les avantages et limportance de la vaccination, et sur le processus de vaccination lui-meme. Journaliste : Colonel, je voudrais vous demander, parce que vous avez parle un peu plus tot de lagressivite de la souche Delta, quand vous vous attendez a ce que le nombre de cas dinfection par cette souche augmente en Roumanie, car il y a des specialistes qui disent que leur nombre pourrait augmenter environ deux mois apres son apparition en Angleterre ? Valeriu Gheorghiță : Il y a encore des indicateurs que nous examinons constamment. Pour le moment, la situation epidemiologique est tres bonne et je pense quil nous appartient de continuer a maintenir cette situation favorable qui a ete obtenue avec beaucoup defforts, a la fois de ceux chez nous, des gens, que de ceux qui ont ete impliques dans la bonne gestion de la pandemie. Actuellement au facteur R 0, le taux basal de reproduction des cas est denviron 0,94, etant donne quil y a quelques semaines il etait denviron 0,7. Lorsque le taux de reproduction basal des cas est de 1, cela signifie que dune semaine a lautre, le nombre moyen de cas est le meme. Lorsque ce nombre augmente de 1, cela signifie que nous aurons une augmentation du nombre de cas. Je crains que nous ayons une augmentation de cet indicateur de 0,7 a pres de 1, car pendant cette periode, linteraction entre les personnes augmente, des mesures dassouplissement ont ete mises en œuvre, meme aujourdhui, un certain nombre dautres mesures sont en vigueur. evidemment sur ce fond, etant donne que nous avons, ici en Roumanie au moins 44 cas identifies avec la souche Delta, etant donne quil y a une interaction physique entre les gens et etant donne quil y a des localites a tres faible couverture vaccinale, le risque parce que nous parlons ici devaluer les risques, le risque dune augmentation du nombre de cas dans la prochaine periode est certainement important. Cest pourquoi nous evaluons regulierement levolution des cas et regardons dautres indicateurs, comme le nombre de personnes hospitalisees, le nombre de personnes en reanimation et les deces. Mais a ce titre, la saison froide est une saison qui rencontre, dun point de vue epidemiologique, tous les facteurs de risque qui genereraient une augmentation du nombre de cas. Je le repete, par rapport a lannee derniere, nous avons des solutions a portee de main qui peuvent empecher une augmentation significative du nombre de cas, nous avons actuellement acces a des vaccins sûrs et efficaces. Efficace - je veux dire que qu`on ne risque pas daller a lhopital, daller en therapie et de mourir. Cela signifie efficacite de notre point de vue. Journaliste : Et je voudrais vous poser une question sur ceux qui ont ete vaccines, car cest le championnat dEurope de football, avez-vous une statistique sur le nombre de vaccines au stade ? Je serais egalement interesse par les pharmacies. Valeriu Gheorghiță : Au niveau de la pharmacie, lactivite de vaccination na pas demarre, cette solution est toujours en discussion, mais au centre de vaccination qui sest organise pres de la National Arena, au stade Lia Manoliu, où un seul type de vaccin de Johnson et Johnson, je crois quen debut de semaine, pres de 75-80 personnes ont ete vaccinees lors de la presentation lors devenements sportifs. Mais lors des evenements sportifs, qui etaient tres bien organises, il y avait generalement des personnes qui etaient soit vaccinees, testees, ou avaient des preuves de la maladie. Cest pourquoi ceux qui sont effectivement venus se faire vacciner etaient en plus petit nombre, mais nous avons cette possibilite pour que les gens puissent se faire vacciner dans des endroits aussi divers que possible. Journaliste : Et jaimerais vous demander si une personne a pris sa premiere dose de Pfizer, puis la faite en mars par exemple, puis a fait COVID, maintenant elle veut pratiquement se faire vacciner, reprend-elle le calendrier de vaccination ou... ? Valeriu Gheorghiță : Elle ne reprend pas le programme de vaccination, cest une chose claire. Nous ne parlons pas de la reprise des programmes de vaccination. Le calendrier vaccinal est complete par ladministration de rappel, une dose unique du meme type de vaccin. Journaliste : Pour M. Secretaire Andrei Baciu. Je voudrais vous demander - parce que vous dites quil y a des gens qui nont evidemment pas acces pour telecharger le certificat numerique europeen sur Internet, vous avez dit de vous tourner vers les directions de la sante publique. Peut-etre quil serait bon de detailler exactement. Faut-il appeler, se presenter sur place, y a-t-il un delai de reponse ? Comment ca se passe physiquement ? Merci. Andrei Baciu : Tout dabord, nous devons mentionner quil y a cette periode de transition parallele de six semaines supplementaires, au cours de laquelle nous pourrons utiliser les documents classiques, de sorte que notre libre passage ne sera en aucun cas conditionne par la presence de ce document, mais les avantages sont, comme je lai dit, lefficacite et la mobilite, dune part. Dautre part, au niveau de chaque Direction de Sante Publique, une personne a ete identifiee pour gerer lorganisation et la delivrance de ces certificats, car, tres vraisemblablement, il y aura une grande heterogeneite des demandes dune DSP a lautre puis le plus simple est dappeler le numero de telephone qui est connu, est public sur le site de chaque DSP ou le numero de telephone que je viens de dire, qui a ete utilise dans la campagne de vaccination - 021.414.4425 - et la vous serez dirige vers la personne , de la DSP liee a la localite de la personne concernee et etablit une procedure, car elle devra effectivement recuperer ce document, elle devra effectivement recuperer aupres de la Direction de la Sante Publique. En gros, cest de ca quil sagit. Merci. Journaliste : Bonjour. En parlant de la variante Delta, ce nouveau schema de vaccination, qui consiste a combiner les deux types de vaccins, peut-il etre efficace dans cette variante egalement ou peut-etre plus efficace? Valeriu Gheorghiță : Cest certainement un programme qui maintiendra au moins le meme niveau defficacite. Cest difficile a dire et jai toujours evite de speculer quand il ny a pas de preuves scientifiques, mais si on regarde la correlation des autres schemas de vaccination, entre le niveau danticorps neutralisants, entre le titre danticorps neutralisants et la protection, on peut supposer que oui, nous aurons le meme niveau defficacite. Journaliste : Dans le cas dautres types de vaccins egalement, la reponse immunitaire reste-t-elle quelque part a 90 % ? Valeriu Gheorghiță : Il existe des donnees deja publiees et mises a la disposition du public concernant lefficacite des schemas de vaccination bases sur le vaccin a vecteur viral, dans ce cas Oxford AstraZeneca et base sur RNA Messenger, dans ce cas BioNTech Pfizer, de Grande-Bretagne. Lefficacite dune dose unique pour la prevention de la maladie est de 33%, cest donc une efficacite reduite. Un calendrier vaccinal complet nous apporte une efficacite pour la maladie asymptomatique de 60 % dans le cas du calendrier vaccinal avec le vaccin dOxford AstraZeneca et denviron 88 % pour le calendrier vaccinal base sur le vaccin ARN Messenger, et en termes de consequences cliniques, la impact medical, a savoir la prevention des hospitalisations, les deux schemas sont egalement bons et cest tres important, a savoir la prevention des hospitalisations dans un pourcentage de plus de 92% des cas pour les deux types de vaccins. Journaliste : Et les effets adverses - il ny aura pas de difference ici non plus, si nous commencons ce nouveau programme de vaccination ? Valeriu Gheorghiță : Si ce schema de vaccination est lance, il sagit evidemment dun profil de securite qui est favorable, qui est le meilleur possible, selon les donnees existantes dans les essais cliniques. Cest pourquoi nous ne nous sommes pas precipites pour prendre cette decision jusqua ce que nous disposions de suffisamment de donnees. Dautres etudes sont actuellement en cours a cet egard, mais ce dont nous disposons actuellement cree une tres bonne perspective en termes a la fois defficacite et de securite des schemas de vaccination heterologues, comme on les appelle. Journaliste : Et a propos de letude, si vous permettez une autre question, car cette etude est apparue et montre que limmunite des enfants apres la vaccination avec les deux types de serums - Pfizer et Moderna - pourrait durer des annees. Considerez-vous cette hypothese? Valeriu Gheorghiță : Bien sûr, nous en tenons compte. Il existe des donnees scientifiques qui sont, pour le moment, en quelque sorte capables de decrire une protection a long terme de la protection offerte apres la vaccination, il existe des etudes qui sont menees sur un petit nombre de cas, environ 14 personnes - est larticle auquel vous faites reference a - , mais la maniere de realiser cette etude est la plus rigoureuse possible, a savoir le fait quils ont ete biopsies, les prelevements des ganglions lymphatiques ont ete analyses. Cest lendroit où la reponse immunitaire est formee et en particulier les cellules memoire qui assurent la reponse a long terme, qui ont maintenu leur activite quelque part dans les quatre mois suivant le calendrier vaccinal complet, a condition quapres les vaccinations habituelles, lactivite au niveau des centres germinatifs dans les ganglions lymphatiques, elle est reduite quelque part a environ six semaines. Cela montre que les vaccins a base dARN Mesager offrent tres probablement une protection a long terme, avec quelques conditions, a savoir que les souches virales actuelles ne changent pas beaucoup leur conformation. La bonne nouvelle est que sur les quatre types de variantes virales preoccupantes, les vaccins actuels conservent leur efficacite, ce qui est une tres bonne chose. Et, bien sûr, les patients ne devraient pas avoir detats dimmunosuppression, ne devraient pas etre des patients qui sont a priori moins susceptibles de developper une reponse immunitaire protectrice. Journaliste : Et si vous me permettez une question pour M. Baciu. Vous avez dit que nous pouvons utiliser les documents que nous avons maintenant, en loccurrence les certificats nationaux, jusquau 12 août. Cela signifie-t-il que seul le certificat numerique sera desormais valable ? Merci! Andrei Baciu : Cest aussi lidee, au final, de faire cette transition. Nous avons six semaines pour eviter de faire la queue dans les aeroports aux postes frontaliers. Et puis, dans ces six semaines, on pourra faire et avoir chacun de nous le certificat numerique, qui atteste dappartenir a un etat epidemiologique. Ce nest donc pas obligatoire, comme je lai dit. Sinon, nous obeirons aux regles epidemiologiques de chaque pays où nous arrivons, si nous ne pouvons pas prouver, par exemple, que nous sommes vaccines. Journaliste : M. Baciu, pouvez-vous nous dire sil est pris en compte que le certificat vert doit egalement etre utilise pour un usage interne ? Comme vous lavez dit, il certifie, cest authentique, que des personnes sont vaccinees ou ont ete testees ou ont subi la maladie. Est-ce egalement pris en compte lorsquil pourrait devenir operationnel et pour un usage interne ? Andrei Baciu : Actuellement, il existe des reglementations qui certifient, pratiquement, le developpement des evenements, qui dependent du nombre de personnes vaccinees, nous savons comment les choses fonctionnent. Bien sûr, cest un outil efficace, cela peut etre une solution tres efficace. Comme la dit le Premier ministre, M. Florin Ciţu, cette situation est analysee et dans la prochaine periode nous verrons, et en fonction des demandes de ceux qui organisent des evenements avec un grand nombre de personnes, doù, evidemment, la conformite de ceux qui y viennent, quils soient vaccines ou non, cest important. Journaliste : Et une question pour le M. du STS. Cette application sera-t-elle egalement accessible aux operateurs economiques ou dispose-t-elle dune cle de securite destinee uniquement a la Police des frontieres ? Cătălin Chircă : Lapplication peut etre mise a disposition en fonction des dispositions legales. Sil est etabli, des solutions techniques peuvent etre identifiees afin quelle soit mise a disposition. Journaliste : Compte tenu de linteret actuel pour la vaccination, en septembre, alors quon pouvait sattendre a une nouvelle vague, combien de personnes seront immunisees ? Valeriu Gheorghiţă : Il est difficile de dire un chiffre, davancer un chiffre. Cela depend beaucoup du desir des gens de se faire vacciner. Nous entreprenons des activites de vaccination pendant cette periode, afin que le vaccin soit vraiment disponible et accessible a tous ceux qui veulent se faire vacciner. Mais, mieux nous faisons nos devoirs pendant cette periode, mieux nous serons tous dans la prochaine periode. Il y a, je le repete, des evaluations de risques, des estimations de levolution de la pandemie et en aucun cas nous ne voulons, a travers ces informations, effrayer les gens, susciter la panique etc. Certainement pas! Il faut presenter ce qui est une evolution probable dun point de vue epidemiologique, il faut comprendre que grace a la vaccination, grace a un bon taux de couverture vaccinale, on peut eviter une augmentation significative du nombre de cas, car, malheureusement, cette souche repond a tous les conditions pour devenir dominant non seulement en Roumanie, mais globalement, partout dans le monde. Et on voit ce qui se passe. Pratiquement, la vitesse a laquelle elle devient dominante au Royaume-Uni et elle est deja devenue - en avril les premiers cas ont ete identifies, en mai, environ 25% des cas ont ete generes par la souche Delta, en juin, un mois, plus de 90% des cas sont generes par la souche Delta. En Europe, je le repete, la moyenne europeenne, la semaine derniere, il y a eu un doublement des cas generes par la souche Delta, environ 5,8% sont generes par cette souche. Bien sûr, il y a une surveillance reguliere de cette souche, mais il est important davoir, dune part, une capacite de sequencage, pour que lon ait une image reelle, une image la plus proche possible de la realite de la circulation de cette pression sur le territoire de notre pays. Journaliste : Existe-t-il actuellement des donnees pour montrer que cette saison de relaxation pourrait se terminer prematurement en raison de cette evolution de la variante Delta ? Valeriu Gheorghiţă : Cest difficile a dire. Encore une fois, les choses sont evaluees etape par etape, periodiquement, toutes les deux semaines, mais si lon regarde ce qui sest passe lannee derniere, en juillet-août, nous avions deja une augmentation du nombre de cas. La principale difference a lheure actuelle est que nous avons encore plus de 4,7 millions de personnes vaccinees avec au moins une dose, la plupart avec le calendrier de vaccination complet, ou cela change beaucoup les donnees du probleme, mais ells sont toujours, comme nous le savons bien, au moins 60% de la population roumaine na aucune immunite, ni par maladie ni par vaccination, donc la vulnerabilite existe et, malheureusement, cela nous place dans une zone de risque daugmentation significative du nombre de cas. Je pense que si nous comprenons tous limportance de la vaccination, nous comprenons limportance dutiliser le masque comme mesure universelle pour empecher la propagation de la maladie, nous pouvons assurer la stabilite epidemiologique pour la prochaine periode. Merci beaucoup! Andreï Baciu : Merci beaucoup ! Une bonne journee! 2021-07-01 10:16:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_original_img_9780.jpgDiscursul premierului Florin Cîțu la ședința solemnă comună a Camerei Deputaților și Senatului consacrată comemorării victimelor Pogromului de la Iași din anul 1941Știri din 30.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-discours-du-premier-ministre-florin-citu-lors-de-la-reunion-solennelle-commune-de-la-chambre-des-deputes-et-du-senat-consacree-a-la-commemoration-des-victimes-du-pogrom-de-ia-i-en-1941Le discours du Premier ministre Florin Cițu lors de la reunion solennelle commune de la Chambre des deputes et du Senat consacree a la commemoration des victimes du pogrom de Iași en 1941 Chers Presidents du Senat et de la Chambre des deputes, Mesdames et messieurs les senateurs et deputes, Excellences les ambassadeurs, Mesdames et Messieurs, Invites distingues, Nous sommes ici aujourdhui pour commemorer, par devoir dhonneur, 80 ans plus tard, pour la premiere fois, au Parlement roumain, les victimes du Pogrom de Iasi, le plus grand massacre antisemite de Roumanie, a lepoque moderne. Aujourdhui, nous nous souvenons de ce que lhumanite a vecu a lage le plus sombre de notre existence. En meme temps, en tant que nation, nous devons ouvertement supposer que tout notre passe na pas ete glorieux. Comme tant dautres pays en Europe, en Roumanie aussi, les decisions de ceux qui detenaient le pouvoir politique et militaire a lepoque ont transforme lÉtat, en le faisant une machine de la barbarie, daneantissement des droits, de persecution inimaginable et delimination physique des communautes juives, Roms et autres categories vulnerables. Assistance honoree, Aujourdhui, je rends hommage aux centaines de milliers de victimes de lHolocauste en Roumanie et je mincline devant la memoire de ces innocents. Ce qui sest passe a Iasi il y a huit decennies nous rappelle une souffrance au-dela de limagination, nous rappelle la cruaute, la sauvagerie et le meurtre. Les trains de la mort, les meurtres individuels, les persecutions, les tortures, les humiliations, les charniers, tout etait la ! Limage des victimes, des atrocites, des plus de 13. 000 victimes - hommes et femmes, des centaines denfants, des personnes agees et des destins brises dil y a huit decennies a Iași doit rester un temoignage inebranlable du besoin de verite, justice et memoire ! Les evenements abominables declenches par les autorites dans les annees 40, sous la coordination du regime Antonescu, representent aujourdhui une page noire de notre histoire. Nous sommes obliges den parler, de proteger la memoire des victimes, de condamner les coupables et de transmettre aux generations futures notre combat, avant tout, pour que de telles tragedies ne se reproduisent jamais ! Mesdames et Messieurs les senateurs et deputes, En tant que premier ministre liberal, je peux dire que mon parti, le Parti National Liberal, a toujours eu une vocation pour la liberte, la tolerance et le respect de la memoire. Nos elites ont ete victimes de la colere extremiste, et notre devoir, a tous, est de rester vigilants, responsables, de prendre des decisions courageuses pour proteger les personnes vulnerables et notre democratie. Cest pourquoi, aujourdhui, je reaffirme le plein soutien de lExecutif actuel pour la promotion des politiques de memoire, la lutte contre lantisemitisme, lextremisme, la xenophobie, lhomophobie et toutes les formes dintolerance et de violence politiques ou symboliques. Pendant seulement six mois depuis notre prise de fonction en tant que Premier ministre, nous avons soutenu et pris des mesures importantes pour promouvoir la memoire des victimes de lHolocauste, pour soutenir leducation concernant cette tragedie et pour prevenir et combattre lantisemitisme. Nous avons nomme un representant special du gouvernement pour promouvoir les politiques de memoire, lutter contre lantisemitisme et la xenophobie, et avons recemment adopte la premiere strategie nationale de prevention et de lutte contre lantisemitisme, la radicalisation et les discours de haine, ainsi quun plan daction et des mesures concretes pour les trois prochaines annees. Parallelement, nous avons inscrit dans le financement du PNRR le futur Musee national dhistoire des Juifs et de la Shoah, comme un devoir dhonneur et comme preuve que notre engagement a garder vivante la memoire de la communaute juive et des victimes de la Shoah est une forme forte de resilience face aux menaces de lextremisme. Je conclus en vous disant que la reunion solennelle daujourdhui est une preuve que la Roumanie change quand il y a volonte et solidarite pour la verite, la responsabilite, lengagement et surtout pour defendre la democratie et la societe. Que la memoire des victimes du Pogrom de Iasi et de lHolocauste roumain soit eternelle ! 2021-06-30 14:34:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-30-05-47-59big_1.jpgBriefing de presă susținut de Secretarul de Stat în Ministerul Afacerilor Interne, Șeful Departamentului pentru Situaţii de Urgenţă, Raed Arafat, Colonel, Adjunct al Inspectorului General, Benone-Gabriel Duduc și președintele Casei Naționale de Asigurări de Sănătate, Adrian Gheorghe, la finalul ședinței de guvern din 30 iunieȘtiri din 30.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-donne-par-le-secretaire-d-etat-au-ministere-de-l-interieur-le-chef-du-departement-des-situations-d-urgence-raed-arafat-colonel-inspecteur-general-adjoint-benone-gabriel-duduc-et-le-president-de-la-caisse-nationale-d-assurance-maladie-adriaRaed Arafat : Bonjour. Je suis avec le colonel Benone Duduc, qui est linspecteur general adjoint a lInspectorat general des situations durgence. Nous presenterons quelques-uns des changements survenus aujourdhui par une ordonnance durgence sur la loi 307 de 2006 sur la protection contre les incendies et limpact de ces changements qui visent a simplifier le processus dapprobation, dautorisation en matiere de securite incendie, de debureaucratisassions et de reduction des charges administratives imposees. par les regles en vigueur et la surveillance du marche des produits de construction et la protection contre lincendie. Je vais mentionner quelques aspects et ensuite nous repondrons aux questions et bien sûr la presence du Colonel nous permettra de repondre aux questions techniques, sil y aura des questions qui necessitent de telles reponses. Ainsi, par cette loi, parmi les dispositions qui sont prevues figure la disposition dexemption de lobligation dobtenir les permis et autorisations de securite incendie dans le cas de travaux visant principalement a ameliorer dautres exigences fondamentales de la construction. Quest-ce que cela signifie? Par exemple, les travaux de renforcement sont consideres comme des intervention sur la toiture du batiment qui consistent en des travaux de remplacement de la toiture et de son support, ainsi que ceux pour des extensions ou des changements dusage de pieces appartenant a des batiments existants pour lamenagement de salles de bains, de locaux techniques , ou lexecution de travaux sur ceux-ci. Cela signifie que desormais certains travaux pourront etre realises beaucoup plus simplement, beaucoup plus facilement, sans compromettre la securite, mais il y a beaucoup de ces travaux qui ont bloque pendant des mois leur realisation ou leur mise en service, dans lattente des approbations et autorisations. Donc a partir de maintenant cela va etre simplifie et comme je vous lai dit, il y a quelques exceptions qui apparaissent a travers lacte normatif damendement. Fixant la date limite de lobligation dobtention dun permis de securite incendie jusquau 31 decembre 2022 pour les constructions et amenagements pour lesquels la preuve de laffectation des fonds necessaires ou la conclusion de contrats pour la conception et lexecution des travaux de mise en conformite de la construction avec l`exigence de securite a l`incendie. Donc sil y a des preuves qu`il y a des financements et que les travaux auront lieu, on peut reporter jusqua fin 2022. La condition est quil y ait des preuves de financements. La simplification de la phase dagrement en securite incendie par letablissement dun document simplifie sur le scenario de securite incendie, un scenario preliminaire de securite incendie, ce qui a pour consequence de faciliter lobtention des permis de construire et le demarrage des investissements. Creer la possibilite pour les objectifs dinvestissements public que lagrement de securite incendie soit delivre au stade de letude de faisabilite ou la documentation pour approuver les travaux dintervention et ainsi eviter la reprise des procedures si les choses se produisent plus tard, evitant ainsi la reprise des procedures et que les procedures soient executees depuis le debut sans exiger leur reprise. Debureaucratisassions du processus dautorisation par le maintien de la validite du permis de securite incendie dans le cas des batiments dont la destination est modifiee, a condition que la nouvelle destination respecte toutes les dispositions du reglement technique de conception sur lexigence de securite incendie. Jusqua present, le changement de destination impliquait une nouvelle procedure dautorisation, il fallait la demander. Maintenant une exception est faite, si la destination ne change pas certaines choses fondamentales qui lexigent, lautorisation reste valable. Cest ce que prevoit lacte normatif, et avec cela, nous simplifierons pour beaucoup les procedures dans lesquelles la destination dun batiment est modifiee, sans impact sur la securite du citoyen, afin quils puissent le faire, en gardant l`autorisation originale du batiment. Introduction de la necessite dobtenir laccord de lInspectorat generale des Situations durgence pour les projets standards de constructions a haut degre de repetabilite. Il doit y avoir un accord type sur un projet type, pour un type de construction qui se repete - le meme type de construction plusieurs fois et puis cest fait une seule fois. Ainsi, renforcer le role de lautorite en imposant des sanctions de plus en plus severes en rapport avec la production ou la mise sur le marche et la commercialisation de moyens techniques de protection incendie. Attention, il sagit ici de lintroduction sur le marche des extincteurs, autres materiaux qui sont utilises pour la protection incendie. Quiconque introduit de tels moyens non certifies est normalement passible de sanctions et cest aussi une question de securite et de protection pour le consommateur, car si quelquun introduit un objet qui nest pas certifie et le vend, il est normal quil met en danger la vie des autres et ici il est clair que les sanctions seront renforcees a cet egard et la loi 307 sera modifiee pour supprimer la mention que les services de secours professionnels sont des services deconcentres - cest un aspect organisationnel qui vient, de notre point de vue, renforcer le role des IGSU au niveau national. Je marrete ici, si vous le souhaitez, Colonel, ajouter quelque chose avant... Benone Duduc : Non, jattends les questions. Raed Arafat : Sil y a des questions, nous sommes a votre disposition. Journaliste : Bonjour ! Par cette ordonnance vous attendez de ces institutions publiques, par exemple les ecoles, quelles obtiennent plus rapidement les permis de securite incendie et les permis, car nous avons vu, y compris dans ce projet, quil existe de nombreux batiments commerciaux, mais aussi des institutions publiques qui ne disposent pas encore de telles autorisations ? Benone Duduc : Tout dabord, nous ne parlons pas dun seul projet. Notre intention en tant quinstitution est de promouvoir un paquet et nous lavons prepare, des actes normatifs visant a la simplification, principalement la simplification du processus dapprobation / autorisation en matiere de securite incendie. A cet egard, nous avons egalement prepare un projet darrete du gouvernement modifiant larrete du gouvernement 571 de 2016, qui etablit les categories de batiments soumis a agrement/autorisation en matiere de securite incendie ainsi quun projet darrete du ministre charge des Affaires Interieures fixant les regles methodologiques dagrement/ autorisation. Mais, la premiere etape qui devait etre franchie etait de soumettre pour approbation le projet dordonnance durgence qui modifie le cadre reglementaire au niveau de la loi. Grace aux amendements proposes a la loi, certains de ces objectifs ne passeront plus par le processus dapprobation et, a declare M. le ministre Arafat, les objectifs qui passent par une serie de travaux qui ninfluencent pas lexigence de securite incendie et lexemple a ete fait. Ces types de travaux seront etablis par les normes methodologiques, mais nous pourrions considerer des travaux executes exclusivement pour la consolidation, donc pour une autre exigence, pas celle de la securite incendie, celle de la resistance mecanique et de la stabilite ou des travaux de remplacement du toit qui na pas non plus dinfluence sur la securite incendie, pour les travaux dextension ou de changement de destination des toilettes, par exemple, tres frequents dans les ecoles, pour des raisons liees a une autre exigence, de lautorisation sanitaire. Raed Arafat : Je veux repeter et souligner que toutes ces mesures de simplification ne signifient pas que la securite sera moindre, mais il y a eu des choses qui ont bloque des milliers de demandes de permis, qui sont aux inspectorats durgence et qui sont tres difficiles a delivrer justement a cause de ces complications qui etaient dans la legislation actuelle et pour cela nous travaillons sur cet acte normatif depuis environ deux ans et maintenant je suis heureux que nous reussissions a le sortir sous une forme qui a ete acceptee par tous les conseillers et qui, jespere, reussira a debloquer la situation, mais, bien sûr, sans effet negatif sur la securite. Journaliste : Cest exactement de cela dont il sagit, quel est limpact sur lautorisation la où de telles autorisations sont necessaires, car vous avez egalement dit, pendant plusieurs annees, nous parlerons du cas Collectiv, nous parlons de ces autorisations manquantes. Avons-nous une date limite pour les obtenir? Raed Arafat : Lecheance etait 2022 a la fin, cest-a-dire decembre 2022, a condition quil soit prouve quil y a des fonds pour faire les changements et obtenir lautorisation a la fin. Mais les autorisations, pour quon comprenne, et ici, Monsieur le colonel, je vais lui donner la parole pour completer, donc pour obtenir les autorisations, il faut que quelquun remette la documentation. La documentation doit suivre certaines regles. Jusqua present, il y a eu quelques aberrations que nous avons eliminees. Cela simplifie lobtention du permis, mais cela ne veut pas dire que les elements de base du permis, cest-a-dire la securite des personnes dans le batiment, seront laisses de cote. Et la, je demande au colonel de clarifier encore mieux cet aspect. Benone Duduc : Oui, lordonnance prevoit une date limite pour lobtention dun permis de securite incendie pour les fins qui sont en cours de conception ou dexecution ou lorsquun financement est fourni. Et ici, nous avons pris en compte le fait que certains objectifs publics, par exemple les ecoles, beaucoup decoles sont incluses dans le programme national de developpement local, avec un financement securise, puis nous avons considere que la bonne intention est presumee dexecuter les travaux necessaires pour se conformer avec lexigence de securite incendie et cette echeance jusquau 31 decembre 2022 ne permettra plus dappliquer de sanctions pour defaut dautorisation a cette echeance, si les travaux sont poursuivis et acheves. Journaliste : Bonjour. Je voudrais vous demander quelque chose de distinct de ces projets de l`Ordonnance d`urgence. Il sagit du certificat numerique COVID, qui devrait etre disponible a partir de demain 1er juillet. Raed Arafat : Oui, mais je ne pourrai probablement pas vous repondre car il y a certains aspects du certificat que je ne connais pas. Je prefere donc poser ces questions aux collegues du STS, du Ministere de la Sante, ceux qui soccupent justement du certificat. Je ne pourrai pas vous donner la reponse et je peux vous donner une mauvaise reponse sil sagit dune question technique. Journaliste : Je ne pense pas que ce soit si technique. Cest dans linteret public. Pour ceux qui voudraient partir demain, en plus de ce que le STS a annonce... Raed Arafat : Il y a une periode de transition pendant laquelle on peut partir comme cela a ete fait jusqua present, cest-a-dire avec les certificats quils ont. Il sagit donc dune periode de transition jusqua ce que ce soit obligatoire. Journaliste : Je comprends. Mais quest-ce quun homme a besoin de savoir, pour entrer sur le site du MAE, pour voir les conditions dans chaque etat... ? Raed Arafat : Les conditions de chaque etat, oui, peuvent etre consultees sur le site du MAE. Journaliste : Et pour avoir ces... Raed Arafat : Oui, et ce carnet de vaccination de Roumanie, quil sagisse de vaccination, de test ou du fait quil a subi la maladie, comme ils lont fait jusqua present. Merci. Adrian Gheorghe : Bonjour. Je vais apporter quelques precisions concernant une ordonnance durgence qui a ete approuvee lors de la reunion du gouvernement daujourdhui, qui comprend une serie de mesures concernant les vacances et les prestations dassurance-maladie sociale, qui se referent aux assures temporairement incapables de travailler. Je ferai reference a quelques nouvelles apportees par cet acte normatif par rapport a la situation actuelle. Il sagit principalement de reglementations qui prennent en compte les mesures dequilibre des recettes du budget de la Caisse nationale unique dassurance maladie, a partir desquelles ces indemnites sont versees suite aux virements du budget de lEtat et les coûts reels supportes par la caisse pour le versement de cette indemnite . . . À cet egard, lune des modifications apportees par lacte normatif concerne une modification de la base de calcul mensuelle maximale des prestations dans le cas, et je souligne, dans le cas des personnes qui ne percoivent pas de revenus et qui sont facultativement assurees pour les conges et prestations dassurance. Dans le cas de ces personnes, je le repete, qui ne font pas de revenu et sont volontairement assurees pour les vacances et les allocations, le changement est la valeur limite. À savoir, la base de calcul mensuelle maximale est determinee comme la moyenne des revenus mensuels bruts des 6 derniers mois des 12 mois a partir desquels la periode dassurance est constituee, et cette valeur limite est de trois salaires bruts minimaux par pays. Actuellement, pratiquement jusqua cette ordonnance, la limite etait de 12 salaires minima bruts par pays. Un salaire brut minimum dans le pays, pour plus de clarte, selon la decision gouvernementale numero 4 de 2021, est de 2.300 lei. Il existe une exception a cette regle, a savoir que les personnes qui sont facultativement assurees pour prendre un conge de maternite et les allocations seront exonerees. Dans le cas de ces personnes, la base de calcul mensuelle maximale a une valeur limite supplementaire de 12 salaires bruts minimums par pays garantis en paiement. Autre changement apporte par lordonnance : les personnes physiques qui ne percoivent pas de revenus salariaux, la encore, peuvent etre facultativement assurees dans le systeme sur la base dun contrat, quelles concluent avec les caisses maladie, uniquement sur la base de declaration fiscale deposee en vue du paiement de la cotisation dassurance sociale maladie. En outre, une autre disposition incluse dans lordonnance assure la mise en œuvre de la decision de la Cour constitutionnelle numero 244 de 2021, dans le sens detablir que les assures ont droit a un conge et a une allocation pour la garde denfants atteints de maladies graves jusqua 18 ans, pas avant lage de 16 ans comme cetait reglemente jusqua present. Une autre nouveaute de lordonnance concerne les personnes qui se deplacent dans leur interet personnel dans des zones a risque epidemique, epidemiologique ou biologique avec un agent hautement pathogene, les personnes qui, bien que conscientes de ces conditions au moment de linitiation et du retour sur le territoire de Roumanie, afin de ne pas devenir un facteur de risque pour les personnes avec qui elles entrent en contact sur le territoire de la Roumanie, entrent en conge de quarantaine, beneficieront de lindemnite prise en charge par le fonds pendant une periode de 5 jours contre 14 jours comme actuellement fourni. Un dernier aspect concerne un nouveau mecanisme doctroi des attestations de conge de maladie, qui prevoit, je veux dire pour ce mecanisme, levaluation de letat de sante et le suivi des patients qui beneficient dun arret maladie afin de retrouver leur capacite de travail et leur reinsertion sociale. -professionnel. En ce sens, les medecins traitants etabliront un plan de suivi de levolution de la maladie, et les periodes de conge de maladie pour chaque episode de maladie seront accordees en au moins deux etapes. Cest ce que je devais presenter. Sil y a des questions. Journaliste : Vous navez rien dit sur les nouvelles amendes introduites dans ce projet de l`Ordonnance du gouvernement.. Elles sadressent a la fois aux employes et aux employeurs et medecins actuels. Veuillez detailler. Adrian Gheorghe : Cest vrai. Il existe des augmentations damendes, par exemple, pour les personnes qui sont employees en meme temps par plusieurs employeurs et declarent par exemple quelles partent en conge de maladie chez un employeur, mais continuent en fait la relation de travail et continuent a effectuer le travail a un autre employeur. Cette situation est un delit et des amendes sont infligees. Je peux entrer dans les details si besoin, mais cest le principe. Merci. Journaliste : Je comprends que les montants percus par ceux qui partent en conge maladie, ceux qui ont une assurance facultative sont en baisse et quel est largument ? Pourquoi leur allocation est-elle reduite? Adrian Gheorghe : Tout dabord, encore une fois, precisons que ce sont des personnes qui ne font pas de revenus et qui sont assurees a titre facultatif. Deuxiemement, il existe, et lordonnance durgence prevoit, des regles transitoires pour les contrats en cours. Nous sommes le 31 août, enfin, je ne veux pas rentrer dans les details, mais non, a partir de demain rien ne retombera sur quiconque est en conge maladie et sur la base dun contrat conclu aux presentes conditions. Troisiemement, les indemnites ne diminuent pas, le plafond maximum jusquauquel ces personnes peuvent etre assurees diminue. Au moment où ces plafonds maximaux ont ete introduits, nous sommes en 2017 lorsque le salaire minimum brut garanti dans le pays etait, je pense, au 1er fevrier de 1 450 lei, augmente de 200 lei par rapport a 1 250 lei lannee precedente, 2017, 12 salaires, 1450 lei. Maintenant, en 2021, le salaire minimum brut est de 2 300 lei, pratiquement sensiblement plus eleve, de sorte quun ajustement important a lieu de ce point de vue en correlation avec laugmentation reelle du salaire minimum brut. Journaliste : Parlons-nous de nombreuses personnes qui ont une telle assurance facultative ? Est-ce un nombre important? Adrian Gheorghe : On parle de plusieurs milliers de personnes. Journaliste : Et dans le cas de ceux qui, disiez-vous, se rendent par interet personnel dans des zones epidemiques ou pandemiques et qui percoivent egalement cette allocation pour une periode plus courte ? Adrien Gheorghe : Oui. Journaliste : Argumentez la decision. Adrian Gheorghe : Oui. Cest avant tout une mesure de responsabilite et dimputabilite. Pratiquement, en ce moment, lÉtat roumain paie sur largent des contribuables 14 jours a toute personne qui revient maintenant dune zone de quarantaine, sans discrimination quant aux circonstances dans lesquelles ce voyage a eu lieu. Or, lordonnance stipule tres clairement que pour les deplacements dinteret personnel où il y avait toutes les premisses de savoir que lassure est expose a un risque, au retour on apprecie queffectivement, une plus grande responsabilite est necessaire et le montant diminue justement pour decourager les comportements de voyage qui ne prennent pas en compte les responsabilites de sante publique de chacun de nous. Journaliste : Et une derniere question, vous avez dit sur la motivation de lensemble de lordonnance durgence pour equilibrer le budget. Quel est le deficit actuel du budget de la sante et quel est limpact des mesures prises par lordonnance daujourdhui ? Adrian Gheorghe : Nous verrons quel est limpact. La chose la plus importante ici est denvoyer un signal. Dune part, le conge maladie et lallocation qui sy rattache doivent poursuivre un objectif tres clair, a savoir creer les conditions pour que ceux qui se trouvent dans ces situations puissent se retablir sous controle medical. Cest une consideration beaucoup plus importante que dequilibrer le budget. Maintenant, où en sommes-nous avec le budget ? Le budget de cette annee prevoyait 2,8 milliards de lei pour toute lannee pour le paiement des conges maladie. Fin juin, environ 2,1 milliards avaient ete payes, donc environ 75 % de ce qui avait ete alloue etait epuise. Cependant, nous devons egalement tenir compte du fait qua la fin de 2020 le solde, cest-a-dire les conges maladie non payes a lepoque, etait denviron 2,4 milliards, et maintenant le solde a augmente, il se situe quelque part a 2,9 milliards, bien quon ait effectue paiements massifs Journaliste : Bonjour. Une precision, juste. Pour les personnes qui partiront en voyage a letranger, rentreront en Roumanie et devront rester en quarantaine, vous avez dit que les cinq jours seront regles. Quen est-il du reste? Qui supporte, la quarantaine est de 14 jours au retour ? Adrian Gheorghe : Oui, seuls cinq jours seront regles. Journaliste : Et le reste ? Lemployeur ? La personne qui rentre, entre en conge sans payer, par exemple ? Adrian Gheorghe : Lordonnance dit tres clairement quelle sapplique aux cas qui font reference a des voyages dinteret personnel. Sil sagit dun voyage daffaires et que cela peut etre demontre, cette disposition ne sapplique pas. On parle de voyage personnel. Journaliste : Daccord. Je pars donc en vacances en août, alors que jy suis il y a peut-etre un declanchement de cas de COVID-19... Adrian Gheorghe : Non, lordonnance est claire, au moment où le voyage commence, il y a une situation a risque, on se deplace vers des zones a risque epidemiologique et ainsi de suite, et cette information etait connue, comme si quelque chose se passait pendant quon etait la et les cas sintensifient soudainement, bien sûr, on peut avoir une discussion sur la mesure dans laquelle cette information peut ou non avoir ete connue auparavant. Journaliste : Et quand je reviens, parce que je pars en vacances pendant 10 jours, je viens travailler, oui, jaurai des conges payes pendant cinq jours, et le reste je dois prendre des conges sans solde. Adrian Gheorghe : Et le reste ne sera pas paye. Journaliste : Merci. Adrian Gheorghe : Merci moi aussi ! 2021-06-30 14:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-30-02-54-07big_image_1_resize.jpgBriefing de presă susținut de ministrul sănătății, Ioana Mihăilă, şi Secretarul de Stat în Ministerul Afacerilor Interne, Șeful Departamentului pentru Situaţii de Urgenţă, Raed Arafat, la finalul ședinței de guvern din 29 iunie Știri din 29.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-donne-par-la-ministre-de-la-sante-ioana-mihaila-et-le-secretaire-d-etat-au-ministere-des-affaires-interieures-le-chef-du-departement-des-situations-d-urgence-raed-arafat-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernement-du-29-juin1625125786Ioana Mihaila : Bonsoir ! Aujourdhui, lors de la reunion du gouvernement, le Ministere de la Sante a propose et on a approuve deux projets dordonnances durgence. Le premier est lordonnance durgence sur les mesures de mise en œuvre de la carte europeenne pour la delivrance, la verification et lacceptation du certificat numerique sur COVID, afin de faciliter la libre circulation pendant la pandemie de COVID-19. Ainsi, cet acte normatif reglemente la creation du cadre juridique pour la delivrance, a compter du 1er juillet 2021, du certificat numerique COVID-19 pour les deplacements dans lUnion europeenne, avec pour mission de faciliter la libre circulation pendant la pandemie. Les certificats delivres sont valables comme suit : les certificats de vaccination jusquau 30 juin 2022, les certificats de test 24 heures pour le test rapide dantigene et 72 heures pour le test PCR en temps reel, et les certificats de guerison, 180 jours a compter de la date du premier resultat positif pour le Test SARS-CoV-2 enregistre dans la plate-forme informatique Corona Forms. Les certificats peuvent etre delivres au format numerique, et pour les personnes qui nont pas acces aux certificats au format numerique, les mairies, les registres de la population et les directions de sante publique pourront aider les citoyens a delivrer le certificat au format lettre. Une deuxieme ordonnance durgence est celle qui limite le nombre de lits disponibles a contracter avec des prestataires prives de services medicaux, au nombre du 31 decembre 2020, soit 6.673 lits. Cette ordonnance a ete promue dans le cadre de la mise en place de la contribution personnelle, afin de maintenir le nombre de lits dans le systeme public de sante a la meme valeur quen decembre 2020. Jattends les questions ! Journaliste: Bonsoir ! Vous avez dit que nous pouvons utiliser ce certificat numerique COVID a lexterieur, nous pouvons lutiliser pour le tourisme. Mais jaimerais savoir si on peut lutiliser en interne, par exemple, pour pouvoir lutiliser pour aller a des mariages, des baptemes, des concerts. Ioana Mihăilă : Parallelement au certificat, une plateforme electronique de verification des codes QR generes par ce certificat numerique a ete creee par le STS. Lusage interne nest pas reglemente pour le moment, mais sil y a des demandes dassociations professionnelles ou doperateurs economiques, on peut aussi discuter dusage interne. Journaliste : Et quand pourrait-il entrer en vigueur ? Ioana Mihăilă : En fonction des demandes, nous pouvons trouver une reponse. Journaliste : Sil y a des demandes, cela pourrait-il prendre effet le 1er août par exemple ? Ioana Mihăilă : En fonction de levolution des demandes, ce nest pas complique, la partie informatique est deja faite. Ce ne sont que des reglements. Journaliste : Bonsoir ! Mme la ministre, pouvez-vous nous dire quand lAgence dinvestissements en infrastructures de sante sera mise en place? J`ai compris quune ordonnance durgence sera approuvee par le gouvernement cette semaine. Pouvez-vous nous confirmer ces informations ? Ioana Mihăilă : Cette semaine, lordonnance portant creation de lANTIS na pas ete inscrite sur la liste des reunions du gouvernement, ni aujourdhui ni demain. Elle est actuellement en groupe de travail avec le Ministere du Developpement, le Ministere des Fonds Europeens et le Mdes Finances pour finaliser la forme de lordonnance. Journaliste : Et quand cette Agence dinvestissements sera-t-elle mise en place ? Ioana Mihăilă : Quand auront ete finalisees les consultations avec les structures au sein du Ministere de la Sante et avec les autres partenaires de la coalition et du gouvernement, nous proposerons pour la reunion du gouvernement. Journaliste : Faut-il bien comprendre, cette agence suivra-t-elle les projets dinvestissements concernant la construction de nouveaux hopitaux, comme ceux du PNRR, regionaux et communaux ou departementaux realises par les collectivites territoriales ? Ioana Mihăilă : LAgence pour le developpement des infrastructures de sante a comme principal objet dactivite le suivi des projets du portefeuille de lagence et il s`agit des trois hopitaux regionaux et dautres projets lies aux hopitaux subordonnes au Ministere de la Sante, les projets dinfrastructure tels que les instituts doncologie et de cardiologie. Pour les projets hospitaliers relevant des collectivites locales, lagence peut avoir un role de conseil si ces collectivites ont recours aux services de lagence. LAgence aura egalement un role dans lelaboration et la transposition de normes pour la construction de nouveaux hopitaux ou etablissements, ou etablissements hospitaliers. Journaliste : Qui dirigera cette agence ? Le poste de directeur sera-t-il mis en competition ou sagira-t-il dune decision politique prise par les leaders de la coalition ? Ioana Mihăilă : En ce moment, dans la forme actuelle de lordonnance durgence, le directeur de lagence est selectionne par concours. Journaliste : Concernant la declaration des deces retroactivement, vous avez soumis il y a deux semaines la date du 28 juin comme derniere date a laquelle les deces causes par le Covid retroactivement seront declares. Pourquoi tant de deces ont-ils ete signales aujourdhui ? Nous sommes le 29 juin 2021. Vous avez dit que les hopitaux ont 30 jours. Ce terme est passe. Ioana Mihăilă : Il y a un mois, la recommandation de corriger les insuffisances des rapports precedents a ete envoyee aux hopitaux et aux services de sante publique avec un delai de 30 jours. Hier, le Ministere de la Sante a envoye une adresse aux directions de sante publique par laquelle nous encourageons ceux qui nont pas termine le signalement, sils ont encore des cas non signales, a continuer de signaler. Merci! Journaliste : Bonsoir ! Madame la Ministre, je voudrais vous demander comment la Police des frontieres fera ce controle par code QR, quels appareils auront-ils ou le feront-ils avec les telephones portables ? Expliquez exactement la procedure pour lhomme qui a le code QR, arrive au poste frontiere, que se passe-t-il exactement la-bas ? Ioana Mihăilă : Les gardes-frontieres ont une application quils ont installee sur les appareils appartenant a la Police des frontieres, une application qui verifie le code QR du citoyen qui traverse la frontiere. Journaiste : Sur quels appareils, plus clairement ? Sur les telephones professionnels ? Ioana Mihăilă : Ici, nous devons discuter avec le Ministere des Affaires Interieures. Ce sont eux et le STS qui mettent les appareils a la disposition des gardes-frontieres. Merci! Journaliste : Bonsoir ! Madame la Ministre, quelques milliers de doses de vaccin, 35.000, devraient expirer demain. Avez-vous reussi a en tirer parti dune maniere ou dune autre ou seront-ils detruits ? Ioana Mihăilă : Nous avons reussi a capitaliser sur dautres doses de vaccin. Nous avons deja entame des negociations et des discussions pour la revente des vaccins en stock. Aujourdhui, par exemple, nous avons signe un contrat avec le Danemark, qui sera fourni avec plus d1 million de doses de vaccin. Ceux qui sont deja achemines vers les directions de sante publique pour un usage local ne leur seront plus repris pour le moment. Journaliste : Je comprends. Concernant les categories dassures exoneres du so-payement, pouvez-vous nous dire quelles sont ces categories ? Ioana Mihăilă : Le co-payement est une chose et cest defini dans des normes qui sont les categories dassures exoneres du ticket moderateur. La contribution personnelle est une autre affaire. La contribution personnelle ne sapplique quaux prestataires prives de services de sante, les prestataires publics nont pas, selon la legislation en vigueur, le droit de demander une contribution personnelle. Il existe donc des prestataires publics où aucun des assures qui demandent des services medicaux nest tenu de payer une contribution personnelle. Journaliste : Je comprends. Et en ce qui concerne la situation epidemiologique, si elle sera la meme a lautomne quaujourdhui, dans quelles conditions les eleves pourraient-ils retourner a lecole ? Ioana Mihăilă : Si la situation epidemiologique est la meme, dans de tres bonnes conditions. Journaliste : La presence physique signifie cela, je suppose. Ioana Mihăilă : Évidemment. Journaliste : Madame la Ministre, la validite du certificat vert pour les personnes vaccinees est-elle jusquau 1er janvier 2022, quelle que soit la date a laquelle elles ont ete vaccinees ? Ioana Mihăilă : En ce moment, la validite des certificats de vaccination est jusquau 30 juin 2022, des certificats de vaccination, mais il y a encore des discussions pour savoir si une troisieme dose est necessaire ou non, si on parle de vaccins qui ont eu deux doses ou une deuxieme si nous parlons du vaccin Johnson and Johnson. Nous attendons les recommandations de lECDC et de lEMA avant de prendre une decision a cet egard. Journaliste : Sil y a des problemes avec la plate-forme, qui les gens doivent-ils contacter ? Ioana Mihăilă : Il existe un centre dappels gere par le Ministere de la Sante, où travaille le personnel du Ministere de la Defense Nationale. Le centre dappels est en contact direct avec un groupe de travail compose de representants du Ministere de la Defense, de lInterieur et du Ministere de la Sante et ils gereront ensemble les questions liees au certificat. Pour cette raison, il est bon, si nous prevoyons un voyage a letranger ou si nous prevoyons de revenir, dobtenir notre certificat au moins cinq jours a lavance. Sil y a des problemes, le delai a resoudre, le delai que nous voulons est de quatre jours et alors il est bon detre prudent et de generer notre attestation au moins cinq jours avant de planifier un voyage. Journaliste : Et encore une question, sil vous plait. Quand comptez-vous inscrire a lordre du jour du gouvernement cette ordonnance durgence portant suspension de la loi 5/2021, qui fait reference au personnel medical de premiers secours ? Ioana Mihăilă : Le secretaire dÉtat presentera cet aspect immediatement. Journaliste : Merci ! Journaliste : Bonjour ! Actuellement, pour les Roumains voyageant a letranger, des tests antigeniques effectues avec une validite de 48 heures sont requis. Dapres ce que jai compris ou dapres ce que jai compris de votre discours, la validite des certificats de test dantigene est de 24 heures. Pouvez-vous me dire pourquoi cette decision de 24 heures a ete prise au lieu de 48 heures, comme cela se pratique actuellement, pour ceux qui voyagent, par exemple, en France ou en Allemagne ? Journaliste : Cette decision sappuyait sur le reglement europeen qui sous-tend lordonnance reglementant les certificats verts. Comme nous avons modifie le delai pour les tests dantigene, nous avons egalement modifie, par exemple, le delai a partir du moment où la maladie est traversee, en le faisant passer de 90 jours a 180 jours. En collaboration avec le Ministere des Affaires Interieures, nous modifierons egalement la decision du CNSU, afin dharmoniser toutes ces dispositions. Journaliste : Et si vous me permettez une autre question : il y aura une procedure durgence pour ceux qui ont besoin de tels certificats sils ne sont pas vaccines, mais presentent des tests PCR valables 72 heures ou 24 heures, pour cela vous avez dit plus tot que vous estimez que les problemes, sil sagit de generer le certificat, pourraient prendre jusqua quatre jours pour etre resolus ? Merci! Ioana Mihăilă : La validite des tests nest que de 72 heures. Cependant, le delai de quatre jours nest plus possible pour les problemes qui surviennent lorsque nous generons le certificat a la suite dun test. Il existe egalement une procedure pour les problemes qui surviennent lors de la generation du test, et les delais de resolution de ces problemes sont de 12 heures, si nous parlons de tests dantigene rapides et de 24 heures, respectivement, si nous parlons de tests PCR en temps reel. Journaliste : Bonsoir ! Les experts disent que nous serons confrontes a la quatrieme vague de la pandemie. Je voudrais vous demander si la souche Delta pourrait devenir predominante et si nous avons pense a un plan pour ce moment, sil existera ? Ioana Mihăilă : Comme cela sest produit dans dautres pays, où la souche Delta est devenue predominante, nous nous attendons egalement a ce que la souche Delta devienne predominante. Le probleme avec la souche Delta est le degre dinfection plus eleve par rapport a la souche britannique ou a la souche dorigine. Nous, y compris lorsque nous avons planifie la reouverture des hopitaux Covid, avons demande aux hopitaux et services de sante publique de proposer un plan de mesures visant a augmenter le nombre de lits dans les hopitaux mixtes, Covid et non-covid, lits de soins Covid. Afin de se preparer a une resurgence des cas de Covid. Journaliste: Bonjour. Madame la Ministre, meme si ces institutions ne vous sont pas forcement subordonnees, je voulais vous demander ce que vous pensez de ce qui se passe dans les maisons de repos pour les personnes agees et meme dans les centres pour personnes handicapees. Nous, a lObservatoire, avons presente de nombreux cas. Cependant, des infirmieres, des medecins et meme des infirmieres y travaillent. Je voulais vous demander : pouvez-vous faire quelque chose vous-meme ? Vous pouvez travailler avec le Ministere du Travail pour aider ces personnes qui vivent dans ces centres. ? Ioana Mihăilă : Je ne sais pas exactement de quelles situations vous parlez. Dans le cas du personnel medical, le personnel medical applique les regles generalement applicables au personnel medical, celles relatives a la regularite de lactivite, par exemple, et bien entendu lOrdre des medecins ou lOrdre des infirmieres peuvent verifier si la conduite, a partir dun et dun point de vue professionnel, cetait juste. Journaliste : Dans ce contexte, vous pourrez peut-etre savoir de quoi nous parlons. Les patients y sont attaches. Ils sont maltraites, offenses, plusieurs fois. Cest-a-dire que les personnes qui travaillent nont pas necessairement un tres bon comportement envers les patients. Pourriez-vous sil vous plait aviser le College des medecins ou au moins leur demander de faire quelque chose pour ces personnes? Ioana Mihăilă : Les plaintes peuvent etre deposees aupres du College des medecins et on peut deposer des plaintes aupres du College des medecins et de lOrdre des infirmieres si on constate des violations de la conduite professionnelle. Merci. Journaliste : Bonjour. Concernant la variante Delta du coronavirus, si vous avez une situation a jour avec le nombre de maladies, je ne sais pas sil y a eu un autre deces ? Ioana Mihăilă : Nous ne sequencons pas tous les cas. Nous sequencons les cas selectionnes, ceux qui repondent a certains criteres de plus grande suspicion quant a la possibilite dune mutation avec des variants inquietants. Nous avons constate quil existe une circulation de la souche Delta, mais nous devons demander a lINSP de voir si cela est en correlation avec laugmentation des deces ou sil y a des deces signales. Il faudra revenir avec le rapport de lInstitut national de la sante publique, qui est celui qui centralise les resultats et les enquetes epidemiologiques des patients infectes par des souches mutantes. Journaliste : Le 20 juin, vous avez annonce une evolution a cet egard. Ioana Mihaila : Oui. Journaliste : Rien, depuis ? Ioana Mihăilă : En general, les rapports sont a notre demande et certains dentre eux sont publies sur le site de lINSP, qui peut etre consulte a cet egard. Merci. Arafat : Bonsoir ! Je presenterai trois actes normatifs qui ont ete adoptes aujourdhui. Ces actes sont, tout dabord, lOrdonnance dUrgence portant suspension de lapplication des dispositions de la Loi no. 5/2021 relative au statut du personnel professionnel dintervention operatoire au sein des services publics qui fournissent lassistance medicale publique durgence et les premiers secours qualifies. Le deuxieme acte normatif est une ordonnance durgence completant lordonnance durgence du gouvernement n° 126/2003 sur lexploitation, le fonctionnement et le financement de lassistance durgence fournie par des helicopteres pour les services aero-medicaux durgence et pour simplifier les procedures de designation des formations sanitaires en tant quoperateurs medicaux, ainsi que pour labrogation de certains actes normatifs et le troisieme est celui pour la modification de certains actes normatifs dans le domaine de la gestion des situations durgence et de la protection contre lincendie. Et ici je commencerai par le dernier - lamendement prevoit letablissement par la Haute Cour de Cassation et de Justice car le Comite National des Situations dUrgence ne stipule pas clairement dans la loi qui le represente devant le tribunal, cette ordonnance etablit que la representation du Comite national pour les situations durgence devant le tribunal sera faite par le Departement des situations durgence, normalement le bureau juridique du departement. Deuxiemement, il stipule que les decisions du Comite national pour les situations durgence a caractere normatif doivent etre publiees au Journal officiel. Et il y a la de nombreues situations quxquelles nous pourrions nous confronter. Par exemple, un tremblement de terre qui ne permet plus la publication au Journal officiel en raison de problemes dapprovisionnement en electricite, en raison de problems, peut etre, du manque de personnel qui a ete affecte par le tremblement de terre et la decision du CNSU est immediatement appliquee et publiee des que plus vite au Journal Officiel pour etre opposable a ceux qui veulent poursuivre le CNSU. Lautre ordonnance durgence du gouvernement modifiant la legislation en vigueur pour lexploitation des helicopteres medicaux durgence, ceux exploites par le Ministere des Affaires Interieures, que nous connaissons sous le nom dhelicopteres SMURD. Ici, les changements visent a simplifier la mise en place des unites medicales pour faire fonctionner ces helicopteres. Pour autant que vous le sachiez, nous avons deja amene des helicopteres supplementaires pour ouvrir trois nouvelles bases aeriennes dans les departements de Caraş, de Brașov et de Suceava, pour couvrir la chaine de montagnes, pour le sauvetage en montagne, et cette ordonnance simplifie la facon dont nous designons les unites de sante dans laquelle ils exploiteront ces helicopteres en collaboration avec lInspectorat general de laviation du Ministere des Affaires Interieures et etabliront egalement le mode de remuneration des infirmieres actives, afin de pouvoir faire une garde similaire avec les medecins qui sont sur le respectif helicoptere. Ici, on a designe quelles seront ces unites qui fonctionneront et a partir de maintenant, nous utiliserons les moyens d`arrete du gouvernement, non pas lordonnance durgence pour etablir des operateurs medicaux a lavenir. Et cest la simplification a cet egard. Et maintenant, nous arrivons a lordonnance durgence sur la suspension de lapplication de la loi n° 5 de 2021 sur le statut du personnel professionnel dintervention operatoire au sein des services publics qui fournissent une assistance medicale publique durgence et des premiers secours qualifies. Ici, je vais faire des explications plus detaillees pour comprendre quelle est la situation, quel est limpact et pourquoi la decision a ete prise conjointement avec des collegues du Ministere de la Sante de suspendre lapplication des dispositions. La loi oblige le personnel travaillant dans les services ambulanciers et les unites daccueil durgence a prendre la retraite a lage de 57 ans. Initialement, toutes les discussions qui ont eu lieu jusquau vote de la loi portaient sur la possibilite de demander la retraite sous certaines conditions par le personnel en activite et de ne pas sortir a la retraite obligatoirement a 57 ans et si l`on acheve le stage de cotisation. Quest-ce que cela signifie? La loi permet a la personne ayant atteint lage de 57 ans, apres sa retraite ou avant la retraite effective, de demander annuellement au chef du departement ou du service où elle exerce son activite la prolongation dun an de son activite au sein de ce service, a condition qu`elle soit consultee par un medecin du travail et agreee par le chef dunite. Nous avons fait une analyse dimpact et nous avons commence a voir ce que cela signifierait pour nous immediatement et dans les 3 prochaines annees. Immediatement, environ 18% des medecins des services ambulanciers et 17-18% des medecins des urgences et SMURD entreraient dans la categorie des personnels retraites a lage de 57 ans et qui devront demander une prolongation sils le souhaitent. Le probleme avec lextension est - un : nous navons pas de norme claire pour les medecins du travail dans le pays a lheure actuelle. Sur quelle base nous disons a quelquun quil ou elle peut continuer lactivite ou ne peut pas continuer lactivite ? Ce qui veut dire que nous pouvons avoir des decisions assez differentes dans le pays du point de vue du medecin qui determinera si la personne peut ou non continuer a travailler. Laissant cela de cote, la personne est, volontairement ou non, a la demande du patron. Il veut le tenir, il le tient, il ne veut pas le tenir, il peut ne pas le tenir. Les chiffres que nous avons donnes, leur impact est extremement grave sur lactivite medicale et nous navons donne quen ce qui concerne les medecins, mais je vais vous dire pendant trois ans notre calcul, au moins sur la base des donnees dont nous disposons, a quoi cela ressemble. Ce serait 31 % des medecins retraites, 12 % des infirmiers retraites dans les trois prochaines annees, 45 % des ambulanciers atteindraient lage de la retraite, pres de 10 % des conducteurs de vehicules speciaux qui nont pas dambulance a lage de la retraite et 34 % des operateurs des registres durgence a lage de la retraite. Chacun, sil veut rester, devra demander son maintien chaque annee jusqua lage où il est autorise a rester. En ce moment nous avons des gens qui ont demande a les garder meme apres 65 ans, donc a 57 ans, si vous voulez rester annuellement, cela signifie quannuellement vous passerez par un chemin qui, un : vous soumettra a des pressions car nest pas certain que l`on reste ou non, dautant plus que les salaires du personnel medical nont augmente que recemment, ce qui signifie que les pensions de ce personnel ne seront pas de grosses pensions, ce sont de petites pensions. Ils nont aucune pension daucune sorte : aucune pension militaire, aucune pension speciale. Cela signifie que ce personnel se reveillera apres avoir eu un salaire de 10 000, 12.000, 15.000 lei avec une pension probablement de quelques milliers de lei, 3.000 lei, 4.000 lei, ce qui signifie que beaucoup peuvent choisir de rester ou daller travailler dans dautres secteurs, mais impactant le secteur public durgence. Cest juste un probleme. Nous avons dautres problemes, en vacances. Dans la loi, en plus des conges dont le personnel dispose jusqua present - et il sagit de 20 et 24 jours de conge de repos auxquels sajoute un jour tous les cinq ans et huit autres jours selon la convention collective de travail, ont ete ajoutes 10 jours. Quest-ce que cela signifie? Cela signifie quun medecin generaliste, selon nos calculs, aurait 52 jours de repos, cest-a-dire quil serait absent, si lon veut prenden calcul les week-ends et tout, environ 10 semaines sur 52 semaines. Nous navons aucun probleme, mais nous navons personne pour les remplacer, ce qui veut dire que le personnel manquant doit aussi etre remplace par le personnel insuffisant qui reste au travail et si nous perdons une partie du personnel par la retraite, par la retraite anticipee, a 57 ans, signifie que nous pouvons meme avoir des moments où nous navons pas assez de personnel medical ou nous navons pas du tout a fournir une assistance durgence et a lheure actuelle six services dambulance de departement dans les departements de Bistrita, Buzau, Caras, Covasna, Hunedoara et Teleorman ne peuvent assurer en permanence la continuite avec un medecin dans lambulance, meme sils ont ouvert les postes au concours. Si on vient aggraver cette situation par la retraite anticipee du personnel, sans avoir de plan où amener le personnel, comment amener du personnel et du personnel car certainement, il ne pousse pas sur les arbres, il faut le former, il faut le preparer, il doit gagner de l`experience. Pensez que le personnel medical a 57 ans est un tres, tres bon personnel experimente et nous perdons exactement cela, quand nous pourrions lutiliser - pas necessairement en premiere ligne, sil ne le peut pas - mais il peut etre utilise pour la formation , peut etre utilise pour la coordination, peut etre utilise dans les repartiteurs, peut etre utilise dans les centres de formation, au lieu de le retirer a lage de 57 ans et de l`obliger annee apres annee de demander une prolongation. De plus, il y a dautres aspects dans la loi qui peuvent creer des desequilibres, et je suis convaincu que cetait une lacune, a savoir : certaines categories de personnel travaillant dans lunite durgence a ce moment-la ou dans certaines unites. Le fait qu`ils ne sont pas mentionnes signifie qua lavenir, ces membres du personnel ne pourront plus travailler en tant que medecins ou membres du personnel de lUPU ou des ambulances. De plus, aussi une lacune, la periode de formation des medecins qui font la competence durgence pour lUPU a diminue et elle a diminue de six mois, car nous avons une competence de six mois pour le pre-hospitalier, auxquels sajoutent six mois pour travailler avec lUPU en tant que medecin generaliste, travaillant avec les medecins urgentistes. Les six mois de preparation de lunite durgence ont disparu. Il sagit de repondre a la question de savoir pourquoi pas un seul article na ete suspendu et pourquoi la suspension de toute la loi a ete demandee, afin que nous puissions lanalyser, voir quelles sont les solutions et proposer avec le Parlement des solutions pour changer et, de bien sûr, en accord et avec des collegues qui sont du syndicat, des services durgence, pour trouver des solutions qui soient correctes pour le personnel, mais en meme temps qui ne conduisent pas a des pertes de vie et a un impact tres grave sur la vie des citoyen . Parce que quand nous navons pas de medecin ou que nous navons pas de personnel qualifie dans une unite durgence ou dans un service durgence, tout le monde nous tiendra sûrement pour responsable, mais pourquoi nen avez-vous pas et où don't-ils ? Quallons-nous dire? Quon les laisse partir a lage de 57 ans ne va pas bien. De tels plans devront donc etre penses et discutes pendant une periode danalyse et de mise en œuvre progressive. Mais cest de cela que nous allons discuter et je peux egalement dire que nous avons egalement verifie au niveau de lUnion europeenne sil y a dautres pays qui ont des retraites anticipees pour le personnel durgence. En France, par exemple, on peut demander a partir avant lage de 65 ans a 62 ans, et on peut demander a rester au-dela de 65 ans jusqua 67 ans. Cest la loi en France. Il y a aussi un pays balte qui a un age de depart a la retraite plus precoce, mais aussi sur demande et sans obligation de prendre sa retraite puis de rester dannee en annee pour demander a rester. Cest donc la motivation pour laquelle nous avons dû prendre cette mesure. Cela a ete discute tres attentivement. Nous avons eu des discussions avec des representants syndicaux, nous avons eu des discussions avec plusieurs collegues et nous pensons quavec cela nous arretons un eventuel impact, notamment sur les patients, mais notre volonte est de corriger et de revenir avec des solutions realisables, ce que nous verrons, bien sûr, et qui ne peuvent etre resolues par lordonnance durgence, elles doivent faire lobjet dune modification legislative, la loi ayant egalement ete adoptee par le Parlement. Je marrete ici et maintenant je reponds a vos questions. Journaliste : M. Arafat, bonsoir ! Je comprends que 20 % de tout le personnel de medecine durgence prendrait bientot sa retraite. Raed Arafat : Non. Apres l`apparition de cette ordonnance, non. Journaliste : Daccord, mais a un moment donne, ils prendront leur retraite. Raed Arafat : Si cette disposition demeure. Journaliste : Et ma question est la suivante : quelle strategie le gouvernement a-t-il pour amener de nouvelles personnes aux services durgence ? Raed Arafat : Cest exactement notre question. Quelle est la solution pour remplacer le personnel qui, un medecin urgentiste, je vous donne un exemple de ce que signifie leur formation. Il a etudie a la Faculte de medecine pendant six ans, sest specialise en medecine durgence pendant cinq ans et a acquis de lexperience et cela a pris encore quelques annees. Je veux dire, on peut a peine dire quil est mature en tant quurgentiste a environ 35 ans et clairement que pour remplacer ceux qui partent il faut du temps et une strategie pour completer le nombre de places et tout. À lheure actuelle, nous navons meme pas couvert nos besoins nationaux en medecins durgence, disons que nous en avons le plus besoin et que maintenant nous en perdons une partie et nous voulons la remplacer. Nous avons des unites daccueil durgence qui ont 50%, 40%, 60% du personnel necessaire, ainsi que des services ambulanciers. Donc, de telles mesures devront etre considerees tres serieusement car, comme je lai dit, certaines mesures peuvent tuer, meme ces mesures peuvent tuer en raison du manque de personnel qualifie que nous avons, mais nous les perdons plus tot que prevu. Nous allons donc devoir examiner cela. Et il y a un autre aspect, que dans dautres specialites, ils pourraient venir demander la meme chose. Parce que moi, en tant quanesthesiste, je le dis aussi en tant que medecin qui a travaille sur le terrain, je reconnais bien que travailler sur le terrain et a lUPU est tres difficile. Mais je ne peux pas venir dire quun anesthesiste reanimateur qui fait son travail dans les unites de soins intensifs na pas un travail tres difficile ou un chirurgien qui reste au bloc operatoire et opere en continu un patient pendant 12 heures, un travail difficile. Et puis ce sera tres difficile darriver a faire la difference et de dire celui-la a un travail difficile et doit partir a 57 ans et lautre peut rester jusqua 65 ans, et lautre jusqua 70 ans . Donc ca ne marche pas, on a besoin dune solution ici et je pense que la solution de suspendre lapplication, maintenant quil ny a plus dimpact, est tres bonne jusqua ce quon trouve une solution. Cest pourquoi la suspension est jusqua la fin de lannee prochaine et ce nest pas seulement pour un mois car cette question doit etre discutee tres serieusement au Parlement. Et encore une fois, la loi a des aspects positifs, je ne peux pas le nier. Mais nous examinons egalement limpact et il est de notre devoir de veiller a ce que le secteur de lurgence continue de fonctionner. Journaliste: Mais comment allez-vous completer le personnel en cas de demission, les lacunes laissees? Raed Arafat : Je ne pense pas que le monde partira par demission. Le monde ne demissionnera pas. Celui qui veut demissionner pour aller travailler ailleurs, le fait aujourdhui ou demenage dans un autre hopital. Ce nest donc pas un probleme. Le probleme, cest quand on dit a 18% du personnel, cette annee, que vous voyez que vous etes a la retraite, si vous voulez demander des prolongations et quon laisse a certains ou a dautres le soin de les garder ou non. Cest le probleme. Journaliste : Bien ! Cette ordonnance a egalement suscite le mecontentement des syndicalistes. Le chef de la Federation nationale des ambulances affirme que la decision a ete prise depuis le bureau et non depuis le terrain, et les chiffres seraient quelque peu inexacts, dans le sens qu`ils sont plus eleves. Comment repondez-vous, sil vous plait ? Raed Arafat : Non ! On nous a dit au cours des discussions que nous avons eues que tout le monde ne veut pas prendre sa retraite et que la plupart demanderont a rester. On ne peut pas se fier a une telle chose parce que je ne sais pas quelle sera lattitude de chacun en tant que personne. Une fois la regle venue, tout le monde reflechit et et on constate que beaucoup partiront. Meme ces chiffres ne sont pas tires du bureau, ce sont les chiffres par age, selon les donnees reelles obtenues aupres de chaque service durgence, avec des dates de naissance avec tout, auxquelles on a acces bien sûr selon la legislation. Ils ont ete demandes et analyses pour quon puisse en voir limpact. Donc limpact sest fait sur lage du personnel, limpact ne se fait pas avec les yeux pour voir que lun prend sa retraite, lautre pas. Ce sont donc des chiffres reels, je comprends mes collegues de lUnion, mais en meme temps, ils doivent aussi comprendre que nous avons un role vis-a-vis des patients, ce que nous ne pouvons pas nier. Notre role est de trouver des solutions pour que les patients et le personnel se portent bien. Mais cela doit etre dans un equilibre et dans une harmonie qui ne produisent pas de desequilibres qui conduiraient meme a leffondrement a un moment donne de certains secteurs durgence dans certains pays. Je vous ai dit qu`il y a des departements qui nont pas de personnel, meme si jouvre des postes au concours. Cela montre que cest un probleme et que nous risquons de laggraver. Journaliste : Bonsoir ! Monsieur Arafat, en votre qualite de chef du Departement des situations durgence, comment expliquez-vous le fait que la Roumanie nait pas atteint un seul objectif de vaccination, ni celui du 1er juin ni celui du 1er juillet ne latteindrons-nous ? Raed Arafat : Jai dit un autre point de vue la-dessus, meme si ce nest pas lobjet de ces ordonnances. Je dis que les gens ont besoin detre mieux informes, detre informes par les bonnes sources officielles, de lire ce quils veulent, mais aussi de voir les avis officiels des specialistes. Donc le fait que nous soyons bien maintenant ne garantit pas que nous serons bien apres un certain temps. Et le M. le ministre vous a dit que la version Delta et la version Delta + commencent a se repandre et posent probleme et la solution reste la vaccination. Desormais, tout le monde lit, informe ou est informe par des informations erronees ou mal informees. Nous leur conseillons de toujours parler aux medecins et au personnel qui sait le mieux comment reagir a ces choses - ce que signifient les complications, ce que signifient les problemes, pourquoi ils doivent etre vaccines, quels sont les risques. Et, bien sûr, peut-etre certains, vu notre situation, qui est tres bonne en Roumanie maintenant, je pense que les choses sont passees et nous navons pas a le faire, mais nous allons nous reveiller, peut-etre, personne ne le sait, a un moment , sous la pression du fait que nous devons nous faire vacciner le plus tot possible, car une situation plus critique revient. Donc a partir de la, je dis quil nous faut des informations plus precises et des gens plus ouverts et meme aux informations officielles. Les informations officielles ne vous induisent pas en erreur et nont aucune intention de vous induire en erreur. Journaliste : Vous voulez dire que vous vous fixez un nouvel objectif : linformation ? Raed Arafat : Pardon ? Reporter : Vous vous fixez un nouvel objectif : linformation. Raed Arafat : Et lauto-information, parce que, malheureusement, beaucoup de gens sauto-informent depuis les reseaux sociaux, ils regardent un film sur YouTube, ils regardent un acteur commenter, donc ca implique de faire tres attention doù on tire linformation. Quand il s`agit de notre sante. Journaliste : Un mois sest ecoule depuis lattentat dArad au cours duquel une personne - un attentat a la bombe - une personne est decedee. Le ministre de lInterieur a declare que... Raed Arafat : Je ne peux pas faire de commentaire la-dessus. Excusez-moi de vous interrompre, ce nest pas mon sujet et je ne peux pas le commenter. Vous savez, je suis aux urgences. Cest un sujet clair dordre public et le ministre a repondu aux questions. Je ne peux pas repondre a ces questions car je nai pas les informations. Je nentre meme pas dans ces discussions, parce que... Journaliste : Est-ce une question personnelle pour vous, si vous considerez que la Roumanie est un pays sûr ? Raed Arafat : Oui, je pense toujours que la Roumanie est un pays sûr. Cela sans discussion. Journaliste : Bonsoir. M. Arafat, pouvez-vous nous donner une estimation du nombre de deces par coronavirus auxquels nous pouvons nous attendre, car, nous voyons, nous avons environ 2 000 deces de ce type et pourquoi ont-ils ete trouves et signales seulement maintenant ? Raed Arafat : Mme la ministre de la Sante a repondu a cette question. Je ne sais pas ce que cest, car cela depend de ce que les hopitaux ont declare et de ce quils ont dautre a declarer, sils nont pas tout declare. Je ne connais donc pas la reponse a cette question, quel est le prochain chiffre, mais Mme la ministre a explique exactement la situation. Merci! Veuillez aborder les sujets que j`ai presentes, car aux autres on a deja repondu. Journaliste : Je voudrais un commentaire de votre part, si possible, egalement sur la pandemie et une declaration faite par le Premier ministre. Lobjectif etait deliminer la pandemie et lobjectif a ete atteint, si ce point de vue est partage par les membres du gouvernement, etant donne que nous vendons des doses de vaccin et que nous navons pas encore atteint au moins 50 % de la population. Raed Arafat : En ce moment, la pandemie ou la situation epidemiologique en Roumanie, comme je lai deja dit, est tres bonne. La Roumanie, avec toutes les mesures quelle a prises, y compris le fait que nous avons vaccine plus de 20 %, nous sommes environ quatre millions et demi de vaccines, tout cela a joue un role dans la situation dans laquelle nous nous trouvons actuellement. Bien sûr, il y a encore du travail a faire, bien sûr il peut y avoir des situations, mais en ce moment, avec toutes les mesures prises, la Roumanie est restee comme lun des pays les mieux situes en termes de nombre de cas, de nombre de patients hospitalises et et le nombre de deces par jour, et je ne parle pas des derniers ajoutes, et de ceux qui sont factuels ce jour-la. Journaliste : Mais une personne qui entendrait une telle declaration et qui na pas ete vaccinee, pensez-vous quelle irait dans un centre de vaccination en ce moment ? Raed Arafat : Donc encore une fois, je pense que le Premier ministre a fait une declaration que jai entendue et ici je ne reponds pas a ce quil a dit, mais une declaration etait que nous ne devrions pas passer a la vague quatre si nous avons aussi le vaccin et nous nous faisons vacciner , cest-a-dire que tout le monde reconnait que la vaccination est la solution au final pour ne pas se retrouver avec une vague quatre avec un impact serieux dans la prochaine periode. Sil vous plait, sur les sujets avec ces ordonnances si vous avez des questions. Journaliste : Bonsoir ! On voit que les cas de Covid diminuent ces derniers temps. Je veux vous demander comment voyez-vous la situation actuelle par rapport a limage que vous avez laissee avant, lorsque le plan de relaxation a ete elabore ? Mieux, pire ? Raed Arafat : Donc pour le moment toutes les donnees nous montrent que nous sommes stables et meme en legere baisse encore. Donc ca na pas change, nous navons pas daugmentations. Vous devez savoir que nous surveillons tres attentivement, car si nous avons des signaux de croissance normaux, nous devons voir où et quelle est la situation. A cette epoque, les donnees montrent une stabilite meme dans une legere diminution continue, cest-a-dire que nous sommes meme, comme je lai dit, avec un tres petit chiffre par jour a cette epoque. Journaliste : Alors, a lautomne, comment voyez-vous la situation ? Raed Arafat : Cest tres difficile a dire, car cela depend des variantes, cela depend de plusieurs aspects et cela depend du nombre de personnes vaccinees, exactement comme je lai dit precedemment, donc lautomne reste en question. Personne ne peut dire qua lautomne ce sera parfait ou qua lautomne ce sera en grande difficulte. On verra comment ca evolue. Journaliste : Fixons-nous dautres objectifs de vaccination ? Raed Arafat : Je ne vous le dis pas ici, car il y a un comite de vaccination qui travaille la-dessus. Je ne peux pas te repondre la-dessus. Merci! Journaliste : Bonsoir ! Revenons a lordonnance sur les personnes travaillant dans lUPU et les ambulances. Quel est, de votre point de vue, lage optimal de depart a la retraite pour ces categories de salaries et quelles sont les solutions que vous pourriez proposer dans ces discussions ulterieures qui auront lieu ? Raed Arafat : Ouvrir le sujet partir a la preretraite, oui, cest un sujet qui peut etre comme en France a la demande a un certain age. Mais je ne pense pas que lage soit, mais la condition depend aussi où la personne travaille, et où elle reste pour travailler, si elle travaille toujours dans lambulance ou au repartiteur, quelle condition physique elle a, si elle a certaines maladies. Alors il faut en parler, je ne peux pas pretendre que 57 cest tres bien, 55 cest tres bien ou 65. Mais dapres ce que nous avons en Europe en ce moment, comme je vous lai dit a partir de toutes les discussions que jai eues avec des collegues, donc lage est la norme dage de 65 ans. Il y a des pays qui autorisent la sortie plus tot et, attention, en Roumanie lorsque ce projet de loi initial a ete discute cetait aussi avec lautorisation de partir sous certaines conditions. Pas avec la retraite obligatoire pour tout le monde et apres avoir commence a demander a rester chaque annee. Voila donc la difference entre ce qui etait et ce qui est. Journaliste : Si vous me permettez une autre question. Vous avez dit vous-meme que vous pensiez a ce probleme en tant quhomme qui a ete sur le terrain. Si vous etiez encore sur le terrain maintenant, comment prefereriez-vous que cela se passe ? Raed Arafat : Donc dans mon etat actuel, si jetais dans le domaine, croyez-moi, moi personnellement, et peut-etre avez-vous demande a la personne qui a une passion pour ce domaine et que ne pouvez aucunement faire changer davis, j`aurais voulu continuer dans le terrain. Et il y a des gens de cet age et plus qui sont sur le terrain et avec qui, si vous parlez, ils ne veulent pas partir. Cela depend de la facon dont vous le voyez, cela depend de combien vous le voulez, cela depend de combien vous laimez, cela depend de votre condition physique. Donc voici plusieurs aspects et a partir de la je dis quil faut lanalyser, et en meme temps, je reviens et dis quand on prend de telles mesures il faut le faire dans un equilibre. Lequilibre est limpact sur le systeme. On ne peut pas dire ca non plus, on va vider le systeme a partir de demain car cest comme ca que ca a ete decide, apres quoi on dit aux patients : <on est desole, mais on na rien a envoyer, attends car on a perdu 10 % ou 5% du personnel . Journaliste : Daccord. Et quelle pourrait etre la solution fairplay que vous voyez ? Raed Arafat : La solution fairplay cest danalyser, de voir quel est limpact possible qui va rester, de revenir eventuellement, je ne donne pas de solutions maintenant permanentes, celles-ci seront discutees, pour revenir a lidee de la possibilite de sortie sous certaines conditions, non obligatoire, rester obligatoire, oui, a lage standard et pouvoir partir plus tot sous certaines conditions. Quand, comment ce sera fait, cela va etre discute et en parallele nous devons reflechir a comment le remplacer si nous perdons le personnel plus tot quil na ete calcule avant de perdre. Nous devons voir comment nous le remplacerons plus tot, afin de maintenir lequilibre dans le systeme, qui est de toute facon en sous-effectif. Journaliste : Pensez-vous que la mesure puisse etre consideree comme discriminatoire par les operationnels ? Raed Arafat : Mais cela ne peut pas etre considere comme discriminatoire de la part du personnel qui nest pas inclus ici dans les services de lATI, de la chirurgie, partout et de venir dire Je le veux comme ca aussi nous trouver dans la situation où en Roumanie nous sommes le seul pays où les gens prennent leur retraite a 57 ans ? Cest la meme chose. Je veux dire, quiconque peut regerder qu`il y a une difference, et cette difference doit etre tres bien clarifiee, car nous ne pouvons pas simplement regarder un segment sans regarder lensemble du tableau et voir quelle est la situation de lautre cote, et sur les autres specialites. Bien sûr, nous devons faire quelque chose pour equilibrer les choses, comme je lai dit. Cest pourquoi nous sommes venus suspendre son application jusqua ce que nous trouvions ces solutions, et cest pourquoi nous avons accorde un peu plus de temps pour discuter de ces choses, dont nous sommes ouverts a discuter. Journaliste: Que ferez-vous si un mecontentement survient ? Raed Arafat : Sil y a un mecontentement, nous expliquerons a nouveau pourquoi nous lavons fait, mais cest la situation. Nous navons plus rien a faire. Cest-a-dire quil vaut mieux avoir quelques remerciements que davoir des patients qui ne recoivent pas de soins medicaux durgence a temps et quelque chose dautre a apparaitre. Journaliste : Bonsoir ! Aujourdhui, la Chambre des deputes a adopte un projet de loi sur les facilites pour les personnes qui souhaitent se faire vacciner. Encouragez-vous personnellement la mise a disposition de locaux pour les personnes vaccinees ? Par exemple, la Journee de la vaccination gratuite a ete adoptee aujourdhui. Raed Arafat : Si cela va resoudre plus de gens qui viennent au vaccin...; Je ne sais pas comment vous le dire, cest une bonne solution, cest une mauvaise solution. On verra quel est son impact. Merci! 2021-06-29 20:40:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_1624993995original_4.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la ședința comună a Camerei Deputaților și Senatului privind dezbaterea moțiunii de cenzură inițiate de 156 deputați și senatoriȘtiri din 29.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/la-participation-du-premier-ministre-florin-citu-a-la-seance-commune-de-la-chambre-des-deputes-et-du-senat-concernant-le-debat-sur-la-motion-de-censure-initiee-par-156-deputes-et-senateurs Florin Cițu : Madame la Presidente du Senat, Monsieur le President de la Chambre des deputes, Chers collegues, senateurs et deputes, Chers Roumains ! 9.12.2019, 13.05.2020 - vous souvenez-vous de ce que representent ces donnees ? Je regarde ici, deux requetes simples deposees contre moi par le PSD. Sans parler des innombrables interpellations, appels a lHeure du Premier ministre , du gouvernement etc. Les Roumains ont deja compris la conclusion de ces astuces du PSD. Les sociaux-democrates voient en moi leur plus grand ennemi, une menace et nous le voyons dans cette motion daujourdhui. Pourquoi? Car je suis le seul a metre oppose systematiquement et avec vehemence a toute collaboration de quelque nature que ce soit avec le PSD. Tous les Roumains doivent savoir que je ne ferai jamais de compromis, mais surtout quand il sagit du PSD. Vous savez deja quel genre dhomme politique je suis et vous savez que jamais, mais jamais, je ne soutiendrais, meme pas en plaisantant, faire tomber mon propre gouvernement, puis gouverner avec le PSD. Je suis entre en politique en etant un liberal convaincu et je respecterai jusquau bout les principes et valeurs liberaux. Messieurs du PSD, vous avez beau vous vous facher ! Vous vous mentez ! Apres le 25 septembre, ce sera encore pire pour vous. Nous avons decide au cours des elections du PNL, celui de qui vous avez le plus peur, ne vous lachera pas ! Et cette motion, comme celle de lannee derniere, ne concerne que ma personne. Vous avez developpe une obsession personnelle, vous avez peur. Elles nont rien a voir avec mon travail ou avec le gouvernement que je dirige, mais je vous comprends, je sais que vous ne savez pas comment faire ; vous cous occupez davantage avec des stratagemes quavec le travail ! Mais je vous le dis maintenant aussi, que ce soit bien clair : le gouvernement se porte tres bien ! La coalition est forte, unie et prete a gouverner encore au moins huit ans. Je vous dis juste ceci, pour que vous ayez le temps de preparer toutes vos motions dici 2028. Parce que je pense que peut-etre jusque-la vous trouverez des mensonges plus credibles auxquelles vous pourriez, au moins vous, croire. Les Roumains ne croient certainement presque rien de ce que vous dites, surtout apres avoir lu le texte lamentable, pathetique, penible, sans fondement de cette motion. Chers Roumains, leconomie a surmonte avec succes la plus grande crise des cent dernieres annees. Mais qua fait PSD pendant cette periode, tout ce temps ? Il a sabote du parlement, a attaque toutes les actions du gouvernement en public. Vous souvenez-vous quand les trompettes du PSD ont menace quil y aurait la famine, que leconomie seffondrerait ? Vous avez panique les Roumains et cest tout. Excusez-vous aupres des Roumains ! Vous leur avez menti, vous les avez manipules ! Regardez, leconomie se porte tres bien. Au quatrieme trimestre 2020, la plus forte augmentation de lUnion europeenne. Au premier trimestre 2021, parmi les plus fortes augmentations de lUE. Ce sont des chiffres fournis par Eurostat. Le taux dinflation est le plus bas, que dans toute autre periode où la Roumanie etait gouvernee par les socialistes. Linteret aussi. Les revenus des Roumains sont presque le double du taux dinflation. Des taux dinteret plus bas, des revenus qui croissent plus vite que le taux dinflation - une lecon deconomie : cela augmente le pouvoir dachat - et le nombre des emplois. Cest ainsi que se fait une gouvernance reussie, une gouvernance de centre-droit. Je vous donne une autre nouvelle qui est passee trop vite a vos cotes. Le 21 juin 2021, Eurostat a montre que le pouvoir dachat en Roumanie est plus eleve quen Grece, Bulgarie, Hongrie - oui, en Roumanie ! Gouvernance liberale, cest comme ca quon fait. Monsieur Ciolacu, je pense quil est temps pour vous et vos collegues de vous excuser aupres des Roumains qui ont des credits. Vous leur avez menti, vous les avez manipules. Lannee derniere, vous avez force la transition de ROBOR a IRCC, et depuis lors, les Roumains qui ont des credits ont paye plus chaque mois. Ne voulez-vous pas en payer la difference ? Car d`où payer ! Jencourage tous les Roumains qui ont paye des acomptes plus eleves a la banque a se rendre au siege du PSD et a demander la difference. Sachez quils ont d`où vous rendre largent. Chers Roumains, je vais vous dire encore une chose. Pendant cette gouvernance, nous avons completement change de paradigme en matiere de depenses budgetaires. Deux choses tres tres claires : nous avons alloue plus de ressources aux investissements, des montants records ces 11 dernieres annees - 11 ans ! - et nous continuerons comme ca. Nous avons fait un autre changement majeur, qui respecte la regle dor en matiere de depenses budgetaires. Nous nous arretons ici et expliquons au PSD ce que cela signifie. Le gouvernement naugmente les prets que pour les investissements qui ont un rendement positif dans le futur. Il ne sagit donc pas de prets pour investissements en general, ce ne sont que des prets pour des investissements rentables. Jespere que vous remarquerez la difference. Sinon, apres la motion je reste 5-10 minutes avec vous, avec le stylo, avec la feuille de papier, et je vous expliquerai comment devient. Une autre precision, messieurs du PSD. Les depenses qui vont directement dans les poches des barons du PSD et des profiteurs du PSD ne sont pas des investissements, comme cela sest produit ces dernieres annees. Nous nutilisons pas ces prets pour payer laide sociale. Coïncidence bizarre : dans ces localites dirigees par le PSD, nous assistons a une augmentation exponentielle de laide sociale. Comment la pauvrete augmente-t-elle uniquement dans ces mairies ou dans ces localites dirigees par les maires PSD ? Une etrange coïncidence des 30 dernieres annees. Nous nutiliserons pas le pret pour payer des sinecures, comme vous en avez lhabitude. Vous condamnez depuis des annees les groupes defavorises a rester prisonniers de laide sociale. Vous ne leur avez pas offert demplois, vous navez pas encourage lenvironnement prive a creer des emplois, vous navez pas stimule les investissements pour aider les Roumains vivant de laide sociale a avoir un salaire decent et, surtout, a etre financierement independants et a ne pas dependre de la plume dun fonctionnaire ou dun elu local. Ces dernieres annees, le PSD a emprunte cher, le plus cher sur les marches internationaux, pour payer la debauche de politiques fiscales et budgetaires irresponsables. Peut-on comparer, chers Roumains, la strategie de faillite mise en place par le PSD a lepoque avec ce que nous faisons aujourdhui ? Chers membres du PSD, est-ce comparable ? Les prets par le PNRR sont uniquement destines aux investissements - jinsiste ici : uniquement aux investissements. Nimporte quel manuel deconomie vous le dit : on emprunte pour investir. Si jamais vous louvriez, vous verriez quelque chose comme ca. Cet argent ne peut pas avoir une autre destination, peu importe a quel point les barons du PSD vont saliver. Ce nest que par des investissements rentables que nous laissons quelque chose aux generations futures - une meilleure infrastructure, une economie moderne, des revenus plus eleves, une croissance economique durable. Uniquement par des investissements ! Et le gouvernement que je dirige ne se limite pas aux investissements. Nous avons affecte au budget le montant le plus eleve des 10 dernieres annees : 61,4 milliards de lei ou 5,5% du PIB, comme vous voulez. Et donc on continue. Il y a des montants records, et la nette difference avec PSD est que non seulement nous allouons cet argent dans le budget, nous linvestissons egalement, et a chaque rectification budgetaire nous n`en coupons pas, comme vous coupez pour diriger largent aux barons du PSD, nous poursuivons les investissements. Chiffres, messieurs, en 2021, par rapport a 2020, les investissements dans leconomie deja apres cinq mois sont plus eleves de 3,9 milliards de lei, deja pres dun milliard deuros, par rapport a 2019, quand vous etiez au pouvoir, 7, 3 milliards de lei, deja, investissements. Ce sont des faits, pas de mots, ce sont deja des chiffres. Chers Roumains, nous avons une chance unique pour la Roumanie, plus de 76 milliards deuros grace aux fonds du PNRR et de lUE jusquen 2027, plus au moins 98 milliards deuros du budget de lÉtat jusquen 2028 egalement pour les investissements. Comme je vous lai dit, preparez-vous, cette forte coalition restera au pouvoir au moins jusquen 2028. Au total, on parle de pres de 175 milliards deuros qui entreront dans leconomie roumaine uniquement pour des investissements. Pour comprendre limportance du montant, je vous donne comme terme de comparaison le PIB de la Roumanie, qui est denviron 213 milliards deuros. Leconomie touche donc au moins 175 milliards deuros dans une economie avec un PIB de 213 milliards deuros. Eh bien, cest ce que jappelle une nouvelle fantastique pour les Roumains dans la prochaine periode et un impact positif sur leur vie. Avec une condition, et une condition suffisante, necessaire, obligatoire, comme vous voulez le dire : ce gouvernement responsable et competent pour gerer ces ressources jusquen 2028. Sinon, evidemment, cest evident où va largent, n`est-ce pas? Dans les poches des barons du PSD. Chers Roumains, savez-vous quoi dautre est fantastique ? Les donnees dEurostat confirment qu`en la Roumanie les aliments sont le moins cher de lUnion europeenne. Il est egalement normal que la consommation augmente dans ces conditions. La nourriture est bon marche, le pouvoir dachat augmente, la consommation augmente. Les Roumains sont plus heureux. LInstitut national de la statistique a annonce une augmentation significative du pouvoir dachat. Le benefice net moyen a augmente de 11,9 % en avril 2021, par rapport a la meme periode lan dernier. Mais, plus important encore et faites tres attention, les donnees de lINS ont montre une augmentation significative du pouvoir dachat de 8,4%. Ce sont des donnees officielles, personne ne peut les nier, ce ne sont pas seulement des paroles, ce ne sont pas des impressions, ce ne sont pas des discussions au coin du feu. Il existe des donnees officielles. Pour le PSD puisse comprendre, le revenu net a augmente plus vite que les prix, donc augmente le pouvoir dachat. Cela signifie que les revenus des Roumains augmentent vraiment, pas seulement sur le papier. Et, comme je lai deja dit, je le dis ici aujourdhui, nous avons pris les meilleures mesures pour leconomie, et les resultats sont visibles. Nous avons la reprise economique la plus rapide de lhistoire, en reponse a la plus grande crise economique des cent dernieres annees. Le retour en V - rappelez-vous quand je lai dit lannee derniere - a eu lieu, cest une certitude, et la Roumanie a la reprise economique la plus rapide de lhistoire, en reponse a cette crise economique. Et lannee derniere, tous les Roumains ont ete menaces. Le FMI estime la croissance economique pour cette annee a 7 %. Est-ce que vous dites que cest une crise, la Roumanie est en crise quand nous avons une croissance economique de 7 pour cent ? Vous devriez prendre vos histoires et les verifier a nouveau. Que les choses se passent bien est egalement confirme par les managers roumains. 60%, oui, 60% des managers roumains sont optimistes quant a la reprise economique, selon une etude PricewaterhouseCoopers. La confiance des managers dans les perspectives de croissance de leconomie a atteint un niveau record au cours de la derniere decennie, et cest tout dire. Je devrais repeter cela pour etre tres clair. Ainsi, la confiance des managers envers cette Gouvernance a atteint un niveau record au cours de la derniere decennie. Cest une etude realisee de maniere independante, pas par le gouvernement, elle est realisee dans le secteur prive. Messieurs du PSD, je ne sais pas si je dois vous rappeler a quel point le secteur prive etait terrifie pendant la gouvernance socialiste. Vous souvenez-vous de lOrdonnance 114 par le biais delaquelle vous avez mis a genoux toute leconomie ? Vous vous souvenez quand vous vouliez nationaliser le pilier II des retraites ? Lartisan de cette solution, entre guillemets, de la nationalisation du deuxieme pilier des retraites est aujourdhui membre du Parlement europeen, M. Ciolacu etait vice-premier ministre de ce gouvernement-la et il est aujourdhui le president du PSD. Chers Roumains, le loup change de poil, mais pas dhabitude ! Quant au cadre fiscal, nous avons promis la previsibilite et cest ce que nous avons livre. Jai dit que nous naugmentons pas les impots, nous nen introduisons pas de nouveaux et cest ce que nous avons livre. Cest la seule facon de developper la Roumanie ! Et regardez, nous avons aussi des recettes budgetaires plus elevees, meme si nous navons pas augmente les impots, nous nen avons pas introduit de nouveaux. La conformite volontaire a augmente exactement comme je lavais estime, lorsque lÉtat paie ses factures a temps et ne harcele pas les entrepreneurs, les recettes budgetaires augmentent. Cest si simple! Les revenus en 2020 par rapport a 2019 ont augmente de 1,7 milliard de lei; en 2020 par rapport a 2018 - 27,4 milliards de lei. Cette annee, des revenus plus eleves que lan dernier. C`est simple! La recette est simple, lÉtat fait son travail, ne harcele pas les investisseurs, paie les factures a temps, et ils paient des impots et des augmentations volontaires de conformite. Le PSD a tout fait pour bloquer la vaccination. Parce que jai entendu dans la motion parler de vaccination, la seule solution pour revenir a la normale et surmonter la pandemie c`est la vaccination. Mais pourquoi le PSD veut-il bloquer la vaccination ? Avez-vous deja vu un leader du PSD se rendre dans un centre de vaccination de ce pays pour promouvoir la vaccination ? Avez-vous vu quelque chose comme ca quelque part? Je veux que vous me le montriez. Où sont passes ces dirigeants pendant cette periode, a part dire que cette campagne ne fonctionne pas ? Personne nest venu soutenir la campagne de vaccination. Le PSD a meme voulu bloquer le PNRR. Vous souvenez-vous du chantage au Parlement roumain? Des investissements de 29,2 milliards deuros, de largent qui atteint tous les Roumains. Cest PSD ! Chers Roumains, avec la motion daujourdhui, il est clair pour tout le monde, cette motion est lacte officiel qui consacre lalliance entre le PSD et lAUR. Quest-ce qui les unit ? Haine de tout ce qui est moderne, de la propriete privee, haine des entrepreneurs et des investisseurs, de la liberte individuelle, de lÉtat de droit, bien au contraire de ce que nous promouvons ! En conclusion, jai un message clair pour tous les Roumains : comme je lai deja dit, quels que soient les coûts politiques que je puisse payer, je les assume. Les Roumains doivent savoir que nous effectuons les reformes que nous avons entreprises dans le programme de gouvernance, car elles sont vitales pour la Roumanie, et non parce que nous dit X ou Y. Nous effectuons ces reformes parce que cest ainsi que la Roumanie avance. Cest le gouvernement qui fera des reformes, peu importe doù viennent les obstacles. Nous reformons le systeme des retraites, le systeme des salaires, ladministration publique et la justice. Nous reformons le systeme de retraite pour garantir que nous pouvons payer des pensions plus elevees en 2030. Nous reformons le systeme judiciaire pour corriger la politique pro-infracteurs du PSD, pour faire enlever le MCV. Nous reformons les entreprises publiques pour nous assurer que nous ne jetons plus largent des Roumains dans des trous noirs. Les reformes garantiront la previsibilite, car cest la seule facon de developper la Roumanie. Nous sommes au stade où si nous ne faisons pas quelque chose, si nous ne faisons pas ces reformes, nous resterons a la queue de lEurope, où le PSD nous a retenus pendant tant dannees. Cela vous derange, en fait, messieurs du PSD. Nous sortons les Roumains de la pauvrete et vous ne pourrez plus les garder captifs dans la logique des prestations sociales. Je vous lai dit, la motion PSD - AUR echouera. Nous voulons du bien, PSD et AUR veulent du mal. Nous voulons levolution, PSD et AUR veulent linvolution. Mais il y a un dicton du peuple qui vous convient parfaitement : qui se ressemble rassemble ! Je vous remercie! 2021-06-29 15:34:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-29-05-58-28big_1.jpgMesajul premierului Florin Cîțu la împlinirea a 80 de ani de la Pogromul de la Iași Știri din 29.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-florin-citu-a-l-occasion-du-80e-anniversaire-du-pogrom-de-ia-i Les derniers jours de juin nous rappellent chaque annee une periode douloureuse que la Roumanie a traversee il y a exactement huit decennies, lorsque la haine et lantisemitisme ont assombri les esprits et pousse les decideurs et les representants des structures de force de lepoque a des actes de violence et crimes contre les Juifs a Iași. Rien ne peut justifier ce qui sest passe alors et rien ne peut effacer les souffrances de milliers de Juifs de Iasi alors sortis de leurs maisons, separes de leurs familles, entasses dans des trains de la mort et des camions dans des conditions où la plupart dentre eux nont pas survecu. En repensant a cet assassinat a grande echelle contre la population juive, commis sous le commandement du regime legionnaire de lepoque, on ne peut sempecher de trembler a lidee que des gens ordinaires, sans etre coupables , ont ete victimes dideologies qui ont divise le monde, persecute et tue des personnes pour des motifs raciaux. Nous nous souvenons main tenant avec compassion, douleur et revolte de leurs souffrances, et nous ne devons jamais permettre a une histoire sanglante de se repeter. Linauguration aujourdhui du Musee dhistoire du pogrom de Iași est un geste approprie contre loubli des milliers de victimes des evenements de juin 1941. Nous leur devons de comprendre que nous sommes tous egaux face aux dangers mondiaux et que par la solidarite nous pouvons surmonter nimporte quel defi. Depuis plus dun an, la pandemie nous affecte sans distinction de race, de croyances religieuses ou de tout autre critere. Les effets de la pollution sur la planete, dont nous sommes tous responsables, nous affectent tous de la meme maniere. Nous pouvons bien surmonter de telles epreuves en unissant nos efforts, et non par division. Malheureusement, on assiste encore a des tentatives de certains milieux daccrediter des discours antisemites, nationalistes, populistes, des discriminations pour quelque motif que ce soit et, par la manipulation, inciter a la haine et a la violence. Les Roumains veulent autre chose et se sont battus pour les valeurs de la democratie et ma conviction est que nous devons respecter leur desir, y compris en combattant toute tentative de faire des gens des ennemis les uns contre les autres. Que la memoire des victimes du pogrom de Iași et de lHolocauste en Roumanie soit eternelle ! Florin Cițu, Premier ministre de Roumanie 2021-06-29 13:47:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-29-01-47-59big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Florin Cîțu, alături de ministrul Educației, Sorin Cîmpeanu, la evenimentul ”Professional Dual Summit”, organizat de Departamentul pentru Dezvoltare DurabilăȘtiri din 29.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-accompagne-du-ministre-de-l-education-sorin-cimpeanu-a-participe-a-l-evenement-professional-dual-summit-organise-par-le-departement-du-developpement-durableFlorin Ciţu : Bonjour. Bonjour, M. Borbely, merci beaucoup pour linvitation. Bonjour a tous. Un sujet, tres important et tres cher a mes yeux, lecole duale, lecole professionnelle, depend de la facon dont on veut lappeler. Cest un sujet qui a ete beaucoup promu aussi par la doctrine liberale, par le PNL ces dernieres annees. Malheureusement, le gouvernement ou lÉtat nen a pas fait assez ces derniers temps pour soutenir ce systeme educatif, mais il a fait le secteur prive. Et on a fait les entreprises. Et parce que cest ce qui se passe habituellement dans la vie quand on a des exemples de reussite, la où il y a eu un besoin, ces entreprises privees ont investi et cree ce double systeme. Une grande partie est copiee du systeme allemand. Mais nous avons beaucoup dexemples en Roumanie, M. Borbely a deja evoque levolution, le nombre deleves. Mais partout où je suis alle dans le pays et parle aux entreprises, toutes ces grandes entreprises, beaucoup avec des capitaux prives roumains, dautres avec des capitaux mixtes, ont dit tres clairement quelles avaient eu un probleme avec la main-dœuvre a un moment donne et quelles lont resolu en investissant dans certaines classes, dans certains lycees. Elles ont donc trouve cette solution du double systeme. Mais il reste encore beaucoup a faire et lidee est maintenant detendre un programme reussi a lechelle nationale. Apres tout, ce systeme est, je pense, le seul systeme qui ne forme pas de chomeurs a la fin de lecole. Parce qu`on a un systeme où les gens ont la garantie dun emploi des quils terminent leurs etudes. La demande rencontre loffre sur les bancs de lecole et alors ces jeunes ont un emploi immediatement. Je soutiens cette initiative, je soutiens le milieu des affaires qui a deja franchi ces etapes et nous en tirerons des lecons et ensemble nous creerons un systeme - il y a ici aussi M. le ministre de lÉducation, il y a aussi M. Borbely, nous creerons un systeme qui peut etre utilise au niveau national. La où je passe a travers la Roumanie, et en fait nous sommes maintenant a un carrefour en Roumanie, il y a au moins 76 milliards deuros investis en Roumanie, via le PNRR, plus les fonds europeens, sans parler des investissements du budget. Cet argent sera canalise vers leconomie, cest-a-dire les projets. Ces projets seront mis en œuvre avec des personnes, des entreprises, des institutions. Il y a un besoin de main-dœuvre qualifiee. Cest pourquoi nous avons besoin dun systeme dual et nous devons penser des maintenant a preparer ce systeme car nous aurons besoin de main-dœuvre qualifiee dans la prochaine periode. Et cest pourquoi cet evenement est le bienvenu. De notre cote, au nom du gouvernement, nous avons veille a ce quau PNRR, vous avez evoque ce programme, dans le troisieme pilier nous avons alloue justement a lenseignement professionnel et dual la somme de 400 millions deuros. Cest un montant important, qui sera utilise a bon escient, jen suis sûr, car en somme, avec 400 millions deuros, nous pouvons faire des miracles. Nous voyons ce que les entreprises privees ont fait avec leurs propres ressources. Nous pouvons donc utiliser ces 400 millions deuros pour developper un systeme qui aidera toute la Roumanie. Je vous souhaite du succes. Je suis sûr quil y aura des debats interessants, mais ce qui minteresse, cest davoir une conclusion qui puisse etre mise en œuvre rapidement. Je ne sais pas a quel point je peux souligner cette importance du fait que nous avons cet argent qui entre en Roumanie et doit nous trouver pret a tous les points de vue, non seulement legislatif, mais aussi avec une main-dœuvre qualifiee, et des entreprises, une capacite de production etendue, etc. Et pour que ces entreprises aient la confiance necessaire pour etendre leur capacite de production, nous devons leur offrir ce cadre a travers lequel nous nous assurerons que la main-dœuvre qualifiee sera preparee et prete dans deux ou trois ans. Merci beaucoup pour linvitation. Je suis sûr que vous le ferez et je vous souhaite un debat fructueux et jattends avec impatience les conclusions. Merci! Sorin Cimpeanu : Merci, Monsieur le Premier ministre ! Merci a tous pour votre interet ! Il est evident, tout dabord, que nous attendons les conclusions du projet La Roumanie eduquee , quelles quelles soient. Je suis sûr quil y a un soutien pour cette forme dorganisation de lenseignement professionnel, qui est de loin et peut-etre la meilleure forme dorganisation. Je lai toujours dit, lenseignement dual est la meilleure facon dorganiser lenseignement professionnel. Mais où il ny a pas dagent economique ou lagent economique sil ny a pas envie dentrer en partenariat avec lecole, lenseignement professionnel doit rester de la responsabilite de lEtat. A ce titre, M. le Premier ministre a annonce, au total, les sommes allouees a lenseignement professionnel et a lenseignement en dual dans le PNRR. Il y a des montants genereux qui devront etre utilisees intelligemment et efficacement. Seul lenseignement professionnel dual beneficiera de 338 millions de lei pour des investissements dans dix campus. Les conditions minimales pour constituer ces consortiums seront assurees par au moins quatre entites, dont entre lecole et lagent economique dune part, mais aussi entre les UAT et une universite, au moins une universite dautre part. Il sagit, je reviens au document Roumanie eduquee, il sagit de la necessite dassurer un changement de mentalite, qui consolidera la double education, un changement de mentalite qui ne sera possible que lorsque nous aurons des parcours diversifies et ouverts. Ouverts signifie que les jeunes qui viennent dans l`enseignement dual savent quils auront la possibilite, sur le modele allemand par exemple, de poursuivre leurs etudes dans certains domaines y compris au niveau universitaire. Je suis convaincu que de cette maniere ce sera un ajout important dattractivite. Deux : lorsque lÉtat investira 338 millions dans ces campus, dix campus sont actuellement en negociations avec la Commission, jose afficher tout mon optimisme, meme si les negociations ne sont pas terminees, que cette idee sera acceptee par la Commission a la fin des negociations, et alors nous investissons 338 millions deuros. Les agents economiques qui ont deja voulu et lont fait, en investissant de leurs propres ressources pour former des employes aux competences dont ils ont besoin, seront bien plus interesses encore a rejoindre de maniere plus approfondie cette demarche au moins dans la zone ces dix campus. Des campus quil faudra developper la où il y a aussi des agents economiques, où il y a aussi des universites, où il y a aussi la ressource humaine preparee pour soutenir un tel enseignement. Je suis convaincu qu`on discutera de telles idees quand on aura eu les conclusions du projet Roumanie eduquee , ou peut-etre meme ils participeront a ces conclusions - je ne sais pas, je ne veux pas et nose pas anticiper, et idees telles que l`augmentation de la flexibilite concernant la ressource humaine impliquee. Parce que je meloigne un peu de l`enseignement dual, je vais vers lenseignement professionnel. Il sagit de la dotation de 909, enfin, de pres dun millier dateliers - enseignement professionnel, non pas dual. Ces ateliers pourront disposer de simulateurs et doutils de formation conformes a ce qui existe actuellement dans le monde, mais ils doivent etre utilises. Nous navons pas denseignants, dinstructeurs, capables dutiliser ces ressources technologiques avancees, que nous voulons mettre a disposition de lenseignement professionnel. Dans l`enseignement dual, il y a lavantage de travailler en collaboration avec les agents economiques. Il nest pas rare que les agents economiques soient disponibles pour fournir des ressources humaines, notamment pour soutenir les enseignants dans les ecoles pour le processus de formation, pour rationaliser et concentrer le processus de formation sur ce qui est necessaire sur le marche du travail. Ces personnes nont pas toujours acces a lecole, car lacces est, a mon avis, plus restrictif quil ne devrait letre. Quand on a des personnes formees au niveau des operateurs economiques, qui veulent simpliquer dans la formation des etudiants, il faut assouplir les conditions dans lesquelles ils peuvent acceder a lecole. Cest une chose importante, car sinon, en vain nous avons des ressources financieres, en vain nous avons une base materielle, en vain nous avons le cadre juridique si nous navons pas de personnes. Je sais tres bien que de nombreux participants a cette discussion comprennent bien ce que je veux dire. Le besoin de personnes est le premier besoin, non pas le besoin de ressources. Maintenant, nous avons les ressources et nous devrons trouver le moyen intelligent de les soutenir. Bref, deux choses : les investissements, le cadre legislatif coherent suite a lachevement des debats sur le projet qui a beneficie de la plus large concertation. Apres ce moment, tout vient a lattention du gouvernement, qui devra proposer au Parlement un projet integre et coherent, loperationnalisation des conclusions du projet Roumanie eduquee, et la Roumanie eduquee, je parle sous le controle de Mme. la conseillere presidentielle Ligia Deca, lenseignement dual est une priorite majeure. Merci. 2021-06-29 12:37:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_0891.jpgMesajul premierului Florin Cîțu cu prilejul Zilei Drapelului Național Știri din 26.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-florin-citu-a-l-occasion-de-la-fete-du-drapeau-national Le drapeau national represente notre passe, avec les luttes pour la justice, la liberte, lunite et la defense du pays. Sous les couleurs du Tricolore, nous sommes representes avec le meme courage, la meme responsabilite et le meme professionnalisme dans les missions internationales dont la Roumanie est partenaire. Nous vivons avec joie les moments où le Tricolore est hisse en lhonneur des reussites de certains de nos compatriotes, quel que soit leur domaine dactivite. Lemotion de tels moments renforce notre sentiment que où que nous soyons, dans le pays ou a letranger, et meme si a certains egards nous pouvons avoir des opinions differentes, les symboles nationaux, lhistoire, le present et lavenir nous unissent, en tant que Roumains. Nous devons au passe et a nos precurseurs dhonorer le drapeau national, dautres symboles nationaux et a tous nos precurseurs, en mobilisant toutes les ressources dont nous disposons et en saisissant toutes les opportunites pour un prompt retablissement du pays post-pandemique. Nous le faisons pour tous les Roumains, mais surtout pour les generations qui grandissent maintenant. Florin Cițu, Premier ministre de Roumanie 2021-06-26 11:38:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-26-11-40-12big_sigla_guvern.pngVizita premierului Florin Cîțu în județul NeamțȘtiri din 25.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-florin-citu-dans-le-departement-de-neamtLa visite du Premier Ministre Florin Cițu au Centre de Vaccination de la commune Horia *** Conference de presse du Premier ministre Florin Cițu a Piatra Neamț Florin Ciţu : Merci, chers collegues ! Vous savez tres bien que, tout dabord, je suis venu ici aujourdhui en tant que Premier ministre. Je fais plusieurs visites dans le pays car ces dernieres annees, plusieurs regions de Roumanie ont ete laissees de cote par ladministration, par les gouvernements passes et par les administrations, dont certaines existent encore aujourdhui. Je suis alle aussi dans le sud, je suis aussi venu en Moldavie et il semble que ces zones où il y a eu des administrations PSD, ces zones ont ete laissees pour compte en termes dinvestissements. Largent est venu, etonnamment, dans ces regions aussi, mais cet argent a ete mal utilise et cest exactement ce que je veux que l`on corrige. Nous avons commence par payer les factures des entreprises qui ont travaille dans ces regions et en fait dans tout le pays, une premiere des 30 dernieres annees. Lorsque nous avons pris le pouvoir en 2019, il y avait des factures impayees depuis sept ou huit mois. Aujourdhui, parce que jai encore vu des informations fausses dans lespace public, nous avons encore paye aujourdhui des factures de 220 millions de lei pour des projets du PNDL. Donc aucun financement ne sarrete. Toutes ces choses continuent. Nous avons annonce que les projets continueront detre payes. Donc ce nest pas un probleme. La priorite de cette gouvernance sont les investissements. Nous lavons montre lorsque nous avons change de paradigm, a partir de ce budget, lorsqu`on alloue plus de ressources aux investissements, plus dargent revient au budget, et non linverse. Pendant trop dannees, et cette region est clair, tant la Moldavie, que le sud de la Roumanie, largent est alle a laide sociale. On ne developpe pas un pays, on ne modernise pas un pays en allouant de largent a laide sociale. Au contraire, on plonge ces gens dans la pauvrete. La solution liberale pour sortir la Roumanie de la pauvrete sont les investissements. Nous avons investi, nous avons une croissance economique, nous aurons lune des plus grandes croissances economiques de lUnion europeenne et vous verrez qualors nous aurons de largent pour payer des pensions, des allocations et des salaires plus eleves. Mais cest la seule facon dont les choses fonctionnent : dabord on investit, puis on peut partager, car sinon on n`a rien a partager, on ne partage que des prets. Aujourdhui encore, j`ai voulu voir un centre pour lequel a effectivement commence le financement pendant le gouvernement Cioloş, en 2016, la consolidation, la restauration et la modernisation du batiment du Palais episcopal au sein du centre diocesain Roman. Cest un projet dont le financement a demarre en 2016, vous disais-je, un financement sous le gouvernement Cioloş. Aujourdhui, il est presque termine. Un centre qui sera utilise par lespace public, mais je voulais voir comment ca se passe, car il y a beaucoup de projets CNI dans la zone pour des investissements. Et en meme temps, parce que malheureusement, chers collegues, la zone ne se porte pas tres bien en termes de vaccination, je suis alle voir un centre de vaccination. Jai vu un centre de vaccination dans la commune de Horia, où le taux de vaccination est bon, superieur a 50 %. Mais il faut travailler plus ici, il faut simpliquer davantage, Monsieur le Prefet, et mes collegues, et Monsieur le Maire, afin davoir un taux de vaccination plus eleve, car cest le seul moyen de sortir de la pandemie. Il ny a pas dautre option. Mais la Moldavie a une chance maintenant. Il y a deux autoroutes qui passeront par ici, lAutoroute de l`Union et lAutoroute Moldova, des autoroutes qui ont aussi un financement du budget de lÉtat, elles ont aussi un financement du PNRR, tout comme elles auront aussi un financement des fonds europeens. Ce nest quen reliant tous les grands centres de Roumanie, par des autoroutes, en developpant les infrastructures que nous pourrons moderniser la Roumanie. Les investissements sont la cle de la prochaine periode. Sil y a des questions. Journaliste : Le 14 novembre a Piatra Neamţ il y a eu le plus grand nombre dincendies en Roumanie, a ATI 10 morts lors du premier. Quelques semaines apres, ce fut Balş. Florin Ciţu : Quelques mois. Journaliste : A ce moment-la, une enquete administrative de lorgane de controle du Ministere de la Sante a ete demandee, celle de Balş est apparue et aujourdhui cela fait plus de 7 mois que lenquete administrative na pas ete portee dans lespace public. À un moment donne, vous avez dit que vous etiez informe, mais vous nen etiez pas satisfait. Que se passe-t-il avec lenquete du MS, il y a des morts plus importantes de Balş que celles de Neamţ, je ne comprends pas ? Florin Ciţu : Il y a deux choses differentes ici. Apres Piatra Neamț, apres la tragedie de Piatra Neamț, une enquete a ete faite par le Ministere de la Sante, un rapport, qui dispose egalement de procedures qui doivent etre mises en œuvre dans tout le pays. Et nous devons verifier ces procedures maintenant si elles sont mises en œuvre. Ce que vous dites concerne linspection economique, qui a ete envoyee a Piatra Neamţ apres cela. Donc apres Neamț il y a deux rapports. Le Ministere de la Sante a egalement fait un rapport, dans tout le pays, donc pas seulement a Piatra Neamț, puis un plan de resolution national pour ces ATI a ete cree. Mais linspection economique a ete envoyee - et cest de cela que je parlais, jai renvoyee le rapport, je ne lai pas aime et je comprends quil est pret maintenant. Le Ministere des Finances, sil la, devra le rendre public, car je comprends quil est pret. Je parlais de ce rapport-la que jai renvoye, je nai pas aime la facon dont cetait fait. Journaliste : Celui de Balş a ete rendu public, celui de Neamţ, non, / parce que cest un incendie. Florin Ciţu : Celui de Neamț, le Ministere de la Sante le rendra public. Je sais quil a fait celui de Balş, mais apres celui de Piatra Neamţ je vous dis quun plan de mesures a ete cree. Ce que nous devons maintenant examiner, cest si ces mesures sont mises en œuvre. Il est beaucoup plus important de voir si ces mesures sont mises en œuvre. Journaliste : Lecole est finie. Les enfants sont partis en vacances. 15 millions de lei sont venus a Neamţ avec les bourses de ces eleves. A cette heure a Piatra Neamţ, par exemple, les bourses nont pas ete versees que pour mars et avril. Que devient cet argent, les enfants sont deja en vacances ? Florin Ciţu : Je suis content que vous ayez dit que largent est venu et quil fallait raconter toute lhistoire. Cest la premiere annee et cest pour la premiere fois que le gouvernement roumain alloue 560 millions pour les bourses. Largent a ete alloue aux mairies et des mairies il va aux eleves. Journaliste : Jai suivi de pres vos declarations sur lintroduction des reformes par des ordonnances durgence. Cest ce que vous avez dit, jai les declarations, n`est-ce pas? Florin Ciţu : Oui, oui. Journaliste : Est-ce ou non /.../ de la Constitution ? Florin Ciţu : Non, car nous introduisons les reformes par ordonnance durgence pour etre plus rapide leur mise en oeuvre. Elles vont de toute facon au Parlement de la Roumanie et la cette ordonnance est adoptee par la loi d`adoption des ordonnances. Ainsi, le Parlement de la Roumanie ne peut accelerer les choses, donc il ny a pas de probleme, personne ne suspend rien. Mais regardez les allocations, par exemple. Nous avons dû revenir en arriere, apres ce que nous ayons eu cet amendement au Parlement, les choses ont ete quelque un peu retardees. Jai encore une loi dont je ne suis pas tres content quelle ne soit pas passee par le Parlement de la Roumanie, en fait je suis tres contrarie quelle ne soit pas passee. Cest la loi par laquelle PSD a interdit les investissements etrangers en Roumanie dans les entreprises dÉtat. Dune maniere ou dune autre, vous nous dites que c`est toujours du budget qu`il faut donner de largent, des impots des Roumains a investir dans des entreprises dÉtat qui ont des pertes. Le gouvernement a adopte le projet de loi qui abroge cette loi, il est passe au Senat, et il y est reste, la a la Chambre des deputes. Il ny a aucun moyen, pour un gouvernement qui est de droite, un gouvernement de centre-droit, un gouvernement qui veut des reformes, un gouvernement qui attire les investissements, il ny a aucune justification pour que cette loi ne soit pas adoptee, sauf peut-etre, jespere que cela ne concerne pas les disputes politiques internes et nous devrions tous souffrir parce que quelquun essaie dentraver le gouvernement simplement a cause de la politique interieure. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, ne pensez-vous pas que 6.000 Lei est un montant modeste pour 75% de lepargne de toute une vie de certains menages, quils ont perdue dans des inondations recentes? Florin Ciţu: Premierement a ete attribue un montant plus eleve que celui de lan dernier C`est un montant du budget. Je ne sais pas sil est modique, cela depend d`un cas a l`autre, mais il y a plusieurs sources, nous pouvons penser a lavenir si le montant est petit ou grand. Cest la premiere etape que nous avons faite des que nous avons appris ces situations. Je repete, cest un montant plus eleve que lan dernier. Dans le meme temps, car il y avait des situations en Roumanie depuis le debut de lannee, je pense que nous aurons un arrete du gouvernement par le biais duquel nous allouerons plus de 155 millions aux autorites locales a reparer tout ce qui a ete endommage. Et ce nest pas seulement a propos de la Moldavie, de Bacau, de Neamt, de Vrancea, il y a Bihor, Arad, nous avons plusieurs regions en Roumanie et nous avons deja un montant plus eleve qui sest reuni. Pour ces compensations, nous pouvons discuter. Nous avons maintenant un montant superieur a celui de lannee derniere. J`ai voulu que ce signal soit clair. Journaliste: Selon le Ministere des Finances, au cours du dernier mois ont ete embauches un millier d`employes au secteur public Avez-vous une idee a quel post, où etait-il besoin de ces personnes? Florin Ciţu: Je ne sais pas en ce moment, mais le Ministere des Finances devrait ... Je ne sais pas comment il etait possible daugmenter le nombre demployes, mais on verra. Il y a eu quelques secteurs de leconomie, je pense egalement dans la sante, où j`ai accepte des embauches peut-etre la. Mais jattends toujours les reorganisations des ministeres qui naugmentent pas le nombre demployes, alors nous verrons, jespere, qua la fin de lannee ce sera differemment. Journaliste: LHopital Lectani, plus de 10 millions deuros en pandemie complete dans cet Hopital, qui est reste plus ferme que ouvert, Neamț a contribue avec plus de trois millions deuros. Y a-t-il une chance de le rouvrir? Et si nous le rouvrons qu`est-ce qu`on en fait? Car la pandemie s`en est allee en quelque sorte et peut-etre que nous pouvons nous vacciner et elle s`en ira totalement. ? Florin Ciţu: Tout dabord, jaime votre exhortation de nous vacciner pour nous debarrasser de la pandemie. Cela tout le monde aurait dû faire. Deuxiemement, a propos de cet hopital, je parlais quand on etait au milieu de la 3e vague de le rouvrir alors. Cest un hopital qui ne peut pas travailler en hiver, vous savez tres bien qu`il y a la des problemes. Si nous devons faire des investissements, nous pouvons donc le faire fonctionner tout au long de lannee, je vais examiner un tel plan, mais jusqua present, personne na pas presente un plan pour offrir une solution. Comme il est maintenant, vous avez raison, ce nest pas lhopital le plus fonctionnel. Journliste: Dites-nous, pensez a une candidature a la presidence de la Roumanie? Florin Ciţu: Non, en ce moment non, et nous avons beaucoup a faire pendant la gouvernance, nous avons une campagne interne pour PNL. Le PNL choisira toujours un candidat a la presidence de la Roumanie, celui qui sera le mieux classe alors. Nous n`en parlons pas maintenant. Je sais que d`autres l`ont fait. Ce n`est pas le moment. Journaliste: aujourdhui ou hier, je ne me rappelle plus, M. Orban a declare quil aurait besoin 24 heures pour dire pourquoi il est meilleur que vous en tant que president du PNL, vous de combien de temps avez-vous besoin? Florin Ciţu: Je ne peux que vous dire que lorsque je serai president du PNL, je veillerai a ce que je ramene les gens qui se sont eloignes du PNL au cours de ces dernieres annees, les personnes du secteur prive, sont des personnes qui travaillent, qui paient des taxes, des impots, des personnes qui croient au liberalisme, personnes qui nous regardent et attendent la modernisation de la Roumanie, mais attendent la modernisation de la Roumanie a laide dinvestissements, non pas par lassistance sociale ou les depenses electorales. Ce sont ces personnes-la que je veux ramener aux cotes du PNL, parce que nous les avons perdues, nous avons perdu la base du PNL ces dernieres annees et ces personnes vont venir avec nous, car nous leur montrerons clairement que c`est possible, mais pas seulement a eux, mais aussi aux Roumains, que lorsqu`on investit, on peut se developper. Journaliste : Merci beaucoup. Journaliste: Une seule question : En ce qui concerne la celebre route nationale 15, Bicaz-Poiana Teiului, ceux de la Compagnie des routes nationales Iasi, ont declare quils nont pas dargent pour terminer le travail, dans une reponse officielle a la Radio Roumanie Actualites. Florin Ciţu: Je ne realise pas pourquoi ils nont pas dargent pour terminer le travail, nous devrons leur demander. Mais parfois, cetait mal budgetise, ou ce quils ont fait jusqua present etait plus coûteux que prevu, et alors ils ont besoin de ressources supplementaires. Sachez que ces reponses de certains fonctionnaires sont souvent donnees de maniere a couvrir les fonctionnaires respectifs. Nous devons changer cela aussi. Cest pourquoi nous avons besoin de la reforme de ladministration publique. Nous devons assumer certaines choses, dire a lhomme tres clairement. Non pas quil ny a pas dargent, nous avons eu ce budget, ce sont les coûts, Ils ont augmente outre mesure, a la rectification, on allouera de largent, et il ne fut pas lancer les informations comme ceci: il ny a pas dargent. Comment ne pas avoir de largent, quand cette annee on a alloue le plus grand budget dinvestissements de tous les 10 dernieres annees? Nous avons depasse lexecution de lannee derniere au budget. Donc, cette phrase ou cette explication quil ny a pas dargent na pas de sens, ce nest que quelque chose qu1un fonctionnaire lance pour se couvrir. Je vous remercie. 2021-06-25 17:14:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_0592.jpgIntervenția premierului Florin Cîțu la Conferința economică IN BIZ, organizată de Camera de Comerț și Industrie Româno-GermanăȘtiri din 25.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/l-intervention-du-premier-ministre-florin-citu-a-la-conference-economique-in-biz-organisee-par-la-chambre-de-commerce-et-d-industrie-roumano-allemandeFlorin Cițu : Merci pour linvitation a participer a cette conference. La relation economique entre la Roumanie et lAllemagne est solide et, evidemment, elle doit devenir encore plus forte, et le Gouvernement que je dirige vise a y parvenir au cours de la prochaine periode. Nous allons changer beaucoup de choses, rendre la Roumanie plus attrayante pour les investissements et etre proactifs pour attirer les investissements en Roumanie. Vous savez deja que notre strategie pour cette annee et pour les annees a venir est daugmenter progressivement les allocations pour le developpement de leconomie. Si nous empruntons, ce ne sera que pour des investissements, pas pour des depenses, qui ne sont pas productives, cest la regle dor que nous sommes determines a suivre. Ce sont deux changements par rapport aux gouvernements precedents et nous avons montre que cela fonctionne, car les investissements ont aide leconomie roumaine a surmonter les chocs de lannee derniere avec seulement quelques cicatrices, mais avec une capacite de production inchangee. Vous avez remarque laugmentation nette des investissements au premier trimestre de cette annee, qui demontre la confiance des chefs dentreprise roumains dans ce gouvernement, que les choses se passeront comme prevu jusqua present. Lorsque j`ai pris mes fonctions de Premier ministre, j`ai soutenu certaines choses que nous respecterons, a savoir : nous naugmenterons pas les impots, nous ne le voulons pas, car nous ne voulons pas introduire de nouveaux impots. Nous respectons cela car nous pensons quil existe dautres moyens daugmenter les revenus de maniere inclusive pour lannee en cours sans augmenter les impots. Quand le Gouvernement paie ses obligations a temps, quand il est transparent, quand il ne harcele pas ses investisseurs, il y a reciprocite, les citoyens paient leurs dettes a temps et donc on pourrait voir une augmentation du paiement volontaire des impots. Ce sont certaines des choses que nous avons faites jusqua present. La Roumanie se trouve devant une enorme opportunite, 76 milliards deuros qui viendront a la Roumanie de deux sources : le PNRR, qui sera approuve par la Commission europeenne et les fonds europeens. Les deux sont dimportantes sources de revenus pour la Roumanie, ainsi que ce que nous pouvons depenser au niveau gouvernemental, un minimum de 15 milliards deuros par an, qui seront alloues aux investissements. Nous continuerons la strategie depuis le debut de cette annee, nous ne voulons pas changer les regles en cours de jeu. Nous avons declare que nous serons previsibles dans le cadre de toute decision que nous prendrons, nous discuterons a lavance avec les representants de la communaute des affaires chaque fois que nous avons lintention dapporter un changement. Mais en matiere de fiscalite, nous restons fermes dans le respect de la decision de ne pas introduire de nouvelles taxes, et vous lavez vu dans le PNRR, dans la partie consacree aux reformes. Nous reduirons le deficit en augmentant les recettes, en payant volontairement des impots et en controlant les depenses. Celles-ci ont deja ete approuvees par la Commission europeenne, qui dans sa recommandation pour le PNRR, a approuve notre strategie budgetaire, notre facon de reduire le deficit dici 2024 et cela renforce la credibilite de notre gouvernement. En fait, cela sest produit lorsque lagence de notation Standard and Poors a change la perspective a stable pour la Roumanie et jespere que les autres agences feront de meme dans un proche avenir. Je pense que cela se produira dans les prochains mois. Donc, les choses vont dans le bon sens. Nous allons nous concentrer sur les investissements dans la prochaine periode, la Roumanie a besoin dinvestissements, ils representent des opportunites pour les entreprises, y compris allemandes. Ces investissements doivent etre realises par des entreprises experimentees, qui ont realise de tels investissements dans dautres pays, et qui peuvent le faire a un rythme accelere et de maniere professionnelle. Donc, il y a cette opportunite : 76 milliards deuros arrivent en Roumanie grace aux fonds europeens, 15 milliards deuros par an grace aux investissements du gouvernement. Quant a moi, les choses sont tres claires. D`ailleurs, nous agissons dans la transparence, nous entendons, a travers le PNRR, construire plusieurs hopitaux dici 2024. La pandemie a mis la pression sur tous les systemes de sante du monde, cela sest produit meme dans les pays dotes de systemes de sante performants. En Roumanie, aucun hopital na ete construit au cours des 30 dernieres annees. A travers le PNRR, nous construirons des hopitaux modernes dans les annees a venir. Cest une priorite, lautre etant linfrastructure. Évidemment, la Roumanie est en retard a cet egard, il y a eu beaucoup de promesses non tenues, nous honorerons les notres, car les infrastructures sont lepine dorsale du developpement. Une infrastructure moderne pour le transport des marchandises, a la maison et a letranger, pour une meilleure connectivite, est essentielle pour le developpement du pays. Par consequent, l`infrastructure, tant ferroviaires que routieres, est une priorite et sera financee a travers le PNRR. Ce sont deux choses essentielles. Lautre enjeu, evoque dans le PNRR, concerne le developpement des communautes locales pauvres. Au cours des deux derniers exercices sur les fonds europeens, il y a eu de nombreuses communautes en Roumanie qui nont pas ete eligibles pour recevoir des fonds europeens. Nous agirons en ce sens, dans la prochaine periode, certaines communautes seront developpees a travers le PNRR, dautres avec laide de fonds gouvernementaux. Le developpement des infrastructures conduira a la modernisation de toutes ces communautes. La Roumanie subira une grande transformation dans les annees a venir, largent qui entrera en Roumanie ira directement a ces communautes qui ont ete evitees par les gouvernements precedents. Cest un grand defi, nous veillerons a ce que chaque leu soit depense de maniere responsable, ceci etant une autre promesse que je rends publique. Mais nous honorerons nos promesses, car cest une chance unique pour la Roumanie de se developper. On peut parler denviron 150 milliards deuros dinvestissement dici 2028. J`ai evoque des fonds qui sont alloues aux investissements dici 2028, pour cette raison, je continue a parler de lobjectif de ce gouvernement, comme lobjectif de deux mandats : on veut commencer ce projet et de le mener a bien en 2028. Cest en effet le message que je vehicule lors de mes visites dans le pays que vous avez evoque. Je suis en train de faire une ne telle visite, jirai dans des zones defavorisees, delaissees par les investissements. En fait, les fonds ont ete diriges vers ces communautes, mais ils nont pas ete alloues au developpement de linfrastructure et de ces communautes, mais se sont retrouves entre les mains de ceux qui nauraient pas dû les atteindre, et nous voulons nous assurer que cela narrive pas a lavenir. Leducation et la sante sont aussi deux priorites de ce gouvernement. Dans le domaine de leducation, nous avons le projet Roumanie eduquee , initie par le President de la Roumanie, ce projet etant dote de 3,6 milliards deuros via le PNRR. Ici, les choses sont tres claires. Je crois fermement quil ne faut pas reinventer la roue. En matiere denseignement professionnel, nous avons deja les meilleures pratiques dans notre pays. Il y a des entreprises, dont certaines allemandes, qui ont deja cree un systeme decoles pres delles, où elles forment du personnel pour leurs propres entreprises ou pour toute personne interessee. Nous devons diffuser cette pratique dans tout le pays. Nous verrons comment ce systeme peut etre finance, mais nous ne voulons pas faire les choses differemment si elles fonctionnent deja, comme j`ai vu a Maramureș, Satu Mare, Brașov, Timișoara, où ces entreprises ont eu cette initiative, ce qui est une chose extraordinaire qui nous permet de letendre. Nous navons pas a creer ce systeme, nous avons deja les meilleures pratiques, cest un systeme importe dAllemagne, mais qui existe aussi en Roumanie. Pour ce qui concerne la recherche, il y a beaucoup de choses a faire. Personnellement, je vois ces centres autour des universites, je prefere aussi la concurrence entre ces centres de recherche, car seule la concurrence pour les fonds peut conduire au developpement de la recherche. Je pense que le systeme actuel, dans lequel ces centres recoivent de largent du gouvernement, sans rien offrir en retour, est inefficace. Il faut sassurer que largent alloue a la recherche donne des resultats. Dans le monde, le systeme qui fonctionne le mieux est celui dans lequel les centres de recherche sont connectes aux universites, et nous avons de bonnes universites en Roumanie. Des investissements sont faits en Roumanie, cest une des priorites, lautre etant la competition entre ces centres de recherche, seulement elle conduit a des resultats, sinon, des fonds sont injectes dans ces centres, sans aucun resultat visible. Je pense quen Roumanie, mais aussi dans toute lEurope, il y a le probleme du financement de la recherche dune part, et dautre part, de la concurrence entre ces centres pour les fonds. La Roumanie soutient pleinement le Pacte vert europeen (Green Deal). Cependant, notre pays, comme quelques autres pays, a un depart different a cet egard. Pour nous, la rapidite de la mise en œuvre du Pacte vert europeen implique des coûts sociaux. Bien sûr, nous recevons un soutien via des fonds europeens, nous devons donc nous assurer que les zones qui recoivent ce soutien se developpent le plus rapidement. Ce sont des investissements prioritaires en Roumanie et nous analysons deja ces opportunites. Nous ne voulons laisser personne de cote, a cause de cet objectif, cet aspect est important pour nous. Cest le seul moyen de progresser. Nous devons remplir notre part de cet objectif, seulement nous sommes davis que, comme dautres pays, nous avons une vitesse differente de sa mise en œuvre, que nous pouvons accelerer si nous beneficions du soutien dautres pays europeens, a court terme pour faire cette transition. Nous soutenons sans equivoque cet objectif. Comme je l`ai souligne lorsque jetais ministre des Finances lan dernier, nous devons etre prudents lorsque nous utilisons la politique fiscale pour atteindre cet objectif. La politique fiscale peut etre un outil inapproprie pour atteindre cet objectif et, a mon avis, il est plus approprie dutiliser des incitations que la coercition, mais nous y reviendrons a lavenir. Je vais vous confirmer que le systeme Kurzarbeit restera en vigueur, nous l`avons ameliore le mois dernier, et cette nouvelle version sera desormais utilisee. Si dautres ameliorations supplementaires sont necessaires, nous les apporterons, mais le systeme restera en place. Je vous remercie. 2021-06-25 13:30:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_9965-edit.jpgConferință de presă susținută de Valeriu Gheorghiță, președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), și Andrei Baciu, secretar de stat în Ministerul Sănătății, vicepreședinte al CNCAVȘtiri din 24.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-donnee-par-valeriu-gheorghita-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sras-cov-2-cncav-et-andrei-baciu-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-vice-president-de-la-cncavValeriu Gheorghiță : Bonjour, merci de participer a la conference organisee par le Comite national de coordination des activites de vaccination. Je commencerais par mentionner une mauvaise nouvelle, a savoir le fait que le premier cas de deces a ete enregistre - chez une personne de 72 ans du departement dArgeș, personne non vaccinee, connue pour etre obese, hypertension arterielle - a la suite de linfection avec la souche indienne, avec la variante Delta. De plus, dapres mes informations, obtenues aupres de la Direction de la sante publique du departement dArgeș, il y a une autre personne qui est actuellement confirmee avec la souche Delta, hospitalisee en soins intensifs, en therapie non COVID, etant donne quelle est plus eloignee du debut de la maladie et nest plus consideree comme contagieuse a lheure actuelle. Dapres les donnees fournies par lInstitut national de la sante publique, du sequencage effectue jusquau 20 juin, nous avons 44 souches enregistrees en Roumanie, dans neuf departements, la plupart des cas etant signales dans le departement dIlfov, suivi du departement dArgeș et de Bucarest. Dun autre cote, il peut etre interessant de mentionner que certains des cas nont pas dantecedents epidemiologiques pertinents, cest-a-dire quil sagit de cas qui semblent etre dorigine nationale, plutot que des cas dimportation. Cest pourquoi il est important, je le rappelle, que la souche Delta a la pleine capacite de devenir la souche dominante, la souche majoritaire en termes de nombre de cas de COVID-19, en faisant augmenter cette capacite de transmission dau moins 60% , a une capacite accrue a se lier aux recepteurs specifiques du virus du SARS-CoV et peut egalement etre associee dans une certaine mesure a une efficacite vaccinale reduite si nous ne completons pas le calendrier de vaccination. Il est donc tres important davoir un calendrier vaccinal complet, afin de beneficier dune protection maximale contre cette variante virale preoccupante, la souche Delta. Il est egalement important que le nombre de personnes vaccinees soit le plus eleve possible, precisement pour se preparer a une eventuelle augmentation du nombre de cas. LOrganisation mondiale de la sante et le Centre europeen de controle des maladies estiment que la souche Delta deviendra dominante a lechelle mondiale, et pas seulement dans certains pays, ce qui montre, a partir de ces estimations... bien sûr, ce sont des estimations, mais il semble quen fin août les donnees attendues suggerent une dominance de cette souche dans plus de 90% des cas de COVID-19, ce qui est evidemment inquietant. Cest pourquoi je rappelle limportance de la vaccination comme mesure preventive. Meme si aujourdhui, en Roumanie, la situation epidemiologique est tres bonne, il est important de continuer a se faire vacciner, dassurer ce niveau dimmunite collective suffisamment eleve pour empecher une propagation acceleree de cette infection parmi la population, car les donnees existantes et notamment du Royaume-Uni montre une transmission accrue parmi les personnes non vaccinees et les personnes qui nont pas ete completement vaccinees. Ensuite je presenterai quelques details lies a ce projet pour rapprocher le vaccin des beneficiaires, notamment en milieu rural, les localites rurales, le concept La ville vaccine le village . Nous avons deja annonce egalement, 2.862 localites sont recensees en milieu rural, où il est important dassurer la presence des equipes de vaccination. En ce moment, nous avons collecte toutes les donnees du territoire, donnees qui impliquent la repartition des localites rurales aux centres de vaccination deja existants, a partir desquels des equipes mobiles de vaccination seront detachees et meneront les activites de vaccination. Nous esperons que la semaine prochaine nous pourrons presenter ce plan, ce developpement dactivites, car nous avons predit la date a laquelle les equipes mobiles doivent atteindre ces localites, la periode dans laquelle lactivite devrait etre estimee pour se terminer et, a partir de notre plan , dici fin août nous esperons avoir un passage dans toutes les localites. Il existe actuellement 177 centres de vaccination organises dans les localites rurales et il y a 770 localites où les activites de vaccination ont demarre avec laide dequipes mobiles. Pratiquement, plus dun quart des localites rurales ont deja des vaccinations effectuees par des equipes mobiles. A ce jour, 456 equipes mobiles ont ete organisees pour assurer la vaccination en milieu rural et plus de 62.360 personnes ont ete vaccinees en milieu rural, dans le cadre de ce programme La ville vaccine le village Une autre priorite du Comite National de Coordination des Activites de Vaccination est levaluation permanente de lefficacite des centres de vaccination, afin de maintenir un juste et honnete equilibre entre les investissements materiels, les ressources humaines et le rythme de vaccination. Cest pourquoi, en ce moment, a partir des donnees centralisees la veille concernant lactivite des centres de vaccination, je peux vous dire que 45 centres de vaccination ont temporairement arrete leur activite, 136 autres flux de vaccination ont temporairement arrete leur activite dans les centres qui sont encore actifs - sont des centres de vaccination qui avaient plus de flux et le nombre de flux de ces centres a ete reduit afin de permettre le detachement dequipes mobiles pour assurer la vaccination en milieu rural - et aussi pour 314 centres La vaccination a ete reduite les heures de travail, ce qui signifie des heures reduites de 12 heures a 6 heures ou il y a des centres qui ont meme des horaires de 4 heures. Il est egalement possible dans la prochaine periode davoir des centres de vaccination qui seront fermes un jour, deux jours ou trois jours par semaine, histoire davoir la possibilite de reprendre ces equipes et de se deplacer dans les zones rurales. Aussi, un autre element important est lie a la gestion des stocks. Comme nous lannoncions la semaine derniere, afin davoir la bonne gestion pour assurer, dune part, lacces des personnes qui veulent se faire vacciner a la vaccination, davoir une perspective a court, moyen et long terme du nombre suffisant de doses, afin que nous puissions repondre a nos besoins et pouvoir egalement assurer, via le mecanisme du don, la revente - M. Andrei Baciu, secretaire dEtat, nous en precisera le cas echeant - histoire de ne pas depasser la date limite de validite de ces derniers doses et de permettre a dautres personnes de se faire vacciner contre le COVID-19. Vaccination dans les bureaux de medecine familiale : il existe actuellement 2. 451 cabinets de medecine familiale où des activites de vaccination sont menees. En termes de pourcentage, il y en a environ 50 % en milieu rural, 50 % en milieu urbain, et 168.932 personnes ont ete vaccinees au 23 juin. En gros, environ 23,4% de plus que la semaine precedente. La grande majorite, pratiquement plus de 55 % des personnes vaccinees, cumulativement, a partir du moment où la vaccination est effectuee dans les cabinets de medecine familiale, etant originaires du milieu rural. En ce qui concerne le nombre de personnes vaccinees, dans chaque departement, dans les cabinets de medecine familiale, la plupart ont ete vaccines dans le departement de Timiș - plus de 10.690 personnes, suivi de Bucarest - 8.623 personnes, Dambovița, Argeș, Prahova - avec plus de 7.500 personnes. De plus, dans la semaine du 15 au 23 juin, un total de 237.195 personnes ont ete vaccinees, a la fois avec la dose un et la dose deux ; avec une dose vaccinee avec la dose un un nombre de 93.981 personnes, dont avec presentation directe aux centres de vaccination etaient plus de 90 % dentre elles, soit 85.246 personnes. Pratiquement,, la tendance est de presenter les gens directement aux centres de vaccination ou de vaccination, evidemment avec des equipes mobiles, aussi bien en milieu rural quaux evenements de vaccination, tels quils ont ete organises, sans avoir besoin de programmation en plateforme. Le nombre de citoyens etrangers vaccines en Roumanie jusqua present - 28.883 personnes avec au moins une dose, dont 17.435 ont effectue un calendrier de vaccination complet. En ce qui concerne la vaccination au niveau des formations sanitaires, tant publiques que privees, il existe 129 hopitaux publics dans lesquels plus de 2.384 personnes ont ete vaccinees a ce jour, provenant de 34 departements, et 25 hopitaux prives dans lesquels ont ete vaccines 461 patients. Cette semaine, des activites de vaccination sont prevues dans neuf autres hopitaux publics de trois departements. Nous avons reevalue la couverture vaccinale au niveau des departements de la population residente, eligible, agee de plus de 12 ans ; je peux vous dire que nous avons huit departements avec un taux de couverture vaccinale de plus de 30%, le taux de couverture vaccinale le plus eleve etant a Bucarest où, pour le moment, 45% a ete depasse - nous parlons de 45,14% de la population eligible sur 12 ans -, suivi du departement de Cluj, avec 41,9%, Sibiu - 35,4%, Brasov - 33,2%, Timis - 32%, Constanta - 31,9%, Alba - 30,9% et Ilfov - 30%. Aussi, les centres de vaccination actuellement actifs : nous avons un total de 797 centres de vaccination, avec 1.268 flux. Mais je peux vous dire que dans la prochaine periode, il est fort probable que le nombre de centres actifs soit reduit, justement pour pouvoir desservir les activites rurales avec laide dequipes mobiles et, bien sûr, compte tenu de ladressabilite des personnes a ces centres fixes. Je le repete, certains dentre eux seront temporairement suspendus, cest-a-dire quils pourront etre reactives a tout moment, en fonction du nombre de personnes qui se rendent dans ces centres de vaccination. Par type de vaccin, les centres actifs qui recoivent le vaccin de BioNTech/Pfizer sont 577, avec 979 flux ; Centres actifs Moderna - 114, avec 141 flux; Les centres actifs dAstraZeneca sont au nombre de 44 au niveau national, avec 75 flux, et les centres actifs qui recoivent des vaccins de Johnson and Johnson ont augmente, il y a 62 centres, avec 73 flux. Dapres les demandes que nous recevons du territoire, chaque semaine il est demande la mise en place de nouveaux flux de vaccination avec le vaccin Johnson and Johnson, en plus de ce qui est distribue dans les cabinets de medecine familiale. Pour le moment, dans la plateforme de programmation sur les quatre types de vaccins, il y a un total de 181.875 personnes qui sont programmees a la fois pour la dose 1 et la dose 2, mais je le repete : le nombre de personnes programmees ne reflete pas actuellement les personnes qui seront vaccines, sachant que plus de 90 % sont vaccines par presentation directe. Concernant le bilan de la campagne de vaccination, en nombre de personnes vaccinees avec au moins une dose, depuis le debut de la campagne jusqua maintenant, 4.661.527 personnes ont ete vaccinees avec au moins une dose, dont plus de 4,4 millions sont vaccinees avec le vaccin complet scheme. Cela signifie une couverture vaccinale denviron 25 % de la population eligible au niveau national, a laquelle sajoute bien entendu le pourcentage dimmunite collective obtenu au passage de la maladie. Ainsi, si lon examine la couverture vaccinale par tranches dage, la couverture vaccinale la plus elevee se situe dans la tranche dage 60-69 ans, où nous avons plus de 36,5% de couverture vaccinale, suivie par les personnes dans la tranche dage 70-79 ans, où nous avons 34,2 % de couverture vaccinale, et les personnes dans le groupe dage 50-59 ans, où la couverture vaccinale est de 33,8%. En outre, les mineurs ages entre 12 et 15 ans, a ce jour, sont plus de 16.139 personnes vaccinees avec au moins une dose, ce qui signifie 1,9% de la population eligible dans cette tranche dage, et les personnes agees entre 16 et 19 ans, avec au moins au moins une dose, il y a 125.876 ​​personnes vaccinees, ce qui represente 15,3 % de la population eligible, au titre de la couverture vaccinale. Nombre de personnes vaccinees dans les centres organises par le Ministere de la Defense Nationale : a lheure actuelle, il y a 273. 989 personnes vaccinees avec au moins une dose, et dans les centres de vaccination du Ministere des Affaires Interieures - 50 212 personnes. Au cours de la semaine precedente, 146 equipes mobiles ont ete organisees pour des activites de vaccination dans des centres residentiels pour personnes immobilisees et dautres types dactivites de vaccination et environ 8 060 personnes ont ete vaccinees. En ce qui concerne le profil des effets adverses, un total de 16.495 cas deffets adverses post-vaccinaux ont ete signales a ce jour, ce qui signifie un taux de notification denviron 1,9 pour 1 000 doses administrees. Concernant le nombre de personnes confirmees infectees par le SARS-CoV-2 apres une vaccination a dose unique et a deux doses, respectivement, je peux vous dire que 0,5% ont ete signales chez des personnes ayant recu une dose unique ont ete diagnostiquees dans les 13 premiers jours apres la dose de vaccin, cest-a-dire avant le moment de la protection fournie par laugmentation des anticorps. En valeur absolue, on parle de 23.793 personnes. Et apres le calendrier de vaccination complet, 0,1% des 4,4 millions de personnes ont recu un diagnostic dinfection SARS-CoV-2, en valeur absolue 4 922 personnes, dans les 30 jours suivant la fin du programme de vaccination. Ce que je voudrais dire, a propos des donnees scientifiques disponibles qui apparaissent : hier un article a ete publie dans une prestigieuse revue medicale, dans le New England Journal of Medicine, qui montre tres clairement que les personnes qui ont ete confirmees avec infection SARS-CoV -2 apres la premiere dose de vaccin presentaient un risque d`environ 50 % inferieur de transmettre linfection aux contacts par rapport aux personnes infectees par le SARS-CoV-2 et non vaccinees. Ainsi, dans la pratique, nous avons des donnees tres claires selon lesquelles la vaccination contre le COVID-19 reduit la transmission meme chez les personnes infectees par le SARS-CoV-2, malgre la vaccination. Il existe des etudes menees sur des contacts etroits, au sein de la famille, de ces cas qui sont confirmes. Il ny avait aucune difference dans la reduction de la transmission entre le vaccin de BioNTech / Pfizer et le vaccin dAstraZeneca, les donnees etaient similaires - une reduction de 50% du risque de transmission. Dautant plus, tres probablement, bien que nous ne disposions pas de ces donnees a lheure actuelle, pour les personnes vaccinees avec un calendrier complet, ce risque de transmission est beaucoup plus faible dans le cas des personnes vaccinees avec un calendrier complet, pour une raison tres claire : ces personnes elles ont une charge virale beaucoup plus faible et la quantite de virus eliminee dans les secretions respiratoires est faible. Avec votre permission, je vais donner la parole au secretaire dÉtat Andrei Baciu. Sil vous plait! Andrei Baciu : Merci beaucoup, Monsieur le president ! Quelques mots sur la vaccination au niveau des operateurs economiques qui ont demarre lactivite il y a plusieurs mois. A ce jour, 566 operateurs economiques, entreprises privees ont realise des activites de vaccination des salaries et de leurs familles, dont 91 operateurs dans le domaine de lHoReCa dans 21 departements. Cette activite a ete realisee avec laide de 189 equipes mobiles, vaccinant ainsi, a ce jour, un total de 63.856 personnes, dont 3.867 personnes travaillant dans le domaine de lHoReCa. Brașov, Alba et Bihor sont les departements qui ont le mieux bouge. Selon le nombre de personnes, nous parlons de Brașov, Sibiu, Cluj en tant que departements, 5.769 personnes a Brașov, 5.460 a Sibiu, 5.300 a Cluj. Cette semaine, un certain nombre de 201 entreprises privees acheveront lactivite de vaccination et 10 autres entreprises de plus de 100 employes commenceront leur activite. Afin daller plus loin dans la mise en œuvre du concept par lequel nous souhaitons nous rapprocher des personnes vaccinees, plusieurs initiatives locales ont demarre diverses activites de vaccination dans divers lieux atypiques, marches, foires, parkings, supermarches, a travers ce type dapproche, 15.981 personnes ont ete vaccinees jusqua present. Ces activites se poursuivront au cours de la prochaine periode, de sorte que, par exemple, a Alba - la Foire des filles du Mont Găina, les Journees de la communaute hongroise, le Festival national du folklore, a Covasna nous avons plusieurs festivals, un concours dequitation, a Constanța, sur le front de mer du Casino, sur la plage de Mamaia. De telles activites rapprocheront vraiment le vaccin des personnes et de la mobilite et des points où il y a une mobilite accrue. Maintenant, quelques mots sur les missions de transport effectuees. À ce jour, 13.300 missions de transport national ont ete effectuees. Elles ont implique 29.792 personnes du Ministere des Affaires Interieures, de la Police roumaine, de la Gendarmerie roumaine, de la Police des frontieres, de lIGSU, et du Ministere de la Defense Nationale, 11.366 personnes qui ont utilise 3.946 moyens techniques. En ce qui concerne les doses de vaccins que la Roumanie a recues jusqua present : 16. 359. 029 doses de vaccins, 54% des doses que la Roumanie a recues en ce moment. De Pfizer/BioNTech on a recu 10.932.929 doses jusquau 24 juin, dont 63,97 % ont ete administrees, ce qui represente 6.993. 000. Pour Moderna, nous avons recu jusquau 24 juin 1.366.800 doses, administrees, egalement, a 51,88 %. DAstraZeneca, nous avons recu 3 774.000. Johnson and Johnson - 685.300. Concernant les doses de vaccin perdues lors du processus de vaccination : 37.428 doses depuis le debut de la campagne de vaccination, ce qui represente 0,42 %. Concernant le calendrier des livraisons pour la prochaine periode, comme nous le savons, nous avons suspendu pour le moment certaines livraisons, precisement pour avoir une gestion plus efficace des stocks, de sorte que, pour le mois de juin, nous recevrons un total de 2. 863.080 doses de vaccin; pas grand chose na change depuis la semaine derniere. Il s`agit de 1.928.162 doses de vaccin de Pfizer, 128.000 doses de Moderna, 376.000 doses de vaccin dAstraZeneca et, enfin, 430 520 doses de vaccin produites par Johnson and Johnson. Cest a peu pres ca; Merci beaucoup, Monsieur le president ! Valeriu Gheorghiță : Merci aussi ! Je suggere que nous repondions aux questions - deux questions chacune, sil vous plait, et selon le temps quil nous reste, nous pourrons discuter. Journaliste : Carla Tănasie (DIGI 24) - Bonjour ! Étant donne quen ce moment, un peu plus de 22 % de la population roumaine est immunisee, je voudrais que vous nous disiez a quoi s`attendre au cours de la prochaine periode ou ce que vous, en tant que medecin, vous attendez a ce quil se passe ; et je veux dire une augmentation du nombre de cas. Valeriu Gheorghiță : Je mattends a ce que le nombre de cas naugmente pas si les gens sont vaccines au cours de la prochaine periode. Nous sommes, bien sûr, dans une bonne situation, mais cela depend beaucoup de nous et de la facon dont nous voulons avancer en termes devolution de la pandemie. Ce serait dommage, ce serait malheureux de donner un coup de pied a une si bonne situation epidemiologiquement, car elle a vraiment ete realisee grace a un effort commun - dune part, de la societe, des gens, de ceux a la maison qui ont respecte les regles, qui plus de 4,66 millions se sont presentes, ont ete vaccines; cest aussi un effort collectif des autorites, tant centrales que locales, et je pense que nous avons besoin de stabilite epidemiologique dans la periode a venir. Mais cette stabilite ne peut etre atteinte que par la vaccination, par la vaccination. Je pense quil est important de comprendre la vaccination comme une mesure preventive, comme une mesure proactive, et non reactive, face a une augmentation du nombre de cas. Il ne faut pas attendre encore une augmentation des cas, toujours des patients en reanimation en grand nombre, des patients a rester aux urgences sans avoir de place pour etre admis, pour nous convaincre quil est important de se faire vacciner. Je ne suis pas un partisan de la vaccination contre la peur, la vaccination de peur ; il faut comprendre les reels benefices de la vaccination, justement pour eviter daugmenter le nombre de cas. Il ne faut pas attendre, je le repete, cette augmentation du nombre de cas. Si nous vaccinons davantage au cours des deux prochains mois, je pense que nous pouvons eviter une augmentation substantielle du nombre de cas. Nous aurons certainement une augmentation du nombre de cas. Ce sera une saison froide, les gens reviennent de vacances, ils passent plus de temps a linterieur, le temps se refroidit. Donc, il y a toutes les conditions qui augmentent la probabilite davoir une transmission plus elevee dinfections, generalement des infections virales a transmission respiratoire, mais cela depend beaucoup de nous. Cest pourquoi, pour nous, au niveau du comite, il est important de poursuivre la campagne de vaccination a travers un processus le plus simplifie possible pour chaque personne, mais en ce moment, bien sûr, nous avons une diminution visible de ceux qui sont vaccines avec la dose 1. Nous esperons que cette tendance sinversera et que les gens seront vaccines en plus grand nombre dans la prochaine periode, car il sagit de nous proteger, notre famille, nos proches et, implicitement, la societe en general, la communaute. Je ne pense pas quil y ait quelquun dautre qui veuille ou ait jamais voulu des restrictions, rester a la maison, ne pas pouvoir sortir en toute securite pour rencontrer des amis, des collegues, etc. Journaliste : Vous avez dit il y a quelques jours quil y avait un risque dexpiration des doses de vaccins, notamment dAstraZeneca. Quest-il arrive a ces doses et sil y a des problemes avec le stockage des doses de vaccin. Valeriu Gheorghiță : Nous navons aucun probleme pour stocker les doses de vaccins, mais bien sûr tant que la consommation des doses deja recues a diminue, la duree de conservation est fixe, elle est de six mois, et nous avons vraiment environ 35.000 doses de lentreprise AstraZeneca qui sont distribues aux centres de stockage regionaux, aux directions de sante publique et aux centres de vaccination, qui expirent le 30 juin. Il est peu probable pour le moment que nous puissions utiliser ces doses dici la fin juin et il est egalement peu probable quelles puissent etre donnees a qui que ce soit. Ils entreront probablement dans un mecanisme, une procedure claire de destruction de ces doses, du fait de lexpiration de la periode de validite. De nombreux pays sont confrontes a cette situation. De nouvelles donnees de stabilite saccumulent et il est possible que dans la prochaine periode, la FDA et lEMA, ainsi que lAgence europeenne des medicaments, decident de prolonger la periode de stabilite, sur la base detudes, bien sûr, qui montreront certainement plus stabilite a long terme. 2021-06-24 16:25:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_200553263_1214827378987848_9127148427637045367_n.jpgBriefing de presă susținut de premierul Florin Cîțu, ministrul Educației, Sorin Cîmpeanu, ministrul dezvoltării, lucrărilor publice și administrației, Attila Cseke, ministrul sănătății, Ioana Mihăilă, președintele CNAS, Adrian Gheorghe, și secretarul de stat în MAI, Raed Arafat, la finalul ședinței de guvern din 24 iunieȘtiri din 24.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-06-24 14:37:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_201398468_420075875679218_1577765238208729110_n.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu, alături de ministrul Educației, Sorin Cîmpeanu, la o ședință pe tema beneficiilor vaccinării copiilorȘtiri din 22.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-en-compagnie-du-ministre-de-l-education-sorin-cimpeanu-a-une-reunion-sur-les-bienfaits-de-la-vaccination-des-enfantsFlorin Ciţu : Bonjour ! Merci de participer en cette formule. Nous discuterons aujourdhui de la vaccination des mineurs. Tout dabord, je voudrais debattre des bienfaits de la vaccination, pour comprendre les raisons pour lesquelles les eleves ou les parents y sont reticents, nous avons donc aujourdhui ici des representants des eleves et des parents et surtout il s`agit de la tranche dage entre 12 et 15 ans. Pour moi, les choses sont tres claires et je voudrais etre tres clair : je soutiens la vaccination de la population. Nous avons besoin dautant de personnes vaccinees que possible, mais quand on parle de jeunes de moins de 18 ans, ici les parents et les tuteurs sont ceux qui prennent les decisions et ils doivent prendre les meilleures decisions. Dapres les donnees dont nous disposons a ce jour, il y a 98.134 mineurs ages de 12 a 17 ans qui ont ete vaccines, et dapres un rapport sur le desir des eleves de se faire vacciner, 45,5% des eleves considerent quil est tres important et important de se faire vacciner. Je dis que nous avons un bon depart en ce qui concerne les jeunes. Maintenant, jaurais aime dire mieux que chez les adultes a bien des egards en termes de desir de se faire vacciner, dont nous sommes heureux que linformation ait atteint les jeunes. Comme je lai dit, la population eligible si elle est vaccinee ne doit pas parler de la quatrieme vague et je sais quil y a beaucoup de discussions dans lespace public en ce moment sur la quatrieme vague. Jai dit et je le repete, nous navons aucune raison davoir une vague quatre en Roumanie. Nous pourrions avoir une vague quatre parce que la grippe arrive chaque annee, donc nous pourrions aussi lavoir ici, mais nous ne devrions pas avoir une vague quatre significative, avec des effets significatifs, parce que nous avons des vaccins en Roumanie et si nous nous faisons vacciner, nous n`aurons pas cette vague quatre. LOrganisation mondiale de la sante a deja annonce que la version Delta se repandait tres rapidement, cest donc un risque que nous connaissons tous. Elle est actuellement la plus agressive et les plus vulnerables sont les personnes non vaccinees. C`est la qui`il y a la vulnerabilite et, bien sûr, les communautes où le taux de vaccination est faible. Donc, si nous nous faisons vacciner en grand nombre, nous ne devrions pas avoir une vague avec des problemes. La solution est simple, de mon point de vue. En meme temps, je crois, et les specialistes disent la meme chose, et Monsieur Gheorghiţă nous confirmera, je pense, dans son intervention. Si vous choisissez de vous faire vacciner maintenant, comme le dit la campagne gouvernementale, en collaboration avec lUNICEF, nous serons soutenus egalement dans la vaccination des enfants. Vous vous faites vacciner pour votre securite et celle de votre famille. Je lai dit a chaque fois. Dans cette campagne de vaccination il ne s`agit pas de moi, ni de M. Gheorghiţă, ni du ministre Cimpeanu ou dautres membres du gouvernement, ni de M. le secretaire dÉtat Baciu, il sagit de nous tous, de la securite familiale, dune societe saine. Par consequent, on fait cela pour nous tous, pour revenir a la normale. Nous nous vaccinons pour proteger a la fois les parents et les enfants, les plus vulnerables de la famille. Donc, meme maintenant, jaimerais regarder ce qui sest passe en Roumanie depuis le 15 mai. Le fait que nous ayons ete vaccines nous a permis de nous detendre de plus en plus et nous avons de plus en plus de conditions de detente. Une tres grande exigence etait de rouvrir dans les zones rurales les foires, les marches aux puces, les foires aux animaux et nous pourrons le faire a partir du 1er juillet, precisement parce que le monde est vaccine et dans les zones où nous avons un taux de vaccination eleve, nous pourrons ouvroir et les garder ouverts. Je ne parle pas de concerts et ainsi de suite. Quant a nous, du gouvernement, nous avons distribue le vaccin un peu partout. Alors maintenant nous avons des caravanes qui vont avec le vaccin dans les zones rurales, nous avons fait des marathons de vaccination, dans les aeroports nous avons des centres de vaccination, dans les gares, a la frontiere, je comprends, jai vu aussi dans les champs de lavande quelques centres de vaccination, a la entree a la plage il y en aura egalement. Donc, partout nous avons distribue, nous avons deploye cet effort pour avoir le vaccin nimporte où, pres des citoyens, juste pour faire les gens se vacciner. Je le repete, il est important de se debarrasser de cette pandemie en nous faisant vacciner. Le fait que la campagne de vaccination a fonctionne et elle fonction encore on peut le constater par le nombre de personnes infectees quotidiennement. En la matiere, nous avons un nombre decroissant de personnes infectees, et surtout le nombre de personnes qui meurent, diminue chaque jour, donc cette campagne de vaccination fonctionne. Le nombre de personnes dans les departements de lATI a diminue. Donc, grace a la vaccination, nous avons reussi a reduire ces effets de la pandemie - et je voudrais, parce que nous sommes en train d`en discuter, je voudrais terminer avec le meme message que celui avec lequel nous avons commence, car nous parlons de mineurs, la decision est aux parents et a tout le monde d`ici, mais ce doit etre une decision eclairee et cest pourquoi jaimerais avoir cette discussion, pour voir sil y a encore des reticences, comment pouvons-nous les eliminer. Et, bien sûr, cest un message que non seulement je donne, les epidemiologistes aussi le donnent, toute la famille doit etre vaccinee pour nous debarrasser de cette pandemie. Merci! Cetait mon intervention. Monsieur le Ministre Cimpeanu, je vous donne la parole. Sorin Cimpeanu : Merci, Monsieur le Premier ministre ! Merci egalement pour le soutien constant apporte dans linteret de lecole, dans linteret du fonctionnement du programme normal de leducation. Je remercie le colonel Valeriu Gheorghiță pour cette opportunite, opportunite qui a permis datteindre le taux de 60%, le taux de vaccination du personnel de l`enseignement, etant la categorie socioprofessionnelle la plus nombreuse du point de vue numerique en valeur absolue. Nous noublions pas lorganisation de ces centres mobiles prioritaires dans les ecoles. Limportance du fonctionnement normal de lecole a ete comprise. Nous avons presque 100.000 eleves, vous avez dit, Monsieur le Premier ministre, ages de 12 a 17 ans. Nous avons presque le meme nombre de jeunes de 18 a 19 ans qui sont pour la plupart des eleves. Les eleves de 12e et 13e, les eleves qui commenceront lexamen du baccalaureat la semaine prochaine, lundi, ils ont fait preuve de responsabilite de leur propre initiative. Je veux vous dire que ce ne fut pas une initiative systemique au niveau du Ministere de lÉducation, il y a eu des initiatives locales avec le soutien des DSP, avec le soutien des ecoles, mais les initiatives etaient des eleves, principalement des eleves de 12e, qui certainement , au-dela de 18 ans, ont pu le faire avant de preparer lexamen du Baccalaureat. Nous voulons tous que lecole reprenne normalement le 13 septembre, pour arreter les pertes en education, pertes qui ne sont pas seulement dun point de vue educatif, mais aussi dun point de vue social, comportemental, emotionnel. On voit tres bien les cas qui se multiplient apres cette periode de crise sanitaire. Cest pourquoi nous devons nous faire vacciner. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir, au niveau du Ministere de lÉducation, pour comprendre que la vaccination est dans linteret de chacun de nous, de la maniere la plus directe possible, de retourner a lecole normalement. Je suis convaincu quaucun parent ne souhaite que son enfant risque de decrocher ou dobtenir des resultats insatisfaisants. Aujourdhui, nous sommes au premier test de levaluation nationale, dans des moments determinants pour lavenir de tout jeune. Alors, je fais appel a la comprehension des parents, a la comprehension des enseignants et autres employes de leducation, pour promouvoir limportance de la vaccination, y compris aupres des eleves ages de 12 a 17 ans. Toutes ces choses genereront un etat de securite qui nous permettra de reprendre le processus educatif le 13 septembre normalement, comme, je le repete, nous le souhaitons tous. Merci une fois de plus pour le soutien - le soutien des personnes presentes, du Gouvernement et du coordinateur de la campagne nationale de vaccination - mais nous avons egalement recu le soutien des representants des eleves, des parents et des enseignants. Nous attendons avec impatience votre soutien continu. Je vous remercie. 2021-06-22 14:42:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_204767351_3924004671054759_4721163244335924506_n.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la videoconferința cu prefecții, în sistem onlineȘtiri din 20.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-a-la-visioconference-en-ligne-avec-les-prefets1624362901Declarations du Premier ministre Florin Ciţu, du ministre des Affaires lInterieures, Lucian Bode, du ministre de lEnvironnement, des Eaux et Forets, Barna Tanczos, et du secretaire dÉtat au Ministere des Affaires Interieures, Raed Arafat, lors de la visioconference avec les prefets Florin Ciţu : Bonjour. Je vous remercie de participer! Je vous ai dit hier que nous allons nous revoir aussi aujourdhui et que nous ferons un bilan des dernieres 24 heures dans tous les departements du pays. Je suis interesse de voir si des ressources supplementaires sont necessaires pour intervenir le plus rapidement possible dans les localites touchees, surtout maintenant quand nous avons un code rouge d`inondation. Ici, je parle des departments de Bacău, Vrancea, Galaţi, Brăila. Au cours de ces 24 heures, jai ete en contact avec M. Raed Arafat, Secretaire dEtat, avec M. le ministre de lInterieur, et, comme je vous lai dit hier, je souhaite qu`il y ait une mobilisation exemplaire dans tous les departements pour venir en aide aux personnes, en particulier dans les departements les plus touches. Je le repete, si des ressources supplementaires sont necessaires, tout type de ressources, appelez de toute urgence ! M. Raed Arafat et moi-meme sommes ici pour repondre immediatement a ces demandes. En meme temps, je veux que vous sachiez que, comme nous lavons fait a Vrancea, les departements voisins peuvent venir a la rescousse. Loperation de sauvetage des 12 travailleurs dhier a ete menee avec le soutien de Salvamont Covasna et Bacău, pompiers militaires, gendarmes, pompiers civils. Il suffit donc de demander des ressources. Limplication de tous les prefets est necessaire. Il faut aller sur le terrain la où cest necessaire. Comme M. le ministre Bode la dit hier, il faut aller la où cest necessaire, afin que nous puissions avoir immediatement une evaluation de la situation. En ce moment, la situation est la suivante : nous avons 77 localites dans 26 departements qui sont egalement touches, ainsi que Bucarest. Des interventions ont ete faites pour evacuer leau de 24 maisons, 273 cours, 22 sous-sols, caves, 42 rues, ainsi que pour degager un toit et 33 arbres tombes sur la route et des voitures. 25 voitures ont ete touchees. Malheureusement, nous avons deux deces confirmes. Jadresse ainsi mes condoleances aux familles ! En parallele, nous sommes en train de rechercher un homme qui a ete emporte par les eaux vendredi. Je voudrais maintenant vous annoncer un arrete du gouvernement pour vous aider dans cette demarche et faire en sorte que laide durgence parvienne a ceux qui en ont besoin. Nous donnerons - et jen parlerai a la ministre du Travail - de preparer un arrete du gouvernement etablissant une derogation a la procedure normale doctroi des aides durgence - la Loi 416/2001 ou l`arrete du gouvernement 50/2011. Cet arrete du gouvernement fixe des montants forfaitaires en fonction du degre de prejudice subi par les menages et devient le cadre doctroi des aides. La procedure est la suivante : la Commission devaluation des dommages instituee dans les prefectures procede a levaluation sur le terrain, dresse les listes, recepisses signes par le maire de lunite administrative-territoriale et le prefet respectif. Ils sont soumises aux agences departementales des paiements et de linspection sociale, lANPIS (Agence Nationale des Paiements et de lInspection Sociale) qui les centralise et les transmet au ministere où, par notes signees par le ministre, les aides nominatives sont approuvees. En principe, les prefets devraient effectivement le savoir, car cest une procedure que nous avons faite lannee derniere, elle a expire en decembre ; nous le prolongeons simplement maintenant et la laissons pour le reste de lannee. Jespere que nous naurons plus de telles situations cette annee. Si nous en avons encore, soyons prets avec cet arrete du gouvernement. Actuellement, la procedure est plus difficile, car il faut une analyse faite sur chaque menage, un arrete du gouvernement fait pour un certain groupe de cas et ainsi de suite. Ainsi, par cet AG que nous donnerons la semaine prochaine, nous mettons en place un cadre legal pour toute lannee et simplifions les choses. Lannee derniere, le budget a ete de 5 millions de lei et le montant etait denviron 4.000 lei pour les familles et les celibataires dont les maisons ont ete affectees dans une proportion de 75 %, de 2 000 lei pour celles vtouchees dans une proportion de 50 % -75%, respectivement 1.500 lei pour celles touchees dans une proportion de 25 a 50 %, et la où il y a eu des deces dus aux inondations, les familles ont recu 5. 000 lei supplementaires. Ce sont les montants a partir desquels nous partons. Nous prenons ces decisions pour faciliter le travail et raccourcir le temps pour que ces aides parviennent aux personnes qui en ont besoin. Je tiens a vous prevenir que jirai personnellement la où cette aide est censee aller, la où nous donnerons un AG que pour ces aides, afin de massurer que cette aide parvienne aux personnes respectives. Donc on ne joue pas avec ca. Une derniere chose de ma part, je souhaiterais que les prefets contactent les organisateurs devenements en espace ouvert, notamment dans les zones où nous avons du code orange et du code rouge, pour leur indiquer le risque auquel ils sont exposes. Nous devons y etre tres prudents. Les organisateurs peuvent prendre la decision de reporter un evenement, de le reprogrammer, de lannuler, mais dans les zones où nous avons le code orange et le code rouge, les prefets doivent, et ici jinsiste, doivent contacter les organisateurs, pour leur faire part des risques auxquels ils sont exposes. M. Arafat est egalement present, il pourra peut-etre apporter des informations complementaires. Il y a des evenements, il y a aussi des manifestations, des evenements sportifs, des evenements religieux et il y a dautres evenements au niveau des maisons de la culture des etudiants, du Ministere de lÉducation, etc. Ainsi, dans toutes ces zones où nous avons le code orange et le code rouge, les prefets doivent contacter les organisateurs de ces manifestations, aujourdhui et demain, pour les informer des risques auxquels ils sont exposes. Ce sont les informations que je veux vous dire en ce moment. M. Arafat nous en dira davantage. A Vrancea, nous avons une localite, Bilieşti, où les choses etaient plus difficiles et il y avait 70 menages touches. Il y a 40 personnes auto-evacuees, 17 personnes sauvees, plusieurs animaux sauves. En ce moment, il semble que le niveau de leau dans la localite baisse denviron un centimetre par heure, mais M. Arafat nous donnera plus dinformations immediatement. Je voudrais maintenant donner la parole a M. le ministre des Affaires Interieures, M. Lucian Bode, qui est egalement avec nous a cette conference aujourdhui. Lucian Bode : Bonjour ! Bonjour, Monsieur le Premier ministre, Monsieur le Secretaire dEtat, Mesdames et Messieurs les prefets, sous-prefets, chers invites ! Tout dabord, je tiens a remercier les equipes dintervention qui ont reussi a sauver les 12 travailleurs de Nereju. Je sais quils etaient coinces dans une remorque apres avoir ete surpris par la montee des eaux. Je souligne egalement la mobilisation exemplaire des equipes de secours car, grace a cette mobilisation, les neuf hommes et trois femmes ont ete secourus et sont desormais sains et saufs. Je dis cela parce que les 12 travailleurs ne sont quune partie des citoyens qui ont ete sauves ces jours-ci des eaux et je felicite le personnel du Ministere des Affaires Interieures et des autorites locales, les benevoles qui se sont impliques et ont apporte leur soutien chaque fois que necessaire. Malheureusement, comme vous lavez dit, il y a eu egalement des pertes de vies, et moi aussi je veux encore une fois transmettre mes condoleances aux familles endeuillees. Concernant la tragedie de Bacău où une voiture participant a la competition tout-terrain a ete surprise par une crue sur la riviere Oituz et le pilote est decede, je ne peux mempecher dexprimer ma perplexite quant au fait que cette competition na pas ete arretee par les organisateurs, bien quil y ait eu des avertissements que la situation hydrometeorologique est grave. Suite a ce drame, comme vous le savez bien, une affaire penale a ete ouverte pour homicide coupable. Il est tres important que les citoyens prennent en compte ces alertes hydrometeorologiques, y compris les messages envoyes via Ro-alert. De cette facon, des situations de prejudices, de danger et meme de perte de vies humaines peuvent etre evitees. Dans ce contexte, je renforce egalement le message du Premier ministre et exhorte les autorites des zones où des manifestations publiques sont prevues, au cours de la prochaine periode, a suivre les previsions meteorologiques et, avec les organisateurs, a analyser avec le maximum de rigueur lopportunite pour organiser ces evenements, en sorte que les personnes ne soient mises en danger. Plutot que de risquer la vie des gens, nous ferions mieux de reporter ces evenements. A partir de vendredi, les phenomenes hydrometeorologiques ont touche 77 localites de 26 departements et la ville de Bucarest. En ce moment, des interventions sont en cours, suite a la manifestation de phenomenes hydrometeorologiques dans cinq departements : Bacău, Brăila, Călăraşi, Galaţi et Vrancea. La circulation routiere a ete temporairement perturbee sur cinq routes nationales et trois routes departementales, la circulation routiere etant bloquee a ce moment sur deux routes departementales et restreinte sur une autre departementale. Aujourdhui, afin de gerer les effets des phenomenes hydrometeorologiques, au niveau national, environ 20.000 agents MAIont ete prets a intervenir dans le service operationnel, dont 6.741 agents effectivement sur le terrain, seulement aujourdhui. En ce qui concerne la situation a Bilieşti, departement de Vrancea, lintervention pour levacuation des eaux de 50 cours et 10 caves aura lieu lorsque les eaux se retireront. 2021-06-20 16:24:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_11_resize.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la videoconferința cu prefecții, în sistem online Știri din 19.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-a-la-visioconference-en-ligne-avec-les-prefetsDeclarations du Premier ministre Florin Ciţu, du ministre des Affaires Interieures, Lucian Bode, du ministre de lEnvironnement, des Eaux et Forets, Barna Tanczos, et du secretaire dÉtat au Ministere des Affaires Interieures, Raed Arafat, lors de la visioconference avec les prefets Florin Ciţu : Bonjour. Merci davoir accepte linvitation. Je sais que cest vite fait, mais jaimerais faire un bilan de la journee dhier. Nous avons eu des situations plus difficiles dans plusieurs departements, a Bacău et surtout a Vrancea. La situation a Vrancea est toujours dactualite, nous avons ces 12 travailleurs qui sont restes isoles et la la situation est en train detre resolue, jai parle avec M. Arafat. Mais je voudrais faire une evaluation de la journee d`hier, pour voir comment ils on a reagi. Jaimerais avoir une discussion avec les specialistes de la meteo et de lhydroelectricite, pour nous dire a quoi sattendre dans la prochaine situation et, apres cela, jaimerais discuter avec chaque prefet separement pour voir quels problemes vous avez, ce dont vous avez besoin pour nous preparer, si necessaire, en vue de la prochaine reunion du gouvernement, a envoyer des ressources ou de laide ou tout ce qui est necessaire. A cette conference participent aussi MM les ministres Bode et Tanczos Barna, ainsi que M. Raed Arafat. Je vais donner la parole a tout le monde immediatement. Je voudrais madresser a MM les prefets : cest une situation difficile et tout le monde doit etre prepare. Nous ne savons pas exactement et nous saurons peut-etre ce qui se passera dans la prochaine periode, mais je voudrais etre prudent, nous preparer aux situations les plus difficiles, tout le monde doit rester en contact, que personne n`aille nulle part, nous ne prenons pas de vacances, nous ne sommes pas libres ces jours-ci. Nous sommes tous prets a intervenir a tout moment. Je voudrais donner la parole a M. le ministre Bode pour commencer, juste une intervention, puis M. Tanczos Barna, M. Arafat et ensuite nous passons aux specialistes. M. Bode, sil est alle en ligne. Lucian Bode : Bonjour, Monsieur le Premier ministre, bonjour, Monsieur le ministre, chers collegues, je vous salue de Zalău. Je veux commencer par remercier tout le personnel qui est intervenu ces derniers jours et surtout au cours des dernieres 24 heures en soutien a la population touchee par les fortes pluies. Comme vous le savez bien, nous sommes confrontes, ces jours-ci, a des phenomenes meteorologiques extremes, de fortes pluies qui ont genere lintervention de structures durgence dans 20 departements et a Bucarest, touchant 54 localites. Selon le dernier rapport, lintervention se poursuit en raison des manifestations de phenomenes hydrometeorologiques dans six departements. Je me refere ici a Bacău, Constanţa, Ialomiţa, Iaşi, Suceava et Vrancea. Malheureusement, la violence de ces phenomenes sest accrue et des vies ont ete mises en danger. Il y a eu des personnes evacuees, des pannes de courant, dans sept localites, nous avons eu de telles pannes dans trois departements. Elles ont ete remediees. Nous avons eu des routes endommagees avec des perturbations temporaires de la circulation. Sur trois routes nationales et une route departementale, la circulation a ete temporairement interrompue. Une situation plus grave est enregistree dans la localite de Nereju du departement de Vrancea, où 12 ouvriers qui effectuaient des travaux ont ete surpris par la crue de la riviere et se sont refugies dans un wagon remorque. Et a ce sujet je demanderai a M. Arafat, M. le Secretaire dEtat Arafat de faire une breve presentation de la situation actuelle. Il y a des situations critiques qui mettent la pression sur les structures dintervention, mais la situation est bien geree et maitrisee . Quand je dis quelles ont ete bien gerees, je tiens a vous informer, Monsieur le Premier Ministre, que pour gerer les effets des phenomenes hydrometeorologiques au niveau national, 19.700 ouvriers ont ete formes dans le service operationnel pour intervenir. /...; / Compte tenu du fait que le danger nest pas passe, pour les prochaines 24-48 heures il y a encore la possibilite dalertes meteorologiques d`orages violents dans plusieurs zones du pays, ce qui necessite une mobilisation soutenue des structures, des interventions au niveau des departements vises. Veuillez rester en contact permanent avec le personnel de terrain. Tel que presente par M. le Premier ministre, si vous avez besoin dun soutien supplementaire, nhesitez pas a le demander. Les citoyens comptent sur nous et nous devons etre en mesure de les aider en cas de besoin. Veuillez vous assurer davoir des logements pour la situation dans laquelle levacuation preventive est requise. Cest a peu pres tout ce que jai eu a dire, M. le Premier ministre. Avec la demande pour M. le secretaire dÉtat Arafat, je reitere, de presenter la situation critique que nous avons en ce moment, la plus difficile a Vrancea, a Nereju. Florin Ciţu : Merci, Monsieur le ministre. En attendant M. Arafat, je vais donner la parole a M. le ministre Tanczos Barna pour quelques eclaircissements, puis nous passons a M. Arafat et aux collegues de lANM et de Hidro. Tanczos Barna : Merci, M. le Premier ministre /.../ 24 sont sous le code orange /.../ le temps etait pour 16, respectivement neuf departements. Il est important de traiter ces alertes avec la plus grande responsabilite, dont certaines sont generales au niveau national, dautres sont locales, radar concernant des ecoulements des versants ou phenomenes meteo locaux severes, afin que toutes les equipes soient preparees. Nos equipes dApele Romane surveillent toutes les lignes de defense. Nous navons pour le moment aucun probleme avec les lignes de defense. Nous avons deux ou trois situations a Vrancea, situation egalement evoquee par M. le ministre Bode, où ont ete depasses les quotas depasse les quotas dinondation. Dans le departement de Covasna, il y a quelques localites, où le niveau des eaux approche des quotas davertissement. Nous veillons a levolution des phenomenes, nous sommes prepares a Apele Romane a lintervention et a la collaboration avec les autres equipes dintervention subordonnees au Ministere des Affaires Interieures. Je vous remercie. Florin Ciţu : Monsieur le Ministre, concernant lavertissement, peut-on trouver en quelque sorte /...; / ? Tanczos Barna : /.../ ces avertissements peuvent arriver en temps opportun. Mais il y a aussi des phenomenes extremement difficiles a prevoir, car locaux. Nos collegues sont en alerte et sont en mesure de suivre levolution de ces crues. Mais il nest pas toujours possible davertir chaque fois a lavance. Cest pourquoi il faut faire attention aux avertissements generaux, le code orange et ceux qui viennent parfois code rouge, localement, pour les crues. Florin Ciţu : Parfait. Alors la population doit savoir que lorsque nous lancons un avertissement general, il y a des risques davoir ces augmentations rapides des niveaux deau et des situations malheureuses. Cest pourquoi la preparation doit commencer a partir du moment où lon avertit un code jaune, un code rouge, pour se preparer a ne pas se retrouver dans les situations dhier dans lesquelles les gens sont surpris par la montee immediate du niveau de leau. Merci, M. le ministre. Monsieur le secretaire dÉtat Arafat, si vous pouvez nous apporter quelques precisions sur la situation des 12 travailleurs qui sont en quelque sorte bloques depuis hier. Raed Arafat : Monsieur le Premier ministre, messieurs les ministres, je vais parler de la situation dhier a aujourdhui mais avant de parler de Nereju, malheureusement, il y a eu un deces confirme dans le departement de Neamț et il y a eu eu un cas a Bacău, une personne disparue, des collegues de lISU ont poursuivi leurs recherches. Il y a a sept personnes a Bacău qui ont ete evacuees, car il y a un risque dinondation de leurs maisons. En fait, pour le departement de Bacău on a eleve le niveau dalerte au niveau 3, code orange, dans plusieurs sous-unites pour y faire face, et via Ro-alert ont ete envoyes six messages dinformation (...;) dans quatre departements, a Alba, Bacău, Cluj et Vrancea. Maintenant, concernant la situation a Nereju, dans le departement de Vrancea, il y a 12 ouvriers qui effectuaient des travaux, ils ont ete surpris par la montee des eaux de la riviere dans la region, ils se sont refugies dans un wagon remorque, quils avaient sur place. Je vous ai egalement envoye a vous et a M. le ministre Bode deux photos montrant la situation que e viens d`en recevoir. Pendant la nuit on a essaye de les sauver, mais on n`a pas reussi car cetait trop risque, on risquait de les perdre pendant l`operation de sauvetage. Les operations ont repris aujourdhui. Nous avons mobilise une equipe de secours en montagne supplementaire de Covasna. En ce moment, dans le departement de Vrancea, nous avons une equipe de secours en montagne, ainsi que des collegues de lISU et de la gendarmerie qui tentent de les evacuer. Il y a eu une tentative qui a encore echoue car ce netait pas possible, la tyrolienne quon voulait mettre en place, n`a pas pu etre montee a cause de l`augmentation de la distance entre lendroit où se trouvent les sauveteurs et lendroit où se trouvent les 12 travailleurs, a la suite de la montee des eaux. À l`heure actuelle, la connexion avec eux existe. Le probleme de la zone est causee par un acces tres difficile, nous ne pouvons pas envoyer du materiel pour soutenir la mission devacuation, car on ne peut acceder qu`avec des voitures tout terrain ou a pied dans la zone où ils se trouvent. L`Inspectorat general de l`aviation a envisagee hier egalement d`y acceder par voie aerienne, la derniere evaluation a ete faite il y a une heure, on ne peut pas entrer dans la zone par voie aerienne dans lidee de les en retirer avec un treuil, on aurait pu le faire si le temps nous l`avait permis. Il a`agit de d`un probleme des plafonds bas, cest une zone montagneuse et les helicopteres ne peuvent pas entrer pour effectuer de telles missions dans ces conditions, en plus il y a les pluies torrentielles. On y a envoye une equipe supplementaire et, avec le personnel qui est la, on fait de notre mieux pour essayer de les en sortir sans risquer davantage leur vie, jusqua ce soir. Mais nous restons en contact, le general Iamandi est en contact avec nous depuis Iasi et il est en contact avec des collegues de Vrancea. Nous sommes en contact avec eux. Nous lui avons demande de nous indiquer tout soutien dont ils ont besoin et nous le mobiliserons immediatement si necessaire. Une equipe de Salvamont Covasna sera transportee par ISU Covasna jusquau lieu dintervention, je pense quils ont deja commence la mission. Merci. Florin Ciţu : Merci ! 2021-06-19 14:44:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-19-02-52-38big_0[1].jpgParticiparea viceprim-ministrului Dan Barna la reuniunea șefilor de stat sau de guvern la Summit-ul Procesului de Cooperare în Europa de Sud-Est (SEECP)Știri din 17.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-vice-premier-ministre-dan-barna-a-la-reunion-des-chefs-d-etat-ou-de-gouvernement-au-sommet-du-processus-de-cooperation-de-l-europe-du-sud-est-seecpLe 17 juin 2021, le vice-Premier ministre Dan Barna a assiste a une reunion des chefs dÉtat ou de gouvernement du Processus de cooperation en Europe du Sud-Est (SEECP) a Antalya. La reunion a ete organisee par la presidence en exercice du SEECP dAnkara. Dans son discours, le vice-Premier ministre Dan Barna a evoque le contexte anniversaire de cette reunion, a savoir le 25e anniversaire du lancement du Processus, et a souligne sa contribution politique, directe et visible au renforcement de la stabilite regionale et a lavancement du rapprochement des participants a l`UE et a l`OTAN. Le dignitaire roumain a egalement souligne que lexperience a la suite de la pandemie de Covid-19 a reconfirme la viabilite du principal format de cooperation regionale en Europe du Sud-Est, qui a genere une solidarite dans les efforts pour surmonter les defis de la crise actuelle. Dans ce contexte, le vice-Premier ministre Dan Barna a encourage la poursuite de la cooperation entre les États participant au SEECP, afin de renforcer la resilience regionale dans tous les domaines dimpact pour les participants. À ce sujet, le vice-Premier ministre roumain a reitere le soutien de la Roumanie a la stimulation dun dialogue politique inclusif et constructif. Il a souligne le ferme soutien de la Roumanie a la poursuite des processus dintegration europeenne et euro-atlantique dans la region de lEurope du Sud-Est. Dans le meme temps, il a souligne que le maintien dune perspective europeenne credible pour la region, y compris a travers le processus delargissement, est un objectif dimportance strategique a la fois pour lUE et les États membres, ainsi que pour les candidats et candidats potentiels participant au Processus. Le vice-Premier ministre Dan Barna a egalement evoque les defis securitaires dans la region, ainsi que lopportunite de renforcer la capacite a repondre aux nouveaux types de menaces, notamment hybrides. En ce sens, il a annonce loperationnalisation, par notre pays, du Centre euro-atlantique pour la resilience base a Bucarest. Un autre message transmis par le vice-Premier ministre Dan Barna a porte sur limportance dune action de cooperation fondee sur la solidarite, lunite et les valeurs democratiques au profit des citoyens. 2021-06-17 22:53:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-17-11-00-27big_whatsapp_image_2021-06-17_at_22.41.18.jpegDeclarații de presă susținute de premierul Florin Cîțu la Romos, HunedoaraȘtiri din 17.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/declarations-a-la-presse-du-premier-ministre-florin-citu-a-romos-hunedoaraDeclarations a la presse du Premier ministre Florin Cițu a Romos (Hunedoara) Journaliste : Dans le PNRR on parle d`une revision des taxes et contributions, des impots. Pratiquement, cela signifie-t-il une augmentation? Que signifie la revision? Florin Ciţu : Non, non, non. Il s`agit d`une analyse et nous en avons parle davantage. Cest une analyse du regime fiscal. Lannee derniere, quand j`etais aux Finances, jai deja fait une telle analyse du Code Fiscal pour le rendre plus simple. En Roumanie, vous savez tres bien quaujourdhui le Code Fiscal est aussi sujet a interpretation, souvent tres surprenante, et il est trop touffu, trop complique et alors il faut un code fiscal plus simple. Donc, on fait une analyse des taxes, on naugmente pas les taxes, on nintroduit pas de nouveaux impots, je lai dit a chaque fois et chaque fois que jen ai loccasion je renforce cette affirmation. Les seules choses dont nous parlons, lorsque nous parlons de taxes, si une directive recommande une taxe d`environnement, quelque chose de nouveau, alors nous la mettrons en œuvre, mais sinon nous nallons pas aux taxes a cet egard. Nous naugmenterons ni nintroduirons de nouvelles taxes. Journaliste : Pouvez-vous sil vous plait repeter encore une fois le but de votre presence dans la commune de Romos ? Florin Ciţu : Il y a un double objectif. Tout dabord, je voulais voir cette route, car en Roumanie, ces dernieres annees, bien quil y ait eu deux programmes du PNDL, seulement 18% de largent est alle aux routes. Le reste de largent a ete utilise, de mon point de vue, de maniere inefficace et puis, aujourdhui, a la CNI, il y a des projets deposes de 7 milliards de lei pour les routes departementales et communales, qui ne peuvent etre finances ni par des fonds europeens, ni par le PNRR, ou par autre chose et puis, pour ces routes, nous allouerons des ressources du budget, car il en faut, vous voyez ici aussi, cet argent est necessaire, personne na a souffrir et nous mettons en œuvre ce programme. Cest une condition claire dans le PNRR, la priorite sera accordee aux communes, en parlant de routes communales, la où il y a deja des egouts ou de leau courante. Journaliste : Et lautre objectif ? Florin Ciţu : Lautre objectif est de soutenir Mme la candidat ici a la Mairie. Où est la dame? Pour gagner, pour reconquerir cette mairie... Journaliste : Mais pourquoi vue, le Premier ministre de Roumanie, devez-vous soutenir Mme ... ? Florin Ciţu : Non, C`est son collegue de parti qui la soutient. Journaliste : Vous la connaissez, vous connaissez ses capacites... Florin Ciţu : Bien sûr. Je sais ce que la Mme a fait ici, ce quils ont fait ici. Nous regardons aussi cette route ici, qui a lair tres bien. La dame, vous verrez que ce que le maire a fait jusqua present va continuer. Journaliste : Sans la campagne electorale, le Premier ministre roumain serait-il venu dans la commune de Romos ? Florin Ciţu : Oui, je suis venu pour la route dabord, et apres on est venu aussi pour Madame. Journaliste : Et une derniere question : vous avez dit il y a quelques jours que personne du Ministere des Fonds europeens ne partirait en vacances. Florin Ciţu : Jai demande une situation avec les vacances, jai vu les declarations, jai vu ce qui sest passe dans lespace public, jai eu une discussion avec M. Ghinea. Journaliste : /.../ Monsieur le Directeur, /.../ avec M. le ministre Ghinea sont partis... ? Florin Ciţu : Il revient des vacances. Cette personne revient, il me semble quaujourdhui, elle revient, aujourdhui ou demain des vacances. Jai eu une discussion avec M. Ghinea et M. Barna mercredi, apres la reunion du gouvernement. Journaliste : Cependant, on n`a pas respecte de maniere flagrante votre ... Florin Ciţu : Je pense que les vacances avaient commence avant. Reporter : A propos de /.../Complexe energetique Hunedoara quelques mots. Florin Ciţu : Vous savez dans quelle situation etait Complexe energetique Hunedoara quand nous l`avons repris lannee derniere, aux Finances. Il y a eu une lors de la reunion du gouvernement de la semaine derniere une ordonnance durgence en premiere, qui montre clairement un plan pour fermer et nettoyer les mines dici 2030. Tout le personnel ne sera pas licencie, certaines personnes y resteront pour la prochaine periode, pour les autres il y a un paiement compensatoire. Cest un plan concu jusqu`en 2030, nous nous dirigeons vers lenergie verte. Mais, en meme temps, pour la region, nous avons discute et sachez que de nombreuses entreprises viennent voulant investir en Roumanie et la region est la premiere que nous presentons comme une zone a potentiel. Journaliste : Quand paraitra lordonnance durgence ? Florin Ciţu : La semaine prochaine. Et toujours la semaine derniere, jai approuve aussi une ordonnance durgence pour prolonger, dun mois, en fait lordonnance durgence, concernant le paiement des salaires aux mineurs, car nous n`avons pas eu cette ordonnance a temps. Journaliste : Il y a ici des representants du PNL M. Oancea, qui soutiendrez-vous au congres ? Florin Oancea : Vous avez remarque que je suis descendu de la voiture avec M. le Premier ministre. Il est clair que ma presence ici est pour soutenir le Premier ministre Florin Ciţu pour le poste de president du Parti National Liberal au congres du 25 septembre. Succes! Journaliste : La meme opinion de Mme Stănescu ? Vetuţa Stănescu : Je vous dirai que la decision de soutenir lun des deux candidats en tant que president du Parti National Liberal sera posterieure au 17 juillet, date a laquelle nous aurons la conference departementale. Si vous me posez la question dun point de vue personnel, je vous dirai que jai ete membre du Gouvernement de la Roumanie et je considere que les bonnes choses pour la Roumanie viennent du gouvernement. Le Premier ministre sait toujours ce qui se passe en Roumanie. Journaliste : Alors ? Journaliste : Si le nombre de personnes vaccinees diminue, allez-vous les stimuler dune maniere ou dune autre, eventuellement avec de largent ? Florin Ciţu : Non, mais je suis content de voir toutes sortes dactions du secteur prive qui encouragent les citoyens a se faire vacciner. De mon point de vue, tout depend de nous maintenant, si nous aurons ou non une autre vague. Nous avons un vaccin, nous avons la capacite de vacciner pres de 100.000 personnes par jour, donc tout est arrange, nous avons juste besoin de nous faire vacciner. Nous aurons des campagnes dinformation et maintenant nous continuons avec des campagnes dinformation dans les zones rurales. Vous avez vu que jetais a Sibiu et jai parle aux cultes religieux, afin davoir le soutien des cultes pour ces caravanes. Aujourdhui jetais a Alba et jai vu une caravane, il y en a 11 a Alba qui traversent tout le departement. Je pense que cest bien celui-ci leffort dans la deuxieme partie, mais nous devons nous aussi etre responsables, maintenant cela ne depend que de nous, car lannee derniere, rappelez-vous, nous navions pas de vaccin, nous navions rien et nous tous attendions la solution. La solution est venue, nous avons tous les types de vaccins actuellement accredites par lEMA et nous pouvons les administrer a tout moment, cest a nous de decider. Journaliste : Concernant le passeport COVID ? Florin Ciţu : Le passeport COVID entre en Roumanie le 1er juillet et cest pour voyager en hors de la Roumanie. Comme vous le savez, en Roumanie on n`a pas besoin dun passeport COVID pour partir en vacances a la montagne, a la mer, ce que je vous encourage tous a faire en Roumanie. Journaliste : /.../ qui etaient dans le froid, il y avait 20.000 habitants a Deva qui n`on plus eu de la chaleur apres larret de la centrale thermique. Florin Ciţu : Je comprends que le maire a deja trouve des solutions pour lannee prochaine : des bons pour les centrales dappartements, il y a des gens qui ont des problemes financiers, je comprends... Vous pouvez parler, monsieur le maire... Quelles solutions en avez-vous? Florin Oancea : Oui, certainement. Donc, vous le savez tres bien, nous avons tenu plusieurs conferences de presse, nous avons egalement informe M. le Premier ministre. Jusquen octobre, nous resoudrons le probleme de leau chaude et du chauffage a Deva. Les etablissements d`enseignement - nous avons deja les ressources financieres approuvees et ... Florin Ciţu : Cela ne se reproduira pas lannee prochaine, disons-le. Florin Oancea : ... et, pratiquement, jusquen octobre, toutes les etablissements denseignement, les etablissements publics auront la fourniture deau chaude et de chauffage produite a l`aide des gaz naturels. Florin Ciţu : Nous veillerons a ce que cela ne se reproduise pas avant lannee prochaine. Journaliste : Comment commentez-vous la stimulation avec de ceux qui sont vaccines en leur offrant des saucisses et ... Florin Ciţu : Je pense que tout ce qui fonctionne est bon et toute solution que nous avons...; Journaliste Cela ressemble a PSD. Florin Ciţu ? Je pense que toute solution que nous avons pour la campane de vaccination doit etre adoptee,, que cela vienne du secteur prive ou du Gouvernement. Le vaccin est gratuit et il n`est pas obligatoire. Merci beaucoup! 2021-06-17 22:50:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-18-09-46-45big_0.jpgVizita premierului Florin Cîțu în județul AlbaȘtiri din 17.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-florin-citu-dans-le-departement-d-albaConference de presse du Premier ministre Florin Cițu a Alba Iulia Florin Ciţu: Je suis ici aujourdhui, a Alba, en fait je parcours tout le pays et je regarde principalement les investisseurs roumains. Je veux voir des entreprises roumaines qui se sont developpees delles-memes au cours des 30 dernieres annees - vous avez dautres exemples ici a Alba, meme en concurrence avec des capitaux etrangers - mais cest bien de voir des entreprises roumaines qui sont parties d`une entreprise familiale, comme nous avons vu ici aujourdhui, et a atteint un chiffre daffaires de pres de 300 millions deuros. Cest une chose fantastique de faire ca. Cela montre tres clairement que les Roumains sont de tres bons entrepreneurs, surtout lorsquils sont laisses tranquilles par les institutions de lÉtat. Je veux avoir de plus en plus dexemples de ce genre dans la prochaine periode. Avoir des entreprises roumaines, des capitaux roumains qui se developpent aux cotes des capitaux etrangers, car ce nest qua travers des investissements que nous pouvons nous developper. Le departement est un exemple tres clair que lorsqu`on investit, on se developpe. La Roumanie est le pays qui na investi que dans certaines parties et, si nous avions fait de meme partout dans le pays, la Roumanie naurait pas ete aujourdhui le pays qui est reste avec le PIB le plus bas de lUnion europeenne - elle y combat a la queue du classement, avec Bulgarie - et nous aurions saute beaucoup de placesdans ce classement, ce que moi aussi je veux faire. Ce que nous voyons ici a Alba est un exemple tres clair que, lorsque l`on investit, on depasse de nombreux deopartement qui etaient avant vous ; il suffit donc dinvestir. Bien sûr, en meme temps, je veux voir comment se deroule la campagne de vaccination, car Alba occupe la septieme place honorable, mais cela peut etre bien mieux et il est clair que nous, en tant que gouvernement, avons fait presque tout ce qui pouvait etre fait jusqua present. Nous avons les doses de vaccins, pour tous ceux qui veulent se faire vacciner en Roumanie aujourdhui. La Roumanie a ete le premier pays de lUE où l`on peut se faire vacciner sans aucune programmation. On choisit le vaccin avec lequel on veut se faire vacciner et on va se faire vacciner. Donc, du point de vue du gouvernement, on a fait tout ce quil fallait pour avoir une campagne de vaccination reussie, car il ne sagit pas de la reussite dune campagne de vaccination gouvernementale, il sagit dune campagne pour la vie, il s`agit aussi dune campagne pour revenir a la normale. Ce nest que grace a la vaccination que nous pouvons revenir a la normale. Jentends sans cesse des discussions sur la vague 4. Nous ne devrions pas avoir cette discussion. En Roumanie, aujourdhui, nous avons les doses de vaccins necessaires pour vacciner tout le monde. Il ne devrait pas y avoir de discussion sur la vague 4 en Roumanie. Voulons-nous nous faire vacciner ? On se fait vacciner - ce nest pas obligatoire - mais si on se fait vacciner, on naura pas la vague 4. Cette vague 4 nexistera que si on ne veut pas se faire vacciner. Les Roumains doivent savoir aujourdhui quils peuvent se faire vacciner nimporte où, nimporte quand et cest ainsi que nous evitons cette vague 4. Cest pourquoi je ne veux plus que nous allions dans cette direction. Je veux que nous nous focalisions, mettre toutes nos ressources pour ce programme dinvestissements en Roumanie, et dans ce sens, il y a des discussions que jai ici aujourdhui. Dans les annees a venir, jusquen 2027, plus de 76 milliards deuros dinvestissements proviendront, et du budget, chaque annee, plus de 10 milliards deuros. Nous avons encore 14 milliards deuros a prendre de lannee precedente, de largent qui viendra dans la prochaine periode, jusquen 2027-2028. Cet argent ira entierement dans leconomie. Je veux que nous oncentrions sur les investissements et cest pourquoi je qu`on laisse la pandemie derriere nous. Je ne veux plus qu`on ait besoin de restrictions. Ce nest meme pas justifie, alors que nous avons un vaccin pour tous les Roumains. Ce sont les choses que je ferai dans la prochaine periode. Je parcours le pays et cherche des entreprises roumaines qui ont investi, qui ont reussi. Les entrepreneurs sont les heros de cette economie, il faut les mettre en avant. Trop souvent, nous pointe du doigt les entrepreneurs et avons essaye den faire une image negative. Il est temps de les montrer tels quils sont, positifs ; ce sont des exemples positifs dans toute leconomie parce que ce sont des gens qui creent des emplois, paient des salaires et sont les heros de cette economie. On parle aussi de propriete privee, sacree dans une economie liberale. Il faut sortir de cette periode pandemique par une campagne de vaccination. Les Roumains nont qua se faire vacciner : nous avons les doses de vaccins. Sil y a des questions... Journaliste: Bonjour! Hier le l`Ordonnance d`urgence du gouvernement (ref. augmentation des allocations) a ete discutee en premiere lecture et il y a une augmentation de 13% contre 20% comme cetait initialement. Comment sera-t-il au final? Florin Cițu: Ce nest pas vrai. La loi initiale prevoyait que les allocations seraient doublees. Si vous prenez exactement laugmentation des cinq paliers de 20 %, vous verrez quils se dirigent vers le double. Ces 20 % se rapportent donc a ce quetait cette allocation a lorigine. Mais jai dit que ce nest quun pas, il ne faut pas arreter de doubler les allocations, elles peuvent tripler, elles peuvent augmenter plusieurs fois, mais tout depend des revenus de la Roumanie. Si nous investissons et avons une economie developpee, investissons et avons une economie developpeee, toutes ces mesures peuvent avoir dautres evolutions. Par consequent, il est bon que ces mesures soient liees a levolution de leconomie, car lorsque leconomie se porte bien, nous aurons des ressources pour les allocations, les retraites et les salaires. Sinon, nous ne pouvons tous faire que des croissances de stylo ad-hoc, mais elles ne sont pas durables. Cest donc une augmentation de 20%, comme je lai dit, par rapport au calendrier initial. Journaliste : Bonjour ! La premiere question concerne la campagne de vaccination. Allez-vous maintenir votre objectif de 10 millions de personnes vaccinees jusquen septembre? Florin Ciţu : Ces cibles etaient des estimations faites par des specialistes, dautant quil faut avoir un taux de maladie positif tres faible. Vous voyez, avant darriver a ce nombre, nous avons ces resultats. A nous maintenant de les y maintenir. Bien sûr il faut aller se faire vacciner toute la population adulte, celle qui veut - car, en Roumanie, le vaccin nest pas obligatoire - mais cest la seule solution pour aller de lavant. Pour moi, le but nest pas de vacciner le plus de personnes possible, le but est de vaincre la pandemie, et on vainc la pandemie par la vaccination. Ils vont ensemble. Aujourdhui, nous avons de bons resultats, car nous avons eu une campagne de vaccination reussie. Si nous navions pas une campagne de vaccination reussie, nous naurions pas ces resultats. Sachez que cela ne se produisait pas sans une campagne de vaccination reussie. Journaliste: Pensez-vous que vous devez apporter des ameliorations a la campagne de vaccination et je parle ici, en particulier dans les zones rurales ? Florin Cițu: Oui, bien sûr. Et nous faisons des ameliorations a chaque fois, nous avons ces caravanes. Vous avez vu, a Sibiu, par exemple, jai vu les representants des cultes, qui ont accepte daller avec les medecins et les specialistes pour expliquer aux gens des villages, des communes, les bienfaits de la vaccination. Alors on fait tout ce quil faut. Nous allouons des ressources du budget et je ne pense pas quil y ait eu de demande de la CNCAV ou du Ministere de la Sante liee a la campagne de vaccination, qui na pas ete acceptee par moi. Journaliste: Parce que vous etes toujours dans le departement dAlba, quels sont les objectifs qui seront finances par le PNRR dans le departement dAlba, exactement ? Parce que cest une discussion assez large. Florin Ciţu: Dans le departement dAlba, nous devons nous concentrer sur plusieurs volets. Tout dabord, nous aurons besoin dinvestissements dans l`infrastructure ferroviaire, mais nous devons egalement penser aux hopitaux. Des investissements seront faits au niveau national et tous les departements ont ces choses. Mais pour le departement dAlba, bien sûr, toutes les UAT auront acces au Fonds national de developpement. Il sappelle Fonds de Developpement, qui sera au PNRR et dispose de 2,1 milliards deuros. Tous les UAT du departement y ont acces. Je dis regardons les investissements, pas seulement le PNRR. Nous nous concentrons tous sur le PNRR aujourdhui. La Roumanie se developpe a travers : le PNRR, les fonds europeens et largent du budget. Tous ces elements sont lies. Certains investissements vont dans le PNRR car ils sont matures et ont une composante verte et numerique et sont bases sur ces caracteristiques. Dautres iront aux fonds europeens, parce quils sont... ou la grande infrastructure, par exemple, ira au PNRR et puis, ce qui nest pas possible dans le PNRR, ira aux fonds europeens. Et pour les communes, routes departementales et communales, qui ne vont pas sur le PNRR, ni sur les fonds europeens, elles seront fiancees du budget. Jaimerais donc que l`on regarde ce plan dinvestissement avec toutes les sources de financement, car autrement sont crees des frustrations. Mon emploi du progrramme n`est pas la. Cela na pas dimportance! Ce nest pas ici, cest ailleurs. Tous les objets dinvestissements seront finances. Journaliste : Et comme vous mentionniez encore linfrastructure, quand nous pourrons rouler sur lautoroute Sebeş-Turda, dun bout a lautre ? Florin Ciţu : Jespere le plus tot possible, mais nous avons ici un ministre qui la finance depuis lannee derniere, la acceleree annee derniere...; Oui, jai vu quil y a encore des problemes. Jespere que ce sera le plus tot possible. Cette annee, vous avez vu quon a commence plusieurs... Honnetement, je tiens beaucoup a Sibiu-Pitești. Pour la Roumanie, traverser les Carpates par lautoroute, avoir ce Sibiu-Pitești pret est une chose symbolique et cest important. Cest ainsi que nous pourrons quitter Constanța et atteindre Vienne, cest ainsi que nous nous connecterons avec lUE. Sibiu-Pitești est tres important pour tout gouvernement. Dans 30 ans, elle sera prete. Journaliste : Et une derniere question, au moins de ma part. Vous avez eu une reunion aujourdhui avec les dirigeants du PNL du departement. Des le debut, M. Boc et M. Roman, M. Rareş Bogdan vous a soutenu. Au lieu de cela, M. Hava a fait une declaration contradictoire dans laquelle il a declare quil soutiendrait M. Orban. Quest-ce qui a change aujourdhui car M. Hava est avec vous ? Florin Ciţu : M. Hava peut repondre a la question. Vous feriez mieux de demander a M. Hava. Journaliste : Et votre point de vue ? Florin Ciţu : Point de vue ? Je pense que rien na change. M. Hava et moi avons une relation plus ancienne, nous avons travaille ensemble, il est le premier vice-president de PNL et nous avons plusieurs projets, dautant plus quil est a Bruxelles, où nous avons travaille ensemble. Cest donc une relation plus ancienne. Journaliste : Revenons au sujet de la campagne de vaccination, vous avez dit : nous, en tant que gouvernement, avons tout fait pour que cette campagne soit un succes . Cependant, la couverture vaccinale au niveau national est de pres de 25 % de la population eligible. Qui est a blamer ou qui est a blamer pour la situation actuelle? Pourquoi cette reticence ? Florin Ciţu : Tout dabord, je veux qu`on reflechisse a pourquoi quelquun devrait etre coupable, car au final, si elle navait pas reussi, et c`est-ce que tiens a prendre en compte, on aurait eu exactement la situation comme dans dautres pays : restrictions, nous aurions toujours eu un taux dinfection tres eleve, nous aurions toujours des personnes en ATI avec COVID et ainsi de suite. Donc si elle navait pas reussi. Nous devons examiner pourquoi les caracteristiques de la Roumanie apres une vaccination qui est OK, au niveau national est de 25%, mais dans les villes, les municipalites, où nous avons une grande agglomeration, cest plus de 50% et cest peut-etre lexplication, peut-etre le le fait que la Roumanie a une population rurale de pres de 44% est une autre explication. Mais au final, le succes dune campagne de vaccination se mesure a ce quil advient de la pandemie. La Roumanie a egalement ete le premier pays a assouplir les conditions et nous navons pas deffet negatif, precisement parce que les habitants des villes et des municipalites ont ete vaccines. Mais on va aussi dans la partie rurale, car, cest vrai, il y a ce danger de vague 4 et maintenant les Roumains doivent etre responsables, au final on a ces vaccins. Nous navons aucune justification pour avoir une autre vague alors que nous avons un vaccin gratuit pour tout le monde. Journaliste : /.../ Florin Ciţu : Ici, aujourdhui on a discute, cest vrai, je dois avouer que cest aussi un cote politique, on a discute de la partie politique, mais vous vous rendez compte que je pense avoir convaincu la Roumanie detre premier ministre et detre soutenu par la coalition, Je pense quil est plus facile de convaincre certains collegues de me soutenir a la presidence du PNL. Mais je suis quand meme venu ici pour etre proche deux, car je suis venu leur presenter un peu sur le PNRR, sur les fonds europeens, sur le budget, les sources de financement, tout le monde, pas seulement au sein du Parti National Liberal, mais au niveau national doit savoir qu`il y a trois principales sources de financement. Nous avons maintenant cette opportunite dinvestir cet argent dans les annees a venir et tous les Roumains et mes collegues doivent savoir que ces sources sont disponibles, nous avons juste besoin davoir de bons projets dans la prochaine periode. De la part du gouvernement, nous ferons tout notre possible pour arreter ce qui sest passe jusqua present, pour avoir des retards dans les appels doffres ou que largent soit depense et ensuite etre declare noneligible par la Commission europeenne ou nous embrouiller dans la bureaucratie, ou la notre, ou celle de Bruxelles. Nous, le gouvernement, nous nous occupons de ces choses. Seulement, dun autre cote, nous voulons que des projets viennent developper la Roumanie. Journaliste: Quand commenceront les licenciements des quatre mines et quelles prestations recevront ceux qui restent au chomage ? Et pour combien de temps ? Florin Ciţu: Quatre mines... Vous parlez donc de Hunedoara. Il existe un plan pour fermer progressivement les mines dici 2030. Les choses ne se font pas du jour au lendemain. Cest une ordonnance durgence qui a ete lue pour la premiere fois lors de la reunion du gouvernement la semaine derniere, elle sera approuvee la semaine prochaine, avec un plan de licenciement, avec compensation pour ces personnes, bien sûr nous cherchons et nous avons parle a des investisseurs de plusieurs pays quils cherchent a creer des capacites de production en Roumanie, et les premiers dix domaines que nous montrons sont ceux-ci, et le plan est jusquen 2030, il sera presente de maniere transparente lorsque lordonnance durgence sera approuvee. Journaliste: Deux grands festivals de musique sont prevus en septembre, lun a Bucarest et lautre a Cluj-Napoca. À ce jour, plus de 20.000 billets ont ete vendus. Comment pourront-ils etre organises si la vague IV arrive ? Florin Ciţu: Tout dabord, si 20.000 billets ont ete vendus, cela veut dire quil y a 20.000 personnes vaccinees, car vous savez tres bien que s`il y a plus de 1.000 personnes, elles doivent toutes etre vaccinees, ce qui est une bonne chose. Deuxiemement, non, je le repete, je ne vois aucune raison davoir la vague IV. Il y a des doses de vaccin aujourdhui, les Roumains doivent etre vaccines et puis, bien sûr, il ny aura pas de vague IV. Sil y a une vague IV, cela signifie que cest notre decision davoir une vague IV. Apres tout, nous devons tous etre responsables. Nous avons les ressources, nous avons mis a disposition, nous avons la capacite de vaccination jusqua 100.000 personnes par jour. Toutes ces choses peuvent etre faites, il suffit daller se faire vacciner. Et a propos des deux festivals, jespere participer aux deux. Journaliste : Et une derniere question. La Cour constitutionnelle de Roumanie a decide aujourdhui que les nominations a la TVR et a SRR sont inconstitutionnelles. Comment commentez-vous cela? Florin Ciţu: Je ne peux pas commenter tant que je nai pas vu une motivation de la Cour. Nous parlerons plus tard. Je lai decouvert maintenant. Journaliste: /..../ Florin Ciţu: Attendez voir, je ne connais toujours pas la motivation. Je ne pense pas quon ne puisse faire de nomination dici la. Merci! Journaliste: Monsieur le Premier ministre, vous avez prepare l`Ordonnance d`iurgence du gouvernement pour le report de laugmentation des allocations. Concretement, ferez-vous pression pour doubler les allocations votees par la loi dici 2023, au lieu de juillet 2022 ? Florin Ciţu : En ce moment, cette ordonnance assure ce que jai dit depuis le debut de lannee, que cette annee, les allocations augmenteront de 20% en 2021. Pour ce qui se passe dans le futur, nous avons toute cette annee, ensemble, en coalition, le temps delaborer un plan qui montre une augmentation annuelle des allocations. Je le repete, je veux lier les allocations de revenus, si possible, a une formule dans laquelle tout le monde puisse profiter de la croissance economique. On peut faire le lien, nous lavons vu, cest une proposition des collegues de lUDMR, de faire le lien avec les revenus personnels ; cest interessant, on le regarde. On peut avoir une formule qui lie la dynamique des allocations a la dynamique de la croissance economique. Encore une fois, cest une proposition. Mais nous prendrons ces decisions. Je veux que nous profitions tous de la croissance economique. En ce moment, lordonnance nous assure que cette annee les allocations augmenteront de 20%. Journaliste: Concretement, de combien augmenterez-vous les allocations en janvier 2022 ? Florin Ciţu: Concretement, on vous dira quand on aura exactement la loi de finances pour 2022 et une decision prise en coalition pour les prochaines annees et ensuite vous pourrez calculer aussi pour 2022, 2023, 2024 et ainsi de suite. Bien sûr, sur certains scenarios de croissance economique. Journaliste: Face au scandale du PNL, Ludovic Orban est accuse davoir trahi le parti car il a remis trois ministeres importants, allez-vous changer les ministres des fonds europeens, de leconomie, des transports ? Ces ministeres sont la pomme de la discorde. Florin Ciţu: Cest la decision de la coalition, /.../ de la coalition. Nous ne revenons pas sur les ministeres, mais ce que je fais, cest massurer que nous ayons un gouvernement reussi pour tous les Roumains et pour mes collegues du PNL. Journaliste: Quand approuvez-vous les nouvelles mesures dassouplissement pour le 1er juillet ? Florin Cițu: Je pense la semaine prochaine. On va assouplir les foires, je sais que cest cet interet pour les foires, les brocantes et ce seront, a partir du 1er juillet, des conditions assouplies. Ils pourront rouvrir. Journaliste: Comment commentez-vous le probleme des rats de Bucarest ? Florin Cițu: Oui, nous avons vu qua Bucarest, et pas seulement a Bucarest, il y a actuellement ce sujet, nous avons un probleme de dechets. Nous devons regarder, apres tout, les sanctions sont-elles trop petites? Si les sanctions sont trop faibles, nous allons les augmenter. La legislation est-elle compliquee pour recuperer...? Je voudrais passer par cette phase de constat de la situation et ici je madresse a tous ceux qui mont vu marcher dans lespace public et nous montrent quil y a des ordures ici et la. Non. Toutes ces personnes sont des representants de lÉtat roumain, avec des attributions tres claires. La où il y a des problemes, tres bien, infligez l`amende et resolvez la situation ! Daccord, nous savons tous quel est le probleme, mais vous ne le resolvons pas, quand nous allons et sommes des agents de verification, cela naide personne. Nous devons resoudre le probleme. Avons-nous besoin de sanctions plus lourdes ? Nous le ferons, si cela fonctionne, mais faisons quelque chose, pas seulement de montrer qu`il y a un probleme, puis on ne s`en interesse plus. Non! Nous devons regler la situation. Et jattends des agences de lÉtat, qui ont des competences dans ces domaines, quelles fassent des propositions claires, mais aussi quelles appliquent la loi aujourdhui pour tous. Journaliste: Bonjour ! Monsieur le Premier ministre, jaurais une question, jen profite pour dire que vous etes dans le departement dAlba, un departement où les UAT, au niveau du departement, pres de 40 % dentre elles sont financierement insoutenables, dans le sens où apres un maximum de six mois , elles ferait faillite sans le soutien financier du Conseil departemental dAlba et je saisis lopportunite que le maire Emil Boc est avec vous : envisagez-vous une reorganisation administrative-territoriale en Roumanie, en tenant compte des criteres dacces aux fonds europeens, en ce qui concerne le nombre dhabitants dans certaines zones? Florin Cițu: Je donne une nouvelles plus dure, il y a 1.250 UAT en Roumanie dont les charges salariales sont superieures a leurs propres revenus voire a leurs revenus totaux. Nous avons donc un probleme que nous devons resoudre. Avec M. Boc, nous avons clairement indique que nous examinerons comment les UAT seront financees a lavenir. Je peux vous dire que nous cherchons et jai vu la proposition de M. Boc, concernant la reorganisation administrative. Je voudrais le faire en quelque sorte pour creer de la motivation, le faire naturellement, ca ne sert a rien de le faire par la loi, en quelque sorte pour creer des projets autour desquels ces UAT devraient se federer. Disons, je ne sais pas, si on vient dans un quartier et quon finance lecole, lhopital, etc., il est naturel que plusieurs UAT se federent et creent cette unite administrative. Cest comme ca que je verrais les choses. Mais, bien sûr, cest un avis personnel, nous navons pas encore discute de la maniere dont nous devrions voir les choses, mais cest vrai, cest une question de perennite financiere, dune part a cause de certaines decisions prises par certains maires qui augmentent certaines depenses, sans avoir de revenus, mais dautre part la situation reelle, que beaucoup dUAT nont vraiment pas de revenus, elles nont nulle part d`où prendre l`argent pour payer, mais elles doivent aussi avoir aussi un architecte, elles doivent avoir dautres depenses de fonctionnement et ainsi de suite Donc, dune maniere ou dune autre, nous devons trouver une solution, je suis daccord, jai entendu la proposition. Mais je continue sur la variante de creer une motivation pour unir ces UAT naturellement, si possible. Journaliste: Maintenant, avec la revocation de lAvocat du Peuple, les retraites speciales seront-elles rediscutees ? Florin Cițu: Cest une decision de la coalition, mais cest aussi dans le programme de gouvernance de ce gouvernement. Nous examinons donc ici des pensions speciales, je veux qu`on examine une solution qui transfere toutes les pensions sur les cotisations. Cest ce que je crois, ce que jai deja dit, la reforme des retraites doit conduire a des retraites contributives, toutes les retraites contributives, et puis il ny a pas de discussions. Merci! Journaliste: Je veux vous interroger sur la motion de censure initiee par le PSD. Comment commentez-vous ? Florin Cițu: Elle na aucune chance de passer ! Merci! Journaliste: La campagne de vaccination se passe tres mal. Quallez-vous faire ensuite, envosagez-vous de donner de largent pour ... ? Florin Cițu: Non, je ne pense pas donner de largent quand le vaccin sera gratuit. Mais cest vrai que les entrepreneurs, jai vu le secteur prive qui a trouve des solutions et a chaque fois je soutiendrai toutes ces solutions. Mais le fait est que vous dites que ca va mal. Je regarde de lautre cote : tant que la Roumanie a pu faire ces assouplissements, tant quen Roumanie nous avons un taux dinfection tres bas, le nombre de personnes qui sont a lATI diminue chaque jour, je dis que cest une campagne dune vaccination reussie. Merci beaucoup! 2021-06-17 13:55:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-17-05-47-04big_foto.jpgCea de-a doua reuniune a Comitetului pentru e-guvernare și reducerea birocrațieiȘtiri din 17.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/la-deuxieme-reunion-du-comite-sur-l-administration-en-ligne-et-la-reduction-de-la-bureaucratieAu Palais Victoria a eu lieu la deuxieme reunion du Comite pour le-gouvernance et la reduction de la bureaucratie, presidee par le Secretaire general adjoint du Gouvernement, Mircea Abrudean. La reunion daujourdhui du Comite a porte sur letablissement de la maniere de travailler sur la mise en œuvre des projets lies au plan daction dans le cadre de la politique publique dans le domaine de le-gouvernance, pour la periode 2021-2030, adopte par le Gouvernement au debut de ce mois-ci. En outre, le Secretariat General du Gouvernement a presente les mesures proposees par le Plan National de Relance et de Resilience pour optimiser le processus de debureaucratisassions de ladministration publique centrale. Nous voulons enregistrer des etapes concretes vers la mise en œuvre de projets pour simplifier linteraction des citoyens et des entreprises avec les institutions. À cet egard, nous avons lintention davoir au moins une initiative de simplification des institutions et autorites representees au sein du Comite a chacune des prochaines reunions de ce Comite. Nous devons assurer une synchronisation des mesures que nous prendrons en fonction des objectifs que nous nous sommes fixes dans cette politique publique avec les 8 projets pilotes inclus dans le PNRR sur le volet debureaucratisation, a declare le secretaire general adjoint du Gouvernement, Mircea Abrudean. Le president de lAutorite roumaine de numerisation, Octavian Oprea, a presente linitiative de creer le catalogue national des services publics, une mesure incluse dans le plan daction des politiques publiques dans le domaine de ladministration en ligne, qui vise a repertorier tous les services publics fournis par les institutions et autorites afin de creer un outil pour suivre les progres de la transformation numerique de ladministration publique et pour etayer les decisions strategiques du Gouvernement de la Roumanie dans ce domaine. Compte tenu de la complexite de ce projet, le president de lADR a rappele limportance dimpliquer toutes les institutions dans cette entreprise, tant en termes de rapidite de remplissage des informations requises dans le questionnaire ADR que de coordination institutionnelle (y compris au niveau des entites subordonnees/coordonnees). 2021-06-17 13:22:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_dscf2637.jpgBriefing de presă susținut de ministrul Educației, Sorin Cîmpeanu, ministrul Justiției, Stelian Ion, și secretarul de stat în Ministerul Sănătății, Monica Althamer, la finalul ședinței de guvern din 16 iunieȘtiri din 16.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-06-16 18:15:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-16-06-23-58big_image_1_resize.jpgConferință de presă susținută de Valeriu Gheorghiță, președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), și Andrei Baciu, secretar de stat în Ministerul Sănătății, vicepreședinte al CNCAVȘtiri din 15.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-donnee-par-valeriu-gheorghita-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-cncav-et-andrei-baciu-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-vice-president-de-la-cncav1623919107Valeriu Gheorghiță : Bonjour. Merci de participer a la conference sur la vaccination organisee par le CNCAV. Je presenterai quelques actualites liees a lorganisation des activites dans la campagne de vaccination, a savoir le developpement du concept la ville vaccine le village . Comme nous le savons, un certain nombre dactivites ont ete organisees jusqua present dans chaque departement grace a la participation des autorites locales, mais aussi dautres institutions pertinentes tant au niveau central quau niveau local. Mais il faut une meilleure coordination des ressources, tant humaines que materielles, a travers des actions integrees, combinant la partie information de la population et le processus de vaccination lui-meme. En tant que tel, il y a plus de 2 862 communes dans le pays et le mois prochain, nous voulons avoir des equipes de vaccination pour assurer le processus de vaccination dans chaque localite, nous allons donc mener une serie dactivites cette semaine que nous elaborerons un plan daction qui sera communiquee a chaque departement avec un developpeur, afin quil y ait des equipes mobiles quotidiennes dans les localites. Il y a actuellement des departements qui ont un bon taux de deplacement dequipes mobiles de vaccination dans les localites. Il y a des departements où ces equipes sont arrivees dans 70% -80% des localites et il y a dautres departements qui en ont environ 10% -15% des localites, où sont arrivees ces equipes. Cest pourquoi il est temps dorganiser beaucoup mieux cette activite et lensemble du plan daction sera publie sur la plateforme vaccination-covid.gov.ro et sera officiellement communique aux autorites locales, histoire de savoir quel est ce calendrier dactivites. Pourquoi est-il important de faire cette programmations? Precisement pour pouvoir mener des actions de communication et dinformation ciblees au niveau de la communaute respective avec laide des autorites locales au niveau du departement et la participation dautres organisations non gouvernementales et associations internationales, par exemple la Croix-Rouge et dautres organisations qui ont montre leur soutien en ce qui concerne la partie de linformation de la population sur les avantages et limportance de la vaccination. A ce titre, a la fin de cette semaine nous aurons une situation centralisee au niveau de chaque departement. Nous enverrons les localites a chaque direction de sante publique et prefecture demain matin. Elles seront affectes a des centres fixes de vaccination et chaque centre fixe de vaccination aura pour objectif de mettre a disposition des equipes mobiles dans chaque localite qui sera affectee a ce centre. Il est important que dans une periode denviron un mois, un mois et demi nous assurons le l`arrivee, je le repete, dans chaque localite, car la perspective dune nouvelle vague de maladies, surtout en saison froide, en automne, est aussi claire que possible et tres probablement le variante Delta de la souche virale SARS-COV2 possede toutes les caracteristiques pour devenir le variante dominant et de ce point de vue il est important dassurer lacces a la vaccination pour toutes les personnes qui veulent evidemment se faire vacciner. Sur toutes les voies officielles nous informerons les representants des collectivites territoriales, les maires, justement pour collaborer avec les representants des directions de sante publique dans la perspective dassurer lacces a la vaccination et de mettre au commun toutes les ressources, tant au niveau departemental que local, afin de faciliter le processus de vaccination. Un autre element important que nous avons en tete vue tout au long de cette periode est levaluation de lefficacite des centres de vaccination fixes, precisement afin davoir un equilibre entre les ressources disponibles et lefficacite, et le nombre de personnes vaccinees dans chaque centre de vaccination. Je vous disais quau cours de la semaine precedente nous avons termine levaluation des centres de vaccination, de leur efficacite, dans environ 45% des cas les centres de vaccination avaient moins de la moitie de la capacite de debit. Cest pourquoi nous avons propose des mesures a chaque direction departementale de sante publique, des mesures ciblees, soit pour reduire lhoraire de travail ou sur le transfert des equipes mobiles aux activites de vaccination avec leur appui, notamment en milieu rural ou autres types dactivites marathon ou autres evenements dans des localisations atypiques voire des arrets temporaires dactivite pour certains centres. Nous ne souhaitons pas la fermeture definitive des centres de vaccination car il est tres difficile de prevoir quelle sera levolution dun point de vue epidemiologique dans les mois a venir et alors il est important davoir des ressources humaines disponibles, mais aussi davoir la localisation et les centres soient prets a etre reactives au besoin. Ainsi, suite aux propositions recues des directions de sante publique, dans 11 centres de vaccination lactivite sera momentanement arretee, lhoraire de travail dans 127 centres de vaccination sera egalement reduit ainsi que 70 flux en provenance des centres de vaccination qui comptaient plus de trois ou quatre flux et dans laquelle lactivite etait faible et en concordance avec le nombre de flux restes actifs. Il est important de comprendre qua chaque centre de vaccination lhoraire de travail sera affiche dans un endroit visible, dans la zone dentree, juste pour etre connu de tous ceux qui sadressent par presentation directe et sera egalement mis a jour le programme du centre de vaccination et dans la Plateforme Nationale de Planification des Vaccinations, chaque direction de sante publique informe, par lintermediaire du CNCAV, le Service Special des Telecommunications, qui fait cette mise a jour du programme de travail dans les centres, precisement pour donner la possiblite a ceux qui sont programmes de choisir une plage horaire appropriee. Et le troisieme objectif important est la gestion des stocks de vaccins. Il est tres important davoir un equilibre entre la quantite de vaccins livres en Roumanie et la consommation de vaccins. Comme nous le savons, ces dernieres semaines, il y a eu une reduction progressive du nombre de personnes vaccinees avec au moins une dose, etant donne que les livraisons ont ete maintenues selon le calendrier propose, avec un nombre de doses important, nous un pourcentage denviron 60% du taux de consommation, dutilisation des vaccins recus par la Roumanie, a partir de pres de 15 millions de doses. A ce titre, il est important, en revanche, deviter de depasser la duree de conservation des doses et de disposer cependant dun nombre important, un nombre de doses pouvant etre conservees longtemps, tant que la duree de conservation permet, afin que nous reagissions dune part a la nouvelle vague de maladies, si ce ses`il il en aura en Roumanie, et dautre part pour assurer davantage le bon fonctionnement de la campagne de vaccination. Je ferai le point sur la campagne de vaccination. A ce jour, depuis le 2 juin, 13 391 personnes agees de 12 a 15 ans ont ete vaccinees, la plupart dentre elles etant vaccinees a Bucarest, 3 152 personnes ; Cluj, 1 173 ; Ilfov, 631 ; Timiș, 615 personnes. Aussi, la vaccination dans les bureaux de medecine familiale, nous savons que lactivite a commence le 4 mai, en ce moment la vaccination a lieu dans tous les departements, y compris Bucarest. Il y a 31% de medecins de famille qui ont conclu un contrat avec les compagnies dassurance maladie concernant ladministration du vaccin COVID-19 et il y a effectivement 2.345 medecins de famille qui vaccinent, 1 182 en milieu urbain et le reste, 1.163, en milieu rural, et ont ete vaccines a ce jour 136.883 personnes, dont 54% en milieu rural. En ce qui concerne le nombre de personnes vaccinees au niveau de chaque departement dans les cabinets de medecine familiale, la plupart ont ete vaccines jusqua present dans le departement de Timiș, 10.118 personnes, suivi de Bucarest avec plus de 7.400 personnes ; Dambovița, 6.953 ; Mureș, 6.500 ; Dolj, 6.455. En ce qui concerne le nombre de personnes vaccinees dans les zones urbaines dans les cabinets de medecine familiale, evidemment, Bucarest enregistre le plus grand nombre de personnes vaccinees, 7.420, suivie de Timiș, 6.287, Prahova, 3.233 et Dambovița, 3 042. En ce qui concerne les personnes vaccinees dans les zones rurales dans les cabinets de medecine familiale, la plupart ont ete vaccinees dans le departement de Dolj, 4.562 personnes, suivies de Mureș, 4.028, Dambovița, 3.911, Călărași, 3.906, Timiș, 3.831. Dans la semaine du 7 au 14 juin, 129.102 personnes ont ete vaccinees avec une dose unique, dont plus de 88,7% ont ete vaccinees avec presentation directe dans les centres de vaccination, pratiquement sans programmation, le reste des personnes etant avec programmation dans la Plateforme Nationale de Vaccination . En ce qui concerne le nombre de citoyens etrangers qui ont ete vaccines lors de la campagne de vaccination en cours en Roumanie, il y a 26.585 personnes vaccinees avec la premiere dose, dont 15.594 avec les deux doses. Concernant la vaccination dans les formations sanitaires auiont des lits, il existe actuellement 127 hopitaux publics, dans lesquels 2.132 patients ont ete vaccines, dans 34 departements, et 27 hopitaux prives, dans lesquels 365 patients ont ete vaccines, dans 14 departements. Cette semaine, lactivite demarre dans 17 autres hopitaux publics de Roumanie. Nous avons reevalue la couverture vaccinale dans les departements le 14 juin. Je vais lire le taux de couverture vaccinale de la population eligible. Je peux vous dire que nous avons sept departements a lheure actuelle, qui ont un taux de couverture vaccinale de la population eligible de plus de 12 ans de plus de 30%. Il y a 25 departements qui ont un taux de couverture vaccinale compris entre 20 % et 30 % et 10 departements qui ont un taux de couverture vaccinale compris entre 15 % et 20 %. Le taux de couverture vaccinale le plus eleve est enregistre dans la Capitale, a Bucarest, 44,5%, suivi par le departement de Cluj, 41,2%, Sibiu, 34,8%, Brașov, 32,7%, Timiș, 31,7%, Constanța, 31,3% et Alba, 30,4%. Il y a egalement eu une augmentation progressive de la couverture vaccinale dans tous les departements, mais le classement reste inchange. Sur les cinq dernieres places, comme niveau de couverture vaccinale, sont : le departement de Covasna avec 18%, Giurgiu - 16,8%, Bacău - 17,2%, Botoșani - 16,5% et Suceava - 15,5%. Ainsi, apres reevaluation de lactivite des centres de vaccination et des propositions recues de chaque departement, il y a a ce jour 812 centres actifs avec 1.293 flux, aucun centre na de liste dattente. Pfizer 598 centres actifs avec 1.010 flux, Moderna 114 centres actifs avec 141 flux, AstraZeneca 47 centres actifs avec 78 flux et centres actifs recevant le vaccin de Johnson and Johnson, 53 avec 64 flux. On sait aussi que le vaccin Johnson and Johnson est distribue principalement aux cabinets de medecine familiale et il y a de plus en plus de marathons de vaccination ou de vaccination avec des equipes mobiles qui utilisent ce type de vaccin. Concernant le nombre de personnes vaccinees, depuis le debut de la campagne de vaccination du 27 decembre jusqua ce moment, le 14 juin, plus de 4,5 millions de personnes ont ete vaccinees, dont avec la deuxieme dose plus de 4,2 millions de personnes. Concernant le taux de couverture vaccinale par tranche dage, la couverture vaccinale la plus elevee se situe dans la tranche dage de 60 - 69 ans, denviron 36%, suivie par la tranche dage 70 - 79 ans - 33,75 % et la tranche dage 50 - 59 ans 33, 25 %. Dans les centres organises par le Ministere de la Defense Nationale, environ 233.731 personnes ont ete vaccinees avec le schema complet, et dans les centres de vaccination organises par le Ministere des Affaires Interieures, 50.192 ont ete vaccinees. Concernant lactivite des equipes mobiles dans la semaine du 7 au 14 juin, 175 equipes mobiles ont ete organisees et operationnalisees, composees de 610 medecins et assistants, respectivement greffiers. 309 missions de vaccination ont ete realisees et au total environ 11.486 personnes ont ete vaccinees cette semaine avec laide dequipes mobiles. Concernant le profil des effets adverses, au 14 juin, 16.411 cas deffets adverses post-vaccinaux indesirables ont ete signales, ce qui signifie un taux de notification RAPI denviron 1,9 pour 1.000 doses administrees. Concernant le type de vaccin et le taux de declaration des effets adverses pour le vaccin Pfizer, le taux de declaration est de 1,2 reaction pour 1.000 doses administrees, pour le vaccin Moderna de 2,8 reactions pour 1.000 doses administrees, pour le vaccin AstraZeneca 7,4 pour 1.000 doses administrees et pour le vaccin AstraZeneca Vaccin Johnson and Johnson 0,9 effets adverses pour 1 000 doses administrees. Je continuerai en donnant maintenant la parole a M. le secretaire dÉtat, le Dr Andrei Baciu. Sil vous plait. Andrei Baciu : Merci beaucoup, Monsieur le president. Quelques aspects lies a la vaccination avec laide doperateurs economiques prives. Jusqua present, en Roumanie, un certain nombre de 538 operateurs economiques prives ont demarre cette activite dans 38 departements, dont 81 entreprises privees dans le domaine HoReCa, operant dans 21 departements. Ils ont mene cette activite avec un certain nombre de 165 equipes mobiles, qui ont vaccine 63.178 personnes, dont 2.514 personnes travaillant dans le domaine de lHoReCa. Brașov, Alba et Bihor sont les departements qui ont le plus grand nombre doperateurs economiques, ainsi quArad, Brașov et Sibiu sont les departements avec le plus grand nombre de personnes vaccinees de cette maniere, Arad - 12.105 personnes. Cette semaine, un certain nombre de 165 operateurs ont termine lactivite de vaccination et 11 autres operateurs demarrent cette activite, des operateurs qui ont plus de 100 salaries et qui rendent la vaccination possible pour les salaries et leurs familles. La vaccination par des centres mobiles et des equipes mobiles operant en plus des hopitaux militaires, il s`agit dun nombre de 20 centres mobiles actifs, equipes mobiles - 24, et avec laide de ces equipes mobiles et centres mobiles ont ete vaccines jusqua present 10.306 personnes. A Ilfov, Alba et Bucarest sont les plus vaccines de cette maniere. Vaccination par caravanes et equipes mobiles en milieu rural dans la semaine du 7 au 14 juin : il y a 8 464 personnes vaccinees en milieu rural, avec ces caravanes et equipes mobiles dans 27 departements. Neamț, Buzău et Mureș sont les departements qui se sont le mieux mobilises, precisement parce quavec la levee des restrictions le 15 mai, la mobilite des personnes a augmente, il y a beaucoup de departements qui ont trouve tres utile et tres efficace de rassembler des points de vaccination dans des endroits où il y a beaucoup de mobilite, dans les aeroports, comme je lai dit la semaine derniere, dans les gares. Je donnerais quelques exemples : a Arad, a Vama Nădlac, sur le parking du supermarche, en drive, 8. 073 personnes ont ete vaccinees de ces trois manieres. À Bucarest, comme nous le savons, a lAeroport dOtopeni, il y a eu un evenement sur la Place Obor. Il existe plusieurs points de vaccination ouverts dans differents aeroports, a Targu Mureș, a Suceava. Je mentionnerai egalement le point de vaccination de la foire de Domnești, a Argeș, dont je parlais il y a quelques semaines, la gare de Constanța. Il existe egalement deux points de vaccination a Bistrița-Năsăud et a Gorj, a linterieur des foires, des salons de lautomobile, ainsi que dans des endroits où il y a pratiquement une plus grande mobilite et le desir daller et detre au plus pres des personnes dans ce processus de vaccination. Concernant les missions de transport, depuis le debut de la campagne de vaccination jusquau 14 juin, plus de 13.300 missions de transport ont ete effectuees, impliquant 29.021 personnes du Ministere des Affaires lInterieures, de la Police roumaine, de la Gendarmerie roumaine, de la Police des frontieres et de lIGSU. Ils ont assure des missions de transport avec laide de 3.000 moyens techniques, apres quoi nous avons un certain nombre de 11.011 personnes du Ministere de la Defense Nationale, qui ont assure le transport avec laide de 3.475 moyens techniques. En ce qui concerne les doses de vaccin que la Roumanie a recues jusqua present, il s`agit de 14.910.949 doses de vaccin. Parmi celles-ci, sur chaque categorie, nous avons pour BioNTech-Pfizer 9.968.849, dont nous avons administre 6.822.040 doses, ce qui represente 68,43 %, Moderna, recues jusquau 14 juin 1.366.800 doses, administrees 698.084, representant 51,07 %, AstraZeneca 2.998.000, administre 829.000, representant 27 % et, enfin, les doses vaccinales produites par Johnson and Johnson soit un nombre de 577.300 doses vaccinales, recues au 14 juin. Concernant le nombre de doses manquees, il y a 27.393 doses manquees, ce qui represente 0,32 % du total des doses utilisees. Les livraisons pour la prochaine periode. Il y a quelques nouveautes concernant le calendrier de livraison, justement parce que nous voulons avoir une gestion des stocks la plus efficace possible. Jusqua present, comme je lai dit, il y a plus de 14 millions, presque 15 millions de doses de vaccin recues. Des le depart, la Commission europeenne a conclu ces contrats avec plusieurs entreprises pour un nombre de doses superieur a la population eligible, population initialement estimee. Donc, il a ete pris en compte, des le debut, quil y aurait un point où il y aurait un exces de doses. Cest precisement pour cette raison que chaque contrat prevoit la possibilite de faire un don, la possibilite de revendre les doses de vaccin excedentaires. Bien sûr, ce sont les conditions que la Commission europeenne a etablies avec les entreprises de fabrication, precisement pour sassurer que les citoyens europeens ont egalement acces a la vaccination, aux vaccins, le plus rapidement possible et en grande quantite, on a atteint, non plus seulement chez nous, en Roumanie, mais partout au niveau europeen au pont où il y a un surplus de doses de vaccin. En attendant que les mecanismes definitifs de don ou de revente soient finalises et mis en œuvre, nous savons que la Roumanie a deja commence des activites de don de vaccins a la Republique de Moldavie, un nombre important ce fut le premier pays membre de lUnion europeenne a le faire. Une procedure est deja en cours pour aligner le cadre juridique sur les normes legales qui permettent la revente de doses par le Ministere de la Sante, mais pour la prochaine periode, comme je lai dit, etant donne quil sagit dun surplus de doses, juste pour un management du stockage aussi efficace que possible, on a discutee et on a transmis une suspension du nombre de doses comme suit : pour les doses de vaccin produites par BioNTech-Pfizer, pour le mois de juin, nous devions recevoir un total de 4.366.444 doses de vaccin, cependant, en raison de la demande de maintien en soute pendant une certaine periode, nous recevrons 1.928.162 doses de vaccin Pfizer-BioNTech. Pour Moderna, nous avons dû recevoir 835.200. Pour la prochaine periode, nous avons suspendu plusieurs versements, nous aurons donc des livraisons de 128.400. Pour AstraZeneca, nous recevrons 167.200 doses pour juin. Pour le vaccin produit par Johnson and Johnson les doses et tranches hebdomadaires ne sont pas suspendues, elles seront effectuees comme annonce, nous en avons donc recu 144.000 jusqua present la premiere semaine, la deuxieme semaine nous en avons recu 61.800, 48.800 viennent cette semaine, la semaine suivante 41.400, et la derniere semaine 115.920 viennent, cumulant 411.920 doses produites par Johnson and Johnson. Au total, 7.103.160 doses de vaccin devaient etre livrees en juin, mais, comme je lai dit, afin davoir une gestion efficace des stocks existants, 2.635.680 doses de vaccin seront livrees. Toutes ces activites de vaccination, compte tenu du nombre de personnes vaccinees avec un calendrier complet, qui incluent deux doses pour les vaccins ainsi administres et le vaccin produit par Johnson and Johnson, la Roumanie se classe 14eme en Europe pour ce critere et 28eme au niveau mondial. Cest a peu pres ca. Merci beaucoup, Monsieur le president. Valeriu Gheorghiță : Merci moi aussi ! Je suggere que nous passions aux questions. Merci! Journaliste : Bonjour. Sil vous plait dites-moi un peu plus tot vous disiez que la variante Delta a toutes les chances de devenir dominante. Jaimerais que vous nous disiez ce que nous savons sur cette variante et comment voyez-vous que ce sera la vague quatre, etant donne que tres probablement dici lautomne nous ne depasserons pas les six millions de personnes vaccinees ? Valeriu Gheorghiță : Il est tres clair que la pandemie nest pas terminee. Il est bien evident qua lheure actuelle il existe quatre variantes virales inquietantes, telles quelles ont ete classees par lOrganisation mondiale de la sante : Alpha ou britannique, Beta ou sud-africaine, Gamma ou bresilienne et non pas en dernier lieu la variante Delta ou la variante indienne. Cette souche a une capacite contagieuse d`environ 50% superieure a la variante britannique et nous savons que la variante britannique avait une capacite contagieuse au moins 30-50% superieure a la version originale de Wuhan. Donc en gros, si on regarde le taux basal de reproduction des cas, cest presque cinq, dans le sens où un patient malade infecte cinq autres personnes, contrairement a la souche dorigine, qui avait un taux basal de reproduction des cas entre deux et trois. Donc, nous parlons certainement dune contagion beaucoup plus elevee et, malheureusement, ce qui se passe en ce moment au Royaume-Uni montre une tendance a lexpansion de la population de cette variante virale, la plupart des cas diagnostiques avec une infection SARS-COV2 sont causes par cette variante Delta. Le bon cote, si lon veut, en termes de mesures de controle epidemiologique, cest que les vaccins actuels prouvent leur efficacite dans la vie de tous les jours contre cette variante virale, a condition que le calendrier vaccinal complet soit realise - et ce sont les resultats recemment presentes dans -une etude menee au Royaume-Uni, qui a montre une efficacite de maintenir de plus de 90 % pour le vaccin BioNTech-Pfizer et le vaccin AstraZeneca en termes de risque et de taux dhospitalisation des patients diagnostiques infectes par le SARS-COV-2, a condition quil sagisse de patients ayant respecte un calendrier vaccinal complet. Contrairement a la version Alpha, la version britannique, si nous navons pas un calendrier vaccinal complet, nous ne sommes pas suffisamment proteges contre linfection par la version Delta. Ainsi, lun des messages tres importants est de completer le calendrier de vaccination avec les deux doses ou si nous parlons, bien sûr, du vaccin a dose unique Johnson and Johnson. Cependant, je peux vous dire que la Roumanie a maintenu les recommandations fournies dans le resume des caracteristiques du produit pour completer le calendrier vaccinal tel que prevu, cest-a-dire pour les trois types de vaccins, a 21 jours pour le vaccin de la societe BioNTech-Pfizer, a 28 jours pour le vaccin Moderna et huit semaines pour le vaccin AstraZeneca, je pense que cetait une sage decision etant donne quon est actuellement dans une situation où l`on parle deja dune emergence dautres mutants et je ne pense pas que les choses vont sarreter À ce point. Si nous regardons levolution de la variante virale britannique, la variante Alpha, il y a un delai denviron un mois, deux mois, jusqua ce quelle se propage au reste des pays europeens et nous esperons que cette fois, comme nous lesperions reellement pendant toute la pandemie, nous nous tromper et que ce ne soit pas cela, qu`elle s`etende au niveau des autres pays europeens. Cependant, dun point de vue biologique, les virus les plus adaptes sont ceux qui vont se propager dans la population, a condition quil existe une population sensible a la maladie, cest-a-dire une population encore receptive. Cependant, etant donne que nous navons pas un taux de couverture vaccinale accru, suffisant pour ralentir la propagation de linfection parmi les personnes, nous risquons de faire face a une vague de quatre maladies et ce nest pas une speculation, cest, malheureusement, tres probablement une realite a laquelle nous serons confrontes, mais ce qui nous preoccupe, cest de diminuer lamplitude et la duree de cette vague de maladies. Cest justement pourquoi nous avons propose la reorganisation des activites en matiere de vaccination, notamment en milieu rural, a savoir, mettre en place un calendrier tres clair et detaille de toutes les activites de vaccination dans chaque localite, en partie parce que nous estimons lemergence de cette nouvelle vague de maladies. Par contre, je ne veux pas que nous ayons a lautomne une situation avec des localites affirmant quelles nont jamais eu de vaccin. Cest pourquoi il est temps que les collectivites territoriales, et notamment les mairies, soient officiellement informees sans quaucun accord de collaboration ne soit conclu avec une mairie ou un maire lie a lorganisation des activites de vaccination. Cest un service de sante publique et il est important que tous aient un acces equitable a la vaccination. A ce titre, les directions de sante publique sous la coordination de linstitution prefectorale, qui est linstitution qui coordonne lactivite de vaccination au niveau departemental, etabliront, suivant les propositions que nous adressons, ce calendrier dactivites, car dans certaines localites il a deja commence et ont ete demarrees des activites de vaccination, une chronologie, un calendrier, comme je lai dit, des activites, justement pour pouvoir mieux integrer les autres actions dinformation et de communication, a savoir, quelques jours avant quune equipe mobile ne se deplace, il est important quon informe la population a la fois sur les mesures dorganisation et sur tout ce qui signifie limportance et les avantages de la vaccination. Car sinon, a lautomne, on peut avoir de reels problemes dans certaines localites où le taux de couverture vaccinale nest pas suffisant, où la vaccination collective de la population est bien en deca de ce qui est du point de vue epidemiologique pertinent et il peut y avoir des situations dans lesquelles certains elus locaux, maires, assister comment leurs localites seront mises en quarantaine, car au moment où il etait temps de se faire vacciner ces activites navaient pas eu lieu. Donc, les choses sont aussi claires et serieuses que possible et il nous appartient de tres bien organiser cette activite dans la prochaine periode. Je le repete, je propose que dici fin juillet toutes les localites, les plus de 2.800 communes, aient eu une equipe mobile de vaccination, quelles appartiennent a Johnson and Johnson, une ou autant de fois que ces demandes seront faites. Alors oui, cela depend de nous quelle sera lamplitude de la prochaine vague de maladies, combien de deces nous aurons et quelle sera la pression dans les hopitaux. Je pense que personne ne veut plus que des gens meurent dune maladie evitable par la vaccination. Cest la realite et toutes les donnees nous montrent que nous avons un tres bon controle dun point de vue epidemiologique où le taux de couverture vaccinale etait tres bon et il y a des exemples tres eloquents des pays qui ont enregistre une bonne couverture vaccinale. Et ce qui se passe aujourdhui au Royaume-Uni, où plus de 80% des adultes eligibles ont recu au moins une dose de vaccin, nous montre, dune part, que la plupart des cas de souche Delta sont chez des personnes non vaccinees, et les cas qui surviennent chez des personnes qui ont ete vaccinees, dont la grande majorite ont recu une seule dose. Donc, je le repete, il est important de completer le calendrier de vaccination. Il existe egalement des donnees qui apparaissent en cours de route et font reference au niveau dimmunite obtenu par la maladie naturelle et a la duree de limmunite. Nous voyons deja que nous avons des donnees qui nous montrent un maintien de la reponse immunitaire apres linfection naturelle, quelque part jusqua 12 mois, jusqua un an, ce qui peut creer une barriere epidemiologique temporaire contre la propagation de linfection par le SARS-COV mais, comme je lai dit precedemment, limmunite obtenue par la maladie naturelle nest pas suffisamment protectrice contre le risque de reinfection par de nouvelles variantes virales mutantes, et je me refere ici a la version sud-africaine, la version indienne, mais aussi aux autres, et, les personnes qui ont subi une infection naturelle par le SRAS-COV-2 ont connu une augmentation significative du niveau d`anticorps apres la vaccination. Il est donc important de se faire vacciner meme si nous avons traverse linfection naturelle, precisement parce que nous sommes ainsi beaucoup mieux proteges contre linfection par les nouvelles variantes virales, qui, comme je lai dit, semblent malheureusement prendre une plus grande ampleur dans la periode a suivre. Mais cest a nous de decider dans quelle mesure nous serons immunises en termes dimmunite collective. Journaliste : Vous avez dit un peu plus tot que les vaccins sont efficaces pour cette variante indienne, vous navez evoque que Pfizer et AstraZeneca. A propos des autres...? Valeriu Gheorghiță : Ce sont les donnees publiees, mais dapres ce que nous savons sur lactivite neutralisante des anticorps, lefficacite est maintenue, mais ici nous parlons defficacite pour le vaccin de Moderna, et pour le vaccin de Johnson and Johnson. Journaliste : Bien. Et jai une autre question. Jaimerais que vous nous disiez où sont les centres, les 11, qui verront lactivite arretee et quel sera le nouveau programme des centres qui auront un programme reduit ? Valeriu Gheorghiță : En general, un horaire reduit signifie quil a ete reduit de moitie, soit en premiere partie de journee, soit en deuxieme partie de journee. Le programme sera affiche a lentree de chaque centre de vaccination. Il y a un centre de vaccination a Bihor qui aura son activite arretee, a Giurgiu un centre, a Mehedinți deux centres, a Teleorman trois centres, a Timiș un centre et a Valcea trois centres, qui arreteront temporairement leur activite, mais le personnel nest pas perdu. Il est affecte a dautres centres et servira les activites a travers des equipes mobiles, car il est important de garder notre ressource humaine, qui a deja une experience dans le processus de vaccination et de cette maniere nous pouvons assurer une meilleure presence dans les zones rurales. Journaliste : Bonjour. Pouvez-vous nous dire, sil vous plait, a quel stade en est la mise en œuvre du certificat vert electronique en Roumanie ? Valeriu Gheorghiță : Je vais demander a M. le secretaire dÉtat. Sil vous plait. Andrei Baciu : Merci beaucoup, Monsieur le president. Nous sommes dans les temps pour lobjectif du 1er juillet. Juste avant cette conference de presse nous avons eu une autre reunion de travail, avec toutes les institutions concernees, a la fois le Ministere des Affaires Interieures, le STS, l`INSP, le Ministere des Affaires Étrangeres, justement pour terminer dans les meilleures conditions possibles y compris tout le necessaire, jusquau 1er juillet. , la date limite annoncee pour la mise en œuvre de ce certificat numerique en Roumanie egalement. Journaliste : /.../ collegues du STS, concretement quelles autres mesures doivent etre prises ? Je sais quil y a eu des tests, tout etait OK ? Cătălin Chircă : Oui, il faut se rappeler que ce sera un systeme informatique tres complexe. Il aura les deux volets. En ce moment, mes collegues travaillent au developpement du composant de portail securise. En gros, ce sera le site où toutes les personnes vaccinees, mais aussi celles des autres categories pourront telecharger leurs attestations numeriques. Le systeme est complexe, car ce portail nest pas quun simple site, il aura des interconnexions avec le registre de vaccination, il aura des interconnexions avec lapplication CoronaForms, où l`on peut trouver des personnes qui ont ete testees positives ou negatives a un moment donne. De plus, au cours de la prochaine periode, nous aurons de nombreux tests de performance du systeme, des tests de securite du systeme. Nous nous attendons a ce que ce soit un systeme auquel de nombreuses personnes accedent et cest pourquoi nous devons garantir tout le temps necessaire pour la phase de developpement du systeme, le test du systeme, avant sa mise en œuvre. Andrei Baciu : Jajouterais un element supplementaire. Ce matin, le reglement sur ce certificat a ete publie au Journal officiel de lUnion europeenne et sera un autre element important dans letablissement du cadre juridique, sur lequel on travaille et au cours de cette semaine, probablement la semaine prochaine, il y aura quelques documents reglementaires regissant ladoption en Roumanie de ce certificat et, bien entendu, de tous les autres arretes ministeriels ulterieurs. Valeriu Gheorghiță : À titre dinformation supplementaire, par exemple, plus de 997.000 certificats de vaccination electroniques ont ete telecharges jusqua present a partir de la plate-forme du Registre national de vaccination, donc pres dun quart des personnes vaccinees ont telecharge leur certificat electronique, mais, bien sûr, nous parlons d`un autre aspect. Journaliste : Bonjour. Je voudrais vous demander, tout dabord, nous savons qua lautomne, en septembre, un grand festival est prevu a Bucarest, dans le parc Izvorul, beaucoup de billets ont deja ete vendus. Dans quelles conditions un tel evenement peut-il avoir lieu et si, compte tenu de la perspective de la quatrieme vague, corroboree avec le rythme des vaccinations, pensez-vous quil faille encore renoncer a un certain relachement a lautomne ? Valeriu Gheorghiță : Bien sûr, du point de vue de levolution epidemiologique, les choses sont evaluees periodiquement a des intervalles de deux semaines ou plus souvent ou moins souvent, selon la circulation des virus, y compris en Roumanie et le sequencage effectue. Nous savons tres bien que nous parlons actuellement dune dominance de la souche Alfa, y compris en Roumanie. Mais, quant a lorganisation proprement dite de cet evenement auquel vous faites reference, je pense quil est premature`d`en parler pour le moment. Dans les conditions actuelles, les choses vont bien, mais il est difficile danticiper ce qui va se passer jusquen septembre. Il tient beaucoup a nous et ce nest pas bien de baisser sa garde, meme si la situation est tres bonne. Cest le merite de tous, aussi bien ceux qui ont respecte les mesures de prevention, ceux qui ont voulu se faire vacciner. Cest un effort collectif de la population et des autorites, et cest tres bien, cest un resultat longtemps souhaite pour etre confortable dun point de vue epidemiologique, mais, malheureusement, la pandemie nest pas terminee. Malheureusement, il y a des virus qui circulent et qui le resteront tres probablement pour les annees a venir. Journaliste : Et concernant la variante Delta, qui est, je comprends, plus contagieuse, mais donne aussi des formes plus serieuses quAlfa, par exemple ? Valeriu Gheorghiță : Oui, il semble quils puissent etre associes a une virulence plus elevee, mais ici, nous devons regarder le nombre absolu de personnes hospitalisees parmi un nombre beaucoup plus important de personnes diagnostiquees avec une infection par le SARS-COV-2. Ce que je veux dire, cest ceci : plus on est contagieux, plus on a de chances davoir un pourcentage, le meme pourcentage qui sapplique a un plus grand nombre de personnes. Et en valeur labsolue, ceux qui auront une indication dhospitalisation ou qui developperont des formes severes, environ 5% des personnes diagnostiquees, seront malheureusement dans cette situation. Donc, pas necessairement la particularite est liee a la contagiosite, qui est beaucoup plus elevee et a ce niveau de base de reproduction des cas de pres de cinq, entre quatre et cinq, ce qui pourrait egalement modifier le seuil de couverture vaccinale, cest-a-dire dimmunite collective, il se pourrait qu`il ne suffise pas 70%, on pourrait parler de 80 % voire plus de 80% pour avoir un bon controle epidemiologique. Journaliste : Cela signifie donc que nous serons loin dune telle possibilite a lautomne de toute facon ? Valeriu Gheorghiță : Cela depend de nous, de tout un chacun.. Il y a une capacite de vaccination, il y a suffisamment de doses disponibles. Cest aussi la periode de lete en ce moment et, eh bien, beaucoup de gens pensent probablement aux vacances plutot quaux vaccinations. Mais, certainement, en ce moment, il y a un segment important de la population hesitante, qui reflechit encore et il ny a pas de probleme. Il est enfin important davoir acces aux informations necessaires et pertinentes pour decider de se faire vacciner ou non. Journaliste : Bonjour ! Je veux demander a M. Baciu. Certains deces avant les intervalles de reference ont ete signales depuis une semaine. Par exemple, aujourdhui 86 et ainsi de suite, ils ont ete en realite il y a 11 mois, lannee derniere. Je pensais, netait-ce pas les declarations contestees de lancien ministre de la Sante, que ces donnees ne sont pas reelles, alors les declarations etaient vraies? Andrei Baciu : Ce que je peux vous dire, cest ce qui se passe partout dans le monde, a savoir des les premiers jours, globalement lOrganisation mondiale de la sante a calibre et ameliore les rapports, car cetait une situation et des activites qui navaient pas ete menees jusqua ce moment-la, il etait donc normal davoir besoin detalonnages supplementaires. Cest arrive en Roumanie aussi, ca arrive partout au niveau europeen, il ny a pas de nouveaute nulle part. Limportant est qua la fin une formule a ete trouvee a l`aide de laquelle on pouvait calibrer comme je lai dit, tous les problemes techniques qui pourraient etre ameliores. Journaliste : Et les jours detalonnage suivront-ils egalement au cours de la prochaine periode ? Andrei Baciu : Tant quil est besoin et quil y a encore des situations qui doivent etre tres bien signalees, il est tres normal de signaler sil y a des choses qui nont peut-etre pas ete alignees sur la facon dont les choses ont ete faites a ce moment-la, cest tres bien de signaler tout ce qui doit etre signale. Journaliste : Où en est la Roumanie maintenant ? La semaine derniere, cetait a la 15e place europeenne et a la 28e mondiale. Andrei Baciu : Pour le schema therapeutique a deux doses, le schema therapeutique complet est actuellement classee a la 14e en Europe et 28e dans le monde. Journaliste : Merci ! Journaliste : Jai encore deux questions, si vous me le permettez. Dites-moi si vous avez des plaintes de medecins dans les centres de vaccination quils nont pas recu leur argent et sils disent quils partiront comme ils nous lont dit a nous? Valeriu Gheorghiță : Je sais quil y a eu des retards de paiement, au moins pour avril. Hier, jai eu une reunion avec les services de sante publique. Je les ai interroges a ce sujet et ils mont dit quune partie des fonds venait detre livree pour avril. Mais nous navions pas daspects concrets du personnel qui ne veut plus travailler, mais cela cree certainement un certain mecontentement, dautant plus que cest un effort soutenu que nous apprecions tous, ce netait pas facile tous les jours detre dans les centres de vaccination, en plus des nombreuses autres activites a realiser. Bien sûr, cest un droit qui leur appartient et qui doit etre respecte. Journaliste : Connaissez-vous la raison, ou M. Baciu, de ce retard ? Andrei Baciu : Pour autant que je sache, les premiers versements ont commence a etre livres la semaine derniere. Cetait un retard de quelques semaines effectivement, mais jai limpression quil sagissait de gerer les flux internes du Ministere de la Sante, affaire, malheureusement, je pense, bureaucratique. Je ne suis pas sûr de cet evenement. Jai essaye des que je lai decouvert, et avec M. le president on a essaye de debloquer les choses, afin que tous ceux qui ont travaille dans les centres de vaccination puissent recevoir leur salaire le plus tot possible. Journaliste : Et le probleme vient du Ministere de la Sante. Andrei Baciu : Pour autant que je sache. Pour autant que je sache, je pense quil sagissait de cette partie bureaucratique, où toute ladministration centrale peut etre beaucoup amelioree. Journaliste : Vous pouvez nous dire, M. le Dr Valeriu Gheorghiță, quelle est la validite du vaccin et si, jai compris de M. Baciu, que nous avons suspendu la livraison du vaccin. Y a-t-il une decision d`en revendre en ce moment? Valeriu Gheorghiță : Nous savons que la validite est actuellement de six mois pour le vaccin de la societe Pfizer-BioNTech dans les conditions de stockage a moins 80 degres, pour AstraZeneca, egalement six mois a une temperature de plus 2, plus 8 degres, pour la societe Moderne 6 mois pour un stockage dans des conditions de moins 20 degres et pour le vaccin Johnson and Johnson 24 mois, soit deux ans a moins 20 degres, soit trois mois a 2-8 degres. Il est important pour nous, par exemple, que Johnson and Johnson soit stocke a moins 20 degres et ne passe a la chaine du froid de 2 a 8 degres que lorsque nous avons la certitude quil est consomme, cest-a-dire quil est distribue aux centres de vaccination et sante publique. Oui, les trois mecanismes sont pris en compte : don, revente et redistribution des doses au niveau europeen. Ainsi, directement de lusine, une partie des doses qui sont allouees a un pays peut etre prelevee par les autres pays europeens, selon le contrat, pour etre utilisee en cas de demande ; car cest ethique, quand on a une demande dans un lieu de ne pas garder les doses sous cle dans des entrepots dans les conditions où il y a des gens qui aimeraient et veulent se faire vacciner beaucoup plus rapidement. Journaliste : Et quelle est la procedure de revente ? Autrement dit, c`est État respectif qui decide dans quel pays il revend ou c`est la Commission europeenne qui decide ? Andrei Baciu : Il y a deux approches : ce sera probablement une approche au niveau de la CE, car, par exemple, au niveau du continent africain moins de 2% des doses produites dans le monde ont ete delivrees jusqua present. Nous voyons que lhemisphere sud est maintenant en saison froide, il fait donc face a une situation completement differente. Ainsi, globalement, ils ont ete annonces notamment par la Commission europeenne, par les États-Unis, y compris lors de la reunion du G7 ce week-end, diverses formes de soutien ont ete annoncees aux zones, aux continents qui navaient pas acces aux fonds. Il existe donc aussi de tels mecanismes, qui visent probablement certainement un grand nombre de doses, mais cela peut aussi se faire au niveau de chaque État membre. Nous navons pas encore de legislation adaptee au niveau europeen pour revendre. Mais cela a ete discute dernierement et nous aurons probablement le cadre juridique finalise la semaine prochaine pour ce faire, mais nous verrons exactement où il en sera, chaque État, car ce sont des questions liees a la politique etrangere de la Roumanie. Impliquant les institutions qui gerent la politique etrangere. Nous travaillons pour cette partie avec le Ministere des Affaires etrangeres, au sein du Gouvernement de la Roumanie, mais ce nest pas une affaire du Ministere de la Sante, cest une question qui est tres liee aux relations diplomatiques que la Roumanie entretient en tant qu`Etat. Journaliste : Si vous pouvez nous dire ce que nous savons dautre sur la troisieme dose ? Est-il possible de le faire quand ? Valeriu Gheorghiță : Pour le moment, aucune recommandation internationale na ete convenue. Il ny a pratiquement pas de consensus sur ladministration de la troisieme dose et labsence de ce consensus est due a labsence de donnees scientifiques. Cest-a-dire quil faut atteindre cet intervalle de 12 mois a partir du debut de la campagne de vaccination, pour suivre ce qui sera - je le repete, ici il faut comprendre que ce nest pas le niveau danticorps qui dicte le niveau de protection et cest pourquoi nous avons besoin de plus de temps pour continuer a maintenir lefficacite des vaccins. Si une diminution de lefficacite des vaccins est observee par rapport a la diminution du titre danticorps, alors, bien entendu, ladministration dune troisieme dose de vaccin peut etre envisagee precisement pour creer un rappel de la reponse immunitaire et assurer une protection a long terme. Mais, je le repete, pour le moment, nous navons pas les donnees scientifiques et il ny a aucune recommandation de The Food and Drug Administration ni de l`Agence europeenne du medicament pour reglementer une telle activite, qui implique certainement des donnees de securite, et des donnees de operabilite et d'efficacite. Nous vous remercions. 2021-06-15 14:50:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_3694.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu în sistem online la reuniunea plenară a Coaliției pentru Dezvoltarea RomânieiȘtiri din 15.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-en-ligne-a-la-reunion-pleniere-de-la-coalition-pour-le-developpement-de-la-roumanie2021-06-15 11:45:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_3587.jpgMesajul premierului Florin Cîțu la împlinirea a 31 de ani de la ”Fenomenul Piața Universității” și Mineriada din 13-15 iunie 1990 Știri din 13.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-florin-citu-a-l-occasion-du-31e-anniversaire-du-phenomene-de-la-place-de-l-universite-et-de-le-deferlement-des-mineurs-des-13-15-juin-1990 Cela fait 31 ans depuis lune des periodes les plus sombres de notre histoire post-decembre, lorsque les cercles du pouvoir a lepoque ont seme la discorde entre Roumains et Roumains. Les actions pour reprimer la manifestation marathon de la Place de lUniversite et le deferlement des mineurs du 13 au 15 juin 1990 ont montre a quel point les consequences des detournements et manipulations peuvent etre graves : des gens tuees, des blessees et la democratie en danger. Ce sont des choses qui restent dans la memoire collective, des plaies encore ouvertes tant quon ne connait pas la verite et les coupables. La justice est redevable aux Roumains a cet egard. Nous ne devons pas avoir peur de la verite mais avoir la sagesse de cultiver le dialogue et de ne pas ceder aux tentatives de certains de nous diviser. Nous voyons comment la pandemie nous a tous mis du meme cote de la barricade et ce nest que grace a nos efforts conjoints que nous commencons a revenir a la normale. Meme si nous avons des opinions differentes, nous devons suivre notre chemin commun, construit sur la democratie, la cohesion sociale et la reprise economique post-pandemie . Florin Cițu, Premier ministre de Roumanie 2021-06-13 11:05:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-13-11-06-04big_sigla_guvern.pngVizita premierului Florin Cîțu la SibiuȘtiri din 12.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-florin-citu-a-sibiuRencontre avec les representants du Club economique allemand, a Sibiu Rencontre avec lequipe de direction du Theatre National Radu Stanca Rencontre avec les representants des principaux employeurs du departement de Sibiu Rencontre avec les representants des cultes du departement de Sibiu Conference de presse du Premier ministre Florin Ciţu et de la ministre du Travail, Raluca Turcan, a Sibiu Raluca Turcan : (...) Cest tres important dans les trois prochaines annees et nous considerons que cette periode, sans campagne electorale, doit etre maximisee. Cest aussi la raison pour laquelle le Premier ministre Florin Cițu est aujourdhui a Sibiu. Les reunions que nous avons eues ici a Sibiu ont porte sur les investissements, lenvironnement economique, les emplois, la formation de la main-dœuvre et aussi un developpement durable a long terme pour la Roumanie. Cest un signal douverture, de soutien et de /.../ que le Premier ministre Florin Cițu soutiendra dans la prochaine periode, car seul un partenariat sincere entre le gouvernement, les pouvoirs publics locaux, le milieu des affaires, les ONG peuvent offrir, en effet, et des solutions, mais aussi des resultats aux problemes majeurs que nous aurons a resoudre dans la prochaine periode. Je conclus en affirmant que nous sommes condamnes a faire des reformes dans la prochaine periode et je pense que nous sommes a un carrefour où nous pouvons faire des reformes et nous pouvons avoir un gouvernement dau moins huit ans pour le benefice des Roumains et de la Roumanie ou il pourrait y avoir lautre option, l`ajournement des reformes, ce qui pourrait entrainer, y compris politiquement, des resultats negatifs. Par consequent, je suis tres confiante que le signal qui part aujourdhui, dici de Sibiu, a travers le Premier ministre Florin Cițu, les autorites locales - Madame la presidente du Conseil departemental et Madame la Maire de Sibiu - est celui du developpement pour Sibiu, pour la Roumanie et de partenariat non dissimule avec toutes les forces qui peuvent vraiment soutenir les reformes dans les grands systemes que nous sommes obliges de faire. Avec cela, je donne la parole a M. le Premier ministre. Florin Ciţu : Merci, Mme la presidente et Mme la Ministre. Merci pour linvitation. Une journee complete aujourdhui a Sibiu. Nous avons commence en force, avec deux reunions, dau moins une heure chacune, avec les hommes daffaires de Sibiu, deux groupes distincts, avec les plus gros employeurs. Le message est tres clair et je veux voir encore ces personnes, car, en Roumanie, 76 milliards deuros entreront dici 2027. Nous preparons le terrain pour cet argent, mais ces investissements seront realises avec laide du secteur prive. Il est necessaire pour chaque entreprise en Roumanie de se preparer, de savoir que cet argent arrive et de travailler pour developper leur capacite de production. Le message a ete tres clair. Nous avons maintenu ce que je dis depuis le premier moment où j`ai ete nomme a la tete du Ministere des Finances, puis Premier ministre, en decembre, nous naugmentons pas les impots, nous nintroduisons pas de nouveaux impots. Cela doit tres clair; je me soucie beaucoup de la previsibilite. En meme temps, jai reaffirme combien... dans la prochaine periode il y a deux objectifs tres clairs : investissements et reforme ou reforme et investissements, comme vous voulez les prendre. Nous faisons des investissements du PNRR, il y a 29,2 milliards deuros dans le PNRR, des fonds europeens - 46 milliards et, bien sûr, un budget dinvestissement minimum chaque annee du budget de lÉtat dau moins 60 milliards de lei, ce sont donc les montants dont nous discutons dans la periode a suivre. Jai dit que nous nous preparons a une gouvernance dau moins huit ans et cest le message pour les entrepreneurs roumains qu`ils sachent s`y preparer ; au cours des sept prochaines annees, ce sont les sommes que nous investirons dans leconomie. Sans eux, sans quils soient prepares, nous ne pourrons pas prelever ces sommes. Nous avons egalement parle, bien sûr, de certains problemes que nous devons resoudre dans ladministration publique concernant la bureaucratie - je veux dire ici la Loi sur les marches publics et nous allons changer les choses pour les rendre plus simples, nous avons egalement parle un peu des guides pour les fonds europeens qui doivent etre eux aussi modifies pour les rendre plus simples, afin que nous sachions exactement ce que nous avons a faire. Je pense quon a vu au cours des premiers mois de cette annee que nous savons quoi faire. Les resultats economiques disent tout, je nai pas besoin de le dire. Nous sommes parmi les rares pays de lUE a connaitre une croissance economique et de nombreux pays sont meme revenus en recession ; un revenu moyen qui augmente en Roumanie, un revenu reel moyen qui augmente de 8,4%. Donc les choses vont dans le sens quon a envisage et elles y vont parce quon a utilise la solution liberale : on investit dabord, on ajoute cree de la valeur ajoutee et ensuite on peut avoir les autres depenses. Aujourdhui egalement, jaurai une reunion importante, car nous n`avons pas encore surmonte la pandemie. Je rencontre des representants des cultes d`ici pour discuter de la campagne de vaccination. Ce departement est a la troisieme place de la campagne nationale de vaccination. Toutes nos felicitations! Felicitations Madame la presidente, felicitations Madame le Maire, mais nous devons faire plus. Maintenant il faut faire passer le vaccin a la campagne et, pour cela, je vais voir les representants des cultes et voir comment on peut s impliquer davantage chacun de nous pour que cette campagne aille plus loin. Nous navons pas encore surmonte la pandemie, meme si les resultats sont bons pour le moment. Je marrete ici. Sil y a des questions. Journaliste : Parce que vous parliez de vaccination, vous considerez que cest le rythme qui devrait etre en ce moment et, dans ce contexte, les mesures dassouplissement annoncees, a partir du 1er juillet, restent valables, /.../ qui seront exactement les des mesures dassouplissement a partir du 1er juillet ? Florin Cițu : On connait deja les mesures dassouplissement a partir du 1er juillet. La campagne de vaccination, de mon point de vue, doit etre vue a la lumiere de ce qui se passe aujourdhui avec la pandemie en Roumanie et nous voyons que nous avons de moins en moins de personnes testees positives, nous avons un nombre de moins en moins eleve de les gens a ATI et ainsi de suite. Tous ces indicateurs montrent donc que cette campagne de vaccination a porte ses fruits. Elle peut etre acceleree ou le rythme ralentit en fonction de levolution de la pandemie. Je pense que si on regarde ce qui se passe avec la pandemie et comment la population reagit, on voit que cette campagne est reussie. Je suis convaincu que nous atteindrons aussi les autres chiffres dans la prochaine periode, mais, je le repete, regardez quaujourdhui en Roumanie - je ne sais pas, je pense que dans le departement de Sibiu, il ny a eu quun seul cas, hier, quand jetais en Sălaj, il n`y a eu aucun un cas de personnes testees positives - les choses vont dans la bonne direction. Journaliste : Alors vous nen etes pas inquiet... ? Florin Cițu : Je n`en suis pas inquiet pour le moment. Pas en ce moment. Mais vous avez vu quen hiver, quand jetais inquiet pour quelque chose, jai tout de suite demande plus de lits a ATI. Je suis donc tres attentif a tous ces indicateurs. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, si vous me permettez une question. En debut de semaine, nous avons publie les resultats dune enquete, /.../ nous avons achete huit biocides choisis par hasard sur le marche, trois se sont averes dilues. Jai decouvert cette acquisition, cette situation, dans le contexte où lINCDMMC, institution etatique qui dispose des seuls laboratoires pour de tels tests, a adresse depuis mars de lannee derniere une notification au gouvernement que vous dirigez maintenant, au Secretariat General, dans laquelle on attirait l`attention sur les irregularites au marche des biocides. Doù vient cette conclusion ? Du fait quen 2019, un petit scandale a eclate au cours duquel une enquete criminelle a ete menee, dans laquelle on a choisi, on a verifie plus dune centaine de biocides, dont environ la moitie sest averee diluee. Ce fichier traine. Le Ministere de la Sante ma repondu que je me trompais, quil controlait en fait le marche et quils avaient saisi 170 tonnes de produits biocides non conformes, en fait dans ce communique-la on faisait savoir que l`etablissement de la non-conformite a ete fait sur la base de ce qu`il etait ecrit sur l`etiquette ou bien pour la fait qu`il n`y avait pas eu /.../ marche. On na jamais verifie ce qui existe reellement dans les recipients de desinfectants. Dans ce contexte, dans lequel nous avons eu Hexi Pharma, nous avons eu Colectiv, cinq ans se sont ecoules depuis, pourquoi linstitution que vous dirigez actuellement, le Gouvernement de Roumanie, nest-elle pas en mesure de mettre de l`ordre sur ce marche ? Cest une question de sante, de desinfectants qui sont utilises dans les salles doperation. Florin Cițu : Je connais lanalyse. Le Ministere de la Sante a deja repondu et a declare quil procedait a une evaluation. Ce que je peux renforcer, cest de garantir que lorsque cette evaluation sera faite, et je demanderai quelle le soit le plus tot possible, nous la presenterons au public. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, et pour Mme la ministre Turcan, jaurais aussi une question : M. Orban a recemment dit que certains de vos partisans sont responsables pour la mauvaise repartition pour le PNL des ministeres entre les partenaires de la coalition. Avez-vous des commentaires sur cette declaration, et peut-etre Mme Turcan ? Florin Cițu : Il ne peut y avoir de declaration de M. Ludovic Orban, car ce nest pas vrai. Lors de la repartition des ministeres, il y a eu des negociations, seuls les presidents des partis y ont participe, meme pas le premier ministre nomme na participe a la repartition de ces ministeres. Donc je ne pense pas quil ait fait ces declarations qui signifieraient quil a menti. Donc je ne pense pas que ce soit vrai. Journaliste : Il a dit quil avait ete abandonne par lequipe de negociation. Florin Cițu : Je viens de vous dire quil ny avait aucun moyen, car aux negociations, a ce moment-la, quand les ministeres ont ete repartis, seuls les presidents des partis, pas meme le premier ministre nomme, y ont participe. Nous etions tous la. Donc non, je ne pense pas que ce soit une declaration faite, car cela ne peut pas etre vrai. Journaliste : /../ Florin Cițu : Je suis desole, alors ! Journaliste : Je voudrais vous demander ce que fait lÉtat roumain pour ramener a la maison le capitaine du navire qui est mort en Chine ? /.../ Florin Cițu : Je suis sûr que le Ministere de la Defense fait tout... mais je ne connais pas exactement la situation, je dois demander au ministre... Journaliste : Je comprends que les autorites chinoises veulent le jeter a la mer parce quelles craignent quil soit infecte par une souche indienne de coronavirus. Florin Cițu : Non. Je ne pense pas que cela puisse etre fait. Je vais parler au ministre Ciuca, pour massurer que cela narrive pas. Journaliste : Jaurais une autre question : comment vous sentez-vous a Sibiu ? Florin Cițu : Tres bien. Je suis de Ramnicu Valcea, donc je suis venu a Sibiu et je suis venu tres souvent, je suis venu pour Noël, ce parc de Noël etait plus grand que celui de Ramnicu Valcea, donc je venais avec ma famille. Je connais donc tres bien la ville. Reporter : /.../ de Constanța peuvent etre evitees ? Florin Cițu : De telles tragedies arrivent tres souvent et elles arrivent aussi en Roumanie, il y a des cas et des cas. Je pense que M. le ministre des Affaires Interieures sest egalement exprime hier, il a dit tres clairement : la Roumanie est un pays sûr. Ce que nous pouvons faire, cest de nous assurer que la police a toutes les ressources pour prevenir de telles situations. Moi, toujours, lorsque le budget du Ministere des Affaires Interieures avait besoin de plus de ressources jai alloue les ressources necessaires, ils doivent avoir des ressources pour se preparer, pour avoir tout le necessaire en vue de prevenir de telles situations. Toute situation comme celle-ci est une tragedie, jespere que nous pourrons toutes les arreter. Cest pourquoi de notre point de vue nous donnerons toutes les ressources. Journaliste: /.../ Florin Cițu : Je sais, je le repete, le ministre des Affaires Interieures a dit que sil a besoin de moyens supplementaires pour arreter de telles situations, pour empecher de telles situations, il a tout mon soutien. Journaliste : Jai une autre question : apres la promulgation de la loi 5G, des mesures seront-elles prises concernant d`une quelconque entreprise chinoise ? Et si lavertissement de lambassade de Chine a Bucarest affecte dune maniere ou dune autre les relations entre les deux pays ? Florin Cițu : Nous ne devons rien faire. La loi 5G ne presente que les conditions de la vente de ces licences, qui sont les participants, nous ne devons prendre aucune mesure contre aucune entreprise. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, quel message avez-vous pour les hommes daffaires qui ont accede aux regimes daides dÉtat - regime 2 - quils attendent toujours... Cițu : Le regime 2 ? Journaliste : Oui, ils nont pas encore recu largent. Ils sont pratiquement contraints par la reglementation a conserver les memes reglementations concernant les salaries. Quel message avez-vous pour eux ? Ils attendant largent pour ne pas faire faillite. Florin Cițu : Largent arrive. La semaine derniere vous avez vu que nous avons passe l`argent du regime 3 au regime 2, juste pour accelerer les choses et le Ministre de lÉconomie ma donne toutes les garanties quil se depechera cette fois la procedure pour la rendre plus rapide que la derniere fois. Cet argent arrivera plus vite. Journaliste : /.../ quest-ce que cela signifierait que ce se soit depeche ? Florin Cițu : Non. Largent arrive immediatement. Une fois lordonnance publiee, largent sera mis a la disposition du Ministere dans regime 2 et pourra ensuite etre envoye aux beneficiaires. La procedure est deja faite. Cest plus facile cette fois. Journaliste : Si je peux poser une autre question. Quel est le message que vous avez prepare pour les representants des cultes, cest-a-dire, qu`est-ce que vous demandez pratiquement aux pretres de faire ? Vous avez parle du message qui doit etre porte aux villages. Que voulez-vous vraiment des pretres? Florin Ciţu : Ce que je veux de chaque Roumain, soutenir cette campagne de vaccination, qui nest pas du Gouvernement, est la notre, de tout le monde. Cest la seule solution pour sortir le plus vite possible de la pandemie et pour sortir de la pandemie en toute securite, pour nous assurer quon na pas d`autres vagues, 4, 5, 6, 7. Il faut donc se faire vacciner pour eliminer ces risques. Le message est tres simple. Journaliste : Lancien premier ministre, il y a environ un an, M. Ludovic Orban, ici a Sibiu, a signe un protocole avec la presidente Daniela Campeanu pour soutenir le projet /.../. Vous assumez ce protocole ? Florin Ciţu : Meme plus que je l`assume. Ce projet est inscrit dans le PNRR. Cest un projet que je sais tres avance, cest, je pense, le projet le plus avance d`un hopital en Roumanie aujourdhui, donc certainement j`assume aussi ce projet, comme tous les projets du PNRR. Je suis sûr que nous les ferons tous dici 2026. Journaliste : Pratiquement, cest le nouvel hopital dans le PNRR dont vous parliez? Florin Ciţu : Il y a plusieurs nouveaux hopitaux au PNRR, mais il se pourrait que celui-ci soit le nouvel hopital a construire le plus rapidement, je comprends que cest le plus avance. Je mattends a ce quil y en ait plusieurs, pas un seul, mais je pense que ce pourrait etre le premier. Journaliste : Le pouvoir dachat, vous laviez annonce au debut et maintenant aussi vous lavez invoque. Pensez-vous que cela se sente dans les poches des Roumains ? Florin Ciţu : Je pense que oui. Quand je regarde ce qui se passe en Roumanie, les gens font du shopping, partent en vacances, on les voit partout, donc je ne les vois pas etre comme dans dautres pays. Dans le meme temps, pensez que la Roumanie avait des stations de montagne ouvertes tout lhiver, dans dautres pays elles netaient pas ouvertes. Je crois que nous pouvons voir une augmentation du pouvoir dachat et nous pouvons egalement voir le fait quen Roumanie, par exemple, la confiance des gestionnaires dans ce gouvernement est au plus haut niveau au cours des 10 dernieres annees. Merci. Journaliste : Mme la ministre Turcan, vous sentez-vous visee par ces declarations ? Raluca Turcan : La verite est connue de tout le parti et la realite est que trois ministeres importants - le Ministere des Fonds europeens, le Ministere des Transports et le Ministere du Developpement Regional - ont ete negocies directement par le president de la Chambre des deputes, Ludovic Orban, pour le poste de president de la Chambre des deputes, et je pense que tout peneliste responsable avait le droit detre mecontent de cette negociation qui, en substance, a touche le Parti National Liberal, compte tenu de la force dont il dispose au gouvernement. Le poste de Premier ministre appartenait de droit au Parti National Liberal car il a obtenu le resultat le plus eleve aux elections dans la coalition gouvernance, et les trois autres ministeres ont ete cedes pour le poste de president de la Chambre des deputes. Cest une realite et il est dommage que de tels messages se diffusent dans la campagne interne du Parti National Liberal au lieu de parler de solutions pour lavenir du PNL, afin que les reformes assumees soient menees a bien. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, est-ce que vous ecoutez toujours les messages que M. Orban envoie ? Florin Ciţu : Nous respectons le programme de gouvernance, le programme de la coalition, il y a plusieurs choses que nous ecoutons. Merci ! 2021-06-12 12:48:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_2737.jpgVizita premierului Florin Cîțu în județul SălajȘtiri din 11.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-florin-citu-dans-le-departement-de-salajLe Premier ministre Florin Cițu a visite le Peripherique de Zalău Conference de presse du Premier ministre Florin Cițu et du ministre des Affaires Interieures, Lucian Bode, a Zalău Lucian Bode : Bonjour ! Eh bien, nous nous sommes retrouves en bonne sante. Je suis heureux de vous revoir aujourdhui, lors de cette conference de presse, en compagnie du Premier ministre roumain, M. Florin Ciţu, et dun veritable ami de Sălaj, des habitants de Sălaj, M. le maire Emil Boc. Nous approchons de la fin dune journee importante, avec un agenda extremement charge. Comme vous le savez bien, apres cette conference de presse, nous aurons un voyage au marathon de vaccination a Zalău, et nous avons inclus a lordre du jour une visite au deuxieme agent economique important de notre ville pour discuter de certaines questions qui seront presentees au Premier ministre par la direction de l`entreprise. Monsieur le Premier ministre, je vous invite a prendre la parole. Florin Ciţu : Merci, Monsieur le ministre. Merci pour linvitation. Je suis honore detre ici aujourdhui. Cest vrai, nous avons eu plusieurs evenements politiques et administratifs. Tout dabord, je suis venu voir comment fonctionnent ou se deroulent les investissements en Roumanie. Ce sont des investissements que jexamine dans le secteur prive pour voir si nous devons faire quelque chose de plus pour que les choses aillent mieux. Avant de parler de la visite daujourdhui ici, je voudrais clarifier quelques choses sur le PNRR, car, depuis la premiere heure ou, en fait, hier, jai vu plusieurs fake news, tres simples. Jai dit aussi ce matin, avant de partir, que le PNRR na pas ete rejete et le PNRR na pas ete renvoye - cest une fausse nouvelle et cest la verite, avant que la Commission ne vienne avec des eclaircissements, qui confirment ce que jai dit. Ici, les Roumains doivent etre tres prudents et les choses doivent etre tres claires pour eux : nous ne perdons pas cet argent. On va prendre 29,2 milliards deuros tout cet argent. Nous avons des projets soumis pour cet argent, des projets importants dinvestissements pour la Roumanie, des projets qui seront acheves dici 2026 - infrastructure, hopitaux, la Roumanie eduquee et ainsi de suite, celui pour le developpement des UAT ou fonds de developpement pour les UAT, etc. Donc tout cet argent est la, il y a des projets pour prendre cet argent, et en ce moment nous sommes dans une procedure naturelle, dans laquelle sont tous les pays de lUnion europeenne. En meme temps, cest vrai, nous avons cet echange de... La Commission europeenne commente, nous y repondons et nous sommes la en ce moment. Jai un message tres clair pour tous ceux qui travaillent au PNRR et je parle ici des fonctionnaires de ladministration publique : sachez que vous ne pouvez pas partir en conge tant que ce PNRR na pas ete approuve. Tous les Roumains ont de lespoir et ont besoin de cet argent. Il est de notre responsabilite, en premier lieu, et de ceux qui travaillent sur ce projet, davoir le meilleur PNRR. Cest pourquoi vous devez prendre toutes les observations de la Commission europeenne et les traiter avec le plus grand soin. Si dune maniere ou dune autre, en raison dun traitement superficiel de ces observations par un fonctionnaire ou par nimporte qui, de nimporte quel niveau de ladministration publique nous avons des problemes avec le PNRR, je vous garantis que cette personne ou ces personnes quitteront peurs fonctions. On ne joue pas avec ca. Vous devez tenir compte de tous les commentaires, nous repondons rapidement, nous repondons immediatement et nous faisons un bon PNRR. Donc personne ne rentre chez lui, en vacances, tant quon na pas ce PNRR. Les choses doivent etre tres claires, il s`agit de 29,2 milliards deuros. Nous avons garanti aux Roumains, nous avons negocie les principes avec la Commission europeenne, nous devons prendre cet argent, cest de largent dont nous avons besoin pour nous developper. A propos de la visite d`ici, une tres bonne visite, Monsieur le president et Monsieur le ministre. Jai visite une entreprise prospere et jai vu des choses et, en fait, je suis fier de voir que de nouvelles technologies innovantes sont utilisees pour la premiere fois en Roumanie dans cette industrie. La Roumanie est arrivee a avoir des technologies qui sont utilisees pour la premiere fois dans cette industrie, dans notre pays, ce qui signifie que nous avons et nous attirons et nous avons aussi des ressources pour attirer les meilleurs resultats. Nous avons eu aussi des discussions politiques, nous avons aussi lance un candidat, j`ai ete d`accord avec le lancement dun candidat du Parti National Liberal, un collegue qui va sûrement gagner a Şimleul Silvaniei et je men rejouis. Et, bien sûr, je suis ici pour soutenir davantage la campagne de vaccination. Noublions pas que nous sommes toujours dans une pandemie. Aujourdhui vous etes a la 10eme place, cest une place honorable, mais il reste encore beaucoup a faire, et je regarde ici le president du Conseil departemental, nous devons faire plus car la pandemie nest pas passee. On a de bons chiffres, cest vrai, en ce moment on a devance la pandemie, on a de tres bons resultats, mais il ne faut pas baisser la garde car cette campagne de vaccination continue jusqua ce quon sassure quon ne va pas avoir un cas dinfection. À ce moment-la, je pense que nous pouvons dire que nous avons surmonte la pandemie. Jai recu aujourdhui une etude, en effet, qui a ete faite hier et jaimerais, je ne sais pas combien elle a ete mediatisee, mais qui montre clairement que la Roumanie va dans la bonne direction. Cest une etude de PricewaterhouseCoopers et jaimerais lire juste une chose. Cest public, cest une interview que cette societe prend aux directeurs, dirigeants dentreprises roumaines et aujourdhui, en ce moment, la confiance des dirigeants ou de ces dirigeants dans les perspectives de croissance de la Roumanie a atteint un niveau record au cours de la derniere decennie, periode que ce rapport a pris en compte. Le nombre doptimistes est donc trois fois plus eleve que dans ledition 2020. Nous ne sommes quun an apres la pandemie, nous venons de sortir de la pandemie et loptimisme de ces managers est a un niveau record, le plus eleve des dix dernieres annees, ce qui veut dire que les solutions que nous avons proposees lannee derniere et le fait que nous ayons dit que nous transferions des ressources vers des investissements, afin de produire plus, afin que chacun puisse profiter des resultats des investissements par la suite, ont donne confiance a ces managers. Le fait que nous ayons paye les factures a temps, le fait que nous ayons ete transparents, que nous ayons propose des mesures telles que le remboursement de la TVA avec controle ulterieur et bien dautres, que nous avons prises pendant cette periode, ont conduit a la confiance des gestionnaires en Roumanie. Pourquoi est-ce important? Car lorsque les entreprises font confiance, ca veut dire quelles investissent, elles vont embaucher plus de personnes, et la encore on a un tres bon resultat, 30% des personnes interrogees disent que le nombre demployes dans leurs organisations a augmente au cours des 12 derniers mois. Alors ces managers disent, 30% dentre eux, qui ont embauche plus de personnes au cours des 12 derniers mois. Globalement, il s`agit environ 24% qui disent avoir fait cela. Nous avons 20 % de PDG qui disent avoir reussi a garder le nombre demployes relativement constant. Ainsi, environ 50% des managers declarent avoir eu de bonnes conditions en Roumanie lannee derniere, ce qui garantit quils investiront dans la prochaine periode. Voila donc la situation que je voulais vous presenter. Je reviens au PNRR, car jai vu des debats dans lespace public. Il na pas ete rejete, il na pas ete renvoye, nous prendrons largent - 29,2 millions deuros - et il est de la responsabilite de chaque salarie, fonctionnaire du plus jeune au plus age, de sassurer que nous ayons un bon PNRR. Je marrete la, Monsieur le President, et merci ! Lucian Bode : Merci, M. le Premier ministre ! Quelques mots dans le contexte de cette visite importante pour le departement de Sălaj. Je voudrais egalement souligner moi aussi que pour le gouvernement de Florin Cițu, la mission principale, publiquement assumee, est la preparation de la Roumanie a la phase post-pandemique, et cet effort conjoint de relance economique comprend la promotion dun ensemble de politiques de developpement et de soutien aux investissements, qui est, a mes yeux, le pilier des mesures gouvernementales. Et je veux expliquer cette declaration sur ce qui se passe pendant cette periode dans le departement de Sălaj, dans la region du nord-ouest. Bien sûr, le developpement est etroitement lie a la promotion dun portefeuille coherent de projets dinvestissement, de projets matures, de projets bien fondes pour garantir des sources de financement, lexistence de ressources humaines qualifies, professionnelles, et lelement le plus important c`est, peut-etre, le processus de reforme. des grands systemes publics, qui sera en fin de compte, le fondement de la reprise economique. Comme vous le savez, le Gouvernement dont je suis honore d`etre membre est pleinement engage dans ces travaux de construction et, comme vous le savez bien, en parlant de projets, je ne peux manquer de mentionner ici lautoroute de Transylvanie, un projet qui est entre lan dernier dans la trajectoire irreversible de la mise en œuvre, et cette annee son financement du PNRR est assure, je me refere strictement au troncon Nădășelu-Mihăiești-Zimbor-Poarta Sălajului, ce qui est une chose extraordinaire. Donc, nous avons un contrat, nous avons obtenu un financement, nous avons un constructeur serieux, les delais seront respectes et jespere que, dans moins de trois ans, nous pourrons rouler sur le premier troncon dautoroute du departement de Sălaj. Bien sûr, pour le departement de Sălaj et pour toute la region du nord-ouest, les investissements en infrastructures sont bien representes dans les plans de developpement du Gouvernement et ici je ne peux manquer de rembarquer et remercier le maire Emil Boc pour tout son soutien pendant cette periode, et pas seulement pendant cette periode, quil ma montre, a notre organisation, a moi en tant que ministre, lorsque nous avons beaucoup parle ou discute lannee derniere de ces projets, dont nous parlons aussi cette annee, car, apres tout, ce ne sont pas les projets dun ministre, quel que soit son nom, ce sont les projets de la Roumanie et des Roumains. Ici le fait qu`un investissement de 1,5 milliard deuros dans linfrastructure ferroviaire sera developpe entre Cluj-Napoca et Oradea est une chose extraordinaire. Le fait que le projet de metro ait obtenu un financement d`etape est egalement une bonne chose pour notre region. Bien sûr, dans cette demarche, comme je lai dit, les collectivites locales doivent egalement etre impliquees et elles doivent se concentrer dans le sens de la realisation de ces objectifs dinteret general. Nous en connaissons tous leffet. Leffet de ces investissements sera un multiplicateur horizontal, linvestissement entraine, a son tour, un autre investissement, de sorte que limpact sera majeur et generera de la croissance dans tous les secteurs economiques dactivite. Cela arrivera aussi quand nous entrerons dans le trafic, jespere plus tot que le contrat ne le prevoit, a savoir 2023, le peripherique de Zalău, la deuxieme etape. Voila quen une semaine depuis que je vous ai parle de cet objectif, les choses evoluent sensiblement dans le bon sens. J`ai vu une tres bonne mobilisation de lentrepreneur et nous avons recu des garanties, de la part de ceux qui sont impliques dans ce processus, quil ny aura pas de retard dans la mise en œuvre. Nous avons parle de ces choses aujourdhui et de plus, dans le cadre de la campagne nationale de vaccination, vous savez tres bien qua partir daujourdhui jusqua dimanche a Zalău il y a un nouveau marathon de vaccination, la deuxieme etape. Lors de la premiere etape, monsieur le ministre, il faut savoir que le marathon des 21-23 mai a ete un succes, a mes yeux, plus de 2000 personnes ont ete vaccinees et nous souhaitons que ce nombre augmente dans cette nouvelle edition. Nous nous y rendrons apres cette conference de presse. Je vous remercie, monsieur le maire, monsieur le Premier ministre, je remercie le president du Conseil departemental, Dinu Iancu Sălăjanu, detre avec nous, vous etes avec nous dans ces grands projets de developpement du departement de Sălaj, municipalite de Zalău, region du Nord Ouest. Bien sûr nous attendons vos questions et certainement le president du Conseil departemental et le maire repondront a vos questions, si vous en avez, pour nous. Merci! Journaliste : Monsieur le Premier ministre, vous avez annonce il y a quelques jours que vous allez mettre en œuvre une serie de mesures de reduction de la bureaucratie, afin que les mesures contenues dans le PNRR puissent etre executees le plus rapidement possible. Mais quest-ce que vous voulez en dire exactement ? Merci! Florin Ciţu : Merci ! Il ne sagit pas seulement du PNRR, il sagit aussi des fonds europeens et de notre facon de travailler avec lÉtat. Tout dabord, nous examinons le droit des marches publics. Nous savons tres bien quil y a eu beaucoup de problemes dans le passe en termes de longue periode de contestations et du moment où quelquun a remporte un projet, jusquau moment où il le met en œuvre, des annees se sont ecoulees, les coûts ont augmente et nous avons des problemes avec ceux qui ont gagne qui ne peuvent plus faire le meme travail aux memes prix et ainsi de suite et nous devons trouver des solutions. Et puis on va y chercher des solutions. Nous voyons que des solutions ont ete trouvees en Pologne aussi, elles ont ete trouvees dans tous les pays, seulement en Roumanie jusqua present, ce fut plus complique. Les causes ne m`en interessent pas, mais on va y reglementer. En meme temps, on regarde les guides pour les fonds europeens, ils doivent etre plus simples car il faut attirer en plus des 29,2 milliards du PNRR, a peu pres sur la meme periode, jusquen 2027, 46 milliards deuros. Cela signifie que 76 milliards deuros arriveront en Roumanie au cours de cette periode. Donc on doit y aller aussi, sassurer quon peut prendre cet argent. Journaliste : Merci. Jai une question de la part mon collegue dAntena 3 qui a un probleme medical et ne peut pas parler. Mon collegue vous demande si vous envisagez de mettre en place certaines facilites pour les personnes vaccinees contre le nouveau coronavirus. Florin Ciţu : Pour les personnes vaccinees ? Journaliste : Oui. Florin Ciţu : Eh bien, les personnes vaccinees ont des facilites, elles peuvent aller a des concerts, elles peuvent aller partout en Roumanie et, avec ce certificat vert, elles pourront aussi voyager en dehors de la Roumanie. La Roumanie est plus genereuse pour les personnes qui viennent de la zone verte, on ne leur demande meme pas de document certifiant quelles sont vaccinees, elles peuvent entrer en Roumanie, mais les personnes vaccinees ont deja ces facilites. Journaliste : Bonjour ! Pour Sălăjeanul INFO, une question pour vous, Monsieur le Premier Ministre. La question a trois sous-points, jespere que vous ne vous ennuyez pas. Florin Ciţu : Non. Journaliste : Lors de la derniere reunion du gouvernement, vous avez approuve lordonnance durgence par laquelle vous avez transfere les sommes necessaires au paiement des aides dÉtat aux entreprises, de la mesure 3 a la mesure 2. Ainsi, une certaine partie des entreprises pourra en beneficier. Ma question est : a quelle vitesse pensez-vous que les choses vont evoluer desormais car, depuis lannee derniere, doctobre a maintenant, elles ont ete subventionnees, aidees, un peu plus de 9.000 entreprises, et jusqua 22.000 cest autre chose. Alors a quelle vitesse les choses vont-elles evoluer ? Quelles mesures pensez-vous pouvoir prendre pour les accelerer ? Je pose cette question car sûrement une tres grande partie des sommes avec lesquelles les entreprises seront aidees retournera dans le budget, et vous, en tant que liberal avec une grande experience, le voudrez certainement. Et la derniere partie de la question est : quadvient-il des sommes dargent qui ont ete allouees a la mesure 1 de ce regime daides et qui nont pas ete utilisees ? Florin Ciţu : Lordonnance de la semaine derniere aussi, mais surtout ces mesures - nous parlons maintenant dune mise en œuvre. L`Ordonnance de la semaine derniere... Nous sommes arrives a cette solution car la mesure 3 etait bloquee et nous verrons quel est le resultat de ce blocage. Il y avait des ressources que nous avions allouees depuis le debut de lannee et la decision a ete prise de les mettre en œuvre, daller a la mesure 2 juste pour mettre largent dans leconomie. Il y etait coinces. Je sais que ca nest pas alle aussi vite quil aurait dû. Jai eu une discussion et jai des discussions avec le ministre de lÉconomie pour accelerer les choses. Cest vrai, largent doit circuler, pour arriver le plus vite possible a leconomie. Je pense que cette fois il arrivera plus vite que dans la premiere phase. Nous avons appris les problemes des la premiere phase et savons quils seront corriges, mais cetait la solution. On verra ce qui se passe avec la mesure 1. Maintenant, je le repete, la mise en œuvre ou la proposition devrait venir du ministere, si cela ne vient pas bientot, je serai directement implique. Mais en ce moment, je veux voir que cet argent, qui a ete transfere de la Mesure 3 a la Mesure 2, parvienne le plus tot possible aux agents economiques, afin quils puissent lutiliser, pour quil puisse circuler dans leconomie. Je vous garantis que cela se produira tres rapidement. Journaliste : Merci. Je voudrais poser une autre question a lactuel ministre de lInterieur, M. Lucian Bode, ancien ministre des Transports. Le matin, lors de la visite de travail que vous avez eue au Peripherique, vous avez vu que les choses pour la deuxieme etape bougent et que quelque chose commence a se passer. Apres un delai de 11 ans, car il a fallu tellement de temps entre la fin de la premiere partie et le debut de la deuxieme partie, les gens du coin sont extremement heureux que cela se passe et cest pourquoi je leur dis le Peripherique de Bode, parce que le contrat a ete signe pendant votre mandat de ministre des Transports lan dernier. Florin Ciţu : Mais il faut savoir que je suis jaloux maintenant, car jetais aux Finances et cela naurait pas ete possible sans moi. Il faut mettre Bode / Ciţu , quelque chose comme ca. Journaliste : Ma question est la suivante : pouvez-vous nous assurer que le 29 mai 2023, cest-a-dire qu`apres deux ans du delai dexecution du Peripherique, vous recevrez la ceinture noire ? Florin Ciţu : Interessant, oui. Lucian Bode : Merci beaucoup pour cette approche. Bien sûr, au-dela du message donne par un homme qui sait ce que cela signifie de conduire tous les jours dans un trafic infernal a Zalău, où tout le trafic dense traverse la ville dun bout a lautre, cest ainsi que jai percu le message de Mme Dana Coţa. Bien sûr cetait, comme je lai dit lors de la visite de travail du matin sur le Peripherique, cet objectif etait dans la categorie Roumanie du mauvais travail . Jai dit alors parce que jai trouve dans le portefeuille du Ministere, lannee derniere, des objectifs tels que le peripherique de Tecuci, Barlad, Mihăilești, plusieurs objectifs pour les villes du genre de Zalău, commences il y a 10, 12,15 ans et inacheves. Je suis heureux que le Ministre des Finances nous ait accorde lannee derniere les sommes necessaires pour pouvoir mettre aux encheres la conception et la realisation de cet objectif et toujours lannee derniere les permis de construire ont ete delivres, lordre de depart, une partie des arretes du gouvernement sur les expropriations le dernier arrete etant rendu il y a quelques jours, celui relatif a... Florin Ciţu : Forets. Lucian Bode : ... le fonds forestier. Ayant un permis de construire, lordre de depart et, tres important, cette annee largent necessaire a ete alloue pour que lavance de plus de 30 millions de lei, 15% de la valeur du contrat soit deja entree sur le compte de lentrepreneur, pratiquement aujourdhui il y a toutes les premisses a ce qu`avant mai 2023 l`on puisse emprunter cette section de peripherique qui se raccordera a lautoroute de Transylvanie. Quant a la ceinture noire, j`y reflechis encore. Journaliste : Nous vous attendons alors de nous presenter la ceinture noire, le 29 mai 2023. Lucian Bode : Merci. Florin Ciţu : Avec 2 dans. Journaliste : Jai une question pour le president du Conseil departemental, M. Dinu Iancu Sălăjanu. Porolissum Fest est une marque du departement de Sălaj, cest pratiquement lacte culturel et historique le plus important qui se deroule dans notre departement. Il y a eu 10 editions jusqua present et je voudrais vous demander, etant donne que, ici, les medias ont ete invites pour lundi au camp romain, pour une presentation scientifique qui vise a le soutenir et a le promouvoir, je voudrais vous demander si vous envisagez la poursuite de ce festival extremement important, car sans soutien - ce festival a toujours ete soutenu par le Conseil General - il ne pourra certainement pas avoir lieu. Dinu Iancu Sălăjanu : Bonjour a tous ! Je remercie le Premier ministre, le ministre et le maire pour la visite dans le departement de Sălaj, car cela me donne loccasion detre optimiste et de voir quun gouvernement liberal fournit un certain lien necessaire au developpement des communautes et des departements, des regions de Roumanie. Il est tres important pour nous de pouvoir contacter les decideurs qui peuvent mettre en place certains leviers de developpement regional, departemental et local et pour cela je tiens a les remercier. Je veux vous dire que le developpement du departement ne peut se faire quavec laide du Gouvernement de la Roumanie et, dans ce sens, cette annee, certains travaux importants du departement de Sălaj ont ete finances, grace a des amendements a la loi du budget. Je fais reference a louverture de nouveaux chantiers de construction et a la resolution de problemes qui ont dure des annees et des annees, ainsi que le peripherique de la municipalite de Zalău. Je veux seulement vous parler du pont qui passe sur Someş, au-dessus de 108E, a Năpradea, de la route qui reliera Romita et Chendrea et, pourquoi pas, des sept millions qui seront investis dans lextension de la clinique externe de lHopital departemental des urgences et dans lequipement de lHopital departemental. Concernant votre question, je pense que ce festival merite detre poursuivi, mais avec une telle approche. Cest-a-dire que nous ninvestirons jamais de largent qui ne produira rien. Il faut investir de largent qui rapportera plus dargent et quand je parle dargent, il y a meme des interets economiques quand on fait un festival, peut vous le dire M. le maire de Cluj, M. Emil Boc. Nous avons un camp romain où nous devons investir pour la premiere fois dans l`infrastructure, dans la promotion du camp romain et fournir autour du camp romain toutes les infrastructures necessaires pour qu`il soit vraiment europeen et montrer que nous nous soucions des vestiges que nous ont laisses nos precurseurs il y a 2000 ans. Par consequent, je suis heureux que lundi nous puissions avoir ce vernissage, a travers lequel tout ce qui a ete recherche en dix ans par les fouilles du camp romain par des chercheurs roumains, en partenariat avec lAcademie roumaine, sera expose au grand public a Sălaj et pas seulement, car nous avons un grand interet de tout le pays pour voir ce qui se passe dans ce camp romain. Le festival continuera certainement, pas cette annee, car nous navons pas budgetise en raison des conditions de pandemie, nous ne savions pas comment la pandemie allait evoluer, et c`est pourquoi nous prevoyons de construire durablement afin que lannee prochaine nous puissions avoir un programme et un projet soutenables, qui soit en effet une fete pour tous les habitants de Sălaj et pour toute la region nord-ouest de la Transylvanie et, pourquoi pas, avoir des invites dhonneur meme de tout le pays. Merci. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, vous avez declare que la Roumanie, en ce moment, se trouve dans la phase où la Commission europeenne analyse le PNRR. Quel genre de commentaires la Commission a-t-elle faits? Florin Ciţu : Il y a plusieurs observations, par des chapitres. Vous savez tres bien quil y a des observations sur les chapitres /.../ ils font des observations, certaines sont des observations, certaines sont des demandes dinformations complementaires, peut-etre que je nai pas ete tres clair. Par consequent, jai fait cet avertissement a tous les fonctionnaires de l`administration publique, en particulier du Ministere des Investissements et Projets Europeens, qui chaque fois quils avaient besoin du soutien du gouvernement, meme avec ce paiement supplementaire parce quils travaillent sur des fonds europeens, jai accepte. Des clarifications sont necessaires et le PNRR est un programme different, ce nest pas un programme similaire a celui sur les fonds europeens. Ici, les choses sont tres claires de la part de la Commission et nous avons un programme qui a des jalons tres clairs, les projets doivent etre prets en 2026 et je pense que nous avons besoin de clarifications, pour montrer quen fait, les projets sont matures, ils sont clairs et cest ce que nous pensons, quils sont matures. Et cest ce que nous allons faire, car je sais que nous n`avons inclus que des projets matures dans ce programme. Cest normal ce que fait la Commission europeenne, mais en meme temps, nous devons etre beaucoup plus prudents. Ladministration publique roumaine na pas la meilleure reputation en matiere dattention et de professionnalisme, c`est pourquoi ces dernieres annees, nous navons eu que quelques exemples positifs concernant les fonds europeens. Nous avons ici M. Emil Boc, mais nous n`en voyons pas beaucoup en Roumanie, donc dici cet avertissement pour tous les employes, tous ceux qui travaillent dans ladministration publique, au PNRR. Super, super, super attention ! Personne ne rentre chez lui et si a cause du traitement superficiel, je le repete, nous aurons des problemes avec ladoption du PNRR, tout le monde sera demis. Reporter : M. le maire Emil Boc, une demande: pendant la periode UNTOLD a Cluj, on sait deja quun autre festival aura lieu a Bucarest, comment allez-vous attirer les touristes a Cluj ? Florin Ciţu : On va a tous les deux ! Emil Boc : Je pense que cest la meilleure reponse. Tout dabord, je heureux de vous avoir bien trouve ici, dans la capitale de Dacia Porolissensis ! Je regarde attentivement /.../ avec les capitales, parce que Sălaj vient tres, tres fort de derriere et frappe dans le dos de Cluj et je suis content quapres 10-11 ans, la Transylvanie a nouveau, grace au Premier ministre Cițu, a lancien ministre des Finances Cițu et a lancien ministre des Transports, Lucian Bode, et lactuel ministre de lInterieur, la Transylvanie est et compte a nouveau sur la carte des infrastructures en Roumanie. Pendant 10 ans, malheureusement, le PSD nous a ignores, meme pas un pont de Nădășel a Mihăieşti na pu le faire, pour faire quelques kilometres dautoroute. Maintenant, vous voyez des projets allant a Zalău, des projets dautoroute de Nădăşel a la porte de Sălaj, des projets dans toute la Roumanie en fin de compte. Nous navons pris que la part qui nous appartient. Cela montre que la Roumanie a un avenir et que les Roumains ont un avenir dans ce pays. Et comme vous lavez dit, les Roumains savent tres bien travailler et ils savent aussi samuser. De mon point de vue, si je parle dUNTOLD, cela represente finalement la victoire sur la pandemie, la victoire symbolique de la nouvelle normalite sur la pandemie. Je comprends que le premier jour seulement, plus de 10.000 billets ont ete vendus pour UNTOLD depuis lannonce de levenement. Je suis convaincu que ce sera une edition reussie, comme les precedentes, je nen doute pas. Notre vision nest pas que dautres nexistent pas, au contraire, exister a Bucarest, il faut qu`il y ait Neversea a Constanța, le festival Porolissum, organise par le Conseil departemental de Sălaj lannee prochaine, car nous avons besoin devenements de qualite dans toute la Roumanie et partout. UNTOLD a reussi a creer cette marque, a partir de la Capitale europeenne de la jeunesse en 2015, lorsque notre ville a detenu ce titre europeen, et nous avons reussi a elever la barre chaque annee et a attirer des gens du monde entier, en elevant le niveau a Tomorrowland et a dautres evenements similaires dans le monde. Par consequent, ma reponse est ce que le Premier ministre a dit, si on peut aller aux deux, cest le message de base, mais la participation a chacun deux passe par la vaccination, donc cest encore plus important, le deuxieme message apres la victoire sur la pandemie que je considere symbolique, lorganisation de ces grandes fetes. Le chemin sûr vers le festival passe par la vaccination, car cest le livre ouvert, le chemin facile vers la joie, vers un festival qui rassemble autant denergies positives quil en a accumulees les annees precedentes, mais, je le repete, le chemin des festivals passe par la vaccination. Journaliste : Et, Monsieur le ministre Bode, dans le contexte des evenements de Galaţi, quel message envoyez-vous aux gens la-bas ? La Roumanie est-elle un pays sûr ? Lucian Bode : Ma reponse est, sans aucune reserve, la Roumanie est un pays sûr. Et comme je lai explique apres la tragedie dArad, pourquoi je dis que la Roumanie est un pays sûr, parlant tres clairement quil sagit bien dune tragedie, mais qui en Roumanie ne sest produite quune seule fois au cours des 30 dernieres annees, ily a eu des tentatives, des tentatives, des pratiques en ce sens, mais qui nont pas fait de victimes. Donc, jai dit alors que nous ne parlons pas dune chaine de tels incidents, nous parlons dun incident singulier lie a Arad. A propos de Galaţi, car, effectivement, quand un homme meurt, cest un drame, un drame sest egalement produit a Constanţa, quand hier soir des dizaines de policiers ont recherche un enfant de trois ans et ne lont pas retrouve vivant le matin, cest une tragedie quand un homme meurt, mais jaimerais voir aussi les force d`ordre , ceux qui sont les sauveurs, en fin de compte nous sommes appeles a sauver la vie des gens, croyez-moi cest tout aussi difficile quand on ne pas remplir la mission, celle de sauver la vie de celui qui a appele pour sauver sa vie. Mais chaque cas doit etre vu en particulier. Et, concernant Galati, parce que jetais presque convaincu que vous me poseriez des questions sur Galati, je voudrais vous donner quelques details pour voir pourquoi cela sest produit et ce que nous pensons avoir conduit a cette tragedie, a la fois sur la victime et sur lauteur. Lenquete a revele que la victime possedait un appartement partage, en copropriete avec le frere de lauteur, celui-ci decede il y a deux ans a Vienne. Ni lauteur ni les autres heritiers navaient lintention de transferer lintegralite du droit de propriete a la victime. Hier soir, sur le parking devant le bloc de la victime, des discussions contradictoires ont eu lieu, et a la suite de celles-ci, lagresseur a frappe la victime avec un objet pointu et tranchant, un couteau. Dapres les verifications effectuees, aucune notification ou reclamation anterieure na ete identifiee dans ce contexte. Selon les donnees exploitees existantes dans les bases de donnees, lauteur a fait lobjet dune enquete pour avoir commis plusieurs delits, des delits de vol au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et dIrlande du Nord, setant vu appliquer plusieurs sanctions. Quant a la victime, il a ete etabli quelle avait ete condamnee a la prison pour delit de proxenetisme et dusure. Donc, les enquetes, vous le savez tres bien, sont poursuivies par le Parquet aupres du Tribunal de Galati en matiere de crime de meurtre et nous parlons dun cas particulier, un cas dans lequel, ici, deux citoyens qui co- possedaient a un moment donne un bien immobilier ont abouti a ce fait tragique, nous parlons du frere de la victime et, respectivement, de lagresseur. La Roumanie est un pays sûr. Malheureusement, de tels evenements se produisent. Les sauveteurs sont appeles des milliers de fois par an pour intervenir et la plupart du temps, 99,9% des cas parviennent a sauver des vies. De telles tragedies se produisent toutefois, mais la loi et letat de droit doivent perdurer. Merci! Journaliste : Monsieur le Premier ministre, depuis quand notre pays commencera-t-il a delivrer le certificat vert ? Plusieurs pays europeens le font deja. Je comprends que nous navons pas encore transpose la legislation europeenne en droit national. Merci! Florin Ciţu : A partir du 1er juillet. A partir du 1er juillet nous aurons le certificat vert. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, cela nous affectera-t-il de quelque maniere que ce soit que nous ne recevions un avis de la Commission europeenne quen septembre et largent probablement en octobre ? Florin Ciţu : Non, parce que cetait le plan de toute facon, on sattendait a ce que largent arrive en seconde partie dannee, jai dit des le debut dannee que ce sera en seconde partie dannee. Je pense que nous navons que 30 jours de retard. Voila a quoi ressemblent les choses maintenant, donc un delai de 30 jours par rapport au plan initial. Nous recevrons lavance cette annee et, de toute facon, sil y a des depenses, nous pourrons les faire a partir du budget et ensuite nous pourrons les rembourser, sil y a des depenses liees au PNRR. Donc pas de probleme, les projets seront faits. Journaliste : Je comprends. La deuxieme question, concerne le Peripherique. La premiere nouvelle route de Roumanie construite par les Chinois - quen pensez-vous ? Florin Ciţu : Cest la premiere route construite. Je sais ce que vous voulez dire ici. Le gouvernement que je dirige a pris une decision; cette decision sappliquera aux futurs contrats. Cest un projet en cours. Les contrats en cours doivent etre honores - je lai dit a chaque fois, je nabdique donc pas de ce principe. Mais pour lavenir, jai pris une decision que jai assumee, une decision politique et cest comme ca que les choses se passeront a lavenir. Je voulais aussi revenir a la partie concerts. M. le maire a dit tres clairement quon veut des concerts partout. Je voudrais dire, parce que vous avez dit le chiffre de 10.000, je voudrais souligner que cela signifie que nous avons deja 10.000 personnes vaccinees qui sy rendent, car aujourdhui les regles disent tres clairement que 1.000 personnes, et ceux qui depassent mille personnes doiuvent etre vaccinees. Cest le role de ces concerts. Par consequent, nous sommes daccord, nous voulons vacciner autant de jeunes que possible ici et il sagit de tous les festivals, pas seulement de celui de Cluj, nous devons penser a toute la Roumanie ; les gens doivent partir apres cette periode, mais ils doivent etre vaccines. Ces 10.000 qui ont achete des billets signifient clairement quils sont vaccines, mais ils le savent. Nous devons donc continuer la campagne de vaccination dans toute la Roumanie, avec tous les festivals, avec tout ce que nous avions jusqua present, pour revenir a la normale. On ne doit pas penser seulement a un festival pilote la-bas ou un festival ailleurs, un concert ... Tout ce quon avait avant la pandemie, il faut que notre vie reprenne son cours normal on n`y revient que par la vaccination. Cest la seule solution que nous avons. Journaliste : M. le Premier ministre, jai une question pour vous. Êtes-vous satisfait du deroulement de la campagne de vaccination en ce moment ? Florin Ciţu : La campagne de vaccination avait un objectif clair : vaincre la pandemie. Si je regarde cet indicateur et remarque que, par exemple, Bucarest a plus de 50% de personnes vaccinees eligibles, Cluj est proche, etc., mais aussi le fait que nous pouvons etre dans lespace public sans masque, oui, c`est un succes; nous avons donc des indicateurs clairs que cette campagne de vaccination a fonctionne. En meme temps, il est vrai que pour avoir le succes ultime, il faut accelerer les choses. Cest pourquoi jai lance une campagne de communication, je pense quil y a deux ou trois semaines, du Gouvernement, cest pourquoi, a chaque fois, a chaque visite que je fais, je rencontre les presidents des Conseils departementaux, les maires, les le prefet, pour leur dire de simpliquer davantage, car maintenant le combat cest d`apporter le vaccin au plus pres des citoyens, de lamener en zone rurale, il faut y aller et les solutions sont avec le maire, le president du Conseil departemental, le prefet. Et, a chaque fois, meme si on ne veut pas politiser cela, il faut constater dans lespace public que seuls les maires du PNL et de lUDMR ou ceux du gouvernement sont impliques dans cette campagne et moins les leaders dopinion ou les maires de lopposition. Jusqua aujourdhui, honnetement, je nai pas vu Marcel Ciolacu se rendre dans un centre de vaccination, pour soutenir la campagne de vaccination. Je ne connais meme pas Sorin Grindeanu ou je ne sais plus qui est a la tete du PSD, Mme Gabriela Firea. Je ne les ai pas vus aller soutenir cette campagne de vaccination et je ne comprends pas pourquoi, car cette campagne de vaccination est la notre, celle de nous tous, cest une campagne pour le retour a la normalite de toute la Roumanie, pas seulement du Parti National Liberal ou de ce gouvernement. A chaque fois je releverai ce defi pour les leaders dopinion des sociaux-democrates, de venir soutenir cette campagne publique de vaccination. Journaliste : Merci ! Une question pour M. le ministre Bode. M. le ministre Bode, comment sont organises les concours pour les postes de direction ? Je vous le dis, car M. Stuparu vient detre reconduit a la tete de lInspectorat de la police du departement de Sălaj. Lucian Bode : Soyez convaincue que nous norganisons pas de concours au Ministere des Affaires Interieures en fonction de M. Stuparu ou du chef de lInspectorat de la police du departement de Sălaj. Je le disais il y a une semaine, notre principale preoccupation pour assurer une gestion stable, previsible au niveau de toutes nos structures, est de mettre les postes de direction en concurrence. Le fait que seulement dans la Police roumaine, sur 4.800 postes de direction, 1.380 sont habilites a occuper ces postes de direction, montre quil est urgent de lancer cette procedure. On parle de plus de 30% des postes. Par consequent, au niveau de lInspectorat general des situations durgence, les concours ont deja lieu pour 37 postes de direction au niveau central et departemental. Pour lInspectorat general de la Police roumaine, pour lInspectorat general de la Police des frontieres, pour lInspectorat general de laviation, pour la Direction generale de la protection interieure, pour la Direction generale de la lutte contre la corruption, jai recu, cette semaine, une proposition dordre du jour, calendrier, etapes, en fonction des urgences dont dispose chaque inspecteur general, chef de structure. En consequence, la semaine prochaine nous rendrons public le calendrier des concours au niveau de ces structures, comme nous lavons fait pour lInspection Generale des Situations dUrgence. Et je vous donne une bonne nouvelle a vous et aux habitants de Sălaj : dans la liste des dizaines et des centaines de postes, vous verrez que nous mettrons en competition le poste dinspecteur en chef de lInspectorat de la police du departement de Sălaj. M. Stuparu a fait un tres bon travail ici en tant que chef de linspectorat habilite de pouvoirs. Le delai dun an a expire, il est nomme du poste d`adjoint, cest une procedure tout a fait legale. Mais, comme je lai dit la derniere fois, lorganisation des concours et loccupation de ces postes a la suite de concours transparents, avec une commission tres bien articulee, respectee, avec le milieu academique qui y est represente, avec les syndicats representes dans ces commissions, est notre preoccupation et il en est ainsi. Cela se pro duira dans les semaines a Florin Ciţu : Merci. Emil Boc : Juste une seconde, je voudrais ajouter une derniere chose, si vous me le permettez, en tant que maire. Jai salue lannonce faite hier par le Premier ministre roumain a Timisoara, concernant le fait que lasphalte, les investissements et la civilisation atteindront tous les coins de la Roumanie. Cest-a-dire tous les projets des maires... Et il y a plus de 3.200 unites administratives-territoriales dans ce pays et beaucoup de maires ont des projets quils nont pas pu financer, sur le PNDL, ou sur les programmes operationnels sectoriels, ou parce qu`ils ont eu moins de 2.000 citoyens et toutes les mairies de moins de 2.000 netaient pas eligibles. Et lacte de courage du Premier ministre de Roumanie dannoncer : chers maires, preparez vos projets, lors de la rectification en août vous avez de largent pour faire asphalter la moindre parcelle, pour moderniser toute la Roumanie, afin dattirer les investisseurs et apporter la civilisation a chaque localite de Roumanie ... Cest un message, a mon avis, revolutionnaire, du point de vue du fait que, pour les administrations locales, vous savez bien quun obstacle majeur dans la voie du tourisme, dans la voie du developpement des investissements est le manque de linfrastructure de base. Cela montre que ce gouvernement et le Premier ministre ont la vision et la determination de mettre la Roumanie a la premiere place et de donner aux maires la chance de montrer a la communaute quils dirigent, quils parviennent a la faire passer au niveau superieur de modernisation. Alors le message au-dela de lappreciation, en tant que maire, cest de dire a mes collegues maires : mettez a jour votre documentation technique, preparez vos projets, car ce gouvernement est avec vous. Journaliste : Une derniere question que jaurais, si vous me le permettez. Il sagit plus de ladministration publique que du gouvernement, mais en meme temps, il sagit aussi du gouvernement. La situation creee dans le Secteur 1 Bucarest par cette non-collecte des ordures menageres par lentreprise qui doit le faire, en raison du conflit entre Mme Clotilde et lentreprise, est tres grave, ce qui peut generer, sans discussion, une epidemie. Parce que nous, meme si nous ne vivons pas a Bucarest, transitons par Bucarest et des dizaines de milliers de Roumains le font chaque jour, ils transitent par Bucarest, nous sommes en danger. Donc ce probleme local, pour ainsi dire, du Secteur 1 peut devenir un probleme national, de securite nationale, a la fin, car notre etat de sante est... Emil Boc : Jai vu le prefet de la capitale, qui coordonne tous les services deconcentres, dont la Garde de l`environnement, loutil de base pour declarer un etat dalerte ou une autre situation, quil a dit que les conditions legales pour declarer letat d`alerte ne sont pas reunies. Je fais donc confiance aux autorites de lÉtat. Moi, en 2015, jai traverse une crise beaucoup plus grave a Cluj, jetais sur le point de ne pas pouvoir collecter quotidiennement 400 tonnes de dechets de la ville, car du jour au lendemain cette administration nationale a ferme, un depot temporaire. Je nai pas dormi pendant des jours jusqua ce que je trouve des solutions. Et jai emmene les ordures a Oradea, a Targu Mureş, a Sighişoara, jusqua ce que je reussisse a autoriser une rampe temporaire. Je ne veux pas quun maire traverse un tel stress, quil ait une communaute... Car je veux que vous sachiez que si les ordures ne sont pas ramassees un jour, il vous faut trois jours pour revenir a la normale. Journaliste : Au moins. Eml Boc : Minim. Journaliste : Ma question netait pas celle-ci, ma question etait de savoir si cette maire du secteur 1 de Bucarest peut etre tenue responsable de ce quelle fait. Lucian Bode : Par les electeurs. Florin Ciţu : La Garde de lenvironnement a pris des decisions /.../. Merci! Lucian Bode : Nous vous remercions beaucoup! *** Declarations du Premier ministre Florin Ciţu apres la visite au centre où est organise le marathon de vaccination anti-COVID de Zalău Florin Ciţu : /.../ des ministres a simpliquer. M. Bode a ete le premier a prendre linitiative, avec M. le prefet, le president du Conseil general, et ils ont organise ce marathon de vaccination. Aujourdhui on est la pour le rappel Pfizer. Nous avons egalement introduit Johnson depuis. Je suis content de voir des gens se faire vacciner, venir au rappel, car nos vies vont etre plus faciles a partir de maintenant ; et pour les vacances, nous sommes plus tranquilles, nous naurons plus de problemes, tout sera plus simple et nous reviendrons a la normale. Je suis juste venu voir cet endroit, parce que cest un endroit important. Dans le meme temps, le departement est a la 10e place, avec pres de 30 % de taux de vaccination, nous devons donc faire plus. Cela a ete fait, mais, Monsieur le Prefet et Monsieur le President du Conseil departemental, nous devons faire davantage car nous devons apporter le vaccin au plus pres des citoyens et vous avez des moyens ; et si vous avez besoin de ressources, vous pouvez egalement faire appel au gouvernement pour vous aider. Je vous remercie et vous felicite encore pour tout ce que vous avez fait ici. Merci. 2021-06-11 13:49:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_1001.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la ședința extraordinară a Consiliului pentru Dezvoltare Regională VestȘtiri din 10.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-a-la-reunion-extraordinaire-du-conseil-de-developpement-regional-ouest2021-06-10 20:52:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-10-08-53-02big_image_8_resize.jpgVizita premierului Florin Cîțu în județul TimișȘtiri din 10.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-florin-citu-dans-le-departement-de-timiConference de presse du Premier ministre Florin Cițu au Conseil departemental de Timiș Alin Nica: Bienvenue a la conference de presse a loccasion de la visite du Premier ministre a Timisoara. Nous avons eu une excellente discussion avec M. le Premier ministre, faisant la promotion des projets de Timiș, que nous connaissons tous, a commencer par le stade et la Salle polyvalente, jusqua lautoroute Timișoara-Oravița, au chateau de Huniade et les autres projets inclus dans la liste des 15 projets promus par le Conseil du departement de Timiș pour le Plan national de recuperation et de resilience, linstitut oncologique de Timișoara et tous les autres, que je ne repeterai pas, mais nous avons egalement discute des changements legislatifs que Timișoara, dans la perspective de la Capitale europeenne de la culture 2023, les ordonnances d`urgence du gouvernement 42/2019, respectivement 51/1998, doivent etre adaptees aux nouvelles realites. On ma assure que toutes ces choses seront prises en compte. Monsieur le Premier ministre, vous avez la parole. Florin Cițu: Merci, Monsieur le President. Bonjour! En effet, une tres bonne visite jusqua present. Vous savez tres bien que ce mandat est defini ou porte sur les investissements et jai ete content de voir que la premiere chose ou le premier objectif que jai visite a ete de voir laeroport, de voir le nouveau terminal. Cest une bonne chose que nous ayons un nouveau terminal, ce qui montre clairement que Timișoara et le departement de Timiș se developpent, car cest le signe : vous avez besoin dun nouveau terminal, dun aeroport qui se developpe, cela montre clairement que vous avez plus de monde qui arrive, plusieurs entreprises et nous y avons meme discute dun eventuel projet de developpement de laeroport dans le futur. Nous reflechissons a developper davantage ce volet Cargo et vous avez ici lassurance que je mimpliquerai, afin que nous puissions rendre ce projet viable dans les plus brefs delais. La Roumanie doit devenir une zone ou devenir un hub Cargo pour cette zone regionale ou pour lEurope. Deuxiemement, jai ete tres heureux daller a lUniversite polytechnique, qui fete ses 100 ans aujourdhui. Cest toujours un plaisir detre dans un environnement academique, cest cet esprit quon y ressent, cest special et cest une tres, tres bonne discussion, surtout avec votre Comite de direction, des gens qui ont fait des propositions et des enjeux pragmatiques, a certains me demandent deja des solutions, mais ce fut une bonne discussion concernant la nouvelle loi sur les marches publics, a laquelle nous travaillons deja et que nous voulons ameliorer et, bien sûr, sur les investissements. Troisiemement, bien sûr, nous avons discute du PNRR. Cest un projet important, cest une source de financement dinvestissement en Roumanie, mais ce nest que lune des sources des investissements. Le PNRR, comme je lai dit, nest quune partie et les investissements que nous avons inclus dans le PNRR sont ceux qui peuvent etre realises dici 2026 et ont ces composantes, ils ont une composante verte et une composante de numerisation. Mais en meme temps, nous avons dautres sources de financement - les fonds europeens et le budget de lÉtat. Et ici, je voudrais faire une annonce. Jai regarde comment ou ce qui a ete investi ou quels projets sont dans ces sources de financement. Ni dans le PNRR ni dans les fonds europeens nous ne pouvons inclure des routes communales, de petites routes, des routes dans les petites localites et dans les communes. Celles-ci n`ont pas pu y etre inclus. Et puis jai regarde et jai demande a mes collegues de faire une analyse, de voir ce qui sest passe ces dernieres annees, où sont alles ces investissements. Et lon voit que ces infrastructures routieres, departementales et communales nont pas ete incluses dans les projets, ni dans les fonds non remboursables ni dans le PNRR. Cela nexiste pas. Nous avons donc ces sources de financement, mais elles n`ont pas pu etre utilisees jusqua present. Et la, nous avons un probleme, parce que nous savons tres bien que ces localites, où il netait pas possible dinvestir dans les routes departementales et communales, ont ete laissees pour compte. Vous mavez donne un exemple, quand je suis venu ici, positif, lorsque vous avez dit quune seule route a fait venir des investissements de certaines grandes entreprises. Et vous avez raison. Quand il y a des infrastructures, les autres investissements viennent aussi. Jai demande cette analyse et cest quelque chose que jexamine depuis un certain temps et je veux vous dire que nous allons lancer un programme dinvestissements special pour ces routes. Bien sûr, les localites où lassainissement et leau existent deja auront la priorite, mais nous ne pouvons pas laisser de cote des communautes roumaines, nous devons developper lensemble de la Roumanie. Malheureusement, a travers le PNRR et les fonds europeens, ces investissements ne peuvent pas etre realises et nous les ferons ensuite via le budget. Jannoncerai la structure de ce programme dans la prochaine periode. Mais cest une chose tres importante et je voulais lannoncer ici, chez vous, car vous etes le president du Conseil departemental et vous savez tres bien quels problemes il y a eu avec les budgets ces derniers temps. Et non pas en dernier lieu, bien sûr, parce que nous sommes toujours dans une pandemie, je tiens a vous feliciter detre dans le top 5 avec la campagne de vaccination. Vous avez fait du tres bon travail, meme si vous avez traverse une periode difficile a un moment donne, mais vous avez fait du bon travail et la campagne de vaccination se poursuit. Nous ne devons pas capituler en ce moment, nous devons continuer, avec toutes les ressources dont nous disposons, car nous ne savons pas avec certitude si la pandemie est passee ou non. Je voulais aussi vous feliciter pour cela. Ce sont les choses que je voulais annoncer. Sil y a encore des questions... Alin Nica: Je voudrais annoncer quelques autres problemes dont nous avons discute ensemble. Les pouvoirs publics locaux se sont souvent plaints du fait que leurs localites ont des surfaces de terre degradee, des batiments, des canaux de lANIF ou des Eaux roumaines, des camps scolaires qui appartiennent a lÉtat et sont en mauvais etat et que rien ne sest passe depuis des decennies dans ces lieux. On a vu recemment un amendement a lOrdonnance 57/2019 portant Code Administratif, car le principal obstacle au transfert du ministere ou de differentes autorites, les agences qui les detiennent, aux collectivites locales etait le fait quils ne sont pas tabules. Maintenant, cette disposition a ete supprimee et nous avons discute avec le Premier ministre et peut-etre quil vous fera savoir quelles sont les intentions du gouvernement dans ce sens. Florin Ciţu: Il y a encore quelques annonces, si on va dans ce sens. Lune est bien sûr que nous voulons, par le biais dune ordonnance durgence, que le cadre juridique fasse en sorte que, sur demande, ces unites administratives-territoriales qui veulent reprendre en gestion dune autre institution d`etat une route forestiere, un canal, un batiment qui est inutilise, et cree des problemes dans une unite administrative-territoriale, l`on puisse reprendre ces objectifs sur demande, et ensuite les administrer, nous mettons en place le cadre juridique pour une telle chose, cest donc quelque chose dont nous avons discute ensemble. En meme temps, nous avons discute des besoins de cofinancement de toutes les UAT en Roumanie, car beaucoup dUAT ont des projets, sur des fonds europeens, les coûts ont augmente et des fonds de cofinancement sont necessaires et alors nous aurons une ordonnance, qui est en cours dapprobation et je pense quelle est pret au Ministere des Finances, qui permet aux UAT demprunter directement au Tresor, du fonds de privatisation. Ces choses sont deja en cours dans la prochaine periode. Tout va dans ce sens en favorisant linvestissement. Nous avons montre lannee derniere, nous montrons cette annee, meme les chiffres parus aujourdhui, que la seule solution, et cest une solution liberale, cest dinvestir pour quon puisse avoir de la croissance economique, pour qu`ensuite on puisse partager, on peut aussi avoir des salaires plus grands, des pensions, des indemnites, etc. Cest dans cette direction que l`on a prise: dabord on investit, on produit et ensuite on peut partager pour que tout le monde en puisse profiter. Les nouvelles que jai eues aujourdhui les investissements nets dans leconomie je voudrais expliquer ce qu`elles signifient pour tout le monde. Les investissements nets dans leconomie signifient de nouvelles capacites de production ; des investissements nets qui ont augmente de 10 % signifient que nous avons plus de nouveaux moyens fixes, donc de nouvelles capacites de production, et celles que nous avions ont ete modernisees, juste pour etre plus productives. Et ce fut une bonne discussion que nous avons eue a lUniversite polytechnique, où, bien sûr, nous savons tous quen ce moment nous avons une croissance economique, mais nous avons aussi laugmentation des coûts et bien sûr apparaissent ceux qui ont dit lannee derniere que nous ne pouvons avoir une croissance economique maus nous lavons eue, et maintenant ils essaient de nous dire quhelas, vous oubliez les coûts, linflation viendra et les taux dinteret augmenteront et ainsi de suite. Tous ces gens oublient une chose : nous ne sommes plus dans leconomie socialiste de ces dernieres annees. Nous sommes dans une economie où l`on investit, ce qui signifie que nous aurons de la productivite. Cest cet element, la croissance de la productivite qui fait la difference et assurera une croissance economique non inflationniste durant cette periode. Toute augmentation des prix est temporaire, transitoire et il ny a aucune raison de voir une augmentation des taux dinteret en Roumanie, dautant plus que ce gouvernement sest tres clairement engage sur deux choses : la reforme et les investissements, et bien sûr troisiemement, la reduction du deficit budgetaire, qui tous les investisseurs regardent. Nous reformons, nous investissons, nous reduisons le deficit budgetaire et vous verrez que nous aurons une croissance economique chaque annee sans aucune pression inflationniste et sans quil soit necessaire daugmenter les taux dinteret. Tres bonne la discussion d`aujourdhui a luniversite. Jai vraiment aime ca, un environnement bon et stimulant. Alin Nica: Chaque fois que vous voulez tester des politiques publiques, nous vous attendons ici aux debats a Timisoara. Nous avons encore trois autres universites dÉtat - lUniversite de lOuest, lUniversite des sciences agronomiques du Banat et lUniversite de medecine et de pharmacie - et je vous assure que nous avons des professionnels dans tous les domaines, qui peuvent soutenir les politiques publiques generees par l`administration. Je vous donne la parole pour les questions. Nous sommes ouverts aux questions. Une question, car nous sommes nombreux et le temps est limite. Journaliste: Bonjour, Monsieur le Premier ministre. Le 5 mai, M. Alin Nica a annonce que le gouvernement de Ciţu, je cite, aidera a nouveau la Mairie de Timișoara avec la troisieme contribution consistente, faisant reference aux quelque 12 millions deuros pour lachat de certificats verts par la Societe de chauffage urbain. Jusqua present, largent nest pas venu, pendant ce temps, le maire Fritz a accuse M. Nica de poster, largent nest pas venu parce que M. Nica a rendu publique cette intention du gouvernement. Je me demande si largent viendra? Sil vient, quand et sil ne vient pas, pourquoi ne vient-ils pas ? Merci. Florin Cițu: Il faut savoir que la Mairie de Timişoara est lune des mairies les mieux financees de Roumanie. Elle a recu, via lannexe 7.03, je pense, 28 millions de lei, elle recoit mensuellement dIVG, du revenu global pres de 45 millions de lei. Au moment où je cherchais, il y avait environ 18 -19 millions de lei sur le compte. Mais quant a ..., il y a plusieurs justifications. Le probleme ici etait que la demande est arrivee trop tard. Et je me demande pourquoi ? Parce que ces certificats verts sont achetes, on sait qu`on en a besoin, on doit en acheter, et on les achete a lavance et la question est de savoir pourquoi on a demande si tard. La demande est arrivee a un moment où cette amende etait deja prononcee - je ne sais pas si M. le president savait exactement quelles en sont les etapes - cest peut-etre pour cela quil a poste - ou sil savait quelle etait la situation financiere de la mairie, mais je vous dis quil est peut-etre temps de faire une bonne reforme, voyons comment largent a ete depense en premiere partie de lannee, pourquoi les certificats verts nont pas ete payes et ainsi de suite. Nous devrions egalement examiner cela. Je suis tres transparent. En Roumanie, il existe dautres unites administratives-territoriales : Constanța, qui a paye les certificats verts sur son propre argent et ainsi de suite. Journaliste : Faut-il comprendre que largent ne viendra plud du gouvernement ? Florin Ciţu: Il y a cette ordonnance qui permet a toutes les UAT - on ne fait pas de discrimination, car je ne suis pas partisan de la discrimination -, elle permet a toutes les UAT demprunter pour dautres depenses. Journaliste: Merci. Journaliste: Bonjour, Monsieur le Premier ministre. Hier, le president Orban a parle du PNDL 3, sans trop developper ce sujet. Y aura-t-il un PNDL 3, ou non ? Quand commencera-t-il, sil commence ? Florin Ciţu: Je vous dis maintenant que lorsqu`on annonce un programme, cest bien dannoncer la source de financement, car cest comme ca quon peut annoncer tous des programmes. Je vous ai presente ce que je veux faire, apres une analyse que jai faite en detail de la facon dont largent a ete investi ces dernieres annees. Largent a ete investi dans les infrastructures, mais a contourne les routes departementales et communales. Pour celles-ci, cest vrai, il y a a la CNI, beaucoup de projets soumis pour les routes /.../ Si l`on cree un programme, bien sûr on doit trouver la source de financement et on s`en occuper, pour trouver la source de financement pour les communautes qui ont ete oubliees toutes ces annees dans tous les programmes et qui ne sont pas eligibles aux fonds europeens. Nous trouverons les ressources pour ces communautes. Mais je veux poser une condition de plus : donner la priorite a ces communautes - parce que nous devons recompenser ces maires - qui ont deja a la fois des egouts et de leau courante. Mais, bien sûr, juste la priorisation. Toutes les communautes qui en avaient besoin, qui etaient oubliees et ne pouvaient pas prendre dargent, navaient pas de fonds eligibles, netaient pas eligibles aux fonds pour pouvoir avoir des routes. Lexemple que ma donne M. Nica est tres bon. Une route de deux kilometres qui a fait venir denormes investissements de la part des multinationales. Linfrastructure est la cle. Regardez ce qui sest passe, nous avons continue a retarder la route express Craiova-Piteşti ; Le developpement de Ford a ete retarde pour cette raison. Ils sont venus, ils ont investi sur la base dune promesse, et les gouvernements precedents nont pas fait ce quils avaient promis et, malheureusement, lentreprise na pas pu se developper comme elle voulait se developper, comme la Roumanie peut se developper. Dans les regions où nous avons des infrastructures, nous voyons egalement des investissements. Je moccuperai d`avoir des investissements. Je ne connais pas ce programme /.../. Journaliste: Bonsoir. Monsieur le Premier ministre, la HCCJ a pris aujourdhui une decision extremement importante. Une decision du CNSU a ete annulee pour les motifs invoques en justice, notamment la non-publication de la decision au Journal officiel, ainsi que dautres procedures, par exemple le proces-verbal certifiant une reunion du CNSU. Il est vrai que selon des sources, on sait aussi, dans la presse, quil sagit pratiquement de plusieurs discussions sur WhatsApp. Je veux vous demander si vous confirmez cela, dans quelle situation nous sommes maintenant si nous sommes en illegalite selon cette decision de la HCCJ depuis un an et un peu maintenant, etant donne quil y a plusieurs decisions du CNSU qui nont pas ete publiees au Journal officiel et dans le contexte de vos declarations d`il y a quelque temps quil suffisait de les mettre sur le site du gouvernement ? Florin Ciţu: Oui, mes declarations sont apres des consultations de specialistes. Et il faut dire que cest une decision du CNSU qui est abrogee, qui na aucun effet. Cest de cela dont nous parlons maintenant, une decision qui est abrogee, elle na aucun effet. Je vous dis que tout est legal, et chaque fois que nous avons ete au tribunal - et vous nous avez vu les attaquer - nous avons gagne. Les experts disent que tout est legal. Je respecte les avis des specialistes de la justice. Journaliste: Considerez-vous que la decision de la HCCJ nest alors pas /.../? Florin Ciţu: Non, je nai pas dit ca. Je viens de dire que cest une decision du CNSU qui est abrogee, cest tout. Merci. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, a propos du certificat numerique, on sait quil contiendra trois types dinformations: les personnes vaccinees, les personnes ayant subi la maladie ou les personnes ayant un test PCR negatif. Quant aux personnes qui ont traverse la maladie mais ont ete soignees a domicile, sont restees a domicile, ne sont pas allees a lhopital, quelle est leur situation ? Comment peuvent-ils etre inclus dans ces enregistrements? Florin Ciţu: Jai aussi pose cette question, vous savez. On ma dit que nous ne pouvons inclure que les personnes qui sont dans la base de donnees. Si ells ont ete soignees a domicile, mais quelles sont dans la base de donnees et que nous savons quelles sont passes par la maladie, elles y seront incluses. Mais sil y a des personnes qui ont traverse la maladie et ne le savent pas, elles ne peuvent pas etre inscrites dans la base de donnees. Donc ceux qui ont ete soignes a domicile sont la. Mais pour tout le monde, la solution la plus simple est la vaccination. Je me suis fait vacciner et il ny a plus de problemes de ce genre. Journaliste: Bien, mais comment sait-on sils ont subi la maladie sils ont ete soignes a domicile ? Un test PCR positif est-il suffisant ? Florin Ciţu: Dhabitude, quand on a ete soigne a domicile et que l`on a eu la maladie, si l`on avait des symptomes, on appelait la la DSP et on etait enregistre etc. Il y avait donc cette procedure. Si l`on n`a pas appele la DSP, si l`on n`a pas ete enregistre nulle part, alors il ny a aucune preuve que l`on a traverse la maladie, car cest lenvers de la medaille, on peut dire quils sont passes par la maladie, mais ils n`ont pas ete malades et alors on doit en avoir un document. Merci! /.../ 2021-06-10 16:57:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-10-04-59-03big_image_8_resize.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la ceremonia organizată cu prilejul „Zilei Eroilor”Știri din 10.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-florin-citu-a-l-occasion-de-la-fete-des-heros-et-de-la-fete-de-l-ascension Le message du Premier ministre Florin Cițu a loccasion de la Fete des Heros et de la Fete de lAscension Aujourdhui, nous rendons hommage aux heros du peuple roumain tombes en service dans les guerres menees par lArmee de la Roumanie ou dans les missions effectuees sur les theatres doperations. Marquee comme chaque annee a un jour important du calendrier des fetes chretiennes-orthodoxes, la Fete de lAscension du Seigneur, la Fete des Heros symbolise la gratitude pour tous ceux qui au fil du temps ont defendu le pays meme au prix de leur vie, se sont battus pour la foi ancestrale, pour la justice, la liberte et, dans lhistoire recente, ont peri en representant la Roumanie avec un grand courage et un grand professionnalisme dans diverses missions menees avec nos partenaires internationaux. Nous pensons aux disparus. Honorons leur memoire, promouvant et portant a notre tour les valeurs pour lesquelles les heros de la nation se sont battus, pour une Roumanie dont les descendants des generations daujourdhui devraient etre fiers! Et nous avons cette chance damener la Roumanie la où est sa place, parmi les États democratiques, libres et economiquement developpes. Florin Cițu, Premier ministre de Roumanie 2021-06-10 09:31:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-10-04-19-37big_1.jpgGuvernul se alătură și în acest an campaniei de conștientizare a Bolii BattenȘtiri din 09.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-gouvernement-se-joint-egalement-cette-annee-a-la-campagne-de-sensibilisation-a-la-maladie-battenA loccasion du Jour de la sensibilisation a la Maladie Batten, le Palais Victoria silluminera ce soir en turquoise, a partir de 21h00, en solidarite avec les patients atteints de cette maladie neurodegenerative de la categorie des maladies rares. Le Gouvernement se joint, comme chaque annee, aux institutions publiques qui soutiennent la campagne de sensibilisation a la maladie Batten, initiee par lassociation Rebeca Faith Hope Love. Repondre aux besoins des enfants diagnostiques avec la maladie Batten et des patients atteints dautres maladies rares est un defi particulier, surtout pendant cette pandemie. Notre preoccupation, au niveau du Gouvernement, est dassurer a tous les Roumains un acces egal et equitable aux services de sante de qualite lorsquils se retrouvent dans la situation indesirable davoir besoin de services de sante differents. Cest un objectif que nous avons pris en compte dans le Programme National de Recuperation et de Resilience que nous avons envoye la semaine derniere a Bruxelles, proposant des projets dinvestissements dans l` infrastructure hospitaliere et les soins ambulatoires, mais aussi dans les ressources humaines necessaires au bon fonctionnement du systeme de sante. En parallele, jen appelle a la prise de conscience de limportance de la vaccination pour stopper la pandemie, pour la sante de tous. Les patients diagnostiques avec des maladies rares, dans la mesure où le medecin leur recommande de se faire vacciner, peuvent le faire beaucoup plus facilement desormais, grace aux facilites que nous mettons actuellement a disposition de toute personne qui souhaite se faire vacciner , a declare le Premier ministre Florin Cițu. Difficile a diagnostiquer et a traiter, la maladie Batten est une maladie neurodegenerative qui touche les jeunes enfants et se caracterise par une faible esperance de vie. Lincidence de cette maladie est de 1 personne sur 100.000. Pour 95% des maladies rares, il ny a meme pas de traitement approuve, et dans les 5% des cas où il existe un traitement, les patients ont du mal a latteindre en raison des coûts eleves. En Roumanie, selon lAlliance nationale pour les maladies rares, un million de personnes souffrent de maladies rares, dont 75 % sont des enfants. 2021-06-09 18:53:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-10-07-45-27big_06.jpgBriefing de presă susținut de premierul Florin Cîțu, ministrul Muncii, Raluca Turcan, ministrul Economiei, Claudiu Năsui, și secretarul de stat în MAI, Raed Arafat, la finalul ședinței de guvern din 9 iunieȘtiri din 09.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-donne-par-le-premier-ministre-florin-citu-la-ministre-du-travail-raluca-turcan-le-ministre-de-l-economie-claudiu-nasui-et-le-secretaire-d-etat-au-ministere-des-affaires-interieures-raed-arafat-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernement-du-9-jDeclarations du Premier ministre Florin Cițu, a lissue de la reunion du gouvernement Florin Cițu : Bonjour ! Lors de la reunion du gouvernement daujourdhui, nous avons approuve le projet de loi sur certaines mesures pour la continuation de lactivite par les personnes remplissant les conditions de depart a la retraite. Il sagit dun projet de loi qui est soumis au Parlement dans le cadre dune procedure durgence et supprime le cumul de la pension avec le salaire de lÉtat et, en meme temps, prevoit laugmentation facultative de lage de la retraite a 70 ans. Les details seront presentes par le ministre du Travail, apres quoi je ferai une courte presentation. Un autre projet important a lordre du jour d`aujourdhui, qui a ete approuve, c`est un projet dOrdonnance durgence pour completer la Loi no. 49/1991 sur loctroi dallocations et de primes aux invalides, anciens combattants et veuves de guerre. Il s`agit d`environ 2.521 personnes, dont 2. 374 ont plus de 95 ans. Il y a un mois, malheureusement, nous avions 2. 600 anciens combattants. Ces personnes ont besoin daide et les benefices niront qua ces personnes, pas a leurs descendants. Et, troisiemement, encore une fois, un projet tres attendu, notamment par lenvironnement des affaires, un projet dOrdonnance dUrgence modifiant l`Ordonnance d`urgence 130/2020 sur certaines mesures de soutien financier a partir de fonds exterieurs non remboursables lies au Programme Competitivite Operationnelle 2014-2020 , dans le contexte de la crise provoquee par le COVID-19, ainsi que dautres mesures dans le domaine des fonds europeens. De quoi s`agit-il? Il sagit du transfert des montants qui ont ete alloues a la mesure 3, a la mesure 2, afin de poursuivre le paiement a la mesure 2 jusqua la clarification des problemes que nous avons eus dans la mesure 3. Et, non pas en dernier lieu, nous lavons ici sur Ministre Năsui qui entrera dans les details et repondra a vos questions une fois que jaurai termine. Etnon pas en dernier lieu, le projet d`Arrete sur la prolongation de letat dalerte de 30 jours supplementaires en Roumanie, a compter du 12 juin 2021, ainsi que sur letablissement des mesures a appliquer pendant cette periode, pour prevenir et combattre les effets de la pandemie de COVID-19. M. Raed Arafat est ici pour les details. Je vais vous donner quelques elements importants : tout dabord, le point de passage de la frontiere roumaine avec la Republique de Moldavie a Rădăuți-Prut, departement de Botoșani sera rouvert ; le 28 juin 2021, il est autorise a participer a levenement sportif organise sur le territoire roumain dans le cadre des huitiemes de finale du Championnat dEurope de football UEFA 2020, avec jusqua 50% de la capacite maximale des tribunes. La troisieme chose importante: la permission de lorganisation et la conduite devenements en plein air, de rassemblements dans la campagne electorale liee aux elections partielles du 27 juin 2021, avec la participation jusqua 1.000 personnes. Les conditions seront expliquees par M. Raed Arafat. Numero quatre : aggrandir le nombre de personnes participant aux evenements prives, mariages, baptemes, au nombre de participants a un maximum de 200 personnes en interieur et assurer une superficie de deux metres carres pour chaque personne. Dautres nouveautes ne sont pas apportees a ce projet, mais les details seront presentes par le secretaire dEtat Raed Arafat. Tels sont les actes importants adoptes aujourdhui lors de la reunion du gouvernement. Je suis a votre disposition pour quelques questions. Tenez compte que nous avons des collegues ici qui presenteront les details. Journaliste: Bonjour ! Le Conseil legislatif a declare que ce projet de loi restreint le droit a la pension et touche egalement plusieurs principes de la Constitution. Florin Cițu : Lavis du Conseil legislatif est un avis facultatif. Nous l`avons pris en compte. Nous pensons que ce nest pas vrai, nous irons au Parlement roumain, qui est le forum legislatif en Roumanie, et la je suis sûr que le projet de loi peut etre ameliore, meme si je pense que cette forme est la bonne pour la Roumanie pour le moment. Journaliste : Bonjour ! Monsieur le Premier ministre, je voudrais vous interroger sur les indemnites. Il y a tout un debat dans lespace public. Vous avez indique le 30 decembre 2020 que vous allez inscrire au budget de lEtat laugmentation des indemnites a partir du 1er juillet si le projet de loi adopte par le Senat passe a la Chambre des deputes. Le projet de loi na pas ete adopte par la Chambre des deputes, il est toujours en debat parlementaire. Largent des allocations est-il inclus dans le budget de lÉtat concernant laugmentation a partir du 1er juillet 2021 ? Florin Ciţu : Donc, a lepoque, le budget etait construit sur la legislation en vigueur, mais en meme temps je vous lai dit, nous avons aussi approuve une strategie fiscalo-budgetaire qui montre tres clairement notre objectif de reduire le deficit budgetaire dans la prochaine periode, dici 2024, inferieur a 3 % du PIB. Parallelement, au Senat, les amendements qui montrent un nouveau calendrier daugmentation des indemnites, le prochain date etant le 1er janvier 2022, ont ete votes par lensemble des membres de la Coalition. À la Chambre des deputes, je ne sais pas pourquoi cela a ete retarde, alors que nous avons tous le meme objectif de previsibilite, de transparence et de reduction du deficit budgetaire dans la prochaine periode. Je vois que dans lespace public il y a des informations que le projet de loi, bien quapprouve sous cette forme, - vous avez vu hier, lundi soir, la Coalition a decide daller au Senat, - nous recevons des signaux de lopposition que ce projet de loi sera attaque a la Cour constitutionnelle. Dans ces conditions, je me retrouve dans la situation d`approuver une ordonnance durgence lors de la reunion du gouvernement pour garantir que nous maintenions la stabilite financiere de la Roumanie dans la prochaine periode. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, quadviendra-t-il des tranches quatre et cinq, parce que dans le projet de loi sur laugmentation des allocations, parce que dans le projet de loi adopte par le Senat il est ecrit tres clairement, a commencer par les droits afferents a janvier 2022, le montant des allocations de lÉtat pour enfants sont indexees chaque annee doffice dule taux annuel moyen de dinflation. Il ne dit rien sur les tranches quatre cinq de laugmentation des allocations. Florin Ciţu : Il ny a pas de tranche quatre et cinq, donc il y a... Journaliste : On parviendra a doubler les dotations assumees par le gouvernement Orban, dont vous faisiez partie en 2020. Florin Ciţu : Il ne sagit pas de doubler, il sagit daugmenter de maniere previsible les allocations chaque annee, pas seulement jusqua ce moment. Nous allons creer une formule transparente, a travers laquelle nous augmenterons les allocations chaque annee, nous ferons de meme avec les retraites, cest ainsi que nous aurons une formule transparente pour le salaire minimum et cela signifie que nous utiliserons cette formule dans le futur. Ca ne veut pas dire quon sarrete quand ca double ou triple, etc., donc les choses vont avancer. Merci. Deux questions a poser pour laisser les collegues. Merci beaucoup. Journaliste : Bonjour ! Une precision, sil vous plait, aux questions que mon collegue a posees plus tot, tient-on compte encore des promesses faites par le gouvernement liberal a ce moment, pour arriver, en effet, vous dites quil ne sagit pas dun doublement, pourtant, tant Ludovic Orban que les membres de la Coalition ont declare quelle atteindrait 300 lei dici la fin du calendrier propose, cest-a-dire 2022, est-ce encore possible ? Florin Ciţu : Peut-etre quil y en aura encore plus, voyons la formule que nous aurons a adopter dans la prochaine periode et pourquoi sarreter a 300 lei ? On vous dit que les allocations vont augmenter chaque annee dans la prochaine periode, donc il ny a pas de verdict, pourquoi sarreter seulement a doubler les allocations, alors quelles peuvent etre triplees et ainsi de suite ? Si nous avons un plan clair, transparent et previsible, nous pouvons augmenter les allocations chaque annee. Si ce nest pas le cas, et nous procedons a des augmentations ponctuelles, comme cetait le cas par le passe, ce que nous ne voulons pas, alors nous creons des problemes de viabilite budgetaire et ils ne pourront etre evites a lavenir. Journaliste : De plus, un sujet important discute hier dans lespace public est le rapport MCV. Florin Ciţu : Oui. Journaliste : Bien que vous ayez dit dans un message, que cest un rapport qui montre de la positivite, une bonne croissance, ce rapport reste toujours et la Section speciale la plus critiquee dans le rapport MCV ces derniers temps est toujours bloquee au Parlement, il n`y a pas de consensus au sein de la Coalition a laquelle vous appartenez. Florin Ciţu : On ne peut pas nier ce qui est ecrit dans le rapport. Ce gouvernement a fait des progres significatifs dans lelimination de toutes les modifications mauvaises ou eronnees dans le systeme judiciaire ces dernieres annees, nous faisons donc des progres - personne ne peut le nier. Dans le meme temps, encore une fois, personne ne peut nier ce que jai dit depuis le debut, a savoir que ceux de la Commission europeenne soutiennent lelimination du MCV des que possible pour la Roumanie. Quant au gouvernement, nous avons pris une decision tres rapide au sein du gouvernement dapprouver un projet de loi qui abolit la Section speciale. Il est alle au Parlement ; passe a la Chambre des deputes Jai toujours dit que loption que nous avons approuvee au gouvernement est celle que je soutiens et que je pense etre optimale. Dans la Coalition, bien sûr, il y a des debats, et on a vu que les choses avaient aussi ete retardees. Je retournerai a la Coalition pour expliquer pourquoi ce rapport est important et que ce que nous avons approuve au gouvernement est ce que nous appuyons. Je continuerai dessayer de convaincre les chefs de coalition, les presidents des partis, que cest loption que nous suivons. Mais, je le repete, nous avons plus dengagements ; lun deux est dapprouver les lois de la justice et nous continuerons a faire approuver toutes les lois de la justice au Parlement de la Roumanie et je my impliquerai directement egalement. Journaliste : La Section speciale sera-t-elle dissoute dici la fin de lannee ? Florin Ciţu : Deux questions, merci beaucoup. Journaliste : Seulement cela si cest possible ! Florin Ciţu : Ca devrait letre. Journaliste : Bonjour ! Monsieur le Premier ministre, il y a une situation dans la Capitale en ce moment, dans le secteur 1, il semble y avoir une impasse. Sont intervenus tant le ministre de lEnvironnement, qui a tente de medier la situation, hier soir, que le prefet de la Capitale, qui a tente de medier cette situation, mais il y a la un blocage. Le probleme na pas ete resolu meme a ce moment, malgre les interventions du prefet de la Capitale. Je veux vous demander comment vous voyez la situation et si vous pensez intervenir de quelque facon que ce soit. Florin Ciţu : Tout dabord, je pense quil est important que tous ceux qui y ont signe des contrats doivent les respecter, dune part et dautre part. Ainsi, les contrats doivent etre respectes, les citoyens de Bucarest ne doivent pas souffrir dun litige devant les tribunaux. Jusqua une decision de justice, tant le prestataire que de la mairie, chacun doit respecter ses engagements. Et apres cela, nous voyons les decisions du tribunal. Bien sûr, ce que nous voyons nest pas ok. Jespere que la Garde de l`environnement fera son devoir et, si elle trouve des coupables et où elle les trouve, elle doit y aller par la force et infliger l`amende. Mais en ce moment - jai eu une discussion avec le prefet aujourdhui - les choses sont un peu compliquees. Je ne sais pas si mon intervention en ce moment est la bienvenue, mais il est important que les contrats soient respectes, tant par le prestataire, que par la mairie. Il y a des contrats signes, il y a des contrats en vigueur et jusqua la decision du tribunal, tant d`une part que de lautre, les contrats doivent etre respectes. Journaliste: Bonjour ! Je reviendrai, avec votre permission, Monsieur le Premier ministre, sur le rapport MCV dhier, dans lequel la Commission europeenne constate effectivement la volonte politique d`annuler les amendements de justice operes par les gouvernements PSD, mais montre en meme temps quil y a de serieux retards et preoccupations lies a la suppression du SIIJ, a la modification du Code penal, du Code de procedure penale, a la modification des trois lois de la justice, a lInspection judiciaire. Il y a beaucoup de reperes que la Roumanie remplit pas. Dans ces conditions, maintenez-vous lobjectif affiche en mars, afin que dici la fin de lannee le MVC pour la Roumanie soit releve ? Florin Cițu : Moi et la Commission europeenne maintenons cet objectif de vouloir eliminer le MCV. Bien sûr, ici cela depend aussi de la Roumanie, qui a progresse dans cette premiere partie. Jattends les solutions a venir /.../, car le gouvernement a fait le premier pas et a propose un projet... Journaliste : Je veux dire, cest un probleme au Parlement, plus precisement vous en avez parle tout a lheure... Florin Cițu : Jattends avec les deputes de la Coalition que le Ministere de la Justice, propose les meilleures solutions, pour que nous puissions surmonter ce moment. Ensuite, cest de la que doivent venir les solutions. Le gouvernement va proposer un projet de loi qui, de mon point de vue, est le meilleur, et je le soutiens, je lai approuve tout de suite, je lai envoye au Parlement en procedure durgence. Jattends des deputes de la Coalition, mais aussi du ministere de la Justice, quils proposent les meilleures solutions. Journaliste : Voyez-vous un probleme de leadership dans les deux Chambres du Parlement, lie au rythme tres lent de la reforme judiciaire ? Florin Cițu : Non, je pense que... Journaliste : Je veux dire, mettons les responsabilites : a qui sont les responsabilites ? Ok, les projets de loi sont partis du gouvernement ; qui les maintient coinces ? Cest ce que nous essayons de comprendre. Florin Cițu : Pour le moment, nous cherchons les meilleures solutions et il y a ce groupe de travail dans lequel il y a des parlementaires de tous les partis de la Coalition, y compris du Ministere de la Justice, il y a des representants la-bas, le ministre de la Justice est dans ce groupe de travail, c`est de la que la solution doit venir, de la on attend au plus vite la solution pour pouvoir passer a autre chose. Il y a donc, si vous voulez, la responsabilite dune bonne solution pour lensemble de la Coalition. La coalition acceptera la solution des specialistes. Il y a les specialistes dans ce groupe de travail. Journaliste : Et en ce qui concerne les responsabilites, je mexcuse, egalement liees au MCV, le rapport dhier montre tres clairement quun probleme est avec la DNA, qui na pas recu, et cest la responsabilite du gouvernement, na pas recu les policiers judiciaires requis et cela est inclus dans le programme de gouvernance, na pas recu de financement pour lembauche de nouveaux procureurs et na pas recu de financement pour la partie technique. Ils nont actuellement que huit personnes pour les interceptions, car ils ne peuvent plus utiliser les interceptions des services. Tout cela incombe au gouvernement. Quand le gouvernement les donne-t-il... quand les donnez-vous, quand prenez-vous la decision de leur donner ce quils demandent et ce qui est specifie dans le rapport MCV ? Florin Cițu : Le budget a ete construit a partir des principaux ordonnateurs. En fin de compte, la hierarchisation des budgets depend egalement de lordonnateur principal, compte tenu des contraintes que la Roumanie a dun point de vue budgetaire. Nous allons essayer de reduire le deficit budgetaire. Le fait que nous ayons un deficit budgetaire estime cette annee a 7,2 %, environ 7,16 %, montre clairement que nous avons alloue des ressources dans tous les secteurs de leconomie. Si necessaire, une correction budgetaire suit et nous verrons si nous devons allouer plus de ressources a ce secteur specifique. Mais la demande doit venir de leur part, et pas maintenant, elle doit venir quand le budget est fait, pas en cours dannee. Journaliste : Eh bien, les demandes ont ete faites, dapres les annonces publiques du chef de la DNA, nous navons pas de point dinterrogation ici. Florin Cițu : Nous allouerons les ressources necessaires, si des ressources sont necessaires, comme nous lavons fait a chaque fois. Merci! Journaliste : Merci ! Journaliste : Vous avez dit que vous etiez indigne par la lenteur de la reforme des entreprises publiques et, surtout, par le fait que les dirigeants ont des salaires et des primes quils allouent a eux-memes assez eleves, au detriment de la reforme dans lentreprise. Cependant, nous comprenons que sous votre mandat, par lintermediaire du Ministere de lÉnergie, du Ministere de lÉconomie ou du Secretariat General du Gouvernement, les salaires et primes des directeurs ont ete rtendus secrets. Si vous pouvez expliquer. Florin Cițu : Que voulez-vous dire ? Reporter : Le fait que les dirigeants des entreprises publiques ne doivent plus exposer publiquement les benefices quils realisent. Florin Cițu : Tous les directeurs doivent exposer, par le biais de la Loi de la Transparence, ils doivent mettre leurs revenus et salaires sur le site. Jai verifie, jai regarde a quelquun il y a quelque temps, dans une entreprise publique, et ils etaient sur le site. Sils ne sont pas sur le site, il leur appartient de mettre leurs revenus sur le site. Il ny a donc rien de tel. Journaliste : Et une deuxieme question concernant lexception dans la loi sur les retraites, concerne le droit dauteur. Lorsque dans le secteur culturel artistique les embauches ont ete bloquees, en particulier dans les institutions de spectacle, presque tous contrats ont ete conclus sur droit dauteur, atteignant des montants de 10 a 15 000 euros pour un projet. Si vous pouvez dire sil y aura un mecanisme de controle afin que dautres institutions etatiques ne recourent pas a ce mecanisme, quand elles verront que la pension nest pas cumulable avec le salaire, mais qu`avec les droits dauteur elle peut etre cumulee. Florin Ciţu : Bonne idee ! Nous proposerons un mecanisme de controle pour nous assurer qu`on n`abuser pas de cette exception au cours de la prochaine periode. Journaliste Bonjour ! Monsieur le Premier ministre, recemment, la Cour dappel de Cluj a partiellement annule l`arrete du gouvernement visant a conditionner la participation a des evenements a une preuve de vaccination. La decision est la premiere instance. Je voudrais vous demander dans quelle mesure cette decision changera ou influencera la politique des mesures dassouplissement. Florin Ciţu : Ca ne changera pas, ca ninfluencera pas. Nous allons contester cette decision et nous pensons que nous allons gagner. Journaliste : Et la deuxieme question : il y a environ trois semaines, on vous a interroge sur cette loi qui libere de prison les fraudeurs fiscaux, sils paient les dommages. Vous avez dit, a ce moment-la, quune evaluation est en cours et que les parlementaires du PNL travaillent sur une telle approche, sur une initiative legislative. Je voudrais vous demander si levaluation a ete faite, quelles en sont les conclusions, quelle est letape de la demarche... Florin Ciţu : Je nai toujours pas les conclusions. Jai eu ces quelques projets durant cette periode. Au fur et a mesure des conclusions, nous les presenterons. Journaliste : Et un complement a cette question : un parlementaire USR-PLUS a depose - aujourdhui, si je ne me trompe - un projet de loi abordant efficacement cette question, a savoir la suppression de la possibilite pour les fraudeurs fiscaux d`echapper a la prison. Je voudrais vous demander si votre... Florin Ciţu : Je ne lai pas vu. Faites-moi voir le projet et ensuite je pourrai vous dire si nous le soutenons ou non. Oui? Journaliste : Merci ! Florin Ciţu : Merci moi aussi ! Journaliste : Bonjour ! Je reviendrais au sujet de la loi qui interdit le cumul de la pension avec le salaire. Il existe de nombreuses categories de personnes, des fonctionnaires qui echappent aux dispositions de cette loi. Larticle 6 precise quil ne sapplique pas aux personnes elues a des postes de lautorite publique ou de dignite ni a celles dont la duree du mandat est prevue par la Constitution. On parle ici de senateurs, de deputes, de maires, mais pas seulement ; car ceux de la CCR, du SCM, de la Cour des comptes ont aussi un mandat... Apres tout, où est la reforme annoncee ? Florin Ciţu : La reforme existe. Ici, vous avez facilement omis un mot tres important : la duree du mandat definie par la Constitution. Il sagit donc de ces mandats, juste de ces mandats. Le ministre expliquera en detail, mais il y a eu une discussion. Nous ne pouvons intervenir au-dela des mandats definis par la Constitution. Cest un probleme que nous avons et sont exemptes uniquement les mandats definis par la Constitution. Cest une premiere etape. Si on change... journaliste : Eh bien, ils sont tous definis dans la Constitution ! Nous avons un mandat partout : au CSM, et a la CCR, et a... Meme le Gouvernement y a un mandat determine, dans la Constitution. Florin Ciţu : Non. Tous ne sont pas definis par la Constitution. Il y a les fonctions elues et celles que lon retrouve dans la Constitution. Je pense que Mme la ministre a exactement la liste de ces fonctions, elle vous repondra immediatement. Mais pas toutes les fonctions et pas tous les budgetaires ; il sagit de ceux qui sont elus et qui ont le mandat defini par la Constitution. Ceux-ci sont exoneres, les deux. Il ne sagit que de la Constitution, que lon retrouve dans la Constitution. Journaliste : Mais pourquoi sont-ils exemptes ? Je comprends quils ont un mandat en vertu de la Constitution, mais où dit-on dans la Constitution quils doivent avoir a la fois une pension et un salaire? Florin Ciţu : Parce quon ne peut pas intervenir sur un mandat, sur un mandat en cours. Cest ce que nous disent les avocats, ce nest pas possible. Journaliste : Eh bien, ils ont un mandat, mais pourquoi devraient-ils aussi avoir une pension ? Florin Ciţu : Cest la decision des juristes. Si le Parlement roumain peut passer outre cette disposition de la Constitution, par un amendement, nous le verrons. La variante que nous avons acceptee au gouvernement est celle qui est venue avec lapprobation du Ministere de la Justice, elle a eu tous les avis et tous saccordaient pour dire que cest la forme legale et constitutionnelle. Sil existe une autre forme au Parlement roumain qui nexempte pas les personnes qui sont dites ou les activites qui sont mentionnees dans la Constitution, bien sûr, je serai daccord. Mais, pour le moment, cest la version que nous avons et qui est enterinee par le Ministere de la Justice. Journaliste : Mes collegues ont mentionne une autre exception - celle liee au droit dauteur. Quest-ce qui empeche un secretaire dÉtat, par exemple, a la retraite, detre embauche sur droit dauteur et davoir une pension et un salaire ? Une exception... Florin Ciţu : Jai dit que nous ferons en sorte qu`on n`abuse pasde cette formule a lavenir, donc qu`on n`abuse pas de cette lacune dans la prochaine periode. Journaliste : Et la derniere question, relative a lage maximum de 70 ans jusqua ce qu`on a le droit de...; on n`a pas le droit, on a lobligation de choisir, pratiquement, en droit, entre pension et salaire. Florin Ciţu : on n`a pas l`obligation, on a le droit; c`est facultatif - relevement facultatif de lage de la retraite . Ce nest donc pas une obligation, personne ne vous oblige ; si l`on veut! Journaliste : Cest comme ca qu`il est ecrit, qu`on est oblige... - a larticle 3, si je ne me trompe pas. Daccord, la question serait... Jai regarde la note de justification. Cest une estimation - plus de 20.000 retraites qui ont aussi un salaire, qui ont 70 ans ou moins. En gros, ils peuvent... Florin Ciţu : Au choix ; sils veulent prendre leur retraite... Journaliste : Oui, plus de 70 ans. Ils peuvent aussi toucher une pension et un salaire. Cest correct? Florin Ciţu : Non ! Journaliste : Pourquoi ? Florin Ciţu : Non, car il sagit du cumul retraite et salaire. Voici deux choses totalement differentes : lune est le cumul pension-salaire est aboli, lautre est que vous pouvez choisir si vous voulez rester et travailler avec un salaire jusqua 70 ans et que vous ne prenez pas votre retraite. Journaliste : Je parle des retraites. Les retraites de plus de 70 ans y sont mentionnes... Florin Ciţu : La Ministre fait signe quelle vous expliquera en detail, elle vous repondra en detail. Journaliste : Merci ! Journaliste : M. le Premier ministre, vous avez dit quil ne fallait plus parler des mesures pour augmenter les allocations et quil y aurait une formule. Florin Cițu : Oui. Journaliste : Quest-ce que cela signifie ? A partir de lannee prochaine, a partir de janvier, attendons-nous une augmentation de 20 % ou loublions-nous ? Florin Cițu : Il y aura une augmentation et lannee prochaine ce sera 20 %. Mais en meme temps, nous devons nous tourner non seulement vers lannee prochaine, mais aussi vers lavenir. Et tout doit etre transparent. On ne peut pas juste parler de... quest-ce quon fait, parler de ce doublement des allocations et puis quest-ce quon fait ? Partons-nous de zero ? Non. Nous devons avoir une formule transparente pour que, chaque annee, les gens sachent de combien les allocations augmentent. Journaliste : Donc en janvier, ils augmentent de 20 %. Que se passe-t-il en juillet de lannee prochaine ? Florin Cițu : Alors, vous verrez lamendement que nous allons proposer, lordonnance durgence par laquelle nous devrons corriger maintenant ce qui na pas ete corrige au Parlement de la Roumanie, et la, ce sera clair. Pour le moment, nous ne corrigerons que pour lannee prochaine. Nous proposerons egalement une formule dallocations au cours de la prochaine periode, qui sera transparente. Journaliste : Pourquoi navez-vous pas garde ces echelons de 20% ? Car c`est vous qui les avez proposees et discutees /.../ Florin Cițu : Ils ont ete proposes dans le cadre de lepidemie de lan dernier. Cette annee, le contexte dans lequel nous parlons est different, nous parlons dune reduction du deficit budgetaire, dun effort budgetaire auquel nous devons tous participer. Il y a eu une augmentation cette annee, il y a eu aussi une augmentation des allocations lannee derniere, alors que, dans de nombreux pays de lUnion europeenne, ces augmentations nont pas eu lieu. Merci! Journaliste : Bonjour ! Est-il possible que nous ayons categoriquement cette augmentation des le debut de lannee ? Et je vous demande de considerer la situation cette annee, quand ils etaient... Florin Cițu : Oui, nous aurons cette augmentation des le debut de lannee. Journaliste : Soutenez-vous toutefois loption si la situation economique nous permet daugmenter progressivement les allocations lannee prochaine ? Florin Cițu : Si la situation economique nous le permet, naturellement, grace a cette formule, les allocations augmenteront plus vite. Parce que lorsque l`on associe une formule a une meilleure performance economique, bien sûr, les allocations augmenteront egalement davantage. Cest notre objectif : lier laugmentation des quotas a la performance economique, et non a la volonte politique, comme cela a ete le cas jusqua present. Nous navons plus a utiliser la prise de decision politique pour prendre ces decisions. Journaliste : Et encore une precision, si vous me le permettez : pourquoi les medecins nont-ils pas ete inclus dans le chapitre sur les exceptions de ce projet concernant le cumul de la pension avec le salaire ? Florin Cițu : Mme la ministre vous a explique pourquoi les medecins netaient pas inclus. Journaliste : Merci. Journaliste : Bonjour ! Une precision sil vous plait : donc, cette annee, a partir du 1er juillet, pas daugmentation pour les indemnites. Vous adopterez une ordonnance durgence... Florin Cițu : Mais cetait tres clair a partir du moment où lamendement est passe au Senat, quil ny aura pas daugmentation. Quand jai dit que cette annee il ny aurait quune augmentation, au budget, jai parle de la strategie fiscale-budgetaire, chaque fois jai dit quil ny aurait quune augmentation. Nous parlons maintenant parce que la loi a ete retardee a la Chambre des deputes, sinon personne nen discuterait maintenant. Journaliste : Et lordonnance durgence que vous allez donner saccompagne egalement de cette augmentation previsible, formule de croissance... Florin Cițu : Non, lordonnance sera maintenant, rapidement, pour faire en sorte que nous nayons aucun probleme avec le budget et quil affichera une augmentation, des lannee prochaine, a partir du 1er janvier, de 20 %. Mais apres, je veux proposer une formule pour qua partir de 2023, les choses soient previsibles. Journaliste : Et, si vous me le permettez, dites-nous si vous avez une solution concernant la situation du terrain a Romexpo, il y a 46 hectares, et la la situation serait la suivante : ce terrain serait donne en libre usage a des entreprises privees et il semble que lUSR et lUDMR sopposent a cette initiative. Je sais qu`il y avait un sujet de discussion lors de la reunion de la coalition. Quelle est votre position? Florin Cițu : Aucun consensus na encore ete atteint lors de la reunion de la Coalition, je sais quil y a eu des amendements au Senat, qui sont en cours de discussion. Ce sera a nouveau sur la table de la coalition. Merci. Journaliste : Bonjour ! Il y a deux milliards de lei dargent qui aurait dû etre utilise, en principe, pour augmenter les allocations, mais qui sera redirige, on le comprend. Où donc, avez-vous pense exactement? Où cet argent serait-il le plus necessaire ? Florin Cițu : Il faut savoir quentre temps, pendant cette periode, des depenses exceptionnelles sont apparues au Ministere du Travail, au Ministere de la Sante : vaccin, Remdesivir, etc. Je ne sais pas si le montant est toujours la. Nous verrons quel est exactement ce montant, lorsque nous passerons a la rectification et verrons lexecution du budget. Des depenses exceptionnelles ont surgi en cours de route. Journaliste : Merci. Florin Cițu : Merci. Vous aviez deux questions. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, il ny a quune seule question , si possible, qui reste en suspens : il y a trois semaines, vous avez dit que vous ne commentez pas la politique du personnel de la BNR, lorsquil sagissait dembaucher Mme Viorica Dăncilă. Je voulais vous demander si vous pouviez commenter la politique du personnel de Transgaz, une entreprise subordonnee au gouvernement, concernant l`embauche du mari de Mme Dăncilă. Florin Cițu : Jai demande des informations ; il ya eu un concours que le monsieur, je comprends a gagne. Jai demande des informations pour voir sil y avait un element suspect dans ce concours. Mais cest un concours, qui a ete organise et, vous le savez tres bien... Journaliste : Cetait pareil a la BNR, un autre concours... Florin Cițu : Oui... Journaliste : Alors vous avez demande au Corps de Controle ou a qui ? Florin Ciţu : Jai demande des informations au Secretariat General du Gouvernement, pour savoir exactement quelles sont les conditions dans lesquelles ce concours sest deroule. Vous savez tres bien quau Ministere des Finances il y a eu un concours qui a ete vicie et toute la documentation a ete envoyee a la DNA, je regarde ici aussi. Journaliste : Merci. Florin Ciţu : Merci beaucoup. 2021-06-09 15:55:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-09-06-48-41big_image_4_resize.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la deschiderea Forumului de Afaceri România – Israel, prilejuit de vizita oficială în România a președintelui Statului Israel, Reuven RivlinȘtiri din 09.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-a-l-ouverture-du-forum-des-affaires-roumanie-israel-a-l-occasion-de-la-visite-officielle-en-roumanie-du-president-de-l-etat-d-israel-reuven-rivlinLe discours du Premier ministre Florin Cițu a louverture du Forum economique roumano-israelien des hommes daffaires Cher Monsieur le President, Cher collegue, Ministre de lÉconomie, Claudiu Năsui, Distingue auditorium, La participation daujourdhui a ce forum represente le mieux lexcellent niveau de nos relations bilaterales. Les relations economiques entre la Roumanie et Israël sont solides et je vous en remercie. Je suis heureux davoir la possibilite de discuter deconomie et daffaires, cest un sujet que je prefere en tant queconomiste. Aujourdhui, nous profitons dune occasion tres speciale - le premier Forum d`affaires organise en Roumanie, pendant la pandemie, qui nous permet de nous rencontrer face a face. Nous sommes toujours en pandemie, mais les conditions actuelles nous ont permis dorganiser la reunion daujourdhui. Cette rencontre naurait pas ete possible sans nos efforts conjoints et les campagnes de vaccination soutenues dans les deux pays. Cest un signe que nous commencons a revenir a la normale. Ce fut une periode difficile pour nous tous, mais je suis heureux de constater la participation importante et etendue de la communaute des affaires. Grace au processus de vaccination efficace et etendu, on entrevoit un retour complet a la vie normale, ainsi que la reprise economique mondiale. Le vaccin peut etre considere comme le bouton REDÉMARRER dont nos economies ont besoin apres les effets negatifs de la pandemie de lannee derniere. Accelerer le processus de vaccination, reduire progressivement les restrictions et les mesures de relance budgetaire sont desormais les meilleures politiques economiques pour soutenir la reprise de la croissance et de lemploi. La Roumanie et Israël ont une relation particuliere, construite au fil du temps au niveau gouvernemental, des contacts humains et de la communaute des affaires. Israël est lallie et le partenaire strategique le plus proche de la Roumanie au Moyen-Orient et un partenaire fiable au niveau international. En 2021, la Roumanie et Israël celebrent 73 ans de relations diplomatiques ininterrompues. Au fil des ans, les deux pays ont travaille ensemble pour etablir des liens plus forts - politiques, culturels, sociaux et economiques. Ce forum daffaires nous donne lopportunite de renforcer notre excellente relation bilaterale avec de nouvelles idees, projets et opportunites. Vous avez deja evoque 137 projets. Je suis convaincu que lesprit dentreprise doublera celui de lamitie qui caracterise nos relations bilaterales, et lui donnera plus de succes et de valeur. En meme temps, le forum daffaires auquel nous participons est un element important dans la preparation de la prochaine reunion de nos gouvernements, que nous nous rejouissons dorganiser a Bucarest des que nous nous serons mis daccord sur une date. Cest un objectif cle pour nous et nous sommes prets a accueillir cette reunion des que possible. Notre cooperation economique bilaterale est prospere et nous aimerions voir cette tendance se renforcer a lavenir, au profit des deux parties. Je suis heureux de partager avec vous que, ces dernieres annees, notre commerce a connu une tendance a la hausse. En 2019, le commerce bilateral a atteint le pic de 657,7 millions de dollars. Malgre cela, le ralentissement actuel naffectera pas les perspectives a court terme, les valeurs totales pour 2020 etant plus elevees quen 2018. Nous continuons donc a soutenir la tendance positive. Au cours des trois premiers mois de cette annee, notre commerce bilateral sest eleve a pres de 180 millions de dollars. Je tiens a souligner que cela coïncide avec notre reprise economique, apres une annee difficile en raison de la pandemie. Toutes les previsions economiques indiquent une forte reprise economique pour la Roumanie. La Commission europeenne estime pour la Roumanie, une croissance economique de 5,1% en 2021, selon les estimations de la Banque mondiale, elle est de 6% et de 7% selon les estimations du FMI, les plus optimistes a cet egard. Ce ne sont pas que des chiffres, mais signifient plus demplois, plus dargent alloue aux Roumains, plus dopportunites dinvestissements et une vie meilleure pour les Roumains. . Apres une forte contraction en 2020, nous estimons que les exportations reviendront en 2021, j`ai vu les chiffres hier. Les exportations augmentent pour la premiere fois depuis longtemps, plus rapidement que les importations, soutenues par la reprise economique graduelle au niveau mondial. Avant meme le debut de la pandemie, la Banque mondiale a classe la Roumanie pour la premiere fois comme pays a revenu eleve, une evolution importante pour les decisions dinvestissements et pour ladhesion a lOrganisation de cooperation et de developpement economique. La Roumanie a ete et est prete a rejoindre lOCDE. Nous avons toujours apprecie le soutien de nos partenaires commerciaux pour ladhesion du pays a lOCDE. Cest une tendance que nous nous efforcons de maintenir dans la periode post-pandemique. Invites distingues, Des entreprises israeliennes de premier plan dans les domaines de laeronautique, de lenergie, de l`infrastructure et de la construction, pour nen citer que quelques-uns, ont choisi dinvestir en Roumanie. Ceci me rend heureux. Jespere quelles augmenteront leurs investissements et que leur exemple sera suivi par dautres grandes entreprises. Le gouvernement actuel est celui qui reformera la Roumanie et encouragera les investissements en Roumanie, ce qui netait pas le cas dans le passe. La Roumanie se positionne favorablement en Europe et joue le role de hub regional au sein de lUnion europeenne et par rapport au voisinage. Nous sommes ici aujourdhui pour parler dinvestissements et surtout de futurs partenariats economiques car nous nignorons pas les lecons des crises economiques precedentes. Premierement, nous avons eu une approche correcte de la crise economique, nous avons maintenu les capacites de production intactes dans leconomie, nous avons paye toutes nos dettes a temps, ce qui narrivait pas dans le passe, nous avons reporte, autant que possible, les impots que les entreprises devaient au gouvernement jusqua cette annee ou lannee prochaine, mais surtout, nous avons fait des investissements. Cest notre priorite. Nous avons fait des investissements et nous avons encourage les investissements ici. Chaque mois depuis que nous avons pris la gouvernance, les investissements ont atteint un niveau record, cest la cle de notre reprise economique et nous avons ainsi realise la plus forte croissance economique cette annee dans lUnion europeenne. Lautre lecon importante, surtout en periode dincertitude economique, est la previsibilite des actions gouvernementales, ce qui ne sest pas produit dans le passe. La previsibilite est essentielle pour la resilience de lenvironnement commercial. Pour le gouvernement que je dirige, assurer la previsibilite est lun des piliers dune gouvernance efficace. Nous n`avons pas augmente les taxes nous n`avons pas change les regles pendant le jeu. Le plus important, ce gouvernement entend poursuivre son mandat jusquen 2024, mais nous voulons aussi gouverner au-dela de cette periode. Jencourage les communautes daffaires roumaine et israelienne, en cooperation avec nos gouvernements, a identifier un projet commun emblematique qui capitalise sur la riche experience que les deux pays ont dans la recherche, leducation et les affaires. Il sagit dun sujet pertinent pour la Commission economique conjointe et pour le Groupe de travail Roumanie-Israël sur lespace economique, recemment cree sous la coordination des ministeres des Affaires Étrangeres. Le Groupe de travail economique se concentre sur trois piliers principaux : lagriculture et la gestion de leau, la sante et la technologie de pointe, lintelligence artificielle. Les ministeres et agences impliques dans ce groupe sefforcent dinitier et dactualiser des politiques qui favorisent une meilleure cooperation economique bilaterale. Linvestissement continu dIsraël dans la technologie, accompagne dune augmentation du nombre de start-up reussis, sest avere etre une formule efficace pour la resilience economique et le developpement dans le secteur des PME. Je voudrais saisir cette occasion, Monsieur le President et distingues membres de la delegation des entreprises, pour lancer une invitation ouverte a la communaute israelienne des affaires et aux entites promouvant le commerce a engager une cooperation plus etroite avec leurs homologues roumains pour trouver des points et des energies communes, qui mettent en valeur le savoir-faire et linnovation des start-up, ainsi que les centres et les accelerateurs d`affaires en Roumanie. Je tiens a remercier les organisateurs, lAmbassade de lÉtat dIsraël en Roumanie et la Chambre de Commerce et dIndustrie de Roumanie, pour avoir tout mis en œuvre pour assurer le succes de ce Forum dAffaires ! Je vous souhaite des discussions et des debats fructueux dans le dialogue entre Entreprises roumaines et israeliennes ! Je vous assure de mon soutien en termes de mise en valeur des idees daffaires issues de cette rencontre des investisseurs des deux États ! Je suis partisan de ces debats et d`habitude j`y participe jusquau bout, mais je suis sûr que cette fois aussi que vous aures a eu un debat interessant aujourdhui. Je vous remercie. 2021-06-09 14:22:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-09-06-52-05big_foto_01.jpgOrganizarea celei de-a treia ședințe comune de guvern, între temele discutate la întrevederea premierului Florin Cîțu cu președintele Statului Israel, Reuven RivlinȘtiri din 08.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/l-organisation-de-la-troisieme-reunion-de-gouvernement-conjointe-parmi-les-sujets-abordes-lors-de-l-entretien-du-premier-ministre-florin-citu-avec-le-president-de-l-etat-d-israel-reuven-rivlinAujourdhui, le Premier ministre Florin Cițu a eu un entretien avec le President de lÉtat dIsraël, Reuven Rivlin, qui est en visite dÉtat en Roumanie, du 8 au 10 juin 2021, a linvitation du president Klaus Iohannis. Au cours des entretiens, le Premier ministre Florin Cițu a souligne le caractere particulier de la relation bilaterale roumano-israelienne, ainsi que le tres bon niveau de cooperation dans des domaines sectoriels dinteret commun, tels que la defense, leconomie et le tourisme. Dans le meme temps, le chef de lExecutif a souligne que le Gouvernement quil dirige est un gouvernement axe sur les reformes et que le Forum des affaires Roumanie-Israël, qui aura lieu le 9 juin, sera une bonne opportunite pour de nouveaux investissements. Le chef de lÉtat dIsraël a exprime son appreciation pour le role de la Roumanie dans la lutte contre lantisemitisme, transmettant ses remerciements pour tous les efforts des autorites de Bucarest a cet egard. Le President israelien sest egalement felicite du role decisif que les contacts entre les peuples roumain et israelien, mais aussi la communaute des citoyens israeliens originaires de Roumanie, jouent dans le developpement du partenariat etroit entre la Roumanie et Israël. Au cours des entretiens, le Premier ministre Florin Cițu a convenu, avec le president dIsraël, quune reunion de gouvernement conjointe Roumanie - Israël etait necessaire dici la fin de la pandemie, pour une cooperation encore plus etroite entre les deux États. 2021-06-08 21:55:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-08-09-57-34big_image_1_resize.jpgDeclarație de presă susținută de ministrul Justiției, Stelian IonȘtiri din 08.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-06-08 20:39:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-08-08-41-13big_image_8_resize.jpgConferință de presă susținută de Valeriu Gheorghiță, președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), și Andrei Baciu, secretar de stat în Ministerul Sănătății, vicepreședinte al CNCAVȘtiri din 08.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-donnee-par-valeriu-gheorghita-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-cncav-et-andrei-baciu-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-vice-president-de-la-cncav1623226138Valeriu Gheorghiță : Bonjour ! Merci de participer a la conference organisee par le Comite directeur national des activites de vaccination contre le COVID-19. Nous allons passer en revue le bilan des activites de vaccination. Comme on le sait, le 2 juin, lactivite de vaccination a debute pour les enfants ages de 12 a 15 ans. Jusqua aujourdhui, le 8 juin a 12h00, 9 394 enfants ages de 12 a 15 ans ont ete vaccines, la plupart se trouvant a Bucarest - 2315, suivi par le dfepartement de Cluj - 856, Ilfov - 439, Timiș - 433 et Iași - 370. Aussi, au niveau des autres pays de lUnion europeenne, la France, dapres les declarations faites, commencera lactivite de vaccination pour cette tranche dage le 15 juin, lAllemagne et la Pologne ont declare quelles commencent - et ont commence la vaccination pour ce groupe d`age - le 7 juin. La vaccination commencera egalement en Lituanie en juin, et lAutriche vise a atteindre plus de 340.000 enfants ages de 12 a 15 ans dici la fin août comme cible de vaccination. La Hongrie a egalement commence a vacciner les jeunes ages de 16 a 18 ans a la mi-mai. Je le repete, chaque pays a sa propre strategie de vaccination, et progressivement, les tranches dage eligibles sont incluses dans le programme de vaccination. À la fin de la semaine precedente, entre le 4 et le 6 juin, plusieurs evenements marathon de vaccination ont ete organises dans tout le pays, où au total plus de 42.800 personnes ont ete vaccinees, la plupart vaccinees avec la deuxieme dose, avec dose de rappel. En ce qui concerne le haut des departements où le plus grand nombre de vaccinations ont ete effectuees dans ce type devenements marathon, a Mureș, 7.377 personnes, Iași - 4.093, Prahova - 4.071. Comme nous le savons, la vaccination dans les cabinets de medecine familiale a commence le 4 mai. À lheure actuelle, la vaccination a lieu a lechelle nationale dans tous les departements, y compris Bucarest. 31% des medecins de famille qui ont un contrat avec les caisses d`assurance ont egalement conclu un contrat pour lactivite de vaccination contre le COVID-19, soit 2.958 medecins de famille sur un total de 9.583 qui sont en relation contractuelle avec les caisses d`assurances maladie. Nous avons egalement evalue le pourcentage de medecins de famille dans chaque departement qui, a lheure actuelle, ont conclu des contrats avec les caisses dassurance departementales pour la vaccination. La plupart des cabinets, la plupart des medecins de famille se trouvent dans le departement de Călărași, où il y a un pourcentage de 51% de medecins de famille qui sont actuellement sous contrat avec la Caisse pour la vaccination, suivi de Sibiu - 50%, Mureș - 48%, Teleorman - 47%, Neamț - 47%, Iași - 47%, Tulcea - 46%, Bihor - 43%, Satu Mare et Buzău - 41%. Le pourcentage le plus faible de medecins de famille qui sont actuellement sous contrat avec la Caisse pour lactivite de vaccination se trouve dans les departements de: Galați - 17%, Constanța - 10% et Caras Severin - 7%. À lheure actuelle, plus de 2.324 medecins de famille sont en train de vacciner, la plupart dentre eux sont en milieu urbain - 1.177, en milieu rural - 1.147 et 126.883 personnes ont ete vaccinees jusqua hier, la plupart dentre eux, 58,8 %, etant vaccines dans des cabinets de medecine familiale en milieu rural. Concernant le nombre de personnes vaccinees au niveau de chaque departement dans les cabinets de medecine de famille, en milieu urbain, le 7 juin, Timiș a le plus grand nombre de personnes vaccinees dans les cabinets de medecine familiale, 5.170 pour les urbains, Dambovița - 2.260, Mureș - 1.922 personnes , Constanța - 1.828, Iași - 1.782 personnes, Sibiu - 1.757. En ce qui concerne le nombre de personnes vaccinees dans les zones rurales, dans les cabinets de medecine familiale, le departement avec le plus grand nombre de personnes vaccinees etant Dolj - 3.676, suivi de Dambovița - 3.389, Călărași - 3.316, Timiș - 3.186, Mureș - 3.073. Aussi, comme on le sait, a partir du 8 mai, les personnes qui souhaitent se faire vacciner ont la possibilite de se rendre directement dans les centres de vaccination, sans rendez-vous, a ce titre, la semaine precedente, entre le 31 mai et le 7 juin ont ete vaccinees, avec la dose un, 159.135 personnes, dont 139.200 personnes ont ete vaccinees avec presentation directe dans des centres de vaccination ou lors devenements de vaccination marathon, soit un pourcentage de plus de 87 % de personnes vaccinees avec la premiere dose ; a ce titre, domine actuellement le nombre de ceux qui se rendent directement dans les centres de vaccination pour beneficier d`immunisation, du processus de vaccination, au detriment de ceux programmes dans la plate-forme nationale de programmation, de sorte quau cours de la semaine precedente 19.935 de personnes ont ete vaccinees avec programmation en la plateforme. Concernant le nombre detrangers qui ont ete vaccines, depuis le debut de la campagne de vaccination jusqua present, il y a 24.679 personnes vaccinees avec au moins une dose, dont 13.694 ont termine le schema de vaccination. Au niveau des formations sanitaires, il existe 122 hopitaux publics dans lesquels plus de 2.100 personnes ont ete vaccinees, des patients chroniques eligibles dans 31 departements. En outre, il existe 24 etablissements de sante, hopitaux prives dans lesquels 282 personnes ont ete vaccinees, ainsi que des patients, dans 13 departements, et cette semaine, lactivite commence dans 35 autres hopitaux publics et six hopitaux prives. Le taux de couverture vaccinale, au 7 juin 2021, de la population eligible - attention, pour le moment nous parlons de la population eligible, cest-a-dire les personnes de plus de 12 ans, inclusy compris - donc la ville de Bucarest est en premiere place avec le taux de couverture vaccinale de la population eligible de 43,8, suivi par le departement de Cluj avec 40,4%, Sibiu - 34%, Brașov - 32,1%, Timiș - 31%, Constanța - 30,7%. J`ai presente les departements qui sont a plus de 30 %, donc bien au-dessus de la moyenne nationale ; la couverture vaccinale moyenne au niveau national, de la population eligible sur 12 ans, etant de 25%. En outre, les departements ayant le taux de couverture vaccinale le plus bas sont Covasna avec 17,5%, Bacău - 16,7%, Giurgiu - 16,2%, Botoșani - 16,1% et Suceava 15,1%. Au lieu de cela, je voudrais mentionner que meme dans ces departements, le taux de couverture vaccinale a augmente progressivement. Le nombre de personnes vaccinees ces dernieres semaines a augmente, ce qui est rejouissant. Concernant le nombre de centres de vaccination au niveau national, qui sont actuellement actifs, il y a 996 centres avec 1.499 flux. Je precise quactuellement il ny a plus de centres de vaccination avec liste dattente. Parmi ceux-ci, selon le type de vaccin, les centres qui disposent du vaccin de la societe Pfizer, car le nombre total de flux est de 1.144, le vaccin de la societe Moderna est distribue dans 125 centres avec 153 flux, le vaccin de la societe AstraZeneca est distribue dans environ 118 centres, totalisant 154 flux et nous avons un total de 48 flux Johnson and Johnson, en plus des cabinets de medecine familiale et des marathons de vaccination. Je voudrais vous dire que nous avons fait une evaluation, avec laide de collegues de la CNCAV, de lactivite et de lefficacite des centres de vaccination sur les 1.499 flux, soit plus de 996 centres de vaccination. 45 % de ces centres ont une activite moyenne et faible, cest-a-dire quils vaccinent en dessous de 50 % de la capacite de debit. A ce titre, afin doptimiser lactivite des centres de vaccination, jai envoye hier a toutes les directions departementales et de sante publique de Bucarest une adresse demandant la reevaluation de lactivite des centres de vaccination, avec plusieurs propositions. Dune part, soit de reduire les heures de travail dans ces centres et de mettre en place des equipes mobiles pour vacciner soit en porte-a-porte, notamment en milieu rural ou dautres types dactivites de vaccination impliquant le deplacement dequipes mobiles ou dans certains centres qui nont plus dpatients, voire larret temporaire de leur activite, histoire detre efficace en termes de personnes vaccinees, respectivement de coûts. En tant que tel, a ce stade, dans la plate-forme de planification, mais je le repete, le nombre de personnes programmees ne reflete pas le nombre reel de personnes programmees, etant donne que plus de 87 % des personnes qui ont ete vaccinees avec une seule dose la semaine precedente se sont ete presentees directement aux centres de vaccination, a ce jour, il y a plus de 400.000 personnes programmees sur la plateforme, aussi bien pour la dose unique que pour le rappel ; sur les quatre types de vaccins, il y a plus de 51.285 personnes qui ont un programme de vaccination de Pfizer, plus de 28.500 personnes qui ont un programme de vaccination de Moderna, 19.400 personnes pour le vaccin dAstraZeneca et 998 personnes prevues pour le vaccin Johnson and Johnson, dont nous savons quil est administre en une seule dose. Concernant le bilan total des personnes vaccinees, depuis le debut de la campagne de vaccination, du 27 decembre, au 7 juin, un total de 4 457 688 personnes ont ete vaccinees avec au moins une dose, dont, avec schema complet de vaccination, c`est-a-dire soit avec deux doses, soit avec Johnson and Johnson, mono dose, il y a pres de 4. 000. 000 personnes, soit 3.997.752 personnes. Nous avons reevalue le taux de couverture vaccinale par tranche dage. La couverture vaccinale la plus elevee se situe dans la tranche dage 60-69 ans, dans laquelle nous avons un pourcentage de couverture vaccinale de 35,4%, soit en valeur absolue 885.569 personnes dans la tranche dage 60-69 ans, vaccinees. A la deuxieme place comme couverture vaccinale, se trouvent les personnes de la tranche dage entre 70 et 79 ans, representant environ 33,2% de couverture vaccinale, suivies des personnes de la tranche dage 50-59 ans, où il y a une couverture vaccinale de 32, 5% et, bien sûr, les jeunes, les plus jeunes, les 12-15 ans, sont au total, comme je lai dit, 9.211 personnes vaccinees, soit 1,1% taux de couverture vaccinale, et les personnes entre 16-19 ans, nous avons un taux de couverture vaccinale de 14,2%. De plus, dans les centres de vaccination organises par le Ministere de la Defense Nationale, plus de 271.777 personnes ont ete vaccinees a ce jour avec au moins une dose, dont 227.258 personnes avec un calendrier vaccinal complet. Dans les centres de vaccination organises par le Ministere des Affaires Interieures, 50. 014 personnes ont ete vaccinees a ce jour. Aussi, dans la semaine du 31 mai au 7 juin, 137 equipes mobiles de vaccination ont ete organisees, composees de plus de 500 medecins et assistants et greffiers et au total plus de 10.130 personnes ont ete vaccinees dans un total de 221 missions de vaccination, la plupart des personnes etant vaccinees dans le departement de Teleorman - 1.914, suivi dArgeş - 1.372 personnes. Profil des effets adverses jusqu`au 7 juin : Un total de 16.244 cas deffets adverses post-vaccination ont ete signales a lechelle nationale, le taux d` ARAPI etant de deux reactions pour 1.000 doses administrees, et entre le 31mai et le 6 juin ont ete signalees un total de 194 effets adverses, dont la plupart ont ete signales a lAgence nationale du medicament et des dispositifs medicaux. Lage moyen de ceux auxquels ont ete signale des effets indesirables a ete jeune de 37 ans et aucune reaction na ete classee comme grave. Nous avons egalement reevalue la situation des cas confirmes dinfection par le SARS-CoV-2 apres vaccination, a la fois apres la dose 1 et apres la dose 2, de sorte quentre le 27 decembre 2020 et le 6 juin 2021, un nombre de 23.689 personnes, ce qui represente 0,5 % de toutes les personnes vaccinees avec la premiere dose ont eu un test positif pour linfection par le SARS-CoV-2, mais le delai moyen entre la premiere dose de vaccin et la confirmation de linfection par le SARS-CoV-2 etait a ete de 12 jours, ce qui est dans la plage dans laquelle une reponse immunitaire protectrice ne sest pas encore produite. Apres la deuxieme dose de vaccin, donc, pratiquement, selon le calendrier vaccinal complet, dans la meme periode, du 27 decembre au 6 juin 2021, 4.718 personnes ont ete confirmees infectees par le SARS-CoV-2, soit 0,1 % de la total des personnes vaccinees avec un regime complet, le temps moyen ecoule entre ladministration de la deuxieme dose ou de la finalisation du calendrier de vaccination jusqua la confirmation de linfection par le SARS-CoV-2 etant de 29 jours. Ce sont les donnees que je voulais presenter. M. le secretaire dÉtat, sil vous plait. Andrei Baciu : Merci beaucoup, Monsieur le president. Quelques mots sur la vaccination avec laide doperateurs economiques prives. Ainsi, a ce jour, un certain nombre de 527 entreprises, dont 83 dans le domaine de lHORECA, ont demarre lactivite de vaccination des salaries et de leurs familles. Lactivite de vaccination a ete realisee avec laide de 138 equipes mobiles, et a ce jour 47.405 personnes ont ete vaccinees de cette maniere, dont 2.366 personnes du domaine HORECA. Bien entendu, comme les semaines precedentes, Brașov, Alba et Bihor sont les trois premiers departements avec un grand nombre doperateurs, 85 pour Brașov, 60 pour Alba et 37 pour Bihor. De meme, le meme classement pour le nombre de personnes vaccinees, Brașov - 5.337 personnes vaccinees. Jusqua present, cette semaine, 133 operateurs ont termine laction de vaccination et 15 autres operateurs economiques, avec plus de 100 employes, commencent cette activite de vaccination. La vaccination avec laide dequipes mobiles, avec laide de centres mobiles et dequipes mobiles operant a cote des hopitaux militaires, jusqua present, 17.035 personnes ont ete vaccinees de cette maniere avec laide de 24 centres mobiles et cette semaine egalement, nous parlons par le meme nombre dequipes mobiles. De meme, ici, il y a des departements qui ont reussi a mieux agir. Il s`agit du departement dIlfov, où 5.039 personnes ont ete vaccinees grace a cette activite ; Alba, egalement, 2.936 et Sibiu - 1.443. Je ne dis que les trois premiers. La vaccination a laide de caravanes, des equipes mobiles en milieu rural : a ce jour 18.170 personnes ont ete vaccinees. Il y a aussi des centres de vaccination, comme la dit M. le president Gheorghiță, avec lidee de se rapprocher des personnes vaccinees. Avec laugmentation de la mobilite et des activites touristiques, les transports ont egalement augmente, nous avons donc ouvert des centres de vaccination dans ces endroits egalement. Ainsi, nous avons deja deux flux avec Johnson and Johnson a laeroport international Henri Coanda ; 300 personnes ont ete vaccinees jusqua hier, l`Aeroport international de Craiova - 114 personnes vaccinees jusqua hier, l`Aeroport international de Iași - 218 personnes, l`Aeroport international Transylvanie de Targu Mureș et l`Aeroport international de Suceava - 42 personnes vaccinees jusqua hier. De meme, nous avons trois postes frontieres terrestres : le centre de vaccination du poste frontiere de Nădlac II, a Arad, 278 personnes vaccinees jusqua hier, pour le poste frontiere de Borș, a Bihor, nous avons 104 personnes vaccinees jusqua hier, et au centre de vaccination du poste frontiere de Petea, a Satu Mare, il y a eu 184 personnes vaccinees jusqua hier. De plus, a proximite de la gare de Constanța, il y a un centre de vaccination où un certain nombre de 59 personnes ont ete vaccinees jusqua hier. Concernant les missions de transport effectuees depuis le debut de la campagne de vaccination, plus de 13.000 missions de transport au niveau national ont ete realisees jusqu`au 8 juin. Ceux-ci ont ete effectues par 28.478 personnes du Ministere des Affaires Interieures, de la Police roumaine, de la Gendarmerie roumaine, de la Police des frontieres et de lIGSU qui ont fourni a ces missions de transport plus de 3.000 moyens techniques et plus de 11.000 personnes du Ministere de la Defense Nationale qui ont effectue ces missions de transport a l`aide de 3.601 moyens techniques. En ce qui concerne les doses de vaccin que la Roumanie a recues jusqua present, jusquau 7 juin, nous avons recu 14.720.749 doses de vaccin, administrees 8.288.345, ce qui represente 56,30 %, distribuees 9. 446. 227. Comme suit, pour le vaccin produit par BioNTech-Pfizer, recu jusquau 7 juin, nous avons 9.968.849, dont 66,4% ont ete administres, ce qui represente 6.620.260 vaccins, pour le vaccin produit par la societe Moderna, recu jusquau 7 juin, nous avons 1.238.400, dont 681.442 vaccins ont ete administres, ce qui represente 55,03 %, pour le vaccin produit par AstraZeneca nous avons un total de 2.998000 doses recues, dont 819.548 ont ete administrees et pour le vaccin produit par Johnson and Johnson que nous avons recu jusqu`au 7 juin 515.500 doses de vaccin. Nombre de doses manquees - jusqu`au 6 juin, il y avait 20.317 doses manquees, soit 0,2% du total des doses utilisees, comme nous le savons, pour des raisons non imputables. Concernant le calendrier de livraison pour la prochaine periode, comme je lai dit, 14.720.749 doses de vaccin ont ete recues jusqua present. Cette semaine, nous avons deja recu 964.080 doses de vaccin produites par BioNTech-Pfizer. Chaque semaine, nous recevrons 1.091.610 doses supplementaires, pour un total de 4.366.440 doses pour ce mois-ci. Pour le vaccin produit par Moderna, nous recevrons, vendredi, 128.400 doses de vaccin, soit environ le meme nombre de doses chaque semaine, jusqua un total de 706.800 doses de vaccin pour juin. Pour le vaccin produit par AstraZeneca nous recevons 1.047.000 doses de vaccin ce mois-ci, il sagit dune estimation; il en va de meme pour le vaccin produit par Johnson and Johnson - nous navons pas le chiffre exact confirme pour juin, mais les estimations indiquent que nous recevrons 417.759 doses de vaccin. Ainsi, il s`agit dun total, pour le mois de juin, de 6.538.961 doses de vaccin. Compte tenu de ladministration dun regime de vaccination complet, la Roumanie se classe 15e en Europe et 28e dans le monde. Cest tout ce que javais a dire. Merci beaucoup, Monsieur le president. Valeriu Gheorghiţă : Merci moi aussi. Jaimerais passer a quelques questions de votre part. Sil vous plait! Journaliste : Vous parliez tout a lheure de cette reevaluation des centres de vaccination et de la cessation dactivite dans certains dentre eux. Environ combien de centres pourraient etre temporairement fermes ? Valeriu Gheorghiţă : Pour la plupart, aucun dentre eux ne fermera. Hier nous avons eu une reunion avec les services de sante publique, tres peu de centres seront delocalises, et dans les autres les horaires de travail sont deja reduits, le personnel de vaccination est mobilise en equipes mobiles et a des activites quotidiennes en milieu rural. Journaliste : On constate toujours quil y a de moins en moins de personnes qui vont se faire vacciner avec la premiere dose. Considerez-vous, je ne sais pas, je pense organiser des evenements marathon de vaccination, encore, ou ceux qui viennent se faire vacciner pour recevoir certaines, je ne sais pas, recompenses? Valeriu Gheorghiţă : Concernant la premiere partie de la question, oui, au niveau du departement, a travers limplication des autorites locales. Et ici je rappelle quil est extremement important de les impliquer - je veux dire au niveau departemental, prefet, president du Conseil departemental, au niveau communal, cest-a-dire les maires et tout ce qui signifie vecteurs dimages dans la communaute respective : medecin de famille, pretre, enseignant. Il est tres important que nous nous mobilisions tous, que nous soyons proches des gens et leur apportions toutes les reponses dont ils ont besoin, afin de les sensibiliser a limportance de la vaccination. Oui, il y a beaucoup dactivites de vaccination evenements marathon prevus dans de nombreuses localites, mais leur taille nest pas comme dans les grandes municipalites, où lon voit quen un week-end, en trois jours il y a des dizaines de milliers de personnes vaccinees, cetait le cas du marathon de Bucarest. Mais il est important maintenant davoir des activites fragmentees, afin que dans chaque localite il y ait un acces facile a la vaccination des personnes. Meme si leur nombre nest pas aussi important que nous le souhaiterions, il est important quau final, il y ait un nombre critique de personnes dans chaque communaute qui soient vaccinees afin que nous ne soyons pas confrontes a une augmentation du nombre de cas, notamment parmi les la population encore receptive, non immunisee par la vaccination ou la maladie. Cest pourquoi il est important que maintenant nous fassions nos devoirs au mieux, pour nous preparer au mieux, afin deviter une nouvelle vague de maladie. Car il est difficile de predire quelle sera levolution de la pandemie, etant donne que nous avons au moins quatre variantes virales importantes, preoccupantes et actuellement surveillees de pres au niveau international. Cest pourquoi nous devons comprendre que la pandemie nest pas terminee et que nous avons un virus en circulation, nous avons plusieurs centaines de cas par jour en Roumanie, ce qui signifie que nous avons encore un reservoir où nous pouvons atteindre a nouveau une augmentation du nombre de cas, si le nombre de la population immunisee - soit par vaccination, idealement, soit par passage par la maladie - nest pas assez important. Nous devons donc conserver le meme objectif de vaccination de groupe dau moins 60 a 70 %, juste pour eviter une vague de maladie au cours de la prochaine periode. En ce qui concerne les recompenses et ces stimulants, aucune approche de ce type na ete discutee pour le moment. Il existe plusieurs initiatives au niveau local, grace a limplication dentreprises privees qui soutiennent cette approche, mais je pense, y compris en tant que medecin, que les gens doivent comprendre limportance de la vaccination du point de vue du jugement medical et de la protection de leur propre sante et celle des autres. Le reste des arguments, cest-a-dire des recompenses de toute autre nature, de mon point de vue, aujourdhui, quand on parle, je ne considere pas quils soient suffisamment decisifs pour accelerer le rythme de la campagne de vaccination. Journaliste : Et, pouvez-vous nous dire, sur le nombre total denfants qui ont ete vaccines jusqua present, sil y a eu des effets adverses, si oui, quelle a ete leur gravite ? Valeriu Ghoerghiţă : Il ny a pas eu deffets adverses signales, autres que les habituels, communs. Il ny a rien de special. Journaliste : Je voudrais savoir si vous allez organiser des marathons separes, en termes de vaccination des enfants ? Valeriu Gheorghiţă : Non. Non, car nous savons tres bien que les enfants et mineurs doivent etre accompagnes dau moins un parent ou tuteur legal. Il nest pas justifie dorganiser des evenements separes. Bien sûr, il y a des actions comme ce fut le cas dans le departement de Ialomița, un marathon pour les jeunes, mais au niveau national nous navons pas de strategie a cet egard. Il y a des actions qui sont menees localement. Journaliste : Apres tout, au seuil des 5 millions de personnes vaccinees quand vous estimez quon arrivera ? Valeriu Gheorghiţă : Il est difficile de predire quel sera le rythme de vaccination dans la prochaine periode, juste en tenant compte du fait que plus de 87 % des personnes se rendent directement dans les centres de vaccination et non sur rendez-vous, ce que nous avons encourage, car nous voulons et nous avons voulu lacces le plus facile a un centre de vaccination. Cest pourquoi, sur la base de ces donnees - probablement dans les deux a trois prochaines semaines, selon le taux de vaccination, sil va augmenter, et nous voyons une augmentation au moins pour le vaccin Johnson and Johnson, il y a une tendance a la croissance. De nombreuses activites de vaccination sont egalement en cours de reorganisation, dans le sens où il y a beaucoup plus dequipes de vaccination qui se rendent sur le terrain. Bien sûr, pour nous, toute personne qui se fait vacciner est une personne qui aura moins de risques detre infectee au cours de la prochaine periode. Il faut garder a lesprit que les localites qui nont actuellement pas un taux de vaccination assez bon sont des localites a risque detre mises en quarantaine pendant la periode où nous aurons une augmentation du nombre de cas, car ce sera la situation epidemiologique. Dans une localite où le taux de couverture vaccinale est augmente, la population est immunisee et donc limmunite est mieux protegee, la probabilite datteindre une augmentation substantielle du nombre de cas necessitant certaines activites, la restriction de certains types dactivites, est beaucoup plus faible par rapport aux localites qui ont un faible taux de couverture vaccinale. Cest pourquoi notre priorite est de regarder la carte et, la où lon voit ces zones rouges, où la couverture vaccinale est estimee a moins de 5%, de mobiliser beaucoup plus de ressources pour reduire cet ecart, davoir une uniformite, si vous voulez, au niveau national. . Journaliste : Vous parliez des pays qui ont commence et commenceront a vacciner les enfants, mais y a-t-il aussi des pays qui ont renonce a vacciner les enfants ? Valeriu Gheorghiţă : Non, non, non, cest un calendrier dactivites quils ont propose. Mais, je le repete, toutes ces activites dependent directement de la strategie que chaque pays a developpee, la strategie de vaccination. Journaliste : Ai-je compris Israël, ou ai-je mal compris ? Valeriu Gheorghiţă : Non, on y a commence le dimanche 6 juin, lactivite de vaccination a commence. En fait, en Israël, on a vaccine avant meme que lautorisation ne soit accordee. Journaliste : Veuillez me dire sil existe actuellement une localite où le taux de couverture vaccinale est de 100 %, une localite avec une population importante. Valeriu Gheorghiță : Il ny a pas de localite en Roumanie avec une couverture vaccinale a 100 %. Journaliste : Et, si vous me le permettez, concernant levaluation des centres : vous avez dit que 45% dentre eux ont une activite moyenne et faible. Que signifie exactement une activite moyenne et faible? Valeriu Gheorghiță : La capacite du flux, pour le moment, est denviron 100 personnes par flux, pour les 12 heures de travail. Une capacite moyenne signifie que l`on vaccine entre 25 et 50 personnes par flux par jour, dans les 12 heures de travail, et une faible activite signifie moins de 25 personnes par jour. Il y a peu, tres peu de centres qui ont peu dactivite. Cest-a-dire que dans un departement, il y a environ 1, ou 2 ou 3 centres qui ont peu dactivite, mais qui ont un flux unique. Cest-a-dire que ce sont de tres petits centres, generalement pas des centres a forte activite. Et, la plupart, pratiquement, le reste, environ 30%, sont des centres qui ont une activite moyenne. Et cest pourquoi nous voulons optimiser lactivite des centres, pour que le personnel soit motive, car cest dommage de perdre ce personnel, etant deja forme - nous sommes dans le sixieme mois depuis que nous avons des activites de vaccination et ils seront deployes en equipes mobiles, qui iront assurer la vaccination dans dautres types dactivites. Journaliste : Ce sont des centres dans les zones rurales ou urbaines ? Valeriu Gheorghiță : Il y a des centres dans les zones urbaines, il y a des centres dans les zones rurales. Journaliste : Et lie a la vaccination avec le vaccin AstraZeneca. 1.047.000 doses ce mois-ci et, jusqua present, sur les doses recues, si lon a bien compris, sur pres de 3 millions de doses, nous en avons administre 819.000. Valeriu Gheorghiță : Nous avons un taux dutilisation de pres de 30 % de tout ce que nous avons recu dAstra Zeneca. Journaliste : Eh bien, quelle capacite de stockage avons-nous pour ce vaccin, quel est le lot qui expire le plus rapidement et quavez-vous decide avec lui ? Valeriu Gheorghiță : A 2 degres, nous avons une capacite de stockage de quelques centaines de metres cubes, je ne saurais vous dire exactement maintenant. Mais le probleme nest pas a 2 degres ou a -20 degres. Il est important davoir une grande capacite de stockage a -80 degres, etant donne qua un moment donne, il est pris en compte, loption est analysee si l`on arrive a cette conclusion dun point de vue scientifique, dadministrer au moins pour certaines categories de patients la troisieme dose. Cest aussi important - car on ne sait pas quelle sera levolution de la pandemie - il est important de disposer dun stock de doses important. Il est egalement important car on ne sait pas quelle sera levolution de la pandemie et il est important de disposer dun stock important de doses pouvant etre utilisees selon les besoins. Ainsi, pour 2 degres il ny a pas de probleme pour le moment et la plupart des doses deja recues entreront dans un mecanisme soit de revente, soit de don. Il est analyse, nous travaillons sur ce mecanisme, un acte normatif en la matiere sera debattu et approuve. Nous ne sommes pas a la situation dexpiration de nos doses, tout ce que nous avons eu, elles sont prevues a etre utilisees celles qui ont la date de peremption la plus proche, mais de plus en plus dentreprises de compagnies ont des etudes de stabilite a plus de six mois ; elles vont probablement prolonger beaucoup, dentre elles, jusqua un an, car avec le temps et ces etudes de stabilite, ce terme sera certainement prolonge. Par exemple, chez Johnson and Johnson, nous savons la duree est de deux ans a moins 20 degres. Cest la meme technologie, mais ils avaient deja des etudes de stabilite et cest pourquoi ils ont pu avoir ce delai de deux ans, contrairement a la societe Oxford-AstraZeneca qui nont pas eu pas ces etudes de stabilite, mais ils vont certainement developper ces evaluations et certainement vont prolonger a un moment donne la periode de stabilite, car il saverera stable dans ces conditions de temperature. Journaliste : Vous ne savez donc pas pour linstant dans combien de temps ce processus de revente ou de don va commencer ? Valeriu Gheorghiţă : Assez rapidement. Je sais que cela est envisage... Sil vous plait, M. le secretaire dÉtat, si... Andrei Baciu : Voici deux questions qui doivent etre prises en compte. Tout dabord, comment ce surplus a ete atteint, cest parce que lUnion europeenne voulait avoir le plus de vaccins possible pour tous les citoyens europeens, le plus tot possible et supplementaire est le deuxieme volet dune eventuelle poursuite de lactivite de vaccination pour diverses raisons. Et puis, evidemment, il est probable quil y aura dans la prochaine periode, au niveau europeen, une situation de surplus de doses de vaccins, comme cela arrivera dans tous les États membres, car toutes les doses recues ont ete reparties en pourcentage. Il y aura ici diverses approches au niveau europeen, probablement parce quil y a encore un grand besoin au niveau mondial. Nous savons quil existe dimportantes organisations qui sefforcent de prendre les doses de vaccins la où elles sont necessaires, par exemple en Afrique, elles ont ete livrees, je pense, quelque part en dessous de 2 % des vaccins produits jusqua present, il y a donc un grand besoin dans certaines zones geographiques proches. Que fait-on en Roumanie ? Nous creons le cadre juridique pour pouvoir nous aligner sur ces demarches, que ce soit par donation ou revente. Ces deux elements sont inclus dans les contrats signes par la Commission europeenne avec les fabricants de vaccins. Et un element important a mentionner est que /...; / sont stipules, en fait, dans le contrat, les manieres dont la revente peut se faire, afin de ne pas atteindre des prix supplementaires, donc cela ira quelque part dans le meme prix, afin de ne pas speculer sur la revente de vaccins. Ce sont donc des approches europeennes. Nous mettons a jour la legislation pour la mettre en conformite au niveau europeen et nous verrons dans la prochaine periode ce qui se passera en ce qui concerne les dons et les reventes. Journaliste : Et quand, par exemple, il y a une revente, qui assure le transport : celui qui achete ou celui qui vend ? Andrei Baciu : Ces questions varient /...; / et il est preliminaire de discuter dune telle chose. Nous en discuterons au moment où ces details seront etablis. En ce moment, nous, en Roumanie, travaillons a creer le cadre juridique dune telle chose et, comme je lai dit, il existe egalement des approches europeennes. Donc, on verra pour chaque situation quand y on arrivera, mais, encore une fois, on en parle quand on aura un surplus de vaccins. Journaliste : Et jai une autre question, si vous me le permettez, sil vous plait, sur le vaccin Moderna ; on a egalement depose cette demande dautorisation pour les enfants. Cest arrive hier. Jai vu dapres une experience precedente avec les autres vaccins que cest une procedure qui prend environ trois a quatre semaines. Dans ces conditions, vous ferez une demande pour plus de doses Moderna, car en voyant 128.000 cette semaine, mais, disons, cela pourrait entrainer une augmentation du nombre de doses qui nous parviennent de telle maniere que, je ne sais pas, a satisfaire une demande a cet egard egalement? Valeriu Gheorghiţă : Je ne pense pas, je nai pas vraiment besoin davoir des doses supplementaires, etant donne que nous avons deja environ 500.000 doses en stock et que le calendrier de livraison pour les mois a venir nous fournit un nombre de doses suffisant pour assurer le necessaire pour cette tranche dage, si necessaire, donc sans probleme ; nous ne pourrons pas demander de doses supplementaires. Journaliste : Jai une autre question, si possible. Les autorites locales du secteur 2 ont annonce louverture dun centre de vaccination sur le Marche Obor, a cote de cette fameuse petite terrasse. Savez-vous comment se deroulera le processus de vaccination et est-ce que le Marche Obor est-il un bon endroit en termes de conditions de vaccination ? Valeriu Gheorghiţă : Je pense que, cependant, certains espaces sont en train de sorganiser. Les gens ne sont pas... Lemplacement est grand, au Marche Obor, mais il y a quelques espaces qui seront prealablement approuves par la Direction de la sante publique. Cest-a-dire, je le repete, dans cette campagne de vaccination, comme dans tout programme de vaccination, la priorite est la securite des personnes et rien dautre. Cest pourquoi, si les conditions de securite claires et un circuit epidemiologique correct ne sont pas reunis, une activite de vaccination ne pourra pas etre realisee, mais ce ne sera pas le cas, car les gens ont deja une expertise dans ce cas et savent ce quils ont a faire afin que les choses fonctionnent le plus normalement possible. Mais partout où il y a plus de monde, comme les marches, les foires, il est important dassurer lacces a la vaccination, car de cette facon, les personnes qui voyagent de toute facon, comme a la campagne, a une foire ou a un marche a quelques kilometres de la maison, peu importe la distance, est un bon moment pour envisager de se faire vacciner. Cest pourquoi nous souhaitons avoir cette repartition des points de vaccination, afin quil y ait un large acces de la population. Journaliste : Encore une question, si vous me le permettez. Êtes-vous satisfait en ce moment de levolution de la campagne de vaccination, compte tenu de la baisse dinteret pour la vaccination, qui est reelle, comme le montrent les chiffres ? Valeriu Gheorghiță : Oui, nous le voyons nous aussi. Sachez que nous regardons les memes chiffres que vous. Je peux vous dire que je suis satisfait et je remercie meme mes collegues du CNCAV et des institutions, mais aussi du personnel des centres de vaccination. Nous avons fait un effort important tout au long de cette periode, tout dabord pour creer une infrastructure qui nexistait pas auparavant, avec des centres de vaccination, avec des centres mobiles ; nous avons ouvert tous types dactivites - vaccination dans les cabinets de medecine familiale, dans les etablissements de sante, chez les operateurs prives, evenements marathon de vaccination. Pour le moment, seuls ceux qui ne veulent pas se faire vaccine ne le font pas. Nous ne pouvons pas faire plus que ce que les gens pensent quils doivent faire. Si le rythme de la vaccination a ralenti, je pense que lenvie de vacciner a effectivement diminue et na rien a voir avec lorganisation proprement dite, la logistique si vous voulez, je ne pense pas non plus avec les campagnes de communication, joserais dire. Il y a probablement encore beaucoup a faire ici pour certains segments de la population, mais le probleme fondamental se situe au niveau de la confiance des gens, qui sest fortement amoindrie au cours de toutes ces decennies dans lautorite en general. Et cela nest pas gagne du jour au lendemain, cest un probleme au niveau, en general, de lintention de vacciner en Roumanie sur tous les types de vaccins, pas seulement sur la vaccination contre le COVID-19. Je peux vous dire, au contraire, du point de vue de lobjectif davoir une evolution favorable en termes de pandemie, je pense que nous sommes dans une bonne situation. Jaurais ete, bien sûr, beaucoup plus mecontent de la situation quand il y avait une situation pire dun point de vue epidemiologique, mais a ce stade je pense que, dune part, nous avons un bon controle epidemiologique, nous avons plusieurs centaines de cas quotidiennement, nous avons un taux dincidence cumule moyen au niveau national denviron 0,2 pour mille, nous avons un pourcentage de tests positifs inferieur a 0,6%, ce qui signifie 6 tests sur 1000 qui sortent positifs, ce qui je pense est une bonne situation du point de vue epidemiologique. Limportant est de ne pas baisser la garde. Cest un effort de tous, y compris a domicile, de personnes qui ont compris, dune part, respecter les mesures de prevention, dautre part, se faire vacciner. Nous approchons cependant de 4,5 millions de personnes vaccinees avec au moins une dose, 4 millions sont presque totalement vaccinees. Cest un nombre important, compte tenu du fait quen vaccination, si lon parle de vaccination contre la grippe saisonniere, on parle de 2 a 2,2 millions de personnes par saison, donc, de cette facon, nous avons deja deux fois plus de personnes vaccinees et , bien sûr, nous ne nous arreterons pas la. La campagne de vaccination dure tant quon vaccine, jusqua la fin, il y aura des gens qui seront proteges. Bien sûr cela peut etre beaucoup mieux, mais ca ne depend pas forcement de la facon dont lactivite de vaccination est organisee, cest un acces, je pense que cest lacces le plus simple dans tous les pays europeens. Les gens peuvent choisir le type de vaccin, ils peuvent se rendre directement dans les centres de vaccination, des evenements marathons sont organises, generalement le week-end, lorsque le temps imparti, le temps libre des personnes, est plus eleve, les operateurs economiques les particuliers ont la possibilite detre vaccines au travail, avec des equipes mobiles. Il faut aussi la volonte de ceux qui sont beneficiaires de la vaccination. Journaliste : Si vous me permettez une autre question. 10 millions de Roumains vaccines le 1er septembre, comme que le Premier ministre Florin Cițu a annonce que cetait possible, est-ce toujours dactualite ? Valeriu Gheorghiţă : Tout est en dynamique. Nous sommes a differentes etapes de la campagne de vaccination, il y a des previsions et des predictions que nous faisons periodiquement. Nous pouvons faire en sorte que cet objectif soit atteint, nous avons la capacite de vacciner, nous avons suffisamment de personnel, nous avons suffisamment de doses, cet objectif peut etre atteint sans probleme si les gens veulent se faire vacciner. Sils ne veulent pas se faire vacciner, cet objectif ne sera pas atteint. Cest simple, cest des maths. Andreï Baciu : Daccord. Merci beaucoup! Valeriu Gheorghiţă : Merci beaucoup ! 2021-06-08 15:49:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_13_resize.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la prezentarea planului de investiții și a proiectelor pentru județul MaramureșȘtiri din 04.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-florin-citu-a-la-presentation-du-plan-d-investissement-et-des-projets-du-departement-de-maramureConference de presse du Premier ministre Florin Cițu au Conseil departemental de Maramureș, Baia Mare Florin Ciţu : Merci pour linvitation. Tout dabord, je suis venu voir ce plan ambitieux dinvestissement. Vous le savez tres bien, jai depose le Plan National de Relance et de Resilience a Bruxelles il y a quelques jours. Tous les habitants de Maramureș doivent savoir que vous avez des projets dans le Plan National de Relance et de Resilience. Ce que jai dit depuis le debut, ce plan a des ressources et nous aurons des investissements dans tous les coins de la Roumanie. Voila, une partie des investissements ira a la sante et etant geres meme par le Conseil departemental, ainsi qu`une partie d`infrastructure. Ce que je veux vous assurer, et jai regarde ce plan, /.../, je le repete, ambitieux pour les investissements, ce qui montre que rien na ete fait dans le passe ici et que vous avez beaucoup de travail a faire, Monsieur le president, mais comptez sur les ressources y compris de notre part, nous vous soutiendrons. Cette route express Baia-Mare-Satu Mare est une priorite zero, je dirais, en parcourant egalement ce projet. Elle est aussi inscrite dans le PNRR, mais on voit, cest sûr, quon aura des sources de financement pour finir cette route express. Cest important pour vous, jai vu comment la region sest developpee, jai vu les problemes des entreprises privees et tous ceux avec qui jai parle jusqua present a lunisson mont dit tres clairement que l`infrastructure routiere en particulier est ce quil faut developper ici et cest ce dont je voulais massurer et nos discussions ont porte sur la priorisation de ces projets. Un plan dinvestissement ambitieux, mais vous avez du soutien. Nous avons le soutien du PNRR. Alors, vous savez tres bien quau PNRR il y a plus de 7 milliards deuros alloues au developpement de l`infrastructure, tant ferroviaires, que routiere. La sante - largent qui arrive ici aussi - mais nous avons aussi des fonds europeens, et cetait une autre discussion. Nous avons termine les discussions sur le PNRR, les projets que nous pouvons faire jusquen 2026 sont inclus dans le PNRR - cetait un critere important. Ceux qui avaient des composantes importantes de numerisation, mais aussi denergie verte sont inclus dans le PNRR. Maintenant, nous prenons les autres projets, ceux pour lesquels nous navions pas de SF, par exemple, mais qui doivent etre realises, et ici vous avez encore une route express et dautres choses importantes et nous cherchons a les financer sur fonds europeens, cest la deuxieme source de financement. La troisieme ressource de financement decoule, du budget, qui nentre pas dans le PNRR, nentre pas dans les fonds europeens, c`est le budget. Cest dailleurs ce que je vais faire ensuite. Je veux assurer aux Roumains que nous aurons des sources de financement et ce que nous avons promis de faire dici 2024, et je vous ai dit que nous nous preparons a une gouvernance dau moins huit ans, donc jusquen 2028, nous ferons, nous traverserons le Carpates avec une autoroute, Sibiu-Pitești. Nous allons faire des hopitaux avec l`argent du PNRR, mais il y a aussi dautres hopitaux, jusquen 2024 nous aurons les quelques hopitaux. Jespere que ce projet de chez vous, lHopital durgence departemental Dr. Constantin Opriș a Baia Mare, sera acheve. Je pense que vous avez la rehabilitation, systematisation des locaux - qui sera certainement termine et ainsi de suite. Autre chose importante aujourdhui : je voulais vraiment voir un investissement prive avec des capitaux 100% roumains. Maramureș est le plus gros exportateur, cest le numero 1 des exportateurs en Roumanie, cest le plus gros exportateur avec des capitaux prives roumains, pour etre tres clair. Mais surtout, cest une entreprise qui produit depuis des annees pour une autre tres grande entreprise, que nous utilisons tous, mais je voulais aussi voir ces exemples de reussite quil faut encourager. Il y a des gens qui nont pas utilise les ressources de lÉtat, il y a des gens qui ont investi leur argent et qui ont reussi. Il y a des exemples quil faut suivre et il faut faire entrer ce type dentrepreneur dans lespace public. Jai toujours dit dans cette gouvernance, lentrepreneur est un heros et il faut presenter ces heros publiquement, car ce sont des exemples. Nous avons trop dexemples negatifs et nous decourageons les gens. Non, cest un exemple positif. Et bien sûr, ils navaient quun souhait : investir davantage dans l`infrastructure. Pas pour eux, ils ne le veulent pas pour eux mais pour les gens dici, quil soit plus facile pour tout le monde, pour se rendre plus facilement au travail, puis quils rentrent plus vite a la maison, quils ne perdent pas de temps dans les embouteillages. Je le repete, un investissement tres important et un exemple pour dautres compagnies en Roumanie. Et non pas en dernier lieu, nous avons visite un centre de vaccination, car nous sommes toujours en pleine pandemie. Meme si les donnees pour la Roumanie semblent tres, tres bonnes, nous sommes le premier pays a commencer la vaccination des jeunes de plus de 12 ans, mais nous devons suivre le rythme. Nous avons alloue des ressources pour avoir le vaccin et nous avons mene une campagne de vaccination reussie dans les zones urbaines. Jusqua present, si nous prenons en compte les personnes qui ont subi la maladie et le taux de vaccination, nous avons a la fois Cluj et Bucarest, et je pense Constanța, Timișoara, qui ont un taux superieur a 50 %, donc limmunite de la population. Mais cela ne suffit pas, nous devons rapprocher le vaccin des citoyens, et il y aura maintenant la deuxieme etape de la campagne, cette campagne pour amener le vaccin dans les zones rurales. Et ici, nous avons besoin des maires, des leaders dopinion locaux, denseignants, des medecins, dun pretre, nous avons besoin du president du Conseil departemental. Ce sont de bons exemples, nous avons deja vu de bons exemples dans le pays qui peuvent etre suivis et nous devons aller dans cette direction. Sachez que la pandemie nest pas passee, nous sommes dans un tres bon moment pour la pandemie, pour cette situation, pas pour la pandemie, mais elle nest pas passee. Nous devons poursuivre nos efforts. Et la campagne de vaccination se poursuivra jusqua ce que nous ayons depasse la pandemie. Cest la seule solution pour surmonter cette pandemie. Merci, Monsieur le President, je marrete ici et je suis sûr quil y aura de toute facon des questions pour des eclaircissements. Ionel Bogdan : Merci, Monsieur le Premier ministre! Je donne la parole a M. le maire de Cluj et president de lAssociation des municipalites roumaines, M. Emil Boc. Emil Boc : Merci beaucoup ! Juste pour des questions, le cas echeant, merci beaucoup! Ionel Bogdan : Daccord, M. Rareș Bogdan, alors. Rareș Bogdan : Je ne veux pas beaucoup parler. Florin Cițu : Appuyez sur le micro, M. Rareș Bogdan. Rareș Bogdan : Je veux juste dire quelques mots sur ce que je pense etre un vrai Plan Marshall pour la Roumanie et le fait qu`il y a un economiste redoutable, un tres bon financier comme Florin Cițu a la tete du gouvernement est extremement interessant. Croyez-moi, je suis le chef de la delegation de deputes roumains au Parlement europeen. Je suis, jai ete avec Florin Cițu, la jai vu les discussions quil a eues avec les commissaires europeens, avec le president de la Commission, avec les vice-presidents de la Commission, y pour ce qui suivra, en mettant en œuvre ce plan Marshall dont la Roumanie n`a pas beneficie en 48 -54, pour des raisons strictement politiques ou geopolitiques, et dont elle beneficie aujourdhui, c`est essentiel. Car, pratiquement, ce fut lhomme qui a negocie, la negociation a ete dabord politique, il y aura ensuite la partie analyse de la soumission de notre plan, mais ce qui est important, et je pense vous donner quelques chiffres, apres quoi je m`arreterai et nous attendons vos questions. Le fait que 2,45 milliards deuros arrivent pour des investissements dans la sante, sur la reforme du systeme, y compris pour le volet infrastructure, 314 millions pour l`infrastructure medicale pre hospitaliere, 180 millions deuros pour la dotation, la rehabilitation et la modernisation de 3.000 cabinets de soins primaires. En outre, 200 centres communautaires, y compris dans le departement de Maramureș, avec des equipements dune valeur dau moins 200.000 euros par centre. De plus, sur l`infrastructure educative, le montant est de 3,6 milliards deuros, nous avons un probleme avec l`infrastructure, y compris les creches, les jardins denfants, les ecoles, 400 millions deuros pour les etablissements d`enseignement a haut risque dabandon scolaire, nous avons egalement dans le departement de Maramureș malheureusement, de telles unites. Un regime de 480 millions deuros pour le financement dequipements et de moyens technologiques, sur la numerisation. Et ce qui etait peut-etre le plus important, et cetait exactement la capacite de negocier et de discuter, le fait que cette commission a ete convaincue daccepter des projets dinfrastructure routiere et ferroviaire de pres de 8 milliards deuros, 7,6 milliards deuros, vous a presente M. le Premier ministre exactement quelles sont les options pour Maramureș, mais aussi ce qui se passe avec la connexion de la Transylvanie a lEurope, lEurope occidentale, dune partie de la Roumanie qui, malheureusement, a ete l`abandon, ou quasi-abandon, pendant 31 ans, nous parlons ici de la Moldavie. Le fait que plus de 2,5 milliards deuros aillent a linfrastructure de lA7, A8, mais aussi une partie, y compris a lecheance de finalisation en 2024, quand on pourra deja voyager sur certains troncons, et le reste jusquen 2026, 2027, mais, tres important, y compris la porte de Sălaj, car nous sommes a deux pas, Nădăşelu, 41 km, ou un morceau de la zone de Sibiu. De meme, un probleme que tout le monde doit comprendre, car nous avons vu beaucoup dattaques, contre ces projets, contre ce Plan National, tres important, finance moitie par des subventions, moitie avec des prets a interet bonifie, absolument incroyable pour la Roumanie - la Roumanie na jamais eu lavantage dun tel un pret - cest pour tous les citoyens de Roumanie, pas seulement pour les electeurs de M. Ionel Bogdan, pas seulement pour les electeurs de M. Emil Boc, tous ces projets viennent pour tous les citoyens de Roumanie, tous en beneficieront, car si Cluj a miraculeusement bouge, les electeurs de M. Boc en beneficient egalement, y copris ceux qui nont pas vote pour lui en beneficient. Jai aussi vu des choses pas normales, pourquoi construire 12,7 km de metro dans une autre ville que Bucarest. Cest tout a fait normal, nous sommes parmi les seuls grands pays europeens qui nont pas encore au moins une autre ville avec un reseau de metro. Je peux vous parler beaucoup, mais ce nest pas le cas. Limportant cest le fait que Florin Ciţu comprenne tres bien les mecanismes economiques, cest un financier, et je lui ai dit et je le repete, cest ce quest Mario Draghi pour lItalie en ce moment ou ce quetait Mario Draghi en 2008-2009, quand le Premier ministre italien a pratiquement sauve lEurope, et je lai compare a lui, jespere quil aura bientot un dialogue direct avec Draghi, qui souleve un pays, un pays qui beneficie dun PNRR de 193 milliards, car il a ete le plus touche par la crise du COVID, cest tres important, car les trois prochaines annees, y compris lannee electorale 2024, il n`y aura pas de bataille avec des slogans politiques, il n`y aura plus des a bas la peste rouge, car nous serons dans la cinquieme annee de gouvernance liberale, il sagit de realisations, et pour cela nous avons besoin dune vision, dun premier ministre qui comprend que la modernisation est la seule chance pour ce pays. Merci ! Ionel Bogdan : Merci, monsieur Bogdan. M. Robert Sighiartău. Robert Sighiartău : Si vous avez des questions, je suis a votre disposition, notamment politiques. Merci. Ionel Bogdan : Eh bien, nous sommes a votre disposition pour vos questions. M. Leontin Cupar, Agerpres. Journaliste : M. Ciţu, en cas deventuelle crise economique, la Roumanie devra-t-elle a nouveau recourir aux emprunts etrangers ? Une telle hypothese de travail est-elle configuree ? Florin Ciţu : Non. Nous avons traverse une crise economique mondiale lannee derniere, la plus grande crise des cent dernieres annees, et nous en sommes sortis vainqueurs. Il y a six pays, jai dit cinq au centre de vaccination, il y a six pays qui ont connu une croissance economique mondiale, selon une etude de Deloitte and Touche, mais la Roumanie a eu la croissance economique la plus elevee deux trimestres de suite dans lUnion europeenne. Nous avons donc traverse la plus grande crise des cent dernieres annees. Vous vous rendez compte que nous sommes desormais mieux prepares a tout autre choc et je vous dis que nous avons tire les lecons des crises du passe, de 2008, 2009, 2012 ; il y a eu plusieurs crises dont nous appris et applique les lecons et dont nous sommes bien sortis. Non, sachez simplement que je ne pense pas et que je nai peur daucun choc negatif, quel quil soit en Roumanie, et non pas parce que je suis convaincu, je fais confiance aux Roumains, en fait, cest-a-dire je fais confiance aux entrepreneurs roumains. Quand l`Etat faites les choses correctement, il paie les factures a temps et n`est pas en retard - et la TVA -, vous avez vu, lannee derniere nous avons rembourse la TVA sans controle, avec un controle ulterieur, etc. Ainsi, lorsqu`on fait les choses correctement pour lentrepreneur roumain et que l`on laisse tranquille, jai promis que nous naugmenterons pas les taxes nous les avons pas augmentees, tout est previsible, lentrepreneur roumain fait son travail. Cetait en fait la cle du succes de lannee derniere : jai laisse lentrepreneur roumain faire son travail. Et nous irons plus loin sur la meme formule. Journaliste : Merci ! Florin Cițu : Merci moi aussi. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, vous etes a Maramureș, avez-vous discute avec vos collegues du PNL du soutien de votre candidature ? Comptez-vous sur eux ? Florin Cițu : Monsieur le President est la, a cote de moi. Je suis venu a linvitation de M. le president. Ionel Bogdan : Si vous me le permettez, je vais vous donner une reponse, car je comprends où vous voulez en venir. Il faut savoir que toujours quand jexprimais une opinion, tant au sein du parti, a Bucarest, qua Maramureș, je lai fait dans linteret des gens de Maramureș. Et le fait que nous soyons ici, M. le Premier ministre, M. Rareș Bogdan, M. Emil Boc, M. Robert Sighiartău montre le fait que nous sommes une equipe. Comme tel, toujours mes collegues, y compris quand nous etions dans lopposition au sein du parti, et quand cetait plus difficile pour moi et que je noccupais pas de postes administratifs, mes collegues etaient a mes cotes, tous les collegues de Maramureș. Et je suis sûr quils seront a mes cotes cette fois aussi. Journaliste : M. Ludovic Orban a egalement dit que vous ne vous appuyiez pas, en fait, sur autant de soutien que vous le dites. Quelles sont les filiales concretes sur lesquelles vous comptez actuellement? Florin Cițu : Je mappuie sur des personnes qui ont manifeste au Parti National Liberal. Vous avez vu a cote de moi des gens qui ont applique le liberalisme dans toutes les positions quils ont occupees et ont montre que cetait possible. Je suis entoure de gens qui ont reussi, parce que ce que ces gens ont fait dans les postes quils occupaient, ce que je veux faire pour la Roumanie, des gens comme Emil Boc, des gens comme Gheorghe Flutur, Ionel Bogdan, des gens qui ont reussi et ensemble ils ont reussi pour la Roumanie. Pour moi il est tres important et je suis parti dans cette course, dans cette competition avec une pensee : seul le liberalisme sauve la Roumanie ; mais celui qui est applique, non seulement celui des paroles. Lidee est quon a des gens qui ont montre que cest possible et jai montre lannee derniere que cest aussi possible au niveau national si on applique des principes liberaux. Et ils sont simples, transparents et de bon sens. Journaliste : Derniere question, si vous me le permettez. Florin Cițu : Oui. Journaliste : M. Ludovic Orban a dit aussi quil y a des jeunes qui lont decu. A qui pensez-vous quil faisait reference ? Florin Cițu : Il faut lui demander a qui il fait reference. Vous voyez, jai promu des jeunes au Parti National Liberal, pas seulement au Parti National Liberal, mais, en meme temps, il ne sagit pas seulement de jeunes, il sagit de gens qui font des choses pour la Roumanie. Peu importe lage, ce que vous faites pour la Roumanie compte. Et pour nous, pour moi, en tant que liberal convaincu, il est important de porter ces principes du liberalisme, je le repete, qui sont tres simples. Je veux, je repete ce que jai dit et ce que je dis depuis un an, deux choses tres importantes : la propriete privee est sacree dans une Roumanie liberale, lentrepreneur est un heros. Il y a des choses qui me tiennent a cœur et elles sont la quintessence du liberalisme et nous montrons que cela peut aussi etre fait en Roumanie. Nous devons nous demander pourquoi les investisseurs nous ont evites pendant tant dannees et se sont toujours installes dans les pays voisins. Car ces deux choses nont pas ete respectees jusqua present : la propriete privee et les entrepreneurs. Par consequent, je veux toujours montrer que la Roumanie dispose dimportantes reserves dentrepreneurs et savoir que sans entrepreneurs, nous navons pas deffervescence economique. Il faut des gens qui prennent des risques avec leur propre argent pour faire croitre une entreprise et ils doivent etre encourages. Il doit y avoir de plus en plus de monde, pour avoir ce genre de personnes. Journaliste : Merci. Florin Cițu : Merci moi aussi ! Journaliste : Jai assiste a plusieurs reunions de travail du president Ionel Bogdan sur le tourisme et jai ete impressionne par le fait quil ait autant de connaissances, et je ne l`en felicite generalement pas. Il na rien dit sur le tourisme ; les gens ne pensent pas vraiment que nous aurons un jour des routes. Nous avons un aeroport qui ne fonctionne pas, et nous partons en vacances toujours de M. Boc, car peut-etre que cet aeroport, s`il est finalement acheve, nous aussi aurons des vols, car nous avons une piste, le tourisme nous sauvera, en fin de compte. Florin Cițu : Jai parle du tourisme cette annee et jai ete ferme, jai dit tres clairement que je soutiens le tourisme roumain cette annee. J`ai ete aussi au bord de la mer, je lai dit a Suceava, et je le dis ici. Je veux que les Roumains, cette annee, profitent des facilites que nous avons en Roumanie. Et je connais notre probleme avec linfrastructure, cest difficile darriver a certains endroits du pays. Je vous ai dit que ce plan dinvestissement est ambitieux et grand, je ne vous ai dit que deux choses, mais je lis la premiere chose qui etait ici : Aeroport international de Baia Mare - agrandissement, modernisation, terminal, etc. Donc cest mis dans ce plan dinvestissement et je vois que cest letape actuelle, il y a une etude de faisabilite, donc ca peut aller plus loin. Nous traitons et nous sommes dans les temps avec... Ionel Bogdan : Nous sommes en negociations avec Jaspers, cest le principal probleme que nous avons concernant le financement, mais nous sommes pris avec le financement, les choses sont assez claires. Florin Cițu : Mais je voudrais rester un peu du cote du tourisme, car cette partie du tourisme est tres importante en Roumanie. Je mexcuse chaque annee, mais il faut savoir que seules quelques personnes sont necessaires, des dirigeants comme soutenir le tourisme en Roumanie. Par exemple, nous devons partir en vacances en Roumanie et vous verrez que dautres viendront lapprecier. Journalsite : Donnez-nous des tests gratuits pour ceux qui nont pas ete vaccines. Florin Cițu : Le vaccin est gratuit. Journaliste : Au moins pour la Turquie, M. le Premier ministre. Florin Cițu : Le vaccin est gratuit. Rareș Bogdan : Attendez, la Commission pourrait le faire. Comme vous lavez vu, le Parlement, dans les negociations qui ont eu lieu en /.../ puis en pleniere, a suivi la recommandation a la Commission, afin que la Commission puisse le faire, au moins lors de voyages a letranger, sur le passeport vert numerique. Florin Cițu : Oui, mais, Monsieur le president, neanmoins, en tant que liberaux convaincus, les choses gratuites sont moins courantes. Journaliste : Non, mais cest moins de la moitie en Turquie, cest-a-dire quand on y va on paye 300, quand on vient on paye 25 euros. Emil Boc : Un vaccin dure cinq minutes. Florin Cițu : Moins. Emil Boc : Pas tellement. Et cest gratuit. Florin Cițu : Exactement ! Ionel Bogdan : Sachez que je suis alle en Espagne et quun test PCR coûte un peu plus de 100 euros, et un test dantigene, que chez nous on peut trouver pour 20 lei, 40 euros. Journaliste : Je voulais vous demander, Monsieur le Premier ministre, pouvez-vous promettre aux habitants de Maramureș que cette route express Baia Mare - Satu Mare sera achevee ou restera-t-elle seulement au niveau de la promesse ? Florin Cițu : Ce sera termine et nous aurons des sources, promis. Donc, ici, il ny a pas de doute, il existe plusieurs sources de financement pour cette route ; elle sera achevee et disposera de sources de financement. Si on n`avait pas de sources, jaurais peut-etre des doutes, mais je nen ai pas. Pensez que nous avons 76 milliards deuros entrant en Roumanie dici 2027, sans largent du budget. Nous investissons deja du budget, /.../ il y a encore quelque chose que nous avons fait depuis notre arrivee au pouvoir, transferer plus de ressources vers les investissements. Lannee derniere, un montant record a ete investi du budget, cette annee, deja apres quatre mois, nous avons pres de quatre milliards de lei de plus que lannee derniere, quand cetait une annee record. Nous gardons ce rythme, sûrement cette voie express sera faite; nous parlons de Baia Mare - Satu Mare. Journaliste : Je suppose que vous connaissez le cas de lenfant qui sest jete par la fenetre, dun etablissement denseignement de Bucarest. Je serais interesse si vous avez des investissements concrets a cet egard, dans lidee daccompagner les conseillers scolaires pour les enfants, de veritables methodes anti-harcelement. Florin Cițu : Au gouvernement, nous avons lance la meme cette semaine-la, lundi, un programme pour soutenir les enfants qui ont ete touches par la pandemie de lan dernier. Et il sagit de conseils psychologiques. Je parlerai a mes conseillers si nous avons besoin detendre ce programme a autre chose, mais a ce moment-la, il ne sadressait quaux jeunes, aux enfants qui ont souffert lannee derniere, etant a la maison depuis un an / . .. / plus parce que les parents etaient partis, etc. Mais nous allons certainement etendre ce programme, afin de ne pas avoir de telles situations a lavenir. Journaliste : Et une autre question : pourquoi les medecins ne peuvent pas cumuler la pension avec le salaire, et les elus peuvent le faire ? Et est-ce que vous avez vu les ordures dans la Capitale ? Florin Ciţu : Concernant le cumul de la pension avec le salaire, lexception nest que pour ce qui est dans la Constitution de la Roumanie. Ainsi, seules les fonctions qui ne sont pas prevues dans la Constitution de la Roumanie ne sont pas ici, donc il y a une exception pour toute personne ou fonction qui est prevue dans la Constitution de la Roumanie. Jai vu les ordures a Bucarest. Nous avons eu une discussion avec le ministre de lEnvironnement et nous devrons commencer plus de controles et, si M. le ministre n'a pas assez de controleurs dans son Corps de controle, nous enverrons plus de controles du gouvernement, pour voir ce quil advient de ces ordures. Journaliste : /.../, en rapport avec la situation d`Arad. Florin Ciţu : La situation de ? Journaliste : Arad. Est-on sûr aujourdhui en Roumanie, compte tenu de ce qui sest passe a Arad ? Florin Ciţu : On est en securite en Roumanie. Nous enquetons, tant le Ministere des Affaires Interieures, que et le Bureau du procureur. En Roumanie on est en securite. Cest un cas tres, tres tragique et dur, mais nous en tirons des lecons et je vous dis qu`en la Roumanie on est en securite. Journaliste : Merci. Journaliste : M. Rareș Bogdan, peut-etre quen tant que membre du Parlement europeen vous avez initie une loi sur la presse. Le quatrieme pouvoir de lÉtat na pas de loi sur la presse, le Parlement roumain a adopte en 1995 plusieurs actes normatifs europeens. Peut-etre /.../ a ce chapitre, car il est inadmissible dans un pays de lUnion europeenne que la presse nait pas de loi. Rareş Bogdan : Oui. Voici une question qui doit etre discutee avec les groupes, avec Robert Sighiartău, avec mes collegues Florin Roman, Pavel Popescu et les autres. Je peux vous dire quil y a une ouverture et quelle ne sera en aucun cas restrictive, mais une ouverture qui responsabilisera et en meme temps tiendra les deux parties responsables. Maintenant, j`ai ete la où vous etes, depuis 15 ans, et je lai fait avec passion, je considere toujours que mon travail de base reste celui-ci, meme si je suis passe a la politique, donc je veux vraiment que vous soyez protege en premier lieu. et que a votre tour vous fassiez votre travail de toutes vos forces. Donc, en moi, vous avez un partisan, tant au niveau de la Commission LIBE au Parlement europeen, quau niveau de la Roumanie, a travers mes collegues, a travers les 132 parlementaires, et la discussion est extremement large, y compris liee non seulement a la presse grand public mais aussi aux reseaux sociaux et a la nouvelle presse, si vous voulez, au niveau du Parlement, et je vous donne un exemple, certains de..., lancien president du Parlement europeen, lactuel president du Parlement europeen sont danciens journalistes, voire producteurs de television, chefs de delegation, le chef de la delegation du Portugal, de la Roumanie au sein du PPE, les Populaires Europeens, sont danciens journalistes, il y en a beaucoup qui sont venus de la presse a la politique et qui vont pleinement la soutenir. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, on voit que lequipe, vous nous lavez presentee, pour la campagne, pouvez-vous pouvez nous le dire, on murmure encore que ce serait une nouvelle tendance, jeune homme, car cest la raison pour laquelle / .../ candidats ? Vous pouvez nous dire, outre le fait qua ce moment le nouvel age de partir en retraite, suggere par votre gouvernement, a mon avis nous sommes tous jeunes, donc cette impulsion ne marche pas, il est besoin dun souffle jeune pour le parti, quelle serait la vraie raison de votre candidature, est-ce quelle est partie dailleurs, de Cotroceni en quelque sorte ? Florin Ciţu : Non, non, non. Jai participe a ce concours avec les pensees exactes que jai dites a chaque fois, je suis ne et jai grandi liberal et je veux massurer que nous pourrions mettre en œuvre les principes liberaux dans toute la Roumanie. Mais bien sûr, nous devons commencer par le Parti National Liberal. Et jaimerais ne pas voir a lavenir des gens ou des opinions qui se presentent contre des gens qui prennent la responsabilite de participer a un concours, etre dans une competition cest la quintessence du liberalisme, cest ce que nous vivons. Et cest pourquoi je suis candidat. Le fait que nous ayons des gens du Parti National Liberal qui ont exprime certaines opinions, qui sont egalement en desaccord avec mes collegues qui sont venus avec moi, montre une direction totalement fausse. La concurrence signifie le liberalisme. Il ne faut pas craindre la concurrence au sein du Parti National Liberal et cest une autre raison pour laquelle je me presente, pour changer dabord le Parti National Liberal puis la Roumanie. Journaliste : Une question pour M. Boc : la reorganisation tres diffusee que vous avez proposee en Roumanie, je voudrais vous demander où vous pensiez que ce serait la capitale de la region ? Emil Boc : Vous navez pas besoin que quelquun vous declare capitale, vous etes capitale depuis 2000 ans, alors qui, mon Dieu, devrait etablir la capitale que la où est sa place ? Maramureș existe depuis 2000 ans et ce qui fait que Maramureș est specifique par rapport a Cluj, par exemple, cest que la romanisation dans votre pays sest faite de votre propre initiative. Vous, en tant que Daces libres, vous avez voulu embrasser les valeurs de la civilisation romaine de cette epoque-la. Nous les avons prises parce que nous faisions partie de lEmpire romain. Et deuxiemement, vous avez cree un pays, en passant les Carpates, par Dragos, puis a travers Bogdan, vous avez cree le Pays de Moldavie. Donc, je pense que Maramureș na pas besoin de lecons ou dautres capitales. Je termine simplement lhistoire en disant que jai repondu a une question lorsquon ma demande de commenter le contenu du projet de regionalization de 2011 que jai soutenu. Et jai exprime alors quels etaient les arguments, quelles etaient les positions et ainsi de suite. Cest de cela quil sagit. Et maintenant, je me pose a moi aussi une question que vous mauriez posee, pourquoi est-ce que je soutiens le Premier ministre, pour faire du journalisme inverse. Florin Cițu : Aidons-les... Emil Boc : Je peux vous dire que jai un motif particulier et egoïste ; vous ne penserez pas a quoi et je vous dirai metro, comme disent les gens du PSD. Vous voyez, cest la vision du PSD : mais pourquoi le faire dans ce pays ? Il vaut mieux ne pas le faire, vivre dans la pauvrete, diviser indefiniment, leur dire que cest mieux. Nous disons seulement que 400 km devraient etre construit aussi en Moldavie, quil nous faut une autoroute en Moldavie, nous avons egalement besoin dun peripherique et dune route express a Maramureș, nous avons egalement besoin dun chemin de fer au sud, nous avons egalement besoin a Cluj, si nous y sommes prets et quiconque passe par Cluj voit que nous etouffons chaque jour, en raison de la configuration de la ville et de son developpement sans solutions alternatives. Donc, la Roumanie doit aller de l`avant en construisant des briques, pas en detruisant ce qui existe. Donc, ce nest pas pour cela que je soutiens Monsieur Cițu, pour que je sois tres bien compris ; pour une raison particuliere, egoïste, qui appartient a ma famille, a mes filles : je veux quelles vivent en Roumanie. La fin du cycle universitaire approche et je veux que leur avenir soit ici, dans ce pays. Car nous savons quil y a quatre millions de Roumains en dehors de la Roumanie. Comment faire rentrer au pays ceux qui sont partis ? Comment empecher ceux qui sont sur le pas aujourd`hui de franchir la frontiere pour travailler dans lUnion europeenne ? Cela ne peut se faire que par une politique liberale. Cela nest possible qua travers une orientation qui met laccent sur la production de prosperite, de richesse, pour quapres cela on ait quelque chose a partager, pour apporter la qualite de la vie, pour creer des emplois, pour apporter la sante, une meilleure education. Qui peut faire ca ? Le parti qui est au pouvoir aujourdhui est le plus important. Quel est lhomme de ce parti qui peut donner une direction a la fois au parti et au pays dans cette direction ? Je lai dit sincerement, pas a partir de maintenant, pas depuis hier, c`est lactuel Premier ministre de Roumanie. Qui a une vision, a des capacites, comprend les choses, est un authentique liberal, de sang pur, pour qui, je le repete, la production de prosperite pour tous les Roumains est la regle et qui peut, a travers les politiques quil soutient, nous donner cette Roumanie liberale capable davoir la prosperite a la maison pour tous. Et a travers cela, nous aurons ceux qui penseraient s`en aller, nous ramenerons aussi au pays les autres qui sont partis a letranger. Jai lexemple de lIrlande, que jai etudiee, apres avoir rejoint lUnion europeenne, de nombreux Irlandais sont partis, mais quand ils ont eu la chance davoir une bonne gouvernance chez eux, apres 20 ans les Irlandais sont revenus et sont devenus un tigre celtique en matiere de developpement, une reference en Europe, car ils ont apporte leur ressource humaine, qui est la ressource la plus importante de la planete ; ni lor, ni largent, ni les forets ne sont plus importants que les ressources humaines. Cela fait la difference. Et nous lavons. Malheureusement, une bonne partie de la ressource humaine qualifiee, qui a maintenant a la fois de largent et du savoir-faire, nest pas au pays. Une Roumanie liberale peut ramener les Roumains chez eux. Cest pourquoi je soutiens Florin Cițu, car, je le repete, je pense quil peut faire ce changement. Il a la science, la vision, lenthousiasme et, vous voyez, cette reponse a la question dun parti ouvert qui ne met pas le poing a la bouche de la maniere stalinienne a son adversaire, ou dessayer de le denigrer par d`autres moyens. Ce nest pas du liberalisme. Le liberalisme signifie dialogue sur les projets, cela signifie dialogue sur les arguments, le liberalisme signifie concurrence loyale entre collegues ; cela veut dire, je le repete, un vrai liberal, et un autre argument pour lequel je le soutiens. Ce sont les raisons pour lesquelles je suis ici aussi, au-dela de la raison detre avec mon ami Bogdan, le plus jeune president du Conseil departemental de ce pays. Et je felicite les habitants de Maramureș davoir eu le courage de donner, et ils ne regretteront pas, vous verrez, ils ne regretteront pas davoir remis leur destin entre les mains dun jeune homme qui a deja prouve quil merite la position qu`il a. Rareș Bogdan : Si vous me le permettez, jaimerais completer mon professeur de lUniversite Babeș-Bolyai, Emil Boc, car il y a des questions tres importantes liees exactement a la diaspora et au message pour eux. Depuis 15 mars, depuis lentree en etat durgence lannee derniere jusqua aujourdhui, environ trois millions de citoyens de la diaspora sont venus en Roumanie ; nous parlons strictement de ceux qui resident, travaillent dans les pays de lUnion europeenne. Parmi eux, 129.000 sont aujourdhui en Roumanie avec des allocations de chomage et nous en avons plusieurs centaines de milliers deja integres sur le marche du travail roumain. Lestimation nest donc pas encore faite a 100 %, mais il est certain que seulement un peu plus de 800.000 ont quitte le pays definitivement. Certains ont donc choisi de rester, pour diverses raisons, dont la situation du marche du travail en Italie ou en Espagne, où ils etaient nombreux dans le domaine de lHoReCa. Le fait que ces gens, que nous ayons cet incroyable capital humain et une bonne partie de celui-ci que je connais de la France des annees 90, puis de lItalie des annees 2020, soient en France, en Italie, en Espagne, et ils ont quitte Borsa, ils sont partis dici, de Maramureș, extremement nombreux, de Targu Lăpuș, de Sighet. Ils ont ete les champions d`avoir commence une nouvelle vie, car il y a des gens extremement courageux ici. Eh bien, ces gens sont un capital qui peut revenir ici. Un homme visionnaire, un homme comme Florin Cițu, qui comprend que le mecanisme economique, trois ans et demi sans elections, bonnes gens, trois ans sans elections, on peut construire pour trois ans, on peut y aller dans trois ans et montrer : voila ce que nous avons pu faire, cest sa force incroyable. Car ce clivage que certains veulent creer entre jeunes et vieux ne peut etre considere comme tel. Et jai vu les attaques. M. Lungu, le maire de Suceava, M. Flutur, tour a tour, M. Ciucă, le ministre de la Defense, lamiral Chiţac, Victor Paul Dobre et bien dautres ne sont pas tres, tres jeunes ou dans leur prime jeunesse, ce sont des gens matures. Si on regarde la vie politique americaine, on dira quils sont tres jeunes, car la-bas certains commencent la politique a 70 ans, a tres grande echelle, cest important ce quils ressentent et ce quils pensent. Cette equipe derriere Florin Ciţu est une equipe qui compte egalement Ionel Bogdan, le jeune president du Conseil departemental, et Dinu Iancu-Sălăjanu, votre voisin, president du Conseil departemental, et Lucian Bode, lun des meilleurs ministres, et moi j`en suis vraiment content. Il a aussi des gens de Sibiu, Daniela Cimpean ou Raluca Turcan, mais il a aussi des gens de Constanţa, de Dobrogea, il a des gens du sud, president de lorganisation, depute de Dolj, Pavel Stoica, de Gorj, Dan Vilceanu, le maire de Targu Jiu, Marcel Romanescu, notre excellent ministre de lÉnergie, Virgil Popescu, de Mehedinţi, un autre digne Oltenien. Nous avons de tres, tres bonnes personnes de Moldavie, nous avons des personnes de Dobrogea. Bien sûr, il y en a beaucoup de Transylvanie, nous avons de Bucarest, trois organisations sectorielles de Bucarest, dirigees par Pavel Popescu, notre jeune et meritant adjoint, du secteur 4, du secteur 5, Cristian Băcanu du secteur 2, Mme Anisie .. . Emil Boc : Ne le dites pas tous, laissez-nous quelques reserves. Si vous les nommez tous, vous vendez tous nos secrets. Florin Ciţu : La campagne se termine... Rareş Bogdan : Jessaye une photo, pour que vous compreniez que ce nest pas que sur une zone... Florin Ciţu : A-t-il fait de meme en cours ? Rareş Bogdan : ... ce nest pas le clivage PNL-PD, qui est tres dangereux, celui qui aime ce parti ne devrait pas en parler, il ny a que des liberaux ici et personne ne devrait envisager une guerre. Ce nest pas une guerre, cest une bataille superbe, cest un magnifique exercice democratique, auquel doivent participer les membres du Parti National Lliberal, et non une guerre, il ne faut pas la traiter ainsi. Journaliste : Jai une autre question pour /.../ M. Boc /.../. Une reponse qui nous est adressee, a partir de la question que vous vous etes posee, vous pouvez nous dire - et je vous felicite pour les pensees que vous avez pour vos enfants - ce que M. Sighiartău peut nous dire, maintenant, quand il a tout le pouvoir, le Parlement a vote le doublement des retraites et ce nest pas le cas ? Que pouvez-vous nous dire ... Emil Boc : Des allocations. Florin Ciţu : Des indemnites. Journaliste : ... pourquoi naugmente-t-elle pas et quand pensez-vous que cette allocation sera doublee ? Quelles sont les prochaines etapes que vous prendrez ? Car, quand vous etiez dans lopposition, vous etiez militant et vous /.../ avez vote pour le double de votre pension. Emil Boc : Indemnites. Robert Sighiartău : Cest bien sûr mon sujet de predilection, car je me preoccupe des enfants de Roumanie et surtout de la situation demographique de la Roumanie. Je veux vous dire que le Parti National Liberal a fait ce que le PSD na pas fait pendant cinq ans : il a double les allocations et, du montant de 84 lei, nos enfants ont aujourdhui une allocation de 217 lei, qui augmente avec linflation, car et cest ce que nous avons resolu. Et, plus que cela, il existe dautres projets visant a ameliorer la qualite de vie des familles et des enfants roumains, qui ne concernent pas seulement lallocation. Le gouvernement roumain la dit tres clairement : dans la mesure où il y a de largent, dautant plus que nous avons traverse cette periode de pandemie et de crise economique, nous ferons en sorte que cette allocation, qui a deja double, augmente par paliers. Bien sûr, nous devons regarder l`enveloppe dargent, pour voir sil y a de largent pour une telle chose, et je pense quune fois que le gouvernement de la Roumanie, le Premier ministre, aura largent pour augmenter les allocations, mais aussi pour dautres mesures ... Parce que non seulement les allocations sont le probleme en Roumanie, nous avons la pauvrete, nous avons un faible niveau daccessibilite a leducation pour certains enfants defavorises et il peut y avoir de nombreux autres projets qui ameliorent la qualite de vie des enfants, de la nourriture chaude dans les ecoles, en particulier pour les enfants dage prescolaire et pour ceux qui frequentent les jardins denfants, a dautres facilites que le Gouvernement de la Roumanie, et pas seulement, nous, en tant que pays, devons ajouter. Alors, le Parti National Liberal a double les allocations, on se bat toujours pour ca, mais ce quon a fait en un an, en deux ans, personne ne la fait depuis cinq ans. Et en 2015, c`est toujours le Parti National Liberal qui les a doublees. Nous sommes donc prudents, nous sommes preoccupes par cette situation et je remercie vraiment le Gouvernement de la Roumanie qui, depuis 2019, depuis que nous avons donne le signal et que les allocations ont double, chaque annee nous avons ajoute quelque chose pour les enfants. Florin Ciţu : Et la, autre chose importante : lannee derniere, en pleine crise economique mondiale, les indemnites ont augmente et elles ont augmente en ce debut dannee. Ce que nous faisons maintenant - nous creons un moyen previsible et transparent daugmenter non seulement les prestations, mais aussi les retraites, il sagit aussi davoir une loi sur les salaires transparente, lequite, plus de principes a mettre et a mettre en place, afin que les gens sachent : cette annee les allocations augmentent en debut dannee, et cest tout. Le monde a besoin de savoir ces choses. Et cest pourquoi nous les prenons maintenant, mais elles ont egalement augmente lannee derniere, vous savez, en ete, et elles ont egalement augmente au debut de cette annee, donc il y a eu deux augmentations - y compris lannee derniere, pendant une crise economique mondiale, cetait donc une pression fantastique sur la Roumanie et sur toutes les economies mondiales. Merci. Sil y a encore ... Ionel Bogdan : Une derniere question, sil vous plait, si vous voulez poser, car nous sommes un peu contre la montre. Sil vous plait. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, vous ne nous avez rien dit sur le sport. Florin Ciţu : Du sport ? Journaliste : Oui. Florin Ciţu : Du sport, que je fais du sport ou que... Ionel Bogdan : Il joue bien au football. Florin Ciţu : Jirai aux matches du Championnat dEurope. Le sport cette annee a des ressources, meme lors de la reunion du gouvernement dhier, des ressources supplementaires ont ete allouees poue le Championnat dEurope de volley-ball feminin, il me semble pour le tennis de table, pour plusieurs championnats dEurope organises a Cluj, je comprends ... Emil Boc : Si on a une salle polyvalente... Florin Ciţu : Jai aussi demande pourquoi ces ...; ne sont pas a Bucarest... Largent vient de nous de Bucarest, semble-t-il, mais il va a Cluj. Mais je soutiendrai le sport, le sport est important et nous devons aussi renouer avec le succes dans le sport. Jaime le football, jaime certains sports, mais nous avons besoin dune nation forte et saine qui fait du sport et qui fait du sport non seulement avec largent du budget, fait du sport parce que cest bien de faire du sport. Je veux que nous comprenions ce message : les reformes, ce que nous voulons faire dans leconomie, nous le faisons parce quelles sont bonnes, tout cela est bon pour la Roumanie, pas parce que nous devons les faire et que quelquun nous limpose. Merci beaucoup! Ionel Bogdan : Merci a tous detre ici. Merci a M. le Premier ministre, a M. Boc, a M. Sighiartău et a mon ami Rareş Bogdan. Je vous souhaite a tous une merveilleuse journee! 2021-06-04 16:53:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-06-04-07-16-18big_foto.jpgVizita premierului Florin Cîțu la Centrul de vaccinare drive-thru amenajat în Piața LibertățiiȘtiri din 04.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-florin-citu-au-centre-de-vaccination-au-volant-installe-place-libertatii-a-baia-mareDeclarations faites par le Premier ministre Florin Ciţu, au Centre de vaccination au volant organise Place Libertății a Baia Mare Florin Ciţu : Nous aurons une conference de presse plus importante au Conseil Departemental, mais nous avons voulu parler ici aussi, aujourdhui, car nous devons continuer a soutenir la campagne de vaccination, meme si elle a ete un succes jusqua present. Ici, chez vous, vous avez un taux de personnes positives de plus en plus bas; vous navez eu, je pense, quun seul cas hier. Je suis content detre ici dans un centre de vaccination au volant, où jai rencontre des jeunes. Quand je suis arrive ici, il y avait environ quatre ou cinq jeunes de moins de 18 ans, ce qui est tres important comme signal, mais nous devons tous comprendre que ce que nous avons pu faire avec nos ressources, nous lavons fait. Pour mener maintenant la campagne de vaccination dans la zone rurale, nous avons besoin du soutien des autorites locales - le president du Conseil general, le prefet, les maires - mais aussi les leaders dopinion ; il s`agit de pretres, de medecins, voire du policier de la region. Il sagit dimpliquer tout le monde pour que la campagne de vaccination soit au plus pres des gens. Je suis convaincu quils trouveront des solutions nouvelles et innovantes qui parviendront a convaincre les gens que la seule solution est la vaccination, pour nous ramener a la normale, pour pouvoir vivre d`avant la pandemie. Je vais repondre a quelques questions ici, puis rendez-vous au Conseil departemental pour dautres questions. Sil y a des questions !? Journaliste : Que dites-vous a ceux qui ne peuvent pas se faire vacciner ? Il y a pres de 500.000 patients atteints de cancer, il y a environ six millions de patients en Roumanie, ils ne recoivent pas de certificat des medecins quils ne peuvent pas etre vaccines, mais ils nont toujours pas le droit a la vie. Florin Ciţu : Ils ont le droit a la vie et ils y ont acces. Journaliste : Vous nous garantissez la maladie, si vous dites que la seule solution est la vaccination. Je fais de lozonotherapie, Monsieur le Premier ministre, je paie 320 lei par mois pour me proteger, jai rencontre des gens qui navaient pas de masques ni de gants et ils sont arrives a lhopital. Je me suis protege, jai suivi un traitement et jai ete mis au mur. Je ne recois pas de certificat du medecin indiquant que je nai pas le droit de me faire vacciner, mais je nai aucun droit. Et il y en a beaucoup comme moi dans ce pays. Merci. Florin Ciţu : Je nentrerai pas dans la discussion technique sur qui peut etre vaccine et qui ne peut pas etre vaccine. Il y a beaucoup de malades chroniques et ils font fait partie de ceux qui etaient au debut ; vous le savez tres bien, la campagne a commence avec le personnel medical, puis il y a eu des personnes de plus de 65 ans et des malades chroniques. À lheure actuelle, les personnes atteintes de maladies chroniques peuvent etre vaccinees meme a lhopital. Ce que je dis est tres clair : si nous voulons revenir a la normale, pour surmonter cette periode de pandemie, nous devons nous faire vacciner, car ce nest quainsi que nous pourrons reduire le risque dinfection. Pour les autres, bien sûr nous avons des hopitaux, nous avons des professionnels. Suivez toujours les conseils de votre medecin en ce qui concerne les solutions. Et sil y a dautres questions ? Jouraliste : /.../ Union europeenne /.../ / les 3,2 du PIB pour les mesures anti-COVID, mais seulement 1,6 ? Florin Ciţu : Non, il y a la des mesures directes. Nous examinons egalement les garanties. Quand jai dit plus de 3 % - si vous regardez aussi lanalyse du Fonds monetaire - nous considerons egalement les garanties comme des mesures de soutien a leconomie. La Roumanie avait alors deux solutions : des aides dÉtat ou des garanties. Nous avons choisi de donner plus de garanties et vous pouvez voir que ce fut la solution gagnante. La Roumanie a la croissance la plus elevee de lUnion europeenne deux trimestres de suite, et une etude de Deloitte - je pense quelle a ete presentee hier ou avant-hier - montre que la Roumanie fait partie des cinq pays du monde qui ont connu une croissance economique en la pandemie. La mesure que nous avons prise a ete donc bonne et elle a egalement aide les entreprises. Nous naurions pas eu de croissance economique si cetait une mauvaise mesure. Je vous remercie! 2021-06-04 14:30:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_8451.jpgBriefing de presă susținut de premierul Florin Cîțu, la finalul ședinței de guvern din 3 iunieȘtiri din 03.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-06-03 17:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_7115.jpgConferință de presă susținută de Valeriu Gheorghiță, președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), și Andrei Baciu, secretar de stat în Ministerul Sănătății, vicepreședinte al CNCAVȘtiri din 03.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-donnee-par-valeriu-gheorghita-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-cncav-et-andrei-baciu-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-vice-president-de-la-cncavConference de presse de Valeriu Gheorghiță, president de la CNCAV, et Andrei Baciu, secretaire dÉtat au ministere de la Sante, vice-president de la CNCAV Valeriu Gheorghiță : Bonjour ! Merci beaucoup de participer a la conference organisee par le Comite directeur national des activites de vaccination contre le COVID-19. Je vous presente tres brievement. Aujourdhui, nous aurons trois elements principaux dont nous allons discuter. Le premier est lie a la campagne de communication, qui est lancee par le Gouvernement de la Roumanie en partenariat avec lUNICEF. Le deuxieme element qui sera debattu aujourdhui est lie au sujet du certificat vert numerique et le troisieme theme est lie a la campagne de vaccination. Pour commencer, avec mon collegue, M. le secretaire dÉtat Andrei Baciu, en tant que coordinateurs de la campagne nationale de vaccination, nous avons egalement presente et filme un court materiel video qui transmet ce que le vaccin contient pour nous, montrant les elements personnels qui nous ont manque pendant cette pandemie et nous lancerons egalement un defi a ceux que nous connaissons, juste pour partager ensemble ce que contient le vaccin, alors veuillez presenter les videos. Valeriu Gheorghiță : Ce sont nos pensees et nous voulons et mettons au defi ceux a la maison de partager avec nous ce que le vaccin contient pour eux, en fait, en pensant aux choses qui nous ont tous manque pendant cette periode. Le deuxieme sujet dont jai dit que nous debattrons aujourdhui est lie au certificat vert numerique, je vais donc donner la parole au secretaire dÉtat Andrei Baciu, pour presenter les donnees les plus importantes liees a ce sujet. Merci! Andrei Baciu : Merci aussi, Monsieur le president. Un petit amendement: nous avons repris ce defi lance par le Premier ministre Florin Cițu et, a mon tour, je lance le defi plus loin - jai adresse le defi a Mme Camelia Potec, M. Victor Rebengiuc et, tres important, aux medecins qui ont travaille beaucoup pendant la pandemie, et ici je nommerais quelques personnes : Dr Adriana Pistol, Dr Herdea, Dr Mahler et Dr Adrian Marinescu. Maintenant, en ce qui concerne la deuxieme partie de la conference daujourdhui, celle relative au certificat numerique europeen sur COVID, je voudrais, avec mes collegues du STS, venir avec une mise a jour et vous envoyer les dernieres informations que nous avons sur cette chose ; nous travaillons donc sur ce sujet depuis plus de deux mois, avec toutes les institutions impliquees. De plus, des collegues du STS ont fait un test avec la passerelle europeenne la semaine derniere. Les choses se sont tres bien passees dun point de vue technique, nous sommes dans les temps avec tout ce que nous avions a faire jusqua present. Cependant, je voudrais vous presenter quelques elements importants. Tout dabord, ce certificat nous aidera au niveau europeen a avoir une approche uniforme. La saison estivale est arrivee, lete est arrive, la situation epidemiologique sest amelioree grace aux mesures adoptees par la Roumanie et dautres États membres, grace a la vaccination, qui est tout aussi importante, afin que diverses restrictions puissent etre levees et, de plus, elles ont une intensification des activites touristiques, qui saccompagnera dune augmentation de la mobilite - afin davoir une approche uniforme au niveau europeen, car, pour le moment, chaque État delivre un type de certificat de vaccination. Par exemple, nous avons de nombreux laboratoires qui delivrent divers certificats de test et afin davoir une approche unique au niveau europeen, a ete cree ce certificat numerique europeen sur le COVID Cela nous aidera, cela facilitera les deplacements entre les États pour limiter le temps que nous passons aux points de douane, dune part, mais dautre part, tout aussi important, nous devons nous assurer que tous les certificats et preuves que nous presentons sont veridiques et il est essentiel, en effet, que les documents soient authentiques. Ceci sera garanti par la presence de ce certificat numerique europeen sur COVID. En general, nous utiliserons en Roumanie le modele presente par la Commission europeenne, qui ressemble principalement a ceci : lelement le plus important est celui donne par le code QR, où ... pratiquement, en fait, cest lelement qui va garantir la veracite de ce certificat. Nous sommes dans les temps avec toutes les actions, comme je lai dit. Son lancement est prevu le 1er juillet en Europe. Jusqua present, nous pouvons vous dire quelques elements qui ont ete completes et quelques points de repere sur la facon dont cela fonctionnera pour emettre et obtenir ce certificat, nous aurons donc un site Web, une plate-forme, où nous creerons un compte, nous nous authentifierons et, sur la base de ce compte cree, nous pourrons ouvrir, nous recevrons par e-mail un lien doù nous pourrons telecharger ce certificat, un certificat qui fait reference a trois situations : il fait reference soit a la vaccination, le fait que nous sommes vaccines ; cela peut faire reference a la guerison, au fait que nous avons traverse la maladie, et cela est atteste par la presence dun resultat positif de RT PCR dans un passe pas trop lointain, ou la troisieme possibilite : labsence dinfection a ce moment donnee par un resultat RT PCR negatif. Ainsi, ces trois variantes seront disponibles, ces trois variantes pourront etre certifiees et garanties en presentant ce certificat numerique. Dune maniere generale, les choses fonctionneront de cette facon. Comme je lai dit, il sortira, nous pourrons le telecharger et nous pourrons le presenter au point de passage douanier, soit dans ce format physique, sur papier, soit sur telephone portable, sur Smartphone, en nimporte quel format, car ce sera ce QR code qui sera scanne, ou sera sous forme de PDF, ou sera sous forme dimage, ou par e-mail, partout où lon pourra avoir ce QR code. Il sera scanne au point de passage douanier. Derriere ces demarches il y a plusieurs applications, il y a plusieurs fonctions techniques qui ont ete concues par des collegues du STS, ils sont en contact avec des experts au niveau europeen, et ici je leur donnerais la parole pour presenter un peu ce que signifient ces applications, mais la chose la plus importante que je veux que nous sachions tous est que toutes ces donnees ne sont pas transmises. Ces donnees restent dans le systeme et, en pratique, on utilise cette cle numerique qui certifie que le nom inscrit sur ce certificat, qui sera compare a une piece didentite, est authentique et est un certificat valide, et ce, comme je lai dit, est verifie et sera garanti en scannant ce code QR. Je vais donner la parole a mon collegue du STS pour vous expliquer les trois fonctions importantes, les trois applications bien sûr, quels sont finalement, le role et le fonctionnement de ce certificat numerique europeen sur le COVID-19. Sil vous plait! Cătălin Chirca, STS : Merci, M. le secretaire dÉtat. Comme vous lavez mentionne, ces dernieres semaines, nous avons eu plusieurs consultations avec des experts au niveau europeen, avec les autorites medicales roumaines, pour identifier une solution technique qui permettra la mise en œuvre de certificats numeriques sur COVID en Roumanie. La solution convenue au niveau europeen et national est celle qui comporte deux volets : lun de portail securise developpe par le STS, où nous pourrons obtenir ces certificats, et aussi le deuxieme volet, utilise par les autorites pour verifier l`authenticite des certificats emis dans notre pays ou delivres par dautres États membres. Lelement principal dun point de vue technique sur ce certificat numerique est le QR code, ce QR code qui nous permettra de verifier la validite de ce certificat, car chaque QR code, chaque certificat genere a partir de ce portail aura une signature electronique. Le moyen de verifier cette signature electronique passe par un portail, une passerelle, qui existe et a ete operationnalise le 1er juin au niveau europeen. Chaque État membre y depose ses cles publiques de verification de la signature electronique. On centralisera absolument toutes ces cles, elements de securite, qui permettront la verification des certificats. Aussi, comme presente par M. le le secretaire dÉtat, il y aura trois categories de personnes qui pourront telecharger ce certificat : la premiere categorie, les personnes vaccinees, et derriere, le portail securise sera integre et interconnecte avec le Registre electronique national des vaccinations, où se trouvent toutes les personnes immunisees. Aussi, la deuxieme base de donnees pour les personnes qui se sont remises dune infection au COVID ou les personnes qui ont eu un test negatif au cours des dernieres 72 heures - leur dossier se trouve dans lapplication Corona Forms, une application egalement developpee par le STS et mise a la disposition du Ministere de la Sante. Il est egalement important de noter que ce certificat sera genere automatiquement. Une signature electronique fournie par le Service Special des Telecommunications, en tant que developpeur du systeme informatique, sera utilisee et sera gratuite. De plus, ce certificat nest pas obligatoire, cest un certificat qui, tel que presente par M. le secretaire dÉtat Baciu, facilitera nos deplacements au sein de lUnion europeenne, en supprimant certaines restrictions fixees par chaque État membre. Andreï Baciu : Merci beaucoup. A la fin, lorsque nous ouvrons la session de questions, nous sommes a votre disposition pour toute question. Je donne la parole a M. le president pour le bilan de la campagne de vaccination. Merci beaucoup! Valeriu Gheorghiță : Merci. Je pense que ce sont des donnees tres importantes que tout le monde attend et nous avons juge utile, avec nos collegues, de presenter ces informations pour le moment. Cependant, ce que nous pouvons vous transmettre, cest que la Roumanie sera dans les temps et le 1er juillet, nous serons en mesure dassurer la delivrance de ces certificats numeriques verts. Nous allons passer au troisieme sujet, celui lie a la campagne de vaccination. Comme on le sait, hier, le 2 juin, la phase de vaccination a debute pour la tranche dage 12-15 ans, avec le vaccin de la societe BioNTech-Pfizer, le premier vaccin autorise dans le monde et y compris en Europe a etre utilise dans cette tranche dage. En fait, au niveau de lUnion europeenne, la Roumanie est le premier pays a lancer la campagne de vaccination pour le groupe dage 12-15 ans, precisement pour les raisons trouvees dans la strategie de vaccination. Et, comme on le sait, la troisieme etape de la strategie de vaccination inclut la population pediatrique, en fonction de lautorisation obtenue pour chaque type de vaccin et tranche dage. De plus, dans les autres États membres de lUnion europeenne, les travaux de vaccination commenceront dans la prochaine periode pour cette tranche dage, mais chaque pays a sa propre strategie, dans laquelle certaines tranches dage sont progressivement incluses comme personnes eligibles. Je pense aussi quil faut comprendre, il est extremement utile daccorder cette autorisation, surtout pour les enfants qui sont enregistres avec des maladies chroniques, des maladies qui les rendent vulnerables et les exposent a un risque de maladie grave, donc, dans les dernieres 24 heures, 1.903 personnes agees de 12 a 15 ans ont ete vaccinees. La plupart des personnes ont ete vaccinees a Bucarest - 494 personnes, suivies du departement de Cluj - 178 personnes et du departement dIlfov - 140 personnes. De plus, dans la plate-forme nationale de programmation, qui a ete optimisee avec laide de collegues du STS, a partir du 1er juin, il est permis de programmer des enfants, des mineurs via le compte du parent ou du tuteur legal et sont programmes a ce jour 4.173 personnes - pratiquement dans le dernieres 48 heures. Je rappelle quelques elements importants lies a la vaccination des enfants ages entre 12 et 15 ans. La presentation peut se faire directement dans les centres de vaccination où nous avons ce type de vaccin de la societe BioNTech-Pfizer, aussi bien les centres fixes, les centres de type drive-in, les evenements marathon de vaccination, mais aussi aux cabinets de medecine familiale, la où ce type de vaccin est demande. La vaccination peut aussi se faire avec la planification sur la plateforme et nous recommandons ce type dapproche, justement pour avoir un intervalle de temps deja defini, bloque et aussi pour reduire le temps dattente et avoir la certitude de recevoir la dose quand nous sommes programmes. Il est egalement important de donner son consentement eclaire, cest obligatoire ; sans ce consentement eclaire, le mineur ne peut pas etre vaccine. Ce consentement eclaire est obtenu aupres des parents ou du tuteur legal. Autre element : le mineur doit etre accompagne au centre de vaccination par le representant legal, quel quil soit. Il est egalement important de noter que le calendrier de vaccination est similaire a celui des personnes de plus de 16 ans, consistant en deux doses administrees tous les 21 jours. Aussi, le questionnaire de triage medical des mineurs et de consentement eclaire, adapte aux mineurs, est telechargeable sur la plateforme nationale Rovaccinare et rempli directement depuis chez soi et les parents ou tuteurs legaux peuvent se rendre directement au centre de vaccination pour faciliter tous les travaux de vaccination. Une deuxieme chose que je mentionne est liee aux evenements du marathon de vaccination du 31 mai au 1er juin. Au total, 6 803 personnes agees de 16 a 19 ans ont ete vaccinees dans les deux centres nationaux de vaccination durant ces deux jours, et elles ont egalement ete vaccinees lors devenements particuliers, en plus des centres de vaccination existants. La plupart des personnes vaccinees ont ete du departement de Mureș - 500, dans le departement de Tulcea, a Bucarest, a Bistrița-Năsăud, Hunedoara. La vaccination dans les cabinets de medecine familiale : je vous rappelle que depuis le 4 mai - il y a donc presqu`un mois le debut de la campagne de vaccination dans les cabinets de medecine familiale - a ce jour il y a 2.127 cabinets de medecine de famille qui ont une activite de vaccination, il y a pres de 2.900 contrats conclu avec les caisses dassurance maladie, entre les medecins de famille et les caisses concernant lactivite de vaccination, donc dans la prochaine periode ils commenceront lactivite de vaccination. Des 2.127 cabinets de medecine familiale qui ont une activite de vaccination, 1.062 cabinets sont en milieu urbain, 1.065 en milieu rural. Au total, jusquau 2 juin, 85.709 personnes ont ete vaccinees dans les cabinets de medecine familiale, dont 36.374 (representant 42 %) en milieu urbain et 49.335, soit 57 %, en milieu rural. En ce qui concerne les departements où la plupart des gens ont ete vaccines dans les zones urbaines par le biais des cabinets de medecine familiale, Timiș arrive en tete, avec 4.235 personnes, suivi de Bucarest - 1.865, Dambovița - 1.808, Arad - 1.702 et Constanța - 1.677. Il y a beaucoup plus de departements qui comptent deja plus de 1.000 personnes vaccinees dans les cabinets de medecine familiale des zones urbaines. En outre, dans les zones rurales, le nombre de personnes vaccinees dans les cabinets de medecine familiale, selon le departement de residence: a Dolj il y a le plus grand nombre de personnes vaccinees - plus de 3 018 personnes, Calarasi - 2.874, Mures - 2.763, Dambovita - 2.711, Timiș - 2.683 et Argeș - 2.575. Je rappelle egalement que les personnes ont la possibilite de se faire vacciner sans programmation sur la plateforme et, de ce point de vue, j`attire lattention des coordonnateurs des centres de vaccination ainsi que des services de sante publique pour assurer la vaccination de ceux qui veulent se faire vacciner dans les centres de vaccination sans programmation. Nous avons des signaux que, dans certaines situations, les gens ne sont pas vaccines parce quils nont pas de programmation sur la plateforme. Cest pourquoi je pense quune bonne information et une bonne communication eviteront de telles situations a lavenir, ce qui ne me semble pas naturel. Entre le 24 mai et le 2 juin, 148.721 personnes ont ete vaccinees avec la premiere dose, dont, sans rendez-vous - 112.696 personnes, ce qui represente plus de 75 % du nombre total de personnes vaccinees avec la dose 1, sans rendez-vous. Cest une chose attendue, nous sommes heureux quil y ait encore une adressabilite accrue vers les centres de vaccination et, par consequent, nous encourageons le plus grand nombre de personnes, qui souhaitent se faire vacciner, a venir evidemment, meme sans programmation, dans les centres de vaccination pendant les heures de travail. Pour les personnes de plus de 60 ans, de 8h00 du matin jusqua 20h00, pour les personnes de moins de cet age, apres 14h00. En outre, en ce qui concerne le nombre de citoyens etrangers vaccines en Roumanie, pendant toute la campagne de vaccination, il y a 22.806 personnes vaccinees, dont 20.308 personnes ont termine le programme de vaccination. Au niveau des formations sanitaires, il existe, a lheure actuelle, 107 hopitaux publics qui ont une activite de vaccination et 1.955 personnes ont ete vaccinees, patients hospitalises, de 30 departements. Il existe egalement 23 hopitaux prives qui ont des activites de vaccination pour les patients hospitalises. 248 personnes de 13 departements ont ete vaccinees. Cette semaine, lactivite demarre dans 35 autres hopitaux publics dans 15 departements et cinq hopitaux prives dans cinq departements. Nous avons demarre lactivite de vaccination a partir du concept annonce - La ville vaccine le village. Jusqua present, plus de 16.144 personnes ont ete vaccinees dans les zones rurales avec des equipes mobiles ou des centres de vaccination mobiles. Le plus grand nombre de personnes vaccinees de cette maniere, dans cette campagne, intitulee La ville vaccine le village, a ete dans le departement de Hunedoara - 6.535 personnes, le departement dArgeș - 1.964 personnes, Călărași - 1.279 personnes, Neamț - 1.254 personnes. Nous souhaitons une augmentation du nombre de personnes vaccinees dans les zones rurales, en tenant compte du fait que, en general, la population rurale est une population vieillissante, une population vulnerable, et il est important, a travers limplication des autorites locales, en collaboration aussi avec lappui du Comite National de Coordination des Activites de Vaccination, mais aussi des autres institutions impliquees dans la campagne de vaccinationaussi pres que possible des beneficiaires. Je ne cache pas non plus quen ce moment, nous travaillons a evaluer tous les centres de vaccination, leur efficacite et leur taux de vaccination, en stratifiant les centres de vaccination en centres qui ont une activite tres elevee, sur la capacite de flux, centres qui ont une activite selon la capacite du flux et les centres qui fonctionnent en dessous de la capacite du flux, precisement, dune part, de trouver des solutions pour rendre ces centres plus efficaces et didentifier les centres a partir desquels nous allons detacher des equipes mobiles de vaccination a agir notamment en milieu rural ou pour vacciner des categories de personnes avec ce type dapproche - vaccination soit au travail soit a domicile. Nous avons egalement reevalue le taux de couverture vaccinale de la population residente au niveau de chaque departement et nous avons regarde, bien entendu, le taux de couverture vaccinale de la population eligible. Les donnees sont legerement differentes de celles transmises precedemment par le CNCAV precisement parce quil sagit de la population residente, et non de la population a domicile, comme le montre la base de donnees de la DEPABD (Direction de lenregistrement des personnes et de ladministration des bases de donnees). Je fais une autre mention : nous nous referons a ces donnees, a la population eligible de plus de 16 ans. À partir de la semaine prochaine, nous inclurons egalement la population eligible de plus de 12 ans dans nos rapports, lorsque nous calculerons le taux de couverture vaccinale, en tenant compte du fait que, depuis hier a commence le recrutement des personnes de cette tranche dage pour la vaccination. A Bucarest, nous avons un taux de couverture vaccinale dans la population eligible de plus de 16 ans, population residente, denviron 45% - et plus precisement 44,9% -, que nous considerons comme un tres bon taux de couverture vaccinale, est bien superieur a la moyenne nationale et probablement, a Bucarest, le taux dimmunite de groupe, cumule entre la vaccination et le passage de la maladie, est bien superieur a 50 %, ce qui explique sans doute la situation epidemiologique favorable. Aussi, a Cluj, le taux de couverture vaccinale de la population eligible est de 41,43 %, et, je le repete, nous parlons du departement, pas de municipallite. A Sibiu - 35,15%, Brașov - 33,13%, Timiș - 31,66% et Constanța - 31,75% ; aussi Alba - 30,77%. Nous avons presente les departements qui ont un taux de couverture vaccinale superieur a 30%. Les derniers departements du niveau avec le taux de couverture vaccinale le plus bas sont : Covasna, avec 18,1%, Bacău - 17,3%, Giurgiu - 16,6%, Botoșani - 16,6% et Suceava - 15,7% . À lheure actuelle, nous avons 989 centres de vaccination actifs, cumulant un total de 1.493 flux pour les quatre types de vaccins, de sorte que les centres de vaccination qui recoivent des vaccins de BioNTech-Pfizer sont 710, avec 1.140 flux ; centres de vaccination de Moderna - 128, avec 156 flux, centres de vaccination actifs dAstraZeneca - 118, avec 155 flux, et nous avons un plus grand nombre de centres de vaccination de Johnson and Johnson - 33, accumulant un total de 42 flux. Je vous rappelle que plusieurs etablissements sanitaires et des cabinets de medecine familiale, pour la plupart, recoivent des vaccins de Johnson and Johnson. Concernant le nombre de personnes actuellement programmees sur la plateforme, tant pour la dose 1 que pour la dose 2, pour les quatre types de vaccins, il y a plus de 546.000 personnes. Dans les centres Pfizer - 479.246 personnes, dans les centres qui recoivent le vaccin de la societe Moderna - 39.761 personnes, dans les centres qui recoivent le vaccin de la societe AstraZeneca - 26.921 personnes, et nous avons 1 036 personnes dans les centres de vaccination avec le vaccin de la societe Johnson and Johnson. Bilan des vaccinations : a ce jour, le 2 juin, plus de 4,3 millions de personnes ont ete vaccinees avec au moins une dose - plus precisement, 4.356.353 personnes, dont 3.625.610 personnes avec un calendrier complet. Concernant le taux de couverture vaccinale, par tranches dage, le taux de couverture vaccinale le plus eleve, de pres de 35%, se situe dans la tranche dage 60-69 ans, suivie par la tranche dage 70-79 ans, avec 32,8%, et la tranche dage 50. -59 ans, avec 31,8%. Il est important de sassurer que le plus grand nombre possible de personnes vulnerables sont vaccinees, histoire detre mieux protegees contre la maladie COVID-19. Concernant le nombre de personnes vaccinees dans les centres de vaccination organises au Ministere de la Defense Nationale, il y a 265.917 personnes vaccinees depuis le debut de la campagne de vaccination, et dans les centres de vaccination organises dans le reseau MAI il y a 49.907 personnes. Les equipes mobiles organisees dans la semaine du 24 mai au 2 juin ont effectue 299 missions. Il y a 144 equipes mobiles qui ont ete activees et plus de 11.000 personnes ont ete vaccinees, la plupart dans le departement de Dolj - 1.343 personnes, suivies par Olt - 1 175 personnes, Mureș - 1 134 personnes. Et le dernier aspect que je vais presenter : les effets secondaires. Au niveau national, un total de 16.126 cas deffets adverses ont ete signales au 2 juin, avec un taux de notification de deux effets adverses pour 1.000 doses administrees. Au cours de la semaine precedente, du 24 au 30 mai, un certain nombre de 310 effets secondaires ont ete signales, la plupart, 80%, a lAgence nationale du medicament et des dispositifs medicaux. Lage moyen des personnes qui ont signale des effets secondaires est jeune, 36 ans, et aucun effet secondaire na ete signale. Je continuerai a donner la parole a M. le secretaire dÉtat Andrei Baciu. Sil vous plait! Andrei Baciu : Merci beaucoup, Monsieur le president. Quelques mots sur la nouvelle approche dont nous avons parle la semaine derniere, precisement parce que, grace a la vaccination et a lefficacite des mesures ces derniers mois, des mesures restrictives qui ont ete levees le 15 mai, certaines dentre elles, comme je lai dit, ont augmente la mobilite, et lidee qui a ete annoncee etait daller advantage vers les gens, daugmenter laccessibilite a la vaccination. Ainsi, des points de vaccination, des centres de vaccination ont ete ouverts, notamment dans les zones les plus frequentees, comme suit : nous avons, par exemple, quatre aeroports où operent les centres de vaccination Johnson and Johnson : Aeroport international Henri Coandă , Aeroport international Craiova, Aeroport international Iași et Aeroport international Transilvania de Targu Mureș. De plus, nous avons des centres de vaccination aux postes frontieres terrestres : ainsi, a P.F.T. Nădlac II, a Arad, a Borș, a Bihor et a Petea, a Satu Mare. Concernant la vaccination organisee par les operateurs economiques prives, a ce jour, un nombre de 455 operateurs economiques ont demarre lactivite de vaccination des salaries, dont 68 font partie du domaine HoReCa. Le nombre dequipes mobiles qui ont soutenu cette activite - il s`agit de 179 equipes mobiles - et toutes ces equipes mobiles ont immunise un nombre de 38.820 personnes. Bien sûr, il y a des departements qui ont demarre plus vite, comme nous lavons presente la semaine derniere. Brașov compte 83 operateurs economiques, Alba - 60, Sibiu - 30. Toujours en nombre de personnes vaccinees, Brașov est le meilleur -5.039 et, symetriquement, Alba - 3.800 et Sibiu environ 3.100. Concernant le nombre de personnes vaccinees avec laide des equipes mobiles affectees aux centres hospitaliers militaires, il s`agit de 15.946 personnes vaccinees avec laide de 18 centres mobiles et 35 autres equipes mobiles. De plus, certains departements se sont mieux mobilises, nous parlons dIlfov - plus de 4.000 personnes vaccinees, dAlba et dArgeș. Concernant les missions de transport, depuis le debut de la campagne de vaccination jusqua present, 12.692 missions de transport ont ete organisees au niveau national, avec 27.946 personnes du Ministere des Affaires Interieures engagees dans cet effort ; il s`agit du personnel de la Police roumaine, de la Gendarmerie, de la Police des frontieres et de lIGSU, qui ont fourni a ces missions de transport 2.800 moyens techniques, et, bien sûr, du personnel du Ministere de la Defense Nationale, de 10.786 personnes qui se sont engagees dans cet effort national. En ce qui concerne les doses de vaccin qui sont arrivees en Roumanie, jusqua present, la Roumanie a recu 13.756.669 doses de vaccin, comme suit : le vaccin produit par BioNTech / Pfizer - jusquau 2 juin, nous avons 9.004.769 doses de vaccin arrivees, dont 6.379.407 ; pour le vaccin produit par Moderna - nous avons recu 1.238.400 doses ; pour le vaccin produit par AstraZeneca - nous avons recu 2.998.000 doses et pour le vaccin produit par Johnson and Johnson - nous avons recu jusqua present 515.500 doses. Concernant les doses manquees, nous avons, a ce jour, 20.317 doses manquees, ce qui represente 0,25% du total des doses utilisees, bien sûr, pour des raisons non imputables. Concernant le calendrier de livraison, a ce jour, comme nous le savons, et dans toutes les categories, nous avons recu 13.756.669 doses de vaccin. 128.400 doses de vaccin produites par Moderna arriveront cette semaine, probablement vendredi, et pour juin, comme nous levoquions la semaine derniere, nous recevrons chaque semaine plus dun million de doses de vaccin produites par BioNTech/Pfizer. total pour juin de 4.366.440 doses de vaccin.Pour le vaccin produit par la societe Moderna, nous recevrons des versements hebdomadaires qui cumuleront pour juin un total de 706.800 doses de vaccin. Pour le vaccin produit par AstraZeneca, nous aurons tres probablement deux tranches qui accumuleront un volume de 1.047.962 doses de vaccin, et pour le vaccin produit par Johnson and Johnson, tres probablement, nous recevrons par tranches hebdomadaires, plus de doses, et a la fin du mois, nous aurons 273.759, mais ici nous parlons destimations, nous viendrons avec le chiffre confirme lorsque nous le recevrons de la societe de fabrication. Ainsi, pour juin on parle de 6.394.961 doses. Toutes ces activites placent la Roumanie a la 12eme place au niveau europeen en ce qui concerne la vaccination avec a la fois des doses de vaccin pour les vaccins ainsi administres et un positionnement mondial a la 22eme place. Merci, Monsieur le president. Valeriu Gheorghiță : Merci moi aussi. Je vous demanderai de commencer la seance de questions, meme si nous sommes moins nombreux, etant donne quaujourdhui, il y avait beaucoup devenements a lordre du jour. Sil vous plait! Journaliste : Jai remarque que sept États de lUnion europeenne ont deja commence a delivrer des certificats numeriques verts, dont la Grece et la Bulgarie, où se rendent de nombreux touristes roumains. Dans quelle mesure serait-il possible pour la Roumanie de demarrer ce processus plus rapidement ? Quest-ce qui manque maintenant? Car on sait quil y en a beaucoup de gens qui partent en vacances et peut-etre que ca leur faciliterait la tache. Andrei Baciu : Voici quelques aspects que nous devons prendre en compte. Premierement, certaines variations legislatives ont permis une mise en œuvre plus rapide de ces questions, dautre part, il y a eu des initiatives au niveau de plusieurs États membres, il y a eu des initiatives pour de telles applications qui ont ete deployees, dune maniere ou dune autre, qui ont commence ces derniers mois. Donc, il y a des pays, des États membres qui ont de toute facon une activite touristique importante et qui poursuivaient le developpement ou la mise en place de telles applications, y compris jusqua ce que lidee emerge au niveau europeen. Mais, de toute facon, jusquau 1er juillet, la Roumanie aura egalement et mettra en œuvre ce certificat numerique europeen sur COVID-19, afin que nous ayons toutes les facilites de transport que ce certificat garantit. Journaliste : Ce nest pas possible avant le 1er juillet... ? Andrei Baciu : Cest le terme assume, cetait le calendrier, cest la cible. Journaliste : Et pratiquement comment sassurer quil ny a pas de faux tests introduits dans le systeme ? Parce quil y avait de telles situations avec des resultats falsifies, meme de la part des laboratoires. Andrei Baciu : Cest aussi le role de ce mecanisme europeen, faire en sorte que, dune part, nous ayons un seul certificat, un seul document, dune part, mais, dautre part, faire en sorte que ce document soit veridique et que les donnees quils presentent, le statut de cette personne est de 100%, de sorte que tous les tests qui sont actuellement effectues dans Corona Forms, comme nous le savons, depuis plusieurs mois, et il existe un circuit dinformation classique. Lorsque toutes ces donnees didentification sont saisies dans Corona Forms, la plate-forme a ete concue et geree par STS, tout comme ce certificat, ce nest donc pas un probleme meme pour interconnecter certaines applications. En fait, ce sont des applications developpees par la meme autorite. Toutes les fonctionnalites de securite sont la, pas de probleme. Journaliste : Si vous me le permettez, Monsieur le president, etant donne que la vaccination des enfants de 12 ans et plus a commence, pendant cette periode les vaccinations contre HPV sont faites pour les 14 ans, les vaccins sont arrives ; les parents se demandent quand ils pourraient fare vacciner en securite leurs enfants avec les vaccins anti-COVID afin quil ny ait pas trop de vaccins en tres peu de temps, Valeriu Gheorghiță : Maintenant, le calendrier de vaccination des enfants est tres clair, il y a un calendrier de vaccination qui est mis a jour chaque annee. La recommandation est la suivante : sil sagit de combiner des vaccins avec differentes technologies qui utilisent ou contiennent des agents biologiques vivants attenues, comme le vaccin ROR, que nous connaissons tous - rougeole, rubeole, oreillons - il est important detre administre a distance dau moins 28 jours. Si lon parle dautres vaccins qui contiennent des composants microbiens, des micro-organismes, des vaccins a virus tues, ou des vaccins fragmentes, ou des vaccins a base dARN messager, la recommandation est davoir au moins deux semaines entre ces deux administrations, juste pour pouvoir surveiller les effets secondaires qui peuvent survenir apres chaque type de vaccin, mais nous savons que dans le programme de vaccination, par exemple tous les deux mois nous avons la vaccination avec le vaccin hexavalent, nous avons aussi la vaccination contre le pneumocoque, nous avons aussi la vaccination contre la polio, nous avons aussi la vaccination antirotavirus . Pratiquement, il existe plusieurs vaccins qui sont administres en meme temps. Le probleme cest de respecter le calendrier vaccinal, justement parce quil y a des vaccins qui sadministrent selon un calendrier a trois doses et alors il faut cependant faire attention a ne pas chevaucher ces vaccins, cest a dire faire un vaccin aujourdhui et suivre le rappel pour un autre programme apres trois jours. Donc, pratiquement, nous devons etablir avec le medecin qui recommande le calendrier de vaccination, a la fois dans le programme de vaccination regulier, celui existant, et respectivement la vaccination contre COVID-19 pour respecter le calendrier de sorte que, je le repete, il ny ait pas de chevauchement dun jour a l`autre. Sinon, je pense quil est important pour chaque enfant de suivre et de completer le calendrier de vaccination dans le Programme National de Vaccination et egalement dinclure, lorsque les parents decident, lorsque le representant legal decide, la vaccination contre COVID-19, comme une mesure correcte, mesure efficace de protection contre COVID-19, en particulier ceux qui sont connus pour avoir des maladies chroniques, avec des conditions qui les rendent vulnerables. Ce sont les recommandations internationales concernant la combinaison de vaccins. Journaliste : Bonjour ! Vous avez dit que ce certificat vert nest pas obligatoire et pourrait supprimer certaines restrictions. Pouvez-vous nous expliquer, sil vous plait, a quelles restrictions vous faites reference ? Dites-nous exactement le principal avantage de ce certificat. Andrei Baciu : Ce certificat est volontaire, en aucun cas obligatoire, mais pourquoi est-il important : parce que, si on regarde maintenant, chacun des 27 États membres delivre un certificat, un type de certificat national, un certificat de vaccination et de meme, chaque laboratoire, où vous pouvez vous tester, publie un document. Avec laugmentation de la mobilite et lintensification des transports aux points de passage frontaliers, si cette heterogeneite etait preservee et que chacun presente autant de types de documents, il serait tres difficile de les verifier, dune part, et dautre part. dautre part, garantir lauthenticite des documents en question. Et cest exactement ce qui fait ce certificat : en pratique, il facilite le transport aux points de douane avec un document unique au niveau europeen, de sorte quil sagit dune facon unique de presenter un statut des trois, dune part, et, dautre part, la certitude que, une fois ce document delivre par une institution nationale, par une autorite nationale, ce document atteste pleinement que la personne en question appartient a lune des trois categories. Dun autre cote, il y aura une periode de transition, il n`est donc pas suppose que tout le monde passe automatiquement, le 1er juillet, absolument toute la population europeenne, 450 millions de personnes, respecte automatiquement cela. Et puis tous les formulaires existants peuvent etre utilises pendant une periode de transition, jusqua ce que tout le monde adopte cette forme de certification. Journaliste : Pourra-t-il lever certaines restrictions imposees par un certain pays, par exemple ? Andrei Baciu : Il y a differents problemes ici. A quoi sert le certificat ? Certifie un certain statut. Ce qui se passe sur un certain territoire, dans un certain État, depend des politiques de chaque État membre, de ce quil fait, comment et quelle est la politique epidemiologique concernant les personnes vaccinees ou les personnes ayant subi la maladie. Ce sont des problemes qui ne sont pas lies au certificat lui-meme. Le certificat atteste dune condition. La politique nationale de chaque État membre sur la situation epidemiologique est quelque chose que chaque pays gere comme il la gere jusqua present. Journaliste : Et, deuxieme question, pour le president. Je voulais vous demander : vous avez dit que 1.903 personnes agees de 12 a 15 ans ont ete vaccinees hier. Dapres les dernieres donnees, nous savons quenviron 100.000 personnes agees de 16 a 19 ans ont ete vaccinees. Je voulais vous demander si vous avez un objectif, dici septembre, pour vacciner les plus de 12 ans ? Valeriu Gheorghiţă : Je ne voudrais pas avancer dobjectifs. Nous parlons de faciliter, de donner la possibilite a ceux qui veulent se faire vacciner de le faire. Et, je le repete, je pense quil est essentiel pour ceux qui se connaissent avec des maladies chroniques de le faire en consultant le pediatre, le medecin traitant qui prend en charge ces maladies. Cest une situation qui a vraiment inquiete les parents qui ont de tels enfants et pour lesquels je me rejouis de cette recommandation dautoriser le vaccin, etant donne que je ne pense pas que nous voulions etre a la place dun parent qui a un enfant atteint d`une affection chronique et qui peut etre vulnerable en appartenant a une communaute, en allant a lecole et il est important detre mieux protege, de se sentir plus en securite. Ou, de ce point de vue, je pense que cest lobjectif principal quand on parle de la vaccination des mineurs, la vaccination des enfants, pour proteger les plus vulnerables. Bien sûr, la vaccination est egalement importante en termes de reduction de la transmission, de reduction du taux dinfection asymptomatique, meme si cette reduction nest pas nulle, mais nous avons des donnees tres solides dun point de vue scientifique, verifiees dans la vie de tous les jours, qui nous montrent une reduction du risque dinfection et de transmission asymptomatiques, afin que nous puissions faire un pas de plus vers la normalite, en garantissant lacces a la vaccination pour ceux des enfants entre 12 et 15 ans. Dans la mesure où il y aura un taux de couverture vaccinale suffisant, je pense quil est plus important quun cluster immunologique soit cree au niveau de chaque famille, afin que tant les personnes vulnerables, les personnes agees, les grands-parents, les personnes atteintes de maladies chroniques, mais aussi ceux qui lentourent, qui peuvent ainsi constituer une barriere immunitaire contre cette maladie. Je pense que de cette maniere nous devrions reflechir et poser le probleme, afin que chaque famille soit pratiquement mieux protegee contre cette maladie et, de cette maniere, je pense que nous pourrons eviter ensemble une vague de maladies, surtout en automne, pendant la saison froide, nous serons mieux prepares et jespere nous preparer dans la prochaine periode, car la pandemie, malheureusement, nest pas passee, nous aimerions bien cela. Meme si la situation est bonne aujourdhui, dun point de vue epidemiologique, nous savons que toute pandemie a une evolution ondulante, dans une serie daugmentations du nombre de cas, qui, nous lesperons, ne sera pas dune intensite accrue dans la prochaine periode et avoir une duree aussi courte que possible, afin que nous nayons plus, tout dabord, de pertes de vies humaines dues a une maladie qui aujourdhui est evitable par la vaccination Journaliste : Une derniere question, si vous me le permettez. Pouvez-vous nous dire quel est le taux de vaccination national et si nous pourrions atteindre, par exemple, en août, 50 a 60% de la population vaccinee ? Valeriu Gheorghiţă : En ce moment, pour vous repondre, il y a environ 26% de la population eligible, les donnees de la semaine precedente, mais nous les reevaluons chaque semaine. Ce quil est plutot important de mentionner, cest latteinte de la cible de limmunite de groupe, limmunite collective, ou cette immunite collective, idealement, dans une population completement non immunisee, est obtenue par la vaccination. Lorsquon parle dun nouveau micro-organisme entrant dans une population, afin justement de ne pas avoir dimpact epidemiologique important et davoir un bon controle epidemiologique, il est important davoir une immunite de groupe, qui setablit en fonction du taux de transmissibilite de la maladie, ce facteur R0, qui pour le SARS-CoV-2 est compris entre 2 et 3. Pour la rougeole, par exemple, le taux dimmunite collective doit etre superieur a 95% pour eviter une epidemie. Precisement de ce point de vue, nous regardons limmunite collective, pour le moment, obtenue par la vaccination, mais a laquelle sajoute, sans conteste, limmunite obtenue par les personnes ayant subi la maladie. Ainsi, a lheure actuelle, si lon parle dune immunite obtenue par vaccination dans un pourcentage de plus de 25 %, il est fort probable quau moins autant de personnes aient subi une infection par le SARS-CoV-2 et, sinon, on parler dune immunite deja collective entre 45-50% en Roumanie, certainement, variable, probablement dun departement a lautre, dune localite a lautre. Mais je voudrais aussi mentionner que limmunite que nous obtenons en traversant la maladie presente un certain nombre dinconvenients, par rapport a limmunite que nous obtenons grace a la vaccination, a savoir que nous ne sommes pas suffisamment proteges contre le risque de tomber malade avec les nouvelles variantes du virus.. Et voici notre grande inquietude, car il est tres difficile de prevoir, en cas de pandemie, quelle sera la circulation et lintensite avec laquelle ces nouvelles variantes virales mutantes provoqueront des maladies au sein de la population. Et nous avons deja lexperience dautres pays qui ont ete confrontes a ce probleme. Et lexemple le plus recent peut etre le Royaume-Uni, où lon observe une augmentation du nombre de cas causee principalement par la souche indienne, la souche Delta, comme lappelle lOrganisation mondiale de la sante et, tres interessant, il a ete observe que les personnes qui avaient recu une seule dose de vaccin COVID-19 avaient un risque trois fois plus faible de developper la maladie que celles qui netaient pas vaccinees, mais que celles qui etaient completement vaccinees avaient un risque de contracter au moins 20 fois moins que les personnes non vaccinees . A ce titre, je me rejouis quen Roumanie nous ayons decide, sur la base de toutes les donnees scientifiques existantes a lepoque et conformement aux recommandations du RCP de chaque type de vaccin, de respecter le schema de vaccination tel quil a ete scientifiquement valide, precisement parce qu`elle apporte un maximum davantages. Et de cette facon, si aujourdhui on parle de 3,6 millions de personnes vaccinees avec un schema complet, il y a des gens qui seront tres bien proteges contre les variants viraux mutants. Cest pourquoi nous attirons lattention sur le fait que toutes les personnes ayant recu la premiere dose doivent se presenter pour completer leur calendrier vaccinal, idealement dans le calendrier qui est recommande dans le calendrier vaccinal. Journaliste : Bonjour ! Je voudrais vous demander combien de temps le vaccin est valable et si nous avons deja entame des negociations pour vendre le vaccin. Valeriu Gheorghiţă : Si lon se refere au terme de stabilite, la plupart ont, a la temperature de stockage, quel que soit le type de temperature de moins 80 degres ou moins 20 degres, pendant six mois, lexception est le vaccin de Johnson and Johnson, qui, a une temperature de stockage de moins 20 degres, peut etre stable pendant 24 mois, donc un intervalle de deux ans. Il y a une situation a laquelle dautres pays europeens seront egalement confrontes. Ils sont sont deja confrontes a des reticences vis-a-vis du vaccin AstraZeneca, dautant plus quil existe aujourdhui une autre alternative a une dose unique, utilisant la meme technologie basee sur des vecteurs viraux - et nous parlons ici du vaccin Johnson and Johnson - un mecanisme commun est en cours de developpement a niveau europeen de revendre ou de donner via le mecanisme COVAX a des pays tiers, qui ont un acces plus difficile aux vaccins. Lobjectif global de lOrganisation mondiale de la sante et de chaque État membre est dassurer un acces equitable a tous les pays du monde, afin quensemble nous puissions limiter les consequences de cette pandemie. Journaliste : Je voudrais vous demander quelle capacite de stockage avons-nous, etant donne que nous recevons un million de doses de Pfizer chaque semaine ? Valeriu Gheorghiţă : Pour le moment, nous avons des capacites de stockage, mais en fonction du rythme dutilisation, nous determinerons quelles sont les mesures - et je veux dire ici a moyen et long terme - car, meme si aujourdhui nous recevons 20 millions de doses, il est evident que nous ne pouvons pas les consommer dans les six prochains mois et quil faut trouver des mecanismes par lesquels nous pouvons soit revendre, soit donner ; mais ces choses sont discutees a un niveau commun, au niveau europeen, precisement pour etre une approche integree et commune pour tous les pays. Journaliste : Pourriez-vous nous dire, sur les pres de 550.000 personnes programmees, combien sont programmees pour la dose I ? Valeriu Gheorghiţă : Bien sûr, jai les donnees. Pour Pfizer il y a 9.017 personnes programmees pour la dose I, dont, je vous le disais, 4.017 personnes etaient des personnes agees de 12 a 15 ans. Aussi, pour le vaccin Moderna, sur 39.671 personnes prevues, 263 sont pour la dose I. Pour le vaccin AstraZeneca, sur 26.921 personnes il y a 19 personnes pour la dose I et 1.036 personnes sont prevues pour le vaccin Johnson and Johnson, etant un regime de dose unique. Journaliste : Javais une autre question, si possible. Vous nous avez parle de la vaccination de la population pediatrique. Quand pourrait-elle commencer ? Par exemple, pourrait-elle commencer dans notre pays cette annee ? Valeriu Gheorghiţă : Vous voulez dire les mineurs de moins de 12 ans ? Journaliste : Oui. Valeriu Gheorghiţă : En ce moment, les etudes sont en cours devaluation, elles sont en cours. Ces etudes devraient etre achevees dici la fin de cette annee. Tous les documents seront deposes afin dobtenir lautorisation, donc probablement la fin de lannee, le debut de lannee prochaine. Andrei Baciu : Merci nous aussi. Une bonne journee! Bonne sante! 2021-06-03 12:51:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_7015.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la prezentarea Planului Național de Redresare și Reziliență, alături de vicepremierul Dan Barna, vicepremierul Kelemen Hunor și de ministrul Investițiilor și Proiectelor Europene, Cristian GhineaȘtiri din 02.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-florin-citu-a-participe-a-la-presentation-du-plan-national-de-relance-et-de-resilience-en-compagnie-du-vice-premier-ministre-dan-barna-du-vice-premier-ministre-kelemen-hunor-et-du-ministre-des-investissements-et-projets-europeens-crist Florin Cițu : Le Plan National de Relance et de Resilience est aujourdhui sur le site du MIPE, a ladresse mipe.gov.ro_pnrr. Il peut etre lu et analyse par tous les Roumains, a partir de ce moment. Avant daborder le PNRR, je voudrais vous informer que la Commission europeenne a egalement publie les recommandations concernant le deficit excessif de la Roumanie. Je suis tres heureux dannoncer que notre strategie fiscalo-budgetaire, avec le retour du deficit budgetaire en dessous de 3% en 2024, a ete acceptee comme strategie principale. Il y a de la confiance dans ce que nous avons dit que nous mettons en oeuvre, dans le casre des reformes que nous ferons au cours de la prochaine periode. Cette reduction du deficit est acceptee par la Commission europeenne. La bonne nouvelle : le PNRR a ete soumis a la Commission europeenne, lundi et aujourdhui nous le presentons en detail. Jaurai une courte intervention au debut. Apres cela, le vice-Premier ministre Dan Barna, M. Kelemen Hunor, et apres cela, une presentation detaillee de lensemble du programme faite par le ministre Ghinea. Cest un programme tres important pour la Roumanie, vous le savez tres bien, compte tenu des recents debats dans lespace public. Ce programme a ete lance alors que jetais encore ministre des Finances lan dernier. Jai ete implique dans ce programme des le premier instant. Un programme qui a ete negocie par le president Klaus Iohannis lannee derniere. Vous savez tres bien que les reunions de lannee derniere ont commence a Cotroceni, avec tous les ministres, elles se sont poursuivies cette annee egalement. Au cours de cette annee, jai eu deux visites a Bruxelles, avec le theme exact du PNRR, pour massurer que nous avons un bon plan. Details : il sagit denviron 29,2 milliards deuros, de largent qui peut servir a construire environ 450 km dautoroute, des centaines decoles et de creches. Nous allons notamment construire et renover des dizaines dhopitaux. La partie importante, nous aurons un hopital construit je pense en 2024 et cest une premiere des 30 dernieres annees ou 32 ans - 33 ans, jusque-la. Nous aurons donc un hopital construit en 2024. Comme nous lavons promis, il est tres important pour ce gouvernement de construire des hopitaux. La crise que nous avons traversee lannee derniere et que nous traversons encore, cette pandemie, la crise sanitaire, a mis la pression sur tous les systemes de sante de lUnion europeenne et a montre tres clairement les limites des systemes de sante. Cest pourquoi il est tres important pour nous de developper le reseau hospitalier, de le moderniser. Il y a trois grands secteurs qui recoivent de largent dans ce programme : les transports -7,6 milliards deuros, leducation - 3,6 milliards deuros et la sante - 2,4 milliards deuros. Autre element qui a ete debattu dans lespace public et qui doit etre clarifie - pourquoi nous contractons egalement des emprunts a travers ce PNRR. La Roumanie a un besoin urgent dinvestissements. Nous avons investi des montants record lan dernier, nous continuons dinvestir cette annee egalement. Ces emprunts que nous contractons via le PNRR ne serviront qua des investissements. Ici, cest tres clair. Ils ne peuvent pas aller dans la consommation, donc cet argent nira pas dans la consommation, il ira seulement dans les investissements et ici je ne pense pas quil y ait un debat au niveau de la classe politique ou au niveau de la societe que les prets dinvestissement ne sont pas bons. De plus, nous empruntons de toute facon pour investir en Roumanie - nous avons besoin dautoroutes, nous avons besoin dhopitaux, nous avons besoin decoles - et les emprunts que nous contractons via le PNRR sont a un taux dinteret bien plus bas. Cest le taux dinteret auquel lAllemagne, lEspagne, lItalie, etc., tous les pays de la zone euro empruntent. Donc, pour la Roumanie, cest un avantage que nous puissions emprunter a ces interets et nous pourrons investir. Limportant est que nous investissions beaucoup en tres peu de temps, ce qui represente un defi pour leconomie roumaine, pouvoir utiliser ces ressources, 29,2 milliards deuros, sans creer de desequilibres. Et cest la bonne partie de ce programme, pour terminer tous ces investissements en 2026. Une autre chose importante que nous avons par le PNRR et elle est liee a la recommandation de la Commission daujourdhui, le volet reforme, la encore, tres debattue dans lespace public. Une chose que tout le monde dans la classe politique sait, la Roumanie a besoin de reformes, et au PNRR, nous avons cree plus de transparence dans la maniere dont nous procederons a ces reformes. Nous avons fixe ces limites claires : jusqua quelle date nous aurons la reforme X, jusqua quelle date nous aurons la reforme Y, et ainsi de suite. Ces choses sont deja mises la. Et nous parlons de reformes dont les Roumains a besoin depuis des annees. Reforme du systeme de retraite - Nous voulons avoir un systeme de retraite base sur des cotisations et durable, ce que personne ne peut nier en Roumanie et avec lequel tous les acteurs politiques et tous les Roumains sont daccord. Et nous le ferons. Reforme de la justice - Nous reparons ce que dautres ont fait ces dernieres annees, et cest dans le PNRR. Reforme des entreprises publiques - Un autre probleme avec lequel nous nous debattons depuis des annees est le gaspillage de largent public, le siphonage de largent public par les entreprises publiques et cela va sarreter. Reforme des salaires - Un systeme salarial du secteur public, où nous lierons directement et de maniere transparente les performances aux revenus de ceux qui y travaillent. Nous faisions ces reformes de toute facon, meme si ce PNRR nexistait pas. Il y a des reformes auxquelles nous nous sommes engages, cette coalition sest engagee a faire ces reformes, cette coalition a gagne les voix des Roumains, en promouvant ces reformes, cetaient des reformes que nous faisions de toute facon. Nous avons maintenant le soutien financier de ces reformes a travers ce PNRR. Enfin, je veux dire encore une chose : a travers le PNRR, nous nous assurons que largent qui arrive en Roumanie grace a ce programme parviendra aux quatre coins de la Roumanie. Cest un autre principe qui sous-tend le PNRR. Toutes les regions de la Roumanie, tous les Roumains profiteront de ces 29,2 milliards deuros. Merci, je marrete ici et donne la parole a M. Dan Barna. Dan Barna : Merci, M. le Premier ministre ! Je suis... cest un moment important pour la Roumanie, aujourdhui. Il y a deux jours, nous avons reussi a franchir une etape tres importante, a savoir la soumission dun programme qui apporte a la Roumanie, jose le dire, la composante dinvestissement la plus coherente en termes duree de realisation que ce pays ait eu depuis 1859 et concentree sur les priorites du quotidien et sur les differentes repliques et contre-repliques dun cote ou de lautre, il semble que nous passons a cote de limportance majeure de ce moment car, en soumettant ce PNRR, la Roumanie accede a une ressource de developpement avec un intervalle de temps tres clair - 2026, une ressource qui changera - et je le dis tres, tres persuade - changera de maniere significative des composantes importantes de lÉtat roumain et le fonctionnement de cet État, et je dis cela parce que M. le Premier ministre a egalement parle de reformes. Meme sil ne sagissait pas dune pandemie, la Roumanie aurait eu besoin de reformes car pendant 30 ans, on en a beaucoup parle, mais dans tres peu doccasions elles ont ete realisees. Donc, ce gouvernement et cette coalition, exactement cet engagement se sont engages a faire, des reformes tres importantes, pas tant pour nous, aujourdhui, que pour les generations qui viennent et la, il y a beaucoup de discussions et nous les detaillerons probablement dans les jours a venir. Mais le fait que lUnion europeenne ait decide dallouer un montant important et de creer un fonds important pour aider les pays de lUnion europeenne a surmonter plus rapidement les effets de la pandemie est un excellent argument et en quelque sorte cest aussi un outil tres puissant de ne plusinvoquer des excuses politiques qui, depuis 30 ans, ont ete invoquees dans un contexte ou un autre lorsquil sagissait de reformes indispensables. Au fond, ce programme, pour etre tres synthetique, nous oblige a reussir. Ce programme, tel quil est construit, nous oblige en tant que pays, en tant que gouvernement, a faire ces reformes importantes. Et je vais parler de certains des principes qui ont forme la base de ce programme. Premierement, nous avons une repartition geographique equitable des fonds. Ce programme nest pas... Jai vu diverses accusations de la part de leternelle opposition politique. Ce programme est concu pour ne laisser personne de cote, pour couvrir toutes les regions de developpement de la Roumanie car le besoin et le deficit de developpement sont presents presque partout en Roumanie. Un autre critere et un autre principe tres important est celui de la decentralisation. Les collectivites locales doivent prouver leur implication, leurs competences et leurs moyens - et une partie du programme sinscrit precisement dans cette logique où des moyens sont a la disposition des collectivites locales, precisement parce que les maires, elus par les citoyens de tout le pays, et ceux qui dirigent, les presidents de conseils de departement, doivent temoigner de competence et de bonne gestion, pour ainsi dire. Et l`on est passe au troisieme principe, celui lie au role des collectivites locales qui sont presentes et font partie du fonctionnement et de la maniere de concevoir de ce programme. Et tout cela, evidemment pense comme un moyen daider les collectivites locales a avancer vers ces priorites de numerisation et de vert, au sens generique, qui poseront de tres gros problemes dans la prochaine periode, precisement a cause de ce deficit de developpement dont nous avons parle. Je soulignerai quelques-uns des resultats que propose ce programme, que la Roumanie assume et qui, je lai dit, jen suis tres convaincu, deviendront une realite. Cest dabord ce volet quon appelle la vague de renovation, au terme de laquelle nous aurons 2.000 immeubles, 2.000 - chiffre tres important - dedifices publics, residentiels ou historiques, renoves et 1.500 blocs renoves de... ainsi que ceux du Registre national des batiments. On parle donc de milliers de batiments qui attendent depuis des annees cette rehabilitation, soit energetique, soit sismique, le cas echeant. Il y a une allocation claire et distincte et cest un resultat que nous aurons, jen suis convaincu. Ensuite le plus... le plus fort de ce programme qui etait linfrastructure, comme vous le savez deja, la Roumanie est le pays qui a dans sa proposition la composante dinfrastructure la plus coherente, precisement parce que le besoin et le deficit, je le repete, est important, nous avons reussi et je felicite le ministre Cristian Ghinea et le Premier ministre Florin Cițu pour le fait que nous ayons reussi a maintenir cette approche pas du tout simple, a rester coherent sur le maintien du volet infrastructure dans le programme, meme si, comme je vous avais dit, dans dautres pays europeens, il ny a pas de composantes dinfrastructure, ou bien elles sont beaucoup plus reduites. Et nous avons pratiquement une A7, une autoroute de Moldavie pratiquement de Ploiești, passant par Buzău- Focșani- Bacău jusqu`a Pașcani. Il s`agit de 324 km, dans la zone ayant le plus grand besoin et la plus pauvre, historiquement parlant, en nfrastructures de transport. Cest lautoroute que nous attendons tous. Nous avons egalement les extremites de lA8 Targu Mureș Miercurea Nirajului et Leghin-Pașcani, un autre element important de cette autoroute, et bien, Marghita-Holdea, un troncon necessaire de 9 kilometres, qui complete egalement Nădășelu-Poarta Sălajului, autres 42 km, il y a pratiquement ces presque 450 km dautoroute realises par ce programme. Cote transformation numerique, je dirai un seul chiffre : il y a 8,5 millions de citoyens, qui auront une carte didentite electronique, cest un pas important que nous franchissons vers cette numerisation qui ne vole pas nos ames ni ne pervertit pas nos cellules, mais nous met simplement dans une logique fonctionnelle et simplifie notre vie quotidienne. Il y a des elements plus importants, je nentrerai pas dans les details maintenant, car cela reste du cote social et culturel..., que presentera M. le vice-premier ministre Kelemen Hunor, et des details coherents viendront du ministre Cristian Ghinea. Mais a la fin de mon discours, je veux dire quelque chose que nous avons tendance a negliger trop facilement. Ce Programme National de Relance et de Resilience, ces milliers de pages que vous pouvez desormais voir sur le site cachent derriere elles des milliers dheures de travail de gens qui ne sont pas connus et, en ma qualite de coordinateur de ce cote du programme en coalition, du PNRR , je tiens a remercier Cristian Ghinea davoir le foie, lenergie et le calme necessaires pour mener a bien ce processus de consultation et accomplir un enorme effort. Ces milliers de pages nont pas ete ecrites seules, elles ne sont pas apparues comme par magie a partir dune base de donnees de mots, cest un travail ecrit cle par cle de l`ordinateur par quelques collegues qui ont ete derriere Cristian Ghinea et que je veux mentionner aussi : il s`agit ici de Liana Goran, de Septimiu Szabo et Dragoș Dinu. Chacun deux..., Septimiu Szabo est un specialiste travaillant a Bruxelles et il aurait pu y rester des mois beaucoup moins charges, mais il a decide de venir en Roumanie et daider a l`elaboration du programme pour son pays. Et il a travaille pendant des milliers dheures et son effort doit etre apprecie et je le reconnais aussi. De meme, Liana Goran est une personne qui a reussi a etre..., vous savez, dans toute negociation il faut une personne qui sache equilibrer les ennuis, les bouleversements, les desaccords. Liana Goran est la personne qui a rendu possible les resultats que nous voyons dans le programme aujourdhui et je tiens a la remercier de maniere tres formelle et tres officielle. Et Dragoș Dinu est un specialiste et un professionnel, au-dela de toute autre qualification, un homme qui travaille egalement avec la Banque mondiale, un homme qui a construit des reformes dans de nombreux États dEurope, dAsie et qui a egalement mis toute sa competence a disposition pour lequipe qui a rendu possible le programme. Je les remercie et prononce leurs noms de maniere tres publique, car nous devons les remercier, car cet effort, je le repete, a genere un resultat avec lequel nous passons a letape suivante, letape de realisation du projet, et les pages que vous voyez. et tout ce travail de mise dans un document pas du tout simple appartient a Vlad Ilina, le collegue que je mentionne aussi aujourdhui. Merci, Cristian Ghinea, merci, Monsieur le Premier ministre, pour votre implication dans les moments où cela etait necessaire. Desormais, la Roumanie entre dans une etape encore plus compliquee, celle de la concretisation de ce programme. Et maintenant la responsabilite se deplace sur les epaules de chacun dentre nous, ceux dentre nous dans des postes de decision ou administratifs, du haut du gouvernement a la plus petite UAT du pays. Merci. Florin Ciţu : Merci. M. le vice-Premier ministre Kelemen Hunor. Kelemen Hunor : Merci, M. le Premier ministre. La Roumanie, pendant de nombreuses annees, na pas eu de grand projet de pays. Le dernier projet politique etait de rejoindre lUnion europeenne et de rejoindre lAlliance de lAtlantique Nord. Sans exageration, on peut dire que le Plan National de Relance et de Resilience est un projet de pays qui, en 150 jours, apres de nombreuses reunions, negociations, a ete soumis a la Commission europeenne. Cest un plan extremement equilibre, cest un plan socio-economique qui, dans les annees a venir, garantira la prosperite pour tous, quil sagisse des habitants des grandes villes ou dun village. Cest un projet qui conduira la Roumanie sur la bonne voie. Si nous reussissons a mettre en œuvre ce projet et je suis convaincu que nous reussirons a mettre en œuvre tous les projets du Plan National de Relance et de Resilience, nous construirons un pays meilleur, un pays prospere. Les secteurs les plus importants : leducation - une priorite pour nous depuis des annees -, les infrastructures routieres et ferroviaires, la sante, les collectivites locales et lenvironnement sont couverts par ce Plan National de Relance et de Resilience. Et je suis convaincu quapres avoir lu tout le plan, toutes les 1.200 pages, par ceux qui nous ont interpelles, dernierement, et critiques pour ce plan, ils conviendront que cest un bon plan, cest un projet de pays attendu et il unira la societe et ne la diviser pas a moyen et long terme. Cette coalition, ce gouvernement a montre quil sait agir a long terme et, bien sûr, apres ce Plan National de Relance et de Resilience, viendra le prochain grand chantier des fonds structurels de cohesion, compleront tout ce que signifie notre reflexion a long terme pour la Roumanie. Permettez-moi de mentionner quelques aspects, les details vous seront donnes par le ministre Ghinea. La transition verte, où il s`agit dinvestissements dans la technologie et les capacites vertes, y compris la biodiversite. La Roumanie a lobligation de repondre a tous les criteres de lAgenda 2030 pour le developpement durable et nous parlons ici, tout dabord, dune zone a tres fort impact sur la degradation de lenvironnement, domaine lie au raccordement au systeme dapprovisionnement en eau potable et, bien sûr, la collecte des eaux utilisees et leur traitement. Il y a des choses extremement importantes au niveau des reformes, mais parlons aussi des investissements, car au-dela des reformes, il y a aussi les investissements qui seront vus par chacun. Plus de 1.600 km de reseaux deau dans des localites de plus de 2.000 habitants, localites qui navaient pas un acces permanent a dautres fonds ; 2.000 km construits de reseaux dassainissement dans les localites de plus de 2.000 habitants et plus de 10.000 systemes individuels ou autres systemes adaptes construits pour les agglomerations de moins de 2.000 habitants. Le boisement et la protection de la biodiversite de la Roumanie - dici la fin de la periode, nous proposons 45.000 hectares de nouvelles forets et, bien sûr, 10.000 hectares de superficie restauree et 250 zones naturelles protegees avec une gestion nouvelle et efficace. La gestion des dechets, encore une fois, un chapitre extremement important, qui signifiera a la fin de la periode plus de 300 stations de surveillance de la radioactivite, 240 stations de surveillance du bruit et 15 systemes reconstruits pour la gestion integree des dechets. Bien sûr, une autre composante importante est liee aux communautes locales, qui sont constamment en attente dinvestissements ; les UAT ont souffert apres la pandemie. Les investissements sont assez faibles au niveau des UAT et ces investissements sont en grande partie couverts par des fonds europeens. Nous proposons quatre categories extremement bien definies de principaux beneficiaires : les municipalites chef-lieu de departement, les municipalites, les villes et les communes et nous proposons une maniere dont il ny aura pas de discrimination politique. Toutes les UAT, donc toutes les communautes seront soutenues de maniere equilibree, correctement par le biais de ce plan. En ce qui concerne le domaine de la culture, il ny a pas besoin a cet egard des criteres proposes par la Commission, mais nous avons dit quen ce qui concerne les investissements dans la culture, dans le tourisme, il faut lutter et nous nous sommes battus et avons obtenu des fonds importants, notamment pour restaurer des musees, construire de nouveaux musees, soutenir des maisons dedition pour la fabrication de livres electroniques et, bien sûr, des itineraires touristiques culturels bien definis. En matiere deducation, cest un montant important, comme la presente aussi M. le Premier ministre, de 3,6 milliards du montant total alloue a la Roumanie et ici nous nous concentrons, dune part, sur la reduction du decrochage scolaire, sur leducation precoce. Et, au terme de ces investissements et reformes, nous augmenterons dau moins 10 % le nombre deleves inscrits dans les lycees agricoles, 50 nouvelles ecoles seront construites, 1.800 minibus verts pour le transport des eleves, 75.000 salles de classe equipees de mobilier, 20.000 lieux de loisirs et de lecture pour tous ceux qui sont dans les ecoles, 20.000 places dhebergement nouvellement creees sur les campus universitaires - un tel investissement est necessaire, des laboratoires equipes - plus de 6.000 ecoles qui recevront des ressources pour equiper les laboratoires, 140 creches installees et dix centres d`enseignement dual. Nous devons investir dans leducation, la sante, les infrastructures et nous aurons alors la possibilite dassurer a chacun un avenir previsible et la securite de demain. Merci. Florin Ciţu : Merci, M. le vice-Premier ministre. Je remercierai egalement tous ceux qui ont travaille au PNRR jusqua cette phase. Les difficultes ne font que commencer pour tout le monde, car la mise en œuvre necessitera des efforts de notre part, de tous - et de la classe politique, mais aussi du secteur prive. Tout le monde doit se mobiliser. Merci. Maintenant, Monsieur le Ministre, veuillez presenter ce programme en detail. Merci. Cristian Ghinea : Merci de votre presence. Je tiens egalement a signaler la presence de M. Istvan Iakab, le chef par interim de la Representation de la Commission europeenne a Bucarest, et le remercier pour les milliers dheures de travail que jai eu avec les differentes directions bruxelloises pour mettre a jour et elaborer le PNRR jusquici. Je veux quil soit tres clair que seul le bout du chemin est visible, car levaluation officielle de la Commission europeenne arrive et je vous donnerai plus de details sur le processus. Il y a eu beaucoup de contre-verites sur le PNRR et je pense quil est bon de comprendre, vous et le public, le processus exact dans lequel nous nous trouvons. Sur le site..., je demanderais a mes collegues douvrir le site..., mipe.gov.ro/PNRR en ce moment vous pouvez trouver lintegralite du Plan National de Relance et de Resilience. Ci-dessous, la, donc le premier fichier telechargeable est un PDF avec lensemble du plan, il a 1.200 pages, et le deuxieme fichier, a toutes les annexes techniques du PNRR, il y a plus de 1.000 pages et la, plus des Excel. Jai dit que nous serions seulement le troisieme pays membre de lUnion europeenne a publier lintegralite du PNRR et a ma connaissance nous serions le premier a publier les annexes. Je vous mets au defi vous, ainsi que ceux qui nous regardent, de trouver encore des exemples, vous ne pouvez le decouvrir quen consultant les sites Web des gouvernements nationaux, car il ny a aucune obligation par la Commission de faire publier le PNRR, cest une decision de chaque gouvernement national. Dans un exemple douverture sans precedent, nous, ce gouvernement, avons decide de publier lintegralite du PNRR, y compris les annexes techniques. Je pense que ce sera bien pour tous de voir ce quil comprend et ceux qui pensent quils peuvent faire un meilleur travail sil vous plait faites le savoir, nous sommes en cours devaluation et nous pouvons changer, nous pouvons mettre a jour, nous pouvons soumettre a nouveau certaines propositions, sil y a erreurs que nous avons commises. Je ferai une presentation peut-etre plus courte que ce a quoi vous vous attendez sur les investissements et je parlerai davantage du processus, puis je repondrai a vos questions avec la demande que, sil y a des problemes que je ne connais pas, car meme moi je nai meme pas lu toutes les annexes, je vais les noter et nous vous repondrons par ecrit dans les prochains jours, mais je pense que je vais men sortir. Le budget que vous retrouvez en detail dans le document en derniere page, comprend les grands domaines dintervention, rappelez-vous que nous sommes partis avec une sur-allocation, Nous avons reduit de toutes les composantes au fur et a mesure de la labellisation verte et numerique et je reviendrai sur ce processus qui est plus complique quil ne parait, donc pour le systeme de gestion de leau il ya 1,8 milliard, pour les forets et la biodiversite - 1,3, pour les dechets - 1,2 milliard, pour les transports, 7,6, pour la vague de renovation - 2,2 milliards, pour lenergie - 1,6, pour la numerisation - 1,8; reformes fiscales et reforme du systeme de retraite - 482 millions, soutien a la recherche et a linnovation du secteur prive - 2,3 milliards, le fonds local vert et numerique, ce que jai appele le fonds UAT, je vous ai dit quil y a eu peut-etre les plus nomabreuses discussions sur ce sujet tant dans le pays, qu`avec la Commission europeenne, le fonds UAT est maintenant presque entierement vert et numerique, donc les autorites locales qui peuvent faire des projets dans ces domaines je les invite a developper des projets des que possible, car il y aura la la majeure partie de largent . Pour le tourisme et la culture, nous avons 200 millions, pour la sante - 2,4 milliards, pour les reformes sociales et specifiques - 217 millions, la reforme du secteur public, la justice et le renforcement des capacites des partenaires sociaux - 167 millions et la Roumanie eduquee - 3,6 milliards. Cest le gros budget du PNRR et a linterieur de chaque composante - je demanderai la prochaine diapositive - il y a des lignes dinvestissement que vous pouvez trouver dans les composantes, et ici nous avons retire, par exemple, la gestion de leau, le plus gros montant va a eau et a l`assainissement, et la on comble les lacunes que lon a dans les investissements sur fonds europeens ordinaires, par exemple les localites de moins de 2.000 habitants auront ce besoin couvert par le PNRR, justement pour assurer la complementarite. Sinon, pour les tres curieux et les experts, il y a les annexes de complementarite, peut-etre les plus complexes, dans lesquelles on y explique pour chaque programme operationnel comment on sassure quil ny a pas de chevauchement entre PNRR et les programmes operationnels. Les programmes operationnels, comme vous le savez, ont egalement ete envoyes dans une premiere forme a Bruxelles. Il y a certains investissements que nous avons initialement mis dans le PNRR et apres discussions a la Commission europeenne et apres ce processus de complementarite nous les avons inclus dans les programmes operationnels et, si vous voulez, nous pouvons revenir avec des exemples. Ici aussi, concernant leau, on parle de barrages, de systemes de stockage deau, que nous modernisons et du cote agricole, de systemes de drainage et de protection contre l`inondation. Dans la digitalisation, le plus gros investissement est la realisation de ce cloud gouvernemental. Toutes les institutions centrales seront reliees dans un seul systeme informatique, nous, les citoyens, ne transporterons plus de papiers d`une institution a l`autre et en effet nous avons un investissement important grace auquel nous financerons lachat de livres electroniques, qui ont egalement une signature numerique incluse, par 8 millions de Roumains. Par domaines sectoriels, les modernisations, numerisations peut-etre les plus importantes, dans les domaines de la sante, de la telemedecine et de la justice, sont des investissements massifs pour chaque domaine sectoriel. La prochaine diapositive - soutien au secteur prive, recherche et innovation, nous avons un contrat que nous allons signer avec la Banque europeenne dinvestissement pour des instruments financiers de 1,2 milliard pour les PME et les grandes entreprises. Cela inclut certains instruments de solvabilite pour les entreprises touchees par la crise, qui disposeront dun delai de grace pour restituer cet argent. Ces instruments financiers seront disponibles des ladoption du PNRR et la Banque Europeenne dInvestissement selectionnera les banques locales avec lesquelles elle travaillera. En plus des emprunts a taux reduit et des differes damortissement, nous avons des subventions pour les domaines où il y a interet et qui sont les domaines de predilection pour le reglement europeen, a savoir la transformation numerique, 300 millions, pour les technologies du futur et pour la cotation en Bourse. Nous avons un projet special /.../ c`est un projet dinteret europeen dans lequel nous aidons un consortium de Roumanie a participer a ce projet de developpement europeen en microelectronique. Cest une nouveaute, pour ainsi dire, car ce netait pas dans la reflexion initiale, mais nous pensons que la Roumanie ne doit pas perdre ce train de developpement de la micro-electronique. Vous savez quil y a beaucoup de discussions dans le monde entier avec la crise des puces, la crise de la production. LEurope veut implanter cette production au sein de lUE et les entites roumaines feront partie de ce projet europeen qui a deja commence et nous le rejoignons. Il existe un autre /.../ dans le PNRR cote hydrogene dans le volet energie. Cote tourisme, nous essayons daugmenter la valeur ajoutee du tourisme local. Il existe differents itineraires qui seront developpes et numerises et nous voulions surtout illustrer la partie museale de la memoire, car nous pensons quun pays nest pas seulement les routes et les ecoles, il est consiste aussi dans la memoire, et la Roumanie moderne, la Roumanie democratique doit mettre une barriere entre le passe et lavenir. Cest pourquoi nous investissons dans le Musee dedie a lHolocauste a Bucarest, dans le Memorial de la Revolution a Timișoara et dans plusieurs musees ou memoriaux dans les quartiers emblematiques de la resistance anticommuniste. Il sagit de Ramnicu Sărat, Sighetul Marmației, plus deux musees techniques, qui sont a implanter la où ils seront, afin de pouvoir developper la partie enseignement technique. Cette partie des musees de la memoire est une question qui nous tient a cœur car nous pensons vraiment que cest un domaine où lÉtat roumain na pas investi au cours des dernieres decennies et je le repete, cest une question politique symbolique importante car nous devons completer avec cette partie de la memoire et de la culture democratique, le developpement dun pays moderne. Nous avons publie ici un classement des investissements sur les sous-composants - si possible la prochaine diapositive. Donc, si lon prend ces investissements prives, pour ainsi dire, en sous-composantes, le plus important est linvestissement dans les chemins de fer - 3,9 milliards, linvestissement dans les autoroutes - 3,1 milliards, le fonds de renovation - 2,1 milliards, les infrastructures hospitalieres et les outils daide financiere aux PME. Ce sont donc, si vous voulez, le sommet absolu des investissements. Pour les autoroutes, cest une carte PNRR des autoroutes que nous allons commencer- nous parlons de lA7 et des extremites de lA8. Autres exemples de projets phares : lecole en ligne, cote education, où nous en avons 3,6 milliards. Nous avons egalement examine laspect de ne pas etre laisses pour compte a cet egard, de ne pas avoir des parties de la Roumanie a oublier et nous y avons donne lexemple dune ecole en ligne dediee aux eleves handicapes et aux eleves hospitalises. Donc, une fois cette crise passee, il faut encore avoir dans le systeme educatif la capacite de scolariser ces enfants, qui autrement ne vont pas a lecole. De meme, un investissement massif dans le decrochage scolaire. Nous aurons des bourses pour les ecoles a haut risque de decrochage et il y aura 320.000 enfants qui beneficieront de ces bourses, qui seront gerees au niveau de lecole. Jaimerais aller un peu sur le cote technique, pour comprendre tout cet aspect. Chaque composant, chaque investissement et chaque reforme est lie a une etape et a un objectif. En dautres termes, lors de la discussion avec la Commission, nous avons dû dire tres clairement quels livrables nous allons realiser, dans quel trimestre de quelle annee. Et je viens de donner quelques exemples. Il y a plus de 500 jalons et cibles a travers le PNRR. Tous ces jalons et objectifs seront suivis par le MIPE et signales a la Commission europeenne tous les six mois, afin que nous puissions progresser et avoir une nouvelle tranche dargent entrant dans le pays. Donc, vous voyez ici, dans la partie soutien a lenvironnement des affaires, nous avons mis au quatrieme trimestre 2021 la creation du fonds - ce que je vous ai dit plus tot, laccord entre le Gouvernement de la Roumanie et la BEI, signe, que nous sommes en train de negocier ces jours-ci; ladoption de la strategie dinvestissement de ce fonds lannee prochaine, au premier trimestre ; puis, en 2024, lapprobation de 30 % de lallocation dinvestissement, et en 2026 nous aurons 100%. Tous les composants ont de tels jalons et cibles. De meme, pour la partie digitalisation des PME, nombre de contrats finances et signes. Nous avons egalement des cibles intermediaires pour des investissements massifs. Cest lobjectif du boisement, où il y en a 630 millions, plus quelques centaines de millions de plus - ce sont de nouvelles forets. Il y en a des centaines de millions dautres pour lutter contre lexploitation forestiere illegale. Concernant la plantation de nouvelles forets, dici 2023 nous avons des objectifs intermediaires, 25.000 hectares, et dici 2026 - le grand objectif de 45.000 hectares. Donc, vers la fin de 2023, nous devons declarer a la Commission europeenne les 25.000 hectares forestiers et ensuite cet argent entre en paiement. Cest le mecanisme que nous developpons. Il en va de meme du cote des reformes, donc pas seulement du cote des investissements. Cest la reforme de la fonction publique, lorganisation de ce concours national sur le modele de la Commission europeenne, dans lequel on passe un seul examen dentree a la fonction publique - nous organisons le pilote en 2022 et lextension de ce concours en 2023. Tous ces des jalons ont ete discutes entre les ministeres de tutelle, le MIPE et la Commission europeenne ces dernieres semaines, et ils dependront de la maniere dont le plan sera evalue. Le systeme de suivi et de controle est pratiquement tres detaille, il y a quelques dizaines de bonnes pages dans le PNRR. Le role de prevention est reparti entre lANI et la DNA, et en matiere de risque de fraude, la prevention de la fraude - au sein de la Direction Generale du PNRR, qui operera au sein du Ministere de lInvestissement et des Projets Europeens. Il y aura egalement une unite qui analysera le risque de fraude et fera des notifications en cas de besoin. Si une fraude est suspectee, cet argent est suspendu du PNRR et il ne sera plus signale a la Commission europeenne. De meme, le recouvrement des montants se fera sur le processus habituel de recouvrement sur fonds europeens. Lensemble du PNRR sera audite par lAutorite de controle de la Cour des comptes. LAutorite dAudit est linstitution qui realise laudit des programmes operationnels actuels et futurs et est notre partenaire en matiere daudit. Maintenant, quand je dis que le bout du chemin est visible, je parle tres serieusement, car il y aura une evaluation t et cest la grille devaluation. A partir de ce moment, nous navons plus de relation de travail pour ainsi dire informelle avec la Commission europeenne dans laquelle nous travaillons ensemble, mais nous passons au modele dexamen, pour ainsi dire, dans lequel nous devons obtenir, sur ces 11 indicateurs, au moins sept notes de A et au maximum 3 notes de B, cest-a-dire quen pratique, la Commission europeenne repondra aux questions de gauche. Si notre plan contribue a tous les six piliers, a notre avis il contribue, ici il peut y avoir une reponse avec A ou B, sil repond de maniere significative aux recommandations specifiques par pays de la Commission europeenne et cest, pour ainsi dire, eliminatoire comme cetait a lexamen a luniversite. Donc on ne peut prendre que A. On a continue a insister sur les recommandations du pays, cest pourquoi nous avons la reforme des retraites, cest pourquoi nous avons la reforme de ladministration, cest pourquoi nous avons beaucoup de choses dans le PNRR, pas parce que... avons la volonte politique de le faire, comme la dit a juste titre le Premier ministre, cest le critere eliminatoire pour aborder ces recommandations de pays dans le PNRR, les recommandations de pays sont celles des rapports de la Commission de 2019 et 2020. À notre avis, nous abordons ces recommandations par pays, nous les avons toutes specifiees avec des mesures concretes. Ce que nous devons voir maintenant, si le niveau dambition est suffisant pour... la facon dont nous les couvrons. Ensuite, sil pousse la croissance economique et la encore cest seulement A, et sil ne comporte pas de mesures qui impactent negativement, de maniere significative les objectifs environnementaux. Voici ce principe DNSH (Do No Significant Harm) - Ne pas nuire significativement, auquel tous les investissements dans le PNRR ont dû se conformer et non pas que nous le disions quil le respecte, mais cest une analyse DNSH pour chaque investissement du plan. Vous pouvez trouver en annexe, cette analyse. Du cote des transports, par exemple, où tous les projets de chemins de fer et dautoroutes et de securite routiere - il y a quelques centaines de pages en matiere de transports, seule cette analyse DNSH si elle contribue a la transition verte et a lindicateur environnemental. Ce que jai dit tout a lheure, doit... Le plan de la Roumanie doit etre 37% vert et 20% numerique. Dans notre evaluation, nous sommes a 40% vert et 20,05% numerique, c`est dans le dossier budgetaire que j`ai mentionne, nous lavons montre tout a lheure. En outre, il y a d`autres criteres. Jattire votre attention sur le critere 10 - les systemes de controle interne sont stables pour prevenir, detecter et corriger la corruption. Ici on ne peut prendre que A, cest-a-dire que si on na pas un systeme juge credible par la Commission pour prevenir la fraude, le PNRR ne passera pas. J`ai voulu que le processus soit clair pour tout le monde, parce que je suis plus... Je ne sais pas, je suis realiste dans ce quon a reussi a faire, on a un plan equilibre. Nous avons encore du travail a faire, car nous connaissons deja les retours de la Commission et nous poursuivrons ce dialogue avec la Commission dans les mois a venir, donc sil y a quelque chose a remplacer, sil y a quelque chose a changer, faisons-le et ameliorons les choses où nous avons des problemes. Dun point de vue formel, il y a une lettre devaluation de la Commission que nous attendons, et apres avoir recu cette lettre, nous verrons sil y a autre chose a changer. Et je veux reiterer une fois de plus le mecontentement, je pense legitime, la mienne et celle de mes collegues, concernant toutes les conneries qui ont circule dans lespace public, comme si le PNRR avait ete rejete, c`est seulement maintenant qu`il a ete depose et cest la grille d'evaluation. Ce nest donc que sur cette grille devaluation que lon peut parler dun processus dapprobation ou de rejet, mais je suis convaincu que, vu le tres bon dialogue que nous avons eu avec la Commission, sil y a des problemes que nous devons resoudre, nous les ajusterons et les modifierons pour que l`on approuve notre PNRR. Je veux preciser encore quelque chose. Lorsque je dis que le PNRR doit etre a 37% vert, c`est la disposition du reglement. Mais vert, ce nest pas comme ca, quand quelquun pense que quelque chose est vert, car il y a eu beaucoup de situations amusantes, y compris avec des collegues ministres, qui nous ont envoye des evaluations dans lesquelles ils etaient, je ne sais pas, tres optimistes, pour ainsi dire , que quelque chose de ce quils proposent serait vert. Il y a eu pas mal de contrarietes lorsque jai rendu certains investissements proposes car ils ne rentraient pas dans cette annexe. Alors etre ecolo ou numerique nest pas une decision qui... Tout doit se baser sur cette annexe ! La, vous voyez, cest simplement lannexe 7 du reglement, qui est longue, ce nest quun debut la, qui parle de quels investissements sont numeriques. Lannexe 6 que jai imprimee ici est celle qui fait reference au vert et voyez combien de pages il y a ! Par consequent, tous les investissements dans le PNRR doivent etre recherches dans la categorie de cette annexe. Il y a trois seuils : 0%, 40% et 100%, cela a ete, si lon peut dire, la partie la plus difficile de ces dernieres semaines et convaincre les collegues des ministeres que certains sujets, meme sils semblaient verts, ne le sont pas aussi en annexe. Il y a aussi des questions limites que nous devons encore negocier et je pense que si je devais avoir encore des emotions pour quoi que ce soit dans le dialogue a venir avec la Commission, cest le cadrage, letiquetage vert et numerique - non, je nai pas lair de reproches, je regarde juste avec la conscience que nous avons encore beaucoup de travail a faire. Quest-ce que cela signifie? Il y a certaines etiquettes que nous avons faites et jespere quelles seront percues de la meme maniere par la Commission europeenne dans la periode a venir. Cest a peu pres tout... Ce fut beaucoup de travail. Je tiens egalement a remercier mes collegues, outre Liana Goran, Semptimiu Szabo, Dragoş Dinu, que Dan Barna a mentionne, et lequipe technique du Ministere des Investissements et Projets Europeens, il y a quelques dizaines de personnes qui ont travaille, il y a quelques dizaines des gens qui travaillaient egalement dans les ministeres de tutelle et au cours des 2 dernieres semaines, je suis reste tres tard au Ministere avec mes collegues. Il y a eu aussi des moments, le samedi soir par exemple, pour vous donner un tel element, a 23h00, trois collegues sont tombes avec lascenseur du ministere deux etages en bas, les gendarmes et les equipes dintervention sont venus. Ce fut un moment de grande emotion juste où nous avions le plus de travail. Et je veux repondre a un mensonge qui a circule dans lespace public, comme celui que les responsables du Ministere auraient refuse de travailler au PNRR. Dieu nous en preserve, il y a eu des dizaines de personnes qui sont restes tard la nuit pour finir a temps et que je remercie a cete occasion. Bon, je prends des questions et sil y a des problemes que je ne peux pas expliquer sur le coup, avec grand plaisir on y repond par ecrit dans les prochains jours, car il y a beaucoup de matiere, je sais que vous navez pas eu le temps de lire non plus, mes collegues sont restes au cours des deux derniers jours a assembler ces documents, car jai envoye les fichiers separes a la Commission, il n`y avait pas besoin d`un seul document, il y a eu beaucoup de travail, y compris de les assembler. Sil vous plait ! 2021-06-02 17:13:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_dscf2218.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu la prima reuniune a Comitetului pentru e-guvernare și reducere a birocrațieiȘtiri din 02.06.2021https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-florin-citu-a-la-premiere-reunion-du-comite-pour-l-e-gouvernement-et-la-reduction-de-la-bureaucratie2021-06-02 13:40:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_6515.jpgParticiparea premierului Florin Cîțu, alături de președintele Klaus Iohannis, la inaugurarea Centrului Euro-Atlantic pentru ReziliențăȘtiri din 31.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-florin-citu-accompagne-du-president-klaus-iohannis-a-l-inauguration-du-centre-euro-atlantique-pour-la-resilienceDeclarations du Premier ministre Florin Cițu lors de linauguration du Centre euro-atlantique pour la resilience Florin Cițu : Merci M. le Ministre, M. le President, M. le secretaire adjoint de lOTAN, M. le vice-President de la Commission europeenne, M. le Ministre des Affaires Étrangeres, MM les ministres, Chers invites, Cest pour moi un grand plaisir de participer a linauguration du Centre euro-atlantique pour la resilience, une institution subordonnee au MAE, qui, je vous assure, beneficie du plein appui du Gouvernement, mais aussi de mon soutien personnel. La creation du Centre est une consequence naturelle de limportance que la question de la resilience a accumulee ces dernieres annees, une question particulierement complexe qui doit etre suivie de pres en raison de limpact quelle a sur la societe en general, mais aussi sur les institutions de lÉtat particulierement. De plus, je partage le point de vue selon lequel la resilience doit etre conceptualisee dans une perspective permettant des conclusions operationnelles. Le renforcement de la resilience est devenu un imperatif tant au niveau national que du point de vue de lOTAN et de lUE. Cet imperatif reclame des mesures concretes pour identifier a quoi le Centre est appele a contribuer. Le Centre beneficiera dun bagage dexpertise solide et varie, qui, je nen doute pas, produira une reelle valeur ajoutee, de ce point de vue, benefique pour la Roumanie, mais aussi pour nos allies et partenaires. Un État aux caracteristiques de la Roumanie ne peut etre exclu des debats europeens et euro-atlantiques. Personnellement, je vois cette implication en termes de solidarite avec nos allies et partenaires. Je sais quil existe deja en cours un processus de reflexion de la part des institutions internationales sur la maniere de renforcer la resilience. Je crois quil est necessaire de partager avec nos allies et partenaires les conclusions auxquelles nous arrivons, meme si elles ne concernent qu`une etape. Meme s`il ne s`sagit que de processus en cours, nous devons pouvoir tous etre plus efficaces face aux defis et aux menaces auxquels nous sommes confrontes depuis un certain temps. Dun autre point de vue, je souhaite que le Centre etablisse un ensemble riche et solide de connexions avec les reflexions europeennes et euro-atlantiques en la matiere. Un tel desideratum suppose une cooperation internationale etendue. La presence ici aujourdhui du secretaire general adjoint de lOTAN et du vice-president de la Commission place cette aspiration sous les meilleurs auspices, car, bien entendu, les principales plateformes de cooperation internationale de la Roumanie, en termes de resilience seront principalement celles liees a lOTAN et a lUnion europeenne. De ce point de vue, mon message au Centre, par lequel je veux terminer ce discours, est : vous avez tout le soutien ! La large participation daujourdhui en temoigne clairement. Je vous souhaite beaucoup de succes! 2021-05-31 18:16:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-05-31-08-39-39big_1.jpgÎntrevederea premierului Florin Cîțu cu vicepreședintele Comisiei Europene, Maroš ŠefčovičȘtiri din 31.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-florin-citu-avec-le-vice-president-de-la-commission-europeenne-maros-sefcovic2021-05-31 15:53:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image1.jpegParticiparea premierului Florin Cîțu la evenimentul de începere a lucrărilor pentru Programul Național de Suport destinat copiilor în contextul pandemiei COVID-19 – ”Din grijă pentru copii”Știri din 31.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-florin-citu-a-au-debut-des-travaux-du-programme-national-d-appui-a-l-enfance-dans-le-cadre-de-la-pandemie-covid-19-prendre-en-charge-les-enfantsDeclarations du Premier ministre Florin Cițu au demarrage des travaux du Programme national de soutien a lenfance dans le contexte de la pandemie de COVID-19 - Soccuper des enfants Florin Ciţu : Bonjour ! Je suis tres heureux que nous ayons organise cet evenement et nous avons reussi a le faire juste a temps, pour marquer dune maniere speciale la Journee des enfants, avec un programme que nous realisons - - Prendre soin des enfants . Felicitations, Mme Turza. Je suis sûr quil y aura un tres bon debat dont nous beneficierons. On sait tres bien que dans cette pandemie, les enfants ont beaucoup souffert, ils ont ete isoles de leurs parents, amis, collegues et cetait tres difficile de leur expliquer a chaque fois pourquoi, car, finalement, ce fut cela le probleme. Doù lidee de ce programme, un programme qui a ete fait specialement pour prendre conscience cet etat emotionnel, cet impact, pour voir ce que nous pouvons faire maintenant, car nous sommes dans la deuxieme periode, pour surmonter cette pandemie et comment nous pouvons les aider. Cest une discussion que jai eue il y a un certain temps, avec Mme la conseillere et je suis content que ce programme se soit concretise maintenant et nous allons commencer. Dans le meme temps, cest une coïncidence, nous avons encore une campagne de vaccination en cours et a partir de demain nous pouvons vacciner les adolescents. Jencourage les parents a prendre la meilleure decision pour leurs enfants, car nous devons comprendre quil faut autant de personnes vaccinees que possible pour traverser la pandemie. Nous sommes ici aujourdhui pour trouver des solutions a ce probleme. Je suis content que nous soyons parmi les premiers pays et, en meme temps, je pense quil y a encore quelques premieres. Je ne sais pas sil y a beaucoup de programmes gouvernementaux qui parlent dintelligence emotionnelle, je pense que cest une premiere, egalement, et je veux voir exactement où nous allons. Et, de meme, le programme gouvernemental qui parle danxiete, de depression chez les enfants, des choses que nous, dans la societe, avons peut-etre souvent cachees, ce ne sont pas des choses que nous voulons mettre en avant, et je suis heureux que nous ayons le courage de faire un programme gouvernemental qui puisse en occuper de ce probleme qui existe dans notre societe et qui sest accentue pendant cette periode. Je suis content quil y ait des specialistes a cette table. Je suis un observateur et je veux voir les resultats, je suis sûr quils seront bons. Et je suis heureux de voir le ministre du Travail ici avec nous, car bon nombre des conclusions devront etre appuyees par des programmes qui seront mis en œuvre par le Ministere du Travail et il y a aussi le soutien de M. le President, par lintermediaire de Mme la conseillere Ligia Deca, ce qui, encore une fois, montre clairement a quel point ce programme et ce theme sont importants pour nous. Nous sommes ici aujourdhui pour prendre soin des enfants, car ils sont notre avenir. Merci et je vous laisse presenter vos invites. Je vous remercie! 2021-05-31 12:50:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_5558.jpgBriefing de presă susținut de premierul Florin Cîțu, ministrul sănătății, Ioana Mihăilă, ministrul economiei, antreprenoriatului și turismului, Claudiu Năsui, și secretarul de stat în MAI, Raed Arafat, la finalul ședinței de guvern din 27 maiȘtiri din 27.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/2021-05-27 18:41:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-05-27-06-43-07big_agenda.jpg„Împreună învingem pandemia! Ce conține vaccinul?”, campanie de comunicare a Guvernului RomânieiȘtiri din 27.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/ensemble-nous-vainquons-la-pandemie-que-contient-le-vaccin-campagne-de-communication-du-gouvernement-de-la-roumanieCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Florin Cițu a lance aujourdhui la campagne de communication Ensemble, nous vaincrons la pandemie! Que contient le vaccin? , produite par le Gouvernement, avec le soutien de lUNICEF et des organisations partenaires. Nous proposons une approche basee sur les emotions, car la vaccination nest pas quune question de statistiques, cest un bien commun dont nous avons besoin pour revenir a la normale. Tout Roumain qui na pas encore ete vaccine devrait reflechir a ce qui lui manque, a la maniere dont sa vie changera sil etait vaccine: voir ses parents plus souvent, faire retourner ses enfants a lecole, partir en vacances sans crainte, dit le chef de lExecutif. Le concept creatif de la campagne de communication est base sur la question Que contient le vaccin?. Dans une video publiee sur sa page officielle de socialisation (https://fb.watch/5LaPxI9ckq/), le Premier ministre propose une reponse a cette question et invite les membres du Gouvernement, ainsi que les Roumains, a proposer leur propre repondre. Le defi a egalement ete adresse aux coordinateurs de la campagne de vaccination Valeriu Gheorghiță et Andrei Baciu. Au cours de la campagne de communication, on diffusera 11 spots, avec le soutien des medias: trois avec une approche generale et huit qui ciblent differentes categories sociales telles que eleve, grand-mere, mere, touriste, jeune. Les quatre premiers spots diffuses le mois prochain sont disponibles ici: https://youtu.be/tNzhum3ooHo https://youtu.be/NJdcwNrnZaU https://youtu.be/vuHgVjJli6s https://youtu.be/DfL4eOD2V3g La campagne dinformation a ete menee gratuitement par le Gouvernement, le concept creatif et la production etant donnes par les partenaires de la campagne. Les spots seront diffuses pendant une periode de six mois avec le soutien des medias et du Conseil national de laudiovisuel, et dans lenvironnement en ligne, la promotion sera realisee par Google. Nous avons besoin de tout le monde dans cette campagne. Nimporte qui peut persuader quelquun dautre de se faire vacciner. Cest un effort de notre part, de nous tous, ce nest quensemble que nous pouvons surmonter cette pandemie. Nous nous faisons vacciner en grand nombre et reprenons nos vies davant. Roumanie, allez, cest possible! , A souligne le Premier ministre. 2021-05-27 14:41:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img_3446.jpgDeclaraţia premierului Florin Cîţu, cu ocazia lansării campaniei de informare publică privind vaccinarea anti-COVIDȘtiri din 27.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/declaration-du-premier-ministre-florin-citu-a-l-occasion-du-lancement-de-la-campagne-d-information-publique-sur-la-vaccination-covidFlorin Ciţu: Bonjour! Aujourdhui, nous lancons une nouvelle campagne de communication pour la vaccination. Je savais des les premiers jours de la campagne de vaccination ou au debut de la campagne de vaccination, que ce moment viendrait egalement. Moment où il faudra faire davantage pour convaincre la population quelle doit etre vaccinee, que cest la seule solution pour se debarrasser de la pandemie. Pour plusieurs raisons: certaines, bien sûr, ont ete liees a la logistique et jusqua present nous les avons resolues en cours de route; mais dautres raisons, que nous aborderons dans cette campagne, sont liees a linformation. Nous lancons donc aujourdhui une nouvelle campagne de vaccination, avec une approche personnelle, avec une approche emotionnelle. Car, comme vous lavez vu durant cette periode, la vaccination ne signifie pas seulement des statistiques et des chiffres. La vaccination est un bien commun de tout ce dont nous avons besoin pour revenir a la normale. Chaque Roumain, qui na pas encore ete vaccine, devrait reflechir a ce qui lui manque, a la maniere dont sa vie changera sil etait vaccine. Pourquoi votre vie pre-pandemique vous manque-t-elle? Vous etes parent, vous savez tres bien a quel point il a ete difficile lan dernier lorsque les enfants ont dû rester a la maison pendant un an, lecole etant fermee, et parce que, au cours du dernier semestre, il n`y a pas eu suffisamment de personnes vaccinees. Maintenant, nous avons un vaccin et nous navons aucune excuse pour ne pas pouvoir avancer dans cette campagne. Jai des raisons, mais vous navez pas ete vaccinee, mais vous voulez aller voir vos parents plus souvent, vous voulez partir en vacances, mais vous avez peur; la solution est de se faire vacciner. Cest le moyen le plus sûr de passer des vacances reussies. Tout Roumain non vaccine doit reflechir a ce qui lui manque et, bien sûr, a la maniere dont sa vie changera sil est vaccine. Et cest simple. Je dis que nous voulons tous revenir a la normale. Cette campagne a un theme que nous avons promu jusqua present, Ensemble, nous vaincrons la pandemie . Des le premier instant, nous avons dit que ce n'est qu'ensemble que nous pouvons surmonter la pandemie. Nous devons tous etre vaccines pour surmonter cette pandemie. Aujourdhui, nous introduisons un nouvel element. La question: que contient le vaccin? Et cest la question qui sous-tend cette campagne et ici nous ne parlons pas de la composition claire, ce nest pas une question directe sur les elements chimiques que contient le vaccin ou la liste des ingredients du vaccin, mais plus sur ce que le vaccin signifie pour nous, en realite. Cest ce dont nous parlons. Cest une tentative de decouvrir ce que ce vaccin signifie pour chacun de nous et comment il nous aide a revenir a la normale. À travers cette question, nous essayons de decouvrir ce que vous vous manquez, ce que vous avez manque pendant cette periode, ce qui vous manque. Apres tout, cest le veritable symbole du vaccin - le retour a la normale. Nous savions que cetait la seule facon de revenir a la normale lorsque les premiers vaccins sont sortis. Revenons a la vie que nous avions tous avant, avant la pandemie, quand nous navions pas a porter de masque, a garder nos distances, a nous desinfecter tout le temps ou a rester a lecart de nos proches. Si nous savons que tel est lobjectif et que ce nest pas seulement mon objectif ou celui du gouvernement, cest notre objectif, de tous les Roumains, alors nous devons etre vaccines. Ca ne peut pas etre plus simple que ca. Et, bien sûr, ces derniers temps, jai dit: Allez, cest possible , parce que je suis convaincu que nous pouvons surmonter cette pandemie par la vaccination. Et cette fois, comme la plupart du temps, nous ne pouvons gagner quensemble et ne gagnerons la lutte contre cette pandemie quensemble. A travers cette campagne, nous lancons 11 spots publicitaires qui seront diffuses dans les medias, notamment a la television, au cours de la prochaine periode. Il y en a trois generaux, qui nous montrent ce qui nous manque ou nous a manque et sept autres spots visant un public cible: etudiant, grand-mere, mere, touriste, jeune festivalier, enfin, jeune homme qui va aux concerts, je dirais. Et tous nous diront ce que le vaccin contient pour eux et nous vous presenterons ces spots maintenant. Voici quelques-uns des sports que vous verrez a la television a partir daujourdhui. Il y a des spots qui ont ete faits pour que nous puissions nous retrouver en eux, chacun de nous. Nous avons tous manque au moins une chose pendant cette periode depuis le debut de la pandemie, nous avons manque nos proches, mais aussi notre liberte, notre normalite, notre manque de soucis, de faire tout ce que nous voulons, en toute securite. Les Roumains doivent reflechir a ce qui leur a manque, a ce qui leur manque et que seul un retour a la normale peut restaurer. Peut-etre que vous manquez simplement daller a un concert - quelque chose comme ca me manque - pour voyager sans vous soucier des restrictions, de la quarantaine et dautres mesures de securite, car cest tres important. Si vous voulez ces choses, faites-vous vacciner! Je voudrais vous montrer encore autre chose aujourdhui, pour que vous compreniez que moi, en tant que Premier ministre, j1`ai voulu moi aussi montrer aux Roumains ce que le vaccin signifie pour moi. Ce nest pas un spot qui sera diffuse a la television, ce sera uniquement sur ma page, car moi aussi jai aussi participe a cette campagne, pour que tous les Roumains comprennent ce que jai manque pendant cette periode. J`ai lance un defi aux collegues du Gouvernement, les dirigeants de la coalition et jetends ce defi a tous les Roumains: chacun devrait nous dire ce que le vaccin contient pour eux, dans ce contexte. Et concernant mes collegues - je sais que nous avons des videos uniques, vous les verrez dans les prochains jours -, chaque ministre affichera une video sur sa page personnelle; M. Gheorghiță et M. Baciu, qui sont ici aujourdhui avec moi, ont une autre tache, celle datteindre les leaders dopinion, les acteurs, les artistes, afin que chacun deux puisse soutenir cette campagne. Que chacun nous dise ce que le vaccin contient pour lui. Nous avons besoin de tout le monde dans cette campagne. Nimporte qui peut persuader quelquun dautre de se faire vacciner. Cest un effort de notre part et ce nest quensemble que nous pouvons surmonter cette pandemie. La campagne de vaccination est pour tout le monde, elle n`est pas seulement la mienne ou du gouvernement. Aujourdhui, je tiens a remercier les partenaires qui nous ont aides a mener a bien cette campagne. Je tiens a souligner un point: la campagne de communication a ete menee gratuitement par le gouvernement avec le soutien de lUNICEF - nous vous en remercions! Le Gouvernement na paye ni pour le concept creatif, ni pour la partie production - et tout a ete donne - ni pour la partie de diffusion par media, car il sagit dune campagne dinformation publique dinteret national; jappelle egalement la television, la radio, lenvironnement en ligne a nous soutenir dans cette campagne. Nous remercions egalement Google pour son soutien dans la promotion en ligne. Les 11 spots seront diffuses a la television, a la radio et en ligne pendant au moins six mois. Jespere quil faudra au plus six mois pour vaincre la pandemie dici la, sans avoir besoin de six mois pour la surmonter. Je veux que chaque roumain non vaccine sidentifie aux personnages des spots quil verra, quil reconnaisse son enfant qui nest plus a lecole en ligne, la mere quil voit rarement. Conclusion: ce nest quensemble que nous pouvons vaincre la pandemie! Nous nous faisons vacciner en grand nombre et retrouvons nos vies d`avant la pandemie. Roumanie, allez, cest possible! Merci! 2021-05-27 12:59:00https://gov.ro/fisiere/stiri/21-05-27-02-49-48big_img_3446.jpgPrezentarea, în plenul Parlamentului, a Planului Național de Redresare și Reziliență și participare la dezbaterea acestui documentȘtiri din 26.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/presentation-en-seance-pleniere-du-parlement-du-plan-national-de-relance-et-de-resilience-et-participation-au-debat-sur-ce-documentAllocution du Premier ministre Florin Cițu en seance pleniere du Parlement, lors de la presentation et du debat du Plan national de relance et de resilience Florin Ciţu: Bonjour! Distingues presidents de la Chambre des deputes et du Senat, Chers collegues du gouvernement, Mesdames et Messieurs, Monsieur le President, Avant la seance, avant dentrer dans la presentation du Plan national de relevement et de resilience, vous me permettez-moi de rendre publique une declaration, car au cours des derniers mois depuis la parution de ce programme, de ce plan, jai ete accuse de ne pas vouloir presenter ce plan au Parlement de la Roumanie. Aujourdhui, je suis ici, lorsque jai ete invite a presenter le Plan au Parlement de la Roumanie et chaque fois, en tant que parlementaire liberal, jai voulu venir presenter devant les Roumains, chaque fois que j`ai ete invite de maniere procedurale, car je considere quaujourdhui, d`ici, de cette tribune, je parle dabord aux Roumains et comme vous le savez, je me soucie beaucoup de la transparence et du professionnalisme. Le PNRR en bref ce que cela signifie, car jai aussi vu dans lespace public de nombreuses interpretations erronees, lune delles maintenue artificiellement dans lespace public, intentionnellement, mais tout le monde doit savoir, tous les Roumains doivent savoir que cest un plan different de ce que nous avons eu jusquici grace a des fonds europeens. Cest un programme qui a vu le jour a un moment difficile, alors que toute leconomie mondiale traversait une periode de crise, la plus grande crise des cent dernieres annees, et cest un programme, un plan qui a emerge en reponse a cette crise. Les dirigeants europeens ont regarde et vu comment leconomie de lUnion europeenne a reagi a ce choc - qui etait une pandemie et sest transformee en une crise economique, qui pour certains pays de lUnion europeenne est toujours en cours, et ils ont elabore ce plan dinvestissement. Cest un plan different car, en plus des investissements dont tous les pays de lUnion europeenne ont besoin, des investissements cibles pour la relance et la resilience, ce plan saccompagne egalement dune partie de reforme, cest la partie differente de ce que nous avons eu jusqua present, une partie de la reforme que chaque gouvernement assume de maniere transparente, et le plan sous cette forme, avec les deux composantes de reforme et dinvestissement, qui sont liees, sont connectees, on ne peut pas faire de reforme sans investissement, ni investissement sans reforme, meme si ce plan netait pas de meme, il a ete approuve par tous, par tous les partis politiques de la Commission europeenne, par tous les representants, tant par les socialistes, que par la droite, au Parlement europeen. Il ny a donc pas eu de discussion la-dessus. Cest un plan sous cette forme approuve au niveau europeen, que nous mettons en œuvre en Roumanie. Et il y a encore quelques autres choses qui different de ce a quoi nous etions habitues avec les fonds europeens jusqua present. Un critere tres important: tous les investissements que nous realisons dans le cadre de ce programme doivent etre acheves dici 2026. Cela signifie quil sagit de projets matures, de projets sur lesquels on a travaille auparavant, et si nous ne les realisons pas, nous perdons de largent. Nous devons donc faire tres attention aux projets que nous mettons dans ce plan. Et ici, il ny a pas dexception et tout le monde le sait. Dailleurs, ne criez pas que le projet X ou Y netait pas inclus dans le PNRR, en particulier a vos collegues de lopposition, car vous savez tres bien comment fonctionne le plan et vous savez tres bien que certains dentre eux ne peuvent pas etre inclus dans ce plan, nous les inclurons dans d'autres programmes d'investissements. Lun des criteres est donc celui-ci et il est tres important. La deuxieme partie importante est quelque chose de nouveau, encore une fois, pour tous les pays de lUE, en particulier pour les pays dEurope de lEst, cette composante importante du vert, ce que nous appelons la composante verte, de la reduction de la pollution et de la numerisation, deux choses dont la Roumanie a beaucoup besoin. Et cest pourquoi nous nous battons beaucoup pour avoir cet argent a investir, car nous voulons aussi reduire le degre de pollution, mais nous voulons aussi augmenter la numerisation en Roumanie. Ici aussi, nous avons des pourcentages tres clairs imposes par la Commission europeenne a travers ce programme: 37% pour la transition verte , donc la transition vers une economie verte et 20% pour la numerisation. Et, bien sûr, des reformes, des reformes qui ont ete reportees dpuis 30 ans et que nous devons faire. Et nous ne les faisons pas simplement parce que quelquun nous le dit, nous les faisons parce que la Roumanie doit passer au prochain chapitre du developpement. Nous investissons en Roumanie, mais pour faire des investissements, nous avons besoin de reformes, car ces reformes garantissent que les investissements que nous faisons ne sont plus uniquement des investissements sur papier, ce sont des investissements qui apporteront la prosperite a tous les citoyens roumains. Et grace a ce programme, nous nous assurons et je vous assure, chers collegues de lopposition, et nous avons deja eu cette discussion, que ce nest pas un programme politique parce que cest un programme sur des projets. Mais ce Plan de relance et de resilience est un plan qui garantit, de mon point de vue et de celui du gouvernement que je dirige, que nous aurons une gouvernance basee sur des principes liberaux dans au moins 8 ans dorenavant. Il y aura des investissements qui seront vus dans les poches de tous les Roumains et les Roumains lapprecieront. Avant dentrer dans les details du programme, il y a eu une autre discussion dans lespace public sur ma deuxieme visite a Bruxelles, pourquoi j`y suis alle. La Roumanie, a travers ce programme, attire 29,2 milliards deuros en 4 ans, pour des investissements, un effort pour nimporte quel pays du monde en si peu de temps, afin de ne pas destabiliser la situation economique. Mon role etait dassurer a nos partenaires, a ceux qui ont elabore ce plan et qui ont concu ce plan, que la Roumanie maintiendra le cap quelle a suivi en termes de strategie fiscale et budgetaire au cours de la prochaine periode. La Roumanie continuera a corriger les erreurs du passe et a eliminer le gaspillage de largent public, reformera les entreprises publiques afin quil ny ait plus de trous noirs. Et nous ferons une correlation entre la performance et le revenu dans le secteur public. Ce plan et ces reformes et ce que jai presente la-bas, a la Commission europeenne, garantissent a tous nos partenaires internationaux que la Roumanie est sur la bonne voie, et ces investissements ne seront pas gaspilles, car ils ont ete gaspilles jusqua present et nous respecterons ce que nous avons dit sur levolution des depenses budgetaires. Plus encore, ce plan ou reforme ne veut pas dire ce que lon voit dans lespace public tous les jours, cela ne signifie pas la reduction des revenus, la reduction des retraites, cela ne veut pas dire dautres scenarios apocalyptiques. Au contraire, la reforme, telle que nous la voyons et la mettons dans ce plan, signifie un moyen de gerer efficacement cet argent que nous avons aujourdhui et cela signifie que nous pouvons garantir de payer des retraites et des salaires plus eleves dici 2030, sans avoir a destabiliser la situation financiere de la Roumanie. Cela signifie une reforme, faire plus avec le meme argent, cela signifie un rendement plus eleve et cest ce que nous ferons par le biais du PNRR, et par le biais des autres fonds du budget et des fonds europeens. Cest pourquoi jai entrepris cette reforme, car je minteresse a tous les Roumains. De plus, grace a ce programme, nous garantirons que les investissements iront aux quatre coins de la Roumanie - cest un autre objectif de ce plan de resilience et de relance. Toutes les regions de Roumanie beneficieront de ces investissements, pas seulement certaines regions. Et ce que nous avons fait jusqua present a ete reconnu non seulement par la Commission europeenne, et vous le savez tres bien, et lagence de notation Standard and Poors a revise la note de negatif a stable. En ce qui concerne le montant total, de 29,2 milliards - c`est une autre chose que jai fermement dite devant ceux de la Commission europeenne et a laquelle je tenais beaucoup: la Roumanie a besoin de tout le montant pour se developper, pour brûler les etapes, qui ont ete retardees ces 30 dernieres annees. Nous avons besoin de cet argent pour investir afin de rattraper d'autres pays developpes et c'est mon role. Je vous garantis a tous que nous le ferons avec laide de ce PNRR. De plus, la Roumanie a besoin dinvestisseurs, de tout dinvestisseur. Nous pourrons mettre en œuvre ce PNRR avec des investisseurs, avec des entreprises, principalement roumaines. Par consequent, nous devons supprimer de lespace public toutes ces fausses menaces ou scenarios, nous ne prendrons pas la somme X, nous ne prendrons pas la somme Y. Nous prendrons tout ce montant. Nous allons lutiliser, et ce sont les entreprises roumaines et les autres investisseurs qui mettront en œuvre ce programme qui conduira au developpement de la Roumanie dans la prochaine periode. Ce programme est la garantie que je donne aux Roumains que nous reduirons considerablement les ecarts entre nous et les pays developpes. 29,2 milliards deuros en quatre ans. Où va cet argent? Les problemes que nous avons reportes depuis des annees, la gestion de leau - il y a a peu pres de 2 milliards deuros; boisement - 1,3 milliard deuros; gestion des dechets - 1,1 milliard deuros; transport - et pendant cette gouvernance nous traverserons les Carpates par autoroute. Cela na pas ete possible en 30 ans, nous le ferons dans ce gouvernement. Transport durable - routier, ferroviaire et metro - 7,6 milliards deuros. Tout cet argent ira a des investissements qui profiteront a tous les Roumains. Énergie renouvelable, infrastructure de gaz avec d`hydrogene - 1,6 milliard deuros. Cela peut etre fait et nous le ferons en Roumanie. Cloud gouvernemental, la digitalisation de ladministration publique, qui a ete reportee depuis des annees, que nous avons commencee lannee derniere, se poursuivra a travers ce programme - 2 milliards deuros. Bien sûr, la Banque nationale de developpement et ainsi de suite ... Le fonds local pour la transition verte et numerique - 2,1 milliards deuros. Fonds pour les hopitaux et amelioration de lacces a la sante - 2,4 milliards deuros. Oui, nous construirons de nouveaux hopitaux ces annees-ci, ce que personne na fait au cours des 30 dernieres annees. Nous ferons construire des hopitaux en Roumanie au cours de la prochaine periode, dans quatre ans, ce qui n'a pas ete fait au cours des 30 dernieres annees. Et, bien sûr, La Roumanie eduquee, un autre projet qui est tres important pour nous - 3,6 milliards deuros. Cest ainsi que largent est distribue dans ce projet, argent qui atteindra tous les Roumains. Et les reformes que nous entreprenons sont des reformes avec lesquelles nous sommes alles dans la campagne electorale et avec lesquelles nous avons recu le vote des Roumains et avec lesquelles nous avons forme cette coalition gouvernementale. Nous avons le vote de ces Roumains pour mettre en œuvre des reformes, comme je lai dit: reforme des retraites - pour etre sûrs de pouvoir payer les retraites en 2030, nous avons un systeme de retraite durable; reforme des entreprises publiques - pour nous assurer que nous ne jetons pas d'argent dans les trous noirs; reforme de ladministration publique, ici tous les Roumains veulent une administration publique reussie et cest ce quils nous disent chaque fois que nous les rencontrons; en justice; dans le transport sans carbone; energie renouvelable. Voila donc les reformes, il ny a pas de secrets, nous les avons assumees car ce sont de bonnes reformes pour les Roumains. Chers Roumains, seuls les investissements et les reformes permettront de reduire la pauvrete. Il ny a pas dautre solution. Cest pourquoi ce Plan national de relevement et de resilience est important. Nous investissons et, en meme temps, nous faisons des reformes. Il ny a pas dautre solution. Et je vais vous dire un secret, aujourdhui - il est bessin de toute la classe politique pour atteindre lobjectif de ce programme de developpement de la Roumanie, parce que cest le programme des Roumains. Je vous remercie! 2021-05-26 14:18:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_186873643_320971442978298_4969207054961771366_n.jpgConferință de presă susținută de președintele Comitetului național de coordonare a activităților privind vaccinarea împotriva SARS-CoV-2 (CNCAV), Valeriu Gheorghiță, și secretarul de stat în Ministerul Sănătății și vicepreședinte CNCAV, Andrei BaciuȘtiri din 25.05.2021https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-du-president-du-comite-national-de-coordination-des-activites-de-vaccination-contre-le-sars-cov-2-cncav-valeriu-gheorghita-et-du-secretaire-d-etat-au-ministere-de-la-sante-et-vice-president-de-la-cncav-andrei-baciu1622037706Valeriu Gheorghiţă: Bonjour. Merci beaucoup de participer a une autre conference organisee par le Comite national de coordination des activites de vaccination contre le COVID-19. Je vais lire quelques elements de nouveaute lies a la campagne de vaccination. Tout dabord, la plateforme de programmation sera optimisee, a partir de demain, et permettra la programmation des personnes dans les centres de vaccination avec les vaccins de Johnson and Johnson, la particularite etant que le rappel ne sera pas fait, tenant compte du fait qu`il s`agit de ladministration dune dose unique. À lheure actuelle, il existe 31 centres de vaccination, totalisant environ 36 flux pour ce type de vaccin, dans 21 departements ; les autres departements seront progressivement impliques dans louverture de ces types de centres de vaccination, etant donne quune partie de la population souhaite se faire vacciner avec ce type de vaccin et que tous nont pas le medecin de famille qui est implique dans ce processus de vaccination. Un autre element de la campagne de vaccination que nous considerons comme essentiel est le concept daugmentation de la mobilite de toutes les activites de vaccination. Si, jusqua present, la campagne de vaccination sest fortement appuyee sur des centres de vaccination fixes - il y a pres de 1000 centres de vaccination avec pres de 1500 flux dans lesquels les personnes prennent rendez-vous ou peuvent venir directement - pour le moment, il est tres important dapporter le vaccin au fur et a mesure au plus pres des beneficiaires, ce qui signifie operationnaliser autant dequipes mobiles que possible dans chaque departement, afin davoir une couverture geographique accrue, notamment en milieu rural, où il y a ceux qui veulent se faire vacciner, mais il y a beaucoup dautres facteurs impliques dans cette chaine de decision, et les gens n`arrivent pas effectivement se daire vacciner. Cest pourquoi, je crois que, pour la vaccination, en particulier pour le milieu rural, nous avons identifie des solutions specifiques, a savoir lun des concepts que nous proposons et que nous voulons mettre en pratique, dans la prochaine periode, est celui qui fait reference a La ville fait vacciner le village . Que signifie ce concept, de maniere pragmatique: les equipes de vaccination, les equipes medicales des centres de vaccination urbains se deplaceront dans les localites assignees a chaque ville et effectueront au moins une, deux fois par semaine, a certains intervalles de temps, des activites de vaccination, soit a la maison de chaque personne - pratiquement de porte a porte - ou a la maison dune personne, certains points de vaccination seront organises où les voisins viendront se faire vacciner, ou une serie dactivites de mini-marathon sera menee. Pour le succes de cette approche, il faut une coordination tres importante et une tres bonne collaboration interinstitutionnelle, a la fois entre les representants des autorites locales au niveau des communes, des villages et des departements - evidemment, et au niveau central, où il y a toute ouverture au vaccin pres des beneficiaires. Il est important de mettre ce concept en pratique pour au moins deux raisons: dune part, le geste et la volonte de maintenir la solidarite au niveau social, a savoir que nous voulons reduire considerablement lecart entre le taux de couverture vaccinale en milieu urbain et le des zones rurales. Meme si, pour le moment, nous ne disposons pas de donnees de couverture vaccinale disponibles par localite au niveau national, dans la prochaine periode, nous pourrons synchroniser la base de donnees, le Registre Électronique National de Vaccination, avec les personnes vaccinees et le lieu de residence, de sorte que dans la prochaine periode, nous pourrons proposer des taux de couverture vaccinale pour chaque unite administrative-territoriale, afin que nous puissions voir quelles sont ces localites où des informations sont necessaires, une communication beaucoup plus appliquee aux caracteristiques de la population, respectivement et de pouvoir contacter directement les representants des autorites locales et ensemble pour trouver des solutions. Un autre element est lie au maintien de la confiance des gens dans le systeme medical et les recommandations medicales. Il y a de nombreuses localites qui nont pas de medecin de famille, et il est alors evident que les informations peuvent etre deformees a partir de diverses sources, et les gens hesitent a juste titre au sujet de la vaccination. Cest pourquoi, en fournissant ces donnees a la fois localement et ... nous pouvons mieux identifier les domaines qui ne sont pas couverts en termes de distribution de vaccins. Pratiquement, les equipes de vaccination des centres de vaccination urbains se rendront dans les localites rurales où, de toute evidence, il ny a pas de centres de vaccination fonctionnels. Donc, pratiquement, nous ciblerons les zones non couvertes en termes dacces facile a un centre de vaccination. Nous avons egalement pris en compte a un moment donne le transport des personnes - et cela se fait dans certaines localites - vers les centres de vaccination, mais il y a beaucoup de gens qui, en raison de leurs activites en milieu rural, il est tres difficile de trouver le bon moment pour se deplacer, parce qu`on perd presqu`une journee, pour aller a un centre et en revenir et ainsi de suite. Ce nest donc pas si simple. Cest pourquoi nous avons ces moyens, que nous voulons mettre en pratique dans la periode a venir. Hier encore, nous avons eu une reunion de travail avec les prefectures et nous avons transmis tres clairement ce concept que nous voulons pouvoir mettre en pratique. Un deuxieme element important, egalement lie a la notion de mobilite de la campagne de vaccination, est lie a lorganisation de points ou cabinets ou de centres de vaccination dans des lieux peut-etre atypiques quune activite medicale generale est organisee, precisement dans lidee de distancer ce processus de vaccination d`un geste medical proprement dit, car il y a des gens qui evitent daller a lhopital, qui ont une serie de craintes concernant les piqûres, les injections, les aiguilles, les traitements, les medecins en general. Et puis il est bon de trouver ces endroits appropries, tels que, je vous donne des exemples: musees, gares, aeroports, stades, diverses stations touristiques, sur la cote, dans les montagnes, où il y a une interaction accrue entre les gens. Des que nous leverons une serie de restrictions, les gens interagiront davantage; nous identifierons les zones où il y a une interaction accrue des personnes et nous voulons atteindre la zone avec le vaccin. En outre, tout le concept de mobilite represente lorganisation de points de vaccination en milieu urbain, entre des blocs, pratiquement, regroupes certains blocs pour etre arrondis a de