RSS - Guvernul Românieihttp://www.gov.roRSS Guvernul Românieiro-ROCOMUNICAT DE PRESĂȘtiri din 03.10.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-10-03 20:27:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-10-03-08-29-00big_sigla.jpegMesajul Prim-ministrului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul Zilei Unității GermaneȘtiri din 03.10.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-10-03 19:51:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_unitate_germana-1.jpgMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul începerii noului an universitar 2022-2023Știri din 03.10.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-10-03 09:05:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2022-10-03_at_8.40.37_am.jpegDeclarații de presă susținute de premierul Nicolae-Ionel Ciucă după vizita la sediul Ambasadei României la SofiaȘtiri din 01.10.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-10-01 15:14:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-10-01-04-14-26big_image2.jpegParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la sesiunea plenară prilejuită de evenimentul de lansare a exploatării comerciale a Interconectorului Grecia-Bulgaria Știri din 01.10.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-10-01 13:20:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2022-10-01_at_3.07.09_pm.jpegÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prim-ministrul Republicii Elene, Kyriakos Mitsotakis Știri din 01.10.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-10-01 11:46:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-10-01-11-48-45big_image3.jpegÎntrevederea premierului Nicolae Ionel-Ciucă cu președintele Republicii Azerbaidjan, Ilham AliyevȘtiri din 01.10.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-10-01 10:14:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-10-01-10-16-18big_image0.jpegÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu prim-ministrul interimar al Republicii Bulgaria, Galab DonevȘtiri din 01.10.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-10-01 09:29:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-10-01-09-31-37big_image4.jpeg Întrevederea premierului Nicolae Ionel-Ciucă cu președintele Republicii Bulgaria, Rumen RadevȘtiri din 01.10.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-10-01 09:15:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-10-01-09-22-51big_image4.jpegMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu ocazia Zilei internaționale a vârstnicilorȘtiri din 01.10.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-10-01 08:28:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-10-01-08-30-43big_sigla.jpeg Vizita prim-ministrului Nicolae-Ionel Ciucă în Bulgaria cu prilejul evenimentului de lansare a exploatării comerciale a Interconectorului Grecia-BulgariaȘtiri din 30.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-en-bulgarie-a-l-occasion-du-lancement-de-l-exploitation-commerciale-de-l-interconnexion-grece-bulgarieCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Visite du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă en Bulgarie a loccasion du lancement de lexploitation commerciale de linterconnexion Grece-Bulgarie Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă effectuera une visite en Bulgarie samedi 1er octobre, a loccasion du lancement de lexploitation commerciale de linterconnexion Grece-Bulgarie, evenement auquel participeront des dirigeants regionaux et europeens, respectivement des representants dentreprises operant dans le secteur de lenergie des États directement interesses par le projet. Linauguration de lInterconnexion Grece-Bulgarie est un moment que nous attendons avec beaucoup dinteret et despoir et qui ouvrira une etape importante dans les efforts que nous menons ensemble au niveau europeen pour assurer nos besoins energetiques tout en reduisant, en meme temps, la dependance du gaz russe. Les importations de gaz dAzerbaïdjan via cette interconnexion representent desormais une source alternative viable, qui fournira a la Roumanie et aux autres États du schema de distribution de ce reseau gazier un acces au gazoduc transanatolien de gaz naturel (TANAP) , a declare le Premier ministre Nicolae. -Ionel Ciuca. Dans le cadre de sa visite a Sofia, le Premier ministre Nicolae Ionel-Ciucă a prevu des rencontres avec les hotes bulgares, le president de la Republique de Bulgarie Rumen Radev et le Premier ministre bulgare par interim, Galab Donev, ainsi quavec des responsables dautres pays invites a levenement, dont le president azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, et le Premier ministre de la Republique hellenique, Kyriakos Mitsotakis. La delegation officielle accompagnant le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a Sofia comprend le ministre de lÉnergie, Virgil Popescu, le directeur general de SNTGN Transgaz S.A., Ion Sterian, le directeur general de SNGN Romgaz S.A., Răzvan Popescu, et le directeur adjoint de SNGN Romgaz. S.A., Aristotel Jude. 2022-09-30 11:59:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-30-12-00-31big_sigla_guvern.pngÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu primarul Lisabonei, Carlos MoedasȘtiri din 30.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-le-maire-de-lisbonne-carlos-moedas2022-09-30 10:29:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_4411.jpgMesajul prim-ministrului Nicolae-Ionel Ciucă transmis Preafericitului Părinte Patriarh Daniel la împlinirea a 15 ani de la întronizarea ca Patriarh al Bisericii Ortodoxe RomâneȘtiri din 30.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-envoye-a-sa-beatitude-le-pere-patriarche-daniel-a-l-occasion-du-15e-anniversaire-de-son-intronisation-en-tant-que-patriarche-de-l-eglise-orthodoxe-roumaineVotre Beatitude Pere Patriarche Daniel, A loccasion du 15eme anniversaire de votre intronisation en tant que Patriarche de lEglise Orthodoxe Roumaine, je vous adresse mes vœux les plus chaleureux de sante, de paix, de force de travail et de nombreuses annees heureuses ! Tout au long de cette periode de service patriarcal, vous avez contribue de maniere decisive a la transformation de lÉglise orthodoxe roumaine en une institution dynamique, pleinement engagee dans la vie de la cite, active sur les plans spirituel, social-philanthropique, educatif et culturel. Avec la meme determination et la meme energie, vous vous etes consacre au renforcement du partenariat entre lÉtat et les cultes, qui repose sur des valeurs communes - dialogue interreligieux, bonne cooperation, liberte religieuse, equilibre, respect des droits fondamentaux. Lattention que Votre Beatitude a constamment manifestee envers la societe roumaine ne sest pas limitee a la priere, mais sest etendue a la sphere pratique a travers le soutien apporte par lÉglise orthodoxe roumaine a ses concitoyens pendant la pandemie et a ceux qui ont ete contraints de quitter leur pays a cause de la guerre illegale, non provoquee et injustifiee de la Federation de Russie en Ukraine. Sous la houlette de Votre Beatitude, lÉglise orthodoxe roumaine represente un modele de generosite et de solidarite, un promoteur et un conservateur des traditions et de lidentite spirituelle. Avec une appreciation particuliere, je vous souhaite de pouvoir poursuivre la mission pastorale, avec la meme force, au service des Roumains du pays et de la diaspora. Service fructueux, pour de nombreuses et heureuses annees! 2022-09-30 08:23:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-30-08-24-26big_sigla_guvern.pngBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 29 septembrieȘtiri din 29.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-de-gouvernement-du-29-septembreDan Carbunaru : Bonsoir ! Bonjour, bienvenus au point de presse du Gouvernement de la Roumanie, a la fin de la reunion du gouvernement. Je serai accompagne du ministre de la Recherche, M. Sebastian Burduja, et du secretaire dÉtat au Ministere de lÉnergie, M. Dan Drăgan, pour vous parler de toute une serie de decisions que le gouvernement a approuvees aujourdhui. De plus, apres avoir repondu aux questions que, peut-etre, a nos invites, japporterai quelques eclaircissements supplementaires lies a ce qui sest passe aujourdhui lors de la reunion du gouvernement. Pour commencer, cependant, j` inviterai M. le ministre Sebastian Burduja a vous presenter le Plan national de recherche, les nouvelles qu`apportera cette nouvelle vision de la recherche en Roumanie et, peut-etre, des elements pertinents et lun des evenements les plus importants organises. par la Roumanie ces dernieres annees au niveau international concernant lavenir de la technologie et de linformation. M. le ministre, sil vous plait. Sebastian Burduja : Merci beaucoup, monsieur Carbunaru. Le gouvernement a adopte ce jour l`Arrete de gouvernement relatif au plan national de recherche-developpement et dinnovation 2022 - 2027. Vous vous souvenez probablement qu`il y a peu de temps le gouvernement a adopte la Strategie nationale de recherche-innovation, specialisation intelligente. Ce plan operationnel national rend operationnelle cette strategie. Cest un plan de 60 milliards de lei, pour la periode 2022 - 2027, avec la cloture des programmes jusqua lhorizon 2030. Il s`agit d`une premiere car c`est le premir plan national qui inclut pour la recherche roumaine et ce fut un combat pour agreer cette forme avec toutes les organisations de recherche avec tous les acteurs impliques. Cela signifie que nous incluons dans le plan national le programme de base pour le financement de la recherche fondamentale et le programme pour les installations strategiques dinteret national dans le domaine de la recherche. Que signifie-t-il cela ? Que nous aurons pour la premiere fois une approche integree du financement de la recherche sur une base transparente, meritocratique et egalement conforme aux recommandations des experts de la Commission europeenne. Il s`agit aussi dun accent particulier, dun accent tres, tres particulier sur le volet transfert de technologie. Et la Commission europeenne nous a dit : vous avez des des esprits brillants, mais vous faites trop de recherche fondamentale, qui ne se traduit pas par des resultats concrets pour leconomie. Eh bien, a travers ce plan national avec un accent plus fort pour le transfert technologique et pour stimuler les partenariats entre les instituts nationaux de recherche, entre les organismes de recherche et le secteur prive roumain ; egalement pour la stimulation du partenariat international, a travers lequel les entites de recherche roumaines peuvent acceder aux fonds disponibles dans le cadre des programmes Horizon Europe. Non pas en dernier lieu, nous parlons de meritocratie, dune part, au niveau des chercheurs, a travers un programme specifique pour maintenir les talents roumains dans la recherche en Roumanie, respectivement attirer des chercheurs de la diaspora dans le pays. Ici, nous avons recemment annonce le plus ambitieux programme visant a rapatrier les chercheurs de la diaspora et a encourager l`arrivee en Roumanie des chercheurs etrangers de pointe - 160 millions deuros pour les chercheurs etrangers qui accepteraient de venir ici pourraient disposer des subventions pour la recherche de plus 1.400.000 euros, et des organisations de recherche de performance - jai dit des le debut qu`au lieu de peu pour tout le monde - personne ne devrait s`en facher, mieux vaut davantage pour ceux qui meritent et c`est bien ce que nous faisons a travers ce plan national, encore une fois cest une prime - une allocation plus importante recevront les instituts de recherche qui ont des performances, qui delivrent des articles, de la recherche, du transfert de technologique, des partenariats avec le secteur prive. Par ailleurs, aujourdhui ce fut une journee tres importante pour la Conference de plenipotentiaires de lUnion internationale des telecommunications. Vous le savez bien, la Roumanie accueille levenement international le plus important quelle ait probablement accueilli dans son histoire recente. Il s`agit denviron 190 pays a Bucarest, 70 ministres, il s`agit dun evenement qui fixe lavenir des technologies de linformation, des communications au niveau de lOrganisation des Nations Unies pour les 4 prochaines annees. Aujourd`hui ont eu lieu les elections pour le poste de secretaire general, la position executive la plus importante t de lagence UN ITU, et le poste de secretaire general adjoint. Il s`agit dun resultat qui donne aux États-Unis dAmerique le poste de secretaire general, a Mme Doreen Bogdan-Martin, une personne tres respecte et la premiere femme a diriger cette importante agence des Nations Unies. Pour le poste de secretaire general adjoint, M. Tomas, le candidat de la Lituanie, la emporte face au candidat de la Coree du Sud. La Roumanie a soutenu, par mandat, les deux candidatures gagnantes. Aujourdhui egalement, en marge de cet evenement, plus de 40 rencontres bilaterales ont eu lieu entre le ministere, lANCOM et nos homologues des autres Etats, et des appreciations unanimes sur le niveau dorganisation. Ce fut un evenement tres apprecie et il lest toujours, car les discussions techniques se poursuivent jusqua presque la mi-octobre. Je vous remercie. Dan Cărbunaru : Merci, monsieur le ministre. Sil vous plait si vous avez des questions pour M. le ministre Burduja. Journaliste : Bonjour ! Je demanderais a M. Burduja: il y a quelque temps, ce mois-ci, le 13 septembre, le gouvernement a adopte un projet de loi interdisant lantivirus Kaspersky et dautres solutions informatiques dans les institutions publiques de Roumanie. Le 13 septembre est la date dadoption. Dans le projet de loi, les institutions de securite nationale sont exemptees et je nai pas compris pourquoi. Cest-a-dire que le but est que les institutions publiques se defendent, soient protegees informatiquement des attaques, et justement pas les institutions de defense, de securite nationale... les regles ne sappliquent pas a elles. Sebastian Burduja : Je vais vous expliquer. Le projet est passe par un long processus dapprobation interministerielle, y compris des institutions de la securite nationale, et ce fut lun des commentaires recus. Les details que je peux vous donner sont lies au fait que ces solutions peuvent etre testees par ces institutions et exploitees pour defendre les interets de securite nationale de la Roumanie. Il ne sagit pas de leur utilisation reelle au niveau de lutilisateur moyen, mais simplement dy avoir acces afin de pouvoir les tester et les exploiter. Journaliste : Oui, mais la, il est dit que toutes les institutions publiques doivent desinstaller, elles ont des delais, desinstaller, arreter dutiliser, arreter dacheter... Les institutions de securite nationale, je ne sais pas, STS, SRI, MApN, DNSC utiliseront encore ou doivent desinstaller ? Parce que ce sont des institutions qui ont un tres grand appareil de... Sebastian Burduja : Je le repete, uniquement dans le but de tester ces applications et dexploiter certaines vulnerabilites de ces applications. Je pense donc que vous aimeriez vous aussi que les organisations de securite nationale soient en mesure didentifier quelles vulnerabilites ont certaines solutions de la Federation de Russie et dagir en consequence. Journaliste : Eh bien, le SRI, le STS, combien dordinateurs ont-ils, les gardent-ils uniquement pour les tests ? Je veux dire, ca ne pouvait pas etre... Sebastian Burduja : Eh bien, ca ne veut pas dire utiliser... M. Vasilache, ca ne veut pas dire quils utilisent cette solution... Journaliste : Eh bien, cest... Sebastian Burduja : ... pour son utilisation, pour se defendre contre les menaces virales. Journaliste : Ce nest pas clair dans la loi. La loi dit qu`il ne faut plus installer, utiliser, ... quoi que ce soit. Sebastian Burduja : Je vous ai donne les arguments que nous avons recus dans le processus dapprobation interministerielle. Mais bien sûr, vous pouvez aussi leur poser ces questions. Dan Cărbunaru : Si vous me le permettez, je nai pas forcement un profil technique et, si jai bien compris lexplication que vous avez donnee, le cadre legal, actuellement, il etait necessaire de permettre aux institutions qui soccupent de contrer ce type de menaces d`avoir acces, a travers certains terminaux necessaires pour gerer ces menaces avec de telles situations. Il ne sagit donc pas dun cadre legal qui permettrait aux institutions dont vous parlez dutiliser a grande echelle de telles solutions informatiques. Journaliste : Eh bien, ce nest pas precise, il y a... Dan Cărbunaru : Cest precisement pourquoi il est tres bien que vous ayez souleve cette question, car nous avons eu loccasion dexpliquer pour comprendre que ceux qui soccupent de la protection des systemes informatiques, inevitablement, de par la nature de leur activite, entrent en contact avec de telles situations puis certains terminaux avec lesquels ils gerent ces situations sont inevitablement en contact avec eux. Journaliste : Mais justement on ne dit rien que certains terminaux, on ne dit rien rien de ce genre. Sebastian Burduja : Et vous auriez prefere une expression plus explicite. : On dit que ces institutionssont exemptes des dispositions de cette loi, qui oblige les institutions publiques a abandonner definitivement de tels systemes. Dan Cărbunaru : Je pense que cetait aussi le sens des precisions apportees par le ministre. Sebastian Burduja : Je vous ai explique pourquoi on ne peut pas labandonner completement, justement pour mieux nous proteger, cest le sens. Mais la loi fait lobjet dun debat parlementaire, de sorte que des amendements peuvent etre formules, dans la mesure où les collegues deputes et senateurs le jugent necessaire. Journaliste : Merci. Sebastian Burduja : Je vous remercie egalement. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup. Sil ny a plus de questions pour M. le ministre Burduja, je le remercie de sa presence. Sebastian Burduja : Je vous remercie egalement, Monsieur Cărbunaru, et vous aussi. Dan Cărbunaru : Je prie a M. le secretaire dÉtat Dan Drăgan, du Ministere de lÉnergie, il a accepte de participer au briefing parce quil a represente le Ministere a la reunion du gouvernement, etant donne que le ministre de lÉnergie, M. Virgil Popescu, participe a Bruxelles, a la reunion des ministres de lenergie au niveau europeen. Je vais vous demander de presenter les mesures que le gouvernement a approuvees aujourdhui dans le domaine que votre ministere gere et, eventuellement, de repondre aux questions que, jen suis sûr, les collegues de la presse auront. Sil vous plait. Dan Dragan : Bonsoir ! Je tiens a vous informer quaujourdhui a ete adoptee lordonnance durgence pour modifier lordonnance durgence du gouvernement numero 106 de 2022, par laquelle le gouvernement a prolonge la mesure doctroi dune remise sur les prix de lessence et du diesel jusquau 31 decembre 2022. Par cette ordonnance durgence, les operateurs economiques qui vendent de lessence et du gazole a des clients finals, personnes physiques ou morales, ainsi qua des operateurs economiques agrees qui achetent du carburant dans des entrepots et/ou des stations de distribution pour leur propre consommation ou pour la revente et qui accordent une remise de 0,5 lei par litre, TVA comprise, au prix de vente, beneficie de la compensation budgetaire de lÉtat de 0,25 lei par litre, TVA comprise liee a la remise accordee. Pour les fractions de litre, la reduction de prix et, respectivement, la compensation seront accordees proportionnellement. Pendant la periode dapplication de cette mesure, les agents economiques qui vendent du gazole et de lessence par les stations de distribution afficheront sur le totem de la station le prix qui comprend cette reduction de prix, et dans la gestion et la pompe commerciale du systeme sera inscrit le prix de vente sans cette remise. Comme auparavant, il existe une extension de lordonnance 106/2022, qui a ete instituee par le Gouvernement de la Roumanie. Une autre ordonnance, qui a ete adoptee aujourdhui, est lordonnance durgence pour modsifier et completer la loi numero 121/2014 relative a lefficacite energetique. Il sagit dune ordonnance par laquelle nous avons mis en œuvre la Directive europeenne 2002/2018 sur lefficacite energetique. Avec cette ordonnance, on a transpose cette Directive et, parmi les principaux points importants qui ont ete introduits, je ferais reference a un nouveau paragraphe pour reprendre les dispositions nouvellement introduites relatives a linitiative Financement intelligent pour les maisons intelligentes, qui vise a faciliter les investissements dans des projets daugmentation de la performance energetique des batiments, en utilisant les subventions europeennes comme garantie financiere, la possibilite doffrir aux consommateurs la possibilite de beneficier de linstallation de systemes de surveillance et de compteurs intelligents a la demande, dans des conditions equitables et raisonnables . Parallelement, grace a cette ordonnance, les clients auront acces aux donnees de consommation de maniere objective et transparente, et nous introduisons egalement lobligation dinstaller des compteurs individuels pour mesurer la consommation de chauffage, de refroidissement ou deau chaude sanitaire pour chaque unite du batiments, dans le cas des immeubles en copropriete ou pour ceux qui sont dans le systeme de chauffage centralise, un systeme qui est deja applique en Roumanie et que, par cette directive, nous voulons etendre a autant de logements que possible. Lordonnance durgence conduira implicitement a lamelioration de la securite energetique, en reduisant la dependance vis-a-vis des importations denergie en provenance de lexterieur de lUnion europeenne, a la diminution des coûts energetiques des menages et des entreprises, ainsi qua laugmentation de la competitivite et a laugmentation de l`activite dans tous les secteurs economiques. Je suis convaincu quil y aura un impact positif sur lenvironnement, car lamelioration de lefficacite energetique tout au long de la chaine de valeur de la production, du transport, de la distribution et de la consommation generera des avantages environnementaux et ameliorera efficacement la qualite de lair et la sante publique en reduisant les emissions de gaz a effet de serre serre. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup pour les informations fournies, Monsieur le Secretaire dÉtat. Sil vous plait, des questions, si vous avez pour M. le secretaire d`Etat.. Journaliste : Bonsoir. Concernant la premiere ordonnance, je voudrais vous demander quel est limpact budgetaire pour toute la periode où elle sera en vigueur, jusquau 31 decembre. Dan Drăgan : Pour les premiers mois, nous estimons limpact budgetaire a environ 600 millions de lei, donc, nous corroborons les donnees des trois premiers mois, pour les trois mois suivants, novembre et decembre, nous estimons le meme impact, au meme niveau, donc, respectivement, 600 millions de lei. Journaliste : Jaurais encore une question, plutot avec des eclaircissements sur un autre sujet. Au Senat, on a modifie lordonnance sur lenergie que vous avez donnee, et je voudrais vous interroger sur les amendements qui ont finalement ete adoptes, par lesquels les familles de trois enfants ou plus beneficieraient dun plafonnement et dune compensation, y compris les Roumains qui sont a domicile et utilisent un dispositif medical. Les fournisseurs ont declare entre-temps quils nont aucun moyen de verifier quelles familles ont trois enfants ou plus ou quels Roumains beneficiaient de tels dispositifs medicaux et quil leur faudrait des mois avant de pouvoir emettre les premieres factures. Comment ces dispositions pourraient-elles finalement etre prises, comment pourraient-elles etre mises en œuvre ? Dan Drăgan : À travers toutes les mesures que le Gouvernement de la Roumanie a adoptees et que le Ministere de lÉnergie a initiees a partir du moment où cette crise energetique a commence a evoluer, toutes ces mesures ont vise en particulier la protection des consommateurs vulnerables, tant domestiques qu`industriels. Y compris la premiere ordonnance durgence, lordonnance 119, elle est en cours dapprobation au sein du Parlement, comme vous lavez egalement indique, de nombreux amendements ont ete apportes sur divers aspects. Nous attendons la forme finale concernant cette ordonnance que le legislateur adoptera, et je peux vous assurer que le gouvernement et le Ministere de lÉnergie mettront en œuvre toutes les solutions et demandes qui seront introduites dans cette ordonnance, lors de son adoption par le Parlement. Journaliste : Mais, concretement, comment le Gouvernement, le ministere pourraientt-ils finalement mettre en pratique ces amendements ? Jai entendu le ministre Virgil Popescu discuter du fait quil serait peut-etre preferable de leur donner des bons, au lieu de proposer une compensation ou un plafond supplementaire. Dan Drăgan : Certes, plusieurs options sont actuellement envisagees, mais nous attendons voir la forme finale qui sera adoptee par le Parlement, afin de mettre en œuvre lune ou lautre des options qui, pour le moment, sont en cours danalyse. au sein du ministere. Journaliste : Quelle est limportance de linauguration de linterconnexion gaziere Grece-Bulgarie ? Dan Drăgan : Linauguration de ce connecteur est dune importance strategique pour la Roumanie, car les gaz qui seront achemines vers les terminaux de gaz liquefie en Grece pourront entrer dans le systeme de transport du pays voisin, la Bulgarie, et depuis ici, via des interconnexions, en particulier ceux de Negru Vodă, ils peuvent egalement etre disponibles pour la Roumanie. Cette interconnexion cree une route nord-sud pour les Balkans, une route assez importante, qui facilitera lachat de gaz aupres dautres sources, y compris pour la Bulgarie, y compris pour la Roumanie et les pays voisins de la Roumanie. Journaliste : Quand le gaz azeri arrivera-t-il en Roumanie ? Dan Drăgan : Je sais quil y a des discussions commerciales entre les entreprises pour ce gaz. Aussi, M. le ministre Popescu a eu des discussions permanentes et constructives avec la partie azerbaïdjanaise a cet egard, dans le but de poursuivre ce week-end ces discussions et contacts commerciaux entre les entreprises sur le terrain, en participant a linauguration de ce connecteur. Journaliste : Quand pourrions-nous voir une date precise ? Dan Dragan : Des que possible. Nous esperons que, dun point de vue commercial, les entreprises trouveront lequilibre pour signer des contrats prevoyant la livraison de ce gaz, y compris pour la Roumanie. Journaliste : Et la derniere question : on aimerait savoir quelle temperature vous aviez au bureau en août et quelles temperatures vous aurez en hiver chez vous ? Dan Drăgan : Au mois daoût, je ne sais pas si jai mesure la temperature dans le bureau, mais je peux vous assurer que jai utilise la ventilation naturelle, jai eu la fenetre ouverte, car je nutilise pas beaucoup la climatisation, jai des problemes medicaux. À la maison, nous utilisons une temperature qui assure un niveau confortable et decent pour les plus petits et a economiser les ressources dont nous disposons. Économiser les ressources, quelles soient energetiques ou dune autre nature, je pense que cest une responsabilite de nous, de nous tous, envers la nature, envers les ressources dont nous disposons. Journaliste : Et que signifie cette temperature convenable pour les enfants et pour vous ? Dan Drăgan : Je peux vous dire que jai des thermostats et je pense quune temperature appropriee se situe autour de 19-20 degres. Cela depend certainement aussi de la temperature exterieure et si les enfants ont un rhume ou non. Ca depend de plusieurs facteurs. Mais, je pense que nous devons garder un equilibre et faire attention a lenvironnement et a la preservation des ressources dont nous disposons. Journaliste : Merci. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup pour la presentation, pour les reponses aux questions, et je remercie egalement les collegues journalistes qui vous ont pose des questions. Dan Dragan : Je vous remercie moi aussi, bonne soiree ! Dan Cărbunaru : Comme je vous lai promis, je continuerai a vous presenter dautres decisions que le gouvernement a prises aujourdhui. Tout dabord, lapprobation dun projet de loi modifiant `Ordonnance d`urgence 41 de 2016 relative a la mise en place de mesures de simplification au niveau de ladministration publique centrale et pour la modification ou le complement de certains actes normatifs. Ainsi, les etablissements publics, organismes specialises de ladministration publique centrale auront lobligation de publier, doffice, les informations et modeles de formulaires ou de demandes relatifs a toutes les categories de services publics quils fournissent, sous format electronique, tant sur leur propre site internet, ainsi que sur le guichet unique electronique, dans la version mise a jour, dans un format technique permettant le telechargement et ledition afin que les beneficiaires puissent completer ces donnees sur ordinateur. Concernant la gestion des dechets, le gouvernement a approuve lordonnance durgence pour modifier et completer certains actes normatifs. Ainsi, cet acte normatif vise la mise en place urgente dun cadre juridique pour assurer la perennite du service dassainissement, assurer le droit aux services dassainissement et loperationnalisation dinstruments economiques pour contribuer a leconomie circulaire, une responsabilite elargie du producteur et du mise en place du principe payez pour tout ce que vous jetez.. LOrdonnance durgence considere la necessite daccelerer le processus dexpansion et de modernisation des systemes de gestion des dechets en Roumanie, en mettant laccent sur la collecte separee, les mesures de prevention, la reduction, la reutilisation et la valorisation afin de nous conformer aux directives applicables et, en meme temps, avec celles visant la transition vers leconomie circulaire. Je mentionnerai ici letablissement dobligations pour les autorites de ladministration publique locale concernant la mise en œuvre de systemes de collecte separee pour les fractions de dechets municipaux. Concernant les arretes de gouvernement, le gouvernement a approuve aujourdhui loctroi dune aide durgence dun montant total de 929.100 lei pour soutenir 218 familles, ainsi que des personnes seules qui se trouvent dans des situations de necessite, generees par des incendies ou des phenomenes meteorologiques dangereux ou confrontees a de graves problemes de sante, ou qui risquent de les entrainer dans la zone dexclusion sociale. Il y a 219.500 lei pour 36 familles et personnes seules, dans des situations de besoin causees par des incendies dans les departements dArgeș, Bacău, Botoșani, Constanța, Dambovița, Dolj, Galați, Giurgiu, Iaşi, Neamț, Prahova, Satu Mare, Suceava, Vaslui , Valcea et Vrancea. En outre, 696.300 lei pour 178 autres familles ou personnes seules confrontees a des situations particulieres, determinees par des raisons de sante ou autres pouvant generer un risque dexclusion sociale dans plusieurs departements du pays. Le montant necessaire au versement de ces aides durgence sera a la charge du budget alloue au Ministere du Travail et de la Solidarite Sociale. Aujourdhui egalement, le gouvernement a egalement approuve l`arrete sur la note justificative concernant les depenses liees au projet dinvestissement pour lachat de 16 nouvelles locomotives electriques a 4 essieux, avec systemes ERTMS, capables de rouler a une vitesse maximale de 160 km/h - 200 km/h, mais aussi pour tracter jusqua 16 voitures de voyageurs. Le montant total de cet investissement est de plus de 86 millions deuros TTC, la duree du projet de realisation est de 45 mois, finance sur fonds exterieurs non remboursables. Je sais que plusieurs fois, ces derniers temps, vous demandez quand et comment est depense largent du PNRR. Cest une de ces situations, car le financement du projet dinvestissement se fait a partir de fonds exterieurs non remboursables apportes par le Plan National de Relance et de Resilience, a travers la composante 4 Transport Durable. Je voudrais egalement ajouter, enfin, que le Programme strategique pour le developpement de linfrastructure aeroportuaire de la Societe nationale de lAeroport international Mihail Kogălniceanu Constanța a egalement ete approuve, pour la periode 2022-2030. Laeroport est classe comme aeroport strategique international. Des investissements substantiels seront realises pour moderniser linfrastructure, pour adapter cette infrastructure aux nouveaux types davions, tant civils que militaires, en fournissant des facilites pour le carburant, des configurations de stationnement, des plates-formes et des services pour les nouvelles generations davions qui utiliseront cet aeroport important. Ce furent les principales informations que je souhaitais vous presenter et je me tiens a votre disposition pour des eclaircissements ou des reponses a vos eventuelles questions. Journaliste : M. Căbunaru, sil vous plait, une reaction du gouvernement concernant les revelations de lenquete dEmilia Șercan qui visent le ministre Sorin Cimpeanu. Dan Cărbunaru : Le Ministere de lÉducation et le ministre ont presente une serie de clarifications ces derniers jours. Comme vous le savez, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă est revenu il y a quelques heures de sa visite au Japon pour assister aux ceremonies qui ont marque le deces de lancien Premier ministre japonais Shinzo Abe. Ainsi, dans la prochaine periode, certainement, il y aura des discussions a ce sujet au niveau gouvernemental et nous reviendrons avec des details. Journaliste : Cette affaire a-t-elle ete discutee lors de la reunion de gouvernement daujourdhui ou au sein de la coalition jusqua present ? Dan Cărbunaru : Lors de la reunion gouvernementale daujourdhui, on a discute ce qui a ete annonce publiquement comme etant a lordre du jour du gouvernement, et concernant la coalition, je nai aucun element que je puisse vous presenter. Journaliste : Alors, le gouvernement reagira ? Dan Cărbunaru : Je vous ai dit quil y aurait des discussions a ce sujet entre le Premier ministre et M. le ministre. Journaliste : Mais cest le deuxieme cas qui surgit, visant un membre de ce gouvernement. Le premier est lie a Nicolae-Ionel Ciucă. Ne pensez-vous pas, cependant, que cela nuise a la credibilite que de tels scandales eclatent ? Dan Cărbunaru : Comme je vous lai dit, il y aura une discussion sur ce sujet et apres cela, nous pourrons vous donner plus de details. Journaliste : Merci ! Journaliste : Le delai dans lequel les ministeres auraient dû envoyer ces rapports presentant les mesures quils ont prises pour reduire leur consommation denergie est expire. Ces rapports ont-ils ete transmis au Secretariat General du Gouvernement, tous les ministeres ont-ils transmis jusqua present ? Dan Cărbunaru : Comme vous le savez, le Premier ministre a demande aux ministeres de tutelle de proposer de tels plans. Cetait lun des sujets abordes aujourdhui lors de la reunion du gouvernement et dapres ce que je comprends, ces plans ont ete presentes. Ils sont centralises en ce moment au Secretariat General et nous en aurons une evaluation. Journaliste : Vous disiez quil y a eu aujourdhui une discussion a ce sujet lors de la reunion du gouvernement et quelle a ete la conclusion de cette discussion ? Dan Cărbunaru : La discussion a porte sur le respect par les ministeres respectifs du delai fixe par le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Des assurances ont ete presentees que les plans auxquels vous faites egalement reference et que le Premier ministre a demandes ont ete soumis. Cest pourquoi je vous dis quapres cette etape où ces plans ont ete deposes, ils seront evalues au niveau gouvernemental. Journaliste : Merci ! Dan Carbunaru : Merci ! Journaliste : En complement de la question de mon collegue. Dan Carbunaru : Sil vous plait. Journaliste : Est-ce que tous les ministeres ont presente ces plans ou seulement une partie dentre eux ? Dan Cărbunaru : Dapres ce que je sais, tous les ministeres ont soumis ces plans, mais en ce qui concerne leur contenu et levaluation de la maniere dont ils ont remplis cette tache transmise par le Premier ministre, ils sont a centraliser au niveau du Secretariat General, extrait de la correspondance officielle puis analyse comme tel. Journaliste : Merci ! Journaliste : Bonsoir ! Je voudrais vous demander sil y a eu une discussion au niveau gouvernemental ou sil y a une reaction liee a ce scandale, je peux lappeler, autour de lachat de ces voitures de luxe par lIGPR, dont nous avons une reaction aussi du President qui dit que sil y a des soupcons, peut-etre dans les plus brefs delais, nous devrions avoir une clarification de cette situation. Dan Cărbunaru : Si vous faites reference a linteret public manifeste pour lachat de voitures de police pour la Police nationale, je peux confirmer que le ministre des Affaires Interieures a demande au Corps de controle de verifier les procedures effectuees a cette occasion, et a la fin des verifications le Ministere des Affaires Interieures presentera publiquement ces conclusions. Journaliste : Cest apres la demande du President Klaus Iohannis, nest-ce pas ? Parce quil a dit quil sagissait toujours dun appel doffres, il y a des problemes techniques qui peuvent etre clarifies immediatement. Dan Cărbunaru : Je reponds maintenant a votre question precedente concernant cette situation. Journaliste : Oui. Non, je pensais que cette demande du ministre Bode fait suite a la demande du chef de lÉtat, cest comme ca quil mest apparu, cest pourquoi je complete cette question. Dan Cărbunaru : Je ne peux ni confirmer ni infirmer vos evaluations ou vos interpretations. Ce que je peux confirmer officiellement, cest que le ministre des Affaires Interieures a demande au Corps de controle de verifier les procedures effectuees a cette occasion. Journaliste : Merci ! 2022-09-29 20:06:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_briefing-16.jpgȘedința de guvern din 29 septembrieȘtiri din 29.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/reunion-du-gouvernement-du-29-septembreDeclarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă au debut de la reunion du gouvernement Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Je les salue tres chaleureusement et je suis heureux quaujourdhui les dames et messieurs invites qui representent nos seniors soient presents au debut de la reunion du gouvernement. Nous essayons donc quavant le 1er octobre, lorsque nous celebrons la Journee internationale des personnes agees, nous marquions ce moment par un geste de gratitude pour ce quils ont accompli dans la vie, pour votre modele de sagesse, de devouement, et cest un message autant que possible important que nous devons transmettre a la jeune generation, afin que nous puissions avoir la coherence des faits, la coherence des engagements, la coherence des responsabilites. Je vous remercie davoir accepte linvitation et je vous souhaite a tous une bonne sante, un joyeux anniversaire et que nous nous revoyons sains et sauf a chaque fois que nous aurons de telles opportunites ! Il y a peu de temps, je suis revenu au pays, apres la visite que jai faite au Japon, aux funerailles nationales organisees pour lancien Premier ministre Shinzo Abe. Nous savons tous que Shinzo Abe a ete une personnalite remarquable et un ami de la Roumanie, etant le premier Premier ministre japonais a visiter, en 2018, notre pays. Lannee derniere, nous avons celebre 100 ans de relations diplomatiques et ce fut une tres bonne occasion que. dans les reunions officielles nous avons eu, lors de la reunion bilaterale que nous avons eue avec le Premier ministre Kishida, nous puissions discuter des opportunites des relations entre nos pays, opportunites qui comprennent, au-dela du niveau diplomatique, des volets tels que lenergie, la science, linnovation , et il y a un grand interet, pour que ces relations bilaterales se materialisent dans un proche avenir, dans la signature du partenariat strategique entre la Roumanie et le Japon. Ce sont des aspects qui ont egalement ete soulignes lors des reunions que jai eues avec les autres responsables dautres États, y compris le Premier ministre de Coree du Sud, a travers lesquelles nous avons analyse la situation securitaire, le contexte des opportunites de relations economiques, et ainsi je suis heureux de partager avec vous quil existe un denominateur commun dans la comprehension du contexte securitaire et economique actuel, et chacun de mes interlocuteurs a ete aussi attentif que possible a ce que signifie maintenir la stabilite et lequilibre tant dans le domaine de la securite que dans en ce qui concerne lequilibre economique, avec tous les defis generes par laugmentation des prix de lenergie et du gaz, le manque des quantites necessaires denergie et de gaz et, bien sûr, les mesures pour maintenir le dialogue et identifier les solutions necessaires a l`actuelle situation de crise que nous traversons. Lors de la reunion de gouvernement daujourdhui, nous avons plusieurs sujets a lordre du jour, dont les plus importants, je voudrais mentionner la decision par laquelle nous allons prolonger lordonnance durgence par laquelle nous compensons le prix du carburant. Ce fut une decision qui a produit des effets, nous avons reussi a stabiliser et meme a reduire le prix du carburant, un prix qui, bien sûr, produit des effets sur toute la chaine et, de cette facon, jusqua la fin de lannee, nous beneficierons de la meme mesure de compensation. En preparation des activites futures, je participerai samedi a linauguration de linterconnexion gaziere entre la Grece et la Bulgarie, qui aura lieu a Sofia. Il y aura la des fonctionnaires de la Bulgarie, de la Grece, de lAzerbaïdjan, la presidente de la Commission europeenne, Mme Ursula von der Leyen, et de cette facon nous nous assurons que linterconnexion reussira a donner de la pertinence au propre systeme de gaz sur lequel notre societe, Transgaz, a travaille et reussi a le mettre en valeur, cest le systeme BRUA. Pratiquement, nous avons securise le raccordement et la garantie que la regularite de lapprovisionnement en gaz peut etre assuree sur la verticale sud-nord. Je vous remercie. 2022-09-29 18:17:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_4109.jpgHOTĂRÂRE nr. 41 din 29.09.2022 privind solicitarea de asistență internațională pentru asigurarea unor medicamente necesare în tratarea pacienților infectați cu virusul variolei maimuței prin intermediul Mecanismului European de Protecție CivilăȘtiri din 29.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/decision-no-41-du-29-09-2022-concernant-la-demande-d-assistance-internationale-pour-la-fourniture-de-medicaments-necessaires-au-traitement-des-patients-infectes-par-le-virus-de-la-variole-du-singe-via-le-mecanisme-europeen-de-protection-civile Fichiers joints Le Comite national pour les situations durgence, tenu dans un format hybride, a adopte aujourdhui la Decision concernant la transmission de la demande dassistance internationale, par le biais du Mecanisme de Protection civile de lUnion europeenne, pour acceder aux doses de medicaments necessaires pour traiter un nombre denviron 150 patients infectes par le virus dela variole du singe. Suite a lapprobation de cette decision, le Departement des situations durgence ordonnera les mesures necessaires afin dactiver le Mecanisme europeen de protection civile afin didentifier les possibilites de soutien. La reunion du CNSU a eu lieu a la suite de ladresse envoyee par le Ministere de la Sante et dans le contexte de la declaration par lOrganisation mondiale de la sante, le 23.07.2022, du foyer de lepidemie de la variole du singe comme urgence de sante publique dinteret international. 2022-09-29 14:53:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-29-02-56-48big_sigla_guvern.pngDezbatere pe marginea ”Cartei Albe a Drepturilor Persoanelor Vârstnice din România”, organizată de Federația SenioriNET, în parteneriat cu Secretariatul General al GuvernuluiȘtiri din 29.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/debat-sur-le-quot-livre-blanc-concernant-les-droits-des-personnes-agees-en-roumanie-quot-organise-par-la-federation-seniorinet-en-partenariat-avec-le-secretariat-general-du-gouvernementGouvernement et societe civile, consultations pour identifier et mettre en œuvre des mesures de soutien aux personnes agees Le Gouvernement, par lintermediaire du Secretariat general, a accueilli aujourdhui, au Palais Victoria, la Table ronde de consultations sur le Livre blanc sur les droits des personnes agees en Roumanie. Le document a ete mis en debat par la Federation SenioriNET, composee dorganisations non gouvernementales fournissant des services socio-medicaux aux personnes agees. Levenement a ete organise en vue de la Journee internationale des personnes agees, celebree le 1er octobre. La reunion a reuni plus de 40 representants dinstitutions publiques representatives pour le theme du vieillissement actif - chercheurs, parlementaires, fonctionnaires des ministeres concernes, ainsi que des representants des organisations non gouvernementales en Roumanie. Le secretaire general adjoint du Gouvernement, Adrian Țuțuianu, a assure les organisateurs de cette initiative du soutien du Secretariat General du Gouvernement et a apprecie comme opportun le lancement dun livre blanc sur les droits des personnes agees, dans le contexte où les droits, en general, sont stipules dans de nombreux documents officiels signes par la Roumanie au niveau international, a travers lesquels notre pays a assume leur respect. En outre, Adrian Țuțuianu a salue le partenariat de dialogue actif avec le secteur non gouvernemental, a travers la collaboration avec la Federation SenioriNET, reconnaissant le role important des ONG dans la fourniture de services de soins et dassistance sociale aux personnes agees. Le Gouvernement est preoccupe par levolution demographique en Roumanie et les solutions pour proteger les personnes agees. Nous reconnaissons la contribution du milieu associatif dans le developpement du secteur des soins a domicile et le role important que les ONG ont dans ce domaine, en particulier dans les contextes de crise, comme celui declenche par la pandemie COVID-19. En outre, le Secretariat General du Gouvernement, en remplissant la fonction de coordination interministerielle, assure un appui au renforcement de la capacite des autorites centrales a realiser lelaboration, la mise en œuvre et le suivi des strategies de politiques publiques et, bien sûr, la preparation et la discussion de certaines actes normatives qui soutiennent adequatement les personnes vulnerables. Le Livre blanc et le debat daujourdhui peuvent etre des outils utiles dans les approches futures tant au niveau gouvernemental quau niveau associatif , a declare Adrian Țuțianu. La vice-presidente de la Federation SenioriNET, Aurelia Pasăre, a apprecie linteret porte par le Secretariat General du Gouvernement a cette initiative, qui a lieu quelques jours avant la Journee internationale des personnes agees. Pour sa part, la directrice de la Direction de la politique sociale au sein du Ministere du Travail et de la Solidarite sociale, Elena Dobre, a evoque les programmes de financement dedies au developpement de nouveaux services pour les personnes agees, en particulier dans les zones rurales et les petites villes defavorisees, soulignant que le Ministere du Travail propose le developpement continu et la fourniture de services sociaux adaptes aux besoins des personnes agees, ainsi que lamelioration du cadre legislatif a cet egard. LeMministere du Travail et de la Solidarite Sociale concentre ses efforts sur linclusion sociale et la reduction de la pauvrete, respectivement sur lidentification de nouvelles solutions aux besoins de tous les groupes vulnerables, en mettant en œuvre plusieurs projets dans le domaine des services sociaux qui developpent le systeme de services sociaux, principalement pour categories a risque (personnes agees et leurs aidants informels, les sans-abris, etc.). Aussi, afin detre au plus pres des beneficiaires, le Ministere du Travail envisage de reformer le systeme national daide sociale. La où les services sociaux plutot n`existent pas, en particulier dans les zones rurales, ont ete approuvees plusieurs mesures gouvernementales, notamment laugmentation a 1.000 lei/beneficiaire les subventions accordees par le budget de lÉtat aux prestataires prives qui fournissent des services sociaux et a 600 lei/personne dans le cas des services offerts dans les centres de jour a domicile ou dans la communaute. En ce qui concerne le financement de lactivite des prestataires publics de services sociaux, selon la nouvelle reglementation, les autorites de ladministration publique locale qui gerent les foyers pour personnes agees recevront 30% des normes de coût minimum pour chaque beneficiaire , a declare le representant du Ministere de Travail. Le MMSS a elabore le projet d`Arrete de gouvernement pour lapprobation de la Strategie nationale sur les soins de longue duree et le vieillissement actif pour la periode 2023-2030. Le projet est dans la procedure de prise transparente. de decision. Le Livre blanc sur les droits des personnes agees en Roumanie est un document manifeste destine a inscrire a lordre du jour public en Roumanie le theme du vieillissement actif, du droit des personnes agees a etre soignees dans de bonnes conditions, a leur domicile ou la où elles choisissent et de continuer a mener une vie active avec leur famille et leurs amis. Les photos du debat sont disponibles sur ce lien : https://bit.ly/3LUksyI 2022-09-29 14:35:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_3824.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu omologul din Republica Coreea, Han Duck-sooȘtiri din 28.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/entretien-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-son-homologue-de-la-republique-de-coree-han-duck-sooCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a eu aujourdhui, en marge de sa visite a Tokyo, une entrevue avec son homologue de la Republique de Coree, Han Duck-soo, egalement au Japon a loccasion des funerailles nationales de lancien Premier ministre japonais Shinzo Abe. Le theme principal inscrit a lordre du jour de l`entrevue a porte sur la promotion du Partenariat strategique sur la base duquel les relations entre la Roumanie et la Republique de Coree fonctionnent deja depuis plusieurs annees. Un autre theme majeur aborde a ete la securite mondiale, dans le contexte cree par lagression russe contre lUkraine. J`ai remercie lhomologue sud-coreen, Han Duck-soo, pour la bonne collaboration entre nos pays durant la pandemie et je lui ai fait savoir notre volonte de developper le cadre de la relation bilaterale, y compris dans le domaine de la defense, la Republique de Coree etant parmi les partenaires mondiaux de lOTAN et compte tenu de limportance strategique geographique de nos pays et des defis securitaires actuels dans la region de la Mer Noire et dans la region Asie-Pacifique. J`ai egalement salue linteret des investisseurs sud-coreens qui ont fait confiance dans le potentiel de la Roumanie, a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Le Premier ministre roumain a invite son homologue coreen a faire une visite officielle en Roumanie lannee prochaine, lorsque les deux pays celebreront 15 ans de collaboration au sein du Partenariat strategique. Il demande egalement un soutien pour ladhesion de la Roumanie a lOCDE. Afin de renforcer les relations economiques bilaterales, le Premier ministre roumain a propose la reprise de lactivite du Comite de collaboration industrielle et l`organisation d`un forum daffaires pour capitaliser sur les opportunites dans les domaines de la production denergie verte, de lenergie nucleaire et des technologies de linformation. Pour sa part, le Premier ministre de la Republique de Coree, Han Duck-soo, a apprecie les relations bilaterales et la contribution de la Roumanie au renforcement de la posture de dissuasion et de defense de lOTAN et a la garantie de la securite dans la region. 2022-09-28 08:09:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_nic_s_radiant.jpgÎntrevedere bilaterală a delegației române cu președintele Camerei Reprezentanților din Dieta Japoniei, Hosoda HiroyukiȘtiri din 28.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-bilaterale-de-la-delegation-roumaine-avec-le-president-de-la-chambre-des-representants-de-la-diete-du-japon-hosoda-hiroyuki2022-09-28 07:58:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2022-09-28_at_07.37.24.jpegParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la “Greetings occasion”, în memoria fostului prim-ministru al Japoniei, Shinzo AbeȘtiri din 27.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-09-27 20:52:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_d_whatsapp_image_2022-09-27_at_3.04.35_pm_(1)_radiant-enhanced.jpgPrim-ministrul Nicolae-Ionel Ciucă, întrevedere cu președintele Parlamentului Regatului Danemarcei, Henrik Dam KristensenȘtiri din 27.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-eu-un-entretien-avec-le-president-du-parlement-du-royaume-du-danemark-henrik-dam-kristensenCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă et le president de la Chambre des deputes, Marcel Ciolacu, ont eu un entretien aujourdhui avec le president du Parlement du Royaume du Danemark, Henrik Dam Kristensen, dans le cadre de la participation aux funerailles nationales organisees en lhonneur de lancien Premier ministre japonais Shinzo Abe. Le Premier ministre roumain a apprecie la collaboration bilaterale et la convergence de lagenda au niveau de lUnion europeenne sur les dossiers specifiques de soutien a la resistance europeenne. Dans ce contexte, le chef de lExecutif a mentionne que la Roumanie prend toutes les mesures en coordination avec lUnion europeenne pour mettre en place le Mecanisme de cooperation et de verification. Le Premier ministre a egalement souligne limportance de l`elargissement de lEspace Schengen par ladhesion de la Roumanie, qui agit en tant que membre de facto de lEspace. Dans le meme temps, le Premier ministre a souligne la necessite dune solution durable pour resoudre la crise energetique au niveau de lUE. Dans ce contexte, il a evoque le role des energies renouvelables et a mentionne louverture de la Roumanie a beneficier de lexpertise du Danemark en matiere de diversification des sources denergie et de production a partir de sources renouvelables. Les parties ont egalement confirme la poursuite du soutien multidimensionnel a lUkraine et a ses citoyens, refugies dans les États membres de lUE. Un point important des pourparlers a porte sur la cooperation au niveau de lOTAN pour renforcer la securite regionale et renforcer la position de dissuasion et de defense de lAlliance sur le Flanc oriental. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă est en visite a Tokyo du 26 au 28 septembre pour participer aux funerailles nationales organisees en lhonneur de lancien Premier ministre japonais Shinzo Abe. 2022-09-27 11:14:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_2_(1).jpgParticiparea prim-ministrului României, Nicolae-Ionel Ciucă la Ceremonia Funerară de Stat, organizată în onoarea fostului prim-ministru al Japoniei, Shinzo AbeȘtiri din 27.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-de-la-roumanie-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-la-ceremonie-funeraire-d-etat-organisee-en-l-honneur-de-l-ancien-premier-ministre-du-japon-shinzo-abe2022-09-27 10:41:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-27-10-29-48big_sigla_guvern.pngÎntrevederea bilaterală a prim-ministrului României, Nicolae-Ionel Ciucă, cu președintele Parlamentului Estoniei, Jüri RatasȘtiri din 26.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-bilaterale-du-premier-ministre-de-la-roumanie-nicolae-ionel-ciuca-avec-le-president-du-parlement-de-l-estonie-juri-ratasCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Entrevue du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă, avec le President du Parlement estonien, Juri Ratas Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă, ainsi que le president de la Chambre des deputes, Marcel Ciolacu, ont eu aujourdhui une reunion avec le president du Parlement estonien, Juri Ratas, dans le cadre de la participation, a Tokyo, aux funerailles nationales organisees a la memoire de lancien Premier ministre japonais Shinzo Abe. Le Premier ministre roumain a apprecie les tres bonnes relations bilaterales, fondees sur des valeurs et des interets communs, qui ne cessent de se developper et de se diversifier. Lengagement du president Ratas, tant en qualite de Premier ministre de lEstonie que de president du Riigikogu, a une contribution particuliere au developpement des relations bilaterales. La coordination des interets de la Roumanie et de lEstonie au sein de lUnion europeenne et de lOTAN est harmonieusement completee par la cooperation dans une serie de formats regionaux tels que lInitiative des Trois Mers et le B9 , a declare le Premier ministre Ciucă. Les entretiens au cours de la reunion ont porte sur la situation securitaire dans la region. Dans ce contexte, le Premier ministre a mentionne le soutien politique, economique et humanitaire apporte par la Roumanie a lUkraine et a la Republique de Moldavie, ainsi que la contribution de notre pays a la securite regionale et au renforcement de la politique dissuasion et de defense de lOTAN, en particulier sur le Flanc oeuental. Accroitre la resistance du secteur de lenergie pour aboutir a lindependance energetique a ete un element important des discussions. Le Premier ministre a souligne que la Roumanie soutient une approche commune pour la securite dapprovisionnement dans lUE et la necessite de mesures proactives coordonnees. Les hauts dignitaires ont convenu de poursuivre les actions pour developper la cooperation economique et encourager les investissements mutuels. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciuca a declare que la Roumanie apprecie la participation au Centre dexcellence pour la cyberdefense cooperative OTAN a Tallinn et sinteresse a lexperience de lEstonie dans le secteur numerique. Le president du Parlement estonien, Juri Ratas, a apprecie le developpement continu des relations bilaterales et la contribution de la Roumanie a la garantie de la securite regionale et au renforcement du Flanc oriental de lOTAN. Plus dinformations: En 2021, les 100 ans ont ete celebres depuis letablissement des relations bilaterales (reconnaissance de jure de lEstonie par la Roumanie le 26 fevrier 1921) et les 30 ans depuis le retablissement des relations diplomatiques (13 septembre 1991). En termes de cooperation economique, fin avril 2022, les echanges roumano-estoniens ont atteint un total de 74,72 millions deuros (en augmentation de 69,77% par rapport a la periode correspondante de lannee precedente). En marge de la derniere visite au niveau du ministre des Affaires Etrangeres, un Forum daffaires bilateral sest tenu le 5 avril 2022, organise par lAmbassade dEstonie en partenariat avec la Chambre de commerce et dindustrie de Roumanie (CCIR) , auquel ont participe des hommes daffaires estoniens et roumains. Les hommes daffaires estoniens ont participe plus tard (le 6 avril 2022) a un autre evenement similaire, organise a Cluj-Napoca. 2022-09-26 12:09:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_f268fad7-acf7-4c88-8ed7-989606edea3e.jpgÎntâlnirea prim-ministrului României, Nicolae-Ionel Ciucă, cu delegația Guvernului Japoniei, condusă de prim-ministrul nipon, Fumio KishidaȘtiri din 26.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/la-rencontre-du-premier-ministre-de-la-roumanie-nicolae-ionel-ciuca-avec-la-delegation-du-gouvernement-japonais-conduite-par-le-premier-ministre-japonais-fumio-kishidaCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă et le president de la Chambre des deputes, Marcel Ciolacu ont rencontre aujourdhui a Tokyo la delegation du Gouvernement du Japon, conduite par le Premier ministre japonais, Fumio Kishida. Élever les relations entre la Roumanie et le Japon au niveau du Partenariat strategique est un acte politique opportun dans le contexte international actuel, qui materialise la vision remarquable de lancien Premier ministre Shinzo Abe, dans le domaine de la politique etrangere, a declare le Premier ministre Ciucă. La Roumanie est profondement attachee au developpement des relations avec le Japon au niveau du Partenariat strategique, symbole de la reconnaissance du lien special entre nos pays, ainsi que du potentiel important de developpement bilateral. Nous sommes prets a convenir du moment le plus approprie pour la signature de lAccord de Partenariat strategique, une fois le document finalise , a souligne le chef de lExecutif roumain. Dans le meme temps, le Premier ministre a mentionne que le Japon est lun des principaux partenaires de la Roumanie en Asie, tant sur le plan politique, queconomique et a apprecie la precieuse contribution a la transition et a la modernisation de notre pays au cours des 30 dernieres annees. Un point important des entretiens a porte sur le volet securite et defense, lun des quatre piliers de cooperation du futur Partenariat strategique. Dans ce contexte, le Premier ministre a mentionne que, comme le Japon, la Roumanie sest engagee a respecter la democratie, lÉtat de droit, lordre international fonde sur des regles et la defense de la paix et de la stabilite. La Roumanie soutient la cooperation entre lOTAN et le Japon dans toutes les dimensions pertinentes et soppose fermement a toute tentative unilaterale de modifier le statu quo international, en particulier par la force, a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă Les entretiens entre les deux premiers ministres ont egalement porte sur la collaboration economique, etant donne que le Japon est le plus grand investisseur asiatique en Roumanie. La dynamique recente de nos contacts bilateraux est tres encourageante. Jespere que les opportunites offertes par la Roumanie en matiere dinvestissements dans les domaines de lenergie verte, des infrastructures de haute qualite, et de linnovation de la production denergie nucleaire, de la production dhydrogene vert et de certains composants optiques necessaires au projet du Laser de Măgurele, mais aussi de la poursuite des projets actuellement en cours - la ligne de metro vers laeroport de Bucarest, le pont suspendu sur le Danube, la ligne ferroviaire a ecartement europeen Pașcani - Iași - Chisinau - mettront en evidence le potentiel de developpement de nos relations economiques et attireront de nouvelles technologies , a declare le Premier ministre Ciucă. Le Premier ministre japonais, Fumio Kishida, a apprecie la presence, a Tokyo, du Premier ministre roumain et la assure de son plein soutien pour la conclusion du partenariat strategique et la consolidation de la collaboration bilaterale, y compris exterieure, dans le cadre regional et international, contexte qui exige la protection de la democratie et de lÉtat de droit. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă est en visite a Tokyo (Japon) du 26 au 28 septembre pour assister aux funerailles nationales organisees en lhonneur de lancien Premier ministre japonais Shinzo Abe. 2022-09-26 11:39:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-26-11-28-47big_1_(1).jpgÎntâlnirea prim-ministrului României, Nicolae-Ionel Ciucă, cu Liga Parlamentară de Prietenie Japonia-România, condusă de președintele Ichiro Aisawa, și vizitarea sediului Dietei JaponieiȘtiri din 26.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-roumain-nicolae-ionel-ciuca-avec-la-ligue-parlementaire-d-amitie-japon-roumanie-dirigee-par-le-president-ichiro-aisawa-et-la-visite-au-siege-de-la-diete-du-japonCOMMUNIQUE DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă et le president de la Chambre des deputes, Marcel Ciolacu ont eu une entrevue avec la Ligue parlementaire damitie Japon-Roumanie, dirigee par le president Ichiro Assawa, lors de la visite au Japon des deux hauts dignitaires roumains. Le Premier ministre Ciucă a souligne que cest un honneur de representer la Roumanie aux funerailles nationales organisees a la memoire de lancien Premier ministre Shinzo Abe, le premier chef de gouvernement du Japon a visiter notre pays et celui qui a accepte le lancement du Partenariat strategique avec la Roumanie, lors de son accueil par le president Klaus Iohannis, a l`occasion de sa visite historique en 2018. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a affirme que la conclusion du Partenariat strategique entre la Roumanie et le Japon nest pas qu`un acte realise au moment opportun, mais aussi un heritage laisse par lancien Premier ministre Shinzo Abe dans le domaine de la politique etrangere, qui reflete sa remarquable vision en la matiere, attribuant a la Roumanie un role pertinent dans cette region. D`ailleurs, la Roumanie et le Japon partagent les memes valeurs et le meme interet a defendre le monde fonde sur des regles. Le volet securite et defense represente lun des quatre piliers de cooperation de notre futur partenariat, dun grand interet pour les deux parties. La coordination etroite et permanente entre nous est dautant plus importante et necessaire dans le contexte des defis strategiques auxquels nous sommes confrontes , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Les entretiens ont egalement porte sur la cooperation economique, le Japon etant le plus grand investisseur asiatique en Roumanie. Le Premier ministre a souligne la determination du Gouvernement roumain a renforcer le volet investissements, compte tenu de la recente dynamique encourageante des contacts bilateraux et des opportunites offertes par notre pays dans les domaines de lenergie verte, de l`infrastructure de haute qualite et de linnovation, de la production dhydrogene vert, de l`infrastructure de transports. Le president de la Ligue parlementaire damitie Japon-Roumanie, Ichiro Assawa, sest felicite de la presence a Tokyo du Premier ministre roumain et a annonce son plein soutien a la construction du Partenariat strategique Japon-Roumanie. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă est en visite a Tokyo (Japon) du 26 au 28 septembre pour assister aux funerailles nationales organisees en lhonneur de lancien Premier ministre japonais Shinzo Abe. 2022-09-26 07:06:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2022-09-26_at_07.36.05_(2).jpegMesajul prim-ministrului Nicolae-Ionel Ciucă cu prilejul sărbătorii Roș Hașana – Anul Nou evreiescȘtiri din 25.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-roch-hachana-nouvel-an-juifRoch Hachana est une celebration de joie et despoir, lorsque, faisant le bilan de lannee qui se termine, les Juifs du monde entier regardent avec confiance vers la nouvelle annee avec gratitude et foi. A cette occasion speciale, jadresse mes vœux de sante, de bonheur et de bien-etre a la direction de la Federation des communautes juives de Roumanie - le CAulte mosaïque et a tous les membres des communautes juives de notre pays. Ce moment nous donne loccasion de reflechir et de contribuer au renforcement dune societe tolerante et inclusive, basee sur la bonne comprehension, le respect et lappreciation de la diversite ethnique et religieuse. Que la fete de Roch Hachana apporte prosperite et paix ! Shana Tova! 2022-09-25 12:42:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-25-12-45-32big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la Gala Camerei de Comerț, Industrie și Agricultură Franceze din RomâniaȘtiri din 23.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-au-gala-de-la-chambre-francaise-de-commerce-d-industrie-et-d-agriculture-en-roumanieDiscours du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă au Gala de la Chambre de commerce, dindustrie et dagriculture francaise en Roumanie Votre Excellence, Madame lAmbassadeur, Mesdames et messieurs les parlementaires, les ministres, Monsieur le President de la CCIFER, Invites distingues, Mesdames et Messieurs, Cest avec grand plaisir que je participe au Gala de la Chambre Francaise de Commerce, dIndustrie et dAgriculture en Roumanie, evenement prestigieux de la communaute daffaires franco-roumaine. Cette annee, la Chambre de commerce, dindustrie et dagriculture francaise fete ses 26 ans dactivite en Roumanie. Votre importance se retrouve dans lactivite des 4.150 entreprises a capitaux majoritairement francais, dont le chiffre daffaires cumule seleve a 18 milliards deuros. Le capital francais a cree plus de 125.000 emplois directs sur le marche roumain. Japprecie particulierement le fait que la France soit lun des partenaires commerciaux les plus importants de la Roumanie, detenant, comme la egalement mentionne M. le conseiller presidentiel, la 3e place a lexportation et la 7e place a limportation. La 3e place est egalement occupee par la France dans le classement des investisseurs, avec des investissements de 8,7 milliards deuros, representant pres de dix pour cent du total des investissements directs etrangers. Mesdames et Messieurs, Vous, les investisseurs francais, avez une presence solide et significative en Roumanie et je salue votre contribution au developpement de leconomie roumaine. Je suis heureux de constater que le partenariat strategique entre la Roumanie et la France a un volet economique important pour les deux pays. Pour le Gouvernement de la Roumanie, la Chambre de commerce francaise represente un interlocuteur important et, a loccasion de ce gala anniversaire, je tiens a vous remercier pour louverture a des discussions transparentes liees aux opportunites dinvestissement et de developpement offertes par la Roumanie. Je tiens a mentionner que depuis mon entree en fonction, jai eu plusieurs rencontres avec des representants de la CCIFER, la derniere il y a quelques jours. Japprecie le dialogue aussi consistent que possible sur les questions economiques et les aspects du milieu des affaires en Roumanie, car je suis egalement convaincu que vous appreciez louverture et limportance que le Gouvernement de la Roumanie accorde aux partenaires qui souhaitent investir dans notre pays, ainsi que le cadre fiscal que la Roumanie garantit pour le developpement dun milieu des affaires consistent. Je vous assure que notre pays est une destination a considerer pour le transfert des investissements francais tant de la zone de conflit que des zones plus lointaines, pour augmenter la rentabilite des projets. Bien que nous traversions de multiples crises aux implications mondiales, nous avons reussi a assurer la stabilite et la previsibilite des politiques budgetaires. Grace aux mesures que nous avons prises, nous avons reussi a gagner la confiance des investisseurs, la votre, confiance qui sest traduite par une augmentation des investissements directs etrangers de 43,7 % au cours des 7 premiers mois de lannee, atteignant le chiffre de 5,5 milliards deuros. Par les politiques publiques et fiscales adoptees, ainsi que par laugmentation des investissements au plus haut niveau au cours des 32 dernieres annees, nous avons demontre que nous nous consacrons aux projets de developpement et de modernisation de la Roumanie et que nous avons la porte ouverte a de solides investissements davenir, retrouves dans les projets et reformes finances sur fonds europeens, tant par le biais du Cadre Financier Pluriannuel que par le PNRR. Chers investisseurs, je vous assure que nous sommes soucieux de prendre les meilleures mesures pour creer un climat des affaires le plus attractif possible pour les hommes daffaires. Parmi ces demarches il y a aussi le processus dadhesion a lOCDE, ce qui nous aidera a aligner le systeme administratif et le fonctionnement du milieu des affaires sur les regles des economies les plus fortes du monde. Nous tirons deja parti et integrons dans la legislation nationale lexpertise de lOrganisation de cooperation et de developpement economiques en matiere de transparence, de numerisation et de reduction de la bureaucratie. Ce sont des mesures attendues par le milieu des affaires et que nous nous sommes dores et deja engages a mettre en œuvre. Tout aussi attendee par le milieu des affaires est ladhesion de la Roumanie a lEspace Schengen, un objectif important pour notre pays, des le moment de notre adhesion a lUE. Nous remercions la France pour le soutien apporte a la realisation de cet objectif et pour le soutien direct annonce par le president Macron lors de sa visite en juin dernier dans notre pays. Aujourdhui, la Roumanie est un pays sûr, capable de jouer un role actif dans la region et dans le monde, aux cotes de ses amis et allies. La presence des militaires francais dans notre pays confirme la solidite de notre decision de defendre ensemble nos valeurs communes. Mesdames et Messieurs, Apres ladhesion a lAlliance de lAtlantique Nord et a lUnion europeenne, le processus dadhesion a lOCDE, ladhesion a lEspace Schengen sont des objectifs nationaux importants que nous avons assumes et pour la realisation desquels nous deployons dintenses efforts au niveau des tous les etablissements. Et je suis sûr quavec vous, comme nous lavons demontre jusqua present, nous pouvons atteindre ces objectifs. Je vous assure egalement que tous ces efforts porteront leurs fruits car lorsque nous nous assumons des projets importants pour lavenir du pays, nous parvenons a les mener a bon port. Lhistoire recente confirme notre determination a atteindre des objectifs majeurs pour le developpement de la Roumanie, pour une pleine integration dans la famille europeenne. Enfin, permettez-moi de vous souhaiter plein succes dans votre travail; davoir autant dinvestissements que possible dans leconomie roumaine et de vous remercier une fois de plus pour votre volonte de dialoguer et didentifier des solutions pour lenvironnement des affaires en Roumanie ; je vous souhaite une bonne soiree et du succes dans votre travail. Je vous remercie ! 2022-09-23 20:36:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2022-09-23_at_21.56.18.jpegVizita prim-ministrului Nicolae-Ionel Ciucă în Japonia cu prilejul funeraliilor de stat ale fostului premier nipon Shinzo AbeȘtiri din 23.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/visite-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-au-japon-a-l-occasion-des-funerailles-nationales-de-l-ancien-premier-ministre-japonais-shinzo-abeLe Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă se rendra a Tokyo (Japon) du 26 au 28 septembre pour participer aux funerailles nationales organisees en lhonneur de lancien Premier ministre japonais Shinzo Abe. Lancien haut dignitaire japonais Shinzo Abe a contribue de maniere decisive au debut des etapes necessaires pour elever les relations bilaterales entre la Roumanie et le Japon au niveau dun Partenariat strategique, dans le cadre de la visite historique quil a effectuee a Bucarest en 2018, etant le premier Premier ministre japonais a visiter la Roumanie. Le Japon est lun des principaux partenaires de la Roumanie en Asie, tant sur le plan politique queconomique, et il existe toutes les conditions prealables pour transformer cette longue relation bilaterale, de plus dun siecle, en une relation privilegiee au niveau de partenariat strategique. Nous voulons que cela se produise le plus tot possible, car il sagit dun acte politique opportun, surtout dans le contexte international actuel, mais aussi dun moyen de concretiser la vision remarquable de lancien Premier ministre Shinzo Abe en matiere de politique internationale , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Dans le cadre de sa visite a Tokyo, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă sera accueilli par son homologue japonais, Fumio Kishida, et aura des entretiens avec la delegation de la Ligue damitie parlementaire Japon-Roumanie, conduite par le president Ichiro Aisawa, et avec le President de la Chambre des representants de la Diete du Japon, Hosoda Hiroyuki En outre, le chef de lExecutif roumain aura une serie de reunions bilaterales avec des responsables dautres pays, qui sont a Tokyo a loccasion des funerailles de lancien Premier ministre Shinzo Abe, dont le Premier ministre de l`Australie, Anthony Albanese, et le Premier ministre de la Republique de Coree du Sud, Han Duck-soo. 2022-09-23 16:29:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-23-04-36-12big_sigla_guvern.pngȘedința de guvern din 23 septembrieȘtiri din 23.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/reunion-du-gouvernement-du-23-septembre2022-09-23 13:37:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_2785.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu președintele boardului Băncii Japoneze pentru Cooperare Internațională, Tadashi MaedaȘtiri din 23.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-le-president-du-conseil-d-administration-de-la-banque-japonaise-pour-la-cooperation-internationale-tadashi-maedaCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă : Nous saluons linteret manifeste par la Banque japonaise de cooperation internationale pour soutenir les grands projets dinfrastructures de transport et de production denergie verte Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a eu un entretien au Palais Victoria avec le president du Conseil dadministration de la Banque japonaise de internationale (JBIC), Tadashi Maeda. A cette occasion, ont ete analysees les opportunites de financement de projets dans le domaine de lenergie et des infrastructures ferroviaires et routieres. Nous saluons linteret manifeste par JBIC, lune des plus importantes banques japonaises, pour soutenir les grands projets dinfrastructures de transport et de production denergie verte. Tant lenergie eolienne que celle obtenue d`hydrogene sont des solutions, ainsi que de petits reacteurs modulaires, auxquels nous pouvons acceder avec nos partenaires japonais. Dautre part, des projets tels que le pont de Brăila, le chemin de fer Pașcani-Chișinău ou la construction de la ligne de metro M6 peuvent renforcer le developpement economique de la Roumanie et de la region. La presence de cette banque japonaise dans notre pays confirme le profil attractif de la Roumanie en tant que destination dinvestissements, y compris pour les entreprises japonaises , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Une attention particuliere a ete arrachee au developpement du potentiel genere dans le secteur informatique, en ce sens les opportunites offertes par la creation dun fonds dinvestissements pour les start-ups, auquel les specialistes roumains et les entreprises du pays peuvent avoir acces, dont le financement peut accroitre leur presence sur la scene europeenne et internationale. 2022-09-23 13:23:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_2691.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu reprezentanții Fondului de investiții Carlyle GroupȘtiri din 22.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/rencontre-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-des-representants-du-fonds-d-investissement-du-groupe-carlyleCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a recu au Palais Victoria des representants du groupe Carlyle, principal actionnaire de Black Sea Oil and Gas Romania. Au cours du dialogue, ont ete presentes les plans de developpement des investissements du groupe Carlyle, en mettant laccent sur le developpement des capacites de production de gaz naturel et denergie. Le Premier ministre a presente la vision du Gouvernement concernant le renforcement des capacites internes pour assurer les ressources necessaires a lapprovisionnement de la population et du milieu des affaires en gaz et en electricite, tant a court terme qua moyen et long terme. 2022-09-22 13:11:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-22-01-12-25big_image_003_resize.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la reuniunea ministerială organizată în marja Conferinței internaționale a gazului în RomâniaȘtiri din 22.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-la-reunion-ministerielle-organisee-en-marge-de-la-conference-internationale-du-gaz-en-roumanieCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a accueilli au Palais Victoria la reunion ministerielle des ministres de lenergie de la region, qui etaient a Bucarest pour participer a la RIGC - Conference internationale roumaine sur le gaz. Les principaux themes ont porte sur les solutions pouvant etre mises en œuvre au niveau regional pour assurer le gaz necessaire aux citoyens et a lenvironnement des entreprises. La Roumanie fait partie des pays europeens qui disposent dimportantes ressources de production de gaz et delectricite. Ce format de dialogue est organise par la Roumanie pour assurer aux pays de la region le gaz naturel dont ils ont besoin, mais aussi pour generer des solutions qui soutiennent les economies fortes de lOuest de lEurope, dont le succes depend egalement de leconomie de notre region , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. La reunion a mis laccent sur la mise en œuvre de projets visant a renforcer la cooperation entre les pays participants, afin de securiser les ressources energetiques et de trouver les meilleures solutions pour renforcer la securite energetique de tous les États participants. En outre, les sujets de discussion ont porte sur la necessite dune cooperation afin de diversifier les sources et les voies dapprovisionnement energetique pour surmonter la crise energetique actuelle. Les participants ont notees et identifiees les nouvelles routes alternatives pour le transport du gaz naturel a travers les ports de la Turquie et de la Grece et linterconnexion pour le transport et le transit du gaz naturel vers la Roumanie. La Roumanie a rappele la necessite du projet dinterconnexion par le cable souterrain de transport delectricite sur la route Azerbaïdjan-Georgie-Roumanie-Hongrie. Levenement a confirme la solidarite dont font preuve les pays de notre region dans le contexte geopolitique actuel, genere par lagression militaire russe contre lUkraine. A la reunion ministerielle ont participe Virgil Popescu - ministre de lÉnergie, Andrei Spinu - vice-Premier ministre et Ministre de lInfrastructure et du Developpement Regional de la Republique de Moldavie, Kostas Skrekas, ministre de lEnvironnement et de lÉnergie de la Grece, Parviz Shahbazov, ministre de lÉnergie de de la Republique dAzerbaïdjan, Rossen Hristov, ministre de lÉnergie de la Bulgarie, Alparslan Bayraktar, vice-ministre de lÉnergie et des Ressources naturelles de la Turquie, Mykola Kolisnyk, vice-ministre de lÉnergie de lUkraine, Peter Sztaray, secretaire dÉtat au Ministere des Affaires Etrangeres et du Commerce de Hongrie et George Chikovani, directeur general, JSC Georgian Oil and Gas Corporation - Georgie. 2022-09-22 10:55:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-22-11-16-53big_image_001_resize.jpgMesajul transmis de premierul Nicolae-Ionel Ciucă în cadrul Conferinței Internaționale a Gazului din RomâniaȘtiri din 21.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-message-transmis-par-le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-lors-de-la-conference-internationale-du-gaz-de-roumanieMesdames et Messieurs, Chers invites, La Conference internationale du gaz de Roumanie est une bonne occasion de discuter du role du gaz naturel dans la transition energetique, ainsi que des moyens daction necessaires pour garantir des ressources a nos citoyens et a nos economies. La crise energetique ressentie par toute lEurope nous a rendus encore plus unis dans nos efforts pour trouver des solutions et assurer lenergie dont nous avons besoin tant pour cet hiver que pour les generations futures, dans des conditions durables et dans le respect de lenvironnement. Nous avons tous remarque limportance accordee a lenergie dans le discours prononce par la presidente de la Commission europeenne, Ursula von der Leyen, pour la presentation du rapport sur letat de lUnion europeenne 2022. Ce que nous avons tous realise au niveau europeen, dans le domaine de lenergie, mais aussi dans tous les autres secteurs, reconfirme la capacite de la communaute des 27 pays a unir les peuples, les nations et les generations. Pour traverser des crises sans precedent. Jai trouve, dans les debats au niveau europeen, le souci de la Roumanie de proteger les citoyens et leconomie de laugmentation des prix de lenergie et du gaz naturel. Au niveau national, nous avons prolonge les mesures de compensation et de plafonnement des prix du gaz jusquau 1er septembre 2023, et pour lenvironnement economique, nous avons supprime le plafonnement de la consommation. Notre pays continue de se joindre aux decisions europeennes dans tous les efforts visant a maitriser la consommation denergie, a decourager la tendance aux augmentations de prix injustifiees et a diversifier les sources denergie. Plus que jamais, en ces temps de crise, il est necessaire que lesprit de solidarite europeenne se fasse davantage sentir dans les relations entre les citoyens et les institutions, au niveau de la societe, mais aussi entre la societe et le marche de lenergie. Le Gouvernement que je dirige a assume comme un objectif important la realisation de lindependance energetique et la transformation de la Roumanie en un facteur de securite energetique dans la region. La nouvelle loi Offshore et lencouragement des investissements dans ce secteur permettent dexploiter les ressources en gaz naturel de la Mer Noire et, dans les annees a venir, celles en profondeur du departement de Buzău. 2022 est lannee du debut de lextraction de gaz naturel sur le plateau continental de la Mer Noire. Avec la realisation de ces nouvelles sources, nous pourrons assurer, a partir des ressources internes, 90% des besoins de consommation. Cela prouve la capacite de la Roumanie a trouver de nouvelles solutions a un moment où lapprovisionnement mondial en gaz naturel est menace par la guerre en Ukraine. Au niveau gouvernemental, nous avons egalement deploye des efforts constants pour diversifier les sources dapprovisionnement en gaz naturel et assurer les besoins de consommation des citoyens et de notre economie. Nous avons recemment acheve la section du gazoduc Pojorata - Vatra Dornei, un projet a travers lequel nous avons cree les conditions prealables a linterconnexion du systeme de transport de gaz naturel du nord-ouest du pays avec celui du nord-est. Nous pretons attention aux projets de cette epoque compte tenu de leur importance pour les collectivites locales et pour le developpement du reseau national. La finalisation du gazoduc BRUA phase I, environ 500 kilometres de gazoduc qui traverse un quart du territoire du pays, represente une importante source denergie pour nos citoyens et pour le developpement economique. De plus, avec la mise en service de BRUA, la Roumanie est connectee aux corridors de transport regionaux et pourra securiser son approvisionnement a partir de nouvelles sources. Loperationnalisation de linterconnexion Bulgarie-Grece - le dernier element du corridor vertical -, la transformation du corridor transbalkanique, qui peut acheminer le gaz naturel de la region de la Mer Caspienne et de lAzerbaïdjan, creeront une securite supplementaire pour la Roumanie et toute la region. Nous avons attache une attention particuliere au soutien a la Republique de Moldavie, qui est confrontee aux effets aigus de la crise energetique. Loperationnalisation du gazoduc Onești-Gherăești-Lețcani-Ungheni-Chisinau est un soutien coherent car il offre la possibilite a la Republique de Moldavie de recevoir jusqua 2,2 milliards de metres cubes de gaz naturel par an. Mesdames et Messieurs, Le Gouvernement de la Roumanie se concentre egalement sur la vision de developpement a long terme du systeme energetique national, conformement aux politiques europeennes. Le processus de transition energetique doit generer un systeme energetique robuste et moderne base sur lexpansion et la mise en œuvre rapides de toutes les technologies disponibles et innovantes. Nous generons ainsi des opportunites pour accroitre la securite energetique, soutenir le developpement economique, linclusion sociale et creer autant demplois que possible. La plupart des modeles de bonnes pratiques montrent que la solution optimale pour accelerer l`elimination du charbon est lutilisation du gaz naturel, et en augmentant progressivement la part des gaz renouvelables, la neutralite climatique peut etre atteinte dici 2050. Par ailleurs, le gaz naturel est considere a la fois comme une option viable pour assurer la transition verte et, a linstar de lenergie nucleaire, que nous encourageons, une ressource vitale pour lequilibre du reseau electrique. Alors que la contribution des energies renouvelables augmentera conformement aux objectifs proposes par le paquet legislatif Fit for 55, les priorites du Gouvernement se concentrent sur les investissements necessaires pour augmenter la contribution des energies renouvelables dans le mix energetique. Nous avons le devoir moral envers les generations futures dassurer les leviers necessaires au developpement economique de la Roumanie et au bien-etre de nos citoyens, a travers des politiques economiques respectueuses de lenvironnement. Merci et je vous souhaite beaucoup de succes dans vos debats ! 2022-09-21 16:34:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_09wuzhc0s.jpgBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 21 septembrieȘtiri din 21.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernement-du-21-septembre1663938722Point de presse a lissue de la reunion du gouvernement du 21 septembre Dan Cărbunaru : Bonjour, bienvenus au point de presse du Gouvernement de la Roumanie ! Aujourdhui, toute une serie de decisions que le Gouvernement a prises pour la realisation de nouveaux objectifs et jalons dont la Roumanie est responsable au cours du trimestre en cours. En ce sens, le ministre des Investissements et des Projets europeens nous donnera plus de details. Mais avant dinviter M. Marcel Boloș a se joindre a nous, jaurai le plaisir de lui demander de se joindre a nous - sil vous plait, Monsieur le Ministre ! - le ministre du Developpement local et de lAdministration publique, M. le ministre Cseke Attila, qui prendra la parole et vous donnera des details sur lune des responsabilites que la Roumanie a assumee dans la perspective du PNRR et qui releve des attributions du ministere que dirige sa seigneurie. Sil vous plait, monsieur le ministre ! Cseke Attila : Merci ! Bonjour ! Aujourdhui, le Ministere du Developpement, des Travaux Publics et de lAdministration a propose au gouvernement un projet de loi - un projet de loi portant amendements du Code administratif etablissant la possibilite et la base juridique de la creation de consortiums administratifs ; des consortiums administratifs qui viennent, sur le principe de la collaboration entre unites administratives-territoriales, resoudre des problemes de ressources humaines specialisees, respectivement rassembler cette force de ressources humaines pour pouvoir soutenir conjointement les investissements, mais aussi la partie de realisation de lactivite courante de ladministration publique locale. Il sagit dune base legale a travers laquelle, par une convention dassociation basee sur des decisions du Conseil Local des unites administratives-territoriales qui le souhaitent, se constitue ce consortium administratif, au sein duquel certains fonctionnaires dune UAT faisant partie de ce consortium pourront exercer le meme type de service public dans une autre UAT, dans une autre unite administrative-territoriale. Les domaines pour lesquels nous avons propose la possibilite de constituer ces consortiums se referent a lamenagement du territoire, a lurbanisme et a lautorisation dexecution des travaux de construction, a linitiation et a la realisation des investissements, au domaine juridique, au domaine financier, public lapprovisionnement et ladministration des taxes et redevances locales. Je tiens a preciser quil existe certaines conditions pour quun fonctionnaire dune UAT au sein de ce consortium administratif exerce une fonction publique dans une autre UAT. À savoir, dans lUAT pour laquelle lexercice supplementaire est souhaite, nous devons avoir, dans la specialite respective, un poste vacant ou temporairement vacant depuis au moins trois mois. De plus, il aurait dû y avoir au moins un concours de recrutement pour le poste respectif qui na pas donne de resultat, cest-a-dire quil ny avait pas de candidats, respectivement, il ny a aucune possibilite legale de deleguer cette affectation au sein de lUAT respective. Ainsi, ce nest quavec la satisfaction cumulative de ces trois conditions quil est possible pour un fonctionnaire dexercer egalement une fonction publique dans une autre unite administrative. Mais je peux vous dire que ce consortium administratif vient resoudre les problemes et les defis auxquels nous sommes confrontes, tous deux lies au manque de personnel specialise dans certains UAT, et je vais tout de suite vous donner quelques chiffres, respectivement, de tout ce que nous attendons pour la mise en œuvre dimportants projets et investissements realises par le gouvernement, sur le budget de lÉtat ou sur des fonds europeens. Je voudrais egalement mentionner que cette proposition legislative approuvee par le Gouvernement est transmise au Parlement, dans le cadre de la procedure parlementaire. Il na pas dincidence budgetaire dans le sens où des ressources financieres supplementaires sont necessaires sur le budget de lÉtat. Plus que cela, il sagit dune diminution des depenses, considerant que la fonction publique, qui aujourdhui nest pas remplie et le service public sexerce difficilement, nous aurons un fonctionnaire dune autre collectivite publique locale et qui touchera une indemnite qui est de 20% du salaire de base de lunite administrative-territoriale dont ils sortent. Je vous avais dit que je te donnerais des chiffres. Concernant les effectifs de la specialite urbanisme dans les instances de ladministration publique locale, 1. 402 postes sont actuellement vacants et 169 temporairement vacants, soit 1.571 postes dans cette specialite urbanisme. Sur le personnel qualifie pour le controle financier preventif, au total, 451 postes. Sur le personnel qualifie pour les marches publics - 1.925 postes. Grace a ces consortiums administratifs, les postes vacants pourront etre pourvus par des fonctionnaires dautres UAT, dautres conseils locaux, dautres mairies, afin que nous puissions assurer des services publics pour toutes les collectivites locales de Roumanie. Si vous avez des questions, sil vous plait. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, monsieur le ministre. Questions sil vous plait. Journaliste : Bonjour. Jai une question sur un sujet different, mais un peu lie a vous et a ce que vous avez presente un peu plus tot. Plus precisement, vous savez quaujourdhui la CCR a juge inconstitutionnelle la loi daugmentation des salaires, y compris les salaires des dignitaires, mais nous comprenons que deux de vos collegues, senateurs, ont depose aujourdhui en commission un amendement qui permettrait neanmoins daugmenter les indemnites des parlementaires, des maires, vous en parliez, a partir du 1er novembre 2022. Alors, lUDMR insiste-t-elle sur ces augmentations de salaire ? Cseke Attila : Vous avez cette information, jai ete a la reunion du gouvernement. Journaliste : Cest public. Cseke Attila : Oui, mais jai ete a la reunion du gouvernement, donc je nai pas cette information et je ne peux pas la commenter. Journaliste : Mais est-ce que le gouvernement se permettrait cette augmentation, parce que nous savions que les discussions etaient differentes ? Cseke Attila : Je ne peux pas commenter ces amendements que vous connaissez, je viens de sortir de la reunion du gouvernement. Journaliste : Mais vous, en principe, seriez daccord ? Cseke Attila : Je nai pas vu aucune decision de la Cour constitutionnelle. Journaliste : Mais vous, personnellement, le voulez-vous ? Cseke Attila : Vous navez pas presente et je nai pas vu lamendement proprement dit. Sinon, je peux vous dire, a titre didee, que dans ladministration publique locale, au cours des quatre dernieres annees, il ny a pas eu daugmentation de salaire, meme pas liee a linflation. Journaliste : Cela signifie que vous accepteriez une augmentation, un ajustement du taux dinflation. Cseke Attila : Je vous dis le point de vue de lUDMR. Journaliste : Alors vous seriez daccord. Cseke Attila : Tout comme les employes du secteur public ont recu une augmentation de salaire basee sur linflation, et je vous le repete, precisement, cest le point de vue de lUDMR, il est exact, de notre point de vue, que ladministration locale devraient beneficier du meme regime. Journaliste : Meme les parlementaires ? Cseke Attila : Je ne connais pas lamendement que vous invoquez. Journaliste : Et les parlementaires devraient beneficier de cette augmentation ? Cseke Attila : Je ne connais pas lamendement que vous invoquez. Journaliste : En principe. Cseke Attila : Non, pas en principe. Journaliste : Merci. Cseke Attila : Merci. Journaliste : Bonjour, monsieur le ministre. Si je pouvais continuer un peu sur ce sujet et vous dire plus en detail lamendement si... Cseke Attila : Que je ne connais pas. Journaliste : Il y a deux de vos collegues qui ont depose cet amendement, il est deja passe au Senat maintenant, pour le vote, il fait rapport sur le salaire minimum. Cest maintenant le salaire minimum des dignitaires par rapport a 2019, maintenant il irait a 2021, cest-a-dire a 2 300 lei, oui ? Ce serait une augmentation de... je ne sais pas exactement, que cest multiplie par un coefficient. En principe, je vous demanderais si cela a ete discute dans la coalition gouvernementale; on le sait, cetait une decision de la coalition daugmenter les salaires des employes du secteur public, je veux vous demander si, justement, cette augmentation des salaires des dignitaires a ete discutee dans la coalition. Et a M. Cărbunaru, sil y a des fonds maintenant dans le budget pour cette augmentation a partir de novembre, telle quelle est adoptee dans cet amendement, car je sais que M. Caciu a toujours indique que nous devrions etre un peu plus prudents dans la facon dont nous depensons le argent. Cseke Attila : Nous allons examiner ces amendements et evidemment nous en discuterons au sein de la coalition. Ce sera une decision de la coalition, que lUDMR respectera egalement. Journaliste : C`est-a-dire, tout peut encore changer... Cseke Attila : Non, vous mavez demande si cela avait ete discute au sein de la coalition. Je vous ai repondu, cela na pas ete discute dans la coalition, je nai pas connaissance de ces amendements. Sil y a eu un vote dans les commissions du Senat ou en pleniere du Senat, il sera discute en coalition et une decision sera prise, que lUDMR respectera. Dan Cărbunaru : Dans la situation des amendements soumis au niveau du parlement, ils ont egalement besoin dune analyse concernant les ressources. Ainsi, par rapport a ces amendements, les analyses respectives sont egalement faites au niveau du Ministere des Finances. Je comprends que cest une question de quelques heures, quelque chose de recent, donc des quon aura les resultats de certaines analyses a ce sujet, vous pourrez aussi avoir lavis du gouvernement. Journaliste : Nous avons insiste parce que nous parlons des membres de la coalition gouvernementale, pour cette raison. Je pense que tout le monde ne soumet pas des amendements comme il le souhaite, puis les chefs de coalition prennent connaissance de ces amendements et prennent une decision finale. Cest precisement la raison pour laquelle je vous ai demande, je pensais que cetait connu, peut-etre quune decision avait ete prise, nous ne le savions pas. Dan Cărbunaru : Si nous parlons dinitiatives au niveau du Parlement roumain et que nous acceptons lidee du fait que nous sommes au gouvernement, je vous laisse loccasion de decouvrir plus de details lies a ces initiatives politiques au niveau du parlement, en mentionnant quen ce qui concerne les ressources, bien sûr, le Ministere des Finances peut faire une analyse des impacts et de leur durabilite. Journaliste : Merci. Journaliste : Je voudrais ajouter quelque chose a la question de mon collegue. Monsieur le ministre, apres ce vote qui a eu lieu en pleniere du Senat, considerez-vous que, cependant, les salaires des dignitaires devraient egalement etre augmentes durant cette periode ? Êtes-vous insatisfait de vos revenus ? Cseke Attila : Madame, je ne connais pas le vote dont vous parlez. Je viens de sortir de la reunion du gouvernement ; vous me demandez un commentaire sur quelque chose que jignore. Je ne peux pas commenter quelque chose dont je nai aucune connaissance, desole. Journaliste : Mais etes-vous satisfait de vos revenus ? Pensez-vous quil faille laugmenter ? Cseke Attila : Je pense que mes revenus sont publics et tout le monde le sait. Alors ce que je pense de ces revenus qui appartiennent a tous les ministres, cest mon opinion personnelle. Journaliste : Jai encore une question, si vous me le permettez, sil vous plait : quelle decision avez-vous prise ou allez-vous prendre au sein de votre ministere, afin de reduire la consommation denergie ? Cseke Attila : Monsieur le Premier ministre a demande une situation et des propositions pour la semaine prochaine et nous respecterons ce delai. Journaliste : Mais avez-vous envisage jusqua present... ? Cseke Attila : Ces mesures sont en cours delaboration. Lorsque nous les presenterons, ils seront evidemment publics. Journaliste : Voyez-vous une difference dans la facture, par exemple, quelle facture y a-t-il en ce moment au ministere et quelle etait-elle il y a un an ? Pour que vous ayez une base a partir de laquelle commencer cette analyse ? Cseke Attila : Un travail technique est en cours sur cette situation. Presentons cette situation et nous proposerons des mesures. Journaliste : Jaurais la meme question pour M. Cărbunaru : y a-t-il dautres mesures a prendre au niveau du gouvernement, pour que, bien sûr, la consommation denergie soit reduite ? Dan Cărbunaru : Bien sûr, vous etes conscient de la preoccupation du gouvernement concernant la reduction des depenses sur largent public, cela ne concerne pas seulement les depenses delectricite, mais en general, les depenses publiques. Il y a cette decision qui a ete prise depuis lete, concernant la reduction de 10 % des depenses pour tous les ministeres, et elle sest deja refletee dans le rectificatif budgetaire. Mais pour repondre concretement a votre question, des mesures telles que la reduction de la periode declairage public du batiment Palais Victoria sont des choses qui ont deja ete communiquees publiquement et qui ont deja genere des effets. Il est tout a fait possible quils se poursuivent, dans le sens dabaisser le niveau de la nuit de 12h00, comme initialement prevu, peut-etre meme plus bas. Cest egalement une preoccupation pour tous les employes du gouvernement de faire tres attention dans leurs propres bureaux et autres zones liees au travail pour eviter le gaspillage delectricite en premier lieu et au fur et a mesure que les plans deconomies sont mis en œuvre, ils peuvent, bien sûr, egalement etre optimises. , sans affecter la capacite de travail du Gouvernement, evidemment. Journaliste : Mais cette information a-t-elle ete officiellement envoyee aux employes pour quils soient plus prudents lors de lutilisation des ressources ? Ou etait-ce juste une information verbale? Dan Cărbunaru : Le message du Premier ministre roumain etait public et il ne visait pas seulement a donner lexemple aux autres, a lexterieur du batiment, mais aussi, ou surtout, si vous voulez, a ceux qui travaillent dans le Palais Victoria et certes, ce message public est suivi dactions concretes, et dun point de vue formel, chaque ministere realisera, en fonction des specificites de son activite, ses propres plans deconomies denergie. Journaliste : Merci. Dan Cărbunaru : Merci moi aussi. Journaliste : Monsieur le Ministre, jai une demande de votre part de la semaine derniere, dans laquelle je vous ai dit que dans une enquete que nous menons, nous avons decouvert des strategies de developpement local largement copiees ou des strategies dans lesquelles on retrouve les noms dautres localites. Vous navez pas repondu a cette demande. Cseke Attila : Alors ce que je pense de ce revenu qui appartient a tous les ministres, cest mon opinion personnelle. Journaliste : Et jai encore une question, si vous me le permettez, sil vous plait : quelle decision avez-vous prise ou allez-vous prendre au niveau de votre ministere, afin de reduire la consommation denergie ? Cseke Attila : Monsieur le Premier ministre a demande une situation et des propositions pour la semaine prochaine et nous respecterons ce delai. Journaliste : Mais avez-vous envisage jusqua present... ? Cseke Attila : Nous travaillons, nous travaillons sur ces mesures. Lorsque nous les presenterons, ils seront evidemment publics. Journaliste : Et voyez-vous une difference dans la facture, par exemple, quelle facture existe en ce moment au ministere et quelle etait il y a un an ? Pour que vous ayez une base a partir de laquelle commencer cette analyse ? Cseke Attila : Un travail technique est en cours sur cette situation. Presentons cette situation et nous proposerons des mesures. Journaliste : Et jaurais la meme question pour M. Cărbunaru : y a-t-il dautres decisions a prendre au niveau du gouvernement, pour que, bien sûr, la consommation denergie soit reduite ? Dautres mesures ? Dan Cărbunaru : Bien sûr, vous etes conscient de la preoccupation du gouvernement concernant la reduction des depenses sur largent public, cela ne concerne pas seulement les depenses delectricite, mais en general, les depenses publiques. Il y a cette decision qui a ete prise depuis lete, en reduisant les depenses de 10% pour tous les ministeres, et cela sest deja reflete dans le rectificatif budgetaire. Mais pour repondre concretement a votre question, des mesures telles que la reduction de la periode declairage public du batiment Victoria Palace sont des choses qui ont deja ete communiquees publiquement et qui ont deja genere des effets. Il est tout a fait possible quils se poursuivent, dans le sens dabaisser le niveau de la nuit de 12h00, comme initialement prevu, peut-etre meme plus bas. Cest egalement une preoccupation de tous les employes du gouvernement que, dans leurs propres bureaux et autres zones de travail, veillez tout dabord a eviter le gaspillage delectricite et, au fur et a mesure que les plans deconomie sont mis en œuvre, ils peuvent bien sûr egalement etre optimises. , sans affecter la capacite de travail, evidemment, du gouvernement. Journaliste : Mais cette information a-t-elle ete officiellement envoyee aux employes pour quils soient plus prudents lors de lutilisation des ressources ? Ou etait-ce juste une information verbale? Dan Cărbunaru : Le message du Premier ministre roumain a ete public et il ne visait pas seulement a donner lexemple aux autres, a lexterieur du batiment, mais aussi, ou surtout, si vous voulez, a ceux qui travaillent dans le Palais Victoria et certes, ce message public est suivi dactions concretes, et dun point de vue formel, chaque ministere realisera, en fonction des specificites de son activite, ses propres plans deconomies denergie. Journaliste : Merci. Dan Cărbunaru : Merci aussi. Journaliste : Bonjour ! Monsieur le ministre, jai une demande de votre part la semaine derniere, dans laquelle je vous disais que nous avons decouvert dans une enquete que nous menons, des strategies de developpement local largement copiees, ou des strategies dans lesquelles on retrouve les noms dautres localites. Vous navez pas repondu a cette demande. Cseke Attila : Pour autant que je sache, il nexiste aucune base legale permettant au Ministere du Developpement, des Travaux publics et de lAdministration de verifier les strategies de developpement local. Dun point de vue constitutionnel, nous respectons le principe de lautonomie locale, cest-a-dire que ces strategies sont adoptees par les conseils locaux par decision et elles sont assumees et, evidemment, la responsabilite appartient a lautorite locale. Je peux seulement vous dire que dans de nombreux programmes dinvestissement ces strategies de developpement local sont exigees par les autorites centrales lorsque vous soumettez de tels projets et la, bien sûr... Journaliste : Cest exactement pourquoi nous nous sommes tournes vers vous. Cseke Attila : Et la, bien sûr, il y a une verification. Si vous avez une question precise, sur un programme dinvestissement precis, lie a une strategie de developpement local soumise a financement, alors, bien sûr, nous pouvons verifier et vous apporter une reponse concrete. En principe, selon le principe dautonomie locale, la verification de la strategie de developpement local nest pas lapanage du ministre du Developpement. Journaliste : La raison pour laquelle nous nous sommes adresses a vous est que ces strategies sont a la base de la reception de largent, par exemple, pour Anghel Saligny, cest-a-dire le programme que le ministere execute. Cseke Attila : Racontez-moi le cas. Journaliste : Par exemple, nous avons la commune de Poroschia dans le departement de Teleorman, et a linterieur de celle-ci, toute la strategie se refere a la commune dUda Clocociov. Évidemment, si vous regardez les deux strategies, il sagit principalement de copier-coller. Leur texte est le meme. Ces maires soumettent des projets pour Anghel Saligny. Ou va l`argent? Sur certaines strategies copiees ? Cseke Attila : Je suis desole, aucune strategie de developpement local na ete demandee par les beneficiaires potentiels du Programme National dInvestissement dAnghel Saligny. Journaliste : Ils vont demander Anghel Saligny. Cseke Attila : Cette condition na pas ete demandee. Journaliste : OK, alors quest-ce quon fait avec... ? Cseke Attila : Donc, les strategies de developpement local ne relevent pas du programme Anghel Saligny, il existe dautres types de documents, y compris les etudes de faisabilite, qui est le document technico-economique le plus complet de Roumanie, sur la base duquel il a ete possible dacceder au financement pour un contrat, ce nest pas la strategie de developpement local. La strategie de developpement local est un projet ou un document programmatique, futur, de vision, de strategie, mais sur la base de la strategie, on ne peur certainement pas recevoir de financement par Anghel Saligny. Journaliste : Et le fait quil y ait de telles erreurs dans ces strategies, ne pouvez-vous pas le verifier ? Ce que je vous ai rapporte ne vous interesse pas ? Cseke Attila : Non, ce nest pas une question dinteret. Encore une fois, je vous ai dit que ces strategies sont approuvees par decision du conseil local et sur certains types de programmes dinvestissement, ces strategies de developpement local doivent etre presentees. Sur Anghel Saligny, où lon parle de beaucoup de trucs techniques, de documentation technique et economique, du devis a letude de faisabilite et au projet technique, ces strategies de developpement local nont aucune pertinence. Letude de faisabilite et le projet technique sont pertinents. Il est peut-etre ecrit quelque chose dans la strategie de developpement local, sil y a autre chose dans le projet technique, nous prendrons en compte le projet technique de toute facon. Journaliste : Et ce que je vous ai rapporte, vous ne pouvez en aucun cas verifier ? Cseke Attila : Je vous ai repondu dans un cas. Dans un cas que vous avez, sur un programme dinvestissement où l`on a demande une strategie de developpement local, on peut evidemment le verifier. Journaliste : Merci ! Cseke Attila : Merci ! Dan Cărbunaru : Merci pour votre presence ! Nous continuons a presenter les objectifs que la Roumanie poursuit pour atteindre les objectifs et les jalons qui font partie du PNRR. M. le ministre Marcel Boloș, ministre des Investissements et des Projets europeens, peut vous fournir dautres precisions en plus de celles que le ministre Cseke Attila a deja fournies, concernant lun de ces objectifs. Sil vous plait, monsieur le ministre. Marcel Boloş : Merci ! Comme on le sait deja, aujourdhui etait le dernier jour pour ladoption des actes normatifs concernant les reperes et les objectifs pour le troisieme trimestre du Plan national de relance et de resilience. Je tiens a preciser que non pas tous les jalons et objectifs du troisieme trimestre, qui sont au nombre de 24, sont clotures par des actes normatifs que le Gouvernement doit approuver. Et pour avoir une situation globale, sur les 24 jalons et objectifs, 6 sont avec des actes normatifs qui devaient etre adoptes aujourdhui selon la tache definie par le Premier ministre. Pour que dans la periode suivante, jusquau 30 septembre, les autres jalons et objectifs soient clotures soit par le lancement dappels a projets, soit par le lancement dappels doffres, soit par arrete ministeriel, qui sont necessaires pour que nous puissions avoir tous les 24 jalons et objectifs atteints . Du point de vue de la demande de paiement numero 1, comme on lappelle, la Commission europeenne a emis un avis positif pour que la demande de paiement soit transmise aux comites specialises du Conseil Ecofin de lUnion europeenne, de sorte que lundi nous aurons le premier comite specialise pour lanalyse de la premiere demande de paiement que nous avons soumise, qui releve du Conseil de lUnion europeenne, et nous attendons ensuite la planification du deuxieme comite, puis lapprobation au sein du Conseil Ecofin de lUnion europeenne . Et de ce point de vue, la demande de paiement numero 1 est passee par toutes les etapes procedurales necessaires a la Roumanie pour percevoir la premiere demande de paiement. Jai egalement precise que la deuxieme demande de paiement que nous preparons a octobre comme mois de reference pour lenvoyer a la Commission. Que cette demande de paiement dun montant de 2,8 milliards deuros comprend les 51 jalons et objectifs lies au 1er et 2eme trimestre 2022. De ce point de vue, nous devons preparer le paquet de documents que la Commission demande et comprenant quoi quoi sont les contrats de financement que nous devons encore conclure, afin que la documentation soit complete et que nous puissions entrer dans le processus danalyse de la demande de paiement numero 2. Bien sûr, comme le Premier ministre la egalement presente, avec le prefinancement de 3,79 milliards deuros cette annee, du plan national de relance et de resilience, 9,2 milliards deuros devraient etre collectes par la Roumanie, en plus de ce que nous avons encore sur la politique de cohesion, des programmes operationnels que nous avons actuellement mis en œuvre, qui sont lies a la periode 2014 - 2020 periode de programmation, où lobjectif fixe au debut de cette annee etait de 4,6 milliards deuros. Donc, nous discutons denviron 14 milliards deuros que nous devrions avoir, du moins du point de vue des documents elabores dici la fin de lannee, puis de leur collecte progressive dans le budget de la Roumanie. Jespere quavec la fin du mois de septembre, malgre tout ce que signifient les jalons et les objectifs du troisieme trimestre, nous pourrons cloturer ce qui etait, un nombre raisonnable de jalons et dobjectifs. Parce que le quatrieme trimestre approche, où le nombre de jalons et dobjectifs augmente de facon exponentielle, etant de 55 taches que nous devons accomplir et pour lesquelles nous soumettrons la demande de paiement numero 3, au cours de la prochaine annee. Telle est la situation actuelle du Plan National de Relance et de Resilience. Je voudrais egalement ajouter que, comme la declare M.le ministre du Developpement, les consortiums administratifs, en plus de donner cette possibilite de former ces consortiums afin de fournir des services publics dans linteret de la population dans le domaine de ces consortiums administratifs -unites territoriales, au niveau des fonds europeens, avec ces consortiums administratifs, nous soutenons les zones fonctionnelles urbaines. Quest-ce que cela signifie simplement ? Que nous permettions la meme alliance pour les unites administratives-territoriales pour les projets dinfrastructure visant linteret commun des villes voisines, afin que nous essayions de soutenir le developpement urbain, si vous voulez, metropolitain et dans ce contexte, nous puissions soutenir le developpement territorial, en particulier des municipalites siege des departement et des municipalites de Roumanie. Les programmes operationnels regionaux disposent, pour cette composante et pour tout ce qui concerne le developpement urbain, de budgets genereux. Dans la periode a venir, sur lune de ces lignes dinvestissement que lon retrouve dans ces budgets, sur ce quon entend par regeneration urbaine et la part des espaces verts, donc, si vous voulez, les zones residentielles et les zones de loisirs a linterieur des villes, beneficient dune allocation de 1,4 milliard deuros, ce qui est une premiere pour la Roumanie, parce que nous discutons des normes de logement et de lamelioration de la qualite de vie des gens, etant un element, pas necessairement nouveau, mais cest quelque chose de benefique pour les gens et cest pourquoi nous exhortons le autorites locales dacceder a ces fonds et surtout detre attentifs a ces mesures que nous adopterons, alors que nous parlons de logement et de qualite de vie dans les localites urbaines. Un montant egalement important est alloue par le biais de programmes operationnels regionaux pour la mobilite urbaine. Il sagit dassurer la mobilite y compris dans les zones urbaines fonctionnelles, cest-a-dire dans ces zones adjacentes aux localites urbaines, le budget etant de 1,8 milliard deuros. Je tenais a apporter ces precisions car ces consortiums, qui sont un jalon au sein du PNRR, consortiums entre collectivites territoriales pour ce que signifient les services publics, sont completes par ces partenariats entre collectivites territoriales pour soutenir les projets dinfrastructures et pour soutenir le developpement urbain a long terme en Roumanie. Merci. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, monsieur le ministre. Sil vous plait, des questions si vous avez. Journaliste : Bonjour. Monsieur le ministre, vous avez dit que sur les 24 jalons et cibles lies au troisieme trimestre du PNRR, seuls six necessitaient ladoption dactes normatifs par le gouvernement. Le gouvernement les a adoptes, je veux dire...? Marcel Bolos : Oui. Journaliste : Ont-ils tous ete adoptes ? Marcel Boloş : Les 24, jalons et dobjectifs, comprenaient les six qui necessitaient ladoption dactes normatifs et comme le Premier ministre a fixe comme date limite, aujourdhui etait le dernier jour pour... Journaliste : Sil vous plait, Monsieur le Premier ministre na pas etabli que pour les actes normatifs. Il a demande quils soient tous accomplis. Marcel Boloş : Cest ainsi que jai compris, peut-etre que je nai pas bien compris, que le terme faisait reference a ces criteres pour lesquels une decision etait prise au niveau du gouvernement. Journaliste : Et le reste, jusqua 24 ? Marcel Boloş : Jai dit le reste supposent des ordres du ministre de... Journaliste : Je comprends, mais combien sont en retard ? Sur les 24. Marcel Boloş : La difference entre 24 et 6 est de 18, dont certains sont realises, dautres sont en train de letre. Journaliste : Lesquels ne sont pas remplis ? C`est la question. Marcel Boloş : Eh bien, je ne peux pas, ce nest pas juste de dire maintenant lequels sont remplis et lesquels ne le sont pas... Journaliste : Eh bien pourquoi pas ? Il reste encore quelques jours avant le 30 septembre. Quest-ce qui est si difficile ? Marcel Boloş : Il y a neuf jours pendant lesquels les coordonnateurs des reformes et des investissements peuvent remplir des documents... Journaliste : Par exemple, il y a un jalon avec lattribution des licences 5G au troisieme trimestre. Il est impossible que ces... Marcel Boloş : Nous avons parle de ces jalons qui sont peut-etre dans une impasse, mais les causes qui determinent ces retards ou lacunes, comme on peut les appeler, ne sont pas de la nature de la faute du coordinateur de la reforme ou des investissements ou de la faute du gouvernement, mais il y a des causes... Journaliste : Oui, dans le cas des licences 5G, il sagit de retards legislatifs dans ladoption de certaines lois. Code des communications, transposition de la legislation. Marcel Boloş : Moi, le Code des communications, par exemple, je sais quil a ete conteste devant la Cour constitutionnelle, il a ete reexamine et vous savez bien... Journaliste : Exactement, cest tard. Marcel Boloş : Vous savez tres bien combien de discussions il y a eu autour du Code des communications, dont depend ladoption dactes normatifs, afin davoir une base legale pour lANCOM, pour que les appels doffres puissent commencer. Il y a beaucoup dargent pour la Roumanie. Journaliste : Je vous dis juste quil y a eu des retards gouvernementaux. Marcel Boloş : Oui, mais encore une fois, ce nest pas la faute du coordinateur de la reforme ou du gouvernement causee par inaction ou negligence. Je suis daccord pour critiquer les coordonnateurs de la reforme et des investissements si nous parlons de laxisme et de desinteret pour un jalon ou un objectif. Mais je ne peux pas condamner un coordonnateur de la reforme, puisque ladoption dune loi ne dependait pas de lui, le proces a la Cour constitutionnelle, qui est fixe a un certain terme, je ne vois pas. Et je preciserai autre chose. Supposons que nous aurons cette situation dans laquelle, je le repete, sans linaction du gouvernement ou du coordinateur de la reforme. La troisieme demande de paiement nest pas en danger, cest-a-dire que nous ne perdons pas dargent, pour le dire simplement. Journaliste : Ce qui ne sera quau premier trimestre 2023. Marcel Boloş : Ce sera au cours du premier trimestre, apres quoi le processus danalyse par la Commission suit, et vous savez tres bien, dapres lexercice que nous avons eu pour la demande de paiement numero 1, que des observations et des informations supplementaires peuvent venir jusqua ce quelles soient transferees l`argent pour la demande de paiement numero un. Journaliste : Daccord. En ce qui concerne les demandes de paiement. Vous avez dit que vous allez envoyer le deuxieme en octobre... Marcel Bolos : Oui. Journaliste : Et quil y aurait 51 jalons et objectifs lies aux premier et deuxieme trimestres de cette annee. Quel retard il y a ici pour faire cette demande de paiement ? Pouvez vous nous dire? Car pour lautre vous n`avez pas voulu nous dire avec les jalons et les cibles. Marcel Boloș : Encore une fois, il nest pas correct de parler de jalons et dobjectifs dont le delai de mise en œuvre est comme comme ca. Journaliste : Nous parlons du premier et du deuxieme trimestre. Marcel Boloș : Je parle du troisieme trimestre et jai explique pourquoi je nai pas donne de reponse, car ce netait pas approprie, puisque la date limite pour leur mise en œuvre est le 30 septembre. Revenant maintenant a ceux des premier et deuxieme trimestres, comme je lai dit, nous sommes en train de completer ces documents que nous vous envoyons. Il y a 51 jalons et cibles. Journaliste : Et combien y en a-t-il dautres a terminer ? De ces 51, où avons-nous encore des problemes ? A combien ? Pour savoir approximativement quand nous pourrions faire la demande de paiement ? Marcel Boloș : Ce sont les contrats de financement que nous devons avoir joints, a la demande de paiement numero 2, et ils sont au niveau du Ministere de lÉducation. Il existe des contrats de financement dune duree jusquau 30 septembre qui doivent etre conclus. Et je ne vois aucun probleme de ce point de vue. Journaliste : Uniquement au Ministere de lÉducation ? Marcel Boloș : Le Ministere de lÉducation serait et, bien sûr, nous avons aussi le Ministere de lÉconomie et le ministere du Developpement. Journaliste : Cest comme ca que certains doivent etre signes ? Marcel Boloș : Oui, les contrats de financement, mais je ne vois aucun danger a deposer la demande de paiement pour le numero 2. Journaliste : Ok, quand est-ce que vous estimez exactement en octobre ? Marcel Boloș : La demande de paiement numero 1 doit entrer et, apres cela, nous avons le droit de soumettre la demande de paiement numero 2. Journaliste : Et quand la premiere sera-t-elle estimee ? Marcel Boloș : Jai dit quil est dans le comite de specialite numero 1, il entre lundi. Apres cela, nous attendons la planification du deuxieme comite. Il y a des choses qui sont debattues et ce nest pas vraiment une approbation ou, sil vous plait, une etape facile que nous devons franchir, mais jespere que nous la passerons bien et apres cela lapprobation au Conseil ECOFIN de lUnion europeenne. Journaliste : Vers quand ? Cetait la question. Marcel Boloș : Jespere que dans la premiere quinzaine doctobre, nous aurons lapprobation du Conseil ECOFIN, cest-a-dire de suivre toutes les etapes de la procedure, mais, je le repete, ces etapes sont prises par les commissions specialisees. Cela ne depend pas de nous. Journaliste : La premiere quinzaine doctobre et quand largent arrive-t-il ? Marcel Boloș : Immediatement apres lapprobation, generalement le deuxieme, troisieme jour. Journaliste : Ok, merci ! Marcel Boloș : Largent rentre tres vite. Journaliste : Monsieur le Ministre, je voudrais egalement vous demander quelles sont les mesures prises dans le ministere que vous dirigez pour economiser lenergie ? Marcel Boloş : Comme je pense que vous le savez deja, jai ete le premier ministere a agir et a mettre en œuvre de telles mesures. Notre batiment, où se trouve notre siege administratif, est un batiment vert, avec zero emission de dioxyde de carbone, et de ce point de vue, nous avions a la fois cette mesure dutilisation rationnelle de lelectricite, des ampoules, si vous voulez, dans les salles de reunion, une fois la seance terminee, nous eteignons lampoule. Hier soir, jetais au ministere et a 20 heures, tout dun coup, la lumiere sest eteinte. Donc, ces mesures fonctionnent et nous avons la chance davoir un batiment intelligent. De ce point de vue, nous pouvons mettre en œuvre des mesures defficacite energetique de bon sens, allant de lutilisation rationnelle de lelectricite a la ventilation a lair frais des bureaux, sans utiliser de climatiseurs. Bien sûr, il y a des mesures qui, comme je lai dit, relevent du bon sens pour nos collegues et pour nous, en tant quequipe du ministere. Journaliste : Et je veux aussi vous poser des questions sur le vote qui a ete donne au Senat et par lequel, bien sûr, sil passe a la Chambre des deputes, il augmenterait a partir de novembre y compris les salaires des dignitaires. Marcel Boloş : Je ne sais pas, comme je lai dit. Journaliste : Pensez-vous quune augmentation des salaires des dignitaires est necessaire en ce moment ? Marcel Boloş : Je peux vous dire autre chose et ceci, je le dis, prenez-le comme un exercice de reflexion. Plusieurs fois, jai assiste aux reunions du Conseil des ministres et, coïncidence ou non, a partir des discussions sur ce que signifie le salaire et la maniere dont les ministres correspondants exercent leur activite, leurs niveaux de salaire depassent 15.000 euros, tandis quun dignitaire roumain a 2.500 deuros. Cela en dit long sur ce que signifie le systeme salarial roumain pour les dignitaires, que nous pouvons critiquer, par rapport a ce quil signifie pour leurs homologues a letranger. Journaliste : Alors, concretement, pensez-vous que vous devez... ? Marcel Boloş : Cest vrai, cest vrai, mais nallez pas croire que nous avons des niveaux de salaire qui, compares a ceux des autres dignitaires, sont defiants. Ils sont de bon sens. Journaliste : Et pour etre sûr davoir bien compris, considerez que oui, compte tenu de la situation dans dautres pays, une telle augmentation des salaires des dignitaires serait necessaire en Roumanie, car, comme la egalement dit mon collegue, sont... Marcel Boloş : Maintenant, vous me mettez dans une situation tres delicate, pour une comparaison a la grande masse des gens. Journaliste : Vous etes un dignitaire, vous etes aussi un ministre et pour cette raison, je vous demande si vous pensez que les revenus devraient augmenter. Marcel Boloş : Cest vrai, par solidarite avec le peuple, vous avez vu que jusqua present le gouvernement et le parlement nont pas adopte de telles decisions qui peuvent, a un certain moment, etre des decisions tres sensibles pour le peuple. Probablement, ce gel des salaires des dignitaires est un exercice de solidarite avec ce qui est maintenant la periode de crise et de pauvrete que les gens traversent. Dan Cărbunaru : Et jajouterais, avec votre permission, Monsieur le Ministre, a lappui de ce qui a ete dit, le fait que 40 % des fonds alloues par le Gouvernement a partir du Paquet Soutien a la Roumanie sont alles precisement au soutien des citoyens vulnerables. De nombreux programmes mis en œuvre pour des millions de Roumains dans cette situation sont geres exactement par le Ministere des Investissements et des Projets europeens, qui a attire les fonds necessaires pour que ces politiques sociales profitent au peuple. Je dirais donc que de ce point de vue, la priorite du gouvernement est claire. Non dirigee /.../ Marcel Boloş : Si je regarde les salaires des dignitaires de lUnion europeenne, je peux etre envieux. Si je regarde ce qui se passe au niveau de la population de la Roumanie et les problemes auxquels nous sommes confrontes, je pense que cest une periode de moderation et que les decisions prises par le gouvernement ont ete solidaires avec le peuple. Noublions pas Soutien a la Roumanie et par la suite, les mesures de gel des salaires des dignitaires, ce qui en dit long sur les decisions du gouvernement. Journaliste : Merci. Marcel Boloş : Je vous remercie egalement. Journaliste : Bonjour, monsieur le ministre. Plus loin a ce sujet, vous avez dit que les salaires sont effectivement bas et jai entendu votre collegue un peu plus tot parler dune indexation au taux dinflation, la meme indexation que les retraites, apres tout, attendent et quon leur a promis une augmentation environ le 1er janvier, 2023, tandis que les salaires des dignitaires augmenteraient a partir du 1er novembre de cette annee. Cela semble-t-il juste pour les Roumains ? Marcel Boloş : Ici, je ne connais pas les details de ce que signifie laugmentation du 1er novembre. Probablement le gouvernement... Journaliste : Cest ce que stipule lamendement vote en commission : 1er novembre. Marcel Boloş : Le Gouvernement se prononcera, mais je ne connais pas lamendement. Je ne voudrais pas entrer dans des discussions un peu inappropriees, ne connaissant pas le contenu des amendements. Mais, comme je lai deja dit, ce gel des salaires des dignitaires a ete un exercice de solidarite avec la periode de crise que traverse la Roumanie, expliquant egalement cette partie contextuelle au niveau de lUnion europeenne, dans laquelle nous nous trouvons du point de vue de la remuneration des dignitaires. Revenant a ce que signifie lindexation, mais cette fois pour les retraites, comme vous le savez, les discussions dans lespace public et puis ce que nous avons dans le Plan national de relance et de resilience, ici, je ne peux que dire que cest une demande naturelle du peuple pour cette indexation des revenus. Et je suis convaincu quau niveau de la coalition, une decision sera trouvee, aussi sage soit-elle jusquici, detre avec le peuple, cet exercice de solidarite avec le peuple etant prouve par les mesures qui ont ete contenues dans le paquet Soutien a la Roumanie. Journaliste : Et parce que vous parliez du PNRR, jai entendu Marcel Ciolacu, leader, apres tout, de la coalition dont vous faites partie, dire que oui, cest necessaire, il ira a Bruxelles, avec le Premier ministre Nicolae Ciucă , pour renegocier ce PNRR. Je vous ai demande une fois, et je vous le demande a nouveau maintenant, quand commencerait officiellement cette renegociation et quimpliquerait-elle ? Marcel Boloș : Officiellement, apres lapprobation du Reglement de la Commission europeenne par le parlement, nous entrons dans la periode des discussions officielles. Mais, dapres lexperience que jai de la negociation, depuis 14 ans que je suis dans le domaine des fonds europeens, cette discussion informelle doit etre poursuivie, car cest une etape naturelle pour que cet echange dinformations ait lieu. Jai dit quil y a deux types de discussions, une discussion, si vous voulez, et une presentation de documents, parce que personne ne peut nous dispenser des etapes de la procedure au niveau technique sans les parcourir, et nous devrons prendre les etapes techniques dans la discussion avec les services de la Commission, dune part. Mais dun autre cote, cette discussion qui a lieu au niveau politique est, a mon avis, plus que necessaire, car elle est ainsi pensee et presentee comme un enjeu dimportance strategique nationale. Cest le sens de ces discussions, faire prendre conscience aux decideurs de lUnion europeenne quil sagit dune question dinteret national et quau-dela de notre argumentation technique, que nous presentons sur la base de documents, nous avons aussi besoin de ce message que lle jalon dont il est question, dans ce cas les pensions, est un sujet dinteret et dimportance nationale. Journaliste : Et comme vous venez de parler des retraites, lancien president du PNL, Florin Cițu, est toujours votre collegue, il a ecrit sur sa page Facebook que si, par exemple, les retraites speciales etaient supprimees, il ny aurait plus besoin d`eliminer ce 9,4 % du PNRR . Marcel Boloş : Il faut savoir que la Roumanie ne peut pas se comporter comme un pays, je mexcuse de dire non academique, sauvage, car ces retraites speciales existent dans toute lUnion europeenne. Il existe des categories de retraites qui beneficient de pensions speciales. Nous ne sommes pas le pays de lUnion europeenne qui a invente les retraites speciales, car je ne pense pas que ce serait naturel, pour que nous soyons parmi les rares - sinon le seul pays de lUnion europeenne - a les supprimer. Ici, une solution mediane doit etre recherchee et un mecanisme equilibre concu. Ne tombons pas dans cet extreme où, disons, les retraites speciales sont supprimees, mais, au contraire, je pense quune voie mediane est necessaire pour sortir de cette impasse. Eh bien, la premiere clarification que nous devons avoir avec la Commission europeenne est la concordance entre le contenu du jalon et les dispositions de la legislation nationale. Car, comme le montre maintenant la decision de la Commission europeenne, nous, en tant quÉtat membre, pouvons dire : le contenu du jalon est-il avec des retraites speciales ? Oui, mais nous navons pas cela dans la legislation nationale. Nous avons des pensions professionnelles, nous avons des pensions de service. Et cest la premiere chose que nous devons clarifier avec la Commission, et bien sûr, comme je vous lai dit, il est tres important que cette discussion au niveau politique existe, pour faire comprendre que cette question est dimportance nationale. Le probleme des pensions, en particulier, est dimportance nationale et nous ne pouvons pas avoir une conduite qui nous menerait parmi les États membres, etant unique avec lelimination des pensions speciales. Je ne pense pas que cela augure bien, je veux dire que je ne pense pas quun gouvernement de lUnion europeenne ou, disons, un parlement de lUnion europeenne prendrait une telle decision. Journaliste : Mais en meme temps, nous sommes le seul ou peut-etre parmi les seuls pays qui ont ce pourcentage - 9,4 % limite du PIB pour les retraites. Marcel Boloș : Mais personne ne nous la impose. Journaliste : Nous nous lavons impose. Marcel Boloș : Je voudrais etre tres clair, meme si nous... Journaliste : Mais pourrions-nous a la future augmentation atteindre ce pourcentage ? Marcel Boloș : Je suis desole, mais nous avons une serie de jalons et dobjectifs que nous nous sommes fixes et qui nous conduisent a des situations qui ne correspondent pas du tout a la crise que nous traversons. Maintenant, a quel point serait-il honteux pour le gouvernement de dire quil ne peut pas indexer les pensions parce quil a un plafond que vous ne trouvez nulle part dans lUnion europeenne et de dire aux gens Desole, nous ne faisons rien et regardons ce pourcentage . Non, non, ce nest pas naturel. Non, je ne pense pas quune telle decision dun gouvernement responsable soit en cause. Cest pourquoi le message et tout ce que nous avons dans le PNRR - ce nest pas la seule etape qui nous rend uniques dans lUnion europeenne, et cette initiative de tenir des discussions au niveau politique me semble etre de tres bon augure pour la Roumanie. Journaliste : Merci. Marcel Boloș : Merci moi aussi ! Dan Cărbunaru : Je comprends quil ny a plus de questions pour vous, monsieur le ministre. Merci encore aussi. Comme nous vous le disions, le gouvernement a approuve aujourdhui un important document visant la strategie deconomie circulaire, un effort de plusieurs annees qui, ici, prend forme grace aux efforts du coordinateur du Departement du developpement durable, M. le ministre Laszlo Borbely, qui peut vous donner plus de details sur limportance de cette strategie pour lavenir de leconomie roumaine et pour les citoyens roumains et les entreprises roumaines. Sil vous plait, monsieur le ministre ! Laszlo Borbely : Bonjour a tous ! En plus des decisions specifiques prises par le gouvernement roumain, il est tres important davoir une vision. Et ayons une vision, non pas pour demain, apres-demain ou le cycle electoral, mais une vision, si possible, au moins jusquen 2030. Et puis on sest revus, on vous a parle de la Strategie nationale de developpement durable. Nous lavons depuis 2018, nous avons un plan daction a partir de cette annee, mais un element tres important est la strategie deconomie circulaire. On a beaucoup parle de cette economie circulaire. Je ne rentrerai pas dans les details techniques, car nous navons pas le temps, mais je tiens a vous dire que cest pour cela quil est bon quune entite, non publique, mais issue de lespace prive, une ONG, une association, ait demarre en 2017 , a partir dun projet europeen, pour reflechir a une ebauche, un projet de strategie. Nous, depuis 2019, sommes devenus partenaires, en quelque sorte, nous et le Ministere de lEnvironnement et le Ministere de lEconomie. Cetait un premier projet a travers lequel, apres deux ans, nous avons une strategie solide, je pense. Nous avons eu le temps de consulter de nombreux segments de la societe, en particulier le secteur prive. Nous navons pas dobjection de la part de lUnion europeenne et cetait caracteristique ; Je veux vous dire que la semaine derniere, lorsque nous avons eu la discussion avec eux, ils navaient quune seule question technique, une seule question. Nous avons egalement eu un consultant de lUnion europeenne. Nous avons donc cette strategie, qui dit quoi en fait ? Utilisons plus judicieusement nos ressources naturelles, soyons moins dependants des ressources naturelles et ayons une vision economique qui evidemment ne nuit pas a lenvironnement, et alors tout le monde y gagne. Et en ce moment, lUnion europeenne a depuis longtemps une strategie, depuis le milieu des annees 2010, et elle a aussi un plan daction a partir de 2020. Nous avons maintenant ferme une porte avec cette strategie, mais nous en ouvrons une autre en finalisant un plan de action jusquen septembre de lannee prochaine. Jai egalement coche un jalon, car cetait un jalon le 30 septembre. Je veux vous dire quen ce moment, il y a 14 secteurs qui ont ete analyses, parce que cest une strategie de 140 pages. Tout dabord, une radiographie a ete prise de la situation actuelle, 14 secteurs, et sept secteurs interessants pour lavenir ont ete identifies - agriculture et foresterie, automobile, constructions, biens de consommation tels que lalimentation et les boissons, lemballage, le textile et lelectricite. et equipements electroniques, ainsi que deux secteurs tres importants, les dechets et leau. Et ici, dans la strategie, - cela apparaitra jusqua present, evidemment, cest aussi sur le site Web du gouvernement, - il apparait non seulement ce qui est maintenant, mais lopportunite apparait, ces objectifs cles apparaissent, il apparait comment nous allons faire la politique un cadre de suivi des indicateurs que nous detaillerons dans le plan daction. Il sagit donc dune analyse tres solide et scientifique, en fait, de la situation actuelle et je peux seulement dire que nous esperons que le mlieu des affaires lie a cette economie circulaire et la taxonomie dont il est question, qui est un menu pour lenvironnement prive, pour faire des investissements durables. Tant la Banque europeenne dinvestissement, vous lavez vu, que Mme Ursula von der Leyen a annonce la semaine derniere quune banque de lHydrogene de 3 milliards deuros sera creee. Alors, passons a ces energies renouvelables possibles, qui peuvent etre une alternative. La Roumanie peut devenir un centre regional de lhydrogene, parce que nous avons une certaine tradition, nous avons un hub a Ramnicu Valcea, egalement forme par un memorandum gouvernemental il y a deux ans. Alors profitons des opportunites et soyons partenaires, partenaires du secteur prive, partenaires, ici, de ces associations qui peuvent nous aider et evidemment le gouvernement doit prouver - et il le prouvera, jen suis convaincu que nous terminerons le plan daction et lorsque nous nous reverrons, nous dirons, oui, voila, nous avons franchi letape suivante, surtout maintenant quand nous avons ce que nous avons autour et que nous avons ce probleme denergie. Merci! Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, Monsieur le Ministre, davoir presente limportance de cette strategie ! Si vous avez des questions pour M le ministre, sinon, merci encore une fois de votre presence et nous vous souhaitons, bon travail, ainsi qua vos collegues du service que vous coordonnez, le Departement du developpement durable ! Je vais continuer avec quelques informations liees a ce que le gouvernement a approuve aujourdhui lors de la reunion. Il sagit de l`Arrete du gouvernement relatif a la procedure dacces en ligne des salaries, mais aussi des anciens salaries aux donnees du Registre General des Dossiers des Salaries, dit REGES, modalite, regeneration et telechargement de lextrait, les conditions dans lesquelles lanciennete peut etre prouve dans le travail ou la specialite, une possibilite creee par les modifications apportees au Code du travail par la loi 144 de 2022. Pratiquement, grace a cette procedure nouvellement introduite, les employes et anciens employes pourront acceder aux donnees concernant lactivite quils ont exercee a differents employeurs, sur la base dun contrat de travail individuel. Leur droit dacces porte sur la visualisation, le telechargement, limpression de ces donnees, mais egalement sur la generation et le telechargement dun extrait du registre par lequel ils peuvent justifier des periodes travaillees ; evidemment, il sagit de lanciennete et de la specialisation quils avaient, ainsi que dautres documents qui existent dans le dossier personnel. Cette reglementation entrera en vigueur le 31 decembre 2024, date a laquelle le systeme informatique REGES associe sera egalement mis en service, conformement aux engagements pris dans le cadre du PNRR. Je voudrais egalement ajouter ici lapprobation du memorandum concernant la negociation et la signature de lAccord entre la Commission nationale pour le controle des activites nucleaires de Roumanie et la Commission de reglementation nucleaire des États-Unis dAmerique concernant lechange dinformations techniques et la cooperation dans le domaine de la securite nucleaire. Il sagit de la prolongation dun accord conclu en 2017, et au niveau gouvernemental, la cooperation dans le domaine nucleaire etait regie par les dispositions de laccord de cooperation entre le gouvernement de la Roumanie et le gouvernement des États-Unis dAmerique concernant les applications pacifiques de l`energie nucleaire. Sur la base de cet accord, la cooperation entre les deux organismes de reglementation, CNCAN et U.S.N.R.C. a egalement ete decidee. Et ont signe en 2001 le premier accord bilateral sur lechange dinformations et la cooperation. La CNCAN a beneficie dune assistance technique gratuite, mais en parallele, bien sûr, elle doit adapter son cadre reglementaire pour introduire des reacteurs modulaires de faible puissance. Vous etes au courant des efforts du gouvernement pour augmenter la capacite de production delectricite grace a ces reacteurs modulaires de petite puissance, linstrument de cooperation avec les partenaires americains devant etre finalise prochainement. Cetait lune des questions que vous avez egalement posees lors des points de presse de la derniere periode, et je peux confirmer quaujourdhui, le gouvernement a adopte l`arrete pour le payement des sommes necessaires aux quelque 20.000 citoyens qui ont participe a la realisation du t Recensement de la population et du logement. Selon les premieres evaluations, il sagit dune economie dau moins 30 millions de lei par rapport aux fonds initialement estimes, ce montant sera distribue a ceux qui ont contribue et meritent des remerciements a cet egard pour la realisation du recensement de la population et du logement. Concernant lindustrie de la defense, je vous informe que le gouvernement a approuve lordonnance durgence portant adaptation des prix des marches publics de produits, services, contrats sectoriels et accords-cadres dans les domaines de la defense et de la securite. Cet ajustement est exclusivement applique au reliquat a fournir ou fourni existant a la date dentree en vigueur de lacte normatif et sera effectue a chaque demande de paiement, pour toute la duree des contrats et accords-cadres concernant les domaines de la defense et de la securite, jusqua la fourniture, le service integral et la reception de ces produits ou services. La necessite de cette ordonnance est evidente, diverses circonstances intervenues durant cette periode et que l`autorite contractante ne pouvait raisonnablement prevoir - laugmentation acceleree des prix des matieres premieres, de lelectricite, du gaz, des transports, ainsi que les blocages engendres par les restrictions qui sest produit dans le contexte de la pandemie et, par la suite, de la guerre declenchee en Ukraine par lagression militaire russe. De plus, des formules similaires ont ete introduites au niveau gouvernemental pour les travaux dinfrastructure et dautres categories de travaux publics où des ajustements de prix etaient necessaires. Toujours pour lindustrie de la defense, par arrete du gouvernement, le budget du Ministere de lÉconomie a ete complete par 25 millions de lei du fonds de reserve budgetaire prevu pour le budget de lÉtat de cette annee. Cet argent servira a financer les activites de maintenance, de preservation, de reparation et de gardiennage, des capacites de production de lindustrie de defense, mais aussi dautres activites necessaires dans la prochaine periode. La meme mesure contribuera a preserver les emplois, a maintenir les specialistes de terrain dans le circuit productif et a repondre a certaines exigences des forces du Systeme de Defense Nationale. Toujours lors de la reunion du gouvernement daujourdhui, a ete adopte l`arrete approuvant les plafonds alloues aux regimes de soutien couple dans le secteur de lelevage et leur montant pour lannee dapplication 2022. On a approuva un plafond de 185 millions deuros accorde aux eleveurs pour les animaux destines aux regimes de soutien couple dans le secteur de lelevage. Ce sont les principales informations que jai portees a votre connaissance. Si je peux vous aider avec des reponses aux questions, je suis a votre disposition. Journaliste : Bonjour. Une reaction du gouvernement a lannonce de lancien Premier ministre Ludovic Orban quil poursuivra le gouvernement pour lobliger a organiser des elections locales partielles dans 40 localites, dont le secteur 5. Comment commente le gouvernement ? Dan Cărbunaru : Je ne voudrais pas commenter le libre acces a la justice qui est garanti a tout citoyen roumain. Journaliste : Et pourquoi navez-vous pas encore entame la procedure pour que ces elections partielles locales aient lieu ? Dan Cărbunaru : Je demanderai aux collegues de la Communication de vous donner un point de vue juridique sur cette demande. Journaliste : Merci. Dan Cărbunaru : Merci moi aussi. Journaliste : Bonjour ! Je veux que vous clarifiiez une question avec lordonnance, avec laccord-cadre sur la defense et la securite, si ce contrat controverse et bloque avec les corvettes, avec Naval Group et Damen est egalement inclus ? Sont-ils concernes par cette ordonnance ? Parce que je sais quil y a un equilibre la... Aux encheres, il y a pratiquement les memes offres et ca nest pas alle plus loin. Si ce contrat avec les corvettes est egalement inclus, 1,6 milliard, comme si cetait le cas. Dan Cărbunaru : Cet ajustement est applique au reliquat a fournir ou fourni existant a la date dentree en vigueur de lacte normatif, donc... Journaliste : Donc, fondamentalement, tout, cest-a-dire, theoriquement, tout contrat qui na pas ete acheve jusqua present serait inclus. Dan Cărbunaru : Nous pouvons demander aux collegues du Ministere de la Defense de vous fournir des details plus techniques, dans quelle mesure le contrat auquel vous faites reference releve des dispositions de cet acte normatif. Journaliste : Oui, merci. Dan Carbunaru : Merci. Ok, sil ny a plus de questions, merci de votre presence et je demande aux collegues de la Communication de completer les reponses formulees ici avec les precisions techniques que vous attendez. Merci. Et je remercie egalement linterprete qui nous aide a communiquer avec le plus de citoyens possible. Merci. 2022-09-21 14:47:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_2451.jpgȘedința de guvern din 21 septembrieȘtiri din 21.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/reunion-du-gouvernement-le-21-septembreDeclarations des membres du Gouvernement au debut de la reunion du gouvernement Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Aujourdhui c`est la Journee internationale de la paix et, au lieu de la celebrer comme il se doit, nous avons malheureusement note ce matin avec inquietude les declarations du president Poutine concernant la mobilisation partielle de larmee de la Federation de Russie et la tenue des soi-disant referendums en Donbass, Kherson et Zaporozhye. Nous maintenons une attitude equilibree et continuerons a analyser sereinement levolution de la situation avec nos allies de lOTAN et nos partenaires de lUnion europeenne. En meme temps, jexprime mon espoir que la situation dans la zone de conflit ne saggravera pas. Nous avons mene plusieurs activites danalyse tant au niveau du Gouvernement quau niveau de la coalition, doù ressort toute une serie demarches dont nous devons nous assurer qu`elles seront mises en œuvre n au niveau de lExecutif. Dans ce sens, nous avons discute et nous nous sommes engages a presenter le projet de budget en octobre, un projet de budget a travers lequel nous assurerons la continuite des programmes dinvestissement, nous assurerons la mise en œuvre des programmes du PNRR, nous assurerons que nous serons capables de gerer le budget deficitaire et de gerer linflation, en meme temps que lidentification des ressources budgetaires pour augmenter les salaires et les pensions a partir de lannee prochaine, en assurant, en meme temps, les mesures necessaires pour proteger la population vulnerable. En ce sens, le Ministere des Finances, en pleine coordination avec les principaux agents de credit, viendra en premiere lecture avec le budget, au plus tard le 20 octobre, afin quil soit adopte au niveau gouvernemental au plus tard le 27 octobre, et , au mois de novembre, le budget devrait etre analyse et vote au Parlement. Les mesures que nous adopterons au niveau du gouvernement concernant la compensation du prix du carburant ont egalement ete discutees. Je demande au Ministere de lÉnergie et au Ministere des Finances que, lors de la reunion gouvernementale de la semaine prochaine, nous puissions adopter lacte normatif. Afin de soutenir la population qui utilise le bois pour se chauffer, nous avons egalement decide didentifier les mesures qui simposent, afin que nous ayons sur la table du gouvernement, au plus tard a la fin de ce mois, le projet dacte normatif afin que nous puissions adopter egalement les mesures necessaires pour soutenir ce segment de la population. Et en ce qui concerne lefficacite energetique, nous avons discute et decide que le Ministere de lEnvironnement devrait proposer cette mesure pour soutenir la population afin de remplacer les ampoules a filament par des ampoules a base de LED, en meme temps, bien sûr, avec des mesures similaires qui contribueraient a reduire le gaspillage au niveau des institutions gouvernementales. Lors de la reunion de gouvernement daujourdhui, nous adopterons un projet de loi qui creera un nouveau mecanisme de cooperation et dassociation entre les unites administratives et territoriales. De cette facon, nous offrirons la possibilite de constituer des consortiums administratifs, afin quils puissent elaborer et developper des projets denvergure qui facilitent a la fois la securisation des financements et un budget coherent pour le developpement au niveau communautaire et que les citoyens puissent beneficier de tous les projets de developpement que nous assumions par le biais du programme gouvernemental. Monsieur le Ministre Cseke, si vous pouviez developper les principaux elements du projet. Cseke Attila : Merci, Monsieur le Premier ministre ! Comme vous lavez egalement mentionne, le projet de loi vise a mettre en pratique le principe de collaboration entre les unites administratives-territoriales, afin que la où les ressources humaines specialisees sont limitees, nous puissions utiliser les ressources humaines dautres unites administratives-territoriales. Je vous donnerais trois exemples, par categorie de personnes. En ce qui concerne le personnel de lurbanisme, aujourdhui, au niveau des autorites de ladministration publique locale, 1 571 postes sont vacants et temporairement vacants, pour le personnel du controle financier preventif - 451 postes, et pour ceux dans le domaine des marches publics - 1.925 postes. Concretement, par une convention dassociation entre les collectivites administratives-territoriales, est cree ce consortium administratif qui, precisement, na pas de personnalite juridique et par lequel la ressource humaine disponible au sein de cette association est mise a la disposition dautres UAT. Pourquoi est-ce necessaire ? Car, sur la fonction publique, sur les agents publics, il ny a pas de base legale pour quun agent public exerce une autre fonction publique, meme partiellement, dans un autre UAT. Notre role est de faciliter cela, cest-a-dire de fournir la ressource humaine specialisee pour autant dUAT que possible. Il sagit dun projet legislatif qui, apres approbation au sein du gouvernement, entre dans le debat parlementaire. Nicolae-Ionel Ciucă : Oui, merci monsieur le ministre ! En outre, a lordre du jour de la reunion daujourdhui, nous avons un projet dordonnance durgence par lequel nous voulons reduire les effets de laugmentation des prix de lenergie et des matieres premieres dans le domaine de lindustrie de la defense, et ainsi, par lordonnance durgence, nous prendrons des mesures dajustement des prix dans le domaine de la defense et de la securite. Monsieur le Ministre Spătaru, veuillez egalement mentionner les principaux elements de contenu de lordonnance. Florin Spătaru : Merci, Monsieur le Premier ministre. Avec laide de cette ordonnance, nous pouvons couvrir certaines des augmentations incontrolees et imprevisibles de lindustrie de la defense au moment de la passation des marches. En ce sens, une intervention legislative durgence est necessaire afin de creer le cadre juridique pour lajustement des prix des marches publics pour des produits et services specifiques, qui ne relevent pas de lordonnance gouvernementale n° 15 de 2021 sur la reglementation des finances publiques. des mesures dajustement des prix des marches publics. Avec laide dune telle ordonnance, nous pourrons ajuster les prix des contrats deja signes ou en cours, pour une periode de 45 jours, afin que le risque de contracter des produits dans le domaine militaire puisse etre correctement partage. Nicolae-Ionel Ciucă : Merci ! Toujours lors de la reunion daujourdhui, nous adopterons un arrete de gouvernement pour lapprobation de la Strategie nationale sur leconomie circulaire. Cest un domaine de grande perspective pour le developpement durable de la Roumanie. Nous recherchons et identifierons avec certitude les solutions les plus efficaces pour la collecte et la reutilisation de tous les types de dechets. Plusieurs ministeres ont contribue a cette decision, et japprecie quavec son adoption, nous puissions egalement atteindre le jalon du PNRR concernant ladoption de cette strategie. En conclusion, je voudrais mentionner que la semaine prochaine, la Roumanie accueillera lun des evenements internationaux les plus importants. Il sagit de lUnion internationale des telecommunications, qui exercera son activite en Roumanie ; cest une approche qui a commence il y a longtemps. Aujourdhui, le Gouvernement a pris toutes les dispositions necessaires, a travers le Ministere de la Recherche et de la Numerisation, ainsi que les autres institutions de tutelle dont lobjectif principal a ete la preparation et la tenue de cette rencontre. Il est aussi important que possible de mentionner que ce nest pas par hasard quelle se deroule dans notre pays. Cest, pratiquement, un signal de reconnaissance du professionnalisme avec lequel les specialistes roumains ont convaincu, tant par lactivite menee dans le pays que par lactivite menee dans les organismes internationaux. Nous parlons des dirigeants de 193 pays qui seront presents a Bucarest et, bien sûr, lessence de ces activites est de tracer les grandes lignes du developpement numerique dans le monde. Monsieur le Ministre Burduja, veuillez presenter les principaux elements de lactivite. Sebastian Burduja : Monsieur le Premier ministre, tout dabord, merci pour tout votre soutien et votre attention a ce sujet complique. Leffort de lorganisation a commence relativement tard, mais surtout grace a ce que lANCOM a reussi a faire - et je les remercie publiquement - il est sur la bonne voie et sera un evenement tres reussi et en effet un grand honneur pour la Roumanie , remporte il y a des annees, comme le sait M. le vice-Premier ministre Grindeanu. Pour nous, en tant que pays, cela signifie un signal pour lensemble de lindustrie en la matiere.. La Roumanie a egalement la chance de transmettre a tous les Roumains quelle participe a lecriture de lavenir. Il sagit de toutes les nouvelles technologies du futur : dans le domaine des telecommunications, dans le domaine de lintelligence artificielle, tous les grands sujets qui concernent lhumanite. A Bucarest, une declaration tres importante sera signee - la Declaration de Bucarest - qui, pratiquement au niveau des Nations Unies, garantit lacces de tous les citoyens de la planete a Internet, aux nouvelles technologies, la participation au progres de lavenir ; cest donc un moment dune grande importance pour notre pays et un honneur de laccueillir. Encore une fois, merci pour votre soutien ! Nicolae-Ionel Ciucă : Merci ! Nous entrons dans lordre du jour de la reunion gouvernementale daujourdhui. 2022-09-21 12:24:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-21-12-33-03big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la reuniunea Grupului de lucru pentru independență și securitate energeticăȘtiri din 20.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-la-reunion-du-groupe-de-travail-pour-l-independance-et-la-securite-energetiquesCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae Ionel-Ciucă a eu au Palais Victoria, la premiere reunion avec les representants de la Coalition pour le Developpement de la Roumanie, apres la signature de lAccord de collaboration de juin 2022. La signature de lAccord de collaboration concernant la consultation entre Le Gouvernement de la Roumanie et les membres de la Coalition pour le Developpement de la Roumanie ont represente un acte de normalite et de respect pour limportance des roles que chacun de nous a dans la societe. Lensemble du Gouvernement est implique dans ladhesion de la Roumanie a lespace Schengen. Cest un souhait pour lequel meme les representants de la Coalition pour le developpement de la Roumanie prennent des mesures, car une mobilite accrue et un gain de temps contribueront directement a accroitre notre role dans leconomie europeenne et internationale. La concertation avec le milieu des affaires nous a permis de clarifier nos priorites communes. Comme nous lavons repete, pour prendre des decisions gouvernementales durables, on a besoin de chiffres, dinformations correctes, reelles et completes. Il y aura une serie de reunions de groupes de travail qui se concentreront a la fois sur le domaine des reformes et sur le domaine des investissements , a declare le Premier ministre Nicolae Ionel-Ciucă. Les sujets abordes lors de cette reunion ont ete la reforme fiscale, ladhesion de la Roumanie a lespace Schengen, les fonds structurels et le Plan national de relance et de resilience (PNRR), la protection des consommateurs vulnerables et des consommateurs personnes morales, les reformes et la securite a risque. Sur les sujets lies a la loi sur leducation et aux reformes de la sante, des groupes de travail seront formes a cote des ministeres concernes, afin de finaliser les meilleures solutions, avec le plus grand impact positif. La delegation de la Coalition pour le Developpement de la Roumanie a ete composee de representants de la Chambre de commerce americaine en Roumanie (AmCham), de lAssociation des hommes daffaires roumains (AOAR), de la Chambre francaise de commerce, dindustrie et dagriculture en Roumanie (CCIFER) , la Confederation des employeurs Concordia, du Conseil des investisseurs etrangers (FIC), dAHK Roumanie et de la Fondation roumaine des chefs dentreprise (RBL). 2022-09-20 16:56:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-20-04-57-10big_image_006_resize.jpgParticiparea premierului Nicolae Ionel-Ciucă la ceremonia de semnare a convențiilor de garantare pentru noul program guvernamental IMM INVEST PLUS, în anul 2022Știri din 20.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-09-20 14:01:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_031_resize.jpgÎntâlnirea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu reprezentanții Coaliției pentru Dezvoltarea RomânieiȘtiri din 20.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-eu-une-reunion-avec-les-representants-de-la-coalition-pour-le-developpement-de-la-roumanieCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae Ionel-Ciucă a eu, au Palais Victoria, la premiere rencontre avec les representants de la Coalition pour le Developpement de la Roumanie, apres la signature de lAccord de collaboration de juin 2022. La signature de lAccord de collaboration concernant la consultation entre le Gouvernement de la Roumanie et les membres de la Coalition pour le developpement de la Roumanie a represente un acte de normalite et de respect pour limportance des roles que chacun de nous a dans la societe. Lensemble du gouvernement est implique dans ladhesion de la Roumanie a lEspace Schengen. Cest un souhait pour lequel meme les representants de la Coalition pour le Developpement de la Roumanie prennent des mesures, car une mobilite accrue et un gain de temps contribueront directement a accroitre notre role dans leconomie europeenne et internationale. La concertation avec le milieu des affaires nous a permis de clarifier nos priorites communes. Comme nous lavons repete, pour prendre des decisions gouvernementales durables, on a besoin de chiffres, dinformations correctes, reelles et completes. Il y aura une serie de reunions de groupes de travail qui se concentreront a la fois sur le domaine des reformes et sur le domaine des investissements , a declare le Premier ministre Nicolae Ionel-Ciucă. Les sujets abordes lors de cette reunion ont ete la reforme fiscale, ladhesion de la Roumanie a lEspace Schengen, les fonds structurels et le Plan national de relance et de resilience (PNRR), la protection des consommateurs vulnerables et des consommateurs personnes morales, les reformes et la securite a risque. Sur les sujets lies a la loi sur leducation et aux reformes de la sante, des groupes de travail aupres des ministeres concernes, afin de finaliser les meilleures solutions, avec le plus grand impact positif. La delegation de la Coalition pour le developpement de la Roumanie a ete composee de representants de la Chambre de commerce americaine en Roumanie (AmCham), de lAssociation des hommes daffaires roumains (AOAR), de la Chambre francaise de commerce, dindustrie et dagriculture en Roumanie (CCIFER) , de la Confederation des employeurs Concordia, du Conseil des investisseurs etrangers (FIC), dAHK Roumanie et de la Fondation roumaine des chefs dentreprise (RBL). 2022-09-20 13:11:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-20-01-12-24big_image_005_resize.jpgÎntâlnirea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu reprezentanții Asociației foștilor deținuți politiciȘtiri din 19.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-les-representants-de-l-association-des-anciens-prisonniers-politiques2022-09-19 10:45:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-19-10-46-18big_image_010_resize.jpgBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 16 septembrieȘtiri din 16.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernement-du-16-septembreDan Carbunaru : Bonjour ! Bienvenus au point de presse du Gouvernement de la Roumanie, organise a la fin de la reunion de gouvernement, une reunion au cours de laquelle nous avons poursuivi les mesures pour atteindre les jalons et les objectifs assumes par la Roumanie dans le cadre du PNRR. Je ferai une breve reference a ces responsabilites. Aussi, ont ete prises des decisions concernant le revenu dinclusion, mais aussi lapplication du programme Repas chauds en milieu scolaire . Pour en revenir au PNRR, comme il a ete officiellement annonce hier par la Commission europeenne, la Roumanie a recu lapprobation de la premiere tranche du PNRR, dun montant de 2,6 milliards deuros, qui sajoute aux 3,79 milliards deuros que notre pays a deja recu sous forme de prefinancement dans le cadre de ce programme. Je voudrais vous dire que les 2,6 milliards deuros entreront dans notre pays dans deux a trois semaines, tant que dureront les procedures au niveau europeen - il y a une etape au niveau des commissions specialisees au sein dECOFIN, puis lapprobation que les ministres des Finances reunis au sein du Conseil ECOFIN doivent lui donner dans ce sens. Selon les estimations du ministere competent, dans deux a trois semaines, cet argent, ces 2,6 milliards deuros, entrera dans notre pays. Jaimerais vous donner quelques details sur ce qui se passe avec ces sommes. Comme vous le savez, trois secteurs ont deja ete contractes pour lautoroute A7, la valeur totale de ces travaux etant de 1,5 milliard deuros ; sy ajoute la vague de renovation, des contrats deja lances par le Ministere du Developpement ; egalement, un contrat pour la modernisation de plus de 100 creches, la numerisation au niveau des universites en Roumanie, 4.000 autres contrats de financement pour les ecoles, afin datteindre lobjectif de reduction du risque de decrochage, des projets de cogeneration geres par le Ministere de lÉnergie, mais aussi la production dhydrogene, au meme ministere. Parallelement, les travaux de la voie ferree Caransebeș-Timișoara-Arad seront egalement finances par cet argent. Pour lautoroute A7, comme vous le savez, il y a 319 km pour la distance Ploiesti-Pașcani; la valeur totale est de quatre milliards deuros pour la construction de cette autoroute. Les montants qui sont utilises dans ce sens a partir du prefinancement que la Roumanie a deja recu, je vous le rappelle, 3,79 milliards deuros, seront completes par largent qui proviendra de la premiere tranche du PNRR, les 2,6 milliards deuros, donc quavec lentree de cet argent en Roumanie, la quasi-totalite du financement necessaire a la construction de lautoroute A7 Ploiești-Pașcani est assuree. Je voudrais ajouter le fait que par le biais de ces montants, je le repete, les 3,79 milliards du prefinancement, auxquels sajoutent les 2,6 milliards de la premiere tranche, si lon ajoute egalement les 3,8 milliards deuros que la Roumanie a attires des Fonds europeens lies a la periode 2014-2021, nous atteignons 10 milliards deuros dargent europeen, soit du cadre financier pluriannuel, soit du PNRR, qui entre en Roumanie pendant cette periode. Selon les estimations au niveau ministeriel competent, nous depasserons ou au moins approcherons les 12 milliards deuros dici la fin de cette annee. A titre de comparaison, lannee derniere, selon les donnees disponibles au niveau du Ministere des Investissements et des Projets europeens, largent europeen, il est vrai, hors PNRR, qui a ete absorbe dans notre pays etait de 3,5 milliards deuros. Donc, un triplement estime de la valeur des fonds europeens que notre pays utilise cette annee, par rapport a lannee derniere. Je vous disais que lors de la reunion de gouvernement daujourdhui, ce volet de realisation des responsabilites que nous assumions au sein du PNRR sest poursuivi ; il ne sagit pas seulement de contracter et dattirer de largent, mais aussi dobjectifs et detapes que nous devons atteindre, de sorte quaujourdhui le gouvernement a approuve le projet de loi pour prendre un engagement lie a la composante Bonne gouvernance afin dassurer une plus grande previsibilite et transparence au niveau legislatif. Ainsi, il est propose de publier la version consolidee dun acte normatif modifie ou complete sur le site Internet du Conseil legislatif, apres lentree en vigueur de lacte qui modifie ou complete. Cela se fait en elargissant les pouvoirs du Conseil legislatif. Cette etape importante dans le PNRR, dans la pratique, contribuera a une meilleure connaissance de la legislation par les citoyens roumains, un acces transparent en temps reel pour la societe civile aux effets des changements legislatifs en cours dans notre pays. Une autre decision importante a ete lapprobation du Memorandum qui comprend une methodologie de travail moderne, deja utilisee au niveau europeen quand on parle de constructions. Cette decision soutiendra la mise en œuvre des investissements inclus dans le programme Vague de la renovation - volet 5, lutilisation au niveau national de la methodologie Building Information Modeling, sur les investissements dans le secteur de la construction finance par des fonds publics et fournira un cadre reglementaire simplifie et actualise pour soutenir la mise en œuvre des investissements dans la transition vers des batiments verts et resilients. Par rapport a lapproche traditionnelle dans la conception ou lexecution des investissements dans les travaux de construction, la methodologie BIM permettra la visualisation numerique et le partage de toutes les etapes des projets dinvestissement entre les acteurs impliques, afin deviter une mauvaise planification. En ce qui concerne le revenu dinclusion, le gouvernement a approuve les normes methodologiques pour lapplication de la loi 196/2016, a travers lesquelles la reforme sur le revenu minimum dinclusion a ete recemment mise en œuvre. Lamendement de cette loi a ete approuve en août dernier, mettant en œuvre la reforme concernant le revenu minimum dinclusion a laquelle le gouvernement sest engage a travers le PNRR. Lobjectif de cette reforme, qui a une echeance de mise en œuvre jusqua lete 2025, est dameliorer laide sociale et de reduire la pauvrete des personnes les plus demunies ainsi que les charges administratives. Il existe trois prestations sous condition de ressources, a savoir : laide sociale, lallocation de soutien familial et laide au chauffage domestique. Toutes ont ete correlees, pour avoir un paquet de soutien unitaire pour les categories defavorisees. Afin de stimuler lactivite de recyclage et de valorisation des dechets, mais aussi dencourager leur gestion efficace, afin datteindre les objectifs fixes au niveau europeen, lOrdonnance durgence a ete approuvee aujourdhui pour modifier et completer lOrdonnance d`urgence 196/2005 concernant le Fonds pour l`environnement. La nouvelle reglementation accorde des pouvoirs aux autorites locales pour decentraliser et rationaliser cette activite. En ce qui concerne le programme Repas chauds dans les ecoles, le cadre juridique a ete finalise pour etendre le programme pilote de soutien alimentaire aux enfants dage prescolaire et aux eleves dans 350 unites denseignement preuniversitaire dÉtat. Ainsi, les regles dapplication ont ete etablies par l`arrete de gouvernement, comprenant la definition de laide alimentaire, les situations dans lesquelles lunite scolaire beneficie de ce programme, la specification des pieces justificatives et les regles minimales obligatoires qui doivent etre respectees dans la preparation de repas pour les enfants dage prescolaire et les eleves, comme lexigent les recommandations de lInstitut national de sante publique. Le Premier ministre a demande que ces unites scolaires entrent dans la categorie de celles qui ont grand besoin dun tel programme, afin dencourager les enfants dage prescolaire et les eleves qui ont besoin de soutien a faire partie de ce programme pilote. Tels seraient les principaux elements que j`ai voulu vous communiquer par rapport a ce qui sest passe aujourdhui lors de la reunion du gouvernement et je suis a votre disposition au cas où vous auriez des questions et je peux vous donner des reponses. Sil vous plait! Journaliste : Bonjour ! Je voulais juste vous demander dans quelles conditions le revenu minimum dinclusion sera accorde a partir de lannee prochaine, etant donne que je comprends que les conditions ont ete durcies; si vous pouvez nous dire quelle sera la procedure. Dan Cărbunaru : Bien sûr. A travers cet acte normatif, sont detaillees les composantes du revenu minimum dinclusion, mais aussi la maniere detablir la taille de la famille, le revenu mensuel ajuste, etablissant egalement la liste des biens qui conduisent a lexclusion du revenu minimum dinclusion, plus precisement, il sagit : des immeubles et autres espaces residentiels hors domicile, ainsi que des terrains de centre-ville dune superficie de plus de 1 200 metres carres en zone urbaine et de 2 500 metres carres en zone rurale en dehors des terrains entourant le maison et la cour connexe ; posseder plus dun vehicule de plus de 10 ans, avec droit de circuler sur la voie publique, les vehicules a moteur avec droit de circuler sur la voie publique de moins de 10 ans, a lexception de ceux utilises ou adaptes pour le transport de personnes handicapees ; chaloupes, bateaux a moteur, yachts, autres types de bateaux, a lexception de ceux necessaires au transport des personnes qui vivent dans la zone de la reserve de biosphere du Delta du Danube ; depots bancaires detenus par au moins un des membres de la famille, dont le montant total est trois fois superieur a la valeur du salaire brut moyen prevu par la loi sur lassurance sociale de lÉtat. Parallelement, a travers l`Arrete de gouvernement adoptee aujourdhui, des modeles de formulaires plus simplifies sont introduits pour faciliter lactivite au niveau des mairies pour loctroi du revenu minimum dinclusion, sur la base des installations du systeme informatique national dassistance sociale. Si vous navez pas dautres questions, japprecierais beaucoup votre presence. Je vous souhaite une agreable journee a venir et un week-end paisible. Merci! 2022-09-16 13:27:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-16-03-13-20big_luk_2051.jpgȘedința de guvern din 16 septembrieȘtiri din 16.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-09-16 12:19:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_1918.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la Summit-ul Rethink România, cu tema ”Reconstruim educația. Reconfigurăm demografia”Știri din 16.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/la-participation-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-au-sommet-rethink-romania-sur-le-theme-quot-reconstruire-l-education-nous-reconfigurons-la-demographie-quotLintervention du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă au sommet Rethink Romania, sur le theme Reconstruire leducation. Nous reconfigurons la demographie Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour! Mesdames et Messieurs, Chers invites! Je suis content davoir pu participer, meme en ligne, a cette activite - jai dû rester a Bucarest, jai eu une autre conference a laquelle jai assiste un peu plus tot, nous avons une reunion du gouvernement - je ne m`excuse pas, je voulais tout simplement vous exprimer mon regret de ne pas pouvoir participer physiquement a votre activite. Par contre, je tiens a exprimer ma joie davoir entendu ce que le jeune homme a presente auparavant et jai ete tres content de son optimisme, de ses projets et surtout quil pense a lavenir des enfants comme a un avenir meilleur que la situation dans laquelle nous nous trouvons aujourdhui. Je tiens a vous feliciter pour linitiative de reunir a la meme table de discussion des entrepreneurs, des representants du secteur prive mais aussi du milieu politique, des representants dorganisations non gouvernementales, des medias, pour debattre de sujets dun grand interet strategique pour notre pays. Nous nous sommes habitues au fait que, ces derniers temps, les discussions se concentrent sur lenergie, sur les solutions economiques, pour surmonter cette periode difficile, et je suis heureux que le sommet Rethink Romania soit axe sur leducation et la demographie. Les problemes demographiques sont une realite de lepoque dans laquelle nous vivons et representent un defi non seulement pour la Roumanie, mais pour toute lEurope. En plus des mesures actives que nous prenons pour soutenir la natalite ou pour reduire le decrochage scolaire, il est clair que nous devons adapter leconomie et les relations sociales a une population plus diversifiee et vieillissante. Celui qui comprend les immigres, les personnes qui sont revenues apres de nombreuses annees dans la diaspora ou qui recherchent un emploi a un age superieur a 60 ans. Ce sont des situations que nous rencontrons dans presque tous les pays de lUnion europeenne et il est important que nous puissions avoir acces aux experiences et aux meilleures pratiques europeennes. Cette approche inclut egalement les mesures prevues dans les nouvelles lois sur leducation visant a assurer lacces a une education de qualite, a reduire le decrochage scolaire et a renforcer les liens entre lenseignement universitaire et le marche du travail. Le Plan strategique integre de reduction des abandons scolaires, applique a partir de cette annee scolaire, la mise a disposition des ressources financieres necessaires a lenseignement preuniversitaire, ladaptation du reseau scolaire aux besoins des communautes, jai la garantie quils changeront le roumain leducation pour le mieux et nous doter dune ressource humaine eduquee et qualifiee . A ceux-ci sajoutent des politiques dediees telles que le Remedial Learning, le programme School after School, un financement adequat du programme Second Chance, des mesures prevues dans les nouvelles lois sur leducation qui, une fois appliquees, offriront des opportunites en plus pour que personne nest laisse pour compte. Les lois sur leducation ont pris forme apres une vaste consultation dans le cadre du projet Roumanie eduquee, et elles repondent aux besoins de la societe roumaine davoir une education moderne, adaptee a lepoque dans laquelle nous vivons. Nous avons besoin de cette adaptation. Cest pourquoi, a travers le Plan national de relance et de resilience, nous avons alloue 3,6 milliards deuros au projet Roumanie eduquee, et je suis convaincu que cet argent aidera concretement a mettre en œuvre les mesures qui moderniseront leducation roumaine. Lamelioration de lacces a leducation est suivie de pres par le soutien aux jeunes familles, element cle de nos politiques sociales. Dans le contexte du declin demographique auquel la Roumanie est confrontee, nous avons entrepris, a travers le programme gouvernemental, une serie de mesures. Recemment, nous avons approuve au sein du gouvernement un projet finance par le budget de lÉtat pour encourager la natalite, en soutenant les jeunes qui souhaitent avoir des enfants. Nous preparons egalement la mise en œuvre des programmes Student Invest et Family Start, deja approuves par le gouvernement, a travers lesquels nous offrons un acces au financement aux jeunes familles en debut de parcours et aux etudiants qui ont besoin daccompagnement. Nous continuons a allouer les fonds necessaires au developpement et a la modernisation des infrastructures sociales - creches, unites educatives pour lensemble du processus educatif - afin que les parents puissent etre sûrs que leurs petits sont bien pris en charge. Nous sommes sur la voie du developpement et de la modernisation des infrastructures dans tous les domaines, de lamelioration de la qualite de vie des communautes locales et du renforcement de leconomie. Les plus de 90 milliards de lei consacres, dans ce sens, aux investissements du budget national, qui sajoutent aux 90 milliards deuros de ressources europeennes pour les annees a venir, representent un financement substantiel pour notre plan de developpement national. De plus, les reformes institutionnelles entamees pour ladhesion a lOCDE, la stabilite politique et legislative, donnent confiance a lenvironnement des affaires. Laugmentation des investissements directs etrangers de plus de 43% au cours des 7 premiers mois de lannee est une confirmation dans ce sens, et les estimations des institutions europeennes et de la Banque mondiale concernant le potentiel de croissance de leconomie roumaine dans les annees a venir offrent de lespoir a nos citoyens et confiance aux investisseurs. Nous completons ce tableau avec lancrage de la Roumanie dans les politiques europeennes et les objectifs lies a la reduction de la bureaucratie, lexpansion de la numerisation, la transition vers lenergie verte et une economie durable. Avec les programmes visant a encourager lesprit dentreprise et a faciliter la reintegration, nous esperons convaincre le plus de Roumains de la diaspora que possible de rentrer chez eux - ici, je fais une parenthese et je tiens a feliciter une fois de plus ceux qui ont prepare et organise levenement a RePatriot , un evenement tres important a travers lequel nous demontrons que, tant au niveau gouvernemental quen pleine connexion avec la societe civile, nous prenons des mesures importantes pour que les Roumains comprennent quil existe de meilleures conditions et que la Roumanie est sur une meilleure voie, afin que nous puissions les faire rentrer chez eux - nous avons besoin quils rentrent chez eux et, une fois de retour chez eux, quils capitalisent sur lexperience accumulee au profit de la societe roumaine. Nous avons aux quatre coins du monde des chercheurs de valeur, des medecins, des specialistes dans des domaines techniques, des personnes qualifiees, dont le retour en Roumanie apportera un grande valeur au marche du travail et a la societe roumaine. Nous sommes confrontes a de nombreux defis pour lesquels nous avons besoin de politiques realistes, de politiques tournees vers lavenir. Je veux que vous veniez a levenement organise par Rethink Romania, en suivant les debats, avec des idees audacieuses, avec des propositions que nous pouvons concretiser au niveau des politiques publiques. Je soutiens limplication du milieu prive et de la societe civile dans la resolution des problemes determines par les changements demographiques, economiques et sociaux et je crois que ce nest quensemble que nous pourrons trouver les meilleures solutions pour lavenir de la Roumanie. Toutes ces demarches de votre part sont les plus benefiques possibles et complementaires aux demarches que nous entreprenons au niveau gouvernemental. Je tiens a souligner encore un point tres important, car au fond, vous ne faites ici que lancer toute une serie de defis, qui sont les bienvenus. Pour ma part, je veux vous mettre au defi dappeler au realisme et a la responsabilite. Je veux vraiment sortir du cadre formel et mentionner que nous attendons vos critiques, nous attendons le dialogue avec vous. Cest tres facile de critiquer, de demolir sans rien mettre en place. Et nous pouvons le voir tous les jours. Ayez le courage de critiquer, critiquez de maniere constructive sans passions electorales ! Et comme la souligne le jeune homme qui ma precede, critiquons, en pensant a la Roumanie, lavenir du pays et surtout lavenir de nos enfants. Jattends beaucoup de votre sommet et du dialogue que nous continuerons a entretenir avec la societe civile, car je suis convaincu que seules de telles initiatives qui se multiplieront dans tous les domaines pourront vraiment changer la Roumanie en mieux. En vous remerciant de mavoir donne loccasion de madresser, ne serait-ce que par le biais de cette intervention en ligne, je vous souhaite du succes et me rejouis de poursuivre le dialogue et de trouver des solutions ensemble. Passez une bonne journee! Merci! 2022-09-16 10:56:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_1684.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la cea de-a șasea ediție a Bucharest Security Conference, cu tema “Strenghtening resilience in volatile times. New dimensions, new players, new perspectives”Știri din 16.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-la-sixieme-edition-de-la-conference-de-bucarest-sur-la-securite-sur-le-theme-quot-renforcer-la-resilience-en-periode-de-volatilite-nouvelles-dimensions-nouveaux-acteurs-nouvelles-perspectives-quotDiscours du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a la Conference sur la securite : - Strengthening resilience in volatile times. New dimensions, new players, new perspectives (Renforcer la resilience en periode de volatilite. Nouvelles dimensions, acteurs et perspectives) Bonjour! Monsieur le Recteur, merci beaucoup pour lintroduction. Excellences, distingues representants du Corps diplomatique accredite a Bucarest, Mesdames et Messieurs, professeurs, Distingues invites, M. le recteur a commence par une tres belle histoire sur la facon dont la SNSPA est nee, sest transforme, sest consolide et a contribue au cours democratique de notre pays. Si je devais commencer par une histoire, je ne peux que la relier a ce que signifiait le parcours irreversible de notre pays pour devenir membre de lAlliance de lAtlantique Nord, un objectif national a lepoque, et bien sûr membre de lUnion europeenne . Vous avez dans la salle deux protagonistes de lannee 2001, lorsque la decision a ete prise pour la Roumanie denvoyer des troupes en Afghanistan, et a cette epoque, M. le ministre Ioan Mircea Pașcu etait ministre de la Defense Nationale, le soussigne etait commandant de bataillon a Craiova. Apres que nous ayons reussi a nous rendre en Afghanistan et qu`il soit venu nous voir nous installer la-bas, avant de monter dans lavion, il ma pris a part et ma dit ceci, jespere que vous vous en souvenez, monsieur le ministre : Rappelle-toi : la route de la Roumanie vers LOTAN passe par lAfghanistan. Il ma serre la main et est parti. La suite de lhistoire est trop longue et je ne la raconterai pas maintenant. Cest vrai, monsieur le recteur, jai participe a toutes les activites auxquelles jai ete invite. La premiere, si je me souviens bien, venait de la Banque Nationale, il y a environ sept ans. Depuis lors et jusqua present, de nombreuses conferences ont eu lieu, toutes sur le theme de lanalyse de lenvironnement de securite et de la recherche de solutions pour pouvoir faire face a tous ces defis. Et je ne serais pas aussi pessimiste que le professeur Secăreș de voir quaucune pierre ne resistera plus l`ue sur l`autre. Probablement, dans lhistoire, il y a toujours eu des moments où pas une pierre ne s`est pas tenu l`une surl1autre, mais il a ete encore a la portee de lhomme de mettre la pierre en place et de renforcer linfrastructure respective. A ce titre, une approche optimiste, a travers laqulle nous pouvons nous animer avec enthousiasme, car nous avons beaucoup a faire. Cest notre devoir de le faire, cest notre responsabilite et bien sûr de nous assurer que nous avons avec quoi le faire, avec quoi consolider. Plus important que tout, nous sommes aujourdhui membres dune alliance qui na pas degal dans le monde, une alliance dont la premiere responsabilite est dassurer la securite et la defense de ses membres. Nous sommes membres de lUnion europeenne, une union dont lobjectif premier est le developpement economique, la prosperite et, bien sûr, le volet securite et resilience, deux organisations qui se completent tres bien. Voici qu`aujourdhui, nous pouvons ici meme, a proximite dun conflit, etre sûrs que nous pouvons mener de telles activites, que nous pouvons analyser, dialoguer, echanger des idees et promouvoir des mesures pour renforcer notre statut au sein de lUnion europeenne, au sein de lAlliance, et surtout de renforcer notre role pivot a la Mer Noire. Il se passe beaucoup de choses dans cette region aujourdhui, et la Roumanie est un acteur principal aux cotes des autres États qui font partie de la region de la Mer Noire. Et parce quil ny a pas si longtemps, il y a eu une autre conference où lon a parle de la Mer Noire, mais aussi des Balkans, voici la Roumanie, au milieu et assumant le role de chercher des solutions afin de maintenir lequilibre, la stabilite, la paix tant dans la region de la Mer Noie, que dans la zone des Balkans, sachant quelles sont toutes les luttes et les besoins de decisions, y compris pour les pays des Balkans occidentaux. Encore une fois, cest pour moi un grand plaisir de participer a cette conference, un evenement a part dans le paysage des debats qui se deroulent actuellement en Roumanie et en Europe. Notre environnement de securite est en constante evolution et nous sommes toujours confrontes a de nouveaux defis et menaces. Ces defis deviennent de plus en plus complexes et persistants tant en Europe quau-dela, affectant nos societes au quotidien. Beaucoup dentre eux sont de nature hybride, multiformes et developpes simultanement. Avec nos partenaires de lUnion europeenne et de lOTAN, nous devons etre prets a relever tous ces defis. Il est pertinent daborder le sujet dans le contexte de linvasion non provoquee et injustifiee de lUkraine par la Russie. Des tactiques et des methodes combinees ont ete utilisees par la Russie de maniere strategiquement coordonnee pour mener a bien cette agression. La Russie a deja introduit la guerre dans nos foyers - ici en Europe, aux États-Unis, dans les democraties etablies, par la propagande, la manipulation, la manipulation de linformation, les cyberattaques, et surtout la crise alimentaire. Nous devons reconnaitre la realite des tentatives de la Russie dutiliser lenergie et lapprovisionnement alimentaire pour soutenir ses politiques agressives. Lagression russe a entraine denormes problemes de securite alimentaire car elle a considerablement perturbe la saison agricole de lUkraine. Le blocus russe des ports ukrainiens a interrompu les exportations de cereales, exacerbant la crise alimentaire dans des regions cles du monde. Lagression russe et sa manipulation des dependances strategiques affectant lenergie transatlantique et mondiale demontrent egalement les risques dune dependance excessive a legard dacteurs autocratiques et revisionnistes et des methodes systemiques quils promeuvent. La solidarite avec lUkraine etait une priorite absolue pour la Roumanie. Ces derniers mois, la Roumanie a mis en action ses propres mecanismes nationaux de soutien direct, parallelement a lassistance de nos partenaires et allies. La crise generee par la Russie est egalement une opportunite pour la communaute transatlantique de soutenir un recalibrage mondial a long terme des chaines dapprovisionnement, des connexions commerciales et des partenariats strategiques. Lobtention de ce resultat necessitera des efforts conjoints et soutenus de tous les acteurs transatlantiques en faveur dune externalisation amicale des principales chaines dapprovisionnement ; promouvoir et etendre un modele de developpement economique inclusif et resilient base sur des normes environnementales, financieres et de travail elevees ; eviter le controle par des acteurs autoritaires des principaux blogages d`approvisionnement geographiques, de ressources de ressources ou de technologie. La Mer Noire a plus que jamais prouve sa pertinence strategique dans ce contexte. La Roumanie est devenue un important pays de transit pour les cereales en provenance dUkraine. A ce jour, 4 millions de tonnes de cereales ukrainiennes ont deja transite par les ports roumains depuis le debut de linvasion russe. Constanta, le plus grand port de la Mer Noire, est devenu lun des principaux ports maritimes pour leecereales ukrainiennnes. Galaţi - apres avoir modernise le chemin de fer a voie large qui relie lUkraine a la Roumanie (via la Republique de Moldavie), a recu, en août, le premier train cerealier dUkraine sur ce chemin de fer, avec la Turquie comme destination. La Roumanie soutient linitiative du secretaire general de lONU concernant les cereales de la Mer Noire pour alleger le blocus impose par la Russie a lUkraine sur la Mer Noire. Je salue laccord signe a Istanbul le 22 juillet, etablissant un mecanisme vital pour le transport sûr des cereales, des produits alimentaires et des engrais, y compris lammoniac, des ports ukrainiens designes vers les marches mondiaux. Nous esperons que cet accord tant attendu empechera des penuries alimentaires pour des millions de personnes dans le monde. Cela contribuera egalement a retablir la confiance dans le marche alimentaire mondial et a reduire les prix des denrees alimentaires par rapport aux niveaux actuels. Lagression sans precedent de la Russie contre lUkraine a egalement marque le debut dune guerre hybride contre lOccident, qui nous a envoye a tous un signal fort indiquant que nous devons renforcer la resilience de nos infrastructures critiques. En outre, le maintien de la solidarite et de lunite europeennes reste un element essentiel pour formuler une reponse adequate a lagression russe. Les campagnes de guerre hybrides menees par la Russie ne se limitent pas a lUkraine, ni aux pays occidentaux. Ce sont des operations de manipulation mondiales et doivent etre abordees comme telles. Ce sont des menaces mixtes complexes, combinant souvent des composantes militaires et civiles. Le renforcement de la resilience transatlantique, en reduisant les dependances vis-a-vis dacteurs qui ne partagent pas les valeurs et les interets transatlantiques, et en meme temps en renforcant les liens avec des partenaires partageant les memes idees, reste une priorite strategique de la politique etrangere et de securite de la Roumanie. Nous avons besoin de meilleures mesures preventives tout en renforcant la resilience de nos partenaires et voisins, car la securite interieure et exterieure de lUnion sont inextricablement liees. La resilience et la stabilite de nos voisins sont un investissement dans notre propre securite. Nous avons un exemple tres pertinent de limportance de la resilience ici, a notre porte : la resistance des forces armees et de la societe civile ukrainiennes contre lagression russe est une demonstration de limportance cruciale de la resilience militaire et societale face aux defis exterieurs. La Roumanie est activement impliquee dans des domaines tres importants visant a renforcer la resilience, notamment en accueillant a Bucarest le Centre europeen de competence en cybersecurite et le Centre euro-atlantique pour la resilience. La plupart des nouvelles menaces ont des composants cybernetiques. La securite du cyberespace est devenue une question de premiere priorite politique et diplomatique et un sujet qui doit etre constamment aborde dans toutes ses dimensions. Les cyberactivites malveillantes se sont considerablement developpees ces dernieres annees, servant differents objectifs et prenant diverses formes, notamment les attaques contre les infrastructures critiques, le cyberespionnage, le vol de propriete intellectuelle et la cybercriminalite, et sont souvent utilisees comme elements dattaques hybrides. Nous assistons egalement a un changement dans les cibles, la portee et lintensite des attaques par des acteurs connus. Cest le cas des cyberattaques graves contre le gouvernement et les infrastructures critiques de lAlbanie, fermement condamnees par lOTAN et les États membres de lUnion europeenne. La Roumanie maintient son engagement a soutenir et a promouvoir le respect des etres humains et de leurs droits fondamentaux dans le developpement et lutilisation des technologies de linformation et des telecommunications. En tant que membre responsable de la communaute internationale, la Roumanie promeut la pleine applicabilite du droit international, fonde sur la Charte des Nations Unies dans son integralite, ainsi que le droit humanitaire et les droits de lhomme dans le cyberespace, et continuera de le faire a mesure que la technologie evolue a lechelle mondiale. Avant de conclure, je tiens a mentionner quau niveau gouvernemental, nous menons des activites au niveau de tous les ministeres et institutions de tutelle, grace auxquelles, en utilisant a la fois des fonds europeens et nationaux, nous reussissons, dune part, a assurer la numerisation des services publics, afin que le citoyen puisse acceder le plus facilement possible a tout ce qui touche au domaine des institutions gouvernementales et, bien sûr, a ses besoins et demandes, et, dautre part, nous prenons les mesures necessaires de concert avec nos allies, avec les institutions et specialistes de lUnion europeenne, car, comme je lai dit, nous avons egalement des fonds de lUnion europeenne, afin que nous puissions construire un cyberespace numerique qui garantisse la protection des donnees et la securite des services que nous fournissons. A ce titre, toute idee et toute proposition qui peut venir appuyer les efforts du gouvernement nous est dune grande utilite, sachant quau niveau du gouvernement, pas une serie, mais la plupart des activites sont menees en toute transparence et dialogue avec la societe civile, afin que nous trouvions les meilleures solutions. Merci et je vous souhaite du succes dans tout ce que vous entreprenez, et vous attendons, comme je viens de dire, - cest un defi, avec des solutions concretes pour les actions gouvernementales. Bonne chance! Je vous remercie ! Declarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă apres sa participation a la sixieme edition de la Conference de Bucarest sur la securite Nicolae-Ionel Ciucă : Le lendemain meme de larret des vols de Blue Air, jai charge lorganisme de controle deffectuer une mission de verification et suite au premier rapport, le rapport initial, jai approuve que cette activite se poursuive et quil soit identifiees toutes les causes qui ont provoque cette situation. Journaliste : Y a-t-il des soupcons que ces comptes ont ete bloques sans possibilite legale, cest pourquoi ils ont ete debloques des le lendemain, dans le contexte où nous connaissions la situation de la compagnie Blue Air ? Nicolae-Ionel Ciucă : Il y a aussi de tels soupcons, cest pourquoi le Corps de de controle identifiera les veritables causes, comme je lai dit, et, exactement comme je lai mentionne des le debut, dune part, nous nous assurons que les citoyens doivent beneficier du soutien de lÉtat lorsquils se trouvent dans de telles situations, et dautre part, ceux qui ont mal agi doivent payer pour ce quils ont fait. Journaliste : Le Parlement europeen a decide dun salaire minimum au niveau europeen pour chaque pays. Quand la Roumanie salignera-t-elle sur cette directive ? Nicolae-Ionel Ciucă : Nous avons soutenu des le debut que nous devions veiller a nous aligner sur cette decision. Il est possible qua partir de 2023, comme nous en avons discute dans la coalition et declare a chaque fois, nous soutenions laugmentation du salaire minimum et, bien sûr, de la retraite. Cest juste que ces donnees, comme cest a la fois normal et responsable, seront rendues publiques apres que nous aurons la projection budgetaire pour lannee 2023... Journaliste : /.../ 2023, a la fois le Smic et la retraite ? Nicolae-Ionel Ciucă : Cest tout a fait possible. Il y a une volonte politique tant du Parti National Liberal que du Parti Social-Democrate pour que nous puissions prendre une telle decision. Journaliste : Je vous poserais egalement une question sur les aides accordees aux Roumains, les bons de 50 euros, une fois tous les deux mois ; est-ce qu1il y a la possibilite qu`ils soient donnes aussi debut 2023 et aussi des aides pour les retraites ? Nicolae-Ionel Ciucă: Oui, en fonction de levolution de la situation et en fonction des fonds dont nous disposons, dune part, nous devons envisager de couvrir le taux de croissance de linflation, dautre part, egalement en fonction de la situation concrete et levolution de linflation et de leconomie, comme nous lavons fait cette annee et nous avons deja pris deux mesures pour assurer aux citoyens vulnerables, avec de bas salaires, avec de faibles pensions, ce soutien financier, le premier - au premier semestre, le deuxieme - au second semestre, et aussi de prendre des mesures similaires lannee prochaine. Journaliste : Quand verrons-nous des mesures concretes concernant le prix du diesel, des carburants? Nicolae-Ionel Ciucă : Jusqua fin septembre. Journaliste : Depuis quand ? Journaliste : Pourrait-on voir cette mesure prolongee, est-ce egalement en discussion ? Nicolae-Ionel Ciucă : Nous devrons prendre une decision lors de la reunion de la coalition de la semaine prochaine. Journaliste : Mais quelles sont les conclusions jusqua present ? Cette mesure a-t-elle atteint son objectif ? Nicolae-Ionel Ciucă : Comme vous avez pu le constater, cette mesure fonctionne depuis le lendemain de la prise de cette decision. Maintenant, nous devons analyser quels sont les elements de levolution du prix du carburant, quelle est levolution du prix du petrole sur le marche international, et sur cette base, nous prendrons des decisions. Journaliste : /.../ Nicolae-Ionel Ciucă : La nouvelle ordonnance sur lenergie devra subir quelques modifications, des modifications qui doivent etre pleinement conformes aux decisions a prendre au niveau de la Commission europeenne et du Conseil. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, quelles sont les mesures de reduction des dechets, comme nous lavons vu qui sont exigees de lUnion europeenne, dans notre pays ? Nicolae-Ionel Ciucă : Nous avons pris la decision, dans la coalition, comme au niveau du Ministere de lEnvironnement, danalyser le demarrage dun programme de remplacement des ampoules a filament par des LED. Ce sont des LED a faible consommation denergie. Dun cote. Deuxiemement, au niveau gouvernemental, des institutions gouvernementales, nous le ferons de maniere a reduire le gaspillage et il existe des methodes par lesquelles nous pouvons etablir un calendrier de fonctionnement precis. Lune des decisions au niveau du gouvernement a ete que leclairage mural soit eteint a 12h00 la nuit, des mesures de ce genre qui, apres tout, sont des mesures que chacun de nous prend aussi a la maison. Journaliste : Comment pourrions-nous voir ce remplacant ? Nicolae-Ionel Ciucă : Le Ministere de lEnvironnement proposera un programme. Journaliste : En 2015, le gouvernement a emprunte 50 milliards de lei, alors quen 2022, le pret a etet de 98 milliards de lei, soit le double. Quest-ce que vous en pensez? Nicolae-Ionel Ciucă : Je peux vous dire quen ce moment, le deficit de lanalyse pour les sept premiers mois est de 2,41 % ; ainsi, a lheure actuelle, tant la croissance economique que les mesures qui ont ete au niveau du gouvernement ont produit certains effets. De plus, la dette publique de la Roumanie a actuellement diminue par rapport a lannee derniere et nous esperons maintenir cette tendance en reussissant a descendre en dessous de 50 %. Merci, bonne journee! 2022-09-16 10:50:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_1519.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu reprezentanții HORECAȘtiri din 14.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-des-representants-d-horeca2022-09-14 18:48:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_horeca-10.jpgÎntâlnirea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu reprezentanții fabricilor de porțelan Apulum și Ipec din Alba IuliaȘtiri din 14.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/l-entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-les-representants-des-usines-de-porcelaine-apulum-et-ipec-a-alba-iulia2022-09-14 18:19:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_apulum-1.jpgPremierul Nicolae-Ionel Ciucă a semnat astazi în cartea de condoleanțe deschisă în memoria Majestății Sale Regina Elisabeta a II-a a Regatului Unit al Marii Britanii şi Irlandei de Nord, la reședința ambasadorului britanic în RomâniaȘtiri din 14.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-signe-aujourd-hui-le-livre-de-condoleances-ouvert-a-la-memoire-de-sa-majeste-la-reine-elizabeth-ii-du-royaume-uni-de-grande-bretagne-et-d-irlande-du-nord-a-la-residence-de-l-ambassadeur-britannique-en-roumanie2022-09-14 17:28:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_uk-6.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu ministrul adjunct al cercetării, inovării și digitalizării din Republica Cipru, Kyriacos KokkinosȘtiri din 14.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-le-vice-ministre-de-la-recherche-de-l-innovation-et-de-la-numerisation-de-la-republique-de-chypre-kyriacos-kokkinos2022-09-14 16:59:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_cipru-6.jpgBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 14 septembrieȘtiri din 14.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernementale-du-14-septembrePoint de presse a lissue de la reunion de gouvernement tenu par le ministre de lÉducation, Sorin-Mihai Cimpeanu, le ministre de lÉnergie, Virgil-Daniel Popescu, lambassadeur Luca Niculescu, secretaire dÉtat au MAE, le coordinateur national du processus dadhesion de la Roumanie au lOCDE et le porte-parole du gouvernement, Dan Cărbunaru Dan Carbunaru: Bonjour! Ravi de vous voir au point de presse du Gouvernement de la Roumanie et parce que le ministre de lEnergie est deja impatient de vous fournir toute une serie delements lies a letat des discussions au niveau europeen, mais aussi au niveau national, concernant les mesures necessaires pour proteger a la fois les citoyens et leconomie des effets de la hausse des prix de lelectricite et du gaz naturel, je donne la parole a M. le ministre. Sil vous plait! Virgil Popescu : Merci ! Oui, avant de vous dire quelques mots sur le Conseil des ministres de Bruxelles, je voudrais vous dire quaujourdhui nous avons atteint un niveau de plus de 79 % du stock de gaz dans les entrepots et nous estimons qua la fin de cette semaine, nous franchirons le seuil de 80%, le seuil minimum approuve par le nouveau reglement de la Commission europeenne, donc la Roumanie, comme je vous lai deja dit, compte tenu du profil de production et de consommation, est sur un graphique et sur une tendance acceleree de croissance et de preparation pour le programme dhiver. Comme vous le savez, le Conseil extraordinaire de lenergie sest tenu a Bruxelles vendredi; Jai presente, sur la base du mandat recu, les propositions de la Roumanie, jai egalement presente les principaux points de l`Ordonnance d`urgence du Gouvernement 119, que le gouvernement a approuve et est entree en vigueur debut septembre. Jai ete heureux de voir qu`il y a eu des propositions de la Roumanie, retrouvees dans les declarations de la Commission europeenne, a savoir, on parle de decoupler le prix du gaz de lelectricite, on parle encore de plafonner le prix du gaz naturel et, lorsque nous parlons du prix du gaz naturel, nous parlons de gaz naturel provenant de ressources non russes et de ressources russes, nous parlons de ces plafonds limitant les benefices des producteurs, des commercants et des fournisseurs qui font du commerce et cela se trouve dans la proposition de la Commission europeenne, on parle dune contribution a un fonds de soutien aux factures des particuliers et des entreprises pour leur permettre de traverser cette periode de forte hausse des prix. Nous avons egalement propose y compris des plafonds pour le marche du landemain, de maniere a limiter les hausses des prix de l`energie electrique sur les marches spot ; cela est encore a letude. En outre, la reduction de consommation que la Commission europeenne a faite, la reduction generale de consommation proposee, vous avez vu quelle se retrouve aussi dans les principes de lordonnance, une reduction de 15 %. La proposition de la Commission, dune reduction supplementaire aux heures de pointe du prix maximum, est evidemment prise en compte et dans lanalyse. Que devez-vous savoir ? Qua la suite du Conseil Énergie, la Presidence tcheque a pratiquement synthetise toutes les propositions des États membres, sous forme de conclusions, et les a soumises a la Commission europeenne. Jai vu aujourdhui la declaration au Parlement europeen, le discours au Parlement europeen de Mme Von der Leyen, de M. le President, et beaucoup de choses sont deja dans ce discours, et il y aura probablement la proposition de la Commission. Dans limmediat, il y aura des reunions au niveau du COREPER, au niveau des ambassadeurs et des adjoints des ambassadeurs, evidemment en coordination avec les États membres, pour convenir dun texte commun de tous les États, et probablement le 30 septembre il y aura un nouveau Conseil extraordinaire sur lenergie pour tester le reglement final, afin quil entre en vigueur au plus vite. Pendant ce temps, au niveau interne, vous avez egalement vu la declaration du Premier ministre - chaque ministere doit dans deux semaines faire une analyse interne concernant les propositions de reduction de la consommation delectricite et etre presentee au gouvernement. En bref, ce sont les principales choses que je voulais communiquer dici aujourdhui. Merci! Dan Cărbunaru : Merci monsieur le ministre ! Sil vous plait, si vous avez des questions pour M. le ministre de lÉnergie. Journaliste : Bonjour ! Monsieur le ministre, veuillez nous expliquer precisement quelles sont les raisons pour lesquelles la Roumanie sest opposee au plafonnement du prix du gaz russe, uniquement pour le gaz russe, et vous soutenez le plafonnement de tout le gaz importe dans lUE ? Ce serait une question. Virgil Popescu : Mettez la seconde, alors ! Journaliste : La deuxieme question est liee aux raisons de laugmentation du prix du diesel, si vous pouviez nous dire pourquoi le prix du diesel augmente autant. Il est sur le point datteindre le niveau du 1er juillet, lquand a ete introduite la reduction de 50 centims. Et dites-nous - troisieme question - que se passe-t-il jusquau 30 septembre ? Le regime dindemnisation de 50 centime continuera-t-il ? C`est- a-dire, que les gens attendent jusquau 30 septembre... ? Virgil Popescu : Prenons-les une par une ! La Roumanie ne sest pas opposee au plafonnement du prix du gaz russe. La Roumanie a propose un plafond plus large, incluant le prix du gaz russe sur le marche europeen. Alors... Journaliste : Pourquoi ? Virgil Popescu : Parce que, pour pouvoir tres bien decoupler le prix du gaz du prix de lelectricite, il est clair quil faut avoir un plafond... un prix du gaz beaucoup plus bas. Soit, si on ne plafonne quune partie du marche et quon laisse libre lautre marche, il y a un risque qua un moment donne la demande soit evidemment superieure a loffre et fasse monter l`autre prix. Seul le prix des autres sources. Journaliste : Quentendez-vous par a lautre prix ? Quelles sources ? Virgil Popescu : Le prix des autres sources de gaz - gaz neerlandais, gaz roumain, gaz dAzerbaïdjan, GNL. Et la proposition est venue - et croyez-moi, elle sera prise en compte - elle est venue dune maniere... plusieurs États lont proposee, et la Grece est venue avec une proposition tres interessante, a retirer de lindice boursier du gaz neerlandais echange une partie du LNG. Car, en ce moment, le prix du LNG est augmente artificiellement par le prix du gaz naturel. Donc, nous allons travailler sur un systeme de maniere a proteger tout le marche europeen du gaz naturel, a le reformer, tout le marche du gaz naturel. Si nous ne prenions qua une seule source, cela pourrait etre desequilibre et les autres sources augmenteraient le prix. Journaliste : Mais les Europeens ne souffriraient-ils pas finalement davantage de cette mesure ? Lidee etait de punir la Russie... Virgil Popescu : Non, non, attendez un moment. Le prix du gaz naturel a 200 euros par rapport a... pour vous donner un exemple, 20 euros, qui etait un prix eleve, cela vous semble-t-il un prix de marche ? Cest un prix tres eleve, gonfle artificiellement et soutenu par la speculation gaziere russe. Ainsi, le prix de 200 euros, qui est maintenant de 198, de 300, qui etait, est extraordinairement eleve par rapport a un prix reel de 20 euros, qui etait egalement eleve a lepoque. Considerez que pendant la pandemie, nous avions des prix de 7 euros le megawatt, nous parlons donc de prix tres eleves, de prix speculatifs. Cest donc de cela que nous parlons. Et nous voulons reduire ces prix speculatifs. Nous ne parlons donc pas dune option , que la Roumanie n`y soit pas daccord, nous voulions quelque chose de plus large. Évidemment, un consensus sera atteint. La deuxieme question ? Journaliste : Concernant le prix, laugmentation du prix du diesel, oui. Virgil Popescu : Cetait la troisieme, me semble-t-il. Journaliste : Non, la deuxieme. Le troisieme est avec le schema... Virgil Popescu : Diesel... Comme vous le savez, le diesel avait des cotations... La Roumanie est un importateur de diesel. Jai vu une augmentation aujourdhui et hier egalement, de 8 lei et 33 euros a 8 lei et 44 euros, donc une augmentation de 11 centimes. Le prix du diesel il y a dix jours, dapres ce que jai verifie, jai reussi a verifier ce matin, il a aussi legerement augmente avec la parite leu-dollar, pas leu-euro, car la taxe daccise est payee en dollars et, en general, quand on parle daccises - et cest pourquoi nous devons regarder le dollar, pas leuro... il a augmente, cest vrai, et leuro sest redresse, mais je ne mattends pas a une tres forte augmentation du prix de diesel. Nous en avons discute sur le marche auparavant et il est possible dattendre une nouvelle correction a la baisse du prix du diesel. Donc le prix du petrole en est un, et vous lavez vu, la ca se repercute directement sur le prix de lessence, qui a baisse, et le prix du diesel est influence par le prix international du diesel, pas du petrole, parce que nous sommes aussi importateurs de diesel. Quant a ce qui se passera a partir du 1er octobre, je pense quil faudra attendre encore un peu. Nous aurons probablement des discussions au niveau de la coalition gouvernementale, au sein du gouvernement, et nous annoncerons une decision. Journaliste : Dici le 1er octobre, pensez-vous que les prix du diesel atteindront le niveau du 1er juillet, lorsquils ont chute ? Y a-t-il un danger quil repasse au-dessus de 9 lei ? Virgil Popescu : Je ne pense pas que cela arrive. Je vous ai dit quil y aura, c`est ce que je pense du marche, en analysant les cotations et en voyant, quil y aura aussi une correction a la baisse. Je veux dire, je pense que ce sera le prix actuel, ce sera comme maintenu. Journaliste : Et concernant la troisieme question, le systeme dindemnisation de 50 centimes demeure-t-il ou non ? Virgil Popescu : Je vous ai explique, je vous lai dit tout a lheure, il faut une discussion au sein de la coalition, une discussion au sein du gouvernement et ensuite nous pourrons annoncer. Journaliste : Oui, il y a encore quelques jours, cest pourquoi je voulais savoir combien, ce que les Roumains devaient faire. Virgil Popescu : Attendez que la discussion ait lieu. Journaliste : Ok, merci. Journaliste : Bonjour ! Nous savons que la Commission et les autorites roumaines continuent dexhorter a faire des economies et notamment que labaissement du seuil de consommation, vous lavez dit, pour encourager leconomie de 15 %. En revanche, ce seuil de 255 kilowattheures prend en compte la consommation en 2021. Alors, comment les efforts depargne des gens se traduiront-ils desormais sur leurs factures actuelles ? Virgil Popescu : On parle de lannee 2021 pour quil y ait une reference de consommation. Bien sûr il peut y avoir de nouveaux clients qui nont pas de reference de consommation de 2021 et puis la consommation actuelle est evidemment prise et dans les 255 premiers kilowatts du plafond de 300 ils seront payes a la consommation actuelle si on na pas de reference de lannee derniere. Journaliste : Donc, les efforts deconomie ne sont que partiellement visibles dans la facture. Virgil Popescu : Maintenant, on ne peut pas... On reflechit, et vous avez vu le Premier ministre dire, on reflechit aussi a un moyen de refinancer ceux qui veulent le faire. Et nous voulons venir non seulement avec ils doivent payer plus sils consomment plus, et sils economisent dune maniere ou dune autre, ils devraient gagner quelque chose. Et nous envisageons de combiner ces deux choses. Ne me demandez pas comment ca va se passer, car nous pensons encore a ce mecanisme...; Journaliste : Cest ce que je voulais vous demander, si cest sous forme de bons, est-ce sous forme de... Virgil Popescu : Nous pensons a ce mecanisme comme il devrait etre, de maniere a ce quil soit egalement stimulant, car nous voulons en fait que les gens restent avec plus dargent dans leurs poches. Journaliste : Parce quil y avait confusion a propos de cette difference entre 255 et 300 kilowattheures, le monde na pas compris, ou beaucoup de gens nont pas compris dans la premiere phase, ce qui se passe si l`on depasse le seuil mais on reste a linterieur de ce seuil de 300 kilowatts-heure, voici que le Parlement essaie egalement de clarifier cette situation et je voudrais vous demander, au fait, pourquoi cela se produit-il ces jours-ci, si vous soutenez les amendements du PSD concernant lordonnance sur lenergie recemment adoptee. Je fais reference a celle du 1er septembre, par laquelle les sociaux-democrates proposent a la Commission des aides pour plusieurs categories, et ces categories sont lindustrie pharmaceutique, les eglises, les entreprises de services publics, les transports publics et les patients porteurs de dispositifs medicaux. Virgil Popescu : Jaimerais que beaucoup dindustries soient prises dans cette ordonnance, comme cetait le cas auparavant, et que le Ministere de lÉnergie sache quil ne sera jamais contre la protection dun eventail plus large dindustries et dun eventail plus large, par exemple, de population. Nous devons egalement discuter avec le Ministere de lÉconomie et le Ministere des Finances, car ce nest pas nous qui disons quelles industries doivent entrer. Lordonnance a ete creee exactement comme decide dans la coalition au pouvoir. Cetait comme ca... Journaliste : Et y avait-il alors des categories oubliees ou exclues de la discussion ? Virgil Popescu : Cest ainsi quelle a ete creee, ce qui a ete decide dans la coalition gouvernementale. Le reste... Journaliste : Mais y a-t-il eu des discussions sur les patients avec des dispositifs medicaux, sur de tels cas ? Virgil Popescu : Patients avec des dispositifs medicaux... Jai aussi vu le Premier ministre aujourdhui, lors de la reunion du gouvernement, il a demande precisement a ceux qui sont censes de nous dire combien de patients il y a, où ils se trouvent, combien ont des dispositifs medicaux, car cest normal quils soient inscrits car, normalement, ils ont besoin detre aides ; cest logique, il faut les aider, et il faut les aider ponctuellement. Ils peuvent etre aides par cette ordonnance ou, ponctuellement, par des bons directement destines aux personnes concernees. Journaliste : Et une derniere question, une precision, sur ce seuil de 255 ; pour quelquun qui a une maison et qui a par exemple un hydrophore, parce quil y a beaucoup de situations de ce genre, y compris autour de Bucarest, cette personne, cette famille aura beaucoup de mal a rester sous le seuil des 255 KWh. Virgil Popescu : Je leur recommande de rechercher un fournisseur dont le prix est inferieur a 80 centimes. Je ne vais pas le rendre public ici, mais sur le net On peut trouver un fournisseur dont le prix est inferieur a 80 euros et je recommande a tous ceux qui ne rentrent pas dans les plafonds de consommation, et meme sils rentrent dans les plafonds de consommation, de chercher un fournisseur avec le meilleur prix. Journaliste : Et puis, avec cette proposition, la recommandation que vous faites, on atteint 90% de couverture de la population, est-ce que 90% de la population tomberait sous ce seuil de 255 KW ? Virgil Popescu : Donc 80... Je lai dit, si je ne me trompe pas : il y a 7,2 millions de foyers qui font jusqua 155 KW, pour ainsi dire... Je ne me trompe pas, 4.100.000 jusqua 50 ou environ 54% et encore 3 autres millions jusqua 155 KW, sur un total de 8 200 000. Et il reste encore jusqua 255 KW, la difference denviron 11%. Donc, au total, dans cette plage de 300 KW se trouve environ 90% de la population. A partir de 90% de la population, les 255 premiers KW sont payes avec 80 centimes, la difference entre 255 et 300, si vous tombez a moins de 300, est le prix du contrat. Et pour me faire comprendre une fois de plus, s I l`on consomme 295 KW, les 255 premiers sont a 80 euros, les 40 KW suivants sont au prix du contrat. Si l`on consomme 320 KW, tous les 320 KW sont au prix du contrat. Mais si la personne qui consomme au-dessus du plafond, au-dessus de 320, trouve un fournisseur dont le prix est juste en dessous du plafond, il paie au prix contractuel qui est en dessous du plafond. Et il y a ce fournisseur. Journaliste : Merci ! Journaliste : Bonjour ! Une question sur lepargne des institutions publiques. Le Premier ministre a exhorte les institutions publiques a montrer lexemple et vous a demande de proposer un plan. Quelles pourraient etre les mesures concretes a prendre tant par les ministeres que par les autres ? Virgil Popescu : Donc, le premier ministre... je pense quon a tous entendu, le Premier ministre a demande a chaque ministere de presenter son propre plan, parce que ce nest pas un ministere qui connait les particularites dun autre ministere, mais chaque ministere, et puis on va les integrer . Nous ferons notre plan pour le ministere de lÉnergie. Jai toujours donne un exemple, un exemple simple : regardons où se trouve la consommation denergie, la consommation denergie la plus visible est leclairage, evidemment... Il y a assez de place en Roumanie, pas seulement dans les institutions publiques, pour changer les ampoules ou leclairage luminaires... avec des luminaires efficaces. Cest la premiere chose que nous devrions faire, ne pas eteindre la lumiere et rester dans le noir ; changeons les luminaires. Il y a des appareils declairage a haut rendement qui reduisent meme la consommation de plus de 50 %. Cest la premiere chose a faire. Mais chaque ministere doit faire son propre plan. Je sais aussi quelles institutions ont des subordonnes, etc. Cest ce que jai recommande. Pour les particuliers, a la maison, nous avons recommande, et bien evidemment il faut leur venir en aide, de changer les appareils electromenagers par des appareils performants qui ont la classe energetique A+, A++, qui devrait etre avec A devant. Évidemment, la aussi, il faut aider les gens, parce que ce nest pas facile de changer... Il faut avoir largent pour changer. Ensuite, pour la consommation de gaz, pour ceux qui ont une chaudiere individuelle... Jai personnellement change avant lhiver dernier et economise pres de 30% sur la consommation de gaz en changeant uniquement la chaudiere par une neuve performante avec recuperation de chaleur. Nous avons donc avec la recuperation des condensats, nous avons ces possibilites. Et sachez que cette chaudiere netait pas beaucoup plus chere que la chaudiere dil y a neuf ans, que javais et que jai achetee alors. Il y a donc des moyens de le faire. Au niveau du ministere, nous travaillons avec lAssociation des producteurs denergie et de gaz naturel et nous voulons meme faire la promotion dun clip pour apprendre aux gens sur toutes les televisions, a comprendre ce que signifie lefficacite energetique, ce que signifie la reduction des coûts. Journaliste : Meme ainsi, cependant, il y a des coûts supplementaires. En prevision dun hiver où les factures seront de plus en plus elevees, nous constatons que linflation est egalement tres elevee, alors pour economiser de largent, nous conseillez-vous de faire des investissements ? Virgil Popescu : Pour faire des economies, la premiere chose a faire avec lelectricite est de changer les ampoules. Et jai dit aussi, en parallele, que le Gouvernement, a travers le fonds d`environnement - il y a de largent la, devrait venir aider la population pour quelle puisse faire ces mini investissements dont on parle. Merci! Journaliste : En ce qui concerne le prix du diesel - nous savons que nous importons beaucoup de Russie... Virgile Popescu : Demi.. Journaliste : ...comment allons-nous reglementer cette situation une fois les importations en provenance de Russie... Virgil Popescu : Les importations depuis la Russie sont reglementees jusquau 5 fevrier. Dapres les discussions que nous avons eues avec tous les acteurs du marche, ils ont tous commence a prendre leurs reperes. Et ils trouvent, ils ont trouve des solutions alternatives. Cest normal quil en soit ainsi. Journaliste : Doù ? Virgil Popescu : Il y a dautres sources de... Il y a tout a fait dautres sources dimportation. Savez-vous que la Grece, par exemple, est un exportateur de diesel ? La Grece est une source de diesel. Le Moyen-Orient. Évidemment, il existe dautres sources, la Russie nest pas la seule source de diesel ou de petrole dans le monde. Journaliste : Mais cela ne signifie-t-il pas que le prix du diesel va continuer a augmenter ? Virgil Popescu : Le prix du diesel est base sur la cotation internationale. Tous les pays sont lies aux cotations internationales. Journaliste : Merci. Journaliste : Bonjour ! Il existe des cas où certains consommateurs residentiels qui ont une consommation mensuelle moyenne de plus de 300 kW, nont pas recu la facture du mois de juillet. Au lieu de cela, ils ont recu deux factures, soit fin août, soit debut septembre. Cela demande un effort financier plus important. Les fournisseurs ont invoque la raison suivante, a savoir quils narrivent pas a suivre le rythme de la facturation avec les changements legislatifs. Je voudrais vous demander ce que vous transmettez aux Roumains a qui le begaiement de lÉtat sur les mesures energetiques leur a valu deux factures dun coup totalisant plus de 2.000 lei. Vous l`avez explique, vous vous contredites.. Vous avez explique - le projet de loi de juin-juillet, quels etaient les changements legislatifs en juin, en juillet, en août ? On parle de changements legislatifs en septembre. Donc, je pense que les gens devraient sadresser aux fournisseurs une fois, puis, nous avons une autorite de lÉtat roumain qui doit surveiller le marche et faire le controle, et cela sappelle lAutorite de regulation. Cest la quils devraient aller. Bien sûr, il peut y avoir des cas particuliers - ne pas recevoir la facture, recevoir deux factures en meme temps, mais ces choses ne sont pas normales et pendant la periode où vous mavez dit quil ny avait pas de... on parle de tout begaiement d l`Etat : il ny a pas eu de changement legislatif. Journaliste : Et considerez-vous que les fournisseurs... cette raison donnee par les fournisseurs nest pas plausible ? Virgile Popescu : Oui. Eh bien, ce nest pas vrai, car la legislation na pas change au printemps et en ete et elle a change a partir du 1er septembre, et la facture du 1er septembre vient apres le 15 octobre. Donc, nous ne parlons pas de septembre - les factures arrivent pour août qui sont sur le meme systeme de facturation quelles letaient en avril. Journaliste : Bonjour ! Étant donne que lune des propositions de la Commission europeenne est de reduire la consommation denergie aux heures de pointe, je voudrais vous demander comment nous pourrions faire cela en Roumanie et comment cela pourrait etre mesure, etant donne quil nexiste pas de tels compteurs intelligents. Virgil Popescu : Les heures de pointe, je lai repete, sont les heures de pointe du prix maximum. Vous pouvez les trouver et vous verrez leur prix maximum sur le marche au comptant du lendemain. Et on les voit la quand les prix sont les plus eleves pour la vente denergie. Pendant ces periodes, nous devons trouver une solution, et nous consulterons tous les États membres, y compris pendant cette periode de discussion de la proposition de la Commission europeenne. Parce que les solutions sont, elles doivent etre trouvees et elles doivent etre trouvees ensemble et nous viendrons dire exactement comment nous pensons que ce serait le mieux a cette periode de pointe. Vous pouvez voir sur le marche au comptant et ils peuvent differer dun jour a lautre. Il est certain que le courant le moins cher est le courant pendant la nuit, car il n`y a pas de consommation. Journaliste : Donc, en dautres termes, vous nous recommandez, par exemple, de recharger notre telephone la nuit ou... Virgil Popescu : Quoi quil en soit, vous chargez votre telephone, comme moi, pendant que nous dormons, je veux dire, je ne pense pas que ce soit de toute facon de la consommation. Journaliste : Et quelles autres mesures pourrions-nous prendre, par exemple ? Virgil Popescu : Non, ce nest pas une mesure, parce que cest ce que nous faisons maintenant. Ce nest pas une nouvelle mesure. Journaliste : Je ne le fais pas, par exemple. Virgil Popescu : Je le fais depuis que je me connais, depuis que jai un telephone. Je recharge le telephone la nuit parce que je nen ai pas besoin et je le fais recharger le lendemain matin. Sinon, voyons exactement les heures de pointe ! Prenons cela pour une periode de temps estimee, voyons si ces heures de pointe sont maintenues et en fonction de cela, nous faisons egalement des propositions dont nous avons besoin pour aider les gens, les aider, les conseiller sur ce quils peuvent faire. Journaliste : Donc, apres tout, nous ne savons pas quelles sont les heures de pointe... Virgil Popescu : Oui, nous le savons, mais nous devons voir si les heures de pointe differentes dun mois a lautre, car elles peuvent etre differentes. En ete, par exemple, la climatisation vous donne quelques heures de pointe, en hiver, ce nest peut-etre pas la meme chose. Donc, cest precisement pour cela que nous arrivons a la periode hivernale, et nous parlons du 1er novembre au 31 mars, et si je ne me trompe pas, je pense que la proposition couvre la periode du 1er decembre au 31 mars. Journaliste : Je voudrais egalement vous demander ce que sont les consommateurs interruptibles, par exemple, tels quils apparaissent dans... Virgil Popescu : Les consommateurs interruptibles sont definis et geres par Transelectrica, le repartiteur national denergie, et non par le ministere. Journaliste : Qui releve du Secretariat General du Gouvernement... Virgil Popescu : Non, parce que ce nest pas important. Le repartiteur national denergie, car normalement il sait quand il se passe quelque chose dans la production, quand il faut, le cas echeant, pouvoir interrompre un consommateur. Il nest pas arrive jusqua present que nous disposions de cette solution, que cette solution de dernier recours de deconnexion dun consommateur soit appliquee. Et nous ne voulons pas non plus que cela se produise. Journaliste : Mais cela narrive quaux gros consommateurs, nous comprenons. Virgil Popescu : Pour les consommateurs interruptibles. Journaliste : Oui. Et je voulais vous demander, par exemple, quelles mesures allez-vous prendre dans le ministere que vous dirigez pour reduire la consommation denergie ? Virgil Popescu : La premiere chose que nous allons faire est lanalyse des appareils declairage. Nous avons demenage il y a un an environ. Si je regarde, au 4eme etage, où je suis, il y a des ampoules a LED. On va regarder, on va faire une analyse maintenant, je vais demander aux administrateurs des immeubles de faire une analyse exacte des appareils declairage, des consommateurs. Évidemment, cest par la que nous commencons et voyons exactement comment nous pouvons optimiser ces coûts. Mais nous sommes un petit ministere, nous ne sommes pas un tres grand ministere, il y a de tres grands ministeres, je pense que ca se voit la. Il me semble que quelquun, soit vous, soit quelquun de la presse, a demande les coûts des factures et je les ai egalement vus, et les coûts de notre facture delectricite, du ministere, sont relativement faibles. Cest un ministere consommateur. Journaliste : Et la derniere question, si vous me le permettez, serait liee aux mesures que vous avez deja appliquees chez vous. Virgil Popescu : Jai change mes ampoules pour des LED, cest ce que jai fait, je lai dit... Journaliste : Est-ce la seule mesure ? Virgil Popescu : Je lai dit au commencement. Et centrale, jai change la chaudiere. Journaliste : Aavez-vous change vos factures actuelles ? Virgil Popescu : Je veux dire, jai achete des ampoules LED, je ne les ai pas changees, je les ai achetees. Je navais pas dampoules LED jusqua cet ete et jai change ma... Journaliste : Et de combien la consommation a-t-elle diminue apres les deux ou trois ampoules ? Virgil Popescu : Daccord, jai aussi des panneaux photovoltaïques... Si quelquun peut installer des panneaux photovoltaïques, je le recommande fortement. Il verra une baisse etonnante, au moins pendant les heures de clarte et pendant la periode printemps-automne une baisse etonnante du prix de la facture. Journaliste : De combien votre facture denergie a-t-elle diminue apres la mise en œuvre de ces mesures ? Virgil Popescu : Je vous ai dit, ma facture delectricite pour la maison ici, où jhabite, a Bucarest, 120 lei, car environ 150, 140,KW avec 80 centimes, pour 140 - 150 kilowatts. Et jai remplace les ampoules par des LED. Je ne pense pas etre un exemple ici, je viens le soir, je pars le matin et je reste seul, quand ma famille vient, nous sommes plus nombreux. Journaliste : Et juste une precision, combien avez-vous paye pour les panneaux photovoltaïques, pour lensemble du systeme ? Virgil Popescu : Ils ont ete pris il y a trois ans et demi, voire quatre ans, donc jai les panneaux photovoltaïques depuis tres longtemps et, si je ne me trompe pas, le prix etait denviron 700-800 euros le kilowatt , quelque chose comme ca. Journaliste : Merci. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, Monsieur le Ministre, pour votre presence, pour les eclaircissements et les reponses aux questions. Je demande maintenant au ministre de lÉducation, M. Sorin Cimpeanu, une presence constante aux points de presse, car il existe de nombreuses initiatives que le ministere quil dirige doit ameliorer les conditions dans lesquelles les eleves et etudiants en Roumanie apprennent. Sil vous plait, monsieur le ministre. Sorin Cimpeanu : Merci. Alors, aujourdhui, au gouvernement, nous avons adopte trois actes normatifs qui encouragent a la fois lexcellence et lequite. Il sagit de lordonnance durgence par laquelle nous augmentons le nombre decoles beneficiaires du programme Repas chauds de 300 a 350, apres que, lors dune des reunions gouvernementales le mois dernier, nous ayons augmente le nombre de ces ecoles de 150 a 300. Cest une chose extremement importante. Dans chaque departement, le nombre decoles qui beneficieront du programme Repas chauds est au moins double. Il y a des comtes où le nombre decoles beneficiaires triple. Il sagit dune mesure importante car le repas fait souvent la difference entre la decision dun parent denvoyer ses enfants a lecole et celle de ne pas envoyer ses enfants a lecole. Je voudrais preciser le fait que dans le projet de loi Roumanie eduquee, il est prevu, dans la situation où nous reussirons a adopter ces lois, comme nous nous sommes engages au cours de cette annee civile, il est prevu qua partir de septembre 2023, le nombre de beneficiaires de repas chauds passer a au moins 1.000.000 deleves. Donc, on ne parle plus dun projet pilote de 150 ecoles, 300 ou 350 ecoles, on parle dune expansion massive du systeme educatif et dun nombre dau moins 1.000.000 de beneficiaires. Cest un pilier fondamental pour soutenir lacces a leducation, pour reduire le decrochage scolaire - objectifs qui sont egalement prevus dans les criteres dadhesion de la Roumanie a lOCDE. Dans le meme temps, nous avons adopte aujourdhui unarrete de gouvernement par lequel nous reglementons le montant minimum des bourses. Il sagit dun montant minimum de 200 lei par mois pour les allocations sociales. Tous les eleves remplissant les conditions de revenus beneficient des bourses sociales, cest-a-dire issus de familles a faibles revenus. De ces bourses profitent egalement tous les eleves atteints de maladies chroniques. Elle profite a tous les eleves handicapes, elle profite a tous les eleves orphelins dun ou des deux parents. Donc, pratiquement, a partir du budget de lÉtat, nous fournissons des bourses sociales a absolument tous les eleves et enfants dage prescolaire en Roumanie qui... pour tous les eleves, je corrige, qui correspondent a ces criteres sociaux. Nous avons egalement des bourses detudes dune valeur de 150 lei par mois, des bourses dexcellence dune valeur de 200 lei par mois et des bourses de performance dune valeur de 500 lei par mois. Permettez-moi de vous rappeler quil y a deux ans, le gouvernement a fixe un montant minimum de 100 lei par mois pour chacun de ces types de bourses, et maintenant nous avons 200, 150, 250, 500 lei par mois. Les montants des bourses prevus dans le projet Roumanie eduquee sont deja beaucoup plus eleves et entreront, ils pourront etre appliques a partir de septembre 2023. Je vous rappelle egalement que le budget des bourses de cette annee est de 1,332 milliard de lei. En se referant au budget des bourses detudes de 2020, il y a deux ans, lorsque le budget total des bourses detudes etait de 270 millions de lei, je pense quune multiplication par cinq du budget des bourses detudes peut etre facilement observee. Une multiplication par cinq du budget des bourses detudes nest en aucun cas une diminution, cela signifie simplement une multiplication par cinq. Un autre arrete de gouvernement que nous avons adopte aujourdhui reglemente le niveau des recompenses pour les jeunes olympiques roumains, qui ont obtenu des resultats absolument exceptionnels sur la grande majorite des podiums mondiaux cette annee, plus que jamais. Chaque annee, les eleves roumains ont obtenu des resultats exceptionnels. Je vous rappelle qu`ils ont obtenu la 2eme place mondiale a l`Olympiade de Physique et la 1ere place, detachee, en Europe, la 5eme place mondiale a l`Olympiades de Mathematiques, la 1ere place en robotique, en informatique, a l`Olympiades de la langue allemande, a l`Olympiade de linguistique, a lOlympiade de Geographie. Tous ces eleves primes seront recompenses par des incitations financieres qui augmentent dau moins 70%, dans certains cas plusieurs fois. Ainsi, un medaille dor absolu, cest-a-dire un score maximum, recevra un prix de 20.000 lei. Lecole où cet eleve etudie recevra egalement le meme prix. Pour ceux qui gagnent des prix aux olympiades regionales, le prix le plus eleve est de 7.500 lei par eleve. Pour ceux qui remportent des prix aux olympiades nationales et concourent individuellement, le premier prix est de 1.000 lei. Un changement radical, par cet arrete gouvernemental, sopere en rectifiant une erreur dans un arrete de gouvernement de 2016, par lequel une equipe ayant remporte le premier prix a lOlympiade nationale et composee de 20 eleves, par exemple, etait recompensee au total par un prix de 440 lei. Pratiquement, 22 lei par elevet. Une somme absolument derisoire, pour des eleves ayant obtenu le premier prix dune Olympiade nationale. Grace a l`arrete gouvernemental daujourdhui, nous avons ajuste cette recompense au montant de 600 lei. Nous savons que nos eleves meritent encore davantage. Cest une etape pour renforcer la reconnaissance de ces eleves a travers le projet de loi sur lenseignement pre-universitaire Roumanie eduquee, que, je repete, je suis convaincu que nous pourrons ladopter au cours de cette annee civile, et laisser les choses changer radicalement a partir de septembre 2023 a partir de toutes ces perspectives - repas chaud, des prix, incitations financieres pour les eleves roumains et plus encore. En outre, je voudrais apporter une precision supplementaire, au cas où il ny aurait pas de question a cet egard. La precision est la suivante et je la considere comme tres importante : faire la difference entre les beneficiaires des bourses sociales, les eleves qui rentrent dans les criteres sociaux, et la mise a disposition de transport pour les eleves. Le transport du lieu de residence au lieu où les eleves sont scolarises se fait en reglant ces depenses. Nous avons deja un projet dordonnance durgence qui, jen suis convaincu, sera adopte par le Gouvernement la semaine prochaine. Par ce projet dordonnance durgence, les sommes accordees aux eleves pour le transport du domicile a lecole augmentent de maniere significative. Cest environ un nombre estime a plus de 130.000 eleves qui ont besoin de ce soutien financier : reglement du transport du domicile a la ville où ils etudient. Il sagit dun changement de methode de calcul comme suit : une indemnite forfaitaire partant dune base de 50 lei pour les trois premiers kilometres, auxquels sajoutent cinq lei pour chaque kilometre. De cette facon, si l`on fait le calcul, on verra que pour 13 kilometres, par exemple, nous avons une allocation forfaitaire de 200 lei par eleve. Pour 33 kilometres, ceux qui sont a une plus grande distance, nous avons une allocation forfaitaire de 300 lei par eleve.. Jusqua present, le montant maximum etait de 171 lei, le montant maximum deductible. Nous avons egalement une precision selon laquelle si les eleves etudient dans un departement où les operateurs de transport ont des tarifs beaucoup plus eleves que ceux facilement justifies, permettez-moi de dire ceci : pour les abonnements mensuels, il est possible daugmenter cette allocation jusqua 50 % forfaitaire. Donc, si nous avons une allocation forfaitaire qui ne necessite aucun type de documents pour recevoir cette bourse, cette allocation, qui peut etre recue a lavance par les eleves, le montant peut etre augmente de 50%, de 300 a 450 lei par mois, par exemple, ou de 200 a 300 lei par mois, a condition de presenter un abonnement qui montre que dans ce departement labonnement dont leleve a besoin pour aller a lecole est superieur a lallocation forfaitaire prevue par le gouvernement. Cest donc un systeme complexe qui sadapte aux specificites de chaque departement, car nous avons des departements où les abonnements mensuels pour les eleves sont a un niveau de 80-90-100-120-140 lei et des departements où ce plafond est depasse. Ainsi, en dehors de la bourse sociale, dont beneficient tous les eleves repondant a des criteres sociaux, nous avons cette indemnite de transport domicile-ecole, dont beneficient absolument tous les etudiants qui etudient dans une autre localite. Une precision pour ceux qui sont attentifs: jusqua present la phrase etait les eleves qui ne peuvent pas etre scolarises dans leur ville dorigine beneficient dune aide au transport, pour simplifier nous avons change la phrase en les eleves qui ne sont pas scolarises au lieu de residence beneficient dune indemnite de transport. Donc, pratiquement, dans lenseignement, on nexige plus la preuve quils ne peuvent pas etre scolarises, car, je vais vous donner un exemple tres simple, un eleve qui a un lycee technologique dans la localite, mais veut apprendre dans un lycee theorique , qui nexiste dans la localite de son domicile ou veut commencer une carriere denseignant par le biais dun college pedagogique, qui nexiste pas dans la localite, na plus a prouver quil ne peut pas etre scolarise dans la localite au lycee technologique. On ne lui demande plus dexplications, on laisse le choix a leleve et on le soutient dans le choix ainsi fait. Ainsi tous les eleves qui ne sont pas scolarises dans leur localite dorigine en beneficient, sans avoir a donner dexplications pour lesquelles ils ne sont pas scolarises dans leur localite du domicile. Il sagit dune simplification essentielle du systeme doctroi de laide financiere, et laide financiere pour le transport des eleves dans ce sens est pratiquement doublee. Dans certaines situations, il est meme plus du double par rapport aux conditions precedentes. Une precision tres importante: les bourses sociales sont accordees via les budgets des autorites locales a partir du budget de lÉtat, et le reglement du transport, tout dabord, est effectue a lavance pour les eleves qui ont besoin de transport est effectue a partir du budget du Ministere de l'Éducation, directement du budget du Ministere de lÉducation, par lintermediaire des inspectorats scolaires et des ecoles. Cest une autre facon de simplifier la facon dont ce soutien financier atteint les eleves. Je voudrais ajouter le fait que nous avons demande la finalisation de la situation pour les eleves qui recoivent des cheques sociaux dune valeur de 500 lei au plus tard le 20 septembre, alors que le cadre legal nous aurait permis daller en octobre, precisement par desir venir en aide aux eleves qui ont besoin de cette aide: bourses, transport, cheques sociaux. Merci! Dan Cărbunaru : Merci monsieur le ministre ! Sil vous plait, des questions si vous avez. Journaliste : Toutes les mesures que vous avez presentees tout a lheure font partie dun programme ou vous voulez reduire le decrochage scolaire, un probleme assez grave en Roumanie. Mais ce nest pas le seul. Recemment, nous avons remarque que la consommation de drogues chez les eleves a augmente. Je voudrais vous demander a quel point il est important pour la Roumanie davoir une loi a cet egard. Comme on le sait, un projet a ete depose au Parlement. Sorin Cimpeanu : La securite a lecole est un element extremement important. La lutte contre la violence, contre le harcelement moral qui sest accru suite a la periode de crise sanitaire, est un element de la plus haute importance pour le bon deroulement des choses dans une ecole. Ce sont des mesures que nous envisageons, avec le Ministere de lInterieur. Nous soutenons et sommes soutenus dans toute initiative visant a eradiquer ce phenomene dont vous avez parle, lusage de drogues dans les ecoles. Mais le Ministere de lÉducation ne peut pas gerer cela tout seul, cest pourquoi nous avons deja un partenariat avec le Ministere de lInterieur a ce sujet pour la securite scolaire. Journaliste : Pensez-vous que cest un probleme dans les ecoles de Roumanie ? Sorin Cimpeanu : Oui, certainement oui, avec beaucoup dautres problemes cest un probleme tres serieux. Journaliste : Et je voudrais aussi vous demander si vous ne pensez pas que les enseignants pourraient devenir des informateurs ou... Étant donne que pratiquement les enseignants seront egalement impliques dans ce mecanisme pour identifier les eleves qui consomment de telles substances. Sorin Cimpeanu : Je suis tres satisfait si les professeurs deviennent de vrais modeles pour leurs propres eleves. Et une fois quils deviendront de vrais modeles, je pense que cela suffira. Lenseignant est bien plus quun transmetteur de connaissances, comme le voient malheureusement de nombreuses personnes dans la societe, qui ne comprennent pas le systeme educatif dans sa profondeur. Lenseignant doit etre un modele, lenseignant doit etre un facilitateur et un mentor, il doit etre un facilitateur pour ses eleves, pour les guider entre ces nombreuses sources dinformation disponibles sur Internet, pour aider les eleves a differencier ces sources d'information. Et cela concerne aussi la lutte contre la consommation de drogue, ca fait aussi reference au cyber-harcelement, ca fait aussi reference aux fake-news et ca fait reference a la desinformation de plus en plus presente. Tout cela releve du role de lenseignant. Une fois quil a ce role, il ny a plus besoin dautres choses comme celles que vous avez mentionnees. Journaliste : Merci ! Journaliste : Monsieur le ministre, en quoi la suppression de la bourse au merite pour la 5e annee et de la bourse daide sociale pour les eleves des zones rurales qui vont au lycee dans une autre localite se justifie-t-elle ? Sorin Cimpeanu : Voici un exemple de fake news que vous venez de glisser dans le communique. Ainsi, les eleves de 5e annee beneficient de bourses et, pour la premiere fois dans lhistoire post-decembre du systeme educatif en Roumanie, ils recoivent ces bourses a partir du premier jour de lannee scolaire. Jusqua present, les eleves de cinquieme annee ne pouvaient beneficier de bourses quau second semestre, soit une periode de quatre mois. Les bourses valaient 200 lei, si vous voulez dire celles du merite. Peu d`eleves ont recu ces bourses. À lheure actuelle, tous ces eleves recoivent des bourses de 150 lei, des bourses detudes, pendant neuf mois. En tant que parent, je regarderais ce qui est preferable : recevoir une bourse de 200 lei pendant quatre mois, comme cetait le cas jusqua present, ou recevoir une bourse de 150 lei par mois pendant neuf mois, comme cest desormais le cas, grace a cet arrete ministeriel. Une deuxieme chose, qui est une veritable fake-news, je reviens avec la precision : tous les eeves qui repondent aux criteres sociaux, de revenus, medicaux ou autres, recoivent des bourses sociales. De plus, tous les eleves qui ont besoin de transport depuis les zones rurales ou non vers lecole recoivent cette allocation de transport, au montant que jai specifie. Donc personne nest elimine. Personne na coupe la bourse de qui que ce soit. Lorsque le budget des bourses detudes sera multiplie par cinq, je pense quil va de soi que les eleves recevront beaucoup plus dargent, y compris les eleves des zones rurales qui ont besoin de transport pour se rendre a lecole. Des choses que jai precisees et que je precise encore, si je ne me suis pas fait comprendre. Journaliste : Par rapport a lordonnance durgence preparee pour le transport et laide aux eleves, quel serait le budget, limpact budgetaire, a combien lestimiez-vous, pour cette aide ? Si vous pouvez nous dire. Sorin Cimpeanu : Le transport des eleves pour cette annee devrait etre entierement finance par le budget du Ministere de lÉducation. Le nombre estime deleves qui ont besoin de transport entre la maison et lecole est de 13.000 eleves. Jai deja precise le montant, je reviens - 50 lei pour les trois premiers kilometres, plus 5 lei supplementaires pour chaque kilometre supplementaire, a partir du kilometre 4. Selon larrete du ministre concernant les bourses, les eleves peuvent demander une bourse sociale dans les 20 premiers jours apres le debut de lannee scolaire. Lannee scolaire a commence le 5 septembre, 20 jours ouvrables signifie le 30 septembre, le dernier jour où jl`on peut postuler pour la bourse. Au moment où tous les eleves roumains repondant a ces criteres postuleront pour obtenir la bourse sociale, nous connaitrons ce montant et nous lannoncerons. Lorsque, dans la meme periode, tous les eleves qui doivent se deplacer entre leur domicile et lecole qui se trouve dans une autre localite, soumettront ces demandes dans les 20 jours, nous vous informerons egalement si le nombre estime de 131.000 a ete correctement estime. ou il y en a plus. Meme sil y en a plus, le Ministere de lÉducation a pris en charge le paiement de ces allocations. Si vous etes interesse exactement, pour les mois de septembre, octobre, novembre, decembre, pour les jours decole, le budget que nous avons pris en compte est de 60.000.000 lei dans le budget du Ministere de lÉducation. Si des ajustements sont necessaires, ils seront effectues. Je voudrais encore preciser une chose : cette indemnite de transport profite egalement aux eleves qui sont heberges dans des internats dautres localites. Pour quatre allers-retours par mois, alors quils navaient jusqua present droit qua deux voyages par mois, ils beneficieront dun transport entre la localite où ils etudient et sejournent a linternat et la localite de residence. Toutes ces mesures sont des mesures daccompagnement couvertes par le budget du Ministere de leducation. Jespere avoir ete clair et complet dans ma reponse. Journaliste : Merci ! Si je peux poser une autre question a M. Cărbunaru... Dan Cărbunaru : Si cest lie a leducation, vous avez certainement un interlocuteur plus adapte. Sil y a dautres domaines, apres avoir parcouru lexpose de lambassadeur Niculescu, je vous promets que jessaierai egalement de repondre a dautres questions. Sorin Cimpeanu : Et rappelez-vous - en cinquieme annee, neuf mois avec une bourse de 150 lei comme cest le cas actuellement, cest mieux pour leleve que davoir quatre mois avec une bourse de 200 lei comme cetait le cas jusqua present. Multiplier 9 a 150 par rapport a multiplier 4 a 200, je crois, fait partie des cours de mathematiques de premiere annee. Merci! Dan Cărbunaru : Je comprends quil y a dautres questions, monsieur le ministre... Journaliste : Bonjour, monsieur le ministre. Juste une question pour moi aussi sil vous plait. Sorin Cimpeanu : De leducation, absolument nimporte quelle question. Journaliste : Pour leducation, bien sûr. Une question de ma collegue dans la salle de redaction, journaliste dAntena 3 sur leducation, dit quelle a un cas avec plusieurs parents de Bucarest qui se plaignent du fait quon leur demande pour la premiere annee, les enseignants leur demandent dacheter des auxiliaires d`un montant de 184 lei et la question est de savoir si une telle exigence de la part des enseignants est autorisee ? Et puis, si oui, a quoi ca servirait ? Dans le contexte dans lequel les manuels existent. Sorin Cimpeanu : Il y a ce probleme qui couve depuis tres longtemps. Il pourra etre resolu lorsque nous aurons adopte le projet de loi sur leducation Roumanie eduquee, dans lequel il est clairement interdit de collecter de largent aupres des comites de parents ou des parents, de quelque maniere que ce soit aupres des parents. Il ny a aucune possibilite, meme pour le moment, avant ladoption de la nouvelle loi sur leducation, pour lecole de demander de largent aux parents. Il y a cependant des situations dans lesquelles ce reglement est viole et parce quil ny a pas de mecanismes pour sanctionner de telles situations, jusqua ce que nous adoptions la loi, vous devrez nous signaler ces situations ponctuellement et avec les mecanismes juridiques dont nous disposons, pour que nous essayions dintervenir par le biais des inspectorats scolaires. Journaliste : Alors, mon collegue va vous envoyer ladresse de cette ecole. Sorin Cimpeanu : Oui, sil vous plait. Journaliste : Bien, et je voulais vous poser une autre question - il y a aussi des jardins denfants dans la capitale qui demandent aux parents dapporter du papier toilette de chez eux. Sorin Cimpeanu : Je refuse dy croire... Journaliste : Ca arrive. Sorin Cimpeanu : Mais aussi, faites-le nous savoir et faites la difference entre le desir des parents de contribuer au confort et au bien-etre de leurs propres enfants en maternelle et la demande de la maternelle en ce sens. Je suis convaincu quil ny a pas eu de demandes pour de telles choses. Comme je le sais, il ne faut pas faire preuve dhypocrisie, car beaucoup dentre nous ont des enfants ou ont eu des enfants a la maternelle et a lecole, quil y a une volonte des parents de contribuer dans linteret de leurs propres enfants a lamelioration des conditions dans une maternelle ou dans une ecole, ce qui est tout autre chose. Ces choses sont autorisees meme dans les systemes educatifs les plus avances du monde. Vous ne pouvez pas interdire a un parent dinvestir, de faire des dons, pour leducation de son propre enfant, ni en Roumanie ni dans un autre État. Limportant est que ces choses soient correctement reglementees et equilibrees et, en aucun cas, lecole ou le jardin denfants ne devrait etre celui qui demande de tels fonds, ce qui est interdit pour le moment, et beaucoup plus strictement interdit a partir du moment où nous avons la legislation La Roumanie eduquee . Journaliste : Merci. Sorin Cimpeanu : Merci moi aussi. Journaliste : Encore une question, merci de nous expliquer un peu plus claire, les lyceens des zones rurales beneficieront dune bourse sociale basee sur le critere de la scolarisation dans une autre localite, car ils nont pas la possibilite detudier dans une unite denseignement en la localite de domicile? Nous parlons strictement du critere du domicile dans une autre localite que lecole, pas des autres criteres que vous avez mentionnes. Sorin Cimpeanu : Leleve du milieu rural qui veut etudier dans un autre lieu diferent de sa residence a le meme droit que tout autre eleve du milieu rural ou urbain, sil remplit les criteres sociaux pour beneficier dune bourse sociale et recevra une bourse sociale . Leleve qui etudie dans une localite autre que celle de sa residence, sans quon lui demande dexpliquer pourquoi il etudie dans une autre localite que celle de residence, recoit une aide pour le transport, recoit une aide substantielle, qui rendra le transport depuis lecole a la maison, aller-retour, gratuit. Quest-ce qui na pas ete compris ? Journaliste : Nous faisons ces choses juste pour que ce soit un peu plus clair. Sorin Cimpeanu : Bourse sociale... Exemple clair : la bourse sociale est de 200 lei, il la recoit sil a de faibles revenus, sil a des maladies chroniques, des handicaps ou est orphelin, il recoit 200 lei. De plus, s`il frequente egalement une ecole dans une autre localite, en fonction de la distance, il est assure du reglement de ces frais de transport, qui peuvent aller jusqua 300 lei, au-dela des 200 lei. Sil etudie tres bien et obtient une bourse detudes, il recoit 500 lei supplementaires. Ainsi, un eleve qui etudie, est a la campagne et va dans une ecole dans une autre localite, est soutenu par lÉtat roumain avec 1.000 lei par mois. Il y a trois ans, le meme eleve etait soutenu par lÉtat roumain avec plusieurs dizaines de lei par mois. Maintenant, sil vous plait, expliquez-moi ce quil y a de mal a donner 1.000 lei par mois a un tel eleve, et non quelques dizaines de lei par mois. Le transport est couvert, les allocations sociales sont couvertes. Les frais de scolarite sont egalement couverts par des bourses et des bourses de performance. Journaliste : Les familles... Sorin Cimpeanu : Que devrions-nous faire de plus ? Journaliste : Les familles ont utilise ces aides sociales pour payer aussi les abonnements aux transports, qui ne sont pas regles en totalite partout. Cest ce que disent les representants des eleves. Allez-vous leur donner plus dargent pour le transport? Sorin Cimpeanu : Jai commence cette conference de presse, ce point de presse en disant que les montants prevus par le Ministere de lÉducation sur son propre budget pour les transports sont plus du double de ce quil avait fourni jusqua present. Jai donne des exemples concrets. Sil est plus eloigne de lecole, lindemnite forfaitaire peut aller jusqua 300 lei, si labonnement est plus cher, il peut etre majore jusqua 50%, soit 450 lei par mois pour linterurbain et un operateur de transport qui imposait des tarifs tres eleves. Pensez-vous quil existe des situations en Roumanie où 450 lei par mois ne soient pas une option de couverture ? Journaliste : Les representants des eleves ont dit quil y a aussi des situations avec 480 lei, par exemple. Cest ce quils ont dit. Sorin Cimpeanu : Si vous faites reference au cas de Suceava, je voudrais vous informer que dans ce departement, dans cette situation, il y a un tarif de 11 lei aller simple par jour et 19 lei aller-retour. Si vous multipliez par le nombre de jours decole, qui peut etre de 20, vous verrez que nous arrivons a 380 lei. Cest, en effet, lendroit le plus cher de Roumanie, car lors de letablissement de ces plafonds, nous avons pense exactement aux departements de Suceava et de Constanța, où se trouvent les abonnements les plus chers. Donc, encore une fois, un eleve va a lecole 20 jours par mois, meme sans abonnement, en payant son billet 19 lei par jour aller-retour, ca fait 380 lei, cest moins de 450. Sil y a 22 jours ouvres dans lesquels il va a lecole tous les jours, en plus des 380 lei, ajoutez encore 38 lei et vous verrez que vous atteignez 418 lei, soit moins de 450. Journaliste : Depuis quand cette mesure entre-t-elle en vigueur ? Quand recevront-ils largent ? Sorin Cimpeanu : Sous reserve quelle soit adoptee lors de la reunion du gouvernement de mercredi prochain, soit le mercredi 21 septembre, la publication au Journal officiel probablement le jeudi 22 septembre, entre automatiquement en vigueur et est calculee. Le Ministere de lÉducation met a la disposition de toutes les ecoles, par lintermediaire des inspectorats scolaires departementaux, les sommes necessaires pour payer le transport des eleves des zones rurales a lecole, au lycee ou a une autre ecole, mais, en fait, le transport vers une autre localite, en une proportion de plus de 90 %, vise les lyceens, et non lenseignement primaire et secondaire, mais sans les exclure, car ils en beneficient aussi. Ainsi, tous les eleves roumains qui etudient dans une autre localite seront entierement pris en charge par lÉtat roumain, en plus des bourses sociales, en plus des bourses de performance scolaire, qui peuvent etre combinees entre elles. Journaliste : Je vous demande pourquoi ces mesures ont ete prises apres la rentree ? Sorin Cimpeanu : Oui. Pour distribuer les cheques sociaux et connaitre le budget necessaire, on a besoin des demandes des eleves. On ne peut pas estimer autrement ces demandes. Les demandes sont faites dans les 20 jours ouvrables suivant la rentree scolaire du 5 septembre. Il ny avait aucun moyen davoir une situation exacte avant de savoir combien deleves sont inscrits dans chacune des 17.782 ecoles de Roumanie, combien deleves ont un revenu familial inferieur a un certain niveau, pour pouvoir savoir combien beneficieront daides sociales , vous naviez aucun moyen de savoir combien deleves etudiaient dans une autre localite jusqua la rentree scolaire. Cest pourquoi toutes ces mesures sont reglementees rapidement apres la rentree. Avant le debut de lannee scolaire, nous ne pouvons quanticiper et estimer, ce que nous avons fait. Journaliste : Merci. Sorin Cimpeanu : Merci moi aussi. Dan Cărbunaru : Merci moi aussi, monsieur le ministre. Sorin Cimpeanu : Merci. Dan Cărbunaru : Je ne sonne pas la clochette car nous allons maintenant continuer avec M. lambassadeur Luca Niculescu... Sorin Cimpeanu : Je salue la presence de M. lambassadeur et le remercie pour tout le soutien apporte au systeme educatif, pour la reconnaissance internationale. Jen profite, merci, Monsieur lambassadeur, recemment secretaire dEtat, Luca Niculescu, coordinateur national du processus dadhesion a lOrganisation de cooperation et de developpement economiques, comme la egalement dit le Premier ministre Nicolae Ciucă, lun des objectifs nationaux les plus importants que la Roumanie doit gerer. Donc, une responsabilite importante, aujourdhui un memorandum que le gouvernement a adopte. Je vous demanderai de donner des precisions sur le contenu de ce document, mais aussi sur limportance du processus dadhesion que vous coordonnez. Luca Niculescu : Oui. Merci beaucoup pour linvitation, cest un grand honneur detre avec vous. Je suis tres recemment coordinateur national et secretaire dÉtat au Ministere des Affaires Etrangeres pour le processus dadhesion de la Roumanie a lOCDE. Quand je dis tres recemment, cest bien, car il y a moins de deux semaines jetais encore ambassadeur en France, et je voudrais vous faire un aveu. Quand je suis arrive en France il y a presque six ans, je pensais travailler davantage avec les autorites francaises et parler principalement francais, et au lieu de cela, en y arrivant jai decouvert que jaurais beaucoup de travail a faire avec une organisation internationale basee a Paris, OCDE, et où lon parle davantage des questions economiques et sociales, et la langue de base etait langlais. Mais ce fut une grande opportunite, parce que jai appris lutilite, les benefices de lOCDE et jai surtout eu, je dirais, loccasion unique de promouvoir la candidature de la Roumanie a cette organisation. Cest donc une bonne occasion, je dirais, de discuter un peu de ladhesion de la Roumanie a lOCDE, parce que, vraiment, comme vous lavez dit, M. Cărbunaru, et comme la egalement dit M. le Premier ministre, cest un objectif dimportance strategique, cest une priorite nationale pour la Roumanie. Si vous me le permettez, je dirais quapres avoir rejoint lOTAN et lUnion europeenne, cest lobjectif strategique le plus important pour la Roumanie. Cest un objectif qui a beneficie et continue de beneficier dun fort consensus au niveau de lensemble de lechiquier politique, du milieu des affaires, des syndicats, du milieu universitaire, de la societe civile, evidemment, et cette annee 2022 a ete et est une annee tres importante. pour la Roumanie. Le Conseil de lOCDE a decide, en janvier, douvrir des negociations dadhesion avec six pays, dont la Roumanie, et quelques mois plus tard, en juin, nous avons recu la feuille de route pour rejoindre lorganisation. Ce sont deux etapes tres importantes sur notre chemin vers ladhesion, des decisions qui nauraient pas ete possibles sans le soutien de tous les membres de lOCDE, il y a maintenant 38 pays dans cette organisation et sans les efforts du secretariat et du secretaire general Mathias Cormann, que je tiens a remercier pour tout ce quil a fait depuis quil est a la tete de cette organisation. Nous avons une route difficile a parcourir. La prochaine etape importante consiste a deposer un soi-disant memorandum initial. Cela signifie un document redige par la Roumanie qui comprend une auto-evaluation de la maniere dont la legislation, les politiques et les pratiques roumaines salignent sur les instruments juridiques de lOCDE, et nous parlons ici de plus de 230 de ces instruments. Il y aura beaucoup de travail, mais attention, on ne part pas de zero ! Au cours des dernieres annees, de nombreux ministeres, de nombreuses institutions ont participe aux activites de lOCDE et se sont familiarises avec les actions de lorganisation, et je tiens a remercier tous ceux qui sont venus pendant les annees où jetais a Paris. Il y avait des delegations au niveau des premiers ministres, des ministres, des hauts fonctionnaires et des ministeres et autres institutions, parce que, comme je lai dit, cest un effort de toute la societe, et ils ont eu de tres bonnes entrevues avec les responsables de lOCDE, qui ont abouti finalemeng, comme je lai dit, au debut du processus dadhesion. On ma souvent demande quelle est la pertinence de lOCDE, car vous savez sans doute que lOCDE est parfois appelee de maniere caricaturale le club des pays riches ou le club des riches. En effet, lOCDE regroupe certaines des economies de marche les plus avancees, et pourtant, au cours des dernieres decennies, lOCDE sest transformee en miroir dun monde en constante evolution. Les membres ont modifie leur profil. Comme je lai dit, il y a 38 pays membres de lAmerique du Nord a lAmerique du Sud et de lEurope a lAsie-Pacifique. Si je devais resumer lessence de lOCDE, ce serait de dire quil sagit dune communaute light-minded, vouee au respect des libertes individuelles, des valeurs de la democratie, de lÉtat de droit et de la defense des droits de lhomme, et lobjectif commun est dameliorer la vie et les perspectives de chacun a linterieur et a lexterieur de lOCDE. Alors, effectivement, cest un club, mais un club de pays qui partagent les memes valeurs, et ce sont les valeurs que j`ai presentees un peu plus tot. Et en meme temps, lOCDE joue un role majeur sur la scene internationale, etant le normalisateur au-dela de lUnion europeenne, environ 70 a 80% des normes qui sappliquent dans le monde sont fixees a lOCDE. Parce que le ministre de lÉducation est ici, il sait tres bien ce que veut dire PISA et vous savez aussi bien ce que veut dire PISA. Il sagit dune norme de lOCDE etablie par 38 pays, mais qui sapplique a beaucoup plus de pays, de sorte que les normes de lOCDE sappliquent souvent a des pays qui ne sont pas membres de lOrganisation. Et enfin, je dirais deux ou trois choses sur les avantages que ladhesion a lOCDE apportera a la Roumanie. En voici quelques-unes : Premierement, la Roumanie rejoindra cette communaute de nations qui partagent les memes valeurs unies par leur attachement a lordre international fonde sur des regles. Deuxiemement, cela permettra a notre pays dacceder a un tres large eventail dexpertise et de conseils de lOCDE sur presque toutes les politiques publiques et sur la maniere de les mettre en œuvre. Par exemple, letude economique par pays pour la Roumanie du debut de cette annee est un tres bon exemple en ce sens et peut etre consultee. Obtenir ladhesion est egalement tres important. Cest un signal tres, tres fort qui sera envoye aux investisseurs que nous nous alignons sur les normes de lOCDE dans des domaines tels que la gouvernance dentreprise, les investissements, la concurrence, leducation, les marches financiers ou la gouvernance publique. Et en meme temps, la Roumanie non seulement recoit, mais contribue egalement a lOCDE et le fait deja. Notre experience contribue aux politiques et projets de lOCDE dans la region de la Mer Noire, par exemple. Par ailleurs, nous avons activement contribue a laction de lOCDE dans notre region, en soutenant plusieurs programmes dans les Balkans, dans les pays du Partenariat oriental, dans certains pays de lespace africain, il y avait la aussi des projets. En conclusion, je dirais que lOCDE est une force pour le bien plus pertinente que jamais, et sa devise est de meilleures politiques pour une vie meilleure et je pense que cest une devise tres inspiree. Et au fait, de ce que vous disiez, M. Cărbunaru, en effet, aujourdhui ce memorandum a ete approuve par le Gouvernement. Cest assez technique, mais en bref, cela explique comment nous allons fonctionner, les institutions qui soccupent du processus dadhesion a lOCDE vont fonctionner. Il y a ce poste de coordonnateur national, que jai lhonneur doccuper. Il existe un poste de coordinateur national adjoint en la personne du conseiller dÉtat Adrian Ciocănea. Nous collaborerons, et nous le faisons deja tres bien, avec le Secretariat general du gouvernement, avec la Chancellerie du Premier ministre, avec les nombreuses institutions qui soccupent de ladhesion a lOCDE. Comme je lai dit, la route est au debut et nous esperons que la route vers ladhesion sera plus courte que plus longue, mais cela depend evidemment de nous et notre succes sera le succes de la Roumanie. Merci! Dan Cărbunaru : Merci beaucoup pour la presentation ! Jespere que vous avez suscite linteret non seulement des medias accredites presents ici aujourdhui a la conference de presse, mais aussi de ceux qui vous ont suivi. Et votre presence dans le pays contribuera certainement non seulement a la coordination de lactivite, mais aussi a rehausser le profil public de limportance que lOCDE represente pour la Roumanie et pour tout État qui vise a generer, pour ses propres citoyens, la valeur ajoutee valeur donnee par ladhesion a cette organisation. Luca Niculescu : Merci ! Je veux dire, je suis un peu emu parce quil y a quelques annees, nous etions de lautre cote et certains dentre nous meme... Dan Cărbunaru : Cest peut-etre une bonne occasion de les surmonter. On commence par des questions. Luca Niculescu : Jai realise quil est peut-etre un peu plus facile de poser des questions que dy repondre, mais sil vous plait. Journaliste : Jaimerais poser une question a M. Carbunaru. Dan Cărbunaru : Assurons-nous quil ny a pas de questions pour M. lAmbassadeur Luca Niculescu, donnons-lui la priorite, etant notre invite et le premier au briefing. Journaliste : Tout dabord, merci detre la. J voulais vous demander, par exemple, si nous allons enfin effectuer ce paiement des premiers versements pour ladhesion a lOCDE, quand pourra-t-il etre effectue et doù viendra largent ? Dapres les comptes de quel ministere des finances ou... Luca Niculescu : Oui, merci pour la question. Le premier acompte a deja ete verse, cetait le 1er septembre, le second est a payer jusquau 1er janvier, ils couvrent les frais du processus dadhesion pour lannee en cours et largent proviendra du budget du Ministere des Affaires Etrangeres, evidemment, avec le complement necessaire du Ministere des Finances. Journaliste : Et au total, combien nous coûterait approximativement ladhesion a lOCDE ? Dapres les sommes dont vous disposez. Luca Niculescu : Cela depend aussi de la duree du processus dadhesion. Les montants annuels sont quelque part... Ca depend aussi des annees... Je dirais entre 3,5 millions et 5 millions deuros annuellement, pour donner une fourchette tres large. Journaliste : Et la derniere question, tres courte. Le projet que vous avez approuve aujourdhui au sein du gouvernement, ce memorandum, prevoit egalement des revenus plus eleves pour les fonctionnaires qui soccuperont de ladhesion a lOCDE. Si vous ressentiez vraiment le besoin de cette augmentation pour les salaries que vous coordonnerez dans cette demarche ? Luca Niculescu : Je pense que oui, il y a deja un precedent pour les stimulants a ceux qui travaillent pour le PNRR. Par exemple, lOCDE et le PNRR ont beaucoup de points communs et fonctionnent assez bien aux deux niveaux. Souvent, les etudes de lOCDE constituent la base de certaines des politiques europeennes et de certaines des politiques du Plan national de relance et de resilience. Dan Cărbunaru : Jajouterais ici, si dune maniere ou dune autre vous faites reference aux 15 personnes, si je comprends bien, les employes qui soccuperont de ce processus, le fait que nous pouvons deja ressentir la plupart des avantages de ladhesion a lOCDE. Cela se voit dans limpact des discussions avec le milieu des affaires, les investisseurs etrangers ou les investisseurs roumains qui comprennent ces avantages. Et je mettrais, peut-etre, dune certaine maniere, dans le meme contexte, la dynamique des investissements directs etrangers dont la Roumanie a beneficie au cours de ces sept premiers mois, avec une augmentation de 43 %, ce qui signifie que lattractivite ou le profil attractif que la Roumanie a pour les investissements etrangers directs est renforcee en tant que processus, et par ladhesion ou meme la perspective dadhesion a lOCDE, puisque le processus dadhesion est deja en cours, avec la publication de la feuille de route. Journaliste : Mais pour comprendre concretement, quelle augmentation aura le fonctionnaire qui travaille pour ladhesion de la Roumanie a lOCDE, une fois quil y aura cette augmentation, non, on peut lappeler ainsi, equivalent PNRR ? Luca Niculescu : Je pense quil est a definir. Un montant precis napparait pas dans ce memorandum, mais il sera defini et sera probablement comparable a celui dont beneficient les salaries travaillant pour le PNRR. Journaliste : Merci ! Dan Cărbunaru : Merci moi aussi ! Je comprends quil ny a plus de questions pour vous. Bien sûr, vous pouvez egalement rester avec nous pendant les autres types de questions. Peut-etre que certains dentre eux sadresseront egalement a vous. Qui sait? Sil vous plait, M. Vasilache ! Journaliste : Bonjour. En ce qui concerne le PNRR, le Premier ministre Ciucă a constate aujourdhui quil reste encore un jour et que de nombreux jalons, une partie des jalons et des objectifs du PNRR nont pas ete atteints. La date limite avait ete donnee par vous - le 15 septembre. Il a donne un nouveau delai au 21 septembre. Le Gouvernement garde secrets les jalons du troisieme trimestre. Pourquoi? Car nous aussi avons demande, au ministere dirige par M. Boloș, le journal Adevarul a demandee au Gouvernement. Vous ne nous dites pas combien ont ete accomplis et combien ne lont pas ete. Il est certain que certaines ne seront pas remplies meme le 21 septembre, du moins lattribution des licences 5G, lun des jalons de ce trimestre. Il est techniquement impossible de le faire dici le 21 septembre. La procedure na meme pas commence. Dan Cărbunaru : Linteret des medias et de lopinion publique pour la realisation des objectifs que la Roumanie sest fixes dans le cadre du PNRR est evidemment legitime, et je voudrais faire reference a des discussions qui ne sont pas necessairement similaires, mais dune certaine maniere liees a la maniere dont le Gouvernement gere le respect des engagements quil a pris. Il est valable depuis le premier trimestre, en fait le quatrieme trimestre de lannee derniere. Les discussions se sont ensuite poursuivies et pour les deux prochains trimestres, evidemment, on comprend linteret de ce qui se passe... Journaliste : Mais vous ne nous dites pas ce qui se passe. Cest un changement de ton et de fait. Dan Curbunaru : Le fait que le Premier ministre ait annonce publiquement le fait... Journaliste : Nous ne savons pas combien ne seront pas remplies, nous ne savons pas lesquelles. Auparavant vous aviez lhabitude de le dire ! Dan Cărbunaru : Il y a des elements qui sont en cours. Vous vous souvenez, il y a eu des discussions avec le ministre competent, avec M. Marcel Boloș, qui vous a dit quil y a certains ministeres qui sont plus avances dans la gestion de ces objectifs, dautres qui etaient en retard. Lecheance que la Roumanie assume est la fin du trimestre, et ce que le Premier ministre a annonce publiquement etait de nature a attirer lattention des ministeres responsables, par rapport au serieux de ces engagements, en essayant dechelonner, pratiquement, parce quil y avait des situations... et vous, legitimement, et dautres collegues a vous avez pose des questions meme ces derniers jours avant la fin de ce trimestre, et a chaque fois cela a fonctionne, meme si peut-etre parfois presque litteralement, au dernier moment, que ces jalons et objectifs soient atteints. Donc, dans cette perspective, je proposerais que levaluation des engagements que la Roumanie a pris et doit respecter pour le trimestre en cours soit effectuee a la fin du trimestre alors quen fait, cest pratiquement la date limite fixee pour cette chose. Journaliste : Il est impossible dattribuer des licences 5G avant le 30 septembre. Quest-ce qui va suivre, quel est limpact, quels sont les effets negatifs, du point de vue de lallocation des fonds du PNRR ? Dan Cărbunaru : Nous verrons ce qui se passera a la fin de ce trimestre. Comme vous le savez, les discussions tenues par le Gouvernement a travers les ministeres concernes avec les representants de la Commission europeenne sur le sujet du PNRR ne se terminent pas lorsque, formellement, le gouvernement communique ce quil est advenu des objectifs et des jalons du trimestre respectif. Je le repete, je connais et respecte la reserve avec laquelle vous considerez ces choses. Je ne peux quevoquer ce qui sest passe pendant la periode où lon discutait de la possibilite ou non pour la Roumanie de recevoir un prefinancement de lUnion europeenne pour le PNRR. Voici, elle la recu. Il y a eu ensuite des discussions sur ce qui est arrive a la premiere tranche, que la Roumanie doit recevoir du PNRR, qui avait un ecart genere et pourquoi cela se produit generalement pendant les vacances dete et nous verrons probablement dans la prochaine periode une confirmation a cet egard. Je ne veux pas discuter de choses qui nont pas encore ete communiquees, mais ce que je peux vous assurer, cest que le Gouvernement de la Roumanie traite ces choses avec serieux. Il y a deja des contrats qui ont commence a etre signes depuis le PNRR. Pratquement, les autorites sont deja pretes au niveau central et local a profiter de ces opportunites de financement, et nous traitons cette question avec le plus grand serieux. Merci beaucoup! Sil vous plait! Journaliste : Eh bien, nous attendons lapprobation dun nouveau versement dargent, egalement du PNRR, le premier complet, dans le contexte dans lequel lancien ministre, Eugen Teodorovici, dit quaucun paiement na ete effectue jusqua present. Veuillez nous expliquer quel est letat reel des paiements du Plan national de relance et de resilience. Combien on a paye jusqua present et si vous pouvez nous donner des details et pour quels projets exactement ? Dan Cărbunaru : Bien sûr, je demanderai a mes collegues de la communication, y compris de la section de... parce que vous representez une chaine de television, de vous mettre a disposition aussi la galerie video, il y a eu au moins quelques evenements importants, je les apprecie importants y comprisdu point de vue des sommes allouees et des contrats, mais aussi en termes de des personnes presentes, car aux cotes du Premier ministre, il y avait le ministre du Developpement et il y avait aussi dautres membres du gouvernement qui ont publiquement signe les contrats de financement pour divers objectifs finances par le PNRR. Ces investissements, qui sont de lordre de millions, de dizaines de millions deuros, ne se consomment pas exactement comme lachat dun stylo ou dun crayon ; Je soupconne que vous le savez aussi et cest precisement pour cela quil y a, comme a chaque fois quand on parle de fonds europeens, un certain phasage : la partie contractualisation, la partie mise en œuvre, la partie reglement, etc. Ce que nous savons en ce moment, cest que la Roumanie a deja des prefinancements disponibles, nous attendons la premiere demande, la premiere tranche du PNRR qui viendra completer ce montant et le rythme va continuer, suite a cela, en parallele, les autorites mettront egalement en œuvre les reformes, atteindront leurs objectifs et leurs jalons, en utilisant cet argent. Journaliste : Une question sur un autre sujet, si vous me le permettez. Dan Cărbunaru : Bien sûr. Journaliste : Que se passe-t-il avec les taxes foncieres ? Les maires attendaient que le delai dapplication de lordonnance durgence qui modifie le mode de calcul soit prolonge jusquau 15 septembre. Dan Cărbunaru : Il y a eu une discussion dans ce sens. Cela a egalement ete confirme par le Gouvernement de la Roumanie. Elle sera tres probablement suivie dune confirmation de ces discussions. Nous communiquerons lorsque cela se produira. Journaliste : Merci ! Dan Cărbunaru : Merci beaucoup aussi ! Sil ny a plus de questions, je vous souhaite a tous un bon apres-midi ! Et merci pour votre patience, y compris Monsieur lAmbassadeur ! Luca Niculescu : Merci moi aussi ! 2022-09-14 16:17:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_1403.jpgȘedința de guvern din 14 septembrieȘtiri din 14.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/reunion-du-gouvernement-le-14-septembre1663174271Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour. Nous commencons la reunion du gouvernement et nous avons un ordre du jour tres riche, avec des decisions importantes et assumees dans la realisation du Programme de gouvernance. Je vais commencer par le premier sujet, leducation, où nous allons prendre des decisions sur l`augmentation des sommes que le Gouvernement alloue a la reconnaissance et a la recompense de la performance. En ce sens, nous parvenons a atteindre un montant pouvant aller jusqua 20.000 lei pour les prix internationaux obtenus par les eleves roumains qui participent a ces concours et, avant de demander au ministre de donner des details, je veux etablir un lien entre ce qui est apparu dans l`espace public lie au transport pour les eleves du milieu rural et ceux qui ont des problemes financiers concernant les conditions necessaires afin quils puissent beneficier de leducation, comme nous nous sommes engages. Nous savons tres bien quau niveau du gouvernement et dans les discussions tenues en prive avec M. le ministre, nous avons demande, par les mesures que nous prenons, de garantir a chaque enfant de notre pays le droit a leducation et de faciliter, par les mesures que nous prenons au niveau central, avec les autorites locales - un sujet dont nous avons discute lors des reunions que nous avons eues avec le milieu associatif des autorites locales - faire en sorte de coordonner nos efforts pour assurer aux enfants de Roumanie lacces et, bien sûr, le droit a leducation. Sil vous plait, monsieur le ministre. Sorin Cimpeanu : Merci, Monsieur le Premier ministre, de me donner loccasion de preciser la difference entre les bourses sociales et lassurance transport, ce sont deux choses distinctes. Sur le budget de lEtat, absolument tous les eteves en difficulte dun point de vue socio-economique beneficient de bourses sociales. Il s`agit d`abord des familles a faible revenu, auxquelles sajoutent absolument tous les enfants qui ont des problemes chroniques, auxquels sajoutent les enfants handicapes, auxquels sajoutent les orphelins dun ou des deux parents. Toutes ces categories deleves recevront et recoivent - nous avons l`arrete du gouvernement a lordre du jour aujourdhui - des bourses sociales dun montant de 200 lei. En 2020 cetait 100 lei, avant 2020 ce netait que quelques lei. En plus de ces aides sociales que, je le repete, tous ceux qui ont le droit de percevoir recoivent, nous avons la garantie du transport du domicile a lecole. Un projet dordonnance durgence est deja sur le circuit dapprobation, dont nous avons discute, et qui, jen suis convaincu, pourra entrer a lordre du jour de la reunion du gouvernement la semaine prochaine, par laquelle le reglement des transports est double par rapport aux conditions jusqua present. Il sagit dabord dune somme forfaitaire pour tous les eleves qui etudient dans une localite autre que leur domicile ; une somme forfaitaire pouvant atteindre 200, voire 300 lei par eleve, en plus de la bourse sociale de 200 lei. Il sagit dallocations forfaitaires pour que plus de cent mille eleves puissent se rendre a lecole. Ces allocations forfaitaires, selon le projet dordonnance durgence, peuvent etre augmentees jusqua 50% si labonnement de transport dans la zone respective, et nous avons des departements comme Suceava et Constanța, qui ont des tarifs tres eleves par rapport aux autres departements pour les transports, ces abonnements seront presentes et lallocation forfaitaire pourra augmenter de 50%. Il est tres important de preciser : les bourses sociales sont fournies par les budgets des autorites locales, a partir du budget de lÉtat, et le transport de tous les eleves de Roumanie, du domicile a lecole et retour, est assure par le budget du Ministere de lÉducation. De cette facon, un eleve, je le repete, peut recevoir une bourse sociale de 200 lei, il peut recevoir 300 lei par exemple, des allocations pour le transport, et sil reussit bien, il peut recevoir, selon le projet d`arrete de gouvernement daujourdhui, une bourse de performance de 500 lei. Ainsi, un eleve en difficulte socio-economique, qui va a lecole, peut recevoir une aide de 1 000 lei par mois de la part de lÉtat roumain. Encore une precision : les aides sociales sont accordees tout au long de lannee civile, lallocation pour le transport, bien entendu, est accordee tout au long de lannee scolaire, car elle a pour de transporter les eleves a lecole. Si nous devions etendre les bourses sociales aux eleves issus de familles a hauts ou tres hauts revenus, nous aurions justement des difficultes a verser ces bourses a des enfants en difficulte qui ont besoin de ces bourses. Cest une facon de clarifier ce systeme. Cest une voie qui prepare le nouveau systeme qui entrera en vigueur une fois que les lois sur leducation seront adoptees - Roumanie eduquee. Merci! Nicolae-Ionel Ciucă : Je vous remercie egalement, monsieur le ministre ! Il est important de clarifier ce point, mais au-dela de la clarification, je veux massurer quen realite toutes ces mesures fonctionneront et que nous naurons pas de problemes en termes de fourniture a la fois de mesures sociales et de mesures de transport pour les eleves qui doivent voyager une longue distances pour pouvoir aller a lecole. Sorin Cimpeanu : Je vous assure que oui, nous avons cree ces memes mecanismes et cette separation. Le Ministere de lÉducation assume le paiement du transport des eleves sur son propre budget. Le Ministere de lÉducation a propose une somme forfaitaire pour les enfants qui ne disposent pas ditineraires de transport normalises entre la maison et lecole. Il sagit donc dune allocation forfaitaire, que percevront tous les etudiants qui etudient dans une ville autre que leur ville dorigine. Je vous assure que les mecanismes sont crees de maniere a ce que tous les enfants puissent aller a lecole. Merci! Nicolae-Ionel Ciucă : Veuillez egalement vous referer aux prix que nous accordons aux eleves qui obtiennent des resultats et realisent des performances aux Olympiades nationales et internationales. Cest un sujet dont nous avons egalement debattu au niveau de la coalition. On voulait le faire de facon a augmenter les sommes allouees et vraiment, comme on le disait, il y aurait une reconnaissance de la performance en education. Sorin Cimpeanu : Merci pour le soutien apporte afin de reconnaitre la performance des eleves roumains. Il sagit dune augmentation pouvant aller jusqua 20.000 lei pour ceux qui, aux Jeux olympiques internationaux, sont medailles dor absolu, donc montant maximum; 15.000 medailles dor lei ; 12.500 lei argent et bronze - 10.000 lei. Il sagit dune augmentation significative egalement pour les olympiades regionales. Cest une augmentation - il mest difficile de la qualifier - de 22 lei par eleve, qui a ete recue, 22 lei par eleve pour le premier prix a lOlympiade de lequipe nationale. Dans une equipe de 20 etudiants, par exemple, chaque etudiant a recu 22 lei pour le premier prix a lOlympiade nationale, selon unarrete de gouvernement de 2016. Avec l`arrete de gouvernement daujourdhui, nous passons de 22 a 600 lei par eleves pour le premier prix. a lOlympiade nationale. Linclusion de la reconnaissance de la valeur dans les competitions nationales est regie par cet arrete de gouvernement. Tous ces prix sont payes sur le budget du Ministere de lEducation, ils sont assumes. Nous avons egalement un arrete de gouvernement et une ordonnance durgence pour etendre le programme Repas chauds a 50 autres ecoles - cest un element extremement important qui intervient dans la preparation du projet de loi sur leducation Roumanie eduquee, dans lequel lexpansion ne se fait pas dans 300, ni dans 350 ecoles, mais, comme convenu lors des discussions precedentes, a un million deleves, au moins un million deleves en Roumanie beneficieront de repas chauds apres ladoption de ces lois. Merci. Nicolae-Ionel Ciucă : Oui, je vous remercie aussi. Un autre point a lordre du jour de la reunion du gouvernement est celui relatif a la protection des systemes informatiques. Ainsi, nous prenons des mesures et proposons par voie legislative la protection des systemes informatiques dans ladministration publique. Cest une decision tres importante dans le contexte actuel. Nous devons coordonner toutes nos activites pour pouvoir nous proteger de toutes les menaces du spectre cyber, en tenant compte de toute une serie de cyberattaques qui se sont produites et que nous avons gerees. Il est cependant necessaire de completer les mesures. Ainsi, sur la base des notifications et de celles discutees avec les specialistes du domaine qui ont constate tres clairement que les logiciels anti-virus russes representent un danger pour les systemes informatiques publics, nous prendrons la decision de reglementer le plus pratiquement possible la protection des systemes informatiques. Sil vous plait, Monsieur le Ministre Burduja, si vous pouviez nous donner quelques elements essentiels du projet de loi ! Sebastian Burduja : Merci, Monsieur le Premier ministre. Par le biais de ce projet legislatif, nous proposons dinterdire lachat de produits et services antivirus aupres dentites originaires ou sous le controle de la Federation de Russie. Bien sûr, dans le contexte de la guerre declenchee par la Federation de Russie contre lUkraine et ce que les specialistes ont constate, a savoir le manque dindependance des entites russes qui fournissent des solutions informatiques vis-a-vis des institutions et services de la Federation de Russie. Aussi, en ce qui concerne les produits et services actuels, dans un delai de 60 jours a compter de la date dentree en vigueur de la loi pour laquelle nous demanderons une procedure durgence, ces services et produits devront etre deconnectes, desinstalles des reseaux et systemes informatiques des autorites et du public institutions aux niveaux central et local. Merci! Nicolae-Ionel Ciucă : Merci ! Ensuite, un autre acte normatif tres important est le memorandum par lequel nous reinitialisons les activites et la structure fonctionnelle au niveau gouvernemental pour le processus dadhesion de la Roumanie a lOrganisation de cooperation et de developpement economiques. Il sagit dun objectif national tres important que nous avons lance depuis notre arrivee au pouvoir et nous y avons accorde lattention adequate en tenant compte de lechelonnement du processus et, bien entendu, du calendrier dobtention de la feuille de route pour ladhesion en juin de cette annee. Hier apres-midi, nous avons eu une reunion du comite interministeriel au cours de laquelle tous les aspects lies a larrangement structurel et au fonctionnement des personnes directement concernees ont ete clarifies et discutes - et ici, je tiens a mentionner une fois de plus que les personnes directement concernees doivent etre les meilleures des specialistes des ministeres, mais aussi des autres institutions qui apportent une contribution essentielle au processus dadhesion. Il sagit dun memorandum a travers lequel nous clarifions les elements de collaboration et de coordination entre la Chancellerie du Premier Ministre et le Ministere des Affaires Etrangeres. Nous avons deja mis en place un coordinateur national au niveau du Ministere des Affaires Etrangeres, il sagit de M. le secretaire dÉtat Luca Niculescu, qui sera charge de maintenir cette partie technique de suivi et de coordination, en meme temps que de maintenir la connexion avec le personnel technique de lOrganisation de cooperation et de developpement economique. Je reitere limportance de cette approche. Nous pouvons souligner que nous nous sommes engages dans un processus de reforme irreversible, conformement aux normes imposees par lOCDE. On peut meme parler des resultats en termes de credibilite acquise par les institutions etatiques, par lenvironnement des affaires en Roumanie, reconnaissance qui se concretise en chiffres. Hier, nous avons pu profiter des chiffres fournis par la Banque nationale de Roumanie concernant la valeur des investissements directs etrangers dans leconomie roumaine et le pourcentage est tres significatif : 43,7% par rapport a lannee derniere. En valeur nominale, on parle de 5,5 milliards deuros. Cest de largent qui sajoute aux efforts entrepris au niveau gouvernemental pour attirer le maximum dargent europeen. Cest notre seule chance dans la situation de crise actuelle de pouvoir maintenir lequilibre socio-economique et de pouvoir, pourquoi pas, proposer des objectifs pour la poursuite du processus de developpement economique. Nous avons toutes s les premisses pour pouvoir cloturer lannee sur une croissance economique et avoir une perspective de la construction du budget pour lannee prochaine qui nous permettra de poursuivre les politiques que nous avons assumees. Ce que je veux egalement souligner publiquement, avant dentrer dans lordre du jour de la reunion, cest le theme de lenergie. Il y a une semaine, nous avons adopte lamendement a lordonnance 27 sur les mesures energetiques. La reunion des ministres de lenergie a eu lieu et le ministre Popescu a participe a cette activite. Il y a aussi des signaux et aujourdhui nous avons un message envoye par la presidente de la Commission europeenne, Mme Ursula von der Leyen, concernant les mesures prises au niveau de lUnion europeenne, afin que nous puissions gerer la situation generee par le crise du gaz et prix de lenergie. Il y a des mesures que nous devons envisager et coordonner avec les mesures que nous avons prises jusqua present. Nous pouvons voir que les mesures prises dans lordonnance sont alignees sur les intentions que la Commission a presentees et, bien sûr, quelles se concretiseront dans une decision dans un avenir proche. Ce que je veux souligner, cest que, comme nous en avons discute lors de reunions gouvernementales precedentes, au-dela de ces mesures, nous devons prendre des mesures au niveau gouvernemental, institutionnel pour reduire legaspillage. Il y a eu et il y a encore des discussions sur des mesures concretes, des mesures que nous vous avons demande denvisager au niveau de chaque etablissement, afin que nous puissions rendre la consommation delectricite plus efficace et reduire le gaspillage. Monsieur le Ministre, veuillez nous presenter les principaux elements de lactivite a laquelle vous avez participe. Virgil Popescu : Oui, Monsieur le Premier ministre, comme vous lavez egalement dit, et sur la base du mandat que jai recu lors de la reunion precedant le Conseil de lenergie, jai presente notre point de vue, celui de la Roumanie, concernant les choses qui doivent etre faites dans le domaine du marche de l`energie electrique. En consequence, nous soutenons le plafonnement du prix du gaz naturel, le decouplage du prix du gaz naturel du prix de lelectricite, car la principale cause des prix eleves de lelectricite en Europe est le prix eleve du gaz naturel, en particulier du gaz naturel de la Federation de Russie, qui, a notre avis, la mienne et celle des collegues europeens, est manifestement manipulee pour laugmenter artificiellement. Aussi, les mesures concernant la taxation de la chaine producteur-commercant, le fournisseur qui negocie, ont ete presentees en Conseil des ministres vendredi dernier. Nous avons remarque quune grande partie des mesures que nous avons adoptees dans l`Ordonnance d`urgence du gouvernement 119 se retrouvent egalement dans la proposition de la Commission et se retrouvent egalement dans la proposition des collegues dautres États. En outre, une proposition presque similaire a la notre, concernant lintroduction de limites superieures pour les echanges de prix de lelectricite sur les marches au comptant de tous les États membres, a egalement ete proposee par la Grece concernant la limitation de limpact des prix sur lechange de reference du gaz naturel TTF du Pays-Bas. Nous avons essaye de faire, avec nos collegues grecs, un parallelisme, de nous epauler sur ce sujet. La reunion sest terminee par les conclusions de la presidence, qui ont resume toutes les propositions des États membres ou ont ete envoyees a la Commission europeenne, et il sensuit que dans la periode suivante, dans les reunions du COREPER, où participent les ambassadeurs ou les ambassadeurs adjoints des representant les États membres a Bruxelles vont discuter un nouveau texte consolide, de sorte que le 30 septembre, date a laquelle sera tres probablement convoquee une nouvelle reunion extraordinaire du conseil des ministres de lenergie, nous ayons un texte finalise sur lequel nous pourrons nous prononcer. Nous irons avec le meme mandat aux discussions de Bruxelles et nous pensons quensemble, tous les Etats membres, nous devons faire preuve de solidarite quant a ladoption des mesures proposees. Concernant leconomie delectricite, la Commission a propose davoir, non pas volontairement, mais obligatoirement, pendant les heures de pointe de consommation, avec des prix tres eleves, une possibilite de reduire lelectricite. Dun point de vue technique, il est discute de la maniere dont chaque element pourrait etre mis en œuvre au niveau des États membres. Bien sûr, ici en Roumanie, je pense que nous avons une marge de manœuvre beaucoup plus grande que dautres pays. Je pense que dans notre pays, tant dans le domaine domestique que non domestique, les institutions publiques, je pense quil y a de la place, par exemple, pour changer les appareils declairage qui ne sont pas efficaces, avec des appareils declairage efficaces, ce qui est possible que dans dautres pays membres cela soit deja fait. Nicolae-Ionel Ciucă : Je demande que ces possibilites se concretisent par des mesures au niveau de chaque ministere, mesures a presenter, je ne dirai pas a la prochaine reunion gouvernementale, car une semaine necessite probablement une analyse au niveau de chaque ministere. Mais lors de la reunion du gouvernement dans deux semaines, je souhaite que nous ayons une presentation de ce plan au niveau du gouvernement et que chaque ministere prenne des mesures, afin que nous soyons un exemple en matiere de reduction du gaspillage au niveau des etablissements de lÉtat. Virgil Popescu : En bref, ce sont les principaux points que nous avons abordes lors de la reunion du Conseil des ministres. Jai eu encore une autre proposition concernant une reduction coordonnee de la taxe sur la valeur ajoutee, mais mes collegues mont dit quils en ont pris note, mais cela doit etre discute lors de la reunion des ministres des finances, au sein dECOFIN, et probablement que M. le ministre des Finances va en parler lors de leur prochain conseil. Je vous dis que beaucoup de nos propositions ont ete bien accueillies et dautres États les ont meme repetees dans leurs discours apres le discours de la Roumanie. Nicolae-Ionel Ciucă : Merci. Nous avons annonce lors de lapprobation, fin juin, des derniers jalons et objectifs du PNRR, que pour le troisieme trimestre, la date a laquelle nous approuverons ces jalons et objectifs sera le 15 septembre. Demain, cest le 15 septembre et il y aune partie des jalons et des objectifs non atteints. Jai compris qu`il y a eu et sont encore attendues des donnees necessaires a etre coordonnees avec la Commission et qui ne sont pas encore arrivees. Je veux vous dire aussi clairement que possible : la prochaine reunion du gouvernement sera une reunion en ligne vendredi, où nous approuverons les jalons et les objectifs qui se 2022-09-14 12:28:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_sg-43.jpg Întrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu reprezentanții companiei Nokian TyresȘtiri din 14.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-les-representants-de-la-societe-nokian-tyresLe Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a recu, au Palais Victoria, une delegation de la societe Nokian Tyres. A cette occasion, a ete presentee la vision du Gouvernement concernant limportance accordee aux investissements pour le developpement economique de la Roumanie et le soutien apporte aumilieu des affaires. À cet egard, le dialogue a porte sur les enveloppes daides dÉtat disponibles pour les gros investissements et louverture manifestee aux besoins de relocalisation des capacites de production industrielle a la suite de lagression militaire russe en Ukraine, mais aussi dans la zone asiatique. Le Gouvernement sest engage a accelerer ladhesion a lOCDE, lorganisation la plus puissante qui rassemble des economies representant 90 % des investissements directs etrangers dans le monde. La Roumanie a deja entame le processus dadoption des normes de lOCDE qui, avec la mise en œuvre des reformes du PNRR, transformeront ladministration publique et faciliteront le fonctionnement du milieu des affaires a un niveau optimise. Nous avons demontre que les frontieres exterieures de lUnion europeenne sont bien gardees par la Roumanie et ainsi nous avons montre que nous sommes capables dassumer la protection des frontieres de lespace Schengen, ce qui est certainement un atout supplementaire dans notre attractivite pour les investisseurs, a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. 2022-09-14 09:55:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_nokian-7.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la reuniunea Comitetului Interministerial pentru coordonarea relațiilor României cu OCDEȘtiri din 13.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-la-reunion-du-comite-interministeriel-pour-la-coordination-des-relations-de-la-roumanie-avec-l-ocdeCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă : Les priorites de la prochaine periode impliquent un effort institutionnel intense pour mettre en œuvre les recommandations de lOCDE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a convoque, au Palais Victoria, une nouvelle reunion du Comite interministeriel pour la coordination de ladhesion a lOrganisation de cooperation et de developpement economiques - OCDE. Les participants ont analyse les etapes franchies jusqua present, discute des elements concernant la coordination interne, ainsi que les lignes directrices pour les priorites de la prochaine periode, selon la feuille de route approuvee pour la Roumanie. Le coordinateur national pour ladhesion de la Roumanie a lOCDE, Luca Niculescu, a egalement participe a la reunion. Apres la mission de lOCDE en Roumanie en juin de cette annee, lorsque notre pays est officiellement entre dans la phase devaluation et danalyse approfondies des instruments inclus dans la feuille de route, respectivement dans la phase de developpement dauto-evaluations par rapport a ces instruments, la priorite numero 1 cest maintenant la redaction des contributions au Memorandum initial que la Roumanie doit envoyer au Secretaire general de lOCDE. Le document comprend une evaluation de lalignement de la legislation, des politiques et des pratiques de la Roumanie sur plus de 230 instruments juridiques de lOCDE. Outre la finalisation de lexercice dauto-evaluation des instruments de lOCDE par les institutions et, en particulier, lintegration de ceux a competence partagee, dautres priorites de la periode a venir sont la finalisation des equipes de lOCDE au niveau des institutions et la participation active et au niveau de representation approprie aux comites sectoriels de lOCDE et aux autres reunions de lOCDE. En ce qui concerne la coordination interne du processus dadhesion, elle sera realisee dans deux formats de travail, a la fois au niveau des chefs dinstitutions, diriges par le Premier ministre, dans le format du Comite interministeriel pour la coordination des relations de la Roumanie avec lOCDE , et au niveau technique, sous la forme dune Task Force interinstitutionnelle. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a rappele que ladhesion a lOCDE represente une priorite strategique de premier ordre pour notre pays et une opportunite pour de meilleures politiques publiques dans le contexte difficile actuel, dans lequel lattention portee aux perspectives de developpement reste le moteur de la competitivite de la Roumanie et du bien-etre de ses citoyens. Cest un travail dequipe et un effort interinstitutionnel intense pour que le Memorandum initial que nous allons rediger au cours de la prochaine periode soit concis, de haute qualite et se focalise sur la maniere dont la legislation, les politiques et les pratiques applicables en Roumanie correspondent aux instruments de lOCDE, pour demontrer que nous avons la volonte et les ressources necessaires pour mettre en œuvre les recommandations de la Feuille de route. Ladhesion a lOCDE represente lun des objectifs nationaux les plus importants et permettra a la Roumanie de rejoindre certains des pays les plus developpes du monde, offrant ainsi la possibilite de developpement economique et louverture de nombreuses opportunites dinvestissements pour la Roumanie , a souligne le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Le chef de lExecutif a assure aux personnes impliquees du plein soutien du gouvernement et leur a demande de se coordonner etroitement avec le coordinateur national concernant ladhesion de la Roumanie a lOCDE, Luca Niculescu, et avec le coordinateur national adjoint, Adrian Ciocănea. 2022-09-13 17:52:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_oecd-22.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă, alături de președintele Klaus Iohannis, la ceremonia organizată cu prilejul Zilei Pompierilor din RomâniaȘtiri din 13.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-aux-cotes-du-president-klaus-iohannis-a-la-ceremonie-organisee-a-l-occasion-de-la-journee-des-pompiers-roumains2022-09-13 17:50:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_016_resize.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la Forumul "Moldova-România: Capital Bridges", destinat promovării piețelor de capital, împreună cu prim-ministrul Republicii Moldova, Natalia GavrilițaȘtiri din 13.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-au-forum-quot-moldavie-romanie-capital-bridges-quot-visant-a-promouvoir-les-marches-des-capitaux-en-collaboration-avec-la-premiere-ministre-de-la-republique-de-moldavie-natalia-gavrilitaDiscours du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă au Forum Moldavie-Roumanie : Ponts capitaux, visant a promouvoir les marches des capitaux, aux cotes de la Premiere ministre de la Republique de Moldavie, Natalia Gavrilița Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Je suis content de vous avoir trouve. Je suis tres heureux que nous pouvions organiser et soutenir cet evenement. Madame la Premiere Ministre, Monsieur le President de la Bourse de Bucarest, Monsieur le President dASF, Vos Excellences, Invites distingues, Je suis heureux de pouvoir participer a un evenement où nous renforcons les relations entre la Roumanie et la Republique de Moldavie et renforcons les ponts qui nous unissent. Nous partageons de fortes valeurs culturelles et spirituelles, mais nous pouvons et devons faire plus pour developper les liens entre nous. Loctroi du statut de pays candidat a ladhesion a lUnion europeenne de la Republique de Moldavie marque un moment historique dans son parcours europeen et ouvre de nouvelles opportunites pour le bien-etre des citoyens moldaves. Dans ce contexte, le developpement des relations commerciales et la promotion des investissements sont essentiels pour la consolidation du Partenariat strategique pour lintegration europeenne de la Republique de Moldavie. Comme nous lavions promis, notre soutien a la Republique de Moldavie est un soutien concret, trouve notamment dans lAccord sur la mise en œuvre du Programme dassistance technique et financiere base sur une aide financiere non remboursable dun montant de 100 millions deuros accordee par la Roumanie. Et notre aide ne sarrete pas la. Nous soutenons pleinement la Republique de Moldavie dans sa preparation - au niveau institutionnel, economique et social - pour le respect des engagements de Chisinau envers Bruxelles et, dans un plan plus large, pour la pleine integration de la Republique de Moldavie dans la famille europeenne. Le contexte geopolitique et economique actuel est plein de defis pour les economies de la Roumanie et de la Republique de Moldavie. La guerre en Ukraine, la crise energetique, le manque de ressources materielles et humaines, les perturbations dans le fonctionnement des chaines commerciales internationales, ainsi que linflation galopante dans le monde causent de reels problemes pour lenvironnement des affaires. Notre role est de trouver des solutions viables a ces problemes, de redonner confiance aux entrepreneurs et aux entreprises dans les economies nationales. Cest pourquoi il est important dintensifier les efforts conjoints visant a attenuer limpact negatif ressenti tant au niveau de la population que du milieu des affaires des deux pays. La Roumanie represente le premier partenaire commercial de la Republique de Moldavie, et en 2021, une valeur record de plus de 2 milliards deuros a ete enregistree dans le commerce bilateral roumano-moldave. Cette annee, au cours des 5 premiers mois, le commerce bilateral a deja depasse 1,2 milliard deuros, confirmant ainsi la tendance a lacceleration de la croissance des echanges entre nos pays. Cest bien, mais ce nest pas assez. Nous devons faire des efforts conjoints et envoyer des messages au milieu des affaires en Roumanie et en Republique de Moldavie afin de tirer le meilleur parti du potentiel des deux economies. En outre, la relation de cooperation entre les deux marches de capitaux de nos pays a des racines plus anciennes et, dans le contexte actuel de la candidature de la Moldavie a lUnion europeenne, cette cooperation doit etre beaucoup plus forte. Lacces au capital est vital pour le developpement de nos economies. Nous sommes prets a accompagner les entreprises souhaitant acceder au financement boursier. La dynamique nous montre que, par rapport a 2006, lorsque la Bourse de Bucarest et la Bourse moldave avaient signe un protocole dassistance technique, la bourse ici a double sa capitalisation, depassant les 40 milliards deuros. Le succes de la Bourse des valeurs de Bucarest peut certainement etre partage avec des collegues de la Republique de Moldavie pour construire ensemble des ponts capitaux efficaces entre les deux economies. Mesdames et Messieurs, Nous voulons continuer a contribuer au developpement economique de la Republique de Moldavie et a la mise en œuvre de projets qui peuvent laider a entrer plus rapidement dans la famille de lUnion europeenne. Je vous dis que lorsque la Republique de Moldavie sera admise dans lUnion europeenne, je serai aussi heureux que lorsque la Roumanie est entree dans la famille europeenne. Ce nest qualors que notre mission sera veritablement accomplie et que les Moldaves et les Roumains pourront profiter ensemble des avantages de ladhesion a lUE. Je veux vous dire que jai eu plusieurs rencontres bilaterales avec Madame la Premiere ministre ; nous avons eu une reunion gouvernementale conjointe a Chisinau, en fevrier. Nous avons discute des actions concretes que nous pouvons entreprendre ensemble, afin de soutenir et daider reellement leffort que la Republique de Moldavie est en train de faire pour rejoindre lUnion europeenne. Nous avons etabli des elements concrets qui sont, bien sûr, lies a la crise que nous traversons et nous sommes prets a apporter tout le necessaire pour que le gouvernement de la Republique de Moldavie soit en mesure de gerer cette situation de crise. Bien sûr, il y a les sujets qui font lagenda du gouvernement au quotidien, il y a les problemes lies a lapprovisionnement en ressources gazieres, a lapprovisionnement en electricite, a lacces au marche europeen, des sujets dont nous avons discute, comme je lai evoque a Chisinau, a Bucarest et nous en avons egalement discute a Bruxelles, mettant tout en œuvre pour partager notre experience et convaincre les autorites de Bruxelles que la Republique de Moldavie doit poursuivre son chemin vers ladhesion a lUnion europeenne. Nous sommes disposes a faire de notre mieux pour soutenir cet effort des points de vue technique et humain. Ce sont des demarches qui font lobjet dune analyse dans le contexte de la crise, les deux pays etant des pays frontaliers avec lUkraine et tout ce qui signifie les effets de linvasion de la Federation de Russie en Ukraine se font sentir au niveau de la Republique de Moldavie et de la Roumanie. Nous avons gere, du point de vue des actions gouvernementales, tout ce qui a ete necessaire, afin de faciliter le transit frontalier de la Republique de Moldavie vers la Roumanie et vice versa. Nous sommes toujours en discussions et avons mis en place des groupes de travail qui identifient de nouvelles solutions. Je suis confiant que, grace a tout ce que nous avons convenu et decide ensemble, nous serons en mesure de faire en sorte que nous soutenions les autorites de la Republique de Moldavie, le Gouvernement de la Republique de Moldavie, a pouvoir assurer ses citoyens quils font tout en leur pouvoir, afin de surmonter cette situation de crise et traverser plus facilement lhiver 2022-2023. Lie a levenement daujourdhui, il sagit dun evenement des plus pertinents en termes de renforcement de ce pont de liaison. Cest un pont daffaires que, en tant que liberal, je ne peux que soutenir et faire tout ce qui est en mon pouvoir pour faciliter les relations commerciales et daffaires en vue de renforcer, delargir et, de cette facon, les investisseurs des deux pays aient acces a un marche daffaires aussi transparent et simple que possible. Ceux dentre vous qui se sont vraiment investis dans cet effort sont presents ici, dans la salle, et je tiens, personnellement, au nom du Gouvernement, a vous remercier pour tout le soutien apporte et, bien sûr, aux representants de la Bourse de valeurs de Bucarest reconnaitre leur merite et leffort davoir organise cet evenement. Merci et je vous souhaite une bonne continuation ! 2022-09-13 15:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_lm-12.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu vicepreședintele companiei Lockheed Martin, Raymond PiselliȘtiri din 13.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-09-13 11:45:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_lm-9.jpgMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu ocazia Zilei Pompierilor din RomâniaȘtiri din 13.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-journee-des-pompiers-de-roumanieAujourdhui, nous celebrons le courage, le devouement et la tenacite de ceux qui sauvent des vies et aident a reconstruire les communautes locales. Depuis la victoire heroïque de Dealul Spirii il y a 174 ans, les pompiers roumains ont gagne la confiance et le respect des citoyens, a travers des missions souvent extremement difficiles. Le fait quaujourdhui la Roumanie soit un État fonctionnel et sûr est egalement dû aux efforts inlassables de ceux qui nous protegent et nous sauvent. Nous avons tous ete impressionnes par le professionnalisme des sauveteurs, egalement prouve lors de la derniere periode où notre pays a ete touche par des phenomenes climatiques extremes - secheresse, inondations, incendies. Dans les missions quotidiennes dassistance medicale durgence, ils font preuve dhumanite, gerant les defis les plus divers avec empathie et respect pour ceux qui souffrent. Leur formation aux normes les plus elevees est egalement appreciee a lechelle internationale. Toujours en service, les pompiers roumains ont temoigne une fois de plus quils sont des sauveteurs europeens. Les missions difficiles en Grece et en France, la collaboration avec des equipes partenaires en Europe, ont demontre que la solidarite et le courage sont des valeurs universelles, traduites sur le terrain par des efforts surhumains et de veritables actes dheroïsme. Remerciments et gratitude a nos heros salvateurs! La Roumanie et toute lEurope comptent sur vous ! Joyeux anniversaire et bonne chance dans vos missions de sauvetage ! Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-09-13 09:17:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-13-09-10-48big_sigla_guvern.pngÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă în cadrul unui mic dejun de lucru cu prim-ministrul Republicii Moldova, Natalia GavrilițaȘtiri din 13.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/l-entretien-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-lors-d-un-petit-dejeuner-de-travail-avec-la-premiere-ministre-de-la-republique-de-moldavie-natalia-gavrilita COMMUNIQUÉ DE PRESSE Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă: la Roumanie met tout en œuvre afin de trouver des solutions pour fournir, faire transiter et stocker les quantites de gaz necessaires a la Republique de Moldavie Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a accueilli Mme la Premiere ministre de la Republique de Moldavie, Natalia Gavrilița, au Palais Victoria. A cette occasion, ont ete analysees letape de la mise en œuvre de projets concrets destines a soutenir la Republique de Moldavie, dans les domaines visant lapprovisionnement en energie et en gaz, la confirmation du financement du paquet de 100 millions deuros, ainsi quun soutien budgetaire direct de 10 millions deuros. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a assure que la Roumanie mettait tout en œuvre pour trouver des solutions pour lapprovisionnement, le transit et le stockage des quantites de gaz necessaires a la Republique de Moldavie. Quant a lenergie electrique, elle sera fournie a travers linfrastructure de transport existante, avec de nouvelles lignes dinterconnexion qui seront mises en œuvre a moyen et long terme. Au cours de la reunion, le Premier ministre de la Republique de Moldavie a evoque laugmentation du transit de camions a la frontiere et la necessite de mesures supplementaires pour rationaliser le trafic. En ce sens, le nouveau point frontiere qui sera ouvert a Bumbăta-Leova, sur un pont flottant militaire, et la reprise du trafic de marchandises sur le pont Rădăuți Prut-Lipcani contribueront a la decongestion des zones congestionnees aux points existants. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a attache une attention particuliere au soutien que le Gouvernement de la Roumanie peut offrir dans le processus de preparation du debut des negociations dadhesion de la Republique de Moldavie a lUnion europeenne. La Premiere ministre Natalia Gavrilița a passe en revue letat actuel des preparatifs a Chisinau a cet egard, en particulier dans le domaine de la justice. 2022-09-13 09:12:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_carti-1.jpgPremierul Nicolae-Ionel Ciucă: Împreună cu editori, bibliotecari și personalități culturale, ne dorim să aducem cartea mai aproape de generația tânărăȘtiri din 12.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-les-editeurs-les-bibliothecaires-et-les-personnalites-culturelles-nous-voulons-rapprocher-le-livre-de-la-jeune-generationLe Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a eu une entrevue aujourdhui avec des editeurs, des bibliothecaires et des personnalites culturelles au Palais Victoria. Les discussions ont porte sur les difficultes du livre roumain ou edite en roumain a atteindre le public, mais aussi sur des propositions de solutions par lesquelles la lecture soit encouragee notamment chez les enfants et les jeunes. Jai eu une tres bon entretien aujourdhui avec des gens de culture - universitaires, enseignants, editeurs, bibliothecaires, auteurs de livres roumains - et jai repondu avec une grande ouverture a leurs propositions. Nous voulons rapprocher le livre des jeunes generations et les encourager a se tourner vers la lecture, en promouvant, en meme temps, les auteurs roumains et les livres en langue roumaine , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Le gouvernement soutiendra la proposition de lAssociation des editeurs de promouvoir les livres dauteurs roumains et les ecrits en roumain, en particulier aupres des eleves, en allouant un budget dedie a lachat de ces livres par les bibliotheques publiques, afin de les mettre a la disposition des lecteurs. En outre, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a propose la mise en œuvre du programme Un livre par an pour chaque eleve, et lAssociation des editeurs a exprime sa volonte de le soutenir. Non pas en dernier lieu, le chef de lExecutif sest mis daccord avec les editeurs, les bibliothecaires et les auteurs de livres participant a la reunion sur une campagne publique a travers laquelle la lecture de livres dauteurs roumains et en roumain, la lecture appliquee de la litterature classique et contemporaine roumaine et celle en roumain. La reunion sest deroulee en presence du ministre de lÉducation, Sorin Cimpeanu et du conseiller dÉtat Iulian Chifu. La liste des invites a compris lacademicien Răzvan Theodorescu, Nicolae Manolescu, membre correspondant de lAcademie roumaine, prof. Dr Victor Neumann, Horațiu Mălăele, Prof. Univ. Dr Dan Dungaciu, Prof. Dr Doina Banciu, avocat Marian Nazat, Adina Rosetti, Conf. Dr Razvan Voncu. Au nom des bibliothecaires, ont participe Agnes Terezia Erich et Dragoș Adrian Neagu - President de lAssociation nationale des bibliothecaires et des bibliotheques publiques de Roumanie, et au nom des editeurs de livres - Ovidiu Enculescu, directeur de la maison d`edition RAO, Mihai Mitrică - Directeur executif de lAER ( Association roumaine des editeurs), Andrei Niculescu - Editeur, membre du Conseil de coordination de lAER, Silvia Colfescu - directrice de la maison dedition Vremea, Dan Croitoru - directeur de la maison dedition Polirom, Dan Iacob - directeur de la maison dedition ART. 2022-09-12 17:51:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_carti-36.jpgLászló Borbély: ”România a raportat în 2021 cea mai mare rată din UE a numărului deceselor cauzate de accidente rutiere, 93 la un milion. Aducem din nou în atenția publică importanța educației pentru siguranța rutieră și pentru îndeplinirea obiectivelor de dezvoltare durabilă din Agenda 2030”Știri din 12.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/laszlo-borbely-quot-la-roumanie-a-enregistre-en-2021-le-taux-le-plus-eleve-de-l-ue-du-nombre-de-deces-causes-par-des-accidents-de-la-route-93-par-million-nous-attirons-une-fois-de-plus-l-attention-du-public-sur-l-importance-de-l-education-pour-la-securiteLe Departement pour le developpement durable, au sein du Gouvernement de la Roumanie, a organise aujourdhui, en collaboration avec lAssociation pour leducation, le developpement et l`implication des jeunes (EDIT), la conference Education pour la securite. La Roumanie a enregistre en 2021 le taux le plus eleve de lUE du nombre de deces causes par des accidents de la route, 93 par million. Nous attirons une fois de plus lattention du public sur limportance de leducation pour la securite routiere et pour la realisation des objectifs de developpement durable de lAgenda 2030, en particulier aupres des jeunes, dans un contexte où nombre dentre eux sont impliques dans des accidents de la route. Le programme Roumanie en Securite de lassociation E.D.I.T, que nous avons egalement lance au gouvernement lannee derniere, sest concretise par des ateliers deducation routiere et de premiers secours dans tout le pays, la formation et leducation du personnel enseignant, la mise a disposition de 5 lycees de mannequins de secourisme, passages pour pietons et bien dautres mesures extremement utiles pour la securite routiere. Nous devons continuer sur le meme rythme et jencourage une collaboration accrue au niveau interinstitutionnel. Cest un sujet qui nous concerne tous. Nous sommes tous des participants au trafic et nous avons la responsabilite de nous auto-eduquer en permanence , a declare Laszlo Borbely, conseiller dÉtat, coordinateur du Departement du developpement durable du Gouvernement de laRoumanie. A la table de discussion ont ete presents: Dr Raed Arafat, Secretaire dÉtat DSU/Ministere des Affaires Interieures Bogdan Despescu, secretaire dÉtat, Ministere des Affaires Interieures Liviu Zorilă - President de lAssociation EDIT. Sorin Ion, secretaire dÉtat, Ministere de lÉducation nationale Gabor Sandor, Secretaire dEtat Ministere des Transports Radu Mihaiu, maire du secteur 2 Titi Aur, expert en securite routiere, Academie Titi Aur des representants des pouvoirs publics competents en la matiere, le milieu associatif et le milieu prive. La conference a ete animee par Ion Arseni - Vice-president de lassociation E.D.I.T. et coordinateur du programme Romanie en securite. Limplication de la societe en la matiere est tres importante et je crois que les projets auront un impact majeur. Nous devons apprendre aux eleves, aux ecoliers et aux enfants dage prescolaire a appeler au moins le 112, mais aussi a donner les premiers soins. Tout le monde peut sauver des vies , a declare le Dr Raed Arafat, secretaire dÉtat au Ministere des Affaires Interieures. Lassociation EDIT est apparue dans le but de realiser des projets necessaires a la communaute, avec un impact et des resultats clairs. Nous avons voulu jeter des ponts entre les personnes, les entreprises et les institutions, et prouver que de bonnes choses peuvent aussi etre faites en Roumanie. Meme si les ressources financieres ont ete limitees, cette collaboration entre les parties prenantes a fonctionne, avec de tres bons resultats, des resultats qui peuvent etre etendus a lechelle nationale avec un soutien financier adequat. Nous, EDIT, pensons quensemble, grace a limplication de tous, que ce soit sur le plan logistique ou financier, nous pouvons atteindre les objectifs proposes et jeter les bases dun avenir plus sûr , a declare Liviu Zorilă - President de lAssociation E.D.I.T. Au second semestre 2022, lAssociation EDIT a pour objectif de toucher un nombre de 10.000 beneficiaires directs en mettant en place le projet l`heure de l`education routiere a lecole et au lycee. Lenregistrement de levenement est visible sur la page Facebook de la Direction du Developpement Durable ou sur Youtube. https://www.facebook.com/departamentultpentrudezvoltaredurabila https://www.youtube.com/watch?v=wte6o-ZwT1k 2022-09-12 15:28:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_dezvoltare_durabila-29.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la ”Serbările Naționale Țebea”Știri din 11.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-aux-quot-fetes-nationales-de-tebea-quotLe Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a participe aux Fetes nationales de Tebea Discours du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă aux Fetes nationales de Tebea Nicolae-Ionel Ciucă : Mesdames et Messieurs les parlementaires, ministres, Distinguees autorites locales, Votre Éminence, Chers Roumains Nous sommes ici, ensemble, pour commemorer les 150 ans de la mort dAvram Iancu, heros de la nation roumaine et symbole de la lutte pour la liberte, la justice sociale et lunite nationale. Un siecle et demi sest ecoule depuis que Crăișorul Munților (le Prince des montagnes, ndrl) est alle a Dieu et nous a laisse en heritage ses actions et ses pensees. Le temps ne pardonne a personne. Le temps passe, mais les vraies valeurs qui nous unissent ont survecu et perdureront pendant des siecles dorenavant. Avram Iancu est un symbole de ces valeurs : lamour de la nation et du pays, la perseverance a lutter contre loppression, la capacite a vaincre meme un destin tragique. Avram Iancu incarne toutes ces valeurs. Il incarne la Roumanie unie, ici meme, au cœur de la Transylvanie, terre sainte roumaine. Pour ces raisons, je vous dis quaujourdhui nous ne commemorons pas seulement lhomme Avram Iancu, notre grand heros revolutionnaire, homme de loi, intellectuel pasoptiste (generation des visionnaires de 1848, ndrl) et patriote. Aujourdhui, nous celebrons ensemble la nation roumaine unie. Ici, a Țebea, entre le Gorun (arbre seculaire,ndrl) de Horia, la tombe dAvram Iancu, les tombes de ses tribuns et les tombes des militaires heros des deux guerres mondiales, nous disons au Prince des Montagnes que son reve legue a ses descendants sest realise : la Roumanie est un État national, souverain et independant, unitaire et indivisible. Mesdames et Messieurs, Non loin de nous, sont ecrits les mots du Testament dAvram Iancu: une sorte de premonition me semble dire que lavenir est incertain. Lavenir est toujours incertain. Mais nous devons avoir du courage, etre determines et prets a laffronter. Nous devons toujours penser aux lecons du passe. Souvenons-nous du courage, de la determination et du sacrifice de nos ancetres lorsquils ont ete confrontes a des decisions difficiles, des decisions qui ont fondamentalement change le destin de la nation. Malheureusement, nous traversons une periode dincertitude et dinsecurite. Les gens ont beaucoup de craintes et a juste titre, ils sinquietent de ce que demain leur reserve. Nous avons une guerre non loin des frontieres de la Roumanie, nous avons une serie deffets negatifs de cette guerre, que nous ressentons dans notre vie quotidienne. Nous avons devant nous un hiver rigoureux, que nous devons preparer avec sagesse, equilibre et responsabilite. Ce ne sera pas facile, mais la Roumanie parviendra a surmonter toutes ces difficultes car nous sommes prets a tout scenario. En meme temps, nous ne sommes pas seuls. Nous sommes dans lAlliance de lAtlantique Nord et dans lUnion europeenne, aux cotes de nos partenaires de confiance. La Roumanie est un point de stabilite parmi les nations des Balkans, car nous promouvons et protegeons les libertes et les droits fondamentaux, les valeurs fondamentales de la democratie et de lÉtat de droit. A peine maintenant, nous avons vu que la guerre dagression peut se rallumer en Europe, nous avons tous compris que notre appartenance au monde occidental signifie en fait la protection de la nation et de notre identite nationale. Nous avons appris dAvram Iancu que le vrai patriotisme vise a atteindre la paix sociale et le bien-etre economique. La paix sociale et le bien-etre economique ne sont pas possibles en labsence de dignite humaine et de liberte individuelle, en labsence de tolerance, de dialogue et de transparence dans la prise de decision. Une nation forte est une nation unie autour de valeurs qui constituent son identite nationale. Ces valeurs sont partagees par la plupart des citoyens. Elles sont partagees par cette majorite silencieuse dont on parle rarement depuis la tribune du pouvoir. Elles sont inscrites dans la Loi fondamentale du pays, a une place dhonneur : la Roumanie est un État de droit, democratique et social, dans lequel la dignite humaine, les droits et libertes des citoyens, le libre developpement de la personnalite humaine, la justice et le pluralisme politique representent des valeurs supremes. Notre identite nationale est une identite europeenne parce que la nation roumaine est une nation europeenne. Mesdames et Messieurs, 150 ans apres sa mort, nous devrions tous nous demander ce que ressentirait et ferait Avram Iancu sil etait vivant aujourdhui. Je pense pas quil ne serait pas decu. Au contraire, jai cette ferme conviction quil serait heureux de voir la Transylvanie unie a la Valachie et a la Moldavie et quil ferait tout ce qui est en son pouvoir pour sauver sa nation et la proteger de ceux qui lui veulent du mal. Si nous voulons vraiment honorer sa memoire, nous devrions avoir Avram Iancu comme exemple a suivre dans nos pensees et nos actions. Nous devrions apprendre et appliquer les lecons quil nous a enseignees par son exemple personnel. Quelles sont ces lecons ? Premierement, il y aura toujours des defis et des menaces a affronter. Cest pourquoi nous devons etre prepares, unis et avoir la capacite de reagir en toute situation. Deuxiemement, on ne peut pas reussir a atteindre des objectifs nationaux majeurs faute d`avoir des amis et allies pour nous aider en cas de besoin. La Roumanie est maintenant au sein monde occidental, entre amis. Nous avons une garantie economique et une garantie de securite qui ne peuvent pas sauver dans les moments les plus difficiles. Troisiemement, une nation forte est construite par la loi, en suivant les normes sociales et juridiques. Tout comme Avram Iancu nous la legue dans son testament, seuls les combattants avec larme de la loi pourront obtenir les droits de mon peuple. Mesdames et Messieurs, Avram Iancu est un symbole de la lutte pour lintegration de la nation et la protection du peuple et de la nations roumains. Il perdurera pendant des siecles parce que ce combat pour unir et proteger les nations ne se termine jamais. Cest un combat permanent et un devoir que nous avons en tant que Roumains et en tant que citoyens de lÉtat roumain. Nous ne pouvons quhonorer ses actes et continuer le combat sans merci, chaque Roumain où quil soit sur cette terre. Que Dieu benisse et protege la Roumanie ! Je vous remercie ! 2022-09-11 15:33:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_0317.jpgMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă la 21 de ani de la atentatele teroriste din Statele Unite ale AmericiiȘtiri din 11.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-21-ans-apres-les-attentats-terroristes-aux-etats-unis-d-ameriqueVingt et un ans se sont ecoules depuis les attentats terroristes qui ont seme le choc, la peur et la douleur dans le monde entier. La tragedie de la nation americaine, partagee par toute la planete, a frappe au cœur meme de la liberte et de la democratie - la confiance et le respect de lautre. Nous honorons la memoire de ceux qui nous ont quittes et sommes aux cotes des survivants et des sauveteurs des attentats terroristes du 11 septembre 2001. Ces plus de deux decennies ont signifie une transition longue et ardue du choc et de la peur a lequilibre et a la solidarite entre les citoyens de la planete et entre les nations du monde. La solidite de la communaute internationale a ete prouvee une fois de plus par la maniere concertee avec laquelle les menaces a la paix et a la securite internationales ont ete traitees dans une lutte incessante contre le terrorisme et pour proteger la democratie. La Roumanie a ete et demeure solidaire des États-Unis dAmerique. Nos militaires, dans des missions des plus complexes, ont temoigne de professionnalisme et de devouement, contribuant a la defense de la paix et des valeurs democratiques. Dans les missions les plus importantes, en Irak et en Afghanistan, les soldats roumains se sont montres solidaires de leur partenaire americain, luttant aux cotes des societes democratiques contre le terrorisme et pour la defense des libertes et droits fondamentaux. Je suis une fois de plus! Leur esprit de sacrifice nous inspire encore aujourdhui alors que nous revivons la realite de la guerre pres des frontieres. Et leur exemple nous montre que la solidarite et lhumanite sont la cle de la porte de la securite regionale et mondiale. Le Partenariat strategique Roumanie-États-Unis continue detre un pivot pour la stabilite dans la region et sur le continent, en particulier dans le contexte de la guerre en Ukraine. La Roumanie est desormais un territoire sûr, un État qui a la capacite de defendre ses citoyens et son territoire en cette periode difficile, detre la ligne de securite de lUnion europeenne. La lecon des 21 annees, au cours desquelles toutes les societes democratiques se sont unies contre le terrorisme, est notre guide pour la coexistence dans la paix et la securite . Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-09-11 09:15:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-11-09-11-17big_a2bdd779-a8e4-4622-a660-b59626fefafa.jpgDeclarații susținute de consilierul de stat Mădălina Turza privind concluziile dezbaterilor prilejuite de ”Forumul de la București – către o platformă europeană de incluziune a refugiaților”, organizat de Guvernul României în perioada 8-9 septembrie 2022Știri din 09.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/declarations-de-la-conseillere-d-etat-madalina-turza-concernant-les-conclusions-des-debats-occasionnes-par-le-quot-forum-de-bucarest-vers-une-plate-forme-europeenne-pour-l-inclusion-des-refugies-quot-organise-par-le-gouvernement-de-la-roumanie-les-8-et-9-Mădălina Turza : Bonjour, mesdames et messieurs ! Bienvenue au point de presse organise au siege du Gouvernement. Il y a a peine deux heures, les travaux du Forum de Bucarest se sont termines, le Forum de Bucarest, qui a ete une reunion organisee a linitiative du Gouvernement de la Roumanie, des États europeens, des representants de la Commission europeenne, de la Republique de Moldavie, de la Norvege et de la Grande Grande-Bretagne, pour discuter de la mise en place dune plate-forme europeenne de dialogue dans le domaine de lintegration des refugies dUkraine, une plate-forme qui aura lieu au niveau politique. À cette reunion que nous avons organisee a Bucarest, ont participe 23 États membres de lUnion europeenne, comme je vous lai dit, ainsi que des representants de la direction generale DG HOME de la Commission europeenne, une delegation de la DG REFORM, des representants de la Norvege, de la Grande-Bretagne et de la Republique de Moldavie. Il est important de savoir quau terme dun parcours de sept mois de gestion de la crise des refugies en Roumanie, gestion percue comme un modele de bonne pratique au niveau de lUnion europeenne, la Roumanie a pris le leadership au niveau europeen et a invite les Etats membres, et pas seulement eux, a se joindre a une plate-forme de dialogue au niveau politique sur lintegration des refugies. Nous savons tous que les effets de la guerre en Ukraine sont durables, tout comme le flux de refugies vivant a la fois en Roumanie et dans la majeure partie de lEurope. Plus de 6.000.000 de refugies ukrainiens se trouvent en Roumanie, et les États membres, nous devons travailler ensemble, a leurs cotes, de maniere plus efficace et dynamique et, pourquoi pas, de maniere plus transparente, pour gerer leur integration et leur retour ulterieur en Ukraine, le cas echeant. Nous avons tous compris, tous les États membres presents autour de la table aujourdhui et hier, que laide durgence nest quune etape et qua lheure actuelle, les mesures dintervention durgence telles que la nourriture, lhebergement aux points de passage frontaliers ou les services minimums ne suffisent plus. Il est necessaire que les refugies dUkraine deviennent independants en Roumanie et dans les États de lUnion europeenne, qu`ils travaillent, que les enfants puissent aller a lecole et faire partie de notre communaute tant quils decident de rester en Roumanie et dans les autres États europeens. Le role de ce groupe de dialogue que le Gouvernement de la Roumanie a propose aujourdhui a lEurope est dinformer et de convaincre les gouvernements europeens dadopter des mesures rapides et efficaces, car un hiver difficile sannonce et aucun État membre ne veut avoir des refugies dans la rue, dans le froid , des enfants malades, des enfants non scolarises, des meres qui ne peuvent pas aller travailler et qui ont besoin dun soutien important. Precisement dans ce contexte, en discutant librement et honnetement avec les representants des États membres de lUnion europeenne et au-dela, nous avons tous identifie une serie de defis specifiques que chaque pays a et auxquels nous avons essaye de repondre au cours des sept derniers mois , mais aussi une serie de defis ou de problemes communs que nous, les États dEurope, avons face a cette crise humanitaire sans precedent. Parmi les defis communs qui ont ete le plus souvent evoques par nos collegues et partenaires dans les États membres et au-dela, je voudrais rappeler ici quelques-uns, pour comprendre que nous ne sommes pas seuls dans cet effort de gestion de la crise humanitaire. Dabord et avant tout, les États ont parle du defi du logement a long terme. Nous savons tous que vivre dans des centres de transit, dans diverses formes dhebergement et dhebergement temporaire de refugies dUkraine, ne peut pas etre une solution a long terme dun, deux, trois ans ou plus. Un autre defi commun qui a ete identifie a ete la barriere de la langue. Dans la plupart des États de lUnion europeenne, y compris la Roumanie, nous avons des langues si differentes de lukrainien que cela necessite toute une serie defforts et dadaptations, afin que les citoyens ukrainiens vivant avec nous dans nos pays puissent apprendre la langue roumaine, en notre cas. Parce quil est ressorti de la conversation et nous le savons aussi, la premisse de lintegration est de connaitre la langue du pays dans lequel on se trouve. Des defis ont egalement ete souleves sur la maniere dont nous encourageons les refugies ukrainiens a trouver un emploi et a vouloir travailler, ainsi que sur le soutien dont les communautes locales, les villes, les communes, les villages, les municipalites, les regions ou les districts dans d`autres pays accueillant des refugies ukrainiens. Cest une question urgente et je suis heureuse quelle ait ete soulevee egalement au niveau europeen, car ici, la plus grande pression sexerce desormais sur les communautes qui accueillent reellement les refugies dUkraine et qui et qui ont besoin de soutien et dencouragement. Par ailleurs, un autre defi important, auquel nous devons tous faire face au niveau europeen et au-dela, est la desinformation. Nous savons tous que, malheureusement, toute une serie de messages circulent qui deforment la realite, la verite, et qui posent des s problemes complexes que nous connaissons actuellement en tant que continent, mais aussi a lechelle mondiale, aux refugies, malgre le fait que ces problemes sociaux nont rien a voir avec les gens qui ont fui le chemin de la guerre pour trouver refuge dans notre pays. Donc, pour toutes ces choses et bien dautres encore que nous decouvrirons ensemble, nous travaillerons au niveau politique, au niveau des secretaires dÉtat ou des ministres, dans ce groupe de travail informel de dialogue, qui, ici aujourdhui, a la quasi-unanimite, les États membres presents ont soutenu la creation de la plate-forme proposee par la Roumanie, ainsi que les representants de la Commission europeenne, de lOCDE, de la Norvege et de la Republique de Moldavie. Par ailleurs, suite a ces echanges, jai eu la joie particuliere de constater que des propositions pour l`organisation des prochaines reunions de la plateforme de dialogue dont je viens de parler ont deja ete lancees, par lAutriche, Malte ou encore par lOCDE. Le Gouvernement de la Roumanie, par lintermediaire du Departement que je coordonne, veillera a ce que tout ce processus visant a faire avancer cette plate-forme de dialogue se concretise, afin que, lors de la prochaine reunion, nous puissions discuter et trouver des solutions a presenter a nos gouvernements. Je pense que nous devons toujours comprendre quil y a un besoin de cooperation au niveau europeen, regional, que beaucoup de nos problemes sont communs, car ici dans le monde libre, nous restons unis dans la diversite, quelles que soient les difficultes que nous traversons, et nous veillerons a trouver les solutions qui nous empechent de nous retrouver dans la situation deriger des clotures. Nous sommes dans un monde libre et nous le resterons ! Je vous remercie beaucoup! 2022-09-09 15:26:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-09-03-16-37big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la Gala #RePatriotInspiră, Ediția a V-aȘtiri din 08.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-au-gala-repatriotinspira-5e-editionDiscours du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă au gala #RePatriotInspiră, 5e edition Nicolae-Ionel Ciucă : Bonsoir ! Content de vous retrouver et merci beaucoup pour tout ce que vous faites ! Cest vrai, jai entendu parler du projet RePatriot il y a trois ans, lorsque les initiateurs du projet sont venus au Ministere de la Defense Nationale et ont propose que nous consacrions ensemble un projet aux anciens combattants. Et depuis, jai compris le but de ce projet, jai vu lame que l`on met dans tout ce qu`on fait je fait et jai aussi vu les effets grace auxquels nous avons pu honorer a la fois la memoire des heros et ceux qui sont encore en vie. Ce nest quune partie de lobjectif que RePatriot a dans son programme daction. Maintenant, je comprends mieux le message et tout ce que lobjectif, la ligne principale deffort que RePatriot sest fixe. Dans toute lactivite du Gouvernement, nous avons egalement mis cet objectif sur la liste des priorites, pour le faire de maniere a determiner le plus de Roumains possible a rentrer chez eux. Cest un objectif, cest une action que nous devons faire ensemble, cest un devoir envers ceux qui sont restes a la maison, tout aussi important et benefique pour ceux qui travaillent aujourdhui a lexterieur du pays. Je pense que cest notre devoir et notre mission de faire ce quil faut ici pour les convaincre que la Roumanie a change, la Roumanie sest transformee et la Roumanie est lendroit où ils sont nes et cest lendroit où ils doivent retourner, ils doivent travailler car nous en avons tant besoin. Jai eu toute une serie de rencontres avec des hommes daffaires, avec des entreprises qui veulent investir en Roumanie, et lune des questions quils soulevent a chaque fois est la ressource humaine et, en particulier, la valeur de la ressource humaine. Pourtant, tous ceux qui sont partis sont encore employes dans des entreprises differentes, dans des pays differents, ils ont une valeur, ils ont une valeur professionnelle, intellectuelle parce que sinon ils ny auraient pas ete emauches. Dans tout ce dialogue et les precisions que nous avons recues des responsables du projet, nous avons compris que nous, le Gouvernement, pouvons aussi avoir une contribution. Notre contribution a lheure actuelle consiste en des programmes que nous avons deja lances au niveau gouvernemental, afin que nous puissions donner un signal aussi coherent que possible que nous faisons ce quil faut, afin que nous puissions les soutenir, les aider a rentrer chez eux. Il existe toute une serie de programmes, certains dentre eux finances par de largent europeen, a travers lequel nous stimulons les entrepreneurs a pouvoir acceder a cet argent et venir ouvrir une entreprise en Roumanie. Il y a deux soirs, au Forum Roumanie du futur, jai eu une intervention et la jai presente le programme a travers lequel nous financons linnovation et offrons lopportunite aux Roumains de letranger, aux esprits eclaires qui ont la passion et le courage dinnover, d`inventer, et il y a des subventions pour chacun deux qui selevent a 160 millions, dont 1,4 million pour une periode de 3 ans, sont des montants du budget de lEtat. Je pense que cette alternative des projets gouvernementaux, avec ceux offerts par le milieu des affaires, par la societe civile, peut montrer louverture et le souci de toute la societe roumaine dinciter les Roumains a rentrer chez eux. Ce soir, je suis venu contribuer a votre initiative. Ce nest certes pas un objet de grande valeur, mais qui a pour moi une valeur symbolique, cest un objet militaire, une paire de jumelles que jai recue de mes camarades lorsque j`ai passe le commandement dune unite. Le symbolisme que jai compris alors etait que peu importe où vous allez, vous avez des jumelles avec lesquelles si vous nous regardez, vous nous voyez de plus pres. Je pense que meme ce soir, ces jumelles peuvent avoir le meme symbolisme et transmettre le message aux Roumains que, où quils soient, ils peuvent regarder le pays et le voir de plus pres, le voir mieux, le voir tel quil est, bien mieux que lorsquils ont quitte le pays. Jai encore un autre element symbolique, cest une piece de monnaie, que javais quand jetais chef dEtat-major de la Defense. Cest une affaire purement militaire que nous utilisons lorsque nous avons des reunions avec des camarades dautres pays et pour conserver la memoire de cette activite, de laction commune, nous echangeons ces petits symboles. En tant que tels, les deux articles sont proposes aux encheres. M. Anastasiu, quand nous avons parle, sachez que ma pensee etait toujours a ceux qui doivent rentrer chez eux. Vous avez dit tout a lheure que la Roumanie nest pas parfaite, personne ne sera probablement jamais parfait, mais nous avons le devoir de travailler dur pour nous ameliorer. Cependant, ce que vous faites ce soir est une activite pour nous ameliorer et pour montrer que nous avons la volonte, que nous sommes interesses, que nous nous soucions, non seulement des Roumains de l`etranger, mais surtout des Roumains du pays, car en rentrant davantage au pays, nous sommes plus nombreux, plus forts, plus unis et nous pouvons faire davantage ensemble. Merci! 2022-09-08 20:05:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_9803.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu ministrul Agriculturii și Industriei Alimentare din Republica Moldova, Vladimir BoleaȘtiri din 08.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-09-08 17:59:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_9694.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu Houlin Zhao, secretar general al Uniunii Internaționale de Telecomunicații (ITU)Știri din 08.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-houlin-zhao-secretaire-general-de-l-union-internationale-des-telecommunications-uit2022-09-08 15:56:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-08-03-46-22big_image_002_resize.jpgBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 8 septembrieȘtiri din 08.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-de-du-gouvernement-du-8-septembre1662722240Dan Carbunaru : Bonjour. Bienvenue a la conference de presse du gouvernement roumain. La serie de decisions necessaires pour que la Roumanie puisse utiliser largent europeen se poursuit. En ce sens, le gouvernement a pris aujourdhui une decision importante, qui cible un tiers des fonds de cohesion dont dispose notre pays pour la periode 2021-2027. Pour ce theme et peut-etre pour dautres lies a la facon dont la Roumanie se developpe avec largent europeen, a cote de moi se trouve M. le ministre Marcel Boloş, ministre des Investissements et des Projets europeens. Comme vous le savez, son arrivee dans lequipe gouvernementale a grandement dynamise le rythme auquel la Roumanie, dune part, absorbe largent europeen, mais prepare egalement le cadre necessaire pour utiliser les nouveaux montants que lUnion europeenne, et ce nest pas une petite somme dargent, met a la disposition de notre pays. Monsieur le Ministre, avec cette introduction, je vous donne la parole. Marcel Bolos : Bonjour ! Comme on le sait, dans le cadre de la politique de cohesion, la Roumanie a alloue un budget de 43 milliards deuros, structure en deux volets - 30 milliards deuros, un volet subvention, tres important pour notre pays, et 13 milliards deuros pour le cofinancement des projets a mettre en œuvre dans ce budget. Donc, un budget que nous devons depenser jusquau 31 decembre 2029. Dans ce contexte, a travers les mesures que le gouvernement adopte, les projets dinfrastructure, en particulier ceux visant les infrastructures de transport, doivent avoir la continuite du financement, respectivement il ne devrait y avoir aucune interruption dans leur mise en œuvre. Ainsi, le gouvernement a adopte ce jour un paquet de mesures pour loperationnalisation dun tiers du budget alloue a la politique de cohesion, soit 16 milliards deuros sont aujourdhui operationnalises pour acceder aux projets et developper le volet des projets dinvestissements dans l`infrastructures de transport - 9,2 milliards deuros , dans linfrastructure eau-egouts - trois milliards deuros, dans linfrastructure specifique des dechets - cinq cents millions deuros, pour la gestion des risques - encore 500 millions deuros et une importante composante dinfrastructure est celle liee a linfrastructure de sante, qui, dans le cadre de la politique de cohesion, sest dote dun budget de 2,9 milliards deuros. Pour ce que lon entend par la composante des projets dinfrastructures de transport, où la Roumanie a alloue un budget de 9,2 milliards deuros, nous avons adopte des mesures pour que les projets importants pour les infrastructures de transport de la Roumanie beneficient, comme je lai mentionne, dune continuite de financement. Et des exemples de projets qui pourront etre realises sans interruption dans leur mise en œuvre sont : Autoroute Sibiu-Pitesti, 122 kilometres, 2,3 milliards deuros et, de cette maniere, nous fermons le Corridor 4 du transport transeuropeen ; Autoroute Transilvania, une portion de 96 kilometres, un milliard deuros ; Autoroute Brașov-Bacău, 180 kilometres, avec un budget alloue de 2,4 milliards deuros ; une partie du budget de lautoroute A8 Targu Mureș-Targu Neamț, avec 160 kilometres, et comprenant le peripherique de Bucarest, qui beneficie dun financement du programme operationnel de transport du cote nord, plus les 10 routes radiales, où le montant alloue est de 1,1 milliards deuros. Au total, nous discutons de 600 kilometres dautoroute, dont nous avons assure la continuite de la mise en œuvre et du financement par des fonds europeens. De ce point de vue, nous apprecions quil y ait aussi une periode pendant laquelle nous operationnalisons le budget de la politique de cohesion, mais nous avons aussi le temps necessaire a la mise en œuvre des projets et a la preparation appropriee, y compris en termes technico-economiques Documentation. Linfrastructure de transport comprend egalement la composante de transport ferroviaire, par exemple, le troncon ferroviaire Craiova-Drobeta Turnu Severin-Caransebeș, 234 kilometres, 2,1 milliards deuros ou le troncon ferroviaire Brașov-Predeal, 27 kilometres, 1,4 milliard deuros. Tous ces exemples de projets sur le volet transport ferroviaire totalisent 360 kilometres de voies ferrees, si bien que toutes les conditions sont reunies pour quapres lapprobation des programmes operationnels par la Commission europeenne, largent puisse etre preleve sur le budget de la Commission et, plus tard, afin dassurer, pour la prochaine periode de programmation, un degre dabsorption approprie. Toujours dans le cadre du projet dordonnance durgence, nous avons le volet infrastructure eau-assainissement, pour les projets que nous preparons actuellement, avec un budget de trois milliards deuros. Il sagit dun ensemble de huit projets, parmi lesquels figurent des projets des departements de Teleorman, Maramureș, Prahova, Harghita, Giurgiu, Hunedoara, Caraș-Severin, Neamț, avec un impact de plus dun million dhabitants, qui beneficieront de ces projets de infrastructures si necessaires au developpement des communautes locales. Pour ce que signifie la gestion des risques, au sein du programme operationnel de developpement durable, nous avons un volet où, bien que cela semble plus pompeux dun point de vue scientifique, nous avons des ressources allouees au volet infrastructure pour les situations durgence. Les ambulances, par exemple, du Departement des situations durgence, au nombre de 1 200, avec un budget de 250 millions deuros, sont celles dont nous assurons le financement et leur inclusion dans le processus de reglement des fonds europeens. Toujours dans cette composante de gestion des risques, nous avons la lutte contre le risque de secheresse, où, avec le ministere de lAgriculture, nous avons discute dun projet developpe en deux composantes, celle dans laquelle linfrastructure specifique pour les canons anti-grele est achetee, mais aussi celui des avions dotes dequipements speciaux pour renforcer et augmenter la frequence des precipitations, pour lequel le budget alloue est de 125 millions deuros. Et enfin, le dernier volet infrastructures qui beneficie de ces mesures doperationnalisation du budget alloue pour la periode de programmation 2021-2027 est le volet infrastructures sanitaires. Par consequent, les trois hopitaux durgence regionaux - Craiova, Iasi, Cluj-Napoca - disposent toujours du cadre necessaire pour que les projets ne soient pas interrompus. Comme je lai mentionne, une fois les programmes operationnels approuves, tant celui des transports que le programme operationnel de developpement durable, ainsi que le programme operationnel de sante, nous entrerons dans des procedures de reglement avec la Commission europeenne. Je voudrais mentionner que des changements peuvent intervenir apres lapprobation des programmes operationnels, mais nous avons pris un engagement selon lequel tout ce qui sera impose comme changement soperera au niveau des projets dinfrastructure que jai mentionnes et nous respecterons les regles imposees par lapprobation de ces programmes operationnels. Cest un mecanisme tres important pour les projets dinfrastructure. Le Gouvernement de la Roumanie continue dattacher une attention particuliere a cette composante du developpement de l`infrastructure, car elle signifie le developpement a long terme de la Roumanie et la mise en œuvre de projets dimportance strategique pour le developpement de la Roumanie. Cest pourquoi il est tres important que ces projets tres complexes et de grande valeur ne soient pas interrompus, mais que nous ayons une continuite dans leur mise en œuvre. A partir des enseignements tires des periodes de programmation precedentes, 2014-2020, mais aussi de lexercice 2007-2013, soyons en mesure que, cette fois, en temps opportun et avec une qualite des projets necessaires respectant les normes europeennes de mise en œuvre, pour pouvoir achever ces projets. Cest le contenu de lordonnance. Pour toute question, je suis a votre disposition. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, monsieur le ministre, pour la presentation, des questions sil vous plait.. Journaliste : Vous avez dit avoir parle au ministre de lAgriculture pour lachat de canons anti-grele et davions pour augmenter les precipitations ? Marcel Bolos : Oui. Journaliste : Quand pourrait-il etre et combien pourrait-il etre ? Marcel Boloș : Nous avons approuve la methodologie necessaire pour acceder aux fonds au niveau de lAutorite nationale anti-grele. La documentation necessaire a lachat de ces equipements speciaux est en cours delaboration. Des procedures rigoureuses auront lieu, une fois que nous aurons toutes les formalites en place et jespere qua partir de lannee prochaine, nous pourrons disposer de ces equipements necessaires car ils sont une solution pour lutter contre le risque de secheresse que la Roumanie, cette annee, nous avons eu beaucoup a combattre avec ce genre de risque. Journaliste : Bien. Et maintenant, sur le plan national de relance et de resilience, je voudrais vous poser une autre question. Cet automne, nous avons plusieurs etapes a franchir. Cette reforme des retraites a ete discutee. Il semble que meme la coalition nait pas le courage de discuter de cette question. Si, entre-temps, la Commission europeenne a discute, tout dabord, de la modification de ce plafond auquel nous devons descendre avec les depenses de retraite et, concernant la reforme des retraites speciales, si nous avons fait un pas en avant. Marcel Boloș : Lecheance de la reforme de la loi sur les retraites speciales est le 31 decembre 2022, donc a la fin de cette annee. Bien sûr, il y a eu des discussions au niveau du Gouvernement et de la coalition sur cette question. Le point de vue a ete exprime selon lequel nous avons un jalon qui a un certain contenu, qui concerne les pensions speciales, et nous avons des pensions professionnelles et des pensions de service dans la legislation nationale. Sur la disposition du Premier ministre, ce groupe de travail a ete mis en place pour que ce jalon ait toutes les justifications necessaires a une discussion avec la Commission europeenne. Nous allons avoir le dialogue informel avec la Commission ce mois-ci, puis dans les mois suivants jusqua lapprobation du reglement que la Commission aura elabore aussi cet qui est en procedure dapprobation parlementaire, et au moment opportun nous vous fournirons l`information necessaire. Journaliste : Bien, mais vous, dans ces discussions informelles avec la Commission, allez demander un changement dans le sens de... ? Marcel Boloș : Le reglement de la Commission stipule que lorsquil existe des conditions et des circonstances objectives pour modifier un jalon, lÉtat membre presente ces conditions a la Commission et la Commission decide si ces circonstances sont justifiees pour modifier le jalon et prend une decision. Maintenant, il est tres premature de dire quelle sera la decision. Journaliste : Je ne vous demandais pas la reponse de la Commission europeenne, mais ce que nous, la Roumanie, voulons, comment voulons-nous que ce jalon soit modifie ? Marcel Boloș : La liste des reperes et des objectifs qui feront lobjet de la negociation sera approuvee au gouvernement et apres lapprobation de ce mandat, nous pourrons en discuter beaucoup plus. Je ne voudrais pas mettre en difficulte tout le processus de negociation avec la Commission europeenne, car il y a des discussions dans lespace public et selon le reglement, nous procederons apres avoir recu un mandat du gouvernement pour soutenir nos efforts. Ici, il est tres difficile de dire la decision que prendra la Commission et de voir quel sera le mandat que nous recevrons du gouvernement pour negocier les jalons et les objectifs. Noublions pas quil sagit du Plan national de relance et de resilience de la Roumanie. Journaliste : Nous avons actuellement une reponse de la Commission europeenne concernant les pensions militaires, si le gouvernement roumain a recu une reponse jusqua present, si elles relevent ou non des pensions speciales ? Linterpretation de la Commission, si nous lavons et la connaissons. Marcel Boloș : Pour le moment, ce jalon na ete evoque que dans lespace public. Donc, la Commission navait pas de reponse a nous donner et, comme je lai dit, le delai que nous avons et auquel nous sommes obliges davoir un point de vue est le 31 decembre 2022. Nous avons ce delai que nous respecterons, parce que nous devons avoir une position vis-a-vis de ce jalon, quil soit blanc ou noir. Alors ici... Journaliste : Ce pourcentage de 9,4 %, a votre avis, pensez-vous toujours quil faille renoncer a ce plafond ? Marcel Boloș : Mon avis personnel, puisque dans le cadre du jalon que nous avons propose pour eliminer les inegalites sociales et que cette elimination des inegalites passe par lallocation dun budget supplementaire par le recalcul eventuel des pensions, il va de soi que soit cest une limitation, soit cest une elimination d'inegalites. Le jalon doit donc etre franchi dune maniere ou dune autre. Soit on renonce aux inegalites, soit le plafond de 9,4 % est supprime. Il ne peut pas etre mis en œuvre, car les informations du jalon sont contredites. Journaliste : Bonjour. Toujours en rapport avec la question des negociations avec la Commission europeenne, je voulais demander quel en est letat des discussions liees a la question de lirrigation, pour obtenir les fonds necessaires... Marcel Boloș : Selon le reglement de la Commission, nous avons le chapitre REPowerEU. En son sein, selon le reglement approuve par la Commission, tout ce qui concerne la production, le transport, la distribution denergie verte est finance dans le cadre du PNRR, chapitre REPowerEU. Si on identifie la solution technique, pour quon puisse placer des panneaux photovoltaïques sur les canaux dirrigation et puis eventuellement optimiser la consommation denergie, qui se trouve dans les stations de pompage, de mon point de vue, mais, je le repete, cest encore la solution technique en cours de discussion ,c`est un projet qui fait partie des objectifs du chapitre REPowerEU. Mais comme je lai dit, le mandat vient du Gouvernement de la Roumanie et de la coalition gouvernementale, et attendons toute la structure du chapitre REPowerEU... Cest un tournant pour la Roumanie en ce qui concerne ce chapitre de lindependance energetique, car il est le seul a lheure actuelle qui puisse prendre le relais de ce vaste probleme de linfrastructure dirrigation et, bien sûr, en tenant compte de tous les autres investissements qui seront faits par la Roumanie dans lenergie verte. Journaliste : Il y a donc des chances que cette annee nous obtenions une autre approbation des autorites bruxelloises concernant ce chapitre, a inclure plus clairement /.../. Marcel Boloș : Apres avoir finalise la solution technique pour les canaux dirrigation et cette solution technique... Journaliste : Quand cela pourra-t-elle etre finalisee ? Marcel Boloș : Nous sommes en discussions hebdomadaires avec le Ministere de lAgriculture et nous travaillons sur ce concept avec des responsabilites et nous avons une ouverture du Ministere de lAgriculture et je remercie M. Daea pour son implication personnelle dans ce processus, une fois cette solution technique finalisee, la discussion informelle avec la Commission europeenne suit et apres cela, nous decouvrons le verdict final. Mais, il y a cette perspective. Ce serait dommage pour la Roumanie, qui a un tel potentiel agricole, mais alors en termes dinfrastructures dirrigation, de ne pas lutiliser. Journaliste : Et si vous pouviez me dire ce que risque notre pays si dici la fin de cette annee tous les engagements pris pour cette periode a travers le PNRR ne sont pas tenus. Marcel Boloș : Il y a une serie de reformes qui sont considerees, du point de vue de la Commission europeenne, comme des lignes rouges. Il y a deux regles : la regle de reforme pour laquelle nous avons une ligne rouge et sans laquelle le PNRR peut etre bloque. Il y a cette variante. Et la deuxieme option, dans laquelle une etape non remplie signifie une partie de la demande de paiement non transferee, non payee a lÉtat membre et le PNRR passe a autre chose. Cest pourquoi nous devons etre tres prudents, comme je lai dit, la Commission suit les discussions qui ont lieu dans lespace public et il y a certaines reformes qui ont cette classification dans le chapitre de la ligne rouge, mais il y a aussi dautres reformes qui peuvent etre envisagees comme ne remplissant pas partiellement une certaine etape et cette partie de largent nest pas transferee a lÉtat membre. Journaliste : En ce moment, avez-vous des signaux de la part des collegues qui gerent les autres portefeuilles, les autres ministeres, de possibles retards sur les engagements ? Marcel Boloș : M. le Premier ministre a fixe la date limite du 15 septembre comme date limite pour la realisation des jalons et des objectifs. Nous avons, lundi, la reunion du Comite interministeriel. Nous faisons ensuite une evaluation avec ce que nous avons comme documents recueillis aupres des coordonnateurs des reformes et des investissements, et je pense que les informations appropriees seront fournies au niveau gouvernemental. Journaliste : M. Cărbunaru, une demande sur un autre sujet. Nous avons confirme des informations en ce moment quil y a des problemes techniques chez Romgaz qui les obligent a prendre environ un million de metres cubes de gaz deja stocke pour une utilisation pendant lhiver. Il y a des problemes techniques dans la zone de production, nous aurons ce flux pendant au moins une semaine. Je voulais vous demander si les problemes de Romgaz peuvent menacer, disons, la projection, les plans que le gouvernement a fait pour assurer, pendant lhiver, le gaz necessaire a la population et aux gros consommateurs. Dan Cărbunaru : Comme le Ministere de lÉnergie la communique a plusieurs reprises recemment, meme le Premier ministre roumain a donne des assurances, la Roumanie est prete a gerer les besoins en gaz et en electricite, mais nous parlons maintenant de gaz. Comme vous le savez deja, les stocks de gaz naturel de la Roumanie depassent les stocks que nous avions a la meme periode lannee derniere. 76 % de ces reservoirs sont deja pleins, et du point de vue des chiffres, cela represente plus de deux milliards de metres cubes de gaz. Bien sûr, ce dossier precis auquel vous faites reference, dun million de metres cubes et qui vise, il y a une periode par jour, qui vise une periode limitee de quelques jours, parce que cette revision que Romgaz est en train de faire et qui a necessite pour honorer ses obligations contractuelles, en prenant en charge la quantite respective de gaz de lun des entrepots quil gere et qui ne sera pas seulement resolu en tant que reparation, car il sagit dun moteur thermique, je comprends, mais aussi plus tard, en compensant cette quantite qui retournera dans les entrepots de Romgaz. Ce que je veux vous dire, cest que, de mars a aujourdhui, les reserves de gaz de la Roumanie sont passees de 572 millions de metres cubes a plus de 2,5 milliards de metres cubes, ce qui signifie essentiellement quelles ont quadruple les reserves de gaz de la Roumanie tout au long de cette periode et continueront de croitre, de sorte que non seulement nous atteindrons lobjectif que nous etions censes avoir le 1er novembre, 80 %, mais tres probablement nous en aurons plus. Cela montre et confirme que la Roumanie est, par rapport a dautres États europeens qui sont touches par les fluctuations de lapprovisionnement en gaz naturel, sûre, ayant 90% des besoins internes couverts par sa propre production. Cest precisement pourquoi cela se voit aussi dans la facon dont les stocks sont prepares pour lhiver, mais aussi dans notre capacite a garantir aux citoyens et a leconomie quil y a du gaz. Journaliste : Le gouvernement considere-t-il quau cours de la prochaine periode, jusqua lhiver, ce pourcentage deja fixe sera depasse ? Certains documents sont apparus selon lesquels on craint quil y ait des problemes, des difficultes liees notamment a la production interne delectricite, justement a cause des problemes de gaz. Je veux vous demander si vous envisagez egalement un scenario plus pessimiste et si le gouvernement se prepare, y compris dans ce domaine, a completer davantage les besoins en gaz dans ces entrepots. Dan Cărbunaru : Le gouvernement roumain, du moins celui au nom duquel je parle aujourdhui, a prouve des le debut quil etait responsable de fournir aux citoyens et a leconomie les ressources necessaires, quil sagisse de gaz ou delectricite, et non uniquement dans le sens dassurer les quantites, mais aussi en termes de prix a payer. Dun autre cote, cest une realite que pour la premiere fois nous avons un programme dhiver qui est annonce en septembre et pas peu de temps avant larrivee de lhiver, ce qui confirme la responsabilite de ce gouvernement dans les plans quil doit mettre en œuvre. Il ny a pas de telles craintes. Ce sont pourtant des scenarios auxquels se preparent tous les États europeens, car cest la premiere annee où lEurope mene une guerre a ses frontieres, ce qui affecte non seulement notre proximite, du point de vue de la securite, mais aussi lapprovisionnement en electricite, avec du gaz naturel et dautres flux dapprovisionnement. Cest precisement pourquoi nous devons etre prudents et calculer tous les scenarios qui peuvent se presenter dans les conditions où, je le repete, la Roumanie a la capacite dassurer a la fois le gaz et lelectricite. Comme je lai mentionne, si je ne me trompe pas, meme hier lors d`une question similaire, il y a des moments où la Roumanie devient effectivement un exportateur delectricite et nous devons faire cette difference entre le gaz et lelectricite, car le gaz naturel peut etre stocke et nous voyons , ici, les stocks de la Roumanie sont deja proches datteindre lobjectif propose au niveau europeen et, en tout cas, necessaire pour que nous traversions cet hiver, mais en termes delectricite, cest une voie qui doit circuler et dans cette perspective, nous assurons que, tout comme nous devenons parfois un pays exportateur denergie et dans la situation où, sur fond de pics, il faut que lelectricite vienne dailleurs, quil y ait un endroit pour sen procurer, cest pourquoi le marche unique existe et cest pourquoi nous nous aidons les uns les autres, les États europeens. Merci! Journaliste : Jaimerais aussi vous poser des questions sur lenergie. Tout dabord, demain, cest la reunion du Conseil des ministres de lenergie a Bruxelles. Le ministre de lÉnergie s`y renda-t-il ou sera-t-il represente par un secretaire dÉtat, comme cetait le cas lors de la derniere reunion? Dan Cărbunaru : Dapres les donnees dont je dispose, le ministre ira. Journaliste : A-t-il un mandat du gouvernement roumain ? Dan Cărbunaru : Bien sûr ! Le Premier ministre de la Roumanie a annonce hier quaujourdhui, lors de la reunion du gouvernement, il discutera des elements du mandat avec le ministre de lÉnergie. Bien sûr, je peux vous donner des elements, sans entrer dans les details, car dune part, aucun État ne presente ses propres elements avant la fin des negociations, car nous avons affaire a un processus base sur le consensus dune perspective decisionnelle au sein du Conseil de lUnion europeenne sur lenergie. Dautre part, parce que nous devons toujours avoir un element de previsibilite et de transparence, je peux vous dire que le ministre Virgil Popescu, en tant que representant du Gouvernement de la Roumanie au Conseil des ministres de lenergie, fera campagne pour une approche unitaire au niveau europeen , afin que lapprovisionnement en gaz et en electricite soit assure pour tous les citoyens europeens, y compris ici, bien sûr, les citoyens roumains, a un prix qui peut etre paye. Cela reflete egalement les preoccupations du gouvernement roumain, mais aussi les preoccupations des autres gouvernements qui ont ete confrontes a des decisions assez difficiles, generees par les fluctuations du marche, de loffre et des prix. Il y aura egalement une preoccupation pour soutenir la necessite de lutter contre le speculation et ces fluctuations de prix supplementaires, autrement injustifiees. Nous voyons dapres ce que le president de la Commission europeenne a deja annonce hier que cette preoccupation existe egalement au niveau europeen, car, cest vrai, nous avons affaire a un marche unique base sur la libre circulation, sur les principes du marche libre, mais nous sommes confrontes a une situation generee par les effets de la guerre declenchee par la Russie en Ukraine. Journaliste : Vous dites que cela peut etre a un prix qui peut etre paye. Cela signifie-t-il que la Roumanie, le gouvernement de la Roumanie, fera campagne pour une reglementation des prix, leur plafonnement au niveau europeen ? Parce quil est en discussion au niveau europeen. Dan Cărbunaru : La Roumanie ne se contente pas de faire campagne pour de telles regles, mais les applique deja. Malgre certaines critiques ou debats apparus notamment sur la version amelioree des regles que le gouvernement a mises en place justement pour proteger leconomie et les citoyens de ces hausses des prix de lenergie et du gaz naturel, on voit que ces principes sont sur la table des debats au niveau europeen niveau, alors que la Roumanie les applique deja. Donc, a lheure où nous parlons, en Roumanie il y a un plafond sur le prix du gaz naturel, il y a une mesure qui a deja ete prolongee jusquau 31 août 2023 sur lelectricite pour proteger le consommateur domestique. Il y a 7,6 millions de Roumains qui entrent sous ce parapluie de protection par la consommation quils ont, payant ainsi un prix inferieur a ce qui se passe actuellement sur le marche. Et, non pas en dernier lieu, il y a cette mesure visant a lutter contre une eventuelle tentative de speculation sur le marche de lenergie. On assiste egalement a ce type de debat au niveau europeen, y compris dans la perspective de la volonte de decoupler le niveau de reference du prix du gaz naturel de celui de lelectricite, ce que la Roumanie soutiendra certainement. Journaliste : Eh bien, vous avez mentionne le plan presente hier par le president de la Commission europeenne. Ursula von der Leyen y parlait egalement dune limite obligatoire a imposer pour reduire la consommation delectricite aux heures de pointe. Est-ce que notre pays, cest-a-dire le gouvernement roumain, pourrait venir avec une recommandation ou meme une obligation a un moment donne, selon la situation, la situation cet hiver et pas seulement, pour que les Roumains soient obliges, je ne sais pas , eteindre lampoule a une certaine heure de pointe, par exemple 20h00 est consideree comme une heure de pointe dans notre pays, pourrions-nous y arriver ? Dan Cărbunaru : Je ne voudrais pas faire reference a une etape historique dans laquelle la Roumanie avait effectivement cette pratique, mais je vais me referer a ce qui se passe maintenant. La Roumanie est un pays europeen qui est en mesure dassurer au mieux ses propres besoins en gaz naturel. Elle sapplique egalement a lelectricite. Les discussions en cours ciblent certains pics de consommation au niveau europeen. Nous ne parlons pas dune decision qui a ete adoptee actuellement. Ce que nous savons cependant, au niveau de notre pays, cest que dans le contexte de la necessite de tenir compte de ce qui se passe dans toute lEurope, en tout cas, dans cette region, la necessite daccorder peut-etre plus dattention a la consommation denergie, et on ne fait pas forcement reference au consommateur domestique, on peut generalement parler dinstitutions publiques et dentreprises privees, on peut le trouver dans une formule de moderation qui implique, si vous voulez, notamment une diminution de la consommation, mais on ne parle pas dobligation , mais d`un encouragement a de telles pratiques, peut-etre. Une preuve en est que, grace a la nouvelle ordonnance du gouvernement, nous avons une diminution de ce plafond de consommation de 300 kilowatts a 255 kilowatts, ce qui represente exactement les 15 % dont on parle au niveau europeen, en afin dessayer de sauver cette chose. Bien sûr, ce nest pas obligatoire, cela depend de chacun de nous a cet egard, avec la mention, et je fais cette courte parenthese technique liee au fait que ceux qui consomment jusqua 300 kilowatts beneficieront toujours de ce prix plafonne, mais uniquement dans la limite de 255 kilowatts. Et maintenant je reviens a votre question. Et dans le domaine du milieu prive, on a vu que les mesures de protection pour les PME, pour lindustrie agroalimentaire, sont maintenues, la encore, en reference aux 85% des kilowatts qui ont ete consommes au cours de lannee ecoulee, precisement pour inciter, stimuler en quelque sorte ce comportement. Cest un moment vraiment complique, mais je voudrais souligner ceci : la Roumanie fait partie des pays europeens capables de fournir, dans la plupart des cas, a la fois du gaz naturel et de lelectricite par ses propres ressources. Mais nous parlons dun marche europeen qui a besoin de solidarite et cest une raison supplementaire pour nous davoir une voix importante au Conseil des ministres. Journaliste : Bien et la toute derniere question. Ursula von der Leyen a donc parle de cinq mesures. Cest lune des mesures et je pense que ce sera aussi la plus controversee et la plus debattue. Au moment où il sassiera sur la table, demain lors de cette reunion, le ministre de lenergie, quil a dit quil veut cette limite obligatoire, apres les discussions avec les États membres. Comment notre pays voit-il cette limitation de la consommation delectricite, cette reduction que souhaite la presidente de la Commission europeenne, comment la voyons-nous possible, concretement ? Dan Cărbunaru : En tant que porte-parole du gouvernement roumain, je ne me permettrai pas de commenter les declarations dun haut dignitaire europeen. Ce que je peux vous assurer, cest que le ministre de lEnergie, qui representera la Roumanie au Conseil des ministres, defendra les interets du consommateur roumain et les interets de leconomie roumaine, en respectant, bien sûr, le cadre de dialogue qui, etant a la meme table avec ses homologues europeens, est oblige de lutiliser. Sil ny a pas dautres questions, merci detre venus et bonne journee a venir. 2022-09-08 14:27:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_9661.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la evenimentul de lansare a Raportului „Limitarea schimbărilor climatice și a impactului lor: o abordare integrată pentru România”Știri din 08.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-au-lancement-du-rapport-quot-limiter-les-changements-climatiques-et-leur-impact-une-approche-integree-pour-la-roumanie-quotDiscours du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă lors du lancement du Rapport Limiter les changements climatiques et leur impact : une approche integree pour la Roumanie Votre Excellence Monsieur le President, MM les ministres, Mesdames et Messieurs les Conseillers du President, Invites distingues, Tout dabord, je tiens a remercier le President Klaus Iohannis pour son soutien aux politiques et mesures publiques visant a limiter le changement climatique. La creation du groupe de travail sur le theme Lutte contre le changement climatique : une approche integree, et le rapport elabore par ce groupe de travail temoignent de lengagement du president a soutenir les politiques publiques visant a limiter le changement climatique et a ameliorer la qualite de vie des citoyens Roumains. Le changement climatique est lun des plus grands defis de lhumanite a lechelle mondiale et appelle des mesures majeures et a long terme. Il est important que letat durgence climatique soit reconnu au plus haut niveau international, les Nations unies, depuis 2020. Il convient egalement de saluer le fait que de nombreuses organisations internationales, telles que la Banque mondiale, lAlliance de lAtlantique Nord, lOCDE semploient participent activement a la limitation des effets du changement climatique, car ils se multiplient dans notre vie quotidienne. En Roumanie, cette annee, nous avons ete confrontes a une secheresse qui a gravement affecte non seulement lagriculture, mais aussi la qualite de vie des gens. Il est clair que le changement climatique a des effets a long terme sur lagriculture, la sante publique, le systeme energetique, les transports et, bien sûr, la biodiversite. Cest precisement pourquoi nous sommes passes a des mesures et des actions concretes, precisement pour aider ceux qui sont touches par les effets de la secheresse. Au niveau du Gouvernement, le Comite interministeriel pour la gestion des effets du changement climatique dans lagriculture a ete cree, dans lequel nous avons decide dassurer a temps les subventions et les fonds alloues du budget de lUnion europeenne et du budget de lÉtat, pour le developpement des travaux agricoles dans de bonnes conditions et pour la realisation des objectifs dinvestissements visant a reduire la consommation denergie. Une autre mesure prise concerne lallocation des fonds necessaires a lexecution des travaux de rehabilitation et des investissements dans le systeme dirrigation, afin de pouvoir maintenir le systeme en fonctionnement et, bien sûr, augmenter sa capacite. Au-dela de ces mesures visant des actions a court et moyen termes, le Comite interministeriel sur le changement climatique a ete cree au niveau gouvernemental en avril de cette annee, entite a role consultatif, que jai lhonneur de coordonner. A ce titre, japprecie lexcellente collaboration avec lAdministration Presidentielle afin dassurer la concordance des politiques dans les secteurs ayant un impact sur le changement climatique. Au niveau europeen, le Green Deal europeen, la nouvelle Strategie dadaptation aux changements climatiques de lUnion europeenne, la Loi europeenne sur le climat et le Pacte europeen sur le climat representent la reponse de lEurope aux defis complexes generes par le changement climatique. Dans ce contexte, la necessite de revoir la Strategie Nationale dAdaptation aux Changements Climatiques et lelaboration du Plan dAction National pour sa mise en œuvre, base sur un nouveau cadre normatif dans le domaine des changements climatiques, pour la periode 2022-2030 et la preparation de lhorizon 2050 a egalement ete impose en Roumanie. La mise en œuvre de la Strategie et du Plan jusquen 2030 et la correlation avec dautres politiques et strategies, telles que la resilience du systeme energetique, la reduction des risques de catastrophes ou la gestion des ressources en eau, est une condition obligatoire pour ladaptation de societe roumaine aux changements climatiques et attenuer son impact a moyen et long terme. Le Ministere de lEnvironnement, des Eaux et Forets et celui des Investissements et Projets Europeens sont impliques dans la mise en œuvre de la Strategie Nationale dAdaptation aux Changements Climatiques et du Plan National dAction, et la collaboration qui existe au niveau de lExecutif sur ces grands themes me donne espoir en la matiere. Nous avons des strategies, nous avons des institutions impliquees et nous avons egalement les fonds necessaires pour mettre en œuvre les projets. Pour la periode 2021-2027, la Commission europeenne a fixe un objectif plus ambitieux dintegration des changements climatiques dans tous les programmes de lUE, un objectif de 25 % des depenses de lUE contribuant aux objectifs climatiques. Celui-ci est estime a environ 320 milliards deuros, soit une augmentation de plus de 50 % par rapport au budget dintegration du climat alloue pour la periode 2014-2020. En outre, le plan dinvestissement du Green Deal europeen prevoit la mobilisation dau moins 1 000 milliards deuros dinvestissements durables dici 2030. La Banque europeenne dinvestissements (BEI) est en cours de transformation en Banque climatique de lUnion europeenne et a annonce qu`elle augmentera progressivement la part de ses financements dedies a laction climatique et au developpement durable pour atteindre 50% de ses operations en 2025. LUnion europeenne finance ladaptation au changement climatique en Europe a travers un large eventail dinstruments, et des contributions considerables des budgets nationaux et du secteur prive seront certainement necessaires pour atteindre les objectifs envisages. Cest pourquoi il est important davoir des debats comme ceux-ci, detre ouverts aux consultations avec le milieu prive, avec le monde academique, avec des experts, afin de prendre les mesures qui ameliorent notre capacite dadaptation et conduisent a accroitre la resilience des -systemes economiques et naturels a limpact des changements climatiques, facilitant la transition de la Roumanie vers une economie circulaire et atteindre la neutralite climatique dici 2050. Merci! 2022-09-08 12:39:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-08-02-09-38big_image_004_resize.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la Conferința internațională „Curtea de Conturi a României - Digitalizare în audit”Știri din 08.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-la-conference-internationale-quot-la-cour-des-comptes-de-roumanie-numerisation-dans-l-audit-quotDeclarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă prononcees lors de la conference internationale Cour des comptes de Roumanie - Numerisation dans laudit Nicolae-Ionel Ciuca :Bonjour! Madame la Presidente du Senat, Monsieur le President de la Chambre des Deputes, Madame la Presidente de la Haute Cour de Cassation et de Justice, Monsieur le President de la Cour Constitutionnelle, Monsieur le President de la Cour des Comptes, merci pour linvitation, Excellences, Distingues representants du Corps diplomatique accredites a Bucarest, Mesdames et Messieurs les auditeurs, membres de la Cour des comptes, Distingues invites, Je me sens honore de participer a lanniversaire dune institution dont lacte fondateur porte la signature de Mihail Kogălniceanu, alors president du Conseil des ministres. Aujourdhui, nous celebrons les 30 ans du retablissement de la Cour des comptes par la loi. Linstitution que nous celebrons aujourdhui a cependant une histoire de 158 ans, et cet age demontre limportance de la Cour des comptes dans le bon fonctionnement de lÉtat roumain. La Haute Cour des comptes a ete lune des premieres institutions fondamentales de lÉtat moderne etablie par le souverain Alexandru Ioan Cuza, car on considerait quil devait y avoir une institution pour controler la facon dont largent public etait depense. Une institution forte et independante capable dexercer un controle effectif sur toutes les entites etatiques. Cet objectif est toujours au cœur du travail de votre institution aujourdhui, et je tiens a vous remercier pour la facon dont vous servez linteret public. Établir une discipline financiere dans lutilisation des deniers publics nest pas une tache facile, etant donne quil sagit de milliers dentites soumises a un audit et a un controle, auxquelles sajoutent plus de 1,5 million de personnes physiques et morales qui sinscrivent dans un formulaire ou un autre un autre en contact avec largent public. En outre, lAutorite daudit est la seule habilitee a auditer les fonds europeens non remboursables que la Roumanie recoit annuellement et a en faire rapport a lUnion europeenne. Il y a de multiples responsabilites et je vous felicite pour la facon dont vous les gerez et veillez a ce que largent public soit depense de maniere equitable et transparente. La Cour des comptes, comme les autres institutions, a engage un vaste processus de modernisation. La numerisation represente un veritable defi pour le Gouvernement, pour les institutions de lÉtat, et je suis heureux de constater qua la Cour des Comptes ce processus est traite avec serieux et responsabilite. Une strategie institutionnelle en phase avec les enjeux dune societe en constante evolution, laccroissement de la performance professionnelle des ressources humaines existantes au sein de la Cour des Comptes, ainsi que lamelioration de la communication interne et externe sont des objectifs assumes par la Cour des Comptes et je vous encourage a poursuivre developper et moderniser le service daudit. Enfin, je tiens a vous remercier pour le partenariat ouvert et transparent que nous entretenons avec vous, car nous avons besoin dun soutien reel et coherent dans la gestion efficace des deniers publics, afin de contribuer ensemble au changement pour le mieux de la societe roumaine. Felicitations pour votre travail, bonne chance pour lavenir et puissiez-vous realiser tous les projets que vous vous etes fixes ! Maintenant que Mme Stoicescu a mentionne que M. le President a insere une serie de blagues dans son discours, apres tant dannees dactivite, je nai insere aucune sorte de blague parce que je sais quon ne plaisante pas avec la Cour des comptes. Merci! *** Declarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a lissue de la Conference internationale La Cour des comptes de Roumanie - Numerisation dans laudit Nicolae-Ionel Ciucă : Jai remercie, a mon tour, en mon nom personnel et au nom du gouvernement pour lactivite et la collaboration que nous avons eues avec la Cour des comptes, avec les representants de la Cour des comptes et nous attachons une grande importance a tout ce qui signifie la pertinence de cette institution dans la maniere de controler et dauditer les depenses de largent public. Nous leur souhaitons beaucoup de succes et nous apprecions grandement ce projet de numerisation, qui sinscrit tres bien dans le projet gouvernemental de developper une structure de numerisation au niveau de toute la societe roumaine, en commencant bien sûr par les institutions de lÉtat. Journaliste : Si vous pouviez nous repondre ensemble sur ces avertissements venant de lenergie. Le Dispatching energetique national publie des avertissements sur ce qui se passera lhiver prochain. Il est possible quon ne puisse pas couvrir les besoins energetiques de la population et il y a plusieurs options, peut-etre une rationalisation pour les operateurs economiques, peut-etre quon peut passer au bois pour les operateurs domestiques pour le chauffage. Quelle serait la position? Il y a une information concernant la Strategie energetique nationale adoptee recemment. Journaliste : Mais y a-t-il un risque de deficit de la production nationale ? Nicolae-Ionel Ciucă : Cette semaine, hier, lors de la reunion du gouvernement, nous avons approuve le Plan dhiver et il a ete elabore par tous ceux qui exercent leurs activites et sont responsables du secteur de lenergie en Roumanie. Ainsi, une fois ce plan approuve, nous avons decide que la semaine prochaine nous aurions egalement la rencontre avec le commandement d`hiver. Ce que je veux souligner, cest que pour la premiere fois, debut septembre, nous avons ce plan. En regle generale, il a ete elabore en novembre et nous parvenons ainsi a disposer dun delai pour analyser toutes les hypotheses susceptibles daffecter le systeme energetique roumain et, avec ceux qui ont participe a lelaboration du plan, a identifier les solutions pour que la Roumanie ne tombe pas en panne denergie. De lanalyse jusqua present, nous nidentifions pas le risque que notre pays soit a court denergie. Bien sûr, nous devons etre prepares, bien sûr oui, nous devons avoir...; Journaliste : Un scenario sombre. Nicolae-Ionel Ciucă : Hypotheses et scenarios, y compris un scenario sombre, dans lequel limprevu peut se produire, puis lors du commandement de la semaine prochaine, nous discuterons precisement de ces hypotheses et scenarios et determinerons ce que nous devons faire. Il y a aussi la mise en place dun systeme progressif de mesures dont le premier objectif est de maintenir lapprovisionnement en electricite des citoyens. Journaliste : Notre mandat pour M. Popescu... Journaliste : /.../ Est-ce que 16 % est une variante que vous opterez pour la reunion de la coalition ? Journaliste : Comme vous etes ici tous les deux, peut-on clarifier un peu la question des pensions ? Nicolae-Ionel Ciucă : Jai discute de ce sujet avec M. le president Ciolacu, nous avons egalement discute au sein du gouvernement de la possibilite davoir des donnees concretes sur la projection budgetaire pour lannee 2023. J`ai discute avec le ministre des Finances et en octobre nous aurons une premiere analyse du projet de budget pour 2023, et il sera soumis au Parlement pour approbation en novembre. Si lannee derniere nous avons approuve le budget en decembre, nous voulons, et parce que Monsieur le President est toujours la, nous voulons prendre lengagement davoir le projet /.../ en novembre. Journaliste : Comment pensez-vous que ces pensions peuvent etre augmentees ? Nicolae-Ionel Ciucă : Quoi exactement ? Journaliste : Sur les simulations, combien pourraient-elle augmenter ? Nicolae-Ionel Ciucă : Mais nous navons pas fait les simulations, si nous navons pas les chiffres. Journaliste : Vous avez avance dans lespace public /.../ Journaliste : M. Budai a soumis /.../ Nicolae-Ionel Ciucă : Nous discutons dune decision responsable et nous ne voulons pas lancer dans lespace public des chiffres qui ne soient pas etayes par des donnees budgetaires. Merci. Journaliste : Monsieur le President Ciolacu, avec vous, y a-t-il la disponibilite de ces augmentations dont parle le PSD, les augmentations proposees pour les retraites, pour le salaire minimum ? Y a-t-il des disponibilites pour lannee prochaine ? Nicolae-Ionel Ciucă : Nous avons egalement discute au niveau du Parti National Liberal des hypotheses avec lesquelles venir a la coalition, pour en discuter et les analyser, et bien sûr nous arriverons a un accord commun, afin que nous puissions venir presenter aux citoyens roumains les donnees concretes que nous sur lesquelles prendrons des decisions. Journaliste : Encore un sujet, si nous pouvons... profiter de votre presence ici : le vote sur la motion de M. Virgil Popescu, oui, vous vous etes abstenu... Je comprends que le Premier ministre... vous avez dit hier soir, oui, cetait peut-etre une erreur../.../ Nicolae-Ionel Ciucă : Je nai pas vote. Journaliste : Maintenez-vous lidee que M. Virgil Popescu devrait etre remanie ? Nicolae-Ionel Ciucă : Le remaniement est fait par le gouvernement. Merci! 2022-09-08 11:13:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_cc-20.jpgȘedința de guvern din 8 septembrieȘtiri din 08.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-09-08 11:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_9097.jpgZiua Mondială a Conștientizării Duchenne, marcată de către GuvernȘtiri din 07.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/journee-mondiale-de-sensibilisation-a-duchenne-marquee-par-le-gouvernement COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Gouvernement de la Roumanie marquera la Journee mondiale de sensibilisation a Duchenne, pour la troisieme annee consecutive. Leclairage rouge du Palais Victoria aujourdhui, entre 20h00 et 24h00, est un acte de solidarite envers ceux qui souffrent et vise a augmenter le niveau dinformation sur cette maladie genetique. Nous sommes aux cotes des enfants et des jeunes diagnostiques avec la maladie de Duchenne, de leurs familles, ainsi que des professionnels de la sante dedies a leur prise en charge, a travers ce geste symbolique dilluminer le Palais Victoria en rouge. Limpact de cette affection multi systemique sur la vie des patients et de leurs familles est ecrasant. Leur lutte quotidienne pour la vie nous tient responsables. Par le biais du Programme national de traitement des maladies rares, au niveau gouvernemental, nous voulons contribuer a ameliorer la qualite de vie des malades de Duchenne, en garantissant leur acces aux therapies specialisees , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. La maladie de Duchenne est une affection degenerative pour laquelle il nexiste actuellement aucun traitement permettant de guerir les personnes atteintes de cette maladie 2022-09-07 19:30:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_img-4881.jpgHOTĂRÂRE de Guvern privind alocarea unei sume din Fondul de rezervă în vederea suportării costurilor pentru repatrierea unor cetățeni români și pentru acordarea unui ajutor financiar de urgențăȘtiri din 07.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/arrete-de-gouvernement-concernant-l-allocation-d-un-montant-du-fonds-de-reserve-pour-couvrir-les-frais-de-rapatriement-de-certains-citoyens-roumains-et-pour-l-octroi-d-une-aide-financiere-d-urgenceARRETE relatif a laffectation dun montant du fonds de reserve budgetaire a la disposition du Gouvernement, prevu dans le budget de lÉtat pour 2022, pour completer le budget du Ministere des Transports et de l`Infrastructure pour couvrir les frais de rapatriement de certains citoyens roumains , ainsi que pour loctroi dune aide financiere durgence Vu la Decision du Comite National pour les Situations dUrgence no. 39/2022 pour lapprobation du debut des procedures necessaires au rapatriement des citoyens roumains touches par la suspension des vols de loperateur de transport aerien BlueAir, Conformement a lart. 108 de la Constitution de la Roumanie, republiee, de lart. 30 par. (2) de la loi no. 500/2002 sur les finances publiques, avec les amendements ulterieurs, et de lart. 104 par. (1) all. (1) letre c) de la loi no. 98/2016 sur les marches publics, avec les amendements ulterieurs, Le Gouvernement de la Roumanie adopte cet arrete. Article 1. - (1) Il est approuve de completer le budget du Ministere des Transports et de l`Infrastructure pour lannee 2022 dun montant de 5.000 mille lei, credits dengagement et credits budgetaires, a partir du fonds de reserve budgetaire a la disposition du Gouvernement, prevu dans le budget de lEtat pour lannee 2022, au chapitre 68.01 Assurances et assistance sociale, titre 57 Aide sociale. (2) Une aide financiere durgence representant le montant prevu a lal. (1) alloue pour le remboursement de la valeur des services de transport aerien fournis par la Societe Nationale Roumaine de Transport Aerien - Tarom S.A., en tant quoperateur de transport aerien autorise par la Decision du Comite National pour les Situations dUrgence no. 39/2022 pour lapprobation du debut des procedures necessaires au rapatriement des citoyens roumains touches par la suspension des vols de loperateur de transport aerien BlueAir, pour le rapatriement des citoyens roumains touches par la suspension des vols operes par la compagnie BlueAir Aviation S.A. 2. - (1) Les services de transport aerien prevus a larticle 1 al. (2) sont organises par la Compagnie Nationale Roumaine de Transport Aerien - Tarom S.A., base sur le reacheminement des passagers citoyens roumains par la Compagnie BlueAir Aviation S.A.. sur les routes de la Compagnie Nationale Roumaine de Transport Aerien - Tarom S.A. ou ses partenaires. (2) Le Ministere des Affaires etrangeres entreprend les demarches necessaires pour informer les citoyens roumains a letranger et qui demandent une assistance consulaire, des mesures adoptees pour faciliter leur rapatriement. Article 3. - (1) Le Ministere des Transports et de l`Infrastructure et la Societe Nationale Roumaine de Transport Aerien - Tarom S.A. sont responsables de lutilisation, conformement aux dispositions legales, de laide financiere durgence allouee conformement aux dispositions du present arrete. (2) Les sommes non utilisees sont reversees au Fonds de Reserve Budgetaire a la disposition du Gouvernement jusqua fin 2022. Art. 4. - Le Ministere des Finances est autorise a introduire, sur proposition de lordonnateur principal des credits, les modifications correspondantes dans la structure du budget de lEtat et dans le volume et la structure du budget du Ministere des Transports et de l`Infrastructure pour lannee 2022. Art. 5. - La methodologie concernant le remboursement de la contrepartie des services de transport aerien fournis par la Societe nationale roumaine de transport aerien - Tarom S.A. pour le rapatriement des citoyens roumains touches par la suspension des vols de loperateur de transport aerien BlueAir, est approuve par arrete du ministre des Transports et de l`Infrastructure. PREMIER MINISTRE NICOLAE-IONEL CIUCA 2022-09-07 17:54:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-07-05-46-22big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la lansarea Proiectului ”Va Urma”, inițiat de Consiliul Investitorilor StrăiniȘtiri din 07.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-au-lancement-du-projet-quot-a-suivre-quot-initie-par-le-conseil-des-investisseurs-etrangersDiscours du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă lors du lancement du projet A suivre, initie par le Conseil des investisseurs etrangers Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Bienvenue! Je vais commencer par mexcuser pour mon retard. Nous avons eu une visite officielle où linvite a son tour etait en retard dans un autre endroit et vous savez comment cela se multiplie mais, de cette facon, nous avons reussi a couvrir a la fois les visites et votre activite a laquelle je voulais particulierement participer. Mesdames et Messieurs, Excellences, Chers invites, Le partenariat entre le gouvernement de la Roumanie et le Conseil des investisseurs etrangers est une certitude, et ma presence aujourdhui, a levenement que vous organisez, confirme la relation de confiance que nous entretenons. Apres deux ans de pandemie et avec une guerre aux frontieres du pays affectant leconomie mondiale, il est tres important davoir une collaboration ouverte entre les investisseurs et le Gouvernement pour trouver ensemble les meilleures solutions de developpement. Depuis ma prise de fonction, jai eu une concertation permanente avec le milieu des affaires, jai eu des rencontres avec des representants du FIC et dautres organisations representatives, et les demarches que nous avons entreprises ont reflete ce dialogue constant. Nous nous sommes engages a ne pas creer de nouvelles taxes et a ne pas augmenter les taxes existantes, et nous avons tenu notre promesse, meme si ce netait pas une chose facile a faire. Nous avons promis stabilite et previsibilite aux investisseurs et nous avons tenu parole. Nous nous sommes engages a etre le gouvernement qui soutient les investissements et avons alloue le plus grand montant pour les investissements au cours des 32 dernieres annees, nous avons plus de 90 milliards de lei alloues dans le budget de lÉtat. Cette politique entreprise par le Gouvernement a egalement beneficie de la dynamique des investissements directs etrangers de plus de 21% au cours des six premiers mois de cette annee et pour cela je vous remercie et confirme exactement ce que jai dit precedemment. Dans le meme temps, le nombre dentreprises a capitaux etrangers nouvellement etablies en Roumanie a augmente, au cours des six premiers mois de 2022, de 35 %, par rapport a la meme periode en 2021. Ce sont des choses concretes, des faits, et je ne peux que me rejouir que nous ayons bien fait notre travail, que des investisseurs fassent confiance a la Roumanie et viennent investir dans notre pays. La modernisation et le developpement du pays beneficient dun montage financier de 100 milliards deuros, dont 90 milliards argent europeen que nous utiliserons jusquen 2029 et qui jespere, comme vous lavez egalement dit, produira une croissance de 4 a 5 fois. Mieux dire, cela devrait etre 5 fois ou peut-etre meme plus que cela. Limpact de ces sommes impressionnantes sera multiplie par les effets generes dans leconomie. Entre-temps, de nouveaux defis se sont ajoutes auxquels nous devons faire face, la plupart lies aux ressources energetiques. La Roumanie sest engagee a faire des investissements pour devenir un pole de securite energetique dans la region et nous sommes sur la bonne voie dans cette direction. En parallele, nous soutenons les projets verts dans lesquels nous nous sommes engages par le PNRR car nous surmonterons cette crise energetique a un moment donne, et la transition vers la neutralite climatique est un objectif que nous ne devons pas abandonner. Japprecie que les membres et les representants du Conseil des investisseurs etrangers sinteressent a leconomie du futur, aux projets visant a assurer une croissance economique durable pour notre pays. Hier soir, jai participe au Forum Roumanie du futur, en tant que tel, lavenir de la Roumanie est pratiquement similaire a celui de la Roumanie du futur et jai pu voir que nous avons un potentiel, qui attend detre evalue par les investisseurs, donc, je vous prie, et jespere que vous considererez cette demande pour vous pencher sur le milieu de linnovation et de linvention en Roumanie. Entre-temps, de nouveaux defis se sont ajoutes auxquels nous devons faire face, la plupart dentre eux, comme je lai dit, sont lies a lenergie. La transition energetique et la transformation numerique sont egalement a lordre du jour du gouvernement, et nous encourageons le developpement dun dialogue constructif avec le milieu des affaires, avec le milieu universitaire, dont decoulera un plan a long terme pour la Roumanie, comme vous lavez egalement dit, jusqua lannee 2040, conformement aux besoins des citoyens et aux souhaits europeens. Pour atteindre ces objectifs, nous lancerons une agence operationnelle et efficace dediee aux investissements etrangers qui sera le point central de communication avec les entreprises interessees a investir en Roumanie. Cette agence travaillera au sein du gouvernement, sous la subordination directe du Premier ministre, et il est prevu quau cours de la prochaine periode, les documents en arriveront au gouvernement pour approbation, apres quoi tout sera operationnalise. Ladhesion a lEspace Schengen et laccueil de notre pays au sein de lOrganisation de cooperation et de developpement economiques augmenteront notre attractivite, mais aussi les benefices de ceux qui ont decide ou decideront dinvestir ici. Vous savez tres bien que nous sommes engages dans tout ce que signifie le processus de reforme tant a travers le PNRR que vous avez evoque, que par notre objectif et ambition de mettre en œuvre au plus vite la feuille de route pour adherer a lOCDE. Ce sont des objectifs de pays pour lesquels nous avons des structures dediees qui traitent directement de tous ces aspects techniques qui sont deja fonctionnels et nous avons une tres bonne collaboration avec le personnel technique de lOCDE. Mesdames et Messieurs, Je crois au pouvoir du dialogue et aux solutions prises ensemble, parce quil sagit de mesures a moyen et a long terme, des mesures qui traceront un projet de pays adapte a lepoque que nous vivons, aux defis qui se sont poses aux niveaux europeen et niveau mondial. Je vous remercie une fois de plus pour le partenariat honnete, car vous soutenez les investissements en Roumanie, bien que nous sachions que ce nest pas toujours facile pour vous, et je vous souhaite beaucoup de succes car il suivra sûrement une meilleure Roumanie pour les generations futures. Je vous remercie et j`attends participer a tous les travaux, y compris les debats que vous avez organises cet apres-midi. 2022-09-07 17:42:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_8534.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu președintele Ungariei, doamna Katalin NovákȘtiri din 07.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/l-entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-avec-la-presidente-de-la-hongrie-mme-katalin-novakCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Entretiens officiels entre le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă et la Presidente de la Hongrie, Mme Katalin Novak Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a eu aujourdhui, au Palais Victoria, des entretiens officiels avec la Presidente de la Hongrie, Katalin Novak, a loccasion de sa visite a Bucarest. Les echanges des deux hauts dignitaires ont porte sur la cooperation sectorielle, notamment dans le domaine de lenergie. Les reponses des États membres de lUE a la crise energetique provoquee par la guerre de la Russie en Ukraine ont ete evaluees, ainsi que les efforts de diversification des sources denergie. Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a montre louverture de la Roumanie a poursuivre le dialogue avec la partie hongroise sur ses efforts de diversification. Lechange de vues a egalement porte sur les moyens de dynamiser le dialogue au profit des projets dinteret commun. 2022-09-07 16:48:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-07-07-27-14big_image0.jpegHOTĂRÂRE CNSU pentru aprobarea procedurilor necesare repatrierii cetățenilor români afectați de suspendarea zborurilor BlueAirȘtiri din 07.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/decision-cnsu-pour-l-approbation-des-procedures-necessaires-pour-le-rapatriement-des-citoyens-roumains-touches-par-la-suspension-des-vols-blueairLes citoyens roumains a letranger, qui ont ete touches par la suspension des vols exterieurs de loperateur de transport aerien BlueAir, seront aides a rentrer chez eux en toute securite ! Considerant la situation generee par la decision de loperateur de transport aerien BlueAir par laquelle tous les vols exterieurs prevus ont ete suspendus, affectant environ 3.000 citoyens roumains en dehors du territoire national, le mardi 6 septembre, le Premier ministre de Roumanie, Nicolae-Ionel Ciucă, a convoque le Comite national des situations durgence afin dapprouver les procedures necessaires a leur rapatriement. Le Gouvernement de la Roumanie, en collaboration avec les ministeres de soutien, prendra toutes les mesures necessaires pour que les citoyens roumains, concernes par la decision de loperateur aerien, arrivent dans le pays le plus rapidement possible. Dans ce sens, la Compagnie nationale roumaine de transport aerien - TAROM organisera et effectuera des vols speciaux afin de recuperer les citoyens roumains bloques dans divers aeroports. Le Comite national des situations durgence a ete cree dans un format hybride, la Decision no. 39 du 06.09.2022 etant approuvee et peut etre consultee ci-dessous. DÉCISION n. 39 du 06.09.2022 pour lapprobation du debut des procedures necessaires au rapatriement des citoyens roumains touches par la suspension des vols de loperateur de transport aerien BlueAir 2022-09-07 15:09:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-07-02-58-56big_sigla_guvern.pngBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 7 septembrieȘtiri din 07.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernement-du-7-septembre1662721925Dan Carbunaru : Bonjour ! Bonjour, bienvenue a la conference de presse du Gouvernement de la Roumanie ! Je commencerais par lune des decisions les plus importantes que le Gouvernement ait prises aujourdhui, a la suite de la situation generee par la suspension des vols de la compagnie aerienne Blue Air. Comme vous le savez, suite a lannonce du Premier ministre hier soir, toutes les autorites, tous les ministeres se sont mobilises pour gerer les effets generes par cette decision de la compagnie de suspendre ses vols, decision qui a egalement touche les citoyens, les voyageurs qui attendaient dans les aeroports du pays, mais surtout hors des frontieres, les vols, l`embarquements. Pratiquement, dans ces conditions, prioritaire etait la prise en charge des citoyens roumains qui, etant a lexterieur du pays, avaient besoin daide pour pouvoir se rapatrier. Dans ces conditions, le Premier ministre a convoque le Comite national pour les situations durgence, qui a decide dapporter un soutien aux citoyens roumains a lexterieur du pays et touches par cette decision de la compagnie Blue Air de suspendre les vols. Par consequent, je tiens a souligner le souci du Premier ministre de la Roumanie de soutenir les Roumains dans cette situation. De meme, et cest ce que le Premier ministre roumain a egalement communique lors de la reunion de gouvernement daujourdhui, il a ordonne que toutes les autorites, tous les ministeres competents effectuent toutes les demarches et prennent toutes les mesures legales pour recouvrer les sommes dues par cette societe a État roumain. D`ailleurs, les depenses que lÉtat roumain assume maintenant, et je parlerai immediatement de l`Arrete de gouvernement daujourdhui, qui permettra au Ministere des Transports, par le biais dun supplement budgetaire, de mener a bien, a l`aide de la TAROM, les activites pour repatrier les Roumains qui sont concernes par cette suspension des vols commandes par Blue Air, toutes ces depenses sont a recuperer. En tant que tel, le budget de lÉtat ne devrait pas souffrir de cette situation, mais ni les citoyens roumains qui, a leur tour, ont ete places dans cette situation limite. Jusquau matin, au niveau du Ministere des Affaires Etrangeres et, comme je lai annonce hier soir, il y a un coll-centre avec un numero de telephone unique, que le Ministere des Affaires Etrangeres a mis a la disposition des Roumains a letranger pour signaler leur besoin dassistance, a la fois directement a ce numero de telephone et par lintermediaire des sections consulaires des pays où se trouvent les aeroports où ils ont ete bloques ; ils sont donc plus de 2.000 a avoir demande un tel accompagnement. Et TAROM est lentreprise qui, outre toutes les autres solutions auxquelles chaque citoyen a essaye dacceder, bien sûr, c`est loption legale generee par la reglementation europeenne dans le domaine qui permet le recouvrement des depenses generees par de telles situations, en plus dautres solutions dont nous comprenons deja quelles ont ete utilisees - la fourniture dautobus, ou les efforts des agences de voyage par lintermediaire desquelles ces billets ont ete contractes, ou dautres solutions individuelles, lÉtat roumain est pret a fournir une aide a ces citoyens. À ce titre, le Gouvernement de la Roumanie a approuve aujourdhui l`arrete par lequel il a alloue des montants supplementaires du fonds de reserve budgetaire a la disposition du gouvernement, prevu dans le budget de lÉtat en 2022, pour completer le budget du Ministere des Transports et de l`infrastructure afin de couvrir les frais de rapatriement des citoyens roumains et pour loctroi dune aide financiere durgence. Ces coûts supplementaires selevent a cinq millions de lei, representant des credits dengagement et des credits budgetaires du fonds de reserve budgetaire a la disposition du Gouvernement. Le Ministere des Affaires Etrangeres est celui qui prendra les mesures necessaires pour informer les citoyens roumains se trouvant a letranger et qui, a cet egard, demandent une assistance consulaire concernant les mesures adoptees pour faciliter leur rapatriement. Pour sa part, le Ministere des Transports et de l`Infrastructure et la Societe nationale roumaine de transport aerien - TAROM - sont responsables de lutilisation, conformement aux dispositions legales, de laide financiere durgence allouee pour lapplication des dispositions du present arrete , les montants inutilises restants etant reverses au budget du fonds de reserve dont dispose le Gouvernement jusqua la fin de lannee en cours. Parallelement, le Ministere des Finances est autorise a introduire, sur proposition de lordonnateur principal des credits, les modifications y afferentes dans la structure du budget de lEtat. La methodologie de remboursement de la contrepartie des services de transport aerien fournis par TAROM pour le rapatriement sera approuvee par arrete du ministre des Transports et de lInfrastruture. Par consequent. une serie de details lies a la partie technique, disons, de la mise en œuvre de cette decision prise au sein du Gouvernement viendra du Ministere des Transports et de l`Infrastructure. Dans le meme temps, le mecanisme sur la base duquel ces mesures seront mises en œuvre depend dune correlation des efforts entre le Ministere des Affaires Etrangeres, qui mettra en correlation les demandes daide des citoyens roumains a letranger et les fournira au Ministere des Transports, afin qu`il puisse organiser ces operations de rapatriement. Ce nest pas la premiere fois que la Roumanie fait cela pour ses citoyens, je vous le rappelle, et dans la situation des premieres vagues de COVID, il y a eu de telles mesures par lesquelles le Gouvernement est venu en aide aux citoyens roumains au-dela des frontieres. Avant dinviter la ministre de la Jeunesse et de la Famille a se joindre a moi, je voudrais egalement vous parler de lapprobation du programme dhiver, car cest une preoccupation du Gouvernement de sassurer que toutes les mesures sont prises tant au niveau de la garantie des quantites de gaz, delectricite, ainsi quen ce qui concerne les mecanismes par lesquels ces quantites ariveront a la fois aux consommateurs finaux dans les menages roumains, mais aussi dans lenvironnement economique. Par consequent, en approuvant ce programme energetique, les mesures visant a assurer la continuite de lapprovisionnement energetique pour la saison froide sont completees. Comme vous le savez, grace a lordonnance durgence approuvee la semaine derniere, le paquet de mesures a deja ete equilibre pour rester en dessous dun niveau decent - le coût final pour les menages consommateurs, pour les PME, pour lindustrie alimentaire, afin que les citoyens vulnerables continuent de beneficier dun soutien. Cependant, le programme dhiver doit egalement garantir les besoins de consommation delectricite du pays pour la periode du 1er novembre 2022 au 31 mars 2023, tant en termes de parametres de qualite et de securite alimentaire, quen etablissant les ressources energetiques necessaires a la consommation. Plus de details a cet egard sont prets a etre fournis par le Ministere de lÉnergie, qui a egalement annonce que, par lintermediaire du Commandement energetique d`hiver, il informera le Gouvernement de la mise en œuvre des mesures approuvees dans ce programme dhiver. Ce sont, disons, les premiers elements lies aux decisions gouvernementales daujourdhui et, comme je lai promis et comme la annonce Mme la ministre Gabriela Firea, les programmes proposes par le ministere quelle dirige commencent a etre mis en œuvre et jai le grand plaisir de vous inviter, Madame la ministre, pour donner des details sur ce que le Gouvernement a approuve aujourdhui a votre initiative. Sil vous plait. Gabriela Firea : Merci beaucoup, monsieur le ministre secretaire dÉtat. En effet, jannonce aussi avec satisfaction le fait que le programme social national daugmentation de la natalite a ete adopte lors de la reunion du gouvernement. Malheureusement, ces dernieres annees, le taux de natalite a chute brutalement dans notre pays. Lannee derniere, moins de 180.000 enfants sont nes en Roumanie et cette annee, les chiffres sont inquietants, car au cours des six premiers mois de cette annee, le taux de natalite a encore diminue de 20 % par rapport a lannee derniere. Et puis il faut que les autorites etatiques prennent des mesures sur tous les volets. En effet, il y a generalement des raisons financieres, economiques pour lesquelles les couples nosent pas avoir plus denfants ou certains meme pas un enfant. Mais, malheureusement, dans notre pays, selon les autorites medicales, un couple sur cinq est infertile. Donc, pratiquement, il y a aussi un blocage medical chez certains couples pour avoir des enfants. Cest la que jai imagine ce projet cible, que je vous presente aujourdhui. Il fait egalement partie du paquet Soutien a la Roumanie. En effet, le processus dapprobation a pris un peu plus de temps, mais limportant est quil a maintenant ete adopte. Dans peu de temps, nous aurons egalement la commande conjointe, faite par les specialistes du Ministere de la famille et les specialistes du Ministere du Travail, nous sommes co-initiateurs, de sorte que dans les plus brefs delais, nous aurons deja les premiers beneficiaires. En resume, parce que je sais que vous attendez pour poser des questions sur la crise de Blue Air et sur la facture energetique, je vous donne quelques details, dis-je, essentiels sur ce projet. Tout dabord, par rapport au programme national deja existant, nous avons allonge lage des femmes pouvant acceder a ce programme - jusqua 45 ans ; nous lavons egalement etendu dans le sens de lage primaire, cest-a-dire 20 ans, pas plus de 40 ans, et lage maximum - 45 ans. Je dirais egalement que le montant couvre lensemble de la procedure de fecondation in vitro, a la fois le traitement, son achat, egalement le transfert dembryon, mais aussi le suivi ulterieur de cette procedure, soit 15.000 lei, environ au taux de la journee, pres de 3.000 euros. Je veux ouvrir une parenthese ici, lidee que dhabitude les couples qui ont de largent, les couples qui ont des salaires eleves, recourent a la fecondation in vitro est fausse. Ce nest pas vrai, nous avons eu dinnombrables discussions intenses et tres constructives avec des associations, des organisations, des fondations qui militent pour les droits des femmes, les droits des enfants, les droits de la famille et qui ont un tel suivi dans tout le pays, comme nous ; ce sont des cas plus rares, mais la plupart des couples sont composes de citoyens qui ont des salaires moyens dans leconomie. Il ne sagit pas dune aide venant de lÉtat, toujours pour les riches Roumains. Encore une fois, cest une fausse idee et je veux la combattre de toutes mes forces. De plus, il aurait ete de toute facon discriminatoire dappliquer ces criteres de revenu salarial. On veut augmenter le taux de natalite et alors on propose des mesures ciblees. Le montant, comme je viens de dire en couvre les frais. Une amelioration egalement par rapport au programme national en place depuis plusieurs annees : jusqua present, une seule procedure par an etait autorisee ; nous avons etendu ce programme a trois procedures par an, bien sûr avec indication medicale. Un medecin specialiste sait le mieux combien de procedures de fecondation in vitro le corps dune femme peut supporter, et puis nous avons voulu ne pas bloquer lacces a de telles procedures medicales, qui aident finalement a obtenir une grossesse et, implicitement, a laugmentation du taux de natalite. Nous visons au moins 10.000 reglements par an, je veux dire toute une annee, car il ne nous reste plus que quelques mois dans lannee en cours et nous nous sommes fixe pour objectif davoir 2.500 procedures reglees dici la fin de lannee. Jai fait un calcul rapide comme celui-ci : si jusqua present 8 a 10 procedures etaient reglees dans un departement pour un montant inferieur et avec dautres criteres, maintenant, pratiquement, elles seront reglees, selon le nouveau programme adopte aujourdhui par le Gouvernement, initie par le Ministere de la Famille et le Ministere du Travail, en tant que co-initiateurs, il y aura environ 230 a 250 procedures par departement. Cest un premier pas. Jaimerais avoir meme plus de 300 - 400 procedures, car lexperience nous a montre que generalement plus de 300 demandes etaient soumises a un departement, bien que 8 - 10 aient ete honorees par lEtat, en fonction du budget qui etait chaque annee. Je tiens egalement a remercier tout particulierement mes collegues du Gouvernement qui ont soutenu ce projet daugmentation du taux de natalite, Monsieur le ministre des Finances, qui nous a soutenus depuis le debut, et nous avons deja cet argent dans notre budget, pret a commencer immediatement les payements des nous recevrons les premieres demandes. Je tiens a mentionner que ces demandes peuvent etre soumises aux agences de paiement et de services sociaux des departements. Nous ferons ces annonces immediatement apres la publication de larrete conjoint du ministre de la Famille et du ministre du Travail. Je tiens egalement a remercier le Ministere de la Justice, qui a compris des le debut, a travers le ministre, limportance de ce projet et le fait que nous avions deja plusieurs mois de retard et quil fallait rattraper ce retard. Bien sûr, le Premier ministre, des le premier instant, sest montre tres interesse par le processus dapprobation de ce projet et nous a soutenus. Nous avons eu un consensus politique, ce qui peut parfois etre plus difficile pour ce programme daugmenter le taux de natalite. Parce que, comme nous vous lavons indique dans dautres interventions de presse, nous avons le soutien du president de la Chambre des deputes et du PSD, Marcel Ciolacu, du Premier ministre et president du PNL, M. Nicolae Ciucă, ainsi que des ministres de tutelle avec qui ont travaille avec mon equipe directement sur ce projet. Et je ne veux pas oublier le vice-Premier ministre Sorin Grindeanu, qui a immediatement contre-approuve ce projet tres important, le ministere de la Sante egalement. Nous avons egalement des avis positifs du CL et du CES. Je souhaite que M. le ministre secretaire dÉtat vienne le plus tot possible avec larrete conjoint qui contiendra essentiellement la methodologie concrete, mais jai annonce aujourdhui les grandes lignes pour le depot du dossier, pour le reglement. Je tiens a souligner le fait que nous ne posons pas de conditions en termes de cliniques, les patients qui vont dans un hopital public, qui a des specialistes de la fertilite, ou qui vont dans des cliniques privees peuvent sinscrire a ce programme detablissement. Ainsi, il ny a pas de discrimination particuliere en ce qui concerne letablissement medical qui effectue cette procedure. Nous ne posons pas non plus de condition concernant le mariage, les couples peuvent etre maries ou non et aussi les femmes celibataires, les dames, les demoiselles celibataires qui veulent faire une telle procedure de fertilisation en vitro et cest, a partir daujourdhui, paye par le Gouvernement roumain, par lintermediaire du Ministere de la Famille. Merci beaucoup! Dan Cărbunaru : Merci beaucoup moi aussi, Madame la Ministre ! Et jouvrirais la serie de questions peut-etre meme liees aux informations que vous avez presentees, puis, en vous remerciant pour votre participation, je prendrai egalement des reponses dans dautres domaines, sil y aura des questions a cet egard. Sil vous plait! Journaliste : Bonjour ! Jai une question pour Mme la ministre. Je pense que vous avez deja certaines donnees au ministere : de combien pensez-vous que le taux de natalite va augmenter, mais vous pouvez me donner un pourcentage, une fois que ce programme sera applique au niveau de la Roumanie. Gabriela Firea : En Roumanie, un couple sur cinq est infertile, malheureusement, pour des raisons que nous supposons, la pollution, ce que nous mangeons, les additifs alimentaires, le stress est aussi une raison supplementaire dinfertilite. Au passage, je me suis abstenue de le preciser, mais il existe un rapport de lOrganisation mondiale de la sante qui considere que linfertilite peut etre consideree comme un handicap. Je nirais pas jusque-la, justement parce que vous avez devant vous une femme qui a eu deux grossesses naturelles et une par fertilisation en vitro, et je sais a quel point cest penible pour une femme de ne pas tomber enceinte naturellement, a quel point cest tragique pour une couple de ne pouvoir avoir de progeniture et den vouloir. Et quand a ces drames sajoute un probleme financier - de toute facon, la decision davoir un tel traitement est un peu plus difficile, car tout le monde veut avoir un enfant comme on pense que tout le monde le peut, cest-a-dire naturellement. Mais au moment où l`on decide, avec difficulte, de se faire soigner et on constate qu`on manque d`argent, ou alors on n`a de l`argent que pour le premier traitement, pas pour le deuxieme ou le troisieme, parce que personne ne garantit, oui, Seul Dieu est Celui qui peut nous soutenir dans notre effort, voyez-vous, et il y a de nombreux cas, et je les ai rencontres, où l`on commence a contracter des emprunts, a emprunter de largent, a abandonner beaucoup de choses pour payer des frais medicaux des traitements de fecondation in vitro pour avoir des enfants. Et puis il est presque impossible de dire de combien le taux de natalite va augmenter, mais cela aidera grandement des centaines, des dizaines de couples dans notre pays a surmonter ce probleme medical, avec laide du programme daugmentation du taux de natalite qui a ete adopte aujourdhui au gouvernement. Si vous vous souvenez, jai eu une telle initiative a la mairie, a la suite de laquelle plus de 500 enfants sont nes a Bucarest, pres de 600 enfants sont nes a Bucarest, suite au programme que jai lance en tant que programme. Javoue, la ministre de la Famille sest inspiree du travail de lancien maire general et je voulais vraiment ne pas avoir de citoyens de plusieurs categories, les privilegies de Bucarest, qui ont deja ce projet depuis plusieurs annees, malheureusement il nest plus soutenu par le budget du nouveau maire general, mais pendant les deux annees où jetais avec ce projet de maire general je lai finance en priorite, et ces projets qui ont ete lances pendant le mandat de maire general et appliques a travers lASSMB ont donne des resultats. Je le repete, malheureusement, maintenant le programme na pas ete ferme, mais il nest plus finance, cest-a-dire c`est exactement le meme. Et je voulais, je le repete, que dautres personnes de tout le pays puissent beneficier dun tel programme. Parce que, je vous le dis honnetement, nous recevions des mails, des messages, des interventions de tout le pays, pourquoi ne pas faire campagne pour que le projet de Bucarest concernant le reglement de la procedure de fecondation soit applique dans tout le pays. Et il y a quelques departements qui ont postule, malheureusement trop peu, car la charge financiere retombait sur lautorite locale, qui ne disposait pas de ces ressources financieres. Par la multitude de problemes que rencontre une collectivite locale, on se rend compte que cetait important, mais ces ressources financieres netaient pas disponibles, que pour trop peu de procedures, 10, 20, 30, en tout cas pas de lordre de centaines, comme on essaye a travers ce programme, plus de 200 procedures seront reglees dans chaque departement. Et nous voulons augmenter ce montant chaque annee. Cest mon souhait. Mais je me suis dit que la premiere etape est importante, faire adopter le projet, larrete conjoint, avoir les premieres demandes, les premiers reglements, et je suis convaincue quon pourra eventuellement augmenter ce programme ; et on fera bien sûr une presentation des effets devant vous, de maniere concrete, comme nous avons pu le faire a la mairie, avec les plus de 500 enfants nes en deux ans a Bucarest, dans le cadre de ce programme. Journaliste : Merci ! Journaliste : Bonjour Madame la Ministre ! Seulement parce que vous avez parle de ce programme que vous avez eu egalement a la Mairie de la Capitale, jai pense a vous demander sil y a encore des discussions et il en aura dans la prochaine periode liees a une nouvelle candidature, en 2024, je vous demande maintenant. La possibilite detre soutenue par le PSD et le PNL, je sais que cela a aussi ete evoque. Quel est le statut et quel est votre souhait? Gabriela Firea: Si je suis en bonne sante et en forme physique maximale, avec de lenergie, avec une capacite de travail, car cest aussi un probleme, comme vous le savez, malheureusement, a la Mairie, je suis tombee tres gravement malade lannee derniere et ce netait pas pas facile pour moi, alors si je suis dans la forme daujourdhui, disons, et que je remercie le bon Dieu pour ma guerison medicale et les medecins qui mont sauvee, jaimerais me porter a nouveau candidte et continuer mes projets, qui, malheureusement, la plupart du temps sont desormais figes, notamment les grandes infrastructures, sanitaires et sociales, dont aujourd`hui j`ai offert un exemple. Pour linstant, je considere que jai deja le soutien de mes collegues du Parti Social-Democrate, le president Ciolacu a recemment apporte des precisions justement parce quil y avait toutes sortes de speculations selon lesquelles je ne beneficierais pas du soutien de mes collegues. Par contre, jouvre une parenthese, si mes collegues du PSD ont un autre candidat, qui est, disons, plus que ce que je pourrais offrir comme gage de responsabilite dans ladministration, ce nest pas un probleme, pas d`ennui, je dois juste accepter le fait quil y a un candidat qui est mieux prepare que moi en termes dadministration, de politique, denergie, de volonte de faire, et je le soutiendrai. Cela ne signifie pas que je doive imposer ma propre candidature. Si quelquun de beaucoup mieux prepare se proposait il ny aura pas de probleme, il y a de la place sous le soleil pour tout le monde, je pense que oui, on a un lieu de travail pour les citoyens, on na pas forcement besoin detre dans une certaine position. Ici aussi, je peux faire certaines choses, je dis pas mal, meme si je ne suis plus maire. Je vous remercie egalement. Journaliste : Egalement sur les questions politiques, Mme Firea. Gabriela Firea : Oui. Journaliste : Vous parliez des declarations de Marcel Ciolacu, hier jai entendu le president du parti dire que vous deviez choisir si vous voulez vous presenter aux elections presidentielles, alors ici je propose certaines voix de lespace public comme le candidat du PSD aux elections presidentielles. Si vous deviez choisir, que choisiriez-vous, a quelle course vous inscririez-vous ? Gabriela Firea : Tout dabord, cest un honneur pour toute personne detre en position detre discutee comme candidate possible a la mairie generale, a la presidence de la Roumanie ou a un autre poste public. Cest un immense honneur et je suis reconnaissante a tous ceux qui ont fait circuler mon nom avec dautres noms sur la scene politique ou non, qui ne sont pas actuellement en politique, mais qui pourraient en ce moment etre des propositions de certains partis ou de certaines alliances de partis dans le course la plus importante, celle des elections presidentielles. Mais, categoriquement, je veux continuer les projets a Bucarest, il ny avait aucun probleme de mon point de vue a viser un autre poste, je vous le dis honnetement, je suis vraiment embetee, mais je ne lai pas annonce depuis longtemps quand je serai genee, pour ainsi dire, je me suis epuisee du point de vue de lexposition publique, quand je lis certaines informations comme qoi je le voudrais. Non, je ne veux pas me presenter candidate a la presidence. Je voudrais me presenter aux elections de la mairie de la Capitale. Mais je comprends quil y a certains jeux qui se jouent, bien sûr il faut toujours quil y ait des conflits, parce que sil ny a pas de conflits, probablement la vie politique serait seche et puis, non, on vit souvent de combines. Mais ce nest pas le cas en ce qui me concerne. Si toutefois, je le repete, le parti que je represente trouve un autre candidat, je me soumettrai a la decision du parti et, etant un homme dequipe, un homme dequipe eprouve, jirai la où mon equipe politique menvoie travailler, car je nai jamais fui le travail et je pense que je lai prouve meme quand jetais tres malade, et je nexagere pas quand je dis tres malade, et certains dentre vous le savent, merci beaucoup. Je vous envoie l`ordre conjoint. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, Madame la Ministre, y compris pour le travail, ici au Bureau executif, a Piața Victoriei, dans la salle du point de presse. Sil vous plait, si vous avez des questions sur la reunion du gouvernement daujourdhui ou... ? Journaliste : Oui, pour en revenir au probleme de Blue Air, nous avons beaucoup de demandes dans la salle de redaction et il y a des gens qui nous demandent comment ils sauront que ces avions Tarom ont ete prepares, qui les informera et comment ils sauront quand le premier avion arrive ? Dan Carbunaru : Bien sûr. En ce moment, il existe le cadre legal et les financements necessaires pour assurer le rapatriement des Roumains qui sont actuellement touches par la suspension des vols de Blue Air. En meme temps, je voudrais vous rappeler ceci : les montants alloues, ainsi que dautres montants qui doivent etre recuperes sur le budget de lÉtat parmi les dettes que cette entreprise a, seront recuperes. Le Premier ministre roumain a demande la recuperation de cet argent et la somme mise a disposition aujourdhui pour la contribution de lavion Tarom, ainsi que dautres moyens deja mis en œuvre, est egalement recuperee, car il y a des citoyens roumains qui, entre-temps ont trouve dautres billets davion ou sont montes a bord dautocars. Ce que nous avons, en ce moment, comme indice de la necessite dappuyer cette solution trouvee par le gouvernement, cest la situation recueillie par le Mystere des Affaires Etrangeres, qui prend le relais, comme je lai dit, soit a travers ce centre dappel qui a un numero unique attribue, soit par lintermediaire de nos consulats, toutes les demandes de soutien des citoyens roumains. Cette liste, qui est pratiquement mise a jour en temps reel au niveau du MAE, est transmise au Ministere des Transports qui doit, comme nous lavons dit et cela est precise dans ce dispositif, dans l`Arrete du Gouvernement, prenant ces listes, organiser les vols qui sera exploite par TAROM. Ainsi, dans ce secteur - le Ministere des Affaires etrangeres, le Ministere des Transports et Tarom - ces personnes qui, lorsquelles annoncent la situation a laquelle elles sont confrontees, le fait quil ny a pas dautre solution, quelles sont bloquees, etant aussi un low cost, peut-etre que beaucoup dentre eux nont pas forcement les ressources financieres pour trouver une autre solution du jour au lendemain, ou en tout cas dheure en heure, et puis ils ont besoin daccompagnement. Ils sont contactes aux donnees quils communiquent et sont informes de lorganisation de ces vols. En outre, le Ministere des Transports et le Ministere des Affaires Etrangeres communiqueront des quils auront des nouvelles sur la mise en œuvre de cet arrete de gouvernement. Journaliste : Mais qui les informe ? MAE, le Ministere des Transports ? Ce nest pas clair ici. Dan Cărbunaru : Cest une procedure qui sapplique a nimporte quel vol. Normalement, la compagnie aerienne exploitant le vol assure la liaison avec ces personnes. Mais maintenant, nous ne parlons pas dune operation commerciale standard, où quelquun a achete un billet, cest pourquoi il importe beaucoup ici de savoir comment les activites menees par le MAE sont coordonnees, qui a les coordonnees de ces personnes, les transmet ensuite au Ministere des Transports et il existe un canal de communication qui est deja actif a partir du moment où le citoyen roumain qui demande de laide et je voudrais le souligner, cest une mesure que le Gouvernement roumain a ordonnee, le Premier ministre a egalement demande au Ministere des Affaires Etrangeres et au Ministere des Transports de soutenir les citoyens roumains qui se trouvent a letranger. Journaliste : Alors MAE. Dan Cărbunaru : Jai dit quil y a deux ministeres qui travaillent a la mise en œuvre de cet arrete. Journaliste : Les gens qui attendent maintenant dans les aeroports veulent des reponses precises. Cest precisement pour cela que je vous demande : MAE ou Ministere des Transports ? Qui les notifie ? Dan Cărbunaru : Le canal de communication ouvert en ce moment se situe au niveau du Ministere des Affaires Etrangeres. Journaliste : Et nous comprenons qua lheure actuelle aucun avion de Tarom na decolle, nest-ce pas ? Dan Cărbunaru : Hier soir, il y a eu une discussion que le Premier ministre a eue avec toutes les personnes impliquees, il leur a demande de mesurer. Nous sommes au premier jour depuis la mise en œuvre de cette decision. Ici, nous avons deja une decision du Comite national des situations durgence qui a ouvert la voie a cette decision gouvernementale qui a ete approuvee aujourdhui. Ce nest pas forcement une affaire, un detail bureaucratique, cest la difference entre avoir une annonce generale bien intentionnee et une solution. En gros, le Premier ministre a trouve cette solution, l`arrete de gouvernement prevoit les fonds necessaires a la compagnie aerienne nationale pour mettre en œuvre cette decision. Le reste depend donc de la maniere dont les donnees sont collectees, les listes de passagers sont agregees, les aeroports où ils seront recuperes sont identifies et cette operation est effectuee. Journaliste : Bien que je sache que cela ne depend pas necessairement du gouvernement, dapres les donnees dont vous disposez, pensez-vous que Tarom a suffisamment davions pour effectuer tous ces vols ? Y en a-t-il assez ? Dan Cărbunaru : Jusqua ce moment, je vous disais, du moins selon les donnees de ce matin du Ministere des Affaires Etrangeres, il y avait un peu plus de 2.00 Roumains qui avaient demande de laide. Bien sûr, cette liste devra etre reconfirmee, car avant elle... Je ne veux pas entrer dans les details des arrangements de vol, ce nest pas forcement ma specialite, mais je veux juste vous dire quen ce moment ces listes sont collectees et les principaux points d`embarquement de ces citoyens roumains sont identifies, et le MAE a une experience suffisante a cet egard, tout comme le Ministere des Transports, car je voudrais vous rappeler a nouveau, il y a eu des situations des Roumains qui sont restes isoles pendant les vagues intenses de COVID et des solutions ont ete trouvees meme alors ; bien sûr, maintenant nous parlons dun autre type de situation. Mais, encore une fois, lÉtat roumain vient au soutien de ses citoyens. Ainsi, au moment où ces listes sont coagulees, les avions aussi. Ils ne vont pas vers plusieurs destinations en meme temps. Comme vous le savez deja, il y a des situations compliquees dans les aeroports internationaux, et je ne parle pas seulement de ceux de Roumanie, mais partout dans le monde, il y a des distorsions generees par des greves, des problemes de compagnies aeriennes, des situations specifiques a laeroport. En tant que tel, les horaires de vol doivent egalement etre adaptes pour permettre a ces aeroports dinclure de nouveaux vols dans leurs horaires. Il y a donc des problemes techniques, cest pourquoi je vous le disais, et le Ministere des Affaires Etrangeres, et le Ministere des Transports, au fur et a mesure quils avancent, ayant en ce moment le cadre juridique et les ressources financieres necessaires a leur disposition, ils vont chacun communiquer dans son domaine de responsabilite. Journaliste : Merci ! Dan Carbunaru : Merci ! Journaliste : Bonjour ! Je voudrais vous poser deux questions. Tout dabord, je minteresse un peu aux dettes de Blue Air, a cette aide dÉtat. Eh bien, nous devrions etre dans une procedure, ou nous allons etre dans une procedure par laquelle le inistere des Finances, avec lANAF, saisira les comptes de Blue Air, auquel cas lÉtat reprendra, pour ainsi dire, lactionnariat general. Quelle est la situation ici, parce quon sait que, pendant un an, cest lÉtat qui a paye ces dettes a EximBank, en fait cette aide dÉtat, parce que la compagnie a dit quelle ne pouvait pas le faire. Où en sommes-nous, quelle est la prochaine etape, quand cela va-t-il arriver ? Dan Cărbunaru : Des aides dÉtat, si vous vous en souvenez, du moins pendant la periode touchee par le COVID, ont ete accordees en Europe a plusieurs compagnies aeriennes, quelles soient publiques ou privees. Journaliste : Oui...; TAROM et Blue Air. Dan Cărbunaru : La maniere dont ces formes de soutien sont recuperees ou, plus precisement, la maniere dont les dettes qua un moment donne une entreprise, dans notre cas Blue Air, accumule par rapport aux obligations envers le budget de lÉtat, sont lobjet de la demande que le Premier ministre de la Roumanie a adressee aujourdhui aux membres du cabinet, a tous les ministeres qui, soit dit en passant, ont des attributions, et ce nest pas seulement lANAF ou le Ministere des Finances, dappliquer toutes les dispositions legales, leviers pour que le recouvrement des creances soit fait. La maniere technique dont cela se passe, dans le cas de votre question, par le biais du Ministere des Finances/ANAF, est ou sera clarifiee par le ministere concerne lui-meme ou peut-etre meme directement par lANAF. Le Premier ministre Nicolae Ciucă a ete extremement ferme, a la fois par rapport a cette decision de soutenir les Roumains bloques dans les aeroports a letranger pour rentrer chez eux, avec le soutien de lÉtat roumain, mais, egalement, il a transmis un maximum de fermete et lapplication de la loi, comme dans tout autre cas, pas seulement dans le cas de cette compagnie aerienne, afin que les autorites fassent leur devoir et recouvrent les dettes. Comment lANAF fera cela, lANAF vous informera. Journaliste : Au moins un delai indicatif dans lequel on pourrait savoir le commencement des procedures qui vont se declencher, savoir ce qui se passe, si au final on procede a lexecution forcee ou aux saisies, pour prendre le relais lentreprise. A titre indicatif je vous demande : demain, aujourdhui, dans une semaine ? Dan Cărbunaru : Je vous comprends. Vous comprenez sûrement aussi que ce nest pas les attributions du porte-parole de donner des delais ou detablir des procedures de travail... Journaliste : Je pensais que le Premier ministre avait donne. Dan Cărbunaru : LANAF doit tenir compte de ce que le Premier ministre a demande, a savoir lapplication de la loi et le recouvrement des creances. Et pas seulement lANAF, toutes les autres institutions. Journaliste : Et jirais aussi un peu vers un autre sujet : lannonce de la cheffe de la Commission europeenne, qui dit quil est desormais obligatoire de reduire la consommation delectricite aux heures de pointe pour les Etats. Comment se prepare-t-on a cela, quest-ce que cela signifie concretement pour la Roumanie ? Dan Cărbunaru : Il y a des propositions qui font partie, disons, de la liste des solutions quanalysent, au niveau europeen, les decideurs. Sinon, comme vous le savez, le 9 septembre, le ministre de lÉnergie participe a la reunion du Conseil des ministres de lÉnergie precisement pour discuter dun tel ensemble de propositions. Le fait quau niveau europeen nous ne parlons pas seulement de faire des economies, ce qui, comme vous le savez, etait deja prevu dune maniere ou dune autre, il y a eu des discussions liees a cette necessite, mais la dignitaire europeenne a dit autre chose, et je voudrais juste completer le cadre que nous analysons maintenant, des solutions liees au plafonnement des prix du gaz, ce qui se produit deja en Roumanie, ou des contributions que les entreprises energetiques, voire les combustibles fossiles, devraient avoir comme forme de solidarite en cette periode où tout le monde est sur le test, sachant que le prix de production na pas necessairement change, surtout dans le cas des producteurs, mais plutot les profits, et pas seulement dans le cas de ceux qui produisent de lenergie ou qui fournissent du gaz naturel, mais aussi dans le cas de ceux qui echangent ces choses sous forme de commerce. De ce point de vue, je dirais que la Roumanie a eu meme un pas en avant et vous vous souvenez quau moment où il y avait des discussions, des debats lies a ce que le gouvernement a decide sous la forme optimisee de lordonnance durgence qui est venue proteger les consommateurs nationaux, les citoyens roumains, leurs menages, mais aussi leconomie de la effets des augmentations de prix sur lenergie, sur le gaz naturel, des voix se sont elevees pour poser certaines questions par rapport a ces solutions dont la volonte de mettre un terme aux tentatives de speculation sur lenergie, le gaz naturel gardant en quelque sorte sous controle cette tendance a surencherir sur les prix de le marche et nous voyons ceci, disons, cet instrument auquel la Roumanie a en quelque sorte pense, deja presente au niveau europeen, est un veritable modele, repris ou en quelque sorte introduit apres ce que la Grece a deja fait, avec les approbations de lUnion europeenne derriere et nous esperons qua la suite des discussions que les ministres concernes auront au cours de cette periode, nous verrons des ameliorations egalement du point de vue de la maniere dont cela a ete gere, cest la situation au niveau du marche unique parce quon voit que les prix de lenergie et du gaz naturel ont tendance a ne pas necessairement tenir compte des specificites de chaque pays, du pouvoir dachat, du PIB, du niveau de developpement, et puis une approche unitaire est necessaire - nous voyons egalement de tels messages dans les États membres et, bien sûr, nous sommes heureux et saluons que ce besoin soit egalement satisfait au niveau des institutions europeennes. avec confiance dans la capacite des institutions europeennes ainsi que des États membres a renforcer ces formes de protection pour les citoyens europeens, y compris les Roumains, et pour lenvironnement des affaires, sous reserve que ces decisions nentreront en vigueur quapres un consensus a cet egard. Journaliste : Tout a fait daccord avec vous, sauf que, oui, sur cette partie des dispositions de lordonnance, il y a, mais a part cette reduction de 15 % de la compensation pour les consommateurs menagers et les PME, du niveau de lÉtat roumain, une recommandation au moins, il ny a pas de strategie deconomie concrete, et je vous demanderais si ce ne serait pas le cas, etant donne que ces signaux viennent encore de Bruxelles, du sommet de lUnion europeenne, et nous ne les transmettons pas a la population, et de ce point de vue je vous pose la question, les institutions publiques peuvent-elles, comme strategie, faire cette reduction de la consommation delectricite ? Cest peut-etre la que ca commence. Dan Cărbunaru : Bien sûr, formellement, nous avons besoin dune decision au niveau europeen qui doit obligatoirement etre mise en œuvre au niveau des États membres. Du point de vue de la necessite depargner, je peux vous assurer quau niveau du Gouvernement et au niveau des ministeres de tutelle il y a cette preoccupation, meme si elle ne se retrouve pas dans un registre depargne ou, si vous voulez, sous une forme codee. Mais la disponibilite, mais aussi la volonte et la responsabilite du Gouvernement, je dirais, par rapport a la necessite de faire des economies, on la trouvee il y a deja quelques mois, quand, peut-etre vous en souvenez-vous, le paquet avec en plus la Formule de mesures Soutien a la Roumanie, qui signifiait de largent supplementaire pour les citoyens vulnerables, mais aussi pour leconomie, afin de soutenir lenvironnement des affaires, lune des annonces qui a ete faite et qui a ensuite ete retrouvee dans la nouvelle formule budgetaire visant a reduire les depenses de 10 % , na pas dinvestissements. mais des depenses que les ministeres de tutelle ont dû faire. Alors, sous ce signe, je peux vous assurer quil y a un souci de faire des economies, y compris dun point de vue reglementaire, si vous voulez, ce qui sest passe dans la nouvelle ordonnance, qui sest en quelque sorte amelioree, repoussant la forme de protection de du 31 mars au 31 août 2023, cela etant arrive enencourageant pratiquement la reduction de la consommation et de cette formaulation dans le paquet desoutien, pratiquement la difference entre les 300 KW, pour parler du consommateur menager, a linterieur duquel a ete paye un prix reduit, abaisse a 255 correspond et, je pense que vous vous souvenez, le ministre de lEnergie a explique a lepoque ce detail, il se reflete exactement dans les 15% qui encouragent en quelque sorte ce pourcentage deconomie deja a ce sujet est discute a le niveau europeen. En meme temps, la reduction a 85 % de la consommation de lan dernier pour la situation des PME, par exemple, vise exactement le meme type de situation, cest-a-dire encourager une reduction de la consommation, une approche responsable de cette periode que nous traversons, pour que, au total, et grace a leffort des institutions publiques, et grace a leffort prive, nous parvenions a nous inscrire dans cette formule depargne. Journaliste : Merci. Dan Carbunaru : Merci. Journaliste : Bonjour ! Je voudrais revenir sur le sujet de Blue Air. Outre les mesures prises pour les Roumains a letranger qui devaient rentrer chez eux avec Blue Air, quarrive-t-il a ceux qui se trouvent actuellement dans les aeroports de Roumanie, en attendant des vols qui ne decollent plus ? Dan Cărbunaru : Il y a deux categories de citoyens, dans notre cas les citoyens roumains qui achetent des billets davion. Il y a ceux qui le font directement avec la relation commerciale, avec la compagnie de transport aerien respective, ou par lintermediaire dune agence de voyages. Et ici, je voudrais saluer de la part du gouvernement roumain la decision, lannonce, au moins, que les operateurs touristiques ont faite, dans le sens où ils se mobilisent pour, entre autres, une partie des obligations quils ont assumees vis-a-vis des touristes quils accueillaient, les envoyaient en diverses vacances ou vers diverses destinations, pour sassurer quils rentrent chez eux en toute securite, en leur proposant diverses solutions de transport. La deuxieme situation a laquelle nous pensons donc, non pas dans la relation juridique entre lacheteur du billet davion par lintermediaire dune agence de voyage, mais celui qui est alle acheter ce billet directement aupres de lentreprise, sinscrit dans le cadre juridique au niveau europeen , qui leur donne le droit de recouvrer toutes leurs depenses, y compris la compensation qui leur est due, sur la base du reglement europeen 261 de 2004, qui definit precisement les regles de compensation et dassistance aux passagers en cas de refus dembarquement ou dannulation ou de retard prolonge de vols. Tous ces details ont deja ete rendus publics a ceux qui sont confrontes a de telles situations a la fois par le Ministere de lEntrepreneuriat et du Tourisme, qui poursuivra tout au long de cette periode la campagne dinformation sur les droits des citoyens dans une telle situation, mais, de bien sûr, il incombe egalement a lautorite de controle, lAutorite nationale pour la protection des consommateurs, dintervenir et precisement pour cette raison, en respectant toutes les etapes de la procedure, qui impliquent evidemment dinformer lentreprise elle-meme, les Roumains qui sont confrontes a de telles situations et ils ne peuvent exercer leurs droits a la suite de situations mieux ou moins bien gerees par cette entreprise, ils peuvent reclamer ou se plaindre, en demandant le soutien de lANPC, qui est pret, comme, pour autant que nous sachions publiquement, cela sest deja produit , car il y a eu des situations des annulations de vols depuis la Roumanie, malheureusement, bien sûr, peut-etre dans un contexte different, mais ceux qui controlent les rapports entre les citoyens et les compagnies aeriennes sont celles de lANPC et celles-ci peuvent prendre des mesures a cet egard. Journaliste : Donc, le seul moyen dont ils disposent est de deposer une plainte et de demander de largent par le biais de la directive europeenne. Aucune autre mesure disponible... Dan Cărbunaru : Je dirais que ce nest pas un levier, cest un droit quils ont et quils doivent se battre pour cela, car justement pour de telles situations... Journaliste : /.../ cette compagnie Blue Air, qui au fil du temps a fait face a des annulations de vols, avec de tres longs retards, na meme pas paye la compensation a laquelle ont droit les citoyens qui se trouvent dans une telle situation. Comment gerez-vous cette situation, où lon sait quils nobtiendront pas leur compensation facilement ? Dan Cărbunaru : Dans de telles situations, outre la maniere dont les tribunaux peuvent intervenir, je suis convaincu que les institutions competentes - et je reviens sur le role important de lANPC - peuvent aller de lavant et utiliser tous les leviers juridiques pour les droits du consommateur roumain en general, plus precisement, nous nous referons maintenant aux Roumains qui ont ete bloques dans les aeroports, a lexterieur ou a linterieur du pays, pour pouvoir les exercer comme ils le devraient. Journaliste : LANPC peut infliger des amendes, mais cela ne resout en rien la situation de ceux qui attendent depuis 22 heures a laeroport dOtopeni, par exemple. Dan Cărbunaru : Ce nest pas une situation simple et je ne pense pas que quiconque ait cherche a simplifier par des explications les effets generes par cette suspension in corpore de tous les vols que cette compagnie avait contractes. En tant que tel, sil vous plait ayez confiance, comme lannonce a deja ete faite, nous ne considerons pas seulement le soutien, ce netait quune priorisation, car nous devons penser, la difference entre les familles roumaines qui sont dans une situation extremement difficile desagreable, coincees dans des aeroports en Roumanie, avec la situation des autres Roumains qui se trouvent a letranger et, bien sûr, dun point de vue juridique et humain, il leur est beaucoup plus complique de trouver une solution. Mais, certes, la situation de ceux qui sont bloques ou ont ete bloques dans les aeroports de Roumanie a cause de cette decision de suspension est prise en compte par les autorites et, d`ailleurs, les personnes en droit pendant cette periode communiqueront egalement les mesures quelles ont prises. Journaliste : Je voudrais egalement revenir sur ce que mon collegue demandait concernant le recouvrement des creances de cette societe. En effet, nous comprenons que le premier ministre a demande aux institutions de recuperer en urgence cet argent, mais un representant du Ministere des finances et un representant du Ministere des Transports siegent au Conseil dadministration de cette societe depuis plus dun an, depuis ils recevaient des aides de lÉtat, le gouvernement etait donc au courant de cette situation. Comment en est-on arrive au point où Blue Air continue de voler, dannuler des vols, ce qui cree le chaos de ces temps, alors que le gouvernement etait bien informe de ce qui se passait la-bas ? Dan Cărbunaru : Eh bien, le pouvoir de decision dans une entreprise privee, independamment de la presence dun ou deux representants au sein de ce conseil, reste evidemment une responsabilite de lentreprise privee. Ce que fait lÉtat roumain en ce moment, dans lequel nous voyons de nombreux Roumains touches par la decision de suspendre les vols, sans aucun lien, quoi quil en soit, avec la situation generee par cette application du blocage des comptes par le Fonds pour lenvironnement, toutes ces choses representent des responsabilites generees par le non-paiement des sommes dues au budget de lEtat. Journaliste : Mais pourquoi nous sommes-nous retrouves dans cette situation, où nous avons le probleme de recouvrer la dette seulement apres que la compagnie a annonce quelle annulait des vols pendant une semaine ? Pourquoi aucune mesure na ete prise ? Dan Cărbunaru : Dapres ce que je sais, et bien sûr le Ministere des Transports peut certainement vous donner plus de details, et peut-etre meme le Ministere des Finances, il existe une procedure de concordat qui consiste a offrir la possibilite de regler le paiement des dettes pour une certaine periode de temps. Ce qui sest passe avec le blocage des comptes sur la base des autres dettes, car il y a plusieurs categories de sommes qui doivent etre versees au budget de lÉtat par cette compagnie, cest ce qui a ensuite ete invoque par Blue Air pour suspendre ces vols, mais ils sont deux choses distinctes. Le recouvrement de creances, qui est de toute facon lobligation de lÉtat roumain, et qui se produira, respectivement la solution, disons, juridique dune part, des effets generes par la decision de suspendre les vols de cette compagnie, respectivement, et je revenons ici a ce qui est le plus important, la maniere dont les droits des citoyens, des clients en general ont ete touches, mais nous pensons maintenant principalement aux citoyens roumains qui ont dû reprendre leurs bagages et ensuite rester coinces dans les aeroports a quelques metres de lavion qui devait les emmener a destination. Journaliste : Merci ! Dan Cărbunaru : Merci moi aussi ! Journaliste : Bonjour ! Je voulais vous demander si les deux representants de lÉtat roumain - du Ministere des Transports et du Ministere des Finances - ont informe a lavance les deux ministeres concernes du sort de cette entreprise. Parce que, faisant partie du Conseil dadministration, je suppose quils ont participe a toutes les reunions et quils savaient en quelque sorte quelle etait la situation - en fait, ils auraient dû savoir quelle etait la situation economique de cette entreprise. Par consequent, je soupconne que le ministre des Transports a egalement informe le Premier ministre au fil du temps. Était-ce connu au niveau gouvernemental? Dan Cărbunaru : Je ne voudrais pas speculer sur la maniere dont ces informations ont circule, mais peut-etre au moins la premiere etape dont vous avez parle, a savoir la necessite dinformer hierarchiquement, au niveau des deux representants des ministeres de tutelle faisant partie du Conseil peut etre facilement verifiee et je mattends a ce que les representants des directions des communications des deux ministeres soient en mesure de vous fournir ces details une fois que vous les aurez demandes. Journaliste : Et sur un autre sujet, si vous me le permettez, nous avons vu que nous avons cette loi sur la speculation. Lordonnance a ete approuvee par le gouvernement, mais le gouvernement na pas pris de decision ulterieure, comme il est ecrit dans lordonnance, qui devrait definir les produits pour lesquels il y a speculation et la periode de temps. Le gouvernement vient-il toujours avec une telle decision ou non? Dan Cărbunaru : Je men souviens tres bien, et je pense que vous aussi, jetais au meme point de presse lorsque cette mesure a ete presentee, et il a egalement ete mentionne alors que, chaque fois que la situation lexigerait, le gouvernement interviendrait ponctuellement, par un arrete de gouvernement, qui presente, expose pratiquement la situation respective et met, disons, en operation le mecanisme que le cadre juridique general base sur la lutte contre la speculation offre deja. Ainsi, lorsque nous aurons une telle situation, l`arrete de gouvernement viendra ponctuellement reglementer cette situation, ayant un cadre legal deja etabli. Journaliste : Jai une autre question concernant le recensement. Nous comprenons que les mairies disent attendre largent de lINS, lINS dit attendre quune decision soit homologuee par laquelle ces versements seront affectes pour remunerer les plus de 20.000 reviseurs. Quand cette decision pourrait-elle etre approuvee, si vous connaissez leur situation ? Dan Cărbunaru : Nous allons verifier ces choses et nous pouvons evidemment vous communiquer lhorizon temporel dans lequel ces paiements seront effectues. Journaliste : Et ma derniere question est liee a ce plan de mesures pour cet hiver. Cest une annexe qui y est classee, dapres ce que jai vu dans le projet approuve aujourdhui. Donc, en dautres termes, nous ne savons pas quelles mesures sont prises pour cet hiver, parce que cest exactement dans cette annexe quelles ont ete adoptees, cest ce qui est dit dans le projet de loi. Quelles sont donc les mesures ? Dan Cărbunaru : Je peux vous assurer, comme la fait le ministre de lEnergie lors de la reunion du gouvernement, que toutes ces mesures ont ete prises. La partie qui nest pas publique depend de leurs specificites, mais la responsabilite que ce gouvernement a assumee nest ni confidentielle ni secrete, cest dassurer toutes les ressources necessaires pour bien traverser cet hiver. Je vous rappelle que nous avons deja atteint plus de 75 % des stocks de gaz, bien avant lecheance requise, et nous depasserons certainement dici le 1er novembre - qui est lecheance fixee - les 80 % de gaz naturel que la Roumanie doit avoir, selon des reglementations europeennes, a votre disposition, avant tout pour les propres citoyens et la propre economie. En outre, lensemble du systeme energetique national est pret a affronter lhiver et ce sont les assurances que le ministre de lÉnergie a presentees aujourdhui avec le programme. Journaliste : Vous nous dites de ne pas nous inquieter, mais le document dit que le gouvernement a pris les meilleures mesures, mais vous ne nous dites pas quelles sont les mesures, et dun autre cote, le document dit tres clairement que nous nallons pas avoir le gaz dont nous aurons besoin, nous ne lavons pas, en fait, de meme avec lelectricite, cest-a-dire quil est dit tres clairement que nous allons recourir aux importations. Et puis, ma question est où va-t-on importer, par exemple, de lelectricite ou du gaz naturel ? Dan Cărbunaru : Le marche europeen nest pas un marche qui implique un isolement entre le fonctionnement de nos economies. Il y a des situations dans lesquelles la Roumanie devient un exportateur delectricite, par exemple, tout comme elle devient egalement un importateur. Comme je repondais un peu plus tot a notre collegue, il y a actuellement des discussions au niveau europeen justement pour assurer un fonctionnement en bloc de lUnion europeenne, de nos economies, pour que personne ne souffre, du citoyen a lenvironnement des affaires, du fait du manque denergie ou de gaz naturel, et la Roumanie, par rapport a de nombreux autres États europeens, a la capacite de produire a la fois de lelectricite et du gaz naturel. Comme vous le savez egalement, lelectricite ne peut pas etre stockee, elle circule donc dune maniere ou dune autre sur linfrastructure de transport, mais egalement entre les États membres selon les besoins. Journaliste : Bonjour. Je reviendrais un peu sur la crise de Blue Air et sur la loi que vous dites avoir adoptee aujourdhui. On na pas vu cette loi, quand elle sera publiee et quand elle entrera en vigueur, justement, pour quon sache comment le mecanisme va fonctionner. Dan Cărbunaru : Jai deja annonce que cette decision a ete adoptee lors de la reunion du gouvernement, elle est basee sur la decision du Comite national pour les situations durgence, qui vise precisement a signaler la situation dans laquelle se trouvent les citoyens roumains, et tres probablement, si ca nest pas arrive, mes collegues publieront cette decision. Cest une decision, pratiquement, qui a ete prise en tres peu de temps. Journaliste: Vous avez dit que ce nest pas la premiere fois que vous appliquez ce mecanisme, pendant la pendemie aussi, nous aimerions savoir quil y a deja plus de 2.000 Roumains qui ont demande de laide, combien de temps cela durerait-il, finalement, est-ce que le Ministere des Affaires Etrangeres a deja envoye au Ministere des Transports et a Tarom, Tarom sorganise deja pour amener les deux mille Roumains? Que savez-vous a propos de... Dan Cărbunaru : Quelques heures seulement apres le moment où les citoyens roumains ont commence a etre vraiment bloques dans les aeroports, je vous rappelle que le gouvernement a deja annonce la decision daccorder un soutien prioritaire a ceux qui se trouvent en dehors des frontieres. Cela a ete suivi dune reunion du Comite national des situations durgence, qui a cree le cadre de cette decision gouvernementale, et au moment où nous parlons, il y a aussi le financement necessaire pour effectuer ces vols, il y a 5 millions de lei alloues par le gouvernement deja depuis plusieurs heures pour cela. Le Ministere des Affaires etrangeres est deja en train de collecter, disons, la liste basee sur les demandes de soutien des citoyens roumains, ils lenvoient au Ministere des Transports, qui organise en fonction des lieux où se trouvent les vols. Je ne suis pas au courant des demarches effectuees par lAutorite aeronautique de Tarom ou le Ministere des Transports. Journaliste : Cest etrange que le vice-Premier ministre Grindeanu, ici, n`ait eu quelques eclaircissements au debut de la reunion du gouvernement. Probablement, il aurait ete en droit de nous dire ce qui se fait /.../ Dan Cărbunaru : Et je suis convaincu quil a hate de vous donner des details si vous en faites la demande. Journaliste : Enverrez-vous dautres explications sur la situation... ? Dan Cărbunaru : Le Ministere des Transports et le Ministere des Affaires Etrangeres sont prets non seulement a travailler ensemble pour ramener les Roumains chez eux, mais aussi a expliquer comment ils le font. Journaliste : Merci ! Dan Cărbunaru : Merci beaucoup. Sil ny a pas dautres questions, je vous remercie de votre presence et vous souhaite un agreable apres-midi. 2022-09-07 14:14:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_8241.jpgÎntrevederea premierului Nicolae-Ionel Ciucă în cadrul unui prânz de lucru cu ministrul de externe din Republica Portugheză, João Gomes CravinhoȘtiri din 07.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/entrevue-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-lors-d-un-dejeuner-de-travail-avec-le-ministre-des-affaires-etrangeres-de-la-republique-portugaise-joao-gomes-cravinhoCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă sest entretenu aujourdhui avec le ministre des Affaires Etrangeres de la Republique portugaise, João Gomes Cravinho, qui se trouve a Bucarest dans le cadre de sa participation, en tant quinvite special, a ledition 2022 de la Reunion de la Diplomatie roumaine. Les deux dignitaires ont apprecie la qualite de la relation bilaterale et ont procede a une evaluation par etapes des initiatives de consolidation de la cooperation sectorielle convenues lors de la visite du Premier ministre portugais ce printemps. Les interlocuteurs ont souligne la cooperation dynamique roumano-portugaise dans le domaine de la defense, le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă exprimant une appreciation particuliere pour la presence militaire portugaise sur le territoire de la Roumanie et la contribution active au renforcement de la posture alliee de defense et de dissuasion sur le flanc oriental. Dans ce contexte, a ete exprime l`interet de la partie roumaine a etendre la presence militaire portugaise en Roumanie. Lechange de vues a egalement porte sur les mesures de gestion des coûts energetiques et lagenda de securite regionale, dans le contexte de la guerre en Ukraine, etant evoquee la similitude de levaluation des parties. Dans le meme temps, le Premier ministre Ciucă a souligne limportance de la pleine mise en œuvre des decisions prises lors du sommet de lOTAN de Madrid, dans le sens du renforcement de la position alliee sur le flanc oriental, et a pris note avec satisfaction du soutien actif offert par Portugal pour lobjectif dadhesion de la Roumanie a lEspace Schengen. 2022-09-07 13:44:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-07-01-44-51big_image_006_resize.jpgȘedința de guvern din 7 septembrieȘtiri din 07.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/reunion-du-gouvernement-du-7-septembreDeclarations a la presse du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă au debut de la reunion du gouvernement Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Nous commencerons la reunion du gouvernement par quelques messages lies a la situation creee, hier, avec larret des vols de la compagnie Blue Air et a cause de cela, plusieurs citoyens roumains ont ete bloques dans plusieurs aeroports, et dans ce sens, a partir dhier soir, nous avons pris la decision dintervenir pour soutenir les citoyens roumains. Ils sont clairement affectes par la suspension de ces vols et les ministeres de tutelle ont pris les mesures necessaires pour que nous puissions les aider a rentrer chez eux. Toutes ces demarches doivent etre faites dans le respect de la loi et les fonds alloues sur le budget de lEtat doivent etre recuperes aupres de lentreprise qui a genere cette situation. A ce titre, en ce sens, je demande a lANPC de suivre et de controler de pres lensemble du processus, et au niveau des ministeres de tutelle dassurer le fonctionnement de toutes les structures qui ont ete designees pour faire face a cette situation, 24 heures sur 24, tout au long de la periode au cours de laquelle sera active l`arrete de gouvernement que nous adopterons lors de la reunion daujourdhui. Je vous demanderais, monsieur le vice-premier ministre, de nous donner les derniers details. Nous avons recu le centralisateur du MAE ce matin et 2.098 citoyens roumains ont contacte les services consulaires. Veuillez donc nous fournir les donnees sur la maniere dont nous resolvons cette situation. Sorin Grindeanu : Merci, monsieur le Premier ministre. Comme vous lavez annonce, nous avons aujourdhui a lordre du jour l`arrete du gouvernement concernant lallocation dun montant du Fonds de reserve budgetaire a la disposition du gouvernement prevu dans le budget de lÉtat pour lannee 2022 pour completer le budget du Ministere des Transports et de l`Infrastructure afin de supporter les frais de rapatriement de certains citoyens roumains, ainsi que pour loctroi dune aide financiere durgence. Aujourdhui, nous adopterons cet arrete du gouvernement et, comme je lai dit, il est a lordre du jour. Mais, Monsieur le Premier ministre, je pense quil convient dapporter quelques precisions, a savoir : nous avons un reglement europeen qui sapplique a toutes les entreprises de ce domaine en Europe. Ce reglement stipule egalement, entre autres, quen cas dannulation ou de retard de vol de plus de six heures, les voyageurs peuvent demander une indemnisation a la compagnie concernee. Ceci sapplique egalement a Blue Air. Il sagit dune question liee, je le repete, a la reglementation europeenne et nous parlons dune entreprise privee, Blue Air, une entreprise qui, meme si elle a recu une aide en 2020 denviron 300 millions pendant cette periode, et que lÉtat doit recuperer et je vous remercie den avoir confie la tache a certaines structures gouvernementales et a lANPC, mais je pense que cest aussi le cas de lANAF et des autres institutions qui soccupent du recouvrement de ces creances. Nicolae-Ionel Ciucă : Absolument toutes les institutions doivent etre impliquees dans le recouvrement de toutes les dettes envers lÉtat, quelle que soit lentreprise. Sorin Grindeanu : En ce moment, je sais que cette societe est en procedure de concordat et M. le ministre des Finances le sait probablement en detail, mais, je le repete, nous parlons de relations commerciales, nous parlons de reglementations europeennes, mais, au niveau meme temps, le Gouvernement de la Roumanie doit prendre soin de ses citoyens, qui se trouvent dans une situation particuliere, et cest precisement pourquoi, a la suite de vos decisions dhier soir et de ce matin, jai promu cet arrete de gouvernement. Bien sûr, il faudra et l`on travaille pour mettre en marche un mecanisme, car les choses ne sont pas simples, aller chercher des creneaux dans chaque aeroport, pouvoir atterrir, faire des trajets, trouver de la place dans un autre aeroport, mais mes collegues et ceux de Tarom, et dautres dans ce domaine essaient de mettre en place ce mecanisme, afin que nous puissions surmonter cette situation creee hier apres-midi. Nicolae-Ionel Ciucă : Je mexcuse de vous interrompre, mais, malheureusement, toutes ces clarifications doivent de toute facon tres bien saligner sur une situation de toute facon non fonctionnelle, compte tenu des problemes qui se produisent dans tout ce qui signifie vols et nous avons vu que il y a des problemes dans tous les aeroports et toutes les compagnies aeriennes ont des problemes pour assurer les vols a lheure ou meme certaines ont ete annulees. Il sagit clairement dune situation difficile, cest pourquoi jinsiste une fois de plus : toutes les institutions, tous les ministeres de tutelle simpliqueront et se coordonneront afin que nous puissions ramener les citoyens roumains chez eux le plus rapidement possible. Et comme lactivite dans le service consulaire sest deroule, je veux desormais avoir la meme continuite et coherence dans la prestation des services. Nous approuvons aujourdhui, comme nous nous sommes engages la semaine derniere, par arretede gouvernement, le plan hivernal pour assurer la continuite de lapprovisionnement en electricite pour lhiver. M. le secretaire dÉtat, veuillez decrire les principaux elements du plan. Dan Dragoș Drăgan : Merci, Monsieur le Premier ministre ! Considerant limportance du secteur de lenergie dans leconomie nationale et assurant le fonctionnement stable et sûr du systeme electrique national, en permanence, dans toutes les conditions et situations existantes, dautant plus dans le contexte actuel où toute la region est affectee par laugmentation de des prix de lenergie et du gaz naturel et en meme temps compte tenu de la secheresse hydrologique severe, il est necessaire detablir des previsions sur differents types dhorizons temporels concernant levolution de la demande et de la production delectricite, les perspectives dapprovisionnement energetique pour tous les domaines dactivite, ainsi que leur correlation avec les possibilites de couverture des besoins, compte tenu du developpement permanent et durable du secteur de lenergie. Les principaux objectifs du programme dhiver sont levaluation de la consommation delectricite du pays, entre le 1er novembre 2022 et le 31 mars 2020, une evaluation qui vise a repondre a ses exigences en matiere de parametres de qualite et de securite dans lapprovisionnement, dans des conditions de stabilite et de lexploitation sûre du systeme electrique national, ainsi que letablissement des ressources energetiques necessaires pour couvrir la consommation, ainsi que levaluation des ressources financieres necessaires. Le document a ete elabore sur la base de levolution de la consommation delectricite des annees precedentes, de lanalyse des previsions faites par la Commission Nationale de la Strategie et de la Prevision et le Repartiteur National de lEnergie. Toutes ces previsions ont ete basees sur la garantie du dimensionnement approprie et en meme temps necessaire des stocks de carburant ainsi que des volumes deau dans les grands reservoirs au 1er novembre 2022. Lors de la determination des volumes deau dans les grands reservoirs pour la periode de novembre 2022 - Mars 2023, les previsions meteorologiques faites par lAdministration meteorologique nationale et les previsions hydrologiques faites par lInstitut national dhydrologie et de gestion de leau ont ete prises en compte. Ce qui est important, cest que dans ces conditions, la prevision de consommation faite par le Dispatching energetique national pour la periode novembre 2022-mars 2023 est de 26.170 GWh en moyenne, soit environ 0,7 % de moins que le volume enregistre a la meme periode de lannee precedente. Le projet dacte normatif prevoit egalement des mesures tant pour les operateurs economiques du systeme national denergie electrique que pour les institutions concernees, ainsi que la mise en place du Commandement d`hiver de lenergie, afin de controler de maniere adequate le Systeme electro energetique national et le Systeme national de transport de gaz naturel pendant la periode specifiee, respectivement du 1er novembre 2022 au 31 mars 2023. Lobjectif du Commandement est detablir et didentifier les situations de dysfonctionnement pouvant survenir dans les secteurs de lenergie et du gaz naturel et detablir des mesures operationnelles, autres quadministratives, concernant la garantie du niveau de sûrete et de securite dans lexploitation du Systeme electro energetique national et du Systeme national de transport de gaz naturel, ainsi que les mesures operationnelles necessaires a prendre concernant les stocks de carburant. Chaque fois que la situation lexige, le Commandement energetique national informera le Gouvernement des mesures ci-dessus, ainsi que des problemes qui ne peuvent etre resolus au sein du commandement. Nicolae-Ionel Ciucă : Considerant que tous ceux qui ont des responsabilites dans le plan le connaitront une fois quil sera approuve, aujourdhui, par le arrete de gouvernement, au plus tard a la fin de la semaine prochaine, je veux qu`il y ait une reunion du Comite dhiver pour discuter en detail des mesures que nous devons envisager et, bien sûr, des autres elements qui doivent etre coordonnes avec le Comite interministeriel pour la Resilience energetique et la mise en œuvre de projets dans le Systeme energetique. Pratiquement, en ce moment, avec l`Ordonnace d`urgence du Gouvernement, approuvee la semaine derniere, nous avons reussi a equilibrer le paquet de mesures pour pouvoir gerer correctement la fourniture de l`energie, en maintenant le coût final pour les menages consommateurs, pour les PME et lindustrie alimentaire. Je pense egalement quil est important de souligner a nouveau que les citoyens vulnerables conserveront le meme coût lorsquils paieront pour lenergie. De plus, lors du paiement des gaz, lassurance est aussi claire que possible. Je ne pense pas que les citoyens doivent sinquieter a ce sujet. Aussi, au niveau des PME, tout probleme qui se posera apres lentree en vigueur de lordonnance et apres, le 9, nous aurons la decision de la Commission europeenne, il sensuit quen fonction de ces nouveaux elements de la decision, nous procederons a completer des lordonnance durgence du gouvernement. Un autre sujet important a lordre du jour de la reunion de gouvernement daujourdhui est lapprobation du programme social dinteret national pour soutenir les couples et les celibataires pour augmenter le taux de natalite. En fait, nous completons aujourdhui lensemble des politiques gouvernementales pour soutenir les jeunes familles avec un programme visant a augmenter le taux de natalite. Nous en avons discute au niveau du gouvernement- cest un probleme. Nous pourrions tous voir le taux de natalite entrer en baisse, comme le montrent les chiffres de la fin de lannee derniere. On ne peut pas non plus dire quon a progresse cette annee. De plus, a travers le programme de gouvernemenance, nous nous sommes engages a developper des politiques qui conduiraient a une augmentation du taux de natalite et, dans ce sens, ont ete entrepris une serie de programmes, y compris dans le paquet Soutien a la Roumanie. Il existe des programmes tres clairement nommes, les programmes Family Start et les programmes Student Invest. Ils sont a financer. Dans ce sens, Madame la Ministre, veuillez preciser les principaux elements du contenu de l`arrete de gouvernement daujourdhui. Gabriela Firea : Merci, Monsieur le Premier ministre, tant pour la parole donnee, que pour tout le soutien concernant a ces projets qui tentent, grace a leffort gouvernemental, darreter le declin demographique. Malheureusement, en Roumanie, lannee derniere sont nes le moins denfants, 180.000, et cette annee, 20 % de moins, jusqua present, si lon se refere aux chiffres de lannee derniere. Au fond, comme vous lavez egalement souligne, nous ne constatons pas une amelioration, mais au contraire une aggravation de la situation. Il y a plusieurs raisons pour lesquelles les jeunes en Roumanie soit retardent le moment où ils decident davoir des enfants, soit, dans la plupart des cas, c`est la situation financiere qui les empeche de decider davoir des enfants, oubiwn, sils en ont un, ils renoncent a en avoir deux ou trois autres enfants. Mais depuis quelques annees, il y a un autre gros probleme de sante, a savoir linfertilite. Un couple sur cinq en Roumanie est infertile. Ce sont des informations fournies par des specialistes, ce nest pas quelque chose qui est tire de sources non verifiees et puis tous les États europeens font des efforts pour essayer de soutenir les couples maries ou non, ou les femmes qui souffrent de cette afection, a savoir linfertilite, et sont incapables de payer ces traitements, qui sont assez chers. Et puis, tres brievement, vient le projet daujourdhui que jespere que nous adopterons, ciblant justement cet objectif, a savoir un soutien de 15.000 lei pour couvrir toute la procedure de fecondation in vitro pour les couples ou les femmes celibataires qui veulent recourir a ce traitement apres quoi, avec chances de succes elevees, donc dans un pourcentage tres eleve, ces femmes deviennent meres et qui, pour le moment, en sont empechees en raison de ressources financieres, meme si elles aimeraient suivre cette procedure. Je donnerai plus de details egalement lors de la reunion du gouvernement dans la periode suivante, car nous esperons que larrete conjoint du Ministere de la Famille et du Ministere du Travail paraitra dans quelques jours, afin que, deja, dici la fin de lannee, nous ayons les premieres beneficiaires. Merci encore pour tout votre soutien ! Nicolae-Ionel Ciucă : Je vous remercie egalement. Nous allons certainement approuver l`arrete du gouvernement aujourdhui. Il est important que, par la suite, nous surveillions sa mise en œuvre. Les fonds necessaires sont garantis, nous ne devrions donc pas avoir de problemes. Monsieur le Ministre Daea, je voudrais souligner quelques points car, comme vous lavez annonce, la campagne aux cereales est terminee. Nous batons le plein avec la campagne dautomne, elle touche a sa fin et je suis sûr que vous avez pris toutes les mesures pour quelle se deroule comme il se doit. Ce que je veux souligner, cest la necessite dassurer tout ce qui est necessaire pour pouvoir bien coordonner la securite alimentaire et preparer lhiver a venir et, bien sûr, preparer la campagne agricole 2023. Il y a des problemes qui sont ressortis des rencontres que nous avons eues avec le milieu des affaires et, bien sûr, avec un certain nombre dentreprises dont lactivite principale est cette partie dassurer le commerce de detail et de lalimentation. Des donnees statistiques, il ressort aussi clairement et desagreablement que possible, en meme temps, le fait que la Roumanie continue dimporter une tres grande quantite de nourriture. Nous avons toujours des problemes avec la fourniture du porc, cest pourquoi je pense que lun des arguments que je dois vous demander de commenter est celui lie a la peste porcine qui continue daffecter cette zone de production et avec lANSVSA nous devons prendre les mesures qui simposent, afin que les agriculteurs roumains puissent reprendre leur activite, garantir le materiel genetique, comme nous lavons etabli dans les decisions passees du gouvernement, et pouvoir avoir un secteur de ce domaine revitalise et capable de garantir les quantites de viande de porc necessaires a la consommation des citoyens, dune part, et dautre part, il existe deja un certain nombre de sujets lies aux prix de dumping du ble et dautres produits cerealiers, une situation qui, dans la pratique, est creee par lensemble de ce processus de transit, la Roumanie etant actuellement la principale porte de transit pour les cereales, du moins pour les cereales en provenance Ukraine. Donc, je vous en prie, Monsieur le Ministre, prenons toutes les mesures necessaires, afin que nous puissions exercer un controle, a travers les institutions etatiques, sur ces aspects. Sil vous plait. Petre Daea : Tout dabord, merci Monsieur le Premier ministre, car vous avez deja trace le chemin que nous devons suivre vis-a-vis de linteret de lÉtat que nous avons et de la responsabilite ministerielle et gouvernementale dassurer ce qui est necessaire dans la societe et, en meme temps, faire attention a la balance commerciale, compte tenu de la situation a laquelle vous avez fait reference a juste titre. Je tiens a vous informer qua cette date, les cultures cerealieres graminees sont mises a labri en tant que production. Je dis a labri, car nous avons stocke, jusqua cette date, neuf millions de tonnes de ble, ce qui assure la consommation interieure et la disponibilite pour lexportation. Evidemment, nous sommes passes a la recolte aux autres cultures, en premier lieu au tournesol qui, a cette date, est a 45% recolte au champ et stocke. Je peux vous informer que, jusqua cette date, les situations que nous avons recueillies sur place montrent que nous aurons la quantite necessaire de graines de tournesol pour assurer, grace a la transformation, les besoins de consommation du pays et la disponibilite a lexportation. Bien sûr, nous sommes au debut de la recolte du maïs, a seulement 7%, les productions sont differentes dun departement a lautre. Cette culture a ete plus fortement touchee et on pourra tirer une conclusion quand on passera de 50% de la production que lon prevoyait, mais en tout cas la aussi, bien que nous ayons traverse une periode extremement difficile et vous le savez tres bien , et les departement egalement, ainsi que les personnes qui dirigent les activites sur le terrain connaissent ces choses, cependant, nous avons la possibilite dassurer notre consommation interne. Nous serons moins presents avec cette cereale a lexportation, sachant que la Roumanie, etant lun des pays a potentiel de production cerealiere, en general et, evidemment, avec une contribution substantielle a lexportation dans ce bassin de la Mer Noire, où nous sommes en concurrence avec les deux pays du pavillon , cest-a-dire ici la Russie et lUkraine, qui creent aussi, de ce point de vue, a la fois de la production, mais surtout du contexte actuel, toute une serie de problemes concernant les flux commerciaux. En ce sens, je vous ai informe et je vous informe maintenant que, chaque semaine, nous avons des reunions avec les maillons de cette chaine de production, de commercialisation et de regulation de la balance commerciale, avec les producteurs, avec les commercants et avec les transformateurs, de telle maniere a pouvoir controler la situation sur le terrain, pour voir quels sont les stocks de produits, pour prendre des decisions a temps, pour etre en concordance avec les interets du pays. Nicolae-Ionel Ciucă : Ici, il sagit de ne pas affecter les agriculteurs roumains, qui, de toute facon, en ce moment, sont confrontes aux problemes generes par la secheresse et le prix des engrais, cest pourquoi je pense quil est necessaire quau niveau du Ministere de lagriculture, nous ayons une politique dadaptation aussi claire que possible et bien sûr, comme vous lavez dit, les discussions que vous devez continuer a avoir avec les agriculteurs, les commercants et les distributeurs. Petre Daea : Merci. Jai deja un materiel dont je dois vous informer, avant de le presenter au gouvernement, afin que nous puissions intervenir dans cette situation difficile que vivent les agriculteurs, en particulier dans les zones où ils ont ete gravement touches, afin d`assurer le confort financier pour pouvoir proceder aux travaux de cet automne. Concernant cet aspect, car, dans la campagne dautomne, toute une serie de travaux se succedent, pratiquement, lannee agricole 2021-2022 se mesure par la production, mais les bases sont posees pour lannee agricole 2022-2023. A notre satisfaction, car cen est une que nous ayons pu beneficier des pluies dans la derniere periode presque tout au long le pays, il y a quelques iles de et, malheureusement, precisement dans les zones qui ont ete profondement touchees cette annee, a lexception de ces zones, les quantites de pluie nous ont permis de commencer le travail sur le terrain et de commencer le semis des cultures qui sont dans la saison optimale maintenant, je parle du colza et, dans le fonctionnement quotidien, nous avons ici une vitesse de travail qui a maintenant atteint le niveau de nous donner les grandes lignes de lactivite, ce qui signifie que le colza est plus de 60 % seme. Il y a des espoirs aussi grace aux les mesures que nous avons prises. Dune part, les mesures que nous avons prises, dun point de vue agrotechnique, et les decisions que nous avons prises du point de vue des actes normatifs, et dans lesquelles vous nous avez beaucoup aides, en approuvant a la fois lacte pour le diesel de telle maniere que nous ayons le diesel necessaire a lexecution des travaux et pas seulement ceux-ci ; nous sommes en cours avec dautres formes dappui, de maniere a ce que nous puissions realiser lappui, donner cette aide aux agriculteurs, pour quils puissent arriver a la situation de semer le programme de culture qu`ils ont chacun au niveau du pays, qui, au niveau du pays atteint environ trois millions dhectares que nous devons semer cet automne. En ce qui concerne la situation que nous avons du point de vue des transformateurs, comme vous mavez confie au gouvernement la tache de concevoir un acte normatif pour pouvoir soutenir le traitement, de maniere a ce que nous ayons une valeur ajoutee en Roumanie et, evidemment, grace a ce mecanisme, nous puissions egalement attirer les quantites de ble des producteurs agricoles face a cette situation que nous avons avec lUkraine, avec les flux de cereales sortant de notre zone, lacte normatif termine sa periode de verification publique et la semaine prochaine nous le soumettons a la Commission europeenne, de maniere a recevoir lapprobation necessaire pour lerendre operationnel a temps. Les transformateurs le savent, des discussions que nous avons eues avec vous, ils ont apprecie cette mesure prise par le Gouvernement et quils entendent concretiser suite a la validation de cet instrument de lUnion Europeenne et, de ce point de vue, je dis nous sommes sur la bonne voie. En ce qui concerne le betail et ici bien sûr, ces jours-ci, jai parle avec le president de lAutorite nationale sanitaire-veterinaire et de securite alimentaire de la situation que nous avons en ce qui concerne la peste porcine africaine - je comprends quil sera lui ici au gouvernement aujourdhui ou il est ici. Dans la collaboration institutionnelle, nous pensons, dune part, a larret des foyers de peste porcine, qui, malheureusement, se trouvent en Roumanie et se sont recemment multiplies. Dautre part, dans le portefeuille du Ministere de lAgriculture, il y a cette preoccupation pour laugmentation des animaux de base de truies afin de pouvoir realiser les troupeaux de porcs, pratiquement, les porcelets en Roumanie, de telle maniere a reprendre le processus de repeuplement des complexes et pas seulement des complexes. Nous avons lacte normatif que vous avez approuve, les deux actes normatifs, a la fois pour les porcs et dans le domaine de lagriculture. Ils sont en place, nous travaillons efficacement, directement avec les interesses, de maniere a dissiper tout malentendu, car cest un programme au depart et il doit etre prepare et applique de maniere a ce que nous puissions restaurer les troupeaux de porcs en Roumanie, parce que, malheureusement, au cours de la derniere periode, au cours des deux dernieres annees, nous avons perdu plus de 1.200.000 tetes de porcs, et cela laisse certainement une empreinte sur le processus de transformation, dabattage et, par consequent, lequilibre que nous avons du point de vue des produits agro-alimentaires. Nous examinons egalement, a travers une analyse minutieuse, ce que signifie la structure des importations en Roumanie. Sur les programmes que nous avons mis en place, nous pensons etre sur la bonne voie et nous pouvons contrecarrer cette situation que nous avons, il est vrai, dans un contexte plus inadapte, dans les conditions où la balance d`exportation ou, pour mieux dire, les quantites exportees de cereales seront inferieures a celles de lannee prochaine. Dans une analyse directe et dans un chiffre qui donne a reflechir, il savere qua lheure actuelle, nous exportons une production physique denviron 8 millions de tonnes et importons environ 4 millions de tonnes. Ici, il faut restructurer... Nicolae-Ionel Ciucă : Monsieur le Ministre, je mexcuse de vous interrompre. Cest de cela que nous parlons. Ce nest pas par hasard que jai souleve ce sujet, car cette partie de la balance commerciale est aussi defavorable que possible pour nous, citoyens roumains, et, bien sûr, pour le budget de lÉtat, etant donne que nous avons des matieres premieres, nous avons tout dont nous avons besoin, nous devons juste voir comment nous les mettons dans ce processus de traitement. Et pour cela, je vous demande instamment que, dans un delai maximum de deux semaines, vous veniez, avec le ministere de lÉconomie, avec un plan de mesures dans lequel nous puissions etablir tres clairement les directions dans lesquelles nous devons agir, et , en collaboration avec lANSVSA, avec un plan a mettre en œuvre, reajuster eventuellement les mesures de lutte contre la peste porcine et pour stimuler lelevage de porcs dans les fermes ou dans les complexes, comme vous lavez dit precedemment. Petre Daea : Je comprends, Monsieur le Premier ministre. Nicolae-Ionel Ciucă : Merci beaucoup. Hier, dans lapres-midi, jai participe avec le ministre de lEducation, le ministre des Fonds Europeens, le ministre de lEconomie et jai laisse derriere moi le ministre de la numerisation, car il etait lhote de ce forum La Roumanie du futur. Nous avons participe par le desir de dialoguer avec ceux qui sont impliques dans tout ce que signifie le secteur de la recherche et de recevoir les donnees et informations suite a un projet, qui a ete realise avec un financement de la Banque mondiale. Il existe clairement des donnees que nous devons utiliser et analyser au niveau de chaque ministere responsable. Les donnees ne sont pas toutes comme nous le souhaiterions et nous devons etre capables de reorienter et de reactiver tout ce que signifie le domaine de la recherche-innovation. Il y a la volonte, il y a la ressource humaine, et on a vu toute une serie de projets, toute une serie dinnovations et dinventions, mais en meme temps il y a aussi des problemes que les gens, chercheurs, enseignants, etudiants, representants des entreprises privees ont leve et nous devons harmoniser lensemble du cadre legislatif, afin que nous puissions faciliter le developpement et donner de lespoir a tous ceux qui sacrifient leur temps et tout ce quils ont, afin quils puissent voir leur idee se realiser ; il serait bien dommage que nous ne parvenions pas a ce que tous ces projets ne trouvent pas leur applicabilite dans tel ou tel domaine. J`ai pu voir cette partie de la deception des gens parce que ce quils ont realise jusqua present na pas pu etre mis en œuvre dans la pratique. Je pense que, telles quelles ont commence maintenant, la coordination et la cooperation avec le milieu des affaires, avec limplication du milieu prive, mais aussi du milieu public de lÉtat dans tout cet ensemble dobjectifs que nous proposons, tout cela doit avoir une finalite, et la finalite cela ne peut se faire qua travers la coordination des quatre ministeres, et je pense que ce nest pas seulement les quatre, cest toute une serie. Nous avons vu aussi des innovations dans le domaine de lenvironnement, nous avons vu des inventions et des innovations dans le domaine de la construction. Il y a beaucoup de domaines qui peuvent etre developpes et, encore une fois, ce serait dommage, car nous avons une tradition, nous avons une histoire, et la volonte et la passion de ces gens doivent se materialiser dune maniere ou dune autre. Ainsi, comme nous en avons discute hier soir, chers ministres, nous avons des fonds europeens, nous avons des fonds du budget de lÉtat, nous avons approuve une strategie. Je demande au ministre Burduja - sil vous plait, il nest pas la - mais je vous demande, Monsieur le secretaire general, de vous coordonner avec les autres ministeres, et que la strategie que nous avons approuvee se concretise dans un plan, au plus tard a la mi-octobre. Merci. Constantin Saragea : Bien sûr, cest ainsi que nous allons proceder, Monsieur le Premier ministre. Merci. 2022-09-07 11:24:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_7657.jpg0040751084537 este numărul de telefon la care românii din afara granițelor afectați de suspendarea zborurilor companiei Blue Air pot solicita sprijin autorităților româneȘtiri din 06.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/0040751084537-est-le-numero-de-telephone-auquel-les-roumains-en-dehors-des-frontieres-touchees-par-la-suspension-des-vols-blue-air-peuvent-demander-l-aide-des-autorites-roumainesDeclarations de presse soutenus par le porte-parole du Gouvernement, Dan Cărbunaru Dan Cărbunaru : Bonsoir, mesdames et messieurs ! Je voudrais faire quelques declarations concernant la situation des citoyens touches par la suspension des vols Blue Air. Je voudrais vous informer que le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a convoque ce soir la cellule de crise au niveau du Gouvernement pour resoudre durgence la situation des Roumains touches par la suspension des vols de la compagnie Blue Air. Le Premier ministre a ordonne que la priorite soit damener les citoyens qui se trouvent dans les aeroports a lexterieur des frontieres dans le pays. En ce sens, les Roumains peuvent annoncer leur presence et demander un soutien aupres des sections consulaires de nos ambassades dans les pays respectifs. Parallelement, je peux vous informer que ce soir a ete active un numero unique du centre dappels gere par le Ministere des Affaires Etrangeres. Ce numero unique sera egalement publie sur le site Internet du gouvernement et du Ministere des Affaires etrangeres, mais je peux vous le dire des maintenant. Cest le numero de telephone auquel les citoyens roumains dans les aeroports exterieurs a notre pays peuvent signaler leur presence et demander une assistance consulaire. Et ils peuvent egalement demander de laide pour rentrer chez eux. Le numero de telephone qui leur est mis a disposition est le 0040751084537. Je repete, 0040751084537. Cest le centre dappels, cest le numero unique gere par le Ministere des Affaires etrangeres. Lorsque les donnees des citoyens roumains concernes par la suspension des vols Blue Air auront ete centralisees dans les aeroports a lexterieur du pays, les avions Tarom seront prets a effectuer les vols necessaires pour que les Roumains se trouvant a l`etranger puissent rentrer chez eux en toute securite. Évidemment, toutes les autres mesures dassistance consulaire gerees par le Ministere des Affaires Etrangeres sont deja activees. À ce titre, il suffit, je le repete, que les citoyens roumains concernes par la suspension de ces vols signalent leur presence depuis le territoire dautres États. Le Gouvernement continuera de mettre en œuvre les mesures necessaires pour soutenir les citoyens touches. Nous reviendrons avec de nouvelles donnees des quelles seront disponibles. Merci. 2022-09-06 20:38:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-06-08-43-25big_02_resize.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la forumul ”România Viitorului” ce își propune o nouă abordare în domeniile cercetării, inovării și antreprenoriatuluiȘtiri din 06.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-au-forum-quot-roumanie-du-futur-quot-qui-propose-une-nouvelle-approche-dans-les-domaines-de-la-recherche-de-l-innovation-et-de-l-entrepreneuriatDeclarations a la presse du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă avant de participer au Forum Roumanie du futur a lUniversite polytechnique de Bucarest Journaliste : /.../ a cause de la saisie des comptes de lentreprise. Nicolae-Ionel Ciucă : Jai parle avec le ministre Barna parce que la saisie a ete faite par lAFM et il devait avoir une discussion avec ceux qui ont pris cette decision et debloquer la situation, car nous ne pouvons pas laisser les Roumains attendre dans les aeroports doù ils partaient venir au pays. Il sagit denviron 3 000 Roumains. Journaliste : Y aura-t-il des consequences ? Nicolae-Ionel Ciucă : Jai parle avec le ministre, comme je lai dit, et nous allons analyser et prendre une decision. Journaliste : Jai vu que plusieurs specialistes affirment quil y a eu une faille dans lordonnance sur lenergie, les services publics et les sectes ne sont pas pris. Cette situation sera-t-elle resolue ? Ils nen profitent pas et pratiquement, les coûts seraient plus eleves pour la population. Nicolae-Ionel Ciucă : Oui, cest vrai, nous avons discute, nous avons anticipe cet aspect, car cest une decision que nous avons prise au sein de la coalition. Dans le contenu de lordonnance se trouvent toutes les decisions prises dans la coalition, et nous avons tous convenu que lorsque des problemes surgiront, nous pourrons les corriger, si necessaire, et, a ce titre, nous les corrigerons. Journaliste : Et encore une question : le premier vice-president du PNL, Rareș Bogdan, a declare que le PNL ne considere pas cette augmentation possible de 10 % comme suffisamment elevee. La proposition PNL est de 16%. Ma question est : cette proposition est-elle acceptee par le Parti National Liberal ou fait-elle encore partie du populisme ? Nicolae-Ionel Ciucă : Cela fait partie dun differend a travers lequel je pense que nous devons continuer a faire preuve de responsabilite et ne pas jouer avec les attentes des citoyens roumains. Le Parti National Liberal, comme le Parti Social-Democrate, s`est coordonne et nous avons pris les decisions qui etaient a la portee du gouvernement, en fonction des possibilites du gouvernement, a travers tous les paquets de mesures que nous avons decides jusqua present. Nous ferons de meme a partir de maintenant, de maniere tres responsable, avec les chiffres sur la table et lorsque nous aurons le projet de budget, nous annoncerons egalement les mesures a caractere social, car il est normal que les Roumains soient proteges, il est normal que leconomie roumaine doit etre protegee, en tant que telle, nous attendons, comme je lai dit, en octobre, davoir la projection budgetaire, puis nous annoncerons egalement les mesures que nous prendrons. Journaliste : Le mandat de la direction de lANRE expirera en octobre. Dans ce cas, une reunion est-elle encore necessaire pour revoquer lensemble du Conseil ? Comme la dailleurs dit toujours le vice-president de PNL ? Nicolae-Ionel Ciucă : Toute decision de ce genre sera discutee au sein de la coalition. Ce sont des mesures que nous etablissons ensemble, dun commun accord. Comme nous lavons dit a chaque fois, nous tenons beaucoup a continuer dans cette ligne de stabilite politique, car cest celle qui assure la coherence du gouvernement, et la coherence des mesures et des decisions, telles que nous les avons mises en œuvre jusqua present. Merci! Discours du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă au forum La Roumanie du futur MM les ministres, M. le Recteur, Distingue Corps professoral, Excellences, Chers invites, Je suis honore detre devant vous aujourdhui, la communaute qui construit chaque jour la Roumanie du futur. La recherche et linnovation doivent devenir les principaux moteurs du developpement de leconomie roumaine, de la creation demplois et de ladoption des dernieres technologies dans leconomie et dans la societe. Le Gouvernement de la Roumanie deploie des efforts permanents pour promouvoir et soutenir le partenariat public-prive pour linnovation et le transfert technologique, et de tels evenements, qui reunissent les organisations de recherche et le secteur prive a la meme table, changeront le paradigme et prepareront le saut de la Roumanie vers lavenir. Je felicite le Ministere de la Recherche, de lInnovation et de la Numerisation pour linitiative detablir un nouveau cadre de dialogue pour la recherche roumaine, a travers un evenement dune telle envergure. Je remercie les partenaires de lUniversite polytechnique de Bucarest pour leur accueil et salue la presence de fonctionnaires de la Commission europeenne et de la Banque mondiale, qui confirment que lapproche de la Roumanie est conforme aux meilleures pratiques europeennes et mondiales. La coordination des agendas de recherche de l`environnement public et prive est un objectif majeur pour le Gouvernement de la Roumanie, avec un enjeu clair : le transfert technologique. Les resultats de la recherche roumaine sont apprecies dans le monde entier, dans les domaines de pointe : aerospatiale, physique nucleaire, chimie, biologie, medecine et bien dautres. Ce sont des domaines avec une tradition dexcellence roumaine. Mais tous ces efforts ne seront vraiment accomplis que lorsque la recherche aura un impact concret sur leconomie reelle et des resultats tangibles dans lamelioration de la qualite de vie des Roumains. Cest pourquoi des evenements comme le Forum Roumanie du futur ne doivent pas rester singuliers, mais doivent sinscrire dans leffort continu du ministere et du gouvernement pour amener les instituts de recherche, les universites et le secteur prive a la meme table. Nous avons tous les ingredients du succes, y compris la ressource la plus importante : la ressource humaine. Nous sommes fiers de nos jeunes olympiques internationaux et avons le devoir didentifier tous les moyens pour faire valoir leur intelligence et leur enthousiasme ici chez nous. Cest pourquoi je salue linitiative du Ministere de la Recherche de recompenser et de soutenir les jeunes qui performent dans la science et la recherche, a lechelle mondiale. Le Gouvernement prepare le lancement du programme Henri Coandă, par lequel nous accorderons des bourses et des prix aux eleves et etudiants roumains participant et gagnant des prix dans des concours technico-scientifiques internationaux. Nous avons des jeunes brillants qui remportent des concours prestigieux de recherche, de science ou de numerisation, et lÉtat roumain doit leur apporter tout son soutien. Nous aurons ainsi le cadre legal pour financer leffort de nos jeunes chercheurs, reconnaitre et stimuler leur ambition et leur travail. Je me rejouis aussi que nous ayons aussi des programmes pour encourager la recherche au plus haut niveau, a travers le PNRR. Avec une dotation totale de 168 millions deuros, nous lancons dans les semaines a venir le programme le plus ambitieux pour amener les meilleurs chercheurs roumains et etrangers en Roumanie. Les 120 beneficiaires accederont a des bourses de recherche pouvant aller jusqua 1,4 million deuros pendant 3 ans. Parce que je vois le secteur prive tres bien represente ici, jassure cette composante vitale de lecosysteme que nous avons alloue des fonds speciaux qui encouragent justement la cooperation entre le secteur prive et les organismes de recherche, en financant certains projets menes en consortium. Un pilier important est le programme P2, coordonne par lUnite executive pour le financement de lenseignement superieur, de la recherche, du developpement et de linnovation, a travers lequel des centaines de consortiums formes par des entreprises privees, des instituts de recherche ou des universites recoivent des financements pour des projets de collaboration. Enfin, chers invites, je vous assure que la recherche et linnovation sont et resteront des priorites vitales du Gouvernement de la Roumanie. Dune part, parce qelles sont la voie vers leconomie du futur. Dautre part, parce quelles peuvent generer des solutions aux crises complexes du present. Nous lavons tous vu dans le contexte de la pandemie, lorsque la science et la technologie ont sauve des vies et raccourci considerablement limpasse economique. Un partenariat comme celui que nous voyons ici aujourdhui, entre les milieux prive, public et academique, la Commission europeenne et la Banque mondiale est le fondement dune construction solide, pour une Roumanie sûre, developpee et forte : la Roumanie du futur. Avant de terminer, je tiens a remercier tous ceux qui ont ete ici aujourdhui. Jai pu communiquer et prendre connaissance de toute une serie dactions mises en œuvre entre les institutions denseignement, les institutions de recherche et le milieu prive. Cest un sujet que nous avons egalement aborde au niveau du gouvernement, en cherchant a identifier quelles sont les meilleures solutions pour que tous ces programmes que nous avons lances et que nous continuons a soutenir, tant par le financement des fonds europeens, que par du budget de lEtat, puissent avoir finalement des resultats que lon peut retrouver dans leconomie, dans diverses activites economiques et sociales. Je comprends quil y a un tel dossier dans le rapport que la Banque mondiale a prepare apres le financement de ce projet, qui nous sera dune grande aide. Je suis convaincu que M. Burduja, avec M. Marcel Boloș, qui a fait un tres bon travail, jusqua present, pour assurer loperationnalisation de tous les programmes de financement, fera tout ce qui est necessaire pour assurer la coherence et la continuite de ces programmes. Comme nous parlions avec les representants du pole innovation et recherche des start-up, certaines en reussissent et il faut les accompagner et les encourager a se developper. Dautres nont pas pu atteindre lobjectif quils setaient fixes, mais il faut les encourager a ne pas abandonner, pas forcement a recommencer, mais a reorienter leur idee, leur activite et a continuer. Il est tres important que cet argent, a un moment donne, puisse retourner au budget de lÉtat, et lÉtat doit encourager et soutenir financierement tous ces efforts qui sont faits tant dans le milieu universitaire, dans les milieux de la recherche, de linnovation et du developpement, ainsi que dans le milieu prive. Pour moi et pour les membres du Gouvernement, il est tres important davoir lopportunite de voir ensemble les trois principales structures de ce domaine : les etablissements denseignement superieur, le Ministere de la Recherche et le secteur prive. Monsieur le Ministre Cimpeanu ici present vous a egalement entendu lorsque lun des interlocuteurs nous a dit que rien ne se fait, rien ne se developpe sans savoir, sans education. Je suis convaincu qua travers le nouveau paquet de lois qui vient soutenir le programme Roumanie eduquee, lun des principaux objectifs est precisement celui-ci - soutenir linnovation, la recherche et le developpement dont nous avons tant besoin. Cest une autre affaire que jai aussi remarquee, me disait quelquun, et jai senti quon allait recevoir un tel soutien. Nous avons ce dont nous avons besoin, nous avons des gens qui sont creatifs, nous avons des gens qui veulent faire de la recherche, nous avons des gens qui veulent innover. Il est de notre devoir, a nous tous, Gouvernement et secteur prive, de les soutenir et de leur donner le courage daller de lavant. Merci, je vous souhaite du succes et jespere voir vos projets en production en serie, nimporte où dans leconomie publique ou privee de la Roumanie. Declarations a la presse du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă apres sa participation au Forum Roumanie du futur a lUniversite polytechnique de Bucarest Journaliste : Monsieur le Premier ministre, le ministre de lEnvironnement a annonce quil ne leverait pas la redevance sur Blue Air, comme vous lavez annonce. Que se passera-t-il finalement dans ce cas ? Nicolae-Ionel Ciucă : Quand je suis venu a cet evenement, je vous ai parle et il ma informe quil trouverait une solution. En attendant, jai participe a levenement ici, a Polytechnique. Je nai pas reussi a discuter et a reprendre le sujet, mais avec certitude, le Gouvernement de la Roumanie, par lintermediaire du Ministere des Affaires etrangeres et du Ministere des Transports, fera tout le necessaire pour soccuper des Roumains qui ne peuvent plus beneficier des vols Blue Air. Journaliste : Quest-ce que cela signifie ? Vont-ils recuperer leur argent ? Blue Air doit-elle payer les montants indemnises ? Nicolae-Ionel Ciucă : Ici, il y a un aspect lie a une entreprise privee et a ceux qui ont utilise les services de cette entreprise. Avec lannulation des vols, il est clair que les gens doivent recuperer leur argent. Journaliste : Comment peuvent-ils rentrer chez eux, Monsieur le Premier ministre ? Nous comprenons quil y en a beaucoup qui sont actuellement deja dans les aeroports, meme aujourdhui, meme a Bucarest, a Otopeni. Nicolae-Ionel Ciucă : En ce moment, je vais au gouvernement et je parlerai avec ceux qui doivent traiter ce sujet et nous trouverons une solution. Journaliste : Convoquez-vous une reunion sur ce sujet avec eux, un comite ? Nicolae-Ionel Ciucă : Si necessaire, je convoquerai tout ce qui est necessaire pour que nous puissions resoudre le probleme. Merci! Une bonne soiree! 2022-09-06 18:41:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_7307.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la Reuniunea Anuală a Diplomației RomâneȘtiri din 06.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/la-participation-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-la-reunion-annuelle-de-la-diplomatie-roumaineDiscours du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a la reunion annuelle de la Diplomatie roumaine Monsieur le Ministre des Affaires etrangeres, Mesdames et Messieurs les Chefs de mission, Excellences, distingues representants du corps diplomatique accredite a Bucarest. Je suis heureux davoir loccasion de dialoguer avec vous dans ce format elargi. Avec plusieurs dentre vous jai eu loccasion dinteragir directement, en diverses circonstances et a differentes etapes, lors des activites que jai menees. Lagression militaire russe en Ukraine exerce une pression sur le cadre international fonde sur les principes de la Charte des Nations Unies. Cest en meme temps un defi pour la securite europeenne et meme mondiale. Dans ce contexte, la reponse robuste de defense de nos valeurs et de notre securite doit etre harmonisee avec notre agenda de developpement socio-economique et de transition numerique et verte. Seul le maintien du cap dans le sens des reformes nous aidera a renforcer la resilience si necessaire a la Roumanie et a assurer la consistance des ressources dont nous avons besoin pour le developpement, la securite et la defense, linnovation. Le 24 fevrier a ete un moment où le partenariat euro-atlantique a prouve sa resilience et sa determination a proteger ceux qui ont fait des choix clairs pour la democratie et la liberte. Lagression russe nous a rappele a tous que les principes consistant le fondement de lUE et le partenariat euro-atlantique sont importants et doivent etre respectes. Lerosion de ces principes, leur diabolisation ou demonetisation a travers des discours populistes et extremistes sont censes affecter negativement les fondements de societes fondees sur les droits, les libertes et lÉtat de droit. Cest pourquoi, la Roumanie doit associer encore davantage ses efforts a ceux des partenaires avec lesquels elle partage les memes valeurs et objectifs et revitaliser la communaute des democraties, non seulement sur notre continent, mais aussi en Asie, en Afrique ou en Amerique latine. Nous ne pouvons pas permettre que le droit de la force se substitue a lordre international fonde sur des regles et a lEtat de droit. Cela doit rester notre message clair et la boussole de nos options de partenariat approfondi. Dans le meme temps, la Roumanie continuera a soutenir fermement le choix europeen de ses partenaires, tels que la Republique de Moldavie, lUkraine, la Georgie et les États des Balkans occidentaux. La relation speciale, profonde et sincere entre la Roumanie et la Republique de Moldavie a connu une nouvelle dynamique au cours de lannee ecoulee. Cette evolution etait dautant plus necessaire dans le contexte geopolitique actuel. La reunion conjointe des gouvernements de la Roumanie et de la Republique de Moldavie le 11 fevrier a jete les bases dune cooperation concrete sans precedent. En ce sens, nous continuerons a soutenir la Republique de Moldavie par tous les leviers a notre disposition. Nous restons prets a travailler ensemble pour son parcours reussi en tant que candidat a lUE. Laction multidimensionnelle de la Roumanie pour aider lUkraine, notamment en soutenant la decision daccorder le statut de candidat a lUE, est une contribution directe a leffort europeen et euro-atlantique conjoint pour la prosperite et la securite de la region et de notre continent. Le soutien aux refugies ukrainiens qui ont choisi de vivre temporairement ou de transiter par la Roumanie est une autre contribution de soutien tres concrete. De fevrier a aujourdhui, plus de 2,1 millions de refugies ukrainiens ont traverse les frontieres roumaines. Independamment de lintensite du flux de refugies, une chose a caracterise laction des autorites et des citoyens roumains : le desir daider ceux qui fuient le chemin de la guerre, tout en maintenant la sûrete et la securite de lespace de lUnion europeenne. La facilitation du transit des cereales est une autre initiative de la Roumanie pour soutenir non seulement lUkraine, mais aussi les efforts de la communaute internationale pour assurer la securite alimentaire. Lorganisation des flux a demande du temps et necessite encore des investissements, mais il est indispensable que plus de 60% des cereales exportees par lUkraine ont transite ou ont eu un transit facilite par la Roumanie. La Roumanie veut faire partie du dialogue et des solutions liees a la reconstruction de lUkraine. Nous sommes tout a fait disposes a participer activement a ce processus. La maniere dont nous assistons les victimes de la guerre menee sur le territoire ukrainien donne la mesure de notre humanite et de notre responsabilite. Dans ce contexte, il convient de penser egalement a lapres-crise, y compris du point de vue des relations exterieures de la Roumanie, quelles soient bilaterales ou multilaterales. Vos idees et contributions sont, de ce point de vue egalement, necessaires pour articuler correctement les orientations qui seront decidees. La guerre d`Ukraine a remis en lumiere limportance de la region de la Mer Noire. La place strategique quelle occupe en termes de connectivite, de securite, notamment energetique ou alimentaire, est desormais aussi claire que possible. Le Concept strategique de lOTAN adopte par les dirigeants de lAlliance a Madrid le confirme sans equivoque. Cette decision est le resultat, principalement, des efforts diplomatiques deployes par la Roumanie, notre pays etant un partisan constant de limportance de la region tant pour lUE que pour lAlliance de lAtlantique Nord. Il est necessaire de travailler avec tous les partenaires pour garantir que la Mer Noire reste sûre, y compris pour la navigabilite, pour les projets de connectivite dans le domaine des transports, des infrastructures de communication ou de lenergie. Lune des lecons de la guerre de la Russie en Ukraine est une nouvelle confirmation de limportance de la resilience socio-economique. Au niveau national et europeen, il est important dadopter des mesures pour garantir la gestion des effets negatifs de la hausse des prix de lenergie et de limpact des perturbations sur les chaines dapprovisionnement. Nous nous preparons a rejoindre lOCDE. Cest un processus important. Nous avons besoin que chacun de vous simplique et soutienne cet effort. Parallelement a la preparation de ladhesion a lOCDE, la mise en œuvre du Programme national de relance et de resilience (PNRR) est la boussole qui guide le developpement et la modernisation de la Roumanie. Nous continuerons a encourager les investissements pour le developpement, la croissance et la garantie de la competitivite de leconomie roumaine. Les sources de financement sont multiples, selevant a des milliards deuros par an : sources budgetaires nationales, PNRR, fonds europeens alloues pour la periode 2021-2027. Tous ces efforts saccompagnent de mesures de soutien aux plus vulnerables, citoyens comme entreprises. Dans le contexte actuel, ces mesures deviennent vitales. La strategie de la Roumanie dinvestissements dans les ressources gazieres offshore, dans le nucleaire et dans laugmentation des capacites de production denergie a partir de sources renouvelables, est une approche ayant un impact significatif en termes de renforcement de la resilience strategique de la Roumanie. A la lumiere de ce qui precede, ce quil faut retenir, cest : la continuite des objectifs de reformes, dinvestissements, de solutions durables en matiere denergie et defficacite energetique. Mesdames et Messieurs, La preparation des decisions du Sommet de Madrid, de laction europeenne pour la reponse a la crise engendree par la guerre d`Ukraine, ont ete des moments où les membres du corps diplomatique et consulaire de Roumanie ont prouve, une fois de plus, la qualite de leur service. La reaction rapide, les informations actualisees et pertinentes, laction coherente, ont ete quelques-uns des ingredients que vous avez utilises pour soutenir la concretisation des objectifs de la Roumanie face au plus grand defi des 30 dernieres annees pour notre continent. Comme je lai mentionne au debut de cette intervention, nous ne pouvons pas nous permettre detre bloques dans une logique de crise. Nous avons le devoir et lobligation de transformer cette crise multidimensionnelle en autant dopportunites et de faire avancer les objectifs definis dans le Programme du Gouvernance et la Strategie de Defense Nationale du pays. Jespere donc que, dun point de vue national, la prochaine periode daction diplomatique restera caracterisee par lambition : lambition dapprofondir la participation de la Roumanie a lUE en obtenant la decision dadhesion a Schengen ; lambition que, sur la base de ladoption des mesures necessaires dans le domaine du renforcement de lindependance de la justice, nous puissions achever le MCV ; lambition dun processus soutenu dadhesion a lOCDE, ayant comme jalons la presentation, dans la prochaine periode, du Memorandum initial, necessaire pour etablir le plan de mise en œuvre de toutes les mesures prevues dans la Feuille de route. Je suis persuade que je peux compter sur vous pour soutenir les efforts nationaux de reforme, de connexion, de resilience. Nous avons besoin dune communication etroite et de lavancement coordonne des programmes etrangers et nationaux, qui restent indeniablement les faces dune meme medaille. Vous devez egalement poursuivre votre travail de soutien et de consolidation des communautes de Roumains vivant et travaillant dans vos pays de residence. Cet objectif doit rester au sommet de vos priorites. Les Roumains - où quils soient - doivent se sentir chez eux la où le drapeau national est hisse. Les programmes pour la diaspora du Gouvernement de la Roumanie visent a contribuer a la preservation et a laffirmation de lidentite ethnique, culturelle, religieuse et linguistique des Roumains hors des frontieres. Les opportunites offertes par la Roumanie existent egalement dans le domaine de laccompagnement par lentreprenariat pour la reintegration de ceux qui souhaitent retourner en Roumanie. Ainsi, en fournissant des informations constantes et objectives sur les programmes et les realites roumaines, vous pouvez soutenir notre objectif dencourager le retour en Roumanie de ceux qui ont choisi detudier ou de travailler dans un autre pays. Je vous encourage a etre encore plus pragmatiques, affirmes et proactifs dans la promotion des interets roumains, en particulier dans la promotion des opportunites economiques et dinvestissements. Ces opportunites visent non seulement a augmenter les investissements directs, mais aussi a promouvoir la Roumanie comme alternative pour les entreprises cherchant a se delocaliser. Je crois quen plus de limportance dattirer les investissements en Roumanie, il est opportun de continuer a simpliquer pour encourager la presence de capitaux roumains a letranger, a commencer par les Balkans occidentaux, la region de la Mer Noire, mais aussi en dehors de lespace europeen. Je sais que vos taches sont de plus en plus nombreuses, depassant deja depuis longtemps lespace de la diplomatie classique et parfois meme les moyens qui vous sont alloues. Mais ils font partie integrante de ladaptation a un agenda national, regional et mondial, redefini par des menaces de securite conventionnelles et hybrides, mais aussi par la reformation des partenariats dans les spheres politique, economique, commerciale, technologique et dinnovation. Non pas en dernier lieu, je vous encourage a rester des protagonistes actifs dans la multiplication des messages encourageants que la Roumanie genere : une societe genereuse et solidaire ; un environnement commercial creatif - qui, je lespere, produira de nouvelles licornes ; un profil strategique clair dans le secteur de lenergie ; une vision ambitieuse pour une Europe unie, un partenariat transatlantique consistant et un voisinage stable avec une voie europeenne claire. Cela etant dit, je vous souhaite un succes continu et que nous revoyons en bonnes conditions partout où vous deployez votre activite ! 2022-09-06 12:12:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_6508.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la evenimentul Grand Matinal Digital organizat de Camera Franceză de Comerț și Industrie în RomâniaȘtiri din 05.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-l-evenement-grand-matinal-numerique-organise-par-la-chambre-de-commerce-et-d-industrie-francaise-en-roumanieNicolae-Ionel Ciucă : Merci beaucoup, Excellence, Madame lAmbassadeur, Mesdames et Messieurs, Je reitere encore une fois limportance du Partenariat strategique franco-roumain, qui a une composante essentielle, a savoir la composante economique, et, comme le montre les engagements a l`heure actuelle, on peut parler dune consolidation et dun developpement du partenariat militaire, ce qui a ete tres bien souligne et mis en lumiere lors de la visite du president Macron en Roumanie en juin. À ce titre, je crois quil y a toutes les chances que ce partenariat strategique continue a se developper et a se renforcer. Dans ce contexte, pour en revenir a laspect economique, car cest le domaine qui nous interesse le plus, la Chambre de commerce francaise represente un partenaire de dialogue et daffaires tres important pour le Gouvernement de Roumanie, qui a assure des le debut louverture au dialogue et la transparence et continuera a le faire, car nous avons besoin dinvestissements francais en Roumanie. Je suis convaincu que vous avez aussi besoin des opportunites qui souvrent dans les relations economiques bilaterales et, comme la presente M. Francois Coste, il y a des chiffres qui viennent confirmer la l`importance des relations economiques bilaterales, ce qui, bien sûr, est des plus rejouissant, mais en meme temps, nous devons dire quil y a de la place pour plus que cela. Pratiquement, la France est lun des partenaires commerciaux les plus importants de la Roumanie. Deux chiffres de plus par rapport a ceux que vous avez donnes. Elle occupe la 3eme place dans les exportations et la 6eme place dans les importations. A ce titre, celles liees au chiffre de 7 milliards, au nombre demplois, 125.000 emplois generes dans leconomie roumaine, sont egalement tres visibles en termes de relations economiques bilaterales. Tout dialogue de ce type, sur le theme du developpement des investissements, vous avez raison, doit partir des opportunites, mais aussi des defis que vous avez tres bien pointes, et il faut tenir compte de ces defis, car, au fond, ils produisent effets non seulement a court terme, mais aussi a moyen et long terme. Cette conjoncture, generee par la guerre d`Ukraine, nous a tous montre, de mon point de vue, limportance de la cooperation, de la collaboration, du dialogue, de la flexibilite et de la transparence en termes de relations economiques, et je pense quelle a egalement mis en lumiere quelque chose de tres important, a quoi nous sommes tous confrontes et dont nous parlons tous, a savoir la necessite dassurer la coherence des chaines dapprovisionnement qui, a lheure actuelle, affecte enormement tout ce que signifie le secteur des entreprises, peu importe le domaine auquel nous nous referons. Vous avez parle de toute une serie daspects positifs lies aux relations economiques, vous avez parle de croissance economique, vous avez parle du fait quon arrive a assurer un equilibre entre la monnaie nationale et les autres /.../ et cest aussi pertinent que possible. Bien sûr, toutes les institutions fonctionnent. Nous avons ici le ministre des finances, les representants du Ministere de lEconomie, le ministre de la numerisation. Chacun des membres du gouvernement a fait tout ce qui etait en son pouvoir pour maintenir cet equilibre economique. Ce que jajouterais encore a ces ingredients dequilibre, cest la stabilite politique. Et cette stabilite politique, je crois, a donne plus de confiance a tous nos partenaires strategiques, mais aussi aux investisseurs, car nous avons egalement assure la coherence du cadre legislatif et louverture a lajustement de toutes les regles, afin de pouvoir faire face aux tensions de cette periode de crise, sans impact sur les nouvelles taxes et autres elements qui produisent des changements structurels au niveau du secteur des entreprises. En effet, la stabilite et la previsibilite des politiques budgetaires sont des arguments forts pour tout plan d`affaires, et je suis certain que, grace aux mesures que nous avons prises, ce nest pas par hasard que les investissements etrangers ont augmente de 21 %, et aussi, pas par hasard , par programme de gouvernance, nous nous sommes engages a assurer le plus grand montant pour les investissements de notre propre budget. A ce titre, le gouvernement que je dirige est un gouvernement pro-business, pro-investissement, nous avons toujours la porte ouverte au dialogue et soyez convaincus que nous ne dirons non a aucune opportunite qui visera le developpement des relations economiques bilaterales. La transition energetique et la transition numerique, oui, les deux sont a lordre du jour du gouvernement. Je tiens a remercier encore une fois la France, car nous avons ete aux cotes sur la taxonomie, tout en nous engageant a agir pour la transition vers les energies vertes. Il y a deja des mesures que nous soutenons, non seulement par le dialogue, mais aussi par des elements concrets. Vous avez parle du developpement de projets dans le secteur nucleaire. Ce sont des capacites qui, a lheure actuelle, peuvent avoir des effets coherents en termes de marche de lenergie, en developpant de nouvelles capacites qui profitent non seulement a nous, mais a tous nos partenaires strategiques. Il y a des projets sur lesquels nous travaillons ensemble. Nous devons partager lexpertise dans des domaines qui sont hors de portee de quiconque, et jespere que grace a cette collaboration, grace a cette cooperation, les scientifiques mettront en commun leurs capacites et leur creativite, et en effet nous serons en mesure de developper de nouvelles capacites de production, de renforcer notre capacites et reussir ensemble a controler le marche de lenergie, et non pas a etre controle par lui, comme il lest actuellement, avec les effets les plus graves sur tout ce qui signifie notre vie quotidienne. Vous avez parle des effets positifs du mandat de la France a la Presidence de lUnion europeenne, et egalement - encore une fois je le souligne - de la visite du president Macron en Roumanie. Il y a des moments que je souligne a chaque fois et jen profite pour remercier la France pour tout ce quelle a fait, pour que la Roumanie se sente le plus proche possible de cet objectif national, pour qua la fin nous puissions etre consideres comme des membres de droit de lEspace Schengen. Nous avons remercie lAllemagne, nous avons remercie la France, nous recidivons, et il semble que ces deux pays soient nos soutiens en cours de route. Et il est important, meme si je me repete, de souligner queffectivement, cest un objectif du pays et pour lequel il faut travailler jusquau bout pour latteindre. En meme temps, je pense quil est important devoquer le recepisse de la feuille de route pour devenir membre de lOrganisation de cooperation et de developpement economiques, une feuille de route qui a ete signee a Paris, recue a Paris et a travers notre ambassade a Paris, nous avons reussi a nous nous coordonner tres bien avec lOCDE et, de cette maniere, pour nous assurer que nous aurons un chemin aussi bien coordonne que possible et que nous beneficierons, apres avoir reussi a entrer dans lespace Schengen, dun acces complet a lOrganisation de cooperation et de developpement economique. Nous sommes aussi optimistes que possible, nous sommes aussi ouverts que possible au dialogue et en meme temps nous sommes aussi confiants que possible que de telles activites et leur transposition, plus tard, dans la pratique des affaires courantes, que vous faites et developpez, cela beneficiera a la fois a la Roumanie et a la France. Merci! 2022-09-05 17:52:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-05-07-33-03big_image_001_resize.jpgParticiparea prim-ministrului Nicolae-Ionel Ciucă la ceremonia de începere a noului an școlar 2022-2023, la Colegiul Militar Național Tudor Vladimirescu, CraiovaȘtiri din 05.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-la-ceremonie-d-ouverture-de-la-nouvelle-annee-scolaire-2022-2023-au-college-militaire-national-tudor-vladimirescu-craiovaDeclarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă apres avoir participe a la ceremonie douverture de la nouvelle annee scolaire 2022-2023, au College militaire national Tudor Vladimirescu, Craiova Journaliste : Tout dabord, jaimerais que vous me disiez si vous avez eu des emotions parce que vous etes revenu a cet endroit où vous avez ete eleve ? Nicolae-Ionel Ciucă : Jai eu aussi de lemotion et de lespoir, car jai vraiment aime ce que jai vu ici. Jai aime loptimisme des enfants, jai aime lengagement du personnel enseignant et des commandants, et jai aime ce qui a ete realise en trois ans. Cest un objectif pour lequel nous avons commence les demarches en 2018, les travaux ont commence en 2019, et voila en trois ans une infrastructure educative moderne peut etre creee de toutes pieces, que je voudrais voir transformee en modele de bonne pratique, pour que tous les enfants puissent beneficier de telles conditions pour le processus educatif et, bien sûr, dun accompagnement administratif, celui de lhebergement. Un investissement qui a coûte 160 millions de lei, soit 32 millions deuros, avec tout le necessaire : pavillon dapprentissage, gymnase, nouvelle salle a manger, infirmerie, plus les autres installations auxiliaires de soutien technique, parce que l`etablissement a un peu de specificite, ce nest pas comme un unite militaire, mais elle a quelques elements de specificite. Et toutes ces choses ont ete possibles avec ce montant et je suis tres heureux quon ait gere le projet de telle maniere quil ait ete realise dans les delais. La date limite est decembre 2022, mais certaines installations sont prises en charge par la direction du college et des activites sont deja en cours. Pratiquement, le processus deducation commence a cet endroit. Journaliste : Cest la rentree scolaire, ces dernieres annees ou ces deux dernieres annees, les eleves ont appris davantage dans le systeme en ligne, pouvons-nous nous attendre a nouveau a de nouvelles restrictions en raison de la pandemie de Covid ? La pandemie doit-elle revenir a un nombre eleve de cas et les eleves doivent-ils a nouveau se connecter en ligne ? Nicolae-Ionel Ciucă : Nous avons aborde ce sujet lors des des analyses, avant la rentree scolaire. Comme nous avons les donnees pour le moment, il ny a pas une telle voie, pour revenir a leducation en ligne. Bien sûr, jamais nous ne disons jamais et nous sommes prets a pouvoir prendre une telle decision, probablement ponctuellement et specifiquement, mais les conclusions apres deux ans de pandemie, au cours desquelles leducation na pas eu lieu comme il se doit, cela nous incite prendre des precautions afin de ne pas se retrouver dans une situation a revenir en ligne. Nous devons preparer le systeme educatif, nous devons avoir un support technique et technologique pour tout ce qui signifie la modernisation du systeme educatif en Roumanie, cette possibilite doit aussi exister, mais nous ne voulons pas en arriver la. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, il y a un autre projet dinfrastructure a Craiova, un projet dinfrastructure de grande envergure dans le pays, a la brigade multinationale. Si vous voulez nous dire quelle est letape de mise en œuvre ? Et la deuxieme question, vous avez parle dans votre discours de la facon dont les jeunes devraient penser, penser avec leur esprit, dans le contexte de cette guerre hybride en Ukraine. Quelle est limportance de la pensee critique pour un militaire et si nous avons dune maniere ou dune autre une reponse a donner a Mme Maria Zakharova, liee au fait quelle nous a reprimandes pour avoir aide lUkraine. Nicolae-Ionel Ciucă : La premiere question, liee au projet de la brigade multinationale. Javoue que jy suis alle il y a quelque temps, le projet avait deja commence, certaines constructions etaient terminees, dautres etaient en cours. Je suis convaincu que ce projet aura egalement lieu. Il y a eu des problemes avec laugmentation des prix des materiaux. On a finalement reussi a regler et il y a deux ordonnances durgence qui viennent compenser cette augmentation. Jespere que toutes les entreprises dinfrastructure prendront le rythme quelles ont pris en signant les contrats et termineront a temps. En termes de ce que la pensee critique et creative peut signifier pour les enfants en ce moment, sachez quils nous ont inspires. En les rencontrant, jai realise a quel point il est important pour eux de percevoir que nous leur permettons dexprimer cet ego personnel dans ce que sont leurs attentes et ce quils veulent faire dans la vie. Bien sûr, notre devoir est de leur fournir tout le necessaire pour quils puissent sexprimer a la fois de maniere critique et creative, et je pense quun tres bon exemple est justement la presence, aujourdhui, au lycee et parler a ces enfants qui , outre le fait quils ont un uniforme et respectent certaines rigueurs du programme, car cela est propre a linstitution militaire, du point de vue de la manifestation de leur propre personnalite, ils peuvent le faire sans aucune retenue et font partie du processus decisionnel, ce que beaucoup penseraient impossible. Ou, si cest possible ici, je suis convaincu que partout, dans nimporte quel autre etablissement denseignement, les jeunes doivent etre encourages a participer a la decision. Nous avons vu de grandes idees, nous avons des enfants qui ont remporte les des prix aux olympiades et nous sommes numero un en Europe, nous sommes la-haut sur le podium et au niveau mondial. O Et cela devrait nous donner a reflechir a ce que nous devons faire pour les encourager et les laisser aller, aller, plus loin. En ce qui concerne les critiques des autres, je veux vous dire ceci : nous avons le devoir assume envers le citoyen roumain, et vous avez vu a quel point les citoyens roumains ont magnifiquement et bien reagi lorsque le conflit en Ukraine a eclate. En ce moment, pour nous tous, le plus important est de continuer a entretenir cette empathie et cet esprit de solidarite, et je suis convaincu que tout ce que nous ferons desormais, a travers les mesures que nous prendrons, pour que les citoyens soient proteges, que leconomie soit protegee, et que toutes les mesures soient prises pour que nous assurons la securite et la sûrete du citoyen, cest ce qui, je pense, peut importer plus quune voix ou une autre nous critique aujourdhui. Journaliste : Monsieur le Premier ministre, vous avez evoque la nouvelle loi sur leducation, comment voyez-vous la vague de critiques qui ont ete adressees a cette loi et quel sera selon vous le deroulement, considerant quune vague de critiques est egalement venue des partenaires gouvernementaux ? Merci! Nicolae-Ionel Ciucă : Lorsque le projet de loi a ete publie en toute transparence, toute une serie de debats ont commence. A un moment ca a ete chiffre, il y a eu 75 debats en 43 jours. Les debats nont pas cesse. Nous avons laisse toute cette analyse et le processus de debat ouverts jusquau moment où ils arrivent a la table du gouvernement pour approbation. Je sais, un travail tres intensif se fait au niveau du Ministere de lEducation pour assumer et introduire dans le contenu des lois des propositions qui sont venues apres les debats. Dans le meme temps, apres avoir ete approuvees par le Gouvernement et soumises au Parlement, les lois entreront dans le processus danalyse et de debat parlementaire, comme il est naturel selon la procedure de chaque projet de loi. Ainsi, tant quils ne seront pas approuves et promulgues, les debats se poursuivent et jencourage tout le monde a participer a ce debat, car nous ne discutons pas ici dun projet de loi qui naura quune periode dapplication a court terme, avec un objectif bien cible, cest un paquet de lois qui produira des effets a long terme et qui produira des effets non pas pour a n`importe qui, mais pour les generations futures, et nous avons besoin deducation, nous avons besoin deducation, de sante et dune economie saine. Si tous ces elements sont fonctionnels, alors nous pouvons traverser beaucoup plus facilement toutes les crises. Journaliste : Demain, lOrdonnance sur le plafonnement du prix de lenergie entrerait au Parlement, je sais que cest un autre sujet, mais cela interesse les gens. Pourquoi le plafond a-t-il ete abaisse pour les consommateurs menagers, je veux vous demander ? Nicolae-Ionel Ciucă : Cest une tres bonne question et je pense quen tant que Premier ministre, je dois clarifier ce sujet. Premierement, les mesures qui ont ete prises par le biais de lordonnance ont un objectif tres clair : proteger les citoyens et leconomie. Il a ete question, il a ete debattu que les Roumains seraient touches. Pas vrai. Nous avons maintenu le prix que chaque citoyen paiera en fonction de la consommation sur les seuils etablis par lordonnance 27 et le deuxieme seuil pour lequel nous avons un coût de 0,80 lei, nous parlons du segment de consommation entre 100 et 300 kWh, est reste de meme, avec la precision que, conformement aux recommandations de lUnion europeenne, afin de pouvoir reduire le gaspillage, ce seuil de 15 % du nombre de kilowatts a ete abaisse. Pratiquement, les gens paieront la meme chose, avec la specification que probablement ceux qui depassent 255kwh jusqua ce niveau paieront le montant dont nous avons parle, 0,80 lei. Journaliste : Cest le plafond pour 255 kwh ? Nicolae-Ionel Ciucă : Nous avons garde le plafond. Cetait un peu mal compris, je lai vu aussi pour les PME, car il a ete interprete que ce pourcentage de 15 % est deduit de la quantite de kilowatts consommes. Nous parlons dune reduction de 15 % de la compensation du kilowatt par rapport au meme mois de lannee derniere, il ne sagit donc pas de consommation maintenant. Si lannee derniere on a consomme, disons, 100 kW, cette annee on sera indemnise pour 85. Cest une mesure destinee a limiter le gaspillage denergie, car sinon on en serait venu a ne plus tenir compte de ce que lon consomme, car elle est indemnisee par lEtat. Journaliste : Économiserez-vous a la maison ? Nicolae-Ionel Ciucă : Absolument ! Journaliste : Avez-vous mis des ampoules economiques ? Nicolae-Ionel Ciucă : Et les ampoules et les panneaux, oui. Journaliste : Merci. Nicolae-Ionel Ciucă : Je vous remercie moi aussi ! 2022-09-05 10:22:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_6195.jpgMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă cu ocazia începerii noului an școlarȘtiri din 05.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-rentree-scolaireUne nouvelle annee scolaire commence aujourdhui, un moment plein demotions et despoirs pour les eleves, les enseignants et les parents, qui, bien sûr, souhaitent les meilleures conditions deducation pour leurs enfants afin de mettre en valeur leurs qualites et dassurer a chacun legalite des chances dans la vie. Les dernieres annees ont ete un defi majeur pour lensemble de leducation roumaine, la pandemie obligeant lensemble du systeme a sadapter de maniere inattendue et rapide a lere numerique. Les inconvenients qui sont apparus dans ce contexte concernant la capacite de moderniser leducation roumaine, nous essayons de les corriger par une nouvelle approche du systeme educatif en Roumanie, et les changements que nous avons juges necessaires, au moins en ce moment, sont refletes dans les nouvelles lois sur leducation preparees au niveau du Gouvernement. Ce que nous proposons a travers ces lois, cest de remettre leducation roumaine au sommet, car nous avons une jeune generation avec un grand potentiel. Les enfants et les jeunes roumains ont prouve quils savent et veulent etre performants, et notre responsabilite, en tant que decideurs, est de leur fournir les conditions pour se developper dans les domaines où ils se sentent le mieux. À travers les changements que nous proposons en matiere de formation pre-universitaire, lacte educatif doit prendre en compte le potentiel et les competences de leleve, afin de donner a chacun la chance que le chemin quil choisit dans la vie soit celui dans lequel il peut performer. Nous voulons donner a chaque enfant le droit a leducation. Pour quaucun eleve ne soit laisse pour compte, nous avons developpe des programmes visant a reduire le decrochage scolaire et a soutenir les enfants issus de milieux defavorises. Afin de reduire les ecarts de niveau de formation, nous entendons mettre en place des programmes permettant de consolider les connaissances. Atteindre les objectifs que nous nous sommes fixes a travers le projet Roumanie eduquee necessite letablissement de leducation roumaine sur de nouveaux principes qui garantissent lacces a une education de qualite et capitalisent sur le potentiel humain de la Roumanie. En tant que Premier ministre, je reste fermement engage a concretiser les solutions de soutien a leducation roumaine, notamment en allouant les fonds necessaires. Un role extremement important dans ce processus appartient au personnel du systeme educatif. Nous avons de nombreux exemples de personnes devouees a la mission quelles ont choisie dans la vie, former les jeunes generations, et nous voyons souvent leur travail recompense par des performances realisees par leurs eleves dans des competitions internationales. Je les remercie pour la contribution que chacun deux apporte a la reconnaissance de leducation roumaine dans le monde, enseignants comme eleves ! En debut d`annee scolaire, je vous souhaite, chers eleves, reussite et bonnes notes ! Je souhaite aux enseignants que leur activite denseignement leur apporte le plus de satisfaction possible, et jassure les parents que leducation reste sur la liste des priorites de ce Gouvernement. Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-09-05 08:17:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-05-08-19-04big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la conferința ”New Security Center - Black Sea and Balkans Security Forum”Știri din 02.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-la-conference-quot-new-security-center-black-sea-and-balkans-security-forum-quotDiscours du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a la conference New Security Center - Black Sea and Balkans Security Forum Nicolae-Ionel Ciucă : Mesdames et Messieurs les parlementaires, Messieurs les ministres, Mesdames et Messieurs, Invites distingues, Je commencerai par exprimer ma joie de revoir Son Excellence, M. lAmbassadeur Sorin Ducaru, tout comme jai la joie de revoir Sir Stuart Peach, qui, jusqua recemment, etait le president du Comite militaire de lOrganisation du Traite de lAtlantique Nord, le general Ben Hodges, qui est un ami de la Roumanie, et de le feliciter pour le livre quil a lance hier soir a Bucarest, et je suis egalement heureux de voir le chef de la defense et certains des generaux et officiers avec lesquels jai travaille, jusqua recemment, ensemble, sur tout ce qui devait signifier le developpement dun concept consolide de defense et de securite pour notre pays et pour renforcer le role de la Roumanie au sein de lAlliance de lAtlantique Nord, de lUnion europeenne et accroitre le role de pivot de la securite dans la region de la Mer Noire. Cela me fait grand plaisir detre a nouveau entre amis et merci pour linvitation. Jai toujours apprecie le contenu des debats que vous organisez dans le plan de lanalyse strategique. Je felicite les hotes pour lorganisation de cette conference. Je souhaite indiquer une serie daxes de positionnement, points de depart du debat, dans un contexte devolutions geopolitiques sans precedent dans lhistoire de lapres-guerre. La reponse de la communaute europeenne et euro-atlantique a la pandemie de COVID-19 a reussi a faire emerger la solidarite de la communaute euro-atlantique et sa capacite de resilience. Les themes de la paix et de la guerre sont revenus dans le domaine europeen. Le defi pose par lagression militaire sans precedent de la Federation de Russie au systeme international fonde sur des regles nous oblige a repenser non seulement notre action, mais aussi nos ressources et notre vision. Cest inevitable, car lavenir semble plus incertain que nous ne laurions imagine il y a quelques annees a peine. Les crises multiples, imbriquees et interdependantes auxquelles nous sommes confrontes aujourdhui affectent tous les gouvernements. La facon dont les forces de la societe libre se sont unies a surpris precisement ceux qui comptaient sur la faiblesse et la vulnerabilite. De la capacite a prendre des decisions politiques en temps de crise, au soutien de lopinion publique, ce qui definit cette communaute, cest le pouvoir de mobilisation au service du bien. Ce test de resilience est susceptible detre reussi. Cest la vertu et la force du monde libre et democratique, des valeurs que nous partageons dans lespace euro-atlantique. Mesdames et Messieurs, Les decisions de cette annee, dans lUnion europeenne, dans lAlliance nord-atlantique et au sein de la communaute democratique, donnent une bonne mesure de nos capacites de cohesion, de defense des valeurs universelles. Pour la Roumanie, en tant que beneficiaire, mais aussi contributeur visible aux mesures de reponse et de reassurance de lAlliance, des États-Unis en tant que partenaire strategique, de lUE, de nos partenaires mondiaux, les resultats de nos efforts cette annee inspirent loptimisme. Le poids geopolitique et le caractere strategique indispensable de la zone de la Mer Noire sont une realite et une exigence promue par la Roumanie depuis de nombreuses annees. Pour la premiere fois de son histoire, lOTAN, lors du sommet de Madrid, a declare la zone de la Mer Noire zone dinteret strategique allie, et sa securite, partie integrante de la securite euro-atlantique. Du point de vue de la securite, nous voyons les capacites de defense et de dissuasion se renforcer dans cette region. De plus en plus dallies ont etabli ou sont en train delaborer des strategies nationales concernant cette region, et lUE a calibre son action sur la problematique maritime regionale, un effort auquel la Roumanie a largement contribue. Linteret des allies, de lEurope des valeurs, cest de defendre la liberte de choix des Etats qui veulent venir vers nous, de rejeter la politique revisionniste des spheres dinfluence. Je pense dailleurs quune partie de la surprise de ceux qui testent notre volonte et cette liberte a ete dans la maniere dont la reaction de la communaute europeenne et euro-atlantique a rencontre la determination de nos partenaires voisins. La Roumanie a fait preuve de resilience et de solidarite. Dans le cas de lagression contre lUkraine, menee si pres de nos frontieres, en tant quÉtat bordant la mer Noire et État de lUE avec la frontiere la plus etendue avec lUkraine, les decisions de principe auxquelles nous avons pris part au niveau multilateral valident la realite de la maturite de la Roumanie , de ses institutions, de la societe et de ses citoyens. Lexemple le plus recent est le role joue dans des points tels que Galati et Constanța, où nous avons consolide les lignes dapprovisionnement et dexportation de cereales. La Roumanie a soutenu et promu des initiatives et des formats de consolidation transatlantique tels que lInitiative des Trois Mers, le format B9, la cooperation trilaterale avec la Pologne et la Turquie. Tout cela a pleinement contribue a renforcer la capacite de reaction et la resilience et a demontre la justesse de la construction strategique proactive de la Roumanie. Le Partenariat Strategique avec les USA a determine la reflexion dune nouvelle strategie dediee a la Mer Noire. Linitiative, fortement soutenue au Congres americain, de renforcer une strategie americaine en Mer Noire est a saluer. La croissance des investissements strategiques americains pour soutenir la resilience et la liberte de choix des États partenaires est de plus en plus visible. La France ou la Grande-Bretagne, mais aussi dautres pays, en sont des exemples eloquents. La region de la Mer Noire devient aujourdhui un enjeu plus important que jamais, non seulement dans le sens classique et militaire de la securite, mais surtout dans une large perspective geopolitique. Cela a des implications a plusieurs niveaux : securite et diversification energetiques, securite des chaines dapprovisionnement, infrastructures, inter-connectivite, cybersecurite. Dans ces domaines, la consecration de cette region dans les strategies nationales, alliees ou europeennes se justifie et se traduit de la maniere la plus concrete. Et la securite maritime se concentre sur la liberte de circulation et de navigation et la liberte de commerce que nous devons defendre egalement dans des situations particulieres, comme en temps de guerre. Dans la region adjacente a la Mer Noire, les États du Partenariat oriental, que lagression russe a places face a des menaces existentielles, doivent etre soutenus encore plus intensement a la maniere europeenne. La plate-forme du Partenariat oriental doit soutenir lavancement du processus dintegration europeenne. LUnion europeenne peut renforcer son influence politique, faire avancer des projets dedies a la stabilite et a la securite dans la region, des projets soutenant des reformes au sens europeen et qui soutiennent directement et concretement la vie et le bien-etre des citoyens de ces États. Cest un type deffort illustre et qu`exemplifie laction de la Roumanie et dautres États membres pour soutenir peut-etre le plus vulnerable des partenaires orientaux, la Republique de Moldavie - plus recemment, en etablissant la plate-forme de soutien pour le pays voisin. Chers invites, Les decisions de lUE et de ses allies en faveur des partenaires orientaux peuvent stimuler une competition benefique, un recentrage des efforts sur la dimension dintegration europeenne des Balkans occidentaux. La decision rapide et visionnaire de Versailles pour Kyiv, Chisinau et Tbilissi a reveille lappetit europeen et les capacites des États aspirants dans ce domaine. Limportance strategique de la politique delargissement est ainsi reconfirmee. La crise actuelle reunit reellement les regions geographiques et geostrategiques de la Roumanie, celle du voisinage oriental et celle des Balkans, dans un front europeen. Les recentes options de lUE sur lavenir europeen des Balkans occidentaux confirment cette evaluation. Le soutien de la Roumanie a lavenir europeen des États candidats a ete et reste ferme et fonde sur des principes. Les Balkans occidentaux sont une zone dimportance strategique où les developpements politiques et securitaires ont des implications directes pour la securite et la prosperite de lensemble de lEurope. Nous avons des raisons desperer que nous assistons a une revitalisation politique de la region au sens europeen. La crise d`Ukraine peut etre la premisse a la mise en place dun front de consolidation geopolitique au sens des valeurs euro-atlantiques sur le flanc sud de la Russie europeenne. Au-dela de la question de lelargissement, elle peut etre le catalyseur de lUE pour aborder les deux grands voisinages : Est et Sud. Les interets communs reconfirmes par les nouvelles menaces determinent egalement la necessite de repondre aux nouveaux defis crees par les crises actuelles - energie, securite alimentaire, securite des chaines dapprovisionnement, stabilisation, migration. Au niveau strategique, rompre avec les sources russes dhydrocarbures, reduire les dependances vis-a-vis dacteurs qui attaquent nos valeurs, va dans le sens deja projete au niveau euro-atlantique pour la transition energetique. A court et moyen terme, elle conditionne la diversification des sources, lavancee technologique et la reorientation economico-investissement dans une multitude de domaines. De plus, ce type durgence determine le rapprochement des positions en matiere de politiques energetiques entre les États membres. La transformation energetique est lun des changements strategiques essentiels dans le contexte actuel. La Roumanie a constamment mis laccent sur la poursuite du developpement des projets dinfrastructures, en particulier la consolidation des interconnexions et la diversification du mix energetique par le developpement de nouveaux projets de production - y compris le nucleaire et le gaz naturel. Nous sommes bien positionnes pour la transition vers un modele de developpement base sur une consommation denergie durable. Et les projets energetiques et technologiques conjoints avec le partenaire strategique americain se sont averes, une fois de plus, une vision benefique pour la Roumanie. Il devient au moins aussi important leffort et le message de la communaute euro-atlantique de soutenir fermement le respect du droit international, des valeurs et principes democratiques et de rejeter le revisionnisme, les spheres dinfluence et la politique de puissance. Dans un contexte mondial de concurrence entre democraties et autocraties et dans la realite geopolitique imposee par la provocation russe en Ukraine, la resilience informationnelle est essentielle a la cohesion transatlantique. Lagression en Ukraine sest egalement accompagnee dune exacerbation de la propagande. Et la Russie nest pas le seul acteur avec de telles approches. La Roumanie est profondement ancree dans un systeme de securite et de solidarite euro-atlantique, qui sest revele jusqua present inebranlable, en sengageant dans des efforts conjoints pour accroitre la resilience nationale, sociale et mediatique. Il devient essentiel de transmettre ces interets, valeurs et preoccupations avec les partenaires et allies euro-atlantiques et les partenaires ayant des interets communs a lechelle mondiale. Cest le fondement de la reinstallation du monde global qui maintienne les valeurs et le mode de vie libre et democratique avec lesquels notre generation a vecu, dont nous voulons que nos enfants aussi profitent. Merci beaucoup pour votre attention et je vous souhaite de poursuivre avec succes les debats et un plus grand nombre possible de conferences de ce type ! Bonne chance! 2022-09-02 10:13:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_forum-23.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la evenimentul de aniversare a 20 de ani de la înființarea Camerei de Comerț și Industrie Româno-Germane - AHK RomâniaȘtiri din 01.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-la-celebration-du-20e-anniversaire-de-la-creation-de-la-chambre-de-commerce-et-d-industrie-roumano-allemande-ahk-roumanieDiscours du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă lors de la celebration du 20e anniversaire de la creation de la Chambre de commerce et dindustrie roumano-allemande - AHK Roumanie Mesdames et messieurs les parlementaires, les ministres, Votre Excellence Monsieur lAmbassadeur, Excellences, Mesdames et Messieurs les Representants du Corps Diplomatique a Bucarest, Invites distingues, Je suis heureux de participer a cet evenement anniversaire exceptionnel, 20 ans depuis la fondation de la Chambre de commerce et dindustrie roumano-allemande - AHK Roumanie. Votre anniversaire coïncide avec un autre evenement que nous celebrons cette annee, le 30e anniversaire de la signature du Traite bilateral de cooperation amicale et de partenariat en Europe. Nous savons que nous pouvons compter sur notre partenariat avec lAllemagne et nous voulons vous assurer que lAllemagne peut compter sur la Roumanie comme pilier de stabilite dans la region. Pour le Gouvernement de la Roumanie, AHK Roumanie represente un partenaire fiable et, en tant que Premier ministre, jai eu des reunions productives pour les deux parties. Il est important pour nous davoir des consultations ouvertes avec les representants du milieu des affaires, et AHK fait un tres bon travail pour les relations economiques bilaterales roumano-allemandes. AHK nest pas seulement un ambassadeur des entreprises allemandes operant en Roumanie, cest aussi un veritable ambassadeur de la Roumanie, aidant les investisseurs allemands a venir developper des entreprises solides dans notre pays, et pour cela je vous remercie. Je suis heureux davoir loccasion de souligner une fois de plus que lAllemagne est lun des plus gros investisseurs sur le marche roumain. LAllemagne est le premier partenaire commercial de la Roumanie, detenant une part de plus de 19% des exportations totales de notre pays. Le capital des entreprises allemandes qui ont investi en Roumanie seleve a plus de 11 milliards deuros, un chiffre impressionnant, avec un grand potentiel de croissance. Nous apprecions la presence solide de plus de 7.500 entreprises a capitaux allemands, qui generent 250.000 emplois dans leconomie roumaine. Les investissements allemands en Roumanie sont diversifies et je pense que le grand nombre dentreprises allemandes qui viennent faire des affaires en Roumanie reflete egalement la confiance des investisseurs dans les politiques gouvernementales. Et je veux que ce ne soit que le debut. La Roumanie a la capacite de devenir un hub regional pour la production, le transport et le stockage de lhydrogene, et nous souhaitons developper une collaboration a ce niveau avec lAllemagne. Nous exprimons egalement notre interet a collaborer avec des experts allemands et des entreprises allemandes afin dinclure la Roumanie dans le futur cadre dimportants projets dinteret europeen commun dans le domaine des microprocesseurs. Nous avons la capacite scientifique et technique, comme mon orateur precedent la egalement souligne, tant pour la recherche que pour la production, et nous voulons exploiter ce potentiel dans leffort europeen commun. En outre, la Roumanie peut utiliser et offrir des installations et des capacites alternatives durables pour la relocalisation de lindustrie allemande depuis la Russie ou lAsie, et le potentiel de transport sur le Danube doit etre amplifie. Le Danube doit devenir un corridor de transport europeen navigable tout au long de lannee et nous soutiendrons ce potentiel par des mesures concretes. Ce ne sont la que quelques-unes des opportunites dont dispose actuellement la Roumanie. Je suis convaincu que ladhesion attendue et meritee de la Roumanie a lEspace Schengen offrira a lenvironnement des affaires, y compris aux investisseurs allemands, de nouvelles opportunites de developpement. Le recent message de soutien du Chancelier Olaf Scholz confirme que nous sommes prets a franchir cette nouvelle etape importante de lintegration dans le projet europeen qui offre a nos citoyens les avantages dun marche unique developpe, où la libre circulation des personnes, des biens et des services est un moteur de developpement. Laccompagnement des investissements necessite un dialogue constant et intensif avec lenvironnement des affaires afin de prendre les meilleures mesures et dassurer un developpement durable et a long terme. Japprecie particulierement le fait que lanniversaire de lAHK cette annee soit place sous le signe de la durabilite, un theme extremement actuel dans le contexte economique et geopolitique dans lequel nous nous trouvons. Le developpement durable, cest investir non seulement dans leconomie, cest investir dans leducation, dans la recherche, dans des projets verts, des domaines pour lesquels il y a de linteret et une implication effective au niveau gouvernemental. La plupart des investissements a travers le PNRR vont a des projets verts, a leducation, a la numerisation, des domaines capables dassurer un avenir durable a notre pays. Cest pourquoi nous voulons continuer a vous avoir comme partenaires de dialogue et daction pour faire naitre linnovation et le developpement durable. Mesdames et Messieurs, Lorsque nous sommes arrives au pouvoir, nous avons annonce que nous serions un gouvernement favorable aux entreprises et a linvestissement, et nous lavons prouve dans la pratique en allouant le plus gros montant a linvestissement au cours des 32 dernieres annees. Dans le meme temps, nous utiliserons chaque euro des plus de 90 milliards disponibles jusquen 2029 pour resoudre les problemes dinfrastructure et ameliorer la qualite des services publics de lÉtat, tout en stimulant le milieu des affaires et en developpant les systemes deducation et de sante. Notre vision de lavenir de la Roumanie est basee sur les principes et les valeurs euro-atlantiques, où la democratie et leconomie de marche sont des piliers solides. Le processus dadhesion a lOCDE est en ligne droite et nous aidera, maintenant, apres avoir recu la feuille de route, a aligner le systeme administratif et le fonctionnement de lenvironnement des affaires sur les regles des economies les plus fortes du monde. Nous avons deja commence a capitaliser et a integrer dans la legislation nationale lexpertise de lOrganisation de cooperation et de developpement economique en matiere de transparence, de numerisation et de reduction de la bureaucratie. Cest exactement ce que lenvironnement commercial attend de nous. Mesdames et Messieurs, Au-dela de la cooperation economique, la Roumanie et lAllemagne ont un solide pont de connexion, represente par des personnes. La communaute roumaine en Allemagne et la communaute des Allemands de souche en Roumanie representent certainement des liens durables et a long terme entre les deux pays. Les Roumains d` Allemagne et les Allemands de souche en Roumanie contribuent activement au developpement economique, social et culturel des deux pays. Avec leur aide, les liens entre les deux pays seront encore plus etroits et plus forts. Avec confiance, nous pouvons construire un avenir prospere pour nous tous dans la grande famille europeenne dont nous sommes honores de faire partie. Je tiens a vous feliciter pour vos 20 ans dactivite, car vous avez choisi de faire des affaires en Roumanie, et je vous souhaite beaucoup de succes a lavenir ! 2022-09-01 20:01:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_akh-1.jpgBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 1 septembrieȘtiri din 01.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-du-gouvernement-du-1er-septembreDan Carbunaru : Bonsoir ! Le gouvernement a recemment adopte les nouvelles mesures qui renforcent le cadre de protection offert a la population et a leconomie, dans le contexte de la hausse des prix de lenergie et du gaz naturel. En ce sens, ce soir, avec nous, dans cette salle, seront le ministre de lÉnergie, M. Virgil Popescu, et le ministre des Finances, M. Adrian Caciu. Je les inviterai, dans cet ordre, a presenter les decisions que le gouvernement dirige par le Premier ministre Nicolae Ciucă a prises ce soir. Sil vous plait, monsieur le ministre Popescu. Virgil Popescu : Bonjour ! Oui, ce soir nous avons approuve les amendements a lOrdonnance 27. Je voudrais vous les presenter. Pratiquement, la periode dapplication de lOrdonnance 27 est prolongee, a partir du 1er septembre de cette annee, cest-a-dire a partir daujourdhui, jusquau 31 août de lannee prochaine. Il sagit du premier changement, le regime de plafonnement et de protection de la population et de lenvironnement economique setend du 1er avril 2022 au 31 août 2023. Les plafonds de consommation de la population restent les memes ; entre zero et 100 kilowatts/heure de consommation, le prix est de 68 euros le kilowatt, en gros, ce tarif pour la population qui consomme tres peu de kilowatts. Entre zero et 300 kilowatts, il y a ici un leger changement. Entre zero et 300 kilowatts, a linterieur dun meme plafond, on essaie de stimuler la population a faire une economie. Le prix de 80 euros est applique pour les 255 premiers kilowatts de ce plafond, la difference entre 255 et 300 - au prix du contrat. Pour lenvironnement economique, pour les etablissements publics, il reste un leu par kilowatt ; hopitaux, publics ou prives, etablissements denseignement, publics ou prives, prestataires de services sociaux, publics ou prives - un leu par kilowatt pour la quantite totale delectricite consommee . Les autres, PME, industries agro-alimentaires, autres etablissements publics - 85 % de la quantite consommee, justement pour essayer de les stimuler et economiser davantage delectricite. Pour le gaz naturel, 31 euros - reste le meme prix pour la population pour le kilowatt de gaz naturel consomme. Ce qui na peut-etre pas ete illustre jusqua present, na pas ete dit, lhiver dernier, la population avait un plafond de consommation, si vous vous en souvenez; cet hiver, ce plafond de consommation nexiste plus, on ne la jamais vu, on ne la peut-etre pas illustre non plus. Nous ne parlons pas dun plafond de consommation de gaz, nous ne parlons donc pas dun probleme lie au fait que nous ne nous situons pas dans un certain plafond de consommation. De plus, pour le gaz naturel, pour la population, le prix est reglemente, les producteurs ont lobligation de vendre le gaz naturel aux fournisseurs des clients domestiques a 150 lei par megawatt, et il est egalement plafonne et reglemente pour la production denergie thermique, au meme prix , pour les TEC. Pour la consommation non domestique, on parle du meme prix de 37 euros le kilowatt, pour ceux qui - les conditions sont les memes que dans lordonnance 27 - consomment jusqua 50 000 megawatts par an. On introduit egalement un moyen dencourager les fournisseurs a rechercher une energie moins chere et a ne pas attendre que lÉtat paie, quel que soit le montant. En regardant avec OPCOM et lANRE, avec le Ministere des Finances, absolument tout le monde sur le marche, et pour voir exactement les prix moyens des transactions, un plafond de reglement maximum a ete etabli par le budget de lÉtat du megawatt delectricite, a 1 300 lei. Pratiquement, tout ce qui depasse 1 300 lei, si le fournisseur nest pas suffisamment competitif pour rechercher de lenergie et estime quon peut lui payer absolument nimporte quel montant, il ne beneficiera plus de largent du budget de lÉtat. Les transactions consecutives sont egalement decouragees. En regardant le marche, et je lai deja dit, le fameux passage de lelectricite dun fournisseur a un autre, dun commercant a un autre et atteint le fournisseur pour augmenter artificiellement le prix, le prix de lelectricite ou du gaz naturel sera, cette fois tres severement sanctionne, car il nest pas normal davoir ce type de comportement sur le marche. Il sera sanctionne de 5% du chiffre daffaires, une amende que lANRE a desormais a sa disposition pour pouvoir l`appliquer. Je pourrais vous parler du fonds de transition energetique, mais etant une contribution, je laisserai mon collegue, M. Adrian Caciu, nous parler. Jaimerais ajouter deux choses au sujet du marche. LÉtat, le Ministere de lÉnergie, par lintermediaire des membres de lassemblee generale des actionnaires, où lÉtat est actionnaire, imposeront, de telle sorte que, le 1er novembre, les strategies de marketing, les strategies de vente des entreprises soient approuvees et, dans les memes strategies, on fera en sorte quil y ait une vente du fabricant a lindustrie, au client final, sur un long terme, de cinq ans, quil y ait previsibilite du prix, quil ny ait plus de speculation sur le marche; nous veillerons a ce que les fournisseurs et distributeurs puissent assurer les clients finaux et la consommation technologique des distributeurs, par le biais de contrats bilateraux. Cest pourquoi nous avons impose ce rythme rapide, jusquau 1er novembre, pour avoir des strategies de vente et nous ferons en sorte que, dans celles-ci, a travers les approbations que nous donnerons dans les assemblees generales, soit trouvee cette voie de transaction, justement pour eviter volatilite du marche et qu`il y ait un comportement normal, comportement previsible a long terme des acteurs du marche. Bref, ce sont les changements. Je laisse mon collegue Adrian Caciu. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup ! Monsieur le ministre des Finances, sil vous plait, puis vous et M. Popescu repondez aux questions des journalistes. Sil vous plait! Adrian Caciu : Bonsoir ! Toujours dans cette ordonnance, a deux niveaux, observant ce qui sest passe, dune part, sur le marche de lenergie, mais aussi la maniere dont, disons, les factures des fournisseurs ont fini par etre effectivement payees, il a ete etabli lintroduction dune contribution au fonds de transition energetique, une contribution qui sera versee par les producteurs delectricite, les agregateurs delectricite et de gaz, les fournisseurs qui ont egalement une activite de negoce, pour lactivite de negoce respective, mais aussi pour les commercants, une contribution qui sera versee au budget de ce fonds de transition energetique et qui, ce fonds, assurera le paiement rapide des releves de factures par le Ministere de lEnergie et le Ministere du Travail et de la Protection Sociale. Pratiquement, grace a cette contribution et a ce fonds, les choses reviennent a la normale, de notre point de vue, sous deux angles : sera garanti le capital a recuperer pour les fournisseurs beaucoup plus rapidement que sil y avait, tant bien que mal, syncope entre les differentes rectifications budgetaires, s`il y de telles situations et, dautre part, on decourage ce que nous avons vu sur le marche, en particulier dans le domaine commercial, la creation de prix qui sont en cascade, augmentant, loin de ce que cela signifie, dune part, le coût de production ou, dautre part, le coût dachat, auquel meme les commercants achetaient lenergie sur le marche. Parallelement a ce plafond de reglement maximal, les choses reviendront egalement a la normale du point de vue des prix sur le marche de lenergie en Roumanie, et ces choses se verront certainement dans les semaines a venir. Nous serons a votre disposition pour repondre a vos questions. Merci! Dan Cărbunaru : Merci moi aussi, monsieur le ministre. Je demande egalement a M. le ministre de lÉnergie de se joindre a nous et vous, collegues de la presse, je vous demanderai seulement de mentionner a qui vous adressez les questions respectives. Merci! Journaliste : Bonsoir ! Je voudrais vous demander quand cette ordonnance sera publiee et quel est le statut des avis ? Quelles mentions avez-vous et quelles mentions manquent jusqua present ? Chacun dentre vous peut repondre. Dan Cărbunaru : Oui, oui, bien sûr. Je reponds. À ce moment, toutes les approbations necessaires ont ete prises, cest precisement pourquoi ce delai etait necessaire, pour sassurer que les procedures sont terminees. Journaliste : Y compris du Conseil Economique et Social ? Dan Cărbunaru : Le Conseil economique et social, netant pas une nouvelle politique, il na pas davis a donner dans ce contexte. Virgil Popescu : Lordonnance 27 a ete approuvee. Lordonnance 27, lorsquelle a ete approuvee, letait deja aussi par le Conseil economique et social. De nouvelles politiques, des discussions avec le Ministere de la Justice, des politiques qui ne sont pas nouvelles, les memes politiques, ne necessitent pas lapprobation du Conseil economique et social. Seules les politiques nouvellement introduites lexigent. Journaliste : Du Conseil legislatif ? Virgil Popescu : Oui, evidemment. Dan Cărbunaru : Toutes les opinions sont prises. Dans le cas du CES, jai explique le contexte. Journaliste : Il y a des changements, il y a du nouveau dans lordonnance. Virgil Popescu : Des politiques ? Il ny a pas de nouvelle politique. Journaliste : Pour le ministre des Finances : quel est limpact budgetaire total de ces plafonds ? Adrian Caciu : Un milliard de lei par mois. Un milliard de lei par mois, qui sera pratiquement neutralise par rapport a ce que signifie la contribution que nous avons imposee. Journaliste : Et pour le ministre de lEnergie : comment avez-vous pris la decision de passer de 300 kilowatts a 255 ? Quels etaient les criteres et qui pratiquement ne...;. ? Virgil Popescu : Ce nest pas une diminution de 300 a 255. Cest une application de ce qui a ete decide a Bruxelles, volontairement, en ce moment. Cest un essai en ce moment. Vous devez savoir que 7. 200.000 Roumains s`inscrivent dans le plafond 0-255. Le plafond 0-300 comprend 7. 600.000 Roumains, nous parlons donc de 98% de ceux qui correspondent. De plus, il existe des offres sur le marche pour ceux qui consomment plus que cela, au meme prix, et ils peuvent opter pour cela. Cetait une decision prise non pas par le ministere, cetait une decision prise au sein de la coalition. Dan Cărbunaru : Et je mentionnerais ici, en plus, les 15 % qui correspondent au pourcentage depargne recommande au niveau europeen. Virgil Popescu : Si vous regardez, 85 %, donc 15 % de moins, a partir de 300 kW, cela fait exactement 255. Journaliste : Merci ! Journaliste : Bonsoir, jai des questions pour vous deux. Seulement de la patient avec moi. Et je commencerais, en fait, qui voudrait me lexpliquer ? Je veux vous poser une question sur le prix de reference et la taxe de solidarite, comme on lappelait generiquement, je pense que M. Popescu peut mexpliquer. Exactement, a la procedure, de ce quelle est au producteur, ce que cela signifie de limiter le profit a 2 % plus loin dans la chaine. Monsieur Caciu, ou quiconque veut mexpliquer exactement la procedure par laquelle la taxe de solidarite est payee, a combien seleve-t-elle exactement ? Adrian Caciu : Une seconde ! Je nai quune seule demande. Dan Cărbunaru : Il ny a pas de taxe de solidarite. Adrian Caciu : Nous ne parlons pas de taxes ni d`impots. Journaliste : Alors, appelee politiquement la taxe de solidarite. Adrian Caciu : Cest une contribution, attention !, cest une contribution de ceux qui agissent sur ce marche, pour soutenir, dune part, assurer la perennite du regime de compensation et, dautre part, assurer une source financiere pour les investissements dans le secteur de lenergie. Ce nest donc pas une taxe, ce nest pas une question de fiscalite. Cest une contribution avec laquelle ceux qui ont eleve le marche dune maniere qui nest plus liee au prix dont vous parliez, quil sagisse de la reference au producteur ou du coût dachat, au commercant, dans un premier temps, participeront conjointement avec tout le monde a cette situation. Cest une situation qui existe non seulement en Roumanie, mais aussi en Europe. Journaliste : 100 % au fabricant sur 450 et 2 % de profit limite ? Cest ce que jessaie de comprendre et...? Adrian Caciu : Cest une limitation de lajout commercial sur la chaine. Évidemment, il tient compte de la necessite de pouvoir supporter les coûts dinvestissement dans certains domaines. Les producteurs roumains et, en fait, les producteurs denergie, y compris ceux dans le domaine des energies renouvelables, mais aussi dans dautres domaines, ont besoin dinvestissements. Et puis ils ont besoin, apres tout, d` avoir un complement commercial reconnu. Les autres acteurs et, dailleurs, lhistoire du commerce en Roumanie nous montrent que laddition commerciale pour le commerce se situait entre 1% et 3%, au cours des 10 dernieres annees. Il a atteint maintenant 200, 300, 500 %. Journaliste : Je voudrais vous demander, en parlant de lamende que lANRE peut donner, et je pense madresser a M. Popescu, ce que signifient les transactions successives, cest-a-dire combien de fois les transactions doivent-elles etre effectuees pour que lANRE soit informee que le prix est augmente superficiellement sur le marche pour y intervenir ? Virgil Popescu : Maintenant, sil vend comme cela sest passe, X a Y, et Y a Z, et Z a W, et parvient finalement a un fournisseur qui demande un reglement, il est evident quil sagit de transactions successives. Donc, cest une logique claire, un record, /.../ daugmenter de maniere injustifiee le prix dachat, qui viendra plus tard au reglement du budget de lÉtat. Maintenant nous avons aussi un /.../ au prix de reglement de 1. 300, les choses seront beaucoup plus faciles a controler. Revenons un peu a lautre cote de votre question, pas a la partie sur la taxation, la partie qui consiste a fixer ces seuils, par exemple, par fabricant, et la, jaimerais revenir un peu en arriere. Jai eu des discussions avec tous les producteurs et, exactement comme la dit mon collegue, M. le ministre Caciu, jai veille a ce que, la où nous avons des investissements et la où des investissements sont realises, il ny ait pas de problemes avec le developpement de ces investissements, et je fais egalement reference a Romgaz, je me refere egalement a Nuclearelectrica et Hidroelectrica, donc ces prix de reglement ou de reference sont des prix qui assurent la poursuite des investissements, de sorte quil ne soit pas entendu que lÉtat vient facturer et bloquer les investissements. Non, cest hors de question, et en plus, ce nest pas notre invention a nous, du gouvernement, ou quoi que ce soit de ce genre. Nous nous sommes inspires, et ce nest pas une honte de le dire, dun modele de nos collegues grecs. Jai recu, de mes collegues en Grece, la notification quils ont faite a la Commission europeenne, donc pratiquement ce modele est un modele deja approuve par la Commission europeenne. Je suis convaincu qua Prague, le 9 septembre lors du Conseil extraordinaire, nous discuterons du modele et il est possible de voir que ce sera ce modere mis en œuvre, ainsi que notre modele, adapte dans dautres et dautres États de lUnion europeenne, et le prix de 450 vous le savez, cela correspond, en euros, y compris a certains prix de reference en Grece, par exemple. Journaliste : Les fournisseurs disaient aujourdhui que, le fait que cela sapplique a partir du 1er septembre ou a partir de sa publication au Journal officiel, cela les met dans... cest-a-dire que cest une question problematique pour eux, car ils ne sont pas en mesure de sadapter a ces nouvelles formules, a ces nouveaux seuils quils doivent respecter. Ont-ils un temps dadaptation, cest-a-dire comment voyez-vous ce transfert de certaines dispositions de lordonnance aux autres ? Virgil Popescu : Je vous dis quil y aura du temps pour ladaptation, car de cette maniere dont lordonnance a ete concue, tout dabord, des quantites denergie qui ont ete contractees dans un but different de celui datteindre le consommateur seront liberees sur le finale du marche. Ces activites speculatives seront decouragees et le marche a terme devrait en fait fonctionner beaucoup mieux. Nous allons voir dans deux semaines et vous allez voir combien de transactions les fournisseurs vont effectuer sur le marche a terme et ils vont avoir de lenergie pour la difference quils nont pas couverte par rapport a ce quils ont ete en mesure dacheter pour les consommateurs finaux quils ont. Et, apres tout, on ne discute pas, attention, les fournisseurs nentrent pas dans le spectre de cette contribution. On doit tres clairement specifier. Seuls ceux qui revendent, dans le contexte où une situation comme celle-ci se produit, la difference entre le coût dacquisition et le coût de capitalisation. Journaliste : Je voudrais vous demander si nous pouvons nous permettre, de cet argent jusqua la fin de lannee, disons limpact positif, pouvoir payer les factures, cest-a-dire au final... comment sont les calculs ? Adrian Caciu : Oui, bien sûr. Je vous assure quelles seront toutes payes. Cest pourquoi jai precise que nous avons essaye de faire de ce changement une autre source de financement plus rapide pour la compensation la plus rapide possible aux fournisseurs, afin quil ny ait plus ces retards. De plus, les conditions de reglement, si vous le remarquez, ont diminue. Jaimerais vous dire, en passant, et dissipons-nous... oui, de toute facon, nous nous reverrons et a la fin de lannee, vous verrez combien a ete paye sur ce regime. Sur 118, limpact estime etait de 6,5 milliards de lei, dont on a regle 3 milliards, 98% des factures, ont ete payes. Il y a donc une difference entre ce qui circule sur le marche, je ne sais pas de quelles sources, car au moins ceux qui ont des factures devraient en fait savoir combien ca leur a coûte, des chiffres qui ne correspondent pas a la realite et je vous donne, simplement, vous pouvez egalement comparer cela avec ce que lANRE a communique ces derniers jours concernant les declarations faites. Alors, quand je parle de 3,17 milliards au total, jinclus aussi les factures sur lOUG 27, mais aussi 98% des factures de lancien schema. Et je parle des declarations faites aux deux ministeres, le Ministere de lÉnergie et le Ministere du Travail. Alors tout ira bien. Ce que nous avons assure et nous assurons encore une fois, cest quil ny aura pas de factures impayees a la fin de cette annee aux fournisseurs. Journaliste : Jirais tres peu avec vous, Monsieur Caciu, a un autre sujet et je vous demanderais, car vous avez aussi ete evoque dans la reunion des liberaux hier. Adrian Caciu : Je ne pense pas... Journaliste : Et vous devez venir expliquer d`où les pensions seront augmentees lannee prochaine. Je veux vous poser cette question en perspective, je me rends compte que vous navez pas commence les calculs exacts, mais en perspective sil y a des possibilites pour augmenter de 10% et puis jai encore une question sur le salaire mais je vous laisse repondre a cela. Adrian Caciu : Je ne commenterai pas le pourcentage, ce que je peux vous dire, cest quil y a de la place et quil y a aussi un besoin. Et la decision finale sera prise en coalition, car la necessite, pour ainsi dire, de compenser la perte de pouvoir dachat de plusieurs categories de citoyens, pas seulement les retraites, doit etre equilibree. Dautre part, la situation financiere, les possibilites, les previsions que nous avons pour lannee prochaine, elles aussi evoluent, nous avons les previsions dete, maintenant nous voyons a quoi ressembleront les previsions dautomne. Dautre part, les autres priorites que lEtat doit garder. Nous devons mettre en œuvre le PNRR, nous devons faire des investissements, nous avons le devoir dassurer des ressources pour leducation, pour la sante, pour la defense. Ainsi, tout sera mis sur la table. Cest pourquoi je ne ferai pas reference au pourcentage, car le pourcentage sera decide. Quoi quil en soit, ce ne sera pas celui que nous dit la loi sur lindexation de linflation dil y a un an, car il est evident que ce serait, de mon point de vue, non correct envers les citoyens, qui ressentent une inflation superieure que celle d`il y a un an, en 2020. Journaliste : Au sujet de la majoration du salaire minimum, il y a de petites firmes qui affirment ne pas pouvoir supporter ces coûts supplementaires l`annees prochaine et je vous rappelle que c`etaient ces petites entreprises qui reclamaient aussi le probleme du part-time. Quelle serait la solution pour elles ? Adrian Caciu : Non. Les discussions sur le salaire minimum ont lieu chaque automne. Et a chaque debut dannee, en fait chaque automne, on determine quel sera le salaire minimum pour lannee suivante. Ce sera ce dialogue avec lensemble de leconomie, si vous voulez, et finalement un accord en resultera. Évidemment, on va a une negociation avec des propositions. Nous attendons de voir quelles sont les lignes directrices sur ce que signifie la discussion au sein de la coalition et apres quoi la negociation avec le milieu des affaires commencera. Il faut tenir compte du fait que les employes sont egalement confrontes a des difficultes a la fin. Il faut aussi tenir compte du fait que les entrepreneurs font aussi face a des difficultes. Tout doit etre equilibre. Les choses seront traitees et vous verrez; dans environ un mois, je pense que vous verrez les elements qui font partie de la strategie fiscale et budgetaire de lannee prochaine. Merci! Dan Carbunaru : Merci ! Journaliste : Je reviens sur la contribution de solidarite. Je comprends quelle nest pas paye par les fournisseurs, uniquement par les producteurs et les intermediaires. Dan Cărbunăru : Et que ce nest pas une contribution de solidarite en soi. Journaliste : Oui, cest une contribution... Dan Cărbunaru : Dans le sens où ce nest pas une taxe, cest une contribution pour la transition energetique, comme son nom lindique. Journaliste : Donc, les fournisseurs ne paient pas ? Adrian Caciu : Fournisseurs, uniquement sils font du commerce. Journaliste : Les producteurs ont un seuil maximum de 450 lei ; a la fois ceux qui produisent de lelectricite et ceux qui produisent du gaz ? Adrian Caciu : Non. Journaliste : Mais comment ? Virgil Popescu : Cette contribution est uniquement pour ceux qui produisent de lelectricite. Journaliste : Et je nai pas tres bien compris qui paie cette amende de 5 % ? Quel intermediaire, deuxieme, troisieme ? Virgil Popescu : Celui qui profite et rend compte, celui qui profite et realise ce stratageme artificiel daugmentation des prix. Journaliste : Parce que jai vu quil est ecrit dans lordonnance, a larticle 15, alinea 7, que le paiement des compensations se fera dans la limite du compte disponible, je voudrais vous demander sil y a la une lacune ou si cest ainsi que la compensation sera faite aux fournisseurs? Adrian Caciu : Tout acte normatif doit etre corrobore avec les autres actes normatifs. Le Ministere de lÉnergie et le Ministere du Travail disposent actuellement de 4,7 milliards de lei de compensation. Nous parlons de ce qui a ete rectifie, nest-ce pas ? À cet argent sajoute largent qui est collecte dans ce fonds de transition energetique, donc cest fini ; cela ne veut pas dire que cest uniquement sur cet argent, uniquement sur ce qui y est collecte, que les factures seront compensees ou reglees. Nous avons deja lallocation budgetaire. Ce sera cette allocation qui sera prelevee aupres de ceux qui sont precises dans lordonnance et evidemment, si necessaire, nous ajouterons des montants supplementaires a la prochaine rectification. Je crois que, dapres ce que jai calcule, il ny aura pas, au contraire, il y aura des revenus qui resteront excedentaires et qui serviront a ce que signifient des programmes dinvestissements dans le secteur de lenergie. Journaliste : Oui, et jai encore une question pour vous. Par exemple, dans de nombreux États europeens, la TVA sur lenergie, le gaz naturel, lelectricite et les droits daccise sont reduits. Adrian Caciu : Oui. Journaliste : Pourquoi une telle mesure ne peut-elle pas etre prise ici ? Adrian Caciu : Le plus important est dagir sur le prix. Lannee derniere, par exemple, et je sais que cette question revient sur les baisses dimpots, notamment de TVA. Je sais quil y a un parti politique qui appuie cela. Lannee derniere, toute lEurope a reduit les impots. Tous les pays europeens ont des deficits accrus. Lorsqu`on reduit les impots, cela signifie moins de revenus. Les deficits ont augmente, les dettes publiques ont augmente, il y a eu des dettes publiques historiques, ce qui, soit dit en passant, remet en cause lensemble du pacte budgetaire, qui a ete adopte en 2010 et les mesures nont pas abouti, car les prix de lenergie ont continue daugmenter. Ce qui nous interesse, en premier lieu, cest de mettre les prix de lenergie dans une zone raisonnable, si vous voulez, parce quil y a eu des jours où nous avions les prix les plus eleves dEurope. Et je donne un exemple plus simple, arithmetiquement, 19 % de 100 lei contre 5 % sur mille lei ; faites la difference et vous verrez qu`on paye plus si nous deduisons simplement la TVA, mais nous navons rien fait au prix de base. Merci! Journaliste : Merci aussi. M le ministre Popescu, les fournisseurs disent cependant quils ont besoin de 30 jours pour pouvoir adapter leurs systemes informatiques suite a cette ordonnance qui sera publiee au Journal officiel. Autrement dit, sils ont besoin dautant de temps, pourront-ils appliquer les prix dont vous parlez la-bas? Virgil Popescu : Je suis daccord avec eux. Ils ont besoin de 30 jours; la premiere facture de septembre, le cas echeant, arrive le 15 novembre. Journaliste : Et si vous aussi avez fait un calcul ? Virgil Popescu : 15 octobre, 15 octobre je me suis trompe. 30 plus 15... Donc ils ont assez de temps. Je suis daccord avec eux que cela prend du temps. 30 jours est un delai raisonnable et ils ont tout le temps pour le faire. En plus les plafonds sont toujours la, ils doivent encore etre adaptes, evidemment. Journaliste : Et si vous pouviez nous rappeler un peu plus, où en sommes-nous actuellement avec la phase de reglement. Virgil Popescu : Eh bien, on vient de vous le dire, en voyant lexecution du budget, monsieur le ministre. Pratiquement, presque tout ce qui est approuve pour reglement par lANRE est paye immediatement par le Ministere de lÉnergie. Nous, tous les lundis - vous pouvez verifier - mettons la situation du reglement, ce que nous recevons pour reglement de lANRE, ce que nous reglons, ce que nous reglons sur lordonnance 118 ou ce que nous reglons sur lordonnance 27. Ce sont des donnees qui sont rendues publiques tous les mois sur le site Web du ministere. Journaliste : Et jai une autre question pour M. Caciu sur un autre sujet, si vous me le permettez. Le premier ministre vous avait demande, si je ne me trompe pas, de faire une analyse pour les pensions inferieures a 3 000 lei, une non-imposition de celles-ci. Si cette analyse est prete, nous y travaillons encore, nous connaissons les resultats... Adrian Caciu : Lanalyse ne portait pas seulement sur le seuil de non-imposition, mais sur tout ce qui signifie la possibilite dimposition, si vous voulez, des pensions dites speciales. Lanalyse est terminee lorsque la coalition juge opportun den discuter, et probablement bientot, car le jalon du PNRR arrive aussi, nous aurons cette discussion. Merci! Journaliste : Pour Monsieur Caciu ! Concernant le PNRR, quel est letat des discussions pour la renegociation du PNRR, si les ministeres sont venus avec des propositions supplementaires qui ont demande des fonds supplementaires, quel est letat ? Adrian Caciu : M. Boloș devra evidemment repondre a cette question. Dapres ce que je sais, au niveau gouvernemental, les choses sont avancees. En septembre, nous aurons finalise notre feuille de route. Il reste encore des questions a clarifier du point de vue de la Commission europeenne sur la maniere dont lajustement est effectue et comment, en fin de compte, les negociations commenceront. Le Premier ministre a egalement annonce les principaux objectifs de ce que signifie loptimisation du PNRR, compte tenu du fait quenviron 2,1 milliards deuros doivent etre deduits du budget total. Journaliste : Merci ! Dan Cărbunaru : En attendant, cependant, comme vous lavez vu meme ce matin au gouvernement, la serie de signatures de contrats avec de largent dans le PNRR se poursuit. 155 millions de lei TTC, ce qui represente le financement du PNRR pour les neuf premieres creches du /.../, creches, qui seront construites dans la prochaine periode avec un financement europeen. Avant de vous remercier, je vous remercie les MM les ministres pour votre presence, je voudrais poursuivre sur l`arrete de gouvernement que le gouvernement a approuvee aujourdhui pour modifier les regles financieres relatives a lactivite sportive. Ainsi, les sportifs roumains beneficieront dune augmentation de 50% des prix. Il sagit aussi des sportifs mais aussi de leurs equipes techniques. Cest une forme de reconnaissance et dappreciation des performances exceptionnelles. Nous avons tous vu cet ete et probablement cette serie de succes se poursuit, vu la determination et la tres bonne forme des sportifs roumains, de sorte que, pour les disciplines sportives individuelles, lentraineur, lentraineur national qui na forme quun seul athlete prime ou recompense peut recevoir un prix ou une recompense dont le montant est au plus egal a la valeur de celui attribue au sportif. Parallelement, lentraineur qui a entraine plusieurs sportifs medailles et recompenses recevra un prix ou une recompense dont le montant est au plus egal a la valeur cumulee des recompenses, les recompenses unitaires des athletes entraines. Pour les disciplines sportives individuelles olympiques ou non olympiques, au sein des sports olympiques, dans lesquelles lentrainement est assure par plusieurs entraineurs et la competition se deroule dans plusieurs epreuves, le prix, la recompense se fait comme suit : lentraineur principal ou lentraineur national peuvent recevoir un prix-recompense compose de la valeur la plus elevee dun prix, cumulee avec la valeur de chacun des autres prix obtenus par les athletes entraines et les seconds entraineurs pourront recevoir un prix-recompense pouvant aller jusqua 75 % de la valeur du prix obtenu par lentraineur principal. Il sagit donc de prendre soin non seulement des sportifs qui brillent sur les scenes internationales, mais aussi des entraineurs, des collectifs techniques qui sont a lorigine de leur reussite. Voila pour linstant, le point de presse du gouvernement. Je vous remercie de votre presence et je remercie egalement les deux ministres, le ministre de lÉnergie et le ministre des Finances, pour les details presentes concernant la nouvelle reglementation qui protege les citoyens et leconomie des effets de la hausse des prix du gaz naturel et de lelectricite. Une bonne soiree! 2022-09-01 20:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_5829.jpgȘedința de guvern din 1 septembrieȘtiri din 01.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/reunion-du-gouvernement-du-1er-septembreNicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Bien que jaie retarde a la reunion du gouvernement environ trois heures, je tiens a mentionner que ce retard est dû aux procedures techniques dapprobation. Nous avons dû accomplir toutes les demarches, lors du processus dapprobation, aupres de chaque ministere qui a approuve le projet dordonnance durgence, et nous avons juge important davoir tous les elements de contenu clairs, sans avoir a revenir sur lordonnance. Pratiquement, a travers les modifications que nous apporterons a lordonnance de gouvernement numero 27, nous ne faisons que renforcer et etendre les mesures visant a proteger la population et leconomie des augmentations du prix de lenergie et du gaz naturel. En meme temps, je voudrais mentionner quune fois quelle sera publiee au Journal officiel, a partir de ce jour, nous avons egalement prolonge la periode de validite de cette ordonnance. Pratiquement, nous lavons prolongee dun an et elle sera valable jusquau 31 août 2023. Nous avons eu en vue dassurer, comme nous lavons dit, la protection de la population et de leconomie. Il y a 98 % des menages qui beneficieront de ce plafonnement et de cette compensation energetique, et nous apprecions quils soient ainsi proteges des augmentations des prix de lelectricite et du gaz. Dans le meme temps, nous avons estime quil etait important de prendre des mesures pour renforcer les ressources allouees a cet egard, et nous avons egalement pris des mesures pour garantir que le marche interieur dispose effectivement de la totalite de la quantite de gaz naturel et que toutes les sources de production delectricite soient fonctionnelles, pour passer convenablement lhiver 2022-2023. Bien sûr, grace aux mesures prises aujourdhui, nous decouragerons les comportements speculatifs sur le marche de lenergie et du gaz naturel. En meme temps, nous sommes prepares pour quen fonction des decisions qui seront prises au niveau de lUnion europeenne, nous disposions de la flexibilite necessaire pour pouvoir adapter nos mesures et integrer les decisions qui seront prises au niveau de la Commission europeenne. Merci! 2022-09-01 18:09:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_luk_5593.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la reuniunea Comitetului interministerial pentru asigurarea rezilienței energetice și implementarea proiectelor de infrastructură în energieȘtiri din 01.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-la-reunion-du-comite-interministeriel-pour-assurer-la-resilience-energetique-et-la-mise-en-ceuvre-de-projets-d-infrastructures-energetiquesLe Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a participe a la reunion du Comite interministeriel pour assurer la resilience energetique et la mise en œuvre de projets dinfrastructures energetiques COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a convoque, au Palais Victoria, la reunion du Comite interministeriel pour assurer la resilience energetique et la mise en œuvre des projets dinfrastructures energetiques. A cette occasion, les participants ont analyse le programme dhiver initie par le Ministere de lEnergie et les elements des nouvelles mesures gouvernementales pour proteger la population et leconomie des effets de la hausse des prix de lenergie et du gaz naturel. Le gouvernement a pris toutes les mesures pour disposer des stocks necessaires au chauffage. Les autorites disposeront de plans dintervention pour assurer le flux dapprovisionnement necessaire, etant pretes a fournir une assistance en cas de panne ou dautres situations durgence. Afin de renforcer les mesures de soutien que le gouvernement prend pour proteger les Roumains et lenvironnement des affaires de laugmentation des prix de lenergie et du gaz naturel, nous sommes prets, aujourdhui, a adopter le cadre reglementaire necessaire a cet egard , a declare le Premier ministre Nicolae -Ionel Ciucă. 2022-09-01 12:39:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_energie-15.jpgParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la ceremonia de semnare a unor contracte finanțate din PNRR pentru construcția unor creșeȘtiri din 01.09.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-la-ceremonie-de-signature-de-certains-contrats-finances-par-le-pnrr-pour-la-construction-de-creches2022-09-01 09:59:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-09-01-11-08-03big_image_022_resize.jpgBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 31 augustȘtiri din 31.08.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-de-gouvernement-du-31-aoutPoint de presse du ministre de lEducation, Sorin Cimpeanu, et du porte-parole du gouvernement, Dan Cărbunaru, a lissue de la reunion du gouvernement Dan Cărbunaru : Bonjour, mesdames et messieurs ! Bienvenus au point de presse du gouvernement de la Roumanie, organise apres la reunion de gouvernement qui vient de se terminer. Au cours de la reunion, plusieurs decisions ont ete prises, je vais les annoncer, mais pas avant de donner la parole au ministre de leducation, M. Sorin Cimpeanu. Comme vous le savez, nous preparons la rentree des classes. Hier, il y a eu une analyse de letape des preparatifs, convoquee par le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă, a laquelle ont participe le ministre de lÉducation et le ministre des Affaires Interieures, ainsi que les structures du territoire liees aux activites de preparation. Dans ce sens, mais aussi dans le sens de certaines mesures discutees en premiere lecture, aujourdhui, au sein du gouvernement, je donne la parole, pour commencer, a M. le ministre de lÉducation. Sil vous plait, monsieur le ministre ! Sorin Cimpeanu : Merci ! Aujourdhui, cinq actes normatifs dans le domaine de leducation ont ete presentes au gouvernement. Ils ont ete presentes en premiere lecture. Il sagit dun arrete de gouvernement fixant les regles de mise en œuvre du Programme National Repas Chauds a lEcole et aussi dun projet dordonnance durgence par lequel on fait passer le nombre decoles beneficiaires de 300 a 350. Cete annee le nombre de ces ecoles a augmente de 150 a 300, mais le Ministere de lÉducation a fait une selection rigoureuse pour que, de ce programme, beneficient les 300 ecoles qui en ont le plus besoin. Les inspectoratsa scolaires departementaux, suite a une analyse, en complementarite avec les financements que les ecoles recoivent pour la fourniture dun repas a travers le PNRAS - Programme National de Lutte contre le Decrochage Scolaire - ont arrete la liste des 300 ecoles. La liste fait lobjet dun arrete ministeriel que jai signe aujourdhui et qui est deja public, avec les 300 ecoles. Pratiquement, dans chaque departement, le nombre decoles qui en beneficieront a ete double. Étant donne que cette liste, contrairement aux annees precedentes, ne comprend plus les colleges nationaux, car nous pensons ne pas pouvoir les inclure dans la liste de ceux qui ont le plus besoin dun repas chaud, les ecoles avec un certain nombre deleves plus jeunes, et cela nous permet dajouter 50 ecoles a la liste des 300 ecoles deja agreees. Je vous rappelle que le financement approuve est de 354 millions de lei. Cest 10 fois plus quen 2016, annee du lancement du programme Repas chauds, avec un financement de 35 millions de lei. Et je vous rappelle egalement que nous avons egalement augmente lindemnite journaliere de 10 a 15 lei, pour eviter les situations où les taux de 10 lei netaient pas suffisants pour generer de lattractivite aupres des operateurs economiques, notamment dans le contexte daugmentations des prix. Donc, nous avons signe larrete ministeriel avec la liste de 300 ecoles, nous avons presente l`Arrete du gouvernement avec les regles dapplication et nous avons lordonnance durgence pour encore 50 autres ecoles, en premiere lecture, qui sera approuvee la semaine prochaine, apres les avis auront ete recus. Il sagit dune mesure importante pour lacces a leducation des enfants des zones rurales defavorisees et au-dela. Le repas chaud fait la difference pour de nombreux parents entre envoyer et ne pas envoyer leur enfant a lecole. Une deuxieme serie de propositions, parallelement a lequite, car lensemble du paquet legislatif Roumanie eduquee et toute la politique du Ministere de lÉducation est basee sur le soutien equilibre entre equite et excellence, entre equite et performance, est donnee par un projet d`arrete de gouvernement par lequel nous augmentons considerablement le nombre de prix decernes aux eleves roumains qui ont obtenu des resultats exceptionnels cette annee, en particulier aux olympiades internationationales. Des resultats qui vont, de nombreuses fois, a la deuxieme place mondiale ou a la cinquieme place mondiale, tres souvent a la premiere place au niveau europeen. Exemple : Olympiade de physique - 2e place mondiale et premiere place en Europe, ou Olympiade de mathematiques - 5e place mondiale et premiere place en Europe. Il y a aussi dautres olympiades - lolympiade de la langue allemande, dans laquelle une eleve de Bacău a remporte une medaille dor, premier prix.Ces prix navaient pas une valeur que le gouvernement jugerait coherente avec les resultats de ces jeunes exceptionnels. Ainsi, les prix ont ete augmentes, comme suit: pour le premier prix, lor absolu - cest le score maximum - le prix sera de 20.000 lei.. Ce prix est recu a la fois par leleve et par lecole dont il est issu. Ainsi, chacun des deux, lecole qui a contribue a leducation de leleve recoit 20. 000 lei et leleve recoit 20.000 lei. Je voudrais vous dire que, jusqua present, le prix etait de 12 250 lei. Les prix de deuxieme, troisieme et mention ont egalement des valeurs considerablement augmentees, respectivement jusqua 15 000 lei, 12 000 lei, 10 000 lei et 6 000 lei la mention. Pour les Jeux olympiades regionales ou europeens, le premier prix est de 7 .500 lei. Parce que, pour le moment, pour une equipe de 20 eleves, par exemple, qui remporte le premier prix au niveau national, la legislation actuelle, la decision gouvernementale de 2016, prevoit une valeur du prix de 22 lei par eleve - celui qui a remporte le premier prix au niveau national - le Ministere de lÉducation et le gouvernement roumain ont egalement juge cette situation inacceptable, et les propositions sont daugmenter jusqua 600 lei pour chaque eleve de lequipe. Il se multiplie, evidemment, avec le nombre de prix. L`acceul des olympiques internationaux aura lieu au gouvernement de la Roumanie. Le Premier ministre de la Roumanie, afin de reconnaitre les resultats de ces eleves absolument exceptionnels, a decide dorganiser une seance daccueil extraordinaire pour tous ces eleves au sein du gouvernement de la Roumanie. Il etait egalement opportun de mettre a jour ces recompenses. Au-dela de lequite et de lexcellence, lecole a besoin denseignants, lecole a besoin de personnel enseignant et quand je dis ecole, je pense aussi aux creches et jardins denfants. Dans le systeme educatif, un nombre important de creches ont ete prises en charge par les autorites locales. En reprenant ce nombre de creches, je voudrais vous dire que nous sommes en train de finaliser la centralisation des enfants scolarises dans les creches reprises dans le systeme educatif, et a la rentree de cette annee scolaire, la semaine prochaine a la rentree, nous rendrons public leur numero. Je peux vous dire quil y a environ 40.000 enfants, sachant quen novembre 2021 nous avions exactement 22.600 enfants dans les creches. Ainsi, nous avons presque double le nombre denfants dans les creches. Cela signifie que la mesure de reprise dans le systeme denseignement maternel etait une mesure equitable. Avec la prise en charge des creches dans le systeme educatif, des postes sont egalement necessaires. En dehors des creches, nous avons heureusement un nombre important, certes insuffisant, mais bien superieur aux annees precedentes de maternelles achevees. Termine signifie quils disposent egalement de lequipement necessaire. Des emplois sont necessaires pour que ces educateurs puissent etre payes. En ce sens, apres que le Ministere de lÉducation a distribue absolument, et quand je dis absolument tous les postes, cela signifie absolument tous les postes disponibles par le biais de reglementations legales, nous avons lance aujourdhui un arete de gouvernement presente egalement en premiere lecture, par lequel nous voulons augmenter de 3.500 le nombre de postes dans le systeme de leducation nationale. Parallelement a cet arrete de gouvernement initie, jai egalement approuve une note de service par laquelle sont ouverts les concours pour loccupation des postes didactiques, didactiques auxiliaires et non didactques tant dans lenseignement preuniversitaire qu`universitaire. Donc, pratiquement, les actes normatifs presentes aujourdhui sont axes sur le soutien a lacces a leducation, le programme Repas chaud, sur le soutien a la performance, la reconnaissance de la performance des eleves et aussi sur le soutien a limportance du personnel enseignant dans les creches, les jardins denfants et les ecoles. Tels etaient les actes normatifs presentes aujourdhui. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, monsieur le ministre. Sorin Cimpeanu : Merci moi aussi. Dan Cărbunaru : Si vous avez des questions pour M. le ministre Cimpeanu, sil vous plait. je comprends que non. Sorin Cimpeanu : Merci. Dan Cărbunaru : Votre presentation etait tres claire et eloquente. Merci detre venu. Je souhaite poursuivre la liste des sujets abordes aujourdhui lors de la reunion du Gouvernement et vous presenter egalement les principaux actes normatifs adoptes. Je commencerais par lordonnance modifiant et completant la loi 207 de 2015 sur le Code de procedure fiscale, qui introduit de nouvelles reglementations pour simplifier et ameliorer la legislation sur la procedure fiscale, tout en ladaptant aux developpements internationaux, aux recommandations de bonnes pratiques du niveau de lOCDE, qui , comme vous le savez, a delivre a la Roumanie la feuille de route pour ladhesion et, a ce titre, toutes ces procedures specifiques aux États developpes, economies developpees du monde, sont progressivement adoptees dans la legislation roumaine. Jaimerais vous donner quelques exemples lies a ces ameliorations du systeme legislatif. Premierement, ameliorer lequilibre dans la relation entre le contribuable et ladministration fiscale, afin de renforcer et de developper laugmentation de la confiance des contribuables dans ladministration fiscale. Ainsi, lANAF va publier sur son site internet la liste des contribuables, personnes morales ayant declare et acquitte leurs obligations fiscales de paiement a leur echeance et ne figurant pas avec des obligations impayees. En meme temps, la possibilite de rembourser limpot pour la solution fiscale prevue est introduite, si, dans de telles situations, le contribuable renonce a cette solution, et pour la constitution de garanties, la possibilite de reclamations echelonnees est creee, ainsi que des les decales. Dans le meme temps, il y aura la possibilite dechelonner la TVA, les accises ou les droits de douane pour ladministration de lAutorite douaniere roumaine. Vous trouverez plus de details dans le contenu de lordonnance et dans le communique de presse qui sera publie. Un autre acte normatif adopte aujourdhui est lordonnance modifiant et completant la loi 95 de 2006 sur la reforme de la sante et la loi 227 de 2015 sur le code fiscal. Cet acte normatif introduit des mesures et des clarifications du cadre legal dans le systeme de sante, afin dameliorer lactivite et la gestion dans ce domaine. Ainsi, le cadre legal est cree pour la designation de lInstitut national de sante publique en tant quunite de sante clinique sans lits, qui guidera techniquement et methodologiquement le reseau de sante publique, supervisant letat de sante de la population, les maladies transmissibles et non transmissibles. et identifier, en meme temps, les problemes de sante communautaire. Dans les situations de risque biologique et epidemiologique, le Ministere de la Sante pourra ordonner lorganisation au niveau des unites de sante, des pharmacies communautaires ou des bureaux communautaires ruraux ou au sein des directions departementales de la sante publique et de la municipalite de Bucarest de centres pour fournir des services de vaccination , de diagnostic, devaluation et de traitement. Également dans ce document, approuve aujourdhui, de nouvelles reglementations seront trouvees concernant les situations dans lesquelles le financement des depenses avec des medicaments du budget du Ministere de la Sante est assure, clarifiant, en meme temps, le mode de reglement des medicaments pour les patients eligibles pour un traitement a letranger conformement a lordre 50 du Ministere de la Sante, sans affecter le budget de lÉtat. Le meme acte normatif modifie le paquet minimum de services accorde aux personnes qui ne font pas la preuve de la qualite d`assure en le completant par des services medicaux de premiere ligne. Afin de beneficier de ces nouveaux services medicaux, les personnes qui ne prouvent pas quelles sont assurees auront lobligation de sinscrire sur la liste dun medecin de famille. Ainsi, plus de deux millions de personnes non assurees seront inscrites aupres des prestataires de soins de sante primaires, respectivement des medecins de famille, pouvant ainsi beneficier du paquet minimum de services de soins de sante primaires, tous les fonds necessaires pour payer ces nouveaux services medicaux seront pris en charge par transfert du budget de lEtat au budget de la caisse nationale unique dassurance sociale maladie. Nous communiquerons plus de details techniques concernant ces aspects au niveau du gouvernement et du Ministere de la Sante. Je voudrais egalement mentionner un projet de loi modifiant et completant la loi 302 de 2004 sur la cooperation judiciaire internationale en matiere penale. Il a ete presente au gouvernement aujourdhui et approuve. Cet acte normatif modifie et complete certaines decisions qui reglementent le mandat darret europeen, mettant pratiquement les regles en conformite avec la Decision-cadre 2002/584/JAI relative au mandat darret europeen et aux procedures de remise entre les États membres de lUnion europeenne et la decision de la Courconstitutionnelle numero 359 concernant linconstitutionnalite de certaines dispositions de la loi 302/2004 dans sa forme actuelle. Concretement, ces modifications apportees dans le domaine de lextradition reglementeront plus precisement les procedures concernant les demandeurs dasile ou de protection internationale, notamment dans le cadre du conflit en Ukraine, mais aussi pour les situations dans lesquelles la Cour EDH constate une violation des droits ou libertes fondamentaux. en matiere dextradition. Un autre changement important prevoit la designation de tous les tribunaux ou, selon le cas, des parquets, selon letape procedurale achevee, pour executer les demandes dentraide judiciaire internationale ayant pour objet laudience par visioconference, au lieu des tribunaux de Appel et les parquets ceux-ci. Apres ladoption de la reglementation existante, la fourniture dequipements de visioconference dans les tribunaux roumains sest considerablement amelioree, mais il est encore necessaire dassurer la rapidite de la procedure, etant donne quune decentralisation du systeme dexecution de ces demandes, dans le but daudition par visioconference, est a la fois une mesure necessaire et utile. Je signale egalement, avec votre permission, l`Arrete de gouvernement qui a ete approuvee, pour la modification de larticle 10, paragraphe 1, point 2 et paragraphe 9, de l`Arrete de gouvernement 1174/2014, concernant letablissement dun regime daides dÉtat pour la reduction droit daccise sur le carburant diesel utilise dans lagriculture. Les fonds alloues au regime de soutien au carburant diesel utilise dans lagriculture sont augmentes de 480 millions de lei, soit pres dun demi-milliard de lei, du budget de lÉtat, via le budget du Ministere de lAgriculture et du Developpement rural, pour lannee en cours. Pratiquement, le montant alloue a cet effet passe de 337 millions de lei a 817 millions de lei. En ce qui concerne les conditions pour assurer la protection temporaire et certains actes normatifs dans le domaine des etrangers, le gouvernement a adopte aujourdhui l`arrete visant a elargir les categories de personnes auxquelles sapplique la decision dexecution 382 de 2022 de lUnion europeenne. Une necessite generee pour reduire la pression sur le systeme dasile, mais aussi pour maintenir lunite familiale pour les membres de la famille des etrangers qui peuvent pretendre a une protection temporaire et pour lesquels il nexiste pas de solutions juridiques qui nimpliquent pas la separation familiale ou la reconnaissance de statuts differents. Premierement, les apatrides et les ressortissants de pays tiers autres que lUkraine qui peuvent prouver leur residence legale en Ukraine avant le 24 fevrier de lannee en cours, date du debut de linvasion militaire russe illegale, pourront beneficier dune protection temporaire. Cela se fera sur la base dun permis de sejour permanent valide delivre conformement a la legislation ukrainienne, si les personnes concernees ne peuvent pas retourner dans des conditions sûres et stables dans leur pays ou region dorigine. Dans le meme temps, comme la annonce le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă, des discussions ont egalement eu lieu concernant letape de lanalyse concernant la preparation hivernale et, bien sûr, les ameliorations qui seront apportees au cadre juridique deja existant pour proteger la population et leconomie des effets des hausses de prix de lenergie et du gaz naturel. Comme le Premier ministre la declare a plusieurs reprises, et comme le gouvernement la assure aux citoyens et a lenvironnement des affaires, il existe une priorite clairement etablie pour garantir la previsibilite et la stabilite dans cette zone affectee par la dynamique des prix, de sorte que demain, lors de la reunion du gouvernement, nous disposera dun cadre reglementaire consolide. Tels seraient les principaux elements que je souhaitais vous transmettre. Si vous avez des questions, je suis a votre disposition ! Journaliste : Pouvez-vous nous donner des details sur ce qui a ete decide jusqua present comme modifications a lOrdonnance 27 et sur ce qui reste a finaliser dici demain ? Dan Cărbunaru : Des discussions sont en cours en ce moment entre les differents ministeres, impliques dans lanalyse et le profil de la solution optimale, afin que tous les details techniques soient etablis en temps utile, afin que demain, lors de la reunion du gouvernement, la nouvelle forme puisse etre adopte. Journaliste : Je le savais. Ma question etait differente. Dan Cărbunaru : Ce sont les elements que je peux vous communiquer maintenant, des que des nouvelles apparaitront dans le sens de ce qui a ete demande, nous reviendrons certainement. Journaliste : Merci ! Dan Carbunaru : Merci ! Journaliste : Certains fournisseurs denergie en Roumanie demandent a leurs clients des garanties et le paiement anticipe des factures. Est-ce normal? Dan Cărbunaru : Ces derniers mois, il y a eu toute une serie de problemes que vous, les medias, avez signales, dont beaucoup a partir de rapports que les citoyens, a leur tour, ont egalement adresses aux autorites, et a vous, a la presse. Il existe des institutions de lÉtat roumain habilitees a verifier chaque fois quil y a de tels signaux. Je pense maintenant a lAutorite nationale de protection des consommateurs, lANRE, qui peut verifier ces signalements specifiques. Dans tous les cas, les fournisseurs, les distributeurs, les producteurs denergie et les commercants devront se conformer au cadre reglementaire, tant dans sa forme actuelle que dans la forme qui sera modifiee, et chaque fois que les citoyens en particulier, mais aussi les entreprises, et dautres categories de beneficiaires des services de fourniture delectricite et de gaz naturel rencontreront diverses difficultes ou considereront quil existe des ambiguïtes dans les relations avec les fournisseurs, ils peuvent en informer non seulement la presse, mais egalement les autorites de lÉtat roumain, qui non seulement apporteront lumiere , mais ils prendront egalement des mesures a cet egard. Il y a eu dautres situations où les institutions competentes sont intervenues et ont clarifie ces questions, la où cetait le cas, en donnant des sanctions a cet egard. Journaliste : La mesure concernant le calcul de la taxe sur lhabitation selon la grille notariale sera-t-elle levee a partir du 1er janvier ? Dan Cărbunaru : Cetait lun des sujets abordes dans les discussions que le Premier ministre roumain, Nicolae-Ionel Ciucă, a eues avec les representants des elus locaux et, dans ce contexte, en tant que participants a ce dialogue et a la niveau gouvernemental communique , il y a une analyse qui va etre faite et, bien sûr, ces signaux envoyes par les elus locaux seront pris en compte, du point de vue de la necessite non pas forcement dannuler cette mesure, mais plutot de la prolonger, donnant le temps dharmoniser certaines procedures de travail qui ne sont actuellement pas homogenes au niveau du territoire, egalement signalees par les procedures notariales. Journaliste : Bonjour ! Le Premier ministre Nicolae Ciucă a demande au ministre de lEnergie, lors de la reunion, de presenter un plan de mesures dans le domaine de lenergie pour lhiver prochain. Vous ne pouvez certainement pas nous dire ce que contient ce plan, mais nous aimerions savoir quels en sont les points importants, cest-a-dire a quoi ce plan fera reference. À quel point les reservoirs de gaz sont-ils pleins - un exemple... Quoi dautre pourrait... Dan Cărbunaru : En ce qui concerne le stokage de gaz, le ministre de lÉnergie a communique aujourdhui au gouvernement que plus de 72 % ont ete atteints du point de vue des stocks deja accumules et quil existe un processus dynamique qui permettra a la Roumanie non seulement atteindre les 80 % fixes pour lautomne de cette annee, mais meme depasser cet objectif. Mais il y a dautres facteurs que le programme pour lhiver que le Ministere de lÉnergie a prepare et que le ministre a annonce quil presentera au Premier ministre au cours de cette journee. Bien sûr, le ministere de tutelle, si necessaire, et nous, au niveau gouvernemental, presenterons les details de ce plan, apres quil aura ete effectivement presente au Premier ministre et discute. Journaliste : Merci. Dan Cărbunaru : Ce que je peux vous garantir, cest que lune des priorites les plus importantes pour cette periode de lannee, au niveau gouvernemental, est, dune part, la fourniture de lenergie et du gaz naturel necessaires a la fois pour approvisionner la population, Les menages roumains et leconomie . Cependant, il y a egalement le souci de faire en sorte que ce processus se deroule dans des conditions dequite et de decence. Cest lune des raisons pour lesquelles le cadre reglementaire, qui des le depart visait a assurer la stabilite et la previsibilite du marche, en protegeant a la fois les citoyens et lenvironnement des entreprises, est aujourdhui ameliore et renforce afin de generer, au cours de la prochaine periode, ce besoin de previsibilite, de stabilite et de supportabilite, qui, en particulier dans ce contexte de dynamique des prix, est ressenti comme un besoin par la societe dans son ensemble, mais aussi par notre economie. Sil ny a pas dautres questions, merci beaucoup davoir participe au point de presse et bonne journee ! 2022-08-31 13:19:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-08-31-02-04-23big_image_001_resize.jpgȘedința de guvern din 31 augustȘtiri din 31.08.2022https://gov.ro/fr/stiri/reunion-de-gouvernement-du-31-aoutNicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Hier, nous avons lance lactivite en organisant une videoconference a laquelle ont participe le ministre de lÉducation, le ministre des Affaires Interieures et les structures subordonnees du territoire, a savoir les inspectorats departementaux et les prefectures de chaque departement. Le but de cette visioconference a ete de nous assurer que toutes les demarches sont franchies pour que le lundi 5 septembre, la rentree scolaire debute dans de meilleures conditions que les annees precedentes. Nous avons debattu de toute une serie de questions qui ont ete portees a lattention des dirigeants des deux ministeres et, en particulier, a lattention du Ministere de lÉducation. De mon point de vue, bien sûr, comme je lai dit, des progres importants qui ont ete realises et japprecie et remercie les dirigeants du Ministere de lÉducation pour leur implication et pour la maniere dont ils ont surveille, coordonne et verifie la mise en œuvre des decisions pendant la periode des vacances. Mais, comme je lai dit, il y a un certain nombre de problemes qui doivent etre resolus. Cest la derniere annee au cours de laquelle le processus deducation se deroule conformement aux dispositions des lois actuels de leducation, apres quoi, une fois le processus de debat sur les nouvelles lois sur leducation termine, nous preparerons lannee scolaire 2023-2024. Et ici il y a toute une serie de mesures concretes, qui apportent des ameliorations a tout ce qui concerne la transformation et la modernisation du systeme educatif en Roumanie. Bien sûr, il y a aussi le volet administratif, dont je veux souligner quelques aspects. Il y a cette habitude, je pourrais ainsi l`appeler, qua chaque fois la rentree scolaire nous surprend avec des problemes administratifs non resolus. Je n`hesite du tout, a discuter de ce que signifie limage du systeme educatif en Roumanie, quand on parle de toilettes dans la cour de lecole. Des efforts ont ete faits pour reduire le nombre de ces etablissements denseignement, cependant, ils restent assez nombreux et, de mon point de vue, cest inacceptable. Cest pourquoi, hier, lors de la visioconference, jai demande a toutes les autorites, a la direction du Ministere de lÉducation, ainsi quaux autorites locales, quelles me presentent dici la fin de lannee le plan par lequel lannee prochaine nous eliminerons cette tache sur limage du systeme educatif roumain. Cest dommage, des efforts sont faits, beaucoup de travail est fait. Nous nous sommes fixe comme objectif national que leducation reste parmi les premieres priorites de notre pays, que leducation, avec la sante, soit incluse dans lattention maximale que le gouvernement de la Roumanie accorde, afin que nous puissions eliminer ces differences et etre en mesure de nous aligner aux normes europeennes. A ce titre, Monsieur le Ministre, je reitere la decision dhier : dici la fin de lannee, veuillez me presenter ce plan. Gardant a lesprit que toute une serie daspects specifiques ont ete abordes, Monsieur le Ministre Cimpeanu, veuillez nous presenter quels sont les principaux elements qui ont ete a la base de la preparation et de laccord convenu concernant tous les elements specifiques, afin que nous puissions commencer lannee scolaire le 5 septembre. Sil vous plait! Sorin Cimpeanu : Merci, Monsieur le Premier ministre. Permettez-moi de commencer, sil vous plait, par les ressources humaines. Il sagit du fait que nous avons 80% de directeurs dans les ecoles et jardins denfants en Roumanie embauches avec un concours. Nous avons egalement distribue absolument tous les postes dont disposait le Ministere de lÉducation. Nous avons repris un nombre important de creches dans le systeme educatif depuis novembre dernier. Cest une mesure qui a fait ses preuves, car de 22.000 enfants en creche on est passe a pres de 40.000 enfants en creche. Nous aurons une situation precise a la rentree. Il faut encore des ressources humaines Si on y reflechit, rien que dans les creches qui nont pas encore ete reprises il y a 4 000 salaries, donc 4 000 postes qui sont payes par les collectivites locales. Si demain, conformement a la loi, ces postes passaient au systeme educatif, nous naurions absolument plus de postes. 4. 000 quittent les collectivites locales, le Ministere de lÉducation nationale doit augmenter le nombre de postes. Il y a certainement des choses que nous devons faire. Certaines dentre elles font lobjet dinitiatives que nous avons actuellement a lagenda du gouvernement, du point de vue des ressources humaines. Du point de vue du curriculum, nous avons publie les reperes methodologiques pour assurer la transition des anciens plans deducation vers les nouveaux plans, qui entreront en vigueur en septembre 2023, si le paquet legislatif Roumanie eduquee est adopte. En termes dinfrastructures, les ecoles sont mieux preparees que lan dernier, de tous points de vue. Il existe un nombre de plus de 300 situations où, grace ou non a des travaux de rehabilitation, dautres localisations ont ete trouvees, il y a eu des relocalisations. Cest un aspect qui cree un malaise, mais cest un aspect important si on veut rehabiliter les infrastructures scolaires et les developper. Du point de vue de la securite, nous avons une collaboration avec le Ministere des Affaires Interieures et le Ministere du Developpement, nous avons signe un plan daction commun et j`en remercie les deux ministeres. Nous avons passe en revue, sur le territoire, absolument toutes les ecoles qui sont couvertes dun point de vue securitaire, soit par la police, soit par la gendarmerie, soit par la police locale. Nous avons eu une serie de reunions, dont une hier encore a la prefecture, pour prevenir et combattre lusage de drogue dans les ecoles. Nous sommes en collaboration permanente avec le Ministere de la Sante et avons une serie de projets pour la securite sanitaire dans les ecoles. Nous avons egalement des discussions et des propositions dans le projet de loi par lequel le transport gratuit pour tous les eleves sera assure par les conseils departementaux. Je sais quil y a des repositionnements dans les cent derniers metres. Nous poursuivons les discussions pour trouver la meilleure option, afin que, pour la premiere fois, les eleves roumains puissent beneficier de la gratuite des cours. Je veux dire a la fois les transports locaux et les deplacements domicile-travail. Je suis sûr que nous pourrons identifier ces solutions dans la coalition, afin que soit resolu un probleme critique pour reduire le decrochage scolaire. Toujours pour reduire le decrochage scolaire, jai signe ce matin larrete ministeriel avec les 300 ecoles qui beneficieront dun financement du budget de lEtat pour les repas chauds. Cest plus que doubler le nombre decoles qui beneficient dun repas chaud, sachant quun repas chaud fait pour beaucoup la difference entre envoyer l`enfant a lecole et ne pas envoyer l`enfant a lecole. Cest a lordre du jour du gouvernement aujourdhui et en premiere lecture l`Arrete de gouvernement avec les regles dapplication du programme de repas chauds et aussi un projet dordonnance durgence par lequel on porte le nombre de 300 ecoles a 350 ecoles. Cest par souci dequite, car dans le paquet legislatif Roumanie eduquee, nous pretons constamment attention a lequite, dune part, et a la performance et a lexcellence, dautre part. Nous avons egalement un Arrete de gouvernement par lequel y a une augmentation substantielle des recompenses pour les eleves roumains qui ont obtenu de hautes performances internationales, tout dabord, sans negliger ceux qui se produisent au niveau national. Il sagit donc dun arrete de gouvernement par lequel le montant de ces bourses augmente de maniere significative. Non seulement les eleves sont recompenses, mais aussi les ecoles dont ces eleves sont issus. Ce sont les mesures pour soutenir lexcellence. Dautre part, le plan que vous avez demande pour la mise en conformite des groupes sanitaires dans les ecoles, sachant quil y a trois a quatre ans il y avait plus de 2. 000 ecoles avec des groupes sanitaires non conformes, et si les autorites locales utiliseront les financements accordes par le budget du Ministere de lEducation, il nous restera 100 ecoles, et nous parlons de petites ecoles, je crois que dans deux ans il ny aura plus decole en Roumanie. La confiance se traduira par un plan daction concret que nous vous presenterons, Monsieur le Premier ministre, comme vous lavez demande, pas avant la fin de lannee, et jaime a penser que nous le presenterons bien plus tot et je mengage a ce que nous le presentions beaucoup plus tot (...). Cest un probleme exagere et souvent lie a la qualite de leducation. Cest un probleme important, il faut le resoudre, mais il faut comprendre que les toilettes dans la cour nont rien a voir avec la qualite de leducation. Étant donne que beaucoup dentre nous ont etudie dans ces ecoles, je pense que cest une preuve, mais il faut laborder, clairement, et il le sera. Non pas en dernier lieu, la question des ressources humaines, Monsieur le Premier ministre. Il s`agit d`un memorandum que nous avons aujourdhui pour le deblocage des postes dans leducation. Je vous ai donne un exemple, uniquement dans les creches, si on devait les reprendre, il faudrait 4.000 postes. Cest une premiere et je le dis publiquement. Au Ministere de lÉducation, mes collegues du Ministere de lÉducation ne peuvent pas croire que le ministere de lÉducation ne garde aucun poste en reserve. Si aujourdhui quelquun demande un poste dans les 17.800 ecoles et jardins denfants de Roumanie, il ny en a pas. Donc, nous avons distribue absolument tous les postes, nous avons redige le necessaire avec le plus grand soin et nous avons egalement un projet d`arrete de gouvernement par lequel, de maniere fortement justifiee, nous demandons la comprehension pour lapprobation de laugmentation du nombre de postes que le Ministere de lÉducation distribuera ponctuellement, sur la base de justifications tres claires et tres objectives. Merci Monsieur le Premier Ministre ! Nicolae-Ionel Ciucă : Merci, Monsieur le Ministre ! Le deuxieme sujet qui est a lordre du jour public ces jours-ci est lie a lenergie, a la preparation de lhiver. Les mesures que le gouvernement envisage, afin que nous puissions securiser nos ressources energetiques pour lhiver 2022-2023. Comme je lai ordonne, je recevrai aujourdhui le plan dhiver du Ministere de lÉnergie et, bien sûr, demain en comite interministeriel, nous aurons les elements et les conclusions de lanalyse concernant lensemble du processus par lequel nous apporterons des modifications a lordonnance durgence par lesquels nous compensons les prix de lenergie. Monsieur le ministre, je suis convaincu que vous avez franchi toutes les etapes de lelaboration du plan et nous aurons ce jour le plan du Ministere de lÉnergie disponible pour analyse et, bien sûr, nous avons termine tous les elements danalyse pour pouvoir prendre une decision sur la modification de lordonnance rapidement. Sil vous plait! Virgil Popescu : Oui, Monsieur le Premier ministre, alors meme que vous parliez, nous avons recu le formulaire definitif du programme dhiver, il est termine. Maintenant, les collegues du Ministere de lÉnergie sont en train de rediger lacte normatif, de telle sorte que vous layez aujourdhui, comme vous lavez egalement demande a votre chancellerie, et que nous lapprouvions sil a les avis a temps, a la prochaine reunion du gouvernement, sinon, dans deux semaines. Nicolae-Ionel Ciucă : Non. Lapprobation sera faite lors de la reunion du gouvernement de la semaine prochaine, par arrete de gouvernement. Virgil Popescu : Bien sûr, oui. Il est termine, comme je vous lai dit, je lai effectivement recu et il est tres bien structure, mais comme on parle du programme dhiver, laissez-moi profiter de cette situation et vous parler des stocks dans les entrepots de gaz naturel . À lheure actuelle, nous sommes proches de 73 %, nous avons plus de 2.280.000.000 de metres cubes en stockage, si je ne me trompe pas, le chiffre que nous nous sommes assume et que nous devions declarer et nous devons declarer demain, le 1er septembre, a la Commission europeenne, cetait 57%, donc il y a eu un rythme accelere de stockage de gaz dans les entrepots, de telle sorte que nous depassions lobjectif minimum de 80% de taux de remplissage des entrepots. En ce qui concerne lordonnance durgence, sûrement, avec des collegues du Ministere des Finances, avec ceux de lAutorite de regulation, parce que nous devons finaliser la question de cette taxation sur lensemble de la chaine de production et de vente delectricite, nous devrons finaliser et, evidemment, demain, comme vous lavez dit, presentons le la forme finale au sein du comite. Nicolae-Ionel Ciucă : Oui, merci beaucoup. Avant dentrer dans lordre du jour de la reunion du gouvernement, il y a deux changements. Le premier est lie a lordonnance durgence sur la licence industrielle unique. J`ai discute ce matin et il y a un certain nombre de questions qui doivent etre coordonnees avec les observations qui sont venues de la Commission de lUnion europeenne et, en ce sens, les ministeres initiateurs, veuillez considerer que dans deux semaines au plus, vous devez integrer les observations recues et dici le 15 septembre il faut reprendre le processus dapprobation de cette ordonnance, qui se transformera en ordonnance durgence. Le deuxieme arrete est l`arrete 1447, par lequel nous avons demande une augmentation des sommes dargent dues aux sportifs qui obtiennent des resultats speciaux dans les competitions auxquelles ils participent. Et sil vous plait, Monsieur le Ministre, que ce soit en pleine conformite avec ce qui a ete discute avant le debut de la reunion. Vous avez jusqua la reunion du gouvernement de demain pour apporter tous ces changements. Puisquil sagit toujours de sportifs, je tiens a feliciter lequipe d`or roumaine de natation. Il sagit, une fois de plus, de notre champion David Popovici, Alexandru Constantinescu, Ștefan Cosma et Patrick Dinu, quatre jeunes hommes qui ont encore une fois fait en sorte que les symboles de la Roumanie soient sur la premiere marche du podium. À Lima, ils ont reussi a decrocher la medaille dor au relais 4x100 metres. Je les remercie et les felicite. Cest pourquoi il est necessaire que tous ces changements aient de la portee afin de tout inclure dans l`arrete que nous prendrons. M. le ministre Bolos, sil vous plait. Marcel Boloș : Monsieur le Premier ministre, veuillez accepter le retrait du memorandum ayant pour theme : actions urgentes pour remplir la condition favorable a lexistence dune planification actualisee des investissements necessaires dans le secteur de leau et d`assainissement ; car nous avons un calendrier commun avec le Ministere de lEnvironnement et je voudrais le finaliser ensemble et le remettre a votre agenda et respecter le delai. Nicolae-Ionel Ciucă : Je suis daccord. Marcel Boloș : Merci. Nicolae-Ionel Ciucă : Il convient egalement de souligner que demain nous aurons une nouvelle reunion de gouvernement. La reunion du gouvernement, comme je lai mentionne, aura comme principal point a lordre du jour lapprobation de lordonnance de gouvernement sur la modification des elements de reference pour la compensation des prix de lenergie. Parce quaujourdhui c`est la Journee de la langue roumaine, permettez-moi, au nom du gouvernement de la Roumanie, de dire Joyeux anniversaire! la langue roumaine, où quelle soit parlee sur la carte du monde ! Merci! 2022-08-31 11:30:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_019_resize.jpgMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă de Ziua Limbii RomâneȘtiri din 31.08.2022https://gov.ro/fr/stiri/message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-de-la-journee-de-la-langue-roumaineAujourdhui c`est la celebration de la langue roumaine, expression fondamentale de notre identite nationale, qui nous unit en tant que peuple et relie les generations au fil du temps. Plus quun moyen de se comprendre et de se reconnaitre partout dans le monde, la langue roumaine est histoire, culture, spiritualite et un tresor de mentalites, le long de lhistoire millenaire de notre peuple, avec la litterature comme expression supreme. Respect et appreciation a tous ceux qui contribuent en permanence a la connaissance, a la preservation, a la perpetuation et a levolution de la langue roumaine : linguistes, chercheurs, enseignants, philologues, ecrivains, traducteurs, lecteurs, locuteurs qualifies, quils soient artistes ou orateurs. Je suis tres reconnaissant a ceux qui preservent leur identite nationale au-dela des frontieres, aux familles roumaines qui enseignent a leurs enfants leur langue maternelle en la parlant a la maison, et aux enseignants qui enseignent la langue, la culture et la civilisation roumaines dans dautres pays, pas seulement dans le cadre institutionnel cree par lÉtat roumain pour leducation dans la diaspora. Enfin et surtout, jexprime ma gratitude a tous les hommes dÉtat roumains de ces dernieres decennies qui ont donne un cours occidental au developpement de notre pays, de sorte que la langue roumaine compte, aujourdhui, parmi les 24 langues officielles de lUnion europeenne. Les generations qui suivent doivent rester connectees a la langue roumaine. La connexion a lOccident et aux courants est necessaire, offrant, a travers lUnite dans la diversite, la chance de faire rayonner les traits emotionnels et spirituels que la langue nationale a inclus et maintient vivants dans leternite. Joyeux anniversaire a la langue roumaine et a tous les locuteurs roumains du monde, compatriotes ou amis etrangers ! Nicolae-Ionel Ciucă, Premier ministre de Roumanie 2022-08-31 09:30:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-08-31-09-21-57big_sigla_guvern.pngPremierul Nicolae-Ionel Ciucă a vizitat baza sportivă ”Academia de fotbal Gheorghe Hagi”Știri din 30.08.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-visite-la-base-sportive-quot-academie-football-gheorghe-hagi-quotDiscours du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a la base sportive Academie de football Gheorghe Hagi Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Je suis tres heureux detre aujourdhui au debut dun projet aussi important que possible pour le football roumain, un projet qui fait partie de lagenda du Gouvernement en termes de protection de lenvironnement et de reduction a zero des emissions de carbone, comme propose et comme nous nous sommes assume au sein de lUnion europeenne, certainement, dans un delai beaucoup plus long que ce que proposait le Club Farul, devenir completement neutre dici 2030, avec zero emission de carbone. Tout dabord, je voudrais remercier M. Gheorghe Hagi pour tout ce quil a accompli dans la vie, pour le niveau de sa performance, pour le niveau dambition quil sest fixe. Lorsque nous prononcons le nom de Hagi, non seulement en Roumanie, mais aussi a letranger, nous comprenons tous lambition, nous comprenons tous lexcellence, lexcellence dans tout ce quil a entrepris de faire en tant que joueur, avec lequipe d`n or, lequipe `94, dont nous parlions un peu plus tot, qui a lepoque reussissait a nous rendre heureux, a susciter notre emotion et a nous donner de lespoir. Au fil du temps, il a mis ses chaussures sur accrochees au clou, comme on dit, a moitie, dirais-je, parce quil sest lance dans un projet aussi ambitieux que sa propre carriere : il a cree cette academie de football, qui porte son nom, lacademie de football qui soccupe denviron 800 enfants, dont, si je me souviens bien, 66 font du football de performance. Jai compris de ce projet, que dune part, on prend soin de lenvironnement, prendre soin de notre engagement a produire de lenergie verte et utiliser de lenergie verte, mais jai surtout compris que l`on prend soin de la generation future, des enfants. Cette preoccupation, cette ambition de tous ceux qui travaillent a lAcademie Gheorghe Hagi, au Club Phare, doit continuer a inspirer chacun de nous et nous donner lespoir que, dans ces conditions particulierement compliquees, dans les conditions auxquelles nous sommes confrontes avec des crises successives et imbriquees , il est cependant possible de proposer, comme je lai mentionne, des objectifs tres ambitieux ; Jai appris de M. Gheorghe Hagi que tout ce qui est fait ici ne doit pas etre inferieur dun millimetre aux normes qui sont dans les clubs qui ont reussi a remporter les plus hautes victoires sur la scene du football europeen et mondial. Je crois que le modele de travail, de sacrifice, de tenacite, de devouement que nous avons vu ici peut etre utilise pour chacun dentre nous, afin que, du niveau individuel, du niveau citoyen, du niveau familial, du niveau communautaire, jusqu` au niveau de pays on doit avoir la meme unite dapproche dans tout ce que nous faisons pour etre en mesure de surmonter tout type de crise. Cela, de mon point de vue, M. Hagi, M. Popescu, represente des modeles de resilience. De cette facon, je suis convaincu que vous reussirez a inspirer tous ceux qui vous regardent avec espoir et vous admirent, a sengager dans leffort, a travailler et a suivre leurs propres objectifs, a fixer leur propre niveau dambition. Jai compris que tout ce qui se passe ici fait partie dun programme tres rigoureux, rien nest fait au hasard, de la partie formation a la partie scolaire. Jai appris du dialogue que nous avons eu que ceux qui ne sont pas performants a lecole ne peuvent pas continuer lactivite sportive. Jai compris quil existe des programmes de surveillance medicale, des programmes de relaxation, des programmes où lon apprend aux enfants a mesurer leur effort et a utiliser leur talent. Jai mentionne le talent et leffort parce que les deux messieurs, a ma gauche et a ma droite, qui ont tour a tour performe dans leur carriere, on ne peut pas dire que M. Gheoghe Popescu ait eu des realisations moindres ; bien sûr, le roi est unique et ici nous navons pas a nous enerver... Gheorghe Popescu : La nature a ete plus genereuse avec Gică Hagi. Nicolae-Ionel Ciucă: Nous vous sommes egalement reconnaissants a tous les deux et je crois que tout ce que vous faites, tout ce que vous parvenez a realiser represente un modele de rapport au travail, dambition, de normes et de desir de faire toujours mieux. Jai compris, comme je lai dit, quil sagit de talent et de travail. Vous dites tous les deux que 50%, cest du talent, le talent qui vous distingue, mais celui qui reussit... Gheorghe Popescu : Chez Gică, la proportion na pas ete maintenue, il y avait 90 % de talent et 10 % de travail. Cetait le contraire pour moi. Nicolae-Ionel Ciucă : Cependant, ensemble, on atteint toujours 100 %. Il convient egalement de noter que nous parlons dun investissement prive; tout ce qui a ete realise ici a ete realise grace a un investissement du Club Phare. Gică Hagi ma dit quil netait quun actionnaire. Tout ce qui se passe au niveau du club est decide par la direction du club. Il est egalement tres important de mentionner que cest lun des rares clubs qui ne fonctionne pas en deficit. Chaque annee, il a atteint non seulement ses objectifs sportifs, mais egalement administratifs et financiers, ce qui est egalement louable. Nous voici, aujourdhui, devant un projet qui vise a utiliser des materiaux recyclables ; les equipements utilises dans les constructions ici sont des materiaux recyclables, y compris les equipements sportifs, comme la dit Gică Popescu, ainsi que la partie de remplacement du parking, des moteurs thermiques aux moteurs electriques, avec tout ce que lequipement technique implique, est en progres, est en cours. Cette annee, je comprends quils installeront environ 200 kilowatts denergie verte, 100 dici septembre, 100 autres dici la fin de lannee, visant a atteindre 2 megawatts dici 2030, ce qui signifie lindependance energetique. Bien sûr, aux cotes de la direction du club se trouve la societe Petrom, qui a soutenu et est un sponsor principal du club. Ce nest pas la seule entreprise, je comprends que la partie sponsoring, lapport du sponsoring et du marketing est important. A tous ceux qui se sont engages dans ce projet, je les remercie et leur souhaite une bonne continuation, et a vous les meilleurs resultats possibles a la mesure de votre travail et de vos attentes. Merci! 2022-08-30 14:30:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-08-30-04-07-28big_image_011_resize.jpgRomânia va beneficia de echipamente de producere a oxigenului medical donate de NATOȘtiri din 30.08.2022https://gov.ro/fr/stiri/la-roumanie-beneficiera-d-equipements-pour-la-production-d-oxygene-medical-donnes-par-l-otanFichiers joints Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a convoque aujourdhui, dans un format hybride, le Comite national pour les situations durgence, pour approuver les procedures par lesquelles la Roumanie beneficiera de deux equipements de production doxygene medical, donnes par lOTAN. Cet equipement medical est destine a charger les bouteilles doxygene medical necessaires a la poursuite des soins medicaux pour les patients necessitant de loxygene. Je remercie nos partenaires de lAlliance de lAtlantique Nord pour cet acte fort de solidarite et de soutien, preuve de la relation strategique consolidee, orientee vers la resilience et la protection des communautes face aux catastrophes, a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Au sein du Comite national des situations durgence, a ete approuvee la Decision no. 38 du 30.08.2022 (la decision et lannexe peuvent etre trouvees en annexe), a la suite de la lettre du Centre euro-atlantique de coordination des reactions en cas de catastrophe informant le representant de la Roumanie aupres de lOTAN du fait que lAlliance de lAtlantique Nord exprime sa volonte de faire un don a la Roumanie. DÉCISION n. 38 Annexe au HCNSU no. 38 2022-08-30 13:47:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-08-30-01-37-26big_sigla_guvern.pngParticiparea premierului Nicolae-Ionel Ciucă la videoconferința cu prefecții și cu reprezentanții Inspectoratelor Școlare Județene și al Municipiului București pe tema pregătirii începerii anului școlarȘtiri din 30.08.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-participe-a-la-videoconference-avec-les-prefets-et-les-representants-des-inspectorats-scolaires-departementaux-et-de-la-municipalite-de-bucarest-sur-le-theme-de-la-preparation-de-la-rentree-scolaireLes interventions du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă, du ministre de lÉducation, Sorin Cimpeanu, et du ministre des Affaires lInterieures, Lucian Bode, lors de la visioconference avec les prefets et les representants des inspectorats scolaires sur le theme de la preparation de la rentree scolaire Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour, monsieur le ministre ! Je salue la presence parmi nous de M. le Ministre Cimpeanu. Je souhaite egalement la bienvenue a toutes les personnes presentes en ligne a cette activite que nous avons jugee necessaire, sachant quil y a, malheureusement, lexperience que nous soyons pris par surprise a la rentree et nous avons voulu que, de pair avec la direction du Ministere de lEducation, avec la direction du Ministere des Affaires Interieures et, bien sûr, avec les representants des structures de chaque departement, nous ayons cette reunion où nous pourrons identifier les derniers problemes. En fait, nous esperons quil ne sagit meme pas des cent derniers metres et on pourra identifier les solutions et la maniere dont nous pourrons accompagner la rentree, la rentree la semaine prochaine, a partir du 5 septembre. Il s`agit essentiellement de la rentree scolaire pour 2.940.000 eleves, prescolaires et ante-prescolaires, denviron 17.872 etablissements scolaires. Hier, jai eu une reunion avec les associations des maires des communes, des villes, des municipalites, avec lUnion nationale des conseils departementaux de Roumanie et lun des sujets que nous avons abordes a ete celui lie de la rentree scolaire et de la maniere dont les institutions sont prepares, la maniere dont on collabore au niveau local et, bien sûr, on se coordonne avec les structures centrales, afin que nous puissions gerer et assurer le bon deroulement du processus educatif. Je comprends quil y a toute une serie de problemes qui ont ete resolus, mais il y en a aussi qui sont en train detre resolus et qui le seront dici le 5 septembre. Il y a aussi un taux d`embauches, monsieur le ministre, je comprends, de 96 %, et il sensuit qua la prochaine periode les activites pour loccupation des autres postes auront egalement lieu, afin quon puisse assurer le personnel enseignant pour le bon deroulement du processus deducation. Et, bien sûr, il y a un certain nombre dautres aspects de nature administrative a lordre du jour du ministere de lEducation, a lordre du jour des autorites locales, au niveau des inspectorats scolaires departementaux, ainsi qua lordre du jour de chaque prefet, pour qu`on puisse se coordonner avec les autorites locales, avec les mairies qui gerent les ecoles, lensemble des problematiques, pour quau final nous parvenions, par les mesures que nous prenons, a mettre en œuvre au mieux tous nos programmes de developpement de leducation, conditions de la modernisation du processus educatif. Malheureusement, nous avons encore des ecoles où le soutien administratif nest pas ce que nous pensions. Il y a encore des ecoles qui ont des toilettes dans la cour decole et je comprends, monsieur le ministre, quil y a une perspective et un plan au niveau du Ministere de lEducation, pour que dici fin 2024, si jai bien compris, ce soit resolu...; Sorin Cimpeanu : 2024-2025. Nicolae-Ionel Ciucă : 2024-2025. Je pense quune fois toute une serie de problemes resolus, nous pouvons focaliser notre attention et nos ressources afin que, dans les deux prochaines annees, nous puissions resoudre ce probleme une fois pour toutes, car je ne pense pas quil faille autre chose que de la volonte et de la coordination avec autorites locales. Je demande vraiment que nous ayons un plan a approuver dici le debut de lannee prochaine afin que desle moment du commencement des activites elles ne s`arretent avant la finalisation. Je ne pense pas que ce soit un grand effort financier de faire cela et darreter den parler. Il y a aussi dautres problemes lies a la fourniture de manuels scolaires, je comprends que vous communiquerez a ce sujet, et tous les aspects lies a ce probleme sont en train detre resolus, y compris celui du transport des eleves, un sujet aborde et discute hier avec les associations de maires du pays, avec des representants de lUnion des conseils departementaux. Parce quune grande partie de ce probleme depend de la maniere de resoudre tous les aspects qui, pour le moment, ne fonctionnent pas au niveau local et, bien sûr, en pleine coordination avec le Ministere de lÉducation et les inspectorats scolaires departementaux. Nous avons etabli hier que le Ministere de lEducation, en concertation avec les presidents des conseils departementaux, devrait avoir une solution dici le 15 septembre, si je me rapelle le delai que nous avons fixe hier lors de la reunion avec le milieu associatif. Je sais egalement quau niveau du Ministere des Affaires Interieures, toutes les mesures ont ete prises pour securiser le personnel necessaire a la sûrete et a la securite aux abords des etablissements denseignement, ainsi que pour maintenir les mesures dordre public dans le perimetre des etablissements denseignement. Je suis convaincu qua travers toutes ces activites de preparation et de coordination au cours de lannee scolaire, nous naurons pas de problemes de ce point de vue. En vous remerciant pour le fait que vous ayez reussi a organiser cette activite et pour le fait que nous ayons la possibilite de dialoguer avec les representants des prefectures, avec les representants des inspectorats scolaires departementaux et de decouvrir quels sont les vrais problemes, je donne la parole au Ministre Cimpeanu, afin quil puisse venir avec les specificites, les technicites, sur les besoins de preparation et bien sûr de coordination, afin que nous puissions avoir la meilleure rentree possible. Nous avons besoin de tout ce que nous pouvons pour nous preparer cette annee, car cest essentiellement la derniere annee de lancien programme deducation - jespere, etant donne que nous sommes sur le point de debattre et de preparer le programme deducation qui doit etre debattu et approuve par le gouvernement, qui sera ensuite envoye pour debat et approbation au Parlement. Japprecie hautement toutes les activites de debat public, je continue dencourager le dialogue sur le paquet de lois sur leducation et je suis convaincu que, si au niveau national, il est devenu une priorite, alors aussi au niveau des institutions, nous continuerons a le garder en tete de la iste des priorites des activites gouvernementales et, bien sûr, des activites quotidiennes au niveau des autorites locales et des institutions specialisees dans chaque departement. Et je suis convaincu quensemble, nous pouvons preparer la mise en œuvre de toutes les mesures que nous avons etablies et faire de maniere a changer, comme je lai dit au debut, cet etat de fait, comme a chaque fois, a chaque debut de lannee scolaire pour ne pas nous laisser surprendre avec des problemes non resolus. En fait, nous aurons plus dactivites que nous aborderons quand nous serons sur les lieux, non pas dans les ecoles qui fonctionnent et dans celles qui ont reussi a preparer les eleves qui ont obtenu des resultats speciaux lors de competitions internationales et dolympiades, mais la où la situation et les conditions ne sont pas aussi bons que dans les villes et municipalites où il y a des performances. La possibilite de sinstruire doit etre garantie a chaque eleve. Hier, jai dit aux presidents des conseils departementaux que, si trois eleves nont pas de transport, les institutions de lÉtat doivent leur fournir un moyen de transport, car ils ont le droit et doivent avoir la possibilite de suivre un processus educatif approprie. Monsieur le ministre, vous avez la parole. Sorin Cimpeanu : Merci Monsieur le Premier Ministre, merci a tous ceux qui contribuent a louverture des ecoles le 5 septembre dans les meilleures conditions possibles ! Je veux vous dire, monsieur le Premier ministre, que cette annee nous a beaucoup moins surpris que les annees precedentes. La difference est significative a plusieurs niveaux. Tout dabord, les annees precedentes, la crise sanitaire a pose de serieux problemes et genere des pertes extremement elevees dans le processus educatif. Heureusement, nous ne travaillons pas avec cette hypothese a la rentree 2022-2023. Ensuite, de tous les autres points de vue, sachez que des progres ont ete realises. Permettez-moi de vous enumerer de 1 a 6. Donc, la preparation du processus denseignement : comme vous lavez tres justement dit, 96 % des postes sont deja pourvus. Cest la premiere fois que le Ministere de lÉducation a distribue absolument tous les postes quil avait approuves, conformement aux dispositions legales. De plus, nous avons effectue une analyse par departement et, lorsquil y avait des postes qui netaient pas utilises ou dont on ne pouvait pas demontrer quils etaient necessaires, nous les avons portes au ministere et les avons distribues aux depatements qui avaient besoin de ces postes - je fais reference, en particulier, aux departements où un tres grand nombre, dis-je, par rapport au rythme auquel nous sommes habitues, de nouveaux jardins denfants ont ete ouvert (...). Nous avons distribue absolument tous les postes. Cest une premiere, car chaque annee le Ministere de lÉducation nationale garde en reserve quelques postes. Cette fois, absolument tous sont distribues. Nicolae-Ionel Ciucă : De plus, je vous ai dit lors des reunions du gouvernement, lorsque nous avons discute de ces sujets, que vous aurez l`approbation. Et pour tout ce quil faut pour que le systeme educatif revienne a la normale et fonctionne selon les objectifs et les normes supposes, vous avez entiere approbation. Sorin Cimpeanu : Cest essentiel, Monsieur le Premier ministre, et merci. Cest ce que je voulais, pour vous remercier de votre volonte danalyser un rapport que nous ferons, concernant le besoin de postes, apres quon aura distribue absolument tous les postes denseignement, parce que cest necessaire. Ce serait stupide davoir de nouveaux jardins denfants, qui soient entierement equipes, a 100%, et qui puissent recevoir des eleves et naient pas de postes. Mais cette situation nexistera pas. Apres, du point de vue de la direction de lecole, on a 80% des postes deja occupes par les directeurs et directeurs adjoints, par concours, ce qui nexistait pas les autres annees. Et nous avons en cours un nouveau tour de concours pour le poste de directeur par concours dans toutes les unites denseignement, mais dans 80% d`elles il y en a. Il est donc cense y avoir plus de responsabilisation, etant des administrateurs nommes par concours. Sur un autre chapitre, du point de vue de la securite, le ministre Bode le presentera. 100% des 17.872 immeubles sont pris en compte, soit par la police - le ministre Bode donnera des precisions -, soit par la gendarmerie, soit par la police locale. Il est important davoir un plan daction commun, trois ministeres, que je demanderai a nouveau a M. le ministre Bode de presenter, est deja signe entre trois ministeres, deux sont presents dans cette visioconference. Sur le troisieme chapitre, la situation dautorisation, il y a 3,3% du nombre total dunites denseignement preuniversitaire qui nont pas encore les autorisations DSP, mais des travaux sont en cours pour resoudre les problemes signales par la DSP afin que ces unites denseignement obtiennent lautorisation sanitaire jusquau 5 septembre. Un autre chapitre serait celui que vous avez deja mentionne, des toilettes dans la cour. Si les autorites locales utilisent les budgets que nous avons alloues sur le budget du Ministere de lÉducation, nous avons eu cette ligne budgetaire, cette annee, nous nous retrouverons avec 100 ecoles. Je voudrais vous dire quil y a 3-4 ans, nous en avions bien plus de 2 000 ecoles avec des toilettes de qualite inferieure. Lannee derniere, les deux tiers du budget que le Ministere de lÉducation avait pour cette ligne, la mise en conformite des toilettes dans les ecoles, sont revenus au budget de lÉtat. Les fonds ont ete aux autorites locales mais elles n`on pas pu les utiliser. À mon avis, cest difficile a comprendre. Sil vous plait. Nicolae-Ionel Ciucă : Monsieur le ministre, Monsieur le ministre Bode, je demande quil y ait une coordination entre les deux ministeres. Les structures coordonnees par le Ministere de lEducation, et, au niveau du Ministere de lInterieur, a travers lInstitution Prefectorale et les autorites locales, communales, voire municipales, la où cette structure nexiste pas, dici la fin de lannee veuillez coordonner afin que nous ayons un plan concret, pour resoudre ce probleme. Je naccepte aucune excuse. Il nest pas possible que lannee prochaine nous revenions avec le meme sujet, la meme discussion (...). Ce qui est important et certain, cest que nous devons resoudre ce probleme une fois pour toutes. Je vous attends au plus tard a la fin de lannee avec ce plan. Sorin Cimpeanu : Nous avons un autre chapitre qui fait reference a un nombre important dunites denseignement qui sont delocalisees. Apparemment, cela pourrait etre une mauvaise nouvelle. Pratiquement, je considere que cest une tres bonne nouvelle. Cela signifie que la rehabilitation des etablissements denseignement a vraiment commence. Il y a 374 etablissements d`enseignement delocalisees. La plupart sont a Bucarest, 36 unites denseignement, il y a 40 unites denseignement a Vaslui, nous avons 18 unites denseignement a Constanța, 18 autres unites denseignement a Caraș, Prahova, car elles font lobjet dimportantes actions de rehabilitation batiments et lagrandissement de ces batiments, et les contrats conclus ont des dates dachevement qui depassent le 5 septembre. Dans toutes ces situations - a une exception pres, a Arad, et je pense quil y avait une autre situation a Giurgiu - des solutions de relocalisation ont ete trouvees pour les 374 etablissements d`enseignement qui sont en train de rehabiliter les batiments. Nous avons deux situations precises, a Arad et a Giurgiu, dont nous traiterons ces jours-ci, jusquau 5 septembre. Mais cest une bonne chose que des travaux soient en cours, que les etablissements denseignement soient rehabilites. Linfrastructure scolaire a beaucoup souffert. Un autre chapitre est celui du permis de securite incendie. Les deux tiers des batiments scolaires - et il y a 24 915 batiments scolaires - ne necessitent pas lobtention de cette autorisation, selon les dispositions legales. Un tiers le demande, et sur 33% nous navons que 18,7% et 14,3% qui nont pas encore obtenu, ou sont en train dobtenir, ou nont meme pas entame le processus dobtention de lautorisation de securite incendie. Nicolae-Ionel Ciucă : Pourquoi ? Sorin Cimpeanu : Cest une question de capacite administrative, cest une question de responsabilite, nous comptons beaucoup sur les nouveaux realisateurs qui ont ete selectionnes par concours ; et il sagit, en dernier ressort, dun partenariat avec les collectivites locales. Les collectivites locales gerent ces batiments. Un avant-dernier aspect tres important est celui du transport des eleves. Le ministre Bode presentera egalement et je le remercie davoir fait cette centralisation concernant le nombre de minibus et dautobus qui sont fonctionnels. Vous avez deja precise, au-dela des minibus et des bus existants, la necessite didentifier ce mecanisme par lequel le transport est vraiment gratuit pour tous les etudiants, en particulier pour les etudiants qui ont des problemes, nous avons egalement la procedure pour lancer des actions, les mesures qui permettront la realisation du jalon du PNRR par lequel etait prevu dans un premier temps, lachat de 3.200 minibus electriques. Plus tard, nous avons dû ajuster ce nombre, pour des raisons independantes de notre volonte, la somme dargent etant la meme, mais le prix unitaire augmentant plus que significativement pour ces minibus scolaires et les delais de livraison etant, malheureusement, longs, longs, plus longs qu`ils etaient quand nous avions fait ce plan. Chose tres importante dans les ecoles, du point de vue de la formation, nous avons 3 piliers pour reduire le decrochage scolaire. Un premier pilier est celui du transport scolaire - les eleves doivent se rendre a lecole pour ne pas decrocher - et nous en avons deja parle ; M. le ministre Bode vous en donnera des details. Le deuxieme pilier est celui des bourses. Elles ont considerablement augmente. La bourse est un element qui peut faire la difference entre les parents qui decident denvoyer et de soutenir leurs enfants a lecole et ceux qui ne le font pas. Les bourses, a lheure actuelle, compte tenu a la fois de la valeur et de la possibilite detre accumulees, peuvent depasser le revenu dun parent et cela depend fortement des decisions daider les enfants a aller et a se preparer a lecole. Au cours de cet exercice - et merci davoir complete le budget des bourses avec 300 millions de lei - il y a encore des difficultes pour les autorites locales et nous en avons discute, mais avec lentree en vigueur du nouveau paquet legislatif, cela est completement reglemente, et la previsibilite budgetaire est maximale, nous naurons plus de problemes. Le troisieme pilier tres important est celui de fournir un repas. Je veux vous dire que, par rapport aux annees precedentes, nous avons, jusqua present, double le nombre decoles dans lesquelles, a partir du budget de lÉtat, un repas chaud est fourni, avec lalternative dun colis alimentaire, la où les conditions d`hygiene -les conditions sanitaires ne permettent pas dassurer un repas chaud. Il sagit denviron 140.000 eleves. Avec votre permission, je voudrais rendre public votre accord, nous travaillons sur une ordonnance durgence par laquelle nous voulons etendre dau moins encore 50 ecoles, passant de 300 a 350 ecoles. Cest un element extremement important; a cet element sajoute le financement dont nous disposons a travers le PNRR, le Programme National de Reduction du Decrochage Scolaire, 1. 415 contrats qui sont signes, jaime a le croire, absolument tous. On va verifier quand meme, quil ny a pas decole sur les 1415 qui nait pas les contrats commences, et dans ces contrats, dans la limite de 35%, on a aussi cette ligne budgetaire a travers laquelle, a partir du fonds PNRR, on assure un repas dans les ecoles, dans la limite de 35% dun budget pouvant atteindre 200.000 euros par ecole, selon le nombre deleves dans cette ecole. De tous ces points de vue, pardonnez-moi, je precise, mais cela nous a beaucoup moins surpris que les annees precedentes, nous sommes loin davoir toutes les conditions reunies, comme le meritent les enfants de ce pays, mais cest beaucoup, beaucoup mieux que dans les annees precedentes. Les manuels scolaires sont dans les ecoles dans une proportion de 98%, nous avons 2 recours en cours pour les manuels scolaires en petits caracteres, pour les lycees ils sont egalement disponibles en format numerique. Donc, cest un autre point où, encore une fois, nous sommes meilleurs que les annees precedentes. Merci monsieur le Premier ministre, merci monsieur le ministre. Nicolae Ciucă : Merci ! Le ministre Bode. Lucian Bode : Merci, Monsieur le Premier ministre. Monsieur le Ministre, je souhaite que mon message soit recu par toutes les structures du Ministere de lInterieur du territoire et au-dela. La rentree 2022-2023 sera assurement un moment important et excitant pour tous. En meme temps, cest un moment qui doit etre traite avec le plus grand serieux par vous, avec les enseignants, les parents et les eleves. Je vous demande a tous de bien evaluer la situation sur le terrain et de faire en sorte que la rentree se deroule cette annee en toute securite. Dans le meme temps, assurer un cadre adequat pour la realisation des activites educatives dans des conditions optimales necessite un effort integre et limplication de toutes les autorites ayant des responsabilites dans ce domaine, tant au niveau national que local. Noubliez pas quune education de bonne qualite est essentielle pour lavenir de la Roumanie, mais il ny a pas deducation de bonne qualite en labsence de conditions optimales pour que ce processus ait lieu. Quant aux structures du Ministere des Affaires Interieures, elles constituent une partie tres importante de la communaute. Quelle que soit la position dans laquelle nous nous trouvons, nous sommes parmi les premiers responsables du destin et de la formation de ces jeunes, et nous devons prendre ce role tres au serieux. La securite des etablissements denseignement et de ceux qui font partie du processus educatif est lune des priorites institutionnelles du Ministere des Affaires Interieures. Dans le contexte actuel, la rentree nous place face a de nouveaux defis institutionnels que nous devons gerer, mais que nous surmonterons certainement. Notre priorite doit etre de prevenir et de combattre les dangers qui peuvent affecter leducation des jeunes tout au long de son parcours, tant dans le milieu educatif quen dehors de celui-ci. Au-dela de limplication de la famille et des enseignants, la securite des jeunes dependra en grande partie de la presence accrue sur le terrain et a proximite des unites scolaires, que nous aurons, notamment a travers la securite scolaire et routiere, la prevention et le soutien a lordre. structures publiques, ainsi qua travers les autres unites ayant des attributions dans la prevention des situations durgence. Monsieur le Premier Ministre, je vous informe que nous aurons sur le terrain, a la rentree, plus de 8.800 personnels du Ministere des Affaires Interieures, policiers, gendarmes, pompiers, qui assureront lexecution des activites de maintien de lordre public , respectivement ceux sur la ligne des situations durgence. Je mentionne quici jai egalement inclus les plus de 1.000 policiers locaux. Des le debut, veuillez vous assurer que toutes ces structures sont pretes a tres bien cooperer et a agir de maniere integree pour atteindre les objectifs supposes. Noubliez pas quau-dela des plans de cooperation, levaluation de lefficacite de vos actions se basera sur des resultats concrets sur le terrain. Il ny a pas dexceptions, il ny a pas dexcuse, il ny a que des resultats qui refletent votre professionnalisme et votre efficacite. Jai confiance en votre experience et votre professionnalisme et je vous assure de mon plein soutien et de celui de lequipe de direction du Ministere des Affaires Interieures pour resoudre toute situation difficile a laquelle vous serez confrontes. Comme toujours, avant la rentree, au niveau de notre ministere nous avons eu des reunions de travail avec les representants de toutes les structures et institutions ayant des responsabilites afin devaluer la situation actuelle et didentifier les solutions optimales du point de vue de chacun son domaine de competence; et ici, je fais principalement reference a lordre et a la securite publics, a la securite routiere, a la gestion des urgences et a la securite incendie des batiments où fonctionnent les unites scolaires. Suite a ces activites, il y a quelques enjeux prioritaires que nous avons identifies et auxquels vous devez porter une attention particuliere. À ce jour, 17 872 unites denseignement ont ete evaluees. Tout dabord, je veux attirer lattention sur le fait que nous sommes confrontes a une question sensible que represente la securite incendie des batiments où operent des etablissements denseignement. En ce sens, apres analyse des donnees communiquees par les structures territoriales, il a ete constate que, du point de vue de la securite incendie, sur un total de 25 606 batiments appartenant a des unites denseignement preuniversitaire publiques et privees, 17 117 constructions ne necessitent une autorisation de securite incendie. Des permis de securite incendie ont ete delivres pour 4 706 batiments et 3 783 batiments fonctionnent actuellement sans cet acte administratif, dont 862 sont en cours de mise en conformite. Avec les directions des unites scolaires et les autorites locales, je vous exhorte a accelerer le processus dautorisation et, en parallele, a prendre toutes les mesures techniques et organisationnelles visant a prevenir la survenance dincidents malheureux, afin que les enfants soient en securite a lecole. Une autre priorite est la prevention du trafic et de la consommation de substances interdites en milieu scolaire. Ainsi, au niveau de chaque departement, je vous demande detablir des orientations claires daction et des activites concretes qui conduisent a accroitre la resilience des etablissements denseignement face a ce fleau et de prendre les mesures necessaires pour sensibiliser aux mefaits de la consommation de drogues. Je rappelle en la matiere qu`en 2021, pour comprendre lampleur de ce fleau, nous avons eu plus de 7.000 affaires criminelles de consommation et de possession de drogue, nous avons demantele plus de 50 groupes criminels et envoye plus de 1.600 personnes en tribunal, 2,8 tonnes de drogue ont ete confisquees lannee derniere. Nous sommes donc face a un fleau qui detruit des vies et, malheureusement, les jeunes sont encore les plus exposes. Concernant la securite des etablissements denseignement, je sais que beaucoup decoles ont leur propre systeme de securite et de surveillance electronique. Cependant, sur les 17.872 unites denseignement pre-universitaire evaluees au niveau national, 57% ne sont toujours pas securisees, et 43% des unites denseignement beneficient dune forme de securisation assuree par leurs propres moyens, avec des societes de securite specialisees ou en structure mixte. format. A cet egard, je vous demande de prendre en priorite toutes les mesures necessaires et de veiller au respect du cadre legal specifique. Une attention particuliere doit etre portee a la gestion du trafic routier aux abords des etablissements denseignement. Je fais reference ici au trafic routier, mais aussi aux eleves qui nont pas lhabitude de respecter les regles de la circulation. À cet egard, vous devez mener des activites de sensibilisation et de prevention concretes, ciblees et ponctuelles. Parce que le trafic routier a ete mis en discussion, vous devez porter une attention particuliere au transport de passagers. Je fais reference, dune part, aux bus et minibus scolaires, qui doivent etre techniquement conformes et conduits par un personnel approprie, et, dautre part, aux actions visant a prevenir et a combattre le transport illegal de personnes, afin dassurer conditions de securite et prevenir les evenements malheureux. Et, parce quil en a ete question et que vous lavez evoque, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre, le transport des eleves, je vous informe que, pour le transport des eleves au niveau national, 4. 826 moyens de transport scolaire ont ete recenses, dont 330, soit environ 7 %, sont non fonctionnels. Au-dela de ces missions visant a la securite immediate, je tiens egalement a souligner limportance de mener des campagnes dinformation et de prevention dans les unites scolaires sur des sujets dactualite : lutte contre la drogue, traite des etres humains, securite routiere ou comportement preventif dans les situations durgence. Toutes ces actions ont un role decisif dans la reduction des actes illegaux et je vous encourage a impliquer dans vos efforts non seulement les eleves, mais aussi les enseignants, les parents et les communautes dans lesquelles vous operez. Quant a moi, je vous assure que je suis a vos cotes pour passer une annee scolaire securitaire tout au long de sa duree, et pas seulement au debut. Je demande a toutes les institutions du prefet dexercer adequatement leur role de coordonnateurs des activites concernant la securite dans les unites denseignement, et je suis convaincu que toutes les mesures ordonnees jusqua present en termes dorganisation et de fonctionnement seront poursuivies, afin que le processus educatif se deroule dans des conditions optimales tout au long de lannee scolaire qui debutera, comme chacun le sait, le 5 septembre. Mesdames et messieurs les prefets, sil y a des problemes particuliers auxquels vous etes confrontes, veuillez les soulever dans vos discours, pas avant davoir invite le Premier ministre a sadresser a nous ; compte tenu de son agenda, nous resterons ensemble, moi, monsieur le ministre Cimpeanu et tous les autres participants a cette visioconference, pour dialoguer sur les themes importants que vous considerez dignes detre evoques ici en visioconference. onsieur le Premier Ministre, merci et je vous invite a reprendre la parole ! Nicolae Ionel-Ciucă : Je vous remercie egalement beaucoup pour cette activite interministerielle. Jai voulu participer car je veux faire passer un message le plus normal possible. Nous allons commencer lannee scolaire et jespere que lensemble du personnel enseignant - encore une fois, je le souligne, jai toute la confiance - a pris toutes les mesures, prepare et prendra en charge le deroulement le plus efficace des programmes educatifs ; et les responsables de ladministration des etablissements denseignement, le gouvernement de la Roumanie, le Ministere departrement, les prefectures, les inspectorats scolaires departementaux, les directeurs decole, les maires des localites traiteront, a partir du 5 septembre, de la partie administrative, qui comporte deux elements fondamentaux : dune part, lappui administratif a lelaboration du programme pedagogique, et dautre part, la preparation de lannee d`enseignement 2023-2024, afin que, Monsieur le Ministre, messieurs les ministres, comme je lai dit , on arrete de discuter des problemes eternels auxquels on est confronte a chaque fois, etonnamment, a la rentree. Je ne pense pas quil faille faire cas de cette responsabilite, cest le plus simple possible : pour la prochaine periode, il faut soccuper, dune part, de preparer les unites scolaires pour lhiver 2022-2023, et dautre part, de la preparation administrative et procedurale du fonctionnement de tous les elements specifiques de la bureaucratie, afin que, pendant les vacances, les activites dentretien, de construction et de renovation puissent etre realisees, comme prevu dans le plan de chaque unite educative. A ce titre, au final, je tiens a souligner que la priorite du Gouvernement est davoir des enfants qui debutent lannee scolaire dans des conditions sanitaires et epidemiologiques appropriees, davoir des enfants qui travaillent dans les ecoles dans des conditions sûres, dassurer les parents que leurs enfants beneficient de conditions appropriees dans les ecoles et aussi pour assurer les enseignants, tous ceux qui sont impliques dans le processus educatif, de notre respect et de notre confiance quils preparent la future generation de la Roumanie. Autrement dit : si on apprend, si on travaille, avec certitude, on reussit ! Merci et je vous souhaite du succes! 2022-08-30 10:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_videoconferinta-4.jpgPremierul Nicolae-Ionel Ciucă a avut consultări cu reprezentanții Uniunii Naționale a Consiliilor Județene din România și ai Asociației Municipiilor din RomâniaȘtiri din 29.08.2022https://gov.ro/fr/stiri/2022-08-29 16:00:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_image_018_resize.jpgPremierul Nicolae-Ionel Ciucă a avut consultări cu reprezentanții Asociației Orașelor din România și ai Asociației Comunelor din RomâniaȘtiri din 29.08.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-eu-des-consultations-avec-les-representants-de-l-association-des-villes-roumaines-et-de-l-association-des-municipalites-de-roumanieCOMMUNIQUÉ DE PRESSE Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă : Les consultations avec les autorites publiques locales sont un bon catalyseur pour nos initiatives et projets au benefice du citoyen Le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă a eu une nouvelle reunion aujourdhui avec les representants de lAssociation des villes roumaines et de lAssociation des municipalites de Roumanie, dans le cadre des consultations periodiques menees par le Gouvernement avec les representants de ladministration publique locale. Le Gouvernement a initie les discussions dans ce format pour donner aux communautes locales le soutien dont elles ont besoin pour mettre en œuvre les programmes gouvernementaux au profit des citoyens et pour resoudre les problemes auxquels ils sont confrontes. Les consultations avec les autorites publiques locales, tant dans ce format de dialogue que lors de deplacements sur le territoire, sont un bon catalyseur pour nos initiatives et projets au benefice du citoyen. Cela nous donne une meilleure connaissance des realites sur le terrain et nous adaptons ainsi les allocations financieres, les politiques et les reformes gouvernementales a la volee. Ensemble, le Gouvernement et les autorites locales, nous avons reussi a ouvrir des lignes de financement a partir de fonds nationaux et europeens qui, dans la perspective des annees a venir, transformeront les communautes locales de Roumanie et amelioreront la qualite de vie des gens , a declare le Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă. Lors de la rectification budgetaire recemment adoptee, le Gouvernement a affecte deux milliards de lei supplementaires aux collectivites locales pour la poursuite des programmes en faveur des enfants de l`enseignement prescolaire et les eleves - le financement de bourses, les programmes pour les ecoles et les repas chauds dans les ecoles - et pour assurer le fonctionnement des hopitaux publics, la fourniture de lenergie dans un systeme centralise. En outre, les budgets du Programme national de developpement local et du Programme national de construction dinteret public ou social ont ete augmentes 3n vue de la poursuite des investissements dans les infrastructures des collectivites locales - modernisation des routes, des ecoles, des infrastructures educatives, des hopitaux, des reseaux deau et dassainissement. Le programme national dinvestissement Anghel Saligny - le plus important du point de vue des fonds budgetaires alloues - entre dans la ligne droite apres la signature des premiers contrats dexecution. Je vous exhorte a rester en contact etroit avec le Ministere du Developpement pour repondre aux criteres deligibilite. Le fait que des milliers de projets soient soumis pour obtenir un financement via ce programme est un signal positif quant a limplication des autorites locales , a declare le Premier ministre. Un autre sujet de discussion important a ete la mise en œuvre des reformes prevues dans le Plan National de Relance et de Resilience et lobtention de financements de ce mecanisme financier. Le Premier ministre Ciucă a apprecie linteret des autorites locales a attirer des financements du PNRR et a fait savoir que lExecutif continuera a soutenir lacces des communautes, a parts egales, aux fonds europeens et nationaux pour assurer un developpement equilibre du pays, notamment en ce qui concerne le developpement du reseau des soins de sante dans les communautes par le biais de cabinets medicaux et de centres communautaires integres. Dans le meme temps, les milliers de projets deposes par les collectivites locales dans le cadre des programmes Vague de la Renovation et Fonds Local, le souci defficacite energetique, lessor de la digitalisation et la reduction de la bureaucratie vont generer des ameliorations significatives en termes de services publics offerts aux citoyens. Les discussions ont egalement porte sur les mesures visant a proteger les citoyens et leconomie des effets de la hausse des prix de lenergie. Le Premier ministre a assure que pour lhiver 2022-2023 les mesures de plafonnement et de compensation seront appliquees selon les decisions gouvernementales, actuellement la situation energetique est en cours danalyse dans la perspective didentifier de nouvelles solutions. Au cours des echanges, les participants ont aborde des sujets lies a lacceleration de la decentralisation, la mise en œuvre du Code Fiscal, la reglementation du mode de calcul de l`impot sur les immeubles, le niveau des indemnites et le niveau des salaires au sein des autorites publiques locales. A la reunion ont participe, avec le Premier ministre, le ministre Attila-Zoltan Cseke, le ministre du Developpement, des Travaux publics et de lAdministration, Mircea Abrudean, le chef de la Chancellerie du Premier ministre, Daniela Pescaru et Mihai Diaconu, les secretaires dÉtat au Ministere des Finances, Carmen Moraru, secretaire dÉtat au Ministere des Investissements et des Projets europeens, Adeline Dan, secretaire dÉtat a la Chancellerie du Premier ministre, Dan Cărbunaru, porte-parole du Gouvernement 2022-08-29 11:18:00https://gov.ro/fisiere/stiri/22-08-29-11-50-38big_image_006_resize.jpgMesajul premierului Nicolae-Ionel Ciucă la împlinirea a 31 de ani de la proclamarea Independenței Republicii MoldovaȘtiri din 27.08.2022https://gov.ro/fr/stiri/le-message-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-a-l-occasion-du-31e-anniversaire-de-la-proclamation-de-l-independance-de-la-republique-de-moldavieLa Republique de Moldavie celebre aujourdhui la Fete de lindependance de lÉtat, proclamee il y a 31 ans. La Roumanie a ete le premier État a reconnaitre son independance, etant constamment aux cotes de la Republique de Moldavie dans son developpement et son approche de lespace europeen. La construction etatique et nationale de la Republique de Moldavie a traverse de multiples defis, impliquant lharmonisation de differents courants, nostalgies et realites objectives avec les aspirations de la majorite roumaine de la population de la Republique de Moldavie. Pendant toute cette periode, la Roumanie a ete aux cotes des freres doutre-Prut, des gouvernements de Chisinau, en essayant daider le developpement institutionnel et economique et le processus de democratisation et dintegration europeenne, loption ferme dune majorite substantielle des citoyens de la Republique de Moldavie. Le contexte regional actuel, complique par lagression russe en Ukraine, met egalement en evidence les defis lies a la reduction de la dependance energetique vis-a-vis de la Russie et de la gestion des frontieres et des flux de refugies en provenance dUkraine. Nous sommes prets a offrir un soutien en produits energetiques, pour pouvoir bien passer cet hiver, une aide humanitaire aux refugies ukrainiens sur le territoire de la Republique de Moldavie, des allocations directes pour soutenir le budget de lÉtat de la Republique de Moldavie. La Roumanie est, en outre, avec lAllemagne et la France, parmi les initiateurs de la Plate-forme de soutien a la Republique de Moldavie, qui vise a fournir une assistance politique, financiere et materielle immediate, ainsi quune expertise approfondie pour le processus de reforme democratique. Cette annee, avec le large soutien de la Roumanie, lindependance de la Republique de Moldavie va celebrer une grande reussite du gouvernement democratique et du president pro-europeen : le statut de candidat a ladhesion a lUnion europeenne. Nous avons ete, nous sommes et nous serons aux cotes de nos freres de lautre cote du Prut avec une expertise et un soutien en termes de reformes, de cooperation economique, de projets dinfrastructure et de cybersecurite, comme nous nous y sommes engages dans le cadre du Partenariat strategique pour lintegration europeenne de la Republique de Moldavie. Nous participons activement aux projets de reconstruction et au soutien des institutions et des valeurs democratiques par le biais de la subvention non remboursable de 100 millions deuros que nous avons offerte, encore une fois, pour des projets, a la Republique de Moldavie. La Roumanie continuera dadopter une position ferme pour soutenir les demarches entreprises par la Republique de Moldavie dans la perspective de louverture des negociations dadhesion a lUnion europeenne. La communion de langue, dhistoire et de culture de nos citoyens sera completee par un avenir commun dans lespace europeen de democratie et de valeurs communes. Joyeux anniversaire a la Republique de Moldavie et a ses citoyens ! Joyeux anniversaire a tous les Roumains de Bessarabie ! 2022-08-27 09:34:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_whatsapp_image_2022-08-27_at_09.13.35.jpegBriefing de presă la finalul ședinței de guvern din 26 augustȘtiri din 26.08.2022https://gov.ro/fr/stiri/point-de-presse-a-l-issue-de-la-reunion-de-gouvernement-du-26-aoutDan Cărbunaru : Bonjour, mesdames et messieurs ! Bienvenus au point de presse apres la reunion du gouvernement, au cours delaquelle toute une serie de decisions ont ete prises, certaines concernant le soutien dont notre economie et nos investisseurs ont besoin pour consolider et maintenir la tendance de la croissance economique, dautres qui concernent des mesures d`un caractere social. En ce sens, le ministre du Travail, M. Marius Budai, maccompagne. Mais avant de lui donner la parole, avec votre permission, Monsieur le Ministre, je voudrais donner quelques details sur lapprobation de lOrdonnance de gouvernement qui augmente de 10 milliards de lei le plafond total des garanties pouvant etre accordees dans le cadre de lIMM Invest Plus programme. Ainsi, le fonctionnement de ce programme est ameliore, avec un plafond total des garanties pouvant etre accordees dans le cadre du regime daides dÉtat, qui passe de 7,5 milliards de lei a 17,75 milliards de lei. Aussi, le nombre de beneficiaires de ce regime passera de 10.704 a 24.786. Dans le meme temps, le budget du regime daides dÉtat pour les aides dÉtat sous forme de subvention est augmente, passant de 1,93 milliard de lei a environ 390 millions deuros, lequivalent en lei. Grace aux nouvelles modifications, les petites entreprises a moyenne capitalisation boursiere sont incluses dans la categorie des beneficiaires eligibles au sein des sous-programmes Garant, Construct et Innovation, et les seuils de valeur de laide dÉtat constituee par la valeur de la commission de risque, de la commission dadministration liee a la garantie accordee pendant la duree de validite de la garantie et les interets lies aux credits des lignes de credit pendant 12 mois sont majores jusqua lequivalent en lei du montant de 500.000 euros pour les entreprises ou les unites administratives-territoriales, respectivement lequivalent en lei de 62.000 euros pour une entreprise, pour les beneficiaires au sein de lagriculture primaire. Je voudrais egalement vous dire que les aides accordees au titre des regimes approuves dans le cadre temporaire Ukraine sont remboursees avant loctroi de nouvelles aides dans le meme cadre et ne seront pas prises en compte lors du calcul des plafonds pour les beneficiaires du regime daides d'État. Ainsi, par cette mesure, le gouvernement continue de soutenir notre economie. Comme vous le savez, dans le paquet de soutien a la Roumanie, 60 % des 17 milliards de lei ont ete consacres a lenvironnement prive, a leconomie, et de telles mesures continueront a renforcer la capacite de notre economie a faire face aux crises que nous traversons. Sur cette mention, monsieur le ministre, je vous demanderai de presenter les mesures que le gouvernement a adoptees aujourdhui dans votre domaine. Marius Budai : Merci beaucoup ! Bonjour a tous et merci detre venus. Aujourdhui, le Ministere du Travail a propose au debat et a lapprobation du gouvernement, et ont ete approuvees trois ordonnances durgence. La premiere ordonnance durgence fait reference a laugmentation, a partir du 1er août, des salaires des employes de lenvironnement budgetaire, les employes qui netaient pas au niveau de 2022. Laugmentation consiste a accorder un quart de la difference de paiement et le niveau prevu dans la loi 153 pour lannee 2022. La deuxieme ordonnance, extremement importante, disons-nous, est une ordonnance qui a approuve loctroi du conge de paternite a la naissance de chaque enfant, non seulement pour le premier enfant, comme cetait le cas jusqua present ; dans le meme temps, grace a cette ordonnance, les categories d`employes pouvant beneficier de ce droit ont ete elargies et, bien sûr, nous avons egalement augmente la periode doctroi, dans le sens où les parents, les peres qui suivent egalement le cours de garde denfants auront 15 jours de conge de paternite, afin que, dans les premiers jours de la vie du nouveau-ne, il puisse etre avec la famille. Et les peres qui ne suivent pas de cours de puericulture auront au lieu de 5, 10 jours a leur disposition, afin de pouvoir rester a la maison pendant les premiers jours de la vie du nouveau-ne. La troisieme ordonnance, qui est egalement une etape importante dans le PNRR par lequel nous avons entrepris de lutter contre la pauvrete en Roumanie, mais aussi deviter lexclusion sociale - est lapprobation du revenu minimum dinclusion, qui saccompagne dune nouvelle vision de ce que laide sociale signifie en Roumanie, a savoir le couplage des trois prestations sociales qui existaient jusqua present, nous entendons le revenu minimum garanti, lallocation de soutien aux familles avec enfants, mais aussi laide au chauffage. Laide au chauffage a ete traitee separement dans la loi 226/2021 et les deux prestations sociales qui y ont ete introduites sont restees. Cette reforme de laide sociale, cest-a-dire du revenu minimum dinclusion, repose, de mon point de vue, sur trois piliers extremement importants. Le premier, comme je lai dit dans le texte precedent, est de lutter contre la pauvrete et deviter lexclusion sociale. Le deuxieme pilier, extremement important, est que lorsque la famille vient demander le revenu minimum dinclusion, les personnes valides au sein de la famille seront automatiquement inscrites aupres des agences pour lemploi, apres approbation du dossier du revenu minimum d'inclusion. La personne en question est obligee de se rendre a lagence pour lemploi, auquel cas un plan dintervention est declenche, afin que la personne en question soit conseillee, qualifiee ou recyclee, si necessaire, et on lui recherchera un emploi. En gros, on revient a ce que jai dit a maintes reprises, que je suis adepte que la meilleure protection sociale pour ceux qui peuvent travailler est lexistence dun emploi. Le troisieme pilier, extremement important, concerne lintroduction de lelaboration par les services publics locaux dassistance sociale dun plan dintervention familiale, qui comprend egalement lacces obligatoire a leducation pour les enfants de familles defavorisees, des categories de personnes qui ont un degre eleve vulnerabilite face au decrochage scolaire, a la scolarisation des enfants ou encore au risque de ne pas aller a lecole. Ce plan comprendra egalement des mesures pour encourager les enfants soit a aller a lecole, soit a rester a lecole sils y sont deja. Ce sont les trois plus importantes, approuvees aujourdhui, avec la mention quau revenu minimum dinclusion, toute la philosophie de laide sociale change et on va vers favoriser lacces a lemploi et, bien sûr, a leducation. Dan Cărbunaru : Merci, monsieur le ministre, pour la presentation, des questions sil vous plait. Journaliste : Bonjour. Monsieur le ministre, veuillez donner quelques exemples daugmentations de salaire, a peu pres quelle serait la marge ? Ce nest pas tres bien compris, que signifie cette augmentation dun quart de la difference ? Marius-Constantin Budăi: En general, les augmentations seront denviron 150 lei par employe et il y a des employes qui recevront encore moins, et a part le personnel medical, dont nous savons deja quil est au niveau de 2022, il y a egalement les employes des ministeres qui ont deja atteint le seuil de 2022 et ces employes ne recoivent pas laugmentation parce quils y sont deja. Il convient de noter que ces depenses seront effectuees dans le cadre du budget deja approuve. Il convient de preciser que ces depenses seront effectuees dans le cadre du budget deja approuve. Journaliste : Cest ce que je voulais vous demander, de combien de beneficiaires parlerions-nous ? Avez-vous fait une estimation, quon ne voit pas limpact budgetaire dans la note de justification? Marius Budăi : Limpact budgetaire est denviron 2,1 milliards. Un impact budgetaire supplementaire est adopte a cause de ce que je vous ai dit, car il se fait avec linclusion des depenses budgetaires deja approuvees. Il sagit dun article distinct dans lordonnance durgence. Vous savez tres bien que les embauches pour le deuxieme semestre 2022 ont ete bloquees. En debut dannee, ces postes etaient budgetises, nous avons donc des economies et ces depenses peuvent etre couvertes. Journaliste : Et combien de personnes seraient visees ? Marius Budăi : Environ 1 million, car nous devons en exclure le personnel medical. Des 1,2 million des employes de l`Etat il faut exclure le personnel medical et les categories de personnes qui sont deja au niveau de 2022. Journaliste : Dautres hausses dans la prochaine periode ? Pensions, salaires... a quoi etes-vous pret ? Marius Budăi: Japprecie votre curiosite et votre professionnalisme journalistique, mais vous savez tres bien que la decision a ete prise que lorsque sera cree, dans la coalition, le prochain paquet qui contiendra des mesures sur les deux axes, comme nous lavons fait jusqua present socialement et economiquement, les dirigeants de la coalition vous le feront savoir. Merci! Journaliste : Je voudrais vous poser quelques questions sur le deuxieme pilier des pensions. Jai vu que vous aviez deja propose une ordonnance durgence modifiant plusieurs commissions, mais envisagez-vous en ce moment une nationalisation du deuxieme pilier des retraites ? Cela pourrait-il exister ? Marius Budăi : Mettons les choses au clair et merci pour la question. La situation est la suivante : le Ministere du Travail na aucune autorite ici. Les fonctions du Ministere du Travail sur le deuxieme pilier ne concernent que le transfert de sommes dargent a des administrateurs prives et la preparation de ces listes et recapitulations des sommes dargent. Jai recu de lASF, cest la que sont les specialistes, ce texte que vous voyez affiche dans la transparence publique. Ce sont eux qui ont rout formule, le Ministere du Travail et le Gouvernement nont eu rien a completer. LASF na pas la possibilite, selon la loi, dinitiative legislative et il a fallu alors reprendre le texte et le porter au Gouvernement. À propos de la nationalisation, jai dit plusieurs fois, le Premier ministre a egalement repondu, le president du PSD, Marcel Ciolacu, a egalement repondu, nous ne discutons pas dune telle chose. Cest juste un discours de certaines personnes qui veulent etre entendues a la television. Journaliste : Et je veux vous poser quelques questions sur la retraite. Une discussion de coalition devrait avoir lieu, elle a ete reportee. On pourrait voir une augmentation lannee prochaine, le president du PSD la egalement annoncee, mais si vous pouvez nous dire quel pourrait etre le pourcentage ? Marius Budăi : Merci beaucoup pour la question, jai egalement repondu avec tout le respect que je dois a votre collegue. Les leaders de la coalition, quand la decision sera prise - il nes`agit pas que nous en discuterons, nous discutons deja et dans les plus brefs delais, les decisions seront annoncees. Journaliste : Bonjour, monsieur le ministre ! Dans le nouveau paquet de mesures, que vous annoncerez probablement a la fin de ce mois, et je pense quil sera applique a partir du debut de lannee prochaine, il y a aussi des mesures pour ce domaine des retraites, car cest la que je voulais en arriver. Parallelement a laugmentation des pensions qui devrait accompagner le taux dinflation de lannee prochaine, il existe dautres aides, ponctuelles pour les retraites, si vous pouvez nous donner quelques precisions, des indices. Je sais qu`on attend la decision de la coalition, mais une idee la-dessus. Marius Budăi : Par experience passee, vous avez vu que lorsque cette coalition sest formee, nous avons pratiquement prefere etre proactifs dans tout ce qui se passe, estimer, analyser et annoncer, mais egalement passer a la mise en œuvre des mesures. Nous allons certainement le faire maintenant. Journaliste : A propos de cette augmentation des salaires des employes payes du budget, vous avez dit 2 milliards cette annee. Maintenant comment? Marius Budăi : Avec la mention quil ny a pas dimpact supplementaire, cela se fait ensemble avec les depenses budgetaires deja approuvees en debut dannee par la loi de finances de lÉtat. Journaliste : Oui, il y aura certainement un impact considerable lannee prochaine, et avez-vous pense a ce quil adviendra de la mesure a lavenir ? Que vous a dit le ministre des Finances? Aurons-nous les moyens? Pourquoi est-ce que je te demande ? Car pendant cette periode, on le sait, la coalition gouvernementale cherche des solutions pour trouver de largent pour regler les prix de lenergie. Et ici, cetait environ 16 milliards. Et je vous demande, pouvons-nous nous permettre ces milliards supplementaires pour les salaires des employes payes du budget ? Marius Budăi : Il sagit dune philosophie de leadership lorsque vous etes au gouvernement. Dans une periode difficile comme maintenant, les mesures dausterite sont hors de question. Les mesures dausterite se sont revelees en 2010 etre une voie completement et totalement erronee. Elles nont apporte que des choses negatives. Nous ne tomberons pas dans le meme piege. Le gouvernement est la et est tenu de trouver des solutions. Journaliste : Quel est letat davancement, si vous me le permettez, quelques questions, car je vous ecoute moins souvent et javoue, jai un peu de retard avec les questions. Il reste encore les discussions liees aux retraites speciales. Jai aussi pose la question a M. Predoiu, qui a dit quune eventuelle rationalisation, ce que dit le PNRR, necessite aussi une concertation avec le CSM, car cela violerait en quelque sorte le statut des magistrats dont la la pension speciale est garantie par cette loi. Comment allez-vous traiter ce sujet? Marius Budăi : De ce point de vue, vous savez tres bien quen decembre 2021, par le biais dun memorandum, lors de la reunion du gouvernement, a ete approuvee la creation dun groupe de travail compose de ministres dont les lois sont contenues dans le PNRR et y ont ete inscrites. Nous sommes en train d`y travailler, nous avons des reunions repetees, nous attendons chaque ministere. Moi pratiquement, pas Marius Budai, moi, le Ministere du Travail sommes avances dans la construction de ce que nous avons sur le systeme public de retraite et nous attendons egalement nos collegues avec leurs contributions. Et ces choses, sans fuir le sujet, sont certainement, dun point de vue professionnel, mieux a discuter avec chaque ministre concerne. Journaliste : En parlant de chaque ministre concerne, le MAI et le MApN en font partie, apres tout, on connait ce debat et la grande discussion pour savoir si les pensions militaires doivent etre incluses dans cette reforme ou non. Marius Budăi : Lensemble du gouvernement fait partie de cette reforme. Lensemble du Gouvernement est implique dans cette reforme et, certainement, les discussions se tiendront dans lensemble du Gouvernement avec la Commission europeenne. Journaliste : Et sur la renegociation avec le pourcentage de 9,4% avec la Commission europeenne, car je vois que vous me donnez des indices a chaque question que je vais vous poser sur cette negociation avec la Commission europeenne concernant ce pourcentage, comment allons-nous Faire? Je sais qu`a l`automne devrait avoir lieu la renegociation, mais il reste encore peu de temps et la loi devrait etre prete, non, au premier trimestre ? Marius Budăi : Je travaille au Ministere du Travail, je travaille avec lInstitut de recherche au sein du Ministere du Travail, je travaille avec mes collegues du Ministere du Travail. Nous avons un document prepare qui servira de base aux negociations finales, un document base sur les traites de lUnion europeenne, où il est tres clairement indique que la politique sociale de lÉtat membre, sous condition du respect des lois et des traites, est faite par lÉtat membre. Nous avons donc des arguments a discuter et, certainement, lors de la negociation finale, nous aurons beaucoup a mettre sur la table de la Commission et nous aurons egalement de nombreux partenaires. Vous savez tres bien que les syndicats europeens et de nombreux parlementaires des Etats membres, je les ai rencontres et ils me soutiennent dans cette demarche. Journaliste : Derniere question : si vous ne parvenez pas a renegocier ce pourcentage, peut-on considerer que lEtat a laisse tomber les retraites ? Marius Budăi : Je ne souleve pas ce probleme, car nous devons reussir. Les citoyens roumains ne doivent pas etre pauvres avant 2070, point final. Journaliste : Bonjour ! Je voudrais revenir un peu sur le probleme souleve par mon collegue, avec les pensions speciales. Cependant, vous etes le ministre du Travail et, si je ne mabuse, vous avez apporte une information generale au gouvernement le mois dernier a ce sujet. Je veux dire, en Roumanie, nous avons maintenant 200 a 210.000 pensions qui ne sont pas basees sur le principe contributif. Je dis cela parce que jai vu, par exemple, sil vous plait, les pensions militaires, qui sont les plus nombreuses, eviter le terme special, mais, cependant, elles ne sont pas sur le principe contributif. Dici la fin de cette annee est une etape importante dans le PNRR, cette reforme doit etre concretisee, cest-a-dire un projet de loi adopte par le Gouvernement, par le Parlement, et cest pourquoi je vous demande, quelle est letape ou un calendrier, parce que lintervalle nest pas tres long de temps, apres tout ? Marius Budăi : Il n`y en a certainement pas et cest notre principale preoccupation. Tout comme aujourdhui, nous avons approuve une etape finale pour le troisieme trimestre, de lameme maniere nous procederons au quatrieme trimestre et au quatrieme trimestre, nous respecterons la date limite. Nous sommes en train d`en debattre. Je ne pense pas quil soit constructif de detailler les discussions, quil sagisse du systeme public base sur les cotisations ou du systeme dallocations et de pensions etabli et payees sur la base de lois speciales. Je le repete, cest sûr que vous aurez les dernieres informations, mais nous sommes maintenant en train d`elaboration et cela ne sert a rien... Journaliste : À titre de discussion et si vous pouvez fournir des informations ici, y a-t-il une possibilite que les pensions militaires soient transferees au principe contributif a partir de lannee prochaine, disons ? Marius Budăi : Je vous repondrai par respect, mais avec la demande qua lavenir vous parliez avec les ministres concernes, car cest le cœur et lessence du probleme. Je repete que les pensions militaires ne sont pas des pensions speciales. Les pensions militaires sont conformes aux reglementations internationales. Nous avons et sommes membres de lOTAN et nous procederons en tant que tel avec une experience internationale. Cela ne rend pas la Roumanie differente de ce qui se passe au niveau international. Pour le reste des questions, veuillez discuter respectueusement avec les ministres concernes. Journaliste : Ok, merci. Journaliste : Bonjour ! Deux petites questions sur les actes normatifs adoptes aujourdhui. Sur cette ordonnance salariale, si vous pouvez definir ce que veut dire la complexite du travail au niveau des personnels employes par le Ministere de la Culture, celui des Transports, des unites deconcentrees subordonnees a ces deux etablissements et de lINS, car jai constate quil y a la des dispositions ... Marius Budai : Il ny en a plus. Journaliste : Il ny a plus cette augmentation de 15 % ? Marius Budai : Non. Journaliste : Daccord. Mea culpa, je navais pas vu ca. Et deuxiemement, concernant les aides, que se passe-t-il si une personne, inscrite doffice dans une agence pour lemploi, refuse de se presenter lorsquelle est convoquee ? Plus clairement, quelles sont les sanctions pour une telle personne, alors on le sait ? Marius Budăi : Avec une petite correction, si vous me le permettez. Journaliste : Sil vous plait. Marius Budăi : Nhumilions pas les plus pauvres de Roumanie et n`appelons pas des aides. Disons, comme cest la philosophie de la nouvelle assistance sociale, de les designer comme nos citoyens roumains et de leur dire quils beneficieront dun revenu minimum dinclusion pour eviter lexclusion sociale en Roumanie. Si cest ce que jai precise, cest une obligation. LEtat aura lobligation que lorsque le citoyen demande lapprobation du dossier pour le revenu minimum dinclusion, de lenregistrer deja a lAgence departementale pour lemploi. La personne a lobligation de se presenter a lagence apres approbation du dossier. A defaut, le dossier est suspendu jusqua la presentation de la personne. Journaliste : Et si la personne refuse toujours de se manifester ? Marius Budai : Ce nest pas accorde. Cela signifie quil nen a pas besoin. Je ne pense pas - et je pense que vous connaissez aussi tres bien la vie de ces personnes dans le besoin. Tout ce que veut dire la philosophie de cette mesure, je lai dit : on va une fois combattre la pauvrete, on va orienter les valides, parce quil y a aussi des citoyens qui ne peuvent pas travailler, vers un emploi, mais aussi vers le leducation des enfants. Je crois quil y a trois piliers extremement importants et il est de notre devoir declairer les citoyens pour quils agissent en consequence. Journaliste : Bien. Je vous ai pose cette question car il y a eu dinnombrables signalements, vous en avez vu aussi, faits par mes collegues du territoire, avec des gens qui soit sont alles juste enregistrer leur presence a un tel bureau et qui ont refuse soit la reconversion, soit de recevoir... Marius Budăi : Cela a ete suspendu depuis 2018, lorsque le PSD etait au gouvernement. On a introduit cela et vous savez que ce fut une reduction considerable du nombre de...; Journaliste : Combien de personnes ont actuellement ce revenu dinclusion ? Marius Budai : 165.000. Journaliste : Merci. Marius Budai : Avec plaisir ! Journaliste : Monsieur le ministre, jaurais encore une question : si au niveau du ministere que vous dirigez, il y a une evaluation concernant le regime de compensation des factures de gaz et denergie, qui est lie a votre ministere, bien sûr, parce que jusqua present on a vu toutes sortes de speculations avec des montants - enfin, au total - entre 16 et 40 milliards. Si vous avez un calcul, si vous avez recu des factures pour reglement et ainsi de suite. Marius Budăi : Selon la loi, le Ministere du Travail sest occupe des consommateurs, menagers oui ?, du paiement des fournisseurs, de lindemnisation des menages consommateurs. Je tiens a vous informer que pour la periode de novembre 2021 a mars 2023, le Ministere du Travail a verse 1,2 milliard de lei aux fournisseurs. Journaliste : Je veux dire si vous avez un calcul sur lordonnance en vigueur, a partir de mars. Marius Budăi : Nous navons pas fait le calcul, car nous et la coalition avons dit tres clairement quon approuvera une modification de cette ordonnance, apres quoi nous ferons le calcul. Nous, le Ministere du Travail, navons pas encore de dettes, de facture non reglee et quand lordonnance sortira nous aurons certainement le nouvel impact, car on parle aussi dun plafonnement des prix a un prix moyen et alors je nai aucune base pour faire ce calcul maintenant. Dan Cărbunaru : Merci beaucoup, monsieur le ministre. Marius Budai : Merci. Dan Cărbunaru : Sil ny a plus de questions, je voudrais vous remercier et vous souhaiter un agreable week-end. 2022-08-26 12:56:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_briefing-4.jpgȘedința de guvern din 26 augustȘtiri din 26.08.2022https://gov.ro/fr/stiri/reunion-de-gouvernement-du-26-aoutDeclarations du Premier ministre Nicolae-Ionel Ciucă au debut de la reunion du gouvernement Nicolae-Ionel Ciucă : Bonjour ! Lors de la reunion de gouvernement daujourdhui, nous avons toute une serie de reglements qui viennent pratiquement ameliorer tout ce que nous avons publie jusqua present dans le cadre juridique, afin que nous puissions faciliter le developpement des programmes entrepris au niveau gouvernemental. Jai recemment effectue plusieurs deplacements sur le territoire et jai eu loccasion de discuter avec des citoyens et des autorites locales sur des problemes, des preoccupations, des projets realises et, bien sûr, sur des projets qui ont demarre ou sont sur le point de demarrer. Il est tres clair que nous avons besoin que ce dialogue se poursuive, afin que nous soyons en mesure dadapter et de faciliter toutes les lignes dacces, toutes les lignes dapprobation dans les plus brefs delais de la documentation pour les projets des autorites locales et des de la part des autorites centrales. Jusqua present, nous pouvons dire que nous avons operationnalise toutes les lignes de financement nationales et europeennes. Pas plus tard que ce matin, nous avons signe les premiers contrats du programme national dinvestissement Anghel Saligny. Monsieur le Ministre, je tiens vraiment a souligner leffervescence avec laquelle les activites ont ete menees afin de pouvoir promouvoir les criteres deligibilite et aussi davoir le dialogue pour clarifier tous les aspects qui etaient necessaires au niveau des autorites. Jai souligne ce matin, je reitere maintenant : il est necessaire que les autorites locales focalisent leur attention et puissent etablir la documentation necessaire, pour ne plus perdre de temps avec toutes ces clarifications et, le cas echeant, au niveau du Gouvernement, a prendre les mesures necessaires pour simplifier et rendre transparents au maximum tous les leviers de mise en œuvre et de demarrage des projets au niveau des administrations locales. Il convient egalement de noter que nous avons besoin de la repartition des fonds la plus equilibree, la plus transparente possible, et je repete que nous ne devons pas tenir compte de la couleur politique de ladministration locale, mais nous devons tenir compte des besoins des citoyens et les attentes des citoyens, des besoins de construire des routes, des reseaux deau et degouts, comme nous lavons propose, de moderniser les ecoles, les blocs sanitaires et dassurer les conditions les plus modernes pour toutes les autorites locales. Il est aussi evident que possible que nous allons continuer avec les autres programmes, et je fais reference au Plan National de Developpement Local, cest le PNRR. Le PNRR a ete operationnalise, les contrats des collectivites locales ainsi que ceux des autorites centrales ont egalement ete signes et sont en cours. Les programmes du Fonds de cohesion jusquen 2027 ont egalement ete operationnalises et dici la fin de lannee prochaine, nous devrons allouer tout ce qui est necessaire au niveau gouvernemental afin que tous les appels de programme soient lances et que nous absorbions autant que possible beaucoup dargent du cadre financier 2021-2027. En ce qui concerne le fonds dinvestissements du budget de lÉtat, grace a la rectification budgetaire, nous avons augmente ce fonds dinvestissements, il a atteint 91 milliards de lei. Cest notre engagement de stimuler les investissements et de stimuler le milieu prive. Aujourdhui, nous allons approuver une Ordonnance durgence par laquelle nous visons a faciliter lacces des investisseurs au financement en augmentant le plafond total des garanties du programme IMM Invest Plus de plus de 10 milliards de lei. Monsieur le ministre, si vous voulez donner des details. Adrian Caciu : Monsieur le Premier ministre, il est evident quil est necessaire que leconomie recoive egalement des stimuli au cours de la deuxieme partie de lannee, car nous avons vu ce qu`a signifie le courage de donner de largent a leconomie au premier semestre egalement quand les resultats economiques ne se sont pas fait attendre. Cest pourquoi, compte tenu du succes du Programme IMM Invest Plus, avec tous ses sous-programmes : IMM Prod, Garant Construct Innovation et Agro Invest, nous avons juge necessaire, mais aussi a la suite des discussions avec les operateurs economiques, de completer ce programme pour assurer un financement en deuxieme partie dannee egalement, car cet argent ira dans des investissements, notamment dans le domaine de la production, de la transformation. Il aidera egalement la partie du secteur des constructions, où nous avons, pour ainsi dire, a recuperer la partie du debut de lannee, lorsquil y a eu une serie de distorsions sur le marche en raison de laugmentation des prix des materiaux de construction, et cest le soutien que lÉtat apporte a leconomie, une economie qui donnera certainement des resultats positifs au PIB et a ce que signifie le maintien des emplois ou de developper horizontalement les relations commerciales. Merci. Nicolae-Ionel Ciucă : Oui, merci beaucoup. Cest notre engagement que nous avons pris dans les discussions que nous avons eues avec le milieu des affaires, et jespere qua travers ces mesures nous pourrons vraiment continuer a soutenir. Cest notre seule solution pour le moment afin de maintenir lequilibre economique et dassurer la croissance economique et les revenus du budget de lÉtat. Concernant les mesures sociales, nous allons approuver aujourdhui laugmentation des salaires dans le systeme public. Cest une augmentation en fonction des disponibilites budgetaires et bien sûr une augmentation en ligne avec les discussions que nous avons eues avec nos partenaires sociaux et bien sûr a la suite de la decision que nous avons prise au niveau de la coalition. Monsieur le Ministre Budai, veuillez apporter les clarifications necessaires. Marius-Constantin Budăi : Monsieur le Premier ministre, par cette ordonnance, nous accorderons des augmentations de salaire au personnel remunere sur les fonds publics en modifiant et en completant lOrdonnance durgence du gouvernement no. 130/2021. Pratiquement, il sagit daccorder un quart de la difference de paiement existante et du niveau de salaire qui devrait etre atteint, selon la loi 153 en 2022. Nicolae-Ionel Ciucă : Merci beaucoup ! Nous entrons dans lordre du jour de la reunion du gouvernement. Une bonne journee! 2022-08-26 11:29:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_sedinta_de_guvern_26august-19.jpgDiscursul premierului Nicolae-Ionel Ciucă la semnarea primelor contracte de finanțare de care vor beneficia comunitățile locale prin Programul Național de Investiții ”Anghel Saligny”Știri din 26.08.2022https://gov.ro/fr/stiri/discours-du-premier-ministre-nicolae-ionel-ciuca-lors-de-la-signature-des-premiers-contrats-de-financement-dont-beneficieront-les-collectivites-locales-a-travers-le-programme-national-d-investissements-quot-anghel-saligny-quotNicolae-Ionel Ciucă : Madame la Ministre, Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs les representants des autorites locales, bonjour ! Je suis heureux que, par lactivite daujourdhui, nous mettions en œuvre le Programme national Angel Saligny. Il sagit dun programme assume au niveau du Gouvernement, destine a la modernisation et au developpement des collectivites locales, assurant les conditions que les citoyens de chaque localite attendent depuis tres longtemps. Le Programme National Anghel Saligny est le plus etendu, tant en termes dobjectifs que de valeur. Il sagit dun programme de plus de 10 milliards deuros, a travers lequel le Gouvernement, en collaboration avec les collectivites locales, envisage de moderniser les voies de communication, a developper les reseaux deau et dassainissement au niveau de toutes les collectivites locales et, bien sûr, a etendre le reseau de gaz. Pratiquement, ce programme est complete par deux autres programmes ; a` savoir le Programme national de developpement local et le Programme national des constructions dinteret public et social, qui comprend egalement la construction detablissements denseignement, dhopitaux, ainsi que toute une serie dautres objectifs dinfrastructure destines aux autorites locales et que les autorites locales doivent necessairement mettre en pratique. Tous ces objectifs doivent etre coordonnes tant au niveau des departements, quentre les departements et ladministration centrale. Le Ministere de lAmenagement, des Travaux Publics et de lAdministration a prepare et organise le deroulement de ces programmes en toute transparence. Ceux-ci sadressent, comme je lai dit, a toutes les collectivites locales, quelle que soit leur couleur politique. Tant que nous avons assume ce programme, je tiens a souligner que na pas dimportance laffiliation politique des maires ou des presidents des conseils de departement. Nous voulons que la repartition des fonds et le demarrage des travaux se fassent de maniere equilibree, au niveau de tout le pays. Jexhorte les autorites locales a tres bien se coordonner avec le Ministere du Developpement, a faire tout le necessaire, pour quelles repondent aux criteres qui sont exiges par tout ce que le Ministere du Developpement a deja mis en transparence. Aujourdhui, nous avons des representants de neuf collectivites locales. Ce nest que le debut de lensemble des projets, qui seleve jusqua present a 3.700 - si je ne me trompe pas - et il faut, comme je lai dit, que cette coordination soit aussi bien faite que possible, car nous sommes a un moment où lon ne peut pas se permettre de perdre du temps car, au-dela des programmes nationaux, il y a les programmes avec des fonds europeens et ont aussi une dynamique, sencadrant dans un temps limite et doivent etre realises, sinon on perd des financements europeens. A ce titre, en felicitant les representants des neuf autorites locales, jexprime mon espoir que les autres verront et se rendront compte quil y a deja un debut et que toutes les conditions sont deja reunies pour que chacun deux se concentre sur le respect des conditions, afin repondre aux criteres, afin que nous puissions mener a bien ces activites au cours de la prochaine periode. Les communautes attendent, nous attendons de pouvoir atteindre les objectifs fixes par le Programme de gouvernance. Merci et je vous souhaite une bonne continuation ! 2022-08-26 10:09:00https://gov.ro/fisiere/stiri/big_anghelsaligny-34.jpg