RSS - Guvernul Românieihttp://www.gov.roRSS Guvernul Românieiro-ROMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă în deschiderea conferinței Protecting Europe in Turbulent Times. Bucharest Leaders Summit: Enduring Power of SolidarityȘtiri din 16.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-05-16 17:46:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_l.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la reuniunea Comitetului de monitorizare a Planului Național de Redresare și Reziliență al RomânieiȘtiri din 16.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-05-16 15:21:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-lockheed_martin2102.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu vicepreședintele pentru afaceri internaționale al companiei Lockheed Martin, Raymond PiselliȘtiri din 16.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-05-16 13:34:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-lockheed_martin1871.jpgCeremonia de semnare a Acordului între Societatea Națională de Transport Gaze Naturale Transgaz S.A și Banca Europeană de Investiții (BEI) privind furnizarea de servicii de consultanță în vederea elaborării strategiei pentru decarbonizareȘtiri din 16.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-05-16 10:54:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-bei1636.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu vicepreședintele Băncii Europene de Investiții responsabil cu operațiunile de împrumut ale României, Christian Kettel ThomsenȘtiri din 16.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-05-16 09:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-bei1095.jpgPremierul Nicolae-Ionel Ciucă: Două treimi din măsurile cuprinse în Programul "Sprijin pentru România" sunt activeȘtiri din 15.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-05-15 15:30:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_281323827_326686422948945_972478643049286039_n.jpgMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul Zilei Internaționale a Familiei și a Zilei Familiei Române Știri din 15.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-journee-internationale-de-la-famille-et-de-la-journee-de-la-famille-roumaineLa famille est le lieu où lon trouve toujours lamour, laide en cas de besoin et la comprehension. Les parents et les enfants jouissent dun amour inestimable, peu importe les difficultes que nous traversons. Aujourdhui, cest la journee internationale de la famille. Les Nations Unies ont etabli en 1993 que cette fete devait avoir lieu chaque annee le 15 mai, pour souligner lattention que la communaute internationale porte a la famille. Sur proposition de lInstitut roumain des droits de lhomme et du Patriarcat roumain, nous celebrons aujourdhui egalement la Journee de la famille roumaine. Je respecte les familles de Roumanie et je les assure de tout mon soutien. Le Gouvernement de la Roumanie a assume, depuis le premier jour de ce mandat, le soutien des personnes dans le besoin, des familles vulnerables et pas seulement. Pour la premiere fois dans lhistoire de la Roumanie, le Gouvernement a un ministere dedie a la famille. Le role de cette institution est de trouver ensemble les meilleures solutions pour les enfants, les jeunes et les familles. Avec tous les autres ministeres, nous avons des projets tres utiles, surtout en ces temps difficiles que traverse notre pays. Nous avons deja annonce deux projets dedies aux familles dans le paquet Soutien a la Roumanie. Nous remboursons les procedures de fecondation in vitro pour les familles qui ne peuvent pas avoir denfants, pour des raisons medicales, et nous voulons enrayer le declin demographique. Nous accompagnons les familles au debut du chemin avec des prets garantis par lEtat pour lorganisation dun mariage, dun bapteme ou pour lachat dune voiture familiale. Le programme Family Start sera bientot approuve par le Gouvernement. Nous portons une attention particuliere aux familles vulnerables et celles en situation de risque. Malheureusement, nous avons 1,3 million denfants touches par la pauvrete ou lexclusion sociale en Roumanie. Un enfant sur trois na pas acces aux services medicaux et risque detre abandonne aux soins de lÉtat. Cest pourquoi nous finalisons le plan daction pour la mise en place dune Garantie Enfant au niveau national. Il est de notre devoir de veiller a ce que tous les enfants aient acces aux services de base. Parallelement, le Gouvernement de la Roumanie travaille sur le projet de loi visant a empecher la separation de lenfant de sa famille et sur la mise en œuvre des programmes prevus dans le Plan national de relance et de resilience. Nous avons plus de 50 millions deuros a notre disposition pour creer le cadre legislatif et construire un reseau de 150 centres de jour pour enfants vulnerables. Mais aujourdhui, notre solidarite, le soutien apporte dans et pour les familles nous les retrouvons aussi et dans la chaleur avec laquelle les Roumains ont accueilli chez eux les familles qui ont fui la guerre d`Ukraine. La securite dont nous jouissons a la maison, dans la famille, nous aide a apprecier la joie detre avec nos proches et a pouvoir offrir une protection a ceux qui sont contraints de quitter leur domicile. Joyeux anniversaire a toutes les familles ! Nicolae-Ionel Ciucă Premier ministre de la Roumanie 2022-05-15 09:06:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-15-09-08-57big_sigla_guvern.pngMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul Zilei Naționale de cinstire a martirilor din temniţele comunisteȘtiri din 14.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-journee-nationale-d-hommage-aux-martyrs-des-prisons-communistes Pres de trois quarts de siecle se sont ecoules depuis la plus grande vague darrestations politiques de lhistoire de la Roumanie, de la nuit du 14 au 15 mai 1948, mise en œuvre par le regime communiste oppressif de lepoque contre des milliers de jeunes, d`intellectuels, de representants de lÉglise et de nombreux autres Roumains qui ont ose sopposer a un regime hostile a la liberte et a la democratie. Des decennies de communisme ont suivi au cours desquelles des millions dautres Roumains se sont sentis opprimes par la dictature, soumis a de graves violations des libertes fondamentales ou ont peri dans des prisons et des camps de travaux forces. Aujourdhui, nous celebrons la Journee nationale en lhonneur des martyrs dans les prisons communistes avec la pensee que le destin democratique de la Roumanie, dont ils revaient, est devenu une realite. Le meilleur hommage que nous puissions rendre a leur exemple de dignite et de courage contre la dictature est de garder vivante leur memoire et de ne pas oublier que leur sacrifice est a la base de notre parcours libre et democratique, d`Etat europeen et euro-atlantique que nous devons, a notre tour, renforcer egalement pour les generations futures . Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-05-14 09:14:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-14-09-15-49big_sigla_guvern.pngÎntâlnirea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu lotul olimpic de matematică al României, clasat pe locul I la cea de-a XXXIX-a ediţie a Olimpiadei Balcanice de Matematică pentru seniori (BMO 2022)Știri din 13.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-l-equipe-olympique-roumaine-de-mathematiques-classee-premiere-a-la-31e-edition-de-l-olympiade-mathematiques-des-balkans-pour-seniors-bmo-2022Entrevue du Premier ministre Ciucă avec lequipe olympique de mathematiques de Roumanie Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă, accompagne par le ministre de lÉducation, Sorin Cimpeanu, a eu une entrevue au Palais Victoria, avec le lot olympique de mathematiques de la Roumanie, classe premier a la XXXIXe edition de lOlympiade balkanique de mathematique pour seniors (BMO 2022). Notre espoir pour lavenir, cest vous et il y a beaucoup de discussions dans lespace public sur ce que font les laureats olympiques roumains a la fin du lycee, apres avoir opte pour des universites prestigieuses. Je ne veux pas vous convaincre de faire autre chose, faites ce que vous pensez devoir etre fait, mais noubliez pas que tout ce que tu vous appris sest passe ici dans votre famille, a lecole roumaine, ensemble et guides par les professeurs roumains qui vous ont amenes a performer a ce niveau. En tant que tel, au moins rappelez-vous, appreciez et honorez le travail que vos parents et vos enseignants ont fait. Le reste depend de vous. Et que nous puissions faire ce quil faut pour que pouvoir vous soutenir autant que possible et vous convaincre, peu importe où vous apprendrez a lavenir, lorsque vous pensez que cest bien, de rentrer dans le pays. Il est de notre responsabilite, du gouvernement, surtout pendant que vous etes encore chez vous, sous les couleurs de la Roumanie, de generer un systeme de promotion base sur le merite et la valeur professionnelle authentique dans la societe, dans lequel la performance est reconnue , a declare le Premier ministre Nicolae -Ionel Ciuca. 2022-05-13 16:19:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_1591.jpgConferință de presă susţinută de premierul Nicolae-Ionel Ciucă după vizita de lucru în judeţul AlbaȘtiri din 12.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-apres-la-visite-de-travail-dans-le-departement-d-albaNicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Le Christ est ressuscite! Permettez-moi de commencer cette conference de presse pour souhaiter Joyeux anniversaire ! a toutes les infirmieres travaillant dans le systeme medical. Cest leur anniversaire et je tiens a les remercier en mon propre nom, au nom du Gouvernement, pour tout leur travail, pour leur devouement et leur sacrifice durant la crise pandemique, et je leur souhaite egalement une bonne continuation. Aujourdhui, avec le ministre Bode, avec lequipe gouvernementale, avec le president Dumitrel, avec les representants des autorites locales du departement dAlba, jai effectue une visite de travail dans le departement. Jai eu loccasion de visiter la compagnie Transavia. Jai egalement eu loccasion de visiter les investissements de Mercedes a Sebeș et jai egalement eu loccasion de voir comment lInspectorat departemental d`enseignement Alba est concernee par le developpement de lenseignement en alternance et jai egalement eu une rencontre avec l`Archeveque Irineu. Ici, nous sommes maintenant au siege de la prefecture du departement dAlba. Ce que je veux souligner, cest que dans le departement dAlba, les autorites locales, dirigees par un president liberal, ainsi quune majorite de maires liberaux, ont montre que nimporte quel objectif peut etre atteint sil existe une administration basee sur investissements et une administration qui vise a creer un environnement propice au developpement economique, au developpement des affaires dans le departement. Pratiquement, ce que jai vu aujourdhui, dans le departement dAlba, jai pu le voir dans le departement de Bihor, il y a quelques semaines. Ce sont deux departements qui, de mon point de vue, peuvent etre consideres comme un modele en termes de gestion tant au niveau local quen termes de coordination avec ladministration centrale, avec le Gouvernement, afin datteindre les objectifs et les engagements que les elus ont fait aux citoyens. Jai pu voir une entreprise roumaine, avec un capital 100% roumain, qui est le plus grand producteur de viande de Roumanie, qui a reussi a a moderniser la technologie dans un ensemble integrant toute la production de viande de volaille et aussi jai pu decouvrir tout ce que nous pouvons et devons faire au niveau du Gouvernement pour que nous puissions continuer a soutenir le milieu des affaires afin quil puisse offrir, continuer a maintenir et offrir plus demplois et mieux remuneres. Aussi, a Sebeș jai pu voir ce que signifie une entreprise moderne, une entreprise dont lobjectif premier etait de maintenir et de developper la competitivite dans le domaine. Cela se fait par des investissements - certes, des investissements de la compagnie Mercedes, mais aussi par des aides dÉtat qui ont contribue a la realisation et a la realisation des objectifs assumes, ce qui est un motif de joie et de fierte, tant pour les autorites locales que pour nous. Nous avons egalement pu constater linteret quil y a au niveau departemental, compte tenu de ce besoin de main-dœuvre, a quel point il y a le souci du developpement de lenseignement professionnel dual. Jai pu parler aux instructeurs, jai pu parler a la direction des etablissements denseignement en alternance respectifs. Jai pu parler aux eleves et voir les realisations quils ont faites jusqua present. Il est tres clair que nous avons encore besoin de ce dialogue et de cette connaissance permanente de la realite, afin de pouvoir adapter lensemble des mesures aux realites des collectivites locales, aux besoins des citoyens et, a travers le cadre que nous pouvons creer au niveau au niveau du gouvernement, en collaboration avec le Parlement, pour assurer une perspective credible capable de donner aux gens lassurance que nous nous soucions de tout ce que la situation particulierement complexe, particulierement difficile que nous avons traversee nous continuons a traverser. Je vais souligner a nouveau la crise pandemique, puis la crise de la hausse des prix de lenergie et du gaz, la crise securitaire provoquee par linvasion des forces russes en Ukraine, invasion illegale, invasion non provoquee, invasion qui, de notre point de vue, est celle qui est actuellement a la base de tous les effets que nous subissons actuellement, y compris sur linflation. Nous avons egalement pris note des besoins des autorites locales et nous sommes en mesure de poursuivre ce dialogue afin que les decisions que nous prenons au niveau gouvernemental puissent assurer les solutions necessaires et les moyens par lesquels les autorites locales sont en mesure de gerer la situation en tant que telle, mais aussi etre capable davoir un regard sur le developpement local. Encore une fois c`est un exemple dune administration qui pour nous, le Parti National Liberal, est une source de fierte, un modele que nous voulons developper et que nous voulons partager partout au pays, pour que dans dautres regions nous voyions la meme effervescence, la meme implication, la meme responsabilite et le meme devouement, afin de pouvoir tenir les engagements que le president Dumitrel avec son equipe, avec les maires du Parti national liberal, ont pris lorsquils ont demande le vote des citoyens . Merci! Journaliste : /.../ Nicolae-Ionel Ciucă : Jai parle et jai vu aujourdhui, jespere ne pas me tromper, lEcole Domşa, la premiere ecole a developper cette forme deducation. Au fond, jai compris que cetait une prise de responsabilite alors que le cadre pour le developpement de cette forme deducation netait pas encore cree et dans les discussions que nous avons eues a Star Assembly, a linvestissement a Sebeș, je pense que nous devons plus que jamais reglementer cette forme deducation et lencourager, car de ceux avec qui nous avons parle aujourdhui, nous avons appris que dans de peu de nombreuses annees, 50% des emplois qui seront demandes a ce moment-la, nous ny avons meme pas pense aujourdhui . En tant que tel, je crois que leducation duale est une forme deducation par laquelle nous fournissons, dune part, la main-dœuvre et nous sommes obliges davoir cette relation et ce dialogue avec les entrepreneurs locaux, avec leconomie, avec les besoins de leconomie, pour que nous puissions preparer les jeunes a trouver un emploi et ensuite pouvoir developper leur propre carriere, pourquoi je dis developper ma propre carriere ? - parce que nous avons vu et parle a des jeunes diplomes dune ecole professionnelle, trois ans, ont termine leurs etudes secondaires, ont passe le baccalaureat et vont a luniversite, vont a lecole polytechnique, vont travailler dans le domaine où ou dans le domaine quils ont choisi et sont passionnes, dune part. Dautre part, nous avons constate que les entrepreneurs sont prets a offrir eux-memes la possibilite de developper une education en alternance, creant des facilites pour ceux qui choisissent de continuer a apprendre et a ameliorer ou meme a modifier certains elements du profil. Au fond, si on regarde bien ce qui se passe aujourdhui dans leconomie et levolution, la dynamique technologique, ca nous pousse a comprendre quil y a un besoin constant dapprendre et de creer ce cadre, a travers lequel les gens, pas seulement les jeunes, parce quon a vu des personnes agees qui sont disponibles pour apprendre quelque chose de nouveau, pour pouvoir se preparer et travailler dans ces domaines où levolution technologique est tres dynamique. Journaliste : Et jai une autre question : quelles mesures sociales allez-vous prendre ? Je comprends que vous avez eu une reunion avec /.../ Nicolae-Ionel Ciucă : Nous avons eu une reunion et nous avons discute a la fois de la relation que nous avons au niveau de la Coalition, nous avons eu des discussions et nous continuons a avoir avec la Banque nationale de Roumanie et il sensuit que, en fonction des conclusions et des evolutions que nous essayons discerner - hier, le chiffre de linflation a ete annonce, nous voyons tous quelle est levolution des prix, nous voyons tous que cette crise et cette inflation ne sont pas locales, mais generales, au niveau europeen, nous voyons les pays europeens consolides et developpes dun point de vue economique, ils doivent resoudre la meme situation que nous tous. Je voudrais souligner une fois de plus que cette hausse des prix, cette inflation, cette crise et cette perturbation des chaines dapprovisionnement sont le resultat du conflit en Ukraine, de linvasion illegale de lUkraine et il est de notre devoir de chercher des solutions et de nous adapter aux situations avec des mesures concretes. Nous sommes actuellement membres de lUnion europeenne et la solidarite sest manifestee au sein de lUnion depuis le debut du conflit. Nous voyons encore les discussions et les mesures qui sont prises au niveau europeen et, bien sûr, celles que nous prenons au niveau national. Je peux vous dire quavant darriver ici, au siege de la Prefecture, jai eu une conversation telephonique avec le ministre des Investissements et Projets Europeens, M. Marcel Boloș, qui est a Bruxelles. Il a discute de tous les elements des regimes daides dÉtat et de toutes les mesures que nous avons incluses dans le paquet social et nous avons laccord pour cela. Alors, ce que nous avons decide au niveau de la coalition va se concretiser, a la fois par la contribution, en securisant les fonds du budget de lEtat, mais aussi par les fonds europeens. Les discussions preliminaires que nous avons eues sur la situation actuelle nous ont amenes a la conclusion quil ny a quune seule solution, a savoir lever le maximum dargent europeen possible et il est disponible. Il est donc toujours du devoir du Gouvernement dassurer labsorption des fonds europeens et ce que nous avons precise et promu a chaque fois, y compris a travers le programme de gouvernance, ce sont les investissements. Nous avons besoin dinvestissements et nous avons pu nous rejouir aujourdhui, a Alba Iulia, de ce modele dinvestissement, qui a produit des effets. Cest un message doptimisme pour nous quand on parle a certains investisseurs qui ont atteint un certain niveau et qui reflechissent encore aux investissements futurs. Il est de notre devoir de soutenir ces investissements et de reflechir a la maniere dont lÉtat roumain peut encourager et soutenir ces investissements. En tant que tel, je suis en meme temps convaincu que grace au paquet Support pour la Roumanie, comme nous l`avons concu a ce moment-la, sans avoir les chiffres dinflation que nous avons recus hier, il a, encore une fois, 60% des fonds assures pour les investissements, 40% pour les mesures sociales. Nous devons continuer a etre en solidaires, il y a des personnes vulnerables, des citoyens vulnerables qui ont besoin de notre solidarite de tous et on a de montre a travers lhistoire que lorsque nous avons ete unis, lorsque nous avons ete en solidarite, nous avons pu surpasser bien toute situation de crise. Et je pense que lEurope et nous avons appris de la crise economique precedente que ce n`est pas par des mesures d`austerite que nous pouvons pas traverserla crise, mais par des mesures pour assurer le financement, assurer largent necessaire et effectuer les investissements comme nous lavons fait. Journaliste: M. Premier ministre, aujourdhui, la derniere sentence finale a ete prononcee, dans le dossier Collectif. Comment commentez-vous cela? Comment considerez-vous que les autorites roumaines ont travaille dans ce dossier et que pouvez-vous dire du fait que la Roumanie, sept ans apres la tragedie du Collectif, na toujours pas un grand hopital pour les brules? Tous les cas graves, comme vous le savez, sont a letranger. Nicolae-Ionel Ciucă: La decision a ete prise aujourdhui par la Cour et c`est une decision qui doit etre respectee, executee et non discutee. Le fait quaujourdhui nous navons pas un hopital de grands brules , fait partie pratiquement de la liste de non realisations de realisations que notre pays a, non seulement lhopital de grandes brûles, mais aussi les autres projets que nous pensions devant etre realises pour le developpement du systeme medical. Il y a deux elements fondamentaux pour continuer a developper notre pays, assumes par tous, a savoir le developpement du systeme educatif et le developpement du systeme de sante, afin que nous puissions assurer la sante de nos citoyens. Jusqua present, il est aussi facile de comprendre que possible que nous navons pas pris des mesures importantes vers cet objectif de realisation des hopitaux. À un moment donne, huit hopitaux ont ete promis, d`il y a huit ans, de huit sont restes trois, commences il y a plusieurs annees. J`en ai egalement discute lors dune precedente reunion du gouvernement, je pense que la semaine derniere, avec le ministre Rafila, et il est obligatoire, au niveau du Ministere de la Sante, de mettre en place cette Agence nationale pour le developpement des infrastructures de sante (AND) et Je pense que, comme nous lavons assume, une fois que nous avons realise la creation de cette agence, il faut commencer la construction des hopitaux. Le fait que nous navons pas dhopital pour les brules, en effet, en ce moment, les cas graves et surtout lorsque nous avons un plus grand nombre de personnes, qui ont souffert ou souffert dun tel accident, elles sont traitees dans un autre pays. Je ne peux pas promettre de resoudre un hopital pour les brules dans un an ou deux. Reporter: Compte tenu de la declaration du ministre Dincu, selon lequel le Ministere de la Defense est pret a reprendre tous les hopitaux CFR du Ministere des Transports, que pouvez-vous nous dire sur cette situation, quelles sont les raisons des transferts et les echeances? Nicolae-Ionel Ciucă:: Ce fut une discussion, en tenant compte de la situation dans laquelle les hopitaux CFR se trouvent aujourdhui et limpossibilite de les maintenir et de les developper, dans le sens detre dotes d`equipements modernes. Il sagit simplement dune discussion, pas actuellement dun plan ou dun document qui se materialisera dans ce transfert. Reporter: M. le Premier ministre, il a ete question de la possibilite de nouveaux investissements dans les montagnes dApuseni, qui seraient en particulier liees a la societe Cupru Min Abrud. Par exemple, il a ete question dune usine de traitement du minerai. Quels sont les plans pour Cupru Min Abrud a long terme? Nicolae-Ionel Ciucă: Cest vrai, on en a discute. Notre pays possede des ressources minerales importantes. Malheureusement, en ce moment, les ressources sont exportees et nous perdons ce que nous savons tous, et nous en sommes conscients, le plus grand avantage, la valeur ajoutee, cest-a-dire notre incapacite a traiter ces ressources ne nous apporte pas pratiquement lavantage qui pourrait etre plus important, par lexistence ou les investissements dans le domaine du traitement des ressources minerales. Cupru Min est lun des sujets qui ont ete discutes au niveau du gouvernement, cest un probleme dans lanalyse au Ministere de lEconomie et, lorsque lanalyse sera terminee, nous discuterons de ce qui doit etre fait. Reporter: Et si nous parlons dinvestissements dans le departement dAlba, qui sont des plans a court terme et immediats pour les deux usines darmement de Cugir, en tenant compte des problemes qui sont apparus il y a environ deux mois, lorsque les travailleurs sont sortis dans la rue, et ici je parle de la technologie obsolete depuis plus de 70 ans, de salaires miserables et de conditions de travail miserables. Nicolae-Ionel Ciucă: Jai discute de ce sujet. J`y suis alle il y a deux ans et jai vu les conditions a Cugir, jai vu la facon dont la production est effectuee. Il est vrai que tout est base sur la technologie ancienne - a Cugir, on n`y a pas investi. A Cugir, afin de pouvoir produire des armes, des equipements competitifs, il est obligatoire dinvestir dans la technologie. Je leur ai dit aussi aujourdhui, parce que je les ai vus a ce stand de presentation et je leur ai dit que sils voulaient rester operationnels, ils doivent obligatoirement investir dans la technologie et utiliser la creativite des jeunes qui etaient la et semblaient etre tres desireux de realiser leur activite dans le domaine respectif, mais pas sur la technologie actuelle. Journaliste: Il y a deux ans, vous parliez dun pourcentage plus eleve du PIB pour la defense, vous avez parle a propos dun plan pour 10 ans de dotation de larmee. Nicolae-ionel Ciuca: Exactement. A ce moment-la, pratiquement, nous etions prets a etre en mesure de signer un contrat avec lusine de Cugir. Malheureusement, lusine na pas pu signer ce contrat. Nous avons convenu avec la direction de lusine de revenir des que possible avec loffre pour pouvoir acheter des armes pour lArmee roumaine produite en Roumanie. Ils sont venus, jai conclu un contrat pour 1. 000 pistolets qui, malheureusement, nont pas pu etre livres jusqu`a aujourdhui. En tant que tel, lusine de Cugir est ecrite dans l`ensemble de lindustrie de la defense, qui necessite des investissements et de nouvelles technologies. Au niveau du Ministere de la Defense nationale, il y a toujours ce plan de 10 ans. Des reunions ont eu lieu, nous avons meme eu des discussions avec le ministre de lEconomie et le ministre de la Defense, ils ont eu des reunions au niveau des ministeres, des reunions entre specialistes, entre les planificateurs. Il y a toujours ce plan et il est en cours. Malheureusement, il ny a eu aucun changement dans ce que signifie la modernisation de la technologie de lindustrie des armes en Roumanie. Pas partout. Il existe des entreprises où, en effet, une certaine evolution a ete realisee en termes de nouvelles technologies et, bien sûr, la qualite de lequipement est differente, ce qui garantit sa competitivite. Journaliste: Bonjour! À un moment donne, meme le president du Conseil du departement a soumis une memoire demandant un redemarrage de lindustrie de la defense. /.../ Nicolae-Ionel Ciucă: Sachez quil est en cours en ce moment. Jai demande au ministre de leconomie que, dans lindustrie de la defense, l`embauche pour la gestion de chaque entreprise soit faite par le biais de la concurrence, sans nominations politiques. C`est en cours. Journaliste: Vous parlez de nominations politiques, mais nous voyons que ces derniers temps, le nombre demployes a augmente dans les societes dÉtat et il y a des personnes qui nont aucun lien avec le domaine où sont embauches. Nicolae-Ionel Ciucă: Cest pourquoi nous voulons promouvoir l`embauche selon les dispositions de la loi 109 et les competitions sont organisees. Les competitions ne peuvent pas etre organisees du jour au lendemain et dans les entreprises respectives, a partir des discussions que nous avons eues avec les ministres de la ligne, la direction et la gestion doivent etre assurees, jusqua ce quon passe a cette procedure. Journaliste: Il y a des gens en Roumanie qui ont deja raye de la liste de courses la viande, se permettent de mettre de la viande sur la table uniquement pour les vacances, linflation a atteint un niveau enorme. Que feriez-vous de la liste des aliments, si vous aviez le salaire minimum ou la pension minimale pour vivre en Roumanie et pas seulement survivre? Nicolae-ionel Ciucă: Chacun de nous et moi comme nimporte quel autre citoyen que je madapterais a la situation concrete et madapte a la situation concrete, quelle que soit la situation. Journaliste: Il y a des aliments de base, de lhuile, des pommes de terre ou du pain /.../ Nicolae Ciucă:: Je sais tres bien, ils ont augmente, je sais et comment ils sont devenus plus chers, e suis alle dans le magasin, jai aussi parle aux gens. Pour le moment, ce que nous pourrions faire, cest fournir ces tickets pour les citoyens vulnerables. Plus de 3 millions de citoyens beneficieront de ces tickets tous les deux mois. Cest pourquoi nous parlions de solidarite et de la necessite pour chacun de nous de prouver cette comprehension, cette unite et la solidarite et nous pouvons assurer laide minimale vulnerable, afin que nous puissions surmonter cette situation ensemble. Journaliste: Allez-vous reprendre des discussions sur le gel des prix? Nicolae-ionel Ciuca: Cest une decision que nous devons discuter avec les specialistes du domaine. Je disais juste que jetais convaincu que les mesures dausterite netaient pas les plus adaptees a la crise precedente. À lheure actuelle, nous devons adapter lensemble des mesures sur la disponibilite du budget de la Roumanie et chacune de ces solutions que nous pouvons prendre figure actuellement sur le tableau du gouvernement, et des autres institutions dÉtat, afin de pouvoir etre en mesure de pouvoir identifier le meilleur chemin, afin de gerer la situation que nous traversons. Journaliste: À la pompe, pour les gens ordinaires, que fait le Gouvernement? Allez-vous trouver un rabais pour les conducteurs ordinaires? Nicolae-ionel Ciuca: Permettez-moi de prendre une decision et nous la communiquerons alors. Journaliste: Les pensions peuvent-elles une fois de plus etre majorees cette annee, pour que les gens puissent faire face aux augmentations? Nicolae-Ionel Ciucă: Lorsque nous prenons les decisions, nous annoncerons. Journaliste: Et jai egalement une autre question, si possible. Les gens sont submerges par des versements, se plaignent de recevoir des notifications de la banque et voient combien les taux augmentent. Que fait le Gouvernement et si vous pensez donner a nouveau loccasion aux gens de pouvoir reporter leurs mensualites? Nicolae-Ionel Ciucă: Jai eu une telle discussion avec le gouverneur de la Banque nationale, cest en analyse. En fait, une telle decision a ete en analyse. Nous analyserons et communiquerons la decision avec les autres membres de la coalition. Merci! Reporter: M. Premier ministre, une autre question. MAPN a en administration /.../ Plus despaces, y compris une unite militaire. Quels sont les plans pour les espaces respectifs et sil y a des discussions a transferer a la mairie? Nicolae-ionel Ciuca: Je ne sais pas quelle est la situation concrete au Ministere de la Defense nationale. Je sais, en revanche, quau niveau du gouvernement, il y a au Ministere du Developpement un plan de coordination avec les autres ministeres concernant la decentralisation et lassurance du transfert aux autorites locales des actifs qui ne sont plus gerables, actuellement, sont dans la presente comparaison et peuvent etre utilises par les autorites locales dans differentes opportunites. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, vous avez dit que cette augmentation des prix est generee par la guerre de lUkraine. La meme chose pour laugmentation de linflation. Ny a-t-il pas dautres raisons? Nicolae-Ionel Ciucă: Donc, les raisons de linflation dans les discussions que nous avons eues sont laugmentation du prix de lenergie, laugmentation du prix du gaz, laugmentation du prix de la nourriture, linterruption des chaines dapprovisionnement et bien sûr, la principale cause qui est, la guerre en Ukraine. Merci! 2022-05-12 16:29:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_be4i8201.jpgVizita premierului Nicolae-Ionel Ciucă la Arhiepiscopia Ortodoxă Alba IuliaȘtiri din 12.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-archidiocese-orthodoxe-d-alba-iulia2022-05-12 14:59:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_be4i8048.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la Prima ediție a Târgului ofertelor educaționale – promovarea învățământului profesional și dualȘtiri din 12.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-la-premiere-edition-de-la-foire-des-offres-educationnelles-promotion-de-l-enseignement-professionnel-et-dual2022-05-12 14:51:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_be4i7633.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la ceremonia depunerii de coroane de flori la Statuia lui Lucian Blaga din LancrămȘtiri din 12.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-la-ceremonie-de-depot-de-couronnes-de-fleurs-a-la-statue-de-lucian-blaga-a-lancram2022-05-12 14:45:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_be4i7515.jpgVizita premierului Nicolae-Ionel Ciucă la SC Star Assembly SRL Mercedes din SebeșȘtiri din 12.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/la-visite-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-sc-star-assembly-srl-mercedes-de-sebeCOMMUNIQUÉ DE PRESSE La visite du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a lunite de production Star Assembly de Sebeș Aujourdhui, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a visite lunite de production Star Assembly a Sebeș, un element important du reseau de production de materiel roulant de vehicules produits par la societe allemande Mercedes-Benz et un objectif dinvestissements aux nombreux avantages locaux et nationaux. Cest un signal encourageant pour leconomie roumaine et pour la communaute de Sebeș que cette unite de production en Roumanie soit prise en compte par linvestisseur allemand dans son programme de renovation pour la transition vers la production de composants pour vehicules electriques. Grace a cette augmentation des performances de production et a ladaptation aux objectifs de developpement durable, nous sommes convaincus que les habitants de la region continueront davoir des emplois. Le developpement de linvestissement de production a Sebeș continuera davoir un effet multiplicateur sur le plan social, a travers les emplois nouvellement crees, et en meme temps apportera une valeur ajoutee a leconomie locale et nationale, grace a des normes elevees de production specifique , a declare le Premier ministre Nicolae -Ionel Ciucă. La production dans lunite de Sebeș a commence avec lassemblage des boites de vitesse automatiques a double embrayage a huit rapports et de transmissions a neuf rapports pour Mercedes-Benz, et a partir de 2020, est assemblee la variante de vehicule hybride, une etape importante vers la production de vehicules respectueux de lenvironnement, sans emissions de carbone. Le chef de lExecutif a apprecie que la confiance manifestee par les investisseurs allemands dans lenvironnement des affaires de Roumanie peut egalement encourager dautres investisseurs etrangers, a qui il a transmis que les mesures convenues par le Programme de gouvernance et celles incluses dans le Plan national de relance et de resilience visent a la fois le volet investissements, que le volet reforme pour assurer le fonctionnement transparent, correct et efficace des mecanismes institutionnels en relation avec les citoyens et lenvironnement des affaires. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciuca a egalement remercie les representants des investisseurs Mercedes-Benz de Sebeș et pour limplication de lentreprise dans divers projets de responsabilite sociale, y compris les opportunites de formation et de recyclage, le systeme deducation en alternance, les bourses et les programmes de formation quils dispensent pour la formation de la main d`œuvre au niveau local. Les representants de lentreprise ont mentionne quils ont lintention de developper des projets de transition vers la production de composants pour vehicules electriques, par le biais dinvestissements majeurs au cours de la prochaine periode. Ils ont egalement apprecie le soutien de 35 millions deuros recu sous forme daides de lEtat, fonds dont lentreprise a beneficie pour lachat d`outillage. Du fait des investissements de plus de 320 millions deuros realises, les cotisations sociales versees se sont elevees a plus de 64 millions deuros. Lunite dassemblage et de production SC Star Assembly SRL de Sebeș est, avec lunite SC Star Transmission de Cugir, un element important du reseau de production du materiel roulant des vehicules produits par lentreprise allemande Mercedes-Benz. Ces deux objectifs dinvestissement de la societe allemande : * ensemble, ils realisent un chiffre daffaires de 1,5 milliard deuros * linvestissement a depasse 930 millions deuros * les deux unites de production occupent la 3eme place dans le classement des exportateurs roumains (apres Dacia et Ford) * fournit 2 600 emplois en Roumanie, dont 40 % de femmes * avec le soutien du Gouvernement, elle est lune des premieres entreprises en Roumanie a mettre en place un systeme deducation en alternance, offrant egalement des possibilites de formation et de recyclage. Au cours des 6 dernieres annees, plus de 330 jeunes ont beneficie de tels programmes au sein des deux unites de production en Roumanie de lentreprise Mercedes-Benz. Le Premier ministre est accompagne dans sa visite au departement dAlba par le chef de la Chancellerie du Premier ministre, Mircea Abrudean. 2022-05-12 13:23:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_be4i7146.jpgVizita premierului Nicolae-Ionel Ciucă la Societatea Transavia SA, județul AlbaȘtiri din 12.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/la-visite-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-societatea-transavia-sa-departement-d-albaCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Premier ministre Ciucă: Ce que jai vu a Alba me donne confiance dans le fait que les producteurs roumains sont en mesure doffrir des aliments de qualite au marche Aujourdhui, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a visite Transavia, une entreprise privee a capital entierement roumain dont lobjet dactivite est la production et la transformation de viande de volaille. Lors de discussions avec la direction de lentreprise, le Premier ministre a apprecie le modele dentreprise durable, base sur de bonnes pratiques et des protocoles dans la chaine de production et de distribution, capable de garantir des produits de qualite aux consommateurs. Ce que jai vu aujourdhui dans cette entreprise, la technologie et les equipements sur lesquels ils travaillent, me donne confiance dans le fait que les producteurs roumains sont capables de fournir au marche des produits de qualite et detre des partenaires dans les efforts du gouvernement pour garantir la securite alimentaire. Cest un modele dentreprise que le Gouvernement encourage a etre reproduit par le milieu des affaires , a declare le chef de l`Executif. Une composante importante du Programme Soutien a la Roumanie est le soutien a lagriculture et a lindustrie alimentaire, des domaines strategiques ayant un poids substantiel dans leconomie roumaine. Nous avons recemment decide au sein du Gouvernement de mettre a la disposition des agriculteurs roumains 300 millions deuros de subventions de fonds de roulement, une mesure de soutien a lagriculture et a lindustrie alimentaire, qui contribuera a reduire limpact de la hausse des prix des matieres premieres. Pour faire la performance on a besoin de main-dœuvre hautement qualifiee. Pour cette raison, jai soutenu et a ete approuvee par le Parlement une autre mesure du programme Soutien a la Roumanie, qui fixe le salaire minimum dans lagriculture et lindustrie alimentaire a 3.000 lei par mois , a declare le Premier ministre Ciucă, lors des entretiens avec des representants de Transavia. Le Premier ministre a ajoute qu`on mettra en œuvre une une autre mesure pour encourager la transformation des matieres premieres en Roumanie. Dans le cadre dun regime daides dÉtat qui doit etre approuve par le Gouvernement, les agriculteurs disposeront de 200 millions deuros, une solution legislative qui contribuera a assurer les besoins du marche interieur et a reduire la pression sur les stocks et les prix des aliments. Les mesures pour lagriculture et lindustrie alimentaire incluses dans le paquet Soutien a la Roumanie ont ete etablies a la suite de consultations avec les agriculteurs, les associations demployeurs et les syndicats agricoles. Transavia a investi dans le developpement durable de son activite en Roumanie et est un employeur avec plus de 2.300 emplois directs. Lentreprise joue un role important dans le developpement economique local et regional en privilegiant s`approvisionner aupres de fournisseurs locaux ou internationaux bases en Roumanie (environ 90% des 1800 fournisseurs), ainsi quen implantant des fermes dans huit departements du pays. Depuis 2019, lentreprise publie des rapports de developpement durable et a assume des normes pour devenir cosignataires du Code de conduite de lUnion europeenne sur les pratiques commerciales et marketing responsables dans le secteur alimentaire. Le Premier ministre est accompagne dans sa visite au departement dAlba par le chef de la Chancellerie du Premier ministre, Mircea Abrudean. 2022-05-12 10:54:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-12-11-11-21big_be4i6593.jpgBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 11 maiȘtiri din 11.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernement-du-11-maiDan Carbunaru : Bonjour ! A lissue de la reunion du gouvernement, lors de ce point presse, nous presenterons les principales decisions prises aujourdhui. Lun des actes normatifs qui a ete discute aujourdhui, en premiere lecture, vise a lutter contre les actions speculatives. En ce sens, a cote de moi se trouve lun des initiateurs de ce projet, le president du Conseil de la concurrence, M. Bogdan Chirițoiu, que jinviterai a presenter les principaux elements qui seront a la base de lacte normatif qui sera adopte par le Gouvernement de la Roumanie par une ordonnance durgence, je le repete, discutee aujourdhui en premiere lecture. Sil vous plait, monsieur le president. Bogdan Chiritoiu : Merci. Merci pour linvitation. Cest la premiere fois depuis de nombreuses annees que jassiste a la conference de presse du gouvernement, donc si je ne suis pas habitue aux rituels ici, vous me corrigez. En effet, le projet dordonnance durgence relative a la lutte contre la speculation a ete discute aujourdhui au gouvernement en premiere lecture. Cest un projet initie par le Ministere de lEconomie, dont lANPC, en collaboration avec le Conseil de la Concurrence, et il est approuve, nous avons donc la collaboration de specialistes du Ministere des Finances et du Ministere de lAgriculture. Cest en consultation publique, nous terminerons la consultation publique lundi, donc, par votre intermediaire, je demande a toutes les personnes interessees de nous faire parvenir leurs commentaires dici lundi, afin que nous puissions ensuite finaliser le projet dacte normatif, qui passera a lapprobation circuit. A quoi sert ce projet d`Ordonnance d`urgence ? Creer un outil permettant a lÉtat dintervenir dans des situations exceptionnelles, lorsque le marche ne fonctionne pas bien, donc jinsiste, on ne parle pas de situations ordinaires de la vie courante, mais de situations exceptionnelles, de crise, lorsquil y a des dysfonctionnements dans le fonctionnement du marche et, dans de telles situations, pour les produits qui presentent un risque dactivite speculative, nous pourrons intervenir. Pour faire quoi? Afin de limiter les hausses excessives de prix ou obliger les entreprises a reduire leurs stocks, augmentant ainsi la commercialisation de leurs produits, soit pour produire plus, soit pour reduire les stocks quelles ont accumules. La mise en œuvre de cet acte normatif sera assuree par le Conseil de la Concurrence, en ce qui concerne les relations entre les agents economiques, donc entre les entreprises, et en ce qui concerne les relations entre les entreprises et les consommateurs, donc les clients finaux, la mise en œuvre est assuree par la Protection des Consommateurs - ANPC. Chaque institution, le Conseil et lANPC, suivent nos propres regles de fonctionnement. Pour le Conseil de la concurrence, cela signifie celles de la Loi 11, de la concurrence deloyale, qui est une loi avec des procedures plus rapides que la loi habituelle que nous utilisons, la loi sur la concurrence, dont vous savez quelle fait des enquetes qui ont une longue duree. Donc, cette fois-ci, ce qui nous interesse dans une situation de crise, de speculation, on veut des reactions tres rapides et alors la loi de la concurrence le droit de la concurrence nest pas un bon outil, car vous savez quune enquete prend environ deux ans, mais on a besoin dinterventions plus rapides et alors on fait recours a la loi de la concurrence deloyale. Pour lapplication de la loi, le gouvernement rendra un arrete de gouvernement, donc au cas par cas, si necessaire, sera rendu un arrete de gouvernement. Ce sont les choses que jai ecrites. Sil y a des questions, bien sûr, je serai heureux dy repondre. Journaliste : Bonjour, M. Chiriţoiu. Jaimerais vous poser une question au sujet des amendes. Dans le formulaire initial que vous avez prepare en collaboration avec les ministeres, les amendes etaient pour les entreprises de 0,1 a 1 % du chiffre daffaires. Jai vu quils ont change sous cette forme - et jespere ne pas me tromper - que javais a lordre du jour de la reunion du gouvernement daujourdhui, de 0,01 a 0,1 pour les entreprises. Bogdan Chiriţoiu : Je ne pense pas, nous allons verifier. De 0,1 a 1 est le niveau que nous voulons dans la loi sur la concurrence deloyale et ensuite nous passons a lANPC. Que faut-il comprendre ? Parce que ces amendes ne sont pas tres elevees pour une activite speculative, alors les mesures adjacentes sont importantes, le fait que lANPC puisse arreter le fonctionnement dune entreprise ; nous, le Conseil de la concurrence, je le repete, nous pouvons contraindre les entreprises a reduire leurs stocks ou a reduire leurs prix, lANPC peut aussi ordonner des confiscations. Alors, voyez le tout. Nous ne sommes pas interesses, je le repete, par des sanctions aussi importantes mais d`avantage de la possibilite de recuperer des dommages et dimposer des mesures aux entreprises qui se pretent a de telles actions speculatives. Cest donc une difference avec la Loi 21 sur la concurrence, où les amendes atteignent environ 10 % du chiffre daffaires. Maintenant jai dit, on veut de la vitesse, on passe sous la loi de la concurrence deloyale, avec ces amendes moins elevees, mais le gros impact vient des mesures complementaires adjacentes. Journaliste : Daccord, je voulais juste vous demander pourquoi cetait necessaire, si ca reste comme ca, 0,01-0,1, parce que je vous lai dit, je le vois et aussi chez les individus il y avait une difference, entre 5 500 et 11 000 au depart, maintenant elles sont entre 600 et 2.500. Donc, ce sont les differences que jai remarquees entre les projets. Je me demande sil aurait ete opportun de les baisser ou finalement quelle en est la raison, sil sagit damendes plus ou moins elevees ? Expliquez simplement. Bogdan Chiritoiu : Bien. Il y aura des changements jusqua la phase finale, je ne peux pas justifier ces seuils maintenant, mais nous ne nous focaliserons pas sur les individus, mais sur la relation entre commercants, entre personnes morales. Journaliste : Et je vous demanderais... Bogdan Chiriţoiu : Et nous allons 0,1-1. Journaliste : Donc ca reste 0,1, oui, plus petit... Bogdan Chiriţoiu : Non, 0,1 a 1, plus grand, exemple... Journaliste : Daccord, plus elevees par exemple. Et je voudrais vous demander encore une chose. Vous n`envisagez que des situations exceptionnelles ? Etat d`alerte, j`avais vu ...; Bogdan Chiriţoiu : Je vous lai dit, quand le marche... Normalement, le marche fonctionne bien. Jai des prix, ce rapport qualite-prix, je le vois dans des situations normales de marche. Sil y a des operateurs economiques qui ont des prix eleves, les clients se tourneront vers ceux qui ont des prix plus bas. Cest le mecanisme normal du marche, il ne faut pas innover ici. Il y a des situations, la pandemie en est lexemple le plus clair. La, jai ressenti le besoin davoir un instrument comme celui-ci, car jai trouve au debut de la pandemie, quand les prix des masques ont augmente de nombreuses fois, des desinfectants, quand il y avait des entreprises essayant de collecter ces produits pour les augmenter, augmentaient prix, puis sur les plateformes de commercialisation en ligne, par exemple, alors ni nous, ni lANCP, ni la police economique, car on sest parle a ce moment-la, on navait pas de leviers dintervention efficaces, on a chacun fait ce quon pouvait, mais on navait pas de levier dintervention efficace. Lorsque le marche est normal, on laisse fonctionner le marche. Celui qui a des prix eleves fera faillite, car les gens ne sont pas stupides pour acheter a une entreprise qui a des prix tres eleves. Mais, nous avons besoin de cet outil pour des situations exceptionnelles lorsque nous avons un dysfonctionnement sur le marche. Journaliste : Et la derniere question. LANAF etait censee faire, si je ne me trompe pas, une analyse de ce quil est advenu du prix des masques de protection, vous me rappelez maintenant comme vous avez mentionne la premiere la pandemie, pour l`huile il y a eu une discussion en ce sens ? Bogdan Chiriţoiu : Il y a eu des discussions entre nos experts et ceux de lANAF. Et dans ce projet dordonnance, il est prevu que nous collaborerons avec lANAF et cest pourquoi est mentionne le Ministere des Finances, car ils ont vraiment les donnees, ils voient ce que fait chaque entreprise, ils voient leurs bilans, ils voient leur profit tarifs, donc ils peuvent .. Journaliste : Vous ont-ils donne des conclusions ? Je veux dire, quelle conclusion ont-ils tiree de lanalyse de ce qui est arrive au prix des masques, par exemple ? Cest ce dont je me souviens. Bogdan Chiriţoiu : Si vous voulez de lANAF, demandez a lANAF. Il mest deja assez difficile de repondre aux questions sur le Conseil. Ce qui concerne ANAF, veuillez contacter ANAF. Journaliste : Merci. Journaliste : Bonjour ! Vous avez dit que vous vouliez de la vitesse. Expliquez-nous exactement comment cette ordonnance durgence va accelerer les sanctions. Je veux dire, quels effets immediats auront les decisions, sont-elles executoires, peuvent-elles etre ... Bogdan Chiriţoiu : Oui, mais la difference est que je nai pas cette enquete compliquee en vertu du droit de la concurrence, je ne fais pas de rapport denquete, je lenvoie a lentreprise, je lui donne 30 jours pour repondre, je lenvoie a la Commission europeenne etc. La partie enquete est tres simplifiee ; donc, dans la Loi no. 11 - Loi sur la concurrence deloyale, tout est simplifie par rapport a la Loi no.21. Pourquoi?! Car, en effet, nous avons des amendes beaucoup plus faibles sur la loi no. 11 que sur la loi no.21. Journaliste : Et combien de temps vous faudrait-il pour prendre une decision ? Bogdan Chiriţoiu : Des semaines. Journaliste : Quelques semaines, comparees a des annees... Bogdan Chiriţoiu : Par rapport a deux ans sur le droit de la concurrence, oui. Journaliste : Daccord, des semaines. Et les decisions sont executoires, cest-a-dire que vous infligez une amende de 1 % ? Bogdan Chiritoiu : Oui. Journaliste : Peut-elle etre contestee devant un tribunal ? Bogdan Chiriţoiu : Évidemment ! Chacune de nos actions peut etre contestee en justice, mais cela ne suspend pas... Journaliste : le payement Bogdan Chiritoiu : Oui. Journaliste : Largent va-t-il au budget ou... ? Bogdan Chiriţoiu : Les decisions sont executoires. Je le repete, ici ce ne sera pas lamende, parce que, lorsqu`on achete une marchandise, un masque avec un leu et que vous le revendez pour dix, ce 1 % ne fera pas peur, mais le fait quon puisse interdire l`activite, la marchandise peut etre confisques, les profits qu`on a tires de cette activite illicite peuvent etre confisques, de sorte que ces mesures adjacentes sont, en fait, un levier plus important que le montant de lamende. Journaliste : Et il y aura deux facons dimposer des amendes : le Conseil de la concurrence et lANPC, cest-a-dire un operateur, pourrait etre condamnes a une amende par les deux autorites ? Bogdan Chiriţoiu : Sil y a des faits differents. On ne peut pas sanctionner plusieurs fois le meme acte, on ne peut pas appliquer plusieurs sanctions pour le meme acte. Je nexclus pas quune entreprise puisse etre sanctionnee plusieurs fois, mais en fonction de la maniere dont elle enfreint la loi. Je le repete, nous, le Conseil de la concurrence, sommes sur la relation entre les entreprises, et dans la relation dune entreprise avec le consommateur final, il y a la protection des consommateurs...; Journaliste : Eh bien, cest ce que je dis. Bogdan Chirițoiu : Donc, une entreprise, theoriquement, peut vendre directement, disons, la pratique speculative peut aussi signifier quelle vend directement au consommateur final, et la lANPC impose une amende, ca peut etre et, oui, revendre speculativement, par rapport a dautres partenaires legaux, puis nous appliquons la sanction. Donc cest possible, pour des faits differents, je le repete, pour des actions differentes. Journaliste : Ok, et comme produits, le gouvernement devra /.../. Bogdan Chirițoiu : Eh bien, cela depend de la nature de la crise. Journaliste : A quels produits pensez-vous ? Bogdan Chirițoiu : Et cet exemple avec... Journaliste : Est-ce que les carburants sont concernes ici ? Bogdan Chirițoiu : Pendant la pandemie, la preoccupation etait liee aux desinfectants et aux materiaux de protection. Ce sont, tout dabord, ceux où nous avons vu des augmentations de prix speculatives. Dans dautres crises, oui, je vois du carburant, je vois de la nourriture, ca depend de la nature de la crise, de la nature de la situation exceptionnelle. On parle de situations exceptionnelles, pas habituelles, et selon la nature de la crise, ce risque de speculation pourra se produire sur certains produits ou sur dautres, ce ne seront pas toujours les memes produits. Journaliste : La pandemie sest calmee. Ici vous parlez de situations de guerre, de mobilisation militaire,... Apres tout, quelle urgence pensez-vous encore a venir avec ce... ? Bogdan Chirițoiu : Tout type durgence qui fausse le fonctionnement du marche. Oui, la pandemie etait un exemple. Oui, elle a genere une situation exceptionnelle ou une situation dalerte, cest la forme juridique sous laquelle cette crise sest manifestee. Évidemment, Dieu nous en preserve, si nous arrivons a une guerre, eh bien, nous navons pas eu de pandemie depuis 100 ans, nous navons pas eu de guerre depuis 70 ans, jespere que nous ne devrons pas face a de telles situations. Journaliste : Monsieur le President, dites-nous, sil vous plait, nous parlons de situations extraordinaires, quelle pourrait etre lutilite de lintervention de lÉtat si lenquete est terminee apres quelques semaines ? Si on regarde, je ne sais pas, les produits concrets, les carburants, le petrole, peut-etre la nourriture, quelle valeur ajoutee apporte ce projet, car on a une periode de crise et une reponse de lEtat qui arrive dans quelques semaines ? Bogdan Chirițoiu : On verra au cas par cas, mais je ne peux pas vous dire de duree maximale, oui. Ce que je voulais dire, cest que, par rapport a une intervention normale du Conseil de la concurrence, sur le droit de la concurrence, quand, effectivement, on vient ex-post, cest la nature du Conseil de la concurrence, apres que quelquun a fait quelque chose de mal, on vient et on le penalise, longtemps apres. Maintenant, nous essayons, au contraire, davoir un instrument plus rapide, il ne vient pas avec une sanction aussi lourde, je le repete, comme nous le donnons sur la loi sur la concurrence, mais nous venons avec une vitesse plus elevee, juste pour avoir un effet sur le marche. Bon, il y a eu un mal, mais qu`il ne soit pas encore grand, ou qu`il dure longtemps, cest le but de ce projet. Journaliste : Nous avons vraiment une guerre a la frontiere, nous avons des prix extraordinairement eleves, certains analystes ont dit que cette loi, une fois adoptee, elle doit entrer en vigueur, on en a vraiment besoin, je ne sais pas declarer letat dalerte pourrait avoir des effets si on ne parle pas de regulation ? Bogdan Chiritoiu : Non. Ce dont nous avons besoin, en effet, cest detablir quil sagit dune situation exceptionnelle et quels produits sont a risque, car, selon la nature de la crise, il y aura a chaque fois dautres produits. Donc, une fois que nous avons l`Ordonnance, oui, il doit y avoir une legislation ulterieure qui nous dise lesquels de ces produits sont a risque de speculation. Journaliste : Y a-t-il vraiment besoin de parler detat durgence, detat dalerte, detat de siege ou peut-etre est-ce un autre contexte, le gouvernement peut-il decider, par exemple, que nous sommes en situation de crise ? Bogdan Chiriţoiu : Cest flexible, tout comme le projet de loi. Vous voyez, jai enumere les situations que vous avez mentionnees et jai dit - dautres qui sont etablies par le gouvernement par un acte normatif. Journaliste : Bonjour ! Un complement a mon collegue. Parlons un peu ponctuellement. Des que cette ordonnance sera adoptee et publiee au Journal officiel, vous et lANPC aurez le levier necessaire, par exemple, pour lanalyser et lappliquer pour les carburants, disons, etant donne qua ce moment, a moyen terme, nous voyons que le le prix du baril baisse, au moins les deux derniers jours il a baisse, je regarde ce moment et cest 104$, mais on ne voit une difference, mais quand ca augmente tout de suite on voit a la pompe que le prix a augmente; quand il baisse, on ne voit jamais chuter de 0,04 lei apres moins dune semaine, par exemple. Pouvez-vous deja appliquer ? Bogdan Chiriţoiu : A la premiere question, non. Cela necessite une legislation secondaire, nous avons donc besoin de regles. Cest la loi primaire. Le droit primaire devra etre operationnalise par le droit derive. Deuxiemement, je sais que cest la perception. Je ne peux pas dire... que les prix augmentent beaucoup plus vite quils ne baissent. Je ne peux pas dire ce qui sest passe le mois dernier. Mais quand nous avons regarde et mesure la vitesse et lamplitude des variations de prix, non, les donnees ont montre que, etonnamment, contrairement a ce que nous croyons tous, y compris la theorie economique, pour etre honnete, non. Sagissant des carburants, les hausses ont ete aussi rapides et aussi importantes que les baisses de prix. Cetait une conclusion surprenante, du moins je nai aucune donnee pour etayer cette perception quils, en anglais, on dit - ils haussent comme une fusee et baissent comme une plume, expression anglaise. Je ne lai pas vu sur le marche roumain du carburant, mais, je le repete, cest une etude dil y a environ deux ans. Journaliste : Avez-vous cette etude dont vous parlez dernierement ? Bogdan Chiriţoiu : Non, cest ce que je dis, ce nest pas mis a jour, je veux dire que nous navons pas regarde le mois dernier. Et ces etudes demandent et on a besoin de main-dœuvre, on peutbloquer certaines personnes de faire ces analyses. Lorsque nous lavons fait, la conclusion nous a surpris, car nous navons pas vu ces augmentations plus rapidement que les diminutions, auxquelles nous nous attendions egalement. Journaliste : Oui, mais il y a deux ans cetait une situation, maintenant nous en avons une autre... Bogdan Chiriţoiu : Peut-etre, cest ce que je dis. Je ne garantis pas que quoi que ce soit ait change ces derniers mois. Gardez a lesprit que le petrole pendant la pandemie etait de 20 dollars le baril, il est maintenant de 100 dollars le baril. A l` epoque, on payait environ 5 lei, maintenant 9. Journaliste : Merci beaucoup. Journaliste : Bonsoir ! Je voulais vous poser une question plus precise sur les recentes augmentations de prix, dont mes collegues ont egalement parle. Compte tenu de cette ordonnance, parce que cette base existe, elle doit etre approuvee, sur quels domaines ou produits allez-vous concentrer votre analyse dans la prochaine periode ? Bogdan Chiriţoiu : Cest ce que je vous ai dit, si on parle dinflation, ce nest pas... Je suis content detre linvite du gouvernement a ce briefing, mais cest quand meme le briefing du gouvernement, ce nest pas le briefing du Conseil. Nous et lANPC examinerons les produits que le gouvernement nous indique, par decision. Cest ce que dit le texte de lordonnance. Journaliste : Mais plus precisement, compte tenu des hausses de prix sur les marches alimentaires, par exemple... Bogdan Chiriţoiu : Comment moi, le Conseil de la concurrence, pourrais-je vous dire plus concretement ce que ll`arrete du gouvernement etablira ? Journaliste : Avez-vous une analyse derriere vous ? Cest pourquoi je vous demande, parce que cette ordonnance sera basee sur une analyse, dapres ce que je comprends pour le moment. Bogdan Chiriţoiu : Donc, cette ordonnance est une proposition co-initiee par nous. Mais nous appliquerons la legislation secondaire qui nous est donnee par le gouvernement. Le gouvernement fera cette analyse, pas nous, le Conseil. Si le gouvernement veut nous consulter, nous demander des donnees, bien sûr, il est libre de le faire, mais ce sera une decision du gouvernement, pas du Conseil de la concurrence. Journaliste : Je nai quune precision.. Bogdan Chiriţoiu : Nous avons donc aussi notre modestie institutionnelle, pas... Journaliste : Si cest possible, je vous ladresserai a tous les deux, si nous continuons a parler de l`arrete du gouvernement. Je vous demanderais, a un taux dinflation de 20%, disons, une estimation a la fin de lannee, cette situation peut-elle etre consideree comme une situation exceptionnelle dans laquelle le gouvernement devrait notifier une liste de produits que ces institutions devraient surveiller? Bogdan Chiriţoiu : Je pense que vous avez tres bien remarque. Si on regarde linflation, linflation est un phenomene macroeconomique, ce nest pas une distorsion du marche, ce nest pas un dysfonctionnement du marche. Mais, encore une fois, cest ce quevous dit M. le ministre des Finances, linflation est une question dinteret, et nous voyons que la BNR agit, et il sagit du deficit budgetaire. Donc, en aucun cas, elle ne dira parce que linflation, a votre exemple, ne dira pas que tous les produits en Roumanie doivent maintenant etre reglementes. Oh non. Journaliste : Non, cest ce que je demandais Bogdan Chiriţoiu : Ce que nous voyons, cest une crise, je repars de la pandemie, car cest lexemple recent que nous avons eu. Oui, il y avait quelques produits, tout dun coup, parce quil sest passe quelque chose de completement inattendu. Plusieurs produits ont ete touches, mais les prix de tous les produits en Roumanie nont pas augmente, tous les produits en Roumanie nont pas disparu de letagere, mais il y avait certaines categories de produits pour lesquels, normalement, avant la demande etait assez faible. Combien de personnes portaient des masques dans la rue ? Peu de gens sont venus dans le pays avec un masque dans la rue avant la pandemie. Soudain, il y avait un besoin beaucoup plus grand de masques, il y a eu une demande beaucoup plus grande, et certains fabricants ou commercants ont specule a ce moment-la et ont augmente les prix de maniere injustifiee sur le plan economique. Mais il y avait quelques categories. Si nous regardons, si nous disons que linflation en Roumanie est de 20%, ce nest pas un probleme de mauvais fonctionnement du marche et nous ne le reglementons pas par cette ordonnance. Dan Cărbunaru : Heureusement, Monsieur le President, nous ne sommes pas dans ce scenario et il est peu probable que nous y arrivions. Bogdan Chiriţoiu : Desole, d`avoir repri cechiffre, oui. Dan Cărbunaru : Bien sûr, linflation est une preoccupation pendant cette periode, partout dans le monde, y compris dans lUnion europeenne. La Roumanie nest pas parmi les pays leaders en termes dinflation, elle est vraiment comme les autres États membres, y compris ceux de la zone euro, si vous suivez les statistiques fournies par Eurostat. Ce qui sest passe recemment affecte la situation dans tous les États membres de lUE dans une mesure differente, mais assez importante. Certes, le gouvernement a deja imagine toute une serie de mesures pour soutenir la population sans pour autant alimenter cette zone dinflation, inflation generee par les effets economiques de la pandemie, dune part, puis par la crise energetique et evidemment par la guerre en Ukraine, engendree par lagression militaire russe. Ainsi, dans tout ce contexte, les efforts que fait le gouvernement sont dune part de proteger leconomie, de proteger les menages des populations des effets economiques, tout en imaginant en meme temps toute une serie de mecanismes de loi complementaire, comme cest le cas de cette initiative, soutenue par le Conseil de la concurrence, mais aussi par le Ministere de lÉconomie pour donner aux institutions etatiques roumaines la capacite dintervenir, la où il y a un risque que quelquun specule sur une certaine situation du marche sur le fonctionnement du libre marche, ce qui est essentiel dans toute societe democratique. Journaliste : Monsieur le President, dites-moi si les Roumains doivent shabituer a ces prix du carburant, de lenergie, si vous avez limpression... Bogdan Chiriţoiu : Pourquoi me posez-vous cette question ? Journaliste : Parce quon veut savoir si la situation... Bogdan Chiriţoiu : Non, je pensais que cetait lie a ma declaration plus ancienne, a un moment donne. Eh bien, cela na pas ete tres bien pris par vos collegues dans la presse, cetait en quelque sorte sorti de son contexte. Ce que jai dit a lepoque et, malheureusement, lhistoire ma confirme, jai dit que les prix de lelectricite - je pensais donc a lepoque, cetait avant la guerre - ne baisseront pas dans un avenir previsible, car nous avons aussi leffort de eliminer lenergie polluante, nous facturons beaucoup denergie polluante, le charbon et le gaz, et cela maintiendra le prix assez eleve. A cette epoque, /.../ avant la guerre, je croyais et esperais que le prix du gaz allait baisser, mais apres... oui, une fois lhiver passe, la consommation diminue et traditionnellement le prix du gaz baisse, donc quelque part, je mattendais a une baisse des prix du gaz en avril, mais je mattendais a ce que le prix de lelectricite reste assez eleve. Donc quelque part jai ete a moitie confirme par la realite, oui, le prix de lelectricite est reste eleve, mais le prix du gaz est reste eleve maintenant aussi, a cause de la guerre je ne vois pas ou ne vois pas la possibilite que les prix baissent cette annee. Alors, de ce point de vue, oui, il va falloir trouver des solutions, ne pas sy habituer, ca je ne veux pas etre mioritique, dire, cest ca, la vie est cruelle, on na rien a faire, le destin de lhomme implacable, ce nest pas lidee, mais lidee cest que cest une realite. Quon le veuille ou non, cest le cas et nous devons trouver des solutions. Et cest ce que fait le gouvernement, il taxe les producteurs, ceux qui tirent des profits tres eleves des prix de lenergie et qui sont en Roumanie. Heureusement, nous avons aussi des producteurs de gaz et delectricite en Roumanie, nous importons relativement peu. Nous pouvons donc les taxer et de largent que nous tirons de ces tres gros benefices, nous pouvons aider ceux qui sont touches par les prix eleves, donc de cette facon nous compensons. Nous imaginons des mesures pour rectifier la situation, en ce sens nous nous y habituons. Nous ne pouvons pas ignorer les prix, ils sont tels quils sont, mais nous pouvons prendre des mesures pour compenser ces augmentations de prix. Donc, oui, je ne mattends pas a ce que le gaz, lelectricite ou le carburant baissent en bourse dans les mois a venir, donc nous avons vraiment besoin davoir des mesures de soutien, des mesures de compensation pour ceux qui sont plus vulnerables, et vous avez vu celles prises pour les consommateurs domestiques de gaz et delectricite, pour un certain nombre dentreprises, telles que les transporteurs, il existe donc un certain nombre de mesures, pour les entreprises sont appelees mesures daide dÉtat, sont autorisees par le droit de lUnion. L`Union est venue avec un cadre special, ils se sont adaptes a la crise en Ukraine, donc on a le soi-disant cadre, dans cette langue de Bruxelles, on a le cadre temporaire Ukraine, jusqua present on avait le cadre temporaire COVID, maintenant on bouge sur le cadre temporaire Ukraine. Il y a donc des mesures daides dÉtat qui sont autorisees et qui ont ete prises et qui seront prises. Journaliste : M. Cărbunaru, vous avez parle dinflation. Aujourdhui sont venues les augmentations de prix dINS, vous les avez vues, des augmentations de meme 80% -85%, nous avons aussi des Roumains qui paient des tarifs plus eleves depuis le debut de lannee jusqua maintenant. Il y a des versements qui ont augmente de 700 lei par mois. Quel est le message du gouvernement aux personnes qui paient ces prix eleves ? Dan Cărbunaru : Le Gouvernement roumain est intervenu de maniere substantielle ces derniers mois pour gerer a chaque fois les effets des crises qui se sont produites et qui ont affecte leconomie, en veillant a etre equilibre, a la fois en faveur de lenvironnement prive, dans le domaine qui produit valeur ajoutee, mais aussi dans le domaine des services publics fournis par lÉtat roumain et, bien sûr, en soutenant en particulier les Roumains des categories vulnerables. Chacune des situations qui surgissent en cours de route est analysee en temps opportun et des que les consultations du gouvernement dans ces domaines, avec tous les intervenants, on aboutira a un resultat, il y aura les mesures pour chaque situation, il sagit donc de la preoccupation du gouvernement d`intervenir, il la fait a chaque fois jusqua present, il continuera a le faire. Journaliste : Le Premier Ministre a demande au Ministere des Finances Publiques de proposer un paquet qui apporterait une reponse a cette inflation, pour temperer linflation, il y a de telles demarches qui ont ete faites, plusieurs dirigeants liberaux ont sollicites au Premier Ministre lors d`aujourd`hui, ils lui ont demande de le faire. Bien sûr, les opinions qui circulent dans lespace public beneficient de la liberte dexpression. La responsabilite dintervenir et de prendre les mesures necessaires incombe a chaque institution, en loccurrence le Gouvernement roumain. La plupart des mesures que le gouvernement a deja mises en œuvre visent non seulement a proteger leconomie et la population, mais aussi a moderer linflation, une tentative de maintenir la zone des prix sous une forme gerable et cest un effort qui se poursuit. Nous devons comprendre quen ce moment, non seulement dans lensemble de lUnion europeenne, mais aussi dans le monde entier, les effets de la crise, en particulier celle generee par lagression militaire de la Russie en Ukraine, impliquent toute une serie de defis , les chaines dapprovisionnement, lapprovisionnement en matieres premieres ou avec dautres produits, qui generent des desequilibres quil faut gerer et, bien sûr, la Roumanie, avec les autres États membres de lUnion europeenne, avec les institutions europeennes, agit egalement en faveur de ses propres citoyens, evidemment. Journaliste : Plus precisement, le Premier ministre a demande un ensemble de mesures, a-t-il demande au ministere des Finances publiques de trouver une solution a cette situation, apres avoir vu les augmentations de prix daujourdhui ? Dan Cărbunaru : Le Gouvernement de la Roumanie met deja en œuvre des mesures pour gerer la situation a laquelle vous faites reference et continuera a mettre a jour ces mesures. Journaliste : Parlez-vous de ce paquet-Soutien a la Roumanie? Dan Cărbunaru : Cest juste un exemple que nous pouvons offrir dans le sens où, tant en termes de citoyens quen termes denvironnement prive, le gouvernement roumain a propose des mesures concretes qui sont deja mises en œuvre. Journaliste : Et nous nen avons plus d`autres, cest tout, nest-ce pas ? Dan Cărbunaru : Je vous disais que levolution continue et que le gouvernement intervient pour gerer cette situation. Merci. Journaliste : Jinsisterais un peu sur la question du temps, combien de temps nous pourrions avoir cet arrete de gouvernement dont parlait M. Chiriţoiu... Bogdan Chiriţoiu : Eh bien, cest pourquoi nous avons lordonnance. Donc, comme je lai dit, on termine la consultation publique, apres il faut finaliser le texte, il faut prendre les avis des ministeres - ce ne sera pas complique car on a deja travaille avec les ministeres, apres on aura lavis du CES, CL , donc, environ, quelques semaines jusqua ce que lordonnance apparaisse. Une fois que nous aurons lordonnance, oui, nous preparerons egalement la legislation secondaire. Journaliste : Et a partir du moment où nous avons lordonnance, il faudra un certain temps avant que nous ayons l`arrete et ce nest qua partir de ce moment que lanalyse dont je vous ai parle plus tot sur les produits commence ou, dune maniere ou dune autre, lanalyse commence a partir du moment où lordonnance de Lurgence est approuvee? Bogdan Chiriţoiu : A partir du moment où nous avons la legislation primaire, il est evident que les institutions publiques peuvent demarrer leur activite, oui. Journaliste : Merci. Dan Cărbunaru : Mais comme vous lavez deja remarque, les institutions publiques en Roumanie fonctionnent. Ce qui se passe maintenant est de fournir un cadre beaucoup plus efficace du point de vue du temps dintervention, afin doptimiser pratiquement la capacite de lÉtat roumain a intervenir dans des situations que nous avons vu commencer a se pose, au milieu de diverses crises qui se chevauchent et non seulement nous, mais le monde entier doit les gerer. Monsieur le President, je voudrais vous remercier detre ici... Bogdan Chiriţoiu : Merci aussi. Dan Cărbunaru : Et des que ces mesures commenceront a etre mises en pratique, nous reviendrons certainement avec plus de details sur cette question. Merci. Au cours de la reunion de gouvernement daujourdhui, il y a eu un certain nombre dactes normatifs importants dans le domaine de leducation que le gouvernement a approuves, faisant reference a lallocation de fonds pour les investissements dans leducation, les frais de scolarite, les normes daccreditation et levaluation dans lenseignement preuniversitaire ainsi que la methodologie devaluation institutionnelle. Sur tous ces elements, M. le Ministre de lEducation, le professeur Sorin Cimpeanu est, jen suis convaincu, pret a vous donner des precisions. M. le mnistre, sil vous plait. Sorin Cimpeanu : Merci. Le secretaire dÉtat ma fait sortit au tableau. Je vais vous presenter les six decisions gouvernementales adoptees aujourdhui... Je le dis avec gratitude et amitie, Monsieur le Secretaire dÉtat. Six arretes de gouvernement. Deux etaient a faible impact, plutot formels. Cest un arrete de gouvernement pour mettre a jour la valeur dinventaire de certains biens immobiliers sous ladministration de la Bibliotheque centrale universitaire. Un deuxieme arrete de gouvernement vise le versement de la contribution a la conference des ministeres de l`education des pys francophons. La Roumanie est un État membre de la Francophonie, et le ministre de lÉducation est membre de cette structure. Il sagit dune contribution roumaine de 7. 622 euros par an, donc deux arretes formels de gouvernement, mais les suivants ont un impact majeur. Il sagit dun arrete de gouvernement approuvant le chiffre de scolarisation pour lannee scolaire et universitaire 2022 - 2023 pour lenseignement pre-universitaire public et pour lenseignement universitaire public ... 2022-05-11 19:17:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-11-07-54-37big_image_006_resize.jpgMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul Zilei Independenței de stat a României și Zilei RegalitățiiȘtiri din 10.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-du-jour-de-l-independance-de-l-etat-de-la-roumanie-et-du-jour-de-la-royauteLe 10 mai, la Roumanie celebre 145 ans depuis la declaration dindependance de lÉtat, proclamee au Parlement de la Roumanie par Mihail Kogălniceanu, ministre des Affaires Etrangeres, dans le gouvernement dirigee par le liberal de Ion C. Brătianu et acquise larme a la main dans la guerre dindependance de 1877, sur les champs de bataille de Plevna et Vidin. Cette fete est dautant plus importante, que, selon la loi, cette annee, sa celebration ne chevauche pas les fetes associees au jour du 9 mai - la fin de la Seconde Guerre mondiale et le jour de lEurope, mais avec la Fete de royaute. Au service de la Roumanie avec honneur et dignite, partie inestimable de notre patrimoine et de notre destin europeen, sur le champ de bataille ou par diplomatie, la Royaute a contribue directement a la Roumanie daujourdhui, un pays libre et uni, un ideal pour lequel des generations entieres se sont sacrifiees. Lindependance de la Roumanie a ete obtenue avec difficulte, grace aux sacrifices et au sang de nos soldats. Il est de notre obligation et de notre responsabilite de respecter leur memoire et dhonorer leurs sacrifices par lesquels la Roumanie a acquis lindependance complete de lÉtat par rapport a la Haute Porte. Resultat dun effort conjugue de larmee, de la diplomatie et de la societe dans son ensemble, notre independance a renforce la construction nationale generee par lUnion des principautes et a ouvert notre chemin a la modernite, aux valeurs occidentales, a la reconnaissance de notre vocation europeenne. Tout comme mentionnait le souverain Carol I : Notre independance, nous avons gagnee avec notre sang et nous ne la devons donc qu`a nous-memes. La liberte de choisir notre chemin, acquise a travers lheroïsme des soldats roumains, nous determine, aujourdhui, a considerer avec respect lhistoire ecrite par les precurseurs et a comprendre sa valeur, en particulier pendant cette periode compliquee que nous traversons. Notre presence dans lOTAN - lAlliance politique-militaire la plus solide au monde, ainsi qu`au sein de lUE place la Roumanie sous le signe dune protection complete de son option pro-europeenne irreversible, egalement consolidee par le biais du partenariat transatlantique. Je felicite tous les Roumains aujourdhui, le jour de lindependance de la Roumanie! Joyeux anniversaire Roumanie! Joyeux anniversaire Roumains! Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de la Roumanie 2022-05-10 09:33:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-10-09-40-11big_sigla_guvern.pngBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 9 maiȘtiri din 09.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-de-gouvernement-du-9-mai1652197474Dan Cărbunaru : Bonjour, heureux de vous retrouver au point presse organise apres la reunion gouvernementale daujourdhui ! Deux des elements importants du paquet de mesures Soutien a la Roumanie, dune valeur de 17,3 milliards de lei, ont ete approuves aujourdhui par le gouvernement. Lun concerne la situation des personnes en besoin daccompagnement et en situation de privation materielle ou de risque dextreme pauvrete, qui beneficieront dun accompagnement substantiel ; en outre, un autre projet approuve aujourdhui par le gouvernement, lordonnance durgence visant a ajuster les prix des chantiers de construction ouverts en Roumanie avec des fonds europeens. Pour les deux decisions du gouvernement, a cote de moi - et je le remercie davoir accepte linvitation - se trouve le ministre des Investissements et des Projets europeens, M. Marcel Boloș. M. le ministre, sil vous plait ! Marcel Boloş : Bonjour ! Comme deja presente, le Gouvernement de la Roumanie a approuve deux des mesures importantes incluses dans le programme Soutien a la Roumanie. Il sagit de la premiere mesure, celle sur les cheques sociaux, et la seconde porte sur lajustement des prix des contrats finances par des fonds exterieurs non remboursables. En ce qui concerne les tickets sociaux, la valeur du ticket social approuve par le gouvernement roumain est de 250 lei. Il sera accorde tous les deux mois, pour six importantes categories de beneficiaires, qui sont, comme presente, a risque de privation materielle et a risque dextreme pauvrete. La premiere categorie comprend les retraites dont le revenu mensuel net est inferieur a 1 500 lei - leur nombre est estime a 2,3 millions ; les personnes handicapees, avec un revenu mensuel net inferieur a 1 500 lei - leur nombre est estime a 400.000 ; les familles avec au moins deux enfants a charge, avec un revenu net mensuel par membre de la famille inferieur a 600 lei, les familles monoparentales avec un revenu mensuel net moyen par membre de la famille inferieur a 600 lei, les familles ayant droit a laide sociale conformement a la loi sur laide sociale et les sans-abris. Le ticket peut etre utilise a la fois pour lachat de nourriture - comme nous lavons signale dans les presentations precedentes, il a ete laisse aux beneficiaires de choisir entre la categorie de nourriture qui sera le bien de consommation quils utiliseront et le repas chaud, qui est reste comme une mesure alternative, parce que nous avions un tel programme pour les personnes agees, qui avait un certain succes, et cette alternative etait encore laissee aux beneficiaires de tickets sociaux. Le budget est approuve pour un montant de 3,1 milliards de lei. 50 %, comme presente ci-dessus, seront fournis par des fonds externes non remboursables, dans le cadre du Programme operationnel Inclusion et Dignite sociale, pour la periode de programmation 2021 - 2027, et la difference de 50 % par le budget de lÉtat, avec des sources de financement de lÉtat, fonds budgetaires, comme je lai mentionne. La distribution se fera par lintermediaire de la compagnie nationale La Poste Roumaine. Les listes de beneficiaires seront communiquees au Ministere des Investissements et Projets Europeens par la Caisse Nationale des Pensions et lAutorite Nationale des Paiements et de lInclusion Sociale. Au cours de la prochaine periode, nous commencerons la procedure de passation des marches publics pour la selection des unites emettrices, puis a la procedure de delivrance des cartes. La validite dune carte est du 1er juin 2022 au 31 decembre 2022. Cest la partie des mesures concernant les tickets sociaux. Concernant la deuxieme mesure, dajustement des prix pour les projets finances par des fonds exterieurs non remboursables, je precise quici, dans la categorie de ces contrats, sont inclus les projets dinfrastructures, les projets deau et dassainissement, les projets de dechets et les projets finances par le Programme operationnel regional et, de ce point de vue, limpact de cette mesure porte sur plus de 5.000 contrats en cours. Nous avons estime un impact financier de plus dun milliard deuros. Pourquoi une telle mesure etait-elle necessaire ? Parce que, comme on le sait, le prix des materiaux de construction a augmente de maniere presque incontrolable. Des exemples sont pertinents a cet egard, pour le bitume plus de 225 fois, lacier-beton plus de 150 fois, et aussi le prix des services publics a influence de maniere decisive ce que signifient les coûts des projets dinfrastructure, et cela se reflete dans l`indice de coût total de construction, publie par lInstitut national de la statistique, dont la valeur finale a ete de 160 %. Il sagit dun mecanisme base sur la Directive de lUnion europeenne sur les marches publics ; Je dis cela parce que nous avons pris en compte les conditions dimprevisibilite generees par les trois crises auxquelles nous devons faire face en ce moment. Il sagit de la crise COVID, de la crise energetique et de la crise provoquee par la guerre en Ukraine. Donc, a la suite de ces crises, nous avons cette situation dimprevisibilite et nous devons intervenir pour sauver nos propres projets que nous avons en cours de realisation. Linteret est commun, dune part de la Roumanie et, dautre part, de lUnion europeenne, car nous avons tous un objectif commun, que ces projets puissent etre menes a bien et que nous puissions les voir mis en œuvre dont depend linfrastructure de la Roumanie et ce qui signifie l`amelioration du niveau de vie des gens où ce mecanisme dajustement des prix sappliquera. Comme je lai mentionne, en ce qui concerne les projets dinfrastructure, nous avons selectionne quelques exemples pertinents : la route express Craiova-Pitești est celle a laquelle sappliqueront les dispositions de lordonnance adoptee par le Gouvernement roumain ; le peripherique de Bucarest est egalement un autre projet qui sera couvert par lordonnance durgence ; le projet de chemin de fer Radna-Gurasada-Simeria est un projet avec un impact financier tres eleve pour la Roumanie, 1,8 milliard deuros, et une longueur de plus de 222 km de ce troncon de chemin de fer, auquel s`appliquera aussi les dispositions de lordonnance durgence. Ainsi, avec les projets finances par le Programme Operationnel Regional, plus de 7.000 contrats en cours dexecution relevent tous des dispositions de lordonnance. Je le repete, il sagit dune situation dimprevisibilite, generee par leffet des trois crises qui se manifestent simultanement en Roumanie, et nous devons identifier les solutions necessaires pour que les projets avancent, sinon nous risquons de rester bloques et alors nous, ainsi que LUnion europeenne, devrions etre dans une position où les projets ne peuvent plus etre mis en œuvre. Merci! Dan Cărbunaru : Merci pour ces precisions, Monsieur le Ministre ! La valeur totale des deux formes de soutien que, aujourdhui, le gouvernement a approuvees, lune pour les categories defavorisees de Roumains, plus de 3 millions de beneficiaires, dune valeur de 3,1 milliards de lei ; dautre part, un soutien accorde aux travaux sur les sites finances avec de largent europeen, 3,5 milliards de lei supplementaires. Ensemble, donc, 6,6 milliards de lei. Comme vous en souvenez, le programme Soutien a la Roumanie comprend plus de 60% une formule de financement des investissements et la difference pour une question daccompagnement social en cette periode compliquee. Et je le dis surtout parce quaujourdhui, nous celebrons tous et souhaitons Joyeux anniversaire a tous ceux qui celebrent la Journee de lEurope, où quils soient, en particulier en Roumanie. Doù limportance pour notre pays de pouvoir gerer non seulement son propre developpement, mais aussi les multiples situations de crise que nous traversons en cette periode avec un financement consolide de lUnion europeenne. Desquestions si vous en avez pour M. e ministre. Journaliste : Bonjour ! Veuillez nous dire combien de personnes sont visees par les bons de 250 lei et comment largent sera distribue, car vous dites une fois tous les deux mois et quils sont valables du 1er juin a decembre, mais juin, juillet, août, septembre, octobre, Novembre, mais il en reste decembre ? Marcel Boloş : decembre et janvier. Reporter : A, decembre et janvier. Marcel Boloş : Il y a quatre tranches qui sont envisagees. Comme indique lors de la presentation du programme Soutien a la Roumanie, on estime que jusqua ce que nous recevions officiellement les listes du ministere du Travail, 3 millions de beneficiaires, tels que presentes. La distribution se fera par lintermediaire de la Compgnie nationale la poste roumaine. Les cartes, respectivement les tickets sociaux sont delivres par les unites emettrices autorisees par le Ministere des Finances Publiques, ces cartes sont communiquees a la poste roumaine puis, par lintermediaire du facteur ou des facteurs, elles parviennent au beneficiaire final. Le beneficiaire na donc rien a faire. Probablement, avec le cheque de pension ou separement - cest deja une discussion detaillee concernant la distribution - ils finiront par posseder la carte. Journaliste : Et le dernier versement dont vous avez parle etait decembre-janvier ? Parce que je comprends que ces cartes sont valables jusqua fin decembre. Marcel Boloş : Oui, cest vrai, la validite est jusquau 31 decembre. Je vous ai donc dit que la premiere tranche est la plus compliquee, car ces cartes sont emises et distribuees, apres quoi nous les chargerons tous les deux mois et donc en decembre, le chargement des cartes depend de nous. Journaliste : Et allez- vous en alimenter aussi en janvier 2023 ? Marcel Boloş : On ne le fera plus, parce que cest decembre, cest la periode où on peut le faire, donc les deux mois ne sont pas necessaires pour que la quatrieme tranche soit liee et on doit la charger en janvier. Journaliste : Alors, combien avons-nous en juin ? Sera-ce 250 lei? Marcel Boloş : En juin, 250 lei, mais je vous ai dit que cest la tranche 1, qui est un peu plus compliquee, car elle implique la distribution de cartes. Comme mentionne, il y a 3 millions de cartes qui doivent parvenir aux beneficiaires, et cela sera fourni par etapes en juin et juillet, au fur et a mesure que les cartes seront distribuees. Nous chargeons les cartes respectives avec une certaine periodicite et la tranche 1 est completee Les tranches 2, 3 et 4 dependent de deux institutions : le Ministere du Travail communique les listes des beneficiaires finaux, et nous, sur la base de ces listes, effectuons des virements de paiement aux unites emettrices et et celles-ci au beneficiaire final. Journaliste : Daccord. Une derniere question : le Premier ministre Ciuca a declare aujourdhui que vous conduirez cette semaine une delegation a Bruxelles pour des eclaircissements lies au PNRR. Il a dit que dici la fin juin, vous pourriez commencer les 57 appels sur les 69 que nous avons dans notre portefeuille. Marcel Boloş : Oui, donc le but de la delegation est de clarifier ces etapes que nous prenons pendant cette periode pour ce que signifient les jalons pour le deuxieme trimestre 2022. Cest un trimestre plus complique en termes de ces jalons. sur les 69 appels a projets que nous avons au niveau de 2022, avec une echeance au deuxieme trimestre, il y en a 58. Cela signifie quetant un jalon, la Commission europeenne le prend en verification. Par consequent, les guides du demandeur, selon le PNRR, doivent passer par le filtre de verification, notre filtre dapprobation et celui de la Commission europeenne. Plus encore, certains de ces appels a projets ont egalement besoin dun regime daides de lEtat et puis dans ces conditions, pour ne pas rester bloques dans cette activite concernant le lancement dappels a projets, nous preferons avoir une discussion avec eux, a savoir que dans la prochaine periode, probablement en mai et juin, nous enverrons ces guides du demandeur a la Commission europeenne, qui les avisera et dune maniere ou dune autre nous nous correlerons, car il s`agit d`environ 13,8 milliards deuros que nous lancons sous forme de appels a projets. Il sagit, si vous voulez, de la tranche dappels a projets la plus importante que nous ayons eue depuis 14 ans depuis que nous gerons des fonds europeens. Journaliste : Êtes-vous toujours en train d`y negocier le PNRR ? Marcel Boloş : Il n`en a pas discute lors de cette rencontre il ny a pas souleve ce probleme... Journaliste : Voulez-vous demander des modifications ? Marcel Boloş : Mais je vous fais savoir quelques realites. Une premiere realite est que les subventions, en raison de la croissance du PIB de la Roumanie, meme si nous le voulions, si nous ne le voulions pas, a la suite de cette augmentation, le budget des subventions diminuera de deux milliards deuros. Dautre part, nous avons une augmentation sans precedent des prix des materiaux, ce qui augmente le coût de mise en œuvre des projets et probablement quantitativement certains jalons, qui ne peuvent etre atteints, devront etre renegocies. Il y a donc des realites que la Commission europeenne ne peut ignorer, tant en termes de mecanisme de relance et de resilience quen termes de politique de cohesion. Journaliste : Pouvez-vous expliquer a lhomme ordinaire ce que cela signifie avec cette perte de deux milliards deuros et comment on la comblera ? Marcel Boloş : La Roumanie a connu une augmentation du Produit Interieur Brut, si je ne me trompe pas, 2021 par rapport a 2020, selon laquelle la Commission europeenne a annonce a partir du moment où elle a lance le Mecanisme de relance et de resilience que la où il y a des augmentations du Produit Interieur Brut elle ajustera largent quelle donne aux États membres. Journaliste : Alors sur les 30 milliards, on a combien du PNRR ? Marcel Boloş : Nous avons 30 milliards, mais, un moment, nous avons 13,6 milliards deuros sous forme de subventions. Donc, pour les deux milliards deuros, il faudra trouver une solution avec le Ministere des Finances. Et apres la discussion qui aura probablement lieu au niveau de la coalition, au niveau du gouvernement et avec laccord du Premier ministre, il faudra trouver une solution pour que les deux milliards deuros soient sous forme de pret remettre ou bien on trouvera un autre moyen... Journaliste : Doù ? Marcel Boloş : Au final, ca peut aussi etre un pret, car nous avons les projets actuellement prevus sur le jalon et nous avons un engagement aupres de la Commission europeenne ou, je le repete, cest une decision qui sera prise au niveau de la coalition, au gouvernement. Journaliste : Tous les projets du PNRR ont eu un certain budget pense avant, qui maintenant diminue de deux milliards deuros, quels projets seront abandonnes ? Marcel Boloş : Ce sujet na pas encore ete aborde. Cest une question de principe a laquelle nous devons nous attendre et, bien sûr, les solutions pour le moment ne dependent que de la coalition et du Gouvernement de la Roumanie. Journaliste : Mais vous allez-vous parler a la Commission europeenne de cette reduction ? Marcel Boloş : Je nai pas de mandat pour ca, jai un mandat pour ce que veut dire lancer des appels a projets et passer un bon moment avec ce hop quon a et, selon le mandat que je recevrai, je vais discuter aussi des autres sujets, probablement a lavenir. Dan Cărbunaru : Seulement en plus, si vous me le permettez, a la reponse que vous attendiez, afin que les gens comprennent le plus simplement possible ce quil est advenu de cet ajustement. Le mecanisme concu par lUnion europeenne pour soutenir les États membres touches par les crises de ces dernieres annees a, en plus de nombreux autres facteurs pris en compte, cettte question de performance economique, a savoir la force dun État membre touche par les crises qu`il traverse. Les estimations relatives a la performance economique de la Roumanie ont ete modifiees, en ce sens que la performance economique de la Roumanie ont ete superieure aux evaluations initiales, lorsque ce plan a ete concu, de sorte que la formule de calcul, incluant pratiquement ce nouveau parametre, ce changement, a genere une diminution du soutien dont beneficie la Roumanie, en tant quÉtat membre plus performant que prevu initialement. Mais, bien sûr, lÉtat roumain, en dialogue avec la Commission europeenne, trouvera une solution, pour que dune part les projets concus puissent continuer et, pourquoi pas, parce que cest une situation un peu particuliere, il reste a voir dans quelle mesure la flexibilite enregistree dans les discussions avec les partenaires europeens trouvera la meilleure solution pour notre pays. Donc, il ny a pas de sanction, ce nest pas une punition que la Roumanie recoit, cest juste une consequence du fait que notre performance economique, lannee derniere, a depasse les estimations que la Commission europeenne avait envisagees pour soutenir la Roumanie et aider notre economie a faire face aux problemes economiques. Merci. Journaliste : Bonsoir ! La demande est de nous dire si ces cartes, lorsquelles arriveront, viendront dans des enveloppes, viendront avec ces codes a activer, elles se comportent comme une carte de bons dachat ? Cela signifie que nous avons besoin de precisions supplementaires : qui aide ces personnes agees, par exemple, qui ne seront pas en mesure de s`y connaitre, de le faire correctement et ensuite de comprendre quelles nont pas a donner a quelqu`un autre la carte, par exemple, qu`il ne sera pas possible de retirer des sommes sur cette carte, afin que personne ne les trompe, quelques precisions simposent a ce sujet. Marcel Boloș : De ce point de vue, la securite et tout ce que signifie le circuit de ces cheques sont tres clairement reglementes dans le projet dordonnance, il y a meme des sanctions sil se passe des choses dans ce domaine de la mise en valeur des tickets sociaux ou soi-disant vols. Mais, la carte arrive evidemment avec ce code pin que vous avez mentionne et il sera a la disposition du beneficiaire. Par consequent, dapres lexperience que nous avons eue jusqua present avec ceux qui preferaient, par exemple, les repas chauds et on leur a livre des repas chauds a domicile, les fournisseurs de repas chauds avaient generalement toute linfrastructure necessaire a leur disposition, de sorte que le beneficiaire pouvait simplement taper son code PIN pouvait utiliser la carte. La deuxieme situation est celle où elle est utilisee dans ou dans la situation des magasins alimentaires lorsquelle est presentee a la caisse enregistreuse et la bien sûr le code PIN est requis, si lon veut faire un achat de nourriture superieur a 100 lei comme la limite est en vigueur. Mais pour ce qui est de son utilisation, il faut savoir que les personnes agees sadaptent le mieux lorsquelles ont besoin dutiliser la carte pour beneficier de repas chauds. Le succes en fut une surprise. Journaliste : Nous attendions une reponse differente, dans le sens où vous formuleriez des recommandations, pour que ceux qui aident a activer ces cartes soient des personnes de confiance, pour leur signaler les choses importantes pour eux, car pour certains, ce sera la premiere fois quils auront ces cartes. Marcel Boloș : Encore une fois, il y a deux types de beneficiaires : ceux qui vont au magasin. Pour eux, la situation est tres simple car, en regle generale, toutes les operations liees a lutilisation de la carte sont effectuees par la personne a la caisse et vous demande de Inserer la carte ou de Raprocher la carte, ceci est la situation la plus simple. La situation de ceux qui sont a la maison et demandent a recevoir des plats chauds, il faut vraiment etre tres prudent, car dapres lexperience que nous avons jusqua present et dans de telles situations, il a ete necessaire dutiliser le pin sans que le beneficiaire nait a effectuer dautres manœuvres avec la carte et ne pouvant pas utiliser la carte. Je ne pense pas quil y ait ou, eh bien, ces incidents peuvent exister, mais ils sont reglementes dans lordonnance et les organes competents peuvent agir sils constatent certaines irregularites dans lutilisation des tickets sociaux. Journaliste : Je reviendrai avec une question, sil vous plait. Parce que cest une enchere, lachat de plastiques... Si vous avez un devis pour une premiere tranche, je ne sais pas ? Selon vous, combien de gens, dans la premiere phase, pourront recevoir la carte ? Marcel Boloş : Pour linstant, nous devons mener a bien la procedure de passation des marches publics appropriee, et je lai mentionne dans lexecution precedente, quil sagit dune procedure de passation directe des marches que nous menons et que dans la premiere etape, nous ayons ces contrats avec les autorites imminentes, conclus. Une fois ces contrats signes, nous pourrons vous donner des details sur la rythmicite que nous envisageons. Cela commencera certainement le 1er juin, comme promis par le gouvernement roumain. Journaliste : Bonjour ! Je veux vous demander sil y avait initialement 4 millions de beneficiaires, pour quelle raison maintenant il y en a trois? Marcel Bolos : Oui. Donc, dans la phase initiale, nous avons vraiment commence avec 4 millions de beneficiaires. Si vous vous en souvenez, cetait le moment où cette mesure de soutien a la Roumanie a ete annoncee. Ensuite, apres avoir commence a avoir des iterations avec la Caisse nationale des pensions et lAutorite nationale pour linclusion et les prestations sociales, nous avons vu le nombre de beneficiaires pour chaque categorie de celles que jai mentionnees et cest en fait le nombre par lequel, disons, nous avancons . Cette question etait en plein dans la premiere phase de discussion et de presentation du programme Soutien a la Roumanie. Aucun de ceux mentionnes dans les categories de beneficiaires na ete omis, mais, comme mentionne lors de la presentation du programme Soutien a la Roumanie, cest exactement ainsi que nous tenons parole afin quil puisse etre mis en œuvre dici la date du 1er juin. Journaliste : Ce netait donc pas un probleme dargent, cetait en fait la base de donnees. Marcel Bolos : Non. Je vous donne un exemple, il a ete dit au moment du lancement du programme Soutien a la Roumanie que tous les retraites ayant des revenus inferieurs a 1 500 lei beneficient du ticket social. Cela se respecte aujourdhui, et leur nombre reel se situe quelque part, comme nous lavons presente, a 2,3 millions de retraites. Journaliste : Et parce que vous parliez de la necessite de renegocier le PNRR, je voudrais vous demander, plus precisement, quand cela pourra-t-il se faire, cette annee ou lannee prochaine ? Marcel Boloş : Probablement a lautomne, la question de cette negociation sera soulevee, car le processus est long. Ensuite, lors de cette renegociation on ne pourra pas envisageer une seule mesure, car je souhaite que dans le PNNR soient introduites, parexemple, lirrigation pour lagriculture. Nous devrons faire integrer ce paquet de mesures, qui conduira a cette negociation, et, de surcroit, avoir les raisons pour lesquelles nous appelons a une renegociation bien argumentee. Aujourdhui, si on regarde ce qui se passe dans leconomie, on ne parle que de ces hausses de prix des materiaux de construction, ce qui nous autorise a demander une revision des jalons que nous avons sur les projets dinfrastructures de transport, par exemple. Mais les exemples peuvent continuer avec de telles redefinitions des priorites et repenser les mesures. Un autre exemple est celui des retraites, car cest aussi un sujet intensement debattu dans lespace public. Jai presente a la Commission le fait que, cependant, nous avons un taux dinflation qui est a la hausse et que ce nest pas la faute de la Roumanie, dune part. Et, dautre part, nous avons un nombre estime de citoyens menaces de privation materielle, d`environs de 3,2 millions dhabitants. Donc, je ne pense pas que nous soyons en mesure daugmenter le rythme de la croissance des revenus de ces beneficiaires et en meme temps, respecter les 9,4 % du PIB, que nous avons presentes dans PNRR. Journaliste : Bonjour ! Je voudrais vous demander, est-ce que le 31 decembre 2022 est la date limite jusqua laquelle les Roumains pourront depenser cet argent ? Marcel Boloş : Non, cest la validite de ces tickets sociaux, il est ecrit dans lordonnance, cela fait un an. Nous, en revanche, devons alimenter ces cartes jusqua la fin de validite du ticket social. Journaliste : Alors, combien de temps cet argent peut-il etre depense par les Roumains ? Marcel Boloş : Sil a recu la carte le 5 decembre, jusquau 5 decembre 2023. Journaliste : Daccord. Et je voudrais vous demander comment sera communiquee l`alimentation de la carte ? Quand les Roumains sauront-ils quils ont recu la deuxieme tranche, la troisieme tranche /.../. Marcel Boloş : Jai dit que le probleme peut etre simple ou complique. Simple, sils ont des telephones portables, mais je le repete, ces details sont etablis au niveau ou lorsque le contrat avec les unites emettrices est conclu et le probleme peut etre resolu simplement a laide dapplications mobiles ou...; ici, nous devons discuter avec les unites emettrices pour les situations où ces moyens de communication ne sont pas possibles. Mais je pense quil y a des details quon devrait discuter avec les diffuseurs et ensuite, eventuellement, on vous les presentera. Il est premature de discuter de tels details. Journaliste : Bonsoir, Monsieur le Ministre. Parce que vous avez ouvert le sujet des retraites et de la renegociation dans le PNRR, je continuerais un peu ce sujet, si possible. Ca veut dire quon laisse la porte ouverte a cette discussion, mais a notre connaissance, la loi sur les retraites devrait etre prete dici la fin de cette annee et que 9,4 % devrait etre respecte en 2023. Ca veut dire quon renegocie pour 2023 a l'automne, non ? Pour comprendre tres clairement quelles sont les etapes et ce qui se passe ? Marcel Boloş : Donc, cette renegociation dont nous discutons aujourdhui nest pas encore, disons, methodologiquement clarifiee au niveau de la Commission, parce que, dans le reglement de la Commission, il est dit que dans des situations exceptionnelles, comme celle generee par les crises, il est possible renegocier le Plan National de Relance et de Resilience. Maintenant, le fait que la loi sur les retraites doit etre finalisee dici la fin de lannee et que son impact budgetaire pourrait etre, pour linstant, nous ne le savons pas, inferieur a 9,4 % superieur a 9,4 %, il est important de preciser a la Commission que le maintien dun tel un pourcentage nest pas benefique pour une situation de crise dans laquelle le revenu de la population doit augmenter pour pouvoir faire face a linflation, a laugmentation du prix des services publics, a laugmentation du prix des biens de consommation. Il y a donc des raisons tres serieuses pour lesquelles de telles mesures devraient probablement etre prises aujourdhui et qui nous autorisent a mettre cette question sur la table de la Commission. Journaliste : Est-ce a dire quil est possible que, encore une fois, ce que je comprends, est-il possible de sattendre a une augmentation des pensions soit vers la fin de cette annee, soit au debut de lannee prochaine ? Marcel Boloș : Veuillez parler au ministre du Travail. Journaliste : Évidemment. Vous devez venir avec largent comme il vient. Marcel Boloș : Moi, mais je peux vous repondre du point de vue des conditions de renegociation du PNRR, le reste ce sont des problemes au Ministere du Travail, au niveau de la coalition. Je ne peux pas vous repondre de ce point de vue. Journaliste : Et un autre probleme technique lie a la renegociation, vous avez dit quil devrait y avoir plus, plus de sujets a renegocier, pas seulement les retraites. Allez-vous negocier seulement les retraite ? Marcel Boloș : Il y a deux grandes conditions a remplir. Avoir un certain temps de mise en oeuvre du PNRR pour pouvoir identifier ce qui coince dans le processus de mise en oeuvre du PNRR et cela peut arriver, on verra peut-etre en 2022, il y a deja quelques mois de mise en place quand la renegociation sera terminee, nous aurons probablement un an de mise en œuvre. Et la deuxieme condition est que nous ayons un paquet de mesures que nous voulons renegocier, mais qui sont basees sur des causes justes afin que, dans le processus de negociation avec la Commission, nous puissions montrer les raisons pour lesquelles nous voulons quune certaine mesure soit renegociee. Journaliste : Merci beaucoup ! Journaliste : Une derniere question. Vous avez parle, si je ne me souviens pas bien, de la duree de validite des billets. Quand peut-on depenser ce qu`on a sur la carte ? Et vous avez dit que si la personne recoit la carte en decembre, alors fin decembre. Marcel Boloș : Oui. Journaliste : Est-il possible de ne recevoir la carte quen decembre ? Vous avez dit juin-juillet ? Marcel Boloș : Juste un peu. On parle de la quatrieme tranche, nest-ce pas ? Dan Cărbunaru : M. le ministre faisait reference a la tranche qui entre dans la carte. Journaliste : Vous avez dit cartes et cest pourquoi, si la personne recoit la carte... Marcel Boloș : La quatrieme tranche. Je vais vous expliquer une fois de plus. Il y a quatre tranches et les cartes ne sont distribuees que dans la premiere tranche. Dan Cărbunaru : La disponibilite du montant est conservee dans un delai dun an a partir du moment où le montant est entre sur la carte. Cest la forme la plus simple. Merci encore monsieur le ministre. Merci davoir participe! Encore une fois Joyeux anniversaire a tous les Europeens, en particulier aux Roumains ! Merci! Marcel Boloş : Merci ! 2022-05-09 19:14:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_0643.jpgȘedința de guvern din 9 mai 2022Știri din 09.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/reunion-du-gouvernement-du-9-mai-20221652110415Declarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciuca au debut de la reunion du gouvernement Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Aujourdhui, nous celebrons la Journee de lEurope et je veux saisir cette occasion pour remercier tous les Roumains pour la forte volonte exprimee et pour la facon dont ils ont compris se coaguler pour atteindre cet objectif national qui nous a donne la chance de rejoindre le projet de developpement et de bien-etre le plus important, le Union europeenne. Au cours des 15 annees, les citoyens roumains ont eu la possibilite de jouir de tous les droits, de se deplacer librement, detudier, davoir la possibilite de travailler et davoir la possibilite dinvestir. Ces dernieres annees, nous avons beneficie dinvestissements de plus de 40 milliards deuros dans leconomie nationale, et nous avons egalement devant nous 80 milliards supplementaires auxquels il faut acceder et qui doivent conduire au developpement du pays et a la reduction des ecarts entre notre pays et les pays dEurope occidentale. Je voudrais mentionner qu`il y a peu de temps nous avons conclu une reunion du Comite interministeriel, où nous avons analyse letat de mise en œuvre des jalons et des cibles du PNRR. Ce fut une excellente occasion didentifier a la fois les realisations et ce que nous devons faire dorenavant. Il y a cette semaine une delegation conduite par M. le ministre Boloș, qui se rendra a Bruxelles afin que ayons tous les elements clarifies afin de pouvoir, comme nous nous y sommes engages, a entamer dici fin juin, les 57 appels sur les 69 que nous avons dans notre portefeuille. À ce titre, sont en place les mecanismes et des procedures pour que nous puissions acceder a ces fonds, qui, comme je lai dit, sont une excellente occasion pour nous de continuer a nous developper comme nos citoyens lattendent. Au cours de ces 15 annees, nous pouvons dire, sans crainte de nous tromper, que les Roumains meritent de faire partie de cette famille europeenne et, comme je lai souligne, je le repete maintenant, le merite datteindre cet objectif nappartient pas quaux dirigeants politiques, il nappartient pas seulement aux responsables de la mise en œuvre des reformes, mais il appartient a chaque citoyen qui a montre quil ny avait quune seule option, et loption pro-europeenne, democratique, loption pour un monde libre. Bien sûr, en ce moment, au-dela de nos preoccupations pour la prosperite et le developpement, nous avons egalement cette preoccupation generee par linvasion de la Federation de Russie en Ukraine et nous lappelons preoccupation pour la securite des citoyens et la securite nationale, et lUnion europeenne nous fournit un cadre de securite complet. LEurope a fait preuve de plus de solidarite que jamais, elle a montre quelle etait capable dunir ses forces pour un objectif commun, et la cohesion entre les États membres a egalement montre que nous sommes en mesure de soutenir des interets communs. Les Roumains nont fait que prouver, par la generosite dont ils ont fait preuve, quils sont capables de mettre leurs maisons a la disposition des citoyens ukrainiens refugies dans notre pays, ils ont montre quils sont capables de faire des gestes de solidarite ainsi que tous les autres citoyens de lUnion europeenne. Au fond, ils ont demontre la sagesse de notre nation, dont la boussole a toujours vise la liberte et la paix. Aujourdhui, a lordre du jour de la reunion de gouvernement, nous avons deux ordonnances tres importantes pour notre programme de gouvernance. Les deux font partie des reglementations que le gouvernement a assumees pour la mise en œuvre du programme Soutien a la Roumanie et, de cette maniere, nous parvenons a achever lensemble des mesures pour que le paquet devienne operationnel. La premiere ordonnance durgence que nous adopterons aujourdhui est celle sur les bons qui seront remis aux citoyens dans le besoin, dans le sens où ils pourront beneficier de repas chauds ou acheter de la nourriture. Il y a environ 3 millions de personnes qui beneficieront de ces cheques tous les deux mois. Il sagit dune mesure dont la valeur totale est denviron 3,1 milliards de lei, et 50 %, la moitie de cet argent, proviendra de fonds europeens. La deuxieme ordonnance durgence est lordonnance par laquelle nous continuons a soutenir les projets dinvestissements. Cest une solution gouvernementale grace a laquelle nous parvenons a obtenir environ 5,2 milliards de lei de soutien gouvernemental en moins dun mois. Lordonnance que nous approuvons aujourdhui fait reference a la deuxieme tranche, dun montant total de 3,5 milliards de lei. Et cet argent provient aussi de fonds alloues par lUnion europeenne. Cest une mesure qui apporte des benefices a moyen et long terme et nous lapprecions egalement comme tres importante, car elle conduit a la realisation dimportants objectifs dinvestissements et nous discutons ici de plus de 7.000 projets qui trouveront leur finalite grace a cette mesure. Merci! Encore une fois Joyeux anniversaire, la Roumanie!, Joyeux anniversaire, la Roumanie dans lUnion europeenne ! 2022-05-09 17:24:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_0541.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la reuniunea Comitetului de monitorizare a Planului Național de Redresare și ReziliențăȘtiri din 09.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-la-reunion-du-comite-de-suivi-du-plan-national-de-relance-et-de-resilience2022-05-09 17:20:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_0136.jpgMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul Zilei EuropeiȘtiri din 09.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-journee-de-l-europeLa Journee de lEurope marque le moment de reference dil y a 72 ans, lorsque le chef de la diplomatie francaise de lepoque, Robert Schuman, a presente la celebre Declaration qui porte son nom, elaboree avec Jean Monnet. Ce fut un premier pas decisif vers la creation de lUnion europeenne. Cinq annees seulement setaient ecoulees depuis la fin dune guerre devastatrice qui a secoue le monde et cause de nombreuses pertes humaines et economiques. Et le plan des deux peres fondateurs de la construction europeenne reposait sur le concept de solidarite et lidee dune communaute dinterets pacifiques, ce qui rendrait impossible le rallumage dun nouveau conflit destructeur. Avec les blessures encore ouvertes, lEurope sappretait a fermer les portes des menaces qui pourraient apporter sa destruction. Alors que lEurope de lEst subissait le lourd fardeau de lautoritarisme de gauche, les germes de lEurope unie ont commence a porter leurs fruits a lOuest, devenant un modele de comprehension, de prosperite et de developpement. Les ruines ont peu a peu cede la place a un avenir fonde sur la construction, la cooperation et une vision democratique et economique commune. La liberation du camp communiste, pour lequel les Roumains ont paye un tribut de sang coûteux, nous a donne la chance de rejoindre le projet le plus impressionnant de paix et de prosperite - lUnion europeenne. Au cours des 15 annees qui se sont ecoulees depuis ladhesion, que nous celebrons cette annee, les Roumains se sont rejouis et ont demontre quils meritaient de faire partie de la construction europeenne, confirmant notre vocation de peuple attache aux valeurs democratiques. Si jusqua recemment nos pensees etaient plutot vers la prosperite, vers le developpement economique, aujourdhui, du fait de lagression militaire russe en Ukraine, a nos frontieres, aux frontieres de lUnion europeenne, nous revenons a la vision des peres fondateurs de notre Union. Les premiers mots de la Declaration Schuman sont tout aussi pertinents aujourdhui : La paix mondiale ne peut etre assuree sans des efforts creatifs a la mesure des dangers qui la menacent. Aujourdhui, alors que le spectre de la guerre menace a nouveau la paix mondiale, apres la periode difficile de la pandemie, lEurope fait preuve de plus dunite et de solidarite que jamais et met tout en œuvre pour defendre la paix. Lunite et la cohesion des États membres, la coherence de la representation de nos interets a travers les institutions de lUE sont soutenues par lhumanite dont font preuve nos citoyens. Et les Roumains, aujourdhui, ont demontre, par la generosite avec laquelle ils ont ouvert les portes de leurs maisons aux refugies ukrainiens, que les valeurs que nous partageons au niveau europeen sont reelles, que la solidarite est la voie de notre developpement ensemble. Nee comme noyau de paix et de solidarite, lUnion europeenne sest developpee, consolidee, a surmonte dimportants defis economiques et sociaux au cours de ses plus de sept decennies dexistence. Grace a la mobilisation au niveau de lUnion, la Roumanie et tous les autres États membres ont beneficie de la reponse europeenne commune a la crise provoquee par la pandemie, et le mecanisme europeen de relance et de resilience est un point dappui precieux pour la prochaine periode. Tous ces efforts visent a consolider le projet europeen, avec une ouverture a ce que veulent les citoyens des États membres. Les propositions presentees ces derniers mois, sur la base du debat et du dialogue avec les citoyens lors de la Conference sur lavenir de lEurope, indiquent un large eventail de preoccupations pour lavenir, allant du changement climatique a la sante, en passant par la consolidation economique, lemploi, la gestion des migrations et le role de la construction europeenne au plan global. Aujourdhui, la Roumanie dispose de toutes les ressources necessaires pour tirer parti des opportunites de developpement au profit de ses citoyens. Aux 40 milliards deuros - largent europeen deja present dans leconomie de notre pays, plus de 80 milliards deuros supplementaires contribueront a accelerer la modernisation et a combler les ecarts de developpement economique par rapport a nos partenaires occidentaux. Les defis de cette periode determinent que la solidarite des États membres se manifeste egalement envers les pays ayant des perspectives dintegration europeenne - lUkraine, la Republique de Moldavie, la Georgie. Et la reponse commune qui a coagule dans ce contexte les États membres demontre la consolidation du projet europeen, dont la Roumanie fait egalement partie. Joyeux anniversaire, Union europeenne ! Joyeux anniversaire a tous les citoyens europeens ! Joyeux anniversaire a la Roumanie dans lUnion europeenne ! Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-05-09 09:08:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2022-05-09_at_09.06.44_(1).jpegMesajul Premierului Nicolae-Ionel Ciuca cu prilejul marcării zilei de 9 mai 1945 - încheierea celui de-al Doilea Război Mondial în Europa și capitularea Germaniei NazisteȘtiri din 08.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-marquant-le-9-mai-1945-la-fin-de-la-seconde-guerre-mondiale-en-europe-et-la-capitulation-de-l-allemagne-nazieLEurope a ete secouee par une guerre a grande echelle au milieu du siecle dernier dans ce qui allait devenir la Seconde Guerre mondiale, lorsque lAllemagne nazie, une dictature basee sur lideologie dextreme droite dHitler, a voulu conquerir le monde. Le 7 mai 1945, les troupes allemandes se rendent sans conditions a lOuest, et le 9 mai 1945 a lEst. La volonte de conquete et de domination par les armes sest terminee tragiquement, mais elle a ouvert la voie a un retour a la paix, a une Europe unie, a la democratie. Il y a eu 6 ans de profondes souffrances pour toute lhumanite. Pour lEurope, la Seconde Guerre mondiale a signifie la destruction, la tragedie humaine, et aussi lheroïsme de la resistance courageuse des États soumis a linvasion, a la conquete, a la domination etrangere. Le pacte Ribentropp-Molotov entre lAllemagne nazie et la Russie sovietique, qui a prepare le declenchement de la Seconde Guerre mondiale, est lexpression la plus perfide de la politique de grande puissance, une formule pour diviser le monde, les territoires et se moquer du sort des peuples. mepris de la volonte des peuples, de leur droit a la vie et a lhistoire, a la souverainete, a lindependance et a lintegrite territoriale, a leur droit a la paix. Nous pensions que la Seconde Guerre mondiale serait la derniere fois que nous aurions une guerre totale, destructrice et generalisee en Europe, lorsque la technologie militaire et les bombes detruiraient des villes, des villages, des personnes, des vies et des destins. Malheureusement, ce ne fut pas le cas : aujourdhui la Russie a lance une guerre de conquete a grande echelle contre lUkraine, une guerre qui remet en cause la securite en Europe, le droit international, le monde fonde sur des regles. La Russie a ainsi viole tous ses engagements apres la Seconde Guerre mondiale en promouvant lexceptionnalisme et la souverainete limitee en Europe, au mepris de la Charte des Nations unies et de tous les engagements pris apres la fin de la Guerre froide. Cest la raison pour laquelle la Roumanie, le peuple roumain et nos citoyens celebrent aujourdhui la victoire de la Raison, de la Verite et de la Justice sur le militarisme, lautoritarisme et la dictature en Europe. En 1945, ce fut le nazisme, la forme la plus horrible de degradation humaine, qui a remis en question le droit a la vie et a une existence egale fondee sur la race et lethnie. LHolocauste est etroitement lie a la Seconde Guerre mondiale et restera une blessure profonde dans lhistoire de l`humanite que personne ne devrait jamais oublier. Les lecons de la Seconde Guerre mondiale doivent nous empecher de tolerer une guerre totale et injustifiee, jetant des mots et des etiquettes lies au nazisme, ou utilisant une telle image de propagande pour justifier une guerre de conquete contre un État independant, comme fait la Russie en Ukraine. La celebration de la fin de la guerre et de la defaite de lAllemagne nazie doit etre un moment de mobilisation mais aussi despoir pour la defaite future de laventurisme militariste russe, condamne a la quasi-unanimite mondiale par le vote de 144 États du monde a lAssemblee generale de lONU. Aujourdhui, au milieu du XXIe siecle, il ny a plus de place pour des spheres dinfluence et de souverainete limitees, d`États qui appliquent la politique de la bonne volonte de tout dirigeant temporaire. Nous sommes une communaute internationale unie dÉtats souverains, qui a vecu en paix depuis pres de 80 ans precisement parce quelle a obei aux regles et que nous nous sommes respectes les uns les autres. La Seconde Guerre mondiale, dont nous celebrons aujourdhui la fin en Europe, doit nous rappeler a tous le sort des tyrans et de ceux qui revent doccuper les territoires voisins et de dominer le monde. Nous esperons que la raison et la paix reviennent au plus vite sur le continent europeen. Nicolae-Ionel Ciucă Premier ministre de Roumanie 2022-05-08 18:33:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-08-06-34-24big_stema.pngPremierul Ciucă a desemnat-o pe doamna consilier de stat Mădălina Turza să reprezinte Guvernul la întâlnirea cu prima doamna a SUA, Dr. Jill BidenȘtiri din 07.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-05-07 20:56:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_f19096da-848a-4a7e-82b0-2930030a5626.jpgMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul Zilei Serviciului de Protecție și PazăȘtiri din 07.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-journee-du-service-de-protection-et-de-garde La journee du Service de protection et de garde est une bonne occasion pour transmettre lappreciation et le respect du professionnalisme des specialistes de cette structure essentielle du systeme de securite nationale. 32 ans apres sa creation, le SPP gere avec succes lensemble des missions qui lui sont confiees, beneficiant de la confiance des institutions roumaines, ainsi que celles des États membres de lOTAN ou de lUE. Le processus de modernisation et ladaptation permanente aux defis quils doivent gerer, ainsi que le devouement des professionnels du Service de Protection et de Garde, assurent la perspective de consolidation de cette structure delite de lÉtat roumain. Joyeux Anniversaire au Service de Protection et de Garde ! Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-05-07 09:56:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-07-11-07-12big_spp.jpegÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu președintele Republicii Lituania, Gitanas NausėdaȘtiri din 06.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-le-president-de-la-republique-de-lituanie-gitanas-naus-daCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Aujourdhui, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă sest entretenu avec le president de la Republique de Lituanie, Gitanas Nausėda, qui est en visite officielle en Roumanie. Les discussions ont porte sur la situation en Ukraine, limpact sur le secteur europeen de lenergie et limportance de la mise en œuvre conjointe des sanctions contre la Russie. Le Premier ministre a confirme la contribution de la Roumanie a la securite du flanc oriental de lOTAN, notamment en participant a la mission de police aerienne de lAlliance dans la region de la Baltique, a partir de 2023. Les deux dignitaires ont souligne dans ce contexte que les États membres de lUE doivent diversifier rapidement les sources denergie pour eliminer la dependance energetique de lUnion et travailler a la mise en œuvre de solutions qui ameliorent la connectivite. Le Premier ministre Ciucă a presente lexperience de la Roumanie dans le secteur de lenergie nucleaire, montrant la disponibilite de la cooperation dans ce domaine avec la Lituanie. Notre pays souhaite egalement beneficier de lexperience recente de la Lituanie dans la preparation de ladhesion a lOCDE, ainsi que de la cooperation dans le secteur de la technologie financiere. Le Premier ministre de Roumanie a mentionne que la Republique de Moldavie a besoin dun soutien financier pour gerer la crise humanitaire et renforcer sa securite energetique. Dans le meme temps, le chef de lExecutif a plaide en faveur du soutien des candidatures a ladhesion a lUnion europeenne de la Republique de Moldavie, de lUkraine et de la Georgie. 2022-05-06 15:04:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-06-02-57-33big_image_002_resize.jpgBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 6 maiȘtiri din 06.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernement-du-6-maiPoint de presse du ministre des Investissements et des Projets Europeens, Marcel Boloș, et du porte-parole du gouvernement, Dan Cărbunaru Dan Cărbunaru : Bonjour, mesdames et messieurs ! A lissue de la reunion du gouvernement qui vient de se terminer, je peux vous faire une serie dannonces sur les decisions que le Gouvernement a prises aujourdhui, mais peut-etre lune des plus importantes de ces decisions sera presentee par le ministre des Investissements et des Projets Europeens. Monsieur le Ministre Marcel Boloș, vous avez la parole ! Marcel Bolos : Merci ! Lune des decisions les plus importantes, mais egalement attendues en meme temps, qui fait partie du paquet de mesures economiques et sociales Soutien a la Roumanie, est celle concernant loctroi de subventions de fonds de roulement pour quatre grands domaines de leconomie roumaine, cest lalimentation, laquaculture, la pisciculture et lagriculture. Un total de 300 millions deuros de subventions a ainsi ete approuve. Ces 300 millions deuros sont developpes sur deux mesures. Une mesure est appelee micro-subventions, selon laquelle 5.000 euros seront alloues aux micro-entreprises personnes physiques autorisees, aux entreprises individuelles et aux entreprises familiales, respectivement a celles operant dans les quatre domaines que jai mentionnes. Le coût total de cette mesure est 50 millions deuros et nous estimons quil y a plus de 10.000 beneficiaires. La deuxieme mesure relevant du meme type de subvention concerne les subventions de fonds de roulement. Le budget de cette mesure est de 250 millions deuros. Des subventions de 15 % du chiffre daffaires seront accordees aux petites et moyennes entreprises, mais pas plus de 120.000 euro ; le nombre estime de beneficiaires est de 10.000. Quels types de depenses peuvent etre supportees par ces subventions, etant egalement specifiques a la saison des activites dans lagriculture - nous discutons des depenses avec les matieres premieres, nous les appelons les stocks de matieres premieres dans une terminologie specialisee, ce qui signifie lachat de carburant, il entre egalement dans la categorie de ces depenses, donc, tout ce qui est inclus dans le cadre des depenses pour lactivite en cours. Cest un soutien tres attendu, dautant plus quil est specifique a la saison des travaux agricoles, il intervient egalement dans un contexte de hausse des prix tant au niveau de la partie engrais, mais aussi de la partie carburant necessaire a lexecution des travaux de printemps. L`ouverture de lappel pour les personnes interessees par les micro-subventions - nous l`avons fixee le 27 mai 2022, et pour les subventions de fonds de roulement, nous avons fixe le 26 mai 2022. Le regime daides dÉtat a ete pre-notifie a la Commission, nous esperons que nous beneficierons, comme toujours, du soutien de la Commission europeenne afin de pouvoir rendre la decision approuvant le regime daides dÉtat. Je voudrais particulierement remercier mes collegues du Ministere de lAgriculture, mais aussi ceux du Ministere de lEntrepreneuriat et du Tourisme, qui ont collabore avec le Ministere des Fonds europeens afin que le projet dordonnance durgence puisse etre analyse et approuve aujourdhui en reunion du gouvernement. Cest, comme je lai dit, la mesure attendue par les travailleurs agricoles - plus de 20.000 beneficiaires ; nous esperons quil sagira dune injection de capital, afin que nous puissions vraiment soutenir le travail acharne qui se fait et se poursuit pendant cette periode pour ce que signifie le travail specifique dans lagriculture. Merci. Dan Cărbunaru : Merci moi aussi. S`il y a des questions. Je voudrais simplement souligner, en relation avec les propos de M. le ministre, que le programme de Soutien a la Roumanie, que le gouvernement roumain met en œuvre, devient de plus en plus coherent. Vous vous souvenez des 17 milliards de lei, qui ont deja commence a prendre effet et continueront, soit dit en passant, ces mesures. Questions, sil vous plait. Journaliste : Bonjour. Quand le Gouvernement va-t-il venir avec une mesure de cheques, de cheques sociaux et surtout combien, car je soupconne que cette mesure est deja en cours, combien dargent viendra des fonds europeens, pouvez-vous nous dire ? Marcel Boloş : Le projet dordonnance durgence est sur le circuit dapprobation et nous esperons qua 14 heures, aujourdhui, nous pourrons le soutenir lors de la reunion du Comite ou du Conseil economique ou social. La valeur totale de ce programme est de 3,1 milliards de lei et, comme je lai dit, la moitie de cet argent provient de fonds europeens. Le nombre estime, la liste des beneficiaires, si vous voulez, definitive, selon les registres qui se trouvent actuellement a la Caisse des pensions et a lAgence nationale des paiements sociaux, est denviron 2.861.000 personnes. Journaliste : Et si vous pouvez nous dire si ceux qui beneficieront de ces tickets devront faire quelque chose, se rendre dans les mairies pour deposer des documents... Marcel Bolos : Non. Le mecanisme que nous avons propose et que nous esperons que le gouvernement roumain approuvera est que ces listes de beneficiaires, dans les registres des fonds de pension et, plus tard, celles dans les registres de lAgence nationale des paiements sociaux, soient envoyees au Ministere des Fonds et il sera celui qui chargera la valeur de ces cheques sociaux sur les cartes des beneficiaires et, plus tard, les beneficiaires iront dans les epiceries du reseau dont disposent les emetteurs de cartes afin de pouvoir acheter les produits alimentaires de base dont ils ont besoin. Dans le meme temps, le processus de distribution des cartes commencera - ici il faut garder a lesprit quil sagit dun nombre de 3 millions de cartes - qui commencera le 1er juin, comme promis, et pourra prendre un certain temps jusqua ce que ces cartes arrrivent au beneficiaire, parce que, dune part, nous discutons de leur emission, dautre part, nous discutons de leur distribution sur le territoire, mais nous assurons tout le monde que, comme le gouvernement roumain sy est engage, les cartes arriveront aux beneficiaires finaux et ils pourront acheter leurs denrees de base, dans cette periode et dans cette crise que nous traversons aujourdhui et nous sommes solidaires de ceux qui ont le plus souffert dans la periode de crise actuelle. Journaliste : Une derniere question, si vous me le permettez : qui etablira la liste des magasins alimentaires où ces cartes pourront etre utilisees et... Marcel Boloş : Chacun des emetteurs de cartes, qui participe a la procedure dachat direct, dispose dun reseau de magasins, et les emetteurs de cartes sont obliges, avec lemission de la carte, davoir une information de retour, comme nous lavons fait, sinon, les bons que nous avons emis pour des repas chauds aux personnes agees ; on savait que cetait le reseau de magasins alimentaires qui pouvaient assurer le reglement de la carte. Journaliste : Donc, uniquement dans les magasins, pas dans les marches, par exemple. Marcel Boloş : La nourriture et les repas chauds sont, pour linstant, la proposition. Si des changements surviennent, nous vous tiendrons au courant. Journaliste : Merci. Journaliste : Bonjour. Parlez-nous de ce programme daide de 300 millions deuros, doù prenez-vous l`argent ? Marcel Boloş : Largent provient des subventions pour le fonds de roulement, que nous avons dans le cadre du programme operationnel Competitivite, et des fonds alloues a la Roumanie dans le cadre du programme ReactEU, que la Commission europeenne a approuve et qui est actuellement en cours. Journaliste : Cest de largent europeen preleve sur des programmes avec des fonds europeens... Marcel Boloș : Mais il n`est pas pris dautres axes prioritaires, je voudrais etre tres bien compris, car la Roumanie, comme tout autre État membre, est beneficiaire des fonds REACT EU REACT, cest-a-dire mis a la disposition des États membres par la Commission europeenne, et cet argent avait deux objectifs : les subventions de fonds de roulement, dune part, et les subventions dinvestissement, dautre part. Journaliste : Pas pour certains projets explicites, car nous voyons maintenant que vous demandez toujours lautorisation de la Commission europeenne. Pourquoi? Marcel Boloș : Si nous parlons des subventions de fonds de roulement et de celles que nous avons approuvees aujourdhui lors de la reunion du gouvernement, il y a de petits changements dans le programme operationnel, que nous adaptons en fonction du mecanisme que nous voulons mettre en place pour loctroi des subventions. Journaliste : Vous avez des emotions que Bruxelles ne va pas... Marcel Boloș : Pas du tout. Cela ne viole pas les reglements de la Commission europeenne. Donc, on parle de respecter la Commission europeenne et on parle... Journaliste : Donc les 300 millions deuros sont exclusivement, ils representent des fonds europeens, nest-ce pas ? Marcel Boloș : Represente les fonds europeens. Ils passent par la procedure de paiement du budget de lÉtat, comme je lai mentionne a plusieurs reprises, et ils passent egalement par la procedure de reglement. Je ne peux pas garantir que toutes les depenses seront eligibles, car les controles qui sont effectues a chaque fois par les autorites competentes suivent et cest un processus naturel. On a toujours eu des depenses. Journaliste : Alors, vous payez sur le budget de lÉtat, d`où exactement ? Du fonds de reserve ou doù tirez-vous cet argent? Marcel Boloș : Au moment de lelaboration du budget, en debut dannee, chaque ministere budgetise son chapitre specifique de fonds europeens. Le chapitre sintitule 58, il est specifique aux fonds externes non remboursables et a partir de la, les paiements sont effectues pour tous les programmes operationnels et tous les projets, et nous suivons le regime de reglement. Journaliste : Donc, a votre ministere, nest-ce pas ? Marcel Boloș : Dans ce cas, le beneficiaire est le Ministere de lEntrepreneuriat et du Tourisme, qui dispose de cet argent au chapitre 58 et il est pour la mesure deux, qui est administree par eux et ont l`argent prevu dans le budget, conformement au budget approuve, dune part, et au Ministere de lAgriculture et du Developpement Rural est la premiere mesure, egalement budgetisee. Il y a une valeur bien inferieure a 50 millions deuros, apres quoi, apres avoir effectue les paiements au beneficiaire, ils arrivent a notre ministere avec les demandes de remboursement, qui font partie du processus de reglement que jai mentionne. Journaliste : Quand cette ordonnance durgence entre-t-elle en vigueur et quand on commence a payer ? Marcel Boloş : Elle entre en vigueur a la date de sa publication au Journal Officiel et je precise que louverture de lappel a projets se fait le 27 pour les micro-subventions et le 26 pour les subventions de fonds de roulement. Cest, comme je lai dit, une periode pendant laquelle cet argent peut etre utilise et jen suis tres heureux. Journaliste : Avez-vous parle a la Commission europeenne avant de proposer cette ordonnance durgence ? Marcel Boloş : Évidemment, nous avons eu cette discussion. Bien sûr, comme je lai dit, il y a des changements dans le programme operationnel Competitivite et ils sont sur la bonne voie, donc les deux choses ne sont pas empechees, etant donne que le paiement est effectue sur le budget de lÉtat car il nous faut du temps pour regler de l`argent europeen, l y a un certain ecart de temps Journaliste : Lidee est de recuperer largent de la Commission europeenne, sinon nous naurons plus que largent du budget. Marcel Boloş : On na jamais eu de problemes de ce point de vue... Journaliste : Il y en a eu avant. Marcel Boloş : Maintenant, vous savez, on parle du beneficiaire final parce quen fin de compte, il faut laider, parce que cest une periode extremement difficile que traversent ceux qui sont dans lagriculture et lagroalimentaire. Noublions pas quils ont ce que nous avons comme biens de consommation que nous mettons sur la table et ils pensent que cest une priorite. Je ne pense pas quils divent dentrer dans ce tourbillon de mecanismes de paiement et de reglement, car ils ny comprendront plus rien ; ce sont eux les beneficiaires et ils doivent savoir que ces subventions leur sont destinees. Journaliste : Je sais, mais largent vient de largent de tout le monde, des contribuables, au moins dans la premiere phase. Marcel Boloş : Faites-vous reference au budget de lÉtat ? On a toujours fait comme ca. Ce sont des mecanismes que nous suivons depuis 14 ans dans le cadre du processus de reglement avec la Commission europeenne. Journaliste : Bonjour. Monsieur le Ministre, jai une question sur les bons pour les personnes vulnerables. Vous avez dit quil y aurait des cartes. Pourquoi ne pas trouver la solution pour que largent soit transfere sur le compte de ceux qui ont deja un compte ouvert ou donne ... sont des retraites qui nont pas de compte bancaire, car la question suivante suit: quadviendra-t-il de ces cartes fin decembre, car ce programme est prevu pour la fin de lannee. Pratiquement, est fait un gaspillage de matiere plastique, on pollue ou quoi ces... Marcel Boloş : Clarifions autre chose. Ainsi, les categories de beneficiaires a inclure dans le domaine des cheques sociaux, certaines dentre elles, qui sont conformes aux objectifs du programme operationnel pour linclusion et la dignite sociale iront plus loin et beneficieront de ces mesures, etant une condition que nous impose la Commission europeenne dans le processus dutilisation des fonds europeens. Donc, certaines cartes seront certainement reutilisees, mais dun autre cote, les cartes ont cette validite jusquau 31 decembre, et je pense quand meme quelles pourront etre utilisees par ceux qui les auront en possession egalement pour dautres types dactivites, sils ont cet accord avec les emetteurs. Journaliste : Il y aura donc des cartes bancaires, pour ainsi dire... Marcel Boloş : Ce sont des cartes bancaires. Ce sont comme les cartes qu`on a utilisees pour les cheques-repas chauds pour les personnes agees. En fait, nous avons ete donnes comme exemple de reussite par lOCDE car, ayant la reticence que cela ne fonctionnera pas et que ce sera un echec, a notre grande surprise, les ruraux se sont adaptes a lutilisation des cheques. et, au final, meme les unites emettrices, qui ont ete integres via des magasins alimentaires et des restaurants dans le processus de leur utilisation, disposaient de linfrastructure mobile specifique pour se rendre chez le beneficiaire final et saisir simplement le code dutilisation de la carte. Les mecanismes dutilisation de ces cartes ont donc ete adaptes, si vous voulez. Journaliste : Et encore une fois, je voudrais quil soit tres clair que personne ne devrait s`adresser a une caisse des pensions ou ailleurs pour prouver. Marcel Bolos : Non. Journaliste : Donc, ils ne pretendront pas que... Marcel Boloş : Comme la personne est dans les registres de la Caisse de pensions, il est clair quelle est egalement beneficiaire du droit social respectif. Je pense que la Caisse des pensions dispose dune infrastructure de base de donnees tres solide et dune liste de beneficiaires. Ces donnees viennent de la-bas, on n`a pas a s` adresser aux caisses de pensions. Tout le monde attend quils soient distribues par la poste. Je ne voudrais pas entrer dans les details a ce sujet, mais la Poste sera aussi le facteur et le facteur, donc, plus simplement, ce sera celui qui ramenera la carte chez les beneficiaires, mais dans un premier temps, je le souligne, il faudra attendre que le ticket social parvienne progressivement aux beneficiaires finaux. Journaliste : Et les sans-abri, parce quils sont aussi... ? Marcel Boloş : Les sans-abri ont un mecanisme specifique, a savoir : ils sont enregistres par les mairies, une enquete sociale est etablie et ils sont enregistres par les mairies, les mairies transmettent cette liste de beneficiaires a lAgence Departementale des Paiements Sociaux. LAgence departementale des paiements sociaux lenvoie a lAutorite nationale - jespere que je ne me trompe pas avec le nom de paiements sociaux - et ils nous lenvoient. Journaliste : Merci beaucoup ! Journaliste : Bonjour ! Monsieur le ministre, une fois que nous aurons lordonnance prete et quelle sera adoptee par le gouvernement, dans combien de temps les encheres pour lemission des cartes commenceront-elles ? Marcel Boloş : Donc, la procedure de delivrance des cartes, nous sommes prets a la demarrer immediatement apres la publication de lordonnance. Mais, je veux vous dire quelque chose : a ce volume de cartes que nous emettons, je pense que le coût demission de la carte est nul ; parce que je ne pense pas que la manifestation dinteret des emetteurs de cartes se base sur ce coût demission de la carte, mais plutot sur lenseigne de magasins dont ils disposent, qui sera avec un portefeuille de consommateurs constitue de beneficiaires finaux. Donc, je nai aucune emotion de ce point de vue, car il ny a pas de frais encourus par le budget de lÉtat pour lemission. Je vous le dis de l`experience que jai eue ce que cela signifie des repas chauds pour les personnes agees, où nous avons eu un coût de delivrance autour de 1,50 lei. Donc, pratiquement, en dautres termes, je mattends a ce que ce soit une tres petite valeur, afin que la procedure soit tres simple. Journaliste: Jai compris, vous avez repondu a toutes les questions que je voulais poser, mais en ce moment, meme sil ne peut y avoir de coût, nous avons un budget predetermine, combien une carte devrait coûter ou tout ce proces? Marcel Boloș: La valeur estimee est donc faite par lautorite contractuelle. Il est base a la fois sur le coût de lemission, mais surtout sur ce volume que nous devons emettre. Et puis, en general, il y a des coûts demission tres bas, il peut etre de 0,001 ... donc une valeur insignifiante. Cela rend la valeur estimee de la procedure qui releve de la procedure dapprovisionnement direct. Il y aurait eu un probleme si, pour dire, ces coûts etaient, je ne sais pas, disons deux lei sur la carte multiplies par trois millions, cetait une valeur qui nous aurait obliges a recourir a la procedure de passation des marches publics, mais je ne pense pas que nous soyons dans cette situation. Journaliste: Mais a-t-il ete plus rentable de les donner sur la carte au lieu de leur donner limprimes? Marcel Boloș: Aucun billet de valeur ne peut etre emis, selon la loi roumaine, sur le papier, il ny a rien de tel. Journaliste: Je comprends, merci. Journaliste: Bonjour, M. le ministre. Je demanderais quelques clarifications, si possible. Concernant ce que vient de dire Silvian plus tot, mais quel etait le probleme pour l`argent comptant? Peut-etre que je nai pas compris vox explications...; ? Marcel Boloș: Le mecanisme de reglement de la Commission europeenne a ete depuis le debut sur les bons. Cest une methode extremement bonne et efficace, on n`en pas venu a la negociation pourl`argent comptant. Il aurait ete tres dangereux pour nous demettre trois millions de commandes de paiement. À lheure actuelle, nous emettons les ordonnances de paiement aux emetteurs de cartes, et les emetteurs de cartes ont en outre linfrastructure specifique afin que les transferts soient effectues par le biais des banques aux beneficiaires finaux. Journaliste: Donc, a ce proos, aucun coût dadministration n`exite pas, disons sur ... vous dites quils peuvent etre utilises aussi plus tard. Disons que ce sont pour cette annee. Y aura-t-il des frais dadministration que les beneficiaires paieront ou devront-ils payer? Marcel Boloș: Non, il ny a rien de tel. Journaliste: Ce n`est pas possible? Marcel Boloș: Non. Sil vous plait... Journaliste: Sil vous plait, si vous voulez expliquer, je voudrais encore plus de clarifications. Marcel Boloș: Je voulais vous dire que nous avons en echange la distribution place la et la mise enveloppe, faites par le poste roumaine qui va sur le meme mecanisme que celui concernant les pensions. La, ils ont un mecanisme specifique que nous prenons aussi et lappliquons en rapport avec la poste. Journaliste: Et vous parliez dune duree dans laquelle ces cartes seront distribuees et que juin est respecte. Cela pourrait etre en quelque sorte repporte, car nous avions initialement, vous savez, en mai-juin, les mois au cours desquels est distribuee la premiere tranche et trois versements supplementaires pendant le cours ... Marcel Boloș: Non, cetait le 1er juin, cetait juin-juillet, donc les deux premiers mois, cest la premiere tranche pour ainsi la nommer. Il y a cette difficulte en raison de la distribution des cartes, car, a partir de la deuxieme tranche, seul le transfert est effectue, donc la premiere installation peut avoir, disons, la periode de distribution de la carte, juin et juillet, mais personne ne reste sans ce droit , parce que tout le monde comprend que distribuer a la fois 3.000.000 de cartes, je ne pouvais pas faire cet engagement. Chaque carte a une puce, non ?! Elle a une puce, il a un plastique sur lequel la puce est placee. Il y en a donc beaucoup, meme si cela semble simple au debut, le mecanisme demission et de distribution nest pas lun des plus simples. Mais nous avons de la chance que la Poste roumaine est une compagnie d`Etat, qui a plus de 12.000 facteurs postaux et de ce point de vue pour nous, cest un grand soulagement, sinon le programme aurait subi de multiples complications. Si nous appelons a une autre methode de distribution a laide des emetteurs, le processus de distribution au beneficiaire final aurait ete tres complique. Journaliste: Bon. Cela signifie donc que certains pourraient la recevoir en juillet et nous atteignons exactement lecart dont je vous parlais, car au depart, lorsque les mesures ont ete annoncees que cetait mai-juin, juillet-août, septembre-octobre et novembre-decembre. Oui, maintenant nous arrivons, trois versements chacun deux mois. Decembre-janvier Que se passera-t-il? Avez-vous calcule, avez-vous fait des estimations? Journaliste: Autrement dit, en decembre, la quatrieme tranche, la recevra-t-on cette annee? Marcel Boloș: Exactement les quatre versements, comme discute sera recu, il ny a pas de changement, vous verrez que le projet dordonnance est clair de ce point de vue et, la premiere tranche la plus sensible, car il sagit de la distribution des cartes. Journaliste: Et si vous me permettez de clarifier concernant ceux des villages, parce que vous avez dit qu`ils ont ete tres contents, les ont bien utilisees, mais le reseau de magasins, tout dabord, comprendra sûrement tous les petits villages où il est une probablement une seule boutique? Marcel Boloș: Je vous dis ce qui sest passe aux repas chauds pour les ages. Ceux qui sont entres dans le reseau des emetteurs ont apporte a la porte de la maison le repas chaud, et je vous ai dit quils avaient ces terminaux mobiles avec lesquels ils ont fait leur reglement, alors ils ont juste tape le PIN et l`on a encaisse l`argent. Il y a aussi la variante, où il n`y a pas de boutique de village et on na pas opte pour le repas chaud, dans la ville, par exemple, pres de ladresse daccueil, il sera possible de decompter, cest-a-dire quil y aura des magasins dans le reseau. Il sera probablement difficile lors de la preiere tranche d`identifier l`adresse, quel est le magasin qui reglera ces cartes, mais, comme je lai dit, les emetteurs de cartes ont cette obligation dinformer, il ya un telephone par lequel lautorite emettrice peut etre appelee. Lautorite emettrice a linfrastructure necessaire pour clarifier ces choses. Journaliste: Je suppose que pour ces raisons, vous avez impose aussi des sanctions, car jy ai vu des sanctions pour ceux qui les vendent, disons, nutilisent pas leur carte d`identite. Marcel Boloș: Ces regles etaient necessaires, car nous discutons de trois millions de bons, et differentes choses peuvent se produire, de la publication de la carte avec ses elements didentite jusqu`a ce processus, comme vous lavez dit, de transaction entre les beneficiaires. Si nous avons de telles situations, lordonnance est concue de sorte que les corps habilites pour lapplication des amendes puissent agir, où il y a de tels cas. Si je ne sais pas ... Dans une certaine localite, ce phenomene de speculation avec des cartes, les corps autorises, y compris la police locale ou la police qui se trouve dans le rayon territorial de celui qui a le domicile, peut appliquer lamende. Journaliste: Et cette amende reste en rapport avec le salaire minimum sur leconomie, qui a ete realisee dans le projet, le salaire minimum brut, 2.550? Est celui pour le point d`amende ou vous discuterez encore d`un eventuel changement? Marcel Boloş : La valeur du point d`amende est conforme a la loi. Je ne sais pas quelle est sa valeur actuelle, mais cest calcule sur des points d`amende et... Journaliste : Merci. Journaliste : Monsieur le ministre, nous comprenons que ces cartes arriveront a partir du 1er juin, elles seront deja rechargees, les gens recevront deja largent. Marcel Boloş : Il y a deux etapes. Dans la premiere etape, les cartes sont distribuees. Nous sommes informes de la zone où les cartes ont ete distribuees et le processus de chargement suit. Mais, cest la premiere tranche seulement, car dans la deuxieme tranche on la connait deja, elles sont toutes emises, elles sont chargees sans aucun probleme. Journaliste : Pour le deuxieme versement nous comprenons quil ny a pas de cartes bancaires, ne peut-on pas aller au guichet automatique pour verifier sil a ete recharge ? Marcel Boloş : Eh bien, comme cest specifique pour la nourriture et les repas chauds, on ne peut pas le verifier au guichet automatique. Journaliste : C`est clair, et si les gens consomment la premiere tranche de 250 lei, comment vont-ils verifier la deuxieme tranche, en allant a la caisse etvoyant que la carte n`a pas ete alimentee, sera-t-il etabli une date, une annonce sera-t-elle faite ? Marcel Boloş : Ici, nous devons clarifier avec les emetteurs de cartes la maniere dont le chargement de la carte sera communique. Je ne peux pas repondre a cette question pour le moment, mais nous avons des reunions regulieres avec eux et nous clarifions ces choses. Il est clair quils ont le droit detre informes lorsque les cartes sont chargees. Pour ceux qui ont un telephone portable je pense... Journaliste : Y aura-t-il une application qu`ils pourraient utilier pour voi si le montant... ? Marcel Boloş : Quand on faisait ces repas chauds pour les personnes agees, il y avait cette possibilite de... je le repete, je nai pas aborde ce detail, je ne veux pas vous dire des choses qui ne correspondent pas a la realite et on va y reflechir detail. Journaliste : Merci. Journaliste : Bonjour, Monsieur le Ministre ! Vous avez parle du prix, du coût de ces cartes. Vous avez explique quil sagit dune tres petite carte, mais vous avez egalement mentionne quil sagit de cartes en plastique, a puce, avec des donnees didentification. Cependant, celles-ci impliquent un coût de fabrication. Marcel Bolos : Cest vrai. Journaliste : Comment arriver a un prix aussi bas, par le bon vouloir des emetteurs ou comment ? Marcel Boloş : Donc, normalement, pour ce volume de beneficiaires finaux, le gain ne se fait pas sur la delivrance des cartes. Et de ce point de vue, je vous lai dit, on essaie de garder cette valeur la plus basse possible, et cela peut etre un systeme de facilites offertes par les emetteurs de cartes. Je ne leur ai pas parle de ce point de vue, mais cest lavantage, quand on emet plus de cartes, le coût de leur emission est insignifiant. Ce nest pas dici que lemetteur de la carte gagne, mais du fait que les emetteurs ont des ententes avec les magasins alimentaires, je ne sais pas ce qu`elles comprennent, je n`en sais rien, ne me demandez pas, mais ce serait une base rationnelle pour notre approche. Journaliste : Donc, si jai bien compris et corrigez-moi, vous vous etes appuye sur le fait que ces emetteurs aimeraient gagner de nouveaux clients et assumeraient ce coût juste pour gagner ces clients. Marcel Boloş : Cest un raisonnement qui tient. Journaliste : Mais jusqua ce que nous voyions qui sont les beneficiaires, qui sont les personnes vulnerables, a faible revenu et qui est le client ideal pour ces diffuseurs...; Marcel Boloş : Mais ce nest pas la le gain de lemetteur de la carte. Je le repete, je ne sais pas ce quil y a dans lentente entre lautorite emettrice de la carte et le magasin qui fait partie de son reseau. Il y a probablement des gains en fonction des volumes de beneficiaires et cest la que je pense qu`il y a le veritable enjeu. Mais ce nest quune hypothese, que jemets, je nen suis pas sûr, mais il est clair que le coût demission ne peut etre quinsignifiant, il ne gagnera pas deux fois, une lors de lemission de la carte, ce nest pas deontologique et moral et puis, aussi, des volumes de beneficiaires quils ont par rapport aux magasins. Journaliste : Et que se passe-t-il si lhypothese savere fausse ? Marcel Boloş : Croyez-moi, ce raisonnement est celui qui tient debout. Je parle de notre point de vue d`autorite contractante. D`autre part, sil sagissait dun coût demission, il serait negligeable. Penser a un leu ou deux lei, signifie beaucoup dargent, ce qui nest pas juste de gagner de chez nous et de la relation entre lautorite emettrice - le magasin de son reseau. Journaliste : Vous comptez donc sur la bonne volonte de ces diffuseurs, pas sur leur desir de faire des affaires. Marcel Boloș : Mais nous avons un levier de test, nest-ce pas ? Le pouvoir adjudicateur a un droit fondamental, celui de justifier la valeur estimee de la procedure de passation de marches publics, nest-ce pas ?! Nous faisons cela. Dans notre premiere procedure, nous essayons de rendre ces valeurs estimees, comme je lai dit, non significatives. Si personne ne vient a la procedure, cela signifie que le raisonnement est errone. Si les autorites emettrices viennent a la procedure, cela signifie qu`on avait un raisonnement correct en faveur de lÉtat. Journaliste : Et quel est le scenario si le raisonnement est faux ? Marcel Boloș : Si le raisonnement est faux, voyons. Je pense que cest premature. Testons le raisonnement dont je vous ai dit quil est favorable a lÉtat. Je ne pense pas quon devrait profiter deux fois de cette operation. Journaliste : Jai une autre question, si vous pouvez maider. Je comprends que la liste des produits pour ces cheques sociaux est deja decidee et jen fais partie : pain, pommes de terre, huile, riz, poulet, œufs, non ? Marcel Boloș : Non, donc cette liste a ete pour l`information quand elle a ete discutee pour la premiere fois. Cest un sujet, si vous voulez, une decision de la coalition et nous pensons quil ne faut pas avoir cette liste predefinie, car le beneficiaire final doit choisir ce quil consomme, non ?! On ne peut pas, par exemple, je naime pas le poulet et je nen mange pas, mais je te le donne. Il y a donc certaines choses qui dependent de la preference du consommateur et du beneficiaire. Journaliste : Il ny aura donc pas de liste de produits predefinis et chacun choisira ce quil veut parmi ce montant. Marcel Boloș : Lintention, je pense, est que la maniere la plus correcte daborder le probleme ici est davoir la liberte de choisir. Si on va avec cette liste predefinie, on a donne lexemple de la viande de poulet, on lui donne, il naime pas ca et ca finit par etre jete a la poubelle. Journaliste : Oui, et aidez-moi encore un peu, car c`est la liberte du choix, comme vous dites, on devrait pouvoir choisir entre deux-trois type de viande, par exemple, de l`etalageou devrait-on prendre du certain type de viande...; ? Marcel Boloș : Non, cela na pas ete discute. Je le repete, ce nest pas une decision finale. Cest, pour le moment, une proposition qui a ete faite, mais sil sagit dun produit alimentaire, il est clair quon peut choisir parmi toute la gamme de produits que le magasin respectif a a sa disposition. Si on avait une telle liste predeterminee, toutes sortes dinconvenients pourraient apparaitre. Je ne sais pas, non, il ne peut pas avoir de preference pour un certain type dhuile, cest complique, a trois millions de beneficiaires je pense que la liberte de choisir est la solution la plus sage. Journaliste : Merci. Dan Cărbunaru : Merci moi aussi, Monsieur le ministre, davoir repondu a de nombreuses questions, dont certaines pourront probablement etre repetees meme apres lapprobation de ces nouvelles mesures de soutien aux categories vulnerables de citoyens roumains, qui font partie du paquet economique et mesures sociales Soutien a la Roumanie qui, ici, prend forme chaque semaine. Merci encore pour votre participation. Merci egalement a ceux qui vous ont pose ces questions. Avec votre permission, je voudrais ajouter seulement quelques informations relatives a lordonnance durgence approuvee aujourdhui concernant la modification de larticle 262, paragraphe 3, index 2, de la loi 85 de 2014 sur la prevention de linsolvabilite et les procedures dinsolvabilite et pour la modification de lordonnance durgence no. 19/2022 sur certaines mesures concernant les garanties de bonne execution constituees dans les marches publics et les contrats sectoriels. Le Gouvernement a decide de prolonger la duree de validite des polices dassurance contre lesquelles des decisions ont ete rendues pour ouvrir une procedure de faillite, de 90 a 150 jours a compter de la date de delivrance des decisions. Il existe des contrats dassurance inclus dans la classe dassurance 15 - garanties, de lannexe n° 1, section A de la loi n° 237/2015 sur lautorisation et la surveillance de lactivite dassurance et de reassurance. Cette mesure etait necessaire compte tenu du contexte genere sur le marche de lassurance suite au retrait de la licence dexploitation, suivi de louverture dune procedure de faillite a lencontre dune societe detenant une part de marche elevee dans le segment de lassurance, qui detient dans son portefeuille des polices denviron six milliards lei, relatifs aux marches publics, respectivement aux contrats sectoriels. Grace a cette extension, les entrepreneurs pourront beneficier dun delai supplementaire de 60 jours pour identifier et mettre en place de nouvelles garanties, reduisant ainsi le risque de blocage de grands projets dinvestissements finances sur fonds europeens, uniquement dans le cadre du Programme Operationnel Grandes Infrastructures 2014-2020, contrats qui auraient pu etre affectes par cette situation pour un montant total de plus de 2,9 milliards deuros. Deuxiemement, je voudrais signaler lapprobation du memorandum sur loctroi daides dÉtat aux operateurs economiques exploitant des aeroports, qui, en 2019, a enregistre un trafic passagers de plus de 200 000 passagers, mais moins de trois millions, pour surmonter les difficultes financieres difficultes auxquelles ils sont confrontes, difficultes causees par la crise provoquee par la pandemie de COVID-19. Ainsi, conformement a larticle 107, paragraphe 3, point B, du traite sur le fonctionnement de lUnion europeenne et a lencadrement temporaire des mesures daide dÉtat de soutien a leconomie dans la pandemie actuelle de COVID-19, programme approuve et promu par Commission europeenne, lacte normatif etablit un regime daides dÉtat de 21.374.000 lei, a travers lequel seront finances les aeroports eligibles qui doivent faire face, pour ces raisons, a un deficit de liquidites. Ce sont les aeroports de Iasi, Sibiu, Craiova, Bacau, Suceava et Timisoara. Cest linformation que je voulais vous transmettre concernant la reunion de gouvernement daujourdhui. Sil ny a pas de questions, merci beaucoup! Sil vous plait! Journaliste : Concernant linsolvabilite. Du coup, il fallait pratiquement allonger ce delai, jusqua 150 jours, pour ne pas bloquer ceux... Dan Cărbunaru : Oui, et afin de donner du temps aux entrepreneurs, du temps supplementaire, pour resoudre cette situation, sans bloquer les travaux quils gerent. Et comme je vous lai dit, seuls 2,9 milliards deuros sont en jeu dans les seules grandes infrastructures, pratiquement cette evaluation des contrats dans lesquels sont impliques les entrepreneurs qui avaient besoin dune telle mesure. Journaliste : Merci ! Journaliste : Moi aussi j`ai une demande, une clarification a ce sujet. Alors, comment les entrepreneurs pratiquement, concretement, sont-ils aides ? Et je vous donne le cas de CNAIR, oui, qui a plus de 100 lettres de garantie a City Insurance dune valeur de plus dun milliard. Cest donc la valeur de la creance avec laquelle la CNAIR sest inscrit au tableau des avoirs. Alors, comment la CNAIR est-elle aidee dans ce cas ? Dan Cărbunaru : Je comprends. Ce delai supplementaire de 60 jours, de 90 a 150 jours, pratiquement de deux mois, offrent aux entrepreneurs qui ont de tels contrats, etant obliges de faire contracter ces garanties aupres de compagnies dassurance, pour de telles situations leur duree a ete prolongee de deux mois supplementaires , au cours de laquelle ils ont certainement la possibilite de resoudre ces problemes, sans risquer de bloquer la mise en œuvre de ces projets, qui sont egalement importants pour la Roumanie, du point de vue de lacces a largent europeen, mais aussi pour atteindre les objectifs dans lesquels ces entrepreneurs sont deja engages . Journaliste : Daccord, et que se passera-t-il dans deux mois, car il y a des centaines de lettres, des milliers de lettres de garantie emises ? Au total, la crise du credit se situe quelque part a 9 milliards. Dan Cărbunaru : Ces deux mois seront mises a profit pour que les entrepreneurs puissent gerer cette situation, soit en concluant, peut-etre certains dentre eux les travaux, dautres peut-etre en concluant dautres polices ou en trouvant, en tout cas, des solutions qui leur permettent de continuer la relation contractuelle pour les travaux auxquels ils se sont engages. Journaliste : Quelques exemples de /.../. Dan Cărbunaru : Certes, la CNAIR et les autres ministeres impliques dans la realisation de ces programmes peuvent vous donner des exemples. Merci! Bon week-end a tous ! 2022-05-06 14:27:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-sedinta9009.jpgȘedința de guvern din 6 mai 2022Știri din 06.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-05-06 12:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-sedinta8936.jpgPremierul Nicolae-Ionel Ciucă l-a numit pe Lucian Ovidiu Heiuș în funcția de președinte al Agenției Naționale de Administrare FiscalăȘtiri din 05.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-nomme-lucian-ovidiu-heiu-au-poste-de-president-de-l-agence-nationale-de-l-administration-fiscaleAujourdhui, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a nomme Lucian Ovidiu Heiuș au poste de president de lAgence nationale de lAdministration fiscale, avec rang de secretaire dÉtat. La decision a ete envoyee pour publication au Journal officiel. Nous avons demande au nouveau president de lANAF que lobjectif principal soit daugmenter le niveau de collecte pour assurer le financement des mesures economiques et sociales pour proteger les citoyens et leconomie des effets de la periode difficile que nous traversons. La croissance au premier trimestre de cette annee par rapport a la meme periode lan dernier doit se poursuivre a un rythme plus rapide. La mise en œuvre des projets Radar des marchandises et E-facture est egalement en mesure dapporter plus dargent au budget de lÉtat et dassurer un environnement commercial competitif , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. 2022-05-05 18:03:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-05-05-54-29big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Ciucă la Conferința Internațională la Nivel Înalt a Donatorilor pentru UcrainaȘtiri din 05.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-ciuca-a-participe-a-la-conference-internationale-de-haut-niveau-des-donateurs-pour-l-ukraineCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Aujourdhui, 5 mai 2022, le Premier ministre Ionel-Nicolae Ciucă a participe en ligne a la Conference internationale de haut niveau des donateurs pour lUkraine a Varsovie. Dans ce contexte, le Premier ministre roumain a reitere le soutien multidimensionnel de la Roumanie a lUkraine, le soutien politico-diplomatique, laide humanitaire et, aux refugies, le soutien economique. A cette occasion, il a presente une nouvelle contribution daide humanitaire de 3,2 millions deuros. Le Premier ministre Ciucă a declare que la Roumanie etait prete a participer au processus de reconstruction de lUkraine et a reitere son soutien a la perspective europeenne de lUkraine, de la Republique de Moldavie et de la Georgie. Levenement de haut niveau etait co-organise par le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, et la Premiere ministre suedoise, Magdalena Andersson, en partenariat avec le president du Conseil de lUnion europeenne, Charles Michel, et la presidente de la Commission europeenne, Ursula von der Leyen, pour mobiliser les contributions des donateurs afin de soutenir la reponse humanitaire des Nations Unies en Ukraine. 2022-05-05 15:32:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_003_resize.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu delegația Nuclear Energy AgencyȘtiri din 05.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-la-delegation-de-l-agence-pour-l-energie-nucleaireCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Entrevue du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă avec la delegation de lAgence pour lenergie nucleaire Le Premier ministre Nicolae - Ionel Ciucă a eu un entretien aujourdhui, au Palais Victoria, avec la delegation de lAgence pour lenergie nucleaire (AEN) conduite par le directeur general William D. Magwood IV. Les principaux sujets abordes ont ete ladhesion de la Roumanie a lOrganisation de cooperation et de developpement economiques (OCDE), linitiative regionale sur le developpement nucleaire et la collaboration entre la Roumanie et lAEN. A cette occasion, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a souligne limportance que la Roumanie attache aux capacites nucleaires et la pertinence de lAEN, une agence dans laquelle la Roumanie est deja representee pour le processus dadhesion a lOCDE, qui est un objectif national. Le Premier ministre a manifeste la volonte de developper la capacite de la Roumanie a produire de lenergie nucleaire, en utilisant la technologie nord-americaine, un element qui caracterise notre pays dans la region. Le Gouvernement soutient le developpement du programme nucleaire roumain, a travers des projets dinvestissement substantiels, compte tenu du role de lenergie nucleaire dans la strategie energetique de la Roumanie. La decision prise au niveau europeen daccepter lenergie nucleaire comme une transition vers une economie propre nous encourage a soutenir linvestissement dans de nouvelles capacites qui incluent a la fois de nouveaux reacteurs et lutilisation de la technologie SMR. Ce sont des projets qui contribueront a renforcer le profil de notre pays du point de vue de la production denergie et a atteindre lindependance energetique, conformement a la vision europeenne de protection de lenvironnement et de reduction des emissions de dioxyde de carbone , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. En ce sens, pour la Roumanie, sont des priorites tant la formation des salaries sur le terrain, que le developpement du reseau de production et de transport denergie. À son tour, le directeur general de lAEN-OCDE a confirme la disponibilite dun soutien en termes daugmentation de la capacite de production denergie nucleaire, soulignant le role positif que ladhesion de la Roumanie a cette agence peut jouer dans le processus dadhesion a lOCDE. Les investissements dans le domaine nucleaire sont des opportunites pour lenvironnement des affaires, et le soutien du gouvernement peut aider a coaguler de nouveaux projets. Au cours des pourparlers ont ete evoques Les principaux avantages de lenergie nucleaire, qui peut reduire les emissions de carbone comme alternative au gaz russe, y compris dans le domaine industriel. Plus dinformation: LAgence pour lenergie nucleaire (AEN) est lagence gouvernementale de lOCDE qui facilite la cooperation entre les pays dotes dune technologie et dune infrastructure nucleaires avancees visant a atteindre lexcellence en matiere de sûrete nucleaire, de technologie, de science, de protection de lenvironnement et de legislation connexe. Le directeur general de lAEN effectue une visite de travail a Bucarest dans le but de developper la cooperation entre la Roumanie et lAgence pour lenergie nucleaire. 2022-05-05 13:25:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-05-01-26-19big_image_013_resize.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu președintele Republicii Federale Germania, Frank-Walter SteinmeierȘtiri din 04.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-le-president-de-la-republique-federale-d-allemagne-frank-walter-steinmeierCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a eu une entrevue aujourdhui, 4 mai, avec le President de la Republique federale dAllemagne, Frank-Walter Steinmeier, a loccasion de sa visite a Bucarest. Les discussions ont porte sur la guerre en Ukraine et son impact regional. Les deux dignitaires ont apprecie limportance de lunite europeenne et euro-atlantique dans le soutien a lUkraine et a ses citoyens, respectivement dans la gestion de limpact de la situation en Europe de lEst et la mise en œuvre des sanctions contre la Russie. Ils ont egalement apprecie la necessite de soutenir les refugies ukrainiens, etant reconnu, dans le contexte, leffort de la Roumanie. Le Premier ministre Ciucă a souligne limportance de la cooperation bilaterale et europeenne pour assurer la securite energetique, respectivement pour gerer les problemes generes par le blocage des chaines dapprovisionnement. Il a egalement mentionne que le soutien de la Roumanie a lUkraine vise egalement a faciliter les exportations de produits agricoles de lUkraine vers les marches tiers, qui sont actuellement touches par le blocus des ports ukrainiens sur la Mer Noire. Il a souligne que la Roumanie fait des efforts pour diversifier ses sources denergie, soulignant les efforts nationaux pour augmenter la capacite dexploitation des ressources en gaz naturel. Le Premier ministre a egalement plaide pour le soutien de lAllemagne dans le renforcement de la securite sur la Mer Noire, remerciant lAllemagne pour sa participation a assurer la police aerienne renforcee pour la Roumanie. Le chef du Gouvernement et le President allemand ont souligne a lunisson la qualite des relations bilaterales, soulignant lample potentiel delargissement de la cooperation economique roumano-allemande. Le Premier ministre Ciucă a exprime l`interet pour la diversification des investissements et la cooperation dans des domaines strategiques, tels que lenergie, la technologie, les infrastructures. Dans le meme temps, le Premier ministre a mentionne que la Roumanie applique toutes les normes dadhesion complete a lespace Schengen et, plus encore, assure de facto et efficacement la protection des frontieres exterieures dans le contexte de la crise d`Ukraine. Il a souligne limportance du soutien de lAllemagne pour trouver rapidement une solution. 2022-05-04 15:51:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-04-03-43-48big_image_001_resize.jpgBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 4 maiȘtiri din 04.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-la-fin-de-la-reunion-du-gouvernement-le-4-maiPoint de presse donne par le ministre de l`Energie, Virgil Popescu, le ministre du Developpement, des Travaux Publics et de lAdministration, Attila Cseke, le ministre de lAgriculture et du Developpement Rural, Adrian Chesnoiu, et le porte-parole du gouvernement, Dan Cărbunaru Dan Cărbunaru: Bonjour, mesdames et messieurs! Bien rerouves lors du point de presse du gouvernement, organise apres la reunion recemment terminee. Avec nous il y a le ministre de lÉnergie, le ministre de lAgriculture et le ministre du Developpement, dans cet ordre, je les inviterai a vous presenter les principales decisions prises aujourdhui par le gouvernement dans les domaines qu`ils dirigent. Monsieur le ministre de lÉnergie, Virgil Popescu, sil vous plait, vous avez la parole. Virgil Popescu: Bonjour! Aujourdhui, lors de la reunion du gouvernement, on a approuve lordonnance du Fonds de modernisation, pour ainsil`appeler. Cest une ordonnance qui etablit pratiquement le cadre institutionnel et financier pour le fonctionnement du Fonds de modernisation. Je vous rappelle que le Fonds de modernisation est forme au niveau de lUnion europeenne a partir de la vente de 2% du total des certificats demissions de gaz a effet de serre et que la Roumanie detient 11,98% du total de ces certificats. Dans la valeur absolue des certificats, de CO2, pour dire brievement, il y a 200.200.000 certificats de CO2, en moyenne de la valeur du certificat CO2, nous parlons dune valeur totale du fonds de modernisation denviron 13 milliards deuros, voir, evidemment, plus grande, car la valeur du certificat CO2 augmentera. Dans lordonnance, nous determinons exactement comment les flux financiers fonctionnent, comment les travaux du fonds de modernisation sont regles, nous determinons les domaines prioritaires qui sont les domaines des investissements, et ici nous parlons du Fonds de modernisation, nous parlons des energies renouvelables, du remplacement du charbon par la production denergie sur la base du charbon, nous parlons denergie nucleaire, de reseaux de transmission delectricite, de reseaux de distribution et de transport de gaz naturel, nous parlons de depots de gaz. Nous parlons donc du financement des projets de stockage de gaz. De toute evidence, nous parlons de tout ce qui signifie la distribution de lelectricite, le stockage delectricite. Pratiquement, nous parlons de toutes les technologies nouvelles et modernes qui sont dans le domaine de lelectricite. En plus de cela, lordonnance vient clairement avec une nouveaute: nous voulons encourager labsorption de largent des fonds de modernisation et nous voulons travailler dans des partenariats, grace a des accords de delegation, avec nos collegues dautres ministeres, dautres institutions publiques centrales et mon collegue du ministere de lAgriculture est la. Cette idee de collaboration est venue de lui et sera le premier accord delegue, probablement signe la semaine prochaine. Pratiquement, nous voulons travailler avec les ministeres, pour lancer des projets en parallele afin dattirer autant dargent que possible. Toutes les institutions publiques centrales qui peuvent prouver quelles ont la capacite logistique et administrative de lancer les appels a projets, signeront avec des accords de delegation avec le Ministere de lEnergie. La semaine prochaine, je vous ai dit, le Ministere de lAgriculture probablement avec AFIR. Vous savez quil gere des fonds europeens depuis longtemps. Nous ne posons pas la question quil naurait pas la capacite logistique et administrative a utiliser des fonds europeens, et pour lagriculture, pour les agriculteurs, nous realiserons des projets denergie renouvelable, du biogaz, de la biomasse, absolument ce dont nous avons besoin sur les regimes que nous travaillons deja avec le Ministere de lAgriculture. Pendant un certain temps. Ils seront lances dans les plus brefs delais, evidemment apres avoir discute de la Commission europeenne, et avec la Banque europeenne dinvestissements, parce que le Secretariat du Fonds de modernisation, vous devez savoir, est detenu par la Banque europeenne dinvestissements, cest pourquoi nous parlons du banque, non pas quils soient des prets, car ils gardent le Secretariat, et le Comite dinvestissements est le meme, celui qui approuve les projets deux fois par an: une fois au debut de lannee dans le premier trimestre et, le deuxieme, dans le dernier trimestre de lannee. Cest la meme chose au niveau de la Banque europeenne dinvestissements. Cette annee, je vous le rappelle, les projets ont ete approuves au sein du Comite dinvestissements du 7 avril pour lae complexe energetique dOltenia, pour la Transelectriques et un programme de 1,1 milliard pour les distributeurs delectricite. Le total des projets, cete enveloppe de projet, approuvee dans le Comite dinvestissement est de 2 milliards et demi, dont 1,4 milliard pour commencer cette annee. Merci! Journaliste : Bonjour, Monsieur le Ministre ! Je voudrais tout dabord vous interroger sur la decision daujourdhui de lUnion europeenne, sur labandon progressif du petrole russe dici la fin de cette annee au cours des six prochains mois. La Roumanie se permet-elle de renoncer au petrole russe et si nous pouvons vivre sans lui ? Virgil Popescu : Bien sûr que oui ! Alors, pensez-y, ca fait longtemps qu`on en discute. Nous avons parle aux entreprises roumaines qui raffinent, qui possedent des raffineries, nous leur avons parle de cette possibilite. Je pense que vous avez vu il y a quelque temps, il y a deux ou trois semaines, une declaration dOMV Petrom et dOMV en Autriche selon laquelle ils poursuivent et envisagent deja lachat de petrole aupres de sources autres que la Federation de Russie. Ce nest pas un embargo, cest une elimination progressive du petrole brut russe a partir du 31 decembre ou du 1er janvier de cette annee et aussi deux mois plus tard, il sagit de produits petroliers, dessence et de produits diesel. La Roumanie est solidaire, cest un Etat membre, elle soutient la decision de la Commission europeenne. Vous avez egalement vu la declaration du president, il ne fait aucun doute que nous ne sommes pas prepares ou que nous sommes pris a l`improviste. Journaliste : Si nous pouvons bien vivre sans petrole russe, vous pouvez nous dire si nous pouvons renoncer au gaz russe et si vous garantissez aux Roumains quune fois les nouvelles sanctions imposees, le prix du gaz en Roumanie ne sera pas plus eleve lhiver prochain par rapport a cet hiver ? Virgil Popescu: Le prix du gaz pour les Roumains, vous avez remarque que le gouvernement a approuve une ordonnance, si je ne me trompe pas il y a un mois, un mois et demi, elle est entree en vigueur le 1er avril, cest pour une periode de 12 mois. Le prix du gaz pour les Roumains est a un prix fixe de 150 lei par megawatt. Nous ne parlons pas des fluctuations du prix du gaz naturel, qui devraient se refleter dans le prix de la facture roumaine, de ce point de vue, il ny a aucun doute. Jai deja resolu ce probleme il y a un mois et demi. Actuellement, la Roumanie produit plus de gaz quelle nen consomme. Nous navons pas de limites a court terme ni de menaces a court terme. Nous ne sommes pas dans la situation de nos collegues en Bulgarie, ils doivent trouver des sources rapidement. Nous travaillons sur des sources alternatives et reduisons la dependance du gaz russe, je pense depuis novembre de lannee derniere. Laissez-nous finir et vous verrez les resultats. Cet apres-midi, je vais a la reunion regionale des ministres de lenergie a Sofia, precisement pour cette plate-forme dacquisition conjointe de gaz naturel, pour discuter au sein de ce groupe de travail regional pour reduire la dependance du gaz russe et nous progressons evidemment. Journaliste : Merci! Journaliste : Bonjour ! Veuillez nous dire si et comment nous pouvons augmenter lextraction de petrole brut dans notre pays ? Quavons-nous maintenant et que pouvons-nous avoir ? Toujours dans le cadre des sanctions annoncees par la Commission europeenne. Donnez-nous des donnees concretes. Virgil Popescu : La production roumaine represente actuellement 30 % de la consommation nationale. En general, la production de petrole brut roumain va a la raffinerie OMV Petrom a Brazi. La raffinerie de Petromidia est calibree, cest comme ca quelle a ete construite, sur du petrole brut de lOural, du petrole brut provenant du Kazakhstan, de la Federation de Russie ou dautres types de petrole brut similaires. Nous devons donc examiner la technologie de raffinage de maniere a ce que le petrole brut quils achetent - et cest ce que font les entreprises, je le sais tres bien - qu`il puisse etre utilise. Je ne pense pas que le probleme soit, pour le moment, que nous ne trouvions pas de ressources petrolieres pour pouvoir operer. Journaliste : Mais a lavenir, alors que nous parlons de gaz supplementaire, que nous allons extraire de la Mer Noire, je reflechis a ce que nous pourrions faire a propos du petrole. Virgil Popescu : Je pense que Petrom, qui possede egalement lextraction de petrole brut et de gaz naturel, parce que Romgaz ne possede que lextraction de gaz. Si Romgaz decouvre du petrole brut dans les gisements dont il dispose, il en sortira evidemment egalement le petrole brut. Je suis toujours dans le plan dinvestissement dOMV Petrom. Il y a aussi cela, une tentative daugmenter la production, mais ne vous attendez pas a ce que demain ou dans un an on parle de 40, 50, 60 % du petrole brut roumain. Nous devons avoir un endroit pour le raffiner, et la raffinerie de Brazi est calibree sur du petrole brut roumain, tres peu de petrole brut importe arrive a la raffinerie de Brazi. Journaliste : Et une derniere question. Je suis sûr que vous avez aborde cette question lors de la reunion des ministres de lenergie que vous avez eue il y a deux jours, je fais reference au gaz et au petrole ; Concretement, dans la situation de la Roumanie, quest-ce qui a ete discute comme perspectives ? Parlant de lannonce que vous avez faite hier, quavec le gaz que nous extrairons de la Mer Noire, la Roumanie pourra donner aux pays de la region et aux autres États membres de lUnion europeenne ? Dans ce contexte, je vous demanderais a quels pays pourrions-nous donner ce surplus de gaz que nous aurions pour la premiere fois ? Virgil Popescu : Jai explique a la fois dans les entretiens bilateraux avec le commissaire europeen Kadri Simson, commissaire europeen a lenergie, et avec le directeur general de la DG ENER, le fait que la Roumanie est un producteur de gaz naturel. Nous sommes le deuxieme plus grand producteur de gaz naturel et avec les reserves de la Mer Noire, nous devenons un producteur de gaz naturel qui produit plus quil n`en consomme et, evidemment, nous pouvons etre des fournisseurs de securite regionale. Lorsqu`on vous reflechit où vous peut donner autour de ton pays, on pense a lendroit où l`on peut optimiser les coûts. Journaliste : Bulgarie ? Virgil Popescu : On peut parler de la Bulgarie, on peut parler de la Grece, evidemment, on peut parler de lUkraine, de la Republique de Moldavie, dabord, parce que ce sont nos freres de lautre cote du Prut. Partout où je suis alle et nous avons parle des importations de gaz naturel, nous avons parle du gaz naturel pour la Roumanie et la Republique de Moldavie. Nous avons ce gazoduc Iasi - Ungheni - Chisinau, par lequel nous pouvons fournir du gaz a la Republique de Moldavie. Mais ce que nous devons savoir, cest que jusqua lannee derniere, nous ne pouvions pas avoir dautre source alternative de gaz naturel que la Federation de Russie. Nous travaillons sur ce projet depuis 2020. À la fin de lannee derniere, il a ete operationnalise. Nous avons un corridor transbalkanique par lequel nous pouvons acheminer du gaz depuis lAzerbaïdjan, nous pouvons apporter du LNG aux ports turcs, et une fois linterconnexion entre la Grece et la Bulgarie achevee, nous pouvons egalement acheminer du gaz naturel vers les ports LNG de Grece. Journaliste : Et une clarification, parce que nous parlons toujours de gaz importe, vous avez dit, Azerbaïdjan, gaz liquefie, quels seront les coûts pour amener ces gaz importes ? Virgil Popescu : Les coûts sont ceux du marche. Le marche dicte finalement les coûts. Évidemment, chacun de nous ne veut pas reflechir au hub de Vienne. Le hub de Vienne est clairement envahi par le gaz russe. Quand je dis envahi, je parle inonde de gaz russe, cest une plaque tournante du gaz russe. Nous ne voulons pas dependre du prix et de levolution des prix qui sont imposes par le gaz russe et nous regardons le hub des Pays-Bas, chez TTF. Lorsqu`on regarde et on voit la cotation TTF, nous parlons du gaz qui est vendu sur les bourses neerlandaises et cest le prix du marche. Quil soit spot, quil soit trimestriel, quil soit dun mois, quil soit a moyen terme a un an, a trois ans, vous verrez les cours sur les bourses neaerlandaises. Ce seront les prix auxquels le gaz naturel sera echange en Europe. Journaliste : Bonjour. Pour conclure sur le gaz, attendez-vous une decision sur le gaz liquefie ou le gaz dAzerbaïdjan demain, lors des pourparlers de Sofia ? Virgil Popescu : Nous avons deja pris des decisions. Nous discutons avec nos collegues bulgares, grecs, turcs, azerbaïdjanais, car ils viennent tous. Pendant longtemps ce... Journaliste : Les decisions de vente, je vous le demande. Virgil Popescu : Nous devons trouver les meilleures solutions pour toute la region, toute la region des Balkans et l`approvisionnement sera fait sûrement ensemble sur cette plateforme. Je suis convaincu que nous prendrons des decisions dans tres peu de temps. Journaliste : Demain ou dans le futur ? Virgil Popescu : Voyons comment les choses se passeront demain. Nous avons pris de nombreuses mesures et avant cette reunion regionale, ccomme chaque État membre. Jai rencontre mon collegue grec, par exemple, en Israël, lorsque nous etions separes en Israël et que nous nous y sommes rencontres et avons parle ; Jai rencontre mon collegue bulgare en Azerbaïdjan. Nous avons fait aussi des pas separement. Il est maintenant temps de reserrer les lignes, de mettre sur la table chacun ce qu`il a fait et de prendre une decision commune. Journaliste : Concernant le petrole brut, je comprends que nous importons 70% de la consommation. Combien coûte le gaz russe et ...? Virgil Popescu : Petrole brut. Reporter : Petrole brut. Oui desole. Et quelle quantite est traitee dans la raffinerie appartenant a la societe russe ? Virgil Popescu : Donc, sur un total de 70, environ moitie-moitie, mais je pense que 30 % sont russes, 40 % sont du petrole kazakh. Rompetrol est cependant la plus grande raffinerie de petrole du Kazakhstan. Le Kazakhstan nest pas soumis a des sanctions et na aucune raison detre sanctionne, donc nous parlons dun tiers du petrole brut russe, principalement dans la raffinerie je pense de Lukoil de Petrotel et peut-etre un peu, mais je pense que ce ne sera pas le cas, en plus de ceux de Brazi. Journaliste : Donc pour 30% de la consommation avons besoin dans de six mois de trouver un moyen de remplacer ou... Virgil Popescu : Je pense que les entreprises ont deja trouve ces solutions, pour quelles ne dependent pas dans quelques mois, pas dans six mois, dattendre lecheance finale. Journaliste : Je comprends quil y a aussi un probleme avec le petrole brut du Kazakhstan : linfrastructure utilisee depend de la Russie, elle est sur le territoire russe. Virgile Popescu : Non. Il y a un terminal international la-bas, dans le port de Novorosisk en Russie, et le petrole brut du Kazakhstan nest pas soumis a des sanctions, donc nous parlons de lorigine du petrole brut, pas du pays de transit. Journaliste : Mais la Russie pourrait prendre des mesures pour... Virgil Popescu : Maintenant, je suis convaincu que nos collegues du Kazakhstan trouveront des moyens dacheminer leur petrole brut, quils produisent, jusqua la raffinerie quils possedent. Journaliste : Le petrole brut de cette zone orientale est-il transporte par bateau sur la mer Noire ? Virgil Popescu : En general, tout le petrole brut, sauf celui produit en Roumanie, est amene par la Mer Noire, au terminal petrolier de Petromidia, il est amene par la Mer Noire puis Conpet, a travers le reseau de pipelines quil possede, le prend, le transporte dans le pays. Journaliste : Les frais de transport ont-ils augmente dans les conditions de securite actuelles ? Virgil Popescu : Maintenant, je pense que vous devriez poser ces questions specifiques de micro-gestion aux entreprises importatrices sur le marche. Je sais comme vous quil est possible de grandir, mais je nai pas de donnees precises combien, ou quoi, ou comment. Il peut sagir de choses speculatives ou de choses reelles. Journaliste : Bien. Puis une derniere question. En tant que ministre de lEnergie, pensez-vous quune penurie de produits et de carburants soit possible dans la prochaine periode ? Virgil Popescu : Non ! Et je vous ai repondu directement, je ne tai meme pas laisse finir la question. Non pas! Jexclus quelque chose comme ca. Journaliste : Bonjour, monsieur le ministre. Jai aussi deux ajouts aux questions de mon collegue. Concernant les autres sources, on parle du petrole de la Russie, car dautres sources sont deja en discussion, vous avez dit que cette discussion se fait aussi au niveau europeen. Puis-je vous demander de quoi s`agit-il ? Virgil Popescu : Parlons-nous du petrole ou de quoi ? Journaliste : Je parlais du petrole, oui. Virgil Popescu : Eh bien, ce sont les pays de lOPEP. Cest la que les producteurs de petrole sont regroupes. Nous avons la source du Kazakhstan, dont nous parlons, J`ai entendu dire ceux d`OMV quils ont parle a ceux d`Azerbaïdjan pour importer du petrole, a propos des pays de la region ; En plus, sachez que jai ete en Arabie Saoudite. Il y a suffisamment de sources dapprovisionnement. Je peux vous dire, que mes collegues polonais ont signe un contrat avec lArabie Saoudite, si je ne me trompe pas, jai lu dans la presse, 10 millions de tonnes par an, donc il y a des sources. Il ne fait aucun doute que ces sources nexistent pas sur le marche. Le petrole est plus facile a transporter que le gaz. Si l`on n`a pas de bons gazoduc ou de bons terminaux, cest un peu complique avec le gaz naturel. Journaliste : En ce qui concerne linfrastructure avec le Kazakhstan, il na pas ete question de savoir si la Russie fermerait simplement le terminal. Certes, il ne s`agit que de tranzit, mais si l`on prend la decision de fermer le terminal cela avoir un impact ? Virgil Popescu : Je pense quil existe des alternatives. Journaliste : Nous avons donc une autre voie a suivre ? Virgil Popescu : Je vous demanderais de poser cette question aux collegues de Rompetrol. Je vous dis avec certitude quil existe dautres alternatives, mais je ne peux pas vous dire, apportez-le par ici ou par la-bas. Chaque entreprise elabore sa propre strategie, mais je suis convaincu que la raffinerie de Constanța, Rompetrol, aura du petrole brut et fonctionnera. Journaliste : Nous assurez que tout ira bien avec le gaz et le petrole. Par contre, il y a des chauffeurs roumains qui traversent la frontiere avec la Hongrie pour faire le plein la-bas, ils ont des prix bien plus bas. Virgil Popescu : Maintenant, chaque pays fait sa propre politique des prix. Je ne sais pas, en Hongrie le prix etait plafonne. Je ne sais pas sil reste ce plafond. Chaque pays fait sa propre politique de prix. La politique des prix des carburants nest pas elaboree par le Ministere de lÉnergie. Il na aucune autorite ou competence pour fixer le prix a la pompe. Il est de notre responsabilite de nous assurer quil sagit de stocks. La reduction des impots releve de la competence du Ministere des Finances. Journaliste : Quand ils baisseront, car cependant, les prix aux stations services continuent daugmenter. Virgil Popescu : Vous savez, jai vu quelquun dire quils ongmente a plus neuf lei. Je nai pas vu les prix du diesel au-dessus de neuf lei, jai vu 8,30 ; 8,50 ; 8,40 dans le meme et a environ 7h00, 7,70 ; 7,60 ; 7,80 pour lessence. Maintenant, pour faire baisser les prix, il faut marcher dans le domaine de la fiscalite, dans le domaine des taxes percues par lEtat et ma demande est de me poser des questions relevant de la competence du Ministere de lEnergie. Journaliste : Vous avez annonce que cette annee nous aurons le premier gaz de la Mer Noire exploite par les Americains a partir de Black Sea Oil. En revanche, je lis aujourdhui que le projet de loi Offshore ne les satisfait pas, du moins eux. Ils pretendent que certains griefs ne sont pas retires de ce projet. A quel stade...? Virgil Popescu : Si vous pouvez etre plus concret. Journaliste : Oui. Sur profit.ro se trouve une information, une declaration du PDG de Black Sea Oil and Gas, qui dit : Levaluation du prix de la nouvelle loi Offshore nous montre quelle nelimine pas limpot sur le revenu supplementaire, qui bloquait les projets offshore Mer Noire ces dernieres annees et est davis que lactuel projet damendement a la loi laisse ouverte la possibilite de poursuivre la procedure darbitrage. La question est, avons-nous encore du gaz ? Virgil Popescu : Je suis convaincu que nous allons extraire du gaz de la Mer Noire. Je suis convaincu que, malgre cette declaration, Black Sea Oil and Gas liberera le gaz de la Mer Noire exactement comme je vous lai dit au cours du second semestre de lannee prochaine, et evidemment chaque entreprise veut maximiser ses profits. Le revenu supplementaire a ete elimine pour tous les prix, tous les prix de vente inferieurs a 85 lei. Sinon, le meme type de taxation est reste. ournaliste : Alors, quand aurons-nous le premier gaz de la Mer Noire ? Virgil Popescu : Dans la seconde moitie de cette annee, si jai dit l`annee prochaine, je me suis trompe. Journaliste : Vous avez dit prochaine. Virgil Popescu : Cette annee. Nous avons deja fait la reception pour les travaux dans le perimetre de la Black Sea Oil and Gas et je suis convaincu quapres le 1er juillet, il leur reste a communiquer la date exacte. Des tests sont deja en cours pour entrer dans le reseau national de transport de gaz naturel. Loption daller a larbitrage est loption de chaque entreprise. Journaliste : Et a quel stade en est le projet Offshore Law ? Virgil Popescu : La loi Offshore a lapprobation du Conseil legislatif et nous avons vu sur le site Internet du Senat la date limite de soumission le 11 mai. La semaine prochaine est pour les amendements, apres quoi elle entre dans la Commission. Journaliste : Si vous me permettez une clarification ici. Hier, au Conseil economique et social, les representants de lassociation patronale Concordia, qui comprend egalement la Federation du petrole et du gaz, ont egalement dit avoir une serie dinsatisfactions, dont celle de la deductibilite liee aux investissements. Ils ont dit que cetait trop peu 40%, ca devrait etre au moins 60%. Virgil Popescu : Bien sûr, je respecte le droit de chaque entreprise ou association demployeurs dessayer de gagner le plus possible pour leur entreprise. Et ils doivent respecter le droit de lÉtat dessayer de trouver un equilibre, et je pense que laugmentation de la deductibilite de 30 % a 40 % est acceptable et equitable. Journaliste : Bonjour, Monsieur le Ministre ! Avec labandon progressif du gaz russe, dans quelle mesure un nouveau choc sur les prix des carburants sur le marche est-il envisageable ? Je veux dire, on voit que les prix nont pas baisse, meme si a un moment donne on avait atteint le niveau davant-guerre avec le prix du petrole en bourse, mais... Virgil Popescu : Je vous contredis un peu. Le cours boursier du petrole nest jamais descendu en dessous de 101, 102 dollars cette annee. Donc, il na pas atteint 60, 70, 80 comme il letait a la fin de lannee derniere. Journaliste : Oui, mais jai dit avant la guerre. Et nous savons que depuis le debut de la guerre jusqua maintenant, il a augmente denviron un leu et 50 bani par litre de diesel. Virgil Popescu : Le cours de la bourse, si vous regardez la bourse du petrole, a fluctue comme ca. Il a eu egalement un maximum de 111, apres quoi il est tombe a 101 pendant la guerre. Puis il est repasse a 103, 102, 105, 103. Il oscille donc a ces limites. Le maximum quil avait, probablement au debut de la guerre, 111, apres quoi il est tombe. Journaliste : Oui, mais lidee etait quon ne voit pas doscillations a la pompe, on ne voit rien. Virgil Popescu : Toutes ces oscillations devraient normalement se produire. Les changements devraient intervenir dici une semaine, periode dapprovisionnement avec le nouveau prix du petrole. Je pense que si ces choses se sont produites, dautres institutions etatiques devraient verifier cela pour voir si le prix de la pompe a suivi exactement loscillation du petrole. Journaliste : Mais est-il possible que si nous abandonnons cette source de pres de 30 % de nos besoins, nous verrons comment le prix a la pompe augmentera peut-etre meme dun leu ? Virgil Popescu : Je ne crois pas aux hausses spectaculaires a court et moyen termes du prix du petrole. Je peux croire a des prix speculatifs pendant un jour ou deux, comme le prix du gaz naturel qui a beaucoup saute lorsque Poutine a fait lannonce avec les roubles, apres quoi, en deux jours, il est retourne. Et, comme je vous lai dit, la tendance a refleter le prix du petrole dans le prix de lessence et du diesel a une periode latente, donc, elle atteint un prix moyen. Donc, je ne crois pas aux augmentations spectaculaires du prix du marche petrolier, car en fin de compte, il y a une demande et une offre et doit acheter celui qui / .../. Journaliste : Nous comprenons que nous ne croyons pas, mais en meme temps, cela sest produit. Jai vu quen un jour, il a grandi avec un leu. Ce jour-la, quand tout le monde a panique, tout le monde est alle acheter. On a ete achete avec neuf lei et un peu le diesel, a diminue de 30 bani, mais environ /.../ Virgil Popescu: Non, alors cetait une speculation sur le marche. Je vous ai dit que, a mon avis, cetait une guerre hybride, fabriquee et entretenue, et une destabilisation a ete essayee. Cette destabilisation a echoue. Reporter: Êtes-vous a jour avec les deux enquetes sur les factures agrandies? Virgil Popescu: Maintenant, les enquetes du Parquet tiennent du Parquet. Je pense que vous n`en etes pas au courant, je ne le suis pas, et il nest pas normal de savoir ce que font les procureurs. Reporter: Je comprends! Merci! Journaliste: M. le ministre, je vous demanderais une breve clarification liee aux carburants. Vous avez dit a mon collegue que chaque pays faisait sa propre politique de prix. Quest-ce que cela veut dire exactement? Virgil Popescu: La politique de prix de la Hongrie - Jai dit - Pendant la campagne electorale, je ne sais pas si cest la meme chose: on a plafonne le prix. Le plafond du prix a conduit a la penurie. La penurie a signifie des files dattente en Hongrie. Ca signifie! Journaliste: Et chez nous egalement on a discute d`une solution similaire possible, mais elle a ete abandonnee. Virgil Popescu: Je repete, toutes choses liees a la reduction des droits daccise ou a la reduction de la TVA, la fiscalite ne sont pas pour le Ministere de lÉnergie et je ne veux pas m`y prononcer, car je ne fais pas le budget. Journaliste: Pour clarifier, car vous avez fait reference a la fiscalite /.../ Virgil Popescu: Absolument, jai fait reference a la fiscalite. Reporter: Bonjour. Vous nous avez deja parle de la quantite de consommation du petrole russe. Je voudrais savoir un peu, parce que vous nous avez parle de certaines sources alternatives, je voudrais voir de combien est plus cher, par exemple, le petrole que nous pourrions prendre du Kazakhstan? Virgil Popescu: Maintenant, le petrole du Kazakhstan nest pas plus cher que celui qui vient du Kazakhstan. Le Kazakhstan est un autre fournisseur de petrole pour Kazmunaygas, pour Rompetrol. Comme vous le savez, lÉtat roumain na pas de raffinerie, il na pas dentreprise majoritairement detenue. Nous avons encore 20% de Petrom. Donc, je nai pas acces aux donnees, aux contrats du Ministere de lÉnergie que les entreprises ont. Alors, ne me demandez pas le prix du prix auquel nous navons pas acces, dans les entreprises privees, 100% privees ou majoritairement privees. Journaliste : Mais, je soupconne que, dapres les discussions avec les specialistes, du poste de ministre de lÉnergie, vous savez deja a quoi ressembleront les choses. Et nous nous demandons, dans ce contexte, si les prix augmenteront a / .../ Virgil Popescu: Les prix sont les prix en bourse! Nous avons tous acces a ceux-ci. Il y a la les cotations. Les cotations dOural, les citations a la bourse. Regardez en bourse et vous voyez! Journaliste: Je vous demande si nous nous attendons encore a l`augmentation du prix du petrole. Virgil Popescu: Jai vu hier quils etaient plus petits. Aujourdhui, cetait peut-etre plus. Alors je vous le dis. Essayons de ne pas speculer que - voila, le prix du petrole augmentera! Ne speculons pas! Allons voir ! Et, je vous ai dit, ce qui se passe un jour, le lendemain peut etre diminue. Nous devons examiner un terme pendant quelques jours, une semaine - deux, pour voir sil sagit dune tendance sur le marche ou il y a simplement des speculations parce que la Commission europeenne a annonce ou annoncera quelque chose. Journaliste : Et, ma derniere question, si vous me le permettez. Pourquoi le Gouvernement na-t-il pas lintention de rembourser 50 euros par litre de carburant a la population et uniquement aux entreprises ? Virgil Popescu : Sil vous plait, ne continuez pas a poser ces questions. Car, il s`agit de fiscalite, ne vous meprenez pas ! Journaliste : Mais croyez-vous a lefficacite dune telle mesure ? Virgil Popescu : Veuillez poser ces questions a mes collegues qui sen occupent ! Journaliste : Merci ! Dan Cărbunaru : Merci monsieur le ministre ! Jinvite M. le ministre de lAgriculture, Adrian Chesnoiu, a se joindre a nous. Adrian Chesnoiu : Bonjour ! Merci beaucoup davoir l`amabilite d`etre presents aujourdhui ! Aujourdhui, nous avons termine la reunion du gouvernement avec deux bonnes nouvelles pour les agriculteurs. La premiere concerne lordonnance dont M. le ministre Virgil Popescu a egalement parle plus tot, qui represente en fait le fruit dune activite de collaboration soutenue, commencee en janvier, afin de soutenir autant que possible, administrativement et logistiquement, la mise en œuvre de projets dans le fonds de modernisation et laffectation de certaines sommes de ce fonds a la disposition de la Roumanie aux agriculteurs roumains et aux operateurs economiques de lindustrie alimentaire. Parce quil est extremement important dutiliser largent, de creer de nouvelles installations pour la production denergie renouvelable, que ce soit a partir de sources photovoltaïques, ou nous parlons de biogaz ou de biomasse. Il est extremement important que les agriculteurs et les entrepreneurs roumains de lindustrie alimentaire aient la possibilite de devenir independants sur le plan energetique, car lenergie et le gaz naturel utilises dans lagriculture et lindustrie alimentaire sont un facteur important dans le coût final des produits agroalimentaires. Et une fois que lindependance energetique de chaque ferme en Roumanie sera assuree, je pense que les agriculteurs et les entrepreneurs roumains de lindustrie alimentaire deviendront beaucoup plus viables economiquement, beaucoup plus resilients et plus competitifs sur le marche. Dautre part, comme nous lavons vu dans les discussions que nous avons eues au niveau gouvernemental, il est tres important que nous utilisions au maximum les toits des halles, des usines de lindustrie alimentaire, afin quil ny ait pas de tentation pour sortir du circuit agricole les terrains destines a limplantation de parcs photovoltaïques. Car, evidemment, il est beaucoup plus important de maintenir des terres arables pour lagriculture et, dautre part, dutiliser toute autre zone propice aux investissements dans les energies renouvelables. La deuxieme bonne nouvelle, dis-je, cest que nous avons ete mandates par le Gouvernement de la Roumanie pour prendre toutes les mesures necessaires pour maintenir lactivite de la Sucrerie Luduș - une entreprise roumaine, mais detenue par un groupe international francais, qui a decide en 2021 de mettre fin a lactivite de production de sucre en Roumanie. Lusine est fonctionnelle et il serait dommage de la demonter et d`y arreter l`activite. Par consequent, au niveau gouvernemental, nous devons tout mettre en œuvre pour maintenir lactivite, maintenir les employes et conserver les emplois qui fonctionnaient aujourdhui dans la sucrerie de Luduș. Dautre part, nous avons de nombreux agriculteurs dans la region qui avaient des contrats dans le passe avec lusine sucriere de Luduș, ils avaient des equipements specifiques a lactivite de production de la betterave a sucre, et lÉtat roumain a investi des sommes considerables des fonds europeens et nationaux au soutien de ces agriculteurs. Apres 2017, malheureusement, les choses ont change au niveau europeen en matiere de production de sucre. Avec la suppression des quotas minimaux obligatoires de sucre, a partir de la, les prix sont devenus libres et, malheureusement, des disproportions sont apparues entre les agriculteurs des autres États et ceux de notre pays. Nous devons les maintenir actifs, nous devons reequilibrer la balance commerciale, car il est tres important de produire en Roumanie. Et la dans les secteurs où nous avons du potentiel cest bien dommage de ne pas le faire. Cest pourquoi jai recu aujourdhui ce mandat du Gouvernement de la Roumanie et je crois que les deux bonnes nouvelles, celle sur les energies renouvelables et les investissements visant a developper de nouvelles capacites de production, dune part, reduiront la pression sur le systeme energetique national. Dautre part, ils offriront aux agriculteurs roumains une viabilite economique afin quils deviennent competitifs ou restent competitifs sur le marche. Journaliste : Bonjour, Monsieur le Ministre ! Je commence par une simple question. Avez-vous ecoute vos propres conseils, la derniere fois que vous etes alle faire du shopping, avez-vous mange avant ? Adrian Chesnoiu : Jecoute toujours mon instinct, dabord, et, vous savez, meme si cela a fait du bruit, je pense quil est de notre devoir, a nous tous, de comprendre que le gaspillage alimentaire est un probleme mondial. Ce que je vous ai dit que japplique moi-meme decoule des recommandations de la FAO. La FAO est une organisation des Nations Unies qui fait certaines recommandations, etudes, recherches scientifiques sur certains segments dactivite. Je veux vous dire quil est extremement important pour nous tous de comprendre que dans de tels moments, le gaspillage alimentaire est peut-etre lun des plus grands adversaires de sa propre personne, car en Roumanie en 2021, au moins 2 milliards de kilogrammes de nourriture ont ete jetes. Si nous transformons ce montant en argent, nous realiserons combien dargent, en fait, nous jetons a la poubelle juste pour le simple fait que nous devons etre plus prudents et equilibres lors de nos achats. Cetait aussi le contexte complet de mes declarations. Évidemment, seule une fraction de ma declaration a ete rendue publique, et si vous voulez suivre mes conseils, je vous encourage a le faire encore une fois, car je vous assure que cela fonctionnera. Et ce nest pas seulement moi qui le dit, ce sont les experts dans le domaine. Journaliste : Mais pour certains Roumains, le probleme du gaspillage alimentaire ne se pose meme pas, car les prix ont atteint un niveau si eleve quils peuvent a peine se permettre quelques aliments de base. Nous voulons savoir concretement, afin que les gens puissent facilement comprendre : quelles mesures allez-vous prendre ou quallez-vous faire pour maintenir les prix des denrees alimentaires bas et nous savons - vous allez nous parler de ces bons, mais ils ne feront pas baisser les prix alimentaires. Adrian Chesnoiu : Laissez-moi vous dire ce que nous faisons au Ministere de lAgriculture et quelles sont nos responsabilites. Tout dabord, notre principale preoccupation durant cette periode, depuis le debut du mandat de ministre jusqua aujourdhui, a ete de proposer des programmes de soutien aux agriculteurs, afin que le niveau de production reste constant. Parce quau moment où le niveau de production alimentaire diminue, la demande sera sûrement plus elevee et la valeur du prix augmentera. Or, le maintien dun niveau de production constant conduit a un equilibre de loffre et de la demande et a une stabilisation du prix. Mais dans la formation du prix il y a aussi dautres facteurs externes qui ne sont pas forcement lies a ce qui se passe au Ministere de lAgriculture, parce quon a lance des programmes daccompagnement pour les maraichers dans les aires protegees, pour les producteurs de pommes de terre, on est venu avec des paquets de mesures daccompagnement aux producteurs dans le secteur de lelevage, dans les secteurs de lelevage du porc et de la volaille. Toutes ces mesures de soutien, dun montant total de 500 millions deuros, provenant du budget du Ministere de lAgriculture, visent a maintenir les producteurs agricoles actifs, afin que leur eventuelle disparition du travail nexerce pas une pression encore plus grande sur le niveau de securite alimentaire de la population. Ce sont des choses concretes et pas par hasard dans le programme de soutien a la Roumanie, en plus de ces bons que vous avez mentionnes, nous avons egalement le paquet avec les 300 millions deuros de capital et de subventions pour les agriculteurs et les exploitants de lindustrie alimentaire, un regime d`aide de lÉtat que nous sommes en train d`etablir avec le Ministere des Fonds europeens, car nous navions pas dargent dans le budget du Ministere de lAgriculture. Nous avons essaye dapporter aux agriculteurs roumains, dans ce contexte regional et mondial extremement complique, le plus dargent possible dans leur soutien pour surmonter cette periode compliquee. Nous prelevons ces 300 millions deuros sur le Programme Operationnel Competitivite. Nous avons cet argent que nous prelevons sur le Fonds de modernisation et nous le dirigeons vers les agriculteurs roumains et ceux de lindustrie alimentaire, des secteurs de laquaculture et de la pisciculture, afin que nous puissions deja lajouter aux montants accordes par le budget de lÉtat et les fonds europeens pour lagriculture. De cette maniere, lensemble du programme de soutien aux agriculteurs roumains pour les aider a surmonter cette periode compliquee, car lagriculture est une activite economique avec des facteurs de risque et de pression externes qui ne sont pas necessairement lies a lactivite de lagriculteur lui-meme ou a lactivite du Ministere de Agriculture ou des politiques publiques dans ce domaine. Nous avons une approche multidirectionnelle. Nous devons agir sur tous ces plans et nous lavons deja fait depuis le premier jour de notre mandat. Voici de nombreuses choses que nous avons envisagees et que nous avons prevues soit dans le budget national comme soutien financier, soit a partir de fonds europeens pour lagriculture et dautres programmes operationnels, pour aider les agriculteurs roumains a surmonter les chocs apparus inevitablement en situations de crise internationale. Journaliste : Et jaurais une autre question. Il y a deja plusieurs pays de lUnion, comme lEspagne, qui ont des problemes de reserves de cereales. Je lai vu parce quils importaient beaucoup dUkraine. Maintenant, elle importe par le biais de la Roumanie, mais nous aimerions savoir où en sont les reserves du pays en matiere de cereales, de tournesol par exemple. Se pose-t-il le probleme de ne plus exporter avant de refaire ces reserves ? Adrian Chesnoiu : Non. Cela na jamais ete un probleme darreter les exportations, car nous, au Ministere de lAgriculture, meme avant le debut de la guerre en Ukraine, avant le 24 fevrier, nous avons commence a surveiller les stocks, etant donne que sur lhistorique des exportations entre janvier et juin, il y avait de plus grandes quantites de cereales exportees. Des lors jusqua maintenant et nous continuerons jusqua lapparition de la nouvelle recolte, tous les mardis a deux heures, jai une reunion avec les operateurs economiques qui font le commerce des cereales, dune part, et, dautre part, avec les transformateurs de lindustrie meuniere, boulangere ou avec ceux qui produisent de lhuile de tournesol ou transforment dautres categories de matieres premieres agricoles. Les stocks de la Roumanie sont suffisants jusquapres la nouvelle recolte tant pour les cereales que pour les oleagineux techniques - et je fais reference ici au tournesol. Dautre part, nous avons des discussions en cours avec les transformateurs, afin que, sur le paquet de 200 millions deuros de Soutien a la Roumanie, nous puissions profiter de lopportunite qui sest presentee dans le contexte actuel pour traiter une plus grande quantite de matiere premiere excedentaire fabrique par la Roumanie. Et je vous donne un exemple pour que le monde et ceux qui nous suivent comprennent tres bien de quoi on parle, car la question sest aussi posee a niveau linternational. La Roumanie, au cours dune bonne annee agricole, comme 2021, a produit plus de 3 millions de tonnes de graines de tournesol. Nos besoins de consommation lies a lhuile de tournesol raffinee et consommee en Roumanie sont assures par la transformation de 1,2 million de tonnes de graines de tournesol. Le reste de la quantite - une partie est transformee et exportee sous forme d`huile brute ou dhuile raffinee, dautre part, une autre quantite est transformee dans le pays par le conditionnement et la preparation des semences pour la campagne de semis de lannee prochaine. Cependant, apres avoir couvert tous les besoins de consommation, il reste environ 1 million de tonnes de graines de tournesol, qui etaient auparavant exportees comme matiere premiere. Je pense que cest une opportunite pour la Roumanie et cest pourquoi nous avons alloue ces 200 millions deuros et nous ne nous referons pas seulement a la recolte de tournesol, a la matiere premiere graines de tournesol. Cest une opportunite pour la Roumanie daugmenter la capacite de transformation, de mettre lagriculteur roumain en contact direct avec le transformateur, afin que, dans lintegration dans la transformation, nous puissions ajouter de la valeur aux matieres premieres obtenues dans lagriculture roumaine. Nous le ferons dans un futur proche. Nous travaillons sur le regime daides dÉtat, il sera notifie et nous entrerons avec le programme de soutien aux agriculteurs et aux transformateurs afin de stimuler la transformation en Roumanie. Journaliste : Selon des estimations, le prix des matieres premieres agricoles, telles que les cereales, le tournesol, le colza, etc., pourrait doubler, pour des raisons evidentes, le fait que le prix du carburant est actuellement different, le fait que les engrais sont egalement devenus plus cher. Dans quelle mesure ce doublement est-il realiste selon vous et eventuellement, sil sagissait dune augmentation de prix, où pensez-vous quil pourrait se situer ? Adrian Chesnoiu: Je ne pense pas quil y ait une telle augmentation, etant donne que nous avons vu que le prix a la bourse des cereales a commence a fluctuer et quil a en fait commence une augmentation avant le debut de la guerre, apres quoi il a fait un autre bond . Évidemment, lorsque 30 % de la quantite totale vendue disparaissent du marche du commerce des cereales, de tels desequilibres apparaissent. Dans les conditions dune bonne annee agricole, dans laquelle les resultats de production seront aussi proches que possible du potentiel maximal dont dispose la Roumanie et evidemment conditionnes par ces resultats et au niveau mondial, les prix se stabilisent. Il est vrai que certains prix des intrants ont augmente, mais cest pourquoi nous avons propose des programmes de soutien aux agriculteurs, afin que nous puissions maintenir le niveau de production aussi constant que possible et que dautres types de desequilibres ne se produisent pas. Nous agissons a plusieurs niveaux, afin dequilibrer la situation en Roumanie. Dune part, sassurer dans les reserves de lÉtat que nous disposions de quantites suffisantes de cereales pour la population, dautre part, surveiller en permanence les stocks afin de ne pas atteindre une ligne rouge dans laquelle, Dieu nous en preserve, la Roumanie pourrait souffrir dun manque de matiere premiere dans le secteur de lindustrie alimentaire. Mais cetait loin detre le cas, car vous voyez quil y a encore la disponibilite a lexportation en termes de cereales tant en Roumanie que dans dautres pays. Journaliste : Donc, a votre avis, si nous avons une bonne annee agricole, les prix seront-ils un peu similaires a lan dernier ? Adrian Chesnoiu : Je ne peux pas faire devaluation de prix, car malheureusement, les prix des cereales sont reglementes sur deux grandes bourses etrangeres : lune Euronext, de France, lautre de Chicago et elles donnent le niveau des prix au niveau mondial. Il est influence par de nombreux facteurs, par les resultats obtenus par les États qui produisent des cereales en quantite suffisante. Il est donc premature de parler dune quelconque quantification du niveau de production ou du niveau des prix, et je pense que lactivite que nous menons au Ministere de lAgriculture, en partenariat permanent avec les agriculteurs, dune part, et lalimentation operateurs du secteur, ont cree un mecanisme permanent de collaboration et de regulation de notre activite. Journaliste : Comment les agriculteurs roumains pourraient-ils etre affectes par le fait que les agriculteurs ukrainiens pourraient exporter vers lUnion europeenne sans payer de taxes. Adrian Chesnoiu : Aucune decision de ce type na ete discutee pour le moment. Jassisterai au Conseil des ministres de Bruxelles le 23 mai. Jai egalement eu des discussions avec des collegues du cabinet qui sont en charge du domaine des transports et ils mont egalement confirme quil ny avait pas de telles discussions. Dans tous les cas, il est important que nous soyons solidaires en ces temps difficiles pour toute lhumanite. Dautre part, notre specificite et le soutien des agriculteurs roumains reste un desiderata permanent, pour que nous puissions regler les choses de maniere a ce que personne ne souffre et, au contraire, etre solidaires les uns des autres, pour pouvoir nous entraider dans les moments dequilibre. Journaliste : Et encore une question, sil vous plait. Les agriculteurs sont confrontes, enfin, lun des principaux problemes auxquels ils sont actuellement confrontes est le stockage et ils viennent essentiellement ici et disent quils vont souffrir de la hausse des prix de lenergie. Implicitement, les prix des matieres premieres stockees augmenteraient egalement. Adrian Chesnoiu : Voici comment jai trouve la reponse. Nous avons propose cette ordonnance par laquelle nous pouvons attirer de largent dans le secteur de lindustrie agricole et alimentaire, pour construire de nouvelles installations de production delectricite, car je vous lai dit, lelectricite et le gaz naturel sont deux facteurs de risque externes, que lagriculteur ou lentreprise alimentaire loperateur ne peut pas controler, et cest alors que jai identifie cette solution. Je vous lai dit, nous y travaillons depuis janvier, au niveau interministeriel et maintenant nous sommes en ligne droite pour la mise en œuvre des programmes de financement de la production delectricite, mais je veux encore vous dire une chose, la Roumanie au niveau de pays, en tant que producteur de cereales, dispose de suffisamment dentrepots pour stocker la production agricole. Cest tres important et nous travaillons maintenant en parallele avec le ministere de lagriculture pour activer ce mecanisme de certificats de depot grace auquel les biens que lagriculteur entrepose peuvent avoir une valeur economique qui peut donner a cet agriculteur la possibilite de demarrer la nouvelle annee agricole. Nous travaillons donc sur plusieurs axes daction, qui sont tous complementaires et je suis absolument convaincu quils fonctionneront. Certains dentre eux sont deja visibles. Journaliste : Bonjour ! La semaine derniere, nous avons eu la reouverture dAzomures a moitie, car, selon la direction de lusine, elle attend les mesures de soutien promises par le gouvernement, et ce serait le paquet daides dÉtat pour les gros consommateurs denergie, delectricite et de gaz. Quel est letat de ce paquet de mesures ? Quand le verront-ils, car ceux dAzomures ont dit, qu`ils ne pourront pas commencer a produire des engrais complexes sils nont pas ce programme de soutien, et cela, bien sûr, se verra dans les prix au marche ? Adrian Chesnoiu : Aucun paquet de ce genre na ete assume dans une quelconque des reunions gouvernementales. Il a ete question didentifier des solutions concues pour aider lentreprise a reprendre la production. Le principal probleme pour fermer ou suspendre la production a Azomureș etait la disponibilite du gaz. Apres avoir fourni le gaz necessaire, on fait evidemment les calculs que chaque entreprise privee fait et par rapport a la viabilite economique ou a la performance economique. Au niveau gouvernemental, evidemment, on canalise, il y a desormais un cadre legislatif au niveau europeen pour pouvoir intervenir la où il faut, et dans la mesure où une entreprise privee peut etre soutenue, on nhesitera certainement pas a faire alors. Voici la preuve du mandat que jai recu, aujourdhui, pour initier les demarches de sauvetage de lentreprise de Luduș, la Sucrerie de Luduș. Donc, les choses doivent etre prises en compte dans cet ensemble et certainement, en cas de besoin, nous y interviendrons Journaliste : Donc, en ce qui concerne Azomureș, il nest-il pas clair sil y aura ou non un programme de soutien pour lusine uniquement ? Adrian Chesnoiu : Je nai pas dit que ce nest pas clair, mais jai dit que si ce sera necessaire, et cest necessaire, et nous pouvons intervenir, nous le ferons certainement. À lheure actuelle, toutes les discussions qui ont eu lieu avec cette entreprise privee, menees au niveau gouvernemental, ont principalement vise a garantir la disponibilite de gaz ou dautres programmes de soutien qui pourraient beneficier a une telle entreprise. Journaliste : Et quen est-il du paquet pour les gros consommateurs denergie qui, je comprends, est dans lanalyse de la Commission europeenne ? Adrian Chesnoiu : Je ne fais pas partie du groupe de travail, je ne pourrais pas vous donner de details. Dan Cărbunaru : Avec votre permission, je ne peux intervenir que pour vous assurer quil y a un dialogue avec la Commission europeenne sur cette question et prochainement nous recevrons une decision finale a cet egard. Journaliste : Avez-vous une estimation de la date a laquelle cette decision viendrait de la Commission ? Dan Cărbunaru : Vous pouvez certainement poser la meme question a la Commission. Ce que je peux vous assurer, cest que le Gouvernement de la Romanie est en dialogue direct avec la Commission europeenne et que les ministeres de tutelle sont egalement impliques dans ce dialogue, precisement afin de raccourcir tout delai qui pourrait etre fixe dune maniere ou dune autre entre le moment où lÉtat roumain a recu lautorisation d`accorder cette assistance et laccord de la Commission a cet effet. Journaliste : Merci ! Dan Carbunaru : Merci ! Journaliste : Bonjour ! Monsieur le Ministre, si vous pouvez nous dire si vous considerez quen Roumanie il pourrait y avoir une crise du sucre, apres la crise du petrole, par exemple, et je vous pose cette question parce que dans le projet dacte normatif daujourdhui, il est ecrit tres clairement dans la note de motivation qu`a ce moment on ne peut pas assurer 25% de la consommation annuelle de sucre de la Roumanie. Adrian Chesnoiu : Et cela se produit depuis 2017 et il ny a pas eu de crise du sucre, tout comme il ny a pas eu de crise d`huile en Roumanie. Le fait que nous intervenions et commencions ces discussions avec cette entreprise, avec la Luduș Sugar Factory, cest justement pour reequilibrer la balance commerciale, car cest un domaine où nous avons du potentiel et cest dommage quune usine qui fonctionne parfaitement soit demantelee et vendue pour la ferraille. Cest une opportunite que la Roumanie a, elle peut en profiter et evidemment nous sommes prets a prendre cet engagement gouvernemental dintervenir dans un domaine où nous avons un potentiel. Meme jusqua present, nous n`avons pas fourni au marche roumain le total necessaire a la consommation. Nous ne fournissons de la production de sucre necessaire, a partir de la production nationale, que 25 % et nous navons pas connu de crise jusqua present, mais dans notre volonte de stimuler la production nationale, la production roumaine et de ne pas dependre dun seul producteur sur le marche roumain, nous ferons, le Gouvernement de la Roumanie, tout ce qui est possible pour pouvoir maintenir cette importante entreprise en activite. Journaliste : Merci ! Adrian Chesnoiu : Merci moi aussi ! Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, Monsieur le Ministre, pour la presentation, pour la disponibilite a repondre a toutes les questions. Jinvite le ministre du Developpement et des Travaux publics, M. le ministre Cseke Attila, a se joindre a nous. Sil vous plait! Cseke Attila : Merci ! Bonjour a tout le monde! Aujourdhui, le Gouvernement a approuve un projet de loi que jai retenu en seance gouvernementale comme le plus important programme dinvestissements promu durant mon mandat de ministre du Developpement. Tout le monde ne sera pas daccord avec cette affirmation, mais je la considere comme le programme dinvestissements le plus important. Il sagit du projet legislatif concernant les mesures relatives a la reduction du risque sismique en Roumanie, un projet dacte normatif qui est au niveau de la loi et qui ira au Parlement, dans la procedure durgence pour approbation. La Roumanie fait partie des 10 premiers pays au monde en termes dexposition aux tremblements de terre par zone batie. Les deux tiers de la surface de la Roumanie sont exposes au risque sismique a des degres divers, et en termes de batiments examines en risque 1 et risque 2, respectivement sur lancienne classification assimilee au risque 1 et au risque 2. Dapres les donnees detenues aujourdhui par le Ministere du Developpement - parenthese - lune des exigences de ce projet de loi est de creer une base de donnees nationale pour savoir exactement quels batiments, où et combien sont exposes au risque sismique, donc dapres les donnees dont nous disposons aujourdhui, il y a un total de 2. 687 batiments qui sont de risque sismique 1 et 2, respectivement assimiles a ces degres de risque sismique. Pourquoi cette intervention gouvernementale etait-elle necessaire, un programme completement nouveau, base sur des principes completement differents de celui que nous avons en place? Nous parlons de lordonnance de gouvernement 20/1994, donc dun programme et dun reglement d`il y a 28 ans, qui a manifestement montre ses limites et, de notre point de vue, est obsolete et expire comme possibilite dapporter des effets positifs dans ce domaine. Je peux vous dire que sur la base de lordonnance 20/1994, donc en 28 ans, grace au financement du budget du Ministere du Developpement - il y a des donnees publiques, pas des secrets - un total de 28 batiments ont ete consolides. Cest certainement tres, tres peu. La derniere consolidation avec un financement important remonte a 2015. Cependant, les derniers blocs consolides finalises, lont ete lan dernier a Tulcea. Et puis il est evident que ce programme ne peut plus continuer dans la reglementation actuelle, car il ne peut pas etre mis en pratique et repondre aux besoins de la Roumanie et nous avons mis au point un tout nouveau programme, un programme national de consolidation contre le risque sismique qui apporte le nouvelle suivante : il ny aura plus de programme annuel avec un financement annuel. Cest le principal probleme de lordonnance 20/94, a savoir quil sagissait dun processus annuel, ce qui signifiait que les autorites locales soumettaient les projets au Ministere du Developpement, qui redigeait un Arrete de gouvernement valable uniquement pour lannee respective, apres quoi il y aurait eu la passation des marches publics des travaux, respectivement lexecution. Il est definitivement irrealiste en 2022 de faire toutes ces demarches pour un immeuble en un an, disons un minimum de trois etages et avec au moins 10 appartements. Ainsi, ce programme propose un budget pluriannuel, un programme pluriannuel, ce qui signifie que les contrats de financement pour la consolidation contre le risque sismique de ces batiments seront conclus des contrats pour l`execution allant jusqu`a 4 ans, qui peuvent etre prolonges pour deux autres ans et il ny aura pas besoin de reapprobation annuelle et ainsi de suite. En plus des blocs dappartements, qui ont ete designes comme eligibles a la consolidation contre le risque sismique par lordonnance 20/94, une autre categorie de biens immobiliers est introduite, a savoir les batiments publics, dans lesquels diverses activites sont exercees, de ladministration a leducation et la sante, qui hebergent aujourdhui des services publics en Roumanie, ils seront eligibles a la consolidation du risque sismique. Nous en avons aussi assez, malheureusement. Il y aura des depenses eligibles, des travaux pour augmenter la performance energetique du batiment, ce qui na pas ete le cas jusqua present. Cela signifie que lorsque nous consolidons un immeuble, nous intervenons egalement pour augmenter la performance energetique, nous nintervenons pas deux fois, nous intervenons en meme temps sur les deux types de travaux. Le financement est a cent pour cent du budget de lÉtat et, tres important, le financement est non remboursable, contrairement a la reglementation actuelle qui etait un financement du budget de lÉtat, qui doit etre rembourse par les beneficiaires des travaux. Dans le reglement qui est toujours en vigueur aujourdhui, lorsque, grace au budget de lÉtat, par lintermediaire du Ministere du Developpement, un immeuble dappartements a ete consolide contre le risque sismique, les proprietaires dappartements etaient obliges de restituer a lÉtat leur part de linvestissement realise par le LÉtat roumain en versements mensuels egaux a 25 ans, donc dans un maximum de 25 ans, la totalite du montant devait etre reversee au budget de lÉtat. Le programme avec lequel le gouvernement sest mis daccord et avec lequel nous allons au Parlement est un programme national dutilite publique et dinteret public, ce qui veut dire que linteret public est au-dessus de linteret prive et que lÉtat soutiendra ces consolidations contre le risque sismique quel que soit le beneficiaire, que le beneficiaire soit proprietaire, que limmeuble soit public ou prive ou meme sil sagit dimmeubles qui ont des espaces au sous-sol qui ont une destination autre qu`lhabitation. Parallelement, linterdiction de vente de ces batiments, respectivement des habitations, pour une duree de 25 ans sera notee dans le livret foncier. Cest une mesure qui est toujours prevue dans la reglementation actuelle, a la grande difference que largent doit etre restitue par les proprietaires. LÉtat ne demandera pas de remboursement aux proprietaires durant une periode de 25 ans. Si 25 ans expirent, cest linvestissement de lÉtat realise au profit de linteret public, encore une fois, mais linterdiction de notation sera enregistree, comme cest le cas aujourdhui dans le livret foncier. Si, toutefois, quelquun veut vendre cet appartement qui a definitivement pris de la valeur grace a cette consolidation du risque sismique - et nous navons qua penser au centre historique de Bucarest, alors il devra restituer la totalite du quota qui lui est dû en tant beneficiaire d`une partie des financements apportes par lEtat. Il est donc possible de vendre apres le delai de 25 ans, mais alors le proprietaire, le beneficiaire doit restituer la totalite du montant investi par lÉtat roumain dans la consolidation du risque sismique. Concernant laccompagnement de cette mesure, parce que ce projet dacte normatif etait et est toujours une priorite du Ministere au Parlement, il sinscrit dans ce projet, dun paquet plus large de mesures sur la consolidation contre le risque sismique. Comme vous le savez, dans le Plan national de relance et de resilience sur fond de /.../ renovation, 217 millions deuros ont ete alloues, sur proposition de la Roumanie, aux consolidations contre le risque sismique dimmeubles dhabitation et de batiments publics. Les sommes, aujourdhui, sont retirees dans leur integralite, ce qui montre que cetait une tres bonne mesure, bienvenue, attendue. Avec la soumission du projet de loi au Parlement, evidemment, nous irons au Parlement et apres lapprobation par le Parlement et la promulgation, esperons-le, de cette loi, cest-a-dire son vote, commencera ce programme qui comportera les etapes suivantes : celles incluses dans expertise, ainsi que les risques sismiques 1 et 2, les immeubles collectifs et les batiments publics pourront etre enregistres dans un premier temps, dans une liste recapitulative aupres du Ministere du Developpement, des Travaux Publics et de lAdministration. Une fois la documentation complete, la documentation technique, evidemment sur ces batiments, ils seront finances sur le budget de lEtat et le financement sera, comme je lai precise, pluriannuel, cest-a-dire quil y aura une continuite de financement de ces travaux dans une premiere phase, comme je vous lai dit, etant 2 687 batiments a risque sismique 1 et 2, respectivement assimiles a ces classes. Ce sont les premiers batiments qui peuvent etre inclus dans la liste recapitulative, respectivement immediatement apres l`approbation du financement. Si vous avez des questions, sil vous plait ! Journaliste : Bonjour ! Il y a donc une idee sur cette liste dimmeubles qui seront prioritaires en consolidation ou qui nont pas encore ete... Cseke Attila : Tous les batiments qui seront examines avec ce risque sismique 1 et 2 pourront entrer dans ce programme gouvernemental, tous. Cest dans lordre chronologique de soumission de la documentation. Nous avons precise qua partir des donnees dont nous disposons, aujourdhui en Roumanie sont examines ou assimiles a lexpertise sur les classes 1 et 2, 2687 batiments. Cela signifie que les autorites locales, respectivement leurs proprietaires, dans le cas dimmeubles, qui doivent collaborer avec lautorite locale, lautorite locale est celle qui soumet la documentation et le projet de financement, respectivement les proprietaires de batiments publics qui sont des autorites publiques pourront demander la phase de cette inscription dans la liste recapitulative, comme ils ont la documentation, nous avancerons avec le financement. Journaliste : Et quand pourrions-nous avoir les premiers travaux de consolidation ? Cseke Attila : Ici, cela depend evidemment du beneficiaire. Je ne peux pas estimer cela, mais je peux vous dire... Journaliste : Entree en vigueur du programme ? Cseke Attila : Je peux vous dire que, dapres ce quon a vu dans le PNRR, avec les 217 millions deuros qui ont ete accedes tres rapidement, le besoin de concertation sur le risque sismique est enorme et ce programme va repondre a ce besoin. Journaliste : Il y a de gros problemes avec lexpertise expiree, ce qui signifie quentre-temps, de nombreux batiments sont encore plus degrades quils ne letaient au moment de lexpertise. Cseke Attila : Cest pourquoi jai dit que le reglement actuel est obsolete et que nous avons besoin dun tout nouveau reglement, avec une approche completement differente, qui saccompagne de solutions pour 2022. Je pense que les solutions daujourdhui sur lordonnance 20 sont attendues depuis longtemps. Journaliste : Et une derniere question, monsieur le ministre. Nous avons une situation dans la commune de Ciorăști du departement de Vrancea. Je vous pose cette question parce que je sais que vous avez eu une reunion avec le maire la-bas. Le maire de la commune de Ciorăști dit que le Ministere que vous dirigez bloque le financement europeen par le biais du Programme operationnel regional pour la construction dune ecole dans la commune, car un service au sein du Ministere napprouve pas les demandes de financement, car le travail se fait avec la societe de la mairie, mais la meme mairie, egalement a travers le POR, avec les memes personnes du Ministere, a egalement construit un centre de jour. Le maire dit que maintenant il risque de perdre le financement pour cette annee et quil ne comprend pas pourquoi quand il a construit le centre de jour tout allait bien, et maintenant tout a change et il ne recoit pas cette approbation pour la demande de financement. Cseke Attila : Cest le point de vue du maire. Journaliste : Et quel est votre point de vue ? Cseke Attila : Nous avons un point de vue different. Jai eu une discussion avec le maire a ce sujet. Je lui ai conseille de faire les demarches legales quil juge necessaires, cest son droit. Vous savez tres bien que, sur les fonds europeens, les criteres et les procedures ne sont pas negociables, ni avec le ministre du developpement, ni avec personne dautre. Je suis tres ouvert a toute rencontre et je rencontre beaucoup de maires, mais ici il y a quelques procedures et criteres dacces aux fonds europeens. Journaliste : Donc ce netait pas bien ici, avouons-le. Cseke Attila : Cest le point de vue du maire. Lautorite de gestion du POR, qui ne sest pas exprimee pendant le mandat de lactuel ministre du developpement, a un autre point de vue. Selon la reglementation en vigueur relative a lacces des fonds europeens sur le Programme Operationnel Regional, ce point de vue de lautorite de gestion peut etre attaque, conteste, selon les procedures legales. Journaliste : Merci. Journaliste : Bonjour. Une precision. Le financement de ces travaux se fera sur fonds europeens, via le PNRR, ou il sagit dargent du budget national ? Cseke Attila : Donc, ce projet dacte normatif, comme je vous lai dit, cree un programme completement different et une approche differente. Le financement de ce programme peut provenir du budget de lEtat, il peut provenir du PNRR, mais la où largent alloue a ce type dintervention a deja ete consomme, respectivement il peut provenir dautres types dapproches, des fonds europeens. Si on trouve des solutions, evidemment on y accedera, parce que, je vous lai dit, 217 millions deuros et lappel a projets nest pas encore termine, il a commence le 1er avril et se termine le 30 mai, il nest pas encore termine, mais tous les largent a ete accede. Je veux dire, ce genre dintervention est evidemment necessaire. Nous chercherons egalement des solutions sur les fonds europeens, mais le Gouvernement sengage aussi a lancer ce type dintervention sur le budget de lEtat egalement. Journaliste : Largent disponible en une annee sera-t-il affecte au budget de cette annee-la ? Afin de comprendre a quelle vitesse les batiments peuvent etre consolides. Nous en avons deja 2 687, dans quel delai seraient-ils consolides pour pouvoir passer a letape suivante ? Cseke Attila : Nous avons 2. 687 batiments examines pour le risque sismique 1, respectivement assimiles au risque sismique 1 et 2, ce qui ne veut pas dire que nous avons une documentation technique pour la construction du risque sismique sur eux. Les beneficiaires devront apporter cette documentation. Je ne pense pas quils se reunissent tous en meme temps, ce qui signifie que ce sera un processus continu. Limportant est quune fois qu`on entre dans ce systeme et qu`on parvent a un accord de financement, on dispose dun financement securise pluriannuel. On n`est pas oblige de venir tous les ans, on sait qu`on a un contrat de financement de quatre ans, disons 5 millions deuros, que lÉtat allouera et on s`occupera de lexecution des travaux. Journaliste: Mais il y a une hypothese dans le projet pour qu`un certain nombre de batiments puissent commencer les travaux, je ne sais pas, la premiere annee 300 batiments - jai vu dans le projet quil y en avait ... Cseke Attila : Un certain nombre de batiments ne sont pas pris en charge, pour la simple raison que cela ne depend pas du gouvernement. Ainsi, nous pouvons creer une procedure transparente, efficace et bien meilleure que celle que nous avons aujourdhui, pour prelever sur le budget de lÉtat ce qui doit etre preleve, mais combien de ce montant est attire, accessible dependra principalement du beneficiaire. Journaliste : Bonjour, monsieur le ministre. Je voudrais vous interroger sur un autre sujet, a savoir le programme Anghel Saligny - il y a eu une reunion de la coalition gouvernementale, je comprends - parce que les maires sont pour le moins impatients et se demandent quand vous lancerez ce programme et quand le le premier argent arrive? Cseke Attila : Je ne sais pas qui sont ces maires. Jai deja repondu a cette question. Je pense qua travers les attributions que jai, je rencontre peut-etre la plupart des maires chaque semaine, jai aussi des rencontres avec les structures associatives des autorites de ladministration publique locale. Et je vous rappelle ce que jai toujours dit - la prise de fonction du ministre du Developpement etait en mai 2022. Dautres points de vue, de mon point de vue, sont de simples points de vue. Évidemment, jinforme constamment la coalition au pouvoir du programme Anghel Saligny. Il est finalise, en tant que cadre financier, en completant les montants accordes par le Gouvernement et, dans la prochaine periode, vous aurez et nous annoncerons publiquement la premiere partie de la mise en œuvre du programme, a savoir la priorisation, basee sur des criteres transparents, de la dotation financiere sur le Programme Anghel Saligny pour les departements. Dan Cărbunaru : Merci moi aussi, Monsieur le Ministre ! Sil ny a pas dautres questions pour vous, je vais maintenant passer a la presentation du prochain invite de ce point de presse. Comme vous le savez, le debut de la reunion du gouvernement a marque la presence de jeunes qui accompagnaient chacun des membres du gouvernement et parce que le porte-parole du gouvernement na pas fait exception, je suis tres heureux dinviter Maria Ignat ici. Elle etudie pour la maitrise limpact des nouvelles technologies sur la communication a la Faculte des relations publiques et de la communication du SNSPA, un prestigieux etablissement denseignement de Bucarest, mais elle nen parlera pas maintenant. Et je lui demanderai de presenter la liste de ses collegues de generation, au moins, qui ont assiste a la reunion du gouvernement aujourdhui. Maria Ignat : Bonjour ! Je mappelle Maria Ignat et je suis etudiante a la Faculte de Communication et Relations Publiques - SNSPA. Je vais vous fournir quelques donnees sur les jeunes qui ont accompagne Mme et MM les ministres lors de la reunion daujourdhui. Le Ministere des Finances a eu comme invite un diplome de lASE, le Ministere de la Famille, de la Jeunesse et de lEgalite des Chances - une etudiante en 2eme annee de master, Universite Polytechnique de Bucarest, specialisation en Ingenierie des Ressources Humaines dans les Organisations Industrielles, assistante sociale a la DGASMB Bucarest, le Ministere du Sport - un representant de la Roumanie au Championnat dEurope de Gymnastique Rythmique a Breme, le Ministere de lEconomie - un etudiant en master Microelectronique. Le Ministere des Affaires Interieures - Étudiant en 4e annee a lAcademie de police Alexandru Ioan Cuza, le Ministere des Affaires Etrangeres - 31 ans, Departement consulaire, le Ministere de lAgriculture et du Developpement Rural - un etudiant USAMV Bucarest, le Ministere de lEntrepreneuriat et du Tourisme - un etudiant en master ASE , le vice-Premier ministre Kelemen Hunor - un etudiant a la faculte de droit, le Ministere de la Culture - 31 ans, directeur du Musee des horreurs du communisme, le Ministere de lÉnergie - un diplome, conseiller et assistant au Ministere de lÉnergie, le Ministere du Travail et de la Solidarite sociale - un etudiant en premiere annee Universite de Bucarest, Faculte des sciences politiques, employe a temps partiel au cabinet du ministre, le Ministere de la Justice - 29 ans, doctorant en droit international public, auteur detudes et darticles specialises, le Ministere de la Sante - un medecin resident ATI, le Ministere du Developpement, des Travaux Publics et de lAdministration - 21 ans, diplome de lUniversite dArchitecture et dUrbanisme Ion Mincu Bucuresti, le Ministere des Investissements et Projets Europeens - un doctorant Universite de Bucarest, le Ministere de lÉducation - un eleve au College National Sfantul Sava, medaille dargent aux Jeux Olympiques Nationaux en Physique et Mathematiques, admis aux places olympiques a lUniversite Polytechnique de Bucarest, le Ministere de Environnement, des Eaux et Forets - une eleve au Lycee Ady Endre, le Ministere de la Recherche, de lInnovation et de la Numerisation - un entrepreneur et doctorant a lASE, le Ministere de la Defense, un etudiant a Ecole Technique Militaire, le Ministere des Transports et de l`Infrastructure - un conseiller debutant au ministere, la Chancellerie du premier ministre - un coordonnateur des programmes de politiques publiques et de campagnes Association Agir pour Demain et Communication SNSPA, Faculte de Communication et Relations Publiques - etudiant en Master management de marque et communication dentreprise, qui etudie limpact des nouvelles technologies dans la communication. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, Maria. Au-dela des emotions, merci davoir participe. Nous continuerons ... Journaliste : Jai une question : Parmi tous ceux qui sont listes, pourriez-vous nous dire sils sont membres du parti et dans quels partis ils sont ? Dan Cărbunaru : Je nai aucune information sur le choix ou la sympathie politique de lun dentre eux. Je peux vous assurer que ce sont tous des jeunes de valeur, et ce que Maria vous a presente un peu plus tot, je pense, elle confirme non seulement la solidite du bagage scolaire, mais aussi linteret pour ladministration publique en general. Merci encore une fois, Maria, pour votre aide et le fait que, grace a votre presence, nous avons egalement assure lequilibre entre les sexes dans la communication au niveau gouvernemental. Avec votre permission, jaimerais presenter tres brievement quelques-unes des autres decisions qui ont ete prises aujourdhui lors de la reunion du gouvernement. Le memorandum sur le programme de convergence 2022-2025 a ete approuve, sur la base des dispositions de la strategie budgetaire budgetaire pour la periode 2022-2024, y compris la prevision du cadre macroeconomique a moyen terme, cette politique budgetaire budgetaire visant a reduire progressivement le deficit budgetaire, dans les conditions de poursuite des objectifs de relance economique. Pour lannee en cours, la construction budgetaire prevoit un objectif de deficit budgetaire en termes SEC. de 6,2 % du PIB. Par rapport a lannee precedente, cela represente une reduction de 0,9 point de pourcentage du produit interieur brut du pays, et la tendance a la reduction du deficit budgetaire se poursuivra, etant estimee a une diminution de 1,8 point de pourcentage du PIB pour 2023, respectivement de 1,5 point de pourcentage du PIB en 2024, jusqua un niveau de 2,95% du Produit Interieur Brut, et en termes de dette publique, selon la methodologie de lUnion europeenne, elle setablit fin 2021 a 48,8% du PIB en dessous du plafond de 60% fixe par le traite de Maastricht de la dette publique totale, la dette interieure representant 24,8 % du PIB, tandis que la dette exterieure representait 24 % du PIB du pays. Je voudrais souligner que le Gouvernement de la Roumanie maintient son engagement a rejoindre la zone euro et, en attendant, les efforts se concentrent sur les mesures de soutien economique et social, en raison des effets de la pandemie de COVID-19, mais aussi sur la reduction des consequences du conflit militaire de lUkraine, lagression militaire russe la-bas. Le programme de convergence 2022-2025 a ete approuve par le gouvernement dans le contexte où le Semestre europeen appelle les États membres a presenter des programmes de stabilite ou de convergence decrivant leurs plans de renforcement des finances publiques. Le document approuve sera envoye a la Commission europeenne. Dans le domaine de la justice, le gouvernement a approuve un projet de loi pour le bon usage des mesures qui se sont averees benefiques pour les institutions judiciaires pendant letat dalerte, declenchees par la necessite de prevenir et de combattre les effets de la pandemie COVID-19. Par consequent, pendant une annee supplementaire, une serie de mesures legislatives qui ont ete appliquees pendant letat dalerte et qui se sont averees avoir des effets benefiques dans lactivite des tribunaux, dans le domaine de lexecution des peines ou des mesures educatives, ou dautres mesures ordonnees par le pouvoir judiciaire organes de procedure penale ou dans les domaines de linsolvabilite sont maintenus, dans ce sens, etant approuve le projet de loi qui vise en fait a conserver dans le fonds normatif commun pour cette periode dun an les mesures respectives, ces mesures contribueront a faciliter la developpement et des procedures judiciaires plus rapides avec un impact positif immediat sur les droits et interets legitimes, tant pour les citoyens que pour les entreprises. Ce seraient les principaux elements. Si vous le souhaitez, je peux egalement vous presenter la liste des revocations ou nominations des prefets. Aujourdhui, la revocation de Mme Văcaru Georgiana-Alexandra, du poste de prefete de Bucarest, a ete approuvee par arrete gouvernemental. En outre, deux sous-prefets ont ete demis de leurs fonctions, M. Nițescu Nicolae, du poste de sous-prefet du departement de Brăila et M. Salup-Rusu Alexandru-Marian du poste de sous-prefet du departement de Suceava. Aujourdhui, par arrete du gouvernement, M. Toni Greblă a ete nomme prefet de Bucarest, tandis que par arrete de gouvernement, Mme Bădiu Virginia-Loredana a ete nommee sous-prefete du departement de Brăila et M. Sinescu Florin au poste de sous-prefet de Suceava. Ce sont les choses que je voulais vous dire. Sil vous plait. Journaliste : Pouvez-vous nous dire pourquoi le prefet de Bucarest a ete demis de ses fonctions ? Dan Cărbunaru : Je nai pas dautres elements, lors de la reunion gouvernementale daujourdhui, ces decisions ont ete prises. Nous pourrons fournir des details plus tard. Merci. Sil ny a pas dautres questions, merci beaucoup detre ici. Merci egalement a laide recue lors de ce briefing de lun des representants des jeunes qui ont participe aujourdhui a la reunion du gouvernement presidee par le Premier ministre Nicolae Ciucă. Merci encore, au revoir. 2022-05-04 15:49:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-04-05-33-42big_image_012_resize.jpgȘedința de guvern din 4 mai 2022Știri din 04.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/reunion-du-gouvernement-du-4-mai-2022Declarations soutenues par le Premier ministre Nicolae-ionel Ciucă au debut de la reunion du gouvernement Nicolae-Ionel Ciucă Bonjour! Aujourdhui, nous avons une reunion du gouvernement que nous considerons differente en tenant compte du fait que je suis daccord avec la proposition de Mme la ministre lorsque nous avons discute du Jour des jeunes, le 2 mai, et avons convenu que, au-dela des activites et des messages dedies a ce jour, on organisera une reunion du gouvernement a laquelle soient invites des jeunes de plusieurs domaines dactivite, etudiant dans divers etablissements pre-universitaires et universitaires, diplomes qui travaillent, dans differents domaines. Donc, dune part, jai tenu compte du jour du 2 mai, dautre part, de lannee 2022 qui est lannee de la jeunesse et, au niveau du gouvernement de la Roumanie, nous avons convenu que notre objectif soit dedie aux jeunes, dans le sens où, ici, nous ouvrons la porte de la salle de reunion du gouvernement pour les jeunes, nous ouvrons la porte du batiment du Gouvernement afin que les jeunes aient acces aussi souvent que possible aux activites que nous planifions et realisons dans le Gouvernement. Je saisis cette occasion pour dire que je veux transmettre un message de la part de tous dans le sens où, vraiment, au-dela de ce qui est ecrit dans le programme de gouvernance, au-dela de lactivite que nous deployons chacun de nous, il est absolument important que tout ce que nous faisons, que les decisions que nous prenons soient orientees vers la Roumanie de demain. Nous gerons celle aujourdhui, comme nous lavons fait jusqua present et comme nous continuerons de le faire, avec responsabilite, par le dialogue avec lensemble de la societe civile. Mais je pense que nous devons etre conscients que le dialogue doit aller tres constamment aux jeunes, car notre devoir est de preparer la Roumanie afin detre dirigee par ceux qui sont aujourdhui a table avec nous. Avant le debut de la reunion du gouvernement de rencontrer, chacun deux s`est presente, a mentionne ce qu`il fait, où il etudie et chacun de nous a pu voir leur joie parce quils ont ete invites a cet evenement et, surtout, quils comptent et quils comptent et qu`au niveau du gouvernement de la Roumanie, une telle initiative a ete pensee, afin quils puissent presenter leurs opinions, et que nous puissions les ecouter et apprendre deux. Et de notre cote, je pense quil est tres important pour eux de decouvrir que ce nest pas seulement une invitation a avoir assiste a cette reunion du gouvernement aujourdhui, mais que dorenavant, c`est une obligation pour eux davoir une rythmicite, un certain plan pour rester en rapport avec le gouvernement. Vous ne vous y attendiez probablement pas, vous pensiez que vous participez et nous terminons lactivite. Pas du tout. À partir de maintenant, nous aurons de telles reunions periodiquement - nous deciderons en quel rythme seront etablies, car nous voulons des solutions de votre part, des propositions, des initiatives, de la creativite, en sorte qu`avec vous, toute decision du gouvernement soit concretisee dans la fondation pour construire la Roumanie de demain. Une chose que je dois souligner, cest que jai appris du jeune homme a ma droite un mot tres sage, a savoir quun jeune homme instruit est un adulte gagne demain. Il est clair que nous devons continuer a investir dans leducation, dans la sante, dans la numerisation, nous devons investir dans tout ce qui peut signifier la confiance, la confiance et les opportunites pour vous et en particulier la confiance que vous resterez dans le pays, que aurez votre contribution et la satisfaction de plus tard que, en effet, vous mettez votre epaule a tout ce qui signifie leffort pour relever tous les defis. Nous voyons tous que nous vivons dans une situation compliquee et tres complexe, qui necessite des decisions et des mesures conformement a la situation concrete. Mais passer par une telle situation est notre responsabilite. Il est egalement tres evident que nous attendons vos propositions. Mais, avec vous, nous allons au-dela de ce moment et reflechissons a ce que nous avons a faire pour lavenir du pays, comme je lai dit. Cest aussi la periode où, au niveau du gouvernement, les programmes de stage commencent. Bien sûr, une partie de vous a suivi ce programme, d`autres ne l`ont pas parcouru. Vous serez le stage de chaque ministre et du Premier ministre pour la prochaine periode, comme je lai dit, et nous nous attendons a ce que vous veniez avec des propositions, des idees, et nous nous attendons a ce que, lors de la prochaine reunion du gouvernement, nous vous ecoutions avec des propositions concretes, pas seulement avec votre presentation. Jai egalement eu une invitation, que le maire de Calafat a honoree, merci M. le maire detre avec nous! Je lai invite car la semaine prochaine, le 9 mai, nous allons celebrer 145 ans depuis la proclamation de lindependance. Voici un moment tres important, 9 mai 1877 - 9 mai 2022. Monsieur le maire, vous aurez la possibilite dexprimer au sein du gouvernement la signification de ce moment. Nous saisissons cette opportunite, etant les jeunes ici, avec nous, pour etre un moment de reflexion a tout ce qui a signifie lhistoire, les sacrifices et les efforts que nos ancetres ont faits pour que nous puissions nous exprimer librement et penser a la construction de Lavenir du pays. Au cours de la reunion du gouvernement aujourdhui, nous continuerons a prendre des decisions, qui se referent au paquet Soutien a la Roumanie. Jai compris par le ministre des Finances que la premiere tranche de financement a deja ete approuvee pour soutenir les investissements de plus dun million deuros - cest un ensemble qui couvre 92 domaines dactivite. Nous travaillons avec le Ministere des Fonds europeens pour terminer jusqua vendredi les autres documents, mettre en place le cadre legislatif et le cadre reglementaire pour les autres mesures. En tant que telles, mesdames et messieurs, nous aurons toujours une reunion du gouvernement vendredi, une reunion exceptionnelle du gouvernement, pour approuver ce cadre, ainsi que celle au debut de la semaine prochaine, afin que nous puissions fournir le paquet de de mesures avec des decisions concretes, reglementees afin qu`elles puissent etre mises en œuvre a temps, des decisions qui peuvent etre mises en œuvre a temps, comme nous lavons assume. Également dans les mesures que le gouvernement envisage, afin que nous puissions avoir une voie coherente sur la decision dassurer notre independance energetique, hier, nous avons reussi a terminer la transaction par laquelle Romgaz a achete la participation dExxon et, de cette maniere, la societe Romgaz avec OMV Petrom, en tres peu de temps, peut commencer a exploiter les gaz dans le perimetre Neptun Deep en Mer Noire, en avancant ainsi d`un pas important vers lassurance de lindependance concernant la ressource de gaz. Aujourdhui, nous approuverons une ordonnance durgence qui preparera la gestion denviron 13 milliards deuros, argent destine a ameliorer linfrastructure, pour les investissements dans ce que signifie les nouvelles sources denergie renouvelable, argent qui, j`en suis convaincu, garantira le capital necessaire de sorte que, au-dela du developpement de linfrastructure energetique, nous pouvons egalement investir dans des activites de recherche, comme lun des jeunes la dit aujourdhui, qui est preoccupe et passionne par tout ce qui signifie des developpements dans le domaine de lenergie. Nous esperons que grace a ces mesures que nous prenons pour garantir les ressources necessaires, que lactivite de recherche et de developpement dans le domaine peut evoluer dans notre pays. Pratiquement, nous voulons que tout ce que nous avons envisage soit base sur les investissements, sur linnovation, la recherche et que nous suivons cette tendance a travers laquelle nous pouvons vraiment etre aussi proches du parcouurs de lEurope occidentale. Nous avons du potentiel, nous avons des ressources humaines, des ressources naturelles a travers lesquelles nous pouvons stimuler tout ce qui represente levolution technique et technologique, et que la Roumanie soit lun des pays qui sest aligne a toutes les demarches faites jusqua present au niveau de lUnion europeenne. Ce que je veux souligner, cest le fait que nous avons aujourdhui a la table, je dirai, deux ministres - M. Boloș nest pas un nouveau membre au cabinet, il a travaille dans ce gouvernement et dans les gouvernements precedents, il est revenu au portefeuille qui la consacre dun point de vue professionnel - et notre espoir et nos attentes, M. le ministre et celles des jeunes ici est de faire en sorte pour attirer les fonds europeens et repondre aux attentes de ce que signifie un enseignement developpe, un systeme de sante developpe et moderne, un milieu de recherche et dinnovation adapte aux evolutions de niveau europeen et international. En tant que tel, je suis convaincu que grace a vos efforts et a lequipe ministerielle, nous parvenons a attirer tout largent dû a la Roumanie de lUnion europeenne. Et nous avons vraiment un nouveau membre au cabinet, voici M. Sebastian Burduja, qui dirigera le Ministere de la Recherche et de la Numerisation. Monsieur le ministre, cest un domaine que nous voulons tous voir entrer dans le rythme, quil a cette dynamique comme le nom du ministere et tout ce que vous ferez est de vraiment numeriser, de soutenir tous les efforts que sont faits au niveau du gouvernement pour faciliter tout ce qui signifie les services publics, le gouvernement, lactivite interinstitutionnelle, dune part, et dautre part, que vous puissiez donner cette impulsion a lactivite de recherche, car nous avons deja des domaines où nous pouvons obtenir lexcellence. Elle a commence, doit etre dynamisee et nous devons egalement commencer, commencer dans les secteurs et domaines nouveaux de recherche, pour mettre en valeur, comme je lai dit, la ressource et la capacite que nous avons. Merci beaucoup! Nous commencons la reunion du gouvernement. 2022-05-04 13:26:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_039_resize.jpgPremierul Nicolae-Ionel Ciucă a avut consultări cu reprezentanții Confederației Sindicale MeridianȘtiri din 04.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-eu-des-consultations-avec-les-representants-de-la-confederation-syndicale-meridianCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Aujourdhui, le Premier ministre Nicolae Ionel Ciucă a eu des consultations au Palais Victoria avec les representants de la Confederation syndicale Meridian. Dans le cadre de la reunion ont ete analysees les questions soulevees par la Confederation syndicale et les solutions pour proteger les citoyens des effets de la hausse des prix de lenergie et des matieres premieres, l`amelioration du niveau de vie et des conditions de travail des employes. Le Premier ministre Ciucă a mentionne les mesures incluses dans le paquet Soutien a la Roumanie, destine a soutenir la population, en particulier les categories vulnerables, ainsi que leconomie roumaine. Dici la fin de la semaine prochaine, de nouvelles reglementations pour la mise en œuvre des mesures economiques et sociales faisant partie du paquet Soutien a la Roumanie seront sur la table du gouvernement, a declare le chef de lExecutif. Le Premier ministre a egalement evoque la garantie de la stabilite du secteur de lenergie jusquen avril 2023, grace a l`appliquant des mesures pour compenser les prix de lenergie et du gaz. Dans le meme temps, le Premier ministre Ciucă a souligne louverture du gouvernement au dialogue avec les partenaires sociaux, en vue didentifier les solutions les plus appropriees aux problemes auxquels sont confrontes la societe et leconomie. A la reunion avec les syndicats ont egalement participe le chef de la Chancellerie du Premier ministre, Mircea Abrudean, le ministre du Travail et de la Securite Sociale, Marius Budăi. 2022-05-04 13:25:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-04-05-22-14big_image_008_resize.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la semnarea Memorandumului de înțelegere privind colaborarea și schimbul de informații în domeniul inspecției muncii de către min. Muncii și Solidarității Sociale, Marius Budăi, și min. Muncii și Politicilor Sociale din Rep. Italiană, Andrea OrlandoȘtiri din 04.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-la-signature-du-memorandum-d-entente-concernant-la-collaboration-et-l-echange-d-informations-dans-le-domaine-de-l-inspection-du-travail-par-le-ministre-du-travail-et-de-la-solidarite-sociale-marius-budCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă : Le Gouvernement propose des solutions pour garantir les normes europeennes de protection sociale aux citoyens roumains travaillant en Italie Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a participe aujourdhui a la reunion de travail du ministre du Travail et de la Solidarite Sociale de Roumanie, Marius Budai, avec le ministre du Travail et des Politiques Sociales de la Republique italienne, Andrea Orlando. Dans le cadre des entretiens au Palais Victoria les participants ont aborde un certain nombre de questions dinteret, notamment la reponse de lUnion europeenne au conflit en Ukraine et le soutien aux refugies, la proposition de directive sur les salaires minimaux et lamelioration des conditions de travail pour le travail sur les plateformes. Les discussions ont egalement porte sur leconomie sociale, lextension des mesures sûres dans la gestion de la transition verte et numerique et la formation et la reconversion professionnelles des travailleurs, avec une reference particuliere a la main-dœuvre employee par les entreprises italiennes en Roumanie. A lissue de la reunion, les deux ministres du travail ont signe le Memorandum d`entente sur la cooperation et lechange dinformations dans le domaine de linspection du travail. Le document vise a ameliorer la cooperation entre les autorites roumaines et italiennes de controle et de surveillance en matiere de prevention et de lutte contre les pratiques illegales dans le domaine du detachement transnational, du travail non declare et du placement illegal, y compris dans un contexte saisonnier. En outre, la signature du memorandum vise a promouvoir et assurer la bonne application de la legislation nationale et europeenne afin de proteger les droits des travailleurs travaillant sur le territoire des deux États, en tenant compte des conditions specifiques creees par la pandemie de Covid - 19 . Le document definit egalement les points de contact pour lefficacite de la communication mutuelle, prevoit des actions dinformation tant pour les travailleurs que les employeurs etablis dans un Etat souhaitant fournir des services dans lautre Etat et pour la realisation dinspections concertees ou conjointes, ainsi que lechange dinformations et documents requis entre les autorites competentes des deux Etats. Au centre des preoccupations du gouvernement il y a le citoyen roumain est, où quil se trouve. Il est de notre devoir de fournir des solutions pour garantir les normes europeennes de protection sociale aux citoyens roumains travaillant en Italie, ainsi que dans dautres pays europeens- et ici nous parlons de plus dun million de personnes. Nous pensons au salaire et aux droits a la retraite, ainsi qua ceux lies a la securite au travail. La communaute des Roumains d`Italie et celle des Italiens de Roumanie sont des ponts entre nos pays, qui entretiennent egalement des relations economiques conscientes, qui tendent a se consolider , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Le memorandum signe aujourdhui represente une etape importante dans la consolidation de la cooperation roumano-italienne dans le domaine du travail et en meme temps je pense quil est extremement important pour les travailleurs roumains d`Italie, mais aussi pour les travailleurs italiens de Roumanie. Jai convenu avec M. le ministre que, par lintermediaire de lAutorite europeenne du travail, une institution creee en 2019 en raison de lachevement dun dossier extremement important pendant la presidence roumaine du Conseil de lUnion europeenne, des equipes mixtes dinspecteurs italiens et roumains participeront a des groupes de travail en vue de prfessionslisation et d`harmonisation des conditions de travail et des lois des deux pays, de sorte que, lors des controles conjoints qui auront lieu en Italie et en Roumanie, soit beaucoup plus facile pour nous. Un autre aspect important etabli aujourdhui concerne la cooperation concernant la certification et la confirmation des stages de contribution des citoyens roumains travaillant en Italie. Nous avons decide de travailler ensemble pour raccourcir le plus possible le temps dattente des citoyens ayant droit aux pensions, et nous devrions travailler encore davantage pour leur ouvrir ce droit le plus tot possible , a declare le ministre du Travail et de la Solidarite Sociale, M. Marius Budaï. Pour sa part, le ministre du Travail et des Politiques sociales de la Republique italienne, Andrea Orlando, a apprecie que le memorandum signe a Bucarest est un outil precieux qui permettra aux inspections du travail des deux pays dintensifier la cooperation pour renforcer la protection du travail des travailleurs et la securite au travail. La cooperation est necessaire par lechange dinformations et de bonnes pratiques en matiere dinspection du travail pour assurer une protection efficace des travailleurs detaches sur le territoire de lun de nos États afin de mener des activites sur le territoire de lautre. Une cooperation active dans la prevention et la lutte contre le travail non declare, le faux detachement transnational de travailleurs, le placement illegal de la main d`œuvre et, en general, les violations des droits des travailleurs est essentielle. Linteret de nos gouvernements est de proteger et de faciliter la libre circulation des travailleurs, tout en assurant la protection de leurs droits, de leurs conditions de travail et de la legalite des relations contractuelles. Je suis convaincu qua lavenir, grace a laccord que nous signons aujourdhui, chaque fois que nos inspecteurs ressentiront le besoin de travailler ensemble pour assurer une mobilite juste et digne, nous pourrons tous etre disponibles et renforcer notre capacite a lutter contre la fraude et les abus, de travail non declare et d`exploitation , a declare Andrea Orlando, ministre du Travail et de la Politique Sociale. Marius Budai : Merci de votre interet, une activite extremement importante aujourdhui, dont je parlerai quand je prendrai la parole. Jinvite maintenant M. le Premier ministre, qui nous a fait le plaisir et lhonneur de nous rejoindre a cet evenement extremement important pour les citoyens roumains travaillant en Italie, mais aussi pour les citoyens italiens travaillant en Roumanie. Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs, je voudrais tout dabord remercier tous ceux qui ont participe a la preparation et au deroulement de cette activite. Cest une activite tres importante pour le Ministere du travail, mais aussi pour le Gouvernement de la Roumanie. Je dis que cest tres important parce que, comme je lai toujours dit, au centre du programme de gouvernance, au centre des preoccupations du Gouvernement de la Roumanie se trouve le citoyen roumain, où quil se trouve. Par lactivite daujourdhui, il est de notre devoir - du Gouvernement de la Roumanie, du Ministere du Travail de la Roumanie, du Ministere du Travail d`Italie - detre en mesure didentifier ces solutions et de concretiser les mesures qui peuvent etre prises au niveau des deux ministeres , afin que nous puissions garantir les normes europeennes de protection sociale a la fois pour les citoyens roumains travaillant en Italie - et ici nous parlons de plus dun million de Roumains en Italie - et, bien sûr, pour les citoyens italiens travaillant en Roumanie - il s`agit de 9.000 citoyens italiens. Concretement, lactivite daujourdhui garantit ces elements de collaboration et de coordination entre les ministeres du travail roumain et italien afin de pouvoir coordonner au mieux leurs instruments, afin quils puissent sassurer, comme je lai dit, que les normes sont respectees, que Les citoyens roumains et les citoyens italiens jouissent egalement des droits et des reglementations au niveau national en Italie et en Roumanie et, en particulier, leurs droits sont respectes conformement aux reglementations de lUnion europeenne. Ce que je voudrais souligner, cest que de telles activites - et je suis convaincu que M. le ministre Budăi continuera a le faire - devraient etre menees aussi pour les Roumains travaillant dans dautres pays de lUE, et meme ailleurs, et garantir ainsi quils soient des ambassadeurs fondamentaux de la Roumanie, car où ils ont ete recus, comme lItalie qui les a accueillis a bras ouverts, ils y exercent leur activite, y travaillent correctement, ce sont des citoyens respectables et nous veillons a ce que leurs droits soient garantis et proteges. Et jai assiste aux discussions - ils ont parle a la fois des droits salariaux et des droits qui leurs sont dus lorsquils arretent de travailler et ont droit a une pension et, bien sûr, de tous les autres droits lies a la securite au travail pendant leurs activites, je repete, citoyens roumains et italiens. Cest dautant plus important que nous devons souligner que les relations economiques entre la Roumanie et lItalie sont aussi consistantes que possible et a travers tout ce que nous faisons maintenant, nous ne faisons que contribuer a les consolider et a assurer le cadre de leur developpement et pouvoir pour gagner en consistance. Une fois de plus, Messieurs les ministres, je voudrais vous remercier pour cette decision et les efforts deployes par M. le ministre Andrea Orlando, et je lui demande de transmettre mes salutations au Premier ministre Draghi et aussi, comme jen ai discute avec lambassadeur et la communaute des hommes d`affaires italiennes en Roumanie, nous sommes convaincus qua lavenir nous poursuivrons ces activites bilaterales et, pourquoi pas, avoir une reunion au niveau des premiers ministres, au niveau gouvernemental afin de pouvoir mieux renforcer les relations bilaterales entre nos pays. Merci. Marius Budai : Merci beaucoup, Monsieur le Premier ministre. M. le ministre Orlando, veuillez nous dire quelques mots. Andrea Orlando : Je suis extremement honore de notre laccueil aujourdhui que M. le ministre nous a reserve. Aujourdhui, nous franchissons une etape que je considere tres importante pour nos communautes, car nous construisons un systeme de cooperation plus efficace pour lutter contre les formes de travail illegal, dexploitation et de discrimination. Nos pays ont derriere nous des traditions de collaboration et nous devons intensifier nos efforts dans ce secteur car cest precisement cette experience que nous avons derriere nous qui en a fait lun des problemes les plus importants auxquels nous avons ete confrontes au moment où il y a eu les conditions reunies, pour la reprise du travail : avoir une main-dœuvre qualifiee a ce moment-la, cela parce que, dans le passe, nous navons pa attache beucoup d`attention aux travail et aux travailleurs. Je pense que cette consideration est tres actuelle en ce moment et elle est certainement aussi pour les communautes qui operent en Italie et qui viennent dautres pays, dont la communaute roumaine est lune des plus importantes. Et je voudrais profiter de cette occasion pour remercier tous les travailleurs roumains qui sont lun des elements essentiels pour que leconomie de notre pays avance. Malheureusement, a la lumiere de la crise due a la guerre en Ukraine, lun des facteurs importants du cadre economique est le fait que cette communaute roumaine est celle qui sest fortement integree a notre societe et a probablement a cela a contribue le fait nous ayons une racine commune et le fait que nous avons des attitudes qui ne sont pas tres differentes, mais il est certain que nous pouvons, aujourdhui, compter sur ce facteur fort et nous voulons le consolider, par des pas en avant. Et nous avons parle a M. le ministre, je lui ai partage cet objectif, et lors de la reunion que nous avons eue, nous nous sommes fixe aussi un autre objectif, celui dameliorer les formes de cooperation dans le secteur de la securite sociale, car de nombreux travailleurs ont des retards en reconnaissance du travail quils ont accompli. dans notre pays au profit de la pension. Et je pense que cest un probleme que nous allons resoudre dans les semaines ou les mois a venir, par un acte ulterieur qui, je lespere, pourra etre signe dans notre pays. Donc, merci encore, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre. Nous sommes evidemment interesses a renforcer, dans un moment dramatique comme celui-ci, toutes les formes, toutes les manieres dont nos pays peuvent mieux faire face a ces situations difficiles, ce qui afait augmenter aussi la cooperation entre nos pays en matiere de defense, qui est devenue tres bonne. On parle aussi de la gestion de la question humanitaire qui sest posee et qui pourra etre renforcee par la suite. Je crois qua travers cette etape, a travers cette approche, nous faisons un pas vers letablissement dune Europe qui nest pas seulement une Europe de la circulation des capitaux et des marchandises, mais qui repose egalement sur un fondement essentiel de la protection des travailleurs, qui, a mon avis, est une des conditions essentielles pour que lUnion europeenne devienne un environnement dans lequel tous nos citoyens peuvent avoir confiance et puisse etre une condition pour un developpement et une croissance durables. Je vous remercie ! Marius Budăi : Merci moi aussi, Monsieur le Ministre, pour vos paroles. Merci pour votre visite. Et, tout dabord, merci pour ce que nous avons decide aujourdhui de faire pour les gens, comme la dit le Premier ministre, a savoir etre comme nous devons etre, au service de nos concitoyens. Nous avons etabli aujourd`hui avec M. le ministre, vous voyez c`est bien de parler apres lM. Le Premier ministre et apres M. le ministre, car il n`y a plus trop de choses a dire, ce fut plus facile pour moi, Jetais daccord avec le Premier ministre aujourdhui - voyez-vous, cest tres bien de parler du Premier ministre et du ministre, car je nai pas grand-chose a dire, je m`en suis tire plus facilement, mais ce que nous avons etabli ensemble aujourdhui, cest tres important pour les citoyens des deux pays. En plus de lamitie deja connue entre lItalie et la Roumanie, nous sommes devenus aujourdhui encore plus amicaux au niveau des ministeres du Travail et de la Solidarite Sociale de Roumanie et des Politiques Sociales d`Italie et nous avons clairement etabli une collaboration intense et etroite pour resoudre, dans un premier temps et tout dabord, des choses extremement importantes. En dehors de ce qui a ete dit jusqua present, comme M. Andreea Orlando mentionnait, nous avons tres clairement etabli une cooperation dans ce qui signifie la certification et la confirmation des periodes de contribution des citoyens roumains travaillant en Italie et nous chercherons ensemble a raccourcir autant que possible la periode d`attente, parce que les citoyens ont le droit de prendre leur retraite et nous devons nous en occuper le plus rapidement possible pour ouvrir ce droit. En plus de cela, je veux - avec fierte, mais aussi avec la modestie - vous rappeler un aspect: quand jai eu lhonneur detre ministre pour la premiere fois, en 2019, lors de la presidence roumaine au Conseil de lEurope Union, jai cree, j`ai termine, un dossier extremement important pour lUnion europeenne, a savoir la creation de lAutorite europeenne du travail. Nous avons etabli avec le M. le ministre que par cette autorite, nos equipes mixtes dinspecteurs dItalie et de Roumanie participeront a des groupes de travail tant de professionnalisation que dharmonisation des conditions de travail et des lois en Italie et en Roumanie, de sorte que lors des controles mixtes ulterieurs se deroulent en Roumanie et en Italie, il nous soit beaucoup plus facile de travailler. Cest ce qui na pas encore ete dit jusqua present. Je vous remercie de votre attention et sil vous plait, dites-nous pour qui vous avez des questions pour repondre a vos questions. Journaliste: Bonjour! Pour le ministre de lItalie: il y a un mois, une enquete de la Police dItalie a revele que plusieurs Roumains travaillaient plus de 12 heures par jour sur le champ et netaient pas payes de maniere adequate. Quelles garanties pouvez-vous offrir aux Roumains que de tels cas dexploitation nexisteront plus? Andrea Orlando: Malheureusement, les episodes dexploitation du travail ne concernent pas seulement les communautes etrangeres ou la communaute roumaine. Il y a eu de nombreux cas dans notre pays dexploitation, meme ce qui est defini dans notre pays comme une exploitation du travail a la forme de lesclavage - nous parlons de certains secteurs tels que lagriculture. Pour cette raison, nous renforcons la structure nationale qui a la tache de combattre ces phenomenes, qui est linspectorat national du travail. Le chef de lInspectorat national du travail, M. Bruno Jordano, est present ici. Nous essayons de renforcer cela en augmentant le nombre du personnel de 65% et nous renforcons les outils pour permettre le controle. Nous avons construit un systeme de banques de donnees et nous preparons un systeme de banques de donnees plus efficace, qui permettra lechange entre les forces de lordre, entre les personnes habilitees a controler les informations necessaires. Depuis lannee derniere, nous avons egalement traite la suspension de lactivite dun nombre double dentreprises suspendues par rapport a 2001, car elles ont eu des violations graves, voire tres graves du droit du travail. Nous nous concentrons avec une grande intensite pour introduire certains outils qui permettent au controle preventif de la main d`œuvre detre reellement implique, nous avons donc subordonne une serie de financements publics et les avons orientes au respect effectif des contrats plus importants comme ceux du secteur de la construction et nous continuerons dans ce sens et je dirais que la reunion daujourdhui est lune des occasions pour preparer de meilleurs outils pour lutter contre ce type de phenomene. Notre pays a des elements importants de croissance, de haute qualite et d`amelioration du travail mais, malheureusement, il y a des experiences que je pourrais definir comme medievales, qui, dun point de vue structurel, ne devraient pas etre acceptes et c`est pourquoi nous luttons de notre mieux contre eux y compris par le durcissement des sanctions et la punition de ces phenomenes. Reporter: Bonjour. Une question pour M. le ministre Marius Budăi. Le moment daujourdhui est vraiment important pour les deux pays, mais, a quelques metres du gouvernement, Place Victoriei, je pense que nous les entendons tous, il y a plusieurs Roumains, il y a beaucoup de Roumains qui protestent contre les hausses des prix de ces derniers temps - quel message leur transmettez-vous M le ministre, quelles mesures prendra le Gouvernement ? Marius Budăi: Tout dabord, je veux vous dire qu'immediatement apres cette action, avec M. le Premier ministre, nous recevrons une delegation de nos citoyens qui sont ici, qui protestent a juste titre et transmettrons le message clair apres des discussions avec eux. Comme vous le savez, nous, le gouvernement, preferons etre proactifs, de ne pas attendre et detre reactifs et apres le premier paquet de mesures sociales, mis en œuvre en janvier, exactement pour soutenir les citoyens, nous avons aujourdhui un deuxieme paquet qui s`appelle Soutien a la Roumanie , qui soutient egalement lenvironnement prive, mais aussi les citoyens les plus vulnerables. Nous ne sommes pas passifs et nous ne serons pas passifs, mais nous continuerons pro-actifs et toutes mesures que nous penserons, au niveau de la coalition politique qui soutient le gouvernement, par la voix des presidents des partis de la coalition, par la voix du Premier ministre, par la voix du ministre du Travail, vous serez certainement informes, comme je pense l`avoir fait de maniere transparents jusqua present. Merci beaucoup. Reporter: Merci. Reporter: Une question pour M. le ministre Andrea Orlando: Quelles mesures concretes les autorites italiennes ont-elles prises lors de l`augmentation des prix? Andrea Orlando: Oui, nous fourni un soutien aux entreprises pour atenuer par une contribution l`augmentation du prix de l`energie, avons offert un bonus appele Bous Energie aux familles les plus pauvres et qui ont un certain seuil de revenu, avons accorde un bonus en montant de 200 euros qui sera accorde dans les prochaines semaines pour repondre a laugmentation de linflation, puis nous avons mis en oeuvre certaines facons de faciliter, de permettre aux travailleurs de faire face a certains blocages, pour les entreprises, comme lorsque la matiere premiere est manquante ou lorsquil y a une croissance insoutenable des prix de lenergie. Ce sont les principales mesures prises, et nous considerons quelles peuvent faire face a la premiere urgence. Nous n`excluons pas quil soit necessaire dintervenir plus tard, si cette situation se poursuit. Une source sur laquelle nous insisterons beaucoup est le renouvellement des contrats, qui ont expire dans certains secteurs, car dans notre pays, les contrats impliquent environ 90% des travailleurs qui travaillent par le biais de contrats signes par les parties sociales et nous devons travailler sur leur adequation progressive, et nous mettrons tout cela en pratique grace a un dialogue social. Marius Budăi: Pas necessairement pour completer, mais comme une information pour vous, je veux vous dire que nous avons deja paye aux compagnies delectricite, de lenergie, plus de 1,1 milliard, chiffre d`aujourd`hui, pour compenser les factures des consommateurs menagers et les soutenir a surmonter cette periode. Voila que plus de 1,1 milliard de lei est reste pratiquement chez nous, les citoyens roumains, par leffort du Gouvernement de la Roumanie. Sil vous plait, sil y a encore des questions. Merci beaucoup! Nous irons fermer notre activite. Merci pour votre participation! Votre excellence, M. l`mbassadeur, M. le Premier ministre, M. le ministre, merci pour lactivite! Nous continuerons notre activite aujourdhui avec la rencontre avec les representants des citoyens, apres quoi, sil y a quelque chose a communiquer, nous sommes certainement la et communiquons. Merci beaucoup a tous pour lactivite! 2022-05-04 13:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-munca8229.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la ceremonia de semnare a contractului necesar finalizării tranzacției de achiziție de către S.N.G.N. Romgaz S.A. a acțiunilor emise de ExxonMobil Exploration and Production Ro. LimitedȘtiri din 03.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-la-ceremonie-de-signature-du-contrat-necessaire-a-la-finalisation-de-l-operation-d-acquisition-par-la-s-n-g-n-romgaz-s-a-des-actions-emises-par-exxonmobil-exploration-and-production-ro-limitedNicolae-Ionel Ciuca : Bonjour. Enfin, a ce moment, il y aura la signature des documents officiels pour le rachat des actifs par Romgaz d`Exxon, pour 50% du perimetre de Neptun Deep. Cest lactivite qui a ete preparee pour que nous puissions poursuivre les demarches au niveau du Gouvernement afin de pouvoir developper tout ce qui signifie la capacite de lÉtat roumain a remplir son objectif dindependance en termes de ressources energetiques, et le gaz est lun dentre elles, et grace a cet acte par lequel nous pourrons aujourdhui lancer le processus par lequel, au plus tard en 2026, les gaz seront extraits du perimetre de Neptune Deep en Mer Noire. Ensemble, Romgaz et OMV Petrom, nous atteindrons lobjectif que nous nous sommes fixe, afin de pouvoir fournir le gaz necessaire a notre propre consommation et, etant donne que les estimations nous garantissent quil y a des quantites suffisamment importantes, nous puissions fournir du gaz aussi a nos voisins, tant dans la region que de lUnion europeenne. Pratiquement, a travers ce qui sera realise, nous assurerons le developpement de nos propres capacites, afin que nous puissions realiser ce que nous avons assume a travers le projet de loi sur loffshore, que nous avons depose le mois dernier au Parlement. De cette maniere, nous assurons la stabilite et la previsibilite de lensemble du domaine energetique en Roumanie. Je tiens a remercier les deux societes presentes ici, car cest un travail quelles ont fait intensement ces derniers temps, et je veux egalement demander a Romgaz de demarrer avec les representants dOMV Petrom des que possible le processus dinvestissement en Mer Noire et de reussir, dans la mesure du possible, a ce que le processus dextraction du gaz ait lieu au moins a lecheance assumee, fin 2026. Merci encore a tous. M. le ministre... Virgil Popescu : Merci, Monsieur le Premier ministre ! Oui, je peux dire quaujourdhui nous assistons a la premiere brique de lindependance energetique de la Roumanie. Comme la dit aussi M. le Premier ministre, nous construisons lindependance energetique, lindependance des ressources energetiques et aujourdhui, pratiquement, nous assistons a la premiere brique dun des plus grands projets dinvestissement en Roumanie. Nous parlons de milliards deuros qui seront investis dans lextraction du gaz de la Mer Noire, nous parlons dinvestissements horizontaux, dinvestissements pour extraire ce gaz naturel et, parallelement aux investissements dans le domaine nucleaire, je pense que nous parlons des plus grands investissements energetiques en Roumanie. Je souhaite que nous finalisions cette transaction au plus vite, les prochaines etapes a suivre soient conclues au plus vite et je souhaite qua la fin de 2026, peut-etre, pourquoi pas, au debut de 2026, le gaz naturel de la Mer Noire entre dans le Systeme national de transport et que la Roumanie devienne egalement un fournisseur de securite energetique regionale, comme cest normal. Nous avons des ressources energetiques, a la fois en gaz naturel, je suis convaincu que nous aurons des ressources energetiques en electricite et nous deviendrons un fournisseur de securite regionale, a la fois en termes de gaz naturel que delectricite. Merci! *** COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciuca, le ministre de lÉnergie Virgil Popescu et David Muniz, charge daffaires par interim - ambassade des États-Unis en Roumanie, ont participe aujourdhui a la signature du contrat de vente-achat pour la reprise par Romgaz de la participation dExxon dans le perimetre Neptune Deep. La S.N.G.N. ROMGAZ S.A. (ROMGAZ), le plus grand producteur de gaz naturel de Roumanie, a signe, au siege du Gouvernement de la Roumanie, le contrat de vente-achat de toutes les actions emises (representant 100 % du capital social) par ExxonMobil Exploration and Production Romania Limited (EMEPRL) qui detient 50% des droits acquis y compris des obligations assumees par lAccord Petrolier pour la zone de l`Est, la zone en eaux profondes, du perimetre offshore XIX Neptune en Mer Noire. Le contrat de vente-achat a ete approuve par lAssemblee Generale Extraordinaire des Actionnaires de ROMGAZ S.A. a partir du 28.04.2022, et la finalisation de loperation est conditionnee par la realisation des conditions suspensives du contrat. Le prix dachat paye par ROMGAZ sera de 1.060.000.000 USD, et pourra etre ajuste selon les mecanismes prevus dans le contrat de vente-achat dactions. Auparavant, le 22 mars, le Conseil dadministration de ROMGAZ avait approuve le contrat de vente-achat de toutes les actions emises (representant 100% du capital social) par EMEPRL, qui detient 50% des droits acquis et des obligations assumees par lAccord petrolier pour la zone orientale, la zone deau profonde du perimetre offshore XIX Neptune en Mer Noire. La transaction dune valeur de plus dun milliard de dollars est lexpression de lengagement du Gouvernement a soutenir les investissements vitaux dans lenergie et la mise en valeur du gaz naturel en Mer Noire au profit des Roumains et de leconomie roumaine. La nouvelle loi offshore en debat au Parlement accelere les investissements vitaux pour securiser les ressources en gaz naturel. La vision du Gouvernement de la Roumanie pour le developpement du secteur de lenergie, basee sur les investissements, une approche favorable aux entreprises et a la stabilite, repositionnera la Roumanie comme un acteur regional important, capable de fournir le necessaire a la consommation des citoyens et de leconomie et meme de devenir un fournisseur de securite energetique dans la region , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Aujourdhui, en signant le contrat entre ROMGAZ S.A. et ExxonMobil, la Roumanie a fait un grand pas en avant pour assurer la securite et lindependance energetiques. Dans le contexte geopolitique actuel, nous navons pas de temps a perdre. Nous ferons les efforts necessaires pour accelerer le commencement de l`exploitation, pour consommer du gaz roumain. Oui, comme je lai dit, les Roumains auront du gaz roumain chez eux. Et pas seulement eux! La Roumanie aura un excedent de gaz naturel, doublant pratiquement sa production bien au-dela des besoins actuels de la consommation interieure. Et un autre aspect tres important : notre pays deviendra un fournisseur de securite energetique regionale , a declare le ministre de lÉnergie, Virgil Popescu. Le Directeur General de ROMGAZ S.A., Aristotel JUDE, a declare : La signature du contrat de vente - achat de toutes les actions emises (representant 100% du capital social) par ExxonMobil Exploration and Production Romania Limited, qui detient 50% des droits acquis et des obligations assumees par l`Accord petrolier pour la zone Est, zone en eaux profondes, du perimetre offshore XIX Neptun en Mer Noire est le resultat de negociations longues et complexes de ces derniers mois, mais aussi une etape tres importante dans le developpement et la transformation corporative et strategique de ROMGAZ. La signature du contrat sera suivie des etapes liees a la realisation de la transaction, apres quoi, avec le futur partenaire, nous effectuerons les formalites necessaires et utiles pour le passage a la phase de developpement-exploitation des champs gaziers du perimetre Neptun Deep afin de pouvoir obtenir la premiere production de gaz naturels fin 2026 ou debut 2027. Ce projet represente une opportunite strategique tant pour ROMGAZ que pour notre pays, notamment dans le contexte geopolitique actuel, offrant ainsi a la Roumanie une source importante de gaz naturel afin dassurer la securite et lindependance energetique. Je remercie lequipe de ROMGAZ et le Conseil dadministration de ROMGAZ pour leur implication et leur soutien dans la realisation de cette transaction . Nous sommes fiers de nos activites precedentes en tant quoperateur et nous pensons que Neptun Deep est un projet important pour la Roumanie. Nous souhaitons a Romgaz et OMV Petrom beaucoup de succes dans la realisation du projet , a declare Frank Kretschmer, vice-president dExxonMobil Exploration and Production Romania. La ceremonie de signature du contrat de vente-dachat des actions EMEPRL sest deroulee en presence, de la part de ROMGAZ S.A., du Directeur general - Aristote Jude, du directeur economique - Răzvan Popescu, du president du Conseil dadministration (CA), secretaire dÉtat - Dan Dragoș Drăgan, des membres du Conseil - Gheorghe Silvian Sorici, Botond Balazs, Nicolae Bogdan Simescu et Cezar Batog. Les filiales dExxonMobil ont ete representees par le vice-president Frank Kretschmer, ainsi que Samuel Shehadeh, Alin Stirbu et Thomas Welzel. À propos de ROMGAZ S.N.G.N. ROMGAZ S.A. est le plus grand producteur et principal fournisseur de gaz naturel en Roumanie. La societe est admise a la transaction a la Bourse de valeurs de Bucarest (BVB) et a la Bourse de Londres (LSE). Lactionnaire principal est lÉtat roumain avec une participation de 70 %. La societe possede une vaste experience dans le domaine de lexploration et de la production de gaz naturel, son histoire commencant il y a plus de 100 ans, en 1909. ROMGAZ mene des explorations geologiques afin de decouvrir de nouveaux gisements de gaz, produit du gaz methane en exploitant les gisements du portefeuille de la societe, stocke du gaz naturel en entrepots souterrains, effectue des interventions, des revisions et des operations speciales sur les puits et fournit des services professionnels de transport technologique. En 2013, ROMGAZ elargit son champ dactivite en assimilant la centrale thermique dIernut, devenant ainsi producteur et fournisseur delectricite. 2022-05-03 16:37:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-exxon_romgaz7894.jpgMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul Zilei Mondiale a Libertății PreseiȘtiri din 03.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-journee-mondiale-de-la-liberte-de-la-presseLe contexte dans lequel nous celebrons la Journee mondiale de la Liberte de la Presse met au premier plan le role des medias dans la bonne information du public et la lutte contre la desinformation, en lien etroit avec les transformations et les defis apportes par les evolutions du numerique et du journalisme. La liberte et le pluralisme des medias signifient garantir la liberte dexpression et le libre acces a linformation, droits fondamentaux de chaque citoyen dans une democratie consolidee et un Etat de droit qui fonctionne. Le respect de la liberte dexpression, du droit dopinion et dinformation implique la responsabilite de toutes les institutions de lÉtat et un effort coherent et soutenu pour proteger les droits garantis par la Constitution de la Roumanie. Je suis persuade quil ny a pas de democratie sans liberte de la presse et que le droit des journalistes a faire leur travail doit rester intangible. Avec toute lequipe gouvernementale, je soutiens pleinement la liberte de la presse, le droit dopinion et linformation correcte des citoyens, une position que jai toujours exprimee avec celerite et acuite. Nous condamnons egalement fermement toute tentative dintimidation ou dinfluence sur la maniere dont un journaliste ou une redaction roumaine exerce ses droits constitutionnels a la liberte dexpression. Être journaliste, cest etre au service de la verite et de linteret public. Jai tout le respect pour les personnes de cette profession, qui font leur travail de maniere professionnelle, objective et responsable, souvent meme dans des zones de conflit, exposees a des dangers, afin que les citoyens soient au courant des developpements dans linteret public. Ce sont des qualites que jai toujours appreciees et je trouve inacceptable quelles fassent des journalistes la cible de menaces ou dagressions. Linformation du public est vitale, surtout dans des moments comme la pandemie ou le contexte actuel, cree par linvasion russe de lUkraine, les medias ayant un role croissant a cet egard, mais aussi une responsabilite majeure dans la diffusion equilibree de linformation au grand public. Je soutiens le journalisme independant et la securite des journalistes. Avec bonne foi, implication au service de la verite, professionnalisme et objectivite, je suis convaincu quensemble nous pourrons reussir a combattre les tentatives de desinformation, de diversion, de division et dincitation a la haine alimentees par le contexte actuel de la crise post-pandemie et de la crise lapres-pandemie et de securite . Joyeux anniversaire a tous les journalistes ! Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-05-03 09:27:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2022-05-03_at_09.18.42.jpegPremierul Nicolae-Ionel Ciucă a transmis președintelui Klaus Iohannis propunerile de nominalizare pentru portofoliile ministerelor Investițiilor și Proiectelor Europene, respectiv Cercetării, Inovării și DigitalizăriiȘtiri din 02.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-soumis-au-president-klaus-iohannis-les-propositions-de-nomination-pour-les-portefeuilles-des-ministeres-des-investissements-et-des-projets-europeens-respectivement-pour-la-recherche-l-innovation-et-la-numerisationAujourdhui, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a envoye au President de la Roumanie, Klaus Werner Iohannis, les propositions de nomination pour les portefeuilles des ministeres des Investissements et des Projets europeens, respectivement pour la Recherche, lInnovation et la Numerisation. M. Ioan Marcel Boloș est propose au poste de ministre des Investissements et des Projets Europeens, et M. Sebastian Burduja est nomme au poste de ministre de la Recherche, de lInnovation et de la Numerisation. 2022-05-02 15:51:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-02-03-42-37big_sigla_guvern.pngMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul Zilei Naționale a Tineretului 2 Mai 2022Știri din 02.05.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-journee-nationale-de-la-jeunesse-2-mai-2022Chers jeunes, vous etes le present, lavenir et lespoir de notre pays. À loccasion de la Journee nationale de la jeunesse, je veux tout dabord vous feliciter pour votre esprit civique et votre solidarite et vous remercier tous pour vos idees, vos initiatives et votre implication. LAnnee europeenne de la jeunesse 2022 nous donne loccasion de mobiliser nos energies dans toute lUnion, offrant la possibilite detudier, de travailler et de voyager librement. La premiere chose que je remarque lorsque je travaille avec des jeunes, cest la forte motivation a trouver des solutions simples et innovantes aux problemes auxquels nous sommes tous confrontes, que ce soit dans la societe ou ladministration, au travail ou dans diverses situations de la vie. Vous etes une veritable source dinspiration, doptimisme et la principale ressource de notre pays et de la societe a laquelle nous appartenons tous. Je vous encourage a projeter votre avenir en Roumanie et a utiliser votre courage, votre perseverance et votre creativite pour realiser vos aspirations ici dans le pays. Joyeux anniversaire! Nicolae-Ionel Ciucă Premier ministre de Roumanie 2022-05-02 09:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-05-02-09-01-30big_sigla_guvern.pngConferință de presă comună susținută de prim-ministrul României, Nicolae-Ionel Ciucă, prim-ministrul Republicii Bulgaria, Kiril Petkov, și comisarul european pentru Transport, Adina VăleanȘtiri din 29.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-conjointe-du-premier-ministre-roumain-nicolae-ionel-ciuca-du-premier-ministre-de-la-republique-de-bulgarie-kiril-petkov-et-de-la-commissaire-europeenne-aux-transports-adina-valeanNicolae-Ionel Ciucă : Madame la Commissaire, Monsieur le Premier ministre, Mesdames et Messieurs, Nous avons recemment conclu la reunion de travail entre les membres des gouvernements roumain et bulgare et nous avons eu le grand plaisir et lhonneur davoir avec nous la commissaire aux transports, Mme Adina Valean. Je commencerai par leur souhaiter la bienvenue, une fois de plus, a Bucarest et mexcuser pour le changement de programme, il y a eu des raisons objectives qui ont genere ce retard. La discussion daujourdhui a ete tres productive, beneficiant de sujets dinteret commun et, bien sûr, de la presence de Mme la commissaire, en particulier pour ce qui fut lun des principaux sujets, a savoir comment nous pouvons developper des programmes communs de transport et linterconnexion. Bien sûr, nous avons commence notre discussion en partant du contexte securitaire. Le Premier ministre Petkov est venu a Bucarest apres une visite en Ukraine a Kiev. Nous avons ete tous les deux a Kiev cette semaine et ce fut une excellente occasion de discuter de la situation tres complexe causee par linvasion des forces militaires russes en Ukraine. Ensemble, nous avons reaffirme notre soutien a lindependance, a la souverainete et a lintegrite territoriale de lUkraine, et nous avons egalement condamne lagression des forces armees russes et, en particulier, les atrocites et les crimes de guerre, les meurtres de civils, de femmes et denfants, la destruction decoles et les hopitaux, injustifies, non provoques et absolument illegaux, et nous avons egalement convenu de plaider ensemble pour que tout ce qui sy passe puisse etre identifie et porte devant les tribunaux internationaux. En ce qui concerne les sujets a lordre du jour commun, une priorite pour nous, qui fixera et organisera tout ce qui va se passer lors de la reunion gouvernementale conjointe de cette annee, qui, nous lesperons, aura lieu en septembre, bien sûr, le premier sujet a ete lie aux programmes de transport et nous avons eu ainsi deux objectifs principaux, a savoir que nous avons signe un memorandum entre la Roumanie et la Bulgarie concernant la construction dun deuxieme pont entre Giurgiu et Ruse, un pont qui peut beneficier de fonds europeens, et aussi le demarrage du projet de dragage du Danube et l`inscription au programme europeen Fast Danube. Dans le meme temps, compte tenu du fait que des travaux dentretien seront effectues dans un court laps de temps du cote bulgare du pont Giurgiu-Ruse, nous avons convenu douvrir un point de passage entre Giurgiu et Ruse par ferry. Cette question aidera et facilitera, pratiquement, la compensation des contraintes, des limitations qui seront produites par les travaux dentretien. Nous avons egalement examine une proposition du cote bulgare visant a envisager la possibilite de construire davantage de ponts, et nous avons convenu de creer dici la fin de la semaine prochaine un groupe de travail qui comprendra des specialistes du Ministere des Transports et, en meme temps au fur et a mesure que les discussions evoluent et que nous constatons quil sagit de sujets communs aussi en matiere denergie, nous nous sommes mis daccord pour que ce groupe de travail comprenne des specialistes des ministeres de lÉnergie des deux pays. À ce titre, il est possible que, partant du contexte securitaire actuel, partant de la realite et des besoins que nos pays peuvent couvrir en termes de soutien que nous pouvons apporter a toute la region, notamment a lUkraine, nous estimions que dans un avenir proche, nous devons analyser bilateralement tout ce qui peut representer leffort commun et la mise en commun des capacites, des ressources, afin de trouver des solutions communes. Le Mecanisme de cooperation et de verification a ete egalement a lordre du jour. Nous sommes convenus quensemble nous pouvons poursuivre les discussions au niveau de lUE et, une fois que nous aurons recu le rapport cet ete, pouvant ne plus etre soumis a ce mecanisme, et par cette demarche nous avons egalement avance vers ce que signifie lobjectif commun des deux, a savoir : acces, adhesion a lEspace Schengen. Ce sera un effort conjoint, nous utiliserons tous les outils diplomatiques ainsi que nos representants au sein de lUnion europeenne, afin que, grace aux efforts gouvernementaux et aux contacts bilateraux avec dautres gouvernements des États membres, nous puissions convaincre que nous sommes capables de respecter les conditions et les normes pour etre acceptes dans lEspace Schengen. Un autre sujet a ete lie a la Republique de Moldavie. Ensemble, nous avons convenu que la Republique de Moldavie est le pays le plus vulnerable dans le contexte securitaire actuel et nous avons convenu dapporter le soutien necessaire, aux cotes des autres pays europeens et, dans ce contexte, nous soutiendrons ensemble le parcours europeen tant de l`Ukraine, que de la Republique de Moldavie et de la Georgie. Nous les voyons, ensemble, le meme parcours, afin que nous puissions le3s soutenir et assurer, avec notre expertise, tout ce que signifie le processus technique dadhesion. Enfin, je voudrais remercier a la fois Mme la commissaire et M. le Premier ministre, les equipes gouvernementales qui ont prepare et participe a la reunion conjointe daujourdhui, et exprimer ma conviction que, comme nous lavons decide aujourdhui, nous respecterons le calendrier que nous avons convenu, de sorte que, en septembre, nous ayons la reunion conjointe du gouvernement et nous pouvoir ensuite signer les documents officiels et formels par lesquels nous lancerons ces programmes. Kiril Petkov : Je tiens a remercier le Premier ministre Nicolae Ciuca pour son amitie. Je voudrais egalement remercier la commissaire Adina Vălean et le president Iohannis. Aujourdhui, notre gouvernement, venant a Bucarest, est venu de trois endroits, de Kiev, de Bruxelles et de /.../. Cela montre les efforts que nous avons faits, avec nos partenaires europeens, face aux defis auxquels nous sommes confrontes. Nous avons une crise du gaz, une guerre en Ukraine. Nous avons aussi des fonds europeens pour surmonter la crise alimentaire qui pourrait se creer. Cest pourquoi aujourdhui la Bulgarie et la Roumanie doivent etre non seulement de bons voisins, mais aussi de bons partenaires. Nous avons ici des etapes concretes que nous avons marquees et il y a des echeances concretes, comme la dit le Premier ministre roumain. Le groupe de travail, qui travaillera sur des projets dinfrastructure lies au Danube rapide, debutera la semaine prochaine afin que le Danube puisse etre navigable tout au long de lannee, utilise comme corridor de transport europeen ; aussi lidee dun pont a Ruse et de quatre autres ponts qui peuvent relier nos pays et stimuler le developpement economique et la prosperite economique. Je suis heureux que nous ayons compris dans notre groupe de travail quensemble, nous pouvons travailler plus dur, pour contrecarrer les risques lies a la crise energetique, car lorsque nous envisageons au niveau regional la possibilite de surmonter certains des problemes energetiques, il est beaucoup plus facile . Cest pourquoi la prochaine reunion de nos ministres aura lieu le 5 mai. Le 5 mai, nos ministres de lÉnergie travailleront ensemble a Sofia pour optimiser les systemes energetiques comme un seul systeme et non comme deux pays distincts. Dans le meme temps, nous avons discute de questions importantes - ladhesion a Schengen est une priorite essentielle pour nous. Cest une priorite daller ensemble et de ne pas retarder ces prochaines etapes. Comme la dit le Premier ministre roumain, lavenir europeen de lUkraine, de la Moldavie et de la Georgie est une priorite importante pour nous et nous travaillerons ensemble sur ces questions. Par consequent, je tiens a vous remercier beaucoup, une fois de plus, pour votre hospitalite. Je tiens a vous remercier pour le fait quil sagit dune reunion qui fait suite a notre premiere reunion a Sofia, et a partir de maintenant, cet ete en sera une avec des resultats concrets que nous attendons en septembre, lors de la reunion que nous aurons. Je vous remercie. Adina Vălean : Monsieur le Premier ministre Ciuca, Monsieur le Premier ministre Petkov, Merci encore une fois pour lopportunite, linvitation a assister a votre reunion. Il est extremement important pour la Commission europeenne, pour sa composante Transport, de soutenir la cooperation regionale, notamment en Europe de lEst, où lon sait que les besoins en infrastructures et en services pour tous les modes de transport sont tres eleves. Au centre de la discussion daujourdhui a ete le Danube. Le Danube ainsi que Rhin, est une colonne vertebrale du transport fluvial europeen, qui est aussi au cœur des politiques europeennes des transports, car cest un moyen de transport tres durable. La Roumanie opere sur le transport fluvial danubien, cest le troisieme pays apres les Pays-Bas et lAllemagne en termes de volume de marchandises dans lutilisation des voies navigables fluviales, mais le potentiel est loin detre atteint. Pour vous donner un exemple, sur la composante danubienne dont nous parlons, on peut operer sur une distance trois fois plus grande que celle du Rhin mais le volume de marchandises est deux fois et demie plus petit, donc cest un enorme potentiel, qui peut se developper. Pour cela, cependant, le corridor de navigation du Danube doit repondre a certaines normes imposees par les politiques europeennes pour les corridors europeens. Il sagit de navigabilite, de letat de bonne navigation, un minimum de jours par an est tres important a la fois dans le cadre des politiques qui soutiennent la navigation fluviale, mais aussi dans le contexte actuel du conflit en Ukraine car les nouveaux corridors, de nouvelles routes dexportation pour lUkraine doivent etre facilites, et le Danube est, mettons, dans une position essentielle en la matiere. En plus du sujet du Danube, bien sûr, nous avons aborde dautres projets dinfrastructures de transport que la Commission europeenne est prete a soutenir, tant pour la Bulgarie que pour la Roumanie. Comme je lai dit, dans le cadre regional, des projets communs, il y a le pont de Giurgiu - Ruse, qui va probablement beneficier, ou en tout cas, est en train detre finance par lUnion europeenne. Nous esperons que tous les projets inclus par la Roumanie et la Bulgarie dans les plans de relance et de resilience, dans les plans dinvestissements a long terme, seront realises dans de bonnes conditions, afin que la capacite dabsorption de tous les fonds europeens mis a disposition pour cette region atteigne son potentiel maximum. Une fois de plus, Messieurs les Premiers Ministres, je voudrais vous remercier pour cette opportunite et reaffirmer lintention de la Commission europeenne de soutenir tous les projets dinfrastructure dans cette region. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, Madame la commissaire. Je vous prie, s`il y a des questions.. Journaliste : Bonsoir ! Vous avez egalement affirme dans vos declarations precedentes que nous avons une crise du gaz. Je precise que la question sadresse aux deux premiers ministres. Dans ce contexte où la Russie a cesse de fournir du gaz a la Bulgarie, il est possible que linterconnexion entre la Grece et la Bulgarie soit operationnelle avant septembre-octobre, comme initialement annonce, et, si oui, quelle quantite de gaz elle pourrait recevoir les deux pays via cette interconnexion ? En meme temps, dans le meme contexte darret des exportations de gaz depuis la Russie, je voudrais vous demander si la Roumanie pourrait fournir du gaz a la Bulgarie ? Nicolae-Ionel Ciucă: : Tant le Premier ministre Kiril Petkov, que le Premier ministre grec Mitsotakis ont confirme linteret commun que linterconnexion entre la Bulgarie et la Grece soit achevee dans les delais. Lors des entretiens daujourdhui, le Premier ministre Petkov a declare que dici le 30 juin, il est certain quil serait techniquement acheve. Bien sûr, il y aura la periode de test et de verification, et tres probablement cet automne nous aurons du gaz sur cette interconnexion. La capacite de linterconnexion est denviron 1,5 milliard de metres cubes. Il est important tant en termes de quantite que de possibilite dassurer un trafic gazier tant du sud vers le nord que du nord vers le sud. En ce qui concerne la possibilite pour la Roumanie et la Bulgarie de beneficier dautres sources de gaz, je voudrais mentionner que linterruption de lapprovisionnement en gaz de Russie est un probleme qui naffecte pas seulement la Bulgarie et la Roumanie, cest un probleme qui affecte les autres pays de la region et lEurope, cest pourquoi nous devons inclure nos efforts nationaux dans lensemble des mesures que lUnion europeenne va prendre. Une reunion regionale des ministres de lEnergie est deja prevue le 5 mai a Sofia. Bien sûr, les ministres des pays qui ont le potentiel pour securiser lapprovisionnement en gaz seront egalement presents a cette reunion, cest lAzerbaïdjan, bien sûr, et la Turquie. Et nous esperons que, sur la base des discussions qui auront lieu lors de cette reunion regionale, des conclusions et des decisions seront tirees au niveau regional, ce qui profitera bien sûr egalement a lUnion europeenne. Pratiquement, il sagit dun projet pilote pour identifier des solutions, puis, en fonction des resultats de cette reunion, nous pourrons avoir un ensemble clair de decisions. Kiril Petkov : Je veux confirmer ce qua dit mon ami Nicolae, je suis tout a fait daccord, ce que jai compris, cest que nous avons une infrastructure que jusqua present nous navons pas pleinement utilisee, que nous navons pas pleinement optimisee, il sagit du gazoduc qui fait passer le gaz par la Roumanie, en passant par la Bulgarie, jusqua la Turquie, maintenant elle peut travailler en sens inverse. La possibilite dacheter ensemble du gaz liquefie est une grande opportunite, car les niveaux de prix seront differents si nous achetons ensemble, en meme temps. Nos partenaires en Azerbaïdjan sont egalement une source possible de gaz supplementaire. En ce qui concerne linterconnexion entre la Bulgarie et la Grece, nous discutons chaque semaine avec le Premier ministre Mitsotakis et nous suivons lavancement chaque semaine et je suis convaincu quen juin, les travaux seront physiquement termines. Loptimisation des sources denergie peut etre poursuivie en termes de gaz et delectricite, car lelectricite de la region est construite sur le gaz. Si nous pouvons optimiser a la fois les systemes denergie et de gaz, il peut y avoir des synergies pour des quantites supplementaires de gaz que nous pouvons utiliser sur ces routes. Donc, le fait que nous allons travailler ensemble, que nous serons tous ensemble le 5 mai, montre a quel point cette region commence a realiser quensemble, nous sommes plus forts et japprecie notre partenariat. Journaliste : M. Petkov, comment commentez-vous la menace des socialistes de quitter la coalition ? Et une question pour les hotes : quelle aide militaire la Roumanie offrira-t-elle a lUkraine ? Kiril Petkov : Il y aura une decision du Parlement la semaine prochaine, il vaut mieux attendre la decision que le Parlement prendra. Nous poursuivons le changement, voterons pour lassistance militaire technique a lUkraine ; En meme temps, vous avez vu lors de la reunion a Kiev que le president Zelensky a demande une assistance technique militaire tres specifique, pour reparer leurs voitures militaires en Ukraine. Nous avons de telles usines et jespere que cette aide pourra etre offerte apres la decision de lAssemblee nationale a Sofia et Mme Ninova, en tant que partenaire de la coalition, je crois quelle ne quittera pas la coalition. Jusqua present, comme vous pouvez le constater, malgre des points de vue divergents sur diverses questions, la coalition continue de fonctionner et de reussir. Nicolae-Ionel Ciuca : La Roumanie a eu une premiere serie daides qui a ete offerte a lUkraine, et a ce moment-la, suite a la reunion des ministres de la defense a Ramstein, a laquelle environ 40 pays ont participe, ont ete discutes les besoins et les exigences de lUkraine, nous analysons au niveau du Ministere de la Defense nationale les possibilites de soutien en materiel et, lorsque nous prendrons une decision, nous la rendrons publique. Journaliste : Bonsoir ! Une question pour les deux Premiers ministres, dabord pour le Premier ministre bulgare. Sur la base de quelles informations avez-vous recommandees aux citoyens bulgares de quitter la Transnistrie et la Republique de Moldavie et si ces informations ont ete partagees avec des partenaires europeens et de lOTAN ? Et pour le Premier ministre de la Roumanie, compte tenu de la recommandation faite par la Bulgarie, mais aussi des decisions des autres pays, lAllemagne, les États-Unis, Israël, est-ce que la Roumanie maintient sa decision concernant la Republique de Moldavie et la recommandation des citoyens rester en Republique de Moldavie, les citoyens roumains, evidemment. Merci. Kiril Petkov : Tout dabord, je veux dire que nous soutenons tous ensemble la Moldavie et nous serons de bons partenaires a la fois en temps de crise et a long terme, sur le chemin de lUnion europeenne. Je veux que ce soit clair. Linformation qui a ete diffusee par notre ministere des Affaires etrangeres en tant que niveau de risque et qui est actuellement en cours dexamen, etait une augmentation du risque technique, je dirais, pour une certaine region. Personnellement, jespere que notre position sera revisee bientot, mais nous voulions quand meme faire savoir au peuple moldave quil y a un plus grand risque en ce moment. Merci! Nicolae-Ionel Ciucă : Au niveau du Ministere des Affaires Etrangeres et du gouvernement, nous avons analyse les indicateurs qui pourraient generer une telle decision. Ce nest pas le cas actuellement. Nous n`avons pas recommande et ne recommandons pas aux citoyens roumains de quitter la Republique de Moldavie et, en ce qui concerne la question adressee au Premier ministre Kiril Petkov, nous avons discute de cette question au niveau bilateral et, en fin de compte, il sagissait dune decision plus technique et, bien sûr, largument serait celui lie a la Transnistrie, mais nous sommes convaincus que, comme la declare le Premier ministre, une fois que les indicateurs pouvant generer une telle decision seront encore analyses, nous aurons probablement une communication ponctuelle. Je vous remercie! 2022-04-29 19:21:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-pm_petkov_declaratii6308.jpgÎntrevedere în plen a celor două delegații, cu participarea comisarului european pentru Transport, Adina VăleanȘtiri din 29.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-04-29 17:23:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-pm_petkov6075.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la ceremonia de semnare a acordului între Guvernul României și Guvernul Republicii Bulgaria privind deschiderea la frontiera de stat româno-bulgară a punctului internațional al frontierei Giurgiu-Ruse feribotȘtiri din 29.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-la-ceremonie-de-signature-de-l-accord-entre-le-gouvernement-de-la-roumanie-et-le-gouvernement-de-la-republique-de-bulgarie-concernant-l-ouverture-a-la-frontiere-d-etat-roumano-bulgare-du-point-intern2022-04-29 14:34:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-pm_bulgaria_semnare5767.jpgÎntâmpinarea prim-ministrului Republicii Bulgaria, Kiril Petkov, de către premierul României, Nicolae-Ionel CiucăȘtiri din 29.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/accueil-du-premier-ministre-de-la-republique-de-bulgarie-kiril-petkov-par-le-premier-ministre-de-la-roumanie-nicolae-ionel-ciuca2022-04-29 14:27:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-pm_bulgaria_handshake5616.jpgMesajul prim-ministrului Nicolae-Ionel Ciucă adresat veteranilor celui de-Al Doilea Război MondialȘtiri din 29.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-aux-veterans-de-la-seconde-guerre-mondialeJe transmets mes salutations et mes meilleurs vœux, de sante et de longue vie a ceux qui nous ont appris a cherir la liberte, a survivre aux terribles horreurs de la Seconde Guerre mondiale, des horreurs que nous pouvons a peine imaginer aujourdhui. Nous honorons la memoire de ceux qui ont mis le pays au-dessus de leur propre vie et nous rendons un hommage eternel en ce jour de la Semaine Sainte a ceux qui ont ecrit avec le sang lhistoire recente de la Roumanie. Notre generation a le privilege dapprendre ces lecons de vie directement aupres des anciens combattants, et nous, a notre tour, transmettrons a nos enfants et petits-enfants que leur liberte de vivre, de rever et daimer porte le prix paye par nos predecesseurs, avec leur liberte, leur amour, leurs reves et leur vie. Le conflit en Ukraine, illegitime et non provoque, reveille en nous lhorreur et la souffrance de nos grands-parents. Qui aurait pense que plus de sept decennies apres la fin de la Seconde Guerre mondiale, la paix ne tient qu`a un fil a coudre. Nous avons vu chez nos voisins a quoi ressemblaient les maisons, les immeubles, les rues, les parcs, les souvenirs, les familles, les vies - tout detruit par les balles et les bombes russes. Cette derniere forme dinhumanite ne peut rester impunie. Cest le devoir moral que nous avons aujourdhui, non seulement envers le peuple ukrainien, mais aussi envers les generations futures. La solidarite inconditionnelle des partenaires europeens et de lOTAN, ainsi que louverture avec laquelle les Roumains ont accueilli chez eux ceux qui ont quitte le chemin de la guerre, nous ont montre une fois de plus que la paix et lhumanite perceront toujours face aux tenebres. Chers camarades, enseignez ces feuilles dhistoire a vos enfants. Leur avenir depend de nos choix daujourdhui. Distingues anciens combattants, invalides et veuves de guerre, Je vous remercie pour tout ce que vous avez fait pour la Patrie et pour le peuple roumain ! A l`occasion de votre Journee, personnellement et au nom du Gouvernement de la Roumanie, je vous salue camarades et vous souhaite sante et longue vie ! Joyeux anniversaire! Jai lhonneur de vous saluer ! Nicolae-Ionel Ciucă Le Premier ministre de la Roumanie 2022-04-29 08:39:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_279482133_315445984072989_4565641172192785650_n.jpgGuvernul României salută anunțul Guvernului Japoniei referitor la transporturile cu ajutoare umanitare destinate UcraineiȘtiri din 28.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-gouvernement-de-la-roumanie-salue-l-annonce-du-gouvernement-du-japon-concernant-les-transports-avec-de-l-aide-humanitaire-vers-l-ukraineDeclaration du porte-parole du Gouvernement Dan Cărbunaru : Le Gouvernement de la Roumanie se felicite de lannonce du gouvernement du Japon, datee de ce 28 avril concernant une serie de transports effectuees avec des aides humanitaires destinees aux personnes affectees par le conflit d`Ukraine, utilisant des aeroports des pays voisins, dont la Roumanie (https://japan.kantei.go.jp/tyoukanpress/202204/28_a.html) La decision des autorites de Tokyo souligne une fois de plus la convergence des positions et des approches adoptees par nos pays par rapport a la situation en Ukraine, en particulier lattachement profond de la Roumanie et du Japon a des valeurs essentielles telles que la solidarite humaine et la volonte de soutenir ceux qui sont dans le besoin a la suite de lagression exterieure dont sont victimes les civils ukrainiens. Nous notons et exprimons la gratitude du Gouvernement de Roumanie pour l`allocation d`une partie de l`assistance humanitaire pour soutenir les citoyens ukrainiens qui ont cherche protection et refuge sur le territoire de la Roumanie. Les transports humanitaires, effectues par le Japon a la demande et en collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les refugies (HCR), prouve a la fois la coordination etroite et efficace entre les autorites roumaines et japonaises, subsumee au partenariat bilateral, qui est actuellement, a un point culminant, ainsi quune tres bonne interaction avec les agences specialisees de lONU, qui sont impliquees dans la gestion de la crise humanitaire profonde generee par la guerre en Ukraine . 2022-04-28 18:19:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-28-06-20-54big_21-10-18-11-56-19d_sigla_guvern.pngRomânia – recunoscută ca un partener de încredere deplină pentru Statele Unite ale Americii din punctul de vedere al protecției proprietății intelectuale pentru prima dată în peste 25 de aniȘtiri din 28.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/la-roumanie-reconnue-comme-un-partenaire-pleinement-fiable-des-etats-unis-en-matiere-de-protection-de-la-propriete-intellectuelle-pour-la-premiere-fois-depuis-plus-de-25-ansLe representant des Etats-Unis au commerce ((United States Trade Representative - USTR), lagence du Gouvernement des USA chargee des relations commerciales internationales, a publie le Rapport special 301 pour 2022, dans lequel, pour la premiere fois depuis plus de 25 ans, la Roumanie ne figure plus sur la Liste davertissement (Watch List), etant ainsi formellement reconnu que nous avons la capacite de depasser les limites precedemment indiquees en matiere de protection des droits de propriete intellectuelle. Le rapport special 301 de lUSTR identifie les pays qui noffrent pas une protection adequate et efficace des droits de propriete intellectuelle et/ou un acces juste et equitable au marche pour les entreprises qui dependent de la protection de la propriete intellectuelle. Le rapport est publie chaque annee depuis 1989. La Roumanie a figure pour la premiere fois sur la Liste davertissement en 1995 , apres 3 ans dobservation, elle est entree dans cette liste où elle a ete constamment retrouvee de 1999 a 2021, etant le seul État membre de lUE sur la liste de reference. Le retrait de la Roumanie de la Liste davertissement du Rapport special 301 reflete la reconnaissance des mesures importantes que la Roumanie a prises lannee derniere pour ameliorer la protection et lapplication des droits de propriete intellectuelle, ainsi que laccent mis par le Gouvernement de la Roumanie sur la rationalisation de ce domaine avec une contribution majeure au developpement economique et socio-culturel de la societe. Ainsi, selon lannonce de lUSTR, parmi les raisons de cette evolution positive ont figure la nomination du premier Coordinateur national dans le domaine de la propriete intellectuelle, respectivement Sorin Costreie, conseiller du Premier ministre, la mise en place dune nouvelle unite au sein de la Direction d`enquetes sur la Criminalite economique de l`Inspectorat general de la Police roumaine, specialisee dans les affaires de piratage en ligne, affectant des officiers supplementaires aux enquetes sur la propriete intellectuelle et reprenant lorganisation par le Service de coordination de lactivite du Ministere public dans le domaine des droits de propriete intellectuelle au sein du Parquet attache aupres de la Haute Cour de Cassation et de Justice du Groupe de Travail sur les Droits de Propriete Intellectuelle, un partenariat public-prive cree comme structure dappui aux actions de prevention et de lutte contre les atteintes aux droits de propriete intellectuelle. Sorin Costreie, conseiller du Premier ministre, coordinateur national dans le domaine de la propriete intellectuelle, a declare : La Roumanie accorde la priorite au partenariat commercial avec les États-Unis d`Amerique et considere lannonce daujourdhui comme un signal de reconnaissance et dencouragement a approfondir cette cooperation. Nous sommes impatients de continuer a travailler avec les États-Unis et nos autres partenaires sur notre engagement commun a proteger et a faire respecter les droits de propriete intellectuelle. Les informations contenues dans ce communique sont basees sur des donnees publiees sur le site Web du Representant commercial des États-Unis. Pour plus de details, veuillez visiter https://ustr.gov/about-us. Pour un historique complet des rapports speciaux 301 publies, voir https://ustr.gov/issue-areas/intellectual-property/special-301/previous-special-301-reports Pour le communique de presse de lUSTR du 27 avril 2022, voir https://ustr.gov/about-us/policy-offices/press-office/press-releases/2022/april/ustr-releases-2022-special- 301- rapport-protection-et-application-de-la-propriete-intellectuelle 2022-04-28 14:48:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-28-02-48-46big_21-10-18-11-56-19d_sigla_guvern.pngBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 28 aprilieȘtiri din 28.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernement-du-28-avril1651473429Point de presse a lissue de la reunion du Gouvernement tenu par le ministre de lÉconomie, Florin Spătaru, le ministre de lEntrepreneuriat et du Tourisme, Constantin-Daniel Cadariu, et le porte-parole du Gouvernement, Dan Cărbunaru Dan Cărbunaru : Bonjour, mesdames et messieurs. Eh bien, je vous ai retrouve au point de presse organise apres la reunion du gouvernement, qui vient de se terminer. Nous accueillons aujourdhui le ministre de lÉconomie, M. Florin Spătaru, et le ministre de lEntrepreneuriat et du Tourisme, M. Cadariu. Je les inviterai, dans cet ordre, avec nous, apres quoi je ferai quelques ajouts lies a dautres decisions que celles dans les domaines dont ils sont responsables au sein du gouvernement, apres quoi, evidemment, je serai a votre disposition pour toute question. Commencons par le ministre de lÉconomie. Sil vous plait, monsieur le ministre. Florin Spataru : Bonjour. Merci. Nous avons adopte aujourdhui lordonnance durgence modifiant et completant certains actes normatifs dans le domaine de la protection des consommateurs. Nous avons mis en œuvre les dispositions de la Directive Omnibus. A cette occasion, les consommateurs roumains salignent sur les consommateurs europeens en termes de droits et de methodes de protection assures par lEtat roumain. Pratiquement, grace a cet acte normatif, nous avons complete trois lois, la loi 193 de 2000, la loi 363 de 2007 et une ordonnance durgence de 2014, introduisant des dispositions relatives au contenu numerique de ces produits que nous achetons et introduisant egalement des clarifications sur les pratiques incorrectes, trompeuses ou des pratiques agressives. Avec ces modifications legislatives, ces pratiques detaillees sont enoncees beaucoup plus clairement et des sanctions sont egalement adoptees pour encadrer davantage ces pratiques et proteger davantage le consommateur. Je voudrais dire que le Ministere de leconomie, avec les associations professionnelles, et aussi avec lANPC, ont eu des discussions pendant plusieurs mois, afin que cette ordonnance durgence et ces mesures, qui sont adoptees en Roumanie, dune part pour assurer la protection des consommateurs comme lexigent les normes europeennes, mais aussi de disposer dun cadre legislatif qui permette aux operateurs economiques de fonctionner correctement, de maniere competitive, afin de ne pas proposer de mesures supplementaires qui auraient diminue la competitivite de ces operateurs. En termes de sanctions, les sanctions nationales selevent a deux millions deuros, lequivalent en lei, et pour les cas transnationaux exceptionnels, qui sont precises dans la Directive europeenne, nous pouvons atteindre jusqua 4% du chiffre daffaires, mais dans des cas exceptionnels impliquant de telles activites non concurrentielles ou des pratiques trompeuses, qui se produisent dans plusieurs pays de lUnion europeenne. Si vous avez des questions, je vous ecouterai. Journaliste : Bonjour ! Pourquoi donc lamende maximale de deux millions ? Si les infractions sont dans plusieurs pays ou e ... Florin Spataru : Non. La valeur maximale de deux millions est appliquee aux contraventions en Roumanie, en tenant compte de certains criteres. Il y a des criteres qui sont precises, lies a la gravite de lacte, a la poursuite de ces pratiques illegales et a limpact quelles ont sur les consommateurs. Il sagit dune valeur maximale, mais pour chaque type de contravention que nous avons specifie dans lordonnance, nous avons specifie des maximums de ces montants de sanction que lANPC peut appliquer. Journaliste : Et si jai bien compris, ces changements visent-ils principalement les services numeriques ou dautres services ? Florin Spătaru : Ces changements concernent tous les produits et tous les services quun consommateur peut acheter sur le marche roumain, mais qui aussi, comme vous le savez, ont un contenu numerique croissant et ensuite nous avons reglemente ce contenu egalement pour faire en sorte que ces pratiques et que les produits soient correctement reglementes et que chaque consommateur connaisse ses droits vis-a-vis des commercants. Il y a certaines choses qui doivent etre mentionnees ici. Nous parlons egalement de publicite en ligne et de publicite agressive, conformement a la directive europeenne, il existe egalement des sanctions, de sorte que les pratiques commerciales et la maniere de promouvoir les produits soient faites conformement aux souhaits du consommateur et que nous nayons pas de pratiques qui effectivement nous agressent. Journaliste : Cest ce que je voulais vous demander, preciser ce quest une pratique agressive. Florin Spătaru : Par exemple, une pratique agressive est linsistance avec laquelle un commercant se presente a la porte de chaque consommateur essayant a plusieurs reprises de vendre un produit, bien que le consommateur declare ne pas vouloir continuer ou contracter un tel produit. Ceux-ci sont egalement reglementes dans cette ordonnance. Journaliste : Les appels telephoniques recus avec insistance des operateurs ? Florin Spataru : Exactement. Journaliste : Bien. Et jai vu que la reunion du gouvernement, a lordre du jour officiel, il y avait aussi une note sur ces changements lies a la speculation, des prix trop eleves pour certains produits, un projet qui, je crois, est en discussion, une proposition du Conseil de la concurrence qui, je comprends, il vous est parvenu aussi. Si vous pouvez nous donner plus de details. Florin Spătaru : Il ne sagit que dune premiere note qui a ete discutee au sein du Gouvernement et qui concerne des mesures reglementaires dans le domaine de la speculation, auxquelles collaboreront le Ministere de lÉconomie, lOffice de la concurrence et le Ministere des Finances. Quand nous aurons une premiere forme, nous la mettrons en transparence decisionnelle et vous verrez tous les details. Journaliste : Donc,on na pas convenu de sa forme lors de la reunion du gouvernement daujourdhui Florin Spataru : Non, non. Journaliste : Et jai vu quil y avait la une reference a une liste de produits pour lesquels ces nouvelles regles seraient appliquees, cette liste de produits... Je veux dire, il y a des produits auxquels vous avez pense qui seraient pour... Florin Spătaru : Je pense quil est premature de parler dune liste de produits ou de ce a quoi ressemblera cette ordonnance. Les ministeres de tutelle et lOffice de la concurrence travailleront sur une telle forme et la soumettront a un debat public. Journaliste : Quand exactement pourrait-il etre approuve, pouvez-vous faire une estimation ? Florin Spătaru : La semaine prochaine nous aurons une premiere forme et ensuite nous la mettrons en transparence decisionnelle. Journaliste : Merci. Journaliste : Bonjour ! Toujours en lien avec la note dinformation concernant cette ordonnance durgence en preparation par le Ministere des Finances, de lEconomie et du Conseil de la concurrence, il y est dit quelle apportera des changements dans le domaine de la concurrence et dans le domaine de la protection des consommateurs. Le projet, comme .... certaines informations qui sont presentees dans cette note, ne mentionne que linitiative du Conseil de la concurrence pour lutter contre la concurrence deloyale. Quallez-vous proposer en tant que ministre de lEconomie concernant la protection des consommateurs ? Quelles reglementations envisagez-vous contre laugmentation des prix dans cette ordonnance durgence ? Florin Spătaru : LAutorite nationale pour la protection des consommateurs a des attributions specifiques et nous ferons reference ou inclurons dans cette ordonnance les moyens par lesquels lAutorite nationale peut controler ces produits. Journaliste : Quels produits ? Florin Spătaru : Nous parlons des produits achetes par chaque consommateur. Nous voyons que dans les mois precedents, il ya eu des augmentations de prix dun moment a lautre et, par un tel acte normatif, nous arrivons a reglementer une telle situation. Journaliste : Pensez-vous imposer des sanctions, car il y dans le projet une sanction de 1 % du chiffre daffaires. ? - Le Conseil de la concurrence, le Ministere de lEconomie, lANPC, que proposent-ils ? Florin Spătaru : Je pense que cest premature. Comme vous le savez, je parle depuis un certain temps des sanctions qui devraient etre appliquees pour ces pratiques incorrectes, mais nous devrons discuter, pour voir quel serait le niveau maximum que nous pourrions appliquer, surtout en tenant compte du fait que nous aurons plus dinstitutions impliquees. Nous aurons lOffice de la concurrence, lANAF, nous aurons aussi lAutorite nationale de protection des consommateurs. Suite a ces discussions, et a travers le processus de transparence decisionnelle, nous fixerons un niveau motivant pour ceux qui vendent ces produits, pour ne pas pratiquer de telles mesures speculatives. Journaliste : Pour en revenir a lordonnance durgence sur la protection des consommateurs, qui transpose la Directive europeenne, voulez-vous nous donner quelques exemples qui ciblent les gens ordinaires et les entreprises liees au contenu numerique, la protection des consommateurs dans lenvironnement en ligne, donnez-nous quelques exemples. Florin Spătaru : Allons donner quelques exemples. Lorsque quelquun fait la promotion, par exemple, dun produit sur une plateforme en ligne, en disant que lachat est effectue aupres dun vendeur accredite, mais quen realite la vente est effectuee aupres dun tiers, sans que cette information ne soit rendue publique, il sagit dune pratique incorrecte, qui peut etre dûment sanctionne par une telle ordonnance. Aussi, toute pratique dinfluencer un consommateur au detriment dautrui, sans fondement reel, en disant que cest le meilleur prix du marche ou que cest le produit le plus recherche, cette forme de marketing qui nest pas justifiee par des preuves, bien sûr, quil sagit dune pratique commerciale incorrecte et quelle peut egalement etre sanctionnee en consequence si elle porte atteinte aux droits des consommateurs. Si cela ne porte pas atteinte aux droits du consommateur et que le consommateur decide sciemment de prendre un tel produit, bien sûr, sans en aviser lAutorite nationale de protection des consommateurs, cette transaction est consideree comme normale, commerciale. Aussi, promouvoir des produits dans plusieurs pays, sous le meme nom, mais sous des normes differentes, est aussi une pratique incorrecte et peut alors etre sanctionnee. Par consequent, ce double standard qui pourrait etre pratique par les fabricants ou les vendeurs est actuellement reglemente par cette ordonnance durgence. Dan Carbunaru : Merci. Sil ny a pas dautres questions, Monsieur le Ministre, je vous demanderais dinviter avec nous le Ministre Daniel Cadariu, Ministre de lEntrepreneuriat et du Tourisme. M. le ministre. Florin Spataru : Merci moi aussi. Daniel Cadariu : Merci ! Bonjour! Au cours de la reunion daujourdhui, le Gouvernement a adopte une ordonnance durgence resolvant les problemes survenus lannee derniere sur les plages de la cote. Lordonnance se lit comme suit : Ordonnance durgence du gouvernement sur certaines mesures visant a rationaliser lactivite touristique liee a la saison touristique estivale 2022 sur la cote roumaine de la Mer Noire. Comme on le sait, ladministration nationale des eaux roumaines a realise un projet en deux phases et la acheve. Apres lachevement des travaux de ce projet, on a realise la protection cotiere par la reduction de lerosion et, grace a ces investissements, lÉtat roumain a acquis un nouveau territoire denviron 100 hectares de plage touristique. Nous savons depuis lannee derniere quun probleme sest pose, a savoir le fait que les agents economiques avaient conclu des contrats de concession pour le trace existant a lepoque, afin dutiliser ces parties de la plage a des fins touristiques. Dans de nombreux cas - et je fais reference ici a la station Mamaia, mais je fais egalement reference a Constanța et Eforie Nord - dans de nombreux cas, la taille, la largeur des plages depasse 200 metres, voire 300 metres, ce qui a cree un inconfort pour les touristes , parce que les operateurs n`ont pas pu placer de chaises longues, de parasols ou dautres installations au profit des touristes pres de leau et il y a eu de frequentes situations au cours de lannee derniere où les touristes ont en fait renonce a passer leurs vacances dans ces stations. Jai decouvert ce probleme lors dune des reunions publiques en janvier, a Constanța, et, a partir de ce moment, jai fait dinnombrables demarches, jai eu des reunions au niveau du Ministere de lenvironnement avec les equipes la-bas, avec des representants dApele Romane, car, nous le savons tous, les plages sont sous ladministration des Eaux Roumaines, subordonnee au Ministere de lEnvironnement. Nous avons reussi a identifier cette solution pour lannee 2022, qui consiste essentiellement en un amendement, un amendement dun article du Code administratif, qui permet la location par delegation directe, par le biais de certains documents supplementaires aux contrats existants, a des operateurs economiques, sans appel doffres, afin dabreger toutes les durees et de donner la possibilite de realiser une activite touristique correspondante en Bord de Mer. Apres tout, tout agent economique, et nous discutons denviron 400 cas de ce type au bord de la mer, dispose de 15 jours pour faire une notification a Apele Romane avec lidee de conclure cet acte supplementaire, et ladministration du Bassin hydrographique de Dobrogea, a partir de ce moment-la dispose dun maximum de 20 jours pour conclure cet acte additionnel. Les tarifs des nouvelles zones seront ceux specifiques aux activites sportives et recreatives a des valeurs deja dans la reglementation et ces valeurs figurent dans lannexe de lordonnance durgence. Pour lavenir, le Ministere de lEnvironnement a un projet en cours a travers lequel des solutions seront determinees pour lamenagement unitaire de toutes les plages de la cote aux normes actuelles. Cest le premier sujet que je voulais vous presenter. Si vous me le permettez, avec votre aide, je voudrais lancer un appel, un appel aux beneficiaires des regimes daides des mesures 1 et 2, avec fonds de roulement, et je fais reference aux 7.200 cas dans lesquels les agents economiques ont ete sommes de restituer ces sommes du fait quils nont pas remis les rapports davancement dans le delai prevu par la loi : 90 jours pour la mesure 1, 180 jours pour la mesure 2. Partant de cet etat de fait, dans lune de ces dernieres semaines a ete adoptee une ordonnance durgence, qui ensuite a ete transformee en loi, a ete promulguee et la possibilite a ete creee de prolonger le delai de soumission de ces documents, de ces rapports davancement, jusquau 30 avril de cette annee. Nous avons donc pratiquement deux jours de plus. Cest pourquoi jappelle a nouveau, par votre intermediaire, tous les beneficiaires qui se trouvent dans une telle situation a soumettre ces rapports davancement. En fait, en tant que ministere, nous avons fait notre devoir, nous avons fait des notifications en temps opportun pour chacun de ces cas. Et, comme je viens de parler des mesures 1 et 2, je fournirais encore deux informations supplementaires. Lune d`elle concerne la mesure 1, la deuxieme etape, où nous avons eu 33.000 demandes de financement, 25. 000 dentre elles sont declarees eligibles et des paiements ont ete effectues jusqua present pour 11.500 agents economiques. En ce qui concerne la mesure 2, où les montants etaient attendus des 2.900 beneficiaires, nous sommes actuellement avec des paiements a 90 %, 2 600 beneficiaires ont recu environ 530 millions de lei. Pour la difference, la solution nappartient qua lagent economique, qui doit prouver au ministere quil a effectue ou depose en banque le cofinancement prevu par le contrat. Merci. Jattends des questions. Journaliste : Bonjour ! Monsieur le ministre, vous etes egalement ministre de lEntrepreneuriat, de lEnvironnement. Dites-moi ce que vous pensez, ou votre point de vue, sur lintroduction dune nouvelle taxe professionnelle obligatoire qui doit arriver a la Chambre de commerce, une entite privee. Pourquoi introduire une telle taxe et comment lentreprise serait-elle aidee par une nouvelle ? Daniel Cadariu : Je ne peux quexprimer un point de vue personnel en tant que liberal et en tant quaction entreprise par la coalition actuelle au debut du chemin. Pour lannee 2022, lintroduction daucune nouvelle taxe nest acceptee. Si on parle davenir, cest une situation quil faut analyser, pour ma part, je ne suis pas tres convaincu de cette approche. Journaliste : Dites-moi, vous avez toujours eu des reunions avec les milieux daffaires, vous a-t-on dit lors de ces reunions quils auraient besoin dune nouvelle taxe pour pouvoir augmenter leur productivite ? Daniel Cadariu : Vous vous rendez compte que je nai recu une telle declaration daucun agent economique et Dieu merci, jai eu plus de 12 reunions avec le milieu des affaires et avec des representants du tourisme dans le pays, sur le territoire, je ne prends pas en compte ceux du niveau central en aucun cas. Au contraire, la communaute des affaires attend une simplification legislative, des reductions dimpots et un soutien de lÉtat dans des situations particulieres, comme nous letions pendant la pandemie, car nous sommes maintenant dans une periode de conflit frontalier. Journaliste : Pouvez-vous me dire si la communaute des affaires vous a deja dit quelle a recu un quelconque soutien de la Chambre de commerce ? Daniel Cadariu : Je ne veux pas commenter ce sujet, je nai pas de details. Journaliste : Jai compris. Merci. Journaliste : Bonjour ! Veuillez revenir a la question de la plage, qui est desormais reglementee. Je ne vois pas tres bien qui et ce quil gagne en attribuant directement ces baux, cest-a-dire ce que gagne lÉtat, ce que gagnent les operateurs prives ? Ou quest-ce qu`ils perdent ? Daniel Cadariu: Les gagnants sont les touristes, ce sont les citoyens roumains qui passeront leurs vacances cette annee au bord de la mer et qui lannee derniere ont ete touches par cet etat de fait, car ils ne pouvaient pas utiliser de nombreuses portions de plage dans la station de Mamaia, a Constanța, comme je lai dit, a Eforie Nord. Journaliste : Et, pour en revenir a ma question, que gagne lEtat et que gagnent les operateurs... ? Daniel Cadariu : LÉtat percevra les loyers prevus en annexe de lordonnance durgence. Journaliste : Seul lEtat percoit les sommes respectives, nest-il pas partage avec... ? Autrement dit, quest-ce que les operateurs prives gagnent de la l`atribution directe ? Daniel Cadariu : Eh bien, ils gagnent lopportunite pour que les touristes qui ont renonce a y passer leurs vacances lannee derniere, de passer leurs vacances dans cette station, de le faire cette annee. Car suite a lapplication des dispositions de lordonnance, tous les operateurs economiques - et ils sont plus de 400 dans cette situation - pourront placer des chaises longues, des parasols a proximite de leau, car tout touriste pour cela va sur le Bord de Mer. Journaliste : Et largent pour les transats reste aux operateurs prives ? Daniel Cadariu : Ce sont des questions prevues dans les contrats de concession, nous ny intervenons pas. Journaliste : Donc, lÉtat prend tout largent de la location de ces portions. Daniel Cadariu : Cest exact. Journaliste : Bonjour, Monsieur le Ministre ! Je reviens aux taxes dont jai parle un peu plus tot. Comment voyez-vous limposition progressive, limposition progressive et la surtaxe sur les societes ? Une mesure proposee, soit dit en passant, et debattue dans lespace public par Florin Ciţu. Daniel Cadariu : De mon point de vue liberal, je naime pas ca. Et de par les effets positifs de lapplication de la taxe unitaire en 2005 ou 2006, qui a donne des resultats remarquables pour faire emerger leconomie noire ou grise, je ne soutiendrais evidemment pas une telle mesure. En fait, ce nest meme pas assume par la coalition pour le moment. Journaliste : Mais je comprends quau moins une reforme fiscale est incluse dans le Plan national de relance et de resilience et que ces mesures pourraient etre prises. Daniel Cadariu : Je nai pas de reponse, je ne connais pas le sujet en detail. Je prefere ne pas commenter. Journaliste : Une question sur le fait que dans quelques jours la saison estivale va officiellement commencer. Comment estimez-vous que le litoral est prepare pour cette situation ? Et si vous pensez que si les cheques vacances avaient ete donnes plus rapidement, le taux doccupation aurait ete plus eleve. Pourquoi a-t-on ete en retard avec ces billets ? Daniel Cadariu : Prenons-le un par un. Nous nous referons, dans un premier temps, a la mini-vacance du 1er mai. Dapres les informations dont nous disposons a ce jour, plus de 100 hotels de la cote seront ouverts a cette occasion. Toujours au niveau du week-end dernier, les informations disaient quil y aura un degre ou il y a un degre de reservation de plus de 80% en ce moment et un peu plus eleve a Costinesti. Donc, de ce point de vue lasituation est bonne. Du point de vue des autorites, cela a ete rendu public, les gens dApele Romane ont fait leur travail jusqua present, ils ont nettoye les plages, ils les ont remises aux operateurs economiques, pour quils aient la possibilite de les arranger aussi pour le 1er mai, cela mis a part. En ce qui concerne la question des cheques vacances - et nous parlons probablement des cheques vacances pour les salaries du secteur budgetaire - nous avons adopte en decembre lordonnance durgence qui a servi de base a lelaboration des budgets de toutes les institutions afin de les inscrire au budget. Or il nen est pas moins vrai quavec autant detablissements, toutes ou presque doivent passer des marches publics en debut dannee. Les registres de la semaine derniere ont montre quenviron 97 millions de lei sont deja entres dans les comtes des beneficiaires. Cest une petite quantite par rapport au total qui aurait dû etre. D`autre part, pour cette periode et pour le debut de saison, je veux dire la mini-vacance du 1er mai, il y a aussi ces billets inutilises de 2019 et 2020 qui ne peuvent etre utilises de toute facon que jusqua fin juin et puis cest un soutien supplementaire. Permettez-moi encore une remarque et merci de men donner lopportunite: les operateurs economiques prives peuvent egalement emettre des cheques-vacances et ne sont pas limites a ce montant de 1.450 lei, ils peuvent aller jusqua six salaires minimums par economie et ainsi ils peuvent aussi stimuler leurs propres employes, surtout dans la situation actuelle de crise du travail en Roumanie, et pas seulement, assez accentuee. Il peut sagir dune des options pour fideliser le salarie ou, pourquoi pas, pour un nouveau salarie etre lune des conditions du forfait initial de base propose a un salarie potentiel. Journaliste : Pouvez-vous estimer quand les billets du systeme public parviendront au beneficiaire ? Arriveront-ils dici le 1er juin ? Daniel Cadariu : Cest ce qui devrait se passer. Vous voyez, il y a tellement dinstitutions publiques en Roumanie et chacune a une autonomie de decision. Nous avons lance des appels publics a cet egard. Jespere que ceux qui dirigent ces institutions le feront des que possible. Journaliste : Et une precision : vous parliez du fait que le Ministere de lEnvironnement prepare un projet pour que toutes les plages soient amenagees de maniere unitaire. Cela devrait-il arriver lannee prochaine ? Daniel Cadariu : Je ne connais pas les details. Vous devrez demander au Ministere de lEnvironnement. Je comprends quil y a une collaboration avec lOrdre des architectes de Roumanie et que le marche public est en cours pour que ce projet soit disponible, lorsquil sera applique pour tout ce qui signifie plage au bord de la mer, non seulement comme dans ce sujet, qui est le lobjet de lordonnance durgence elargie sur les plages. Journaliste : Les documents supplementaires conclus en vertu de lordonnance daujourdhui sont-ils valables cette annee ? Daniel Cadariu : Uniquement pour lannee 2022. Cest ce que dit le titre de lordonnance. Merci. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, monsieur le ministre, pour votre intervention et pour les reponses aux questions. Avec votre permission, je voudrais vous presenter certaines des decisions prises aujourdhui lors de la reunion du gouvernement, autres que celles deja presentees par les deux ministres, mais pas avant de souligner que la Roumanie a ete reconnue comme un partenaire fiable pour les États. États-Unis dAmerique en matiere de protection de la propriete intellectuelle. Cest la premiere fois que cela se produit depuis plus de 25 ans. Le representant americain au commerce, lAgence du Gouvernement des USA pour les relations commerciales internationales, a publie hier le rapport special 301 pour lannee en cours, dans lequel, pour la premiere fois, la Roumanie a ete, apres plus de 25 ans, retiree de la liste de surveillance, une liste de surveillance où figurait la Roumanie pendant plus de 25 ans. Le retrait de cette liste est une reconnaissance formelle que nous avons la capacite de depasser les limites signalees a plusieurs reprises par le partenaire transatlantique en matiere de protection des droits de propriete intellectuelle, le retrait de notre pays de cette liste refletant la reconnaissance des progres que la Roumanie a realises au cours de l`annee dernieres , en particulier, pour ameliorer la protection et lapplication des droits de propriete intellectuelle, ainsi que lattention du gouvernement roumain dans la rationalisation de ce domaine grace a une contribution majeure au developpement economique et socioculturel. Nous vous enverrons plus de details a ce sujet dans le communique de presse. Cependant, revenant aux decisions prises aujourdhui par le Gouvernement, je voudrais vous signaler lOrdonnance durgence pour modifier et completer lOrdonnance durgence no. 60/2020 sur certaines mesures financieres pour la mise en œuvre de projets dinfrastructure echelonnes de 2007 a 2013, finances par des fonds de lUnion europeenne pour la periode de programmation 2014-2020. En approuvant cet acte normatif, le Gouvernement couvrira le financement necessaire dun montant de 251,2 millions de lei hors TVA, afin de mener a bien 26 projets importants dinfrastructures deau et dassainissement, mais egalement dassistance technique. Cela evite a la fois de bloquer la mise en œuvre des projets et deviter le desengagement des fonds europeens. En ce qui concerne les projets de loi, je voudrais vous signaler un projet de loi modifiant et completant la loi 167 de 2014 sur lexercice de la profession de nounou. Cest une mesure prevue dans le Programme gouvernemental 2021-2024. Par cette mesure, le Gouvernement approuve la modification et le complement de cette loi pour faciliter lacces des familles aux services de garde denfants et de garderie, y compris lacces a une aide financiere aux familles pour payer les services fournis par la nounou. Aujourdhui egalement, le gouvernement a approuve la Strategie pour linclusion des citoyens roumains appartenant a la minorite rom pour la periode 2022-2027, un document qui fait suite a un vaste processus de consultation avec tous les acteurs concernes au niveau local, departemental ou national. La strategie vise a ameliorer lacces des citoyens roms aux services deducation, de sante, demploi et dentrepreneuriat, au logement et aux infrastructures - ce sont les domaines qui ont ete abordes depuis 2001, lorsque la premiere strategie visant a ameliorer la situation des Roms en Roumanie a ete adoptee, la nouvelle strategie donnant la priorite aux questions qui necessitent une attention, telles que la culture, les traditions, lidentite, la lutte contre la discrimination, le discours anti-Roms et les attitudes anti-Roms qui incitent a la haine raciale. Le Gouvernement de la Roumanie part du principe quune meilleure connaissance de la culture, des traditions et la creation dinstitutions qui valorisent le patrimoine culturel de la minorite rom contribuent a combattre la discrimination et a cultiver un climat dacceptation de la diversite dans notre pays. À cette fin, afin de mettre en œuvre plus precisement la strategie, est envisage un financement du Plan national de relance et de resilience, ainsi que des programmes operationnels, et des politiques deja mises en œuvre au niveau des ministeres de tutelle, ce qui ameliorera la qualite de la vie de tous les citoyens, en particulier ceux issus de milieux vulnerables. Aujourdhui, le Gouvernement a egalement approuve la creation, lorganisation et le fonctionnement du Comite interministeriel sur le changement climatique. Il sagit dun comite qui sera coordonne par le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă et sera compose de representants des institutions publiques de Roumanie qui developperont et mettront en œuvre des politiques dans le domaine de la lutte contre les effets du changement climatique. Cest un sujet qui preoccupe particulierement la jeune generation, mais pas seulement, cest aussi notre responsabilite de gerer notre present et surtout notre avenir, etant donne que nous voyons ces effets a lechelle mondiale, mais aussi nationale. En collaboration avec les ministeres de tutelle, les representants du groupe analyseront et proposeront des solutions pour assurer lalignement des politiques dans les secteurs qui ont un impact sur le changement climatique, proposeront des politiques prioritaires annuelles sur le changement climatique, tant par rapport aux engagements pris au niveau europeen quen par rapport aux autres organisations internationales auxquelles la Roumanie est partie ou est en passe dadherer. Ce sont les principaux elements de nouveaute que je voudrais vous signaler. Je ne ferais quajouter l`Arrete du Gouvernement approuve ce jour sur la note de motivation sur la necessite et lopportunite deffectuer les depenses liees au projet dinvestissement Systeme de Gestion Integre dans le systeme social dassurance maladie. Ainsi, la continuite et lachevement dun important projet dinvestissements, Systeme de gestion integre, dans le systeme dassurance sociale maladie, un projet developpe par la Caisse nationale dassurance maladie, lobjectif principal etant le developpement dun instrument de renforcement de la capacite de la Caisse nationale dassurance maladie de communiquer rapidement et efficacement avec les institutions qui fournissent des informations au systeme de sante publique, en augmentant le degre dinteroperabilite des informations et des systemes dinformation, ainsi que la normalisation des donnees, ce qui rendra efficace l`activite de la Caisse nationale d`assurance maladie Je marreterais la avec les presentations. Sil ny a pas dautres questions, sil vous plait. Journaliste : Jai deux questions qui ne sont pas necessairement liees aux sujets a lordre du jour officiel du gouvernement, mais peut-etre pouvez-vous nous aider avec une reponse. Aujourdhui, je comprends que le delai dans lequel on devait signer le contrat pour les quatre corvettes, par le Ministere de la Defense, expire. Est-ce qu`on a discute en reunion gouvernementale, prndra-t-on une decision a cet egard, elle est reportee, que se passe-t-il ? Dan Cărbunaru : Je nai aucune information selon laquelle ce sujet a ete discute lors de la reunion du gouvernement aujourdhui au moins, mais le Ministere de la Defense peut certainement vous fournir les donnees sur lesquelles vous souhaitez des informations supplementaires. Journaliste : Et un autre sujet qui a suscite des discussions au niveau... Dan Cărbunaru : Pardonnez-moi ! Ce que je peux vous assurer, cest que le Gouvernement de la Roumanie et en particulier le Ministere de la Defense prennent toutes les mesures necessaires pour que la Roumanie beneficie dune capacite de defense consequente, surtout dans le contexte que nous traversons. Journaliste : Une autre question qui est actuellement discutee dans lespace public - le fait quil existe un projet par lequel le DSU coordonnera les soins medicaux durgence, un projet pour lequel je comprends que le Ministere de la Sante nest pas un consultant. Cette question a-t-elle ete discutee au sein du gouvernement ou le ministre de la Sante a-t-il exprime une opinion ? Dan Cărbunaru : Au moins lors de cette reunion gouvernementale, cela na pas ete a lordre du jour. Dautre part, il existe un projet publie par le Ministere de lInterieur sur cette question. Dapres les donnees que jai, il y a des elements qui mettent pratiquement a jour des elements preexistants dans un format unique, mais, dans la mesure où des clarifications sont necessaires entre les ministeres, elles se produiront certainement. Journaliste : Merci. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup. Merci detre la et je vous souhaite une bonne journee! 2022-04-28 14:34:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-briefing5125.jpgȘedința de guvern din 28 aprilieȘtiri din 28.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/reunion-du-gouvernement-le-28-avrilDeclarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă au debut de la reunion du gouvernement Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Avant dentrer dans lordre du jour de la reunion de gouvernement daujourdhui, je voudrais mentionner que nous avons recemment cloture la reunion du Comite interministeriel de preparation de ladhesion de la Roumanie a lOrganisation de cooperation et de developpement economique, reunion du Comite interministeriel au cours de laquelle nous avons fixe les principaux reperes a travers lesquels nous metrons en œuvre tout ce que nous avons a remplir avant de recevoir la Feuille de route , en juin prochain de lOCDE et, en ce sens, il y a les mesures par lesquelles nous allons nommer le negociateur en chef, mettre en place le groupe de travail qui sera directement responsable des activites de suivi et de coordination avec le volet technique, avec la composante technique de lOCDE. Nous avons egalement decide quen collaboration avec le Ministere des Affaires etrangeres, par lintermediaire de lambassade a Paris et des representants des ministeres de tutelle directement impliques dans ce processus, nous devrions assurer les ressources humaines necessaires pour travailler directement avec le personnel technique de lOCDE et en meme temps, nous avons etabli les principaux elements pour traiter tout ce qui implique ladaptation du systeme legislatif et le respect des normes exigees par lOrganisation de cooperation et de developpement economique. Aujourdhui, dans le programme de travail du gouvernement, nous avons un point tres important, a savoir celui dapprouver le budget des recettes et depenses du Complexul Energetic Oltenia SA. Il est tres important de finaliser et de concretiser ce budget, car nous avons eu des discussions avec la direction du Complexe energetique et nous avons etabli que dans les plus brefs delais - et il y a cet engagement daugmenter la production denergie et donc nous remplissons pratiquement deux objectifs : a court terme, nous pourrons beneficier de lexploitation et de lutilisation des capacites du Complexe Energetique, et, dautre part, poursuivre le processus de modernisation et repondre aux exigences de decarbonation dans ce processus dobtention delectricite, pratiquement en allouant 1,2 milliard deuros du fonds de modernisation. Petit a petit, le Complexe Energetique passera du charbon au gaz et, dans le meme temps, il augmentera sa capacite de production de 1 200 a 1 900 megawatts. Cest une etape tres importante, afin que nous puissions poursuivre le processus visant a atteindre lobjectif dassurer lindependance energetique de notre pays. Il est egalement tres important que nous continuions a atteindre les objectifs fixes dans le programme de gouvernance, et aujourdhui, a lordre du jour, un autre point tres important est ladaptation de la legislation nationale au niveau europeen conformement aux dispositions de la Directive Omnibus, afin detre en mesure de garantir ces elements de securite accrue des consommateurs. Il est tres important ainsi que nous veillons a ce que les autorites ayant des responsabilites de controle, telles que lAutorite nationale de protection des consommateurs, le Conseil de la concurrence, lAutorite nationale sanitaire veterinaire et de securite alimentaire, soient en mesure dexercer leur activite et de prndre toutes les mesures necessaires pour assurer la protection et, en particulier, les droits des consommateurs. A ce titre, le citoyen reste au centre des preoccupations du Gouvernement de la Roumanie. Je vous remercie! 2022-04-28 11:48:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-sedinta_de_guvern4903.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la Emisiunea ”Tema Zilei”, difuzată de TVRȘtiri din 28.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-04-28 11:25:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-28-11-17-02big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la reuniunea Comitetului interministerial pentru coordonarea relaţiilor României cu OCDEȘtiri din 28.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-la-reunion-du-comite-interministeriel-pour-la-coordination-des-relations-de-la-roumanie-avec-l-ocdeCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a preside aujourdhui, en tant que coordinateur national, une nouvelle reunion du Comite interministeriel de coordination des relations de la Roumanie avec lOrganisation de cooperation et de developpement economique - la deuxieme tenue apres linvitation a la Roumanie, en janvier dernier d`entamer les negociations d`adhesion a ce forum intergouvernemental. Un point important a lordre du jour de la reunion a ete levaluation de la situation actuelle concernant la realisation des objectifs inclus dans la premiere partie de la feuille de route envoyee a la Roumanie, dans la perspective de la Conference ministerielle annuelle de lOCDE, programmee pour 9 et 10 juin 2022, a Paris, lorsqu`il est prevu lapprobation dans son ensemble des projets de Feuilles de route de tous les pays invites a rejoindre lOCDE. Le processus dadhesion est loccasion de mettre en œuvre les meilleures pratiques et normes de lOrganisation de cooperation et de developpement economique. Notre objectif en tant que pays est de fournir a nos citoyens tous les avantages economiques et politiques qui decoulent de lÉtat membre, aux cotes des États qui detiennent plus de 70 % de la production et du commerce mondiaux et 90 % du niveau mondial des investissements etrangers directs , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Les elements de la Feuille de route initiale pour la Roumanie comprennent letablissement et la fonctionnalite du cadre juridique pour lapplication de la Convention anti-corruption et son programme de mise en œuvre (responsable le Ministere de la Justice), les Codes de liberation des flux de capitaux et des operations invisibles (responsable le Ministere des Finances) et la Gouvernance corporative des entreprises d`Etat (responsable le Ministere des Finances, avec une large participation de nombreux ministeres auxquels sont subordonnees a ces entreprises et qui doivent mettre en œuvre cette legislation). Un autre sujet aborde lors de la reunion du Comite interministeriel daujourdhui a ete la participation de representants roumains aux reunions de lOCDE. Dans ce contexte, le chef de lExecutif a souligne limportance de la maniere dont la representation de la partie roumaine est preparee, etant donne quil sagit dun processus tres technique et que cette participation est evaluee comme un critere dinteret et dadmission. Les membres du Comite interministeriel ont decide de mettre en place un groupe de travail au niveau gouvernemental, afin de pouvoir gerer et integrer ces negociations, qui sont extremement techniques. Ladhesion a lOCDE est un objectif strategique de la politique etrangere de la Roumanie, inclus dans le Programme de gouvernance. Informations Complementaires: Creee en 1961, lOrganisation de cooperation et de developpement economique est un forum intergouvernemental voue a lidentification, la diffusion et levaluation de la mise en œuvre de politiques publiques appropriees pour assurer une croissance economique durable et la stabilite sociale. Les 38 membres de lOCDE (dont la plupart europeens - 23) sont des pays developpes, representant plus de 70 % de la production et du commerce mondiaux et 90 % du niveau mondial des investissements etrangers directs. 2022-04-28 11:25:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-omv4273.jpgConferință de presă susținută de prim-ministrul României, Nicolae-Ionel Ciucă pe tema vizitei în UcrainaȘtiri din 27.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/conference-de-presse-du-premier-ministre-de-roumanie-nicolae-ionel-ciuca-sur-le-theme-de-la-visite-en-ukraineNicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Je suis rentre au pays ce matin, apres ma visite dhier en Ukraine, a Kiev et dans les deux localites touchees par lagression de larmee de la Federation de Russie. Ce sont les villes dIrpin et de Borodianka. Dans la delegation il y a eu le president de la Chambre des deputes, M. Marcel Ciolacu, et le ministre des Affaires etrangeres, Bogdan Aurescu. Je voudrais mentionner que la visite avait deux objectifs. Le premier etait de continuer a exprimer notre solidarite avec le peuple ukrainien face a lagression de la Federation de Russie et, en meme temps, de condamner fermement et ouvertement cette invasion illegale, non provoquee et injustifiee. Et le deuxieme objectif etait detablir et de poursuivre les discussions sur le soutien que la Roumanie apporte au gouvernement et au peuple ukrainiens et, bien entendu, dans ce contexte, les relations bilaterales que nous avons etablies et que nous renforcerons au fur et a mesure de levolution de la situation. Je commencerai par exprimer une fois de plus a quel point nous avons tous ete touches par ce que nous avons vu a Irpin et Borodianka, deux localites où ils avaient ete touches sans compter quoi que ce soit, les quartiers residentiels où ont perdu la vie dinnocents, de civils, dhabitations ont ete detruits, des ecoles ont ete detruites, des hopitaux ont ete detruits et nous avons pu voir sur place comment les autorites locales travaillent pour quelles puissent recuperer de tout cela cette partie de retour a une soi-disant normalite de la vie dans les deux localites. Nous avons discute des efforts quils font pour la rehabilitation des reseaux electriques, lapprovisionnement en eau et surtout la fourniture de services medicaux et bien sûr la poursuite de lactivite dans les ecoles des localites respectives. En ce qui concerne les mesures qui ont ete prises afin de pouvoir identifier ceux qui ont produit ces atrocites, ceux qui ont commis des crimes de guerre, des crimes contre lhumanite, jai clairement exprime le soutien du Gouvernement de Roumanie a ces mesures au niveau international, jai souligne que le gouvernement roumain a deja alloue 100.000 euros de contribution volontaire a la Cour penale internationale, afin quelle puisse mener a bien son activite sur le terrain, et en meme temps, nous avons offert la possibilite que notre pays puisse participer avec des experts a la conduite denquetes sur le terrain. Je voudrais souligner une fois de plus quil est inadmissible que, quel que soit le contexte, que soient attaques, frappes des objectifs civils où ont perdu la vie, dans lesquelles des personnes innocentes perdent la vie. En ce qui concerne les entretiens que jai eus avec mon homologue ukrainien, Denis Smhal, le Premier ministre de lUkraine, ainsi quavec le president de lUkraine, M. Volodymyr Zelenski, jai souligne les efforts deployes tant par le Gouvernement de la Roumanie, que par le peuple roumain, lensemble la societe. Il sagit de la solidarite dont nous avons fait preuve depuis le debut de la guerre en Ukraine, il sagit de lempathie dont a fait preuve le peuple roumain, il sagit de generosite et il sagit, bien sûr, des mesures qui ont ete prises au niveau gouvernemental, afin que les refugies en Ukraine puissent beneficier de tout ce que nous pouvions offrir, afin que nous leur offrions le soutien necessaire pour pouvoir surmonter ces moments speciaux et horribles, je pourrais dire, quils vivent. Plus de 860. 000 citoyens ukrainiens ont deja traverse la frontiere vers notre pays. Plus de 80.000 ont decide de rester en Roumanie et jai presente aux deux responsables ukrainiens le fait que la Roumanie compte deja 45 ecoles de langue ukrainienne, possede des lycees, sept lycees, dans lesquels où l`on enseigne en ukrainien, et jai egalement precise que, au niveau du Ministere de leducation, ont ete prises des mesures pour que les enfants ukrainiens puissent beneficier de cette facilite de cours en ligne, des tablettes ayant ete mises a disposition pour quils puissent beneficier plus facilement de cette maniere de poursuivre leurs cours. Nous avons deja plus de 1.600 enfants ukrainiens inscrits dans les ecoles roumaines, et le Premier ministre Smhal a insiste pour que nous continuions a preter attention a ce processus de cours en ligne, afin de pouvoir couvrir cette penurie denseignants qui enseignent en ukrainien. . Dans le meme temps, nous avons discute des mesures que notre pays prend, afin qua lavenir, nous puissions continuer a fournir toutes ces facilites pour la traversee de la frontiere. Avec le ministre des Affaires Etrangeres, Bogdan Aurescu, nous avons analyse la possibilite douvrir dautres nouveaux points de passage frontaliers. Il est actuellement en cours danalyse et nous reviendrons bientot pour confirmer, avec le Ministere des Affaires Etrangeres de lUkraine, les decisions que nous prendrons. La aussi, je voudrais souligner a quel point il etait important que le point de passage frontalier Isaccea-Orlivka soit ouvert a ce moment-la, en 2020, et aussi a quel point il etait important quil soit ouvert au transport de marchandises a partir du 5 avril pour les operateurs ukrainiens. En meme temps, parce que cest le deuxieme objectif, jai deja dit que nous avions deux objectifs - le premier etait lie de soutenir lUkraine et de condamner lagression de la Federation de Russie, le second concerne justement ces aspects que jai evoques, a savoir laide humanitaire que nous avons fournie et que nous continuerons de fournir. Et nous continuerons a discuter de cette partie du soutien au gouvernement ukrainien pour limiter les effets de la guerre sur leconomie ukrainienne, et nous continuerons a identifier ensemble les moyens de faciliter le transport des marchandises, en particulier le transport des cereales, et le transport des produits agroalimentaires que lUkraine exporte soit vers la Roumanie, soit vers dautres partenaires commerciaux. Et dans ce sens, le Ministere des Transports a deja decide que nous pouvons etendre ce segment ferroviaire de Galati au port, cest un segment denviron 5 km, qui peut etre acheve en environ 3 mois et de cette facon, nous facilitons le arrivee des trains de marchandises directement dans le port de Constanța, raccourcissant ainsi le temps necessaire au transport depuis la frontiere, où, nous le savons tous, qu` il y a une difference entre les chemins de fer ukrainiens et roumains - cest la difference de gabarit. En meme temps, a travers ces mesures, nous continuerons a parler avec des specialistes du domaine afin que nous puissions identifier dautres possibilites, dans dautres directions, afin de faciliter et de trouver des solutions pour compenser les limitations generees par le blocus des ports de Nikolaev et dOdessa. En ce qui concerne les relations bilaterales, nous avons discute de questions tant le Premier ministre que le president de lUkraine qui ont particulierement apprecie le soutien et linteret de la partie roumaine afin de pouvoir elever les relations a un autre niveau et de continuer a identifier des solutions de soutien, etant bien sûr aborde le sujet où la Roumanie sera impliquee dans le processus de reconstruction. Le Premier ministre Şmihal, ainsi que le president Zelenski, ont exprime leur disponibilite et, lorsquil y aura un projet de plan, nous developperons bilateralement les modalites de participation de la Roumanie au processus de reconstruction. Il est egalement important de souligner- nous avons offert la disponibilite qu`une partie des entreprises ukrainiennes qui ne peuvent plus operer en Ukraine puissent reloger leur activitde temporairement en Roumanie. Ce fut une proposition tres bienvenue. Dans le meme temps, concernant cet aspect du developpement ulterieur des relations, un sujet particulier a ete la minorite roumaine en Ukraine. Je veux dire que le president Zelenski a souligne que les citoyens, la minorite roumaine en Ukraine, jouiront des memes droits dans le miroir, je le souligne - dans le miroir, que la minorite ukrainienne en Roumanie. Cest un sujet qui a ete discute et qui, bien sûr, est tres pertinent pour nous et pour les Roumains dUkraine. Jai souligne quils sont citoyens ukrainiens, quils font leur devoir envers leur pays et quils doivent egalement beneficier du soutien des autorites ukrainiennes, des institutions pour tout ce qui signifie la preservation de lidentite linguistique, de lidentite culturelle et cest ce que nous faisons en Roumanie pour la minorite ukrainienne. Un autre aspect dont nous avons discute est celui lie au soutien que notre pays apporte a lUkraine dans le processus dintegration a lUnion europeenne. Nous avons dit tres clairement que nous soutenons cette approche et, en fonction des demandes, nous sommes prets a fournir lassistance necessaire a la realisation de ce processus, tout en soulignant limportance dy inclure les deux autres pays, la Republique de Moldavie et la Georgie, et, en ce qui concerne la Republique de Moldavie, concernant les evenements de Tiraspol, evenements dont nous avons discute et, ensemble, nous avons considere quil etait tres important davoir une analyse tres equilibree de ces incidents, et au niveau des autorites et de mos deux pays voisins, qu`il y ait une approche aussi, afin qu`il ne soit pas generee lescalade de la situation securitaire dans la zone, deja assez fragile. Ce que nous estimons important c`est de souligner que chacun de ceux que nous avons rencontres a exprime sa gratitude pour la maniere dont la Roumanie sest positionnee, pour la maniere dont la Roumanie a agi. Meme le president de la Rada, M. Ruslan Stefanciuk, a mentionne limportance du soutien que la Roumanie apporte aux citoyens ukrainiens qui ont traverse la frontiere roumaine et se sont installes temporairement en Roumanie, ainsi que le soutien que nous offrons au gouvernement ukrainien, a la fois par le hub humanitaire que nous avons mis en service a partir du 9 mars a Suceava, ainsi que par les autres elements lies au soutien economique que nous apportons a lUkraine. Je vous remercie! Des questions. Journaliste : Bonjour, Monsieur le Premier ministre ! Vous avez parle du transport que la Roumanie assure pendant cette periode, de laide humanitaire et je voudrais vous demander si vous avez discute lors de la reunion dhier aussi de la livraison darmes. La Roumanie livrera-t-elle des armes a lUkraine? Nicolae-Ionel Ciucă : La Roumanie, comme vous le savez, nous avons eu une decision par laquelle nous avons assure le transfert dequipements de protection et de munitions, nous analysons plus en detail les demandes que le gouvernement ukrainien soumettra et sur cette base nous prendrons une decision. Journaliste : Je sais que vous avez egalement eu une discussion avec le ministre des Affaires Etrangeres et cest pourquoi je voudrais vous demander si vous avez developpe le sujet hier, si vous avez offert des garanties ou si ces demandes vous ont ete transmises par le president de lUkraine , dans le sens où la Roumanie peut envoyer des armes a lUkraine. Nicolae-Ionel Ciucă : Ce sujet a egalement ete aborde, mais ce que je veux souligner, cest que la periode la plus importante que jai passee a table a ete celle liee aux questions economiques et humanitaires que la Roumanie peut donner en ce moment. Leconomie ukrainienne est gravement touchee et les exportations de cereales et de produits agroalimentaires ont apporte une contribution importante au PIB de lUkraine. Alors que cette dimension des exportations diminue, la principale preoccupation du moment est aussi economique, au-dela de leffort que le peuple ukrainien fait, pour faire face a linvasion des forces armees russes. Journaliste : Et une derniere question de ma part, si vous me le permettez. Vous etiez avec le President de la Chambre des deputes, pourquoi le President du Senat ne faisait-il pas partie de la delegation ? Nicolae-Ionel Ciucă : Il y avait deux visites prevues separement. Il sagit du nombre de membres qui pourraient faire partie de la delegation, bien sûr, conditionne par les mesures de protection et de securite a Kiev et les lieux où nous sommesdeplaces. Journaliste : Bonjour ! Veuillez nous faire savoir quand vous avez recu linvitation a vous rendre en Ukraine, de la part de qui et comment vous avez constitue la delegation pour cette visite. Nicolae-Ionel Ciuca : Jai recu linvitation du Premier ministre ukrainien. Elle a ete etablie par la voie diplomatique, par lintermediaire du Ministere des Affaires etrangeres. Les premiers elements ont ete etablis il y a environ deux semaines. Journaliste : Bonjour ! Vous avez parle du fait que nous allons soutenir lUkraine dans ses exportations vers la Roumanie et vers dautres pays europeens. Vous avez parle du prolongement du chemin de fer. Y a-t-il dautres mesures que vous avez lintention de prendre, des mesures concretes que vous souhaitez prendre, afin detendre les capacites dans le port de Constanța ou afin detendre peut-etre dautres voies routieres, dautres routes ? Nicolae-Ionel Ciucă : Deja dans le port de Constanța, comme je lai mentionne lors dinterventions precedentes, des mesures ont ete prises au niveau du Ministere des Transports pour que la zone ferroviaire soit degagee et plus de 300 wagons en ont deja ete deplaces qui etaient la depuis environ 30 ans. Par cette approche on a reussi a decongestionner la zone de manœuvre a linterieur du port et certaines mesures continueront detre appliquees, de sorte que dans le port de Constanța, nous puissions assurer a la fois la reception et le transfert de marchandises, agricoles et autres, de lUkraine vers le port de Constanța, ainsi que du port de Constanța vers lUkraine, car le commerce des marchandises aura egalement lieu dans le sens où lUkraine en a besoin. Le port de Constanța a acquis une importance particuliere en ce moment et je ne voudrais pas oublier le port de Galati, car le port du Danube a egalement la capacite dassurer un transit de marchandises tres important, tant pour ce qui concerne les transports maritimes, mais surtout la part des transports sur le Danube. Voila pourquoi, le Danube retrouve sa pertinence strategique en matiere de transport de marchandises par voie deau. Bien sûr, toutes les autres possibilites de transport terrestre, routier ou ferroviaire continuent detre importantes, et nous chercerons a ouvrir, grace aux solutions identifiees au Ministere des Transports, dautres options pour assurer la fluidite du transport de marchandises a la fois vers lUkraine et vers le Republique de Moldavie. Journaliste : Est-il prevu daugmenter le transport sur le Danube ? Je ne sais pas, il y a eu des problemes avec la voie navigable... Nicolae-Ionel Ciuca : Oui. Jetais en visite en Bulgarie il y a environ un mois. Le sujet principal etait la fourniture dinfrastructures pour la construction de ponts sur le Danube et le dragage du Danube, car le principal probleme sur le Danube est limpossibilite dutiliser la voie navigable pendant 365 jours, cest pourquoi, avec Bulgarie, nous devrons etablir les mesures que nous prendrons pour assurer le dragage et la navigation, quelle que soit la periode de lannee. Journaliste : Je veux dire, aucune decision na encore ete prise avec la Bulgarie ? Nicolae-Ionel Ciuca : Vendredi, le Premier ministre bulgare sera en Roumanie. Il sera accompagne du ministre des Transports. Avec le ministre des Transports, M. Sorin Grindeanu, nous finirons par discuter des details techniques et etablir ce que nous devons faire. Dans le meme temps, nous esperons que la commissaire Adina Vălean viendra egalement participer a cette reunion, car il existe egalement un projet europeen appele Fast Danube. Il y a de largent utilisable de lUnion europeenne et ce serait une grave erreur de ne pas profiter de cette opportunite pour que le Danube retrouve sa pertinence strategique en termes de transport de marchandises. Journaliste : Et une derniere question sur le fait que Gazprom a coupe lapprovisionnement en gaz de la Bulgarie et de la Pologne. La Roumanie continue de recevoir du gaz. La question est : combien cela represente-t-il de la consommation et que ferons-nous sil est egalement interrompu en Roumanie ? Nicolae-Ionel Ciucă : Jai eu une discussion, apres mon retour au pays ce matin, avec le ministre de lÉnergie. La Roumanie nen est pas concernee pour le moment. La consommation de gaz est bien inferieure a la capacite de production dont nous disposons. Vous savez tres bien que nous sommes lun des rares pays dEurope a beneficier dune ressource gaziere importante, certainement pas a la hauteur de nos besoins. Nous prevoyons pour la periode hivernale une importation denviron 20% du necessaire. Maintenant, quand nous parlons, nous recherchons des sources alternatives dapprovisionnement en gaz, mais, encore une fois, en ce moment, la Roumanie nen est pas concernee. Merci. Journaliste : Pour la question suivante, je mappuierais sur deux choses : les informations que vous recevez en tant que Premier ministre et votre experience sur les theatres de guerre. À quoi faut-il sattendre ou comment pourrait-il saggraver, compte tenu des explosions en Transnistrie, des mouvements de troupes dans lest de lUkraine et du bombardement dOdessa ? Nicolae-Ionel Ciucă : La situation sur le terrain a une evolution que nous pouvons tous voir. Le retrait des troupes russes de la region de Kiev et leur repositionnement dans la zone orientale indiquent clairement quil y a eu une remise a zero des objectifs militaires et des plans operationnels. Ce qui nous amene a conclure que - nous ne pouvons pas etre sûrs que ce soit le cas - pour le moment, la Federation de Russie se concentre sur la realisation de lobjectif fixe, afin quelle puisse conquerir les deux regions de lest de lUkraine, tout en maintenant le contact avec lautre objectifs dinteret quelle a, levolution suivante devant etre effectuee en fonction des resultats concrets sur le terrain obtenus au niveau tactique. En termes devolution future, dun point de vue strategique, je ne voudrais pas speculer pour le moment. Journaliste : Bonjour. Je reviens a la situation avec Gazprom. Étant donne que nous avons deja une loi au Parlement, meme si elle sappelle offshore, elle inclut egalement les exploitations de Caragele et nous parlons deja de lexploitation en Mer Noire a partir des faibles profondeurs, la Roumanie pourrait cette annee ou meme a partir de lannee prochaine exporter et etre un grand exportateur pour nos voisins ? Nicolae-Ionel Ciucă : En ce moment, la Roumanie a les perspectives suivantes dun point de vue temporel pour lexploitation du gaz, a savoir : une fois la loi Offshore approuvee, a partir de juillet, nous pourrons beneficier des premieres quantites de gaz extrait de la Mer Noire par la societe Black Sea Oil and Gas, qui fournira environ un milliard de metres cubes par an. Ainsi, dans les mois a venir, jusqua la fin de lannee, nous beneficierons probablement denviron 400 a 500 millions de metres cubes, ce qui n`assure pas la quantite necessaire pour exporter ou securiser nos reserves de gaz pour lhiver. Caragele sont notre ressource de gaz onshore en eaux profondes et, comme nous en avons discute avec des experts, les premiers gaz peuvent etre extraits en 2024. Il ny a pas devaluation claire de la quantite de gaz qui peut en etre extraite, du moins dans la premiere phase, on ne peut pas dire quon va exporter du gaz a partir de 2024. Ce qui est certain cest quune fois qu`on passera a l`exploitation des reserves de gax de grande profondeur de la plateforme Neptune de la Mer Noir, ce qui ura lieu fin 2026 -debut 2027, a partir de ce moment-la, on va pouvoir exporter du gaz. Il y a ici deux questions tres importantes. Linvestissement est suffisamment important pour que nous determiner a agir afin que non seulement nous exportions du gaz, mais aussi que nous puissions en tirer beaucoup plus de valeur ajoutee, si nous parvenons a developper egalement lindustrie petrochimique. Au sein du gouvernement, notre analyse nous indique ce que signifient les projets de developpement de lindustrie petrochimique, pour que le gaz de la Mer Noire puisse etre veritablement valorise. Bien sûr, nous en exporterons egalement. Journaliste : Mais pourrait-il maintenant y avoir, a court terme, un soutien mutuel entre voisins qui sont peut-etre beaucoup plus touches que nous par cette decision de Gazprom, et ainsi les aider dans les mois où nous nutilisons pas autant de gaz, pour leur offrir certaines quantites de gaz? Nicolae-Ionel Ciucă : À lheure actuelle, en Roumanie, il existe des premisses tres optimistes concernant lidentification et la fourniture de sources alternatives dapprovisionnement en gaz. Nous parlons a nos voisins, en particulier a la Republique de Moldavie. Nous avons egalement discute de cette question en Ukraine, afin dassurer au moins lequilibre necessaire pour quelle puisse beneficier du gaz necessaire, a la fois par le transit et par ce qui peut etre excedentaire a un moment donne dans les gisements en Roumanie. Journaliste : Jai compris. Merci. Nicolae-Ionel Ciucă : Merci. Journaliste : Bonjour ! Le president Klaus Iohannis a annonce il y a deux jours que la Roumanie allouera 2,5 % de son PIB lannee prochaine a la defense, a larmee. Cependant, nous comprenons que la discussion initiale visait a ce que cet argent soit alloue cette annee, a partir de la rectification budgetaire. Je voulais vous demander pourquoi les choses ont change ? Nicolae-Ionel Ciucă : Jusqua present, la rectification budgetaire na pas ete mise en question. Je nai pas analyse ce qui va arriver a la rectification budgetaire. Bien sûr, nous discutons avec le Ministere des Finances et nous suivons les chiffres du budget mensuel et trimestriel, afin que, lorsque la rectification budgetaire aura lieu, nous puissions prendre une decision. Tout ce que je sais officiellement, formellement consigne dans les documents, cest que la Roumanie allouera 2,5 % du PIB a partir de 2023. Journaliste : Donc, il est fort probable que cela se produise a la fin ? Nicolae-Ionel Ciucă : Bien sûr. Journaliste : Je voulais aussi vous interroger sur la presse bulgare qui cite des sources des Etats-Unis dAmerique et dit que la Roumanie et la Bulgarie auraient vendu des munitions de type sovietique a destination de lUkraine. Savez-vous que ce soit arrive ? Nicolae-Ionel Ciucă : Nous n`avons vendu de munitions a personne. Journaliste : Et une derniere precision, je vous demanderais : il netait initialement connu que de la visite du president de la Chambre des deputes et de celle du president du Senat. Vous parliez de deux visites prevues il y a deux semaines comme la premiere... Nicolae-Ionel Ciucă : Jai parle de ma visite, prevue il y a deux semaines. Journaliste : Deux semaines ? Nicolae-Ionel Ciuca : Oui. Journaliste : Pourquoi na-t-on pas eu connaissance dune deuxieme visite, cest-a-dire des deux visites, mais dune seule, celle du 27 au 29 avril ? Nicolae-Ionel Ciucă : Savoir comment ? Journaliste : Comme annonce... Nicolae-Ionel Ciucă : Je comprends. De telles visites dans une zone de guerre doivent etre planifiees au niveau de confidentialite requis par le protocole etabli par le pays hote. Ce sont des questions liees a la securite de ceux qui visitent et de ceux qui accueillent ces visites, et nous devons comprendre que cest un pays en guerre. Les dirigeants - a la fois le Premier ministre, que le President - ont un programme qui na pas pour objectif premier la reception de visites, puis, en fonction de leur disponibilite, la visite a ete planifiee. Merci beaucoup! 2022-04-27 12:55:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-conferinta_de_presa_pm3907.jpgVizita prim-ministrului Nicolae-Ionel Ciucă în UcrainaȘtiri din 27.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-en-ukraine16510672132022-04-27 12:05:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-28-01-19-05big_1_(2).jpgDeclarații susținute de prim-ministrul României, Nicolae-Ionel Ciucă, după întâlnirea avută la Kiev cu omologul său ucrainean Denys ShmyhalȘtiri din 27.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/declarations-du-premier-ministre-de-roumanie-nicolae-ionel-ciuca-apres-la-rencontre-a-kiev-avec-son-homologue-ukrainien-denys-shmyhalCher Premier Ministre, Cher Denys, Merci pour linvitation a visiter lUkraine en cette periode de lutte heroïque du peuple ukrainien pour rejeter lagression injustifiee, lancee illegalement, non provoquee et deliberee par la Russie. La Roumanie condamne dans les termes les plus severes la violation flagrante par la Russie de la souverainete et de lintegrite territoriale de lUkraine, ainsi que des obligations internationales en vertu du droit international. Nous sommes aux cotes de lUkraine en ces temps difficiles, car la securite de lUkraine signifie la securite de lEurope et de la region euro-atlantique. La lutte de lUkraine est aussi une lutte pour defendre nos valeurs et nos libertes communes. Je presente mes plus sinceres condoleances pour la perte de tant de vies innocentes et je regrette lenorme destruction materielle en Ukraine. Le monde entier devrait voir et louer le courage du peuple ukrainien de suivre son propre chemin. Lagression russe se poursuit avec de plus en plus de victimes a la suite dattaques premeditees. Il ny a pas assez de mots pour decrire les atrocites commises a Bucha, Borodianka, Irpin et dans dautres parties de lUkraine. Linvasion russe de lUkraine viole toute regle du droit international et du droit international humanitaire - elle va a lencontre des valeurs morales fondamentales de lhumanite. La Russie doit repondre de tous les crimes et actes commis par ses forces en Ukraine, qui sont legitimement condamnes par la communaute internationale. Nous devons prendre toutes les mesures possibles pour demander des comptes et punir tous ceux qui sont responsables de la conception, du financement et de la mise en œuvre de cette guerre dagression illegale contre un peuple qui, comme nous, veut la paix, la liberte et la prosperite. Japporte ici aujourdhui, avec moi, non seulement la preuve de la solidarite du President de la Roumanie, du Gouvernement et du Parlement, mais aussi la solidarite sincere de chaque Roumain. La Roumanie, des loccupation illegale de la peninsule de Crimee en 2014 jusqua lagression generalisee actuelle, a fermement soutenu lindependance, la souverainete et lintegrite territoriale de lUkraine. Quand je dis integrite territoriale, je fais reference aux frontieres internationalement reconnues de lUkraine. La Roumanie continuera a deployer tous ses efforts sur le plan bilateral et multilateral, au sein de toutes les organisations internationales et a tous les niveaux - politique, humanitaire, economique et juridique - pour que le droit international et les principes moraux soient a nouveau pleinement respectes dans notre region durement eprouvee. #StandWithUkraine est devenu une devise universelle pour retrouver la liberte, un appel general a aider ceux qui en ont besoin. Comme vous le savez, tous les Ukrainiens qui ont fui les atrocites commises par la Russie ont ete et sont les bienvenus dans les maisons, les eglises, les ecoles, les abris en Roumanie. Plus de 820 000 citoyens ukrainiens ont traverse la frontiere roumaine. Ils ont ete et sont les bienvenus dans nos cœurs et nos ames. Je voudrais vous assurer une fois de plus que les citoyens ukrainiens trouveront un soutien en Roumanie, jusqua ce quils aient des conditions favorables pour rentrer chez eux, dans leur pays. Le Gouvernement de la Roumanie a adopte de nombreuses mesures pour assurer un transit rapide vers et a travers la Roumanie, un acces gratuit aux services medicaux et educatifs, ainsi quau marche du travail, pour ceux qui veulent gagner leur vie. Tout aussi importante est lassistance fournie a lUkraine et, a cet egard, je voudrais souligner notre volonte de continuer a soutenir votre pays. Je souligne lutilite du hub humanitaire lance le 9 mars, a la frontiere avec lUkraine, pour rationaliser lassistance humanitaire aux citoyens ukrainiens. Il a ete transite par 32 convois humanitaires, internationaux et roumains. Les Roumains eux-memes ont fourni dimportants colis daide humanitaire, sous forme de fournitures medicales, de nourriture, de carburant ou dautres produits de base, necessaires aux citoyens ukrainiens. Je sais que nous pouvons faire plus et nous ferons plus. Cher Monsieur le Premier Ministre, Nous sommes venus ici pour envoyer un message de volonte dameliorer et de faire progresser nos relations bilaterales a un nouveau niveau. Les circonstances actuelles nous montrent limportance des relations roumano-ukrainiennes dans la region. Nous avons discute des moyens pratiques de renforcer les relations economiques, la connectivite physique, linterconnexion dans le domaine des transports et de lenergie. La Roumanie a deja pris des mesures pour faciliter le transit des transporteurs de fret ukrainiens sur son territoire, pour permettre le transport de produits animaliers et de cereales depuis lUkraine et pour augmenter la capacite du port de Constanța pour les marchandises en provenance de votre pays. Comme nous en avons discute, nous devons continuer a demander a nos ministres - de lEnergie, de lEconomie et des Transports - de se reunir pour etablir tous ces details techniques qui developperont linfrastructure et faciliteront le transit des marchandises. Je pense que cest une excellente occasion pour nous de leur dire quils doivent se rencontrer et trouver des solutions ensemble. La Roumanie est egalement profondement interessee et determinee a contribuer aux efforts visant a la reconstruction complete de lUkraine et nous sommes prets a discuter concretement de ce processus. Je considere crois que la solidarite et la compassion du peuple roumain nous donnent un mandat fort pour ameliorer les relations entre les deux pays, pour un avenir meilleur. Les citoyens d`ethnies roumaine dUkraine se sont revelees avant tout de tres bons citoyens de votre pays. Ils ont ete impliques dans leffort general pour repousser lagression russe. Je suis convaincu quensemble nous ferons en sorte que leur identite culturelle soit preservee dans les meilleures conditions possibles. Les Ukrainiens veulent prendre la place qui leur revient dans la famille europeenne, aux cotes dautres personnes partageant les memes valeurs. Personne na le droit decraser une aspiration legitime, si profondement enracinee dans les elections, lidentite et la conscience du peuple ukrainien. Cela devrait etre une raison suffisante pour soutenir ladhesion de lUkraine a lUnion europeenne. Je suis fier et honore detre ici aujourdhui et je vous assure que la Roumanie et lensemble du peuple roumain soutiennent pleinement lUkraine sur sa voie europeenne. Enfin, je tiens a vous assurer que la Roumanie continuera a deployer tous ses efforts pour accroitre, avec ses partenaires et allies, la securite dans cette region de la Mer Noire que nous appelons tous chez nous et où chacun de nous veut vivre en paix. Vive lamitie et le partenariat roumano-ukrainien ! Gloire a lUkraine! 2022-04-27 11:30:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-27-11-22-38big_sigla_guvern.pngVizita prim-ministrului Nicolae-Ionel Ciucă în UcrainaȘtiri din 26.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-en-ukraineLe 26 avril 2022, le Premier ministre de Roumanie Nicolae-Ionel Ciucă a effectue une visite de travail en Ukraine, a Kiev, au cours de laquelle il a ete accompagne du president de la Chambre des deputes Marcel Ciolacu et du ministre des Affaires Etrangeres Bogdan Aurescu. Le Premier ministre roumain a ete recu par le president Volodymyr Zelensky et a eu des entretiens avec le Premier ministre ukrainien Denys Shmyhal et le president de la Rada Supreme, Ruslan Stefanchuk. Le programme de la visite a compris une visite dans les villes de Borodianka et Irpin, pres de la capitale Kiev, qui ont ete durement touchees par lagression illegale, non provoquee et injustifiee de la Russie contre lUkraine. Le Premier ministre Ciuc ă a envoye un message de condamnation dans les termes les plus forts de linvasion russe, des atrocites humaines et des destructions materielles, exprimant le soutien de la Roumanie a une enquete internationale sur la poursuite des coupables de crimes internationaux, y compris en contribuant a la recente decision financiere volontaire, decidee par le Gouvernement roumain, au Fonds daffectation speciale de la Cour penale internationale. Lors des entretiens avec des responsables ukrainiens, le Premier ministre roumain a reitere son soutien a la souverainete et a lintegrite territoriale de lUkraine et a presente des mesures de soutien multidimensionnel pour lUkraine et le peuple ukrainien dans le contexte de la guerre, y compris la gestion des plus de 820.000 refugies qui sont passes par le frontiere avec la Roumanie. Le Premier ministre a souligne les nombreuses mesures administratives prises depuis le debut de lagression russe pour permettre aux refugies ukrainiens dacceder au territoire national et dassurer les conditions de protection necessaires, telles que la mise en place de camps de refugies, la reglementation du libre acces aux services medicaux, educatifs et de transport et au marche du travail. Le Premier ministre Nicolae Ciucă a souligne lattitude de compassion et de solidarite extraordinaires du peuple roumain envers le peuple ukrainien, refletee dans le volume constant de laide humanitaire fournie a lUkraine. Le Premier ministre a souligne que la Roumanie a egalement assume un role dintermediaire dans le transfert de laide internationale a lUkraine, a travers le hub humanitaire mis en place a Suceava le 9 mars 2022, qui a jusqua present ete transite par 32 convois humanitaires avec 163 camions. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a analyse avec les responsables ukrainiens de nouvelles possibilites de soutien a lUkraine. Ainsi, a ete evoquee lattenuation des effets negatifs de la guerre sur leconomie ukrainienne, notamment en ce qui concerne les possibilites dexportation de cereales et de produits animaliers. Entre autres choses, le Premier ministre Ciucă a mentionne, comme mesure de soutien concrete, la liberalisation temporaire par la Roumanie sur le territoire national du transport routier de marchandises effectue par les operateurs ukrainiens a partir du 5 avril 2022, le debut de la rehabilitation dun chemin de fer a large ecartement dans le port de Galati, facilitant acces direct aux trains de marchandises de Ukraine et de la Republique de Moldavie et raccourcissant ainsi le temps de transbordement des marchandises, analysant de la possibilite daugmenter la capacite de transit par les points de passage frontaliers communs et etendre le controle sanitaire et veterinaire a ces ponts, en augmentant la capacite de recevoir les marchandises d`Ukraine via le port de Constanța. Le Premier ministre roumain a egalement souligne limportance de developper la connectivite entre la Roumanie et lUkraine en ouvrant de nouveaux points de passage frontaliers, soulignant le role actuel du point de passage Iscaccea-Orlivka, ouvert en 2020. Une importance particuliere a egalement ete accordee a lanalyse des options pour exploiter le potentiel de la cooperation en matiere energetique. Le Premier ministre de Roumanie a souligne que la Roumanie est disponible et interessee a participer de maniere substantielle au processus de reconstruction post-conflit de lUkraine, en fonction des parametres et des priorites definis par les autorites ukrainiennes, a la suite d`un dialogue bilateral dedie a ce sujet. Au niveau bilateral, le Premier ministre Ciucă a exprime le desir de faire progresser la relation roumano-ukrainienne a un niveau superieur, a partir du potentiel existant de cooperation, des interets communs en matiere de securite et de solidarite entre les deux peuples, manifestee largement concretement depuis le declanchement de l`agression russe. Le Premier ministre e Roumanie a souligne que louverture et la compassion du peuple roumain envers ses semblables de l` Ukraine representent non seulement limage de lattachement aux valeurs communes, mais aussi un veritable mandat pour les autorites des deux États denrichir et de relever le niveau de la relation bilaterale. Le Premier ministre roumain a souligne limportance des deux communautes apparentees, roumaine en Ukraine et ukrainienne en Roumanie, en tant que veritables ponts entre les deux societes et a note le comportement de bons citoyens ukrainiens manifeste par les Roumains de souche pendant la guerre, exprimant lespoir que par la pleine garantie du respecte de leurs droits identitaires, y compris les droits linguistiques, la societe ukrainienne puisse devenir plus forte et plus cohesive. Le Premier ministre Nicolae Ciucă a reitere le ferme soutien de la Roumanie aux aspirations de lUkraine a lintegration dans lUnion europeenne et a felicite Kiev pour sa reponse a la premiere partie du questionnaire dadhesion. A cette occasion, il a mentionne la position de la Roumanie, qui a toujours soutenu que lUnion europeenne devrait offrir une perspective europeenne a lUkraine, a la Republique de Moldavie et a la Georgie, qui meritent de faire partie de la famille europeenne. Le Premier ministre Ciucă sest egalement entretenu avec de hauts responsables ukrainiens de laffaire de la Transnistrie, notamment dans le contexte des evolutions recentes. Tous les interlocuteurs ukrainiens ont remercie le Gouvernement de la Roumanie et les citoyens roumains pour leur soutien dans divers domaines interessant directement la partie ukrainienne et pour la solidarite manifestee, avec beaucoup dempathie, depuis le debut de lagression militaire russe. Ils ont presente les developpements sur le terrain de la confrontation militaire et le besoin de soutien a plusieurs niveaux. Ils ont salue et soutenu la volonte de creer un nouveau profil de partenariat, superieur, dans toutes les dimensions, pour la relation bilaterale roumano-ukrainienne et ont assure quant au respect des droits identitaires des personnes d`ethnie roumaine. 2022-04-26 21:05:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2022-04-26_at_21.16.05.jpegMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul împlinirii a 17 ani de la semnarea Tratatului de Aderare a României la Uniunea EuropeanăȘtiri din 25.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-du-17e-anniversaire-de-la-signature-du-traite-d-adhesion-de-la-roumanie-a-l-union-europeenne17 ans se sont ecoules depuis la signature du Traite qui a consacre ladhesion de la Roumanie a lUnion europeenne, un moment que les Roumains attendaient comme une chance concrete de consolider la democratie et le developpement economique. Si lon considere les avantages de ladhesion a lUnion europeenne, nous avons de bonnes raisons dapprecier que ce fut dun bon choix pour la Roumanie et pour les Roumains : triplement du Produit Interieur Brut de la Roumanie par rapport au moment de ladhesion, stabilite economique et liberte de circulation pour les citoyens , biens et services, libre acces au marche unique europeen pour les entrepreneurs roumains et soutien apporte par des financements europeens. La Roumanie a jusqua present beneficie de lUnion europeenne de pres de 42 milliards deuros nets, de largent europeen utilise dans divers projets qui ont contribue a reduire les ecarts de developpement et ont stimule linitiative privee. Dans le contexte mondial actuel, où les effets economiques et sociaux de la pandemie se chevauchent avec la crise energetique et humanitaire provoquee par linvasion russe de lUkraine, la solidarite europeenne nous permettra de continuer a soutenir les reformes necessaires au profit de tous les Roumains et de la societe. Grace au Plan National de Relance et de Resilience, la Roumanie beneficiera dans les annees a venir de pres de 30 milliards deuros pour de nouveaux investissements et reformes, en plus des autres instruments de financement europeens. Y compris le paquet de mesures Soutien a la Roumanie, destine a proteger les citoyens et leconomie nationale, beneficie dun soutien europeen. Sur les 17,3 milliards de lei representant la valeur de lensemble du paquet, 9 milliards de lei proviendront de fonds europeens. Quil sagisse de numerisation et denergie, de sante et dinfrastructure, deducation et denvironnement, le soutien europeen nous offre la perspective dun developpement durable, qui marquera de son empreinte la modernisation du pays et lamelioration de la qualite de vie des citoyens. Le Gouvernement de la Roumanie reste fermement attache a lobjectif de protection des citoyens et de soutenir leconomie, grace a des investissements finances par le budget de lÉtat et des fonds europeens. Il est de notre responsabilite de poursuivre cette voie europeenne de la Roumanie, un fait assume egalement par les objectifs inclus dans le Programme de gouvernance et en accord total avec lorientation majoritaire pro-europeenne des citoyens roumains. Joyeux anniversaire, la Roumanie au sein de lUnion europeenne ! Joyeux anniversaire aux Roumains en tant que citoyens europeens ! Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-04-25 09:02:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-25-09-02-54big_stema.pngMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul Zilei Forțelor Terestre RomâneȘtiri din 25.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-journee-des-forces-terrestres-roumaines Les Forces Terrestres Roumaines sont celebrees chaque annee le jour où nous celebrons leur protecteur, le Saint Grand Martyr Gheorghe, le Porteur de la Victoire. Les militaires des Forces Terrestres, ceux qui constituent la plus grande categorie de forces de lArmee roumaine, ont toujours ete en service, ils ont repondu toujours presents lorsquils ont ete appeles, quelle que fût la mission quils ont dû remplir, que ce fût sur le territoire national ou sur les theatres des operations a letranger. Ils se sont toujours efforces de depasser les exigences et les attentes et de faire preuve de professionnalisme et de devouement. Les Forces Terrestres ont toujours ete une reference pour les autres categories de forces, mais aussi pour la nation. Au moment de la fete, nous honorons le sacrifice des militaires qui se sont sacrifies dans les combats contre ceux qui ont menace lindependance de la Roumanie et nous honorons tous les heros tombes en service sur les theatres doperations en Europe, en Afrique ou en Asie. Nous temoignons aussi de notre gratitude a tous ceux qui ont participe aux exercices et missions sur le territoire de notre pays ou au-dela des frontieres et qui ont contribue a ameliorer la tres bonne image dont jouit la Roumanie parmi les allies et partenaires. Dans le contexte de lagression militaire russe en Ukraine, le role et la place de la securite nationale ont de nouveau attire lattention du public. Une defense robuste ne peut etre obtenue quavec des militaires bien entraines, mais aussi avec des equipements performants. Laugmentation a 2,5% du budget du Ministere de la Defense Nationale represente, pour les militaires, plus de formation, un meilleur equipement et une logistique superieure, et pour les Roumains, cela signifie plus de securite. A lheure anniversaire, je vous felicite, chers militaires des Forces Terrestres, pour la maniere dont vous avez accompli toutes les missions qui vous ont ete confiees, je vous souhaite sante et realisations personnelles et professionnelles. Nimporte où, nimporte quand, en service! Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-04-25 08:28:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-25-08-29-20big_stema.pngMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul Zilei Sfântului Mare Mucenic GheorgheȘtiri din 25.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-journee-du-saint-grand-martyr-gheorgheLes croyants chretiens celebrent aujourdhui, le deuxieme jour de la Sainte Paques, le Saint Grand Martyr George, symbole de justice, de devouement et de sacrifice. Porteur de victoire pour lhistoire de lÉglise chretienne, la signification du Saint dont nous honorons aujourdhui le nom est profondement liee au triomphe du bien, du vrai, par la puissance de la foi, malgre tout obstacle. Une lecon de vie a suivre en ces temps difficiles. Je souhaite a tous les Roumains qui portent le nom du Saint Grand Martyr, ainsi quaux militaires des Forces Terrestres qui en sont proteges, la sante, le courage et la force de realiser leur reve ! Joyeux anniversaire! Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-04-25 07:51:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-25-08-00-03big_stema.pngMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul Paștelui OrtodoxȘtiri din 23.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-paque-orthodoxeLes fetes de Paques viennent avec lespoir en notre pouvoir de surmonter les epreuves de la vie, avec la joie des moments passes avec tous nos proches et avec le desir daider nos semblables qui traversent des moments difficiles. Les temps compliques que nous vivons aujourdhui mettent en lumiere le besoin dentente entre les peuples, de solidarite et dunite. Nous avons tous traverse une periode tres difficile, marquee par la crise pandemique, et beaucoup dentre nous ont vecu la douloureuse experience de la perte detres chers. Nous pleurons maintenant les horreurs dune guerre qui contredit toutes les valeurs que la Resurrection du Seigneur nous exhorte a cherir. Lespace du christianisme est destine a etre un espace dunite autour de la Resurrection du Seigneur. Avant de partager la joie de la Resurrection, nous sommes obliges de pardonner et daider - et nous, les Roumains, avons pleinement demontre que nous sommes solidaires et je suis convaincu persuade que nous continuerons sur cette voie. Que la lumiere que nous recevons de la Lumiere en cette sainte nuit de la Resurrection nous guide tous dans nos pensees et nos actions pour un monde meilleur, dans lequel la vie et la paix puissent etre valorisees a leur juste valeur. Je vous souhaite et vous souhaite de rester unis autour de cette grande fete, comme une grande famille face aux defis, souffrances et conflits en tout genre. Je nourris l`espoir quapres toute cette periode de passions nous pourrons recevoir ensemble dans nos ames la lumiere et la paix de la Resurrection du Christ. Nos pensees et nos prieres accompagnent tous ceux qui ont besoin daide. Joyeuses fetes, dans la paix et la tranquillite, a tous les fideles qui celebrent la Paque orthodoxe ! Le Christ est ressuscite! 2022-04-23 16:48:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-23-04-56-49big_whatsapp_image_2022-04-02_at_09.52.27.jpegÎntâlnirea de lucru a premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu ministrul afacerilor externe din Ucraina, Dmytro KulebaȘtiri din 22.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-de-travail-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-le-ministre-des-affaires-etrangeres-de-l-ukraine-dmytro-kulebaLe Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a accueilli le ministre des Affaires etrangeres de lUkraine, Dmytro Kuleba. Au cours de l`entretien a ete analysee la situation securitaire et militaire dans la region, suite a lagression militaire russe. Le Premier ministre roumain a presente les efforts des autorites, ainsi que de la societe civile, des benevoles et des organisations humanitaires internationales pour soutenir les plus de 800. 000 refugies ukrainiens qui sont entres dans notre pays depuis le debut de la guerre. Il a souligne aussi e role important du hub humanitaire de Suceava dans la collecte et la coordination des formes de soutien fournies au niveau europeen et international. Par la meme occasion, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciuc ă a donne lassurance de poursuivre le soutien apporte a lUkraine pour laide humanitaire, la gestion du flux de refugies, la facilitation des exportations ukrainiennes. À son tour, le ministre ukrainien des Affaires Etrangeres, Dmytro Kuleba, a fait un expose detaille sur la situation militaire sur le terrain en Ukraine et a remercie le Gouvernement de la Roumanie et les citoyens roumains pour tout leur soutien et leur solidarite depuis le debut de lagression militaire russe. Dans le meme temps, le diplomate ukrainien a envoye a la Roumanie linvitation a contribuer substantiellement aux efforts necessaires a la reconstruction en Ukraine. 2022-04-22 10:06:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_1998.jpgÎntâlnirea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu delegația senatorului american Steve DainesȘtiri din 21.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-la-delegation-du-senateur-americaine-steve-dainesLe Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a accueilli, au Palais de Victoria, la delegation du senateur Steve Daines. À cette occasion, ont ete evoquees les questions liees a la situation de securite dans la region a la suite de lagression militaire russe en Ukraine. Le Premier ministre de la Roumanie a presente les efforts de notre pays de soutenir le peuple ukrainien, se concentrant sur la gestion des flux de refugies et au hub humanitaire de Suceuva, qui integre le soutien au niveau de lUnion europeenne et dautres États. Le Gouvernement continue les demarches de faciliter les exportations ukrainiennes touchees par le blocage des ports a la Mer Noire afin de proteger les chaines dapprovisionnement et de garantir la securite alimentaire des pays dependant des produits agricoles d`Ukraine. Le Premier ministre Nicolae Ciucă a souligne lexcellent niveau des relations roumano-americaines, renforcees par le Partenariat strategique, en particulier du point de vue militaire. On a mis en exergue limportance des troupes americaines dans la region et la necessite daccroitre leur presence sur le flanc est de lOTAN, en particulier dans notre pays. Le Premier ministre a egalement mentionne louverture envers de nouveaux investissements americains, qui peuvent aider le developpement de la Roumanie et a renforcer nos liens transatlantiques. Recemment rentre de lUkraine, le senateur Steve Daines a evoque les images choquantes quil a vues a Bucha et dans les villages des environs de Kiev, etant le premier dignitaire americain arrive dans la region apres les crimes de guerre. Le senateur americain sest interesse au soutien que les États-Unis peuvent donner a la Roumanie dune perspective militaire, energetique et dun transfert technologique. 2022-04-21 16:44:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_1881.jpgBriefing de presă susținut de ministrul Finanțelor, Adrian Câciu, de ministrul Agriculturii și Dezvoltării Rurale, Adrian Chesnoiu, de ministrul Cercetării, inovării și digitalizării și ministrul interimar al investițiilor și proiectelor europene, Marcel Boloș, și de purtătorul de cuvânt al Guvernului, Dan CărbunaruȘtiri din 21.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-du-ministre-des-finances-adrian-caciu-du-ministre-de-l-agriculture-et-du-developpement-rural-adrian-chesnoiu-du-ministre-de-la-recherche-de-l-innovation-et-de-la-numerisation-et-du-ministre-par-interim-des-investissements-et-projets-europeDan Cărbunaru : Bonjour, mesdames et messieurs ! Je vous ai souhaite la bienvenue au point de presse, organise apres la reunion du gouvernement. Je serai accompagne du ministre de lAgriculture, du ministre des Finances et du ministre de des Investissements et des Projets Europeens, ainsi que du ministre de la numerisation. Je demanderai, pour commencer, au ministre de lagriculture, Adrian Chesnoiu, de se joindre a nous pour vous presenter une serie de decisions que le Gouvernement a prises aujourdhui en faveur des agriculteurs roumains, mais aussi de rester disponible pour toute question liee au domaine pour lequel il repond. Sil vous plait, monsieur le ministre. Adrian Chesnoiu : Bonjour a tous ! Merci beaucoup detre ici. Nous avons approuve aujourdhui lors de la reunion du gouvernement une ordonnance durgence, qui vise a etablir le cadre juridique pour fournir un soutien dune valeur de 454 millions de lei aux agriculteurs du secteur de lelevage et je me refere ici aux bovins, porcins et volailles. Cette ordonnance durgence prevoit que, dans la prochaine periode, en utilisant le cadre temporaire du soutien COVID, nous puissions venir en aide a nos agriculteurs avec ce regime daides dÉtat. Sur les trois secteurs dont nous avons parle, 170 millions de lei ont ete alloues au secteur bovin, 167 millions de lei aux eleveurs de porcs et 116 millions de lei a ceux du secteur avicole. Cest une etape extremement importante qui sinscrit dans la continuite de celles deja mises en œuvre, car, jusqua cette date, au premier trimestre 2022, nous avons verse du budget de lÉtat plus de 1,3 milliard de lei daide aux agriculteurs roumains et je veux dire ici laide nationale transitoire, je fais reference au soutien des droits daccise sur le carburant diesel utilise dans lagriculture pour les troisieme et quatrieme trimestres de 2021, je fais reference au soutien apporte au secteur de lelevage pour la realisation dactivites damelioration. Nous continuerons a apporter un soutien soutenu a nos agriculteurs dans la prochaine periode, car cest une periode compliquee, dans laquelle nous devons etre solidaires, nous devons nous assurer de surmonter ces syncopes dans lactivite des agriculteurs roumains et le soutien que le Gouvernement roumain accorde doit etre soutenu, consistent et continu. Merci beaucoup! Dan Cărbunaru : Merci, monsieur le ministre. Veuillez poser des questions. Journaliste : Monsieur le ministre, la Banque mondiale a attire lattention sur le fait que nous pourrions faire face a des prix alimentaires pouvant atteindre 37 %. Comment gerer cette vague de hausses de prix ? Adrian Chesnoiu: Eh bien, dapres ce que vous avez presente jusqua present, je pense que nous avons atteint cette vague, car, deja, pour certains produits, cela sest peut-etre produit plus rapidement que certains ne lavaient prevu et vous savez tres bien quelles sont les principales causes, que nous avons toujours discute, principalement, la hausse des prix de lenergie et de lessence, qui ont bouleverse tous les secteurs dactivite et ont entreine cette boule de neige qui a touche lagriculture et les produits agroalimentaires. Grace a ces interventions, que lÉtat roumain et le Gouvernement roumain font, pour apporter un soutien a nos agriculteurs afin de maintenir un niveau de production constant, mais aussi dautres types de soutien - nous avons lance il y a une semaine le paquet Soutien a la Roumanie et nous avons des regimes daides dÉtat en cours dans tous les domaines dactivite, est venue lordonnance de plafonnement des prix de lenergie et du gaz - cet ensemble complet de mesures attenuera dans le temps et ralentira la tendance a la hausse des prix. Pour le Ministere de lAgriculture, la principale priorite est dassurer un niveau de production constant. Lorsque nous avons un niveau de production constant, alors la pression sur loffre de produits agroalimentaires est moindre et, mecaniquement, nentraine plus de hausses de prix. Journaliste : Monsieur le ministre, il y a un horizon temporel de quelques mois, dans lequel on pourrait dire que les gens nacheteront plus de tomates a 40 lei le kilo ou de viande... Adrian Chesnoiu : Je ne dirais pas forcement lundi et je vous dirais que cela se verra dans un avenir proche, car es agriculteurs roumains inscrits au programme Tomate ont commence a produire, si lon se refere aux tomates. Nous avions, en fin de semaine derniere, dix producteurs, qui avaient deja commence a mettre leur propre production sur le marche, cette semaine leur nombre va augmenter et, dans la prochaine periode, il va certainement augmenter, car il y a plus de 17.000 agriculteurs enregistres dans le programme Tomate et lorsque la production nationale de tomates apparaitra sur le marche, vous verrez alors que les prix commenceront a ralentir et a baisser. Évidemment, nous entrons dans la saison et la periode des legumes roumains qui vont commencer a etre produits, y compris dans le jardin, en plein air, pas necessairement dans des zones protegees, et ensuite les prix vont ralentir et commencer a baisser . Merci beaucoup! Journaliste : Bonjour ! Je voulais vous demander sil faut sattendre, par exemple, a une crise alimentaire, parce que cest ce que dit le president de la Banque mondiale dans une interview, quil faut s`y attendre...; Adrian Chesnoiu : Mais il na pas fait reference a la Roumanie... Journaliste : Il a fait reference a une crise alimentaire mondiale... Adrian Chesnoiu : Il na certainement pas fait reference a la Roumanie. Lorsque la Banque mondiale ou les instances internationales evaluent la situation, elles le font globalement et font reference a certains pays qui, malheureusement, ne peuvent pas securiser leur production nationale ou se trouvent sur le continent où la circulation des produits agroalimentaires est entravee et affectee par limpact de la guerre, dUkraine. La Roumanie nest pas dans une telle situation, nous nous en sortons bien en termes de stocks interieurs jusqua la nouvelle recolte, si nous parlons de cereales, les systemes dapprovisionnement de lUnion europeenne sont certains qui fonctionnent sans perturbations majeures, donc ces choses ne se referent pas a notre pays. Nous avons eu, par le passe, des analyses permanentes, que nous continuerons a effectuer au Ministere de lAgriculture, pour voir a quel stade nous en sommes avec le degre de levee des cultures dautomne, et nous sommes bien - plus de 98% des cultures semees a lautomne 2021 est dans un etat normal de vegetation - on a commence la campagne de printemps, les semis de printemps, et ca va bien je pourrais dire ; ces pluies sont arrivees en avril, ce qui a donne une vigueur particuliere au champ et aux cultures, et du point de vue des resultats, bien sûr, il y a quelque chose jusqua la nouvelle recolte, mais les evaluations que nous faisons ne nous placent pas dans la zone a risque en termes de nourriture. Journaliste : Pouvez-vous nous dire quels sont vos projets pour la Maison de commerce Unirea ? Adrian Chesnoiu : Le projet de la Maison de Commerce Unirea est de remplir un role etatique, a savoir detre un outil qui integre les liens de production - je parle ici des petits producteurs, avec le consommateur final, reduisant ainsi le nombre dintermediaires. Parce que nous avons pense complementaire a la strategie de developpement de la Maison de Commerce et a lamelioration du cadre legislatif afin deliminer, autant que faire se peut, le plus de maillons possibles dans la chaine dapprovisionnement en produits agroalimentaires. Nous voyons tous ce qui se passe aujourdhui : lagriculteur roumain produit un kilogramme dagneau et le vend a la ferme pour 20-22 lei et atteint le dernier rayon a un prix plus eleve. Ces choses doivent cesser. Le role de la maison sera, dans le domaine maraicher, dintegrer la matiere premiere provenant du producteur primaire qui na pas la possibilite ou nest pas associe dans un groupement de producteurs, sous une forme organisee, davoir la capacite de negocier avec les operateurs commerciaux avec les produits agro-alimentaires ; dautre part, les institutions de lÉtat doivent disposer de linfluence necessaire pour faire face a de telles situations qui ne sont evidemment pas commodes et ne sont pas acceptables pour aucun dentre nous. Journaliste : Dites-nous juste jusqua /.../? Adrian Chesnoiu : Dans la prochaine periode, nous changeons le cadre normatif a travers lequel cette Maison a ete organisee, car nous devons, par acte normatif, etablir la strategie de developpement et de mise en œuvre des projets de la Maison, et la rectification budgetaire, qui sera probablement debut septembre ou fin août, debut septembre, pour avoir cette capitalisation dont on parlait, pour que la Chambre puisse mettre en oeuvre la strategie de developpement. Cela fait partie dun plan a moyen terme, car a court terme, nous avons imagine des mesures de soutien immediat pour les agriculteurs; dautre part, il faut aussi penser a moyen et long terme, et la strategie de developpement de la Maison sera bien la, pour quon puisse avoir tous les moyens daccompagnement necessaires, dun cote des agriculteurs, de lautre dautre part des citoyens. , des consommateurs finaux. Merci. Journaliste : Concernant le prix des œufs, nous avons vu des informations concernant levolution du prix au niveau europeen, il y a des augmentations de plus de 40 %, je comprends que dans notre pays, laugmentation du prix des œufs est plus faible, mais etant donne que nous sommes dans un marche unique europeen Faut-il sattendre a ce que de telles augmentations, qui se manifestent a un tel degre en Europe, nous parviennent egalement ? Adrian Chesnoiu : Et la difference de prix et daugmentation de prix sera encore plus faible, car, naturellement, en Roumanie, pendant cette periode, les œufs des menages de la population apparaissent, est assuree lautoconsommation de la production nationale et nous ne dependons pas beaucoup dune partie de lindustrie, dans le secteur de la volaille pour la production dœufs de consommation. Donc, en general, si nous faisons toutes les analyses comme nous le faisons a chaque fois, pendant lete, la pression sur le marche diminue, car nous obtenons nos œufs de la consommation interieure necessaire. Journaliste : Combien dœufs consommes en Roumanie proviennent dautres pays, importes ? Adrian Chesnoiu : Tres peu. En general, nous sommes a un niveau de consommation de 102% pour les œufs de consommation, cest-a-dire que nous produisons plus que ce dont nous avons besoin pour la consommation interieure, et dans certaines phases de temps nous importons ou exportons selon le niveau de production, mais du point de vue de lapprovisionnement en œufs, nous nous assurons generalement a partir de la production nationale. Journaliste : Et aussi une autre information parue ces derniers jours fait reference a un niveau maximum du prix du maïs sur les marches internationaux. La meme question : comment cette evolution globale va-t-elle nous affecter ? Adrian Chesnoiu : Les prix des cereales ont ete affectes par le fait que la Russie et lUkraine sont deux grands États producteurs de cereales, et les prix, lorsque nous parlons de cereales, sont reglementes au niveau international par le biais des bourses de cereales. Il y a les deux grandes places boursieres - a Chicago et en France, la bourse Euronext - qui regulent ce prix en fonction de loffre et de la demande. De toute evidence, la zone agricole de la Roumanie destinee aux cultures de printemps est deja prete, les semis ont commence et jespere que les facteurs climatiques soutiendront les agriculteurs roumains pour que nous ayons un bon niveau de production. Car, si le niveau de production reste relativement constant et quil ny a pas de perturbations ou decarts majeurs de production, alors le besoin de consommation interne, car cela nous interesse dans un premier temps, est assure par le pays. Nous navons pas eu une annee, au cours des 20 dernieres annees, où nous navons pas assure la consommation interne necessaire. Journaliste : Mais le prix des cereales va-t-il augmenter dans notre pays ? Adrian Chesnoiu : Nous ne fixons pas le prix au Ministere de lAgriculture, car nous ne faisons pas de prix. Les prix sont reglementes par le marche et, en general, par des bourses specifiques. Journaliste : Et puis si sur les marches internationaux le prix augmente on sattend a ce quil augmente aussi dans notre pays, ce serait la conclusion. Adrian Chesnoiu : Les agriculteurs roumains produisent et cest le plus important. Nous avons une tres bonne production pour les principaux types de cereales ou graines et oleagineux, le commerce des cereales se fait a linternational. Ce qui est tres important, cest que nous venons en aide aux agriculteurs avec des programmes, a travers lesquels le niveau de production reste constant en permanence et nous ne generons pas dautres situations, qui font pression sur les prix en raison du manque de cereales ou de certains produits agroalimentaires. Journaliste : Et une derniere question ou clarification. Le Premier ministre a declare au debut de la reunion du gouvernement que les institutions de lÉtat veilleront a ce que le prix que les gens trouvent sur le marche soit le bon prix et quils ne soient pas victimes de speculation. Comment cela sera-t-il fait et comment le prix correct sera-t-il fixe ? Adrian Chesnoiu : Jusqua present, sur le cadre reglementaire actuel, celui que nous avons en vigueur, nous avons commence, avec le Ministere des Finances, a travers lANAF, avec le Ministere de lÉconomie, a travers lANPC, des controles communs sur les marches et, en general , en chaine pour sassurer avant tout que les produits agroalimentaires sont propres a la consommation publique, quils sont correctement etiquetes et que le consommateur est conscient de la raison lors de lachat dun produit et, en cas de certaines non-conformites ou non-repect des reglementations, les commercants qui le font peuvent etre sanctionnes. Jai egalement ordonne, je vous lai dit, ces controles, plus de 900 de ces controles ont ete effectues, il y a eu des sanctions selevant a 155. 000 lei, plus de 107 amendes, mais aussi 203 avertissements, si nous parlons entre le 14 avril - quotidiennement. À lheure actuelle, nous sommes en mesure de modifier ce cadre legislatif, car nous devons creer les leviers necessaires pour que nous, les autres ministeres, puissions intervenir, etant donne que la seule autorite competente en Roumanie pour surveiller les prix est le Conseil de la concurrence . Journaliste : Et comment allez-vous faire ? Adrian Chesnoiu : Par une ordonnance durgence... Journaliste : Non, en quoi consisteront les changements ? Adrian Chesnoiu : Il consistera en la possibilite dune intervention de lÉtat lorsquil constate, sur la chaine dapprovisionnement, du producteur au consommateur final, des perturbations majeures des prix et des moments de speculation dans linteret du commercant. Journaliste : Quand cela arrivera-t-il ? Adrian Chesnoiu : Le Ministere des Finances avec le Conseil de la concurrence et, evidemment, tous les autres ministeres qui ont des responsabilites a cet egard contribueront a lelaboration du cadre legislatif, afin que nous ayons la legislation des que possible. Journaliste : En parlant de ces controles, si vous me le permettez, avez-vous deja remarque ce probleme, a savoir que le prix sur les marches est plus eleve meme que dans les supermarches et y a-t-il une speculation, surtout en cette periode ? Adrian Chesnoiu : Des choses pas forcement generalisees, on peut parler de la situation des prix a la porte de la ferme et selon la situation specifique a laquelle on se refere on peut evaluer sil y a speculation ou sil ny a pas speculation. Je dis cela parce quil est important pour nous tous de comprendre les mecanismes de formation des prix : nous avons dabord le prix a la porte du producteur, celui qui a fabrique le produit, dans notre cas lagneau a la porte de la ferme, et alors loffre est liee au moment où ce produit atteint le consommateur final. Plus il y a de maillons dans la chaine dapprovisionnement, plus les coûts engendres par les facteurs externes qui generent des coûts sont eleves et, dautre part, evidemment linteret de chacun des acteurs de la chaine dapprovisionnement, donc on ne peut pas comparer une situation où , dans la chaine dapprovisionnement, on a le producteur, un maillon intermediaire et le consommateur final, avec la situation où l`on a le producteur, 7 maillons intermediaires et le consommateur final, car evidemment les prix seraient completement differents. Journaliste : Je voudrais aussi vous interroger sur le plafonnement des prix, si une telle approche est toujours en discussion et si cest une solution immediate, car vous parliez aussi de solutions a moyen et long terme ? Adrian Chesnoiu : Comme je vous lai toujours dit, nous devons toujours etre prets, avoir des scenarios daction en fonction de la situation requise, du niveau et du degre de risque auquel nous nous rapportons. Toutes ces analyses que nous realisons au sein des ministeres sont des scenarios dintervention potentiels. Si le Gouvernement roumain, si nous trouverons quune telle mesure est necessaire, nous nhesiterons jamais a intervenir. En ce moment, etant donne que nous sommes dans une periode où les perturbations sont causees par des facteurs externes imprevisibles ou dont limpact ne peut pas etre predit a ce moment, nous devons etre tres prudents sur les methodes dintervention, mais, encore une fois, nous nhesiterons jamais a intervenir chaque fois que necessaire. Journaliste : Bonjour, monsieur le ministre. Jinsisterai un peu sur cette question que mon collegue ma posee au sujet des tomates. Vous avez dit quau cours de la prochaine periode, nous verrons probablement un changement, un assouplissement du prix. Je vous demanderais, au total, parce que vous parliez de mesures energetiques, c`est vrai, le paquet de soutien, toutes ces mesures quand elles seront pratiquement vues sur le marche ? Parce que nous voyons que linflation est plus elevee que ce a quoi nous nous attendions pour mars, donc a propos de lhorizon temporel, lundi, nous verrons un ralentissement des prix sur lensemble du marche alimentaire de notre pays ou nous nous attendons a une ou des augmentations ? Quand toutes les mesures que vous avez prises entreront-elles en vigueur ? Je pense que cest la meilleure question. Adrian Chesnoiu : Japprecie votre question et permettez-moi detre le ministre de lAgriculture et du Developpement Rural, et non le ministre des Finances. Ce que je veux vous dire, cest que nous analysons egalement ces programmes de soutien que nous avons pris et nous voulons quils entrent en vigueur le plus tot possible. Ces effets sattenuent, comme nous avons donne lexemple avec les tomates, selon les types ou types de situations que nous avons. Une fois que la quantite de tomates dorigine roumaine mise a la disposition des consommateurs sur le marche augmentera, le prix commencera certainement a baisser car loffre sera superieure a la demande et les mecanismes de regulation du marche fonctionneront de cette maniere. Lautre paquet de mesures, evidemment, nous attendons de produire ses effets des que possible. Journaliste : Et la question classique, que faites-vous lors de Paques ? Adrian Chesnoiu : Pour Paques, que puis-je faire, jirai a l`eglise pour les prieres demain soir, car cest le Vendredi saint, le samedi a loffice de la Resurrection et le dimanche et le lundi jespere pouvoir passer un peu de temps avec ma famille, pour que nous uissions ressourcer spirituellement et physiquement, si nous pouvons le dire, pour la prochaine periode, car cest une grande consommation denergie physique et emotionnelle et nous devons etre prets a repondre aux attentes des Roumains face aux problemes auxquels nous sommes confrontes dans lacte gouvernemental . Journaliste : Merci. Adrian Chesnoiu : Merci moi aussi. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, Monsieur le Ministre, pour votre participation. Comme vous lavez dit, le paquet de soutien a la Roumanie bat son plein, et aujourdhui, le ministre des Finances et le ministre des Fonds europeens presenteront de nouvelles mesures qui sont deja en vigueur, a propos de la question de mon collegue de presse. Monsieur le Ministre, aujourdhui, a la reunion du gouvernement a ete approuvee une mesure importnte pour encourager les investissements etrangers dans notre pays. Adrian Caciu : Merci. Bonjour! Meme deux mesures ont ete approuvees, je nen presenterai quune seule, et mon collegue, Marcel Boroș, ministre des Fonds Europeens, presentera la deuxieme mesure. Comme je lai dit, il y avait beaucoup de questions sur le paquet de support et quand prendra-t-il forme ? Ici, ca commence a prendre forme. Aujourdhui, le regime daides dÉtat aux grands investissements de leconomie a ete approuve, un regime de 200 millions deuros, axe sur lindustrie manufacturiere, les transports, la sante et laide sociale. Au fond, nous reprenons une nouvelle etape tres bien ciblee, car, a un moment donne, nous reviendrons dans ce domaine avec des solutions concernant les hausses de prix ou les elements deffets negatifs, que nous ressentons dans leconomie, mais aussi dans la societe. La seule solution est davoir de la production, davoir de la transformation, davoir des usines, davoir nos unites et de reduire la dependance des importations. Pratiquement, ce regime daides dÉtat, ainsi que les autres mesures envisagees, dintervention et de soutien de leconomie, conduisent a ce que jai dit precedemment, la transition de leconomie de consommation a leconomie de production, de maniere beaucoup plus alerte. Il ne faut pas forcement voir où trouver des formules ou des elements innovants, du point de vue du financement. Nous utilisons largent du budget de lÉtat, nous utilisons la flexibilite des fonds europeens et nous anticipons, en quelque sorte, certains elements ; nous avons aussi anticipe en debut dannee quelles seront les consequences de linflation sur le pouvoir dachat, cest pourquoi nous avons alors propose le paquet social, mais aussi dans le programme gouvernemental nous avons propose une serie de programmes pour stimuler la production interieure. Nous continuons donc, en anticipant et en nous adaptant constamment a ce qui est necessaire pour la Roumanie. Je ne rentrerai pas forcement dans les details techniques du projet, il a dailleurs ete publie sur le site, jai pris en compte pas mal de commentaires qui venaient du milieu des affaires. Ce nest pas le dernier regime que nous proposerons, nous voulons proposer deux autres regimes daides dÉtat jusquau milieu de cette annee, que nous devons voir comment nous parviendrons a les integrer, dune part dans les financements europeens, dautre part dans des fonds du budget de lÉtat, notamment dans le domaine, je vous lai dit, de la transformation et du traitement. Merci et je suis a votre disposition pour repondre a vos questions. Journaliste : Monsieur le Ministre, faisant vraiment reference a cette inflation, cette hausse des prix, qui nous attend dans la prochaine periode, car les chiffres sont sombres : 37% daugmentation de la nourriture, une inflation qui atteint 12%, des gens qui ont deja des arrieres de paiement dacomptes provisionnels et des salaires qui naugmentent plus. Adrian Caciu : Comme vous le savez, dans le paquet Soutien a la Roumanie, nous avons egalement une mesure daugmentation volontaire du salaire minimum, qui aura toujours un effet multiplicateur sur les revenus des salaries du systeme prive. Évidemment, linflation a augmente plus rapidement que prevu initialement, elle a une composante dinflation importee - si vous regardez, les pays forts ont atteint une inflation historique, sans parler des États-Unis ou du Royaume-Uni, je parle juste des Pays-Bas, où, mois apres mois, linflation a augmente de 65 %, passant de 7,3 %, si je ne me trompe pas, a 11,9 %. Il y a donc des composantes qui se presentent sous la forme dun choc externe ou dun declencheur inflationniste externe. La solution consiste a reduire la dependance des importations afin de maintenir nos prix interieurs a un niveau raisonnable. Il y aura encore deux ou trois mois plus compliques, je mets linflation qui se base sur ce qui a ete dit, qu`a dit aussi M. le ministre de lAgriculture, jai dit moi aussi, la crise des prix de lenergie, les effets du conflit sur les flux mondiaux, le commerce petrolier, la hausse les prix du carburant, dautre part faussant les flux dapprovisionnement ou les chaines dapprovisionnement. Ensemble, ils ont cree cette flambee inflationniste a laquelle evidemment toute lEurope, toute lhumanite doit sadapter, et nous le faisons. La solution sera une production plus elevee. Plus grande production, plus grande offre ! Au niveau des prix, si on veut avoir des baisses de prix, il faut avoir une offre plus importante. Pour lenergie, vous savez, exactement la solution : investir dans lenergie, afin que nous puissions avoir une offre plus importante afin que nous puissions avoir des prix plus bas. Journaliste : Je voudrais vous demander de nous dire ce qui se passe avec la dette publique, elle augmente, on pourrait sattendre a ce que dans la prochaine periode, nous verrons des salaires geles a lÉtat, des pensions gelees ou des licenciements dans le systeme budgetaire , car on a toujours parle dun appareil surdimensionne ? Adrian Caciu : La dette publique doit etre analysee, je sais quil y a une lecture pour ainsi dire dans la lettre de la loi, pas dans lesprit de la loi. La loi de la responsabilite fiscale et budgetaire prend egalement en compte les situations dans lesquelles, par exemple, on consent des prets pour des investissements. Donc un gel legal ne sapplique pas exactement si on a des prets pour des investissements, et laugmentation temporaire de la dette a plus de 50% est due par exemple au pret du PNRR. Enfin et surtout, comme vous le savez, meme la Commission europeenne vise a augmenter les depenses de defense ou a augmenter les depenses energetiques par le biais dobligations ou de prets qui seront accordes strictement aux investissements dans ces secteurs. Nous nexaminons pas ou nexaminons pas une telle question de gel des salaires. Évidemment, le redimensionnement de lappareil budgetaire ou la reforme administrative est un enjeu qui est aussi assume par le PNRR et ce sera fait par les coordonnateurs de la reforme, avec les propositions qui vont avec, nous avons des objectifs et des jalons dans ce cadre, mais nous ne devrait pas parler de gel des salaires en ce moment. De la prudence fiscale et budgetaire, evidemment, on peut en parler et cest une affaire que nous faisons depuis le debut de lannee, en tenant nos engagements et la reduction du deficit, et la gestion de la dette publique, telle quetablie dans strategie fiscale et budgetaire. Journaliste : Quand pourrait-on assister a un reajustement de lappareil budgetaire ? Avons-nous un horizon temporel ? Adrian Caciu : Cest lui qui est pris dans le PNRR, mais il nest pas au ministere des Finances dans la perspective de la reforme. Je ne peux pas vous donner de reponse, je veux dire que je ne veux pas me tromper si je donne une reponse. Journaliste : Jai encore une question, quel budget avez-vous alloue pour le repas de Paques ? Adrian Caciu : Je nai pas encore alloue de budget, ni fait de shopping. Maintenant, vous savez ce que jai remarque, cest une question qui est posee a tous les ministres, en fait, elle est probablement posee a tout le monde. Je pense que la chose la plus importante ou mon envie serait dutiliser ou dacheter des produits roumains, tout dabord, et dessayer de voir au-dela du repas de Paques ou en meme temps, de voir ce qui est plus important que ces fetes. Elles nous disent en fait que regarder aux yeux des gens avec lesquelles nous vivons ou passons notre vie, et nous rappelons que la chose la plus importante est detre proche deux. De plus, je pense quil serait bon de regarder ceux qui en ont besoin ou qui sont dans le besoin et de les soutenir, les actions de bienfaisance ne devraient pas necessairement etre rendues publiques, mais cest un moment où je pense que nous pouvons tous faire cette cela. Je nai pas de montant alloue, je vous lai dit, et je ne pense pas que ce soit forcement pertinent si cest un leu, 2 lei, 10 lei, mille lei, je ne veux pas donner de montants, parce que ce nest pas pertinent De cette perspective. Un montant qui me semble normal, a un autre semble trop gros, a une autre personne semble insuffisant, donc cela concerne chaque famille, je lai dit une fois, pour ne pas se meprendre, cest une affaire dediee a leducation financiere. Je pense que beaucoup dentre nous doivent apprendre a regarder ce dont nous avons vraiment besoin ou ce que nous voulons, nous devons trouver des ressources, mais ce dont nous avons besoin la chose la plus importante et ce dont nous avons besoin, cest detre ensemble avec la famille de Paques. Journaliste : Vous avez parle de cette difference entre les besoins et les desirs et vous exhortez les Roumains a etre modestes lors du choix et je voudrais vous demander exactement a quoi vous renoncez, a quels desirs vous renoncez et quels besoins vous priorisez, meme dans ces depenses de vacances le contexte? Adrian Caciu : Vous savez comment cest, la question dabandonner ses souhaits est une question de report ou de creation dun plan - a propos de la discussion sur leducation financiere, je donnerai une fois une interview a ce sujet ; pour moi, la devise est Si vous avez un reve, nappelez pas ca un reve, appelez ca un plan et creez le contexte pour y arriver, et si vous avez un cauchemar, nappelez pas ca un cauchemar, appelez-le un defi et trouvez le contexte pour en sortir . Il ne faut pas forcement penser a abandonner quand ces choses sont strictement necessaires, elles nous font du bien et nous avons la possibilite de les acheter. Mais je vous lai dit, je pense que la chose la plus importante cette semaine et, en fait, tout le temps, cest que nous noublions pas que nous sommes humains et que nous avons des gens a nos cotes. Je pense que cest la chose la plus importante a faire dans la societe. Journaliste : Bonjour ! Vous avez parle de la dette publique, elle a depasse ce seuil important de 50 % du PIB. Il y a des analystes qui disent qua ce rythme nous atteindrons facilement 60% du PIB, un pourcentage egalement tres important, ce qui augmentera encore les taux dinteret sur lesquels nous empruntons, compte tenu des conditions où nous empruntons tres cher actuellement. Quel est le plan du Ministere de Finances ? Qu`envisagez-vous faire cependant pour maintenir cet indice en-dessous d`un certain seuil ? Adrian Caciu : Sur les previsions qui sont maintenant et qui paraitront la semaine prochaine, si je ne me trompe pas, je vous dis que la dette sera inferieure a 50 % du PIB. Ce que nous voyons est conjoncturel et se rapporte au PIB de lannee derniere. Noublions pas que leconomie fonctionne maintenant et a lavenir. Se rapporter au passe peut produire certaines interpretations qui, bon, cest bien daller dans le domaine de la prudence, de lanalyse, mais il faut regarder le present et lavenir. Cest exactement le but de ces paquets de mesures, car si nous laissons leconomie ne pas croitre cette annee, alors nous aurons un probleme en cascade : dette publique par rapport a un PIB plus faible, elements sur le pouvoir dachat en baisse, faillites, et alors nous ne sommes pas dans cette situation et nous ne sommes pas dans cette situation. Pourquoi? Parce que nous arrivons avec des stimuli tres importants dans leconomie. Jai egalement dit auparavant, nous sommes quelque part a 4,7% lorsque nous cloturons le paquet Soutien a la Roumanie avec ce qui est venu, 4,7% du PIB sont donnes a leconomie et a la societe dans la premiere partie de lannee. Je ne men soucie pour linstant, a ce stade, je le repete, il faut voir le 1er semestre se cloturer et il ny a plus de chocs exterieurs qui nous feront nous reajuster, mais sil le faut nous nous reajusterons, pour avoir une dette publique autre que celle que nous avons supposee dans la loi sur les plafonds, 49,8 % du PIB, si je ne me trompe pas. Journaliste : La croissance economique a egalement ete revisee par les institutions internationales a environ 2 % cette annee. Quelle est votre prevision de croissance, dans les conditions donnees et apres ce plan de relance ? Adrian Caciu : Vous connaissez la croissance economique telle quelle est : cest la croissance reelle, a partir de laquelle on reduit le deflateur ou, plus simplement, linflation interne. Je maintiens ma prevision que le PIB nominal de cette annee sera au moins au niveau auquel nous avons construit le budget, et evidemment la croissance reelle est calculee en fonction de la quantite dinflation que nous avons dans cette croissance du PIB nominal. En gros, en ce moment, la prevision interne va venir quelque part vers, je ne veux plus avancer de chiffres pour ne pas etre un peu contredit par les institutions, je pense quon peut atteindre 4% cette annee, si on sen tient au calendrier. Il faut sen tenir a lecheancier et il faut comprendre qu`on ne reduit pas le financement de leconomie simplement parce qu`on a certains indicateurs quil faut, je ne sais pas, regarder dun point de vue comptable. Dans la pandemie, vous devez savoir que jai remarque cela et je pense que maintenant, je lai dit, certains des elements que nous reglons du point de vue de la facon dont nous devrions stimuler leconomie sont egalement des effets ou la facture du retard de certaines mesures ne pas prises alors. Merci. Journaliste : Pourquoi les taux dinteret que nous empruntons sont-ils si eleves ? Adrian Caciu : Nos taux dinteret, tout dabord, ne sont pas un probleme nouveau, la Roumanie emprunte, pour ainsi dire, aux taux dinteret les plus eleves dEurope, je pense depuis 10 ans, peut-etre meme plus. Ils sont construits sur plusieurs elements, lun des elements est la notation du pays. En parlant de cela, les notes ont ete maintenues par les trois agences de notation, les perspectives ont ete maintenues par les trois agences de notation, car nous les avons reprises. De mon point de vue, compte tenu de la situation qui sest deterioree dans la perspective dun pays frontalier - elle sest deterioree dans quel sens ?, dans le sens des risques, cest une question de stabilite qui montre que la consolidation budgetaire, mais aussi lacceleration de l`action dintervention dans leconomie. La deuxieme composante est le taux dinteret de la politique monetaire. Si on a vu des comparaisons avec la Bulgarie ou avec des pays comme la Grece ou dautres, il faut garder a lesprit que ces pays ont une note donnee par la zone euro et ont un taux dinteret de la politique monetaire tres bas. Comme vous le savez, il y a de nombreuses critiques en Europe selon lesquelles la Banque centrale europeenne na pas encore releve les taux dinteret. Cependant, nous avons une augmentation du taux dinteret de la politique monetaire dun point de pourcentage, si nous la voyons se traduire par une augmentation des taux dinteret entre novembre et maintenant, environ un point de pourcentage correspond aux taux dinteret sur lesquels nous empruntons a long terme. Journaliste: Dautres pays de la region, la Pologne, ont augmente leurs taux dinteret plus ... Adrian Caciu : Oui, la Pologne a aussi une augmentation des taux dinteret au cours des deux derniers mois, de deux points de pourcentage, voire de deux points et demi, et je veux vous dire que dans un mois maximum, elle depassera la Roumanie, et La Hongrie est devant nous, dans le sens où elle a un taux dinteret similaire, a meme eu un taux dinteret plus eleve que la Roumanie. Encore une fois, voici le troisieme, linflation. Linteret ne peut pas se derober a linflation, linteret inclura toujours linflation comme prevu. Mais il est tres important de noter que les taux dinteret, du point de vue de leur definition, sont vraiment negatifs. Pourquoi? Parce que je suis sous linflation. Et il y a une grande difference par rapport a la crise de 2008-2010, où les taux dinteret etaient de deux ou trois points, cest linflation. La aussi se pose la question de savoir comment on arrive a financer leconomie et on arrive a financer les besoins de lEtat. Enfin, et ce nest pas le moins important, nous avons un deficit a financer, nous devons le financer, mais nous avons beaucoup de dettes venant de larriere, qui cette annee, si je ne me trompe pas, selevait a 80 milliards de lei, ce qui signifiait des dettes accumulees dans les annees passees. Cest pourquoi la facon dont nous nous financons est parfois critique, je tiens a vous dire que notre strategie de financement nest pas de creer de futurs pics de paiement. Le plus complique, cest davoir des pics de paiement herites des gouvernements precedents et detre oblige de trouver des financements parce qu`on ne sait pas aujourdhui, comment on sortira du pic de paiement dans 10 ans, comment sera le contexte dans 10 ans. Enfin et surtout, les deux derniers mois ont ete un contexte plutot volatil sur les marches financiers, je pense que ce nest pas un secret, il y a eu de grandes inquietudes quant aux consequences ou aux effets du premier tour du conflit en Ukraine, ainsi qua ce que cela signifie pour quitter Swift avec certaines banques tres exposees a la Russie. Comme vous pouvez le voir, il y a des reductions importantes des actions de ces banques sur les bourses europeennes. Ce sont donc des elements conjugues. Ce que je peux dire, cest que nous sommes en ligne avec la hausse du taux de reference, mais surtout avec la hausse du Lombard, parce que vous regardez le Lombard. Quel est lintervalle avec lequel il a grandi? Le Lombard a augmente de 1,25 point de pourcentage, nos taux dinteret ont augmente dun point, un point et dix, nous sommes donc dans cette marge. Mais ce quil faut faire, cest ameliorer la cote du pays. 2. Que devons-nous faire ? Reduisons linflation ! Je veux dire, il ne sagit pas seulement detre des spectateurs, et nous disons que cest tout. Nous devons faire ou prendre de telles mesures et, de plus, ne pas intervenir avec des mesures de spirale inflationniste, car il y a beaucoup demotion en ce moment, il est assez critique que nos mesures ne soient pas forcement tres concretes dans le domaine social. Il faut faire attention ou de la prudence pour ne pas creer une spirale inflationniste, car nous avons beaucoup dinflation importee et cest difficile, linflation ne seteint pas, je lai dit, du jour au lendemain. Merci. Journaliste : Et une derniere question. Quadvient-il du report des taux de pret, est-il toujours en cours danalyse, est-il approuve, nest-il pas approuve ? Adrian Caciu : Ca reste dans lanalyse. Journaliste : Quest-ce qui est analyse ? Adrian Caciu : Il sagit du systeme bancaire... Mais, en attendant, le fait que cette mesure reste a letude ne signifie pas que tout le monde, entreprises ou particuliers, doive essayer de refinancer les credits. Je vais vous donner un exemple tres simple : la difference entre ROBOR et IRCC. Je lai deja dit, je le repete : ROBOR dit inflation future et nous la voyons augmenter, cela signifie que les banques anticipent une inflation a long terme, lIRCC dit inflation precedente . Nous voyons une difference denviron 3,5 points de pourcentage, a lheure actuelle, peut-etre que je me trompe, 3 points de pourcentage, entre ROBOR et IRCC. Cela ne coûte rien de plus que daller a la banque et de refinancer un pret immobilier ou hypothecaire, en le portant a lIRCC. Il existe une telle solution. Il existe aussi des solutions de restructuration de credit, jusqua ce que nous arrivions au report. En revanche, la raison pour laquelle ce projet est reste longtemps dans lanalyse est le fait quil a un coût de financement assez eleve par la suite. Et cela pourrait etre un peu plus toxique pour le procrastinateur, dans un contexte où nous navons pas quelque peu stabilise linflation et les taux dinteret. Parce qua un moment donne, lorsque vous payez, vous paierez un taux dinteret beaucoup plus eleve et vous paierez ce principal differe et les interets differes. Journaliste : Bien. Dans ces conditions, est-il judicieux de rediscuter de cette mesure ? Pourquoi reste-t-il dans lanalyse et combien de temps reste-t-il dans lanalyse ? Adrian Caciu : Toutes les mesures restent en cours danalyse, celles qui nont pas ete prises. Parce que cest un contexte, je lai deja dit, et vous devez comprendre pourquoi on les garde dans lanalyse. Le contexte nous oblige, si vous voulez, a nous adapter et puis il ne sagit pas simplement de mettre une mesure dans le tiroir comme si elle nexistait pas. On avait cette solution, gardons-la la et on verra quand on peut intervenir avec elle, si necessaire d`intervenir. Journaliste : Plus precisement, vous avez dit que jusqua ce que cette augmentation de linflation se stabilise, sil vous plait, la valeur de linflation, nous naurons pas une telle mesure ? Est-ce exact ce que jai compris, cest-a-dire que dans les mois a venir, les Roumains ne pourront pas reporter leurs taux aux banques ? Adrian Caciu : Si on entre dans une tendance baissiere, on voit quelle est la consequence sur les taux dinteret, sur une tendance baissiere avec linflation. Journaliste : Et cela pourrait arriver dans quelques mois ? Adrian Caciu : Je vous lai dit, cette solution reste a letude, mais dici la nous devrions, et cest mon insistance, nous adapter tous, surtout les entreprises, mais aussi les citoyens, pour nous adapter tous a ce que le marche nous offre. Jai parle au systeme bancaire, le systeme bancaire est egalement ouvert au refinancement, meme aux reports volontaires, mais le report est bon a faire quand vous etes vraiment incapable de payer les echeances, car cela implique un certain nombre de frais supplementaires que vous supporterez apres report. Mais il existe toutes sortes de solutions que les banques, car elles ont le meme interet que le debiteur a ne pas se retrouver avec un pret non performant. Si nous avons un tel probleme, jexhorte tout le monde a aller voir quelle est la situation. Et on reste dans lanalyse avec cette mesure. Journaliste : Quen est-il de la fiscalite progressive ? Est-ce une option pour lannee prochaine, tout comme la surtaxe sur les entreprises ? Adrian Caciu : Je ne commenterai pas la fiscalite pour linstant, nous sommes dans une situation compliquee, mais nous restons dans le debat que nous lancons au Ministere des Finances avec tout lenvironnement economique dans le cadre du jalon PNRR, cest-a-dire la reforme fiscale. Quelles seront les solutions apportees par lenvironnement des affaires, et par les institutions financieres internationales et par nous, en tant quexperts, et par les conseillers fiscaux et le Conseil fiscal, pourquoi pas, nous les mettons tous, pour ainsi dire, dans une analyse SWOT et nous sortirons avec un paquet, nous devons sortir avec ce paquet qui representerait la reforme fiscale de la Roumanie. Journaliste : Si vous pouvez nous confirmer si limposition progressive est en cause, est-ce une option ? Adrian Caciu : Je ne vous confirme pas. Journaliste : Alors vous ne dites pas que ... Adrian Caciu : Non, si je dis oui, si je dis non. Non, allez, toutes les options sont sur la table... Journaliste : Donc aucun dentre elles, je comprends. Adrian Caciu : ... mais je ne pense pas quune discussion sur les impots soit benefique maintenant. Pour le moment, je pense que nous devons passer par un saut un peu plus difficile, et ce saut sappelle le prix, linflation et le niveau de vie. Nous voila. Et je pense que toute notre priorite est de trouver les solutions, pour que leconomie roumaine fonctionne, et que les citoyens roumains aient une belle journee demain. Journaliste : Bonjour, Monsieur le Ministre ! Je me souviens de la discussion au debut de lannee au cours de laquelle vous avez dit que peut-etre, dans la rectification, vous parleriez deventuelles augmentations de salaire. Un projet a ete discute en commission du budget de la Chambre des deputes, qui, cest vrai, nest pas arrive en pleniere, on parle daugmenter les salaires de ceux qui travaillent sur le PNRR, mais il sagissait daugmentations, cest vrai, qui sont pris en charge par le PNRR , mais laugmentation des salaires aurait dû etre prise en charge par le budget de lEtat. Je mattends a ce quapres Paques, a la fin, ce projet soit discute, et un autre qui prevoyait des augmentations dans larmee sera egalement discute au Parlement. Y a-t-il une possibilite daugmentations de salaire jusqua ce que le budget soit rectifie ? Ou que considerez-vous dans la rectification pour augmenter? Adrian Caciu : Je vais garder, et je lai dit meme alors, en debut dannee, on verra quelle marge budgetaire on va recuperer. Maintenant, je veux vous dire que tout est dans une adaptation. Ce programme de soutien de 17,3 milliards de lei intervient dans le contexte dune planification ou dun depassement du programme de recettes. Mais il faut choisir, que fait-on si on a une meilleure collection ? Sauvons-nous leconomie et aidons-nous les citoyens dans le secteur prive, allons-nous avec eux uniquement vers la consolidation, vers le domaine budgetaire ? Jaimerais me rapprocher, arriver au premier semestre pour voir comment ca se passe. Pourquoi? Parce que le plus important, cest davoir des financements, pour avoir des financements, il faut que l`economie fonctionne et pour que l`economie fonctionne, il faut intervenir pour produire de la valeur ajoutee, fournir des emplois et aussi fournir des impots. Du point de vue des amendements ou des discussions au Parlement, javoue que je ne suis pas au courant, jai delegue cette fonction ou attribution a un secretaire dÉtat et je ne sais pas ce qui se debat au Parlement concernant... Journaliste : E /.../ au Parlement et cest pourquoi jai pense quil etait peut-etre aussi transfere au Ministere des Finances. Adrian Caciu : Ils estiment que chaque loi doit avoir, comme le stipule la loi sur la responsabilite fiscale et budgetaire, un etat financier, les elements de la source de financement et sil y a des elements qui ont ete identifies. Journaliste : Et au sujet de ce que vous avez dit a propos de ce paquet, pratiquement, pas tout largent du budget de lÉtat ? Il y avait encore la discussion avec les fonds europeens, pas 17.3, tu nas pas fait de bilan pour que l`on puisse tous les trouver. Adrian Caciu : Non, non, quand jai pris en compte, vous avez vu que jai aussi dit que la plupart dentre eux proviendraient des fonds europeens, jai donne le montant global 17,3 : 9 milliards de lei des fonds europeens, 8,3 du budget de lÉtat ; Lexecution du budget du premier trimestre sera egalement publiee la semaine prochaine - nous nous sommes appuyes sur la facon dont nous avons ete ou restons avec les recettes budgetaires, sur le fait que nous sommes entres dans un depassement y compris du programme de collecte, nous nous appuyons sur le fait quavec lentree des deux programmes, le Radar des marchandises et les factures interentreprises sur les produits a haut risque fiscal, le degre de recouvrement va augmenter et, encore une fois, cet argent doit etre utilise, redistribue principalement a leconomie et au secteur prive, car la, je pense vraiment que nous avons un probleme. Cest vrai, et le PNRR est une priorite et je pense quil faut accompagner les salaries de la zone budgetaire qui sont pris dans les objectifs prioritaires de la Roumanie. Journaliste : Et jirais un peu dans le domaine de ce scandale avec les vaccins COVID, si vous pouvez nous dire combien nous devons payer et sil y a la possibilite dannuler certaines commandes qui sont passees, les plus anciennes qui sont passees? Adrian Caciu : Je ne commente pas cette situation, car si cest le cas, a moi arrive louverture des credits budgetaires, jespere que M. le ministre Rafila vous le fera savoir. Je sais quil y a ce debat. Je ne peux dire quun seul point de vue personnel : je trouve incorrect de payer pour quelque chose qu`on n`utilise pas. Cest un probleme qui doit etre resolu et je pense que nous trouverons une solution avec la Commission europeenne. Journaliste : Ce sera probablement une decision politique prise plus tard dans la coalition, comme jen deduis maintenant. Adrian Caciu : Je ne peux pas vous dire car ce nest pas forcement mon attribution, mais cote financier, cest comme ca que je vois les choses, on paie pour ce qu`on a , pour ce qu`on consomme si l`on en a besoin, sinon cela signifierait prendre une ressource qu`on pourrait utiliser pour quelque chose qui etait vraiment une priorite, mais ici les choses doivent etre clarifiees, mais cela doit probablement etre discute avec le Commission europeenne egalement. Journaliste : Bonjour ! Votre paquet de mesures est retarde, nous voyons ces bons de 50 euros promis par le gouvernement a la fin, cela signifie environ 4 lei par jour, si je ne me trompe pas, que chaque Roumain, eh bien, ceux qui tombent dans le revenu annonce la, c`est ce qu`ils pourraient recevoir. Je veux que vous nous disiez ce que vous acheteriez pour 4 lei par jour ? Caciu : Non, parce que... Journaliste : Mais pouvez-vous acheter quelque chose pour 4 lei par jour ? /.../ Adrian Caciu : Monsieur Vlădescu, tout dabord, la transformation est tendancieuse et je sais quelle a ete faite, plus recemment, par un analyste economique. Ce nest pas comme ca, parce que si vous vous referez, si vous voulez, a un produit qui sappelle, disons, de lhuile, vous nachetez pas une bouteille dhuile tous les jours. Lapproche est donc incorrecte, de mon point de vue, si vous me le permettez. Je ne peux pas repondre a ce que jachete pour 4 lei par jour. Je peux dire ceci : jai 250 lei tous les deux mois pour des produits roumains, tout dabord, tres bien dedies, et la vous avez un panier de consommation, ce qui signifie un plus par rapport a ce que vous, en tant que personne vulnerable, avez deja de l` État roumain ou ... comme avantages ... comme soutien. Ce nest donc pas le seul argent, comme si ces 4 lei, revenons a ce domaine de ..., vous nauriez vecu qua partir de 4. Cest un plus. Journaliste : Bien. 8 lei tous les deux jours alors. Adrian Caciu : Je repete : je nentre pas dans une telle demarche. Larithmetique nest pas forcement toujours benefique du point de vue de lindividu et de la vie, apres tout, car, encore une fois, on ne consomme pas un kilo de pommes de terre tous les jours, pas un litre dhuile tous les jours. Je pense que tous les mois il y aura une bouteille dhuile...maintenant le Ministere des Investissemenst et des Projets Europeens et le Ministere du Travail devront dimensionner le bon et le rapport aux quantites et va sur le modele pour les personnes defavorisees. Merci. Journaliste : Le Sri Lanka demande laide du FMI. Pourrions-nous demander laide du FMI et dans quelles conditions le demanderions-nous ? Adrian Caciu : Non. Journaliste : ... dans quelles conditions le demanderions-nous ? Adrian Caciu : Non, nous ne devrions pas demander laide du FMI. Cetait le FMI, en fait le FMI fournit une assistance technique sur le systeme fiscal, dans la reforme fiscale, cetait aussi la visite du FMI pour ce que signifie levaluation sur larticle 4, vous savez, nous sommes evalues chaque annee. Ce nest pas le cas, ce nest pas le cas, meme si toutes les institutions financieres lont dit : si quelquun en a besoin, nous sommes disponibles, car la Banque mondiale annonce un tres gros paquet de soutien aux États en difficulte, le Fonds monetaire egalement. Ce nest pas necessaire. La Roumanie, pour linstant, a beaucoup dargent a sa disposition de lUnion europeenne et tout ce quelle a a faire est de le depenser, cest tout ce quelle a a faire, trouver la solution pour absorber les fonds europeens. Cest largent qui provient de lexercice en cours, qui peut assurer la securite de la Roumanie pendant les deux prochaines annees. Journaliste : Et donnez-nous plus de details sur cette idee, discutee aujourdhui en reunion gouvernementale, a travers laquelle lÉtat pourrait intervenir dans un avenir proche, lorsque la speculation est decouverte, par exemple, ou pour intervenir lorsque les prix ne sont pas justes. Adrian Caciu : Oui. Tres bien, je voulais vraiment vous feliciter en quelque sorte, vous feliciter, vous tous, la presse, parce que la presse a un role, de mon point de vue tres important dans le revelateur de certaines situations de marche et nous sommes entres controler, avec lANAF, par lintermediaire de la Direction Anti-Fraude, conjointement avec ceux du Ministere de lAgriculture, avec ceux de lANPC, nous avons commence un controle sur ces prix dans les marches agro-alimentaires, dans le commerce de detail, et avons constate a nouveau une lacune legislative, une legislation trop permissive en ce qui concerne les intentions speculatives des uns ou des autres. Vous savez que recemment, il y a deux mois, si je ne mabuse, nous avons eu laffaire du carburant, et il est clair quil faut renforcer la loi sur la lutte contre la speculation, tout comme il est clair quil faut renforcer la loi sur le raccourcissement des chaines dapprovisionnement. De nombreux commercants invoquent le fait que cest le prix, parce quil a pris a X, qui a pris a Y, qui a pris a Z... Il me semble que la Roumanie a un potentiel de production, surtout sur certains domaines où la chaine dapprovisionnement devrait etre courte et cela conduira egalement a une diminution des importations et a une dependance aux prix des importations ou a des elements conjoncturels ou speculatifs qui surviennent a certains moments. Merci! Journaliste : Vous ne mavez pas dit exactement comment lEtat va intervenir. Adrian Caciu : Nous aurons un acte normatif pour renforcer la legislation. Si vous voulez et savoir ce que contient cet acte normatif, je pense quil sera soumis a un debat public la semaine prochaine. Journaliste : Genial ! Merci! Adrian Caciu : Merci. Journaliste : Florin Cițu, lun des leaders du Parti National Liberal, ancien chef du PNL, a declare recemment que de nouvelles taxes seront introduites. Or, lors de votre conference, il dit : Si on ne veut pas de nouveaux impots et si on veut que linflation baisse, il faut reduire le deficit budgetaire. Il ny a pas dautre solution. Tout dabord, je voudrais vous demander si vous etes daccord avec sa declaration ? Adrian Caciu : Eh bien, oui, mais vous savez comment cest, cest comme la rhetorique dans leglise. Bonnes gens, cest donc lengagement de ce gouvernement : nous avons commence a 7.13, eh bien, 7.2 a ete assume par lui, et nous le portons a 5.84, exactement sur cette recette a... mais ce n`est pas lui qui l`a inventee. J`aime bien Jaime quil nous donne des conseils, mais nous sommes quand quand meme le Gouvernement roumain et c`est ce que nous faisons. Les engagements sont pris en collaboration avec la Commission europeenne. Oui, nous le ferons, nous consoliderons la Roumanie sur le plan budgetaire et nous reduirons les deficits, et il ne sagit pas seulement du deficit... Journaliste: Sans introduire de nouvelles taxes ni augmenter le .. Adrian Caciu : Sans introduire de nouvelles taxes. Jai egalement dit que si nous augmentons le taux de collecte et cest un autre engagement, que nous sommes en train de mettre en œuvre et nous avons deja les resultats du premier trimestre, si nous augmentons le taux de collecte, si nous augmentons le degre dabsorption des fonds europeens, encore une fois, nous avons beaucoup de fonds europeens, 14 milliards deuros ce nest pas vraiment un montant pour dire que ca nexiste pas, oui, nous navons quun seul moyen, le deficit budgetaire est reduit et leconomie fonctionne. Journaliste : Et une derniere question... Adrian Caciu : Mais vous devez savoir que jaurais aime quitter le gouvernement a 3 %. Sachez que cest tres complique, comme quand on a fait de gros deficits dans le passe, on se demande toujours l` annee, quand on fait un gros deficit, que va-t-on faire, si l`on peut resister de longues annees comme ministre des Finances, quand on devra le reduire. Il aurait ete tres bon pour la Roumanie, surtout dans ce contexte, de partir dun petit deficit ou, pourquoi pas, dun excedent. Jaimerais vivre dans une Roumanie où nous aurons des excedents budgetaires, pas e la retraite, mais des que possible. Journaliste : Et une derniere question, si vous pouviez nous dire comment vous allez passer Paques cette annee ? Adrian Caciu : En famille. Journaliste : A la maison ... Adrian Caciu : Chez moi, chez moi. Pour moi, Noël et Paques ont toujours ete en famille, en tant que petit enfant, car je passais alors du temps avec mes parents. Je suis toujours pour la famille. Journaliste : Famille elargie ou juste enfants, epouse ? Adrian Caciu : Elargie, pourquoi pas ? Journaliste : Quest-ce qui ne manque jamais a votre repas de Paques, Monsieur le Ministre ? Adrian Caciu : Sil y a de la chaleur et de la comprehension dans la maison, rien ne me manque. Journaliste : Brioche, pasca (tarte speciale de Paques - ndrl) ? Adrian Caciu : Non... Cest juste une question de goûter quelque chose. Encore une fois, jai une question de principe, de lesprit de la fete. Si l`on est avec vos proches, je pense que cest la chose la plus importante. Journaliste : Merci. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, Monsieur le Ministre, davoir repondu a toutes les questions et davoir deja vu des curiosites liees a la mise en œuvre du paquet Soutien a la Roumanie, jinviterai le M. le ministre par interim des Investissements et Projets Europeens, qui est egalement le ministre de la Numerisation, pour vous presenter une mesure qui est deja mise en œuvre dans le cadre des bons et une petite parenthese, si vous me le permettez, monsieur le ministre, etant donne quil y avait des questions sur la valeur des bons offerts aux Roumains appartenant a des categories vulnerables , il y a un milliard deuros alloues aux plus de 4 millions de Roumains dans cette situation, largent representant la moitie du budget national et la moitie des fonds europeens. Sil vous plait. Marcel Boloş : Bonjour a tous. En effet, lune des mesures incluses dans le programme economique et social Soutien a la Roumanie a ete operationnalisee, il sagit deleves issus de familles pauvres, un nombre de 246. 000 eleves - aujourdhui, ils recoivent sur la carte le montant de 500 lei, lequivalent de trois versements mensuels, qui ont ete specifies dans le programme de mesures economiques et sociales, de sorte que les 500 lei, comme je lai dit, entreront aujourdhui sur la carte. Il sagit denviron 122 millions de lei, que jai payes aujourdhui et je dois egalement vous dire que ce paquet de mesures economiques et sociales se poursuit avec le programme pour les personnes defavorisees, respectivement 1.188.000 colis alimentaires ont ete distribues avant Paques dans lequivalent de 170 lei, c`est l`ancienne mesure que nous realisons avec un financement des fonds europeens, donc les mesures annoncees par le Gouvernement concernant le soutien aux personnes vulnerables, sont mises en œuvre et poursuivent leur cours naturel comme elles ont ete annoncees. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, Monsieur le Ministre, pour ces precisions. Sil vous plait, si vous avez des questions pour M le ministre interimaire des Fonds europeens ou pour le ministre de la numerisation, car il est devant vous. Journaliste : Je voudrais vous demander, Monsieur le Ministre, si vous avez reussi a trouver , jusqua present, davantage de fonds europeens pour le Soutien a la Roumanie, si ce montant de 7 milliards de lei a augmente ou non entre-temps, si vous avez reussi a trouver aussi dautres projets ? Macel Boloş : Il s sont dans 9 milliards de lei, que jai dit que nous aurons des fonds europeens du paquet de 17,3 milliards de lei. Ce montant provient de trois voies : une premiere voie sera celle liee a lajustement des prix des contrats de financement que nous avons en cours pour les projets dinfrastructures de transport, de reseaux deau, dassainissement, les projets adresses aux collectivites locales... Journaliste : Je veux dire, est-il juste de dire que nous prenons largent europeen pour linfrastructure et que nous lutilisons pour les bons ? Marcel Bolos : Pas du tout. Journaliste : Pourquoi ? Marcel Boloş : Parce que ces montants que jai mentionnes proviennent de differents programmes operationnels que nous avons en cours de mise en œuvre et les bons, comme indique lors du lancement du paquet de mesures economiques et sociales, sont finances a partir de la periode de programmation 2021-2027 , c` est largent qui provient du Fonds social europeen, et exactement comme promis, la moitie du montant provient du Programme operationnel pour les personnes defavorisees, comme s`appelle ce programme. Journaliste : Et est-ce quon arrive a faire rentrer plus dargent europeen pour ce paquet, cest-a-dire passer de 9 milliards a 10, en 11 ? Marcel Boloş : Pour linstant, neuf milliards de lei, cest largent dont nous disposons dans le cadre du respect des reglements de la Commission europeenne et des dispositions des programmes operationnels. Sil y a plus de flexibilite de la part de la Commission europeenne pour que nous puissions deplacer plus dargent dautres programmes operationnels, nous verrons. Ce qui est certain, cest quon a une phase dabsorption connue de tous et quil y a ce risque de desengager largent quon a de lancienne periode de programmation 2014-2020, donc il va falloir envisager un paquet de mesures pour reduire au maximum le risque de perdre des fonds europeens. Journaliste: Il y avait aussi une grande controverse concernant largent europeen qui vient pour ce programme Soutien a la Roumanie, je comprends ceci: que nous donnons dabord du budget de lÉtat, puis ces montants seront regles ... Marcel Boloş : Et jusqua present, tous les fonds que nous avons dû regler de lUnion europeenne ont ete regles en payant dabord la premiere tranche du budget de lÉtat, puis le processus de reglement a ete naturel par rapport a la Commission europeenne. Journaliste : Ma question est la suivante : reussissons-nous a regler ces montants dici la fin de lannee ou seulement lannee prochaine ? Marcel Boloş : Le reglement peut avoir lieu, si lon se refere a largent de lancienne periode de programmation de lancien budget classique, comme on lappelle, il peut avoir lieu jusquau 31 decembre 2023. Ce nest donc pas un reglement avec une date limite. Il est important de respecter lecheance du cadre de programmation 2014-2020. De ce point de vue, les mecanismes suivent leur cours naturel de reglement. Comme je lai dit, la Roumanie a ce solde disponible de plus de 10 milliards deuros. Nous devrons voir comment nous pouvons trouver des solutions juridiques afin que nous puissions utiliser largent pour les projets que nous menons actuellement. Journaliste : Bonjour, monsieur le ministre. Je vous poserais des questions sur cette flexibilite possible dont on parle depuis un certain temps, quand on pourrait savoir si finalement cet argent est donne ou non. Je sais que cetait... Marcel Boloş : La flexibilite existe actuellement pour les refugies. La discussion que nous avons est pour que cette flexibilite se poursuive, car pendant la pandemie nous avons eu la possibilite de deplacer de largent entre programmes operationnels et entre fonds, un peu plus complexe ce processus de flexibilite que nous realisons sur les fonds europeens. Bien sûr, nos attentes sont en ligne avec largent dont nous disposons. Si ce nest pas le cas, nous devons alors reflechir a un ensemble de mesures au niveau gouvernemental afin que nous puissions reutiliser le solde disponible pour nos projets en cours, quil sagisse de projets dinfrastructure ou quil sagisse encore de mesures de la nature des depenses financees par le Programme Operationnel Capital Humain, nous avons ici un delai de la part de M. le Premier Ministre pour preparer ce plan de mesures dans la premiere semaine de mai. Journaliste : Jai compris. Et en votre autre qualite, si je peux vous demander quelques precisions sur le cloud gouvernemental, car cest un sujet qui a cree, pour ainsi dire, des tensions dans certaines institutions. Nombreux sont ceux qui ne sont pas daccord avec tout ce que contient le questionnaire. Nous attendons une ordonnance durgence. Quand sera-t-elle pret et quel est le juste milieu ? Marcel Boloş : Lordonnance durgence, comme vous lavez vu, etait dans un processus de debat public que nous avons mene naturellement. Jai recu beaucoup de critiques, mais je pense quau final cest un malentendu. Il ny a jamais eu de probleme que loperationnalisation et lutilisation des bases de donnees soient effectuees par quelquun dautre que lAutorite roumaine de numerisation. Les autres structures impliquees depuis le Service Special des Telecommunications, jusquaux responsabilites qui relevent de la cybersecurite, ne font pas partie de lacces aux bases de donnees. Donc, pratiquement, nous avons garde le controle sur les bases de donnees dans le domaine civil, mais, en fin de compte, cest un exercice naturel de debat public et, si vous voulez, cest la premiere fois que la Roumanie sengage dans cette voie, normalement generee par linteroperabilite, les institutions publiques seront obligees, apres ladoption de la loi au Parlement, de permettre linteroperabilite des bases de donnees, cela signifie moins de routes pour les gens, cela signifie des documents qui font partie de la bureaucratie et, disons, qui ne doivent plus etre presentes a partir de dune institution a lautre, cela signifie beaucoup de bonnes choses en termes de services publics pour les gens. Journaliste : Mais l`avez-vous communique aussi a ces institutions car elles avaient peut-etre mal compris, cest-a-dire quelles savaient ? Marcel Boloş : Nous avons eu ce processus de communication chaque semaine. Nous nous reunissons pour la mise en place du cloud gouvernemental. Je le repete, cest un debut de route et cest naturel, la Roumanie na pas eu jusqua present, si vous voulez, cette voie pour ce que signifie la technologie moderne, le cloud computing et de ce point de vue nous avons ces difficultes, mais il ne faut pas que personne ait peur que quelquun ait acces aux bases de donnees, mais au contraire, ils auront confiance que cette interoperabilite mal comprise des bases de donnees fait beaucoup de bien aux gens. Et nous, le Gouvernement de la Roumanie, de ce point de vue, avons la tache de faire aboutir les choses. Nous voulons tous des services publics plus flexibles et debureaucratises et cest une opportunite unique pour la Roumanie de construire son cloud gouvernemental. On parle dun budget de plus de 500 millions deuros, enorme, pour ce projet, mais limpact est majeur sur la vie des Roumains. Journaliste : Et je vous demande, vous aussi, que faites-vous pour Paques ? Marcel Boloş: Je vais a Cluj et je participe aux liturgies qui sont dans cette periode a lÉglise, puis avec la famille. Journaliste: Merci. Dan Carbunaru: Merci beaucoup, Monsieur le ministre, de participer au briefing de la presse du gouvernement. Merci aussi aux journalistes qui vous ont pose des questions. Avec votre permission, je vais vous donner tres brievement quelques-unes des principales decisions autres que celles deja presentees par les membres du Cabinet, prises par le gouvernement Nicolae Ciuca. Ordonnance d`urgence approuvee pour certaines mesures budgetaires pour la 21e edition de la Conference des plenipotentiaires de lUnion internationale des telecommunications, evenement qui aura lieu a Bucarest cette annee, entre 26 septembre et 14 octobre. Le gouvernement a alloue 88 millions de Lei pour organiser cette conference. Cest le premier evenement organise en Europe apres 30 ans et se deroulera sur la base de laccord entre le gouvernement roumain et lUnion internationale des telecommunications pour accueillir, organiser et financer cet evenement, un document signe a Geneve lete dernier. Lors de cet evenement seront etablies les politiques generales de lUnion internationale des telecommunications, adoptes les plans strategiques et financiers pour les quatre prochaines annees seront debattues aussi les solutions aux problemes lies a linclusion numerique.. LUnion internationale des telecommunications est la plus grande organisation du monde, cest la plus ancienne des agences des Nations Unies. Si vous le souhaitez, je puis vous offrir des details supplementaires sur limportance de ce domaine, du moins pour la Roumanie dans le secteur IT and C, qui produit 6,7% du PIB du pays, il y a plus de 200. 000 employes, les recettes de Telekom, uniquement dans la la premiere moitie de lannee derniere atteignant plus de 8,4 milliards de Lei. Cest donc un secteur hautement dynamique et mondial, une part de 7% du PIB, avec une valeur de 5,5 milliards de dollars. Cet evenement organise par la Roumanie placera notre pays dans une zone tres importante. Cela, disons, serait lun des moments importants lies a lactivite pors de la reunion du gouvernement d`aujourd`hui, comme annonce par le Premier ministre de la Roumanie, etant adopte a cette occasion et le memorandum sur la celebration du centenaire de la Tombe du soldat inconnu, l`annee prochaine, quand on celebrera aussi 100 ans depuis lamenagement de la Tombe du Soldat inconnu dans le Parc Carol 1 a Bucarest. On a adopte aussi le memorandum avec completant le nombre de postes des directions sanitaires-veterinaires en matiere de securite alimentaire au niveau du departement, ainsi on a accelere le trafic fluidise a la frontiere, comme vous avez vu ce qui sest passe dans les ports de la Mer Noire, a affecte et le flux de marchandises. Par consequent, pour la fluidisation du trafic, les directions veterinaires auront des postes supplementaires a cet egard. Si vous avez des questions, sinon, je souhaite ... Journaliste: /.../? Marcel Boloş: Prefects ... La discussion concernant les prefets a ete reportee. Ce que jaimerais dire, cest que dans les derniers jours de controles il y a sur les marches, sinon vous avez entendu le Premier ministre dans les debuts de la seance du gouvernement, les mesures requises pour que les institutions responsables soient extremement actives au cours de cette periode, sur les marches, les hypermarches. Ces derniers jours, ANSVSA et lAutorite nationale de la protection des consommateurs ont applique des amendes de plus de deux millions de Lei. Plusieurs milliers de controls ont ete effectues. Ils continueront, precisement pour prevenir les activites liees a la speculation, mais egalement pour verifier la maniere dont les produits sont commercialises, en particulier de la nourriture, au cours de cette periode. Si vous navez pas dautres questions, il ne me reste qu`a vous souhaiter a tous les chretiens qui celebreront Paques orthodoxe de joyeuses fetes avec vos proches et vous assurer que les institutions gouvernementales assureront tous les services publics necessaires, y compris au cours de cette periode! Merci encore 2022-04-21 12:11:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-21-03-04-00big_luk_1353.jpgȘedința de guvern din 21 aprilieȘtiri din 21.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/reunion-du-gouvernement-le-21-avril1650974650Declarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă au debut de la reunion du gouvernement Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Nous commencerons la reunion du Gouvernement, ce matin, par la mise en œuvre des mesures que nous avons prevues dans la coalition pour le paquet Soutien a la Roumanie. Ainsi, nous approuverons le regime daides dÉtat, qui beneficiera aux investissements dans leconomie roumaine, dont la valeur initiale sera dau moins un million deuros. Nous continuons donc a developper tous les elements reglementaires, a prendre toutes les mesures necessaires au niveau du Gouvernement, pour que ces mesures entrent en vigueur dans les meilleurs delais et produisent des effets, comme nous lavons assume. Le paquet de mesures a une valeur de 200 millions deuros. Ce que je pense quil est tres important de souligner, cest le fait quil apporte des elements de nouveaute, dans le sens où nous voulons, a travers ces mesures, produire un effet multiplicateur dans leconomie roumaine, avoir le plus de valeur ajoutee possible et, de cette facon, nous pensons quil est tres important de se concentrer sur lindustrie de transformation, les constructions, linformatique et les communications, HoReCa et, enfin et surtout, les investissements dans la sante et les services sociaux. Il est egalement important de noter que depuis lannee derniere, le nombre de demandes de financement na cesse daugmenter, cette annee 50 subventions ont deja ete accordees sur un total de 144, tant qu`il y a au Ministere des Finances, et celles-ci sont destinees aux entreprises. qui font partie de lindustrie automobile, de laeronautique, de lindustrie alimentaire, de lelectromenager, de la pharmacie et, enfin et surtout, des materiaux de construction. Il est egalement tres important de preciser, comme je lai mentionne hier, je le fais aujourdhui, car, comme je lai dit, le paquet Soutien a la Roumanie comporte deux axes principaux, celui de linvestissement dans leconomie et celui des mesures sociales . Hier, a ete approuvee au Parlement, lallocation de 22 lei pour les enfants et les jeunes dans le systeme des services speciaux. Je tiens ici a remercier tant les parlementaires que le Ministere de la Jeunesse et de la Famille davoir pu inscrire cette mesure dans la liste des priorites. Concernant limportance que nous assurons et que nous attachons au domaine agricole, pour le soutien des agriculteurs, nous allouons aujourdhui 450 millions de lei, un montant qui beneficiera a 95.000 agriculteurs, qui ont ete touches par les effets de la pandemie de COVID- 19 . Cest un soutien que les agriculteurs attendent et a travers lequel nous esperons contribuer a tout ce qui signifie la reprise de lagriculture roumaine, la reprise de la production dans les fermes roumaines. Nous avons discute de cette question avec le ministre hier aussi, alors que nous visitions un investissement dans le domaine de la transformation des legumes a Oradea et nous continuerons afin que, sur la base de bonnes pratiques, nous developpions de tels paquets de mesures et continuions a soutenir lagriculture et lindustrie alimentaire en Roumanie. Une autre question tres importante est ce que nous devons gerer aux points de passage frontaliers, en particulier du cote de la frontiere avec lUkraine, où nous avons besoin de personnel supplementaire, notamment dans le domaine du controle phytosanitaire, et ainsi nous completerons aujourdhui. organigramme avec 25 postes, afin de pouvoir assurer un service 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, dans ces points de passage frontaliers, en tenant compte du fait que les ports sur la Mer Noire et la Mer du Azov ont ete fermes, tout ce qui veut dire trafic de marchandises, la circulation des marchandises, le transport des marchandises sest deplace, il a ete transfere par la route et le rail, et puis nous devons le gerer correctement et ne pas laisser passer beaucoup de temps avec les procedures de passage des frontieres. Parce que jai parle du temps passe dans la circulation, hier, a Oradea, jai participe au debut des travaux pour un tel investissement ; pratiquement hier, il y a eu deux activites auxquelles jai participe, a savoir la realisation dun objectif avec largent du budget de lÉtat et du budget des collectivites locales et le debut dun investissement avec largent des fonds europeens. Cest la formule que nous voulons continuer a pouvoir tirer le meilleur parti de toutes ces opportunites, et aujourdhui je pense que cest une bonne nouvelle pour ceux qui voyagent sur la route Bucarest - Pitesti - Craiova - Severin - Timisoara. Nous savons quau milieu de cette distance, a Balş, la circulation etait toujours dense et que quelques kilometres prenaient entre 40-50 minutes, voire plus dune heure. Aujourdhui, le peripherique de Balş souvre, nous avons les garanties, Monsieur le Ministre, y compris du constructeur - cest une demarche qui a commence il y a environ trois ans et nous sommes en mesure douvrir aujourdhui la premiere partie de la route express en Roumanie, qui assurera avec certitude l` attente et la perte de temps dans le trafic a Balş. Nous esperons que les Roumains pourront profiter du temps gagne dans le trafic. Autre question tres importante, lannee prochaine on marquera le 100e anniversaire de lamenagement du Monument du Soldat inconnu dans le Parc Carol I a Bucarest et, pratiquement, nous faisons aujourdhui le premier pas vers letablissement de lAnnee du Soldat inconnu de Roumanie en 2023 . Nous sommes le jeudi saint, tres bientot nous feterons Paques. Nous avons recu plusieurs questions sur les prix, des discussions sur les prix des produits que les citoyens preferent, quils achetent de ces jours-ci. Nous avons egalement vu cette partie de lescalade des prix de certains produits, nous avons discute avec les institutions de ligne, de sorte qua travers lANSVSA, a travers lAutorite de protection des consommateurs, nous veillions pour eviter la speculation afin que les citoyens beneficient du prix correct des produits et nous devons egalement assurer la securite alimentaire partout où ces produits sont commercialises. A ce titre, toutes les autorites qui en ont la responsabilite doivent veiller afin detre sûres qu`on ne cherche pas a speculer sur le prix des produits les plus recherches et aussi davoir la certitude quils sont vendus dans des conditions phytosanitaires appropriees, je leur demande detre en permanence a faire leur devoir. Je les remercie des maintenant pour le faire constamment et jespere que toutes les activites se derouleront sans evenements particuliers ! Je suis aussi convaincu quau niveau des autres institutions, et la je fais reference au personnel medical, les policiers, les gendarmes, les pompiers, le SMURD, ils lont fait a chaque fois, je suis convaincu quils le feront maintenant, assurer la continuite permanente du service et etre en mesure dintervenir, si necessaire ; nous esperons que ce ne soit pas le cas et que nous passons les fetes en paix. À ce titre, je remercie tous ceux qui sont de service, et nous souhaitons a nos concitoyens desfetes paisibles, pour en profiter avec leur famille et leurs proches ! Joyeuses fetes! Je vous remercie! 2022-04-21 08:39:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-21-01-09-04big_1_(5).jpgVizita premierului Nicolae-Ionel Ciucă la depozitul FrescoverdeȘtiri din 20.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-au-depot-de-frescoverdeVisite du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciuca a lentreprise Frescoverde Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă, en visite aujourdhui dans le departement de Bihor, a visite lentreprise Frescoverde SRL, lune des plus grandes usines dEurope de lEst specialisee dans la transformation des legumes et des legumes-racines. Les discussions avec les representants de Frescoverde SRL ont porte sur lactivite de lentreprise, qui, a lheure actuelle, est la seule alternative de capitalisation industrielle dans louest du pays pour les producteurs de legumes interesses. Le Premier ministre a apprecie que le mode de fonctionnement de cette entreprise, qui collabore avec la plupart des grands detaillants et distributeurs de Roumanie et couvre une grande partie du marche HORECA, est un modele qui peut etre multiplie dans les grands bassins de legumes. La capitalisation du potentiel agricole de la Roumanie et la garantie de la securite alimentaire restent dans lattention du Gouvernement. Ces preoccupations se refletent dans les mesures incluses dans le paquet Soutien a la Roumanie, visant a soutenir le secteur agricole et lindustrie alimentaire, ainsi qua proteger leconomie et les citoyens des effets de la hausse des prix et de la periode difficile que nous traversons, a declare le Premier ministre Ciuca. Japprecie le travail des agriculteurs et des transformateurs dans tout ce qui signifie garantir des produits de qualite aux citoyens, et a travers les actions concretes du gouvernement, nous soutenons cet effort, a declare le chef de lExecutif. Comme nous en avons discute avec les employeurs et les syndicats de lagriculture et de lindustrie alimentaire, le Gouvernement soutient la transformation des produits agricoles en Roumanie et encourage les agriculteurs et les transformateurs a ajouter de la valeur aux matieres premieres. A partir du 1er juin, nous allons mettre en place un regime daides dEtat dun montant de 200 millions deuros, une solution en cours au Ministere de lAgriculture. 10 % de la valeur des produits transformes resteront entre les mains des agriculteurs et des transformateurs. Cette solution assurera les besoins du marche interieur et reduira la pression sur les stocks et les prix alimentaires , a declare le Premier ministre Nicolae Ionel-Ciucă. Cette mesure vise egalement a equilibrer la relation entre la production agricole et la capacite de transformation des produits, afin que la transformation soit effectuee au niveau national. Dans le meme temps, le Premier ministre a mentionne quune autre mesure destinee a soutenir lagriculture roumaine est lattribution dun montant de 300 millions deuros aux agriculteurs sous forme de fonds de roulement. Afin de stimuler le secteur agricole et agro-alimentaire pour creer de nouveaux emplois et garder les travailleurs qualifies, le Gouvernement soutient laugmentation du salaire minimum a 3 000 lei par mois dans ce domaine strategique pour leconomie roumaine. Les mesures pour lagriculture incluses dans le paquet Soutien a la Roumanie repondent aux demandes des agriculteurs, des employeurs et des syndicats de lagriculture, a declare le chef de lExecutif. Frescoverde SRL, societe roumaine fondee en 2018, dispose dune capacite installee de traitement automatise denviron 15.000 tonnes/an de legumes surgeles : pois, haricots, epinards, maïs, brocoli, chou-fleur, racines. Lentreprise a lintention daugmenter sa capacite de transformation a 20.000 tonnes par an au debut de lannee prochaine, en realisant des investissements supplementaires dans des equipements de transformation des legumes-racines. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a ete accompagne lors de sa visite dans le departement de Bihor par le ministre de lAgriculture et du Developpement Rural, Adrian Chesnoiu, le ministre des Affaires Interieures, Lucian Bode, et le chef de la Chancellerie du Premier ministre, Mircea Abrudean. 2022-04-20 14:36:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_be4i2152.jpgVizita premierului Nicolae-Ionel Ciucă la șantierul drumului de legătură dintre centura Oradea și Autostrada A3Știri din 20.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/la-visite-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-sur-le-chantier-de-construction-de-la-route-de-liaison-entre-le-peripherique-d-oradea-et-l-autoroute-a3Declarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă sur le chantier de construction de la route de liaison entre le peripherique dOradea et lautoroute A3 Nicolae-Ionel Ciucă : Re-bonjour ! Nous sommes au troisieme moment de la visite que /.../ a Oradea. Ce matin, jai participe a linauguration de la salle polyvalente, il y a eu ensuite un moment au cours duquel, au niveau municipal, ont ete celebres 103 ans depuis lentree des troupes roumaines, sous le commandement du general Moșoiu, a Oradea, respectivement le 20 avril, 1919, et nous voici maintenant a cet endroit doù debuteront les travaux de la route de liaison entre le peripherique dOradea et lautoroute A3 Biharia. Vous avez pu entendre les donnees techniques presentees par ceux qui vont realiser les travaux sur cette route. Cest un projet tres important pour linfrastructure routiere du departement de Bihor et pas seulement, cest un projet qui profitera a tous les citoyens roumains circulant dans cette zone, cest un projet qui fait partie dun modele de bonnes pratiques du Gouvernement en collaboration avec les autorites dune part, et dautre part, cest un modele de bonne pratique dans la decentralisation de la mise en œuvre des projets europeens. A la base, on peut y voir deux elements distincts, mais ils sont complementaires, a savoir le fait que la salle polyvalente a ete financee par de largent de lEtat et de largent apporte par les collectivites locales, de largent de lEtat - 80% des collectivites locales - 20% et ce projet qui est finance par Fonds europeens, environ 545 millions de lei hors TVA, dans le cadre du programme operationnel de grande infrastructure. Ce qui est important, encore une fois: ce type dinfrastructure contribue a la fois au developpement economique et au developpement du tourisme et je pense que cest tres important - cela reduit considerablement les attentes de circulation des citoyens. Je disais que nous parlons delements de complementarite, le ministre Boloș a dit tout a lheure quau niveau de notre pays, nous avons un budget denviron 21 milliards deuros qui sont destines au developpement des infrastructures de transport. Il est tres important dajouter quau niveau du Gouvernement, a travers le budget de lEtat, des fonds sont alloues, afin que nous puissions assurer cette part de complementarite entre ce que nous pouvons faire a travers les grands axes de transport et ceux au niveau des collectivites locales autorites, plus petites - et je voudrais donc souligner quau niveau gouvernemental, dans la pratique, notre strategie de financement est precisement ce principe par lequel nous pouvons coordonner lallocation des fonds du budget de lÉtat avec ceux alloues par les fonds europeens. Cest une discussion que nous avons toujours avec les autorites locales, avec les representants des institutions gouvernementales, parce que nous voulons vraiment quil y ait une convergence de tout ce qui signifie programmes de developpement et effectivement pouvoir beneficier pleinement de tout ce que signifie leur mise en œuvre . Y compris dans le paquet de mesures Soutien a la Roumanie, des fonds sont alloues, 60% des fonds sont alloues aux investissements dans leconomie, pour soutenir leconomie et en particulier, pour soutenir et proteger les emplois. En meme temps, on parle de 40 % de ce paquet, des fonds alloues pour soutenir les citoyens vulnerables, et si la semaine derniere on parlait deja du fait quune ordonnance durgence a ete adoptee pour mettre a disposition des fonds du budget de lÉtat pour couvrir ce prix des materiaux de construction, ainsi que les coûts de main-dœuvre, aujourdhui, au Parlement de la Roumanie, a ete adoptee une loi qui porte a 22 lei la valeur de lallocation alimentaire pour les enfants et les jeunes dans le systeme de protection speciale. Ce que je veux souligner, cest que nous cherchons constamment a ce que tout ce que nous avons entrepris a travers ces decisions que nous avons prises et presentees comme supposeesassumees au niveau de la coalition soit mis en œuvre des que possible. Merci! Journaliste : Monsieur le Premier ministre, dans les conditions de la crise energetique, la Roumanie a-t-elle une strategie dutilisation de lenergie basee sur leau geothermique ? Nicolae-Ionel Ciucă : Jai discute de ce sujet aujourdhui, avec M. le president Bolojan, avec M. le maire Birta, car il sagit dune situation specifique dans le departement de Bihor et certainement deja dans la ville, dans le departement de Bihor, ainsi qua Oradea , leau thermale est largement utilisee. Le probleme que nous devons considerer et nous lavons tres bien compris est que leau thermale nest pas une ressource inepuisable et, de cette facon, nous devons eventuellement presenter un projet de loi tel que nous pouvons lassumer au niveau du gouvernement, donc que leau consommee, autre que celle qui est utilisee et peut etre contaminee, du moins celui qui est utilisee dans les systemes de chauffage, il faut la reinjecter a la source pour que nous puissions beneficier a long terme de cette ressource dont nous disposons. Ce sont donc les elements specifiques dont nous avons discute aujourdhui avec les autorites locales. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, avez-vous eu le temps de vous preparer pour les fetes de Paques ? Et si vous avez fait un budget en famille pour le repas de Paques ? Et avez- vous achete un agneau ? Cest le grand mercredi... Nicolae-Ionel Ciucă : ... honnetement, pas encore... je nai pas eu le temps. Journaliste : Monsieur le ministre, vous et vos collegues du gouvernement insistez sur la bonne cooperation entre les autorites centrales et locales, mais cela ne semble pas etre la meilleure collaboration, puisque lorganisation departementale de Bihor du PSD, qui est votre partenaire au pouvoir, a critique le retard de la mise en service de la Salle polyvalente, pretendant que la mairie et PNL Bihor ont fait ajuster, modifier, retarder le projet. Nicolae-Ionel Ciuca : Oui. Jai compris quil y avait certains aspects qui ont entraine le retard dans lachevement des travaux, mais cela, du moins cest ainsi quom me l`a presente, etait dû au fait qu`on a cherche les meilleures solutions pour que nous puissions beneficier, sil est Il sagit dune nouvelle salle polyvalente, afin que nous puissions beneficier des derniers elements de la technologie, et on m`a presente avec une certauine fierte que le parquet du plancher qui est maintenant dans la salle polyvalente, est celui quon utilise egalement au MBA, donc un certain delai peut etre acceptee si les solutions sont celles qui apportent des ameliorations au projet. Quant a votre question, nous sommes dans une coalition où des debats ont lieu, où des discussions ont lieu, et cette partie critique, si elle est benefique, peut etre acceptee. Ce que je peux vous dire, cest quau sein de la coalition, il y a une stabilite, vous pouvez voir que les decisions que nous avons prises sont mises en œuvre dans le plein respect et ont ete convenues a la fois avec la direction du parti qu`avec les techniciens qui appliquent les decisions de la coalition ; il est egalement normal davoir de telles discussions. Journaliste : Et une deuxieme question. Il y a quelques jours, les avions MiG de lArmee roumaine ont ete consignes au sol, les vols ont ete suspendus ; Ce matin, jai appris de sources americaines que lArmee de lair ukrainienne avait plus davions quelle nen avait au debut de la guerre. Le citoyen roumain peut-il etablir un lien entre les deux evenements, pour ainsi dire ? Nicolae Ciuca : Non ! Pas du tout. Jai recu linformation du Ministere de la Defense Nationale sur cette decision, il sagit de la suite des elements danalyse technique de lavion MiG-21. Ils nont pas ete mis hors service, on doit finaliser l`analyse et prendre une decision sur une base technique tres fondee, de maniere a assurer pleinement la securite du vol. Journaliste : Et la derniere question, si vous me le permettez. Vous etes un general, vous avez ete un combattant, on vous reproche qua ce titre, double plus recemment par le premier ministre, vous nayez jamais parle aux Roumains de la guerre elle-meme a la frontiere nord de la Roumanie, mais du fait que la Roumanie soutient avec des casques, des vestes, sais-je moi, avec des aliments ec des nouvelles, je ne sais pas, avec de la nourriture. Ma question est : avez-vous deja ete invite a exprimer votre point de vue en tant que specialiste, en general, sur la guerre en Ukraine ? Si oui, pourquoi ne lavez-vous pas fait ? Nicolae-Ionel Ciucă : Je nai pas eu dinvitation directe a ce sujet, mais, bien sûr, ma carriere professionnelle est celle que nous connaissons et que vous connaissez. En ce moment, joccupe une position dont je ne voudrais pas venir presenter des elements specifiques lies a ce sujet, car toute declaration a ce niveau a dautres connotations dans lespace public et surtout dans linternational. Au lieu de cela, jai vu quil y a beaucoup de specialistes, il y a des analystes qui font cela et ils le font tres bien Journaliste : Y aurait-il aussi en Roumanie des camps dentrainement ... ? Nicolae-Ionel Ciuca : Cela nexiste pas. Nous n`avons pas envisage ce sujet. Journaliste : M. le Premier ministre, sil vous plait, dites-nous si la Roumanie envisage de renoncer aux contrats de doses de vaccins, car nous devons recevoir encore 40 millions de doses supplementaires cette annee et en 2023. Est-il possible de renoncer a ce contrat ? Nicolae-Ionel Ciucă : Il y a une analyse que le Ministere de la Sante est en train de faire. Bien sûr, nous devons voir quels sont les elements de coût de cette decision. Ce qui est certain, cest qua ce stade, et en regardant les donnees de vaccination avec le nombre de vaccins contractes, nous devons prendre une decision pour ne pas gaspiller dargent. Journaliste : Comment la loi sera modifiee la loi a autoriser le don deffets militaires a lUkraine, a partir des ressources de l`Armee? Nicolae-Ionel Ciucă : Voulez-vous repeter ? Journaliste : Il y a un projet de loi sur le site Web du Ministere de la Defense nationale qui modifie la loi existante et indiquera-t-elle si des armes ou du materiel militaire seront envoyes en Ukraine et si oui, lesquels ? Concretement. Nicolae-Ionel Ciucă : Pour le moment, la loi est en cours danalyse et lorsquelle sera finalisee, nous prendrons une decision concrete a cet egard. Merci! Journaliste : Je voulais vous demander... Avez-vous des informations sur lautoroute A3, le contrat pour la route Biharia-Chiribiș, si quelque chose a ete resolu ? Nicolae-Ionel Ciuca : Je nen ai pas. Il y a le representant du Ministere des Transports. Sil te plait. Journaliste : Je voulais vous demander si vous confirmez ce que dit le ministre russe, que nous avons beaucoup de mercenaires en Ukraine ? Nicolae-Ionel Ciucă: Nous ne commentons pas ces informations car nous ne ... Journaliste : Dites-nous la realite. Nicolae-Ionel Ciucă : Donc, il ny a pas de telles donnees. Jai vu quil y a aussi linformation selon laquelle les militaires ukrainiens seraient entraines sur le territoire roumain. Il ny a pas de place pour la discussion sur ce sujet. Journaliste : Doù viennent ces rumeurs quils confirment comme reelles ? Nicolae-Ionel Ciucă : Sil vous plait, je vous en prie et jappelle les citoyens roumains a reflechir et aussi a etre tres prudents la où ils sont informes. Cest une situation securitaire tres compliquee et, dans lensemble, il y a beaucoup dinformations qui relevent du domaine de la desinformation, des fausses nouvelles, de la propagande et nous avons besoin de beaucoup de discernement lorsque nous recevons de telles informations. Merci beaucoup! Journaliste : Revenons un peu a Paques. Terminons sur une note plus festive, autour de Paques. Nicolae Ciuca : Sil vous plait. Journaliste : Je voulais vous demander si vous avez fait le budget pour le repas de Paques, si vous avez alloue un budget, bref, comme ca, dans une note de plus... ? Nicolae-Ionel Ciucă : Honnetement, ma femme soccupe de tous ces problemes. Je nai pas le temps, je pars le matin et rentre le soir, tres tard. Journaliste : Que ne manquera-t-il alors a la table de Paques ? Quel est votre menu prefere ? Agneau, gateau, paques ? Nicolae-Ionel Ciucă : Tout ce quune personne ordinaire mange, absolument rien de different, rien de special. Journaliste : Avez-vous pu aller au marche, voir les prix des agneaux ? Sil vous plait. Nicolae-Ionel Ciuca : Je n`y suis pas alle. Hier, a ete le porte-parole, je lui ai demande daller representer le gouvernement dans une telle demarche. Jai vu les prix, jai aussi vu le budget quil sest fixe, 800-900 lei. Les prix ne sont vraiment pas a la portee de tout le monde. Cest une epoque où le commerce se fait comme il se fait, il y a aussi certaines exagerations dans tout ce qui concerne a fixer les prix. Nous vivons dans une societe democratique, dans un marche libre, où le prix est fixe par loffre et la demande. Merci beaucoup! 2022-04-20 14:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_be4i2079.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la festivitățile dedicate zilei de 20 aprilie 1919Știri din 20.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-aux-festivites-dediees-au-20-avril-1919Discours du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă lors de la ceremonie militaire a loccasion du 103e anniversaire de lentree de lArmee roumaine a Oradea et de la liberation de la ville du regime bolchevique de Bela Kun Nicolae-Ionel Ciucă : Distingues membres du Parlement de la Roumanie, Messieurs les ministres, Monsieur le President du Conseil departemental, Monsieur le maire, Excellence, Monsieur Ambassadeur, Reverends parents, Distingues membres des autorites locales, Chers militaires et representants du systeme de defense nationale, de lordre public et de la securite nationale, Chers habitants d`Oradea, Je suis honore detre parmi vous aujourdhui, a loccasion de la celebration dun evenement crucial dans lhistoire de la ville et, en meme temps, dans lhistoire chargee de tant demotions tant en son temps quaujourdhui. Il y a 103 ans, le 20 avril, jour de la fete de Paques, les troupes de lArmee roumaine entrerent a Oradea, pour defendre la population et la liberer de la tyrannie, sous les acclamations des Roumains, des Hongrois et de toutes les nationalites qui les attendaient ici. Bela Kun, chef du Parti communiste et chef de la revolution bolchevique hongroise de 1919, avait etabli une Republique rouge dapres le modele leniniste en Russie, dont la victime fut aussi Oradea. Le 22 mars, la mairie est dissoute et remplacee par le Soviet administratif des ouvriers et des soldats, et des mesures restrictives sont prises dans toute la ville, on a introduit la censur de la presse, a ete interdit l`enseignement de la religion dans les ecoles, la peinture ou le commerce avec les œufs peints de Paques, a ete commandee la nationalisation des logements, et quiconque avait le courage dinvoquer les idees de liberte ou de democratie etait juge . Le 18 avril, le commandant de la police, Janossy Gyula, a lance une offensive militaire anti-bolchevique, et le lendemain, les gardes rouges ont ete contraints de se retirer dans la caserne, et lancienne administration, qui dirigeait la ville depuis 1902, a ete restauree. Lentree des troupes roumaines dans la ville, le 20 avril, pour proteger la communaute dune eventuelle contre-offensive bolchevique, a ete demandee meme par les autorites locales, dirigees par le maire Rimler Karoly, et les militaires diriges par le general Traian Moşoiu ont defile dans le acclamations des citoyens dOradea. Le maire Rimler a remis la ville au general Moșoiu, afin de la defendre, et Oradea est passee sous la protection du Royaume de Roumanie, avec un changement de pouvoir pacifique et sans remplacer les representants de lancienne administration. Cest une histoire dune grande importance. Au nom de la liberte, de la democratie et de la paix, Oradea multiethnique et multiculturelle a confie son destin a la Roumanie, et c`est actuellement lune des villes les plus florissantes du pays et je profite de cette occasion pour remercier une fois de plus les maires de la ville ces dernieres annees , present ici , a cette ceremonie, actuellement le president du Conseil departemental, Ilie Bolojan, et, bien sûr, le maire en fonction. Aujourdhui, ladministration et larmee se retrouvent symboliquement a Oradea, pour se souvenir de la journee emouvante du 20 avril 1919, lorsque le pouvoir civil et militaire, au-dela de toute affiliation, sest uni pour le bien de la communaute. Cest le meilleur moment pour se rememorer, avec respect et admiration, les noms des personnalites qui se sont distinguees alors par laltruisme, lamour des valeurs et la vision : Aurel Lazăr, Rimler Karoly, Janossy Gyula, Coriolan Pop, Iustin Ardelean, Roman Ciorogariu et, bien sûr, Traian Moșoiu. Jespere que les jeunes dOradea connaissent cette page importante de leur histoire et honorent leurs precurseurs comme ils le meritent. Jespere que des evenements comme aujourdhui conserveront et raviveront le souvenir de ce 20 avril 1919. Jespere que dans toute cette periode où nous traversons plusieurs crises, les citoyens dOradea, avec les autorites locales, continueront ce quils ont commence, pour developper mieux et davantage ce quils ont repris et, par la solidarite, lempathie, la generosite et la disponibilite a leffort pour pouvoir realiser ce quils desirent depuis longtemps. Je tiens a feliciter les organisateurs de levenement, je tiens a remercier tous les citoyens des rives de Crişul Repede et leur souhaite des vacances paisibles, une bonne sante, la prosperite et de joyeuses Paques ! Je vous remercie! 2022-04-20 11:38:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_01c553d2-aaa5-42b5-9e13-475fb8150a9c.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la ceremonia de inaugurare a Sălii Polivalente din municipiul OradeaȘtiri din 20.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-la-ceremonie-d-inauguration-de-la-salle-polyvalente-d-oradeaDeclarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă lors de la ceremonie de la salle polyvalente dOradea Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Bienvenue! Jai visite, avec les autorites locales et les membres du Gouvernement, la Salle polyvalente dOradea, un objectif qui a commence il y a longtemps et je profiterai de cette occasion pour remercier les ediles actuels, M. le maire, pour la poursuite du projet. Je tiens a remercier le president Bolojan, qui avait ete egalement maire a lepoque et qui a pris en main ce projet. Pratiquement, nous pouvons parler dun modele de bonne pratique, de collaboration entre le Gouvernement de la Roumanie et les autorites locales. Il est tres clair pour nous que, tout au long de cette periode, avec tous les problemes et les changements qui ont eu lieu, le projet a suivi son propre chemin et, aujourdhui, nous pouvons le voir acheve cet apres-midi egalement, comme la dit le maire, un premier evenement aura lieu. La valeur de la construction est denviron 25 millions deuros, 20 millions ont ete alloues par le Gouvernement de la Roumanie, 5 millions par les autorites locales et, bien sûr, ce que lon peut voir autour de la salle sont des projets entrepris par la Mairie dOradea et qui coûtent a leur tour 8,5 millions supplementaires, ce qui montre une fois de plus que lorsquil y a volonte et coordination, les objectifs peuvent etre atteints. Pratiquement, la Salle polyvalente permettra le developpement devenements sportifs et culturels, tant au niveau national quinternational. Cest une autre etiquette de plus pour Oradea, pour les citoyens dOradea, pour les habitants de Bihor et cest tres utile pour ce que signifie la vie sociale a Oradea. Il est egalement important de souligner quau niveau du gouvernement, nous souhaitons vivement que toutes ces activites que nous avons incluses dans le programme de gouvernance se poursuivent. Nous voulons vraiment quau-dela de ces objectifs, - M. le ministre Cseke Attila ma dit que lannee prochaine nous inaugurerons deux autres salles de sport a Pitesti et Bistrita, il y en a dautres en construction - nous voulons vraiment voir aussi d`autres objectifs acheves, comme des ecoles, des hopitaux et nous travaillons dur au niveau du Gouvernement avec les autorites locales pour quelles s`engagent dans un rythme constant afin que ces objectis soient menes a leur terme. La construction de `infrastructure routieres aussi doit continuer et etre completee. Pratiquement, dans les activites daujourdhui a Oradea, nous participerons a un autre projet dinfrastructure, a savoir la route reliant la rocade dOradea et lautoroute de Transylvanie. Je crois que ce sont les etapes que nous devons franchir pour reussir a assurer cette partie de linfrastructure, si necessaire au developpement economique, si necessaire au developpement de la vie sociale entre les communautes en Roumanie. Je tiens a remercier tous ceux qui ont ete impliques dans ce projet, je tiens a remercier le Ministere du Developpement et le M, le ministre personnellement davoir veille a ce que le projet soit finalise et, une fois de plus et considere que le projet peut, Monsieur le Maire et les autorites locales. En meme temps, je tiens a remercier les citoyens dOradea et a les feliciter car nous allons participer aujourdhui a une ceremonie importante pour la ville dOradea, a savoir le 103e anniversaire de la liberation de la ville, le 20 avril 1919. Je vous remercie! 2022-04-20 11:19:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_be4i0181.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la Forumul privind investițiile, organizat de Consiliul Investitorilor Străini (FIC) în parteneriat cu Guvernul RomânieiȘtiri din 19.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-au-forum-d-investissements-organise-par-le-conseil-des-investisseurs-etrangers-fic-en-partenariat-avec-le-gouvernement-de-la-roumanieNicolae Ciucă : Bonjour, Mesdames et Messieurs, Monsieur le President du Conseil des Investisseurs Etrangers, Chers Mesdames et Messieurs, representants du milieu des affaires. Permettez-moi de commencer par vous remercier pour lorganisation de cette activite et, en particulier, pour tout ce que vous faites, afin que leconomie roumaine reste dans un etat dequilibre et qu`elle nous donne egalement lespoir et la confiance d`avoir un grand potentiel de croissance. Les chiffres presentes par le President en disent deja long sur tout ce que signifie la pertinence des investissements etrangers dans notre pays. Cette activite est une bonne occasion de poursuivre nos consultations sur tout ce que signifie lensemble des activites conjointes gouvernement-entreprises, afin que nous disposions de toutes les donnees reelles de leconomie pour pouvoir tout reguler et gerer correctement ce que les investissements peuvent signifier et comme je lai dit, et je le repete a chaque fois, dans une economie qui traverse une situation de crise il ny a quun seul remede : les investissements. Ma presence aupres des investisseurs etrangers les plus importants en Roumanie est, pratiquement, la reconfirmation de louverture que le gouvernement roumain a pour les investisseurs etrangers. Pour surmonter, comme je lai dit, le contexte difficile que nous traversons, nous avons besoin de deux elements cles : la confiance dans leconomie roumaine et la collaboration entre le milieu prive et lÉtat roumain. Voici deux enjeux tres importants : ensemble, nous relancons et developpons la Roumanie ; ensemble, nous investissons et construisons. Au fond, jenvoie ce signal de confiance a chaque fois, ces derniers temps, lorsque jai rencontre les representants du milieu des affaires et je tiens egalement a souligner que notre effort, celui de nous tous, a ete quelque peu recompense par les appreciations des institutions financieres internationales, Standard and Poors et Fitch Ratings et, non pas en dernier lieu, des donnees economiques. Au cours des deux premiers mois de cette annee, nous avons pu constater que nous avons une augmentation de 10% des investissements etrangers par rapport a la meme periode de lannee derniere, depassant le chiffre de 900 millions deuros. La confiance dans leconomie roumaine repose sur le volume sans precedent de fonds nationaux et europeens qui seront investis dans tous les domaines strategiques : industrie, agriculture, energie, environnement, numerisation, mais aussi sur les politiques gouvernementales de developpement. Il ny a pas longtemps, jai lance avec les autres membres de la coalition, et la je fais une parenthese et je pense quil est tres important de souligner quactuellement, la garantie de la stabilite politique offre une previsibilite pour lenvironnement economique, pour lenvironnement des investissements et egalement il assure la previsibilite du cadre legislatif dans lequel vous pouvez operer. Comme je lai dit, le paquet Soutien a la Roumanie, dune valeur de 17,3 milliards de lei, peut ne pas sembler beaucoup a premiere vue, mais cest un paquet que, avec les membres du gouvernement, approuve par la coalition, nous avons reussi a nous detacher de tout ce que nous avons analyse et a pu emerger comme un instrument financier, que nous pouvons mettre a la disposition a la fois du milieu des affaires et des investissements, car 60 % de ce paquet va aux investissements et 40 % aux mesures sociales, car nous avons vraiment besoin de proteger la population vulnerable. Ces 60% de la valeur de ce mix de solutions, je souligne une fois de plus il est destine aux investissements publics et prives et ne vise rien dautre qua assurer la stabilite et le developpement economique du pays. Nous avons deja commence a mettre en œuvre ces mesures au niveau gouvernemental. La semaine derniere, nous avons approuve lOrdonnance durgence par laquelle 1,7 milliard de lei - des fonds du budget de lÉtat assurent la difference de prix pour les materiaux de construction, la main-dœuvre, tout ce qui signifie, pratiquement, lentretien et la poursuite des projets de developpement au niveau des infrastructures et de la construction. Pratiquement, le soutien aux administrations publiques qui ont lance ces projets et nous veillons a ce quils soient menes a bien, dune part. Dautre part, nous maintenons les entreprises de construction en vie. Cest tres important, car on parle de paquets financiers dont on va beneficier dans la prochaine periode et on a besoin de ces outils, de ces entreprises, pour qu`elles aient la capacite dassurer le developpement de ces projets dans de tres bonnes conditions. Elles ont besoin de maintenir leur main-dœuvre au pays, une main-dœuvre dont nous savons tous tres bien a quel point elle est necessaire. La difference est de 5,2 milliards, le ministre Boloș est ici et nous avons discute avec lui et dans tres peu de temps nous proposerons une autre ordonnance durgence qui completera le cadre reglementaire, afin que cet argent, 3,5 milliards, puisse etre accessibles a partir des fonds europeens disponibles et nous parvenons ainsi a reduire la pression sur le budget de lÉtat. M. le ministre Caciu, ici, est un peu soulage quon puisse gerer ces fonds et sassurer, ce qui est tres important, que largent existe. Il ne fait donc aucun doute a ce stade que nous avons pris une decision, que nous avons mis en place un paquet de mesures qui ne soit pas sûr en termes dallocations financieres. Au cours de la prochaine periode, nous approuverons au sein du gouvernement le regime daides dÉtat pour stimuler les investissements de plus dun million deuros, avec un impact majeur sur leconomie. Pratiquement, cest un regime continu. Il a ete reactive et de cette maniere, grace aux investissements que vous allez faire, vous et les autres qui ont la disponibilite et voient des opportunites dans l`economie roumaine, nous puissions la stimuler et nous assurer que ces investissements viennent creer des emplois, assurer le developpement sain et tant attendu par chacun des Roumains. Nous avons prevu 200 millions deuros pour ce programme. Il sagit essentiellement dun mecanisme qui repond a vos attentes, de lenvironnement economique, avec des retombees importantes pour lindustrie manufacturiere, lindustrie de la construction, les s et les communications, la sante, lHoReCa et laide sociale. Nous nous preparons egalement a mettre en place la formule de soutien aux PME en difficulte du fait des effets du contexte regional a partir du 1er juin. Ainsi, 300 millions seront diriges vers ces entreprises. La compensation dune partie du prix du carburant pour les distributeurs et les transporteurs, ainsi que des mesures de soutien au secteur agricole et a lindustrie alimentaire, visent egalement a soutenir leconomie. Ici, je veux souligner quon a eu des reunions avec des agriculteurs, on a eu des reunions avec des transformateurs de lindustrie agroalimentaire. Il est clair que nous avons besoin dune modernisation technologique, nous devons voir le veritable potentiel que notre pays a en termes de production agricole. La diversite de la production agricole dans notre pays nous determine a attacher lattention appropriee a la transformation de cette production et a obtenir des produits finis a valeur ajoutee, qui contribueraient essentiellement a ce que signifie pour nous une consolidation de notre economie, le budget de lÉtat, car la valeur ajoutee apporte plus dargent au budget. De plus, la creation demplois mieux remuneres est un element central de lagenda du gouvernement, un sujet dont nous avons discute dans toutes nos consultations et nous avons besoin que les employes roumains depassent ce seuil de salaire minimum deja tres habituel. On ne peut pas aller a linfini avec le salaire minimum. Cest une mesure que nous avons prise tant au niveau de la coalition qua travers les mesures que nous prenons au sein du Gouvernement. Notre objectif est de faire rentrer les Roumains travaillant dans dautres pays, a etre attires par lenvironnement economique roumain et a rentrer chez eux afin quils puissent mener une vie normale avec leur famille. En ce sens, encore une fois, plus demplois et des emplois mieux remuneres, dans le but de reduire le plus possible et, pourquoi pas, datteindre le meme niveau de remuneration que les pays occidentaux. Nous avons egalement pris en compte un paquet de mesures pour assurer la poursuite du programme Kurzarbeit et loctroi de 75% du salaire des chomeurs techniques. Leconomie roumaine beneficie de limpact positif de linvestissement etranger de plusieurs points de vue, et en plus du benefice direct, mesurable dans leconomie et la creation demplois, nous considerons egalement le transfert de connaissances et laugmentation de la competitivite. Je voudrais souligner, Mesdames et Messieurs, quau niveau gouvernemental, nous avons une approche responsable et equilibree, capable doffrir certaines perspectives a lenvironnement des affaires. Le paquet Soutien a la Roumanie est integre dans la vision pro-business du Gouvernement de la Roumanie. Lun des domaines prioritaires que les investisseurs doivent considerer avant de prendre une decision est la fiscalite, et je suis convaincu que le ministre des Finances en parlera de maniere plus technique et appliquee. Comme nous lavons annonce, nous avons decide de ne pas augmenter les impots - et nous navons pas augmente les impots cette annee. Les resultats des politiques gouvernementales appliquees jusqua present, de notre point de vue, se traduisent par la previsibilite, la stabilite et un faible taux de chomage. Nous restons coherents avec les projets economiques engages dans le cadre du programme de gouvernance, visant a soutenir linvestissement, linnovation, la competitivite et les projets porteurs de valeur ajoutee. Cette annee, nous avons alloue le plus gros budget dinvestissements des 30 dernieres annees, 88 milliards de lei, par le biais du Plan national de relance et de resilience et dautres mecanismes europeens, avec 80 milliards deuros disponibles. Cest une occasion unique, comme je lai dit, de combler le fosse dans des domaines strategiques. Nous avons deja transmis a la Commission europeenne lAccord de partenariat pour la periode de programmation 2021-2027, ce qui nous met en ligne droite pour acceder aux lignes de financement. Entre-temps, nous avons pris des mesures pour assurer la stabilite du marche de lenergie a partir du 1er avril de cette annee jusqu`au M1er avril 2023, introduisant ainsi le paquet de mesures de protection des citoyens et de leconomie, ainsi que dautres mesures dediees aux secteurs agricoles, HoReCa , favorisant les exportations, destinees a soutenir leconomie roumaine sur la voie du developpement et de la modernisation. En cette periode de stabilite, nous preparons des projets dinvestissement pour assurer lindependance energetique de la Roumanie. Ainsi, le gouvernement se concentre sur les investissements dans les nouvelles sources denergie renouvelables, en utilisant de maniere optimale les instruments financiers offerts a cet egard par lUnion europeenne, a travers le Plan national de relance et de resilience, ainsi qua travers le Fonds de modernisation. La coalition au pouvoir soutient la loi Offshore au Parlement, dont lentree en vigueur garantira la stabilite, la previsibilite et debloquera les investissements offshore et onshore. Les ressources en gaz naturel de la Mer Noire et celles profondes du departement de Buzau pourront etre exploitees afin que la Roumanie puisse devenir independante du gaz russe. La mobilisation du secteur prive aux cotes du gouvernement est particulierement importante pour la mise en œuvre des mesures economiques incluses dans le paquet Soutien a la Roumanie et pour la concretisation de nos ambitieux projets de transformation numerique, ceux de lenergie, ceux ayant une applicabilite dans la modernisation industrielle et linnovation technologique. Jai ete la semaine derniere dans deux departements de Roumanie, a Brăila et a Buzău, je voulais voir sur place comment se deroule lactivite et a quel stade se trouve le plus grand projet de Roumanie sur fonds europeens, le pont sur le Danube ; Cest un projet dune valeur de pres dun demi-milliard deuros, qui assurera certainement le developpement economique de toute la region. Jai egalement pu discuter avec des representants et des travailleurs dentreprises qui produisent des faisceaux de cables pour lindustrie automobile, ainsi quavec ceux qui travaillent dans le domaine de la transformation de l`huile. Cest, pour moi, une facon de voir la realite et de decouvrir sur place ce que signifient reellement les investissements, quels sont les besoins et comment nous pouvons, au niveau du Gouvernement, assurer et encourager ces investissements et faire en sorte quils soient diversifies. Pratiquement, comme je lai dit, le Gouvernement peut assurer la previsibilite et, bien sûr, le soutien grace aux regimes daide quil peut mettre a disposition. Les donnees economiques, les projets a grande echelle en cours et la confiance des investisseurs dans leconomie roumaine jusqua present nous montrent que nous sommes sur la bonne voie. Les consultations permanentes avec le milieu des affaires, comme je lai dit, au cours des presque cinq mois de gouvernement, nous ont signale en temps reel quels sont les vrais problemes dans le domaine economique. En collaboration avec des organisations professionnelles, nous avons identifie des solutions de relance et de stimulation des investissements, avec un accent particulier sur le maintien dans lemploi. Certaines de ces solutions sont deja en place, comme le developpement du systeme national de facturation electronique dans la relation interentreprises et la mise en œuvre du projet Radar des marchandises . Je sais a quel point ces deux mesures ont ete attendues par les milieux daffaires. Nous voulons soutenir activement ces consultations et les faciliter en creant une agence, une agence qui operera au niveau gouvernemental, dans le but detre le point central de communication avec les entreprises etrangeres interessees - pour investir en Roumanie, dune part , et dautre part, elle aura pour role de promouvoir lexportation roumaine. Nous apprecions que cet outil au niveau gouvernemental assure la credibilite et un dialogue ouvert sur tout ce qui peut representer une opportunite daffaires en Roumanie. Avant de conclure, voici quelques donnees dont jai discute avec M. le ministre Bolos. Des donnees tres concretes, concernant les sommes dargent auxquelles lenvironnement des affaires, en particulier les PME, devraient acceder dans la prochaine periode. Il s`agit dun paquet de 4,7 milliards comme suit : numerisation - 980 millions deuros, microprocesseurs - 500 millions deuros, instruments financiers capitaux propres - 600 millions deuros, instruments financiers, garanties, portefeuilles - 800 millions deuros, subventions classiques Programme Operationnel Regional - 1.3 milliards deuros, subventions pour crise, services publics - 300 millions deuros, subventions dinvestissements Programme operationnel Competitivite - 300 millions deuros. Ce sont les montants du paquet qui sont destines, comme je lai dit, principalement aux PME, et il y a aussi dans le Fonds de cohesion comme dans le PNRR, un montant tres important qui est destine au developpement des infrastructures de transport denviron 21 milliards deuros. Je suis convaincu que M. le ministre Boloș donnera des details sur ces sommes qui, comme je lai dit, ont un seul objectif - assurer la stabilite et le developpement economique du pays. En conclusion, je voudrais reiterer le message de confiance envoye au milieu des affaires chaque fois que jen ai eu loccasion, quand jen ai loccasion et jen aurai loccasion desormais. La Roumanie est un pays sûr pour les investissements. Elle offre de nombreuses opportunites et est engagee dans une trajectoire de developpement irreversible. Je tiens a vous remercier encore une fois pour lorganisation de cette activite. Je voudrais vous remercier pour tout ce que vous faites pour que nous puissions avoir une projection du developpement economique et jexprime egalement mon espoir quavec vous, le Gouvernement de la Roumanie peut garantir ce que les citoyens roumains attendent depuis longtemps, a savoir, la stabilite, la previsibilite et le developpement. Je vous remercie beaucoup! 2022-04-19 17:57:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_0317-enhanced.jpgAutorecenzarea populației se poate face până pe 15 mai pe www.recensamantromania.roȘtiri din 19.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/l-auto-recensement-de-la-population-peut-se-faire-jusqu-au-15-mai-sur-www-recensamantromania-roIl reste moins dun mois pour faire lauto-evaluation en ligne sur www.recensamantromania.ro, dans lapproche statistique la plus importante au niveau national, qui a lieu une fois tous les dix ans. Le processus dauto-evaluation est tres simple, prend peu de temps et le questionnaire est intuitif et facile a remplir. Pour la premiere fois en Roumanie, nous participons au recensement organise en format numerique, et les informations saisies sont protegees conformement a la reglementation europeenne. Si vous ne vous etes pas encore evalue, les vacances de Paques peuvent etre le moment ideal pour passer quelques minutes en famille et remplir le questionnaire en ligne. Participer au recensement #omcuom est une responsabilite civique importante car elle offre une perspective claire sur la population residente de notre pays et ses besoins de developpement. La repartition des fonds europeens et les decisions administratives au niveau local reposent sur des donnees qui ne peuvent etre obtenues que par un recensement. Par consequent, les resultats doivent refleter la realite, afin que les besoins de la communaute soient correctement representes. 2022-04-19 13:27:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_278864789_309126958038225_1376208705201373559_n.jpgMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul Paștelui CatolicȘtiri din 16.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-paque-catholiqueLa Fete de la Resurrection du Seigneur est une occasion de reflexion et desperance pour les chretiens romano-catholiques, reformes, evangeliques lutheriens et unitariens de notre pays et pour les fideles du monde entier qui celebreront la Paques Catholique. Je souhaite a tous de profiter du mystere de cette sainte fete avec leur famille et tous leurs proches. Fetes illuminees, paix et tranquillite l`ame. Le Christ est ressuscite! Frohe Ostern ! Kellemes Húsveti Ünnepeket ! Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-04-16 19:29:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2022-04-16_at_18.41.07.jpegMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul Sărbătorii PesahȘtiri din 15.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-fete-pesahLa Fete Pesah, lune des plus grandes fetes du calendrier juif, egalement connue sous le nom de Fete de la Liberte, marque la liberation du peuple dIsraël et la fin de lesclavage juif en Égypte il y a plus de 3. 000 ans. Au-dela de la signification historique et religieuse de cette fete, sa symbolique met en lumiere lune des valeurs sur lesquelles reposent les societes democratiques daujourdhui et que personne, pour quelque raison que ce soit, ne doit mettre en danger : la liberte et le droit de tout etre humain de choisir sa voie comme il le souhaite. À loccasion de la Fete Pesah, je souhaite aux communautes juives de Roumanie, aux dirigeants de la Federation des communautes juives de Roumanie et aux Juifs du monde entier de jouir de la sante, de la paix et du bien-etre. Que la joie de Pessah nous accompagne tous tout au long de lannee ! Hag Pessah Sameah ! Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-04-15 18:28:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-15-06-29-22big_sigla_guvern.pngVizita premierului Nicolae-Ionel Ciucă la Fabrica de ulei Bunge BuzăuȘtiri din 15.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-la-fabriquem-d-huile-bunge-buzauVisite du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciuca a la fabrique d`huile Bunge Buzau Declarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă apres la visite a la fabrique d`huile Bunge Buzau Nicolas Ciuca : Bonjour ! Nous avons eu des rencontres la semaine derniere avec les agriculteurs et les transformateurs de lindustrie agroalimentaire. Aujourdhui, jai voulu visiter lune des installations de traitement et jai pu voir quune fabrique d`huile de 600 employes realise un chiffre daffaires de 500 millions deuros et produit environ 100. 000 tonnes dhuile par an. Cest 40% de la consommation necessaire d`huile dans notre pays. Compte tenu de la situation securitaire, jai estime quil etait absolument necessaire que le Gouvernement prenne des mesures pour la securite alimentaire, et ainsi, suite aux consultations que nous avons eues ces derniers temps, nous avons decide de venir, en plein accord avec les autres membres du coalition, avec cet ensemble de mesures, Soutien a la Roumanie, dans lequel, pour les agriculteurs, nous avons fourni un soutien denviron 300 millions deuros de fonds de roulement, et pour les transformateurs, egalement , nous avons assureun paquet denviron 200 millions deuros. Dans le meme temps, compte tenu du potentiel agricole de notre pays, nous avons juge necessaire de soutenir et dencourager les agriculteurs roumains a transformer dans des usines en Roumanie, en leur offrant une compensation de 10 % pour les quantites de produits agricoles quils transforment dans notre pays. En meme temps, avant darriver ici, jai eu loccasion daller dans une entreprise qui transforme les PET et aussi de lelectromenager, dans le sens où ils utilisent des dechets de PET et produisent de la fibre et aussi tout ce qui veut dire equipement electrromenager et il y a un tres bon potentiel et il y a aussi des projets, pour que la Roumanie puisse s`inscrire a ce paquet decide au niveau de lUnion europeenne - Fit for 55. Il sagit de produire le plus ecologiquement possible, dadherer a cet ensemble de mesures pour leconomie circulaire. Et ici, a Buzau, jai pu voir que de telles initiatives ont deja ete lancees, ce qui est important pour nous, en raison des problemes que nous avons et des mesures a prendre pour lenvironnement. J`ai egalement eu une reunion la semaine derniere avec le commissaire a lenvironnement et nous nous engageons a prendre toutes les mesures necessaires pour nous conformer aux decisions et normes europeennes en la matiere. Je vous remercie. Journaliste: Monsieur le Premier ministre, parce que vous avez mentionne ce paquet Soutien a la Roumanie, dans ce contexte, je voudrais vous poser une question sur ces bons dune valeur de 50 euros grace auxquels les Roumains peuvent acheter des aliments de base, donc de l`huileaussi, et comme nous sommes maintenant a une usine d`huile, votre partenaire, en fin de compte , lancien dirigeant, Florin Cițu, a declare quil demanderait une analyse si la Roumanie peut se permettre de payer ces billets avec de l`argent du budget de lÉtat. Dans ce contexte, je vous demande, est-ce que la Roumanie peut se permettre demettre ces tickets a partir du 1er juin et de quelle analyse sagit-il au final ? Nicolae Ciucă : En ce moment, la valeur totale de cette mesure dassurer 50 euros tous les deux mois pour les personnes vulnerables, jai precise des le moment où jai annonce le paquet de mesures que 50 % de largent est de largent europeen, 50 % est de largent de le budget de lEtat. Jusqua present, je tiens a preciser que nous naurions pas lance la mesure si nous navions pas les fonds necessaires ; chacune de ces mesures a ete decidee apres identification de limpact budgetaire et nous esperons quavec la flexibilite de tous les mecanismes au niveau de lUE, comme nous en avons discute, nous serons en mesure de couvrir autant que possible ce montant. Ce qui est certain, cest quil y a actuellement les fonds necessaires pour assurer ces bons. Journaliste : Mais de quelle analyse Florin Ciţu parlait-il, apres tout, au sein du PNL et de la coalition ? Nicolae Ciucă : Nous avons egalement analyse a linterieur du Parti National Liberal et a linterieur de la coalition. Journaliste : Aujourdhui, le Ministere de la Defense a annonce la suspension des vols avec des avions MiG-21 Lancer. Quelle est la raison de cette suspension des vols et si la Roumanie est prete a renoncer a ce type davion ? Nicolae Ciuca : Je comprends quil sagit dune suspension temporaire. Cela ne veut pas dire abandonner. Cest une analyse qui a commence il y a longtemps et nous voulons completer lanalyse de tous les facteurs techniques pour nous assurer que nous navons plus dincidents comme celui qui sest produit il ny a pas si longtemps. Et, dans ce sens, nous devons tenir compte du fait que les avions MiG-21 sont entres dans la dotation de lArmee roumaine il y a plus de 50 ans. Nous devons vraiment faire une analyse et une evaluation de tous les parametres techniques de cet avion, afin detre sûrs quil peut encore voler en pleine securite. Journaliste r: Monsieur le Premier ministre, la semaine derniere, sur la cloture de la 2e division Getica, a Calea Eroilor, dans une exposition photographique, a loccasion du 1650e anniversaire de la premiere documentation de Buzău, sont apparues deux photos avec Nicolae Ceaușescu. Lexposition a ete mise a disposition par la mairie de Buzau, a la demande du maire Constantin Toma. Comment commentez-vous le fait que, pres de 33 ans apres la revolution, il y ait encore des photos dans des expositions publiques avec le dictateur Nicolae Ceaușescu, sur la cloture de la deuxieme division, que vous aussi avez commandee? Nicolae Ciuca : Il est clair que nous ne devrions pas avoir de photos de dictateurs presentees en public. Que sest-il passe et comment cela sest-il passe, veuillez demander a ceux qui ont pris cette decision. Journaliste : Pour en revenir un peu a l`huile, comment pensez-vous que la Roumanie pourrait augmenter sa capacite de traitement de lhuile, etant donne que les deux tiers de la recolte de tournesol sont destines a lexportation ? Nicolae Ciucă : En ce moment, jai parle, comme je vous lai dit, avec les agriculteurs, la semaine derniere, et avec les transformateurs, ici meme, dans lusine dont jai parle. A cette epoque, il y a la quantite requise de tournesol dici la fin de la recolte, cest-a-dire en août. Et la direction de lusine ma egalement assure quil y avait de la matiere premiere dici la fin de lannee. En tant que tel, je veux assurer a tous les citoyens roumains que nous ne risquons pas de ne pas etre en mesure de fournir lhuile alimentaire necessaire a la consommation. Merci beaucoup! 2022-04-15 18:14:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_006_resize.jpgVizita prim-ministrului Nicolae-Ionel Ciucă la societatea Green Group din Buzău Știri din 15.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/la-visite-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-la-societe-green-group-de-buzauCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Aujourdhui, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a rendu visite a lentreprise Green Group, du departement de Buzău, qui opere sur le marche du recyclage des dechets. A cette occasion, le Premier ministre a souhaite savoir aupres des acteurs directs de la gestion des dechets quels sont les problemes auxquels est confronte le marche et quelles mesures peuvent etre prises au niveau gouvernemental pour ameliorer lactivite de ce secteur si important du point de vue de la protection de lenvironnement. et de stimulation de leconomie circulaire. Le Gouvernement attache une attention constante a la protection de lenvironnement, par le biais dune approche integree et de mesures appropriees pour ameliorer la qualite de lair, la gestion appropriee des dechets et la fermeture des decharges non conformes, ainsi que la production denergie a partir de sources propres, non polluantes , a declare le Premier ministre Nicolae. -Ionel Ciucă. Investir dans un environnement plus propre et eduquer les jeunes pour accompagner les efforts de transition ecologique et de protection de lenvironnement sont egalement objectifs a lattention du Gouvernement, a ajoute le Premier ministre. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a mentionne que le Gouvernement de la Roumanie sest engage a mettre en œuvre la legislation environnementale europeenne, a promouvoir les principes de leconomie circulaire, en vue de mettre en œuvre le Pacte vert europeen, un ensemble dinitiatives en matiere de politiques visant a mettre lUE sur le chemin vers la transition verte. Les representants de la societe GreenGroup ont presente les plans de developpement de la societe, mentionnant quau cours des trois prochaines annees, ils ont lintention de tripler lactivite en Roumanie et dans la region, en ouvrant de nouvelles usines de recyclage. A lheure actuelle, le groupe de recyclage occupe la premiere place en Europe en matiere de recyclage des PET, avec une capacite totale de traitement de 150. 000 tonnes de PET/an. En meme temps, cest le plus grand producteur europeen de fibres synthetiques PET recyclees, produisant plus de 80. 000 tonnes par an. Les fibres synthetiques de polyester ont de multiples applications dans des industries telles que lautomobile, le textile et les produits dhygiene. Le Premier ministre a apprecie le role de cette entreprise dans le soutien a leconomie circulaire et a la valorisation des dechets, etant donne que ce recyclage presente deux avantages : la protection de lenvironnement et lobtention de matieres premieres issues du recyclage pour la production industrielle. Cest un modele de bonne pratique que le gouvernement encourage, a-t-il declare. Le Premier ministre a visite les capacites du groupe, etant donne que la societe Green Group a une contribution importante dans la recuperation des dechets et la realisation des objectifs de recyclage de la Roumanie pour les dechets plastiques (PET), les dechets demballages en verre, ainsi que pour les dechets electriques et electroniques (DEEE). Green Group est le plus grand groupe integre de recyclage des dechets en Europe de lEst, contribuant a accelerer les solutions deconomie circulaire dans la region. Le groupe a accumule des investissements dans lindustrie verte de plus de 200 millions deuros, avec une capacite installee de recyclage et de production de plus de 460.000 tonnes par an. 2022-04-15 17:51:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-15-05-57-20big_image_008_resize.jpgVizita premierului Nicolae-Ionel Ciucă la șantierul podului suspendat peste Dunăre de la BrăilaȘtiri din 15.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-sur-le-chantier-de-construction-du-pont-suspendu-sur-le-danube-de-brailaDeclarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă apres la visite sur le chantier du pont suspendu sur le Danube de Brăila Nicolas Ciucă : Bonjour! Nous sommes venus aujourdhui dans le departement de Brăila afin de pouvoir evaluer sur place letat davancement des travaux du pont suspendu sur le Danube. J`ai discute de tous les details et de la date de finalisation des travaux. Il est evident que, bien que nous soyons en retard, le projet devait etre finalise lannee derniere en decembre, nous avons a ce moment des garanties du constructeur et du beneficiaire que toutes les demarches seront entreprises et que les travaux seront executes pour quen decembre de cette annee le pont puisse etre mis en circulation. Cest un projet dont nous sommes fiers. Jai pu parler aux constructeurs et ils sont tres fiers de ce quils ont accompli. Le directeur ma dit que, pratiquement grace a ce travail, la Roumanie fait un pas en avant en matiere de construction de ponts suspendus. Cest le seul pont suspendu de notre pays. Nous avons le devoir detre en mesure dobtenir des financements, eux, de developper les travaux, dapprendre - cest une contribution de plusieurs entreprises dans de plusieurs pays, il est tres important que nos ingenieurs soient capables didentifier et de discerner dautres developpements technologiques a travers lesquels nous pouvons a lavenir developper de tels ouvrages, pourquoi pas ?, avec nos propres forces. Ainsi, nous aurons ce pont en circulation en decembre. Aujourdhui egalement, jai fait une visite a lentreprise Yazaki de Brăila, une entreprise de 3. 600 employes, qui produit du cablage electrique et electronique, et jai pu discuter et prendre connaissance des problemes rencontres par ces entreprises d`une telle dimension, afin que nous puissions identifier des solutions ensemble parce que, dune part, nous avons eu la crise causee par la pandemie de COVID-19, dautre part, il y a maintenant des influences directes ou indirectes de la guerre en Ukraine et il y a un besoin de coordination entre le secteur prive et linstitution du Gouvernement, afin que nous puissions assurer le developpement ulterieur de la production, pour proteger les emplois. Jai pu voir cette coordination se faire le plus efficacement possible, la direction de lentreprise nous a explique comment elle parvient a conserver ses ressources humaines. 3.600 salaries ne sont pas tres faciles a retenir lorsquil y a des interruptions dans le flux de production, interruptions qui sont generees a la fois par la baisse de la demande de voitures et par linterruption des flux logistiques. En meme temps, je voudrais mentionner quaujourdhui, avec les deux autres dirigeants de la coalition, M. Marcel Ciolacu et M. Kelemen Hunor, nous avons signe ensemble la loi Offshore, une loi tres attendue car une fois entree en vigueur, seront assurees la stabilite legislative et la previsibilite pour les investisseurs , les investissements dans loffshore et lonshore seront debloques, de sorte que les ressources de gaz naturel de la Mer Noire pourront etre exploitees et que les ressources onshore profondes du departement de Buzău pourront commencer a etre exploitees. Ce que cette loi apporte comme nouveaute, cest un regime fiscal competitif grace auquel lEtat pourra beneficier de 60% des revenus et les investisseurs de 40% des revenus. En tant que tel, par cette loi, avec certitude a partir de cette annee, nous verrons pour la premiere fois la societe Black Sea Oil and Gas livrer du gaz, je pense que pas plus tard du milieu de lannee; elle exploite un perimetre a partir duquel elle fournira environ un milliard de metres cubes par an. Lexploitation dans le perimetre de Neptun Deep commencera au plus tot fin 2026, debut 2027. Parallelement, en onshore, a Caragele dans le departement de Buzau, lexploitation du gaz profond commencera debut 2024. Pratiquement, a travers ce projet legislatif, comme jeviens de dire, nous fournissons le cadre necessaire pour que les exploitations de gaz naturel puissent assurer, dune part, lindependance vis-a-vis du gaz russe, dautre part, assurer la quantite de gaz necessaire dans cette periode, 2022-2027, pour pouvoir reflechir au developpement de lindustrie chimique qui peut utiliser ces gaz naturels. On sait tres bien quon est dans une periode où il y a un grand besoin dengrais, dengrais pour lagriculture. En raison du manque de quantites de gaz, lusine dAzomures na pas pu demarrer la production jusqua present. Les arguments pour pouvoir augmenter et assurer notre independance en matiere dapprovisionnement et de production de gaz sont les plus evidents possibles. De plus, une quantite suffisante de gaz entrainera certainement une baisse du prix pour les citoyens roumains, car en fin de compte, nous prenons toutes ces mesures pour assurer la stabilite et lequilibre pour une vie normale de nos citoyens. Je vous remercie! Une bonne journee! 2022-04-15 13:14:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_008_resize.jpgVizita premierului Nicolae-Ionel Ciucă la societatea Yazaki România SRL BrăilaȘtiri din 15.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-la-societe-yazaki-romania-srl-brailaCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Aujourdhui, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a visite la societe Yazaki Romania SRL Brăila, un investissement de 50 millions deuros qui produit du cablage pour lindustrie automobile. La rencontre avec la direction de lusine, qui offre 3. 600 emplois aux citoyens de Brăila et des regions voisines, est tres utile pour mieux preparer la mise en œuvre des solutions incluses dans le paquet Soutien a la Roumanie, a declare le Premier ministre. Le chef de lExecutif a presente un ensemble de mesures dune valeur de 17,3 milliards de lei, dont environ 60% sont des fonds destines a soutenir les investissements, la renovation industrielle et louverture de nouveaux projets. Nous avons deja commence a mettre en œuvre les solutions de soutien a leconomie roumaine. Lors de la reunion dhier, nous avons approuve une allocation de 1,77 milliard de lei pour les investissements publics. Parallelement, nous soutenons les investissements prives. Nous allons bientot approuver le regime daides dÉtat destine a stimuler les investissements ayant un impact majeur sur leconomie, un mecanisme efficace et correle avec dautres politiques gouvernementales , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Les representants de Yazaki ont salue le lancement du programme de soutien et ont annonce quils preparent dimportants investissements pour les usines de Brăila et Ploiești. Un autre sujet a ete lie aux politiques gouvernementales pour maintenir les emplois et encourager la creation de nouveaux emplois, dans le contexte où la societe fait partie des beneficiaires daides de lÉtat pour compenser les pertes causees par la pandemie. Le fait qua lechelle nationale plus de 9. 000 salaries de lentreprise aient conserve leur emploi malgre les difficultes generees par la crise sanitaire est egalement dû au soutien du Gouvernement. En decembre de lannee derniere, lentreprise a recu une aide de lÉtat dune valeur de 15 millions de lei pour le paiement des salaires, un moyen de compenser les pertes generees par la pandemie de COVID-19 , a precise le Premier ministre roumain. Outre linvestissement de Brăila, qui produit quotidiennement le cablage de 1 200 voitures, la societe Yazaki, presente en Roumanie depuis 2003, opere egalement a Ploiești, Caracal, Buzău, Arad et Timișoara. À lechelle nationale, lentreprise compte plus de 9. 000 employes. Lactivite de Yazaki est la production de systemes electrique et electronique de distribution pour lindustrie automobile. Yazaki Company, fondee en 1941, opere dans le monde entier. En Europe, lentreprise est presente dans 23 pays, compte 29 usines avec plus de 44.000 employes. 2022-04-15 11:31:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_be4i5725.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu o delegație a Congresului SUAȘtiri din 14.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-une-delegation-du-congres-des-usaEntrevue du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă avec une delegation des membres du Congres dirigee par Mike Quigley Aujourdhui, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a accueilli un groupe de membres du Congres dirige par Mike Quigley, qui, avant la Roumanie, sest rendu en Pologne et en Slovaquie. Les entretiens ont porte sur la situation securitaire, le soutien dont la Roumanie a besoin a lavenir pour assurer sa defense et laide humanitaire offerte aux refugies ukrainiens qui sont arrives dans notre pays. Un autre aspect aborde a ete levaluation par la Roumanie de la situation en Ukraine et deventuels developpements militaires sur le terrain. Mike Quigley, membre de la Chambre des representants, et ses collegues ont remercie la Roumanie et le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă pour tous leurs efforts depuis le debut de la crise, pour le soutien a lUkraine et pour la gestion de la vague de refugies. Les trois representants du Congres americain ont apprecie la solidarite et lhospitalite des Roumains dans la relation avec les refugies ukrainiens contraints par la guerre de quitter leur pays. Le soutien apporte aux Ukrainiens restants pour combattre dans leur pays, laide humanitaire fournie sous forme de nourriture, deau, de medicaments, de soins medicaux durgence et de carburant ont egalement ete apprecies. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a egalement remercie pour le soutien apporte par les États-Unis a la dotation et la formation des forces armees roumaines. Le Premier ministre a evoque la necessite dassurer la securite a la Mer Noire et sur la partie sud du flanc oriental de lOtan, ainsi quune presence permanente de troupes americaines en nombre suffisant pour assurer la dissuasion et la defense, et a souligne la solidarite alliee avec les États du le Flanc Est. 2022-04-14 19:02:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-14-07-03-17big_image_012_resize.jpgMesajul prim-ministrului Nicolae-Ionel Ciucă transmis cu ocazia concertului în Memoria Holocaustului, organizat de Opera Națională BucureștiȘtiri din 14.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-du-concert-en-memoire-de-l-holocauste-organise-par-l-opera-national-de-bucarestCe soir, ici a Bucarest, a la veille du Jour de Yom HaShoah, nous nous souvenons avec douleur et compassion des millions de victimes de lHolocauste, tuees par les nazis et leurs collaborateurs. LHolocauste a ete la plus grande tragedie de lhumanite dans toute lhistoire mondiale, et la memoire des victimes de Yom HaShoah cree toujours un lien fort avec lÉtat dIsraël d`aujourdhui, avec lheritage de la memoire du peuple juif, de la Diaspora juive et du monde entier qui deplore toujours les souffrances et les victimes de lHolocauste. Les mots dElie Wiesel dureront pour toujours : Pourquoi tant de citoyens ont-ils trahi lhumanite, la leur et la notre, en choisissant de persecuter, torturer et tuer des hommes, des femmes et des enfants innocents et sans defense ? Cest pourquoi nous devons continuellement reaffirmer notre responsabilite en tant que citoyens, d`aujourdhui et de toujours, de ne jamais oublier les horreurs et les crimes de lHolocauste. Ce devoir est essentiel pour honorer les victimes, pour condamner definitivement les actes des assassins et de leurs complices, mais aussi pour jeter les bases dune reconciliation fondee sur la verite et la memoire. Mais Yom HaShoah est synonyme de reussite et de survie. Nous honorons egalement ceux qui ont surmonte la souffrance et la mort, mais aussi leurs sauveurs et protecteurs. Les Juifs qui ont survecu a la Shoah, traversant le froid, la famine, les trains de la mort, les ghettos, les camps dextermination, les executions individuelles ou collectives, nous ont laisse un heritage colossal. Ils ont parle pendant des decennies de lenfer quils ont traverse, du pardon et de la douleur, ils ont ecrit une histoire quils nous ont laissee en heritage pour leternite. Les survivants de lHolocauste et leurs confessions sont la source deducation la plus importante et un rappel profond de lenvie detre vigilant et de ne pas repeter les erreurs du passe. Aussi, aujourdhui, nous ne pouvons rester silencieux face aux horreurs qui se commettent loin de nous et certainement a celles qui se passent de lautre cote de la frontiere. Les recents attentats terroristes en Israël, où des innocents ont ete brutalement tues, linvasion illegale et non provoquee de lUkraine par la Federation de Russie, les crimes de guerre et les crimes contre lhumanite commis quotidiennement par les forces russes, le meurtre de survivants de lHolocauste la-bas ou les attaques contre les symboles de lHolocauste, tout cela nous montre que notre mission de lutte contre lantisemitisme, lextremisme, la haine et le racisme a besoin de nouveaux allies et institutions. La negation, la deformation ou la banalisation de lHolocauste, leloge des criminels de guerre, le revisionnisme historique, le nationalisme chauvin, les theories du complot produisent ou font eux-memes partie de recits qui nuisent gravement a notre democratie. La Roumanie, qui a participe il y a deux decennies a lHolocauste pendant la Seconde Guerre mondiale, est aujourdhui une nation democratique et stable, luttant pour les valeurs de liberte, aux cotes de nos partenaires europeens et transatlantiques. Par consequent, il est de mon devoir, en tant que Premier ministre, de reaffirmer lengagement ferme et inconditionnel du Gouvernement de la Roumanie a prevenir et combattre lantisemitisme, la xenophobie, les discours de haine et toutes les formes de violence politique ou symbolique. Enfin, je voudrais dire que je salue ouvertement cette initiative de memorial culturel et civique organisee par lOpera National de Bucarest et lAmbassade dIsraël. À travers chacun de ces gestes, un moment de commemoration, leur memoire, des victimes de lHolocauste est honoree et preservee dans un lieu dhonneur. La memoire de lHolocauste est un devoir permanent, par consequent, votre initiative et celle dautres institutions qui a travers des concerts, des manifestations publiques et des evenements honorent a la fois la Journee internationale de commemoration de lHolocauste, la fete nationale, et Yom HaShoah est un pieux hommage aux victimes, une consolation pour les survivants et une reaffirmation de notre engagement collectif a ne pas oublier ! Souvenons-nous de tous ceux qui ont peri dans lHolocauste et prions chaque jour pour que leur memoire ne soit pas soit effacee ! AM YISRAEL CHAI [La nation dIsraël vit] ! Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-04-14 18:32:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-14-06-34-51big_sigla_guvern.pngÎntâlnirea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu reprezentanții Confederației Naționale pentru Antreprenoriat FemininȘtiri din 14.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-des-representants-de-la-confederation-nationale-pour-l-entrepreneuriat-femininLe Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă, a eu une entretien avec les representants de la Confederation nationale pour lentrepreneuriat feminin Les mesures de soutien au milieu des affaires, les politiques publiques pour plusieurs secteurs economiques, la numerisation et la formation a lentrepreneuriat ont ete parmi les sujets abordes aujourdhui par le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă lors des consultations avec les representantes de la Confederation nationale pour lentrepreneuriat feminin (CONAF). Laugmentation du degre de numerisation, tant au niveau des institutions publiques, pour reduire les procedures bureaucratiques pour les entreprises, quau niveau des entrepreneurs roumains, afin daccroitre la competitivite et de rationaliser les coûts de fonctionnement, a ete un sujet dinteret pour les deux parties. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a souligne que la numerisation de ladministration publique et de leconomie est une priorite pour le gouvernement, mentionnant les mesures recemment adoptees, respectivement lextension de la facture electronique et la mise en œuvre du projet Radar des marchandises. La Roumanie est un pays sûr, avec une economie stable, fermement engage dans le developpement. Le Gouvernement continue de soutenir les investissements, un mecanisme important etant le paquet de mesures Soutien a la Roumanie, que nous avons commence a mettre en œuvre. Nous sommes prets a franchir le pas vers la numerisation, a travailler avec le milieu associatif pour offrir la previsibilite, legalite des chances de developpement et a soutenir la formation a lentrepreneuriat , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Le chef de lExecutif a soutenu la proposition de la CONAF visant a attenuer les inegalites, en garantissant une representation equitable des sexes au sein des conseils dadministration des entreprises dans lesquelles lÉtat detient une participation majoritaire. En collaboration avec les representants du milieu des affaires, sera identifiee la maniere la plus efficace de mettre en œuvre une telle politique publique. Dans le meme temps, a ete soulignee la necessite delaborer une strategie sur la formation a lentrepreneuriat, qui pourrait generer un plan daction pour accroitre les competences des ressources humaines. A la reunion ont participe, avec le Premier ministre, des representants du Ministere des Investissements et des Projets europeens, du Ministere du Travail et de la Solidarite sociale, du Ministere de lEntrepreneuriat et du Tourisme, des conseillers dÉtat de la Chancellerie du Premier ministre. E la part du CONAF, ont ete presentes la presidente de lorganisation, Cristina Chiriac, la vice-presidente de lAssociation nationale des entrepreneurs, Nicoleta Munteanu, ainsi que dautres representantes de la Confederation, respectivement Mirela Iordan, Dana Jianu et Roxana Burdan-Mircea. 2022-04-14 17:44:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-salon_banat2911.jpgBriefing de presă la finalul ședinței de Guvern susținut de ministrul Dezvoltării, Attila-Zoltán Cseke, ministrul Culturii, Lucian Romașcanu, și purtătorul de cuvânt al Guvernului, Dan CărbunaruȘtiri din 14.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernement-tenu-par-le-ministre-du-developpement-attila-zoltan-cseke-le-ministre-de-la-culture-lucian-roma-canu-et-le-porte-parole-du-gouvernement-dan-carbunaruDan Cărbunaru : Bonjour, mesdames et messieurs ! Aujourdhui ont ete prises plusieurs decisions lors de la reunion du gouvernement. Parmi elles figurent deja les premieres mesures du paquet de mesures economiques et sociales Soutien a la Roumanie, par lesquelles le gouvernement viendra en aide a la fois au milieu des affaires, aux entrepreneurs et au soutien des citoyens, concernant les coûts des contrats de marches publics ou de concession, accords-cadres. Des decisions importantes ont ete prises pour les constructeurs travaillant sur des chantiers de construction en Roumanie, dans le domaine des grandes infrastructures, des ecoles, des hopitaux et dautres travaux publics soutenus par le budget de Roumanie. Jinviterai le ministre du Developpement, M. Cseke Attila, a se joindre a moi. Il vous presentera ce qui a ete decide aujourdhui par lordonnance durgence. Sil vous plait, monsieur le ministre. Attila-Zoltan Cseke : Merci ! Bonjour! Je voudrais commencer par vous dire que le secteur de la construction, contribue, selon les derniers chiffres, a 6,6% du PIB de la Roumanie - cest un chiffre statistique officiel pour janvier 2022 - un chiffre qui na cesse daugmenter en 2020 et 2021. Cest un secteur important de leconomie nationale, mais dun autre cote, il est clair que les investissements de lÉtat sont importants pour nous tous, a la fois ceux qui beneficient des autorites centrales et ceux qui ont comme beneficiaires des collectivites centrales, que ceux qui ont comme beneficiaires les collectivites locales. Dernierement, comme vous le savez, des statistiques ont ete effectuees et il est tres clair que le nombre de marches publics a augmente non seulement en termes de materiaux de construction, où nous sommes intervenus deja lannee derniere, mais aussi en termes de transport, d`outillages, de main-dœuvre, dequipements, qui ont sensiblement augmente. Si le gouvernement netait pas intervenu avec cette ordonnance durgence, on risquait de bloquer certains contrats, certains investissements, la faillite de certains entrepreneurs. Categoriquement, le gouvernement souhaite que ces constructions contarcates et financees par le budget de lÉtat se poursuivent, cest pourquoi le Ministere du Developpement a propose, et le gouvernement a accepte, cette ordonnance durgence. Concernant les hausses de prix signalees, je vous donne quelques exemples : le prix du metal a augmente de 70 % entre janvier et mars 2022, le ciment, egalement durant cette periode, de 20 %, et la main-dœuvre a augmente au cours de ces mois. De meme, lelectricite, le diesel, le bitume, le fer, le bois, la brique, tous sont en croissance depuis un an et cette mesure etait necessaire. La nouvelle ordonnance durgence sappliquera egalement aux contrats qui etaient dans la procedure de passation des marches au moment de ladoption de lordonnance gouvernementale 15 fin août de lannee derniere, qui nest pas intervenue dans ces procedures. Nous pourrons donc ajuster ces contrats qui etaient alors mis aux encheres a la fin du mois daoût, mais il n`y avait pas encore de soumissionnaire offrant declare gagnant. On ajustera aussi les contrats dont la procedure de passation des marches publics est en cours et aucune offre na encore ete soumise, respectivement ces procedures sont en cours, mais des offres ont deja ete soumises, mais nous navons pas encore de soumissionnaire retenu. Elle sappliquera egalement aux contrats en cours qui ne comportent pas de clause damenagement, et aussi a ceux qui ont une clause damenagement en vertu de lordonnance 15 de lan dernier, mais cette nouvelle clause reglementee par lordonnance durgence adoptee aujourdhui est plus favorable aux realites. du marche. Le projet dordonnance durgence ne sapplique pas aux contrats conclus et finances par des fonds europeens, pour lesquels des ajustements de prix seront envisages dans la prochaine periode. Le Ministere des Investissements et Projets Europeens travaille sur un projet dacte normatif pour les couvrir des fonds europeens, afin que les ajustements se fassent sur les fonds europeens. En ce qui concerne les contrats de travaux publics, profile de l`entrepreneur et la conception ne sont pas ajustes, sauf pour les projets ou elements de conception sur linfrastructure de transport dinteret national. Pratiquement, la regularisation a lieu pour le reste du marche a executer, sur la base dun acte complementaire conclu entre l`entrepreneur et l`autorite contractante, et le financement provient du budget de lEtat. Lajustement a lieu chaque fois quune facture est presentee par l`entrepreneur a l`autorite contractante. Cest un mecanisme qui a tres bien fonctionne sur lOrdonnance 15 et nous allons continuer sur cette nouvelle procedure. Nous utiliserons lindice global de la construction, qui est un indice diffuse par lINS et qui nous donne un certain pourcentage par mois par lequel nous pouvons multiplier la partie ajustee de la facture respective qui est soumise par lentrepreneur. Cest un mecanisme connu a la fois de lentrepreneur et de lautorite locale. Evidemment, le Ministere du Developpement fera lexpertise specialisee, si necessaire. Enfin et surtout, je dirais que le montant qui sera alloue par le budget de lÉtat a cette mesure de soutien a leconomie et a la poursuite des investissements dans les travaux publics est de 1,77 milliard de lei. Lordonnance durgence prevoit que, jusqua rectification, les ordonnateurs principaux peuvent reechelonner entre les programmes et proceder a des affectations budgetaires, de sorte que, en cas de besoin immediat, ce financement supplementaire, cet ajustement supplementaire, de sorte que la où il y a un besoin immediat, ils puissent fournir ce financement supplementaire, cet ajustement supplementaire se retrouve en argent et en ressources financieres. Sil vous plait, si vous avez des questions. Journaliste : Vous avez dit que lajustement seffectue sur le reste a executer par le biais de laccord passe entre les contractants et le maitre douvrage. Comprenons dici quil y a actuellement des projets bloques et que la situation pourrait etre debloquee par cette ordonnance et si oui, de combien de projets bloques parle-t-on et de quel type de projets ? Attila-Zoltan Cseke : Il ne sagit pas de projets bloques ou du nombre de projets bloques. Le mecanisme fonctionne simplement comme ceci : si l`on a un contrat qui est en vigueur au moment de lordonnance durgence, on n`ajuste pas le contrat - cest un mecanisme qui a tres bien fonctionne jusqua present et un mecanisme qui fonctionne - on ajuste chaque facture presentee par lentrepreneur. Si une facture est soumise chaque semaine, chaque facture est ajustee, si cest tous les trois mois, la facture est ajustee tous les trois mois, cest pourquoi lordonnance dit que le reste doit etre execute, car nous parlons de lexecution des travaux. Je preciserai egalement que ce projet dacte normatif a ete elabore a la fois avec les structures associatives des collectivites locales, en tant que lun des principaux beneficiaires de cette ordonnance durgence, en tant quautorite contractante, et avec la partie specialisee, entrepreneurs, des entreprises de construction avec leurs structures representatives. Journaliste : Monsieur le ministre, jai une autre question. Hier a ete publie un rapport montrant, un rapport du Forum dexperts - EFOR, qui montre que le PNDL etait un programme avec de nombreux echecs, meme sur des milliards de lei, en raison du fait quil ny avait pas de controle reel sur la situation des projets et je voudrais vous demander comment cela va changer dans le Programme Anghel Saligny, pour que nous ne nous retrouvions pas dans des situations où des milliers de projets sont decomptes, mais ne sont pas fonctionnels, pratiquement, il semble que nous ne verifions pas ce qui se passe sur le terrain , mais on paye pour ce qui est ecrit sur papier qu`on a realise, mais qui ne correspond pas a la realite. Attila-Zoltan Cseke : Je ne suis pas daccord avec votre affirmation selon laquelle des milliers de contrats ne fonctionnent pas. Je ne suis categriquement pas daccord. Le Programme national de developpement local a egalement connu un grand succes. Vendredi, jetais dans le departement de Dambovița et je suis alle a Pucioasa, où au College national Nicolae Titulescu, par lintermediaire du PNDL, où a ete construite une ecole dotee de la plus haute technologie - cela peut etre verifie. Évidemment, dans les plus de 11.000 contrats et objectifs dinvestissement, il existe egalement des situations dans lesquelles les objectifs de linvestissement respectif nont pas ete atteints. Ici, la responsabilite, en vertu de la loi, incombe clairement a lautorite contractante, cest-a-dire a la mairie qui a remporte ce projet. Dans la grande majorite des cas, cependant, il sagit dinvestissements qui sont necessaires de notre point de vue et dinvestissements qui ont une valeur ajoutee pour les communautes locales. Quant a Anghel Saligny, je peux vous dire que lordonnance durgence 95 qui a approuve ce programme a prevu un service specialise qui va surveiller la realisation, y compris sur le terrain, de ces investissements, donc ici nous aurons une evaluation complementaire, si vous voulez , ou de controle, de verification sur le Programme Anghel Saligny. Debut mai, nous mettrons en œuvre cet organigramme dans lorganigramme du Ministere et aurons un service specialise de verification et de controle. Journaliste : Et une clarification. Jai repris une question que je vous ai posee il y a deux ou trois mois sur Anghel Saligny et comment ce programme sera differencie du PNDL, et vous nous disiez alors que sil est vraiment vrai que les choses inscrites dans le projet nont pas ete respectees, lautorite va etre tenue pour responsable, non ? Et si cela se produit, où donc une mairie paiera-t-elle, pour ne pas avoir respecte son projet ? Disons que cest une mairie qui na pas de fonds. Cseke Attila : Daccord, donc chacun est responsable de ce quil fait. Chaque autorite locale est responsable de ce quelle fait. Au moment où l`on a recu des fonds du budget de lÉtat et on n`a pas pas atteint lobjectif qu`elle a fixe, on repond evidemment. Cest le meme principe qui sapplique aux fonds europeens. Et nous avons des situations dans lesquelles lautorite locale a ete obligee par le Ministere du Developpement, suite au controle effectue, de restituer le montant recu du Programme national de developpement local. Il nest pas exclu que cela continue, car lorsque nous verifierons et verrons quil y a des problemes pour depenser largent public, certainement, par la loi, en procedure legale, nous eviterons cette disposition par laquelle nous demandons le remboursement. On parle donc dargent public, du budget de lEtat. Exactement le meme regime quepour les fonds europeens. On n`a pas fait son travail, on est responsable de ce qu`on a fait. Journaliste : Et largent est revenu au budget ? Cseke Atilla : Évidemment, tout l`argent doit e rentrer. Cest un mecanisme simple. Si lautorite locale ne paie pas, ne restitue pas la somme dargent, le Ministere du Developpement demande au Ministere des Finances de bloquer le transfert des quotas a lautorite locale et recupere a partir de la. Pratiquement, le compte des collectivites locales nest pas alimente. Journaliste : Bonjour, Monsieur le Ministre ! Je voudrais aussi vous poser des questions sur Anghel Saligny. Jai vu, dimanche au congres du PNL, des promesses ont ete faites que ce programme sera operationnel des demain , cest-a-dire des lundi dernier. Meme le Premier ministre a dit quil sera mis en œuvre des que possible. Si vous aviez une date precise pour nous et s`il est encore complete, car je comprends quil a ete complete plusieurs fois ? Cseke Atilla : Il na ete complete quune seule fois, la semaine derniere, avec ce montant de 15,5 milliards de lei pour la reprise des contrats dinvestissement du POIM sur le gaz, respectivement le supplement sur les investissements routiers. Je peux vous dire que dans la prochaine periode, sans vous dire combien de jours, la premiere etape de priorisation des fonds par departements, comme lexige la loi, sera mise en œuvre. Journaliste : Et sera-t-il encore compete? Cseke Atilla : Aucun autre element supplementaire na ete discute. Journaliste : Bonjour ! Je voulais vous demander si vous avez fait des calculs au Ministere du developpement et vous avez un exemple concret pour un investissement qui sera un peu plus cher desormais, etant donne que tous ces tarifs ont augmente ? Et je pense ici, par exemple, au kilometre dautoroute. Nous avons deja fait un calcul et sil vous plait aidez-moi, dites-moi sil est correct ou non? Si un kilometre dautoroute coûte aujourdhui 10 millions deuros, par exemple pour lautoroute A3, est-ce que je veux savoir combien coûtera desormais ce kilometre dautoroute ? Cseke Atilla : Malheureusement, je ne peux pas repondre a cette question. Vous devriez poser la question au Ministere des Transports. Ces investissements, pour la plupart, sont sur des fonds europeens, et seront inclus dans cette prochaine ordonnance durgence. Nous ne pouvons donc pas estimer, nous travaillons avec les estimations du ministere. Cette estimation de 1,77 milliard de dollars provient de ce que nous avons recu des ministeres. Le Ministere des Transports detient la plupart des contrats. Il ny en a pas beaucoup, mais ils ont plus de valeur. La plupart des contrats sont sur fonds europeens et a la suite de cette ordonnance on etablira limpact sur les transports. Dan Carbunaru : Merci ! Sil ny a pas dautres questions, merci encore, monsieur le ministre. Jajouterais, en fait, que le prochain acte normatif qui reglementera egalement la situation de lajustement des prix des contrats sur les investissements finances avec de largent europeen assurera la difference jusqua pres de 5,2 milliards de lei, ce qui correspond a la valeur de lensemble du paquet qui fait partie de cet ensemble de mesures Soutien a la Roumanie, dans ce cas dedie au domaine du milieu des affaires qui est implique dans la gestion des grands contrats dinfrastructure, travaux qui sont realises en Roumanie soit a partir du budget national ou dun budget avec financement europeen. Je voudrais maintenant inviter ici M. le ministre de la Culture, M. Lucian Romașcanu, car aujourdhui egalement, lors de la reunion du gouvernement, des decisions importantes ont ete prises pour soutenir lactivite et le soutien des activites culturelles au niveau national. Sil vous plait, monsieur le ministre ! Lucian Romaşcanu : Merci ! Bonjour! Je suis content de briser la glace. Cest la premiere fois que je suis devant vous au pupitre du gouvernement et je suis heureux que nous ayons egalement de bonnes nouvelles dans le domaine culturel. Nous communiquons constamment au nom du ministere, mais maintenant nous arrivons avec de bonnes nouvelles de la reunion du gouvernement. Le memorandum approuvant laccord-cadre de pret avec la Banque de developpement du Conseil de lEurope a ete approuve aujourdhui, ce qui signifie un montant de 217 millions deuros pour la prochaine periode de rehabilitation et de restauration des objectifs culturels. Je vous le dis - et je suis heureux de faire cette annonce - largent sera depense par lunite de gestion du projet, ce qui, si nous ajoutons cet argent, il y a pres de 600 millions deuros depenses pour la restauration des objectifs culturels - et si je ne cite que quelques-uns de ceux reconstruits avec cet argent, ce serait le Musee national du paysan roumain, ce serait le Palais de la culture a Iasi, cest le Theatre national de Bucarest, cest le Theatre hongrois de Cluj Napoca. Cest le Musee National dArt de Roumanie. Il y a beaucoup dobjectifs que nous avons poursuivis sur ces types de fonds et sur les fonds de SEE et de la Norvege. Et ce nouvel accord-cadre soutient la finalisation, disons, la restauration du paquet dobjectifs culturels, de biens immobiliers dont le Ministere de la Culture dispose en administration. Sur les 217 millions deuros, environ la moitie ira a la restauration du Musee national dhistoire de Roumanie, un objectif qui a un besoin urgent de ce projet, et le reste de largent ira au Theatre national et a lOpera roumain de Cluj Napoca. Nous allons essayer dobtenir, nous avons deja trois terrains proposes par la mairie de Iași, il semble que lon se rapproche de ce que nous voulons construire un opera a partir de zero a Iași. Il y a de largent en ce moment pour le Musee national de la revolution anticommuniste, pour les Immeubles Brătianu a Bucarest, pour la Villa Florica Brătianu a Argeș. Je pense donc quavec ce nouveau paquet de financement, nous pourrons restaurer presque tout ce que le Ministere de la Culture a sous son administration et - et cest quelque chose que jai dit a plusieurs reprises - nous demanderons un financement supplementaire si nous reussissons et Je crois que nous pourrons reprendre la Salle du Palais au Ministere de la Culture et nous allons egalement entamer les demarches pour reprendre ladministration du Chateau royal de Mamaia, qui vient detre rendu par decision de justice. Cest une bonne nouvelle pour la culture et les monuments historiques que nous avons dans ladministration. Si vous avez des questions, je suis a votre disposition. Cărbunaru : Sinon, vous aurez certainement la possibilite de fournir des details aux personnes interessees par lactivite de communication au sein du Ministere que vous dirigez. Merci encore, monsieur le ministre, pour votre participation! Lucian Romaşcanu : Nous mettrons sur le site du Ministere tous les objectifs atteints, car le monde ne sait malheureusement pas presque tout ce qui sest passe avec la restauration au Ministere de la Culture et nous mettrons egalement la liste des monuments qui seront inclus dans ce nouveau paquet. Merci beaucoup! Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, Monsieur le Ministre ! Avec votre permission, je continuerai a vous presenter les principales decisions prises aujourdhui, lors de la reunion du gouvernement. Comme la annonce le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă, aujourdhui, lors de la reunion, lordonnance durgence sur le paiement des differences de droits salariaux dues aux enseignants de lenseignement public pour la periode du 1er juillet 2017 au 31 août 2021 a ete discutee et approuvee. Ces differences sont une mesure corrective, necessaire pour assurer la remuneration juste et equitable des enseignants de lenseignement preuniversitaire et universitaire public, conformement a la loi-cadre 153 de 2017, mais aussi en tenant compte de lapplication des decisions de la Haute Cour. de cassation et de justice pour la prevention de toute discrimination a legard des salaries. Les differences de droits salariaux, je tiens a vous le dire, seront accordees a toutes les categories de personnel enseignant. Ceux-ci seront egalement mis a jour avec lindice dinflation. Les montants seront assures par le budget de lÉtat, par le budget du Ministere de lÉducation, et seront payes par tranches sur une periode de cinq ans a compter de la date dentree en vigueur de lacte normatif. Je voudrais egalement souligner que le memorandum pour la mise en place de mesures visant a rationaliser lactivite de transport ferroviaire de marchandises dans la zone du port de Constanța a egalement ete approuve. Grace a cette mesure, qui beneficiera dun financement important de 200 millions de lei, des credits dengagement et des credits budgetaires du budget du Ministere des Transports et de l`Infrastructure, assurera non seulement la fluidification et le developpement du transit des marchandises dans le port de Constanța, mais permettra egalement de reprendre des parties importantes des marchandises que lUkraine pourra exporter avec laide de la Roumanie via le port de Constanța, qui emerge pendant cette periode comme lun des principaux ports de la Mer Noire et avec un potentiel croissant. En ce qui concerne certains domaines dactivite economique, je voudrais souligner que lordonnance durgence sur certaines mesures visant a reduire les arrieres budgetaires de certains operateurs economiques de lindustrie de la defense nationale a ete approuvee ; cette ordonnance comprend des mesures visant a reduire ces arrieres et, des les premieres evaluations, il ressort que ces operateurs economiques avaient enregistre des obligations fiscales envers le budget de lÉtat dun montant de plus de 100 millions de lei, quils ne pouvaient pas payer et qui ont entraine laugmentation de impayes, creant une instabilite, affectant significativement la situation economique et financiere. A travers cet acte normatif, lactivite de ces operateurs economiques a capitaux entierement d`Etat sera relancee, et sera rationalisee et developpee, dans un contexte où limportance strategique de ces operateurs est plus quevidente, etant donne que nous verrons ce qui se passe pres de nos frontieres. Je voudrais egalement attirer lattention sur lOrdonnance durgence portant mesures dapplication du Reglement 452 de lUnion europeenne de 2019 du Parlement europeen et du Conseil du 19 mars 2019 fixant le cadre pour lexamen des investissements directs etrangers dans lUnion et modifiant et completant la loi sur la concurrence numero 21 de 1996. Cet acte normatif cree le mecanisme administratif national pour lanalyse et lautorisation des investissements directs etrangers, qui proviennent de lespace non communautaire. Ainsi, sera mise en place la Commission dexamen des Investissements Directs Etrangers - CEISD, qui sera composee de representants des ministeres de tutelle ayant des responsabilites dans le domaine ; lautorisation des investissements directs etrangers provenant de lexterieur de lespace europeen sera prise par decision du president du Conseil de la concurrence, apres avis prealable de cette commission CEISD ; lautorisation conditionnelle ou le rejet des investissements directs etrangers sera ordonne par Arrete de gouvernement, sur la base de lavis consultatif de la Commission, dans lanalyse de cet organisme en tenant compte des elements etablis par larticle 4 du Reglement presente, le Reglement europeen 452 de 2019, respectivement, compte tenu des effets potentiels sur les infrastructures critiques, physiques ou virtuelles, y compris lenergie, les transports, leau, la sante, les communications, les medias, le traitement ou le stockage de donnees, les infrastructures aerospatiales, les infrastructures de defense ou /.../ les infrastructures financieres sur les installations sensibles, ainsi que sur le foncier et limmobilier, indispensables a lutilisation de ces infrastructures. On analysera egalement les effets sur les technologies critiques et les biens a double usage tels que definis dans le Reglement 428 du Conseil de 2009, y compris lintelligence artificielle, la robotique, les technologies des semi-conducteurs et de la cybersecurite, les technologies aerospatiales, les technologies de defense et de stockage denergie, les technologies quantiques et nucleaires, ainsi que les nanotechnologies et les biotechnologies. Un troisieme effet potentiel a considerer sera lapprovisionnement en facteurs de production critiques, y compris lenergie ou les matieres premieres, ainsi que la securite materielle, et lacces aux informations sensibles, y compris les donnees personnelles, ou la capacite de controler ces informations. Il sagit de mesures prises dans le cadre europeen, par rapport aux effets que pourraient avoir certains investissements directs etrangers provenant de lexterieur de lUnion europeenne. Tels seraient les principaux actes normatifs que je j`urais voulu vous signaler. Je suis a votre disposition si vous avez des questions. Journaliste : Bonjour. Jaurais une question sur un autre projet annonce, finalement, par le Premier ministre Nicolae Ciuca, ces bons dune valeur de 50 euros. Pouvez-vous nous dire si le gouvernement est actuellement en pourparlers formels avec la Commission europeenne pour regler, financer cette mesure ? Jai compris du ministre Boloș quil y avait eu des discussions non officielles jusqua present, mais nous navons pas daccord a cet egard..Nous avons un cadre general de discussion qui existe actuellement, il est deja ouvert au niveau europeen et vise a assouplir lutilisation des fonds europeens dans les États membres. Surtout dans le contexte où certains dentre eux - et cest aussi le cas de la Roumanie - sont touches non seulement par lagression militaire russe en Ukraine, mais aussi par les multiples crises que plusieurs États europeens doivent gerer durant cette periode. Certaines generees par la hausse des prix de lenergie, pour le gaz naturel. Les effets de la pandemie qui a dure deux ans sont encore visibles. Il y a donc une ouverture, au niveau europeen, annoncee et a ce titre les États membres, dont la Roumanie, ont entame les discussions necessaires pour voir comment mettre en œuvre concretement ces mesures, comment acceder aux fonds europeens deja disponibles ou peut-etre a dautres qui pourraient etre accessibles. Ce que je peux vous dire, cest que, comme a la fin de la reunion de coalition où pratiquement toutes les mesures qui font partie du paquet de protection de la population et de leconomie Soutien a la Roumanie ont ete annoncees, elles reposent toutes sur un calcul financier, des ressources derriere elles, budgets nationaux et europeens. Ainsi, des que ces discussions avanceront et que tous les aspects proceduraux de lacces a cet argent seront clarifies, nous lannoncerons publiquement. Ce paquet, je le repete, dispose de tous les financements necessaires pour etre mis en œuvre. Les premieres etapes, comme vous pouvez le voir, sont deja annoncees. Journaliste : Donc, pour etre clair pour tous les Roumains - les pourparlers ont commence, ils ont commence, mais nous navons pas encore daccord. Ca va se passer dans une semaine, un mois, une autre periode ? Dan Cărbunaru : Évidemment. Les ressources existent. Les mecanismes dacces a cet argent sont en cours de finalisation. À lissue des discussions avec la Commission europeenne, nous pourrons presenter ces details. Journaliste: Dans le cas de lordonnance durgence qui fait reference au recouvrement des droits salariaux du personnel dans les domaines de leducation. Tout dabord, quel serait le montant total dont nous parlons? Dan Cărbunaru : Je pense que les details concrets des montants peuvent etre fournis par le Ministere de lÉducation et immediatement, apres le briefing, les collegues du Ministere de lÉducation vous fourniront toutes les donnees. On les retrouve comme tels, evidemment, derriere lacte normatif. Il y a un reechelonnement qui va se faire, comme je lai dit, dans les cinq prochaines annees et vous y trouverez tous les details lies aux montants et pourcentages a prevoir. Journaliste : Oui, seuls les pourcentages sont passes mais les montants ne sont pas passes. Mais comment le reechelonnement de cinq ans a-t-il ete decide ? Comment etes-vous arrive a cette periode de cinq ans ? Pourquoi pas pendant trois ans ou sept ans ? Dan Cărbunaru : Ce sont des calculs faits par les initiateurs. Le Ministere de lEducation a pratiquement assume cette obligation grace a louverture dont ont fait preuve les representants syndicaux des enseignants dans les negociations du dialogue social qui se sont deroulees au niveau du Gouvernement et au niveau du Ministere de lEducation Nationale. Cest la solution que, du moins en ce moment, le Ministere de lÉducation a propose et qui vient, au final, regler ce qui, malheureusement, sest accumule ces dernieres annees comme differences. Les gens ont ce droit de recuperer leur argent et on a vu que certains dentre eux sont deja alles en justice. A ce titre, lapplication de la loi et une raison supplementaire, les decisions des tribunaux ont determine le Ministere de lEducation, le Gouvernement, a proposer cette solution. Journaliste : Et pourquoi attendraient-ils cinq ans, surtout dans le contexte où la premiere annee, on ne paie que 5 % et pratiquement, un tiers est donne lannee derniere, 35 % seulement pendant cinq ans, pourquoi accepteraient-ils cinq ans au lieu d`aller en justice et eventuellement faire appliquer des decisions qui existent deja ? Il existe deja a Dolj, a Bacău, a Iași. Dan Cărbunaru : Cest pourquoi le dialogue social qui a eu lieu entre les responsables gouvernementaux et les representants des enseignants a ete extremement important. Le contexte dans lequel cette decision a ete prise de trouver une solution concrete pour recuperer ces ecarts de paiement qui se sont accumules ces dernieres annees, meme si nous traversons une periode compliquee, il s`agit de deux annees de pandemie, la guerre aux frontieres de la Roumanie, la crise provoquee par la hausse des prix de lenergie et du gaz naturel, tout cela a implique toute une serie defforts budgetaires et dans le cadre de ce dialogue social, cest la solution concrete que le Gouvernement a proposee et que, voici, est pret a la mettre en œuvre . Journaliste : Veuillez nous donner des details sur le programme Family Start. Sur quels criteres ces garanties de pret seront-elles accordees? Depuis quand ce programme va-t-il demarrer et concretement, a quoi peut servir largent, y compris pour lorganisation dun mariage ? Dan Cărbunaru : Cest un package dedie au soutien des familles au debut de la route. Cest une proposition qui vient du Ministere de la Famille et qui contribue, pratiquement, a completer les formes de soutien que, surtout en cette periode compliquee, le Gouvernement a pense integrees, avec le soutien de la coalition, pour venir en aide de toutes les categories affectees par les crises que nous traversons. Concretement, ce paquet dedie aux familles, ainsi que de nombreuses autres mesures qui lui sont complementaires, seront detailles par le Ministere de la Famille, qui travaille deja sur la configuration dactes normatifs pour accompagner, concretement, la mise en œuvre de ces projets. Journaliste : Donc pour linstant on ne parle pas de criteres cloues, qui en beneficiera, qui nen beneficiera pas, en fonction des revenus... ? Avez-vous une date limite pour recevoir une communication de la Commission europeenne afin que nous sachions quand la Commission repondra et quand largent entrera dans le pays ? Dan Cărbunaru : Il y a une tres grande ouverture. Il est difficile didentifier une periode similaire a un dialogue aussi intense entre le Gouvernement de la Roumanie et la Commission europeenne, dans un sens constructif, je dirais. Le president de la Commission europeenne, le commissaire aux migrations, le commissaire au travail, le commissaire a la protection civile se sont rendus ici recemment et poursuivront ces visites, qui montrent limportance que la Commission europeenne attache a la Roumanie, qui, avec la Pologne, Je me refere maintenant aux États europeens de cette partie de lUnion europeenne, traversent des periodes assez compliquees, obliges a gerer ce flux de refugies egalement. Plus de 700.000 refugies ukrainiens sont entres en Roumanie depuis le debut de lagression militaire russe le 24 fevrier. Ainsi, a Bruxelles, on connait, pratiquement, la solidarite dont la Roumanie a fait preuve dans un contexte europeen. Il y a une ouverture totale pour soutenir notre pays a la fois en rendant lutilisation des fonds europeens plus flexible et, comme vous le savez bien, il y a plusieurs milliards deuros que la Roumanie peut reutiliser a partir de lensemble de ceux dont elle dispose deja pour la periode 2014-2020. Dautre part, il y a deja des annonces faites par la Commission europeenne ; 3,5 milliards deuros annonces pour les pays gerant le flux de refugies en Ukraine et qui devront etre mis en place parallelement a dautres dispositifs de soutien aux États touches par la hausse des prix de lenergie et du gaz. Donc il y a cette disponibilite, il y a ce dialogue. Cest, apres tout, une question de temps, disons court ou moyen, jusqua ce que nous puissions avoir des details concrets sur votre question. Journaliste : Bonjour ! Adrian Vasilache, de HotNews. A lordre du jour du gouvernement figurait un memorandum sur le Cloud gouvernemental, qui montre quil y a des enjeux majeurs lies a la volonte de certains etablissements dentrer ou non dans cette future infrastructure informatique colossale - 375 millions deuros de lUnion europeenne via le PNRR. Il y a six institutions qui refusent tout simplement dentrer dans ce Cloud. Cinq autres, dont le SCM, DIICOT, ne veulent pas transmettre de donnees. Des specialistes du SRI, du STS et de lADR ont demande des donnees pour avoir une idee de la facon de dimensionner ce cloud. Maintenant, le gouvernement propose un memorandum demandant a la ADR de renvoyer a ces institutions la demande dinformations, les questions pour obtenir ces donnees, avec la date limite du 22 avril. Que se passe-t-il si DNA, SCM, DIICOT ne repondent pas, la Cour Constitutionnelle ne veut pas entrer dans ce systeme et ne repond pas aux nouvelles questions ? Dan Cărbunaru : Le Cloud gouvernemental est une necessite pour tout pays moderne. Bien sûr, nous nous interessons particulierement a la Roumanie, car cest la chance supplementaire qua lEtat roumain de developper ses capacites a fournir des services publics performants. Bien sûr, cest aussi un projet tres debattu dans la societe civile. Je lai egalement constate dans lenvironnement economique et gouvernemental. Ce memorandum a ete approuve aujourdhui, lors de la reunion du gouvernement, donnant aux institutions loccasion dexprimer leur point de vue et constitue un pas en avant vers la realisation de cet objectif important pour la Roumanie. Et cest un pas en avant dans la realisation de cet objectif important pour la Roumanie. Bien sûr, il y a des discussions sur la facon dont il sera configure. Cest une epoque où lon assiste a une preoccupation mondiale de gerer les cybermenaces, de proteger les donnees, quelles fassent partie des donnees gerees par les autorites etatiques ou dautres categories de donnees doperateurs prives, mais qui ont un niveau dimportance extremement eleve. Il y a donc un souci international de proteger les donnees, tout en permettant a lavenir de faire sa place dans les services publics que tout Etat doit rendre a ses citoyens. Certes, aujourdhui, lors de la reunion du gouvernement, a travers ce memorandum, la Roumanie fait un pas en avant et dans la prochaine periode, nous vous tiendrons au courant des developpements. Journaliste : Y a-t-il une obligation que le gouvernement ait approuve ce memorandum ? Dan Cărbunaru : Cest une forme de responsabilite assumee au niveau gouvernemental pour gerer un projet important pour la Roumanie. Journaliste : Pourquoi ce projet a-t-il deja commence, alors quon ne sait pas exactement quelles institutions y participeront et si elles voudront y participer ? Y aura-t-il des formes dobligation pour certaines institutions, comme la Cour constitutionnelle, la DNA, la DIICOT, le Registre du commerce, qui disposent de nombreux services publics electroniques, dentrer dans ce cloud ? Y aura-t-il une telle chose? Dan Cărbunaru : Les discussions qui ont lieu maintenant vont clarifier tous ces aspects, quelles soient integrees ou connectees, ces institutions gerent ensemble des services publics importants. Cela doit se faire en toute securite pour les donnees qui y sont stockees et la fonctionnalite pour ce quelles ont a offrir. Journaliste : Pourquoi les Services dInformation devraient-ils entrer dans le cloud gouvernemental, comme structure assurant la cybersecurite, etant donne que le role de ce service est de collecter des donnees ? Nous savons tres bien quau travers de la cyber securite quil apportera et quil apporte deja a plus de 60 institutions publiques, le SRI a acces aux donnees de trafic, cest-a-dire les adresses IP, ladresse e-mail, certaines donnees personnelles. La reticence de nombreuses autorites, comme lAutorite electorale permanente, probablement la DNA ou la Cour constitutionnelle, vient de la. Comment y repondez-vous ? Que fait le SRI la-bas ? Dan Cărbunaru : Chacune des institutions ayant des responsabilites dans lÉtat roumain gere, conformement a la loi, les attributions quelle doit remplir. Ce que je peux vous assurer, cest que ce projet de Cloud gouvernemental, lors de sa mise en œuvre, prendra en compte, tout dabord, le cadre juridique existant et le respect de toutes les regles, nous sommes membre de lUnion europeenne et de lOTAN, il ne peut donc pas, de ce point de vue, personne ne doute de la capacite de la Roumanie a assumer ses responsabilites. De plus, du point de vue des cybermenaces, les performances de la Roumanie, a travers ses institutions competentes, sont reconnues tant sur le plan interieur qua letranger. Le besoin de proteger les donnees est reel, nous avons vu de nombreux incidents, certains dentre eux en Roumanie, avec des cyberattaques extremement fortes, qui peuvent conduire a compromettre des donnees ou meme bloquer ou affecter des segments importants de leconomie. Journaliste : Le STS ne soccupe-t-il pas de cela, en securisant les systemes informatiques publics essentiels ? Que recherche le SRI ? Dan Cărbunaru : Comme je vous le disais, chacune des institutions ayant des attributions legales en Roumanie respecte strictement ses domaines, de sorte quil ny a pas de risques dinterpretation. Merci! Sil ny a plus de questions, je vous remercie beaucoup davoir participe au point de presse et je vous souhaite une bonne journee ! 2022-04-14 14:10:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-14-02-11-58big_0[1].jpgȘedința de guvern din 14 aprilieȘtiri din 14.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-04-14 12:20:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_022_resize.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu președintele Grupului Băncii Mondiale, David MalpassȘtiri din 14.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-les-fonds-europeens-et-les-facilites-fournis-par-le-groupe-de-la-banque-mondiale-sont-un-soutien-important-pour-acceder-aux-ressources-de-developpementEntrevue du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciuca avec le president du Groupe de la Banque mondiale, David Malpass Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a eu une entrevue, au Palais Victoria, avec le president du Groupe de la Banque mondiale, David Malpass. A cette occasion, ont ete evoques les progres realises par la Roumanie au cours des 30 annees de mise en œuvre des programmes de developpement avec la Banque mondiale, ce qui a contribue a consolider le developpement de notre pays dans le contexte de lapprofondissement de lintegration euro-atlantique. Le Premier ministre roumain a presente la vision du Gouvernement concernant lapproche integree des investissements realises avec largent europeen et du budget national, ainsi que dautres instruments financiers internationaux. Je suis convaincu que les fonds europeens et facilites fournies par le Groupe de la Banque mondiale constituent un soutien important pour acceder aux ressources de developpement necessaires. Nous avons le plus gros budget dinvestissements alloue au cours des 30 dernieres annees et nous voulons contribuer par notre stabilite a la stabilite de notre region. Nous avons lance le programme Soutien a la Roumanie, allouant aux investissements 60% des 17,3 milliards de lei , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Au cours de entretien ont ete apprecies le fonctionnement du systeme monetaire et la stabilite du taux de change en Roumanie, etant en soulignee egalement laugmentation de 25% du budget de la defense, jusqua 2,5% du PIB. Le role du developpement economique reste crucial dans la consolidation des efforts de modernisation, etant notee limportance de la finalisation des routes et dautres projets de grande infrastructure. Concernant la gestion des effets generes par lagression militaire russe en Ukraine, le Premier ministre a presente leffort des autorites concernant le soutien apporte aux plus de 740.000 refugies qui sont entres en Roumanie depuis le debut du conflit. Lacces aux services sociaux, en coordination avec les partenaires europeens et internationaux, avec la societe civile, ainsi que la solidarite dont font preuve les Roumains ont ete soulignes dans les pourparlers. Le Premier ministre a mis en exergue la situation de la Republique de Moldavie, affectee par la gestion des flux de refugies, qui a besoin dun soutien pour lequilibre budgetaire et le developpement des exportations vers le marche europeen. Le chef de lExecutif a fait connaitre des details sur le soutien fourni par le Gouvernement de la Roumanie pour le transit des marchandises, pour faciliter les exportations de lUkraine, pour maintenir les chaines dapprovisionnement. En ce sens, le Gouvernement approuve aujourdhui le financement de lextension des flux de fret dans le port de Constanța, en developpant linfrastructure ferroviaire et en utilisant plus tard le Danube comme voie de transport. Dans le domaine de lenergie, ont ete evoquees les opportunites offertes par les financements europeens , qui peuvent etre amplifiees avec le soutien de la Banque mondiale. La necessite de reduire la dependance du gaz russe et de reconfigurer les chaines commerciales europeennes pourra offrir de nouvelles opportunites a la Roumanie. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a presente les plans de la Roumanie pour developper la capacite de production delectricite et etendre lexploration du gaz naturel, y compris offshore. Grace au Plan national de relance et de resilience, la Roumanie developpera des investissements dans la production denergie avec des moyens renouvelables, lenergie verte. A partir des memes ressources europeennes, 500 millions deuros seront alloues a la capacite de production de micropuces, de semi-conducteurs. La formation de la main-dœuvre et, en particulier, leducation numerique ont ete mentionnees comme des priorites dans les efforts visant a fournir le niveau de qualification le plus eleve possible, en ce sens, le Premier ministre mentionnant la mise en œuvre du projet Roumanie eduquee. La mise en valeur du potentiel agricole de la Roumanie, dans le contexte du conflit en Ukraine, est une necessite mentionnee lors de l`entrevue, en ce sens etant rappele le soutien financier necessaire pour le developpement et la modernisation du systeme dirrigation. Ladhesion a lOCDE, vitale pour la consolidation du profil economique de la Roumanie, a ete appreciee comme un objectif strategique, apres ladhesion a lUE et a lOTAN, susceptible de generer la creation de nouveaux emplois, davantage dinvestissements, des opportunites de developpement. 2022-04-14 09:23:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-14-12-19-49big_image_001_resize.jpgVizita premierului Nicolae-Ionel Ciuca la Baza 57 Aeriană Mihail Kogălniceanu, împreună cu președintele României, Klaus Iohannis, și cu prim-ministrul Regatului Belgiei, Alexander De CrooȘtiri din 13.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/la-visite-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-la-57e-base-aerienne-mihail-kogalniceanu-en-compagnie-du-president-de-la-roumanie-klaus-iohannis-et-du-premier-ministre-du-royaume-de-belgique-alexander-de-croo Le discours du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a loccasion de la visite, en compagnie du President de la Roumanie, Klaus Iohannis, et du Premier ministre du Royaume de Belgique, Alexander De Croo, a la 57e base aerienne Mihail Kogălniceanu Nicolae-Ionel Ciucă : Votre Excellence, Monsieur le President, Monsieur le Premier Ministre De Croo, Mesdames et Messieurs, Chers militaires, Je suis honore detre aujourdhui avec les militaires qui temoignent, par la presence et leurs actions en Roumanie, que lOTAN est la garantie de securite la plus concrete et la plus solide pour ses États membres et que lOTAN nest pas seulement le quartier general a Bruxelles, mais aussi ici , sur le terrain. Nous vivons des temps difficiles, que nous ne pensions pas vivre au 21eme siecle. Nous devons nous preparer a une crise durable et a la situation où cette crise setendra plus pres de notre frontiere. Monsieur le Premier ministre De Croo, merci pour votre contribution a la decision de lOTAN de mettre en œuvre le plan de reponse par etapes. Nous devons creer et renforcer une position de defense et de dissuasion efficace du cote est de lOTAN. Nous comptons sur votre soutien a la nouvelle forme du concept strategique de lOTAN, qui doit inclure la menace de la Russie dans sa forme reelle, ce qui necessite le renforcement de la presence permanente de lOTAN a lEst. Nous devons prendre notre defense au serieux et y reflechir dans nos decisions. Il est temps de passer dune presence avancee a une defense avancee et a la mise en œuvre de la decision prise par nos dirigeants le 24 mars lors du Sommet extraordinaire de Bruxelles. Linvasion de lUkraine par la Russie est la pire menace pour la securite euro-atlantique de ces dernieres annees. Nous condamnons fermement linvasion massive de lUkraine. Nous condamnons les attaques impitoyables des troupes russes contre des civils, violant les dispositions du droit international et de lhumanite, et deplorons les pertes tragiques de vies humaines, les enormes souffrances humaines et les destructions causees par linvasion illegale, non provoquee et injustifiee de la Russie. Il est de notre devoir daider les refugies ukrainiens et leurs familles, ainsi que les personnes deplacees. Cest pourquoi, nous avons mis en place un corridor humanitaire pour attenuer le drame quils traversent, leur redonner espoir et leur montrer quils ne sont pas seuls. Nous sommes avec lUkraine. LOTAN et lUnion europeenne sont toutes deux solidaires du peuple ukrainien et de son gouvernement. Les Allies sont unis pour soutenir pleinement la souverainete et lintegrite territoriale de lUkraine a linterieur de ses frontieres internationalement reconnues. Les actions agressives de la Russie ont conduit les Allies a activer les plans de defense de lOTAN pour proteger lAlliance. Le SACEUR (Commandant supreme des forces alliees en Europe) a decide de deployer des elements des forces de reaction de lOTAN. Cest la premiere fois que ces forces sont deployees dans un contexte de defense collective. Je tiens a vous remercier, les militaires presents aujourdhui, ainsi que vos freres roumains, ainsi que toutes les troupes alliees, qui demontrent a quel point la solidarite des membres de lOTAN est forte. LOTAN continuera de prendre toutes les mesures et decisions necessaires pour assurer la securite et la defense de tous les allies. Notre engagement a respecter les dispositions de larticle 5 du Traite de Washington est inebranlable. Nous sommes unis pour proteger et defendre lAlliance. La liberte vaincra loppression. Je vous remercie! 2022-04-13 12:14:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_013_resize.jpgÎntâmpinarea de către premierul Nicolae-Ionel Ciucă a prim-ministrului Regatului Belgiei, Alexander De CrooȘtiri din 13.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-accueille-le-premier-ministre-du-royaume-de-belgique-alexander-de-croo Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a accueilli au Palais Victoria, le Premier ministre du Royaume de Belgique, Alexander De Croo. Au cours dun petit-dejeuner de travail, les deux Premiers ministres ont evoque la situation securitaire dans la region et limpact genere par lagression militaire russe en Ukraine. Le Premier ministre roumain a mis en exergue la solidarite des États membres de lUE et des allies de lOTAN, soulignant la necessite de renforcer le flanc oriental de lAlliance de lAtlantique Nord. A cet egard, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a remercie son homologue belge pour la decision de fournir des troupes pour renforcer la defense alliee en Roumanie, ce qui temoigne clairement de la solidarite entre allies. Le chef de lExecutif roumain a mentionne leffort des autorites roumaines, en collaboration avec la societe civile, pour gerer le flux de plus de 700.000 refugies dUkraine, un exemple de gestion dune situation complexe, aux frontieres exterieures de lUnion europeenne. Nous avons montre que nous sommes responsables de la protection des frontieres exterieures de lUE et de la gestion dimportants flux de refugies. Les Roumains ont fait preuve de solidarite, dempathie et de determination en soutenant les citoyens ukrainiens touches par la guerre , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Il a souligne les preoccupations de la Republique de Moldavie et la necessite dun soutien financier europeen soutenu, qui permettrait de gerer la crise des refugies ukrainiens ainsi que les effets economiques generes par le conflit dans la region. Dun point de vue europeen, le besoin de renforcer lindependance energetique et de gerer limpact economique de lagression militaire russe sur lUkraine necessitera un renforcement de la cooperation entre les États membres afin de proteger les citoyens et le milieu des affaires. Dans ce contexte, les deux Premiers ministres ont convenu de faire progresser la cooperation bilaterale dans le secteur de lenergie, en mettant laccent sur le nucleaire et les energies renouvelables. Ces objectifs sajoutent a la cooperation roumano-belge dans le domaine de la microelectronique. Les Premiers ministres roumain et belge ont apprecie la solidarite europeenne et le role de lUE dans la recherche de solutions a la crise. Le Premier ministre Ciucă a rappele lobjectif de la Roumanie dadherer a Schengen, en tant que forme de cooperation europeenne approfondie. Au cours de l`entretien a ete apprecie le role important de la communaute roumaine de Belgique, ainsi que celui des entrepreneurs belges en Roumanie. 2022-04-13 08:31:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_1_(3).jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu Virginijus Sinkevičius, comisar european pentru mediuȘtiri din 12.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-04-12 16:20:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-12-04-49-28big_image_002_resize.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu Tilman Moritz Kuban, membru al Parlamentului German, Katja Christina Plate, Director al Fundației Konrad Adenauer pentru România și Republica Moldova, și Dr. Peer Gebauer, ambasadorul Republicii Federale Germania în RomâniaȘtiri din 12.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-04-12 16:12:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2022-04-12_at_16.42.05_(2).jpegPrimirea premierului Nicolae-Ionel Ciucă, împreună cu președintele României, Klaus Iohannis, a delegației României care va participa la competiția sportivă „Invictus Games The Hague”Știri din 12.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-04-12 15:41:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-12-03-42-10big_image_012_resize.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă, alături de liderii coaliției de guvernare, la conferința de presă pentru prezentarea pachetului de măsuri economico-sociale ”Sprijin pentru România”Știri din 11.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-les-dirigeants-de-la-coalition-gouvernementale-ont-participe-a-la-conference-de-presse-pour-la-presentation-du-paquet-de-mesures-economiques-et-sociales-quot-soutien-a-la-roumanie-quotDeclarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciuca lors de la presentation du paquet de mesures Soutien a la Roumanie Nicolae-Ionel Ciuca : Bonsoir ! Soutien a la Roumanie est un ensemble de solutions pour les citoyens et leconomie. Le programme gouvernemental sur la base duquel nous avons ete investis par le Parlement roumain a le citoyen en son centre. La coalition gouvernementale, a travers le Gouvernement de la Roumanie, a le devoir de trouver des solutions aux problemes du peuple et de lenvironnement economique, surtout dans une periode aussi difficile que celle que nous traversons. Le paquet a une valeur de 17,3 milliards de lei, environ 52% de cette valeur est fournie par des fonds europeens et, evidemment, 48% des fonds du budget de lÉtat. Il a trois objectifs principaux : soutenir leconomie pour une croissance economique saine, assurer la cohesion sociale et, bien sûr, la solidarite entre les generations. Les consultations en cours avec le milieu des affaires au cours des quatre mois de gouvernance ont signale des problemes economiques en temps reel. Ainsi, les beneficiaires des mesures sont les PME, les grands investisseurs, les transporteurs et les distributeurs, les investissements publics en cours, en general leconomie roumaine. 300 millions deuros seront alloues pour soutenir les PME confrontees a des difficultes dues aux effets du contexte regional. Une aide pouvant aller jusqua 400.000 euros par entreprise sera accordee aux PME dont les charges dutilite depassent 15 %. Le programme entrera en vigueur le 1er juin. Les investissements sont le moteur de la croissance economique. Nous envisageons une enveloppe de 200 millions deuros pour stimuler les investissements a fort impact sur leconomie. Il sagit doctroyer des aides dÉtat pour encourager des investissements superieurs a un million deuros, ayant un effet significatif sur le developpement regional, avec des perspectives davenir. Le programme entrera en vigueur le 1er mai. Afin de soutenir les transporteurs et les distributeurs, nous envisageons un programme de soutien dedie. 300 millions de lei seront destines aux entreprises de transport routier de marchandises, de personnes et aux entreprises de distribution. Pour les entreprises de transport et de distribution, affectees par laugmentation des prix du carburant, nous mettons en place un mecanisme de soutien, a travers lequel nous accorderons une subvention de 0,50 lei / litre de carburant. Les beneficiaires seront environ 4.000 entreprises. L`ajustement des contrats dinvestissement public en cours, finances par des fonds nationaux et europeens, une mesure qui vise l`augmentation des prix des materiaux, de la main-dœuvre, des transports et des outillages - ainsi, 5,2 milliards de lei sont alloues pour soutenir les investissements publics cette annee, pour la poursuite et lachevement de contrats en cours. Cette semaine, on approuvera une ordonnance durgence pour les fonds qui seront alloues par le budget de lÉtat et, dans deux semaines, un autre acte normatif, une autre ordonnance durgence, pour reglementer lallocation des fonds de lUE. Deux mesures importantes pour proteger lemploi : les salaries en chomage technique toucheront 75 % de leur salaire dici la fin de lannee, a partir du 1er mai. La valeur du programme est de 450 millions de lei, il provient du programme SURE a partir de fonds europeens. Poursuite du programme Kurzarbeit a partir du 1er mai prochain. Soutien a lagriculture roumaine. Les mesures de soutien a lagriculture, domaine strategique pour notre pays, ont un role essentiel pour le gouvernement et la coalition de gouvernance. Ces mesures profiteront aux agriculteurs, aux PME du secteur agricole et a lindustrie agroalimentaire. Ainsi, nous allouons 200 millions deuros pour la transformation des produits agricoles en Roumanie. Les agriculteurs qui transforment des produits agricoles dans le pays beneficieront dune prime de 10 % de la valeur des produits transformes, a compter du 1er juin. Une subvention de 300 millions deuros, fonds de roulement pour les agriculteurs roumains ; date limite - 30 juin, date a laquelle les contrats de financement doivent etre conclus. Le salaire minimum dans lagriculture et lindustrie alimentaire : 3.000 lei brut, similaire a celui du secteur de la construction, sera approuve la semaine prochaine au Parlement. Nous capitalisons de 100 millions deuros la Maison de Commerce Unirea , integrateur des programmes nationaux en agriculture, depuis le 1er août, sur des fonds du budget de lEtat. Dans le domaine social, le soutien aux citoyens roumains vise a les proteger de la hausse des prix. Ces temps difficiles necessitent, comme je viens de dire, solidarite et soutien, en particulier pour ceux qui en ont besoin. Ainsi, le paquet propose les solutions suivantes : un milliard deuros, 50% de fonds europeens, 50% de fonds du budget de lEtat, qui consisteront en des bons pour aliments de base, dune valeur de 50 euros tous les deux mois pour : les familles avec au moins deux enfants ou parents celibataires, avec un revenu inferieur a 600 lei / mois; les retraites avec un revenu inferieur a 1 500 lei / mois ; les personnes beneficiant dun revenu minimum garanti ; personnes handicapees. Le paquet entrera en vigueur le 1er juin. Bons pour les eleves boursiers sociaux : 30 euros pour chaque mois dorganisation des cours scolaires, pour lachat de nourriture, de fournitures et de vetements. Valeur totale du paquet : 33 millions deuros. Environ 4,7 millions de Roumains beneficieront de toutes ces mesures. 200 lei supplementaires pour laugmentation volontaire du salaire minimum, et pour ces 200 lei, aucun impot ne sera facture. La valeur des cheques-repas augmente de 50 %, passant de 20,17 lei a 30 lei. Nous doublons egalement la norme alimentaire pour les patients hospitalises et les personnes agees institutionnalisees de 11 lei par jour a 22 lei par jour. Plus de 3 millions de personnes beneficieront de cette mesure. La valeur totale, environ 270 millions de lei. Pour la Protection de lEnfant, nous augmenterons les droits accordes aux enfants dans le systeme de protection speciale, y compris ceux en situation de handicap qui sont dans ce systeme, ainsi quaux meres dans les maternites. Environ 47.000 enfants en beneficieront. La valeur totale du programme de soutien est denviron 86 millions de lei. Lallocation alimentaire journaliere passe de 12 lei, comme cest le cas actuellement, a 16 lei par jour, respectivement de 16,6 a 22 lei par jour, selon lage de lenfant. Les montants mensuels dont beneficient les enfants et les jeunes dans le cadre du systeme de protection speciale pour certains besoins personnels passent de 28 lei a 150 lei. Il y a une augmentation de 58% des montants accordes annuellement aux enfants et aux jeunes pour les vetements, chaussures, et fournitures scolaires, lallocation mensuelle de placement de 630 lei a 900 lei, et dans le cas des enfants handicapes de 945 lei a 1 350 lei par mois. Soutien aux familles roumaines. Nous nous engageons a mettre en place une politique publique daugmentation de la natalite, en soutenant les couples qui ne peuvent pas avoir denfants. Nous augmentons ainsi le nombre de personnes pouvant postuler a un tel programme de 300 a 5.000 en 2022. La valeur totale du programme est denviron 100 millions de lei. Accompagnement des jeunes. La valeur totale est denviron 500 millions de lei pour lensemble du programme. Lannee 2022 est lAnnee de la jeunesse dans lUnion europeenne et en Roumanie. Et nous avons en vue ce qui soit. Le programme pour les jeunes familles - pret dun montant maximum de 75.000 lei, garanti a 80% par lÉtat, pour le paiement des depenses de creche, jardin denfants, ecole, apres lecole, paiement du loyer, avance sur lachat dun logement. Le programme national Student Invest - un pret dun montant maximum de 50.000 lei, en proportion de 80%, garanti par lÉtat pour les frais de scolarite, la publication de livres ou detudes specialisees, le paiement dun logement dans des foyers d`etudiants. Les mesures incluses dans le paquet Soutien a la Roumanie promu par la Coalition de gouvernance abordent une fois de plus les problemes auxquels sont confrontes les Roumains et leconomie roumaine. Ma double presence ici, en tant que president du Parti national liberal et Premier ministre, est une garantie totale de la realisation de lensemble des mesures. Je vous remercie 2022-04-11 21:18:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2022-04-11_at_21.12.41_(1).jpegÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu Adina Vălean, Comisar European pentru TransporturiȘtiri din 11.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-adina-valean-commissaire-europeenne-aux-transports1649700176Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă sest entretenu avec Adina Valean, commissaire europeenne aux Transports Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a accueilli aujourdhui, 11 avril, au Palais Victoria, Adina Vălean, commissaire europeenne aux Transports. A l`agenda des pourparlers il y a eu le developpement de l`infrastructure de transport en Roumanie et limpact de la crise en Ukraine. Les deux dignitaires ont brievement passe en revue les mesures europeennes dans le secteur des transports dans le contexte de la crise actuelle, et le Premier ministre roumain a souligne le soutien solide et consistant des autorites et de la societe civile dans la fourniture de services de transport gratuits operationnels pour aider les refugies. La commissaire europeenne Vălean a souligne que tous les efforts de la Roumanie sont notes et apprecies a Bruxelles. Les deux dignitaires ont convenu dune cooperation etroite pour faciliter le transport de marchandises en provenance dUkraine et de la Republique de Moldova en utilisant les infrastructures routieres, ferroviaires et portuaires pour effectuer les exportations de cereales dUkraine, conformement aux contrats existants, compte tenu de leur importance, notamment du point de vue de la securite alimentaire de certains pays tiers, comme ceux dAfrique. Dans le cadre des echanges de vues a ete soulignee limportance du renforcement des infrastructures de transport en cas de crise majeure, compte tenu de la contribution significative de ce secteur a une reprise economique acceleree. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a reaffirme le ferme engagement du gouvernement a investir dans le developpement des infrastructures de transport nationales. Il sest felicite de linitiative lancee par la commissaire Vălean sur la creation dun groupe de travail dedie a lidentification de solutions pour accroitre labsorption des fonds europeens par la Roumanie en termes de projets dinfrastructure de transport. Le Premier ministre Ciucă a declare que les circonstances actuelles exigent une plus grande flexibilite dans lapplication des regles pouvant affecter les transporteurs. Evoquant les implications du paquet legislatif europeen Fit for 55 sur les transports, le Premier ministre roumain a souligne que la realisation des objectifs de decarbonation dans le secteur des transports est une tache de plus en plus complexe dans un secteur touche par de multiples crises et qui devrait augmenter pour avoir a la capacite de financer la transition ecologique. 2022-04-11 15:18:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_001_resize.jpgTinerii sunt așteptați să se înscrie pentru Programul oficial de Internship al Guvernului României - ediția a IX-a, 2022Știri din 11.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/les-jeunes-sont-attendus-a-s-inscrire-au-programme-officiel-de-stages-du-gouvernement-de-la-roumanie-9e-edition-2022Le Gouvernement de la Roumanie lance les inscriptions au Programme officiel de stages, la neuvieme edition, qui se deroulera du 11 juillet au 9 septembre 2022 et au cours de laquelle 150 etudiants et diplomes de lenseignement en Roumanie et a letranger pourront se familiariser avec les specificites de lactivite gouvernementale dans les institutions les plus importantes de ladministration publique centrale. Nous vous attendons dans le programme de stages du Gouvernement pour investir votre enthousiasme, votre creativite et votre elan juvenile dans le faconnement de lavenir de la Roumanie. Venez avec ce que vous voulez de la Roumanie demain, avec de bonnes idees, qui sortent de lordinaire, venez avec lenvie de faire mieux pour tous les Roumains ! Batissons une Roumanie où les jeunes veulent rester. Je vous attends au Palais Victoria ! , transmet le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Les inscriptions ont lieu entre le 11 avril et le 10 mai 2022, sur la plateforme www.internship.gov.ro, où chaque jeune qui postule doit creer un profil de candidat au sein du programme, pour qu`ensuite une commission analyse les dossiers et organisera des entretiens sur la base de desquels sera faite la selection de ceux qui deviendront stagiaires. Les conditions de participation sont les suivantes : * lage de 16 ans, mais pas plus de 27 ans ; *citoyennete roumaine ; * pleine capacite dexercice; * connaissance de la langue roumaine, ecrite et parlee ; * connaissance dau moins une langue etrangere de circulation internationale ; * connaissances dans le domaine informatique ; * le demandeur nest pas actif sur le marche du travail ; * le candidat na pas deja obtenu son diplome du Programme officiel de stages du Gouvernement de la Roumanie ; * le demandeur remplit les conditions generales prevues par la loi no. 176/2018 sur le stage, avec les amendements ulterieurs. Les candidatures seront evaluees entre le 11 mai et le 10 juin, et les resultats seront annonces le lundi 13 juin, sur le site du Secretariat General du Gouvernement. Pendant le programme de stages, les stagiaires recevront une allocation mensuelle equivalente au salaire minimum par economie, et a la fin ils recevront du Secretariat General du Gouvernement un certificat attestant le stage. Depuis 2013, date de la premiere edition, plus de 75 ministeres, autorites et agences gouvernementales, environ 1.500 jeunes ont ete impliques dans le programme de stages du Gouvernement de la Roumanie et plus de 300 evenements ont eu lieu auxquels les stagiaires ont participe. 2022-04-11 14:16:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-11-02-09-14big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la evenimentul dedicat închiderii Conferinței privind viitorul EuropeiȘtiri din 11.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-la-ceremonie-de-cloture-de-la-conference-sur-l-avenir-de-l-europeIntervention du Premier ministre Nicolae Ciuca lors de la ceremonie de cloture de la Conference sur lavenir de lEurope Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour, Monsieur le Commissaire europeen, Mme Chef de la Representation de la Commission europeenne en Roumanie, Mesdames et Messieurs, Chers jeunes, Permettez-moi de vous remercier de mavoir invite a cet evenement qui vous est destine, Il vous est dedie , et je ne peux manquer de reconnaitre quau niveau du Gouvernement, nous nous concentrons le mieux possible sur ce que signifie lavenir de notre pays, et lavenir de notre pays est ici, devant nous, cest vous, les jeunes daujourdhui. Cest exactement le theme de la conference, où nous allons, lavenir de la Roumanie, lavenir de lEurope et où nous allons. Vous parliez un peu plus tot de lemotion de ceux qui ont participe a de tels evenements, je pense que personne ne peut participer a un tel evenement sans emotion, dune part lemotion generee par le fait que nous sommes humains et nous nous souvenons avec nostalgie de lenfance, dautre part lemotion suscitee par limportance des decisions que nous prenons car elles ne font que tracer lavenir de nos enfants, lavenir de ceux qui nous prendront la responsabilite et lavenir de ceux qui assumeront la gestion de la Roumanie au sein de lUnion europeenne et, bien sûr, nous parlons aussi de lavenir de lUnion europeenne. Au fond, cest, si je comprends bien, un evenement dans lequel on essaie didentifier, de voir quel est le role des jeunes dans la vie publique, comment on engage les jeunes a participer des cet age a ce processus decisionnel qui les concernera directement et le fait que vous vous soyez occupe dorganiser de tels evenements - je comprends quil sagit du dernier evenement dune serie qui a commence lannee derniere, souligne pratiquement limportance qui est accordee tant au niveau europeen que dans notre pays et par lequel on vise a ce que cette distance de communication, parfois trop grande, entre le citoyen et les institutions etatiques, les institutions europeennes puisse etre diminuee et se materialiser dans de tels evenements. Nous vivons dans une situation pas tres tranquille, on peut dire que cest une situation compliquee, pour que les enfants comprennent mieux et quil ne faut pas leur faire peur. Ils doivent comprendre que nous sommes la pour faire tout ce qui est en notre pouvoir dans cette situation compliquee, pour quils ne ressentent pas tous ces effets et creent leur environnement et leur espace, pour quils puissent reflechir a ce quils doivent mieux faire, comment mieux se preparer et comment ils peuvent avoir un point de vue, un mot a dire dans les decisions que nous prenons, certainement pas pour resoudre les situations concretes daujourdhui, meme si je pense quils ont assez de sagesse et de creativite pour venir donner un coup de main. Je disais que nous vivons une situation complexe, que nous gerons actuellement dans toutes les mesures qui sont prises au niveau de lUE. Bien sûr, nous avons notre propre identite dans tout ce que nous faisons, car, malheureusement, nous sommes les plus proches de lendroit où se produisent les evenements les plus tragiques qui peuvent affecter la vie des gens, a savoir en Ukraine. Ainsi, chers enfants, dans tout ce que nous pensons au niveau du Gouvernement, nous attachons une grande importance a votre enthousiasme, a votre optimisme et, surtout, a votre creativite, car cest vous qui devez developper davantage la Roumanie, et pas nimporte comment, mais au sein de lUE. Cest vous qui, avec les autres jeunes des autres pays de lUnion europeenne, saurez - et jen suis sûr - donner une plus grande coherence, consolider tout ce qui signifie les valeurs de lUnion europeenne. Mme la commissaire europeenne aux transports a parle d`un segment qui nous preoccupe et nous vous devons de nous occuper de tout ce que signifient les infrastructures de transport. L`infrastructures de transport routier, infrastructure de transport ferroviaire, infrastructure de transport aerien, toutes les formes de transport doivent etre developpees et alignees sur la modernite de celles des autres pays europeens, mais ce nest quun segment. Il y a beaucoup dautres segments qui doivent etre a lordre du jour de tous ceux qui ont assume ladministration et la gouvernance du pays afin que vous puissiez beneficier de toutes les opportunites, afin que vous puissiez avoir une education de qualite, afin depouvoir avoir acces a tout ce que signifient ces programmes de transformation numerique et dautomatisation, et de cette facon vous ne soyez laisses pour compte ou derriere les jeunes des autres pays europeens. Cest notre objectif principal - vous fournir le cadre et les conditions dans lesquelles, avec vous, nous pourrons prendre ces decisions qui seront a votre avantage et, bien sûr, au notre quand nous serons plus ages. Et comme je viens de parler de cette categorie des personnes agees et des necessiteux - je ne vais pas lepisode de la pandemie COVID-19, alors que bien sûr vous aussi avez ete touches, en limitant la capacite a assister aux cours physiquement, diminuant votre capacite a interagir les uns avec les autres, de vous rencontrer, de socialiser. En meme temps, jai vu cette solidarite dont vous avez temoigne lorsque les personnes agees ne pouvaient pas quitter la maison et avaient besoin detre soutenues. Cet element de solidarite, dempathie, de generosite etait tres important pour nous lorsque vous vous etes portes volontaire et que vous etes alles aupres des personnes agees, aupres de ceux qui avaient besoin de votre soutien et de votre aide. Cela en dit long sur la facon dont vous comprenez la situation et sur la facon dont vous pouvez montrer la valeur et la disponibilite de la jeunesse de soutenir, de vous integrer et dinteragir avec les problemes et les besoins de la societe. De meme , parce que jai parle de la situation compliquee et de tout ce que la guerre en Ukraine a genere, je ne peux pas oublier comment vous vous etes impliques et avez aide les enfants ukrainiens qui sont entres en Roumanie, certains dentre eux sans parents et que vous avez aides, leur offrant soutien, amitie, conseils en cas de besoin. Je vous encourage a continuer a faire ces gestes parce que nous pouvons ainsi soulager leurs souffrances et leur mal du pays et leur permettre de surmonter plus facilement tout ce quils sentent et ressentent a la suite de la tragedie d`Ukraine. Pour en revenir au gouvernement, a limplication personnelle dans tout ce qui concerne lavenir des jeunes, sachez que nous prendrons toutes les mesures et moi, personnellement, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour maintenir ce dialogue avec les institutions de lEtat qui soccupent directement des programmes et des projets dedies aux jeunes. A chaque fois jai eu le plaisir de discuter avec vous et de pouvoir comprendre et apprendre de vous ce que vous souhaitez pour lavenir. Je vous assure que je continuerai a faire de meme, car, encore une fois, cest vous qui developperez vraiment la Roumanie, cest vous qui, a partir du dialogue avec nous, vous verrez où nous nous sommes trompes, ce que nous n`avons pas fait bien, et ainsi vous puissiez faire mieux que nous. Je vous remercie! 2022-04-11 11:30:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_012_resize.jpgȘedința de guvern din 11 aprilieȘtiri din 11.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-04-11 10:38:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_005_resize.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu o delegație a Congresului SUAȘtiri din 11.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/rencontre-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-une-delegation-du-congres-americainLe Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a a eu une entrevue avec la delegation de membres du Congres des USA, conduite par le chef de la minorite republicaine au Congres, Kevin McCarthy. Les entretiens ont porte sur la situation causee par lagression militaire en Ukraine, la gestion du flux de refugies dans le contexte de la crise humanitaire, ainsi que les effets sur la region. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a mentionne que la Roumanie a offert son soutien aux refugies ukrainiens dans notre pays, ainsi quaux autorites ukrainiennes, en impliquant et en coordonnant les efforts de la societe avec ceux des institutions etatiques. Le Gouvernement a prepare une deuxieme etape de reponse a la crise des refugies, a savoir leur integration sociale, en garantissant le droit au travail des citoyens ukrainiens restes en Roumanie et le droit a leducation des enfants et des jeunes d`Ukraine. Le Premier ministre a egalement presente les perspectives du Gouvernement et limportance daccroitre la presence americaine en Europe de lEst et en Roumanie afin de renforcer la position de defense et de dissuasion dans notre pays, dans la perspective du sommet de lOTAN a Madrid. Le sujet lie aux ressources energetiques actuelles, ainsi qua la perspective dassurer lindependance energetique de la Roumanie a ete aborde dans la discussion. Dans ce contexte, le Premier ministre a souligne limportance de la collaboration bilaterale pour la construction des groupes 3 et 4 de la centrale nucleaire de Cernavoda et le transfert technologique des SMR-petits reacteurs modulaires. Les representants du Congres americain ont remercie la Roumanie pour la maniere exemplaire dont elle a reussi a se mobiliser pour gerer les flux de refugies - au niveau institutionnel, de la societe civile et des citoyens. Le chef de la delegation americaine, le membre du Congres Kevin McCarthy, a assure quil reviendrait a Washington pret a soutenir le soutien americain urgent a la Roumanie a tous les niveaux requis : le transfert technologique americain au niveau des SMR, la solution de financement des reacteurs nucleaires de Cernavoda et les autres programmes, qui tiennent compte des connaissances nucleaires et de lexistence dune main-dœuvre qualifiee, mais aussi de la perspective du developpement de la technologie et de son utilisation dans toute lEurope. En outre, seront ajoutes les elements de soutien pour le renforcement du flanc oriental, les livraisons opportunes dequipements et lapprobation des transferts technologiques en la matiere qui seront demandes par la partie roumaine. 2022-04-11 09:25:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_003.jpgȘedința de guvern din 8 aprilieȘtiri din 08.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-04-08 11:44:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-producatori1405.jpgMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă prilejuit de Ziua Internațională a Romilor și sărbătorirea etniei romilor din RomâniaȘtiri din 08.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-journee-internationale-des-roms-et-de-la-celebration-de-l-ethnie-rom-en-roumanieMessage du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a loccasion de la Journee internationale des Roms et de la celebration de lethnie rom en Roumanie La mobilisation des Roms du monde entier pour la defense de leurs interets legitimes et la receptivite des États au cours des dernieres decennies ont permis a notre pays de marquer, aujourdhui, deux evenements dedies a cette ethnie : la Journee internationale des Roms et la celebration des Roms en Roumanie. Avec un profil culturel bien defini, mais avec une histoire millenaire hostile et un destin dramatique, qui sest etendu a tous les continents, les Roms sont desormais les confreres de tous les citoyens du monde. Ils meritent le respect qui leur est dû en cette qualite, ainsi que le soutien necessaire pour la reparation des injustices du passe et la suppression des obstacles a lacces aux droits et aux opportunites. Les societes ont evolue dans le sens de la civilisation et de lhumanisme, elles comprennent mieux et a plus grande echelle les valeurs, elles ne manquent plus dinformations a aucun niveau. Ainsi, il y a pour elles un devoir dhonneur de pratiquer linclusion de toute communaute ethnique qui rencontre certaines difficultes, tout en mettant en valeur la diversite creee par des cultures et des mentalites distinctes Les Roms de notre pays ont apporte, au fil du temps, une valeur culturelle et economique aux environnements dans lesquels ils vivaient. Culturelle, par un talent artistique indeniable, notamment dans le domaine de la musique et de la danse, economique, par le savoir-faire artisanal. Si loctroi de la liberte, au milieu du XIXe siecle, ne sest pas accompagne de mesures de soutien a un niveau de vie egal a celui des autres citoyens, les effets sont apparus et se sont perpetues. Une radiographie honnete de lhistoire et la reconnaissance des erreurs du passe doivent etre completees par des actions visant a soutenir et a mettre en valeur tous les citoyens de ce pays, sans distinction de race, de nationalite, dethnie ou de sexe. Souvenons-nous toujours que le bien ne sobtient pas par le rejet ou lindifference. La periode que nous traversons est extremement difficile, lagression militaire russe en Ukraine generant une grande crise humanitaire et forcant des millions de personnes, dont des Roms, a quitter leur pays. Japprecie pleinement la maniere dont les organisations et les volontaires roms de Roumanie ont ete et continuent detre impliques dans la gestion de la crise des refugies, en etant de veritables exemples de solidarite et dhumanite. La Roumanie et lEurope ont apporte une contribution substantielle, au niveau institutionnel, a la creation de strategies et de mecanismes pour repondre aux aspirations identitaires, culturelles, economiques et sociales des Roms. Au niveau gouvernemental est en cours, a un stade avance, une nouvelle strategie nationale pour linclusion des Roms pour la periode 2022-2027, a travers laquelle nous visons a valoriser la contribution des citoyens roms dans la societe. De nombreux representants de cette ethnie, du monde entier, ont reussi a sorganiser et a sunir pour defendre les droits et les interets des Roms. La solidarite envers la communaute rom, la comprehension et le respect de la diversite nous permettront de ne plus ressentir aucune forme de discrimination ou dinjustice causee par des prejuges. Felicitations aux Roms de notre pays a loccasion de la double celebration daujourdhui et meilleurs vœux aux Roms du monde entier ! Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-04-08 11:14:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2022-04-07_at_19.20.17.jpegÎntâlnirea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu reprezentanții asociațiilor de fermieri și producători de semințe și ulei de floarea-soareluiȘtiri din 07.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/reunion-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-des-representants-des-associations-de-fermiers-et-de-producteurs-de-graines-et-d-huile-de-tournesolCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciuca: La Roumanie a un potentiel agricole tres important, et les nouvelles mesures gouvernementales soutiendront ce domaine extremement important pour leconomie Aujourdhui, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a discute avec les representants des associations de fermiers et de producteurs de graines et dhuile de tournesol de la securite alimentaire, de la garantie des stocks necessaires au marche interieur, ainsi que des solutions gouvernementales aux problemes auxquels ce secteur est confronte. . J`ai voulu que nous ayons ces consultations afin de recevoir des assurances directement de la source quil y a suffisamment de stocks d`huile pour la population, y compris sil y a une demande supplementaire du marche. La Roumanie a un potentiel agricole tres important, et les nouvelles mesures gouvernementales que nous envisageons soutiendront ce domaine extremement important pour leconomie , a declare le Premier ministre. Les discussions ont porte sur laugmentation de la superficie cultivee avec tournesol, la production de graines et, en particulier, le niveau de transformation des graines et la production dhuile de tournesol, pour le marche interieur et pour lexportation. La Roumanie peut jouer un role important dans lUnion europeenne pour compenser la perte des importations en provenance dUkraine, etant donne que notre pays est lun des principaux exportateurs de cereales, a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Notre pays peut ainsi contribuer a la securite alimentaire de lUnion europeenne et des pays tiers, qui sont durement touches par les consequences de lagression en Ukraine. Au cours des consultations, ont ete analysees les difficultes de ce secteur, generees par le manque de credits a moyen et long terme, la situation volatile de la main-dœuvre et le probleme des engrais utilises pour les cultures agricoles. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciuca a souligne que la rehabilitation et le developpement du systeme dirrigation sont une priorite pour le gouvernement actuel, et que les mesures visant a faciliter lacces au financement seront poursuivies a travers des programmes dedies a ce domaine. Il a egalement souligne limportance de repenser lenseignement agricole afin de mieux repondre aux demandes du marche du travail. Les consultations se poursuivront dans un groupe de travail coordonne au niveau du Ministere de lAgriculture. A cette reunion, avec le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă ont participe egalement Adrian Chesnoiu, ministre de lAgriculture et du Developpement Rural, Adrian Caciu, ministre des Finances, Dan Carbunaru, porte-parole du Gouvernement, le conseiller dÉtat George Agafiței et Remus Borza, conseiller honoraire. Les societes agricoles etaient representees aux pourparlers par SC. Prutul SA, SC. Oleomet SRL, Bunge Roumanie SA, SC. Global Grain International SRL, SC. Expur SA, SC Mirba Oil and Miniprod SRL, SC. Argus SA, Agromad Crops, Grup Șerban Holding SA, SC. Dorna Agri S.A., SC. Longin SRL, Cerealcom Teleorman, SC. Agricost S.A., SC. JD Agro Cocora SRL, SC. Intercereal SA, Cargill, S.C. Nutrelo Group S.A., SC. Ardealul S.A., Cerealcom Dolj. 2022-04-07 18:43:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_z_(5).jpgÎntâlnirea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu reprezentanții Confederației Patronale ConcordiaȘtiri din 07.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/l-entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-les-representants-de-la-confederation-des-employeurs-concordiaCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Soutenir leconomie et les entreprises roumaines, dans le contexte de la situation generee par la guerre en Ukraine, une priorite pour le Gouvernement et lenvironnement economique prive Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a eu aujourdhui, 7 avril 2022 une reunion avec les representants de la confederation patronale Concordia, qui rassemble lequivalent de 26 % du PIB de la Roumanie. Au cours de l`entrevue, a ete presentee une evaluation concernant les effets de la guerre en Ukraine sur leconomie roumaine et il y a eu des discussions pour identifier de nouvelles solutions afin de soutenir lenvironnement des affaires dans notre pays. Nous voulons soutenir tout lensemble de l`economie car cest tres important pour le budget et surtout pour le maintien des emplois. Nous avons des sommes importantes allouees aux investissements et il existe egalement des programmes europeens de financement ouverts pour soutenir le domaine economique. Nous abordons de maniere integree les les ressources de dizaines de milliards deuros dont nous disposons. Le soutien apporte a lenvironnement des affaires est pour les citoyens roumains et cest notre priorite , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Les participants ont evoque des sujets tels que lexploitation des ressources de la Mer Noire, le prix de reference du gaz naturel et de lenergie et les mesures prises par le gouvernement dans ce secteur, les prix de reference pour le marche des assurances, ainsi que des questions liees a la legislation du travail, des transports et du tourisme. En matiere denergie et de gaz naturel, le Premier ministre a souligne les opportunites offertes par le Fonds de modernisation, gere par le Ministere de lEnergie, qui offre un potentiel de developpement dans le domaine des energies renouvelables pour le secteur prive. Au cours des pourparlers, ont ete presentees aussi les demarches du Gouvernement de la Roumanie pour la finalisation de linterconnexion gaziere entre la Grece et la Bulgarie, qui peuvent aider a completer lacces au gaz.. Dans le meme temps, le Premier ministre a annonce que la loi offshore sera debattue la semaine prochaine. Les representants de la confederation des employeurs Concordia ont apprecie les mesures prises par le Gouvernement par le biais de lordonnance durgence numero 27 de 2022, concernant les mesures applicables aux clients finaux sur le marche de lelectricite et du gaz entre le 1er avril 2022 et le 31 mars 2023, ainsi que pour modifier et completer certaines actes normatifs en matiere d`energie. Le Gouvernement a annonce son intention detablir un paquet legislatif pour augmenter la capacite de traitement et de transformation en Roumanie, dans tous les secteurs economiques. Les representants des grandes chaines de magasins ont montre que les stocks dans le pays sont suffisants pour securiser la chaine dapprovisionnement jusqua lacheteur final, soulignant la necessite de maintenir le niveau du pouvoir dachat. Les participants a la reunion ont convenu qu`il est besoin de previsibilite fiscale et budgetaire et d`une strategie coherente a cet egard, le Premier ministre soulignant que les impots nont pas ete modifies cette annee et que les mesures fiscales auront une approche previsible, generee par le dialogue avec lenvironnement des affaires. Nous naugmentons pas les impots, nous avons un etat economique equilibre et un taux de change euro-leu stable, a assure le Premier ministre Nicolae Ciucă. Le Premier ministre a indique aux representants de lindustrie IT, qui a une contribution importante de 6% au PIB de la Roumanie, que les propositions de lindustrie concernant le cloud gouvernemental seront prises en compte. Le Gouvernement soutiendra le domaine informatique pour renforcer le profil et elever le niveau de competitivite, en encourageant le developpement du niveau de valeur ajoutee. On a egalement convenu que les discussions devaient se poursuivre au niveau technique, entre les representants des ministeres concernes et ceux des industries correspondantes, afin de trouver dautres solutions en vue de la protection de lenvironnement des affaires. A cette entrevue avec les representants de la confederation patronale Concordia, de la part du Gouvernement ont participe aussi des representants du Ministere des Finances, du Ministere des Transports, du Ministere de lÉconomie, du Ministere de la Recherche, de lInnovation et de la Numerisation, du Ministere du Travail, du Ministere de lEntrepreneuriat et du Tourisme, du Ministere de lÉnergie et de lInspectorat general de limmigration. 2022-04-07 15:14:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_2_(4).jpgÎntâlnirea reprezentanților Cancelariei Prim-ministrului și ANAF cu cei ai sindicatelor TMK Artrom din Reșița și SlatinaȘtiri din 07.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/reunion-des-representants-de-la-chancellerie-du-premier-ministre-et-de-l-anaf-avec-ceux-des-syndicats-tmk-artrom-de-resita-et-slatinaAu Palais Victoria a eu lieu aujourd`hui une reunion des representants de la Chancellerie du Premier ministre et de lAgence nationale de ladministration fiscale (ANAF) avec ceux du mouvement syndical TMK Artrom de Reșița et Slatina. A cette occasion, les participants ont analyse limpact des sanctions imposees au niveau europeen sur lactivite des usines où travaillent les salaries des deux villes, et ont evoque des solutions a court et moyen terme pour la preservation des emplois. Les representants syndicaux ont demande des exemptions pour les exportations vers les États-Unis et le Canada ainsi que pour les livraisons au marche interne. . Outre des mesures de deblocage du paiement des salaires, on a demande aussi le maintien dautres droits assimiles aux salaires, selon les conventions collectives de travail, comme le paiement des cheques-repas. Les autorites analyseront les demandes soumises et elaboreront, dans les meilleurs delais, un plan de surveillance des flux financiers, afin de se conformer au cadre reglementaire europeen. 2022-04-07 13:36:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-07-01-37-24big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la reuniunea Comitetului de monitorizare a Planului Național de Redresare și ReziliențăȘtiri din 07.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/participation-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-a-la-reunion-du-comite-de-suivi-du-plan-national-de-relance-et-de-resilienceCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a convoque, au Palais Victoria, le Comite interministeriel de coordination du PNRR. A cette occasion a ete analyse letat davancement de la mise en œuvre des reformes et des investissements au sein du PNRR. Le Premier ministre a appele a la poursuite de limplication permanente des ministres et secretaires dÉtat responsables dans le dialogue avec la Commission europeenne sur la presentation des jalons et des objectifs, conformement au calendrier approuve, afin de pouvoir soumettre a temps les deux demandes de paiement dun montant de 4,18 milliards (subvention) d`euros et 1,98 milliard deuros (prets). La mise en œuvre des reformes est necessaire non seulement pour remplir les obligations assumees pour recevoir de largent europeen, mais surtout pour moderniser le pays et ameliorer les services publics que nous devons fournir aux Roumains, a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Dans le meme temps, les participants ont discute des conclusions tirees de la deuxieme mission de la Commission europeenne pour suivre les progres de la mise en œuvre du PNRR, ainsi que des resultats de la mission daudit du systeme pour assurer le respect des obligations de la Roumanie telles quelles sont enoncees dans le reglement (UE) no.. 241/2021 etablissant le Mecanisme de relance et de resilience. Suite a la necessite signalee par lAutorite daudit, concernant lapproche unitaire et harmonisee sur les documents approuves au niveau du Ministere des Investissements et des Projets Europeens et au niveau des coordonnateurs de la reforme et / ou des investissements, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a demande a tous les ministeres concernes par le processus daudit daccelerer la preparation et lapprobation des documents necessaires a lAutorite daudit et de transmettre les documents sollicites. Le Premier ministre a mis en garde sur les preparatifs des mecanismes dacces aux fonds, y compris en assurant le niveau de formation du personnel concerne. Nous avons besoin de professionnels capables dattirer largent europeen sous une forme integree, qui comprend les avantages apportes par les dizaines de milliards deuros offerts a la Roumanie par le biais des programmes operationnels, auxquels sajoutent les fonds alloues aux gros investissements du budget national. Ensemble, ces ressources assurent linfusion dinvestissements avec des effets concrets dans le developpement de leconomie et la creation de nouveaux emplois , a souligne le Premier ministre de la Roumanie. La premiere demande de paiement que la Roumanie presentera, au printemps de cette annee, selevera a pres de 3 milliards deuros, dont 2,037 milliards deuros de subventions. La deuxieme demande de paiement, prevue pour octobre de cette annee, porte sur plus de 3 milliards deuros, dont 2,147 milliards deuros de subventions. 2022-04-07 11:07:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-sedinta_de_guvern_06.0406-8_(2).jpgMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul Zilei Mondiale a SănătățiiȘtiri din 07.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-journee-mondiale-de-la-santeLa sante est un facteur majeur pour le bien-etre de chacun dentre nous, mais aussi un indicateur important de la capacite de developpement de la societe dans laquelle nous vivons. Cela sest vu au cours des 2 dernieres annees de la pandemie, au cours desquelles des personnes du monde entier ont souffert a cause dun virus qui a tue des millions de vies, totalement imprevisible et qui a genere non seulement une crise sanitaire mondiale, mais aussi une crise. dont les effets se feront sentir longtemps. La pandemie semble maintenant toucher a sa fin et, selon le scenario le plus probable propose par lOrganisation mondiale de la sante, la gravite de la COVID-19 diminuera avec le temps. Ce fut une periode tres difficile, dans laquelle les medecins et lensemble du personnel medical, ainsi que dautres categories professionnelles, ont souvent ete impliques, jusqua l`epuisement, pour la sante de chaque patient et pour la sante publique. Leurs efforts ont grandement contribue a surmonter les 5 vagues pandemiques jusqua present et jen remercie tout le monde. Ce que je considere comme tres important pour la prochaine periode, cest dadapter en permanence le systeme de sante aux besoins des patients et aux dernieres normes en matiere de therapie et de securite, objectifs auxquels le Gouvernement prete attention, notamment a travers le programme gouvernemental et les jalons et cibles que la Roumanie a propose dans le Cadre du volet sante du Plan national de relance et de resilience. Nous veillerons a ce que les investissements dans linfrastructure hospitaliere, dans la logistique medicale necessaire et dans la formation specialisee des ressources humaines du systeme de sante se concretisent dans les termes que nous avons supposes, car la sante des Roumains ne peut et ne doit pas attendre, c`est un objectif prioritaire. Dans le meme temps, nous devons garder a lesprit que la question de la sante recoupe de nombreuses autres questions liees a dautres domaines, ce qui est d`ailleurs souligne par le slogan Notre planete - Notre sante, sous lequel lOrganisation mondiale de la sante a choisi dorganiser les evenements cette annee les evenements de la Journee mondiale de la sante. Prendre soin de lenvironnement est un element important pour la sante de la population et une preuve de responsabilite que nous assumons a travers les decisions au niveau des politiques que le Gouvernement promeut, car une crise environnementale peut devenir a tout moment une crise sanitaire. La periode pandemique a radicalement change la perception des Roumains envers la sante, qui ont commence a devenir plus attentifs aux facteurs nocifs pour la sante, plus receptif aux comportements et modes de vie sains et a la prevention - un signal important sur les priorites des citoyens. Je fais confiance aux medecins et au personnel du systeme de sante roumain, qui sauvent chaque jour des vies ou redonnent la sante aux gens, quils poursuivront avec succes leur mission au service de la vie et je les en remercie, encore une fois ! Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-04-07 09:36:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-04-07-09-38-22big_sigla_guvern.pngBriefing de presă susținut de ministrul Muncii și Protecției Sociale, Marius Budăi, ministrul Mediului, Apelor și Pădurilor, Barna Tánczos, ministrul Dezvoltării, Lucrărilor Publice și Administrației, Attila-Zoltán Cseke, și purtătorul de cuvânt al Guvernului, Dan CărbunaruȘtiri din 06.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-du-ministre-du-travail-et-de-la-protection-sociale-marius-budai-du-ministre-de-l-environnement-des-eaux-et-forets-barna-tanczos-du-ministre-du-developpement-des-travaux-publics-et-de-l-administration-attila-zoltan-cseke-et-du-porte-parole-Dan Carbunaru : Bonjour ! Bienvenue au point de presse organise a lissue de la reunion de gouvernement qui vient de sachever. À cote de moi se trouvent M. le ministre du Travail, M. le ministre du Developpement et M. le ministre de lEnvironnement. Aujourdhui, lors de la reunion du gouvernement, toute une serie de decisions ont ete prises concernant les domaines que lMM les ministres coordonnent. Aussi, a la fin des declarations de presse et a la fin des reponses a vos questions, les journalistes accredites aupres du gouvernement, je continuerai a presenter quelques autres decisions importantes prises aujourdhui au sein du Gouvernement de la Roumanie.. Je commencerai par le ministre du Travail, M. Marius Budai. M. le miinistre, sil vous plait ! Marius Budai : Merci beaucoup ! Bonjour a tous! Merci beaucoup de votre interet. Aujourdhui, le Ministere du Travail a eu trois actes normatifs a lordre du jour du Gouvernement, tous trois extremement importants, dis-je. Le premier est une mesure de protection sociale qui soutient les citoyens roumains travaillant dans des entreprises qui seront touchees par les sanctions contre la Federation de Russie, la guerre en Ukraine et il y a ici trois pays que nous avons identifies a partir des discussions que nous avons eus avec le milieu des affaires, a savoir le Belarus, lUkraine et la Federation de Russie. Nous soutenons, en tant que gouvernement, toute mesure visant a sanctionner la Russie, mais en meme temps, nous soutenons quaucun citoyen roumain ne devrait souffrir, et dans cette idee, nous sommes venus aujourdhui avec une ordonnance gouvernementale reglementant que les employes de ces entreprises societes commerciales qui souffriront du fait des sanctions, mais aussi ceux de la ligne de ravitaillement, puissent beneficier de ce chomage technique, a savoir 75% de la contre-valeur du salaire, mais pas plus que le salaire moyen dans leconomie. Une autre mesure extremement importante et une mesure a laquelle je suis tres attache, parce que je suis un ancien travailleur de lassistance sociale, cest la Strategie nationale sur les droits des personnes handicapees, une strategie intitulee par nous, par le Ministere du Travail, Une Roumanie juste 2022- 2027 . Et egalement, un plan operationnel pour la mise en œuvre de cette strategie. La strategie et le plan visent, en pratique, a stimuler la participation active des personnes handicapees au marche du travail, mais aussi leur pleine participation a la prise de decision les concernant. Je suis convaincu que si nous nous en tenons a cette strategie jusquen 2027, nous pourrons alors parler clairement dune strategie pour les personnes handicapees et de Une Roumanie juste - comme nous avons generiquement appele ce programme, cette strategie. Aujourdhui egalement, lors de la reunion du gouvernement, lExecutif a approuve un projet d`Arrete plus technique. Je vais juste vous en dire quelques details. A savoir, lacte normatif clarifie les dispositions afin daugmenter les performances, daugmenter la qualite du systeme de formation. Vous savez tous quau cours de la derniere annee, en fait, a cause de la pandemie, mais aussi maintenant a cause de la guerre, le marche du travail a beaucoup souffert et de nombreux changements ont eu lieu sur le marche du travail. Nous avons apporte quelques precisions techniques qui, disons-nous, apporteront de nombreux benefices dans la formation professionnelle continue des adultes. Merci beaucoup! Sil y a des questions! Journaliste : Bonjour ! Hier, la Banque nationale a annonce que linflation sera plus elevee au cours de ces mois que prevu, malgre les plafonnements pour lessence et lelectricite, soit plus de 11 %. Pensez-vous que les mesures actuellement discutees au gouvernement, ces bons de 50 euros pendant deux mois, suffisent a aider la population a faire face a ces hausses de prix exagerees ? Marius Budai : Je vous rappelle quen janvier egalement, toujours ce gouvernement a pris une autre mesure, a savoir un paquet social que nous avons mis en place en janvier. Nous venons egalement avec ce paquet de mesures et si necessaire nous viendrons avec un autre paquet de mesures. Donc, nous ne sommes pas installes ici par autre chose que de prendre soin des citoyens roumains. Journaliste : Ces mesures seront-elles appliquees a partir du 1er juin ou du 1er mai ? Marius Budai : Laissons que la decision finale soit prise au sein de la coalition politique. Nous le voulons des que possible. Autant que je sache, je netais pas a la derniere reunion de la coalition politique, mais autant que je sache, nous sommes dans les phases finales. Cest a nous, les ministres, lorsque nous recevrons lordre de la coalition politique qui nous soutient, le gouvernement, de mettre en œuvre ces mesures dans les plus brefs delais. Journaliste : Et je voulais vous demander, en plus du chomage technique, avez-vous lintention detendre cette mesure avec le systeme allemand ? Marius Budai : Kurzarbeit. Journaliste : Kurzarbeit, exactement, qui expirera je comprends. Marius Budai : Il nexpirera pas, il est toujours valable trois mois apres la fin de letat dalerte, nous discutons egalement de cet aspect, une decision na pas encore ete prise. Nous avons discute avec les milieux daffaires, a linitiative du Premier ministre, nous avons egalement eu une discussion avec les milieux daffaires sur les travailleurs non europeens et les procedures damelioration, et nous sommes en contact avec les milieux daffaires et, si necessaire, nous envisagerons cette mesure aussi. Journaliste : Merci. Marius Budai : Merci moi aussi. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, Monsieur le Ministre ! Sil y a dautres questions. Marius Budai : Merci beaucoup ! Nous allons de lavant avec la mesure de complement au Programme national dinvestissement Anghel Saligny , annoncee aujourdhui par le Premier ministre Nicolae Ciuca. M. le ministre Cseke Attila, sil vous plait. Cseke Attila : Merci ! Bonjour! Aujourdhui, lors de la reunion du gouvernement, a ete approuve le projet dordonnance durgence, qui porte deux mesures importantes sur le Programme national dinvestissements Anghel Saligny et elles concernent integralement letablissement du cadre financier definitif pour le developpement de ce programme et qui aura la valeur de 65,5 milliards de lei. Les deux mesures proposees sont les suivantes : nous reprenons les 105 projets dinvestissements matures, qui ont ete evalues dans lappel a projets realise dans le cadre du Programme Operationnel des Grandes Infrastructures, gere par le Ministere des Investissements et des Projets Europeens et où tous les projets nont pas pu etre finances ont ete declares eligibles et ont atteint le score minimum. Il y a 105 projets matures qui ont des etudes de faisabilite et toutes les approbations necessaires pour leur mise en œuvre ; la possibilite de les reprendre etait consideree comme importante par le gouvernement. Cest une mesure qui pourrait etre prise maintenant, car la maturite de ces projets existe maintenant. Dans six mois, les avis, les autorisations, les avis techniques de principe, y compris les etudes de faisabilite, perdront leur valeur, ils ne seront plus valables et puis la maturite existe aujourdhui et cest pourquoi cette mesure est la bienvenue. Nous reprendrons donc ces 105 projets dans les 15 jours suivant la publication de lordonnance durgence. Le MIPE transferera toute la documentation technique de ces projets au Ministere du Developpement, Les beneficiaires, les collectivites locales mettront en ligne les principales informations dans la plateforme numerique ouverte pour Anghel Saligny et nous conclurons les contrats de financement de ces investissements. En financant ces 105 objectifs dinvestissement, un nombre de 6.605 km de reseau de gaz naturel sera realise, 229.900 raccordements pour un total de 166 unites administratives territoriales. Sont inclus dans ces projets des projets qui ne couvrent pas quune seule unite administrative territoriale, il y en a cinq, six, ils ont egalement ete soumis par le biais des ADI. Cest pourquoi il y a 166 UAT qui seront raccordees au gaz naturel grace a ce programme. En outre, la deuxieme mesure a ete de ompleter la limite financiere du Programme national dinvestissements Anghel Saligny sur la section dinvestissements routes et ponts, où initialement, jusqua aujourdhui, nous avions alloue 20 milliards de lei. Compte tenu du nombre de demandes de projets soumises par les beneficiaires potentiels, 5.282 objectifs dinvestissements ont ete fixes pour la categorie des investissements dans les routes et les ponts, totalisant plus de 93 milliards de lei. Afin de couvrir autant de cet investissement absolument necessaire pour les communautes locales, le gouvernement a pris cette decision afin qua partir de maintenant, dans la section sur les investissements, routes et ponts, nous ayons 30 milliards de lei. Le programme national dinvestissements Anghel Saligny demarrera avec 65,5 milliards de lei, dont 22,5 milliards pour les investissements, leau et lassainissement, 30 milliards pour les routes et les ponts et 13 milliards pour les systemes de distribution de gaz naturel. Dan Cărbunaru : Merci monsieur le ministre ! Sil vous plait, des questions, si vous en avez. Journaliste : Si vous pouviez nous dire quand vous avez avance ce projet dordonnance. Il y a eu beaucoup de discussions dans la coalition depuis longtemps, vous savez tres bien que les elus locaux, y compris du parti que vous representez au niveau de lExecutif, attendent cet argent depuis tres longtemps. Pourquoi na-t-il pas ete adopte jusqua present et est-il en train detre adopte cette semaine, a quelques jours seulement du congres du PNL ? Vous savez tres bien que meme lorsque cetait lautre congres du Parti national liberal le 25 septembre, quelques jours avant, cet argent etait remis aux maires. Cseke Attila : Il ny a quune seule explication : il y a une procedure legale dapprobation interministerielle qui a ete suivie, ce projet dordonnance durgence a ete rendu transparent dans la prise de decision. On connait ce projet dordonnance durgence, et le projet repond encore une fois au besoin du moment, car lopportunite, encore une fois, de reprendre ces projets au POIM existe aujourdhui, nexistait pas en janvier, nexistait pas en fevrier, existe aujourdhui et nexistait pas en six mois. Et je pense que la decision du gouvernement est une tres bonne decision pour profiter de ce moment où nous pouvons aider les communautes locales a reprendre ces projets. Journaliste : Mais etes-vous daccord avec moi pour dire quil y a eu des plaintes et des doleances de la part des maires des trois partis qui composent la coalition au pouvoir aujourdhui ? Cseke Attila : Je ne suis pas daccord avec vous. Jai une relation meme quotidienne avec les autorites locales et hier je suis alle a lAssemblee Generale de lAssociation des Villes, il y a une semaine je suis alle a lAssemblee Generale de lAssociation des Communes, avant, il y a un mois, je suis alle dans un UNJCR, lundi, je suis alle a lAssociation des municipalites de Roumanie et jai explique a tous ceux qui etaient presents, a tous les maires qui etaient presents, et il y a des centaines de maires qui assistent a un tel evenement, que ce que nous avons sassume en tant que Ministere du Developpement est encore faisable, cest-a-dire que nous avons assume des le debut, et vous le verrez dans mes declarations, nous avons assume le moi de mai comme date limite a laquelle nous pouvons demarrer ce Programme national dinvestissements Anghel Saligny . Toute autre declaration faite par quelquun dautre nest pas faite par le Ministere responsable de ce programme. Journaliste : Bonjour ! Il y a donc 15 milliards de lei supplementaires pour ce programme pour les annees a venir. Combien dargent sera lallocation cette annee et doù viendra largent, parce que dans le budget, je suppose, cela na pas ete etabli. Cseke Attila : Ici, nous avons deux aspects : nous avons la partie des credits dengagement qui sont couverts par la loi sur le budget de lÉtat - 50 milliards de lei, et cela sera complete par ce montant de 15,5 milliards de lei, en rectification concernant les depenses concretes. de ressources financieres et nous parlons de credits budgetaires et la nous avons 300 millions de lei prevus dans la loi budgetaire de lÉtat, mais ce programme est un programme qui setend jusquen 2028. Personne, je pense, ne pretend quapres ce que nous conclurons les premiers contrats, au cours de lete, dans deux mois seront acheves aussi ce travail. Ce programme Anghel Saligny est un programme a moyen terme pour les collectivites locales jusquen 2028, en sorte que les moyens financiers seront donc apportes dans les annees a venir. Journaliste : Donc cette annee, des credits budgetaires de 300 millions de lei ? Cseke Attila : Environ 300 millions. Si necessaire, le gouvernement interviendra evidemment et allouera plus de ressources, mais cette annee est lannee où les contrats de financement sont conclus, apres quoi les autorites locales doivent achever les projets et lancer des appels doffres, cest-a-dire les chances que cette annee soient commences, a quelues exceptions qu`ils soient finalises, ne sont pas trop grandes. Cest pourquoi le programme est prevu jusquen 2028. Journaliste : Et si vous pouviez nous donner quelques exemples de projets qui ont maintenant ete introduits a Anghel Saligny , peut-etre les plus chers Cseke Attila : La liste des 105 projets est une liste publique sur le site du MIPE. Je nai pas cette liste avec moi maintenant, mais evidemment nous pouvons vous la mettre a disposition, car cette liste est publiee depuis un mois environ, depuis la fin de lappel a projets. Journaliste : Et, si je me souviens bien, considerez-vous comme une coïncidence que ce supplement soit approuve avant le Congres de la PNL ? Cseke Attila : Ce nest pas pertinent. Le Gouvernement est determine a ce que ce Programme national dinvestissements Anghel Saligny soit une aide significative pour les collectivites locales. Cest arrive maintenant, parce que ce gouvernement est determine depuis sa formation a aider a mettre en oeuvre ce programme. Journaliste : Et une derniere question. Je comprends que le paquet de mesures socio-economiques doit etre finalise cette semaine. Quelles sont les propositions de lUDMR ? Cseke Attila : Je peux vous parler des propositions que nous faisons en tant que ministere du Developpement. Ce projet d`Ordonnance d`urgence qui est egalement fait dans la transparence decisionnelle et pour lequel il y a eu un groupe de travail avec tous les ministeres interesses lies a lajustement des contrats de travaux publics et qui a un impact estime assume par la coalition au pouvoir et par le gouvernement dans cette phase de 5,16 milliards de lei de plus, lajustement des contrats publics, afin que les investissements puissent se poursuivre. Comme vous le savez, lannee derniere, une etape a ete franchie par lOrdonnance 15. Je peux vous dire quau niveau du Ministere du developpement, a travers cette ordonnance, plus de 1.600 contrats dinvestissements ont pu etre justes, en sorte que l`entrepreneur n`a plus resilie ces contrats. Malheureusement, depuis lors, il y a eu une augmentation constante, mais pas seulement du prix des materiaux, de la main-dœuvre et du transport, nous allons donc proposer une solution integree pour ajuster en grande partie tous les contrats avec un financement budgetaire a travers des programmes dinvestissement des fonds europeens, donc que ces contrats puissent se poursuivre et que les investissements puissent etre realises. Journaliste : Merci ! Dan Cărbunaru : Merci moi aussi. Sil ny a pas dautres questions, merci davoir participe. Des decisions tres importantes pour la protection de lenvironnement et pour la qualite de vie en general, je demanderai au ministre de lEnvironnement, M. Tanczos Barna, de presenter trois des actes normatifs les plus importants. Tanczos Barna : Bonjour, merci pour lopportunite et la chance de vous donner cette information. Merci de votre interet. Aujourdhui a ete une journee extremement importante pour le Ministere de lEnvironnement. Nous avons approuve trois actes normatifs, deux Ordonnances d`urgence un Arrete de gouvernement, il a eu aussi dautres documents, mais ces trois sont les plus importants. Le premier, l`Ordonnance d`urgence, concerne des mesures visant a rationaliser la gestion des dechets et ici la decision la plus importante est de criminaliser les actes dincendie criminel et denfouissement les dechets. Ces pratiques portent gravement atteinte a lenvironnement et le gouvernement a decide aujourdhui que la sanction pour ces actes devrait etre une peine de prison de 3 a 5 ans. Par le passe, jai toujours soutenu, des le debut de mon mandat, la necessite de durcir les sanctions dans la gestion illegale et incorrecte des dechets. Le feu et lenterrement nous affectent pratiquement tous, affectent lair et affectent presque irreversiblement les eaux souterraines, cest pourquoi au Parlement, et lors des auditions auxquelles jai assiste en tant que ministre propose, jai toujours dit de bonne foi quune decision rapide etait necessaire a cet egard. Nous avons choisi la version Ordonnance d`urgence du gouvernement, car nous ne pouvons plus attendre. Ces incriminations prennent effet des leur parution au Journal Officiel, l`Ordonnance et les sanctions peuvent etre durcies immediatement. Parallelement, pour labandon des dechets, nous avons apporte une clarification de la definition, nous avons clarifie la definition de labandon et nous avons augmente les amendes. Lamende pour un particulier commence a partir de 10.000 lei pour les dechets abandonnes jusqua 20.000 lei, et pour les personnes morales de 50.000 a 70.000 lei une amende. Dans la meme ordonnance d`urgence, nous avons clarifie certains aspects lies au brûlage des chaumes. Ces dernieres semaines, nous avons eu beaucoup dincendies, dans un rapport que nous avons prepare, nous informons le Ministere de lAgriculture, qu`il y a eu ces jours-ci environ 10.000 brûlures simultanees dans le pays. Il y a eu a un moment donne 7.000 incendies ou feux de chaume simultanes en Roumanie, cest pourquoi, il y a quelques semaines, lorsque nous avons lance ce projet dordonnance durgence en approbation interministerielle, nous avons propose que les amendes soient augmentees pour les particuliers a 7.000 lei le minimum et 15.000 lei lamende maximale, et pour les personnes morales, des amendes comprises entre 50.000 et 100.000 lei. Dans le cas du chaume, de nombreux aspects doivent etre pris en compte. Dune part, lair est pollue. Dautre part, des habitats sont en train detre detruits, lhabitat de certaines especes est en train detre detruit. Ces incendies se produisent souvent dans des zones protegees. Hier, on a eu lexemple du parc Văcărești et vu ce qui sy est passe et vu a quel point est parfois lirresponsabilite des citoyens, je pense que les amendes devraient etre les plus importantes et aussi drastiques possibles. En meme temps, nous affectons et mettons en danger la vegetation forestiere. Tres souvent, ces incendies se sont propages aux zones forestieres, au sol forestier. Et malheureusement cette annee nous avons eu des drames. Nous avons eu des cas où la vie de personnes a ete mise en danger, nous avons meme eu un deces et des maisons, des pensions, des menages, des dependances ont ete incendies a cause de ces irresponsabilites et des incendies de chaume, de tourbieres, de detritus, de roseaux dans le Delta du Danube, par exemple. Dans le meme L``ordonnance d`urgence, dans le domaine de la gestion des dechets aussi, nous proposons une solution pour les autorites locales, les conseils generaux et les conseils locaux et prevoyons dans la legislation sur les expropriations, la possibilite que le terrain necessaire a letablissement de decharges autorisees, terrain necessaire a la creation dune logistique de gestion des dechets a exproprier pour utilite publique - est une etape importante, une veritable aide pour les conseils generaux qui ont besoin de mettre en place des strategies de gestion des dechets, et nous venons a leur aide avec cette disposition. Le point 4 de cette Ordonnance durgence, egalement lie a la gestion des dechets, fait reference a Bucarest. À Bucarest, depuis un an, nous cherchons des solutions pour accompagner lautorite locale, la Mairie generale et les mairies de secteur, a organiser et mettre en œuvre des politiques de gestion des dechets efficaces et efficientes. Meme a ce jour, nous navons aucune clarte sur les strategies a moyen et a long terme. Meme pas a court terme, ces collectivites locales nont pas pris de mesures significatives, car la legislation, jusqua present, prevoyait que lactivite de collecte-transport des dechets soit lapanage des secteurs, et a partir du traitement-stockage, lactivite soit exercee, organisee par la Mairie Generale de la Capitale. Il y a eu de nombreux debats sur cette question, de nombreux conflits entre ces unites administratives territoriales. Lannee derniere, je pense en août, nous avons eu lavant-derniere discussion sur ce sujet. Nous avons demande un accord entre ces maires darrondissement et la Mairie generale, sur leur vision, a moyen et long terme. Il y a deux mois, si je ne me trompe pas, on a eu la derniere discussion sur ce sujet et lors de cette discussion, il a ete decide de creer une opportunite, la possibilite que lactivite de stockage soit reprise par les secteurs. Grace a cette possibilite, une alternative est creee a la situation juridique actuelle du stockage des dechets a Bucarest dans des espaces autorises, car dans le processus de redaction de lordonnance et de documentation de la proposition, nous avons recu une adresse claire, un point de vue clair de lANRSC qui dit que la licence accordee a la societe qui gere desormais cette plate-forme de stockage, où vont la plupart des dechets de Bucarest, est nule. La licence a expire le 14.07.2020. Cest au tribunal, cest vrai. Tant la validite du contrat, que la validite de la licence sont en cours de discussion devant les tribunaux, mais a court terme, nous devons maintenant apporter des solutions aux mairies. Boisement. Apres cette Ordonnance durgence, le gouvernement a discute et approuve lOrdonnance durgence pour soutenir le programme de boisement en Roumanie. Cest probablement le pas le plus important que nous ayons fait, et je dirais au cours des dernieres decennies, en matiere de boisement. Compare a 2.300 hectares de terres forestieres en 2014, en 2020, il ny avait que 200 hectares de terres forestieres en Roumanie, de nouvelles zones. Il ne s`agit pas des superficies qui doivent etre reboisees apres exploitation, apres ces coupes qui sont prevues dans les amenagements forestiers. Un nouveau reglement est necessaire pour changer cette situation; ce reglement permet aux terres agricoles degradees, terres agricoles de mauvaise qualite dentrer dans le programme national de reboisement. Parallelement, cette ordonnance durgence permet aux beneficiaires de ce boisement de demander une aide a la sequestration du carbone apres le financement du boisement proprement dit. Cette aide selevera a 456 euros par hectare et par an. Pratiquement, nous compensons la perte de revenus de lagriculture, compensons la renonciation aux subventions agricoles et fournissons aux nouveaux proprietaires forestiers un financement suffisant pendant 20 ans pour rendre ce programme de reboisement attrayant. 730 millions deuros, cest le montant prevu dans le PNRR pour le reboisement ; de plus, apres le boisement, des subventions ou des primes de sequestration du carbone seront versees chaque annee. Le troisieme acte normatif approuve fait reference a un projet tres important pour lAgence nationale pour la protection de lenvironnement et pour la garde de lenvironnement, car nous avons approuve un projet dune valeur de 57 millions de lei a pour l`achat de 21 systemes de surveillance mobiles de la qualite de lair, 46 systemes aeroportes et une plate-forme en ligne pour la gestion des systemes aeroportes. Ces systemes peuvent controler les gaz dentrepot des ordures menageres; ces systemes aeroportes pourront surveiller des fosses decharges ou encore des unites industrielles; nous pouvons surveiller les incinerateurs ; on peut surveiller les composes issus de lindustrie de la transformation du bois, si necessaire, et on peut aussi surveiller les composes tres, tres dangereux : methyle /.../, acide chlorhydrique, acide cyanhydrique, donc ce sont des substances ou ce sont des composes qui peuvent affecter notre vie, notre sante. Les systemes aideront les deux agences, en fait lAgence et la Garde, a etre beaucoup, beaucoup plus efficaces. Merci! Dan Cărbunaru : Merci moi aussi, Monsieur le Ministre ! Sil vous plait, si vous avez des questions pour M. le ministre Tanczos Barna. Journaliste : Monsieur le ministre, quelques eclaircissements sur lincendie criminel. Il est dit dans le texte de loi que le brûlage de tout type de dechets et il y a deja des reactions dans lespace public, meme de la part de certains deputes de lopposition qui pretendent que meme si un homme fait un barbecue ou une bouilloire dans sa cour pourrait etre condamne a une amende, comme le montre le texte de loi adopte aujourdhui dans lordonnance. Tanczos Barna : Je ne voudrais pas utiliser de mots durs. Cest une approche et une interpretation totalement inexactes. Tout objet doit etre reglemente car nimporte qui peut dire, a tout moment, en mettant le feu a trois pneus que ce ne sont pas des dechets, ce sont des pneus personnels, il voulait juste les utiliser pour la voiture, mais ce ne sont pas des dechets, ce sont des objets. Donc nimporte qui peut dire, a nimporte quel moment, que les objets brûles ne sont pas des dechets, de son point de vue, mais des objets, cest pourquoi ce reglement est necessaire. Tout dechet, nimporte quoi entre dans la categorie des dechets, celui qui ne s`y connait pas, ne doit pas commenter. La Garde de l`environnement sait exactement classer certaines marchandises, certains objets dans la categorie des dechets. Journaliste : Pour comprendre lhomme a la maison ou ailleurs, si a Paques, le 1er mai, on fait un barbecue sea-t-il verbalise ? Tanczos Barna : Dieu nous en preserve, je ne commente pas de betises. Journaliste : Et une autre clarification. Dans quelles situations finit-on par etre emprisonne? Vous avez parle de 3 a 5 ans de prison pour stockage abusif. Tanczos Barna : Dans le cas des enterrements, si quelquun veut cacher des dechets et enterre des quantites, nimporte quelle quantite de dechets et cela est prouve, affaire penale et emprisonnement de 3 a 5 ans. Si quelquun brûle des dechets et pollue lair avec ce feu, le meme emprisonnement de 3 a 5 ans. Journaliste : Des la premiere infraction ? Tanczos Barna : Des la premiere infraction, une affaire penale est ouverte, elle fait lobjet dune enquete et ensuite la decision du tribunal sur la maniere dappliquer la sanction penale. Bien sûr, il y a une sanction penale avec sursis, il y a des sanctions penales avec execution, mais quand on parle de sanction penale, on peut parler et on peut tous convenir quil y a un durcissement important des peines pour ces violations. Journaliste : Bonjour. Et depuis quand prendrait-il effet ? Tanczos Barna : Immediatement apres sa parution au Journal officiel cette semaine. Cest la difference entre les debats interminables au Parlement et les discussions sur les phrases et l`Ordonnance d`urgence qui produit des effets et dont on peut avoir des resultats immediats. Journaliste : Et qui postule ? Tanczos Barna : La Ggarde de lenvironnement, la police, parquet, toute la chaine des organes de lÉtat. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, monsieur le ministre. Avec votre permission, jaimerais ajouter certaines des decisions prises aujourdhui lors de la reunion du gouvernement. On a approuve l`Ordonnance d`urgence GEO pour modifier et completer certains actes normatifs dans le domaine de la gestion financiere des fonds europeens et pour ladoption de certaines mesures concernant les beneficiaires des fonds europeens. L`Ordonnance d`urgence etablit des mesures concretes pour reduire les effets negatifs causes par la limitation ou linterruption des activites socio-economiques en raison du contexte epidemiologique et vise a modifier deux reglements, qui reglementent la gestion des fonds europeens pour les annees 2007-2013 et 2014-2020. Ainsi, afin de soutenir les beneficiaires du Programme Operationnel Grandes Infrastructures, on a elargi les domaines pour lesquels sera prise en charge la TVA par le budget de lEtat sont elargis, par l`inclusion des domaines lies au developpement des reseaux intelligents de distribution de gaz naturel et a laugmentation de la production denergie a partir denergies renouvelables. ressources moins exploitees, telles que la biomasse, le biogaz geothermique, en plus doptimiser les flux financiers du Programme operationnel regional 2014-2020 et deviter les retards de paiement aux beneficiaires, lOrdonnance fixe une valeur minimale de 200.000 lei pour les depenses encourues, qui doivent etre inclus dans une demande de remboursement, afin quelle puisse etre soumise par le beneficiaire a lAutorite de gestion. En outre, dici la fin de cette annee, le taux de prefinancement passera de 10 % a 30 %, triplant ainsi le prefinancement pour la constitution de stocks de matieres premieres et dequipements, a condition quil existe des contrats de lachat de produits, dequipements, de travaux ou des contrats d`achat de services pour les documentations technique et economique. Dans le domaine de la sante, a ete approuvee l`Ordonnance pour letablissement de mesures au sein du systeme de sante, ainsi que pour linterpreter, modifier et completer certains actes normatifs. Ainsi, lOrdonnance approuvee aujourdhui garantira lacces ininterrompu et non discriminatoire des assures aux services fournis dans le systeme de sante, ainsi que la poursuite des mesures visant a limiter la propagation de linfection par le nouveau coronavirus SARS-COV-2 parmi la population. Selon le nouvel acte normatif, les medecins de famille et les medecins de la polyclinique specialisee pourront continuer a dispenser des consultations medicales a a distance pour les patients qui ont des affections chroniques et qui souffrent de maladies au potentiel endemoeodemique. . Les therapies psychiatriques, prestations medicales annexes dispensees par des psychologues ou orthophonistes pourront continuer dispensees des soins a distance, et ces consultations a distance seront validees sans quil soit necessaire dutiliser une carte nationale dassurance maladie ou des documents de remplacement. Plus de details, a la fois des collegues de la communication et du Ministere de la Sante, peuvent etre fournis sur demande. En ce qui concerne le controle de la tuberculose en Roumanie, je voudrais souligner que, sur proposition du Ministere de la Sante, le Gouvernement roumain a approuve le cadre juridique necessaire pour couvrir, a partir du budget de lÉtat, la taxe sur la valeur ajoutee de plus de 1,4 million de lei pour les biens et services achetes dans le cadre du projet Relever les defis du systeme de sante concernant le controle de la tuberculose en Roumanie - un programme finance par le Fonds mondial grace a une subvention de transition. La valeur totale du programme est de plus de 6,7 millions deuros, avec une duree de mise en œuvre jusquau 31 mars de lannee prochaine. Aujourdhui egalement, a ete approuve un projet de loi pour modifier la loi 56 de 1997 sur lapplication des dispositions de la Convention sur linterdiction de la mise au point, de la fabrication, du stockage et de lemploi des armes chimiques et sur leur destruction. Lacte normatif prevoit la modification du nom de lAutorite Nationale de Controle de lApplication de la Convention, de lAgence a ANCEX, le service de controle des exportations subordonne au MAE, lapplication du principe de libre circulation des marchandises entre les États membres de lUE, et la mise a jour des amendes. A la meme occasion, lacte reglementaire met a jour la liste des produits chimiques soumis au controle. Un autre projet de loi vise la participation du personnel du Ministere des Affaires Interieures au Centre dexcellence pour la gestion des crises et la reponse aux catastrophes, reglementant les conditions et les criteres de selection du personnel envoye en mission permanente. Je voudrais vous dire que le Centre dexcellence pour la gestion des crises et la reponse aux catastrophes est un organisme international, cree en 2013 par la Republique de Bulgarie en tant que nation cadre, la Republique hellenique et la Republique de Pologne en tant que pays sponsor. La participation de la Roumanie a ce centre apporte plusieurs avantages quant a la possibilite de beneficier de lexperience et des lecons apprises tant au niveau de lOTAN quau niveau de lUE dans ce domaine. Un troisieme projet de loi, que je voudrais vous signaler, qui a ete discute et approuve par le gouvernement aujourdhui, vise a etablir le cadre organisationnel pour loperationnalisation nationale du systeme dentree / sortie et du systeme europeen dinformation et dautorisation sur les voyages . Cest un cadre reglementaire qui assure lapplication dans notre pays du reglement UE 2017/2226 etablissant le systeme dentree/sortie, du reglement entree/sortie et du reglement UE 2018/1240 etablissant le systeme europeen dinformation et dautorisation de voyage. Ainsi, la designation des points dacces centraux se fera au niveau de la Police des Frontieres, ladaptation et le developpement de linfrastructure frontaliere nationale etant mis en place sous la responsabilite du Ministere des Affaires Interieures. Ce sont les principaux elements de nouveaute que j`ai voulu porter a votre connaissance. Si vous avez des questions, je suis a votre disposition. Journaliste : Bonjour ! Le groupe Humanitas a invite aujourdhui le Premier ministre, le ministre de lInterieur, a assister a une conference sur la campagne de denigrement contre la journaliste Emilia Șercan. Avez-vous recu cette invitation ? Accepterez-vous pour demain a 13h00 ? Dan Cărbunaru : La position du gouvernement et du Premier ministre par rapport a laffaire a laquelle vous faites reference, comme dans les autres affaires dans lesquelles, a plusieurs reprises, le gouvernement de la Roumanie et le Premier ministre Nicolae Ciucă ont immediatement et extremement vivement transmis leurs positions a legard de telles situations reste la meme : la liberte dexpression en Roumanie est garantie, le droit des journalistes de faire leur travail est intangible, toute tentative dintimidation ou dinfluence sur la maniere dont un journaliste en Roumanie ou une redaction en Roumanie exerce ses droits constitutionnels a la liberte dexpression de la parole, non seulement est condamnee par le Gouvernement roumain et / ou par le Premier ministre, mais elle doit etre traitee de maniere responsable par les autorites de lÉtat roumain. Concernant linvitation dont vous avez parle, je nai pas delements mais je peux verifier et revenir avec une reponse. Journaliste : La reaction du gouvernement na eu lieu que 24 heures apres quEmilia Șercan a rapporte ce qui lui arrivait. Vous, le gouvernement, avez dit que le Premier ministre demande aux autorites denqueter. Concretement, quelles mesures le Premier ministre a-t-il prises ? Dan Cărbunaru: Les affaires penales qui sont mises en place dans ce cas font lobjet dune enquete non seulement par le Ministere des Affaires Interieures, par lintermediaire de la Police, mais selon la procedure penale, elles sont sous la coordination du Parquet, sous la coordination du procueur de ce cas. Je ne peux pas commenter depuis le Bureau du gouvernement le deroulement dune enquete, mais je peux repeter ce que jai dit a chaque fois, a savoir que la position du gouvernement, la position du Premier ministre sont tranchantes a cet egard : toute activite illegale, surtout lorsquelle vient a tenter dinfluencer ou dintimider des journalistes, ils doivent etre traduits en justice et les responsables doivent payer. Journaliste : Bonjour ! M. Dan Vilceanu a-t-il demissionne du gouvernement ? Dan Cărbunaru : Le ministre des Investissements et des Projets europeens a participe a cette reunion de gouvernement. Je nai pas de donnees, du moins jusquau moment dont nous parlons maintenant dans ce point de presse, quil aurait demissionne. Nous pouvons egalement verifier si de nouveaux elements apparaitront au cours de cette journee ou plus tard, ils seront evidemment portes a votre connaissance et a lopinion publique. Sil ny a plus de questions, merci beaucoup pour votre participation ! Je vous souhaite a tous une bonne journee ! 2022-04-06 16:01:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_002_resize.jpgȘedința de guvern din 6 aprilieȘtiri din 06.04.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-04-06 12:01:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_-sedinta_de_guvern_06.049976.jpg